Rechercher dans ce blog

lundi 18 juillet 2022

Ch’ing Dynasty coinage


Ch%C5%ABka Ichiban!/Chūka Ichiban! :
Chuka Ichiban ! (中華一番!, Le meilleur de la (nourriture) chinoise) est une série de mangas japonais écrite et illustrée par Etsushi Ogawa. Il a été sérialisé dans le magazine hebdomadaire Shōnen de Kodansha d'octobre 1995 à mai 1999. De 1995 à 1996, il a été sérialisé sous le nom de Chūka Ichiban !, cependant, lors de la sérialisation, le caractère '真' a été ajouté, donc de 1997 à 1999, il a été sérialisé sous le nom de Shin Chuka Ichiban ! (真・中華一番!, True ver. - Le meilleur de la (nourriture) chinoise!). L'histoire est centrée sur un garçon dont le but est de devenir le meilleur chef qu'il puisse être. Une adaptation de la série télévisée animée de Nippon Animation a été diffusée sur Fuji TV d'avril 1997 à septembre 1998. Dans certains autres pays, l'adaptation animée s'appelait également Cooking Master Boy. En novembre 2017, Ogawa a lancé une suite intitulée Chūka Ichiban! Kiwami, publié dans l'application Magazine Pocket de Kodansha. Une adaptation de la série télévisée animée de Shin Chūka Ichiban !, ou True Cooking Master Boy, produite par NAS et Production IG, diffusée d'octobre à décembre 2019. Une deuxième saison diffusée de janvier à mars 2021.

Ch%C5%ABkadon/Chūkadon :
Chūkadon (中華丼) est un plat de restauration rapide japonais populaire. Il se compose d'un bol de riz avec des légumes sautés, des oignons, des champignons et de fines tranches de viande sur le dessus. Signifiant littéralement "bol de riz chinois", il s'inspire de la cuisine chinoise. C'est une sorte de donburi.
Ch%C5%ABkon giretsu :_Jitsuroku_Ch%C5%ABshingura/Chūkon giretsu : Jitsuroku Chūshingura :
Chūkon giretsu : Jitsuroku Chūshingura (忠魂義烈 実録忠臣蔵, Heroism of the Faithful Dead: True Testament of the Chūshingura) est un film muet japonais en noir et blanc de 1928 avec accompagnement benshi réalisé par Shozo Makino. C'était une épopée créée pour commémorer le 50e anniversaire de Makino et est basée sur le thème classique du Chūshingura. Lors de la production de ce film, un incendie s'est déclaré, détruisant des parties du film original, mais il a depuis été restauré.
Station Ch%C5%ABky%C5%8D-keibaj%C5%8D-mae/Station Chūkyō-keibajō-mae :
La gare de Chūkyō-keibajō-mae (中京競馬場前駅, Chūkyō-keibajō-mae-eki) est une gare de Midori-ku, Nagoya, préfecture d'Aichi, Japon, exploitée par Meitetsu.
Ch%C5%ABky%C5%8D Industrial_Area/Chūkyō Industrial Area :
La zone industrielle de Chūkyō (中京工業地帯, Chūkyō Kōgyō Chitai) est un autre nom pour la zone métropolitaine de Chūkyō et les préfectures environnantes, qui ont des liens économiques forts avec elle. Cette région industrielle comprend les préfectures d'Aichi, de Gifu et de Mie. L'une des entreprises dominantes de la région est la Toyota Motor Corporation. Le plus grand événement de ces derniers temps a été le succès de l'Expo 2005, qui devrait donner une impulsion plus durable à la croissance économique. Le nouvel aéroport international de Chubu Centrair, inauguré la même année, devrait également stimuler l'économie régionale.
Ch%C5%ABky%C5%8D Television_Broadcasting/Chūkyō Television Broadcasting :
JOCH-DTV , sous la marque Chukyo TV (中 京 テ レ ビ, Chūkyō Terebi , stylisé comme CHUKYO TV ), est la station phare de la région métropolitaine de Chūkyō du Nippon News Network et du Nippon Television Network System (NNS), détenue par Nippon Television Holdings via le Chukyo LA TÉLÉ. Broadcasting Co., Ltd. (中京テレビ放送株式会社, Chūkyō Terebi-hōsō kabushiki gaisha). Ses studios sont situés à Showa-ku, Nagoya, Japon. La Chūkyō UHF TV Broadcasting Co., Ltd. (中京ユー・エッチ・エフテレビ放送株式会社, ancienne dénomination sociale de Chūkyō TV) a été fondée le 1er mars 1968 et a commencé à diffuser la télévision le 1er avril 1969. a été renommé "Chūkyō TV Broadcasting Co., Ltd. (中京 テ レ ビ 放 送 株 式 会 社)" le 1er avril 1970.
Ch%C5%ABky%C5%8D zone_métropolitaine/zone métropolitaine de Chūkyō :
Chūkyō (中京圏, Chūkyō-ken), ou la région de Chūkyō (中京地方, Chūkyō-chihō), est une grande région métropolitaine du Japon centrée sur la ville de Nagoya (la "Chūkyō", c'est-à-dire la "capitale de milieu") dans la préfecture d'Aichi. La zone constitue la partie la plus urbanisée de la région de Tōkai. La population de 9 552 132 habitants sur une superficie de 7 072 kilomètres carrés. Néanmoins, comme la plupart des grandes régions métropolitaines du Japon, le cœur de celle-ci se trouve sur une plaine alluviale fertile, en l'occurrence la plaine de Nōbi. Elle fait partie des 50 régions métropolitaines les plus peuplées du monde et est la troisième région métropolitaine la plus peuplée du Japon (après le Grand Tokyo et Osaka-Kobe-Kyoto), contenant environ 7 % de la population japonaise. Historiquement, cette région a pris le pas sur les deux autres centres de pouvoir, tant sur le plan politique qu'économique ; cependant, l'agglomération de Nagoya est la 22e économie métropolitaine du monde, en termes de produit métropolitain brut à parité de pouvoir d'achat en 2014, selon une étude de la Brookings Institution. Le PIB du Grand Nagoya, zone d'emploi métropolitaine de Nagoya, est de 256,3 milliards de dollars américains en 2010.
Ch%C5%ABma/Chūma :
Chūma (中馬, chūma, lit. "cheval du milieu") était un système de transport de fret privé dans la province médiévale de Shinano, au Japon. En raison du terrain montagneux de Shinano, il n'était pas possible de transporter des marchandises agricoles et d'autres marchandises via un système de voies navigables intérieures. En conséquence, un certain nombre d'entreprises privées ont commencé à utiliser des chevaux de bât pour transporter les fournitures dans la région. Ils se trouvaient en concurrence directe avec le système officiel des gares postales, sur lequel ils disposaient d'avantages importants (par exemple, les équipes de chevaux de bât n'étaient pas obligées de recharger leurs marchandises sur des chevaux neufs à chaque gare). Les conflits entre les représentants des deux systèmes n'étaient pas rares. Parce que la route Ina qui était l'artère principale de Shinano n'était pas sous le contrôle direct du gouvernement du bakufu (et avait peu de trafic officiel), les opérateurs de chevaux de bât ont pu monopoliser le commerce de fret. Les courriers de chevaux de bât à Shinano se répartissaient en trois types principaux. Les premiers étaient des paysans locaux, transportant leurs marchandises et celles de leurs voisins au marché. Les seconds étaient des transporteurs de la ville voisine d'Iida, engagés par des marchands là-bas pour apporter des produits à la ville. Enfin, il existait des groupes de commerçants indépendants qui achetaient, transportaient et vendaient des marchandises de leur propre initiative. À la fin du XVIIe siècle, des représentants de ces trois groupes ont fondé le chuma nakama, une association commerciale semi-formelle, pour promouvoir les intérêts des opérateurs de chevaux de bât et résister aux attaques du système officiel des postes.Légalisé par les autorités en 1673 , en 1764, la chuma était suffisamment lucrative pour que le shogunat introduise une législation spécifique pour la réglementer.
Ch%C5%ABnagon/Chūnagon :
Chūnagon (中納言) était un conseiller de second rang à la cour impériale du Japon. Le rôle date du 7ème siècle. Le rôle a été éliminé de la hiérarchie impériale en 701, mais il a été rétabli en 705. Ce poste consultatif est resté une partie de la cour impériale du 8ème siècle jusqu'à la période Meiji au 19ème siècle. le premier gouvernement féodal japonais ou daijō-kan. Dans les rangs de la bureaucratie impériale, les Chūnagon se situent entre les Dainagon (conseillers majeurs) et les Shōnagon (conseillers mineurs). Les honneurs impériaux comprenaient la création parfois d'un "conseiller intermédiaire" temporaire ou par intérim (権中納言, gon-chūnagon). Le nombre de Chūnagon a varié, de trois en 705 à quatre en 756. Il y en avait huit en 1015 ; et plus tard, il y avait jusqu'à dix Chūnagon à la fois.
Ch%C5%ABnan, Kagawa/Chûnan, Kagawa :
Chūnan (仲南町, Chūnan-chō) était une ville située dans le district de Nakatado, préfecture de Kagawa, au Japon. En 2003, la ville avait une population estimée à 4 681 et une densité de 80,51 personnes par km². La superficie totale était de 58,14 km². Le 20 mars 2006, Chūnan, ainsi que la ville de Kotonami (également du district de Nakatado), ont été fusionnées avec la ville agrandie de Mannō.
Ch%C5%ABniby%C5%8D/Chūnibyō :
Chūnibyō (中二病) est un terme familier japonais généralement utilisé pour décrire les jeunes adolescents qui ont des délires grandioses, qui veulent désespérément se démarquer et qui se sont convaincus qu'ils ont des connaissances cachées ou des pouvoirs secrets. Il se traduit par le « syndrome de la deuxième année » (c'est-à-dire la deuxième année du collège) et a été appelé « syndrome de la huitième année » dans les pays anglophones.
Ch%C5%ABnin (album)/Chûnin (album) :
Chūnin (中人, "Middle-schooler") est le premier album du girl group japonais Shiritsu Ebisu Chugaku (également appelé Ebichu en abrégé). L'album est sorti au Japon le 24 juin 2013 sur le label Defstar Records de Sony Music Entertainment Japan.
Ch%C5%ABn%C5%8D/Chūnō :
Chūnō (中濃) est la partie centrale de la préfecture de Gifu dans la région de Chūbu au Japon. Avant que Gifu ne devienne une préfecture, la région faisait partie de la province de Mino. La région de Chūnō a reçu son nom comme une combinaison des kanji pour "milieu" (中) et "Mino" (美濃). Les frontières de cette région ne sont pas officiellement fixées, mais elle se compose généralement de treize municipalités. Il y a cinq villes (Seki, Mino, Minokamo, Kani et Gujō) en plus des villes et villages du Kamo (Sakahogi, Tomika, Kawabe, Hichisō, Yaotsu et Higashishirakawa) et les districts de Kani (Mitake) font également partie de la région de Chūnō . Parfois, Gujō est séparé de la région de Chūnō et ferait partie de la région de Hokunō (北濃 Northern Mino).
Ch%C5%ABrui, Hokkaido/Chūrui, Hokkaido :
Chūrui (忠類村, Chūrui-mura) était un village du district de Hiroo, sous-préfecture de Tokachi, Hokkaido, Japon. En 2004, le village avait une population estimée à 1 802 et une densité de 13,10 personnes par km². La superficie totale était de 137,54 km². Le 6 février 2006, Chūrui a fusionné avec la ville élargie de Makubetsu (dans le district de Nakagawa (Tokachi)).
Ch%C5%ABrui Naumann_Elephant_Museum/Chūrui Naumann Elephant Museum :
Le musée de l'éléphant Chūrui Naumann (忠類ナウマン象記念館, Chūrui Nauman-zō Kinenkan) a ouvert ses portes à Makubetsu, Hokkaidō, Japon en 1988. Il commémore la découverte fortuite d'un éléphant de Naumann fossilisé à Chūrui, maintenant Makubetsu, le 26 juillet 1969, pendant travaux de construction sur un chemin de ferme : le jeune qui a déterré la pièce initiale avec sa pioche en criant "c'est une dent d'éléphant" (「これは象の歯だ」). Au cours de trois fouilles ultérieures, quelque quarante-sept ossements ont été récupérés, représentant 70 à 80% du squelette total. Des éléphants reconstruits basés sur les découvertes de Chūrui peuvent maintenant être trouvés dans vingt-deux musées au Japon et dans le reste du monde.
Ch%C5%ABsei Club/Chūsei Club :
Le Chūsei Club ( japonais :中正倶楽部, Chūsei Kurabu ) était un parti politique pro-business au Japon.
Ch%C5%ABsei Sone/Chūsei Sone :
Chūsei Sone (曽根 中生, Sone Chūsei, 1er octobre 1937 - 26 août 2014) était un réalisateur japonais connu pour ses films porno romains élégants et populaires pour Nikkatsu, en particulier les deux premiers volets de la série Angel Guts. Malgré une carrière quelque peu inégale, de nombreux critiques grand public considèrent Sone comme le meilleur des réalisateurs de Roman Porno de Nikkatsu.
Ch%C5%ABseihoku-d%C5%8D/Chûseihoku-dô :
Chūseihoku-dō (忠清北道, province de Chūseihoku, Chusei Hoku ou province de Chūsei du Nord) est une ancienne province coréenne, l'une des divisions administratives de Chōsen, avec sa capitale à Seishū (aujourd'hui Cheongju, Corée du Sud). La préfecture se composait de ce qui est aujourd'hui la province sud-coréenne de North Chungcheong.
Ch%C5%ABseikai/Chūseikai :
Le Chūseikai ( japonais :中正会, lit. Impartiality Society ) était un parti politique au Japon.
Ch%C5%ABseinan-d%C5%8D/Chūseinan-dō :
Chūseinan-dō (忠清南道, province de Chūseinan ou province de Chūsei du Sud) était l'une des divisions administratives de Chōsen, avec sa capitale à Taiden. La province se composait de l'actuel Chungcheong du Sud, en Corée du Sud.
Ch%C5%ABshi Powerline_Crossing/Chūshi Powerline Crossing :
Le Chūshi Powerline Crossing fait partie de la ligne principale de Chūshi (中四幹線, Chūshi-kansen), une ligne électrique de 220 kV au Japon. Il a deux circuits qui traversent la mer intérieure depuis Takehara. Il a été construit en 1962 et se compose de deux tours de 226 mètres chacune, l'une située à Takehara, Honshū à 34°19′55.8″N 132°59′3.3″E, l'autre sur l'île d'Ōkunoshima à 34°18′ 42.8″N 132°59′32.2″E. Ces tours sont les pylônes électriques les plus hauts du Japon et portent six conducteurs disposés sur trois niveaux. La portée entre les deux tours a une longueur de 2 357 mètres et un dégagement minimum de 42 mètres. Les conducteurs ont une section de 170 mm2, un diamètre de 35,2 mm et sont conçus pour un courant maximum de 645 A.
Ch%C5%ABshingura/Chûshingura :
Chūshingura (忠臣蔵, The Treasury of Loyal Retainers) est le titre donné aux récits fictifs de la littérature, du théâtre et du cinéma japonais qui se rapportent à l'incident historique impliquant les quarante-sept rōnin et leur mission de venger la mort de leur maître, Asano Naganori . Y compris le premier Kanadehon Chūshingura (仮名手本忠臣蔵), l'histoire a été racontée en kabuki, bunraku, pièces de théâtre, films, romans, émissions de télévision et autres médias. Avec dix productions télévisuelles différentes dans les années 1997-2007 seulement, Chūshingura se classe parmi les plus connues de toutes les histoires historiques au Japon.
Ch%C5%ABshingura : Hana_no_Maki,_Yuki_no_Maki/Chūshingura : Hana no Maki, Yuki no Maki :
Chūshingura : Hana no Maki, Yuki no Maki (忠臣蔵 花の巻 雪の巻, Chushingura : Story of Flower, Story of Snow) est un film dramatique d'époque japonaise (jidaigeki) de 1962 réalisé par Hiroshi Inagaki, avec des effets spéciaux d'Eiji Tsuburaya. Produit et distribué par Toho Studios, il est basé sur l'histoire des quarante-sept rōnin. Le film met en vedette Toshiro Mifune dans le rôle de Genba Tawaraboshi, ainsi que Matsumoto Hakuō I, Yūzō Kayama, Tatsuya Mihashi, Akira Takarada, Yosuke Natsuki, Makoto Satō et Tadao Takashima.Chūshingura : Hana no Maki, Yuki no Maki est sorti en salles au Japon le 3 Novembre 1962. Il est sorti sous le titre 47 Samurai aux États-Unis.
Gare Ch%C5%ABshojima/Gare Chūshojima :
La gare de Chushojima (中書島駅, Chūshojima-eki) est une gare de Yoshijima-Yaguracho, Fushimi-ku, Kyoto, Japon, exploitée par l'opérateur ferroviaire privé Keihan Electric Railway.
Ch%C5%ABson-ji/Chūson-ji :
Chūson-ji (中尊寺) est un temple bouddhiste situé dans la ville de Hiraizumi, dans le sud de la préfecture d'Iwate, au Japon. C'est le temple principal de la secte Tendai dans la région de Tōhoku au nord de Honshu. Le temple prétend avoir été fondé en 850 par Ennin, le troisième abbé en chef de la secte. George Sansom déclare que Chūson-jí a été fondé par Fujiwara no Kiyohira en 1095. Chūson-jí a été désigné comme site historique spécial en 1979 et en juin 2011 a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO dans le cadre des "Monuments et sites historiques de Hiraizumi".
Ch%C5%ABtoro/Chûtoro :
Chūtoro (中 ト ロ) est le nom du thon moyennement gras lorsqu'il est servi dans les restaurants de sushis. Un thon rouge donne de l'akami (viande rouge), du chūtoro et de l'ōtoro (大とろ, thon gras rose). Chūtoro se trouve généralement près de la peau sur le dos et le ventre. Il combine la saveur plus légère mais profonde et légèrement amère d'un akami avec la douce tendresse d'un ōtoro. C'est assez cher et généralement servi uniquement lors d'occasions spéciales.
Ch%C5%ABya Koyama/Chûya Koyama :
Chūya Koyama (小山 宙哉, Koyama Chūya, né le 30 septembre 1978) est un écrivain japonais, surtout connu pour sa série Space Brothers, publiée régulièrement depuis 2007. Le 2 novembre 2016, son œuvre a été emportée dans l'espace par la fusée H-IIA transportant le satellite météorologique Himawari-9 dans le cadre d'un projet de sensibilisation organisé par le Young Astronauts Club Japan.
Ch%C5%ABya Nakahara/Chûya Nakahara :
Chūya Nakahara (中原 中也, Nakahara Chūya, 29 avril 1907 - 22 octobre 1937), née Chūya Kashimura (柏村 中也, Kashimura Chūya), était une poétesse japonaise active au début de la période Shōwa. Formé à l'origine par Dada et d'autres formes de poésie expérimentale européenne (principalement française), il a été l'un des principaux rénovateurs de la poésie japonaise. Bien qu'il soit mort à l'âge de 30 ans, il a écrit plus de 350 poèmes tout au long de sa vie. Beaucoup l'appelaient le « Rimbaud japonais » pour ses affinités avec le poète français dont il traduisit les poèmes en 1934.
Ch%C5%ABzan/Chūzan :
Chūzan (中山) était l'un des trois royaumes qui contrôlaient Okinawa au 14ème siècle. Okinawa, auparavant contrôlée par un certain nombre de chefs ou seigneurs locaux, vaguement liés par un chef suprême ou roi de toute l'île, s'est scindée en ces trois royaumes plus solidement définis quelques années après 1314; la période Sanzan commença ainsi et se terminera environ cent ans plus tard, lorsque le roi Shō Hashi de Chūzan conquit Hokuzan en 1419 et Nanzan en 1429. L'État uni d'Okinawa s'appelait le royaume Ryūkyū, mais continuerait à être appelé "Chūzan" dans divers documents officiels du gouvernement royal de Ryukyuan et dans ceux de nombreux autres États de la région.
Ch%C5%ABzan Seifu/Chūzan Seifu :
Chūzan Seifu (中山世譜, lit. Livre de généalogie de Chūzan) était une histoire officielle du royaume de Ryūkyū compilée entre 1697 et 1701 par un groupe d'érudits-officiels dirigé par Sai Taku. C'était une version traduite en Kanbun de Chūzan Seikan. Plus tard, il a été réécrit en chinois classique par le célèbre fils de Sai Taku, Sai On, en 1725, et élargi chaque année jusqu'en 1876.
Ch%C5%ABzan Seikan/Chūzan Seikan :
Chūzan Seikan (中山世鑑, lit. Mirror of Chūzan), compilé en 1650 par Shō Shōken, est la première histoire officielle du royaume Ryūkyū. En six rouleaux, le texte principal en occupe cinq et un résumé d'accompagnement le sixième. Contrairement aux histoires officielles ultérieures telles que Chūzan Seifu et Kyūyō, qui ont été écrites en kanbun, Chūzan Seikan est largement écrit en japonais, à l'exception du résumé et d'un certain nombre de citations en chinois. Le récit de Shō Nei, dont le règne a vu l'invasion et l'assujettissement par Satsuma, s'ouvre sur la déclaration selon laquelle le royaume avait un statut de vassal subordonné au clan Shimazu depuis l'ère Eikyō. Le récit de la naissance de Shunten par Minamoto no Tametomo a été exploité de la même manière pendant la période Meiji et après pour aider à légitimer l'annexion du royaume et sa reconfiguration d'abord en tant que domaine de Ryūkyū, puis en tant que préfecture d'Okinawa.
Ch%C5%ABzu, Shiga/Chūzu, Shiga :
Chūzu (中主町, Chūzu-chō) était une ville du district de Yasu, à Shiga, au Japon. En 2003, la ville avait une population estimée à 12 192 et une densité de 582,23 habitants par kilomètre carré (1 508,0 / mile carré). La superficie totale était de 20,94 kilomètres carrés (8,08 milles carrés). Le 1er octobre 2004, Chūzu a fusionné avec la ville de Yasu (également du district de Yasu) pour créer la ville de Yasu.
Ch%C5%AB%C5%8D/Chūō :
Chūō (中央, Chūō, « central ») peut faire référence à :
Ch%C5%AB%C5%8D, Kumamoto/Chūō, Kumamoto :
Chūō (中央町, Chūō-machi) était une ville située dans le district de Shimomashiki, préfecture de Kumamoto, au Japon. En 2003, la ville avait une population estimée à 5 120 et la densité de 122,75 personnes par km2. La superficie totale était de 41,71 km2. Le 1er novembre 2004, Chūō, avec la ville de Tomochi (également du district de Shimomashiki), a été fusionnée pour créer la ville de Misato et n'existe plus en tant que municipalité indépendante.
Ch%C5%AB%C5%8D, Nakano,_Tokyo/Chūō, Nakano, Tokyo :
Chūō (中央) est un quartier de Nakano, Tokyo, Japon. En octobre 2020, la population de ce district était de 29 541 habitants. Le code postal de Chūō est 164-0011.
Ch%C5%AB%C5%8D, Okayama/Chūō, Okayama :
Chūō (中央町, Chūō-chō) était une ville située dans le district de Kume, préfecture d'Okayama, au Japon. En 2003, la ville avait une population estimée à 7 188 et une densité de 99,72 personnes par km2. La superficie totale était de 72,08 km2. Le 22 mars 2005, Chūō, ainsi que les villes d'Asahi et de Yanahara (toutes du district de Kume), ont été fusionnées pour créer la ville de Misaki.
Ch%C5%AB%C5%8D, Tokyo/Chūō, Tokyo :
Chūō (中央区, Chūō-ku) est un quartier spécial qui fait partie du cœur de Tokyo, au Japon. Le quartier se réfère à lui-même en anglais sous le nom de Chūō City. Il a été formé en 1947 lors de la fusion des quartiers Kyobashi et Nihonbashi suite à la transformation de la ville de Tokyo en Tokyo Metropolis. Chūō-ku, en tant que combinaison de Kyobashi et Nihonbashi, est le cœur de Shitamachi, le centre-ville d'origine d'Edo-Tokyo. Signifiant littéralement "Central Ward", c'est historiquement le principal centre commercial de Tokyo, bien que Shinjuku se soit levé pour le défier depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le quartier le plus célèbre de Chūō est Ginza, construit sur le site d'une ancienne monnaie d'argent dont il tire son nom. La Monnaie d'or, ou Kinza (金座), occupait autrefois le site de l'actuel bâtiment du siège de la Banque du Japon, également à Chūō. Au 1er octobre 2020, le quartier avait une population résidente de 169 179 habitants et une densité de population de 16 569 personnes par km2. La superficie totale est de 10,21 km2. Cependant, en raison de la concentration d'entreprises, de bureaux et d'espaces commerciaux, la population diurne est estimée à 650 000 personnes.
Ch%C5%AB%C5%8D, Yamanashi/Chūō, Yamanashi :
Chūō (中央市, Chūō-shi) est une ville située dans la préfecture de Yamanashi, au Japon. Au 1er juin 2019, la ville avait une population estimée à 30835 habitants dans 13126 ménages et une densité de population de 970 personnes par km². La superficie totale de la ville est de 31,69 kilomètres carrés (12,24 milles carrés).
Ch%C5%AB%C5%8D-Gare de Daigaku-Meisei-Daigaku/Gare de Chūō-Daigaku-Meisei-Daigaku :
La gare de Chūō-Daigaku-Meisei-Daigaku (中央大学・明星大学駅, Chūō-daigaku-meisei-daigaku-eki) est une station de la ligne de monorail Tama Toshi à Hachiōji, Tokyo, Japon.
Ch%C5%AB%C5%8D-Gare d'Hirosaki/Gare de Chūō-Hirosaki :
La gare de Chūō-Hirosaki (中央弘前駅, Chūō-Hirosaki-eki) est une gare ferroviaire de la ville d'Hirosaki, préfecture d'Aomori, au Japon, exploitée par l'opérateur ferroviaire privé, Kōnan Railway Company.
Ch%C5%AB%C5%8D-Gare d'Ichibamae/Gare de Chūō-Ichibamae :
La gare de Chūō-Ichibamae (中央市場前駅, Chūō-Ichibamae-eki) est une gare de Hyōgo-ku, Kobe, préfecture de Hyōgo, au Japon. Comme son nom l'indique, la gare est située devant (et sous) les marchés centraux de Kobe (中央市場).
Ch%C5%AB%C5%8D-Gare Maebashi/Gare Chūō-Maebashi :
La gare de Chūō-Maebashi (中央前橋駅, Chūō-Maebashi-eki) est une gare ferroviaire de passagers située dans la ville de Maebashi, préfecture de Gunma, au Japon, exploitée par l'opérateur ferroviaire privé Jōmō Electric Railway Company.
Ch%C5%AB%C5%8D-Gare de Rinkan/Gare de Chūō-Rinkan :
La gare de Chūō-Rinkan (中央林間駅, Chūō-Rinkan-eki) est une gare ferroviaire d'échange située dans la ville de Yamato, Kanagawa, au Japon. Il est exploité par les opérateurs ferroviaires privés Tokyu Corporation et Odakyu Electric Railway.
Ch%C5%AB%C5%8D-ku/Chūō-ku :
Chūō-ku (中央区 Chūō-ku) est un nom de quartier courant dans de nombreuses grandes villes japonaises, car "chūō" signifie "centre" ou "central" en japonais. Voici une liste des Chūō-ku dans les villes du Japon. Chūō-ku, Sapporo Chūō-ku, Saitama Chūō-ku, Chiba Chūō, Tokyo Chūō-ku, Sagamihara Chūō-ku, Niigata Chūō-ku, Osaka Chūō-ku, Kobe Chūō-ku, Fukuoka Chūō-ku, Kumamoto
Ch%C5%AB%C5%8D-ku, Chiba/Chūō-ku, Chiba :
Le quartier de Chūō (中央区, Chūō-ku) est l'un des six quartiers de la ville de Chiba dans la préfecture de Chiba, au Japon, et est le siège du gouvernement de la ville, et l'emplacement des bureaux du gouvernement préfectoral de la préfecture de Chiba. C'est aussi le centre commercial de Chiba. En avril 2012, le quartier avait une population estimée à 200 157 habitants et une densité de population de 4 470 personnes par km². La superficie totale était de 44,81 km², ce qui en fait le plus peuplé des six quartiers de la ville de Chiba.
Ch%C5%AB%C5%8D-ku, Fukuoka/Chūō-ku, Fukuoka :
Chūō-ku (中央区) est l'un des sept quartiers de la ville de Fukuoka au Japon. Le service est situé au centre de la ville. Il comprend Tenjin et Daimyō, qui comptent parmi les plus grands centres-villes de Kyūshū, Nagahama, connu pour son marché aux poissons, et le parc Ōhori.
Ch%C5%AB%C5%8D-ku, Kobe/Chūō-ku, Kobe :
Chūō (中央区, Chūō-ku) est l'un des 9 quartiers de Kobe, au Japon. Il a une superficie de 28,46 km² et une population de 127 602 avec 74 814 ménages au 31 janvier 2012. Le quartier a été formé à partir de la fusion en 1980 des anciens Fukiai-ku (葺合区) et Ikuta-ku (生田区). Le consulat général du Panama à Kobe est situé au huitième étage du bâtiment Moriyama à Chūō-ku. Le quartier abrite également le siège social de Sumitomo Rubber Industries, Sysmex Corporation, une société mondiale de fabrication de dispositifs médicaux et TOA Corporation, une société d'électronique.
Ch%C5%AB%C5%8D-ku, Kumamoto/Chūō-ku, Kumamoto :
Chūō-ku (中央区) est l'un des cinq quartiers de la ville de Kumamoto, au Japon. Le service est situé au centre de la ville. En 2012, il a une population de 183 497 personnes et une superficie de 25,33 km2.
Ch%C5%AB%C5%8D-ku, Niigata/Chūō-ku, Niigata :
Chūō-ku (中央区, Chūō-ku) est l'un des huit quartiers de la ville de Niigata, préfecture de Niigata, dans la région de Hokuriku au Japon. Il comprend une grande partie du centre-ville. Au 1er septembre 2018, le quartier avait une population estimée à 183 231 habitants dans 87 162 ménages et une densité de population de 4 900 personnes au km2. La superficie totale du quartier était de 37,75 kilomètres carrés (14,58 milles carrés).
Ch%C5%AB%C5%8D-ku, Osaka/Chūō-ku, Osaka :
Chūō-ku (中央区, 'Central Ward') est l'un des 24 quartiers d'Osaka, au Japon. Il a une superficie de 8,88 km2 et une population de 60 085 habitants. Il abrite le quartier financier d'Osaka, ainsi que les bureaux de la préfecture d'Osaka et les principaux quartiers commerçants et touristiques.
Ch%C5%AB%C5%8D-ku, Sagamihara/Chūō-ku, Sagamihara :
Chūō-ku (中央区, Chūō-ku) est l'un des trois quartiers de Sagamihara, Kanagawa, Japon, situé dans la partie centrale de la ville. Le nord-ouest de Chūō-ku fait face à Midori-ku ; le sud-est fait face à Minami-ku ; le nord fait face à Machida. Chūō-ku a été créé le 1er avril 2010 lorsque Sagamihara est devenue une ville désignée par ordonnance gouvernementale (une «ville désignée»). En mars 2010, Chūō-ku comptait 265 057 habitants, avec une superficie de 36,8 kilomètres carrés.
Ch%C5%AB%C5%8D-ku, Saitama/Chūō-ku, Saitama :
Chūō-ku (中央区, allumé "Quartier central") est l'un des dix quartiers de la ville de Saitama, dans la préfecture de Saitama, au Japon, et est situé dans la partie nord de la ville. Au 1er mars 2021, le quartier avait une population estimée à 102 364 habitants et une densité de population de 12 000 personnes au km2. Sa superficie totale est de 8,39 kilomètres carrés (3,24 milles carrés). Malgré son nom, ce n'est pas le centre administratif ou commercial de la ville, rôles qui sont respectivement dévolus à Urawa-ku et Ōmiya-ku.
Ch%C5%AB%C5%8D-ku, Sapporo/Chūō-ku, Sapporo :
Chūō-ku (中央区, Chūō-ku) est l'un des dix quartiers de Sapporo, Hokkaido, Japon. Chūō-ku signifie "quartier central" en japonais. L'administration municipale et les installations de divertissement sont centrées dans ce quartier.
Ch%C5%AB%C5%8D Alps_Quasi-National_Park/Chūō Alps Quasi-National Park :
Le parc quasi-national des Alpes Chūō (中央アルプス国定公園, Chūō Arupusu Kokutei Kōen) est un parc quasi-national situé dans le sud de la préfecture de Nagano, au Japon. Créé en 2020, le parc a une superficie au moment de la fondation de 351,16 kilomètres carrés (135,58 milles carrés), correspondant exactement à celle de l'ancien parc naturel préfectoral des Alpes de Chūō (中央アルプス県立自然公園), fondé le 22 novembre 1951, qui il annule et remplace. L'élément central du parc est les Alpes centrales. Trois zones distinctes du parc s'étendent sur les frontières de treize municipalités : Achi, Agematsu, Iida, Iijima, Ina, Kiso, Komagane, Matsukawa, Miyada, Nagiso, Ōkuwa, Shiojiri et Takamori.
Club Ch%C5%AB%C5%8D/Club Chūō :
Le Chūō Club ( japonais :中央倶楽部, lit. Central Club ) était un parti politique au Japon.
Voie express Ch%C5%AB%C5%8D/Voie express Chūō :
L'autoroute Chūō (中央自動車道, Chūō Jidōsha-dō, lit. Central Motorway, anciennement Chūō Kōsoku-dōro (中央高速道路) jusqu'en 1972) est une autoroute nationale au Japon. Il appartient et est exploité par NEXCO Central.
Ch%C5%AB%C5%8D K%C5%8Dron/Chūō Kōron :
Chūō Kōron (中央公論, Central Review) est un magazine littéraire japonais mensuel (sōgō-zasshi (総合雑誌, littéralement magazine général)), créé pour la première fois pendant la période Meiji et qui continue à ce jour. Il est publié par son homonyme Chūōkōron Shinsha (anciennement Chūōkōron-sha). Le siège social est à Tokyo.Chūō Kōron publie une grande variété de documents, y compris des romans, des photographies et des rapports basés sur divers sujets philosophiques, économiques, politiques, culturels et sociaux.
Ch%C5%AB%C5%8D K%C5%8Dsoku_Bus/Chūō Kōsoku Bus :
Chūō Kōsoku Bus (中央高速バス, Chūō Kōsoku Basu) est un groupe de lignes de bus japonais gérées par Keio Bus. Il relie Tokyo aux zones situées le long de l'autoroute Chūō, en particulier la préfecture de Yamanashi et la préfecture de Nagano.
Ch%C5%AB%C5%8D Line_ (rapide)/Chūō Line (rapide) :
La ligne Chūō (rapide) (中央線快速, Chūō-sen kaisoku) est le nom donné aux services rapides sur la section est de la ligne principale Chūō exploitée par la East Japan Railway Company (JR East) entre les gares de Tokyo et de Takao. La carte officielle montre que les services voyagent jusqu'à Otsuki.
Ch%C5%AB%C5%8D Main_Line/Chūō Main Line :
La ligne principale Chūō ( japonais :中央本線, Hepburn : Chūō-honsen ), communément appelée ligne Chūō , est l'une des principales lignes ferroviaires principales au Japon. Il relie Tokyo et Nagoya, bien qu'il s'agisse de la liaison ferroviaire directe la plus lente entre les deux villes ; la ligne principale côtière de Tōkaidō est légèrement plus rapide et le Tōkaidō Shinkansen est actuellement la liaison ferroviaire la plus rapide entre les villes. La partie est, la Chūō East Line (中央東線, Chūō-tōsen), est exploitée par la East Japan Railway Company (JR East), tandis que la partie ouest, la Chūō West Line (中央西線, Chūō-saisen), est exploité par la Central Japan Railway Company (JR Central). Le point de séparation entre les deux compagnies est Shiojiri, où les trains express des deux opérateurs continuent jusqu'à la ligne Shinonoi vers les villes de Matsumoto et Nagano. Comparé aux immenses zones urbaines à chaque extrémité de la ligne Chūō, sa partie centrale est très peu fréquentée; le corridor Shiojiri-Nakatsugawa n'est desservi que par un express limité et un service local par heure. La ligne principale Chūō traverse le centre montagneux de Honshu. Son point culminant (près de Fujimi) est à environ 900 mètres au-dessus du niveau de la mer et une grande partie de la ligne a une pente de 25 pour mille (2,5% ou 1 sur 40). Le long de la section Chūō East Line, les sommets de l'Akaishi et du Kiso ainsi que le mont Yatsugatake peuvent être vus depuis les trains. La ligne ouest de Chūō est parallèle à l'ancienne autoroute Nakasendō (célèbre pour les villes de poste préservées de Tsumago-juku et Magome-juku) et à la vallée escarpée de Kiso.
Ch%C5%AB%C5%8D Shinkansen/Chūō Shinkansen :
Le Chuo Shinkansen (中央新幹線, Central Shinkansen) est une ligne maglev japonaise en construction entre Tokyo et Nagoya, avec des plans d'extension jusqu'à Osaka. Son tronçon initial se situe entre la gare de Shinagawa à Tokyo et la gare de Nagoya à Nagoya, avec des gares à Sagamihara, Kōfu, Iida et Nakatsugawa. La ligne devrait relier Tokyo et Nagoya en 40 minutes, et finalement Tokyo et Osaka en 67 minutes, fonctionnant à une vitesse maximale de 505 km/h (314 mph). Environ 90% de la ligne de 286 kilomètres (178 mi) vers Nagoya seront des tunnels. Le Chuo Shinkansen est l'aboutissement du développement du maglev japonais depuis les années 1970, un projet financé par le gouvernement initié par Japan Airlines et les anciens chemins de fer nationaux japonais (JNR). Central Japan Railway Company (JR Central) exploite désormais les installations et la recherche. La ligne est destinée à être construite en prolongeant et en incorporant la piste d'essai existante de Yamanashi (voir ci-dessous). Les rames elles-mêmes sont connues au Japon sous le nom de voiture à moteur linéaire (リ ニ ア モ ー タ ー カ ー, rinia mōtā kā ) , bien qu'il y ait eu de nombreuses variantes techniques. L'autorisation du gouvernement de procéder à la construction a été accordée le 27 mai 2011. La construction de la ligne, qui devrait coûter plus de 9 000 milliards de yens, a commencé en 2014. La date de début du service commercial est actuellement inconnue, après que la préfecture de Shizuoka a refusé l'autorisation de travaux de construction. sur une partie de l'itinéraire en juin 2020. JR Central visait à l'origine à commencer le service commercial entre Tokyo et Nagoya en 2027, la section Nagoya-Osaka devant être achevée dès 2037. À l'origine, la section Nagoya-Osaka devait être achevé au plus tard en 2045, mais la date a été avancée suite à un prêt du gouvernement japonais.
Ligne Ch%C5%AB%C5%8D%E2%80%93S%C5%8Dbu/Ligne Chūō–Sōbu :
La ligne Chūō-Sōbu (japonais : 中央・総武緩行線, Hepburn : Chūō-Sōbu-kankō-sen) est une ligne ferroviaire qui traverse Tokyo et la préfecture de Chiba au Japon. Faisant partie du réseau East Japan Railway Company (JR East), la ligne fonctionne sur des voies séparées le long de l'emprise de la ligne principale Chūō (ligne Chūō (rapide)) et de la ligne principale Sōbu (ligne Sōbu (rapide)), assurant un service entre la gare de Mitaka dans les villes de Mitaka et Musashino et la gare de Chiba à Chiba. Le terme Kankō (緩行, lit. "course lente") distingue les trains locaux sur la ligne Chūō-Sōbu des trains de service rapide circulant sur la ligne principale Chūō entre Mitaka et Ochanomizu et sur la ligne principale Sōbu entre Kinshichō et Chiba.
Ch%C6%A1n Th%C3%A0nh/Chơn Thành :
Chơn Thành est un canton (thị trấn) et la capitale du district de Chơn Thành, province de Bình Phước, Vietnam.
Ch%C6%A1n Th%C3%A0nh_Camp/Chơn Thành Camp :
Le camp de Chơn Thành est une ancienne base de l'armée américaine et de l'armée de la République du Vietnam (ARVN) au sud d'An Lộc, dans le sud du Vietnam.
Ch%C6%A1n Th%C3%A0nh_district/Chơn Thành district :
Chơn Thành est un district rural de la province de Bình Phước, dans la région du Vietnam. En 2003, le district comptait 59 856 habitants. Le district couvre une superficie de 415 km². La capitale du district se trouve à Chơn Thành. Le ruisseau Ông Thành a été le lieu de la bataille d'Ông Thành pendant la guerre du Vietnam.
Ch%C6%B0 Kb%C3%B4/Chư Kbô :
Chư Kbô est une commune rurale (xã) du district de Krông Búk, province de Đắk Lắk, Vietnam.
Ch%C6%B0 Mom_Ray_National_Park/Chư Parc national de Mom Ray :
Le parc national de Chư Mom Ray (en vietnamien : Vườn quốc gia Chư Mom Ray) est un parc national du Vietnam situé dans la province de Kon Tum, dans la région des hauts plateaux du centre. Le parc national a été créé conformément à la décision numéro 103/2002/QĐ-TTg du 30 juillet 2002 signée par le gouvernement du Vietnam. Cette décision a transformé la réserve naturelle en parc national.
Ch%C6%B0 Pr%C3%B4ng/Chư Prông :
Chư Prông est un canton (thị trấn) et la capitale du district de Chư Prông, dans la province de Gia Lai, au Vietnam.
Ch%C6%B0 Pr%C3%B4ng_district/Chư Prông district :
Chư Prông est un district (huyện) de la province de Gia Lai dans la région des hauts plateaux du centre du Vietnam. En 2003, le district comptait 76 255 habitants. Le district couvre une superficie de 1 688 km². La capitale du district se trouve à Chư Prông.
Ch%C6%B0 P%C4%83h_district/Chư Păh district :
Chư Păh est un district rural de la province de Gia Lai dans la région des hauts plateaux du centre du Vietnam. En 2003, le district comptait 62 672 habitants. Le district couvre une superficie de 981 km2. La capitale du district se trouve à Phú Hòa.
Ch%C6%B0 P%C6%B0h_district/Chư Pưh district :
Chư Pưh est un district rural (huyện) de la province de Gia Lai dans la région des hauts plateaux du centre du Vietnam. Il a été créé en 2009 avec la scission du territoire du district de Chư Sê en district de Chư Pưh dans la moitié sud et le nouveau district de Chư Sê dans la moitié nord. Le nom du district vient des langues autochtones et est mal orthographié dans l'orthographe vietnamienne. Le district de Chư Pưh est subdivisé en le canton de Nhơn Hòa et les communes de : Chư Don, Ia Dreng, Ia Hrú, Ia Rong, Ia Hla, Ia Le, Ia Blứ et Ia Phang.
Ch%C6%B0 S%C3%AA/Chư Sê :
Chư Sê est un canton (thị trấn) et la capitale du district de Chư Sê, dans la province de Gia Lai, au Vietnam.
Ch%C6%B0 S%C3%AA_district/Chư Sê district :
Chư Sê est un district (huyện) de la province de Gia Lai dans la région des hauts plateaux du centre du Vietnam. En 2003, le district comptait 126 464 habitants. Le district couvre une superficie de 1 310 km². La capitale du district se trouve à Chư Sê.
Ch%C6%B0 Ty/Chư Ty :
Chư Ty est un canton (thị trấn) et la capitale du district de Đức Cơ, province de Gia Lai, Vietnam.
Ch%C6%B0 Yang_Sin_National_Park/Parc national Chư Yang Sin :
Le parc national de Chư Yang Sin (en vietnamien : Vườn quốc gia Chư Yang Sin) est un parc national dans les communes de : Yang Mao, Cư Drăm, Cư Pui, Hoà Phong, Hoà Lễ, Hoà Sơn, Khuê Ngọc Điền dans le comté de Krông Bông et communes : Yang Cao, Bông Krang, Krông Nô, Đắk Phơi du comté de Lắk, Province de Đắk Lắk, Tây Nguyên, Vietnam. Le parc national a été créé conformément à la décision numéro 92/2002 / QĐ-TTg du 12 juillet 2002, signée par le Premier ministre vietnamien de l'époque, Nguyễn Tấn Dũng, cette décision a transformé la réserve naturelle de Chư Yang Sin en parc national de Chư Yang Sin. Les seuls rapports confirmés de chacals dorés (Ca cruesemanni) au Vietnam proviennent du parc national de Chư Yang Sin.
Ch%C6%B0%C6%A1ng D%C6%B0%C6%A1ng_Bridge/Chương Dương Bridge :
Le pont Chương Dương (Cầu Chương Dương, achevé en 1985) est un important pont routier fluvial à Hanoï, au Vietnam. Il mesure 1 213 mètres de long et dispose de 2 voies dans chaque sens pour les véhicules jusqu'à 80 tonnes.
Ch%C6%B0%C6%A1ng M%E1%BB%B9_district/Chương Mỹ :
Chương Mỹ est un district (huyện) de Hanoï dans la région du delta du fleuve Rouge au Vietnam. Le district de Chương Mỹ est bordé par le district de Hà Đông et le district de Thanh Oai à l'est, la province de Hòa Bình à l'ouest, le district de Mỹ Đức et le district de Ứng Hòa au sud, le district de Quốc Oai au nord. Le district est le site de la bataille de Tốt Động - Chúc Động en 1426 qui a assuré l'indépendance du Vietnam vis-à-vis de la Chine Ming. Tốt Động et Chúc Động sont deux villages distants de 6 km. La montagne Trẩm est située dans le hameau de Long Châu, Phụng Châu, à 20 km de Hanoi. Le district de Chương Mỹ est subdivisé en 32 subdivisions au niveau communal, dont les deux cantons de Chúc Sơn (capitale du district), Xuân Mai et les communes rurales de : Đại Yên, đông phương yên, đông sơn, ồng lạc, ồng phú, hòa chính, hoàng diệu, hoàng văn thụ, hồng phong, hợp ồng, hữu văn, lam điềng , Phú Nghĩa, Phụng Châu, Quảng Bị, Tân Tiến, Thanh Bình, Thụy Hương, Thủy Xuân Tiên, Thượng Vực, Tiên Phương, Tốt Động, Trần Phú.
Ch%C6%B0%C6%A1ng Thi%E1%BB%87n_province/Chương Thiện province :
Chương Thiện était une ancienne province du Sud-Vietnam de 1961 à 1975, correspondant maintenant à la province de Hau Giang. Elle comptait 5 quartiers : Đức Long, Kiên Hưng, Kiên Long, Kiên Thiện et Long Mỹ. Vi Thanh était la capitale de la province. Chương Thiện a été créé en 1961 en prenant des terres des provinces situées autour de ce qui est devenu Chương Thiện. La nouvelle province n'avait pas de terres sur la côte et était très rurale. Les terres de la province sont revenues à des frontières plus historiques à la fin de la guerre du Vietnam.
Ch%C6%B0%C6%A1ng Th%E1%BB%8B_Ki%E1%BB%81u/Chương Thị Kiều :
Chương Thị Kiều (née le 19 août 1995) est une footballeuse vietnamienne qui joue en tant que défenseure du club de championnat féminin Hồ Chí Minh City I et de l'équipe nationale féminine du Vietnam.
Ch%CA%BCiyel/Chʼiyel :
Chʼiyel (gouverné vers 760–790+) était le seul roi maya connu de Sacul, El Petén, ville du Guatemala. Il semble qu'il était le dirigeant le plus puissant de Sacul et qu'il aurait participé à un certain nombre d'événements, notamment des guerres, des rituels et des visites royales. Il était également susceptible d'avoir été le dirigeant responsable de la plus grande période d'activité de construction dans la ville. symbole de la domination. La stèle 2 de Sacul a été élevée pour commémorer la visite de Chʼiyel à Ixkun à une date qui a été reconstruite comme 9.18.0.0.0. dans le calendrier mésoaméricain (11 octobre 790) et porte des portraits des rois de Sacul et d'Ixkun.
Ch%CA%BCol/Chʼol :
Chʼol peut désigner : la langue Chʼol, une langue maya du Mexique Chʼol, un groupe ethnique du Mexique Acala Chʼol, une subdivision éteinte du peuple Chʼol Lakandon Chʼol, une subdivision éteinte du peuple Chʼol Manche Chʼol, une subdivision éteinte du peuple Chʼol personnes
Langue Ch%CA%BCol/Langue Chʼol :
La langue Chʼol (Chol) est un membre de la branche occidentale de la famille des langues mayas utilisée par le peuple Chʼol dans l'État mexicain du Chiapas. Il existe deux dialectes principaux : Chʼol de Tila parlé par 43 870 personnes dont 10 000 monolingues dans les villages de Tila, Vicente Guerrero, Chivalito et Limar au Chiapas. Chʼol de Tumbalá parlé par 90 000 personnes dont 30 000 monolingues dans les villages de Tumbalá, Sabanilla, Misijá, Limar, Chivalita et Vicente Guerrero. La branche Cholan des langues mayas est considérée comme particulièrement conservatrice et Chʼol avec ses deux plus proches parents la langue chʼortiʼ du Guatemala et du Honduras et la langue chontal maya de Tabasco sont considérées comme les langues modernes qui reflètent le mieux leur relation avec la langue maya classique. La programmation en langue chʼol est diffusée par la station de radio du CDI XEXPUJ-AM, Xpujil, Campeche.
Peuple Ch%CA%BCol/peuple Chʼol :
Les Chʼol sont un peuple indigène du Mexique, principalement dans les hautes terres du nord du Chiapas dans l'État du Chiapas. En tant que l'un des peuples mayas, leur langue indigène appartient à la famille des langues mayas, également connue sous le nom de Chʼol. Selon le recensement de 2000, il y avait 140 806 locuteurs de chʼol au Chiapas, dont 40 000 monolingues.
Ch%CA%Blangues colan/langues chʼolan :
Les Chʼolan (alias langues Cholan-Tzeltalan) sont une branche de la famille maya du Mexique. Ces langues se divisent en six sections, à savoir Cholan et Tzeltalan. Cholan a alors deux sous-sections étant Western Cholan et Chʼoltiʼan; ceux-ci composant les deux plus grandes sections de légères différences linguistiques décrites par la quatrième loi d'analogie de Kuryłowicz . La langue tzeltalan se décompose également en sections; Tzendal (Tzeltal colonial), Tzotzil et Wastekan. Ces sous-sections diffèrent par des différences linguistiques similaires.
Langue Ch%CA%BColti%CA%BC/Langue Chʼolti :
La langue Chʼoltiʼ est une langue maya éteinte qui était parlée par le peuple Manche Chʼol de l'est du Guatemala et du sud du Belize. L'étape post-coloniale de la langue n'est connue que d'un seul manuscrit écrit entre 1685 et 1695 qui a d'abord été étudié par Daniel Garrison Brinton. Le Chʼoltiʼ appartient à la branche Choʼlan des langues mayas et est étroitement lié au Chontal et surtout au Chʼortiʼ. La langue Chʼoltiʼ est devenue d'un intérêt particulier pour l'étude des hiéroglyphes mayas car il semble que la plupart des textes glyphiques soient écrits dans une ancienne variété de Chʼoltiʼ appelée Classic Chʼoltiʼan ou Classic Maya par les épigraphes et qui aurait été parlée comme un prestige. dialecte dans toute la région maya à l'époque classique.
Langue ChʼCA%BCorti%CA%BC/Langue Chʼorti :
La langue Chʼortiʼ (parfois aussi Chorti) est une langue maya, parlée par le peuple indigène Maya, également connu sous le nom de Chʼortiʼ ou Chʼortiʼ Maya. Chʼortiʼ est un descendant direct de la langue maya classique dans laquelle de nombreuses inscriptions précolombiennes utilisant l'écriture maya ont été écrites. Chʼortiʼ est la version moderne de l'ancienne langue maya Chʼolan (qui était activement utilisée et la plus populaire entre les années 250 et 850 après JC).
Peuple ChʼCA%BCorti%CA%BC/Chʼortiʼ :
Le peuple Chʼortiʼ (alternativement, Chʼortiʼ Maya ou Chorti) est l'un des peuples autochtones mayas, qui résident principalement dans les communautés et les villes du sud-est du Guatemala, du nord-ouest du Honduras et du nord du Salvador. Leur langue indigène, également connue sous le nom de Chʼortiʼ, est une survivance du Choltian classique, la langue des inscriptions à Copan. C'est la première langue d'environ 15 000 personnes, bien que la majorité des locuteurs actuels de Chʼorti soient également bilingues en espagnol.
Ch%CA%BDeng-Tsi Song/Chʽeng-Tsi Song :
Chʻeng-Tsi Song ( chinois :宋誠之; Wade–Giles : Chʽêng-chih Sung ; 1892–1955) était un évêque de l'Église anglicane. Il a fait ses études à la West China Union University et a été ordonné en 1927. Il a été consacré évêque adjoint de la Chine occidentale dans l'église St Thomas, Mienchu, le 29 juin 1929 et évêque de West Szechwan en 1939.
Ch%E1%BA%A1o t%C3%B4m/Chạo tôm :
Chạo tôm est un plat traditionnel vietnamien originaire de la région de Huế au centre du Vietnam. Il se compose de surimi de crevettes grillées sur un bâton de canne à sucre. Il est souvent présenté comme un plat lors de grands banquets préparés pour des mariages, des vacances ou des événements spéciaux similaires.
Ch%E1%BA%A3/Chả :
Chả est vietnamien pour "saucisse", se référant aux types de saucisses vietnamiennes. D'autres types de saucisses ont des noms différents: xúc xích fait référence au "hot dog" occidental à base de porc et "lạp xưởng" fait référence aux saucisses chinoises, au goût plus sucré que les deux premiers. Le chả peut être composé de plusieurs types de garnitures : porc (chả lụa) porc frit (chả chiên) saucisse de porc frite aromatisée à la cannelle (chả quế) poulet haché (chả gà) bœuf haché (chả bò) poisson (chả cá) tofu ou végétarien (chả chay) pain de porc cuit à la vapeur garni de jaunes d'œufs (chả trứng hấp)
Ch%E1%BA%A3 c%C3%A1_L%C3%A3_V%E1%BB%8Dng/Chả cá Lã Vọng :
Le Cha ca La Vong (Chả cá Lã Vọng en vietnamien) est un plat de poisson grillé vietnamien, originaire de Hanoï. Le plat est traditionnellement préparé avec de l'hémibagrus (ou ca lang en vietnamien), qui est un genre de poisson-chat. Le poisson est coupé en morceaux et mariné dans une sauce à base de curcuma, qui comprend souvent de la pâte de crevettes ou de la sauce de poisson, du gingembre et des piments. Parfois, le safran est utilisé à la place du curcuma. Il est ensuite légèrement grillé au charbon de bois. Le plat est servi dans une poêle chaude nappée de sauce marinade et d'herbes, notamment d'aneth. D'autres herbes, telles que les oignons verts ou le basilic, peuvent être incluses. Il se déguste avec des vermicelles de riz (bún en vietnamien) et des cacahuètes. Le Cha Ca La Vong est considéré comme un mets délicat au Vietnam, car il est presque exclusivement servi dans les restaurants et ne se trouve pas dans la cuisine de rue.
Ch%E1%BA%A3 gi%C3%B2/Chả giò :
Chả giò (vietnamien : [ca᷉ː jɔ̂]), ou nem rán (voir aussi nems), également connu sous le nom de nems frits, est un plat populaire dans la cuisine vietnamienne et généralement servi en apéritif en Europe et en Amérique du Nord, où il y a importante diaspora vietnamienne. Il s'agit de viande hachée, généralement du porc, enveloppée dans du papier de riz et frite.
Ch%E1%BA%A3 l%E1%BB%A5a/Chả lụa :
Chả lụa ((Saigon: [ca᷉ lûˀə]) ou giò lụa (Hanoi: [zɔ̂ lûˀə]) est le type de saucisse le plus courant dans la cuisine vietnamienne, à base de porc et traditionnellement enveloppé dans des feuilles de bananier.
Ch%E1%BA%A3 r%C6%B0%C6%A1i/Chả rươi :
Chả rươi (omelette aux vers de sable) est un plat vietnamien à base du ver polychète Tylorrhynchus heterochaetus, il est le plus populaire à Hanoï. Le plat est préparé à partir de vers de sable vivants, qui sont mis dans de l'eau chaude pour retirer leurs tentacules, puis mélangés à de l'œuf cru. Des oignons et diverses épices sont ajoutés, puis le mélange est frit jusqu'à ce qu'il obtienne une surface brune croustillante. Comme les vers de sable ne se trouvent qu'en automne, le plat n'est pas disponible toute l'année et est considéré comme une spécialité en automne. Certains vendeurs utilisent des vers de sable congelés pour pouvoir servir le plat toute l'année, mais le goût des vers de sable frais est considéré comme supérieur. Les vers de sable sont capturés dans les mangroves de Hai Phong.
Ch%E1%BA%A3 tr%E1%BB%A9ng/Chả trứng :
Chả trứng, également chả trứng hấp (cuit à la vapeur) et chả trứng thịt (porc), est une omelette cuite à la vapeur vietnamienne ou un pain de viande aux œufs avec du porc. Trứng se traduit par œuf, thịt se traduit par viande mais est généralement du porc. Il est généralement servi avec du riz chaud, du concombre et de la sauce chili. Le plat de riz cassé cơm tấm bì (peau) est accompagné d'un pain de viande aux œufs chả trứng. Chả rươi est une omelette spéciale de saison (automne) utilisant des vers de sable néréididés (rươi) au lieu de porc.
Ligne Ch%E1%BA%A5n/Ligne Chấn :
La lignée Chấn ( vietnamien : chi Chấn ; Hán tự : 支震 ; chi peut aussi être traduit par branche ) était la quatrième dynastie des rois Hùng de la période Hồng Bàng de Văn Lang (aujourd'hui Vietnam ). À partir d'environ 2252 avant JC, la ligne fait référence au règne de Bửu Lang et de ses successeurs, lorsque le siège du gouvernement était centré à Phú Thọ.
Ch%E1%BA%A7u v%C4%83n/Chầu văn :
Hát chầu văn ( vietnamien : [háːt cə̂w van] , Chữ Hán : 咭朝文), ou sous forme laïque hát văn (咭文), est un art populaire traditionnel du nord du Vietnam qui combine le chant et la danse de transe. Sa musique et sa poésie sont combinées avec une variété d'instruments, de rythmes, de pauses et de tempos. Hát chầu văn est né au XVIe siècle et s'est rapidement répandu. Le principal instrument de musique utilisé dans les performances de hat van est le đàn nguyệt ou luth en forme de lune. Le genre est célèbre pour son utilisation dans les rituels de médiumnité des divinités. Chầu văn a deux objectifs: aider à hypnotiser le médium pour la réception des divinités et accompagner les actions du médium avec une musique appropriée. Le chant et la danse sous forme non religieuse sont hát văn ("littérature chantée") sans le mot chầu ("avoir un audiene avec quelqu'un de pouvoir supérieur", "rendre un service et rendre hommage à une divinité").
Ch%E1%BA%BF A_Nan/Chế A Nan :
Jaya Ananda ou Chế A Nan a été nommé roi de Champa après la fuite de Che Nang.: 229–230 Il a remporté l'indépendance de Champa contre Tran Minh Tong en 1326.: 90–91 Il était originaire de la dynastie Trần mais avait atteint des grades militaires élevés à Champa , et succéda ainsi au trône. Après sa mort en 1336, son beau-frère cham Tra Hoa Bo De combattit l'héritier légitime, Che Mo, pour le trône pendant 6 ans. En 1342, Che Mo s'enfuit à la cour de Tran Du Tong (où il mourut bientôt après une expédition ratée pour le restaurer sur le trône du Champa en 1353), Tra Hoa Bo De devint roi du Champa cette année-là : 91
Ch%E1%BA%BF Ch%C3%AD/Chế Chí :
Jaya Simhavarman IV ou Chế Chí (制至), fils de Chế Mân et de la première reine la princesse Bhaskaradevi, est né en 1284. Il régna comme roi du Champa de 1307 à 1312. : 89, 205 : 229 Parce que la mère vietnamienne de Chế Chí refusa pour mourir avec son mari et le père de Chế Chí, Chế Mân, Chế Chí entreprit de reprendre deux districts cédés par le Champa à l'Annam en leur temps de paix provoqué par le mariage de son père et de sa mère. Il fut cependant vaincu et mourut prisonnier en Annam. Après sa capture, son frère, Che Da A Ba, ou Che Nang, a été chargé de gouverner le Champa par le Dai Viet.
Ch%E1%BA%BF Lan_Vi%C3%AAn/Chế Lan Viên :
Chế Lan Viên (20 octobre 1920 - 24 juin 1989) était un poète vietnamien. Il est né Phan Ngọc Hoan, à Đông Hà, au centre du Vietnam. Il a grandi à Quy Nhơn plus au sud et a commencé à écrire de la poésie dès son plus jeune âge. Son premier recueil, publié alors qu'il avait dix-sept ans, le fit remarquer comme un poète aux sensibilités originales quoique moroses. Il a participé aux événements de la révolution d'août de 1945, dans la région de Quy Nhơn. Par la suite, il écrit pour un certain nombre de revues, dont Quyết Thắng (Résoudre pour gagner) en soutien au mouvement du Việt Minh contre la domination française. Après les accords de Genève de 1954, Chế Lan Viên retourne à Hà Nội, assumant des responsabilités en tant que chef membre de l'Association des écrivains du Viet Nam (Hội Nhà Văn Việt Nam). Après la chute du Sud-Vietnam en 1975, Chế Lan Viên a vécu et travaillé à Hồ Chí Minh Ville (anciennement Sài Gòn). Écrivain prolifique, il est resté actif sur la scène littéraire, produisant de la poésie, des essais, des mémoires, des commentaires et des critiques jusqu'à sa mort en 1989. Il était marié à la romancière Vũ Thị Thường ; leur fille, Phan Thi Vang-Anh, est également écrivain.
Ch%E1%BA%BF Linh/Chế Linh :
Chế Linh ( Eastern Cham : Jamlen ; né en 1942) est un chanteur et compositeur populaire vietnamien. Un Cham ethnique, son nom de scène Chế Linh est une transcription vietnamienne de son nom Cham, mais, comme beaucoup de Cham, il a aussi un nom légal vietnamien officiel, Lưu Văn Liên.
Ch%E1%BA%BF M%C3%A2n/Chế Mân :
Jaya Simhavarman III (r. 1288 - 1307), Chế Mân (制旻), ou prince Harijit, fils du roi Indravarman V : 211 et de la reine Gaurendraksmi, était un roi du Champa à une époque où la menace des Mongols était imminente. Il détenait le titre de demi-roi / roi junior ( arddharāja ) au nom de son père.
Ch%E1%BA%BF N%C4%83ng/Chế Năng :
Chế Năng était un roi Đại Việt vassal du Champa. : 229 Chế Năng était le fils du roi Jaya Simhavarman III et de la reine javanaise (Yavadvipa) Tapasi. Son nom était aussi Simhavarman. Pendant son règne, il tenta de conquérir les territoires précédemment perdus d'O et de Ly. : 90 En 1318, l'empereur vietnamien, Tran Minh Tong, envoya les généraux Tran Quoc Chan et Pham Ngu Lao pour vaincre Che Nang. Che Nang a été vaincu et s'est enfui à Java.
Ch%E1%BB%9D/Chờ :
Chờ est un canton (thị trấn) et la capitale du district de Yên Phong, province de Bắc Ninh, Vietnam.
Ch%E1%BB%A3 Chu/Chợ Chu :
Chợ Chu est la capitale du district de Định Hóa, province de Thái Nguyên, Vietnam.
Ch%E1%BB%A3 G%E1%BA%A1o/Chợ Gạo :
Chợ Gạo est un canton (thị trấn) et la capitale du district de Chợ Gạo, dans la province de Tiền Giang, au Vietnam.
Ch%E1%BB%A3 G%E1%BA%A1o_district/Chợ Gạo district :
Chợ Gạo, qui signifie "marché du riz", est un district rural (huyện) de la province de Tiền Giang dans la région du delta du Mékong au Vietnam. En 2003, le district comptait 185 807 habitants. Le district couvre une superficie de 235 km². La capitale du district se trouve à Chợ Gạo.
Ch%E1%BB%A3 L%C3%A1ch/Chợ Lách :
Chợ Lách est un canton (thị trấn) et la capitale du district de Chợ Lách, province de Bến Tre, Vietnam.
Ch%E1%BB%A3 L%C3%A1ch_district/Chợ Lách district :
Chợ Lách est un district rural (huyện) de la province de Bến Tre dans la région du delta du Mékong au Vietnam. En 2018, le district comptait 147 289 habitants. Le district couvre une superficie de 189 km2. La capitale du district se trouve à Chợ Lách. La capitale du district se trouve sur la route provinciale 57 et se trouve à 45 km à l'ouest de Bến Tre et à 20 km à l'est de Vĩnh Long. La capitale du district a été formée par le décret n ° 41 / HĐBT du 14 mars 1984 par le cabinet vietnamien. La capitale comprend les hameaux suivants : Sơn Quy, les deux tiers de Bình An et un sixième de Phụng Châu de la commune de Sơn Định. Le nom de Chợ Lách signifie "marché de Lách", et est dérivé de la présence d'un marché dans la région à proximité de nombreux arbres "lau lách".
Ch%E1%BB%A3 L%E1%BA%A7u/Chợ Lầu :
Chợ Lầu est un canton (thị trấn) et la capitale du district de Bắc Bình, province de Bình Thuận, Vietnam.
Ch%E1%BB%A3 L%E1%BB%9Bn/Chợ Lớn :
Chợ Lớn (écoutez, chinois :堤岸), généralement anglicisé en "Cholon" dans les sources anglaises, est un quart de Ho Chi Minh-Ville, au Vietnam. Il se trouve sur la rive ouest de la rivière Saigon, ayant le marché Bình Tây comme marché central. Chợ Lớn se compose de la moitié ouest du district 5 ainsi que de plusieurs quartiers contigus des districts 6 et 11. Le quartier a longtemps été habité par des Chinois et est considéré comme le plus grand quartier chinois du monde. Le nom vietnamien Chợ Lớn signifie littéralement "grand" (lớn) "marché" (chợ). Le nom chinois (et le nom d'origine) est堤岸 (prononcé Tai-Ngon en cantonais, qui est parfois rendu dans l'orthographe vietnamienne comme Thầy Ngòn ou Thì Ngòn, et Dī'àn en mandarin), ce qui signifie « remblai » (français : quais) . La lecture vietnamienne du nom chinois est Đê Ngạn, mais cela est rarement utilisé. Les locuteurs vietnamiens utilisent exclusivement le nom Chợ Lớn, tandis que les locuteurs chinois (à la fois au Vietnam et en Chine) sont les seuls utilisateurs du nom chinois d'origine.
Ch%E1%BB%A3 L%E1%BB%9Bn_ (homonymie)/Chợ Lớn (homonymie) :
Chợ Lớn peut faire référence à plusieurs endroits au Sud-Vietnam : Chợ Lớn, Ho Chi Minh Ville Province de Chợ Lớn
Ch%E1%BB%A3 L%E1%BB%9Bn_province/Chợ Lớn province :
Chợ Lớn (écouter) était l'ancienne province du Sud-Vietnam. Il a été créé en décembre 1899 lorsque la province de Gia Định a été divisée en quatre provinces plus petites. En 1901, sa population était de 184 151, le recensement de 1916 était de 212 536 et le 15 février 1920, le recensement était de 205 657. En 1940, elle comptait 4 quartiers : Đức Hòa, Cần Giuộc, Cần Đước et Trung Quận. Le 27 juin 1951, elle fusionne avec la province de Bà Rịa pour former la province de Chợ Lớn-Bà Rịa. Plus tard, les districts de Cần Giuộc, Bến Lức et Đức Hòa ont été fusionnés avec la province de Long An. Le district de Bình Chánh a été fusionné avec la province de Gia Định.
Ch%E1%BB%A3 M%E1%BB%9Bi/Chợ Mới :
Chợ Mới est un canton et la capitale du district de Chợ Mới, dans la province d'An Giang, au Vietnam. Elle est connue comme "la Mecque" de la secte Hòa Hảo.
Ch%E1%BB%A3 M%E1%BB%9Bi_ (homonymie)/Chợ Mới (homonymie) :
Chợ Mới peut faire référence à plusieurs endroits au Vietnam, notamment : District de Chợ Mới, An Giang Chợ Mới - canton et siège du district District de Chợ Mới, Bắc Kạn, un district de la province de Bắc Kạn
Ch%E1%BB%A3 M%E1%BB%9Bi_district,_An_Giang_province/Chợ Mới district, An Giang province :
Chợ Mới est un district rural (huyện) de la province d'An Giang dans la région du delta du Mékong au Vietnam. Chợ Mới est le district le plus peuplé de la province d'An Giang. En 2003, le district comptait 362 492 habitants. Le district s'étend sur 355 km². La capitale du district se trouve à Chợ Mới. En plus de la capitale du district Chợ Mới, il existe une autre subdivision urbaine, la ville de Mỹ Luông. Les communes rurales sont : Kiến An, Kiến Thành, Mỹ Hội Đông, Nhơn Mỹ, Long Giang, Long Điền A, Long Điền B, Tân Mỹ, Mỹ Hiệp, Bình Phước Xuân, Long Kiến, An Thạch Trung, Hòh Bình et Hoà An. Le district est fortement sillonné par des voies navigables dans le delta, ce qui fait que le district se compose de petites îles. Hòa Hảo, Cao Đài, le protestantisme et le catholicisme romain sont les principales religions.
Ch%E1%BB%A3 M%E1%BB%9Bi_district,_B%E1%BA%AFc_K%E1%BA%A1n/Chợ Mới district, Bắc Kạn :
Chợ Mới est un district rural de la province de Bắc Kạn dans la région nord-est du Vietnam. En 2003, le district comptait 37 665 habitants. Le district couvre une superficie de 606 km2. La capitale du district se trouve à Chợ Mới.
Ch%E1%BB%A3 R%C3%A3/Chợ Rã :
Chợ Rã est un canton (Thị trấn) et la capitale du district de Ba Bể, province de Bắc Kạn, au Vietnam.
Ch%E1%BB%A3 Station_Sy/Station Chợ Sy :
La gare de Chợ Sy est une gare ferroviaire sur le chemin de fer Nord-Sud au km 279 au Vietnam. Il est situé à Diễn Châu, Nghệ An entre la gare de Yên Lý et la gare de Mỹ Lý.
Ch%E1%BB%A3 Th%E1%BB%A7/Chợ Thủ :
Chợ Thủ est un village du district de Chợ Mới, An Giang, Vietnam. Chợ Thủ est situé à Long Điền A, district de Chợ Mới, province d'An Giang, sur la route de ville en ville Mỹ Luông, Chợ Mới. C'est un endroit avec une longue histoire, qui s'est formé dans le processus de défrichement des friches de Nguyễn Hữu Cảnh. C'est aussi l'un des berceaux du bouddhisme Hòa Hảo.
Ch%E1%BB%A3 V%C3%A0m/Chợ Vàm :
Chợ Vàm est une municipalité urbaine (trấn thuộc huyện) et la capitale du district de Phú Tân de la province d'An Giang, au Vietnam. La ville de Cho Vam a une superficie de 17,06 km², avec une population d'environ 20 000 habitants en 1999, [1] avec une densité de population de 1 060 personnes par km². La limite administrative de la ville de Cho Vam : à l'est et au nord, elle borde la province de Dong Thap (séparée par la rivière Tien), la commune de Phu Thanh à l'ouest, la commune de Phu An au sud.
Ch%E1%BB%A3 %C4%90%E1%BB%93n_district/Chợ Đồn district :
Chợ Đồn est un district rural de la province de Bắc Kạn dans la région nord-est du Vietnam. En 2003, le district comptait 49 296 habitants. Le district couvre une superficie de 913 km². La capitale du district se trouve à Bằng Lũng.
Peuple Ch%E1%BB%A9t/peuple Chứt :
Les Chut (vietnamiens : Người Chứt, langue Rục : Cheut / montagne rocheuse) sont un petit groupe ethnique situé dans les districts de Minh Hóa et Tuyên Hóa de la province de Quảng Bình, sur la côte centrale nord du Vietnam. Chut n'est pas un groupe distinct mais un nom collectif pour cinq groupes différents de langue vietique à Quảng Bình, à savoir les Arem, les Rục, les Maliêng/Mã Liêng, les Mày et les Sách. En 1973, des chercheurs vietnamiens ont décidé de regrouper ces peuples dans une nouvelle ethnie artisanale appelée Chứt. Conformément à la résolution de l'Office général des statistiques du Vietnam, # 121 / TCTK / PPCD du 2 mars 1979 Liste des groupes ethniques au Vietnam, l'ethnonyme Chut a été reconnu au niveau de l'État comme le nom commun de cinq groupes (Arem, Mã Liêng, Mày, Rục et Sách). Les Chut sont l'un des 4 principaux groupes de locuteurs vietiques au Vietnam, les autres étant les Kinh, Muong et Thổ. Les locuteurs proches de la langue Nguồn sont liés au Chut, mais sont classés par le gouvernement vietnamien comme Kinh.
Ch%E1%BB%AD %C4%90%E1%BB%93ng_T%E1%BB%AD/Chử Đồng Tử :
Chử Đồng Tử (Chữ Hán : 褚童子) est le nom d'un célèbre être divin vietnamien, l'un des « Quatre Immortels » « Tứ bất tử » dans la mythologie vietnamienne traditionnelle. Dans la légende, Chử Đồng Tử est apparu sur un dragon jaune ou doré à Triệu Quang Phục, le chef de la résistance du VIe siècle.
Ch%E1%BB%AF N%C3%B4m/Chữ Nôm :
Chữ Nôm (𡨸喃, IPA: [cɨ̌ˀ nom] ; lit. 'Caractères du Sud') est un système d'écriture logographique autrefois utilisé pour écrire la langue vietnamienne. Il utilise des caractères chinois (Chữ Hán) pour représenter le vocabulaire sino-vietnamien et certains mots vietnamiens natifs, avec d'autres mots représentés par de nouveaux caractères créés à l'aide de diverses méthodes, y compris des composés phono-sémantiques. Cette écriture composite était donc très complexe et n'était accessible qu'à la faible proportion de la population qui maîtrisait le chinois écrit. Bien que l'écriture formelle au Vietnam se soit faite en chinois classique jusqu'au début du XXe siècle (à l'exception de deux brefs intermèdes), chữ Nôm a été largement utilisé entre les XVe et XIXe siècles par l'élite cultivée du Vietnam pour des œuvres populaires, dont beaucoup en vers. L'une des pièces les plus connues de la littérature vietnamienne, Le Conte de Kiều, a été écrite en chữ Nôm. L' alphabet vietnamien créé par les missionnaires jésuites portugais , dont la première utilisation connue remonte au 17ème siècle, a remplacé le chữ Nôm comme moyen préféré d'enregistrer la littérature vietnamienne des années 1920. Alors que les caractères chinois sont encore utilisés pour leur valeur décorative, historique et cérémonielle, le chữ Nôm n'est plus utilisé dans le Vietnam moderne. L'Institut d'études Hán-Nôm de Hanoï est le principal centre de recherche sur les textes pré-modernes du Vietnam, à la fois les textes en chinois écrits en caractères chinois (chữ Hán) et les textes en vietnamien en chữ Nôm.
Ch%E1%BB%AF khoa_%C4%91%E1%BA%A9u/Chữ khoa đẩu :
Chữ khoa đẩu est un terme revendiqué par le pseudohistorien vietnamien Đỗ Văn Xuyền comme étant une ancienne écriture pré-sinitique pour la langue vietnamienne. Les œuvres de Đỗ Văn Xuyền montrent que le script a été utilisé pendant la période Hồng Bàng, et on pense qu'il a disparu plus tard pendant la domination chinoise du Vietnam. Le terme "chữ khoa đẩu" lui-même vient de l'orthographe sino-vietnamienne de l'écriture de têtard ( chinois :蝌蚪字; pinyin : kēdǒu zì ), une ancienne variété d'écriture de sceau chinoise. Le script est censé avoir 30 signes de consonnes de base et est identique au script Tai Viet, dont Xuyền aurait pu s'inspirer. L'écriture Tai Viet est utilisée par le peuple Tai Dam depuis le 16ème siècle, et il n'y a aucune preuve qu'elle ait été utilisée pour transcrire la langue vietnamienne. En 2013, Đỗ Văn Xuyền a publié un livre dans lequel il prétendait avoir déchiffré "chữ khoa đẩu" utilisé par l'ancien Lạc Việt. Les affirmations de Xuyền, comme les précédentes de Bửu Cầm ou Lê Trọng Khánh, manquent de preuves historiques et de fondement scientifique et ne sont pas reconnues par les historiens traditionnels. Les enquêtes des médias ont révélé que le script est en effet basé sur les scripts brahmiques utilisés par les peuples Tai au Vietnam.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Culver Junction station