Rechercher dans ce blog

mardi 7 juin 2022

Bulgarian democratic party for european and world states


Torpilleur_bulgare_Drazki/Torpilleur bulgare Drazki :
Drazki ( langue bulgare : Дръзки ; également translittéré en Druzki , "Intrepid") était un torpilleur de la marine bulgare construit au début du 20e siècle. Un navire de la même classe est maintenant un navire musée sous son nom à Varna.
Torpille_canonnière bulgare_Nadezhda/Canonnière torpille bulgare Nadezhda :
Nadezhda ( langue bulgare : Надежда ) était une canonnière torpille bulgare du XXe siècle , le plus grand navire de guerre jamais possédé par la marine royale bulgare . Il était souvent qualifié de croiseur par ses propriétaires bulgares, une désignation qui n'est peut-être pas trop exagérée, étant donné qu'il y avait en effet de plus petits croiseurs torpilleurs en service dans les marines européennes de l'époque, comme la classe italienne Folgore.
Train bulgare/train bulgare :
Le train bulgare ( bosnien : bugarski voz ; croate : bugarski vlak ; macédonien et serbe : бугарски воз ), connu en Bulgarie sous le nom de chaîne indienne ( bulgare : индианска нишка ), est une méthode de truquage des votes dans le but d'influencer le processus électoral par le contrôle des bulletins de vote. Le terme a été inventé par les médias en Bosnie-Herzégovine avant les élections générales du pays en octobre 2010, et a depuis été utilisé pour désigner des techniques similaires utilisées lors des élections dans certaines des républiques ex-yougoslaves. Le nom de la méthode provient de son utilisation généralisée lors de l'élection du Parlement européen tenue en Bulgarie en juin 2009, au cours de laquelle les estimations des analystes indiquent que 200 000 à 350 000 votes ont été vendus ou contraints.
Parapluie bulgare/Parapluie bulgare :
Un parapluie bulgare est un parapluie avec un mécanisme pneumatique caché qui injecte une petite pastille toxique contenant de la ricine. Il a une tige évidée dans laquelle la pastille se trouve parfaitement. Un tel parapluie a été utilisé et nommé pour l'assassinat de l'écrivain dissident bulgare Georgi Markov le 7 septembre 1978 (l'anniversaire du président du Conseil d'État bulgare Todor Zhivkov , qui avait souvent été la cible des critiques de Georgi Markov) sur Waterloo Bridge à Londres . Markov est mort quatre jours plus tard. Il aurait également été utilisé dans la tentative d'assassinat ratée contre le journaliste dissident bulgare Vladimir Kostov la même année dans le métro de Paris. Le poison utilisé dans les deux cas était la ricine. On pense que les deux tentatives d'assassinat ont été organisées par les services secrets bulgares de l'époque de la guerre froide avec l'aide du KGB. Un tel parapluie était destiné à être utilisé dans l'assassinat de Pallo Jordan et Ronnie Kasrils par l'armée civile sud-africaine. Escadron de la mort du Bureau de coopération.
Unification bulgare / Unification bulgare :
L' unification de la Bulgarie ( bulgare : Съединение на България , Saedinenie na Balgariya ) était l'acte d'unification de la Principauté de Bulgarie et de la province de Roumélie orientale à l'automne 1885. Il a été coordonné par le Comité révolutionnaire central secret bulgare ( BSCRC). Les deux avaient fait partie de l'Empire ottoman, mais la Principauté avait fonctionné de facto de manière indépendante tandis que la province roumélienne était autonome et avait une présence ottomane. L'unification a été accomplie après des révoltes dans les villes de la Roumélie orientale, suivies d'un coup d'État le 18 septembre [OS 6 septembre] 1885 soutenu par le bulgare Knyaz Alexander I. Le BSCRC, formé par Zahari Stoyanov, a commencé à populariser activement l'idée d'unification au moyen de la presse et les manifestations publiques du printemps 1885.
Verbes bulgares/verbes bulgares :
Les verbes bulgares sont la partie la plus compliquée de la grammaire bulgare, en particulier par rapport aux autres langues slaves. Les verbes bulgares sont fléchis pour la personne, le nombre et parfois le sexe. Ils ont également l'aspect lexical (perfectif et imperfectif), la voix, neuf temps, trois modes, quatre évidentiels et six formes verbales non finies. Parce que le sujet du verbe peut être déduit de la terminaison du verbe, il est souvent omis. Comme il n'y a pas d'infinitif dans la langue bulgare contemporaine, la forme de base d'un verbe est sa forme du présent simple à la première personne du singulier.
Vocabulaire bulgare/Vocabulaire bulgare :
Le lexique du bulgare, une langue slave du sud, se compose de mots natifs, ainsi que d'emprunts au russe, au français et, dans une moindre mesure, à l'anglais, au grec, au turc ottoman, à l'arabe et à d'autres langues.
Musique_de_mariage_bulgare/Musique de mariage bulgare :
La musique de mariage bulgare est un genre de Svatbarska muzika ( bulgare : сватбарска музика ) ou un style de « musique de mariage » qui a évolué à la fin des années 1960 en Bulgarie. Sa popularité s'est répandue en Europe et en Amérique du Nord. Ce style de musique est interprété de manière élaborée lors des mariages dans une atmosphère festive, ainsi que lors d'autres occasions heureuses. Le régime socialiste bulgare ne lui a pas accordé de privilège d'État au départ, car il était considéré comme de la musique folklorique. La musique est une fusion "d'un éventail éclectique" de musique bulgare, romani, turque et macédonienne et est très populaire dans la région sud des Balkans. Après la fin de la République populaire de Bulgarie en 1989, la popularité de la musique de mariage a grimpé en flèche. Ivo Papazov, un musicien d'origine turque et rom, est le principal partisan de la musique de mariage avec ensemble. Saxophoniste, il introduit la clarinette dans l'ensemble. Cependant, sa musique a généré une controverse pendant le régime communiste qui se poursuit encore aujourd'hui parmi les Bulgares car il y avait une influence perceptible de la musique turque et de la musique romani (musique tzigane). Yuri Yunakov également d'origine rom turque (gitane) était membre de l'ensemble d'Ivo Papazov. Yunakov a popularisé la musique de mariage bulgare aux États-Unis et son groupe de musique présente "un certain nombre de danses à une vitesse vertigineuse, faisant gazouiller leurs instruments tout le long".
Vin bulgare/vin bulgare :
La viticulture et la production de vin ont une longue histoire en Bulgarie, qui remonte à l'époque des Thraces. Le vin est, avec la bière et le rakia au raisin, l'une des boissons alcoolisées les plus populaires du pays. La Bulgarie était le quatrième exportateur mondial de vin dans les années 1980, mais l'industrie a décliné après l'effondrement du communisme. La production de vin repart à la hausse, atteignant 108 millions de litres en 2011, soit une augmentation de 4,9 % par rapport à l'année précédente.
Bulgares/Bulgares :
Les Bulgares ( bulgare : българи , romanisé : Bǎlgari , IPA : [ˈbɤɫɡɐri] ) sont une nation et un groupe ethnique slave du sud originaire de Bulgarie et du sud-est de l'Europe .
Bulgares (homonymie)/Bulgares (homonymie) :
Les Bulgares peuvent faire référence à : Bulgares de souche Citoyens de Bulgarie, un pays des Balkans en Europe du Sud Diaspora bulgare - émigrants bulgares et leurs descendants, ainsi que des minorités de Bulgares
Bulgares en_Albanie/Bulgares en Albanie :
Les Bulgares de souche de l'Albanie actuelle vivent principalement dans les régions de Mala Prespa, Gollobordë et Gora. Selon l'Agence nationale bulgare pour les Bulgares de l'étranger, 40 000 à 50 000 personnes d'origine bulgare vivent en Albanie, mais ces chiffres sont exagérés. L'identité ethnique peut être fluide au sein de la population slavophone d'Albanie, qui peut s'identifier comme albanaise, bulgare ou macédonienne, selon les circonstances. Entre 2001 et 2016, environ 4 470 ressortissants albanais ont demandé la citoyenneté bulgare et plus de 2 600 d'entre eux en ont obtenu une. La minorité bulgare a été reconnue par le gouvernement albanais en octobre 2017.
Bulgares en_Bulgarie/Bulgares en Bulgarie :
Les Bulgares sont le principal groupe ethnique en Bulgarie, selon le recensement de la population de 2011 ils sont 6 000 000 de personnes, soit 86% de la population du pays.
Bulgares en_Croatie/Bulgares en Croatie :
Les Bulgares de Croatie ( croate : Bugari Hrvatske , bulgare : Българи в Хърватия ) sont l'une des 22 minorités nationales de Croatie . Selon le dernier recensement de 2011, il y avait 872 Bulgares vivant en Croatie, dont la plupart vivaient à Zagreb. Les Bulgares sont officiellement reconnus comme une minorité nationale autochtone et, à ce titre, ils élisent un représentant spécial au Parlement croate, partagé avec les membres de onze autres minorités nationales.
Bulgares en_Tchécoslovaquie/Bulgares en Tchécoslovaquie :
Les relations tchéco-bulgares remontent à l'époque de la Grande Moravie.
Bulgares en_France/Bulgares en France :
Les Bulgares en France ( bulgare : Българи във Франция , français : Bulgares en France ), sont l'une des communautés d'immigrants de la diaspora bulgare . Plus de 34 000 Bulgares vivent en France, principalement à Paris. Ils forment l'une des plus anciennes communautés de Bulgares d'Europe occidentale.
Bulgares en_Allemagne/Bulgares en Allemagne :
Les Bulgares ( allemand : Bulgaren ) en Allemagne ( bulgare : Германия , Germania , archaïquement et familièrement Немско , Nemsko ) sont l'une des communautés importantes de la diaspora bulgare en Europe occidentale . Selon les données statistiques allemandes de 2016, le nombre de ressortissants bulgares en Allemagne au 31 décembre 2021 était de 410 885 (contre 53 984 en 2008).
Bulgares en_Hongrie/Bulgares en Hongrie :
Les Bulgares ( hongrois : bolgárok ) sont l'une des treize minorités ethniques officiellement reconnues en Hongrie ( bulgare : Унгария , Ungaria ; ancien nom Маджарско , Madzharsko ) depuis la promulgation de la loi sur les droits des minorités nationales et ethniques par l' Assemblée nationale de Hongrie le 7 juillet 1993. Ils sont au nombre de 2 316 et représentent 0,02 % de la population totale du pays selon le recensement de 2001, mais sont estimés entre 2 000 et 7 000 selon différents auteurs.
Bulgares en_Italie/Bulgares en Italie :
Les Bulgares d'Italie sont l'une des communautés les plus importantes de la diaspora bulgare en Europe occidentale. Il y a environ 120 000 Bulgares en Italie selon le gouvernement bulgare. Il existe des paroisses orthodoxes bulgares à Rome et à Milan. Les principaux centres de migration bulgare sont Milan, Bologne, Florence et Turin.
Bulgares au_Kazakhstan/Bulgares au Kazakhstan :
Les Bulgares du Kazakhstan ( bulgare : Българи в Казахстан ; kazakh : Қазақстандағы болгарлар ; russe : Болгары в Казахстане ) sont une minorité ethnique au Kazakhstan et représentent un petit pourcentage de la population.
Bulgares au_Liban/Bulgares au Liban :
Les Bulgares au Liban comptent entre 400 et 1 000 personnes. La plupart d'entre eux sont des femmes bulgares mariées à des hommes libanais et leurs enfants, qui vivent presque tous à Beyrouth.
Bulgares en_Macédoine_du_Nord/Bulgares en Macédoine du Nord :
Les Bulgares sont une minorité ethnique en Macédoine du Nord. Les Bulgares se trouvent principalement dans la région de Strumica, mais au fil des ans, la majorité absolue du sud-est de la Macédoine du Nord s'est déclarée macédonienne. La ville de Strumica et ses environs (y compris Novo Selo) faisaient partie du Royaume de Bulgarie entre les guerres des Balkans et la fin de la Première Guerre mondiale, ainsi que pendant la Seconde Guerre mondiale. Le nombre total de Bulgares dénombrés lors du recensement de 2021 était de 3 504, soit environ 0,2 %. Environ 97 000 ressortissants de la Macédoine du Nord ont obtenu la nationalité bulgare depuis 2001, et quelque 53 000 attendent toujours celle-ci. À l'époque où la Macédoine du Nord faisait partie de la Yougoslavie, il y avait aussi une migration de Bulgares des soi-disant Outlands occidentaux en Serbie.
Bulgares en_Roumanie/Bulgares en Roumanie :
Les Bulgares ( roumain : bulgari ) sont une minorité reconnue en Roumanie ( bulgare : Румъния , Rumaniya ), au nombre de 7 336 selon le recensement roumain de 2011, contre 8 025 en 2002. Malgré leur faible nombre de recensement aujourd'hui, les Bulgares de différentes origines confessionnelles et régionales ont avait des communautés ethniques dans diverses régions de la Roumanie et, au Moyen Âge, la culture bulgare a exercé une influence considérable sur son voisin du nord. Selon une estimation bulgare, les citoyens roumains d'origine bulgare sont au nombre d'environ 250 000. Transylvanie ( bulgare : Седмиградско , translit. Sedmigradsko ). Actuellement, cependant, la communauté bulgare de la Roumanie actuelle qui a conservé le plus efficacement son nombre, son intégrité sociale et sa forte identité ethnique est celle des Bulgares du Banat, une minorité catholique romaine du Banat qui représente l'essentiel de la population s'identifiant aux Bulgares. population de la Roumanie. En Valachie, seuls quelques Bulgares ont conservé leur identité nationale, bien que le nombre de ceux qui parlent bulgare et affirment avoir des ancêtres bulgares soit encore élevé. Une grande partie des Krashovani catholiques de langue torlak qui font aujourd'hui partie de la minorité croate en Roumanie s'étaient déclarés bulgares sous le règne de l'Autriche-Hongrie. dans le centre de la Roumanie est d'origine bulgare magyarisée (proto-bulgare) et les Șchei de Transylvanie étaient des Bulgares roumanisés (un point de vue également soutenu par Lyubomir Miletich et accepté par les écrivains roumains).
Bulgares en_Serbie/Bulgares en Serbie :
Les Bulgares sont une minorité nationale reconnue en Serbie.
Bulgares en_Amérique_du_Sud/Bulgares en Amérique du Sud :
Les Bulgares ( espagnols et portugais : búlgaros ) se sont installés en Amérique du Sud ( bulgare : Южна Америка , Yuzhna Amerika ) en tant qu'émigrants économiques depuis la fin du XIXe siècle. Leur présence est attestée en Uruguay depuis 1905, en Argentine depuis 1906 et au Brésil depuis le début du XXe siècle.
Bulgares en_Espagne/Bulgares en Espagne :
Les Bulgares ( espagnol : búlgaros ) en Espagne ( bulgare : Испания , Ispania ) sont l'une des plus grandes communautés de la diaspora bulgare . Selon les données officielles de 2019, ils étaient au nombre de 197373, ce qui en fait la dixième plus grande communauté d'émigrants d'Espagne et la deuxième plus grande parmi les communautés d'émigrants d'Europe centrale et orientale.
Bulgares en_Turquie/Bulgares en Turquie :
Les Bulgares de Turquie ( turc : Türkiye'deki Bulgarlar , bulgare : Българи в Турция ) forment une minorité de Turquie. Ce sont des expatriés bulgares en Turquie ou des citoyens turcs nés là-bas d'origine totalement ou partiellement bulgare. Les personnes d'ascendance bulgare comprennent un grand nombre de Pomak et un très petit nombre d'orthodoxes d'origine ethnique bulgare. Avant le nettoyage ethnique des Bulgares de Thrace en 1913, les Bulgares chrétiens étaient plus que les Pomaks, après quoi des réfugiés Pomak sont arrivés de Grèce et de Bulgarie. Les Pomaks sont également musulmans et parlent un dialecte bulgare. Selon Ethnologue, à l'heure actuelle, 300 000 Pomaks en Turquie européenne parlent le bulgare comme langue maternelle. Il est très difficile d'estimer le nombre de Pomaks avec les Pomaks turcifiés qui vivent en Turquie, car ils se sont fondus dans la société turque et ont souvent été dissimilés linguistiquement et culturellement. Selon les rapports de Milliyet et du Turkish Daily News, le nombre de Pomaks est de 600 000. L'origine des Pomaks a été débattue, mais il existe un consensus académique sur le fait qu'ils sont des descendants de Bulgares indigènes qui se sont convertis à l'islam pendant la domination ottomane des Balkans ;
Bulgares en_Ukraine/Bulgares en Ukraine :
Les Bulgares d'Ukraine constituent la cinquième plus grande minorité du pays et résident principalement dans le sud de l'Ukraine. Les Bulgares constituent une minorité importante de l'oblast d'Odessa, en particulier de la ville de Bolhrad.
Bulgares au_Royaume_Uni/Bulgares au Royaume-Uni :
Les Bulgares au Royaume-Uni comprennent les citoyens du Royaume-Uni qui retracent leur ascendance bulgare. Le nombre de personnes nées en Bulgarie résidant au Royaume-Uni est passé de 5 351 au moment du recensement de 2001 à environ 103 000 en 2018. Depuis le 1er janvier 2014, les Bulgares ont la liberté de mouvement et de travail au Royaume-Uni en tant que citoyens de l'Union européenne. Syndicat.
Bulgare%E2%80%93Installations_militaires_communes_américaines/Installations militaires conjointes bulgare-américaine :
Les installations militaires conjointes bulgaro-américaines ont été établies par un accord de coopération en matière de défense signé par les États-Unis et la Bulgarie en avril 2006. En vertu de cet accord, les forces américaines s'entraîneront dans ces bases, qui restent sous commandement bulgare et sous le drapeau bulgare.
Guerres bulgares%E2%80%93Hongrie / Guerres bulgaro-hongroises :
Les guerres bulgaro-hongroises étaient une série de conflits qui se sont produits au cours des IXe et XIVe siècles entre l' Empire bulgare et le Royaume de Hongrie . Le conflit de près de 500 ans englobait le nord et l'ouest des Balkans, ou ce que l'on appelle aujourd'hui le nord-ouest de la Serbie, la Roumanie et le nord de la Bulgarie. Les premiers affrontements ont eu lieu à la fin du IXe siècle, au cours desquels les Hongrois ont été repoussés vers l'ouest. Plus tard, au 10ème siècle, les Hongrois ont envahi les ducs bulgares dans ce qui est aujourd'hui la Transylvanie et ont conquis les parties orientales de la plaine pannonienne. Leurs raids contre la Bulgarie se poursuivirent jusqu'au milieu du siècle où la paix fut rétablie. Les deux pays ont entretenu des relations amicales jusqu'en 1003, date à laquelle une autre guerre a éclaté, diminuant encore la puissance bulgare en Europe de l'Est. En 1185, après le rétablissement de l'Empire bulgare, les deux États ont mené de nombreux conflits pour le contrôle des provinces de Belgrade, Braničevo, Vidin et Severin.
Bulgare%E2%80%93Guerres latines / Guerres bulgaro-latines :
Les guerres bulgaro-latines étaient une série de conflits entre le Second Empire bulgare (1185–1396) et l'Empire latin (1204–61). Les guerres ont affecté la frontière nord de l'Empire latin tout au long de son existence. Les ambitions expansionnistes initiales de l'Empire latin ont été écrasées un an seulement après sa fondation après la bataille d'Andrinople en 1205, où son empereur Baudouin Ier a été capturé et la plupart de ses chevaliers ont péri. Après cette défaite cruciale, l'Empire latin a dû se défendre contre la Bulgarie et les États successeurs de l'Empire byzantin, l'Empire de Nicée en Asie Mineure et le despotat d'Épire dans les Balkans. À la suite des conflits, l'Empire bulgare a étendu son territoire en prenant le contrôle de la majeure partie de la péninsule balkanique tandis que l'influence de l'Empire latin était réduite à Constantinople et à quelques villes et îles. Avec l'élimination du patriarcat de Constantinople par les croisés catholiques romains, la Bulgarie est devenue le centre du christianisme orthodoxe.
Bulgare%E2%80%93Convention ottomane_(1915)/Convention bulgare-ottomane (1915) :
La convention de Sofia entre la Bulgarie et l'Empire ottoman (Turquie) est signée le 6 septembre (24 août OS) 1915. Elle rectifie la frontière entre les deux pays en faveur de la Bulgarie afin de faire entrer la Bulgarie dans la Première Guerre mondiale aux côtés de les puissances centrales. Une alliance défensive entre la Bulgarie et la Turquie avait été conclue le 19 août 1914, mais les négociations pour l'intervention de la Bulgarie dans la guerre ne commencèrent entre les deux parties qu'en mai 1915. Il devint rapidement clair que la Bulgarie cherchait une rectification de la frontière, et l'Allemagne et L'Autriche-Hongrie a fait pression sur les Ottomans pour qu'ils acceptent. Les Austro-Hongrois, pour leur part, étaient convaincus qu'une alliance turco-bulgare maintiendrait la Grèce et la Roumanie neutres. L'ambassadeur d'Allemagne en Turquie, Hans von Wangenheim, n'était pas convaincu par l'alliance proposée, estimant que la neutralité roumaine ne pouvait être assurée que par des concessions territoriales austro-hongroises. L'ambassadeur austro-hongrois, Johann von Pallavicini, a convaincu les Ottomans d'accepter une rectification de la frontière, mais la Bulgarie a d'abord refusé d'envisager d'abandonner leur neutralité, seule condition à laquelle les Ottomans céderaient du territoire. Le 6 août 1915, les Britanniques lancèrent une offensive sur Gallipoli qui a révélé la grave pénurie de munitions de la Turquie. Le 17 août, le ministre turc de la guerre, Enver Pacha, écrivit au chef d'état-major allemand, Erich von Falkenhayn, pour savoir si une offensive austro-allemande contre la Serbie était imminente. Lorsqu'on leur a dit que cela dépendait de l'intervention de la Bulgarie, qui à son tour reposait sur un pacte turco-bulgare, les Ottomans sont parvenus à un accord rapide avec la Bulgarie le 22 août. Ils ont cédé la rivière Maritsa et sa rive gauche sur une profondeur de 1,5 kilomètre. Cela a donné à la Bulgarie le contrôle du chemin de fer vers le port égéen de Dedeagach. Cela a également laissé Edirne (Andrinople) vulnérable aux attaques bulgares, mais la signature de l'accord dépendait de la signature d'une convention militaire entre la Bulgarie, l'Autriche-Hongrie et l'Allemagne. En plus de la convention bulgaro-ottomane, la Bulgarie a également signé un traité d'alliance avec l'Allemagne et une convention militaire entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et la Bulgarie à Sofia le 6 septembre. La Bulgarie a accepté d'autoriser le transit des approvisionnements allemands et austro-hongrois à travers son territoire vers l'Empire ottoman et d'envahir la Serbie avec une force importante. En novembre, le problème critique d'approvisionnement de la Turquie, qui avait menacé de détruire le régime en août, avait été résolu.
Guerres bulgares%E2%80%93ottomanes / guerres bulgaro-ottomanes :
Les guerres bulgaro-ottomanes ont opposé les royaumes restants du Second Empire bulgare en désintégration et l' Empire ottoman , dans la seconde moitié du XIVe siècle. Les guerres ont abouti à l'effondrement et à la subordination de l'Empire bulgare, et ont effectivement pris fin avec la conquête ottomane de Tarnovo en juillet 1393, bien que d'autres États bulgares aient résisté un peu plus longtemps, comme le Tsardom de Vidin jusqu'en 1396 et le Despotat de Dobroudja jusqu'en 1411. À la suite des guerres, l'Empire ottoman a considérablement étendu son territoire sur la péninsule balkanique, s'étendant du Danube à la mer Égée.
Guerres bulgares%E2%80%93serbes_(médiévales)/Guerres bulgares-serbes (médiévales) :
Les guerres bulgaro-serbes étaient une série de conflits entre l'Empire bulgare et les États serbes médiévaux entre les IXe et XIVe siècles dans les Balkans centraux. Avant le XIIe siècle, les États serbes étaient dépendants et fortement influencés par les puissances balkaniques dominantes, les empires bulgare et byzantin. Les dirigeants de ces deux pays ont cherché à contrôler les princes serbes pour les utiliser comme alliés dans les guerres byzantines-bulgares. La première guerre entre Bulgares et Serbes eut lieu sous le règne de Presian entre 839 et 842, précipitée par la diplomatie byzantine. Plus tard, après une série de campagnes, l'empereur bulgare Siméon I a conquis et détruit l'État serbe en 924. L'empereur bulgare Pierre I a accordé l'indépendance formelle à la Serbie en 931 et a nommé son protégé Časlav Klonimirović comme dirigeant. L'État serbe le plus puissant de l'époque, celui de Duklja, a de nouveau été subjugué par l'empereur Samuel en 998. Au XIIIe siècle, Stefan Dragutin et son frère Stefan Milutin se sont battus contre les gouverneurs bulgares de Belgrade et Braničevo, Darman et Kudelin et ont réussi à vaincre leur. En 1327, les empereurs de Bulgarie et de Byzance ont signé une alliance anti-serbe pour arrêter la montée en puissance de la Serbie, mais en 1330, l'empereur bulgare Michael III Shishman a été vaincu par Stefan Dečanski à la bataille de Velbazhd.
Guerres bulgares%E2%80%93serbes_of_917%E2%80%93924/guerres bulgare-serbe de 917-924 :
Les guerres bulgaro-serbe de 917–924 ( bulgare : Българо–сръбски войни от 917–924) étaient une série de conflits entre l' Empire bulgare et la Principauté de Serbie dans le cadre de la plus grande guerre byzantine-bulgare de 913–927 . Après l'anéantissement de l'armée byzantine par les Bulgares lors de la bataille d'Achelous, la diplomatie byzantine incite la Principauté de Serbie à attaquer la Bulgarie par l'ouest. Les Bulgares ont fait face à cette menace et ont remplacé le prince serbe par leur propre protégé. Au cours des années suivantes, les deux empires se disputèrent le contrôle de la Serbie. En 924, les Serbes se sont de nouveau soulevés, ont tendu une embuscade et vaincu une petite armée bulgare. Cette tournure des événements a provoqué une importante campagne de représailles qui s'est terminée par l'annexion de la Serbie à la fin de la même année.
Bulgarie%E2%80%93Relations Canada/Relations Bulgarie-Canada :
Les relations Bulgarie-Canada sont les relations interétatiques entre la Bulgarie et le Canada qui ont été établies en 1966.
Bulgarie%E2%80%93Relations avec la Chine/Relations Bulgarie-Chine :
Les relations bulgaro-chinoises sont des relations étrangères entre la Bulgarie et la Chine. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques le 4 octobre 1949. La Bulgarie a une ambassade à Pékin, en Chine. La Chine a une ambassade à Sofia, en Bulgarie.
Bulgarie%E2%80%93Relations Croatie/Relations Bulgarie-Croatie :
Les relations bulgaro-croates sont les relations étrangères entre la Bulgarie et la Croatie. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques le 13 août 1992. La Bulgarie a une ambassade à Zagreb depuis 1994. La Croatie a une ambassade à Sofia depuis 1992.
Bulgarie%E2%80%93Relations Chypre/Relations Bulgarie-Chypre :
Les relations Bulgarie-Chypre sont les relations diplomatiques étroites entre Chypre et la Bulgarie. La Bulgarie a été l'un des premiers pays à reconnaître l'indépendance chypriote en 1960, ce qui a conduit à la célébration des 50 ans de relations diplomatiques entre les deux pays en 2010. Ces relations se sont développées positivement sur la scène internationale ainsi que dans le commerce et les affaires stratégiques. La Bulgarie a une ambassade à Nicosie et un consulat général à Limassol. Chypre a une ambassade à Sofia et une succursale à Bourgas. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne. La Bulgarie est devenue membre de l'UE en 2007. Chypre est devenue membre de l'UE en 2004.
Bulgarie%E2%80%93Relations_République tchèque/Relations Bulgarie-République tchèque :
Les relations entre la Bulgarie et la République tchèque sont les relations étrangères entre la Bulgarie et la République tchèque. Les relations diplomatiques entre la Bulgarie et la Tchécoslovaquie ont été établies le 27 septembre 1920, après la ratification du traité de Neuilly. Ils furent rompus le 1er juin 1939 et rétablis le 10 octobre 1945. Les relations de l'entre-deux-guerres furent profondément influencées par la Yougoslavie, alliée de la Tchécoslovaquie, mais rivale de la Bulgarie. La Tchécoslovaquie devait balancer entre la Bulgarie et la Yougoslavie. L'aspect le plus important des relations entre la Bulgarie et la Tchécoslovaquie était le commerce. Les exportations tchécoslovaques de l'entre-deux-guerres vers la Bulgarie variaient entre 3% et 11% des importations bulgares. Sinon, il était d'environ 0,5 %. L'exportation tchécoslovaque a été lentement chassée par l'Allemagne à la fin des années trente, mais pas autant que la France ou le Royaume-Uni. Le 23 décembre 1992, la Bulgarie a reconnu la République tchèque et a établi des relations diplomatiques avec elle au niveau des ambassades à partir du 1er janvier 1993. La Bulgarie a une ambassade et un consulat honoraire à Prague. La République tchèque a une ambassade à Sofia et un consulat honoraire à Varna.
Bulgarie%E2%80%93Relations Danemark / Relations Bulgarie-Danemark :
Les relations bulgaro-danoises sont les relations étrangères entre la Bulgarie et le Danemark. La Bulgarie a une ambassade à Copenhague et deux consulats honoraires (à Hellerup et Silkeborg). Le Danemark a une ambassade à Sofia. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne et de l'OTAN.
Bulgarie%E2%80%93Relations Égypte/Relations Bulgarie-Égypte :
Les relations bulgaro-égyptiennes sont les relations étrangères entre la Bulgarie et l'Égypte. La Bulgarie a une ambassade au Caire. L'Égypte a une ambassade à Sofia. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union pour la Méditerranée.
Bulgarie%E2%80%93Relations Estonie/Relations Bulgarie-Estonie :
Les relations bulgaro-estoniennes sont les relations étrangères entre la Bulgarie et l'Estonie. La Bulgarie a reconnu l'Estonie le 20 mai 1922 et a reconnu à nouveau l'Estonie le 26 août 1991. Les deux pays ont rétabli leurs relations diplomatiques le 10 septembre 1991. Les deux pays sont membres de l'Union européenne et de l'OTAN.
Bulgarie%E2%80%93Relations France / Relations Bulgarie-France :
Les relations franco-bulgares sont des relations étrangères entre la Bulgarie et la France. Les relations diplomatiques entre les deux pays ont été établies le 8 juillet 1879. La Bulgarie est membre à part entière de la Francophonie depuis 1993. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne et de l'OTAN. Le président français Nicolas Sarkozy a aidé à la libération des infirmières bulgares qui avaient été piégées dans l'essai sur le VIH en Libye.
Bulgarie%E2%80%93Relations Géorgie/Relations Bulgarie-Géorgie :
Les relations bulgaro-géorgiennes sont des relations étrangères entre la Bulgarie et la Géorgie. La Bulgarie a reconnu l'indépendance de la Géorgie le 15 janvier 1992. Les relations diplomatiques entre les deux pays ont été établies le 5 juin 1992. La Bulgarie a une ambassade à Tbilissi et la Géorgie a une ambassade à Sofia. Les deux pays sont membres à part entière de l'Organisation de coopération économique de la mer Noire.
Bulgarie%E2%80%93Relations Allemagne/Bulgarie-Relations Allemagne :
Les relations Bulgarie-Allemagne ( bulgare : Българо-германски отношения , allemand : Bulgarisch-deutsche Beziehungen ) sont des relations étrangères entre la Bulgarie et l'Allemagne. La Bulgarie a une ambassade à Berlin, un consulat général à Munich et un bureau à Bonn. L'Allemagne a une ambassade à Sofia. En tant que membre de l'UE, le gouvernement bulgare considère l'Allemagne comme son principal partenaire stratégique dans l'UE. Certains ministres du gouvernement bulgare et l'ancien président Plevneliev parlent allemand. Des experts allemands ont été et sont toujours actifs à titre consultatif auprès des ministères du gouvernement bulgare dans le cadre de la poursuite des mesures de mise en œuvre liées à l'adhésion du pays à l'UE.
Bulgarie%E2%80%93Traité Allemagne_(1915)/Traité Bulgarie-Allemagne (1915) :
Le traité d'amitié et d'alliance entre la Bulgarie et l'Allemagne était un traité militaire signé le 1er septembre 1915 à Sofia entre le Royaume de Bulgarie et l'Empire allemand. Il a été signé par le Premier ministre bulgare Vasil Radoslavov et le chancelier allemand Georg Michaelis.
Bulgarie%E2%80%93Relations Grèce / Relations Bulgarie-Grèce :
Les relations Bulgarie-Grèce font référence aux relations bilatérales entre la Bulgarie et la Grèce. En raison des liens politiques, culturels et religieux forts entre les deux nations (la majorité des Bulgares et des Grecs pratiquent la foi orthodoxe orientale), la Bulgarie et la Grèce entretiennent aujourd'hui d'excellentes relations diplomatiques et se considèrent comme une nation amie et un allié. La Grèce est fervent partisan de l'intégration euro-atlantique de la Bulgarie et de son entrée dans l'espace Schengen. La Bulgarie et la Grèce partagent des opinions politiques communes sur les Balkans, les plans d'élargissement de l'Union européenne et le reste du monde, la Bulgarie étant un partisan de la position de la Grèce sur le différend sur la dénomination de la Macédoine. Les relations modernes entre les deux pays ont été établies en 1908 et sont considérées comme excellentes malgré l'occupation de la Grèce par l'Axe par la Bulgarie, l'Italie et l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale.
Bulgarie%E2%80%93Grèce%E2%80%93Roumanie%E2%80%93Serbie 2030_FIFA_World_Cup_bid/Bulgarie–Grèce–Roumanie–Serbie Candidature pour la Coupe du Monde de la FIFA 2030 :
La candidature Bulgarie-Grèce-Roumanie-Serbie pour la Coupe du Monde de la FIFA 2030 est une candidature conjointe pour accueillir la Coupe du Monde de la FIFA 2030 par la Bulgarie, la Grèce, la Roumanie et la Serbie. L'offre est menée par le groupe Craiova. Le 25 février 2019, lors de la réunion à Sofia, Bulgarie des ministres de la Jeunesse et des Sports de Roumanie, Constantin Bogdan Matei ; Bulgarie, Krasen Kralev ; Serbie, Vanja Udovičić et vice-ministre grec de la Culture et des Sports, Giorgos Vasileiadis, il a été officiellement confirmé que ces quatre pays présenteraient une candidature conjointe pour l'organisation de l'UEFA Euro 2028 et de la Coupe du monde de football 2030. À la suite de la deuxième réunion, les ministres ont signé un protocole d'accord le 10 avril 2019 à Thessalonique, en Grèce.
Bulgarie%E2%80%93Relations_Saint-Siège/Relations Bulgarie-Saint-Siège :
Les relations entre la Bulgarie et le Saint-Siège ont été officiellement établies en 1990, peu après la chute du gouvernement communiste bulgare. Depuis lors, la Bulgarie et le Saint-Siège ont eu une augmentation des relations, avec la visite du pape Jean-Paul II dans le pays en 2002, et plus récemment les visites des secrétaires d'État Angelo Sodano (2005) et Pietro Parolin (2016). Le Saint-Siège dispose d'une nonciature apostolique à Sofia, tandis que la Bulgarie a une ambassade près de la Cité du Vatican. L'actuel ambassadeur bulgare au Vatican est Kiril Topalov, tandis que le nonce apostolique du Vatican est l'archevêque Anselmo Guido Pecorari.
Bulgarie%E2%80%93Relations Hongrie/Relations Bulgarie-Hongrie :
Les relations Bulgarie-Hongrie sont les relations étrangères entre la Bulgarie et la Hongrie. Les deux pays indépendants entretiennent des relations diplomatiques depuis 1920. Ils étaient du même côté pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. La Bulgarie a une ambassade à Budapest. La Hongrie a une ambassade à Sofia et un consulat honoraire à Varna. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne et de l'OTAN. La Bulgarie est devenue membre de l'UE en 2007 et de l'OTAN en 2004. La Hongrie est devenue membre de l'UE en 2004 et de l'OTAN en 1999.
Bulgarie%E2%80%93Relations avec l'Inde/Relations Bulgarie-Inde :
Les relations Bulgarie-Inde ( bulgare : Българо-индийските отношения ; hindi : बुल्गारिया-भारत संबंध.) sont les relations internationales qui existent entre la République de Bulgarie et la République de l'Inde. La Bulgarie a une ambassade à New Delhi et des consulats honoraires à Hyderabad, Kolkata et Mumbai. L'ambassade est accréditée conjointement auprès du Bangladesh, du Népal, du Sri Lanka, des Maldives et du Bhoutan, et observe également l'Association sud-asiatique de coopération régionale (SAARC). L'Inde a une ambassade à Sofia, qui est également accréditée conjointement en Macédoine. Au milieu de 1954, des négociations préliminaires ont eu lieu entre la Bulgarie et l'Inde à Moscou, et des relations diplomatiques ont été établies en décembre 1954. La Bulgarie a ouvert une mission diplomatique (légation) à New Delhi en avril 1955. La mission a été réorganisée en ambassade en mars 1961. Les représentants diplomatiques de l'Inde en Bulgarie ont résidé à Belgrade et à Bucarest de juillet 1955 à avril 1970. L'Inde a ouvert son ambassade à Sofia en mai 1970. Indira Gandhi est devenue la première Le Premier ministre indien se rendit en Bulgarie en octobre 1967. Todor Zhivkov fut le premier Premier ministre bulgare à se rendre en Inde en janvier 1969. Gandhi se rendit à nouveau en Bulgarie en 1981. Les présidents VV Giri se rendirent en Bulgarie en 1976, Sanjiva Reddy en 1980, SD Sharma en 1994, et APJ Abdul Kalam en 2003. Le président bulgare Todor Zhivkov s'est rendu en Inde en 1976 et 1983, et le président Peter Stoyanov s'est rendu en 1998. Le Premier ministre Stanko Todorov s'est rendu en Inde en 1974 et 1980, et le Premier ministre Sergei Stanishev s'est rendu en 2007. Le premier protocole bilatéral d'échanges commerciaux a été signé entre les deux pays à New Delhi le 16 septembre 1956, et le premier accord de coopération économique, scientifique et technique a été signé à Sofia le 2 mai 1967. Une commission mixte de coopération économique, scientifique et technique (avec des sous-branches pour la construction de machines, l'électronique, l'agriculture, la chimie, l'industrie de la défense, l'industrie alimentaire, etc.) a été créée en novembre 1973. En 1975, la Le premier accord culturel entre la Bulgarie et l'Inde a été signé. En 2020, le Premier ministre bulgare Boyko Borissov a enregistré un message vidéo au Premier ministre indien Narendra Modi à l'occasion de la Journée internationale du yoga. Le commerce bilatéral entre la Bulgarie et l'Inde a totalisé 338,09 millions de dollars en 2018-19.
Bulgarie%E2%80%93Relations Indonésie / Relations Bulgarie-Indonésie :
La Bulgarie et l'Indonésie ont établi des relations diplomatiques en 1956. La Bulgarie a une ambassade à Jakarta tandis que l'Indonésie a une ambassade à Sofia.
Bulgarie%E2%80%93Relations Irak/Relations Bulgarie-Irak :
Les relations Bulgarie-Irak ( bulgare : Отношения между България и Ирак , arabe : العلاقات بين بلغاريا والعراق ) sont des relations étrangères entre la Bulgarie et l' Irak . La Bulgarie a une ambassade à Bagdad. L'Irak a une ambassade à Sofia. La Bulgarie a fait partie de la force multinationale en Irak entre mai 2003 et décembre 2008.
Bulgarie%E2%80%93Relations Italie / Relations Bulgarie-Italie :
Les relations Bulgarie-Italie sont des relations étrangères entre la Bulgarie et l'Italie. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques en 1879. La Bulgarie a une ambassade à Rome, un consulat général à Milan et six consulats honoraires (à Ancône, Florence, Gênes, Naples, Turin et Trévise). L'Italie a une ambassade à Sofia et un consulat honoraire à Plovdiv. Ils étaient tous deux membres des puissances de l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale, alliés de l'Allemagne nazie et de l'Empire japonais. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne et de l'OTAN.
Bulgarie%E2%80%93Relations Kosovo/Relations Bulgarie-Kosovo :
Les relations Bulgarie-Kosovo font référence aux relations bilatérales entre la Bulgarie et le Kosovo.
Bulgarie%E2%80%93Kurdistan Region_relations/Bulgarie–Kurdistan Region relations :
Les relations entre la Bulgarie et la région du Kurdistan sont des relations bilatérales entre la Bulgarie et la région du Kurdistan. La Bulgarie est représentée dans la région du Kurdistan par le biais d'un bureau commercial à Erbil depuis 2014, tandis que la région du Kurdistan n'a pas de représentation en Bulgarie. En 2012, le président kurde Massoud Barzani s'est rendu en Bulgarie pour une visite officielle et a rencontré le président bulgare Rosen Plevneliev et le Premier ministre Boyko Borisov. En mai 2017, le président Barzani a rencontré le président Boyko Borislov lors d'une visite officielle en Bulgarie.
Bulgarie%E2%80%93Relations Lettonie/Bulgarie-Lettonie relations :
Les relations bulgaro-lettones sont les relations étrangères entre la Bulgarie et la Lettonie. La Bulgarie est représentée en Lettonie par son ambassade à Varsovie (Pologne) et par un consulat honoraire à Riga. La Lettonie est représentée en Bulgarie par son ambassade à Varsovie (Pologne) et par un consulat honoraire à Sofia. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne et de l'OTAN.
Bulgarie%E2%80%93Relations Mexique/Relations Bulgarie-Mexique :
Les relations Bulgarie-Mexique font référence aux relations diplomatiques entre la Bulgarie et le Mexique. Les deux pays sont membres communs des Nations Unies et de l'Organisation mondiale du commerce.
Bulgarie%E2%80%93Relations Mongolie/Relations Bulgarie-Mongolie :
Les relations Bulgarie-Mongolie sont les relations bilatérales entre la Bulgarie et la Mongolie. La Bulgarie a une ambassade à Oulan-Bator et la Mongolie a une ambassade à Sofia.
Bulgarie%E2%80%93Relations avec le Monténégro/Relations Bulgarie-Monténégro :
Les relations bulgaro-monténégrines sont des relations étrangères entre la Bulgarie et le Monténégro. Les relations entre les deux ont été établies à l'origine en 1896 alors que le Monténégro était un royaume et que la Bulgarie avait exercé un statut autonome spécial alors qu'elle faisait théoriquement partie de l'Empire ottoman. La Bulgarie a reconnu le Monténégro le 12 juin 2006. Les pays modernes ont établi des relations diplomatiques le 2 août 2006. Les deux pays sont membres à part entière du Conseil de l'Europe et de l'OTAN. La Bulgarie est membre de l'UE et le Monténégro est candidat à l'UE.
Bulgarie%E2%80%93Relations Pays-Bas/Relations Bulgarie-Pays-Bas :
Les relations bulgaro-néerlandaises sont les relations étrangères entre la Bulgarie et les Pays-Bas. La Bulgarie a une ambassade à La Haye. Les Pays-Bas ont une ambassade à Sofia.
Bulgarie%E2%80%93Relations_Macédoine du Nord/Bulgarie-Macédoine du Nord :
Les relations Bulgarie-Macédoine du Nord font référence aux relations bilatérales entre la République de Bulgarie et la République de Macédoine du Nord. Les deux pays sont membres du Conseil de l'Europe et de l'OTAN. La Bulgarie est membre de l'Union européenne. La Macédoine du Nord tente d'adhérer à l'UE depuis 2004, tandis que les gouvernements de l'UE ont officiellement donné leur autorisation pour entrer dans les pourparlers d'adhésion en mars 2020. Néanmoins, la Macédoine du Nord et la Bulgarie ont des relations de voisinage compliquées, ainsi le facteur bulgare est connu dans la politique macédonienne sous le nom de "B -complexe".
Bulgarie%E2%80%93Relations Pologne / Relations Bulgarie-Pologne :
Les relations bulgaro-polonaises sont des relations étrangères entre la Bulgarie et la Pologne. Les pays ont établi des relations diplomatiques en 1918 peu après que la Pologne a retrouvé son indépendance. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne, de l'OTAN, de Bucarest Nine et de l'OSCE.
Bulgarie%E2%80%93Relations Portugal / Relations Bulgarie-Portugal :
Les relations Bulgarie-Portugal sont des relations étrangères entre la Bulgarie et le Portugal. Les relations diplomatiques entre les deux pays ont été établies en 1925. Elles ont été rompues en 1945 et ont été rétablies le 24 juin 1974. La Bulgarie a une ambassade et un consulat honoraire à Lisbonne. Le Portugal a une ambassade à Sofia. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne et de l'OTAN.
Bulgarie%E2%80%93Frontière Roumanie/Bulgarie-Frontière Roumanie :
La frontière entre la Bulgarie et la Roumanie ( bulgare : Граница между България и Румъния , romanisée : Granitsa mezhdu Bŭlgariya i Rumŭniya , roumain : Frontiera între Bulgaria și România ) est la frontière d'État entre la Bulgarie et la Roumanie . Sur la majeure partie de sa longueur, la frontière suit le cours du bas Danube, jusqu'à la ville de Silistra. De Silistra, la rivière continue vers le nord dans le territoire roumain. À l'est de ce point, la frontière terrestre traverse la région historique de Dobroudja, la divisant en Dobroudja du Nord en Roumanie et en Dobroudja du Sud en Bulgarie. La frontière entre la Bulgarie et la Roumanie est une frontière intérieure de l'Union européenne. Cependant, à partir de 2022, aucun des deux pays ne fait partie de l'espace Schengen. En conséquence, des contrôles aux frontières sont effectués entre les deux pays, bien que souvent conjointement (une fois par traversée).
Bulgarie%E2%80%93Relations Roumanie / Relations Bulgarie-Roumanie :
Les relations bulgaro-roumaines sont les relations étrangères entre la Bulgarie et la Roumanie. La Bulgarie a une ambassade à Bucarest. La Roumanie a une ambassade à Sofia et trois consulats honoraires (à Burgas, Silistra et Vidin). Il y a 7 336 Bulgares qui vivent en Roumanie et environ 4 575 Roumains qui vivent en Bulgarie. Les pays partagent 608 km de frontières communes, principalement le long du Danube. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne et de l'OTAN.
Bulgarie%E2%80%93Relations Russie/Bulgarie-Russie :
Les relations Bulgarie-Russie ( bulgare : Отношения между България и Русия , russe : Российско-болгарские отношения ) sont les relations diplomatiques entre les pays de la Bulgarie et de la Russie . La Bulgarie a une ambassade à Moscou et trois consulats généraux (à Saint-Pétersbourg, Novossibirsk et Ekaterinbourg). La Russie a une ambassade à Sofia et deux consulats généraux (à Ruse et Varna). Les deux pays sont des nations slaves et sont liés par une culture chrétienne orthodoxe commune. Cependant, cela ne s'est pas traduit par des relations chaleureuses pour la plupart. Après l'indépendance de la Bulgarie au XIXe siècle, les relations se sont tendues lorsque la Russie a constamment favorisé la Serbie voisine de la Bulgarie par rapport à la Bulgarie dans divers conflits et guerres des Balkans avant la Première Guerre mondiale, suivie par la Bulgarie se rangeant du côté de l'Allemagne dans les deux guerres mondiales contre la Russie. Après une prise de contrôle communiste en 1945, la Bulgarie était un allié soviétique pendant la guerre froide et a maintenu de bonnes relations avec la Russie jusqu'aux révolutions de 1989, la seule grande période depuis l'indépendance où la Russie avait de meilleures relations avec la Bulgarie qu'avec la Serbie ; ou plutôt dans ce cas la Yougoslavie de Tito. Cependant, à la suite de problèmes liés à des projets énergétiques, notamment l'annulation du pipeline South Stream et le gel du projet de centrale nucléaire de Belene, ainsi que l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014, la relation s'est à nouveau détériorée.
Bulgarie%E2%80%93Relations Serbie/Relations Bulgarie-Serbie :
La Bulgarie a une ambassade à Belgrade. La Serbie a une ambassade à Sofia. La Bulgarie est un État membre de l'Union européenne et la Serbie est un candidat à l'Union européenne. Les deux pays sont membres à part entière du Processus de coopération en Europe du Sud-Est, du Pacte de stabilité pour l'Europe du Sud-Est, de l'Initiative d'Europe centrale, de l'Initiative de coopération en Europe du Sud-Est et de l'Organisation de coopération économique de la mer Noire. Les pays partagent 318 km de frontière commune. La Bulgarie a reconnu le Kosovo comme un pays autoproclamé indépendant en 2008, ce qui a tendu les relations entre les deux nations, mais les deux pays bénéficient d'une bonne coopération dans le domaine de la culture, comme en témoignent les exemples de coproduction de films serbes.
Bulgarie%E2%80%93Relations Slovaquie/Relations Bulgarie-Slovaquie :
Les relations Bulgarie-Slovaquie sont des relations étrangères entre la Bulgarie et la Slovaquie. La Bulgarie a initialement établi des relations diplomatiques avec la Tchécoslovaquie en 1920. La Slovaquie a déclaré son indépendance de la Tchécoslovaquie en 1993 et ​​a été brièvement indépendante pendant la Seconde Guerre mondiale sous le nom de République slovaque (1939-1945). La Bulgarie et la Slovaquie ont établi des relations diplomatiques pour la première fois entre 1939 et 1945. Les deux pays ont rétabli des relations diplomatiques le 1er janvier 1993. Depuis février 1994, la Bulgarie a une ambassade à Bratislava. Depuis juin 1994, la Slovaquie a une ambassade à Sofia.
Bulgarie%E2%80%93Relations Slovénie/Relations Bulgarie-Slovénie :
Les relations bulgaro-slovènes sont les relations étrangères entre la Bulgarie et la Slovénie. La Bulgarie a une ambassade à Ljubljana. La Slovénie est représentée en Bulgarie par son ambassade à Budapest (Hongrie). Les deux pays sont membres de l'Union européenne et de l'OTAN.
Bulgarie%E2%80%93Relations_Afrique du Sud/Relations Bulgarie-Afrique du Sud :
Les relations bulgaro-sud-africaines sont des relations étrangères entre la Bulgarie ( afrikaans : Bulgarye ) et l'Afrique du Sud ( bulgare : Южна Африка , Yuzhna Afrika ). Les bureaux d'intérêt entre l'Afrique du Sud et la Bulgarie ont été ouverts initialement en novembre 1990 et des relations diplomatiques complètes ont été établies le 2 février 1992. La Bulgarie a une ambassade à Pretoria et l'Afrique du Sud est représentée en Bulgarie par son ambassade à Athènes (Grèce).
Bulgarie%E2%80%93Relations_Corée du Sud/Relations Bulgarie-Corée du Sud :
Les relations entre la Bulgarie et la Corée du Sud (bulgare : Българо-южнокорейски отношения, coréen : 불가리아-한국 관계) sont des relations étrangères entre la Bulgarie et la Corée du Sud. Les deux pays ont rétabli des relations diplomatiques le 23 mars 1990. Pendant la guerre froide, la Bulgarie n'avait des relations diplomatiques qu'avec la Corée du Nord. La Bulgarie a une ambassade à Séoul. La Corée du Sud a une ambassade à Sofia.
Bulgarie%E2%80%93Relations Espagne/Relations Bulgarie-Espagne :
Les relations Bulgarie-Espagne sont des relations étrangères entre la Bulgarie et l'Espagne. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques le 8 mai 1910. Les relations ont été rompues en 1946 et ont été rétablies en 1970 au niveau du bureau consulaire et de la mission commerciale. Depuis le 27 janvier 1970, les relations diplomatiques ont été élevées au niveau de l'ambassade. La Bulgarie a une ambassade à Madrid et un consulat honoraire à Barcelone. L'Espagne a une ambassade à Sofia. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union européenne et de l'OTAN.
Bulgarie%E2%80%93Relations avec le Soudan/Relations Bulgarie-Soudan :
La Bulgarie et le Soudan ont établi des relations diplomatiques le 1er juillet 1956. En 1967, la Bulgarie a envoyé le premier ambassadeur bulgare à Khartoum. Les activités de l'ambassade de Bulgarie à Khartoum ont pris fin en avril 1990, puis ont été rétablies en mars 2005. En 2006, le consulat général du Soudan à Sofia, en Bulgarie, a été élevé au rang d'ambassade.
Bulgarie%E2%80%93Relations Syrie/Relations Bulgarie-Syrie :
Les relations Bulgarie-Syrie sont des relations étrangères entre la Bulgarie et la Syrie. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques le 24 août 1954. Depuis mai 1955, la Bulgarie a une ambassade à Damas et un consulat honoraire à Alep. La Syrie a une ambassade à Sofia. Les deux pays sont membres à part entière de l'Union pour la Méditerranée. La Bulgarie a participé régulièrement à la foire internationale annuelle de Damas et a repris sa participation en 2017 après la tenue de la foire après une interruption de 5 ans et en 2018.
Bulgarie%E2%80%93Turquie frontière/Bulgarie-Turquie frontière :
La frontière Bulgarie-Turquie ( bulgare : Границата между България и Турция , romanisé : Granitsata mezhdu Bŭlgariya i Turtsiya , turc : Bulgaristan-Türkiye sınırı ) est une frontière internationale de 513 km (319 mi) entre la République de Bulgarie et la République de Turquie . Il a été établi par le traité de San Stefano en 1878 comme frontière intérieure au sein de l'Empire ottoman entre Andrinople Vilayet et la province autonome de Roumélie orientale. Les frontières actuelles sont définies par le traité de Constantinople (1913) et la convention bulgaro-ottomane (1915). La frontière a été réaffirmée par le traité de Lausanne dix ans plus tard, bien que la Bulgarie n'ait pas été partie à ce dernier traité car elle avait auparavant cédé à la Grèce la partie de sa frontière avec la Turquie qui avait été modifiée par la convention bulgaro-ottomane.
Bulgarie%E2%80%93Relations Turquie/Relations Bulgarie-Turquie :
Les relations bulgaro-turques sont des relations étrangères entre la Bulgarie et la Turquie. La Bulgarie a une ambassade à Ankara, deux consulats généraux à Istanbul et Edirne et une chancellerie à Bursa. La Turquie a une ambassade à Sofia et deux consulats généraux à Plovdiv et Bourgas.
Bulgarie%E2%80%93Relations_Royaume-Uni/Relations Bulgarie-Royaume-Uni :
Les relations bulgaro-britanniques sont les relations étrangères entre la Bulgarie et le Royaume-Uni. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques en juillet 1879 lorsque la Bulgarie a obtenu son indépendance de l'Empire ottoman. Les deux nations étaient ennemies pendant la Première Guerre mondiale, la majeure partie de la Seconde Guerre mondiale et la guerre froide. Les relations depuis 1989 sont très amicales entre les deux nations. La Bulgarie a une ambassade à Londres et le Royaume-Uni a une ambassade à Sofia. Les deux pays sont membres à part entière de l'OTAN et du Conseil de l'Europe
Bulgarie%E2%80%93Relations_États-Unis/Relations Bulgarie-États-Unis :
Les relations entre la Bulgarie et les États-Unis ont été officiellement établies pour la première fois en 1903, sont passées de l'activité missionnaire et du soutien américain à l'indépendance de la Bulgarie à la fin du XIXe siècle à la croissance des échanges et du commerce au début du XXe siècle, à une hostilité réticente pendant la Première Guerre mondiale. et la guerre ouverte et les bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale, à la confrontation idéologique pendant la guerre froide, au partenariat avec les États-Unis dans l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et aux liens politiques, militaires et économiques croissants au début du XXIe siècle. Selon le US Global Leadership Report de 2012, 32 % des Bulgares approuvent le leadership américain, 16 % désapprouvent et 52 % sont incertains.
Bulgarie%E2%80%93United States_trade_relations/Relations commerciales entre la Bulgarie et les États-Unis :
Le commerce bulgaro-américain n'a cessé de croître depuis que la Bulgarie est passée d'une économie socialiste à une économie de marché, et en particulier depuis que la Bulgarie a rejoint l'OTAN en 2004 et l'Union européenne en 2007. En 2007, les premier et deuxième investissements les plus importants dans l'économie bulgare ont été réalisés par les États-Unis. entreprises. Les investissements américains réalisés en Bulgarie entre septembre 1992 et septembre 2006 se sont élevés à un total de plus d'un milliard de dollars, ce qui a fait des États-Unis le huitième investisseur dans le pays. Au cours de la même période, les États-Unis étaient le neuvième partenaire commercial de la Bulgarie. Les États-Unis sont le seul pays non membre de l'UE parmi les dix premiers investisseurs étrangers en Bulgarie. Le commerce bilatéral n'a cessé de croître depuis 1999. Le commerce bilatéral de marchandises est légèrement inférieur à 1 milliard de dollars, les exportations américaines vers la Bulgarie atteignant 491 millions de dollars et les exportations bulgares à 439 millions de dollars en 2006. Les exportations de la Bulgarie vers les États-Unis représentaient 3 % de ses exportations totales. en 2005, et la part des importations en provenance des États-Unis s'élevait à 2 %. En 2007, l'ambassadeur américain John Beyrle et l'ambassadeur bulgare aux États-Unis Elena Poptodorova ont visité plusieurs villes américaines pour encourager davantage d'investissements et de commerce entre les États-Unis et la Bulgarie.
Bulgarie%E2%80%93Relations Ouzbékistan/Relations Bulgarie-Ouzbékistan :
Les relations Bulgarie-Ouzbékistan sont des relations étrangères entre la Bulgarie et l'Ouzbékistan. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques le 12 septembre 1992. La Bulgarie a une ambassade à Tachkent. L'Ouzbékistan est représenté en Bulgarie par un ambassadeur non résident basé à Tachkent (au ministère des Affaires étrangères). Les deux pays sont membres à part entière de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. La Bulgarie constitue un lien dans le corridor commercial entre l'Ouzbékistan et l'Union européenne, avec d'importants ports de la mer Noire. Les deux pays souhaitent développer leurs échanges par cette voie. Cependant, malgré des discussions répétées sur le sujet, l'Ouzbékistan a jusqu'à présent refusé de fournir du gaz naturel au gazoduc Nabucco, qui, s'il était construit, alimenterait l'Europe en gaz via la Bulgarie.
Bulgarie%E2%80%93Relations Vietnam / Relations Bulgarie-Vietnam :
Les relations Bulgarie-Vietnam sont des relations étrangères entre la Bulgarie et le Vietnam. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques le 8 février 1950. La Bulgarie a une ambassade à Hanoï. Le Vietnam a une ambassade à Sofia.
Bulgarie%E2%80%93Relations Yougoslavie/Relations Bulgarie-Yougoslavie :
Les relations entre la Bulgarie et la Yougoslavie étaient des relations étrangères historiques entre la Bulgarie (à la fois le Royaume de Bulgarie 1908-1946 et la République populaire de Bulgarie 1946-1990) et maintenant éclatées en Yougoslavie (Royaume de Yougoslavie 1918-1941 et République fédérative socialiste de Yougoslavie 1945-1992) . Malgré quelques propositions d'unification substantielles au lendemain de la Seconde Guerre mondiale , les Bulgares étaient la seule nation slave du sud à ne pas avoir rejoint la fédération yougoslave (lit. «slave du sud»).
Bulgarie/Bulgarie :
Bulgarica est un genre d' escargots terrestres à respiration aérienne , des mollusques gastéropodes pulmonaires terrestres de la famille des Clausiliidae , les escargots de porte .
Bulgarica cana/Bulgarica cana :
Bulgarica cana est une espèce d'escargot terrestre à respiration aérienne, un mollusque gastéropode pulmoné terrestre de la famille des Clausiliidae, les escargots de porte.
Bulgarica denticulata/Bulgarica denticulata :
Bulgarica denticulata est une espèce de petits escargots terrestres à respiration aérienne, un mollusque gastéropode pulmoné terrestre de la famille des Clausiliidae, les escargots de porte, qui ont tous un clausilium.
Bulgarica nitidosa/Bulgarica nitidosa :
Bulgarica nitidosa est une espèce d'escargot terrestre à respiration aérienne, un mollusque gastéropode pulmoné terrestre de la famille des Clausiliidae, les escargots de porte.
Bulgarie/Bulgarielle :
Bulgariella est un genre de champignons de la famille des Helotiaceae. Le genre contient 4 espèces.
Bulgariopsis/Bulgariopsis :
Bulgariopsis est un genre de champignons de la famille des Helotiaceae. Le genre contient 1 ou 2 espèces.
Bulgaries/Bulgaries :
Bulgarios peut se référer à: frère de Kozar ou Kazarig dans la mythologie khazar Chef Kutrigur Zabergan en espéranto, mot pour les Bulgares
Bulgarisation/Bulgarisation :
La bulgarisation ( bulgare : българизация ), également connue sous le nom de bulgarisation ( bulgare : побългаряване ) est la propagation de la culture bulgare au-delà des frontières de la Bulgarie.
Bulgarisme/Bulgarisme :
Le bulgarisme est une idéologie visant à la "renaissance de l'identité nationale des Bulgares" et au statut d'État de la Volga Bulgarie. Il est né dans la seconde moitié du XIXe siècle au sein du mouvement Wäisi et de la Société pour l'étude de la terre natale (Tchouvachie). Il a été relancé à la fin du XXe siècle sous le nom de "néobulgarisme" au Tatarstan et en Tchouvachie. L'idéologie est basée sur la théorie selon laquelle les Tatars de la Volga et les Tchouvaches descendent des Bulgares de la Volga. La théorie a été soutenue par les autorités soviétiques au milieu du XXe siècle comme une alternative à la théorie "réactionnaire" revendiquant la descendance de la Horde d'Or. Au tournant des XX-XXI siècles, les idées du bulgarisme avaient été ravivées par les activités des néobulgares.
Bulgarie/Bulgaristan :
Le Bulgaristan peut faire référence à : l'ancien nom du Tatarstan, une république fédérale de Russie (probablement issue d'un amalgame incorrect des Tatars, un peuple turc, avec les Bulgares, un autre peuple turc et l'une des ethnies qui ont fusionné vers le 8ème siècle pour former Bulgares modernes). Le nom turc et persan de la Bulgarie.
Bulgarka Junior_Quartet/Bulgarka Junior Quartet :
Bulgarka Junior Quartet est un ensemble folklorique vocal bulgare.
Bulgarka Nature_Park/Parc naturel de Bulgarka :
Le parc naturel de Bulgarka (bulgare : Природен парк ″Българка″) est un parc naturel bulgare sur le versant nord des montagnes des Balkans (Stara Planina), occupant 22 000 hectares de territoire dans la partie centrale et orientale des montagnes entre les villes de Gabrovo et Kazanluk.Située entre la topographie escarpée du Balkan central et la partie orientale nettement plus basse et en pente de Stara Planina, la région se caractérise par une grande diversité de terrains. Cela soutient une riche diversité de la flore et de la faune. De plus, en raison de la position de la région dans une partie des Balkans qui a servi de carrefour pour la région pendant des siècles, le parc abrite de nombreux sites historiques. L'importance historique et biologique de la région a conduit à la création du parc naturel de Bulgarka en août 9, 2002.
Bulgarograsso/Bulgarograsso :
Bulgarograsso ( Comasco : Bulgor [ˈbylɡur] ) est une commune (municipalité) de la province de Côme dans la région italienne de Lombardie , située à environ 35 kilomètres (22 mi) au nord-ouest de Milan et à environ 10 kilomètres (6 mi) au sud-ouest de Côme . Au 31 décembre 2004, elle comptait 3 283 habitants et une superficie de 3,8 kilomètres carrés (1,5 mile carré). Bulgarograsso borde les municipalités suivantes : Appiano Gentile, Cassina Rizzardi, Guanzate, Lurate Caccivio, Villa Guardia.
Bulgarophiles/Bulgarophiles :
Les bulgarophiles (Macédonien: бгарофиили; Bulgarian: ългарофиили; Serbe: бουλγαρόφι ou бгараши; grec: βουλγαρόφιλοι; Romanian: Bulgarofilii) est un terme utilisé pour l'ethnire de l'ethne. En Bulgarie, le terme Bulgare ; ( bulgare : българомани ; roumain : bulgaromani ) fait référence aux personnes non slaves telles que les Aroumains avec une conscience de soi bulgare. Au XXe siècle, les bulgarophiles de la Yougoslavie et de la Grèce voisines étaient considérés comme des ennemis de l'État nourrissant des tendances irrédentistes.
Bulgarrenault/Bulgarrenault :
Bulgarrenault (ou Bulgar Renault) était une automobile produite dans la ville de Plovdiv, en Bulgarie, et le résultat d'une collaboration entre Metalhim (une entreprise de défense bulgare) et Bulet (une organisation commerciale d'exportation bulgare). La production a duré cinq ans (1966-1970), au cours desquels l'usine de Plovdiv a produit deux modèles Renault : la Renault 8 et la Renault 10.
Bulgares/Bulgares :
Les Bulgares (également Bulghars, Bulgari, Bolgars, Bolghars, Bolgari, Proto-Bulgares) étaient des tribus guerrières semi-nomades turques qui ont prospéré dans la steppe pontique-caspienne et la région de la Volga au 7ème siècle. Ils sont devenus connus comme des cavaliers nomades dans la région Volga-Oural, mais certains chercheurs affirment que leurs racines ethniques remontent à l'Asie centrale. Au cours de leur migration vers l'ouest à travers la steppe eurasienne, les tribus bulgares ont absorbé d'autres groupes tribaux et influences culturelles dans un processus d'ethnogenèse, notamment des tribus iraniennes, finnoises et hunniques. La recherche génétique moderne sur les Turcs d'Asie centrale et les groupes ethniques liés aux Bulgares indique une affiliation avec les populations d'Eurasie occidentale. Les Bulgares parlaient une langue turque, c'est-à-dire la langue bulgare de branche oghurique. Ils ont préservé les titres militaires, l'organisation et les coutumes des steppes eurasiennes, ainsi que le chamanisme païen et la croyance en la divinité du ciel Tangra. c. 630–635, qui a été vaincu par l'Empire Khazar en 668 après JC. En c. 679, Khan Asparukh a conquis la Scythie Mineure, ouvrant l'accès à la Mésie, et a établi la Bulgarie danubienne - le Premier Empire bulgare, où les Bulgares sont devenus une élite politique et militaire. Ils ont fusionné par la suite avec des populations byzantines établies, ainsi qu'avec des tribus slaves précédemment installées, et ont finalement été slavisés, formant ainsi les ancêtres des Bulgares modernes. Les Bulgares pontiques restants ont migré au 7ème siècle vers la Volga, où ils ont fondé la Volga Bulgarie ; ils ont conservé leur identité jusqu'au XIIIe siècle. Les Tatars de la Volga et les Tchouvaches modernes prétendent être originaires des Bulgares de la Volga.
Bulgarskie Centrum/Bulgarskie Centrum :
Bułgarskie Centrum était le dixième album studio de Pidżama Porno. Il est sorti en 2004 chez SP Records. Le CD comprenait 8 nouveaux morceaux et 4 reprises : "Wódka" de Kult (groupe), "Rockin' in the Free World" de Neil Young, et deux anciennes chansons de Grabaz : "Każdy nowy dzień" (1992) et "Józef K ." (1984).
Bulgartabac/Bulgartabac :
Bulgartabac Holding Group AD ou simplement Bulgartabac ( bulgare : Булгартабак ) est une société holding de tabac bulgare . Créée en 1947 et basée dans la capitale Sofia, elle comprend 11 filiales par actions dans les régions productrices de tabac du pays. Bulgartabac produit plus de 50 marques de cigarettes, monopole du produit. et des sous-marques dans ses usines modernisées de Sofia et de Blagoevgrad utilisant à la fois du tabac national et importé. Parmi les marques de la société figurent Victory, Rodopi, Haskovo, Gorna Djumaya (GD), Arda, Stewardess, Femina, Prestige, Eva, Bulgartabac, MM, Melnik, Seven Hills, Global, Bridge, Tresor, BT, Charlie, Nevada, Orient Express , Pays, etc. En 2011, une unité d'OAO VTB, la deuxième plus grande banque de Russie, a obtenu une participation majoritaire dans Bulgartabac après que l'unique soumissionnaire a proposé de payer 100,1 millions d'euros (145 millions de dollars) pour une participation de 80 %.
Bulgartransgaz/Bulgartransgaz :
Bulgartransgaz EAD est un gestionnaire de réseau de transport et de stockage de gaz naturel en Bulgarie. C'est une filiale de Bulgarian Energy Holding EAD. Bulgartransgaz a été créée le 15 janvier 2007 à Sofia. En novembre 2009, le gouvernement bulgare a décidé d'inscrire la société à la bourse bulgare - Sofia.
Bulgare/Bulgare :
Bulgare était un juriste italien du XIIe siècle, né à Bologne. Il a été confondu avec Bulgarinus, un juriste du XVe siècle. Il était le plus célèbre des célèbres Quatre Docteurs de la faculté de droit de l'Université de Bologne et était considéré comme le Chrysostome des Glossateurs, étant fréquemment désigné par le titre de "Bouche d'or" (os aureum). Il mourut en 1166 à un âge très avancé.Selon la tradition populaire, les quatre célèbres Quatre Docteurs (Bulgarus, Martinus Gosia, Hugo de Porta Ravennate et Jacobus de Boragine) furent tous les élèves d'Irnerius ; cependant, alors qu'il n'y a actuellement aucune difficulté insurmontable pour étayer cette affirmation en ce qui concerne le Bulgare, Friedrich Karl von Savigny a estimé que les preuves étaient insuffisantes pour étayer cette affirmation. Martinus Gosia et Bulgarus étaient les chefs de deux écoles opposées à Bologne, correspondant à bien des égards aux Proculiens et Sabiniens de la Rome impériale, Martinus étant à la tête d'une école qui accommodait la loi d'une manière que ses adversaires appelaient le " l'équité de la bourse" (aequitas bursalis), tandis que le Bulgare adhère plus étroitement à la lettre de la loi. L'école de Bulgarus a finalement prévalu. Joannes Bassianus, Azo et Accursius comptaient tous parmi ses adhérents notables, chacun d'eux, à son tour, exerçant une influence déterminante sur le cours des études juridiques à Bologne. Lors de la Diète de Roncaglia en 1158, Bulgarus assuma le rôle principal parmi les Quatre Docteurs et fut l'un des conseillers les plus fiables de l'empereur Frédéric Ier. Son œuvre la plus célèbre est un commentaire notable, De Regulis Juris, qui était à une époque imprimé parmi les écrits de Placentinus. Cependant, ce commentaire a depuis été correctement attribué à son véritable auteur, Cujacius, sur la base de preuves internes contenues dans les ajouts qui y sont annexés, qui ont sans aucun doute été rédigés par Placentinus lui-même. Ce commentaire est le premier ouvrage existant de ce genre émanant de l'école des Glossateurs. Selon Savigny, c'est un spécimen modèle de l'excellence de la méthode introduite par Irnerius, et un exemple frappant des brillants résultats obtenus en peu de temps grâce à une étude constante et exclusive des sources du droit.
Guerre bulgare%E2%80%93Serbe_(839%E2%80%93842)/Guerre bulgare-serbe (839–842) :
La guerre bulgaro-serbe de 839-842 a eu lieu entre le Premier Empire bulgare et la Principauté serbe. C'était le premier conflit des guerres médiévales bulgaro-serbes.
Guerre bulgare%E2%80%93Serbe_(853)/Guerre bulgare-serbe (853) :
La guerre bulgaro-serbe de 853 a opposé le premier empire bulgare à la principauté serbe. C'était le deuxième conflit des guerres médiévales bulgaro-serbes .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Chad Chaffin

Chaconie/Chaconie : Chaconia peut faire référence à : Warszewiczia coccinea, une espèce de plante à fleurs Chaconia (champignon), un ge...