Rechercher dans ce blog

mercredi 15 juin 2022

Cahors


Fort de Caheravoley/Fort de Caheravoley :
Caheravoley Fort est un ringfort (rath) et un bawn formant un monument national situé dans le comté de Galway, en Irlande.
Caherboshina/Caherboshina :
Caherboshina (irlandais : Cathair Bó Sine) est une ville située à environ 4 kilomètres de Dingle (Daingean Uí Chúis) dans le comté de Kerry, en Irlande. Sa position se situe au centre presque latitudal de la masse continentale la plus à l'ouest de l'Irlande, Corcha Dhuibhne (la péninsule de Dingle).
Cahercommaun/Cahercommaun :
Cahercommaun ( irlandais : Cathair Chomáin ), parfois Cahercommane , est un triple anneau de pierre situé à l'extrémité sud-est de la région de Burren , à Kilnaboy , près du village rural de Carran , dans le comté de Clare , en Irlande . Il a été construit au 9ème siècle.
Caherconlish/Caherconlish :
Caherconlish ( irlandais : Cathair Chinn Lis , qui signifie «fort de pierre du promontoire de l'enceinte») est un village du comté de Limerick , en Irlande .
Caherconnell Stone_Fort/Fort de pierre de Caherconnell :
Caherconnell (irlandais : Cathair Chonaill, signifiant 'conall's stone ringfort') est un ringfort médiéval en pierre exceptionnellement bien conservé dans la région connue sous le nom de Burren, dans le comté de Clare, en Irlande. Il se trouve à environ 1 km au sud du dolmen de Poulnabrone.
Caherconree/Caherconree :
Caherconree ( irlandais : Cathair Conraoi , signifiant `` le fort de pierre de Cú Roí '') à 835 mètres (2740 pieds), est le 20e plus haut sommet d'Irlande sur l' échelle Arderin et le 27e plus haut sommet sur l' échelle Vandeleur-Lynam . Caherconree est la deuxième plus haute montagne des montagnes Slieve Mish dans la péninsule de Dingle dans le Kerry, en Irlande, et l'un de ses éperons sud est le site d'un ancien fort promontoire en pierre, qui est un monument national protégé.
Caherdaniel/Caherdaniel :
Caherdaniel ( irlandais : Cathair Dónall , qui signifie «fort de pierre de Dónall») est un village du comté de Kerry , en Irlande , situé sur la péninsule d' Iveragh sur l' anneau du Kerry . Il se trouve sur le côté sud-ouest de la péninsule, face à la baie de Derrynane, à un carrefour en T sur la route N70. Un ringfort en pierre (cathair en irlandais) se trouve à proximité, tout comme Derrynane House, qui abritait Daniel O'Connell. Le minerai de cuivre était extrait dans la région, les premières mines remontant à environ 2000 av.
Caherdavin/Caherdavin :
Caherdavin ( irlandais : Cathair Dháibhín , qui signifie «Fort de pierre de Dáibhín») est un quartier de la banlieue nord de la ville de Limerick, dans le centre-ouest de l'Irlande. Il avait une population en 2002 de 6.613. Les points de repère locaux incluent le campus Moylish de l'Institut de technologie de Limerick, un collège et centre de recherche de troisième niveau, le centre commercial Jetland qui a ouvert ses portes en 2005, l'église Caherdavin, construite en 1985, avec des écoles primaires pour garçons et filles (Scoil Chríost Rí et Mary Queen of Ireland respectivement) et il y a aussi le St Nessan's Community College dans le domaine voisin de Woodview. Le Gaelic Grounds et le parc Thomond sont à proximité.
Caherdorgan Nord/Caherdorgan Nord :
Caherdorgan North est un monument national situé dans le comté de Kerry, en Irlande.
Château de Caherduff/Château de Caherduff :
Le château de Caherduff (en irlandais : An Chathair Dhubh) est une maison-tour et un monument national situé près de Cong, en Irlande.
Caherelly/Caherelly :
Caherelly ( irlandais : Cathair Ailí , qui signifie «fort de l'endroit rocheux») est une paroisse civile du comté de Limerick , en Irlande . L'école nationale de Caherelly, également connue sous le nom de Scoil Ailbhe, est l'école nationale (primaire) locale. Le club local de la Gaelic Athletic Association, Ballybricken / Bohermore GAA Club, a ses terrains dans la région.
Cahergall/Cahergall :
Cahergall est un ringfort en pierre (cashel) et un monument national situé dans le comté de Kerry, en Irlande.
Catherine GAA/Caherline GAA :
Caherline GAA ( irlandais : Cathair Laighin ) est un club de la Gaelic Athletic Association basé dans le comté de Limerick , en Irlande . Il est basé dans la paroisse de Caherline/Caherconlish dans la division est de Limerick GAA.
Caherlistrane GAC/Caherlistrane GAC :
Caherlistrane est un club de la Gaelic Athletic Association basé dans le comté de Galway, en Irlande. Le club est membre du Galway GAA. Les équipes mineures jusqu'aux moins de 16 ans jouent dans la ligue et les championnats de Galway tandis que d'autres groupes d'âge participent à leurs compétitions respectives. C'est l'un des plus anciens clubs de football gaélique établis à Galway. Leur seul succès dans le championnat de football senior de Galway est survenu en 1890 et a atteint leur dernière finale en 1892. Ces derniers temps, ils ont cherché à combler ce long écart, atteignant les demi-finales en 2008. En 2006, ils ont atteint le 2006 All - Finale du championnat de football des clubs intermédiaires d'Irlande, mais a perdu contre les Inniskeen Grattan de Monaghan.
Cahermacnaghten/Cahermacnaghten :
Cahermacnaghten ( irlandais : Cathair Mhic Neachtain ) est un fort annulaire au sud de Ballyvaughan dans la région de Burren , dans le comté de Clare , en Irlande . Il, ou un bâtiment à proximité, est le site de la célèbre faculté de droit O'Davoran. Le fort est un monument national.
Ringfort de Cahermore / Ringfort de Cahermore :
Cahermore ringfort ( irlandais : Cathair Mór ) ou parfois Caher Mór ou "Ballyallaban stone fort" est un ringfort au sud de Ballyvaughan dans la région de Burren , dans le comté de Clare , en Irlande . C'est un monument national.
Réserve_naturelle de Cahermurphy/Réserve naturelle de Cahermurphy :
La réserve naturelle de Cahermurphy est une réserve naturelle nationale d'environ 22,2 acres (0,090 km2) située dans le comté de Clare, en Irlande. Il est géré par l'Irish National Parks & Wildlife Service.
Cahersiveen/Cahersiveen :
Cahersiveen ( irlandais : Cathair Saidhbhín , qui signifie «le petit anneau de pierre de Sadhbh»), parfois Cahirciveen , est une ville située sur la route nationale secondaire N70 dans le comté de Kerry , en Irlande . Au recensement du CSO de 2016, la ville comptait 1 041 habitants.
Gare_de_Cahersiveen/Gare de Cahersiveen :
La gare de Cahersiveen se trouvait sur le Great Southern and Western Railway (GS&WR) qui allait de Farranfore à Valentia Harbour en République d'Irlande. La station desservait Cahersiveen dans le comté de Kerry.
Cahervagliar/Cahervagliar :
Cahervagliar est un ringfort (rath) et un monument national (#233) situé dans le comté de Cork, en Irlande.
Cahide Sonku/Cahide Sonku :
Cahide Sonku (née Cahide Serap ; 27 décembre 1919 - 18 mars 1981) était une actrice, mannequin, écrivaine turque et la première femme réalisatrice en Turquie. Sonku a été la fondatrice de sa propre société de production de films, Sonku Film, en 1950. Elle a été trois fois mariée et divorcée. Elle est décédée à Istanbul, à l'âge de 61 ans.
Cahier Africain/Cahier Africain :
Cahier Africain ([kaje afʁikɛ̃], "African Notebook") est un film documentaire de 2016 réalisé par Heidi Specogna, une cinéaste suisse. Débutant en 2008, l'observation au long cours de Specogna suit la vie de deux jeunes Centrafricaines, Amzine et Arlette. Le film est né de la découverte d'un petit cahier rempli de témoignages courageux de plus de 300 victimes de crimes de guerre commis par des mercenaires centrafricains lors du conflit armé entre octobre 2002 et mars 2003.
Cahier d%27un_retour_au_pays_natal/Cahier d'un retour au pays natal :
Cahier d'un retour au pays natal (publié pour la première fois en 1939, avec deux éditions révisées en 1947 et une édition finale en 1956), diversement traduit par Notebook of a Return to My Native Land, Return to My Native Land ou Journal of a Homecoming, est un livre-poème de l'écrivain martiniquais Aimé Césaire, considéré comme son chef-d'œuvre, qui mêle poésie et prose pour exprimer sa réflexion sur l'identité culturelle des Africains noirs en milieu colonial.
Cahiers Agricultures/Cahiers Agricultures :
Cahiers Agricultures est une revue scientifique en libre accès et à comité de lecture couvrant la recherche sur les systèmes agricoles dans le monde, leur évolution et leur rôle dans la société. La revue publie des articles, des communications courtes, des critiques, des commentaires et des réponses, principalement en langue française. Il est édité par EDP Sciences et le rédacteur en chef est Jean-Yves Jamin (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). La revue a été créée en 1992 et est publiée par EDP Sciences depuis 2016.
Cahiers Octave_Mirbeau/Cahiers Octave Mirbeau :
Cahiers Octave Mirbeau est une revue littéraire française fondée en 1994 par le savant français et spécialiste d'Octave Mirbeau Pierre Michel. La revue est basée à Angers, France. Sa périodicité est annuelle. Entre mai 1994 et mars 2016, 23 fascicules ont été publiés, totalisant plus de 8 300 pages. Les volumes comprennent entre 304 et 440 pages et sont richement illustrés. Le tirage est de 500 à 600 exemplaires. Chaque volume se divise en au moins trois grandes parties. La première est consacrée à des études sur les combats littéraires ou esthétiques et politiques d'Octave Mirbeau. Le second comprend des documents inédits ou peu connus (articles inédits de Mirbeau tels que correspondances, jugements, témoignages, traductions). La troisième est une bibliographie répertoriant les études et articles consacrés à Mirbeau. Il rend compte des nombreux ouvrages relatifs à son époque. Certains numéros contiennent une quatrième partie consacrée aux témoignages contemporains.
Cahiers antisp%C3%A9cistes/Cahiers antispécistes :
Les Cahiers antispécistes (« Cahiers antispécistes »), à l'origine appelés Cahiers antispécistes lyonnais (« Cahiers antispécistes lyonnais »), étaient une revue francophone publiée de 1991 à 2019, dans le but de diffuser des idées antispécistes et de stimuler le débat sur l'éthique animale, notamment sur la distinction entre libération animale et écologie. Il a été publié trimestriellement pendant ses premières années d'existence, puis annuellement. Le numéro 43, le dernier numéro, a été publié en août 2019.
Cahiers d%27art/Cahiers d'art :
Cahiers d'Art est une revue artistique et littéraire française fondée en 1926 par Christian Zervos. Cahiers d'Art est également une maison d'édition éponyme qui a publié de nombreuses monographies sur des artistes vivant en France dans la première moitié du XXe siècle. Les publications comprennent le catalogue définitif des œuvres de Pablo Picasso, Pablo Picasso par Christian Zervos, en 33 volumes, avec plus de 16 000 images. Les Cahiers d'Art ne comportent aucune publicité et sont publiés selon un calendrier irrégulier.
Cahiers d%27%C3%89tudes_Africaines/Cahiers d'Études Africaines :
Les Cahiers d'Études Africaines sont une revue universitaire en libre accès et à comité de lecture couvrant des sujets en sciences sociales liés à l'Afrique, aux Antilles et à la diaspora africaine. Elle publie régulièrement des numéros thématiques spéciaux sur des régions spécifiques, des problèmes ou l'état d'une discipline. Les Cahiers d'Études Africaines ont été créés en 1960 et sont publiés par les Éditions de l'EHESS, en collaboration avec le Centre National de la Recherche Scientifique et le Centre national du livre.
Cahiers de_Linguistique_Asie_Orientale/Cahiers de Linguistique Asie Orientale :
Cahiers de Linguistique Asie Orientale est une revue académique à comité de lecture de linguistique est-asiatique qui a été créée en 1978 et est publiée par Brill. Les articles publiés avant 2007 sont en libre accès sur le site Persée. Il publie des articles en anglais, français et chinois mandarin, et couvre un large éventail de sujets, y compris la syntaxe générative, la typologie linguistique, la phonétique, la phonologie et la linguistique historique sur toutes les langues des langues sino-tibétaine, austro-asiatique, austronésienne, hmong-mien, Kra-Dai, Tungusic, Mongolic et Turkic families, ainsi que sur les japonais, coréens et Ainu. Il est indexé dans Scopus.
Cahiers de_Topologie_et_G%C3%A9om%C3%A9trie_Diff%C3%A9rentielle_Cat%C3%A9goriques/Cahiers de Topologie et Géométrie Différentielle Catégoriques :
Les Cahiers de Topologie et Géométrie Différentielle Catégoriques sont une revue scientifique mathématique française créée par Charles Ehresmann en 1957. Elle se concentre sur la théorie des catégories "et ses applications, [e] spécialement en topologie et géométrie différentielle ». Ses articles les plus anciens (deux ans ou plus après la publication) sont disponibles gratuitement sur Internet via le service français NUMDAM. Il a été initialement publié par l'Institut Henri Poincaré sous le nom de Cahiers de Topologie ; après le premier volume, Ehresmann a changé l'éditeur à l'Institut Henri Poincaré et plus tard Dunod/Bordas. Dans le huitième volume, il change le nom en Cahiers de Topologie et Géométrie Différentielle. Après la mort d'Ehresmann en 1979, la rédaction passa à sa femme Andrée Ehresmann ; en 1984, à la suggestion de René Guitart, le nom est à nouveau changé, pour ajouter "Catégoriques".
Cahiers de_dol%C3%A9ances/Cahiers de doléances :
Les Cahiers de doléances (ou simplement Cahiers comme on les appelait souvent) étaient les listes de doléances rédigées par chacun des trois États en France, entre mars et avril 1789, l'année du début de la Révolution française. Leur compilation fut ordonnée par Louis XVI, qui avait convoqué les États généraux de 1789 pour gérer la situation révolutionnaire, pour donner à chacun des États - le Premier État (le clergé), le Second État (la noblesse) et le Tiers État, qui était composé de tous les autres, y compris la classe ouvrière urbaine, la paysannerie rurale, la classe moyenne et les professionnels, qui étaient les seuls du groupe susceptibles de faire entendre leur voix - la possibilité d'exprimer leurs espoirs et leurs doléances directement au roi. Ils ont été explicitement discutés lors d'une réunion spéciale des États généraux tenue le 5 mai 1789. Beaucoup de ces listes ont survécu et fournissent des informations considérables sur l'état du pays à la veille de la révolution. Les documents enregistraient des critiques sur le gaspillage gouvernemental, les impôts indirects, les impôts ecclésiastiques et la corruption, ainsi que les droits de chasse de l'aristocratie. Alors que les cahiers véhiculaient les griefs des gens ordinaires, ils n'étaient pas destinés à contester directement l'Ancien Régime. Il s'agissait plutôt de suggestions de réformes. Pourtant, la rédaction des cahiers a forcé les Français à réfléchir aux problèmes auxquels la France était confrontée et à la manière dont ils voulaient les résoudre. Les discussions politiques qui ont fait rage dans toute la France étaient un défi direct au système actuel, car elles donnaient la parole au peuple, et par la suite les cahiers ont servi à guider les élus dans ce qu'il fallait discuter aux États généraux. Essentiellement, ils ont grandement ajouté à un air révolutionnaire d'attente des États généraux.
Cahiers de_l%27Institut_de_Linguistique_de_Louvain/Cahiers de l'Institut de Linguistique de Louvain :
Les Cahiers de l'Institut de linguistique de Louvain sont une revue académique à comité de lecture couvrant la linguistique publiée par Peeters pour le compte de l'Université catholique de Louvain. La revue publie une série de livres complémentaires à comité de lecture, la Série de Pédagogie Linguistique de Louvain.
Cahiers du_Cin%C3%A9ma/Cahiers du Cinéma :
Cahiers du Cinéma (prononciation française : ​[kaje dy sinema], lit. « cahiers sur le cinéma ») est un magazine de cinéma français co-fondé en 1951 par André Bazin, Jacques Doniol-Valcroze et Joseph-Marie Lo Duca. Il s'est développé à partir de l'ancien magazine Revue du Cinéma (lit. 'revue du cinéma' créé en 1928) impliquant des membres de deux ciné-clubs parisiens - Objectif 49 (Robert Bresson, Jean Cocteau et Alexandre Astruc, entre autres; lit. 'objectif 49 ') et Ciné-Club du Quartier Latin (lit. 'cinéma club du Quartier Latin'). Initialement édité par Doniol-Valcroze et, après 1957, par Éric Rohmer (alias Maurice Scherer), il compte parmi ses auteurs Jacques Rivette, Jean-Luc Godard, Claude Chabrol et François Truffaut, qui deviendront des cinéastes très influents. C'est le plus ancien magazine de cinéma francophone en parution.
Cahiers du_Cin%C3%A9ma%27s_Annual_Top_10_Lists/Top 10 annuel des Cahiers du Cinéma :
Voici une liste des 10 meilleurs films choisis chaque année par les critiques des Cahiers du Cinéma, un magazine de cinéma français. Le magazine a commencé les listes en 1951, mais n'a pas publié de liste de 1952 à 1953 et de 1969 à 1980.
Cahiers intempestifs/Cahiers intempestifs :
Cahiers intempestifs est une maison d'édition française de livres sur les arts visuels, y compris l'art contemporain et les arts graphiques.
Cahiers pour_l%27Analyse/Cahiers pour l'Analyse :
Cahiers pour l'Analyse est une revue publiée à Paris dans les années 1960. Dix numéros parurent entre 1966 et 1969. Il était "guidé par les exemples de Georges Canguilhem, Jacques Lacan et Louis Althusser". Edité par un petit groupe d'élèves d'Althusser à l'Ecole Normale Supérieure, le magazine parut pendant ce qui fut - sans doute - le années les plus fécondes et les plus productives de la philosophie française de tout le XXe siècle.
Cahiers qu%C3%A9b%C3%A9cois_de_d%C3%A9mographie/Cahiers québécois de démographie :
Les Cahiers québécois de démographie (en anglais : Quebec Notebooks of Demography) est une revue universitaire à comité de lecture publiant des recherches originales dans les domaines de la démographie, de l'analyse démographique et de la démographie du Québec et d'autres populations. La revue a été créée en 1971 et est publiée tous les deux ans. par l'Association des démographes du Québec, avec le soutien du Département de démographie de l'Université de Montréal. Les articles sont publiés en français, avec des résumés en français et en anglais. La revue est indexée dans la Revue des revues démographiques, Repère, Sociological Abstracts et MEDLINE. Les articles sont disponibles gratuitement en ligne via le consortium d'édition Érudit.
Cahiers %C3%89lisab%C3%A9thains/Cahiers Élisabéthains :
Les Cahiers Élisabéthains sont une revue universitaire internationale à comité de lecture fondée en 1972, spécialisée dans la publication de recherches sur la Renaissance littéraire anglaise. La revue est éditée par l'Institut de Recherche sur la Renaissance, l'Âge Classique et les Lumières (UMR 5186, unité mixte de recherche du CNRS et de l'Université Paul Valéry, Montpellier III). Depuis 2015, les rédacteurs en chef sont Florence March, Jean-Christophe Mayer, Nathalie Vienne-Guerrin et Peter J. Smith. En définissant sa mission, la revue note que le terme Renaissance anglaise « prend sa connotation la plus large : les sujets ont varié de Chaucer au drame de la Restauration et au-delà. La littérature et le drame de la période élisabéthaine sont cependant au centre de nos intérêts. La revue publie également des articles sur Performance in Context et un large éventail de critiques internationales de pièces de théâtre, ainsi que des critiques de livres. La revue paraît trois fois par an (avril, juillet, novembre). La revue est membre du Committee on Publication Ethics (COPE).
Cahill/Cahill :
Cliquez dessus pour une image de l'écusson Cahill (localement , Royaume-Uni : ou ) est un nom d'origine irlandaise. C'est la version anglicisée du gaélique "Ó Cathail" signifiant "descendant de Cathal". "Cathal" se compose de deux parties : "cath" signifie bataille ; le second pourrait être "val" (règle), de sorte que le nom dans son ensemble signifie "chef de bataille" ou "fort au combat", ou il pourrait être "tout" (grand), de sorte que le nom dans son ensemble signifie " bon guerrier".
Cahill%27s Farm_Cheese/Cahill's Farm Cheese :
Cahill's Farm Cheese est un fabricant de fromage cheddar fait à la main du comté de Newcastlewest Limerick en Irlande. Le fromage est fabriqué sur la ferme familiale Cahill depuis les années 1950, mais ce n'est que dans les années 1980 que Cahill's a commencé la production commerciale de fromage et l'exportation.
Cahill%27s Stores,_Rockhampton/Cahill's Stores, Rockhampton :
Cahill's Stores est un bâtiment commercial classé au patrimoine situé au 232 - 234 Quay Street, Rockhampton, région de Rockhampton, Queensland, Australie. Il a été conçu par John William Wilson et construit en 1889. Il est également connu sous le nom de Central Queensland Livestock Co-operative Society, Clarke's Building, Flamingos Nightclub, Stadium Nightclub, Dalgety & Co., WG Murray Ltd, Inglis Ltd et Kerrisk Bros. Il a été ajouté au registre du patrimoine du Queensland le 21 octobre 1992.
Cahill (homonymie)/Cahill (homonymie) :
Cahill est un nom de famille irlandais. Cahill peut également faire référence à : Cahill (groupe), un groupe de musique house de Liverpool 21410 Cahill, une planète mineure Cahill Expressway, Sydney, Australie Cahill Racing, Indy car racing team Cahill Stadium, Summerside, Prince Edward Island, Canada Cahill US Marshal, 1973 Western américain "Cahill" (Space Ghost Coast to Coast), un épisode télévisé
Cahill (groupe) / Cahill (groupe):
Cahill est un groupe de musique dance basé à Liverpool, au Royaume-Uni, composé des producteurs Anton Powers, Tim Condran et Scott Rosser. Ils sont surtout connus pour leur single de 2008, " Trippin 'on You ", qui présente la voix de Nikki Belle.
Autoroute Cahill / Autoroute Cahill :
La Cahill Expressway est une autoroute urbaine à Sydney et a été la première autoroute construite en Australie, ouverte à la circulation en 1958. Elle part du distributeur oriental et du tunnel Cross City à Woolloomooloo, et traverse une série de déblais et de tunnels en contrebas entre le Royal Jardin Botanique et Le Domaine. Il passe ensuite sur une section surélevée à travers le bord nord du CBD de Sydney à Circular Quay, puis à travers le pont du port de Sydney jusqu'à North Sydney. Il se connecte là à l'autoroute Warringah. Il porte le nom du premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, John Joseph Cahill, qui a également approuvé la construction de l'opéra de Sydney. Il n'est généralement pas très apprécié des Sydneysiders, qui n'aiment pas son apparence laide et sa séparation de la ville de son front de mer.
Autoroute Cahill_(intelligente)/autoroute Cahill (intelligente) :
Cahill Expressway est une peinture de 1962 de l'artiste australien Jeffrey Smart. Le tableau représente la Cahill Expressway, une autoroute du centre de Sydney. Il est "considéré par beaucoup comme l'une de ses plus belles œuvres" et "peut-être son image la plus connue". L'œuvre a été décrite comme "surprenante ... pour sa reconnaissabilité en tant que scène de Sydney et doublement pour sa qualité intemporelle". L'extension Woolloomooloo de l'autoroute Cahill a été ouverte en mars 1962, la même année que Smart a réalisé sa peinture. La peinture montre une vue donnant sur le tunnel nouvellement construit sous le domaine avec la bibliothèque d'État sur la gauche et le mémorial de Shakespeare juste au-dessus. La composition est dominée par la courbe de l'autoroute, une partie s'élevant vers ce que Chris Allen appelle un "faux horizon", l'autre disparaissant dans l'obscurité du tunnel. La silhouette qui se dessine sur le socle du mémorial contemple une scène qui nous est cachée, au-delà de l'horizon nouveau, avec un geste qui rappelle ces statues de Lénine, tournées vers un avenir glorieux. Pris dans la lumière sur la bande médiane se trouve un homme chauve plutôt corpulent, qui ne va nulle part. L'ensemble de la composition est régi par une géométrie rigoureuse, à l'image de celle pratiquée par le peintre Smart admiré, Piero della Francesca. [...] La scène est vide. L'homme semble manquer d'un bras : la manche de sa veste est discrètement rentrée dans sa poche. Smart a déclaré: "Le début de la forme de composition de Cahill Expressway était l'allée, le balayage, les belles formes, l'image de quelque chose [le tunnel] passant sous terre et la ville continuant au-dessus du sol. La figure n'est pas la raison de la composition du tout - il finit là presque après coup. ... J'ai donné au gros homme un seul bras ici, et son autre manche est soigneusement rangée dans sa poche, comme une chose purement compositionnelle. Le gros homme chauve figure dans de nombreuses peintures de Smart. Avec une gamme d'autres personnages solitaires représentés dans le travail de Smart, il est «souvent interprété comme l'incarnation de l'aliénation moderne». L'autoroute Cahill est comme une sorte d'autoportrait allégorique. L'homme au costume bleu se tient à la croisée des chemins. L'un descend dans un tunnel sombre, l'autre monte vers la lumière et vers le monument sur lequel une figure héroïque lève le bras dans un geste triomphant ou inspirateur… L'homme en costume se tient du mauvais côté de la route, de profil contre ténèbres, et il a perdu un bras. Directement au-dessus de lui, l'attitude exultante de la figure de bronze rend sa perte d'autant plus douloureuse ; et quand nous réalisons que la figure originale sur le monument, qui se trouve à l'extérieur de la Bibliothèque d'État de la Nouvelle-Galles du Sud, n'a pas du tout un bras levé, cela ne sert qu'à se conformer à la suggestion que l'homme en costume doit gravir le chemin de la vertu et l'ambition de retrouver une intégrité perdue. Résistant à toute interprétation ou signification derrière la présence de l'homme chauve, Smart a insisté sur le fait qu'il était là pour donner une idée de l'échelle. Comme inclure des personnes dans ses peintures pouvait trop attirer les yeux des spectateurs, Smart a tenté de ne pas "les rendre trop intéressants; ils ne sont jamais beaux ou sexy" et il a déclaré "une tête chauve fait un beau volume et me donne un point culminant".. Smart se moquait souvent de l'idée de chercher du sens dans ses œuvres : "C'est ce qui arrive si vous essayez de trop regarder une image... Vous ne pouvez pas expliquer les images." La peinture est apparue sur la couverture d'une édition de Peter Carey's recueil de nouvelles, The Fat Man in History (1974). Il a également inspiré un recueil de nouvelles de 1989 intitulé Cahill Expressway avec le sous-titre "vingt-neuf écrivains australiens répondent à l'invitation d'Helen Daniel: histoires basées sur la peinture de Jeffrey Smart Cahill Expressway". Le tableau a été acquis par la National Gallery of Victoria en 1963 et fait partie de sa collection d'art australien.
Cahill Gordon_%26_Reindel/Cahill Gordon & Reindel :
Cahill Gordon & Reindel LLP (fondé en 1919) est un cabinet d'avocats international basé à New York avec des bureaux à New York, Washington, DC et Londres. Le cabinet est important dans les domaines de pratique des marchés de capitaux et de la banque et de la finance.
Cahill Iron Works/Cahill Iron Works :
Cahill Iron Works était un fabricant américain de pièces moulées architecturales en laiton et en fer. Il a été créé en 1875 par John Thomas (JT) Cahill à Chattanooga, Tennessee. Sa gamme de produits comprenait des luminaires résidentiels et commerciaux, y compris des clôtures, des rampes, des portails, des éviers, des robinets, des radiateurs à gaz, des grilles de cheminée, des chenets, des outils de cheminée, des poêles à frire, des casseroles.JT Cahill est décédé le 27 juin 1889. Frank H. Caldwell est devenu président de Cahill Iron Works, JJ Mahoney occupant le poste de vice-président. Cette équipe de direction a continué de 1889 à 1921. Crane and Company de Chicago a acquis Cahill Iron Works en 1922, créant la filiale Crane Enameling. Le bâtiment de fonderie de Chattanooga acquis par Crane and Company est inscrit au registre national des lieux historiques (#83004246).
Parc Cahill/Parc Cahill :
Cahill Park est un parc de San Jose, en Californie, situé dans le quartier St. Leo du district d'Alameda, immédiatement à l'ouest de la gare de Diridon au centre-ville de San Jose.
Cahill Racing/Cahill Racing :
Cahill Racing était une équipe Indy Racing League IndyCar Series appartenant à l'homme d'affaires de l'Iowa Larry Cahill. L'équipe a d'abord été active de 1998 à 2002. De 1999 à 2000, l'équipe a été parrainée par Big Daddy's BBQ Sauce, une entreprise qui a l'habitude de ne pas respecter les engagements de ses contrats de parrainage de courses automobiles. Cependant, l'équipe a pu continuer jusqu'en 2002, la dernière saison avant les fortes augmentations de coûts de la saison 2003 apportées par les anciens motoristes et équipes CART. Le meilleur résultat de l'équipe pendant cette période était une troisième place à la course Phoenix International Raceway 2000 par Donnie Beechler. Le 16 décembre 2006, Cahill a annoncé que l'équipe serait redémarrée pour la saison 2007, avec la pilote vénézuélienne Milka Duno confirmée dans la première voiture. Il a également été annoncé que l'équipe tentait de finaliser un accord pour faire courir le pilote de voiture de sprint américain Jeff Mitrisin dans une deuxième voiture. Cependant, l'accord a apparemment échoué et Cahill n'a participé à aucune course de la série IndyCar en 2007. Duno a continué à conduire pour SAMAX Motorsport cette saison-là.
École Cahill / École Cahill :
Cahill School est une école à classe unique maintenant située à Tupa Park, près de l'autoroute 100 de l'État du Minnesota et de l'avenue Eden à Edina, Minnesota, États-Unis. C'est le plus ancien bâtiment restant à Edina et a servi d'école, d'église, de centre communautaire et de théâtre au cours de ses 94 années d'utilisation. L'école a continué à être utilisée avec son poêle à bois et ses toilettes extérieures jusqu'à sa fermeture en 1958. Elle a été déplacée vers son emplacement actuel depuis l'angle sud-est de Cahill Road et West 70th Street en 1970. L'école est ouverte pour les sorties scolaires et les événements spéciaux.
Stade Cahill / Stade Cahill :
Le stade Cahill était une arène à Summerside, à l'Île-du-Prince-Édouard, conçue pour les événements de hockey sur glace et abritait l'équipe de hockey Summerside Western Capitals, qui a remporté une Coupe Banque Royale dans le bâtiment en 1997. En mars 2007, le bâtiment a été fermé pour faire place pour la nouvelle Consolidated Credit Union Place, une installation de plusieurs millions de dollars composée d'une patinoire beaucoup plus grande avec près de 4 000 sièges de stade. Bien que le bâtiment ne soit plus debout, ses souvenirs restent dans l'esprit des résidents de Summerside. Les Summerside Western Capitals ont accueilli la Royal Bank Cup au Cahill Stadium en 1997, ne remportant qu'un seul match dans la phase du tournoi à la ronde avant de revenir avec une victoire en prolongation, puis de battre les South Surrey Eagles par un score de 4 à 3 devant près de 4 000 personnes, même si la capacité du stade n'était en réalité que de 1 200 personnes. Lors du dernier match tenu au stade en février 2007, 1 322 partisans ont vu les Western Capitals vaincre les Abbies de Charlottetown 7–3. Le stade Cahill avait également des pistes de bowling et une deuxième installation appelée Steele Arena.
Cahill US_Marshal/Cahill US Marshal :
Cahill US Marshal est un western américain de 1973 en Technicolor avec John Wayne dans le rôle d'un homme de loi motivé avec un chapeau noir. Le film a été réalisé par Andrew V. McLaglen et tourné sur place à Durango, au Mexique. Le casting de soutien comprend George Kennedy, Neville Brand, Marie Windsor, Royal Dano, Denver Pyle, Jackie Coogan, Harry Carey Jr., Paul Fix et Hank Worden.
Cycle de Cahill/Cycle de Cahill :
Le cycle de Cahill, également connu sous le nom de cycle alanine ou cycle glucose-alanine, est la série de réactions dans lesquelles les groupes amino et les carbones du muscle sont transportés vers le foie. Il est assez similaire au cycle de Cori dans le cycle des nutriments entre le muscle squelettique et le foie. Lorsque les muscles dégradent les acides aminés pour les besoins énergétiques, l'azote résultant est transaminé en pyruvate pour former l'alanine. Ceci est réalisé par l'enzyme alanine transaminase (ALT), qui convertit le L-glutamate et le pyruvate en α-cétoglutarate et L-alanine. La L-alanine qui en résulte est acheminée vers le foie où l'azote entre dans le cycle de l'urée et le pyruvate est utilisé pour fabriquer du glucose. Le cycle de Cahill est moins productif que le cycle de Cori, qui utilise du lactate, car un sous-produit de la production d'énergie à partir de l'alanine est production d'urée. L'élimination de l'urée dépend de l'énergie, nécessitant quatre liaisons phosphate «à haute énergie» (3 ATP hydrolysés en 2 ADP et un AMP), ainsi l'ATP net produit est inférieur à celui trouvé dans le cycle de Cori. Cependant, contrairement au cycle de Cori, le NADH est conservé car le lactate n'est pas formé. Cela lui permet d'être oxydé via la chaîne de transport d'électrons. Des études ont démontré une pertinence clinique du cycle de Cahill dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies et cancers associés au foie.
Ministère Cahill/Ministère Cahill :
Le ministère Cahill peut faire référence à : Ministère Cahill (1952–1953) Ministère Cahill (1953–1956) Ministère Cahill (1956–1959) Ministère Cahill (1959)
Ministère Cahill_(1952%E2%80%9353)/Ministère Cahill (1952–53) :
Le ministère Cahill (1952–1953) ou premier ministère Cahill était le 55e ministère du gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud et était dirigé par le 29e premier ministre, Joe Cahill, du parti travailliste. Le ministère était la première de quatre occasions consécutives où le gouvernement était dirigé par Cahill, en tant que premier ministre. Cahill a été élu pour la première fois à l' Assemblée législative de la Nouvelle-Galles du Sud en 1925 et a servi jusqu'en 1932, représentant les sièges de St George et Arncliffe avant d'être vaincu. Il a été réélu en 1935, représentant à nouveau Arncliffe, puis a représenté Cook's River entre 1941 et 1959. Après avoir été continuellement secrétaire aux travaux publics dans les premier, deuxième et troisième ministères de Jim McGirr, lorsque le vice-premier ministre Jack Baddeley a démissionné, Cahill a été nommé adjoint de McGirr le 21 septembre 1949. McGirr a démissionné de son poste de premier ministre plusieurs années plus tard, le 2 avril 1952, et Cahill a été élu chef du parti travailliste et est devenu premier ministre.Ce ministère couvre la période du 2 avril 1952 au 23 février 1953 lorsque Cahill a conduit les travaillistes à la victoire aux élections d'État de 1953 et le deuxième ministère Cahill a été formé.
Ministère Cahill_(1953%E2%80%931956)/Ministère Cahill (1953–1956) :
Le ministère Cahill (1953-1956) ou deuxième ministère Cahill était le 56e ministère du gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud et était dirigé par le 29e premier ministre, Joe Cahill, du parti travailliste. Le ministère était la deuxième de quatre occasions consécutives où le gouvernement était dirigé par Cahill en tant que premier ministre. Cahill a été élu pour la première fois à l' Assemblée législative de la Nouvelle-Galles du Sud en 1925 et a servi jusqu'en 1932, représentant les sièges de St George et Arncliffe avant d'être vaincu. Il a été réélu en 1935, représentant à nouveau Arncliffe, puis a représenté Cook's River entre 1941 et 1959. Après avoir été continuellement secrétaire aux travaux publics dans les premier, deuxième et troisième ministères de Jim McGirr, lorsque le vice-premier ministre Jack Baddeley a démissionné, Cahill a été nommé adjoint de McGirr le 21 septembre 1949. Le parti travailliste avait perdu sa majorité aux élections d'État de 1950 et McGirr a démissionné de son poste de premier ministre le 2 avril 1952, Cahill étant élu chef du parti travailliste et est devenu premier ministre. Cahill a mené les travaillistes à la victoire lors des élections d'État de 1953, remportant 11 sièges et retrouvant sa majorité. Les principaux changements par rapport au premier ministère Cahill étaient que Frank Finnan, le ministre du Travail, de l'Industrie et du Bien-être social dont l'électorat de Darlinghurst a été aboli, il a perdu un concours de présélection pour Concord et n'a pas réussi à gagner Albury et Joshua Arthur a volontairement démissionné en tant que ministre en attendant une commission royale concernant sa relation avec Reginald Doyle à l'approche des élections d'État du 14 février 1953. Ce ministère couvre la période du 23 février 1953 au 15 mars 1956, lorsque Cahill a mené les travaillistes à la victoire aux élections d'État de 1956 et le troisième ministère Cahill a été formé.
Ministère Cahill_(1956%E2%80%931959)/Ministère Cahill (1956–1959) :
Le ministère Cahill (1956–1959) ou troisième ministère Cahill était le 57e ministère du gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud et était dirigé par le 29e premier ministre, Joe Cahill, du parti travailliste. Le ministère était la troisième de quatre occasions consécutives où le gouvernement était dirigé par Cahill, en tant que premier ministre. Cahill a été élu pour la première fois à l' Assemblée législative de la Nouvelle-Galles du Sud en 1925 et a servi jusqu'en 1932, représentant les sièges de St George et Arncliffe avant d'être vaincu. Il a été réélu en 1935, représentant à nouveau Arncliffe, puis a représenté Cook's River entre 1941 et 1959. Après avoir été continuellement secrétaire aux travaux publics dans les premier, deuxième et troisième ministères de Jim McGirr, lorsque le vice-premier ministre Jack Baddeley a démissionné, Cahill a été nommé adjoint de McGirr le 21 septembre 1949. McGirr a démissionné de son poste de premier ministre plusieurs années plus tard, le 2 avril 1952, et Cahill a été élu chef travailliste et est devenu premier ministre. Cahill a mené les travaillistes à la victoire lors des élections d'État de 1953, remportant 11 sièges et retrouvant sa majorité. Les élections d'État de 1956 ont été une nette victoire pour les travaillistes malgré une perte nette de 7 sièges. Le seul ministre du second ministère Cahill à ne pas être retenu est Maurice O'Sullivan, tandis que Jim Simpson est promu au ministère sans portefeuille. Il y a eu des changements importants dans la répartition des portefeuilles, seuls quatre ministres conservant leurs portefeuilles du deuxième ministère Cahill. Ce ministère couvre la période du 15 mars 1956, lorsque Cahill remporta les élections d'État de 1956, jusqu'au 1er avril 1959, lorsque Cahill mena les travaillistes à la victoire aux élections d'État de 1959 et que le quatrième ministère Cahill fut formé.
Ministère Cahill_(1959)/Ministère Cahill (1959):
Le ministère Cahill (1959) ou quatrième ministère Cahill était le 58e ministère du gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud et était dirigé par le 29e premier ministre, Joe Cahill, du parti travailliste. Le ministère était la quatrième et dernière de quatre occasions consécutives où le gouvernement était dirigé par Cahill, en tant que premier ministre. Cahill a été élu pour la première fois à l' Assemblée législative de la Nouvelle-Galles du Sud en 1925 et a servi jusqu'en 1932, représentant les sièges de St George et Arncliffe avant d'être vaincu. Il a été réélu en 1935, représentant à nouveau Arncliffe, puis a représenté Cook's River entre 1941 et 1959. Après avoir été continuellement secrétaire aux travaux publics dans les premier, deuxième et troisième ministères de Jim McGirr, lorsque le vice-premier ministre Jack Baddeley a démissionné, Cahill a été nommé adjoint de McGirr le 21 septembre 1949. McGirr a démissionné de son poste de premier ministre plusieurs années plus tard, le 2 avril 1952, et Cahill a été élu chef du parti travailliste et est devenu premier ministre. . Les ministres ont pour la plupart conservé leurs portefeuilles du deuxième ministère Cahill. Les principaux changements ont été que John McGrath a pris sa retraite aux élections de 1959, William Gollan a été renvoyé du ministère, tandis que Pat Hills et Norm Ryan ont été promus. Certains titres ministériels ont été modifiés, laissant tomber le colonial et changeant de secrétaire en ministre des terres, des mines et des travaux publics. Ce ministère couvre la période du 1er avril, lorsque Cahill a remporté les élections d'État de 1959, jusqu'au 28 octobre 1959. fumeur, est décédé à l'hôpital de Sydney d'un infarctus du myocarde alors qu'il était encore premier ministre. L'adjoint de Cahill, Bob Heffron, a succédé à Cahill en tant que premier ministre.
Projection de Cahill%E2%80%93Keyes/projection de Cahill–Keyes :
La projection Cahill – Keyes est une projection cartographique de compromis polyédrique proposée pour la première fois par Gene Keyes en 1975. La projection est un raffinement d'une projection antérieure de 1909 par Bernard Cahill . La projection a été conçue pour obtenir un certain nombre de caractéristiques souhaitables, à savoir la symétrie des cartes de composants (octants), l'évolutivité permettant à la carte de continuer à bien fonctionner même à haute résolution, l'uniformité des géocellules, les bords de jonction basés sur la métrique, la distorsion minimisée par rapport à une globe, et une orientation facile à comprendre pour améliorer la convivialité générale et l'apprentissage.
Lac Cahilty_(Colombie-Britannique)/Lac Cahilty (Colombie-Britannique) :
Le lac Cahilty est un lac de la Colombie-Britannique, au Canada. Il porte le nom de Robert Cahilty, qui s'est installé dans la haute vallée de Louis Creek en Colombie-Britannique à la fin des années 1890 pour développer un ranch.
Cahinnio/Cahinnio :
Les Cahinnio étaient une tribu amérindienne qui vivait dans l'Arkansas. Les Cahinnio faisaient partie de la Confédération Caddo, peut-être affiliée à Kadohadacho. En 1687, l'explorateur français René-Robert Cavelier, sieur de La Salle rencontra la tribu, ils s'installèrent près de la rivière Rouge, dans le sud-ouest de l'Arkansas. En juillet 1687, le père Anastase Douay, un prêtre français, visita un village de Cahinnio près de l'actuelle Arkadelphia, Arkansas .Dans les années 1680, l'explorateur français Henri Joutel a voyagé avec l'expédition de La Salle, sur le territoire de Cahinnio. Il a écrit qu'ils ont présenté à son expédition deux miches de pain de maïs, le décrivant comme "le plus fin et le meilleur que nous ayons vu jusqu'à présent; ils semblaient avoir été cuits au four, et pourtant nous n'en avons remarqué aucun parmi eux". Joutel a noté que le maïs était un aliment de base important chez les Cahinnio, tout comme les haricots et les graines de tournesol. De plus, il a noté que les Cahinnio utilisaient de la peau de cerf pour les pochettes et des peaux d'ours pour les tapis. Les Cahinnio étaient connus pour leurs arcs supérieurs, qu'ils fabriquaient à partir de bois d'oranger d'Osage. et chevaux. Ils se sont installés le long de la rive sud de la rivière Ouachita. En 1763, ils ont déménagé dans la partie supérieure de la rivière Arkansas. En 1771, les Cahinnio et plusieurs tribus voisines ont signé un traité de paix avec les Français. En fin de compte, ils se sont assimilés à d'autres tribus Kadohadacho au 19ème siècle. Ils sont aujourd'hui inscrits dans la Nation Caddo de l'Oklahoma.
Cahir/Cahir :
Cahir (; irlandais : an Chathair / Cathair Dún Iascaigh) est une ville du comté de Tipperary en Irlande. C'est aussi une paroisse civile de la baronnie d'Iffa et d'Offa West.
Abbaye de Cahir/Abbaye de Cahir :
Le Prieuré Sainte-Marie de Cahir, connu sous le nom d'Abbaye de Cahir, était un prieuré médiéval de chanoines augustins réguliers et est un monument national situé à Cahir, en Irlande.
Château de Cahir/Château de Cahir :
Le château de Cahir ( irlandais : Caisleán na Cathrach ), l'un des plus grands châteaux d'Irlande, est situé sur une île de la rivière Suir. Il a été construit à partir de 1142 par Conchobar Ua Briain, roi de Thomond. Désormais situé dans le centre-ville de Cahir, dans le comté de Tipperary, le château est bien conservé et propose des visites guidées et des spectacles audiovisuels en plusieurs langues.
Cahir Davitt/Cahir Davitt :
Cahir Davitt (15 août 1894 - 1er mars 1986) était un juge irlandais qui a été juge à la Cour suprême de 1966 à 1976, président de la Haute Cour de 1945 à 1966, juge à la Haute Cour de 1951 à 1966 et juge de la Cour de circuit de 1926 à 1951.
Cahir GAA/Cahir GAA :
Cahir GAA est un club de la Gaelic Athletic Association de la paroisse de Cahir, dans le comté de Tipperary, en Irlande. C'est un club double, avec plus de succès dans le football.
Cahir Healy/Cahir Healy :
Cahir Healy (2 décembre 1877 - 8 février 1970) était un homme politique irlandais.
Cahir Healy_(double_joueur)/Cahir Healy (double joueur) :
Cahir Healy (né le 27 décembre 1986) est un double joueur irlandais. Il joue au hurling et au football avec son club local de Portlaoise. Il a joué au hurling et au football au niveau inter-comté avec Laois bien qu'il se concentre actuellement sur le hurling.
Cahir O%27Doherty/Cahir O'Doherty :
Sir Cahir O'Doherty ( irlandais : Cathaoir Ó Dochartaigh ou Caṫaoir Ó Doċartaiġ ; 1587–5 juillet 1608) était le dernier chef gaélique du nom du clan O'Doherty et seigneur d' Inishowen , dans l'actuel comté de Donegal . O'Doherty était un loyaliste réputé pendant la rébellion de Tyrone et est devenu connu sous le nom de Queen's O'Doherty pour son service aux côtés de la Couronne pendant les combats. Après la guerre, O'Doherty avait l'ambition de devenir courtisan et postula pour un poste dans la maison d'Henry Frederick, prince de Galles, mais il se disputa de plus en plus avec des fonctionnaires basés en Irlande tels que le vice-roi Sir Arthur Chichester et le gouverneur de Derry Sir George Paulet. En 1608, il lança une rébellion, s'emparant de Derry à Paulet et l'incendiant. O'Doherty a ensuite été tué dans une bataille à Kilmacrennan et la rébellion s'est rapidement effondrée.
Cahir O%27Doherty_(musicien)/Cahir O'Doherty (musicien):
Cahir O'Doherty (né en 1977) est un musicien et auteur-compositeur. Il est le chanteur et guitariste des groupes de rock alternatif Fighting with Wire and Goons. O'Doherty est également membre du groupe de Derry Jetplane Landing, dans lequel il joue de la guitare solo. En 2006, O'Doherty a joué de la basse pour le groupe indépendant Seafood. Il a également joué de la guitare acoustique pour Frank Turner, y compris des performances aux festivals de Reading et de Leeds (2013), ainsi que le groupe de soutien de Turners The Sleeping Souls à la guitare basse en 2019 et à la guitare électrique en 2021. Cahir est actuellement le guitariste et chanteur principal de New Pagans.
Cahir mac_Art_Kavanagh/Cahir mac Art Kavanagh :
Cahir mac Art Kavanagh, "The MacMurrough" et roi de Leinster, également seigneur de St. Molyns et baron de Ballyann (mort en 1554), était un magnat irlandais de la période Tudor.
Gare_de_Cahir/Gare de Cahir :
La gare de Cahir dessert la ville de Cahir, comté de Tipperary en Irlande. Il a un service de passagers en semaine de deux trains vers Limerick Junction et deux vers Waterford. Il n'y a pas de service dominical. Jusqu'au 19 janvier 2013 (inclus), il y avait trois trains dans chaque sens. Cependant, les trains de Waterford à Limerick Junction en fin de matinée et de Limerick Junction à Waterford en début d'après-midi sont désormais interrompus. Les passagers doivent changer à Limerick Junction pour les correspondances vers Limerick, Cork, Tralee, Galway et Dublin. La gare est sans personnel et le quai est accessible par une rampe.
Cahiracon/Cahiracon :
Cahiracon ( irlandais : Cathair Dhá Chon , qui signifie «fort de pierre des deux chiens»), parfois écrit Caheracon , est un petit village côtier et une ville du comté de Clare , en Irlande . Le village est juste à côté de la route R473 et directement de l'autre côté de l'estuaire du Shannon depuis Foynes dans le comté de Limerick. Il abrite le Saint John Bosco Community College, fondé en 2002 à la suite de la fusion de deux institutions plus anciennes. Cahiracon fait partie de la paroisse civile de Killadysert et de la baronnie de Clonderalaw. Cahiracon est également l'endroit où l'ordre religieux, les Sœurs Missionnaires de Saint-Colomban, est devenu une réalité en 1922.
Cahirmee Horse_Fair/Foire aux chevaux de Cahirmee :
La foire aux chevaux de Cahirmee a lieu le 12 juillet de chaque année (sauf 1915-1918, 1940-1945 et 2020) dans la ville de Buttevant, comté de Cork, Irlande. L'ancienne foire aux chevaux se tenait à l'origine au Fair Field de Cahirmee, à environ trois kilomètres à l'est de la ville. En 1921, il a été transféré dans la ville et se tient toujours au mois de juillet de chaque année. Le député Linehan dans My Heart Remembers How note ce qui suit : La foire de Cahirmee a une histoire, mais je crains que ce soit une histoire qui n'a jamais été écrite, ou écrite il y a si longtemps qu'elle a été perdue. J'ai déjà dit comment le beau vert chevauche une colline sous laquelle passe Boherbwee, « la route jaune » des vaches de Manaan MacLir ; à quoi ressemble le champ de bataille sanglant de Cnocanaar ; comment il est couronné d'un puissant lios qui est crédité d'être le cimetière des Fianna. Elle faisait partie de l'ancienne paroisse de Cahirduggan dans l'encore plus ancienne baronnie de Fermuighe. J'ai souligné qu'à quelques kilomètres au nord-est se trouve Rossach, traditionnellement le lieu de sépulture des rois de Fermuighe. Cahirmee était-il le fort de pierre de ces mêmes rois et « mee » à Cahirmee est-il le même mot que « moy » à Fermoy ? Duggan est censé avoir été un descendant direct de Mogh Ruith et un Duggan, roi de Fermoy, était l'un des lieutenants de Brian Boru à être tué à la bataille de Clontarf. O'Duggan a détenu cette royauté jusqu'à ce qu'il en soit évincé par l'Eoganacht O'Keeffes. Nous savons que le vieil irlandais Aonach a commencé comme des jeux funéraires lorsque les héros d'une bataille ont été enterrés, et que les courses de chevaux étaient une caractéristique de ces jeux. ; que les jeux avaient tendance à devenir des événements annuels au cours desquels des cours de justice étaient tenues et des lois promulguées incarnant les coutumes traditionnelles du clan ou sept ou petit royaume; que chez eux les mariages étaient célébrés et les biens échangés et troqués. La foire de Cahirmee a-t-elle commencé au beau jour où les victimes du combat sanglant de Cnocanaar ont été inhumées sur le front surplombant la vallée de l'Awbeg ? Il serait plausible de donner une réponse affirmative. Peut-être que cette réponse sera vérifiée un jour lorsque nos archéologues creuseront et examineront le Cahir de Mee. Il convient également de rappeler que dans l'Irlande pré-chrétienne, les derniers jours de juillet étaient de grands jours de pèlerinages dans les collines et que des changements dans le calendrier pourraient bien signifier que la foire de Cahirmee tombait une fois à la fin, et non au milieu, du septième mois. . Cependant, il ne fait aucun doute que cette foire était une institution reconnue avant les guerres de Cromwell, car des références au Fair Field de Cahirmee se trouvent dans des documents anciens datant du règne de Charles II. Il serait intéressant, si l'on pouvait, de retracer l'histoire de nombreux jeunes poulains et pouliches qui ont commencé leur carrière de gloire lorsqu'ils ont été amenés au champ de foire de Cahirmee. L'un au moins d'entre eux a atteint l'immortalité, car il a servi de trône d'où un grand capitaine général a mis un continent à ses pieds. Il s'agit du destrier blanc Marengo, que Napoléon est représenté chevauchant dans le chef-d'œuvre de Meissonier, La retraite de Moscou. Par coïncidence, le cheval du duc de Wellington à la bataille de Waterloo, un noir irlandais nommé Copenhague, a également été acheté à Cahirmee.
Cahirnarry/Cahirnarry :
Cahirnarry (également Cahernarry) était une paroisse du comté de Limerick, en République d'Irlande. Il a été colonisé en 1837 avec près de 2 000 habitants sur une superficie presque égale couverte de prairies, de pâturages, de carrières de calcaire et d'une tourbière. Il y avait une école, une église et un poste de police.
Cahit/Cahit :
Cahit est un prénom masculin turc. C'est la forme turque du mot arabe Jahid (arabe : جاهِد jāhid), qui signifie « effort, effort » ou « effort » et provient du verbe arabe jahada (arabe : َجَهَد) « faire des efforts pour obtenir quelque chose - être laborieux ; être persévérant ; être assidu ; être sérieux ». Les personnes nommées Cahit comprennent: Cahit Arf (1910–1997), le mathématicien turc Cahit Külebi (1917–1997), le poète turc Cahit Paşa (né en 1973), le footballeur turc Cahit Sıtkı Tarancı (1910–1956), le poète et auteur turc Cahit Kayaoğlu, Acteur turc (Kurtlar Vadisi Pusu)
Cahit Aral/Cahit Aral :
Hüseyin Cahit Aral (1927 - 1er novembre 2011) était un ingénieur turc, homme politique et ancien ministre du gouvernement. Cahit Aral est née en 1927 à Elazığ de Fatma et Hakkı Aral, parents d'enseignants du primaire. Le sien a été nommé en l'honneur de l'écrivain et journaliste Hüseyin Cahit Yalçın (1875–1957). Il est diplômé de l'Université technique d'Istanbul. Cahit Aral est entré en politique après avoir travaillé quelques années dans l'industrie. Il a été parmi les fondateurs du Parti de la patrie (ANAP), créé après le coup d'État turc de 1980. Il a été ministre de l'Industrie du Commerce dans le cabinet de Turgut Özal. On se souvient de lui pour son message "Ne vous inquiétez pas!" tout en buvant un verre de thé devant les caméras à la suite de la catastrophe de Tchernobyl survenue le 26 avril 1986, et en minimisant les effets de risque possibles de la catastrophe sur la santé humaine causés par la radioactivité rejetée dans l'environnement dans la région de la mer Noire, où les plantations de thé turques sont situé. Pour cette raison, il a été surnommé "Bekerel Cahit" (Cahit le Becquerel). Cahit Aral est décédé d'une insuffisance cardiaque le 1er novembre 2011 à Istanbul. Il a été inhumé au cimetière de Zincirlikuyu le 3 novembre 2011 à la suite de funérailles nationales et de funérailles religieuses à la mosquée Levent.
Cahit Arf/Cahit Arf :
Cahit Arf ( turc : [Cahit Arf] ; 11 octobre 1910 - 26 décembre 1997) était un mathématicien turc. Il est connu pour l'invariant Arf d'une forme quadratique en caractéristique 2 (appliquée en théorie des nœuds et en théorie de la chirurgie) en topologie, le théorème de Hasse-Arf en théorie de la ramification, les semigroupes Arf et les anneaux Arf.
Cahit Irgat/Cahit Irgat :
Cahit Irgat (21 mars 1915 - 5 juin 1971) était un acteur turc. Il est apparu dans plus d'une centaine de films de 1940 à 1969.
Cahit Karaka%C5%9F/Cahit Karakaş :
Cahit Karakaş (né en 1928) est un ingénieur turc et un ancien homme politique. Il a été ministre du gouvernement et président du Parlement.
Cahit K%C3%BClebi/Cahit Külebi :
Cahit Külebi (20 décembre 1917, Tokat - 20 juin 1997 Ankara) était un poète et auteur turc de premier plan. Il occupe une place importante dans la poésie turque contemporaine en raison de son attachement aux traditions de la poésie populaire. Sa poésie est enrichie d'un langage simple mais ironique, agrémenté de descriptions originales.
Cahit K%C4%B1ra%C3%A7/Cahit Kıraç :
Mustafa Cahit Kıraç (né en 1956) est le gouverneur de la province de Diyarbakir en Turquie. Consécutivement, il est ancien gouverneur des provinces d'Izmir, Adana, Sakarya, Aksaray et Sirnak.
Cahit Pa%C5%9Fa/Cahit Paşa :
Cahit Paşa (née le 25 août 1973 à Kardzhali, Bulgarie) est une milieu de terrain turque à la retraite. en Super Liga turque. Il a également joué pour Bornovaspor, Kuşadasıspor, Efesspor, Kartalspor, Konyaspor, Karşıyaka SK, Aksarayspor, Siirtspor, Yalovaspor, Kastamonuspor, Gölcükspor et Alibeyköyspor en Turquie. Paşa a joué pour Konyaspor dans la 2. Ligue A turque pendant la saison 2001-02, disputant 31 matches de championnat.
Cahit S%C3%BCme/Cahit Süme :
Cahit Süme (née le 19 janvier 1972) est une boxeuse turque. Il a participé à l'épreuve masculine des poids welters aux Jeux olympiques d'été de 1996.
Cahit S%C4%B1tk%C4%B1_Taranc%C4%B1/Cahit Sıtkı Tarancı :
Cahit Sıtkı Tarancı (né Hüseyin Cahit ; 4 octobre 1910 - 13 octobre 1956) était un poète et auteur turc d'origine kurde.
Cahit S%C4%B1tk%C4%B1_Taranc%C4%B1_Museum/Cahit Sıtkı Tarancı Museum :
Le musée Cahit Sıtkı Tarancı (en turc : Cahit Sıtkı Tarancı Evi Kültür Müzesi) est une maison historique et un musée dédié à Cahit Sıtkı Tarancı à Diyarbakır, en Turquie. Le musée est situé dans le quartier historique Sur de Diyarbakır, à proximité de la Grande Mosquée. Le bâtiment du musée était la maison où Cahit Sıtkı Tarancı (1910–1956), un poète bien connu, est né. Le bâtiment a été construit en 1733. C'est une maison à deux étages. Le matériau de construction est la pierre de basalte. Le bâtiment est composé de quatre corps symétriques autour d'une cour carrée. Ces pièces sont des quartiers d'habitation traditionnels à différentes saisons; nord en été, est au printemps, sud en hiver et ouest en automne. Il y a 14 chambres dans le bâtiment. Cahit Sıtkı Tarancı est née dans la plus grande salle, appelée "başoda" (littéralement : salle principale), dans la section d'été. En 1973, la maison est rachetée par le ministère de la Culture, et elle est ouverte aux visites le 29 octobre 1973, jour du 50e anniversaire de la proclamation de la République. En 2003, il a été restauré. Les 152 objets exposés sont les effets personnels de Cahit Sıtkı Tarancı et des membres de sa famille.
Cahit Zarifo%C4%9Flu/Cahit Zarifoğlu :
Abdurrahman Cahit Zarifoğlu (1er juillet 1940 - 7 juin 1987) était un poète et écrivain turc.
Cahit %C3%96lmez/Cahit Ölmez :
Cahit Ölmez (né le 1er janvier 1963) est un acteur néerlandais d'origine turque.
Cahit %C3%96nel/Cahit Önel :
Cahit Önel (23 novembre 1927 - 17 septembre 1970) était une coureuse de demi-fond turque qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1948, aux Jeux olympiques d'été de 1952, aux Jeux olympiques d'été de 1960 et aux Jeux olympiques d'été de 1964.
Cahit %C3%96zkan/Cahit Özkan :
Cahit Özkan (née le 25 décembre 1976 à Denizli, Turquie) est une femme politique turque et membre du Parlement turc. Il est également député de Denizili et membre du Parti de la justice et du développement.
Langues Cahitan/Langues Cahitan :
Les langues cahitanes sont une branche de la famille des langues uto-aztèques qui comprend les langues yaqui et mayo, toutes deux du nord du Mexique. La branche a été considérée comme faisant partie des langues taracahitiques, mais elle n'est plus considérée comme une unité génétique valide.
Cahn/Cahn :
Cahn est une forme germanisée du nom de famille juif Cohen, dont une autre variante est Kahn.
Maison Cahn-Crawford / Maison Cahn-Crawford :
La maison Cahn-Crawford au 1200 22nd Avenue à Meridian, Mississippi a été construite en 1918. La maison a été construite par un homme d'affaires nommé E. Cahn, la même personne qui possédait le temple maçonnique de la ville.La structure est un tan de deux étages et bâtiment en briques brun foncé avec un toit de tuiles vertes. Un grand escalier en marbre du côté de la rue du bâtiment mène à un portique d'entrée avec des piliers d'angle coiffés de fleurons en pierre.Le bâtiment a été inscrit au registre national des lieux historiques en 1979, après avoir été inclus dans la zone de ressources multiples Meridian, un étude des édifices éventuellement remarquables de la ville.
Baronnets de Cahn / baronnets de Cahn :
Le Cahn Baronetcy, de Stanford on Soar dans le comté de Nottingham, est un titre dans le Baronetage du Royaume-Uni. Il a été créé le 27 juin 1934 pour l'homme d'affaires et philanthrope du cricket Julien Cahn. À partir de 2021, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baronnet, qui a succédé cette année-là.
Cahnite/Cahnite :
La cahnite (Cahnit en allemand, Cahnita en espagnol, Канит en russe) est un minéral cassant, blanc ou incolore, au clivage parfait et généralement transparent. Il forme généralement des cristaux de forme tétragonale et a une dureté de 3 mohs. La cahnite a été découverte en 1921. Elle a été nommée Cahnite en l'honneur de Lazard Cahn (1865–1940), qui était un collectionneur et marchand de minéraux. On le trouve généralement dans la mine Franklin, à Franklin, New Jersey. Jusqu'en 2002, lorsqu'un échantillon de cahnite a été trouvé au Japon, c'était le seul endroit connu où se trouvait la cahnite. L'environnement géologique dans lequel il se produit se trouve dans des pegmatites recoupant un gisement de zinc modifié. La formule chimique de la cahnite est Ca2B[AsO4](OH)4. Il est composé de 26,91 % de calcium, 3,63 % de bore, 25,15 % d'arsenic, 1,35 % d'hydrogène et 42,96 % d'oxygène. Il a un poids moléculaire de 297,91 grammes. La cahnite n'est pas radioactive. La cahnite est associée à ces autres minéraux : willémite, rhodonite, pyrochroïte, hédyphane, datolite et baryte.
Équation de Cahn%E2%80%93Hilliard/Équation de Cahn–Hilliard :
L' équation de Cahn – Hilliard (d'après John W. Cahn et John E. Hilliard ) est une équation de physique mathématique qui décrit le processus de séparation de phases , par lequel les deux composants d'un fluide binaire se séparent spontanément et forment des domaines purs dans chaque composant. Si c {\displaystyle c} est la concentration du fluide, avec c = ± 1 {\displaystyle c=\pm 1} indiquant les domaines, alors l'équation s'écrit ∂ c ∂ t = ré ∇ 2 ( c 3 - c − γ ∇ 2 c ) , {\displaystyle {\frac {\partial c}{\partial t}}=D\nabla ^{2}\left(c^{3}-c-\gamma \nabla ^{2 }c\right),} où ré {\displaystyle D} est un coefficient de diffusion avec des unités de Length 2 / Time {\displaystyle {\text{Length}}^{2}/{\text{Time}}} et γ {\displaystyle {\sqrt {\gamma}}} donne la longueur des régions de transition entre les domaines. Ici ∂ / ∂ t {\displaystyle \partial /{\partial t}} est la dérivée partielle du temps et ∇ 2 {\displaystyle \nabla ^{2}} est le laplacien en n {\displaystyle n} dimensions. De plus, la quantité μ = c 3 − c − γ ∇ 2 c {\displaystyle \mu =c^{3}-c-\gamma \nabla ^{2}c} est identifiée comme un potentiel chimique. L'équation d'Allen-Cahn s'y rapporte, ainsi que l'équation stochastique de Cahn-Hilliard et l'équation stochastique d'Allen-Cahn.
Cahn%E2%80%93Ingold%E2%80%93Prelog priority_rules/Cahn–Ingold–Règles de priorité Prelog :
Les règles de séquence Cahn – Ingold – Prelog (CIP), du nom des chimistes organiques Robert Sidney Cahn, Christopher Kelk Ingold et Vladimir Prelog - également appelées règles, système ou conventions de priorité CIP - sont un processus standard utilisé en chimie organique pour complètement et nommer sans équivoque un stéréoisomère d'une molécule. : 26 Le but du système CIP est d'attribuer un descripteur R ou S à chaque stéréocentre et un descripteur E ou Z à chaque double liaison afin que la configuration de la molécule entière puisse être spécifiée de manière unique en incluant les descripteurs dans son nom systématique. Une molécule peut contenir n'importe quel nombre de stéréocentres et n'importe quel nombre de doubles liaisons, et chacune donne généralement naissance à deux isomères possibles. Une molécule avec un entier n décrivant le nombre de ses centres stéréogéniques aura généralement 2n stéréoisomères et 2n-1 diastéréoisomères ayant chacun une paire d'énantiomères associée. Les règles de séquence CIP contribuent à la dénomination précise de chaque stéréoisomère de chaque molécule organique et organométallique avec tous les atomes de ligance inférieure à 4 (mais incluant également une ligance de 6, ce terme faisant référence au "nombre d'atomes voisins" liés à un centre). : 26f L'article clé énonçant les règles de séquence CIP a été publié en 1966, et a été suivi d'autres améliorations, avant d'être incorporé dans les règles de l'Union internationale de chimie pure et appliquée (IUPAC), l'organisme officiel qui définit la nomenclature organique, en 1974.: 26ff Les règles ont depuis été révisées, le plus récemment en 2013, dans le cadre du livre IUPAC Nomenclature of Organic Chemistry. La présentation IUPAC des règles constitue la norme officielle et formelle pour leur utilisation, et elle note que "la méthode a été développée pour couvrir tous les composés avec une ligance jusqu'à 4... et... [étendu au cas de] ligance 6... [ainsi que] pour toutes les configurations et conformations de ces composés." : 26ff Néanmoins, bien que la documentation de l'IUPAC présente une introduction approfondie, elle inclut la mise en garde qu'"il est essentiel d'étudier les articles originaux, en particulier l'article de 1966, avant d'utiliser la règle de séquence pour les cas autres que les cas assez simples." : 26f Un article récent plaide en faveur de modifications de certaines règles (règles de séquence 1b et 2) pour traiter certaines molécules pour lesquelles les descripteurs corrects n'étaient pas clairs. Cependant, un problème différent demeure : dans de rares cas, deux stéréoisomères différents de la même molécule peuvent avoir les mêmes descripteurs CIP, de sorte que le système CIP peut ne pas être en mesure de nommer sans ambiguïté un stéréoisomère, et d'autres systèmes peuvent être préférables : 27
Cahokia/Cahokia :
Le site historique d'État de Cahokia Mounds (11 MS 2) est le site d'une ville amérindienne précolombienne (qui existait vers 1050–1350 CE) directement de l'autre côté du fleuve Mississippi depuis l'actuel Saint-Louis, Missouri . Ce parc historique se situe dans le sud-ouest de l'Illinois, entre East St. Louis et Collinsville. Le parc couvre 2 200 acres (890 ha), soit environ 3,5 miles carrés (9 km2), et contient environ 80 monticules artificiels, mais l'ancienne ville était beaucoup plus grande. À son apogée vers 1100 de notre ère, la ville couvrait environ 6 miles carrés (16 km2) et comprenait environ 120 travaux de terrassement dans une large gamme de tailles, de formes et de fonctions. À son apogée, la population de Cahokia a peut-être brièvement dépassé celle de Londres contemporaine, qui aurait été d'environ 14 000 à 18 000. Cahokia était la plus grande et la plus influente colonie urbaine de la culture du Mississippien, qui a développé des sociétés avancées dans une grande partie de ce qui est maintenant le centre et le sud-est des États-Unis, commençant plus de 1 000 ans avant le contact européen. Aujourd'hui, les monticules de Cahokia sont considérés comme le site archéologique le plus vaste et le plus complexe au nord des grandes villes précolombiennes du Mexique. Cahokia Mounds est un monument historique national et un site désigné pour la protection de l'État. C'est également l'un des 24 sites du patrimoine mondial de l'UNESCO aux États-Unis. La plus grande construction préhistorique en terre des Amériques au nord du Mexique, le site est ouvert au public et administré par la Division de la préservation historique de l'Illinois et soutenu par la Cahokia Mounds Museum Society. Pour célébrer le bicentenaire de l'État de l'Illinois en 2018, les Cahokia Mounds ont été sélectionnés comme l'un des 200 Great Places de l'Illinois par l'American Institute of Architects Illinois component (AIA Illinois). Il a été reconnu par le magazine USA Today Travel, comme l'une des sélections pour « Illinois 25 Must See Places ».
Cahokia, Illinois/Cahokia, Illinois :
Cahokia était un village du comté de St. Clair, dans l'Illinois, aux États-Unis. Il était situé à l'est du fleuve Mississippi dans la région métropolitaine du Grand Saint-Louis. Au recensement de 2010, 15 241 personnes vivaient dans le village, une baisse par rapport à 16 391 en 2000. Le 6 mai 2021, le village a cessé d'exister, étant incorporé dans la nouvelle ville de Cahokia Heights.Le nom fait référence à l'un des clans de la confédération historique d'Illini, qui a rencontré les premiers explorateurs français dans la région. Les premiers colons européens ont nommé les Cahokia Mounds à proximité (et abandonnés depuis longtemps) dans l'actuel comté de Madison d'après le clan Illini. Mais le site du patrimoine mondial de l'UNESCO et le parc historique d'État ont été développés par la culture du Mississippien, active ici de 900 à 1500 après JC. Ils ont créé un vaste complexe urbain, le plus grand du territoire culturel lointain du Mississippi à travers les vallées du Mississippi et de l'Ohio. Les colons canadiens-français ont fondé le village de Cahokia en 1696 en tant que mission catholique. L'église historique de la Sainte Famille est la plus ancienne paroisse catholique continuellement active aux États-Unis, ainsi que la plus ancienne église à l'ouest des montagnes Allegheny. D'autres bâtiments importants de la période coloniale et fédérale inscrits au registre national des lieux historiques comprennent le palais de justice de Cahokia (vers 1740, dans le style colonial français); et le manoir Jarrot (vers 1810).
Cahokia (homonymie)/Cahokia (homonymie) :
Cahokia peut faire référence à ;
Conférence Cahokia/Conférence Cahokia :
La Conférence Cahokia est une organisation d'activités sportives et compétitives de lycée qui se compose actuellement de 12 écoles dans le sud-ouest de l'Illinois, près de St. Louis. Toutes les écoles sont situées dans les comtés de St. Clair, Randolph, Monroe, Clinton et Marion. La conférence a commencé en 1928.
Bas de Cahokia/Bas de Cahokia :
Cahokia Downs était une piste de course de chevaux américaine située sur l'autoroute 15 près de la ville d'Alorton, dans le comté de St. Clair, dans l'Illinois. Géré par le East St. Louis Jockey Club, l'établissement a ouvert ses portes en 1954 et a accueilli à la fois des courses de harnais Standardbred et des courses de plat Thoroughbred. À Cahokia Downs le 18 octobre 1978, le jockey David Gall est devenu le premier cavalier des courses de chevaux pur-sang aux États-Unis à remporter huit courses sur un seul racecard.En octobre 1979, l'Illinois Racing Commission a refusé d'autoriser les dates de course de 1980 pour Cahokia Downs et sur Le 2 avril 1980, l'entreprise dépose le bilan. La piste n'a jamais rouvert.
Cahokia Heights,_Illinois/Cahokia Heights, Illinois :
Cahokia Heights est une ville du comté de St. Clair, dans l'Illinois, aux États-Unis. Elle a été fondée le 6 mai 2021, par la fusion des villages de Cahokia et Alorton et de la ville de Centreville. Le 6 mai 2021, Curtis McCall, Sr. a prêté serment en tant que premier maire de la ville, après s'être présenté sans opposition.
Cahokia High_School/Cahokia Lycée :
Cahokia High School est une école secondaire publique située à Cahokia Heights, dans l'Illinois, aux États-Unis, qui fait partie du Cahokia Unit School District 187.
Canton de Cahokia,_comté_de_Macoupin,_Illinois/canton de Cahokia, comté de Macoupin, Illinois :
Le canton de Cahokia (T8N R6W) est situé dans le comté de Macoupin, Illinois, États-Unis. Au recensement de 2010, sa population était de 3 378 et elle contenait 1 594 logements.
Cahokia Unit_School_District_187/Cahokia Unit School District 187 :
Cahokia Unit School District 187 est un district scolaire basé à Cahokia Heights, Illinois dans le Grand St. Louis/Metro East. Sa zone de service comprend Cahokia Heights, Sauget et de petites parties d'East St. Louis.
Cahokia Woodhenge/Cahokia Woodhenge :
Le Cahokia Woodhenge était une série de grands cercles de bois situés à environ 850 mètres (2790 pieds) à l'ouest de Monks Mound sur le site archéologique de la culture mississippienne Cahokia près de Collinsville, Illinois . On pense qu'ils ont été construits entre 900 et 1100 CE; chacun étant plus grand et ayant plus de postes que son prédécesseur. Le site a été découvert dans le cadre de l'archéologie de récupération au début des années 1960 avec le boom de la construction d'autoroutes inter-États, et l'un des cercles a été reconstruit dans les années 1980. Le cercle a été utilisé pour étudier l'archéoastronomie à Cahokia. Des événements annuels d'observation du lever du soleil de l'équinoxe et du solstice sont organisés sur le site.
Peuple Cahokia/peuple Cahokia :
Les Cahokia étaient une tribu amérindienne de langue algonquienne et membre de la Confédération de l'Illinois ; leur territoire se trouvait dans ce qui est maintenant le Midwest des États-Unis en Amérique du Nord. En tant que membre de la Confédération de l'Illinois, les Cahokia étaient probablement similaires aux autres groupes de l'Illinois dans les domaines de la culture, de l'économie et de la technologie. Au moment du contact européen avec les Illini, les peuples étaient situés dans ce qui serait plus tard organisé comme les États de l'Illinois, de l'Iowa, du Missouri et de l'Arkansas. Après être tombés sur un complexe de monticules de terrassement monumentaux dans le sud de l'Illinois, les Européens ont nommé le site d'après la tribu historique Cahokia, alors présente dans les environs. Mais les érudits ne croient pas que la tribu était liée aux constructeurs de Cahokia Mounds; le site avait été abandonné par les Amérindiens pendant des siècles. Les missionnaires français ont construit deux missions dans le cadre de leur prosélytisme de la Cahokia: la mission Tamaroa / Cahokia en 1699 CE et la mission River L'Abbė en 1735 CE. Ces multiples missions impliquent que les Cahokia étaient une tribu suffisamment nombreuse pour que le Séminaire français des Missions étrangères justifie leur construction et leur fonctionnement. Mais le nombre de Cahokia a diminué au 18ème siècle, probablement en raison de la mortalité due à la guerre avec d'autres tribus, de nouvelles maladies infectieuses et de changements culturels, tels que la christianisation, qui ont encore perturbé leur société. Le reste Cahokia, ainsi que les Michigamea, ont été absorbés par les Kaskaskia et enfin les Peoria. Les Tamaroa étaient étroitement liés aux Cahokia. Après que le gouvernement américain ait mis en œuvre sa politique d'expulsion des Indiens au début du XIXe siècle, ils ont été déplacés de force vers le territoire du Kansas, et finalement vers le territoire indien (l'actuel Oklahoma). Cinq chefs et chefs Cahokia ont rejoint ceux d'autres tribus de l'Illinois lors du traité de 1818 d'Edwardsville (Illinois); ils ont cédé au territoire des États-Unis qui équivalait à la moitié de l'état actuel de l'Illinois. Bien que la tribu Cahokia ne soit plus un régime distinct, ses traditions culturelles se poursuivent à travers la tribu des Indiens Peoria de l'Oklahoma, reconnue au niveau fédéral.
Politique de Cahokia / Politique de Cahokia :
Le régime politique de Cahokia était une entité politique qui existait avec Cahokia comme centre et exerçant un contrôle sur les zones périphériques. Contrairement aux autres chefferies du Mississippien, la politique de Cahokia avait une émergence précoce inhabituelle, une population élevée et une plus grande influence régionale. L'opinion majoritaire selon laquelle une chefferie de Cahokia ou un proto-état existait est due au fait que certains indicateurs d'un état ne sont pas apparents dans les ruines de Cahokia. Malgré la grande taille de Cahokia, certaines avancées technologiques et politiques déterminantes indiquant un état typique n'ont pas été trouvées dans les études de Cahokia. , censé détenir une influence dans tous les endroits où l'ancienne poterie Ramey a été trouvée. Les érudits qui soutiennent que l'État de Ramey existait prétendent qu'il détenait le contrôle territorial du fond américain et avait sa capitale dans l'ancienne ville de Cahokia. Selon la théorie, l'économie de l'État reposait principalement sur le travail agricole, les travailleurs non qualifiés construisant de grandes structures cérémonielles pour une petite élite. Une classe de commerçants existait ainsi qu'un système d'hommage.
Cahon/Cahon :
Cahon (prononciation française : [kaɔ̃]) est une commune du département de la Somme dans les Hauts-de-France dans le nord de la France.
Cahone, Colorado/Cahone, Colorado :
Cahone est une communauté non constituée en société et un bureau de poste américain dans le comté de Dolores, Colorado, États-Unis. Le code postal de la poste de Cahone est le 81320.
Cahoon/Cahoon :
Cahoon est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Ben Cahoon (né en 1972), joueur de football dans la LCF Elizabeth K. Cahoon, épidémiologiste géorgien-américain Frank Kell Cahoon (1934–2013), homme d'affaires et homme politique américain Kevin Cahoon, acteur / chanteur / auteur-compositeur américain Lauren Cahoon (née en 1985), artiste martiale de taekwondo Martha Cahoon (1905 - 1999), artiste américain Ralph Cahoon (1910 - 1982), artiste et décorateur de meubles Reynolds Cahoon (1790-1861), saint des derniers jours bâtisseur du temple de Kirtland Richard Cahoon (1905 - 1985), monteur américain Tiny Cahoon (1900 - 1973), joueur de football américain Todd Cahoon (né en 1973), acteur américain William Cahoon (1774 - 1833), homme politique américain du Vermont
Cahoon Hollow_Beach/Plage de Cahoon Hollow :
Cahoon Hollow Beach est une plage du Cape Cod National Seashore à Wellfleet, Massachusetts. Il a été nommé en l'honneur de la famille Cahoon qui avait vécu sur le Cap extérieur pendant de nombreuses années.
Cahoon Museum_of_American_Art/Cahoon Museum of American Art :
Le Cahoon Museum of American Art est un musée d'art situé à Cotuit, dans le Massachusetts. Il présente des beaux-arts, de l'art populaire et de l'art américain des années 1800 à nos jours. Les programmes publics comprennent une série d'expositions temporaires annuelles, des visites, des conférences et des ateliers d'artistes et des activités familiales.
Cahoon contre_Cummings/Cahoon contre Cummings :
Cahoon c. Cummings, 734 NE2d 535 (Ind. 2000), était une affaire tranchée par la Cour suprême de l'Indiana qui a adopté la doctrine de la perte d'une chance pour la responsabilité délictuelle.
Cahoo/cahoot :
cahoot est une division uniquement Internet de Santander UK plc, la filiale britannique du groupe Santander. Cahoot a été lancé en juin 2000, en tant que marque bancaire basée sur Internet d'Abbey National plc. Cahoot est basé à Belfast, en Irlande du Nord.
Cahues/cahues :
Cahoots et similaires peuvent faire référence à : Cahoots (album), le quatrième LP du groupe de rock canado-américain The Band CAHOOTS (crisis response), un programme qui répond aux appels au 911 liés à la santé mentale à Eugene, Oregon Cahoots (film), un 2001 film réalisé par Dirk Benedict et mettant en vedette David Keith Un monstre du jeu My Singing Monsters.
Cahoots (album) / Cahoots (album):
Cahoots est le quatrième album studio du groupe de rock canado-américain The Band. Il est sorti en 1971 avec des critiques mitigées et était leur dernier album de matériel original pendant quatre ans. La couverture de l'album a été peinte par l'artiste/illustrateur new-yorkais Gilbert Stone, tandis que la couverture arrière présente un portrait photographique du groupe par Richard Avedon. L'album présente des voix invitées de Van Morrison. Libby Titus, la partenaire du batteur Levon Helm et mère de leur fille Amy Helm, a également contribué aux chœurs non crédités de "The River Hymn", la première fois qu'une femme est apparue sur un album du groupe. Le critique de Rolling Stone, Jon Landau, a décrit l'ambiance de la album comme étant "rempli d'une" teinte d'extinction "." 1971.
District de Cahora-Bassa/District de Cahora-Bassa :
Le district de Cahora-Bassa est un district de la province de Tete dans l'ouest du Mozambique. Son centre administratif est la ville de Chitima. Le district est situé au sud-ouest de la province et borde le district de Marávia au nord, le district de Chiuta au nord-est, le district de Changara à l'est, le Zimbabwe au sud et le district de Magoé à l'ouest. La superficie du district est de 8 712 kilomètres carrés (3 364 milles carrés). Il a une population de 89 956 à partir de 2007.
Cahora Bassa/Cahora Bassa :
Le lac Cahora Bassa - à l'époque coloniale portugaise (jusqu'en 1974) connu sous le nom de Cabora Bassa, de Nyungwe Kahoura-Bassa, signifiant "finir le travail" - est le quatrième plus grand lac artificiel d'Afrique, situé dans la province de Tete au Mozambique. En Afrique, seuls le lac Volta au Ghana, le lac Kariba, sur le Zambèze en amont de Cahora Bassa, et le lac Nasser en Égypte sont plus grands en termes d'eau de surface.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ceratophrys

Cératite flexuosa/Cératite flexuosa : Ceratitis flexuosa est une espèce du royaume Animalia, famille des Tephritidae. C'est un genr...