Rechercher dans ce blog

mardi 12 juillet 2022

Chinese Estates Group


Cimetière chinois_de_Los_Angeles/Cimetière chinois de Los Angeles :
Le cimetière chinois de Los Angeles est l'un des nombreux cimetières historiques trouvés autour de l'est de Los Angeles, y compris les cimetières Evergreen et Calvary. Situé à First Street et Eastern Avenue dans la section Belvedere Gardens de l'est de Los Angeles, le cimetière est aujourd'hui bordé au sud par la Pomona Freeway (60) et à l'est par la Long Beach Freeway (710). Le cimetière a été créé par la Chinese Consolidated Benevolent Association of Los Angeles (CCBA) en 1922 pour fournir des lieux de sépulture aux résidents chinois de Los Angeles, car à l'époque, tous les cimetières de Los Angeles interdisaient à toute personne d'origine chinoise d'acheter des parcelles funéraires. CCBA possède également une section du Forest Lawn Memorial Park dans les collines d'Hollywood qui sert également de cimetière chinois.

Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies/Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies :
Le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CCDC; chinois : 中国疾病预防控制中心) est une institution relevant directement de la Commission nationale de la santé, basée dans le district de Changping, à Pékin, en Chine. Fondée en 1983, elle œuvre pour protéger la santé et la sécurité publiques en fournissant des informations pour améliorer les décisions en matière de santé et pour promouvoir la santé grâce à des partenariats avec les ministères provinciaux de la santé et d'autres organisations. Le CCDC concentre l'attention nationale sur le développement et l'application des activités de prévention et de contrôle des maladies (en particulier les maladies infectieuses), de santé environnementale, de sécurité et de santé au travail, de promotion de la santé, de prévention et d'éducation conçues pour améliorer la santé de la population de la République populaire de Chine.
Siècle chinois/Siècle chinois :
Le siècle chinois ( chinois simplifié : 中国世纪 ; chinois traditionnel : 中國世紀 ; pinyin : Zhōngguó shìjì ) est un néologisme suggérant que le 21e siècle pourrait être géoéconomiquement ou géopolitiquement dominé par la République populaire de Chine , à l'instar du «siècle américain» fait référence au 20e siècle et les "siècles britanniques" aux 18e et 19e. L'expression est utilisée en particulier en association avec la prédiction selon laquelle l'économie de la Chine pourrait dépasser l'économie des États-Unis pour devenir la plus importante du monde. Un terme similaire est la montée ou la montée de la Chine par la Chine ( chinois simplifié : 中国崛起 ; chinois traditionnel : 中國崛起 ; pinyin : Zhōngguó juéqǐ ). dans les affaires mondiales et menace l'hégémonie américaine d'après-guerre. Il a également été avancé que la Chine avait cofondé la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures et la Nouvelle Banque de développement pour concurrencer la Banque mondiale et le Fonds monétaire international dans le financement du développement. En 2015, la Chine a lancé le plan stratégique Made in China 2025 pour développer davantage son secteur manufacturier. Il y a eu des débats sur l'efficacité et l'aspect pratique de ces programmes dans la promotion du statut mondial de la Chine. L'émergence de la Chine en tant que puissance économique mondiale est liée à son importante population active. Cependant, la population chinoise vieillit plus rapidement que dans presque tous les autres pays de l'histoire. Les tendances démographiques actuelles pourraient entraver la croissance économique, créer des problèmes sociaux difficiles et limiter les capacités de la Chine à agir en tant que nouvel hégémon mondial. La croissance économique principalement tirée par la dette de la Chine crée également des inquiétudes quant aux risques de défaut de crédit substantiels et à une crise financière potentielle. Selon The Economist, sur la base de la parité de pouvoir d'achat (PPA), l'économie chinoise est devenue la plus grande du monde en 2013. Sur la base du taux de change, certaines estimations en 2020 et au début de 2021 indiquent que la Chine pourrait dépasser les États-Unis en 2028. , ou 2026 si la devise chinoise s'est encore renforcée. En juillet 2021, les analystes de Bloomberg LP ont estimé que la Chine pourrait soit dépasser les États-Unis pour devenir la plus grande économie du monde dans les années 2030, soit ne jamais être en mesure d'atteindre un tel objectif. Certains chercheurs pensent que l'essor de la Chine a atteint son apogée et qu'une stagnation ou un déclin imminent pourrait s'ensuivre.
Chinese Ceramic_Society/Société de la céramique chinoise :
La Chinese Ceramic Society (chinois simplifié : 中国硅酸盐学会 ; chinois traditionnel : 中國硅酸鹽學會 ; pinyin : Zhōngguó Guīsuānyán Xuéhuì ; en abrégé CCS) de Pékin est un organisme professionnel chinois à but non lucratif et une société savante dans le domaine du chinois. la céramique en mettant l'accent sur la recherche scientifique, les technologies émergentes et les applications dans lesquelles les matériaux céramiques sont un élément. Elle a été créée en 1945. En 2018, la société compte 21 comités spécialisés et 3 comités de travail avec plus de 20 000 membres individuels.
Chinese Cereals_and_Oils_Association/Association chinoise des céréales et des huiles :
L'Association chinoise des céréales et des huiles (CCOA) est une association scientifique et technique nationale pour l'industrie de la production de céréales, d'huiles, de graisses et d'aliments pour animaux.
Championnat de Chine/Championnat de Chine :
Championnats chinois ou Championnat chinois peut faire référence à : Championnats nationaux chinoisChampionnats chinois de gymnastique artistique Championnat chinois d'échecs Championnats chinois de patinage artistique Championnat chinois de Go Super League chinoise (football)AutreChampionnat chinois (snooker) Championnat chinois de F4 Championnat chinois de Superbike Championnat chinois de voitures de tourisme
Chinese Character_Code_for_Information_Interchange/Code de caractère chinois pour l'échange d'informations :
Le code de caractères chinois pour l'échange d'informations ( chinois :中文資訊交換碼) ou CCCII est un jeu de caractères développé par le groupe d'analyse des caractères chinois à Taïwan. Il a été publié pour la première fois en 1980 et considérablement élargi en 1982 et 1987. Il est principalement utilisé par les systèmes de bibliothèques. C'est l'un des premiers encodages établis et les plus sophistiqués pour le chinois traditionnel (avant la création de Big5 en 1984 et de CNS 11643 en 1986). Il se distingue par son système unique d'encodage des versions simplifiées et d'autres variantes de son jeu principal de caractères hanzi. Une variante d'une version antérieure de CCCII est utilisée par la Bibliothèque du Congrès dans le cadre de MARC-8, sous le nom de caractère d'Asie Code (EACC, ANSI/NISO Z39.64), où il comprend une partie du support JACKPHY ​​de MARC 21. Cependant, EACC contient moins de caractères que les versions les plus récentes de CCCII.
Schéma_de_simplification_des_caractères_chinois/Schéma de simplification des caractères chinois :
Le schéma de simplification des caractères chinois ( chinois simplifié :汉字简化方案 ; chinois traditionnel :漢字簡化方案 ; pinyin : Hànzì jiǎnhuà fāng'àn ) est la simplification normalisée des caractères chinois promulguée dans les années 1950 par le Conseil d'État de la République populaire de Chine . Il contient les caractères chinois simplifiés existants qui sont utilisés aujourd'hui. Pour se distinguer de la deuxième série de caractères chinois simplifiés, cette réforme est également connue sous le nom de premier schéma de simplification des caractères chinois.
Chinese Characters_Dictation_Competition/Concours de dictée de caractères chinois :
Le concours de dictée de caractères chinois ( chinois :中国汉字听写大会; pinyin : Zhōngguó hànzì tīngxiě dàhuì ) est un programme télévisé hebdomadaire où les candidats écrivent des caractères chinois après avoir entendu les mots. L'émission est désormais diffusée sur CCTV-1. L'émission a été inspirée par les abeilles d'orthographe aux États-Unis.
Chinese Chemical_Letters/Lettres chimiques chinoises :
Chinese Chemical Letters est une revue scientifique mensuelle à comité de lecture couvrant tous les aspects de la chimie. Il a été créé en 1990 et est publié par Elsevier pour le compte de la Chinese Chemical Society. Le rédacteur en chef est Xu-Hong Qian (East China University of Science and Technology).
Chinese Chemical_Society/Société chinoise de chimie :
Chinese Chemical Society peut faire référence à : Chinese Chemical Society (Taipei), une importante organisation savante taïwanaise dédiée à la chimie Chinese Chemical Society (Beijing), une importante organisation savante chinoise dédiée à la chimie Chinese-American Chemical Society, une organisation de chimistes et de chimistes chinois ingénieurs
Société_chimique_chinoise_(Pékin)/Société chimique chinoise (Pékin) :
La Chinese Chemical Society (CCS ; chinois simplifié : 中国化学会 ; chinois traditionnel : 中國化學會) est une société professionnelle de chimistes dont le siège est à Pékin. Il fait partie de l'Association chinoise pour la science et la technologie. Le nombre actuel de membres est d'environ 55 000.
Chimie chinoise_Olympiade/Olympiade de chimie chinoise :
L'Olympiade chinoise de chimie (chinois : 中国化学奥林匹克竞赛) est une compétition académique annuelle organisée par la Chinese Chemical Society. CAS a changé son nom chinois officiel en février 2014, bien que sa traduction anglaise reste la même. Le premier CChO a eu lieu en 1984, 16 ans après IChO. L'événement a lieu chaque année depuis lors. Depuis 1987, la Chine sélectionne d'excellents élèves du secondaire pour participer à l'IChO par le biais du concours.
Association chinoise des échecs/Association chinoise des échecs :
L'Association chinoise des échecs (CCA) (中国国际象棋协会) est l'organe directeur des échecs en Chine, l'une des fédérations de la FIDE et un membre de la Fédération asiatique des échecs (ACF). C'est la principale autorité sur tous les événements d'échecs en Chine, y compris la China Chess League (CCL). Fondée en 1986, la CCA a son siège à Pékin.
Chinese Chess_Championship/Championnat d'échecs chinois :
Le championnat d'échecs chinois est le championnat national d'échecs individuel annuel de Chine. Voici les gagnants officiels du championnat national de 1957 à ce jour.
Châtaigne de Chine/Châtaigne de Chine :
Le châtaignier chinois peut faire référence à : ArbresCastanea mollissima, originaire de Chine, de Taïwan et de Corée Sterculia monospermaFruitsEleocharis dulcis Caltrop d'eau (Trapa natans)
Chippendale chinois/Chinois Chippendale :
Se référant au style de Chippendale, avec une influence chinoise. Peut être : * Chinese Chippendale (architecture) * Chinese Chippendale meubles, armoires, mobilier ou autres éléments de conception
Chippendale chinois_(architecture)/Chinois Chippendale (architecture) :
En architecture, Chinese Chippendale fait référence à un type spécifique de garde-corps ou de balustrade inspiré des conceptions "Chinese Chippendale" de l'ébéniste Thomas Chippendale. Le remplissage entre les rails supérieur et inférieur et les supports verticaux est une série de diagonales imbriquées, bien que des conceptions rectilignes existent également. Le terme peut également s'appliquer aux treillis. Le design était populaire aux États-Unis à la fin du 18e et au début du 19e siècle. Des exemples éminents du style existent sur les terrasses des ailes et la balustrade la plus haute du Monticello de Thomas Jefferson.
Cendrillon chinoise/Cendrillon chinoise :
Chinese Cinderella: The Secret Story of an Unwanted Daughter ( Wishbones ) est un livre non romanesque de la médecin et auteure sino-américaine Adeline Yen Mah décrivant ses expériences en grandissant en Chine. Publié pour la première fois en 1999, Chinese Cinderella est une version révisée d'une partie de son autobiographie de 1997, Falling Leaves. Sa mère est décédée après l'avoir mise au monde (de fièvre) et elle est connue de sa famille comme la pire chance de tous les temps. Son père se remarie avec une femme qui reste à la maison et s'occupe des enfants pour gagner sa vie tout en traitant durement Adeline et ses frères et sœurs et en gâtant ses propres enfants avec de nombreuses choses luxueuses. Un extrait de ce livre fait également partie de l'anthologie de la nouvelle spécification Edexcel English Language IGCSE.
Cendrillon chinoise :_The_Mystery_of_the_Song_Dynasty_Painting/Cendrillon chinoise : le mystère de la peinture de la dynastie Song :
Chinese Cinderella: The Mystery of the Song Dynasty Painting est le septième livre de l'auteur sino-américaine Adeline Yen Mah, également connue pour avoir écrit Chinese Cendrillon et Falling Leaves, toutes deux vendues à environ un million d'exemplaires. Ce roman de 2009 est la suite d'une histoire fictive de Cendrillon chinoise et de la société secrète du dragon.
Chinese Cinderella_and_the_Secret_Dragon_Society/Cendrillon chinoise et la société secrète du dragon :
Cendrillon chinoise et la société secrète du dragon est un roman historique de 2004 d'Adeline Yen Mah. C'est la suite fictive de son autobiographie pour enfants, Cendrillon chinoise.
Chinese City_Creativity_Index/Indice de créativité des villes chinoises :
L'indice de créativité des villes chinoises est le premier indice chinois utilisé pour la comparaison de la compétitivité de l'industrie culturelle entre les villes, et il peut évaluer l'état de développement de l'industrie culturelle dans les grandes villes chinoises à la fois horizontalement et verticalement.
Guerre civile_chinoise/Guerre civile chinoise :
La guerre civile chinoise a été menée entre le gouvernement dirigé par le Kuomintang (KMT) de la République de Chine (ROC) et les forces du Parti communiste chinois (PCC), d'une durée intermittente après 1927. La guerre est généralement divisée en deux phases avec un intermède : d'août 1927 à 1937, l'Alliance KMT-PCC s'effondre lors de l'Expédition du Nord, et les nationalistes contrôlent la majeure partie de la Chine. De 1937 à 1945, les hostilités ont été pour la plupart suspendues alors que le deuxième front uni combattait l'invasion japonaise de la Chine avec l'aide éventuelle des alliés de la Seconde Guerre mondiale, mais même alors, la coopération entre le KMT et le PCC était minime et les affrontements armés entre eux étaient communs. Exacerbant encore les divisions au sein de la Chine, un gouvernement fantoche, parrainé par le Japon et théoriquement dirigé par Wang Jingwei, a été mis en place pour gouverner théoriquement les parties de la Chine sous occupation japonaise. La guerre civile a repris dès qu'il est devenu évident que la défaite japonaise était imminente, et le PCC a pris le dessus dans la deuxième phase de la guerre de 1945 à 1949, généralement appelée la révolution communiste chinoise. Les communistes ont pris le contrôle de la Chine continentale et ont établi la République populaire de Chine (RPC) en 1949, forçant les dirigeants de la République de Chine à se retirer sur l'île de Taiwan. À partir des années 1950, une impasse politique et militaire durable entre les deux côtés du détroit de Taiwan s'est ensuivie, la ROC à Taiwan et la RPC en Chine continentale prétendant toutes deux officiellement être le gouvernement légitime de toute la Chine. Après la deuxième crise du détroit de Taiwan, les deux ont tacitement cessé le feu en 1979, cependant, aucun armistice ou traité de paix n'a jamais été signé.
Guerre civile_chinoise_(homonymie)/Guerre civile chinoise (homonymie) :
La guerre civile chinoise était un conflit de 1927–36 et 1946–50. Guerre civile chinoise peut également faire référence à :
Classification_chinoise_des_troubles_mentaux/Classification chinoise des troubles mentaux :
La Classification chinoise des troubles mentaux (CCMD; chinois :中国精神疾病分类方案与诊断标准), publiée par la Société chinoise de psychiatrie (CSP), est un guide clinique utilisé en Chine pour le diagnostic des troubles mentaux. Il en est actuellement à une troisième version, la CCMD-3, rédigée en chinois et en anglais. Il est intentionnellement similaire dans sa structure et sa catégorisation à la Classification internationale des maladies (CIM) et au DSM, les deux manuels de diagnostic les plus connus, bien qu'il comprenne quelques variations sur leurs principaux diagnostics et environ 40 diagnostics liés à la culture.
Chinese Club_Challenge_Cup / Chinese Club Challenge Cup :
La Chinese Club Challenge Cup est une course de chevaux Thoroughbred handicap à Hong Kong, courue à Sha Tin sur une distance de 1400 mètres. Il a lieu chaque année le jour de l'an. Les chevaux classés 95 et plus sont qualifiés pour participer à cette course.
Café chinois/café chinois :
Chinese Coffee est un film dramatique indépendant de 2000, mettant en vedette Al Pacino et Jerry Orbach. Le film a été réalisé par Pacino et écrit par Ira Lewis, adapté de sa pièce du même nom. Deux amis de longue date à New York luttent avec leur relation qui est devenue controversée après des années de méfiance et de ressentiment face à des échecs professionnels et personnels. Il a été présenté en première au Festival du film de Telluride en 2000 et a également été projeté au Festival du film de Tribeca en 2000, où il a été présenté par Robert De Niro.
Banque commerciale chinoise/Banque commerciale chinoise :
La Chinese Commercial Bank était une banque malaise établie à Singapour en 1912. C'était aussi la première banque Hokkien à Singapour. En 1932, la banque a fusionné avec Ho Hong Bank et Oversea-Chinese Bank pour former l'Oversea-Chinese Banking Corporation.
Actualités commerciales chinoises/Actualités commerciales chinoises :
The Chinese Commercial News ( chinois traditionnel :菲律賓商報; chinois simplifié :菲律宾商报; pinyin : Fēilǜbīn Shāngbào ; Pe̍h-ōe-jī : Hui-li̍p-pin Siong-pò , lit. "Philippine Commercial News"), familièrement appelé le Commercial News ou Siong Po ( Pe̍h-ōe-jī : Siong-pò , Commercial News in Hokkien ), est un journal quotidien des Philippines écrit en chinois . Bien qu'il ne s'agisse pas du premier journal en langue chinoise des Philippines, il s'agit du plus ancien journal en langue chinoise des Philippines et du troisième plus ancien journal existant du pays.
Parti_communiste chinois/Parti communiste chinois :
Le Parti communiste chinois (PCC), officiellement le Parti communiste chinois (PCC), est le parti fondateur et unique au pouvoir de la République populaire de Chine (RPC). Le PCC a été fondé en 1921 par Chen Duxiu et Li Dazhao. Mao Zedong était un membre fondateur du parti et a gravi les échelons pour en devenir le chef et le président en 1943. Le PCC sous sa direction est sorti victorieux de la guerre civile chinoise contre le Kuomintang et, en 1949, Mao a proclamé la création de la République populaire. de Chine. Depuis lors, le PCC a gouverné la Chine en tant que chef de la coalition du Front uni avec huit autres partis, et a le contrôle exclusif de l'Armée populaire de libération (APL). Chaque dirigeant successif du PCC a ajouté ses propres théories à la constitution du parti, qui décrit les croyances idéologiques du parti, collectivement appelées socialisme aux caractéristiques chinoises. En 2021, le PCC compte plus de 95 millions de membres, ce qui en fait le deuxième plus grand parti politique au monde après le parti indien Bharatiya Janata. Le public chinois se réfère généralement au PCC comme étant simplement "le Parti". En 1921, Chen Duxiu et Li Dazhao ont dirigé la fondation du PCC avec l'aide du Bureau d'Extrême-Orient du Parti communiste de l'Union soviétique et du Secrétariat d'Extrême-Orient l'Internationale Communiste. Pendant les six premières années de son histoire, le PCC s'est aligné sur le Kuomintang (KMT) en tant qu'aile gauche organisée du mouvement nationaliste plus large. Cependant, lorsque l'aile droite du KMT, dirigée par Chiang Kai-shek, s'est retournée contre le PCC et a massacré des dizaines de milliers de membres du parti, les deux partis se sont séparés et ont commencé une guerre civile prolongée. Au cours des dix années suivantes de guérilla, Mao Zedong est devenu la figure la plus influente du PCC et le parti a établi une base solide parmi la paysannerie rurale avec ses politiques de réforme agraire. Le soutien au PCC a continué de croître tout au long de la Seconde Guerre sino-japonaise et, après la capitulation japonaise en 1945, le PCC est sorti triomphant de la révolution communiste contre le gouvernement du KMT. Après le retrait du KMT à Taiwan, le PCC a établi la République populaire de Chine le 1er octobre 1949. Mao Zedong a continué à être le membre le plus influent du PCC jusqu'à sa mort en 1976, bien qu'il se soit périodiquement retiré de la direction publique à mesure que sa santé déclinait. Sous Mao, le parti a achevé son programme de réforme agraire, lancé une série de plans quinquennaux et s'est finalement séparé de l'Union soviétique. Bien que Mao ait tenté de purger le parti des éléments capitalistes et réactionnaires pendant la Révolution culturelle, après sa mort, ces politiques n'ont été que brièvement poursuivies par le Gang des Quatre avant qu'une faction moins radicale ne prenne le contrôle. Au cours des années 1980, Deng Xiaoping a dirigé le PCC loin de l'orthodoxie maoïste et vers une politique de libéralisation économique. L'explication officielle de ces réformes était que la Chine est encore au stade primaire du socialisme, un stade de développement similaire au mode de production capitaliste. Depuis l'effondrement du bloc de l'Est et la dissolution de l'Union soviétique en 1991, le PCC a mis l'accent sur ses relations avec les partis au pouvoir des États socialistes restants et continue de participer chaque année à la Réunion internationale des partis communistes et ouvriers. Le PCC a également établi des relations avec plusieurs partis non communistes, y compris les partis nationalistes dominants de nombreux pays en développement d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine, et des partis sociaux-démocrates d'Europe. Le Parti communiste chinois est organisé sur la base du centralisme démocratique, un principe qui implique une discussion ouverte sur la politique à condition que les membres du parti s'unissent pour faire respecter la décision convenue. L'organe suprême du PCC est le Congrès national, convoqué tous les cinq ans. Lorsque le Congrès national n'est pas en session, le Comité central est l'organe le plus élevé, mais comme cet organe ne se réunit généralement qu'une fois par an, la plupart des fonctions et responsabilités sont dévolues au Politburo et à son Comité permanent. Les membres de ce dernier sont considérés comme la haute direction du Parti et de l'État. Aujourd'hui, le chef du parti occupe les postes de secrétaire général (responsable des fonctions civiles du parti), de président de la Commission militaire centrale (CMC) (responsable des affaires militaires) et de président de l'État (un poste essentiellement cérémoniel). En raison de ces postes, le chef du parti est considéré comme le chef suprême du pays. Le dirigeant actuel est Xi Jinping, qui a été élu lors du 18e Congrès national tenu le 15 novembre 2012, et a conservé son poste lors du 19e Congrès national tenu le 25 octobre 2017.
Chinese Communist_Party_52_code_of_ethics/Code d'éthique du Parti communiste chinois 52 :
Le code d'éthique du Parti communiste chinois 52 ( chinois :中国共产党党员领导干部廉洁从政若干准则) ou (廉政准则) a été publié le 23 février 2010 pour lutter contre la corruption généralisée au sein du Parti communiste chinois (PCC). Les codes énumèrent 52 "pratiques inacceptables" (不准) selon lesquelles les responsables du parti qui enfreignent les directives seront sévèrement punis et pourraient faire face à des accusations criminelles.
Serment_d'admission_du_Parti_communiste_chinois/Serment d'admission du Parti communiste chinois :
Le serment d'admission du Parti communiste chinois ( chinois :中国共产党入党誓词) est un serment que les membres potentiels du Parti communiste chinois doivent prêter pour devenir membre du parti conformément à l'article 6 de la Constitution du Parti communiste chinois. Il y a eu cinq versions du serment d'admission utilisé à différentes périodes de l'histoire. La cinquième et actuelle version du serment d'admission, adoptée le 6 septembre 1982, lors du 12e Congrès national du Parti communiste chinois, est traduite en anglais par :
Secrétaire_du_Comité_du_Parti_communiste_chinois/Secrétaire du Comité du Parti communiste chinois :
Un secrétaire du Comité du Parti ( chinois :党委书记; pinyin : dǎngwěi shūjì ) est le chef de l'organisation du Parti communiste chinois (PCC) dans une province, une ville, un village ou une autre région administrative. Dans la plupart des cas, il s'agit de facto de la plus haute fonction politique de sa zone de compétence. Le terme peut également être utilisé pour la position de leadership des organisations du PCC dans les entreprises publiques, les entreprises privées, les entreprises étrangères, les universités, les hôpitaux, ainsi que d'autres institutions de l'État. Après la révolution culturelle, le PCC est responsable de la formulation des politiques et le gouvernement est responsable de son exécution au jour le jour. À chaque niveau de juridiction, un chef du gouvernement sert aux côtés du secrétaire du parti. Par exemple, dans le cas d'une province, le secrétaire provincial du Parti est la plus haute fonction de facto, mais le gouvernement est dirigé par un chef de gouvernement appelé «gouverneur» ( chinois simplifié :省长; chinois traditionnel :省長; pinyin : shěng zhǎng). Le gouverneur est généralement le deuxième plus haut fonctionnaire du comité provincial du parti et détient le titre concurrent de « secrétaire adjoint du comité du parti » ( chinois simplifié :省委副书记 ; chinois traditionnel :省委副書記 ; pinyin : shěng wěi fù shū jì). Une comparaison similaire peut être faite pour les secrétaires de parti municipaux et les maires. Il y a eu de rares cas où les postes de secrétaire du Parti et de gouverneur (ou de maire) étaient occupés par la même personne, bien que ce ne soit pas la pratique courante depuis la fin de la Révolution culturelle. Le secrétaire du Parti est généralement assisté de nombreux secrétaires adjoints du Parti. Jusque dans les années 1980, le poste de direction d'une organisation locale du parti s'appelait le premier secrétaire, son adjoint le « deuxième secrétaire ». Les organisations locales du parti avaient chacune leur propre secrétariat avec de nombreux secrétaires.
Secrétaire_adjoint_du_comité_du_Parti_communiste_chinois/Secrétaire adjoint du Comité du Parti communiste chinois :
Dans la politique chinoise moderne, un secrétaire adjoint du comité du parti ( chinois simplifié :党委副书记; chinois traditionnel :黨委副書記; pinyin : dǎngwěi fùshūjì ; également traduit par secrétaire adjoint du parti, chef adjoint du parti, vice-chef du parti) sert de lieutenant à le secrétaire du comité du Parti communiste chinois, et donc le chef adjoint du comité du parti, se classait immédiatement après le chef du parti. Le terme est également utilisé pour les postes de direction des organisations du Parti communiste dans les entreprises publiques, les entreprises privées, les entreprises étrangères, les universités, les hôpitaux, ainsi que d'autres institutions de l'État. Dans la plupart des juridictions administratives, il y a deux chefs de parti adjoints. . Le chef adjoint du parti au premier rang est également le chef du gouvernement de cette juridiction. Le chef adjoint du parti au deuxième rang assiste le chef du parti principalement dans les affaires du parti. Par exemple, dans une province, le chef du parti est responsable de l'ensemble du travail du comité du parti et, dans la pratique, détermine également l'orientation générale de la politique gouvernementale. Cependant, les politiques sont ensuite mises en œuvre et exécutées par le gouverneur de province à travers des mesures spécifiques, et c'est le travail du gouverneur de superviser les détails de la mise en œuvre. Le gouverneur est toujours simultanément le secrétaire adjoint du parti de premier rang. Le secrétaire adjoint de deuxième rang est également appelé zhuanzhi fushuji (专职副书记; lit., "secrétaire adjoint à plein temps") ou, plus rarement changwu fushuji (常务副书记; c'est-à-dire "secrétaire adjoint exécutif"). Le parti adjoint zhuanzhi le chef est principalement chargé des affaires du parti ; c'est-à-dire maintenir l'organisation du parti en ligne, diriger les initiatives du parti telles que les campagnes d'éducation et les campagnes d'endoctrinement idéologique, et superviser le travail de l'école du parti dans leur domaine de compétence. Par exemple, depuis les années 1990, un chef de parti adjoint provincial est presque toujours en même temps le chef de l'école provinciale du parti. Le chef adjoint du parti zhuanzhi est un bureau qui a un poids significatif. Bien qu'administrativement, ils soient un demi-niveau en dessous du chef de parti et du chef du gouvernement (par exemple, un chef de parti provincial adjoint est classé au niveau sous-provincial), ils sont généralement considérés comme des candidats susceptibles d'accéder au poste de chef de gouvernement. gouvernement (et potentiellement, monter encore plus haut pour devenir chef de parti). Le gouverneur du Zhejiang Li Qiang et le gouverneur du Gansu Liu Weiping en sont des exemples. Au centre du parti, le poste analogue au chef adjoint du parti est le secrétaire exécutif du secrétariat du Parti communiste chinois. D'autres États communistes peuvent également avoir des chefs de parti adjoints, mais leur organisation peut différer du modèle chinois.
Comité_permanent_provincial_du_Parti_communiste_chinois/Comité permanent provincial du Parti communiste chinois :
Les membres des comités permanents des comités provinciaux du Parti communiste chinois, communément appelés Shengwei Changwei ( chinois :省委常委; pinyin : shěngwěi chángwěi ), constituent les premiers rangs des organisations provinciales du Parti communiste chinois (PCC). En théorie, le comité permanent d'un comité du parti gère les affaires quotidiennes du parti d'une organisation provinciale du parti et est choisi parmi les membres du comité du parti au niveau provincial dans son ensemble. Dans la pratique, Shengwei Changwei est un poste doté d'un pouvoir politique important, et leurs nominations sont essentiellement dirigées par la direction centrale via le Département de l'organisation du Parti communiste chinois.
Révolution_communiste chinoise/Révolution communiste chinoise :
La révolution communiste chinoise, officiellement connue sous le nom de guerre de libération du peuple chinois en République populaire de Chine (RPC) et également connue sous le nom de guerre de protection nationale contre la rébellion communiste en République de Chine (ROC) a été une période de bouleversements sociaux et politiques. révolution en Chine qui a commencé avec la fondation du Parti communiste chinois en 1921 et s'est poursuivie jusqu'au premier front uni des années 1920. Le Parti s'est organisé parmi la classe ouvrière urbaine et a travaillé pour la radicalisation politique de la paysannerie chinoise par la réforme agraire. En 1927, cependant, le massacre de Shanghai a mis fin au Front uni et le Parti a été contraint à la campagne. Pendant la deuxième guerre sino-japonaise (1937-1945) et le deuxième front uni, le Parti a également fait appel à l'anti-impérialisme. Militairement, la révolution a culminé avec la guerre civile chinoise (1945-1949) lorsque l'Armée populaire de libération a vaincu de manière décisive l'armée de la République de Chine, mettant fin à plus de deux décennies de guerre intermittente entre le Parti communiste chinois (PCC ou communistes) et le Kuomintang (KMT, ou Nationalistes). Le gouvernement nationaliste de Chiang Kai-shek s'est retiré à Taiwan et, en tant que président du PCC, Mao Zedong est devenu la figure de proue du gouvernement post-révolutionnaire de la Chine continentale. La victoire communiste a eu un impact majeur sur l'équilibre mondial des pouvoirs : la Chine est devenue le deuxième grand État socialiste et, après la scission sino-soviétique de 1956, une troisième force de la guerre froide. La République populaire a offert un soutien direct et indirect aux mouvements communistes du monde entier et a inspiré la croissance des partis maoïstes dans de nombreux pays. Le choc face au succès du PCC et la peur que des événements similaires se produisent dans toute l'Asie de l'Est ont conduit les États-Unis à intervenir militairement en Corée et en Asie du Sud-Est (par exemple au Vietnam). À ce jour, le Parti communiste chinois reste le parti au pouvoir en Chine continentale et le deuxième plus grand parti politique au monde.
Centre communautaire_chinois/Centre communautaire chinois :
Le Chinese Community Center au 60-64 Mott Street abrite à la fois la Chinese Consolidated Benevolent Association (CCBA), la plus ancienne organisation de services communautaires chinois de Chinatown créée en 1883, et la New York Chinese School, créée en 1909 pour les enfants venus de l'étranger. ; les deux sont situés dans le même immeuble de Manhattan Chinatown à New York. Le bâtiment lui-même est considéré comme un "hôtel de ville" de Chinatown. La New York Chinese School et la CCBA sont affiliées.
Chinese Community_United_Methodist_Church,_Oakland,_California/Chinese Community United Methodist Church, Oakland, Californie :
fusion faite
Programme de confession chinoise/Programme de confession chinoise :
Le programme de confession chinoise était un programme géré par le Service de l'immigration et de la naturalisation (INS) aux États-Unis entre 1956 et 1965, qui recherchait des aveux d'entrée illégale auprès de citoyens américains et de résidents d'origine chinoise, avec l'offre (quelque peu trompeuse) de légalisation. de statut en échange. C'était un élément important de la politique d'immigration des États-Unis envers la République populaire de Chine.
Congrès chinois_sur_l'évangélisation_mondiale/Congrès chinois sur l'évangélisation mondiale :
Le Centre chinois de coordination de l'évangélisation mondiale ou CCCOWE ( chinois :世界華人福音運動; pinyin : Shìjiè Huárén Fúyīn Yùndòng ) est une organisation internationale d'églises chrétiennes chinoises d'outre-mer qui a été fondée en 1976. CCCOWE a des succursales dans toute l'Asie de l'Est et du Sud-Est. Elle est membre du Comité de Lausanne, une organisation chrétienne qui vise à apporter l'Evangile dans le monde entier. Son siège social est à Hong Kong et le secrétaire général actuel est le révérend Dr David Doong.
Chinese Consolidated_Benevolent_Association/Chinois Consolidated Benevolent Association :
La Chinese Consolidated Benevolent Association (CCBA) ( chinois traditionnel : 中華會館 ; chinois simplifié : 中华会馆 ; pinyin : zhōnghuá huìguǎn ; Jyutping : zung1wa4 wui6gun2 dans l'ouest des États-Unis, le Midwest et l'ouest du Canada ; 中華公所 (中华公捀nghu) (Jyutping : zung1wa4 gung1so2) à l'Est) est une association chinoise historique établie dans diverses régions des États-Unis et du Canada avec d'importantes communautés chinoises. Il est également connu sous d'autres noms, tels que Chinese Six Companies ( chinois :六大公司) à San Francisco, en particulier lorsqu'il a commencé au 19ème siècle; Chong Wa Benevolent Association à Seattle, Washington; et United Chinese Society à Honolulu, Hawaï. La clientèle de l'association était constituée des pionniers de l'immigration chinoise de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, venus principalement de huit districts de la rive ouest du delta de la rivière des Perles dans le Guangdong (province de Canton) dans le sud de la Chine, et de leurs descendants. La dernière vague d'immigration chinoise après 1965, qui a émigré d'une région beaucoup plus large de la Chine et n'a pas connu à l'étranger le niveau d'hostilités auxquelles étaient confrontés les pionniers, n'a pas rejoint la CCBA, ce qui a considérablement réduit son influence.
Chinese Consolidated_Benevolent_Association_Building/Chinese Consolidated Benevolent Association Building :
Le Chinese Consolidated Benevolent Association Building est un bâtiment historique situé dans le quartier chinois de Victoria, en Colombie-Britannique, au Canada.
Chinese Consolidated_Benevolent_Association_and_Chinese_Public_School/Chinese Consolidated Benevolent Association et Chinese Public School :
La Chinese Consolidated Benevolent Association and Chinese Public School est un bâtiment historique situé dans le centre-ville de Victoria, en Colombie-Britannique, au Canada. L'école publique chinoise a été construite en 1909 par la Chinese Consolidated Benevolent Association (CCBA) en réponse à la race et ségrégation culturelle imposée par le conseil scolaire et le gouvernement, qui a interdit aux étudiants chinois d'aller dans les écoles de la ville jusqu'à ce qu'ils parlent anglais. L'école continue de dispenser un enseignement en cantonais et en mandarin.
Association_de_réforme_constitutionnelle_chinoise/Association chinoise de réforme constitutionnelle :
L'Association chinoise de réforme constitutionnelle (chinois : 中國憲政協進會) est une organisation de pression politique fondée en 2002 et officiellement créée le 11 octobre 2005. Elle est actuellement dirigée par Wang Dan, qui était un leader étudiant lors des manifestations de la place Tiananmen en 1989. , et le président Wang Juntao. Ses membres célèbres incluent le célèbre physicien Fang Lizhi et l'ancien conseiller de Zhao Ziyang, Yan Jiaqi. Son but est de pousser la réforme constitutionnelle en République populaire de Chine par des activités politiques. Comme beaucoup de sites Web de Wang Dan, le contenu de ce site n'est plus maintenu.
Bible_contemporaine chinoise/Bible contemporaine chinoise :
La Bible contemporaine chinoise (当代圣经 Dangdai Shengjing) est une traduction de la Bible par Biblica (anciennement la Société biblique internationale) de Colorado Springs, Colorado, publiée en 2012. La CCB est une traduction du grec et de l'hébreu, remplaçant la Bible vivante chinoise, Nouveau Testament (当代福音) initialement publié en 1974 par Living Bibles International, puis republié en 1998 par IBS. Le CLB a été critiqué pour sa confiance dans la Bible vivante anglaise.
Chinese Cooperative_Council/Chinois Cooperative Council :
Le Conseil coopératif chinois était un conseil civil composé de dirigeants locaux chinois et eurasiens pendant l'occupation japonaise de Hong Kong.
Courrier chinois/Courrier chinois :
Chinese Courier était un journal de langue anglaise à Canton, en Chine, au XIXe siècle. Il était imprimé chaque semaine.
Chien chinois à crête/Chien chinois à crête :
Le chien chinois à crête est une race de chien sans poils. Comme la plupart des races de chiens sans poils, le Chien chinois à crête se décline en trois variétés, avec poils, sans poils et une combinaison des deux, qui peuvent naître dans la même portée : le Powderpuff, le Hairless et le Hairy-Hairless.
Association chinoise de cricket_/Association chinoise de cricket :
L'Association chinoise de cricket est l'organe directeur officiel du sport du cricket en Chine. Son siège social actuel est à Pékin, en Chine. L'Association chinoise de cricket est le représentant de la Chine au sein de l'International Cricket Council (ICC), dont elle est membre affilié depuis 2004. Elle est également membre de l'Asian Cricket Council. En 2017, est devenu membre associé En 2006, l'Association chinoise de cricket a défini ses objectifs comme suit : - 2015 : avoir 20 000 joueurs et 2 000 entraîneurs 2019 : se qualifier pour la Coupe du monde 2020 : gagner le statut de testLe vivier de talents en Chine s'est amélioré et, dans le championnats nationaux de cricket de 2011, 48 écoles ont participé, 21 de plus que l'année précédente. La popularité croissante du cricket a été soulignée par le fait que la ville du nord-est de Daqing et la province du nord-est du Heilongjiang sont devenues la neuvième province de Chine à pratiquer le cricket, bien qu'elles fassent partie d'une atmosphère enneigée et hivernale, et qu'elles y jouent au cricket. n'était pas facile. En 2015, l'équipe féminine chinoise a joué dans le groupe B du 2015 ICC Women's World Twenty20 Qualifier, mais n'a pas progressé jusqu'au ICC Women's World Twenty20 2016. L'ICC a signalé environ 45 000 joueurs masculins et 35 000 joueuses en Chine en avril 2016, et est de travailler avec le CCA pour développer une stratégie de développement à long terme.
Passage chinois,_Yerong_Creek/Passage chinois, Yerong Creek :
Chinese Crossing, sur Noskes Lane, près de Yerong Creek, en Nouvelle-Galles du Sud, est un barrage en pierre et une chaussée construits dans les années 1880 par des migrants chinois. Il a été classé au patrimoine par le Lockhart Shire Council en septembre 1995.
Cubains chinois/Cubains chinois :
Les Cubains chinois ( espagnol : chino-cubano ) sont des Cubains d'ascendance chinoise complète ou mixte qui sont nés ou ont immigré à Cuba. Ils font partie de la diaspora ethnique chinoise (ou Chinois d'outre-mer).
Institut culinaire_chinois/Institut culinaire chinois :
Chinese Culinary Institute (CCI) anciennement connu en anglais sous le nom de Chinese Cuisine Training Institute (CCTI), est une école de cuisine à Pok Fu Lam, Hong Kong. Il est établi et géré par le Conseil de la formation professionnelle de Hong Kong. Il propose des cours à temps plein et à temps partiel aux chefs débutants et en exercice de l'industrie qui souhaitent obtenir ou mettre à niveau leurs qualifications en cuisine chinoise.
Centre_culturel_chinois,_Phoenix/Centre culturel chinois, Phoenix :
Le Centre culturel chinois ( chinois :鳳凰城中國文化中心), aujourd'hui l'Outlier Center, était un complexe commercial sur le thème chinois à Phoenix, en Arizona. Il a été développé en 1997 par BNU Corporation, une filiale de COFCO, une entreprise publique chinoise et le plus grand transformateur, fabricant et commerçant de produits alimentaires du pays. Bien que le centre ait été développé comme un investissement à but lucratif par ses propriétaires, il a été décrit comme un «centre culturel» pour la communauté chinoise de la grande région de Phoenix. Les promoteurs pensaient que l'architecture et l'aménagement paysager traditionnels chinois, sa concentration d'entreprises liées à la Chine et son utilisation comme lieu de célébration des vacances chinoises attireraient à la fois les touristes et les Américains d'origine asiatique, et feraient en sorte que les hommes d'affaires chinois se sentent plus chez eux et les bienvenus dans Phoenix, aidant ainsi Phoenix à attirer davantage d'investissements étrangers. Le centre a ouvert ses portes en 1998 avec des éléments visuels importés de Chine et installés par des artisans chinois. Il a lutté avec une faible occupation, a encore souffert pendant la récession du milieu des années 2000 et ne s'est jamais rétabli. En 2017, un nouveau propriétaire a annoncé que la propriété serait réaménagée en immeuble de bureaux moderne et que le toit chinois distinctif serait supprimé. Cela a conduit à un effort soutenu de plusieurs années de la part de la communauté sino-américaine pour bloquer le réaménagement et préserver le centre tel qu'il a été construit. Malgré les manifestations, les pétitions, le lobbying et plusieurs poursuites judiciaires, le nouveau propriétaire a finalement prévalu et tous les éléments chinois ont disparu en 2022.
Centre_culturel_chinois/Centre culturel chinois :
Centre culturel chinois peut faire référence à :
Centre_culturel_chinois,_Vancouver/Centre culturel chinois, Vancouver :
Le Centre culturel chinois est un centre communautaire chinois, un musée et un centre d'archives municipales situé dans le quartier chinois de Vancouver. Il a été fondé en 1973 et ouvert au public en 1980. Il abrite la Chinese Canadian Military Museum Society au deuxième étage. En avril 2020, l'installation a été vandalisée avec des graffitis liés à la pandémie de COVID-19 en Colombie-Britannique.
Centre_culturel_chinois_(Calgary)/Centre culturel chinois (Calgary) :
Le Centre culturel chinois est un bâtiment à Calgary, Alberta, Canada. Il est situé du côté nord-est du centre-ville et a été achevé en septembre 1992. La pièce maîtresse du complexe est la salle culturelle Dr. Henry Fok, un bâtiment inspiré de la salle des prières du temple du ciel à Pékin. Le plafond de 70 pieds (21 m) de haut est décoré de 561 dragons et de 40 phénix. Il est soutenu par 4 colonnes avec une ornementation en or représentant chaque saison. La surface extérieure du dôme est recouverte de tuiles bleues importées de Chine et fabriquées par la même entreprise qui a doté le Temple du Ciel pendant la dynastie Ming il y a 600 ans. Ils ont été installés à la manière traditionnelle chinoise en couches et consolidés avec du mortier. Le deuxième niveau du bâtiment contient des salles de classe et une bibliothèque avec des livres en chinois et en anglais (Orrin and Clara Christie Might Library). Le niveau principal abrite la salle culturelle Dr. Henry Fok, l'auditorium Henry GD Chow et un centre de médecine traditionnelle chinoise. Il y a aussi un restaurant et un musée des artefacts chinois au niveau inférieur.
Fièvre culturelle chinoise/Fièvre culturelle chinoise :
La fièvre culturelle chinoise ( chinois simplifié :文化热; chinois traditionnel :文化熱; pinyin : wén huà rè ) a été interprétée comme une tendance culturelle en Chine continentale à la fin des années 1980, à commencer par la réforme économique. Certains peuvent la considérer comme la première initiative culturelle indépendante en Chine depuis que le Parti communiste chinois a pris le contrôle de la Chine continentale en 1949. Cependant, la Chine s'est enfermée dans l'isolement jusqu'à ces derniers temps, lorsqu'elle s'est ouverte à la philosophie occidentale et aux influences technologiques. Lorsque le massacre de la place Tiananmen a eu lieu en 1989, entraînant plusieurs morts lors des demandes de libéralisation en Chine, le climat politique chinois a été soumis à un changement brutal qui semblait avoir mis fin à toutes les formes ou expressions de la fièvre culturelle chinoise. Néanmoins, la fièvre culturelle chinoise fait à nouveau des étincelles au 21e siècle asiatique lorsque la Chine fait continuellement d'énormes progrès dans les avancées économiques et technologiques, tant au niveau local qu'international. Partout où vous allez, vous pouvez voir l'influence chinoise partout dans le monde : politiquement, économiquement, culturellement, technologiquement et écologiquement. Des gens du monde entier viennent apprendre le chinois, manger des plats chinois, boire du thé chinois et étudier dans des universités chinoises pour de profonds échanges culturels. Le climat politique a radicalement changé. La Chine a commencé à contrôler ses citoyens plus durement et les conséquences sont devenues plus dictatoriales. Ils ont commencé à limiter les critiques des citoyens contre le gouvernement et à faire taire le peuple. Le mur de la démocratie, un moyen pour les citoyens d'exprimer leurs opinions sur le Congrès, a été démoli et les citoyens ont encore peu à dire sur le pouvoir gouvernemental. Bien que la liberté d'expression n'ait jamais été accordée aux citoyens, ils se sont ouverts pour s'impliquer davantage dans les affaires internationales, diffusant leur culture à l'échelle mondiale. La fièvre culturelle chinoise dans l'Amérique du 21ème siècle : La culture chinoise a affecté notre société aujourd'hui à l'échelle mondiale. Depuis la popularité croissante de l'immigration due à la ruée vers l'or de 1849 en Californie, la culture chinoise s'est infiltrée dans la société américaine. La cuisine chinoise a connu une forte montée en popularité. L'immigration aide à intégrer la cuisine chinoise dans la culture américaine. En 1989, les restaurants chinois sont passés à 43 139, soit trois fois le nombre de McDonald's à travers le pays en 2019. De nombreux plats chinois sont également devenus un incontournable de la restauration rapide américaine, combinant des goûts similaires créant un mélange hétérogène : cuisine sino-américaine . Panda Express, une chaîne de restauration rapide sino-américaine de base, génère un chiffre d'affaires considérable de 3 milliards de dollars, ce qui en fait la 23e chaîne de restauration la plus populaire en Amérique. Les inscriptions aux cours de chinois augmentent également rapidement. Avec la croissance économique de la Chine, les cours de langue montent en flèche, ce qui en fait le 7ème cours de langue le plus populaire proposé dans les écoles à travers l'Amérique. Pour l'année 2009, 51 582 étudiants collégiaux ou universitaires en Amérique apprennent la langue. Les inscriptions en chinois parmi les étudiants universitaires et collégiaux ont connu une augmentation de 51% entre 2002 et 2006, ce qui en fait le deuxième cours de langue à la croissance la plus rapide, en deçà de l'arabe. Une tendance similaire a été observée en 1980 lorsque l'économie japonaise a rapidement augmenté. L'augmentation de l'intérêt des étudiants pour la langue japonaise correspondait de la même manière à la relation entre les étudiants et la langue chinoise. Immigration : L'immigration joue un rôle dans la fièvre culturelle chinoise actuelle. Au cours des années 1980-1990, plus de 800 000 Chinois ont immigré aux États-Unis d'Amérique. Avec l'augmentation soudaine du nombre de citoyens chinois, la culture chinoise s'est développée parallèlement à la population. La cuisine chinoise devenait de plus en plus populaire. La cause d'une telle immigration peut être due à une multitude de facteurs. Les Chinois ont ramené leur maison dans un pays étranger, ce qui a contribué à populariser l'augmentation soudaine des aliments réconfortants chinois. Din Tai Fung, une chaîne de boulettes taïwanaise qui sert des repas réconfortants, a vu ses ventes augmenter drastiquement. L'augmentation du nombre de citoyens chinois a également suscité une augmentation de l'intérêt pour les produits chinois. Certains thés chinois doivent connaître un regain d'intérêt. L'introduction d'une "nouvelle" langue suscitera également l'intérêt, et à mesure que de plus en plus de citoyens chinois immigreront et créeront leurs propres familles sino-américaines, plus la langue sera parlée. Actuellement, en Amérique, il y a plus de trois millions de locuteurs chinois et avec un nombre important d'immigrants chinois, il y en aura d'autres à venir.
Jardin_culturel chinois/Jardin culturel chinois :
Le Chinese Cultural Garden est une section de 6 acres (24 000 m2) d'Overfelt Gardens, à San Jose, en Californie, située dans l'est de San Jose. L'ajout du jardin culturel chinois à Overfelt est principalement l'œuvre de l'immigrant chinois Frank Lowe, de sa femme Pauline (qui sert de guide du parc) et du Dr Chen Li-Fu de Taiwan.
Renaissance_culturelle_chinoise/Renaissance culturelle chinoise :
La Renaissance culturelle chinoise ou le Mouvement de la Renaissance culturelle chinoise ( chinois :中華文化復興運動; pinyin : Zhōnghuá Wénhuà Fùxīng Yùndòng ) était un mouvement promu à Taiwan en opposition aux destructions culturelles causées par le Parti communiste chinois pendant la Révolution culturelle .
Centre culturel_chinois/Centre culturel chinois :
Le centre de culture chinois (chinois simplifié: 旧金山 中华 文化 中心; chinois traditionnel: 舊金山 中華 文化 中心; pinyin: jiùjīnshān zhōnghuá wénhuà zhōngxīn; jyutping: gau6gam1saan1 zung1waa4 man4faa3 zung1sam1) de San Francisco, Unite organisation à but non lucratif créée en 1965 en tant que centre d'opérations de la Chinese Culture Foundation. Les activités du CCC ont changé d'orientation tout au long de son existence. Dans les années 2010, le centre s'est concentré sur des expositions et des interventions d'art contemporain, sous le vestige du CCC Visual Arts Center, ainsi que sur des initiatives radicales d'éducation à la justice sociale, sous le vestige du Him Mark Lai Learning Center. Le Centre est situé dans le quartier financier du Hilton San Francisco, au 750 Kearny Street, #3, San Francisco, CA, 94108.
Culture chinoise_Université/Université de la culture chinoise :
L'Université de la culture chinoise ( CCU ; chinois :中國文化大學) est une université privée taïwanaise située à Yangmingshan dans le district de Shilin, Taipei, Taiwan. Le CCU a été créé en 1962 et est l'une des plus grandes universités de Taiwan avec un effectif d'environ 32 000 étudiants. Les campus satellites sont situés dans les quartiers Jianguo, Ximending et Zhongxiao East Road de la ville de Taipei. CCU a une vaste collaboration et un vaste réseau avec les meilleures universités du monde entier. L'école a été fondée sous le nom d'Université d'Extrême-Orient en 1962 par Chang Chi-yun et rebaptisée Collège de la culture chinoise par le président Chiang Kai-shek en 1963. Elle est devenue l'Université de la culture chinoise. en 1980. Le CCU est organisé en douze collèges universitaires: arts libéraux, langue et littérature étrangères, sciences sociales, sciences, ingénierie, administration des affaires, journalisme et communications, arts, conception de l'environnement, droit, agriculture et éducation.
Centre_de_la_culture_et_du_film_chinois/Centre de la culture et du cinéma chinois :
Le Centre de la culture et du cinéma chinois ( chinois :中影文化城; pinyin : Zhōngyǐng Wénhuàchéng ) est un ancien studio de cinéma et une attraction touristique situé dans le district de Shilin à Taipei , à Taïwan . Il appartient à la Central Motion Picture Corporation. À ses débuts, il fonctionnait comme un lieu de tournage et un studio de tournage de films et de séries télévisées. Après que le gouvernement de la République de Chine a levé la loi martiale, de nombreux feuilletons télévisés et films produits par le Centre ont commencé à être tournés à Hong Kong et en Chine continentale. Le Centre de la culture et du cinéma chinois a fermé indéfiniment en 2008.
Chinese Curling_Association/Association chinoise de curling :
L'Association chinoise de curling est l'organe directeur du curling en République populaire de Chine. Elle est membre de la Fédération mondiale de curling depuis 2002.
Chinese Cycling_Association/Association chinoise de cyclisme :
L'Association chinoise de cyclisme (en chinois simplifié : 中国自行车运动协会) est l'organe directeur national des courses cyclistes en Chine. Elle est membre de l'UCI et de la Confédération Asiatique de Cyclisme.
Nouvelles quotidiennes_chinoises/Nouvelles quotidiennes chinoises :
Chinese Daily News peut faire référence à ce qui suit : Le sous-titre anglais du World Journal, en Amérique du Nord. L'ancien nom du United Daily, le journal sœur du Sarawak Tribune, en Malaisie.
Rencontres chinoises_avec_les_parents/Rencontres chinoises avec les parents :
Zhong Guo Shi Xiang Qin ( chinois :中国 式 相 亲; lit. 'Chinese Style Blind Date'), connu en anglais sous le nom de Chinese Dating with the Parents ) est une émission de rencontres chinoises, elle est réalisée et diffusée sur Dragon Television en Chine et est actuellement hébergé par Zhang Guoli et Chen Chen. Le programme a été diffusé et publié pour la première fois le 24 décembre 2016 (veille de Noël 2016) le samedi soir à 20h30, et était à l'origine animé par Jin Xing.
Réseau_de_l'espace_profond_chinois/Réseau de l'espace profond chinois :
Le Chinese Deep Space Network (CDSN) est un réseau de grandes antennes et d'installations de communication utilisées pour les missions spatiales interplanétaires de la Chine. Il est géré par le Centre général de contrôle du lancement et du suivi des satellites de Chine (CLTC), qui relève du Département des systèmes spatiaux de la Force de soutien stratégique de l'Armée populaire de libération. Ils traitent également des observations radio-astronomiques et radar. Le réseau a d'abord été nécessaire pour la mission lunaire Chang'e 1, et a depuis été utilisé pour soutenir des missions ultérieures vers la Lune et Mars telles que les missions Chang'e 5 et Tianwen-1. Des réseaux similaires dans l'espace lointain sont gérés par les États-Unis, la Russie, les pays européens, le Japon et l'Inde.
Démocratie chinoise/démocratie chinoise :
Chinese Democracy est le sixième album studio du groupe de hard rock américain Guns N' Roses, sorti le 23 novembre 2008 chez Black Frog et Geffen Records. C'était le premier album studio de Guns N 'Roses depuis l'album de reprises de 1993 "The Spaghetti Incident?", Et leur premier album de matériel studio original depuis Use Your Illusion I et II (1991). C'était le premier album de Guns N' Roses sans leur producteur de longue date Mike Clink ; au lieu de cela, il a été produit par le chanteur Axl Rose et Caram Costanzo. Il a subi un processus d'enregistrement prolongé, retardé par des problèmes de personnel et juridiques et le perfectionnisme de Rose. De 1994 à 1997, au milieu de différences créatives et personnelles, les guitaristes Gilby Clarke et Slash, le batteur Matt Sorum et le bassiste Duff McKagan ont quitté Guns N 'Roses, ne laissant que Rose, le claviériste Dizzy Reed et le guitariste Paul Tobias. En 1997, Rose, Reed et Tobias ont commencé à travailler avec le guitariste Robin Finck et le batteur Josh Freese, et en 1998 le bassiste Tommy Stinson et le multi-instrumentiste Chris Pitman les ont rejoints. La formation a changé plusieurs fois, incorporant les guitaristes Buckethead, Richard Fortus et Ron "Bumblefoot" Thal et les batteurs Brain et Frank Ferrer. Le guitariste Brian May, le chanteur Sebastian Bach, les orchestrateurs Marco Beltrami et Paul Buckmaster, l'ingénieur Eric Caudieux et des producteurs tels que Sean Beavan, Roy Thomas Baker et Caram Costanzo ont travaillé sur l'album dans 14 studios. Le groupe a enregistré des dizaines de chansons et a suggéré de les publier sur plusieurs albums. La démocratie chinoise a langui dans l'enfer du développement pendant huit ans. Geffen avait initialement prévu de le sortir en 1999, mais il a été retardé et largement réenregistré en 2000. Avec des coûts dépassant apparemment 13 millions de dollars, il est devenu l'album rock le plus cher jamais produit, et Geffen a retiré son financement au début de 2004. Après avoir raté une date de sortie de mars 2007, il est finalement sorti en novembre 2008, en proie à des fuites et à des litiges juridiques. Précédé par la chanson titre en tant que premier single, Chinese Democracy a fait ses débuts au numéro trois du Billboard 200 et a été certifié platine. Cependant, il n'a pas répondu aux attentes de vente aux États-Unis. Il a reçu des critiques généralement favorables, a remporté un succès international et s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires en Europe.
Démocratie chinoise_ (chanson)/Démocratie chinoise (chanson) :
" Chinese Democracy " est une chanson du groupe de rock américain Guns N 'Roses et la chanson titre de leur sixième album studio. Il est sorti en single radio le 22 octobre 2008 et est sorti sur l'iTunes Store le 9 novembre 2008. Il a été principalement écrit par Axl Rose et Josh Freese. C'était le premier single du groupe depuis la sortie de "Estranged" en 1994 en tant que dernier single de l'album de 1991 Use Your Illusion II. Commercialement, la « démocratie chinoise » s'est bien illustrée dans la plupart des territoires. Il a été particulièrement réussi dans les pays scandinaves, en tête du classement des célibataires norvégiens et en atteignant la troisième place en Suède et en Finlande. La chanson a atteint le top 20 en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne et en Suisse, ainsi que la 27e place du UK Singles Chart et en Belgique flamande et en Nouvelle-Zélande. En Amérique du Nord, la chanson a atteint le numéro 10 au Canada et le numéro 34 aux États-Unis. La chanson a atteint la cinquième place du classement US Mainstream Rock.
Chinese Democracy_Tour/Tournée de la démocratie chinoise :
Le Chinese Democracy Tour était une tournée mondiale de concerts du groupe de rock américain Guns N 'Roses pour promouvoir l'album du groupe Chinese Democracy . Cela a commencé en 2001, avec trois dates américaines et une brésilienne, tandis que leur tournée de 2002 comprenait des dates asiatiques, nord-américaines et quelques dates européennes. Le groupe n'a pas refait de tournée avant mai 2006, date à laquelle il a de nouveau fait une tournée en Amérique du Nord et a effectué une grande tournée en Europe. La tournée du groupe s'est poursuivie en 2007 avec des spectacles en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon et au Mexique. Leur premier concert après la sortie de Chinese Democracy en 2008 a eu lieu à Taïwan le 11 décembre 2009. Le même mois, le groupe a joué pour la première fois en Corée du Sud, ainsi que deux dates au Japon. Depuis 2010, la tournée se poursuit avec des concerts en Amérique du Nord, en Amérique du Sud/Centrale, en Europe et en Australie. À la fin de 2010, l'ensemble de la tournée avait attiré un public total d'environ 4 000 000 de personnes. La tournée de dix ans s'est terminée le dernier jour de 2011, avec un spectacle du Nouvel An à Las Vegas, ce qui en fait leur deuxième tournée la plus longue de tous les temps, juste derrière Use Your Illusion Tour, ainsi que leur tournée la plus jouée. tournée de concerts jamais, avec 239 spectacles au total.
Destins chinois/Destins chinois :
Chinese Destinies (1933) est un recueil d'essais sur la Chine et la vie des Chinois par Agnes Smedley, journaliste de gauche. Avec un autre livre intitulé Marches de l'Armée rouge de Chine, il a été secrètement diffusé dans la Chine gouvernée par le Kuomintang, à la fois en anglais et dans des traductions chinoises.
Conseil_d'aide_au_développement_chinois/Conseil chinois d'aide au développement :
Le Conseil chinois d'aide au développement (abréviation : CDAC ; chinois :华社自助理事会) est un développement conjoint de la Chambre de commerce et d'industrie chinoise de Singapour (SCCCI) et de la Fédération singapourienne des associations de clans chinois (SFCCA). Ce conseil a été créé en 1992. La mission du CDAC est "d'entretenir et de développer le potentiel de la communauté chinoise en contribuant au succès d'un Singapour multiracial".
Mécanisme d'amarrage_chinois/Mécanisme d'amarrage chinois :
Le mécanisme d'amarrage chinois est un mécanisme d'amarrage de vaisseau spatial basé sur le système d'attache périphérique androgyne (APAS). Il y a eu des rapports contradictoires des Chinois sur sa compatibilité avec l'APAS. Il est utilisé par le vaisseau spatial Shenzhou, à commencer par Shenzhou 8, pour s'amarrer aux stations spatiales chinoises. Il a un passage de transfert circulaire d'un diamètre de 800 mm (31 po). La variante androgyne a une masse de 310 kg et la variante non androgyne a une masse de 200 kg.
Médecins chinois/médecins chinois :
Chinese Doctors ( chinois :中国医生) est un film catastrophe chinois de 2021 coproduit, co-cinématographique et réalisé par Andrew Lau et mettant en vedette Zhang Hanyu, Yuan Quan, Zhu Yawen, Li Chen, avec Jackson Yee et Oho Ou. Le film suit l'histoire de travailleurs médicaux de première ligne qui ont combattu la pandémie de COVID-19 à l'hôpital Wuhan Jinyintan, Hubei, Chine. Le film a été présenté en première en Chine le 9 juillet 2021, pour commémorer le 100e anniversaire du Parti communiste chinois.
Consortium_de_nom_de_domaine_chinois/Consortium de noms de domaine chinois :
Le Chinese Domain Name Consortium, créé le 19 mai 2000, est une collaboration entre la République populaire de Chine, la République de Chine (Taiwan), Hong Kong et Macao pour proposer une méthode standard de création d'un système de noms de domaine pour les caractères chinois. .
Rêve chinois/Rêve chinois :
Le rêve chinois (chinois simplifié : 中国梦 ; chinois traditionnel : 中國夢 ; pinyin : Zhōngguó Mèng) est un terme étroitement associé à Xi Jinping, secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et chef suprême de la Chine. Xi a commencé à promouvoir l'expression comme slogan lors d'une visite très médiatisée d'une exposition au Musée national de Chine en novembre 2012, peu de temps après être devenu le chef du PCC. L'exposition à l'époque s'appelait la "Route du rajeunissement national", et Xi a déclaré que le rêve chinois était le "grand rajeunissement de la nation chinoise" (中华民族伟大复兴; 中華民族偉大復興; Zhōnghuámínzú Wěidà Fùxīng). Depuis lors , l'utilisation de l'expression s'est généralisée dans les annonces officielles et comme incarnation de l'idéologie politique des dirigeants sous Xi Jinping. M. Xi a déclaré que les jeunes devaient "oser rêver, travailler assidûment pour réaliser leurs rêves et contribuer à la revitalisation de la nation". Il existe diverses connotations et interprétations du terme.
Spectacle de rêve chinois/spectacle de rêve chinois :
Chinese Dream Show ( chinois :中国梦想秀; pinyin : Zhōngguó Mèngxiǎng Xiù ) est une émission de téléréalité chinoise qui a été créée le 2 avril 2011 sur le réseau de télévision du Zhejiang . L'enregistrement du programme a été fait à Hangzhou. Cette émission est désormais diffusée à 21h10 (UTC + 8) tous les vendredis sur le réseau de télévision du Zhejiang.
Rêves chinois/Rêves chinois :
Chinese Dreams ( chinois traditionnel :中國夢 ; chinois simplifié :中国梦 ; Jyutping : Zung1 Gwok3 Mung6 ) est une chanson patriotique chinoise en cantonais du chanteur hongkongais Roman Tam , écrite par Huang Hao et composée par Zhao Wenhai . La chanson a fait ses débuts dans l'album Love Fantasy et est devenue populaire à Taiwan et à Hong Kong, ainsi que dans des régions du sud de la Chine. Cependant, en raison de ses associations pro-démocratiques, la chanson n'est pas promue par les autorités chinoises continentales, bien qu'elle soit autorisée. Chinese Dreams a été interprété par Lu Wen au gala du festival du printemps de 1985, ainsi qu'au concert pour la démocratie en Chine de 1989. De plus, la chanson est devenue un pilier du Gala aux chandelles de Hong Kong Victory Garden. Une version en mandarin a été enregistrée en 1984, mais elle reste moins connue de son homologue cantonais.
Néerlandais chinois/néerlandais chinois :
Chinois(-)Néerlandais ou Néerlandais(-)Chinois peut faire référence aux relations entre la République populaire de Chine et les Pays-Bas (cf "un traité sino-néerlandais") Les Chinois aux Pays-Bas Les Néerlandais en Chine ; voir aussi Catégorie : Expatriés néerlandais en Chine Eurasienne (ascendance mixte) d'origine chinoise et néerlandaise Personnes ayant la double nationalité des Pays-Bas et de la République populaire de Chine ou de la République de Chine
Chinese Eastern_Railway/Chemin de fer chinois de l'Est :
Le chemin de fer de l'Est chinois ou CER (chinois : 中國東省鐵路, russe : Китайско-Восточная железная дорога, ou КВЖД, Kitaysko-Vostochnaya Zheleznaya Doroga ou KVZhD), est le nom historique de l'aria du nord-est de la Chine. ). L'Empire russe a construit la ligne de 1897 à 1902 en utilisant une concession du gouvernement de la dynastie Qing de la Chine impériale. Le système reliait Chita à Vladivostok dans l'Extrême-Orient russe et à Port Arthur, alors un port libre de glace loué par la Russie impériale. La ligne en forme de T se composait de trois branches: la branche ouest, maintenant le chemin de fer Harbin – Manzhouli la branche est, maintenant le chemin de fer Harbin – Suifenhe la branche sud, maintenant une partie du chemin de fer Pékin – Harbin qui se croisait à Harbin. Saint-Pétersbourg a administré le chemin de fer et la concession, connue sous le nom de Chinese Eastern Railway Zone, depuis la ville de Harbin, qui est devenue une plaque tournante ferroviaire majeure. La branche sud du CER, connue sous le nom de Japanese South Mandchuria Railway à partir de 1906, est devenue un lieu et un casus belli partiel pour la guerre russo-japonaise de 1904-1905, le conflit sino-soviétique de 1929 et la deuxième guerre sino-japonaise de 1937-1945. L'Union soviétique a rendu le chemin de fer chinois oriental à la République populaire de Chine en 1952.
Chinese Eastern_Railway_electoral_district_(Russian_Constituent_Assembly_election,_1917)/District électoral du Chinese Eastern Railway (élection à l'Assemblée constituante russe, 1917) :
La circonscription électorale du chemin de fer oriental chinois ( russe : округ Китайской Восточной железной дороги ) était une circonscription créée pour l' élection de l' Assemblée constituante russe de 1917 . La circonscription électorale du chemin de fer chinois de l'Est était située à l'extérieur des frontières de la Russie. En mars 1917, en réponse à l'abdication du tsar, le lieutenant-général Dmitri Horvath (l'administrateur de la zone du chemin de fer chinois depuis 1902) a proclamé un « gouvernement provisoire russe » basé à Harbin. Cependant, le régime de Horvath fut bientôt contesté par l'émergence du pouvoir soviétique dans la zone ferroviaire orientale chinoise (au grand désarroi des puissances occidentales). Néanmoins, Harbin était loin des événements de Petrograd et une atmosphère plus libérale y régnait dans la politique russe; les diplomates étrangers ont pris note que le monarchiste Horvath et le dirigeant bolchevique Martemyan Ryutin pourraient se rencontrer pour déjeuner au Railway Club à Harbin. Quatre candidats ont été nommés pour le siège du Chinese Eastern Railroad ; Horvath s'est présenté comme candidat Kadet, représentant le statu quo pré-révolutionnaire. Nikolai Strelkov de l'Union des chemins de fer a contesté le candidat menchevik, l'homme d'affaires juif et président du comité exécutif du chemin de fer de l'Est chinois Faytel Volfovich était le candidat SR et l'enseigne et le président soviétique de Harbin Ryutin le candidat bolchevik.Le vote a eu lieu pour les Chinois Siège de l'Eastern Railroad le 29 novembre 1917. Le taux de participation s'élevait à environ 60 %. remporté par Strelkov (4 874 voix, 31,74 %), suivi de Horvath (4 450 voix, 28,98 %), Ryutin (4 412 voix, 28,73 %) et Volfovich (1 620 voix, 10,55 %). Dans les 26 circonscriptions de la ligne ouest, Ryutin était le candidat le plus voté (5 991 voix, 38,25 %), suivi de Strelkov (5 845 voix, 37,32 %), Volfovich (2 519 voix, 16,08 %) et Horvath (1 307 voix, 8,35 % ). Dans les quatre circonscriptions de la ligne orientale, Ryutin est sorti vainqueur avec 1461 voix (39,84%), suivi de Strelkov (1187 voix, 32,37%), Volfovich (831 voix, 22,66%) et Horvath (188 voix, 5,13%) .
Institut_d'amélioration_de_l'éducation_chinoise/Institut d'amélioration de l'éducation chinoise :
Institut chinois d'amélioration de l'éducation Après l'échec de la guerre sino-japonaise de Jiawu, la Chine a fait face à une situation turbulente sans précédent, qui a conduit à l'éveil de pionniers dans les domaines de l'éducation. Le 23 décembre 1921, le New Education Co-evolution Institute, le New Education Magazine Institute et le Practical Education Investigation Institute ont créé ensemble l'Institut d'amélioration de l'éducation chinoise, Meng Lu, Liang Qichao, Yan Xiu, Zhang Zhongren, Li Shizeng Cai Yuanpei, Fan Yuanyuan, Guo Bingwen, Huang Yanpei, Wang Jingwei, Xiong Xiling, Zhang Boweling, Li Xiangchen et Yuan Xitao ont été nommés directeurs, et Tao Xinzhi a été embauché comme directeur général. C'était le plus grand groupe éducatif à l'époque, qui vise à "enquêter sur la situation réelle de l'éducation, la recherche sur l'éducation et s'efforcer d'améliorer l'éducation", et a efficacement promu le processus de scientisation, de démocratisation et de mondialisation dans l'éducation en Chine. Après le rétablissement en 2011, il y a maintenant plus de 300 membres dans l'Institut d'amélioration de l'éducation chinoise qui a formé une plate-forme d'amélioration mutuelle et d'encouragement mutuel parmi les éducateurs, les groupes de réflexion tiers spécialisés à but non lucratif. Caractère de l'Institut : Communauté des sciences de l'éducation Date of Establishment: 1921.12.23 Introduction À cette époque, la politique centrale était décadente, le localisme était en hausse et un vide de pouvoir est apparu dans le domaine de l'éducation, ainsi la modernisation de l'éducation a été largement mise en œuvre et réalisée par le pouvoir de masse des communautés éducatives. Étant donné que les communautés éducatives étaient dans un désordre total, il était difficile de faire des efforts à l'échelle nationale. Compte tenu de cela, le 23 décembre 1921, le New Education Co-evolution Institute, le New Education Magazine Institute et le Practical Education Investigation Institute ont créé ensemble l'Institut d'amélioration de l'éducation chinoise qui vise à "enquêter sur la situation réelle de l'éducation, la recherche sur l'éducation et s'efforcer de améliorer l'éducation ». Meng Lu, Liang Qichao, Yan Xiu, Zhang Zhongren, Li Shizeng, Cai Yuanpei, Fan Yuanyuan, Guo Bingwen, Huang Yanpei, Wang Jingwei, Xiong Xiling, Zhang Boweling, Li Xiangchen et Yuan Xitao ont été nommés administrateurs. La première réunion du conseil d'administration a eu lieu en février 1922 à Shanghai, Fan Yuanlian a été élu premier président et Tao Xingzhi a été nommé directeur général. L'Institut d'amélioration de l'éducation chinoise était la plus grande communauté éducative à cette époque. Elle a tenu des réunions annuelles à Jinan, Pékin, Nanjing et Taiyuan, participé à des conférences mondiales sur l'éducation et créé l'Association chinoise pour la promotion de l'éducation civile. Il a également publié New Education et New Education Review et fondé l'école normale du village expérimental de Xiaozhuang. Les principaux membres étaient de nombreux éducateurs célèbres, dont Hushi, Zhang Pengchun, Chen Heqin, etc. Depuis la création de l'Institut d'amélioration de l'éducation chinoise, l'éducation chinoise a accéléré le processus de modernisation qui a été suspendu à cause des guerres d'alors. Le 23 décembre 2011, la conférence de restauration et de rétablissement de l'Institut chinois d'amélioration de l'éducation s'est tenue à Pékin. Des professeurs d'éducation et des universitaires de l'Institut national des sciences de l'éducation, de l'Université de Pékin, de l'Université Renmin de Chine, de l'Université Tsinghua et de l'Université normale de Pékin, des personnes de tous horizons et des membres des médias ont assisté à la conférence. L'un des promoteurs est le chercheur Chu Chaohui de l'Institut national d'amélioration de l'éducation.Mission : Promouvoir l'éducation avec une force professionnelle et s'efforcer d'améliorer l'éducation rétablissement Recherche universitaire et sur les politiques : Participation à la recherche sur les politiques nationales en tant que tierce partie; promu l'équité en matière d'éducation et le traitement des enseignants, par exemple le programme de soutien aux enseignants du village (2015-2020) ; recherche sur l'adaptabilité des politiques et des lois en matière d'éducation; a promu la séparation de la gestion de l'éducation et de l'évaluation. Évaluation indépendante par une tierce partie : Association d'évaluation de l'éducation par une tierce partie ; une évaluation diagnostique professionnelle par un tiers, qui reflète la situation éducative réelle ; évaluation des qualités générales des étudiants et auto-admission des universités. Pratiques et projets éducatifs : éducation environnementale ; éducation psychologique; nouvelle éducation familiale; l'éducation des enfants en situation difficile ; vulgarisation de la formation à la pensée logique dans les écoles élémentaires et secondaires; éducation en ligne. Communication et publication éducatives : prise en charge des sous-forums de 2014 WISE au Qatar ; session de la conférence annuelle de l'éducation chinoise pour améliorer le développement ; Éducation psychologique dans les écoles primaires et secondaires ; série d'esprit d'éducateur ; consultation sur la philanthropie de l'éducation et la RSE.Une partie des consultants et directeurs actuels Les conseillers et directeurs du CEII sont issus d'horizons divers, tels que l'UNESCO, la China Law Society, l'Association des écrivains chinois, l'Université de Pékin, etc. Qichao, Tao Xingzhi, Hu Shih, Cai Yuanpei, Huang Yanpei, Chen Heqin, Xiong Xiling, Zhang Boling, Zhang Pengchun, Fan Yuanyuan, Guo Bingwen, Li Xiangchen, Yuan Xitao, Yan Xiu, Zhang Zhongren, Li Shizeng réformé et construisant des L'éducation chinoise, a fondé l'école normale du village expérimental de Xiaozhuang et l'Association chinoise pour la promotion de l'éducation civile, a publié New Education and New Education Review Scientific education En décembre 1922, le professeur Michael, un expert de la mesure de l'éducation aux États-Unis, a été invité par le CEII à venir en Chine pour aider à compiler divers tests pédagogiques et former le personnel concerné. Conférence annuelle de Taiyuan et éducation pour sauver le pays Le 17 août 1925, la conférence annuelle a eu lieu à Taiyuan et plus de 700 participants ont assisté à cette réunion. Ma Yinchu, Ye Gongchuo a assisté à la réunion et prononcé un discours. Plus de 90 cas ont été discutés et tranchés. Par exemple, définir les cas éducatifs en fonction du nationalisme, effectuer une formation militaire à l'école, réglementer le traitement à tous les niveaux du personnel scolaire, promouvoir la culture tibétaine, etc. Le congrès a proposé conformément au cas de l'objectif éducatif précis du nationalisme : l'éducation actuelle de la Chine vise à cultiver un peuple patriote basé sur l'État. Le congrès estime qu'il y a plusieurs points pour y parvenir, premièrement, les Chinois devraient prêter attention à la culture de notre propre pays pour inspirer la pensée indépendante du développement national ; deuxièmement, suivre une formation militaire afin de développer un corps fort; troisièmement, l'éducation nationale à la honte devrait être correctement utilisée pour cultiver les sentiments patriotiques; et quatrièmement, promouvoir l'enseignement des sciences pour acquérir des connaissances de base. Éducation rurale au profit des civils 3 décembre 1926 L'Association chinoise pour l'amélioration de l'éducation publie la Déclaration sur la réforme de l'éducation rurale nationale "Notre politique d'éducation rurale exige que les écoles rurales soient des centres de réforme de la vie rurale et que les enseignants ruraux soient l'âme de la vie rurale réforme. Nous préconisons la production d'écoles de centre rural à partir de la vie rurale réelle et d'enseignants ruraux à partir d'écoles de centre rural. Le but principal des enseignants ruraux est de créer un enseignant doté d'une compétence d'agriculteur, d'un esprit scientifique et d'un esprit de transformation sociale. les enseignants pourront diriger les meilleures écoles avec le moins d'argent. Nous sommes convaincus qu'ils peuvent mettre en œuvre le principe d'unité de l'enseignement pour amener les élèves à acquérir les compétences nécessaires pour conquérir la nature et transformer la société. Mais pour parvenir à cette réalisation universelle de l'éducation, nous devons avoir les talents de tester, de rechercher, d'enquêter, de vulgariser et de guider les personnes, les organisations, les plans, les fonds et tentatives répétées pour réussir. L'association a un très large éventail d'entreprises, mais l'une de ses missions majeures à l'avenir est de mettre en œuvre la politique d'éducation rurale et de servir nos trois millions quatre cent millions de paysans. Nous avons déjà décidé de lever un million de yuans de fonds, de rassembler un million de camarades, de promouvoir un million d'écoles et de transformer un million de villages. Il s'agit d'une grande entreprise de construction et tous les ressortissants en portent l'entière responsabilité. Il s'agit d'un rapport envoyé par le représentant chinois à la Conférence mondiale sur l'éducation au Canada. L'éditorial souligne que l'éducation rurale en Chine est un événement majeur pour un cinquième de la population mondiale, mais la situation de l'éducation rurale en Chine n'est pas satisfaisante. À cette fin, la China Education Improvement Society a formulé un plan pour transformer l'éducation rurale en Chine, prêt à être échelonné en trois étapes. Le rapport détaille les détails de ce plan et présente la situation de la réalisation de campagnes d'éducation rurale à Xiaozhuang, Nanjing.
Mission éducative chinoise/Mission éducative chinoise :
La mission éducative chinoise (1872–1881) était la tentative pionnière mais frustrée des responsables réformateurs de la dynastie Qing d'éduquer un groupe de 120 étudiants chinois aux États-Unis. En 1871, Yung Wing, lui-même le premier diplômé chinois de l'Université de Yale, persuada le gouvernement chinois d'envoyer des groupes supervisés de jeunes Chinois aux États-Unis pour étudier les sciences et l'ingénierie occidentales. Avec l'approbation éventuelle du gouvernement, il organisa ce qui allait être connu sous le nom de Chinese Educational Mission, qui comprenait 120 étudiants, certains âgés de moins de dix ans, pour étudier dans la région de la Nouvelle-Angleterre aux États-Unis à partir de 1872. Les garçons sont arrivés à plusieurs détachements, vivaient avec des familles américaines à Hartford, dans le Connecticut et dans d'autres villes de la Nouvelle-Angleterre. Après avoir obtenu leur diplôme d'études secondaires, les garçons sont allés à l'université, en particulier à Yale. Lorsqu'un nouveau responsable de la supervision est arrivé, il a découvert qu'ils avaient adopté de nombreuses coutumes américaines, comme jouer au baseball, et qu'ils avaient l'impression de négliger leur héritage chinois et de devenir «dénationalisés». En outre, des pressions extérieures telles que le refus du gouvernement américain en 1878 d'autoriser les étudiants à fréquenter l'Académie militaire de West Point et l'Académie navale d'Annapolis en violation du traité de Burlingame de 1868 ont appelé l'objectif même de la mission, l'acquisition de Western l'expertise militaire, en question. En raison de pressions internes et externes, la mission a pris fin en 1881. Lorsque les garçons sont retournés en Chine, ils ont été confinés et interrogés. L'influent fonctionnaire Huang Zunxian a écrit un poème qui admettait que les étudiants avaient vécu une vie luxueuse et s'étaient américanisés, mais déplorait l'occasion perdue: Malheureusement, à l'Académie impériale Le programme n'a pas inclus l'apprentissage occidental. De la promotion de la science dépend désormais l'avenir de la nation. Une décennie d'efforts dans la formation des jeunes jettera les bases d'un siècle de richesse et de force. De nombreux étudiants sont ensuite retournés en Chine et ont apporté une contribution significative aux services publics, à l'ingénierie et aux sciences de la Chine. Parmi les étudiants qui ont fréquenté l'école Natchaug à Willimantic, Connecticut et MIT, il y avait Sung Mun Wai (宋文翙), qui est devenu plus tard vice-amiral dans la marine chinoise. Parmi les autres étudiants éminents de la mission figuraient Liang Cheng, Tang Shaoyi, Cai Tinggan et Zhan Tianyou.
Chinese Eight-ball_World_Championship/Championnat du monde chinois à huit balles :
Le championnat du monde de billard chinois, également connu sous le nom de championnat du monde chinois à huit boules, est un tournoi de billard dans la discipline du huit boules chinois. L'événement a lieu chaque année depuis 2015, à Yushan, Jiangxi en Chine. Le tournoi est l'un des tournois de billard les mieux payés au monde, le vainqueur de 2015 Darren Appleton remportant 98 000 $, soit plus de trois fois les 30 000 $ versés au vainqueur du championnat du monde de neuf balles WPA 2015.
Chinese Embassy_in_Bishkek_bombing/Ambassade de Chine à Bichkek bombardement :
Le 30 août 2016, une voiture a percuté les portes de l'ambassade de Chine à Bichkek, au Kirghizistan, et a explosé. Le conducteur de la voiture (un kamikaze) a été tué; trois employés de l'ambassade ont été blessés.
Chinese Empire_Reform_Association/Association de réforme de l'Empire chinois :
L'Association pour la réforme de l'Empire chinois (chinois : 保救大清皇帝會 ; lit. « Société pour protéger l'empereur du Grand Qing »), ou Baohuang Hui (chinois : 保皇會) en bref, était une organisation active principalement en dehors de Qing La Chine qui avait l'intention de soutenir l'empereur Guangxu dans son retour au pouvoir dans l'Empire chinois, qui avait été pris lors d'un coup d'État par l'impératrice douairière Cixi. Il a été formé à Victoria, en Colombie-Britannique - où son bâtiment porte toujours son nom - le 20 juillet 1899 par Kang Youwei qui avait fui la Chine pour échapper à la peine de mort. À son apogée, l'association avait des chapitres dans 150 villes du monde. En 1900, la Chinese Empire Reform Association a comploté avec des correspondants nationaux pour organiser un soulèvement armé en Chine, profitant du chaos de l'Alliance des huit nations marchant sur Pékin. Les fonds promis par l'Association ont cependant été retardés, certains (comme Liang Qichao) accusant Kang de retenir délibérément des fonds en raison de son désaccord avec les co-conspirateurs les plus radicaux tels que Sun Yat-sen. Cela a conduit certaines cellules à commencer l'action comme prévu à l'origine tandis que d'autres sont restées sur place, et le complot a été découvert par les autorités Qing. Tang Caichang, le chef désigné du soulèvement de Hankou, a été exécuté par le gouvernement Qing. Après avoir demandé la paix avec les puissances étrangères, le tribunal Qing a adouci sa résistance à la réforme constitutionnelle, de sorte que la plate-forme de l'Association réformatrice s'est tournée vers la coopération avec la poussée en faveur d'une réforme descendante en Chine. Sa principale menace perçue a changé pour les révolutionnaires républicains dirigés par Sun Yat-sen. En 1906, le gouvernement Qing a adopté la politique d'établissement d'une monarchie constitutionnelle d'ici 1911. Kang Youwei a déclaré que les objectifs de l'Association étaient atteints et, en 1907, il a changé son nom chinois en "Association constitutionnaliste de l'Empire" (帝國憲政會), qui était beaucoup plus proche du nom anglais de l'association. Dans sa nouvelle incarnation, l'Association s'aligne sur la cour Qing et s'oppose aux républicains. En 1910, l'Association se réorganise en parti politique "Empire Unity Party" (帝國統一黨), qui fut le premier parti politique officiellement enregistré en Chine, rebaptisé plus tard "Friends of the Constitution Association" (憲友會). Après la révolution Xinhai de 1911 et l'établissement de la République de Chine en 1912, certains membres de l'Association ont continué à former de nouveaux partis politiques qui ont participé aux élections au parlement républicain, tandis que Kang lui-même a fait campagne pour la restauration de la monarchie, notamment en organisant le bref Restauration mandchoue de 1917. La majeure partie des "Amis de l'Association de la Constitution" est devenue le Parti démocrate, qui a fusionné avec le Parti progressiste en 1913.
Encyclopédie chinoise/Encyclopédie chinoise :
L'Encyclopédie chinoise (chinois : 中華百科全書) est une encyclopédie chinoise moderne. Il a été publié en République de Chine de 1981 à 1983. Il comprend 10 volumes et 38 catégories, avec plus de 15 000 entrées. La plupart des éditeurs venaient de l'Université de la culture chinoise et de Zhonghua Xueshuyuan à Taiwan. Une version en ligne a été publiée en 1999.
Chinese Engineering_and_Mining_Company/Chinois Engineering and Mining Company :
La Chinese Engineering and Mining Company, Limited, a été créée avec des capitaux étrangers vers 1879 pour extraire le charbon des navires à vapeur de la Chinese Merchants 'Steam Navigation Company et de la marine impériale chinoise. L'ingénieur minier anglais Robert Reginald Burnett, MICE, a dirigé le premier puits à Kaiping près de Tangshan, province du Hebei, en 1879. La ligne de tramway entre la mine et son canal jusqu'au Hai He s'est finalement développée pour devenir le chemin de fer impérial du nord de la Chine et le Jingha moderne. Chemin de fer, le partenariat de génie civil Sir John Wolfe-Barry et le lieutenant-colonel Arthur John Barry étant nommés ingénieurs-conseils conjoints de la société à la fin du XIXe siècle. À plusieurs reprises, des émeutes ont été organisées contre le chemin de fer ; dans un cas, des milliers de dollars de dommages ont été causés à l'équipement minier de la mine de Tongshan lorsqu'une violente querelle a éclaté entre les travailleurs cantonais et du nord de la Chine. La société a été officiellement constituée en 1900, puis réformée en 1912 en tant que société publique cotée à Londres . Avec la Lanchow Mining Company, elle a formé la Kailuan Mining Administration pour superviser ses mines de charbon, qui produisaient environ 4,5 millions de tonnes par an dans les années 1920. Les activités de la société ont été complètement interrompues par la victoire des communistes dans la guerre civile chinoise et elle a finalement été dissoute en 1984. Ses archives entre 1900 et 1951 sont conservées aux archives métropolitaines de Londres. Le reste de la société est devenu le groupe Kailuan à Tangshan. , qui est l'une des plus grandes sociétés minières de charbon en Chine continentale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Culver Junction station