Rechercher dans ce blog

vendredi 10 juin 2022

Bär of Liady


B%C3%A2ra/Bâra :
Bâra est une commune du comté de Neamț, dans l'ouest de la Moldavie, en Roumanie. Elle est composée de trois villages : Bâra, Negrești et Rediu. À Rediu, à l'été 2014, la mosquée Maryam pour les roumains convertis à l'islam a été créée.

B%C3%A2rca/Bârca :
Bârca est une commune du comté de Dolj, en Olténie, en Roumanie, avec une population de 4 500 personnes. Elle est composée d'un seul village, Bârca.
B%C3%A2rghi%C8%99/Bârghiş :
Bârghiș ( allemand : Bürgisch ; hongrois : Bürkös ) est une commune du nord du comté de Sibiu . Il est situé au centre de la Roumanie, dans la région historique de Transylvanie. La commune est composée de six villages : Apoș, Bârghiș, Ighișu Vechi, Pelișor, Vecerd et Zlagna. Pelișor possède une église fortifiée. Au recensement de 2011, 86,4 % des habitants étaient des Roumains, 5,9 % des Roms, 5,2 % des Hongrois et 0,7 % des Allemands.
B%C3%A2rghi%C8%99 (rivière)/Bârghiș (rivière) :
Le Bârghiș (aussi : Pelișor) est un affluent droit de la rivière Hârtibaciu en Roumanie. Il se jette dans le Hârtibaciu à l'ouest d'Agnita. Sa longueur est de 16 km (9,9 mi) et la taille de son bassin est de 63 km2 (24 milles carrés).
B%C3%A2rg%C4%83u/Bârgau :
Bârgău peut faire référence à : Bârgău, un village de la commune de Cicârlău, comté de Maramureș Bârgău (rivière), une rivière du comté de Bistrița-Năsăud, Roumanie Montagnes de Bârgău, chaîne de montagnes en Roumanie, faisant partie des Carpates Col de Bârgău ou col de Borgo, alternative noms du col de Tihuța en Roumanie Bistrița Bârgăului, commune du comté de Bistrița-Năsăud, Roumanie Josenii Bârgăului, commune du comté de Bistrița-Năsăud, Roumanie Prundu Bârgăului, commune du comté de Bistrița-Năsăud, Roumanie Tiha Bârgăului, commune de Bistrița-Năsăud, Roumanie -Département de Năsăud, Roumanie
B%C3%A2rg%C4%83u (rivière)/Bârgău (rivière) :
Le Bârgău est un affluent droit de la rivière Bistrița en Roumanie. Il se déverse dans la Bistrița à Prundu Bârgăului. Sa vallée se trouve du côté ouest du col de Tihuța. Sa longueur est de 21 km (13 mi) et la taille de son bassin est de 139 km2 (54 milles carrés).
B%C3%A2rg%C4%83u Montagnes/Bârgău Montagnes :
Les montagnes Bârgău ( hongrois : Borgói-hegység ) sont une chaîne de montagnes des Carpates , faisant partie des montagnes Căliman-Harghita dans le comté de Bistrița-Năsăud , au nord de la Roumanie . Le point culminant est Heniu Mare à 1 610,5 mètres.
B%C3%A2rg%C4%83uani/Bârgăuani :
Bârgăuani ( hongrois : Bargován ) est une commune du comté de Neamț , en Moldavie occidentale , en Roumanie . Elle est composée de treize villages : Bahna Mare, Baratca (Barátka), Bălănești, Bârgăuani, Breaza (Bráza), Certieni, Chilia, Dârloaia, Ghelăiești, Hârtop, Homiceni, Talpa (Talpa) et Vlădiceni. Lors du recensement de 2002, 100% des habitants étaient des Roumains de souche. 62,8% étaient orthodoxes roumains et 36,9% catholiques romains.
B%C3%A2rla/Bârla :
Bârla est une commune du comté d'Argeș, en Munténie, en Roumanie. Elle est composée de douze villages : Afrimești, Bădești, Bârla, Brabeți, Ciocești, Malu, Mândra, Mozăcenii-Vale, Podișoru, Șelăreasca, Urlueni et Zuvelcați.
B%C3%A2rlad/Bârlad :
Bârlad (prononciation roumaine : [bɨrˈlad] (écouter)) est une ville du comté de Vaslui, en Roumanie. Il se trouve sur les rives de la rivière Bârlad, qui arrose les hautes plaines de la Moldavie occidentale. A Bârlad, le chemin de fer de Iași diverge, une branche longeant la rivière Siret, l'autre longeant le Prut ; tous deux se réunissent à Galați. Outre un dédale de rues étroites et sinueuses, Bârlad comprend plusieurs bâtiments modernes remarquables, dont l'hôpital administré par la Fondation Saint Spiridion de Iași. Dans les environs de la ville se trouvent les ruines d'un camp romain. La ville est le lieu de naissance du roumain Domnitor (Souverain) et diplomate Alexandru Ioan Cuza.
B%C3%A2rlad (rivière)/Bârlad (rivière) :
Le Bârlad est une rivière de l'est de la Roumanie, affluent gauche de la rivière Siret. Sa longueur totale est de 207 km (129 mi) et la superficie de son bassin versant est de 7 220 km2 (2 790 milles carrés). Sa source se trouve dans les basses collines entre les rivières Siret et Prut, au sud-ouest de Iași. Il coule généralement vers le sud, à travers les villes de Negrești, Vaslui, Bârlad et Tecuci. Le Bârlad traverse les comtés roumains de Neamț, Vaslui et Galați. Il se jette dans le Siret près de Suraia.
B%C3%A2rlad Plateau/Bârlad Plateau :
Le plateau de Bârlad (en roumain : Podişului Bârladului) est une zone géographique de l'est de la Roumanie. C'est la partie centre-sud du plateau moldave. Bien qu'il ait parfois des hauteurs supérieures à 500 m, il est généralement incliné du nord à 400 m vers le sud à 200 m. La rivière Bârlad et ses affluents y ont coupé la partie nord du plateau de Bârlad, qui est parfois appelée Podişul Central Moldovenesc, un terme qui peut être facilement confondu avec le terme réservé Podişul Moldovei Centrale (en anglais, les deux se traduisent par le plateau moldave central ). La formation de colline la plus au nord (bord) est appelée la crête d'Iaşi (en roumain : Coasta Iaşilor). Autres parties du plateau de Bârlad : les collines de Tutova (en roumain : Colinele Tutovei), les collines de Fălciu (en roumain : Dealurile Fălciului), le plateau de Covurlui (en roumain : Podişul Covurlui) et la dépression d'Elanului (en roumain : Depresiunea Elanului).
Région B%C3%A2rlad/Région de Bârlad :
Regiunea Bârlad (région de Bârlad) était l'une des divisions administratives nouvellement créées (en 1950) de la République populaire de Roumanie, copiée sur le style soviétique d'organisation territoriale.
B%C3%A2rladul/Bârladul :
Bârladul était un journal hebdomadaire publié à Bârlad, en Roumanie. Le journal a été publié pour la première fois le 20 juillet 1887 par Solomon Haliţă et Gheorghe Ghibănescu. Ses principaux contributeurs étaient Grigore Negură, C.Slobozeanu, St. G. Drăgănescu, Ion Chiriacescu et Theodor Emandi. Les autres auteurs étaient Gheorghe Ghibănescu, DH Petrovici, DG Dorin, Lazăr Grecea, Anghelachi S. Creţu, Constant Drăgulinescu, Leon Gârbea. La dernière édition du journal fut imprimée le 28 août 1888. Le journal fut de nouveau publié le 16 septembre 1898 en tant que partisan du Parti conservateur, le rédacteur en chef étant l'homme politique et diplomate Theodor Emandi. Le journal a été imprimé alternativement par les imprimeries George Caţafani et CD Lupaşcu. Il est apparu, avec une grande irrégularité, jusqu'en 1914.
B%C3%A2rle%C8%99ti/Bârlesti :
Bârlești peut désigner plusieurs villages de Roumanie : Bârlești, village de la commune de Bistra, comté d'Alba Bârlești et Bârleşti-Cătun, villages de la commune de Mogoș, comté d'Alba Bârlești, village de la commune de Scărişoara, comté d'Alba Bârlești, village de la commune d'Erbiceni, Iaşi Comté
B%C3%A2rlogu/Bârlogu :
Bârlogu peut faire référence à plusieurs villages de Roumanie : Bârlogu, un village de la commune de Negrași, comté d'Argeș Bârlogu, un village de Stoenești, Vâlcea
B%C3%A2rlui/Bârlui :
Le Bârlui est un affluent gauche de la rivière Olteț en Roumanie. Il se déverse dans l'Olteț à Butoi. Il traverse les villages Poiana Mare, Morunești, Bărăști, Bechet, Braneț, Olari et Butoi. Sa longueur est de 43 km (27 mi) et la taille de son bassin est de 137 km2 (53 milles carrés).
B%C3%A2rl%C4%83deanu/Bârlădeanu :
Bârlădeanu ou Bîrlădeanu est un nom de famille roumain qui peut faire référence à : Alexandru Bârlădeanu (1911–1997), un économiste et homme politique roumain Corneliu Barladeanu (né en 1966), un évêque orthodoxe roumain George Bârlădeanu (né en 1988), un joueur de football roumain Ion Bîrlădeanu ( né en 1958), un canoéiste roumain Ion Bârlădeanu (parfois orthographié Bîrlădeanu) (né en 1946), une artiste de collage roumaine Monica Bârlădeanu (née en 1978), une actrice roumaine
B%C3%A2rl%C4%83del/Bârlădel :
Le Bârlădel est un affluent gauche de la rivière Siret en Roumanie. Il se jette dans le Siret près de Șerbeștii Vechi. Sa longueur est de 17 km (11 mi) et la taille de son bassin est de 339 km2 (131 milles carrés). Avant la régularisation du cours inférieur du Siret, c'était un bras du Siret, recueillant plusieurs affluents gauches du Siret, dont le Geru et le Suhu. Depuis les travaux de régularisation, le Geru se déverse directement dans le Siret, et le cours restant du Bârladel recueille les affluents gauches du Siret à l'est du Geru et du Suhu. Le Bârlădel traverse les villages Independența, Vasile Alecsandri, Braniștea et Traian.
B%C3%A2rna/Bârna :
Bârna ( hongrois : Barnafalva ; ukrainien : Брна ) est une commune du comté de Timiș , en Roumanie . Il est composé de sept villages: Bârna , Botești ( hongrois : Borzasfalva ), Botinești ( hongrois : Bottyánfalva ), Drinova ( hongrois : Derenyő ), Jurești ( hongrois : Györösd ), Pogănești ( hongrois : Pogányfalva ; ukrainien : Поганешт ) et Sărăzani ( Hongrois : Szárazány).
B%C3%A2rnaru/Bârnaru :
Le Bârnaru est un affluent droit de la rivière Bistrița en Roumanie. Il se jette dans la Bistrița entre Crucea et Broșteni. Sa longueur est de 20 km (12 mi) et la taille de son bassin est de 93 km2 (36 milles carrés).
B%C3%A2rnova/Bârnova :
Bârnova est une commune du comté de Iași, en Moldavie occidentale, en Roumanie, qui fait partie de la zone métropolitaine de Iași. Elle est composée de six villages : Bârnova, Cercu, Păun, Pietrăria, Todirel et Vișan.
Monastère B%C3%A2rnova/Monastère Bârnova :
Le monastère de Bârnova (en roumain : Mănăstirea Bârnova) est un monastère orthodoxe roumain situé à Bârnova, dans la région métropolitaine de Iași, en Moldavie, en Roumanie. Construit en 1628 par le voïvode moldave Miron Barnovschi-Movilă, le monastère est inscrit au registre national des monuments historiques. Le plus vieil arbre du comté de Iași est le tilleul hybride de 675 ans (déclaré monument naturel), situé dans la cour Monastère de Barnova. Lorsque la chaux avait environ 57 ans et avait environ 14 centimètres de diamètre, Iași a été mentionnée comme une colonie urbaine, sous le règne du prince Alexandre le Bon (1408).
B%C3%A2rn%C4%83rel/Bârnărel :
Le Bârnărel est un affluent droit de la rivière Bistrița en Roumanie. Il se jette dans la Bistrița in Crucea. Sa longueur est de 13 km (8,1 mi) et la taille de son bassin est de 42 km2 (16 milles carrés).
B%C3%A2rsa/Bârsa :
Bârsa ( hongrois : Barza ) est une commune du comté d' Arad , en Roumanie . La commune est située dans le bassin de Sebiș, sur la partie gauche du Fossé des Moulins et elle a un territoire administratif de 5174 ha. Elle est composée de quatre villages : Aldești (Áldófalva), Bârsa (situé à 77 km d'Arad), Hodiș (Zarándhódos) et Voivodeni (Körösvajda).
B%C3%A2rsa (Olt)/Bârsa (Olt):
La Bârsa (dans son cours supérieur également : Bârsa Groșetului, allemand : Burzen) est un affluent gauche de la rivière Olt en Roumanie. Il se déverse dans l'Olt près de Feldioara. Sa source se trouve dans les montagnes Făgăraș. Comme plusieurs affluents portent également le nom de Bârsa, afin de les différencier, le cours principal de la rivière est fréquemment appelé Bârsa Mare. La rivière Ghimbășel, autrefois affluent direct de l'Olt, a été redirigée vers la Bârsa. Sa longueur est de 73 km (45 mi) et la taille de son bassin est de 937 km2 (362 milles carrés).
B%C3%A2rsa (Some%C8%99)/Bârsa (Someș) :
La Bârsa est un affluent gauche de la rivière Someș en Roumanie. Il se déverse dans le Someș à Someș-Odorhei. Sa longueur est de 10 km (6,2 mi) et la taille de son bassin est de 23 km2 (8,9 milles carrés).
B%C3%A2rsa (homonymie)/Bârsa (homonymie) :
Bârsa peut faire référence aux endroits suivants en Roumanie : Bârsa, une commune du comté d'Arad Bârsa, un village de la commune Someș-Odorhei, comté de Sălaj Bârsa (Olt), un affluent de la rivière Olt dans le comté de Brașov, Roumanie Bârsa (Someș) , un affluent de la rivière Someș dans le comté de Sălaj, Roumanie Bârsa Tămașului, un affluent de la rivière Bârsa dans le comté de Brașov, Roumanie Bârsa Fierului, un affluent de la rivière Bârsa dans le comté de Brașov, Roumanie Bârsa lui Bucur, un affluent de la rivière Bârsa dans le comté de Brașov, Roumanie
B%C3%A2rsa Fierului/Bârsa Fierului :
La Bârsa Fierului est un affluent gauche de la rivière Bârsa en Roumanie. Sa source se trouve dans la partie orientale des montagnes Făgăraș. Sa longueur est de 15 km (9,3 mi) et la taille de son bassin est de 50 km2 (19 milles carrés).
B%C3%A2rsa lui_Bucur/Bârsa lui Bucur :
La Bârsa lui Bucur est un affluent gauche de la rivière Bârsa en Roumanie. Sa source se trouve dans la partie orientale des montagnes Făgăraș. Il se jette dans la Bârsa en amont de Zărnești. Sa longueur est de 12 km (7,5 mi) et la taille de son bassin est de 34 km2 (13 milles carrés).
B%C3%A2rsana/Bârsana :
Bârsana ( hongrois : Barcánfalva ) est une commune du comté de Maramureș , Maramureș , Roumanie . Elle est composée de deux villages, Bârsana et Nănești (Nánfalva). Il comprenait également le village d'Oncești jusqu'en 2004, date à laquelle il a été séparé pour former une commune distincte. En 2002, Bârsana comptait 6 352 habitants, dont tous sauf dix étaient des Roumains de souche. 86,7% étaient roumains orthodoxes, 7,8% gréco-catholiques et 3,1% pentecôtistes. L'église de la Présentation de la Vierge au Temple de Bârsana est l'une des huit églises en bois de Maramureș classées au patrimoine mondial de l'UNESCO. Après la révolution roumaine de 1989, un autre monastère en bois a été construit à Bârsana.
B%C3%A2rse%C8%99ti/Bârsești :
Bârsești est une commune située dans le comté de Vrancea, en Moldavie occidentale, en Roumanie. Elle est composée de deux villages, Bârsești et Topești, et comprenait également Negrilești avant de se séparer en une commune distincte en 2003. La commune est située dans la zone vallonnée du comté, sur le cours moyen de la rivière Putna. Elle est traversée par la route nationale DN2D qui relie Focșani et Târgu Secuiesc. Il est situé à une distance de 52 km (32 mi) de Focșani, le siège du comté.
B%C3%A2rse%C8%99ti (homonymie)/Bârsești (homonymie) :
Bârsești est une commune du comté de Vrancea. Bârseşti peut également faire référence à plusieurs endroits en Roumanie : Bârsești, village administré par la municipalité de Târgu Jiu, département de Gorj Bârsești, village de la commune de Budești, département de Vâlcea Bârsești, village de la commune de Mihăești, département de Vâlcea Bârseștii de Jos et Bârseștii de Sus, villages de la commune de Tigveni, département d'Argeș Bârseștii de Sus, village de la commune de Sprâncenata, département d'Olt Bârseștii de Jos, village de la commune de Beciu, département de Teleorman
B%C3%A2rs%C4%83ne%C8%99ti/Bârsăneşti :
Bârsănești est une commune du comté de Bacău, en Moldavie occidentale, en Roumanie. Elle est composée de quatre villages : Albele, Bârsănești, Brătești et Caraclău.
B%C3%A2rs%C4%83ne%C8%99ti (rivière)/Bârsănești (rivière) :
Le Bârsănești (aussi : Chicera ou Gura Văii) est un affluent droit de la rivière Tazlău en Roumanie. Sa longueur est de 13 km (8,1 mi) et la taille de son bassin est de 23 km2 (8,9 milles carrés).
B%C3%A2rs%C4%83u/Bârsău :
Bârsău ( hongrois : Felsőberekszó ; [fɛlʃøːbɛrɛksoː] ) est une commune de 2 424 habitants située dans le comté de Satu Mare , en Roumanie . Elle est composée de deux villages, Bârsău de Jos (Alsóberekszó; [ɒlʃoːbɛrɛksoː]) et Bârsău de Sus (le centre communal).
B%C3%A2rs%C4%83u (homonymie)/Bârsău (homonymie) :
Bârsău peut faire référence à plusieurs endroits en Roumanie : Bârsău, une commune du comté de Satu Mare, composée des villages Bârsău de Jos et Bârsău de Sus Bârsău, un village de la commune de Hărău, comté de Hunedoara Bârsău Mare, un village de la commune de Gâlgău, comté de Sălaj Bârsău (rivière), un affluent du Someș dans le comté de Maramureș
B%C3%A2rs%C4%83u (rivière)/Bârsău (rivière) :
Le Bârsău ( hongrois : Borszó ) est un affluent droit de la rivière Someș en Roumanie . Il se déverse dans le Someș à Colțirea. Sa longueur est de 34 km (21 mi) et la taille de son bassin est de 164 km2 (63 milles carrés).
B%C3%A2rz/Bârz :
Le Bârz est un affluent gauche de la rivière Nera en Roumanie. Il se déverse dans la Nera près du village de Bârz. Sa longueur est de 12 km (7,5 mi) et la taille de son bassin est de 28 km2 (11 milles carrés).
B%C3%A2rza/Bârza :
Bârza est une commune du comté d'Olt, en Olténie, en Roumanie. Elle est composée de deux villages, Bârza et Braneț.
B%C3%A2rzava/Bârzava :
Bârzava peut faire référence aux endroits suivants en Roumanie : Bârzava (Timiș), un affluent de la Timiș Bârzava (Mureș), un affluent de la Mureș Bârzava, Arad, une commune du département d'Arad Bârzava, un village de la commune de Frumoasa, département de Harghita
B%C3%A2rzava, Arad/Bârzava, Arad :
Bârzava ( hongrois : Berzova ) est une commune du comté d' Arad , en Roumanie . La commune Bârzava est située au pied des monts Zărand, à son point de contact avec les monts Metaliferi, le long de la rivière Bârzava - un affluent droit du Mureș. Elle est composée de huit villages : Bârzava (situé à 61 km d'Arad), Bătuța (Battuca), Căpruța (Kapruca), Dumbrăvița (Alsódombró), Groșii Noi (Garassa), Lalașinț (Lalánc), Monoroștia (Marosmonyoró) et Slatina de Mures (Marosszlatina).
B%C3%A2rzava (Mure%C8%99)/Bârzava (Mureș) :
Le Bârzava ( hongrois : Berzova-patak ) est un affluent droit de la rivière Mureș en Roumanie . Il se déverse dans la Mureș dans le village de Bârzava. Sa longueur est de 18 km (11 mi) et la taille de son bassin est de 44 km2 (17 milles carrés).
B%C3%A2rzava (Timi%C8%99)/Bârzava (Timiș) :
La Bârzava ou Brzava (roumain : Bârzava, serbe : Брзава / Brzava, hongrois : Berzava, allemand : Bersau) est une rivière de Roumanie et de Serbie. La Bârzava fait partie du bassin versant de la mer Noire et se jette dans la rivière Timiș (ou Tamiš). Il mesure 166 km de long et a une aire de drainage de 1 190 km².
B%C3%A2rze%C8%99ti/Bârzeşti :
Bârzeşti peut désigner plusieurs villages de Roumanie : Bârzeşti, un village de la commune d'Archiș, comté d'Arad Bârzeşti, un village de Vulturești, Argeș Bârzeşti, un village de Ștefan cel Mare, Vaslui Bârzeşti, un village de Bărbătești, Vâlcea
B%C3%A2rz%C4%83vi%C8%9Ba/Bârzăvița :
La Bârzăvița est un affluent gauche de la rivière Bârzava en Roumanie. Il se jette dans la Bârzava dans la ville de Reșița. Sa longueur est de 7 km (4,3 mi) et la taille de son bassin est de 12 km2 (4,6 milles carrés).
B%C3%A2sca/Basca :
La Bâsca (en roumain : Bɨs'ca), également appelée Bâsca Mare dans son cours supérieur, et Bâsca Roziliei dans son cours inférieur, est un affluent gauche de la rivière Buzău, en Roumanie. Il se déverse dans le Buzău près de Nehoiu.
B%C3%A2sca (homonymie)/Bâsca (homonymie) :
Bâsca peut faire référence à plusieurs rivières et colonies en Roumanie : Bâsca (également Bâsca Roziliei), un affluent de la rivière Buzău Bâsca Mică, un affluent de la rivière Bâsca Bâsca Mare, le cours supérieur de la rivière Bâsca Bâsca Chiojdului, un affluent de la rivière Buzău Bâsca Chiojdului, village de la commune Chiojdu
B%C3%A2sca Chiojdului/Basca Chiojdului :
La Bâsca Chiojdului est un affluent droit de la rivière Buzău en Roumanie. Il se déverse dans le Buzău à Cislău. Les villages suivants sont situés le long de la rivière Bâsca Chiojdului, de la source à l'embouchure : Bâsca Chiojdului, Chiojdu, Lera, Cătina, Calvini. Sa longueur est de 42 km (26 mi) et la taille de son bassin est de 340 km2 (130 milles carrés).
B%C3%A2sca Mic%C4%83/Basca Mică :
La Bâsca Mică est un affluent gauche de la rivière Bâsca en Roumanie. Il se déverse dans la Bâsca à Varlaam. Sa longueur est de 46,5 km (28,9 mi) et la taille de son bassin est de 238 km2 (92 milles carrés).
B%C3%A2sculi%C8%9Ba/Basculița :
La Bâsculița est un affluent gauche de la rivière Bâsca en Roumanie. Sa source se trouve dans les montagnes de Buzău, au pied du pic Ciulianoș. Sa longueur est de 11,5 km (7,1 mi) et la taille de son bassin est de 40 km2 (15 milles carrés).
B%C3%A2tard/Bâtard :
« Bâtard » (en anglais : « Bastard » ou « Mongrel ») est une nouvelle de Jack London, publiée pour la première fois en 1902 sous le titre « Diable — A Dog » dans The Cosmopolitan avant d'être rebaptisée « Bâtard » en 1904. L'histoire suit Black Leclère et Bâtard, deux "démons", l'un chez un homme et l'autre chez un chien-loup. Leur haine intense les uns envers les autres forme l'intrigue alors que chacun veut tuer l'autre, malgré leur relation maître-animal de compagnie. A la fin, Bâtard finit par tuer son propriétaire mais se tue plus tard. L'histoire est une étude de la réaction d'un animal à son traitement par l'homme. Il y a eu des plaintes concernant la façon dont le comportement du chien a été décrit, et Londres a suivi le même thème avec The Call of the Wild.
B%C3%A2tard-Montrachet/Bâtard-Montrachet :
Bâtard-Montrachet est un vignoble d'Appellation d'origine contrôlée (AOC) et Grand Cru pour le vin blanc de Chardonnay dans la sous-région de la Côte de Beaune en Bourgogne. Elle est située sur les communes de Puligny-Montrachet et Chassagne-Montrachet. Bâtard-Montrachet borde le vignoble Grand Cru Montrachet à l'ouest, Bienvenues-Bâtard-Montrachet à l'est/nord-est et Criots-Bâtard-Montrachet au sud. Côté coteau de la Côte d'Or, le Bâtard-Montrachet se situe en contrebas du Montrachet, la Route des Grands Crus passant entre les deux vignobles. L'AOC a été créée en 1937.
B%C3%A2tard (restaurant)/Bâtard (restaurant) :
Bâtard est un restaurant français à New York. Le restaurant a ouvert ses portes en 2014, en remplacement du restaurant français Corton.
B%C3%A2tard (chanson)/Bâtard (chanson):
"Bâtard" est une chanson de Stromae extraite de son deuxième album Racine carrée.
B%C3%A2tie-Beauregard/Bâtie-Beauregard :
La Bâtie-Beauregard - que l'on peut traduire du français par "bâtiment au beau regard" - est un château perché en ruine sur la commune de Collex-Bossy et l'un des rares vestiges d'un château médiéval dans l'actuel canton de Genève en Suisse.
B%C3%A2timent 7/Bâtiment 7 :
Bâtiment 7 peut faire référence à : Bâtiment 7 (Évry), un bâtiment à Évry, Essonne, Île-de-France, domicile de nombreux rappeurs français célèbres Bâtiment 7 (Montréal), bâtiment d'espace communautaire partagé, dans la banlieue de Pointe Saint-Charles de Montréal, Québec, Canada
B%C3%A2timent 7_(Montréal)/Bâtiment 7 (Montréal):
Le Bâtiment 7 est un espace de 90 000 pieds carrés à Montréal dans la province de Québec au Canada, converti en espace communautaire partagé, dans la banlieue Pointe Saint-Charles de Montréal. Il est situé sur l'ancienne parcelle de terrain appartenant à la compagnie ferroviaire Canadian National Railway (CN). En 2003, un groupe de personnes habitant Pointe Saint-Charles a planté un drapeau symbolique sur le terrain qui accueillait les anciens ateliers du CN. Le mouvement populaire était de réclamer des aménagements adaptés sur le terrain pour le quartier. Deux ans après le début de la campagne, le CN transfère le terrain pour la somme symbolique de 1 $CAN au Groupe Mach, une entité immobilière qui devait faciliter le déplacement du Casino de Montréal dans la région financée conjointement par Loto Québec et le Cirque du Soleil. Une importante contestation a été mobilisée par diverses associations communautaires et après 14 ans de militantisme a pu prendre possession légale du terrain en 2016. Les efforts de décontamination se sont poursuivis et en mai 2018, le Bâtiment 7 a ouvert ses portes. La lutte pour le développement du quartier a conduit les citoyens à acquérir plus d'espace autour de l'installation pour un usage communautaire en 2021. Le Bâtiment 7 est un complexe géré de manière autonome par le collectif "7 à Nous". Il comprenait divers projets comme le magasin de fruits, de légumes et d'alimentation Le Détour géré par des bénévoles, dans un quartier qui avait besoin de nourriture à prix abordable, ainsi que Sans-Taverne, une coopérative de bière à domicile qui distribue des bières et des produits alcoolisés dans plus de 100 emplacements et bars. Le complexe comprend également la coopérative Press Start qui organise des conférences-débats dans des rassemblements publics de jeunes de 14 à 21 ans et La Coulée, un collectif solidaire enseignant divers savoir-faire dont la métallurgie. D'autres services collaboratifs incluent la préparation de cadres de mécanique automobile et de vélo, de menuiserie, de sérigraphie, de travail sur la céramique et la photographie. D'autres projets prévus incluent un espace culinaire collaboratif, une aide à la naissance, une crèche et des œuvres autonomes.
B%C3%A2timent 7_(%C3%89vry)/Bâtiment 7 (Évry) :
Bâtiment 7 ou simplement bât 7 (BAT 7) également connu sous le nom de 7binks (Seven Binks) est un projet de logement à Évry, Essonne, Île-de-France à environ 30 km au sud de Paris. Construit sur un lieu connu sous le nom de La Dalle du Parc aux Lièvres, le complexe de bâtiments est reconnu comme emblématique et est célèbre pour abriter un certain nombre de rappeurs français, dont Koba Lad, Bolémvn, Shotas, Keusty, Kodes, 2zé, Kaflo , Keusty et Chicaille Argenté et quelques autres. Un mur mural de nombreux artistes a été dessiné en hommage. Le label Seven Binks fait référence au bâtiment. Le premier album du label est BAT7 et est sorti le 23 juillet 2021. Un certain nombre de sorties de rap français font également référence au projet. Le Bâtiment 7 et La Dalle sont programmés pour être démontés et d'autres projets reconstruits à leur place pour 1800 nouveaux logements. Cela va revitaliser le quartier avec la réouverture de nombreux commerces qui ont fermé dans les conditions actuelles. Le maire d'Évry-Courcouronnes Stéphane Beaudet a approuvé la destruction et le remplacement par un nouveau projet, malgré une campagne pour épargner le bâtiment et faire plutôt des rénovations bien nécessaires. Nico le Colombien, journaliste à Booska-P a préparé un documentaire sur la chaîne StreetPress sur le bâtiment et rencontré nombre de ses artistes. Le documentaire de 2020 a été réalisé par Matthieu Bidan et Cléo Bertet. Bidan s'inquiétait de son sort en disant : "C'est fou, parce que ce bâtiment est un endroit super remarquable pour le rap français de nos jours" et voulait garder une trace de ce que représente le bâtiment. Sur l'un des murs du Seven Binks, est inscrit : "Le Parc aux Lièvres, Plus Qu'un Quartier, Une Fraternité". Le 23 juillet 2021, le collectif Seven Binks a sorti un album intitulé Bat 7 sur le projet de logement. Il avait été précédé d'un EP de chansons de Seven Binks intitulé 7 Binks sorti en décembre 2020. L'album a figuré sur le classement français des albums.
B%C3%A2timent des_Forces_motrices/Bâtiment des Forces motrices :
Le Bâtiment des Forces motrices (BFM), français pour "Bâtiment de centrale électrique", est la centrale électrique d'une ancienne centrale hydroélectrique et aqueduc à Genève appelée Usine des Forces Motrices, plus tard Usine des Forces Motrices de la Coulouvrenière. L'ouvrage est positionné à proximité du point où le Rhône s'écoule du lac Léman vers Lyon. Il a été créé entre 1883 et 1892 (et soumis à des améliorations ultérieures) pour exploiter le débit de la rivière afin de fournir une pression d'eau pour alimenter l'approvisionnement en eau de la ville et un réseau d'énergie hydraulique. De plus, le déversoir de l'ouvrage a été conçu pour régulariser le niveau du lac. L'ouvrage a perdu sa fonction initiale de source d'énergie en 1963, mais il a néanmoins continué à abriter des équipements de pompage pour desservir l'approvisionnement en eau potable de Genève jusqu'en 1988. Le déversoir de la centrale a été utilisé encore quelques années jusqu'à sa reprise par le Barrage du Seujet (barrage du Seujet) en 1995, qui se situe à une cinquantaine de mètres en aval du BFM. Vers la fin du XXe siècle, le BFM est reconverti en lieu de spectacle et rouvre en 1997 en tant qu'opéra/salle de concert conçu par l'architecte Bernard Picenni en association avec l'acousticien Peutz et le scénographe dUCKS scéno. A l'époque où le projet était défini comme une « centrale électrique », il n'y avait pas de corrélation automatique entre une « centrale électrique » et une alimentation électrique publique. L'idée en 1882 était de fournir de l'énergie sous forme d'eau sous pression aux entreprises manufacturières locales, qui pourraient l'utiliser pour faire fonctionner leurs propres machines motorisées, qui pourraient en effet inclure des générateurs. Un autre objectif consistait à utiliser l'eau pompée pour alimenter les réservoirs du réseau public d'eau potable. Cependant, en 1887, la production d'électricité a commencé dans un bâtiment à proximité du BFM, où les générateurs étaient entraînés par de l'eau sous pression fournie par le BFM. Le réseau d'énergie hydraulique avait besoin d'une soupape de surpression pour éviter les dommages causés par une pression excessive dans le réseau qui était situé à côté du BFM et qui était le précurseur du Jet d'Eau de Genève.
B%C3%A2timent ravitailleur_de_forces/Bâtiment ravitailleur de forces :
Les bâtiments ravitailleurs de forces, ou BRF, sont une classe de futurs pétroliers de la flotte qui doivent remplacer les unités de la classe Durance au service de la marine française. Jusqu'en janvier 2019, le programme était connu sous le nom de Flotte logistique (en abrégé FLOTLOG en langage militaire). La livraison de la première unité de la série était prévue fin 2022. Cependant, en 2021, il a été indiqué que la date de livraison du premier navire avait glissé à 2023.
B%C3%A2timements du_Roi/Bâtiments du Roi :
Les Bâtiments du Roi ( prononciation française: [bɑtimɑ̃ dy ʁwa] , "King's Buildings") étaient une division de la Maison du Roi ("King's Household") en France sous l' Ancien Régime . Il était chargé des travaux de construction des résidences du roi à Paris et dans les environs.
B%C3%A2tisseurs de_Montcalm/Bâtisseurs de Montcalm :
Les Bâtisseurs de Montcalm ( français : Bâtisseurs de Montcalm ) sont une équipe de hockey professionnelle basée à Saint-Roch-de-l'Achigan , Québec , Canada . L'équipe fait partie de la Ligue Nord-Américaine de Hockey (LNAH) et évolue au Complexe JC Perreault. L'équipe a été annoncée comme équipe d'expansion pour la LNAH en avril 2022 avec l'intention de commencer à jouer immédiatement au cours de la saison 2022-23 après un repêchage d'expansion prévu pour début juin 2022. L'équipe a annoncé son premier entraîneur-chef, Éric Labrosse, en juin. 1, 2022.
B%C3%A2ton Rouge_(restaurant)/Bâton Rouge (restaurant) :
Bâton Rouge Steakhouse & Bar est une chaîne de restaurants canadienne servant des côtes levées, des steaks en argent sterling et des prises grillées du jour.
B%C3%A2ton rouge_(film)/Bâton rouge (film):
Bâton Rouge est un film français de 1985 réalisé par Rachid Bouchareb.
B%C3%A2ton %C3%A0_feu/Bâton à feu :
Le Bâton à feu, ou Baston à feu (français pour "Fire stick"), est un type de canon à main développé au 14ème siècle en Europe occidentale. Ce type d'arme correspond à l'artillerie portative de la seconde moitié du XIVe siècle. Le Bâton à feu du musée de l'Armée à Paris a une section hexagonale et ressemble à un tube d'acier. Il pèse 1,04 kg et a une longueur de 18 cm. Son calibre est de 2 cm. Afin de faciliter la manipulation, la pièce métallique était placée au bout d'un poteau en bois. La poudre était enflammée à travers un petit trou au sommet, avec un bâton en acier chauffé au rouge.
B%C3%A2tonnier/Bâtonnier :
Dans certains systèmes juridiques, le bâtonnier est le chef de la profession juridique (le barreau).
B%C3%A3i B%E1%BA%B1ng/Bai Bằng :
Bãi Bằng est une zone industrielle au nord-ouest de Hanoï. Il abrite la grande papeterie du même nom, achevée en 1996.
B%C3%A3i Ch%C3%A1y/Bai Cháy :
Bãi Cháy est une station balnéaire au Vietnam. Le quartier de Bãi Cháy, ainsi que Hong Gai, sont officiellement appelés Hạ Long City, bien que peu d'habitants utilisent ce terme pour Bãi Cháy. Le centre touristique de la baie de Hạ Long est la plage de Bãi Cháy. Le pont Bãi Cháy relie désormais Bai Chay et Hong Gai, rendant l'ancien ferry Bãi Cháy superflu.
B%C3%A3i Ch%C3%A1y_Bridge/Bai Cháy Bridge :
Le pont Bãi Cháy ( vietnamien : Cầu Bãi Cháy ) est un pont à haubans sur l'autoroute 18, reliant Hồng Gai à Bãi Cháy sur le détroit de Cửa Lục , séparant la baie de Cửa Lục de la baie de Hạ Long , le territoire de la province de Quảng Ninh , Vietnam . Le pont Bãi Cháy a été le premier pont à haubans de ligne centrale au Vietnam. Au moment de son inauguration, il a établi un record en tant que plus longue travée centrale de pont à haubans.
B%C3%A3i S%E1%BA%ADy_uprising/Bãi Sậy uprising :
La révolte Bãi Sậy (1885-1889, Khởi nghĩa Bãi Sậy) était une révolte anti-française menée par Nguyễn Thiện Thuật (alias Tán Thuật). Il tire son nom de la zone marécageuse de Bãi Sậy "Champ de roseaux" dans les districts de Văn Giang et Khoái Châu, province de Hưng Yên. Outre Nguyễn Thiện Thuật, les autres dirigeants étaient vi: Nguyễn Thiện Kế, Nguyễn Thiện Dương, Nguyễn Tuện Thiệ , Nguyễn Thiện Thường, vi:Đốc Tít, vi:Tạ Hiện et vi:Nguyễn Cao.
B%C3%A4bi (album)/Bäbi (album) :
Bäbi est un album live du percussionniste américain Milford Graves, enregistré en mars 1976 et sorti en 1977 par l'Institute of Percussive Studies, un label détenu et dirigé par Graves et Andrew Cyrille. L'album présente Graves à la batterie et aux percussions, ainsi que les joueurs d'anches Arthur Doyle et Hugh Glover. L'album a été réédité en 2018 par Corbett vs Dempsey. Les bandes originales du concert avaient été perdues, la réédition a donc été remastérisée directement à partir du vinyle. Entre-temps, Graves, en fouillant dans ses archives, découvre une cassette du trio datant de 1969. Quatre titres de cette cassette sont inclus dans la réédition.
Gare_B%C3%A4ch/Gare de Bäch :
La gare de Bäch est une gare ferroviaire du canton suisse de Schwyz et de la commune de Freienbach. La gare est située sur la ligne ferroviaire rive gauche du lac de Zurich. Il s'agit d'un arrêt intermédiaire sur le service de S-Bahn de Zurich S8, entre Zurich et Pfaffikon SZ.
B%C3%A4chi/Bächi :
Bächi est un village du canton de Thurgovie, en Suisse. Il a été enregistré pour la première fois en 1259 sous le nom de Baecho.Bächi est situé dans l'ancienne municipalité d'Ellighausen. En 1996, la municipalité d'Ellighausen a fusionné avec ses voisins pour former une nouvelle et plus grande municipalité, Kemmental.
B%C3%A4chingen/Bächingen :
Bächingen est une commune allemande du district de Dillingen en Bavière. La ville est membre de l'association municipale Gundelfingen an der Donau.
B%C3%A4chlesbach/Bächlesbach :
Le Bächlesbach est une petite rivière de Bavière, en Allemagne. Il se jette dans le Lohrbach près de Heigenbrücken.
B%C3%A4chli/Bächli :
Bächli est un nom de famille suisse allemand qui signifie petit ruisseau. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Hubert Bächli (né en 1938), le cycliste suisse Ulrich Bächli (né en 1950), le bobeur suisse
B%C3%A4chlistock/Bächlistock :
Le Bächlistock est une montagne des Alpes bernoises, surplombant le glacier Unteraar dans le canton de Berne. Son sommet a une altitude de 3 247 mètres au-dessus du niveau de la mer et est le tripoint entre les vallées glaciaires de Hiendertelltigletscher, Bächligletscher et Unteraar.
B%C3%A4ck/Back :
Bäck est un nom de famille d'origine suédoise, signifiant "ruisseau", "ruisseau" (lié au vieux norrois bekkr).
B%C3%A4ckaby/Bäckaby :
Bäckaby est un petit village au sud de Vetlanda dans la province méridionale suédoise de Småland. Bäckaby a une église en pierre, un jardin d'enfants, un café d'été et une petite auberge appelée Plymska Huset. Bäckaby compte 232 habitants. L'ancienne église de Bäckaby était une église en bois qui a été déplacée à Jönköping en 1902. Ses parties les plus anciennes dataient du 14ème siècle. L'église a été incendiée en 2000.
B%C3%A4ckaby Old_Church/Ancienne église de Bäckaby :
La vieille église de Bäckaby (suédois : Bäckaby gamla kyrka) était une église en bois en Suède. Les pièces les plus anciennes datent des années 1320. L'ancienne église en bois était à l'origine à Bäckaby en dehors de Vetlanda avant d'être achetée par un particulier et déplacée dans le parc de la ville de Jönköping où elle a été rouverte le 31 août 1902. De retour à Bäckaby, la vieille église de Bäckaby avait été remplacée par la nouvelle église de Bäckaby à 1899. Dans la soirée du 28 avril 2000, l'église est complètement détruite par un incendie qui apparaît bientôt comme un incendie criminel. La presse locale a attiré l'attention sur l'incendie lorsqu'il semblait être lié au satanisme et au paganisme moderne. Beaucoup de gens ont manqué l'église, qui était un lieu populaire pour les mariages et les baptêmes. En 2003, un site commémoratif a été ouvert.
B%C3%A4ckaskog/Bäckaskog :
Bäckaskog est une localité située dans la municipalité de Kristianstad, comté de Skåne, Suède, entre le lac Ivö et le lac Oppmanna, avec 293 habitants en 2010. Le village s'est développé autour du château et du monastère des Prémontrés. Le monastère a été construit au début du 14ème siècle et après la destruction du monastère de Vä, les moines de là ont été transférés à Bäckaskog. Avec la Réforme danoise, le monastère a été transformé en château et récompensé par des nobles danois des familles Ulfstand, Brahe, Bille, Parsberg et éventuellement la famille Scanian de Ramel. Le château appartenait également au roi de Suède Charles XV et au prince héritier Fredrik de Danemark entre 1885 et 1900. C'est ici en 1805 qu'un traité fut signé entre l'Angleterre et la Suède, par lequel la Suède rejoignit la guerre contre Napoléon. Bäckaskog était relié aux villes voisines de Sölvesborg et Kristianstad via la route principale (maintenant E22) et avait une gare, desservant également le château voisin de Trolle-Ljungby Castle, le long du Sölvesborg-Kristianstad-Railroad. Apparemment (Nordisk Familjebok), le nom fait référence aux mots suédois pour ruisseau - bäck et forêt - skog en ce que l'endroit les retenait tous les deux.
Château B%C3%A4ckaskog/Château de Bäckaskog :
Le château de Bäckaskog (suédois : Bäckaskog slott) dans la municipalité de Kristianstad, Scania, dans le sud de la Suède, était à l'origine un monastère construit au XIIIe siècle. Il a été transformé en château au 16ème siècle. Le château est situé sur l'isthme entre le lac Ivö (le plus grand lac de Scanie) et le lac Oppmanna. Le monastère a été fermé par la Couronne danoise en 1537 pendant la Réforme. En 1584-1653, les nobles Henrik Ramel et son fils Henrik Ramel Junior ont donné au château son aspect actuel.
Église B%C3%A4cke/Église Bäcke :
L'église de Bäcke ( suédois : Bäcke kyrka ) dans la municipalité de Bengtsfors appartient à la paroisse de Bäcke-Ödskölts dans le diocèse de Karlstad , en Suède .
B%C3%A4ckebo/Bäckebo :
Bäckebo est une localité située dans la municipalité de Nybro, comté de Kalmar, Suède avec 219 habitants en 2010 connue pour la fusée Bäckebo, une fusée allemande V-2 qui s'est égarée.
B%C3%A4ckefors/Bäckefors :
Bäckefors est une localité située dans la municipalité de Bengtsfors, dans le comté de Västra Götaland, en Suède. Il comptait 673 habitants en 2010. Le film Kopps a été tourné ici en 2003. L'hôpital Dalslands Sjukhus se trouve ici. Bäckefors était une plaque tournante ferroviaire importante pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque de nombreux trains passaient ici avec des soldats allemands.
B%C3%A4cker/Backer :
Bäcker ou Baecker est un nom de famille allemand signifiant « boulanger ». Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Fabian Bäcker (né en 1990), footballeur professionnel allemand Pär Bäcker (né en 1982), joueur de hockey sur glace professionnel suédois Ronald Baecker (né en 1942), professeur d'informatique, Université de Toronto Rudolf Bäcker (1914–2005 ), médecin de combat dans les forces armées allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale
B%C3%A4ckhammar/Bäckhammar :
Bäckhammar est une localité située dans la municipalité de Kristinehamn, dans le comté de Värmland, en Suède, avec 284 habitants en 2010.
B%C3%A4cklund (nom de famille)/Bäcklund (nom de famille) :
Bäcklund est un nom de famille en langue suédoise.
B%C3%A4transformée de cklund/transformée de Bäcklund :
En mathématiques, les transformées de Bäcklund ou transformations de Bäcklund (du nom du mathématicien suédois Albert Victor Bäcklund) relient les équations aux dérivées partielles et leurs solutions. Ils sont un outil important dans la théorie des solitons et les systèmes intégrables. Une transformée de Bäcklund est typiquement un système d'équations aux dérivées partielles du premier ordre reliant deux fonctions, et dépendant souvent d'un paramètre supplémentaire. Cela implique que les deux fonctions satisfont séparément les équations aux dérivées partielles, et chacune des deux fonctions est alors dite être une transformation de Bäcklund de l'autre. Une transformée de Bäcklund qui relie les solutions d'une même équation est appelée transformée de Bäcklund invariante ou transformée auto-Bäcklund. Si une telle transformée peut être trouvée, on peut en déduire beaucoup sur les solutions de l'équation, en particulier si la transformée de Bäcklund contient un paramètre. Cependant, aucun moyen systématique de trouver les transformées de Bäcklund n'est connu.
B%C3%A4ck%C3%A4ngsgymnasiet/Bäckängsgymnasiet :
Bäckängsgymnasiet est un gymnase de Borås, en Suède, qui propose des programmes préparatoires universitaires en sciences naturelles et sociales, en art et en sciences humaines. L'école a été fondée en 1901 sous le nom de "Högre allmänna läroverket i Borås", qui peut être traduit par "l'institut d'enseignement supérieur de Borås". Environ 1000 étudiants sont inscrits aux programmes de Bäckängsgymnasiet chaque année. Les anciens élèves célèbres incluent: l'ancien Premier ministre Ingvar Carlsson, l'acteur Helge Skoog et l'artiste et cinéaste Pål Hollender.
B%C3%A4derhorn/Bäderhorn :
Le Bäderhorn (2 009 m) est une montagne des Alpes bernoises, située au nord du col du Jaun dans le canton de Berne. Il se situe sur le massif entre les vallées du Jaun et du Simmental.
B%C3%A4gby/Bägby :
Bägby est un village de moins de 50 habitants (2005) sur l'île suédoise d'Öland. Il se trouve à côté de la route 136. Il appartient à la municipalité Borgholm.
B%C3%A4herden/Bäherden :
Bäherden, anciennement Baherly (2003-2018), est une ville et le siège du district de Baherden dans la province d'Ahal au Turkménistan. Il se trouve sur le bord nord de la chaîne de montagnes Kopet Dag, au sud-ouest de la station balnéaire d'Archman.
B%C3%A4hr/Bähr :
Bähr (translittéré Baehr) est un nom de famille allemand. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Barbara Baehr (née Hoffmann, 1953), chercheuse allemande, entomologiste, arachnologue et taxonomiste des araignées Bettina Bähr-Losse (née en 1967), avocate et homme politique allemande Eduardo Bähr (née en 1940), écrivain hondurien et acteur Ferdinand Baehr (1822–1892), homme politique américain George Bähr (1666–1738), architecte allemand Herman C. Baehr (1866–1942), homme politique américain Johann Bähr (1655–1700), auteur autrichien, fonctionnaire de la cour et compositeur Johann Christian Felix Baehr (1798–1872), philologue allemand Johann Karl Bähr (1801–1869), peintre et écrivain allemand Klaus-Dieter Bähr (né en 1941), rameur allemand Ludwig Baehr, officier, diplomate et artiste allemand Markus Bähr (né en 1974), Ancien footballeur professionnel allemand Martin Baehr (1943–2019), entomologiste allemand Mathias Bähr (né en 1960), neurologue allemand Otto Bähr (1817–1895), juriste allemand Pierre Baehr (né en 1954), ancien nageur de dos français Robert Allen (acteur) (né Irvine E. Theodore Baehr, 1906–1998), l'acteur américain Ted Baehr (né en 1946), le critique américain des médias Tom Baehr-Jones (né en 1980), le physicien américain Ulrich Baehr, astronome allemand, éponyme de l'astéroïde 26821 Baehr
B%C3%A4hre (nom de famille)/Bähre (nom de famille) :
Bähre est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Harry Bähre (né en 1941), footballeur allemand Karl Bähre (1899–1960), joueur de water-polo allemand Mike-Steven Bähre (né en 1995), footballeur allemand
B%C3%A4jk%C3%A5n et_B%C3%A4llman/Bäjkån et Bällman :
Bäjkån och Bällman était l'édition 1991 du calendrier de Noël de Sveriges Radio.
B%C3%A4k/Bäk :
Bäk est une commune allemande du district de Lauenburg, dans le Schleswig-Holstein.
B%C3%A4k, Khost_Province/Bäk, Khost Province :
Bäk est un village de la province de Khost, en Afghanistan, et le centre de la frontière du district de Bak, près de la frontière avec le Pakistan. Il est situé sur 33,5 ° N 70,05 ° E / 33,5; 70.05 à 1137 m d'altitude.
B%C3%A4ke/Bäke :
Bäke peut faire référence à : Bäke (Telte), une rivière de Berlin et de Brandebourg, Allemagne Franz Bäke (1898–1978), officier allemand et commandant de char pendant la Seconde Guerre mondiale
B%C3%A4ke (Telte)/Bäke (Telte):
Le Bäke est une rivière de Berlin et du Brandebourg, en Allemagne. La rivière a été déplacée en grande partie dans le canal de Teltow, qui a été construit entre 1900 et 1906.
B%C3%A4l/Bäl :
Bäl est une zone peuplée, une socken (à ne pas confondre avec la paroisse), sur l'île suédoise de Gotland. Il comprend la même zone que le district administratif de Bäl, créé le 1er janvier 2016.
Église B%C3%A4l/Église Bäl :
L'église Bäl (suédois : Bäl kyrka) est une église médiévale à Gute, Bäl, sur l'île suédoise de Gotland. Il a été construit au cours de la première moitié du XIIIe siècle et contient une décoration sculpturale de styles roman et gothique. L'intérieur est décoré de peintures murales médiévales. Il appartient à la paroisse Väskinde, dans le diocèse de Visby.
B%C3%A4lau/Bälau :
Bälau est une municipalité de la municipalité collective de Breitenfelde (Amt) située dans le district de Lauenburg (Kreis) dans le sud-est du Schleswig-Holstein, en Allemagne. Bälau couvre 6,50 kilomètres carrés (1600 acres) qui sont principalement utilisés pour l'agriculture, avec une proportion relativement élevée de forêts. En plus des activités agricoles, le village dispose d'un centre équestre et d'appartements de vacances. C'est un village paisible, sans grande route qui le traverse, et un village verdoyant bordé de tilleuls. Plusieurs maisons de fermiers bien conservées donnent le caractère au village.
B%C3%A4lgviken/Bälgviken :
Bälgviken est une localité située dans la municipalité d'Eskilstuna, comté de Södermanland, en Suède, avec 253 habitants en 2010.
B%C3%A4linge/Bälinge :
Bälinge peut faire référence à : Bälinge, Luleå, une zone urbaine de la municipalité de Luleå, Suède Bälinge, municipalité d'Uppsala, une zone urbaine de la municipalité d'Uppsala, Suède Bälinge IF, un club de sport de Bälinge, municipalité d'Uppsala
B%C3%A4linge, Lule%C3%A5/Bälinge, Luleå :
Bälinge est une localité située dans la municipalité de Luleå, dans le comté de Norrbotten, en Suède, avec 307 habitants en 2010.
B%C3%A4linge, Uppsala_Municipality/Bälinge, Uppsala Municipality :
Bälinge est une localité située dans la municipalité d'Uppsala, dans le comté d'Uppsala, en Suède, avec 2 437 habitants en 2010. Le village a été construit autour de l'église de Bälinge, érigée à l'origine au XIIIe siècle et décorée de peintures réalisées par Albertus Pictor. Elle a été reconstruite entre 1784 et 1788, et il ne reste que des parties des murs extérieurs de l'église d'origine. La paroisse de Bälinge fait partie de Bälinge Hundred, mentionnée en 1188, 1281 et 1316 dans le Svenskt Diplomatarium.
Église B%C3%A4linge,_Uppland/Église Bälinge, Uppland :
L'église de Bälinge (suédois : Bälinge kyrka) est une église médiévale située à Bälinge, dans la municipalité d'Uppsala, en Suède. Il fait partie de l'archidiocèse d'Uppsala (Église de Suède).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Chaparral High School Temecula

Chaotique (série_TV)/Chaotique (série TV) : Chaotic est une série télévisée animée de science-fiction produite par 4Kids Entertainment....