Rechercher dans ce blog

dimanche 19 juin 2022

Canadian animals


Études_canadiennes_sur_la_population/Études canadiennes sur la population :
Canadian Studies in Population est une revue universitaire à comité de lecture qui publie des recherches originales dans les domaines de la démographie, des études démographiques, de l'analyse démographique et de la démographie du Canada et d'autres populations. La revue a été créée en 1974 et est publiée par Springer Nature. Les articles sont publiés en anglais, avec des résumés en français et en anglais. Canadian Studies in Population est indexé dans Web of Science, Current Contents/Social and Behavioral Sciences, Social Sciences Citation Index et Sociological Abstracts.

Vedettes-matière canadiennes/Vedettes-matière canadiennes :
Canadian Subject Headings (CSH) est une liste de vedettes-matière en anglais, utilisant un vocabulaire contrôlé, pour accéder et exprimer le contenu thématique des documents sur le Canada et des sujets canadiens. Bibliothèque et Archives Canada publie et maintient les CSH sur le Web. Avant la fusion de la Bibliothèque nationale du Canada et des Archives nationales du Canada, la Bibliothèque nationale du Canada publiait une version imprimée des CSH. L'Université Laval publie également le Répertoire de vedettes-matière (RVM), une liste destinée à donner accès aux vedettes-matières canadiennes en langue française.
Collège_canadien soudanais/Collège canadien soudanais :
Le Canadian Sudanese College est un établissement d'enseignement basé dans la ville de Khartoum, au Soudan. Il est affilié à l'Université américaine de Londres. Le président du conseil d'administration est le Dr Al-Jazuli Daf'allah, ancien Premier ministre du Soudan. Le collège propose des diplômes de licence et de maîtrise en systèmes informatiques et en administration des affaires. Le collège est membre du Consortium des bibliothèques universitaires soudanaises.
Été canadien/Été canadien :
« Canadian Summer » est une chanson écrite et enregistrée par l'artiste canadien de musique country Dean Brody. Il est sorti en juin 2020 via le label de Brody, Scurvy Dog Music.
Sunrise canadien/Sunrise canadien :
« Canadian Sunrise » est une chanson enregistrée par le groupe canadien de musique country Prairie Oyster. Il est sorti en 1998 en tant que premier single de leur sixième album studio, What Is This Country?. Il a culminé au numéro 5 du classement RPM Country Tracks en décembre 1998.
Coucher de soleil canadien/Coucher de soleil canadien :
« Canadian Sunset » est une chanson populaire avec la musique du pianiste de jazz Eddie Heywood et les paroles de Norman Gimbel. Une version instrumentale de Heywood et Hugo Winterhalter a atteint la deuxième place du classement Billboard Hot 100 et la septième du classement R&B en 1956. Une version chantée par Andy Williams était également populaire cette année-là, atteignant la septième place du classement Billboard. The Sounds Orchestral, dirigé par Johnny Pearson, a atteint le classement Easy Listening atteignant le n ° 14 et le Billboard Hot 100 en 1965 atteignant le n ° 76.
Coucher de soleil canadien_(album)/Coucher de soleil canadien (album) :
Canadian Sunset est un album de compilation du chanteur pop américain Andy Williams qui a été publié au printemps 1965 par Columbia Records. La couverture porte la phrase "anciennement intitulée Andy Williams 'Best" sous le titre, suggérant que les mêmes chansons peuvent être trouvées ici qui étaient sur cette sortie de 1961 par Cadence Records, mais son hit numéro un "Butterfly" et son top 10 suivent- "I Like Your Kind of Love" qui figuraient sur l'album Cadence ont été remplacés sur cette version par les faces B de deux des autres chansons ici. Cet album a fait sa première apparition sur le palmarès Billboard Top LPs dans le numéro du 3 juillet 1965 et y resta six semaines, culminant au numéro 112.
Championnat canadien de Superbike_Championnat canadien de Superbike :
Le Championnat canadien de superbike Mopar (CSBK) est le principal championnat de superbike de course de motos sur route au Canada. Le championnat est géré et organisé par Frontline CSBK Inc. La série se déroule pendant les mois d'été, normalement entre mai et août et comprend des classes pour Pro Superbike, Pro Sport Bike, Amateur Superbike et Amateur Sport Bike. La marque Mopar de Chrysler Canada est devenue le commanditaire en titre. de la série en 2012. Les fabricants de vélos actuels participant à la série comprennent Honda, BMW, Suzuki, Aprilia, Yamaha, Kawasaki et Triumph.
Canadien_Surface_Combattant/Surface Combattant Canadien :
Le Canadian Surface Combatant, anciennement Single Class Surface Combatant Project, est le nom donné au projet d'approvisionnement qui remplacera les navires de guerre des classes Iroquois et Halifax par jusqu'à 15 nouveaux navires à compter du milieu à la fin des années 2020 dans le cadre du National Shipbuilding Procurement. Stratégie. Les navires de remplacement seront un peu plus gros que ceux de la classe Halifax existante et fourniront vraisemblablement une capacité de défense aérienne étendue, une capacité de guerre anti-sous-marine ainsi qu'une capacité anti-navigation. La conception de ces navires est actuellement en cours et tant le nombre total de navires que leur capacité dépendront du budget alloué au projet. En 2017, un nouveau cadre de politique de défense, intitulé Strong, Secure and Engaged, a été dévoilé qui promettait des ressources nettement plus importantes pour le Surface Combatant Project - c'est-à-dire de l'ordre de 60 milliards de dollars. D'ici 2021, le directeur parlementaire du budget a estimé le coût du programme de 15 navires de type 26 à 77,3 milliards de dollars, « passant à 79,7 milliards de dollars s'il y a un retard d'un an dans le début de la construction et à 82,1 milliards de dollars s'il y a un délai de deux ans ». retard". En décembre 2017, les trois propositions soumises étaient les suivantes : Conception de frégate britannique de type 26 proposée par Lockheed Martin Canada et BAE Systems Conception néerlandaise basée sur une frégate de classe De Zeven Provinciën proposée par Alion Canada et Damen Group Conception de frégate espagnole F-105 offerte par NavantiaLe 19 octobre 2018, il a été annoncé que le Type 26 était la "conception préférée" et le gouvernement "va maintenant entamer des négociations avec le soumissionnaire retenu pour confirmer qu'il peut livrer tout ce qui a été promis dans la proposition complexe". Cependant, après l'annonce en novembre 2018 d'un litige concernant l'une des offres échouées, Alion Canada, le gouvernement a reçu l'ordre de reporter toute discussion sur les contrats jusqu'à ce que l'enquête du Tribunal canadien du commerce extérieur soit terminée. Le Tribunal du commerce a rejeté la plainte pour défaut de qualité pour agir le 31 janvier 2019, et le gouvernement canadien a annoncé qu'il avait signé le contrat de 60 milliards de dollars avec les soumissionnaires retenus le 8 février 2019. Alion a fait appel de la décision devant la Cour fédérale, mais a abandonné sa contestation en novembre. 2019.
Championnats canadiens de swing_/Championnats canadiens de swing :
Les Championnats canadiens de swing, communément appelés CSC, sont un événement annuel organisé depuis 2002 pour mettre en valeur la danse swing du Canada. Il se tient près de Montréal pendant la fin de semaine de la fête de Victoria. Avant 2005, l'événement s'appelait le Championnat de swing de l'Est canadien, mais il a été renommé lorsqu'aucun événement équivalent n'a été lancé dans l'Ouest canadien et que l'ECSC est devenu le championnat national de facto. En 2019, le Championnat canadien de swing a célébré sa 18e année. Au CSC, des compétitions ont lieu en lindy hop, lindy hop classique, swing de la côte ouest, charleston, balboa, danse blues, jive et danse rapide. Les compétitions sont divisées en format jack et jill et des routines répétées pour les paires et pour les équipes. Dans certains événements, des compétitions séparées sont organisées pour les professionnels et les amateurs. En plus de la compétition elle-même, le week-end agit comme un échange de lindy, y compris des ateliers pédagogiques et de la danse sociale. Il s'agit du plus grand échange annuel au Canada, attirant plus de 500 personnes par année pour une participation complète à l'événement, en plus du nombre de participants uniquement en tant qu'observateurs. Il y a différentes sections, chacune avec des règles différentes. Les sections comprennent : Amateur Team Showcase, Team Showcase, Classic Swing Couples, Showcase Swing Couples, Pro-am, Short Showcase, Rising Star, Cabaret (fou et solo), Canadian Showcase, Strictly Lindy Hop, et plus encore. Avant le MeToo Mouvement, il a servi de plate-forme pour le bouleversement des rôles de genre traditionnels dans les scènes de danse swing canadienne et québécoise et est reconnu comme un moteur majeur derrière le haut niveau de succès compétitif des danseurs swing du Québec et du Canada sur le circuit compétitif international.
Championnats_canadiens_de_patinage_synchronisé/Championnats canadiens de_patinage_synchronisé :
Les Championnats canadiens de patinage synchronisé sont des événements annuels de patinage synchronisé, sanctionnés par Patinage Canada, organisés pour déterminer les champions nationaux du Canada. Ils ont eu lieu pour la première fois en 1983. Depuis 2000, c'est lors de ces événements que les équipes seniors peuvent se qualifier pour les Championnats du monde de patinage synchronisé de l'ISU.
Installation_canadienne_de_rayonnement_synchrotron/Installation canadienne de rayonnement synchrotron :
L'installation canadienne de rayonnement synchrotron (CSRF) ( français : Institut canadien du rayonnement synchrotron - ICRS ) était l'installation synchrotron nationale du Canada de 1983 à 2005. Composée finalement de trois lignes de faisceaux au Centre de rayonnement synchrotron de l' Université du Wisconsin-Madison , États-Unis, il a servi la communauté synchrotron canadienne jusqu'à l'ouverture du Canadian Light Source à Saskatoon, en Saskatchewan, qui a finalement cessé ses activités en 2008.
Canadian Tamil_Congress/Congrès tamoul canadien :
Le Congrès tamoul canadien ( CTC ; français : Congrès Tamoul Canadien ) est une organisation canadienne à but non lucratif qui sert les Canadiens tamouls depuis octobre 2000 et compte 11 chapitres. Les objectifs du Congrès tamoul canadien sont les suivants : promouvoir la participation des Canadiens tamouls aux activités d'importance locale, régionale, provinciale et nationale; défendre les valeurs canadiennes que sont les droits de la personne, le multiculturalisme, la diversité religieuse et culturelle, le pluralisme et le bénévolat; défendre l'égalité des droits et en particulier l'égalité des sexes ; pour soutenir les aspirations culturelles et politiques des Tamouls. L'organisme promeut également l'étude et la connaissance de la langue, de la culture et de l'histoire tamoules dans le contexte canadien. Le CTC travaille également sur les questions d'ajustement/règlement. Le Canada abrite une importante communauté tamoule canadienne. Des milliers de Tamouls sont arrivés au Canada au cours des années 1980 et 1990, notamment à la suite des émeutes ethniques de juillet noir qui ont ravagé le Sri Lanka.
Fondation canadienne de fiscalité/Fondation canadienne de fiscalité :
La Fondation canadienne de fiscalité a été fondée en 1945 en tant qu'organisation de recherche fiscale indépendante, non partisane et sans but lucratif sous le parrainage conjoint de l'Institut canadien des comptables agréés et de l'Association du Barreau canadien. Il offre un forum unique aux avocats, comptables, universitaires et autres professionnels de la fiscalité pour travailler ensemble à l'amélioration du système fiscal canadien et de la profession fiscale en général.
Canadian Taxpayers_Federation/Fédération canadienne des contribuables :
La Fédération canadienne des contribuables (CTF, en français : Fédération canadienne des contribuables) est une organisation à but non lucratif constituée en vertu d'une loi fédérale au Canada. Il a revendiqué 30 517 donateurs et 215 009 partisans en 2018-2019. Toutefois, les membres votants sont limités au conseil d'administration. Selon ses statuts, le conseil "peut avoir aussi peu que trois et jusqu'à 20" membres. En 2017, il aurait eu six membres votants au conseil d'administration et quatre en 2020. Il se décrit comme un groupe de défense des contribuables et l'organisation préconise une baisse des impôts, moins de gaspillage et une augmentation de la responsabilité du gouvernement. Elle a été fondée en Saskatchewan en 1990 par la fusion de l'Association of Saskatchewan Taxpayers et de la Resolution One Association of Alberta. La FCE a un bureau fédéral à Ottawa et du personnel à Calgary, Vancouver, Victoria, Edmonton, Regina, Toronto, Montréal et Halifax. Les bureaux provinciaux mènent des activités de recherche et de défense propres à leur province et agissent à titre d'organisateurs régionaux d'initiatives pancanadiennes. Le groupe a ouvert le bureau d'Halifax, en partie à cause d'un scandale des régimes de retraite en septembre 2010. En février 2016, la FCE a embauché son premier directeur québécois, basé à Montréal. La fédération utilise une combinaison d'e-mails, d'entretiens avec les médias, de conférences de presse, de discours, de présentations, de cascades, de pétitions et de publications pour défendre ses opinions politiques. Le CTF publie le magazine The Taxpayer trois fois par an, envoie régulièrement des e-mails « Action Updates », héberge un site Web/blog et une page Facebook et publie des commentaires d'opinion aux médias.
Canadian Teachers%27_Federation/Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants :
La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE/FCE) est un organisme bilingue sans but lucratif et une alliance nationale d'organisations provinciales et territoriales d'enseignants représentant plus de 277 000 membres à travers le Canada. Le CTF/FCE est affilié à l'Internationale de l'Education.
Fédération canadienne d'équipe_de_handball/Fédération canadienne d'équipe de handball :
La Fédération canadienne d'équipe de handball, CTHF, est l'organisme régissant le handball d'équipe au Canada. Elle a été fondée en 1962 et a rejoint la Fédération internationale de handball la même année. La CTHF est membre de la Confédération de handball d'Amérique du Nord et des Caraïbes et de la Commonwealth Handball Association. La FCHT est composée des provinces membres votantes suivantes : Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, Québec, Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse. La CTHF sanctionne trois tournois nationaux chaque année pour trois catégories, senior (22 ans et plus), junior (21 ans et moins) et juvénile (19 ans et moins), des sous-catégories hommes et femmes existent dans chaque catégorie d'âge. Les tournois sont accueillis et organisés par l'une des provinces membres. Le vainqueur du tournoi reçoit le titre de champion national de l'année jusqu'à ce que le tournoi soit à nouveau organisé.
Conseil canadien d'agrément_de_la_technologie/Bureau canadien d'agrément de la technologie :
Le Bureau canadien d'agrément en technologie (CCTA) est un comité permanent du Conseil canadien des techniciens et technologues qui a été créé en 1982 pour gérer l'agrément des programmes postsecondaires en sciences appliquées et en technologie du génie au Canada. Le CTAB gère le programme national d'accréditation des programmes de sciences appliquées et de technologie du génie. Le CTAB est membre de l'Association des agences d'agrément du Canada (AAAC). Actuellement, il y a 252 programmes actifs dans le répertoire CTAB. Les diplômés des programmes accrédités CTAB ont des droits de mobilité internationale en vertu de l'accord de Sydney et des accords de Dublin.
Fonds canadien de télévision/Fonds canadien de télévision :
Le Fonds canadien de télévision (FCT, français : Fonds canadien de télévision - FCT) a soutenu la production et la diffusion d'émissions de télévision canadiennes. Société à but non lucratif fonctionnant dans le cadre d'un partenariat public-privé, le FCT était financé par des contributions du gouvernement du Canada par l'intermédiaire du ministère du Patrimoine canadien et des industries canadiennes de câblodistribution et de radiodiffusion directe par satellite. Le FCT a élaboré et mis en œuvre des politiques pour offrir des contributions financières aux producteurs canadiens par le biais de volets de financement de programmes spécifiques. L'administration des dossiers de ces émissions a été confiée à l'Unité d'affaires Télévision de Téléfilm Canada. Le 1er avril 2010, le Fonds canadien de télévision est devenu le Fonds des médias du Canada après avoir fusionné avec le « Fonds des nouveaux médias du Canada ».
Association canadienne du télétravail/Association canadienne du télétravail :
L'Association canadienne du télétravail (ATC) est une organisation qui fait la promotion du télétravail et du télétravail au Canada. Elle a été fondée en 1997 et depuis lors, elle s'est développée pour inclure plus de 1000 membres, dont la plupart sont des particuliers, des entreprises et des institutions universitaires. L'association n'accepte ni financement ni don et ne facture pas de frais d'adhésion. Le fondateur de cette association a depuis pris sa retraite et les sites Internet ont été fermés.
Canadian Theatre_Review/Revue du théâtre canadien :
La Canadian Theatre Review est un magazine trimestriel publiant une analyse critique et une couverture des développements actuels du théâtre, élargissant la pratique de la critique dans le théâtre canadien. Il est publié par University of Toronto Press et est disponible en version imprimée et en ligne. La Canadian Theatre Review a été fondée par Don Rubin.
Canadian Thoracic_Society/Société canadienne de thoracologie :
La Société canadienne de thoracologie (SCT) a été créée lorsque l'Association canadienne de la tuberculose, maintenant l'Association pulmonaire, a reconnu le besoin d'une association médicale, comme en témoigne l'augmentation de la participation des membres médicaux et non médicaux aux assemblées annuelles.
Canadian Thoroughbred_Horse_Society/Société canadienne des chevaux pur-sang :
La Canadian Thoroughbred Horse Society (CTHS) est une organisation basée à Toronto, Ontario, Canada, qui a été fondée en 1906 pour aider les éleveurs de chevaux pur-sang. Depuis 1982, il y a eu des divisions provinciales en Alberta, en Colombie-Britannique, au Manitoba, en Ontario, au Québec et en Saskatchewan.
Canadian Tire/Canadian Tire :
Canadian Tire Corporation, Limited est une entreprise canadienne de vente au détail qui exerce ses activités dans les secteurs de l'automobile, de la quincaillerie, des sports, des loisirs et des articles ménagers. Ses opérations canadiennes comprennent : Canadian Tire (y compris les stations-service Canadian Tire Petroleum et la filiale de services financiers Canadian Tire Bank), Mark's, FGL Sports (y compris Sport Chek et Sports Experts), PartSource et les opérations canadiennes de Party City. Canadian Tire a acquis la société norvégienne de vêtements et de textiles Helly Hansen du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario en 2018. Canadian Tire est connue pour son argent Canadian Tire, un programme de fidélisation introduit pour la première fois en 1958 utilisant des coupons papier qui ressemblent à des billets de banque. Le siège social de la société est situé au complexe Canada Square à Toronto, en Ontario, et elle est cotée à la Bourse de Toronto. Il participe au programme volontaire Scanner Price Accuracy Code géré par le Conseil canadien du commerce de détail.
Canadian Tire_Centre/Centre Canadian Tire :
Le Centre Canadian Tire ( français : Centre Canadian Tire ) est une arène intérieure polyvalente à Ottawa , Ontario , Canada , située dans la banlieue ouest de Kanata . Il a ouvert ses portes en janvier 1996 sous le nom de Palladium et était également connu sous le nom de Corel Centre (français : Centre Corel) de 1996 à 2006 et Scotiabank Place (français : Place Banque Scotia) de 2006 à 2013. L'arène est principalement utilisée pour le hockey sur glace, desservant comme aréna des Sénateurs d'Ottawa de la Ligue nationale de hockey (LNH) depuis son ouverture en 1996, et comme domicile temporaire des 67 d'Ottawa de la Ligue de hockey de l'Ontario pendant les rénovations de son aréna. L'aréna est également utilisé régulièrement pour des concerts de musique et a accueilli des événements tels que le championnat masculin de basketball de Sport interuniversitaire canadien et les Championnats du monde juniors de hockey sur glace 2009.
Station_Centre_Canadian Tire/Station Centre Canadian Tire :
Le Centre Canadian Tire est une station d'OC Transpo à Ottawa, en Ontario. Il est situé dans le stationnement nord du Centre Canadian Tire dans la banlieue ouest de Kanata. La gare dispose également d'un parking relais desservi les jours de semaine entre 5 h 45 et 18 h 30. Il y a une bretelle d'accès à l'autoroute 417 en direction est pour les autobus en provenance de la gare.
Services_financiers_Canadian Tire/Services financiers Canadian Tire :
Canadian Tire Services Ltd. (CTSL), faisant affaire sous le nom de Canadian Tire Bank (en français : Banque Canadian Tire), est la filiale de services financiers de la chaîne de détaillants Canadian Tire. La banque est basée à Oakville, en Ontario, et a des activités commerciales supplémentaires à St. Catharines et Welland (qui sont également en Ontario). Entre 1968 et 2016 (avec une certaine image de marque jusqu'en 2018), Canadian Tire Services Ltd. était connue sous le nom de Canadian Tire Financial Services Ltd. (CTFS ou CTFSL).
Canadian Tire_Motorsport_Park/Canadian Tire Motorsport Park :
Canadian Tire Motorsport Park (anciennement Mosport Park et Mosport International Raceway) est un site de sport automobile multipistes situé au nord de Bowmanville, en Ontario, au Canada, à 64 km (40 mi) à l'est de Toronto. L'installation comprend un parcours routier de 3,957 kilomètres (2,459 mi) à 10 virages; un centre de formation avancé de pilote et de pilote de course de 2,9 kilomètres (1,8 mi) avec une piste de dérapage de 0,40 kilomètre (1⁄4 mi) (Centre de développement des pilotes) et une piste de kart de 1,5 kilomètre (0,93 mi) (Mosport Karting Centre Inc. , anciennement "Mosport Kartways"). Le nom "Mosport", un portemanteau de Motor Sport, vient de l'entreprise formée pour construire la piste.
Coupe_de_para_hockey_Canadian Tire/Coupe de parahockey Canadian Tire :
La Coupe de para-hockey Canadian Tire, anciennement le Défi mondial de hockey sur luge (WSHC), est un tournoi international annuel de hockey sur luge parrainé par Hockey Canada et l'IPC Sledge Hockey. Le tournoi est un format sur invitation pour réunir quatre des meilleures équipes de hockey sur luge pour une compétition internationale. Le tournoi présente quatre équipes par an et a vu des équipes du Canada, des États-Unis, de la Norvège, de la Russie, de la Corée du Sud, du Japon, de l'Italie, de l'Allemagne et de la République tchèque.
Canadian Tire_gars/Gars de Canadian Tire :
Le gars de Canadian Tire est un personnage joué par l'acteur Ted Simonett dans une série de publicités télévisées pour les magasins Canadian Tire qui a duré huit ans. Le personnage vantait généralement les caractéristiques et les avantages des produits uniques à Canadian Tire dans un scénario quotidien convivial et utile. En 2005, Canadian Tire a changé d'agence de publicité, ce qui a entraîné une disparition progressive du personnage de Simonett. En mars 2006, lui et sa femme à l'écran "Gloria" ont été licenciés car les publicités étaient devenues le sujet de la parodie et, en tant que telles, n'étaient plus considérées comme efficaces. Ils ont été parodiés sur Royal Canadian Air Farce, This Hour Has 22 Minutes et le Rick Mercer Report. Dans de nombreux cercles, notamment en relation avec les sites de blogs, le personnage de Simonett - communément appelé le gars de Canadian Tire (TCTG) - a suscité des réactions particulièrement hostiles.
Canadian Tire_argent/Argent Canadian Tire :
L'argent Canadian Tire, officiellement l'« argent » Canadian Tire ou CTM, est un programme de fidélisation exploité par la chaîne de détaillants canadienne Canadian Tire. Il se compose de coupons, émis par l'entreprise, qui ressemblent à de vrais billets de banque. Il peut être utilisé comme certificat dans les magasins Canadian Tire, mais n'est pas considéré comme une monnaie privée. Les billets sont imprimés sur du papier semblable à celui sur lequel la monnaie canadienne était imprimée lorsqu'ils étaient encore en papier, et ont été produits conjointement par deux des imprimeurs de sécurité établis de longue date au pays, la British American Banknote Company (BABN) et la Canadian Bank Note Company (CBN). . Certaines entreprises privées au Canada acceptent CTM comme moyen de paiement (voir l'historique ci-dessous), car les propriétaires de nombreuses entreprises de ce type achètent chez Canadian Tire. Dans les magasins Canadian Tire, CTM est accepté pour de l'argent canadien au pair, c'est-à-dire; 1 dollar Canadian Tire = 1 dollar canadien. En avril 2018, Canadian Tire a annoncé qu'elle passerait à Triangle Rewards, un programme de récompenses basé sur des cartes. L'argent papier Canadian Tire continue d'être émis et accepté parallèlement au nouveau programme.
Tournée canadienne_1983/Tournée canadienne 1983 :
Canadian Tour 1983 est le troisième album studio de Sofia Rotaru, enregistré en Ukraine. L'album est sorti en 1983 au Canada et aux États-Unis avec 12 titres (vinyle deux faces).
Championnat_canadien_des_voitures_de_tourisme/Championnat canadien des voitures_de_tourisme :
Le Championnat canadien de voitures de tourisme (CTCC) présenté par Pirelli est une série professionnelle canadienne de courses de voitures de tourisme sur route. En 2006, il a été créé en raison de la croissance des courses de voitures de tourisme amateurs au Canada et de la demande refoulée pour un produit professionnel. Le CTCC est présent dans les principales provinces de l'Est du Canada, l'Ontario et le Québec. Les événements de course ont généralement lieu dans la région du Grand Toronto, dans la région du Grand Ottawa, à Mirabel, Montréal et Trois-Rivières. La base de concurrents s'étend partout au Canada, mais plus particulièrement dans le sud et l'est de l'Ontario, au Québec et aux États-Unis. À l'origine, le CTCC utilisait un BoP développé au niveau national, mais maintenant la série est parallèle au IMSA SportsCar Challenge en utilisant une combinaison de réglementations et d'homologations des groupes GT4 et TCR Touring Car pour ses voitures de course.
Conseil_canadien_des_tests_des_jouets/Conseil canadien des tests de jouets :
Le Conseil canadien d'essais de jouets était un organisme bénévole à but non lucratif créé en 1952 pour tester la jouabilité et la sécurité des jouets. L'organisation a cessé ses activités en juin 2015.
Championnats canadiens d'athlétisme/Championnats canadiens d'athlétisme :
Les Championnats canadiens d'athlétisme sont une compétition annuelle d'athlétisme en plein air organisée par Athlétisme Canada, qui sert de championnat national canadien pour le sport. La plus récente édition de l'événement a eu lieu à Montréal, Québec, du 25 juillet au 28 juillet 2021. Les prochains Championnats canadiens d'athlétisme auront lieu du 23 au 26 juin 2022, à Langley, BC
Bureau_commercial_du_Canada_à_Taipei/Bureau commercial du Canada à Taipei :
Le Bureau commercial du Canada à Taipei ( CTOT ; français : Bureau commercial du Canada à Taipei ; chinois :加拿大駐臺北貿易辦事處; pinyin : Jiānádà Zhù Táiběi Màoyì Bànshì Chù ; Pe̍h-ōe-jī : Ka-ná-tāi chù Tâi- pak Bō͘-e̍k Pān-sū-chhù) est le bureau commercial du Canada à Taïwan, qui fonctionne comme une ambassade de facto en l'absence de relations diplomatiques officielles dans lesquelles le Canada a reconnu la République populaire de Chine en octobre 1970 conformément à la Chine unique. politique. L'actuel directeur général du Bureau commercial du Canada à Taipei est Jordan Reeves.
Association_du_scoutisme_traditionnel_canadien/Association_du_scoutisme_traditionnel_canadien :
L'Association canadienne du scoutisme traditionnel est une association de scoutisme traditionnel en Ontario, en Alberta, au Québec et en Colombie-Britannique au Canada. L'Association est membre conditionnel de la Fédération Mondiale des Scouts Indépendants. L'Association est affiliée à l'Association des scouts de Baden-Powell au Royaume-Uni.
Conseil des traducteurs,_terminologues_et_interprètes_du_Canada/Conseil des traducteurs, terminologues et interprètes du Canada :
Le Conseil des traducteurs, terminologues et interprètes du Canada (CTTIC) (ou, en français, le Conseil des traducteurs, terminologues et interprètes du Canada) est une fédération d'associations provinciales et territoriales représentant les traducteurs, terminologues et interprètes (collectivement appelés « professionnels de la langue » ) au Canada. L'organisation professionnelle étant de compétence provinciale et territoriale au Canada, le CTTIC n'admet que les organismes provinciaux et territoriaux, appelés associations, ordres, sociétés ou corporations. L'ensemble des membres du Conseil se compose des onze organismes membres qui, à leur tour, représentent leurs propres membres. Ainsi, le CTTIC parle au nom d'environ 3 500 professionnels de la langue, dont quelque 2 500 sont certifiés. Le CTTIC n'est plus affilié à la Fédération internationale des traducteurs (FIT).
Commission_canadienne des transports/Commission canadienne des transports :
La Commission canadienne des transports (CCT) a été le premier organisme de réglementation multimodal entièrement convergé au Canada. L'organisme a été créé par le Parlement du Canada le 19 septembre 1967 pour assumer les responsabilités de deux organismes : le Conseil des commissaires aux transports (1938-1967), qui supervisait la réglementation aérienne et ferroviaire, et la Commission maritime canadienne (1947-1967). Le Conseil des commissaires aux transports a également légué la responsabilité du CTC en matière de télécommunications, qu'il réglementait jusqu'à ce qu'il cède cette compétence au Conseil de la radiodiffusion canadienne (CRTC) en 1976, ce qui a conduit le CRTC à changer son nom en Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes. La CCT elle-même a été rebaptisée Office national des transports (ONT) en 1988, puis Office des transports du Canada (OTC) en 1996. En 1992, l'ONT a reçu des pouvoirs supplémentaires pour rendre le transport sous réglementation fédérale accessible aux personnes handicapées, déplaçant sa portée au-delà de l'économie réglementation et dans la réglementation des consommateurs pour la première fois de l'ère moderne.
Agence des transports du Canada/Office des transports du Canada :
L'Office des transports du Canada (OTC) est le tribunal quasi judiciaire indépendant du gouvernement du Canada qui prend des décisions relatives aux modes de transport sous réglementation fédérale (aérien, ferroviaire et maritime). Son siège social est situé dans l'Édifice Jules Léger (Sud) (Édifice Jules Léger (Sud)) aux Terrasses de la Chaudière, Gatineau, Québec. ; Accessibilité : s'assurer que le système national de transport est accessible, en particulier aux personnes handicapées; et Réglementation économique : pour fournir les approbations et les licences et pour prendre des décisions sur les questions concernant le transport aérien, ferroviaire et maritime sous réglementation fédérale. L'agence est divisée en cinq directions : Bureau du président ; Direction générale de la gestion ministérielle; Direction des services juridiques et de règlement extrajudiciaire des différends; Direction du règlement des différends ; Direction de la réglementation et des déterminations de l'industrie. L'agence est dirigée par cinq membres à temps plein, dont le président-directeur général et le vice-président.
Canadian Travel_Show/Salon canadien du voyage :
Le Canadian Travel Show, une série télévisée produite pour la première fois pour Life Network en 1996, a produit 106 épisodes qui ont été diffusés aux heures de grande écoute partout au Canada de 1996 à 2001. En tout, 106 épisodes d'une demi-heure ont été produits par l'équipe mari et femme Matt Murphy et Linda. Amour. La série a exploré le vaste pays, ses habitants, ses paysages, ses communautés et ses nuances. Il a ensuite été diffusé par Prime TV et la société mère canadienne de la chaîne spécialisée, Global Television Network. Au cours de ses deux premières saisons, elle attirait régulièrement plus de 225 000 téléspectateurs par semaine, un petit coup pour une série de voyages sur le nouveau marché en plein essor de la télévision spécialisée au Canada. Il a fonctionné en syndication jusqu'en 2004 et a été vendu dans plusieurs pays asiatiques.
Canadian Tribute_to_Human_Rights/Canadian Tribute to Human Rights :
L'Hommage canadien aux droits de la personne, également connu sous le nom de Monument des droits de la personne, est une sculpture monumentale située au coin des rues Lisgar et Elgin à Ottawa, Ontario, Canada. Il a été conçu par l'artiste et architecte montréalais Melvin Charney et inauguré par Tenzin Gyatso, le quatorzième dalaï-lama, le 30 septembre 1990.
Canadian Triple_Crown_of_Thoroughbred_Racing/Triple couronne canadienne des courses de pur-sang :
La Triple Couronne canadienne est une série de trois courses de chevaux pur-sang organisées chaque année au Canada et ouverte aux chevaux de trois ans nés au Canada. Créée en 1959, la série est unique en ce qu'elle partage les mêmes distances que son homologue américain, mais est disputée sur trois surfaces de piste différentes. , tandis que le Prince of Wales Stakes en juillet est un événement de 1³/16 milles couru sur terre à Fort Erie Race Track à Fort Erie, en Ontario. La dernière étape est le 1½ mile Breeders 'Stakes en août, qui se déroule sur gazon sur un tour complet du parcours EP Taylor Turf à Woodbine. Le Canadian Triple Crown partage une autre caractéristique avec son homologue américain : toutes les courses des deux séries sont ouvertes aux hongres. Cela diffère de la situation en Europe, où de nombreuses courses de plat importantes, notamment les britanniques et tous les classiques français sauf un, bar hongres. Depuis 2014, toutes les courses de la Triple Couronne canadienne sont télévisées par TSN.
Canadian Triple_Tiara_of_Thoroughbred_Racing/Canadian Triple Tiara of Thoroughbred Racing :
Le Canadian Triple Tiara of Thoroughbred Racing est une série de courses de chevaux pur-sang canadiens pour les pouliches canadiennes de trois ans inaugurées en 1999. Les courses consistent en : Woodbine Oaks Bison City Stakes Wonder Where StakesDepuis 1965, seules les pouliches ont couru en ces courses. En 2007, Sealy Hill est devenue la première pouliche à remporter le Canadian Triple Tiara.
Canadian Trotting_Classic/Canadian Trotting Classic :
La Classique canadienne de trot est une course attelée pour les trotteurs Standardbred de trois ans qui se déroulent sur une distance d'un mille à l'hippodrome Mohawk de Campbellville, en Ontario. L'événement a été organisé pour la première fois le 22 octobre 1976 au Greenwood Raceway, aujourd'hui disparu.
Alliance canadienne du camionnage/Alliance canadienne du camionnage :
L'Alliance canadienne du camionnage (ACC) est une fédération canadienne d'associations provinciales de camionnage. Ils représentent environ 4 500 transporteurs, propriétaires-exploitants et fournisseurs de l'industrie. Le siège social de l'ATC est à Toronto avec des bureaux d'associations provinciales à Vancouver, Calgary, Regina, Winnipeg, Montréal et Moncton.
Canadian Trusted_Computer_Product_Evaluation_Criteria/Critères d'évaluation des produits informatiques de confiance canadiens :
Les Critères d'évaluation des produits informatiques de confiance canadiens (CTCPEC) sont une norme de sécurité informatique publiée en 1993 par le Centre de la sécurité des télécommunications pour fournir un critère d'évaluation des produits informatiques. Il s'agit d'une combinaison des approches TCSEC (également appelée Orange Book) et européenne ITSEC. Le CTCPEC a mené à la création de la norme Critères communs. Le Centre canadien de la sécurité du système, qui fait partie du Centre de la sécurité des télécommunications, a été fondé en 1988 pour établir une norme canadienne de sécurité informatique. Le Centre a publié un projet de norme en avril 1992. La version finale a été publiée en janvier 1993.
Festival canadien des tulipes/Festival canadien des tulipes :
Le Festival canadien des tulipes (en français : Festival Canadien des Tulipes ; en néerlandais : Canadees Festival van de Tulp) est un festival des tulipes, organisé chaque année en mai à Ottawa, Ontario, Canada. Le festival prétend être le plus grand festival de tulipes au monde, affichant plus d'un million de tulipes, avec une participation de plus de 650 000 visiteurs par an. De grands étalages de tulipes sont plantés dans toute la ville, et le plus grand étalage de tulipes se trouve dans le parc des commissaires sur les rives du lac Dow et le long du canal Rideau avec 300 000 tulipes plantées là-bas.
Canadian Turf_Stakes / Canadian Turf Stakes :
Le Canadian Turf Stakes est une course de chevaux pur-sang américains de grade III, sur invitation pour les enfants de quatre ans et plus sur une distance d'un et un seizième milles sur la piste en gazon, qui a lieu chaque année fin février ou début mars à Gulfstream Park, Hallandale Beach, Floride. L'événement porte actuellement une bourse de 150 000 $.
Joueurs canadiens U-17_de_l'année/Joueurs canadiens U-17 de l'année :
Le prix des joueurs canadiens U-17 de l'année a rendu hommage aux deux meilleurs footballeurs canadiens U-17 en reconnaissance de leurs réalisations avec les équipes nationales et leurs clubs respectifs. Les deux lauréats ont été reconnus co-lauréats du prix. Le vote a été effectué par des entraîneurs canadiens. Le prix a été retiré après la saison 2017.
Joueurs_canadiens U-20_de_l'année/Joueurs canadiens U-20 de l'année :
Le prix des joueurs canadiens U-20 de l'année a rendu hommage aux deux meilleurs footballeurs U-20 du Canada en reconnaissance de leurs réalisations avec les équipes nationales et leurs clubs respectifs. Les deux lauréats ont été reconnus co-lauréats du prix. De 2007 à 2017, le vote a été mené par des entraîneurs canadiens. Le prix a été retiré après la saison 2017.
Championnats canadiens de curling U18/Championnats canadiens de curling U18 :
Les Championnats canadiens de curling U18 sont un tournoi de curling annuel organisé pour déterminer la meilleure équipe de curling juvénile au Canada. Les curleurs de niveau juvénile doivent être âgés de moins de 18 ans au 30 juin de l'année précédant le tournoi. Les Championnats canadiens de curling U18 2017 ont été le championnat inaugural pour les hommes et les femmes. L'événement est une continuation des Championnats internationaux de curling Optimist U18. Les Internationaux U18 étaient composés d'équipes du Canada, des États-Unis et du Japon et se sont déroulés de 2001 à 2016 chez les hommes et chez les femmes.
Ukrainien canadien/Ukrainien canadien :
Canadian Ukrainian (Ukrainian: канадський діалект української мови, romanized: kanadskyj dialekt ukrains'koji movy, IPA: [kɐˈnɑdzʲsʲkɪj d⁽ʲ⁾iɐˈlɛkt ʊkrɐˈjinʲsʲkoji ˈmɔwɪ]) is a dialect of the Ukrainian language specific to the Ukrainian Canadian community descended from the first three vagues d'émigration ukrainienne historique vers l'Ouest canadien. L'ukrainien canadien a été largement parlé depuis le début de la colonisation ukrainienne au Canada en 1892 jusqu'au milieu du XXe siècle, lorsque le nombre de ses locuteurs a commencé à diminuer progressivement. Aujourd'hui, le nombre de locuteurs natifs de l'ukrainien canadien est nettement inférieur à son apogée à la fin des années 1800 et au début des années 1900. Selon le dernier recensement canadien de 2016, sur l'ensemble de la population canadienne de 35 millions de personnes, seuls 69 500 résidents canadiens ont déclaré parler l'ukrainien canadien à la maison. Cependant, la dernière et quatrième vague d'émigration ukrainienne historique vers l'Ouest canadien, qui a commencé après que l'Ukraine a retrouvé son indépendance de l'Union soviétique en 1991, a entraîné une légère augmentation du nombre de locuteurs ukrainiens canadiens; le recensement canadien de 1991 a montré que le nombre de locuteurs ukrainiens canadiens à la maison était encore plus bas à 39 500.
Championnats canadiens d'ultimate_Championnats canadiens d'ultimate :
Les Championnats canadiens d'ultimate (CUC) sont un tournoi annuel d'Ultimate Frisbee organisé par Ultimate Canada et l'association de joueurs de la ville où se déroulent les championnats. Jusqu'en 2016, toutes les divisions étaient hébergées au même endroit. À partir de 2016, les divisions mixtes ont été organisées comme un événement distinct.
Conférence_canadienne_du_premier_cycle_sur_la_technologie/Conférence canadienne sur la technologie du premier cycle :
La Conférence canadienne des étudiants en technologie (CUTC) est une conférence organisée par des étudiants canadiens. Il s'intéresse à toutes sortes de domaines liés à la technologie, tels que : l'ingénierie, la programmation, la conception interactive, l'électronique, la biologie et la chimie. Il vise à initier les étudiants de premier cycle à l'avenir de la technologie. Depuis sa création en 1999, il est devenu populaire pour rassembler certains des plus grands noms de la technologie. Au cours de la dernière décennie, la conférence a rejoint plus de 4000 étudiants en Amérique du Nord, avec plus de 150 partenaires de l'industrie. Les anciens partenaires viennent d'horizons très divers. Ils comprennent Deloitte, Microsoft, Nulogy, Sun Microsystems, General Electric, IBM et CGI Group.
Union_canadienne_des_fascistes/Union canadienne des fascistes :
Le Parti fasciste canadien était un parti politique fasciste basé dans la ville de Winnipeg, au Manitoba, au Canada dans les années 1930. Le noyau formateur du parti était un groupe dissident du Parti nationaliste canadien qui considérait que les principes du corporatisme étaient plus importants que les motivations largement raciales du Parti nationaliste. Cette disposition est mise en évidence dans une déclaration officielle selon laquelle "l'antisémitisme était un symptôme de l'Allemagne et non du fascisme". Le parti a été fondé sous le nom de British Empire Union of Fascists et était affilié à la British Union of Fascists. Elle devint plus tard connue sous le nom d'Union canadienne des fascistes et d'Union canadienne. Il a publié son propre journal, The Thunderbolt. Le parti était dirigé par "Chuck" Crate, devenu chef à l'âge de 17 ans. Il avait contacté l'Union britannique des fascistes, qui l'avait mis en contact avec le parti. John Ross Taylor de Toronto est devenu le secrétaire et l'organisateur du parti. Le parti avait du mal à attirer des partisans parce que la plupart des Canadiens qui soutenaient le fascisme penchaient vers la marque raciste adoptée par Adrien Arcand et d'autres. Lors de la première réunion du parti, il y avait une assistance d'environ 200 personnes. Cette disparité entre le parti et Arcand se poursuivra tout au long de son existence. Avant que le gouvernement n'intervienne contre les partis fascistes canadiens, l'Union canadienne des fascistes et le groupe d'Arcand ont tenu simultanément des congrès fascistes à Toronto. Alors que le groupe d'Arcand, surnommé «l'Union nationale», attire une foule d'environ 4 000 personnes, l'Union canadienne ne parvient à rallier à sa cause qu'une trentaine de résidents locaux. Le parti est dissous au début de la Seconde Guerre mondiale. Le parti a dit à ses membres d'obéir à la loi mais de travailler pour une paix négociée. Crate a échappé à une accusation de trahison et s'est retrouvé dans la Marine royale canadienne. Le parti, bien qu'il ne soit pas officiellement raciste ou antisémite, avait des liens étroits avec le Parti de l'unité nationale d'Adrien Arcand.
Syndicat_des_travailleurs_des_postes/Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes :
Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes [STTP] du Canada est un syndicat du secteur public représentant les travailleurs et travailleuses des postes, y compris les facteurs, les facteurs ruraux et suburbains, les commis des postes, les gestionnaires de courrier et les répartiteurs, les techniciens, mécaniciens et électriciens employés à Postes Canada ainsi que les travailleurs du secteur privé à l'extérieur de Postes Canada. Comptant actuellement plus de 50 000 membres, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes a toujours été qualifié de militant en raison de certaines des actions entreprises depuis sa création en 1965 pour aider à garantir les droits de tous les travailleurs et travailleuses des postes. Selon l'ancien président Jean-Claude Parrot, "Nous avons réussi à obtenir le soutien des membres parce que nous avons gagné notre crédibilité auprès d'eux... nous avons acquis cette réputation [de militantisme] parce que nous l'avons méritée."
Canadian Union_of_Public_Employees/Syndicat canadien de la fonction publique :
Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) est un syndicat canadien au service du secteur public - bien qu'il ait également organisé ces dernières années des lieux de travail dans le secteur sans but lucratif et parapublic. Le SCFP est le plus grand syndicat au Canada, représentant quelque 700 000 travailleuses et travailleurs des secteurs de la santé, de l'éducation, des municipalités, des bibliothèques, des universités, des services sociaux, des services publics, des transports, des services d'urgence et des compagnies aériennes. Plus de 60 % des membres du SCFP sont des femmes et près du tiers sont des travailleurs à temps partiel. Le SCFP est affilié au Congrès du travail du Canada et est son plus grand contributeur financier.
Canadian Union_of_Public_Employees,_Local_963_v_New_Brunswick_Liquor_Corp/Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 963 contre Société des alcools du Nouveau-Brunswick :
Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 963 c. Société des alcools du Nouveau-Brunswick, [1979] 2 RCS 227 est une décision de principe rendue par la Cour suprême du Canada. Cette affaire a d'abord développé la norme de contrôle de la décision manifestement déraisonnable en droit administratif canadien.
Canadian Union_of_Public_Employees_v_Ontario_(Minister_of_Labour)/Canadian Union of Public Employees v Ontario (Minister_of_Labour) :
Syndicat canadien de la fonction publique c Ontario (Ministre du Travail), 2003 CSC 29, est une décision de premier plan de la Cour suprême du Canada sur l'arbitrage et la partialité en droit administratif. La Cour a jugé qu'il était manifestement déraisonnable pour le ministre du Travail de nommer des juges à la retraite comme arbitres dans des conflits de travail sans tenir compte de leur expertise en relations de travail en vertu de la Loi sur l'arbitrage des conflits de travail dans les hôpitaux.
Syndicat_canadien_des_travailleurs_qualifiés/Syndicat canadien des travailleurs qualifiés :
Le Syndicat canadien des travailleurs qualifiés (CUSW) est un syndicat mixte des métiers spécialisés basé au Canada. Elle a été fondée en février 1999 et était une ancienne section locale (section locale 1788) de la Fraternité internationale des ouvriers en électricité, qui représentait alors les employés ontariens d'Ontario Hydro. Elle est affiliée à la Confédération des syndicats canadiens.
Union_canadienne_des_étudiants/Union canadienne des étudiantes et étudiants :
Formé en 1963, le Syndicat canadien des étudiants (CUS) était l'organisation qui a succédé à la Fédération nationale des étudiants universitaires canadiens (NFCUS) formée en 1926. Le CUS, comme le NFCUS, était essentiellement une coalition binationale de conseils étudiants dans les universités canadiennes. Au cours des années 1960, la CUS est devenue de plus en plus anti-guerre et d'inspiration marxiste, en partie à cause de l'Union étudiante pour l'action pour la paix, surtout après qu'elle a cessé ses activités en 1966, à la suite de la création de la Compagnie des jeunes Canadiens. du capitalisme et la guerre des États-Unis contre le Vietnam ont provoqué une réaction de nombreux membres de la CUS qui ont orchestré une série de référendums de retrait. : 77 La CUS est devenue non viable en 1969 et a cessé ses activités. Les étudiants canadiens n'avaient pas d'organisation étudiante nationale formelle jusqu'à ce que l'Union nationale des étudiants (Canada) soit formée en 1972. : 77 La NUS était le précurseur de la Fédération canadienne des étudiants. Ainsi, la Fédération nationale des étudiantes et étudiants des universités canadiennes (NFCUS) et l'Assemblée étudiante canadienne (CSA) de gauche des années 1930, à la NFCUS réformée après 1944, à la CUS dans les années 60, à la NUS dans les années 70, à la CFS de 1981 sur , représente une longue tradition d'organisation étudiante nationale au Canada. : 77 Les membres québécois de CUS ne pouvaient pas soutenir le financement fédéral d'une compétence provinciale inhérente au Programme canadien de prêts aux étudiants, créé en 1964. CUS a perdu la plupart des membres québécois, qui ont rompu avec CUS et a formé l'Union générale des étudiants du Québec. être pris au sérieux par les politiciens et être représenté dans la gouvernance universitaire - toutes ces choses avaient été des revendications clés de NFCUS et CUS. En d'autres termes, CUS avait été victime de son propre succès. Il avait pris conscience de ses raisons d'être politiques en même temps qu'il se radicalisait au cours de la guerre du Vietnam. Comme le dirait James Harding, SUPA et de facto CUS, deviendraient après 1967, "un mouvement éthique en quête d'une analyse". Le point principal qui imprègne le travail de Moses (1995, 2001, 2004) est que les étudiants changer les conditions de l'historicité, une idée qu'il emprunte au sociologue français Alain Touraine. Moses explique que l'historicité peut être comprise comme la somme totale des relations sociales et des orientations culturelles des acteurs sociaux qui existent à un moment donné. Moses affirme que l'activisme du NFCUS et du CUS a contribué à changer les conditions de l'historicité au cours des années 1960. Cela est évident dans les politiques du Programme canadien de prêts aux étudiants et de divers programmes provinciaux d'aide aux étudiants, les frais de scolarité relativement stables (jusqu'à la fin des années 1970) et la réalisation de l'académocratie; c'est-à-dire la représentation dans la gouvernance universitaire. En tant qu'agents de changement importants des politiques de l'État dans les années 1960, l'activisme du NFCUS et du CUS des années 1950 et 1960 aurait une incidence sur les formes et les pratiques plus institutionnalisées des organisations étudiantes dans les années 1970 et par la suite. Moses soutient qu'en aidant à déplacer les relations sociales sur le « champ d'action historique » en particulier, les relations entre les organisations étudiantes et l'État, la NFCUS et la CUS ont été des agents sociaux clés dans la formation des institutions démocratiques canadiennes, ce qui a évidemment accru l'accès à l'éducation postsecondaire.
Canadian Unitarian_Council/Conseil Unitaire Canadien :
Le Conseil unitaire canadien (en français : Conseil unitaire du Canada) (CUC) est une association religieuse libérale de congrégations unitariennes et unitariennes universalistes au Canada. Il a été formé le 14 mai 1961, initialement pour être l'organisation nationale des Canadiens appartenant à l'Association unitarienne universaliste (UUA) qui s'est formée un jour plus tard le 15 mai 1961. Entre 1961 et 2002, presque toutes les congrégations membres du CUC étaient également des membres de l'UUA et la plupart des services aux congrégations au Canada étaient fournis par l'UUA. Cependant, en 2002, le CUC est officiellement devenu une entité distincte de l'UUA, bien que l'UUA continue de fournir des services ministériels d'établissement. Certaines congrégations canadiennes sont restées membres à la fois du CUC et de l'UUA, tandis que la plupart des congrégations ne sont membres que du CUC. Le Conseil unitaire canadien est le seul organisme national pour les congrégations unitariennes et unitariennes universalistes au Canada et est membre du Conseil international des unitariens et universalistes.
Unitariens_canadiens_pour_la_justice_sociale/Unitariens canadiens pour la justice sociale :
Canadian Unitarians for Social Justice (CUSJ), créé en 1996, est une organisation de justice sociale unitaire canadienne universaliste qui est membre associé du Conseil unitaire canadien. L'organisation publie chaque année des numéros trimestriels de JUSTnews et des documents de travail trimestriels.
Conseil de l'unité canadienne/Conseil de l'unité canadienne :
Le Conseil de l'unité canadienne (CUC) était un organisme privé à but non lucratif dont la mission était la promotion de l'unité canadienne et des institutions fédérales actuelles. Le CUC a débuté sous le nom de « Comité Canada » en 1964, en pleine Révolution tranquille au Québec. La période correspond à la montée à la fois du mouvement indépendantiste québécois et des revendications réformatrices des fédéralistes québécois. L'élection du Parti québécois en 1976 a donné l'impulsion à une stratégie de coalition, qui comprenait tous les partis fédéralistes. Financé par le gouvernement du Canada, le CUC a publié de nombreuses études pro-canadiennes vantant les mérites du fédéralisme canadien. En 1996, le Centre de recherche et d'information sur le Canada (CRIC) a été créé pour contribuer à la mission du CUC de promouvoir la vision du gouvernement fédéral sur ce qu'est le Canada fédéral. En 2006, le gouvernement de Stephen Harper a annoncé la réduction du financement du Conseil d'unité.
Université canadienne de Dubaï/Université canadienne de Dubaï :
L'Université canadienne de Dubaï, connue sous le nom de CUD, est une université privée de Dubaï, aux Émirats arabes unis, fondée en 2006. L'Université canadienne de Dubaï propose un enseignement basé sur le programme canadien. L'université a récemment ouvert un nouveau campus ultramoderne situé au cœur de Dubaï, à City Walk. L'université était à l'origine connue sous le nom de Centennial University of Dubai. Ce titre a été changé en Université canadienne de Dubaï une fois qu'elle est devenue une institution canadienne indépendante. L'université maintient ses liens avec le Centennial College d'origine, basé en Ontario, offrant aux étudiants des programmes de transfert après leur deuxième année.
Canadian University_Field_Lacrosse_Association/Association canadienne de crosse au champ universitaire :
L'Association canadienne de crosse au champ universitaire (CUFLA) est une association d'équipes masculines de crosse au champ reliées à plusieurs universités de l'Ontario et du Québec. Les équipes s'affrontent à l'automne avec les séries éliminatoires de la ligue généralement au début de novembre.
Presse universitaire canadienne/Presse universitaire canadienne :
Canadian University Press est une coopérative à but non lucratif et un service de presse appartenant à plus de 50 journaux étudiants dans des écoles postsecondaires au Canada. Fondée en 1938, la CUP est le plus ancien service de presse étudiant au monde et la plus ancienne organisation étudiante nationale en Amérique du Nord. De nombreux journalistes canadiens couronnés de succès ont fait leurs débuts au CUP et dans ses journaux membres. CUP a commencé comme un service de syndication qui facilitait le partage transnational d'histoires. Ce fil de presse est resté une fonction privée jusqu'en 2010, date à laquelle il a été transformé en une source concurrentielle de nouvelles sur le campus sous la forme d'un fil public en ligne sur cupwire.ca. Le siège social de CUP est à Toronto. Avant avril 1995, le siège social était situé à Ottawa. À Ottawa, le CUP dirigeait une imprimerie, appelée Common Printing Group, détenue conjointement avec l'Union nationale des étudiants, qui était située dans le même immeuble que le CUP pendant plusieurs années. Une conférence nationale, qui se double d'une assemblée générale annuelle, se tient une fois par an dans une ville différente. Chaque journal membre exerce une voix lors des conférences. Le président et le chef du bureau national sont élus lors de la conférence nationale, ou NASH, tandis que les membres régionaux du CUPboard sont élus soit par référendum en ligne, soit lors de conférences régionales tenues au printemps. Chaque région dispose d'une subvention annuelle pour les événements qui peut être utilisée pour organiser des événements dans la région ou conjointement avec d'autres régions. Cela prend généralement la forme de conférences régionales tenues au printemps et à l'automne. Janvier 2011 marquera la première conférence nationale entièrement bilingue du CUP, à Montréal, organisée en partie par le McGill Daily et Le Delit. La structure actuelle du CUP, d'un fil de presse permanent offert aux journaux universitaires canadiens, y compris le président à temps plein, a été établie au CUP 22 à Québec en 1959. Avant cette date, le service était plus lâche et plus orienté vers un échange de coupures entre les papiers. L'un des délégués au CUP 22 était le futur premier ministre canadien, Joe Clark, représentant le journal de l'Université de l'Alberta, The Gateway. Le CUP est divisé en six régions : WRCUP (Ouest, y compris la Colombie-Britannique et le Yukon), PNCUP (Prairies et Nord, y compris l'Alberta, le Manitoba, les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut et la Saskatchewan), ORCUP (Ontario), CUPbeq (Québec), ARCUP (Atlantique , y compris le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard) et PUC (Presse Universitaire Canadienne, y compris tous les membres francophones, peu importe la géographie). D'autres acronymes pour les régions comprennent CUPberta (Alberta) et CCUP (Central CUP, Saskatchewan et Manitoba). Il a également quatre caucus sur des questions spéciales pour promouvoir la diversité, remédier à la sous-représentation des groupes marginalisés et encourager la discussion sur les problèmes sociaux : Colour Caucus ; Caucus des personnes handicapées ; Caucus queer, trans et alliés ; et Caucus des femmes. Les journaux des membres contribuent des articles au fil du CUP, qui publie également des articles rédigés par le personnel du CUP. Il y a des actualités, des fonctionnalités, des opinions, des arts, des sports et des fils graphiques. Une fois les articles édités par le chef du bureau national, ils sont mis à disposition sur le fil pour publication dans les journaux des membres du CUP. CUP possédait auparavant une agence de placement publicitaire multimarché, Canadian University Press Media Services Limited, qui opère sous le nom de Campus Plus, offrant aux annonceurs un accès unique aux journaux étudiants. Campus Plus a déclaré faillite en 2013. Jusqu'en 2007, CUP était le seul membre de la John H. McDonald Journalism Foundation, une organisation caritative nommée d'après le premier président de CUP. Bien que l'organisme de bienfaisance ait été fermé, il vit grâce aux prix annuels du journalisme étudiant John H. McDonald. En 2005, la CUP a déclaré que la dernière semaine complète de chaque mois de janvier, du dimanche au samedi, serait observée comme la Semaine nationale de la presse étudiante pour célébrer les réalisations, la diversité et la liberté de la presse étudiante.
Association_d'aviron_universitaire_canadienne/Association canadienne d'aviron universitaire :
L'Association canadienne d'aviron universitaire est l'organisme directeur de l'aviron postsecondaire au Canada. Son but est de promouvoir la participation à l'aviron par l'excellence académique et sportive dans les universités canadiennes. Le Championnat canadien d'aviron universitaire (CURC) est organisé chaque année au début de novembre par l'une des institutions membres. Il s'agit d'une vitrine des meilleurs talents d'aviron canadiens de moins de 23 ans et seniors où de nombreux athlètes médaillés et finalistes ont représenté ou continueront de représenter le Canada sur la scène internationale.
Jeux_scientifiques_universitaires canadiens/Jeux scientifiques universitaires canadiens :
Les Jeux scientifiques universitaires canadiens (CUSG) sont une initiative annuelle dirigée par des étudiants et conçue pour rassembler des étudiants universitaires en sciences de premier cycle de partout au Canada. La conférence de quatre jours se compose généralement de conférenciers invités, de défis compétitifs et d'événements sociaux. Actuellement, les jeux sont en phase de restructuration - les Jeux cherchent à obtenir le statut d'organisme de bienfaisance canadien enregistré afin d'ajouter une continuité d'année en année. Les Jeux n'ont actuellement pas de site Web.
Canadian University_Society_for_Intercollegiate_Debate/Société universitaire canadienne pour le débat intercollégial :
La Société universitaire canadienne pour le débat intercollégial (CUSID en général) est l'organisation nationale qui régit tous les débats universitaires compétitifs en anglais et la prise de parole en public au Canada. Il sanctionne plusieurs tournois annuels officiels et représente le débat canadien au pays et à l'étranger. Ses membres sont des syndicats de débat étudiants, sanctionnés par leurs universités respectives, de partout au Canada. Le CUSID a été décrit comme "une ligue de débat parlementaire dirigée par des étudiants et étroitement liée à l'Association américaine du débat parlementaire". De nombreux Canadiens éminents étaient des débatteurs universitaires, notamment les premiers ministres Justin Trudeau, Joe Clark et Brian Mulroney, le député John Godfrey, le président Les juges de la Cour Ian Binnie et Morris Fish, l'auteur-compositeur Leonard Cohen, l'entrepreneur Moses Znaimer, l'écologiste David Suzuki et le journaliste Ian Hanomansing. Les débatteurs de CUSID ont poursuivi des carrières remarquables dans le droit, les affaires, le gouvernement et le milieu universitaire et la présidence de l'organisation est un poste très recherché.
Canadian University_Synchronized_Swimming_League/Ligue canadienne de nage synchronisée universitaire :
La Ligue universitaire canadienne de natation artistique (CUASL; français : Ligue Universitaire Canadienne de Natation Artistique - LUCNA), anciennement la Ligue universitaire canadienne de natation synchronisée (CUSSL; français : Ligue universitaire de nage synchronisée - LUCNS), est l'instance dirigeante nationale de la natation synchronisée universitaire. nager au Canada. Elle a été créée à l'automne 2001 et a été constituée en vertu des lois fédérales du Canada. La ligue comprend actuellement 14 universités différentes à travers le pays. L'CUASL organise des compétitions en solo, en duo et en équipe. L'CUASL offre également une division novice compétitive pour les athlètes qui n'ont jamais participé à des compétitions de nage synchronisée.
Université canadienne_du_Bangladesh/Université canadienne du Bangladesh :
L'Université canadienne du Bangladesh est une université privée au Bangladesh. Cette université est connue sous le nom de "Université canadienne". L'université est affiliée à la Commission des bourses universitaires. Chowdhury Nafeez Sarafat est le président du conseil d'administration. Mohammad Mahfuzul Islam est le vice-chancelier de l'université.
Institut urbain_canadien/Institut urbain canadien :
L'Institut urbain du Canada est un organisme sans but lucratif basé à Toronto, Ontario, Canada. Il a pour mandat de poursuivre les questions urbaines nationales et internationales. L'institut opère dans plusieurs domaines liés à l'urbanisme et est impliqué dans des questions spécifiques telles que le logement abordable, la compétitivité des régions urbaines, la croissance intelligente, les solutions énergétiques et hydriques, les communautés amies des aînés et la réhabilitation des friches industrielles. L'institut a été créé en 1990. , dirigée par l'ancien conseiller municipal de Toronto, Richard Gilbert. Ancien maire de Toronto et ministre du cabinet fédéral, l'honorable David Crombie en a été le président et chef de la direction de 2001 à 2007. Crombie a été suivi à ce poste par l'ancien maire de Winnipeg, Glen Murray. Murray a démissionné après son élection à l'Assemblée législative de l'Ontario en 2010 et a été remplacé par l'ancien maire de Hamilton, Fred Eisenberger, qui a officiellement pris ses fonctions le 7 février 2011. Sa présidente et chef de la direction actuelle est Mary W. Rowe. Au cours de son histoire, l'institut a eu un programme international actif qui travaille en partenariat avec des villes et des régions du monde entier pour améliorer la planification, la gestion urbaine, la prestation de services, la gestion environnementale et le développement économique local. CUI a été actif dans plusieurs pays, dont les Philippines, l'Éthiopie, la Jamaïque, Cuba, le Honduras, le Pérou, le Paraguay, la Bosnie-Herzégovine et des pays d'Europe centrale et orientale tels que l'Ukraine, la Pologne et la Lettonie. Le CUI contribue à faire progresser le développement économique régional en Ukraine, le développement économique local aux Philippines, la réforme de l'administration locale en Jamaïque et l'amélioration de la gestion urbaine en Éthiopie.
Association_canadienne_du_transit_urbain/Association canadienne du transport urbain :
L'Association canadienne du transport urbain (ACTU) est une association nationale pour la mobilité urbaine et les industries du transport public et privé au Canada. Il représente les agences de transport en commun du pays et d'autres intervenants tiers aux niveaux fédéral et provincial/territorial, et défend plus largement la mobilité urbaine durable, mène des recherches sur les politiques relatives à l'industrie et produit un leadership éclairé sur le transport urbain dans le Nord. Amérique.
Services publics canadiens/Services publics canadiens :
Canadian Utilities Limited est membre du groupe de sociétés ATCO. Canadian Utilities Limited est une organisation mondiale basée au Canada qui compte des actifs d'environ 7,3 milliards de dollars et plus de 6 500 employés répartis dans trois principales divisions commerciales : production d'électricité, services publics (transmission et distribution de gaz naturel et d'électricité) et entreprises mondiales (technologie, logistique , et services énergétiques).
Canadian Valley_Technology_Center/Centre de technologie de la Vallée canadienne :
Le Canadian Valley Technology Centre est un centre public d'enseignement professionnel et technologique de l'Oklahoma. Le centre a ouvert ses portes en 1970 et compte trois campus principaux dans le centre de l'Oklahoma : El Reno, Oklahoma, à l'ouest d'Oklahoma City et à Chickasha, Oklahoma. Canadian Valley fait partie du système d'enseignement professionnel et technologique de l'Oklahoma. L'école offre une formation professionnelle de jour sans frais de scolarité aux élèves du secondaire et des frais de scolarité à faible coût pour les adultes. L'école propose également des formations professionnelles de jour et de soir et des cours de formation continue de courte durée pour adultes. Sa division Business & Industry Services réalise des formations sur mesure pour les entreprises de la région. Des programmes de sciences biomédicales et de pré-ingénierie de préparation à l'université sont proposés sur le site le plus récent du district, le campus Dr Earl Cowan (entre Yukon, Oklahoma et Mustang, Oklahoma). Le campus de Chickasha propose une formation en soins infirmiers auxiliaires, préparant aux carrières d'infirmière auxiliaire autorisée (IAA). Lors de l'épidémie de tornade du 26 au 31 mai 2013, le campus El Reno du Canadian Valley Technology Center a été en grande partie détruit, les dommages causés par les quatre bâtiments de l'école étant estimés à 30 millions de dollars. Le campus a été reconstruit en 2017 et comprend cinq abris anti-tornades en béton au-dessus du niveau du sol pour le personnel, les étudiants et les enfants de la garderie.
Canadian Veterinary_Journal/Revue vétérinaire canadienne :
La Revue vétérinaire canadienne est une revue scientifique mensuelle à comité de lecture couvrant les nouveaux développements scientifiques en médecine vétérinaire. Il a été créé en 1960 et est le journal officiel de l'Association canadienne des médecins vétérinaires. Selon le Journal Citation Reports, son facteur d'impact en 2020 est de 1,008, ce qui le classe au 98e rang sur 146 revues dans la catégorie "Sciences vétérinaires".
Association canadienne des médecins vétérinaires/Association canadienne des médecins vétérinaires :
L'Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) (anglais : Association canadienne des médecins vétérinaires, ACMV), fondée en 1876, assure le leadership sur les questions vétérinaires nationales, défend le bien-être des animaux et travaille à encourager l'équilibre de vie chez les professionnels vétérinaires. L'ACMV publie deux revues scientifiques : le Canadian Journal of Veterinary Research (Revue canadienne de recherche vétérinaire), une publication trimestrielle à comité de lecture disponible en ligne portant sur la médecine comparée et vétérinaire, ainsi que la Revue canadienne vétérinaire (Canadian Veterinary Journal), une revue à comité de lecture publication mensuelle, axée sur des articles scientifiques, des chroniques régulières, des actualités et des informations sur les nouveaux produits. L'ACMV publie également des informations sur les soins aux animaux de compagnie pour le public. Les étudiants en médecine vétérinaire au Canada sont automatiquement membres de l'ACMV et sont appelés étudiants de l'ACMV (ÉACMV) (Étudiants de l'Association canadienne des médecins vétérinaires, ÉACMV). Chacune des cinq écoles vétérinaires du Canada a un représentant étudiant qui siège au comité étudiant de l'ACMV. Les étudiants vétérinaires peuvent assister à un symposium annuel en médecine vétérinaire comprenant des conférences et des laboratoires. Les étudiants peuvent également postuler pour des bourses de l'ACMV. Alors que les écoles vétérinaires du Canada sont accréditées par le Council on Education de l'American Veterinary Medical Association, les examens de licence pour les étudiants vétérinaires canadiens sont administrés par le Conseil national des examens de l'ACMV.
Vickers canadiens/Vickers canadiens :
Canadian Vickers Limited était une entreprise de construction d'avions et de navires qui a opéré au Canada du début du XXe siècle jusqu'en 1944. Filiale de Vickers Limited, elle a construit ses propres modèles d'avions ainsi que d'autres sous licence. Canadair a absorbé les opérations aériennes canadiennes Vickers en novembre 1944.
Canadian Vickers_Vancouver/Canadian Vickers Vancouver :
Le Canadian Vickers Vancouver était un hydravion canadien de transport/patrouille des années 1930 construit par Canadian Vickers. C'était un biplan bimoteur à envergure égale. La coque était en métal et le reste de la structure en bois recouvert de tissu.
Canadian Vickers_Vanessa/Canadian Vickers Vanessa :
Le Canadian Vickers Vanessa était un hydravion de transport biplan canadien des années 1920. Il s'agissait d'un biplan monomoteur à deux flotteurs de construction mixte, évalué par l'Aviation royale canadienne et utilisé pour des services postaux aériens expérimentaux.
Canadian Vickers_Varuna/Canadian Vickers Varuna :
Le Canadian Vickers Varuna était un hydravion canadien des années 1920 construit par Canadian Vickers comme un biplan bimoteur à envergure inégale, avec une coque en bois et une structure en tube d'acier.
Canadian Vickers_Vedette/Canadian Vickers Vedette :
Le Canadian Vickers Vedette a été le premier avion conçu et construit au Canada pour répondre à une spécification pour les conditions canadiennes. Il s'agissait d'un hydravion biplan monomoteur acheté pour répondre à une demande de l'Aviation royale canadienne (ARC) pour un avion plus petit que le Vickers Viking avec un taux de montée beaucoup plus élevé, adapté aux travaux de prospection forestière et de protection contre les incendies. Le type a poursuivi une longue et distinguée carrière dans les opérations civiles au Canada. La plupart des cartes topographiques utilisées au Canada aujourd'hui sont basées sur des photos prises à partir de ces aéronefs.
Vickers_Velos canadiens/Vélos Vickers canadiens :
Le Canadian Vickers Velos était un sesquiplan bimoteur canadien équipé de flotteurs de 1927 conçu et construit par Canadian Vickers Limited. Conçu pour les travaux d'arpentage, il s'est avéré difficile à piloter et un seul a été construit.
Canadian Vickers_Vigil/Canadian Vickers Vigil :
Le Canadian Vickers Vigil était un avion de patrouille monoplace conçu pour répondre à une exigence de l' Aviation royale canadienne pour un avion de patrouille des incendies de forêt.
Canadian Vickers_Vista/Canadian Vickers Vista :
Le Canadian Vickers Vista était un hydravion monoplace de conception canadienne.
Université virtuelle_canadienne/Université virtuelle canadienne :
L'Université virtuelle canadienne (en français : Université virtuelle canadienne ; en abrégé bilingue CVU-UVC) était un consortium d'universités canadiennes spécialisées dans l'enseignement à distance en ligne. Fondée en 2000 pour promouvoir les programmes en ligne dans l'enseignement postsecondaire, CVU-UVC était composée d'universités publiques accréditées à la fois par leurs gouvernements provinciaux d'origine et par Universités Canada qui exploitaient une ressource d'information centrale sur les programmes et les offres de cours et facilitaient le transfert de crédits d'autres membres. établissements. Les universités membres ont conservé une autonomie institutionnelle complète en termes de politiques et de réglementations académiques, y compris les admissions, les frais de scolarité et les frais connexes, le contenu et la conception des cours, l'évaluation, les affectations de crédits de transfert et les appels. CVU-UVC était régie par un conseil d'administration, un comité consultatif et un directeur exécutif. Les établissements membres de CVU-UVC ont dissous le consortium le 17 juin 2019, citant la prévalence accrue des programmes d'apprentissage en ligne au Canada comme preuve que CVU-UVC avait atteint son objectif de promouvoir l'enseignement à distance en ligne.
Canadian Voice_of_Women_for_Peace/Voix canadienne des femmes pour la paix :
Canadian Voice of Women for Peace, également connue sous le nom de Voice of Women ou VOW, est une organisation pacifiste anti-nucléaire canadienne qui a été formée en 1960. L'organisation a été créée en réponse à un article dans lequel Lotta Dempsey, journaliste au Toronto Star , a appelé à agir contre la menace de guerre nucléaire et a demandé aux femmes de travailler ensemble pour la paix. Après la publication de l'article, un groupe de femmes a contacté Dempsey et formé une organisation de femmes appelée la Voix canadienne des femmes pour la paix. Le travail de l'organisation s'étend sur plusieurs décennies et est le plus ancien groupe féministe pour la paix au Canada.
Voltigeurs canadiens/Voltigeurs canadiens :
Les Voltigeurs canadiens étaient une unité d'infanterie légère, levée dans le Bas-Canada (l'actuelle province de Québec) en 1812, qui a combattu pendant la guerre de 1812 entre la Grande-Bretagne et les États-Unis.
Médaille_canadienne_du_volontaire/Médaille canadienne du service volontaire :
La Médaille canadienne du volontaire est décernée aux personnes de tout grade dans les forces navales, militaires ou aériennes du Canada qui ont volontairement servi en service actif du 3 septembre 1939 au 1er mars 1947. La médaille a été créée le 22 octobre 1943.
Canadian Volunteer_Service_Medal_for_Korea/Médaille canadienne du service volontaire pour la Corée :
La Médaille canadienne du service volontaire pour la Corée ( français : Médaille canadienne de service volontaire en Corée ) était une médaille de campagne créée en 1991 par le monarque en conseil canadien pour reconnaître les anciens membres de l' Armée canadienne , de la Marine royale canadienne et de la Royal Canadian Air Force qui s'était porté volontaire pour participer à la guerre de Corée, soit sur la péninsule coréenne elle-même, soit dans les régions environnantes. Il s'agit, dans le système canadien des distinctions honorifiques, de la deuxième plus haute des médailles de guerre et de service opérationnel.
Volontaires canadiens/Volontaires canadiens :
Les Volontaires canadiens étaient une unité composée de citoyens pro-américains ou d'habitants du Haut-Canada qui ont combattu pour les États-Unis d'Amérique pendant la guerre anglo-américaine de 1812.
Musée canadien de la guerre/Musée canadien de la guerre :
Le Musée canadien de la guerre (en français : Musée canadien de la guerre ; MCG) est un musée national sur l'histoire militaire du pays à Ottawa, Ontario, Canada. Le musée sert à la fois d'établissement d'enseignement sur l'histoire militaire canadienne et de lieu de mémoire. Le bâtiment du musée de 440 000 mètres carrés (4 700 000 pieds carrés) est situé au sud de la rivière des Outaouais dans les plaines LeBreton. Le musée abrite un certain nombre d'expositions et de monuments commémoratifs, en plus d'une cafétéria, d'un théâtre, d'espaces de conservation et de conservation, ainsi que d'un espace de stockage. Le bâtiment abrite également le Centre de recherche sur l'histoire militaire, la bibliothèque et les archives du musée. Le Musée canadien de la guerre a été officiellement créé en 1942, bien que certaines parties des collections du musée proviennent d'un musée militaire qui a fonctionné de 1880 à 1896. Le musée a été exploité par les Archives publiques du Canada jusqu'en 1967, lorsque la Société des musées nationaux du Canada a été créée. gérer plusieurs institutions nationales, dont le musée de la guerre. La même année, le musée de la guerre a été déplacé de son bâtiment d'origine vers l'ancien bâtiment des Archives publiques du Canada. La gestion du musée a ensuite été assumée par la Société du Musée canadien des civilisations (plus tard rebaptisée Société du Musée canadien de l'histoire) en 1990. Les plans d'agrandissement du musée au milieu des années 1990 ont entraîné la construction d'un nouveau bâtiment aux plaines LeBreton. Conçu par Moriyama & Teshima Architects et Griffiths Rankin Cook Architects, le nouveau bâtiment du Musée canadien de la guerre a été ouvert au public en 2005. La collection du musée contient plus de 500 000 pièces de matériaux liés à l'histoire militaire, dont plus de 13 000 pièces d'art militaire. En plus de son exposition permanente, le musée a accueilli et organisé un certain nombre d'expositions itinérantes liées à l'histoire militaire canadienne.
Canadian Warplane_Heritage_Museum/Musée canadien du patrimoine des avions de guerre :
Le Canadian Warplane Heritage Museum est un musée de l'aviation situé à l'aéroport international John C. Munro Hamilton à Mount Hope, Ontario, Canada. Le musée expose 47 jets militaires et avions à hélices. Une collection d'avions militaires canadiens, dont beaucoup sont en état de vol, est exposée. Le musée restaure également plusieurs avions de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre froide, dont un TBM Avenger, un S-2 Tracker construit par De Havilland Canada et un Bristol Bolingbroke. La collection volante se produit lors de spectacles aériens et est mise à disposition pour des vols locaux par les visiteurs du musée. L'Avro Lancaster piloté par le musée est l'un des deux seuls Lancaster en état de navigabilité au monde. Connu sous le nom de Mynarski Memorial Lancaster en l'honneur du sous-officier pilote Andrew Charles Mynarski, il est peint dans les inscriptions de son avion.
Réseau_canadien_de_l'eau/Réseau canadien de l'eau :
Le Réseau canadien de l'eau (RCE) est un organisme sans but lucratif qui aide les décideurs du secteur de l'eau à relever des défis complexes. Sa mission est de faire progresser, d'accélérer et d'améliorer les décisions en matière de gestion de l'eau au Canada. sans défendre une position précise. Son siège social est actuellement situé à Waterloo, en Ontario, sur le campus de l'Université de Waterloo. Le Réseau canadien de l'eau est membre de la Global Water Research Coalition (GWRC), une alliance internationale de recherche sur l'eau.
Fédération canadienne d'haltérophilie/Fédération canadienne d'haltérophilie :
Canadian Weightlifting Federation-Haltérophilie Canadienne (CWFHC) est l'organisme régissant le sport de l'haltérophilie au Canada.
Bureau_canadien_du_soudage/Bureau canadien du soudage :
Le Bureau canadien de soudage est un organisme de certification et d'enregistrement pour les entreprises impliquées dans le soudage de structures en acier. Les soudeurs au Canada doivent subir un nouveau test tous les deux ans par le Bureau canadien de soudage. Le Groupe CWB a été formé en 1947 pour administrer la nouvelle norme de soudage W47.1 pour l'acier de construction. Le CWB a aujourd'hui élargi sa portée bien au-delà des racines originales de l'acier de construction et est accrédité par le Conseil canadien des normes en tant qu'organisme de certification pour l'administration des normes CSA, notamment W47.1, W47.2, W55.3, W186, W178. 1 et W48 aux industries à travers le Canada et à l'étranger pour : Certification des entreprises impliquées dans le soudage Certification des sociétés d'inspection en soudage Certification des inspecteurs en soudage Certification des électrodes de soudage
Agriculture de l'Ouest canadien/Agriculture de l'Ouest canadien :
Canadian Western Agribition, autrement connu simplement sous le nom d'Agribition, est une foire commerciale agricole annuelle qui se tient à Evraz Place à Regina, en Saskatchewan, généralement au cours de la dernière semaine de novembre. Le spectacle a remporté le prix d'excellence du tourisme de la Saskatchewan en 2013 et 2015 pour l'événement de l'année.
Canadian Western_Bank/Banque canadienne de l'Ouest :
Canadian Western Bank ( CWB ; français : Banque canadienne de l'Ouest ), également opérant sous le nom de CWB Financial Group , est une banque canadienne basée à Edmonton , en Alberta . La banque dessert des clients de l'Ouest canadien et d'autres provinces. Le CWB Financial Group, et est composé de 10 sociétés bancaires, de prêt, de gestion de patrimoine et de fiducie. Son portefeuille de prêts est presque également représenté en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario. Dans le cadre de ses plans d'expansion, CWB a ouvert une succursale à Mississauga, en Ontario, juste à l'ouest de Toronto.
Canadian Western_Bank_v_Alberta/Banque canadienne de l'Ouest contre Alberta :
Canadian Western Bank c Alberta [2007] 2 RCS 3 est une décision historique en droit constitutionnel canadien rendue par la Cour suprême du Canada (CSC) concernant la répartition des pouvoirs entre les organes législatifs fédéraux et provinciaux.
Commission canadienne du blé/Commission canadienne du blé :
La Commission canadienne du blé (français : Commission canadienne du blé) était un office de commercialisation du blé et de l'orge dans l'Ouest canadien. Établi par le Parlement du Canada le 5 juillet 1935, son fonctionnement était régi par la Loi sur la Commission canadienne du blé en tant que système obligatoire de commercialisation des producteurs pour le blé et l'orge en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et dans une petite partie de la Colombie-Britannique. Il était illégal pour tout agriculteur dans les zones relevant de la compétence de la CCB de vendre son blé et son orge par tout autre canal que la CCB. Bien que souvent qualifié de monopole, il s'agissait en fait d'un monopsone puisqu'il était le seul acheteur de blé et d'orge. Il s'agissait d'une agence de commercialisation agissant au nom des agriculteurs de l'Ouest canadien, reversant tous les profits de son exploitation aux agriculteurs. Son pouvoir de marché sur la commercialisation du blé et de l'orge était qualifié de "guichet unique". Au milieu des critiques, le pouvoir de commercialisation du guichet unique de la Commission canadienne du blé a officiellement pris fin le 1er août 2012 à la suite du projet de loi C-18, également connu sous le nom de Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation, qui a été déposé par le gouvernement Harper et adopté en décembre 2011. La Commission canadienne du blé a changé son nom pour simplement CCB, reflétant son nouveau statut. La CCB a continué à fonctionner comme une société céréalière, bien que le projet de loi établisse également un calendrier pour la privatisation éventuelle de la CCB. Le 15 avril 2015, il a été annoncé qu'une participation majoritaire de 50,1% dans CWB serait acquise par Global Grain Group, une coentreprise de Bunge Limited et de la Saudi Agricultural and Livestock Investment Company, pour 250 millions de dollars. La CCB a été combinée avec les actifs céréaliers de Bunge Canada pour former G3 Canada Limited. La troisième année de ventes la plus élevée pour l'industrie du blé au Canada a été 2011-2012, lorsque la CCB «a vendu pour 7,2 milliards de dollars de céréales à plus de 70 pays, dont 4,9 milliards de dollars ont été remboursés aux agriculteurs».
Championnat_canadien_de_curling_en_fauteuil_roulant/Championnat canadien de curling en fauteuil roulant :
Le Championnat canadien de curling en fauteuil roulant est le championnat national de curling en fauteuil roulant au Canada. L'événement existe depuis 2004.
Association_canadienne_des_sports_en_fauteuil_roulant/Association canadienne des sports en fauteuil roulant :
L'Association canadienne des sports en fauteuil roulant (ACSFR) (anglais : Association canadienne des sports en fauteuil roulant (ACSFR)) est un organisme sans but lucratif et l'organisme directeur du rugby en fauteuil roulant au Canada. L'organisation représente le Canada au sein de la Fédération internationale de rugby en fauteuil roulant (IWRF), À nous le podium et l'équipe nationale de rugby en fauteuil roulant au sein du Comité paralympique canadien. Le président de la CWSA est le Dr Donald Royer de Sherbrooke, QC. L'organisation est responsable de la sélection et de l'entraînement des équipes qui représentent le Canada dans les tournois internationaux, y compris les Championnats du monde et les Jeux paralympiades et les qualifications correspondantes, ainsi que de la promotion du sport auprès des joueurs potentiels, des spectateurs et des fans. .
Blancs canadiens/Blancs canadiens :
Les Blancs canadiens étaient des bandes dessinées de la Seconde Guerre mondiale publiées au Canada qui comportaient des couvertures en couleur avec des intérieurs en noir et blanc. Les personnages notables incluent Nelvana of the Northern Lights, Johnny Canuck, Brok Windsor et Canada Jack. Cette période a été qualifiée d'âge d'or de la bande dessinée canadienne.
Canadian Who%27s_Who/Canadien Who's Who :
Canadian Who's Who est une publication contenant des renseignements biographiques sur 13 000 Canadiens notables. En raison de l'absence de vérification des faits biographiques par les éditeurs (par exemple, les candidats envoient leurs propres détails biographiques sans aucune vérification), Canadian Who's Who n'est pas utilisé comme référence par les grands médias canadiens et est rarement, voire jamais, cité comme la source.
Sauvage canadien/sauvage canadien :
Le Canadian Wild, officiellement le Canadian Wild du sud de l'Illinois, est une équipe féminine professionnelle de softball basée à Marion, dans l'Illinois. Ils ont été fondés en 2019 dans le cadre de National Pro Fastpitch et sont en partenariat avec l'équipe nationale féminine de softball du Canada. L'équipe est entièrement composée de joueuses canadiennes et est essentiellement l'équipe nationale féminine de softball du Canada et permet à l'équipe de jouer contre les meilleures compétitions pendant la majeure partie de l'année, bien qu'il y ait d'autres joueuses de Softball Canada sur la liste.
Nature canadienne/nature canadienne :
Canadian Wilderness ( italien : I tre del Colorado / Three From Colorado ) est un film d'aventure dramatique hispano-italien de 1965 réalisé par Amando de Ossorio . Il met en vedette George Martin et Luis Marín. Le film était également connu sous le nom de Rebels in Canada.
Fédération canadienne de la faune/Fédération canadienne de la faune :
La Fédération canadienne de la faune (en français : Fédération canadienne de la faune) est un organisme canadien à but non lucratif voué à la conservation de la faune.
Service canadien de la faune/Service canadien de la faune :
Le Service canadien de la faune ou SCF (en français : Service canadien de la faune), est une direction générale du ministère de l'Environnement (Environnement et Changement climatique Canada), un ministère du gouvernement du Canada. Le 1er novembre 2012 marquait le 65e anniversaire de la fondation du Service (connu à l'origine sous le nom de Service fédéral de la faune). Le Service canadien de la faune est l'agence nationale de la faune du Canada depuis 1947.
Vin Canadien_Annuel/Vin Canadien Annuel :
Le Canadian Wine Annual était le guide annuel des vignobles canadiens du magazine Wine Access - un magazine sur le vin et la gastronomie. Le magazine a été fondé en 2006. L'Annual a été publié chaque printemps et comprenait une liste complète des établissements vinicoles canadiens, ainsi que des cartes, des hébergements et d'autres informations sur les voyages. Les articles de l'Annuel traitaient, entre autres, de l'industrie canadienne du vin et de l'œnotourisme. L'Annuel 2007 comprenait des informations sur plus de 300 établissements vinicoles, répartis en 5 régions : Ontario; Colombie britannique; Québec; Atlantique; et les Prairies. Les résultats des Canadian Wine Awards (ce concours, une propriété de Wine Access, a lieu chaque année à la fin de l'été et les résultats sont initialement imprimés dans le numéro de décembre/janvier du magazine) sont imprimés dans l'Annual, y compris le rapport de performance des meilleurs 20 vignobles canadiens de l'année. Parmi les contributeurs réguliers au Canadian Wine Annual, mentionnons : John Schreiner; Tony Aspler; Véronique Rivest; David Lawrason; Stuart Tobe; Jefferson Davis; Sean Wood; Kasey Wilson; Margaret Swain; Marc Davidson; et Craig Pinhey. L'Annuel a cessé de paraître avec le numéro de février/mars 2013.
Canadian Wives%27_Bureau/Bureau des femmes canadiennes :
Le Canadian Wives' Bureau a été créé en 1944 par le ministère de la Défense nationale (Canada). Un effort conjoint des agents d'immigration canadiens, de l'armée et de la Croix-Rouge canadienne, il a organisé le voyage en bateau et en train des épouses de guerre et des personnes à charge de leurs maris canadiens.
Études féminines canadiennes/Études féminines canadiennes :
Canadian Woman Studies ( français : Les cahiers de la femme ) est une revue académique trimestrielle féministe bilingue couvrant les études des femmes. Il est publié par Inanna Publications et a été créé en 1978 par Marion Lynn et Shelagh Wilkinson. L'actuelle rédactrice en chef est Luciana Ricciutelli.
Femmes canadiennes%27s_Amateur/Amateur féminin canadien :
Le Canadian Women's Amateur est le tournoi national annuel de golf amateur féminin du Canada. Il est ouvert aux femmes de tous les pays et se joue sur un parcours différent chaque année.
Canadian Women%27s_Army_Corps/Corps féminin de l'armée canadienne :
Le Canadian Women's Army Corps était une branche non combattante de l'Armée canadienne pour les femmes, établie pendant la Seconde Guerre mondiale, dans le but de libérer les hommes de ces rôles non combattants dans les Forces armées canadiennes dans le cadre de l'expansion de l'effort de guerre du Canada. La plupart des femmes ont servi au Canada, mais certaines ont servi à l'étranger, la plupart dans des rôles tels que secrétaires, mécaniciennes, cuisinières, etc. Le CWAC a finalement été aboli en tant que corps distinct en 1964 lorsque les femmes ont été pleinement intégrées aux Forces armées canadiennes. Le siège social du CWAC était basé à Goodwin House à Ottawa.
Canadian Women%27s_Army_Corps_Band/Musique du corps féminin de l'armée canadienne :
La Musique du Corps féminin de l'Armée canadienne (CWAC) était une musique militaire organisée de l'Armée canadienne qui était en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Il se composait à la fois du CWAC Brass Band et du CWAC Pipe Band, qui sont des ensembles frères l'un de l'autre. Parallèlement à son service, divers orchestres entièrement féminins étaient exploités dans l'ensemble des services, y compris le RCAF Women's Division Band (notamment dirigé par Maurice Dunmall de 1943 à 1944) dans l'ARC. Il visait à améliorer la perception des femmes dans l'armée et à encourager davantage de femmes à se joindre au Corps féminin de l'Armée canadienne (CWAC). Bien que le CWAC ne soit pas un régiment d'infanterie et, à ce titre, n'ait pas participé aux représentations massives de cornemuses lors des défilés de la victoire, le CWAC Band a joué un rôle important dans le soutien de la Première Armée canadienne à l'étranger, en particulier en Europe. Pour cette raison, il avait la distinction d'être le seul corps de cornemuses féminin en service actif dans le Commonwealth des Nations pendant la guerre ainsi que le seul corps de cornemuses militaires féminins de l'histoire du Canada.
Canadian Women%27s_Foundation/Fondation canadienne des femmes :
La Fondation canadienne des femmes (en français : Fondation canadienne des femmes) est un organisme national à but non lucratif axé sur l'aide aux femmes et aux filles. Il vise à mettre fin à la violence à l'égard des femmes, à sortir les femmes à faible revenu de la pauvreté et à autonomiser les filles. La Fondation canadienne des femmes est la seule fondation nationale des femmes au Canada. Depuis 1991, il a investi plus de 40 millions de dollars en soutien caritatif à plus de 1 200 programmes communautaires et refuges pour femmes partout au Canada.
Canadian Women%27s_Hockey_League/Ligue canadienne de hockey féminin :
La Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) était une ligue féminine de hockey sur glace. Établie en 2007 en tant que ligue senior féminine canadienne dans la région du Grand Toronto, à Montréal et à Ottawa, la ligue s'est finalement étendue à l'Alberta, ainsi qu'à des équipes en Chine et aux États-Unis tout au long de son mandat. La ligue a cessé ses activités le 1er mai 2019, après 12 saisons d'exploitation. Pendant la majeure partie de son existence, elle a été la ligue de hockey féminin de plus haut niveau en Amérique du Nord tout en étant enregistrée en tant qu'association amateur. La Ligue nationale de hockey féminin (maintenant la première fédération de hockey) a été lancée en tant qu'organisation rivale, tout en payant également ses joueuses, mais les deux ligues se disputant le même talent. La LCHF a commencé à verser une allocation à ses joueurs au cours de ses deux dernières saisons avant de fermer ses portes.
Canadian Women%27s_Open/Omnium canadien féminin :
L'Omnium féminin CP est un tournoi de golf professionnel féminin géré par Golf Canada. Il s'agit du tournoi de championnat national du Canada depuis sa fondation en 1973 et d'un événement officiel du circuit de la LPGA.
Canadian Women%27s_Press_Club/Club canadien de la presse féminine :
Le Canadian Women's Press Club (CWPC) a été fondé en 1904 après que Margaret Graham a convaincu un agent de publicité ferroviaire de transporter seize femmes journalistes à la Louisiana Purchase Exposition à St. Louis, Missouri, et l'agent a ensuite suggéré qu'ils forment leur propre club de presse. Il a été renommé en 1971 en tant que Media Club of Canada et non constitué en société au début des années 2000.
Canadian Women%27s_Suffrage_Association/Association canadienne pour le droit de vote des femmes :
La Canadian Women's Suffrage Association, initialement appelée Toronto Women's Literary Guild, était une organisation basée à Toronto, Ontario, Canada, qui luttait pour les droits des femmes. La Toronto Women's Literary Guild a été créée en 1877 pour défendre les droits des femmes et l'amélioration des conditions de travail. Jessie Turnbull et la Dre Emily Howard Stowe, la deuxième femme médecin autorisée au Canada, en sont les fondatrices. La guilde a réussi à améliorer l'accès des femmes à l'enseignement supérieur. Elle a été rebaptisée Canadian Women's Suffrage Association en 1883 avec Jessie (McEwen) Turnbull comme première présidente. L'association basée à Toronto a travaillé à ouvrir l'éducation aux femmes et à permettre aux femmes de progresser en tant que professionnelles, en particulier en tant que médecins. restées inactives pendant un certain temps, les dirigeantes ont fondé la Dominion Women's Enfranchisement Association en 1889.
Congrès_des_électrices_canadiennes/Congrès des électrices canadiennes :
Le Congrès des femmes électrices canadiennes est une organisation caritative non partisane basée à Vancouver, en Colombie-Britannique, qui offre l'école de campagne féminine la plus ancienne au Canada et organise de nombreuses conférences, ateliers et événements dans le but de donner aux femmes les moyens de participer à la démocratie.
Femmes_canadiennes_dans_les_arts_littéraires/Femmes canadiennes dans les arts littéraires :
Canadian Women in Literary Arts (CWILA) était une organisation canadienne à but non lucratif fondée au printemps 2012 et active jusqu'au début de 2019. CWILA était le principal compilateur de statistiques sexospécifiques sur la culture canadienne de la critique de livres. Au-delà de la simple révélation de la disparité entre les sexes dans la culture canadienne de la critique de livres, CWILA visait à mener vers un changement positif au sein de la communauté littéraire canadienne. L'énoncé de mission de CWILA était : promouvoir et favoriser l'équité et l'égalité de représentation dans la communauté littéraire canadienne en suivant représentation dans la critique... en apportant des questions pertinentes de genre, de race et de sexualité dans notre conversation littéraire nationale... et en créant un réseau qui soutient les carrières actives des femmes écrivains, critiques et leurs communautés littéraires.
Conseil_canadien_du_bois/Conseil canadien du bois :
Le Conseil canadien du bois (CCB) a été fondé en 1959 et représente l'industrie canadienne des produits du bois par l'intermédiaire d'une fédération nationale d'associations.
Canadian Xtreme_Paintball_League/Ligue canadienne de paintball Xtreme :
La Canadian Xtreme Paintball League (CXPL) était la meilleure ligue professionnelle de X-Ball au Canada. Il contenait trois conférences : Eastern, qui comprend le Québec, et Maritimes Central, qui comprend l'Ontario Western, qui comprend le Manitoba, la Saskatchewan, l'Alberta et la Colombie-Britannique. Les joueurs n'étaient pas tenus de vivre dans ces limites pour jouer dans une conférence, mais généralement tous les événements de chaque conférence y sont organisés. Il y avait quatre divisions de jeu dans la Canadian Xtreme Paintball League : CXBL Elite, MXL, RXL, RT5 et CX5. Chaque année, la meilleure équipe de chaque division (à l'exception de CX5) est promue dans la division supérieure, et l'équipe la moins bien classée est reléguée dans la division inférieure (là encore, à l'exception de CX5). La CXBL a été fondée en 2005. À cette époque, elle ne comprenait que deux divisions : la Ligue de Xball de l'Ontario (OXBL) et la Ligue de Xball du Québec (QXBL). Après la première année, la ligue s'est élargie pour inclure une conférence de l'Ouest, et l'OXBL et la QXBL ont été renommées respectivement les conférences centrale et orientale. Les conférences de l'Ouest et de l'Atlantique se sont ensuite repliées après les saisons 2011 et 2012, respectivement. Chaque année, le CXBL s'agrandit pour inclure de nouvelles divisions. MXL a été ajouté en 2006, CX4 (renommé plus tard CX5) a été ajouté en 2007, RXL a été ajouté en 2008 et RT5, qui utilise le format RaceTo5 avec une rampe de 10 bps, a été ajouté pour la saison 2013. Cela a permis à un plus grand nombre d'équipes franchisées de concourir dans la ligue et a considérablement augmenté l'exposition de la ligue dans les médias mondiaux de paintball. La ligue prétendait être la seule ligue au monde à utiliser le "format Xball original". Les jeux CXBL ont utilisé deux mi-temps de 25 minutes, une rampe de 15 balles par seconde ou semi-automatique et des pénalités complètes de 2h00 et 5h00.
Yachting canadien / Yachting canadien :
Canadian Yachting est un magazine bimestriel (six numéros par an) et un site Web d'actualités nautiques qui documente la scène canadienne du yachting - des dériveurs aux quillards, de la croisière à la course, de la voile pour les jeunes et des événements autour du monde. Canadian Yachting est publié à Midland, en Ontario, par l'éditeur Greg Nicoll, avec le rédacteur en chef Andy Adams, et a un tirage payé de 30 000 exemplaires. Canadian Yachting produit également des bulletins électroniques bihebdomadaires connexes dans les éditions nationales, occidentales et atlantiques, ainsi qu'une édition de magazine numérique. Canadian Yachting maintient un site Web complet, sous la responsabilité de l'éditeur en ligne John Morris, qui a été mis en ligne pour la première fois en novembre 2009. ainsi que des articles sur la sécurité, le matelotage, l'électronique, la navigation, les réparations et mises à niveau de bricolage et le divertissement. La publication est connue pour ses critiques de bateaux, à la fois sur les modèles neufs et actuels ainsi que sur le marché des bateaux d'occasion. Les autres fonctionnalités clés incluent une vaste section de petites annonces et une colonne "Demandez aux experts". Un abonnement est inclus avec une adhésion aux escadrons canadiens de puissance et de voile. Chaque numéro de Canadian Yachting contient la publication des Canadian Power and Sail Squadrons, The Port Hole.
Assemblée annuelle_canadienne/Assemblée annuelle canadienne :
L'Assemblée annuelle canadienne est un organisme de la Société religieuse des amis (Quakers), qui compte environ 1 300 membres au Canada et dans les régions frontalières des États-Unis. Ses bureaux sont situés à Ottawa. Il a été formé en 1955 par la fusion de trois groupes de différentes branches du quakerisme : Genesee Yearly Meeting (Friends General Conference), Canada Yearly Meeting (Five Years Meeting) et Canada Yearly Meeting (Conservative). La réunion annuelle canadienne (CYM) comprend 27 réunions mensuelles (MM), réparties en cinq groupes régionaux : Réunion semestrielle de l'Ouest : Prairie MM, Winnipeg MM, Saskatoon MM, Calgary MM, Edmonton MM, Argenta MM, Vernon MM, Vancouver MM, Vancouver Île MM, Péninsule Saanich MM. Réunion semestrielle de Pelham : Kitchener Area MM, Coldstream MM, Yarmouth MM, Pelham Executive Meeting. Assemblée semestrielle de la rue Yonge : Assemblée mensuelle de Toronto, Hamilton MM, Yonge St. MM. Rassemblement régional du Saint-Laurent : Ottawa MM, Wooler MM, Mille-Îles MM, Montréal MM, Peterborough MM. Rassemblement des amis de l'Atlantique : MM du Nouveau-Brunswick, MM de la vallée d'Annapolis, MM d'Halifax. Le CYM s'acquitte de son travail par le biais de divers comités, dont le Canadian Friends Service Committee, le Camp NeeKauNis Committee et le Quaker Book Service.
Jeunes Canadiens_Judée/Jeunes Canadiens Judée :
La Jeune Judée canadienne (hébreu : יְהוּדָה הַצָעִיר קָנָדָה, Yehuda HaTza'ir Canada) est le plus grand mouvement de jeunesse sioniste au Canada. Le mouvement a été fondé en tant qu'aile jeunesse de Canadian Hadassah-WIZO et de l'Organisation sioniste du Canada en 1917, et est affilié à HaNoar HaTzioni. Young Judaea exploite cinq camps d'été juifs à travers le Canada.
Canadian Young_Scientist_Journal/Journal canadien des jeunes scientifiques :
Le Canadian Young Scientist Journal (en français : Revue Canadienne des Jeunes Scientifiques) est une publication à but non lucratif évaluée par des pairs couvrant la recherche menée par des étudiants. Il a été créé en mai 2008 par son actuel rédacteur en chef, Alexandre Noukhovitch et est publié par la Fondation pour les étudiants scientifiques et techniques. En 2014, il a été rebaptisé Journal of Student Science and Technology et est un programme conjoint soutenu par la grappe scientifique et technologique fédérale. Il offre aux élèves du secondaire la possibilité de publier les résultats de leurs recherches. La revue est basée à Toronto et est publiée semestriellement. Il travaille en étroite collaboration avec Sciences jeunesse Canada. La revue comprend des rapports de projet, des études de cas et des critiques de livres scientifiques rédigés par des élèves du secondaire. Pour bénéficier à l'enseignement des sciences et pour soutenir les activités en classe, la revue publie des critiques d'experts ainsi que des articles d'étudiants. Les éditeurs étudiants notables de ce journal ont inclus Maya Burhanpurkar.
Canadian Youth_Climate_Coalition/Coalition canadienne des jeunes pour le climat :
La Coalition canadienne des jeunes pour le climat (CYCC) est une organisation jeunesse à but non lucratif au Canada. La coalition se compose de diverses organisations de jeunesse, dont la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants, le Congrès du travail du Canada, la Sierra Youth Coalition et d'autres. L'organisme de bienfaisance vise à donner la priorité au changement climatique en tant que problème de société. Au niveau international, la coalition fait partie du Mouvement mondial des jeunes pour le climat.
Jeunesse_canadienne_pour_choix/Jeunesse canadienne pour un choix :
Canadian Youth for Choice (CYC) est un groupe de défense des jeunes pro-choix basé à Ottawa, en Ontario. Le groupe, qui est le premier du genre au Canada, défend les droits sexuels et reproductifs des personnes âgées de 13 à 30 ans.CYC travaille dans le but d'accroître l'accès à l'information et aux services liés à la santé reproductive pour tous les jeunes Canadiens. . Ils ont rédigé une « Charte canadienne des droits sexuels et reproductifs des jeunes » et ont recueilli au moins 500 signatures demandant à la Chambre des communes du Canada de l'adopter. Quatre membres de Canadian Youth for Choice ont participé à une tournée pancanadienne conçue offrir une éducation sexuelle à l'été 2007.
Zéphyr canadien/Zéphyr canadien :
Canadian Zephyr était un groupe canadien de musique country. Vingt de leurs singles ont fait partie des charts RPM Country Tracks, dont les singles numéro un "You Made My Day Tonight" et "Guess I Went Crazy". Ils ont sorti deux albums pour United Artists et trois albums pour RCA.
Autochtone canadien/Autochtone canadien :
Autochtone canadien peut faire référence à : Peuples autochtones au Canada Syllabique autochtone canadienne, une écriture
Unification_de_la_profession_comptable_canadienne/Unification_de_la_profession_comptable_canadienne :
Le Canada a été le deuxième pays au monde à organiser officiellement sa profession comptable, après le Royaume-Uni, mais cela s'est produit de manière fragmentée à la fois par localité et par spécialité. Il ne commencerait à connaître une consolidation significative qu'à partir de 2012. Après une certaine controverse dans la première partie du 20e siècle, il a été généralement convenu que la réglementation de la profession comptable canadienne relève de la compétence provinciale sur les questions de nature locale et privée, ainsi que du pouvoir provincial en matière d'éducation en ce qui concerne la formation des l'obtention de telles qualifications professionnelles.
Droit_administratif canadien/Droit administratif canadien :
Le droit administratif canadien est l'ensemble du droit qui traite des actions et des opérations des gouvernements et des organismes gouvernementaux au Canada. Autrement dit, le droit concerne la manière dont les tribunaux peuvent réviser les décisions des décideurs administratifs tels qu'un conseil, un tribunal, une commission, un organisme ou un ministre de la Couronne, lorsqu'il ou elle exerce le pouvoir discrétionnaire du ministre. Le droit administratif concerne principalement la légalité de prise de décision administrative et avec des questions d'équité procédurale (droits pour les personnes concernées par la décision de participer au processus de prise de décision). Le droit administratif concerne l'interprétation des lois et des règles de fonctionnement du gouvernement. Les tribunaux, lorsqu'ils appliquent le droit administratif, veillent à ce que les acteurs et organes administratifs ou gouvernementaux observent et agissent dans les limites légales de leur autorité.
Espace aérien canadien/espace aérien canadien :
L'espace aérien canadien est la région de l'espace aérien au-dessus de la surface de la Terre à l'intérieur de laquelle le Canada a compétence. Il fait partie d'une région grossièrement définie comme la masse terrestre canadienne, l'Arctique canadien ou l'archipel canadien et les zones de haute mer. L'espace aérien est géré par Transports Canada et des informations détaillées concernant les dimensions exactes et la classification sont disponibles dans le Manuel des espaces aériens désignés qui est publié tous les cinquante-six jours par Nav Canada.
Canadian allocations_changes_under_NARBA/Changements d'allocations canadiennes sous NARBA :
L'accord de radiodiffusion régional nord-américain est entré en vigueur le 29 mars 1941, obligeant presque toutes les stations de radio d'Amérique du Nord à changer de fréquence. Cet article détaille les principaux changements apportés aux allocations canadiennes dans le cadre de la NARBA. La principale raison pour laquelle le Canada s'est engagé dans les négociations de la NARBA était d'obtenir plus d'attributions de canaux clairs pour les stations canadiennes, en particulier pour la SRC, qui à l'époque était à la fois le radiodiffuseur public du Canada et aussi son organisme de réglementation de la radiodiffusion. Jusque-là, ces attributions étaient dominées par les stations commerciales des États-Unis. Le Canada n'avait que six fréquences en clair : 540, 690, 730, 840, 910 et 1050, dont 540, 730 et 910 étaient partagées avec le Mexique et 1050 avec les États-Unis. Le résultat du traité pour Le Canada devait ajouter de nouvelles attributions de canal libre à 740, 990 et 1010 ; avec l'expansion de la bande AM à 1605 kHz, le Canada en ajoutera plus tard 1580. La plupart des stations en Amérique du Nord ont été peu touchées par les changements d'attribution. Leurs canaux ont simplement déplacé vers le haut (ou dans quelques cas vers le bas) le cadran vers une nouvelle fréquence qui était partagée (ou non) avec les mêmes stations qu'avant. Les grandes villes canadiennes, cependant, ont connu plus de changements, car la création des trois nouveaux canaux clairs a invité un remaniement des canaux parmi les radiodiffuseurs existants. (Aucune nouvelle station canadienne n'a été autorisée dans le cadre de ce processus.) Les principaux changements ont été les suivants : Dans les Maritimes, CBA à Sackville, Nouveau-Brunswick est passé de 1050 à 1070. dans les Maritimes. Au Québec, toutes les gares importantes étaient situées à Montréal. CKAC sur 730 est resté inchangé. CBF est passé du 910 (qui serait devenu le 940) au 690, ouvrant la voie à CBM pour passer du 960, un canal régional, au canal clair 940. En Ontario, les changements ont de nouveau été limités à la plus grande ville, Toronto. CBL est passé de 840 (qui serait devenu 860) au nouveau clair, 740. Cela a permis à CFRB de passer de 690 à 860, libérant 690 pour une utilisation à Montréal. Au Manitoba, le CKY de Winnipeg est passé du 910 au 990. (Le canal serait éventuellement repris par la CBC.) En Alberta, CJCA à Edmonton est passé du canal clair 730 au canal régional 930. (Cela permettrait à la CBC de construire plus tard CBX à Edmonton sur 740 kHz.) À Calgary, CFCN est passé de 1030 à 1010; cette chaîne serait aussi éventuellement prise en charge par la SRC. En Colombie-Britannique, le CBR de Vancouver est passé de 1100 à 1130, deux affectations secondaires sur un canal libre américain. (Il ne passera que plus tard à 690, ouvrant l'attribution de 1130 pour une station commerciale à Vancouver.)
Églises_réformées_canadiennes et_américaines/Églises réformées canadiennes et américaines :
Les Églises réformées canadiennes et américaines (CanRC) sont une fédération de plus de soixante Églises chrétiennes protestantes au Canada et aux États-Unis, avec des racines historiques dans les Églises réformées des Pays-Bas et des racines doctrinales dans la Réforme protestante du XVIe siècle. Il met l'accent sur la prédication et l'enseignement bibliques, centrés sur le Christ, covenantalistes, rédempteurs et historiques, et sur une vie sainte en réponse à la gratitude envers l'Évangile.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Chachai Waterfall

Collège Chabot/Collège Chabot : Chabot College (Chabot ou CC) est un collège communautaire public situé à Hayward, en Californie. Il fa...