Rechercher dans ce blog

mardi 28 juin 2022

Caught in the Moment


Caudete de_las_Fuentes/Caudete de las Fuentes :
Caudete de las Fuentes est une municipalité de la comarca de Requena-Utiel dans la Communauté valencienne, en Espagne.
Caudeval/Caudeval :
Caudeval (prononciation française : ​[kodval] ; Languedocien : Caudavalh) est une ancienne commune du département de l'Aude dans le sud de la France. Au 1er janvier 2016, elle a été fusionnée avec la commune nouvelle du Val-de-Lambronne.
Caudex/Caudex :
Un caudex (pluriel : caudices) d'une plante est une tige, mais le terme est également utilisé pour désigner un porte-greffe et en particulier une structure de tige basale à partir de laquelle une nouvelle croissance surgit. Au sens strict du terme, c'est-à-dire une tige, "caudex " est le plus souvent utilisé avec des plantes qui ont une morphologie de tige différente de la tige dicotylédone typique des angiospermes : par exemple, les palmiers, les fougères et les cycas. Le terme connexe caudiciforme, signifiant littéralement en forme de tige, est parfois utilisé pour signifier pachycaul, à tige épaisse.
Caudicicola/Caudicicola :
Caudicicola est un genre fongique de la famille des Steccherinaceae. Le genre a été circonscrit par les mycologues Heikki Kotiranta, Matti Kulju et Otto Miettinen en 2017 pour contenir le champignon à croûte unique Caudicicola gracilis. Cette espèce se trouve en Finlande, où elle pousse sous les souches et les racines de l'épicéa commun et du pin sylvestre. Le corps du fruit est fragile et blanchâtre à jaune pâle, mesurant jusqu'à 2,5 mm d'épaisseur. Son système d'hyphes est monomitique.
Caudicornie/Caudicorne :
Caudicornia est un genre de papillons de nuit de la famille des Sesiidae.
Caudiel/Caudiel :
Caudiel est une municipalité de la comarque d'Alto Palancia, Castellón, Valence, Espagne.
Caudill/Caudill :
Caudill est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Bill Caudill (né en 1956), le joueur de baseball américain Harry M. Caudill (1922–1990), l'écrivain, historien et avocat américain Randall Caudill, l'homme d'affaires américain Rebecca Caudill (1899–1985), l'écrivain américain Walter C Caudill (1888–1963), médecin et législateur de Virginie William Abel Caudill (1920–1972), anthropologue médical américain
Armée de Caudill%27s/Armée de Caudill :
L'armée de Caudill était le nom d'une force confédérée du sud-est du Kentucky pendant la guerre civile américaine qui comprenait le 10th Kentucky Mounted Rifles (désigné le 13th Kentucky Cavalry en mars 1865) commandé par le colonel Benjamin E. Caudill. Un élément de l'armée du Tennessee et qui a servi parfois sous le commandement du général John Hunt Morgan. La force était active dans la bataille de Leatherwood et la bataille de Marion.
Caudill Rowlett_Scott/Caudill Rowlett Scott :
Caudill Rowlett Scott (CRS) était une firme d'architecture fondée à Houston, Texas, aux États-Unis en 1946. En 1983, JE Sirrine, une firme d'ingénierie industrielle, a fusionné avec la société et le nom de la société a été changé en CRSS, populairement connu sous le nom de CRS. - Sirrine. Il s'est séparé en 1994.
Caudillo/Caudillo :
Un caudillo (kaw-DEE(L)-yoh, kow-, espagnol : [kawˈðiʎo] ; vieil espagnol : cabdillo, du latin capitellum, diminutif de caput « tête ») est un type de leader personnaliste exerçant un pouvoir militaire et politique. Il n'y a pas de définition précise du caudillo, qui est souvent utilisé de manière interchangeable avec "warlord" et "strongman". Le terme est historiquement associé à l'Espagne et à l'Amérique hispanique après que la quasi-totalité de cette région ait obtenu son indépendance au début du XIXe siècle. Les racines du caudillismo peuvent être liées au cadre de la règle dans l'Espagne médiévale et au début de l'époque moderne lors de la reconquête des Maures. Les conquistadors espagnols tels que Hernán Cortés et Francisco Pizarro présentent les caractéristiques du caudillo, étant des chefs militaires prospères, ayant une confiance mutuelle entre le chef et leurs partisans et les récompensant pour leur loyauté. Pendant l'ère coloniale, la couronne espagnole a affirmé son pouvoir et a établi une pléthore d'institutions bureaucratiques qui ont empêché un tel régime personnaliste. L'historien John Lynch soutient que la montée des caudillos en Amérique espagnole n'est pas enracinée dans le passé espagnol lointain mais dans le contexte immédiat des guerres d'indépendance hispano-américaines. Ces guerres ont secoué la domination coloniale et laissé un vide de pouvoir au début du XIXe siècle. Les caudillos ont été très influents dans l'histoire de l'Amérique espagnole et ont un héritage qui a influencé les mouvements politiques de l'ère moderne. Le terme est souvent utilisé de manière péjorative par les critiques d'un régime. Cependant, le général espagnol Francisco Franco (1936-1975) a fièrement pris le titre pendant et après son renversement militaire de la Seconde République espagnole pendant la guerre civile espagnole (1936-1939), parallèlement aux équivalents allemand et italien du même période : Führer et Duce. Les censeurs espagnols pendant son règne ont attaqué les éditeurs qui appliquaient le terme aux hommes forts hispano-américains. L'exercice du pouvoir de Caudillos est une forme considérée comme autoritaire. La plupart des sociétés ont parfois eu des dirigeants personnalistes, mais l'Amérique hispanique en a eu beaucoup plus, dont la majorité n'étaient pas des caudillos autoproclamés. Cependant, les chercheurs ont appliqué le terme à une variété de dirigeants hispano-américains.
Caudillo (film)/Caudillo (film):
Caudillo est un film documentaire du réalisateur espagnol Basilio Martín Patino. Il suit la carrière militaire et politique de Francisco Franco et les moments les plus importants de la guerre civile espagnole. Il utilise des images des deux côtés de la guerre, de la musique de l'époque et des témoignages en voix off de diverses personnes.
Caudini/Caudini :
Les Caudini étaient une tribu samnite qui vivait dans les montagnes entourant la Campanie et dans les vallées des rivières Isclero et Volturnus. Leur capitale était à Caudium, mais il semble certain que l'appellation n'était pas limitée aux citoyens de Caudium et de son territoire immédiat.
Caudinidés/Caudinidés :
Les Caudinidae sont une famille de concombres de mer, des animaux marins au corps allongé, à la peau coriace et aux tentacules que l'on trouve sur le fond marin.
Caudiptéridés/Caudiptéridés :
Caudipteridae est une famille de dinosaures oviraptorosauriens connus du Crétacé inférieur de Chine. Trouvé dans les formations Yixian et Jiufotang, le groupe existait il y a entre 125 et 120 millions d'années. Les caractéristiques distinctives de ce groupe ont été indiquées comme comprenant un pygostyle unique en forme de poignard (l'os au bout de la queue chez les oiseaux, utilisé pour ancrer un «éventail» de plumes). En 2015, le groupe a été défini comme "le clade le plus inclusif contenant Caudipteryx zoui mais pas Oviraptor philoceratops et Caenagnathus collinsi". deuxième espèce, Caudipteryx dongi, en 2000. Caudipteryx était limité au seul genre Caudipteryx et était donc monotypique, ne contenant qu'un seul type et souvent considéré comme redondant. Cependant, en 2008, Similicaudipteryx yixianensis a été décrit et classé comme caudiptéridé.
Caudipteryx/Caudipteryx :
Caudipteryx (qui signifie "plume de la queue") est un genre de dinosaures théropodes de la taille d'un paon qui vivaient à l'âge aptien du début du Crétacé (il y a environ 124,6 millions d'années). Ils avaient des plumes et ressemblaient extrêmement à des oiseaux dans leur apparence générale, au point que certains paléontologues pensent que c'était un oiseau. Deux espèces ont été décrites : C. zoui (l'espèce type), en 1998, et C. dongi, en 2000. Des fossiles de Caudipteryx ont été découverts pour la première fois dans la formation Yixian de la région de Sihetun de la province du Liaoning, au nord-est de la Chine en 1997.
Caudisona/Caudisona :
Caudisona peut faire référence à : Crotalus, alias crotales, un genre de pitvipers venimeux trouvés dans les Amériques du sud du Canada au nord de l'Argentine Sistrurus, alias crotales terrestres, un genre de pitvipers venimeux trouvés au Canada, aux États-Unis et au Mexique
Caudium/Caudium :
Caudium (Montesarchio moderne) était la ville principale de l'ancienne tribu Caudini à Samnium située sur la voie Appienne entre Bénévent (Bénévent moderne) et Capoue. C'était à 21 milles romains de Capoue et 11 de Bénévent. Elle, ou Arpaia à proximité, est devenue le siège d'un premier évêché, qui est maintenant un siège titulaire catholique latin.
Caudium (serveur_web)/Caudium (serveur web) :
Caudium est un serveur Web open source. Il a été créé à l'origine comme un fork du serveur Roxen Challenger. Le serveur est écrit en C et Pike, et Pike est également utilisé pour créer des extensions sur le serveur. Caudium est très différent de l'Apache. Le processus de configuration est différent, la structure des répertoires est différente et généralement les langages utilisés pour programmer les extensions de serveur ou les pages dynamiques sont différents, bien que les deux prennent en charge PHP. Selon le site Web de Caudium, Caudium offre un profil de performances différent d'Apache, car il ne bifurque pas de processus externes, ce qui le rend mieux adapté pour faire face aux pics de trafic soudains.
Caudi%C3%A8s-de-Conflent/Caudiès-de-Conflent :
Caudiès-de-Conflent (prononciation française : [kodjɛs də kɔ̃flɑ̃] (écouter) ; catalan : Caudiers de Conflent) est une commune du département des Pyrénées-Orientales dans le sud de la France.
Caudi%C3%A8s-de-Fenouill%C3%A8des/Caudiès-de-Fenouillèdes :
Caudiès-de-Fenouillèdes (prononciation française : [kodjɛs də fənujɛd] (écouter) ; catalan : Caudiers de Fenollet ; occitan : Caudièrs de Fenolhet) est une commune du département des Pyrénées-Orientales dans le sud de la France.
Caudle/Caudle :
Un caudle (ou caudel) était une boisson chaude qui se reproduisait sous diverses formes dans la cuisine britannique du Moyen Âge à l'époque victorienne. Il était épais et doux, et considéré comme particulièrement adapté et durable pour les invalides et les nouvelles mères. À certaines périodes de l'histoire, les recettes de caudle étaient à base de lait et d'œufs, comme le lait de poule. Les variantes ultérieures ressemblaient davantage à une bouillie, une sorte de bouillie d'avoine à boire. Comme les formes originales de posset (une boisson de vin et de lait, plutôt qu'un dessert fixe), un caudle était généralement alcoolisé.
Caudoeuraphie/Caudoeuraphie :
Caudoeuraphia est un genre de balanes étoilées de la famille des Chthamalidae. Il existe une espèce décrite dans Caudoeuraphia, C. caudata.
Caudofémorale/Caudofémorale :
Le caudofemoralis (du latin cauda, ​​queue et fémur, fémur) est un muscle présent dans le membre pelvien de la plupart des animaux possédant une queue. On le retrouve donc chez presque tous les tétrapodes.
Caudofoveata/Caudofoveata :
Caudofoveata est une petite classe au sein du phylum Mollusca, également connu sous le nom de Chaetodermomorpha. La classe est souvent associée aux Solenogastres et appelée Aplacophora, mais certaines études ont mis en doute la monophylie de ce groupe.
Caudospora/Caudospora :
Caudospora est un genre de champignons de l'ordre des Diaporthales, classe des Sordariomycètes. La relation de ce taxon avec d'autres taxons de l'ordre est inconnue (incertae sedis).
Caudotestis/Caudotestis :
Caudotestis est un genre de trématodes de la famille des Opecoelidae.
Caudotestis ventichthysi/Caudotestis ventichthysi :
Caudotestis ventichthysi est une espèce de trématodes habitant les poissons des évents hydrothermaux (en particulier Ventichthys biospeedoi) dans le sud-est de l'océan Pacifique. Il se distingue de sa famille par sa configuration testiculaire symétrique ; son utérus passant entre les testicules. De plus, ce qui le différencie de ses cogénérés, c'est la longueur cæcale ; longueur du sac cirrus ; la forme de sa vésicule séminale interne ; l'étendue et la disposition des vitellines, ainsi que la longueur de l'avant-corps et la taille des œufs.
Caudovirales/Caudovirales :
Caudovirales est un ordre de virus connus sous le nom de bactériophages à queue (cauda signifie « queue » en latin). Selon le schéma de classification de Baltimore, les Caudovirales sont des virus du groupe I car ils ont des génomes d'ADN double brin (ADNdb), qui peuvent aller de 18 000 paires de bases à 500 000 paires de bases de longueur. Les particules virales ont une forme distincte ; chaque virion a une tête icosaédrique qui contient le génome viral et est attaché à une queue flexible par une protéine connecteur. L'ordre englobe un large éventail de virus, dont beaucoup contiennent des gènes de séquence nucléotidique et de fonction similaires. Cependant, certains génomes de bactériophages à queue peuvent varier de manière assez significative dans la séquence nucléotidique, même parmi le même genre. En raison de leur structure caractéristique et de la possession de gènes potentiellement homologues, on pense que ces bactériophages possèdent une origine commune. Il existe 14 familles, 73 sous-familles, 927 genres et 2 814 espèces dans l'ordre. Cela fait des Caudovirales l'ordre le plus peuplé parmi les virus, représentant environ 30 % de toutes les espèces de virus reconnues et près de la moitié de tous les genres de virus.
Caudron/Caudron :
La Société des Avions Caudron était une société aéronautique française fondée en 1909 sous le nom d'Association Aéroplanes Caudron Frères par les frères Gaston et René Caudron. C'était l'un des premiers constructeurs d'avions en France et a produit des avions pour l'armée pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. A partir de 1933, c'est une filiale de Renault.
Caudron C.101/Caudron C.101 :
Le Caudron C.101 et ses variantes, les C.103, C.104 et C.107 étaient des avions de reconnaissance français à deux places pilotés à partir de 1925, différant par leurs moteurs.
Caudron C.109/Caudron C.109 :
Le Caudron C.109 était un avion utilitaire léger construit en France à la fin des années 1920.
Caudron C.140/Caudron C.140 :
Le Caudron C.140 était un sesquiplane à cockpit tandem français conçu en 1928 comme une combinaison d'avion de liaison et d'observateur et d'entraîneur au tir.
Caudron C.160/Caudron C.160 :
Le Caudron C.160 était un avion d'entraînement français construit par Caudron à la fin des années 1920. C'était un biplan biplace propulsé par un radial Salmson 5Ac 5 cylindres de 65 ch.
Caudron C.161/Caudron C.161 :
Le Caudron C.161 était un biplan biplace français léger conçu par Caudron pour le sport ou l'entraînement au vol. Un biplan conventionnel avec un fuselage carré propulsé par un moteur radial Salmson de 65 ch (48 kW). Il avait deux cockpits en tandem avec des commandes doubles dans les deux, lorsqu'ils ne sont pas utilisés comme entraîneur, les commandes peuvent être retirées du cockpit arrière. Une variante, le C.168, avec un moteur radial Anzani plus puissant de 70 ch (52 kW) était également disponible.
Caudron C.180/Caudron C.180 :
Le Caudron C.180 était un avion français de dix places à trois moteurs tout en métal, piloté vers 1930. Un seul a été construit.
Caudron C.190/Caudron C.190 :
Le Caudron C.190 était un avion de sport monomoteur à voilure basse biplace français, construit par l'avionneur français Caudron à la fin des années 1920. La seule variante de la famille C.190 (C.190/191/192/193) à être construite en série était la C.193.
Caudron C.20/Caudron C.20 :
Le Caudron C.20 était un avion de coopération / bombardier léger de l'armée française construit par Caudron pendant la Première Guerre mondiale. Il était propulsé par un moteur rotatif Gnome Monosoupape de 180 ch.
Caudron C.21/Caudron C.21 :
Le Caudron C.21 était un biplan bimoteur français construit juste après la Première Guerre mondiale, capable de transporter trois passagers dans un cockpit ouvert.
Caudron C.22/Caudron C.22 :
Le Caudron C.22 était un bombardier de nuit bimoteur français construit en 1917. Il n'a pas atteint la production.
Caudron C.220/Caudron C.220 :
Le Caudron C.220 était un biplan d'entraînement français à deux places. Seuls deux ont été construits, utilisant des moteurs différents.
Caudron C.23/Caudron C.23 :
Le Caudron C.23 était un bombardier de nuit bimoteur français à long rayon d'action, piloté au cours de la dernière année de la Première Guerre mondiale. Après la guerre, certaines machines ont été modifiées pour transporter des passagers.
Caudron C.230/Caudron C.230 :
Le Caudron C.230 était un avion de sport, de tourisme et d'entraînement produit en France en 1930. C'était un biplan conventionnel avec des ailes à une seule baie et non décalées d'envergure égale. Le pilote et un seul passager étaient assis dans des cockpits ouverts en tandem. Il comportait un fuselage en bois avec une peau en contreplaqué. Quinze exemplaires ont été produits avant l'apparition de la série Caudron C.270 Luciole, très améliorée et très réussie.
Caudron C.240/Caudron C.240 :
Le Caudron C.240 était un avion de tourisme à quatre places produit en France en 1931. C'était un monoplan monomoteur à aile basse et cantilever construit en bois et en métal. Il était équipé d'un train d'atterrissage conventionnel fixe. Il a été présenté aux essais officiels au STAé mais il n'a pas bien répondu aux commandes et n'a pas reçu son certificat de navigabilité. Caudron n'a pas pu trouver de clients, de sorte que tout développement ultérieur a été abandonné.
Caudron C.25/Caudron C.25 :
Le Caudron C.25 était un grand avion de ligne biplan à trois moteurs, conçu et construit en France peu après la fin de la Première Guerre mondiale. Sa cabine fermée pouvait accueillir jusqu'à dix-huit passagers.
Caudron C.251/Caudron C.251 :
Le Caudron C.251 Et-2 était un siège tandem français, un biplan à cockpit ouvert conçu comme un entraîneur intermédiaire et construit en 1931. Il n'est pas entré en production.
Caudron C.27/Caudron C.27 :
Le Caudron C.27 était un biplan français, un entraîneur de base à deux places qui a également concouru avec succès dans les années 1920.
Caudron C.270_Luciole/Caudron C.270 Luciole :
Le Caudron C.270 Luciole ("Firefly") était un avion de sport, de tourisme et d'entraînement produit en France dans les années 1930, dérivé du C.230.
Caudron C.280_Phal%C3%A8ne/Caudron C.280 Phalène :
Le Caudron C.280 Phalène ("Moth") était un avion utilitaire civil construit en France dans les années 1930. Il s'agissait d'un monoplan à ailes hautes de configuration conventionnelle avec un train d'atterrissage à patin arrière fixe. Le pilote et deux ou trois passagers étaient logés dans une cabine fermée. La structure était entièrement en bois, avec le fuselage avant recouvert de contreplaqué et le reste de l'avion recouvert de tissu. Le type s'est avéré populaire sur le marché civil, avec un certain nombre de vols longue distance organisés pour le promouvoir. L'armée française a également acheté un certain nombre d'exemplaires sous les désignations C.400 et C.410. Le Caudron C.286 qui s'est retrouvé dans la Seconde République espagnole a été capturé par la faction nationaliste et utilisé comme avion de liaison pendant la guerre civile espagnole.
Caudron C.33/Caudron C.33 :
Le Caudron C.33 "Landaulet Monsieur-Madame" était un biplan bimoteur français à quatre places, deux dans des cockpits ouverts et deux dans une cabine fermée.
Caudron C.360/Caudron C.360 :
Le Caudron C.360 était un avion de course français construit par Caudron au début des années 1930 pour participer aux courses aériennes de la Coupe Deutsch de la Meurthe.
Caudron C.362/Caudron C.362 :
Le Caudron C.362 et le C.366 presque identique étaient des avions de course monoplaces construits en 1933 par Caudron pour participer à la Coupe Deutsch de la Meurthe.
Caudron C.37/Caudron C.37 :
Le Caudron C.37 était un biplan trimoteur français de transport de passagers, construit en 1920. Il pouvait transporter six passagers.
Caudron C.39/Caudron C.39 :
Le Caudron C.39 était un biplan trimoteur français avec une cabine pour six passagers lorsque l'avion était équipé en avion terrestre ou quatre passagers lorsqu'il était sur flotteurs. Il a été piloté avec un certain succès dans les compétitions en 1920 et 1921.
Caudron C.43/Caudron C.43 :
Le Caudron C.43 a été le premier avion quadrimoteur français, un biplan destiné au transport de passagers ou à usage militaire et multimoteur pour la sécurité. Un développement du Caudron C.39 à trois moteurs, il avait un moteur de configuration de tracteur dans le nez et deux paires push-pull entre les ailes. Il était capable de transporter huit passagers mais n'a pas été développé.
Caudron C.430_Rafale/Caudron C.430 Rafale :
Le Caudron C.430 Rafale était un monoplan de tourisme français rapide à deux places. Peu de temps après son premier vol en 1933, il a établi un record de vitesse de classe internationale.
Caudron C.440_Go%C3%A9land/Caudron C.440 Goéland :
Le Caudron C.440 Goéland ("mouette") était un avion utilitaire bimoteur à six places développé en France au milieu des années 1930.
Caudron C.460/Caudron C.460 :
Les Caudron C.450 et C.460 étaient des avions de course français construits pour participer à la Coupe Deutsch de la Meurthe de 1934.
Caudron C.480_Fr%C3%A9gate/Caudron C.480 Frégate :
Le Caudron C.480 Frégate était un monoplan de tourisme triplace français conçu par Maurice Devlieger et construit par la Société des avions Caudron.
Caudron C.490/Caudron C.490 :
Le Caudron C.490 était un avion d'entraînement construit par Caudron au milieu des années 1930.
Caudron C.51/Caudron C.51 :
Le Caudron C.51 était un hydravion biplan français fabriqué par Caudron au début des années 1920. Un C.51 a été construit, propulsé par un moteur Clerget de 130 ch (97 kW) et portant l'immatriculation F-AIBL. Il avait un poids à vide de 538 kg (1186 lb) et une vitesse maximale de 140 km/h (87 mph; 76 nœuds). Il a participé au meeting de Monaco en avril 1921, piloté par Poirée. Il a remporté le premier concours de vitesse en parcourant le parcours de 78 mi (126 km; 68 nmi) en 45 min 27 sec, une vitesse moyenne d'environ 99 mph (159 km / h; 86 nœuds), remportant le prix de 12 000 francs.
Caudron C.510_P%C3%A9lican/Caudron C.510 Pélican :
Le Caudron C.510 Pélican était une ambulance aérienne française des années 1930 ou un monoplan de tourisme. Conçu et construit par Caudron et basé sur l'ancien Caudron C.282/8.
Caudron C.530_Rafale/Caudron C.530 Rafale :
Le Caudron C.530 Rafale (en anglais : Gust) était un avion de compétition français à deux places. Seuls sept ont été construits mais ils ont eu un grand succès dans plusieurs concours en 1934.
Caudron C.560/Caudron C.560 :
Le Caudron C.560 Rafale II (trad. Gust) était un avion de compétition français construit au milieu des années 1930. Il était destiné à participer à la course Coupe Deutsch de la Meurthe de 1935 et était propulsé par un V-12 inversé Renault 12R de 450 ch (340 kW).
Caudron C.570/Caudron C.570 :
Le Caudron C.570 était un avion bimoteur français conçu et construit par Caudron au milieu des années 1930. Il a été conçu pour fonctionner dans plusieurs rôles; comme bombardier, transport de passagers, avion parachutiste, avion cargo et ambulance aérienne.
Caudron C.580/Caudron C.580 :
Le Caudron C.580 était un avion d'entraînement avancé français destiné à préparer les pilotes pour les nouveaux chasseurs monoplans à aile basse du milieu des années 1930. Il n'est pas entré en production et seuls deux ont été construits.
Caudron C.59/Caudron C.59 :
Le Caudron C.59 était un biplan biplace français avec un seul moteur et un fuselage recouvert de toile, produit entre 1922 et 1924. Adapté à une variété de rôles, plus de 1 800 Caudron C.59 ont été fabriqués.
Caudron C.60/Caudron C.60 :
Le Caudron C.60 était un biplan biplace français des années 1920 et 1930 avec un seul moteur et un fuselage recouvert de toile. L'avionneur français Caudron a développé cet avion à partir du Caudron C.59. Il était principalement utilisé comme avion d'entraînement. Le Caudron C.60 a été utilisé en France, en Finlande, en Lettonie et au Venezuela.
Caudron C.600_Aiglon/Caudron C.600 Aiglon :
Le Caudron C.600 Aiglon est un avion de sport / de tourisme monoplan biplace français des années 1930 construit par Caudron-Renault.
Caudron C.61/Caudron C.61 :
Le Caudron C.61 était un avion biplan trimoteur de transport civil français construit par l'avionneur français Caudron. Il a été construit en bois et recouvert de tissu.
Caudron C.65/Caudron C.65 :
Le Caudron C.65 était un hydravion monoplace biplan conçu et construit en France en 1922. Un seul a été achevé.
Caudron C.67/Caudron C.67 :
Le Caudron C.67 était un simple biplan monoplace avec un moteur de faible puissance. Il a été construit et piloté en France en 1922.
Caudron C.68/Caudron C.68 :
Le Caudron C.68 était un avion d'entraînement et de tourisme français à deux places, construit au début des années 1920, qui a suscité l'intérêt à l'époque en raison de sa disposition simple et rapide de pliage des ailes. Seuls quelques-uns ont été produits.
Caudron C.680/Caudron C.680 :
Le Caudron C.680 était un avion de sport biplace construit par Caudron à la fin des années 1930.
Caudron C.690/Caudron C.690 :
Le Caudron C.690 était un avion d'entraînement monoplace développé en France à la fin des années 1930 pour former les pilotes de chasse au pilotage d'avions à hautes performances. Il s'agissait d'un monoplan conventionnel en porte-à-faux à aile basse qui ressemblait fortement aux conceptions de course du designer Marcel Riffard de la même période. Caudron a tenté d'attirer des ventes à l'étranger pour l'avion, mais cela n'a abouti qu'à des commandes de deux machines - l'une du Japon et l'autre de l'URSS. Entre-temps, le premier des deux prototypes a été détruit dans un accident qui a tué René Paulhan, pilote d'essai en chef de Caudron. Malgré cela, l'Armée de l'Air s'est finalement intéressée au type et a commandé un lot d'un design légèrement raffiné. Le premier d'entre eux ne fut livré qu'en avril 1939 et seuls 15 C.690M furent fournis avant le déclenchement de la guerre.
Caudron C.714/Caudron C.714 :
Les C.710 étaient une série d'avions de chasse légers développés par Caudron-Renault pour l'armée de l'air française juste avant le début de la Seconde Guerre mondiale. Une version, le C.714, a vu une production limitée et a été affectée à des pilotes polonais volant en France après la chute de la Pologne en 1939. Un petit nombre a également été fourni à la Finlande.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Daily Post London newspaper""

Émeraude quotidienne/Émeraude quotidienne : The Daily Emerald est l'hebdomadaire indépendant dirigé par des étudiants et produit à ...