Rechercher dans ce blog

vendredi 1 juillet 2022

Centre for alternative technology


Centre for_History_in_Public_Health,_London_School_of_Hygiene_and_Tropical_Medicine/Centre for History in Public Health, London School of Hygiene and Tropical Medicine :
Le Centre d'histoire de la santé publique (CHiPH) est un centre de recherche universitaire de la London School of Hygiene & Tropical Medicine (LSHTM) de l'Université de Londres. Il se spécialise dans la recherche historique sur la santé publique et les services de santé et préconise l'utilisation de l'histoire dans l'élaboration des politiques de santé publique.

Centre for_Holy_Wars/Centre for Holy Wars :
<!—Ce titre de chanson redirige vers l'album sur lequel il se trouve. Si vous souhaitez commencer un article qui, selon vous, mérite davantage cet espace de noms, veuillez créer une page de désambiguïsation contenant le titre de cette chanson et un lien vers l'album sur lequel il apparaît, ainsi qu'un lien vers cet espace de noms d'article et la désambiguïsation modèle {disambig}. Merci.-->
Centre de_bioéthique_humaine/Centre de bioéthique humaine :
Le Centre de bioéthique humaine est l'ancien nom d'un centre de recherche et d'enseignement de l'Université Monash, basé à la Faculté des arts. Le Centre est maintenant connu sous le nom de Monash Bioethics Centre. Il se concentre sur la branche de l'éthique connue sous le nom de bioéthique, un domaine lié à la science biologique et à la médecine. Il a été fondé en octobre 1980 par les professeurs Peter Singer et Helga Kuhse, en tant que premier centre en Australie consacré à la bioéthique et l'un des premiers au monde. Il est devenu bien connu au cours des années 1980 comme l'un des principaux organismes étudiant les implications éthiques des progrès rapides de la science et de la technologie, comme la fécondation in vitro. Le fondateur du Centre, Peter Singer, est probablement le bioéthicien le plus connu au monde et, alors qu'il était directeur du Centre, il a produit un certain nombre de publications novatrices dans le domaine. Cela comprenait la révolution de la reproduction, le bébé devrait-il vivre? et éthique pratique. Il a également fondé la revue Bioethics avec Helga Kuhse et créé l'Association internationale de bioéthique. Il entreprend un enseignement approfondi aux professionnels de la santé. Il est particulièrement connu pour son diplôme de maîtrise en bioéthique, fondé en 1989 comme l'un des premiers du genre au monde. En juin 2014, la durée de ce cours a été augmentée pour devenir un cours à temps plein de deux ans. Le directeur actuel du Centre est le professeur Catherine Mills. Auparavant, le professeur Michael Selgelid était directeur, également précédé du professeur agrégé Justin Oakley, un éthicien de la vertu qui a été l'un des premiers diplômés du programme de maîtrise en bioéthique du Centre. En plus de leurs engagements d'enseignement et de recherche, le personnel du Centre effectue également des travaux de conseil pour de nombreux organismes gouvernementaux et agences de réforme du droit, y compris l'Organisation mondiale de la santé. Le Centre a joué un rôle important dans l'élaboration du débat public sur des questions telles que la procréation assistée, la maternité de substitution et la prise de décision en fin de vie. Le Centre abrite également la Monash Bioethics Review, la seule revue de bioéthique à comité de lecture en Australie. , dont le Hastings Center à New York et le Ethox Center à l'Université d'Oxford.
Centre de_communication_humaine/Centre de communication humaine :
Le premier Center for Human Communication a été fondé en 1971 par Kevin Kingsland, membre du Publications & Communications Board [1] de la British Psychological Society et Venika Kingsland dans le Devon, en Angleterre, pour fournir un centre intentionnel de développement personnel et communautaire. Ils ont proposé que la communication humaine est la base de la société et le créateur de la communauté et qu'à travers une communication humaine profonde vient l'expérience humaine la plus positive : coopération, partage, harmonie, paix, amour et créativité. Un principe fondateur du Centre était que la qualité de notre culture dépend de la qualité de notre communication. L'éducation, le progrès scientifique, l'élévation artistique et l'épanouissement personnel sont rendus possibles grâce à la communication humaine.
Centre d'écologie_humaine/Centre d'écologie humaine :
Le Centre for Human Ecology est un institut universitaire indépendant basé à Glasgow, en Écosse. Il a été fondé en 1972 par Conrad Hal Waddington à l'Université d'Édimbourg.
Centre for_Human_Reproductive_Science/Centre for Human Reproductive Science :
Le Centre for Human Reproductive Science (ChRS) a été créé en décembre 2006 pour développer davantage la recherche et l'innovation dans le diagnostic et le traitement de la fertilité, travaillant en partenariat en tant qu'aile universitaire et de recherche du Birmingham Women's Fertility Centre du Birmingham Women's Hospital et de l'Université de Birmingham. École de médecine. Un accent particulier dans la stratégie de recherche biomédicale place la recherche et la découverte dans le véritable contexte physiologique.
Centre des_droits_de_l'homme/Centre des droits de l'homme :
Le Centre pour les droits de l'homme de la faculté de droit de l'Université de Pretoria, en Afrique du Sud, est une organisation dédiée à la promotion des droits de l'homme sur le continent africain. Le Centre, fondé en 1986, promeut les droits de l'homme par le biais de l'éducation, y compris des conférences multinationales, des séminaires et des publications telles que Human Rights Law in Africa, The African Human Rights Law Journal, the African Human Rights Law Reports et The Constitutional Law of South Africa. Le Centre, qui a été fondé pendant l'apartheid, a aidé à adapter une Déclaration des droits pour l'Afrique du Sud et a contribué à la création de la Constitution sud-africaine. En 2006, le Centre a reçu le Prix UNESCO pour l'éducation aux droits de l'homme, récompensant en particulier le LLM en droits de l'homme et démocratisation en Afrique et le Concours africain de plaidoirie sur les droits de l'homme.
Centre pour_les_droits_de_l'homme,_l'éducation,_le_conseil_et_l'assistance/Centre pour les droits de l'homme, l'éducation, le conseil et l'assistance :
Le Centre pour les droits de l'homme, l'éducation, les conseils et l'assistance (CHREAA) est une organisation à but non lucratif au Malawi qui aide les personnes marginalisées avec des problèmes de droits de l'homme et des conseils juridiques. Il facilite l'accès à la justice pour les pauvres. Une partie de leur travail de plaidoyer dans la réforme du système de justice pénale, en particulier dans les prisons au Malawi.
Centre pour les_droits_de_l'homme_(homonymie)/Centre pour les droits de l'homme (homonymie) :
Le Centre pour les droits de l'homme est une organisation de la faculté de droit de l'Université de Pretoria. Centre pour les droits de l'homme peut également faire référence à : Centre asiatique pour les droits de l'homme Centre bahreïni pour les droits de l'homme Centre cambodgien pour les droits de l'homme Centre letton pour les droits de l'homme Centre palestinien pour les droits de l'homme Centre sud pour les droits de l'homme, à Atlanta, Géorgie, États-Unis
Centre for_Human_Rights_and_Democracy_in_Africa/Centre pour les droits de l'homme et la démocratie en Afrique :
Le Centre pour les droits de l'homme et la démocratie en Afrique (CHRDA) est une organisation de défense des droits de l'homme qui documente les violations des droits de l'homme et promeut l'amélioration des droits de l'homme en Afrique, avec un accent particulier sur le Cameroun, où l'organisation a commencé.
Centre for_Human_Rights_and_Rehabilitation/Centre for Human Rights and Rehabilitation :
Le Centre pour les droits de l'homme et la réhabilitation, ou CHRR, est une organisation non gouvernementale de défense des droits de l'homme au Malawi. Elle a été fondée en février 1995 en tant qu'organisation bénévole à but non lucratif, apolitique et enregistrée en vertu de la loi de 1962 sur l'incorporation des administrateurs. L'organisation a été fondée par d'anciens étudiants exilés qui sont rentrés chez eux avec les promesses d'une nouvelle démocratie en 1994. L'organisation est autorisée de fournir ses services partout au Malawi. Son enregistrement en vertu de la loi de 1962 sur l'incorporation fournit la base qui définit le mandat et la portée des travaux de l'organisation. Actuellement, des programmes sont mis en œuvre dans les trois régions, à savoir les régions du sud, du centre et du nord. L'organisation soutient et promeut une culture malawienne dynamique qui embrasse les valeurs de la démocratie et des droits de l'homme. La mission du CHRR est de contribuer à la protection, à la promotion et à la consolidation de la bonne gouvernance en donnant aux communautés rurales et urbaines du Malawi les moyens de mieux faire connaître et d'exercer leurs droits par la recherche, l'éducation, le plaidoyer et la mise en réseau afin de réaliser le développement humain. Le CHRR cherche à contribuer à la réalisation de cette mission à travers un certain nombre de programmes menés à travers deux programmes principaux, à savoir : la mobilisation et l'autonomisation des communautés et la surveillance et la formation aux droits de l'homme.
Centre for_Humanitarian_Dialogue/Centre pour le dialogue humanitaire :
Le Centre pour le dialogue humanitaire, également connu sous le nom de Centre Henry Dunant pour le dialogue humanitaire, ou HD, est une organisation diplomatique privée basée en Suisse qui aide à la médiation entre les parties en conflit pour prévenir ou mettre fin aux conflits armés. Fondée en 1999, l'organisation a pour objectif de promouvoir et de faciliter le dialogue entre les dirigeants des principaux belligérants. Elle mène également des recherches et des analyses sur la médiation et le rétablissement de la paix à l'appui de son travail opérationnel pour améliorer les efforts internationaux visant à garantir et à maintenir la paix. Pour ce faire, HD ouvre des canaux de communication et assure la médiation entre les parties en conflit, facilite le dialogue et apporte son soutien à la communauté élargie de la médiation et de la consolidation de la paix. La HD facilitera le dialogue aussi bien dans les cadres confidentiels que publics. Son siège est à Genève, qui est également le siège de son programme Moyen-Orient et Afrique du Nord. HD possède des bureaux régionaux en Afrique et en Asie.
Centre d'études_Ibsen/Centre d'études Ibsen :
Le Centre d'études Ibsen (norvégien : Senter for Ibsen-studier) de l'Université d'Oslo se consacre à la recherche, à l'enseignement et à la documentation multidisciplinaires sur le dramaturge norvégien du XIXe siècle Henrik Ibsen.
Centre for_Independent_Living_in_Toronto/Centre for Independent Living à Toronto :
Le Centre for Independent Living in Toronto (CILT) est un organisme sans but lucratif qui soutient les personnes handicapées et toxicomanes. En 1993, le CILT a plaidé auprès du gouvernement de l'Ontario pour obtenir un soutien financier. L'objectif était d'aider les personnes handicapées à payer leurs propres soins à domicile. En 2012, leur plaidoyer a réussi et on leur a confié la responsabilité d'administrer un tel système. Au début du 21e siècle, le CILT a plaidé contre le capacitisme et pour un meilleur soutien aux personnes handicapées et un meilleur accès aux vaccins COVID-19.
Centre de_recherche_sociale_indépendante/Centre de recherche sociale indépendante :
Le Centre de recherche sociale indépendante (CISR) est un institut de recherche non gouvernemental en Russie travaillant dans quatre domaines principaux : projets de recherche sociale ; le développement professionnel des jeunes sociologues ; la constitution de réseaux professionnels en sciences sociales ; Expertises et consultations sociologiques. Les activités du CISR sont financées principalement par des fonds scientifiques russes et internationaux et des organisations philanthropiques. Depuis 2001, la Fondation John D. et Catherine T. MacArthur est un partenaire clé du CISR.
Centre d'études_indépendantes/Centre d'études indépendantes :
Le Center for Independent Studies (CIS) est un groupe de réflexion libertaire australien fondé en 1976 et spécialisé dans la recherche sur les politiques publiques. Il est basé à Sydney et se concentre sur les questions libérales classiques telles que les marchés libres et le gouvernement limité. Le CIS est financé uniquement par des dons, des abonnements et des ventes de livres et d'événements de particuliers, d'entreprises et d'associations caritatives. Il n'accepte pas de financement gouvernemental. Toutes les décisions de recherche sont prises par l'équipe de recherche et non par les donateurs.
Centre for_India_%26_Global_Business/Centre pour l'Inde et les affaires mondiales :
Le Center for India & Global Business (CIGB) est un centre de recherche lancé en mars 2009 dans le cadre de la Cambridge Judge Business School de l'Université de Cambridge, en Angleterre, pour soutenir l'engagement croissant de l'université avec l'Inde. En tant que centre de recherche et plate-forme d'engagement, le CIGB se consacre à l'étude du rôle en pleine expansion de l'Inde dans l'économie mondiale du savoir.
Centre de recherche_archéologique_chrétienne_indienne/Centre de recherche archéologique chrétienne indienne :
Le Centre de Recherche Archéologique Chrétienne Indienne (CICAR) est une organisation indienne destinée à mener des recherches sur le lien entre les cultures indiennes et chrétiennes. L'organisation a été fondée en 1996. L'enthousiasme et l'esprit d'initiative de f. J. Vazhuthanapally et le soutien des diocèses de Changanacheri ont conduit à la création du CICAR, qui a déjà commencé à avancer dans la direction prévue en accord avec IsIAO. Cette institution a un bureau à Firenze, Italie : Site à Lower Kodungallur, Thumbur, Kochi, Kerala
Centre for_Indigenous_Theatre/Centre de théâtre autochtone :
Le Centre for Indigenous Theatre est un établissement d'enseignement théâtral à but non lucratif situé à Toronto, en Ontario. Il se concentre sur l'art de la performance d'une fondation culturelle autochtone.
Centre for_Industry_Education_Collaboration/Centre for Industry Education Collaboration :
Le Centre for Industry Education Collaboration (CIEC) est une ressource éducative britannique qui fournit des informations sur l'industrie chimique au Royaume-Uni.
Centre for_Infectious_Disease_Research_in_Zambia/Centre de recherche sur les maladies infectieuses en Zambie :
Le Centre de recherche sur les maladies infectieuses en Zambie (CIDRZ) est une organisation à but non lucratif fondée en 2001 dans le cadre d'une collaboration entre l'Université de l'Alabama à Birmingham, aux États-Unis, le ministère de la Santé de Zambie et la faculté de médecine de l'Université de Zambie. En 2011, le CIDRZ est devenu une organisation non gouvernementale zambienne indépendante capable de collaborer avec plusieurs universités locales et internationales.
Centre for_Innovation,_Research_and_Competence_in_the_Learning_Economy/Centre pour l'innovation, la recherche et la compétence dans l'économie de l'apprentissage :
Le Centre pour l'innovation, la recherche et la compétence dans l'économie de l'apprentissage (CIRCLE) est un centre de recherche interdisciplinaire situé à Lund, en Suède. Il s'étend sur plusieurs facultés de l'Université de Lund et de l'Institut de technologie de Blekinge. Les activités couvrent le domaine de l'innovation, de l'entrepreneuriat, de la création de connaissances et de la croissance économique.
Centre for_Inquiry_Canada/Centre for Inquiry Canada :
Le Centre for Inquiry Canada (CFIC) est une organisation éducative sans but lucratif dont le siège social est à Ottawa, Ontario, Canada. L'organisation canadienne a été fondée en 2007 en tant qu'organisation dirigée par des membres et des bénévoles. C'est la filiale canadienne de CFI Transnational. Leur mission principale est de fournir une éducation et une formation au public dans l'application de la recherche sceptique, laïque, rationnelle et humaniste à travers des conférences, des symposiums, des conférences, des ouvrages publiés et l'entretien d'une bibliothèque.
Centre de_photonique_intégrée/Centre de photonique intégrée :
Le Centre de photonique intégrée (CIP) était un centre de recherche et de développement de dispositifs photoniques. Il était basé à Phoenix House à Adastral Park à Martlesham, au Royaume-Uni. Il a été acheté par Huawei en 2012, entre 2003 et 2012, il appartenait à EEDA, avant cela, il appartenait à Corning Incorporated.
Centre de_recherche_intégrative_sur_les_abeilles/Centre de recherche intégrative sur les abeilles :
Le Centre for Integrative Bee Research (CIBER) est situé sur le campus Crawley de l'Université d'Australie-Occidentale à Perth. Le CIBER mène des recherches scientifiques fondamentales sur la reproduction, l'immunité et l'écologie des abeilles et aligne son travail sur les besoins des partenaires industriels et gouvernementaux.
Centre de_conception_intelligente/Centre de conception intelligente :
Le Center for Intelligent Design est un groupe de défense, dont le siège est en Écosse, qui promeut le principe pseudoscientifique. de conception intelligente.
Centre de_recherche_interactive_sur_la_durabilité/Centre de recherche interactive sur la durabilité :
Le Centre de recherche interactive sur la durabilité (CIRS) est situé sur le campus Point Grey de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) à Vancouver. Le bâtiment est dédié à la recherche collaborative et à la sensibilisation à la durabilité urbaine. Il a été officiellement inauguré en novembre 2011. La vision du CIRS est d'être le bâtiment à haute performance le plus innovant en Amérique du Nord et un leader internationalement reconnu dans l'accélération de l'adoption de pratiques de construction et d'urbanisme durables. la structure Consommation d'énergie du campus réduite de 275 mégawattheures par an Eau 100% fournie par l'eau de pluie Émissions de dioxyde de carbone du campus réduites de 150 tonnes chaque annéeIl a été certifié LEED Platine par le Conseil du bâtiment durable du Canada.
Centre for_International_Business_at_the_University_of_Leeds/Centre for International Business de l'Université de Leeds :
Le Center for International Business de l'Université de Leeds, ou CIBUL, est un centre de recherche dans le domaine du commerce international affilié à la Leeds University Business School. Le CIBUL est actuellement dirigé par le professeur Elizabeth Rose. CIBUL a été identifié comme un centre de premier plan de la recherche commerciale internationale. Les classements sont basés sur le succès des publications dans les quatre principales revues de commerce international.
Centre de recherche internationale sur le climat et l'environnement/Centre de recherche internationale sur le climat et l'environnement :
Le Centre CICERO pour la recherche internationale sur le climat (en abrégé CICERO ; norvégien : CICERO Senter pour klimaforskning ) est un centre de recherche interdisciplinaire pour la recherche sur le climat et les sciences de l'environnement / études environnementales à Oslo. CICERO a été créé par le gouvernement norvégien en 1990. Il est organisé comme une fondation indépendante et est affilié à l'Université d'Oslo. La directrice actuelle est Kristin Halvorsen, ancienne ministre des Finances.
Centre d'_éducation_et_de_recherche_internationales/Centre d'éducation et de recherche internationales :
Le Centre for International Education and Research (CIER) a évolué dans les années 1950, à l'Université de Birmingham au Royaume-Uni, dans le contexte de l'implication d'universitaires britanniques dans le nouveau rôle éducatif international des Nations Unies. Dans le cadre de la philosophie de la justice mondiale, les intérêts de recherche et d'enseignement au CIER comprennent : la sécurité humaine, l'extrémisme, les conflits et les urgences, le développement durable et la justice environnementale ; citoyenneté mondiale, droits de l'homme et démocratie; marginalisation, enfants des rues, inclusion et besoins éducatifs spéciaux (SEN) ; le développement international et l'internationalisation des universités. Le Centre gère un programme « Études internationales sur l'éducation », aux niveaux de la maîtrise et du doctorat, reflétant les domaines de l'éducation internationale et de l'éducation comparée, ainsi que le travail d'organisations internationales telles que l'UNESCO et l'UNICEF. Le Centre a travaillé avec des universitaires et des étudiants de la plupart des régions du monde, y compris l'Afrique, l'Asie du Sud et de l'Est, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Amérique du Nord et du Sud. Le personnel a effectué des recherches internationales pour des organisations universitaires et autres, notamment la British Academy, le British Council, la Fondation Carnegie, le CfBT, le Conseil des études canadiennes, la Fondation japonaise Daiwa Angro, le Department for International Development UK (DFID), la Deutsche Bank, la recherche économique et sociale. Council (ESRC), Esmée Fairbairn Foundation, Commission européenne, GTZ, Gulbenkian Foundation, Home Office, Japan Foundation, Joseph Rowntree Foundation, Oxfam, Sino-British Fellowship Trust, United States Department of Labor (USDoL), United Nations University (UNU) , UNESCO et UNICEF. Le CIER est membre du Réseau des écoles associées de l'UNESCO et de l'Association pour l'éducation au développement. Il a contribué à la création de l'Université britannique de Dubaï (BUID) et entretient des liens formels avec l'Ontario Institute of Education (OISE) de l'Université de Toronto ; Société Deshkal, Delhi ; le Mouvement de la jeunesse gambienne pour la paix et l'unité en Afrique ; et le Centre Asie-Pacifique UNESCO d'éducation pour la compréhension internationale (APCEIU) à Séoul.
Centre pour l'innovation_de_la_gouvernance_internationale/Centre pour l'innovation dans la gouvernance internationale :
Le Centre pour l'innovation dans la gouvernance internationale (CIGI, prononcé "see-jee") est un groupe de réflexion indépendant et non partisan sur la gouvernance mondiale. Le CIGI soutient la recherche, forme des réseaux, fait avancer le débat politique et génère des idées pour l'amélioration de la gouvernance multilatérale. Le travail interdisciplinaire du CIGI comprend une collaboration avec les communautés politiques, commerciales et universitaires du monde entier. Jusqu'en septembre 2014, le CIGI avait son siège social dans l'ancien musée Seagram dans le quartier chic de Waterloo, en Ontario. Il est maintenant situé sur le campus du CIGI, qui abrite également l'auditorium du CIGI et la Balsillie School of International Affairs (BSIA).
Centre de_santé_internationale/Centre de santé internationale :
Le Centre de santé internationale (CIH) de l'Université de Bergen (UiB) a été créé en 1988. Depuis janvier 2013, le Centre fait partie du Département de santé publique mondiale et de soins primaires de la Faculté de médecine.
Centre d'études_internationales_de_la_propriété_intellectuelle/Centre d'études internationales sur la propriété intellectuelle :
Le Centre d'Études Internationales de la Propriété Intellectuelle, ou Centre d'Études Internationales de la Propriété Intellectuelle (CEIPI) en français , est un centre de formation de spécialistes en droit de la propriété intellectuelle basé à Strasbourg, en France. Il a été fondé en 1963, au sein de l'Université de Strasbourg, par les professeurs Daniel Bastian (droit) et Hubert Forestier (chimie). Le centre est organisé en trois sections : la section française, la section internationale et la section recherche. Le CEIPI est membre du Réseau Européen des Instituts de Propriété Intellectuelle (EIPIN). Les anciens directeurs généraux du CEIPI étaient le professeur Yves Reboul, suivi de Christophe Geiger. L'actuel directeur général du CEIPI est Yann Basire.
Centre de_droit_international/Centre de droit international :
Le Centre de droit international (CIL) a été créé en 2009 à l'Université nationale de Singapour, en réponse au besoin croissant d'expertise en droit international et de renforcement des capacités dans la région Asie-Pacifique. Le CIL s'engage dans la recherche et le renforcement des capacités en droit international. et politique. Le Centre organise des conférences, des séminaires et des forums pour encourager le dialogue et le partage d'informations sur d'importantes questions de droit international et de politique affectant l'Asie du Sud-Est ou la région Asie-Pacifique. Le Centre collabore également avec un réseau d'organisations partenaires à Singapour et à l'étranger pour favoriser le développement du droit international et du leadership éclairé en matière de politiques dans la région.
Centre for_International_Law_and_Justice/Centre pour le droit international et la justice :
Le Centre pour le droit international et la justice (Le Centre pour le droit international et la justice) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif et apolitique. Le Centre pour le droit international et la justice (CILJ) a été créé en 2009 à Odessa, en Ukraine, par des étudiants et des conférenciers dont le domaine d'intérêt est le droit international et les relations internationales. Le Centre pour le droit international et la justice contribue à la vulgarisation et à la recherche dans le domaine du droit international en organisant des conférences, des procès fictifs, des visites d'étude, des écoles d'été, des séminaires, des forums, etc. et la réalisation de projets d'intérêt public, parrainés par des fonds ukrainiens et étrangers. . Le centre a son logo officiel et sa devise : « Une fois ce sera Justice ».
Centre for_International_Light_Art/Centre for International Light Art :
Le Centre for International Light Art (CILA, allemand : Zentrum für Internationale Lichtkunst) est un musée d'art à Unna, en Allemagne. C'est le seul musée au monde exclusivement dédié à la collection et à la présentation de l'art de la lumière.
Centre for_International_Research_on_Economic_Tendency_Surveys/Centre for International Research on Economic Tendency Surveys :
Le Centre international de recherche sur les enquêtes de conjoncture (CIRET) est un forum de scientifiques et d'institutions qui analysent l'évolution des cycles économiques et leurs effets sur les questions économiques et sociales, notamment au moyen d'enquêtes de conjoncture. Elle a été fondée en 1960 et est située au KOF Swiss Economic Institute, ETH Zurich. Le président actuel est Jan-Egbert Sturm.
Centre for_International_Sustainable_Development_Law/Centre de droit international du développement durable :
Le Centre de droit international du développement durable (CISDL) est un centre international de recherche juridique dont la mission est de promouvoir des sociétés durables et la protection des écosystèmes en faisant progresser la compréhension, le développement et la mise en œuvre du droit international du développement durable. Le CISDL est régi par un conseil d'administration distingué et est guidé par une liste de conseillers internationaux honorés et de collaborateurs experts. Le CISDL est engagé dans six principaux domaines de recherche en droit du développement durable, chacun étant dirigé par un avocat principal du CISDL basé dans une faculté de droit ou une organisation internationale d'un pays en développement ou développé. Il s'agit notamment du droit du commerce, de l'investissement et de la concurrence, du droit de la biodiversité et de la biosécurité, du droit de la santé et des risques, du droit du changement climatique, des droits de l'homme et de l'éradication de la pauvreté. Droit des ressources naturelles, gouvernance, institutions et responsabilité. Le CISDL a un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC).
Centre pour_l'Internet_et_la_société_(Inde)/Centre pour l'Internet et la société (Inde) :
Le Center for Internet and Society (CIS) est une organisation de recherche multidisciplinaire à but non lucratif basée à Bengaluru. CIS travaille sur le pluralisme numérique, la responsabilité publique et les pratiques pédagogiques, dans le domaine de l'Internet et de la société.
Centre de_journalisme_d'investigation/Centre de journalisme d'investigation :
Le Centre for Investigative Journalism (CIJ) est une organisation caritative britannique indépendante qui forme des journalistes, des chercheurs, des producteurs et des étudiants à la pratique et à la méthodologie du journalisme d'investigation. Il a été constitué en tant que société à responsabilité limitée par garantie en juin 2005 et enregistré en tant qu'organisme de bienfaisance en mars 2007. Grâce à des subventions de la Fondation Lorana Sullivan, le CIJ organise une conférence d'été annuelle de trois jours et des cours de journalisme de données et de techniques d'enquête. Il a formé des milliers de journalistes, de chercheurs et d'étudiants de plus de 35 pays. Le CIJ est basé à l'École de journalisme de Goldsmiths, Université de Londres, qui organise chaque année la conférence d'été du CIJ depuis 2014. Le Centre soutient et encourage la liberté d'information, le signalement assisté par ordinateur et la protection des lanceurs d'alerte. Le CIJ offre une assistance particulière à ceux qui travaillent dans des environnements difficiles où la liberté d'expression et la liberté de la presse sont menacées et où les reportages véridiques peuvent être une occupation dangereuse. Les programmes de formation du CIJ sont conçus pour encourager les reportages approfondis sur l'injustice, la corruption, l'intégrité et la transparence du pouvoir institutionnel et pour demander des comptes aux puissants. Ce travail a été complété par la publication de manuels Logan sur les méthodes et techniques d'enquête et l'encadrement de groupes de jeunes journalistes et de jeunes cinéastes. Les partisans du CIJ comprennent des journalistes de la BBC Radio and Television, Canal Plus (Paris), CBS 60 Minutes, Channel Four, Private Eye, The Sunday Times Insight Team, The New York Times et WikiLeaks. En 2007, le CIJ a acquis le statut d'organisme de bienfaisance enregistré. et a attiré le soutien d'un certain nombre de fondations, dont l'Open Society Institute, la Fondation David et Elaine Potter, la Fondation Ford, la Fondation Park, la Fondation Reva et David Logan, Democratie en Media, Goldsmiths, l'Université de Londres et plusieurs petites fiducies. En 2009, le CIJ a contribué à la création du Bureau du journalisme d'investigation, un producteur indépendant et soutenu par une fondation de reportages approfondis pour la défense de l'intérêt public. En 2012, le CIJ a institué un programme d'assistance, de conseil et de défense pro bono actifs pour les lanceurs d'alerte et ceux qui ont dénoncé des crimes et des actes répréhensibles sur leur lieu de travail. Le CIJ a récemment lancé un programme sur la sécurité de l'information, organisant des ateliers pour journalistes, chercheurs et avocats sur le cryptage, Tor, OTR et d'autres technologies de protection. En 2014, l'organisation a également lancé une série de conférences qui réunissent des journalistes, des technologues et des hacktivistes pour forger des alliances contre la surveillance de masse et la censure. Ces événements sont intitulés les symposiums CIJ Logan.
Center for_Investigative_Journalism_Award/Centre for Investigative Journalism Award :
Le Centre for Investigative Journalism Award (1986-1990) a été décerné pour l'excellence en journalisme d'investigation par des journalistes canadiens. Il était administré par le Centre canadien pour le journalisme d'investigation (CIJ).
Centre pour les_affaires_israéliennes_et_juives/Centre pour les affaires israéliennes et juives :
Le Centre pour les affaires israéliennes et juives ( CIJA ; français : Centre consultatif des relations juives et israéliennes ) est une organisation de défense sioniste et juive et une agence des Fédérations juives du Canada . Il a été fondé en 2004 sous le nom de Canadian Council for Israel and Jewish Advocacy (CCIJA) et son siège social est situé dans le district de North York à Toronto, en Ontario.
Centre for_Jewish%E2%80%93Christian_Relations/Centre pour les relations judéo-chrétiennes :
Le Centre pour l'étude des relations judéo-chrétiennes (CJCR), basé à Wesley House, Cambridge, est un institut pour l'étude et l'enseignement des relations judéo-chrétiennes et la promotion du dialogue interreligieux. Le CJCR opère sous les auspices du Woolf Institute et est un institut sœur du Centre pour l'étude des relations judéo-musulmanes, créé en 2006. Fondé par Edward Kessler et Martin Forward en 1998, le CJCR enseigne le Master of Studies de l'Université de Cambridge dans le programme d'étude des relations judéo-chrétiennes et offre une variété d'autres programmes éducatifs. Le CJCR est membre associé de la Cambridge Theological Federation. Le directeur académique actuel du CJCR est Lars Fischer.
Centre for_Journalism_(University_of_Southern_Denmark)/Centre for Journalism (University of_Southern_Denmark) :
Le Centre de journalisme (Université du Danemark du Sud) est un centre du Département de sciences politiques et de gestion publique de la Faculté des sciences sociales de l'Université du Danemark du Sud au Danemark. Le Centre est situé à Odense et propose des recherches et une formation en journalisme. Actuellement, le Centre compte env. 310 étudiants inscrits au programme BA et env. 200 dans les programmes de maîtrise (statut : 2010). Son programme de licence en journalisme est l'un des programmes de licence les plus populaires proposés à l'Université du Danemark du Sud. Environ 35 chercheurs et enseignants travaillent au centre. En termes de publications scientifiques, c'est le département de recherche en journalisme le plus productif du Danemark (statut : 2005). Le responsable du centre et des études est le professeur Peter Bro. L'objectif était d'accroître la diversité de l'enseignement et de la recherche en journalisme. Depuis sa création, le Centre de journalisme a lancé plusieurs fonctionnalités innovantes, notamment une bourse de journaliste en résidence et l'introduction d'un serment de journaliste similaire au serment d'Hippocrate. Le Centre propose des programmes d'études au premier cycle, aux cycles supérieurs et au troisième cycle. La plus haute autorité du Centre est un conseil d'administration présidé par Per Westergård, rédacteur en chef du quotidien Fyens Stiftstidende. Le Centre de journalisme publie, en collaboration avec l'École danoise de journalisme et de journalisme de l'Université de Roskilde, la revue scientifique Journalistica. Il s'agit d'une revue danoise à comité de lecture axée sur la recherche en journalisme. Les étudiants du Centre de journalisme publient le journal Lixen.
Centre d'études_kentish/Centre d'études kentish :
Le Center for Kentish Studies était à la fois un bureau d'archives du comté et une bibliothèque d'études locales, basé pendant de nombreuses années au County Hall, Maidstone, Kent, Royaume-Uni. Le dépôt d'archives d'origine, connu sous le nom de Kent Archives Office, a été créé pour la première fois par le Kent County Council en 1933, ce qui le place parmi les premiers bureaux d'archives des autorités locales en Angleterre. Il a fusionné avec la bibliothèque d'études locales du comté en 1990 et l'unité agrandie a ensuite adopté le nouveau nom. Le centre a été reconnu par le Lord Chancellor pour la tenue de documents publics officiels. Il avait également été désigné bureau d'enregistrement diocésain, desservant les deux diocèses de Rochester et de Canterbury (archidiacre de Maidstone). Au cours des années qui ont suivi, il a acquis d'autres liens administratifs avec la bibliothèque de la cathédrale de Canterbury et avec les bureaux d'enregistrement des succursales à Douvres, Folkestone, Ramsgate, Rochester et Sevenoaks. Le centre a fermé en novembre 2011 avant de déménager dans un nouveau siège spécialement construit à James Whatman Way. , Maidstone, ouverture au printemps 2012 et par la suite pour fonctionner sous un autre nouveau titre - le Centre d'histoire et de bibliothèque de Kent (abritant en outre la bibliothèque centrale du comté). Les nouvelles dispositions impliquaient également la fermeture et l'absorption de l'ancien centre d'archives de l'East Kent à Douvres. En plus de détenir les archives habituelles des autorités locales et les registres paroissiaux ecclésiastiques, les nombreuses autres collections importantes comprennent des documents politiques et immobiliers des comtes de Guildford, du Stanhope de Papiers Chevening et papiers des familles Talbot et Stuart-Wortley.
Centre for_Kurdish_Progress/Centre pour le progrès kurde :
Le Centre pour le progrès kurde est une plate-forme pour discuter des problèmes affectant les locuteurs du kurde au Royaume-Uni et dans les régions kurdes du Moyen-Orient. Il a été fondé en 2014 par Ibrahim Dogus, qui a également fondé le groupe de réflexion Center for Turkey Studies. Le Centre for Kurdish Progress organise régulièrement des événements de discussion, dont certains se tiennent dans les bâtiments du Parlement britannique. Le centre organise également une célébration annuelle du Nouvel An kurde, Newroz, en conjonction avec la cérémonie de remise des prix des Kurdes les plus prospères de Grande-Bretagne.
Centre d'études_sur_la_guerre_terrestre/Centre d'études sur la guerre terrestre :
Le Centre d'études sur la guerre terrestre (CLAWS), à New Delhi, en Inde, est un groupe de réflexion autonome sur les études stratégiques et la guerre terrestre. Le mandat de CLAWS couvre les questions de sécurité nationale, les opérations militaires conventionnelles et la guerre sous-conventionnelle. CLAWS est enregistré en vertu de la loi de 1860 sur l'enregistrement des sociétés et est une organisation basée sur l'adhésion. Elle est dirigée par un conseil d'administration et un conseil exécutif. La recherche à CLAWS a une perspective futuriste et une approche axée sur les politiques. CLAWS diffuse les produits de ses recherches auprès de ses membres, membres des forces armées, décideurs, membres de la communauté stratégique et civils intéressés. Il vise également à contribuer au développement d'une culture stratégique proactive pour l'Inde. L'objectif de l'organisation est de transmettre des recommandations politiques basées sur des interactions, des consensus et des projets de recherche aux décideurs politiques et aux experts. CLAWS a été classé 67e parmi les meilleurs groupes de réflexion mondiaux sur la défense et la sécurité nationale selon le «2017 Global Go To Think Tank Report» publié par l'Université de Pennsylvanie, aux États-Unis.
Centre for_Law_and_Democracy/Centre for Law and Democracy :
Le Centre pour le droit et la démocratie (CLD) est une organisation à but non lucratif basée à Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada. Le CLD travaille dans le monde entier pour promouvoir, protéger et développer les droits humains qui sous-tendent la démocratie, notamment le droit à l'information (RTI), la liberté d'expression, la liberté de la presse, la liberté d'association et la liberté de réunion. Le CLD rédige et consulte régulièrement sur la législation, mène des recherches sur le terrain, publie des évaluations et des lignes directrices, assiste dans les litiges et propose des formations. Le CLD est une organisation à but non lucratif financée principalement par des gouvernements et des institutions internationales. L'essentiel du travail du CLD est effectué en collaboration avec une ou plusieurs organisations locales et institutions mondiales homologues. Parmi les anciens collaborateurs figurent la Fédération internationale des journalistes, ARTICLE 19, Access Info Europe, Africa Freedom of Information Centre, Media Rights Agenda, Canadian Journalists for Free Expression et Amnesty International. Un excellent exemple du mandat du CLD en action est son travail en cours au Myanmar. Avant 2021, le CLD a soutenu la transition démocratique du pays, notamment en favorisant le développement d'un secteur des médias robuste et indépendant et en élaborant de nouvelles lois régissant la radiodiffusion, la parole numérique et la presse. Lorsque la junte militaire a mené un coup d'État en janvier 2021, le CLD a pivoté, analysant les décrets exécutifs écrasant l'indépendance des médias, l'accès à l'information, la liberté d'expression et les droits de l'homme plus largement. Le CLD présente régulièrement des soumissions aux Nations Unies, y compris au Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté d'expression et au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme, sur des questions mondiales contemporaines. Ces soumissions sont des documents de fond, s'appuyant sur les travaux passés et en cours du CLD. Des exemples antérieurs de soumissions au Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté d'expression portent sur le droit à l'information (2021) et la désinformation (2020).
Centre for_Learning_Alternatives_SD57/Centre for Learning Alternatives SD57 :
Le Centre for Learning Alternatives (CLA) est une école alternative publique opérant dans le district scolaire 57 de Prince George. Ouvert en 2007, le centre comptait 122 étudiants adultes équivalents temps plein. Offrant une éducation à distance, continue, alternative et internationale, il comprenait un siège social au centre-ville avec plusieurs emplacements satellites. En 2010, l'établissement a déménagé dans l'ancienne école secondaire John McInnis Jr.. Le CLA, qui permet aux élèves de combler les lacunes de leurs études secondaires, s'adresse en grande partie aux personnes qui ont abandonné ou qui ont besoin d'un soutien supplémentaire au-delà de l'école ordinaire. Il s'agit notamment d'aider les élèves à obtenir des diplômes d'études secondaires ou des certificats de fin d'études. En plus de couvrir les matières de base et les options, l'école supervise des programmes alternatifs hors site pour les élèves du primaire et du collège ayant des problèmes de comportement, les élèves à risque âgés de 14 à 17 ans et les 17 à 19 ans en transition vers l'université. Les étudiants peuvent avoir de graves troubles d'apprentissage, une toxicomanie ou des problèmes psychologiques, être des enfants de la rue ou des adolescents enceintes ou parents. La CLA offre également de l'éducation à distance et continue, des cours d'été et des cours pour les nouveaux Canadiens qui apprennent l'anglais. L'établissement abrite divers membres du personnel des services de soutien aux étudiants, tels que des orthophonistes, des pédopsychologues, des ergothérapeutes, des spécialistes des étudiants malentendants ou malvoyants, des enseignants-ressources de district et des travailleurs internationaux en établissement.
Centre de_lexicographie/Centre de lexicographie :
Le Centre de lexicographie est un centre de recherche affilié à la Aarhus School of Business, Université d'Aarhus au Danemark, et a été créé en 1996. L'objectif du Centre est de mener des recherches lexicographiques sur l'accès aux informations et aux données adaptées aux besoins, c'est-à-dire des travaux de recherche sur la théorie du dictionnaire en général et s'est forgé une solide réputation internationale dans ce domaine. Le Centre est dirigé par le professeur Dr Henning Bergenholtz qui, avec le professeur agrégé Dr Sven Tarp, a proposé une théorie souvent appelée "l'école d'Aarhus", voir par exemple Bergenholtz/Nielsen/Tarp (2009) et Nielsen/Tarp (2009). La théorie se concentre sur les fonctions des dictionnaires, c'est-à-dire les fonctions liées à la communication (telles que la réception de texte, la production de texte, la révision de texte, l'édition de texte et la traduction - qui dépendent toutes du texte) et les fonctions liées à la connaissance ou cognitives (telles que l'acquisition de connaissances dans général ou sur un sujet spécifique sans rapport avec un texte spécifique). La théorie se concentre sur le dictionnaire en tant que produit utilitaire, c'est-à-dire qu'il fournit un type spécifique d'aide à un type spécifique d'utilisateur dans des types spécifiques de situations d'utilisation. Les travaux du Centre portent sur tous les aspects de la lexicographie, en particulier la lexicographie LSP (par exemple Nielsen 1994 ; et Bergenholtz/Tarp 1995), la lexicographie de l'apprenant (par exemple Tarp 2008), la politique linguistique dans les dictionnaires (par exemple Bergenholtz 2006) et la révision de dictionnaires ( ex. Nielsen 2009). Outre leurs travaux théoriques, les équipes du Centre de lexicographie ont publié plus de 30 dictionnaires imprimés et électroniques, souvent en collaboration avec des partenaires externes. Ces dictionnaires sont tous basés sur les principes théoriques développés au Centre et couvrent des dictionnaires généraux monolingues et bilingues, des dictionnaires d'affaires, des dictionnaires de droit et des dictionnaires de comptabilité.
Centre for_Life/Centre pour la vie :
Le Center for Life est un village scientifique à Newcastle upon Tyne où des scientifiques, des cliniciens, des éducateurs et des hommes d'affaires travaillent pour promouvoir l'avancement des sciences de la vie. Le centre est un organisme de bienfaisance enregistré, régi par un conseil d'administration, qui ne reçoit aucun financement public.
Centre for_London/Centre for London :
Centre for London est le groupe de réflexion dédié à Londres. Basé au Royaume-Uni, il entreprend des recherches et organise des événements visant à développer de nouvelles solutions aux défis critiques de la capitale. Le Centre, qui est politiquement indépendant, plaide pour une ville mondiale juste et prospère. Le Centre est un organisme de bienfaisance enregistré. Il est financé par un mélange de soutiens du secteur public, privé et tertiaire.
Centre des_littératures_et_cultures_lusophones_et_européennes/Centre des littératures et cultures lusophones et européennes :
Le Centre des littératures et cultures lusophones et européennes de la Faculté des lettres de l'Université de Lisbonne (CLEPUL) est une unité de recherche de l'Université de Lisbonne basée à la Faculté des lettres de l'Université de Lisbonne. CLEPUL a été fondée par Jacinto do Prado Coelho après la Révolution des Œillets, à l'époque avec la désignation de Centre de littératures portugaises des universités de Lisbonne. Son objectif principal est la promotion et la recherche sur les littératures et les cultures des pays lusophones. Aujourd'hui, CLEPUL est l'un des plus grands centres de recherche au Portugal, abritant plus de 500 chercheurs, et l'unité de recherche avec le plus de jeunes chercheurs dans des projets et des postes de responsabilité. En raison de ses protocoles établis, CLEPUL fait partie d'un réseau institutionnel de coopération pour la recherche dans plusieurs domaines de la science littéraire et de l'histoire de la culture, y compris les institutions portugaises à Lisbonne, Porto, Algarve et les îles de l'Atlantique, à savoir Madère, et des institutions internationales, telles que comme en Australie et au Canada, tout en gardant des relations privilégiées avec les pays lusophones, à savoir le Brésil, l'Angola, le Mozambique, le Cap-Vert, São Tomé et Príncipe et la Guinée-Bissau. Le CLEPUL publie actuellement six périodiques, pour diffuser ses résultats de recherche scientifique : les Letras Com Vida magazine, mettant à disposition plusieurs documents inédits et exclusifs d'auteurs et de chercheurs, faisant partie du mouvement Letras Com Vida, qui comprend également des rassemblements littéraires; la Revista Lusitana, une revue sur les traditions populaires créée en 1887 par José Leite Vasconcelos ; la publication en ligne Machina Mundi ; la revue de poésie et de littérature Golpe d'Asa ; l'annuaire IberoSlavica, dédié aux études ibéro-slaves ; et la revue Navegações, consacrée aux études luso-brésiliennes. L'idée de CLEPUL est la suivante : Pour s'affirmer, une société a besoin d'un projet cohérent pour la culture et la science. Manuel Antunes
Centre de macroéconomie/Centre de macroéconomie :
Le Centre For Macroeconomics (CFM) est un centre de recherche à Londres dédié à l'investigation et au développement de nouvelles méthodologies et recherches afin d'éclairer les décisions de politique économique. Il se concentre également sur les moyens d'atténuer les effets de la crise économique mondiale grâce à son étude approfondie. Le CFM est financé par le Conseil de la recherche économique et sociale (ESRC) et a été fondé en 2012. C'est l'un des plus grands centres de recherche au monde dédié à l'étude des crises financières.
Centre d'études_mannoises/Centre d'études mannoises :
Le Centre for Manx Studies (Manx : Laare-Studeyrys Manninagh) est un département de l'École d'archéologie, de lettres classiques et d'égyptologie de l'Université de Liverpool dont l'objectif est l'étude de l'île de Man, de la langue manx et de la culture et de l'histoire manx. . Les principales fonctions du Center for Manx Studies sont les suivantes: enseigner aux étudiants de premier cycle et de troisième cycle; effectuer des recherches archéologiques, culturelles, environnementales et historiques d'importance internationale sur l'île de Man ; favoriser la reconnaissance internationale de l'île de Man dans ces matières. En plus des diplômes de recherche de troisième cycle, le Centre propose une maîtrise à temps plein et à temps partiel en études mannoises et un diplôme à temps plein en études mannoises. Fondé en 1992, le Centre d'études mannoises était géré par un comité qui comprenait des représentants des trois organisations partenaires : l'Université de Liverpool, le ministère de l'Éducation de l'île de Man et le patrimoine national mannois. Situé à l'origine près du musée mannois dans la capitale mannoise de Douglas, le Centre d'études mannoises a déménagé en septembre 2009 dans une écurie récemment rénovée du domaine du couvent au sud de Douglas. En juillet 2015, le Centre d'études mannoises a déplacé sa base de l'île de Man vers le campus principal de l'Université de Liverpool : annonçant cette mesure en avril 2015, Fiona Beveridge - pro-vice-chancelière exécutive pour les sciences humaines et sociales - a déclaré : retrait du soutien du gouvernement de Manx, nous avons décidé que nous ne pouvions plus soutenir le Centre sur l'île de Man. Nous restons attachés à la recherche archéologique de haute qualité à travers le Royaume-Uni et l'Irlande et notre travail dans ce domaine sur l'île de Man, par exemple sur les colonies de l'âge du fer et les sites de la Première Guerre mondiale, se poursuivra. L'île de Man est une excellente base pour enseigner les techniques archéologiques aux étudiants et nous continuerons à entreprendre des activités d'école de terrain sur l'île.
Centre for_Marine_Living_Resources_%26_Ecology/Centre for Marine Living Resources & Ecology :
Le Centre for Marine Living Resources & Ecology (CMLRE) est un institut de recherche à Kochi, Kerala, sous la tutelle du ministère des Sciences de la Terre du gouvernement indien, dont le mandat est d'étudier les ressources marines vivantes. Aujourd'hui, outre la mise en œuvre de divers projets de recherche du ministère, l'institut gère et exploite également le navire de recherche océanographique sur les pêches (FORV) Sagar Sampada.
Centre de_recherche_et_d'expérimentation_maritimes/Centre de recherche et d'expérimentation maritime :
Anciennement connu sous le nom de Centre de recherche sous-marine de l'OTAN (NURC), le Centre de recherche et d'expérimentation maritimes (CMRE) est une installation de recherche scientifique et d'expérimentation de l'OTAN qui organise et mène des activités de recherche scientifique et de développement technologique, centrées sur le domaine maritime, pour répondre aux besoins de défense et de sécurité. besoins de l'Alliance. Il s'agit d'un organe exécutif de l'Organisation pour la science et la technologie (STO) de l'OTAN.
Center for_Materials_Elaboration_and_Structural_Studies/Centre for_Materials_Elaboration_and_Structural_Studies:
Le "Centre d'Elaboration de Matériaux et d'Etudes Structurales" (CEMES) est un laboratoire du CNRS situé à Toulouse, France. Le CEMES est un laboratoire public de recherche fondamentale spécialisé en physique du solide, nanosciences, chimie moléculaire et science des matériaux. Ses activités couvrent un spectre allant de la synthèse de (nano)matériaux et de systèmes moléculaires à l'étude et la modélisation de leurs structures et propriétés physiques (optiques, mécaniques, électroniques et magnétiques) et leur intégration dans des dispositifs. Une partie importante de l'activité expérimentale du laboratoire est l'étude et la manipulation d'objets individuels dont les tailles caractéristiques se situent à l'échelle nanométrique ou atomique. La plupart de ces travaux expérimentaux utilisent une instrumentation de pointe soutenue par des développements instrumentaux et méthodologiques dans les domaines du laboratoire de la microscopie électronique à transmission, de la microscopie en champ proche et de la spectroscopie optique. Ces thématiques de recherche et développement intègrent des modélisations et des études théoriques menées à différentes échelles au sein du laboratoire. Le CEMES est un laboratoire du CNRS associé à l'Université Toulouse III - Paul Sabatier et à l'Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse (INSA). Créé en 1988, le CEMES succède au précédent Laboratoire d'Optique Electronique (LOE) créé en 1957 par le Pr Gaston Dupouy. Au contact du monde académique, le CEMES intervient dans les formations dispensées à l'université à tous les niveaux : Licence, Master et Doctorat . Le CEMES accueille actuellement environ 160 personnes. En 2020, cela comprenait : 40 chercheurs CNRS à temps plein, 27 professeurs des universités ou maîtres de conférences, 37 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs et huit post-doctorants, 32 doctorants. étudiants et de nombreux étudiants de premier cycle.
Centre des_sciences_mathématiques/Centre des sciences mathématiques :
Center for Mathematical Sciences peut faire référence à : Centre for Mathematical Sciences (Cambridge) Centre for Mathematical Sciences (Kerala), India International Centre for Mathematical Sciences, Édimbourg, Royaume-Uni
Centre des_sciences_mathématiques_(Cambridge)/Centre des sciences mathématiques (Cambridge) :
Le Center for Mathematical Sciences (CMS) de l'Université de Cambridge abrite la faculté de mathématiques de l'université, l'Institut Isaac Newton et la bibliothèque Betty et Gordon Moore. Il est situé sur Wilberforce Road, anciennement un terrain de jeu du St John's College, et a été loué par St John's à l'Université en tant que tel dans le cadre de son expansion dans l'ouest de Cambridge. L'Institut Isaac Newton a été ouvert en juillet 1992. Andrew Wiles a annoncé sa preuve du dernier théorème de Fermat le 23 juin 1993. Le reste du site a été conçu par les architectes Edward Cullinan et Buro Happold et la construction sous la direction du chef de projet Davis Langdon a été achevée en 2003. Il se compose de 340 bureaux répartis en 7 « pavillons », disposés en parabole autour d'un « noyau central » avec des salles de cours, un espace commun et un toit en herbe, ainsi qu'une guérite. Le design a remporté des prix, dont le British Construction Industry Major Project Award 2003, le David Urwin Design Award 2003, le Royal Fine Art Commission Trust Specialist Award 2003 et le RIBA Award 2003.
Centre des_sciences_mathématiques_ (Kerala)/Centre des sciences mathématiques (Kerala) :
Le Center for Mathematical Sciences (CMS), avec des campus à Thiruvananthapuram et Pala au Kerala, en Inde, est une institution de niveau de recherche consacrée aux mathématiques et à d'autres disciplines connexes telles que les statistiques, la physique théorique, l'informatique et les sciences de l'information. Le Centre a été constitué en 1977 en tant que centre de recherche et de formation scientifique à but non lucratif en vertu de la loi XII de 1955 sur l'enregistrement des sociétés littéraires, scientifiques et caritatives de Travancore-Cochin. Le moteur de la création du Centre était le professeur Aleyamma George, qui avait été professeur et chef du département de statistique de l'Université du Kerala. Depuis 2006, le Centre est un Département de la science et de la technologie (Inde) (DST), Gouvernement de l'Inde, New Delhi Centre for Mathematical Sciences et est entièrement financé par le DST, New Delhi. Le Centre est dirigé par un président, un poste actuellement occupé par le Dr A Sukumaran Nair, ancien vice-chancelier de l'Université Mahatma Gandhi, Kottayam, et directeur, poste maintenant occupé par le Dr AM Mathai, professeur émérite de mathématiques et de statistique, Université McGill, Canada. Les activités du campus de Thiruvananthapuram sont coordonnées par le Dr KSS Nambooripad. Le centre a commencé à faire du bon travail dès ses premières années. À l'heure actuelle, plusieurs équipes de recherche opèrent dans le centre, comme le groupe de recherche en astrophysique, le groupe de recherche sur le calcul fractionnaire, le groupe de recherche sur les fonctions spéciales, le groupe de recherche sur la théorie de la distribution statistique, le groupe de recherche sur les probabilités géométriques, le groupe de recherche sur les processus stochastiques et le groupe de recherche sur les mathématiques discrètes en chimie.
Centre de biologie cellulaire mécanochimique/Centre de biologie cellulaire mécanochimique :
Le Centre de biologie cellulaire mécanochimique (CMCB) est un centre de recherche de l'Université de Warwick, spécialisé dans les approches quantitatives et biophysiques de la biologie cellulaire. Le Centre a été fondé par Robert Cross, Andrew McAinsh et Anne Straube lorsqu'ils ont déménagé de l'Institut de recherche Marie Curie à Oxted, Surrey, Royaume-Uni, à la Warwick Medical School. Il s'est développé pour devenir un centre interdisciplinaire avec des groupes de recherche dirigés par des chercheurs principaux de la physique, de l'informatique, des mathématiques et de la faculté de médecine de Warwick. Les groupes de recherche du centre se concentrent sur des thèmes tels que la division cellulaire, le cytosquelette, les moteurs moléculaires et le trafic membranaire. Ils sont soutenus par Wellcome Trust, Cancer Research UK, Medical Research Council (Royaume-Uni) et Biotechnology and Biological Sciences Research Council. Parmi les scientifiques notables du CMCB figurent Andrew McAinsh (lauréat de la médaille Hooke 2018), Stephen Royle (lauréat de la médaille Hooke 2021) et Anne Straube (boursière du prix du Lister Institute). De nombreux groupes sont situés dans le bâtiment de biologie cellulaire mécanochimique sur le campus de Gibbet Hill. Le bâtiment a été inauguré en avril 2012 par le lauréat du prix Nobel Paul Nurse. Une extension du bâtiment a ensuite été construite et ouverte par le biologiste cellulaire lauréat du prix Nobel Randy Schekman en 2016. Pendant la pandémie de COVID-19, la série de séminaires virtuels "Motors in Quarantine" a été lancée par des scientifiques du CMCB dirigés par le professeur Anne Straube.
Centre d'études_médiévales,_Bergen/Centre d'études médiévales, Bergen :
Le Centre d'études médiévales de l'Université de Bergen, en Norvège, a été fondé en tant que centre d'excellence par le Conseil norvégien de la recherche. Il a fonctionné de 2002 à 2012. Le site de l'organisation définissait son objectif comme suit : « améliorer notre compréhension de l'Europe dans son ensemble, au Moyen Âge comme aujourd'hui, d'un point de vue périphérique ». Il était dirigé par Sverre Bagge.
Centre d'études_médiévales,_Prague/Centre d'études médiévales, Prague :
Le Centre d'études médiévales de Prague ( tchèque : Centrum medievistických studií ; CMS ) est un lieu de travail conjoint de l' Académie tchèque des sciences et de l'Université Charles situé à Jilská 1 dans la vieille ville de Prague près de l'église Saint-Gilles . Le Centre offre une plate-forme de coopération dans la recherche avancée et les études supérieures entre les deux institutions fondatrices dans les domaines traitant du Moyen Âge - en particulier dans les domaines transgressant les frontières des disciplines traditionnelles - et établissant le contact nécessaire avec la recherche internationale. Le Centre d'études médiévales est engagé dans la recherche fondamentale dans le cadre de projets de bourses en études médiévales et organise des événements pour soutenir la formation scientifique des doctorants.
Centre d'études_médiévales,_Toronto/Centre d'études médiévales, Toronto :
Le Centre d'études médiévales (CMS) est un centre de recherche de l'Université de Toronto au Canada dédié à l'histoire, à la pensée et à l'expression artistique des cultures qui ont prospéré au Moyen Âge. Le centre a été fondé en 1964, avec Bertie Wilkinson comme premier directeur. Sa fondation a été annoncée dans la revue Speculum : L'intention du Centre est de mettre à la disposition des étudiants diverses approches du Moyen Âge dans des programmes d'études non disponibles dans les départements existants. Le but du Centre est la formation de savants connaissant le Moyen Âge en profondeur comme en largeur. Les filières d'études franchiront librement les limites des disciplines et départements traditionnels, mais elles seront limitées au Moyen Âge. En se concentrant sur une seule période, l'étudiant pourra acquérir en profondeur les compétences linguistiques et techniques de base nécessaires à l'enseignement et à la recherche en études médiévales ; ceux-ci incluent la paléographie, la diplomatie et les langues vernaculaires, dans lesquelles le Centre est fort. Il sera également capable de lire beaucoup dans la période. Ses recherches suivront la matière de son sujet afin de mieux comprendre les courants croisés et les variations des cultures, des intérêts et des croyances du Moyen Âge. Le centre avait pour origine un club médiéval qui se réunissait à Hart House. Il s'inspire de l'Institut pontifical d'études médiévales (PIMS), fondé en 1929 par Étienne Gilson. À son tour, il a été l'une des inspirations du Graduate Centre for Medieval Studies de l'Université de Leeds. maintenant situé dans le bâtiment Lillian Massey, qui fait partie de l'Université Victoria, à Toronto.
Centre d'études_médiévales_et_de_la_Renaissance/Centre d'études médiévales et de la Renaissance :
Le Centre d'études médiévales et de la Renaissance (CMRS) d'Oxford, en Angleterre, est un programme permettant aux étudiants internationaux (principalement américains) d'étudier à Oxford, et encourage également la recherche dans les sciences humaines et les domaines des études médiévales et de la Renaissance. Il a été fondé par le Dr John et le Dr Sandra JKM Feneley en 1975. En 2014, le CMRS est devenu une partie du réseau mondial des Middlebury College CV Starr Schools Abroad et est maintenant connu sous le nom de Middlebury College-CMRS Oxford Humanities Program (M-CMRS ). Le CMRS est depuis longtemps affilié au Keble College d'Oxford et les participants sont des membres associés du Collège ayant accès à toutes ses installations. Parmi les collèges et universités américains qui ont envoyé des étudiants au CMRS figurent l'Université de Géorgie, Elmhurst College, St. Mary's College of California, St. Mary's College of Maryland, St. Olaf College, William Jewell College, Middlebury College. Le CMRS est situé à St. Michael's Hall sur Shoe Lane, près de Carfax, en plein centre d'Oxford. St Michael's Hall est un grand bâtiment et contient, entre autres, une salle de conférence, des salles d'enseignement, des bureaux pour l'administration M-CMRS, la bibliothèque Feneley et plusieurs étages de logements étudiants, y compris une cuisine, une salle à manger et Junior Common Chambre. Dix semaines de chaque semestre coïncident avec les termes Michaelmas ou Hilary de l'Université d'Oxford.
Centre de recherche_sur_le_cycle_menstruel_et_l'ovulation/Centre de recherche sur le cycle menstruel et l'ovulation :
Le Centre de recherche sur le cycle menstruel et l'ovulation (CeMCOR) est un centre de recherche en santé à Vancouver. Selon l'Université de la Colombie-Britannique, le CeMCOR est le seul centre au monde qui se concentre sur l'ovulation et les causes et les conséquences des troubles de l'ovulation. Le CeMCOR est connu pour ses recherches sur la thérapie à base de progestérone contre les bouffées de chaleur de la ménopause, ses recherches sur la périménopause par opposition à la ménopause et son intérêt pour les perspectives et la connaissance de soi des femmes.
Centre de_santé_mentale/Centre de santé mentale :
Le Center for Mental Health est un organisme de bienfaisance britannique indépendant spécialisé dans la santé mentale. Il vise à inspirer l'espoir, l'opportunité et une chance équitable dans la vie pour les personnes de tous âges atteintes ou à risque de maladie mentale. Le Centre agit comme un pont entre les mondes de la recherche, des politiques et de la prestation de services et croit fermement en l'importance de preuves et d'analyses de haute qualité. Il encourage l'innovation et plaide pour un changement dans les politiques et les pratiques grâce à une recherche, un développement et une formation ciblés.
Centre de_métrologie_et_d'accréditation/Centre de métrologie et d'accréditation :
Depuis début 2015, le Centre de métrologie (MIKES) ( finnois : Mittatekniikan keskus ; suédois : Mätteknikcentralen ) anciennement le Centre de métrologie et d'accréditation fait partie du VTT Technical Research Center of Finland Ltd. En tant qu'Institut national de métrologie de Finlande , MIKES est responsable de la mise en œuvre et du développement du système national de normes de mesure et de la réalisation des unités SI en Finlande. MIKES désigne d'autres laboratoires nationaux de normalisation en Finlande. De plus, MIKES effectue des recherches en métrologie, c'est-à-dire en science de la mesure. Les clients de MIKES comprennent à la fois des entreprises finlandaises et internationales ainsi que le secteur public. D'autres instituts nationaux de métrologie sont par exemple PTB (Allemagne), NPL (Royaume-Uni), NMIJ (Japon), NIST (États-Unis) et Główny Urząd Miar (Pologne). Dans le cadre de VTT MIKES opère sous le domaine administratif du Ministère de l'Emploi et de l'Economie.
Centre for_Metropolitan_History/Centre for Metropolitan History :
Le Center for Metropolitan History (ou CMH) est une organisation éducative britannique fournissant des ressources et une formation aux chercheurs historiques. Il fait partie de l'Institut de recherche historique de la School of Advanced Study de l'Université de Londres et est situé au Sénat House.CMH a été fondé en tant qu'institut de recherche en 1988 par l'Université de Londres et le Museum of London.
Centre de_navigabilité_et_de_certification_militaires/Centre de navigabilité et de certification militaires :
Le Center for Military Airworthiness & Certification (CEMILAC) est un laboratoire de l'Indian Defence Research and Development Organization (DRDO). Situé à Bangalore, sa fonction principale est la certification et la qualification des avions militaires et des systèmes aéroportés. Certaines de ses réalisations sont la délivrance d'IOC pour LCA, ALH.Clearance pour Bio-ATF pour AN-32. Il dispose de 14 centres régionaux répartis dans tout le pays.
Centre d'études_militaires_et_stratégiques/Centre d'études militaires et stratégiques :
Le Centre d'études militaires, de sécurité et stratégiques (CMSS) est un centre de recherche interdisciplinaire de l'Université de Calgary qui se concentre sur les questions militaires, de défense et de sécurité. Le CMSS compte plus de 50 étudiants de niveau master et doctorat avec 17 chercheurs seniors, 27 chercheurs, 80 anciens et 5 membres du personnel. La mission du CMSS est de promouvoir et de développer l'excellence dans les études militaires, de sécurité et de défense. Erin Gibbs Van Brunschot est l'actuelle directrice du CMSS.
Centre de_réhabilitation_des_terres_minées/Centre de réhabilitation des terres minées :
Le Centre for Mined Land Rehabilitation est membre du Sustainable Minerals Institute (anciennement le Sir James Foots Institute of Mineral Resources), le Centre a été créé à l'Université du Queensland en 1993 et ​​s'appuie sur plus de vingt ans d'implication dans le secteur minier et minéral. les industries. Le CMLR est impliqué dans un large éventail de projets de recherche et de formation avec des sociétés minières, des organismes industriels et des ministères de toute l'Australie et du monde. En novembre 2013, CMLR fêtera ses 20 ans.
Centre for_Missional_Leadership/Centre for Missional Leadership :
Le Center for Missional Leadership (CML) était un centre théologique spécialisé en théologie appliquée. Il était basé à Watford, à 20 miles au nord-ouest du centre de Londres, en Angleterre. CML a enseigné la théologie appliquée dans le but d'équiper les chrétiens pour l'évangélisation pratique. Situé sur Watford High Street, CML était un centre urbain d'apprentissage chrétien dans les domaines de la théologie appliquée et de la mission chrétienne. Le centre a formé des chrétiens pour des ministères à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de l'église. De nombreux ministères non religieux ont également été développés.
Centre de médecine_moléculaire_et_de_thérapeutique/Centre de médecine moléculaire et de thérapeutique :
Le Centre de médecine moléculaire et thérapeutique (CMMT) fait partie de la Faculté de médecine de l'Université de la Colombie-Britannique. Le Centre est situé au British Columbia Children's Hospital Research Institute (BCCHR) à Vancouver, Colombie-Britannique, Canada. La recherche au CMMT se concentre sur la découverte de la susceptibilité génétique à des maladies telles que la maladie de Huntington, le diabète de type 2 et le trouble bipolaire. En 2008, le fondateur de CMMT, le Dr Michael Hayden, a été nommé « Chercheur de l'année » par les Instituts de recherche en santé du Canada. En 2011, il a été nommé membre de l'Ordre du Canada en 2011 pour ses contributions à la recherche sur la maladie de Huntington. Les chercheurs principaux du Centre participent à d'autres initiatives. Le Dr Daniel Goldowitz est le directeur scientifique du réseau Kids Brain Health (anciennement NeuroDevNet), qui est un réseau canadien de centres d'excellence. Le laboratoire de recherche en sciences de la vie compte plus de 200 employés, dont huit sont membres du corps professoral de l'UBC. Quatre des chercheurs principaux du Centre sont titulaires de chaires de recherche du Canada.
Centre for_Monitoring_Indian_Economy/Centre de surveillance de l'économie indienne :
Le Centre de surveillance de l'économie indienne (CMIE) est une entité privée à responsabilité limitée indépendante qui sert à la fois de groupe de réflexion économique et de société d'information commerciale. Le groupe de recherche CMIE a construit des bases de données sur l'économie indienne et les entreprises privées. Le CMIE fournit ces informations sous la forme de bases de données et de rapports de recherche via un modèle commercial basé sur un abonnement. Son siège social est à Mumbai, avec des bureaux supplémentaires en Inde.
Centre for_Music,_Londres/Centre for Music, Londres :
Le Centre for Music était une salle de concert proposée dans la ville de Londres. La ville a annoncé le 18 février 2021 que le projet ne progresserait pas. Les plans comprenaient un auditorium de 2000 places de «classe mondiale», ainsi que d'autres espaces de spectacle, des salles de répétition, des installations éducatives et quatre étages d'espace commercial. Le site proposé était occupé par le Museum of London, qui devait déménager à Smithfield Market dans le cadre d'un plan de réaménagement distinct. Le bâtiment aurait été le nouveau siège du London Symphony Orchestra (LSO) et aurait également été utilisé par la Guildhall School of Music and Drama. Il aurait été géré par le Barbican Centre. Le coût estimé de 288 millions de livres sterling pour construire le centre aurait dû être entièrement financé par des dons privés. Le temps de construction a été estimé à quatre ans.
Centre for_Music_and_Performing_Arts/Centre for Music and Performing Arts :
Le Centre for Music and Performing Arts (ou CMPA) est un département spécialisé du Colchester Institute. Le centre s'adresse à toutes sortes d'arts du spectacle, y compris la musique classique, les études de jazz et de musique populaire, l'enseignement vocal, le théâtre et le théâtre musical. Le département a été noté comme étant l'un des meilleurs d'East Anglia et l'un des meilleurs départements de musique d'Angleterre. Les diplômés du diplôme et du diplôme de musique sont allés dans des écoles telles que la Royal Academy of Music, le Royal College of Music, le Royal Northern College of Music et la Guildhall School de Londres. Le centre offre une gamme de qualifications pour les personnes souhaitant se former aux arts du spectacle, y compris les diplômes nationaux spécialisés BTEC en pratique et interprétation musicales, pour ceux qui souhaitent étudier de manière intensive avant d'aller dans des universités et des collèges spécialisés. Le Centre propose désormais des cours de théâtre musical pour les étudiants souhaitant suivre un cours plus axé sur la performance. Actuellement, le Diplôme National de Théâtre Musical et le Diplôme Fondamental (ou FdA) de Théâtre Musical permettent aux étudiants de se former au répertoire jazz, ballet, claquettes, chant, jeu d'acteur et théâtre musical.
Centre d'information_sur_les_nanosciences_et_l_information_quantique/Centre d'information sur les nanosciences et l'information quantique :
Le Center for Nanoscience and Quantum Information (officieusement, NSQI) est un centre de recherche au sein de l'Université de Bristol. Le centre a été initialement construit comme une installation intra-universitaire, mais a été absorbé dans le portefeuille de l'École de physique en 2016. Le centre a officiellement ouvert ses portes en 2009, le Centre a été conçu pour fournir un espace de recherche unique à ultra-faible vibration, faisant les laboratoires parmi les plus silencieux au monde.
Centre des_nanosciences_et_des_nanotechnologies/Centre des nanosciences et des nanotechnologies :
Le Centre de Nanosciences et Nanotechnologies (Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies de l'université Paris-Saclay) ou C2N, est un laboratoire de nanotechnologies créé en collaboration entre l'Université Paris-Saclay et le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). )Le CNRS et l'université ont annoncé cette collaboration en 2013, dans le but de réunir deux laboratoires existants d'Ile-de-France : l'Institut d'Electronique Fondamentale (IEF) et le Laboratoire de Nanostructures Photoniques (Laboratoire de Photonique et de Nanostructures, LPN) La construction de l'installation a débuté en avril 2015, la première pierre a été posée le 28 juin 2016 et l'installation C2N a démarré ses activités en septembre 2017. Elle est située sur le campus Paris-Saclay à Palaiseau, à 20 miles au sud de Paris, France. Selon le projet MIR-Bose de l'Union européenne, "Le Centre de nanosciences et de nanotechnologies (C2N) est l'un des plus grands laboratoires de l'Université Par is-Sud avec 283 membres dont 83 chercheurs permanents, 160 doctorants et post-doctorants et 40 personnels techniques et administratifs."
Centre de_neurosciences_et_biologie_cellulaire/Centre de neurosciences et de biologie cellulaire :
Le Centre de neurosciences et de biologie cellulaire (CNC) est un institut de recherche à but non lucratif fondé en 1990, visant à favoriser la recherche en biomédecine et biotechnologie et l'enseignement supérieur multidisciplinaire à l'Université de Coimbra. Le CNC a été le premier "Laboratório Associado" établi au Portugal, et il a régulièrement élargi l'étendue de ses compétences scientifiques au fil des ans, en mettant l'accent sur l'exploitation des mécanismes fondamentaux du vieillissement et des maladies du cerveau. Pour faire face au principal impact sociétal attendu de la recherche biomédicale, un fort effort d'intégration a été fait pour lier les acquis de la recherche fondamentale du CNC à la biotechnologie et à la recherche appliquée, ainsi qu'au tissu économique et productif régional. Le partenariat solide développé entre le CNC et la Faculté de Clinique permet la traduction des connaissances de base en applications cliniques, renforcée par des partenariats avec l'industrie pharmaceutique. En tant que partenaire fondateur de Biocant - Centre d'innovation biotechnologique et du Health Cluster Portugal, CNC montre un engagement clair envers la promotion du transfert de technologie et la création de nouvelles entreprises biomédicales et biotechnologiques. Parallèlement à la recherche fondamentale et appliquée, le CNC s'engage pour la formation d'une nouvelle génération de chercheurs et de cliniciens. Le CNC a établi un programme de doctorat international en 2002 et collabore étroitement avec le programme de doctorat du MIT-Portugal. Le CNC fait partie du réseau européen des campus en neurosciences (ENC-Network) pour la formation postdoctorale, du réseau des instituts européens de neurosciences (ENInet), et est également impliqué dans le programme de recherche translationnelle et d'information de la Harvard Medical School-Portugal. En tant qu'institution de recherche où se posent les défis scientifiques, le CNC a également la responsabilité de développer et d'implanter des stratégies favorisant des attitudes positives envers la science et les scientifiques. Le programme de sensibilisation développé par le CNC est de la plus haute importance pour la diffusion d'informations scientifiques à la communauté, pour élargir l'accès du public à la science et pour engager les étudiants dans des études scientifiques. Les chercheurs du CNC proviennent de trois facultés de l'Université de Coimbra : les facultés de médecine, de pharmacie et de science et technologie de l'Université de Coimbra. Il est également lié aux hôpitaux universitaires de Coimbra (HUC) et à plusieurs sociétés pharmaceutiques. En tant que partenaire fondateur de l'association de biotechnologie Biocant, le CNC s'est engagé à favoriser le transfert de technologie et la création d'entreprises biomédicales et biotechnologiques innovantes.
Centre d'études_de_Terre-Neuve/Centre d'études de Terre-Neuve :
Le Centre for Newfoundland Studies est une division des bibliothèques de l'Université Memorial de Terre-Neuve, qui se consacre entièrement à la collection et au stockage de livres, documents, articles et cartes liés à Terre-Neuve-et-Labrador. Fondée en 1965 par Agnes O'Dea, elle abrite aujourd'hui de nombreuses sources publiées rares liées aux habitants et à l'histoire de Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que tous les documents sur la province - thèses, romans, publications gouvernementales, brochures. En fait, le SNC abrite la plus grande collection de matériel de Terre-Neuve-et-Labrador trouvée au monde. Il contient plus de 93 000 volumes et plus de 34 000 dossiers biographiques, des dossiers thématiques de coupures de journaux et des dossiers sur chaque communauté de la province. Le CNS répond aux questions et offre des conseils de recherche.
Centre d'action_nonviolente/Centre d'action non violente :
Le Centre pour l'action non violente ( serbo-croate : Centar za nenasilnu akciju , abbr. CNA ) est une organisation de paix axée sur la construction d'une paix durable dans la région de l'ex-Yougoslavie. Elle a été fondée en 1997 à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine, et s'est étendue à Belgrade, en Serbie en 2001. L'objectif principal de l'organisation est de promouvoir la non-violence et le dialogue par le renforcement de la confiance entre les habitants de la région ainsi qu'une approche constructive pour faire face aux passé.
Centre de psychologie du travail et de la santé/Centre de psychologie du travail et de la santé :
Le Centre de psychologie du travail et de la santé ( COHP , gallois : Canolfan Seicoleg Alwedigaethol ac Iechyd ) est un centre de recherche de l'Université de Cardiff fondé en 1999 pour mener des recherches sur les effets des facteurs professionnels sur la santé et l'efficacité des performances. En outre, les facteurs de risque liés à la mauvaise santé sont étudiés et les effets du comportement et de l'état de santé liés à la santé sur les performances cognitives, l'humeur et le fonctionnement physiologique sont examinés. L'unité est dirigée par le professeur Andy Smith et la recherche est menée par des boursiers postdoctoraux, des associés de recherche et des étudiants de troisième cycle.
Centre for_Open_Learning,_University_of_Edinburgh/Centre for Open Learning, Université d'Édimbourg :
Le Centre for Open Learning (COL) accueille les cours de courte durée, l'enseignement de l'anglais, le programme de la Fondation internationale, l'école d'été, l'école d'hiver et le programme d'accès à l'Université d'Édimbourg. Le Centre est basé à Paterson's Land sur le campus Holyrood de l'Université d'Édimbourg.
Centre for_Pacific_Crops_and_Trees/Centre for Pacific Crops and Trees :
Le Centre pour les cultures et les arbres du Pacifique (CePaCT) de la Communauté du Pacifique, anciennement connu sous le nom de Centre régional de ressources génétiques (RGC), est un dépôt de matériel de propagation géré par la Division des ressources foncières de la Communauté du Pacifique (CPS). Son but est de préserver les ressources, y compris les cultures et autres plantes de la région du Pacifique. Le coffre-fort se trouve aux Fidji et a remplacé de nombreux coffres-forts de semences locaux du Pacifique qui avaient des problèmes de maintenance. Ce centre est investi dans l'utilisation de méthodes de cryoconservation et de propagation végétales de pointe.
Centre d'études_sur_la_paix,_Troms%C3%B8/Centre d'études sur la paix, Tromsø :
Le Centre d'études sur la paix a commencé comme un projet de recherche et de coordination en études sur la paix et les conflits à l'Université de Tromsø, en Norvège. Le projet a été initialement financé pour la période 2002-2006 et est devenu permanent en 2007. Inspirés par la conférence Higher Education for Peace du 4 au 6 mai 2000, les rêves, les ambitions et les espoirs d'un tel projet ont vu le jour en novembre 2001. Le Parlement norvégien a accordé les fonds nécessaires à la création d'un centre national et international d'études sur la paix. La lettre d'affectation stipule que « le Centre doit établir de nouvelles compétences dans le domaine des études sur la paix et les conflits, et dans des domaines tels que l'ethnicité et la construction de la démocratie. Le centre doit avoir un rôle de coordination pour le domaine, tant au niveau national qu'international. Le Centre est également en charge d'un programme de maîtrise de deux ans sur la paix et la transformation des conflits à l'Université de Tromsø, qui est enseigné depuis août 2002. Dans le domaine de la recherche sur la paix, la position principale du centre est de se concentrer sur la non-violence formes de résolution des conflits, en mettant l'accent sur la tâche de construire une paix positive et durable. En d'autres termes, la tâche du centre n'est pas d'abord d'analyser les guerres ou de rendre compte des guerres, de l'armement ou des guerres civiles, mais plutôt de se concentrer sur comment – ​​et sur quelle base – une paix civile et transnationale durable peut être construite. En novembre 2002, ce travail a commencé par un symposium sur la non-violence, où d'éminents experts en recherche sur la paix de tous les continents se sont réunis à Tromsø pour établir l'état actuel du domaine et indiquer la voie à suivre.
Centre pour_la_paix_et_la_spiritualité/Centre pour la paix et la spiritualité :
Le Centre (également orthographié «Centre») pour la paix et la spiritualité internationale (CPS International) a été fondé par Maulana Wahiduddin Khan en 2001 (New Delhi) pour promouvoir le dialogue interreligieux et renforcer la culture de la paix. On dit que CPS International encourage ses membres à devenir des "ambassadeurs de la paix" en promouvant la positivité et le dialogue interreligieux. Le site Web de l'organisation indique que CPS International s'inspire du Coran et de la Sunna et cherche à partager les principes spirituels de l'Islam avec le monde. CPS International, avec le soutien de Goodword Books, est également un distributeur mondial de traductions du Coran.
Centre for_People%27s_Forestry/Centre for People's Forestry :
Le Centre for People's Forestry est une organisation de la société civile en Inde, créée en août 2002. CPF travaille pour les droits et les moyens de subsistance des communautés dépendant de la forêt en tenant dûment compte de la conservation. Il estime que la revendication de la conservation, du contrôle et de la gestion des ressources forestières appartient aux communautés forestières et dépendantes et que leurs moyens de subsistance devraient être la principale préoccupation de tous les programmes forestiers. CPF exécute divers projets en collaboration avec diverses agences gouvernementales en Inde et de nombreux groupes multinationaux tels que : Ford Foundation Winrock International, India Oxfam - Novib UK India Education and Research Initiative (UKIERI) RECOFTC (Regional Community Forestry Training Centre for the Asia Pacific Region) , BangkokCPF s'articule autour de cinq grands domaines principaux : Droits forestiers et sécurité foncière Renforcement des capacités et renforcement des communautés forestières Recherche-action et plaidoyer politique SNRM participative et moyens de subsistance Changement climatique, forêts et carbone
Centre for_Pharmacy_Postgraduate_Education/Centre for Pharmacy Postgraduate Education :
Le Centre for Pharmacy Postgraduate Education (CPPE) fait partie de la Manchester Pharmacy School, à l'Université de Manchester, au Royaume-Uni. Le CPPE a été créé en mai 1991 en réponse directe au manque perçu de soutien au développement professionnel continu accordé aux pharmaciens communautaires, comme indiqué à l'article 63 de la loi de 1968 sur les services de santé et la santé publique.
Centre de philosophie des sciences naturelles et sociales/Centre de philosophie des sciences naturelles et sociales :
Le Centre de philosophie des sciences naturelles et sociales (CPNSS) est un centre de recherche interdisciplinaire de la London School of Economics and Political Science. Le CPNSS a été créé en 1990 et vise à promouvoir la recherche sur les questions philosophiques, méthodologiques et fondamentales soulevées par les sciences naturelles et sociales, ainsi que leur application à des problèmes pratiques. Le CPNSS soutient la recherche interdisciplinaire et interinstitutionnelle et entretient des collaborations et des partenariats internationaux. Il abrite un certain nombre de projets de recherche qui rassemblent des universitaires d'horizons différents et il accueille des chercheurs poursuivant des initiatives de recherche individuelles. Le CPNSS organise également un programme de visiteurs grâce auquel les chercheurs peuvent visiter le Centre pour un trimestre ou une année universitaire afin de participer à des projets existants et de poursuivre leurs propres recherches. Son directeur actuel est le professeur Roman Frigg. Les autres universitaires et chercheurs associés au CPNSS sont : Rom Harré (ancienne directrice) Nancy Cartwright (ancienne directrice) Helena Cronin (codirectrice) Michael Redhead (codirecteur) John Worrall Nicholas Humphrey John Dupré Meghnad Desai
Centre pour la_Pologne/Centre pour la Pologne :
Le Centre pour la Pologne ( polonais : Centrum dla Polski ) est un parti politique conservateur polonais . Il a été formé le 2 mai 2022 par d'anciens députés de la Plateforme civique et des militants du gouvernement local affiliés à la Coalition polonaise. L'objectif du groupe est d'unifier l'aile conservatrice de la Coalition et d'attirer de jeunes électeurs conservateurs et nationalistes.
Centre d'_observation_polaire_%26_modélisation/Centre d'observation et de modélisation polaires :
Le Centre d'observation et de modélisation polaires (CPOM) est un centre de recherche sur les processus de la région polaire qui peuvent affecter : l'atmosphère polaire et la circulation océanique ; l'albédo de la Terre ; et le niveau global de la mer. Il est financé par le Natural Environment Research Council, un UK Research Council. Le CPOM comprend des groupes de recherche de 3 universités : University College London, University of Bristol et University of Edinburgh. Rivières secrètes découvertes en Antarctique". L'enquête a utilisé le radar satellite ERS-2 de l'Agence spatiale européenne pour mesurer une région de l'Antarctique oriental avec certaines des glaces les plus anciennes et les plus épaisses du continent. Le levé a révélé des changements synchrones de la hauteur de la surface de la glace (montée et descente) à des endroits distants de plusieurs centaines de kilomètres. Selon le directeur du CPOM, Duncan Wingham, le seul mécanisme concevable pour les observations était le mouvement de l'eau.
Centre for_Policing,_Intelligence_%26_Counter_Terrorism/Centre for Policing, Intelligence & Counter Terrorism :
Le Center for Policing, Intelligence and Counter Terrorism est une organisation australienne de l'Université Macquarie créée en réponse à la menace terroriste. Le centre, fondé en 2005, cherche à promouvoir la recherche, à proposer des programmes de troisième cycle et à fournir des services de formation professionnelle et de conseil. Les principaux centres d'intérêt du centre sont les suivants : Maintien de l'ordre (réponse opérationnelle et troubles publics) Asie du Sud-Est Tendances géopolitiques Cybercriminalité et cyberterrorisme Crime organisé Terrorisme et insurrection Contre-terrorisme Analyse du renseignement Sécurité des transports Informatique judiciaireLe directeur actuel est Peter Anderson, qui était le Ministre du travail de la police et des services d'urgence de la Nouvelle-Galles du Sud (NSW) de 1981 à 1986. Il occupe ce poste depuis 2007. Fin 2013, le poste de Peter Anderson a été annoncé comme vacant en attendant sa retraite en décembre 2013. En octobre 2010, la NSW Independent Commission Against Corruption (New South Wales) (ICAC) a terminé une enquête sur de multiples allégations d'un certain nombre d'anciens membres du personnel du PICT concernant l'intimidation et la victimisation. L'enquêteur nommé par l'ICAC a trouvé du fond dans les allégations d'intimidation et de victimisation à l'encontre d'anciens membres du personnel. L'enquêteur nommé par l'ICAC a également trouvé des preuves à l'appui de l'allégation selon laquelle l'université n'a pas pris les mesures adéquates en réponse aux plaintes soulevées par un certain nombre de membres du personnel. L'ICAC a envoyé une copie du rapport à l'université et au médiateur de NSW.
Centre d'élaboration_de_politiques/Centre d'élaboration de politiques :
Centre for Policy Development est un important groupe de réflexion indépendant sur les politiques publiques. Il a été créé en 2007 en tant qu'institut pour l'élaboration de politiques à long terme, dans le but de contrecarrer l'accent mis sur les solutions à court terme et les gains politiques dans l'élaboration des politiques australiennes. Sa devise est d'embrasser « le long terme maintenant ». CPD propose des solutions rigoureuses aux défis à long terme. Ce faisant, le CPD cherche à changer la nature des discussions politiques et à conduire de meilleures politiques publiques pour l'avenir de l'Australie. Le CPD est indépendant et non partisan. Elle est ouverte sur ses valeurs ainsi que sur ses sources de financement. Ce n'est pas une unité de recherche universitaire, un groupe de pression ou un organe de campagne. Il n'est affilié à aucun parti politique. Ses fondateurs étaient John Menadue AC et Miriam Lyons, qui étaient le premier président et directeur exécutif.
Centre for_Policy_Dialogue/Centre for Policy Dialogue :
Le Centre pour le dialogue politique (CPD), créé en 1993 par Rehman Sobhan, son président fondateur, avec le soutien des principales institutions de la société civile au Bangladesh, est mandaté par son acte de fiducie pour répondre à la demande croissante émanant de la société civile émergente du Bangladesh. pour un processus de développement plus participatif et responsable. Le DPC cherche à répondre à ce besoin ressenti du point de vue des parties prenantes marginalisées, en organisant des consultations multipartites, en menant des recherches sur des questions d'intérêt national, régional et mondial critiques, en diffusant des connaissances et des informations sur les principaux problèmes de développement et en influençant les processus d'élaboration des politiques concernés. Le CPD s'efforce de combler le fossé entre la recherche empirique et la défense des politiques grâce à un effort soutenu d'analyse des politiques publiques. Au cours des dix-huit dernières années, le CPD est devenu le premier groupe de réflexion de la société civile du Bangladesh et a établi sa crédibilité comme l'une des rares plates-formes au Bangladesh où les organisations de la société civile, les groupes de parties prenantes et les partis politiques, souvent avec des points de vue et des perspectives divers, sont agréable de s'asseoir autour d'une table de dialogue et de mener une discussion éclairée sur les questions clés de préoccupation et d'intérêt en matière de développement. Au fil des ans, le CPD est devenu un centre d'excellence en Asie du Sud et a acquis une crédibilité en tant que point focal distingué pour les questions relatives aux pays les moins avancés (PMA). Le centre a été reconnu comme l'un des 228 principaux groupes de réflexion par la première enquête mondiale Go to Think Tank en 2007, et a été sélectionné pour bénéficier d'un soutien dans le cadre de l'initiative Think Tank par le biais d'un processus compétitif à l'échelle mondiale.
Centre de_recherche_sur_les_politiques/Centre de recherche sur les politiques :
Le Center for Policy Research (CPR) est un groupe de réflexion indien axé sur les politiques publiques. Créé en 1973 et situé à New Delhi, il est l'un des instituts nationaux de recherche en sciences sociales reconnus par le Conseil indien de la recherche en sciences sociales (ICSSR). Les objectifs du CPR sont de développer des options politiques de fond sur des questions pertinentes pour le régime indien, économie et société; fournir des services consultatifs aux gouvernements, organismes publics et autres institutions ; et de diffuser des informations sur les questions politiques par divers canaux. Le conseil d'administration du CPR est composé de diverses personnalités publiques du gouvernement indien, du milieu universitaire et de l'industrie.
Centre d'études_politiques/Centre d'études politiques :
Le Center for Policy Studies (CPS) est un groupe de réflexion et un groupe de pression au Royaume-Uni. Son objectif est de promouvoir des politiques cohérentes et pratiques basées sur ses principes fondateurs de : marchés libres, « petit État », faible taux d'imposition, indépendance nationale, autodétermination et responsabilité. Tout en étant indépendant, le centre a des liens historiques avec le Parti conservateur. Il a été cofondé par Sir Keith Joseph, Alfred Sherman et Margaret Thatcher en 1974 pour contester le consensus d'après-guerre du keynésianisme et pour défendre le libéralisme économique en Grande-Bretagne. Dans cet esprit, Keith Joseph voulait à l'origine que le groupe de réflexion étudie l'économie sociale de marché, le nommant la «Fondation Ludwig Erhard» et «l'Institut pour une économie sociale de marché» jusqu'à ce qu'il soit finalement installé sur le bénin «Centre d'études politiques». Le centre a depuis joué un rôle mondial dans la diffusion de l'économie de marché libre aux côtés de propositions politiques prétendument fondées sur la responsabilité et le choix individuel. Il affirme également qu'il accorde la priorité aux concepts de devoir, de famille, de liberté et d'État de droit. Le CPS déclare qu'il a pour objectif de servir de « champion du petit État ».
Centre d'études_politiques_et_constitutionnelles/Centre d'études politiques et constitutionnelles :
Le Centre d'études politiques et constitutionnelles (en espagnol : Centro de Estudios Políticos y Constitucionales, CEPC), anciennement connu sous le nom d'Institut d'études politiques (en espagnol : Instituto de Estudios Políticos), est une agence autonome associée au ministère de la Présidence de l'Espagne. . Sa mission est d'analyser la situation juridique et sociopolitique internationale, en accordant une attention particulière aux questions qui concernent les institutions juridiques espagnoles et leurs relations les unes avec les autres au niveau international et européen. L'organisation a son siège au Palacio de Godoy, un bâtiment historique situé sur la Plaza Marina Española.
Centre d'enseignement et de recherche postuniversitaires/Centre d'enseignement et de recherche postuniversitaires :
Le Centre d'enseignement et de recherche post-universitaires (CPIR) était le seul établissement d'enseignement à proposer un enseignement post-universitaire à Goa entre le début des années 1960 et 1985. Il a été créé peu après la fin de la domination portugaise à Goa et fonctionnait sous l'égide de l'Université. de Bombay. Quelques milliers d'étudiants y ont entrepris leurs études de maîtrise, et certains d'entre eux ont ensuite assumé des responsabilités supérieures dans des domaines tels que l'éducation, le journalisme, le droit et les sciences. Le CPIR a été décrit comme "le premier campus postuniversitaire de toute université d'État en Inde [à fonctionner] en dehors de sa juridiction d'origine".
Center for_Postgraduate_Studies,_Informatics_Institute_of_Technology/Centre for Postgraduate Studies, Informatics Institute of Technology :
L'Institut des technologies de l'information du Sri Lanka est un institut d'enseignement supérieur privé au Sri Lanka spécialisé dans les technologies de l'information. Il collabore avec des universités étrangères et permet aux étudiants de suivre ces cours au Sri Lanka. Le Centre d'études supérieures ou «PG Centre» de l'IIT a été lancé en 2001 en collaboration avec l'Université Keele, en Angleterre, pour mener des programmes de maîtrise Keele au Sri Lanka. Plus de 250 étudiants ont obtenu leur diplôme de maîtrise de Keele.
Centre d'innovation_de_procédés/Centre d'innovation de procédés :
Le Centre for Process Innovation Limited (CPI) est un centre de technologie et d'innovation britannique, dont le siège est situé dans le nord-est de l'Angleterre. Créée en 2004 par l'agence gouvernementale britannique ONE NorthEast, la société était l'un des cinq centres d'excellence d'une stratégie à long terme visant à "repositionner le Nord-Est [de l'Angleterre] sur la scène mondiale de la recherche et du développement".
Centre d'ingénierie_des_protéines/Centre d'ingénierie des protéines :
Le MRC Center for Protein Engineering (ou CPE) était une unité de recherche pionnière à Cambridge, en Angleterre, qui se concentrait principalement sur la structure, la stabilité et l'activité des protéines et l'ingénierie des anticorps. Le Centre de génie des protéines a été créé en 1990 comme l'un des premiers centres de recherche interdisciplinaires du CRM et l'un des premiers laboratoires de recherche à réunir la biologie moléculaire, la génétique moléculaire, la biophysique et la biologie structurale en une seule unité cohérente. Il a été formé autour des recherches de deux scientifiques éminents qui ont inventé l'ingénierie des protéines, Sir Alan Fersht et Sir Greg Winter. Sir Alan Fersht a été directeur du MRC CPE de 1990 à 2010, avec Greg Winter comme directeur adjoint. Sir Alan Fersht et Sir Greg Winter ont tous deux été faits chevaliers en reconnaissance de leur travail et de leurs contributions exceptionnelles à la science. De 1990 à 2010, l'unité a connu un énorme succès, tant sur le plan académique que commercial. Tous les travaux de Sir Alan sur le repliement des protéines et une grande partie du travail de pionnier de Sir Greg pour humaniser les anticorps ont été réalisés au CPE. Par exemple, Cambridge Antibody Technology était une société de biotechnologie fondée par Sir Greg Winter en 1989 qui a été achetée pour 702 millions de livres sterling en 2006 par AstraZeneca. Un autre projet réussi lancé au CPE et maintenu jusqu'en 2010 est la base de données de classification structurale des protéines (ou SCOP). Au fil des ans, SCOP a soutenu le développement d'outils informatiques et contribué à la compréhension du répertoire des protéines, de la façon dont les protéines sont liées les unes aux autres et de l'évolution de leurs structures et fonctions. Le MRC Center for Protein Engineering a fermé ses portes fin septembre 2010, suite au départ à la retraite de son directeur, Sir Alan Fersht. Presque tout le personnel du CPE, y compris ceux qui maintiennent la base de données de classification structurale des protéines, et son infrastructure ont été intégrés au Laboratoire de biologie moléculaire (LMB) du CRM.
Centre pour le_christianisme_public/Centre pour le christianisme public :
Le Center for Public Christianity (CPX) est une société médiatique australienne à but non lucratif qui fournit aux médias grand public et au grand public des informations sur la pertinence du christianisme au 21e siècle. Le Centre n'a aucune affiliation confessionnelle et cherche à représenter le christianisme historique tel que défini par le Credo de Nicée.
Centre d'enquête publique/Centre d'enquête publique :
Le Centre d'enquête publique ( irlandais : Fiosrú an Phobail ) a été créé en février 2005 en tant qu'organisme non gouvernemental pour "... enquêter sur des questions d'importance publique dans la vie politique, publique et corporative irlandaise". Son conseil d'administration était composé de M. le juge Feargus Flood, ancien président du tribunal de la planification et des paiements (corruption) et ancien juge de la Haute Cour, Enda McDonagh, président du conseil d'administration de l'University College, Cork, diffuseur et ancien rédacteur en chef du Sunday Business Post. Damien Kiberd et l'avocat, écrivain et militant des droits de l'homme Greg O'Neill. Le journaliste d'investigation Frank Connolly a été nommé directeur exécutif. Ses enquêtes sur les paiements à l'ancien ministre du gouvernement Ray Burke ont contribué à la création du tribunal de la planification et des paiements et du tribunal Morris. Il devait être financé par Atlantic Philanthropies à hauteur de 4 millions d'euros sur cinq ans. Il a fermé ses portes en avril 2006 à la suite du retrait de ce financement et d'un article critique du ministre de la Justice de l'époque, Michael McDowell, dans le journal Sunday Independent.
Centre for_Public_Integrity_ (Australie)/Centre for Public Integrity (Australie) :
Le Center for Public Integrity est un groupe de réflexion australien à but non lucratif sur les politiques publiques. Le Center for Public Integrity milite contre la corruption et pour la maîtrise du pouvoir exécutif et les changements apportés au système de financement politique australien. Le Centre collabore avec des universitaires, des praticiens du droit et des juges à la retraite pour mener des recherches sur la réforme de l'intégrité en Australie.
Centre for_Public_Interest_Litigation/Centre for Public Interest Litigation :
Le Centre for Public Interest Litigation (CPIL) est une organisation non gouvernementale indienne qui mène des litiges sur des questions d'intérêt public. La CPIL a été créée par feu le juge VM Tarkunde, ancien juge de la Cour suprême de l'Inde.
Centre de_recherche_sur_l'opinion_publique/Centre de recherche sur l'opinion publique :
Centrum Badania Opinii Społecznej (CBOS ; anglais : Center for Public Opinion Research) est un institut de sondage d'opinion en Pologne, basé à Varsovie. Créée à l'origine en Pologne communiste en 1982, elle fonctionne comme une fondation publique à but non lucratif créée par une loi spéciale depuis 1997 (Ustawy o fundacji Centrum Badania Opinii Społecznej z dn. 20 lutego 1997 r., Dz.U. nr 30, poz 163). Son objectif statutaire est de fournir des données sur l'opinion de la population concernant les questions politiques et sociales. Les principaux journaux et magazines d'information polonais, tels que Gazeta Wyborcza, Rzeczpospolita et Polityka, demandent régulièrement à la CBOS de mener des sondages. Outre sa fonction publique, CBOS effectue également des études de marché commerciales pour aider à financer ses opérations. Le CBOS mène une enquête mensuelle sur un échantillon représentatif de 1 000 personnes adultes intitulée "Problèmes et événements actuels" (Aktualne problemy i wydarzenia). Les résultats sont publiés sur une base mensuelle et mis à disposition sur Internet avec un délai d'un mois (depuis 1998). Chaque rapport mensuel se concentre sur un sujet spécifique, certains sujets étant récurrents à intervalles réguliers. Un bulletin d'information abrégé en anglais, intitulé "Polish Public Opinion" et contenant des résumés des résultats sur divers sujets, est également disponible en ligne et gratuitement. Au total, CBOS publie plus de 200 rapports et livres chaque année. CBOS emploie une équipe de plus de 40 sociologues, économistes, statisticiens et informaticiens à son siège à Varsovie, et un réseau national d'enquêteurs. Le travail du CBOS est supervisé par un conseil créé par la loi de 1997, composé de sept experts universitaires nommés par le conseil des ministres et des représentants du Sejm, du Sénat, du Premier ministre et du président.
Centre for_Public_Policy/Centre for Public Policy :
Le Center for Public Policy est un groupe de réflexion politique indien engagé dans la recherche, la formation, l'enseignement et le renforcement des capacités. Le RPC est une initiative entreprise par l'Institut indien de gestion de Bangalore (IIMB) et est situé sur le campus de l'IIMB.
Centre de_recherche_sur_les_politiques_publiques/Centre de recherche sur les politiques publiques :
Le Centre for Public Policy Research (CPPR) est un organisme de recherche indépendant à but non lucratif situé à Kochi, en Inde. Il a été créé en 2004. Il mène des recherches professionnelles, intégrant les développements dans les domaines de l'éducation, des moyens de subsistance, de la gouvernance, des réformes urbaines et de l'environnement. Les quatre centres d'étude ciblés sont : le Centre d'études urbaines du CPPR, le Centre d'études comparatives du CPPR, le Centre d'études stratégiques du CPPR et l'Académie du CPPR.
Centre de_calcul_quantique/Centre de calcul quantique :
Le Center for Quantum Computation (CQC) est une alliance de groupes de recherche sur l'information quantique de l'Université d'Oxford. Il a été fondé par Artur Ekert en 1998. Jusqu'à récemment, le CQC comprenait également des groupes de recherche à l'Université de Cambridge, mais maintenant les groupes de Cambridge fonctionnent comme une entité indépendante appelée Cambridge Center for Quantum Information and Foundations (CQIF).
Centre des technologies_quantiques/Centre des technologies quantiques :
Le Center for Quantum Technologies (CQT) de Singapour est un centre de recherche d'excellence hébergé par l'Université nationale de Singapour. Le Centre rassemble des physiciens, des informaticiens et des ingénieurs pour faire de la recherche fondamentale sur la physique quantique et pour construire des dispositifs basés sur des phénomènes quantiques. Des experts en technologies quantiques appliquent leurs découvertes à l'informatique, aux communications et à la détection.
Centre des risques radiologiques, chimiques et environnementaux/Centre des risques radiologiques, chimiques et environnementaux :
Le Centre for Radiation, Chemical and Environmental Hazards (CRCE) est un site de recherche environnementale du gouvernement britannique, géré par Public Health England (PHE) à Chilton, Oxfordshire, qui surveille les niveaux de produits chimiques toxiques et de rayonnement de fond dans l'environnement britannique; il s'agit en grande partie d'une continuation de l'ancien National Radiological Protection Board (NRPB).
Centre for_Railway_Information_Systems/Centre for Railway Information Systems :
Le Center for Railway Information Systems (CRIS) conçoit, développe, met en œuvre et maintient la plupart des systèmes d'information importants des chemins de fer indiens. Il appartient aux chemins de fer indiens, ministère des chemins de fer, gouvernement indien. Il est situé à Chanakyapuri, New Delhi. CRIS a été créé par Indian Railways en 1986.
Centrer_le_dessin_récent/Centrer le dessin récent :
Le Centre for Recent Drawing (C4RD) est un espace curatorial non commercial à Londres, pour l'exposition de dessins récents et offrant un accès et une discussion sur la pratique actuelle du dessin, et pour favoriser le public du dessin au sein du grand public. Il a été fondé par Andrew Hewish en 2004. Depuis 2004, le C4RD a fourni un espace muséal pour l'exposition de dessins d'artistes, illustrateurs et designers internationaux et britanniques établis et émergents, d'architectes, d'art-thérapeutes, de musiciens et d'étudiants en art de diverses institutions artistiques de Bretagne : Royal Academy, Loughborough University, Goldsmiths College, Camberwell College of Arts, London Metropolitan University, Wimbledon School of Art, Royal College of Art et Prince's Drawing School. Il s'agit d'une organisation non gouvernementale à but non lucratif gérée par des bénévoles qui dépend de dons privés. Le Centre a été créé pour fournir un site à Londres pour l'exposition de dessins libres des préoccupations commerciales qui envahissent la scène artistique londonienne et pour fournir un contexte pour le dessin qui pourrait également exister au-delà des exigences des beaux-arts. Il met l'accent sur le récent plutôt que sur le « contemporain » plus réglementé commercialement. En tant que centre, il vise à fonctionner comme un nœud d'activité entre l'atelier de l'artiste, l'école d'art, l'école, la pratique thérapeutique ou architecturale et le public, à fournir une expérience d'exposition et de conservation, à mettre l'accent sur un programme collégial et à partager l'expérience. de dessin.
Centre de médecine_régénérative/Centre de médecine régénérative :
Le Centre de médecine régénérative (CRM) est un centre de recherche sur les cellules souches de l'Université d'Édimbourg en Écosse, dédié à l'étude et au développement de nouveaux traitements régénératifs pour les maladies humaines. Le centre fait partie de l'Institut universitaire de régénération et de réparation et fait partie du pôle BioQuarter de la Petite France.
Centre for_Renaissance_and_Early_Modern_Studies/Centre for Renaissance and Early Modern Studies :
Le Centre for Renaissance and Early Modern Studies (CREMS) a été lancé en octobre 2005 à l'Université de York. Il est axé sur l'étude des XVIe et XVIIe siècles. Il rassemble plus de 30 universitaires et leurs étudiants de troisième cycle de sept départements de premier plan à York: littérature anglaise et apparentée, histoire, histoire de l'art, archéologie, musique, philosophie et politique, ce qui en fait le plus grand centre de ce type au Royaume-Uni. Le Centre propose un programme annuel de séminaires, de conférences et de conférences publiques sur les périodes de la Renaissance et du début de la modernité. Il gère sa propre maîtrise enseignée en études de la Renaissance et du début de la modernité pour les étudiants qui suivent des diplômes de recherche de troisième cycle au cours de la période. Le Centre travaille en étroite collaboration avec le Borthwick Institute for Archives et les nouveaux départements et instituts de sciences humaines de l'Université (en particulier le Département du cinéma, du théâtre et de la télévision et l'Institut pour la compréhension publique du passé), ainsi qu'avec la York Minster Library , le Yorkshire Country House Project et le National Center for Early Music. Il développe des partenariats avec des institutions à travers le Royaume-Uni, l'Europe et l'Amérique du Nord.
Centre des_énergies_renouvelables/Centre des énergies renouvelables :
Center for Renewable Energy (abrégé : SFFE, de Norwegian Senter pour fornybar energi) est un centre de recherche virtuel détenu par l'Université norvégienne des sciences et technologies (NTNU), SINTEF, l'Institut de technologie énergétique (IFE) et l'Université d'Oslo (UiO). La SFFE a été créée en 2004, initialement en tant qu'organe fédérateur du SINTEF et du NTNU. L'IFE et l'UiO sont devenus copropriétaires du Centre en 2005 et 2011, respectivement. L'objectif de SFFE est d'augmenter la qualité, l'efficacité et la portée de l'éducation, de la recherche, du développement et de l'innovation dans le domaine des énergies renouvelables en Norvège. La SFFE travaille à coordonner les compétences disponibles et les activités de recherche et d'enseignement localisées dans ses institutions membres. En 2010, le réseau interne des établissements membres comptait plus de 400 scientifiques (dont doctorants) travaillant sur les énergies renouvelables. Le directeur actuel du Centre est Gabriella Tranell (professeur associé au Département de science et d'ingénierie des matériaux, NTNU). Ensemble, les propriétaires de SFFE représentent la plus grande ressource de Norvège dans la recherche sur les énergies renouvelables. Les domaines de recherche du Centre comprennent l'hydroélectricité à petite échelle, l'énergie éolienne, l'énergie solaire, l'énergie des vagues et la bioénergie, ainsi que les dimensions sociales de l'utilisation de l'énergie. Des compétences se sont récemment développées dans les domaines de l'énergie océanique, notamment la recherche sur l'éolien offshore et l'énergie marémotrice.
Centre for_Renewable_Energy_Systems_Technology/Centre for Renewable Energy Systems Technology :
Le Centre for Renewable Energy Systems Technology (CREST) ​​est un centre de recherche sur les énergies renouvelables basé au Département de génie mécanique, électrique et de fabrication de l'Université de Loughborough en Angleterre.
Centre de_recherche_et_action_pour_la_paix/Centre de recherche et d'action pour la paix :
Le Centre de recherche et d'action pour la paix (CERAP) (Centre de recherche et d'action pour la paix), en Côte d'Ivoire, a débuté sous le nom d'Institut africain de développement économique et social (INADES), avec un accent initial sur la formation agricole. En 2003, INADES s'agrandit et prend le nom de CERAP.
Centre de recherche et de développement sur les technologies de l'information et les télécommunications (Albanie)/Centre de recherche et de développement sur les technologies de l'information et les télécommunications (Albanie) :
Le Centre de recherche et de développement sur les technologies de l'information et les télécommunications ( albanais : Qendra për Kërkim dhe Zhvillim në Teknologjitë e Informacionit dhe Komunikimit ), anciennement connu sous le nom d' INIMA ou Institut d'informatique et de mathématiques appliquées est un institut de recherche sur la technologie à Tirana , Albanie , affilié depuis 2007 avec l'Université polytechnique de Tirana. Il a été fondé en 1986 sur la base du Centre de mathématiques computationnelles (QMLL). Cette dernière a été fondée en 1971, dépendant de l'Université de Tirana (UT) et, en 1973, lorsque l'Académie des sciences d'Albanie a été fondée, est devenue l'une des institutions scientifiques dont l'Académie était composée. Ayant certains des experts les plus éminents en informatique et mathématiques appliquées, l'INIMA a joué un rôle de premier plan dans tous les développements informatiques en Albanie, dans l'introduction de méthodes et de technologies modernes dans différents domaines de la réalité albanaise tels que: économie, ingénierie, géologie et mines, médecine et soins de santé, agriculture, élevage , etc.; dans la préparation de nouveaux spécialistes ainsi que dans l'offre de différents services scientifiques, l'installation et la maintenance de systèmes informatiques, etc. l'Université polytechnique de Tirana. L'INIMA a été rebaptisé "Centre de Recherche et de Développement sur les Technologies de l'Information et les Télécommunications" (après décision du Conseil des Ministres #824 du 05.12.2007).
Centre de_recherche_et_service_populaire/Centre de recherche et de service populaire :
Le Centre de recherche et de service populaire (CISEP) a été fondé par les jésuites en 1984 à Oruro, en Bolivie, en réponse à la nationalisation des mines, pour la préservation des emplois et le développement d'alternatives dans le secteur du travail urbain. Le CISEP travaille au niveau national et régional sur les questions de recherche, d'environnement, de promotion culturelle et de citoyenneté.
Centre de_recherche_en_photonique_à_l'Université_d'Ottawa/Centre de recherche en photonique de l'Université d'Ottawa :
Le Centre de recherche en photonique (CRPuO) est un centre de recherche de l'Université d'Ottawa à Ottawa, Ontario, Canada. Le centre a été créé en 2002 pour étudier la photonique. La photonique englobe la science de la lumière, son interaction avec la matière et la technologie pour sa génération, sa manipulation, sa transmission et sa détection. Au sein du CRPuO se trouvent entre autres le Laboratoire de Cellules Solaires et Nanostructurées (SUNLab) ainsi que le Laboratoire de Technologie Photonique (PTLab). Le CRPuO est également en train de recruter trois autres professeurs pour soutenir le CERC, et est probablement la plus forte concentration de professeurs de photonique au Canada. Reconnaissant la force de la photonique à l'Université d'Ottawa, l'Université construit un bâtiment de 55 M$ (le Centre de recherche avancée) pour loger tous les professeurs de photonique et leurs groupes de recherche. La construction devrait s'achever en 2014.
Centre de recherche sur le raisonnement, l'argumentation et la rhétorique/Centre de recherche sur le raisonnement, l'argumentation et la rhétorique :
Le Centre de recherche sur le raisonnement, l'argumentation et la rhétorique (CRRAR) est un groupe de recherche interdisciplinaire au sein de l'Université de Windsor, au Canada, qui soutient la recherche dans les domaines de l'argumentation, de la logique informelle et de la rhétorique. Parmi les membres notables figurent le théoricien de l'argumentation largement publié Douglas N. Walton et les premiers fondateurs du domaine de la logique informelle Ralph Johnson et J. Anthony Blair. Les membres du centre collaborent à des projets locaux et internationaux liés à l'argumentation et à la logique informelle, notamment l'Ontario Society for the Study of Argumentation (OSSA), l'International Society for the Study of Argumentation (ISSA) et l'Association for Informal Logic and Critical Pensée (AILACT).
Centre de_recherche_en_politique_sociale/Centre de recherche en politique sociale :
Le Centre de recherche en politique sociale (CRSP) est un centre de recherche autofinancé basé au sein du Département des sciences sociales de l'Université de Loughborough dans le bourg de Loughborough, Leicestershire, dans les East Midlands, en Angleterre. Le Centre mène des recherches dans le domaine de la politique sociale et vise à améliorer la qualité et le flux d'informations sur lesquelles les décisions politiques sont prises. Le directeur actuel est Donald Hirsch.
Centre de_recherche_en_arts,_sciences_sociales_et_humanités/Centre de recherche en arts, sciences sociales et humaines :
Le Centre de recherche sur les arts, les sciences sociales et les sciences humaines (CRASSH) est un centre de recherche interdisciplinaire au sein de l'Université de Cambridge. Fondé en 2001, le CRASSH a vu le jour comme un moyen de créer un dialogue interdisciplinaire entre les nombreuses facultés et départements de l'Université en arts, sciences sociales et sciences humaines, ainsi que de créer des ponts avec les matières scientifiques. Il est maintenant devenu l'un des plus grands instituts de sciences humaines au monde et est une présence majeure dans la vie universitaire au Royaume-Uni. Il sert à la fois à rassembler les perspectives disciplinaires à Cambridge et à diffuser de nouvelles idées aux publics à travers l'Europe et au-delà. La mission du CRASSH est de créer de nouvelles ressources pour la pensée, de stimuler la recherche interdisciplinaire et l'innovation disciplinaire, d'établir de nouveaux réseaux et affiliations intellectuelles, de répondre aux défis sociaux et politiques émergents, d'engager de nouveaux publics dans la recherche en sciences humaines et d'aider à façonner les politiques publiques. Ses programmes comprennent des bourses de visite, des bourses de début de carrière pour les universitaires de Cambridge et une variété de réseaux de recherche interdisciplinaires, ainsi qu'un programme de conférences conçu pour forger de nouvelles connexions et ouvrir de nouvelles voies intellectuelles. La communauté de recherche du CRASSH comprend de nombreux chercheurs postdoctoraux travaillant sur sa gamme diversifiée de projets interdisciplinaires, qui impliquent souvent des collaborations internationales et sont financés par des conseils de recherche, des organismes de bienfaisance, des fiducies et des dons philanthropiques.
Centre for_Research_into_Earth_Energy_Systems/Centre de recherche sur les systèmes énergétiques terrestres :
Le Centre de recherche sur les systèmes énergétiques terrestres est un centre de recherche en géoénergie de l'Université de Durham. Le centre a été créé en janvier 2006 et a depuis gagné un revenu de recherche de 1,3 million de livres sterling par an. Le directeur actuel du CeREES est le professeur Jon Gluyas, co-auteur du manuel Petroleum Geoscience. Le Centre fait partie du Durham Energy Institute multidisciplinaire. CeREES est l'un des trois seuls membres universitaires de la Carbon Capture and Storage Association et est également membre de l'Underground Coal Gasification Association.
Centre de_recherche_sur_la_franc-maçonnerie_et_le_fraternalisme/Centre de recherche sur la franc-maçonnerie et le fraternalisme :
Le Centre de recherche sur la franc-maçonnerie et le fraternisme de l'Université de Sheffield a été fondé en 2000. Son objectif était la recherche scientifique sur la franc-maçonnerie et les associations fraternelles connexes. Les activités du centre ont été suspendues en 2010.
Centre de_recherche_sur_le_monarchisme_orthodoxe/Centre de recherche sur le monarchisme orthodoxe :
Le Centre de recherche sur le monarchisme orthodoxe est une association monarchiste serbe de Belgrade, fondée en 2001 et enregistrée auprès du ministère de la Justice de la République fédérale de Yougoslavie en mai 2002. Son fondateur et premier directeur était Nebojsha M. Krstich, également connu comme le fondateur de le mouvement Patrie Obraz. Nebojsha est décédé dans un prétendu accident de voiture, le 4 décembre 2001. Il a été remplacé à la direction du Centre par le révérend diacre Nenad M. Jovanovich, de l'Église orthodoxe serbe. De 2008 à 2012, le directeur était le révérend prêtre Boshko R. Marinkov, et depuis 2012, le directeur est le très révérend prêtre Nemanja S. Mrdjenovich. Le Centre compte cinq commissions d'études et deux sections bénévoles. Les cinq comités d'étude sont le Conseil d'études héraldiques et généalogiques, le Conseil d'études culturelles, le Conseil d'historiographie, le Conseil d'études étatiques et juridiques et le Conseil d'études théologiques. Deux sections bénévoles sont l'Action orthodoxe serbe « Sabor » et la « Société de lutte contre les maladies liées à la dépendance » Svitanje (angl. « l'aube »). Le Centre opère sous le Haut Patronage du Prince Alexandre (Paul) Karageorgevich et le Patronage Spirituel d'Irinej (Dobrijevich) Évêque de la Métropole d'Australie et de Nouvelle-Zélande de l'Église Orthodoxe Serbe. Lors de leur célébration du `` saint patron '' en juin 2013, qui s'est tenue à la Faculté de théologie orthodoxe de l'Université de Belgrade, avec la bénédiction du patriarche serbe Irinej, ils ont reçu le soutien des plus hauts représentants de l'Église orthodoxe serbe, de l'armée serbe et du prince héritier Alexandre. II Karageorgevitch. En juin 2014, le Centre a reçu une médaille Saint-Empereur Constantin, décernée par le Saint-Synode de l'Église orthodoxe serbe. Center est considéré comme l'une des plus hautes autorités de l'héraldique des Balkans. Ils ont publié des livres, notamment de la poésie et des traductions de livres monarchistes en serbe. Leurs représentants ont participé à un certain nombre de conférences académiques internationales. Le site Web officiel du CROM contient la plus grande collection d'ouvrages sur le monarchisme orthodoxe en langue serbe.
Centre for_Research_on_Computer_Supported_Learning_and_Cognition/Centre de recherche sur l'apprentissage et la cognition assistés par ordinateur :
Le Centre de recherche sur l'apprentissage et la cognition assistés par ordinateur (en abrégé CRLI) est un centre de recherche en éducation au sein de la Faculté des arts et des sciences sociales de l'Université de Sydney qui mène des recherches sur les sciences et les technologies de l'apprentissage. Créé le 1er janvier 2016, le Centre est né de la fusion du Centre d'apprentissage et de cognition assisté par ordinateur (CoCo) de l'Université et du réseau de recherche en sciences et technologies de l'apprentissage (STL). Le centre est situé dans le bâtiment de l'éducation (A35), adjacent à Manning Road, qui abrite l'école d'éducation et de travail social de Sydney sur le campus Camperdown de l'université, en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Les co-directeurs du Centre sont le professeur Peter Reimann et la professeure associée Lina Markauskaite. Le Centre dirige un programme d'études supérieures en apprentissage des sciences et de la technologie.
Centre de_recherche_sur_les_services_éducatifs_et_communautaires/Centre de recherche sur les services éducatifs et communautaires :
Le Centre de recherche sur les services éducatifs et communautaires, ou CRECS, est un centre de recherche qui collabore avec des organismes des secteurs de l'éducation, des services sociaux et de la santé sur la recherche, l'évaluation et la formation. Ensemble, ils travaillent à l'amélioration des programmes sociaux et des politiques pour les citoyens, en particulier ceux confrontés à l'exclusion sociale. Le CRECS a été fondé à Ottawa, en Ontario, et continue de fonctionner à l'Université d'Ottawa.
Centre de_recherche_sur_la_sécurité_énergétique/Centre de recherche sur la sécurité énergétique :
Le Centre de recherche sur la sécurité énergétique (CeRES) est un centre de recherche indien hébergé à l'Institut de l'énergie et des ressources (TERI) qui se concentre sur les relations de l'Inde avec l'énergie et les conséquences sur elle-même et sur le monde, diplomatiquement, économiquement et socialement. Le centre a été créé le 31 mai 2005. L'équipe CeRES est basée dans les bureaux du India Habitat Center de TERI à New Delhi, en Inde.
Centre de_recherche_sur_l'énergie_et_l'air_propre/Centre de recherche sur l'énergie et l'air pur :
Le Centre de recherche sur l'énergie et l'air pur (CREA) est un groupe de réflexion à but non lucratif qui étudie l'énergie et la pollution de l'air. CREA a été fondée à Helsinki en 2019 dans le but de suivre les impacts de la pollution de l'air en fournissant des produits de recherche étayés par des données.
Centre de_recherche_sur_les_sociétés_multinationales/Centre de recherche sur les sociétés multinationales :
Le Centre de recherche sur les sociétés multinationales ( SOMO - Néerlandais : Stichting Onderzoek Multinationale Ondernemingen ), est une organisation de recherche et de réseau indépendante à but non lucratif travaillant sur les questions sociales, écologiques et économiques liées au développement durable. Depuis 1973, l'organisation enquête sur les sociétés multinationales et les conséquences de leurs activités sur les personnes et l'environnement dans le monde entier. SOMO possède une expertise dans : Les secteurs et les chaînes de valeur La recherche d'entreprise La responsabilité des entreprises La réforme économique
Centre de_recherche_sur_l'épidémiologie_des_catastrophes/Centre de recherche sur l'épidémiologie des catastrophes :
Le Centre de Recherche sur l'Epidémiologie des Catastrophes (CRED) est une unité de recherche de l'Université de Louvain (UCLouvain). Il fait partie de l'École de santé publique située sur le campus de l'UCLouvain Bruxelles Woluwe, à Bruxelles, en Belgique. et développement. Il promeut la recherche, la formation et l'expertise technique sur les urgences humanitaires, avec un accent particulier sur la santé publique et l'épidémiologie.
Centre d'examens et de diffusion/Centre d'examens et de diffusion :
Le Center for Reviews and Dissemination (CRD) est un centre de recherche sur les services de santé basé à l'Université de York, en Angleterre. Le CRD a été créé en janvier 1994 et vise à fournir des informations fondées sur la recherche pour une médecine fondée sur des preuves. Le CRD effectue des revues systématiques et des méta-analyses des interventions de soins de santé et diffuse les résultats de la recherche aux décideurs du NHS. Le CRD produit trois bases de données : Database of Abstracts of Reviews of Effects (DARE) NHS Economic Evaluation Database (NHS EED) Health Technology Assessment Database (HTA Database) Celles-ci sont disponibles gratuitement sur le site Web de la base de données du CRD [1] et dans le cadre de la Cochrane Library . Le CRD publie également un certain nombre de rapports réguliers, notamment Effective Health Care et Effectiveness Matters. Le CRD est financé par le programme de recherche et de développement du NHS du ministère britannique de la Santé, ainsi que par un certain nombre d'autres sources.
Centre de recherche_sur_la_santé_rurale_et_du_Nord/Centre de recherche sur la santé dans les régions rurales et du Nord :
Le Centre de recherche en santé rurale et du Nord ou CRaNHR est un centre de recherche situé conjointement à l'Université Laurentienne à Sudbury, en Ontario, et à l'Université Lakehead à Thunder Bay, en Ontario. Le CRaNHR collabore avec l'École de médecine du Nord de l'Ontario dans de nombreux projets de recherche. Créé en 1992, le CRaNHR mène des recherches sur la santé rurale dans le but d'améliorer les services de santé et l'accès aux soins de santé principalement dans les régions rurales et nordiques, et de mieux comprendre le système de santé. Le centre de recherche était auparavant connu sous le nom d'Unité de recherche sur les ressources humaines en santé du Nord (NHHRRU). En 1997, elle adopte son nom actuel.
Centre de_musique_russe/Centre de musique russe :
Le Centre for Russian Music (CRM) est un centre de recherche basé à Goldsmiths, University of London. L'objectif principal du centre est de promouvoir la recherche, la publication et la performance. Il propose des activités interdisciplinaires axées sur les problèmes culturels, sociaux, politiques et musicaux de l'histoire moderne russe et s'appuyant sur ses fonds d'archives. Le CRM travaille en collaboration avec les Archives Serge Prokofiev et les Archives Alfred Schnittke qui contiennent des manuscrits, des fac-similés de toutes les partitions (y compris celles inachevées), des papiers privés, des croquis, des photos, des films, des bandes des propres performances et conférences de Schnittke, toutes les partitions publiées, livres et articles sur Schnittke, et tous les enregistrements existants de sa musique. Le CRM travaille sous la supervision d'un conseil consultatif international. Son directeur jusqu'en 2014 était le violoncelliste et musicologue Alexander Ivashkin. Le Centre est utilisé par des chercheurs et des étudiants de nombreux pays et met ses documents à la disposition de tout chercheur intéressé. Les chercheurs actuels comprenaient Blanc Wan.
Centre for_School_Design/Centre for School Design :
Le Centre for School Design a été lancé le 24 janvier 2010 à Londres, en Angleterre. Il est hébergé par le British Council for School Environments et a été promu spécifiquement pour fournir un centre ouvert de partage d'informations autour de la question de l'innovation dans l'éducation, la conception et l'environnement bâti. Le travail du centre sera coordonné par un site Web central qui prend et transmet les flux à une gamme d'applications de médias sociaux, notamment Google Maps, Flickr, Twitter et d'autres outils de gestion de contenu.
Centre d'études_des_sciences,_du_développement_et_des_médias/Centre d'études des sciences, du développement et des médias :
Le Center for Science, Development and Media Studies (CSDMS) est une organisation non gouvernementale, basée à NOIDA en dehors de la capitale indienne de New Delhi, qui est "impliquée dans le plaidoyer et le renforcement des capacités des organisations locales". En plus de mener des projets de formation, d'atelier et de recherche sur le terrain dans les domaines des TIC (technologies de l'information et de la communication), il publie également le magazine i4d, le premier magazine mensuel sur le sujet en Asie. Cet institut, dirigé par Ravi Gupta, ancien élève de l'Institut indien de technologie de Kanpur, construit des communautés de pratique autour de divers sous-thèmes de l'ICT4D, entreprend des recherches et des études de cadrage, et documente et surveille les projets.
Centre for_Science_Education/Centre for Science Education :
Center ou Center for Science Education peut faire référence au Challenger Center for Space Science Education National Center for Science Education, Oakland, Californie Wright Center for Science Education, Tufts University British Center for Science Education Homi Bhabha Center for Science Education, Mumbai, India Center for Science Education, une unité de recherche et de développement commercial du Sheffield Hallam University Center for Science Education and Communication, une unité de l'Université de Delhi
Centre pour_la_science_et_l'environnement/Centre pour la science et l'environnement :
Le Centre pour la science et l'environnement (CSE) est une organisation de recherche et de défense d'intérêt public à but non lucratif basée à New Delhi, en Inde. Créé en 1980, le CSE fonctionne comme un groupe de réflexion sur les problèmes d'environnement et de développement en Inde, la mauvaise planification, les changements climatiques dévastant les Sundarbans indiens et plaide pour des changements de politique et une meilleure mise en œuvre des politiques déjà existantes. Le directeur du Centre est Sunita Narain. Sous sa direction, le Center for Science and Environment a révélé le niveau élevé de pesticides présents dans les marques américaines de boissons non alcoolisées telles que Coke et Pepsi.En 2018, le CSE a reçu le prix Indira Gandhi pour la paix, le désarmement et le développement.Certains de ses projets incluent enquête sur la falsification des aliments et la sécurité des produits de consommation.
Centre for_Science_and_Policy/Centre for Science and Policy :
Le Centre for Science and Policy (CSaP) de l'Université de Cambridge existe pour améliorer les liens entre les universitaires et les décideurs politiques. Son objectif principal est d'améliorer l'accès des décideurs politiques aux meilleures recherches scientifiques et techniques, à la fois pour permettre aux décideurs politiques de tirer le meilleur parti des preuves scientifiques disponibles et pour garantir que les universitaires soient mieux informés sur les politiques publiques. Le Centre tente d'atteindre cet objectif en exécutant trois programmes : les bourses politiques, qui permettent aux boursiers élus de créer des réseaux avec des universitaires pour les aider à répondre à des questions dans leur propre travail politique, les défis politiques, qui tentent de fournir de nouvelles perspectives sur des domaines spécifiques de la politique publique par le biais de collaborations entre universitaires et décideurs politiques Développement professionnel, qui est conçu pour initier les chercheurs en début de carrière à l'élaboration des politiques par le biais d'ateliers, de stages et de détachements gouvernementaux. de la Fondation Joseph Rowntree Julia Unwin. Le CSaP accueille des chercheurs invités pour effectuer des recherches sur l'interface science-politique. Le premier chercheur invité a été le professeur Charles Kennel, qui a commencé sa bourse le 16 janvier 2014. Le CSaP a été fondé en 2009 sous la direction du directeur fondateur, le Dr David Cleevely. Le Dr Robert Doubleday est directeur exécutif depuis juillet 2012, succédant au Dr Chris Tyler (dernièrement directeur de l'Office parlementaire de la science et de la technologie). Il tient sa conférence annuelle à la Royal Society de Londres en avril de chaque année. Le CSAP organise également une conférence annuelle, qui en 2017 a été donnée par le professeur Chris Whitty, alors conseiller scientifique en chef au ministère de la Santé. Le rôle du CSAP dans l'aide aux décideurs politiques a été noté par le député libéral démocrate Julian Huppert dans ses propositions de politique scientifique 2012
Centre de_recherche_scientifique_sur_la_médecine_des_plantes/Centre de recherche scientifique sur la médecine des plantes :
Le Centre de recherche scientifique sur la médecine des plantes est une institution de recherche sur la phytothérapie à Mampong Akuapem, dans la région orientale du sud du Ghana. Il a été créé par le gouvernement du Ghana en 1976. : 84 Il produit ses propres plantes médicinales et gère une clinique externe qui traite plus de 16 000 patients par mois. : 84
Centre for_Ships_and_Ocean_Structures/Centre for Ships and Ocean Structures :
Le Centre pour les navires et les structures océaniques (CeSOS) est un centre de recherche situé au Centre de technologie marine de Trondheim, en Norvège. L'objectif du centre de recherche est de créer des connaissances fondamentales sur la conception et le fonctionnement des navires et des structures océaniques. Le centre est actif depuis 2002, date à laquelle il a été créé en tant que centre d'excellence (CoE) par le Conseil norvégien de la recherche et l'Université norvégienne des sciences et technologies (NTNU). Bien que la période de financement par le Conseil norvégien de la recherche se soit terminée en 2012, des activités de recherche sont toujours en cours en 2013 et 2014, financées par des moyens externes.
Centre for_Sinai/Centre pour Sinaï :
Le Centre pour le Sinaï est une organisation non gouvernementale à but non lucratif créée en 1998 pour mettre en valeur et préserver la culture et l'histoire de la péninsule du Sinaï. Basé dans le sud du Sinaï, en Égypte, le centre vise également à préserver le mode de vie bédouin, afin que la culture ne disparaisse pas comme d'autres cultures dans le passé. Le Centre du Sinaï possède une petite bibliothèque et expose également des objets de la culture bédouine tels que des bijoux, des vêtements, des ustensiles et des armes. Le centre propose des expéditions dans le désert à dos de chameau ou en VTT. L'organisation s'est également engagée à nettoyer le Sinaï et à le maintenir ainsi.
Centre de_Cohésion_Sociale/Centre de Cohésion Sociale :
Le Centre for Social Cohesion (CSC) était un groupe de réflexion britannique dont le siège était à Londres. Fondé en 2007 dans le cadre d'un autre groupe de réflexion londonien, Civitas, il est devenu indépendant en 2008 et a finalement été intégré à un groupe de réflexion londonien distinct, la Henry Jackson Society, en avril 2011.
Centre pour le_développement_social_et_les_affaires_humanitaires/Centre pour le développement social et les affaires humanitaires :
Le Centre pour le développement social et les affaires humanitaires (CSDHA) était la division du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), responsable de la coordination de toutes les questions liées à la politique sociale au sein du système des Nations Unies. Il était basé à l'Office des Nations Unies à Vienne, en Autriche (UNOV) jusque dans les années 1990. Elle a déménagé au siège des Nations Unies à New York et est maintenant connue sous le nom de Division de la politique sociale et du développement. et perspectives jusqu'à l'an 2000" et "Jeunesse et SIDA : Stratégie sur les programmes d'information et d'éducation pour la prévention et la lutte contre le SIDA" en 1992. Il a été chargé de coordonner les activités pendant l'Année internationale de la jeunesse et a également collaboré avec des ONG et des conférences internationales, telles que la Conférence de l'Année internationale de la jeunesse sur le droit.
Centre pour_l'impact_social/Centre pour l'impact social :
Le Centre for Social Impact est un organisme australien de recherche et d'éducation créé en 2008. Il évalue et promeut le changement social intégré dans un éventail de domaines, notamment la santé, les enfants et les jeunes, le vieillissement et le handicap, l'inclusion financière et l'emploi, la diversité et la mobilité de la population, l'éducation et le logement. CSI a été fondée pour répondre à la principale recommandation d'un groupe de travail Global Access Partners sur la philanthropie dans l'enseignement supérieur coprésidé par Peter Fritz AO et le professeur Ian Young (universitaire) . Son PDG inaugural était Peter Shergold. Depuis 2020, le centre est dirigé par le professeur Kristy Muir. Il s'agit d'une collaboration d'universitaires et de chercheurs basés dans quatre universités : UNSW Sydney, Nouvelle-Galles du Sud ; Université de technologie de Swinburne à Melbourne, Victoria ; L'Université d'Australie-Occidentale à Perth, Australie-Occidentale ; et (depuis 2022) Flinders University à Adélaïde, Australie-Méridionale. CSI est financé par une dotation du gouvernement australien de 12,5 millions de dollars australiens et des fonds de contrepartie de partenaires privés, notamment la Macquarie Group Foundation, AMP, National Australia Bank et PwC. CSI a travaillé avec des agences gouvernementales, des entreprises commerciales et des organisations à but non lucratif sur plus de 30 projets de recherche et a développé un vaste programme de troisième cycle dans le cadre de son travail d'évaluation de l'impact social des activités gouvernementales et philanthropiques. Ses projets comprennent une carte du "Social Pulse" de l'Australie pour évaluer les progrès nationaux sur les questions sociales.
Centre d'innovation_sociale/Centre d'innovation sociale :
Le Centre for Social Innovation est une entreprise sociale basée à Toronto, au Canada. Elle se spécialise dans la création d'espaces de travail partagés pour des personnes ou des organismes à vocation sociale. Il possède deux emplacements à Toronto qui servent d'espaces de travail partagés, de laboratoires d'innovation et de centres communautaires. Ces bâtiments offrent des bureaux privés, des bureaux privés ou partagés et des espaces pour organiser des réunions et des événements. La mission du Centre est de catalyser l'innovation sociale et de favoriser la collaboration en mettant en relation des innovateurs sociaux et des entrepreneurs travaillant dans tous les secteurs et en leur offrant des programmes tels que des ateliers, des séminaires, des concours et des opportunités de mentorat pour accélérer leur réussite. CSI incube également un nombre limité d'innovations sociales, en leur fournissant des services programmatiques, stratégiques, administratifs et/ou financiers. CSI a également publié plusieurs livres sur la création d'espaces de travail partagés [1] et un sur son Community Bond. [2]
Centre d'enquête_sociale/Centre d'enquête sociale :
Le Centre for Social Investigation (CSI) est un groupe de recherche interdisciplinaire basé au Nuffield College, Université d'Oxford, en Angleterre. Le CSI est dirigé par le professeur Anthony Heath, CBE, FBA, professeur émérite de sociologie à l'Université d'Oxford et professeur de sociologie à l'Université de Manchester. Il a été lancé officiellement en mars 2015. Le Centre vise à aborder les questions sociales contemporaines d'intérêt public, en menant des recherches faisant autorité sur des questions sociales centrales qui s'appuient sur une expertise interdisciplinaire en économie, politique et sociologie et dans des disciplines connexes telles que la politique sociale. Un accent particulier est mis sur l'examen du progrès social en Grande-Bretagne et dans ce but, le Centre a entrepris des recherches couvrant des sujets tels que la criminalité, l'éducation, le capital social, l'espérance de vie, la corruption, l'insécurité alimentaire et les «cinq géants» de Beveridge. Le Centre entreprend également des recherches sur les inégalités, y compris celles liées au sexe, à l'ethnicité et à la classe. Le Centre met fortement l'accent sur le travail interdisciplinaire et les méthodes rigoureuses, allant de la recherche quantitative aux expérimentations sur le terrain. Il a entrepris un travail de collaboration avec le Département britannique des communautés et des gouvernements locaux. Les recherches de CSI sont indépendantes et non partisanes ; en tant que tel, il n'a aucune affiliation ou tendance politique. Le Centre est conseillé par un conseil consultatif dont les membres travaillent dans la recherche, la politique et le secteur privé. Fait inhabituel pour un groupe de recherche universitaire, le Centre met fortement l'accent sur l'engagement et la diffusion de ses recherches au-delà des résultats universitaires traditionnels afin de communiquer les résultats de ses activités de manière accessible à des publics non techniques, y compris les décideurs politiques et le public en général. Le Centre maintient un blog avec des articles de ses chercheurs et de contributeurs invités.
Centre for_Social_Justice/Centre for Social Justice :
Le Centre for Social Justice (CSJ) est un groupe de réflexion indépendant de centre-droit basé au Royaume-Uni, co-fondé en 2004 par Iain Duncan Smith, Tim Montgomerie, Mark Florman et Philippa Stroud.
Centre for_Social_Justice_Awards/Centre for Social Justice Awards :
Les CSJ ​​Awards sont un événement annuel organisé par le Center for Social Justice, un groupe de réflexion politique britannique de centre droit, où des subventions sont accordées à des organisations travaillant dans le domaine de la lutte contre la pauvreté. En 2009, une série documentaire de Channel 4 a été réalisée par la cinéaste et présentatrice de télévision Sadie Kaye sur les nominés aux prix, qui comportait également des interviews avec le Rt. Hon. Iain Duncan Smith et l'hôte des prix Esther Rantzen.
Centre for_Social_Justice_Pakistan/Centre for Social Justice Pakistan :
Le Centre pour la justice sociale (CSJ) est une ONG dont le secrétariat est basé à Lahore, au Pakistan, qui s'engage dans la recherche axée sur les résultats, la défense des politiques publiques fondées sur des preuves et le renforcement des capacités concernant les droits de l'homme, le développement démocratique et la justice sociale pour les groupes marginalisés au Pakistan. en particulier. Il s'engage activement dans le dialogue sur les politiques avec les départements/ministères gouvernementaux, les établissements d'enseignement, les institutions nationales des droits de l'homme et la société civile dans son ensemble.
Centre de_recherche_sociale/Centre de recherche sociale :
Le Centre for Social Research (CSR), créé en 1983, est un groupe de défense des droits des femmes basé à New Delhi, en Inde. Le groupe essaie d'apporter de l'attention et de la justice à tous les secteurs marginalisés et défavorisés de la société. Ils offrent des services aux femmes et aux filles dans tout le pays et se concentrent sur la restructuration des relations entre les sexes dans le but de créer une société plus humaine, équitable et juste entre les sexes.
Centre de_recherche_sociale_(Azerbaïdjan)/Centre de recherche sociale (Azerbaïdjan) :
Le Centre de recherche sociale est une entité juridique publique située dans la capitale de l'Azerbaïdjan, Bakou. Le fonds de charte initial du Centre est de 100 000 (cent mille) AZN.
Centre for_Social_Responsibility_in_Mining/Centre for Social Responsibility in Mining :
Le Centre for Social Responsibility in Mining (CSRM) est membre du Sustainable Minerals Institute de l'Université du Queensland. Le CSRM a été créé en 2001 en tant que centre de recherche engagé à améliorer la performance sociale de l'industrie mondiale des ressources grâce à la recherche indépendante, à la formation et au développement professionnel, à la participation à des processus de dialogue multipartite et à la recherche d'étudiants pour des diplômes supérieurs. En 2022, il comptait 40 membres du personnel et étudiants de troisième cycle. Les programmes de premier cycle ne sont pas offerts. Le CSRM se concentre sur les défis sociaux, culturels, économiques et politiques qui accompagnent l'extraction des ressources minérales et sur les questions de justice, de justice et d'équité. Le personnel de la CSRM s'engage auprès de l'industrie, des communautés et des peuples autochtones et liés à la terre. Le centre a des intérêts de recherche dans le monde entier, avec des publications récentes sur les questions minières en Australie, au Brésil, au Canada, en Chine, aux Îles Cook, en République tchèque, en Inde, en Indonésie, à Madagascar, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, au Pérou, aux Philippines, en Afrique du Sud et au Suriname.
Centre d'études_sociales/Centre d'études sociales :
Le Centre chilien d'études sociales (en espagnol : Centro de Estudios Sociales, CESOC) a été fondé à Rome, en Italie, en 1984, précédé en 1974 par sa publication "ChileAmérica". Les fondateurs étaient principalement des politiciens chiliens de gauche proches du gouvernement du président déchu Salvador Allende et qui avaient fui en exil à la suite du coup d'État de 1973 du général Augusto Pinochet. Parmi eux, les plus éminents étaient Bernardo Leighton, victime de Pinochet, et José Antonio Viera-Gallo Quesney, qui devint plus tard le premier président post-Pinochet de la Chambre des députés du Chili (la chambre basse du parlement) dans le gouvernement de Patricio Aylwin. L'institution, financée par des socialistes italiens de premier plan, dont Bettino Craxi et Rino Formica, a promu l'étude académique des affaires chiliennes, avec l'intention implicite de s'opposer au régime de Pinochet et de favoriser un retour à la démocratie dans le pays. À partir de 1989, les exilés fondateurs ont commencé à retourner au Chili. En 1991, suite à la sortie du pouvoir du général Pinochet, le centre a été officiellement établi à Santiago, la capitale du Chili. Tout en restant fidèle à ses objectifs et à son idéologie politique, son travail académique laisse peu à peu la place à l'édition et le centre s'impose comme l'une des maisons d'édition les plus en vue du Chili. Les auteurs publiés par le CESOC comprennent les politiciens chiliens Patricio Aylwin, Ricardo Lagos et Andrés Allamand, ainsi que les universitaires Maurizio Giuliano et Jorge Edwards.
Centre de recherche sur la_comptabilité_sociale_et_environnementale/Centre de recherche sur la comptabilité sociale et environnementale :
Le Centre de recherche en comptabilité sociale et environnementale (CSEAR) est une institution de recherche et de mise en réseau dans le domaine de la comptabilité sociale. Il regroupe plus de 600 membres actifs, boursiers et associés dans plus de 30 pays. Basé à l'Université de St Andrews en Écosse, l'objectif principal du CSEAR est de rassembler et de mettre à disposition des informations sur la pratique et la théorie de la comptabilité et des rapports sociaux et environnementaux. Ce faisant, le réseau international du CSEAR soutient les étudiants, les praticiens, les universitaires et les pédagogues dans tous les aspects de l'éducation, de la recherche et de la pratique de la comptabilité sociale, environnementale et de la durabilité, du reporting, de l'audit, de la finance et de la fiscalité.
Centre d'études_socio-économiques_et_environnementales/Centre d'études socio-économiques et environnementales :
Le Centre d'études socio-économiques et environnementales (CSES), fondé en 1996, est un institut de recherche indépendant à but non lucratif basé à Kochi, Kerala, Inde.[1]
Centre pour la_fiabilité_des_logiciels/Centre pour la fiabilité des logiciels :
Le Center for Software Reliability (CSR) est une organisation britannique distribuée qui s'intéresse à la fiabilité des logiciels, y compris les problèmes critiques pour la sécurité. Il se compose de deux organisations sœurs basées à l'Université de Newcastle, au Royaume-Uni. et City, University of London, Londres. Jusqu'en août 2016, le centre dirigeait le Safety-Critical Systems Club (SCSC) et le Software Reliability & Metrics Club. Depuis août 2016, le Safety-Critical Systems Club est géré par le département d'informatique de l'Université de York. Le club organise chaque année un certain nombre d'événements, notamment le symposium annuel sur les systèmes critiques pour la sécurité (SSS).CSR a été fondée en 1984 et a reçu des fonds de recherche britanniques et internationaux. Membres CSR : Prof. Tom Anderson
Centre for_South_Estonian_Language_and_Cultural_Studies/Centre d'études linguistiques et culturelles sud-estoniennes :
Le Centre d'études linguistiques et culturelles du sud de l'Estonie est une unité interdisciplinaire de la Faculté de philosophie de l'Université de Tartu. Le centre coordonne et organise des études linguistiques et culturelles dans la région historique du sud de l'Estonie (Võro, Seto, Mulgi et Tartu). Le centre publie également des livres et organise des événements liés à la langue et à la culture du sud de l'Estonie.
Centre for_Statistics_in_Medicine/Centre for Statistics in Medicine :
Le Center for Statistics in Medicine (CSM) de l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni, a été fondé par le professeur Douglas G. Altman jusqu'en 2018. Il a été remplacé par le professeur Sallie Lamb jusqu'en 2019, puis par le professeur Gary Collins. En 1995, il était basé à l'Institute of Health Sciences de Headington, Oxford, il a déménagé dans l'annexe du Wolfson College, Oxford en 2005, et en 2013, il a déménagé au Botnar Research Center à Headington. Le CSM comprend le Cancer Research UK Medical Statistics Group (MSG), les statisticiens de l'Oxford Clinical Trial Research Unit et le UK EQUATOR Centre. Il est basé au Nuffield Department of Orthopaedics, Rheumatology & Musculoskeletal Sciences de l'Université d'Oxford. Le CSM collabore à la recherche sur les soins de santé, mène des recherches statistiques appliquées et organise des cours/ateliers de formation pour les travailleurs de la santé et les statisticiens. Les statisticiens du CSM sont impliqués dans de nombreux projets de collaboration avec des cliniciens d'Oxford et d'ailleurs, certains travaillant dans l'ensemble du spectre médical et d'autres se concentrant sur le cancer. D'autres statisticiens au sein du CSM travaillent principalement sur un programme de recherche méthodologique, portant notamment sur des études de diagnostic et de pronostic, et sur des revues systématiques et des méta-analyses.
Centre de_recherche_et_d'analyse_stratégiques/Centre de recherche et d'analyse stratégiques :
Le Centre de Recherche et d'Analyse Stratégique (CESRAN) est un groupe de réflexion international, dirigé par le Conseil Exécutif du Centre. Le Centre a été créé le 1er novembre 2008 par Ozgur Tufekci. L'objectif principal du CESRAN est d'améliorer les études interdisciplinaires. De plus, le CESRAN contribue au domaine des relations internationales non seulement en tant qu'universitaires mais aussi en tant que praticiens. A cet égard, l'idéal principal est de rassembler autour du CESRAN des personnes venant d'horizons différents et ayant des perspectives différentes afin d'apporter des éclairages nouveaux et éclairants sur la manière dont les études de relations internationales, de sciences politiques, de géographie humaine, d'économie et de droit s'exercent dans un monde interdépendant.
Centre d'études_stratégiques_Nouvelle_Zélande/Centre d'études stratégiques de Nouvelle-Zélande :
Le Center for Strategic Studies: New Zealand (CSS:NZ) est un centre de recherche sur les affaires internationales et militaires (études stratégiques) situé à Wellington, en Nouvelle-Zélande. Anciennement soutenu conjointement par le ministère néo-zélandais de la Défense, le ministère néo-zélandais des Affaires étrangères et du Commerce et l'Université Victoria de Wellington, il fait désormais partie de l'École d'histoire, de philosophie, de sciences politiques et de relations internationales de l'Université Victoria.
Center for_Strategic_Studies_of_the_Iranian_Law_Enforcement_Force/Centre d'études stratégiques des forces iraniennes chargées de l'application de la loi :
Le Centre d'études stratégiques de NAJA ( persan : مرکز مطالعات راهبردی ناجا ) est un groupe de réflexion et un institut de recherche en études stratégiques affilié aux forces de l'ordre de la République islamique d'Iran . Il est actuellement dirigé par le général de brigade Ahmad-Reza Radan.
Centre d'études_stratégiques_et_diplomatiques/Centre d'études stratégiques et diplomatiques :
Le Centre d'études stratégiques et diplomatiques (CSDS) est un institut de recherche axé sur la politique, la sécurité et l'économie tunisiennes et régional sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Le centre a été fondé le 24 janvier 2014 à Londres et a une succursale à Tunis. Son fondateur et directeur est Rafik Abdessalem Bouachlaka, universitaire et ancien ministre des Affaires étrangères de la Tunisie.
Centre d'études_stratégiques_et_internationales/Centre d'études stratégiques et internationales :
Le Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS) est une organisation à but non lucratif basée en Indonésie qui a servi de groupe de réflexion sur les questions sociales, internationales, politiques et économiques. Le SCRS a été fondé le 1er septembre 1971 par un groupe de collègues indonésiens qui espéraient promouvoir des discussions axées sur les politiques publiques en Indonésie. Les fondateurs de l'organisation comprenaient Harry Tjan Silalahi, Jusuf Wanandi, Hadi Soesastro et Clara Joewono. Il bénéficiait également d'un solide soutien de personnalités proches du gouvernement à l'époque, notamment les généraux Ali Moertopo, Soedjono Hoemardani et Benny Moerdani. Il a été fondé pour donner des conseils, des idées et un soutien au gouvernement et à d'autres parties prenantes telles que le parlement, les partis politiques, les entreprises et les ONG et pour atteindre les communautés régionales et internationales et développer la sensibilisation aux politiques indonésiennes et à son état de développement, tout en donnant commentaires au gouvernement indonésien sur les développements nationaux et internationaux. Il est situé à Jl. Tanah Abang III/23-27, Jakarta près du Musée national d'Indonésie.
Centre_d'études_et_de_formation_pour_le_développement/Centre d'études et de formation pour le développement :
Le Centre d'études et de formation pour le développement (Centre d'études et de formation pour le développement), CEFOD, est un centre créé par les jésuites au Tchad en 1966 vers le début de l'indépendance à la demande du chef de l'État François Tombalbaye, offrir des formations aux professionnels tchadiens dans le domaine économique et social.
Centre d'études_sur_les_civilisations/Centre d'études sur les civilisations :
Le Centre d'études sur les civilisations (CSC), fondé le 12 octobre 1995, est une organisation non gouvernementale (ONG) basée en Inde. Selon leur site Internet, le centre "vise à mener, promouvoir et faciliter des études et des recherches dans les grands domaines de l'histoire, de la philosophie, de la culture, de la science et de la technologie", et "entreprend et promeut des recherches en relation avec le passé, le présent et le cours futurs, contenus et tendances des civilisations en général, et de la civilisation indienne en particulier." Alors que son bureau est situé à Delhi, les dix membres de son organe directeur vivent dans toute l'Inde. En plus de son travail littéraire, le Centre organise des symposiums et des conférences par d'éminents universitaires, politiciens, écrivains et porte-parole. , entièrement financé par le Ministère des ressources humaines et du développement. Coordonner les efforts pour publier cinquante volumes de livres et d'anthologies, dont trente seront des volumes majeurs et vingt seront des monographies. Selon la dernière mise à jour sur le site Web du projet, sept volumes et onze monographies ont été publiés, et au cours de l'exercice 2001-2002, 7 à 8 volumes supplémentaires devaient être publiés, et une monographie Conscience, Science, Société et Valeur (CONSSAV ) - faisant partie du PHISPC - approuvé par le Département de l'éducation, Ministère du développement des ressources humaines. Selon sa brève description, CONSSAV "explorera le rôle de la conscience dans ses différents niveaux de conscience, dans la compréhension et l'explication du développement de la science, de la société et des valeurs. La conscience telle qu'elle a été conçue et théorisée dans différentes traditions, ou plutôt civilisations, être étudié et exploré en détail." Le projet sera composé de quatre volumes composés de six parties. Sandhan - revue interdisciplinaire
Centre for_Studies_in_Science_Policy/Centre d'études sur la politique scientifique :
Le Centre d'études sur la politique scientifique (CSSP) de l'Université Jawaharlal Nehru est l'un des groupes de réflexion affiliés aux universités les plus anciens et les mieux classés d'Inde, axé sur les études scientifiques et technologiques en Inde. Créé en 1972 en tant que Centre d'interaction science et société (CISS), il a été fermé à la fin des années 1970 par l'État, le trouvant trop critique à l'égard des politiques d'énergie nucléaire et d'armement du régime d'Indira Gandhi. En 1996, le centre a été relancé sous le nom de Centre d'études en politique scientifique. Il a été régulièrement classé 11e au monde dans la catégorie "Top Science and Technology Think Tanks" du Global Think Tank Index Report. Les chercheurs sont sélectionnés dans le monde entier après un processus de sélection rigoureux pour poursuivre leurs recherches dans le M. Programme .D au CSSP. Au cours des dernières années, les étudiants du CSSP ont été employés par des institutions nationales et internationales de premier plan telles que la Commission de planification de New Delhi; Institut national des études scientifiques, technologiques et du développement (NISTADS) et Conseil de la recherche scientifique et industrielle (CSIR) New Delhi ; L'Institut de l'Energie et des Ressources (TERI) ; Société nationale de développement de la recherche (NRDC); Conseil national de la productivité (NPC); Fédération indienne des chambres de commerce et d'industrie (FICCI); Institut national de gestion des catastrophes (NIDM) ; Institut d'études sur le développement (IDS, Royaume-Uni) ; WWF-Inde, New Delhi ; Centre de gestion agricole, Institut indien de gestion (Ahmedabad); Centre pour la technologie et le commerce, Institut indien du commerce extérieur (New Delhi); Institut indien d'administration publique (New Delhi), Systèmes de recherche et d'information (RIS), New Delhi ; Banque mondiale; PNUD ; et Programme de gestion et de politique de l'innovation, Université nationale australienne (Canberra, Australie).
Centre d'études_en_sciences_sociales,_Calcutta/Centre d'études en sciences sociales, Calcutta :
Le Centre d'études en sciences sociales de Calcutta (CSSSC) est un institut de recherche et d'enseignement en sciences sociales et humaines situé à Kolkata, au Bengale occidental, en Inde.
Centre d'études_sur_le_fédéralisme/Centre d'études sur le fédéralisme :
Le Centre d'études sur le fédéralisme (CSF) a été créé en novembre 2000 dans le but principal d'étudier et de rechercher la théorie et la pratique du fédéralisme à la fois en tant que doctrine politique et dans sa mise en œuvre dans les systèmes institutionnels de l'État moderne. Le CSF se concentre principalement sur l'échelle infranationale, macrorégionale et mondiale du fédéralisme : il considère spécifiquement l'intégration régionale à l'heure de la mondialisation, avec une référence particulière à l'Europe, son histoire et sa civilisation, ses progrès vers l'unification et son avenir.
Centre d'études sur l'éducation inclusive/Centre d'études sur l'éducation inclusive :
Le Centre d'études sur l'éducation inclusive (CSIE) est un centre indépendant et un organisme de bienfaisance enregistré basé au Royaume-Uni qui vise à promouvoir l'inclusion dans l'éducation. Dans le cadre de leur travail, ils publient des brochures sur les pratiques inclusives et des résumés des lois liées à l'inclusion.
Centre_d'étude_des_opérations_d'assurance/Centre d'étude des opérations d'assurance :
Le CSIO, le Centre d'étude des opérations d'assurance, est l'association à but non lucratif de l'industrie canadienne de l'assurance IARD regroupant des assureurs, des courtiers et des fournisseurs de logiciels. Une grande partie de son travail consiste à élaborer des normes de données, en particulier XML et EDI, pour la transmission d'informations sur l'assurance dans l'ensemble de l'industrie canadienne de l'assurance IARD. Le CSIO promeut également l'adoption de diverses technologies au sein de l'industrie, telles que la télématique et la signature électronique, qui promettent d'améliorer l'efficacité du canal de distribution des courtiers. Par exemple, dans le cadre de ses normes XML, le CSIO a publié une norme de données télématiques en janvier 2014 pour faciliter le processus de transfert des données de conduite du véhicule d'un client d'assurance vers une compagnie d'assurance. Le CSIO a collaboré avec l'organisme américain de normalisation des assurances ACORD sur l'initiative télématique. En ce qui concerne l'initiative de signature électronique, à l'été 2014, le CSIO a développé et publié le tableau de bord des fournisseurs de signatures électroniques, une ressource pour les courtiers d'assurance pour les aider à rechercher et à choisir une solution logicielle de signature électronique. Le CSIO a fait campagne pour l'adoption de Transport Layer Security ( TLS) parmi les courtiers et les assureurs de l'industrie canadienne de l'assurance IARD. En 2014, le CSIO a publié son tableau TLS, montrant que plus de 1 200 maisons de courtage membres à travers le Canada utilisent TLS. Le CSIO a fait la promotion du concept de bureau sans papier auprès des maisons de courtage canadiennes. Il a développé la norme de données eDocs afin d'aider les courtiers et les compagnies d'assurance à s'éloigner de l'impression et de l'envoi de documents papier. Diverses entreprises du secteur canadien de l'assurance soutiennent et ont adopté la norme CSIO eDocs pour rendre leurs flux de travail plus sans papier. Le CSIO travaille à renforcer la part de marché du réseau d'agents d'assurance indépendants au Canada. Ses membres comprennent toutes les associations provinciales de courtiers au Canada, y compris l'Insurance Brokers Association of Ontario (IBAO).
Centre for_Sustainability/Centre for Sustainability :
Le Centre d'études permanentes pour la durabilité (CFS) est une organisation éducative de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC). L'objectif du Centre est d'apporter l'expertise académique et industrielle à la communauté au sens large en proposant des programmes d'éducation et de formation en matière de développement durable pour les individus, les organisations et les communautés. L'ancien premier ministre de la Colombie-Britannique et maire de Vancouver, Mike Harcourt – défenseur de longue date des villes et des collectivités durables – est le directeur associé du Centre.
Centre pour_l'agriculture_durable/Centre pour l'agriculture durable :
Le Centre pour l'agriculture durable (CSA) a été enregistré en tant que fiducie à Hyderabad en 2004. Il s'agit d'une organisation de recherche indépendante, en partenariat avec des ONG et des organisations communautaires pour établir des modèles d'agriculture durable. CSA a mis en place une gestion sans pesticides (NPM) dans 45 villages de l'Andhra Pradesh.
Centre de politique et d'administration fiscales/Centre de politique et d'administration fiscales :
Le Centre de politique et d'administration fiscales fait partie du Secrétariat de l'Organisation de coopération et de développement économiques. Pascal Saint-Amans est actuellement le directeur du Centre. Panama La Convention relative à l'assistance administrative mutuelle en matière fiscaleIls ont publié le rapport Harmful Tax Competition: An Emerging Global Issue
Centre for_Techno_Economic_Policy_Options/Centre for Techno Economic Policy Options :
Le Center for Techno Economic Mineral Policy Options est une agence du ministère des Mines du gouvernement indien.
Centre de_recherche_technologique_de_Crète/Centre de recherche technologique de Crète :
Le Centre de recherche technologique de Crète (CTR-Crète) ( grec : Κέντρο Τεχνολογικής Έρευνας (ΚΤΕ) Κρήτης ) à Héraklion a été fondé conformément au décret présidentiel n ° 143 / Φ.Ε.Κ. 123/20-6-2001 et est sous la tutelle et le financement du ministère de l'Éducation nationale et des Affaires religieuses (Grèce). C'est une Personne Juridique Privée, autonome dans le cadre des articles 11 et 12 par. 1 de la loi grecque 1771/1998 et son règlement intérieur. Il y a 55 membres du personnel, dont 25 chercheurs scientifiques, 15 chercheurs assistants et 15 chercheurs associés. Le CTR-Crète est affilié à l'Institut d'enseignement technologique (TEI) de Crète et comprend huit secteurs de transfert de technologie et de recherche opérant dans les quatre unités régionales de Crète.
Centre de_théologie_et_questions_publiques/Centre de théologie et questions publiques :
Le Centre for Theology and Public Issues (CTPI) est un centre de recherche basé au New College, la School of Divinity de l'Université d'Édimbourg. Fondé en 1984 par Duncan B. Forrester, le CTPI promeut la réflexion théologique chrétienne et la recherche sur des questions publiques importantes. La recherche du CTPI est d'orientation globale et ancrée dans la tradition de la théologie publique. Les questions sont examinées en réunissant des théologiens, des spécialistes des sciences sociales, des dirigeants d'églises, des décideurs politiques et le public. Le CTPI entretient des relations particulièrement étroites avec le Parlement écossais et d'autres institutions de la vie publique écossaise. Le directeur actuel est Jolyon Mitchell.
Centre de_cosmologie_théorique/Centre de cosmologie théorique :
Le Centre de Cosmologie Théorique est un centre de recherche au sein du Département de Mathématiques Appliquées et de Physique Théorique de l'Université de Cambridge. Fondé par Stephen Hawking en 2007, il encourage une nouvelle réflexion sur certains des problèmes scientifiques les plus difficiles, dans le but de faire progresser la compréhension scientifique de l'Univers.
Centre de chimie_théorique_et_informatique/Centre de chimie théorique et informatique :
Le Centre de chimie théorique et informatique (CTCC) a été fondé par le Conseil norvégien de la recherche en 2007. La durée du projet est de dix ans. Le CTCC est divisé en deux unités. Une unité est située au Département de chimie de l'Université d'Oslo (Responsable : Prof. Trygve Helgaker), l'autre partie est basée au Département de chimie de l'Université de Tromsø (Responsable : Prof. Kenneth Ruud). Le CTCC se consacre à un large éventail de recherches dans les domaines de la chimie théorique et computationnelle. L'un des principaux objectifs est le développement de méthodes dans la théorie des structures électroniques. Le CTCC est un contributeur clé au système de programme de structure électronique Dalton (programme). Un autre sujet d'intérêt important est la description de la dynamique moléculaire en tenant compte des effets quantiques. Les applications des méthodes de structure électronique et de dynamique moléculaire aux problèmes chimiques constituent une autre occupation principale des chercheurs travaillant au CTCC.
Centre d'ingénierie_du_bois/Centre d'ingénierie du bois :
Le Centre for Timber Engineering (CTE) fait partie de l'Université Napier d'Édimbourg, l'une des universités britanniques "post 1992" qui met l'accent sur la recherche pratique et la collaboration avec l'industrie. Le CTE est une unité de recherche et d'enseignement au sein de l'Institut de recherche sur les produits forestiers. Il s'agit du seul centre de ce type au Royaume-Uni, fournissant des services de recherche, de conseil, d'information, d'éducation et de formation liés au bois dans la construction. Son activité s'étend de la recherche fondamentale sur les performances du bois en tant que matériau d'ingénierie, jusqu'aux essais commerciaux et au partenariat avec l'industrie sur des projets d'innovation et de transfert de technologie. Le CTE a été créé en janvier 2002 à la suite d'une étude de faisabilité menée par le Cluster des industries forestières écossaises : un partenariat entre le Conseil de développement des industries forestières (qui fait désormais partie de ConFor) et Scottish Enterprise.
Centre for_Tourism_and_Cultural_Change/Centre pour le tourisme et le changement culturel :
Le Centre pour le tourisme et le changement culturel (CTCC) est un centre international de recherche critique sur les relations entre le tourisme, les touristes et la culture basé à l'Université métropolitaine de Leeds, en Angleterre. Le CTCC s'engage dans la recherche pure et appliquée, l'enseignement postuniversitaire et le développement professionnel, le conseil, les publications et l'organisation de conférences. En outre, le CTCC travaille à maximiser le potentiel du tourisme pour promouvoir et soutenir la diversité culturelle, stimuler le dialogue interculturel et contribuer à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies, tout en conservant une approche critique et créative.
Centre d'études_de_la_Turquie/Centre d'études sur la Turquie :
Le Centre d'études sur la Turquie (CEFTUS) est un groupe de réflexion basé au Royaume-Uni qui organise des événements de discussion sur des questions relatives à la Turquie. CEFTUS, créé en 2011 et dirigé par Ibrahim Dogus, organise également des événements faisant la promotion des communautés turque, kurde et chypriote au Royaume-Uni, notamment les prix turcs, kurdes et chypriotes de la communauté et les British Kebab Awards.CEFTUS organise régulièrement des événements dans les maisons britanniques. du Parlement, avec des penseurs, des politiciens et des journalistes bien connus se concentrant sur la Turquie. CEFTUS s'efforce d'adopter une approche non partisane de la politique turque, réunissant des orateurs de tout l'éventail politique du pays.
Centre d'études_ukrainiennes_canadiennes/Centre d'études canadiennes ukrainiennes :
Le Centre d'études canadiennes ukrainiennes (CUCS) a été fondé en 1981, en tant que création conjointe de l'Université du Manitoba et du St. Andrew's College. La mission du Centre est de créer, de préserver et de diffuser des connaissances portant sur la culture et l'érudition ukrainiennes canadiennes. Il est situé à Winnipeg, au Manitoba. Le Centre d'études canadiennes ukrainiennes offre des cours de premier cycle et des programmes d'études interdisciplinaires dans des domaines liés à la culture canadienne ukrainienne. Le Centre encourage et promeut également la recherche et l'érudition dans tous les domaines liés aux études ukrainiennes sur le patrimoine canadien. Le Centre offre dix-neuf cours dans des domaines tels que la langue ukrainienne, la littérature et le folklore ukrainiens canadiens, l'histoire de l'Ukraine et des Ukrainiens au Canada, la géographie de l'Ukraine, le gouvernement et la politique de l'Ukraine, le christianisme oriental, l'art byzantin et la culture ukrainienne. artistique au Canada. Ces cours peuvent être suivis isolément, d'intérêt général, à option ou comme composantes de programmes dans divers départements de la Faculté des arts ou de l'École des arts. Pour les étudiants intéressés à se spécialiser dans le domaine, le Centre offre des programmes interdisciplinaires en études ukrainiennes du patrimoine canadien menant à un baccalauréat ès arts avec une majeure générale, une majeure avancée ou une mineure dans ce domaine. L'Université du Manitoba est la seule université au Canada qui offre des programmes menant à un diplôme de premier cycle en études ukrainiennes sur le patrimoine canadien. Le Centre offre des cours sur le campus de l'Université du Manitoba et à des endroits hors campus à Winnipeg. De temps à autre, le Centre est également en mesure d'offrir des cours à d'autres endroits au Manitoba et par téléconférence, ainsi que des programmes spécialisés pendant l'été. Bien que le Centre n'offre pas de cours d'études supérieures, il est possible de poursuivre des études supérieures en études ukrainiennes du patrimoine canadien à la maîtrise et au doctorat. niveaux grâce aux programmes interdisciplinaires de la Faculté des études supérieures de l'Université du Manitoba. Plusieurs bourses sont disponibles. Les chercheurs individuels sont encouragés à poursuivre leur propre programme de recherche dans un contexte canadien ukrainien. Les sujets d'intérêt actuel comprennent une exploration de l'histoire canadienne ukrainienne, l'occurrence de l'ukrainien canadien dans la culture populaire nord-américaine, des explorations des arts ukrainiens canadiens, y compris le folklore, les beaux-arts et la littérature, des questions de généalogie et l'étude de la musique populaire et classique. ) avec un accent canadien ukrainien. Une nouvelle orientation supplémentaire est le développement de cours en ligne sur le folklore ukrainien canadien. Depuis 2002, le Centre organise un programme semestriel de conférences émérites Tarnawecky à l'Université du Manitoba. Ce programme est destiné à amener des universitaires et des experts en tant que conférenciers à l'Université. La coordinatrice actuelle à partir de 2022 est Yuliia Ivaniuk.
Center for_Ultrahigh_Bandwidth_Devices_for_Optical_Systems/Centre for Ultrahigh Bandwidth Devices_for_Optical_Systems :
Le Centre pour les dispositifs à bande passante ultra-haute pour les systèmes optiques (ou CUDOS) est une collaboration de chercheurs australiens et internationaux en sciences optiques et en technologie photonique. CUDOS est un centre d'excellence du Conseil australien de la recherche et a été officiellement lancé en 2003.
Centre for_Underground_Physics_in_Pyh%C3%A4salmi/Centre de physique souterraine à Pyhäsalmi :
Le Centre de physique souterraine de Pyhäsalmi ou CUPP est un laboratoire de physique souterrain situé à Pyhäjärvi, en Finlande. Il occupe une partie des laboratoires de recherche et développement CallioLab, supervisés par Callio Pyhäsalmi. Il est situé dans la mine de métaux communs la plus profonde d'Europe, la mine Pyhäsalmi (1 444 m ou 4 738 pieds de profondeur; le laboratoire a des sites à plusieurs niveaux de la mine) et utilise une partie de l'infrastructure de la mine. Le laboratoire est conçu pour étudier la physique des neutrinos et le rayonnement cosmique, ainsi que d'autres sujets (hors de la physique, comme la géologie ou la biologie) qui bénéficient des conditions uniques du laboratoire souterrain. La raison pour laquelle le laboratoire est souterrain est que dans les détecteurs de particules, le rayonnement de fond est un problème, qui peut être résolu en plaçant le laboratoire sous terre afin que le rayonnement de fond soit absorbé par la roche au-dessus. Le centre héberge actuellement (2018) l'expérience EMMA et l'expérience C14. C'était un site candidat pour le projet d'observatoire européen LAGUNA. À partir de 2018, il semble que l'observatoire LAGUNA ne sera construit nulle part dans le monde en raison de l'attention de la communauté de recherche sur les neutrinos qui se tourne vers le projet USA DUNE. L'expérience C14 est une collaboration entre les universités d'Oulu et de Jyväskylä et l'Académie russe des sciences. Il étudie la pureté radioactive des liquides scintillateurs (qui sont des composés d'hydrocarbures), en particulier l'activité de l'isotope C14 dans ces liquides. On suppose normalement qu'en raison du grand âge des hydrocarbures dans les liquides scintillateurs, l'activité du C14 (la demi-vie du C14 est de près de 6000 ans) devrait être très faible ; cependant, l'expérience a montré que la radioactivité C14 dans les liquides scintillateurs est généralement beaucoup plus grande qu'on ne le pense normalement. L'expérience C14 est située à 1430 mètres de profondeur. L'appareil se compose de l'échantillon de scintillateur (1,6 litre), de deux guides de lumière et de tubes photomultiplicateurs enfermés dans un écran anti-rayonnement. 2003 et MUD (étude de la dépendance à la profondeur du flux de muons du rayonnement cosmique) en 2003-2005. Le laboratoire est géré par une unité régionale de l'Université d'Oulu, l'Oulu Southern Institute, et compte sept employés et accueille des chercheurs invités.
Centre for_Urdu_Language,_Literature_%26_Culture/Centre pour la langue, la littérature et la culture ourdou :
Le Centre pour la langue, la littérature et la culture ourdou est un institut de langue ourdou situé à l'Université nationale ourdou Maulana Azad, Hyderabad, Telangana.
Centre for_Welfare_Reform/Centre for Welfare Reform :
Le Center for Welfare Reform est un groupe de réflexion basé à Sheffield qui travaille à l'échelle mondiale pour faire progresser la citoyenneté pour tous. Il a été lancé en 2009 et a publié une gamme de documents proposant des innovations progressives dans la réforme de l'aide sociale. Il n'est lié à aucun parti politique en particulier, mais s'aligne sur la politique progressiste du Royaume-Uni et travaille également à l'échelle internationale. Le directeur et fondateur est le Dr Simon Duffy.
Centre d'études_galloises/Centre d'études galloises :
Le Centre for Welsh Studies est un groupe de réflexion gallois pro-Brexit, qui prône "une vision positive pour le Pays de Galles en dehors de l'Union européenne". Le groupe est basé à Cardiff.
Centre for_Wildlife_Gardening/Centre for Wildlife Gardening :
Le Centre for Wildlife Gardening est une réserve naturelle de 0,22 hectare à Peckham dans le London Borough of Southwark. Il appartient au Southwark Council et est géré par le London Wildlife Trust. Il s'agit d'un site d'importance d'arrondissement pour la conservation de la nature, de niveau I.Ancien dépôt municipal, le centre possède un jardin animalier avec une gamme d'habitats, une pépinière de fleurs sauvages et des plates-bandes surélevées à usage communautaire. Il existe d'autres habitats tels qu'un banc de craie avec des fleurs sauvages, des prairies, un bosquet boisé, un jardin de tourbière et un jardin sur le toit. Il y a deux étangs avec des grenouilles, des tritons et des libellules. L'accès est limité.
Center for_Window_and_Cladding_Technology/Centre de technologie des fenêtres et des revêtements :
Le Center for Window and Cladding Technology (CWCT) est un éditeur de normes et d'orientations uniquement (et non de réglementations), sur la corrosion, l'intrusion, la fenestration, la résistance aux intempéries et au feu, la performance acoustique et aux chocs, des enveloppes de bâtiment, des façades, du revêtement et du vitrage. Fondé en 1989 et basé à Bath, Somerset, le CWCT propose des formations et des cours, accueille des événements internationaux, des conférences, des séminaires et est reconnu par plus de 330 entreprises membres du secteur de la construction.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cultural group

Contrats culturels / Contrats culturels : Les contrats culturels font référence à la mesure dans laquelle les valeurs culturelles sont ...