Rechercher dans ce blog

samedi 23 juillet 2022

Climate audit


Climactichnites/Climactichnites :
Les climactichnites sont un fossile cambrien énigmatique formé sur ou dans les vasières sablonneuses il y a environ 510 millions d'années. Il a été interprété de nombreuses manières différentes dans le passé, mais on pense maintenant qu'il s'agit d'un fossile de trace d'un organisme ressemblant à une limace qui s'est déplacé en rampant vers des surfaces terrestres, ou près du rivage, ou en s'enfouissant dans les sédiments.

Climacturie/Climacturie :
La climaturie est une incontinence urinaire au moment de l'apogée sexuelle (orgasme). Cela peut être le résultat d'une prostatectomie radicale pour traiter le cancer de la prostate. C'est parfois inconfortable, mais généralement inoffensif.
Climaque/Climaque :
Climacus peut faire référence à : John Climacus, un moine grec du 7ème siècle et saint Climacus (neume), l'une des formes de notes de ligature en notation de chant grégorien
Climarice/Climarice :
Climarice est un projet de recherche mené par l'Institut norvégien de recherche agricole et environnementale (Bioforsk, Norvège), l'Université agricole du Tamil Nadu (TNAU, Inde), l'Institut international de gestion de l'eau (IWMI, Inde) et le Centre international de recherche sur le Pacifique (IPRC, États-Unis); qui tente d'évaluer l'impact de la variabilité climatique sur la disponibilité de l'eau et la production de riz dans le bassin de la rivière Cauvery au Tamil Nadu, en Inde. En particulier, les impacts du changement climatique sur les événements extrêmes tels que les sécheresses, les inondations, les vagues de chaleur et sur la répartition spatiale et temporelle des pluies de mousson auront certainement un impact sur la production de riz et la sécurité alimentaire en Inde. Cependant, il existe un niveau d'incertitude important dans les projections des modèles climatiques qui se répercutent sur les modèles d'impact et influencent ainsi les décisions politiques liées à l'adaptation. Pour la communauté scientifique comme pour les décideurs politiques, réduire les incertitudes est un défi de taille. Sur une note positive, l'examen des données historiques de production de riz observées en Inde montre une tendance globale à la hausse dans de nombreuses régions avec des fluctuations annuelles. Cette tendance se poursuivra-t-elle compte tenu du changement prévu du climat et de l'augmentation de la population en Inde ? Climarice est financé par le ministère norvégien des Affaires étrangères, évalue actuellement les impacts du changement climatique sur les zones de production de riz et la productivité du riz. Plus précisément, le projet évalue le comportement de la mousson indienne dans différents scénarios climatiques et examine son impact sur la disponibilité de l'eau, la production de riz et la vulnérabilité socio-économique et l'adaptation des communautés agricoles du bassin de la rivière Cauvery, en Inde. Depuis le démarrage du projet en janvier 2008, des mécanismes de survie et d'adaptation pertinents ont été identifiés et des techniques développées pour résoudre les problèmes de vulnérabilités climatiques dans la production de riz.
Climat/Climat :
Climat, CLIMAT ou climat peut faire référence à : CLIMAT, un code pour rapporter des données climatologiques Lieu-dit, un terme de vin français climat, le mot français pour le climat
Climat Qu%C3%A9bec/Climat Québec :
Climat Québec est un parti politique mineur de la province canadienne de Québec fondé en 2021 par l'ancienne ministre Marois et chef du Bloc Québécois Martine Ouellet. Le parti contestera d'abord l'élection partielle de Marie-Victorin, déclenchée par la démission de Catherine Fournier , avec Ouellet comme candidat.
Régime climatarien/Régime climatarien :
Le régime climatarien est un régime axé sur la réduction de l'empreinte carbone.
Climat/Climat :
Le climat est le modèle météorologique à long terme dans une région, généralement moyenné sur 30 ans. Plus rigoureusement, c'est la moyenne et la variabilité des variables météorologiques sur une période allant de quelques mois à des millions d'années. Certaines des variables météorologiques couramment mesurées sont la température, l'humidité, la pression atmosphérique, le vent et les précipitations. Dans un sens plus large, le climat est l'état des composantes du système climatique, y compris l'atmosphère, l'hydrosphère, la cryosphère, la lithosphère et la biosphère et les interactions entre elles. Le climat d'un lieu est affecté par sa latitude/longitude, son terrain, son altitude et les plans d'eau à proximité et leurs courants. Les climats peuvent être classés selon les variables moyennes et typiques, le plus souvent la température et les précipitations. Le schéma de classification le plus largement utilisé était la classification climatique de Köppen. Le système Thornthwaite, utilisé depuis 1948, intègre l'évapotranspiration ainsi que des informations sur la température et les précipitations et est utilisé pour étudier la diversité biologique et la manière dont le changement climatique l'affecte. Enfin, les systèmes de Bergeron et de classification spatiale synoptique se concentrent sur l'origine des masses d'air qui définissent le climat d'une région. La paléoclimatologie est l'étude des climats anciens. Étant donné que très peu d'observations directes du climat étaient disponibles avant le 19e siècle, les paléoclimats sont déduits à partir de variables proxy. Ils comprennent des preuves non biotiques, telles que des sédiments trouvés dans les lits de lacs et des carottes de glace, et des preuves biotiques, telles que des cernes d'arbres et des coraux. Les modèles climatiques sont des modèles mathématiques des climats passés, présents et futurs. Le changement climatique peut se produire sur des échelles de temps longues et courtes en raison de divers facteurs. Le réchauffement récent est discuté dans le réchauffement climatique, qui se traduit par des redistributions. Par exemple, "un changement de 3 ° C [3 K; 5 ° F] de la température annuelle moyenne correspond à un décalage des isothermes d'environ 300 à 400 km [190 à 250 mi] de latitude (dans la zone tempérée) ou 500 m [1 600 pieds] d'altitude. Par conséquent, on s'attend à ce que les espèces se déplacent vers le haut en altitude ou vers les pôles en latitude en réponse au changement des zones climatiques.
Climat, Communauté_%26_Biodiversity_Alliance/Alliance Climat, Communauté & Biodiversité :
La Climate, Community & Biodiversity Alliance (CCBA) est une initiative menée par Conservation International, CARE, The Nature Conservancy, Rainforest Alliance et la Wildlife Conservation Society pour promouvoir le développement d'activités de gestion des terres. Le CCBA a été créé en 2003 et travaille à accroître les investissements publics et privés dans la protection, la restauration et l'agroforesterie des forêts en développant des normes destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le CCBA a deux initiatives majeures : Les normes sur le climat, la communauté et la biodiversité sont utilisées par plus de 100 projets à travers le monde. Les Standards Climat, Communauté & Biodiversité (CCB) permettent aux investisseurs, aux décideurs politiques, aux gestionnaires de projets et aux observateurs de la société civile d'évaluer les projets d'atténuation du changement climatique terrestre en identifiant des projets de haute qualité qui adoptent les meilleures pratiques pour générer des avantages significatifs pour les communautés locales et la biodiversité tout en offrir des compensations carbone crédibles et robustes. Les normes sociales et environnementales REDD+ sont en cours d'élaboration en collaboration avec les gouvernements de l'Équateur, du Népal et de la Tanzanie.
Climate-Alliance Allemagne/Climate-Alliance Allemagne :
Climate-Alliance Germany (allemand : Klima-Allianz Deutschland) est un réseau de plus de 120 organisations de la société civile, y compris des groupes environnementaux, des groupes de développement, des églises, des organisations des domaines de la jeunesse, de l'éducation, de la culture et de la santé, ainsi que des syndicats. , et associations de consommateurs. Fondée en 2007, l'objectif de l'Alliance est de fournir un front commun pour faire pression sur les décideurs allemands afin qu'ils adoptent des mesures de protection du climat. Parmi les membres éminents figurent le WWF, le BUND (ou les Amis de la Terre Allemagne) et le syndicat ver.di. Un enjeu clé pour l'Alliance est la prévention des nouvelles centrales électriques au charbon (la campagne anti-charbon). L'Alliance souhaite que le gouvernement allemand élimine progressivement le charbon (Kohleausstieg) et promeuve les énergies renouvelables.
Coquille de bâtiment adaptative au climat/Coque de bâtiment adaptative au climat :
L'enveloppe de bâtiment adaptative au climat (CABS) est un terme de l'ingénierie du bâtiment qui décrit l'ensemble des façades et des toits qui interagissent de manière dynamique avec la variabilité de leur environnement. Les structures conventionnelles ont des enveloppes de bâtiment statiques et ne peuvent donc pas agir en réponse aux conditions météorologiques changeantes et aux exigences des occupants. Des CABS bien conçus ont deux fonctions principales : ils contribuent aux économies d'énergie pour le chauffage, le refroidissement, la ventilation et l'éclairage, et ils induisent un impact positif sur la qualité de l'environnement intérieur des bâtiments.
Jardinage respectueux du climat/Jardinage respectueux du climat :
Le jardinage respectueux du climat est une forme de jardinage qui peut réduire les émissions de gaz à effet de serre des jardins et encourager l'absorption du dioxyde de carbone par les sols et les plantes afin de contribuer à la réduction du réchauffement climatique. Être un jardinier respectueux du climat signifie tenir compte à la fois de ce qui se passe dans un jardin et des matériaux qui y sont apportés, ainsi que de l'impact qu'ils ont sur l'utilisation des terres et le climat. Il peut également inclure des éléments de jardin ou des activités dans le jardin qui aident à réduire les émissions de gaz à effet de serre ailleurs.
École respectueuse du climat/École respectueuse du climat :
Une école respectueuse du climat, ou éco-école, encourage l'éducation au développement durable, notamment en réduisant la quantité de dioxyde de carbone produite afin de diminuer les effets du changement climatique. Le terme « école respectueuse du climat » est né et a été promu par le programme d'éducation pour le développement durable (ESD) des Nations Unies. Le quasi consensus scientifique sur le réchauffement du système climatique et l'inquiétude croissante du public quant à ses effets, ainsi que la engagements pris par les pays pour réduire les émissions mondiales, a accéléré les investissements dans les technologies respectueuses du climat ces dernières années.
Agriculture intelligente face au climat/Agriculture intelligente face au climat :
L'agriculture intelligente face au climat (ASC) (ou agriculture résiliente au climat) est une approche intégrée de la gestion des paysages pour aider à adapter les méthodes agricoles, l'élevage et les cultures aux effets du changement climatique et, si possible, le contrer en réduisant les émissions de gaz à effet de serre provenant de l'agriculture, tout en tenant compte de la population mondiale croissante pour assurer la sécurité alimentaire. Ainsi, l'accent n'est pas simplement mis sur la culture du carbone ou l'agriculture durable, mais aussi sur l'augmentation de la productivité agricole. "CSA ... est conforme à la vision de la FAO pour une alimentation et une agriculture durables et soutient l'objectif de la FAO de rendre l'agriculture, la foresterie et la pêche plus productives et plus durables". La CSA repose sur trois piliers : accroître la productivité et les revenus agricoles ; adapter et renforcer la résilience au changement climatique ; et réduire ou éliminer les émissions de gaz à effet de serre provenant de l'agriculture. CSA liste différentes actions pour contrer les défis futurs pour les cultures et les plantes. En ce qui concerne la hausse des températures et le stress thermique, par exemple, la CSA recommande la production de variétés de cultures tolérantes à la chaleur, le paillage, la gestion de l'eau, l'ombrière, les arbres de délimitation et le logement et l'espacement appropriés pour le bétail. et les cadres de planification. Pour que les politiques de l'AIC soient efficaces, elles doivent pouvoir contribuer à une croissance économique plus large, aux objectifs de développement durable et à la réduction de la pauvreté. Ils doivent également être intégrés aux stratégies, actions et programmes de filets sociaux de gestion des risques de catastrophe.
Climat : Enquête_à_longue_portée,_Cartographie,_et_Prédiction/Climat : Enquête, Cartographie et Prédiction à longue portée :
Climat : enquête, cartographie et prédiction à longue portée, connu sous le nom de CLIMAP, était un projet de recherche majeur des années 1970 et 1980 visant à produire une carte des conditions climatiques au cours du dernier maximum glaciaire. Le projet a été financé par la National Science Foundation dans le cadre de la Décennie internationale de l'exploration océanique (années 1970) et repose en grande partie sur la collecte et l'analyse d'un très grand nombre de carottes de sédiments pour créer un instantané des conditions à travers les océans. Le projet CLIMAP a également abouti à des cartes des zones végétatives à travers les continents et à l'étendue estimée de la glaciation à l'époque. La plupart des résultats de CLIMAP visent à décrire la Terre telle qu'elle était il y a 18 000 ans, mais il y avait aussi une analyse pour examiner les conditions au cours de l'interglaciaire précédent, il y a 120 000 ans (CLIMAP 1981). CLIMAP a été une pierre angulaire de la recherche paléoclimatique et reste la reconstruction de la température de surface de la mer la plus utilisée de l'océan mondial lors du dernier maximum glaciaire (Yin et Battisti 2001), mais il a également été constamment controversé. CLIMAP a abouti à des estimations de refroidissement global de seulement 3,0 ± 0,6 °C par rapport à l'époque moderne (Hoffert et Covey 1992). On pense que le changement climatique au cours d'une période glaciaire qui se produit loin des calottes glaciaires continentales est principalement contrôlé par des changements dans les gaz à effet de serre, d'où les conditions du dernier maximum glaciaire fournissent une expérience naturelle pour mesurer l'impact des changements dans les gaz à effet de serre sur climat. Les estimations citées de 3,0 ° C impliquent une sensibilité du climat aux changements de dioxyde de carbone à l'extrémité inférieure de la plage proposée par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat [1] Archivé le 2016-12-27 à la Wayback Machine. Cependant, CLIMAP a également suggéré que certains des tropiques et en particulier une grande partie de l'océan Pacifique étaient plus chauds qu'ils ne le sont aujourd'hui. À ce jour, aucun modèle climatique n'a été en mesure de reproduire le réchauffement proposé dans le Pacifique (Yin et Battisti 2001), la plupart préférant un refroidissement de plusieurs degrés. En outre, il semble que les modèles climatiques qui sont forcés de correspondre aux mesures de la surface de la mer CLIMAP sont trop chauds pour correspondre aux estimations des changements aux emplacements continentaux (Pinot et al. 1999). Cela suggère que soit la conception du modèle climatique manque d'un facteur inconnu important, soit CLIMAP a systématiquement surestimé les températures dans les océans tropicaux au cours de la dernière glaciation, bien qu'il n'y ait actuellement aucune explication cohérente pour expliquer pourquoi ou comment cela aurait dû se produire. Malheureusement, le coût et la difficulté de collecter des carottes de sédiments dans le Pacifique ouvert ont limité la disponibilité d'échantillons qui pourraient aider à confirmer ou à réfuter ces observations. Si la reconstruction du Pacifique est supposée erronée, cela entraînerait une plus grande sensibilité du climat aux changements des gaz à effet de serre.
ClimateCare/ClimateCare :
ClimateCare est une entreprise à but lucratif à impact environnemental et social connue pour son rôle dans la fourniture de services de compensation carbone, avec un accent particulier sur l'utilisation du carbone et d'autres financements basés sur les résultats pour soutenir ses « projets Climate+Care ». Elle fournit également aux entreprises et aux gouvernements des programmes de développement durable, des mesures d'impact environnemental et social et le développement de projets. La société a été fondée en 1997 et se concentre sur des projets qui réduisent les émissions de carbone et financent le développement social. ClimateCare est une B Corporation certifiée et un membre fondateur du mouvement B Corporation au Royaume-Uni. La société possède des bureaux au Royaume-Uni, en Inde et au Kenya.
ClimateHouse/ClimateHouse :
La certification d'efficacité énergétique ClimateHouse favorise l'adoption de méthodes de construction des bâtiments qui répondent aux critères d'économie d'énergie et de protection de l'environnement, en réduisant la quantité d'énergie nécessaire pour chauffer la maison pendant les saisons froides. Il a été développé en Italie sous le nom de CasaClima et est exploité par l'Agence de l'énergie du Tyrol du Sud. Il a été créé dans le cadre d'un programme de travail sur la construction économe en énergie dans la région germanophone d'Italie. La première maison a été certifiée en 2002. En 2019, environ 9 000 bâtiments en Italie ont été évalués par l'agence.
Fondation ClimateWorks/Fondation ClimateWorks :
La Fondation ClimateWorks est une organisation à but non lucratif basée à San Francisco fondée en 2008. La mission de la Fondation ClimateWorks est de ralentir le réchauffement climatique en finançant d'autres organisations à l'échelle internationale pour aider à trouver des solutions de meilleures pratiques pour réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2). En 2016, l'organisation à but non lucratif a été répertoriée comme l'un des 100 plus grands organismes de bienfaisance américains par le magazine Forbes. La Fondation ClimateWorks fait partie du Cercle des Partenaires de la Plateforme des Fondations F20, un réseau international de fondations et d'organisations philanthropiques.
Climat (homonymie)/Climat (homonymie) :
Le climat fait référence au temps d'une région selon des normes périodiques. Le climat peut également faire référence à : Clime, une notion de division de la Terre en zones dans l'Antiquité classique en fonction de leur inclinaison ou latitude un tympan ou climat, une partie interchangeable d'un astrolabe, correspondant à chaque climat Climats (film), un film de 2006 de Cinéaste turc Nuri Bilge Ceylan Climat social, en sociologie Climat d'organisation Climat politique, en politique Climates (groupe), un groupe de hardcore mélodique britannique formé en 2011
Climat 200/Climat 200 :
Climate 200 est un fonds australien qui vise à donner de l'argent aux candidats aux élections qui souhaitent faire avancer la politique climatique, réduire plus efficacement les émissions de gaz à effet de serre par le pays et limiter le changement climatique en Australie. Son responsable a déclaré à l'ABC que les candidats soutenus "ont une philosophie commune sur le changement climatique, l'intégrité et l'équité entre les sexes". Les candidats ont été familièrement regroupés par les médias en tant qu'indépendants bleu sarcelle, indiquant que leurs politiques sont "une nuance entre le bleu [libéral] et vert."
Climate Action_Network/Climate Action Network :
Climate Action Network - International (CAN) est un réseau mondial de plus de 1 300 organisations non gouvernementales environnementales dans plus de 130 pays qui travaillent à promouvoir l'action gouvernementale et individuelle pour limiter le changement climatique induit par l'homme à des niveaux écologiquement durables.
Climate Action_Network_Latin_America/Climate Action Network Latin America :
Climate Action Network Latin America (CAN-LA ou CANLA) est une organisation latino-américaine de justice climatique. Fondé en 2009 et basé à Buenos Aires, c'est le réseau régional du Climate Action Network et considéré comme un "nœud" aidant à collaborer dans la région de l'Amérique latine et des Caraïbes. Il relie plus de 30 organisations non gouvernementales engagées dans les questions de justice climatique et actives contre le changement climatique (au 25 avril 2020).
Climate Action_Tracker/Climate Action Tracker :
Climate Action Tracker (en abrégé CAT) est un groupe de recherche dont l'objectif est de suivre l'action des gouvernements pour parvenir à leur réduction des émissions de gaz à effet de serre au regard des accords internationaux. Il suit l'action climatique dans 32 pays responsables de plus de 80 % des émissions mondiales.
Alliance pour le climat/Alliance pour le climat :
Climate Alliance est un réseau européen de villes, communes et comtés fondé en 1990 engagé dans la protection du climat mondial. Le secrétariat européen de Climate Alliance est basé à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne, et à Bruxelles, en Belgique. Climate Alliance compte des membres en Autriche, en Biélorussie, en Belgique, en Bulgarie, en Croatie, en République tchèque, au Danemark, en Finlande, en France, en Géorgie, en Allemagne, en Hongrie, en Irlande, en Italie, au Luxembourg, en Macédoine du Nord, aux Pays-Bas, au Pérou, en Pologne, au Portugal et en Roumanie. , Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse et Ukraine.
Audit Climatique/Audit Climatique :
Climate Audit est un blog fondé en 2005 par Steve McIntyre. En novembre 2009, le journaliste Andrew Revkin l'a décrit dans le New York Times comme "un blog de sceptiques populaires" dirigé par McIntyre, un consultant minier canadien à la retraite. En 2010, un article de Nature décrivait le site comme faisant partie de la "communauté des sceptiques du changement climatique" aux côtés de l'Air Vent et du Blackboard.
Capitalisme climatique/Capitalisme climatique :
Climate Capitalism: Capitalism in the Age of Climate Change est un livre de 2011 de L. Hunter Lovins et Boyd Cohen. Il présente des histoires positives et des exemples de la façon dont les entreprises à but lucratif contribuent à sauver la planète, et déclare que "la meilleure façon de reconstruire l'économie, les villes et les marchés du travail américains est d'investir dans l'efficacité énergétique et les ressources énergétiques renouvelables, que le changement climatique soit passe ou non". Cependant, la critique Gail Whiteman n'est pas convaincue par l'argument selon lequel la cupidité nue et les forces du marché inciteront les entreprises à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.
Cas climatique_Irlande/Cas climatique Irlande :
Friends of the Irish Environment v Government of Ireland (également connu sous le nom de Climate Case Ireland) était une importante affaire de changement climatique tranchée par la Cour suprême irlandaise en 2020. Dans cette affaire, la Cour suprême a annulé le plan national d'atténuation de 2017 du gouvernement irlandais sur le au motif qu'il n'avait pas la spécificité requise par la loi irlandaise de 2015 sur l'action pour le climat et le développement à faible émission de carbone (la loi de 2015 sur le climat). La Cour suprême a ordonné au gouvernement de créer un nouveau plan conforme à la loi sur le climat de 2015.
Climat Central/Climat Central :
Climate Central est une organisation de presse à but non lucratif qui analyse et rend compte de la science du climat. Composée de scientifiques et de journalistes scientifiques, l'organisation mène des recherches scientifiques sur le changement climatique et les questions énergétiques, et produit du contenu multimédia qui est diffusé via son site Web et ses partenaires médias. Climate Central a été présenté dans de nombreuses sources d'information américaines de premier plan, notamment le New York Times, l'Associated Press, Reuters, NBC Nightly News, Time, National Public Radio, PBS, Scientific American et le Washington Post. Le scientifique en chef est Benjamin Strauss (élu en avril 2018 pour remplacer Paul Hanle).
Défi Climat/Défi Climat :
Climate Challenge est un jeu Flash sur le réchauffement climatique produit par la BBC et développé par Red Redemption. Les joueurs gèrent l'économie et les ressources des "Nations européennes" en tant que président, tout en réduisant les émissions de CO2 pour lutter contre le changement climatique et gérer les crises. Climate Challenge est un jeu sérieux environnemental, conçu pour donner aux joueurs une compréhension de la science derrière le changement climatique, ainsi que des options disponibles pour les décideurs politiques et des difficultés de leur mise en œuvre.
Changement climatique :_Risques,_défis_et_décisions_mondiaux/Changement climatique : risques, défis et décisions mondiaux :
Climate Change: Global Risks, Challenges and Decisions était une conférence sur le changement climatique organisée au Bella Center par l'Université de Copenhague. L'événement a été organisé avec l'aide d'autres universités de l'Alliance internationale des universités de recherche. L'objectif déclaré de la conférence était de fournir "un résumé des connaissances scientifiques existantes deux ans après le dernier rapport du GIEC". La conférence a eu lieu du 10 au 12 mars 2009.
Climate Change_(Scotland)_Act_2009/Climate Change (Scotland) Act 2009 :
La loi de 2009 sur le changement climatique (Écosse) est une loi du Parlement écossais. La loi comprend un objectif d'émissions, fixé pour l'année 2050, pour une réduction d'au moins 80 % par rapport à l'année de référence 1990. Des objectifs annuels d'émissions de gaz à effet de serre doivent également être fixés, après consultation des organes consultatifs compétents. Des dispositions sont incluses dans la loi pour la création d'un comité écossais sur le changement climatique, étant donné qu'à l'heure actuelle le seul organe consultatif est le comité pan-britannique sur le changement climatique. Les ministres au parlement doivent maintenant rendre compte de l'avancement de ces objectifs. Depuis janvier 2011, les organismes du secteur public en Écosse doivent se conformer aux nouvelles directives établies par le gouvernement écossais.
Changement climatique_(album)/Changement climatique (album) :
Climate Change est le dixième album studio de l'artiste cubano-américain Pitbull. Il est sorti le 17 mars 2017 via RCA Records, Polo Grounds Music et Mr. 305 Inc. La production de l'album a été gérée par plusieurs producteurs, dont Dr. Luke, Ricky Reed, Ian Kirkpatrick, Cirkut et The Monsters & Strangerz parmi les autres. L'album comprend également des apparitions invitées de Kiesza, Robin Thicke, Travis Barker, Flo Rida, Enrique Iglesias, Stephen Marley, Ty Dolla Sign, Jennifer Lopez et Jason Derulo, entre autres. Climate Change a été soutenu par quatre singles : "Messin' Around", "Greenlight", "Options" et "Better On Me". L'album a reçu des critiques généralement positives de la part des critiques de musique, mais malgré cela, il a reçu un petit succès commercial. L'album a fait ses débuts au numéro 29 du classement américain Billboard 200, gagnant 14 000 unités équivalentes à l'album au cours de sa première semaine.
Climate Change_Accountability Act_(Bill_C-224)/Climate Change Accountability Act (Projet de loi C-224) :
La Loi sur la responsabilité en matière de changements climatiques est un projet de loi d'initiative parlementaire qui a été présenté aux 39e, 40e et 41e législatures canadiennes. Il a été initialement déposé en octobre 2006 à la Chambre des communes du Canada sous le nom de projet de loi C-377 de la 39e législature par Jack Layton, alors chef du Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD). Il a été adopté en troisième lecture par 148 voix contre 116 avec l'appui des caucus du Parti libéral du Canada, du Bloc québécois et du NPD (le Parti conservateur du Canada, dirigé par le premier ministre Stephen Harper, a voté contre). Cependant, le projet de loi C-377 est mort car il était encore devant le Sénat lorsque le Parlement a été dissous pour les élections fédérales canadiennes de 2008. Le 10 février 2009, Bruce Hyer, alors porte-parole adjoint du NPD en matière d'environnement et député de Thunder Bay-Superior North, appuyé par Layton, l'a présenté de nouveau à la 40e législature sous le nom de projet de loi C-311. Il a été adopté en 2e lecture le 1er avril 2009, par un vote de 141 contre 128, et a été renvoyé au Comité permanent de l'environnement et du développement durable. Le 21 octobre 2009, la Chambre a voté par 169 voix contre 93 pour accorder au Comité plus de temps pour étudier le projet de loi, car les soixante jours de séance accordés pour son étude en vertu de l'article 97.1(1) du Règlement de la Chambre des communes étaient expirés. L'adoption de la loi sur la responsabilité en matière de changement climatique a donc été effectivement retardée jusqu'en 2010, ce qui signifie qu'elle n'influencerait pas le gouvernement dans les négociations lors des négociations sur le traité mondial sur le changement climatique de l'ONU COP15 qui se sont tenues en décembre 2009 à Copenhague. Le 10 décembre 2009, le rapport du comité sur le projet de loi C-311 a été présenté à la Chambre, sans amendement au projet de loi. La prorogation de la Chambre le 30 décembre 2009 n'a pas affecté le projet de loi, car les projets de loi d'initiative parlementaire sont rétablis à l'étape terminé, et le projet de loi C-311 n'avait pas été étudié à l'étape du rapport lors de la prorogation. À la reprise du Parlement, C-311 a été adopté à l'étape du rapport le 14 avril 2010, par un vote de 155 contre 137. Le projet de loi a été adopté par la Chambre des communes en 3e lecture le 5 mai 2010, avec 149 voix pour et 136 voix. contre. Il a reçu la première lecture au Sénat le 6 mai 2010, avant d'être rejeté en deuxième lecture le 16 novembre 2010, par un vote de 43 contre 32. Le projet de loi a été présenté de nouveau sous le nom de projet de loi C-224 le 15 juin 2011, par l'actuelle porte-parole du NPD en matière d'environnement et députée d'Halifax, Megan Leslie. Le projet de loi a été appuyé par le porte-parole adjoint en matière d'environnement Laurin Liu.
Climate Change_Act_2008/Climate Change Act 2008 :
Le Climate Change Act 2008 (c 27) est une loi du Parlement du Royaume-Uni. La loi oblige le secrétaire d'État à veiller à ce que le compte net de carbone du Royaume-Uni pour les six gaz à effet de serre de Kyoto pour l'année 2050 soit au moins 100 % inférieur au niveau de référence de 1990, afin d'éviter un changement climatique dangereux. La loi vise à permettre au Royaume-Uni de devenir une économie à faible émission de carbone et donne aux ministres le pouvoir d'introduire les mesures nécessaires pour atteindre une série d'objectifs de réduction des gaz à effet de serre. Un comité indépendant sur le changement climatique a été créé en vertu de la loi pour fournir des conseils au gouvernement britannique sur ces objectifs et les politiques connexes. Dans la loi, le secrétaire d'État fait référence au secrétaire d'État à l'énergie et au changement climatique.
Climate Change_Agreement_ (Royaume-Uni)/Accord sur le changement climatique (Royaume-Uni) :
Lorsque la taxe sur le changement climatique a été introduite au Royaume-Uni, la position des industries à forte intensité énergétique a été prise en compte, compte tenu de leur consommation d'énergie, des exigences du régime de prévention et de contrôle intégrés de la pollution et de leur exposition à la concurrence internationale. En conséquence, une remise de 65 % sur la taxe a été accordée aux secteurs qui se sont entendus sur des objectifs d'amélioration de leur efficacité énergétique ou de réduction des émissions de carbone. La remise sur l'électricité est passée à 90 % en 2013. Un secteur "à forte intensité énergétique" est un secteur qui exerce des activités répertoriées dans la partie A(1) ou A(2) dans la partie 2 de l'annexe 1 de l'Environmental Permitting (Angleterre et Pays de Galles) Regulations 2010 (Statutory Instrument 2010 No.675) (tel que modifié), ou qui satisfait aux critères d'intensité énergétique fournis par le Department of Energy and Climate Change. La réglementation couvre les dix principaux secteurs industriels à forte intensité énergétique (aluminium, ciment, céramique, produits chimiques, agro-alimentaire, fonderie, verre, métaux non ferreux, papier et acier) et plus de trente secteurs plus petits, ainsi que l'agriculture, l'élevage unités d'élevage intensif de porcs et de volailles.
Climate Change_Autorité/Climate Change Authority :
La Climate Change Authority (CCA) est une agence statutaire du gouvernement australien chargée de fournir des conseils indépendants au gouvernement sur la politique en matière de changement climatique. Elle a été créée par et fonctionne en vertu de la loi de 2011 sur l'Autorité du changement climatique. L'Autorité a commencé ses activités le 1er juillet 2012. Elle a été créée par Julia Gillard et a résisté à des efforts concertés pour sa suppression. Le gouvernement Abbott a fait campagne pour l'abolition de la CCA, après avoir aboli avec succès la Commission sur le climat. L'Autorité est une entité non constituée en société et n'a pas de pouvoirs législatifs ou exécutifs, qui appartiennent au gouvernement et au parlement en place. L'Autorité est actuellement chargée d'entreprendre des examens législatifs périodiques du Fonds de réduction des émissions et du programme national de rapports sur les effets de serre et l'énergie, et d'effectuer des examens spéciaux à la demande du ministre responsable du changement climatique ou du Parlement australien. Il peut également entreprendre des recherches autonomes sur des questions liées au changement climatique. Avant les modifications apportées par le Parlement australien en 2014 et 2015, l'Autorité était tenue de revoir les plafonds d'émissions de gaz à effet de serre de l'Australie, toute trajectoire nationale indicative d'émissions et le budget carbone national ; les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de réduction des émissions de l'Australie et du budget carbone national ; et l'objectif d'énergie renouvelable et le système d'échange de droits d'émission (abrogé depuis). Les membres ont le droit de rédiger des rapports minoritaires dissidents et en rédigent souvent.
Climate Change_Bill/Climate Change Bill :
Le projet de loi sur le changement climatique peut faire référence à : American Clean Energy and Security Act The Bill for the Climate Change Act 2008
Changement climatique_Capital/Capital changement climatique :
Climate Change Capital était un groupe privé de gestion d'actifs et de conseil fondé en 2003 par Lionel Fretz et James Cameron pour soutenir les efforts visant à développer des solutions au changement climatique et à l'épuisement des ressources. Fretz a quitté Climate Change Capital fin 2004 pour fonder une société concurrente de commerce de carbone, appelée Carbon Capital Markets, soutenue par le fonds coté AIM Trading Emissions PLC. Peu de temps après, Mark Woodall est devenu le premier PDG de Climate Change Capital.
Climate Change_Coalition/Climate Change Coalition :
La Climate Change Coalition (CCC), brièvement connue sous le nom de 4Change, était un parti politique australien, qui a été formé en 2007 dans le but d'accélérer l'action des politiciens de tous les partis sur le réchauffement climatique et le changement climatique. Sa position sur la lutte contre le changement climatique a mis l'accent sur la coopération avec les grandes entreprises afin de réaliser des progrès significatifs sur la question. Le parti préconise donc une relation de travail étroite entre les écologistes et le monde des affaires. Le CCC a été enregistré en tant que parti politique auprès de la Commission électorale australienne (AEC) le 4 septembre 2007 et radié le 25 mars 2010.
Commission_changement climatique/Commission changement climatique :
La Commission sur le changement climatique (He Pou a Rangi) est une entité indépendante de la Couronne qui conseille le gouvernement néo-zélandais sur la politique en matière de changement climatique dans le cadre de la loi d'amendement sur la réponse au changement climatique (zéro carbone). La Commission a été créée pour succéder au Comité intérimaire sur le changement climatique à la suite de l'adoption de la loi zéro carbone en novembre 2019.
Comité_changement climatique/Comité changement climatique :
Le Comité sur le changement climatique (CCC), initialement appelé Comité sur le changement climatique, est un organisme public non ministériel indépendant, créé en vertu de la loi sur le changement climatique (2008) pour conseiller le Royaume-Uni et les gouvernements et parlements décentralisés sur la lutte contre le changement climatique et sa préparation. monnaie. Le Comité fournit des conseils sur l'établissement des budgets carbone (pour le gouvernement britannique, les budgets carbone sont conçus pour imposer une limite ou un plafond au niveau des émissions à l'échelle de l'économie qui peuvent être émises sur une période de cinq ans), et fait régulièrement rapport aux parlements et Assemblées sur les progrès réalisés dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Notamment, en 2019, le CCC a recommandé l'adoption d'un objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre par le Royaume-Uni d'ici 2050. Le 27 juin 2019, le Parlement britannique a modifié la loi sur le changement climatique (2008) pour inclure un engagement à zéro émission nette d'ici 2050. Le CCC conseille et commente également les progrès du Royaume-Uni en matière d'adaptation au changement climatique par le biais de mises à jour au Parlement.
Changement climatique_Déni/Déni du changement climatique :
Climate Change Denial: Heads in the Sand est un livre de non-fiction de 2011 sur le déni du changement climatique, co-écrit par Haydn Washington et John Cook, avec une préface de Naomi Oreskes. Washington avait une formation en sciences de l'environnement avant de rédiger le travail; Cook, formé en physique, a fondé (2007) le site Web Skeptical Science, qui compile des preuves évaluées par des pairs du réchauffement climatique. Le livre a été publié pour la première fois en format relié et broché en 2011 par Earthscan, une division de Routledge. Le livre présente une analyse approfondie et une réfutation du déni du changement climatique, en passant en revue plusieurs arguments point par point et en les réfutant avec des preuves examinées par des pairs du consensus scientifique sur le changement climatique. Les auteurs affirment que ceux qui nient le changement climatique s'engagent dans des tactiques telles que la sélection de données censées soutenir leurs points de vue spécifiques et attaquant l'intégrité des climatologues. Washington et Cook utilisent la théorie des sciences sociales pour examiner le phénomène de déni du changement climatique dans le grand public et appellent ce phénomène une forme de pathologie. Le livre retrace le soutien financier pour le déni du changement climatique à l'industrie des combustibles fossiles, affirmant que ses entreprises ont tenté d'influencer l'opinion publique sur la question. Washington et Cook écrivent que les politiciens ont tendance à utiliser des mots fous dans le cadre d'une tactique de propagande par le biais de la manipulation, comme un moyen de détourner l'intérêt du public du changement climatique et de rester passif sur la question. Les auteurs concluent que si le public cessait de s'engager dans le déni, le problème du changement climatique pourrait être résolu de manière réaliste. Pour ses recherches sur le livre et ses efforts pour communiquer l'essence de la science du changement climatique au grand public, John Cook a remporté le prix Eureka 2011 du Musée australien pour l'avancement des connaissances sur le changement climatique. Climate Change Denial a reçu un accueil positif dans les critiques de publications telles que : The Ecologist, le magazine ECOS, la revue académique Natures Sciences Sociétés, la revue Education publiée par la New South Wales Teachers Federation.
Climate Change_Denial_Disorder/Climate Change Denial Disorder :
Climate Change Denial Disorder (CCDD) est un court métrage satirique qui parodie le déni du changement climatique et les perspectives sur le changement climatique à travers une discussion sur une maladie fictive. Le film met en vedette les acteurs Ed Begley Jr., Timothy Brennan et Susan Yeagley. Il a été réalisé par Carly Usdin, écrit par Nicol Paone et produit par Brianne Trosie. Le film est sorti le 14 avril 2015 par le site Web de vidéos humoristiques et la société de production cinématographique / télévisée Funny or Die et le 16 avril sur YouTube. Climate Change Denial Disorder a été reconnu par l'Environmental Media Association avec une nomination aux Environmental Media Awards 2015 pour le meilleur court métrage numérique. Le site Web d'actualités environnementales EcoWatch a mis en évidence le film parmi les vidéos environnementales les plus vues de 2015.
Taxe sur le changement climatique/Taxe sur le changement climatique :
La taxe sur le changement climatique (CCL) est une taxe sur l'énergie livrée aux utilisateurs non domestiques au Royaume-Uni.
Climate Change_Performance_Index/Indice de performance du changement climatique :
L'indice de performance sur le changement climatique (CCPI) est un système de notation conçu par l'organisation allemande de l'environnement et du développement Germanwatch eV pour améliorer la transparence de la politique climatique internationale. Sur la base de critères standardisés, l'indice évalue et compare les performances de protection du climat de 63 pays et de l'Union européenne (UE) (statut CCPI 2022), qui sont ensemble responsables de plus de 90 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES). L'Indice de performance du changement climatique a été publié pour la première fois en 2005 et une version mise à jour est présentée chaque année à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique. Germanwatch publie l'indice en coopération avec le NewClimate Institute et Climate Action Network International et avec le soutien financier de la Fondation Barthel. Les résultats les plus importants sont disponibles en allemand, anglais, français et espagnol.
Centre_de_recherche_sur_les_changements_climatiques/Centre de recherche sur les changements climatiques :
Le Centre de recherche sur le changement climatique (CCRC) est une initiative de recherche créée en 2007 à l'Université de Nouvelle-Galles du Sud. Il est le nœud principal du Centre d'excellence pour les extrêmes climatiques (CLEX) de l'Australian Research Council et a précédemment dirigé le Centre d'excellence de l'ARC pour la science du système climatique (ARCCSS) de 2011 à 2018.
Climate Change_Response_(Emissions_Trading)_Amendment_Act_2008/Climate Change Response (Emissions Trading) Amendment Act 2008 :
La Climate Change Response (Emissions Trading) Amendment Act 2008 est une loi promulguée en septembre 2008 par le cinquième gouvernement travailliste de la Nouvelle-Zélande qui a établi la première version du système d'échange de quotas d'émissions de la Nouvelle-Zélande, un programme national tous secteurs, tous gaz à effet de serre non plafonnés et système d'échange de droits d'émission fortement lié à l'échelle internationale.
Climate Change_Response_(Zero_Carbon)_Amendment_Act/Climate Change Response (Zero Carbon) Amendment Act :
Le Climate Change Response (Zero Carbon) Amendment Act 2019 est une loi du Parlement néo-zélandais qui modifie le Climate Change Response Act 2002 afin de fournir un cadre permettant à la Nouvelle-Zélande d'élaborer et de mettre en œuvre des politiques sur le changement climatique à l'appui de l'Accord de Paris.
Climate Change_Response_Act_2002/Climate Change Response Act 2002 :
Le Climate Change Response Act 2002 est une loi du Parlement adoptée par le gouvernement de la Nouvelle-Zélande. La loi de 2002 sur la réponse au changement climatique a créé un cadre juridique permettant à la Nouvelle-Zélande de ratifier le protocole de Kyoto et de respecter ses obligations au titre de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Il définit les pouvoirs du ministre des Finances pour gérer les avoirs de la Nouvelle-Zélande en unités de quantité attribuée et pour échanger des unités d'émission conformes à Kyoto (crédits carbone) sur le marché international. Il établit un registre pour enregistrer les avoirs et les transferts d'unités d'émission. Il établit une agence nationale d'inventaire pour enregistrer et déclarer les émissions de gaz à effet de serre. Les objectifs législatifs de la loi de 2002 sur la réponse au changement climatique sont ; élaborer et mettre en œuvre des politiques de changement climatique claires et stables qui contribuent à l'effort mondial dans le cadre de l'Accord de Paris pour limiter l'augmentation moyenne de la température mondiale à 1,5° Celsius au-dessus des niveaux préindustriels ; et de s'adapter aux effets du changement climatique. pour permettre à la Nouvelle-Zélande de remplir ses obligations au titre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et du Protocole de Kyoto, et pour prévoir le système néo-zélandais d'échange de quotas d'émissions pour les gaz à effet de serre qui réduit les émissions nettes en dessous des niveaux habituels. Le climat Change Response (Emissions Trading) Amendment Act 2008 a établi la version du cinquième gouvernement travailliste de Nouvelle-Zélande du système d'échange de quotas d'émission de la Nouvelle-Zélande en septembre 2008. La partie 4 de la loi sur la réponse au changement climatique définit le système d'échange de quotas d'émission de la Nouvelle-Zélande. Le 8 mai 2019, le gouvernement a présenté au Parlement le projet de loi modifiant la réponse au changement climatique (zéro carbone). Le projet de loi modifiant le projet de loi sur la réponse au changement climatique (zéro carbone) a reçu la sanction royale le 13 novembre 2019.
Programme_scientifique_des_changements_climatiques/Programme scientifique_des_changements_climatiques :
Le programme scientifique sur le changement climatique (CCSP) était le programme responsable de la coordination et de l'intégration de la recherche sur le réchauffement climatique par les agences gouvernementales américaines de février 2002 à juin 2009. Vers la fin de cette période, le CCSP a publié 21 rapports d'évaluation climatique distincts qui portaient sur les observations climatiques, les changements dans l'atmosphère, les changements climatiques attendus, les impacts et l'adaptation, et les questions de gestion des risques. Peu de temps après l'entrée en fonction du président Obama, le nom du programme a été changé en US Global Change Research Program (USGCRP), qui était également le nom du programme avant 2002. Néanmoins, l'administration Obama a généralement adopté les produits du CCSP comme une science solide fournissant une base pour la politique climatique. Étant donné que ces rapports ont été pour la plupart publiés après le quatrième rapport d'évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et, dans certains cas, se concentraient spécifiquement sur les États-Unis, ils étaient généralement considérés aux États-Unis comme ayant une importance et une crédibilité scientifique comparables à les évaluations du GIEC pour les premières années de l'administration Obama.
Climate Change_TV/Climate Change TV :
Climate Change TV est le premier diffuseur en ligne au monde entièrement consacré aux questions de changement climatique. Il contient des entretiens avec des chefs d'État, des responsables gouvernementaux et des négociateurs, des ONG, la société civile et des professionnels du monde des affaires avec un éventail de points de vue sur les négociations sur le changement climatique. Il est hébergé par Responding to Climate Change, une ONG et observateur officiel auprès du cadre des Nations Unies pour la Convention sur les changements climatiques. En février de cette année, ils ont soumis une série de propositions à la CCNUCC sur l'augmentation de l'ambition de la plate-forme de Durban - qui avait été convenue lors de la COP17. Le Studio est géré pour la CCNUCC lors de la COP annuelle. Les entretiens sont hébergés sur le RTCC et le portail des studios de la CCNUCC. Il prévoit des entretiens vidéo individuels avec un large éventail de parties prenantes de la société civile, d'organisations intergouvernementales et de délégués de partis. Le studio offre une plate-forme pour discuter des effets du changement climatique, des causes du réchauffement climatique et des solutions possibles. Il se poursuit à la COP17/CMP 7 après s'être déroulé avec succès à la COP15/CMP 5 à Copenhague et à la COP16/CMP 6 à Cancún. Lors de la COP la plus récente, qui s'est tenue en décembre 2011, le studio de télévision sur le changement climatique a reçu la visite de Christiana Figueres, directrice générale de la CCNUCC, du négociateur en chef néerlandais Maas Goote et du ministre britannique de l'énergie et du changement climatique Greg Barker, ainsi que de membres d'Oxfam et de 350. org.
Climate Change_and_Air_Management_Coordination_Board_ (Turquie)/Climate Change and Air Management Coordination Board (Turquie) :
Le Conseil de coordination du changement climatique et de la gestion de l'air ( turc : İklim Değişikliği ve Hava Yönetimi Koordinasyon Kurulu ) est une agence gouvernementale de la République de Turquie , chargée de coordonner la politique de lutte contre la pollution de l'air en Turquie et le changement climatique en Turquie ; les réunions du conseil sont présidées par le ministre de l'environnement et de l'urbanisme.
Climate Change_and_Emissions_Management_Amendment_Act/Loi modifiant la loi sur le changement climatique et la gestion des émissions :
Le Climate Change and Emissions Management Amendment Act de la province canadienne de l'Alberta a été la première loi de ce type à imposer des réductions de gaz à effet de serre aux grandes installations industrielles. année seront tenus de réduire l'intensité de leurs émissions de 12 % en vertu de la loi modifiant la loi sur le changement climatique et la gestion des émissions. Les entreprises ont trois façons de respecter leurs réductions : elles peuvent apporter des améliorations opérationnelles, acheter un crédit basé en Alberta ou contribuer au Fonds de gestion des changements climatiques et des émissions. Le règlement s'applique à environ 100 grandes installations qui émettent plus de 100 000 tonnes de gaz à effet de serre par année. Ces installations représentent environ 70 % des émissions industrielles de gaz à effet de serre de l'Alberta. Le coût annuel de la conformité est estimé à 177 millions de dollars, soit moins d'un dixième de un pour cent du PIB nominal de l'Alberta (242 milliards de dollars en 2006).
Loi_changement_climatique_et_transition_énergétique/Loi Changement Climatique et Transition Energétique :
La loi sur le changement climatique et la transition énergétique, officiellement la loi 7/2021, du 20 mai, sur le changement climatique et la transition énergétique (en espagnol : Ley 7/2021, de 20 de mayo, de cambio climático y transición energética) est une loi espagnole qui a reçu la sanction royale le 20 mai 2021 et est entré en vigueur le 22 mai 2021. Son objectif est d'assurer le respect par l'Espagne des objectifs de l'accord de Paris. La loi a été adoptée par les deux chambres des Cortes Generales (le parlement espagnol) et promulguée par le roi Felipe VI.
Climate Change_and_Global_Energy_Security/Changement climatique et sécurité énergétique mondiale :
Climate Change and Global Energy Security: Technology and Policy Options est un livre de 2011 de Marilyn A. Brown et Benjamin K. Sovacool, dans lequel les auteurs proposent des évaluations détaillées des technologies disponibles dans le commerce pour renforcer la sécurité énergétique mondiale et l'atténuation du changement climatique. Ils évaluent également les obstacles au déploiement de ces technologies et examinent de manière critique les options de politique publique pour leur commercialisation. Arguant que la société dispose de toutes les technologies nécessaires à cette tâche, ils discutent d'un éventail d'options disponibles aujourd'hui, notamment le transport à haut rendement, les énergies renouvelables, la séquestration du carbone et la gestion de la demande.
Climate Change_and_Sustainable_Energy_Act_2006/Climate Change and Sustainable Energy Act 2006 :
Le Climate Change and Sustainable Energy Act 2006 (c 19) est une loi du Parlement du Royaume-Uni qui vise à augmenter le nombre d'installations de microgénération de chaleur et d'électricité au Royaume-Uni, contribuant ainsi à réduire les émissions de carbone et à réduire la précarité énergétique. La loi a été mise à l'essai à la Chambre des communes en tant que projet de loi d'initiative parlementaire par Mark Lazarowicz, député. Le député Rt Hon Eric Forth, un opposant bien connu aux projets de loi d'initiative parlementaire qui les a souvent flibustés au Parlement, est décédé lors de l'adoption de ce projet de loi au Parlement, après avoir prolongé le débat en troisième lecture et rapport pendant plusieurs jours.
Changement climatique_%E2%80%93_Les_faits/Changement climatique - Les faits :
Climate Change - The Facts est un documentaire britannique de 2019 présenté par David Attenborough qui traite du changement climatique et des solutions possibles pour le contrer. Le programme d'une heure a fait ses débuts sur BBC One au Royaume-Uni à 21 heures le 18 avril 2019.
Horloge climatique/horloge climatique :
L'horloge climatique est un graphique qui montre à quelle vitesse la planète approche de 1,5 °C de réchauffement climatique, compte tenu des tendances actuelles en matière d'émissions. Il montre également la quantité de CO2 déjà émise et le réchauffement climatique à ce jour. L'horloge climatique a été lancée en 2015 pour fournir un outil de mesure par rapport auquel les téléspectateurs peuvent suivre les progrès de l'atténuation du changement climatique. La date indiquée lorsque l'humanité atteindra 1,5 °C se rapprochera à mesure que les émissions augmenteront, et s'éloignera à mesure que les émissions diminueront. L'horloge est mise à jour chaque année pour refléter la dernière tendance mondiale en matière d'émissions de CO2 et le taux de réchauffement climatique. À partir de juin 2022, l'horloge compte à rebours vers fin juillet 2029. Le 20 septembre 2021, l'horloge a été reportée au 28 juillet 2028, probablement en raison de la conférence COP26 et de la protection des terres par les peuples indignes. L'horloge est hébergée par Human Impact Lab, qui fait lui-même partie de l'Université Concordia. Les organisations soutenant l'horloge climatique comprennent l'Université Concordia, la Fondation David Suzuki, Future Earth et le Climate Reality Project. Il reste 6 ans, 52 semaines, 23 heures, 19 minutes et 50 secondes jusqu'à ce que l'horloge climatique atteigne zéro (approximatif). (rafraîchir)
Code climatique_rouge/Code climatique rouge :
Climate Code Red: The Case for Emergency Action est un livre de 2008 qui présente des preuves scientifiques que la crise du réchauffement climatique est pire que ce que les rapports officiels et les gouvernements nationaux ont indiqué jusqu'à présent. Le livre soutient que nous sommes confrontés à une "urgence de durabilité" qui nécessite une rupture nette avec la politique du statu quo. Les auteurs expliquent que l'action d'urgence pour faire face au changement climatique n'est pas tant une idée radicale qu'une voie indispensable dans laquelle nous devons nous engager. Climate Code Red s'inspire largement des travaux d'un grand nombre de climatologues, dont James E. Hansen.
Commission Climat/Commission Climat :
La Climate Commission était un organisme indépendant créé en 2011 par le gouvernement australien pour communiquer « des informations fiables et faisant autorité » sur le changement climatique en Australie. Aboli par le gouvernement LNP nouvellement élu dirigé par le Premier ministre Tony Abbott en septembre 2013, il a été relancé en tant qu'organisation indépendante à but non lucratif appelée Climate Council.
Connexions climatiques/Connexions climatiques :
Climate Connections était la compétition FIRST Lego League 2008-09. Son thème portait sur la compréhension des effets du climat et des changements climatiques.
Climate Consortium_Denmark/Climate Consortium Danemark :
State of Green est un partenariat public-privé à but non lucratif qui promeut les solutions danoises de technologies propres concernant le changement climatique.
Conseil Climat/Conseil Climat :
Le Climate Council est la principale organisation à but non lucratif de communication sur le changement climatique en Australie, créée pour fournir au public australien des informations indépendantes et faisant autorité sur le changement climatique et ses solutions. Il prône la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il a été créé par d'anciens membres de la Commission Climat après sa suppression par le gouvernement Abbott en 2013. Il est financé par des dons du public.
Comptages climatiques/Comptages climatiques :
Climate Counts, dirigé par le PDG de Stonyfield Farm, Gary Hirshberg, est une campagne à but non lucratif qui note chaque année les entreprises sur la base de leur action volontaire pour inverser le changement climatique. Le Climate Counts Company Scorecard, lancé en juin 2007, aide les gens à voter avec leurs dollars en faisant des choix d'achat et d'investissement soucieux du climat qui incitent les entreprises les plus connues au monde à prendre au sérieux la question du changement climatique. Climate Counts vise à mobiliser les consommateurs de tous les jours - pas seulement la communauté environnementale traditionnelle - en tant qu'activistes les plus importants dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les entreprises reçoivent une note de 0 à 100 selon qu'elles ont mesuré leur empreinte climatique, fixé des objectifs et des cibles pour réduire leur impact sur le réchauffement climatique (avec des progrès continus vers ces réductions pour le montrer), soutenu (ou suggérer l'intention de bloquer) une législation climatique progressiste et divulgué publiquement leurs actions climatiques de manière claire et complète. Ils décrivent leurs critères de notation plus en détail dans la carte de pointage Climate Counts. version envoyée sur leurs téléphones portables.
Climate Crisis_Advisory_Group/Groupe consultatif sur la crise climatique :
Le Climate Crisis Advisory Group (CCAG) est un groupe indépendant de scientifiques qui donne des conseils sur le changement climatique et la biodiversité, dirigé par Sir David King. Le groupe est financé par le Center for Climate Repair. Son objectif est de "fournir au public mondial des analyse des efforts pour lutter contre les crises mondiales de chauffage et de biodiversité". La déclaration de lancement et le premier rapport du CCAG indiquent que la Terre a peut-être déjà dépassé plusieurs points de basculement dangereux, notamment la fonte des calottes glaciaires, le ralentissement de la circulation atlantique et le dépérissement de la forêt amazonienne, qui mettent en évidence le besoin de rapidité.
Climate Data_Analysis_Tool/Outil d'analyse des données climatiques :
L'outil d'analyse des données climatiques (CDAT) est un logiciel de traçage utilisé dans les sciences de l'atmosphère et la climatologie. CDAT est un logiciel utilisé en sciences de l'atmosphère et en climatologie pour afficher des champs météorologiques tels que la pression, la température ou la vitesse du vent. Il permet de lire des données météorologiques maillées dans différents formats tels que netCDF ou GRIB et de tracer des séries chronologiques d'affichages à partir de plusieurs ensembles de données identiques avec des heures différentes. Il a une portée similaire à GrADS mais avec une interface utilisateur et des capacités plus étendues.
Climate Data_Exchange/Échange de données climatiques :
Le Climate Data Exchange (CDX) est un cadre logiciel JPL, construit sur le logiciel Apache Object Oriented Data Technology (OODT), pour le partage de données et de modèles climatiques.
Climate Data_Operators/Climate Data Operators :
CDO est une suite de ligne de commande pour manipuler et analyser les données climatiques. Il met à disposition plus de 600 opérateurs à cet effet et est l'acronyme de Climate Data Operators. Les formats de données pris en charge sont : netCDF 3/4 GRIB 1/2 SERVICE EXTRA IEG
Climate Data_Record/Enregistrement de données climatiques :
Un Climate Data Record (CDR) est une définition spécifique d'une série de données climatiques, développée par le Committee on Climate Data Records from NOAA Operational Satellites of the National Research Council à la demande de la NOAA dans le contexte des enregistrements satellitaires. Il est défini comme "une série chronologique de mesures d'une longueur, d'une cohérence et d'une continuité suffisantes pour déterminer la variabilité et le changement climatiques". Ces mesures fournissent une base objective pour la compréhension et la prévision du climat et de sa variabilité, comme le réchauffement climatique.
Climate Disclosure_Standards_Board/Climate Disclosure Standards Board :
Le Climate Disclosure Standards Board (CDSB) est une organisation à but non lucratif qui s'efforce de fournir des informations importantes aux investisseurs et aux marchés financiers grâce à l'intégration d'informations liées au changement climatique dans les rapports financiers traditionnels. Le CDSB part du principe que les investisseurs et les institutions financières peuvent prendre de meilleures décisions éclairées si les entreprises sont ouvertes, transparentes et analysent les risques et opportunités associés aux informations liées au changement climatique. À cette fin, le CDSB agit comme un forum de collaboration sur la manière dont les normes et pratiques existantes peuvent être utilisées pour relier les informations financières et liées au changement climatique à l'aide de son cadre de communication des informations environnementales, du capital naturel et des impacts commerciaux associés. outil prêt à l'emploi permettant aux entreprises de divulguer des informations liées au changement climatique dans les rapports financiers grand public. Mis à jour en avril 2018, le Cadre de déclaration des informations environnementales, du capital naturel et des impacts commerciaux associés adopte et s'appuie sur les dispositions pertinentes des normes et pratiques existantes, y compris les recommandations de la TCFD et les Normes internationales d'information financière, ainsi que sur la déclaration réglementaire et volontaire et le commerce du carbone. règles. La particularité du Cadre est qu'il fait référence à des normes au lieu d'en créer une nouvelle. Le cadre adopte également des principes et des objectifs pertinents en matière d'information financière pour compléter les modèles d'information financière traditionnels. En novembre 2021, la Fondation IFRS a annoncé qu'elle consoliderait le CDSB avec son nouveau Conseil des normes internationales de durabilité d'ici juin 2022, ainsi que la Value Reporting Foundation basée à Londres.
Doctrine_climatique_de_la_Fédération_de_Russie/Doctrine climatique de la Fédération de Russie :
La doctrine climatique de la Fédération de Russie documente la politique d'État de la Fédération de Russie à l'égard du changement climatique. Tenant compte des orientations stratégiques de la Fédération de Russie, la Doctrine est la base de la formation et de la mise en œuvre de la politique climatique. Il représente un système de vues sur le but, les principes, le contenu et les moyens de mettre en œuvre la politique d'État unifiée de la Fédération de Russie dans le pays et sur la scène internationale sur les questions liées au changement climatique et à ses conséquences. Le document a été approuvé par ordre du président de la Fédération de Russie le 17 décembre 2009.
Robe climatique/Tenue climatique :
La robe climatique a été conçue en 2009 par la société de design danoise Diffus Design en collaboration avec la société de broderie suisse Forster-Rohner, l'Institut Alexandra et l'école danoise de design. La robe climatique est lacée de centaines de diodes électroluminescentes (LED) qui réagit au niveau de dioxyde de carbone (CO2) dans les environs proches et sont alimentés par la broderie conductrice par un microprocesseur Arduino Lily pad et un détecteur de dioxyde de carbone, ce qui donne des motifs allant d'impulsions lentes à des flashs rapides en fonction de la concentration du CO2. La Climate Dress ne repose pas sur le câblage, la soudure ou le sertissage, ce qui est souvent le cas avec les produits textiles intelligents. Tous les éléments fonctionnels sont mélangés dans la broderie et exposés au spectateur. La robe climatique a été présentée au sommet Cop 15 sur le climat à Copenhague en 2009, lors de l'exposition "Health Environment Climate". En 2011, la Climate Dress a remporté le premier prix du concours Design That Performs organisé par Samsung.
Dynamique climatique/Dynamique climatique :
Climate Dynamics est une revue scientifique à comité de lecture publiée par Springer Science+Business Media. Il couvre tous les aspects de la dynamique des systèmes climatiques mondiaux, y compris la recherche sur la modélisation analytique et numérique de la structure et du comportement de l'atmosphère, des océans, de la cryosphère, de la biomasse et de la surface terrestre en tant que composants interactifs de la dynamique du climat mondial. La revue publie également des revues et des articles mettant l'accent sur une vision intégrée des processus physiques et biogéochimiques régissant le climat et le changement climatique.
Climate Emergency_Action_Alliance/Climate Emergency Action Alliance :
Climate Emergency Action Alliance : Vote Planet, anciennement Save Our One Planet Alliance, est un parti politique australien fondé en 2019. Le parti est une alliance électorale entre les partis non enregistrés "Save the Planet" et "One Planet". "Save Our One Planet Alliance" a changé son nom en 2021 en "Climate Emergency Alliance: Vote Planet". Les politiques du parti se concentrent principalement sur les questions liées au changement climatique, telles que la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la préparation d'une planète post-changement climatique. Début 2022, il a fusionné avec d'autres partis pour devenir le Fusion Party.
Rétroaction climatique/Rétroaction climatique :
Climate Feedback (CF) est un outil d'annotation de contenu basé sur le Web qui permet à des scientifiques qualifiés de commenter des histoires en ligne, en ajoutant du contexte et en notant les inexactitudes. C'est l'un des trois sites Web de l'organisation mère Science Feedback qui vérifie la couverture médiatique. Science Feedback est une association à but non lucratif enregistrée en France. Le site a publié sa première revue en 2015. Le site a été fondé par Emmanuel Vincent, docteur en océanographie et climat de l'Université Pierre et Marie Curie. Vincent s'est associé à l'association à but non lucratif Hypothes.is, qui a créé un plug-in de navigateur Internet gratuit qui permet aux utilisateurs de faire des commentaires au niveau des phrases sur les pages Web, afin de créer une évaluation du contenu. Climate Feedback, une application de la plateforme Hypothes.is à la communication sur les sciences du climat, permet aux climatologues actifs d'ajouter des commentaires.
Le climat d'abord/Le climat d'abord :
Climate First est un parti politique non enregistré en Nouvelle-Zélande. Le parti se concentre sur la mise en évidence et la lutte contre la menace du changement climatique. Il soutient également un revenu de base universel. Le parti a présenté un seul candidat aux élections de 2017, dans l'électorat central d'Auckland. Le candidat, Leslie Jones a reçu 55 voix et est arrivé septième. Le parti n'a pas demandé d'allocation de diffusion pour les élections de 2020.
Climate Forecast_Applications_Network/Réseau d'applications de prévision climatique :
Climate Forecast Applications Network (CFAN) est une entreprise qui développe des outils de prévision météorologique et climatique et fournit des services de recherche et de conseil pour gérer les risques météorologiques et climatiques. CFAN a été lancé en 2006 par Judith Curry et Peter Webster dans le cadre du programme VentureLab de l'Enterprise Innovation Institute de Georgia Tech.
Système_de_prévision_climatique_(NCEP)/Système de prévision climatique (NCEP) :
Le système de prévision climatique ou système de prévision couplé (les deux noms sont abrégés CFS) est une prévision météorologique numérique à moyen et long terme et un modèle climatique géré par les Centres nationaux de prévision environnementale (NCEP) pour relier les échelles de temps météorologiques et climatiques. La version 2 est devenue opérationnelle en tant que CFSv2 en 2011.
Climat Ground_Zero/Climat Ground Zero :
Climate Ground Zero (CGZ), fondée en février 2009, est une campagne de désobéissance civile non violente contre l'exploitation minière à ciel ouvert basée dans les bassins houillers du sud de la Virginie-Occidentale. Selon leur site Web, Climate Ground Zero estime "que la destruction irrévocable des montagnes des Appalaches et son impact sur l'air, l'eau et la vie des Appalaches nécessitent une action continue et directe". L'organisation cherche à mettre fin à l'extraction minière au sommet des montagnes en dessinant attention à la question par le biais de protestations impliquant une intrusion sur la propriété des sociétés minières En verrouillant les machines sur les sites miniers, en occupant des arbres dans la zone de dynamitage ou en bloquant les routes de transport vers les sites miniers, les manifestants associés à Climate Ground Zero interfèrent directement avec les pratiques minières D'autres manifestations attirent l'attention sur la négligence présumée d'organismes de réglementation tels que le Département de la protection de l'environnement de Virginie-Occidentale (WVDEP) ou l'Agence fédérale de protection de l'environnement (EPA) en occupant les bureaux de ces organisations gouvernementales. New York Times, Los Angeles Times, Washington Post, Democracy Now et The Ass Presse associée.
Climate Hawks_Vote/Climate Hawks vote :
Climate Hawks Vote est un groupe de défense de la base qui soutient les candidats et les élus qu'il identifie comme faisant de l'action contre le changement climatique une priorité absolue. Créée en 2013, elle se compose d'un Super PAC et d'un organisme d'aide sociale.
Bousculade climatique / Bousculade climatique :
Climate Hustle est un film de 2016 rejetant l'existence et la cause du changement climatique, raconté par le négationniste du changement climatique Marc Morano, produit et réalisé par Christopher Rogers, co-écrit par Morano et Mick Curran, et financé par le Committee for a Constructive Tomorrow (CFACT ), un groupe de pression sur le marché libre financé par le lobby des combustibles fossiles. Selon Ars Technica, le film propose "une livraison rapide et ininterrompue d'affirmations superficielles et fausses sur la science du climat".
Centre_de_recherche_sur_les_impacts_climatiques/Centre de recherche sur les impacts climatiques :
Le Centre de recherche sur les impacts climatiques (CIRC) est un institut de recherche basé au Département d'écologie et des sciences de l'environnement (EMG) de l'Université d'Umeå, en Suède, mais opérant principalement à la Station de recherche scientifique d'Abisko, qui est gérée par le Secrétariat suédois de la recherche polaire.
Climate Institute_of_Australia/Climate Institute of Australia :
Le Climate Institute était un groupe de réflexion politique basé à Sydney créé en 2005 pour encourager des politiques progressistes de gestion du changement climatique en Australie. Les travaux de recherche entrepris par l'Institut comprenaient une analyse de la vulnérabilité du sport aux impacts physiques croissants du changement climatique, la modélisation des effets de l'objectif d'énergie renouvelable de l'Australie et l'examen des impacts financiers d'une action retardée contre le changement climatique. L'Institut a également produit le rapport annuel Climate of the Nation, une enquête complète sur les attitudes des Australiens à l'égard du changement climatique, de ses impacts et de ses solutions. un soutien diversifié pour une action forte sur le changement climatique. Il a été un acteur de premier plan dans des alliances commerciales clés telles que l'Australian Climate Roundtable. Grâce à son rôle dans le projet de divulgation des propriétaires d'actifs, l'Institut a également été un pionnier en essayant d'amener les grands propriétaires d'actifs - tels que les caisses de retraite et les fonds de pension - à reconnaître et la divulgation du risque carbone. L'Institut a été initialement créé pour 5 ans grâce au financement du fonds Tom Kantor de la Fondation Poola. En 2017, The Climate Institute a annoncé qu'il fermerait en juin. L'Australia Institute a été sélectionné pour conserver l'héritage et la propriété intellectuelle restante du Climate Institute, y compris la poursuite du rapport de référence sur le climat de la nation.
Fonds d'investissement_climat/Fonds d'investissement climat :
Le Climate Investment Funds (CIF) est un fonds multilatéral œuvrant pour piloter et mettre à l'échelle des solutions climatiques dans les pays en développement. Créé à la demande du G8 et du G20 en 2008, le CIF administre un ensemble de programmes qui aident les pays à court de ressources à lutter contre les impacts du changement climatique et à accélérer le passage à une économie à faible émission de carbone. Grâce aux contributions de 14 pays donateurs, CIF soutient plus de 350 projets dans 72 pays à revenu faible et intermédiaire en première ligne de la crise climatique. Mafalda Duarte, de nationalité portugaise, est l'actuelle PDG de CIF. Les partenariats CIF ont acheminé plus de 60 $ milliards de dollars des gouvernements et du secteur privé à des projets tels que le plus grand parc solaire du monde, la première centrale géothermique d'Amérique du Sud et des investissements dans l'industrie de l'énergie éolienne au Mexique. Le CIF soutient 10 des 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Le CIF travaille en partenariat avec les gouvernements, le secteur privé, la société civile, les communautés locales et six grandes banques multilatérales de développement (BMD). Des évaluations indépendantes ont montré que les CIF ont réussi à progresser vers un avenir intelligent face au climat, en particulier dans les domaines des technologies propres, de l'accès à l'énergie, de la résilience climatique et des forêts durables. Les investissements des CIF sont supervisés par un conseil d'administration qui accorde une autorité égale aux donateurs et pays bénéficiaires avec la contribution d'observateurs officiels représentant le secteur privé, la société civile et les peuples autochtones. Le CIF se compose de deux fonds, le Fonds pour les technologies propres et le Fonds stratégique pour le climat.
Climate Justice_Action/Climate Justice Action :
Climate Justice Action (CJA) est une coalition transnationale d'organisations qui cherche à prévenir le changement climatique et à réaliser la justice climatique. CJA s'est formé dans le cadre de la mobilisation alternative autour de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de 2009 à Copenhague, et a organisé des actions directes de masse pendant la conférence.
Climate Justice_Alliance/Climate Justice Alliance :
La Climate Justice Alliance (CJA) est un collectif non gouvernemental de plus de 70 organisations communautaires rurales et urbaines axées sur la durabilité, le développement des communautés sous-représentées, la race et l'ethnicité, le développement économique et la réduction de la pauvreté - le tout dans le but plus large d'aborder changement climatique. Fondée en 2013, CJA est enracinée dans le mouvement de justice environnementale en ce sens qu'elle concentre ses efforts sur la protestation et l'organisation contre les dommages disproportionnés du changement climatique sur les communautés marginalisées. gagner des changements locaux, régionaux, à l'échelle de l'État et nationaux » en ce qui concerne le changement climatique et l'exposition injuste des communautés marginalisées à ses effets néfastes.
Justice climatique_maintenant !/Justice climatique maintenant ! :
La justice climatique maintenant ! (CJN!) est une coalition mondiale de réseaux et d'organisations faisant campagne pour la justice climatique. La coalition a été fondée lors de la réunion de la CCNUCC de 2007 à Bali et s'est depuis mobilisée pour les réunions de la CCNUCC à Bangkok, Copenhague et Cancun.
Climate Law_and_Governance_Initiative/Climate Law and Governance Initiative :
La Climate Law and Governance Initiative est un consortium international de partenaires de la communauté du droit climatique travaillant à renforcer les capacités et les connaissances relatives aux approches du droit et de la gouvernance pour lutter contre le changement climatique. Les projets de recherche en cours menés par ses institutions partenaires soutiennent l'organisation d'événements et d'ateliers spécialisés de renforcement des capacités parallèlement aux négociations annuelles sur le climat dans le cadre de la CCNUCC. L'objectif de l'initiative est la mise en œuvre effective de l'ODD 13 sur le changement climatique. Ses événements sont officiellement approuvés par la CCNUCC.
Climate Leadership_Council/Climate Leadership Council :
Le Climate Leadership Council est une organisation bipartite à but non lucratif qui préconise une politique de redevance et de dividendes sur le carbone qui taxerait les émissions de carbone et rembourserait tout l'argent aux Américains en paiements d'environ 2 000 $ par an pour une famille de quatre personnes. Le plan réduirait les émissions de 50 % d'ici 2035, selon un modèle économique de Resources for the Future. Lancé en 2017 par Ted Halstead et les anciens secrétaires d'État républicains James Baker et George Shultz, le Conseil a organisé une coalition d'entreprises, environnementales organisations, économistes et autres à l'appui de sa proposition climatique.
Climate Leadership_and_Community_Protection_Act/Climate Leadership and Community Protection Act :
Le Climate Leadership and Community Protection Act (CLCPA) est un plan promulgué le 18 juillet 2019 pour lutter contre le changement climatique et atteindre zéro émission nette dans l'État de New York. La loi fixe les objectifs de réduction des émissions à 40 % en dessous des niveaux de 1990 d'ici 2030, puis à 85 % en dessous des niveaux de 1990 d'ici 2050. Les 15 % restants des émissions seront compensés, par exemple en plantant des arbres qui éliminent le dioxyde de carbone de l'air. , pour atteindre zéro émission nette.
Climat en direct/Climat en direct :
Climate Live est une série de concerts internationaux organisés chaque année dans plus de 40 pays. La série de concerts a été développée par les organisateurs de Fridays for Future. Climate Live a été lancé le 24 avril avec des performances d'artistes notables tels que Declan McKenna, Milky Chance, Helen Sjöholm, Lia Pappas-Kemps, Lina Mirai et Oscar Stembridge, ainsi que des messages de soutien de Any Gabrielly et Gretchen.
Miroir climatique/Miroir climatique :
Climate Mirror est "un projet ouvert pour refléter des ensembles de données climatiques publiques", c'est-à-dire un projet en libre accès pour refléter (pour sauvegarder) les données d'ensembles de données appartenant au domaine public de la science du climat, telles que les données de la recherche financée par le gouvernement fédéral américain. Les ensembles de données de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), de l'Environmental Protection Agency (EPA) et de la NASA sont considérés comme des exemples principaux. L'idée derrière Climate Mirror est comparable à la notion selon laquelle de nombreuses copies empêchent les choses de disparaître par la censure, la pourriture des liens, les manquements au professionnalisme dans la préservation de l'intégrité des archives scientifiques ou le manque de permanence numérique. Il offre un type parallèle de sauvegarde massive.
Laboratoire_de_surveillance_et_de_diagnostic_climatique/Laboratoire de surveillance et de diagnostic climatiques :
Le Laboratoire de surveillance et de diagnostic du climat (CMDL) était un laboratoire climatique de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA)/Office of Oceanic and Atmospheric Research (OAR). En octobre 2005, il a fusionné avec cinq autres laboratoires de la NOAA pour former le Earth System Research Laboratory. La mission de CMDL était d'observer et de comprendre, grâce à des enregistrements précis et à long terme des gaz atmosphériques, des particules d'aérosols et du rayonnement solaire, le système atmosphérique de la Terre contrôlant le forçage climatique, l'appauvrissement de la couche d'ozone et la qualité de l'air de base, afin de développer des produits qui feront progresser la et informations et services environnementaux régionaux.
Musée du Climat/Musée du Climat :
Le Climate Museum est une organisation à but non lucratif à New York et le premier musée dédié au changement climatique et aux solutions climatiques aux États-Unis. Sa mission est "d'inspirer l'action sur la crise climatique avec une programmation à travers les arts et les sciences qui approfondit la compréhension, établit des liens et propose des solutions justes". Le Climate Museum présente des expositions gratuites, des installations artistiques, des programmes pour les jeunes et d'autres programmes publics dans son centre d'expositions saisonnières sur Governors Island, dans des espaces publics de toute la ville et à travers des événements virtuels. Le musée est actuellement en train d'évoluer vers un emplacement permanent ouvert toute l'année à New York.
Climate Neutral_Data_Centre_Pact/Climate Neutral Data Center Pact :
Le Climate Neutral Data Center Pact est un engagement des acteurs de l'industrie et de l'association professionnelle des services d'infrastructure cloud et des centres de données en Europe à atteindre la neutralité climatique d'ici 2030. Il est soutenu par la Commission européenne et Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission européenne pour le Green Deal européen. Le Green Deal européen prévoit que l'Europe sera climatiquement neutre d'ici 2050. L'engagement du Pacte pour les centres de données climatiquement neutres aborde 5 domaines : prouver l'efficacité énergétique avec des objectifs mesurables ; acheter de l'énergie 100 % décarbonée ; conservation d'eau; Réutiliser, réparer et recycler les serveurs ; chercher des moyens de recycler la chaleur. Les métriques à atteindre d'ici 2025 et 2030 devront être certifiées par un auditeur indépendant, sauf pour les PME. être expulsé par toutes les associations professionnelles signataires du Pacte. Un premier Conseil d'administration du Pacte a été nommé pour un mandat de 2 ans le 24 février 2021. il est composé de 6 membres. Les premiers administrateurs sont Alban Schmutz (OVHcloud représentant CISPE et co-fondateur du Pact), Michael Winterson (Equinix représentant EUDCA co-fondateur du Pact), Stijn Grove (Dutch Data Center Association), Emma Fryer (TechUK), Lex Coors ( Interxion) et Fabrizio Garrone (Aruba). Le Pacte a été référencé par la Commission européenne comme "instrumental dans la mise en place de la Coalition européenne du numérique vert"
Nexus climatique/Nexus climatique :
Climate Nexus est une organisation à but non lucratif de journalisme et de communication sur le climat. L'organisation se concentre principalement sur le rôle des États-Unis dans le changement climatique. Le matériel de leurs reportages a été utilisé par un certain nombre de publications nationales et internationales, par le biais de leur réseau Nexus Media News. Climate Nexus a été formé en 2011. Le soutien initial au groupe provenait de la Fondation Skoll.
Climat Un/Climat Un :
Climate One est un projet spécial du Commonwealth Club of California et est basé à San Francisco, en Californie. Il s'agit d'un forum public et d'une série de podcasts pour des conversations sur le changement climatique et ses implications pour la société, les systèmes énergétiques, l'économie et l'environnement naturel. Fondée en 2007 par Greg Dalton, Climate One rassemble des décideurs politiques, des chefs d'entreprise, des scientifiques, des universitaires et bien d'autres pour faire avancer la discussion sur un avenir énergétique propre. Lors des événements en direct de Climate One, Dalton facilite les discussions entre des dirigeants aux points de vue différents, voire opposés. Des conférenciers représentant les Nations Unies, l'industrie des combustibles fossiles, des groupes de défense de l'environnement, des confessions religieuses, de grandes entreprises et des syndicats sont tous apparus sur Climate One pour relever les défis du changement climatique. Dalton est également l'hôte du podcast hebdomadaire de Climate One.
Climate Pledge_Arena/Climate Pledge Arena :
Climate Pledge Arena est une arène polyvalente à Seattle, Washington, États-Unis. Il est situé au nord du centre-ville de Seattle dans le complexe de divertissement de 74 acres (30 ha) connu sous le nom de Seattle Center , le site de l' Exposition universelle de 1962 , pour lequel il a été initialement développé. Après son ouverture en 1962, il a ensuite été acheté et transformé par la ville de Seattle à des fins de divertissement. De 2018 à 2021, l'arène a subi un réaménagement de 1,15 milliard de dollars; la rénovation a préservé l'extérieur et le toit d'origine, qui a été déclaré monument de Seattle en 2017 et inscrit au registre du patrimoine de Washington ainsi qu'au registre national des lieux historiques en 2018. Le site rénové a une capacité de 17 151 pour le hockey sur glace et 18 300 pour le basketball. L'arène abrite actuellement le Seattle Kraken de la Ligue nationale de hockey (LNH), le Seattle Storm de la Women's National Basketball Association (WNBA), l'équipe masculine de basketball des Redhawks de l'Université de Seattle et la ligue Rat City Roller Derby. de l'Association féminine de derby sur piste plate. Il a également accueilli le tournoi de basket-ball féminin de la Conférence Pac-12. L'arène était auparavant la plus remarquable en tant qu'ancienne maison de longue date des SuperSonics de Seattle de la National Basketball Association (NBA). Les SuperSonics ont joué pour la première fois dans l'installation, alors connue sous le nom de Seattle Center Coliseum, depuis leur fondation en 1967 à 1978. Après un passage de sept saisons dans le Kingdome à plus grande capacité, ils sont retournés dans l'arène en 1985. L'installation a subi une rénovation complète. après la saison 1993–94, qui a nécessité le déplacement des matchs à domicile de SuperSonics au Tacoma Dome pour la saison 1994–95, et il a été renommé KeyArena après que KeyCorp a acheté les droits de dénomination en 1995. Les SuperSonics ont quitté KeyArena en 2008 au milieu d'une délocalisation controversée à Oklahoma City. L'arène était également connue pour accueillir des équipes de hockey professionnel mineur, d'abord comme domicile des Totems de Seattle de la Ligue de hockey de l'Ouest originale et de la Ligue de hockey centrale de 1964 à 1975, suivis des Thunderbirds de Seattle de l'actuelle Ligue de hockey de l'Ouest de 1989 à 2008. L'arène a été la première à être financée par des fonds publics dans la région et entièrement financée par les revenus générés par le bâtiment. Les finances de l'Arena ont été renforcées pendant plusieurs années par un paiement suite au règlement avec les SuperSonics en 2008, mais la baisse du niveau d'activité et des revenus entre le départ de l'équipe et l'arrivée de la LNH a laissé peu de réserve au-delà de l'entretien de base du bâtiment. L'accord sur les droits de dénomination avec KeyCorp a été conclu fin 2010, mais le bâtiment a conservé le nom KeyArena jusqu'à sa fermeture en 2018. Le 25 juin 2020, Amazon a acheté les droits de dénomination de l'arène. Contrairement à la dénomination habituelle de l'entreprise, Amazon a dédié le nom de l'arène à attirer l'attention sur le changement climatique. Il a également annoncé que le site serait la première arène zéro carbone au monde, alimentée exclusivement par des énergies renouvelables, y compris l'énergie solaire sur site et hors site, plutôt que l'utilisation standard généralisée du gaz naturel que l'on trouve dans d'autres arènes.
Climate Pledge_Fund/Climate Pledge Fund :
Le Climate Pledge Fund est une division d'Amazon, créée pour développer et gérer des investissements dans le domaine des technologies climatiques, dans le cadre de son initiative Climate Pledge. Il s'agit d'un fonds de capital-risque d'entreprise.
Politique climatique_(revue)/Politique climatique (revue) :
Climate Policy est une revue scientifique interdisciplinaire à comité de lecture qui publie des recherches et des analyses sur tous les aspects de la politique en matière de changement climatique, y compris l'atténuation et l'adaptation. Il a été lancé en 2000 et est publié dix fois par an par Taylor & Francis. Le rédacteur en chef actuel est Jan Corfee-Morlot, les rédacteurs en chef sont Frank Jotzo (Australian National University) et Harald Winkler (University of Cape Town). Selon les Journal Citation Reports, la revue a un facteur d'impact sur deux ans en 2018 de 4,797 et un facteur d'impact sur cinq ans de 4,073. Il est classé 1er sur 47 dans le classement de l'administration publique et 15e sur 116 dans les études environnementales. La revue travaille en étroite collaboration avec ses rédacteurs associés et son comité de rédaction, dont la composition internationale reflète un large éventail d'expertise dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques climatiques. Climate Policy est publié en partenariat avec Climate Strategies, avec qui il partage un blog.
Climate Policy_Initiative/Climate Policy Initiative :
La Climate Policy Initiative (CPI) est un groupe de réflexion sur le climat de 90 analystes et conseillers qui travaille à l'amélioration des politiques d'utilisation de l'énergie et des terres dans le monde, avec un accent particulier sur la finance. La Climate Policy Initiative ne doit pas être confondue avec l'Initiative sur le climat Changer la politique et la gouvernance (ICCG), anciennement (jusqu'en 2017) Centre international pour la gouvernance climatique. CPI est une organisation indépendante à but non lucratif, soutenue principalement par des organisations philanthropiques et le financement gouvernemental du développement. Il est considéré comme un groupe d'experts leader dans le suivi du financement climatique mondial.
Programme_de_développement_climatique_positif/Programme_de_développement_climatique positif :
Le programme Climate Positive Development (Climate Positive) du C40 Cities Climate Leadership Group a été lancé en mai 2009 en partenariat avec la Clinton Climate Initiative et le US Green Building Council. Le programme rassemble des projets de construction et de régénération de premier plan à l'échelle d'un quartier visant à atteindre des résultats « positifs pour le climat » - ou négatifs en carbone net - dans les villes du monde entier. Dans le cadre de l'initiative des communautés durables du C40, il vise à créer un modèle pour les communautés urbaines à grande échelle et à soutenir des projets qui servent de laboratoires urbains pour les villes qui cherchent à se développer de manière écologiquement durable, résiliente au climat et économiquement viable. Positive est un programme exclusif, avec un processus de candidature compétitif, et comprend actuellement 17 projets mondiaux qui réduiront collectivement l'impact des émissions de plus d'un million de personnes. Les villes dans lesquelles les projets Climate Positive sont situés soutiennent le processus de mise en œuvre au niveau local et partagent les meilleures pratiques à l'échelle mondiale grâce à la participation au réseau C40 Climate Positive. Les projets sont à différents stades de développement, mais partagent des caractéristiques clés telles que des densités élevées et des bâtiments hautement efficaces, le zonage à usage mixte et l'accessibilité au transport en commun.
Climate Prediction_Center/Climate Prediction Center :
Le Climate Prediction Center (CPC) est une agence fédérale des États-Unis qui fait partie des centres nationaux de prévision environnementale, qui font partie du service météorologique national de la National Oceanic and Atmospheric Administration. CPC a son siège social à College Park, dans le Maryland. Ses racines remontent aux travaux climatologiques de Thomas Jefferson, la United States Army Signal Corp prenant en charge le programme climatique à la fin du XIXe siècle. Une fois intégré au United States Weather Bureau, il était connu sous le nom de Weather Bureau Climate and Crop Services. De 1957 à 1966, le Bureau de climatologie du Bureau météorologique des États-Unis, situé à Washington, DC, puis à Suitland, Maryland, a publié la publication Mariners Weather Log. À la fin du XXe siècle, il a été connu pendant un certain temps sous le nom de Centre d'analyse climatique, avant de devenir CPC en 1995. CPC émet des prévisions climatiques valables des semaines et des mois à l'avance.
Réfugiés climatiques/Réfugiés climatiques :
Climate Refugees est un film documentaire américain de 2010, réalisé et produit par Michael P. Nash. Le documentaire tente de couvrir l'impact humain du changement climatique en considérant ceux qui pourraient le plus être affectés par celui-ci.
Climate Research_(journal)/Climate Research (journal):
Climate Research est une revue scientifique à comité de lecture publiée par l'Inter-Research Science Center et surtout connue du grand public pour sa publication en 2003 d'un article controversé. La revue a été créée en 1990 et couvre tous les aspects des interactions du climat avec les organismes, les écosystèmes et les sociétés humaines. Son fondateur et éditeur de longue date était le biologiste marin Otto Kinne.
Ruée vers le climat/ruée vers le climat :
Climate Rush est une organisation britannique qui fait campagne sur diverses questions environnementales liées au changement climatique. Leur site Web déclare que "Nous sommes un groupe diversifié de femmes et d'hommes déterminés à sensibiliser à la plus grande menace qui pèse sur l'humanité aujourd'hui - celle du changement climatique". L'organisation a été fondée en octobre 2008 par un groupe de onze femmes, dont Tamsin Omond. Ils ont organisé diverses manifestations en utilisant l'action directe pour faire valoir leur cause. Ils modèlent leurs actions sur celles des suffragettes qui ont fait campagne il y a un siècle pour obtenir le droit de vote des femmes. Les membres du Women's Institute ont fait campagne aux côtés des membres de l'organisation.
Climate Savers_Computing_Initiative/Climate Savers Computing Initiative :
La Climate Savers Computing Initiative était un groupe à but non lucratif de consommateurs, d'entreprises et d'organisations de conservation dédié à la promotion de technologies intelligentes qui améliorent l'efficacité énergétique et réduisent la consommation d'énergie des ordinateurs. Formé en 2007, il était basé à Portland, Oregon. En juillet 2012, Climate Savers Computing Initiative associée à The Green Grid et ses programmes se poursuivent au sein de cette organisation. Les fabricants participants se sont engagés à produire des produits qui répondent aux objectifs d'efficacité énergétique spécifiés et les membres se sont engagés à acheter des produits informatiques économes en énergie. D'ici 2010, l'initiative visait à réduire la consommation d'énergie des ordinateurs de 50 % et à réduire les émissions mondiales de CO2 provenant du fonctionnement des ordinateurs de 54 millions de tonnes par an.
Climate Science_Legal_Defense_Fund/Fonds de défense juridique des sciences du climat :
Le Climate Science Legal Defence Fund (CSLDF) est une organisation à but non lucratif créée en 2011 pour fournir une assistance juridique aux chercheurs et institutions engagés dans la science du climat confrontés à des défis juridiques d'entités privées telles que des groupes de réflexion et des fondations juridiques. soutient et dépose des mémoires d'amicus dans des affaires connexes, sensibilise les scientifiques à leurs droits et responsabilités juridiques et rend publiques les actions en justice intentées contre des scientifiques. rechercher. Selon le CSLDF, les litiges contre les climatologues se sont intensifiés ces dernières années, et les salaires des universitaires et des chercheurs sont souvent insuffisants pour payer les litiges défendant les « cabinets d'avocats et instituts financés par des entreprises ». augmentation du besoin de leurs services de scientifiques craignant qu'ils ne soient ciblés par l'administration Trump.
Climate Science_Rapid_Response_Team/Équipe d'intervention rapide en sciences du climat :
L'équipe d'intervention rapide en science du climat est un service qui fournit des informations précises sur la science du climat en réponse aux questions des médias et du gouvernement, en associant les membres des médias et du gouvernement aux questions, aux climatologues en activité les mieux à même de répondre. "Presque tous [les climatologues participants] sont membres de facultés universitaires dans des départements impliquant certains aspects de la science du climat ou dans des laboratoires gouvernementaux (par exemple, NASA, NOAA), aux États-Unis et à l'étranger." Les "entremetteurs" - John Abraham, Scott Mandia et Ray Weymann - ont formé le groupe en novembre 2010.
Solutions climatiques_Caucus/Caucus Solutions climatiques :
Le Climate Solutions Caucus est un caucus bipartite de législateurs américains soutenu par le Citizens' Climate Lobby dont les membres s'efforcent de prendre des mesures pour lutter contre les risques liés au changement climatique. La Chambre des représentants et le Sénat ont chacun un caucus. Le caucus de la Chambre a été fondé en février 2016, lors du 114e Congrès, par les représentants Carlos Curbelo (R-FL) et Ted Deutch (D-FL). Le caucus du Sénat a été fondé en 2019 par les sénateurs Mike Braun (R-IN) et Chris Coons (D-DE). Le 27 novembre 2018, les membres du caucus de la Chambre Ted Deutch (D-FL), Francis Rooney (R-FL), Charlie Crist (D-FL), Brian Fitzpatrick (R-PA) et John Delaney (D-MD) ont présenté la Energy Innovation and Carbon Dividend Act (HR 763), qui mettrait en œuvre une redevance et un dividende nationaux sur le carbone. Il avait également été introduit au Sénat en 2018 sous le nom de S. 3791. Les élections de mi-mandat de 2018 ont illustré une division partisane croissante sur le climat, et plusieurs membres républicains sortants du Caucus ont perdu leur siège. Une étude a conclu que cela montrait une valeur limitée pour les membres du GOP dans la poursuite d'une action climatique bipartite.
Climate Solutions_Road_Tour/Climate Solutions Road Tour :
Le Climate Solutions Road Tour, qui s'est tenu du 2 janvier au 4 février 2009, était un projet initié par le Indian Youth Climate Network qui a débuté à Chennai, en Inde. Dix membres de l'Indian Youth Climate Network et un groupe à énergie solaire "Solar Punch" ont parcouru plus de 3 500 kilomètres. L'objectif de la tournée avait été défini "pour documenter un sentier à travers le pays des solutions climatiques et donner aux jeunes le long de la route les moyens de créer, de communiquer et de célébrer leurs propres solutions." La tournée routière qui a commencé à Chennai le 2 janvier 2009 a couvert 15 grandes villes dont Bangalore, Hyderabad, Pune, Mumbai, Ahmedabad, Jaipur, Delhi, Udaipur, Delhi, Dungarpur, Tilonia et Goa. La tournée s'est terminée avec succès le 5 février à Delhi.
Climate Stewardship_Acts/Climate Stewardship Acts :
Les Climate Stewardship Acts sont une série de trois lois présentées au Sénat des États-Unis par le sénateur John McCain (R-AZ) et le sénateur Joseph Lieberman (ID-CT), avec un certain nombre d'autres co-sponsors. Leur objectif était d'introduire un système de plafonnement et d'échange obligatoire pour les gaz à effet de serre, en réponse à la menace du changement climatique anthropique. Les trois actes n'ont pas obtenu suffisamment de voix pour passer par le Sénat.
Sommet sur le climat/Sommet sur le climat :
Le Sommet sur le climat peut faire référence à : Le Sommet des Nations Unies sur le climat de 2014 qui s'est tenu à New York le 23 septembre 2014 Le Sommet de l'ONU sur l'action pour le climat de 2019 qui s'est tenu à New York le 23 septembre 2019
TRACE climatique/TRACE climatique :
Climate TRACE (Tracking Real-Time Atmospheric Carbon Emissions) est un groupe indépendant qui surveille et publie les émissions de gaz à effet de serre en quelques semaines. Il a été lancé en 2021 avant la COP26 et améliore la surveillance, la notification et la vérification (MRV) du dioxyde de carbone et du méthane. Le groupe surveille des sources telles que les mines de charbon et les cheminées des centrales électriques dans le monde entier, avec des données satellitaires (mais pas leurs propres satellites) et des intelligence. Le magazine Time a déclaré qu'il s'agissait de l'une des cent meilleures inventions de 2020. Selon Kelly Sims Gallagher, il pourrait influencer la politique du changement climatique en réduisant les différends MRV et conduire à des engagements climatiques plus ambitieux. Les rapports annuels des pays développés à la CCNUCC sont soumis plus d'un an après la fin de l'année surveillée. Les pays en développement de l'Accord de Paris soumettront tous les deux ans. Certains grands émetteurs, comme l'Iran qui n'a pas ratifié l'accord, n'ont pas soumis d'inventaire des gaz à effet de serre dans les années 2020.
Climate Vulnerability_Monitor/Climate Vulnerability Monitor :
Le Climate Vulnerability Monitor (CVM) est une évaluation mondiale indépendante de l'effet du changement climatique sur les populations mondiales, réunie par des panels d'autorités internationales clés. Le Monitor a été lancé en décembre 2010 à Londres et à Cancun pour coïncider avec le Sommet des Nations Unies sur le changement climatique (COP-16). Développé par DARA et le Climate Vulnerable Forum, le rapport est destiné à servir de nouvel outil pour évaluer la vulnérabilité mondiale. aux divers effets du changement climatique au sein de différentes nations. qui réduisent ces impacts. DARA et le Climate Vulnerable Forum ont lancé la 2ème édition du Climate Vulnerability Monitor le 26 septembre 2012 à l'Asia Society, New York.
Climate Vulnerable_Forum/Forum sur la vulnérabilité climatique :
Le Climate Vulnerable Forum (CVF) est un partenariat mondial de pays qui sont touchés de manière disproportionnée par les conséquences du changement climatique. Le forum aborde les effets négatifs du changement climatique en raison des vulnérabilités socioéconomiques et environnementales accrues. Ces pays recherchent activement une solution ferme et urgente à l'intensification actuelle du changement climatique, tant au niveau national qu'international. Le CVF a été formé pour accroître la responsabilité des pays industrialisés face aux conséquences du changement climatique mondial. Il vise également à exercer une pression supplémentaire pour que des mesures soient prises pour relever le défi, ce qui inclut l'action locale des pays considérés comme sensibles. Les dirigeants politiques impliqués dans ce partenariat "utilisent leur statut de personnes les plus vulnérables au changement climatique pour frapper bien au-dessus de leur poids à la table des négociations". Les gouvernements qui ont fondé le CVF acceptent des engagements nationaux pour poursuivre un développement à faible émission de carbone et la neutralité carbone. Déclaration de Manille-Paris à la troisième réunion de haut niveau du Forum en novembre 2015. La Déclaration de Manille-Paris a articulé les préoccupations et les engagements communs des pays vulnérables et a exhorté le renforcement de l'objectif de la CCNUCC de limiter le réchauffement à moins de 1,5 degrés Celsius au-dessus de la pré -niveaux industriels. Au cours de cette réunion, la composition du Climate Vulnerable Forum s'est élargie pour inclure 23 nouveaux membres. L'Éthiopie est devenue le premier président africain du Forum sur la vulnérabilité climatique lors du Forum de haut niveau sur la politique climatique du CVF qui s'est tenu au Sénat des Philippines en août 2016. En 2015, les vingt pays membres d'un forum présidé par les Philippines ont lancé le bloc officiel de le forum, le « V20 » ou « Vulnerable Twenty », composé des 20 premières nations du monde entier les plus touchées par les catastrophes liées au changement climatique. Les membres du bloc sont l'Afghanistan, le Bangladesh, la Barbade, le Bhoutan, le Costa Rica, l'Éthiopie, le Ghana, le Kenya, Kiribati, Madagascar, les Maldives, le Népal, les Philippines, le Rwanda, Sainte-Lucie, la Tanzanie, le Timor-Leste, Tuvalu, Vanuatu et le Vietnam. Lors du 2e dialogue ministériel du V20 en avril 2016 à Washington DC, le V20 a reconnu les 23 nouveaux membres qui ont rejoint le CVF en 2015 en tant que membres entrants dans l'initiative V20. Ces pays sont actuellement et diversement touchés par divers problèmes liés au changement climatique tels que les super tempêtes, les ondes de tempête, les sécheresses, la famine due aux facteurs climatiques, la pénurie alimentaire en tant que sous-produit du changement climatique, les coupures de courant, les crues soudaines, les coulées de boue, la désertification, les vagues de chaleur. , réduction des sources d'eau douce et autres effets du changement climatique.
Veille climatique/Veille climatique :
Climate Watch est un outil web permettant aux municipalités et autres organisations de suivre leurs propres actions climatiques. Climate Watch est open source et a été développé à l'origine par la ville d'Helsinki. La première version de Climate Watch a été en partie financée par l'organisation EIT Climate-KIC. L'outil est utilisé à titre d'essai dans d'autres organisations. Climate Watch est développé par Kausal Ltd sous la marque Kausal Watch.
Semaine du climat_NYC/Semaine du climat NYC :
La Climate Week NYC est un événement qui a lieu chaque année à New York depuis 2009. Le sommet se déroule parallèlement à l'Assemblée générale des Nations Unies et rassemble des dirigeants internationaux du monde des affaires, du gouvernement et de la société civile pour présenter l'action climatique mondiale. La Climate Week NYC est gérée par The Climate Group. La Climate Week NYC est le plus grand d'un certain nombre d'événements de la Semaine du climat qui se déroulent dans le monde entier tout au long de l'année, notamment en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient.
Climat à travers_Crétacé%E2%80%93Paléogène_limite/Climat à travers la frontière Crétacé-Paléogène :
Le climat à travers la limite Crétacé-Paléogène (K-Pg ou anciennement la limite K-T) est très important pour le temps géologique car il marque un événement d'extinction mondiale catastrophique. De nombreuses théories ont été proposées pour expliquer pourquoi cet événement d'extinction s'est produit, notamment un astéroïde connu sous le nom d'astéroïde Chicxulub, le volcanisme ou les changements du niveau de la mer. Alors que l'extinction de masse est bien documentée, il y a beaucoup de débats sur les changements climatiques et environnementaux immédiats et à long terme causés par l'événement. Les climats terrestres à cette époque sont mal connus, ce qui limite la compréhension des changements environnementaux de la biodiversité qui se sont produits avant l'impact du cratère Chicxulub. Les isotopes de l'oxygène à travers la frontière K – T suggèrent que les températures océaniques ont fluctué au Crétacé supérieur et à travers la frontière elle-même. Les mesures des isotopes du carbone des foraminifères benthiques à la limite K – T suggèrent des fluctuations rapides et répétées de la productivité océanique au cours des 3 millions d'années précédant l'extinction finale, et que la productivité et la circulation océanique se sont arrêtées brusquement pendant au moins des dizaines de milliers d'années juste après la frontière. , indiquant la dévastation des écosystèmes terrestres et marins. Certains chercheurs suggèrent que le changement climatique est le principal lien entre l'impact et l'extinction. L'impact a perturbé le système climatique avec des effets à long terme bien pires que les conséquences immédiates et directes de l'impact.
Action pour le climat/Action pour le climat :
L'action climatique (ou action contre le changement climatique) fait référence à une gamme d'activités, de mécanismes, d'instruments politiques, etc., qui visent à réduire la gravité du changement climatique induit par l'homme et ses impacts. "Plus d'action pour le climat" est une revendication centrale du mouvement climatique. L'inaction climatique est l'absence d'action climatique. Voici quelques exemples d'action climatique : Action des entreprises sur le changement climatique Adaptation au changement climatique Atténuation du changement climatique Financement climatique Mouvement pour le climat – actions des organisations non gouvernementales Action individuelle sur le changement climatique Politique du changement climatique
Climate and_Clean_Air_Coalition_to_Reduce_Short-Lived_Climate_Pollutants/Climate and Clean Air Coalition to Réduire les polluants climatiques de courte durée :
La Climate and Clean Air Coalition to Reduce Short-Life Climate Pollutants (CCAC) a été lancée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et six pays (le Bangladesh, le Canada, le Ghana, le Mexique, la Suède et les États-Unis) le 16 février 2012. Le CCPA vise à catalyser des réductions rapides des polluants climatiques à courte durée de vie pour protéger la santé humaine, l'agriculture et l'environnement. À ce jour, plus de 47 millions de dollars ont été promis à la Climate and Clean Air Coalition par le Canada, le Danemark, la Commission européenne, l'Allemagne, le Japon, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède et les États-Unis. Le programme est géré par le Programme des Nations Unies pour l'environnement par l'intermédiaire d'un secrétariat à Paris, en France.
Climat et_développement/Climat et développement :
Climate and Development est une revue scientifique interdisciplinaire à comité de lecture couvrant les problèmes liés au changement climatique, à la variabilité climatique et à la politique climatique, ainsi que les besoins, les impacts et les priorités en matière de développement. Il a été créé en 2009 et est publié par Taylor et Francis. Les rédacteurs en chef sont E. Lisa F. Schipper (Environmental Change Institute) et Jonathan Ensor (Stockholm Environment Institute) (depuis octobre 2018). Le rédacteur en chef fondateur était Richard JT Klein (Stockholm Environment Institute).
Climate and_Development_Knowledge_Network/Réseau de connaissances sur le climat et le développement :
Le Réseau de connaissances sur le climat et le développement (CDKN) travaille à améliorer la qualité de vie des plus pauvres et des plus vulnérables au changement climatique. Le CDKN y parvient en combinant la recherche, les services de conseil et la gestion des connaissances à l'appui des processus politiques détenus et gérés localement. Il travaille en partenariat avec les décideurs des secteurs public, privé et non gouvernemental aux niveaux national, régional et mondial. Asie, en Inde, et l'Overseas Development Institute au Royaume-Uni. Le CDKN travaille en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes, en se concentrant sur 9 pays prioritaires : Kenya, Éthiopie, Ghana, Bangladesh, Népal, Inde, Colombie, Pérou et Équateur.
Projet_de_facture_d_urgence_climatique_et_écologique/Projet_de_facture_d'urgence_climatique et écologique :
Le projet de loi sur le climat et l'écologie, anciennement promu sous le nom de projet de loi sur l'urgence climatique et écologique (ou CEE), est un projet de loi d'initiative parlementaire du Parlement du Royaume-Uni visant à lutter contre la crise climatique et la catastrophe environnementale. Présenté pour la première fois lors de la session 2019-21, et actuellement devant la Chambre des Lords lors de la session 2022-23, le projet de loi vise à garantir que le gouvernement britannique : remplit de toute urgence ses obligations en vertu de l'Accord de Paris de réduire ses émissions conformément à la limitation du réchauffement climatique à 1,5°C stoppe et inverse les dommages causés au monde naturel établit une assemblée (de citoyens) sur le climat et la nature pour recommander des mesures à inclure dans une stratégie pangouvernementale. À la Chambre des communes, le projet de loi CE a été présenté deux fois par (Députée Verte) Caroline Lucas. Lors de la session 2019-21, la première lecture du projet de loi CE (172, 2019-20) a eu lieu le 2 septembre 2020. Lors de la session 2021-22, le projet de loi CE (61, 2021-22) a eu sa première lecture le 21 Juin 2021. Un débat en deuxième lecture était prévu pour le 6 mai 2022, mais le projet de loi n'a pas eu le temps de se poursuivre. Lors de la session 2022-23, le projet de loi CE (HL 13) a été présenté à la Chambre des lords par (Lib Dem) Lord Redesdale. Sa première lecture a eu lieu le 21 mai et sa deuxième lecture le 15 juillet. Son étape en comité n'a pas encore été programmée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Crinala

Crimson Architectural_Historians/Crimson Architectural Historians : Crimson Historians & Urbanists (anciennement connu sous le nom ...