Rechercher dans ce blog

mardi 12 juillet 2022

China Southern Glass Holding


Chemins de fer chinois_DF8/Chemins de fer chinois DF8 :
La DF8 (chinois : 东风8 ; traduction : East Wind, Easterly) est un type de locomotive diesel utilisée en Chine. Il était en production de 1984 jusqu'au milieu des années 1990, avec une production de masse à partir de 1989. Le DF8B révisé est toujours en production aujourd'hui. Les DF8 sont presque exclusivement utilisés pour les services de fret.
China Railways_DFH_mainline_locomotives/Locomotrices de la ligne principale DFH des chemins de fer chinois :
La China Railways DFH1 était un type de locomotive diesel-hydraulique à cabine unique B'B 'à 4 essieux utilisée sur les services de passagers des grandes lignes; le DFH3 était un développement ultérieur d'une conception similaire mais avec deux cabines de conduite. La China Railways DFH4 était une locomotive de fret et de passagers de grande puissance à 6 essieux, elle n'a pas atteint la production de masse.
China Railways_DFH_shunting_locomotives/China Railways DFH locomotives de manœuvre :
Les locomotives diesel-hydrauliques "Dongfang Hong" des chemins de fer chinois DFH2, DFH5, DFH6 et DFH7 construites entre les années 1970 et 1990 ont toutes été utilisées comme locomotives sur le réseau ferroviaire chinois. L'utilisation de locomotives diesel-hydrauliques est tombée en disgrâce sur le réseau ferroviaire chinois, avec des locomotives diesel-électriques, mais des machines diesel-hydrauliques ont continué à être produites pour les chemins de fer industriels - principalement les classes GK des chemins de fer chinois. La classe DFH21 est une version à voie métrique du DFH2, et a été utilisée sur le chemin de fer Yunnan-Vietnam pour les services de passagers et de fret; les mêmes machines sont utilisées sur les chemins de fer vietnamiens où elles sont connues sous le nom de D10H.
Chemins de fer chinois_DJ1/Chemins de fer chinois DJ1 :
La China Railways DJ1 est une locomotive de fret électrique de grande puissance construite comme une unité de locomotive double de deux unités à cabine simple nominalement indépendantes.
Chemins de fer chinois_ET7/Chemins de fer chinois ET7 :
La classe de locomotives ET7 des chemins de fer chinois était une série de 90 machines 0-8-0T à usage industriel construites par Fablok de Pologne.
Chemins de fer chinois_FD/Chemins de fer chinois FD :
La classe de locomotives FD des chemins de fer chinois était constituée de locomotives à vapeur 2-10-2 du type de locomotive russe FD importées de Russie et recalibrées pour être utilisées en Chine.
Chemins de fer chinois_GJ/Chemins de fer chinois GJ :
Les locomotives China Railways GJ (工建 Gongjian signifiant «ouvrier du bâtiment») étaient une classe de 122 locomotives à vapeur 0-6-0T construites pour des usages industriels et de manœuvre.
Chemins de fer chinois_HXD1/Chemins de fer chinois HXD1 :
La China Railways HXD1 (également connue sous le nom de DJ4) est une locomotive jumelée à huit essieux pour le fret lourd de configuration d'essieux Bo'Bo'+Bo'Bo'. Les locomotives à double unité HXD1 et HXD2 ont été désignées DJ4, les unités HXD2 étant désambiguïsées DJ4-6000. La commande de 7,34 milliards de yuans pour 180 locomotives a été passée en 2004, la première locomotive étant fabriquée en novembre 2006. La production des 180 locomotives de la classe a eu lieu entre 2006 et 2008. Un deuxième lot de 40 a été livré entre 2009 et 2010. En 2012 CSR a commencé à tester une version révisée de la locomotive, construite en utilisant des niveaux plus élevés d'équipement d'origine nationale. 50 unités ont été livrées (1001 - 1050). Une autre unité (6001) a été construite fin 2012 par CSR Ziyang sur les plans de Zhuzhou. En 2013, CSR a livré 2 3xBo'Bo' au groupe Shenhua (14,4 MW), directement dérivés du HXD1 "normal", mais avec une cabine de conduite modernisée. Le même opérateur a commandé 8 2xBo'Bo' au premier trimestre 2013. Ces locomotives sont surnommées la série "Shenhua". En 2020, CRRC a produit un 6xBo'Bo' pour China Energy Investment, la société mère du groupe Shenhua. Avec une puissance de 28,8 MW, elle est considérée comme la locomotive électrique multisegments la plus puissante au monde. Ces locomotives sont surnommées la série "Shenhua 24".
Chemins de fer chinois_HXD1C/Chemins de fer chinois HXD1C :
La HXD1C(和谐1C型电力机车) est une locomotive électrique développée par CSR Zhuzhou Electric Locomotive Co., Ltd. La conception a été révélée en 2009 : une locomotive Co'Co' de 7,2 MW de puissance à six essieux et 150 tonnes. de locomotive peut tirer un train de marchandises de 5 000 à 5 500 t à une pente ne dépassant pas 12 ‰ des lignes du Moyen-Orient en Chine. Il a des performances de coût élevées et une protection environnementale complète distincte, des économies d'énergie et des avantages économiques, et en attendant, c'est une autre locomotive principale du transport ferroviaire chinois à l'avenir. Une variante éthiopienne a été construite pour le chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti.
Chemins de fer chinois_HXD1D/Chemins de fer chinois HXD1D :
La HXD1D(Chinois :和谐1D型电力机车) est une locomotive électrique semi-rapide développée par CSR Zhuzhou Electric Locomotive Co., Ltd en association avec le département du développement des sciences et technologies du ministère chinois des chemins de fer (chinois :铁道部科技司) . La conception a été révélée en 2012 - il s'agit d'une locomotive à six essieux de 7200 kW (9700 ch), 126 t (124 tonnes longues; 139 tonnes courtes), Co'Co 'avec une vitesse maximale de 160 km / h (99 mph) . Il est capable d'accélérer un train de 3 000 passagers et 20 voitures à 160 km/h en 5 minutes. Il existe un prototype sans numérotation, avec une puissance de 9 600 kW (12 900 ch) et une vitesse maximale de 200 km/h (120 mph). Cependant, il a été abandonné car la vitesse maximale des lignes principales a été ramenée à 160 km/h (99 mph).[1]
Chemins de fer chinois_HXD2/Chemins de fer chinois HXD2 :
Les locomotives HXD2 sont une série de classes de locomotives apparentées construites par CNR Datong Electric Locomotive et Alstom. Les conceptions des locomotives sont basées sur les locomotives électriques Alstom Prima et sont le fruit d'un accord de coopération signé entre les deux sociétés en 2004. Toutes les locomotives sont destinées aux travaux de fret lourds, y compris les trains de charbon sur la ligne Datong Qinhuangdao (Daqin Railway). Les locomotives HXD2 d'origine sont des véhicules à deux unités Bo′Bo′ + Bo′Bo′ tandis que les versions HXD2B et HXD2C sont des machines à une seule unité Co′Co′. Au moment de leur construction, les locomotives HXD2 et HXD2B étaient parmi les locomotives les plus puissantes au monde. Le HXD2C est spécifié de la même manière que le HXD2B mais de puissance réduite et avec une localisation accrue des composants pour un coût inférieur. Le HXD2 a été décrit à l'origine comme la classe DJ4-6000. Des variantes de ce type ont été produites pour des chemins de fer autres que China Railway : en 2010, les chemins de fer de l'État biélorusse ont commandé une variante de locomotive à deux unités HXD2 (BCG-1) ; et en 2012, le groupe Shenhua a également commandé des locomotives à deux sections. En 2012, CNR Datong a annoncé une nouvelle sous-version de la classe HXD2, construite en utilisant une production entièrement localisée; la série HXD2-1000. En 2014, une nouvelle variante localisée, en disposition de roues 2 (Bo′Bo′) et une puissance de 9,6 MW, avec une charge à l'essieu de 27 tonnes (jusqu'à 30 tonnes sur ligne spécialisée) a été dévoilée, désignée HXD2F et officiellement surnommée 超级大力士.
Chemins de fer chinois_HXD2B/Chemins de fer chinois HXD2B :
Les locomotives HXD2B sont des locomotives de chemin de fer conçues pour les travaux de grandes lignes de fret lourd. La conception est une locomotive à cabine double à corps unique avec 6 essieux en disposition de roues Co′Co′. Le châssis de la carrosserie, l'électronique de puissance du moteur de traction et les installations du conducteur sont d'une conception similaire à celle du HXD2. La conception du bogie diffère du HXD2 en utilisant un cadre en acier soudé droit plutôt que la forme en forme de «bouche» utilisée dans le HXD2. Une commande d'une valeur de 1,2 milliard d'euros (25% Alstom, 75% Datong) pour 500 unités a été passée en 2006. les 100 premières unités devaient être construites principalement par Alstom, ce nombre a été réduit en 2007 à 10 unités. La première unité construite en Chine a été produite en décembre 2009. La commande devrait être terminée d'ici 2012.
Chemins de fer chinois_HXD2C/Chemins de fer chinois HXD2C :
La HXD2C est une locomotive de fret Co′Co′ à 6 essieux qui partage un design extérieur similaire avec la HXD2B. Les moteurs de traction commandés individuellement par onduleur, la conception structurelle globale de la structure de la carrosserie sont également les mêmes que les autres membres de la série ; avec des transformateurs d'ABB. La puissance de la locomotive est réduite à 7,2 MW (9 700 ch), adaptée aux trains de 5 000 à 6 000 tonnes (4 900 à 5 900 tonnes longues; 5 500 à 6 600 tonnes courtes). La locomotive peut être lestée pour donner des charges à l'essieu de 23 à 25 tonnes (22,6 à 24,6 tonnes longues; 25,4 à 27,6 tonnes courtes). Les locomotives HXD2C sont construites par CNR Datong.220 unités ont été commandées en 2010 pour un coût de plus de 3 milliards de yuans. En mai 2010, la première locomotive a été produite. Des locomotives devraient être utilisées sur la ligne ferroviaire Shijiazhuang-Taiyuan, utilisée pour les trains à charbon en provenance du Shanxi, le premier train circulant en décembre 2010.
Chemins de fer chinois_HXD3/Chemins de fer chinois HXD3 :
HXD3 est une locomotive électrique construite en Chine continentale par CNR Dalian Locomotives. La locomotive est conçue pour tracter des trains de marchandises de 5 000 t sur les grandes lignes. Il a été développé conjointement par CNR Dalian Locomotives et Toshiba. Le premier prototype (SSJ3-0001) a été déployé à partir de Dalian et a été testé sur la piste en boucle de Beijing CARS en 2004. Dalian a commencé la production de masse de la locomotive en 2004 avec une commande de 60 pièces par le ministère des Chemins de fer (MOR). La première locomotive produite en série a été déployée en 2006. MOR a ensuite augmenté la commande de 60 à 240, puis à 640, et enfin à 1040 locomotives. La plupart des locomotives ont été attribuées aux chemins de fer Jinghu et Jingguang selon les horaires de fret.
Chemins de fer chinois_HXD3B/Chemins de fer chinois HXD3B :
HXD3B ( chinois :和谐电3B型电力机车) est une classe de locomotives électriques pour le service de fret lourd construites par Bombardier Transport et CNR Dalian Locomotives.
Chemins de fer chinois_HXD3C/Chemins de fer chinois HXD3C :
HXD3C (chinois :和谐3C型电力机车) est une locomotive électrique construite en Chine continentale par CNR Dalian Locomotives. Il s'agit également de la première locomotive électrique à courant alternatif à double service à 6 essieux en Chine. Il a des fonctions d'alimentation de train DC600V (sauf HXD3CA) et d'alimentation en air à double tuyau.
Chemins de fer chinois_HXD3D/Chemins de fer chinois HXD3D :
China Railways HXD3D (chinois : 和谐电3D型电力机车 / 和谐D3D型电力机车) est une locomotive électrique chinoise de grande puissance d'une puissance de 7,5 MW car elle utilise 6 moteurs de traction Toshiba d'une puissance de 1,25 MW. La locomotive est produite par Dalian Locomotive and Rolling Stock Company. Comme le China Railways HXD1D, le China Railways HXD3D devrait atténuer la tension dans l'exploitation ferroviaire des locomotives à quasi-haute vitesse et combler une lacune en Chine continentale de l'application réelle à quasi-haute vitesse des locomotives à courant alternatif à haute puissance.
Chemins de fer chinois_HXN5/Chemins de fer chinois HXN5 :
La GE ES59ACi, également connue sous le nom de HXN5 ou China Mainline Locomotive, est un type de locomotive diesel construite par GE Transportation Systems et Qishuyan Locomotive and Rolling Stock Works pour être utilisée sur les trains de marchandises de Harbin à Qiqihar et Mudanjiang en République populaire de Chine. En octobre 2005, China Railway a commandé 700 locomotives ES59ACi Evolution Series à GE Transportation Systems et Qishuyan Locomotive and Rolling Stock Works pour livraison en 2008–2009. Deux ont été construits à Erie, Pennsylvanie en 2008; le reste a été assemblé par Qishuyan à Changzhou en 2008-2010. La première locomotive fabriquée en Chine a été dévoilée le 25 novembre 2008. La commande initiale a été réduite de 700 à 300 unités produites. La locomotive est équipée d'un moteur GE GEVO-16, d'une puissance de 6 250 chevaux (4 660 kW).
Chemins de fer chinois_HXN5B/Chemins de fer chinois HXN5B :
La HXN5B (en chinois :和谐5B型柴油机车) est une locomotive diesel-électrique utilisée par China Railway en République populaire de Chine. Il est en production depuis 2012. Il s'agit d'un type d'aiguillage routier de nouvelle génération fabriqué en Chine et utilisé pour les services d'aiguillage de triage et de route. China Railway Corporation a également commandé la nouvelle conception du HXN5B à écartement variable. Le HXN5B-2001 avec le nouveau design a été construit en 2017, comme le DF7C et le DF7G, il était équipé d'un dispositif de recalibrage pour permettre un fonctionnement sur les lignes à écartement russes. La locomotive a passé l'examen technique de China Railway Corporation en avril 2018.
Chemins de fer chinois_JF/Chemins de fer chinois JF :
La classe JF (解放, Jiěfàng, "Libération) des chemins de fer chinois est un nom donné à un groupe de classes de locomotives à vapeur pour les trains de marchandises avec un agencement de roues 2-8-2 exploité par le chemin de fer chinois. Initialement désigné ㄇㄎ壹 (MK1) classe par les chemins de fer chinois en 1951, le nom actuel leur a été attribué en 1959.
Chemins de fer chinois_JF1/Chemins de fer chinois JF1 :
La locomotive à vapeur de la classe JF1 (解放1, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 pour les trains de marchandises exploités par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine aux États-Unis, au Japon et au Mandchoukouo entre 1918 et 1945 pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu), le chemin de fer national du Mandchoukouo, la North China Transportation Company et le Central China Railway. Après la fin de la guerre du Pacifique, ils ont été repris par le China Railway, le Korean State Railway en Corée du Nord et par le Korean National Railroad en Corée du Sud, et d'autres ont été construits en Chine après 1949 pour le China Railway, qui a finalement exploité plus de 2 000 de ce type. De plus, d'autres ont été construits au Japon pour le US Army Transportation Corps pendant la guerre de Corée ; ceux-ci ont ensuite été repris par le chemin de fer national coréen . De même, la Chine en a fourni au Korean State Railway comme aide de guerre.
Chemins de fer chinois_JF11/Chemins de fer chinois JF11 :
La locomotive à vapeur de classe JF11 (解 放11, Jiěfàng , "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le chemin de fer chinois .
Chemins de fer chinois_JF12/Chemins de fer chinois JF12 :
La locomotive à vapeur de la classe JF12 (解放12, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le chemin de fer chinois, construite par l'ALCo aux États-Unis en 1922.
Chemins de fer chinois_JF13/Chemins de fer chinois JF13 :
La locomotive à vapeur de classe JF13 (解放13, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par les chemins de fer chinois, construites par l'usine Škoda en Tchécoslovaquie en 1939. Ces locomotives ont été construites à l'origine pour la North China Transportation Company , qui avait été créée en 1938 pour exploiter les chemins de fer dans le gouvernement provisoire collaborationniste de la République de Chine pendant l' occupation japonaise de la Chine . Au total, 45 ont été livrés au NCTC, qui les a désignés comme la classe Mikaha (ミ カ ハ). Après la fin de la guerre du Pacifique, ces locomotives ont été transmises au chemin de fer de la République de Chine. Après la création de la République populaire de Chine , les chemins de fer chinois les ont désignés de la classe ㄇ ㄎ 13 (MK13) en 1951, puis de la classe 解 放 13 (JF13) en 1959. Les dernières de ces locomotives connues pour être opérationnelles étaient JF13 3859, observées en fonctionnement au Changxindian Crane Works à Pékin en 1981, et JF13 3876 au Hegang Mining Railway dans la province du Heilongjiang, où il a été vu pour la dernière fois en 1986.
Chemins de fer chinois_JF15/Chemins de fer chinois JF15 :
La locomotive à vapeur de classe JF15 (解放15, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le chemin de fer chinois, construites par l'American Locomotive Company aux États-Unis en 1928−1929. les locomotives ont été construites à l'origine pour le chemin de fer de Jihai. Après que les Japonais ont établi l'État fantoche du Mandchoukouo, ces chemins de fer privés et d'autres sur le territoire du Mandchoukouo ont été nationalisés pour créer le Chemin de fer national du Mandchoukouo, qui les a désignés comme la classe Mikasa (ミ カ サ), devenant la classe Mikana (ミ カ ナ) après la réforme de la classification de 1938. Après la fin de la guerre du Pacifique, ces locomotives ont été transmises au chemin de fer de la République de Chine. Après la création de la République populaire de Chine, les chemins de fer chinois les ont désignés en classe ㄇㄎ15 (MK15) en 1951, puis en classe 解放15 (JF15) en 1959.
Chemins de fer chinois_JF17/Chemins de fer chinois JF17 :
La locomotive à vapeur de la classe JF17 (解放17, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le chemin de fer chinois, construites par Hudswell Clarke au Royaume-Uni et par les travaux de Shahekou du chemin de fer de la Mandchourie du Sud. en 1931. Au moins quatre de ces locomotives ont été construites à l'origine pour le chemin de fer Jiaoji, qui les a numérotées dans la série 600. Après l'établissement du gouvernement provisoire collaborationniste de la République de Chine pendant l' occupation japonaise de la Chine , la North China Transportation Company a été créée en 1938 pour exploiter les chemins de fer sur le territoire du gouvernement provisoire, nationalisant les divers chemins de fer privés, y compris le Jihai Chemin de fer. North China Transport a alors désigné ces classes Mikana (ミ カ ナ). Après la fin de la guerre du Pacifique, ces locomotives ont été transmises au chemin de fer de la République de Chine. Après la création de la République populaire de Chine, les chemins de fer chinois les ont désignés en classe ㄇㄎ17 (MK17) en 1951, puis en classe 解放17 (JF17) en 1959. Tous ont été retirés en 1990.
Chemins de fer chinois_JF18/Chemins de fer chinois JF18 :
La locomotive à vapeur de la classe JF18 (解放18, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le chemin de fer chinois, construite par l'American Locomotive Company aux États-Unis en 1914. Le propriétaire d'origine de ces locomotives est inconnue. Après que les Japonais ont établi l'État fantoche du Mandchoukouo, les chemins de fer privés sur le territoire du Mandchoukouo ont été nationalisés pour créer le Chemin de fer national du Mandchoukouo, qui les a désignés comme la classe Mikai (ミ カ イ), devenant la classe Mikana (ミ カ ナ) après la réforme de la classification de 1938 Après la fin de la guerre du Pacifique, ces locomotives ont été transmises au chemin de fer de la République de Chine. Après la création de la République populaire de Chine, les chemins de fer chinois les ont désignés en classe ㄇㄎ18 (MK18) en 1951. Ils ont ensuite été renommés en classe 解放18 (JF18) en 1959 et ont été retirés en 1975.
Chemins de fer chinois_JF2/Chemins de fer chinois JF2 :
La locomotive à vapeur de la classe JF2 (解放2, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 pour les trains de marchandises exploités par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu) par plusieurs fabricants américains et japonais, ainsi que par Shahekou Works de Mantetsu, entre 1924 et 1932.
Chemins de fer chinois_JF21/Chemins de fer chinois JF21 :
La locomotive à vapeur de la classe China Railways JF21 (解放21, Jiěfàng, "libération") était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le China Railway, construite par l'American Locomotive Company aux États-Unis en 1937. Ces locomotives étaient construits à l'origine pour le chemin de fer de Yuehan, et après l'établissement du gouvernement fantoche japonais du gouvernement réformé de la République de Chine, ils étaient exploités par le Central China Railway, qui avait été créé en 1939 pour gérer toutes les opérations ferroviaires sur le territoire de le gouvernement collaborationniste en nationalisant tous les chemins de fer privés du territoire. Après la fin de la guerre du Pacifique, ces locomotives ont été transmises au chemin de fer de la République de Chine. Après la création de la République populaire de Chine, les chemins de fer chinois les ont désignés en classe ㄇㄎ21 (MK21) en 1951, et ils ont été retirés en 1955.
Chemins de fer chinois_JF3/Chemins de fer chinois JF3 :
La locomotive à vapeur de la classe JF3 (解放3, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le chemin de fer chinois , construite par les usines Škoda en Tchécoslovaquie en 1927–1930.
Chemins de fer chinois_JF4/Chemins de fer chinois JF4 :
−La locomotive à vapeur de la classe JF4 (解放4, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 surchauffées pour les trains de marchandises exploités par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu) au Japon en 1935.
Chemins de fer chinois_JF5/Chemins de fer chinois JF5 :
La locomotive à vapeur de la classe JF5 (解放5, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le chemin de fer chinois, construite à l'origine par Kawasaki au Japon en 1923 pour le chemin de fer de Jichang.
Chemins de fer chinois_JF6/Chemins de fer chinois JF6 :
La locomotive à vapeur de la classe JF6 (解放6, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 pour les trains de marchandises exploités par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine au Japon et au Mandchoukouo entre 1934 et 1944 pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu), le chemin de fer national du Mandchoukouo et la North China Transportation Company.
Chemins de fer chinois_JF7/Chemins de fer chinois JF7 :
La locomotive à vapeur de la classe JF7 (解放7, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le chemin de fer chinois, construites par la North British Locomotive Company et assemblées par l'arsenal de Tangshan, ainsi en tant que constructeurs américains entre 1913 et 1924. Après que les Japonais ont établi le gouvernement provisoire fantoche de la République de Chine en 1938 (qui faisait partie de la République collaborationniste de Chine de 1940 à 1945), ces chemins de fer privés et d'autres sur le territoire du gouvernement provisoire ont été nationalisés pour créer la North China Transportation Company. Après la fin de la guerre du Pacifique, ces locomotives ont été transmises au chemin de fer de la République de Chine. Après la création de la République populaire de Chine, la Chine Les chemins de fer les ont désignés de la classe ㄇㄎ7 (MK7) en 1951, puis de la classe 解放7 (JF7) en 1959. Ils ont été numérotés entre 3601 et 3650, bien que le nombre total de moteurs soit inconnu.JF7-3608 a été vu à Yanzhou en 1981. Les dernières de ces locomotives ont été retirées en 1990.
Chemins de fer chinois_JF8/Chemins de fer chinois JF8 :
La locomotive à vapeur de la classe JF8 (解放8, Jiěfàng, "libération") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-2 exploitées par le chemin de fer chinois , construite à l'origine par les usines Škoda en Tchécoslovaquie en 1935 pour le chemin de fer Huainan .
Chemins de fer chinois_JS/Chemins de fer chinois JS :
La classe JS des chemins de fer chinois ( chinois :建 设; pinyin : Jiàn Shè ; lit. `` Construction ou développement '') était un type de locomotive à vapeur tendre 2-8-2 fabriquée pour être utilisée sur les trains de marchandises de grandes lignes, ainsi que pour les manœuvres lourdes.
Chemins de fer chinois_KD1/Chemins de fer chinois KD1 :
Les locomotives de classe China Railways KD1 étaient une classe de locomotives à vapeur 2-8-0 exploitées par China Railway, construites à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu) et le chemin de fer national du Mandchoukouo par ALCo des États-Unis en 1907 et 1908. Le " Le nom Sori" vient du système de dénomination américain des locomotives à vapeur, dans lequel la disposition des roues 2-8-0 est appelée "Consolidation".
Chemins de fer chinois_KD23/Chemins de fer chinois KD23 :
La locomotive de la classe KD23 des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-8-0 exploitées par les chemins de fer chinois. À l'origine parmi les premières locomotives commandées par le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu), elles ont été construites par ALCo des États-Unis en 1906, et elles ont ensuite été exploitées par le chemin de fer privé Jichang Jidun et son successeur, le chemin de fer national du Mandchoukouo. Le nom "Sori" vient du système de dénomination américain des locomotives à vapeur, dans lequel la disposition des roues 2-8-0 est appelée "Consolidation".
Chemins de fer chinois_KD7/Chemins de fer chinois KD7 :
La locomotive à vapeur de type KD7 de China Railways était un type de locomotive à vapeur à usage général 2-8-0. Les locomotives KD7 ont été construites aux États-Unis et fournies à la Chine par l'UNRRA dans le cadre de l'effort de réhabilitation d'après-guerre en 1946. La Chine a reçu 160 locomotives tandis que d'autres de la même conception sont allées en Belgique sous le nom de NMBS/SNCB Type 29. Au moins quatre KD7 sont pensé avoir été conservé. Le KD7 534 est au Musée du chemin de fer de Pékin, le KD7 587 au Musée d'histoire de Shanghai et le KD7 641 au Musée du chemin de fer de Shanghai et le KD7 513 au Datong Locomotive Works Museum. Une cinquième locomotive, KD7 511, serait en cours de restauration à Hangzhou en 2002.
Chemins de fer chinois_KF/Chemins de fer chinois KF :
La classe KF (聯盟型, 'Confederation class', redésignée "ㄎㄈ" ou "KF") était une locomotive à vapeur de ligne principale 4-8-4 construite au Royaume-Uni par la Vulcan Foundry pour les chemins de fer de Chine . Entre 1935 et 1936, 24 locomotives ont été construites pour le chemin de fer Guangzhou-Hankou désigné comme la série 600. Après la Seconde Guerre mondiale et l'établissement de la République populaire de Chine, le gouvernement chinois a pris le contrôle du chemin de fer et a renommé les moteurs en 1954 en classe "ㄎㄈ" ("ㄎㄈ" étant les caractères Zhuyin pour "K (o)-F(o)") à partir des deux premières syllabes de "Confédération", et en 1959 en tant que classe "KF".
Chemins de fer chinois_LD1/Chemins de fer chinois LD1 :
La locomotive à vapeur de la classe LD1 des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur à réservoir 4-4-4T rationalisées pour les trains de voyageurs exploités par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu) en 1936. Le nom "Dabu" vient de l'anglais "double-ender", qui était utilisé par Mantetsu pour toutes les locomotives-citernes.
Chemins de fer chinois_MT1/Chemins de fer chinois MT1 :
La locomotive à vapeur de la classe MT1 des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 4-8-2 pour les trains de marchandises exploités par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer de la Mandchourie du Sud (Mantetsu) au Japon en 1936. Le nom "Mate" vient du système de dénomination américain des locomotives à vapeur, sous lequel les locomotives à disposition de roues 4-8-2 étaient appelées "Montagne".
Chemins de fer chinois_ND2/Chemins de fer chinois ND2 :
ND2 est le nom d'une locomotive diesel-électrique roumaine, produite par Electroputere, exportée et employée en Chine par China Railway. Il a été conçu pour le transport lourd.
Chemins de fer chinois_NJ2/Chemins de fer chinois NJ2 :
NJ2 est une classe de locomotives diesel-électriques employées par China Railway. Construit à Erie, en Pennsylvanie, il est basé sur un standard GE Transportation Systems GE Dash 9-44CW et commercialisé sous le nom de GE C38ACe. Il a été spécialement adapté pour un fonctionnement à haute altitude sur la route ferroviaire Qinghai-Tibet. Il est utilisé sur le chemin de fer Qingzang qui relie Xining, province de Qinghai, à Lhassa, région autonome du Tibet, en République populaire de Chine. Il s'agit d'une conception Co-Co de 3 800 kW (5 100 ch) (Railway Magazine décembre 2006 p36).
Chemins de fer chinois_PL2/Chemins de fer chinois PL2 :
La classe PL2 2-6-2 est l'une des locomotives industrielles utilisées par China Railway, construite à l'origine en 1935 par Nippon Sharyō pour le chemin de fer de la Mandchourie du Sud, qui les désignait classe Pureni (プ レ ニ). Après la guerre, les locomotives de classe Pureni ont été prises par le China Railway , devenant la classe ㄆ ㄌ 2 en 1951, plus tard PL2 en 1959, numéros 31–50.
Chemins de fer chinois_QJ/Chemins de fer chinois QJ :
Le QJ ( chinois :前 进; pinyin : Qián Jìn ; lit. «Pour aller de l'avant» ou «pour avancer») était un type de locomotive à vapeur pour le fret lourd introduit en 1956 par le chemin de fer chinois . La majorité a été construite par Datong Locomotive Factory. Les prototypes et les premières productions de la classe ont été désignés HP ( chinois :和 平; pinyin : Hé Píng ; lit. « paix »), étant redésigné comme FD ( chinois :反帝 ; pinyin : Fǎn Dì ; lit. « Anti-impérialisme » ) pendant la Révolution culturelle, avant de devenir la classe QJ en 1971. La classe est devenue la principale locomotive de fret sur le réseau ferroviaire chinois dans les années 1980. Fabriquées jusqu'en 1988, elles ont été remplacées par des locomotives diesel en 2005. Après la fin de la vapeur sur le réseau ferroviaire national chinois, de nombreuses locomotives QJ ont été utilisées sur les lignes industrielles, ainsi que sur le chemin de fer Jitong. Plusieurs membres de la classe ont été préservés.
Chemins de fer chinois_RM/Chemins de fer chinois RM :
La locomotive à vapeur de type China Railways People (人民) (translittération Ren Min : RM) était un type de locomotive à vapeur à usage général 4-6-2.
Chemins de fer chinois_SL11/Chemins de fer chinois SL11 :
La locomotive à vapeur de la classe SL11 (勝利11, Shènglì, "victoire") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 4-6-2 passagers exploitées par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie et le chemin de fer national du Mandchoukouo par ALCO des États-Unis en 1908, et ont la particularité de faire partie du premier groupe de locomotives à écartement standard à opérer dans le nord-est de la Chine.
Chemins de fer chinois_SL2/Chemins de fer chinois SL2 :
La locomotive à vapeur de la classe SL2 (勝利2, Shènglì, "victoire") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 4-6-2 passagers exploitées par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu), où ils ont été désignés classe Pashini (パ シ ニ).
Chemins de fer chinois_SL3/Chemins de fer chinois SL3 :
La locomotive à vapeur de la classe SL3 (勝利3, Shènglì, "victoire") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 4-6-2 passagers exploitées par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie, le chemin de fer national du Mandchoukouo et la North China Transportation Company par plusieurs fabricants japonais entre 1934 et 1940. Ils ont été conçus en 1933 sur la base de la conception des premières locomotives de la classe Pashisa (plus tard reclassées classe Pasishi) ; la première commande a été passée par Mantetsu en mars de cette année.
Chemins de fer chinois_SL4/Chemins de fer chinois SL4 :
La locomotive à vapeur de la classe SL4 (勝利, Shènglì, "victoire") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 4-6-2 passagers exploitées par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu), où ils ont été désignés classe Pasishi (パ シ ニ). La classification "Pashishi" de Mantetsu en 1938 était composée de deux classes distinctes de locomotives, les anciennes classes G2 et G3, construites respectivement en 1919 et 1921, pour Mantetsu et pour le chemin de fer national du Mandchoukouo.
Chemins de fer chinois_SL5/Chemins de fer chinois SL5 :
La locomotive à vapeur SL5 (勝利5, Shènglì, "victoire") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 4-6-2 passagers exploitées par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie en 1927 et 1928.
Chemins de fer chinois_SL6/Chemins de fer chinois SL6 :
La locomotive à vapeur de la classe SL6 (勝利6, Shènglì, "victoire") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur à deux cylindres surchauffées 4-6-2 exploitées par le chemin de fer chinois. Construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu), le chemin de fer national du Mandchoukouo, le chemin de fer de la Chine centrale et la North China Transportation Company par plusieurs fabricants japonais entre 1934 et 1940, ils étaient la classe de locomotives à vapeur la plus nombreuse en Chine, avec 422 finalement construit.
Chemins de fer chinois_SL7/Chemins de fer chinois SL7 :
La locomotive à vapeur de la classe SL7 des chemins de fer chinois ( chinois :勝利7; pinyin : Shènglì ; allumé «victoire») était une classe de locomotives à vapeur à passagers express 4-6-2 exploitées par le chemin de fer chinois . Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer de la Mandchourie du Sud (Mantetsu) pour tirer l'Asia Express - le train emblématique de Mantetsu et la locomotive la plus emblématique, dont les images ont été utilisées sur des dépliants, des affiches, des timbres-poste et même des manuels scolaires pour enfants, comme symbole de la technologie et modernisme au Mandchoukouo et a été utilisé pour démontrer le succès du projet impérial du Japon.
Chemins de fer chinois_SL8/Chemins de fer chinois SL8 :
La locomotive à vapeur de la classe SL8 (勝利8, Shènglì, "victoire") des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur express 4-6-2 exploitées par le chemin de fer chinois. Ils ont été construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu) et le chemin de fer national du Mandchoukouo entre 1937 et 1940.
Chemins de fer chinois_SN/Chemins de fer chinois SN :
La classe SN était une série de locomotives d'appel d'offres 0-10-0 construites par Baldwin Locomotive Works pour le chemin de fer de Gebishi, transportant des passagers et des marchandises entre la ville de Gejiu et le comté de Shiping. Les locomotives ont servi sur cette ligne jusqu'à sa fermeture en 1990. Au moins trois membres de la classe sont connus pour être préservés. Le n ° 23 est actuellement exposé au musée du chemin de fer de Chine, tandis que le n ° 26 est au musée du chemin de fer de Shanghai, le n ° 29 est au musée du chemin de fer du Yunnan.
Chemins de fer chinois_SS1/Chemins de fer chinois SS1 :
Le Shaoshan 1 ( chinois :韶山1 ; pinyin : Sháoshān Yī Surnom : chinois :芍药 ; pinyin : Sháoyào ) est un type de locomotive électrique à courant alternatif utilisée par China Railway . Cette locomotive a été la première locomotive électrique chinoise de ligne principale, construite par Zhuzhou Electric Locomotive Works avec l'aide de l'Union soviétique et suivant la conception de la locomotive électrique Soviet-H60 (SŽD VL60). L'alimentation électrique était un courant alternatif monophasé à fréquence industrielle et la disposition des essieux Co-Co.
Chemins de fer chinois_SS3/Chemins de fer chinois SS3 :
Le Shaoshan 3 ( chinois :韶山三) est un type de locomotive électrique utilisée sur le système ferroviaire national de la République populaire de Chine . Cette locomotive était la troisième locomotive électrique chinoise de grande ligne, construite par Zhuzhou Electric Locomotive Works. L'alimentation électrique était un courant alternatif monophasé à fréquence industrielle et la disposition des essieux Co-Co.
Chemins de fer chinois_SS3B/Chemins de fer chinois SS3B :
La Shaoshan 3B (en chinois :韶山3B/大3B) est un type de locomotive électrique utilisée sur le système ferroviaire national de la République populaire de Chine. Cette locomotive a été construite par Ziyang Electric Locomotive Works. L'alimentation électrique était un courant alternatif monophasé à fréquence industrielle et la disposition des essieux Co-Co + Co-Co. La locomotive électrique SS3B est une locomotive électrique de fret lourd à reconnexion de fixation à douze arbres basée sur deux locomotives à six essieux connectées.
Chemins de fer chinois_SS4/Chemins de fer chinois SS4 :
Le Shaoshan 4 ( chinois :韶山4) est un type de locomotive électrique utilisée sur le système ferroviaire national de la République populaire de Chine . Cette locomotive a été construite par Zhuzhou Electric Locomotive Works. L'alimentation électrique était un courant alternatif monophasé à fréquence industrielle et la disposition des essieux Bo′Bo′ + Bo′Bo′. En 1993, Zhuzhou Electric Locomotive Works a produit SS4G ( chinois :韶4改). La SS4G est très similaire à la SS4 standard, à l'exception d'une technologie électrique améliorée. La locomotive électrique SS4 est une locomotive électrique de fret lourd à reconnexion à huit arbres qui repose sur deux locomotives à quatre essieux connectées. Une unité, SS4-0043, a été endommagée dans un tunnel lors du tremblement de terre du Sichuan en 2008.
Chemins de fer chinois_SS6/Chemins de fer chinois SS6 :
Le Shaoshan 6 ( chinois :韶山六) est un type de locomotive électrique utilisée sur le système ferroviaire national de la République populaire de Chine . Cette locomotive était la sixième locomotive électrique chinoise de ligne principale, construite par Zhuzhou Electric Locomotive Works. La disposition générale de SS6 est similaire à SS3. Le circuit principal de la SS6 est influencé par la 6K, un modèle de locomotive électrique importé du Japon. L'alimentation électrique était un courant alternatif monophasé à fréquence industrielle et la disposition des essieux Co-Co.
Chemins de fer chinois_SS7/Chemins de fer chinois SS7 :
Le Shaoshan 7 ( chinois :韶山7) est un type de locomotive électrique utilisée sur le système ferroviaire national de la République populaire de Chine . Ils sont largement utilisés sur les lignes électrifiées du sud-ouest de la Chine.
Chemins de fer chinois_SS7B/Chemins de fer chinois SS7B :
Le Shaoshan 7B ( chinois :韶山7B) est un type de locomotive électrique utilisé par le système ferroviaire national chinois China Railways . Cette locomotive était l'une des locomotives d'essai de charge à l'essieu de 25 tonnes de la Chine dans les années 1990.
Chemins de fer chinois_SS8/Chemins de fer chinois SS8 :
La Shaoshan 8 (SS8; chinois :韶山8) est une locomotive électrique semi-rapide utilisée sur le système ferroviaire national de la République populaire de Chine. Le SS8 est basé sur son prédécesseur, le SS5, et a été développé et construit par CSR Zhuzhou Electric Locomotive Works.
Chemins de fer chinois_SS9/Chemins de fer chinois SS9 :
Le Shaoshan 9 ( chinois :韶山9) est un type de locomotive électrique utilisée sur China Railway . Ils sont principalement utilisés pour tirer des trains de voyageurs à faible vitesse. Développé et construit par CSR Zhuzhou Electric Locomotive Works, le SS9 a été conçu pour la cinquième accélération ferroviaire nationale, et 2 prototypes ont été achevés le 26 décembre 1998.
Chemins de fer chinois_ST2/Chemins de fer chinois ST2 :
La locomotive à vapeur de la classe ST2 des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 2-10-2 exploitées par le chemin de fer chinois, construite par Krupp en Allemagne en 1935 pour le chemin de fer privé Jinpu en Chine. Après 1938, ils furent exploités par la North China Transportation Company, qui les désigna de la classe サ タ ニ (Satani) ; après 1949, ils ont été exploités par le China Railway en tant que classe ST2, le dernier d'entre eux ayant été retiré en 1990. Le ST2-22 reste conservé au Shenyang Railway Museum.
Chemins de fer chinois_SY/Chemins de fer chinois SY :
Le SY ( chinois :上游; pinyin : Shàng Yóu ; lit. 'en amont') classe 2-8-2 Mikado est l'une des principales locomotives industrielles utilisées par China Railways construite principalement par Tangshan Railway Vehicle entre 1960 et 1999.
Chemins de fer chinois_TH1/Chemins de fer chinois TH1 :
La locomotive à vapeur de classe TH1 des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 4-6-0 passagers exploitées par les chemins de fer chinois. Construits à l'origine pour le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu), certains étaient également exploités par le chemin de fer national du Mandchoukouo. Le nom "Teho" vient du système de dénomination américain des locomotives à vapeur, dans lequel les locomotives à disposition de roues 4-6-0 étaient appelées "Ten-Wheeler".
Chemins de fer chinois_TH10/Chemins de fer chinois TH10 :
La locomotive à vapeur de classe TH10 des chemins de fer chinois était une classe de locomotives à vapeur 4-6-0 passagers exploitées par les chemins de fer chinois. À l'origine parmi les premières locomotives commandées par le chemin de fer du sud de la Mandchourie (Mantetsu), elles ont ensuite été exploitées par le chemin de fer privé Jichang Jidun et son successeur, le chemin de fer national du Mandchoukouo, qui les a désignées de classe Tehoni. Le nom "Teho" vient du système de dénomination américain des locomotives à vapeur, dans lequel les locomotives à disposition de roues 4-6-0 étaient appelées "Ten-Wheeler". Ces locomotives ne doivent pas être confondues avec les moteurs de la classe Mantetsu Tehoni, qui ont été reclassés en classe Tehoi en 1938.
China Railways_Test_and_Certification_Center/Centre de test et de certification des chemins de fer chinois :
Le Centre de test et de certification des chemins de fer chinois (CRCC, chinois :中铁检验认证中心) est responsable des certifications des produits ferroviaires pour le marché chinois. Jusqu'en 2003, l'entreprise publique s'appelait Railways Product Certification Center. En 2012, le CRCC a élargi son périmètre d'activité et a intégré le matériel ferroviaire dans son portefeuille d'activités. Le CRCC emploie plus de 300 employés qualifiés.
China Railways_Type_23_rolling_stock/Matériel roulant de type 23 des chemins de fer chinois :
Les China Railways Type 23 sont un groupe de wagons quelque peu apparentés qui sont une classe de la série de wagons China Railways Type 22, car il s'agissait d'une série de wagons dérivés du Type 22, plutôt qu'une classe indépendante de wagons.
China Railways_Type_24_rolling_stock/Matériel roulant de type 24 des chemins de fer chinois :
Le Type 24 est une classe de deux wagons indépendants de China Railway. Les deux types différents peuvent être séparés en ceux construits en 1966 pour les services climatisés sur le chemin de fer de Guangshen et ceux importés dans les années 1980 d'Allemagne de l'Est, qui se composaient principalement de sièges souples, mais aussi de quelques traverses dures.
Chemins de fer chinois_YJ/Chemins de fer chinois YJ :
La conception de China Railways YJ ( chinois :跃 进; pinyin : Yuè Jìn ; allumé `` bond en avant '') est basée sur la classe 2-6-2 de China Railways PL2 , elle-même dérivée du JF6 2-8-2 , le prédécesseur du mikado de classe SY bien connu. Selon des sources chinoises, un total de 202 locomotives ont été produites entre 1958 et 1961. Au moins deux YJ sont conservées. YJ 232 est à Baotou Steelworks, YJ 269 est à Diaobingshan, Tiefa, Liaoning.
China Rainbow_Media_Awards/China Rainbow Media Awards :
Les China Rainbow Media Awards sont une série de récompenses décernées aux artisans des médias et aux organes de publication pour leur couverture ou leur présentation des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres en République populaire de Chine. Il est organisé par le Centre de culture et d'éducation Aibai et l'Institut d'éducation à la santé pour les femmes de Beijing, et la cérémonie inaugurale s'est tenue le 9 décembre 2011 à Beijing.
Chine Rattus_coronavirus_HKU24/Chine Rattus coronavirus HKU24 :
Le coronavirus de Chine Rattus HKU24 est une espèce de coronavirus du genre Betacoronavirus.
Chine Re/Chine Re :
China Reinsurance (Group) Corporation (chinois : 中国再保险(集团)股份有限公司) ("China RE") est l'un des plus grands groupes de réassurance en Chine.
China Record_Corporation/China Record Corporation :
China Record Corporation (CRC; chinois :中国唱片总公司; pinyin : Zhōngguó Chàngpiàn Zǒngōnggsī) est la plus ancienne et la plus grande maison de disques du gouvernement chinois. Le catalogue de musique traditionnelle chinoise ethnique, classique et folklorique du CRC comprend plus de 60 000 sorties couvrant plus de 1 000 ans d'histoire musicale chinoise, et comprend les opéras de Pékin et une vaste collection de mélodies pour enfants et de musique pop. De nombreux enregistrements, qui remontent aux années 1920 et 1930, sont les plus anciens enregistrements connus en Chine.
Dossiers de Chine / Dossiers de Chine :
China Records était une maison de disques fondée le 1er octobre 1984 par Derek Green. Ses artistes les plus vendus étaient Art of Noise, Morcheeba et les Levellers. En 1986 et 1987, les sorties de China Records ont été fabriquées et commercialisées dans le monde entier par Chrysalis Records, puis par Polydor Records de 1988 à 1990. sortie internationale. En février 1992, Derek Green a quitté le BPI à cause de sa position sur le palmarès indépendant, tandis que la distribution du label est devenue majeure en 1997 lorsqu'elle a été acquise par Warner Music Group. Avec cet accord, la Chine a été distribuée via Discovery Records aux États-Unis, et est maintenant distribuée via Sire Records depuis que Discovery s'est replié. Les sorties à l'étranger sont principalement gérées par Warner Manufacturing Europe.
China Recycling_Energy_Corporation/China Recycling Energy Corporation :
China Recycling Energy Corporation, a été créée en mai 1980 (anciennement connue sous le nom de China Digital Wireless, Inc., et a changé de nom en mars 2007) et est maintenant basée dans la ville de Xi'an, province du Shaanxi. La société se concentre sur les marchés chinois des produits et services d'économie d'énergie et de recyclage, y compris la conception et le financement de systèmes de recyclage personnalisés pour les applications industrielles et la construction civile.
China Reform_Friendship_Medal/Médaille de l'amitié réformée en Chine :
La Médaille de l'amitié de la réforme de la Chine (chinois : 中国改革友谊奖章) était une médaille chinoise décernée à dix étrangers en 2018 pour « leurs contributions exceptionnelles à la réforme et à l'ouverture du pays au cours des 40 dernières années ».
China Rehabilitation_Research_Center/Centre de recherche sur la réadaptation en Chine :
Le Centre chinois de recherche sur la réadaptation (CRRC) ( chinois :中国康复研究中心) est un centre de recherche médicale chinois à Pékin. Le Pacific Business News a déclaré que le CRRC "est considéré comme l'un des principaux hôpitaux de réadaptation en Chine". Il compte 700 lits d'hôpitaux et soigne environ 300 000 patients chaque année.
China Relief_Expedition/Expédition de secours en Chine :
La China Relief Expedition était une expédition en Chine entreprise par les forces armées des États-Unis pour sauver des citoyens américains, des ressortissants européens et d'autres ressortissants étrangers au cours des dernières années de la rébellion des Boxers, qui a duré de 1898 à 1901. La China Relief Expedition a été partie d'un effort militaire multinational connu sous le nom d' Alliance des huit nations à laquelle les États-Unis ont fourni des troupes entre 1900 et 1901. Vers la fin de l'expédition, l'accent est passé du sauvetage des non-combattants à la répression de la rébellion. En 1902, au moins dans la ville de Pékin, la rébellion des boxeurs avait été efficacement contrôlée.
China Relief_Expedition_Medal/Médaille de l'expédition de secours en Chine :
La médaille de l'expédition de secours en Chine était une décoration de l'armée américaine qui a été décernée aux membres de la marine américaine et des marines américains pour leur service dans l'expédition de secours en Chine entre 1900 et 1901 pendant la rébellion des Boxers. La médaille a été autorisée par les ordonnances générales du département de la Marine le 27 juin 1908. L'ordonnance générale 81 a établi la médaille autorisée pour le personnel de la marine tandis que l'ordonnance générale 82 a autorisé la médaille pour le Corps des Marines.
Renaissance chinoise/Renaissance chinoise :
China Renaissance est une institution financière chinoise. Fondée par Fan Bao en 2005 en tant que société de conseil financier, l'activité principale de China Renaissance consiste désormais en la banque d'investissement, la gestion d'investissements et la gestion de patrimoine. Au 30 juin 2020, China Renaissance avait conseillé environ 980 transactions d'une valeur de plus de 146 milliards de dollars depuis sa création, et les fonds de capital-investissement de la société avaient des actifs sous gestion d'environ 39,0 milliards de RMB en investissements dans la nouvelle économie. Le président-directeur général est Fan Bao. Le groupe possède des bureaux à Pékin, Shanghai, Hong Kong et New York. China Renaissance a été cotée au Main Board de la Bourse de Hong Kong en 2018 (code boursier : 1911.HK)
Rapport sur la Chine/Rapport sur la Chine :
The China Report est une revue universitaire à comité de lecture qui offre une plate-forme pour la libre expression et la discussion de différentes idées, approches et points de vue qui aident à mieux comprendre la Chine et ses voisins d'Asie de l'Est. Lancé en 1964, China Report a, au fil des ans, élargi ses intérêts et ses objectifs et s'est transformé en une revue savante qui cherche à mieux comprendre la Chine et ses voisins d'Asie de l'Est - en particulier leurs cultures, leur développement et leurs relations avec la Chine. La revue est publiée par SAGE Publications, Inde quatre fois par an en association avec l'Institut d'études chinoises. La revue est membre du Committee on Publication Ethics (COPE).
Groupe de recherche sur la Chine/Groupe de recherche sur la Chine :
Le China Research Group est un groupe fondé en avril 2020 par les députés conservateurs Tom Tugendhat et Neil O'Brien. Il vise une politique étrangère plus critique du gouvernement britannique envers la Chine. Formé par des députés conservateurs (bien que des députés d'autres partis soient également impliqués), le groupe affirme que son objectif est d'acquérir une "meilleure compréhension des ambitions économiques et du rôle mondial de la Chine". . Cela doit inclure le rôle de Huawei dans le réseau 5G du Royaume-Uni (voir : Préoccupations concernant l'implication chinoise dans les réseaux sans fil 5G), la prétendue campagne de désinformation COVID-19 de la Chine et sa politique étrangère, en particulier ses relations avec les régions les plus pauvres du monde (Global South ) et l'Initiative Ceinture et Route. Le groupe appelle également à des sanctions pour les violations présumées des droits de l'homme par le gouvernement chinois (y compris sa persécution des Ouïghours au Xinjiang). En mars 2021, le CRG et ses fondateurs, entre autres groupes, ont été sanctionnés par la Chine. Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé qu'il s'agissait de "diffusion malveillante de mensonges et de désinformation" sur les droits de l'homme en Chine. Les membres ont ensuite été interdits d'entrer en Chine (y compris à Hong Kong et Macao) et les citoyens et institutions chinois n'ont pas le droit de faire des affaires avec eux.
Ressources Chine/Ressources Chine :
China Resources Holdings Company Limited (chinois : 华润), ou simplement China Resources, est un conglomérat d'État chinois qui possède une variété d'entreprises à Hong Kong et en Chine continentale. Certaines de ses filiales utilisent le nom sous la forme de l'acronyme CRC.
China Resources_Alcohol_Corporation/China Resources Alcohol Corporation :
China Resources Alcohol Corporation (CRAC) est le deuxième plus grand producteur d'éthanol en Chine et le propriétaire de la seule usine pilote de démonstration d'éthanol cellulosique au monde qui fonctionne en continu, 24 heures sur 24. SunOpta BioProcess Group a fourni les systèmes et la technologie nécessaires à CRAC en septembre 2006 et l'usine a commencé la production d'éthanol à partir de tiges de maïs locales (tiges et feuilles) en octobre 2006. L'objectif de CRAC est d'installer 5 000 tonnes par an (1,7 million de gallons américains par an ) de capacité d'éthanol cellulosique d'ici la fin de 2007 et 1 000 000 de tonnes par an (330 millions de gallons américains par an) d'ici 2012.
Ressources chinoises_Bière/Bière de ressources chinoises :
China Resources Enterprise est la filiale et la société cotée de China Resources Holdings. Il s'agit d'un conglomérat spécialisé dans la vente au détail, les boissons, la transformation et la distribution d'aliments, le textile et l'immobilier à Hong Kong et en Chine continentale. Ses actifs comprennent une part de 51 % dans CR Snow, la plus grande société brassicole de Chine et une coentreprise avec SAB Miller. Il s'agissait d'une action constitutive de l'indice Hang Seng (blue chips) et de l'indice Hang Seng China-Affiliated Corporations Index Constitute Stock (rouge puce) sur le marché boursier de Hong Kong.
China Resources_Beverage/China Resources Beverage :
China Resources Beverage (Holdings) Ltd. ou CR Beverage ( chinois simplifié :华润怡宝; chinois traditionnel :華潤怡寳; pinyin : Huárùn Yíbǎo ) est la division de China Resources qui vend des boissons non alcoolisées. Son siège social se trouve dans la zone nord du parc Hi-tech (新科技园 Xīn Kējì Yuán) dans le district de Nanshan, à Shenzhen. La société possède des bureaux régionaux à Pékin, Chengdu, Shanghai, Shenyang et Shenzhen. T : 午後, P : Wǔhòu) thé, café Fire (FIRE), Jialinshan (C : 加林山, P : Jiālínshān), Magic et Zero Pascal. Il est également connu sous le nom de China Resources C'estbon Food & Beverage. Le 18 avril 2013, China Resources C'estbon a poursuivi Nongfu Spring, une société rivale, accusant Nongfu de répandre de fausses accusations contre C'estbon.
Bâtiment des ressources de Chine/Bâtiment des ressources de Chine :
China Resources Building ( chinois :華潤大廈) est un immeuble de bureaux de 48 étages situé au 26 Harbour Road à Wan Chai North, Hong Kong. Il a été construit en 1983.
China Resources_Ciment/China Resources Ciment :
China Resources Cement Holdings Limited (CRC) (SEHK : 1313), dont la société mère est China Resources, est l'un des principaux producteurs de ciment et de béton du sud de la Chine. C'est le plus grand producteur de clinker et de ciment NSP du sud de la Chine en termes de capacité de production et le deuxième producteur de béton en Chine en termes de volume de ventes. Elle a été créée en 2003 et incorporée aux îles Caïmans.
Ressources Chine_Gaz/Ressources Chine Gaz :
China Resources Gas Group Limited (SEHK : 1193), ou China Resources Gas, a été constituée et enregistrée à Hong Kong en 1994, mais les activités précédentes ont été cédées en 2009 pour être développées en tant qu'entreprise de distribution de gaz de ville. C'est une filiale de China Resources Holdings, un conglomérat en Chine continentale et à Hong Kong.
China Resources_Siège social/Siège social de China Resources :
China Resources Tower ( chinois :中国华润大厦), familièrement connu sous le nom de Spring Bamboo (春笋), est un gratte-ciel de 392,5 mètres (1287,7 pieds) à Houhai, Nanshan, Shenzhen, Guangdong. La construction a commencé en 2012 et le bâtiment s'est achevé le 1er juillet 2016. Il a dépassé la place Shun Hing en tant que 3e plus haut bâtiment de Shenzhen après son achèvement en 2018. Il appartient à China Resources, qui y a son siège social.
Ressources chinoises_Terre/Terre des ressources chinoises :
China Resources Land Limited est un promoteur immobilier de China Resources Group. Son activité est le développement et la gestion de propriétés résidentielles et d'investissement dans les grandes villes de Chine continentale, notamment Pékin, Shanghai, Shenzhen, Chengdu, Wuhan et Hefei, Hangzhou, Wuxi, Dalian, Ningbo, Changsha, Suzhou, Chongqing et Shenyang. Elle a été cotée à la Bourse de Hong Kong en tant qu'action red chip en 1996. Par l'intermédiaire de ses filiales, China Resources Land est engagée dans la promotion immobilière, l'investissement et la gestion, ainsi que dans les services de construction et de décoration. Les projets résidentiels de China Resources Land comprennent Oak Bay, Phoenix City Phase 3, Phoenix Plaza, The Bund Side, Jade City, Phoenix City, Wuhan Phoenix City, Hefei French Annecy et Wuxi Taihu International Community. En 2003, la Chine comptait 123,4 millions d'hectares de terres cultivées, 11,1 millions d'hectares de jardins, 234 millions d'hectares de terres forestières, 263,1 millions d'hectares de prairies, 25,5083 millions d'hectares de terres à d'autres usages agricoles, 25,3542 millions d'hectares de terres à des fins résidentielles, industrielles et utilisations minières, 2,1 millions d'hectares de terres pour les communications et les transports et 3,5653 millions d'hectares de terres pour les installations de conservation de l'eau.
China Resources_Petroleum_Company/China Resources Petroleum Company :
China Resources Petroleum Company Limited ( chinois :華潤石化), était une filiale de China Resources (CRC) et était une importante société de produits pétroliers en Chine de 1991 à 2007. CRC a été créé en 1991 et avait des opérations dans toute l'Asie du Sud-Est et était basé à Hong Kong. CR Enterprises a cédé Dongguan China Resources Petrochems à Sinopec à la fin de 2005, les services pétrochimiques continentaux en octobre 2006 et les activités de Hong Kong à Sinopec en 2007.CRC se composait de : CRC Petroleum CRC Chemical CRC LPG CRC Callony CRC PFS Oleochemicals
Ressources chinoises_Puissance/Puissance des ressources chinoises :
China Resources Power Holdings Company Limited (communément appelée CR Power, chinois :华润电力) a été constituée et enregistrée à Hong Kong en 2001. Il s'agit d'une filiale de China Resources Holdings, un conglomérat en Chine continentale et à Hong Kong. Son activité concerne l'investissement, le développement, l'exploitation et la gestion de centrales électriques au charbon dans les régions telles que Pékin, Hebei, Henan, Liaoning, Shandong, Jiangsu, Anhui, Zhejiang, Hubei, Hunan, Guangdong et Yunnan.China Resources Power a été ajouté au Hang Seng Index Constituent Stock le 8 juin 2009 pour remplacer Yue Yuen Industrial.
China Resources_Shenzhen_International_Trust/China Resources Shenzhen International Trust :
China Resources SZITIC Trust Co., Ltd. (China Resources Trust ou chinois : 華潤信託), qui fait partie de China Resources Group, est une société d'investissement publique de la République populaire de Chine, créée en 1982. Son siège est à Shenzhen, Province du Guangdong, Chine. Son activité principale consiste à fournir des services de gestion de fonds et des services financiers aux institutions financières non bancaires par le biais d'un supermarché financier de confiance, d'une structure financière de la technologie, d'un marché intersectoriel, des capitaux et monétaire. Le président actuel est Jiang Wei et le directeur général actuel est Meng Yang. China Resources Trust détient 30 % du capital de Guosen Securities Co., Ltd.
Ressources chinoises_Avant-garde/Avant-garde des ressources chinoises :
China Resources Vanguard, faisant affaire sous le nom de China Resources Vanguard Shop ou Vanguard (chinois simplifié : 华润万家 ; chinois traditionnel : 華潤萬家 ; pinyin : huá rùn wàn jiā ; Jyutping : waa4 jeon6 maan6 gaa1), exploite les chaînes de supermarchés de China Resources . C'est la troisième plus grande chaîne de supermarchés à Hong Kong. Au 31 décembre 2014, 4 866 magasins étaient en activité à Hong Kong et dans les provinces/municipalités de Chine continentale de Guangdong, Zhejiang, Jiangsu, Shanghai, Tianjin et Pékin. Selon les estimations du cabinet d'études de marché EuroMonitor en 2012, la part de marché des supermarchés China Resources Vanguard à Hong Kong est d'environ 7,8 %. La part de marché de Wellcome Hong Kong est d'environ 39,8 % et la part de marché de PARKnSHOP Hong Kong est d'environ 33,1 %. Le 18 août 2013, la chaîne de supermarchés Vanguard de China Resources Enterprise et le supermarché britannique Tesco ont signé un "protocole d'accord", dans l'intention de créer une coentreprise groupe d'intérêt en Chine continentale, à Hong Kong et à Macao, exploitant des hypermarchés, des supermarchés, des dépanneurs, des magasins d'alcools et des entreprises de cash and carry. China Resources Enterprise a pris une part de 80 % et Tesco a pris une part de 20 %.
China Review_International/China Review International :
China Review International, A Journal of Reviews of Scholarly Literature in Chinese Studies vise à présenter des critiques informatives, perspicaces et critiques en anglais de livres innovants et pertinents sur les études chinoises, provenant de Chine et d'ailleurs. Sa portée multi et interdisciplinaire et sa couverture mondiale en font un outil essentiel pour tous ceux qui s'intéressent à la culture et à la société des communautés de langue chinoise à travers le monde, et permettent à tout chercheur averti de se tenir au courant de la recherche universitaire de pointe contemporaine. La revue a été créée en 1994 par Roger T. Ames, professeur émérite (Université d'Hawaï) qui était à l'époque directeur du UH Center for Chinese Studies, où se trouvait son bureau de rédaction. China Review International est publié trimestriellement par University of Hawaii Press. Sa première édition électronique est parue en 2000 sur Project MUSE.
Renaissance de la Chine/Renaissance de la Chine :
Le navire chinois roll-on/roll-off (RR) China Revival (AKR) est un navire militaire/civil roll-on/roll-off (RR) construit par Shandong Yellow Sea Shipbuilding Corporation en République populaire de Chine (RPC ) pour la marine de l'Armée populaire de libération (PLAN), et est entré pour la première fois dans le service civil le 4 novembre 2019, sous le nom de ROPAX. Lorsqu'il est mis au service militaire, il est utilisé comme navire RR, une tâche que le navire a accomplie avec succès lors d'un exercice militaire mené en octobre 2021 par le 81e groupe d'armées, transportant le personnel et l'équipement de ce dernier. Dans son rôle civil de ROPAX, China Revival AKR a supprimé les configurations de sièges et les a remplacées par des suites individuelles totalisant 461, chacune avec sa propre salle de bain, pouvant accueillir 2000 passagers. Il y a trois niveaux de ponts-véhicules capables d'accueillir 350 camions de 10 mètres de long. De plus, le dégagement de 5 mètres des ponts véhicules permet d'expédier des équipements volumineux pouvant accueillir. Spécification : Longueur : 212 m Largeur : 28,6 m Profondeur : 15,3 m Tonnage : 45 000 tonneaux bruts Vitesse : 18,8 kt Endurance : 5 000 nm
China Rich_Girlfriend/Chine Riche Petite Amie :
China Rich Girlfriend est une comédie romantique satirique de 2015 de Kevin Kwan. C'est la suite de Crazy Rich Asians, un roman sur la riche élite de Singapour. Kwan a été invité à écrire la suite par ses éditeurs après le succès initial de Crazy Rich Asians. Le titre fait référence à une ligne du roman dans laquelle la mère de Nick, Eleanor, s'exclame à propos de la richesse des "riches chinois" qui sont milliardaires : "Ces gens ne sont pas seulement riches au quotidien avec quelques centaines de millions. Ils sont riches en Chine ! " Le roman a été suivi d'une suite, Rich People Problems en 2017.
L'essor de la Chine/L'essor de la Chine :
China Rising peut désigner : un pack de contenu téléchargeable (DLC) pour le jeu vidéo Battlefield 4 China Rising, un documentaire de quatre épisodes
RoHS Chine/RoHS Chine :
Chine RoHS (Restriction of Hazardous Substances), officiellement connue sous le nom de mesure administrative sur le contrôle de la pollution causée par les produits d'information électroniques, est une réglementation du gouvernement chinois visant à contrôler certains matériaux, y compris le plomb. Le ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information (MIIT) est responsable de l'approbation et de la publication des réglementations RoHS chinoises. "Administration sur le contrôle de la pollution causée par les produits d'information électroniques" (ACPEIP ou China RoHS I) a été publiée en 2006 par le MIIT. China RoHS I a été remplacé par le règlement le plus récent, "Management Methods for the Restriction of the Use of Hazardous Substances in Electrical and Electronic Products" (China RoHS II), qui est entré en vigueur le 1er juillet 2016. China RoHS II a élargi la portée du produit de la Chine RoHS I des produits d'information électroniques (EIP) aux produits électriques et électroniques (EEP). Les produits répertoriés dans le catalogue EEP doivent être conformes aux limites de restriction des substances dangereuses pour le plomb, le mercure, le cadmium, le chrome hexavalent, le polybromobiphényle (PBB) et le polybromodiphényléther (PBDE), à moins qu'ils ne figurent sur la liste des exemptions. Tous les articles expédiés en Chine doivent être marqués avec son marquage approprié pour la restriction de l'utilisation de substances dangereuses conformément à la norme SJ/T 11364 indiquant si l'article est conforme ou non conforme. Le logo EEP est utilisé pour marquer les pièces et les assemblages qui ne contiennent pas de quantités inacceptables de substances identifiées par la réglementation et qui sont sans danger pour l'environnement. Les articles qui contiennent des substances dangereuses sont marqués du logo EEP, y compris une valeur de période d'utilisation respectueuse de l'environnement (EFUP) en années. De plus, conformément à la norme SJ/T 11364, un tableau en chinois simplifié doit être inclus dans le guide manuel du produit précisant si l'une des substances dangereuses dépasse ou non le seuil au niveau homogène.
Route de Chine/Route de Chine :
China Road: A Journey into the Future of a Rising Power est un livre sur la littérature de voyage de Rob Gifford, publié pour la première fois le 1er janvier 2007 par Random House. Le livre documente le voyage de Gifford en 2004 sur la route nationale chinoise 312 de Shanghai à la Chine. Frontière du Kazakhstan et ses observations sur la Chine. Gifford était à la fin de son mandat de correspondant en Chine pour la National Public Radio (NPR), et ses expériences ont été à la base de plusieurs histoires de NPR. atmosphère d'homme d'une nation qui est susceptible d'être la prochaine superpuissance mondiale." Dinah Gardner d' Asia Times a déclaré que "Pour quiconque a vécu un certain temps en Chine, le livre de Gifford n'a rien de révolutionnaire - les éditeurs semblent l'avoir taillé pour un lecteur ayant peu de connaissances sur le pays."
China Road_and_Bridge_Corporation/China Road and Bridge Corporation :
China Road and Bridge Corporation (CRBC), une filiale de la société Fortune Global 500 China Communications Construction Company (CCCC), se concentre sur les projets mondiaux de génie civil et de construction tels que les autoroutes, les voies ferrées, les ponts, les ports et les tunnels. Issu du Bureau d'aide étrangère du ministère des Communications de Chine, le CRBC et ses prédécesseurs exécutent des projets depuis 1958. En 1979, le CRBC a été officiellement créé et est entré sur le marché international des contrats. L'entité mère, CCCC, a été formée par la combinaison de CRBC et de China Harbour Engineering Co Ltd (CHEC) en 2005.CRBC est l'une des plus grandes sociétés d'ingénierie et de construction au monde et opère à partir de plus de 50 succursales et bureaux à travers l'Asie, l'Afrique, L'Europe et les Amériques. CRBC a joué un rôle clé dans la conception et la construction de projets d'infrastructures nouveaux et désaffectés dans les pays en développement, en particulier ceux situés en Afrique où il est un leader du marché. L'entreprise dispose de capacités EPC complètes et poursuit activement des projets P3, agissant souvent en tant que concessionnaire. La devise de l'entreprise est la suivante : "Construisez des routes et des ponts, apportez des contributions à la société, accordez la priorité aux employés et visez l'excellence." En plus de la conception et de la construction d'infrastructures, CRBC est engagée dans des investissements en capital dans les infrastructures; promotion et gestion immobilières; et la prise de participation et le développement de parcs industriels.
Roces de Chine/Roces de Chine :
China Roces (née Geraldine Catalan le 12 janvier 1993) est une actrice, mannequin et personnalité de la radio philippine. Elle est connue comme co-animatrice de l'émission de fin de soirée de Jojo Alejar, The Medyo Late Night Show avec Jojo A. et avec M. Fu sur Wow Mali. Elle est également présentatrice occasionnelle pour Brigada News FM.
Salle de Chine/Salle de Chine :
La China Room est l'une des salles du rez-de-chaussée de la Maison Blanche, la résidence du président des États-Unis. La collection de porcelaine d'État de la Maison Blanche y est exposée. La collection va de la porcelaine d'exportation chinoise de George Washington à la collection à thème bleu et blanc de Barack Obama. Presque toutes les administrations sont représentées avec une collection mais quelques-unes n'en ont pas créé ; plus récemment, l'administration Trump n'a pas réussi à créer une collection et a plutôt utilisé principalement la porcelaine conçue par Hillary Clinton lorsqu'elle était Première Dame. La salle est principalement utilisée par la première dame pour les thés, les réunions et les petites réceptions.
Rose de Chine/Rose de Chine :
Chinese Rose peut faire référence à : Hibiscus rosa-sinensis (chinois : 朱槿), une plante à fleurs du genre Hibiscus Rosa chinensis (chinois : 月季), une plante à fleurs du genre Rosa Rose, Rose, une chanson également connue sous le titre " Rose de Chine"
Propriété SCE_Chine/Propriété SCE Chine :
China SCE Property Holdings Limited (SEHK : 1966) est un promoteur immobilier privé dont le siège est à Xiamen, Fujian, en Chine. Elle se concentre principalement sur le développement immobilier résidentiel haut de gamme dans la zone économique du détroit de Taiwan occidental, y compris les grandes régions métropolitaines de Xiamen, Quanzhou et Zhangzhou, et Fuzhou. Elle a été cotée à la Bourse de Hong Kong en 2010 avec le prix d'introduction en bourse de HK. 2,6 $ par action.
Chine Sadao/Chine Sadao :
China Sadao (知名定男, China Sadao) (1945–) est un musicien japonais actif dans la musique d'Okinawa et la scène shima-uta, en tant qu'interprète du sanshin, chanteur folk min'yō, auteur-compositeur et producteur, ayant été responsable en 1990 de la formation des Nēnēs.
Vendeur Chine/Vendeur Chine :
China Salesman ( chinois :中国推销员), également connu sous le nom de Deadly Contract et Tribal Warfare, est un film d'action chinois de 2017 co-écrit et réalisé par Tan Bing. Le film met en vedette Li Dongxue et met en vedette Mike Tyson et Steven Seagal. Il est sorti en Chine le 16 juin 2017.
Chine Sandi_Holdings/Chine Sandi Holdings :
China Sandi Holdings Limited (nom abrégé, China Sandi Holdings), anciennement China Grand Forestry Resources Group Limited et China Grand Forestry Green Resources Group Limited, est une société publique active dans le secteur de la foresterie écologique en Chine. Elle implique la plantation d'arbres et la fabrication et la distribution de bois. Elle a été créée en 1991 sous le nom d'origine de Good Fellow Group Limited. Elle a été cotée à la Bourse de Hong Kong en 1998. Son siège social est à Hong Kong.
Communications par satellite de Chine/Communications par satellite de Chine :
China Satellite Communications Co., Ltd. connue sous le nom de China Satcom est une société aérospatiale chinoise qui fournit des services via des satellites. La société était une filiale de China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC). China Satellite Communications exploitait la marque ChinaSat. APT Satellite Holdings, une société cotée qui était contrôlée conjointement par China Satellite Communications et China Great Wall Industry Corporation (une autre filiale de CASC), exploitait des satellites sous la marque Apstar. Avant d'être réincorporée en tant que société à responsabilité limitée, la société était connue sous le nom de China Satellite Communications Corporation.
China Scenic_Avenue/Chine Scenic Avenue :
China Scenic Avenue est une série d'élite de courses cyclistes professionnelles féminines d'une journée organisées en Chine et chacune est actuellement classée par l'UCI comme une course de 1,2.
China Scholarship_Council / China Scholarship Council:
Le China Scholarship Council ( chinois :国家留学基金管理委员会; pinyin : Guójiā Liúxué Jījīn Guǎnlǐ Wěiyuánhuì, CSC) est l'organisation à but non lucratif du ministère chinois de l'Éducation qui fournit un soutien aux échanges universitaires internationaux avec la Chine et est le principal véhicule par lequel le Le gouvernement chinois accorde des bourses. Le SCC fournit à la fois un financement aux citoyens et résidents chinois pour étudier à l'étranger, et aux étudiants et universitaires étrangers pour étudier en Chine. L'agence offre principalement des bourses à des particuliers, y compris par lots attribués à des universités étrangères spécifiques. Il existe 11 types de programmes de bourses. Environ 26 000 étudiants chinois aux États-Unis reçoivent un financement du CSC. Selon un rapport de 2020 de la Commission d'examen de l'économie et de la sécurité entre les États-Unis et la Chine, certaines bourses du SCC exigent que les bénéficiaires "soutiennent la direction du Parti communiste et la voie du socialisme à la chinoise ; aiment la patrie ; aient le sens des responsabilités envers servir le pays, la société et le peuple ; et avoir une vision du monde, une vision de la vie et un système de valeurs corrects."Parmi ses programmes de bourses les plus importants ou les plus connus, le CSC gère le prix du gouvernement chinois pour les étudiants exceptionnels en autofinancement à l'étranger, qui finance environ cinq cents étudiants chaque année ; et la bourse du programme de troisième cycle de l'Université nationale de construction de haut niveau, qui finance environ 10 000 étudiants diplômés chaque année. Les deux bourses sont conçues pour encourager les étudiants chinois à rentrer chez eux après avoir terminé leurs études. meilleures institutions chinoises et internationales. En août 2020, l'Université du nord du Texas a mis fin à sa relation avec le China Scholarship Council.
China Science_Publishing_%26_Media/China Science Publishing & Media :
China Science Publishing & Media (CSPM, chinois traditionnel :科學出版社; chinois simplifié :科学出版社), également traduit en anglais par Sciences Press, Science Publishing House ou China Science Publishing, est une maison d'édition basée en République populaire de Chine , qui publie principalement des livres et des revues universitaires, dont le siège est à Pékin. Il s'agit du plus grand éditeur scientifique, technique et professionnel complet en Chine. La presse scientifique a été officiellement créée le 1er août 1954 dans le cadre de l'Académie chinoise des sciences, à la suite d'une fusion entre l'ancien Bureau de compilation et de traduction de l'Académie chinoise des sciences (中国科学院编译局) et Longmen United Company (龙门联合书局) , fondée dans les années 1930.
China Science_and_Technology_Museum/Musée des sciences et de la technologie de Chine :
Le Musée des sciences et de la technologie de Chine ( chinois :中国科学技术馆), créé en 1988 à Pékin, en Chine, est "le seul musée complet de la science et de la technologie au niveau national en Chine" selon le site officiel du gouvernement de Pékin.
Écran Chine/Écran Chine :
China Screen est un festival annuel de films documentaires chinois indépendants organisé par "Les Écrans des Mondes", une organisation à but non lucratif fondée en 2007 à Paris. Connu en France sous le nom de "Les Écrans de Chine", le festival a été créé pour promouvoir le dialogue et la compréhension de la Chine d'aujourd'hui. Michel Noll, président du Festival, lui-même producteur et réalisateur de documentaires, est également le fondateur d'ICTV, la société parisienne de production et de distribution de documentaires, ainsi que de Quartier Latin Media, un petit studio indépendant basé à Londres. Le festival est devenu un événement à l'échelle européenne, avec plusieurs projections en Italie, en Allemagne, en Grèce et en Finlande pendant la semaine du festival.
China Sea_Race/China Sea Race :
La Rolex China Sea Race (chinois : 劳力士中国海帆船赛) est un événement biennal organisé par le Royal Hong Kong Yacht Club, qui commence dans le port de Hong Kong et se termine à Subic Bay, aux Philippines. La distance de course est d'environ 565 miles nautiques (1046,38 km).
Mers de Chine/Mers de Chine :
Les mers de Chine consistent en une série de mers marginales dans l'océan Pacifique occidental, autour de la Chine. Ce sont les composantes majeures signifiant la transition du continent asiatique à l'océan Pacifique. Elles ont été décrites en termes d'immensité et de complexité collectives : les quatre mers de Chine, la mer de Bohai, la mer de Huanghai, la mer de Chine orientale et la mer de Chine méridionale, occupent une superficie totale d'environ 4,7 millions de kilomètres carrés, la moitié de la superficie de la Chine continentale. Ces mers sont situées dans la marge sud-est du continent eurasien et soumises aux interactions entre les plaques eurasienne, pacifique et indo-australienne. Les mers ont une géologie compliquée et de riches ressources naturelles. Les mers incluses dans les mers de Chine sont : La mer de Chine orientale La mer de Chine méridionale La mer Jaune (y compris la mer de Bohai et la baie de Corée)
Mers de Chine_(homonymie)/Mers de Chine (homonymie) :
Les mers de Chine peuvent faire référence à : les mers de Chine, groupe de mers marginales dans les mers de Chine du Pacifique, film d'aventure américain de 1935
Mers de Chine_(film)/Mers de Chine (film) :
China Seas est un film d'aventure américain de 1935 mettant en vedette Clark Gable dans le rôle d'un courageux capitaine de la marine, Jean Harlow dans son amant cuivré et Wallace Beery dans le rôle d'un personnage suspect. L'épopée océanique met également en vedette Lewis Stone, Rosalind Russell, Akim Tamiroff et Hattie McDaniel, tandis que l'humoriste Robert Benchley dépeint de façon mémorable un personnage sous le choc d'un bout à l'autre du film. La somptueuse épopée MGM a été écrite par James Kevin McGuinness et Jules Furthman à partir du livre de 1930 de Crosbie Garstin et réalisée par Tay Garnett. C'est l'un des quatre seuls films sonores avec Beery dans lesquels il n'a pas reçu la première place.
Titres chinois/Titres chinois :
China Securities peut faire référence à : Industrie des valeurs mobilières en Chine China Securities Regulatory Commission, régulateur chinois China Securities Journal, un périodique chinois China Securities Co., Ltd., maintenant connu sous le nom de CSC Financial, société chinoise China Investment Securities, successeur de China Southern Securities, Société chinoise China Securities Index Co., Ltd., une société chinoise qui fournit des données boursières Index CSI 300
China Securities_Depository_and_Clearing_Corporation/China Securities Depository and Clearing Corporation :
China Securities Depository and Clearing Corporation Limited (chinois : 中国证券登记结算有限责任公司), en abrégé CSDC ou ChinaClear (chinois : 中国结算), est un dépositaire central de titres en Chine, basé à Pékin, responsable de tous les dépositaires et services de compensation pour les bourses de Shanghai et de Shenzhen. Elle a été créée le 30 mars 2001. En septembre 2001, la Shanghai Securities Central Depository and Clearing Corporation et la Shenzhen Securities Depository Corporation, deux sociétés responsables des services de dépôt et de compensation de la Bourse de Shanghai et de la Bourse de Shenzhen, ont fusionné en le CSDC.
Titres chinois_Financement/Financement des titres chinois :
China Securities Finance Corp., Ltd. (CSF) est une société de services financiers appartenant à l'État chinois fondée en 2011. La société a financé une société de titres chinoise (société qui fournit des services bancaires d'investissement et de courtage) pour ses activités sur marge ainsi que des titres de prêt pour activité de vente à découvert. En 2015, le capital social de la société a été porté à 100 milliards de yens canadiens contre 24 milliards de yens nationaux. Il a également acheté des actions sur le marché en tant que SPV pour l'intervention du gouvernement. La société a ensuite transféré une partie des titres qu'elle avait achetés à Central Huijin Investment, la branche nationale du fonds souverain de Chine.
China Securities_Index_Company/China Securities Index Company :
China Securities Index Company ( chinois :中证指数有限公司) est une société chinoise de recherche financière et un fournisseur d'indices. La société a été fondée le 25 août 2005 en tant que coentreprise entre la Bourse de Shanghai et la Bourse de Shenzhen. CSI est un fournisseur d'indices en Chine et gère plus de 4 000 indices. La société propose également des services d'évaluation et de notation de crédit. En 2020, CSI compte 138 employés. Bien que les indices CSI ne couvrent que les titres chinois, ils sont largement utilisés par les investisseurs du monde entier. De nombreux produits d'investissement, y compris des produits négociés en bourse, utilisent les indices CSI comme indices de référence, notamment le KraneShares CSI China Internet ETF et les ETF Direxion Daily China A Share.
China Securities_Journal/Chine Securities Journal :
Le China Securities Journal (en abrégé CSJ ou ZGZQB), également translittéré en China Securities Post ou China Securities News, est un journal national sur les valeurs mobilières en Chine, publié par l'agence de presse Xinhua. Elle est basée à Pékin et possède deux bureaux à Shanghai et à Shenzhen. C'est l'une des publications les plus importantes dans le domaine financier. En octobre 1992, le China Securities Journal a été publié à titre d'essai et a été officiellement lancé le 3 janvier 1993. Il est désigné par la China Securities Regulatory Commission, la China Banking Regulatory Commission et la China Insurance Regulatory Commission pour divulguer des informations sur les sociétés cotées, les compagnies d'assurance et les sociétés de fiducie. Positionné en tant que conseiller en investissement, China Securities Journal s'engage à fournir aux investisseurs des conseils pour le choix d'investissement. Le but éditorial du journal est de rendre compte des politiques sur l'économie nationale, la finance et les valeurs mobilières, de diffuser des informations sur la finance et les valeurs mobilières, d'analyser le marché financier et des valeurs mobilières et de diffuser les connaissances sur la finance et les valeurs mobilières, afin de devenir un investissement digne de confiance. consultant. China Securities Journal rapporte principalement le marché des valeurs mobilières et le marché financier, couvrant les tendances économiques générales en Chine et dans le monde, les politiques macroéconomiques, les marchés des valeurs mobilières et les sociétés cotées, le journal donne également une couverture systématique du marché des devises, des assurances, des fonds, des contrats à terme , immobilier, change et devises étrangères, marchés de l'or et cartes postales.
China Securities_Regulatory_Commission/Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières :
La Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières (CSRC) est un ministère du gouvernement du Conseil d'État de la République populaire de Chine (RPC). C'est le principal organisme de réglementation du secteur des valeurs mobilières en Chine.
Chine Service_Médaille/Médaille du service chinois :
La China Service Medal était une médaille de service décernée au personnel de la marine américaine, du corps des marines et de la garde côtière. La médaille a été instituée par l'Ordre général du Département de la Marine n ° 176 du 1er juillet 1942. La médaille reconnaissait le service en Chine et autour de la Chine avant et après la Seconde Guerre mondiale.
Chine Sevens/Chine Sevens :
Le China Sevens, récemment organisé à Huizhou, est un tournoi international de rugby à sept disputé par des équipes nationales. L'événement inaugural, qui s'est tenu à Shanghai, était une étape de l'IRB World Sevens Series en 2001. Le tournoi s'est déplacé à Pékin en 2002. De 2009 à 2012, le tournoi est revenu à Shanghai en tant qu'événement officiel dans le cadre de l'Asian Sevens Series. L'événement a eu lieu au stade Chaoyang de Pékin en 2014, puis à Qingdao en 2015 et à Huizhou en 2019.
China Shandong_International_Economic_%26_Technical_Cooperation_Group/China Shandong International Economic & Technical Cooperation Group :
China Shandong International Economic & Technical Cooperation Group (CSI) est une entreprise de construction chinoise spécialisée dans les contrats d'ingénierie internationaux au Tchad, en Serbie et dans d'autres pays. Pour des travaux contractuels, il exécute souvent des projets d'aide internationale pour le gouvernement chinois. Il investit également dans des projets agricoles, étant un investisseur majeur dans le coton au Soudan.
Rasoirs chinois/rasoirs chinois :
China Shavers (née le 16 juin 1977) est une actrice américaine surtout connue pour ses rôles de soutien en tant que Brooke Harper dans le drame du lycée Boston Public et en tant que Dreama dans la sitcom surnaturelle Sabrina, the Teenage Witch.
Chine Shenhua_Énergie/Chine Shenhua Énergie :
China Shenhua Energy Company Limited , également connue sous le nom de Shenhua , China Shenhua ou Shenhua Energy ( chinois :神华能源; pinyin : Shénhuá Néngyuán ), est la plus grande entreprise publique d'extraction de charbon en Chine continentale et dans le monde. C'est une filiale du groupe Shenhua. Elle extrait, raffine et vend du charbon, et produit et vend de l'électricité en République populaire de Chine. Elle exploite des mines de charbon ainsi qu'un réseau ferroviaire intégré et un port maritime qui sont principalement utilisés pour transporter son charbon. Elle exploite également des centrales électriques en RPC qui sont engagées dans la production et la vente d'électricité à base de charbon aux compagnies d'électricité provinciales et régionales. Dans le Forbes Global 2000 2020, China Shenhua Energy a été classée 168e plus grande entreprise publique au monde.
China Shipbuilding_Industry_Corporation/China Shipbuilding Industry Corporation :
La China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC) était l'un des deux plus grands conglomérats de construction navale en Chine, l'autre étant la China State Shipbuilding Corporation (CSSC). Il a été formé par le gouvernement de la République populaire de Chine le 1er juillet 1999 à partir d'entreprises issues de la CSSC et appartient à 100% à la Commission de surveillance et d'administration des actifs publics (SASAC) du Conseil d'État. Basée à Pékin, la CSIC gère les activités de construction navale dans le nord et l'ouest de la Chine, tandis que la China State Shipbuilding Corporation (CSSC) s'occupe de celles de l'est et du sud du pays. La filiale de CSIC, China Shipbuilding Industry Company Limited (CSICL), a été cotée à la Bourse de Shanghai en 2008. Sa branche commerciale est China Shipbuilding & Offshore International Co. Ltd (CSOC). , moteurs diesel, batteries de stockage, fabrications de grandes structures en acier, machines portuaires, turbocompresseurs, machines à tabac, compteurs de gaz et systèmes de distribution automatisés. Le champ d'activité principal de la CSIC comprend la gestion de tous les actifs appartenant à l'État de la société et de ses filiales, l'investissement et le financement nationaux et étrangers, la recherche scientifique et la production de produits militaires, principalement des navires de guerre, la conception, la production et la réparation de produits nationaux et étrangers. navires civils, équipements marins et autres produits non maritimes, diverses formes de coopération économique et technologique, contrats de projets clé en main à l'étranger, exportation de main-d'œuvre, projets de production avec des matériaux étrangers, contrats de projets d'ingénierie, construction technique, construction et installation de bâtiments, et autres affaires autorisées.
China Shipping_Group/Chine Shipping Group :
China Shipping Group Company, Limited, anciennement China Shipping (Group) Company, est un ancien conglomérat maritime appartenant à l'État chinois. Elle est aujourd'hui l'une des holdings intermédiaires d'un autre conglomérat public chinois, China COSCO Shipping, qui est issu de la fusion de China Ocean Shipping Company (COSCO) et de China Shipping Group par la création d'une nouvelle société mère pour les deux conglomérats. China Shipping Group était principalement engagé dans le transport maritime de pétroliers, de navires à passagers et de porte-conteneurs. Les autres activités connexes comprenaient la gestion des navires et des terminaux, les finances et les investissements, l'ingénierie, les ressources humaines, le commerce et les technologies de l'information.
Ciel de Chine/Ciel de Chine :
China Sky est un roman de Pearl S. Buck publié en 1941. L'histoire est centrée sur l'amour, l'honneur et la trahison en temps de guerre dans un hôpital américain de la ville fictive de Chen-li, en Chine, lors de l'invasion japonaise. Le livre était à la base d'un film de 1945 du même nom mettant en vedette Randolph Scott, Ruth Warrick, Ellen Drew et Anthony Quinn.
Ciel de Chine_(film)/Ciel de Chine (film) :
China Sky (alias Pearl Buck's China Sky) est un film de RKO Pictures de 1945 basé sur le roman de Pearl S. Buck. Il a été réalisé par Ray Enright et mettait en vedette l'idole de cinéma Randolph Scott, en équipe avec Ruth Warrick, Ellen Drew et Anthony Quinn. Bien que se déroulant dans la Chine en temps de guerre, Quinn et d'autres acteurs principaux ont dépeint des personnages chinois, conformément à d'autres films d'époque qui employaient des acteurs caucasiens dans des rôles asiatiques. : A Yank on the Burma Road (1942), China Girl (1942), Flying Tigers (1942), China (1943), Behind the Rising Sun (1943), Thirty Seconds Over Tokyo (1944), Dragon Seed (1944), God Is My Co-Pilot (1945) et China's Little Devils, sorti le 27 mai 1945. Semblable à de nombreux autres traitements, les personnages chinois de China Sky occupaient des rôles secondaires ou subalternes, Quinn, polyvalent et très malléable, prenant un autre rôle. nationalité, ayant déjà joué d'innombrables autres rôles en tant qu'Indien, mafieux, chef hawaïen, combattant de la liberté philippin, pirate français, torero espagnol et cheik arabe.
Esclavagiste de Chine/Esclavagiste de Chine :
China Slaver est un film d'action américain de 1929 produit par Trinity Pictures. Réalisé par Frank Mattison et écrit par Cecil Hill et LV Jefferson basé sur une histoire de Calvin Holivey et Rupert Hughes, le film présente un casting qui comprend Sôjin Kamiyama, Albert Valentino, Irisi Yamaoka, Ben Wilson, Jimmy Aubrey et James Leong. L'histoire implique un espion chinois qui est envoyé pour infiltrer une île éloignée qui est soupçonnée d'être devenue un foyer de stupéfiants et d'esclavage blanc sous le règne d'un criminel chinois tyrannique. Le film a reçu des critiques généralement tièdes de la part des critiques, bien que la performance de Sojin en particulier ait été saluée.
Chine Smith/Chine Smith :
China Smith est une série d'aventures télévisées américaines de 30 minutes avec Dan Duryea. Il se déroule à Singapour. Il est sorti à l'automne 1952. Le titre alternatif du programme était The Affairs of China Smith , et les 26 derniers épisodes ont été syndiqués avec le titre The New Adventures of China Smith .
Ville de neige de Chine/Ville de neige de Chine :
La China Snow Town (中国雪乡), officiellement nommée Bimodal Forest Farm (大海林局双峰林场), est une petite ville située dans le parc forestier national de Xuexiang, à Hailin, dans le Heilongjiang, en Chine. C'est l'une des attractions touristiques liées à la neige les plus emblématiques de Chine.
China Social_Sciences_Press/China Social Sciences Press :
China Social Sciences Press (CSSP, chinois traditionnel : 中國社會科學出版社 ; chinois simplifié : 中国社会科学出版社), également connu sous le nom de Social Sciences in China Press, est une maison d'édition chinoise parrainée et gérée par l'Académie chinoise. of Social Sciences, qui publie des travaux académiques en sciences humaines et sociales. La Maison d'édition des sciences sociales de Chine a été proposée par Hu Qiaomu et officiellement créée le 14 juin 1978 sur les instructions de Deng Xiaoping, Li Xiannian, Hua Guofeng et d'autres du Comité central du Parti communiste chinois. En octobre 2020, le Département américain de L'État a désigné China Social Sciences Press comme une « mission étrangère » (外国使团) de la Chine.
China Software_Industry_Association/Association chinoise de l'industrie du logiciel :
La China Software Industry Association (CSIA) est le principal représentant et l'une des associations les plus actives de l'industrie chinoise du logiciel. Son objectif est de promouvoir le développement de l'industrie du logiciel en Chine et de fournir une plaque tournante avec les marchés étrangers. L'organisation a également été habilitée par le pays de l'État de la nation en vertu du "Document n ° 18" dans le cadre des 46 associations locales de l'industrie du logiciel pour devenir un outil clé pour l'industrie de l'information du pays. Dans ses opérations, l'organisation est accréditée au niveau national en créant forums, la protection des droits de propriété intellectuelle et d'autres activités liées à la mise en place de moteurs de réglementation de l'industrie dans le pays. Les membres de l'organisation comprennent de grandes sociétés multinationales telles que Microsoft, car cela leur permet de rencontrer d'autres organisations de l'industrie du logiciel, des innovateurs et d'améliorer l'industrie.
Âme chinoise/Âme chinoise :
China Alexandra Soul (née le 5 mai 1988) est une chanteuse/compositrice américaine résidant en Grande-Bretagne. Son premier album, Secrets & Words, est sorti au Royaume-Uni le 25 octobre 2010 via AS: Music. Elle est la fille de l'acteur/chanteur David Soul et de l'actrice Julia Nickson-Soul.
China Sourcing_Fairs/Foires d'approvisionnement en Chine :
Les China Sourcing Fairs sont des foires commerciales organisées par la société de médias commerciaux interentreprises Global Sources. Lors de tels événements, les fournisseurs et les acheteurs se réunissent pour réseauter et conclure des affaires d'avril à décembre de chaque année. Les salons de l'approvisionnement en Chine sont organisés par Global Sources, une société de médias commerciaux interentreprises qui met en relation des exportateurs d'Asie et des acheteurs de toutes les régions du monde. De nombreux acheteurs souhaitent rencontrer les fournisseurs en personne avant de s'engager à acheter un nouveau produit en gros. Sous le label parapluie de China Sourcing Fairs, des salons distincts sont organisés tout au long de l'année. Ces salons spécialisés sont les produits pour bébés et enfants, les accessoires de mode, l'électronique et les composants, les cadeaux et les produits pour la maison, la quincaillerie et les matériaux de construction et les sous-vêtements et maillots de bain. Les foires ont généralement lieu à AsiaWorld-Expo, Hong Kong, et au Johannesburg Expo Centre, Johannesburg, Afrique du Sud
China South_City_Holdings/China South City Holdings :
China South International Industrial Materials City (Shenzhen) Co., Ltd. (« China South City » Holdings), chinois : 华南国际工业原料城(深圳)有限公司 (SEHK : 1668), une société holding constituée à Hong Kong, est une District de Longgang, opérateur de logistique intégrée et de centre commercial basé à Shenzhen. Il gère des opérations logistiques et un centre commercial de gros dans la ville.
China South_Industries_Group/China South Industries Group :
La China Ordnance Equipment Group Corporation (chinois : 中国兵器装备集团公司), également connue sous le nom de China South Industries Group Corporation (CSGC, chinois : 中国南方工业集团公司), est un fabricant chinois d'automobiles, de motos, d'armes à feu, composants de véhicules et produits optiques-électroniques et autres produits spéciaux au pays et à l'étranger. La société a été fondée en 1999 et est basée dans le district de Haidian, à Pékin. CSGC est la société mère de Changan Automobile. En novembre 2020, Donald Trump a publié un décret interdisant à toute société ou individu américain de détenir des actions dans des sociétés que le ministère de la Défense des États-Unis a répertoriées comme ayant des liens avec l'Armée populaire de libération, qui comprenait China South Industries Group Corporation.
China Southern_Airlines/China Southern Airlines :
China Southern Airlines Company Limited est une compagnie aérienne dont le siège est situé dans le district de Baiyun, Guangzhou, province du Guangdong et est la plus grande compagnie aérienne en Chine. Créée le 1er juillet 1988 à la suite de la restructuration de la CAAC Airlines qui a acquis et fusionné un certain nombre de compagnies aériennes nationales, la compagnie aérienne est devenue l'une des «trois grandes» compagnies aériennes chinoises (aux côtés d'Air China et de China Eastern Airlines), la sixième compagnie aérienne au monde mesurée par les passagers transportés et la plus grande compagnie aérienne d'Asie en termes de taille de flotte, de revenus et de passagers transportés. Avec ses principaux hubs à l'aéroport international de Guangzhou Baiyun et à l'aéroport international de Pékin Daxing , la compagnie aérienne exploite plus de 2 000 vols vers plus de 200 destinations par jour et était membre de SkyTeam jusqu'au 1er janvier 2019. La compagnie aérienne a lancé un partenariat de programme de fidélisation avec American Airlines en mars 2019. Le logo de la compagnie aérienne se compose d'une fleur de kapok (qui est aussi la fleur de la ville de Guangzhou) sur une nageoire caudale bleue. Le slogan de l'entreprise est Fly into your dreams ( chinois :飞向您的梦想). La société mère de China Southern Airlines Company Limited est China Southern Air Holding Company, une entreprise publique qui était supervisée par la Commission de supervision et d'administration des actifs publics du Conseil des affaires d'État.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Culver Junction station