Rechercher dans ce blog

jeudi 14 juillet 2022

Chorizopora brongniartii


Chorioamnionite/Chorioamnionite :
La chorioamnionite, également connue sous le nom d'infection intra-amniotique (IAI), est une inflammation des membranes fœtales (amnios et chorion), généralement due à une infection bactérienne. En 2015, un groupe d'experts de l'Institut national de la santé infantile et du développement humain a recommandé l'utilisation du terme « triple I » pour traiter l'hétérogénéité de ce trouble. Le terme triple I fait référence à une infection intra-utérine ou à une inflammation ou aux deux et est défini par des critères diagnostiques stricts, mais cette terminologie n'a pas été couramment adoptée bien que les critères soient utilisés. La chorioamnionite résulte d'une infection causée par des bactéries montant du vagin dans l'utérus et est associée à un travail prématuré ou prolongé. Il déclenche une réponse inflammatoire pour libérer diverses molécules de signalisation inflammatoires, entraînant une augmentation de la libération de prostaglandines et de métalloprotéinases. Ces substances favorisent les contractions utérines et la maturation cervicale, causes d'accouchement prématuré. Le risque de développer une chorioamnionite augmente avec le nombre d'examens vaginaux effectués au cours du dernier mois de la grossesse, y compris le travail. La consommation de tabac et d'alcool expose également les mères au risque de développer une chorioamnionite. La chorioamnionite est détectée tôt en examinant les signes et les symptômes tels que la fièvre, les douleurs abdominales ou une excrétion vaginale anormale. L'administration d'antibiotiques si le sac amniotique éclate prématurément peut prévenir la survenue d'une chorioamnionite.
Chorioangiome/Chorioangiome :
Le chorioangiome, ou chorangiome, est une tumeur bénigne du placenta. Il s'agit d'une croissance de type hamartome dans le placenta constitué de vaisseaux sanguins, et est observée dans environ 0,5 à 1 % des grossesses. Il est principalement diagnostiqué par ultrasons au cours du deuxième trimestre de la grossesse. Les grands chorioangiomes sont connus pour entraîner des complications pendant la grossesse, tandis que les plus petits sont asymptomatiques.
Choriocarcinome/Choriocarcinome :
Le choriocarcinome est un cancer trophoblastique malin, généralement du placenta. Elle se caractérise par une propagation hématogène précoce vers les poumons. Il appartient à l'extrémité maligne du spectre de la maladie trophoblastique gestationnelle (MTG). Elle est également classée comme une tumeur des cellules germinales et peut survenir dans les testicules ou les ovaires.
Choriogenèse/Choriogenèse :
En biologie du développement, la choriogenèse est la formation du chorion, une membrane externe du placenta qui finit par former des villosités choriales qui permettent le transfert du sang et des nutriments de la mère au fœtus.
Choriolas/Choriolas :
Choriolaus est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae, contenant les espèces suivantes : Choriolaus aegrotus Bates, 1885 Choriolaus auratus Giesbert & Wappes, 1999 Choriolaus celestae (Chemsak & Linsley, 1974) Choriolaus derhami Chemsak & Linsley, 1976 Choriolaus filicornis (Linsley & Chemsak , 1971) Choriolaus flavirostris (Bates, 1880) Choriolaus fulveolus (Bates, 1885) Choriolaus gracilis (Chemsak & Linsley, 1974) Choriolaus hirsutus (Bates, 1885) Choriolaus howdeni Giesbert & Wappes, 1999 Choriolaus latescens Bates, 1885 &gripenisbert Choriolaus , 1999 Choriolaus ruficollis (Pascoe, 1866) Choriolaus sabinoensis (Knull, 1954) Choriolaus sulcipennis Linsley, 1970 Choriolaus suturalis Giesbert & Wappes, 1999
Choriolaus aegrotus/Choriolaus aegrotus :
Choriolaus aegrotus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1885.
Choriolaus auratus/Choriolaus auratus :
Choriolaus auratus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Giesbert et Wappes en 1999.
Choriolaus celestae/Choriolaus celestae :
Choriolaus celestae est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Chemsak et Linsley en 1974.
Choriolaus derhami/Choriolaus derhami :
Choriolaus derhami est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Chemsak et Linsley en 1976.
Choriolaus filicornis/Choriolaus filicornis :
Choriolaus filicornis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Linsley et Chemsak en 1971.
Choriolaus flavirostris/Choriolaus flavirostris :
Choriolaus flavirostris est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1880.
Choriolaus fulveolus/Choriolaus fulveolus :
Choriolaus fulveolus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1885.
Choriolaus gracilis/Choriolaus gracilis :
Choriolaus gracilis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Chemsak et Linsley en 1974.
Choriolaus hirsutus/Choriolaus hirsutus :
Choriolaus hirsutus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1885.
Choriolaus howdeni/Choriolaus howdeni :
Choriolaus howdeni est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Giesbert et Wappes en 1999.
Choriolaus latescens/Choriolaus latescens :
Choriolaus latescens est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1885.
Choriolaus nigripennis/Choriolaus nigripennis :
Choriolaus nigripennis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Giesbert et Wappes en 1999.
Choriolaus ruficollis/Choriolaus ruficollis :
Choriolaus ruficollis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Pascoe en 1866.
Choriolaus sabinoensis/Choriolaus sabinoensis :
Choriolaus sabinoensis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Knull en 1954.
Choriolaus sulcipennis/Choriolaus sulcipennis :
Choriolaus sulcipennis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Linsley en 1970.
Choriolaus suturalis/Choriolaus suturalis :
Choriolaus suturalis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Giesbert et Wappes en 1999.
Choriolysine H/Choriolysine H :
La choriolysine H (EC 3.4.24.67, enzyme d'éclosion des téléostéens (composant), enzyme choriolytique élevée (HCE)) est une enzyme. Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante Hydrolyse de la couche interne de l'enveloppe des œufs de poisson. Également hydrolyse de la caséine et de substrats à petites molécules tels que le succinyl-Leu-Leu-Val-Tyr-7-(4-méthyl)coumarylamideCette enzyme est présente chez les poissons téléostéens Oryzias latipes.
Choriolysine L/Choriolysine L :
La choriolysine L (EC 3.4.24.66, enzyme d'éclosion des téléostéens (composant), enzyme choriolytique faible (LCE)) est une enzyme. Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante Hydrolyse de la couche interne de l'enveloppe des œufs de poisson. Également hydrolyse de la caséine et de substrats à petites molécules tels que le succinyl-Leu-Leu-Val-Tyr-7-(4-méthyl)coumarylamideCette enzyme est présente chez les poissons téléostéens Oryzias latipes.
Chorion/chorion :
Le chorion est la membrane fœtale la plus externe autour de l'embryon chez les mammifères, les oiseaux et les reptiles (amniotes). Il se développe à partir d'un pli externe à la surface du sac vitellin, qui se trouve à l'extérieur de la zone pellucide (chez les mammifères), connue sous le nom de membrane vitelline chez d'autres animaux. Chez les insectes, il est développé par les cellules folliculaires pendant que l'ovule se trouve dans l'ovaire.
Chorion (compagnie)/Chorion (compagnie) :
Chorion Limited était une société multinationale de production de médias avec des bureaux à Londres, New York et Sydney. La société produisait des émissions de télévision et des longs métrages et était surtout connue pour son portefeuille de marques de divertissement. Ceux-ci comprenaient des personnages pour enfants tels que Paddington Bear, Peter Rabbit, The Mr. Men, The Very Hungry Caterpillar, Olivia, Gaspard and Lisa and Noddy. La société détenait également les droits sur le domaine Agatha Christie (y compris les personnages de Miss Marple et Poirot), Raymond Chandler et Georges Simenon. La société existait initialement en tant que société de divertissement diversifiée, avec un portefeuille de droits de propriété intellectuelle, de lieux de divertissement en direct et d'immobilier commercial. À partir de 2002, l'activité s'est réorientée vers la gestion des droits de propriété intellectuelle patrimoniaux et la production de médias.
Gonadotrophine chorionique_bêta/gonadotrophine chorionique bêta :
La sous-unité bêta de la choriogonadotropine (CG-bêta), également connue sous le nom de chaîne bêta de la gonadotrophine chorionique, est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène CGB. CG). Les hormones glycoprotéiques sont des hétérodimères constitués d'une sous-unité alpha commune et d'une sous-unité bêta unique qui confère une spécificité biologique. Le CG est produit par les cellules trophoblastiques du placenta et stimule les ovaires pour synthétiser les stéroïdes essentiels au maintien de la grossesse. La sous-unité bêta de CG est codée par 6 gènes disposés en tandem et par paires inversées sur le chromosome 19q13.3 et contigus au gène de la sous-unité bêta de l'hormone lutéinisante.
Hématome chorionique/Hématome chorionique :
L'hématome chorionique est l'accumulation de sang (hématome) entre le chorion, une membrane entourant l'embryon, et la paroi utérine. Il survient dans environ 3,1% de toutes les grossesses, c'est l'anomalie échographique la plus courante et la cause la plus fréquente de saignement au premier trimestre.
Vaisseaux chorioniques/vaisseaux chorioniques :
Les vaisseaux chorioniques (plaques) sont des vaisseaux sanguins, comprenant à la fois des artères et des veines, qui transportent le sang à travers le chorion dans la circulation fœtoplacentaire. Les artères chorioniques dérivent de l'artère ombilicale et alimentent les capillaires des villosités choriales. Une vasocontractilité accrue des artères chorioniques peut contribuer à la prééclampsie.
Villosités choriales/Villosités choriales :
Les villosités choriales sont des villosités qui poussent du chorion pour fournir une zone de contact maximale avec le sang maternel. Ils sont un élément essentiel de la grossesse d'un point de vue histomorphologique et sont, par définition, un produit de la conception. Les branches des artères ombilicales transportent le sang embryonnaire vers les villosités. Après avoir circulé dans les capillaires des villosités, le sang retourne à l'embryon par la veine ombilicale. Ainsi, les villosités font partie de la frontière entre le sang maternel et fœtal pendant la grossesse.
Prélèvement de villosités choriales/Prélèvement de villosités choriales :
L'échantillonnage des villosités choriales (CVS), parfois appelé « échantillonnage des villosités choriales » (puisque « villeux » est la forme adjectivale du mot « villosités »), est une forme de diagnostic prénatal effectué pour déterminer les troubles chromosomiques ou génétiques chez le fœtus. Cela implique l'échantillonnage des villosités choriales (tissu placentaire) et le test des anomalies chromosomiques, généralement avec FISH ou PCR. Le CVS a généralement lieu à 10-12 semaines de gestation, plus tôt que l'amniocentèse ou le prélèvement percutané de sang de cordon ombilical. C'est la technique préférée avant 15 semaines. Le CVS a été réalisé pour la première fois à Milan par le biologiste italien Giuseppe Simoni, directeur scientifique du Biocell Center, en 1983. Une utilisation dès huit semaines dans des circonstances particulières a été décrite. Elle peut être réalisée de manière transcervicale ou transabdominale. Bien que cette procédure soit principalement associée au dépistage du syndrome de Down, dans l'ensemble, le CVS peut détecter plus de 200 troubles.
Choriorétinite/Choriorétinite :
La choriorétinite est une inflammation de la choroïde (fine couche vasculaire pigmentée de l'œil) et de la rétine de l'œil. C'est une forme d'uvéite postérieure. Si seule la choroïde est enflammée, pas la rétine, la condition est appelée choroïdite. L'objectif de l'ophtalmologiste dans le traitement de ces conditions potentiellement cécitantes est d'éliminer l'inflammation et de minimiser le risque potentiel de traitement pour le patient.
Placenta choriovitellin/Placenta choriovitellin :
Un placenta choriovitellin est un placenta formé par le sac vitellin et le chorion. Dans un placenta choriovitellin, le sac vitellin fusionne avec le chorion et, par la suite, des rides se développent qui maintiennent l'embryon contre la paroi utérine, formant ainsi le placenta choriovitellin. Les vaisseaux sanguins chorioniques sont reliés au vaisseau sanguin vitellin du sac vitellin. C'est un type primitif de placenta que l'on trouve chez tous les marsupiaux. (Cependant, les bandicoots ont également un placenta chorioallantoïque.) Un placenta choriovitelline se forme également au début du développement de certains mammifères placentaires avant que le placenta chorioallantoïque ne se forme et que le placenta choriovitelline ne soit résorbé.
Choripétales/Choripétales :
Choripetalae Eichler (1876), est un nom botanique descriptif utilisé dans les systèmes Eichler et Wettstein pour un groupe de plantes à fleurs. C'était l'un des deux groupes au sein des Dicotylédones, l'autre étant les Sympetalae. Ces derniers ont des pétales fusionnés (sympétalement) ce qui les distingue des pétales libres et non fusionnés des Choripétales. Ainsi si les pétales sont libres les uns des autres dans la corolle, la plante est polypétale ou choripétale ; tandis que si les pétales sont au moins partiellement fusionnés, il est gamopétale ou sympétale.
Choriplacidae/Choriplacidae :
Choriplacidae est une famille de chitons appartenant à l'ordre Chitonida.Genera : Choriplax Pilsbry, 1894 Plasiochiton Hoare, 2000
Chorip%C3%A1n/Choripán :
Choripán (pluriel : choripanes) est un type argentin de sandwich au chorizo ​​et populaire dans d'autres pays comme la Bolivie, le Chili, le Pérou, l'Uruguay et El Salvador. Le nom vient de la combinaison des noms de ses ingrédients: une saucisse de chorizo ​​​​grillée et un pain croustillant ( espagnol : pan ) comme un pan batido , une baguette ou un francés .
Péninsule de Choris/Péninsule de Choris :
La péninsule de Choris est un cap en Alaska. Il est situé à l'est de Kotzebue Sound sur la côte de la mer de Chukchi. La péninsule de Choris est un petit promontoire pointant vers le sud. L'île de Chamisso se trouve au large de sa pointe sud. Il a été nommé en 1816 par le lieutenant Otto von Kotzebue IRN, pour Louis Choris, membre de son expédition.
Chorisandrachné/Chorisandrachné :
Chorisandrachne est un genre de plantes de la famille des plantes à fleurs Phyllanthaceae décrit pour la première fois en tant que genre en 1969. Il ne contient qu'une seule espèce connue, Chorisandrachne diplosperma, originaire du sud de la Thaïlande.
Chorisastrea/Chorisastrea :
Chorisastrea est un genre éteint de coraux durs. Fossilworks considère Chorisastrea Fromentel 1861 comme un synonyme de †Latomeandra Milne-Edwards et Haime 1849 (Latomeandridae).
Chorisepalum/Chorisepalum :
Chorisepalum est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Gentianaceae. Son aire de répartition naturelle est Guyana Highlands.
Chorismagrion/Chorismagrion :
Chorismagrion est un genre monotypique de demoiselles appartenant à la famille des Synlestidae. La seule espèce de ce genre, Chorismagrion risi, connue comme une jolie relique, est une demoiselle élancée de taille moyenne, principalement de couleur noire avec des marques blanches. Il est endémique du nord-est de l'Australie, où il habite les ruisseaux et les grands bassins des forêts tropicales.
Chorismate lyase/Chorismate lyase :
En enzymologie, une chorismate lyase (EC 4.1.3.40) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique chorismate ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} 4-hydroxybenzoate + pyruvate Cette enzyme a donc un substrat, le chorismate, et deux produits, le 4-hydroxybenzoate et pyruvate. Cette enzyme appartient à la famille des lyases, plus précisément les oxo-acides-lyases, qui clivent les liaisons carbone-carbone. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est la chorismate pyruvate-lyase (formant du 4-hydroxybenzoate). Les autres noms couramment utilisés incluent CL, CPL et UbiC. Cette enzyme catalyse la première étape de la biosynthèse de l'ubiquinone, l'élimination du pyruvate du chorismate, pour donner du 4-hydroxybenzoate dans Escherichia coli et d'autres bactéries Gram-négatives. Son activité ne nécessite pas de cofacteurs métalliques.
Chorismate mutase/Chorismate mutase :
En enzymologie, la chorismate mutase (EC 5.4.99.5) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique de conversion du chorismate en préphénate dans la voie de production de phénylalanine et de tyrosine, également connue sous le nom de voie shikimate. Par conséquent, cette enzyme a un substrat, le chorismate, et un produit, le préphénate. La chorismate mutase se trouve à un point de ramification de la voie. L'enzyme canalise le substrat, le chorismate, vers la biosynthèse de la tyrosine et de la phénylalanine et l'éloigne du tryptophane. Son rôle dans le maintien de l'équilibre de ces acides aminés aromatiques dans la cellule est vital. Il s'agit du seul exemple connu d'enzyme naturelle catalysant une réaction péricyclique. La chorismate mutase ne se trouve que dans les champignons, les bactéries et les plantes supérieures. Certaines variétés de cette protéine peuvent utiliser le modèle morphéeine de régulation allostérique.
Chorismate synthase/Chorismate synthase :
En enzymologie, une chorismate synthase (EC 4.2.3.5) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique chorismate + phosphateD'où cette enzyme a un substrat, 5-O-(1-carboxyvinyl)-3-phosphoshikimate, et deux produits, chorismate et phosphate. Cette enzyme appartient à la famille des lyases, plus précisément les lyases carbone-oxygène agissant sur les phosphates. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est 5-O-(1-carboxyvinyl)-3-phosphoshikimate phosphate-lyase (formant du chorismate). Cette enzyme est également appelée 5-O-(1-carboxyvinyl)-3-phosphoshikimate phosphate-lyase. Cette enzyme participe à la biosynthèse de la phénylalanine, de la tyrosine et du tryptophane. La chorismate synthase catalyse la dernière des sept étapes de la voie du shikimate qui est utilisée chez les procaryotes, les champignons et les plantes pour la biosynthèse des acides aminés aromatiques. Il catalyse l'élimination 1,4-trans du groupe phosphate du 5-énolpyruvylshikimate-3-phosphate (EPSP) pour former du chorismate qui peut ensuite être utilisé dans la biosynthèse de la phénylalanine, de la tyrosine ou du tryptophane. La chorismate synthase nécessite la présence d'un mononucléotide de flavine réduite (FMNH2 ou FADH2) pour son activité. La chorismate synthase provenant de diverses sources présente un degré élevé de conservation de séquence. C'est une protéine d'environ 360 à 400 résidus d'acides aminés.
Acide chorismique/Acide chorismique :
L'acide chorismique, plus communément appelé sa forme anionique chorismate, est un intermédiaire biochimique important dans les plantes et les micro-organismes. C'est un précurseur pour : Les acides aminés aromatiques phénylalanine, tryptophane et tyrosine L'indole, les dérivés de l'indole et le tryptophane L'acide 2,3-dihydroxybenzoïque (DHB) utilisé pour la biosynthèse de l'entérobactine L'hormone végétale l'acide salicylique De nombreux alcaloïdes et autres métabolites aromatiques. Le précurseur de folate para-aminobenzoate (pABA) La biosynthèse de la vitamine K et du folate dans les plantes et les micro-organismes.Le nom acide chorismique dérive d'un mot grec classique χωρίζω signifiant "séparer", car le composé joue un rôle de point de ramification dans biosynthèse des acides aminés aromatiques.
Chorisochisme/Chorisochisme :
Chorisochismus dentex, le rocksucker ou géant clingfish, est une espèce de clingfish que l'on trouve le long de la côte de l'Afrique australe, de la Namibie au nord du Natal, en Afrique du Sud. Il habite les zones intertidales et subtidales dans les récifs peu profonds et les bassins rocheux. Cette espèce est le seul membre connu de son genre.C. dentex atteint une longueur totale de 30 cm (12 po) et est la plus grande espèce de la famille des clingfish (avec les Sicyases sanguineus d'Amérique du Sud de taille similaire ). Il varie en couleur, mais est généralement tacheté de verdâtre ou de rougeâtre. Des C. dentex morts et séchés sont parfois trouvés par les beachcombers, et leur couleur souvent rouge combinée à leur forme étrange et à leurs dents proportionnellement grandes ont amené certains à les décrire comme des «monstres marins». L'alimentation varie avec l'âge. Les juvéniles se nourrissent principalement de petits crustacés. Lorsqu'ils mesurent entre 4 et 8 cm (1,5 à 3 po) de long, ils passent progressivement à un régime alimentaire adulte. Les adultes sont des nourrisseurs spécialisés de patelles patellides (près de 75% de leur alimentation), mais consomment également des quantités importantes d'autres escargots de mer et d'oursins, et de faibles niveaux de chitons. Les patelles sont généralement fortement attachées à la surface rocheuse et sont difficiles à déloger. Le poisson se perche d'abord à côté de sa proie. Il se précipite ensuite rapidement vers l'avant et vers le haut, plonge avec la bouche ouverte, insère ses dents de devant supérieures relativement grandes en forme de crocs sous le bord de la patelle et la retourne. Il est immédiatement avalé entier et la séquence entière ne dure généralement qu'environ une seconde. La proie peut être assez grande par rapport à la taille du poisson. Un C. dentex de 12,2 cm de long (4,8 po) contenait une patelle de 3,1 cm (1,2 po).
Chorisochora/Chorisochora :
Chorisochora est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Acanthaceae. Son aire de répartition naturelle est Socotra, Afrique australe. Espèces : Chorisochora chascanoides Thulin & I.Darbysh. Chorisochora minor (Balf.f.) Vollesen Chorisochora striata (Balf.f.) Vollesen Chorisochora transvaalensis (A.Meeuse) Vollesen
Chorisodontium/Chorisodontium :
Chorisodontium est un genre de mousses appartenant à la famille des Dicranaceae.Les espèces de ce genre se trouvent en Nouvelle-Zélande et en Amérique du Sud.Espèce : Chorisodontium aciphyllum Brotherus, 1924 Chorisodontium burrowsii Allison, 1963
Chorisodontium aciphyllum/Chorisodontium aciphyllum :
Chorisodontium aciphyllum est une espèce de mousse que l'on trouve principalement des deux côtés du passage de Drake. L'espèce présente un degré extrême de cryptobiose - la capacité d'une forme de vie à entrer dans un état non métabolique, prolongeant la vie indéfiniment.
Chorisoneure/Chorisonère :
Chorisoneura est un genre de cafard de la famille des Ectobiidae. Il y a au moins 90 espèces décrites dans Choisoneura.
Chorisoneura parishi/Chorisoneura parishi :
Chorisoneura parishi est une espèce de cafard de la famille des Ectobiidae. On le trouve en Amérique centrale, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.
Chorisoneura texensis/Chorisoneura texensis :
Chorisoneura texensis, le petit cafard du Texas, est une petite espèce de cafard (famille des Ectobiidae) originaire du sud-est des États-Unis.
Chorisops/Chorisops :
Chorisops est un genre de mouches de la famille des Stratiomyidae.
Chorisops caroli/Chorisops caroli :
Chorisops caroli, est une espèce européenne de mouche soldat.
Chorisops masoni/Chorisops masoni :
Chorisops masoni, est une espèce européenne de mouche soldat.
Chorisops nagatomii/Chorisops nagatomii :
Chorisops nagatomii, le brillant légionnaire à quatre épines, est une espèce européenne de mouche soldat.
Chorisops tibialis/Chorisops tibialis :
Chorisops tibialis, le légionnaire terne à quatre épines, est une espèce paléarctique de mouche soldat. Cette espèce de mouche soldat se trouve en Europe et en Afrique du Nord et au Myanmar. Petite mouche élancée (taille 3 à 4 mm). Le mâle a un thorax et un scutellum vert métallique (les deux sont noir verdâtre chez les femelles). Les humérus peuvent être jaunâtres. Le scutellum porte quatre épines jaunes. L'abdomen des mâles et des femelles est jaune (discale) et noir sur les côtés et en arrière. Le mâle a les pattes rayées de noir et de feu. Les femelles ont des pattes jaunes avec des tarses foncés. Les ailes claires ont un stigmate sombre. L'habitat est des endroits humides ou ombragés avec des arbres. Mâles parfois en essaims se déplaçant rapidement. Les adultes se trouvent de juin à septembre. Les larves saproxyliques trouvées dans les débris de bois en décomposition et les trous de pourriture des arbres.
Chorisops tunisiae/Chorisops tunisiae :
Chorisops tunisiae, est une espèce européenne de mouche soldat.
Chorispora/Chorispora :
Chorispora est un genre de plante de la famille des Brassicacées. Chorispora tenella, connue sous plusieurs noms communs, y compris la moutarde pourpre, la moutarde bleue, la moutarde musquée et la crossflower est originaire d'Eurasie mais est bien connue dans d'autres parties du monde, en particulier dans les régions tempérées, comme une espèce introduite et une mauvaise herbe nuisible.
Chorispora sabulosa/Chorispora sabulosa :
Chorispora sabulosa est une espèce végétale du genre Chorispora trouvée en Chine et au Pakistan.
Chorispora tenella/Chorispora tenella :
Chorispora tenella est une espèce de plante à fleurs de la famille des moutardes connue sous plusieurs noms communs, notamment la moutarde pourpre, la moutarde bleue, la moutarde musquée et la crossflower. Cette moutarde est originaire de certaines parties de l'Eurasie mais est bien connue dans d'autres parties du monde, en particulier dans les régions tempérées, en tant qu'espèce introduite et mauvaise herbe nuisible.
Choriste (cheval) / Choriste (cheval):
Chorist (né le 11 février 1999) était un cheval de course pur-sang britannique et une jument poulinière. Elle était une interprète constante sur huit à dix stades qui s'est améliorée au cours de ses quatre saisons sur la piste. Après avoir couru sans place lors de son seul départ à l'âge de deux ans, elle a remporté quatre courses, dont les Upavon Fillies 'Stakes à l'âge de trois ans en 2002. Elle s'est améliorée l'année suivante lorsqu'elle a remporté les Hoppings Stakes, Golden Daffodil Stakes. et Blandford Stakes. À l'âge de cinq ans en 2004, elle a atteint son apogée avec des victoires dans les Pipalong Stakes et Pretty Polly Stakes ainsi qu'une deuxième place dans les Champion Stakes. Après sa retraite de la course, elle est devenue une poulinière à succès.
Choristelle/Choristelle :
Choristella est un genre d'escargots de mer, mollusques gastéropodes marins de la famille des Choristellidae.
Choristella hickmanae/Choristella hickmanae :
Choristella hickmanae est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Lepetellidae.
Choristella leptalea/Choristella leptalea :
Choristella leptalea est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Choristellidae.
Choristella marshalli/Choristella marshalli :
Choristella marshalli est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Choristellidae.
Choristella nofronii/Choristella nofronii :
Choristella nofronii est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Choristellidae.
Choristella ponderi/Choristella ponderi :
Choristella ponderi est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Choristellidae.
Choristella tenera/Choristella tenera :
Choristella tenera est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Choristellidae.
Choristella vitrea/Choristella vitrea :
Choristella vitrea est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Choristellidae.
Choristellidés/Choristellidés :
Les Choristellidae sont une famille de gastéropodes de la superfamille Seguenzioidea (selon la taxonomie des Gastropoda (Bouchet & Rocroi, 2017)
Choristènes/Choristènes :
Choristenes est un genre de papillons nocturnes appartenant à la sous-famille des Tortricinae de la famille des Tortricidae.
Choriste (cheval)/Chœur (cheval):
Chorister (1828–1833) était un cheval de course pur-sang britannique surtout connu pour avoir remporté le classique St Leger Stakes en 1831. Au cours d'une carrière de course qui dura de mai 1830 à octobre 1831, il courut sept fois et remporta quatre courses. Dans le St Leger, il n'était pas considéré comme un concurrent sérieux, mais John Barham Day lui a donné une course extrêmement bien jugée pour gagner par une courte tête de The Saddler. Chorister est resté à l'entraînement pendant deux saisons supplémentaires mais n'a plus jamais couru et est décédé à l'automne 1833.
École de chorale/École de chorale :
La Chorister School était une école indépendante mixte pour les 3 à 13 ans. Il se composait d'une école maternelle (ouverte en septembre 2008), d'un jour pré-préparatoire et préparatoire et d'un internat à Durham, en Angleterre. Il était situé dans une position enviable sur un site du patrimoine mondial, dans une gamme de bâtiments classés Grade I adjacents à la cathédrale de Durham, entourés par les bois et les berges de la rivière Wear. La majorité des élèves de l'école fréquentaient l'école de jour, environ 45 pensionnaires des deux sexes constituant le reste. Les élèves n'étaient pas obligés d'être des choristes de la cathédrale, mais les garçons et les filles qui étaient choristes pouvaient être soit des pensionnaires, soit des externes. Les élèves ont été enseignés dans de petites classes dans une collection de bâtiments historiques qui faisaient tous partie du collège, ou à proximité de la cathédrale. La Chorister School a fusionné avec l'école voisine de Durham, fermant le 28 septembre 2021.
Choriste robin-chat/Chœur robin-chat :
Le chorister robin-chat (Cossypha dichroa) (anciennement connu sous le nom de chorister robin) est une espèce d'oiseau de la famille des Muscicapidae. On le trouve en Afrique du Sud et en Eswatini. Sa distribution s'étend du sud du Cap occidental à travers le Cap oriental, le KwaZulu-Natal, le Swaziland et le Mpumalanga jusqu'au nord du Limpopo. Son habitat naturel est constitué de forêts à feuilles persistantes, en particulier dans la région de la ceinture de brume. C'est un gros rouge-gorge d'environ 20 cm de long. Le choriste robin-chat est identifié par ses parties supérieures sombres (les couvertures auriculaires et les lores sont légèrement plus foncées que le reste du visage, de la tête, du cou et du dos) et les parties inférieures jaune-orange. Il n'a pas de bande oculaire blanche. Les juvéniles ont un chamois fauve tacheté de suie sur le dessus et le dessous et sa queue est rouge-orange avec un centre sombre. Le choriste robin-chat est généralement solitaire. Ce rouge-gorge se cache dans le feuillage dense de la canopée forestière. En hiver, il peut se nourrir au sol, mais glane généralement des insectes sur les feuilles. Il suit également d'autres faunes dans son habitat qui pourraient déranger les insectes, qu'il colporte ensuite. Son régime alimentaire se compose principalement d'insectes, de mille-pattes, d'araignées, de tiques et de fruits en hiver. Le choriste robin-chat se reproduit d'octobre à janvier; il culmine en novembre. Il y a eu un enregistrement où il héberge le coucou à poitrine rouge, un parasite des couvées. Le choriste robin-chat se déplace de l'intérieur vers les forêts côtières en hiver.
Choristes / Choristes :
Choristes peut faire référence à : The Chorus (film de 2004), un film dont le titre français est Les Choristes un synonyme du genre végétal Deppea un synonyme du genre d'escargot de mer Amauropsis
Choristhémis/Choristhémis :
Choristhemis est un genre de petites libellules de la famille des Synthemistidae que l'on trouve dans l'est de l'Australie. Ce sont des libellules élancées de taille petite à moyenne avec une coloration sombre et des marques claires et un vol relativement faible.
Choristhemis flavoterminata/Choristhemis flavoterminata :
Choristhemis flavoterminata, la queue de tigre à pointe jaune, est une espèce de libellule de la famille des Synthemistidae trouvée en Nouvelle-Galles du Sud et dans le Queensland, en Australie. Les tigres à pointe jaune préfèrent un climat chaud et humide et résident souvent près des rivières où ils pondent également leurs œufs. Des spécimens de ce type de libellule sont notés dans la collection AN Burns du Museum Victoria.
Choristhemis olivei/Choristhemis olivei :
Choristhemis olivei, plus communément appelé Tigertail délicat, est une espèce d'Odonates appartenant à la famille des Synthemistidae et au genre Choristhemis. Cette espèce est originaire du nord-est du Queensland, en Australie, et certains scientifiques pensent que cette espèce est endémique du mont Lewis. Des spécimens de Choristhemis olivei ont été découverts pour la première fois en 1908 par RJ Tillyard lorsque deux mâles de cette espèce ont été trouvés en Australie et documentés en 1909. En 1999, un mâle supplémentaire a été collecté et documenté par Günther Theischinger. L'espèce est également notée dans la Zoological Society of London. Plus récemment, deux scientifiques ont découvert une multitude de Choristhemis olivei sur Thornton Peak, situé sur le cap Tribulation. L'un de ces scientifiques a prélevé un échantillon des larves trouvées sur Thornton Peak pour des recherches plus approfondies.
Choristi/Choristi :
Choristi ( grec : Χωριστή , avant 1927 : Τσατάλτζα - Tsataltza , bulgare : Чаталджа - Chataldzha ) est une ville de la municipalité de Drama , unité régionale de Drama , Macédoine orientale et région de Thrace , Grèce . La ville est située à environ 8 km au sud-est de Drama et compte 2 725 habitants (recensement de 2011). L'altitude est d'environ 98 m.
Choristidae/Choristidae :
Les Choristidae sont une petite famille (seulement huit espèces dans trois genres) de scorpionflies connue uniquement d'Australie. Leurs larves se trouvent dans des tapis de mousse.
Choristis/Choristis :
Choristis discotypa est une espèce de papillon de nuit de la superfamille des Tortricoidea. On le trouve en Australie, où il a été signalé dans le Queensland. L'envergure est d'environ 12 mm. Les ailes antérieures sont gris blanchâtre, la côte teintée de brun rougeâtre et de marques brun rougeâtre bordées d'ocre blanchâtre. Les ailes postérieures sont grises.
Choristocarpacées/Choristocarpacées :
Les Choristocarpaceae sont une famille de l'ordre des Discosporangiales des algues brunes (classe des Phaeophyceae). La famille contient un seul genre, Choristocarpus. L'espèce est principalement localisée dans les eaux froides de l'hémisphère Nord. Un type d'algue, Choristocarpaceae se fixe au substrat rocheux dans des endroits proches des plateaux continentaux et du rivage. En raison de la similitude morphologique des espèces, elles ont été classées en relation plus étroite avec D. mesarthrocarpum. Mais en raison de nombreuses autres caractéristiques différentes, les Choristocarpaceae ont été placées dans leur propre famille avec un seul genre et une seule espèce d'algues brunes.
Choristoceratoidea/Choristoceratoidea :
Choristoceratoidea, anciennement Choristocerataceae, est une superfamille d'ammonites ceratitidan du Trias supérieur. Ils peuvent être caractérisés par leurs lignes de suture simples à quatre lobes et leurs formes de coquille hétéromorphes inhabituelles, qui peuvent ressembler à des tiges droites ou à des cônes torsadés plutôt qu'aux bobines plates typiques des autres ammonites. Les coquilles sont généralement petites (moins de 3 cm de long) et ornées de nervures proéminentes.
Choristodera/Choristodera :
Choristodera (du grec χωριστός chōristos + δέρη dérē, « cou séparé ») est un ordre éteint de reptiles diapsides semi-aquatiques qui s'étendait du Jurassique moyen, ou peut-être du Trias, au Miocène tardif (il y a 168 à 11,6 millions d'années). Les choristoderes sont morphologiquement divers, les membres les plus connus étant les néochoristoderes ressemblant à des crocodiles tels que Champsosaurus. D'autres choristoderans avaient des morphologies en forme de lézard ou à long cou. Les choristoderes semblent avoir été confinés à l'hémisphère nord, ayant été trouvés en Amérique du Nord, en Asie et en Europe, et peut-être aussi en Afrique du Nord. Bien que leur position ait longtemps été considérée comme incertaine, des études cladistiques récentes ont placé les choristoderes comme des diapsides sauriens avancés, étroitement liés aux Archosauromorpha et Lepidosauromorpha.
Choristodon/Choristodon :
Choristodon est un genre de bivalves appartenant à la famille des Veneridae.Les espèces de ce genre se trouvent en Afrique australe et en Amérique.Espèce : Choristodon cancellatus AEVerrill, 1885 Choristodon robustus (GBSowerby I, 1834)
Choristome/Choristome :
Les choristomes, une forme d'hétérotopie, sont des masses de tissus normaux trouvés dans des endroits anormaux. Contrairement à un néoplasme ou à une tumeur, la croissance d'un choristome est normalement régulée. Il est différent d'un hamartome. Les deux peuvent être différenciés comme suit : un hamartome est une prolifération désorganisée de tissus dans leur emplacement normal (p. ex., polypes de Peutz-Jeghers), tandis qu'un choristome est une croissance tissulaire normale dans un emplacement anormal (p. iléon dans le diverticule de Meckel).
Choristoneura/Choristoneura :
Choristoneura est un genre de papillons de nuit de la famille des Tortricidae. Plusieurs espèces sont de sérieux ravageurs des conifères, comme l'épinette et sont connues sous le nom de tordeuses des bourgeons de l'épinette.
Choristoneura adumbratanus/Choristoneura adumbratanus :
Choristoneura adumbratanus est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve au Japon, en Corée et en Chine (Heilongjiang, Jilin). L'envergure est de 22–26 mm pour les mâles et de 27–37 mm pour les femelles. Les adultes volent de juin à août. Les larves se nourrissent des espèces de Quercus (dont Quercus acutissima, Quercus cerris), de Malus baccata, de Malus pumila, de Prunus x yedoensis et des espèces de Salix.
Choristoneura africana/Choristoneura africana :
Choristoneura africana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve au Cameroun. L'envergure est de 13–15 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est ocre-crème pâle, mêlé de brunâtre à la base et au dos. Les marques sont brunes avec des strigules brun foncé (fines stries). Les ailes postérieures sont ocre crème, mais plus jaunes sur les périphéries.
Choristoneura albaniana/Choristoneura albaniana :
Choristoneura albaniana est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1863. En Amérique du Nord, on le trouve de l'Alaska à Terre-Neuve, au sud à travers les montagnes jusqu'à la Californie, le Maine et le New Hampshire. On le trouve également dans les parties nord de la région paléarctique, où il a été signalé en Suède, en Finlande, en Russie (de l'Oural au Trans-Baïkal et à l'Amour et le long de la zone de la taïga dans la région sibérienne). L'habitat est constitué de forêts dans les régions boréales et montagneuses. Les ailes antérieures sont beiges à jaune brunâtre avec des marques plus foncées, brun rougeâtre à brun brique foncé. Les ailes postérieures sont généralement blanches avec de légères strigulations à l'apex. Les adultes volent de mars à août. Les larves se nourrissent des espèces Prunus pennsylvanica et Larix.
Choristoneura argentifasciata/Choristoneura argentifasciata :
Choristoneura argentifasciata est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve aux États-Unis, où il a été signalé en Floride, en Géorgie, en Louisiane, au Mississippi et au Texas. La longueur des ailes antérieures est de 6 à 7 mm pour les mâles et de 7,4 à 8,2 mm pour les femelles. Les ailes antérieures sont orange avec des écailles brunes à brun foncé bordant des marques blanc argenté. Les ailes postérieures sont brunes avec de l'orange près de l'apex. Des adultes ont été observés en vol de mars à août.
Choristoneura biennis/Choristoneura biennis :
Choristoneura biennis , la teigne de la tordeuse des bourgeons à cycle de deux ans , est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae . On le trouve au Canada, où il a été signalé en Alberta et en Colombie-Britannique. L'envergure est d'environ 26 mm. Des adultes ont été observés en vol en juillet. Les larves se nourrissent d'Abies lasiocarpa, Picea engelmanni et Picea glauca. Les larves provoquent la défoliation des forêts d'épinettes et de sapins subalpins.
Choristoneura bracatana/Choristoneura bracatana :
Choristoneura bracatana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve aux îles Canaries. L'envergure est de 28–32 mm. Les larves se nourrissent de Viburnum rugosum.
Choristoneura carnana/Choristoneura carnana :
Choristoneura carnana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae décrite pour la première fois par William Barnes et August Busck en 1920. On la trouve aux États-Unis, où elle a été signalée en Californie et au Colorado. L'envergure est de 20 à 21 mm. Des adultes ont été observés en vol de mai à septembre. Les larves se nourrissent d'Abies concolor, Pseudotsuga macrocarpa, Pseudotsuga menziesii et Pseudotsuga macrocarpa.
Choristoneura chapana/Choristoneura chapana :
Choristoneura chapana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve au Vietnam. L'envergure est d'environ 22 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé avec un mélange brunâtre, saupoudrées, strigulées (finement striées) et partiellement imprégnées de rouille et de rouille pourpre.
Choristoneura colyma/Choristoneura colyma :
Choristoneura colyma est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve au Jammu-et-Cachemire, en Inde. L'envergure est d'environ 20 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est jaunâtre crème, les nervures du tiers postérieur de l'aile teintées de brunâtre. Les marques sont de couleur rouille pâle. Les ailes postérieures sont blanc crème.
Choristoneura conflictana/Choristoneura conflictana :
Choristoneura conflictana, la grande tortrix du tremble, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Francis Walker en 1863. On la trouve du Pacifique à la côte atlantique et de l'Alaska à la Californie, l'Arizona et le Nouveau-Mexique. L'envergure est de 25 à 35 mm. Les adultes volent de mai à août. Les larves se nourrissent de Populus tremuloides.
Choristoneura diversana/Choristoneura diversana :
Choristoneura diversana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Grande-Bretagne, France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Danemark, Autriche, Suisse, Italie, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie, Pologne, Bulgarie, Hongrie, Roumanie, Norvège, Suède, Finlande, Pays Baltique, Russie et Proche-Orient. A l'est, l'aire de répartition s'étend jusqu'à la Chine (Heilongjiang), la Corée et le Japon. L'habitat se compose de jardins, de broussailles et de marais. L'envergure des ailes est de 15 à 20 mm pour les mâles et de 19 à 23 mm pour les femelles. Des adultes ont été observés en vol de juin à août en Europe occidentale. Les larves se nourrissent d'Acer pictum, d'Achillea (dont Achillea millefolium), d'Alnus (dont Alnus hirsuta), de Betula, de Lonicera (dont Lonicera periclymenum), de Trifolium, de Quercus (dont Quercus acutissima, Quercus robur), Syringa, Populus (y compris Populus nigra), Salix, Ulmus (y compris Ulmus davidiana, Ulmus laciniata), les espèces Prunus et Pyrus, ainsi que Morus bombycis, Abies concolor, Abies holophylla, Abies sachalinensis, Larix kaempferi, Picea jezoensis, Rhamnus cathartica, Malus pumila et Malus sylvestris. Ils vivent dans les feuilles filées ou enroulées de leur plante hôte.
Choristoneura evanidana/Choristoneura evanidana :
Choristoneura evanidana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans l'Extrême-Orient russe, en Corée et en Chine (Heilongjiang, Liaoning). L'envergure est de 21–23 mm pour les mâles et de 24–28 mm pour les femelles. Les adultes volent de juillet à août. Les larves se nourrissent de Maackia amurensis, Quercus mongolica, Malus baccata, Prunus x yedoensis, Acer tegmentosum, Aralia elata, Betula platyphylla, Betula davurica, Corylus heterophylla, Corylus sieboldiana var. mandshurica, Rhododendron mucronulatum, Flueggea suffruticosa, Lespedeza bicolor, Philadelphus schrenkii, Philadelphus tenuifolius, Deutzia hamata, Syringa reticulata, Abies holophylla, Chaenomeles speciosa, Spiraea betulifolia, Phellodendron amurense, Schisandra chinensis, Tilia amurensis et Prunus manschurica. Ils vivent dans des touffes roulées ou des tubes de feuilles. Les jeunes larves sont grisâtres, devenant vert grisâtre avec une tête noire en vieillissant. Les larves peuvent être trouvées de mai à juillet.
Choristoneura expansiva/Choristoneura expansiva :
Choristoneura expansiva est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le Fujian, en Chine. La longueur des ailes antérieures est de 17 à 18,5 mm pour les mâles et de 25 à 26,5 mm pour les femelles. La couleur de fond des ailes antérieures est fauve grisâtre avec quelques strigules courtes éparses (fines stries). Les ailes postérieures sont gris foncé.
Choristoneura ferrugininotata/Choristoneura ferrugininotata :
Choristoneura ferrugininotata est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le nord-ouest de l'Himalaya en Inde.
Choristoneura fractivittana/Choristoneura fractivittana :
Choristoneura fractivittana, la tordeuse à bandes brisées ou tordeuse à bandes sombres, est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae.
Choristoneura freemani/Choristoneura freemani :
Choristoneura freemani, la tordeuse occidentale des bourgeons de l'épinette, est une espèce de papillon nocturne de la famille des Tortricidae. C'est le défoliateur le plus destructeur des forêts de conifères de l'ouest de l'Amérique du Nord.
Choristoneura fumiferana/Choristoneura fumiferana :
Choristoneura fumiferana, la tordeuse des bourgeons de l'épinette, est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae originaire de l'est des États-Unis et du Canada. Les chenilles se nourrissent des aiguilles des épicéas et des sapins. Les populations de la tordeuse des bourgeons de l'épinette peuvent connaître des oscillations importantes, avec de grandes épidémies entraînant parfois la mortalité des arbres à grande échelle. Les premières épidémies enregistrées de tordeuse des bourgeons de l'épinette aux États-Unis se sont produites vers 1807, et depuis 1909, il y a eu des vagues d'épidémies de tordeuse des bourgeons dans tout l'est des États-Unis et du Canada. Au Canada, les principales éclosions se sont produites vers 1910-1920, c. 1940–50, et c. 1970-1980, dont chacun a eu un impact sur des millions d'hectares de forêt. Des études à plus long terme sur les cernes des arbres suggèrent que les épidémies de tordeuse des bourgeons de l'épinette se reproduisent environ toutes les trois décennies depuis le XVIe siècle, et des études paléoécologiques suggèrent que la tordeuse des bourgeons de l'épinette sévit dans l'est de l'Amérique du Nord depuis des milliers d'années. Les épidémies de tordeuse des bourgeons peuvent avoir des répercussions économiques importantes sur l'industrie forestière. Par conséquent, la tordeuse des bourgeons de l'épinette est considérée comme l'un des ravageurs forestiers les plus destructeurs en Amérique du Nord, et diverses méthodes de contrôle sont utilisées. Cependant, l'espèce est également importante sur le plan écologique et plusieurs espèces d'oiseaux sont spécialisées dans l'alimentation de la tordeuse des bourgeons pendant la saison de reproduction. Plusieurs théories existent pour expliquer les éclosions cycliques de la tordeuse des bourgeons.
Choristoneura griseicoma/Choristoneura griseicoma :
Choristoneura griseicoma est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve au Cachemire.
Choristoneura hebenstreitella/Choristoneura hebenstreitella :
Choristoneura hebenstreitella , le tortricidé du sorbier , est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae . On le trouve en Europe occidentale, en Europe centrale, au Proche-Orient et en Iran. L'envergure est de 19 à 30 mm. Le terme de l'aile antérieure est à peine sinueux et vertical. Le pli costal est court, n'atteignant pas la base. La couleur de fond est légèrement grisâtre - ocre, légèrement teintée de brunâtre. La tache basale a un bord droit oblique. Le bord antérieur du fascia central est droit et le fascia est presque interrompu au-dessus du milieu. La tache costale est brune. Les ailes postérieures sont grises. La larve est grise ou vert olive ; taches tuberculeuses blanches ; tête noire ; plaque de 2 brun, noirâtre -marqué, bord antérieur blanc. Julius von Kennel fournit une description complète. Le papillon vole de mai à juillet. Les larves se nourrissent d'espèces des genres Betula, Malus, Prunus, Pyrus et Quercus.
Choristoneura heliaspis/Choristoneura heliaspis :
Choristoneura heliaspis est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Ethiopie, au Nigeria, en Afrique du Sud et au Mozambique.
Choristoneura improvisana/Choristoneura improvisana :
Choristoneura improvisana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans Primorsky Krai dans l'Extrême-Orient russe. L'habitat se compose de sommets de montagnes chauves et de forêts d'épicéas à mousse verte. L'envergure est de 14 à 15 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est grise, avec une granulation jaunâtre indistincte et un motif brun foncé. Toutes les taches et rayures sont bordées d'écailles jaunes. Les ailes postérieures sont gris uniforme.
Choristoneura irina/Choristoneura irina :
Choristoneura irina est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le kraï de Khabarovsk, en Russie.
Choristoneura jecorana/Choristoneura jecorana :
Choristoneura jecorana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Iran.
Choristoneura jezoensis/Choristoneura jezoensis :
Choristoneura jezoensis est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve sur l'île d'Hokkaido au Japon. Les larves se nourrissent d'Abies sachalinensis, Picea jezoensis et Larix leptolepis.
Choristoneura lafauryana/Choristoneura lafauryana :
Choristoneura lafauryana, la tordeuse du fraisier, est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Espagne, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en France, en Allemagne, en Suisse, en Italie, en Roumanie et en Russie. À l'est, l'aire de répartition s'étend jusqu'en Chine (Heilongjiang, Jilin, Liaoning), en Corée et au Japon. L'envergure est de 18–21 mm pour les mâles et de 20–24 mm pour les femelles. Des adultes ont été observés en vol de juillet à août en Europe occidentale. Les larves se nourrissent d'Artemisia (dont Artemisia montana), Cirsium, Lespedeza, Ribes, Myrica (dont Myrica gale), Forsythia, Larix, Fragaria (dont Fragaria x ananassa), Pyrus et Salix, ainsi que de Rhododendron tomentosa, Glycine max, Medicago sativa, Trifolium repens, Morella rubra, Boehmeria nivea, Malus pumila et Malus sylvestris. Ils vivent entre les feuilles et les pousses tissées avec de la soie. Des larves ont été enregistrées presque toute l'année puisque l'espèce hiverne sous forme de jeune larve.
Choristoneura lambertiana/Choristoneura lambertiana :
Choristoneura lambertiana, la tortue du pin à sucre, est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. On le trouve dans l'est de l'Amérique du Nord et dans les régions du nord des États-Unis (voir la section sur les sous-espèces pour plus d'informations). L'envergure est de 18 à 23 mm. Les larves de Choristoneura lambertiana lambertiana se nourrissent de Pinus lambertiana. La sous-espèce Choristoneura lambertiana ponderosana préfère Pinus ponderosa et Pinus flexilis. La sous-espèce Choristoneura lambertiana subretiniana se nourrit de Pinus contorta et Pinus jeffreyi.
Choristoneura longicellanus/Choristoneura longicellanus :
Choristoneura longicellanus est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Chine (Heilongjiang, Mongolie intérieure, Shandong, Anhui, Hubei, Hunan, Jiangxi, Jiangsu, Sichuan, Yunnan), au Japon, à Taïwan, dans la péninsule coréenne et dans l'Extrême-Orient russe. L'envergure des ailes est de 19 à 25 mm pour les mâles et de 19 à 31 mm pour les femelles. Des adultes ont été observés en vol de juillet à août. Les larves se nourrissent des espèces Castanea (y compris Castanea crenata), Morus, Malus (y compris Malus pumila), Pyrus (y compris Pyrus ussuriensis, Pyrus pyrifolia) et Rosa, ainsi que Fragaria × ananassa, Quercus acutissima, Quercus aliena, Quercus dentata, Quercus mongolica, Quercus serrata, Quercus variabilis, Ribes uva-crispa, Ligustrum obtusifolium, Prunus persica, Prunus salicina et Prunus × yedoensis. Les larves vivent dans de grandes feuilles enroulées. Les larves plus âgées sont vertes avec une tête noire. L'espèce hiverne sous forme de jeune larve dans des feuilles sèches. La nymphose a lieu dans le feuillage au sol. Les larves ont été enregistrées de mai à juillet.
Choristoneura luticostana/Choristoneura luticostana :
Choristoneura luticostana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Chine (Heilongjiang, Jilin), dans la péninsule coréenne, en Extrême-Orient russe et au Japon. L'habitat se compose de forêts de sapins à larges feuilles et de cèdres à larges feuilles. Des adultes ont été observés en vol de juin à août. Les larves se nourrissent d'espèces de Quercus, Betula, Lespedeza et Rhododendron, ainsi que de Malus pumila. Ils coupent les bourgeons et enroulent les feuilles au sommet des branches. Les jeunes larves sont vertes avec une tête noire. Les larves plus âgées sont vert noirâtre, également avec une tête noire. Les larves peuvent être trouvées de mai à juin.
Choristoneura métaséquoiacola/Choristoneura métaséquoiacola :
Choristoneura metasequoiacola est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve à Hubei, en Chine. L'envergure des ailes est de 16 mm pour les mâles et de 18 mm pour les femelles. Les ailes antérieures sont brun foncé avec un éclat métallique. Les ailes postérieures sont brun clair. Des adultes ont été observés en vol de juillet à août. Les larves se nourrissent de Metasequoia glyptostroboides.
Choristoneura murinana/Choristoneura murinana :
Choristoneura murinana est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. On le trouve en Europe centrale et au Proche-Orient, en Chine (Heilongjiang, Gansu, Qinghai), à Taïwan et en Amérique du Nord. L'envergure est de 17 à 24 mm. Il y a une génération par an. Les larves se nourrissent d'Abies alba, d'Abies nephrolepis et en Amérique du Nord également des espèces de Cedrus Juniperus Picea, Pinus et Pseudotsuga. Les jeunes larves se nourrissent des nouvelles pousses de leur plante hôte. La nymphose a lieu sur le sol près de l'hôte. L'espèce hiverne sous forme de jeune larve.
Choristoneura neurophaea/Choristoneura neurophaea :
Choristoneura neurophaea est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve au Cachemire.
Choristoneura obsoletana/Choristoneura obsoletana :
Choristoneura obsoletana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve aux États-Unis, où il a été signalé en Alabama, Arkansas, Californie, Floride, Illinois, Kansas, Louisiane, Maine, Massachusetts, Mississippi, Missouri, Nouveau-Mexique, Caroline du Nord, Ohio, Oklahoma, Oregon, Caroline du Sud , Tennessee, Virginie et Virginie-Occidentale. L'envergure est de 21–24 mm. Des adultes ont été observés en vol d'avril à décembre. Les larves se nourrissent des espèces Asimina (y compris Asimina triloba), Gaylussacia, Senna, Fragaria, Rubus et Typha, ainsi que Betula papyrifera, Chamaedaphne calyculata, Lespedeza cuneata et Aronia melanocarpa.
Choristoneura occidentalis/Choristoneura occidentalis :
Pour la tordeuse occidentale des bourgeons de l'épinette anciennement connue sous le nom de Choristoneura occidentalis, veuillez consulter Choristoneura freemani Choristoneura occidentalis est une espèce de papillon nocturne de la famille des Tortricidae. On le trouve en République démocratique du Congo, en Afrique du Sud, en Tanzanie et en Gambie. Les larves se nourrissent de Maesopsis eminii, Pinus patula, Vigna unguiculata, Allium cepa, Cajanus, Citrus (dont Citrus aurantium), Coffea (dont Coffea arabica), Corchorus , Cupressus lusitanica, Eucalyptus camaldulensis, Eucalyptus torelliana, Glycine max et Gossypium espèces.
Choristoneura orae/Choristoneura orae :
Choristoneura orae, la tordeuse des bourgeons de l'épinette, est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. On le trouve en Amérique du Nord. L'envergure est d'environ 24 mm. Les larves se nourrissent des espèces de Picea.
Choristoneura palladinoi/Choristoneura palladinoi :
Choristoneura palladinoi est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Éthiopie. L'envergure est d'environ 15 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est ferrugineuse pâle avec des marques brun rouille foncé. Les ailes postérieures sont brunâtres.
Choristoneura parallela/Choristoneura parallela :
Choristoneura parallela, la noctuelle de la tordeuse à bandes parallèles, est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé en Californie, Floride, Géorgie, Indiana, Kentucky, Maine, Maryland, Michigan, Mississippi, New Jersey, Caroline du Nord, Ohio, Oklahoma, Québec, Saskatchewan, Caroline du Sud, Tennessee, Virginie et Virginie-Occidentale. L'envergure est de 21–23 mm. Des adultes ont été observés en vol de mars à octobre. Les larves se nourrissent des espèces Solidago, Kalmia, Vaccinium, Phaseolus, Myrica, Rosa, Gardenia, Citrus, Sarracenia et Smilax, ainsi que de Gerbera jamesonii, Hypericum perforatum, Chamaedaphne calyculata et Salix humilis var. tristis.
Choristoneura pinus/Choristoneura pinus :
Choristoneura pinus, la tordeuse du pin gris, est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Thomas Nesbitt Freeman en 1953. On la trouve dans les forêts de pins gris au Canada, des provinces de l'Atlantique à Cypress Hills, à la frontière entre l'Alberta et la Saskatchewan, ainsi que dans le nord des États-Unis, de la Nouvelle-Angleterre aux États des lacs. L'envergure des ailes est de 18 à 24 mm pour les mâles et de 15 à 28 mm pour les femelles. Les adultes volent de juin à août. La larve se nourrit de Pinus banksiana.
Choristoneura propensa/Choristoneura propensa :
Choristoneura propensa est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Afghanistan.
Psoricodes de Choristoneura / Psoricodes de Choristoneura :
Choristoneura psoricodes est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Afrique du Sud. L'envergure est de 19,5 mm pour les mâles et de 21 à 23 mm pour les femelles. La couleur de fond des ailes antérieures est crème, légèrement suffusée et densément strigulée (finement striée) de brun jaune et de marques brun jaunâtre. Les ailes postérieures sont crème brunâtre, mais plus foncées sur les périphéries et avec des strigulations gris brunâtre.
Choristoneura quadratica/Choristoneura quadratica :
Choristoneura quadratica est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve au Népal.
Choristoneura retiniana/Choristoneura retiniana :
Choristoneura retiniana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve aux États-Unis, où il a été signalé en Californie et au Nevada. L'envergure est de 20 à 25 mm. Des adultes ont été observés en vol de juin à septembre. Les larves se nourrissent d'Abies concolor, Abies magnifica, Abies grandis et Pseudotsuga menziesii.
Choristoneura rosaceana/Choristoneura rosaceana :
Choristoneura rosaceana , la tordeuse à bandes obliques ou la tordeuse rosacée , est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae . Il est originaire d'Amérique du Nord, mais a été accidentellement introduit dans d'autres parties du monde. L'envergure des ailes est de 7,5 à 11 mm pour les mâles et de 11,5 à 14 mm pour les femelles. Les adultes volent de juin à juillet et de nouveau d'août à septembre dans la majeure partie de son aire de répartition.
Choristoneura simonyi/Choristoneura simonyi :
Choristoneura simonyi est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve aux îles Canaries. L'envergure est de 16 à 19 mm. Les larves se nourrissent d'espèces Adenocarpus et Globularia, ainsi que de Nicotiana glauca.
Choristoneura spaldingana/Choristoneura spaldingana :
Choristoneura spaldingana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve aux États-Unis, où il a été signalé en Californie et en Utah.
Choristoneura thyrsifera/Choristoneura thyrsifera :
Choristoneura thyrsifera est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le Yunnan, en Chine.
Choristoneura zapulata/Choristoneura zapulata :
Choristoneura zapulata, le papillon zapulata, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Robinson en 1869. On la trouve en Amérique du Nord, où elle a été signalée de la Colombie-Britannique au Québec, au sud de la Californie, de l'Illinois et de la Pennsylvanie. L'envergure est de 20 à 27 mm. Les ailes antérieures sont jaune paille à brun clair avec des réticulations brun plus foncé. Les ailes postérieures sont jaune paille avec une moitié intérieure gris clair. Des adultes ont été observés en vol de mai à septembre. Les larves se nourrissent des espèces Alnus, Symphoricarpos, Vaccinium, Trifolium, Ceanothus, Fragaria et Rosa, ainsi que de Betula papyrifera, Comptonia peregrina Prunus virginiana, Populus tremuloides et Arctostaphylos manzanita.
Choristopsychidae/Choristopsychidae :
Choristopsychidae est une famille éteinte de scorpionflies, connue du Jurassique d'Asie. La famille a été érigée par Andrey Vasilyevich Martynov en 1937 pour abriter Choristopsyche tenuinervis de la formation Sulyukta âgée du Jurassique précoce (Pliensbachien) au Kirghizistan. En 2013, deux espèces supplémentaires du genre Choristopsyche ( C. perfecta et C. asticta ) ainsi qu'un nouveau deuxième genre Paristopsyche contenant la seule espèce Paristopsyche angelineae ont été décrites dans la formation Jiulongshan du Jurassique moyen-supérieur de Mongolie intérieure , Chine. La famille est connue pour sa forme d'aile large distinctive, unique parmi les mécoptères. Plusieurs membres de la famille ont un motif de repérage distinct sur les ailes antérieures.
Choristostigma/Choristostigma :
Choristostigma est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae.
Choristostigma disputalis/Choristostigma disputalis :
Choristostigma disputalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par William Barnes et James Halliday McDunnough en 1917. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé en Alberta, en Arizona, en Colombie-Britannique, en Californie et en Oregon. L'envergure est d'environ 20 mm. Les adultes ressemblent beaucoup à Choristostigma elegantalis, mais la couleur de fond des ailes antérieures est plus pâle, les taches orbiculaires et réniformes remplies de blanchâtre plutôt brillant et ces dernières plus petites et beaucoup plus resserrées au centre, étant presque divisées en deux taches triangulaires égales. Il y a une légère bande argentée dans la partie costale de l'aile et une tache bleuâtre plus large entre la courbure et la marge intérieure. Les ailes postérieures sont plus pâles que chez C. elegantalis avec seulement une légère suffusion enfumée vers l'extérieur et une ligne postmédiane obsolescente. Des adultes ont été observés en vol d'avril à août.
Choristostigma elegantalis/Choristostigma elegantalis :
Choristostigma elegantalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Warren en 1892. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé en Arizona, en Californie et à Washington. La longueur des ailes antérieures est de 9 à 11,5 mm. Les ailes antérieures sont jaune pâle avec des marques fauves. La costa est imprégnée de fauve le long de la moitié basale. Les première et deuxième lignes sont brunes. Les ailes postérieures sont blanc jaunâtre avec une tache centrale sombre et de faibles traces d'une bande submarginale incurvée. Des adultes ont été observés en vol d'avril à septembre.
Choristostigma erubescens/Choristostigma erubescens :
Choristostigma erubescens est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1899. On le trouve à Xalapa, au Mexique. L'envergure est d'environ 18 mm. Les ailes antérieures sont jaunes, irrouillées (saupoudrées) d'écailles roux. Il y a une ligne antémédiale sinueuse sombre indistincte et un anneau de plomb dans la cellule, ainsi qu'une bande de plomb postmédiale avec des bords noirs. Il y a un point sombre sur la côte vers l'apex et une bande plombée subterminale ondulée. Les ailes postérieures sont blanchâtres avec une pointe discoïde foncée et des traces d'une ligne médiane sur la zone interne.
Choristostigma laetalis/Choristostigma laetalis :
Choristostigma laetalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1900. On le trouve en Ouzbékistan.
Choristostigma leucosalis/Choristostigma leucosalis :
Choristostigma leucosalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par William Barnes et James Halliday McDunnough en 1914. On le trouve au Mexique et dans le sud des États-Unis, où il a été signalé dans le sud de la Californie, de l'Arizona et du Texas. L'envergure est de 15 à 17 mm. Les ailes antérieures sont jaune clair légèrement parsemées d'écailles brunes et les nervures sont plus ou moins marquées de brun. La partie basale de la costa est ombrée de brun violet. Les lignes sont brunes et l'orbiculaire est rond et plus ou moins rempli de brun violet. Le réniforme est une tache violacée carrée, dont la partie inférieure est généralement perdue dans une écaille brune. Il y a une petite tache blanche hyaline carrée séparant le réniforme et l'orbiculaire. Les ailes postérieures sont jaune blanchâtre pâle avec une large bordure extérieure brune, un minuscule point discal et une ligne médiane foncée. Les adultes volent en avril et d'octobre à novembre.
Choristostigma particolor/Choristostigma particolor :
Choristostigma particolor est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Harrison Gray Dyar Jr. en 1914. On le trouve à Zacualpan, au Mexique. L'envergure est d'environ 19 mm. Les ailes antérieures sont jaune paille avec des nuances brun rougeâtre à la base. Le réniforme est fusionné dans une teinte violette qui occupe la majeure partie de la zone au-delà de la ligne extérieure et la zone terminale est jaune. La ligne extérieure est brun-rouge au-dessus, là où l'ombrage violet est incomplet. Les ailes postérieures sont jaune clair avec un gros nuage violet au sommet et des nuages ​​​​plus petits au niveau du tornus et le suivant de manière submarginale. Il y a un petit point discal, suivi d'une strie à travers la zone intérieure. Des adultes ont été observés en vol en juillet.
Choristostigma perpulchralis/Choristostigma perpulchralis :
Choristostigma perpulchralis est un papillon de la famille des Crambidae. On le trouve au Mexique (Tehuacan, Veracruz) et aux États-Unis, où il a été signalé au Nouveau-Mexique et au Texas. L'envergure est de 18–22 mm. Les ailes antérieures sont jaune vif avec une costa et une zone terminale rose vif, ainsi qu'une ligne antémédiane rose. Les ailes postérieures sont blanches et la zone terminale est jaunâtre imprégnée d'écailles roses. Les adultes volent en mars, mai et septembre.
Choristostigma plumbosignalis/Choristostigma plumbosignalis :
Choristostigma plumbosignalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Charles H. Fernald en 1888. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé de la Colombie-Britannique et de l'Alberta à l'Arizona et au Nouveau-Mexique, à l'est du Dakota du Sud. L'habitat se compose de coulées de prairies, de tremblaies-parcs, ainsi que de boisés dans les forêts boréales et les régions montagneuses. L'envergure est de 20 à 21 mm. Les ailes antérieures sont jaune soufre avec une forme en Y légèrement violacée recouverte d'écailles de couleur plomb. Les ailes postérieures sont blanc cassé, légèrement teintées de jaune sur la marge externe. Les adultes volent de juin à août.
Choristostigma roseopennalis/Choristostigma roseopennalis :
Choristostigma roseopennalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Duryea Hulst en 1886. On le trouve au Mexique et aux États-Unis, où il a été signalé en Arizona, Géorgie, Indiana, Maryland, Caroline du Nord, Ohio, Tennessee et Texas. L'envergure est d'environ 18 mm. Les ailes antérieures sont jaune canari et la côte est rose vif sur les deux tiers à partir de la base. Il y a une bande externe rose vif, qui se confond avec une large bande marginale de la même couleur à l'angle interne. Les ailes postérieures sont blanches. Les adultes volent de mai à septembre.
Choristostigma zephyralis/Choristostigma zephyralis :
Choristostigma zephyralis est un papillon de nuit de la famille des Crambidae décrit pour la première fois par William Barnes et James Halliday McDunnough en 1914. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé en Californie. L'envergure est d'environ 23 mm. Les ailes antérieures sont jaune soufre passant au jaune orangé en phase terminale. La costa est violette au réniforme. L'orbiculaire est ovale et le réniforme a la forme d'un huit. Les deux sont remplis de violet et attachés à la bande costale. Les ailes postérieures sont jaune soufre avec une ligne sombre sous-basale qui n'est proéminente qu'au-dessus de la marge interne. Il y a un petit point discal et une ligne subterminale. Il y a une suffusion violacée au-delà de cette ligne. Les adultes volent d'avril à juillet. Les larves se nourrissent de Monardella villosa.
Choristotanyderus/Choristotanyderus :
Choristotanyderus est un genre monotypique éteint d'insectes protodiptères contenant une seule espèce, Choristotanyderus nanus, qui a vécu pendant la période permienne. Le genre et l'espèce ont été décrits pour la première fois par Edgar Frederick Riek en 1953 à partir d'un spécimen trouvé en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Il est considéré comme une forme de transition entre les mécoptères et les diptères. Le genre est placé dans la famille des protodiptères Permotanyderidae avec le genre apparenté Permotanyderus.
Choritaenia/Choritaenia :
Choritaenia capensis est une espèce de plante à fleurs des Apiacées, du genre monotypique Choritaenia. Il est endémique de l'Afrique australe.
Chorithrips/Chorithrips :
Chorithrips est un genre de thrips de la famille des Phlaeothripidae.
Choritrohine/Choritrohine :
Choritrohin (anglais : Debauched) est un roman de 1917 du romancier bengali Sarat Chandra Chattopadhyay. Il raconte l'histoire de Sabitri, une belle femme (subjective) et veuve, qui a été chassée de la maison de son mari par sa belle-famille poussée à travailler comme servante dans une auberge de jeunesse, où elle tombe amoureuse de son maître. Avec la publication de ce roman, Chattopadhyay s'est imposé comme un partisan des droits des femmes.
Chorivalva/Chorivalva :
Chorivalva est un genre de papillons de la classe des Gelechiidae.
Chorivalva bisaccula/Chorivalva bisaccula :
Chorivalva bisaccula est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. On le trouve en Corée, dans l'Extrême-Orient russe et au Japon. L'envergure est de 10 à 13 mm. Le motif des marques sur les ailes antérieures est similaire à Chorivalva unisaccula, mais la couleur de fond est généralement plus foncée, mais est assez variable selon les individus, allant du gris foncé à l'orange jaunâtre ou grisâtre. Les larves se nourrissent de Quercus mongolica et Quercus acutissima.
Chorivalva grandialata/Chorivalva grandialata :
Chorivalva grandialata est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. On le trouve en Corée et dans l'Extrême-Orient russe.
Chorivalva unisaccula/Chorivalva unisaccula :
Chorivalva unisaccula est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. On le trouve en Corée et dans l'Extrême-Orient russe. L'envergure est de 11 à 13,5 mm. Les adultes ressemblent à Chorivalva grandialata. Les ailes antérieures sont brun blanchâtre, tachetées d'écailles brun foncé. Les ailes postérieures sont grises.
Choriza mai / Choriza mai :
Choriza May est une interprète de drag, graphiste et illustratrice hispano-britannique, connue pour avoir participé à la série 3 de RuPaul's Drag Race UK.
Chorizagrotis/Chorizagrotis :
Chorizagrotis est un genre de papillons nocturnes de la famille des Noctuidae.
Chorizandra/Chorizandra :
Chorizandra est un genre de carex rhizomateux, englobant six espèces; dont quatre sont endémiques d'Australie et deux de Nouvelle-Calédonie.
Chorizandra cymbaria/Chorizandra cymbaria :
Chorizandra cymbaria, communément appelée jonc à poils de héron ou carex à poils de héron, est un carex de la famille des Cyperaceae originaire d'Australie.
Chorizandra enodis/Chorizandra enodis :
Chorizandra enodis, communément appelé jonc à poils noirs ou carex à poils noirs, est un carex de la famille des Cyperaceae originaire d'Australie. Le carex vivace monoïque et rhizomateux a un port touffu en touffes lâches. Il atteint généralement une hauteur de 0,2 à 1 mètre (0,7 à 3,3 pieds) et une largeur de 1 mètre (3,3 pieds). La plante fleurit entre juillet et novembre, produisant des fleurs violet-brun-noir. Elle forme un seul capitule terminal sphérique et dense d'un diamètre de 7 à 15 millimètres (0,28 à 0,59 po). Il est gainé d'une bractée longue de 20 centimètres qui prolonge la tige. Les bractées florales ont des poils blancs sur la pointe et des poils rouges le long de la marge. En Australie occidentale, on le trouve dans les zones marécageuses et suintantes le long de la côte des régions du Mid West, Wheatbelt, South West, Great Southern et Goldfields-Esperance où il pousse dans sols argilo-sableux latéritiques.
Chorizandra multiarticulata/Chorizandra multiarticulata :
Chorizandra multiarticulata est un carex de la famille des Cyperaceae originaire d'Australie. Le carex vivace monoïque et rhizomateux atteint généralement une hauteur de 0,6 mètre (2,0 pieds). La plante fleurit entre août et septembre, produisant des fleurs violet-brun. En Australie occidentale, on la trouve dans les zones marécageuses le long de la côte des régions de Wheatbelt et Goldfields-Esperance où elle pousse dans des sols sablo-argileux.
Chorizandra sphaerocephala/Chorizandra sphaerocephala :
Chorizandra sphaerocephala, le carex à tête ronde, est une espèce d'herbe vivace que l'on trouve dans les zones marécageuses de l'est de l'Australie. Plante dressée ressemblant à un jonc de 50 à 110 cm de haut, elle possède des rhizomes coriaces et fleurit du printemps à l'été. C'est l'une des nombreuses plantes publiées pour la première fois par Robert Brown avec le type connu sous le nom de "(J.) vv" apparaissant dans son Prodromus Florae Novae Hollandiae et Insulae Van Diemen en 1810. L'épithète spécifique sphaerocephala fait référence aux têtes arrondies.
Chorizanthe/Chorizanthe :
Le chorizanthe est un genre de plantes de la famille du sarrasin, généralement connues sous le nom de fleurs d'épines. Ce sont de petites plantes herbacées trapues avec des inflorescences de fleurs épineuses. Les fleurs peuvent être dans des tons de rouge ou de jaune à blanc. Les bractées sont pointues et parfois terminées par une arête crochue, et l'inflorescence sèche souvent en une enveloppe arrondie et épineuse. Les fleurs d'épines se trouvent dans l'ouest de l'Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Dérivation du nom : Le mot Chorizanthe vient des racines grecques chorizo ​​et anthos signifiant « diviser » et « fleur », signifiant ainsi « fleurs divisées », mais en fait utilisé en référence au calice divisé. Espèces sélectionnées : Chorizanthe angustifolia - épine à feuilles étroites Chorizanthe biloba - épine à deux lobes Chorizanthe blakleyi - épine de Blakley Chorizanthe brevicornu - épine cassante Chorizanthe breweri - épine de San Luis Obispo Chorizanthe corrugata - épine ridée Chorizanthe fimbriata - fleur d'épine frangée Chorizanthe howellii - fleur d'épine de Mendocino Chorizanthe leptotheca - fleur d'épine de Ramona Chorizanthe membranacea - fleur d'épine rose procumbens - spineflower prostré Chorizanthe pungens - Monterey spineflower Chorizanthe rectispina - piquant spineflower Chorizanthe rigida - devi épines de l, épines rigides Chorizanthe robusta - épines robustes Chorizanthe spinosa - épines de Mojave Chorizanthe staticoides - rugging turc Chorizanthe stellulata - épines de starlettes Chorizanthe uniaristata - épines à une arête Chorizanthe valida - épines de Sonoma Chorizanthe ventricosa - épines de la vallée des prêtres - Fleur d'épine de Santa Barbara Chorizanthe xanti - Fleur d'épine de Riverside
Chorizanthe angustifolia/Chorizanthe angustifolia :
Chorizanthe angustifolia est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun d'épinette à feuilles étroites. Il est endémique de Californie, où il n'est connu que du littoral des comtés de San Luis Obispo et de Santa Barbara, mais il est localement commun.
Chorizanthé biloba/Chorizanthe biloba :
Chorizanthe biloba est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de fleur d'épine à deux lobes. Il est endémique de Californie, où il n'est connu que des chaînes côtières centrales. Il existe deux variétés, toutes deux peu communes à rares. C.b. var. biloba est connu de plusieurs régions des chaînes côtières centrales, y compris les contreforts des montagnes de Santa Lucia et de la chaîne Diablo. Il pousse dressé jusqu'à 40 centimètres de haut. Il produit une inflorescence de plusieurs fleurs, chacune entourée de six bractées terminées par des épines crochues. La petite fleur a des tépales profondément entaillés ou déchiquetés. Les rares C. b. var. immemora, l'épine de Hernandez, n'est connue que de cinq occurrences près de la frontière entre les comtés de San Benito et de Monterey. Il est similaire à var. biloba mais a des encoches moins profondes dans ses tépales.
Chorizanthe blakleyi/Chorizanthe blakleyi :
Chorizanthe blakleyi est une espèce rare de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun d'épine de Blakley. Il est endémique des montagnes de la Sierra Madre du comté de Santa Barbara, en Californie, où il n'est connu que de huit occurrences, dont quatre se trouvent dans les limites de la forêt nationale de Los Padres. Il ne pousse que sur les pentes exposées au nord dans un habitat chaparral et boisé. Cette plante pousse verticalement et ne dépasse pas 15 centimètres de haut. Il est jaune-vert et poilu, avec quelques feuilles basales atteignant environ 2 centimètres de long. L'inflorescence contient plusieurs fleurs, chacune entourée d'un tube de six bractées velues à arêtes droites ou crochues. La fleur mesure quelques millimètres de large avec des tépales blancs ou roses profondément échancrés.
Chorizanthe brevicornu/Chorizanthe brevicornu :
Chorizanthe brevicornu est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de fleur d'épine cassante. Il est originaire du sud-ouest des États-Unis et du nord du Mexique, où il est largement répandu mais plus abondant dans les déserts. La plante prolonge une tige dressée, nue, très ramifiée, de couleur verdâtre. La plupart des feuilles poussent à partir de la base de la plante, mais quelques petites peuvent apparaître sur la tige. Au bout de chacune des nombreuses branches se trouve une inflorescence en forme de tube qui s'ouvre en une minuscule fleur blanche ou jaune verdâtre de quelques millimètres de large. Il existe deux sous-variétés de C. brevicornu.
Chorizanthe breweri/Chorizanthe breweri :
Chorizanthe breweri est une espèce rare de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous les noms communs de San Luis Obispo spineflower et de Brewer's spineflower. Il est endémique de Californie, où il est connu à partir d'une vingtaine d'occurrences dans les chaînes côtières centrales de San Luis Obispo et dans les comtés de l'extrême sud de Monterey. Il pousse dans le chaparral et les bois de la gamme, généralement sur des sols serpentins. Cette petite plante produit des tiges décombantes s'étendant le long du sol et poussant parfois debout jusqu'à une longueur maximale d'environ un demi-mètre. L'herbe est principalement de couleur rougeâtre et quelque peu poilue. L'inflorescence est une grappe de fleurs, chacune entourée de six bractées poilues rougeâtres aux extrémités crochues. La fleur elle-même ne mesure qu'environ 3 millimètres de large et est blanche à rouge et poilue.
Chorizanthe corrugata/Chorizanthe corrugata :
Chorizanthe corrugata est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun d'épinette ridée. Il est originaire des déserts de Mojave et de Sonora du sud-ouest des États-Unis et de deux États du nord-ouest du Mexique, la Basse-Californie et Sonora.
Chorizanthe cuspidata/Chorizanthe cuspidata :
Chorizanthe cuspidata est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de San Francisco spineflower. Il est endémique de Californie, où il n'est connu que de la région de la baie de San Francisco et du nord et du sud immédiats. Il pousse dans un habitat côtier sablonneux.
Chorizanthe diffusa/Chorizanthe diffusa :
Chorizanthe diffusa est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de fleur d'épine diffuse. Il est endémique de Californie, où il pousse sur le littoral et les montagnes de la côte centrale, dans des broussailles sablonneuses, des bois et des habitats forestiers. Il est dressé à prostré, sa tige ne dépassant généralement pas 15 ou 20 centimètres. Les feuilles mesurent jusqu'à 2 centimètres de long et sont principalement disposées autour de la base de la plante. L'inflorescence est une grappe de fleurs, chacune entourée de six bractées à pointe crochue. Les marges des bractées proximales à la longue pointe crochue peuvent être très fines et presque invisibles à larges et évidentes, et elles peuvent être vertes à blanches à violacées. La fleur elle-même mesure environ 3 millimètres de large et est blanche avec une gorge jaune. Les extrémités de ses tépales peuvent être lisses ou dentelées ou dentées.
Chorizanthe douglasii/Chorizanthe douglasii :
Chorizanthe douglasii est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous les noms communs de San Benito spineflower et de Douglas' spineflower. Il est endémique de Californie, où il pousse dans les montagnes des chaînes côtières du sud de la Californie, de la chaîne de Santa Lucia à l'est jusqu'à la chaîne de Gabilan.
Chorizanthe fimbriata/Chorizanthe fimbriata :
Chorizanthe fimbriata, la fleur d'épine frangée, est une plante annuelle de la famille des Polygonacées, les sarrasins. C'est un membre du genre Chorizanthe, les épines, et est originaire du sud de la Californie et du nord de la Basse-Californie.
Chorizanthe howellii/Chorizanthe howellii :
Chorizanthe howellii est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous les noms communs de Mendocino spineflower et de Howell's spineflower. Il est endémique du comté côtier de Mendocino, en Californie, où il n'est connu que des dunes de sable et des broussailles côtières près de Fort Bragg. On estime que 95% des individus restants de cette plante font partie d'une seule population qui pousse dans le parc d'État de MacKerricher. C'est une espèce en voie de disparition sur la liste fédérale. C'est une espèce décombante ou étalée, poussant des tiges velues le long du sol jusqu'à environ 10 centimètres de long. L'inflorescence est une grappe de fleurs, chacune entourée d'un réseau étoilé de six bractées blanches étalées terminées par des arêtes brunes droites. La fleur elle-même mesure quelques millimètres de large et est de couleur blanche à rose pâle. Historiquement, les menaces pesant sur cette espèce comprenaient l'utilisation de véhicules tout-terrain, le piétinement par des personnes à pied et à cheval, des espèces végétales non indigènes telles que la plante de glace Carpobrotus edulis et l'herbe de plage. Ammophile arenaria. Ces impacts ont été réduits dans le parc d'État grâce à l'interdiction des véhicules tout-terrain, à la limitation de la circulation des piétons et des chevaux et à l'élimination des espèces végétales non indigènes.
Chorizanthe leptotheca/Chorizanthe leptotheca :
Chorizanthe leptotheca est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous les noms communs Ramona spineflower et Peninsular spineflower. Il est originaire des chaînes péninsulaires du sud de la Californie et de la Basse-Californie, où il pousse dans les chaparrals et les habitats forestiers. Il ressemble beaucoup à son proche parent, le rugging turc (Chorizanthe staticoides). Chorizanthe leptotheca est une herbe dressée atteignant environ 35 centimètres de haut. Les feuilles sont basales, de forme ovale et mesurent jusqu'à environ 3 centimètres de long. L'herbe est de texture floue à assez poilue et généralement de couleur rougeâtre. L'inflorescence est une grappe lâche de fleurs, chacune entourée de six bractées rougeâtres recouvertes de poils bouclés et terminées par des arêtes crochues. La fleur elle-même mesure jusqu'à 6 millimètres de large, est de couleur rose ou rouge et poilue.
Chorizanthe membranacea/Chorizanthe membranacea :
Chorizanthe membranacea est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de fleur d'épinette rose. Il est originaire de l'Oregon et de la Californie, où il est répandu et assez commun dans certaines régions. On peut le trouver dans une grande variété d'habitats. Cette herbe pousse dressée à une hauteur maximale de près de 1 mètre (3,3 pieds). Il a une texture laineuse et la plupart de ses parties peuvent avoir une teinte rose. Les feuilles sont principalement de forme linéaire et peuvent apparaître le long de la tige ainsi qu'à la base. Le plus long peut atteindre 5 centimètres. L'inflorescence est une grappe dense de fleurs, chacune entourée d'une unité de six bractées fusionnées qui sont généralement de couleur blanche à rosâtre. Les bractées sont terminées par des arêtes crochues. La fleur elle-même ne mesure que quelques millimètres de long, elle est blanche à rose et assez poilue. Il y a parfois de petites inflorescences situées à l'aisselle des feuilles caulinaires le long de la tige. Chorizanthe membranacea se distingue facilement des autres épines par sa relative abondance de feuilles, sa hauteur et son port dressé, et la fusion des bractées de l'involucre en un corps continu.
Chorizanthe obovata/Chorizanthe obovata :
Chorizanthe obovata est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de fleur d'épinette sépale. Il est endémique de Californie, où il pousse dans les montagnes de la chaîne côtière centrale de Monterey aux comtés de Santa Barbara. Chorizanthe obovata pousse dans un habitat chaparral et boisé. La plante est d'apparence variable, poussant prostrée ou dressée, sa tige pouvant atteindre 40 centimètres de long. L'herbe est de couleur rouge à gris-vert et de texture poilue. L'inflorescence est un bouquet de fleurs entouré de six bractées, chacune terminée par des arêtes crochues sauf la plus longue, qui peut avoir une arête droite. La fleur elle-même mesure 4 ou 5 millimètres de large et est de couleur blanche à rosée.
Chorizanthe orcuttiana/Chorizanthe orcuttiana :
Chorizanthe orcuttiana est une petite plante annuelle rare de la famille du sarrasin, Polygonaceae. Il est communément connu sous le nom de spineflower d'Orcutt ou spineflower de San Diego, et il est endémique du comté de San Diego, en Californie. La plante est minuscule et une loupe est nécessaire pour une identification correcte. La plante est très sensible à la température et aux précipitations, et en cas de sécheresse ou de chaleur, les graines ne germeront pas ou ne survivront pas. La plante est visible n'importe où de février à juillet pendant les bonnes années de pluie, mais la plupart des années, la plante n'est visible que d'avril à juin. Chaque petite fleur produit une graine.
Chorizanthe palmeri/Chorizanthe palmeri :
Chorizanthe palmeri est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun d'épine de Palmer. Il est endémique de Californie, où il n'est connu que des chaînes côtières centrales des comtés de l'ouest de Monterey et de San Luis Obispo. Il pousse sur les pentes des montagnes de sols serpentins. Cette plante est d'apparence variable, avec des populations isolées apparaissant souvent très différentes les unes des autres, mais pas suffisamment différentes pour être considérées comme des taxons distincts. En général, c'est une plante érigée pouvant atteindre 40 centimètres de haut. La tige, les feuilles, les bractées et les fleurs peuvent toutes être de couleur rougeâtre à résolument violet-rouge, et lorsqu'une population de bonne taille est en fleurs, elle peut être repérée même depuis un avion comme une marque de rouge sur un paysage de colline autrement brunâtre. L'inflorescence est un bouquet de fleurs entouré de six bractées rouges ou violettes aux arêtes crochues. La fleur mesure quelques millimètres de diamètre et est rouge ou violette avec une gorge blanche ou jaune.
Chorizanthe parryi/Chorizanthe parryi :
Chorizanthe parryi est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun d'épine de Parry et d'épine de San Bernardino. La plante est endémique du sud de la Californie, où elle se trouve dans les montagnes de San Bernardino, les montagnes de San Gabriel et les chaînes transversales occidentales, le désert du Colorado et le long de la côte sud. On le trouve principalement dans les communautés de plantes de broussailles chaparral.
Chorizanthe polygonoides/Chorizanthe polygonoides :
Chorizanthe polygonoides est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de renouée spineflower. Il est originaire de Californie et de Basse-Californie, où il pousse largement dispersé dans de nombreux types d'habitats. C'est une petite plante de forme prostrée avec des tiges de quelques centimètres de long au maximum. Il peut être de couleur verte à rouge et sa texture est poilue. Les feuilles ne mesurent pas plus d'un centimètre de long et la fleur mesure moins de deux millimètres de large. La fleur minuscule est entourée de trois bractées poilues à pointe pointue.
Chorizanthe procumbens/Chorizanthe procumbens :
Chorizanthe procumbens est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de fleur d'épine prostrée. Il est originaire de Californie et de Basse-Californie, où il pousse dans des habitats de broussailles et de chaparral. Il est d'apparence variable, jusqu'à 25 centimètres de long ou beaucoup plus court, poussant généralement prostré le long du sol. Il est souvent de couleur vert jaunâtre mais il existe des formes grisâtres et rougeâtres. L'inflorescence est une grappe de fleurs avec chaque minute de fleur blanche ou jaune entourée de bractées à pointe d'épine.
Chorizanthe pungens/Chorizanthe pungens :
Chorizanthe pungens est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de Monterey spineflower. Il est endémique de Californie, où il est connu dans la région de la baie de San Francisco au sud le long de la côte centrale.
Chorizanthe rectispina/Chorizanthe rectispina :
Chorizanthe rectispina est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous les noms communs de fleur d'épinette épineuse et d'épinette à arêtes droites. Il est endémique de Californie, où il est connu à partir d'une vingtaine d'occurrences de Monterey aux comtés de Santa Barbara. Il pousse dans des types d'habitats secs tels que le chaparral et les bois dans les collines des chaînes côtières centrales. C'est une plante basse et étalée avec des tiges atteignant environ 25 centimètres de long, de couleur grisâtre à verdâtre et de texture poilue. L'inflorescence est une grappe de fleurs, chaque fleur étant entourée de six bractées poilues de couleur grisâtre à rose et terminées par des arêtes. Une bractée est plus longue que les autres et a une arête droite, et les autres bractées plus petites peuvent avoir des arêtes crochues. La petite fleur au centre du réseau de bractées mesure quelques millimètres de large et est de couleur blanche et jaune.
Chorizanthe rigida/Chorizanthe rigida :
Chorizanthe rigida, aux noms communs d'épine du diable, d'épine rigide, d'herbe épineuse, d'herbe épineuse rigide, est une plante annuelle de la famille des Polygonacées les sarrasins. C'est un membre du genre Chorizanthe, les épines et se trouve dans le sud-ouest des États-Unis et le nord-ouest du Mexique, dans les États de Californie, du Nevada, de l'Utah, de l'Arizona, de la Basse-Californie et de Sonora.
Chorizanthe robusta/Chorizanthe robusta :
Chorizanthe robusta est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin. Il est endémique de Californie, où il s'agit d'une espèce en voie de disparition rare et répertoriée au niveau fédéral.
Chorizanthe spinosa/Chorizanthe spinosa :
Chorizanthe spinosa est une espèce rare de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de fleur d'épine de Mojave. Il est endémique de Californie, où il n'est connu que de l'habitat de broussailles à l'extrémité ouest du désert de Mojave. Chorizanthe spinosa est prostrée ou dressée, atteignant jusqu'à 40 centimètres de long. Il est de couleur grisâtre et de texture poilue. L'inflorescence est une grappe de fleurs ouverte ou dense, chaque fleur étant entourée de bractées vertes, grises ou roses. Il y a généralement cinq bractées par fleur, avec une bractée beaucoup plus longue que les autres. Les bractées sont terminées par des arêtes droites. La fleur au centre ne mesure qu'environ 3 millimètres de large et est généralement de couleur blanche.
Chorizanthe staticoides/Chorizanthe staticoides :
Chorizanthe staticoides est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de tapis turc. Il est endémique de Californie, où il est un membre commun de la flore des habitats de chaparral et de broussailles dans un certain nombre de régions. Il s'agit d'une plante à la morphologie assez variable, produisant de petites taches au sol ou se dressant à des hauteurs supérieures à un demi-mètre. Les feuilles mesurent de quelques millimètres à environ 8 centimètres de long. La plupart d'entre eux poussent à la base de la tige floue verte ou rougeâtre. Le sommet de la tige se ramifie parfaitement en inflorescences à sommet plat remplies densément de petites fleurs. Chaque fleur a une base cylindrique de six bractées pointues dans des tons de rouge à violet ou vert. Dans cet involucre se trouve la fleur rose à rouge qui mesure quelques millimètres de large et contient neuf minuscules étamines.
Chorizanthe stellulata/Chorizanthe stellulata :
Chorizanthe stellulata est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de starlet spineflower. Il est endémique de Californie, où il pousse dans les forêts sèches des basses montagnes et des contreforts le long de la partie centrale de l'État, comme les contreforts de la Sierra Nevada. La plante prend une forme dressée, atteignant jusqu'à 30 centimètres de haut. Les feuilles sont situées à la base de la plante, et il y a aussi un verticille de feuilles à mi-tige. L'inflorescence est une grappe dense de fleurs, chaque fleur étant entourée de bractées blanches poilues et hérissées terminées par des arêtes crochues. La fleur mesure 4 ou 5 millimètres de long et est de couleur blanche à rose.
Chorizanthe uniaristata/Chorizanthe uniaristata :
Chorizanthe uniaristata est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de fleur d'épine à une arête. Il est endémique du centre de la Californie, où il est connu de plusieurs chaînes de montagnes locales, ainsi que de la côte centrale. Il pousse dans les sols sablonneux, graveleux et rocheux du chaparral et des bois. Cette plante a des tiges dressées ou décombantes atteignant environ 25 centimètres de longueur. Il est poilu et de couleur grise, verte ou rougeâtre. L'inflorescence est une grappe de fleurs, chaque fleur étant entourée d'un ensemble de six bractées poilues. Une bractée est beaucoup plus longue que les autres et a une arête longue et droite ; les autres bractées ont des arêtes crochues. La fleur mesure 2 ou 3 millimètres de long et est généralement blanche.
Chorizanthe valida/Chorizanthe valida :
Chorizanthe valida est une espèce rare de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de Sonoma spineflower. Il est endémique de West Marin, comté de Marin, Californie, où il n'est connu que d'une seule population naturelle restante au Point Reyes National Seashore. On pensait qu'elle était éteinte jusqu'en 1980, date à laquelle la population de Point Reyes a été découverte. Chorizanthe valida est une espèce en voie de disparition répertoriée au niveau fédéral. Cette plante est de forme dressée, atteignant jusqu'à environ 30 centimètres de haut. L'inflorescence est une grappe de fleurs avec chaque fleur entourée de six bractées rougeâtres ou grises, chacune terminée par une arête droite. Les arêtes sont rouge vif lorsqu'elles sont nouvelles et vieillissent en blanc ivoire. Ils ne sont pas durs ou de forme crochue comme ceux de beaucoup d'autres Chorizanthe. La fleur mesure quelques millimètres de long et est de couleur blanche ou rose. Cette plante rare avait autrefois une distribution plus large; des spécimens ont été collectés il y a plusieurs décennies dans le comté voisin de Sonoma. Aujourd'hui, il est limité à Point Reyes où il y a une population naturelle à Abbotts Lagoon et une qui a été réintroduite par l'homme près de Bull Point. Le nombre d'individus est variable. L'habitat local est la prairie côtière sur des sols sablonneux profonds. Le sol, vestige d'un système de dunes du Pléistocène, ne peut supporter que des plantes tolérantes à la sécheresse car il ne peut pas retenir beaucoup d'eau. Les recherches suggèrent que les zones où le bétail paît contient un plus grand nombre de plantes que les zones où les animaux sont exclus, mais les plantes exclues les zones sont plus grandes et ont plus de fleurs. Les bovins ne mangent pas la plante rare et peuvent en fait aider à nettoyer la terre des plantes non indigènes envahissantes, telles que l'herbe de velours (Holcus lanatus). La terre autour d'Abbotts Lagoon est aujourd'hui un pâturage pour le bétail. Cette espèce se trouve dans les limites d'un littoral national protégé, de sorte que son habitat ne sera pas développé et qu'elle est protégée des activités telles que l'exploitation minière, le dragage et l'équitation. Les menaces qui subsistent comprennent les dommages causés par les randonneurs et les véhicules tout-terrain. Les effets globaux du bétail sur la terre ne sont pas certains ; ils peuvent en fait être une force positive dans la vie de la plante rare. La plante est limitée à deux populations relativement petites, de sorte que tout événement grave tel qu'un incendie de forêt ou une sécheresse pourrait la conduire à l'extinction.
Chorizanthe ventricosa/Chorizanthe ventricosa :
Chorizanthe ventricosa, nom commun de la fleur d'épine de Priest Valley, est une espèce végétale endémique d'une petite région des chaînes côtières du centre-ouest de la Californie. On le trouve uniquement sur les affleurements de serpentine dans les prairies et les forêts de pins et de chênes à des altitudes de 500 à 1000 m. Elle a été signalée dans 4 comtés : Monterey, San Benito, Fresno et San Luis Obispo. Chorizanthe ventricosa est une plante herbacée atteignant 70 cm de haut, formant de grandes colonies étalées. Les feuilles mesurent jusqu'à 5 cm de long. Les fleurs sont formées en grappes jusqu'à 6 cm de diamètre, avec des bractées vertes aux extrémités pointues donnant l'impression d'épines. Les fleurs sont bicolores, blanches ou jaunes plus rouges ou marron.
Chorizanthe watsonii/Chorizanthe watsonii :
Chorizanthe watsonii (kor-i-ZAN-the WAT-son-ee-eye) est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de Fivetooth Spineflower ou Watson's Spineflower. C'est une herbe annuelle originaire de l'ouest des États-Unis, notamment de l'Idaho, de la Californie, de l'Oregon, du Nevada, de l'Utah, de Washington et de l'Arizona, à savoir le désert de Mojave qui traverse bon nombre d'entre eux.
Chorizanthe wheeleri/Chorizanthe wheeleri :
Chorizanthe wheeleri est une espèce rare de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous les noms communs de Santa Barbara spineflower et de Wheeler's spineflower. Il est endémique des îles Santa Cruz et Santa Rosa, deux des îles anglo-normandes de Californie. Il ressemble à la plante étroitement apparentée connue sous le nom de rugging turc (Chorizanthe staticoides) et toutes les occurrences signalées sur le continent sont en fait des spécimens de cette espèce beaucoup plus commune. Chorizanthe wheeleri est dressé, atteignant environ 25 centimètres de haut, de couleur rougeâtre et de texture velue. L'inflorescence est une grappe dense de fleurs, chaque fleur étant entourée de six bractées poilues avec des arêtes crochues aux extrémités. La fleur est blanche à rouge et ne mesure que 2 ou 3 millimètres de large.
Chorizanthe xanti/Chorizanthe xanti :
Chorizanthe xanti est une espèce de plante à fleurs de la famille du sarrasin connue sous le nom commun de Riverside spineflower. Il est endémique de Californie, où il pousse dans plusieurs chaînes de montagnes, de la Sierra Nevada aux chaînes transversales du sud de la Californie, dans des habitats forestiers, boisés et de broussailles.
Chorizema / Chorizema :
Chorizema est un genre de plantes à fleurs de la famille des Fabacées. Ce sont de petits arbustes à feuilles persistantes et des grimpeurs originaires des habitats de broussailles en Australie, appréciés en culture pour leurs fleurs ressemblant à des pois. La plupart des espèces ne tolèrent pas le gel et, dans les régions tempérées, nécessitent la protection du verre.
Chorizema cordatum/Chorizema cordatum :
Chorizema cordatum, connu sous le nom de pois flamme à feuilles de cœur ou pois flamme australien, est une plante à fleurs de la famille des pois, endémique aux sols graveleux ou limoneux des forêts d'eucalyptus, dans les parties humides du sud-ouest de l'Australie occidentale. Les peuples Noongar connaissent la plante sous le nom de kaly.
Chorizema ilicifolium/Chorizema ilicifolium :
Chorizema ilicifolium, connu sous le nom de pois flamme houx est un arbuste de la famille des pois qui est endémique de la côte sud de l'Australie occidentale.,
Chorizema varium/Chorizema varium :
Chorizema varium est une espèce de la famille des légumineuses Fabaceae. Il est répertorié dans la flore menacée d'Australie.
Chorizo/chorizo :
Le chorizo ​​(de l'espagnol [tʃoˈɾiθo] ; similaire mais distinct du chouriço portugais [ʃo(w)ˈɾisu]) est un type de saucisse de porc originaire de la péninsule ibérique. En Europe, le chorizo ​​est une saucisse fermentée, séchée et fumée, qui peut être tranchée et consommée sans cuisson, ou ajoutée comme ingrédient pour ajouter de la saveur à d'autres plats. Ailleurs, certaines saucisses vendues comme chorizo ​​peuvent ne pas être fermentées et séchées et nécessitent une cuisson avant d'être consommées. Le chorizo ​​​​espagnol et le chouriço portugais sont des saucisses distinctement différentes, bien qu'elles tirent leur fumée et leur couleur rouge foncé de poivrons rouges séchés et fumés (pimentón / pimentão). Le chorizo ​​​​est consommé tranché dans un sandwich, grillé, frit ou mijoté dans un liquide, y compris cidre de pomme ou d'autres boissons alcoolisées fortes telles que l'aguardiente. Il est également utilisé comme substitut partiel du bœuf ou du porc haché (haché).
Chorizo ​​Negrense/Chorizo ​​Negrense :
Le chorizo ​​negrense, également connu sous le nom de chorizo ​​de Bacólod, est une saucisse de porc fumée philippine originaire de Bacolod, Negros. Il se décline en deux saveurs : hamonado (sucré) et recado (ail). Il peut être préparé fumé dans un boyau (connu sous le nom de tsorisong bilog) ou préparé frais sans le boyau (connu sous le nom de tsorisong pudpod). Il est fait de porc haché, de vinaigre, d'ail, de calamansi, de sauce soja, de poivre noir et de gros sel. Du sucre est ajouté à la version hamonado.
Chorizo ​​de_Bilbao/Chorizo ​​de Bilbao :
Le chorizo ​​de Bilbao, également connu sous le nom de chorizo ​​de Bilbao, est un type de saucisse sèche de porc et de bœuf philippine. Il a été produit à l'origine par Vicente Genato de la Genato Commercial Corporation à Manille et le nom est une marque générique provenant de la marque inventée par Genato de la ville natale de sa famille de Bilbao, en Espagne. Aujourd'hui, la majeure partie de la production est passée à l'Américain la société Marca El Rey, qui a copié la marque. Les saucisses sont populaires parmi les communautés philippines américaines aux États-Unis et aux Philippines. Les ingrédients du Chorizo ​​de Bilbao sont pour la plupart identiques à ceux des autres longganisas philippins non sucrés, à l'exception de l'ajout de paprika et de la texture sèche et fine semblable au pepperoni.
Chorizo ​​de_Cebu/Chorizo ​​de Cebu :
Le chorizo ​​de Cebu, également connu sous le nom de longganisa de Cebu, est une saucisse de porc philippine originaire de Cebu. C'est un type de longganisa hamonada (doux). Ils sont distinctement de couleur rouge en raison de l'utilisation de graines d'achute. Chaque lien est également généralement de forme sphérique. Il est composé de porc maigre haché, de graisse de porc hachée, de sel, de salpêtre, de sucre, de liqueur d'anis (anisado), de paprika, de poivre noir, d'ail et de piments à déguster dans un boyau de porc. Il peut également être fabriqué sans le boîtier. Ils sont généralement frits ou grillés et mangés avec du riz blanc, du puso ou du riz à l'ail au petit-déjeuner.
Chorizo ​​de_Macao/Chorizo ​​de Macao :
Le chorizo ​​de Macao, parfois appelé chorizo ​​chinois ou Longaniza Macau, est une saucisse de porc sèche philippine. Il est originaire des Philippines et n'est pas originaire de Macao ou de Chine, malgré son nom. Les ingrédients du Chorizo ​​de Macao sont identiques aux autres longganisas sucrés philippins (longganisa hamonado), à l'exception de sa texture sèche et de son utilisation d'anis étoilé, d'anis ou de liqueur d'anis (anisado), qui lui donne son arôme distinctif et son nom. Il est couramment utilisé dans les plats chinois philippins comme le pancit Canton et le siopao. Il est parfois confondu avec et utilisé à la place de la saucisse chinoise.
Chorizo ​​de_Pampelune/Chorizo ​​de Pampelune :
Le chorizo ​​de Pampelune est une saucisse typique de la cuisine de la région de Navarre en Espagne. Il est préparé avec des parties égales de bœuf et de porc finement hachés et des quantités importantes de paprika fumé fort, de graisse de porc et d'un boyau naturel ou en plastique qui est désigné pour avoir une taille minimale de quarante millimètres de diamètre. La coloration rouge-orange est due à l'ajout de paprika, abondant en Navarre. Malgré son nom local, c'est un type de saucisse très répandu dans les épiceries fines du territoire espagnol. Il est également produit et vendu à Pampelune, en Espagne.
Chorizocarpa/Chorizocarpa :
Chorizocarpa est un genre de tuniciers ascidiens de la famille des Styelidae. Les espèces du genre Chorizocarpa comprennent : Chorizocarpa guttata Michaelsen, 1904 Chorizocarpa michaelseni (Sluiter, 1900) Chorizocarpa sydneyensis (Herdman, 1891) Les noms d'espèces actuellement considérés comme synonymes : Chorizocarpa elegans (Quoy & Gaimard, 1834) : synonyme de Botryllus elegans (Quoy & Gaimard, 1834) Chorizocarpa sydneiensis (Herdman, 1891) : synonyme de Chorizocarpa sydneyensis (Herdman, 1891)
Chorizocormus/Chorizocormus :
Chorizocormus est un genre de tuniciers ascidiens de la famille des Stylidae. Les espèces du genre Chorizocormus comprennent : Chorizocormus reticulatus Herdman, 1886 Noms d'espèces actuellement considérés comme synonymes : Chorizocormus leucophaeus Herdman, 1891 : synonyme de Chorizocarpa sydneyensis (Herdman, 1891) Chorizocormus reticulata : synonyme de Chorizocormus reticulatus Herdman, 1886 Chorizocormus subfuscus Herdman, 1891 : synonyme de Chorizocarpa sydneyensis (Herdman, 1891) Chorizocormus sydneyensis Herdman, 1891 : synonyme de Chorizocarpa sydneyensis (Herdman, 1891)
Chorizomènes/Chorizomènes :
Chorizomena est un genre de papillon monotypique de la famille des Geometridae. Sa seule espèce, Chorizomena nivosa, se trouve en Australie. Le genre et l'espèce ont été décrits pour la première fois par Turner en 1939.
Chorizomme/Chorizomme :
Chorizomma est un genre monotypique d'araignées naines européennes contenant la seule espèce, Chorizomma subterraneum. Il a été décrit pour la première fois par Eugène Simon en 1872 et n'a été trouvé qu'en Espagne et en France. Placé à l'origine avec les tisserands d'entonnoirs, il a été déplacé vers les Dictynidae en 1967 et vers les Hahniidae en 2017.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Crinala

Crimson Architectural_Historians/Crimson Architectural Historians : Crimson Historians & Urbanists (anciennement connu sous le nom ...