Rechercher dans ce blog

vendredi 1 juillet 2022

Cephalomanes alatum


Céphaéline/Céphaéline :
Cephaeline est un alcaloïde que l'on trouve dans Cephaelis ipecacuanha et d'autres espèces végétales, y compris Psychotria acuminata. La céphaéline provoque des vomissements en stimulant la muqueuse de l'estomac et se trouve dans des produits commerciaux tels que le sirop d'ipéca. Chimiquement, il est étroitement lié à l'émétine.
Céphalacanthus/Céphalacanthus :
Cephalacanthus est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Acanthaceae.Son aire de répartition d'origine est le Pérou.Espèce : Cephalacanthus maculatus Lindau
Cephaleschna/Cephaleschna :
Cephalaeschna est un genre de libellules de la famille des Aeshnidae. Le genre contient les espèces suivantes: Cephalaeschna acanthifrons joshi & kunte, 2017 Cephalaeschna acutifrons (Martin, 1909) Cephalaeschna Aipishishi Karube & Kompier, 2017 Cephalaeschna algorei Karube et Kompier, 2017 Cephalaeschna cornifrons Zhang & Cai, 2013 Cephalaeschna dinghuensis Wilson, 1999 Cephalaeschna discolor Zhang, Cai & Liao, 2013 Cephalaeschna klapperichi Schmidt, 1961 Cephalaeschna klotsae Asahina, 1982 & Liao, 2013 Cephalaeschna needhami Asahina, 1981 Cephalaeschna obversa Needham, 1930 Cephalaeschna orbifrons Selys, 1883 Cephalaeschna ordopapiliones Zhang & Cai, 2013 Cephalaeschna patrai Dawn, 2021 Cephalaeschna patrorum Needham, 1930 Cephalaeschna risi Asahina, 1981 Cephalaeschna shaowuensis Xu, 2006 Cephalaeschna solitaria Zhang, Cai & Liao, 2013 Essai sur les céphalées dica Lieftinck, 1977 Cephalaeschna viridifrons (Fraser, 1922) Cephalaeschna xixiangensis Zhang, 2013 Cephalaeschna yanagisawai Sasamoto & Vu, 2018 Cephalaeschna yashiroi Sasamoto & Vu, 2021 Cephalaeschna zhuae Yang, 2019
Cephalaeschna acutifrons/Cephalaeschna acutifrons :
Cephalaeschna acutifrons est une espèce de libellule de la famille des Aeshnidae. Il est endémique de l'Inde.
Céphalalgie/Céphalalgie :
Céphalalgie peut faire référence à : Maux de tête, douleur dans la région de la tête ou du cou Céphalalgie (journal), un journal médical de l'International Headache Society
Céphalalgie (journal)/Céphalalgie (journal) :
Cephalalgia: An International Journal of Headache est une revue médicale à comité de lecture couvrant la recherche sur les maux de tête. Il est publié par SAGE Publications pour le compte de l'International Headache Society ; il a été précédemment publié par Blackwell Publishing. La revue a été créée en 1981 et compte actuellement 16 numéros par an. Le rédacteur en chef est Arne May.
Céphalalgiephobie/Céphalalgiephobie :
La céphalalgiephobie est la peur des maux de tête ou des maux de tête. Céphalalgie est un terme latin désignant un mal de tête, céphalique signifiant tête et algie signifiant douleur. Harvey Featherstone a introduit cette phobie au milieu des années 1980 comme une peur d'avoir des maux de tête ou des migraines pendant une période sans douleur. Les patients atteints de cette phobie abusent des médicaments analgésiques pour éviter les maux de tête. Les patients qui éprouvent ces peurs ont des antécédents de migraines fréquentes. Pour éviter un futur mal de tête ou une migraine, un patient prendra des médicaments analgésiques pour améliorer son mal de tête. Cependant, les médecins ne prescrivent pas d'analgésiques mais des médicaments psychiatriques pour traiter la phobie elle-même. Il a été démontré que les traitements non pharmacologiques utilisant la thérapie d'acupuncture réduisent la peur des maux de tête.
Céphalanthère/Céphalanthère :
Cephalanthera, abrégé Ceph dans le commerce horticole, est un genre d'orchidées principalement terrestres. Les membres de ce genre ont des rhizomes plutôt que des tubercules. Environ 15 espèces sont actuellement reconnues, la plupart originaires d'Europe et d'Asie. La seule espèce trouvée à l'état sauvage en Amérique du Nord est Cephalanthera austiniae, l'orchidée fantôme ou l'orchidée des neiges. Ecologiquement, cette espèce est partiellement myco-hétérotrophe. Certaines des espèces eurasiennes s'hybrident. Plusieurs des espèces européennes ont des noms communs, y compris le mot «helleborine», bien que les orchidées d'autres genres soient également appelées helleborines. En plus de ceux listés ici, de très nombreux autres noms spécifiques se retrouveront dans la littérature ancienne, mais ce sont presque tous des synonymes des espèces les plus connues comme C. longifolia ou C. damasonium, l'helléborine blanche européenne. Les espèces acceptées en mai 2014 sont : Cephalanthera alpicola Fukuy. - Taïwan Cephalanthera austiniae (A.Gry) Heller - Colombie-Britannique, Washington, Oregon, Idaho, Californie Cephalanthera calcarata Chen & Lang - Yunnan Cephalanthera caucasica Krzl. - Iran, Russie d'Europe méridionale, Azerbaïdjan, Arménie, République de Géorgie Cephalanthera cucullata Boiss. & Heldr. - Crète Cephalanthera damasonium (Mill.) Druce - Europe et Moyen-Orient depuis l'Angleterre et la Suède jusqu'à la Russie et l'Iran ; également Bhoutan, Inde, Myanmar et Yunnan Cephalanthera epipactoides Fischer & CA Meyer - Grèce, Turquie Cephalanthera erecta (Thunb.) Blume - Chine, Japon, Corée, îles Kouriles, Bhoutan, Assam, Himalaya oriental Cephalanthera ericiflora Szlach. & Mytnik - Laos Cephalanthera exigua Seidenf. - Laos, Thaïlande Cephalanthera falcata (Thunb.) Blume - Chine, Japon, Corée Cephalanthera gracilis SCChen & GHZhu - Yunnan Cephalanthera humilis XHJin - Yunnan Cephalanthera kotschyana Renz & Taub. - Turquie, Azerbaïdjan, Arménie, République de Géorgie Cephalanthera kurdica Bornm. ex Kraenzl. - Turquie, Azerbaïdjan, Arménie, République de Géorgie, Iran, Irak, Russie d'Europe méridionale Cephalanthera longibracteata Blume - Chine, Japon, Corée, Extrême-Orient russe Cephalanthera longifolia (L.) Fritsch - répandu en Europe, en Asie et en Afrique du Nord depuis l'Irlande et Maroc vers Chine Cephalanthera × mayeri (E.Mayer & Zimmerm.) A.Camus in EGCamus & AACamus - Allemagne (C. damasonium × C. rubra) Cephalanthera nanchuanica (SCChen) XHJin & XGXiang - Sichuan Cephalanthera × otto-hechtii G.Keller dans G.Keller & al. - Autriche, Suisse (C. longifolia × C. rubra) Cephalanthera pusilla (Hook.f.) Seidenf. - Myanmar, Chine Cephalanthera × renzii B.Baumann & al.. - Azerbaïdjan (C. caucasica × C. longifolia) Cephalanthera rubra (L.) Rich. - Europe, Afrique du Nord et Asie du sud-ouest depuis l'Angleterre, l'Espagne et le Maroc jusqu'à la Russie et l'Iran Cephalanthera × schaberi Baum. - Dindon européen (C. epipactoides × C. longifolia) Cephalanthera × schulzei EGCamus in EGCamus, P.Bergon & AACamus - Autriche, Allemagne, France, Turquie, ex-Yougoslavie (C. damasonium × C. longifolia) Cephalanthera × taubenheimii H. Baumann - Turquie (C. damasonium × C. kotschyana)
Cephalanthera austiniae/Cephalanthera austiniae :
Cephalanthera austiniae est une espèce d'orchidée connue sous le nom d'orchidée fantôme et d'orchidée des neiges car toute la plante est blanche à l'exception de quelques marques jaunes sur les fleurs. L'orchidée est originaire de l'ouest des États-Unis (Californie, Oregon, Washington et Idaho) et de la Colombie-Britannique, au Canada. Cephalanthera austiniae est la seule espèce du genre Cephalanthera originaire de l'hémisphère occidental. C'est également la seule espèce de Cephalanthera entièrement dépendante des mycorhizes symbiotiques pour sa nutrition. Cette orchidée mycohétérotrophe ne possède pas de chlorophylle, elle ne se fabrique donc pas d'énergie.
Cephalanthera damasonium/Cephalanthera damasonium :
Cephalanthera damasonium, l'helléborine blanche, est une espèce d'orchidée. Il est répandu dans une grande partie de l'Europe, du Moyen-Orient et de l'Asie. Cephalanthera damasonium est l'espèce type du genre Cephalanthera.
Cephalanthera erecta/Cephalanthera erecta :
Cephalanthera erecta , le cephalanthera dressé (japonais : gin-ran, « l'orchidée argentée » et chinois : yin lan), est une espèce d'orchidée terrestre. On le trouve en Chine, au Japon, en Corée, dans les îles Kouriles, au Bhoutan, en Assam et dans l'est de l'Himalaya. La forme subaphylla à petites feuilles obtient la majeure partie de son carbone via la mycohétérotrophie. Il est principalement associé aux champignons Thelephoraceae.
Cephalanthera falcata/Cephalanthera falcata :
Cephalanthera falcata, l'orchidée dorée, est une espèce d'orchidée. Il est originaire du Japon, de Corée et de Chine (Anhui, Fujian, Guangdong, Guangxi, Guizhou, Hubei, Hunan, Jiangsu, Jiangxi, Sichuan, Yunnan).
Cephalanthera longifolia/Cephalanthera longifolia :
Cephalanthera longifolia, l'helléborine à feuilles étroites, l'helléborine à feuilles d'épée ou l'helléborine à longues feuilles, est une plante herbacée vivace à rhizome de la famille des Orchidaceae. Il est originaire des forêts claires et répandu dans toute l'Europe, l'Asie et l'Afrique du Nord, de l'Irlande et du Maroc à la Chine. Cela comprend le Royaume-Uni, l'Iran, la Russie, le Kazakhstan, la Turquie, l'Algérie, l'Inde, le Pakistan, l'Allemagne, l'Italie, la France, l'Espagne, le Portugal et de nombreux autres pays.
Cephalanthera rubra/Cephalanthera rubra :
Cephalanthera rubra, connue sous le nom d'helléborine rouge, est une orchidée que l'on trouve en Europe, en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Ouest. Bien que raisonnablement commune dans certaines parties de son aire de répartition, cette Cephalanthera a toujours été l'une des orchidées les plus rares de Grande-Bretagne.
Céphalanthéropsis/Céphalanthéropsis :
Cephalantheropsis est un genre d'orchidées (famille des Orchidaceae), comprenant 4 espèces acceptées réparties en Chine, au Japon, dans l'Himalaya oriental et en Asie du Sud-Est. Étroitement apparenté à Calanthe et Phaius, une analyse phylogénétique récente indique que ce genre appartient à la tribu Collabieae (qui comprend Spathoglottis et Acanthophippium) plutôt que chez Bletiinae.
Céphalanthus/Céphalanthus :
Cephalanthus est un genre de plantes à fleurs de la famille des Rubiacées. Il existe environ six espèces communément appelées boutonnières.
Cephalanthus glabratus/Cephalanthus glabratus :
Cephalanthus glabratus est une espèce de plante à fleurs de la famille du café, Rubiaceae, originaire d'Amérique du Sud. Un nom local commun est sarandí colorado. Il a été décrit par (Spreng.) K. Schum. et publié dans Flora Brasiliensis 6(6): 128, en 1888. Synonymes Buddleia glabrata Spreng. Buddleja glabrata Spreng.basionyme Cephalanthus sarandi Cham. & Schltdl. Cephalanthus tinctorius Rojas Acosta
Cephalanthus occidentalis/Cephalanthus occidentalis :
Cephalanthus occidentalis est une espèce de plante à fleurs de la famille des Rubiacées, originaire de l'est et du sud de l'Amérique du Nord. Les noms communs incluent le bouton, le bouton commun, le saule bouton, la brosse à daim et les cloches de miel.
Cephalanthus salicifolius/Cephalanthus salicifolius :
Cephalanthus salicifolius est une espèce de plante à fleurs de la famille des Rubiacées. Les noms communs incluent le bouton mexicain, le mimbre, le botoncillo et le Jazmin blanco. Son aire de répartition naturelle s'étend des rives du tronçon le plus au sud du Rio Grande dans les comtés de Cameron et d'Hidalgo au Texas à travers une grande partie du Mexique, de Coahuila à Oaxaca ; une population disjointe existe au Honduras. Comme d'autres espèces de son genre, l'arbuste mexicain pousse dans les sols humides des zones riveraines, des marécages et des bords d'étangs. C'est un arbuste à feuilles caduques ou un petit arbre, atteignant une hauteur de 8 à 18 pieds (2,4 à 5,5 m) et une largeur de 4 à 10 pieds (1,2 à 3,0 m). Les feuilles oblongues atteignent 12 cm (4,7 po) de longueur et 23 mm (0,91 po) de largeur. Les fleurs blanches sont produites de mars à juillet ; le fruit est une collection de nucules brunes.
Céphalaralia/Céphalaralia :
Cephalaralia est un genre de vignes épiphytes de la famille des Araliaceae, endémique d'Australie. Il est monotypique, étant représenté par la seule espèce Cephalaralia cephalobotrys.
Céphalaire/Céphalaire :
Cephalaria est un genre d'environ 65 espèces de plantes à fleurs de la famille des Caprifoliacées, originaires du sud de l'Europe, de l'Asie occidentale et centrale et de l'Afrique du Nord et du Sud. Ce sont des plantes herbacées annuelles ou vivaces atteignant 0,8 à 2 m de haut. Les espèces de Cephalaria sont utilisées comme plantes alimentaires par les larves de certaines espèces de lépidoptères dont Schinia imperialis, qui se nourrit exclusivement de C. procera. Espèce sélectionnée : Cephalaria alpina (L.) Roem. & Schult. Cephalaria ambrosioides (Sibth. & Sm.) Roem. & Schult. Cephalaria anatolica Shkhiyan Cephalaria aristata C.Koch Cephalaria coriacea (Willd.) Roem. & Schult. ex Steud. Cephalaria flava (Sibth. & Sm.) Szabó Cephalaria gigantea (Ledeb.) Bobrov – Tatar Cephalaria Cephalaria joppica (Spreng.) Bég. Cephalaria laevigata (Waldst. & Kit.) Schrad. Cephalaria leucantha (L.) Roem. & Schult. Cephalaria linearifolia Lange Cephalaria litvinovii Bobrov Cephalaria pastricensis Dörfl. & Hayek Cephalaria radiata Griseb. & Schenk Cephalaria setulifera Boiss. & Heldr. Cephalaria squamiflora (Sieber) Greuter Cephalaria scabra (Lf) Roem. & Schult. Cephalaria syriaca (L.) Roem. & Schult. – Céphalaire syrienne Cephalaria tchihatchewii Boiss. Cephalaria transylvanica (L.) Roem. & Schult. Cephalaria uralensis (Murray) Roem. & Schult.
Céphalaire alpine/Céphalaire alpine :
Cephalaria alpina, communément appelée cephalaria jaune, scabieuse alpine ou scabieuse jaune, est une espèce de plante à fleurs de la famille des Caprifoliaceae originaire des Alpes en Europe.
Cephalaria anatolica/Céphalaire anatolica :
Cephalaria anatolica, est une plante herbacée, originaire d'altitudes de 1000 mètres de hauteur.
Cephalaria gigantea/Cephalaria gigantea :
Cephalaria gigantea (syn. Scabiosa gigantea), la scabieuse géante ou scabieuse jaune, est une espèce de plante à fleurs de la famille des chèvrefeuilles Caprifoliaceae. Il est originaire du Caucase (Arménie, Géorgie et Azerbaïdjan) et de Turquie, mais également cultivé comme plante ornementale. Cette plante vivace dressée a des feuilles caduques et des capitules jaune pâle et ébouriffés en été. Les fleurs ressemblent à celles des plantes scabieuses étroitement apparentées. Atteignant 2,5 m (8,2 pi), il peut nécessiter un piquetage dans des situations plus exposées.
Cephalaria leucantha/Cephalaria leucantha :
Cephalaria leucantha est une espèce de plantes à fleurs de la famille des Caprifoliacées.
Céphalaspidés/Céphalaspidés :
Cephalaspidae est une famille éteinte de poissons sans mâchoires de la classe Osteostraci.
Céphalaspidea/Céphalaspidea :
L'ordre Cephalaspidea , également connu sous le nom de limaces à bouclier et d'escargots à bulles, est un taxon majeur de limaces de mer et d'escargots à bulles , des mollusques gastéropodes marins au sein du plus grand clade Euopisthobranchia . Les coquilles à bulles sont un autre nom commun pour ces familles de gastéropodes marins, dont certains ont de fines coquilles en forme de bulles. Ce clade contient plus de 600 espèces. Les membres de ce clade mondial étaient autrefois considérés comme les opisthobranches les plus primitifs, mais ils sont maintenant considérés comme des membres dérivés et spécialisés de l'Euthyneura Spengel, 1881. tous les opisthobranches.
Céphalaspides/Céphalaspides :
Cephalaspidida est un ordre éteint de poissons sans mâchoires de la sous-classe Cornuata.
Céphalaspidomorphes/Céphalaspidomorphes :
Les céphalaspidomorphes sont un groupe de poissons sans mâchoires nommés d'après Cephalaspis des ostéostracés. La plupart des biologistes considèrent ce taxon comme éteint, mais le nom est parfois utilisé dans la classification des lamproies, car on pensait autrefois que les lamproies étaient apparentées aux céphalaspidés. Si les lamproies sont incluses, elles étendraient l'aire de répartition connue du groupe des périodes silurienne et dévonienne à nos jours. Ce sont les parents les plus proches des poissons à mâchoires, qui ont émergé de leur sein et ils survivraient si les poissons à mâchoires étaient inclus.
Céphalaspe/Céphalaspe :
Cephalaspis (qui signifie "bouclier de tête") est un genre peut-être monotypique de vertébré agnathe ostéostracé éteint. C'était un poisson détritivore de la taille d'une truite qui vivait au début du Dévonien.
Céphalastor/Céphalastor :
Cephalastor est un petit genre néotropical de guêpes potières (Hymenoptera : Vespidae : Eumeninae) contenant actuellement 14 espèces. -Barrett, 2002 (Sud du Brésil) Cephalastor estela Garcete-Barrett, 2002 (Paraguay et Brésil) Cephalastor humeralis Garcete-Barrett & Hermes, 2009 (Brésil) Cephalastor mariachi Garcete-Barrett, 2001 (Mexique) Cephalastor minarum Garcete-Barrett & Hermes, 2009 (Brésil) Cephalastor abraham Garcete-Barrett, 2001 (Équateur) Cephalastor tupasy Garcete-Barrett, 2001 (Amazonie péruvienne) Cephalastor relativus (Renard, 1902) (Surinam, Colombie orientale, Équateur, Bolivie et Brésil central) Cephalastor rufosuffusus (Renard, 1902) (Guyane, Brésil central et Paraguay) Cephalastor paezi Garcete-Barrett, 2001 (Llanos colombiens) Cephalastor rominae Garcete-Barrett, 2001 (Chaco paraguayen) Cephalastor chasqui Garcete-Barret t, 2001 (Bolivie orientale et Pérou andin)
Céphalcie/Céphalcie :
Cephalcia est un genre d'insectes appartenant à la famille des Pamphiliidae.Le genre a été décrit pour la première fois par Panzer en 1803.Les espèces de ce genre se trouvent en Europe et en Amérique du Nord.Espèce : Cephalcia abietis Cephalcia alashanica Cephalcia alpina Cephalcia arvensis Cephalcia pallidula
Céphale/Céphale :
Cephale ou Kephale ( grec ancien : Κεφαλή ) était un dème de l' ancienne Attique du phyle Acamantis , qui semble, d'après l'ordre dans lequel il apparaît dans la liste des Pausanias , avoir été situé au sud ou à l'est d' Hymettus , peut-être dans le quartier de Brauron, où Ludwig Ross trouva une inscription contenant le nom de ce dème. Céphale possédait un temple des Dioscures, appelés ici les Grands Dieux. Le site de Céphale est situé à l'est de l'actuelle Keratea.
Céphalelini/Céphalelini :
Le Cephalelini est une tribu de cicadelles contenant plusieurs genres trouvés en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. La plupart des espèces s'associent aux plantes de la famille des Restionaceae. Les Cephalelini sud-africains sont communément appelés cicadelles restio.
Cephalenicodes bimaculatus/Cephalenicodes bimaculatus :
Cephalenicodes bimaculatus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae et la seule espèce du genre Cephalenicodes. Il a été décrit par Fauvel en 1906.
Céphalerpeton/Céphalerpeton :
Cephalerpeton est un genre éteint d'eureptile "protorothyridid" connu du Carbonifère supérieur (stade westphalien supérieur) de l'Illinois. Il est connu de l'holotype YPM 796, un squelette partiel. Il a été recueilli sur le site de Mazon Creek, à partir du membre de Francis Creek Shale de la Formation de Carbondale. Il a été nommé pour la première fois par RL Moodie en 1912 en tant qu'amphibien amphibamide et l'espèce type est Cephalerpeton ventriarmatum. Il a été attribué pour la première fois aux Protorothyrididae par Robert L. Carroll et Donald Baird en 1972 et ce placement a été largement accepté.
Céphaleuros/Céphaleuros :
Cephaleuros est un genre d'algues vertes thalloïdes parasites comprenant environ 14 espèces. Son nom commun est la rouille rouge. Les spécimens peuvent atteindre environ 10 mm de taille. Des branches dichotomiques se forment. L'algue est un parasite de certaines plantes économiques importantes des régions tropicales et subtropicales telles que le thé, le café, la mangue et la goyave, causant des dommages limités à la zone de croissance des algues sur les feuilles (tache foliaire des algues), ou tuant de nouvelles pousses ou défigurant les fruits. Les membres du genre peuvent également se développer avec un champignon pour former un lichen qui n'endommage pas les plantes.
Céphaleuros parasiticus/Céphaleuros parasiticus :
Cephaleuros parasiticus est un phytopathogène membre de la chlorophyta, ou algue verte. Il infecte plusieurs cultures commercialement importantes, dont le thé. Contrairement à la majorité des espèces pathogènes de Cephaleuros, il pénètre dans l'épiderme des plantes et n'est pas contraint à une croissance sous-cutanée. Il a parfois été identifié à tort comme Cephaleuros virescens. La pénétration du cortex et la dénomination de rouille rouge du thé sont des différenciateurs marqués de C. parasiticus de son parent C. virescens qui ne pénètre pas dans l'épiderme. Il a été renommé plusieurs fois au fur et à mesure que de nouvelles informations phylogénétiques sont devenues disponibles.
Cephaleuros virescens/Cephaleuros virescens :
Cephaleuros virescens est un agent pathogène des plantes algales qui infecte les plants de thé, de café et de noix de coco, provoquant la tache foliaire des algues ou la rouille des algues.
Céphalie/Céphalie :
Cephalia est un genre de mouches à ailes d'image de la famille des Ulidiidae.
Céphalie fémorale/Céphalie fémorale :
Cephalia femoralis est une espèce d'ulidiid ou de mouche à ailes d'image du genre Cephalia de la famille des Ulidiidae.
Céphalie flavoscutellata/Céphalie flavoscutellata :
Cephalia flavoscutellata est une espèce d'ulidiid ou de mouche à ailes d'image du genre Cephalia de la famille des Ulidiidae.
Céphalie marginale/Céphalie marginale :
Herina marginata Robineau-Desvoidy, 1830 = Nomen dubium
Cephalia rufipes/Cephalia rufipes :
Cephalia rufipes est une espèce d'ulidiid ou de mouche à ailes d'image du genre Cephalia de la famille des Ulidiidae.
Carnage céphalique/Carnage céphalique :
Cephalic Carnage est un groupe de death metal américain formé à Denver, Colorado en 1992. Le groupe comprend le chanteur Lenzig Leal, les guitaristes Steve Goldberg et Brian Hopp, le batteur John Merryman et le bassiste Nick Schendzielos. Cephalic Carnage a sorti six albums studio et a tourné en Amérique du Nord, en Europe et au Japon. Cephalic Carnage joue un style de deathgrind techniquement compétent, expérimente progressivement d'autres genres et intègre des chansons de nature blague dans leurs albums, comme des parodies de black metal ou de metalcore. Ils se désignent eux-mêmes comme "rocky mountain hydro grind".
Trouble céphalique/Trouble céphalique :
Les troubles céphaliques (du mot grec κεφαλή, qui signifie « tête ») sont des affections congénitales qui découlent de dommages ou d'un développement anormal du système nerveux en herbe. Céphalique signifie "tête" ou "tête du corps". Les troubles céphaliques ne sont pas nécessairement causés par un facteur unique, mais peuvent être influencés par des conditions héréditaires ou génétiques, des carences nutritionnelles ou par des expositions environnementales pendant la grossesse, telles que des médicaments pris par la mère, une infection maternelle ou une exposition aux radiations. Certains troubles céphaliques surviennent lorsque les sutures crâniennes (les articulations fibreuses qui relient les os du crâne) se rejoignent prématurément. La plupart des troubles céphaliques sont causés par une perturbation qui survient très tôt dans le développement du système nerveux fœtal. Le système nerveux humain se développe à partir d'une petite plaque spécialisée de cellules à la surface de l'embryon. Au début du développement, cette plaque de cellules forme le tube neural, une gaine étroite qui se referme entre la troisième et la quatrième semaine de grossesse pour former le cerveau et la moelle épinière de l'embryon. Quatre processus principaux sont responsables du développement du système nerveux : la prolifération cellulaire, le processus par lequel les cellules nerveuses se divisent pour former de nouvelles générations de cellules ; la migration cellulaire, le processus par lequel les cellules nerveuses se déplacent de leur lieu d'origine vers l'endroit où elles resteront toute leur vie ; la différenciation cellulaire, processus au cours duquel les cellules acquièrent des caractéristiques individuelles ; et la mort cellulaire, un processus naturel au cours duquel les cellules meurent. Les dommages au système nerveux en développement sont une cause majeure de troubles chroniques invalidants et, parfois, de décès chez les nourrissons, les enfants et même les adultes. La mesure dans laquelle les dommages au système nerveux en développement nuisent à l'esprit et au corps varie énormément. De nombreux handicaps sont suffisamment légers pour permettre aux personnes concernées de fonctionner de manière indépendante dans la société, d'autres ne le sont pas. Certains nourrissons, enfants et adultes meurent, d'autres restent totalement handicapés et une population encore plus importante est partiellement handicapée, fonctionnant bien en dessous de sa capacité normale tout au long de la vie. développement normal et anormal du cerveau et du système nerveux ».
Indice céphalique/Indice céphalique :
L'indice céphalique ou indice crânien est le rapport de la largeur maximale (diamètre bipariétal ou BPD, d'un côté à l'autre) de la tête d'un organisme multiplié par 100 puis divisé par leur longueur maximale (diamètre occipitofrontal ou OFD, d'avant en arrière). L'indice est utilisé pour catégoriser à la fois les humains et les animaux, ces derniers aux chiens et aux chats en particulier.
Indice céphalique_chez_les_chats_et_les_chiens/Indice céphalique chez les chats et les chiens :
L'indice céphalique d'un vertébré est le rapport entre la largeur (d'un côté à l'autre) et la longueur (d'avant en arrière) de son crâne (crâne). Ce rapport ne concerne ni le museau ni la face, et est donc distinct du rapport craniofacial qui compare la taille du crâne à la longueur du museau. Les deux mesures sont souvent confondues dans les descriptions des races de chiens. L'indice céphalique est utilisé pour classer les animaux en trois groupes : Brachycéphale (littéralement "à tête courte") : la longueur du crâne est plus courte que la largeur, donnant au sommet et aux côtés du crâne une forme ronde, souvent appelée ' pomme-tête'. Mésaticéphale ou mésocéphale ("moyen-céphale") : la longueur et la largeur sont égales, ce qui donne une forme carrée. Lorsqu'il s'agit d'animaux, en particulier de chiens, le terme le plus approprié et le plus couramment utilisé n'est pas «mésocéphale», mais plutôt «mésaticéphale», qui est un rapport entre la tête et la cavité nasale. Dolichocéphale ('tête allongée) : la longueur est supérieure à la largeur. Les races de chaque groupe sont répertoriées dans l' index céphalique # Utilisation dans l'élevage animalier (moderne) .
Présentation céphalique/Présentation céphalique :
Une présentation céphalique ou présentation tête ou tête première est une situation à l'accouchement où le fœtus est en position longitudinale et la tête entre en premier dans le bassin; la forme la plus courante de présentation céphalique est la présentation du vertex, où l'occiput est la partie principale (la partie qui pénètre en premier dans le canal de naissance). Toutes les autres présentations sont anormales (mauvaises présentations) et sont soit plus difficiles à délivrer, soit non délivrables par des moyens naturels.
Veine céphalique/Veine céphalique :
Dans l'anatomie humaine, la veine céphalique est une veine superficielle du bras. Elle communique avec la veine basilique via la veine cubitale médiane au niveau du coude et est située dans le fascia superficiel le long de la face antérolatérale du biceps. Près de l'épaule, la veine céphalique passe entre les muscles deltoïde et grand pectoral (sillon deltopectoral) et à travers le triangle clavipectoral, où elle se jette dans la veine axillaire.
Céphalini/Céphalini :
Cephaliini est une tribu de mouches à ailes illustrées de la famille des Ulidiidae.
Céphalimosine/Céphalimosine :
Cephalimosina est un genre de mouches appartenant à la famille des mouches Lesser Dung.
Céphaline/Céphaline :
C'est un exemple de glycérophospholipide. (lipide composé). La base azotée présente dans Cephalin est l'éthanolamine.
Céphalion/Céphalion :
Céphalion (grec : Κεφαλίων) peut être : Céphalion, fils d'Amphithémis et de la nymphe Tritonis. Céphalion (historien), historien romain de l'époque d'Hadrien
Céphalion (historien)/Céphalion (historien) :
Céphalion (grec : Κεφαλίων) était un historien romain de l'époque d'Hadrien. Il a écrit une Histoire de l'Assyrie depuis l'époque de Ninus et Sémiramis jusqu'à celle d'Alexandre le Grand. Il a été écrit dans le dialecte ionique, et a été divisé en neuf livres, appelés par les noms des Muses ; et comme en cela il singeait Hérodote, on rapporte qu'il visait à ressembler à Homère en cachant son lieu de naissance. Hadrien le bannit en Sicile où cette œuvre fut composée.
Céphalion (mythologie)/Céphalion (mythologie) :
Dans la mythologie grecque, Céphalion (grec ancien : Κεφαλίων), également appelé Caphaurus (Κάφαυρον), était le fils d'Amphithemis et de la nymphe Tritonis et le frère de Nasamon.
Céphaliptère/Céphaliptère :
Cephalipterum est un genre de plantes à fleurs de la famille des Astéracées. Il n'existe qu'une seule espèce connue, Cephalipterum drummondii, endémique d'Australie (Australie-Méridionale et Australie-Occidentale).
Céphalisse/Céphalisse :
Cephalissa est un genre de papillon monotypique de la famille des Geometridae. Sa seule espèce, Cephalissa siria, la teigne du triangle orange, est endémique de Nouvelle-Zélande. Cette espèce a été classée comme vulnérable au niveau national par le Département de la conservation.
Céphalium/Céphalium :
Cephalium est une structure souvent colorée de laine et de poils à la pointe de croissance de certains cactus. On le trouve le plus souvent sur les cactus du genre Melocactus et peut prendre un certain nombre de couleurs, de formes et de formes. Le cephalium ne commencera à pousser qu'après qu'un cactus aura atteint une certaine taille ou un certain âge. Une fois la floraison commencée, les boutons floraux se formeront à partir du céphalium.
Céphalisation/Céphalisation :
La céphalisation est une tendance évolutive dans laquelle, sur de nombreuses générations, la bouche, les organes sensoriels et les ganglions nerveux se concentrent à l'avant d'un animal, produisant une région de la tête. Ceci est associé au mouvement et à la symétrie bilatérale, de sorte que l'animal a une tête définie. Cela a conduit à la formation d'un cerveau hautement sophistiqué dans trois groupes d'animaux, à savoir les arthropodes, les mollusques céphalopodes et les vertébrés.
Céphallénie (thème)/Céphallénie (thème) :
Le thème de Céphallénie ou Céphalonie (grec : θέμα Κεφαλληνίας/Κεφαλονίας, thema Kephallenias/Kephalonias) était un thème byzantin (une province militaro-civile) situé dans l'ouest de la Grèce, comprenant les îles Ioniennes, et existant du 8ème siècle jusqu'à ce qu'il soit partiellement conquis par Royaume de Sicile en 1185.
Céphaloascaceae/Céphaloascaceae :
Les Cephaloascaceae sont une famille de levures de l'ordre des Saccharomycetales. Taxon monotypique, il contient le seul genre Cephaloascus. Les espèces de la famille sont réparties au Canada, au Japon et au Royaume-Uni, où elles poussent sur du bois de conifères ou d'autres champignons, ou sont associées à des insectes.
Cephalobaenida/Cephalobaenida :
Cephalobaenida est un ordre de crustacés appartenant à la classe Maxillopoda.Familles : Cephalobaenidae Reighardiidae
Céphalobaénidés/Céphalobaénidés :
Cephalobaenidae est une famille de crustacés appartenant à l'ordre Cephalobaenida.Genera : Bothropsiella Cavalieri, 1967 Cephalobaena Heymons, 1922 Raillietiella Sambon, 1910
Céphalobares/Céphalobares :
Cephalobares est un genre d'araignées asiatiques aux pieds peignes qui a été décrit pour la première fois par Octavius ​​Pickard-Cambridge en 1871. Depuis mai 2020, il contient deux espèces, trouvées en Asie : C. globiceps et C. yangdingi.
Cephalobares globiceps/Cephalobares globiceps :
Cephalobares globiceps, est une espèce d'araignée du genre Cephalobares. On le trouve en Chine et au Sri Lanka.
Cephalobarus macrocephalus/Cephalobarus macrocephalus :
Cephalobarus macrocephalus est la seule espèce du genre monotypique Cephalobarus de charançons à museau droit appartenant à la famille des Brentidae. Cette espèce est présente en Amérique du Sud.
Céphalobidés/Céphalobidés :
Les Cephalobidae sont une famille de nématodes appartenant à l'ordre des Rhabditida.
Céphalocaride/Céphalocaride :
Les Cephalocarida sont une classe du sous-embranchement Crustacea comprenant seulement 12 espèces benthiques. Elles ont été découvertes en 1955 par Howard L. Sanders et sont communément appelées crevettes fer à cheval. Ils ont été regroupés avec la Remipedia dans la Xenocarida. Bien qu'une deuxième famille, les Lightiellidae, soit parfois utilisée, tous les céphalocaridiens sont généralement considérés comme appartenant à une seule famille : les Hutchinsonellidae. Bien qu'aucun enregistrement fossile de céphalocaridans n'ait été trouvé, la plupart des spécialistes pensent qu'ils sont primitifs parmi les crustacés.
Céphalocarpe/Céphalocarpe :
Cephalocarpus est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Cyperaceae. Son aire de répartition naturelle est le sud de l'Amérique tropicale.
Céphalocassis/Céphalocassis :
Cephalocassis est un genre de poissons-chats de mer que l'on trouve le long des côtes et dans les rivières et les lacs du sud de l'Asie, de l'Inde à la Malaisie. Il existe actuellement quatre espèces décrites dans ce genre.
Cephalocassis borneensis/Cephalocassis borneensis :
Cephalocassis borneensis est une espèce de poisson-chat de la famille des Ariidae. Il a été décrit par Pieter Bleeker en 1851, à l'origine sous le genre Pimelodus. On le trouve dans les plans d'eau saumâtre et douce tels que le Mékong, avec son habitat s'étendant entre la Thaïlande et l'Indonésie. Il atteint une longueur standard de 30 cm (12 po). Il se nourrit d'une variété de poissons à nageoires, de mollusques, de crustacés benthiques et de détritus végétaux. La viande de Cephalocassis borneensis est vendue fraîche.
Cephalocassis manillensis/Cephalocassis manillensis :
Cephalocassis manillensis est une espèce de poisson-chat de la famille des Ariidae. Il a été décrit par Achille Valenciennes en 1840, à l'origine sous le genre Pimelodus. Il se produit dans les cours inférieurs des grands fleuves d'eau douce, aux Philippines. Il atteint une longueur totale de 26 cm (10 po).
Cephalocassis melanochir/Cephalocassis melanochir :
Cephalocassis melanochir est une espèce de poisson-chat de la famille des Ariidae. Il a été décrit par Pieter Bleeker en 1852, à l'origine sous le genre Arius. Il habite des lacs et des rivières d'eau douce en Malaisie et en Indonésie. Il atteint une longueur totale de 30 cm (12 po). Il se nourrit de poissons et de crustacés benthiques.
Tendance céphalocaudale/Tendance céphalocaudale :
La tendance céphalocaudale, ou gradient céphalocaudal de croissance, fait référence au schéma de changement des proportions spatiales au fil du temps pendant la croissance. Un exemple de ceci est le changement progressif de la taille de la tête par rapport à la taille du corps au cours de la croissance humaine. Pendant la croissance prénatale, de la conception à 5 mois, la tête grossit plus que le corps. Chez l'homme, la tête représente près de 50% de la longueur totale du corps à environ le troisième mois du développement intra-utérin. Au moment de la naissance, la tête a diminué à environ 30% de la longueur totale du corps en raison des membres et du tronc qui poussent plus vite que la tête. Cette tendance se poursuit après la naissance le long d'un axe de croissance accrue de la tête aux pieds. Enfin, chez l'adulte, la tête représente environ 12 % de la longueur du corps. La tendance céphalocaudale est aussi la tendance des nourrissons à apprendre à utiliser leurs membres supérieurs avant leurs membres inférieurs. La tendance proximale, en revanche, est la croissance prénatale de 5 mois à la naissance lorsque le fœtus se développe de l'intérieur du corps vers l'extérieur. En ce qui concerne le développement moteur, la tendance proximodistale fait référence au développement des habiletés motrices du centre du corps vers l'extérieur.
Céphalocère/Céphalocère :
Cephalocereus est un genre de cactus à croissance lente, en forme de colonne et bleu-vert. Le genre est originaire du Mexique. Sur les 114 espèces décrites, seules cinq sont acceptées.
Cephalocereus senilis/Cephalocereus senilis :
Cephalocereus senilis, le cactus du vieil homme, est une espèce de cactus originaire d'Hidalgo et de Veracruz, dans le centre du Mexique. Il est menacé à l'état sauvage, mais sa propagation généralisée et sa popularité dans la culture ont réduit la demande sur les populations sauvages.
Céphalochète/Céphalochète :
Cephalochetus est un genre de staphylins de la sous-famille Paederinae. Les espèces se trouvent en Asie de l'Est.
Cephalochetus elegans/Cephalochetus elegans :
Cephalochetus elegans est une espèce de staphylins de la sous-famille des Paederinae. On le trouve au Sri Lanka.
Céphalochile/Céphalochile :
Cephalochilus est un genre paléarctique de guêpes potières. Il contient les espèces suivantes : Cephalochilus draco Giordani Soika, 1970 Cephalochilus labiatus (Fabricius, 1798)
Céphalochordé/Céphalochordé :
Un céphalochordé (du grec : κεφαλή kephalé, "tête" et χορδή khordé, "accord") est un animal du sous-embranchement des chordés, Cephalochordata. Ils sont communément appelés lancettes. Les céphalochordés possèdent 5 synapomorphies, ou caractéristiques primaires, que tous les accords ont à un moment donné au cours de leurs stades larvaires ou adultes. Ces 5 synapomorphies comprennent une notochorde, un cordon nerveux creux dorsal, un endostyle, des fentes pharyngées et une queue post-anale (voir l'accord pour les descriptions de chacun). La structure fine de la notochorde céphalochordée est surtout connue pour la lancette des Bahamas, Asymmetron lucayanum. Les céphalochordés sont représentés dans les océans modernes par les amphioxiformes et se trouvent couramment dans les mers tempérées chaudes et tropicales du monde entier. Avec la présence d'une notocorde, les amphioxus adultes sont capables de nager et de tolérer les marées des environnements côtiers, mais ils sont plus susceptibles de se trouver dans les sédiments de ces communautés. Les céphalochordés sont des animaux marins segmentés qui possèdent des corps allongés contenant une notocorde qui s'étend la longueur du corps de la tête à la queue. Ils ne mesurent que quelques centimètres de long et en raison de leur absence de squelette minéralisé, leur présence dans les archives fossiles est minime. Quelques fossiles ont été trouvés tels que le Burgess Shale de la Colombie-Britannique qui contenait les fossiles de Pikaia et le fossile de Yunnanozoon qui remonte également à la période cambrienne. On pense que les céphalochordés ont divergé du reste du sous-phylum des accords il y a environ 700 à 650 millions d'années. La phylogénie est basée sur une combinaison d'études d'espèces éteintes et existantes.
Céphalochryse/Céphalochryse :
Cephalochrysa est un genre de mouches soldats de la famille des Stratiomyidae. Il existe plus de 20 espèces décrites dans Cephalochrysa.
Cephalochrysa canadensis/Cephalochrysa canadensis :
Cephalochrysa canadensis est une espèce de mouche soldat de la famille des Stratiomyidae.
Cephalochrysa nigricornis/Cephalochrysa nigricornis :
Cephalochrysa nigricornis est une espèce de mouche soldat de la famille des Stratiomyidae.
Cephalochrysa similis/Cephalochrysa similis :
Cephalochrysa similis est une espèce de mouche soldat de la famille des Stratiomyidae.
Céphalocladie/Céphalocladie :
Cephalocladia est un genre de papillons de nuit de la famille des Megalopygidae.
Céphalocladie fulvicornis/Céphalocladie fulvicornis :
Cephalocladia fulvicornis est un papillon nocturne de la famille des Megalopygidae. Elle a été décrite par Paul Dognin en 1923. On la trouve au Brésil.
Céphalocladie mossi/Céphalocladie mossi :
Cephalocladia mossi est un papillon nocturne de la famille des Megalopygidae. Il a été décrit par Walter Hopp en 1927. On le trouve au Brésil.
Cephalocladia werneri/Cephalocladia werneri :
Cephalocladia werneri est un papillon nocturne de la famille des Megalopygidae. Il a été décrit par Walter Hopp en 1927. On le trouve en Colombie.
Céphalocroton/Céphalocroton :
Cephalocroton est un genre de plante de la famille des Euphorbiaceae décrit pour la première fois en tant que genre en 1841. Il est originaire d'Afrique centrale, orientale et australe, du Nigéria et de l'Éthiopie au sud du KwaZulu-Natal. UtilisationLe bois mort de certaines essences peut être utilisé comme fumigant. EspèceCephalocroton cordofanus Hochst. - Nigéria, Soudan, Soudan du Sud, Éthiopie, Somalie, Kenya, Tanzanie Cephalocroton incanus MGGilbert - Nigéria, Éthiopie Cephalocroton mollis Klotzsch - Tanzanie, Mozambique, Zimbabwe, Malawi, Botswana, Namibie, KwaZulu-Natal, Limpopo, Mpumalanga Cephalocroton polygynus Pax & K .Hoffm. - Somalie anciennement inclus déplacé vers d'autres genres (Adenochlaena Cephalocrotonopsis Cladogynos Epiprinus Sumbaviopsis)
Céphalocrotonopsis/Céphalocrotonopsis :
Cephalocrotonopsis est un genre de plante de la famille des Euphorbiaceae décrit pour la première fois en tant que genre en 1910. Il ne contient qu'une seule espèce connue, Cephalocrotonopsis socotranus, endémique des îles Socotra dans l'océan Indien, qui fait partie de la République du Yémen. L'espèce est répertoriée comme vulnérable.
Céphalodasyidés/Céphalodasyidés :
Cephalodasyidae est une famille de vers appartenant à l'ordre Macrodasyida. Genre : Cephalodasys Remane, 1926 Dolichodasys Gagne, 1977 Mesodasys Remane, 1951 Paradasys emane, 1934 Pleurodasys Remane, 1927
Céphalodelles/Céphalodelles :
Cephalodella est un genre de rotifères de la famille des Notommatidae. Cephalodella vittata est une espèce endémique du lac Baïkal.
Cephalodella elegans/Cephalodella elegans :
Cephalodella elegans est une espèce de rotifères de la famille des Notommatidae.
Céphalodesme/Céphalodesme :
Cephalodesmius est un genre de Scarabaeidae ou de scarabées. Actuellement, seules 3 espèces sont reconnues, toutes endémiques à l'Australie. Les coléoptères forment des paires liées et occupent des nids permanents sous le sol de la forêt tropicale pendant leur durée de vie d'un an seulement. La rareté de la bouse dans leur habitat semble avoir poussé les membres de ce genre à improviser un substitut de bouse à partir des matériaux disponibles. Le mâle recueille des feuilles et d'autres matières végétales qui sont déchiquetées par la femelle, transformées en matière ressemblant à du fumier, puis façonnées en petites boules de couvain abritant les larves. Pendant la période de croissance larvaire, les parents ajoutent régulièrement de la nourriture aux boules de couvain, comportement jamais enregistré auparavant pour les bousiers. Les larves produisent également une stridulation audible en frottant le bout de l'abdomen contre le dessous de la tête - cela est considéré comme une communication entre la larve et l'adulte. Les nids de Cephalodesmius sont également habités par quelque 8 autres espèces d'insectes et d'acariens - Macrocheles tenuirostris, Hunteracarus womersleyi, Histiostoma sp., Caloglyphus sp., Sinella sp., Anotylus sp. nov., Oxytellus sp. et Leptocera myrmecophila - ceux-ci sont dans une variété de relations avec les coléoptères. Cephalodesmius armiger Cephalodesmius laticollis Cephalodesmius quadridens
Céphalodine/Céphalodine :
Cephalodina est un genre de longicornes de la sous-famille des Lamiinae, contenant les espèces suivantes : Cephalodina acangassu Martins & Galileo, 1993 Cephalodina capito (Bates, 1866) Cephalodina crassiceps Bates, 1881
Cephalodina acangassu/Cephalodina acangassu :
Cephalodina acangassu est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins et Galileo en 1993. Il est connu de l'Équateur.
Cephalodina capito/Cephalodina capito :
Cephalodina capito est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1866. Il est connu du Costa Rica et du Panama.
Cephalodina crassiceps/Cephalodina crassiceps :
Cephalodina crassiceps est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1881. Il est connu du Costa Rica, du Mexique, du Panama et du Nicaragua.
Céphalodiplosporium/Céphalodiplosporium :
Cephalodiplosporium est un genre de champignons appartenant aux Nectriacées.
Cephalodiplosporium elegans/Cephalodiplosporium elegans :
Cephalodiplosporium elegans est une espèce de champignons de la famille des Nectriacées.
Céphalodiscidés/Céphalodiscidés :
Cephalodiscida est l'un des deux ordres de la classe Pterobranchia, qui sont de petits animaux en forme de ver. Les membres appartiennent aux hémichordés. Les espèces de cet ordre sont sessiles, vivent dans l'eau claire et sécrètent des tubes au fond de l'océan.
Cephalodiscidae mitochondrial_code/Cephalodiscidae mitochondrial code :
Le code mitochondrial des Cephalodiscidae (tableau 33) est un code génétique utilisé par le génome mitochondrial des Cephalodiscidae (Pterobranchia). Les Pterobranchia sont l'un des deux groupes des Hemichordata qui, avec les Echinodermata et les Chordata, forment les principaux clades de deutérostomes. Le code 33 est très similaire au code mitochondrial 24 pour les Pterobranchia, qui appartiennent également aux Hemichordata, sauf qu'il utilise UAA pour la tyrosine plutôt que comme codon d'arrêt. Ce code partage avec de nombreux autres codes mitochondriaux la réaffectation de l'UGA STOP à tryptophane, et AGG et AGA à un acide aminé autre que l'arginine. Cependant, l'attribution de l'AGG à la lysine dans les mitogénomes ptérobranchiens ne se trouve pas ailleurs dans les mitochondries de deutérostomes, mais elle se produit dans certains taxons d'arthropodes.
Céphalodisque/Céphalodisque :
Cephalodiscus est un genre d'hémichordés de la famille monotypique des Cephalodiscidae de l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus agglutinans/Cephalodiscus agglutinans :
Cephalodiscus agglutinans est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus atlanticus/Cephalodiscus atlanticus :
Cephalodiscus atlanticus est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus australiensis/Cephalodiscus australiensis :
Cephalodiscus australiensis est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus calciformis/Cephalodiscus calciformis :
Cephalodiscus calciformis est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida. C'est la seule espèce de ptérobranche à tubaria en forme d'entonnoir.
Cephalodiscus densus/Cephalodiscus densus :
Cephalodiscus densus est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus dodecalophus/Cephalodiscus dodecalophus :
Cephalodiscus dodecalophus est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida. Il possède des tubaires dressés.
Cephalodiscus evansi/Cephalodiscus evansi :
Cephalodiscus evansi est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus fumosus/Cephalodiscus fumosus :
Cephalodiscus fumosus est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus gilchristi/Cephalodiscus gilchristi :
Cephalodiscus gilchristi est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida. On le trouve en Afrique du Sud en 1908.
Cephalodiscus gracilis/Cephalodiscus gracilis :
Cephalodiscus gracilis est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus graptolitoides/Cephalodiscus graptolitoides :
Cephalodiscus graptolitoides est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida. Il possède des tubaires encroûtantes.
Cephalodiscus hodgsoni/Cephalodiscus hodgsoni :
Cephalodiscus hodgsoni est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus indicus/Cephalodiscus indicus :
Cephalodiscus indicus est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus kempi/Cephalodiscus kempi :
Cephalodiscus kempi est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre Cephalodiscida.
Cephalodiscus levinsoni/Cephalodiscus levinsoni :
Cephalodiscus levinsoni est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus nigrescens/Cephalodiscus nigrescens :
Cephalodiscus nigrescens est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus nusplingensis/Cephalodiscus nusplingensis :
Cephalodiscus nusplingensis est une espèce d'hémichordé éteinte du Jurassique supérieur du sud-ouest de l'Allemagne.
Cephalodiscus planitectus/Cephalodiscus planitectus :
Cephalodiscus planitectus est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Cephalodiscus sibogae/Cephalodiscus sibogae :
Cephalodiscus sibogae est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida. Les observations de l'espèce n'ont été signalées qu'une seule fois.
Cephalodiscus solidus/Cephalodiscus solidus :
Cephalodiscus solidus est un hémichordé sessile appartenant à l'ordre des Cephalodiscida.
Céphalodium/Céphalodium :
Les céphalodies (céphalodium singulier) sont de petites structures ressemblant à des galles trouvées dans certaines espèces de lichens qui contiennent des symbiotes cyanobactériens. Les céphalodies peuvent apparaître dans les tissus du lichen ou sur sa surface supérieure ou inférieure. Les lichens qui ont à la fois des symbiotes d'algues vertes et de cyanobactéries limitent les cyanobactéries aux céphalodies. Les lichens qui n'ont que des symbiotes cyanobactériens n'ont pas de céphalodies : au lieu de cela, les cyanobactéries sont largement distribuées dans tout le lichen. Les lichens à céphalodies peuvent fixer l'azote et peuvent être un important contributeur d'azote à l'écosystème.
Céphalodynerus/Céphalodynerus :
Cephalodynerus est un genre néarctique de guêpes potières avec six espèces.
Céphaloflexe/Céphaloflexe :
Cephaloflexa est un genre de planaires terrestres du Brésil.
Cephaloflexa araucariana/Cephaloflexa araucariana :
Cephaloflexa araucariana est une espèce de planaire terrestre de la sous-famille des Geoplaninae trouvée au Brésil.
Céphalofovée/Céphalofovée :
Cephalofovea est un genre de vers de velours de la famille des Peripatopsidae. Toutes les espèces de ce genre sont ovovivipares et ont 15 paires d'oncopodes (pattes), et les deux sexes possèdent une tête piquée que le mâle retourne et utilise pour passer son spermatophore à la femelle. On les trouve en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie.
Cephalofovea cameroni/Cephalofovea cameroni :
Cephalofovea cameroni est une espèce de ver de velours de la famille des Peripatopsidae. Cette espèce a 15 paires de pattes et vit dans des bûches en décomposition et des feuilles mortes. La localité type est la Nouvelle-Galles du Sud, Australie.
Cephalofovea clandestina/Cephalofovea clandestina :
Cephalofovea clandestina est une espèce de ver de velours de la famille des Peripatopsidae. Cette espèce a 15 paires de pattes et vit dans des bûches en décomposition et des feuilles mortes. La localité type est la Nouvelle-Galles du Sud, Australie.
Cephalofovea pavimenta/Cephalofovea pavimenta :
Cephalofovea pavimenta est une espèce de ver de velours de la famille des Peripatopsidae. Il n'est connu que de la localité type; Mont Canobolas en Nouvelle-Galles du Sud, Australie.
Cephalofovea tomahmontis/Cephalofovea tomahmontis :
Cephalofovea tomahmontis est une espèce de ver de velours de la famille des Peripatopsidae. Cette espèce a 15 paires de pattes et vit dans des bûches en décomposition et des feuilles mortes. La localité type est la Nouvelle-Galles du Sud, Australie.
Céphalogale/Céphalogale :
Cephalogale est un genre éteint d'ours hémicyonine qui vivait à l'Oligocène et au début du Miocène en Amérique du Nord et en Europe. Il a vécu d'environ 28,4 à 20,0 Mya. Avant d'être reconsidéré comme proche de l'ascendance des hémicyonines, le céphalogale était autrefois considéré comme l'ancêtre de tous les ours.
Céphaloglipa/Céphaloglipa :
Cephaloglipa paumomuensis est une espèce de coléoptères de la famille des Mordellidae, la seule espèce du genre Cephaloglipa.
Céphalogonimidae/Cephalogonimidae :
Les Cephalogonimidae sont une famille de parasites trématodes caractérisés par un pore génital situé en avant de la ventouse buccale, à l'apex du corps.
Cephalogonimus vesicaudus/Cephalogonimus vesicaudus :
Cephalogonimus vesicaudus Nickerson, 1912 est une espèce de parasite trématode digène trouvé en Amérique du Nord. Cette espèce infecte généralement l'intestin grêle des tortues à carapace molle d'Amérique du Nord, mais peut également infecter les tortues de Floride, les tortues géographiques, les tortues de boue, les grenouilles vertes et les canards.
Céphalogramme/Céphalogramme :
Un céphalogramme est une radiographie de la zone craniofaciale. Une analyse céphalométrique pourrait être utilisée comme moyen de mesurer la croissance chez les enfants. Le céphalogramme latéral est une radiographie de profil du crâne et des tissus mous et est utilisé pour évaluer la relation des dents dans les mâchoires, la relation des mâchoires au crâne et la relation des tissus mous aux dents et aux mâchoires. Chez les enfants, des prédictions de croissance peuvent être faites et nous pouvons également déterminer les changements qui se sont produits avec le traitement. Chez l'adulte, le traitement peut être prédit avec plus ou moins de précision et les résultats quantifiés.
Céphalohématome/Céphalohématome :
Un céphalohématome est une hémorragie de sang entre le crâne et le périoste d'un être humain de tout âge, y compris un nouveau-né secondaire à une rupture des vaisseaux sanguins traversant le périoste. Parce que le gonflement est sous-périosté, ses limites sont limitées par les os individuels, contrairement à un caput succedaneum.
Céphalohibiscus/Céphalohibiscus :
Cephalohibiscus est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Malvaceae. Son aire de répartition naturelle s'étend de la Nouvelle-Guinée aux Îles Salomon. Espèce : Cephalohibiscus peekelii Ulbr.
Céphaloïdophoridés/Céphaloïdophoridés :
Cephaloidophoridae est une famille d'alvéolées parasites du phylum Apicomplexia
Céphalolée/Céphalolée :
Cephaloleia est un genre de coléoptère de la sous-famille des Cassidinae de la famille des Chrysomelidae. Il est endémique du royaume néotropical.
Cephaloleia amblys/Cephaloleia amblys :
Cephaloleia amblys est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Panama.
Cephaloleia brunnea/Cephaloleia brunnea :
Cephaloleia brunnea est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois à Trinidad.
Cephaloleia cyanea/Cephaloleia cyanea :
Cephaloleia cyanea est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Costa Rica, en Colombie et au Venezuela.
Cephaloleia cylindrica/Cephaloleia cylindrica :
Cephaloleia cylindrica est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Panama.
Cephaloleia delectabilis/Cephaloleia delectabilis :
Cephaloleia delectabilis est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, découverte pour la première fois au Mexique.
Cephaloleia erugatus/Cephaloleia erugatus :
Cephaloleia erugatus est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Panama.
Cephaloleia eumorpha/Cephaloleia eumorpha :
Cephaloleia eumorpha est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Panama.
Cephaloleia facetus/Cephaloleia facetus :
Cephaloleia facetus est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Panama.
Cephaloleia formosus/Cephaloleia formosus :
Cephaloleia formosus est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Panama.
Céphalolée immaculée/Céphalolée immaculée :
Cephaloleia immaculata est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Costa Rica.
Cephaloleia lepida/Cephaloleia lepida :
Cephaloleia lepida est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Panama.
Cephaloleia presignis/Cephaloleia presignis :
Cephaloleia presignis est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Mexique.
Cephaloleia rubra/Cephaloleia rubra :
Cephaloleia rubra est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois à Trinidad.
Cephaloleia scitulus/Cephaloleia scitulus :
Cephaloleia scitulus est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Panama.
Céphalolée splendide/Céphalolée splendide :
Cephaloleia wonderfula est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Costa Rica et au Panama.
Cephaloleia triangularis/Cephaloleia triangularis :
Cephaloleia triangularis est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Costa Rica.
Cephaloleia uhmanni/Cephaloleia uhmanni :
Cephaloleia uhmanni est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Costa Rica et au Panama.
Cephaloleia varabilis/Cephaloleia varabilis :
Cephaloleia varabilis est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois en Colombie et au Panama.
Cephaloleia viltata/Cephaloleia viltata :
Cephaloleia viltata est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Costa Rica.
Cephaloleia weisei/Cephaloleia weisei :
Cephaloleia weisei est une espèce de coléoptère à feuilles enroulées de la famille des Chrysomelidae, trouvée pour la première fois au Panama.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Crinala

Crimson Architectural_Historians/Crimson Architectural Historians : Crimson Historians & Urbanists (anciennement connu sous le nom ...