Rechercher dans ce blog

vendredi 1 juillet 2022

Ceratrichia quaterna


Cératophya/Cératophya :
Ceratophya est un genre de syrphes, avec cinq espèces connues. Ils se distinguent de Microdon par la présence d'un appendice sur la veine R4+5. De nombreuses espèces ont été placées à tort dans ce genre. Certains auteurs placent Ceratophya comme un sous-genre de Microdon.
Cératophyllacées/Cératophyllacées :
Les Ceratophyllaceae sont une famille cosmopolite de plantes à fleurs comprenant un genre vivant que l'on trouve couramment dans les étangs, les marais et les ruisseaux calmes des régions tropicales et tempérées. C'est la seule famille existante de l'ordre des Ceratophyllales. Les espèces sont communément appelées coontails ou hornworts, bien que le hornwort soit également utilisé pour des plantes non apparentées de la division Anthocerotophyta. Le Ceratophyllum vivant pousse complètement submergé, généralement, mais pas toujours, flottant à la surface et ne tolère pas la sécheresse.
Ceratophyllidae/Ceratophyllidae :
Ceratophyllidae est une famille de puces. Ses membres sont des parasites principalement des rongeurs et des oiseaux. Il contient deux sous-familles, l'une contenant plus de 40 genres et l'autre seulement trois.
Cératophyllidia/Cératophyllidia :
Ceratophyllidia est un genre de limaces de mer, de nudibranches doridés, de mollusques gastéropodes marins sans coquille de la famille des Phyllidiidae. Ils sont connus pour leurs tubercules exceptionnellement mous, sphériques et pédonculés sur leur dorsale supérieure. Contrairement aux espèces de Phyllidia, elles manquent de glandes buccales ou les glandes sont exemptes du tube buccal.
Ceratophyllidia papilligera/Ceratophyllidia papilligera :
Ceratophyllidia papilligera (communément appelé nudibranche tacheté noir) est une espèce de limace de mer, nudibranche dorid, mollusque gastéropode marin sans coquille de la famille des Phyllidiidae.
Cératophyllum/Cératophyllum :
Ceratophyllum est un genre cosmopolite de plantes à fleurs comprenant quatre espèces vivantes acceptées en 2016, que l'on trouve couramment dans les étangs, les marais et les ruisseaux calmes des régions tropicales et tempérées. C'est le seul genre existant de la famille des Ceratophyllaceae, elle-même la seule famille existante de l'ordre des Ceratophyllales. Ils sont généralement appelés coontails ou hornworts, bien que le hornwort soit également utilisé pour des plantes non apparentées de la division Anthocerotophyta. Ceratophyllum pousse complètement submergé, généralement, mais pas toujours, flottant à la surface et ne tolère pas la sécheresse. Les tiges des plantes peuvent atteindre 1 à 3 m de long. À intervalles le long des nœuds de la tige, ils produisent des anneaux de feuilles vert vif, étroites et souvent très ramifiées. Les feuilles fourchues sont cassantes et raides au toucher chez certaines espèces, plus douces chez d'autres. Les plantes n'ont pas de racines du tout, mais parfois elles développent des feuilles modifiées avec une apparence de racine, qui ancrent la plante au fond. Les fleurs sont petites et discrètes, avec les fleurs mâles et femelles sur la même plante. Dans les étangs, il forme des bourgeons épais (turions) à l'automne qui coulent au fond, ce qui donne l'impression qu'il a été tué par le gel, mais au printemps, ils repousseront dans les longues tiges qui rempliront lentement l'étang.
Ceratophyllum demersum/Ceratophyllum demersum :
Ceratophyllum demersum, communément appelé hornwort, hornwort rigide, coontail ou coon's tail, est une espèce de Ceratophyllum. C'est une plante aquatique submergée, flottant librement, avec une distribution cosmopolite, originaire de tous les continents sauf l'Antarctique. C'est une mauvaise herbe introduite nuisible en Nouvelle-Zélande. C'est aussi une plante d'aquarium populaire.
Ceratophyllum echinatum/Ceratophyllum echinatum :
Ceratophyllum echinatum, connue sous le nom de hornwort épineux, hornwort épineux ou coontail épineux, est une plante aquatique vivace trouvée en Amérique du Nord. Son nom vient des fruits, qui ont une surface verruqueuse et de longues épines. La cornifle à épines peut être trouvée dans les étangs et les lacs, principalement dans l'est de l'Amérique du Nord. C'est la seule espèce de son genre endémique à l'Amérique du Nord. Ceratophyllum vient du grec keras, "une corne" et phyllon, "feuille", qui fait allusion aux divisions rigides et étroites des feuilles. L'épithète spécifique echinatum vient de echinus qui signifie oursin ou hérisson.
Ceratophyllum muricatum/Ceratophyllum muricatum :
Ceratophyllum muricatum, communément appelé hornwort épineux, est une espèce de Ceratophyllum originaire d'une grande partie de l'Europe, de l'Asie, de l'Afrique et des Amériques. Aux États-Unis, il a été observé spécifiquement dans les États de Floride, de Géorgie et de Caroline du Nord. Il a également été observé à Cuba et en Jamaïque. Cependant, cette espèce ne peut prospérer que dans les zones intérieures, car elle est tolérante à une faible salinité. Il est rarement observé dans les zones tropicales côtières pour ces raisons.
Ceratophyllum submersum/Ceratophyllum submersum :
Ceratophyllum submersum, communément appelé hornwort mou ou hornwort tropical, est une espèce de Ceratophyllum. C'est une plante aquatique immergée et flottant librement. Il a été signalé en Europe, en Asie centrale, en Afrique du Nord, dans des endroits dispersés en Afrique tropicale, en Turquie, à Oman, en Floride et en République dominicaine. Il est similaire au macrophyte immergé Ceratophyllum demersum, une plante congénère que l'on trouve dans la plupart des régions du monde.
Cératophyllus/Cératophyllus :
Ceratophyllus est un genre répandu de puces que l'on trouve dans les climats tempérés. Certains de ses membres comprennent la puce du poulet, Ceratophyllus gallinae, et la puce de la volaille, Ceratophyllus niger.
Ceratophyllus adustus/Ceratophyllus adustus :
Ceratophyllus adustus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan en 1932.
Ceratophyllus affinis/Ceratophyllus affinis :
Ceratophyllus affinis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Nordberg en 1935.
Ceratophyllus altus/Ceratophyllus altus :
Ceratophyllus altus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Tipton et Mendez en 1966.
Ceratophyllus arcuegens/Ceratophyllus arcuegens :
Ceratophyllus arcuegens est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par George P. Holland en 1952.
Ceratophyllus avicitelli/Ceratophyllus avicitelli :
Ceratophyllus avicitelli est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Ioff en 1946.
Ceratophyllus borealis/Ceratophyllus borealis :
Ceratophyllus borealis, également connue sous le nom de puce boréale, est un ectoparasite des oiseaux. C'est une espèce noire que l'on trouve sur les oiseaux nichant au sol tels que les pipits, les traquets et les bergeronnettes.
Ceratophyllus breviprojectus/Ceratophyllus breviprojectus :
Ceratophyllus breviprojectus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Liu, Wu et Wu en 1966.
Ceratophyllus calderwoodi/Ceratophyllus calderwoodi :
Ceratophyllus calderwoodi est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par George P. Holland en 1979.
Ceratophyllus caliotes/Ceratophyllus caliotes :
Ceratophyllus caliotes est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan en 1937.
Ceratophyllus celsus/Ceratophyllus celsus :
Ceratophyllus celsus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan en 1926.
Ceratophyllus chasteli/Ceratophyllus chasteli :
Ceratophyllus chasteli est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Beaucournu, Monnat et Launay en 1982.
Ceratophyllus chutsaensis/Ceratophyllus chutsaensis :
Ceratophyllus chutsaensis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Lienchu ​​et Houyong en 1962.
Ceratophyllus ciliatus/Ceratophyllus ciliatus :
Ceratophyllus ciliatus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Baker en 1904.
Ceratophyllus coahuilensis/Ceratophyllus coahuilensis :
Ceratophyllus coahuilensis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Eads en 1956.
Ceratophyllus columbae/Ceratophyllus columbae :
Ceratophyllus columbae est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Gervais en 1844.
Ceratophyllus delichoni/Ceratophyllus delichoni :
Ceratophyllus delichoni est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Nordberg en 1935.
Ceratophyllus diffinis/Ceratophyllus diffinis :
Ceratophyllus diffinis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan en 1925.
Ceratophyllus enefdeae/Ceratophyllus enefdeae :
Ceratophyllus enefdeae est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Ioff en 1950.
Ceratophyllus farreni/Ceratophyllus farreni :
Ceratophyllus farreni est une espèce de puce originaire de Grande-Bretagne de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Rothschild en 1905.
Ceratophyllus fionnus/Ceratophyllus fionnus :
Ceratophyllus fionnus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Usher en 1968.
Ceratophyllus frigoris/Ceratophyllus frigoris :
Ceratophyllus frigoris est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Darskaya en 1950.
Ceratophyllus fringillae/Ceratophyllus fringillae :
Ceratophyllus fringillae est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1856.
Ceratophyllus gallinae/Ceratophyllus gallinae :
Ceratophyllus gallinae , connue sous le nom de puce de la poule en Europe ou puce du poulet européen ailleurs, est un ectoparasite des oiseaux. Cette puce a été décrite pour la première fois par le botaniste et entomologiste allemand Franz von Paula Schrank en 1803.
Ceratophyllus garei/Ceratophyllus garei :
Ceratophyllus garei, la puce du canard, est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Rothschild en 1902.
Ceratophyllus gilvus/Ceratophyllus gilvus :
Ceratophyllus gilvus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan et Charles Rothschild en 1922.
Ceratophyllus hagoromo/Ceratophyllus hagoromo :
Ceratophyllus hagoromo est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Jameson et Sakaguti en 1959.
Ceratophyllus hirundinis/Ceratophyllus hirundinis :
Ceratophyllus hirundinis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par John Curtis en 1826.
Ceratophyllus idius/Ceratophyllus idius :
Ceratophyllus idius est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan et Charles Rothschild en 1922.
Ceratophyllus igii/Ceratophyllus igii :
Ceratophyllus igii est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Darskaya et Shiranovich en 1971.
Ceratophyllus lari/Ceratophyllus lari :
Ceratophyllus lari est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par George P. Holland en 1951.
Ceratophyllus liae/Ceratophyllus liae :
Ceratophyllus liae est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Wenzhen et Chao en 1990.
Ceratophyllus lunatus/Ceratophyllus lunatus :
Ceratophyllus lunatus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan et Charles Rothschild en 1920.
Ceratophyllus maculatus/Ceratophyllus maculatus :
Ceratophyllus maculatus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Wagner en 1927.
Ceratophyllus nanshanensis/Ceratophyllus nanshanensis :
Ceratophyllus nanshanensis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Liyuen, Fenchun et Chuan en 1980.
Ceratophyllus niger/Ceratophyllus niger :
Ceratophyllus niger, également connu sous le nom de puce du poulet occidental ou puce de la poule noire, est un ectoparasite des oiseaux. Il fait partie de la famille des Ceratophyllidae et a été décrit par Fox en 1908.
Ceratophyllus olsufjevi/Ceratophyllus olsufjevi :
Ceratophyllus olsufjevi est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Scalon et Violovich en 1961.
Ceratophyllus orites/Ceratophyllus orites :
Ceratophyllus orites est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan en 1937.
Ceratophyllus pelecani/Ceratophyllus pelecani :
Ceratophyllus pelecani est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Augustson en 1932.
Ceratophyllus petrochelidoni/Ceratophyllus petrochelidoni :
Ceratophyllus petrochelidoni est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Wagner en 1936.
Ceratophyllus phrillinae/Ceratophyllus phrillinae :
Ceratophyllus phrillinae est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Smit en 1976.
Ceratophyllus picatilis/Ceratophyllus picatilis :
Ceratophyllus picatilis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Liyun et Wenzhen en 1988.
Ceratophyllus pullatus/Ceratophyllus pullatus :
Ceratophyllus pullatus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan et Charles Rothschild en 1920.
Ceratophyllus qinghaiensis/Ceratophyllus qinghaiensis :
Ceratophyllus qinghaiensis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Guangdeng et Liming en 1985.
Ceratophyllus rauschi/Ceratophyllus rauschi :
Ceratophyllus rauschi est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par George P. Holland en 1960, qui a choisi le nom de l'espèce en l'honneur du parasitologue américain Robert L. Rausch.
Ceratophyllus rossittensis/Ceratophyllus rossittensis :
Ceratophyllus rossittensis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Dampf en 1913.
Ceratophyllus rusticus/Ceratophyllus rusticus :
Ceratophyllus rusticus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Wagner en 1903.
Ceratophyllus sclérapicalis/Ceratophyllus sclérapicalis :
Ceratophyllus sclerapicalis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Liyuen, Wenching et Chiying en 1974.
Ceratophyllus scopulorum/Ceratophyllus scopulorum :
Ceratophyllus scopulorum est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par George P. Holland en 1952.
Ceratophyllus sinicus/Ceratophyllus sinicus :
Ceratophyllus sinicus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan en 1932.
Ceratophyllus spinosus/Ceratophyllus spinosus :
Ceratophyllus spinosus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Wagner en 1903.
Ceratophyllus styx/Cératophyllus styx :
Ceratophyllus styx est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Rothschild en 1900.
Ceratophyllus titicacensis/Ceratophyllus titicacensis :
Ceratophyllus titicacensis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Boheman en 1866.
Ceratophyllus tribulis/Ceratophyllus tribulis :
Ceratophyllus tribulis est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan en 1926.
Ceratophyllus vagabundus/Ceratophyllus vagabundus :
Ceratophyllus vagabundus est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Karl Jordan en 1926.
Ceratophyllus wui/Ceratophyllus wui :
Ceratophyllus wui est une espèce de puce de la famille des Ceratophyllidae. Il a été décrit par Wang et Liu en 1996.
Ceratophyllus zhovtyi/Ceratophyllus zhovtyi :
Ceratophyllus zhovtyi est une espèce de puce de la famille Aplin. Il a été décrit par Emel'yanova et Goncharov en 1966.
Ceratophysa ceratopyga/Ceratophysa ceratopyga :
Ceratophysa ceratopyga est une espèce d'oursins de la famille des Pourtalesiidae. Leur armure est couverte d'épines. Ceratophysa ceratopyga a été décrite scientifiquement pour la première fois en 1879 par Alexander Emanuel Agassiz.
Ceratophysa rosea/Ceratophysa rosea :
Ceratophysa rosea est une espèce d'oursins de la famille des Pourtalesiidae. Leur armure est couverte d'épines. Ceratophysa rosea a été décrite scientifiquement pour la première fois en 1879 par Alexander Emanuel Agassiz.
Cératophyselle/Cératophyselle :
Ceratophysella est un genre de collemboles et alliés de la famille des Hypogastruridae. Il y a au moins 100 espèces décrites dans Ceratophysella.
Ceratophysella denticulata/Ceratophysella denticulata :
Ceratophysella denticulata, le collembole champignon, est une espèce de collemboles de la famille des Hypogastruridae.
Ceratophysella gibbosa/Ceratophysella gibbosa :
Ceratophysella gibbosa est une espèce de collemboles de la famille des Hypogastruridae.
Ceratophysella pratorum/Ceratophysella pratorum :
Ceratophysella pratorum est une espèce de collemboles de la famille des Hypogastruridae.
Ceratophysella succinea/Ceratophysella succinea :
Ceratophysella succinea est une espèce de collemboles de la famille des Hypogastruridae.
Cératophyton/Cératophyton :
Ceratophyton est un genre d'acritarche cambrien, d'environ 100 à 200 µm de longueur, produit par un organisme eucaryote (métazoaire ?).
Cératophyus/Cératophyus :
Ceratophyus est un genre de scarabées foreurs terrestres de la famille des Geotrupidae. Il y a environ 13 espèces décrites dans Ceratophyus.
Ceratophyus gopherinus/Ceratophyus gopherinus :
Ceratophyus gopherinus , le gopher beetle , est une espèce de scarabée foreur terrestre de la famille des Geotrupidae . On le trouve en Amérique du Nord.
Cératopipra/Cératopipra :
Ceratopipra est un genre de passereaux de la famille des Pipridae.
Ceratopodium elegans/Ceratopodium elegans :
Ceratopodium elegans est une espèce de champignon de la famille des Microascaceae
Cératopogon/Cératopogon :
Ceratopogon est un genre de mouches appartenant à la famille des Ceratopogonidae.Le genre a été décrit pour la première fois par Meigen en 1803.Le genre a une distribution presque cosmopolite.Espèce : Ceratopogon communis Ceratopogon crassinervis Ceratopogon grandiforceps Ceratopogon lacteipennis Ceratopogon niveipennis Ceratopogon paucisetosus
Ceratopogonidae/Ceratopogonidae :
Les Ceratopogonidae sont une famille de mouches communément appelées no-see-ums ou moucherons piqueurs, généralement de 1 à 3 millimètres (5⁄128–15⁄128 po) de longueur. La famille comprend plus de 5 000 espèces, réparties dans le monde entier, à l'exception de l'Antarctique et de l'Arctique. Les Ceratopogonidae sont holométaboles, ce qui signifie que leur développement comprend quatre stades de vie : œuf, larve, pupe et imago ou adulte. La plupart des espèces communes dans les climats plus chauds prendront environ deux à six semaines pour terminer un cycle de vie. Les mâles et les femelles adultes se nourrissent de nectar. La plupart des femelles se nourrissent également du sang des vertébrés, y compris les humains, pour obtenir des protéines pour la ponte. Leurs piqûres sont douloureuses et peuvent provoquer des lésions intenses qui démangent. Leurs pièces buccales sont bien développées pour couper la peau de son hôte. Certaines espèces se nourrissent d'autres insectes. Les larves ont besoin d'humidité pour se développer, mais aussi d'air et de nourriture. Ils ne sont pas strictement aquatiques ou terrestres. Certaines espèces de moucherons piqueurs sont considérées comme des prédateurs d'autres petits insectes. En particulier, les larves de moustiques ont été étudiées comme proies communes pour les moucherons piqueurs du genre Bezzia. Par exemple, des expériences ont été menées sur l'espèce Bezzia nobilis qui suggèrent qu'elles dépendent des larves de moustiques comme source de proies. Elles peuvent également être des parasites hématophages d'invertébrés, selon que l'attaque hématophage est mortelle ou non. Comme les autres mouches hématophages, les espèces Culicoides peuvent être des vecteurs d'agents pathogènes pathogènes. Parmi les maladies transmises figurent les nématodes parasites Mansonella, la fièvre catarrhale du mouton, la peste équine africaine, la maladie hémorragique épizootique, les arbovirus et les agents pathogènes animaux non viraux. Historiquement, les nombres étaient gérés avec l'insecticide DDT comme avec les populations de Leptoconops torrens en Californie. Ils peuvent être piégés en les attirant avec du dioxyde de carbone. La plupart des moucherons sont suffisamment petits pour passer à travers une moustiquaire ordinaire. Ils peuvent être repoussés avec du DEET, de l'huile d'eucalyptus ou de l'icaridine. Leurs larves se sont également avérées sensibles au traitement avec des préparations disponibles dans le commerce de Bacillus thuringiensis israelensis.
Ceratopogonini/Ceratopogonini :
Ceratopogonini est une tribu de moucherons piqueurs.
Cératoporthe/Cératoporthe :
Ceratoporthe est un genre de champignons de la famille des Melanconidaceae.
Cératopos/Cératopos :
Ceratopos est un genre de mouches de la famille des Dolichopodidae, connu d'Algérie et du Portugal. Il ne contient qu'une seule espèce, Ceratopos seguyi. Il est étroitement lié à Syntormon et est considéré comme un synonyme junior de celui-ci selon Evenhuis & Bickel (2022).
Cératops/Cératops :
Ceratops (qui signifie "visage de corne") est un genre douteux de dinosaure cératopsien herbivore qui a vécu pendant le Crétacé supérieur. Ses fossiles ont été trouvés dans la formation de Judith River au Montana. Bien que mal connu, Ceratops est important dans l'histoire des dinosaures, car c'est le genre type pour lequel les Ceratopsia et les Ceratopsidae ont été nommés. Le matériau est trop pauvre pour être référé en toute confiance à de meilleurs spécimens, et Ceratops est donc considéré comme un nomen dubium.
Cératopsie/Cératopsie :
Ceratopsia ou Ceratopia (ou ; grec : "faces cornues") est un groupe de dinosaures herbivores à bec qui ont prospéré dans ce qui est aujourd'hui l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Asie, pendant la période du Crétacé, bien que des formes ancestrales aient vécu plus tôt, dans le Jurassique. Le plus ancien cératopsien connu, Yinlong downsi, a vécu il y a entre 161,2 et 155,7 millions d'années. La dernière espèce de cératopsien, Triceratops prorsus, s'est éteinte lors de l'événement d'extinction Crétacé-Paléogène, il y a 66 millions d'années. Triceratops est de loin le cératopsien le plus connu du grand public. Il est traditionnel que les noms de genre cératopsiens se terminent par "-ceratops", bien que ce ne soit pas toujours le cas. L'un des premiers genres nommés était Ceratops lui-même, qui a donné son nom au groupe, bien qu'il soit considéré aujourd'hui comme un nomen dubium car ses restes fossiles n'ont pas de caractéristiques distinctives qui ne se trouvent pas également chez d'autres cératopsiens.
Cératopsidés/Cératopsidés :
Ceratopsidae (parfois orthographié Ceratopidae) est une famille de dinosaures cératopsiens comprenant Triceratops, Centrosaurus et Styracosaurus. Toutes les espèces connues étaient des herbivores quadrupèdes du Crétacé supérieur. Toutes les espèces sauf une sont connues de l'ouest de l'Amérique du Nord, qui a formé le continent insulaire de Laramidia pendant la majeure partie du Crétacé supérieur. Les cératopsidés sont caractérisés par des becs, des rangées de dents tranchantes à l'arrière de la mâchoire, des cornes nasales élaborées et une fine étagère pariétale-squamosale qui s'étend vers l'arrière et vers le haut dans un volant. Le groupe est divisé en deux sous-familles : les Chasmosaurinae et les Centrosaurinae. Les chasmosaurines sont généralement caractérisées par de longs volants triangulaires et des cornes sourcilières bien développées. Les centrosaurines avaient des cornes nasales ou des bosses nasales bien développées, des volants plus courts et plus rectangulaires et des épines élaborées à l'arrière du volant. Ces cornes et volants présentent des variations remarquables et sont le principal moyen par lequel les différentes espèces ont été reconnues. Leur but n'est pas tout à fait clair. La défense contre les prédateurs est un objectif possible - bien que les volants soient relativement fragiles chez de nombreuses espèces - mais il est plus probable que, comme chez les ongulés modernes, il s'agissait de caractéristiques sexuelles secondaires utilisées dans les parades ou pour le combat intraspécifique. Les bosses massives sur les crânes de Pachyrhinosaurus et d'Achelousaurus ressemblent à celles formées par la base des cornes des bœufs musqués modernes, ce qui suggère qu'ils se sont cognés la tête. Les centrosaurines ont fréquemment été trouvées dans des lits d'os massifs avec peu d'autres espèces présentes, ce qui suggère que les animaux vivaient en grands troupeaux.
Cératopsipes/Cératopsipes :
Ceratopsipes goldenensis est une ichnoespèce d'empreinte de dinosaure, décrite en 1995 dans la Formation de Laramie au Colorado. Il est représenté par des empreintes massives en pes approchant 80 centimètres (31 pouces) de largeur. Si elles ne sont pas déformées, les traces peuvent représenter un dinosaure cératopsien inhabituellement grand qui aurait pu mesurer jusqu'à 12 mètres (39,4 pieds).
Cératopteridaceae/Ceratopteridaceae :
Ceratopteridaceae est un nom de famille incorrect pour le clade qui est maintenant connu pour inclure les deux genres Ceratopteris et Acrostichum. Bien que Ceratopteris ait longtemps été isolé dans sa propre famille, en raison d'adaptations pour une existence aquatique dédiée, une étude génétique récente a déterminé que ces deux genres sont alliés. Le nom correct de ce taxon au niveau de la famille est Parkeriaceae ; dans la classification Pteridophyte Phylogeny Group de 2016 (PPG I), il est traité comme la sous-famille Parkerioideae. dans l'ordre des Polypodiales.
Cératopteris/Cératopteris :
Ceratopteris est le seul genre parmi les fougères homosporeuses exclusivement aquatique. Il est pan-tropical et classé dans la sous-famille des Parkerioideae de la famille des Pteridaceae.
Ceratopteris richardii/Ceratopteris richardii :
Ceratopteris richardii est une espèce de fougère appartenant au genre Ceratopteris, l'un des deux seuls genres de la sous-famille Parkerioideae de la famille des Pteridaceae. C'est l'un des nombreux genres de fougères adaptées à une existence aquatique. C. richardii était auparavant considéré comme faisant partie de l'espèce Ceratopteris thalictroides.
Ceratopteris thalictroides/Ceratopteris thalictroides :
Ceratopteris thalictroides est une espèce de fougère appartenant au genre Ceratopteris, l'un des deux seuls genres de la sous-famille Parkerioideae de la famille des Pteridaceae.
Cératopyxis/Cératopyxis :
Ceratopyxis est un genre monotypique de plantes à fleurs de la famille des Rubiacées. Le genre ne contient qu'une seule espèce, à savoir. Ceratopyxis verbenaceae, endémique de Cuba. C'est un petit arbre ou buisson résineux avec des feuilles oblongues de 4,5 à 8 centimètres. Le fruit qu'il produit mesure 4 à 5 millimètres de diamètre et porte de petits poils attachés à la peau.
Ceratorhiza hydrophila/Ceratorhiza hydrophila :
Ceratorhiza hydrophila est une espèce de champignon anamorphique de la famille des Ceratobasidiaceae. C'est un phytopathogène, anciennement connu sous le nom de Sclerotium hydrophilum, qui cause la maladie sclérotique globulaire du riz.
Cératosanthes/Cératosanthes :
Ceratosanthes est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Cucurbitacées. Son aire de répartition naturelle est l'Amérique tropicale. Espèce : Ceratosanthes angustiloba Ridl. Ceratosanthes cuneata Ridl. Ceratosanthes hilariana Cogn. Ceratosanthes humilis Cogn. Ceratosanthes multiloba Cogn. Ceratosanthes palmata (L.) Urb. Ceratosanthes parviflora Cogn. Ceratosanthes rupicola Ridl. Ceratosanthes tomentosa Cogn. Ceratosanthes trifoliata Cogn. Ceratosanthes warmingii Cogn.
Ceratosauria/Ceratosauria :
Les cératosaures sont membres du clade Ceratosauria, un groupe de dinosaures définis comme tous les théropodes partageant un ancêtre commun plus récent avec Ceratosaurus qu'avec les oiseaux. Le plus ancien cératosaure connu, Saltriovenator, date de la première partie du Jurassique, il y a environ 199 millions d'années. Selon la majorité des dernières recherches, Ceratosauria comprend trois clades principaux : Ceratosauridae, Noasauridae et Abelisauridae, trouvés principalement (mais pas exclusivement) dans l'hémisphère sud. À l'origine, Ceratosauria comprenait les dinosaures ci-dessus plus les Coelophysoidea et Dilophosauridae du Trias supérieur au Jurassique précoce, ce qui implique une divergence beaucoup plus ancienne des cératosaures par rapport aux autres théropodes. Cependant, les études les plus récentes ont montré que les coelophysoïdes et les dilophosauridés ne forment pas un groupe naturel avec les autres cératosaures et sont exclus de ce groupe. Ceratosauria tire ses noms de l'espèce type, Ceratosaurus nasicornis, décrite par OC Marsh en 1884. Un prédateur du Jurassique supérieur, Ceratosaurus nasicornis, a été le premier cératosaure à être découvert. Les cératosaures sont généralement de taille moyennement grande, à quelques exceptions près comme le plus grand Carnotaurus et les noasaures beaucoup plus petits. Les principales caractéristiques déterminantes de Ceratosauria comprennent un crâne robuste avec une ornementation ou une hauteur accrue et un raccourcissement des bras. Ces deux caractéristiques sont généralement accentuées chez les membres ultérieurs du groupe, tels que les abélisaures, alors que des espèces plus basales telles que C. nasicornis semblent plus similaires aux autres théropodes basaux. La nature très fragmentée des archives fossiles de cératosaures signifie que les caractéristiques, les relations et l'histoire ancienne de Ceratosauria restent mystérieuses et très débattues.
Ceratosauridae/Ceratosauridae :
Les Ceratosauridae sont une famille éteinte de dinosaures théropodes appartenant à l'infra-ordre des Ceratosauria. Le genre type de la famille, Ceratosaurus, a été trouvé pour la première fois dans les roches jurassiques d'Amérique du Nord. Ceratosauridae est composé des genres Ceratosaurus, trouvés en Amérique du Nord, en Tanzanie et au Portugal, et Genyodectes, du Crétacé inférieur d'Argentine. Des cératosauridés probables sans nom sont connus à partir de matériel limité du Jurassique moyen de Madagascar, du Jurassique supérieur de Suisse, du Jurassique supérieur de Tanzanie et du Jurassique supérieur ou peut-être du Crétacé précoce de l'Uruguay.
Ceratosaurus/Ceratosaurus :
Ceratosaurus (du grec κέρας/κέρατος, keras/keratos signifiant « corne » et σαῦρος sauros signifiant « lézard ») était un dinosaure théropode carnivore de la période du Jurassique supérieur (du Kimméridgien au Tithonien). Le genre a été décrit pour la première fois en 1884 par le paléontologue américain Othniel Charles Marsh sur la base d'un squelette presque complet découvert à Garden Park, Colorado, dans des roches appartenant à la Formation de Morrison. L'espèce type est Ceratosaurus nasicornis. Le spécimen de Garden Park reste le squelette le plus complet connu du genre, et seule une poignée de spécimens supplémentaires ont été décrits depuis. Deux espèces supplémentaires, Ceratosaurus dentisulcatus et Ceratosaurus magnicornis, ont été décrites en 2000 à partir de deux squelettes fragmentaires de la carrière Cleveland-Lloyd de l'Utah et des environs de Fruita, Colorado. La validité de ces espèces supplémentaires a cependant été remise en question et les trois squelettes représentent peut-être différents stades de croissance de la même espèce. En 1999, la découverte du premier spécimen juvénile a été signalée. En 2000, un spécimen partiel a été fouillé et décrit dans la formation de Lourinhã au Portugal, fournissant des preuves de la présence du genre en dehors de l'Amérique du Nord. Des restes fragmentaires ont également été signalés en Tanzanie, en Uruguay et en Suisse, bien que leur affectation à Ceratosaurus ne soit actuellement pas acceptée par la plupart des paléontologues. Ceratosaurus était un théropode de taille moyenne. Le spécimen original est estimé à 5,3 m (17 pi) ou 5,69 m (18,7 pi) de long, tandis que le spécimen décrit comme C. dentisulcatus était plus grand, à environ 7 m (23 pi) de long. Ceratosaurus était caractérisé par des mâchoires profondes qui supportaient des dents proportionnellement très longues en forme de lame, une corne proéminente en forme de crête sur la ligne médiane du museau et une paire de cornes au-dessus des yeux. Les membres antérieurs étaient très courts, mais restaient pleinement fonctionnels; la main avait quatre doigts. La queue était profonde de haut en bas. Une rangée de petits ostéodermes (os de la peau) était présente au milieu du cou, du dos et de la queue. Des ostéodermes supplémentaires étaient présents à des positions inconnues sur le corps de l'animal. Ceratosaurus donne son nom au Ceratosauria, un clade de dinosaures théropodes qui a divergé tôt de la lignée évolutive menant aux oiseaux modernes. Au sein de la Ceratosauria, certains paléontologues ont proposé qu'elle soit plus étroitement liée aux Genyodectes d'Argentine, qui partagent les dents fortement allongées. Le genre géologiquement plus ancien Proceratosaurus d'Angleterre, bien que décrit à l'origine comme un antécédent présumé de Ceratosaurus, s'est avéré plus tard être sans rapport. Ceratosaurus partageait son habitat avec d'autres grands genres de théropodes, notamment Torvosaurus et Allosaurus, et il a été suggéré que ces théropodes occupaient différentes niches écologiques pour réduire la concurrence. Ceratosaurus a peut-être chassé des dinosaures herbivores, bien que certains paléontologues aient suggéré qu'il chassait des proies aquatiques telles que des poissons. La corne nasale n'était probablement pas utilisée comme une arme comme l'avait suggéré à l'origine Marsh, mais était plus probablement utilisée uniquement pour l'affichage.
Cératoscopelus/Cératoscopelus :
Ceratoscopelus est un genre de poisson-lanterne.
Ceratosebacina/Ceratosebacina :
Ceratosebacina est un genre de champignons de l'ordre des Auriculariales. Le genre, qui comprend trois espèces trouvées en Europe, a été circonscrit en 1993.
Cératosérolis/Cératosérolis :
Ceratoserolis est un genre d'isopodes de la famille des Serolidae de l'océan Austral autour de l'Antarctique et de certaines îles subantarctiques. Ils préfèrent vivre sur des fonds meubles et se situent entre 24 et 950 m (80 à 3 120 pieds) de profondeur. Ils sont superficiellement similaires aux trilobites éteints non apparentés (d'où le nom spécifique de trilobitoides pour la première espèce décrite) et atteignent jusqu'à environ 8 cm (3,1 po) de longueur. Ils étaient autrefois considérés comme faisant partie du genre Serolis et pendant longtemps, seul Ceratoserolis trilobitoides a été reconnu. La validité des autres espèces a été contestée, mais il existe certaines différences morphologiques et génétiques entre elles et C. trilobitoides, et il semble qu'il existe d'autres espèces de Ceratoserolis actuellement non reconnues.Parce que les Ceratoserolis sont répandus, localement abondants et relativement grands pour isopodes, ils ont souvent été étudiés et utilisés comme organisme modèle pour la région antarctique. Ils mûrissent lentement, ne se reproduisent qu'une seule fois dans leur vie, et les œufs et les jeunes sont couvés pendant une période prolongée - près de deux ans - dans le marsupium de la femelle. Comme typique des isopodes antarctiques, il n'y a pas de stade larvaire pélagique.
Ceratoserolis meridionalis/Ceratoserolis meridionalis :
Ceratoserolis meridionalis est une espèce d' isopode sérolide trouvée en Antarctique , y compris la péninsule antarctique et les îles Shetland du Sud . Ceratoserolis meridionalis a été observé en train de creuser des emprunts dans le sable au fond de l'océan pour s'y installer.
Cératosolen/Cératosolen :
Ceratosolen est un genre de guêpe de l'Ancien Monde de la famille des Agaonidae (guêpes figues). Ce sont des pollinisateurs des sous-sections de figues monoïques Sycomorus et Sycocarpus, et de la section Neomorphe, toutes appartenant au sous-genre Sycomorus. Le genre est originaire des royaumes paléarctique, afrotropical, indomalais et australasien.
Ceratosolen solmsi/Ceratosolen solmsi :
Ceratosolen solmsi est une espèce de guêpes figues de la famille des Agaonidae. Il a Ficus hispida comme hôte, où il est parasité par l'autre guêpe figuier Apocrypta bakeri. Les larves de guêpes se développent et éclosent en guêpes matures entièrement dans le corps de la figue. Les guêpes femelles qui se développent au centre plutôt qu'à la périphérie de la figue ont plus de possibilités d'accouplement, produisent plus de progéniture et produisent plus de femelles par rapport à la progéniture mâle.
Cératosoma/Cératosoma :
Ceratosoma est un genre de limaces de mer, de nudibranches doridés, de mollusques gastéropodes marins sans coquille de la famille des Chromodorididae.
Ceratosoma amoenum/Ceratosoma amoenum :
Ceratosoma amoenum, ou nudibranche clown, est une espèce de nudibranche doridé coloré, une limace de mer, un mollusque gastéropode marin sans coquille de la famille des Chromodorididae. Conformément aux règles de genre du Code international de nomenclature zoologique, l'orthographe de Ceratosoma amoena a été changée en Ceratosoma amoenum
Ceratosoma bicolor/Ceratosoma bicolor :
Ceratosoma bicolor est une espèce de limace de mer ou nudibranche doridé, un mollusque gastéropode marin de la famille des Chromodorididae. Il est possible que cette espèce soit une variation de couleur de Ceratosoma trilobatum
Ceratosoma brevicaudatum/Ceratosoma brevicaudatum :
Ceratosoma brevicaudatum , le ceratosoma à queue courte , est une espèce de nudibranche doridé coloré , une limace de mer , un mollusque gastéropode marin sans coquille de la famille des Chromodorididae .
Ceratosoma gracillimum/Ceratosoma gracillimum :
Ceratosoma gracillimum est une espèce de limace de mer ou nudibranche doridé, un mollusque gastéropode marin de la famille des Chromodorididae.
Ceratosoma palliolatum/Ceratosoma palliolatum :
Ceratosoma palliolatum est une espèce de limace de mer ou nudibranche doridé, un mollusque gastéropode marin de la famille des Chromodorididae.
Ceratosoma pustulosum/Ceratosoma pustulosum :
Ceratosoma pustulosum est une espèce de limace de mer ou nudibranche doridé, un mollusque gastéropode marin de la famille des Chromodorididae.
Ceratosoma tenue/Ceratosoma tenue :
Ceratosoma tenue est une espèce de nudibranche doridé coloré, une limace de mer, un mollusque gastéropode marin sans coquille de la famille des Chromodorididae.
Ceratosoma trilobatum/Ceratosoma trilobatum :
Ceratosoma trilobatum est une espèce de nudibranche doridé coloré, une limace de mer, un mollusque gastéropode marin sans coquille de la famille des Chromodorididae.
Cératospermopsis/Cératospermopsis :
Ceratospermopsis est un genre de champignons de la famille des Meliolacées. Il a été circonscrit par le mycologue brésilien Augusto Chaves Batista en 1951.
Ceratosphaerella/Ceratosphaerella :
Ceratosphaerella est un genre de champignons de la famille des Magnaporthaceae.
Ceratosphaeria/Ceratosphaeria :
Ceratosphaeria est un genre de champignons de la classe des Sordariomycètes (sous-classe des Sordariomycetidae) des Ascomycota. La relation de ce taxon avec d'autres taxons de la classe est inconnue ( incertae sedis ), et il n'a pas encore été placé avec certitude dans un ordre ou une famille. Le genre répandu contient 11 espèces.
Ceratosporella/Ceratosporella :
Ceratosporella est un genre de champignons. Certaines espèces interagissent avec des espèces d'arbres des familles Betulaceae et Fagaceae (Carpinus betulus, Castanea sativa). Ceratosporella disticha peut être isolé à partir de feuilles en décomposition du palmier Arenga westerhautii en Malaisie.
Ceratosporella bicornis/Ceratosporella bicornis :
Ceratosporella bicornis est une espèce de champignon.
Ceratostema/Ceratostema :
Ceratostema est un genre d'arbustes ou d'arbustes nains et de lianes de la famille des bruyères (Ericaceae)
Ceratostema alatum/Ceratostema alatum :
Ceratostema alatum est une espèce de Ceratostema trouvée en Equateur.
Ceratostema oellgaardii/Ceratostema oellgaardii :
Ceratostema oellgaardii est une espèce d'arbuste de Ceratostema trouvée à Loja, en Équateur, à des altitudes de 2600 à 3300 mètres.
Ceratostema rauhii/Ceratostema rauhii :
Ceratostema rauhii, est une espèce de Ceratostema trouvée au Pérou au sud-est de Chiclayo à des altitudes d'environ 2200 mètres.
Cératostigma/Cératostigma :
Ceratostigma (;), ou leadwort, plumbago, est un genre de huit espèces de plantes à fleurs de la famille des Plumbaginaceae, originaires des régions tempérées chaudes à tropicales d'Afrique et d'Asie. Les noms communs sont partagés avec le genre Plumbago. Ce sont des plantes herbacées à fleurs, des sous-arbustes ou de petits arbustes atteignant 0,3 à 1 m (0,98 à 3,28 pieds) de hauteur. Les feuilles sont disposées en spirale, simples, de 1 à 9 cm de long, généralement avec une marge poilue. Certaines espèces sont à feuilles persistantes, d'autres à feuilles caduques. Les fleurs sont produites dans une inflorescence compacte, chaque fleur avec une corolle à cinq lobes ; la couleur des fleurs varie du bleu pâle au bleu foncé au rouge-violet. Le fruit est une petite capsule hérissée contenant une seule graine.
Ceratostigma plumbaginoides/Ceratostigma plumbaginoides :
Ceratostigma plumbaginoides (蓝雪花), la plombaire à fleurs bleues rustique, est une espèce de plante à fleurs de la famille des plumbagos, originaire de l'ouest de la Chine (Beijing Shi, Henan, Jiangsu, Shanxi, Zhejiang), où on la trouve généralement dans les contreforts rocheux Atteignant 50 cm de haut et de large, c'est une plante herbacée vivace formant un tapis avec de petites feuilles ovoïdes et des fleurs bleu vif à la fin de l'été et au début de l'automne. Les feuilles peuvent devenir rouges ou violettes avant de tomber. L'épithète spécifique latine plumbaginoides signifie sa ressemblance avec les plantes du genre étroitement apparenté Plumbago. Ceratostigma plumbaginoides est cultivé comme plante ornementale dans les climats tempérés, apprécié pour sa couleur de fin de saison. Il est rustique jusqu'à -10 ° C (14 ° F), mais préfère une position ensoleillée et abritée dans un sol humide et bien drainé. Comme elle peut devenir envahissante, elle est particulièrement adaptée à la culture en pot, ou dans les anfractuosités d'un mur en pierres sèches. Il a remporté le prix du mérite du jardin de la Royal Horticultural Society.
Ceratostigma willmottianum/Ceratostigma willmottianum :
Ceratostigma willmottianum, Plumbago chinois, est une espèce de plante à fleurs de la famille des Plumbaginaceae originaire de l'ouest de la Chine et du Tibet. C'est un arbuste ornemental à feuilles caduques qui atteint 1 mètre de hauteur, avec des fleurs bleu pâle ressemblant à des plumbagos apparaissant à l'automne lorsque les feuilles commencent à virer au rouge.
Cératostome/Cératostome :
Ceratostoma, nom commun des escargots "hornmouth", est un genre d'escargots de mer prédateurs de taille moyenne à grande, des mollusques gastéropodes marins de la famille des Muricidae, les escargots de roche. Ce genre ne doit pas être confondu avec le genre nudibranche Ceratosoma, signifiant "corps épineux". Ceratostoma signifie "bouche d'épine" en raison de la projection en forme d'épine sur le bord de l'ouverture, utilisée comme outil de prédation pour ouvrir les coquilles des bivalves et des balanes.
Ceratostoma (champignon)/Ceratostoma (champignon) :
Ceratostoma est un genre de champignons de la famille des Ceratostomataceae.
Ceratostoma burnettii/Ceratostoma burnettii :
Ceratostoma burnetti est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou escargots de roche.
Ceratostoma foliatum/Ceratostoma foliatum :
Ceratostoma foliatum est une espèce d'escargot de mer de taille moyenne à grande, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots de roche. Cette espèce vit dans le Pacifique oriental.
Ceratostoma fournieri/Ceratostoma fournieri :
Ceratostoma fournieri est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Ceratostoma monoceros/Ceratostoma monoceros :
Ceratostoma monoceros est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Ceratostoma nuttalli/Ceratostoma nuttalli :
Ceratostoma nuttalli est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Ceratostoma rorifluum/Ceratostoma rorifluum :
Ceratostoma rorifluum est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou escargots de roche.
Cératostomatacées/Cératostomatacées :
Les Ceratostomataceae sont une famille de champignons du phylum Ascomycota, classe Sordariomycetes. Les espèces de la famille ont une distribution étendue et poussent sur d'autres champignons, sur le sol ou sur la végétation en décomposition. La famille peut ne pas être monophylétique telle qu'elle est actuellement définie.
Ceratostomella/Ceratostomella :
Ceratostomella est un genre de champignons de la famille des Annulatascaceae des Ascomycota. La relation de ce taxon avec d'autres taxons de la classe des Sordariomycètes est inconnue (incertae sedis), et il n'a pas encore été placé avec certitude dans un ordre.
Ceratostrotia/Ceratostrotia :
Ceratostrotia est un genre de papillon monotypique de la famille des Noctuidae décrit par Warren en 1913. Sa seule espèce, Ceratostrotia melanchlaena, a été décrite pour la première fois par Swinhoe en 1891. On le trouve en Inde.
Ceratostylis/Cératostylis :
Ceratostylis est un genre d'orchidées avec plus de 140 espèces réparties en Chine, en Inde, en Asie du Sud-Est, en Nouvelle-Guinée, aux Philippines et en Mélanésie.
Ceratosuchops/Ceratosuchops :
Ceratosuchops (qui signifie "visage de crocodile à cornes") est un genre de spinosauridés du début du Crétacé (Barrémien) de Grande-Bretagne.
Ceratosuchus/Ceratosuchus :
Ceratosuchus est un genre éteint de crocodylien alligatorine des dernières roches paléocènes du bassin Piceance du Colorado et des premières roches éocènes du bassin Bighorn du Wyoming en Amérique du Nord, une tranche de temps connue sous le nom de Clarkforkian North American Land Mammal Age. Comme ses parents modernes, Ceratosuchus était un prédateur des marais. Il porte le nom de la paire de plaques osseuses triangulaires aplaties qui s'étendent de l'arrière de sa tête. L'espèce type est C. burdoshi, un nom choisi par le Field Museum après que Theodore Burdosh ait découvert un crâne presque complet lors d'une expédition dans l'ouest du Colorado en 1937. Oeil de M. Burdosh, et le bloc avait été porté au Musée. Lorsque la roche a été ébréchée, la masse externe insignifiante s'est avérée appartenir à un crâne assez complet d'un crocodilien fossile allié aux alligators ; et sur un coin postérieur, il portait un bouton en forme de corne triangulaire qui s'est avéré être identique aux mystérieux fragments séparés."
Cératothalama/Cératothalama :
Ceratothalama est un genre de papillon de nuit monotypique. Sa seule espèce, Ceratothalama argosema, est connue des Fidji. Le genre et l'espèce ont été décrits pour la première fois par Edward Meyrick en 1932.
Cératothèque/Cératothèque :
Ceratotheca est un genre de plantes de la famille des Pedaliaceae (famille du sésame) comprenant environ cinq espèces originaires des régions tropicales du monde entier et d'Afrique australe. Le nom du genre est dérivé des mots grecs keras signifiant corne et theke signifiant capsule.
Ceratotheca sesamoides/Ceratotheca sesamoides :
Ceratotheca sesamoides est une plante à fleurs du genre Ceratotheca. Il est indigène en Afrique et pousse à la fois comme une mauvaise herbe sauvage et comme une espèce cultivée localement, et est familièrement appelé faux sésame en raison de ses similitudes marquées avec le sésame commun (Sesamum indicum). La plante est le plus souvent cultivée dans la savane africaine et d'autres zones semi-arides du continent et se trouve à travers l'Afrique dans les régions tropicales et subtropicales, poussant généralement dans des sols plus sableux au sud du Sahara. Il peut être identifié par de nombreux poils sur la tige, ses fleurs roses souvent remplies de points bruns et violets et une croissance sous-érigée. Plante aux nombreuses utilisations pratiques, les feuilles et les fleurs sont souvent consommées comme légumes ou utilisées dans les sauces. Les feuilles peuvent également avoir des vertus médicinales tandis que les graines peuvent être utilisées pour produire de l'huile de cuisson. Malgré ses nombreuses utilisations et sa domestication croissante au niveau local, la plante reste majoritairement sous-utilisée et sous-évaluée.
Cératotherium/Cératotherium :
Ceratotherium est un genre de la famille des Rhinocerotidae, composé d'une seule espèce existante, le rhinocéros blanc, et de ses parents éteints, Ceratotherium neumayri et Ceratotherium mauritanicum, dont Ceratotherium efficax est considéré comme un synonyme. Une autre espèce connue sous le nom de Ceratotherium praecox est maintenant considérée comme un membre des Diceros apparentés.
Ceratotherium mauritanicum/Ceratotherium mauritanicum :
Ceratotherium mauritanicum est une espèce de rhinocéros africain fossile trouvé du Pliocène supérieur au premier Holocène du Maroc, de la Tunisie et de l'Algérie. Des fossiles légèrement plus anciens du Pliocène d'Afrique orientale ont également été proposés comme appartenant à cette espèce, mais elle a été considérée comme appartenant à une espèce un peu plus primitive, Ceratotherium efficax . Une étude de 2020 considère cependant que C. efficax est la même espèce que C. mauritanicum.
Ceratotherium neumayri/Ceratotherium neumayri :
Ceratotherium neumayri est une espèce fossile de rhinocéros de l'est de la Méditerranée, dans la région d'Anatolie en Turquie moderne, datant de la fin du Miocène. C'est l'ancêtre probable des lignées de rhinocéros blancs et de rhinocéros noirs d'Afrique. Un échantillon fossile bien conservé de l'espèce, qui serait mort des températures élevées lors d'une éruption volcanique, a été trouvé à Gülşehir, en Turquie, en 2012.
Cératothoa/Cératothoa :
Ceratothoa est un genre d'ectoparasites isopodes de poissons téléostéens, décrit pour la première fois par James Dwight Dana en 1852. L'infection par Ceratothoa peut provoquer une anémie, des lésions, un retard de croissance, une émaciation et une mortalité chez leurs poissons hôtes.
Ceratothoa oestroides/Ceratothoa oestroides :
Ceratothoa oestroides est un isopode de crustacé, ectoparasite obligatoire des poissons marins qui habite la cavité buccale. Il est l'agent causal de diverses pathologies, notamment des lésions tissulaires au site de parasitage (langue), des défauts de croissance, une diminution du poids et de la taille moyens de l'hôte et une augmentation de la mortalité chez les populations de poissons d'élevage et sauvages. Il a été signalé dans six familles de poissons différentes : Sparidae (Boops boops, Diplodus annularis, Pagelus erythrinus, Spicara smaris, Sparus aurata), Carangidae (Trachurus mediterraneus), Clupeidae (Sardina pilchardus), Maenidae, Scorpenidae (Scorpaena notata, Scorpaena porcus) , et Mugilidés (Liza aurata). Le mâle et la femelle adultes s'accouplent dans la cavité buccale de l'hôte (Fig. 1). Les embryons se développent dans le marsupium femelle, où la progéniture passe par différents stades de pullus jusqu'à ce qu'elle soit libérée du marsupium en tant que manca nageant librement, prête à infecter les poissons hôtes. C. oestroides est l'un des ectoparasites les plus dévastateurs de l'aquaculture méditerranéenne, avec une répartition inégale selon les différentes zones géographiques
Ceratothoa steindachneri/Ceratothoa steindachneri :
Ceratothoa steindachneri est un ectoparasite connu sous le nom de mordeur de langue. Il parasite les poissons en se fixant sur la langue, provoquant une atrophie. Il remplace alors la langue.
Cératotroque/Cératotroque :
Ceratotrochus est un genre de cnidaires appartenant à la famille des Caryophylliidae. Le genre a une distribution presque cosmopolite.
Ceratovacuna lanigera/Ceratovacuna lanigera :
Le puceron lanigère de la canne à sucre (Ceratovacuna lanigera) est un puceron de la superfamille Aphidoidea de l'ordre des hémiptères. Trouvé en Inde et en Asie du Sud-Est, tt est un véritable insecte et suce la sève des plantes. C'est une espèce de puceron suceur de feuillage.
Ceratoxancus/Ceratoxancus :
Ceratoxancus est un genre d'escargots de mer, mollusques gastéropodes marins de la famille des Costellariidae.
Ceratoxancus basileus/Ceratoxancus basileus :
Ceratoxancus basileus est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Costellariidae.
Ceratoxancus allongé/Ceratoxancus allongé :
Ceratoxancus elongatus est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Costellariidae.
Ceratoxancus leios/Ceratoxancus leios :
Ceratoxancus leios est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Costellariidae.
Ceratoxancus lorenzi/Ceratoxancus lorenzi :
Ceratoxancus lorenzi est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Costellariidae.
Ceratoxancus melichrous/Ceratoxancus melichrous :
Ceratoxancus melichrous est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Costellariidae.
Ceratoxancus niveus/Ceratoxancus niveus :
Ceratoxancus niveus est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Costellariidae.
Ceratoxancus teramachii/Ceratoxancus teramachii :
Ceratoxancus teramachii est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Costellariidae.
Cératoxanthis/Cératoxanthis :
Ceratoxanthis est un genre de papillons nocturnes appartenant à la famille des Tortricidae.
Ceratoxanthis adriatica/Ceratoxanthis adriatica :
Ceratoxanthis adriatica est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans l'ex-Yougoslavie. L'habitat se compose de pentes sèches près de la mer Adriatique. L'envergure est d'environ 20 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est jaune pâle, bordée de brun ferrugineux à la moitié basale de la côte. Les marques ont la forme d'écailles foncées ferrugineuses-brun-métalliques. Les ailes postérieures sont brun grisâtre pâle.
Ceratoxanthis argentomixtana/Ceratoxanthis argentomixtana :
Ceratoxanthis argentomixtana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le sud de la Russie (Sarepta), le nord de la Syrie (Marash) et la Turquie. L'envergure est d'environ 23 mm. Des adultes ont été observés en vol en juin.
Ceratoxanthis externana/Ceratoxanthis externana :
Ceratoxanthis externana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Russie (sud de l'Oural, Caucase) et au Turkménistan. L'envergure est de 15–19 mm. Des adultes ont été observés en vol de juin à juillet.
Ceratoxanthis iberica/Ceratoxanthis iberica :
Ceratoxanthis iberica est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Espagne, où il a été signalé dans les montagnes ibériques. L'envergure est d'environ 20 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est jaunâtre ferrugineuse. Des adultes ont été observés en vol de juin à juillet.
Ceratoxanthis rakosyella/Ceratoxanthis rakosyella :
Ceratoxanthis rakosyella est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Roumanie. L'envergure est de 16–17 mm. Des adultes ont été observés en vol de mai à juin.
Ceratoxanthis saratovica/Ceratoxanthis saratovica :
Ceratoxanthis saratovica est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le sud-est de la Russie européenne.
Cératozamie/Cératozamie :
Ceratozamia est un genre de cycadales du Nouveau Monde de la famille des Zamiaceae. Le genre contient 27 espèces connues actuellement vivantes et une ou deux espèces fossiles. La plupart des espèces sont endémiques des régions montagneuses du Mexique, tandis que peu d'espèces s'étendent dans les montagnes du Guatemala, du Honduras et du Belize. Le nom du genre vient du grec ceras, qui signifie corne, qui fait référence aux projections cornées appariées sur les sporophylles mâles et femelles de toutes les espèces. De nombreuses espèces ont des aires de répartition extrêmement limitées et presque toutes les espèces décrites sont répertoriées comme vulnérables, en voie de disparition, ou en danger critique d'extinction selon la Liste rouge de l'UICN. L'ensemble du genre est inscrit à l'Annexe I de la CITES / Annexe A de l'UE, qui interdit le commerce international des spécimens de ces espèces, sauf lorsque le but de l'importation n'est pas commercial, par exemple pour la recherche scientifique. Le braconnage illégal des plantes a constitué une menace majeure pour les espèces de Ceratozamia.
Ceratozamia alvarezii/Ceratozamia alvarezii :
Ceratozamia alvarezii est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique du Mexique, où il n'est connu que du Chiapas. On le trouve près de Rizo de Oro dans la Sierra Madre de Chiapas. Il n'y a que deux sous-populations connues de cette espèce, dont l'une comprend environ 300 individus. L'espèce est menacée par la perte d'habitat car les terres sont défrichées pour l'agriculture.
Ceratozamia becerrae/Ceratozamia becerrae :
Ceratozamia becerrae est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique du Mexique, où il n'est connu que des États du Chiapas et du Tabasco. Il n'y a que deux populations connues. Les plantes poussent dans l'habitat de la forêt tropicale sur des substrats karstiques. Cette espèce a été décrite à la science en 2004.
Ceratozamia brevifrons/Ceratozamia brevifrons :
Ceratozamia brevifrons est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae.
Ceratozamia chimalapensis/Ceratozamia chimalapensis :
Ceratozamia chimalapensis est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae. Il se trouve dans la partie extrême ouest du massif de la Sierra Madre de Chiapas (également connue sous le nom de Sierra Atravesada).
Ceratozamia decumbens/Ceratozamia decumbens :
Ceratozamia decumbens est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae.
Ceratozamia euryphyllidia/Ceratozamia euryphyllidia :
Ceratozamia euryphyllidia est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. On le trouve au Guatemala et dans l'État mexicain d'Oaxaca et de Veracruz (dans l'isthme de la région de Tehuantepec). Il est menacé par la perte de son habitat naturel.
Ceratozamia fuscoviridis/Ceratozamia fuscoviridis :
Ceratozamia fuscoviridis est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique de l'état d'Hidalgo au Mexique. C'est une espèce en danger critique d'extinction, menacée par la perte d'habitat.
Ceratozamia hildae/Ceratozamia hildae :
Ceratozamia hildae, communément appelée cycadale du bambou, est une espèce de cycadale de la famille des Zamiaceae endémique du Mexique. Il est originaire de la Huasteca Potosina de Querétaro et de San Luis Potosí, près de la rivière Santa Maria. C. hildae habite les forêts de chênes à feuilles caduques à des altitudes de 850 à 1 300 m (2 790 à 4 270 pieds). Il est menacé par la perte d'habitat et la surexploitation. C'est le seul cycad avec plus de deux ensembles de folioles par entre-nœud foliaire.
Ceratozamia hondurensis/Ceratozamia hondurensis :
Ceratozamia hondurensis est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae.
Ceratozamia huastecorum/Ceratozamia huastecorum :
Ceratozamia huastecorum est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae endémique d'une petite région du nord de Veracruz, au Mexique.
Ceratozamia kuesteriana/Ceratozamia kuesteriana :
Ceratozamia kuesteriana est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae endémique de la Sierra Madre orientale du Mexique. Il est limité aux pentes abruptes des forêts nuageuses dominées par les pins et les chênes entre Gómez Farías et Tula dans le sud de Tamaulipas. Ceratozamia kuesteriana est menacé par la perte d'habitat et le prélèvement. On pense que la population sauvage totale ne compte pas plus de 300 plantes.
Ceratozamia latifolia/Ceratozamia latifolia :
Ceratozamia latifolia est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae endémique de Querétaro, Hidalgo et San Luis Potosí au Mexique. Il habite les forêts de chênes de la zone nuageuse de la Sierra Madre Oriental.
Ceratozamia matudae/Ceratozamia matudae :
Ceratozamia matudae est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est originaire du Mexique, où il est présent dans les États du Chiapas et d'Oaxaca, et sa distribution s'étend jusqu'à l'ouest du Guatemala. Bien que certaines populations se trouvent dans des zones protégées, l'espèce est toujours affectée par la perte d'habitat car la forêt est défrichée pour les plantations.
Ceratozamia mexicana/Ceratozamia mexicana :
Ceratozamia mexicana est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique des États de Hidalgo, Puebla, Querétaro, San Luis Potosí et Veracruz au Mexique. Ses habitats naturels sont les forêts de plaine humides subtropicales ou tropicales et les forêts de montagne humides subtropicales ou tropicales. Il est menacé par la perte de son habitat naturel.
Ceratozamia microstrobila/Ceratozamia microstrobila :
Ceratozamia microstrobila est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae.
Ceratozamia miqueliana/Ceratozamia miqueliana :
Ceratozamia miqueliana est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique du Chiapas et de Veracruz, au Mexique. On le trouve actuellement à Coatzacoalcos et Santiago Tuxtla. Son habitat naturel est constitué de forêts de plaine humides subtropicales ou tropicales. Il est menacé par la perte de son habitat naturel.
Ceratozamia mirandae/Ceratozamia mirandae :
Ceratozamia mirandae est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae endémique du Chiapas et d'Oaxaca, au Mexique. Il se trouve sur les pentes de la Sierra Madre de Chiapas et de la Sierra de Niltepec, près de La Tigria (La Tigrilla).
Ceratozamia mixeorum/Ceratozamia mixeorum :
Ceratozamia mixeorum est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique de la Sierra Mixe de l'état d'Oaxaca au sud du Mexique. Son habitat naturel est constitué de forêts de montagne humides subtropicales ou tropicales.
Ceratozamia morettii/Ceratozamia morettii :
Ceratozamia morettii est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique au Mexique, où il est limité à l'état de Veracruz au nord de Jalapa. Il pousse sur des falaises escarpées d'argile et de basalte dans un habitat de forêt nuageuse. Ce cycas ressemble à un palmier mais avec un tronc ne dépassant pas 30 centimètres de long, souvent plus court et de forme assez variable. Il a jusqu'à 10 feuilles qui mesurent jusqu'à 140 centimètres de long sur 65 de large et sont composées de 12 à 25 paires de folioles. D'autres plantes indigènes dans l'habitat de forêt nuageuse presque inaccessible de cette espèce comprennent Alnus jorullensis, Clethra mexicana, Dendropanax arboreus, Dicksonia gigantea, Ilex discolor, Liquidambar macrophylla, Magnolia schiedeana, Marattia laxa, Oreopanax capitatus, Ostrya virginiana et Podocarpus guatemalensis.
Ceratozamia norstogii/Ceratozamia norstogii :
Ceratozamia norstogii est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique de la Sierra Madre de Chiapas, dans les États du Chiapas et d'Oaxaca au sud-ouest du Mexique. C'est une espèce en voie de disparition, menacée par la perte d'habitat.
Ceratozamia robusta/Ceratozamia robusta :
Ceratozamia robusta est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. On le trouve au Belize, au Guatemala et au Mexique (au Chiapas, Oaxaca et Veracruz). Son habitat naturel est constitué de forêts de plaine humides subtropicales ou tropicales. Il est menacé par la perte de son habitat naturel.
Ceratozamia sabatoi/Ceratozamia sabatoi :
Ceratozamia sabatoi est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique du Mexique, où il est présent dans les États d'Hidalgo et de Querétaro. Il n'est connu que de deux localités, dont l'une est dégradée par l'agriculture et le pâturage. Ce cycas a généralement l'apparence d'un palmier. Le tronc est arrondi, devenant plus cylindrique avec l'âge jusqu'à une longueur maximale de 25 centimètres. Elle porte de 2 à 6 feuilles épineuses mesurant chacune jusqu'à 80 centimètres de long et composées de 12 à 136 folioles. Cette plante pousse en forêt de pins-chênes aux côtés d'Arbutus xalapensis, Buddleja cordata, Carya ovata, Litsea glaucescens, Meliosma alba et Prunus serotina.
Ceratozamia santillanii/Ceratozamia santillanii :
Ceratozamia santillanii est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae.
Ceratozamia vovidesii/Ceratozamia vovidesii :
Ceratozamia vovidesii est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae endémique de la Sierra Madre de Chiapas au Mexique.
Ceratozamia whitelockiana/Ceratozamia whitelockiana :
Ceratozamia whitelockiana est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique du Mexique, où il n'est connu que des Metates et du Chiapan dans l'État d'Oaxaca. Seules deux sous-populations ont été trouvées, avec une population totale d'environ 2200 individus. L'habitat est menacé par la conversion en plantations sur brûlis. Ce cycas a un tronc cylindrique d'environ 20 à 30 centimètres de long. Les feuilles mesurent jusqu'à 2,5 mètres de long et ont 30 à 40 paires de folioles. La plante a été nommée en l'honneur de l'expert en cycadales Loran Whitelock.
Ceratozamia zaragozae/Ceratozamia zaragozae :
Ceratozamia zaragozae est une espèce de plante de la famille des Zamiaceae. Il est endémique du Rio Verde à El Capulín, dans l'État de San Luis Potosí, dans le nord-est du Mexique. C'est une espèce en danger critique d'extinction, menacée par la perte d'habitat. Il se trouve au sud-ouest du Rio Verde, dans le district de Capulin.
Ceratozamia zoquorum/Ceratozamia zoquorum :
Ceratozamia zoquorum est une espèce de cycas de la famille des Zamiaceae endémique du nord-ouest du Chiapas, au Mexique.
Cératozétidés/Cératozétidés :
Ceratozetidae est une famille d'acariens appartenant à l'ordre Oribatida.
Cératrichie/Cératrichie :
Ceratrichia est un genre de papillons skipper de la famille des Hesperiidae. On les trouve dans le domaine afrotropical.
Ceratrichia argyrosticta/Ceratrichia argyrosticta :
Ceratrichia argyrosticta, la sylphe forestière tachetée de perles, est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Nigeria, au Cameroun, en République du Congo, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et en Ouganda. L'habitat est constitué de forêts.
Ceratrichia aurea/Ceratrichia aurea :
Ceratrichia aurea est un papillon de la famille des Hesperiidae décrit pour la première fois par Hamilton Herbert Druce en 1910. On le trouve au Cameroun, en République du Congo, en République démocratique du Congo et en Ouganda. L'habitat est constitué de forêts.
Ceratrichia bonga/Ceratrichia bonga :
Ceratrichia bonga est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve en Tanzanie (montagnes Usambara et Uluguru). L'habitat est constitué de forêts.
Ceratrichia brunnea/Ceratrichia brunnea :
Ceratrichia brunnea est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve au Cameroun, en République démocratique du Congo, en Ouganda, au Kenya et en Tanzanie. L'habitat est constitué de forêts.
Ceratrichia clara/Ceratrichia clara :
Ceratrichia clara, la sylphe claire des forêts, est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve en Guinée, en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Nigéria, au Cameroun, en Guinée équatoriale, au Gabon, en République du Congo, en République démocratique du Congo, en Ouganda et en Tanzanie. L'habitat est constitué de forêts.
Ceratrichia crowleyi/Ceratrichia crowleyi :
Ceratrichia crowleyi, la sylphe de la forêt de Crowley, est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve en Sierra Leone, au Libéria, en Côte d'Ivoire et dans le sud-ouest du Ghana. L'habitat se compose de forêts plus humides, en particulier près des cours d'eau.
Ceratrichia flandria/Ceratrichia flandria :
Ceratrichia flandria est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve en République démocratique du Congo (Équateur). L'habitat est constitué de forêts.
Ceratrichia flava/Ceratrichia flava :
Ceratrichia flava, la sylphe forestière jaune, est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve au Nigeria, au Cameroun, en Guinée équatoriale, au Gabon, en République du Congo et en République centrafricaine. L'habitat se compose de zones ouvertes dans les forêts. Les adultes sont attirés par les fleurs, y compris celles des espèces Costus.
Ceratrichia hollandi/Ceratrichia hollandi :
Ceratrichia hollandi est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve en République démocratique du Congo, en Ouganda, à l'ouest du Kenya et au nord-ouest de la Tanzanie. L'habitat est constitué de forêts.
Ceratrichia lewisi/Ceratrichia lewisi :
Ceratrichia lewisi, la sylphe de la forêt d'Obudu, est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve au Nigeria (le plateau d'Obudu). L'habitat est constitué de forêts.
Ceratrichia mabirensis/Ceratrichia mabirensis :
Ceratrichia mabirensis est un papillon de la famille des Hesperiidae. On le trouve en République démocratique du Congo (de l'est du pays à la forêt de l'Ituri), en Ouganda, à l'ouest du Kenya et au nord-ouest de la Tanzanie. L'habitat est constitué de forêts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cyclosporiasis

Cyclopoïdes/Cyclopoïdes : Les Cyclopoida sont un ordre de petits crustacés de la sous-classe Copepoda. Comme beaucoup d'autres copé...