Rechercher dans ce blog

dimanche 19 juin 2022

Canada Heights


Programme_parlementaire_Canada-Ukraine/Programme parlementaire_Canada-Ukraine :
Le programme parlementaire Canada-Ukraine ( français : Programme parlementaire Canada-Ukraine , ukrainien : Парляментарна програма Канада-Україна ) ou CUPP est un programme de stages parlementaires pour les étudiants ukrainiens, établi par les Ukrainiens canadiens au Canada. Le programme offre aux étudiants ukrainiens l'occasion de se familiariser avec les principes du gouvernement démocratique et les procédures parlementaires au Canada. Pendant le programme, les étudiants ukrainiens travaillent et étudient au Parlement du Canada, et acquièrent une expérience dont des générations d'étudiants canadiens, américains et européens ont bénéficié. Sur la base de l'excellence académique, de la connaissance des langues anglaise ou française et ukrainienne et d'un intérêt pour le système de gouvernement parlementaire, les étudiants universitaires de premier cycle d'Ukraine et de la diaspora ukrainienne peuvent postuler pour une bourse du CUPP. On espère que le CUPP contribuera à l'éducation des futurs dirigeants de l'Ukraine. Depuis le premier programme CUPP, plus de 400 étudiants ukrainiens et 24 étudiants canadiens ont participé au programme CUPP.
Union_Canada-États-Unis/Union Canada-États-Unis :
L'Union Canada-États-Unis peut faire référence à l'une ou l'autre des propositions suivantes : Mouvements pour l'annexion du Canada aux États-Unis Union nord-américaine
Canada-États-Unis_international_border_vista/Vue sur la frontière internationale Canada-États-Unis :
La vue sur la frontière internationale entre le Canada et les États-Unis est une piste artificielle de déforestation qui délimite des parties de la frontière entre les deux nations.
Expo-sciences pancanadienne/Expo-sciences pancanadienne :
Lancé en 1962, l'Expo-sciences pancanadienne (ESPC) est une expo-sciences annuelle au Canada coordonnée par Sciences jeunesse Canada. Les finalistes se qualifient parmi environ 25 000 concurrents à plus de 100 expo-sciences régionales affiliées à Sciences jeunesse Canada dans chaque province et territoire, ou, dans la province de Québec, à l'expo-sciences provinciale. La compétition est divisée en trois catégories d'âge/niveau : Junior pour les 7e et 8e années, Intermédiaire pour les 9e et 10e années et Senior pour les 11e, 12e et Cégep. L'Expo-sciences pancanadienne est un événement d'une semaine. Les étudiants voyagent avec leurs représentants régionaux respectifs jusqu'au lieu désigné (énuméré ci-dessous). L'Expo-sciences pancanadienne a lieu chaque année depuis 1962. L'Expo-sciences pancanadienne a été présentée par Blackberry de 2012 à 2014.
Ship_of_the_line de classe Canada/Navire de ligne de classe Canada :
Les navires de ligne de la classe Canada étaient une série de quatre troisièmes rangs de 74 canons conçus pour la Royal Navy par William Bateley. Le nom du navire de la classe a été lancé en 1765.
Sous-marin de classe Canada/sous-marin de classe Canada :
Le sous-marin de classe Canada était une classe proposée de dix sous-marins d'attaque à propulsion nucléaire à construire pour le Commandement maritime des Forces canadiennes (aujourd'hui la Marine royale canadienne) avec une option pour deux autres. Annoncée en 1987, la classe visait à fournir au Commandement maritime une méthode de surveillance de la région de l'océan Arctique canadien tout en établissant la souveraineté canadienne dans la région. L'annonce a subi d'importantes critiques publiques et privées et le projet a été annulé avant que l'un des sous-marins ne puisse être construit.
Canada25/Canada25 :
Canada25 était une organisation à but non lucratif et non partisane qui cherchait à faciliter l'engagement des jeunes (principalement âgés de 20 à 30 ans) au Canada sur les questions de politique publique. L'organisation a été fondée en 2001 par un petit groupe de récents diplômés de l'Université Queen's qui ont recruté d'autres diplômés récents. Ils ont organisé un forum d'engagement qui a eu lieu en mai 2001 à Muskoka pour discuter de la fuite du capital humain (ou « fuite des cerveaux »). Les résultats du forum et d'autres recherches et consultations ont constitué la base du premier rapport de Canada25 Un nouveau Nord magnétique : comment le Canada peut attirer et retenir les talents (2001). Le rapport conclut que pour retenir les jeunes Canadiens talentueux et attirer les talents mondiaux, les secteurs canadiens des affaires, de la recherche et sans but lucratif, ainsi que les gouvernements canadiens, doivent mettre en place « une culture de l'innovation qui engendre des opportunités stimulantes, célèbre le succès et responsabilise les individus d'utiliser pleinement leurs compétences et leurs idées » tout en créant « une forte orientation sociale et un environnement culturel et physique sain » et se terminait par une série de recommandations. L'auteur principal du deuxième rapport de Canada25 était Naheed Nenshi, qui deviendra plus tard le maire de Calgary. Le rapport, intitulé Building Up: Making Canada's Cities Magnets for Talent and Engines of Development (2002), est le résultat du forum national du groupe tenu près de Victoria, en Colombie-Britannique, et de leurs 11 tables rondes régionales, toutes tenues en 2002. sur le thème de leur premier rapport d'attirer et de retenir les talents et l'a appliqué plus étroitement à la façon dont cela affecte les villes et . Le rapport conclut que les jeunes professionnels talentueux ont tendance à être attirés par les villes qui offrent (1) des noyaux à haute densité et à usage mixte, (2) une diversité socioculturelle et (3) la découverte en termes d'espace urbain et d'innovation. Le rapport s'intitulait Du pouvoir intermédiaire au pouvoir modèle : Recharger le rôle du Canada dans le monde (2004). Sur la base d'une autre série de consultations, de recherches et de tables rondes, l'auteur principal du rapport, David Eaves, conclut que le rôle traditionnel des ambassades est dépassé et devrait ressembler davantage à un établissement culturel ou à des centres communautaires pour expatriés. Le rapport identifie également la stratégie de déploiement militaire canadien comme erratique et appelle le gouvernement fédéral à établir des critères d'intervention transparents et prévisibles, ainsi qu'à ordonner aux militaires d'établir une expertise spécialisée dans la reconstruction d'après-guerre. rapport d'orientation national était Les Canadiens et le bien commun : Bâtir une nation civique grâce à l'engagement civique (2007). Avec Robin Rix comme auteur principal, le rapport était basé sur des recherches et des consultations effectuées pour le forum national 2006 des groupes, tenu à Calgary, et 13 tables rondes de membres, tenues à divers endroits en Amérique du Nord. Le rapport se terminait par 20 recommandations politiques visant à impliquer les jeunes dans la vie civique. Parmi les recommandations figurent des événements qui célèbrent le passage à l'âge adulte des jeunes (à l'âge légal de 18 ans), l'utilisation accrue d'Internet pour les élections, la réforme fiscale concernant les contributions aux organisations à but non lucratif et la revitalisation des espaces publics et des équipements civiques. Canada25 a également réalisé des dizaines de projets régionaux sur des questions allant des soins de santé à Kyoto en passant par le développement urbain, notamment : Investing in the Next Alberta (2005); Refroidir l'air chaud : Ratification du Protocole de Kyoto (2002) ; Batir pour l'avenir : une renaissance montréalaise (2002) ; Ripe With Potential: Vancouver as a Destination For Talent (2002) et Views From Young Talent in Winnipeg (2002). En 2007, après six années d'activités, Canada25 a fermé ses portes en raison d'un manque de source de financement stable.
Canada : A_People%27s_History/Canada : Une histoire populaire :
Canada : une histoire populaire est une série télévisée documentaire de 17 épisodes et 32 ​​heures sur l'histoire du Canada. Il a été diffusé pour la première fois sur CBC Television d'octobre 2000 à novembre 2001. La production était un projet inhabituellement important pour le réseau national, en particulier pendant les compressions budgétaires. Le succès inattendu de la série a en fait entraîné une augmentation du financement gouvernemental de la SRC. C'était aussi une collaboration inhabituelle avec la branche française du réseau, qui avait traditionnellement une production autonome. La série complète des épisodes a été produite en anglais et en français. Le titre de la série en français était Le Canada : Une histoire populaire. En 2004, OMNI.1 et OMNI.2 ont commencé à diffuser des versions multiculturelles, en chinois, grec, hindi, italien, polonais, portugais et russe. Les producteurs avaient l'intention d'en faire une histoire dramatique du peuple canadien; autant que possible, l'histoire a été racontée à travers les mots des personnes impliquées, des grands dirigeants et explorateurs aux gens ordinaires de la terre à l'époque. Le documentaire utilise efficacement les visuels, les transitions et la musique dramatique des époques couvertes ou évocatrices de celles-ci. Au cours de la première saison, des acteurs représentant des personnages historiques ont prononcé leurs paroles, tandis que les saisons suivantes ont utilisé des voix off sur des images photographiques et des films ou, le cas échéant, des enregistrements originaux du sujet. En juin 2017, CBC Television a diffusé deux nouveaux épisodes. La première partie a été diffusée le 15 juin 2017, la deuxième partie le 22 juin 2017.
Canada : La_grande_expérience/Canada : La grande expérience :
Canada: The Great Experiment est une émission de télévision éducative produite et diffusée par TVOntario en 1981-1982. La série a été racontée par le premier ministre John A. Macdonald, joué par l'acteur vétéran Colin Fox.
Canada : L'histoire_de_nous/Canada : L'histoire de nous :
Canada: The Story of Us est une série télévisée de docudrames historiques canadiens, qui a été diffusée sur CBC Television en 2017. Produite par Bristow Global Media, la série en 10 épisodes se concentre sur plusieurs périodes importantes de l'histoire canadienne, utilisant des reconstitutions dramatiques pour dépeindre des moments clés et mettant en vedette des commentaires de personnalités canadiennes du public et du divertissement. Il est similaire à d'autres docudrames produits par Nutopia pour les États-Unis et l'Australie. La série comportait une introduction du premier ministre Justin Trudeau.
CanadaUn/CanadaUn :
CanadaOne est un magazine d'affaires en ligne gratuit ciblant les propriétaires de petites entreprises et les microentreprises au Canada. Le site a été lancé le 3 mars 1998 et a d'abord été représenté par Clickthrough (qui est devenu plus tard 24/7 Real Media Canada), puis a rejoint le réseau Canoe.ca en mars 2009, des nouvelles sont publiées sur une base continue et des articles sont publiés en 10 numéros tout au long de l'année, le premier jour ouvrable de chaque mois de publication. CanadaOne est maintenant une publication de Biz-Zone Internet Group Inc. En plus des nouvelles et des articles d'affaires, le site propose également un répertoire d'entreprises qui n'est ouvert qu'aux entreprises basées au Canada et un calendrier des événements d'affaires canadiens. CanadaOne a ajouté un programme canadien vérifié à son répertoire d'entreprises ainsi que des pages promotionnelles gratuites pour chaque entreprise répertoriée.
CanadaStays/CanadaStays :
CanadaStays est un marché canadien en ligne pour les propriétés de location de vacances à court terme, avec plus de 250 000 chalets, chalets, chalets et condos disponibles à la location au Canada, aux États-Unis, dans les Caraïbes, au Mexique et en Amérique du Sud. Fondée à Toronto en 2008, CanadaStays est depuis devenue le plus grand marché de location de vacances au Canada, avec plus de 24 millions de dollars de réservations signalées en 2017.
Canada %2767/Canada 67 :
Canada '67 est un film documentaire Circle-Vision 360° du réalisateur canadien Robert Barclay, qui a été présenté au Pavillon du téléphone (anciennement appelé Pavillon de l'Association du téléphone du Canada), dans le cadre de l'Expo 67, une exposition internationale tenue à Montréal. , Québec, Canada en 1967 pour marquer le centenaire de la Confédération du Canada.Le pavillon du téléphone a été créé pour promouvoir les compagnies de téléphone et leurs services, mais sa principale caractéristique était le film Canada '67 produit par Walt Disney Productions et présenté dans un grand, salle de cinéma complètement circulaire.
Canada (navire_1786)/Canada (navire 1786) :
Le Canada a été lancé à King's Yard en 1779 pour la Royal Navy, qui l'a vendu à la fin de la guerre. Malheureusement, son nom au service de la Royal Navy est actuellement inconnu. John St Barbe l'a achetée et l'a nommée Adriatic, mais l'a rebaptisée Canada vers 1786. Elle a fait trois voyages de chasse au phoque et de chasse à la baleine entre 1791 et 1799 sous ce nom, et a été perdue en Géorgie du Sud en 1800 lors de son quatrième.
Canada (navire 1800)/Canada (navire 1800) :
Le Canada était un navire marchand lancé à Shields en 1800. Il effectua cinq voyages transportant des condamnés vers l'Australie. Lors de deux de ces voyages, elle était également affrété par la Compagnie britannique des Indes orientales (EIC). Lorsqu'elle ne transportait pas de condamnés, le Canada faisait du commerce avec les Antilles et avec le Canada jusqu'en 1832 environ.
Canada (navire_1811)/Canada (navire 1811) :
Le Canada a été lancé à Montréal en 1811 et cette même année a été réenregistré à Glasgow. Elle a fait un voyage transportant des colons en Afrique du Sud en 1819, mais a passé la majeure partie de sa carrière à naviguer à travers l'Atlantique entre l'Angleterre et l'Amérique du Nord. Elle a subi un accident majeur en 1836, mais a été récupérée. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1838.
Canada (1891)/Canada (1891) :
Le Canada était un navire entièrement gréé construit en 1891 à Kingsport, en Nouvelle-Écosse, sur le bassin Minas et était le plus grand voilier exploité au Canada lors de son lancement en 1891. Le Canada a été construit et appartenait à Charles Rufus Burgess de Wolfville, en Nouvelle-Écosse. Malgré le déclin de la construction navale en bois, Burgess a vu qu'il y avait encore un potentiel pour les très grands voiliers en bois de faire des profits au crépuscule de l'ère des voiliers en bois. Il avait construit la barque Kings County, l'année précédente, la plus grande barque à quatre mâts jamais construite au Canada. Burgess prévoyait de faire du Canada le plus grand voilier jamais construit au Canada, mais des dommages, lors de la récolte, à un bois destiné à la quille ont entraîné une réduction de sa longueur de dix pieds, rendant le Canada légèrement plus petit que le navire construit par William D. Lawrence. en 1874. Cependant, comme le William D. Lawrence avait été vendu à des armateurs norvégiens et renommé en 1883, le navire Canada revendiquait toujours l'honneur d'être le plus grand voilier battant pavillon canadien au moment de son lancement. Entre 75 et 150 hommes ont été employés à la construction du navire. Le Canada a été conçu par le maître constructeur Ebenezer Cox qui était responsable du chantier naval Burgess à Kingsport où il avait construit des navires depuis les années 1860 et était considéré à l'époque comme ayant construit plus de navires que n'importe quel homme au Canada. La construction a coûté 111 000 $. Son intérieur comprenait une cabine de capitaine finement équipée, finie en noyer, frêne et palissandre avec une salle à manger complète, un bureau et une salle de bain. Son lancement à midi le 6 juillet 1891 a attiré 5 000 personnes de tout l'ouest de la Nouvelle-Écosse, amenées par plusieurs trains spéciaux exploités par le Cornwallis Valley Railway. Il était considéré comme le plus grand événement de l'histoire du village. Un remorqueur a transporté la coque achevée du Canada du lancement à Kingsport à Saint John, au Nouveau-Brunswick, où le mâtage, le gréement et l'équipement ont été achevés au quai de la douane. Son immense taille a attiré des centaines de personnes sur le front de mer de Saint John pour voir le Canada partir le 1er septembre 1891 pour son voyage inaugural, emportant avec lui une cargaison de bois d'une valeur de 144 109 $ à destination de Liverpool, en Angleterre. Classé A1 par le Lloyd's Register pendant 14 ans, le Canada a effectué plusieurs passages rapides entre l'Amérique du Sud et l'Australie. Cependant, en 1900, le navire faisait face à une concurrence féroce pour les cargaisons du nombre croissant de navires à vapeur à cargaison générale. Le Canada a été converti en une barge à gypse en 1910, transportant du gypse de Windsor, en Nouvelle-Écosse, à Staten Island, à New York pour la Gypsum Transportation Company de New York. Elle a été remorquée une dernière fois de New York à Portland, Maine en 1926 où elle a été démolie.
Canada (PG)_v_Bedford/Canada (PG) contre Bedford :
Canada (PG) c Bedford, 2013 CSC 72, [2013] 3 RCS 1101 est une décision de la Cour suprême du Canada sur le droit canadien du travail du sexe. Les requérantes, Terri-Jean Bedford, Amy Lebovitch et Valerie Scott, ont soutenu que les lois canadiennes sur la prostitution étaient inconstitutionnelles. Le Code criminel comprenait un certain nombre de dispositions, telles que l'interdiction de la communication publique à des fins de prostitution, l'exploitation d'une maison de débauche ou le fait de vivre des produits de la prostitution, même si la prostitution elle-même est légale. Les requérants ont fait valoir que les lois privent les travailleuses du sexe de leur droit à la sécurité en les forçant à travailler en secret. En 2012, la Cour d'appel de l'Ontario a statué que certaines de ces interdictions, mais pas toutes, violaient la Charte canadienne des droits et libertés et étaient inconstitutionnelles. La Cour suprême du Canada a statué dans une décision 9-0 le 20 décembre 2013 que toutes ces lois étaient inconstitutionnelles, bien qu'elle ait retardé l'annulation des lois d'un an pour permettre au Parlement de mettre à jour les lois conformément à la décision. .Le terme « travail du sexe » est utilisé de manière interchangeable avec « prostitution » dans cet article, conformément à l'Organisation mondiale de la santé (OMS 2001 ; OMS 2005) et aux Nations Unies (ONU 2006 ; ONUSIDA 2002).
Canada (PG)_v_Hislop/Canada (PG) contre Hislop :
Canada (PG) c. Hislop, 2007 CSC 10 est une décision de premier plan de la Cour suprême du Canada sur les droits à l'égalité en vertu de l'article 15 de la Charte canadienne des droits et libertés et la rétroactivité des recours en vertu de la Charte. La Cour a annulé des dispositions du Régime de pensions du Canada modifié au motif qu'elles étaient discriminatoires à l'égard des couples de même sexe. La loi avait été modifiée antérieurement après l'arrêt M. c. H..
Canada (PG)_v_Lavell/Canada (PG) contre Lavell :
Canada (PG) c. Lavell, [1974] RCS 1349, était une décision historique 5–4 de la Cour suprême du Canada statuant que l'article 12(1)(b) de la Loi sur les Indiens ne violait pas le droit des intimés à « l'égalité devant la justice ». loi » en vertu de l'article 1 (b) de la Déclaration canadienne des droits. Les deux intimés, Lavell et Bédard, avaient allégué que l'article contesté était discriminatoire au regard de la Déclaration canadienne des droits en ce qu'il privait les femmes indiennes de leur statut pour avoir épousé un non-Indien, mais pas les Indiens. La décision de la Cour suprême s'est avérée très controversée, influençant plus tard le libellé de l'article 15 de la Charte canadienne des droits et libertés au cours du processus de rédaction.
Canada (PG)_v_Montréal_(Ville_de)/Canada (PG) c Montréal (Ville de) :
Canada (PG) c Montréal (Ville de), [1978] 2 RCS 770 (également connu sous le nom de Dupond) est une décision constitutionnelle de la Cour suprême du Canada. La Cour a confirmé une loi municipale qui réglementait la circulation en réprimant les comportements désordonnés lors de défilés publics en vertu de l'autorité constitutionnelle provinciale de créer des lois de « nature locale » au paragraphe 92(16) de la Loi constitutionnelle de 1867. La loi a été contestée comme ultra vires la constitution car la loi était prétendue être de nature pénale, un pouvoir exclusif au gouvernement fédéral en vertu du paragraphe 91(27) de la Loi constitutionnelle de 1867, en préservant la paix et en punissant les conduites désordonnées. Cependant, la Ville de Montréal a cité Hodge c. La Reine, affirmant qu'il permettait à une municipalité de préserver la paix et de réprimer les comportements désordonnés dans le cadre d'un programme provincial valide. La Cour a donné raison à la Ville et a tranché en sa faveur. La Cour a estimé que la loi n'était pas de nature pénale car elle était préventive et non punitive.
Canada (PG)_v_Mossop/Canada (PG) contre Mossop :
Canada (PG) c Mossop, [1993] 1 RCS 554 a été la première décision de la Cour suprême du Canada à considérer les droits à l'égalité des gais. L'affaire est également significative en tant que l'une des dissidences les plus célèbres de la juge L'Heureux-Dube où elle propose un modèle évolutif de la «famille».
Canada (AG)_v_PHS_Community_Services_Society/Canada (AG) contre PHS Community Services Society :
Canada (PG) c PHS Community Services Society, 2011 CSC 44, [2011] 3 RCS 134 est une décision de premier plan de la Cour suprême du Canada portant sur l'application des chefs de compétence en matière de droit criminel et de soins de santé énoncés aux articles 91 et 92 de la Loi constitutionnelle de 1867 et les principes de justice fondamentale de l'article 7 de la Charte canadienne des droits et libertés.
Canada (PG)_v_Ward/Canada (PG) contre Ward :
Canada (PG) c Ward, [1993] 2 RCS 689 est une affaire de premier plan en matière d'immigration tranchée par la Cour suprême du Canada sur le critère de détermination d'une « crainte fondée de persécution » afin de demander le statut de réfugié au sens de la Convention. La Cour a statué que la persécution n'avait pas besoin d'émaner de l'État et que la simple incapacité de fournir une protection suffisait pour établir une demande de persécution.
Canada (Director_of_Investigation_and_Research)_v_Southam_Inc/Canada (Director of Investigation and Research) v Southam Inc :
Canada (Directeur des enquêtes et recherches) c. Southam Inc, [1997] 1 RCS 748 est une décision de principe de la Cour suprême du Canada en matière de contrôle judiciaire. Dans cette affaire, la Cour a d'abord énoncé la norme de contrôle du « caractère raisonnable simpliciter », qui ordonne au tribunal de n'examiner que les décisions qui « ne sont étayées par aucun motif pouvant résister à un examen quelque peu approfondi ».
Canada (Chambre_des_communes)_v_Vaid/Canada (Chambre des communes) v Vaid :
Canada (Chambre des communes) c. Vaid, [2005] 1 RCS 667, 2005 CSC 30 est la principale décision de la Cour suprême du Canada sur le privilège parlementaire. La Cour a élaboré un critère pour déterminer quand une revendication de privilège parlementaire peut protéger un organe législatif ou ses membres d'un examen judiciaire. Outre les parties à l'affaire (la Chambre des communes du Canada, le député Gilbert Parent, Satnam Vaid et la Commission canadienne des droits de la personne), la Cour a entendu les intervenants suivants : le procureur général du Canada, le sénateur Serge Joyal, le sénateur Mobina Jaffer, l'Association canadienne des employés professionnels, le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier et le président de l'Assemblée législative de l'Ontario.
Canada (Labour_Relations_Board)_v_Paul_L%27Anglais_Inc._et_al./Canada (Labour Relations Board) c Paul L'Anglais Inc. et al. :
Canada (Conseil des relations du travail) c Paul L'Anglais Inc. et al. [1983] 1 RCS 147 est une décision constitutionnelle de premier plan de la Cour suprême du Canada sur la compétence des cours supérieures pour entendre les arguments constitutionnels. La Cour unanime a conclu que les tribunaux de compétence inhérente comme la Cour supérieure du Québec avaient compétence concurrente pour entendre les affaires constitutionnelles.
Canada (Minister_of_Citizenship_and_Immigration)_v_Khosa/Canada (Ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration) v Khosa :
Canada (Citoyenneté et Immigration) c. Khosa, 2009 CSC 12, est une décision de premier plan de la Cour suprême du Canada en droit administratif canadien.
Canada (Minister_of_Citizenship_and_Immigration)_v_Vavilov/Canada (Minister of Citoyenneté et Immigration) v Vavilov :
Canada (Ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration) c Vavilov, 2019 CSC 65, est une décision historique de la Cour suprême du Canada qui a clarifié la détermination et l'application de la norme de contrôle en droit administratif canadien. Vavilov a établi une présomption selon laquelle le caractère raisonnable est la norme de contrôle applicable aux décisions administratives dans tous les cas. L'affaire concernait l'examen de la décision du registraire canadien de la citoyenneté d'annuler le certificat de citoyenneté d'Alexandre Vavilov sur la base de l'identité de ses parents en tant qu'agents secrets russes, selon une interprétation de l'art. 3(2)a) de la Loi sur la citoyenneté. La Cour suprême du Canada a confirmé la décision de la Cour d'appel fédérale d'annuler la décision du registraire canadien de la citoyenneté, au motif qu'elle était déraisonnable : 3
Canada (Ministre_de_l'Emploi_et_de_l'Immigration)_v_Chiarelli/Canada (Ministre de l'Emploi et de l'Immigration) contre Chiarelli :
Canada (Ministre de l'Emploi et de l'Immigration) c Chiarelli, [1992] 1 RCS 711 est une décision canadienne de premier plan sur la constitutionnalité du régime d'expulsion. La cour a statué que l'expulsion d'un résident permanent qui a violé une condition d'admission au Canada ne viole aucun principe de justice fondamentale en vertu de l'article 7 de la Charte canadienne des droits et libertés.
Canada (Minister_of_Justice)_v_Borowski/Canada (Minister of Justice) v Borowski :
Canada (Ministre de la Justice) c. Borowski, [1981] 2 RCS 575 est une décision historique de la Cour suprême du Canada sur la norme permettant aux intérêts publics d'avoir qualité pour contester une loi. La Cour a élaboré ce qu'on appelle le critère de Borowski pour la qualité pour agir dans l'intérêt public.
Canada (Nouvelle_France)/Canada (Nouvelle-France) :
La colonie du Canada était une colonie française à l'intérieur du vaste territoire de la Nouvelle-France. Elle a été revendiquée par la France en 1535 lors du deuxième voyage de Jacques Cartier, au nom du roi de France, François Ier. La colonie est restée un territoire français jusqu'en 1763, date à laquelle elle est devenue une colonie britannique connue sous le nom de Province de Québec. Au XVIe siècle, le mot « Canada » pouvait désigner le territoire longeant le fleuve Saint-Laurent (alors connu sous le nom de rivière Canada) depuis Grosse Isle jusqu'à un point situé entre Québec et Trois-Rivières. Les termes « Canada » et « Nouvelle-France » étaient également utilisés de manière interchangeable. Les explorations françaises se sont poursuivies vers l'ouest "jusqu'aux pays du Canada, Hochelaga et Saguenay" avant que des colonies permanentes ne soient établies. En 1600, un poste de traite permanent et une habitation sont établis à Tadoussac, au confluent des rivières Saguenay et Saint-Laurent. Cependant, comme ce poste de traite était sous monopole commercial, il n'a pas été constitué en tant qu'établissement colonial français officiel. La première colonie officielle du Canada fut Québec, fondée par Samuel de Champlain en 1608. Les quatre autres colonies de la Nouvelle-France étaient la baie d'Hudson au nord, l'Acadie et Terre-Neuve à l'est, et la Louisiane au sud. Le Canada devient la plus développée des cinq colonies de la Nouvelle-France. Elle est divisée en trois districts, Québec, Trois-Rivières et Montréal, chacun avec son propre gouvernement. Le gouverneur du district de Québec a également été gouverneur général de toute la Nouvelle-France. La guerre de Sept Ans de 1756-1763 a vu la Grande-Bretagne vaincre les Français et leurs alliés et prendre possession du Canada. Dans le traité de Paris de 1763, qui a officiellement mis fin à la guerre de Sept Ans, la France a cédé le Canada en échange d'autres colonies, une grande partie du Canada devenant la colonie britannique de la province de Québec.
Canada (bande)/Canada (bande) :
Canada est un groupe américain de musique folk-pop indépendante originaire d'Ann Arbor, dans le Michigan. Ses chansons sont généralement acoustiques et comportent des guitares, des tambours, des violoncelles, des glockenspiels, des mélodicas, un piano rhodes, un orgue et des accordéons. Le groupe est connu pour ses voix et harmonies de groupe et ses spectacles énergiques où les membres changent d'instruments entre les chansons. "Avec un mélange de pop, de folk et de country, le Canada garde une quille égale avec des mélodies étonnantes et une instrumentation encore plus engageante, ne devenant jamais ennuyeux ou banal dans sa mission de créer la chanson pop parfaite... Ils ont fait ce qui pourrait très bien être le meilleur album pop à sortir de la scène musicale toujours fructueuse de Detroit en 2006, et compte tenu de la qualité de la compétition, ce n'est pas un petit éloge." Le groupe, composé d'amis de longue date, s'est formé fin 2004 et s'est a sorti le six chansons How Dare You EP en juillet 2005. Peu de temps après, ils ont été approchés par le label indépendant du Michigan Quite Scientific et ont rapidement signé avec eux pour enregistrer un album complet. L'enregistrement a eu lieu à l'automne et à l'hiver 2005 à Lansing, dans le Michigan, sur une table d'harmonie utilisée à l'origine pour mixer des parties des deuxième et troisième films de Star Wars. Le groupe a sorti son premier album, This Cursed House, en juin 2006. L'album est devenu l'album n ° 1 le plus ajouté à la radio universitaire le 20 juin 2006, puis a grimpé au n ° 13 du CMJ Radio Top 200 (CMJ Nouveau rapport sur la musique, numéro 971). Le Canada a entrepris une série de tournées avec des amis Page France (Suicide Squeeze), Saturday Looks Good To Me (Polyvinyl) Headlights (Polyvinyl) et Margot and the Nuclear So and So's (Artemis). Joe, Ryan et Aaron (Shaul) sont devenus de brefs membres de Saturday Looks Good To Me pendant cette période, jouant respectivement de la basse, de la batterie et du glockenspiel. Ryan est ensuite devenu un membre plus permanent du groupe et a tourné avec eux en tant que batteur lors de leurs tournées américaines et européennes en 2007. Le Canada s'est également produit au Pygmalion Music Festival 2006 à Champaign-Urbana, au CMJ Music Marathon 2006/7/8 à New York et au SXSW 2006/7 à Austin. Le Canada a entamé sa plus longue tournée nationale (8 semaines) à l'été 2007. Le groupe préparait la sortie de son deuxième album lorsque des problèmes de création, de programmation et d'enregistrement ont mis un terme à la production à la fin de 2008. Le 19 novembre, En 2021, le groupe a sorti son deuxième album perdu depuis longtemps Put Singing Birds Into Your Messy Hair via Quite Scientific Records.
Canada (société)/Canada (société) :
Canada (stylisé en majuscules) est une société espagnole de production de contenu visuel dont le siège est situé dans le quartier de Poblenou à Barcelone, en Espagne, avec des subdivisions à Londres et à Los Angeles. L'entreprise est spécialisée dans la production et la réalisation de vidéoclips et de publicités télévisées. Beaucoup de leurs œuvres incluent des vidéoclips pour Katy Perry, Dua Lipa, Tame Impala, Rosalía et Sigrid, ainsi que des publicités télévisées pour Louis Vuitton, IKEA, Coca-Cola, Mercedes-Benz et Bimba y Lola, entre autres. Les partenariats incluent Diplomats en France et Rekorder en Allemagne. En 2008, la société a été formée par les administrateurs Nicolás Méndez, Lope Serrano et Luis Cerveró. L'entreprise s'est installée dans la Carrer dels Almogàvers à Barcelone, où elle a toujours son siège. Le style qui caractérise l'entreprise est, esthétiquement, entre une image glamour et le cinéma européen le plus authentique. C'est une exploration constante, la recherche de la beauté et de la vérité qui se traduit par un excellent travail allant des publicités classiques aux promos, des films de mode et des collaborations artistiques pour les musées.
Canada (homonymie)/Canada (homonymie) :
Le Canada est un pays d'Amérique du Nord. Canada peut également faire référence à :
Canada (roman)/Canada (roman) :
Canada est un roman de 2012 de l'auteur américain Richard Ford. Le roman suit Dell Parsons, 15 ans, qui doit apprendre à se débrouiller seul après l'arrestation de ses parents pour braquage de banque. Le livre revisite également Great Falls, Montana, un décor que Ford utilise fréquemment dans son travail. C'était le premier roman « autonome » de Ford depuis Wildlife (1990).
Canada (navire)/Canada (navire) :
Le Canada peut faire référence à un certain nombre de navires Voiliers : Canada (navire de 1786), navire lancé sous le nom d'Adriatique en 1782, rebaptisé Canada en 1786, qui servait de baleinier et de chasse au phoque jusqu'à son naufrage en 1800 Canada (navire de 1800 ), un marchand de 393 tonnes construit en 1800 à Shields et répertorié pour la dernière fois en 1832 Canada (navire de 1811) a été lancé à Montréal en 1811 et cette même année a été réimmatriculé à Glasgow. Elle a fait un voyage transportant des colons en Afrique du Sud en 1819, mais a passé la majeure partie de sa carrière à naviguer à travers l'Atlantique entre l'Angleterre et l'Amérique du Nord. Elle a subi un accident majeur en 1836, mais a été récupérée. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1838. Canada (1819), un navire de 216 tonnes construit en 1819 à Sunderland Canada (1823), un navire de 528 tonnes construit en 1823 à New York Canada (1831), un navire de 330 tonnes construit en 1831 à Greenock Canada (1838), une barque de 532 tonnes construite en 1838 à Maryport Canada (1839), un snow de 282 tonnes construit en 1839 à Sunderland Canada (1891), un navire de 2 301 tonnes construit en 1891 à Kingsport, Nova Scotia, le plus grand voilier du Canada à son lancement.Autre : HMCS Canada, navire de la Marine royale canadienne HMS Canada, plusieurs navires de la Royal Navy SS Canada (1896), le premier navire à vapeur à double hélice exploité entre Liverpool et Montréal RMS Canada, un navire à vapeur de classe américaine
Canada (chanson)/Canada (chanson):
"Canada" (également connu sous le nom de "Ca-na-da" ou "The Centennial Song", version française "Une chanson du centenaire") a été écrit par Bobby Gimby en 1967 pour célébrer le centenaire du Canada et l'Expo 67, et a été commandé par le Commission du centenaire (un organisme spécial du gouvernement fédéral). La chanson a été écrite dans les deux langues officielles du Canada, l'anglais et le français. L'enregistrement de la chanson a été interprété par les Young Canada Singers, deux groupes d'enfants - l'un qui a chanté les paroles en français, dirigé par le chef d'orchestre montréalais Raymond Berthiaume, et l'autre qui a chanté en anglais, sous la direction de Laurie Bower à Toronto. La chanson a été composée par Bobby Gimby. La chanson a été enregistrée aux studios d'enregistrement Hallmark à Toronto, et la version 45 tours a été fabriquée pour la Commission du centenaire par Quality Records Ltd. Il a été n ° 1 pendant 2 semaines sur le RPM Top 100 Singles in Canada, en avril 1967. En 1971, Gimby a fait don de toutes les redevances aux Boy Scouts of Canada, mais la chanson ne rapportait qu'un cent par diffusion, ce qui taux les plus bas du monde. Depuis sa sortie, la chanson a été enregistrée par plus de 30 musiciens différents. Le comédien et impressionniste canadien Rich Little a enregistré une version de la chanson, également en 1967, dans laquelle il a interprété les paroles tout en se faisant passer pour le premier ministre de l'époque Lester B. Pearson et l'ancien premier ministre John Diefenbaker. La version de Little est sortie en mars 1967 sur le label Allied Records (AR 6350), un mois après le single original. Dans l'émission de télévision d'animation canado-britannique Bob and Margaret, la chanson du centenaire est chantée bruyamment et grossièrement par l'épouse du cousin de Bob sous la douche.
Canada (nom de famille)/Canada (nom de famille) :
Canada est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Cody Canada (né en 1976), le chanteur country américain Geoffrey Canada (né en 1952), l'activiste social et éducateur américain Jordin Canada (né en 1995), le basketteur américain Larry Canada (né en 1954), le joueur de football américain Matt Canada (né en 1972), entraîneur de football américain Ron Canada (né en 1949), acteur américain Tom Canada (né en 1980), joueur de football américain
Canada (unité)/Canada (unité) :
Le canada (prononciation portugaise : [kɐˈnaðɐ]) était l'unité de volume de liquide de l'ancien système de mesure portugais. Il a été utilisé au Portugal, au Brésil et dans d'autres parties de l'empire portugais jusqu'à l'adoption du système métrique. Cela équivalait à 4 quartilhos (pintes). La valeur exacte du canada variait d'une région à l'autre, le canada de Lisbonne équivalant à 1,4 litre. Dans le système métrique portugais officiellement adopté en août 1814, « canada » était le nom donné à l'unité de volume liquide. Ce canada métrique équivalait à 1 litre. Le canada est encore utilisé dans certaines zones rurales du Portugal et du Brésil pour indiquer un volume de liquide compris entre 1,5 et 2,0 litres.
Canada 12d_noir/Canada 12d noir :
Canada 12d black ou The Black Empress of Canada est le timbre-poste canadien le plus rare, émis en 1851. Le timbre de 12 pence montre le portrait de la reine Victoria et est le troisième timbre émis par la province.
Canada 150_tulipe/Canada 150 tulipe :
La tulipe Canada 150, également connue sous le nom de tulipe Feuille d'érable, est la tulipe officielle du 150e anniversaire du Canada et a été dévoilée le 9 mai 2016 au parc des commissaires. La tulipe a été sélectionnée de manière sélective avec une élégante fleur blanche et des flammes rouges, qui ressemblent au drapeau du Canada. En septembre 2016, les bulbes de tulipes ont été mis en vente dans les magasins Home Hardware. Pour les célébrations du 150e anniversaire du Canada en 2017, le Festival canadien des tulipes à Ottawa a planté plus de 200 000 bulbes de tulipes Feuille d'érable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cerebral Caustic

Conjecture de Cereceda/Conjecture de Cereceda : Dans les mathématiques de la coloration des graphes, la conjecture de Cereceda est un p...