Rechercher dans ce blog

vendredi 17 juin 2022

Calpernia


Calostemma/Calostemma :
Calostemma est un petit genre de plantes herbacées, vivaces et bulbeuses de la famille des Amaryllis (Amaryllidaceae, sous-famille des Amaryllidoideae), communément appelée Wilcannia Lily. Il se compose de trois espèces endémiques d'Australie, où elles sont réparties dans les régions arides avec des précipitations estivales.
Calostemma luteum/Calostemma luteum :
Calostemma luteum est une espèce de plante bulbeuse vivace de la famille des Amaryllis (Amaryllidaceae). Il est originaire de la Nouvelle-Galles du Sud, de l'Australie du Sud et du Queensland.
Calostemma purpureum/Calostemma purpureum :
Calostemma purpureum, le lis de guirlande, est une plante à fleurs vivace à longue durée de vie originaire d'Australie du Sud, de Victoria et de la Nouvelle-Galles du Sud. Les fleurs peuvent être crème, jaunes, roses ou violettes. Apparentés à la jonquille commune, les lis en guirlande étaient autrefois communs dans de grandes colonies dans les zones herbeuses, en particulier la plaine sur laquelle se trouve aujourd'hui la ville d'Adélaïde. En raison de l'urbanisation et du pâturage, le lis de guirlande est maintenant rare, ne se produisant que dans de petites poches dans les parcs à la périphérie de la ville. Les feuilles se forment à partir du bulbe pendant l'hiver et meurent au printemps. La plante fleurit en été lorsqu'il n'y a pas de feuilles. Calostemma purpureum fleurit au milieu de la chaleur d'un été australien, alors que la plupart des autres plantes ne fleurissent pas. Les fleurs sont de couleur rose pourpre formant une ombelle de 5 à 10 fleurs voyantes. Ils apparaissent sur une tige d'environ 30 centimètres de long. Les fleurs sont remplacées en automne par des grappes de grosses graines ressemblant à des baies. Les graines peuvent germer alors qu'elles sont encore sur la plante. Ils germent très facilement mais cela peut prendre trois ou quatre ans avant que la nouvelle plante ne fleurisse pour la première fois.
Calostemmateae/Calostemmateae :
Les Calostemmateae sont une très petite tribu de la sous-famille des Amaryllidoideae (famille des Amaryllidaceae). Ce sont des plantes à fleurs vivaces monocotylédones herbacées endémiques d'Australasie. La tribu se compose de deux genres, Proiphys et Calostemma. Le placement des Calostemmateae dans la sous-famille des Amaryllidoideae est illustré dans le cladogramme suivant :
Calostéphane/Calostéphane :
Calostephane est un genre de plantes à fleurs de la famille des asters, Asteraceae. Il est distribué en Afrique tropicale australe et à Madagascar. Ce sont des herbes annuelles. Les feuilles dentées disposées en alternance sont décurrentes, les bases enveloppant la tige pour former des ailes. Les capitules sont solitaires ou portés en inflorescences lâches en panicule. Les têtes contiennent des fleurons jaunes et certaines espèces ont des fleurons jaunes. Le fruit a un pappus avec une rangée extérieure d'écailles larges et membraneuses et une rangée intérieure d'écailles plus longues et plus étroites. Espèces
Calostigiodes/Calostigiodes :
Calostigiodes est un genre de papillons nocturnes monotypiques de la famille des Geometridae érigée par Jacques Aubert en 1955. Sa seule espèce, Calostigiodes uncinatus, décrite par Rudolf Püngeler en 1900, a été trouvée au lac Qinghai (alors appelé Koko Nor) en Chine.
Calostigma/Calostigma :
Calostigma est un genre de plantes à fleurs de la famille des Apocynaceae, décrit pour la première fois en tant que genre en 1838. Le genre est originaire d'Amérique du Sud. Espèces précédemment incluses déplacées vers d'autres genres (Oxypetalum, Philodendron)
Calostilbe/Calostilbe :
Calostilbe est un genre de champignons ascomycètes de la famille des Nectriacées.
Calostilbella/Calostilbella :
Calostilbella est un genre de champignons ascomycètes de la famille des Nectriaceae. C'est un genre monotypique contenant la seule espèce Calostilbella calostilbe.
Calostome/Calostome :
Calostoma est un genre de 29 espèces de champignons gastéroïdes du sous-ordre des Sclerodermatineae. Comme d'autres champignons gastéroïdes, Calostoma n'a pas le mécanisme de décharge de spores associé aux champignons branchiaux typiques ( ballistospory ), et a à la place des structures fermées porteuses de spores. Ressemblant à des vesse-de-loup ronds avec des ouvertures de spores surélevées aux couleurs vives (ostéoles), élevées sur des tiges épaisses et gélatineuses, des espèces ont été collectées dans des régions de forêts de feuillus, tempérées, tropicales ou subtropicales. Leur distribution comprend l'est de l'Amérique du Nord, l'Amérique centrale, l'Asie et l'Australasie. Le nom commun donné à certaines espèces, «jolie bouche», fait allusion aux ouvertures surélevées aux couleurs vives ( ostéoles ) qui peuvent quelque peu ressembler à des lèvres. D'autres noms communs incluent "hotlips" et "puffball in aspic". La structure inhabituelle du corps du fruit a historiquement conduit les mycologues à suggérer divers schémas de classification basés sur des relations présumées avec d'autres vesse-de-loup ou «champignons de l'estomac». Les analyses phylogénétiques effectuées dans les années 2000 montrent que le genre est évolutivement lié aux champignons Bolet. Les espèces de Calostoma sont ectomycorhiziennes, formant des associations symbiotiques avec des arbres de différentes familles. L'espèce type, Calostoma cinnabarinum, est ectomycorhizienne avec le chêne.
Calostoma cinnabarinum/Calostoma cinnabarinum :
Calostoma cinnabarinum est une espèce de champignon gastéroïde de la famille des Sclerodermataceae et est l'espèce type du genre Calostoma. Il est connu sous plusieurs noms communs, y compris puffball-in-aspic et gélatineux puffball-in-aspic. Le corps du fruit a une couleur et un aspect général distinctifs, avec une couche de gelée jaunâtre entourant une tête sphérique rouge vif d'environ 2 centimètres (0,8 po) de diamètre au sommet d'un stipe spongieux rouge ou brun jaunâtre de 1,5 à 4 cm (0,6 à 2 po ) haut. La couche la plus interne de la tête est la gleba , contenant des spores elliptiques claires ou légèrement jaunâtres, mesurant 14 à 20 micromètres (µm) de long sur 6 à 9 µm de diamètre. La surface des spores présente un motif de petites fosses, produisant un aspect en forme de filet. Espèce largement répandue, elle pousse naturellement dans l'est de l'Amérique du Nord, l'Amérique centrale, le nord-est de l'Amérique du Sud et l'Asie de l'Est. C. cinnabarinum pousse au sol dans les forêts de feuillus, où il forme des associations mycorhiziennes avec les chênes. Malgré son apparence et son nom commun, C. cinnabarinum n'est pas lié aux vrais puffballs ou aux espèces du genre Podaxis (aussi communément appelés «puffballs pédonculés»). Il est également sans rapport avec les étoiles terrestres et les cornes puantes. Cependant, C. cinnabarinum a eu une histoire taxonomique complexe qui l'a confondu à plusieurs reprises avec chacun de ces groupes, jusqu'à l'avènement de la phylogénétique moléculaire. Bien que consommé ou utilisé dans la médecine traditionnelle dans certaines régions, il est généralement considéré comme non comestible.
Calostoma fuhreri/Calostoma fuhreri :
Calostoma fuhreri est une espèce de champignon gastéroïde de la famille des Sclerodermataceae. Trouvés en Australie, les spécimens originaux ont été collectés par le mycologue Bruce Fuhrer, qui a donné son nom à l'espèce. Les corps fruitiers atteignent 28 mm (1,1 po) de hauteur et comprennent un pseudostipe de 15–20 mm (0,6–0,8 po) de long sur 5–8 mm (0,2–0,3 po) d'épaisseur qui supporte un péridium à peu près sphérique ( sac de spores ). Au sommet du péridium se trouve une stomie irrégulière (ouverture) rouge à l'intérieur. À l'intérieur du péridium se trouve une gleba blanche composée de spores, de basides et d'hyphes brisés. Les spores sont oblongues à elliptiques, hyalines (translucides) et mesurent généralement 20–26 sur 9–11 µm.
Calostoma fuscum/Calostoma fuscum :
Calostoma fuscum est une espèce de champignon gastéroïde de la famille des Sclerodermataceae. Trouvé en Australie, où il pousse principalement dans les forêts d'eucalyptus, il a été initialement décrit par Miles Joseph Berkeley en 1839 sous le nom de Mitremyces fuscus. George Edward Massee l'a transféré au genre Calostoma en 1888.
Calostomal/Calostomal :
Calostomal est un composé organique qui a un acide carboxylique et un groupe aldéhyde. C'est un solide orange qui est extrait du champignon Calostoma cinnabarinum, d'où son nom. La structure de ce composé a été confirmée par RMN et spectrométrie de masse du dérivé d'ester méthylique. Ce composé est un polyène ; son système conjugué explique sa couleur intense, semblable au lycopène présent dans les tomates.
Calostreptus/Calostreptus :
Calostreptus est un genre de mille-pattes géants africains de la famille des Spirostreptidae, contenant trois espèces : Calostreptus carinatus Attems, 1928 Calostreptus chelys Cook, 1896 Calostreptus cooki Kraus, 1958
Calotachina/Calotachina :
Calotachina est un genre de mouches à poils de la famille des Tachinidae. Il y a au moins une espèce décrite à Calotachina, C. tricolor.
Calotarsa/Calotarsa :
Calotarsa ​​est un genre de mouches à pattes plates (insectes de la famille des Platypezidae). Il y a environ six espèces décrites à Calotarsa.
Calotarsa ​​insignis/Calotarsa ​​insignis :
Calotarsa ​​insignis est une espèce de mouches à pattes plates (insectes de la famille des Platypezidae).
Calotarsa ​​pallipes/Calotarsa ​​pallipes :
Calotarsa ​​pallipes est une espèce de mouches à pattes plates (insectes de la famille des Platypezidae).
Calotemognatha/Calotemognatha :
Calotemognatha est un genre de coléoptères de la famille des Buprestidae, contenant les espèces suivantes : Calotemognatha laevicollis (Saunders, 1868) Calotemognatha varicollis (Carter, 1913) Calotemognatha yarelli (Gory & Laporte, 1838)
Calotes/Calotes :
Calotes est un genre de lézards du clade draconine de la famille des Agamidae. Le genre contient 29 espèces. Certaines espèces sont connues sous le nom de lézards forestiers, d'autres sous le nom de "suceurs de sang" en raison de leurs têtes rouges, et d'autres encore (notamment C. versicolor) sous le nom de lézards de jardin.
Calotes bachae/Calotes bachae :
Calotes bachae est une espèce de lézards de la famille des Agamidae. Il est connu du sud du Vietnam et de l'est du Cambodge. Son aire de répartition peut s'étendre dans le sud du Laos. Cette espèce se trouve dans les zones ouvertes du parc national de Cat Tien, dans les forêts tropicales denses du parc national de Bu Gia Map et dans les parcs du centre-ville de Ho Chi Minh-Ville. On pensait autrefois que Calotes bachae était Calotes mystaceus qui habite en Birmanie et en Thaïlande en raison de leur apparence similaire. Cependant, l'analyse génétique et l'étude des caractéristiques de taille et d'échelle ont montré qu'il s'agissait d'espèces distinctes. Le résultat de l'étude a été publié dans un article sur Zootaxa en janvier 2013.
Calotes bhutanensis/Calotes bhutanensis :
Calotes bhutanensis est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. Il est endémique des régions montagneuses du Bhoutan.
Calotes calotes/Calotes calotes :
Calotes calotes, le lézard vert commun de la forêt, est un lézard agamid trouvé dans les forêts des Ghâts occidentaux et des collines de Shevaroy en Inde et au Sri Lanka.
Calotes ceylonensis/Calotes ceylonensis :
Calotes ceylonensis, communément appelé lézard aux lèvres peintes ou suceur de sang de Ceylan, est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. C'est l'une des quatre espèces de calotes endémiques du Sri Lanka.
Calotes chincollium/Calotes chincollium :
Calotes chincollium est une espèce de lézard agamé. Il est endémique du Myanmar. Calotes chincollium est présent dans les zones de culture itinérante et de forêt secondaire, mais pas dans la forêt primaire. Sa plage d'altitude est de 730 à 1 940 m (2 400 à 6 360 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Il est principalement terrestre mais peut aussi grimper à la base des arbres.
Calotes desilvai/Calotes desilvai :
Calotes desilvai, communément appelé lézard Morningside, ou lézard siffleur à bande noire de Ceylan, est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. Calotes desilvai est l'une des sept espèces de Calotes endémiques du Sri Lanka.
Calotes emma/Calotes emma :
Calotes emma, communément appelé lézard du jardin forestier ou lézard forestier d'Emma Gray, est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. L'espèce est endémique de Chine, d'Asie du Sud et d'Asie du Sud-Est.
Calotes farooqi/Calotes farooqi :
Calotes farooqi, le lézard de jardin de Farooq, est une espèce de lézard agame. Il est endémique au Pakistan.
Calotes geissleri/Calotes geissleri :
Calotes geissleri est une espèce de lézard agamé. On le trouve au Myanmar et en Inde. Il porte le nom de Peter Geißler du Museum Natur und Mensch Freiburg (Allemagne). Les mâles atteignent 122 mm (4,8 po) et les femelles 114 mm (4,5 po) de longueur museau-évent.
Calotes goetzi/Calotes goetzi :
Calotes goetzi est une espèce de lézard agamé. On le trouve en Chine, au Laos, au Myanmar et en Thaïlande.
Calotes grandisquamis/Calotes grandisquamis :
Calotes grandisquamis, le lézard forestier à grande échelle, est un lézard arboricole, diurne et insectivore trouvé dans les forêts tropicales à feuilles persistantes des Ghâts occidentaux de l'Inde; distribué d'Agumbe à Agasthyamalai Hills.
Calotes htunwini/Calotes htunwini :
Calotes htunwini est une espèce de lézard agamidé. Il est endémique du Myanmar.
Calotes irawadi/Calotes irawadi :
Calotes irawadi est une espèce de lézard agamidé. Il est endémique du Myanmar.
Calotes jerdoni/Calotes jerdoni :
Calotes jerdoni, communément appelé lézard forestier indochinois ou lézard forestier de Jerdon, est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. L'espèce est endémique de Chine et d'Asie du Sud.
Calotes liolepis/Calotes liolepis :
Le lézard siffleur, ou agama du Sri Lanka, Calotes lolepis est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. C'est l'une des quatre espèces de calotes endémiques du Sri Lanka.
Calotes manamendrai/Calotes manamendrai :
Calotes manamendrai (lézard siffleur de Manamendra-Arachchi) est un lézard agamid endémique du Sri Lanka. Connu localement sous le nom de මනමේන්ද්‍ර-ආරච්චිගේ උරුවන් කටුස්සා (Manamendra-Arachchigë Uruwan Katussa).
Calotes maria/Calotes maria :
Calotes maria, communément appelé lézard de la forêt de Khasi Hills ou lézard du jardin de l'Assam, est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. L'espèce est endémique d'Asie du Sud.
Calotes medogensis/Calotes medogensis :
Calotes medogensis, le suceur de sang Medog, est une espèce de lézard agamidé. Elle est endémique du Tibet (Chine).
Calotes mystaceus/Calotes mystaceus :
Calotes mystaceus, le lézard forestier indochinois ou lézard à crête bleue, est un lézard agamidé trouvé en Chine, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est.
Calotes nemoricola/Calotes nemoricola :
Calotes nemoricola, le lézard de la forêt Nilgiri, est un lézard agamid trouvé dans les Ghâts occidentaux de l'Inde (Nilgiri Hills, Anaimalai, Kalakkad Mundanthurai Tiger Reserve, Coorg, Agumbe).
Calotes nigrilabris/Calotes nigrilabris :
Calotes nigrilabris, le lézard à joues noires, est une espèce d'agamid endémique du Sri Lanka. Il se distingue facilement du lézard à lèvres peintes en ayant une barre noire sur la bouche plutôt qu'une barre blanche ou orange.
Calotes nigriplicatus/Calotes nigriplicatus :
Calotes nigriplicatus est une espèce de lézard agamé. Il est endémique de l'île d'Ambon en Indonésie.
Calotes pethiyagodai/Calotes pethiyagodai :
Le lézard sans crête de Pethiyagoda (Calotes pethiyagodai) est un lézard agamid endémique du Sri Lanka. Connu localement sous le nom de පෙතියාගොඩගේ නොසිලු කටුස්සා (Pethiyagodage nosilu katussa).
Calotes vindumbarbatus/Calotes vindumbarbatus :
Calotes vindumbarbatus est une espèce de lézard agame. On le trouve en Birmanie.
Calotes zolaiking/Calotes zolaiking :
Calotes zolaiking, le lézard de la forêt montagnarde du Mizoram, est une espèce de lézard agamidé. Il est endémique de l'Inde.
Calotesta/Calotesta :
Calotesta est un genre monotypique de plantes à fleurs de la famille des Astéracées, contenant la seule espèce Calotesta alba. Il est endémique du Cap occidental en Afrique du Sud, où il est limité aux montagnes Klein Swartberge. Cette plante se caractérise par l'épais revêtement cutinisé de ses graines. Lorsque l'espèce a été décrite en 1990, elle n'appartenait à aucun genre existant, de sorte que le nouveau genre Calotesta a été érigé pour l'abriter. La plante pousse sur des falaises de grès escarpées dans le fynbos. est limitée à une seule chaîne de montagnes, mais elle n'est pas considérée comme une espèce menacée.
Calothamne/Calothamne :
Calothamnus est un genre d'arbustes de la famille des Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. Les noms communs brosse à bouteille unilatérale ou fleur à griffes sont donnés à certaines espèces en raison de leurs fleurs regroupées sur un côté de la tige ou en raison de l'apparence en forme de griffe de leurs fleurs. Les espèces de Calothamnus sont généralement des arbustes ligneux de taille moyenne à grande avec des feuilles encombrées. Chez la plupart des espèces, les feuilles sont serrées et de forme linéaire, et les fleurs sont généralement disposées en grappes denses. Les pétales sont petits et tombent de la fleur peu après son ouverture, mais les étamines sont longues, nombreuses et généralement rouge vif.
Calothamnus accedens/Calothamnus accedens :
Calothamnus accedens, communément appelé clawflower Piawaning, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. Il a été officiellement décrit pour la première fois en 1984, déclaré éteint en 1992, redécouvert en 2004, retiré de la liste "éteinte" en 2013 et dont la population était d'au moins 25 000 en 2015. C'est un petit arbuste dressé avec des feuilles velues encombrées et fleurs rouges. En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca accedens.
Calothamnus affinis/Calothamnus affinis :
Calothamnus affinis est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste érigé, compact ou étalé avec des fleurs rouges à violettes au printemps.
Calothamnus arcuatus/Calothamnus arcuatus :
Calothamnus arcuatus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca arcuata.) C'est un arbuste aux feuilles épineuses et cylindriques avec une légère courbe vers le haut et des fleurs rouge vif en petits groupes près des feuilles les plus âgées.
Calothamnus aridus/Calothamnus aridus :
Calothamnus aridus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique des régions centrales de l'Australie occidentale. C'est un arbuste érigé et densément ramifié avec de nombreuses tiges, des feuilles en forme d'aiguilles et des fleurs rouge orangé à rosâtre, poussant dans les zones arides avec des spinifex.
Calothamnus blépharospermus/Calothamnus blépharospermus :
Calothamnus blepharospermus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique de la côte ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste buissonnant, dressé et étalé aux fleurs rouges en été. Il pousse dans un sol sablonneux dans un pays broussailleux appelé kwongan. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca blepharosperma.)
Calothamnus borealis/Calothamnus borealis :
Calothamnus borealis est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un petit arbuste dressé avec des feuilles cylindriques serrées et des fleurs rouges. Il pousse dans le sable entouré de spinifex ou de bruyère. En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca aquilonia.
Calothamnus brevifolius/Calothamnus brevifolius :
Calothamnus brevifolius est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un petit arbuste très ramifié aux feuilles pointues presque cylindriques et aux fleurs rouges en été. En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca hawkeswoodii.
Calothamnus chrysanthère/Calothamnus chrysanthère :
Calothamnus chrysanthereus , communément appelée fleur de griffe est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste érigé avec des feuilles en forme d'aiguilles serrées aux extrémités des branches et des fleurs rouge vif au printemps. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca chrysantherea.)
Calothamnus cupularis/Calothamnus cupularis :
Calothamnus cupularis est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca arcuata.) C'est un arbuste similaire à Calothamnus formosus mais a des fleurs et des fruits plus gros.
Calothamnus formosus/Calothamnus formosus :
Calothamnus formosus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un grand arbuste étalé au feuillage dense avec des feuilles pointues presque cylindriques et des fleurs rouges au printemps ou en été. Il existe deux sous-espèces, différant principalement par la longueur de leurs feuilles. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca aglaia.)
Calothamnus gibbosus/Calothamnus gibbosus :
Calothamnus gibbosus, communément appelé corky net-bush, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. Sa caractéristique distinctive est son écorce liégeuse dans laquelle l'hypanthium des fleurs et une grande partie des fruits sont enfouis. Seuls les pétales et les étamines émergent de l'écorce. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca protumida.)
Calothamnus gilesii/Calothamnus gilesii :
Calothamnus gilesii est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste érigé, généralement compact, au feuillage fin rappelant celui du pin et qui produit des grappes de fleurs rouges de juin à janvier. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca gilesii.)
Calothamnus glaber/Calothamnus glaber :
Calothamnus glaber est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique des zones côtières du sud-ouest de l'Australie occidentale. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca glabra.) C'est un arbuste, semblable à Calothamnus blepharospermus mais ses feuilles sont légèrement plus longues et plus étroites et les parties de ses fleurs sont glabres.
Calothamnus gracilis/Calothamnus gracilis :
Calothamnus gracilis est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste étalé au feuillage dressé, commun dans les bruyères de son aire de répartition. Il a de longues feuilles fines et produit des fleurs rouge foncé à différents moments de l'année, en partie en fonction des précipitations. Il ressemble à Calothamnus gibbosus mais n'a pas l'écorce liégeuse sur les branches les plus anciennes de cette espèce et ses fleurs et ses fruits ne sont pas aussi profondément enfoncés dans l'écorce. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca gracilis.)
Calothamnus graniticus/Calothamnus graniticus :
Calothamnus graniticus, communément appelée fleur de griffe de granit, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. Il existe deux sous-espèces, toutes deux classées comme "quasi menacées". C'est un arbuste érigé et arrondi avec un feuillage gris-vert foncé ressemblant à un pin et des fleurs généralement rouge vif. Calothamnus graniticus subsp. graniticus est présent dans le parc national Leeuwin-Naturaliste et est l'emblème floral de la ville voisine de Busselton. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca granitica.)
Calothamnus hirsutus/Calothamnus hirsutus :
Calothamnus hirsutus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un petit arbuste étalé avec des poils proéminents sur les feuilles leur donnant un aspect fumé. Les fleurs sont rouge foncé et sont généralement en grappes denses entre les feuilles les plus âgées.
Calothamnus huegelii/Calothamnus huegelii :
Calothamnus huegelii est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste dressé atteignant une hauteur d'environ 2 mètres (6,6 pieds) avec des fleurs rouges en automne ou en septembre. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca caroli-huegelii.) Calothamnus huegelii a été formellement décrit pour la première fois par Johannes Schauer en 1843 dans Dissertatio phytographica de Regelia, Beaufortia et Calothamno. L'épithète spécifique (huegelii) rend hommage à Charles von Hügel. le département des parcs et de la faune du gouvernement australien occidental.
Calothamnus lateralis/Calothamnus lateralis :
Calothamnus lateralis est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un petit arbuste étalé avec de longues feuilles cylindriques et des fleurs rouge sang dont la base est enfouie dans l'écorce liégeuse de la plante.
Calothamnus lehmannii/Calothamnus lehmannii :
Calothamnus lehmannii, communément appelée fleur de griffe naine, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste bas, parfois près du sol, avec de longues feuilles minces et cylindriques et des grappes de fleurs rouges plus petites que toutes les autres du genre Calothamnus.
Calothamnus longissimus/Calothamnus longissimus :
Calothamnus longissimus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un petit arbuste étalé aux feuilles exceptionnellement longues et fines et qui produit des grappes de fleurs rouges au printemps. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca longissima.)
Calothamnus macrocarpus/Calothamnus macrocarpus :
Calothamnus macrocarpus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste érigé avec des fleurs rouge vif au printemps et de gros fruits presque sphériques. Il a une distribution limitée près de Hopetoun. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca macrocarpa.)
Calothamnus microcarpus/Calothamnus microcarpus :
Calothamnus microcarpus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste érigé, compact ou étalé, aux feuilles plates et aux grappes de fleurs rouges au printemps. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca microcarpa.)
Calothamnus montanus/Calothamnus montanus :
Calothamnus montanus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste dressé aux feuilles courtes en forme d'aiguilles et aux fleurs rouges à quatre faisceaux d'étamines. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca georgi.)
Calothamnus oldfieldii/Calothamnus oldfieldii :
Calothamnus oldfieldii est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un petit arbuste étalé avec des feuilles en forme d'aiguilles et des grappes de fleurs rouges à 5 pétales et 5 faisceaux d'étamines. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca augusti-oldfieldii.)
Calothamnus pachystachyus/Calothamnus pachystachyus :
Calothamnus pachystachyus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste érigé et très ramifié avec une écorce épaisse, des feuilles plates et des grappes de fleurs rouges au printemps. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca pachystachya.)
Calothamnus phellosus/Calothamnus phellosus :
Calothamnus phellosus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un grand arbuste étalé avec des feuilles épineuses en forme d'aiguille et des fleurs rouge vif à cinq faisceaux d'étamines. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca phellosa.)
Calothamnus pinifolius/Calothamnus pinifolius :
Calothamnus pinifolius, communément appelé clawflower dense, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste érigé au feuillage dense et aux grappes de fleurs rouges, en partie noyées dans le feuillage épineux, entre juillet et janvier.
Calothamnus planifolius/Calothamnus planifolius :
Calothamnus planifolius est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste érigé avec de nombreuses branches, atteignant une hauteur d'environ 1,5 mètre (4,9 pieds) avec des feuilles plates et des fleurs rouges de septembre à novembre. Les fleurs ont 4 pétales et 4 faisceaux étroits d'étamines. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca planifolia.) L'espèce a été formellement décrite pour la première fois par Johann Lehmmann en 1842 dans Delectus Seminum quae in Horto Hamburgensium botanico e collectione.Calothamnus planifolius est présent dans la ceinture de blé d'Avon et la forêt de Jarrah régions biogéographiques où il pousse dans des argiles graveleuses sur latérite. Il est classé comme "non menacé" par le Département des parcs et de la faune du gouvernement de l'Australie occidentale.
Calothamnus preissii/Calothamnus preissii :
Calothamnus preissii est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste bas, parfois ras du sol, avec des feuilles en forme d'aiguilles et des fleurs rouge-violet au printemps.
Calothamnus quadrifidus/Calothamnus quadrifidus :
Calothamnus quadrifidus, communément appelé goupillon unilatéral, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. Le nom commun fait allusion à la disposition des fleurs dans l'inflorescence qui s'alignent sur un côté de la tige. C'est un arbuste au feuillage gris-vert ressemblant à un pin couvert de poils doux et de fleurs rouges en quatre parties au printemps. Largement cultivé en raison de son feuillage attrayant, de ses fleurs colorées, inhabituelles et prolifiques, il pousse dans une variété d'habitats et de sols. En 2010, Alex George a publié une revue de l'espèce basée sur des recherches récentes et a décrit un certain nombre de nouvelles sous-espèces. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca quadrifida.)
Calothamnus quadrifidus_subsp._angustifolius/Calothamnus quadrifidus subsp. angustifolius :
Calothamnus quadrifidus subsp. angustifolia est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. Il est similaire aux autres sous-espèces de Calothamnus quadrifidus, sauf qu'il a des feuilles plus longues que la plupart, bien que dans certaines régions, il existe des plantes intermédiaires avec Calothamnus quadrifolius subsp. obtus. Les feuilles sont plates, étroites et piquantes.
Calothamnus quadrifidus_subsp._asper/Calothamnus quadrifidus subsp. asper:
Calothamnus quadrifidus subsp. asper est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. Il est similaire aux autres sous-espèces de Calothamnus quadrifidus sauf que ses feuilles sont courtes, plates et évidemment rugueuses et écailleuses à maturité.
Calothamnus quadrifidus_subsp._homalophyllus/Calothamnus quadrifidus subsp. homolophylle :
Calothamnus quadrifidus subsp. homalophyllus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. Il est similaire aux autres sous-espèces de Calothamnus quadrifidus sauf que ses feuilles sont plus longues et plus larges.
Calothamnus quadrifidus_subsp._obtusus/Calothamnus quadrifidus subsp. obtus :
Calothamnus quadrifidus subsp. obtusus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. Il est similaire aux autres sous-espèces de Calothamnus quadrifidus, sauf que ses feuilles sont linéaires et quelque peu rugueuses et écailleuses et que les faisceaux d'étamines sont relativement courts.
Calothamnus quadrifidus_subsp._petraeus/Calothamnus quadrifidus subsp. pétraeus :
Calothamnus quadrifidus subsp. petraeus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. Il est similaire aux autres sous-espèces de Calothamnus quadrifidus sauf que ses feuilles sont linéaires et quelque peu rugueuses et écailleuses et que les faisceaux d'étamines sont relativement longs. (La sous-espèce seminudus est similaire à petraeus mais a des fruits plus petits.)
Calothamnus quadrifidus_subsp._quadrifidus/Calothamnus quadrifidus subsp. quadrifide :
Calothamnus quadrifidus subsp. quadrifidus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. Il est similaire aux autres sous-espèces de Calothamnus quadrifidus, sauf que ses feuilles sont circulaires en coupe transversale et que les feuilles et la coupe florale (l'hypanthium) ont généralement une couverture clairsemée de longs poils doux. (La seule autre sous-espèce à feuilles cylindriques est teretifolius et ses feuilles et son hypanthium sont glabres.)
Calothamnus quadrifidus_subsp._seminudus/Calothamnus quadrifidus subsp. seminudus :
Calothamnus quadrifidus subsp. seminudus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. Il est similaire aux autres sous-espèces de Calothamnus quadrifidus sauf que ses feuilles sont linéaires et quelque peu rugueuses et écailleuses et que les faisceaux d'étamines sont relativement longs.
Calothamnus quadrifidus_subsp._teretifolius/Calothamnus quadrifidus subsp. teretifolius :
Calothamnus quadrifidus subsp. teretifolius est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. Il ressemble aux autres sous-espèces de Calothamnus quadrifidus sauf que ses feuilles sont glabres et cylindriques. (La sous-espèce quadrifidus a également des feuilles cylindriques, mais elles ont souvent une couverture de poils longs et soyeux.)
Calothamnus robustus/Calothamnus robustus :
Calothamnus robustus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste dressé aux feuilles cylindriques et aux petites grappes de fleurs rouges au printemps, suivies de fruits à deux lobes proéminents.
Calothamnus roseus/Calothamnus roseus :
Calothamnus roseus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste aux feuilles piquantes en forme d'aiguille et aux fleurs roses à quatre faisceaux d'étamines. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca rosea.)
Calothamnus rupestris/Calothamnus rupestris :
Calothamnus rupestris, communément appelé oreilles de souris ou filet de granit, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste ou un petit arbre aux feuilles courtes, raides et épineuses et aux fleurs roses à rouges au printemps.
Calothamnus sanguineus/Calothamnus sanguineus :
Calothamnus sanguineus, communément appelée fleur de sang à feuilles soyeuses, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. Les peuples Noongar connaissent la plante sous le nom de Boolgalla. C'est un arbuste érigé à étalé avec des feuilles courtes et cylindriques et des fleurs rouges ou blanches avec un arrangement inhabituel d'étamines, fleurissant souvent en automne, en hiver ou au printemps. C'était le premier de son genre à être formellement décrit.
Calothamnus scabridus/Calothamnus scabridus :
Calothamnus scabridus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste aux feuilles piquantes en forme d'aiguille et aux fleurs rouges à quatre faisceaux d'étamines. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca rosea.)
Calothamnus schaueri/Calothamnus schaueri :
Calothamnus schaueri est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un petit arbuste étalé, parfois prostré, atteignant une hauteur d'environ 0,6 mètre (2 pieds) avec des feuilles cylindriques de 100 à 200 millimètres (4 à 8 pouces) de long. Il a des fleurs rouge brunâtre d'août à décembre. Les fleurs ont 4 pétales et 4 faisceaux étroits d'étamines. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca planifolia.) Calothamnus schaueri a été formellement décrit pour la première fois par Johann Lehmmann en 1842 dans Delectus Seminum quae in Horto Hamburgensium botanico e collectione. L'épithète spécifique (schaueri) honore Johannes Schauer. Calothamnus schaueri est présent près d'Albany dans les régions biogéographiques des plaines d'Esperance, de la forêt de Jarrah et de Warren où il pousse dans des marécages près d'affleurements de granit.
Calothamnus superbus/Calothamnus superbus :
Calothamnus superbus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste dressé, souvent étalé, épars semblable à Calothamnus aridus avec ses fleurs rouges à 5 faisceaux d'étamines, mais ses feuilles sont plus longues et plus larges. Il a une distribution limitée près de Pigeon Rocks au sud du lac Barlee. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca superba.)
Calothamnus torulosus/Calothamnus torulosus :
Calothamnus torulosus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste tantôt dressé, tantôt prostré, aux feuilles ressemblant à des pins et aux fleurs généralement rouges en 4 parties. Il est similaire à Calothamnus sanguineus sauf qu'il a des capsules de fructification plus grandes.
Calothamnus tuberosus/Calothamnus tuberosus :
Calothamnus tuberosus est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est une plante raide et épineuse avec des feuilles cylindriques et des fleurs rouges, poussant près ou souvent sur des rochers de granit. Il a un lignotubercule et des racines tubéreuses. (En 2014, Craven, Edwards et Cowley ont proposé que l'espèce soit renommée Melaleuca tuberosa.)
Calothamnus validus/Calothamnus validus :
Calothamnus validus, communément appelé clawflower Barrens, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique au sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un arbuste dressé ou arrondi avec des feuilles rigides, cylindriques mais pas pointues et des fleurs rouges en 4 parties. Le nom commun dérive de l'emplacement, West Mount Barren, où il a été trouvé par Spencer Moore, l'auteur de sa description formelle. Il est couramment cultivé et s'est parfois échappé des jardins d'Australie occidentale.
Calothamnus villosus/Calothamnus villosus :
Calothamnus villosus, communément appelé buisson à filet laineux ou buisson à filet soyeux, est une plante de la famille des myrtes, Myrtaceae et est endémique du sud-ouest de l'Australie occidentale. C'est un grand arbuste, formant souvent des fourrés. Il a des feuilles minces et cylindriques et des fleurs rouge sang pendant plusieurs mois de l'année. Il ressemble superficiellement à Calothamnus quadrifidus mais se distingue de cette espèce par ses fleurs qui ont cinq griffes d'étamines contre quatre chez C. quadrifidus.
Calothèque/Calothèque :
Calotheca est le nom utilisé pour un genre de choanoflagellés de la famille des Acanthoecidae, bien que ce nom soit un homonyme junior du nom Calotheca Heyden, 1887, et il doit être remplacé selon les règles de l'ICZN. L'espèce C. alata est originaire des localités indo-pacifiques.
Calothorax/Calothorax :
Calothorax est un genre de colibri de la famille des Trochilidae. Il contient les espèces suivantes :
Calothrix/Calothrix :
Calothrix est un genre de cyanobactéries. On les trouve généralement en eau douce.
Crustacé de Calothrix/Crustacé de Calothrix :
Calothrix crustacea est une espèce de cyanobactérie répandue dans les océans du monde entier.
Calothyriopsis/Calothyriopsis :
Calothyriopsis est un genre de champignons de la famille des Microthyriaceae.
Calothyrza/Calothyrza :
Calothyrza est un genre de longicornes de la sous-famille des Lamiinae, contenant les espèces suivantes : Calothyrza jardinei (White, 1858) Calothyrza margaritifera (Westwood, 1848) Calothyrza pauli (Fairmaire, 1884) Calothyrza sehestedti (Fabricius, 1798)
Calothyrza jardinei/Calothyrza jardinei :
Calothyrza jardinei est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par White en 1858. Il est connu de Tanzanie, d'Afrique du Sud, de Zambie et de la République démocratique du Congo.
Calothyrza margaritifera/Calothyrza margaritifera :
Calothyrza margaritifera est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par John O. Westwood en 1848 dans son "The Cabinet of Oriental Entomology" comme Phryneta margaritifera.
Calothyrza pauli/Calothyrza pauli :
Calothyrza pauli est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Léon Fairmaire en 1884. Il est connu de Somalie, du Kenya, d'Ethiopie et de Tanzanie.
Calothyrza sehestedti/Calothyrza sehestedti :
Calothyrza sehestedti est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Johan Christian Fabricius en 1798. Il est connu du Sri Lanka et de l'Inde.
Calotingis/Calotingis :
Calotingis est un genre de punaises de la dentelle de la famille des Tingidae. Il y a au moins deux espèces décrites dans Calotingis.
Calotingis chevalier/Calotingis chevalier :
Calotingis knighti est une espèce de punaise de la dentelle de la famille des Tingidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Calotis/Calotis :
Calotis est un genre d'herbes ou de petits arbustes de la famille des marguerites Asteraceae. La plupart des espèces sont originaires d'Australie, tandis que deux se produisent en Asie. Espèces
Calotis cuneifolia/Calotis cuneifolia :
Calotis cuneifolia, la marguerite violette, est une espèce de marguerite que l'on trouve dans de nombreuses régions de l'est et du centre de l'Australie. Une petite plante herbacée de 60 centimètres de haut. Des fleurs bleues ou violettes se forment à tout moment de l'année, mais surtout au printemps. Le spécimen type a été collecté par Allan Cunningham sur les rives de la rivière Lachlan en 1817. L'épithète spécifique "cuneifolia" fait référence aux feuilles en forme de coin.
Calotis cymbacantha/Calotis cymbacantha :
Calotis cymbacantha, la marguerite voyante, est une espèce de Calotis originaire des zones arides d'Australie. C'est une plante herbacée vivace qui mesure entre 10 et 40 cm de haut. Il a des tiges dressées velues qui sont ligneuses à la base et produisent des fleurs jaunes (Seeds of South Australia, 2018) (Victoria Flora, 2018).
Calotis dentex/Calotis dentex :
Calotis dentex, la marguerite blanche est une espèce de marguerite que l'on trouve dans les zones forestières sur sol sablonneux ou graveleux de l'est de l'Australie, au nord du district d'Illawarra. Plante herbacée dressée, poilue, atteignant 80 centimètres de haut. Les fleurs blanches sont souvent vues entre les mois d'octobre à avril. L'épithète spécifique "dentex" fait référence aux bords dentés des feuilles. Le spécimen type a été collecté à Sydney par Robert Brown et publié plus tard par lui-même en 1820.
Calotis hispidula/Calotis hispidula :
Calotis hispidula, la puce Bogan ou l'œil bindi, est une espèce poilue de marguerite que l'on trouve dans de nombreuses régions de l'Australie continentale. Une petite plante herbacée de 10 centimètres de haut. Les fleurs blanches sont souvent vues pendant les mois d'hiver. L'épithète spécifique "hispidula" fait référence à la couverture de poils raides de la plante. Nom; Gk, belle-oreille, faisant allusion aux écailles de pappus en forme d'oreille comme on le voit chez C.cuneifolia. Un genre de petites herbes avec 24 espèces en Australie et 2 en Asie. Calotis spp. sont des marguerites innocentes jusqu'à ce qu'elles fructifient et que ses têtes se transforment en masses diaboliques de barbes rigides acérées. Habitants principalement opportunistes des prairies. Les bavures barbelées peuvent être facilement transportées par le bétail.
Calotis lappulacea/Calotis lappulacea :
Calotis lappulacea, la marguerite jaune, est une espèce de marguerite que l'on trouve dans de nombreuses régions de l'Australie continentale. Une petite plante herbacée de 10 à 30 centimètres de haut. Des fleurs jaunes peuvent apparaître à tout moment de l'année. L'épithète spécifique "lappulacea" fait référence au genre Lappula de plantes à poils raides. La marguerite jaune est apparue pour la première fois dans la littérature scientifique en 1837, publiée par le botaniste systématique George Bentham à partir d'un spécimen collecté par Ferdinand Bauer.
Calotis pubescens/Calotis pubescens :
Calotis pubescens est une espèce de marguerite endémique d'Australie et trouvée en Nouvelle-Galles du Sud et à Victoria. Elle a été décrite pour la première fois en 1867 par Ferdinand von Mueller sous le nom de Calotis scabiosifolia var. pubescens, mais a été élevée au rang d'espèce en 2002 par Neville Walsh et Keith McDougall pour devenir Calotis pubescens.
Calotmul/Calotmul :
Calotmul est une ville et le siège municipal de la municipalité de Calotmul, Yucatán au Mexique. En 2010, la ville comptait 2 764 habitants.
Municipalité de Calotmul/Municipalité de Calotmul :
La municipalité de Calotmul (Yucatèque Maya : "lieu de deux collines jointes") est l'une des 106 municipalités de l'État mexicain du Yucatán contenant (361,50 km2) de terres et est située à environ 185 kilomètres (115 mi) à l'est de la ville de Mérida.
Caloto, Cauca/Caloto, Cauca :
Caloto est une ville et une municipalité du département du Cauca, en Colombie.
Calotomus/Calotomus :
Calotomus est un genre de perroquet de l'Indo-Pacifique, avec une seule espèce allant dans les parties les plus chaudes du Pacifique Est. Par rapport à la plupart de leurs proches, leurs couleurs sont relativement ternes. Plusieurs espèces de ce genre sont associées aux herbiers marins, mais la plupart peuvent également être observées sur les récifs.
Calotomus carolinus/Calotomus carolinus :
Calotomus carolinus, communément appelé poisson perroquet Carolines, est une espèce de poisson marin à nageoires rayonnées, un poisson perroquet, de la famille des Scaridae. Il est également connu sous le nom de poisson perroquet à œil étoilé, poisson perroquet à œil étoilé, poisson perroquet à dents de cheval, poisson perroquet de Noël ou poisson perroquet marbré. Puisque le Calotomus carolinus est connu à travers le Pacifique, il a également son propre nom dans de nombreuses langues autochtones, par exemple, il s'appelle un panuhunuhunu dans la langue hawaïenne.
Calotomus japonicus/Calotomus japonicus :
Calotomus japonicus, communément appelé poisson-perroquet japonais, est une espèce de poisson-perroquet que l'on trouve couramment dans tout le nord-ouest du Pacifique. L'espèce a été classée Préoccupation mineure par l'UICN.
Calotomus spinidens/Calotomus spinidens :
Calotomus spinidens, le poisson-perroquet à dents épineuses, est une espèce de poisson marin à nageoires rayonnées, un poisson-perroquet, de la famille des Scaridae. On le trouve dans l'Indo-Pacifique de l'Afrique de l'Est aux Tonga et aux Îles Marshall où on le trouve dans les herbiers marins et les herbiers situés dans les baies côtières ou les lagons profonds.
Calotomus viridescens/Calotomus viridescens :
Calotomus viridescens, communément appelé poisson-perroquet viridescent ou pointillé, est une espèce de poisson-perroquet originaire des eaux des Maldives et de la mer Rouge, du golfe d'Aqaba au sud jusqu'à l'archipel des Chagos. Il a été décrit par le naturaliste allemand Eduard Rüppell en 1835.
Calotomus zonarchus/Calotomus zonarchus :
Calotomus zonarchus, communément appelé poisson-perroquet à barre jaune, est une espèce de poisson-perroquet originaire des eaux des îles hawaïennes.
Calotrachys/Calotrachys :
Calotrachys est un genre d'acariens de la famille des Polyaspididae.
Calotrichopsie/Calotrichopsie :
Calotrichopsis est un genre de champignons de la famille des Lichinaceae. Le genre contient trois espèces.
Calotriton/Calotriton :
Calotriton, ou les tritons de ruisseau européens, est un genre de tritons originaire des Pyrénées et de la Catalogne centrale (chaîne pré-côtière catalane). Ces amphibiens étaient autrefois placés dans le genre Euproctus, mais le genre a été ressuscité en 2005. Au lieu d'Euproctus, ils semblent plus étroitement liés à Triturus, leur taxon frère.
Calotrophon/Calotrophon :
Calotrophon est un genre d'escargots de mer, de mollusques gastéropodes marins de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Calotrophon andrewsi/Calotrophon andrewsi :
Calotrophon andrewsi est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Calotrophon carnicolor/Calotrophon carnicolor :
Calotrophon carnicolor est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Calotrophon eugeniae/Calotrophon eugeniae :
Calotrophon eugeniae est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Calotrophon hemmenorum/Calotrophon hemmenorum :
Calotrophon hemmenorum est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Calotrophon hystrix/Calotrophon hystrix :
Calotrophon hystrix est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Calotrophon ostrearum/Calotrophon ostrearum :
Calotrophon ostrearum , nom commun le «foret à bouche mauve», est une espèce de petit escargot de mer prédateur , un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae , les escargots murex ou les escargots de roche .
Calotrophon turritus/Calotrophon turritus :
Calotrophon turritus est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Calotrophon velero/Calotrophon velero :
Calotrophon velero est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Muricidae, les escargots murex ou les escargots de roche.
Calotropine/Calotropine :
La calotropine est un cardénolide toxique présent dans les plantes de la famille des Asclepiadoideae. Dans les cas extrêmes, l'empoisonnement à la calotropine peut provoquer une insuffisance respiratoire et cardiaque. L'empoisonnement accidentel est courant chez le bétail qui a ingéré de l'asclépiade. La calotropine est généralement stockée comme mécanisme de défense par les insectes qui mangent les asclépiades comme principale source de nourriture.
Calotropis/Calotropis :
Calotropis est un genre de plantes à fleurs de la famille des Apocynaceae, décrit pour la première fois en tant que genre en 1810. Il est originaire d'Asie du Sud et d'Afrique du Nord. Ils sont communément appelés asclépiades en raison du latex qu'ils produisent. Les espèces de Calotropis sont considérées comme des mauvaises herbes communes dans certaines parties du monde. Les fleurs sont parfumées et sont souvent utilisées dans la fabrication de glands floraux dans certaines cultures d'Asie du Sud-Est continentale. Les fibres de ces plantes sont appelées madar ou mader. Les espèces de Calotropis se trouvent généralement dans les terres agricoles abandonnées.
Calotropis gigantea/Calotropis gigantea :
Calotropis gigantea, la fleur de la couronne, est une espèce de Calotropis originaire du Cambodge, du Vietnam, du Bangladesh, de l'Indonésie, de la Malaisie, de la Thaïlande, du Sri Lanka, de l'Inde, de la Chine, du Pakistan et du Népal. C'est un grand arbuste atteignant 4 m (13 pi ) haut. Il a des grappes de fleurs cireuses de couleur blanche ou lavande. Chaque fleur se compose de cinq pétales pointus et d'une petite "couronne" partant du centre qui contient les étamines. L'estivation que l'on trouve chez calotropis est valvée, c'est-à-dire que les sépales ou les pétales en verticille se touchent juste à la marge, sans se chevaucher. La plante a des feuilles ovales vert clair et une tige laiteuse. Le latex de Calotropis gigantea contient des glycosides cardiaques, des acides gras et de l'oxalate de calcium. Les racines contiennent également du Calotropone.
Calotropis procera/Calotropis procera :
Calotropis procera est une espèce de plante à fleurs de la famille des Apocynaceae originaire d'Afrique du Nord, d'Afrique tropicale, d'Asie occidentale, d'Asie du Sud et d'Indochine. Les fruits verts contiennent une sève laiteuse toxique qui est extrêmement amère et se transforme en un revêtement gluant résistant au savon. Les noms communs de la plante incluent la pomme de Sodome, la pomme de Sodome, le stabragh, la couronne du roi, l'hévéa et l'hévéa. Le nom Apple of Sodome et Dead Sea Apple vient du fait que les anciens auteurs Josèphe et Tacite l'ont décrit comme poussant dans la région de la Sodome biblique.
Calotte/Calotte :
Calotte peut faire référence à : Calotte (architecture), une cavité ronde ou une dépression en architecture Calotte ou courgette, une calotte unie, en particulier celles portées par les ecclésiastiques Calotte (Belgique), utilisée par les étudiants des universités catholiques belges comme casquette d'étudiant Calotte ou espace -modèle de remplissage utilisé dans la modélisation moléculaire Calotte, la région antérieure (tête) d'un parasite Dicyemida un terme d'archéologie pour indiquer la partie d'un crâne autrement connue sous le nom de calotte crânienne
Calotte (Belgique)/Calotte (Belgique):
La calotte (pluriel calottes, français du provençal calota ou italien callotta) est une calotte portée par les étudiants des universités catholiques de Belgique. Elle tire son origine de la calotte portée par le régiment papal de zouaves vers 1860. La calotte est cylindrique, faite de velours et d'astrakan (peau d'agneau nouveau-né). La couleur du haut est rouge bordeau pour les universités de Bruxelles, Louvain, Louvain-la-Neuve et Namur, blanc pour l'université de Gand et émeraude pour l'université de Liège. Sur le devant de la calotte se trouvent des bandes représentant le drapeau belge (noir, jaune et rouge) et des bandes représentant les couleurs de la ville ou de l'université où la calotte a été reçue. Au dos de la calotte, la faculté de l'étudiant est représentée par une couleur et un symbole, avec si besoin un symbole supplémentaire pour déterminer la spécialité. Les étoiles dorées autour de la calotte représentent le nombre d'années que l'étudiant a réussi à étudier (si une année doit être reprise, une étoile argentée la représentera). En plus de cela, un certain nombre d'épinglettes officielles et personnelles seront ajoutées à la calotte, toutes représentant des faits sur son propriétaire. Exemples : Position officielle dans une organisation étudiante (au-dessus de l'étoile de l'année considérée) Passe-temps et occupations (joueur de cartes, fêtard...) Caractère (patriote, paresseux...)
Calotype/Calotype :
Le calotype ou talbotype est un procédé photographique précoce introduit en 1841 par William Henry Fox Talbot, utilisant du papier enduit d'iodure d'argent. Les effets de texture du papier dans la photographie calotype limitent la capacité de ce processus précoce à enregistrer des détails et des textures à faible contraste. Le terme calotype vient du grec ancien καλός (kalos), "beau", et τύπος (tupos), "impression".
Club Calotype/Club Calotype :
Calotype Club peut se référer à : Edinburgh Calotype Club, (c. 1843- ), le premier club photographique au monde. Calotype Society (Londres), (c. 1848- ), dansant en partie pour devenir la Royal Photographic Society.
Caloundra/Caloundra :
Caloundra est une ville côtière et la ville la plus méridionale de la région de la Sunshine Coast, dans le sud-est du Queensland, en Australie.
Caloundra (homonymie)/Caloundra (homonymie) :
Caloundra est un centre urbain de la région sud de la Sunshine Coast du Queensland, en Australie. Caloundra peut également faire référence à : Ville de Caloundra, ancienne zone de gouvernement local jusqu'en 2008 à Caloundra, Queensland Caloundra (banlieue), quartier central des affaires de Caloundra, Queensland Circonscription électorale de Caloundra, une circonscription électorale de l'Assemblée législative du Queensland
Caloundra (banlieue)/Caloundra (banlieue) :
Caloundra est une banlieue côtière et le quartier central des affaires de la ville de Caloundra dans la région de Sunshine Coast, Queensland, Australie. Lors du recensement de 2016, la banlieue de Caloundra comptait 3 917 habitants.
Aéroport de Caloundra/Aéroport de Caloundra :
L'aéroport de Caloundra (code AITA : CUD code OACI : YCDR) est un aéroport public d'aviation générale situé à Caloundra West desservant la Sunshine Coast dans l'État australien du Queensland. L'aéroport est situé sur un site de 130 ha (320 acres), dont 74 ha (180 acres) sont occupés par les installations actuelles. La poursuite de la croissance et de l'expansion de l'aéroport est limitée par l'empiétement urbain, car une grande partie des terres environnantes a été aménagée en lotissements résidentiels. L'aéroport est géré par Sunshine Coast Airports, une unité commerciale du Conseil régional de Sunshine Coast qui est également responsable des opérations de l'aéroport de Sunshine Coast à Maroochydore depuis 2008.
Caloundra Australian_Football_Club/Caloundra Australian Football Club :
Caloundra Australian Football Club est un club de football australien basé à Caloundra, Sunshine Coast, Queensland. Il participe à la division QFA 1. Connu sous le nom de Panthers, Caloundra jouait dans une division supérieure mais, en raison de la pénurie de joueurs pour la saison 2012, il ne peut rassembler qu'une équipe pour une division inférieure qui n'aligne pas d'équipe de réserve.
Collège chrétien de Caloundra/Collège chrétien de Caloundra :
Caloundra Christian College est une école chrétienne indépendante située à Caloundra, à l'extrémité sud de la Sunshine Coast du Queensland. L'école compte environ 300 étudiants, de la maternelle à la 12e année. L'école a été créée en 1983 et fondée par l'église baptiste Caloundra CityLife. Il est affilié aux écoles indépendantes du Queensland et aux écoles chrétiennes d'Australie.
Caloundra International/Caloundra International :
Le Caloundra International est un tournoi de tennis organisé à Caloundra, en Australie. En 2004, il a eu lieu en novembre sous le nom de Uncle Tobys Challenger à Caloundra, puis sous le nom de Kia International à Caloundra de 2005 à 2006, et de Caloundra ATP Challenger en 2007. Le tournoi est revenu en février 2011 sous le nom d'Elite Tennis International.
Phares de Caloundra/Phares de Caloundra :
Les phares de Caloundra sont une paire de phares classés au patrimoine au 3 Canberra Terrace, près d'Arthur Street, Kings Beach, Caloundra, région de Sunshine Coast, Queensland, Australie. Le premier, connu sous le nom de Old Caloundra Light, a été conçu par Francis Drummond Greville Stanley et construit en 1896; le second, New Caloundra Light, a été construit en 1968. Ils ont été ajoutés au registre du patrimoine du Queensland le 5 février 2010.
Caloundra RSL_Cup/Coupe Caloundra RSL :
Caloundra RSL Cup pourrait faire référence à plusieurs compétitions sportives sur la Sunshine Coast australienne. Ceux-ci inclus; Une compétition de cricket Une compétition de rugby à XIII
Caloundra West,_Queensland/Caloundra West, Queensland :
Caloundra West est une banlieue à usage mixte de Caloundra dans la région de Sunshine Coast, Queensland, Australie. Lors du recensement de 2016, Caloundra West comptait 6 297 habitants.
Gare routière de Caloundra/gare routière de Caloundra :
La gare routière de Caloundra a été ouverte le 16 avril 1992 par le ministre des Transports David Hamill. Il est desservi par six lignes Sunbus. Il se trouve dans la zone 5 du système de transport public intégré TransLink. Situé à Cooma Terrace, Caloundra l'échangeur dispose d'une salle d'attente climatisée et d'une agence de voyage. Un parking à deux étages est situé au-dessus de la gare routière.
Calouros do_Ar_Futebol_Clube/Calouros do Ar Futebol Clube :
Calouros do Ar Futebol Clube, communément appelé Calouros do Ar, est un club de football brésilien basé à Fortaleza, dans l'État de Ceará. Ils ont participé une fois à la Série B.
Calouste Gulbenkian/Calouste Gulbenkian :
Calouste Sarkis Gulbenkian (, arménien occidental : ֳալուստ ֿիւլպէնկեան ; 23 mars 1869 - 20 juillet 1955), surnommé "Mr Five Per Cent", était un homme d'affaires et philanthrope anglo-arménien. Il a joué un rôle majeur dans la mise à disposition des réserves de pétrole du Moyen-Orient pour le développement occidental et est crédité d'avoir été la première personne à exploiter le pétrole irakien. Gulbenkian a beaucoup voyagé et a vécu dans plusieurs villes dont Istanbul, Londres, Paris et Lisbonne. Tout au long de sa vie, Gulbenkian a été impliqué dans de nombreuses activités philanthropiques, notamment la création d'écoles, d'hôpitaux et d'églises. La Fondation Calouste Gulbenkian, une fondation privée basée au Portugal, a été créée en 1956 par son legs et continue de promouvoir les arts, la charité, l'éducation et la science à travers le monde. Elle fait désormais partie des plus grandes fondations d'Europe. À la fin de sa vie, il était devenu l'une des personnes les plus riches du monde et ses acquisitions d'art l'une des plus grandes collections privées.
Fondation Calouste Gulbenkian/Fondation Calouste Gulbenkian :
La Fondation Calouste Gulbenkian ( portugais : Fundação Calouste Gulbenkian ), communément appelée simplement la Fondation Gulbenkian , est une institution portugaise dédiée à la promotion des arts, de la philanthropie, de la science et de l'éducation. L'une des fondations caritatives les plus riches au monde, la Fondation Gulbenkian a été fondée le 18 juillet 1956 selon les dernières volontés et testament de Calouste Sarkis Gulbenkian, un magnat du pétrole basé au Portugal qui a légué ses actifs au pays sous la forme d'une fondation. . Gülbenkian, le magnat du pétrole arménien, possédait l'une des plus grandes collections d'art privées d'Europe, qui se trouve au musée Calouste Gulbenkian de la fondation à Lisbonne. La fondation accueille de nombreuses institutions et initiatives, dont l'Orchestre Gulbenkian, l'Institut scientifique Gulbenkian, les Prix Gulbenkian et la Commission Gulbenkian.
Musée Calouste Gulbenkian/Musée Calouste Gulbenkian :
Le musée Calouste Gulbenkian abrite l'une des plus importantes collections d'art privées au monde. Il comprend des œuvres de l'Égypte ancienne au début du XXe siècle, couvrant les arts du monde islamique, de la Chine et du Japon, ainsi que les arts décoratifs français, la peinture impressionniste et les bijoux de René Lalique.
Bible de Calov/Bible de Calov :
La Bible Calov est une Bible en trois volumes du XVIIe siècle qui contient des traductions allemandes et des commentaires de Martin Luther et des commentaires supplémentaires du professeur de théologie de Wittenberg, Abraham Calovius.
Rivière Calovebora/Rivière Calovebora :
Rio Calovebora est une rivière sur la côte caraïbe du Panama.
Caloveto/Caloveto :
Caloveto ( calabrais : Calëvìtë ) est une commune italienne de la province de Cosenza dans la région de Calabre au sud de l'Italie .
Calov%C3%A9bora/Calovébora :
Calovébora est un corregimiento du district de Santa Fé , province de Veraguas , Panama avec une population de 4 397 habitants en 2010. Sa population en 1990 était de 3 043 habitants; sa population en 2000 était de 2 342 habitants.
Calov%C3%A9bora ou_Santa_Catalina/Calovébora ou Santa Catalina :
Calovébora o Santa Catalina est un corregimiento de Ngäbe-Buglé Comarca en République du Panama.
Calow/Calow :
Calow est un village et une paroisse civile du comté de Derbyshire en Angleterre. La population du village au recensement de 2011 était de 2 494 habitants. Calow se trouve dans le district du gouvernement local du Derbyshire du nord-est du Derbyshire et est situé immédiatement à côté du plus grand bourg de Chesterfield. Les origines du village remontent à 1086, lorsqu'il était connu sous le nom de Kalehal (le coin de terre dénudé). En 1430, elle s'appelait Calell, puis Calo en 1561 avant d'acquérir son nom actuel. Il est rapporté qu'il y avait un manoir qui «appartenait au roi» à peu près au même moment où le Domesday Book a été compilé. Le manoir fut la possession des familles successives de Breton, Loudham et Foljambe, qui étaient des familles notables à l'époque. Le charbon et le fer ont été travaillés dans le village et pendant un certain temps, les hauts fourneaux ont fonctionné. Le charbon extrait à Calow alimentait les fours du village voisin de Duckmanton. Calow est maintenant considéré comme une banlieue de Chesterfield, bien qu'il ne soit pas dans l'arrondissement de la ville. L'hôpital royal de Chesterfield, construit juste à l'extérieur des limites de Calow, a été ouvert en 1984. Les commodités à Calow comprennent; commerces, un petit parc, une pharmacie, une école primaire et un centre communautaire. La ministre méthodiste, la révérende Kathleen Richardson, a pris pour titre de «baronne Richardson de Calow», d'après le village, lorsqu'elle a été créée pair à vie en 1998. La baronne Richardson a fait l'objet d'une édition de l'émission Lords A Living de la BBC Radio 4. Le programme, diffusé en janvier 2011, reflétait le retour de la baronne pour visiter le village dans lequel elle a passé son enfance. Le groupe scout du village a été formé par le révérend CW Handford en 1933. Le groupe a célébré son 75e anniversaire en 2008 avec un certain nombre de événements, dont certains ont été suivis par M. Clifford Parker, un survivant du groupe original de 1933. Le groupe a établi des liens internationaux avec des groupes au Canada et en Australie. Le Pipe-field (connu sous le nom de « Pipey » pour les habitants) est un endroit remarquable à Calow. Nommé ainsi en raison d'un tuyau qui passe sous le terrain et est exposé vers une extrémité.
Caloy/Caloy :
Caloy est le surnom de Carlos aux Philippines. Les personnes notables connues sous ce nom sont les suivantes: Caloy Balcells, surnom de Carlos Balcells (fl. 1985-présent), bassiste espagnol philippin Caloy Garcia, surnom de Carlos Jose Garcia (né en 1975) entraîneur de basket-ball professionnel philippin Caloy Loyzaga, surnom pour Carlos Loyzaga (1930 – 2016). Basketteur et entraîneur philippin
Caloy Garcia/Caloy Garcia :
Carlos Jose "Caloy" Garcia est un entraîneur de basket-ball professionnel philippin et ancien animateur de télévision. Il est actuellement consultant d'équipe pour les Rain or Shine Elasto Painters de la Philippine Basketball Association.
Caloyers/Caloyers :
Les Caloyers ( grec : καλόγερος , kalos ghérôn , "bons vieux hommes"), également orthographiés Calogers ou Calogeri , étaient des moines grecs qui suivaient la règle de Saint Basile . Hommes et femmes, ils habitaient le mont Athos (seulement des hommes) et se sont répandus dans de nombreuses églises d'Orient. Ils vivaient soit dans des monastères, comme au Mont Athos et aux Météores, soit isolés dans des ermitages, voués à l'agriculture et à la prière. Il n'y a jamais eu de réforme parmi eux; ils ont conservé leur institution première et leurs anciennes habitudes, avec une exactitude minutieuse. Tavernier a observé qu'ils vivaient une vie isolée et austère, ne mangeant pas de viande, et observaient quatre carêmes, outre de nombreux autres jeûnes, avec une grande rigueur : ils ne mangeaient pas de nourriture avant de l'avoir gagnée par le travail de leurs mains. Pendant leur carême, certains ne mangeaient pas plus d'une fois en trois jours, d'autres seulement deux fois en sept jours. Ils étaient divisés en trois rangs ou degrés : les novices, appelés Archari ; le modérément accompli, appelé Microschemi (Μικρόσχημοι); et le parfait, appelé Megaloschemi (μεγαλόσχημοι). Ce dernier rang était divisé en ce qui suit : les cénobites, qui passaient la journée à réciter leurs offices, de minuit au coucher du soleil ; Les anachorètes, qui ont quitté la communauté pour vivre seuls, ne sortant que le dimanche et les jours fériés pour effectuer des dévotions dans les monastères ; et les reclus, qui vivaient seuls dans des grottes et des cavernes, sur les montagnes, et survivaient grâce aux aumônes que leur fournissaient les monastères.
Calozenillia/Calozenillia :
Calozenillia est un genre de mouches de la famille des Tachinidae.
Calpack, Californie/Calpack, Californie :
Calpack est une communauté non constituée en société du comté de Merced, en Californie. Il est situé à 2 miles (3,2 km) à l'ouest de Planada, à une altitude de 213 pieds (65 m). La communauté porte le nom de la California Packing Corporation. Elle compte 50 habitants.
Calpaïne/Calpaïne :
Une calpaïne (; EC 3.4.22.52, EC 3.4.22.53) est une protéine appartenant à la famille des protéases à cystéine non lysosomales dépendantes du calcium (enzymes protéolytiques) exprimées de manière omniprésente chez les mammifères et de nombreux autres organismes. Les calpaïnes constituent la famille C2 du clan protéase CA dans la base de données MEROPS. Le système protéolytique de la calpaïne comprend les protéases de la calpaïne, la petite sous-unité régulatrice CAPNS1, également connue sous le nom de CAPN4, et l'inhibiteur spécifique de la calpaïne endogène, la calpastatine.
Calpaïne-1/Calpaïne-1 :
La calpaïne-1 (EC 3.4.22.52, mu-calpaïne, protéase I neutre activée par le calcium) est une enzyme. Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante Large spécificité endopeptidaseCette enzyme appartient à la famille des peptidases C2.
Calpain-1 catalytic_subunit/Calpain-1 catalytic subunit :
La sous-unité catalytique de la calpaïne-1 (CANP 1) est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène CAPN1.
Calpaïne-2/Calpaïne-2 :
La calpaïne-2 (EC 3.4.22.53, protéase II neutre activée par le calcium, m-calpaïne, milli-calpaïne) est une protéase à cystéine intracellulaire hétérodimérique activée par le calcium. Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante Large spécificité endopeptidaseCette enzyme appartient à la famille des peptidases C2. C'est l'une des 15 protéines de la famille des calpaïnes.
Calpain-2 catalytic_subunit/Calpain-2 catalytic subunit :
La sous-unité catalytique Calpaïne-2 est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène CAPN2.
Calpaïne-3/Calpaïne-3 :
La calpaïne-3 est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène CAPN3.
Calpaïne-6/Calpaïne-6 :
La calpaïne-6 (également connue sous le nom de calpamoduline) est une protéine chez l'homme codée par le gène CAPN6. Les calpaïnes sont une famille omniprésente et bien conservée de protéases à cystéine dépendantes du calcium. Dans le système de classification des enzymes protéases MEROPS, elles sont membres du clan CA (protéases de type papaïne). Les protéines calpaïnes sont des hétérodimères constitués d'une petite sous-unité invariante et de grandes sous-unités variables. La grande sous-unité possède un domaine de cystéine protéase et les deux sous-unités possèdent des domaines de liaison au calcium. Les calpaïnes ont été impliquées dans des processus neurodégénératifs, car leur activation peut être déclenchée par un apport de calcium et un stress oxydatif. La protéine codée par ce gène est fortement exprimée dans le placenta. Sa région C-terminale n'a aucune homologie avec le domaine de type calmoduline des autres calpaïnes. La protéine est dépourvue d'un résidu de triade catalytique critique dans son site actif (nucléophile cystéine muté en lysine) et est donc suggérée comme étant protéolytiquement inactive. La protéine peut jouer un rôle dans la formation de tumeurs en inhibant l'apoptose et en favorisant l'angiogenèse.
Calpaïne-8/Calpaïne-8 :
La calpaïne-8 est une protéine humaine codée par le gène CAPN8.
Calpaïne-9/Calpaïne-9 :
La calpaïne-9 est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène CAPN9. Les calpaïnes sont une famille omniprésente et bien conservée de protéases à cystéine dépendantes du calcium. Les protéines calpaïnes sont des hétérodimères constitués d'une petite sous-unité invariante et de grandes sous-unités variables. La grande sous-unité possède un domaine de cystéine protéase et les deux sous-unités possèdent des domaines de liaison au calcium. Les calpaïnes ont été impliquées dans des processus neurodégénératifs, car leur activation peut être déclenchée par un apport de calcium et un stress oxydatif. La protéine codée par ce gène est exprimée principalement dans l'estomac et l'intestin grêle et peut avoir des fonctions spécialisées dans le tube digestif. On pense que ce gène est associé au cancer gastrique. De multiples variants de transcription épissés alternativement codant différentes isoformes ont été trouvés pour ce gène.
Calpain petite_sous-unité_1/Calpain petite sous-unité 1 :
La petite sous-unité 1 de la calpaïne (CSS1) est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène CAPNS1.
Calpaïnopathie/Calpaïnopathie :
La calpaïnopathie est le type le plus courant de dystrophie musculaire des ceintures autosomique récessive (LGMD). Elle touche préférentiellement les muscles de la ceinture scapulaire et de la ceinture scapulaire. Aucun médicament modifiant la maladie n'a été développé en 2019, bien que la physiothérapie, la modification du mode de vie et la chirurgie orthopédique puissent traiter les symptômes.
Usine Calpak_n°_11/Usine Calpak n°11 :
L'usine Calpak n ° 11 à Sacramento, en Californie, est un bâtiment construit en 1925. Calpak (rebaptisé plus tard "Del Monte Foods") a construit le bâtiment comme conserverie de fruits, mais il est maintenant utilisé par Blue Diamond Almonds. Il a été répertorié sur le National Registre des lieux historiques en 1984.
Calpan/Calpan :
La municipalité de Calpan est une municipalité de Puebla dans le sud-est du Mexique.
Calpanthula/Calpanthula :
Calpanthula est un genre de cnidaires appartenant à la famille des Botrucnidiferidae.Espèce : Calpanthula guinensis Van Beneden, 1897
Calpas/Calpas :
Calpas ou Kalpas , également connu sous le nom de Calpe ou Kalpe ( grec ancien : Κάλπη ) était une rivière de l' ancienne Bithynie se déversant dans le Pontus Euxinus , entre le Psilis , dont elle est distante de 210 stades, et la rivière Sangarius . Près de son embouchure se trouvait le port de Calpe, par lequel Xénophon passa sa retraite avec les Dix Mille. Xénophon le décrit comme à peu près à mi-chemin entre Byzance et Heraclea Pontica sur un promontoire, une partie qui se projette dans la mer est un précipice abrupt. Le col qui relie le promontoire au continent n'a que 400 pieds (120 m) de large. Le port est sous le rocher à l'ouest, et possède une plage ; et près de la mer il y a une source d'eau douce. L'endroit est minutieusement décrit par Xénophon. Apollonius de Rhodes appelle la rivière "à écoulement profond". Elle est identifiée avec l'Ilaflı Dere moderne.
Calpastatine/Calpastatine :
La calpastatine est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène CAST. La protéine codée par ce gène est un inhibiteur endogène de la calpaïne (protéase à cystéine dépendante du calcium). Il se compose d'un domaine N-terminal L et de quatre domaines répétitifs d'inhibition de la calpaïne (domaines 1 à 4), et il est impliqué dans la protéolyse de la protéine précurseur amyloïde. Le système calpaïne/calpastatine est impliqué dans de nombreux événements de fusion membranaire, tels que l'exocytose des vésicules neurales et l'agrégation des plaquettes et des globules rouges. On pense également que la protéine codée affecte les niveaux d'expression des gènes codant pour les protéines structurelles ou régulatrices. Plusieurs variantes de transcription épissées alternativement de ce gène ont été décrites, mais les natures complètes de seulement certaines ont été déterminées.
Calpatanna Waterhole_Conservation_Park/Parc de conservation des trous d'eau de Calpatanna :
Calpatanna Waterhole Conservation Park est une zone protégée dans l'État australien d'Australie-Méridionale située sur la péninsule d'Eyre dans les localités classées de Calca, Mortana et Yanerbie à environ 25 kilomètres (16 mi) au sud-est du centre-ville de Streaky Bay. La conservation Le parc a été proclamé le 14 février 1974 en vertu de la loi de 1972 sur les parcs nationaux et la faune de l'État en ce qui concerne les terres des sections 121, 122, 128, 129, 144, 179, 180 et 189 dans l'unité cadastrale des Cent de Wrenfordsley. Les terres des sections 248 et 249 ont été ajoutées le 16 juillet 1985. Son nom est dérivé du trou d'eau de Calpatanna qui est situé à l'intérieur de ses limites. En juillet 2016, le parc de conservation couvrait une superficie de 36,44 kilomètres carrés (14,07 milles carrés). En 1980, le parc de conservation était décrit comme suit : Calpatanna Waterhole est un parc de taille moyenne préservant des broussailles semi-arides représentatives de la région de la côte ouest de l'Australie du Sud. Le parc contient des lagunes salines saisonnières qui renforcent la diversité de la flore et de la faune représentées… La caractéristique dominante du parc est une vaste zone de lagunes salines, qui se remplissent avec les pluies hivernales. Trouvé en association avec ces zones, la haute végétation arbustive Melaleuca halmaturorum forme un type de végétation majeur dans le parc. La principale association végétale est cependant un maquis d'Eucalyptus diversifolia en association avec E. socialis, E. gracilis, M. lanceolata et Exocarpus sp… Bien qu'il ait connu un certain passé de pâturage, le parc est en bon état et généralement représentatif de la végétation de la région. Le parc de conservation est classé comme zone protégée de catégorie IA de l'UICN. En 1980, il a été inscrit sur l'ancien registre du domaine national.
Calpe/Calpe :
Calpe (prononciation espagnole : [ˈkalpe]) ou Calp (prononciation valencienne : [ˈkalp]) est une municipalité côtière située dans la comarca de Marina Alta, dans la province d'Alicante, Communauté valencienne, Espagne, au bord de la mer Méditerranée. Il a une superficie de 23,5 km2 (9,1 milles carrés) et une densité de population de 990 habitants par kilomètre carré (2 600/milles carrés). La ville se trouve au pied du Parc Naturel du Penyal d'Ifac. L'économie de Calpe repose principalement sur le tourisme et la pêche. De nombreux sites archéologiques ibériques, romains et arabes existent dans la ville en raison de sa situation côtière stratégique. Le premier méridien traverse Calpe.
Calpe (Bithynie)/Calpe (Bithynie):
Calpe ( grec ancien : Κάλπη , romanisé : Kalpē ), également Kalpas ou Calpas , était une ville portuaire de l' ancienne Bithynie en Asie Mineure , sur les rives de la mer Noire . Il était situé non loin de l'embouchure de la rivière Calpas (Ilaflı Dere moderne). Il a été mentionné dans l'Anabase de Xénophon. Xénophon, qui a traversé l'endroit lors de sa retraite avec les Dix Mille, le décrit comme à mi-chemin entre Byzance et Héraclée Pontique sur un promontoire, une partie qui se projette dans la mer est un précipice abrupt. Le col qui relie le promontoire au continent n'a que 400 pieds (120 m) de large. Le port est sous le rocher à l'ouest, et possède une plage ; et près de la mer il y a une source d'eau douce. L'endroit est minutieusement décrit par Xénophon. L'endroit est également mentionné par Pline l'Ancien, Solinus, Arrian, qui le place à 210 stades de l'embouchure du Psilis, et Stephanus de Byzance. Son site est situé près de Kerpe (ou Kirpe) en Turquie asiatique.
Calpe (homonymie)/Calpe (homonymie) :
Calpe est le nom espagnol de Calp, une ville côtière de Valence, en Espagne. Il peut également faire référence à : Calpe (monolithe), également connu sous le nom de Rocher de Gibraltar ou Mons Calpe, un promontoire calcaire monolithique situé à Gibraltar. C'était l'une des colonnes d'Hercule. Gibraltar : Calpe est un ancien nom de Gibraltar, tiré du promontoire. Il apparaît encore dans les noms et dans la devise "Montis Insignia Calpe", traditionnellement placée sur les armoiries de Gibraltar Royal Calpe Hunt, anciennement Civil Hunt, Civil Calpe Hunt et Calpe Hunt, un club de chasse au renard basé à Gibraltar, qui existait aux XIXe et XXe siècles Calpe (Bithynie), une ville de l'ancienne Bithynie en Asie Mineure Calpe (rivière), une rivière de l'ancienne Bithynie en Asie Mineure HMS Calpe, deux navires de la Royal Navy Espasa Calpe, éditeur de livres espagnol Antonio Calpe (1940–2021), footballeur professionnel espagnol Calpe Treitschke, 1825, un genre de papillon synonyme de Calyptra Calpe Quoy & Gaimard, 1827, un genre siphonophore maintenant accepté comme Abylopsis
Batterie de Calpe/Batterie de Calpe :
La batterie de Calpe est une batterie d'artillerie située dans le territoire britannique d'outre-mer de Gibraltar.
Calpe Hole_Generating_station/Calpe Hole Generating station :
La centrale électrique de Calpe Hole est une centrale électrique abandonnée située dans le rocher de Gibraltar, accessible via la Great North Road, Gibraltar. Les turbines ont été fabriquées par Ruston (constructeur de moteurs) qui a été repris par English Electric au début du XXe siècle. Le toit de la gare a été réalisé par Herbert Morris Ltd de Loughborough.
Calpe Rowing_Club/Calpe Rowing Club :
Calpe Rowing Club est un club d'aviron près du port de Gibraltar, basé au 6 Europort Road, Gibraltar. Le hangar à bateaux est à côté du club d'aviron méditerranéen.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cercaria elegans disambiguation""

Ceratrichia semilutea/Ceratrichia semilutea : Ceratrichia semilutea, la sylphe forestière touffue, est un papillon de la famille des He...