Rechercher dans ce blog

jeudi 26 mai 2022

Book packaging


Livre des_générations/Livre des générations :
Le Livre des générations est un texte hébreu hypothétique qui se cache derrière deux passages du Livre de la Genèse. Le texte n'existe plus, mais selon l'hypothèse, des parties de celui-ci survivent dans le cadre de la Genèse. Frank Moore Cross a démontré que le texte pouvait être séparé des autres sources, qui sont sensiblement plus grandes en comparaison. d'Adam à Abraham. Il se peut cependant qu'elle se soit étendue jusqu'à Jacob.
Livre d'heures/Livre d'heures :
Le livre d'heures est un livre de dévotion chrétien utilisé pour prier les heures canoniques. L'utilisation d'un livre d'heures était particulièrement populaire au Moyen Âge et, par conséquent, il s'agit du type de manuscrit enluminé médiéval le plus courant. Comme chaque manuscrit, chaque livre d'heures manuscrit est unique d'une manière ou d'une autre, mais la plupart contiennent une collection similaire de textes, de prières et de psaumes, souvent avec des décorations appropriées, pour la dévotion chrétienne. L'illumination ou la décoration est minime dans de nombreux exemples, souvent limitée aux lettres majuscules décorées au début des psaumes et autres prières, mais les livres faits pour les riches mécènes peuvent être extrêmement somptueux, avec des miniatures pleine page. Ces illustrations combineraient des scènes pittoresques de la vie à la campagne avec des images sacrées. : 46 Les livres d'heures étaient généralement écrits en latin (leur nom latin est horae), bien qu'il en existe de nombreux entièrement ou partiellement écrits dans des langues européennes vernaculaires, en particulier le néerlandais. Le terme anglais primer est généralement réservé aux livres écrits en anglais. Des dizaines de milliers de livres d'heures ont survécu jusqu'à nos jours, dans des bibliothèques et des collections privées à travers le monde. Le livre d'heures typique est une forme abrégée du bréviaire, qui contient l'office divin récité dans les monastères. Il a été développé pour les laïcs qui souhaitaient incorporer des éléments du monachisme dans leur vie de dévotion. La récitation des heures était généralement centrée sur la lecture d'un certain nombre de psaumes et d'autres prières. Un livre d'heures type contient le calendrier des fêtes de l'Église, des extraits des quatre évangiles, les lectures de la messe des grandes fêtes, le petit office de la Bienheureuse Vierge Marie, les quinze psaumes des degrés, les sept psaumes pénitentiels, une litanie des saints, un office des morts et des heures de la croix. La plupart des livres d'heures du XVe siècle ont ce contenu de base. Les prières mariales Obsecro te («Je t'en supplie») et O Intemerata («O sans tache») étaient fréquemment ajoutées, tout comme les dévotions à utiliser à la messe et les méditations sur la Passion du Christ, entre autres textes facultatifs. De tels livres d'heures continuent d'être utilisés par de nombreux chrétiens aujourd'hui, comme l'Agpeya du christianisme copte ou le livre de prières de la fraternité du luthéranisme.
Livre_d'heures_de_Frédéric_d'Aragon/Livre d'heures de Frédéric d'Aragon :
Le Livre d'heures de Frédéric d'Aragon ou simplement les Heures de Frédéric d'Aragon (Paris, BnF, Latin 10532) est un livre d'heures de luxe, un livre de dévotion privé, réalisé pour Frédéric d'Aragon (dit aussi Frédéric de Naples) entre 1501 et 1502. Qualifiée d'« œuvre d'art particulièrement aboutie », elle est le fruit d'une collaboration entre trois artistes différents, Ioan Todeschino, Jean Bourdichon, et le Maître de Claude de France. Les 62 miniatures pleine page ont été réalisées par Bourdichon et ont été décrites comme l'une de ses meilleures œuvres, tandis que les décorations de bordure ont été réalisées par Todeschino et le maître de Claude de France. Après la mort de Frederick, le livre s'est probablement retrouvé en Espagne et est finalement entré dans la bibliothèque de Joseph Bonaparte. Il a finalement été perdu par lui et finalement acheté par le prédécesseur de l'actuelle Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque nationale de France, en 1828. Il est conservé dans les collections de la bibliothèque de Paris et a été exposé au public à plusieurs reprises.
Livre d'heures de Jeanne de France/Livre d'heures de Jeanne de France :
Le livre d'heures de Jeanne de France (français : livre d'heures de Jeanne de France, BnF ms NAL 3244) est un manuscrit enluminé du XVe siècle formant un livre d'heures, du nom de Jeanne de France, duchesse de Bourbon, qui possédait le livre au XVe siècle. Après sa mort, il passa à Catherine d'Armagnac, dont les armoiries furent ajoutées au livre. Après sa mort, la localisation du livre est inconnue; il réapparut à la fin du XIXe siècle lorsqu'il fut acheté par le collectionneur privé Victor Martin Le Roy. Il passa ensuite à son gendre, l'historien d'art Jean-Joseph Marquet de Vasselot. Il est de nouveau vendu en 2011, puis racheté par la Bibliothèque nationale de France, grâce au financement de donateurs privés. Il est classé trésor national de la France. La riche décoration, comprenant 28 miniatures à pleine page, a été en grande partie réalisée par le soi-disant Maître de Jouvenel.
Livre de_bureau/Livre de bureau :
Un livre d'office peut faire référence soit à un enregistrement de la conduite des affaires au sein d'une organisation, en particulier une organisation religieuse comme une église, soit à un corpus d'écrits établissant la philosophie directrice d'une organisation comme un parti politique.
Livre des_prophéties/Livre des prophéties :
Un livre de prophéties ou Chrismologion (également Chresmologion ; χρησμολόγιον ; Chrismologium latinisé) est un genre de littérature de la Renaissance et du début de la période moderne qui recueille des prophéties ou des méthodes de divination. Le Chrismologion de Paisios Ligarides (vers 1652) était un recueil de prophéties selon lesquelles les chrétiens russes vaincraient les Ottomans et libéreraient Constantinople sont dédiées au tsar. De même, une traduction russe d'un Chrismologion grec de 1673 a été dédiée au tsar par Nikolai Spathari. L'astronome bohémien Martin Horký a publié une série d'almanachs intitulée Chrysmologium Physico-Astromanticum au cours des années 1639-1645 contenant à la fois des calculs astronomiques et des prédictions astrologiques pour l'année en question.
Livre du_souvenir/Livre du souvenir :
Un livre du souvenir est un livre commémorant ceux qui sont décédés, énumérant généralement leurs noms par date ou par ordre alphabétique. Ils sont souvent compilés pour commémorer les morts à la guerre et d'autres qui sont morts lors d'opérations militaires. Une autre utilisation consiste à commémorer les personnes qui ont été incinérées ou enterrées à un endroit, comme alternative aux pierres tombales. Les livres du souvenir sont souvent détenus par les autorités municipales ou les églises et les pages peuvent être tournées quotidiennement à la mémoire de ceux qui se trouvent sur chaque page.
Livre des_24_philosophes/Livre des 24 philosophes :
Le Livre des 24 philosophes ( latin : Liber XXIV philosophorum ) est un texte médiéval philosophique et théologique d'auteur incertain.
Livre de_l'anachorète_de_Llanddewibrefi/Livre de l'anachorète de Llanddewibrefi :
Le livre de l'anachorète de Llanddewibrefi (également Jésus ms. 119) ( gallois : Llyfr Ancr Llanddewibrefi ou Llyfr yr Ancr ) est un manuscrit gallois du XIVe siècle . Il contient une collection de textes religieux traduits du latin au gallois, dont le principal est l'Elucidarium, ainsi que Historia Lucidar, Ymborth yr Enaid, Breuddwyd Pawl et le texte Prester John Ystorya Gwlat Ieuan Vendigeit. Il est daté dans un colophon à Historia Lucidar de l'année 1346. Le scribe s'identifie comme un anachorète, mais reste par ailleurs anonyme. Il déclare également dans le manuscrit qu'il a été commandé par Gruffydd ap Llywelyn ap Phylip ap Trahaearn de Cantref Mawr dans le Carmarthenshire. À la fin du XVIIe ou au début du XVIIIe siècle, il a été donné au Jesus College d'Oxford et est actuellement conservé à la Bodleian Library d'Oxford.
Livre des_Bastiles/Livre des Bastiles :
Le Livre des Bastilles ; L' histoire du fonctionnement de la nouvelle loi sur les pauvres était un livre écrit par GRW Baxter et publié en 1841 . Il s'agissait d'un recueil de preuves visant à mettre en évidence les effets négatifs de la New Poor Law.
Livre de_l'Abeille/Livre de l'Abeille :
Le Livre de l'abeille ( syriaque : ޕޕޒޘުޝެސ / Ktābā d-debboritā ) est une compilation historiographique et théologique , contenant de nombreuses histoires bibliques. Il a été écrit vers 1222, par Salomon d'Akhlat, qui était évêque de Bassorah, au sein de l'Église d'Orient. Il est écrit en langue syriaque. Le livre est une collection de textes théologiques et historiques, et se compose de 55 chapitres traitant de divers sujets, y compris la création, le ciel et la terre, les anges, les ténèbres, le paradis, les patriarches de l'Ancien Testament, les événements du Nouveau Testament, les listes des rois et des patriarches, et le dernier jour de la résurrection. Le livre était très populaire parmi les communautés chrétiennes locales, et il a été transmis jusqu'au 19e siècle. L'auteur, Salomon d'Akhlat, était évêque de l'Église d'Orient pendant la première moitié du 13e siècle. Il était évêque diocésain de Basra (Basrah, Bassora), maintenant en Irak, et était présent à la consécration du patriarche Sabrisho IV en 1222. Il a dédié le livre à son ami, l'évêque Narsai de Beth Waziq. Le livre a été écrit en classique Le syriaque, une forme littéraire de la langue araméenne, et il a également été traduit en arabe. L'auteur tenait sa langue syriaque natale en haute estime et a adopté une notion de certains auteurs plus anciens selon laquelle c'était la langue la plus ancienne. Dans le Livre de l'Abeille, Salomon désigne sa langue comme l'araméen ou le syriaque, et son peuple comme l'araméen ou le syrien, insistant sur le fait qu'il n'a pas pris part aux événements qui ont conduit à la condamnation et à la crucifixion du Christ : « Toucher l'écriture qui a été écrite en grec, en hébreu et en latin, et placé sur la tête du Christ, il n'y avait pas d'araméen écrit sur la tablette, car les Araméens ou les Syriens n'avaient aucune part à (l'effusion du) sang du Christ, mais seulement les Grecs, les Hébreux et les Romains ; Hérode le Grec et Caïphe l'Hébreu et Pilate le Romain. C'est pourquoi, quand Abgar, le roi araméen de Mésopotamie, en entendit parler, il se mit en colère contre les Hébreux et chercha à les détruire. Le livre a été traduit en latin et publié en 1866 par Joseph Schönfelder (décédé en 1913). En 1886, un texte syriaque a été publié avec une traduction en anglais, par l'orientaliste britannique Ernest A. Wallis Budge (décédé en 1934).
Livre du_Black_Bass/Livre du Black Bass :
Livre du Black Bass - comprenant son histoire complète et scientifique et sa vie avec un traité pratique sur la pêche à la ligne et à la mouche et une description complète des outils, du matériel et des outils est un ouvrage de littérature sur la pêche à la ligne et à la mouche sur le sujet du Black Bass écrit par James A. Henshall, MD, médecin du Midwest et publié pour la première fois à Cincinnati en 1881 par Robert Clarke & Co.
Livre de_l'homme_civilisé/Livre de l'homme civilisé :
Livre de l'homme civilisé (Latin : Urbanus Magnus Danielis Becclesiensis, également connu sous le nom de Liber Urbani, Urbanus Magnus ou Civilized Man), par Daniel de Beccles, est considéré comme le premier livre de courtoisie anglais (ou livre de mœurs), datant probablement du début du XIIIe siècle. Le livre est important car à la fin du Moyen Âge, des dizaines de tels livres de courtoisie ont été produits. Parce que cela semble être le premier de l'histoire anglaise, cela a représenté un nouvel éveil à l'étiquette et au décorum dans la société de cour anglaise, qui s'est produit au XIIIe siècle. En règle générale, un livre d'étiquette est la marque d'une société dynamique plutôt que stable, celle dans laquelle il y a un afflux d'hommes "nouveaux", qui n'ont pas été endoctrinés avec le bon décorum dès leur plus jeune âge et qui sont désireux de se rattraper rapidement.
Livre_du_Consulat_de_la_Mer/Livre du Consulat de la Mer :
Le Livre du Consulat de la mer ( catalan : Llibre del Consolat de Mar , lit. «Livre du Consulat de la mer») est un recueil de droit maritime qui a régi le commerce en Méditerranée pendant des siècles. D'origine catalane, elle a été traduite dans de nombreuses langues et a servi de base au droit maritime international actuel. Lors de l'établissement du premier consulat de la mer à Valence, le roi Pierre III d'Aragon décida d'appliquer les coutumes maritimes de Barcelone, appelées costums de mar, qui n'avaient pas encore été codifiées, bien qu'il existait déjà à Barcelone un autre recueil de règles maritimes, appelé Ordinacions de Ribera, qui a établi des normes pour la police des ports et des eaux côtières. Le mérite du Livre du Consulat de la mer est d'être le premier ouvrage à recueillir les lois et coutumes éparses des droits maritimes romains, grecs, byzantins, rhodiens, italiens, français et espagnols. Jusqu'à la publication de l'Ordonnance de la Marine en France en 1681, le Livre du Consulat de la Mer était le code de droit maritime en vigueur dans toute la Méditerranée. En Espagne, il a continué à être utilisé jusqu'à l'introduction du Code de commerce espagnol. Le livre du consulat de la mer a effectivement remplacé les tables d'Amalfi, un ensemble de règles écrites à Amalfi pour réglementer le commerce maritime.
Livre de_l'Alliance/Livre de l'Alliance :
Le terme Livre de l'Alliance peut signifier : La Torah dans son intégralité telle qu'elle est comprise par le judaïsme classique. Livres de l'Alliance - deux livres dans le canon de l'Église orthodoxe éthiopienne. Code d'alliance - le nom donné par les universitaires à un texte apparaissant dans la Torah en Exode 21: 2–23: 33. Kitáb-i-'Ahd - écrit par Bahá'u'lláh et faisant partie du texte de la foi bahá'íe. Le Livre de l'Alliance mentionné dans le Livre d'Exode 24:7.
Livre des_morts/Livre des morts :
Le Livre des Morts (égyptien : 𓂋𓏤𓈒 𓏌𓏤 𓉐𓂋 𓏏𓂻 𓅓 𓉔𓂋 𓅱 𓇳𓏤 ru nu peret em heru ; arabe : كتاب الموتى Kitab al-Mawtaa) est un ancien texte funéraire égyptien du début du nouveau royaume et généralement utilisé (vers 1550 avant notre ère) à environ 50 avant notre ère. Le nom égyptien original du texte, translittéré rw nw prt m hrw, est traduit par Livre de la sortie le jour ou Livre de l'émergence dans la lumière. "Livre" est le terme le plus proche pour décrire la collection lâche de textes composés d'un certain nombre de sorts magiques destinés à aider le voyage d'une personne décédée à travers le Duat, ou monde souterrain, et dans l'au-delà et écrits par de nombreux prêtres sur une période d'environ 1 000 années. Le Livre des Morts, qui était placé dans le cercueil ou la chambre funéraire du défunt, faisait partie d'une tradition de textes funéraires qui comprend les textes des pyramides et les textes du cercueil antérieurs, qui étaient peints sur des objets et non écrits sur du papyrus. Certains des sorts inclus dans le livre ont été tirés de ces œuvres plus anciennes et datent du 3e millénaire avant notre ère. D'autres sorts ont été composés plus tard dans l'histoire égyptienne, datant de la troisième période intermédiaire (11e au 7e siècles avant notre ère). Un certain nombre de sorts qui composent le Livre ont continué à être inscrits séparément sur les murs des tombes et les sarcophages, comme les sorts dont ils sont issus l'ont toujours été. Il n'y avait pas de Livre des Morts unique ou canonique. Les papyrus survivants contiennent une sélection variée de textes religieux et magiques et varient considérablement dans leur illustration. Certaines personnes semblent avoir commandé leurs propres copies du Livre des Morts, choisissant peut-être les sorts qu'elles pensaient les plus vitaux dans leur propre progression vers l'au-delà. Le Livre des Morts était le plus souvent écrit en écriture hiéroglyphique ou hiératique sur un rouleau de papyrus, et souvent illustré de vignettes représentant le défunt et son voyage dans l'au-delà. Le plus bel exemple existant du Livre des Morts égyptien dans l'Antiquité est le Papyrus d'Ani. Ani était un scribe égyptien. Il a été découvert par Sir EA Wallis Budge en 1888 et emmené au British Museum, où il réside actuellement.
Book of_the_Dead_(Angel_roman)/Book of the Dead (Angel novel):
Book of the Dead est un roman original basé sur la série télévisée américaine Angel, écrit et publié par Pocket Books. Il a été publié pour la première fois en 2004.
Livre des_morts_(Art_Institute_of_Chicago)/Livre des morts (Art Institute of Chicago) :
L'Art Institute of Chicago contient un rouleau du Livre des morts, un papyrus égyptien antique représentant des sorts funéraires. Ce parchemin de sorts funéraires sert de protection contre la "Seconde Mort". Dans la pratique spirituelle égyptienne antique, le terme "Seconde Mort" fait référence au phénomène de la séparation permanente du corps de l'âme. Le rouleau du Livre des Morts est fait de papyrus, un matériau fait de plantes de roseau cultivées dans des plantations marécageuses, qui est ensuite coupé en lanières et laissé sécher en rangées horizontales et verticales. Le rouleau contient également des pigments utilisés pour inscrire les sorts funéraires.
Livre des morts (roman de Cornwell)/Livre des morts (roman de Cornwell) :
Le Livre des morts est un roman policier de 2007 écrit par Patricia Cornwell. Il s'agit du quinzième livre de la populaire série Kay Scarpetta et du quatrième roman consécutif de la série à être écrit dans un style omniscient à la troisième personne, plutôt que dans le récit traditionnel à la première personne de Cornwell.
Livre des_morts_(anthologie)/Livre des morts (anthologie) :
Book of the Dead est une anthologie d'histoires d'horreur publiée pour la première fois en 1989, éditée par John Skipp et Craig Spector et comportant une préface écrite par George A. Romero (crédité à tort comme George R. Romero dans les premières éditions imprimées du livre). Toutes les histoires de l'anthologie sont unies par la même prémisse vue dans les films apocalyptiques de Romero, décrivant une épidémie mondiale de zombies et diverses réactions à celle-ci. Le premier livre a été suivi trois ans plus tard par un suivi, Still Dead: Book of the Dead 2, avec un nouveau groupe d'écrivains abordant la même prémisse, bien que le deuxième livre ait mis les histoires en ordre selon leur chronologie imaginaire du prise de contrôle des zombies. Les compilations Book of the Dead sont considérées comme des anthologies classiques dans les genres horreur et splatterpunk, mettant en vedette un grand nombre de noms célèbres dont Stephen King, Joe R. Lansdale, Robert R. McCammon et préfacées par George A. Romero et Tom Savini. Ce sont probablement les premières anthologies de contes sur le thème des zombies jamais imprimées, et ont été citées comme peut-être la première véritable "littérature zombie" en tant que telle. Selon l'auteur Ian McDowell, une troisième anthologie était prévue en 1991. Cependant, la malchance a conduit à cela en passant "par de nombreuses permutations et éditeurs au fil des ans. J'ai été payé pour mon histoire par deux éditeurs différents et j'ai vérifié deux ensembles différents de galères." Cemetery Dance l'a finalement sorti sous le titre Mondo Zombie en 2006.
Livre des_morts_(homonymie)/Livre des morts (homonymie) :
Le Livre des Morts est un ancien texte funéraire égyptien. Le Livre des Morts ou Le Livre des Morts peut également faire référence à :
Livre des_morts_(mémoires)/Livre des morts (mémoires) :
Book of the Dead: Friends of Yesteryear: Fictioneers & Others est un recueil de mémoires de l'auteur E. Hoffmann Price. Il a été publié en 2001 par Arkham House dans une édition d'environ 4 000 exemplaires. Le livre contient les mémoires de plusieurs écrivains de l'époque des magazines pulp. Sont également inclus plusieurs appréciations de Price par d'autres auteurs.
Livre des_morts_d'Amen-em-hat/Livre des morts d'Amen-em-hat :
Le Livre des morts d'Amen-em-hat est un rouleau de sept mètres de long exposé au Musée royal de l'Ontario. Un livre des morts est un artefact funéraire (et religieux) clé dans n'importe quelle tombe de l'Égypte ancienne. Les archéologues ont découvert un large éventail de styles et de détails sur les parchemins qui ont conduit les chercheurs à conclure que le Livre des Morts était un objet que tout ancien égyptien s'assurait d'avoir pour son voyage vers l'au-delà. Les anciens Égyptiens croyaient que les personnes récemment décédées devaient naviguer dans un monde souterrain dangereux pour atteindre l'au-delà. Le Livre des Morts contenait des sorts et des prières qui fournissaient des conseils et une protection tout au long du voyage.
Livre des_morts_de_Nehem-es-Rataui/Livre des morts de Nehem-es-Rataui :
Le Livre des Morts de Nehem-es-Rataui est, avec le Papyrus Brocklehurst, le papyrus le plus important de la collection du Musée August Kestner à Hanovre. Il contient l'une des nombreuses versions traditionnelles du Livre des morts égyptien, qui diffère le plus des papyrus similaires dans le style de la scène centrale du Jugement des morts. Le papyrus faisait partie de la collection d'August Kestner et se trouve maintenant au Musée August Kestner à Hanovre (numéro d'inventaire 3454), où il est exposé dans la salle II de la collection égyptologique avec d'autres objets funéraires et objets du culte de la mort. Le livre dérive de Thèbes et est daté de la période ptolémaïque, probablement vers 200 av. Le papyrus faisait partie du mobilier funéraire du chanteur d'Amon, Nehem-es-Rataui. Le papyrus a été écrit en écriture hiératique, entièrement à l'encre noire. À l'origine, le document de 21 centimètres de haut avait une longueur de 715 centimètres, soit 15 pages. À la suite des dommages de la Seconde Guerre mondiale, lorsque la ville centrale de Hanovre a été bombardée et que le musée Kestner a subi de lourds dégâts, il ne survit que sous la forme de trois fragments d'une longueur de 1,64 m, qui comprend la scène centrale. La combinaison très serrée des divinités égyptiennes importantes dans la scène centrale est remarquable. Osiris siège en jugement, Anubis et Horus pèsent le cœur du défunt, Thot enregistre le résultat et le monstrueux Ammit attend pour dévorer le ba du défunt en cas de jugement négatif. Sur une fleur de lotus entre Osiris et Thot se tiennent les quatre fils d'Horus. Le défunt est à droite, accompagné de deux déesses. À d'autres endroits, le texte est interrompu par de petites images, principalement du faucon Horus. Une autre grande image est située à gauche de l'image principale, divisée en quatre images plus petites.
Livre des_morts_de_Qenna/Livre des morts de Qenna :
Le Livre égyptien des morts de Qenna (Leemans T2, Rijksmuseum, Leiden, Pays-Bas) est un document papyrus conservé au Musée national néerlandais des antiquités à Leiden. L'un des milliers de papyrus contenant des éléments tirés des textes funéraires du Livre des morts, Qenna comprend de manière unique un passage qui décrit l'activité d'une personne décédée dans un lieu de l'au-delà qu'il appelle la « maison des cœurs ». Alors que la maison des cœurs est mentionnée dans au moins deux inscriptions funéraires, Qenna la traite plus en détail. Le passage apparaît comme un addendum dans le Sortilège 151 du Livre des Morts : "Tu entreras dans la maison des cœurs, le lieu qui est plein de cœurs. Tu prendras celui qui est à toi et tu le mettras à sa place, sans ton votre main ne sera pas empêchée de marcher. Vous ne marcherez pas la tête en bas. Vous marcherez droit. Dans la présentation typique, le sort 151 est centré sur les soins de la momie et de ses accessoires par Anubis et d'autres dieux, en particulier les quatre fils d'Horus. Le format est que chaque dieu ou entité impliqué dise quelque chose qui est cité par des colonnes de texte hiéroglyphique à côté d'une petite illustration de cette entité. Anubis lui-même ne parle pas, mais est représenté debout au-dessus de la momie, qui repose sur une bière. Des bocaux canopes contenant les viscères du défunt se trouvent sous la bière. La déesse Isis, quatre dieux connus comme les fils d'Horus, et le ba (une « personnalité » ou, littéralement, « ce qui est immanent » du défunt font partie de ceux qui ont des parties parlantes dans ce sort. L'importance du cœur du défunt est démontré par la coutume de le laisser in situ pendant le processus d'embaumement. La preuve de la nécessité de protéger les organes internes contre les dommages même après le retrait est abondante dans l'utilisation de bocaux canopes pour les conserver. Le cœur, non placé dans un bocal, a bénéficié de ses propres paroles magiques, par exemple là où le livre des morts sort 27 dit: "Salut à vous, seigneurs de la répétition éternelle, fondateurs de la similitude éternelle! Ne me prenez pas mon cœur." Un rôle pour Isis dans la procédure est attesté dans les textes du cercueil au sort 148 : " Oh !", dit Atoum (à Isis). " Garde ton cœur, ô femme !" Cependant, Isis parle dans le sort 151. Elle est la gardienne d'Imseti, qui à son tour garde la boîte. bocal à opique contenant le foie. De plus, Isis est membre de l'Ennéade de la cosmologie héliopolitaine, un système de dieux souvent étendu pour inclure Horus. Le livre des morts Spell 30A semble relier le cœur aux jugements de l'au-delà, implorant: "Mon cœur de ma mère, mon cœur de ma mère, mon cœur de mon être terrestre! Ne vous opposez pas à moi comme témoin." Le panneau des dieux l'évaluation du défunt apparaît dans le sort 125. Au moment de Qenna, la rédaction thébaine de la 18e dynastie de la création et de la morgue avait eu lieu, aboutissant au Livre des morts lui-même, dont des sélections ont été copiées sur papyrus et incluses dans l'équipement funéraire. Pourtant, ce matériau provient des Textes du Cercueil antérieurs ayant déjà démontré un trio intime du cœur, de la mère et du ba : « Geb a ouvert les yeux pour toi, qui étais aveugle ; il a étendu tes cuisses, qui étaient pliées. Le cœur de ta mère t'a été donnée, ton cœur de ton corps. Ton ba est dans la terre, ton cadavre est dans le sol. CT I, 55f-56d.Geb est un autre membre de l'Ennéade. Thèbes a bien sûr mis l'accent sur son puissant dieu d'état Amon, bientôt également en manifestation syncrétique sous le nom d'Amon-Rê. Il est à noter que ces dieux restent séparés du matériel lié au cœur ci-dessus, ayant leurs propres hymnes dans le corpus du Livre des Morts. En effet, le cœur du défunt reste singulier et crucial dans la morgue jusqu'à la fin de la religion égyptienne. Qenna, bien qu'il omette le sort 30A, apporte un éclairage supplémentaire sur ce processus de croyance. Les raisons pour lesquelles le cœur pourrait avoir besoin de retourner au défunt, bien qu'il ait été laissé dans le corps pendant la momification, restent obscures. Considérée comme un signal dans cette question, la scène de la « pesée du cœur » dans le livre des morts sort 125 (également dirigée par Anubis), qui montre le cœur hors du corps, parmi d'autres exemples dans la littérature funéraire d'actes ou d'incantations pour restaurer le cœur et sa fonction. Qenna semble dater de la fin de la 18e ou du début de la 19e dynastie, basé sur l'abdomen doux et arrondi du défunt et le style vestimentaire, avec un simple kilt plissé dans ses représentations picturales dans le papyrus.
Livre du_doyen_de_Lismore/Livre du doyen de Lismore :
Le livre du doyen de Lismore ( gaélique écossais : Leabhar Deathan Lios Mòir ) est un manuscrit écossais , compilé dans l'est du Perthshire dans la première moitié du XVIe siècle. Le compilateur en chef, d'après qui il porte le nom, était James MacGregor (Seumas MacGriogair), vicaire de Fortingall et doyen titulaire de la cathédrale de Lismore, bien qu'il existe d'autres scribes probables, dont son frère Donnchadh et William Drummond (Uileam Druimeanach), vicaire de Fortingall . Il n'a aucun lien avec le livre du même nom de Lismore , un manuscrit irlandais du début du XVe siècle. Le manuscrit est principalement écrit dans la "main de secrétaire" de l'Écosse, plutôt que dans le style d'écriture corra-litir utilisé pour le gaélique écrit en Irlande et en Écosse. L'orthographe est du même type que celle utilisée pour écrire la variété écossaise des basses terres des langues anglo-saxonnes et était une manière courante d'écrire le gaélique écossais à la fin du Moyen Âge. Bien que la majeure partie du contenu du manuscrit soit en gaélique, le manuscrit dans son ensemble est multilingue et il existe un nombre important de textes écrits en écossais et en latin, y compris des extraits des poètes écossais William Dunbar (décédé en 1530) et Robert Henryson. (d.1500), et il y a beaucoup de diglossie gaélique-anglaise dans tout le manuscrit. De nombreux textes gaéliques sont d'origine irlandaise et, dans le cas de la poésie bardique, les poèmes irlandais sont plus nombreux que les poèmes écossais de 44 à 21. Les commanditaires du manuscrit semblent avoir été les Campbell de Glen Orchy, et le manuscrit lui-même comprend certains des poésie de Duncan Campbell (Donnchadh Caimbeul) de Glen Orchy. Le manuscrit se trouve actuellement à la Bibliothèque nationale d'Écosse, sous le nom Adv.MS.72.1.37. Une version numérique du manuscrit est disponible en ligne. Il est également remarquable pour contenir de la poésie d'au moins quatre femmes. Ceux-ci incluent Aithbhreac Nighean Coirceadail (f. 1460), qui a écrit une complainte pour son mari, le connétable de Castle Sween. Le même livre comprend également trois poèmes d'Iseabail Ní Mheic Cailéin, la fille de Colin Campbell, 1er comte d'Argyll (décédé 1493). De loin le plus célèbre des trois poèmes est Éistibh, a Luchd an Tighe-se, que Thomas Owen Clancy a décrit comme "une vantardise assez obscène au cercle de la cour sur la taille et la puissance du pénis de son prêtre domestique. L'authenticité de l'attribution à Iseabail a été remise en question, mais sans motif substantiel."
Livre de la dispute de Raymond le chrétien et d'Omar le sarrasin/Livre de la dispute de Raymond le chrétien et d'Omar le sarrasin :
Livre de la dispute de Raymond le chrétien et Omar le Sarrasin (latin : Liber disputationis Raimundi christiani et Homeri Saraceni) est une œuvre autobiographique de Ramon Llull écrite en 1308 à Pise. Il documente le débat entre le philosophe catalan et un philosophe musulman anonyme, que Llull appelle Homère et dont aucune autre information ne nous est parvenue, bien que l'on puisse supposer que son vrai nom était Omar. Llull présente le livre comme la transcription retravaillée de la dispute sur les dogmes chrétiens de la Trinité et de l'Incarnation, niée par Omar par reductio ad absurdum à la manière scolastique et affirmée par Llull en utilisant sa méthode démonstrative "a priori", appelée demonstratio per aequiparantiam '. Le livre a été écrit à l'origine en arabe pendant la captivité de Llull à Bejaia (Algérie), le perdant dans le naufrage qu'il a subi à son retour à Gênes. Il l'a réécrit en latin alors qu'il était à Pise, en envoyant une copie au pape Clément V.
Livre de_la_Terre/Livre de la Terre :
Le Livre de la Terre est un texte funéraire de l'Égypte ancienne qui a reçu de nombreux noms tels que La création du disque solaire et le Livre d'Aker. Le Livre apparaît principalement sur les tombes de Merneptah, Twosret, Ramsès III, Ramsès VI et Ramsès VII et sert de pendant au Livre des Cavernes. Les personnages centraux de l'histoire sont Osiris, Ra et Ba, tandis que l'intrigue globale est le voyage du soleil à travers le dieu de la terre, Aker.
Livre du Fayoum/Livre du Fayoum :
Le Livre du Fayoum est une ancienne "monographie locale" égyptienne célébrant la région du Fayoum en Égypte et sa divinité patronne, le dieu crocodile Sobek. Il a également été classé de manière générique comme un «manuel sacerdotal topographique de culte». Le texte est connu de plusieurs sources datant de l'Égypte ptolémaïque et romaine (332 avant notre ère - 359 de notre ère). Il fonctionnait principalement comme une carte mythifiée du Fayoum.
Livre des_premiers_moines/Livre des premiers moines :
Le Livre des premiers moines (latin : Decem Libri - Liber de Institutione Primorum Monacharum) est un livre catholique médiéval dans la tradition contemplative et érémitique de l'Ordre des Carmélites, censé refléter la spiritualité du prophète Élie, honoré comme le Père de la Commande.
Livre des Gentils et des Trois Sages/Livre des Gentils et des Trois Sages :
Le Livre des Gentils et des Trois Sages ( arabe : كتاب الكافر والحكماء الثلاثة , catalan : Llibre del gentile dels tres savis ) est une apologie de Ramon Llull . Il a d'abord été écrit en arabe, puis en catalan et en latin.
Book of_the_Heavenly_Cow/Livre de la vache céleste :
Le Livre de la Vache Céleste (arabe : كتاب البقرة السماوية Kitab al-Baqarat al-Samawia), ou le Livre de la Vache Céleste, est un texte de l'Égypte ancienne dont on pense qu'il est né pendant la période amarnienne et, en partie, décrit la raisons de l'état imparfait du monde en termes de rébellion de l'humanité contre le dieu solaire suprême, Ra. La punition divine a été infligée par la déesse Hathor, les survivants souffrant de la séparation d'avec Ra, qui résidait maintenant dans le ciel sur le dos de Nut, la vache céleste. Avec cette "chute", la souffrance et la mort sont venues au monde, accompagnées d'une fracture dans l'unité originelle de la création. Le dieu suprême se transforme maintenant en de nombreux corps célestes, crée les "Champs du Paradis" pour les morts bénis, nomme peut-être Geb comme son héritier, remet le règne de l'humanité à Osiris (Thoth gouvernant le ciel nocturne en tant que son adjoint), avec Shu et les dieux Heh soutenant maintenant la déesse du ciel Nut.Bien que le texte soit enregistré dans la période du Nouvel Empire, il est écrit en moyen égyptien et peut avoir été écrit pendant la période du Moyen Empire.
Livre de_la_plus_haute_initiation/Livre de la plus haute initiation :
Le Livre de la plus haute initiation (également connu sous le nom de "Livre de la politique et de la plus haute initiation" - arabe : "Kitab as-Siyasa wa'l-Balagh al-Akhbar") est un texte qui prétend à tort être d'origine ismailie et est attribué à tort à 'Ubayd Allah, ou Abdullah al-Mahdi Billah, le premier calife-imam fatimide. L'ouvrage est un faux récit de l'initiation ismailie et a été écrit dans le but de dénigrer les croyances et pratiques ismailies. Il est inclus dans l'œuvre polémique de l'écrivain anti-ismaili du Xe siècle Akhu Muhsin.
Livre de_la_famille/Livre de la famille :
Book of the Kindred est un supplément de jeu de rôle de 1996 publié par White Wolf Publishing pour Vampire: The Masquerade.
Livre des_rois_d'Israël/Livre des rois d'Israël :
Les livres bibliques portant le même nom se trouvent dans les Livres des Rois. Le Livre des Rois d'Israël est un ouvrage non canonique mentionné dans la Bible hébraïque (par exemple 1 Chroniques 9 :1-2). La version King James de ce passage se lit comme suit : "Ainsi, tout Israël a été compté par généalogies ; et voici, elles ont été écrites dans le livre des rois d'Israël et de Juda, qui ont été emmenés à Babylone pour leur transgression. Maintenant, les premiers habitants qui habitaient dans leurs possessions dans leurs villes étaient les Israélites, les prêtres, les Lévites et les sujets (netinim). "D'autres versions, par exemple la version New King James, précisent que la portée du livre était les rois d'Israël : . .. ils ont été inscrits dans le livre des rois d'Israël. Mais Juda fut emmené captif à Babylone à cause de leur infidélité. Le livre est à nouveau mentionné dans 2 Chroniques 20:34, qui se lit comme suit : "Maintenant, le reste des actes de Josaphat, les premiers et les derniers, voici, ils sont écrits dans le livre de Jéhu, fils de Hanani, qui est mentionné dans le livre des rois d'Israël." 2 Chroniques 27:7 et 2 Chroniques 36:8 se réfèrent au Livre des Rois d'Israël et de Juda : règne, y compris ses guerres et d'autres choses qu'il a faites, sont écrits dans le livre des rois d'Israël et de Juda." Le théologien bâlois Hans-Peter Mathys considère que les expressions sont "factuellement identiques".
Livre des_rois_de_Judah_et_d'Israël/Livre des rois de Juda et d'Israël :
Le Livre des Rois de Juda et d'Israël a été séparé en deux livres de I Rois et II Rois dans l'Ancien Testament. Le livre est décrit dans 2 Chroniques 16:11. Le passage se lit comme suit: "Et voici, les actes d'Asa, premier et dernier, voici, ils sont écrits dans le livre des rois de Juda et d'Israël." Il est également référencé à 2 Chroniques 24:27 ; "Le récit de ses fils, les nombreuses prophéties à son sujet et le récit de la restauration du temple de Dieu sont écrits dans les annotations du livre des rois. Et Amatsia, son fils, lui succéda comme roi." Il est de nouveau référencé à 2 Chroniques 27: 7, qui se lit comme suit: "Maintenant, le reste des actes de Jotham, et toutes ses guerres, et ses voies, voici, elles sont écrites dans le livre des rois d'Israël et de Juda." Une autre référence se trouve dans 2 Chroniques 32:32, qui se lit comme suit : "Maintenant, le reste des actes d'Ézéchias, et sa bonté, voici, ils sont écrits dans la vision d'Ésaïe, le prophète, fils d'Amoz, et dans le livre des rois de Juda et d'Israël." Ce nom est parfois écrit Le Livre des Rois d'Israël et de Juda. Le Livre des Rois, qui est parallèle au Livre des Chroniques des Rois, est référencé 45 fois dans la Bible King James, et la 46e référence au Livre apparaît à Esdras 4:15.
Livre du_chevalier_Zifar/Livre du chevalier Zifar :
Le Livre du Chevalier Zifar (à l'origine Livro del cavallero Cifar, dans l'orthographe moderne Libro del caballero Zifar) est le premier conte d'aventure fictif en prose en langue espagnole. Il a été écrit vers 1300, probablement par un clerc de Tolède, Ferrand Martínez (et non Ferrand Martínez, archidiacre d'Écija), qui est mentionné dans le prologue. Le livre a beaucoup d'affinité avec les œuvres contemporaines de roman chevaleresque. Le Livre du Chevalier Zifar a été transmis en deux manuscrits. Le premier est un codex du XVe siècle connu sous la lettre "M", et catalogué comme MS. 11.309 à la Biblioteca Nacional de España à Madrid. Le second est espagnol MS. 36, dit codex "P", à la Bibliothèque Nationale de France à Paris. Ce dernier, compilé en 1464, est généralement appelé simplement le "manuscrit de Paris" et est bien illustré de miniatures colorées. Deux autres exemples du chevalier Zifar imprimés à Séville en 1512 survivent. Le livre est une adaptation de la vie légendaire de saint Eustache, qui avant sa conversion était un général romain nommé Placidus (Plácidas en espagnol). Le chevalier Zifar est un Placidus-cum-Eustace médiéval, et son histoire partage en partie la fonction didactique de l'hagiographie eustache, mais à d'autres égards, elle est épique et chevaleresque. Après avoir été séparé de sa famille, Zifar se retrouve roi de Menton. Son fils Roboam, après avoir reçu une éducation, est séparé de sa famille, pour finir empereur.
Livre des Han postérieurs/Livre des Han postérieurs :
Le Livre des Han postérieurs, également connu sous le nom d'Histoire des Han postérieurs et par son nom chinois Hòu Hànshū (chinois : 後漢書), est l'une des vingt-quatre histoires et couvre l'histoire de la dynastie Han de 6 à 189 CE, une période connue sous le nom de Han postérieur ou oriental. Le livre a été compilé par Fan Ye et d'autres au 5ème siècle sous la dynastie Liu Song, en utilisant un certain nombre d'histoires et de documents antérieurs comme sources.
Livre de_la_loi_du_seigneur/Livre de la loi du Seigneur :
Le Livre de la Loi du Seigneur est un livre sacré d'Écritures utilisé par l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (Strangite), une secte du mouvement des Saints des Derniers Jours. On prétend qu'il s'agit d'une traduction par le prophète Strangite James Strang des plaques d'airain de Laban, qui ont été acquises à l'origine par Néphi, une figure de proue de la première partie du Livre de Mormon. Strang a affirmé les avoir traduits en utilisant l'urim et le thummim, qui, selon les mormons, ont été utilisés par Joseph Smith pour traduire le Livre de Mormon à partir d'anciennes plaques d'or. Les disciples de Strang croient que si le Livre de la Loi a été perdu dans l'Ancien Monde pendant la captivité d'Israël dans des pays étrangers, une copie a été incluse dans les plaques que l'ancien prophète Néphi a emportées avec lui dans le Nouveau Monde. Le livre contient une constitution élaborée pour un royaume théocratique, dans laquelle le prophète-chef de l'église des saints des derniers jours règne également en tant que roi sur le royaume de Dieu sur terre. La version étendue contient également diverses autres révélations et enseignements ajoutés par Strang pour l'expliquer. Le Livre de la Loi du Seigneur n'était considéré comme un texte sacré par aucune dénomination mormone autre que l'église Strangite, jusqu'au 6 avril 2019, date à laquelle l'Église de Jésus-Christ en communauté chrétienne l'a voté comme canon.
Livre de_la_Lumière/Livre de la Lumière :
Book of the Light est un supplément de jeu de rôle de 1998 pour The Everlasting publié par Visionary Entertainment Studio.
Livre du_mois/Livre du mois :
Book of the Month (fondé en 1926) est un service de commerce électronique par abonnement aux États-Unis qui propose chaque mois une sélection de cinq nouveaux livres à couverture rigide à ses membres. Les livres sont sélectionnés et approuvés par un panel de juges, et les membres choisissent le livre qu'ils aimeraient recevoir, de la même manière que le club fonctionnait à l'origine lorsqu'il a commencé en 1926. Les membres peuvent également discuter des livres avec d'autres membres dans un forum en ligne. fin 2015, de concert avec la 90e année du club, le club a annoncé une relance dans son itération actuelle. En deux ans, le club a augmenté son nombre de membres à plus de 100 000 membres, principalement des femmes de la génération Y, et la présence du club sur les réseaux sociaux est passée à plus de 1,2 million d'abonnés Instagram. Environ 75% des titres du club sont d'auteurs émergents et 80% des titres sont de la fiction. Le club a également travaillé avec une série de juges invités célèbres qui sensibilisent davantage aux nouveaux titres et continue de produire ses propres versions de livres qui comportent des pages de garde et des boîtiers spéciaux. En 2016, le club a lancé un prix du livre de l'année. En 2017, le club a lancé sa toute première publicité télévisée intitulée "Monthly". Le club a pour tradition de se concentrer sur les écrivains débutants et émergents, et est connu pour avoir aidé à lancer la carrière de certains des auteurs les plus acclamés de l'histoire littéraire américaine. En 1926 (sa première année de fonctionnement), le Club présenta The Sun Also Rises d'Ernest Hemingway. En 1936 (sa dixième année), le Club a sélectionné Autant en emporte le vent de l'auteur inconnu Margaret Mitchell. Mitchell a écrit: "Je voulais remercier [Book of the Month] du fond du cœur d'avoir choisi mon livre. C'était la chose la plus excitante et la plus inattendue qui me soit jamais arrivée." En 1951 (sa 25e année), le club distribua son 100 millionième livre et sélectionna The Catcher in the Rye de JD Salinger, qui devint à la fois le livre le plus censuré et le plus enseigné en Amérique. En 1978, le Club sélectionne By the Rivers of Babylon, le premier livre de Nelson DeMille, qui écrira plus tard : « Je serai éternellement reconnaissant au Livre du mois d'avoir veillé à ce que mon premier livre, By the Rivers of Babylon, ne soit pas mon Lorsque le Club a choisi Babylon en 1978, il a atteint des centaines de milliers de lecteurs supplémentaires et est devenu un best-seller instantané.
Livre des_neuf_roches/Livre des neuf roches :
Le Livre des Neuf Roches est un texte mystique allemand anonyme du XIVe siècle.
Livre de_la_pénitence_d'Adam/Livre de la pénitence d'Adam :
Le Livre de la Pénitence d'Adam est un manuscrit traitant des traditions kabbalistiques, qui sont toutes incarnées dans l'allégorie qu'il contient. Le manuscrit raconte comment Caïn et Abel se sont tués et comment l'héritage d'Adam est donc passé à son troisième fils, Seth. Seth a été autorisé à atteindre la porte du paradis terrestre sans être attaqué par l'ange gardien avec son épée flamboyante, et a vu les arbres de la vie et de la connaissance, qui s'étaient joints pour former un seul arbre, censé symboliser l'harmonie de la science et de la religion. dans la Kabbale. L'ange gardien lui a présenté trois graines de cet arbre, qu'il a été chargé de placer dans la bouche d'Adam à sa mort. De ceux-ci a poussé le buisson ardent que Dieu a utilisé pour parler à Moïse, qui a fait sa baguette magique à partir d'une partie de celui-ci. Cette baguette a été placée dans l'Arche d'Alliance et a été plantée par le roi David sur le mont Sion, où elle est devenue un arbre triple qui a été abattu par Salomon pour construire les piliers de Jakin et de Boaz à l'entrée du Temple de Jérusalem. Une autre portion était insérée dans le seuil de la grande porte et ne permettait à rien d'impur d'entrer dans le sanctuaire. Elle fut cependant enlevée par quelques prêtres méchants, alourdie par des pierres et jetée dans le réservoir du Temple, où elle fut cachée et gardée par un ange. Pendant la vie du Christ, le réservoir a été vidé et le morceau de bois trouvé et utilisé comme pont sur le ruisseau de Cédron, sur lequel Jésus est passé après son arrestation sur le mont des Oliviers. Il a ensuite été transformé en croix sur laquelle il a été crucifié. La légende selon laquelle la croix a finalement été fabriquée à partir de l'arbre de la connaissance était courante au Moyen Âge et présente des similitudes avec la légende du Saint Graal. On le trouve également dans la Quete del St. Graal du XIIe siècle, attribuée à Walter Map, qui ne l'a probablement fait que l'éditer. Le manuscrit original du Livre de la Pénitence d'Adam se trouve aujourd'hui à la Bibliothèque de l'Arsenal à Paris.
Livre du_Préfet/Livre du Préfet :
Le Livre du Préfet ou Éparque (grec : Τὸ ἐπαρχικὸν βιβλίον, romanisé : To eparchikon biblion) est un manuel ou guide commercial byzantin adressé à l'éparchie de Constantinople (le gouverneur de la ville avec la juridiction judiciaire suprême et le plus haut fonctionnaire économique, qui était responsable, par exemple, des tarifs et de la réglementation des importations/exportations). Basé sur des coutumes et des lois établies et désormais jonché d'interpolations ultérieures, le Livre est un document essentiel de l'histoire économique de Byzance et de la Méditerranée. Le livre a été perdu jusqu'en 1891, date à laquelle il a été découvert à Genève par le Suisse Jules Nicole, qui l'a appelé le Livre de l'Éparque. C'est un exemple marquant de l'encyclopédisme byzantin.
Book of_the_Resurrection_of_Jesus_Christ,_by_Bartholomew_the_Apostle/Book of the Resurrection of Jesus Christ, by Bartholomew the Apostle:
Le Livre de la Résurrection de Jésus-Christ, par l'Apôtre Barthélemy est une œuvre pseudonyme des apocryphes du Nouveau Testament. Il ne doit pas être confondu avec le livre intitulé Questions of Bartholomew et l'un ou l'autre texte peut être identique à l'Évangile perdu de Bartholomew.
Book of_the_Secret_Supper/Livre de la Cène secrète :
Le Livre de la Cène secrète (Cena Secreta), également connu sous le nom d'Interrogatio Iohannis (Les Questions de Jean), Le Livre de Jean l'Évangéliste et L'Évangile de la Cène secrète était un texte apocryphe Bogomil de Bulgarie, peut-être basé sur un texte maintenant perdu. Traité paulicien, qui est également devenu une importante écriture cathare. Le livre a été traduit en latin et introduit en Italie à la fin du XIIe siècle, puis emmené en Provence avant la croisade des Albigeois par l'évêque cathare Nazarials ou Nazario. Deux manuscrits survivent; l'un a été trouvé dans les archives de l'Inquisition dans la ville française de Carcassonne en Languedoc, un bastion cathare, et l'autre a été conservé à la Bibliothèque nationale de Vienne, en Autriche. Il existe des différences significatives entre les deux textes indiquant des traditions manuscrites indépendantes. Un post-scriptum ajouté au manuscrit de Carcassonne par les Inquisiteurs déclare : "Ceci est le Secret des hérétiques de Concorrezzo, apporté de Bulgarie par Nazarials, leur évêque. Il est plein d'erreurs ."
Livre de_l'étranger/Livre de l'étranger :
"Book of the Stranger" est le quatrième épisode de la sixième saison de la série télévisée fantastique Game of Thrones de HBO, et le 54e au total. L'épisode a été écrit par les co-créateurs de la série David Benioff et DB Weiss, et réalisé par Daniel Sackheim. Sansa Stark arrive au mur et retrouve Jon Snow, et reçoit plus tard un message de Ramsay Bolton défiant Jon de reprendre Winterfell et de sauver Rickon Stark; Margaery Tyrell retrouve son frère, Loras; Cersei et Jaime Lannister complotent avec leur oncle Kevan et Olenna Tyrell pour les faire libérer ; et Daenerys Targaryen fait face aux khals. "Book of the Stranger" a été largement salué par les critiques, qui ont noté la réunion de Jon Snow et Sansa Stark, et Daenerys Targaryen prenant en charge tous les khalasars comme points forts de l'épisode, l'un d'eux les qualifiant d'"éléments d'histoire énormes et émouvants qui revient à la saison 1." Le tournage de la scène de clôture de l'épisode a été tourné à deux endroits différents. Aux États-Unis, l'épisode a atteint 7,82 millions de téléspectateurs lors de sa diffusion initiale. L'épisode était la sélection d'Emilia Clarke pour les 68e Primetime Emmy Awards pour soutenir sa nomination. Cet épisode marque la dernière apparition de Natalia Tena (Osha).
Livre de_the_SubGenius/Livre du SubGenius :
Le livre du sous-génie : étant la sagesse divine, les conseils et la prophétie de JR "Bob" Dobbs, haut épopte de l'Église du sous-génie, ici inscrit pour le salut des générations futures et dans l'espoir que le relâchement puisse un jour régner sur ce La Terre (ISBN 0-671-63810-6) est considérée comme la "Bible" de l'Église du SubGenius. Il a été compilé à partir de la publication en cours de zine de l'Église The Stark Fist of Removal. Il est généralement placé dans la section humour de la plupart des librairies, bien que certains adeptes de SubGenius soient autorisés à le déplacer dans la section religion à la place. Le livre a été republié de nombreuses fois, par au moins deux éditeurs distincts. L'édition originale a été publiée en 1983 par McGraw-Hill, tandis que la réédition du livre (avec l'illustration de couverture actuelle) en 1987 était par l'empreinte Fireside Books de Simon & Schuster (ISBN 0-671-63810-6, "1st Fireside édition").
Livre_des_Dix_Traités_de_l'Œil/Livre des Dix Traités de l'Œil :
Le livre des dix traités de l'œil de Hunayn ibn Ishaq est une théorie de la vision du IXe siècle basée sur les natures cosmologiques des voies du cerveau à l'objet perçu. Cette composition ophtalmique est fortement dérivée du De placitis Hippocratis at Platonis et du De usu partium de Galien, à la fois en termes d'anatomie et de physiologie décrites. Le triomphe de Hunayn vient de la présentation systématique des parties de l'œil et des ajouts ultérieurs qu'il a apportés aux aspects cosmologiques de l'œuvre. Sa première traduction en latin a également permis aux ophtalmologistes médiévaux occidentaux d'entrer en contact avec l'œuvre de Galien.
Livre de_la_Tour/Livre de la Tour :
Le Livre de la Tour est le titre de deux ouvrages chrétiens nestoriens : Kitāb al-Majdal de Mari ibn Suleiman (XIIe siècle) Kitāb al-Majdal de Amr ibn Matta (XIVe siècle)
Livre des_guerres_du_seigneur/Livre des guerres du Seigneur :
Le Livre des guerres du Seigneur ( hébreu : סֵפֶר מִלְחֲמֹת יהוה ) est l'un des nombreux livres non canoniques référencés dans la Bible qui ont maintenant été complètement perdus. Il est mentionné dans Nombres 21: 14-15, qui se lit comme suit: "De là, ils partirent et campèrent de l'autre côté de l'Arnon, qui est dans le désert et délimite le territoire amoréen. Car l'Arnon est la frontière de Moab, entre Moab et les Amoréens. C'est pourquoi le Livre des guerres de l'Éternel dit : "... Waheb dans Suphah et les ravins de l'Arnon, et au ruisseau des ravins qui mènent à la demeure d'Ar, qui se trouve le long de la frontière de Moab. '"David Rosenberg suggère dans Le Livre de David qu'il a été écrit en 1100 avant JC ou à peu près. Le théologien Joseph Barber Lightfoot a suggéré qu'il s'agissait simplement d'un autre titre pour le mystérieux livre biblique de Jasher. Le livre des guerres du Seigneur est cité dans le livre médiéval de Jasher comme étant un enregistrement collaboratif écrit par Moïse, Josué et les enfants d'Israël. Une référence notable à un livre sans nom se trouve dans Exode 17:14, où Dieu a ordonné à Moïse d'inscrire une victoire militaire israélite sur les Amalécites dans un livre et de la raconter plus tard à l'audition de son successeur Josué. Le livre n'est pas spécifiquement mentionné par son nom. Cependant, certains érudits de la Torah tels que Moïse ibn Ezra ont suggéré que ce livre pourrait faire référence au Livre des Guerres du Seigneur.
Livre de_la_semaine/Livre de la semaine :
Book of the Week est une série de BBC Radio 4 diffusée quotidiennement en semaine. Chaque semaine, des extraits du livre sélectionné, généralement une œuvre non romanesque, sont lus en cinq épisodes ; chaque épisode d'une quinzaine de minutes est diffusé le matin (9h45) et répété la nuit (00h30). L'acte d'adoration remplace l'émission du matin dans l'horaire sur les ondes longues.
Livre des méchants,_chapitre_un/Livre des méchants, chapitre un :
Book of the Wicked, Chapter One est une mixtape de DJ Clay. Sorti en 2010, il s'agit du premier volet d'une série de mixtapes contenant des chansons inédites et remixées d'artistes de la liste de Psychopathic Records et Hatchet House. Le deuxième chapitre est sorti le 7 décembre 2010.
Livre de_la_Sagesse_de_Salomon/Livre de la Sagesse de Salomon :
}
Livre du Wyrm/Livre du Wyrm :
Book of the Wyrm est un supplément de jeu de rôle sur table initialement publié par White Wolf Publishing en 1993 pour leur jeu Werewolf: The Apocalypse.
Livre du_zodiaque/Livre du zodiaque :
Le Livre du Zodiaque (mandéen classique : ࡎࡐࡀࡓ ࡌࡀࡋࡅࡀࡔࡉࡀ, romanisé : Sfar Malwašia) est un texte mandéen. Il couvre l'astrologie mandéenne en détail. Le livre est utilisé pour obtenir le nom de baptême d'un Mandéen (malwasha).
Livre des_de_Burgos/Livre des de Burgos :
Le Livre des Burgos, ou Livre des Burkes, est un manuscrit enluminé gaélique de la fin du XVIe siècle. Il est détenu par la Bibliothèque du Trinity College de Dublin sous le nom MS 1440, Historia et Genealogia Familiae de Burgo. Le livre se compose de soixante-quinze feuillets, dont vingt-deux restent vierges. Il a été réalisé pour Sir Seaán mac Oliver Bourke, 17e Mac William Íochtar (décédé en 1580) de Mayo de 1571 à 1580. On pense qu'il a été le produit de son patronage, sa production semble avoir cessé à sa mort, à l'exception de quelques ajouts en 1584. "C'est, à notre connaissance, le dernier des grands livres de famille écrits en irlandais, mais son texte est resté plutôt sombre, les poèmes qui étaient probablement destinés à remplir les pages blanches n'ayant jamais été copiés ". Le texte est de deux documents symétriques en irlandais et en latin respectivement, contenant de nombreux liens généalogiques fantaisistes entre la maison de Burgh ( latin : de Burgo ; irlandais : de Búrca ) et Charlemagne, rois de Jérusalem, de France et d'Angleterre. Ce qui distingue le Livre du de Burgos des autres manuscrits irlandais de la fin du Moyen Âge, c'est son style visuel, avec de grandes images aux couleurs "extrêmement grossières et brutales, mais saisissantes par leur originalité et leur véhémence. Les mouvements sont maladroits mais convaincants... ciels sont rouges ou jaunes, les chiens sont verts, il y a une disproportion constante des personnages, mais une sorte d'intégrité brutale se dégage de ces images... criardes et violemment réalistes." Il y a quatre scènes de la Passion, neuf portraits de Burke et un page sur leurs armoiries. Deux poèmes insérés à la fin du livre sont des poèmes de louange écrits par Tadhg Dall Ó hUiginn et Ruaidhrí mac Domhnall Ó hUiginn, pour Sir Seaán. Le livre se termine par deux actes juridiques en latin, datés de 1584, entre Walter Ciotach Burke (fils de Seaán) et les Barrett, qui revendiquaient la possession du château de Belleek. Il y a des commentaires ultérieurs en anglais dans une main ultérieure du scribe original - "Olyverus Bourke mac Sheamus est mort le dernier jour de décembre Annno Dom. 1619 dans sa maison à Inisquoe."
Livre sur_les_nombres_et_le_calcul/Livre sur les nombres et le calcul :
Le Livre sur les nombres et le calcul ( chinois :筭數書; pinyin : Suàn shù shū ), ou les Écrits sur le calcul , est l'un des premiers traités mathématiques chinois connus. Il a été écrit au début de la dynastie des Han occidentaux, entre 202 avant JC et 186 avant JC. Il a été conservé parmi les textes de bambou de Zhangjiashan Han et contient des problèmes et des principes mathématiques similaires trouvés dans le texte de la dernière période des Han de l'Est des Neuf chapitres sur l'art mathématique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Chad Chaffin

Chaconie/Chaconie : Chaconia peut faire référence à : Warszewiczia coccinea, une espèce de plante à fleurs Chaconia (champignon), un ge...