Rechercher dans ce blog

dimanche 5 juin 2022

Bréguet 670T


Brzyno/Brzyno :
Brzyno ([ˈbʐɨnɔ] ; kachoube : Brzënie/Brzëno/Bżëno ; allemand : Reckendorf) est un village du district administratif de Gmina Krokowa, dans le comté de Puck, dans la voïvodie de Poméranie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 10 kilomètres (6 mi) à l'ouest de Krokowa, 27 km (17 mi) à l'ouest de Puck et 61 km (38 mi) au nord-ouest de la capitale régionale Gdańsk. Il est situé dans la région historique de Poméranie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ont exploité un camp de travail pour les prisonniers de guerre du camp de prisonniers de guerre Stalag II-B dans le village. Le village compte 350 habitants.

Brzyska/Brzyska :
Brzyska [ˈbʐɨska] est un village du comté de Jasło, dans la voïvodie des Basses-Carpates, dans le sud-est de la Pologne. C'est le siège de la gmina (district administratif) appelée Gmina Brzyska. Il se trouve à environ 12 kilomètres (7 mi) au nord-ouest de Jasło et à 50 km (31 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Rzeszów. Le village compte 1 900 habitants.
Brzyska Wola/Brzyska Wola :
Brzyska Wola [ˈbʐɨska ˈvɔla] est un village du district administratif de Gmina Kuryłówka, dans le comté de Leżajsk, dans la voïvodie des Basses-Carpates, dans le sud-est de la Pologne. Il se trouve à environ 9 kilomètres (6 mi) au nord-est de Kuryłówka, 13 km (8 mi) au nord-est de Leżajsk et 53 km (33 mi) au nord-est de la capitale régionale Rzeszów. Le village compte 1 500 habitants. .
Brzyski/Brzyski :
Brzyski (féminin : Brzyska, pluriel : Brzyscy) est un nom de famille d'origine polonaise. Il peut faire référence à :
Brzyskorzystew/Brzyskorzystew :
Brzyskorzystew [bʐɨskɔˈʐɨstɛf] (en allemand : Birkenfelde) est un village du district administratif de Gmina Żnin, dans le comté de Żnin, dans la voïvodie de Couïavie-Poméranie, dans le centre-nord de la Pologne. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) au nord-ouest de Żnin et 34 km (21 mi) au sud-ouest de Bydgoszcz.
Brzyskorzystewko/Brzyskorzystewko :
Brzyskorzystewko [bʐɨskɔʐɨsˈtɛfkɔ] (en allemand : Erlhof) est un village du district administratif de Gmina Żnin, dans le comté de Żnin, dans la voïvodie de Couïavie-Poméranie, dans le centre-nord de la Pologne. Selon le recensement de 2006, le village compte 790 habitants.
Brzyszewo/Brzyszewo :
Brzyszewo [bʐɨˈʂɛvɔ] (en allemand : Birken) est un village du district administratif de Gmina Chodecz, dans le comté de Włocławek, dans la voïvodie de Couïavie-Poméranie, dans le centre-nord de la Pologne. Il se trouve à environ 4 kilomètres (2 mi) au nord de Chodecz, 25 km (16 mi) au sud de Włocławek et 73 km (45 mi) au sud-est de Toruń.
Brzysz%C3%B3w/Brzyszów :
Brzyszów [ˈbʐɨʂuf] est un village du district administratif de Gmina Mstów, dans le comté de Częstochowa, dans la voïvodie de Silésie, dans le sud de la Pologne. Il se trouve à environ 6 kilomètres (4 mi) au sud de Mstów, 11 km (7 mi) à l'est de Częstochowa et 63 km (39 mi) au nord de la capitale régionale Katowice. Le village compte 443 habitants.
Brzy%C5%9Bcie, Jas%C5%82o_County/Brzyście, Jasło County :
Brzyście [ˈbʐɨɕt͡ɕe] est un village du district administratif de Gmina Jasło, dans le comté de Jasło, dans la voïvodie des Basses-Carpates, dans le sud-est de la Pologne.
Brzy%C5%9Bcie, Mielec_County/Brzyście, Mielec County :
Brzyście [ˈbʐɨɕt͡ɕe] est un village du district administratif de Gmina Gawłuszowice, dans le comté de Mielec, dans la voïvodie des Basses-Carpates, dans le sud-est de la Pologne. Il se trouve à environ 6 kilomètres (4 mi) au sud de Gawłuszowice, à 10 km (6 mi) au nord de Mielec et à 57 km (35 mi) au nord-ouest de la capitale régionale Rzeszów.
Brz%C3%A1nky/Brzánky :
Brzánky est un village et une municipalité (obec) du district de Litoměřice dans la région d'Ústí nad Labem en République tchèque. La municipalité couvre une superficie de 2,17 kilomètres carrés (0,84 milles carrés) et compte 84 habitants (au 31 décembre 2007). Brzánky se trouve à environ 16 kilomètres (10 mi) au sud-est de Litoměřice, 29 km (18 mi) au sud-est d'Ústí nad Labem et 43 km (27 mi) au nord de Prague.
Brz%C3%B3ski-Falki/Brzóski-Falki :
Brzóski-Falki [ˈbʐuski ˈfalki] est un village du district administratif de Gmina Wysokie Mazowieckie, dans le comté de Wysokie Mazowieckie, dans la voïvodie de Podlaskie, dans le nord-est de la Pologne. Il se trouve à environ 2 kilomètres (1 mi) à l'est de Wysokie Mazowieckie et à 48 km ( 30 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Białystok.
Brz%C3%B3ski-Gromki/Brzóski-Gromki :
Brzóski-Gromki [ˈbʐuski ˈɡrɔmki] est un village du district administratif de Gmina Wysokie Mazowieckie, dans le comté de Wysokie Mazowieckie, dans la voïvodie de Podlaskie, dans le nord-est de la Pologne.
Brz%C3%B3ski-Markowizna/Brzóski-Markowizna :
Brzóski-Markowizna [ˈbʐuski markɔˈvizna] est un village du district administratif de Gmina Wysokie Mazowieckie, dans le comté de Wysokie Mazowieckie, dans la voïvodie de Podlaskie, dans le nord-est de la Pologne.
Brz%C3%B3ski-Tatary/Brzóski-Tatary :
Brzóski-Tatary [ˈbʐuski taˈtarɨ] est un village du district administratif de Gmina Wysokie Mazowieckie, dans le comté de Wysokie Mazowieckie, dans la voïvodie de Podlachie, dans le nord-est de la Pologne.
Brz%C3%B3ski Brzezi%C5%84skie/Brzóski Brzezińskie :
Brzóski Brzezińskie [ˈbʐuski bʐɛˈʑiɲskʲɛ] est un village du district administratif de Gmina Wysokie Mazowieckie, dans le comté de Wysokie Mazowieckie, dans la voïvodie de Podlaskie, dans le nord-est de la Pologne. mi) au sud-ouest de la capitale régionale Białystok.
Brz%C3%B3stk%C3%B3w/Brzóstków :
Brzóstków [ˈbʐustkuf] (allemand : Warthebruch) est un village du district administratif de Gmina Żerków, dans le comté de Jarocin, dans la voïvodie de Grande-Pologne, dans le centre-ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 4 kilomètres (2 mi) au nord de Żerków, 16 km (10 mi) au nord de Jarocin et 57 km (35 mi) au sud-est de la capitale régionale Poznań. Le village compte 230 habitants.
Brz%C3%B3stowa/Brzóstowa :
Brzóstowa [bʐusˈtɔva] est un village du district administratif de Gmina Ćmielów, dans le comté d'Ostrowiec, dans la voïvodie de Świętokrzyskie, dans le centre-sud de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) à l'ouest d'Ćmielów, à 8 km (5 mi) au sud-est d'Ostrowiec Świętokrzyski et à 62 km (39 mi) à l'est de la capitale régionale Kielce. Le village compte 720 habitants.
Brz%C3%B3stownia/Brzóstownia :
Brzóstownia [bʐusˈtɔvɲa] est un village du district administratif de Gmina Książ Wielkopolski, dans le comté de Śrem, dans la voïvodie de Grande-Pologne, dans le centre-ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 2 kilomètres (1 mi) au sud de Książ Wielkopolski, 16 km (10 mi) à l'est de Śrem et 45 km (28 mi) au sud-est de la capitale régionale Poznań. Le village compte 237 habitants.
Brz%C3%B3st%C3%B3w/Brzóstów :
Brzóstów [ˈbʐustuf] est un village du district administratif de Gmina Będków, dans le comté de Tomaszów Mazowiecki, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) à l'est de Będków, 18 km (11 mi) au nord-ouest de Tomaszów Mazowiecki et 31 km (19 mi) au sud-est de la capitale régionale Łódź.
Brz%C3%B3za/Brzóza :
Brzóza [ˈbʐuza] est un village du district administratif de Gmina Głowaczów, dans le comté de Kozienice, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne. Il se trouve à environ 4 kilomètres (2 mi) au sud-est de Głowaczów, 16 km (10 mi) à l'ouest de Kozienice et 73 km (45 mi) au sud de Varsovie. Le village compte 1 100 habitants.
Brz%C3%B3za Kr%C3%B3lewska/Brzóza Królewska :
Brzóza Królewska [ˈbʐuza kruˈlɛfska] (littéralement "Royal Birch") est un village du district administratif de Gmina Leżajsk, dans le comté de Leżajsk, dans la voïvodie des Basses-Carpates, dans le sud-est de la Pologne. Il se trouve à environ 8 kilomètres (5 mi) à l'ouest de Leżajsk et à 34 km (21 mi) au nord-est de la capitale régionale Rzeszów. En 2006, le village comptait 3 200 habitants. Brzóza Królewska est divisée en plusieurs parties : Podbór, Stępnie, Bednarze, Kmiecie, Zagrody, Łoiny, Flisy, Piaski, Podsośnina, Chiny.
Brz%C3%B3za Stadnicka/Brzóza Stadnicka :
Brzóza Stadnicka [ˈbʐuza stadˈɲit͡ska] est un village du district administratif de Gmina Żołynia, dans le comté de Łańcut, dans la voïvodie des Basses-Carpates, dans le sud-est de la Pologne. Il se trouve à environ 4 kilomètres (2 mi) au nord-ouest de Żołynia, 16 km (10 mi) au nord de Łańcut et 28 km (17 mi) au nord-est de la capitale régionale Rzeszów. Le village compte 1 200 habitants.
Brz%C3%B3ze/Brzóze :
Brzóze [ˈbʐuzɛ] est un village du district administratif de Gmina Mińsk Mazowiecki, dans le comté de Mińsk, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au nord-ouest de Mińsk Mazowiecki et à 37 km (23 mi) à l'est de Varsovie. Le village compte 720 habitants.
Brz%C3%B3ze Du%C5%BCe/Brzóze Duże :
Brzóze Duże [ˈbʐuzɛ ˈduʐɛ] est un village du district administratif de Gmina Rzewnie, dans le comté de Maków, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne.
Brz%C3%B3ze Ma%C5%82e/Brzóze Małe :
Brzóze Małe [ˈbʐuzɛ ˈmawɛ] est un village du district administratif de Gmina Rzewnie, dans le comté de Maków, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne. Il se trouve à environ 8 kilomètres (5 mi) à l'est de Rzewnie, 26 km (16 mi) à l'est de Maków Mazowiecki et 74 km (46 mi) au nord-est de Varsovie.
Brz%C3%B3zka/Brzózka :
Brzózka peut faire référence aux endroits suivants en Pologne : Brzózka, Voïvodie de Basse-Silésie (sud-ouest de la Pologne) Brzózka, Voïvodie de Mazovie (centre-est de la Pologne) Brzózka, Voïvodie de Lubusz (ouest de la Pologne)
Brz%C3%B3zka, Voïvodie_de_Basse_Silésie/Brzózka, Voïvodie de Basse-Silésie :
Brzózka [ˈbʐuska] est un village du district administratif de Gmina Wińsko, dans le comté de Wołów, dans la voïvodie de Basse-Silésie, dans le sud-ouest de la Pologne. Avant 1945, c'était en Allemagne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) à l'est de Wińsko, à 15 kilomètres (9 mi) au nord de Wołów et à 45 kilomètres (28 mi) au nord-ouest de la capitale régionale Wrocław.
Brz%C3%B3zka, Voïvodie de Lubusz/Brzózka, Voïvodie de Lubusz :
Brzózka [ˈbʐuska] (anciennement allemand Braschen) est un village du district administratif de Gmina Krosno Odrzańskie, dans le comté de Krosno Odrzańskie, dans la voïvodie de Lubusz, dans l'ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 8 kilomètres (5 mi) au sud-ouest de Krosno Odrzańskie et à 34 km (21 mi) à l'ouest de Zielona Góra.
Brz%C3%B3zka, Voïvodie_de Mazovie/Brzózka, Voïvodie de Mazovie :
Brzózka [ˈbʐuska] est un village du district administratif de Gmina Stoczek, dans le comté de Węgrów, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne. Il se trouve à environ 22 kilomètres (14 mi) au nord de Węgrów et à 75 km (47 mi) au nord-est de Varsovie.
Brz%C3%B3zki/Brzózki :
Brzózki peut désigner les lieux suivants : Brzózki, Voïvodie de Couïavie-Poméranie (centre-nord de la Pologne) Brzózki, Voïvodie de Łódź (centre de la Pologne) Brzózki, Voïvodie de Podlachie (nord-est de la Pologne) Brzózki, Voïvodie de Grande-Pologne (centre-ouest de la Pologne) Brzózki , Gmina Lipie dans la voïvodie de Silésie (sud de la Pologne) Brzózki, Gmina Popów dans la voïvodie de Silésie (sud de la Pologne) Brzózki, voïvodie de Poméranie (nord de la Pologne) Brzózki, voïvodie de Varmie-Mazurie (nord de la Pologne) Brzózki, voïvodie de Poméranie occidentale (nord-ouest de la Pologne)
Brz%C3%B3zki, Gmina_Lipie/Brzózki, Gmina Lipie :
Brzózki [ˈbʐuski] est un village du district administratif de Gmina Lipie, dans le comté de Kłobuck, dans la voïvodie de Silésie, dans le sud de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) à l'ouest de Lipie, 18 km (11 mi) au nord-ouest de Kłobuck et 87 km (54 mi) au nord de la capitale régionale Katowice. Le village compte 98 habitants.
Brz%C3%B3zki, Gmina_Pop%C3%B3w/Brzózki, Gmina Popów :
Brzózki [ˈbʐuski] est un village du district administratif de Gmina Popów, dans le comté de Kłobuck, dans la voïvodie de Silésie, dans le sud de la Pologne. Il se trouve à environ 4 kilomètres (2 mi) à l'est de Popów, 13 km (8 mi) au nord de Kłobuck et 87 km (54 mi) au nord de la capitale régionale Katowice. Le village compte 211 habitants.
Brz%C3%B3zki, Voïvodie de Grande-Pologne/Brzózki, Voïvodie de Grande-Pologne :
Brzózki [ˈbʐuski] est un village du district administratif de Gmina Kramsk, dans le comté de Konin, dans la voïvodie de Grande-Pologne, dans le centre-ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 4 kilomètres (2 mi) au sud-est de Kramsk, 15 km (9 mi) à l'est de Konin et 107 km (66 mi) à l'est de la capitale régionale Poznań. Le village compte 220 habitants.
Brz%C3%B3zki, Voïvodie de Couïavie-Poméranie/Brzózki, Voïvodie de Couïavie-Poméranie :
Brzózki [ˈbʐuski] (en allemand : Birken) est un village du district administratif de Gmina Szubin, dans le comté de Nakło, dans la voïvodie de Couïavie-Poméranie, dans le centre-nord de la Pologne. Il se trouve à environ 9 kilomètres (6 mi) au nord de Szubin, 10 km (6 mi) au sud-est de Nakło nad Notecią et 19 km (12 mi) à l'ouest de Bydgoszcz. Le village compte 130 habitants.
Brz%C3%B3zki, Podlaskie_Voivodeship/Brzózki, Podlaskie Voivodeship :
Brzózki [ˈbʐuski] est un village du district administratif de Gmina Kolno, dans le comté de Kolno, dans la voïvodie de Podlachie, dans le nord-est de la Pologne. Il se trouve à environ 10 kilomètres (6 mi) au nord de Kolno et à 92 km (57 mi) au nord-ouest de la capitale régionale Białystok. Le village compte 69 habitants.
Brz%C3%B3zki, Voïvodie_de Poméranie/Brzózki, Voïvodie de Poméranie :
Brzózki [ˈbʐuski] (en allemand : Bröske) est un village du district administratif de Gmina Nowy Staw, dans le comté de Malbork, dans la voïvodie de Poméranie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au nord de Nowy Staw, à 16 km (10 mi) au nord de Malbork et à 34 km (21 mi) au sud-est de la capitale régionale Gdańsk. Avant 1772, la région faisait partie du Royaume de Pologne, 1772-1919 Prusse et Allemagne, 1920-1939 Ville libre de Danzig, 1939 - février 1945 Allemagne nazie. Pour l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie. Le village compte 160 habitants.
Brz%C3%B3zki, Voïvodie de Varmie-Mazurie/Brzózki, Voïvodie de Varmie-Mazurie :
Brzózki [ˈbʐuski] ( allemand : Birkenheide ) est une colonie du district administratif de Gmina Świętajno , dans le comté de Szczytno , dans la voïvodie de Varmie-Mazurie , dans le nord de la Pologne .
Brz%C3%B3zki, Voïvodie_de_Poméranie_occidentale/Brzózki, Voïvodie de Poméranie occidentale :
Brzózki [ˈbʐuski] (anciennement allemand : Althagen) est un village du district administratif de Gmina Nowe Warpno, dans le comté de police, dans la voïvodie de Poméranie occidentale, dans le nord-ouest de la Pologne, près de la frontière allemande. Il se trouve à environ 9 kilomètres (6 mi ) au sud-est de Nowe Warpno, à 20 km (12 mi) au nord-ouest de Police et à 32 km (20 mi) au nord-ouest de la capitale régionale Szczecin. Le village compte 160 habitants.
Brz%C3%B3zki, %C5%81%C3%B3d%C5%BA_Voïvodie/Brzózki, Voïvodie de Łódź :
Brzózki [ˈbʐuski] est un village du district administratif de Gmina Galewice, dans le comté de Wieruszów, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au nord de Galewice, 14 km (9 mi) au nord-est de Wieruszów et 93 km (58 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Łódź.
Brz%C4%85czowice/Brzączowice :
Brzączowice [bʐɔnt͡ʂɔˈvit͡sɛ] est un village du district administratif de Gmina Dobczyce, dans le comté de Myślenice, dans la voïvodie de Petite-Pologne, dans le sud de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au sud-ouest de Dobczyce, 11 km (7 mi) à l'est de Myślenice et 24 km (15 mi) au sud-est de la capitale régionale Cracovie.
Brz%C4%99czek/Brzęczek :
Brzęczek [ˈbʐɛnt͡ʂɛk] est une colonie du district administratif de Gmina Liniewo, dans le comté de Kościerzyna, dans la voïvodie de Poméranie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) au sud-est de Liniewo, 24 km (15 mi) à l'est de Kościerzyna et 42 km (26 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Gdańsk. Pour plus de détails sur l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie. Le village compte 5 habitants.
Brz%C4%99czek (homonymie)/Brzęczek (homonymie) :
Brzęczek est un règlement dans le district administratif en Pologne. Brzęczek peut également faire référence à : Jerzy Brzęczek, un entraîneur de football professionnel polonais et ancien joueur Richard J. Brzeczek, un ancien responsable de l'application des lois
Brz%C4%99czkowice, Mys%C5%82owice/Brzęczkowice, Mysłowice :
Brzęczkowice ( allemand : Brzenskowitz ) est un quartier et une partie de dzielnica (district) Brzęczkowice et Słupna , à Mysłowice , dans la voïvodie de Silésie , dans le sud de la Pologne . C'était auparavant un village indépendant et gmina (composé uniquement de ce village), qui a été absorbé par Mysłowice en 1945 et à nouveau en 1951.
Brz%C4%99czkowice, Voïvodie_d'Opole/Brzęczkowice, Voïvodie d'Opole :
Brzęczkowice [bʐɛnt͡ʂkɔˈvit͡sɛ] (en allemand : Springsdorf) est un village du district administratif de Gmina Niemodlin, dans le comté d'Opole, dans la voïvodie d'Opole, dans le sud-ouest de la Pologne.
Brz%C4%99kowice, Voïvodie_de_Poméranie_occidentale/Brzękowice, Voïvodie de Poméranie occidentale :
Brzękowice [bʐɛnkɔˈvit͡sɛ] est une colonie du district administratif de Gmina Połczyn-Zdrój, dans le comté de Świdwin, dans la voïvodie de Poméranie occidentale, dans le nord-ouest de la Pologne.
Brz%C4%99kowice-Wa%C5%82/Brzękowice-Wał :
Brzękowice-Wał [bʐɛŋkɔˈvʲit͡sɛ ˈvau̯] est un village du district administratif de Gmina Psary, dans le comté de Będzin, dans la voïvodie de Silésie, dans le sud de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) au nord de Psary, 8 km (5 mi) au nord de Będzin et 19 km (12 mi) au nord-est de la capitale régionale Katowice.
Brz%C4%99kowice G%C3%B3rne/Brzękowice Górne :
Brzękowice Górne [bʐɛŋkɔvʲit͡sɛ ˈɡurnɛ] est un village du district administratif de Gmina Psary, dans le comté de Będzin, dans la voïvodie de Silésie, dans le sud de la Pologne.
Br%C3%A0fim/Bràfim :
Bràfim est une commune de la comarca de l'Alt Camp, province de Tarragone, en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne. Cette ville produit d'assez bons vins de table.
Br%C3%A0igh nan_Uamhachan/Bràigh nan Uamhachan :
Braigh nan Uamhachan (765 m) est une montagne des Highlands du nord-ouest de l'Écosse. Il est situé au nord de Glenfinnan à Lochaber. Prenant la forme d'une longue crête, la montée est raide et sans chemin, mais offre une vue fantastique sur tous les sommets voisins depuis son sommet.
Br%C3%A1ny Skeldalu/Brány Skeldalu :
Gates of Skeldal ( tchèque : Brány Skeldalu ) est un jeu vidéo de rôle Dungeon crawler . Le jeu combinant des graphismes 2D et 3D a été développé par le studio tchèque Napoleon Games et publié par JRC Interactive en 1998. En 2007, le jeu est devenu un logiciel gratuit, suivi de l'ouverture du code source en 2008. Après une campagne de financement participatif réussie, un port pour téléphones mobiles est sorti en 2014.
Br%C3%A1ny Skeldalu_2 :_P%C3%A1t%C3%BD_U%C4%8Dedn%C3%ADk/Brány Skeldalu 2 : Pátý Učedník :
The Fifth Disciple (alias Brány Skeldalu II) est un jeu vidéo d'aventure tchèque de Napoleon Games sorti le 1er décembre 2002 pour Microsoft Windows. C'est la suite de Brány Skeldalu et a été suivi par Brány Skeldalu 3 : 7 Mágů.
Br%C3%A1s/Brás :
Brás est l'un des 96 quartiers de la ville de São Paulo, au Brésil. Partie administrativement de la zone sud-est de São Paulo, Brás est située immédiatement à l'est du centre-ville historique de la sous-préfecture de Mooca. Le district est une zone d'industrie lourde avec de nombreuses usines et entrepôts, connue comme un centre de fabrication textile. Deux ensembles de voies ferrées traversent le quartier; la gare de Brás dessert la ligne 3 de Metrô (rouge) et trois lignes de trains de banlieue exploitées par la CPTM : ligne 10 (turquoise), 11 (corail) et 12 (saphir). Brás est célèbre pour accueillir le marché de rue informel Feirinha da Madrugada.
Br%C3%A1s (S%C3%A3o_Paulo_Metro)/Brás (métro de São Paulo) :
Brás est une station sur la ligne 3-Red du métro de São Paulo et sur les lignes 7-Ruby, 10-Turquoise, 11-Coral et 12-Sapphire de CPTM. Les lignes 7 et 10 fonctionnent actuellement comme une seule (service 710) de 4h40 à 22h00 entre les stations Jundiaí et Rio Grande da Serra, supprimant la nécessité de changer de train sur cette station afin d'aller plus loin de chaque côté.
Br%C3%A1s Cubas/Brás Cubas :
Brás Cubas (Porto, décembre 1507 - Porto, 1592) était un noble portugais, explorateur et fondateur du village de Santos (une ville aujourd'hui). Fils de João Pires Cubas et d'Isabel Nunes, il fut deux fois gouverneur de la capitainerie de São Vicente (1545-1549 et 1555-1556). Il est arrivé dans la colonie portugaise du Brésil en 1531 avec Martim Afonso de Sousa, le fondateur de la Capitainerie de São Vicente. La région de Santos était déjà peuplée, mais c'est Brás Cubas qui fonda officiellement le village car en 1543, il fonda la première Sainte Maison de la Miséricorde, qu'il appela Tous les Saints, nom qui passera au village, dont le port était mieux situé que celui de São Vicente. Il était responsable du transfert du port de Ponta da Praia au centre-ville, dans les environs d'Outeiro de Santa Catarina. En plus d'être le fondateur de Santos, il a organisé des expéditions pour la Couronne et, par la suite, a également été gouverneur de la Capitainerie de São Vicente. Il était autrefois le plus grand propriétaire terrien de la région côtière. En 1551, a été nommé par Jean III du Portugal, le fournisseur et comptable des revenus et des droits de la capitainerie; l'année suivante, il construit le fort de São Filipe dans l'île de Santo Amaro. Il eut une participation mémorable à la défense de la capitainerie contre les attaques du natif de Tamoios, alors allié aux Français. Plus tard, sur ordre du troisième gouverneur général Mem de Sá, il mena des expéditions à travers l'intérieur à la recherche d'or et d'argent. Les récits disent qu'il est arrivé jusqu'à la Chapada Diamantina dans l'arrière-pays de Bahia. Ses tentatives d'asservir les indigènes ont abouti à une révolte qui a fini par déterminer l'apparition de la Confédération Tamoio, qui n'a pu être que partiellement contenue par l'action des jésuites Manuel da Nóbrega et José de Anchieta. À sa mort, il était un noble de la maison royale et l'un des hommes les plus respectés de la capitainerie. Le titre d'alcaide-mor (maire) du village de Santos a été transmis à son fils, Pêro Cubas. Dans son épitaphe, on peut lire qu'il découvrit « l'or et les métaux en 1560 ». En 1578, soit dit en passant, la nouvelle de l'existence de mines d'or et d'argent à São Paulo était d'actualité, selon un sujet anglais qui vivait à Santos.
Br%C3%A1s Garcia_de_Mascarenhas/Brás Garcia de Mascarenhas :
Brás Garcia de Mascarenhas (Avô, Oliveira do Hospital, Portugal, 3 février 1596 - Avô, Oliveira do Hospital, Portugal, 8 août 1656) était un soldat, poète et écrivain portugais, auteur du poème Viriato Trágico. Au cours de sa jeunesse, il a voyagé dans la colonie portugaise du Brésil et dans certaines parties de l'Europe (France, Italie et Espagne). Il a ensuite combattu dans la guerre de restauration portugaise, où il a organisé un bataillon de volontaires connu sous le nom de Compagnie des Lions de Beira. En récompense de ses services, il reçut le poste de gouverneur du château d'Alfaites à la frontière portugaise. Après avoir désobéi au général de la province de Beira, Sancho Manoel de Vilhena, il fut arrêté et détenu au château de Sabugal. Il écrivit ensuite au roi Jean IV du Portugal le poème épique Viriato Trágico, comme moyen de justifier ses actions et de demander pardon. Le roi, impressionné par son talent et son habileté, le rendit libre. Son ouvrage, édité à titre posthume en 1699, fut réédité en 1846. Il épousa Maria da Fonseca da Costa le 19 février 1645.
Br%C3%A1s Pires/Brás Pires :
Brás Pires est une municipalité brésilienne située dans l'État de Minas Gerais. La ville appartient à la mésorégion de Zona da Mata et à la microrégion de Viçosa. En 2020, la population estimée était de 4293.
Br%C3%A1s Viegas/Brás Viegas :
Brás Viegas (Blasius de Viegas) (1553-1599) était un jésuite portugais, connu comme un commentateur biblique.
Br%C3%A1s de_Pina/Brás de Pina :
Brás de Pina est un quartier de la zone nord de Rio de Janeiro, au Brésil.
Br%C3%A1ulio (footballeur)/Bráulio (footballeur) :
Bráulio Barbosa de Lima (né le 4 août 1948 à Porto Alegre) est un ancien footballeur brésilien qui a joué comme milieu de terrain. Bráulio a participé à 165 matchs du Campeonato Brasileiro au cours de sa carrière, jouant pour Internacional, América (RJ), Botafogo et Coritiba.
Br%C3%A1ulio Mantovani/Bráulio Mantovani :
Bráulio Mantovani (né en juillet 1963 à São Paulo) est un scénariste et auteur brésilien. Diplômé en langue et littérature portugaises de la Pontifícia Universidade Católica de São Paulo, il a commencé sa carrière en écrivant professionnellement pour des troupes de théâtre en 1987. Au début des années 1990, il a déménagé à New York où il a travaillé comme caméraman et assistant réalisateur pour Zbigniew Rybczyński. . De retour au Brésil, il écrit le scénario du court métrage Palace II, réalisé par Fernando Meirelles en 2001. L'année suivante, le partenariat s'étend à City of God, qui lui vaut une nomination aux Oscars du meilleur scénario adapté.
Br%C3%A1ulio Morais/Bráulio Morais :
Bráulio Edgar Alcântara Morais, né le 17 décembre 1990 à Luanda, est un basketteur professionnel angolais. Bráulio, qui mesure 190 cm (6' 4"), joue comme meneur. Bráulio est un frère du joueur de Petro Atlético Carlos Morais. Il joue actuellement pour l'équipe angolaise Primeiro de Agosto dans la ligue angolaise de basket-ball BIC Basket.
Br%C3%A1vellir/Brávellir :
Brávellir (vieux norrois) ou Bråvalla (suédois moderne) (58°35′N 16°25′E) était le nom de la plaine centrale d'Östergötland (East Götaland), dans la mythologie nordique. Il apparaît dans plusieurs traditions, comme celles de la bataille de Bråvalla (bataille des Bravellir), et dans Helgakviða Hundingsbana I, où Sinfjötli réside dans cette plaine. Strophe 42 : Son emplacement a été contesté car une tradition locale place la bataille de Bråvalla au lac Åsnen dans la province suédoise de Småland. Dans les sources les plus anciennes, cependant, comme la saga Hervarar, il est décrit comme Brávelli í eystra Gautlandi (c'est-à-dire Bråvalla dans Östergötland) et dans Sögubrot af Nokkrum, la bataille aurait eu lieu au sud de Kolmården qui séparait la Suède d'Östergötland et où Bråviken est situé : ..Kolmerkr, er skilr Svíþjóð ok Eystra-Gautland ... sem heitir Brávík. Dans la légende de Blenda, l'armée des femmes s'est rassemblée sur le Brávellir.
Br%C3%A1z Magaldi/Bráz Magaldi :
Bráz Magaldi (9 juin 1897 - 30 juillet 1987) était un tireur sportif brésilien. Il a participé à l'épreuve de pistolet à tir rapide de 25 m aux Jeux olympiques d'été de 1932.
Br%C3%A1zdim/Brázdim :
Brázdim (jusqu'en 1949 Veliký Brázdim) est une municipalité du district de Prague-Est dans la région de Bohême centrale de la République tchèque. Elle compte environ 700 habitants.
Br%C3%A2glez/Brâglez :
Le Brâglez (aussi : Gârbou) est un affluent gauche de la rivière Someș en Roumanie. Il traverse le village de Gârbou et se jette dans le Someș à Surduc. Sa longueur est de 25 km (16 mi) et la taille de son bassin est de 113 km2 (44 milles carrés).
Br%C3%A2n the_Blessed/Brân the Blessed :
Brân le Bienheureux (gallois : Bendigeidfran ou Brân Fendigaidd, littéralement "Blessed Crow") est un géant et roi de Grande-Bretagne dans la mythologie galloise. Il apparaît dans plusieurs triades galloises, mais son rôle le plus important est dans la deuxième branche des Mabinogi, Branwen ferch Llŷr. Il est un fils de Llŷr et Penarddun, et le frère de Brânwen, Manawydan, Nisien et Efnysien. Le nom "Brân" en gallois est généralement traduit par corbeau ou corbeau.
Br%C3%A2nceni/Brânceni :
Brânceni est une commune du comté de Teleorman, en Munténie, en Roumanie. Elle est composée d'un seul village, Brânceni.
Br%C3%A2ncoveanu/Brâncoveanu :
Brâncoveanu peut faire référence à : Constantin Brâncoveanu Station de métro Constantin Brâncoveanu Université Constantin Brâncoveanu Constantin Brâncoveanu, un village de la commune de Dragalina, comté de Călăraşi, Roumanie Brâncoveanu, un village de la commune d'Odobeşti, comté de Dâmboviţa, Roumanie
Br%C3%A2ncovenesc art/Brâncovenesc art :
L'art Brâncovenesc ou style Brâncovenesc ( prononciation roumaine : [/ brɨŋkovenesk /] ; roumain : artă brâncovenească ou stil brâncovenesc ), également connu sous le nom de Renaissance valaque ou Renaissance roumaine , est un style artistique qui a évolué sous l'administration du prince Constantin Brâncoveanu dans le fin XVIIe et début XVIIIe siècles. Brâncoveanu était un administrateur de la Principauté de Valachie (entre 1688 et 1714) sous les seigneurs de l'Empire ottoman, un aristocrate extrêmement riche et un constructeur de beaux palais et églises. L'art de Brâncovenesc était principalement axé sur l'architecture, mais se manifestait également à travers la peinture et la sculpture.
Br%C3%A2ncovene%C8%99ti/Brâncovenești :
Brâncoveneşti peut faire référence à : Craiovești, plus tard connue sous le nom de Brâncoveneşti, une famille de boyards roumains Brâncovenești, Mureș, une commune du comté de Mureș, en Roumanie
Br%C3%A2ncovene%C8%99ti, Mure%C8%99/Brâncovenești, Mureș :
Brâncovenești (anciennement Ieciu et Delavrancea ; hongrois : Marosvécs , prononciation hongroise : [mɒroʃveːtʃ] ou Vécs ; allemand : Wetsch ) est une commune du comté de Mureș , Transylvanie , Roumanie . La commune est composée de cinq villages : Brâncovenești, Idicel (Idecspatak), Idicel-Pădure (Erdőidecs), Săcalu de Pădure (Erdőszakál) et Vălenii de Mureș (Disznajó). Brâncovenești est le site du château de Kemény, qui était le seul château de Transylvanie à avoir survécu à l'invasion mongole de la Hongrie en 1241-1242. À l'époque, il s'appelait Vécs et gardait les mines de sel de Gömör.
Br%C3%A2ncoveni/Brâncoveni :
Brâncoveni est une commune du comté d'Olt, en Olténie, en Roumanie. Elle est composée de quatre villages : Brâncoveni, Mărgheni, Ociogi et Văleni.
Br%C3%A2nz%C4%83 de_burduf/Brânză de burduf :
Brânză de burduf (également connu sous le nom de "Brânză frământată" (en anglais : fromage pétri)) est un type de fromage roumain salé, fait avec du lait de brebis (ou parfois de bufflonne). Il a une saveur forte et une texture légèrement douce.
Br%C3%A2nz%C4%83 de_co%C8%99ule%C8%9B/Brânză de coșuleț :
Brânză de coșuleț est un type de fromage salé, avec du fromage de brebis de Roumanie, spécifique de Transylvanie. Brânză de coșuleț a une saveur forte et une texture légèrement douce. Pour l'obtenir, le caș sucré est coupé en petits morceaux, salé puis mélangé à la main dans un grand bol en bois. Le mélange est ensuite fourré dans des soufflets d'écorce de sapin, très légèrement fumés. Le fromage obtient une saveur spécifique de résine de pin.
Br%C3%A2nz%C4%83 de_vaci/Brânză de vaci :
Brinza de vaci, littéralement traduit par "fromage de vache", est un type de produit laitier frais à base de lait entier, le produit ressemble au quark (produit laitier). Il est traditionnel dans les cuisines de Moldavie, de Roumanie et des pays de langue slave.
Br%C3%A4cke/Bräcke :
Bräcke est une localité et le siège de la municipalité de Bräcke dans le comté de Jämtland, en Suède, avec 1 651 habitants en 2010. La communauté est située à côté du lac Revsundssjön, à 70 km au sud-est d'Östersund. Le chemin de fer a été un facteur important dans le développement de Bräcke. La ville est située le long de la ligne centrale et est le point de départ de la ligne principale à travers l'Upper Norrland. La route européenne E14 passe également par Bräcke et Länsväg 323 part de Bräcke et se dirige vers Kälarne. L'église de Bräcke (Bräcke kyrka) a été construite à l'été 1859 d'après un dessin d'Abraham Rafael Ulric Pettersson (1824-1866). Le bâtiment de l'église est revêtu extérieurement de boiseries peintes en blanc. Le plafond de la salle de l'église a une fine voûte de bois. Le retable a été peint en 1926 par l'artiste de Stockholm Karl Tirén (1869-1955). Au clocher de l'église pendent deux cloches; la petite cloche a été coulée en 1778 et la grosse cloche a été coulée en 1859.
Commune de Br%C3%A4cke/Commune de Bräcke :
La municipalité de Bräcke ( suédois : Bräcke kommun ) est une municipalité du comté de Jämtland dans le nord de la Suède . Son siège est situé à Bräcke. La municipalité actuelle a été formée en 1974 lorsque "l'ancienne" municipalité de Bräcke a été fusionnée avec Kälarne et Revsund. Les trois anciennes municipalités avaient été créées en 1952. Le nombre d'entités d'origine (en 1863) était de six. En raison du déclin de la population dans la région, d'autres fusions ont été proposées, mais rejetées.
Br%C3%A4di/Brädi :
Kari Olavi "Kapa" Härkönen (né le 9 avril 1979), mieux connu sous son nom de scène Brädi, est un artiste hip hop finlandais. Brädi (prononcé "Braddy") a chanté en finnois et en anglais (ce dernier principalement sous le nom de Brad Spitt), dans des groupes et en solo.
Br%C3%A4kne/Bräkne :
Bräkne peut faire référence à : Bräkne Hundred - une centaine de Blekinge en Suède Bräkne-Hoby Parish - une paroisse de Bräkne Hundred
Br%C3%A4kne-Hoby/Bräkne-Hoby :
Bräkne-Hoby est une localité située dans la municipalité de Ronneby, dans le comté de Blekinge, en Suède, avec 1 689 habitants en 2010. Elle possède un collège et avait autrefois un högstadie (lycée). La paroisse de Bräkne-Hoby est une paroisse de l'Église de Suède. Historiquement, les habitants de la paroisse appartenaient à Bräkne Hundred à Blekinge. Plus tard, une paroisse civile responsable des tâches municipales, est devenue l'entité distincte Bräkne-Hoby.
Br%C3%A4kne%C3%A5n/Bräkneån :
Bräkneån est une rivière du sud de la Smaland et du Blekinge, en Suède, qui traverse les municipalités de Tingsryd et Ronneby. La longueur totale de la rivière est de 84 km, le bassin versant d'environ 460 km². Bräkneån de Fish Lake City (136 m d'altitude) dans le sud du Småland, Tingsryd, comté de Kronoberg, et serpente à environ quatre milles jusqu'au lac Ygden au sud (129 m d'altitude). Depuis Ygden, prendre Bräkneån via Tingsryd jusqu'au lac Tiken (125 m d'altitude) puis atteindre Blekinge. (Une aire de repos à Bräkneån située le long de l'autoroute 29, juste avant la Bay Area). À Blekinge, il y a eu le village de Bälganet et l'agglomération de Bräkne-Hoby à E22 avant que Bräkneån ne se jette finalement dans la mer Baltique à Väby. Un film sur Bräkneån et les habitants de la vallée fluviale a été diffusé sur BBC1 au début de 2004.
Br%C3%A4mhult/Brämhult :
Brämhult est une localité de la municipalité de Borås, Västra Götaland, Suède. Brämhult était à l'origine un village agraire formé autour d'une église médiévale en bois, dont les parties les plus anciennes datent du milieu du XVe siècle. Aujourd'hui, Brämhult est une banlieue de Borås.
Br%C3%A4mhults IK/Brämhults IK :
Brämhults IK est un club de football suédois situé à Brämhult.
Br%C3%A4m%C3%B6n/Brämon :
Brämön (prononciation suédoise : [ˈbrêːmœn]) est une île de la municipalité de Sundsvall, dans le comté de Västernorrland, en Suède. Brämön mesure environ 5 km de long et 3 km de large, avec une superficie d'environ 11 km2. Il est situé dans la mer de Botnie, séparé du continent par le Brämösundet d'environ 2 km de large. Une petite île nommée Kalven se trouve juste au large de Brämön au sud. Brämön était déjà connu pour la pêche au XVe siècle. Le dernier pêcheur a quitté l'île en 1949. Il y a deux lieux habités à Brämön, à savoir Sanna et Norrhamn. Les deux lieux sont reliés par un chemin piétonnier. Une réserve naturelle a été créée en 2004, qui comprend l'île à l'exception de Sanna et Norrhamn. Brämön a été orthographié comme Bremön. L'ancienne orthographe est encore utilisée par beaucoup.
Br%C3%A4nda Tomten/Brända Tomten :
Brända Tomten (suédois : The Burnt Lot) est une petite place publique triangulaire à Gamla stan, la vieille ville du centre de Stockholm, en Suède. Quelques bancs sous un châtaignier, le lierre accroché aux façades environnantes font de l'espace un lieu de verdure et de détente. Pendant les étés, un réseau de conteurs se rassemblent autour des bancs pour raconter leurs histoires tant aux passionnés qu'aux passants. , qui a d'abord donné son nom au lot, puis à l'espace ouvert. Le rayon de braquage des véhicules hippomobiles rendait les espaces ouverts nécessaires, et l'architecte de la ville Johan Eberhard Carlberg (1683-1773) en 1734 mentionne avoir proposé un espace de braquage sur l'emplacement deux ans plus tôt, sur un plan nommant l'espace Eckmarcks afbrände tomt ( "Le terrain incendié d'Ekmarck"). Bien que l'espace ne soit pas nommé sur les cartes datées de 1733 et 1770, le registre de la population de 1760 le nomme Brända tomten.Derrière la façade jaune donnant directement sur la place, se trouvent plusieurs propriétés fusionnées cachant des restes médiévaux et des registres de locataires et de propriétaires remontant au 16ème siècle. . Au-dessus du portail du 3, Själagårdsgatan se trouve un cartouche portant l'inscription IAC BSD, les initiales d'un couple inconnu qui occupa le bâtiment en 1643. Alors que la façade est du XIXe siècle, le sous-sol est d'époque médiévale et le plafond décoré est du 17ème siècle.Le célèbre auteur suédois August Strindberg a écrit une pièce de théâtre de chambre intitulée "Brända tomten", peut-être inspirée par le site, qui a été tournée comme une pièce télévisée en 1974.
Barrage Br%C3%A4ndbach/Barrage Brändbach :
Le barrage de Brändbach (en allemand : Brändbachtalsperre), dont le réservoir s'appelle le Kirnbergsee, est un petit barrage près de Bräunlingen dans le Bade-Wurtemberg dans la Forêt-Noire. Il est utilisé pour produire de l'électricité, pour la protection contre les inondations et pour les loisirs. Le lac se trouve dans la zone protégée de Kirnbergsee, qui comprend également les zones environnantes. Le barrage retient le ruisseau Brändbach, qui fait partie du bassin versant du Breg.
Br%C3%A4ndle/Brändle :
Brändle ou Brandle est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Daniel Brändle (né en 1992), footballeur international liechtensteinois qui joue en tant que milieu de terrain Joseph E. Brandle (1839–1909), soldat américain qui a reçu la médaille d'honneur pendant la guerre civile américaine Kurt Brändle (1912– 1943), aviateur militaire de la Luftwaffe allemande pendant la Seconde Guerre mondiale Matthias Brändle (né en 1989), coureur cycliste professionnel autrichien Pola Brändle (né en 1980), artiste allemand
Br%C3%A4ndli BX-2_Cherry/Brändli BX-2 Cherry :
Le Brändli BX-2 Cherry est un avion de sport biplace construit par Max Brändli. Plus d'une centaine avaient été construites en 2010.
Br%C3%A4ndstr%C3%B6m/Brändström :
Brändström peut faire référence à : Charlotte Brändström (née en 1959), réalisatrice suédo-française Elsa Brändström (1888–1948), infirmière et philanthrope suédoise (8831) Brändström, astéroïde de la ceinture d'astéroïdes principale voir Significations des noms de planètes mineures : 8001–9000 #831
Br%C3%A4nd%C3%A4ngesb%C3%A4cken/Brändängesbäcken :
Brändängesbäcken est une rivière en Suède, qui traverse la municipalité de Piteå, Norrbotten et la municipalité de Skellefteå, Västerbotten. Il mesure environ 25 km (16 mi) de long. Sa source est à l'est de Tväråliden dans la municipalité de Piteå.
Br%C3%A4nd%C3%B6/Brändö :
Brändö est une municipalité insulaire d'Åland, en Finlande. Les caractéristiques de Brändö sont les nombreux assemblages d'îles et d'îlots, dont les plus importants sont reliés par des ponts et des chaussées. La municipalité a une population de 449 habitants (31 décembre 2021) et couvre une superficie de 1 643,21 kilomètres carrés (634,45 milles carrés) dont 1 540,41 km2 (594,76 milles carrés) sont de l'eau. La densité de population est de 4,15 habitants par kilomètre carré (10,7 / sq mi). La commune est unilingue suédoise et 84,6 % de la population sont suédophones.
Br%C3%A4nd%C3%B6 (homonymie)/Brändö (homonymie) :
Brändö est le nom de plusieurs localités : Brändö, une commune d'Åland. Brändö, (en finnois : Kulosaari), une section de la ville Helsingfors (Helsinki). Brändö, (en finnois : Palosaari), une section de la ville de Vasa (Vaasa).
Br%C3%A4nd%C3%B6n/Brändön :
Brändön est une localité située dans la municipalité de Luleå, dans le comté de Norrbotten, en Suède, avec 287 habitants en 2010. Elle donne son nom à l'île et au village de pêcheurs de Brändöskär dans l'archipel extérieur de Luleå, que les habitants de Brändön utilisaient comme base pour pêcher dans le été.
Br%C3%A4nd%C3%B6sk%C3%A4r/Brändöskär :
Brändöskär et Uddskär sont deux îles du nord-ouest du secteur suédois de la baie de Botnie, dans l'archipel de Luleå, reliées par un isthme. Dans le passé, il y avait un grand village de pêcheurs d'été autour de la baie entre les deux îles. De nombreux bâtiments subsistent et sont maintenant utilisés à des fins récréatives.
Br%C3%A4nna/Bränna :
Bränna est un village situé dans la municipalité de Mellerud, dans le comté de Västra Götaland, en Suède. Elle comptait 228 habitants en 2005.
Br%C3%A4nnboll/Brännboll :
Brännboll ( prononciation suédoise: [ˈbrɛ̂nːbɔl] ), connu sous le nom de rundbold au Danemark, Brennball en Allemagne, et partageant les noms slåball et brentball avec longball en Norvège, est un jeu de batte et de balle similaire au longball, joué au niveau amateur dans toute la Suède , Finlande, Norvège, Danemark et Allemagne. Le jeu se joue principalement sur les terrains, les terrains de sport et dans les parcs publics, mais il fait également partie du programme d'éducation physique dans certaines régions. Le nom est dérivé de l'acte d'attraper un joueur entre deux bases à la fin d'un tour de frappeur, appelé «brûler» ( bränna ), à peu près équivalent à être épuisé au cricket ou au baseball. Le championnat du monde, appelé Brännbollscupen, est un événement annuel dans la ville suédoise d'Umeå.
Br%C3%A4nnbollscupen/Brännbollscupen :
Brännbollscupen est une compétition annuelle de brännboll à Umeå, en Suède, organisée par IKSU. Brännboll est un jeu scandinave similaire au baseball. Brännbollscupen a été organisé pour la première fois en 1974 avec 44 équipes participantes. Au fil des ans, le tournoi est passé à plus de 1000 équipes participantes. Depuis 1997, le concours a le statut de Coupe du monde. Brännbollscupen se joue toujours le dernier week-end de mai. Lorsque le soleil se couche et qu'il fait trop sombre pour jouer du brännboll, le festival Brännbollsyran a lieu.
Br%C3%A4nnkyrka/Brännkyrka :
Brännkyrka est une paroisse du sud de Stockholm, en Suède. La population en 2004 est de 36 572 habitants. Brännkyrka, à l'époque beaucoup plus vaste, a été fusionnée avec la ville de Stockholm en 1913. Cette zone constitue maintenant la partie principale sud de la municipalité de Stockholm appelée Söderort. La paroisse d'origine a depuis lors été divisée en plusieurs nouvelles paroisses et l'actuelle paroisse de Brännkyrka est située autour de l'église de Brännkyrka au centre de la zone. Brannkyrka a été le site d'une victoire suédoise sur les forces danoises en 1518. Certaines parties de l'église ont été construites au 12ème siècle. Il y a des notes qu'il y a eu quatre incendies graves dans l'église. On suppose que le nom Brännkyrka ("église brûlée") a été donné après un incendie vers 1400, puisqu'il s'appelait "Vantör" avant cette époque.
Br%C3%A4nnland/Brännland :
Le Brännland est une localité située dans la municipalité d'Umeå, dans le comté de Västerbotten, en Suède, avec 220 habitants en 2010.
Br%C3%A4nnstr%C3%B6m/Brännström :
Brännström est un nom de famille suédois qui peut faire référence à : Anders Brännström (né en 1957), le général de division de l'armée suédoise Brasse Brännström (de son vrai nom Lars Erik Brännström ; 1945–2014), l'acteur suédois Erik Brännström, le défenseur suédois de hockey sur glace Gösta Brännström (1926–1997 ), la sprinteuse suédoise Katarina Brännström (née en 1950), l'homme politique suédois Mauritz Brännström (1918–2006), la fondeuse suédoise Moni Nilsson-Brännström (née en 1955), l'auteur suédois
Br%C3%A4nnvin/Brännvin :
Brännvin est le terme suédois désignant la liqueur distillée à partir de pommes de terre, de céréales ou (anciennement) de cellulose de bois. Il peut être nature et incolore, ou aromatisé avec des herbes et des épices. Le terme inclut la vodka et l'akvavit, mais l'akvavit est toujours aromatisé. Les boissons étiquetées brännvin sont généralement nature et ont une teneur en alcool comprise entre 30% et 38%. Le mot brännvin signifie "brûler[t] du vin (distillé)". Il est apparenté au brandy anglais [vin], au brændevin danois, au brandewijn néerlandais, au finlandais Viina, au brantwein allemand et au brennivín islandais. Un petit verre de brännvin s'appelle un snaps (cf. schnaps allemand), et peut être accompagné d'un snapsvisa, une chanson à boire.
Br%C3%A4nn%C3%B6/Brännö :
Brännö est une île du sud de l'archipel de Göteborg et une localité située dans la municipalité de Göteborg, dans le comté de Västra Götaland, en Suède. Elle comptait 708 habitants en 2010 et appartient à la paroisse de Styrsö dans la municipalité de Göteborg.
Br%C3%A4sen/Bräsen :
Bräsen est un village et une ancienne municipalité du district de Wittenberg en Saxe-Anhalt en Allemagne. Depuis le 1er janvier 2010, il fait partie de la commune de Coswig.
Br%C3%A4tte/Brätte :
Brätte, à l'origine connue sous le nom de Vassända, était une colonie sur la baie la plus au sud de Vänern, aujourd'hui le lac Vassbotten ; c'était un prédécesseur de l'actuel Vänersborg, en Suède.
Br%C3%A4uningshof/Bräuningshof :
Bräuningshof est un quartier de Langensendelbach dans le district de Haute-Franconie de Forchheim. Il se situe entre les villes d'Erlangen et de Forchheim. Dans cette commune autrefois rurale, la plupart des habitants vont aujourd'hui travailler à Erlangen. Le nom du village Bräuningshof a été mentionné pour la première fois avec Bruningeshoven en 1158. Il remonte au nom de famille "Bräuning" ou "Bruning", qui à l'époque se produisait souvent en Franconie.
Br%C3%A4unlich/Bräunlich :
Braunlich ou Bräunlich est un nom de famille allemand signifiant "brunâtre". Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Friedrich Gustav Bräunlich (1800-1875), médecin allemand en psychologie médicale Alice Braunlich (1888–1989), philologue classique américain Erich Bräunlich (1892–1945), orientiste allemand Egon Arno Bräunlich (1919–2001) , peintre et pharmacien allemand Helmut Braunlich (1929-2013), violoniste, compositeur et musicologue germano-américain Hans Bräunlich (né en 1940), dramaturge allemand Tom Braunlich (né en 1958), designer américain CCG René Bräunlich (né en 1974), ingénieur allemand de Leipzig, victime de l'enlèvement en Irak, 2006 avec Thomas Nitzschke
Br%C3%A4unlingen/Bräunlingen :
Bräunlingen est une ville du district de Schwarzwald-Baar, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne. Il est situé sur la rivière Breg, à 4 km au sud-ouest de Donaueschingen.
Br%C3%A4unrode/Bräunrode :
Bräunrode est un village et une ancienne municipalité du district de Mansfeld-Südharz, en Saxe-Anhalt, en Allemagne. Depuis le 1er janvier 2010, il fait partie de la commune d'Arnstein.
Br%C3%A4us/Bräus :
Bräus (ou Brus) est un ancien jeu de cartes suédois de l'île de Gotland qui diffère de tous les autres en ce que toutes les cartes ne sont pas jouables. Le jeu est issu du plus ancien jeu de cartes connu en Europe, Karnöffel, un fait attesté par son classement inhabituel des cartes et l'absence d'un atout uniforme. Bräus est conçu pour quatre joueurs et se joue avec 36 cartes d'un pack français, chacune de les quatre couleurs comprenant les cartes 6-10, Jack, Queen, King et Ace. Cependant, seules 22 de ces cartes peuvent être jouées.
Château de Br%C3%A5borg/Château de Bråborg :
Bråborg était un ancien château royal à Bråviken, municipalité de Norrköping dans l'Östergötland, en Suède. Aujourd'hui, une ruine est tout ce qui reste du domaine.
Br%C3%A5kar och_Johanna/Bråkar och Johanna :
Bråkar och Johanna ("Bråkar et Johanna") était l'édition 1996 du calendrier de Noël de Sveriges Radio.
Br%C3%A5kdalsbelgen/Bråkdalsbelgen :
Bråkdalsbelgen est une montagne à Sel, Oppland. Il a une altitude de 1 915 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il est situé dans le parc national de Rondane et est adjacent à Ljosåbelgen et Sagtinden, qui surplombent tous les trois Verkilsdal, une petite vallée fluviale. Un petit lac, Verkilsdalsvatnet, est situé au pied du Bråkdalsbelgen.
Br%C3%A5landa/Brålanda :
Brålanda est une localité située dans la municipalité de Vänersborg, comté de Västra Götaland, en Suède, avec 1 385 habitants en 2010. Elle est située à 24 km au nord de la ville de Vänersborg, au sud du lac Vänern. C'est une ville mitoyenne pour les terres agricoles rurales et dispose d'un grand silo de stockage pour les récoltes. Dans la ville il y a une épicerie, une piscine, un terrain de camping et une petite bibliothèque.
Br%C3%A5landa IF/Brålanda IF :
Brålanda Idrottsförening (en anglais : Brålanda Sports Association) est un club de football situé à Brålanda, en Suède. Fondé en 1909, le club joue désormais ses matchs à domicile à Sörbyvallen. L'équipe masculine A est actuellement en division 3, mais le club compte des équipes de tous âges. Brålanda IF est un club de football suédois situé à Brålanda
Br%C3%A5nevatnet/Brånevatnet :
Brånevatnet ("Lac de fusion") est un lac à Nordaustlandet, Svalbard. Il est situé entre Winsnesbreen et Oxfordhalvøya, au nord d'Etonbreen. La rivière d'Oxfordelva coule de Brånevatnet à Oxfordhalvøya et débouche dans Bodleybukta.
Pic Br%C3%A5piggen/Pic Bråpiggen :
Le pic Bråpiggen (72°54′S 3°18′W) est l'un des pics libres de glace du côté sud de la vallée Frostlendet de l'Antarctique, situé à 1 mille marin (2 km) au sud du pic Friis-Baastad dans le massif de Borg Terre de la Reine Maud. Il a été cartographié par des cartographes norvégiens à partir d'enquêtes et de photos aériennes de l' expédition antarctique norvégienne-britannique-suédoise (1949–52) et nommé "Bråpiggen" (le pic abrupt).
Br%C3%A5rud/Brårud :
Brårud est un village de la municipalité de Nes, Akershus, Norvège. Sa population (2005) est de 452.
Br%C3%A5skov/Bråskov :
Bråskov est un tout petit village du Jutland oriental à environ 10 km (6,2 mi) de Horsens, près de Hornsyld. Bråskov est situé dans la municipalité de Hedensted et appartient à la région du centre du Danemark.
Église Br%C3%A5stad/Église Bråstad :
L'église de Bråstad (norvégien : Bråstad kirke) est une église paroissiale de l'Église de Norvège dans la municipalité de Gjøvik dans le comté d'Innlandet, en Norvège. Il est situé dans le village de Bråstad. C'est l'église de la paroisse de Bråstad qui fait partie du Toten prosti (doyenné) du diocèse de Hamar. L'église en bois brun a été construite en 1963 selon un long plan d'église selon les plans de l'architecte Per Nordan. L'église peut accueillir environ 200 personnes.
Gare de Br%C3%A5stad/Gare de Bråstad :
La gare de Bråstad (norvégien : Bråstad stoppested) est une gare ferroviaire de Bråstad à Arendal, en Norvège. Situé sur la ligne Arendal, il est desservi par les chemins de fer norvégiens. La gare a été ouverte dans le cadre de la ligne Arendal – Åmli le 23 novembre 1908 et se composait à l'origine d'un bâtiment de gare conçu par Paul Armin Due, d'un poste de garde et d'un embranchement de chargement. La gare s'appelait Braastad jusqu'en 1921 et resta occupée jusqu'en 1928. Depuis les années 1980, la gare se compose d'un hangar et d'un quai.
Br%C3%A5svellbreen/Bråsvellbreen :
Bråsvellbreen (en anglais : The Sudden Swell Glacier) est un glacier du Nordaustlandet, Svalbard. Le glacier est un ruisseau de 45 kilomètres de long vers le sud depuis le dôme de glace Sørdomen d'Austfonna, débouchant dans la mer sur la côte sud. À la fin des années 1930, on a observé que le glacier avait récemment présenté une énorme poussée, formant une langue de dix kilomètres de long dans la mer.
Br%C3%A5ten/Bråten :
Bråten est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Elsa Rastad Bråten (1918–1999), l'homme politique norvégien Gjermund Bråten (né en 1990), le snowboardeur norvégien Ingebjørg Saglien Bråten (né en 1999), le sauteur à ski norvégien Johannes Bråten (1920–1997), l'homme politique norvégien Knut Aastad Bråten (né en 1976), rédacteur en chef du magazine norvégien Øystein Bråten (né en 1995), skieur acrobatique norvégien Stein Bråten (né en 1934), sociologue et psychologue social norvégien Steinar Bråten (né en 1962), ancien sauteur à ski norvégien
Arrêt de tram Br%C3%A5ten/Arrêt de tram Bråten :
Bråten est un arrêt de tramway sur le tramway d'Oslo. Il est situé à Bråten à Nordstrand. Elle a été inaugurée le 11 juin 1917. Il y a une boucle en montgolfière juste après la gare.
Br%C3%A5tesletta/Bråtesletta :
Bråtesletta est un village d'Akershus, en Norvège.
Br%C3%A5then/Bråthen :
Bråthen est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Clas Brede Bråthen (né en 1968), le sauteur à ski norvégien Erik Mellevold Bråthen (né en 1987), le footballeur norvégien Espen Andersen Bråthen, suspect dans les attaques "arc et flèche" d'octobre 2021 à Kongsberg, Norvège Gunnar Bråthen ( 1896-1980), syndicaliste et homme politique norvégien Stein Bråthen (né en 1954), cycliste norvégien Stephen Bråthen (né en 1964), homme politique norvégien Tore Bråthen (né en 1954), juriste et universitaire norvégien Trond Bråthen (1977-2012), chanteur norvégien- auteur-compositeur, guitariste et bassiste
Festival Br%C3%A5valla/Festival Bråvalla :
Le festival Bråvalla était un festival de musique suédois de quatre jours qui se tenait chaque année. C'était le festival de musique le plus important et le plus populaire de Suède. Il a eu lieu à Bråvalla Wing à l'extérieur de Norrköping. La saison inaugurale du festival s'est déroulée du 27 au 29 juin 2013. Elle a titré Rammstein, Green Day et Avicii en plus de dizaines d'artistes et d'actes. La deuxième saison s'est déroulée du 26 au 28 juin 2014 et a été titrée par Iron Maiden, Kanye West et Kings of Leon. La troisième saison du festival s'est tenue du 25 au 27 juin 2015. Elle était titrée par Robbie Williams, Muse et Calvin Harris. La quatrième saison s'est déroulée du 30 juin au 2 juillet 2016. La cinquième et dernière saison s'est déroulée du 28 juin au 1er juillet 2017. Les hôtes, FKP Scorpio, ont estimé qu'environ 40 000 personnes assisteraient au festival en 2013 mais finalement 51 590 billets ont été vendus. Ce record a de nouveau été battu en 2014 lorsque 51 683 billets ont été vendus. Le 27 juin 2014, plusieurs personnes ont été blessées pendant le festival lorsque la foudre a frappé et une personne a été transportée à l'hôpital avec des blessures potentiellement mortelles. Le 1er juillet 2017, FKP Scorpio a annoncé que Bråvalla n'aura pas lieu en 2018 en raison d'un certain nombre d'agressions sexuelles.
Aile Br%C3%A5valla/Aile Bravalla :
Bråvalla Wing ( suédois : Bråvalla flygflottilj ), également F 13 Norrköping , ou simplement F 13 , est une ancienne aile de l'armée de l'air suédoise dont la base principale est située près de Norrköping dans le sud-est de la Suède.
Br%C3%A5vann/Bråvann :
Bråvann est un quartier de la ville de Kristiansand, dans le comté d'Agder, en Norvège. Le quartier est situé dans l'arrondissement de Vågsbygd et dans le district de Voiebyen. Le quartier est situé dans la partie ouest du quartier au sommet d'une colline et se compose principalement de grands ménages. Il se trouve à l'ouest de Rådyr et au nord-ouest de Skutevika.
Br%C3%A5viken/Bråviken :
Bråviken est une baie de la mer Baltique située près de Norrköping dans l'Östergötland, en Suède. C'est un exemple de fjard, une vallée glaciaire peu profonde noyée.
Br%C3%A6dstrup/Brædstrup :
Brædstrup est une ancienne ville ferroviaire du Jutland , au Danemark, sur la voie ferrée entre Horsens et Silkeborg qui a été fermée en 1968. Jusqu'au 1er janvier 2007, c'était le siège municipal de l'ancienne municipalité de Brædstrup et aujourd'hui, avec une population de 3 736 (1er janvier 2021) , c'est la deuxième plus grande ville de la municipalité de Horsens, région du centre du Danemark au Danemark. La ville est située à 20 km (12 mi) au nord-ouest de Horsens.
Municipalité de Br%C3%A6dstrup/Municipalité de Brædstrup :
Jusqu'au 1er janvier 2007, la municipalité de Brædstrup était une municipalité (danois, kommune) du comté de Vejle sur la péninsule du Jutland au centre du Danemark. La municipalité couvrait une superficie de 201 km² et comptait une population totale de 8 728 habitants (2005). Son dernier maire était Torkild Skifter, membre du parti politique Venstre (Parti libéral). La ville principale et le site de son conseil municipal était la ville de Brædstrup. La municipalité de Brædstrup a cessé d'exister en raison de Kommunalreformen ("La réforme de la municipalité" de 2007). À l'exception de la paroisse de Voerladegård, la municipalité de Brædstrup a été fusionnée avec les municipalités de Gedved et Horsens pour former une nouvelle municipalité de Horsens. Cela a créé une municipalité d'une superficie de 542 km² et une population totale d'environ. 80 000 (2005). La paroisse de Voerladegård a été fusionnée avec la municipalité de Skanderborg.
Br%C3%A6k/Bræk :
Bræk est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Lise Skjåk Bræk (née en 1941), artiste textile norvégienne, fille d'Ola Ola Skjåk Bræk (1912–1999), banquier et homme politique norvégien
Br%C3%A6khus/Brækhus :
Brækhus est un nom de famille norvégien. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Cecilia Brækhus (née en 1981), le boxeur norvégien Sjur Brækhus (1918–2009), le juge et érudit norvégien Stein Inge Brækhus (né en 1967), le musicien de jazz norvégien
Br%C3%A6kmoholmane/Brækmoholmane :
Brækmoholmane (anglais : Brækmo Islands) est un groupe d'îles composé de trois îles, Store Brækmoholmen, Trønderen et Alkekongen. Ils font partie des Mille-Îles, un archipel au sud d'Edgeøya. Les îles portent le nom du marin et pêcheur norvégien Sivert Brækmo (1853-1930), qui visita régulièrement le Svalbard entre 1876 et 1895.
Br%C3%A6ndende k%C3%A6rliged/Brændende kærliged :
Brændende kærlighed (en anglais : Burning love) est un plat traditionnel danois composé de purée de pommes de terre garnie de bacon et d'oignons, tous deux frits. La purée de pommes de terre peut également être garnie de persil, de poireau ou de noix de muscade râpée. Il est traditionnel de servir ce plat avec du "syltede rødbeder" (betteraves marinées sucrées) en accompagnement.
Br%C3%A6ndstrup/Brændstrup :
Brændstrup (ancienne orthographe alternative : Brendstrup) est un village du sud du Jutland, au Danemark. La population du village est d'env. 200. Situé à environ 4 kilomètres (2,5 mi) au nord de Gram et à égale distance au sud de Rødding, Brændstrup faisait jusqu'au 1er janvier 2007 une partie de l'ancienne municipalité de Rødding et fait maintenant partie de la municipalité de Vejen. Les municipalités voisines sont la municipalité de Haderslev au sud de Brændstrup et la municipalité d'Esbjerg à l'ouest. Brændstrup est connue pour son école chrétienne, Brændstrup Kristne Friskole, et le centre de service Harley Davidson situé au milieu de Brændstrup était jusqu'au 1er janvier 2017, l'un des trois seuls détaillants HD agréés au Danemark. Brændstrup a été pendant 39 ans de 1899 à 1938, une ville ferroviaire du côté de Haderslev Amts Jernbaner entre Gram Castel et Rødding. Une attraction locale à noter est Stenmanden ("The Stone Man"), un monument d'origine inconnue résidant dans la forêt voisine de Gram Storskov.
Br%C3%A6nne/Brænne :
Brænne est un nom de famille norvégien. Les personnes notables portant le nom de famille comprennent:
Br%C3%A6nne Mineralvatn/Brænne Mineralvatn :
Brænne Mineralvatn était une petite entreprise norvégienne d'embouteillage créée en 1915. Elle se spécialise dans les boissons non alcoolisées, principalement les boissons gazeuses, mais aussi la limonade et l'eau minérale. Brænne était l'une des dernières entreprises d'embouteillage indépendantes en Norvège. Elle a fermé ses portes en 2010. Leur site de production était situé entre Ørsta et Volda, et leurs produits étaient principalement distribués dans la partie ouest de la Norvège (Vestlandet). Brænne était le fabricant norvégien de RC Cola, une marque mondiale. Ils ont également coopéré avec Lidl. Ils avaient un grand nombre de produits, et leurs meilleurs sodas où : RC Cola Brus med pæresmak (soda vert au goût de poire) Brus med Annanassmak (soda à l'orange au goût d'ananas) Brus med sitronsmak (soda au petit goût de citron)
Br%C3%A8/Brè :
Brè (prononciation italienne : [brɛ]) est un village situé sur le versant oriental de la montagne de Monte Brè, dans le canton suisse du Tessin. Politiquement, le village fait partie du quartier Brè-Aldesago de la ville de Lugano, bien que jusqu'en 1972, Brè-Aldesago était une municipalité indépendante, connue simplement sous le nom de Brè jusqu'en 1953. Le village de Brè a été enregistré pour la première fois en 1280 sous le nom de de Bre, et pour la majeure partie de son histoire a vécu de l'agriculture et de l'élevage. Jusqu'en 1912, le seul accès au village était à pied ou à dos de mulet, mais cette année-là, Brè était atteint par une route de Lugano, et le funiculaire du Monte Brè était ouvert entre Lugano et le sommet du Monte Brè. Par la suite, Brè est devenu une station balnéaire et une banlieue résidentielle. Brè est accessible par une route escarpée et sinueuse depuis Lugano. Celui-ci monte d'abord jusqu'au village d'Aldesago, avant de traverser les versants sud du Monte Brè pour atteindre le village de Brè. La ligne de bus 12 Trasporti Pubblici Luganesi (TPL) circule le long de cette route du centre-ville de Lugano au village de Brè, avec un ou deux bus par heure. Le funiculaire du Monte Brè, qui relie la banlieue de Lugano à Cassarate, elle-même desservie par des bus urbains fréquents, au sommet du Monte Brè, dessert un arrêt connu sous le nom de Brè Villagio, bien qu'il se trouve à 1 kilomètre (0,62 mi) à pied du village lui-même . Le funiculaire circule toutes les demi-heures. Le musée Wilhelm Schmid, dans le village, est l'ancienne résidence de Wilhelm Schmid (1892–1971) et abrite aujourd'hui une collection de ses œuvres. Schmid était le seul peintre suisse du style nordique du réalisme magique. Le village abrite également un parcours artistique qui comprend les œuvres de 20 artistes de renommée nationale et internationale. L'église paroissiale des Saints Simon et Fedele est mentionnée pour la première fois en 1591, dans le récit d'une visite de Feliciano Ninguarda, alors évêque de Côme. On pense cependant qu'elle remonte à l'époque médiévale et la tour, située dans l'angle sud-est de la basilique, a des arcs aveugles romans à sa base. L'église contient des œuvres artistiques de différentes époques, notamment des fresques du XVIIe siècle et des peintures du XXe siècle de Jozeph Birò, peintre hongrois et ancien résident du village.
Br%C3%A8-Aldesago/Brè-Aldesago :
Brè-Aldesago est un quartier de la ville de Lugano, dans le canton suisse du Tessin. Il occupe les pentes et le sommet du Monte Brè, et contient les villages de montagne de Brè, à l'est du sommet, et Aldesago, à l'ouest. Elle a une superficie de 420 hectares (1 000 acres) et, en 2011, elle comptait 1 055 habitants. Historiquement, Brè-Aldesago était une municipalité indépendante, connue simplement sous le nom de Brè jusqu'en 1953. La municipalité comptait 178 habitants en 1591, ce qui a augmenté à 244 en 1801, 378 en 1850, 393 en 1900, 400 en 1950 et 411 en 1970. Il a été incorporé à Lugano en 1972.Brè a été enregistré pour la première fois en 1280 comme de Bre, et pendant la majeure partie de son histoire a vécu de l'agriculture et bétail. Jusqu'en 1912, le seul accès au village était à pied ou à dos de mulet, mais cette année-là, Brè était atteint par une route de Lugano via Aldesago, et le funiculaire du Monte Brè était ouvert entre Lugano et le sommet du Monte Brè. Par la suite, Brè-Aldesago est devenu une station balnéaire et une banlieue résidentielle. Le quartier de Brè-Aldesago est accessible par une route escarpée et sinueuse depuis Lugano. Celui-ci monte d'abord jusqu'au village d'Aldesago, avant de traverser les versants sud du Monte Brè pour atteindre le village de Brè. Une autre route monte à proximité du village de Brè jusqu'au sommet du Monte Brè. La ligne de bus 12 Trasporti Pubblici Luganesi (TPL) relie le centre-ville de Lugano au village de Brè via le village d'Aldesago, avec un ou deux bus par heure. Le funiculaire du Monte Brè relie la banlieue de Lugano de Cassarate, elle-même desservie par des bus urbains fréquents, au sommet du Monte Brè, circulant toutes les demi-heures. Le sommet du Monte Brè est une attraction touristique importante, avec une vue imprenable sur le lac de Lugano et le Alpes, et plusieurs restaurants. Le village de Brè abrite le musée Wilhelm Schmid, qui contient une collection d'œuvres de Wilhelm Schmid (1892–1971), ainsi qu'un parcours artistique qui comprend les œuvres de 20 artistes de renommée nationale et internationale.
Br%C3%A8che de_la_Meije/Brèche de la Meije :
La Brèche de la Meije (3357 m alt.) est un col de haute montagne dans les Alpes du Dauphiné en Savoie dans le sud-est de la France. C'est dans le massif des Écrins dans le Parc National des Écrins. C'est une montée facile et un excellent parcours de départ. La montée du bivouac au pied du glacier des Etançons dure 2h30. Du pied du glacier au sommet, comptez 1h15.
Br%C3%A8ches/Brèches :
Brèches (prononciation française : [bʁɛʃ] (écouter)) est une commune du département d'Indre-et-Loire dans le centre de la France.
Br%C3%A8res/Brères :
Brères (prononciation française : [bʁɛʁ]) est une commune du département du Doubs dans la région Bourgogne-Franche-Comté dans l'est de la France.
Br%C3%A8ves/Brèves :
Brèves (prononciation française : [bʁɛv] (écouter)) est une commune du département de la Nièvre dans le centre de la France.
Br%C3%A8ves de_comptoir/Brèves de comptoir :
Brèves de comptoir (Counter brief) est une comédie d'ensemble française de 2014 réalisée par Jean-Michel Ribes.
Br%C3%A9al-sous-Montfort/Bréal-sous-Montfort :
Bréal-sous-Montfort (prononciation française : [bʁeal su mɔ̃fɔʁ], littéralement Bréal sous Montfort ; breton : Breal-Moñforzh) est une commune du département d'Ille-et-Vilaine dans la région Bretagne dans le nord-ouest de la France. Il est situé dans la périphérie sud-ouest de Rennes, à proximité du bois de Broceliand.
Br%C3%A9al-sous-Vitr%C3%A9/Bréal-sous-Vitré :
Bréal-sous-Vitré (prononciation française : [bʁeal su vitʁe], littéralement Bréal sous Vitré ; breton : Breal-Gwitreg) est une commune du département d'Ille-et-Vilaine en Bretagne dans le nord-ouest de la France.
Br%C3%A9an%C3%A7on/Bréançon :
Bréançon (prononciation française : [bʁeɑ̃sɔ̃] (écouter)) est une commune du département du Val-d'Oise en Île-de-France dans le nord de la France.
Br%C3%A9ard/Bréard :
Bréard est un patronyme français. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Jean-Jacques Bréard (1751–1840), homme politique français Lucie Bréard (1902–1988), coureur français
Br%C3%A9au/Bréau :
Bréau est une commune du département de Seine-et-Marne de la région Île-de-France dans le centre-nord de la France.
Br%C3%A9au-Mars/Bréau-Mars :
Bréau-Mars est une commune du département du Gard dans le sud de la France. Elle a été créée le 1er janvier 2019 par fusion des anciennes communes de Bréau-et-Salagosse (le siège) et de Mars.
Br%C3%A9au-et-Salagosse/Bréau-et-Salagosse :
Bréau-et-Salagosse (prononciation française : [bʁeo salaɡɔs] ; Languedocien : Brèu e Salagòssa) est une ancienne commune du département du Gard dans le sud de la France. Au 1er janvier 2019, elle a été fusionnée avec la commune nouvelle Bréau-Mars.
Br%C3%A9aut%C3%A9/Breauté :
Bréauté (prononciation française : [bʁeote]) est une commune du département de la Seine-Maritime en région Normandie dans le nord de la France.
Br%C3%A9aut%C3%A9-Gare de Beuzeville/Gare de Bréauté-Beuzeville :
Breauté-Beuzeville est une gare ferroviaire située à Beuzeville-la-Grenier, Seine-Maritime, France. La gare a été inaugurée le 22 mars 1847 et est située sur les voies ferrées Paris-Le Havre, Bréauté-Beuzeville-Fécamp et Bréauté-Beuzeville-Gravenchon - Port-Jérôme. Les services ferroviaires sont exploités par la SNCF.
Br%C3%A9ban/Bréban :
Bréban (prononciation française : [bʁebɑ̃]) est une commune du département de la Marne dans le nord-est de la France. Un important ensemble funéraire mérovingien a été retrouvé dans les environs de Bréban au XIXe siècle. Il est maintenant détenu par le British Museum.
Br%C3%A9beuf, Québec/Brébeuf, Québec :
Brébeuf est une municipalité de paroisse dans la région des Laurentides au Québec, Canada, qui fait partie de la municipalité régionale de comté des Laurentides. Il est situé le long de la rivière Rouge (Rivière Rouge), près de Mont-Tremblant.
Lac Br%C3%A9beuf_(affluent_rivière_Saint-Jean)/lac Brébeuf (affluent rivière Saint-Jean) :
Le lac Brébeuf est un plan d'eau tributaire de la rivière Saint-Jean. C'est dans la municipalité de Rivière-Éternité, Québec, Canada. Le lac Brébeuf est intégré à la zec du Lac-au-Sable, une zone d'exploitation contrôlée. La partie sud-ouest du lac Brébeuf est desservie par un chemin forestier à partir du village de Saint-Félix-d'Otis où il se raccorde à la route 170. Peu d'autres chemins forestiers secondaires desservent le secteur du lac pour les activités forestières et récréotouristiques. activité économique dans le secteur; le tourisme récréatif, deuxièmement. La surface du lac Brébeuf est habituellement gelée de la fin novembre au début avril, cependant la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la fin mars.
Br%C3%A9bisson/Brébisson :
Brébisson ou Brebisson est un patronyme. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Cyrille de Brébisson, programmeur français Louis Alphonse de Brébisson (1798–1888), botaniste et photographe français
Br%C3%A9cey/Brécey :
Brécey (prononciation française : [bʁesɛ]) est une commune du département de la Manche en Normandie dans le nord-ouest de la France. Il est situé au croisement des routes D999 et D911. Les installations comprennent un centre culturel et le Collège Pierre Aguiton.
Br%C3%A9champs/Bréchamps :
Bréchamps (prononciation française : [bʁeʃɑ̃]) est une commune du département d'Eure-et-Loir dans le nord de la France.
Br%C3%A9chaumont/Bréchaumont :
Bréchaumont (prononciation française : [bʁeʃomɔ̃] ; allemand : Brückensweiler ; alsacien : Bruckedswiller) est une commune du département du Haut-Rhin en Alsace dans le nord-est de la France.
Br%C3%A9court/Brécourt :
Brécourt était un bunker de l'Allemagne nazie à Équeurdreville-Hainneville près de Cherbourg, dans la Manche de Normandie, dans le nord de la France.
Br%C3%A9court (dramaturge)/Brécourt (dramaturge):
Guillaume Marcoureau, mieux connu sous le nom de Brécourt, (10 février 1638 - 28 mars 1685) était un dramaturge et acteur français du XVIIe siècle.
Br%C3%A9court Manor_Assault/Brécourt Manor Assault :
L' assaut du manoir de Brécourt (6 juin 1944) lors de l' assaut parachutiste américain de l' invasion de la Normandie de la Seconde Guerre mondiale est souvent cité comme un exemple classique de tactique et de leadership de petite unité pour vaincre une force ennemie plus importante.
Br%C3%A9cy/Brécy :
Brécy peut faire référence aux localités françaises suivantes : Brécy, Aisne, commune du département de l'Aisne Brécy, Cher, commune du département du Cher Brécy-Brières, commune du département des Ardennes Saint-Gabriel-Brécy, commune commune du département du Calvados
Br%C3%A9cy, Aisne/Brécy, Aisne :
Brécy (prononciation française : [bʁesi]) est une commune du département de l'Aisne dans les Hauts-de-France dans le nord de la France.
Br%C3%A9cy, Cher/Brécy, Cher :
Brécy (prononciation française : [bʁesi]) est une commune du département du Cher dans la région Centre-Val de Loire en France.
Br%C3%A9cy-Bri%C3%A8res/Brécy-Brières :
Brécy-Brières (prononciation française : [bʁesi bʁijɛʁ]) est une commune du département des Ardennes dans le nord de la France.
Br%C3%A9c%C3%A9/Brécé :
Brécé (prononciation française : [bʁese] ; breton : Brec'heg ; gallo : Berczaé) est une commune du département d'Ille-et-Vilaine en Bretagne dans le nord-ouest de la France.
Br%C3%A9e/Brée :
Brée (prononciation française : [bʁe]) est une commune du département de la Mayenne dans le nord-ouest de la France.
Br%C3%A9el/Bréel :
Bréel est une commune du département de l'Orne dans le nord-ouest de la France. Au 1er janvier 2016, elle a été fusionnée avec la commune nouvelle d'Athis-Val-de-Rouvre.
Br%C3%A9gnier-Cordon/Brégnier-Cordon :
Brégnier-Cordon (prononciation française : [bʁeɲe kɔʁdɔ̃]) est une commune du département de l'Ain dans l'est de la France.
Br%C3%A9guet-Dorand Autogire_Laboratoire/Bréguet-Dorand Autogire Laboratoire :
Le Gyroplane Laboratoire était un des premiers hélicoptères. Son concepteur, le Français Louis Bréguet, avait déjà expérimenté le giravion en 1909 ; cependant, il a choisi de se concentrer sur les avions jusqu'à la fin des années 1920. En 1929, il annonce un ensemble de brevets qui traitent de la stabilisation en vol des giravions et, en 1931, Bréguet crée le Syndicat d'Etudes de Gyroplane, avec René Dorand comme directeur technique. Leur objectif était le développement d'un hélicoptère expérimental, le Gyroplane Laboratoire.
Autogire Br%C3%A9guet-Richet/Autogire Bréguet-Richet :
L' autogire Bréguet-Richet était l'un des premiers aéronefs à voilure tournante quadricoptère expérimental français développé par Bréguet Aviation .
Br%C3%A9guet 1001_Taon/Bréguet 1001 Taon :
Le Bréguet Br.1001 Taon était un prototype d'avion de combat à réaction monoplace français des années 1950 construit par Bréguet.
Br%C3%A9guet 1050_Aliz%C3%A9/Bréguet 1050 Alizé :
Le Bréguet Br.1050 Alizé ( français : " Tradewind ") est un avion de guerre anti-sous-marin français basé sur un porte-avions . Il a été développé dans les années 1950, basé vaguement sur le deuxième prototype d'avion d'attaque Bréguet Vultur qui avait été modifié en avion de guerre anti-sous-marin Bréguet Br.965 Épaulard.
Br%C3%A9guet 1100/Bréguet 1100 :
Le Bréguet 1100 était un chasseur léger français bimoteur également adapté à l'attaque au sol et construit pour les forces armées françaises. Volé pour la première fois en 1957, un seul a été achevé car les coupes budgétaires ont conduit à l'annulation du programme.
Br%C3%A9guet 1150_Atlantique/Bréguet 1150 Atlantique :
Le Breguet Br.1150 Atlantic est un avion de patrouille maritime long courrier conçu et fabriqué par l'avionneur français Breguet Aviation. Conçue en réponse à une spécification de l'OTAN de 1958 en remplacement du Lockheed P2V Neptune, la soumission de Breguet a été déclarée gagnante de plusieurs offres concurrentes. Pour produire l'Atlantic, un consortium multinational, la Société d'Étude et de Construction de Breguet Atlantic (SECBAT), a été créé. Courant 1963, une première commande de 60 Atlantiques - 40 pour la France et 20 pour l'Allemagne - est reçue. Les commandes de suivi des clients à l'exportation ont suivi peu de temps après. Il a été introduit pour la première fois au service opérationnel en 1965. L'Atlantique a été exploité par un certain nombre de pays, exécutant généralement des rôles maritimes tels que la reconnaissance et la guerre anti-sous-marine. L'Atlantic est également capable de transporter des munitions air-sol pour effectuer des missions d'attaque au sol; un petit nombre d'avions étaient également équipés pour effectuer des opérations ELINT. Une version mise à jour, l'Atlantique 2 ou ATL2, a été produite par Dassault Aviation pour la Marine nationale française dans les années 1980. Un autre modèle amélioré, l'Atlantique 3, a été proposé dans les années 1990 mais finalement non construit. D'autres opérateurs de l'Atlantique ont inclus la marine allemande, l'armée de l'air italienne, la marine pakistanaise et la marine royale néerlandaise.
Br%C3%A9guet 11_Corsaire/Bréguet 11 Corsaire :
Le Bréguet XI était un prototype de bombardier biplan français de la Première Guerre mondiale.
Br%C3%A9guet 14/Bréguet 14 :
Le Bréguet XIV (dans la pratique contemporaine) ou Bréguet 14 était un bombardier biplan français et un avion de reconnaissance de la Première Guerre mondiale. Il a été construit en très grand nombre et la production s'est poursuivie pendant de nombreuses années après la fin de la guerre. Le Bréguet 14 a été parmi les premiers avions produits en série à utiliser de grandes quantités d'aluminium, plutôt que de bois ou d'acier, dans sa structure. Cela a permis à la cellule d'être à la fois plus légère et plus solide, ce qui a rendu l'avion rapide et agile et a pu distancer certains chasseurs contemporains.
Br%C3%A9guet 16/Bréguet 16 :
Le Breguet 16 était un biplan bombardier produit en France vers la fin de la Première Guerre mondiale.
Br%C3%A9guet 17/Bréguet 17 :
Le Bréguet 17 était un chasseur biplan biplace développé en France vers la fin de la Première Guerre mondiale et exploité par ce pays dans les années 1920.
Br%C3%A9guet 19/Bréguet 19 :
Le Breguet 19 (Breguet XIX, Br.19 ou Bre.19) était un bombardier et un avion de reconnaissance sesquiplane qui était également utilisé pour les vols longue distance et a été conçu par la société française Breguet et produit à partir de 1924.
Br%C3%A9guet 20_Léviathan/Bréguet 20 Léviathan :
Le Bréguet Léviathan était une famille de grands biplans entièrement métalliques construits en France au début des années 1920. Les Bréguet XX et XXI étaient remarquables pour être propulsés par des moteurs multiples Bréguet-Bugatti, sous deux formes. Le Bréguet XXI était propulsé par des moteurs Bréguet-Bugatti U.16 individuels dans un premier temps et des moteurs Lorraine-Dietrich 8b en tandem plus tard. Le Bréguet XXII pouvait accueillir une vingtaine de passagers et fut détruit lors d'un concours d'avions de transport en 1923. Le développement des trois types d'avions a été interrompu en grande partie en raison de problèmes techniques avec les centrales électriques et la structure de l'avion.
Br%C3%A9guet 25/Bréguet 25 :
Le Bréguet 25 ou XXV était un chasseur biplace français (catégorie militaire C.2) de 1925. Il était lourdement armé, emportant sept mitrailleuses.
Br%C3%A9guet 26T/Bréguet 26T :
Le Bréguet 26T était un avion de ligne biplan monomoteur français qui a volé pour la première fois en 1926.
Br%C3%A9guet 270/Bréguet 270 :
Le Breguet 27 était un avion de reconnaissance militaire biplan français des années 1930, construit pour l'Armée de l'Air et destiné à l'exportation vers le Venezuela et la Chine.
Br%C3%A9guet 280T/Bréguet 280T :
Le Bréguet 280T était un avion de ligne biplan français de la fin des années 1920, créé par le constructeur dans le but de trouver un marché civil pour son 19 avion de guerre, comme il l'avait déjà essayé avec le 26T.
Br%C3%A9guet 393T/Bréguet 393T :
Les Bréguet 390T, 392T et 393T étaient une famille d'avions de ligne sesquiplane à hélices français du milieu des années 1930.
Br%C3%A9guet 4/Bréguet 4 :
Le Bréguet Bre.4 , également connu sous le nom de Type IV et BUM , était un bombardier biplan français de la Première Guerre mondiale . Une version de chasse de celui-ci a également été produite sous les noms de BUC et BLC ; certains d'entre eux ont servi dans la Royal Navy britannique, qui les appelait «les Bréguet» de Chasse.
Br%C3%A9guet 410/Bréguet 410 :
Le Bréguet 410 était un bombardier français du début des années 1930. Peu de ces biplans sesquiwing bimoteurs ont été construits. Au moins un Breguet 413, l'une de ses variantes, a été vendu à l'armée de l'air républicaine espagnole pendant la guerre civile espagnole.
Br%C3%A9guet 460_Vultur/Bréguet 460 Vultur :
Le Bréguet 460 Vultur était un bombardier français des années 1930. Peu de ces monoplans bimoteurs et sa variante, le Breguet 462 Bréguet, ont été construits. Au moins un Breguet 460 a été vendu à l'armée de l'air républicaine espagnole pendant la guerre civile espagnole.
Br%C3%A9guet 470_Fulgur/Bréguet 470 Fulgur :
Le Bréguet 470 Fulgur était un avion de ligne français des années 1930. Un seul exemplaire du monoplan bimoteur a été construit, celui-ci a été vendu au gouvernement républicain espagnol pendant la guerre civile espagnole.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Chachai Waterfall

Collège Chabot/Collège Chabot : Chabot College (Chabot ou CC) est un collège communautaire public situé à Hayward, en Californie. Il fa...