Rechercher dans ce blog

lundi 18 juillet 2022

Château de Vallègue


Ch%C3%A2teau de_Montataire/Château de Montataire :
Le Château de Montataire est un château du XIIe siècle situé sur la commune de Montataire dans le département de l'Oise en France. Le château a été construit au XIIe siècle par le comte Renaud II de Clermont (c. 1074 - c. 1154) sur les ordres du Roi. Il comprend un corps de logis en équerre flanqué de quatre tours rondes de diamètres différents. Le bâtiment a subi plusieurs modifications jusqu'au XIXe siècle. Le terrain contient maintenant plusieurs bâtiments mais n'est pas accessible au public. Le château est situé rue de l'Église, mais n'est visible du domaine public qu'à distance de la rue Lénine à l'est.

Ch%C3%A2teau de_Montbillon/Château de Montbillon :
Le Château de Montbillon est un château à Saint-Sornin dans le département de l'Allier en région Auvergne en France.
Ch%C3%A2teau de_Montbron_(Charente)/Château de Montbron (Charente) :
Le Château de Montbron, connu localement sous le nom de Vieux Château (vieux château) est le vestige d'un château de la commune de Montbron dans le département de la Charente en France.
Ch%C3%A2teau de_Montbron_(Landes)/Château de Montbron (Landes) :
Le château de Montbron (Landes) est un château de la commune de Biscarrosse, dans les Landes, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Elle date du XVIe siècle.
Ch%C3%A2teau de_Montbrun/Château de Montbrun :
Le château de Montbrun est un château de la commune de Dournazac dans le département de la Haute-Vienne en France. Le château a été construit aux XIIe et XVe siècles et a été restauré à la fin du XIXe siècle. Le château se dresse dans une vallée profonde. Construite au XIIe siècle, sa fonction était de défendre les frontières du duché d'Aquitaine. Bien que reconstruit au XVe siècle, il conserve ses douves, ses hauts murs et son donjon carré surmonté de mâchicoulis. Montbrun est un bel exemple de château du XVe siècle. De plan rectangulaire, elle est flanquée dans les angles de tours rondes et protégée par les eaux. Son étroit donjon roman de 40 mètres de côté, adossé à l'une des tours, lui donne un aspect étrange.
Ch%C3%A2teau de_Montbrun_(Lot)/Château de Montbrun (Lot) :
Le château de Montbrun est un château en ruine situé sur la commune de Montbrun dans le département du Lot en France. Le château date des XIIe, XIIIe et XVIIe siècles. Son existence en tant qu'important site fortifié est attestée au XIIIe siècle. Le château a été construit en position dominante sur un méandre du Lot. Il ne reste aujourd'hui que le donjon et deux enceintes, la première ayant encore une tour ronde et divers éléments architecturaux défensifs. Entre les deux, plusieurs terrasses ont été aménagées en jardins. Le site est une propriété privée et n'est pas ouvert au public. Il est classé depuis 1984 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Montb%C3%A9liard/Château de Montbéliard :
Le Château de Montbéliard (Château de Montbéliard), également connu sous le nom de Château des ducs de Wurtemberg (Château des Ducs de Wurtemberg) est une forteresse située sur un affleurement rocheux qui surplombe la ville de Montbéliard dans le département du Doubs en France. Depuis 1996, il est classé monument historique par le ministère français de la Culture. Propriété de la commune, elle est ouverte au public.
Ch%C3%A2teau de_Montceaux/Château de Montceaux :
Le Château de Montceaux, également connu sous le nom de Château de Montceaux-en-Brie ou Château de Montceaux-lès-Meaux, était un château royal de la Renaissance française, situé dans l'actuelle commune de Montceaux-lès-Meaux en Seine- et-Marne département du centre-nord de la France. Démoli en grande partie en 1798, il ne reste que des vestiges.
Ch%C3%A2teau de_Montcigoux/Château de Montcigoux :
Le Château de Montcigoux est un château de la commune de Saint-Pierre-de-Frugie en Dordogne, France. Une maison dans le parc intègre les vestiges d'une tour ronde d'un château du XIIe siècle.
Ch%C3%A2teau de_Montcuq/Château de Montcuq :
Château de Montcuq est un château en ruine à Montcuq, Lot, France. Le château de Montcuq était à l'origine une place forte cathare et fut capturé par Simon de Montfort le 1er juin 1212, après avoir été déserté par ses défenseurs. Le château fut concédé au Croisé Beaudouin, demi-frère de Raymond Cathare, Comte de Toulouse. Beaudouin est arrêté par Ratier de Castelnau le 17 février 1214 et après une période de captivité, est emmené à Montauban et pendu sur ordre de son frère. Après le traité de Meaux en 1229, les Français reconstruisirent les murs de la ville et du château. Le château a été repris plusieurs fois par les Anglais et les Français pendant la guerre de Cent Ans et au 16ème siècle a été pillé par les Huguenots. Seul subsiste la tour-donjon du château.
Ch%C3%A2teau de_Monte-Cristo/Château de Monte-Cristo :
Le Château de Monte-Cristo est une maison-musée d'écrivain située au Port-Marly dans le département des Yvelines au nord de la France. Il a été construit à l'origine comme résidence pour Alexandre Dumas, père.
Ch%C3%A2teau de_Monterminod/Château de Monterminod :
Le château de Monterminod est un château médiéval situé dans la ville de Saint-Alban-Leysse en Savoie en France, à environ 130 kilomètres (80 mi) à l'ouest de Genève, en Suisse. Le château domine le "hameau du Villaret", et sa situation au sommet d'une colline le rend très visible à des kilomètres de distance. Le château était stratégiquement situé dans un système de défense pour la région. En effet, en cas d'attaque, le château de Chambéry enverrait des signaux de la tour principale au château de Monterminod, qui signalerait alors un autre château, et ainsi de suite jusqu'à ce que le message atteigne la vallée de la Maurienne. Ce système permettait aux vassaux de la région de se préparer à toute attaque et de fournir de l'aide. Le vignoble qui entoure le château de Monterminod a été créé suite à une loi du XIe siècle par Odilon de Cluny, archevêque de l'abbaye de Cluny. Le vignoble entourait déjà le château médiéval et n'a pas changé à ce jour. Le tout premier document public qui mentionne le vignoble est une charte signée par Humbert aux Blanches Mains entre 1014 et 1042 pour la donation par le chevalier Aymon de Pierre Forte du vignoble dénommé Mont Erminod (en français "Mont Erminod" devint plus tard " Monterminod") à Saint-Odilon, abbaye de Cluny. Du XIIIe au XVe siècle, le château appartenait à la famille Crochet, famille noble dont les liens remontent aux Harvey. A cette époque, la princesse Anne de Chypre, surnommée « la plus belle princesse du monde », devenue duchesse de Savoie lorsqu'elle épousa son mari, donna son nom au cépage qu'elle rapporta de Paris, le cépage Altesse. .Le Château de Monterminod a changé de main à plusieurs reprises entre le XVe et le XXe siècle jusqu'en 1955, date à laquelle Joseph Girard, négociant en vins réputé de la région, acquit la propriété. Depuis lors, la propriété est détenue et entretenue par la même famille.
Ch%C3%A2teau de_Montespan/Château de Montespan :
Le château de Montespan est le vestige d'un château du XIIIe siècle situé sur la commune de Montespan dans le département de la Haute-Garonne en France. Propriété de la commune, il est classé depuis 1926 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Montfort/Château de Montfort :
Le château de Montfort est un château de la commune française de Vitrac dans le département de la Dordogne, faisant partie de la région Nouvelle-Aquitaine. Le château est accroché à un promontoire surplombant le Cingle de Montfort sur la Dordogne. Son cadre grandiose "a suscité l'envie de ceux qui ont voulu gouverner le Périgord" si bien que son histoire est une longue suite de batailles et de sièges. Elle fut prise et rasée sur ordre de Simon de Montfort en 1214. L'abbé Guy des Vaux-de-Cernay conduisit l'équipe de démolition. Le château a ensuite été reconstruit, mais à nouveau détruit trois autres fois : pendant la guerre de Cent Ans, sous Louis XI de France et sur les instructions d'Henri IV de France. Des travaux de rénovation ont été menés au XIXe siècle et donnent au château un « aspect fantaisiste de décor d'opéra léger ».
Ch%C3%A2teau de_Montfort-sur-Risle/Château de Montfort-sur-Risle :
Le Château de Montfort-sur-Risle était un château à Montfort-sur-Risle, Eure, France. Hugues Ier de Montfort fit construire le château en 1035 le long de la route entre Pont-Audemer et Brionne. Il a été détruit après un siège par le roi Jean d'Angleterre en 1204.
Ch%C3%A2teau de_Montfort_(Côte-d%27Or)/Château de Montfort (Côte-d'Or) :
Le Château de Montfort est un château de la commune française de Montigny-Montfort dans le département de la Côte-d'Or, faisant partie de la région Bourgogne. Le château a été construit au 18ème siècle. Il est bien connu pour le feu de la Saint-Jean ( Feu de Saint-Jean ) la veille de la Saint-Jean , dans le cadre de la fête médiévale de Château Montfort ( Fête Médiévale au Château de Montfort ), qui se tient au château chaque année du 21 au 24 juin. .
Ch%C3%A2teau de_Montgeoffroy/Château de Montgeoffroy :
Le Château de Montgeoffroy est un manoir du XVIIIe siècle situé sur la commune de Mazé (Maine-et-Loire), France. En 1676, Érasme de Contades acquit la propriété. En 1772, le maréchal Louis Georges Érasme de Contades, gouverneur d'Alsace, décide de reconstruire le château en maison de retraite. Il fait appel à l'architecte parisien Jean-Benoît-Vincent Barré, qui collabore avec l'architecte local Simier. Le maréchal étant loin d'Anjou, les travaux sont dirigés essentiellement par son fils, le marquis de Contades, sa belle-fille, Julie Constantin de Marans, sa maîtresse, Hélène Hérault, et sa belle-fille, Marie-Marguerite. Magon de La Lande. Cela a pris trois ans. L'ancien château est incendié, mais Barré apprécie sa forme en U et conserve les deux tours et les douves, ainsi que la chapelle qui date de 1543. L'édifice a miraculeusement survécu à la Révolution française et à la Révolte vendéenne en conservant ses bâtiments communs, structures agricoles, chapelle et parc. Elle a également conservé ses archives et son mobilier étudié par Pierre Verlet.
Ch%C3%A2teau de_Montgilbert/Château de Montgilbert :
Le château de Montgilbert est une forteresse médiévale en ruine située sur la commune de Ferrières-sur-Sichon, à 25 km au sud-est de Vichy dans le département de l'Allier en France.
Ch%C3%A2teau de_Montgobert/Château de Montgobert :
Le château de Montgobert au milieu de la forêt de Retz, près de Soissons, à Montgobert, Aisne, Picardie, est un château français néoclassique qui a été construit pour Antoine Pierre Desplasses entre 1768 et 1775 sur le site d'une ancienne seigneurie.Le château, qui a l'air d'une maison palladienne anglaise, à quatre colonnes ioniques sous un fronton en arc, élevée sur un haut soubassement rustique, appartenait à Pauline Bonaparte, sœur de Napoléon et épouse du général Charles Leclerc qui employa Pierre-François-Léonard Fontaine pour élever la maison en ajoutant un étage mansardé vers 1798 et transforme le parterre en terrasse surplombant le parc, qui est réaménagé à la manière naturaliste, à l'anglaise, avec des prés et des bosquets d'arbres et de spécimens sur fond de bois. Il mourut à Saint-Domingue en novembre 1802 ; ses cendres furent rendues à Montgobert et un tombeau dans le parc fut conçu par Fontaine et exécuté par un certain Laudier, mais jamais terminé. Les dépendances ont été construites avant 1831, date à laquelle elles figurent sur un plan du domaine. La paire de pavillons d'entrée date d'après 1835. Au début du XXe siècle le bureau d'Achille Duchêne réorganise la grande terrasse : un parterre en plein cintre est flanqué de terrasses reliées par des escaliers. Le château passa par héritage au maréchal Davout, puis aux familles Cambacérès et Suchet d'Albuféra. Aujourd'hui le château appartient aux familles Cambacérès et Suchet d'Albuféra. Depuis 1974, il abrite une collection d'articles en bois ("treen") et quelque 3000 outils différents.
Ch%C3%A2teau de_Montignac/Château de Montignac :
Le château de Montignac est un château en ruine de la commune de Montignac-Charente, dans le département de la Charente en France. Le château est la propriété de la commune et est classé depuis 1962 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Montlh%C3%A9ry/Château de Montlhéry :
Le château de Montlhéry est un château de la commune de Montlhéry dans le département de l'Essonne en France. Les ruines datent de différentes époques, notamment des Xe, XIe, XIIIe et XIVe siècles. Le château actuel du XIIIe siècle, avec son donjon proéminent, a succédé à un château construit au XIe siècle et à une fondation antérieure, construite de 991 à 1015. Le château est un plan pentagonal rectiligne, avec cinq tours survivantes, dont l'une est beaucoup plus grande que les autres et sert de donjon, formant la pointe du pentagone, à l'extrémité de la crête. Une tour-porte protégeait l'entrée sur le site opposé. Des preuves récentes suggèrent qu'il pourrait y avoir une deuxième cour ou bailey s'étendant devant la porte actuelle, ainsi qu'une importante chapelle à l'intérieur de la cour inférieure présumée. Grâce à sa position, le donjon fut notamment lié aux expériences scientifiques de Pierre Gassendi (mesure de la vitesse du son), Claude Chappe (expériences de télégraphie optique en 1794) et d'Alfred Cornu (mesure de la vitesse de la lumière en 1874). Les visiteurs peuvent aujourd'hui voir le donjon, le puits, les douves et les vestiges de la courtine. Le château est propriété de l'Etat. Il est classé depuis 1840 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Montmorency_(Montigny-en-Ostrevent)/Château de Montmorency (Montigny-en-Ostrevent) :
Le Château de Montmorency est un ancien château de la commune de Montigny-en-Ostrevent dans le département du Nord de la France. Aujourd'hui, il comprend une ferme, un restaurant et un centre équestre.
Ch%C3%A2teau de_Montmorency_(Val-d%27Oise)/Château de Montmorency (Val-d'Oise) :
Le château de Montmorency était un hôtel particulier du XVIIIe siècle à Montmorency, Val-d'Oise dont il ne reste aujourd'hui que quelques vestiges.
Ch%C3%A2teau de_Montmort/Château de Montmort :
Le Château de Montmort est une demeure seigneuriale construite sur le site d'un château médiéval dans la commune de Montmort-Lucy dans le département de la Marne en France. pignons, lucarnes et cheminées" (ravissant tohu-bohu de tourelles de girouettes, de pignons, de lucarnes et de cheminées).
Ch%C3%A2teau de_Montoire/Château de Montoire :
Le château de Montoire est un château en ruine de la commune de Montoire-sur-le-Loir dans le département du Loir-et-Cher en France. La construction a commencé au 11ème siècle; il y eut d'autres travaux de construction aux XIIe, XIIIe et XIVe siècles. Le château est la propriété de la commune et est ouvert au public. Il est classé depuis 1862 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Montpensier/Château de Montpensier :
Le château de Montpensier est un ancien château de la commune de Montpensier dans le département du Puy-de-Dôme en France.
Ch%C3%A2teau de_Montpoupon/Château de Montpoupon :
Le château de Montpoupon (prononcé [ʃɑto də mɔ̃pupɔ̃]) est un château de la commune de Céré-la-Ronde dans le département d'Indre-et-Loire en France. Il est situé à l'est de Tours, à 10 km au sud de Montrichard dans une vallée boisée.
Ch%C3%A2teau de_Montreuil-Bellay/Château de Montreuil-Bellay :
Le Château de Montreuil-Bellay est un bâtiment historique de la ville de Montreuil-Bellay, département du Maine-et-Loire, France, d'abord construit sur le site d'un village gallo-romain perché sur une colline au bord de la rivière Thouet . Il est classé monument historique par le ministère français de la Culture. A l'époque médiévale, la propriété, constituée de plus de 4 km2 (990 acres), faisait partie d'un groupe de 32 villages à proximité qui ont créé le alors connu sous le nom de " L'Anjou". Le fief de Mountreil-Bellay, d'abord appartenu à Gelduin le Danois puis par hérédité régalienne passa à Berlay le Vieux qui devint le premier sieur de Bellay, en 1025 le château fut saisi par Foulques Nerra un Plantagenêt faisant de Giraud Berlay son vassal durant la seconde moitié de le 12ème siècle. Après la défaite des Anglais par Philippe II, le fief revint à un descendant de la famille Berlay le Vieux Monsieur de Bellay, Guillaume de Melun, durant cette période le fief subit une grande rénovation par la création de hauts murs massifs construction dont 13 tours imbriquées, avec entrée uniquement par une porte fortifiée et le nom a été anglicisé de Barley à Balley. Pendant les guerres de religion françaises (1562-1598), la ville de Montreuil-Bellay a été saccagée et incendiée, mais la solide forteresse a subi peu de dommages. La propriété du château a changé plusieurs fois dont, par mariage, à la famille Cossé-Brissac. Pendant la Révolution française, le château a été saisi par le gouvernement révolutionnaire et utilisé comme prison pour les femmes soupçonnées d'être royalistes. En 1822, la propriété est acquise par l'homme d'affaires saumurois Adrien Niveleau, qui divise l'immense propriété en logements locatifs. En 1860, la fille de Niveleau entreprend une occupation et une importante campagne de restauration, refaisant certaines pièces dans le style Troubadour. Les descendants du neveu de son mari sont les propriétaires actuels de la propriété. De nos jours, le Château de Montreuil-Bellay est aussi le nom d'un grand vin élaboré sur la propriété.
Ch%C3%A2teau de_Montreuil-Bonnin/Château de Montreuil-Bonnin :
Le Château de Montreuil-Bonnin est un château situé à Montreuil-Bonnin, département de la Vienne, dans la région Nouvelle-Aquitaine en France.
Ch%C3%A2teau de_Montribloud/Château de Montribloud :
Le Château de Montribloud est un ancien château de la commune de Saint-André-de-Corcy dans le département de l'Ain en France. Il fut ensuite transformé en château Renaissance. Le château est construit en brique, typique de la Dombes.
Ch%C3%A2teau de_Montrichard/Château de Montrichard :
Le château de Montrichard est un château en ruine du XIe siècle au cœur de la commune de Montrichard dans le département du Loir-et-Cher en France. Propriété de la commune, il est classé monument historique depuis 1877 par le ministère français de la Culture. Le château a été construit par Foulques Nerra, comte d'Anjou, et reconstruit au XIIe siècle. Henri IV en ordonna le démantèlement en 1589. Du haut du donjon, les visiteurs ont une belle vue sur la ville de Montrichard et la vallée du Cher.
Ch%C3%A2teau de_Montrond/Château de Montrond :
Château de Montrond peut faire référence à : Château de Montrond (Montrond-les-Bains), un château dans la commune de Montrond-les-Bains dans le département de la Loire en France Château de Montrond (Saint-Amand-Montrond), un château dans le commune de Saint-Amand-Montrond dans le département du Cher en France
Ch%C3%A2teau de_Montrond_(Montrond-les-Bains)/Château de Montrond (Montrond-les-Bains) :
Le château de Montrond est un château en ruine de la commune de Montrond-les-Bains dans le département de la Loire en France. Comme d'autres châteaux féodaux en ruine du département, comme le château de Rochetaillée à Saint-Étienne et le château d'Essalois à Chambles, le château de Montrond-les-Bains a été en partie restauré. Depuis quelques années, une fête médiévale est organisée en août.
Ch%C3%A2teau de_Montrond_(Saint-Amand-Montrond)/Château de Montrond (Saint-Amand-Montrond) :
Le château de Montrond est un château en ruine de la commune de Saint-Amand-Montrond dans le département du Cher en France.
Ch%C3%A2teau de_Montr%C3%A9al/Château de Montréal :
Le Château de Montréal est un château du département de la Dordogne situé près de la commune d'Issac, dans le sud-ouest de la France. Il surplombe la vallée de la rivière Crempse. Il a été construit comme un château au 12ème siècle et reconstruit au 16ème siècle. Il est classé monument historique par le ministère français de la Culture depuis 1948. C'est aujourd'hui une résidence privée.
Ch%C3%A2teau de_Montr%C3%A9al_(Peyrehorade)/Château de Montréal (Peyrehorade) :
Le château de Montréal (Peyrehorade), également connu sous le nom de château d'Orthe, est un château de la commune de Peyrehorade, Landes, Nouvelle-Aquitaine, France. Il date du 16ème siècle et est un monument historique national (Monument historique).
Ch%C3%A2teau de_Montr%C3%A9sor/Château de Montrésor :
Le Château de Montrésor est un château médiéval avec un manoir Renaissance construit dans le parc, situé dans le village français de Montrésor dans le département d'Indre-et-Loire. Le Château de Montrésor est classé depuis 1996 comme monument historique par les Français Ministère de la Culture et est une attraction touristique populaire.
Ch%C3%A2teau de_Montsoreau/Château de Montsoreau :
Le château de Montsoreau est un château de style gothique flamboyant du Val de Loire, directement construit dans le lit de la Loire. Il est situé dans le petit bourg de Montsoreau, dans le département du Maine-et-Loire en France, à proximité de Saumur, Chinon, Fontevraud-l'Abbaye et Candes-Saint-Martin. Le Château de Montsoreau est situé au confluent de deux fleuves, la Loire et la Vienne, et au confluent de trois régions historiques : l'Anjou, le Poitou et la Touraine. C'est le seul château du Val de Loire à avoir été construit directement dans le lit de la Loire. Une origine gallo-romaine a été vérifiée pour l'habitat de Montsoreau mais non confirmée pour le château, même si une colonne cannelée en pierre provenant d'un temple gallo-romain ou d'un édifice public a été retrouvée dans les douves lors des travaux de restauration de la fin du 20ème siècle. Les premières sources écrites datent du VIe siècle avec le domaine de Restis, mais ce n'est qu'avec la construction d'une forteresse à la fin du Xe siècle que le bourg commença à devenir prospère. Une partie de ce premier château a été retrouvée lors des mêmes travaux de restauration par les archéologues. Le château a été reconstruit dans un style gothique flamboyant entre 1450 et 1460 par Jean de Chambes, l'un des hommes les plus riches du royaume, grand conseiller et chambellan du roi Charles VII et du roi Louis XI. Le château de Montsoreau a été décrit par Alexandre Dumas dans son roman La Dame de Monsoreau (1845-1846). Ce roman est le deuxième volet d'une trilogie sur la Renaissance, entre La Reine Margot et Les Quarante-Cinq Gardes. Certaines parties du château de Montsoreau ont été classées monument historique par le ministère français de la Culture en 1862, 1930 et 1938. Le Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 30 novembre 2000. En 2015, le collectionneur d'art contemporain français Philippe Méaille a signé avec Christian Gillet, président du département français du Maine-et-Loire un bail emphytéotique de 25 ans de la propriété immobilière du Château de Montsoreau. Le Château abrite la collection Méaille du collectif d'art conceptuel Art & Language, en tant que musée nommé Château de Montsoreau-Musée d'Art Contemporain.
Ch%C3%A2teau de_Montsoreau-Musée_d'art_contemporain/Château de Montsoreau-Musée d'art contemporain :
Le Château de Montsoreau-Musée d'Art Contemporain est un musée privé ouvert au public à Montsoreau, France. Il a ouvert ses portes le 8 avril 2016. La collection permanente exposée au château de Montsoreau est constituée de la collection d'œuvres de Philippe Méaille du collectif d'art conceptuel Art & Language.
Ch%C3%A2teau de_Monts%C3%A9gur/Château de Montségur :
Le Château de Montségur (Anglais : Château de Montségur ; Languedocien : Castèl de Montségur) est une ancienne forteresse près de Montségur, une commune du département de l'Ariège dans le sud de la France. Ses ruines sont le site d'un fief rasé des Cathares. La forteresse actuelle sur le site, bien que décrite comme l'un des "châteaux cathares", est en fait d'une période plus tardive. Il est classé monument historique par le ministère français de la Culture depuis 1862.
Ch%C3%A2teau de_Moret/Château de Moret :
Le château de Moret est un château de la commune de Moret-sur-Loing dans le département de la Seine-et-Marne en France. Construit à l'origine au XIIe siècle, il a été considérablement remanié au XVIIe siècle. Propriété privée, il a été classé depuis 1926 comme monument historique par le ministère français de la Culture. Il n'est pas ouvert au public.
Ch%C3%A2teau de_Morimont/Château de Morimont :
Le Château de Morimont (en allemand : Moersberg) est un château en ruine dans la région Alsace en France, dans la commune d'Oberlarg dans le département du Haut-Rhin. Elle se trouve à 40 km au sud-ouest de Mulhouse et à 45 km à l'ouest de la ville suisse de Bâle.
Ch%C3%A2teau de_Morlanne/Château de Morlanne :
Le château de Morlanne est un château restauré situé sur la commune de Morlanne dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Cette imposante forteresse en brique, formant une enceinte polygonale, est un puissant ouvrage du XIVe siècle avec des portes, une cour, des douves et un haut donjon. A l'intérieur se trouve un manoir datant de la fin du XVIe siècle. Le Château de Morlanne est classé depuis 1975 monument historique par le Ministère de la Culture et est ouvert à la visite.
Ch%C3%A2teau de_Mousson/Château de Mousson :
Le château de Mousson est un château en ruine situé sur la commune de Mousson dans le département de Meurthe-et-Moselle en France. Jusqu'au XIIIème siècle, le Château de Mousson était la résidence des Comtes de Mousson. Au sommet d'une colline, il dominait les vallées de la Seille et de la Moselle. Elle n'a pas résisté aux outrages du temps, aux guerres et surtout au cardinal de Richelieu. Le XVIIe siècle fut fatal à la forteresse de Mousson. Symbole de l'esprit d'indépendance des Lorrains face au pouvoir de la France royale, le château fait obstacle aux desseins centralisateurs de Louis XIII et de Richelieu. En 1633, à l'instar de nombreux châteaux de la région et des fortifications de Nancy, le château est démoli. Elle fut détruite par les habitants de la région, agissant sous la contrainte des troupes françaises. Les ruines du château sont la propriété de la commune. Il est classé depuis 1932 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Murol/Château de Murol :
Le Château de Murol est un château surplombant la ville de Murol dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, France.
Ch%C3%A2teau de_Mursay/Château de Mursay :
Le château de Mursay est un château en ruine du XVIe siècle situé sur la commune d'Échiré, à 10 km au nord de Niort dans le département des Deux-Sèvres en France. Le château de Mursay était la résidence d'Agrippa d'Aubigné, grand-père de Madame de Maintenon (née Françoise d'Aubigné). Situé au bord de la Sèvre Niortaise, le château a été racheté par la commune pour éviter qu'il ne tombe en ruine, la toiture ayant été perdue il y a quelques années. Il est classé depuis 1952 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Mutigney/Château de Mutigney :
Le Château de Mutigney est un château de Mutigney, Jura, Franche-Comté, France.
Ch%C3%A2teau de_Muzot/Château de Muzot :
Le Château de Muzot (également connu sous le nom de Maison Muzot ou Château de Muzot) est un manoir fortifié du XIIIe siècle situé près de Veyras dans la vallée du Rhône en Suisse. En 1921, il a été acheté par le marchand et mécène suisse Werner Reinhart qui a ensuite invité le poète bohémien-autrichien Rainer Maria Rilke (1875–1926) à y vivre sans loyer. C'est à Muzot, pendant quelques semaines en février 1922, que Rilke, après un long silence causé par une grave dépression, acheva enfin les Élégies de Duino et écrivit l'intégralité des Sonnets à Orphée (tous deux publiés en 1923).
Ch%C3%A2teau de_Myrat/Château de Myrat :
Château de Myrat ou simplement Château Myrat, est un domaine viticole appartenant à l'appellation Sauternes en Gironde, dans la région des Graves. Le domaine est situé sur la commune de Barsac et produit un vin blanc liquoreux (Sauternes) classé Grand Cru Deuxième Cru Classé dans le Classement Officiel des Vins de Bordeaux de 1855.
Ch%C3%A2teau de_M%C3%A9rens/Château de Mérens :
Le château de Mérens est un château de la commune de Mérens dans le département du Gers en France. La construction du château date de la fin du XIIIe et du début du XIVe siècle. Il a été remanié au début du XVIIe siècle. Le noyau du château correspond à la structure gasconne d'origine ; la tour carrée sud-ouest appartient à cette période de construction. Au début du XVIIe siècle, le château est doté d'un nouveau système de défense, dont un chemin de ronde. Dans le même temps, des fenêtres ont été ajoutées et l'aménagement intérieur modifié. A l'ouest, des éléments de l'enceinte médiévale sont visibles dans la cave à vin. Les travaux réalisés entre 1604 et 1613 se sont concentrés sur la fenestration et sur le doublement de la hauteur de la façade est. Le château a ensuite été converti à des fins agricoles. Il est classé depuis 2003 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_M%C3%A9r%C3%A9ville/Château de Méréville :
Le Château de Méréville est un château à Méréville dans la vallée de la Juine, France. C'est le rival du Désert de Retz comme deux des plus vastes jardins paysagers pourvus de folies et d'éléments pittoresques - parcs à fabriques - réalisés à la fin du XVIIIe siècle. Les deux sont les premiers exemples du jardin paysager français romantique - jardin à l'anglaise - une interprétation du style de jardin anglais qui remplaçait le jardin à la française. le château de Méréville et son parc-jardin subsistent, partiellement démantelés. Après avoir appartenu à un fonds de pension japonais qui prévoyait d'en faire un complexe de golf, le château a été racheté en 2000 par le gouvernement régional. En 2008, les plans de restauration avaient fait peu de progrès.
Ch%C3%A2teau de_Nadaillac-de-Rouge/Château de Nadaillac-de-Rouge :
Le château de Nadaillac-de-Rouge est un château, reconstruit en château Renaissance, sur la commune de Nadaillac-de-Rouge dans le département du Lot en France. La construction date des XVe, XVIIe et XVIIIe siècles. Le site de Nadaillac est signalé pour la première fois dès le XIe siècle. Le château semble avoir été reconstruit après la guerre de Cent Ans sur ses fondations d'origine. Le corps de logis est agrandi avec l'adjonction d'ailes au cours du XVIIe siècle. Les bâtiments du sud portent la date de 1711. Le château a été entièrement restauré entre 1968 et 1973. C'est une propriété héréditaire des Marquises de Nadaillac, dont les autres propriétés ont inclus le Château de Lalande. Le Château de Nadaillac-de-Rouge est une propriété privée. Il est classé depuis 1999 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Najac/Château de Najac :
Le Château de Najac ou la forteresse royale de Najac (Languedocien : Castèl de Najac) est situé à Najac, dans le département de l'Aveyron, dans le sud de la France. Le château a été construit en 1253 par les villageois sur les ordres d'Alphonse de Poitiers, frère de Saint Louis, à l'emplacement d'un château plus ancien (une tour carrée) construit en 1100 par Bertrand de St Gilles, fils de Raymond IV, comte de Toulouse.
Ch%C3%A2teau de_Nangis/Château de Nangis :
La Motte-Beauvoir ou château de Beauvais est un château modernisé situé au cœur de la ville de Nangis, dans le département de Seine-et-Marne en France. Elle protégea la population de la seigneurie pendant la guerre de Cent Ans. Aujourd'hui, il abrite la mairie.
Ch%C3%A2teau de_Nantouillet/Château de Nantouillet :
Le château de Nantouillet est un château Renaissance du XVIe siècle en ruine à Nantouillet, dans le département de Seine-et-Marne de la région Île-de-France du centre-nord de la France. Elle fut édifiée à l'emplacement d'une ancienne forteresse par le cardinal et homme politique français Antoine Duprat, qui y mourut le 15 juillet 1535. Elle fut classée monument historique en 1862.
Ch%C3%A2teau de_Navarre/Château de Navarre :
Le château de Navarre était un château près d'Évreux en Normandie. La structure médiévale a été construite pour la reine Jeanne II de Navarre et est ensuite devenue la possession de la maison de La Tour d'Auvergne. En 1750, un nouveau château est construit incorporant peut-être une partie de la structure médiévale et deux tours datant du XVIIe siècle. Construit par un parent du grand maréchal général de France Henri de la Tour d'Auvergne, Vicomte de Turenne le nouvel édifice a été créé sous la forme d'un cube surmonté d'un grand dôme. Il était prévu qu'une grande statue du maréchal de Turenne soit placée au sommet du dôme, mais cela ne s'est jamais produit. Le château a été incendié en 1834 et les vestiges ont été démolis deux ans plus tard. Le château était entouré par la forêt d'Evreux, faisant partie de la principauté de Béarn. Joan et Antoine ont vécu ici pendant leur règne. De là, il passa à d'autres familles et devint en 1810 la demeure de l'ex-femme de Napoléon, Joséphine. Après que Joséphine le Comte Roy, ministre des Finances, eut pris possession de la propriété. Elle devint les résidences du Duc de Bouillon puis plus tard du Duc de Leuchtenberg, son petit-fils, qui l'autorisa par acte, à vendre la propriété en 1834 au Marquis de Dauvet, pour la somme de 1,2 million de francs. Le château a pris feu en 1834, et l'obus brûlé a été démoli en 1836. Sur le terrain une usine a été construite et les terres et prairies ont été vendues. Quant à la forêt d'Évreux, dépendant autrefois du domaine de Navarre, elle ne faisait pas partie de l'apanage de l'impératrice Joséphine. Cette forêt fut vendue à peu près en même temps que le château, par les princes de Rohan, héritiers du dernier duc de Bouillon. Il n'est devenu propriété de la Ville d'Évreux qu'en 1981. A l'emplacement du château se trouve aujourd'hui un hippodrome et le quartier est devenu le "quartier de Navarre". Le bâtiment avait la forme d'un cube. Il était clôturé sur quatre côtés par des balustrades et avait quatre escaliers en granit menant à quatre entrées. Le château était surmonté d'un dôme recouvert de plomb.
Ch%C3%A2teau de_Nemours/Château de Nemours :
Le château de Nemours est un château de la ville et de la commune de Nemours dans le département de la Seine-et-Marne en France. Situé à l'extrême sud de l'agglomération parisienne, il se dresse sur les rives du Loing. Transformé en musée entre 1903 et 1999, il abrite des collections de poteries. Les vestiges de l'ancienne chapelle ont été ajoutés au registre des monuments anciens en 1926. Le château lui-même a été classé monument historique par le ministère français de la Culture en 1977.
Ch%C3%A2teau de_Ners/Château de Ners :
Le château de Ners est un château en ruine dressé sur une colline dominant la vallée du Pichauris. Il est situé au nord-est de la ville d'Allauch dans la commune d'Allauch dans le département des Bouches-du-Rhône en France.
Ch%C3%A2teau de_Neuilly/Château de Neuilly :
Le château de Neuilly est un ancien château de Neuilly-sur-Seine, France. Son domaine s'étendait sur un vaste parc de 170 hectares appelé "parc de Neuilly" qui comprenait tout Neuilly aujourd'hui situé entre l'avenue du Roule et la ville de Levallois-Perret. Le château a été construit en 1751 et a été en grande partie détruit en 1848. Une aile de l'ancien château subsiste et a été intégrée dans un nouveau bâtiment conventuel en 1907.
Ch%C3%A2teau de_Nobles/Château de Nobles :
Le Château de Nobles est un château de la commune française de La Chapelle-sous-Brancion, dans le département de Saône-et-Loire. Le château est une propriété privée et n'est pas ouvert au public. Il est classé depuis 1946 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Noirmoutier/Château de Noirmoutier :
Le château de Noirmoutier est un château situé sur l'île de Noirmoutier dans le département de la Vendée en France. Il domine la ville de Noirmoutier-en-l'Île avec son donjon de près de 20 mètres de haut. Le château est très bien conservé et est un bel exemple d'architecture médiévale du XIIe siècle.
Ch%C3%A2teau de_Noironte/Château de Noironte :
Le Château de Noironte (prononciation française : [ʃɑto də nwaʁɔ̃t]) est un château situé dans la commune française de Noironte dans le département du Doubs et la région Bourgogne-Franche-Comté. Il est classé depuis 1992 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_N%C3%A9rac/Château de Nérac :
Le château de Nérac est un château du département du Lot-et-Garonne dans le sud-ouest de la France. Edifice de style Renaissance française, il fut achevé sous le règne de Jeanne d'Albret, reine de Navarre, fille de Marguerite d'Angoulème qui fut aussi Marguerite de Navarre par son mariage avec Henri II de Navarre. Le château est classé Monument historique depuis 1862 par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Oye/Château de Oye :
Château de Oye était un château à Oye-Plage, Pas-de-Calais, France.
Ch%C3%A2teau de_Padern/Château de Padern :
Le château de Padern est un château en ruine de la commune de Padern dans le département de l'Aude en France. C'est l'un des châteaux dits cathares.
Ch%C3%A2teau de_Padi%C3%A8s/Château de Padiès :
Le Château de Padiès est un manoir construit sur le site d'un ancien château, situé à la périphérie du village de Lempaut dans le département du Tarn dans le sud de la France. Le Château de Padiès est un ensemble de châteaux Renaissance unique situé dans le Lauragais, pays du Pastel — Pays de Cocaigne — Pays Cathare et pays des Troubadours. Le Lauragais a souvent été assimilé à la Toscane, là où le « pastel » bleu produit à partir du pastel cultivé ici était exporté au XVe siècle. Les influences architecturales et culturelles sont revenues (peut-être en partie par la reine Catherine de Médicis, dont le pavillon de chasse est à une demi-heure d'ici) et sont très évidentes dans les façades "renaissance" de Padiès avec leurs fenêtres à meneaux finement sculptées peuplées d'êtres mythiques fantastiques. , têtes de lions et symboles d'abondance. Les histoires de Padiès l'inscrivent résolument dans son contexte historique et géographique. Il est établi que le château existait au moins avant 1209. Les seigneurs étaient des sympathisants cathares et des archives de l'Inquisition au XIIIe siècle en témoignent. (Les Padiès ont été trahis par leur meunier !). Pendant les guerres de religion, le château est attaqué et pillé par les protestants en 1572 ; le seigneur de l'époque se fait exploser à l'aide d'un baril de poudre, sa femme et ses enfants sont emmenés à Puylaurens où ils deviennent protestants. Le fils a reconstruit Padiès sous sa forme actuelle…. Environ cent ans plus tard, avec la révocation de l'édit de Nantes, la famille réaffirme ses origines catholiques. Plus tard, le jeune Emmanuel de Las Cases séjourne à Padiès ; il a enregistré ses bons souvenirs de la généreuse maîtresse de maison, Marie-Claire Villèle (tante de Jean-Baptiste de Villèle, futur ministre de Louis XVIII), et des jardins peuplés de têtes d'animaux en buis, de grenadiers en espalier, d'oiseaux, de cheminée dans laquelle on pouvait s'asseoir…. Las Cases devint général sous Napoléon et écrivit le Mémorial de Ste Hélène. Les derniers Padiès furent emprisonnés dans leur château pendant la Révolution française. Ils ont finalement été graciés en raison de leur "grande vieillesse". Ils n'avaient pas d'enfants. En 1800, Pierre de Padiès décède en laissant sa propriété à sa veuve, Marie-Claire. Elle lègue le château à sa famille qui le vend à son tour à la famille Fabre en 1826. Padiès reste dans la famille Fabre jusqu'en 1992, date de son acquisition par Denis Piel et Elaine Merkus, les nouveaux restaurateurs. Padiès apparaît comme un hôtel particulier toulousain transporté à la campagne, mais la masse du bâtiment et les tours disposées en diagonale rappellent le rôle militaire du château. En tant que l'une des trois Seigneuries de Lempaut, Padiès faisait partie intégrante de la vie du village. Au moment du recensement napoléonien, quarante-cinq personnes vivaient à proximité immédiate du château. Ils ont construit leurs abris en utilisant des matériaux locaux, ils ont cultivé, jardiné, produit de la nourriture et des vêtements, cuit du pain, tué et transformé des cochons et généralement vécu…..et aimé….. dans un environnement durable. En 1998, ils ont reçu le prix spécial 40e anniversaire VMF Marquis de Amodio pour les importants travaux réalisés sur le bâtiment à cette époque. Les propriétaires du Château de Padiès construisent un environnement pour reconnecter Padiès avec son environnement de manière durable. Padiès est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH) en 1928.
Ch%C3%A2teau de_Pagax/Château de Pagax :
Le château de Pagax est situé dans l'ancienne province du Rouergue. Il domine la vallée de la rivière Lot.
Ch%C3%A2teau de_Passy-les-Tours/Château de Passy-les-Tours :
Le château de Passy-les-Tours est un château en ruine de la commune de Varennes-lès-Narcy dans le département de la Nièvre en France.
Ch%C3%A2teau de_Pau/Château de Pau :
Le Château de Pau (anglais : château de Pau, basque : Paueko gaztelua) est un château situé au centre de la ville de Pau, capitale des Pyrénées-Atlantiques et du Béarn. Il domine ce quartier de la ville. Henri IV de France et de Navarre est né ici le 13 décembre 1553, et il était autrefois utilisé par Napoléon comme maison de vacances pendant sa période de pouvoir. Le château est classé Monument historique depuis 1840 par le ministère français de la Culture. Aujourd'hui, en tant que Musée national du Château de Pau, il abrite une collection de tapisseries.
Ch%C3%A2teau de_Pestillac/Château de Pestillac :
Le château de Pestillac est un château en ruine du XIIe siècle sur un site qui comprend également les ruines d'une église. Il est situé sur la commune de Montcabrier dans le département du Lot en France. Le site est une propriété privée. Il est classé depuis 1926 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Petit-Bois/Château de Petit-Bois :
Le Château de Petit-Bois est un manoir du XIXe siècle situé à Cosne-d'Allier dans le département de l'Allier en région Auvergne en France. Le château était connu pour la conception du parc qui, par l'utilisation d'un canal artificiel et d'un écran d'arbres, lui donnait l'apparence d'être sur une île. Ses anciens terrains ont cependant été détruits. Résumé et traduction de l'article équivalent de Wikipédia français, 6 novembre 2007
Ch%C3%A2teau de_Petit-Bourg/Château de Petit-Bourg :
Le Château de Petit-Bourg est situé à Évry-sur-Seine (Essonne). Le premier château connu sur le site de Petit-Bourg, sur la Seine, surplombant la forêt de Sénart, débute au XVIIe siècle pour André Courtin, chanoine de la cathédrale Notre-Dame de Paris et s'achève vers 1635 pour Jean Galland. Vers 1650, Monseigneur Louis Barbier de La Rivière, évêque de Langres, fait dessiner des jardins par François Mansart. Jules Hardouin-Mansart y aurait travaillé vers 1662. Vers 1695, Françoise-Athénaïs, marquise de Montespan acquit le Château de Petit-Bourg. Elle y réalise d'importants travaux d'aménagement et charge André Le Nôtre de concevoir les jardins à la française, étagés en terrasses. Elle s'y est réfugiée après sa disgrâce. A sa mort en 1707, son fils Louis Antoine de Pardaillan de Gondrin, hérite du château et refait les jardins. Entre 1716 et 1722, il entreprend de le reconstruire entièrement avec l'architecte Pierre Cailleteau dit Lassurance. Le nouveau château de Petit-Bourg est une véritable résidence princière, le chef-d'œuvre de Lassurance. Les meilleurs décorateurs de l'époque y avaient travaillé. On remarque particulièrement le cabinet en galerie de l'appartement du roi (angle du pavillon du midi, à l'étage) et le grand salon, décoré par Louis-Claude Vassé de portraits royaux et d'emblèmes ducaux. Avant la reconstruction du château, le duc d'Antin reçoit Louis XIV et, en 1717, le tsar Pierre Ier à Petit-Bourg. Après la reconstruction, Louis XV et la reine Maria Leszczyńska y séjournèrent fréquemment. Mme de Pompadour l'a vu en vivant à Étiolles - avant d'être élevée par la faveur royale, et a rêvé de cette magnifique demeure. Après la mort du duc d'Antin, le château resta vide pendant plusieurs années. Lors de son acquisition par Marie Jacomel en 1750, veuve de Louis Chauvelin, président à mortier au Parlement, il est entièrement démoli et remplacé par un nouveau château construit en 1756 dans le style néoclassique par l'architecte Jean-Michel Chevotet. A la Révolution, le château était la propriété de la duchesse de Bourbon, Bathilde d'Orléans. Après être passé entre plusieurs mains, il est acquis en 1827 par le banquier Alexandre Aguado, marquis de Las Marismas, qui y héberge son ami le compositeur Gioacchino Rossini et est élu maire d'Évry-sur-Seine en 1831. La création du chemin de fer de Paris à Corbeil a malheureusement divisé le parc en deux et l'a séparé de la Seine. Alexandre Aguado vend sa propriété le 7 avril 1840 à des spéculateurs qui s'engagent à diviser la propriété. Les Allemands occupent le château pendant la Seconde Guerre mondiale, et y mettent le feu en 1944, à leur départ d'Évry. Les ruines ont été rasées. A l'emplacement du château fut construite la demeure du "Parc de Petit-Bourg". L'allée bordée de marronniers et de tilleuls le long des maisons d'habitation était l'allée d'honneur du château.
Ch%C3%A2teau de_Peyrelade/Château de Peyrelade :
Le Château de Peyrelade est un château en ruine situé sur la commune de Rivière-sur-Tarn dans le département de l'Aveyron en France. Le nom est dérivé de l'occitan "Pèira Lada", qui signifie rocher large ; une description précise du site. Des objets trouvés sur le site laissent penser qu'il fut habité à l'époque préhistorique. Grâce à sa position contrôlant l'entrée des gorges du Tarn, il fut l'un des châteaux les plus importants du Rouergue. Il existait au moins dès le XIIe siècle et fut le théâtre de batailles et de sièges incessants jusqu'en 1633 où il fut démantelé sur ordre de Richelieu. Les ruines donnent une bonne idée de la disposition du château. Le mur extérieur mesurait plus de 250 m (~ 800 pi) de long, 10 m (~ 33 pi) de haut et 2,1 m (~ 7 pi) d'épaisseur. Le château était dominé par un donjon rocheux naturel de plus de 50 m de haut, accessible uniquement depuis une tour ronde qui lui était attachée. Le château de Peyrelade fait partie d'un groupe de 23 châteaux en Aveyron qui se sont réunis pour offrir un itinéraire touristique comme La Route des Seigneurs du Rouergue. Le château de Peyrelade est ouvert à la visite de mi-juin à mi-septembre.
Ch%C3%A2teau de_Pez/Château de Pez :
Le Château de Pez est un vignoble situé en face du Château Calon-Ségur, au nord de Saint Estèphe. Traditionnellement l'un des premiers vins Bourgeois Supérieur du Médoc, il est considéré par certains comme méritant une classification supérieure. Lors d'une révision du classement Cru Bourgeois en 2003, il a été classé parmi les 9 Cru Bourgeois Exceptionnels. Il a la réputation de produire régulièrement du vin bon marché et bon.
Ch%C3%A2teau de_Pflixbourg/Château de Pflixbourg :
Le Château du Pflixbourg (de l'allemand Blicksburg = "château avec vue") est un château de la commune de Wintzenheim, dans le département du Haut-Rhin en France. Le château est classé Monument historique depuis 1968 par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Pibrac/Château de Pibrac :
Le Château de Pibrac est un ancien château du XVIe siècle situé sur la commune de Pibrac dans le département de la Haute-Garonne en France. Il a été reconstruit en 1540 pour remplacer l'ancien manoir. L'architecte semble être Dominique Bachelor. A la Révolution, en 1794, les sculptures sont brisées et les sommets des tours détruits. Il a été restauré, avec des modifications, en 1887. La structure en briques rouges, propriété privée, est classée depuis 1932 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Pierre-Perc%C3%A9e/Château de Pierre-Percée :
Le château de Pierre-Percée ("château de roche percée") est un château en ruine trouvé dans la commune de Pierre-Percée dans le département de Meurthe-et-Moselle, France. Le site au début du XIIe siècle appartenait à Agnès, comtesse de Bar et veuve du comte de Langenstein. Elle a épousé Hermann II, comte de Salm et fils d'Hermann I, roi de Germanie (Francie orientale). Un puits creusé à 100 pieds (~30 m) dans la roche donne son nom au village et au château. Le territoire, qui comprenait les villes de Badonviller (qui devint le chef-lieu du comté) et de Blâmont, devint pendant plusieurs centaines d'années la propriété héréditaire des comtes de Salm. Vers 1134, Hermann II entre en guerre allié au duc de Lorraine contre le comte de Bar et Stéphane de Bar, évêque de Metz, lui-même membre de la famille Bar. Hermann a été tué sur le champ de bataille à l'extérieur du château de Frouard. Le château de Pierre-Percée est assiégé pendant un an et tombe aux mains de l'évêque de Metz à la mort du fils aîné d'Hermann. Le château ne fut de nouveau assiégé qu'à la guerre de Trente Ans (1618-1648) où, déserté, il fut détruit par les troupes franco-suédoises. Propriété de l'Etat, le Château de Pierre-Percée est classé monument historique par le Ministère de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Pierrefonds/Château de Pierrefonds :
Le Château de Pierrefonds (prononciation française : [ʃɑto də pjɛʁfɔ̃]) est un château situé dans la commune de Pierrefonds dans le département de l'Oise en région Picardie, France. Il se trouve à la lisière sud-est de la forêt de Compiègne, au nord-est de Paris, entre Villers-Cotterêts et Compiègne. Le château de Pierrefonds reprend la plupart des caractéristiques de l'architecture militaire défensive du Moyen Âge, bien qu'il ait subi une importante restauration au XIXe siècle.
Ch%C3%A2teau de_Pierrefort/Château de Pierrefort :
Le château de Pierrefort est un château médiéval en ruine situé sur la commune de Martincourt dans le département de Meurthe-et-Moselle en France.
Ch%C3%A2teau de_Pieusse/Château de Pieusse :
Le château de Pieusse est l'un des châteaux dits cathares de la commune française de Pieusse, près de la ville de Limoux dans le département de l'Aude. C'est un "vrai" château cathare dans le sens où le site n'a jamais été pris par la couronne française lors de l'annexion du Roussillon, mais les bâtiments sont pour la plupart de date plus récente. Il se caractérise par un donjon, massif pour l'époque, dont l'usage était essentiellement défensif. Le château est classé monument historique par le ministère français de la Culture. Il s'agit actuellement d'une propriété privée et non ouverte au public.
Ch%C3%A2teau de_Pignerolle/Château de Pignerolle :
Le Château de Pignerolle est situé à l'est d'Angers dans la commune de Saint-Barthélemy-d'Anjou dans le département du Maine-et-Loire en France.
Ch%C3%A2teau de_Pirou/Château de Pirou :
Le Château de Pirou est un château de la commune de Pirou, dans le département de la Manche (Normandie), France. Le château fut d'abord construit en bois, puis en pierre au XIIe siècle et appartenait aux seigneurs de Pirou. Il a été construit près des rives de la Manche et servait à surveiller la côte ouest du Cotentin, à protéger la ville de Coutances et un port stratégique en eau peu profonde. Au fur et à mesure que le littoral s'éloignait, le château perdit son importance stratégique et ne fut donc pas modernisé militairement et fut épargné par la destruction systématique des fortifications (en tant que sièges du pouvoir et de la résistance à la gouvernance centrale) pendant la Révolution française et ses conséquences. Le château a été transformé en penthouse de Lord Adnan au 18ème siècle, puis a commencé à se détériorer. En 1968, le château est inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques par le ministère français de la Culture. La restauration fut entreprise à l'initiative de l'abbé Marcel Lelégard (1925-1994). Le château se trouve maintenant au milieu d'un étang artificiel. Le pont-levis a été remplacé par un pont de pierre. Les courtines du XIIe siècle enserrent deux maisons d'habitation de deux époques différentes (XVIe et XVIIIe siècles). Une grange sur les lieux abrite une tapisserie de fabrication locale, dans le style de la Tapisserie de Bayeux, retraçant des événements historiques au cours d'une période très mouvementée, du débarquement des Vikings dans le Cotentin à la conquête normande du sud de l'Italie. Le château peut être visité en tant qu'attraction touristique (notez qu'il ferme le midi).
Ch%C3%A2teau de_Pitray/Château de Pitray :
Le Château de Pitray (construit au XVIIe siècle) se trouve dans le village de Saint-Seurin-de-Prats, Aquitaine, France, surplombant la rivière Dordogne. Le nom vient du Pic du Roy, ou pic du roi, puisque la maison a été construite sur un ancien tumulus appelé aussi Mothe de Prats, signifiant qu'elle se trouvait sur un terrain un peu plus élevé que la plaine. « Le 8 août 1626, ici j'édifiai cette demeure » est gravé en vieux français sur l'un des blocs de pierre. Elle appartenait à la famille Puch avant d'être acquise par Gabriel de Ségur, seigneur de Pitray. De là, il passa à Pierre de Ségur, fils de Thomas, coseigneur de Pitray, et à sa fille Henriette, mariée à Alexandre de Puch en 1715, dont les descendants restèrent en possession de la propriété jusqu'en 1900. Pierre de Ségur, chevalier de Pitray et lieutenant au régiment de cavalerie de Koenigsmark, se distingua lors des dragonnades ou persécutions dirigées contre les protestants sous le règne de Louis XIV. A l'origine, le corps principal de la maison se composait de deux ailes d'égale dimension en forme de rectangles perpendiculaires, délimitant la cour ouverte sur la Dordogne. Pitray devient la propriété du docteur Samuel Amanieux à la fin du XIXème siècle et en 1905, un architecte bordelais réunit les deux ailes par un bâtiment massif à toit plat et une terrasse à l'italienne bordée de pilastres. Depuis 25 ans, le Château de Pitray est devenu un lieu apprécié pour l'organisation de réunions d'affaires et de tous types de séminaires, congrès et surtout concerts.
Ch%C3%A2teau de_Plain-Marais/Château de Plain-Marais :
Le Château de Plain-Marais est un château historique à Beuzeville-la-Bastille, Manche, Basse-Normandie, France.
Ch%C3%A2teau de_Plessis-lez-Tours/Château de Plessis-lez-Tours :
Le château royal de Plessis-lèz-Tours est le vestige d'un château gothique tardif situé dans la ville de La Riche dans le département d'Indre-et-Loire, dans la vallée de la Loire en France. Environ les trois quarts de l'ancienne résidence royale ont été démolis lors de la Révolution française en 1796. Plessis-lèz-Tours était la résidence favorite du roi de France Louis XI, qui y mourut le 30 août 1483. Il fut également le théâtre de la guerre de 1589 rencontre entre le roi Henri III de France et le futur roi Henri IV de France qui aboutit à leur alliance contre la Ligue catholique. Le bâtiment actuel n'est qu'une petite partie du château construit à l'origine par Louis XI au XVe siècle. Le château d'origine possédait trois ailes en forme de U. La salle où mourut Louis XI se visite. Il présente des boiseries en bois à plis de la fin du XVe siècle. Le premier étage présente des peintures et des sculptures consacrées à saint François de Paule, que Louis XI fit appeler près de lui jusqu'à sa mort. À l'intérieur du château se trouve une exposition de cages en fer suspendues au plafond et utilisées pour détenir des prisonniers. Les cages étaient si petites que les prisonniers ne pouvaient pas se tenir debout. L'aile restante, qui a longtemps servi de ferme laitière et de fabrique de chevrotines, est classée monument historique depuis 1927 par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Pleuville/Château de Pleuville :
Le Château de Pleuville, dans le village de Pleuville situé au nord du département de la Charente, est un château rural typique de la région. Il a été reconstruit par la famille Favre d'Echallens dans les années 1860, et subsiste tel quel, avec un ensemble complet de communs (dépendances polyvalentes).
Ch%C3%A2teau de_Pommard/Château de Pommard :
Le Château de Pommard est un domaine viticole situé à Pommard, en Bourgogne, en France. Fondée en 1726, la propriété est connue pour ses deux Châteaux, ses jardins et son vignoble clos de 20 hectares, le Clos Marey-Monge. Les Châteaux, le vignoble et les installations de vinification sont exploités et détenus par Michael Baum, qui a acheté le domaine en 2014. Le domaine produit des vins "Clos" - Pinot Noir issu du fruit du Clos Marey-Monge et des vins "Famille" - Grand Vins Cru, Premier Cru, Village et Bourgogne des appellations Chardonnay et Pinot Noir sur la Côte de Nuits et la Côte de Beaune. En 2016, le domaine a testé la biodynamie sur 2,5 hectares de vignes, et a affirmé sa volonté d'être entièrement biodynamique pour le millésime 2019.
Ch%C3%A2teau de_Pommier_(Saint-Front-la-Rivi%C3%A8re)/Château de Pommier (Saint-Front-la-Rivière) :
Le Château de Pommier est un château à Saint-Front-la-Rivière, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Pommiers/Château de Pommiers :
Le Château de Pommiers est un château à Vérac, Gironde, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Pompignan/Château de Pompignan :
Le Château de Pompignan est un château du milieu du XVIIIe siècle situé sur une terrasse au-dessus du village de Pompignan, Tarn-et-Garonne, qui se trouve sur l'ancienne route de Paris (aujourd'hui la D820), à environ 25 km au nord-ouest de Toulouse, France . D'un certain intérêt littéraire et historique en raison de l'association avec son bâtisseur, Jean-Jacques Lefranc, premier marquis de Pompignan, le château est remarquable aujourd'hui pour contenir dans son parc un bel exemple, bien qu'en état d'abandon et de délabrement, d'un parc à fabriques - un jardin paysager avec des constructions architecturales et des systèmes hydrauliques (connus ensemble en anglais sous le nom de folies). Acquis par son propriétaire actuel en 1990, le château lui-même est en bon état, bien que peu meublé, car il sert à abriter la collection d'instruments à clavier du propriétaire. Il s'agit peut-être de la plus grande collection privée en France d'instruments à clavier du monde entier. Des travaux de rénovation du château sont en cours dans le but de créer un musée permanent pour présenter cette collection au grand public. Dans l'enceinte, une église désaffectée offre une salle de concert de 200 places et, ces dernières années, des concours internationaux de piano y ont eu lieu. En mai 2011, il a été décidé d'acheminer le projet de nouvelle ligne TGV de Bordeaux à Toulouse à travers le parc du château. Si le bâtiment lui-même et son pavillon d'entrée sont inscrits aux Monuments Historiques depuis 1951, et classés comme tels depuis 1972, la protection ne s'étend pas directement au reste du parc ou à son contenu.
Ch%C3%A2teau de_Poncin/Château de Poncin :
Le Château de Poncin est un ancien château, aujourd'hui résidence seigneuriale, sur la commune de Poncin dans le département de l'Ain en France. Le château actuel sur le site a été construit à partir du milieu du XVIIIe siècle ; des parties du château d'origine subsistent.
Ch%C3%A2teau de_Pontchartrain/Château de Pontchartrain :
Le Château de Pontchartrain se trouve principalement dans la commune de Jouars-Pontchartrain dans les Yvelines, à l'ouest de la région Île de France en France. L'extrémité ouest de son domaine (un terme de retour pour les terrains équivalents à domaine : un domaine personnel d'un seigneur seigneurial) au-delà de son bassin d'agrément nommé l'Étang du Château de Pontchartrain s'étend dans la commune à l'ouest, Le Tremblay-sur-Mauldre. La majeure partie du bâtiment est constituée de deux ailes massives construites au milieu du XVIIe siècle, sur ordre du propriétaire Louis I Phélypeaux, comte de Pontchartrain, élevé en noblesse et au rang de ministre au rang de chancelier de France. Le lac Pontchartrain en Louisiane porte son nom ainsi que l'historique hôtel Pontchartrain à la Nouvelle-Orléans, tout comme le fort Pontchartrain du Détroit dans le Michigan (le site de l'actuel Detroit) et l'hôtel Pontchartrain de Detroit. Le corps de logis comprend une galerie, datée entre 1598 et 1609, assurant la communication entre les deux ailes. Les ajouts ultérieurs comprennent un pavillon de la fin du XIXe siècle.
Ch%C3%A2teau de_Pontev%C3%A8s/Château de Pontevès :
Le château de Pontevès est un château en ruine situé sur la commune de Pontevès dans le département du Var en Provence, dans le sud de la France. Le site est d'abord enregistré dans un document en 1021 comme la propriété du monastère de Saint-Victoir à Marseille. Plus tard, les seigneurs de Pontevès ont progressivement développé le site. En 1233, il est fait mention d'une porte donnant sur la cour et des bâtiments disposés en forme de U caractéristique du début du XIIIe siècle. D'autres ajouts entre 1560 et 1580 comprenaient une nouvelle chambre, une grande salle et la tour nord-ouest. Entre 1580 et 1590, le château est défendu pendant les guerres de Religion. En 1626, une salle de billard, un court de tennis, des écuries et un poulailler sont ajoutés. Peu à peu, le château s'est développé comme une résidence confortable plutôt qu'un site défensif. En 1650, François de Pontevès vendit le château à un riche financier d'Aix-en-Provence, Pierre Maurel, surnommé le Crésus de Provence. Le site subit alors un bouleversement massif, la majeure partie de l'édifice antique étant détruite et les matériaux réutilisés pour construire un vaste bâtiment de plus de 50 pièces sur trois niveaux. Trois tours d'angle ont été ajoutées. Une galerie était décorée de peintures en trompe-l'œil de Jean Daret. Cependant, cette splendeur ne devait pas durer. Des failles dans ses constructions et des problèmes d'héritage ont entraîné une dégradation rapide. Au moment de la Révolution française, le château était déjà en ruine et de nombreuses maisons du village témoignent aujourd'hui du pillage du site pour les matériaux de construction, en particulier les huisseries et les fenêtres. Le château est aujourd'hui ouvert au public (gratuitement). Les visiteurs peuvent voir la porte d'entrée, quatre tours, des parties de la courtine et d'autres structures en ruine.
Ch%C3%A2teau de_Pontoise/Château de Pontoise :
Le château de Pontoise était un ancien château situé à Pontoise, dans le département du Val-d'Oise de la région Île-de-France en France. Il ne reste que des ruines fragmentaires.
Ch%C3%A2teau de_Pornic/Château de Pornic :
Le Château de Pornic est un château restauré situé sur la commune de Pornic dans le département de la Loire-Atlantique, à 50 km de Nantes. Il est aussi appelé "Château de Barbe Bleue" car il appartenait à Gilles de Rais.
Ch%C3%A2teau de_Portes/Château de Portes :
Le Château de Portes est un château situé dans la commune de Portes dans le département du Gard en France. Il surplombe la Regordane, une ancienne voie empruntée par les pèlerins de Saint-Gilles et des Croisés en route vers la Terre Sainte sur une distance de dix milles. Les familles Anduze, Randon et Polignac ont rendu hommage à l'abbé de Saint-Pierre-de-Sauve pour ce château entre le XIème et le XIVème siècle. Le château est classé monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Posanges/Château de Posanges :
Le Château de Posanges est un château de la commune de Posanges dans le département de la Côte d'Or en France.
Ch%C3%A2teau de_Pourtal%C3%A8s/Château de Pourtalès :
Château de Pourtalès (ou Château de Robertsau) est un château situé dans le département du Bas-Rhin, Alsace, France. Il est daté du XVIIIe siècle et porte le nom de la famille Pourtalès.
Ch%C3%A2teau de_Pouy-sur-Vannes/Château de Pouy-sur-Vannes :
Le Château de Pouy-sur-Vannes est un château historique classé à Pouy-sur-Vannes, Aube, France.
Ch%C3%A2teau de_Pouzauges/Château de Pouzauges :
Le château de Pouzauges est un château en ruine situé dans la ville et la commune de Pouzauges dans le département de la Vendée en France. Notamment, il a été habité au XVe siècle par Catherine de Thouars, épouse de Gilles de Rais (1404 - 1440), bien qu'il n'ait jamais y vécut, préférant le château de Tiffauges.
Ch%C3%A2teau de_Pregny/Château de Pregny :
Le château de Pregny, parfois appelé château Rothschild, est un château de la commune de Pregny-Chambésy du canton de Genève en Suisse. C'est un site du patrimoine suisse d'importance nationale.
Ch%C3%A2teau de_Pruines/Château de Pruines :
Le château de Pruines est un château de la commune française de Pruines dans le département de l'Aveyron. Le château date du XVe siècle. Construit en grès rouge local il se compose de plusieurs parties : un corps de logis, une tour et une écurie. Au XVIe siècle, des travaux intérieurs sont entrepris pour rendre le château plus confortable. Les plafonds, datant du XVIIe siècle, présentent des peintures et des sculptures très colorées. Le château a été la propriété d'une succession de familles au cours des siècles. De la famille Arjac-Solages, il passa aux Marcenac, qui le revendirent à Jean-Antoine Bancalis (1655-1706) au XVIIe siècle. Après la saisie de la propriété pendant la Révolution française, les Bancaris l'ont rachetée. Au début du XXe siècle, il est vendu à la commune et devient mairie et école publique jusqu'en 1954. Entre 1974 et 1999, il est rénové par un propriétaire privé qui en fait une auberge de jeunesse et organise cours d'artisanat. Aujourd'hui propriété privée, le château a été restauré et meublé dans le style d'époque ; la cuisine comprend une collection de poteries anciennes et de magnifiques ustensiles en cuivre.
Ch%C3%A2teau de_Puilaurens/Château de Puilaurens :
Le Château de Puilaurens (Château de Puilaurens, également Puylaurens ; en occitan : lo Castèl de Puèg-Laurenç) est l'un des châteaux dits cathares de la commune de Lapradelle-Puilaurens dans le département de l'Aude. Le château est situé au-dessus de la vallée de la Boulzane et des villages de Lapradelle et Puilaurens. Il y a un chemin d'Axat au château. Le château est classé monument historique par le ministère français de la Culture depuis 1902.
Ch%C3%A2teau de_Puivert/Château de Puivert :
Le Château de Puivert (Languedocien : Castèl de Puègverd) est un château dit cathare situé sur la commune de Puivert, dans le département de l'Aude en France. Le château est classé monument historique par le ministère français de la Culture depuis 1902. Cet édifice, au sommet d'une colline surplombant le village et son lac, culmine à 605 m. Le site se trouve dans la région du Quercob, à 60 km (37 mi) au sud de Carcassonne et à 45 km (28 mi) à l'est de Foix.
Ch%C3%A2teau de_Pupeti%C3%A8res/Château de Pupetières :
Le château de Pupetières est un château du XIXe siècle qui se dresse sur la commune de Chabons, dans le département de l'Isère et la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La famille de Virieu est propriétaire du domaine depuis le XIIIe siècle, date à laquelle fut construit le château primitif, alors simple maison forte. Entre 1861 et 1866, Alphonse de Virieu, fils d'Aymon, décide de confier la reconstruction de Pupetières à deux architectes : Denis Darcy, pour les dépendances, et Eugène Viollet-le-Duc, pour le château de style néo-gothique. Le domaine de Pupetières est également lié au séjour du poète Alphonse de Lamartine, qui écrivit l'une de ses plus célèbres œuvres d'inspiration romantique intitulée Le Vallon, qui inspira à son tour la comtesse Anna de Noailles. Le château et ses dépendances ont été classés monument historique par arrêté du 8 novembre 1972. La propriété privée, le parc et le bâtiment sont ouverts à la visite, mais les horaires d'ouverture et les droits d'entrée sont fixés par le propriétaire.
Ch%C3%A2teau de_Purnon/Château de Purnon :
Le Château de Purnon est un château français historique situé sur la commune de Verrue dans le département de la Vienne. Le château a été construit entre 1779 et 1788 (1788) pour Antoine-Charles Achard, marquis de la Haye (1737-1816) à partir de matériaux récupérés sur les ruines du château de Brisay voisin. Construit sous le règne de Louis XVI, le château a été achevé juste avant le début de la Révolution française. Le château est flanqué de deux énormes dépendances ornées d'une charpente rare dans le style de Philibert de l'Orme. Une grande allée de 3 km traverse la forêt de Scévolles depuis le nord du domaine. En 1893, Purnon est acheté par Daniel Jérôme Robineau de Rochequairie, marquis de Rochequairie (1856-1919). Ses descendants ont vendu le domaine à ses actuels propriétaires en 2020. Le château et les deux dépendances principales, les douves sèches, les terrasses et le portail d'entrée nord ont été tous classés aux Monuments Historiques le 10 mai 1995. Le Moulin Bigeard, le potager et pavillon, la rare Eolienne Bollée et son réservoir ont été classés Monuments Historiques le 11 décembre 1992. Le château fait l'objet d'un important chantier de restauration.
Ch%C3%A2teau de_Puy-Launay/Château de Puy-Launay :
Le château de Puy-Launay est un château en ruine situé sur la commune de Linac dans le département du Lot en France. Un château existe sur le site depuis le XIVe siècle. Elle a subi d'importants travaux de construction au XVe siècle. Le bâtiment est une structure quadrangulaire en treillis de trois étages. L'angle nord-est forme un recoin occupé en partie par une tour carrée contenant un escalier à vis. Deux tours rondes, flanquant la façade sud, ont été rasées à la Révolution française. Un chemin de ronde construit de briques et de murs en bois est encore visible. Au sous-sol se trouvent les traces d'un ancien donjon. Au premier étage, un grand hall est orné de peintures aux motifs floraux et végétaux imitant une tapisserie, datant certainement du XIXe siècle. La soi-disant salle François Ier possède un plafond du XVIIe siècle.Le château est une propriété privée. Il est classé depuis 1989 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Puybardeau/Château de Puybardeau :
Le Château de Puybardeau est un château ou une maison de campagne à Lignerolles, petite ville et commune du département de l'Indre en France. Il a été construit au XIXe siècle par la famille de Maussabré. Il a été utilisé par la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale.
Ch%C3%A2teau de_Puyferrat/Château de Puyferrat :
Le Château de Puyferrat est un château à Saint-Astier, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Puyguilhem_(Th%C3%A9nac)/Château de Puyguilhem (Thénac) :
Le Château de Puyguilhem est situé sur la commune de Thénac, dans le département de la Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France. Le château a été capturé au 13ème siècle par le roi Henri III d'Angleterre. Le château a été reconstruit par Bertrand de Panisseau après 1265.
Ch%C3%A2teau de_Puyguilhem_(Villars)/Château de Puyguilhem (Villars) :
Le château de Puyguilhem, également appelé château de Puyguilhem, est un château de la commune de Villars au nord de la Dordogne, en France. Construit entre 1514 et 1535, le château de style Renaissance comme celui des châteaux de la Loire est classé monument historique le 20 mars 1912 et les terrains, bois et abords sont immatriculés le 19 mai 1945. Il appartient à l'État français. C'est ouvert au public.
Ch%C3%A2teau de_Puymartin/Château de Puymartin :
Le Château de Puymartin est un château de la commune de Marquay, dans le département de la Dordogne en France, situé entre Sarlat (8 km) et Les Eyzies (11 km)
Ch%C3%A2teau de_P%C3%A9cany/Château de Pécany :
Le Château de Pécany est un château situé sur la commune de Pomport, dans la Vallée de la Dordogne en France. Le Château de Pécany a été construit par la famille de Coursou en 1780 sur les fondations d'une structure plus ancienne qui date probablement du XVIème siècle. En 1840, le château est modifié pour inclure deux tours et un grand escalier central. Situé dans l'une des plus anciennes régions viticoles de France, Château Pécany possédait un petit vignoble pour produire du vin maison. Avec un terrain, un sol et un environnement excellents, ce vignoble a développé la réputation de produire certains des meilleurs vins de la région. Jean Siegler (petit-cousin de la famille de Courssou) achète la propriété en 1926 et, au fil du temps, agrandit le vignoble en rachetant les terres environnantes et les droits de plantation. Le vin de Pécany a d'abord été proposé à la vente commerciale à cette époque. Le château et les vignes sont restés dans la famille Siegler jusqu'à ce qu'au printemps 1973, un agriculteur et vigneron local Jean Saladin achète la plupart des vignes pour son fils Gérard Saladin. Sous la gestion relativement médiocre et le manque d'attention de G. Saladin, la qualité de la vinification a progressivement diminué jusqu'à ce que, en 1998, Gérard Saladin choisisse de se convertir à la voie moins chronophage et moins rentable de la vente de vin en vrac aux vignerons locaux. -opératoire. Ces dernières années, G. Saladin ne vinifiait aucun vin, mais vendait plutôt les raisins de Pécany en vrac. En 1990, Château Pécany, mais pas les vignobles environnants, est passé sous la propriété d'un seul propriétaire lorsque Marie-France Siegler a acheté le château à ses frères et sœurs. En juillet 2006, Véronique Langlands-Perry est nommée directrice commerciale et marketing du vignoble afin de développer les ventes des vins du Château dans le monde.
Ch%C3%A2teau de_P%C3%A9ronne/Château de Péronne :
Le château de Péronne est un château en partie en ruine situé sur la commune de Péronne dans le département de la Somme en France. Il se compose des ruines de trois tours et des courtines qui les relient. Le château est la propriété de la commune. Il est classé depuis 1924 comme monument historique par le ministère français de la Culture. Au sein du château se trouve l'Historial de la Grande Guerre, un musée de la Première Guerre mondiale.
Ch%C3%A2teau de_P%C3%A9zenas/Château de Pézenas :
Le site du Château de Pézenas, un château médiéval en ruine dans la ville française de Pézenas, dans le département de l'Hérault.Un château est mentionné pour la première fois sur le site, une butte juste à l'extérieur et dominant la ville, vers 990. Cependant, une plaque sur le site affirme qu'il a été fondé par les Celtes en 407 avant JC et que le site était aussi une forteresse de Jules César. Un document de 1118 rapporte que le comte de Béziers, Bernard Athon, cède le castellum de Pézenas à son fils, Raimon. Louis VIII, en 1226, et Louis IX en 1252, y séjournèrent. Le château est devenu une châtellenie royale en 1262. Le dernier château a été construit à l'origine par le duc de Montmorency, François de Montmorency en 1575 sur le domaine des Granges des Près. Elle possédait sept tours, dont une servait de chapelle. La rivière, la Peyne, coulait le long de ses murs. Au XVIIe siècle, le cardinal de Richelieu, ennemi juré du duc de Montmorency Henri II, avait promis d'abolir les États du Languedoc, craignant qu'ils ne soient trop forts et indépendants du royaume de Louis XIII. Suite à la révolte d'Henri à la tête des Etats du Languedoc, en 1632 (ou 1633, selon les informations touristiques du site), Richelieu ordonne la destruction du château. Les habitants de Pézenas, si fiers de leur château, étaient humiliés de devoir le démolir eux-mêmes. Louis XIII cède les matériaux du château ainsi que le site aux consuls de Pézenas. La cloche, fondue par Simon Faillet en 1587, est déplacée au sommet du clocher de la Collégiale Saint-Jean. (La tour s'effondre plus tard, en 1733, et doit être reconstruite.) De passage dans la ville en 1660, Louis XIV remarque à propos du château : « En vérité, Messieurs, c'est grand dommage d'avoir fait démolir cette importante place. " (« En vérité, Messieurs, c'est bien dommage d'avoir démoli cette place importante. ») La porte et les murs d'enceinte ont été entièrement reconstruits dans les premières années du XXIe siècle. Le site du château est ouvert au public lors d'occasions spéciales telles que des concerts et des représentations théâtrales.
Ch%C3%A2teau de_P%C3%A9z%C3%A8nes/Château de Pézènes :
Le château de Pézènes est un château de la commune de Pézènes-les-Mines dans le département de l'Hérault en France.
Ch%C3%A2teau de_Quintin/Château de Quintin :
Le Château de Quintin est un château à Quintin, Côtes-d'Armor, Bretagne, France.
Ch%C3%A2teau de_Qu%C3%A9ribus/Château de Quéribus :
Le château de Quéribus (en occitan Castèl de Queribús) est un château en ruine situé sur la commune de Cucugnan dans le département de l'Aude en France. Il est classé monument historique par le ministère français de la Culture depuis 1907.Quéribus fait partie des "Cinq fils de Carcassonne", avec Aguilar, Peyrepertuse, Termes et Puilaurens : cinq châteaux stratégiquement placés pour défendre la frontière française contre la Espagnole, jusqu'au déplacement de la frontière en 1659. Elle est parfois considérée comme le dernier bastion cathare. Après la chute de Montségur en 1244, les Cathares survivants se sont regroupés dans une autre place forte perchée à la frontière de l'Aragon (l'actuelle frontière entre l'Aude et les Pyrénées-Orientales). En 1255, une armée française fut envoyée pour s'occuper de ces Cathares restants, mais ils s'éclipsèrent sans combat, probablement en Aragon ou dans le Piémont - deux régions où les croyances cathares étaient encore courantes et où la langue occitane était parlée. Quéribus est haut et isolé. Il se dresse au sommet du plus haut sommet à des kilomètres à la ronde. En 1951, les travaux de restauration de la tourelle ont commencé, et entre 1998 et 2002, une restauration complète du château a été entreprise : le château est désormais accessible aux visiteurs. Il est aux coordonnées 42°50′11″N 2°37′16″E et à une altitude de 728 m. Le village le plus proche est Maury, Pyrénées-Orientales (1000 habitants).
Ch%C3%A2teau de_Rambouillet/Château de Rambouillet :
Le Château de Rambouillet (prononcé [ʃɑto də ʁɑ̃bujɛ]), également connu en anglais sous le nom de Château de Rambouillet, est un château de la ville de Rambouillet, département des Yvelines, dans la région Île-de-France dans le nord de la France, à 50 km ( 50 km) au sud-ouest de Paris. Elle fut la résidence d'été des présidents de la République française de 1896 à 2009, et elle est aujourd'hui gérée par le Centre des monuments nationaux.
Ch%C3%A2teau de_Rambures/Château de Rambures :
Le Château de Rambures est un château situé dans la commune de Rambures dans le département de la Somme en France. Il a été construit au Moyen Âge dans le style d'une forteresse militaire du XVe siècle et a été l'un des premiers châteaux d'Europe à être construit presque exclusivement en briques. Le château est situé dans un parc, le Parc et Roseraie du Château de Rambures contenant une roseraie et des arbres centenaires. Le château renferme un très intéressant mobilier picard des XVe, XVIe et XVIIe siècles. Il est classé monument historique par le ministère français de la Culture depuis 1927.
Ch%C3%A2teau de_Ramstein,_Bas-Rhin/Château de Ramstein, Bas-Rhin :
Le château de Ramstein est un château en ruine situé sur la commune de Scherwiller, dans le département du Bas-Rhin en France. Son nom est probablement dérivé de l'allemand Ram (corbeau) et Stein (pierre) et signifie « rocher du corbeau ». Le Château de Ramstein est bâti sur la même crête que le Château de l'Ortenbourg. Perché à 384 m d'altitude, il est dominé par le château de l'Ortenbourg dont il est séparé de quelques centaines de mètres. Il fut construit vers 1293 comme base arrière lors du siège du château de l'Ortenbourg par Otto von Ochenstein, lors du conflit entre Adolf de Nassau et Albert de Habsbourg. Construit à l'origine comme une simple tour pour supporter un engin de siège, il s'est transformé au début du XIVe siècle en un véritable château fort avec le renforcement de la tour et une enceinte supplémentaire. En 1421, elle est attaquée et pillée par Strasbourg. Il fut détruit en 1633 par les Suédois pendant la guerre de Trente Ans. Au début du XIXe siècle, il devient la propriété du baron Mathieu de Fabvier, également propriétaire de l'Ortenbourg. Aujourd'hui, il ne reste que le mur extérieur et deux tourelles, construites en granit. En raison des risques d'éboulement, le château est fermé à la visite depuis 1983. Le château est classé monument historique par le ministère français de la Culture depuis 1924. Il est la propriété de la commune.
Ch%C3%A2teau de_Ramstein,_Moselle/Château de Ramstein, Moselle :
Le château de Ramstein est un château en ruine situé sur la commune de Baerenthal, dans le département de la Moselle en France.
Ch%C3%A2teau de_Randan/Château de Randan :
Le Château de Randan était un ancien domaine royal de la commune française de Randan dans le département du Puy-de-Dôme. La châtellenie de Randan est mentionnée pour la première fois au XIIe siècle et le château au XIIIe siècle. Elle fut reconstruite sous François Ier de France et la châtellenie promue en duché en 1661. Elle fut acquise en 1821 par la princesse Adélaïde d'Orléans, sœur de Louis Philippe II. Les ruines sont classées monument national officiel depuis le 21 février 2001.
Ch%C3%A2teau de_Ranrou%C3%ABt/Château de Ranrouët :
Le Château du Ranroët est un château existant depuis le 12ème siècle, situé à Herbignac dans le département de la Loire-Atlantique en France. Depuis 1925, le Château du Ranroët est classé monument historique par le Ministère de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Ranton/Château de Ranton :
Le Château de Ranton est un petit château fort du village de Ranton, dans le département de la Vienne juste à l'ouest de Loudun, et au sud de la Loire. C'était l'une des premières lignes de forteresses construites pour défendre la ville royale de Loundun au début de la guerre de Cent Ans en 1340-1345. Il joua ce rôle militaire jusqu'en 1372. Il devint alors un manoir féodal et l'un des domaines de familles aristocratiques associées aux Cours des Rois de France et des Ducs d'Anjou. Les bâtiments à l'intérieur du rempart principal ont été reconstruits au XVIe siècle dans le style Renaissance, comme demeure d'une série de familles protestantes pendant les guerres de religion françaises. Il a échappé à la destruction à la fois par le cardinal de Richelieu au début du XVIIe siècle et à nouveau pendant la Révolution française, mais n'était guère plus qu'une ruine dans les années 1940. Elle a été restaurée en trois phases depuis 1950 et est aujourd'hui l'une des forteresses les plus complètes du XIVe siècle.
Ch%C3%A2teau de_Rastignac/Château de Rastignac :
Le Château de Rastignac est une bastide de style néoclassique située à La Bachellerie, près de Bordeaux en Dordogne en France. Il a été construit entre 1789 et 1817 sur les plans de l'architecte Mathurin Salat (1755-1822), parfois appelé "Blanchard". La maison a été construite en pierre calcaire par le marquis de Rastignac.
Ch%C3%A2teau de_Rauzan/Château de Rauzan :
Château de Rauzan est un château dans la commune française de Rauzan, dans le département de la Gironde en France.Construit par Jean Sans Terre, duc de Normandie (1199-1204), duc de Guyenne (1199-1216) et roi d'Angleterre 1199-1216, le château a été construit sur un rocher occupé depuis l'Antiquité. Témoin de la guerre de Cent Ans, le château fut pris deux fois par les Français. Il est classé depuis 1862 comme monument historique par le ministère français de la Culture. Dès 1970, la commune de Rauzan, propriétaire depuis 1900, et passionnée d'architecture médiévale, a entrepris des travaux de dégagement et de restauration.
Ch%C3%A2teau de_Ravel/Château de Ravel :
Le château de Ravel est un château situé sur la commune de Ravel, dans le département du Puy-de-Dôme, en France. Le château de Revel fut commencé par Bernard de Revel, noté en 1171. Acheté par Philippe III de France en 1283, il fut donné par Philippe IV à son futur chancelier, Pierre Flotte. Il passa par mariage et héritage à la famille d'Estaing, par le mariage de l'héritière Marie Comborcier du Terrail avec son cousin Jean d'Estaing, 1647. Les intérieurs furent rénovés aux XVIIe et XVIIIe siècles. La structure actuelle date de plusieurs périodes. Les origines du site remontent à 1147, bien que les bâtiments existants datent du XIIIe siècle ou plus tard. Les murs et les tours à l'est datent de l'époque féodale. La cour d'honneur est du XVIIe siècle et l'aile ouest du XVIIIe. La terrasse, surplombant la campagne de la Limagne et la chaîne de collines volcaniques – la Chaîne des Puys – a été aménagée en parterre au XVIIe siècle. Le château est considéré comme un exemple intéressant de la façon dont un château médiéval a été transformé en une demeure seigneuriale. Les appartements du XVIIIe siècle ont été construits sans détruire la charpente gothique ni la façade sur cour avec ses anciennes tours. A l'intérieur, le même soin a été apporté à l'intégration des styles gothiques aux plus récents, notamment la chapelle et le chef-d'œuvre du château, la Salle des Etats. Parmi les ajouts dignes de mention, mentionnons l'escalier et le hall d'entrée, la salle à manger, la grande galerie et la salle de musique. L'intérieur a une quantité considérable de meubles d'origine. On y découvre la salle de généalogie (portraits de la famille d'Estaing), la salle des États avec son sol en tomettes représentant les blasons, la salle de musique (lambris orné d'instruments de musique) et la salle d'or (poutres apparentes, quatre -lit à baldaquin et tapisseries d'Aubusson.La grande galerie présente des souvenirs de l'amiral d'Estaing, dont une maquette de son navire, des peintures de batailles navales et des instruments de navigation.Propriété privée, le château de Ravel est classé monument historique par les Français Ministère de la Culture depuis 1958. Le château a servi de décor au film français de 2004 Les Choristes, réalisé par Christophe Barratier.
Ch%C3%A2teau de_Ravignan/Château de Ravignan :
Château de Ravignan est un château des Landes, Nouvelle-Aquitaine, France. Il date de 1663.
Ch%C3%A2teau de_Rayne-Vigneau/Château de Rayne-Vigneau :
Le Château de Rayne-Vigneau est un vin blanc moelleux classé Premier Cru Classé dans le Classement Officiel des Vins de Bordeaux original de 1855. Appartenant à l'appellation Sauternes en Gironde, dans la région des Graves, le domaine est situé à Bommes. Il est la propriété du Crédit Agricole depuis 2004. Le château, son parc avec ses aménagements font l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 19 avril 2004. En 2015, le domaine est racheté par le groupement Trésor du Patrimoine.
Ch%C3%A2teau de_Regn%C3%A9ville/Château de Regnéville :
Le château de Regnéville est un château en ruine du XIVe siècle situé sur la commune de Regnéville-sur-Mer dans le département de la Manche en France. Construit au bord de l'estuaire de la Sienne, il était destiné à protéger l'important port à sec de Regnéville-sur-Mer, l'un des plus actifs de la presqu'île du Cotentin du Moyen Âge au XVIIe siècle. En partie démantelée à la fin de la guerre de Cent Ans, elle a été très remaniée au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. Il est aujourd'hui la propriété du département. Des fouilles archéologiques et des travaux de restauration lui redonnent peu à peu vie.
Ch%C3%A2teau de_Reichenberg/Château de Reichenberg :
Le château de Reichenberg est un château de la fin du XIXe et du début du XXe siècle situé sur la commune de Bergheim, dans le département du Haut-Rhin, en Alsace, en France. Elle est classée monument historique depuis 1995.
Ch%C3%A2teau de_Reichenstein/Château de Reichenstein :
Château de Reichenstein peut faire référence à : Château de Reichenstein (Kientzheim) Château de Reichenstein (Riquewihr)
Ch%C3%A2teau de_Reichenstein,_Kientzheim/Château de Reichenstein, Kientzheim :
Le château de Reichenstein est un château de l'ancienne commune de Kientzheim (aujourd'hui Kaysersberg Vignoble), dans le département du Haut-Rhin, en Alsace, en France. Il est classé monument historique depuis 1996. Il ne doit pas être confondu avec le château éponyme près de Riquewihr.
Ch%C3%A2teau de_Reichenstein,_Riquewihr/Château de Reichenstein, Riquewihr :
Le château de Reichenstein est un château en ruine situé sur la commune de Riquewihr, dans le département du Haut-Rhin, en Alsace, en France. Il est classé monument historique depuis 1990. La ruine se situe dans la vallée du Sambach (ruisseau local). La ruine est proche du Château de Bilstein, une autre ruine du château.
Ch%C3%A2teau de_Reinach/Château de Reinach :
Le château de Reinach est un château de la commune de Hirtzbach, dans le département du Haut-Rhin, en Alsace, en France. Elle est classée monument historique depuis 1990.
Ch%C3%A2teau de_Remaisnil/Château de Remaisnil :
Le Château de Remaisnil est un château du XVIIIe siècle situé en bordure du village français de Remaisnil, dans le département de la Somme en Picardie. Elle est classée monument historique depuis 1986. La maison a été construite en 1760 à l'emplacement d'un ancien château médiéval. Pendant des siècles, la maison et les terres environnantes sont restées dans la même famille noble, les vicomtes de Butler. A la fin du XIXe siècle, il est devenu la possession du sénateur Jules Elby, lié par alliance aux familles Leroy et du Merle. Un membre de la famille Elby a participé à la conception du métro de Paris, et un passage souterrain en carrelage blanc existe toujours entre le château et ses anciennes écuries. Pendant la Première Guerre mondiale, le château est utilisé par l'armée britannique comme centre d'opérations et Remaisnil se situe à proximité des champs de bataille de la Somme. Suite à l'invasion allemande de la France en 1940 pendant la Seconde Guerre mondiale, la maison a été occupée par les Allemands comme quartier des officiers, et un site de lancement de bombes volantes V-1 a été construit dans le parc, dont la fondation d'une partie du lancement l'appareil est encore visible. Après la guerre, la maison alors délabrée a été conservée par la famille Elby jusqu'à la fin des années 1950. À la fin des années 1970, le château a été acheté par Laura Ashley et son mari, Bernard Ashley, qui ont mené d'importants travaux de rénovation sur le tissu du bâtiment et repensé les intérieurs. En 1987, le château est racheté par les Américains Adrian et Susan Doull qui en font un hôtel et un centre de congrès. Il a ensuite été revendu en tant qu'hôtel et est maintenant une propriété privée. Bien que le domaine traditionnel de la maison ait été réduit, le château conserve aujourd'hui 15 hectares de parc. Le terrain contient un jardin clos, un court de tennis et une piscine, ainsi qu'un jardin anglais conçu par Laura Ashley. La maison elle-même dispose de cinq grandes salles de réception, dont certaines conservent des éléments décoratifs du règne de Louis XV.
Ch%C3%A2teau de_Renouard/Château de Renouard :
Château de Renouard est un château du Renouard, Orne, France. C'était un château de la maison de la famille Balliol. Le château a été incendié en 1119 mais a été reconstruit plus tard. Le château fonctionne maintenant comme un hôtel.
Ch%C3%A2teau de_Respide/Château de Respide :
Le Château de Respide est un château de Langon, Gironde, situé en Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Reux/Château de Reux :
Le Château de Reux est un château de Reux, Calvados, Normandie, France.
Ch%C3%A2teau de_Ricey-Bas/Château de Ricey-Bas :
Le Château de Ricey-Bas est un ancien château, transformé en château, sur la commune des Riceys, dans le département de l'Aube en France.
Ch%C3%A2teau de_Richelieu/Château de Richelieu :
Le château de Richelieu était un énorme château (manoir) du XVIIe siècle construit par le pasteur, noble et homme d'État français, le cardinal de Richelieu (1585-1642) en Touraine. Il a été démoli pour les matériaux de construction en 1805 et presque rien n'en reste aujourd'hui. Il s'étendait au sud de Chinon et à l'ouest de Sainte-Maure de Touraine, juste au sud de l'actuel Richelieu, en Indre-et-Loire, entouré de terres principalement agricoles. Construit entre 1631 et 1642 à l'emplacement de l'ancien hôtel particulier de la famille du Plessis, le château était au cœur d'un parc de plusieurs hectares situé au sud de la ville actuelle. Le site est classé monument historique en septembre 1930.
Ch%C3%A2teau de_Richemont/Château de Richemont :
Le Château de Richemont est un château à Saint-Crépin-de-Richemont, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France. Il a été construit entre 1564 et 1610.
Ch%C3%A2teau de_Robert_le_Diable/Château de Robert le Diable :
Le Château de Robert le Diable est un château féodal français de l'époque des Ducs de Normandie. Il est plus correctement, bien que moins communément, connu sous le nom de Château de Moulineaux. Il est situé à Moulineaux, près de Rouen, dans le département de la Seine-Maritime en bordure de l'autoroute A13. Il tire son nom de Robert le Diable qui, selon certains, était Robert Ier, duc de Normandie, le père de Guillaume le Conquérant. Cependant, rien ne prouve que cette personne ait été impliquée dans la construction. Le château a été construit aux XIe et XIIe siècles. Il se dresse sur une colline qui domine la Seine, la vue s'étendant sur toute la région rouennaise, ce qui en fait un emplacement particulièrement stratégique. On sait que le roi d'Angleterre Richard I (« Cœur de Lion ») y séjourna. Son frère, le roi Jean ("Lackland") a détruit le château lors de sa lutte avec le roi de France Philippe II Auguste. Ce dernier l'a reconstruit. Pendant la guerre de Cent Ans, les Rouennais détruisirent les tours pour empêcher l'utilisation du château par les Anglais. À moitié ruinée, elle est aujourd'hui meublée de divers objets ainsi que de scènes reconstituées de l'histoire locale et de la vie au Moyen Âge. Le château appartient à la communauté d'agglomération de Rouen. Le site est classé depuis 1935 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Rochebrune/Château de Rochebrune :
Le Château de Rochebrune est un château historique à Étagnac, Charente, France. Il a été construit aux XIe et XIIe siècles. Il est répertorié par le Ministère de la Culture français depuis le 24 juin 1959.
Ch%C3%A2teau de_Rochechouart/Château de Rochechouart :
Le château de Rochechouart est un château français du XIIIe siècle, situé au sommet du confluent des rivières Grêne et Vayres sur la commune de Rochechouart dans le département de la Haute-Vienne.
Ch%C3%A2teau de_Rochecotte/Château de Rochecotte :
Le château de Rochecotte est un château de la fin du XVIIIe siècle situé dans le village français de Saint-Patrice, près de Langeais, en Indre-et-Loire. Elle est connue pour ses différents propriétaires et leurs nombreuses reconstructions successives. Le parent d'un de ses propriétaires, Boni de Castellane, le décrit ainsi : « Un grand château de style Louis XVI - à mi-hauteur d'une colline dominant la vallée de la Loire - ne manquant ni de charme ni d'originalité. Il ressemble à une villa italienne, avec des terrasses superposées, de dont la vue s'étend jusqu'à l'horizon bleu et gris, paysages de tableaux anciens." Dans une lettre de Dino à de Barante du 5 juillet 1828, elle écrit "J'ai une vraie passion pour Rochecotte; pour moi, c'est la plus belle vue et le plus beau pays du monde; enfin c'est un air qui me fait vivre léger et puis j'arrange, je restitue, j'embellis, je m'approprie... J'ai pris à la lettre la vie de campagne."
Ch%C3%A2teau de_Rochemorin/Château de Rochemorin :
Château de Rochemorin est producteur de vins de Bordeaux de l'appellation Pessac-Léognan de Bordeaux. Le château est situé sur la commune de Martillac. Le Château de Rochemorin est la propriété d'André Lurton depuis 1973.
Ch%C3%A2teau de_Rocheprise/Château de Rocheprise :
Le Château de Rocheprise est un château français, situé à Bremur-et-Vaurois, dans le département français de la Côte-d'Or, sur la rive droite de la haute vallée de la Seine. Construit à l'origine au milieu du XVIe siècle, le château est un exemple de l'architecture néo-Renaissance française. Il reste propriété privée et n'est pas ouvert au public.
Ch%C3%A2teau de_Rochetaill%C3%A9e/Château de Rochetaillée :
Le Château de Rochetaillée est un château féodal en ruine dans la ville de Saint-Étienne dans le département de la Loire en France. La construction du château date du XIIe siècle, avec des travaux supplémentaires au XVIe siècle. Il est classé depuis 1930 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Rognac/Château de Rognac :
Le Château de Rognac est un château transformé en château et moulin sur la commune de Bassillac, Dordogne, France. Le site est une propriété privée et n'est pas ouvert au public. Il est classé monument historique depuis 1945 par le ministère français de la Culture. Pendant une brève période, vers le milieu des années 1980, il a été utilisé comme hôtel et restaurant. Des plans ont été élaborés pour convertir le moulin en plus de logements.
Ch%C3%A2teau de_Rom%C3%A9court/Château de Romécourt :
Le Château de Romécourt est situé à Azoudange en Moselle, et dans le Parc Naturel Régional de Lorraine (en français : parc naturel régional de Lorraine) au milieu de la forêt et des lacs de Sarrebourg. Le château est inscrit sur la liste française des monuments historiques depuis le 28 décembre 1976.
Ch%C3%A2teau de_Roquefixade/Château de Roquefixade :
Le Château de Roquefixade est un château en ruine construit sur une falaise surplombant le village de Roquefixade, situé à 8 km (5 miles) à l'ouest de Lavelanet département français de l'Ariège. les ruines sont plus modernes. Bien que commercialisés dans l'industrie touristique comme l'un des châteaux dits cathares, les ruines sont plus tardives que cela. Malgré cela, le site servit de refuge aux Cathares lors de la croisade des Albigeois. Une fente naturelle dans la falaise a été comblée par une arche soutenue par des remparts. Cette fente est à l'origine du nom du village, puis du château : roca fisada (roche fissurée) en catalan. Les vestiges des remparts du château s'accrochent au rocher, encerclant à l'origine un impressionnant donjon édifié au point culminant du site.A la fin du XIIIe siècle, Roquefixade devient une place forte au bout d'une lignée de forteresses royales bâties le long des Corbières collines, pour veiller sur le territoire du Comte de Foix. Le donjon a été remanié au XIVe siècle, et d'autres modifications ont été apportées aux XVe et XVIe siècles. Le château a survécu jusqu'en 1632 lorsque le roi français Louis XIII s'est reposé dans la région en route pour Toulouse pour l'exécution d'Henri II, duc de Montmorency qui s'était soulevé contre Richelieu. Louis en profite pour ordonner la destruction de Roquefixade, qui ne sert plus à rien et dont l'entretien est coûteux, le Château de Roquefixade est classé depuis 1995 monument historique par le Ministère de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Roquefort-les-Pins/Château de Roquefort-les-Pins :
Le château de Roquefort-les-Pins est un château en ruine situé au sommet d'une colline à Castellas dans la commune de Roquefort-les-Pins dans le département des Alpes-Maritimes en France. Selon la tradition locale, il fut le refuge de Féraud de Cabris, moine et prieur, dont les hommes terrorisèrent toute la Provence, provoquant la destruction du château par Robert, comte de Savoie.
Ch%C3%A2teau de_Roquessels/Château de Roquessels :
Le château de Roquessels est un château en ruine situé sur la commune de Roquessels dans le département de l'Hérault en France. Le Château de Roquessels a été construit au Xème siècle. C'était une dépendance du couvent de Cassans, qui percevait les dîmes du baron de Margon. En 1247, les habitants du village, comme tous les sujets des Trencavel, vicomte de Béziers, sont déliés de leur serment d'allégeance et soumis au roi de France. Le château résista vaillamment aux assauts de l'armée de Simon de Montfort. Aujourd'hui, il ne reste plus qu'une chapelle aux belles fenêtres et aux murs massifs sur trois côtés. étant épargné alors que le manoir fut entièrement détruit par le feu de l'artillerie qui, selon la tradition, occupait les hauteurs de Mortesout. Il est repris quelques années plus tard par Montmorency-Damville. Le château est délaissé au XVIIIe siècle pour des habitations plus confortables, au gré de l'évolution des goûts de l'aristocratie de l'époque. Le donjon a été détruit pendant la Révolution française et ses pierres ont servi à construire la nouvelle mairie (mairie). La chapelle (Eglise Notre-Dame) est classée depuis 1991 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Roquetaillade/Château de Roquetaillade :
Le Château de Roquetaillade (français: [ʃɑto də ʁɔktɑjad]) est un château à Mazères (près de Bordeaux), dans le département français de la Gironde.
Ch%C3%A2teau de_Rosanbo/Château de Rosanbo :
Le Château de Rosanbo, sur la commune bretonne de Lanvellec dans le département français des Côtes d'Armor (22), surplombe la vallée de la rivière Bô. L'origine de son nom vient de ce fait, puisqu'en breton cela signifie "rocher sur le Bô". Il a été classé Monument historique.
Ch%C3%A2teau de_Rosny-sur-Seine/Château de Rosny-sur-Seine :
Le Château de Rosny-sur-Seine est un château de style Louis XIII, situé à Rosny-sur-Seine dans les Yvelines, sur la rive gauche de la Seine, à quelques encablures de Paris par la route de Rouen. Il est célèbre comme le siège de Maximilien de Béthune, duc de Sully, qui se retira dans l'ancien château pour soigner ses blessures à la bataille d'Ivry, 1590, et construisit le bâtiment actuel sur d'anciennes fondations dans les dernières années du XVIe siècle. . Il a subi plusieurs modifications substantielles aux XIXe et XXe siècles, et une période de négligence dans les années 1980 et 1990. Depuis 2004, il est en cours de rénovation.
Ch%C3%A2teau de_Rothenbourg/Château de Rothenbourg :
Le château de Rothenbourg ou château de Rothenburg (en allemand : Rothenburg, littéralement « château rouge ») est un château en ruine de la commune de Philippsbourg dans le département de la Moselle en France.
Ch%C3%A2teau de_Rougemont/Château de Rougemont :
Le château de Rougemont est un château en ruine du XIIe siècle situé sur la commune de Rougemont-le-Château dans le département du Territoire de Belfort en France.
Ch%C3%A2teau de_Rousson/Château de Rousson :
Le château de Rousson est un château de la commune de Rousson dans le département du Gard en France.
Ch%C3%A2teau de_Rudelle/Château de Rudelle :
Le Château de Rudelle est un château des XVIe et XVIIe siècles situé sur la commune de Muret dans le département de la Haute-Garonne en France. Le château est connu pour ses cheminées anciennes et pour les peintures murales peintes au troisième étage. Il a été construit par Guillaume de Rudelle, fils de Jean de Rudelle, conseiller du roi. En 1783, Jean-Marie-Joseph Ingres, le père du célèbre peintre Jean-Auguste-Dominique Ingres, y séjourne et peint plusieurs plafonds. A la Révolution française, la propriété est considérée comme bien national et vendue aux enchères. L'édifice présente aujourd'hui un plan réangulaire entrecoupé de tours carrées à chaque angle. Au sud, une tour carrée légèrement en saillie. Au dernier étage, immédiatement sous le toit, se trouve une série d'arcades sur les façades nord et sud. Des fenêtres à meneaux décorent la façade. Les étages supérieurs sont desservis par un escalier à vis en bois. Propriété privée, il est classé depuis 1979 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Rueil/Château de Rueil :
Le Château de Rueil (anciennement orthographié Ruel, également appelé Château du Val de Ruel) était un château français du XVIIe siècle situé à Rueil-Malmaison. Il était surtout célèbre pour ses jardins, créés avant ceux de Vaux-le-Vicomte et de Versailles, et fut la résidence préférée du cardinal de Richelieu d'au moins 1633 (quand il l'acheta) jusqu'à sa mort en 1642.
Ch%C3%A2teau de_Rully/Château de Rully :
Le château de Rully est un château de la commune de Rully dans le département de la Saône-et-Loire en France. Situé à flanc de colline, le château domine toute la région, face à la plaine menant à la Saône. A l'ouest, il domine la vallée vers Nantoux et Chassey-le-Camp.
Ch%C3%A2teau de_Rust%C3%A9phan/Château de Rustéphan :
Le château de Rustéphan est un petit manoir en ruine des XVe et XVIe siècles dans le département du Finistère en France. Il est situé dans la petite commune rurale de Nizon, près de Pont-Aven. Il a été érigé par Jean Du Faou, chambellan de France et grand sénéchal de Bretagne, qui a construit le domaine en 1420.
Ch%C3%A2teau de_Ruthie/Château de Ruthie :
Le Château de Ruthie est un château de la commune d'Aussurucq dans le département des Pyrénées-Atlantiques en France. La construction a eu lieu à différentes époques aux XIe, XVe, XVIIe et XVIIIe siècles. Il a été classé monument historique par le ministère français de la Culture le 30 avril 1925, protégeant ainsi sa décoration intérieure. C'est la propriété de la commune.
Ch%C3%A2teau de_R%C3%A9ghat/Château de Réghat :
Le Château de Réghat est un château à Maisons-Alfort, Val-de-Marne, Île-de-France, France.
Ch%C3%A2teau de_Sabl%C3%A9/Château de Sablé :
Le Château de Sablé est un château historique de Sablé-sur-Sarthe, Sarthe, Pays de la Loire, France.
Ch%C3%A2teau de_Sach%C3%A9/Château de Saché :
Le Château de Saché est une maison-musée d'écrivain située dans une demeure construite à partir des vestiges aménagés d'un château féodal. Situé à Saché, Indre-et-Loire, entre 1830 et 1837, c'est là que l'écrivain français Honoré de Balzac a écrit plusieurs de ses romans dans la série La Comédie Humaine dans laquelle il a tenté de refléter tous les aspects de la société française à cette époque. Le château appartenait à l'ami de Balzac, Jean de Margonne, amant de sa mère et père de son plus jeune enfant. L'écrivain séjournait souvent ici de longues périodes, loin de sa vie mouvementée à Paris, écrivant 14 à 16 heures par jour. Après le souper, il dormait quelques heures, se réveillait vers minuit et écrivait jusqu'au matin, soutenu par de grandes quantités de café. Depuis 1951, le château est ouvert comme un musée évocateur dédié à Balzac. Sa petite chambre au deuxième étage a un lit simple et un bureau où tant de ses personnages souvent tourmentés ont été conçus. Le château a été édifié sur les fondations d'une maison forte du XIIe siècle, dont subsistent une tour cylindrique et des douves sèches. L'édifice fut successivement transformé du XVIe au XVIIIe siècle. Il est classé monument historique depuis juin 1983 par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Sagonne/Château de Sagonne :
Le château de Sagonne est un château de la commune de Sagonne dans le département du Cher en France.
Ch%C3%A2teau de_Saignes/Château de Saignes :
Le château de Saignes est un château en ruine situé sur la commune de Saignes dans le département du Lot en France. Le castrum de Saignes, avec son ancienne chapelle à l'extérieur de l'enceinte, est devenu la propriété de la famille Lagarde au XIVe siècle. Pierre de Lagarde, ambassadeur extraordinaire de François Ier, procède à une restauration du domaine. Le château est tombé en déshérence au cours du 19ème siècle. Le château possède sept tours rondes. La chapelle est ornée d'un clocher-pignon. Le Château de Saignes est une propriété privée. Il est classé depuis 2002 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Amand-en-Puisaye/Château de Saint-Amand-en-Puisaye :
Le château de Saint-Amand-en-Puisaye est un château Renaissance construit dans les années 1530 sur la commune bourguignonne de Saint-Amand-en-Puisaye. Il a été désigné monument historique français le 28 novembre 1991.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Aubin-du-Cormier/Château de Saint-Aubin-du-Cormier :
Le château de Saint-Aubin-du-Cormier est un château médiéval, construit au XIIIe siècle sur la commune de Saint-Aubin-du-Cormier dans le département d'Ille-et-Vilaine en Bretagne. Démantelé en 1490, seul le donjon subsiste aujourd'hui. Il a été inscrit au titre des monuments historiques le 15 décembre 1926.
Ch%C3%A2teau de_Saint-B%C3%A9at/Château de Saint-Béat :
Le château de Saint-Béat est un château en ruine de la commune de Saint-Béat-Lez dans le département de la Haute-Garonne en France.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Chaptes/Château de Saint-Chaptes :
Le château de Saint-Chaptes est un château modernisé de la commune de Saint-Chaptes dans le département du Gard en France. Le château médiéval a été construit au XIIIe siècle et modifié aux XVe et XVIIe siècles. Protégé par des tours, il était entouré de douves aujourd'hui comblées. La date exacte de construction n'est pas claire, mais on sait que le château fut pillé en 1217. En 1623, il fut agrandi pour le séjour de Louis XIII et du Cardinal de Richelieu afin de préparer la Paix d'Alais. Au XVIIIe siècle, les modifications intérieures comprennent la création d'un couloir d'accès central et la création d'un escalier d'honneur. Sous le Premier Empire, l'édifice est remis au goût du jour par la Comtesse de Brueys. Les vestiges des remparts, datant du XIVe siècle, comprennent deux tours dont la hauteur a été réduite de moitié à la Révolution, formant l'entrée du château. Le rempart lui-même a été reconstruit au XIXe siècle. Propriété privée, le Château de Saint-Chaptes est classé depuis 1998 monument historique par le Ministère de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Cloud/Château de Saint-Cloud :
Le château de Saint-Cloud était un château en France, construit sur un site surplombant la Seine à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine, à environ 5 kilomètres (3 miles) à l'ouest de Paris. A l'emplacement de l'ancien palais se trouve le parc domanial de Saint-Cloud. Le château a été agrandi par Philippe de France, duc d'Orléans au XVIIe siècle, et par Marie-Antoinette dans les années 1780. Après l'occupation par Napoléon Ier et Napoléon III, elle est détruite en 1870 lors de la guerre franco-prussienne.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Cr%C3%A9pin_(Saint-Cr%C3%A9pin-de-Richemont)/Château de Saint-Crépin (Saint-Crépin-de-Richemont) :
Le Château de Saint-Crépin est un château à Saint-Crépin-de-Richemont, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France. Il a été construit en 1891.
Ch%C3%A2teau de_Saint-C%C3%B4me-d%27Olt/Château de Saint-Côme-d'Olt :
Le château de Saint-Côme-d'Olt est un château médiéval de la commune de Saint-Côme-d'Olt dans le département de l'Aveyron en France. C'était la résidence des seigneurs de Calmont et de Castenau et est aujourd'hui l'hôtel de ville.Le château a été construit au 14ème siècle au coeur de la bastide et a été associé à la famille de Castelnau, propriétaire du domaine pendant au moins sept siècles . Il est classé depuis 1999 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Fargeau/Château de Saint-Fargeau :
Le château de Saint-Fargeau est un château Renaissance du XVIIe siècle situé sur la commune de Saint-Fargeau dans le département de l'Yonne, en Bourgogne. Au Xe siècle, avant la construction du château actuel, le château fut à l'origine une résidence de chasse. Celle-ci fut détruite au 15ème siècle, et un château fut construit sur ses fondations. Ce château a été détruit par un incendie et remplacé par le château actuel au 17e siècle, avec des ajouts et des améliorations importantes apportées aux 19e et 20e siècles. Le château de Saint-Fargeau a une conception particulière. D'en haut, les courtines et les tours du château forment un pentagone irrégulier dont les angles sont formés par six tours de brique rose. Cinq des tours sont surmontées de lanternes. Le château a été classé monument historique en 1945 et est depuis ouvert au public.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Ferriol/Château de Saint-Ferriol :
Le Château de Saint-Ferriol (ou Château Saint-Ferriol) est un château de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance, situé dans le village et la commune de Saint-Ferriol, dans le département de l'Aude, dans le sud de la France. Il est situé sur une crête, dominant les vallées au nord et au sud, au coeur du village de St-Ferriol, à proximité des communes de Quillan et d'Espéraza. Le château a été inscrit (inscrit) comme monument historique par le ministère français de la Culture en 1999 et est actuellement en cours de rénovation. Il n'est pas ouvert au public.
Ch%C3%A2teau de_Saint-F%C3%A9lix-Lauragais/Château de Saint-Félix-Lauragais :
Le château de Saint-Félix-Lauragais est un château de la commune de Saint-Félix-Lauragais dans le département de la Haute-Garonne en France. Le château a été construit à l'origine au 11ème siècle. Le premier synode de l'église cathare, dit concile de Saint-Félix, s'y tint en 1167. Au XIVe siècle, le château fut transformé en bastide par un frère du pape Jean XXII. Le complexe comprend des bâtiments du XIIIe au XVIIIe siècle. Depuis sa fondation, il a toujours été une propriété privée. Cependant, début 2012, les propriétaires d'alors ont accepté de vendre le château à une famille qui avait l'intention de le restaurer en maison familiale. Seule une petite partie était habitable et on estimait qu'il faudrait 2 850 000 € pour la rendre entièrement habitable. Fin août 2012, la commune de St-Félix-Lauragais, à la demande du bourgmestre André Rey, intervient dans l'achat et acquiert de force le château au prix de 1 240 000 €. Malgré la crise économique qui touchait la France à l'époque, on ne sait pas comment la commune va réunir les près de 3 000 000 € nécessaires pour rendre le bâtiment sûr à l'usage et à la visite du public. Le maire a simplement noté « mais le financement est compliqué ». A l'époque, selon la mairie, la commune ne comptait que 1 373 habitants. Elle est classée depuis 1994 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Geni%C3%A8s_(Dordogne)/Château de Saint-Geniès (Dordogne) :
Le Château de Saint-Geniès est un château situé à Saint-Geniès, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Germain-Beaupr%C3%A9/Château de Saint-Germain-Beaupré :
Le château de Saint-Germain-Beaupré est un château de la commune de Saint-Germain-Beaupré dans le département de la Creuse en France.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Germain-du-Salembre/Château de Saint-Germain-du-Salembre :
Château de Saint-Germain-du-Salembre est un château à Saint-Germain-du-Salembre, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Germain-en-Laye/Château de Saint-Germain-en-Laye :
Le Château de Saint-Germain-en-Laye (prononciation française : [ʃɑto də sɛ̃ ʒɛʁmɛ̃ ɑ̃ lɛ]) est un ancien palais royal de la commune de Saint-Germain-en-Laye, dans le département des Yvelines, à environ 19 km à l'ouest de Paris, France. Il abrite aujourd'hui le musée d'Archéologie nationale.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Hubert/Château de Saint-Hubert :
Le château de Saint-Hubert était un château royal construit sur ordre de Louis XV à Perray-en-Yvelines (aujourd'hui dans le département des Yvelines), pour être utilisé pendant qu'il chassait dans la forêt voisine (Saint Hubert est le saint patron des chasseurs ). La conception fut confiée à Ange-Jacques Gabriel, concepteur de l'École Militaire, et le bâtiment fut en construction de 1755 à 1758. Saint-Hubert était à l'origine destiné à être un simple pavillon de chasse, pour permettre au Roi de se reposer pendant et après la chasse. sans faire appel à son cousin, le duc de Penthièvre. Les travaux n'étant pas achevés en 1756, il fut décidé de faire de Saint-Hubert un château à part entière, avec un corps de logis abritant 25 nobles, plus deux ailes de service en saillie et une maison de garde créant une cour. La pièce principale était richement décorée de stucs peints. L'édifice n'était toujours pas achevé à la mort de Louis XV, et Louis XVI l'abandonna car trop cher. Au lieu de cela, il rachète le château de Rambouillet au duc de Penthièvre. Saint-Hubert tombe alors en ruine et est démoli en 1855. Il en reste peu aujourd'hui. Louis XV avait prévu un village modèle autour du château de Saint-Hubert, mais il n'a pas non plus été achevé. Tableau de Charles-André van Loo commandé en 1758 pour la chapelle de Saint-Hubert, La conversion de Saint-Hubert est aujourd'hui conservée dans l'église Saint-Lubin-et-Saint-Jean à Rambouillet.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Hubert_(Chavenon)/Château de Saint-Hubert (Chavenon) :
Le château de Saint-Hubert, également connu sous le nom de Manoir de Saint-Hubert, est un château à Chavenon dans le département de l'Allier en région Auvergne en France.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Hubert_(homonymie)/Château de Saint-Hubert (homonymie) :
Le Château de Saint-Hubert est un manoir royal français situé au Perray-en-Yvelines. Château de Saint-Hubert ou Schloß Hubertus peut également faire référence à : Château de Saint-Hubert (Chavenon), un manoir à Chavenon, Allier, France. Château du Grand Chavanon, également connu sous le nom de Château de Saint-Hubert, château historique de Neuvy-sur-Barangeon, Cher, France. Schloß Hubertus, un film de 1934 Schloß Hubertus, un film de 1954 Schloß Hubertus, un film de 1973 Schloss Hubertus, un roman de 1895 de Ludwig Ganghofer
Ch%C3%A2teau de_Saint-Ilpize/Château de Saint-Ilpize :
Le château de Saint-Ilpize est un château en ruine de la commune de Saint-Ilpize dans le département de la Haute-Loire en France. La cité médiévale de Saint-Ilpize est accrochée à un rocher basaltique sur lequel se dresse le château. Dans les murs du château se trouve une chapelle du XIVe siècle construite en tuf polychrome ; un mur pignon en basalte abrite les cloches de l'église.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Izaire/Château de Saint-Izaire :
Le château de Saint-Izaire est un château épiscopal du XIVe siècle situé sur la commune de Saint-Izaire dans le département de l'Aveyron en France. Depuis 1991, il est classé monument historique ( français : monument historique ). Il est entretenu par l'association Vie et Château qui a créé sur place un mini musée retraçant l'histoire du château et des habitants du village de Saint-Izaire. Le Château de Saint-Izaire fait partie d'un groupe de 23 châteaux de l'Aveyron qui se sont associés pour proposer un itinéraire touristique sous le nom de Route des Seigneurs du Rouergue.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Jory/Château de Saint-Jory :
Le château de Saint-Jory est un château du XVIe siècle situé sur la commune de Saint-Jory dans le département de la Haute-Garonne en France. Propriété privée, il est classé depuis 1927 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Just/Château de Saint-Just :
Le château de Saint-Just est un château Renaissance avec parc situé sur la commune de Saint-Just près de la ville de Vernon dans le département de l'Eure, en région Haute-Normandie, France. Il a été classé monument historique de France en 1995. Le parc est classé par le Comité des Parcs et Jardins du Ministère français de la Culture comme l'un des Jardins Remarquables de France. Le parc est ouvert au public à certaines heures du 1er juin au 1er août.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Laurent-les-Tours/Château de Saint-Laurent-les-Tours :
Le château de Saint-Laurent-les-Tours est un château en ruine de la commune de Saint-Laurent-les-Tours dans le département du Lot en France.
Ch%C3%A2teau de_Saint-L%C3%B4/Château de Saint-Lô :
Château de Saint-Lô était un château à Saint-Lô, Normandie, France.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Martin_de_Toques/Château de Saint-Martin de Toques :
Le château de Saint-Martin de Toques est un château en partie en ruine situé au sommet d'une montagne dans la commune de Bizanet dans le département de l'Aude dans le sud de la France. La construction du château date des XIIe et XIVe siècles. Il appartint ensuite aux vicomtes de Narbonne. Au XVIe siècle, une famille italienne reprend le château. Au début du XVIIe siècle, elle fut transformée en propriété agricole, mais fut abandonnée et tomba en ruine. Le château est aujourd'hui une propriété privée et est classé depuis 1926 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Maurice/Château de Saint-Maurice :
Le Château de Saint-Maurice est construit sur les vestiges d'un ancien 13e château de la commune de Saint-Maurice-Navacelles dans le département de l'Hérault en France. Le premier château de Saint-Maurice a été mentionné en 1280 ; les seuls vestiges sont la base de son donjon carré et des parties du soubassement du XIVe siècle. Le château actuel a été construit au XVIe siècle à l'emplacement de l'ancien château. En 1753, il appartient à Antoine de Barbeira qui devient marquis de Saint-Maurice cette année-là. La structure a été fortement transformée au 19ème siècle. Propriété privée, elle est inscrite à l'inventaire des monuments historiques du ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Maurice-sur-Adour/Château de Saint-Maurice-sur-Adour :
Le Château de Saint-Maurice est un château du village de Saint-Maurice-sur-Adour dans le département des Landes de la Nouvelle-Aquitaine, en France. Le bâtiment actuel date du XIXe siècle, à l'emplacement d'une structure plus ancienne.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Michel-de-Maurienne/Château de Saint-Michel-de-Maurienne :
Le château de Saint-Michel-de-Maurienne est un château du XIIIe siècle situé dans la commune de Saint-Michel-de-Maurienne, département de la Savoie.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Paul-d%27Oueil/Château de Saint-Paul-d'Oueil :
Le château de Saint-Paul-d'Oueil est un château de la commune de Saint-Paul-d'Oueil dans le département de la Haute-Garonne en France. Propriété privée, il est classé depuis 1947 comme monument historique par le ministère français de Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Sauveur-le-Vicomte/Château de Saint-Sauveur-le-Vicomte :
Le Château de Saint-Sauveur-le-Vicomte est un château en ruine situé sur la commune de Saint-Sauveur-le-Vicomte dans le département de la Manche en France.Le château, datant des XIe et XIIe siècles, a été assiégé deux fois au cours des Cent Ans ' Guerre. Les vestiges consistent en une enceinte fortifiée avec des tours et un donjon massif. Le château est ouvert au public. Il est classé depuis 1840 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Sulpice/Château de Saint-Sulpice :
Le château de Saint-Sulpice est un château en ruine situé sur la commune de Saint-Sulpice dans le département du Lot en France. Le château a été établi à partir d'un édifice médiéval primitif qui, à cet endroit, fermait la vallée du Célé. Au XVIe siècle, cette place forte est érigée par la famille Saint-Sulpice en une demeure réputée somptueuse. Aujourd'hui, il ne reste que quelques pans de murs et quelques éléments architecturaux. Le château fut effectivement rasé au XIXe siècle pour permettre la construction d'une maison thermale aujourd'hui disparue. Le château de Saint-Sulpice est une propriété privée et n'est pas ouvert au public. Il est classé depuis 1988 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Thamar/Château de Saint-Thamar :
Le château de Saint-Thamar est un château de la commune de Terrou dans le département du Lot en France. Datant du 15e siècle, le château a été remanié aux 17e et 18e siècles. Le château est une propriété privée et n'est pas ouvert au public. Il est classé depuis 1975 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-Ulrich/Château de Saint-Ulrich :
Le château de Saint-Ulrich (également appelé château de Grand-Ribeaupierre ou Ulrichsburg) est l'un des trois châteaux (avec le Girsberg et le Haut-Ribeaupierre) qui surplombe la commune de Ribeauvillé dans le département du Haut-Rhin en France. Il est situé à une altitude de 528 m. Le nom actuel du site provient de la chapelle dédiée à Saint Ulrich d'Augsbourg qui se trouve dans le château. Les textes médiévaux n'ont jamais donné le nom actuel - le château portait le nom de la dynastie Rappolstein (ou Ribeaupierre à la française).
Ch%C3%A2teau de_Saint-%C3%89lix-S%C3%A9glan/Château de Saint-Élix-Séglan :
Le château de Saint-Élix est un château de la commune de Saint-Élix-Séglan dans le département de la Haute-Garonne en France. Le château a été construit au 14ème siècle, avec des développements aux 15ème et 17ème. Le Château de Saint-Elix est une modeste maison forte située au sommet d'une colline dominant la vallée de la Noue. Il se compose d'un noyau médiéval, d'une maison-tour des XIVe-XVe siècles et d'une maison à étage construite au XVIIe siècle. Propriété privée, il est classé depuis 1991 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saint-%C3%89lix-le-Ch%C3%A2teau/Château de Saint-Élix-le-Château :
Le château de Saint-Élix est un château du XVIe siècle situé sur la commune de Saint-Élix-le-Château dans le département de la Haute-Garonne en France. Construit dans les années 1540, il appartient à un particulier et est classé depuis 1927 monument historique par le ministère français de la Culture. A noter l'orangerie, les écuries, les murs et le pigeonnier.
Ch%C3%A2teau de_Saint_Aubin/Château de Saint Aubin :
Le Château de Saint Aubin est un château historique à Saint-Aubin-sur-Loire, Saône-et-Loire, Bourgogne, France.
Ch%C3%A2teau de_Saint_Romain/Château de Saint Romain :
Le Château de Saint Romain est un château en ruine dans la commune de Siaugues-Sainte-Marie (anciennement dans l'ancienne commune de Siaugues-Saint-Romain et d'où le nom) dans le département de la Haute-Loire en France. Le fief était connu dans le 13ème siècle comme étant détenu par le frère de Saint-Louis IX de France, Alphonse de Poitiers. Le château était protégé par une enceinte extérieure dont il ne reste que des terrasses et deux tours à la porte d'entrée. Du château intérieur, il reste le donjon, une tour et une partie d'une tour d'escalier qui desservait le logis qui était accolé au donjon. Il reste des vestiges de peintures au deuxième des quatre étages du donjon. La majeure partie de la forteresse a été construite au XIVe siècle. Le château surplombe Siaugues et était destiné à repousser les forces angevines basées à l'ouest de l'autre côté de la rivière Allier. Le château a changé de mains plusieurs fois, entrant en possession de la famille La Fayette vers 1400 sous Gilbert Motier de La Fayette. Il est resté dans la famille jusqu'à la Révolution française où il a été pris par la commune et utilisé comme carrière. Des travaux de préservation ont commencé. Le château est une propriété privée. Il est classé depuis 1984 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Sainte-Marie/Château de Sainte-Marie :
Le château de Sainte-Marie est un château en ruine situé sur la commune d'Esterre dans le département des Hautes-Pyrénées en France.
Ch%C3%A2teau de_Sainte-M%C3%A8re/Château de Sainte-Mère :
Le château de Sainte-Mère est un château en ruine du XIIIe siècle situé sur la commune de Sainte-Mère dans le département du Gers en France.Le château a été construit à l'époque du traité d'Amiens (1279) par l'évêque de Lectoure, Géraud de Monlezun. Elle défendait la frontière des possessions anglaises. Le château avait une forme rectangulaire, avec deux tours attachées à la façade nord. Il est classé depuis 1977 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Saissac/Château de Saissac :
Le château de Saissac est un château en ruine, l'un des châteaux dits cathares, à l'extrémité sud de la commune de Saissac dans le département de l'Aude au nord-ouest de Carcassonne, en France. C'était autrefois la résidence de la puissante famille vassale des Trencavel. Aujourd'hui, les ruines sont protégées en tant que monuments historiques officiels de France ( français : monument historique ).
Ch%C3%A2teau de_Sales/Château de Sales :
Le château de Sales est un château en ruine situé sur la commune de Thorens-Glières dans le département de la Haute-Savoie en France. Il est souvent confondu avec le Château de Thorens voisin.
Ch%C3%A2teau de_Salignac/Château de Salignac :
Le Château de Salignac est l'ancien château de la famille Salignac-Fénelon dans la commune de Salignac-Eyvigues dans le département de la Dordogne en France. Il date des XIIe-XVIe siècles. Il est classé depuis 1969 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Salm/Château de Salm :
Le château de Salm est un château en ruine surplombant la vallée de la Bruche, situé sur la commune de La Broque dans l'actuel département du Bas-Rhin, en Alsace, en France. La construction a commencé en 1205 et s'est achevée vers 1400. Elle est classée depuis le 6 décembre 1898 comme monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Sangatte/Château de Sangatte :
Château de Sangatte était un château à Sangatte, Pas-de-Calais, France.
Ch%C3%A2teau de_Sanzay/Château de Sanzay :
Le château de Sanzay est un château en ruine situé près du village de Sanzay, dans la commune d'Argenton-les-Vallées dans le département des Deux-Sèvres en France. Le château a été construit au 13ème siècle, mais il n'en reste que des parties.
Ch%C3%A2teau de_Sarremezan/Château de Sarremezan :
Le château de Sarremezan est un château du XVe siècle situé sur la commune de Sarremezan dans le département de la Haute-Garonne en France. Propriété privée, il est classé depuis 1955 comme monument historique par le ministère français de la Culture. A noter en particulier la tour et son escalier.
Ch%C3%A2teau de_Sarzay/Château de Sarzay :
Le château de Sarzay est un château du XIVe siècle situé dans le village de Sarzay dans le département de l'Indre en France. Cette imposante forteresse médiévale comprend 38 tours et trois ponts-levis. De nombreuses pièces meublées conservent leur authenticité historique. Du haut des tours, aux superbes charpentes, on découvre la beauté de la campagne environnante. Des douves profondes restaurées, la chapelle et la halle complètent la beauté du site.
Ch%C3%A2teau de_Saumur/Château de Saumur :
Le château de Saumur, construit à l'origine comme un château et développé plus tard comme un château, est situé dans la ville française de Saumur, dans le département du Maine-et-Loire. Il a été construit au 10ème siècle par Théobald Ier, comte de Blois, comme une forteresse fortifiée contre les attaques normandes. Il surplombe le confluent de la Loire et du Thouet. En 1026, il passe aux mains de Fulk Nerra, comte d'Anjou, qui le lègue à ses héritiers Plantagenêt. Après sa destruction en 1067, le château a été reconstruit par Henri II d'Angleterre à la fin du XIIe siècle.
Ch%C3%A2teau de_Saurs/Château de Saurs :
Les vignobles du Château de Saurs sont situés au cœur de la région viticole de Gaillac dans le sud de la France, à Lisle-sur-Tarn, à 50 kilomètres au nord-est de Toulouse. Propriété de la famille Gineste de Saurs, installée dans la région depuis le XIVe siècle, le domaine est centré sur le château, ou manoir, qui a été construit entre 1848 et 1852 par Eliezer Gineste de Saurs et sert aujourd'hui de siège social pour l'entreprise. Depuis 1981, ses propriétaires sont Marie-Paule Burrus, fille de Paul Gineste de Saurs, et son mari Yves Burrus, descendant de la famille d'industriels suisses Burrus.
Ch%C3%A2teau de_Sauvan/Château de Sauvan :
Le château de Sauvan est un manoir français du XVIIIe siècle situé sur la commune de Mane, près de Forcalquier dans le département des Alpes-de-Haute-Provence en France. Les jardins du château sont classés parmi les Jardins Remarquables de France par le Ministère de la Culture. Propriété privée, et classé monument historique français depuis 1957, le Château de Sauvan est parfois appelé "Le Petit Trianon de Provence", en raison de sa ressemblance avec cet édifice.
Ch%C3%A2teau de_Sauveb%C5%93uf/Château de Sauvebœuf :
Château de Sauvebœuf peut faire référence à : Château de Sauvebœuf (Aubas), un château en Dordogne, Aquitaine, France Château de Sauvebœuf (Lalinde), un château en Dordogne, Aquitaine, France
Ch%C3%A2teau de_Sauveb%C5%93uf_(Aubas)/Château de Sauvebœuf (Aubas) :
Le Château de Sauvebœuf (prononciation française : [ʃato də sovbœf]) est un château de la commune d'Aubas, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Sauveb%C5%93uf_(Lalinde)/Château de Sauvebœuf (Lalinde) :
Le Château de Sauvebœuf (prononciation française : [ʃato də sovbœf]) est un château de la commune de Lalinde, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Sceaux/Château de Sceaux :
Le Château de Sceaux est une grande maison de campagne à Sceaux, Hauts-de-Seine, à environ 10 km (6 mi) du centre de Paris, France. Située dans un parc aménagé par André Le Nôtre, les visiteurs peuvent visiter la maison, les dépendances et les jardins. Le Petit Château fonctionne comme le Musée de l'Île-de-France, un musée d'histoire locale. La commune exploite le site en tant que Musée du Domaine départemental de Sceaux. L'ancien château fut construit pour Jean-Baptiste Colbert, ministre des Finances de Louis XIV, qui acheta le domaine en 1670. Le château actuel, conçu pour évoquer le style Louis XIII, date du Second Empire. Certaines dépendances de Colbert subsistent, ainsi que les restes de l'aménagement du jardin.
Ch%C3%A2teau de_Sch%C5%93neck/Château de Schœneck :
Le château de Schœneck est un château en ruine situé sur la commune de Dambach, dans le département français du Bas-Rhin.
Ch%C3%A2teau de_Segonzac/Château de Segonzac :
Le Château de Segonzac est un château à Segonzac, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Selles-sur-Cher/Château de Selles-sur-Cher :
Château de Selles-sur-Cher (prononciation française : [ʃɑto də sɛl syʁ ʃɛʁ]) est un château (château) situé dans la commune de Selles-sur-Cher, Loir-et-Cher, Région Centre, France. Le château est une propriété privée et est classé monument historique de France.
Ch%C3%A2teau de_Seneffe/Château de Seneffe :
Le Château de Seneffe ou Château de Seneffe est un château du XVIIIe siècle situé sur la commune de Seneffe dans la province du Hainaut, Wallonie, Belgique. Le château est la propriété de la Communauté française de Belgique et sert de "Centre de l'orfèvrerie de la communauté française" qui présente une collection d'argenterie ancienne (principalement du XVIIIe siècle).
Ch%C3%A2teau de_Senonches/Château de Senonches :
Château de Senonches était un château à Senonches, dans le département français de l'Eure-et-Loir.
Ch%C3%A2teau de_Septfontaines/Château de Septfontaines :
Le Château de Septfontaines est situé dans le quartier du Rollingergrund à Luxembourg-Ville. Aujourd'hui classé monument historique, il a été associé au fil des ans à la manufacture de porcelaine luxembourgeoise Villeroy & Boch, qui a fermé ses portes en 2010.
Ch%C3%A2teau de_Serrant/Château de Serrant :
Le Château de Serrant est un château Renaissance situé dans le Val de Loire, résidence privée du Prince de Mérode. Le château est à 15 kilomètres à l'ouest d'Angers, il est ouvert à la visite.
Ch%C3%A2teau de_Sigy/Château de Sigy :
Le château de Sigy est un château modernisé de la commune de Sigy dans le département de la Seine-et-Marne en France. Le château date à l'origine du 14ème siècle, bien que beaucoup remanié aux 15ème, 17ème et 18ème siècles. A noter les murs et les toits du château et ses dépendances, dont deux tours, les jardins entourés de douves et deux ponts traversant les douves. A l'intérieur, l'escalier central à balustres en bois est sous coupole. Dans l'aile nord, la grande chambre et la chambre 'Trudaine' abritent de magnifiques cheminées. Propriété privée, le château est classé depuis 1984 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Sigy-le-Ch%C3%A2tel/Château de Sigy-le-Châtel :
Le château de Sigy-le-Châtel est un château en ruine de la commune de Sigy-le-Châtel dans le département de la Saône-et-Loire en France.
Ch%C3%A2teau de_Si%C3%A9y%C3%A8s/Château de Siéyès :
Le Château de Siéyès est un château à Voreppe, Isère, France. Il a été construit au 17ème siècle. Elle est classée monument historique officiel depuis le 6 juin 1980.
Ch%C3%A2teau de_Sorel/Château de Sorel :
Château de Sorel était un château à Sorel-Moussel, Eure-et-Loir, France.
Ch%C3%A2teau de_Soubeyran/Château de Soubeyran :
Le Château de Soubeyran est un château à Saint-Barthélemy-Grozon, Ardèche, France. Il a été construit pour la famille de Soubeyran, dont Hector de Soubeyran de Saint-Prix était un membre éminent. Il appartient aux Œuvres Laïques de l'Ardèche.
Ch%C3%A2teau de_Sourches/Château de Sourches :
Le Château de Sourches est un château néoclassique situé sur la commune de Saint-Symphorien, près du Mans, dans le département de la Sarthe dans la région des Pays de la Loire, dans le nord-ouest de la France. Le château a été construit entre 1761 et 1786 pour Louis II du Bouchet de Sourches, Marquis de Sourches, par l'architecte du Roi Gabriel de Lestrade avec l'aide de l'architecte Jean-François Pradrel. Il fut hérité par la belle-fille de Sourches, Louise-Élisabeth de Croÿ, marquise de Tourzel (et future duchesse de Tourzel), gouvernante des Enfants de France à partir de juillet 1789, qui participa à la fuite vers Varennes et fut emprisonnée au Square du Temple avec la famille royale en août 1792 pendant la Révolution française. Le château passa à la famille Pérusse des Cars en 1845 qui en fut propriétaire jusqu'en 1985. La toiture et la façade du château, ainsi que sa cour d'honneur, ses douves et sa chapelle sont classés monuments historiques depuis le 11 avril 1947.
Ch%C3%A2teau de_Spesbourg/Château de Spesbourg :
Le château de Spesbourg est un château en ruine qui domine la vallée au-dessus du village d'Andlau, dans le département du Bas-Rhin en France. Le château a été construit entre 1246 et 1250 par Alexandre de Stahleck-Dicka, Vogt à l'abbaye d'Andlau. En 1386, il devint la propriété de la famille von Andlau. Au XVIe siècle, des habitants en colère ont mis le feu au château après qu'un des seigneurs ait séduit une villageoise. Le château tomba en ruine après la guerre de Trente Ans. En 1967, il a été inscrit à l'inventaire national des monuments historiques par le ministère français de la culture.
Ch%C3%A2teau de_Stoerenbourg/Château de Stoerenbourg :
Le château de Stoerenbourg est un château en ruine situé sur la commune de Husseren-Wesserling, près du village de Mitzach, dans le département du Haut-Rhin, en Alsace, en France. Le château a été détruit en 1637, et il en reste très peu.
Ch%C3%A2teau de_Sully/Château de Sully :
Le château de Sully, situé entre Autun et Beaune (Saône-et-Loire), est le plus grand des châteaux Renaissance de Bourgogne du Sud. Des dépendances jumelées à caractère plus vernaculaire se font face sur un parvis engazonné, tandis qu'à l'arrière se trouve le potager, clôturé par des arbres fruitiers. On accède au château par un pont axial en pierre traversant ses douves. Les façades expriment le caractère traditionnellement défensif du rez-de-chaussée, le rez-de-chaussée, et l'aspect plus riche et plus ouvert du piano nobile, articulé par des pilastres. Sous le fronton central qui rompt la ligne d'un traditionnel toit en ardoise à versant, le portail en arc est escaladé pour admettre cavaliers et calèches. Quatre rangs traités de la même manière, flanqués de tours d'angle assorties à toits pyramidaux et entourés de douves, enserrent une cour Renaissance édifiée pour le maréchal de Saulx-Tavanes, confident de Catherine de Médicis. La splendeur de la cour intérieure montre que ce château, bien que symétrique et régulier, est toujours tourné vers l'intérieur. Un rez-de-chaussée rustique avec des fenêtres à arc soutient un rez-de-chaussée où des baies appariées définies par des pilastres alternent entre des fenêtres et des niches à gorge. Château historique de la famille MacMahon, issu du mariage de l'héritière Charlotte de Morey avec Jean-Baptiste de MacMahon, Sully fut la ville natale du maréchal monarchiste Patrice MacMahon, duc de Magenta, qui fut président de la Troisième République française. de 1873 à 1879. Le château de Sully reste la demeure de l'actuelle duchesse de Magenta et de sa famille. Le château du ministre d'Henri IV, Maximilien de Béthune et des ducs de Sully, est le château de Sully-sur-Loire.
Ch%C3%A2teau de_Sully-sur-Loire/Château de Sully-sur-Loire :
Le château de Sully-sur-Loire (prononciation française : [ʃɑto də syli syʁ lwaʁ] ; anglais : château de Sully-sur-Loire) est un château, converti en résidence seigneuriale palatiale, situé dans la commune de Sully-sur -Loire, Centre-Val de Loire, France. Le château était le siège du duc de Sully, du ministre du roi Henri IV de France Maximilien de Béthune (1560-1641) et des derniers ducs de Sully. C'est un château-fort, un véritable château fort, construit pour contrôler l'un des rares sites où la Loire peut être traversée à gué.
Ch%C3%A2teau de_Suscinio/Château de Suscinio :
Le château de Suscinio ou de Susinio est un château breton, construit à la fin du Moyen Âge, pour être la résidence des ducs de Bretagne. Il est situé sur la commune de Sarzeau dans le département du Morbihan, près de la côte de l'océan Atlantique. Le site spectaculaire comprend le château entouré de douves, une chapelle en ruine, un pigeonnier et quelques dépendances en ruine.
Ch%C3%A2teau de_Syam/Château de Syam :
Le Château de Syam, situé dans le village de Syam dans le département français du Jura a été construit en 1818 par Jean-Emmanuel Jobez industriel régional et propriétaire des Forges de Syam, forge et tôlerie. Le château a été classé Monument historique par le ministère français de la Culture en 1994.
Ch%C3%A2teau de_S%C3%A9v%C3%A9rac/Château de Sévérac :
Le château de Sévérac est un château des XIIIe et XVIIIe siècles situé sur la commune de Sévérac-le-Château dans le département de l'Aveyron en France. Le site du château a appartenu à plusieurs familles : les Sévérac, les Armagnac et les Arpajon. Ce dernier fit construire un château de style Renaissance dont on peut encore voir la face sud. Les visiteurs peuvent aujourd'hui voir les remparts, les murailles, les échauguettes, la chapelle et la cuisine, dans lesquelles sont données des démonstrations de cuisine médiévale. Une exposition de costumes médiévaux peut être vue dans la chapelle et des récitals de musique de troubadour et des démonstrations de leurs instruments sont organisés. des Seigneurs du Rouergue. Propriété de la commune, le château est classé monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Taillebourg/Château de Taillebourg :
Le château de Taillebourg est un château en ruine de l'époque médiévale. Il est construit sur un éperon rocheux, surplombant le village de Taillebourg et la vallée de la rivière Charente, dans le département français de la Charente-Maritime. Il occupait une position très stratégique et a donc été au centre de nombreux conflits tout au long de l'époque médiévale. Il a figuré dans plusieurs épisodes de la guerre de Cent Ans et de la guerre de Saintonge avant cela. L'ancien château du site abrita Louis VII de France et Aliénor d'Aquitaine au lendemain de leur mariage, en juillet 1137. Richard Cœur de Lion s'empara de ce château en 1179. Geoffroy de Rancon, maître des lieux, serait mort en cette action, mais il est également répertorié comme ayant participé à la troisième croisade dans l'Itinerarium Regis Ricardi et apparaît comme témoin du traité de paix de Richard Ier avec Tancrède de Sicile à Messine le 6 octobre 1190. En 1173, Richard avait combattu contre son père en alliance avec ses frères et le roi de France, Louis. Ce soulèvement avait échoué et, en guise de punition, Richard fut envoyé pour mettre au pas les seigneurs rebelles. Ce conflit dura cinq ans, se soldant par la victoire de Richard et sa destruction de la forteresse supposée imprenable de Taillebourg. Ce château était inaccessible sur trois côtés, protégé par des montagnes, et le quatrième côté était fortement fortifié. Richard savait que le renversement de Taillebourg entraînerait la reddition immédiate des barons et s'empara de la place forte lors de sa première grande victoire militaire. Le château fut plus tard la base de Louis IX de France (Saint Louis), en tant qu'invité de Geoffroy IV de Rancon, avant la bataille de Taillebourg en 1242. Les ruines du château de Taillebourg ont aujourd'hui été converties en jardin public, où l'on peut admirez les mâchicoulis, les remparts du XVIIIe siècle et les salles souterraines de l'ancien château. La position géographique du site offre un belvédère sur la vallée de la Charente.
Ch%C3%A2teau de_Talcy/Château de Talcy :
Le Château de Talcy est un bâtiment historique à Talcy, Loir-et-Cher, France. Elle se situe au nord de la Loire, dans le Val de Loire, connu pour ses châteaux du XVIe siècle. À partir d'une fortification qui existait au XIIIe siècle, des ailes supplémentaires ont été ajoutées dans les années 1620. Modernisé au XVIIIe siècle, les intérieurs ont été conservés. Classée Monument Historique dès 1906, elle est propriété de l'Etat depuis 1933. Elle est ouverte à la visite.
Ch%C3%A2teau de_Talmont/Château de Talmont :
Le château de Talmont est un château médiéval de la commune de Talmont-Saint-Hilaire dans le département de la Vendée dans la région Pays de la Loire dans l'ouest de la France.
Ch%C3%A2teau de_Tancarville/Château de Tancarville :
Le château de Tancarville est un château du XIe siècle situé sur une falaise surplombant la Seine en France. Il est situé près de Tancarville en Seine-Maritime, en Normandie. Il est classé Monument historique depuis 1862 par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Tanlay/Château de Tanlay :
Le château de Tanlay à Tanlay (Yonne) est un château français construit en Bourgogne aux XVIe et XVIIe siècles, célèbre pour sa beauté et son cadre. Les murs sont en calcaire sous de hauts toits d'ardoise à la française, entourant trois côtés d'une cour centrale avec des tours cylindriques aux quatre angles. Le château est entièrement encerclé par ses douves rectilignes et abordé dans l'axe par un pont marqué d'obélisques jumelés par une guérite (illustration) construite en 1558, qui enjambe la balustrade basse et s'avance dans les douves. La parfaite symétrie de la cour d'honneur fait partie du charme serein de Tanlay. Les fondations sont en partie celles du château-fort du XIIIe siècle. La reconstruction de style Renaissance est due au frère de l'Amiral de Coligny, François de Coligny d'Andelot (1521-1569), qui hérita du site à l'état ruineux en 1547 et dont les campagnes de construction de 1555-1568 pendant les Guerres de Religion , lorsque Tanlay était un centre de résistance huguenote, laissa la demeure inachevée. La construction fut reprise ensuite par Michel Particeli d'Hemery, surintendant des finances sous Mazarin, qui acheva le château sur les plans de Pierre Le Muet entre 1643 et 1649. Depuis 1700, la propriété est restée dans la famille de celui qui fut créé marquis de Tanlay en 1705. La maison est également réputée pour sa galerie peinte en trompe-l'œil et pour les fresques de la Tour de la Ligue ("Tour de la Ligue huguenote"), dans laquelle les antagonistes de la Guerre sont représentés dans le déguisement de divinités olympiques, et pour sa pierre moelleuse et son remarquable canal, ses douves et son parc, dont un nymphée ou théâtre d'eau de Pierre Le Muet.
Ch%C3%A2teau de_Tardes/Château de Tardes :
Le Château de Tardes est un ancien château de la commune de Saint-Macaire dans le département de la Gironde en France. avec l'ajout de meneaux et une tour hexagonale de style troubadour avec un escalier à vis. Le bâtiment n'est pas ouvert au public. Il a été classé monument historique pour sa tour et son puits par le ministère français de la Culture le 21 octobre 1997.
Ch%C3%A2teau de_Tayac/Château de Tayac :
Le Château de Tayac est un château de la commune des Eyzies-de-Tayac-Sireuil dans le département de la Dordogne en France.
Ch%C3%A2teau de_Termes/Château de Termes :
Le Château de Termes ( Languedocien : Castèl de Tèrme ) est un château en ruine près du village de Termes dans le département de l' Aude en France . C'est l'un des châteaux dits cathares.
Ch%C3%A2teau de_Ternay/Château de Ternay :
Le Château de Ternay dans la vallée de la Loire dans la province du Poitou (Nouvelle-Aquitaine, France) a été construit par la famille Aviau de Ternay. Dans des fondations du XIIe siècle, le château actuel est le résultat de campagnes de construction du XVe au XVIIe siècle. Charles Louis d'Arsac, chevalier de Ternay (1722-1780), dit chevalier de Ternay, né au château, escorta les troupes françaises de Rochambeau pour rejoindre la Révolution américaine. Abattu par une fièvre, il est enterré dans le cimetière de Trinity, Newport, Rhode Island. Toujours le siège du comte et de la comtesse de Ternay, aujourd'hui le château est ouvert pour des visites et des invités de nuit. Il est classé Monument historique depuis 1996.
Ch%C3%A2teau de_Terraube/Château de Terraube :
Le château de Terraube est un château du XIIIe siècle situé sur la commune de Terraube dans le département du Gers en France.Ce château gascon a été construit vers 1272 pour la famille de Galard, ducs mérovingiens de Gascogne ; une date sur la porte le confirme. Les de Galard sont propriétaires du château depuis. Elle fut remaniée et agrandie aux XVIe et XVIIe siècles. La demeure est agrandie à partir de 1768 par les maîtres maçons Guillaume Gras, Jacques Lapeyronie et Dominique Ducasse. Deux autres bâtiments d'habitation ont été ajoutés vers 1773 par les maçons Guillaume Aurio et Joseph Labarthe. Les décorations en pierre comprennent des animaux, des personnages, des gargouilles et des armoiries, dont celles des Galard sur une cheminée. Il est classé depuis 1947 comme monument historique par le Ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Terre-Neuve/Château de Terre-Neuve :
Le Château de Terre Neuve est un château historique à Fontenay-le-Comte, Vendée, Pays de la Loire, France. Il est classé monument historique officiel par le ministère français de la Culture depuis 1978. Le Château de Terre Neuve a été construit dans les années 1580 et 1590 pour Nicolas Rapin.
Ch%C3%A2teau de_Thibault_de_Termes/Château de Thibault de Termes :
Nom alternatif : Château d'Armagnac. À ne pas confondre avec le Château de Termes dans l'Aude. Le Château de Thibault de Termes était un château médiéval de la ville et commune française de Termes-d'Armagnac, dans le département du Gers. Le donjon (La Tour de Termes-d'Armagnac) est le seul vestige. La construction du château date de la fin du XIIIe siècle et du début du XIVe siècle pour Jean, comte d'Armagnac. Le donjon mesure 36 m (~118 pi) de haut et comprend six niveaux. Stratégiquement bâtie sur une colline qui domine les vallées de l'Adour et de l'Arros, elle permettait à la famille d'Armagnac de surveiller les frontières de la province d'Armagnac. Son habitant le plus célèbre était le fils du fondateur, Thibault d'Armagnac, qui combat aux côtés de Jeanne d'Arc. Il a témoigné en sa faveur lors de son procès. Le château a appartenu à la famille Armagnac-Termes jusqu'à la Révolution française, date à laquelle il a été déclaré bien national et vendu. Plusieurs personnes l'ont possédé jusqu'à son rachat par la commune dans les années 1960. Le bâtiment principal ayant été démoli, la pierre de ce qui restait a été utilisée pour construire la ligne de chemin de fer reliant Port Sainte Marie à Riscle. Le donjon est devenu envahi par la végétation jusqu'à ce qu'il soit racheté par la commune dans les années 1960 et, sous l'égide de l'Association du Pays vert de d'Artagnan, restauré et transformé en musée. Classé monument historique par le ministère français de la Culture en 1962, la tour abrite aujourd'hui un musée de la vie gasconne avec des expositions sur l'histoire et la culture régionales.
Ch%C3%A2teau de_Thil/Château de Thil :
Le Château de Thil est un château médiéval en ruine situé à l'ouest de Dijon en Bourgogne, dans la commune de Vic-sous-Thil dans le département de la Côte-d'Or en France. La présence d'une forteresse est connue dès 1016 grâce à un plan de Flavigny et l'occupation du site se poursuivit jusqu'au XVIIe siècle. Bien qu'ils aient été fortement restaurés au cours du XXe siècle, les vestiges permettent encore une étude architecturale.
Ch%C3%A2teau de_Thillombois/Château de Thillombois :
Le château de Thillombois est un château Renaissance situé à Thillombois, dans le département de la Meuse ; il a été considérablement remanié au XIXe siècle. Il a été admis à l'inscription au Monument historique le 6 mars 1995.
Ch%C3%A2teau de_Thoiry/Château de Thoiry :
Le Château de Thoiry est un château, un zoo et un jardin botanique de 150 hectares (370 acres) qui a été ouvert au public en 1965 dans le village de Thoiry, en France, avec des jardins et un parc zoologique. Situé à environ 30 miles (48 km) à l'ouest de Paris, il est préférable de le visiter en voiture pour profiter de la voie de passage. Sa popularité n'a cessé de croître - en 1974, plus de 280 000 visiteurs par an venaient voir un assortiment de 1 000 animaux sauvages.
Ch%C3%A2teau de_Thorens/Château de Thorens :
Le château de Thorens est un château de la commune de Thorens-Glières dans le département de la Haute-Savoie en France. Elle est accessible depuis le nord-est d'Annecy par une route d'environ 20 km, remontant jusqu'au plateau des Glières. Il est souvent confondu avec le Château de Sales qui était autrefois son voisin de quelques centaines de mètres ; Sales est détruit sur ordre du roi Louis XIII en 1630. Depuis la libération de la France à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le château est parfois appelé à tort Château de Thorens-Glières, d'après le nom actuel de la commune, mais il a toujours été à juste titre juste de Thorens.
Ch%C3%A2teau de_Tiffauges/Château de Tiffauges :
Le Château de Tiffauges est un château médiéval situé dans la commune française de Tiffauges en Vendée. bleue. C'est ici que Barbe Bleue a perpétré ses atrocités.
Ch%C3%A2teau de_Tiregand/Château de Tiregand :
Le Château de Tiregand est un château à Creysse, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Tonqu%C3%A9dec/Château de Tonquédec :
Le château de Tonquédec est un château de la commune de Tonquédec dans le département des Côtes d'Armor en France. C'est l'un des monuments les plus visités des Côtes d'Armor. L'un des sites médiévaux français les plus impressionnants, ce château-fort, se dresse dans une agréable campagne verdoyante et boisée à environ 8,5 km (5,3 mi) au sud de Lannion. Le château actuel a été construit au 15ème siècle, sur le site d'un ancien château du 12ème siècle.
Ch%C3%A2teau de_Touffou/Château de Touffou :
Le Château de Touffou est un château, transformé en château, sur la commune de Bonnes à 18 km à l'est de Poitiers, à 3 km au nord de Chauvigny dans le département de la Vienne et sur une longue et haute rive de la rivière Vienne, France.
Ch%C3%A2teau de_Tournon/Château de Tournon :
Le Château de Tournon est un château classé à Tournon-sur-Rhône, Ardèche, France. Il a été construit au 16ème siècle. Elle est classée monument historique officiel depuis juillet 1926.
Ch%C3%A2teau de_Tourno%C3%ABl/Château de Tournoël :
Le château de Tournoël est un château fort médiéval en partie en ruine situé sur la commune de Volvic, dans le département du Puy-de-Dôme en France. Le château est situé sur un éperon rocheux à 594 m d'altitude dans les contreforts du Puy de la Bannière qui domine la plaine de la Limagne (environ 350 m d'altitude au dessus du niveau de Riom). Le château de Tournoël est une propriété privée et est classé monument historique par le ministère français de la culture depuis 1889.
Ch%C3%A2teau de_Tours/Château de Tours :
Le Château de Tours est un château situé à Tours, Indre-et-Loire, France. Construit au XIe siècle, l'édifice affiche une architecture d'époque carolingienne, et fut la résidence des seigneurs de France. Jusqu'aux années 2000, le château royal de Tours servait d'aquarium où l'on pouvait voir environ 1 500 poissons de 200 espèces différentes. Il a également servi de musée Grévin. Le château a été classé monument historique le 20 août 1913. Actuellement, le bâtiment abrite des expositions contemporaines de peintures et de photographies (organisées par Le Jeu de Paume), notamment des œuvres de Joan Miró, Daniel Buren, Nadar, Robert Capa.
Ch%C3%A2teau de_Tours-en-Vimeu/Château de Tours-en-Vimeu :
Château de Tours-en-Vimeu était un château près de Tours-en-Vimeu, Hauts-de-France, France. La seigneurie de Tours-en-Vimeu fut héritée par Enguerrand de Umfraville, de son oncle Enguerrand de Balliol, mort en 1299 sans descendance. Jean de Moubray avait hérité de la seigneurie par sa mère Eva de Umfraville, mais fut tué en 1332. Hugues Quiéret, est ensuite enregistré comme seigneur de Tours-en-Vimeu. Il fut décapité après avoir été capturé par les Anglais après la bataille de Sluys en 1340. Un plus tard Hugues Quiéret mourut à la bataille d'Azincourt contre les Anglais en 1415. Alexandre de Maïoc, seigneur d'Esmailleville, Cauroy et Tours résidait au château de Tours en 1690. Une étude des vestiges du château fut entreprise en 1937 par JP Maitland.
Ch%C3%A2teau de_Tramezaygues/Château de Tramezaygues :
Le château de Tramezaygues est un château en ruine situé sur la commune de Tramezaïgues dans le département des Hautes-Pyrénées en France.
Ch%C3%A2teau de_Trigonant/Château de Trigonant :
Le Château de Trigonant est un château à Antonne-et-Trigonant, Dordogne, Nouvelle-Aquitaine, France.
Ch%C3%A2teau de_Troissy/Château de Troissy :
Le château de Troissy est un ancien château de la commune de Troissy dans le département de la Marne en France. Il date du 12ème siècle.
Ch%C3%A2teau de_Troussay/Château de Troussay :
Le Château de Troussay est l'un des plus petits Châteaux de la Vallée de la Loire, et est situé à Cheverny, dans le Loir-et-Cher. A l'origine un petit manoir, il appartenait à Louis de la Saussaye au 19ème siècle. Louis était connu pour son travail dans la préservation des bâtiments anciens. Sa « restauration » de Troussay lui a permis d'intégrer de nombreux styles et objets à l'édifice, lui conférant un style très éclectique. Cela ressemble à un enfant de 6 ans qui a fait une descente dans la garde-robe de sa mère.
Ch%C3%A2teau de_Trousse-Barri%C3%A8re/Château de Trousse-Barrière :
Le Château de Trousse-Barrière est un manoir historique à Briare, Loiret, Indre-et-Loire, Centre-Val de Loire, France.
Ch%C3%A2teau de_Tr%C3%A9cesson/Château de Trécesson :
Le Château de Trécesson est un château médiéval de la région Bretagne en France. Il est situé sur la commune de Campénéac à proximité de la forêt de Paimpont et en bordure du camp militaire de Coëtquidan. C'est une propriété privée. Il est classé depuis 2012 monument historique par le ministère français de la Culture.
Ch%C3%A2teau de_Tr%C3%A9mazan/Château de Trémazan :
Le château de Trémazan est un château en ruine situé sur la commune de Landunvez dans le département du Finistère en France. Il est situé en contrebas de la route côtière, à l'abri de la mer.
Ch%C3%A2teau de_Tr%C3%A9varez/Château de Trévarez :
Le château de Trévarez est une demeure seigneuriale située sur la commune de Saint-Goazec dans le Finistère, en Bretagne, en France. L'ancien manoir a été construit au XVIe siècle (partie ouest) et au XVIIe siècle (partie est). L'édifice actuel a été commandé par James de Kerjégu, président du conseil général du Finistère, et construit à la fin du XIXe siècle par l'architecte français Walter-André Destailleur. Trévarez est l'un des plus récents châteaux construits en France. La construction a été achevée vers le début du XXe siècle. En 1941, le château est repris par les forces d'occupation allemandes. Le château est bombardé le 30 juillet 1944 par la Royal Air Force.
Ch%C3%A2teau de_Turenne/Château de Turenne :
Le château de Turenne est un château en ruine à Turenne, département de la Corrèze en France. C'est un monument classé.
Ch%C3%A2teau de_Tustal/Château de Tustal :
Le Château de Tustal est un château historique à Sadirac, Gironde, Aquitaine, France.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Crinala

Crimson Architectural_Historians/Crimson Architectural Historians : Crimson Historians & Urbanists (anciennement connu sous le nom ...