Rechercher dans ce blog

dimanche 19 juin 2022

Canadian Studies


Championnat canadien de rugby/Championnat canadien de rugby :
Le Championnat canadien de rugby (CRC) ( français : Championnat provincial du Canada de rugby à XV ) ​​était une compétition canadienne de rugby amateur , partiellement financée par le World Rugby . C'était le plus haut niveau de rugby national masculin au Canada. Quatre équipes représentatives de régions à travers le Canada ont concouru pour la Coupe MacTier. Le CRC a été lancé en 2009 par Rugby Canada et a eu lieu chaque année d'août à septembre. Rugby Canada a également organisé des tournois CRC pour les hommes de moins de 19 ans, les femmes de moins de 20 ans et les femmes seniors.
Union_canadienne_de_rugby/Union canadienne de rugby :
L'Union canadienne de rugby peut désigner : Football Canada, l'organisme directeur du football amateur canadien au Canada, anciennement connu sous le nom d'Union canadienne de rugby de 1892 à 1967. Rugby Canada, qui régit l'union de rugby au Canada depuis sa constitution en 1974.
Fondation_canadienne_pour_la_revitalisation_rurale/Fondation canadienne pour la revitalisation rurale :
La Fondation canadienne pour la revitalisation rurale (en anglais : Fondation canadienne pour la revitalisation rurale) (CRRF) est une organisation privée au Canada qui travaille à revitaliser et à accroître la durabilité du Canada rural. La CRRF est une société nationale à but non lucratif agréée dans la province de l'Alberta et un organisme de bienfaisance enregistré au niveau fédéral. Fondé en 1989, le CRRF était à l'origine connu sous le nom de Groupe de restructuration agricole et rurale.
Poney Rustique Canadien/Poney Rustique Canadien :
Le poney rustique canadien est une race de poney originaire du Canada, en particulier de la Saskatchewan et du Manitoba. Le poney est issu d'un croisement entre le cheval Heck et le croisement poney gallois-cheval arabe.
Canadian School_of_Feminist_Translation/École canadienne de traduction féministe :
L'École canadienne de traduction féministe est une école de pensée issue des travaux de plusieurs auteures et traductrices canadiennes. L'École met l'accent sur le rôle des traducteurs canadiens dans la création du terme « traduction féministe ». C'est une pratique qui donne la priorité à l'importance des traducteurs dans l'histoire du féminisme et qui défend les droits des femmes à obtenir la théorie, les écrits et le matériel féministes dans leur langue maternelle. La nature bilingue du Canada a joué un rôle majeur dans le développement de la traduction féministe, en grande partie à cause du binaire de genre intégré de la langue française.
Centre_scientifique_canadien_de_la_santé_humaine_et_animale/Centre scientifique canadien de la santé humaine et animale :
Le Centre scientifique canadien de santé humaine et animale (CSCSHA) est un complexe de laboratoires de maladies infectieuses situé à Winnipeg, au Manitoba, détenu et exploité par le gouvernement du Canada. Cette installation moderne abrite deux laboratoires : le Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l'Agence de la santé publique du Canada et le Centre national des maladies animales exotiques (CNMAE) de l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Il s'agit du lieu de travail d'environ 500 employés fédéraux. Alors que la majeure partie de l'espace de laboratoire est dédiée aux laboratoires de niveau de confinement 2 (également connu sous le nom de niveau de biosécurité 2) et de niveau de confinement 3, le CSCSHA est la seule installation au Canada à exploiter le niveau de confinement 4 (NC4) laboratoires et est la première installation au monde à avoir des laboratoires de niveau 4 pour les humains et les animaux sous un même toit. Ces programmes protègent la santé humaine, la santé animale et le commerce international.
Éditions_scientifiques canadiennes/Éditions scientifiques canadiennes :
Canadian Science Publishing (CSP) est le plus grand éditeur canadien de revues scientifiques internationales. Elle a débuté en 1929 sous le nom de NRC Research Press, qui faisait partie du National Research Council (NCR). En 2010, l'organisation s'est détachée du CNRC et a été constituée en tant qu'organisme à but non lucratif. En 2018, CSP a publié environ 2300 articles par an dans 24 revues distribuées dans plus de 125 pays. CSP compte 50 employés et, selon le site Web Owler, son chiffre d'affaires annuel est d'environ 3,7 millions de dollars. Toutes les revues de CSP sont produites et livrées aux formats HTML et PDF, sont connectées à la littérature scientifique, incluses dans tous les principaux index et archivées via CLOCKSS et Portico.
Canadian Science_and_Engineering_Hall_of_Fame/Temple de la renommée des sciences et du génie du Canada :
Le Temple de la renommée des sciences et du génie du Canada, situé au Musée des sciences et de la technologie du Canada à Ottawa, en Ontario, rend hommage aux Canadiens qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la société en sciences et en génie. Il a également fait la promotion de modèles de comportement pour encourager les jeunes Canadiens à poursuivre des carrières en sciences, en génie et en technologie. La salle comprenait une exposition permanente, une exposition itinérante, une galerie virtuelle, ainsi que des événements et une programmation pour célébrer les intronisés. En 2017, le temple de la renommée a été fermé.
Canadian Scientific_%26_Christian_Affiliation/Affiliation scientifique et chrétienne canadienne :
La Canadian Scientific & Christian Affiliation (CSCA) est une association de scientifiques et de personnes intéressées par la science, qui veulent comprendre comment la science peut mieux interagir avec la tradition chrétienne. Le CSCA est une organisation sœur de l'American Scientific Affiliation (ASA) qui publie une revue, Perspectives on Science and Christian Faith, couvrant des sujets liés à la foi et à la science d'un point de vue chrétien. Bien que la majorité des membres du CSCA soient des scientifiques ou des étudiants en sciences, le groupe attire également des théologiens, des enseignants en sciences et des personnes intéressées par l'histoire et la philosophie des sciences. Le CSCA encourage le dialogue et élargit la compréhension des questions scientifiques/religieuses au-delà de la discussion traditionnelle sur les origines.
Jamboree_scout canadien/Jamboree scout canadien :
Le Jamboree Scout Canadien ou CJ est un jamboree organisé par Scouts Canada pour les membres des sections Scout et Aventurier. Le Jamboree comprend également des groupes d'autres pays, notamment des États-Unis.
Canadian Screen_Award_for_Best_Actor/Prix Écrans canadiens du meilleur acteur :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel pour la meilleure performance d'un acteur dans un rôle principal à la meilleure performance d'un acteur principal dans un film canadien. Le prix a été présenté pour la première fois en 1968 par les Canadian Film Awards et a été décerné chaque année jusqu'en 1978, à l'exception de 1969, lorsqu'aucun long métrage éligible n'a été soumis pour examen, et de 1974 en raison de l'annulation des prix cette année-là. De 1980 à 2012, le prix a été décerné dans le cadre de la cérémonie des prix Génie ; depuis 2013, il est présenté dans le cadre des nouveaux Canadian Screen Awards. De 1980 à 1983, seuls les acteurs canadiens étaient éligibles pour le prix; les acteurs non canadiens apparaissant dans des films canadiens ont plutôt été considérés pour le prix Génie distinct de la meilleure performance d'un acteur étranger. Après 1983, ce dernier prix a été abandonné et les acteurs canadiens et étrangers étaient éligibles pour la meilleure performance d'un acteur dans un rôle principal.
Canadian Screen_Award_for_Best_Actor_in_a_Comedy_Series/Prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans une série comique :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans une série comique est un prix annuel de la télévision canadienne, décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure performance principale d'un acteur dans une série comique télévisée canadienne. Le prix a été décerné pour la première fois en 1986 dans le cadre des Gemini Awards. Cependant, comme la comédie télévisée canadienne était dominée par la comédie à sketches plutôt que par les sitcoms narratives à la fin des années 1980, les prix du meilleur acteur et de la meilleure actrice dans une série comique ont été abandonnés après 1987, avec un seul prix non sexiste décerné pour la meilleure performance dans une comédie par la suite; des prix distincts pour la performance individuelle dans une comédie et la performance d'ensemble dans une comédie ont été introduits pour les 16e prix Gemini en 2001, mais n'étaient toujours pas séparés pour le sexe. ont été rétablis en 2011 et ont été présentés depuis lors dans le cadre des Prix Écrans canadiens.
Canadian Screen_Award_for_Best_Actor_in_a_Continuing_Leading_Dramatic_Role/Prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans un rôle dramatique principal continu :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans un premier rôle dramatique continu est un prix annuel de la télévision canadienne, décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure performance principale d'un acteur dans une série télévisée canadienne. Auparavant présenté dans le cadre des prix Gemini, il est présenté depuis 2013 dans le cadre des prix Écrans canadiens. Avant la création des Gemini Awards en 1986, le prédécesseur des ACTRA Awards ne décernait qu'un seul prix pour la meilleure performance dans un rôle continu, ne faisant la différence ni par sexe ni par distinction entre comédie et drame.
Canadian Screen_Award_for_Best_Actress/Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel pour la meilleure performance d'une actrice dans un rôle principal à la meilleure performance d'une actrice principale dans un film canadien. Le prix a été présenté pour la première fois en 1968 par les Canadian Film Awards et a été décerné chaque année jusqu'en 1978, à l'exception de 1969, lorsqu'aucun long métrage éligible n'a été soumis pour examen, et de 1974 en raison de l'annulation des prix cette année-là. De 1980 à 2012, le prix a été décerné dans le cadre de la cérémonie des prix Génie ; depuis 2013, il est présenté dans le cadre des Canadian Screen Awards. De 1980 à 1983, seules les actrices canadiennes étaient éligibles pour le prix; les actrices non canadiennes apparaissant dans des films canadiens ont plutôt été considérées pour le prix Génie distinct de la meilleure performance d'une actrice étrangère. Après 1983, ce dernier prix a été abandonné et, à partir de 1986, les actrices canadiennes et étrangères étaient éligibles pour la meilleure performance d'une actrice dans un rôle principal.
Canadian Screen_Award_for_Best_Actress_in_a_Comedy_Series/Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice dans une série comique :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice dans une série comique est un prix annuel de la télévision canadienne, décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure performance principale d'une actrice dans une série comique télévisée canadienne. Le prix a été décerné pour la première fois en 1986 dans le cadre des Gemini Awards. Cependant, comme la comédie télévisée canadienne était dominée par la comédie à sketches plutôt que par les sitcoms narratives à la fin des années 1980, les prix de la meilleure actrice et du meilleur acteur dans une série comique ont été interrompus après 1987, avec un seul prix non sexiste décerné pour la meilleure performance dans une comédie par la suite; des prix distincts pour la performance individuelle dans une comédie et la performance d'ensemble dans une comédie ont été introduits pour les 16e prix Gemini en 2001, mais n'étaient toujours pas séparés pour le sexe. ont été rétablis en 2011 et ont été présentés depuis lors dans le cadre des Prix Écrans canadiens.
Canadian Screen_Award_for_Best_Actress_in_a_Continuing_Leading_Dramatic_Role/Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice dans un rôle dramatique principal continu :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice dans un premier rôle dramatique continu est un prix annuel de la télévision canadienne, décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure performance principale d'une actrice dans une série télévisée canadienne. Auparavant présenté dans le cadre des prix Gemini, il est présenté depuis 2013 dans le cadre des prix Écrans canadiens. Avant la création des Gemini Awards en 1986, le prédécesseur des ACTRA Awards ne décernait qu'un seul prix pour la meilleure performance dans un rôle continu, ne faisant la différence ni par sexe ni par distinction entre comédie et drame.
Canadian Screen_Award_for_Best_Animated_Short/Prix Écrans canadiens du meilleur court métrage d'animation :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur court métrage d'animation est décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision au meilleur court métrage d'animation canadien. Anciennement dans le cadre des prix Génie, il est présenté depuis 2012 dans le cadre des prix Écrans canadiens.
Canadian Screen_Award_for_Best_Casting_in_a_Film/Prix Écrans canadiens pour le meilleur casting dans un film :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur casting dans un film est un prix annuel, présenté dans le cadre du programme des Prix Écrans canadiens pour honorer le meilleur casting de l'année dans des films cinématographiques canadiens. Il est présenté séparément du Prix Écrans canadiens de la meilleure distribution dans une série télévisée. Le prix a été remis pour la première fois lors de la 9e édition des Prix Écrans canadiens en 2021.
Canadian Screen_Award_for_Best_Casting_in_a_Television_Series/Prix Écrans canadiens pour le meilleur casting dans une série télévisée :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur casting dans une série télévisée est un prix annuel, présenté par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision dans le cadre de son programme annuel de Prix Écrans canadiens, pour honorer le meilleur travail de casting de l'année à la télévision. Le prix a été présenté pour la première fois lors de la 21e édition des prix Gemini en 2006. Il est distinct du prix Écrans canadiens de la meilleure distribution dans un film, qui a été présenté pour la première fois lors de la 9e édition des prix Écrans canadiens en 2021. Jusqu'au 8e Prix ​​Écrans canadiens en 2020, les nominés et les gagnants étaient exclusivement des séries de fiction narrative ou des téléfilms; cette année-là, pour la première fois, une émission de téléréalité a obtenu une nomination. L'Académie a depuis annoncé qu'à partir des 10e Prix Écrans canadiens en 2022, deux prix distincts seront décernés pour le casting dans les programmes scénarisés et de réalité.
Canadian Screen_Award_for_Best_Children%27s_or_Youth_Fiction_Program_or_Series/Prix Écrans canadiens de la meilleure émission ou série de fiction pour enfants ou jeunesse :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure émission ou série de fiction pour enfants ou jeunesse est un prix télévisé annuel, présenté par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision pour honorer la meilleure émission télévisée pour enfants scénarisée de l'année produite au Canada. Le prix a été décerné pour la première fois en 2002 dans le cadre du programme des prix Gemini. Avant 2002, un seul prix Gemini pour la meilleure émission ou série pour enfants ou jeunes était décerné, comprenant à la fois des émissions de fiction et de non-fiction; en 2002, le prix a été divisé en catégories distinctes pour les programmes de fiction et de non-fiction. Depuis 2013, le prix est décerné dans le cadre des Prix Écrans canadiens.
Canadian Screen_Award_for_Best_Children%27s_or_Youth_Non-Fiction_Program_or_Series/Prix Écrans canadiens de la meilleure émission ou série de non-fiction pour enfants ou jeunes :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure émission ou série non romanesque pour enfants ou jeunes est un prix télévisé annuel, présenté par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision pour récompenser la meilleure émission télévisuelle non romanesque pour enfants de l'année produite au Canada. Le prix a été décerné pour la première fois en 2002 dans le cadre du programme des prix Gemini. Avant 2002, un seul prix Gemini pour la meilleure émission ou série pour enfants ou jeunes était décerné, comprenant à la fois des émissions de fiction et de non-fiction; en 2002, le prix a été divisé en catégories distinctes pour les programmes de fiction et de non-fiction. Depuis 2013, le prix est décerné dans le cadre des Prix Écrans canadiens.
Canadian Screen_Award_for_Best_Cinematography/Prix Écrans canadiens de la meilleure photographie :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision présente un prix annuel pour la meilleure réalisation cinématographique, afin d'honorer la meilleure cinématographie canadienne. Le prix a été présenté pour la première fois en 1963 dans le cadre des Canadian Film Awards, avec des catégories distinctes pour la cinématographie en couleur et en noir et blanc; les catégories distinctes ont été abandonnées après 1969, avec une seule catégorie présentée dans les années 1970. Après 1978, le prix a été présenté dans le cadre des nouveaux prix Génie ; depuis 2012, il est présenté dans le cadre des Canadian Screen Awards. Dans les premières années, le prix pouvait être décerné pour des longs métrages narratifs ou des films documentaires, bien que cela ait été interrompu plus tard et seuls les longs métrages étaient éligibles. À partir des 3e Prix Écrans canadiens, une catégorie distincte a été introduite pour la meilleure photographie dans un documentaire.
Canadian Screen_Award_for_Best_Cinematography_in_a_Documentary/Prix Écrans canadiens de la meilleure photographie dans un documentaire :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure photographie dans un documentaire est un prix annuel, présenté dans le cadre du programme des Prix Écrans canadiens pour honorer la meilleure photographie de l'année dans un film documentaire. Il est présenté séparément du Prix Écrans canadiens de la meilleure photographie pour les longs métrages. À deux reprises, lors des 1ers prix Génie en 1980 et lors des éphémères prix Bijou en 1981, des prix ont été décernés pour la meilleure photographie dans un documentaire (hors long métrage), couvrant de courts documentaires et des programmes télévisés, mais pas pour des longs métrages documentaires. Néanmoins, les gagnants et les nominés de ces années ont été inclus ci-dessous. Dans les années 1960, les courts métrages et les longs métrages documentaires ont parfois remporté le Prix du film canadien de la meilleure photographie, car relativement peu de longs métrages narratifs canadiens ont été réalisés à cette époque, mais cela n'a pas continué après 1969.
Canadian Screen_Award_for_Best_Comedy_Series/Prix Écrans canadiens de la meilleure série comique :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel pour la meilleure série comique. Anciennement présenté dans le cadre du programme des prix Gemini, depuis 2013, le prix est présenté dans le cadre des prix Écrans canadiens élargis.
Canadian Screen_Award_for_Best_Costume_Design/Prix Écrans canadiens pour la meilleure conception de costumes :
Le Prix Écrans canadiens pour la meilleure conception de costumes est décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision au meilleur concepteur de costumes canadien. Il s'appelait auparavant le prix Génie de la meilleure réalisation en conception de costumes avant que les prix Génie ne soient fusionnés avec les prix Écrans canadiens.
Canadian Screen_Award_for_Best_Direction_in_a_Children%27s_or_Youth_Program_or_Series/Prix Écrans canadiens de la meilleure réalisation dans une émission ou une série pour enfants ou jeunes :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure réalisation dans une émission ou une série pour enfants ou jeunes est un prix Écrans canadiens qui récompense la réalisation d'émissions pour enfants de langue anglaise produites au Canada.
Canadian Screen_Award_for_Best_Director/Prix Écrans canadiens du meilleur réalisateur :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel pour la meilleure réalisation en réalisation à la meilleure œuvre d'un réalisateur d'un film canadien.
Canadian Screen_Award_for_Best_Dramatic_Series/Prix Écrans canadiens de la meilleure série dramatique :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel pour la meilleure série dramatique. Anciennement présenté dans le cadre du programme des prix Gemini, depuis 2013, le prix est présenté dans le cadre des prix Écrans canadiens élargis.
Canadian Screen_Award_for_Best_Editing/Prix Écrans canadiens du meilleur montage :
Le Prix Écrans canadiens pour la meilleure réalisation en montage est décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision au meilleur monteur canadien d'un long métrage. Le prix a été présenté pour la première fois en 1966 dans le cadre des Prix du film canadien et a été transféré aux nouveaux prix Génie en 1980. Depuis 2012, il est présenté dans le cadre des Prix Écrans canadiens. À partir des 3e Prix Écrans canadiens, une catégorie distincte a été introduite pour le meilleur montage dans un documentaire.
Canadian Screen_Award_for_Best_Editing_in_a_Documentary/Prix Écrans canadiens pour le meilleur montage dans un documentaire :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur montage dans un documentaire est un prix annuel, présenté dans le cadre du programme des Prix Écrans canadiens pour honorer le meilleur montage de l'année dans un film documentaire. Il est présenté séparément du Prix Écrans canadiens du meilleur montage pour les longs métrages narratifs. Un prix du meilleur montage dans un non-long métrage, avec ses nominés entièrement constitués de courts métrages ou de documentaires télévisés, a été présenté aux 1ers prix Génie dans les années 1980 et un prix du meilleur montage dans un documentaire a été présenté aux éphémères Bijou Awards en 1981 , bien que l'Académie n'ait jamais décerné de prix pour le montage de longs métrages documentaires en salle avant les 3e Prix Écrans canadiens en 2015. Les lauréats non longs métrages de 1980 et 1981 ont cependant été inclus ci-dessous.
Canadian Screen_Award_for_Best_Feature_Length_Documentary/Prix Écrans canadiens du meilleur long métrage documentaire :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel pour le meilleur long métrage documentaire. Présenté pour la première fois en 1968 dans le cadre des Prix du film canadien, il a fait partie des Prix Génie en 1980 et des Prix Écrans canadiens contemporains en 2013.
Canadian Screen_Award_for_Best_Hair/Prix Écrans canadiens pour les meilleurs cheveux :
Le Prix Écrans canadiens pour les meilleurs cheveux est un prix annuel, présenté par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision, dans le cadre du programme des Prix Écrans canadiens, pour honorer les réalisations en matière de coiffure dans le cinéma canadien. Le prix a été présenté pour la première fois lors de la 7e remise des prix Écrans canadiens. Avant sa création, les coiffeurs étaient éligibles pour une nomination dans la catégorie Meilleur maquillage.
Canadian Screen_Award_for_Best_Host_in_a_Children%27s_or_Youth_Program_or_Series/Prix Écrans canadiens du meilleur animateur dans une émission ou une série pour enfants ou jeunes :
Le prix Écrans canadiens du meilleur animateur d'une émission ou d'une série pour enfants ou jeunes était un prix de la télévision canadienne qui récompensait les performances d'émissions de télévision pour enfants non romanesques de langue anglaise produites au Canada. Les interprètes adultes et les enfants acteurs étaient éligibles pour le prix. Il a été présenté par les prix Gemini de 2008 à 2011 et par les prix Écrans canadiens de 2011 à 2016, mais a depuis été interrompu.
Canadian Screen_Award_for_Best_Live_Action_Short_Drama/Prix Écrans canadiens du meilleur court métrage d'action en direct :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur court métrage d'action en direct est décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision au meilleur court métrage canadien d'action en direct. Anciennement dans le cadre des prix Génie, il est présenté depuis 2012 dans le cadre des prix Écrans canadiens. Dans les années 1980 et 1990, le prix n'était pas toujours remis à chaque cérémonie de remise des prix Génie. Les années où le prix n'était pas décerné, un seul prix était plutôt décerné pour le meilleur court métrage théâtral, comprenant à la fois des courts métrages d'animation et d'action en direct.
Canadian Screen_Award_for_Best_Makeup/Prix Écrans canadiens du meilleur maquillage :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur maquillage est une catégorie annuelle de prix du film canadien, présenté dans le cadre des Prix Génie avant 2012 et des Prix Écrans canadiens depuis 2012, pour honorer les réalisations des maquilleurs de l'industrie cinématographique canadienne. L'industrie était historiquement dominée par des films naturalistes qui nécessitaient rarement un travail de maquillage très complexe, le prix a été créé à l'origine comme un prix de réalisation spécial plutôt que comme une catégorie régulière. Il a été présenté à la discrétion de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision lorsqu'elle a jugé que le travail de maquillage d'un film méritait une reconnaissance spéciale, et a été décerné pour la première fois lors de la 11e cérémonie des prix Génie en 1990 pour reconnaître Jacques Lafleur et Pierre Saindon pour leur travail dans le film Cruising Bar, dans lequel Michel Côté jouait quatre personnages différents. Le prix a ensuite été décerné lors de la 18e remise des prix Génie en 1997, à nouveau à Saindon pour son travail à Karmina. Le prix n'a été remis qu'à la 27e remise des prix Génie, mais a ensuite été présenté à la fois aux 28e remise des prix Génie et aux 29e remise des prix Génie. À partir de la 30e remise des prix Génie, le prix a depuis été présenté chaque année dans une catégorie conventionnelle avec une liste complète de nominés à l'avance.
Canadian Screen_Award_for_Best_Motion_Picture/Prix Écrans canadiens du meilleur film :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel du meilleur film au meilleur film canadien de l'année. Le prix a été présenté pour la première fois en 1949 par les Canadian Film Awards sous le titre Film de l'année. Cependant, en raison de l'économie de la production cinématographique canadienne, la plupart des films canadiens réalisés à cette époque étaient des documentaires ou des courts métrages plutôt que des longs métrages narratifs. Certaines années, un prix du film de l'année n'a pas été officiellement décerné, le prix du film le plus élevé décerné cette année-là étant dans les catégories court métrage théâtral ou film amateur. En 1964, les Canadian Film Awards introduisent un prix pour le meilleur long métrage. Pendant le reste des années 1960, les deux prix ont été décernés côte à côte à différents films, sauf en 1965 lorsqu'un long métrage a été nommé et qu'un film de l'année ne l'a pas été, et en 1967 lorsque le même film a été nommé vainqueur des deux. catégories. Après 1970, cependant, la catégorie Film de l'année n'a plus été utilisée, sauf en 1975, lorsqu'en raison de l'annulation des prix en 1974, elle a été présentée aux côtés de la catégorie Long métrage en tant que deuxième prix du meilleur film de facto, de sorte que les gagnants pour 1974 et 1975 pourraient être nommés. À partir de 1980, le prix a été repris par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision et présenté dans le cadre de la cérémonie des prix Génie; à partir de 2013, il est présenté dans le cadre des Canadian Screen Awards.
Canadian Screen_Award_for_Best_Original_Score/Prix Écrans canadiens de la meilleure musique originale :
Un prix annuel pour Meilleure réalisation musicale - Musique originale est décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure musique originale canadienne de l'année précédente. Avant 2012, le prix était décerné dans le cadre des prix Génie; depuis 2012, il est présenté dans le cadre des Prix Écrans canadiens élargis.
Canadian Screen_Award_for_Best_Original_Song/Prix Écrans canadiens de la meilleure chanson originale :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel pour la meilleure réalisation musicale : chanson originale à la meilleure chanson originale d'un film canadien. Présenté pour la première fois aux 3e prix Génie en 1982, le prix a été présenté dans le cadre des prix Génie jusqu'en 2011. Depuis 2012, il est présenté dans le cadre des prix Écrans canadiens.
Canadian Screen_Award_for_Best_Performance_in_a_Children%27s_or_Youth_Program_or_Series/Prix Écrans canadiens pour la meilleure performance dans une émission ou une série pour enfants ou jeunes :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure performance dans une émission ou une série pour enfants ou jeunes est un prix Écrans canadiens qui honore les performances d'émissions de télévision pour enfants de langue anglaise produites au Canada.
Canadian Screen_Award_for_Best_Pre-School_Program_or_Series/Prix Écrans canadiens de la meilleure émission ou série préscolaire :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure émission ou série préscolaire est un prix télévisuel annuel, présenté par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision pour honorer la meilleure émission télévisée de l'année pour les enfants d'âge préscolaire produite au Canada. Le prix a été décerné pour la première fois en 1998 dans le cadre du programme des prix Gemini. Avant 1998, les émissions destinées aux enfants d'âge préscolaire étaient admissibles au prix Gémeaux de la meilleure émission ou série pour enfants ou jeunes. Depuis 2013, le prix est décerné dans le cadre des Prix Écrans canadiens.
Canadian Screen_Award_for_Best_Screenplay/Prix Écrans canadiens du meilleur scénario :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un ou plusieurs prix annuels pour le meilleur scénario d'un film canadien. Présenté à l'origine en 1968 dans le cadre des Canadian Film Awards, de 1980 à 2012, le prix s'est poursuivi dans le cadre de la cérémonie des prix Génie. À partir de 2013, il est présenté dans le cadre des Canadian Screen Awards. Dans leur forme actuelle, deux prix sont décernés pour le meilleur scénario original et le meilleur scénario adapté, bien qu'historiquement cette division n'ait pas toujours été observée. À l'époque des Prix du film canadien, deux prix étaient généralement décernés dans les catégories long métrage et hors long métrage (téléfilms, courts métrages, etc.), bien qu'à deux reprises, la catégorie long métrage ait été divisée en catégories distinctes pour le scénario original et adapté, résultant dans la présentation de trois prix du scénario au total, et à deux reprises, un seul prix pour le scénario de non-long métrage a été décerné. Selon les règles actuelles de l'Académie, les catégories sont regroupées en une seule si l'une ou l'autre catégorie a moins de cinq soumissions éligibles au cours de la période de qualification ; cependant, si les deux catégories reçoivent cinq soumissions éligibles ou plus, des prix distincts sont décernés même si une catégorie ou l'autre se retrouve avec moins de cinq nominés finaux.
Canadian Screen_Award_for_Best_Short_Documentary/Prix Écrans canadiens du meilleur court métrage documentaire :
Le prix de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision pour le meilleur court métrage documentaire est un prix annuel du film canadien décerné à un film jugé comme le meilleur court métrage documentaire de l'année. Avant 2012, le prix était décerné dans le cadre du programme des prix Génie; depuis 2012, il est présenté dans le cadre des Prix Écrans canadiens élargis. Le prix n'a pas toujours été présenté lors de chaque cérémonie Génie ou CSA passée. Les années où le prix n'était pas décerné, les courts métrages documentaires étaient plutôt éligibles dans les catégories Meilleur court métrage théâtral et / ou Meilleur documentaire (théâtral / long métrage). À l'époque des Canadian Film Awards, il était souvent présenté uniquement sous le nom de meilleur documentaire, mais était toujours présenté à des documentaires plus courts et restait séparé de la catégorie du meilleur documentaire théâtral.
Canadian Screen_Award_for_Best_Sound_Editing/Prix Écrans canadiens du meilleur montage sonore :
Le Prix Écrans canadiens pour la meilleure réalisation en montage sonore est décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision au meilleur monteur sonore d'un film canadien. Le prix a été présenté pour la première fois en 1970 dans le cadre des Canadian Film Awards, avant d'être transféré aux nouveaux Genie Awards en 1980; depuis 2013, il est présenté dans le cadre des Canadian Screen Awards.
Canadian Screen_Award_for_Best_Sound_Mixing/Prix Écrans canadiens du meilleur mixage sonore :
Le Prix Écrans canadiens pour la meilleure réalisation en mixage sonore est décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure œuvre d'un concepteur sonore dans un film canadien. Anciennement connu sous le nom de Meilleur son global, il a été renommé Meilleur mixage sonore lors des 9e Canadian Screen Awards en 2021.
Canadian Screen_Award_for_Best_Stunt_Coordination/Prix Écrans canadiens pour la meilleure coordination de cascades :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure coordination de cascades est un prix annuel, présenté dans le cadre du programme des Prix Écrans canadiens pour honorer la meilleure coordination de cascades de l'année dans la production cinématographique et télévisuelle canadienne. Un seul prix est décerné, pour lequel le travail dans les projets cinématographiques et télévisuels est éligible. Le prix a été remis pour la première fois lors de la 9e édition des Prix Écrans canadiens en 2021.
Canadian Screen_Award_for_Best_Supporting_Actor/Prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans un second rôle :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel pour la meilleure performance d'un acteur dans un second rôle à la meilleure performance d'un second rôle dans un film canadien. Le prix a été présenté pour la première fois en 1970 par les Canadian Film Awards et a été décerné chaque année jusqu'en 1978, à l'exception de 1974 en raison de l'annulation des prix cette année-là. De 1980 à 2012, le prix a été décerné dans le cadre de la cérémonie des prix Génie ; depuis 2013, il est présenté dans le cadre des nouveaux Canadian Screen Awards.
Canadian Screen_Award_for_Best_Supporting_Actor_in_a_Comedy_Series/Prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans un second rôle dans une série comique :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans un second rôle dans une série comique est un prix annuel de la télévision canadienne, décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure performance d'un acteur dans un rôle de soutien dans une série comique télévisée canadienne. Le prix a été décerné pour la première fois en 2011. Avant cette date, l'Académie a décerné des prix pour la performance individuelle dans une série comique et la performance d'ensemble dans une série comique, ne distinguant ni par sexe ni par distinction entre les performances principales et secondaires.
Canadian Screen_Award_for_Best_Supporting_Actor_in_a_Drama_Program_or_Series/Prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans un second rôle dans une émission ou une série dramatique :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans un second rôle dans une série ou une émission dramatique est un prix annuel de la télévision canadienne, décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure performance dans un second rôle d'un acteur dans une série télévisée ou un téléfilm dramatique canadien. Auparavant présenté dans le cadre des prix Gemini, il est présenté depuis 2013 dans le cadre des prix Écrans canadiens. À l'origine, un seul prix d'acteur de soutien était décerné, sans égard à la distinction entre séries, mini-séries ou téléfilms. Lors des 10e Gemini Awards en 1995, des récompenses distinctes ont été instituées pour l'acteur de soutien dans une série télévisée continue et l'acteur de soutien dans un téléfilm ou une mini-série; les prix séparés ont été décernés jusqu'à ce que les prix Gemini soient fusionnés avec les prix Écrans canadiens, et depuis les premiers prix Écrans canadiens en 2012, il n'y a encore eu qu'une seule catégorie présentée pour les trois types de contenu.
Canadian Screen_Award_for_Best_Supporting_Actress/Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice dans un second rôle :
L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision décerne un prix annuel pour la meilleure performance d'une actrice dans un second rôle à la meilleure performance d'une actrice de soutien dans un film canadien. Le prix a été présenté pour la première fois en 1970 par les Canadian Film Awards et a été décerné chaque année jusqu'en 1978, à l'exception de 1974 en raison de l'annulation des prix cette année-là. De 1980 à 2012, le prix a été décerné dans le cadre de la cérémonie des prix Génie ; depuis 2013, il est présenté dans le cadre des nouveaux Canadian Screen Awards.
Canadian Screen_Award_for_Best_Supporting_Actress_in_a_Comedy_Series/Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série comique :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série comique est un prix annuel de la télévision canadienne, décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure performance d'une actrice dans un rôle de soutien dans une série comique télévisée canadienne. Le prix a été décerné pour la première fois en 2011. Avant cette date, l'Académie a décerné des prix pour la performance individuelle dans une série comique et la performance d'ensemble dans une série comique, ne distinguant ni par sexe ni par distinction entre les performances principales et secondaires.
Canadian Screen_Award_for_Best_Supporting_Actress_in_a_Drama_Program_or_Series/Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice dans un second rôle dans une émission ou une série dramatique :
Le Prix Écrans canadiens de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série ou une émission dramatique est un prix annuel de la télévision canadienne, décerné par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision à la meilleure performance dans un second rôle d'une actrice dans une série télévisée ou un téléfilm dramatique canadien. Auparavant présenté dans le cadre des prix Gemini, il est présenté depuis 2013 dans le cadre des prix Écrans canadiens. À l'origine, un seul prix d'actrice de soutien était décerné, sans égard à la distinction entre séries, mini-séries ou téléfilms. Lors des 10e Gemini Awards en 1995, des prix distincts ont été institués pour l'actrice de soutien dans une série télévisée et l'actrice de soutien dans un téléfilm ou une mini-série; les prix séparés ont été décernés jusqu'à ce que les prix Gemini soient fusionnés avec les prix Écrans canadiens, et depuis les premiers prix Écrans canadiens en 2012, il n'y a encore eu qu'une seule catégorie présentée pour les trois types de contenu.
Canadian Screen_Award_for_Best_TV_Movie/Prix Écrans canadiens du meilleur téléfilm :
Le Prix Écrans canadiens du meilleur téléfilm est un prix de la télévision canadienne, présenté par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision pour honorer le meilleur téléfilm canadien de l'année. Initialement présenté dans le cadre des Gemini Awards, il est présenté depuis 2013 dans le cadre des Canadian Screen Awards. Depuis la création des Gemini Awards en 1986 jusqu'en 1994, des prix distincts ont été décernés pour les téléfilms et les mini-séries; depuis 1995, ils ont généralement été fusionnés en une seule catégorie de séries limitées ou de programmes dramatiques couvrant les deux types de programmes, mais ont parfois été à nouveau divisés en catégories distinctes dans la seconde moitié des années 2000. À compter des 8e Prix Écrans canadiens en 2020, les séries limitées dramatiques sont désormais éligibles au Prix Écrans canadiens de la meilleure série dramatique au lieu d'avoir leur propre catégorie ou d'être fusionnées avec des téléfilms.
Canadian Screen_Award_for_Best_Visual_Effects/Prix Écran canadien pour les meilleurs effets visuels :
Le Prix Écrans canadiens pour les meilleurs effets visuels est un prix annuel, présenté par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision pour honorer les réalisations en effets visuels du cinéma canadien. Le prix a été présenté pour la première fois lors de la 32e remise des prix Génie. Il est présenté depuis dans le cadre des Canadian Screen Awards. Notez que les années indiquées ici sont l'année de la sortie des films nominés, et non l'année de la remise du prix.
Canadian Screen_Award_for_Best_Writing_in_a_Children%27s_or_Youth_Program_or_Series/Prix Écrans canadiens pour la meilleure écriture dans une émission ou une série pour enfants ou jeunes :
Le Prix Écrans canadiens pour la meilleure écriture dans une émission ou une série pour enfants ou jeunes est un prix Écrans canadiens qui honore l'écriture dans une émission de télévision pour enfants de langue anglaise produite au Canada.
Écrans canadiens_Prix/Prix Écrans canadiens :
Les Prix Écrans canadiens ( français : Les prix Écrans canadiens ) sont des prix décernés pour le mérite artistique et technique dans l'industrie cinématographique reconnaissant l'excellence des productions cinématographiques, télévisuelles de langue anglaise et de médias numériques (séries Web) canadiennes. Décernés chaque année par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision, les prix récompensent l'excellence des réalisations cinématographiques, telle qu'évaluée par les membres votants de l'Académie. Les prix ont été décernés pour la première fois en 2013 à la suite de la fusion des prix Gemini et des prix Génie, les précédentes remises de prix de l'Académie pour les productions télévisuelles (en anglais) et cinématographiques. Ils sont largement considérés comme le prix le plus prestigieux pour les artistes, les artistes et les cinéastes canadiens, souvent appelés l'équivalent des Oscars et des Emmy Awards aux États-Unis, des BAFTA Awards au Royaume-Uni, des AACTA Awards en Australie, les IFTA Awards en Irlande, les César Awards en France et les Goya Awards en Espagne
Remplacement du Sea_King_canadien/Remplacement du Sea King canadien :
À partir de 1983, des efforts ont été déployés pour remplacer les hélicoptères vieillissants Sikorsky CH-124 Sea King utilisés sur les navires de guerre des Forces armées canadiennes. En raison de problèmes fiscaux et politiques, le processus a été retardé à plusieurs reprises. En 1987, 35 EH101 étaient en commande, mais ceux-ci ont été annulés pour des raisons budgétaires en 1993. Le CH-148 Cyclone, une variante du Sikorsky H-92 Superhawk, a été sélectionné en 2004, avec des livraisons retardées jusqu'en 2015. Le dernier CH- 124 ont pris leur retraite en 2018.
Canadian Seaman%27s_Union/Syndicat des marins canadiens :
Le Canadian Seaman's Union était un syndicat au Canada qui s'organisait parmi les marins. Affilié au Congrès des métiers et du travail du Canada, il a été créé en 1936 et a pris de l'importance pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, il a été harcelé et écrasé par l'opposition du gouvernement canadien, des compagnies maritimes et de l'Union internationale des marins, affiliée à des criminels.
Association_canadienne_d'aviron_des_écoles_secondaires/Association canadienne d'aviron des écoles secondaires :
L'Association canadienne d'aviron des écoles secondaires (CSSRA) est une organisation qui régit l'aviron dans les écoles secondaires au Canada. Le CSSRA a accueilli le principal événement d'aviron des lycées, connu sous le nom de Championnats CSSRA (également connus sous le nom de «Schoolboy») depuis 1945. En 2020, la régate a été annulée en raison des inquiétudes entourant la pandémie COVID-19 . Schoolboy a lieu chaque année le premier week-end de juin (du vendredi au dimanche) à St. Catharines, Ontario, Canada sur le parcours Royal Canadian Henley Regatta. L'événement est ouvert aux écoles secondaires de l'Amérique du Nord. L'événement est la plus grande régate d'écoles secondaires en Ontario, ainsi qu'au Canada. Preuve en est que des équipages sont venus d'aussi loin que la Colombie-Britannique (Canada), ainsi que des États-Unis et même du Mexique. Chaque course se déroule sur le parcours de 2000 mètres, le même que celui utilisé aux Championnats du monde et aux Jeux olympiques, mais contrairement aux courses de tête de 3 à 8 km habituellement courues à l'automne. Les séries ont lieu le vendredi, les demi-finales le samedi et les finales le dimanche. Plusieurs rameurs olympiques, dont Buffy-Lynne Williams (née Alexander) ont ramé à Schoolboy. Buffy a participé alors qu'elle était étudiante à l'école secondaire catholique Holy Cross à St. Catharines.
Canadian Secretary_to_the_Queen/Secrétaire canadien de la Reine :
Le Secrétaire canadien de la Reine ( français : Secrétaire canadien de la Reine ) est le membre opérationnel principal de la maison royale de la reine du Canada , Elizabeth II . C'est le principal canal de communication entre la monarque et son gouvernement canadien et les gouvernements provinciaux, ainsi que la gestion des autres correspondances de la monarque dans le contexte canadien et la rédaction des discours que la reine prononce au Canada ou sur des sujets canadiens. Le secrétaire est chargé de conseiller le premier ministre "sur les questions liées à la Couronne canadienne, y compris de fournir des conseils sur les initiatives commémoratives liées au patrimoine du gouvernement du Canada, la coordination de haut niveau des visites royales au Canada et les fonctions consultatives sur les cérémonies d'État et le protocole". De plus, le secrétaire préside, d'office, le Comité consultatif sur les nominations vice-royales et est responsable du programme officiel des visites du Canada par les membres de la famille royale. Le bureau du secrétaire canadien de la Reine a été créé en 1959. Le le titulaire actuel est Donald Booth, qui a été nommé à ce poste en 2019.
Administrateurs canadiens des valeurs mobilières/Autorités canadiennes des valeurs mobilières :
Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières ( ACVM ; français : Autorités canadiennes en valeurs mobilières , ACVM) est une organisation faîtière des autorités de réglementation des valeurs mobilières provinciales et territoriales du Canada dont l'objectif est d'améliorer, de coordonner et d'harmoniser la réglementation des marchés financiers canadiens. Les systèmes nationaux des ACVM comprennent la Base de données nationale d'inscription (BDNI), une base de données Web qui permet aux courtiers en valeurs mobilières et aux conseillers en placement de déposer des formulaires d'inscription par voie électronique; le Système électronique de divulgation par les initiés (SEDI), un service en ligne sur navigateur pour le dépôt et la consultation des déclarations d'initiés ; et le System for Electronic Document Analysis and Retrieval (SEDAR), une base de données accessible au public qui contient tous les documents requis concernant les sociétés canadiennes cotées en bourse. Exchange Commission (SEC) ou l'Autorité de réglementation du secteur financier (FINRA).
Bourse_des_valeurs_canadiennes/Bourse des valeurs canadiennes :
La Bourse canadienne des valeurs mobilières (CSE), exploitée par CNSX Inc., est une bourse domiciliée au Canada. Lorsqu'elle a été reconnue par la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario en 2004, la CSE a été la première nouvelle bourse approuvée en Ontario en 70 ans. La CSE est une bourse en croissance rapide axée sur la collaboration avec les entrepreneurs pour accéder aux marchés publics des capitaux au Canada et à l'étranger. Le modèle d'exploitation efficace de la Bourse, sa technologie de pointe et sa structure de frais peu élevés aident les entreprises de toutes tailles à minimiser leur coût du capital et à maximiser l'accès aux liquidités. Le CSE offre aux investisseurs un accès à une large sélection de sociétés de croissance via une plateforme de négociation liquide, fiable et réglementée. La Bourse est dédiée à l'entrepreneuriat à tous les niveaux et s'est imposée comme un centre de discussion de premier plan dans la communauté entrepreneuriale. Conçu pour répondre aux besoins des sociétés ouvertes émergentes et de leurs investisseurs, CSE a connu une croissance rapide au cours des cinq dernières années et compte plus de 700 titres. En février 2015, l'indice composite CSE a été lancé en tant qu'indicateur général de l'activité du marché pour le CSE. L'indice composé CSE est un indice de référence pondéré en fonction de la capitalisation boursière reflétant la performance des titres cotés CSE répondant aux critères d'éligibilité à l'indice. L'indice composé occupe une position unique pour évaluer le marché canadien des petites capitalisations. Reuters et Bloomberg publient l'indice composite CSE sous le symbole CSECOMP. L'indice offre un profil risque/rendement nettement différent de celui de l'indice composé TSX/S&P. L'indice CSE25 est un sous-ensemble de l'indice composé CSE contenant les titres des vingt-cinq plus grandes sociétés de l'indice par capitalisation boursière. Le CST est situé à Toronto, en Ontario, et possède une succursale à Vancouver, en Colombie-Britannique.
Institut canadien des valeurs mobilières/Institut canadien des valeurs mobilières :
L'Institut canadien des valeurs mobilières (CSI; anciennement CSI Global Education) est une organisation canadienne qui offre des cours de licence, des certifications avancées, de la formation continue et de la formation personnalisée aux professionnels des services financiers au Canada et à l'étranger. CSI fournit des licences et des tests pour répondre aux exigences réglementaires afin de travailler au sein de l'industrie canadienne des services financiers. Il est endossé par l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM).CSI est basé à Toronto et à Montréal et appartient à Moody's Analytics. Les titres de compétence offerts par l'institut sont reconnus par plusieurs organismes étrangers de réglementation des valeurs mobilières, notamment ceux des États-Unis, de la France, du Royaume-Uni, de Singapour et de Hong Kong.
Service_canadien_du_renseignement_de_sécurité/Service canadien du renseignement de sécurité :
Le Service canadien du renseignement de sécurité ( SCRS , ; français : Service canadien du renseignement de sécurité , SCRS) est la principale agence nationale de renseignement du Canada . Il est chargé de recueillir, d'analyser, de communiquer et de diffuser des renseignements sur les menaces à la sécurité nationale du Canada et de mener des opérations, secrètes et manifestes, au Canada et à l'étranger. L'agence relève également du ministre de la Sécurité publique et le conseille sur les questions de sécurité nationale et les situations qui menacent la sécurité de la nation. par l'intermédiaire du ministre de la Sécurité publique, et il est supervisé par la National Security and Intelligence Review Agency. Le SCRS est également assujetti à l'examen de la Cour fédérale. L'organisme est dirigé par un directeur, le neuvième et actuel étant David Vigneault, qui a pris ses fonctions le 19 juin 2017.
Programme_de_pages_du_Sénat_canadien/Programme de pages_du_Sénat canadien :
Le Programme des pages du Sénat canadien est un programme de stages pour étudiants pour le Sénat du Canada. Chaque année, 15 étudiants de premier cycle sont choisis dans le cadre d'un concours national pour travailler comme pages au Sénat. Les pages sont principalement chargés d'aider les sénateurs et les officiers de table tout au long des séances du Sénat en répondant à diverses demandes ainsi qu'à celles de divers dignitaires, des juges de la Cour suprême, du premier ministre et du gouverneur général lors de leurs visites au Sénat. Les pages sont responsables de nombreuses tâches liées aux fonctions de la chambre et des commissions, telles que la distribution des dossiers et des documents, la transmission des messages et les tâches administratives et procédurales. Les pages assistent et assistent dans le déroulement d'événements notables tels que la sanction royale, le discours du trône et les visites d'État. Ils partagent également leurs expériences avec les jeunes qui participent à divers programmes de sensibilisation nationaux tels que le Forum pour jeunes Canadiens et Rencontres du Canada, et travaillent à l'amélioration du Programme des pages du Sénat lui-même.
Comité sénatorial permanent des affaires étrangères et du commerce international/Comité sénatorial permanent des affaires étrangères et du commerce international :
Le Comité sénatorial permanent des affaires étrangères et du commerce international (AEFA) ( français : Comité permanent du Sénat des Affaires étrangères et commerce international ) est un comité permanent du Sénat du Canada , actif depuis 1938. En tant que comité permanent, les règles du Le Sénat rétablit le comité à l'ouverture de chaque nouvelle session (sinon le comité se dissout définitivement).
Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles du Sénat canadien/Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles :
Le Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles (LCJC) est un comité permanent du Sénat du Canada. Il a compétence sur la législation et les questions relatives aux questions juridiques et constitutionnelles en général, y compris : (1) les relations fédérales-provinciales; (2) l'administration de la justice, la réforme du droit et toutes les questions connexes ; (3) le pouvoir judiciaire ; (4) toutes les matières essentiellement juridiques; et (5) les projets de loi d'intérêt privé qui ne sont pas autrement spécifiquement confiés à un autre comité, y compris ceux liés au mariage et au divorce (règle 86(1)(k)).[1]
Comité_permanent_du_Sénat_du_Canada_sur_les_langues_officielles/Comité sénatorial permanent des langues officielles :
Le Comité sénatorial permanent des langues officielles (OLLO) est un comité permanent du Sénat du Canada chargé d'examiner les enjeux de la culture francophone au Canada, notamment en regard de la Loi sur les langues officielles. Il a pour mandat d'étudier, selon la décision du Sénat, les projets de loi, les messages, les pétitions, les interpellations, les documents et autres questions relatives aux langues officielles du Canada en général.
Comité sénatorial permanent du Règlement, de la procédure et des droits du Parlement/Comité sénatorial permanent du Règlement, de la procédure et des droits du Parlement :
Le Comité sénatorial permanent du Règlement, de la procédure et des droits du Parlement (RPRD) est un comité du Sénat du Canada. En tant que comité permanent, les règles du Sénat rétablissent le comité à l'ouverture de chaque nouvelle session du Sénat (sinon le comité se dissoudrait définitivement). Le comité est chargé d'examiner les répercussions et les conséquences possibles de la motion de Hugh Segal visant à téléviser les délibérations du Sénat pour qu'elles soient diffusées au public.
Comité_sénatorial_permanent_des_affaires_sociales,_des_sciences_et_de_la_technologie/Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie :
Le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie (SOCI) est un comité permanent du Sénat du Canada. Il a pour mandat d'examiner la législation et les questions relatives aux affaires sociales, à la science et à la technologie en général, notamment : (1) les affaires des anciens combattants; (2) affaires indiennes et inuites; (3) affaires culturelles et arts; (4) questions sociales et du travail; (5) santé et bien-être; (6) retraites; (7) logement; (8) conditionnement physique et sport amateur; (9) emploi et immigration; (10) affaires de consommation; et (11) affaires de la jeunesse (règle 86(1)(m)).
Comité_sénatorial_permanent_des_transports_et_des_communications/Comité sénatorial permanent des transports et des communications :
Le Comité sénatorial permanent des transports et des communications (TRCM) est l'un des plus anciens comités permanents du Sénat du Canada, ayant été créé en 1867 sous le nom de Comité des banques, du commerce et des chemins de fer. En 1945, il a été recommandé de créer un comité des transports et des communications.
Sous-comité_sénatorial_canadien_des_anciens_combattants/Sous-comité sénatorial canadien des anciens combattants :
Le Sous-comité sénatorial des anciens combattants (VEAC) est un sous-comité du Comité permanent de la sécurité nationale et de la défense du Sénat du Canada.
Divisions du Sénat canadien/Divisions du Sénat canadien :
Les divisions du Sénat canadien font référence à deux aspects du Sénat du Canada. Premièrement, il fait référence à la division du Canada en quatre divisions sénatoriales régionales de 24 sénateurs chacune, comme le prévoit la Constitution du Canada (au sens du paragraphe 52(2) de la Loi constitutionnelle de 1982, constituée de la Loi de 1982 sur le Canada ( y compris la Loi constitutionnelle de 1982), toutes les lois et tous les décrets mentionnés à l'annexe (y compris la Loi constitutionnelle de 1867, anciennement l'Acte de l'Amérique du Nord britannique), et toute modification apportée à ces documents. Les quatre régions sont les provinces de l'Ouest, l'Ontario, Québec et les Maritimes. Ces régions sont destinées à servir l'objectif du Sénat d'assurer une représentation régionale au Parlement du Canada, contrairement à la représentation populaire que la Chambre des communes est censée fournir. Bien qu'elles ne fassent pas partie des quatre divisions initiales du Sénat , des sièges au Sénat sont également attribués à Terre-Neuve-et-Labrador et aux trois territoires.Les quatre divisions peuvent être élargies lorsque le besoin s'en fait sentir d'avoir deux sénateurs supplémentaires nommés dans chaque région. division. Deuxièmement, il fait référence aux divisions au sein d'une province représentées par des sénateurs du Sénat canadien, également connu sous le nom de « désignation sénatoriale ». En vertu de la Constitution, seul le Québec a des divisions sénatoriales officielles pour chacune des désignations sénatoriales dans la province. Dans toutes les autres provinces, les sénateurs sont nommés pour représenter la province dans son ensemble et la Constitution ne fait aucune référence aux désignations sénatoriales officielles pour ces provinces. Les sénateurs des provinces hors Québec peuvent simplement « désigner » une circonscription qu'ils souhaitent représenter symboliquement au sein de leur province, qui peut être nommée au moment de leur nomination ou ultérieurement. Ces divisions sénatoriales n'ont pas de limites géographiques spécifiques bien que leurs noms fassent souvent référence à une zone géographique générale. Cependant, un sénateur créera parfois des limites pour sa division sénatoriale même si celle-ci n'a pas de statut juridique. Bien que relativement rare, un sénateur à l'extérieur du Québec peut changer sa circonscription de la même manière que son affiliation à un parti, simplement en avisant le greffier du Sénat.
Scandale_des_dépenses_du_Sénat_canadien/Scandale des dépenses du Sénat canadien :
Le scandale des dépenses du Sénat canadien, également connu sous le nom de Duffygate, était un scandale politique concernant les demandes de remboursement de certains sénateurs canadiens qui a commencé à la fin de 2012. Les sénateurs Patrick Brazeau, Mike Duffy, Mac Harb et Pamela Wallin ont réclamé des frais de déplacement et de subsistance à la Sénat auquel ils n'étaient pas éligibles. Deloitte LLP a été retenu pour fournir au Sénat un examen indépendant des demandes de remboursement. Duffy, Harb et Wallin ont remboursé des montants inéligibles. Harb a pris sa retraite quelques mois après le scandale et, en novembre 2013, Brazeau, Duffy et Wallin ont été suspendus du Sénat sans solde. Brazeau, Duffy et Harb ont été accusés au pénal. Le 21 avril 2016, Duffy a été acquitté de toutes les charges. Les accusations contre Harb ont été retirées et aucune accusation ne devait être portée contre Wallin. Le scandale a beaucoup attiré l'attention du public, jusqu'à 73 % des Canadiens le suivant de près. Beaucoup ont dit que le scandale avait eu des répercussions sur les élections générales canadiennes de 2015. Un autre résultat du scandale était que le vérificateur général du Canada avait examiné les demandes de remboursement des 116 autres sénateurs et anciens sénateurs sur une période de deux ans. Dans un rapport de juin 2015, le vérificateur général a identifié trente sénateurs dont les demandes étaient inappropriées et, parmi ceux-ci, a recommandé que neuf cas soient renvoyés pour enquête policière. Quatorze de ces sénateurs ont opté pour l'arbitrage exécutoire par l'ancien juge de la Cour suprême du Canada, Ian Binnie, et son rapport a été publié le 21 mars 2016.
Groupe des sénateurs canadiens/Groupe des sénateurs canadiens :
Le Groupe des sénateurs canadiens ( français : Groupe des sénateurs canadiens ) est un groupe parlementaire de sénateurs au Sénat du Canada fondé le 4 novembre 2019 par huit sénateurs du Groupe des sénateurs indépendants , deux du caucus du Sénat du Parti conservateur du Canada , et un sénateur non affilié. Le groupe a nommé Scott Tannas comme chef par intérim et Josée Verner comme chef adjoint par intérim, bien que les rôles et les titres de leadership du caucus n'aient pas encore été annoncés.
Championnats_canadiens_de_curling_senior/Championnats_canadiens_de_curling_senior :
Les Championnats canadiens de curling senior sont un tournoi annuel organisé pour déterminer les champions nationaux de curling senior pour le Canada. Les seniors sont définis comme étant des personnes âgées de plus de 50 ans. Les équipes championnes jouent aux Championnats du monde seniors de curling l'année suivante. Le premier comité de l'événement a été créé en octobre 1964. Frank Sargent était un membre original du comité du championnat senior et croyait que l'événement attirerait d'anciens concurrents du Brier et donnerait aux seniors une place de compétition qui n'existait pas. Le premier Championnat canadien de curling senior a eu lieu à Port Arthur en mars 1965. Il utilisait un âge minimum de 55 ans pour les concurrents et avait la Seagram Company comme commanditaire en titre.
Bouclier canadien/Bouclier canadien :
Le Bouclier canadien ( français : Bouclier canadien [buklje kanadjɛ̃] ), également appelé plateau laurentien , est un bouclier géologique , une vaste zone de roches ignées précambriennes exposées et de haute qualité métamorphique . Il forme le craton nord-américain (ou Laurentia), l'ancien noyau géologique du continent nord-américain. La glaciation a laissé la région avec seulement une fine couche de sol, à travers laquelle des expositions de substrat rocheux igné résultant de sa longue histoire volcanique sont fréquemment visibles. En tant que région de substratum rocheux profond, commun et uni dans l'est et le centre du Canada, le Bouclier s'étend au nord des Grands Lacs à l'océan Arctique, couvrant plus de la moitié du Canada et la majeure partie du Groenland; il s'étend également vers le sud dans le nord des États-Unis. La population humaine est clairsemée et le développement industriel est minime, mais l'exploitation minière est répandue.
Quart canadien/Quart canadien :
Le Canadian Shift est un changement de chaîne de sons de voyelles trouvés dans l'anglais canadien, commençant chez les locuteurs du dernier quart du 20e siècle et impliquant plus particulièrement l'abaissement et le soutien des voyelles avant. Cet abaissement et ce soutien sont structurellement identiques au California Shift rapporté en anglais californien et dans certaines variétés plus jeunes d'anglais de la Nouvelle-Angleterre occidentale, d'anglais américain de l'Ouest, d'anglais du nord-ouest du Pacifique et d'anglais américain du Midland; si les changements structurés de manière similaire dans ces dialectes régionaux ont une seule cause unifiée ou non n'est pas encore tout à fait clair. initialement signalé comme deux phénomènes distincts), et documenté plus tard parmi certains locuteurs des villes de l'ouest et du centre des États-Unis nés après 1980, sur la base d'une analyse impressionniste. En supposant que les changements de chaîne similaires trouvés au Canada et dans diverses parties des États-Unis sont un phénomène avec une origine commune unique, une variété de noms ont été proposés pour ce changement de chaîne transrégional, y compris le changement de troisième dialecte, le changement d'ailleurs, la fusion du bas du dos. Shift et Short Front Vowel Shift.
Côtes canadiennes,_Oklahoma/Côtes canadiennes, Oklahoma :
Canadian Shores est une communauté non constituée en société et un lieu désigné par le recensement (CDP) dans le comté de Pittsburg, Oklahoma, États-Unis. Il a été répertorié pour la première fois comme CDP avant le recensement de 2020. Le CDP se trouve dans le nord du comté de Pittsburg, du côté sud de la rivière Canadian et de la zone d'inondation du lac Eufaula. Il se trouve du côté nord de l'Oklahoma State Highway 113, qui mène à l'ouest sur 3 km jusqu'à Indianola et à l'est sur 8 km jusqu'à Canadian. McAlester, le siège du comté de Pittsburg, est à 20 miles (32 km) au sud via la route 113.
Force_expéditionnaire_canadienne_sibérienne/Corps expéditionnaire canadien sibérien :
Le Corps expéditionnaire canadien de Sibérie ( français : Corps expéditionnaire sibérien ) (également appelé le Corps expéditionnaire canadien (Sibérie) ou simplement le CSEF ) était une force militaire canadienne envoyée à Vladivostok , en Russie , pendant la Révolution russe pour renforcer la présence alliée, s'opposer à la révolution bolchevique et tenter de maintenir la Russie dans la lutte contre l'Allemagne. Composée de 4 192 soldats et autorisée en août 1918, la force revient au Canada entre avril et juin 1919. La force est commandée par le major-général James H. Elmsley. Pendant ce temps, le CSEF a vu peu de combats, avec moins de 100 soldats se rendant «dans le pays» à Omsk, pour servir d'état-major administratif à 1 500 soldats britanniques aidant le gouvernement russe blanc anti-bolchevique de l'amiral Alexander Koltchak. La plupart des Canadiens sont restés à Vladivostok, effectuant des exercices de routine et des tâches policières dans la ville portuaire instable.
Canadian Silver_Maple_Leaf/Canadian Silver Maple Leaf :
La feuille d'érable canadienne en argent est une pièce d'investissement en argent émise chaque année par le gouvernement du Canada. Il est produit par la Monnaie royale canadienne. La feuille d'érable d'argent a cours légal. La valeur nominale est de 5 dollars canadiens. La valeur marchande du métal varie en fonction du prix au comptant de l'argent. La teneur en argent de 99,99 % fait de la pièce l'une des meilleures pièces d'investissement officielles au monde. La version standard a un poids de 1 once troy (31,10 grammes). L'avers et le revers de la feuille d'érable en argent affichent respectivement le profil d'Elizabeth II et la feuille d'érable canadienne. En 2014, de nouveaux éléments de sécurité ont été introduits : des lignes radiales et une marque laser micro-gravée.
Tableau des célibataires canadiens / Tableau des célibataires canadiens :
Le Canadian Singles Chart était un graphique compilé par la société américaine de suivi des ventes de musique, Nielsen SoundScan, dont la publication a commencé en novembre 1996. Il était publié tous les mercredis et également publié le jeudi par Jam!/Canoe. Il a été remplacé par le Canadian Hot 100 publié par Billboard en 2007.
Canadian Ski_Hall_of_Fame/Temple de la renommée du ski canadien :
Le Temple de la renommée du ski canadien (en français : Le Temple de la renommée du ski canadien) a été créé par le Musée canadien du ski en 1982 pour honorer les pionniers du ski, les compétiteurs, les entraîneurs, les officiels et les bâtisseurs.
Canadian Ski_Instructors%27_Alliance/Alliance des moniteurs de ski du Canada :
L'Alliance des moniteurs de ski du Canada (AMSC), fondée en 1938, est une association de plus de vingt mille skieurs professionnels répartis à travers le Canada. Les objectifs de l'AMSC sont d'assurer une norme d'enseignement du ski à l'échelle nationale grâce au développement de techniques de ski et de méthodes d'enseignement efficaces et de promouvoir l'importance de la sécurité en ski. L'organisation accorde quatre niveaux généraux de certification, ainsi que plusieurs certifications de module, telles que l'enseignement du parc à neige, le ski de bosses et le ski de slalom super géant. Chaque niveau successif démontre la compétence dans l'enseignement du ski, la pédagogie, ainsi que la performance individuelle du ski. En tant que tel, le niveau le plus élevé (quatre) est difficile à atteindre. Au cours de la saison de ski 2021-2022, moins de 50 nouveaux niveaux 4 ont été certifiés selon la page Facebook officielle de l'organisation. Dernièrement, l'AMSC a proposé une certification au mérite pour les moniteurs de ski qui ont fait partie de l'organisation pendant vingt-cinq années consécutives ou plus. Les membres célèbres reçoivent normalement une épinglette "membre de 25 ans", ainsi qu'un certificat, reconnaissant leurs efforts dans le domaine.
Marathon canadien de ski/Marathon canadien de ski :
Le Marathon canadien de ski est une randonnée à ski. Il a lieu chaque année juste au nord de la rivière des Outaouais entre les régions de Montréal et d'Ottawa, capitale du Canada, en février et couvre généralement une distance de 160 km (99 mi). Cependant, il s'agit d'une randonnée à ski, pas d'une course : les participants ne se défient pas les uns les autres, mais eux-mêmes en choisissant un niveau de difficulté et en essayant d'atteindre cet objectif.
Musée_canadien_du_ski/Musée_canadien_du_ski :
Le Musée canadien du ski (en français : Le Musée canadien du ski) est un musée basé à Mont-Tremblant, au Québec. Elle a été fondée en 1971 par un groupe dévoué de bénévoles et de passionnés de ski. Peu de temps après, en 1975, le musée a été incorporé. Depuis 2011, il a quitté l'emplacement d'Ottawa avec une collecte en ligne ou stockée. Les fondateurs du musée ont reconnu l'expansion et le développement rapides du sport du ski au fil des ans; cela les a inspirés à collecter non seulement le matériel et les artefacts liés au ski, mais aussi les diverses histoires associées aux premières années. Ces artefacts et histoires restent la base à partir de laquelle le musée a construit sa collection de classe mondiale. Lors de l'ouverture du musée, Herman « Jackrabbit » Smith-Johannsen [1] a agi en tant que mécène du Musée canadien du ski et a fait don de plusieurs de ses biens précieux à la collection. Au sein de l'exposition du musée se trouve un espace consacré à "Jackrabbit", le protagoniste et pratiquant du ski de fond et de ski sauvage qui a vécu et respiré le ski pendant 111 ans de sa vie légendaire. La collection inégalée d'artefacts et d'archives du Musée canadien du ski est une partie inestimable du patrimoine culturel canadien. Depuis les débuts du Musée, la collection n'a cessé de croître et les présentations d'expositions et d'histoires sur l'histoire du ski au Canada se sont multipliées. Le musée possède une incroyable collection de photographies, de souvenirs, de skis, de bâtons et de vêtements de ski donnés par des skieurs, tous consacrés à la préservation de la mémoire du passé du ski au Canada. Actuellement, des bénévoles soutenus par une petite équipe salariée, réalisent les activités du Musée. Le Musée compte sur le soutien d'amis et de donateurs pour continuer à préserver et à présenter le patrimoine canadien du ski. Le Musée canadien du ski a créé le Temple de la renommée du ski canadien en 1982 [2]. Depuis la création du Temple de la renommée du ski canadien, plus de 140 personnes ont été intronisées. Le Temple de la renommée du ski canadien honore les pionniers, les compétiteurs, les bâtisseurs et le personnel de l'industrie qui ont contribué de manière significative au patrimoine du ski/planche à neige du Canada. Le Musée canadien du ski est un organisme de bienfaisance canadien enregistré et régi par un conseil d'administration, agissant par l'intermédiaire du président du conseil et d'un comité exécutif. Le Musée canadien du ski est reconnu par la Fédération Internationale de Ski ("FIS") la Fédération Internationale de Ski.
Patrouille canadienne de ski/Patrouille canadienne de ski :
La Patrouille canadienne de ski (en français : Patrouille canadienne de ski) est un organisme de bienfaisance national enregistré à but non lucratif qui est basé sur le bénévolat et fournit des services avancés de secourisme et d'intervention d'urgence dans plus de 230 stations de ski et centres nordiques, ainsi que des centaines d'événements récréatifs et sportifs à travers le Canada. La Patrouille canadienne de ski (PCS) compte plus de 4 500 membres inscrits, soit des skieurs alpins et nordiques, des planchistes et des non-skieurs/planchistes, ce qui en fait la plus grande organisation de premiers répondants certifiés basée sur le bénévolat au Canada. Les membres de la CSP sont impliqués dans la prévention et l'intervention en cas d'accident, les activités de gestion et l'éducation des patrouilleurs et du public.
Documents_slaves canadiens/Documents slaves canadiens :
Canadian Slavonic Papers / Revue canadienne des slavistes est une revue académique trimestrielle à comité de lecture couvrant les études d'Europe centrale et orientale. C'est le journal officiel de l'Association canadienne des slavistes et publié en son nom par Taylor & Francis. Le rédacteur en chef est James Krapfl (Université McGill). Les articles sont en anglais ou en français.
Société canadienne du sommeil/Société canadienne du sommeil :
La Société canadienne du sommeil (SCS) / Société canadienne du sommeil (SCS) est une organisation professionnelle dont l'objectif déclaré est d'améliorer la qualité du sommeil des Canadiens. Ses membres sont composés de médecins, de chercheurs sur le sommeil, de techniciens en polysomnographie, de dentistes, de psychologues cliniciens, d'étudiants/stagiaires et d'autres professionnels paramédicaux certifiés.
Canadian Snowbird_Association/Association canadienne des snowbirds :
La Canadian Snowbird Association (CSA; français : Association canadienne des « snowbirds ») est un organisme national à but non lucratif voué à la défense et à l'amélioration des droits et privilèges des voyageurs canadiens (les soi-disant snowbirds). Fondée en 1992, à Lakeland, en Floride, le CSA a été formé lorsque mille quatre-vingt-douze Canadiens ont organisé un rassemblement contre la réduction des paiements, par plusieurs provinces canadiennes, pour les soins médicaux d'urgence à l'étranger, un droit inscrit dans la section sur la transférabilité de la Loi canadienne sur la santé ( sect. 11(1)(b)(ii)). des questions liées à la santé et autres. Aujourd'hui, l'Association canadienne des snowbirds compte environ 110 000 membres à travers le Canada.
Canadian Snowboard_Federation/Fédération canadienne de snowboard :
La Fédération canadienne de snowboard (également connue sous le nom de "Canada Snowboard") est l'organisme directeur au Canada pour le sport du snowboard. C'est une discipline membre de l'Association canadienne des sports d'hiver et elle est reconnue par le gouvernement du Canada, la Fédération internationale de ski, la Fédération mondiale de snowboard, le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien. Il s'agit d'un organisme sans but lucratif constitué en vertu d'une loi fédérale. Canada~Snowboard est régi par un conseil d'administration élu par et parmi ses membres bénévoles et gère des programmes à l'échelle nationale et locale par l'intermédiaire d'un personnel professionnel, d'associations provinciales et territoriales de surf des neiges et de leurs clubs affiliés.
Association canadienne de soccer_/Association canadienne de soccer :
L'Association canadienne de soccer (Canada Soccer) (français : Association canadienne de soccer) est l'instance dirigeante du soccer au Canada. Il s'agit d'une organisation nationale qui supervise les équipes nationales masculines et féminines canadiennes pour le jeu international, ainsi que les équipes juniors respectives (U-20 et U-17 pour les hommes et les femmes). Au Canada, il supervise les championnats nationaux des clubs professionnels et amateurs.
Club_de_soccer_canadien/Club de soccer canadien :
Le Canadian Soccer Club est un club de football uruguayen basé à Montevideo. C'est un club nouvellement fondé qui joue dans la Segunda División uruguayenne.
Ligue canadienne de soccer/Ligue canadienne de soccer :
La Ligue canadienne de soccer (CSL; français : Ligue canadienne de soccer - LCS) est une ligue semi-professionnelle pour les clubs de soccer canadiens principalement situés dans la province de l'Ontario, et est la ligue qui succède à la Ligue nationale de soccer du Canada (CNSL). Il s'agit d'une ligue non-FIFA auparavant sanctionnée par l'Association canadienne de soccer (ASC), mais maintenant affiliée à la Fédération canadienne de soccer (SFC). À partir de 2022, il se compose de six équipes toutes situées en Ontario. La saison s'étend de mai à octobre, la plupart des matchs étant joués le week-end, suivis d'un format de séries éliminatoires pour déterminer le champion général. La ligue a été formée en 1998 sous le nom de Ligue canadienne de soccer professionnel (CPSL) par une alliance forgée par l'Association de soccer de l'Ontario (OSA) avec la Ligue nationale de soccer du Canada afin de mettre en œuvre l'image du rapport de match en créant le lien entre les des ligues seniors aux meilleurs clubs nord-américains et offrent des opportunités de développement pour les joueurs, les entraîneurs et les arbitres. L'intention de l'alliance était de former des divisions régionales à travers le pays sous la bannière CPSL, chaque champion de division concourant dans un format éliminatoire pour le championnat. Quatorze clubs ont remporté le championnat CSL : Toronto Croatie (10 fois, y compris les titres NSL), St. Catharines Roma Wolves (5 dont titres CNSL), York Region Shooters (3), FC Continentals (2), Scarborough SC (2), Serbian White Eagles (2), Brampton Hitmen, Brantford Galaxy, Hamilton Croatia (titre NSL), Oakville Blue Devils, Ottawa Wizards, SC Waterloo Region, Toronto Olympians et Trois-Rivieres Attak.
Canadian Soccer_League_(1987%E2%80%931992)/Ligue canadienne de soccer (1987–1992) :
La Ligue canadienne de soccer était une ligue de soccer professionnel de Division 1 qui a fonctionné pendant six saisons entre 1987 et 1992. C'était une ligue nationale qui avait des équipes dans six provinces au cours de son histoire. C'était la dernière ligue de première division au Canada jusqu'à ce que la Premier League canadienne commence à jouer en 2019.
Récompenses_de_la_Ligue_canadienne_de_soccer/Récompenses de la Ligue canadienne de soccer :
Les prix de la Ligue canadienne de soccer sont une cérémonie annuelle de remise de prix pour plusieurs performances individuelles à la fin de la saison. L'événement a été créé en 1998, lorsque la Ligue nationale de soccer du Canada a fusionné avec la mort-née Ontario Professional Soccer League pour former la Canadian Professional Soccer League. La cérémonie a traditionnellement eu lieu lors du banquet de remise des prix à la fin de la saison, à l'exception de 2008, 2009 et 2010 où ils ont été remis avant la finale du championnat CSL. En 2010, la ligue a commencé à distribuer des récompenses à la deuxième division pour la première fois.
Canadian Soccer_League_championship_final/finale du championnat de la Ligue canadienne de soccer :
La finale du championnat de la Ligue canadienne de soccer ou championnat CSL est le match d'après-saison de la Ligue canadienne de soccer (CSL) et succède au championnat CNSL. Le gagnant est couronné champion de la même manière que dans les autres ligues sportives nord-américaines (c'est-à-dire via une série éliminatoire suivant une saison régulière). Cela diffère des autres grandes ligues de football du monde entier qui considèrent que le club avec le plus de points à la fin de la saison est le seul champion. Il s'agit d'un match de championnat non-FIFA qui était auparavant sanctionné par l'Association canadienne de soccer (ASC), mais qui est maintenant affilié à la Fédération canadienne de soccer (SFC). La ligue a accueilli son championnat inaugural, le 14 octobre 1998. Le championnat CSL se tient traditionnellement début octobre. Toronto Croatie est l'équipe la plus titrée, remportant une sixième coupe record en 2015. Tout au long de son histoire, le championnat a eu plusieurs sponsors en titre de la Coupe Primus en 2000, la Coupe Rogers de 2001 à 2009 et la Coupe Givova à partir de 2010.
Canadian Socialist_League/Ligue socialiste canadienne :
La Ligue socialiste canadienne (CSL) a été la première organisation socialiste nationale fondée au Canada. Il est né à Montréal en 1898, mais était le plus fort en Ontario et en Colombie-Britannique. Les dirigeants ont épousé un socialisme modéré basé sur les principes de la réforme chrétienne. Les membres de la ligue ont formé des partis socialistes provinciaux. En 1905, ces partis ont fusionné pour former le Parti socialiste du Canada (SPC).
Canadian Society_for_Biomechanics/Société canadienne de biomécanique :
Canadian Society for Biomechanics / Société canadienne de biomécanique (CSB/SCB) a été fondée en 1973. La CSB est une société affiliée à l'International Society of Biomechanics (ISB). Le but de la Société est de favoriser la recherche et l'échange d'informations sur la biomécanique de l'activité physique humaine. La recherche en biomécanique est de plus en plus effectuée par des personnes issues de divers horizons disciplinaires et professionnels. Le CSB/SCB tente d'améliorer la communication interdisciplinaire et d'améliorer ainsi la qualité de la recherche en biomécanique et de faciliter l'application des résultats en réunissant des thérapeutes, des médecins, des ingénieurs, des chercheurs en sport, des ergonomes et d'autres qui utilisent le même pool de techniques de base en biomécanique mais étudient différents problèmes de mouvement humain.
Canadian Society_for_Civil_Engineering/Société canadienne de génie civil :
La Société canadienne de génie civil (SCGC) ( français : Société canadienne de génie civil ) a été fondée en 1887 sous le nom de Société canadienne des ingénieurs civils , rebaptisée en 1918 Institut canadien des ingénieurs (ICI) et rétablie en juin 1972 en tant que société membre de l'EIC sous le nom légèrement différent mais actuel. Il promeut les avancées dans le domaine du génie civil, notamment le génie géotechnique, le génie des structures, le génie hydrotechnique, le génie de l'environnement, le génie des transports et le génie de l'arpentage et de la géomatique. Les membres qui sont des ingénieurs civils professionnels sont généralement classés et peuvent utiliser les postes nominaux en tant qu'associés (AMCSCE), membres (MCSCE) ou boursiers (FCSCE). Le grade de "Fellow" est obtenu par élection par ses pairs au sein du CSCE. Il existe également des sections étudiantes de la Société canadienne de génie civil dans de nombreuses universités à travers le pays, notamment l'Université de Toronto, l'Université de Waterloo, l'Université McGill et l'Université de la Colombie-Britannique. En 2019, la SCGC a nommé son prix du meilleur article en construction. après Oussama Moselhi. Moselhi Best Paper Award est décerné tous les deux ans dans le cadre de la conférence spécialisée en construction.
Canadian Society_for_Clinical_Investigation/Société canadienne de recherche clinique :
La Société canadienne de recherches cliniques (SCIC) a été fondée en 1951. L'objectif initial était de fournir aux gens un forum pour échanger des informations scientifiques. La mission actuelle du CSCI est « de promouvoir la recherche clinique et fondamentale dans le domaine de la santé humaine partout au Canada, de faire pression pour un financement adéquat de la recherche aux niveaux fédéral, régional et local, et de soutenir les chercheurs canadiens dans leurs efforts et à toutes les étapes de leur carrière. ." L'exécutif et le conseil de la SCCI sont actuellement composés des personnes suivantes : Président : Dr Brent Winston Secrétaire Trésorier : Dr Bing Siang Rédacteur en chef de l'ICM : Dr Jonathan AngelToutes les facultés de médecine du Canada sont représentées au conseil : Université Memorial Université Dalhousie Université McGill Université d'Ottawa Université de Toronto Université de Western Ontario Université du Manitoba Université de la Saskatchewan Université de Calgary Université de la Colombie-Britannique Université de Montréal Université McMaster Université Queen's Université de Sherbrooke Université Laval Doupe Young Investigator Award Le Dr. Mel Silverman CSCI Distinguished Service Award La conférence et le prix du scientifique distingué Le prix et la conférence Henry Friesen (CSCI/RCPSC) La réunion annuelle du CSCI a lieu chaque année en septembre. La réunion est organisée conjointement avec le CSCI, le CITAC et le FCIHR. Le CSCI publie également une revue électronique "Clinical and Investigative Medicine". Toute personne intéressée ou activement impliquée dans la recherche clinique au Canada peut devenir membre du CSCI.
Canadian Society_for_Continental_Philosophie/Société canadienne de philosophie continentale :
La Société canadienne de philosophie continentale (SCCP) est une organisation dont le but est de poursuivre et d'échanger des idées philosophiques inspirées des traditions de l'Europe continentale. Elle a été créée en 1984 sous le nom de Société canadienne d'herméneutique et de pensée postmoderne et son nom a changé en 2004. La CSCP publie également Symposium : Canadian Journal of Continental Philosophy et tient une réunion annuelle au Canada chaque automne.
Canadian Society_for_Digital_Humanities/Société canadienne des humanités numériques :
La Société canadienne des humanités numériques est une association savante canadienne. Son nom complet est Society for Digital Humanities/Société canadienne des humanités numériques (CSDH-SCHN). Le CSDH-SCHN a été fondé en 1986 sous le nom de COCH/COSH ou Consortium for Computers in the Humanities/ Consortium pour ordinateurs en sciences humaines. L'organisation a changé son nom en Society for Digital Humanities/Société pour l'étude des médias interactifs (SDH /SEMI), mais est devenu CSDH-SCHN après 2007, date à laquelle il a été émancipé par l'Alliance of Digital Humanities Organizations. Le CSDH-SCHN se réunit chaque année dans le cadre du Congrès des sciences sociales et humaines organisé par la Fédération canadienne des sciences humaines et sciences sociales. Notre objectif est de rassembler des humanistes engagés dans la recherche, l'enseignement et la création numériques et assistés par ordinateur. La société encourage le travail dans les humanités numériques dans les deux langues officielles du Canada et défend l'interaction entre les communautés anglophones et francophones du Canada, dans tous les domaines reflétés par la diversité de ses membres : offrir des possibilités de publication, de présentation et de collaboration; soutenir un certain nombre de lieux éducatifs et d'initiatives internationales ; agir en tant que force de conseil et de lobbying auprès des organismes locaux, nationaux et internationaux de recherche et de financement de la recherche ; travailler avec des organisations alliées; et au-delà.
Société canadienne d'épidémiologie et de biostatistique/Société canadienne d'épidémiologie et de biostatistique :
La Société canadienne d'épidémiologie et de biostatistique (SCEB), ou Société canadienne d'épidémiologie et de biostatistique (SCEB), a été fondée en 1990 pour promouvoir la recherche en épidémiologie et en biostatistique au Canada; encourager l'utilisation des données épidémiologiques dans la formulation des politiques de santé publique ; accroître le niveau de financement de l'épidémiologie et de la biostatistique disponible auprès de sources fédérales, provinciales et privées; faciliter les communications entre les épidémiologistes et les biostatisticiens ; et aider les facultés ou les écoles de médecine et de santé publique à améliorer la formation en épidémiologie et en biostatistique.
Canadian Society_for_History_and_Philosophy_of_Mathematics/Société canadienne d'histoire et de philosophie des mathématiques :
La Société canadienne d'histoire et de philosophie des mathématiques (CSHPM) se consacre à l'étude de l'histoire et de la philosophie des mathématiques au Canada. Il a été proposé par Kenneth O. May, en collaboration avec la revue Historia Mathematica, et a été fondé en 1974.
Canadian Society_for_Mass_Spectrometry/Société canadienne de spectrométrie de masse :
La Société canadienne de spectrométrie de masse est une organisation qui fait la promotion de la spectrométrie de masse au Canada. L'objectif de la société est de stimuler l'intérêt et les collaborations dans la communauté canadienne de la spectrométrie de masse. La société organise des conférences, décerne des prix et gère un site d'emploi en ligne. La société est une société affiliée à la Fondation internationale de spectrométrie de masse. Son président actuel est Lekha Sleno. La société décerne le prix annuel Fred P. Lossing.
Société canadienne des sciences pharmaceutiques/Société canadienne des sciences pharmaceutiques :
La Société canadienne des sciences pharmaceutiques (SCPS) est une société scientifique fondée en 1997 par Fakhreddin Jamali de l'Université de l'Alberta dans le but de promouvoir la croissance de la recherche pharmacologique et d'établir un réseau de scientifiques pharmaceutiques au Canada. Il publie le Journal of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences.
Canadian Society_for_the_History_of_Medicine/Société canadienne d'histoire de la médecine :
La Société canadienne d'histoire de la médecine a été fondée en 1950 à l'Université Laval à l'invitation de l'historien L'abbé Arthur Maheux. Son premier président fut Sylvio LeBlond. Sa revue est le Bulletin canadien d'histoire médicale.
Canadian Society_for_the_Study_of_Religion/Société canadienne pour l'étude de la religion :
La Société canadienne pour l'étude de la religion (CSSR; français : Société canadienne pour l'étude de la religion [SCÉR]) est une société universitaire canadienne orientée vers l'étude scientifique de la religion. Il a été créé en 1965.
Canadian Society_for_the_Study_of_Rhetoric/Société canadienne pour l'étude de la rhétorique :
La Société canadienne pour l'étude de la rhétorique (CSSR; français : Société canadienne pour l'étude de la rhétorique [SCÉR]) est une société savante bilingue basée au Canada qui est ouverte aux chercheurs impliqués dans l'enseignement ou la recherche de la rhétorique. Alors que la CSSR a été fondée comme une version canadienne de la Société internationale pour l'histoire de la rhétorique, et bien que, comme son nom l'indique, le Séminaire canadien sur l'histoire de la rhétorique (CSHR) - elle se concentrait à l'origine sur l'histoire de la rhétorique, le CSSR se concentre désormais sur une gamme de bourses rhétoriques. Ses membres comprennent généralement des universitaires d'Amérique du Nord et d'Europe (pas seulement du Canada) et ses conférences comprennent généralement des sessions conjointes avec d'autres sociétés en tant que « reflet naturel des intérêts interdisciplinaires de [ses] membres ». Le CSSR publie une revue en ligne à comité de lecture, Rhetor , et se réunit chaque année pour une conférence académique, généralement dans le cadre du Congrès annuel des sciences humaines et sociales organisé par la Fédération canadienne des sciences humaines et sociales.
Canadian Society_of_Association_Executives/Société canadienne des directeurs d'association :
La Société canadienne des directeurs d'association (SCDA) est une organisation professionnelle à but non lucratif pour les cadres d'association au Canada et dans le monde. Il existe deux types d'adhésion : Executive et Business. Les membres exécutifs sont des personnes travaillant dans le secteur sans but lucratif. Les entreprises membres sont des personnes qui représentent des organisations qui offrent des produits et des services au secteur sans but lucratif.
Canadian Society_of_Cinematographers/Société canadienne des directeurs de la photographie :
La Société canadienne des cinéastes (CSC) (français : Société canadienne des cinéastes) est une organisation professionnelle canadienne à but non lucratif comptant plus de 500 membres dont la mission est de promouvoir la créativité artistique et les compétences requises pour la cinématographie. Les membres de la Société canadienne des cinéastes ont obtenu une reconnaissance nationale pour leur travail dans divers domaines du cinéma : longs métrages, documentaires, séries télévisées, émissions spéciales et publicités. Les membres pleinement accrédités de cette société sont autorisés à mettre les lettres CSC ou csc après leur nom. La Société canadienne des directeurs de la photographie organise un gala annuel de remise des prix à Toronto, en Ontario, qui reconnaît les réalisations des directeurs de la photographie canadiens. En 2017, ils ont célébré leur 60e anniversaire du gala des prix du SCC.
Canadian Society_of_Clinical_Chemists/Société canadienne des chimistes cliniciens :
La Société canadienne des chimistes cliniciens (SCCC) est une société scientifique et professionnelle nationale à but non lucratif qui représente les chimistes cliniciens (également appelés biochimistes cliniques) à travers le Canada. Son but est de faire progresser la pratique de la chimie clinique au Canada par la promotion de l'excellence dans l'enseignement, la recherche et la pratique, au moyen d'activités aux niveaux international, national, provincial et local. Au Canada, les chimistes cliniciens sont membres de l'équipe de gestion du laboratoire médical qui se compose de pathologistes, de gestionnaires de laboratoire et de technologues principaux. Ils sont principalement responsables de l'établissement des normes de performance pour le laboratoire de biochimie clinique. Ils utilisent les compétences développées grâce à des programmes de formation postdoctorale pour s'assurer que les services de laboratoire répondent aux besoins des patients tout en étant fournis de manière efficace. Ils surveillent la qualité des services de test et agissent en tant qu'experts techniques pour évaluer et sélectionner les méthodes et l'instrumentation. Ils appliquent leurs connaissances cliniques et techniques pour aider les médecins dans la sélection et l'interprétation des tests et pour soutenir les activités de recherche et d'enseignement du laboratoire.
Canadian Society_of_Forensic_Science/Société canadienne des sciences judiciaires :
La Société canadienne des sciences judiciaires (CSFS) est une association professionnelle visant à maintenir des normes professionnelles et à promouvoir et à améliorer l'étude et la stature des sciences judiciaires. L'adhésion à la société est ouverte à l'échelle internationale aux professionnels ayant un intérêt actif pour les sciences médico-légales.
Canadian Society_of_Graphic_Art/Canadian Society of Graphic Art :
La Société canadienne d'art graphique (ACPS), initialement appelée Graphic Arts Club, était une organisation à but non lucratif d'artistes graphiques canadiens. Elle a été fondée en 1904 et officiellement fondée en 1933. À une certaine époque, c'était l'une des plus grandes organisations d'artistes canadiens.
Canadian Society_of_Hospital_Pharmacists/Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux :
La Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux (SCPH) est une organisation professionnelle qui représente les intérêts des pharmaciens qui pratiquent dans les hôpitaux et les milieux de soins connexes. Elle publie le Canadian Journal of Hospital Pharmacy. La SCPH compte plus de 3 000 pharmaciens hospitaliers membres.
Société_canadienne_des_architectes_paysagistes/Société canadienne des architectes paysagistes :
La Société canadienne des architectes paysagistes ( français : Association des architectes paysagistes du Canada ; CSLA-AAPC ) est l'organisation nationale représentant 1600 architectes paysagistes dans les dix provinces et les trois territoires du Canada. L'organisation a été fondée en 1934. Sa mission est de "faire avancer l'art, la science et les affaires de l'architecture paysagère". L'un des membres fondateurs était Lorrie Dunington-Grubb, co-fondatrice avec son mari Howard des pépinières Sheridan. En 1944, elle devient présidente de la société.
Canadian Society_of_Medievalists/Société canadienne des médiévistes :
Canadian Society of Medievalists (CSM; French: Société canadienne des médiévistes [SCM]) est une société savante canadienne de médiévistes "dédiée à la promotion de l'excellence dans la recherche pour tous les aspects des études médiévales". En plus de son bulletin semestriel, Scrinium, la société publie Florilegium, "une revue internationale à comité de lecture consacrée à l'étude de l'Antiquité tardive et du Moyen Âge". Il tient une conférence annuelle avec d'autres groupes savants dans le cadre du Congrès de la Fédération canadienne des sciences humaines (les « savants »), et développe et collabore à des projets savants avec des associations connexes, y compris le réseau international de médiévistes, CARMEN (la Coopérative pour l'Avancement de la Recherche à travers un Réseau Européen Médiéval). Le premier président de la société était Margaret Wade Labarge, en 1993.
Société canadienne des microbiologistes/Société canadienne des microbiologistes :
La Société canadienne des microbiologistes (SCM) est un organisme sans but lucratif qui existe pour faciliter l'échange d'idées entre microbiologistes. Elle englobe la microbiologie procaryote et eucaryote ainsi que les virus qui les infectent. La SCM a tenu sa première réunion à Montréal en juin 1952 et a été officiellement constituée en octobre 1958. La Société est divisée en trois sections : Génétique moléculaire et microbiologie cellulaire, Microbiologie appliquée et environnementale et Infection et immunité. La SCM tient une réunion annuelle à divers endroits au Canada, qui comprend des présentations orales et par affiches ainsi que des ateliers. La Société administre et décerne également un certain nombre de prix lors de son assemblée annuelle pour reconnaître les réalisations des chercheurs à toutes les étapes de leur carrière, ainsi que des bourses de voyage pour les étudiants et les postdoctorants.
Canadian Society_of_New_York/Société canadienne de New York :
La Société canadienne de New York a été fondée en 1897 pour favoriser un esprit de bonne volonté entre le Canada et les États-Unis, et avait plus d'un siècle de tradition à New York. La Société a servi de plate-forme au gouvernement canadien, aux chefs d'entreprise et à la culture pour interagir avec la communauté de New York. Organisme à but non lucratif, la Canadian Society of New York a organisé des événements culturels, sociaux et commerciaux, dont le Maple Leaf Ball (autrement connu sous le nom de Canadian Society of New York Ball). Le 14 novembre 2003 marquait le 106e bal annuel de la Feuille d'érable de la Société à l'hôtel Waldorf Astoria de Manhattan. Cet événement en cravate noire rendait hommage à deux Canadiens qui ont consacré une grande partie de leur carrière à défendre un partenariat continu entre le Canada et les États-Unis : le sénateur Jerry Grafstein, cr, et Pamela Wallin, consule générale du Canada à New York. La Société a également organisé le dîner de remise des prix d'excellence au hockey. Le 1er janvier 2005, la Canadian Society of New York a fusionné avec le Canadian Club of New York pour devenir la Canadian Association of New York Incorporated. Dirigeants, administrateurs et anciens présidents de la Société canadienne de New York (par ordre alphabétique) : Gordon V. Adams (ancien président) Gary Ball (ancien président) Peter AE Bethlenfalvy (ancien président) John Birkett (ancien président) Richard Binhammer ( directeur) Nicola Clayton (directrice) Alison Dalglish (directrice) Philip C. Daly (président sortant) Philippe David (président) Chris Davis (directeur) Edward D. Hunter (président sortant) Paul M. Levesque (vice-président) Karen A. McNamara (Président sortant) Andrew W. Nelson, Esq. (directrice) Kara Newman (directrice) James D. Otton (trésorier) Kenneth A. Paterson (ancien président) D. Nicholas Radford (ancien président) Brendan T. Redmond (secrétaire) Kenneth D. Taylor (ancien président) Walter S. Tomenson , Jr. (ancien président) Elizabeth Vilmik (vice-présidente)
Canadian Society_of_Painters_in_Water_Colour/Société canadienne des peintres en aquarelle :
La Société canadienne des peintres en aquarelle (en français : La Société canadienne de peintres en aquarelle), fondée en 1925, est considérée comme la société nationale officielle de l'aquarelle au Canada. Depuis les années 1980, la Société bénéficie du patronage vice-royal du gouverneur général sortant du Canada. Reconnue par une longue liste d'expositions internationales, elle est l'équivalent canadien d'autres sociétés nationales telles que l'American Watercolour Society des États-Unis, la Royal Watercolour Society du Royaume-Uni, etc. histoire illustre. L'adhésion est considérée comme une marque de reconnaissance par les pairs dans l'une des formes d'arts visuels les plus difficiles et les plus exigeantes. Les membres élus ont le droit d'utiliser les initiales de la Société CSPWC (en français : SCPA) après leur nom.
Canadian Society_of_Petroleum_Geologists/Société canadienne des géologues pétroliers :
La Société canadienne des géologues pétroliers (CSPG) est une société géologique professionnelle au Canada. Le CSPG travaille à faire progresser la science de la géologie, à favoriser le développement professionnel des membres et à promouvoir la sensibilisation de la communauté à la profession. L'organisation a été fondée le 17 décembre 1927 sous le nom d'Alberta Society of Petroleum Geologists à Calgary et s'inspire de l'American Association of Petroleum Geologists. Il est basé à Calgary, en Alberta.
Société_canadienne_de_pharmacologie_et_thérapeutique/Société canadienne de pharmacologie et thérapeutique :
La Société Canadienne de Pharmacologie et de Thérapeutique (CSPT ; français : Société Canadienne de Pharmacologie et de Thérapeutique) est une association académique dont la mission est la promotion de la recherche et de l'éducation en pharmacologie et thérapeutique au Canada. Il comprend des étudiants diplômés, des boursiers postdoctoraux, des chercheurs établis et des scientifiques cliniciens travaillant dans le milieu universitaire, la pratique clinique, le gouvernement et l'industrie. Bien qu'elle soit basée au Canada et compte une majorité de membres canadiens, ce n'est pas une condition d'adhésion, et la Société compte des membres du monde entier. La CSPT est le membre canadien de l'Union internationale de pharmacologie fondamentale et clinique.
Société canadienne des thérapeutes respiratoires/Société canadienne des thérapeutes respiratoires :
La Société canadienne des thérapeutes respiratoires (SCTR) a été fondée en 1964 sous le nom de Société canadienne des techniciens en thérapie par inhalation. Il s'agit actuellement de l'association professionnelle nationale canadienne des inhalothérapeutes.
Canadian Society_of_Safety_Engineering/Canadian Society of Safety Engineering :
La Société canadienne d'ingénierie de la sécurité est une association canadienne qui fait la promotion de la prévention des accidents. Elle a été fondée en 1949 par un petit groupe d'individus réunis dans la cause commune de la prévention des accidents. Il est passé d'une organisation provinciale à une grande organisation professionnelle pour les praticiens de la santé et de la sécurité. Aujourd'hui, la société compte plus de 5 000 membres au Canada, aux États-Unis et dans le monde. Il soutient le fonctionnement de 35 chapitres locaux, qui fournissent un forum local pour l'échange d'informations et le réseautage entre professionnels. Par le biais de réunions et d'activités de section, les membres promeuvent et rehaussent le profil de la profession dans les collectivités partout au Canada. La mission de la société est d'être la ressource pour le développement professionnel, l'échange de connaissances et d'informations pour ses membres, sa profession et le public canadien. Consultant certifié en santé et sécurité Ce titre est décerné aux professionnels de la santé et de la sécurité qui ont satisfait à certaines exigences académiques et d'expérience et réussi une série d'examens visant à tester les connaissances en santé et sécurité au travail. Semaine américaine de la sécurité et de la santé au travail, qui, avec ses partenaires stratégiques, vise à sensibiliser à la sécurité et à la santé au travail. Il tient une conférence annuelle.
Canadian Society_of_Soil_Science/Société canadienne des sciences du sol :
La Société canadienne des sciences du sol (CSSS) est une organisation non gouvernementale à but non lucratif regroupant des scientifiques, des ingénieurs, des technologues, des administrateurs et des étudiants impliqués dans les sciences du sol professionnelles. Son objectif est de favoriser la discipline de la science du sol au Canada.
Société canadienne_de_transplantation/Société canadienne de transplantation :
La Société canadienne de transplantation (SCT) est l'organisation professionnelle des médecins, chirurgiens, scientifiques et professionnels paramédicaux travaillant dans le domaine de la transplantation au Canada. Elle a été fondée en 1980 et a grandi pour inclure plus de 600 membres en 2008.
Solaire canadien/Solaire canadien :
Canadian Solar Inc. est une société cotée en bourse qui fabrique des modules solaires photovoltaïques et gère des projets solaires à grande échelle.
Canadian Somali_Congress/Congrès somalien canadien :
Le Congrès somalien canadien (CSC) est une organisation communautaire somalienne basée à Toronto, en Ontario.
Canadian Songwriters_Hall_of_Fame/Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens :
Le Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens est un organisme canadien sans but lucratif fondé en 1998 par Frank Davies, qui intronise les Canadiens au Temple de la renommée dans trois catégories différentes : les auteurs-compositeurs, les chansons et les autres qui ont apporté une contribution significative en ce qui concerne la musique.
Agence_spatiale_canadienne/Agence spatiale canadienne :
L'Agence spatiale canadienne ( ASC ; français : Agence spatiale canadienne , ASC ) est l' agence spatiale nationale du Canada , créée en 1990 par la Loi sur l'Agence spatiale canadienne . La présidente est Lisa Campbell, qui a pris ses fonctions le 3 septembre 2020. L'agence relève du ministre de l'Innovation, de la Science et de l'Industrie. Le siège social de l'ASC est situé au Centre spatial John H. Chapman à Longueuil, au Québec. L'agence a également des bureaux à Ottawa, en Ontario, et de petits bureaux de liaison à Houston; Washington DC; et Paris.
Canadian Special_Air_Service_Company/Société canadienne de services aériens spéciaux :
La Canadian Special Air Service Company était une unité des Forces spéciales aéroportées canadiennes en opération entre 1947 et 1949.
Commandement_des_forces_d_opérations_spéciales_canadiennes/Commandement_des_forces_d_opérations_spéciales_canadiennes :
Le Commandement des Forces d'opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN ; français : Commandement des Forces d'opérations spéciales du Canada ; COMFOSCAN) est un commandement des Forces armées canadiennes. Il est responsable de toutes les opérations des forces spéciales capables de répondre au terrorisme et aux menaces contre les Canadiens et les intérêts canadiens dans le monde.
Régiment_d'opérations_spéciales_canadien/Régiment d'opérations_spéciales_canadien :
Le Régiment d'opérations spéciales du Canada ( CSOR ; français : Régiment d'opérations spéciales du Canada , ROSC ) est une unité d'élite des Forces armées canadiennes . Il fait partie du Commandement des Forces d'opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN). En tant qu'unité des forces spéciales, les rôles du régiment comprennent la conduite de raids complexes ou difficiles, la capture d'installations stratégiques et la reconnaissance. Il est également capable de travailler avec les forces armées d'autres pays.
Organisation_canadienne_de_recherche_rachidienne/Organisation canadienne de recherche_rachidienne :
L'Organisation canadienne de recherche sur la colonne vertébrale (SCRO) est un organisme de bienfaisance enregistré à l'échelle nationale dont la mission est d'améliorer la qualité de vie physique des personnes atteintes de lésions de la moelle épinière (SCI) et de déficits neurologiques connexes, ainsi que de réduire le nombre de lésions de la moelle épinière par la sensibilisation et des programmes de prévention.
Association_canadienne_de_parachutisme_sport/Association canadienne de parachutisme sportif :
L'Association canadienne de parachutisme sportif (ACPS), par son affiliation à l'Aéro Club du Canada (ACC), est le représentant du Canada auprès de la Fédération Aéronautique Internationale (FAI) et de la Commission internationale de parachutisme (IPC). Ainsi, l'ACPS est l'organisation sportive officielle du parachutisme sportif au Canada.
Société de scène canadienne/Compagnie de scène canadienne :
Canadian Stage est une compagnie d'arts de la scène contemporaine à but non lucratif basée à Toronto, Ontario, Canada.
Canadian Stage_production_history/Historique de la production de la scène canadienne :
La Canadian Stage Company est basée à Toronto et est la troisième plus grande compagnie de théâtre contemporain sans but lucratif au Canada. Fondée en 1987 par la fusion de CentreStage et du Toronto Free Theatre, Canadian Stage se consacre à la programmation de théâtre contemporain international ainsi qu'au développement et à la production d'œuvres canadiennes. En date de 2019, voici une liste chronologique des productions qui ont été mises en scène dans le cadre de Canadian Stage depuis sa création.
Enjeux canadiens/Enjeux canadiens :
Le Canadian Stakes est une course de chevaux pur-sang de grade II organisée chaque année à l'hippodrome de Woodbine à Toronto, Ontario, Canada. Organisé à la mi-septembre, il s'agit d'un événement de niveau II ouvert aux pouliches et aux juments de trois ans et plus. Il se court sur gazon sur une distance d'"environ" 1+1⁄8 milles. Connue sous le nom de Canadian Handicap jusqu'en 2006, elle a été inaugurée à l'ancien Greenwood Raceway en 1955 en tant que course de 1 + 1⁄16 mile sur terre battue et était ouverte aux chevaux des deux sexes, âgés de trois ans et plus. En 1964, l'événement a été transféré à l'hippodrome de Woodbine où, en 1970, il est devenu une course sur l'herbe réservée aux pouliches et aux juments. En 1996, la course s'est déroulée sur terre battue et a été divisée en deux divisions de 1982 à 1985 et de nouveau en 1989.
Étoiles canadiennes/Étoiles canadiennes :
Canadian Stars est une série télévisée d'entrevues canadiennes diffusée sur CBC Television en 1978.
Canadian Steel_Foundries/Canadian Steel Foundries :
Canadian Steel Foundries (fondée en 1910) était une entreprise canadienne de métallurgie qui avait autrefois des usines à Montréal, Gatineau et Welland.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cerconota impressella

Cercartetus/Cercartetus : Le genre Cercartetus est un groupe de très petits possums connus sous le nom de possums pygmées. Quatre espèc...