Rechercher dans ce blog

mercredi 25 mai 2022

Boletus venturii


Boles%C5%82aw%C3%B3w, Otwock_County/Bolesławów, Otwock County :
Bolesławów [bɔlɛˈswavuf] est un village du district administratif de Gmina Wiązowna, dans le comté d'Otwock, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne.

Boles%C5%82aw%C3%B3w, Voïvodie_de Silésie/Bolesławów, Voïvodie de Silésie :
Bolesławów [bɔlɛˈswavuf] est un village du district administratif de Gmina Przyrów, dans le comté de Częstochowa, dans la voïvodie de Silésie, dans le sud de la Pologne. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) au sud-est de Przyrów, 33 km (21 mi) à l'est de Częstochowa et 69 km (43 mi) au nord-est de la capitale régionale Katowice. Le village compte 169 habitants.
Boles%C5%82aw%C3%B3w, %C5%81%C3%B3d%C5%BA_Voïvodie/Bolesławów, Voïvodie de Łódź :
Bolesławów [bɔlɛˈswavuf] est un village du district administratif de Gmina Rusiec, dans le comté de Bełchatów, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) à l'ouest de Rusiec, 32 km (20 mi) à l'ouest de Bełchatów et 65 km (40 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Łódź.
Boletacarus / Boletacarus :
Boletacarus est un genre d'acariens de la famille des Acaridae.
Boletaceae/Boletaceae :
Les Boletaceae sont une famille de champignons formant des champignons, principalement caractérisés par de petits pores sur la surface hyméniale porteuse de spores (sous le champignon), au lieu de branchies comme on en trouve dans la plupart des agarics. Presque aussi largement distribuée que les agarics, la famille est réputée pour abriter certaines espèces comestibles de choix très recherchées par les chasseurs de champignons du monde entier, comme le cèpe ou le bolet royal (Boletus edulis). Un certain nombre d'espèces rares ou menacées sont également présentes dans la famille, qui sont devenues l'objet de préoccupations croissantes en matière de conservation. Dans l'ensemble, les membres typiques de la famille sont communément appelés bolets. Les bolets sont un groupe de champignons raisonnablement sûrs pour la consommation humaine, car aucun d'entre eux n'est connu pour être mortel pour les adultes. Les espèces de bolets comestibles conviennent particulièrement aux collectionneurs novices, car elles présentent peu de risque d'être confondues avec des champignons vénéneux mortels, comme les espèces mortelles d'amanite qui portent des branchies au lieu de pores dans leur surface hyménale. Certains bolets sont toxiques et peuvent provoquer une intoxication gastro-intestinale s'ils sont consommés, mais il est peu probable qu'ils soient confondus avec les espèces comestibles populaires de la famille. La famille a fait l'objet de révisions systématiques approfondies ces dernières années, car certains des premiers genres établis (en particulier Boletus , Leccinum et Xerocomus ) se sont révélés hautement polyphylétiques et le nombre initial de genres au sein de la famille avait été sous-estimé. En conséquence, plusieurs nouvelles espèces et genres ont été décrits d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Nord, tandis que de nombreuses espèces existantes ont été transférées dans différents genres, en concordance avec les résultats phylogénétiques.
Boletales/Boletales :
Les Boletales sont un ordre d'Agaricomycètes contenant plus de 1300 espèces avec un large éventail de types de fructifications. Les bolets sont les membres les plus connus de ce groupe, et jusqu'à récemment, on pensait que les Boletales ne contenaient que des bolets. On sait maintenant que les Boletales contiennent des groupes distincts d'agarics, de gastéromycètes et d'autres types de fructifications.
Bolet/Bolet :
Un bolet est un type de champignon ou de fructification fongique. Il peut être identifié grâce à un chapeau de champignon unique. Le chapeau est clairement différent de la tige. Sur la face inférieure du chapeau, il y a généralement une surface spongieuse avec des pores, au lieu des branchies typiques des champignons. Cependant, certains bolets sont munis de branchies, comme les variétés de Chroogomphus, Gomphidius, Paxillus, Phylloporus et Hygrophoropsis aurantiaca. "Bolet" est le nom commun anglais des espèces de champignons dont les chapeaux de champignons ont cet aspect. Les bolets sont classés dans l'ordre Boletales. Tous les membres de l'ordre Boletales ne sont pas des bolets. La micromorphologie et la phylogénie moléculaire de l'ordre des Boletales ont établi qu'il contient également de nombreuses formes de corps à branchies, puffball et autres fruits. Une surface de pores similaire se trouve dans les polypores, mais ces espèces ont généralement une structure physique différente de celle des bolets et n'ont pas les mêmes caractéristiques microscopiques que les bolets. De nombreux polypores ont une chair beaucoup plus ferme, souvent ligneuse. Les bolets sont sensibles à l'infection par le champignon Hypomyces chrysospermus, également connu sous le nom de mangeur de bolets.
Boletelle/Boletellus :
Boletellus est un genre de champignons de la famille des Boletaceae. Le genre a une distribution étendue, en particulier dans les régions subtropicales, et contient environ 50 espèces. Le genre a été décrit pour la première fois par le mycologue américain William Alphonso Murrill en 1909. Le nom du genre signifie "petit Boletus".
Boletellus ananaeceps/Boletellus ananaeceps :
Boletellus ananaeceps (également orthographié ananiceps) est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Décrit pour la première fois par Miles Joseph Berkeley sous le nom de Boletus ananaeceps en 1873, il a été transféré à Boletellus en 1955 par Rolf Singer. On le trouve en Australie.
Boletellus ananas/Boletellus ananas :
Boletellus ananas, communément appelé bolet d'ananas, est un champignon de la famille des Boletaceae et l'espèce type du genre Boletellus. Il est distribué dans le sud-est de l'Amérique du Nord, le nord-est de l'Amérique du Sud, l'Asie et la Nouvelle-Zélande, où il pousse dispersé ou en groupes sur le sol, souvent à la base des chênes et des pins. Le corps du fruit est caractérisé par des écailles rose rougeâtre (ou rosâtre à jaunâtre s'il s'agit d'un spécimen plus âgé) sur le capuchon que l'on trouve souvent suspendues au bord. La surface des pores sur la face inférieure du capuchon est constituée de pores irréguliers ou angulaires jusqu'à 2 mm de large qui bleuissent. Il est jaune lorsqu'il est jeune mais vieillit jusqu'à une couleur brun olive foncé. Au microscope, B. ananas se distingue par de grandes spores avec des stries croisées sur les crêtes et des hyphes incrustés en spirale dans les appendices marginaux et la chair de la tige. Anciennement connue sous le nom de Boletus ananas et Boletus coccinea (entre autres synonymes), l'espèce a reçu son nom actuel par William Alphonso Murrill en 1909. Deux variétés de Boletus ananas ont été décrites. Bien que le champignon puisse être considéré comme comestible, sa consommation n'est pas recommandée.
Boletellus badiovinosus/Boletellus badiovinosus :
Boletellus badiovinosus est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Trouvé en Papouasie-Nouvelle-Guinée, il a été décrit comme nouveau pour la science par Egon Horak en 1977.
Boletellus belizensis/Boletellus belizensis :
Boletellus belizensis est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé au Belize, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Boletellus chrysenteroides/Boletellus chrysenteroides :
Boletellus chrysenteroides est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Il a été décrit pour la première fois sous le nom de Boletus chrysenteroides par le mycologue Wally Snell en 1936. Snell plus tard (1941) a transféré l'espèce à Boletellus.
Boletellus cyanescens/Boletellus cyanescens :
Boletellus cyanescens est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Trouvé en Papouasie-Nouvelle-Guinée, il a été décrit comme nouveau pour la science par le mycologue autrichien Egon Horak en 1977.
Boletellus dicymbophilus/Boletellus dicymbophilus :
Boletellus dicymbophilus est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Trouvé en Guyane, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2008.
Boletellus dissiliens/Boletellus dissiliens :
Boletellus dissiliens est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Trouvé à Singapour, il a été initialement décrit comme Boletus dissiliens par EJH Corner en 1972, et transféré à Boletellus en 1981.
Boletellus domingensis/Boletellus domingensis :
Boletellus domingensis est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé en République dominicaine, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Boletellus emodensis/Boletellus emodensis :
Boletellus emodensis, communément appelé le chapeau shaggy, est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Il a été décrit par le mycologue anglais Miles Joseph Berkeley en 1851 sous le nom de Boletus emodensis et transféré à Boletellus par Rolf Singer en 1942. Caractérisé par une calotte hirsute rougeâtre distinctive, il pousse dans les forêts d'eucalyptus. Il produit une empreinte de spores brunes et a des spores fusiformes (en forme de fuseau) qui mesurent 16–20 sur 7–9 μm avec des rainures longitudinales. Il ressemble en apparence à Boletellus ananiceps , mais cette dernière espèce est écailleuse plutôt que hirsute, a une teinte rosâtre et manque de rainures dans les spores.
Boletellus exiguus/Boletellus exiguus :
Boletellus exiguus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé dans les forêts tropicales de l'ouest de la Guyane, il a été signalé comme nouveau pour la science en 2008. L'épithète spécifique exiguus dérive du mot latin pour «petit», se référant aux petits basidiocarpes.
Boletellus fibuliger/Boletellus fibuliger :
Boletellus fibuliger est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Trouvé au Venezuela, il a été décrit comme nouveau pour la science en 1983 par le mycologue Rolf Singer.
Boletellus floriformis/Boletellus floriformis :
Boletellus floriformis est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé au Japon, il a été décrit comme nouveau pour la science par Rokuya Imazeki en 1952.
Boletellus jalapensis/Boletellus jalapensis :
Boletellus jalapensis est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Initialement décrit sous le nom de Ceriomyces jalapensis par William Alphonso Murrill en 1910, il a été transféré au genre Boletellus en 1931. Il est connu du Mexique et du Costa Rica.
Boletellus obscurecoccineus/Boletellus obscurecoccineus :
Boletellus obscurecoccineus, connu sous le nom de bolet de rhubarbe, est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae, trouvée en Australie, en Nouvelle-Guinée, à Java, à Bornéo, au Japon, en Corée et à Taïwan. C'est un bolet distinctif et coloré du sol forestier.
Boletellus piakaii/Boletellus piakaii :
Boletellus piakaii est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Il a été trouvé en Guyane et décrit en 2008.
Boletellus russellii/Boletellus russellii :
Boletellus russellii, communément appelé bolet de Russell, est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Espèce comestible, on la trouve en Asie et dans l'est de l'Amérique du Nord, où elle pousse en association mycorhizienne avec des chênes, des pruches et des pins. Les fructifications du champignon se caractérisent par leur tige grossièrement hirsute. Les chapeaux brun-jaune à brun rougeâtre sont initialement veloutés, mais se fissurent en plaques avec l'âge.
Boletellus singerii/Boletellus singerii :
Boletellus singeri est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Il est connu du Mexique, où il a été récolté dans la Sierra Nanchititla dans la municipalité de Tejupilco. L'espèce porte le nom du mycologue américain Rolf Singer.
Boletice Military_Training_Area/Boletice Military Training Area :
La zone d'entraînement militaire de Boletice ( tchèque : Vojenský újezd Boletice ) est une zone d'entraînement militaire du district de Český Krumlov dans la région de Bohême du Sud de la République tchèque . Il est situé dans les montagnes de la forêt de Bohême.
Boletim do_Instituto_Vasco_da_Gama/Boletim do Instituto Vasco da Gama :
Le Boletim do Instituto Vasco da Gama était la revue mensuelle officielle de l'Instituto Vasco da Gama fondé à Goa en 1871 par Tomás António Ribeiro Ferreira, plus connu sous le nom de Tomás Ribeiro.
Boletin/Boletin :
Boletin ( albanais : Boletin ; serbe cyrillique : Бољетин ) est une colonie de la municipalité de Zveçan , au Kosovo . Il y a un monastère orthodoxe serbe du XIVe siècle dans le village, le monastère de Sokolica . Isa Boletini , un nationaliste albanais emblématique et un chef militaire important de l'indépendance albanaise, est né dans le village. Il y a été inhumé de nouveau le 10 juin 2015, près d'un siècle après sa mort.
Boletin, Mavrovo_and_Rostu%C5%A1a/Boletin, Mavrovo et Rostuša :
Boletin ( macédonien : Болетин ) est un village abandonné de la municipalité de Mavrovo et Rostuša , en Macédoine du Nord .
Boletina/Boletina :
Boletina (prononcé [ˈboːlɛtina]) est une colonie à l'est de Ponikva dans la municipalité de Šentjur, dans l'est de la Slovénie. La colonie et l'ensemble de la municipalité sont incluses dans la région statistique de Savinja, qui se trouve dans la partie slovène du duché historique de Styrie. Près de la colonie se trouve l'un des rares habitats où l'anémone pulsatille pousse en Slovénie.
Boletina (mouche)/Boletina (mouche) :
Boletina est un genre de moucherons fongiques de la famille des Mycetophilidae. Il y a au moins 30 espèces décrites à Boletina.
Boletina gripha/Boletina gripha :
Boletina gripha est une espèce paléarctique de « moucherons fongiques » de la famille des Mycetophilidae. On le trouve dans une grande variété d'habitats, des ruisseaux boisés aux zones humides et aux landes ouvertes. Élevé à partir de la pourriture brune de la souche d'épinette, de la grume d'épinette portant de l'écorce lâche et du bois de pin en décomposition. Les larves se sont trouvées à la surface du bois en décomposition (pourriture blanche) recouvert de Resinicium bicolor, du sol d'une forêt de pins et de fructifications de Suillus bovinus.
Boletina griphoides/Boletina griphoides :
Boletina griphoides est une espèce paléarctique de « moucheron fongique » de la famille des Mycetophilidae. On pense que les larves de B. griphoides sont mycétophages dans la litière du sol. Les adultes apparaissent parfois en grand nombre au printemps dans une grande variété d'habitats.
Boletina trispinosa/Boletina trispinosa :
Boletina trispinosa est une espèce paléarctique de « moucheron champignon » de la famille des Mycetophilidae. Les membres de ce genre se trouvent dans une plus grande variété d'habitats, des ruisseaux boisés aux zones humides et aux landes ouvertes. Ils utilisent divers sites de reproduction, de l'habitat plus normal du bois pourri aux mousses et aux hépatiques. La biologie de reproduction de la plupart des espèces est largement inconnue.
Boletina trivittata/Boletina trivittata :
Boletina trivittata est une espèce paléarctique de « moucheron champignon » de la famille des Mycetophilidae. Les membres de ce genre se trouvent dans une plus grande variété d'habitats, des ruisseaux boisés aux zones humides et aux landes ouvertes. Des adultes ont été obtenus dans des pièges à émergence dans diverses situations, notamment du bois en décomposition et de la litière de sol.
Boletinées/Boletinées :
Les Boletineae sont un sous-ordre de l'ordre fongique des Boletales. Les familles des Boletineae comprennent les Boletaceae et les Paxillaceae.
Boletinellacées/Boletinellacées :
Les boletinellacées sont une petite famille de champignons formant des champignons, principalement caractérisés par de petits pores sur la face inférieure du chapeau plutôt que par des branchies. Bien que dans l'ordre des Boletales, la recherche montre qu'elles et les Gyroporaceae sont plus étroitement liées aux boules de terre des Sclerodermataceae qu'aux Boletaceae. Il contient le gigantesque Phlebopus marginatus dont le chapeau peut atteindre 1 mètre de diamètre.
Boletinelle/Boletinelle :
Boletinellus est un genre de champignons de la famille des Boletinellacées (sous-ordre Sclerodermatineae des Boletales). Le genre a été décrit pour la première fois par le mycologue américain William Alphonso Murrill en 1909.
Boletinellus merulioides/Boletinellus merulioides :
Boletinellus merulioides, communément appelé bolet du frêne, est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletinellacées. Décrit comme nouveau pour la science en 1832, on le trouve en Asie et dans l'est de l'Amérique du Nord, où il pousse au sol près des frênes.
Boletinellus proximus/Boletinellus proximus :
Boletinellus proximus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletinellacées. On le trouve en Floride, où il pousse sur le sol ou sur du bois pourri dans des habitats humides.
Boletinus/Boletinus :
Boletinus est un genre de champignons appartenant à la famille des Suillaceae. Le genre a été décrit pour la première fois par Károly Kalchbrenner en 1867. Le genre a une distribution cosmopolite. Espèce : Boletinus cavipes Kalchbr.
Boleto/Boleto :
Boleto Bancário, simplement appelé Boleto (anglais : ticket) est un mode de paiement au Brésil réglementé par FEBRABAN, abréviation de Fédération brésilienne des banques. Un boleto peut être payé aux guichets automatiques, aux succursales et aux services bancaires par Internet de n'importe quelle banque, bureau de poste, agent de loterie et certains supermarchés jusqu'à sa date d'échéance. Après la date d'échéance, il ne peut être payé que dans les établissements bancaires de l'émetteur. Boleto ne peut être collecté que par un agent collecteur agréé sur le territoire brésilien. Toutes les banques brésiliennes, les bureaux de poste (Correios) et les agences de loterie ainsi que certaines entreprises du secteur privé ont rejoint le système. Des projets open source comme BoletoPHP permettent aux marchands de générer des Boleto Bancários non enregistrés sans communiquer avec la banque.
Boleto De_Entrada_Tour/Boleto De_Entrada Tour :
La tournée Boleto De Entrada était une tournée de concerts de l'auteur-compositeur-interprète portoricain Kany García à l'appui de son deuxième album studio du même nom, présenté par la "Oficina de la Procuradora de las Mujeres de Puerto Rico". García prévoyait de commencer la tournée de cet album à l'été 2010. La tournée a commencé à Porto Rico et s'est poursuivie en Amérique latine et aux États-Unis. García a déclaré via sa page Twitter officielle qu'elle serait en tournée promotionnelle au Mexique du 5 au 11 juillet 2010, faisant la promotion de ce qui serait sa tournée de concerts fin 2010. Début 2011, elle a également fait une tournée dans d'autres pays d'Amérique latine.
Boleto de_Entrada/Boleto de Entrada :
Boleto De Entrada, (anglais : billet d'entrée) est le deuxième album studio du lauréat d'un Latin Grammy, l'auteur-compositeur-interprète Kany García. Il a atteint le top 10 des charts d'albums dans les charts latins américains et n ° 1 à Porto Rico. L'album est sorti le 6 novembre 2010 et produit par García et Andrés Castro, Sony BMG. Le 8 septembre 2010, Boleto De Entrada a reçu une nomination aux Latin Grammy Awards 2010 dans la catégorie "Meilleur album vocal féminin pop". C'était la deuxième nomination de García dans cette catégorie, elle avait déjà gagné dans cette catégorie en 2008. Boleto De Entrada a été nominé pour un Grammy Award du meilleur album de pop latine.
Boletobiinae/Boletobiinae :
Les Boletobiinae sont une sous-famille de papillons de nuit de la famille des Erebidae, contenant environ 956 espèces. Le taxon a été décrit par Achille Guenée en 1858.
Boletochaete/Boletochaete :
Boletochaete est un genre de champignons de la famille des Boletaceae. Le genre contient trois espèces trouvées en Afrique et en Asie du Sud-Est. Le mycologue américain Rolf Singer a circonscrit le genre en 1944.
Bolétocrocine/Bolétocrocine :
La bolétocrocine fait partie d'un groupe de sept composés organiques étroitement apparentés, nommés individuellement bolétocrocine A à bolétrocrocine G. Ces composés sont des acides polyène dicarboxyliques qui comprennent à la fois des acides aminés lipophiles et polaires. Ils ont été extraits des champignons aux couleurs vives Boletus laetissimus et B. rufoaureus. Les systèmes conjugués des bolétocrocines expliquent la couleur intense. Des pigments biologiques apparentés sont présents dans d'autres champignons, tels que le calostomal (de Calostoma cinnabarinum), la mélanocrocine (de Melanogaster broomeianus) et la mycenaaruine A (de Mycena aurantiomarginata).
Boletoglyphus/Boletoglyphus :
Boletoglyphus est un genre d'acariens de la famille des Acaridae.
Boletopsis/Boletopsis :
Boletopsis est un genre de champignons mycorhiziens de la famille des Bankeraceae. Le genre a été circonscrit par le mycologue suisse Victor Fayod en 1889, avec Boletopsis leucomelaena comme espèce type.
Boletopsis atrata/Boletopsis atrata :
Boletopsis atrata est une espèce de champignon hydnoïde de la famille des Bankeraceae. Il a été décrit comme nouveau pour la science en 1982 par le mycologue norvégien Leif Ryvarden. Il a une distribution disjointe, trouvée dans les forêts tempérées de l'Asie de l'Est et de l'Est de l'Amérique du Nord, où il fructifie à la base des feuillus et des souches, en particulier le chêne (Quercus) et les châtaigniers (Castanea).
Boletopsis grisea/Boletopsis grisea :
Boletopsis grisea est une espèce de champignon de la famille des Bankeraceae. Les fructifications sont des polypores gris charnus qui poussent au sol en association mycorhizienne avec le pin sylvestre (Pinus sylvestris). On le trouve en Asie, en Amérique du Nord et en Europe.
Boletopsis leucomelaena/Boletopsis leucomelaena :
Boletopsis leucomelaena est une espèce de champignon hydnoïde de la famille des Bankeraceae. Il a été initialement décrit en 1801 sous le nom de Boletus leucomelas par Christian Hendrik Persoon. Le mycologue suisse Victor Fayod l'a transféré à Boletopsis en 1889. Le champignon est répertorié comme espèce prioritaire dans le plan d'action britannique sur la biodiversité. B. leucomelaena se trouve dans la région nord-ouest du Pacifique de l'Amérique du Nord, au Japon et dans toute l'Europe, bien qu'elle soit moins commune que le sosie B. grisea.
Boletopsis nothofagi/Boletopsis nothofagi :
Boletopsis nothofagi est un champignon de la famille des Bankeraceae. Le champignon forme des fructifications grises qui poussent en grappes. Comme toutes les espèces de Boletopsis, il a une surface poreuse portant des spores sur la face inférieure de la calotte, mais diffère des autres espèces de Boletopsis en ayant des caractéristiques telles que des spores allongées et une décoloration verte lorsqu'elles sont colorées avec de l'hydroxyde de potassium. Boletopsis nothofagi est endémique de la Nouvelle-Zélande et a une association mycorhizienne avec le hêtre rouge (Nothofagus fusca). On ne sait pas exactement quand le champignon forme son corps fruitier, mais jusqu'à présent, il n'a été trouvé qu'en mai, pendant l'automne dans l'hémisphère sud. La première description de B. nothofagi a été publiée en 2012 par Jerry A. Cooper et Patrick Leonard. Les études ADN du champignon suggèrent qu'il s'agit d'un membre quelque peu basal du genre Boletopsis. Le champignon est très probablement une espèce indigène de Nouvelle-Zélande et y était présent avant l'arrivée des Européens. Comme il est très rare et peut-être menacé, B. nothofagi est inscrit sur la liste rouge des espèces menacées en tant qu'espèce en voie de disparition.
Boletopsis smithii/Boletopsis smithii :
Boletopsis smithii est une espèce de champignon hydnoïde de la famille des Bankeraceae. Il a été décrit comme nouveau pour la science en 1975 par le mycologue Keith A. Harrison, à partir de collections réalisées à Washington.
Boletoscapter/Boletoscapter :
Boletoscapter est un genre de Scarabaeidae ou de scarabées de la superfamille des Scarabaeoidea.
Bolette/Bolette :
Bolette est un prénom. Les personnes notables portant le nom incluent: Bolette Gjør (1835–1909), écrivain et missionnaire norvégienne Anne Bolette Holsen (1856–1913), enseignante norvégienne et militante des droits des femmes Bolette Roed (née en 1979), musicienne danoise Bolette Sutermeister Petri (1920–2018 ), écrivain de voyage dano-suisse
Bolette Gj%C3%B8r/Bolette Gjør :
Ne doit pas être confondu avec Bolette Margrethe Nissen, née en 1849, la belle-mère de Hartvig Johannson. Bolette Margrethe Gjør, née Nissen (11 mai 1835 - 4 novembre 1909) était une écrivaine norvégienne et une missionnaire intérieure. Elle est née à Trondheim en tant que fille du marchand Martinus Nissen (1800–1836) et d'Ida Susanne Amalie Hagerup (1808–85). Après la mort de son père alors qu'elle n'avait qu'un an, sa mère s'est remariée et ils ont déménagé à Romedal. Elle était la sœur de Rikke Nissen, la nièce de Hartvig Nissen, la petite-nièce de Henrich Steffens et une cousine germaine du Premier ministre Francis Hagerup. En octobre 1872, elle épousa le vicaire Julius Gjør (1839–1916), un fils de Magnus A. Gjør. Elle fréquenta l'école de filles Nissen de son oncle à partir de 1849 et apprit plus tard l'anglais. Au début de la vingtaine, elle a connu un réveil chrétien dans le milieu entourant Gisle Johnson. Elle a consacré le reste de sa vie au travail d'organisation missionnaire pour les femmes, inspirée par le travail pratique de Gustava Kielland et les idées pieuses d'Henriette Gislesen. Son travail missionnaire a vraiment commencé en 1862, étant revenue à Romedal où elle dirigeait sa propre école et école du dimanche, association de femmes missionnaires et aide aux pauvres. En 1873, elle suit son mari qui devient vicaire à Stor-Elvdal, en 1878 suite à la construction récente de l'église Saint-Jacques d'Oslo. À Kristiania, elle est devenue enseignante à la Christiania Deaconess House (Diakonissehuset Christiania), aujourd'hui Lovisenberg Diaconal University College, fondée par Cathinka Guldberg. Elle a fondé plus tard des sociétés missionnaires féminines. Le nombre de ces sociétés est passé d'environ 1 700 à 3 500 à l'époque de Gjør. Ils n'étaient pas officiellement liés à la Société missionnaire norvégienne (Det Norske Misjonsselskap), où les femmes n'avaient pas le droit de vote, mais contribuaient néanmoins avec les deux tiers des revenus de l'organisation. Gjør a recueilli un soutien pour accorder aux femmes des droits électifs dans la Société missionnaire norvégienne, une entreprise qui a réussi en 1904. Elle a également été membre du club de discussion de 1903, fondé par Marie Michelet et Fredrikke Aars, et a fondé le Missionary Workers 'Ring à 1907 avec Henny Dons entre autres. Elle a également dirigé la Mission School for Women de 1900 à 1909. Entre 1884 et 1894, elle a publié quinze livres sous le nom de plume Margrethe. Elle a édité le magazine pour femmes de la Société missionnaire norvégienne, Missionslæsning pour Kvindeforeninger depuis son inauguration en 1884 ainsi que Børnebibliotheket, le magazine publié par l'Association norvégienne de l'école du dimanche (Norsk Søndagsskoleforbund) de 1893 à 1901. Elle est décédée en novembre 1909 à Kristiania.
Bolette Nyvang_Iversen/Bolette Nyvang Iversen :
Bolette Margrethe Nyvang Iversen (née le 11 août 1997) est une canoéiste danoise. Elle a participé aux épreuves féminines du K-2 500 mètres et du K-4 500 mètres aux Jeux olympiques d'été de 2020.
Bolette Puggaard/Bolette Puggaard :
Bolette Cathrine Frederikke Puggaard née Hage (1798–1847) était une peintre paysagiste, l'une des rares femmes danoises du XIXe siècle dont l'art s'étendait au-delà des peintures de fleurs. Elle et son mari, le marchand et armateur Hans Puggaard, sont connus pour leurs activités philanthropiques ainsi que pour leur soutien à de nombreux peintres de l'âge d'or danois.
Bolette Puggaard_(homonymie)/Bolette Puggaard (homonymie) :
Bolette Puggaard peut faire référence à :
Bolette Roed/Bolette Roed :
Bolette Roed (née en 1979) est une flûte à bec d'origine danoise basée à Copenhague.
Bolette Sutermeister_Petri/Bolette Sutermeister Petri :
Bolette-Merete Sutermeister Petri (23 octobre 1920 - 2018) était un écrivain dano-suisse de littérature de voyage, considéré comme "expert du Grand Nord".
Bolet/Bolet :
Boletus est un genre de champignons producteurs de champignons, comprenant plus de 100 espèces. Le genre Boletus a été à l'origine largement défini et décrit par Carl Linnaeus en 1753, contenant essentiellement tous les champignons avec des pores hyméniaux au lieu de branchies. Depuis, d'autres genres ont été progressivement définis, comme Tylopilus par Petter Adolf Karsten en 1881, et d'anciens noms comme Leccinum ont été ressuscités ou redéfinis. Certains champignons répertoriés dans des livres plus anciens en tant que membres du genre ont maintenant été placés dans des genres distincts. Ceux-ci incluent tels que Boletus scaber, maintenant Leccinum scabrum, Tylopilus felleus, Chalciporus piperatus et Suillus luteus. La plupart des bolets se sont avérés être des champignons ectomycorhiziens, ce qui signifie qu'ils forment une relation mutualiste avec le système racinaire de certains types de plantes. Plus récemment, Boletus s'est avéré être massivement polyphylétique, avec seulement un petit pourcentage des plus de 300 espèces qui ont été attribuées à Boletus y appartenant réellement et nécessitant la description et la résurrection de nombreux autres genres. Le nom est dérivé du terme latin bōlētus 'champignon' du grec ancien βωλίτης, bōlitēs, finalement de βῶλος, bōlos 'morceau' ou 'motte'. Cependant, on pense que le βωλίτης de Galien était la césarée Amanita très prisée.
Boletus abruptibulbus/Boletus abruptibulbus :
Boletus abruptibulbus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Décrit comme nouveau pour la science en 2009, on ne le trouve que sur la côte du golfe du Florida Panhandle, où il pousse au sol dans les dunes de sable côtières, l'un des trois seuls bolets nord-américains connus pour favoriser cet habitat. Les corps fruitiers ont des calottes brunâtres convexes atteignant 8 cm (3,1 po) de diamètre, soutenues par des tiges solides jaunâtres à rougeâtres mesurant 3–5 cm (1,2–2,0 po) de long sur 10–15 mm (0,4–0,6 po) d'épaisseur. Les pores de la face inférieure de la calotte mesurent environ 1 à 2 mm de diamètre et sont initialement jaune pâle avant de développer une teinte verdâtre avec l'âge. Les spores du champignon, d'environ 20 micromètres de long, sont exceptionnellement longues pour un membre des Boletaceae. La base de la tige est bulbeuse, une caractéristique diagnostique pour laquelle l'espèce est nommée.
Boletus aereus/Boletus aereus :
Boletus aereus, le cèpe noir ou bolet de bronze, est un champignon comestible très prisé et très recherché de la famille des Boletaceae. Le bolet est largement consommé en Espagne (Pays Basque et Navarre), en France, en Italie, en Grèce, et plus généralement dans tout le bassin méditerranéen. Décrit en 1789 par le mycologue français Pierre Bulliard, il est étroitement apparenté à plusieurs autres bolets européens, notamment B. reticulatus, B. pinophilus et le populaire B. edulis. Certaines populations d'Afrique du Nord ont été classées dans le passé comme une espèce distincte, B. mamorensis , mais se sont avérées phylogénétiquement conspécifiques à B. aereus et ce taxon est maintenant considéré comme un synonyme. Le champignon pousse principalement dans des habitats d'arbres et d'arbustes à feuilles larges, formant des associations ectomycorhiziennes symbiotiques dans lesquelles les racines souterraines de ces plantes sont enveloppées de gaines de tissu fongique (hyphes). Le chêne-liège (Quercus suber) est un hôte clé. Le champignon produit des corps fruitiers porteurs de spores au-dessus du sol en été et en automne. Le corps du fruit a un grand chapeau brun foncé, qui peut atteindre 30 cm (12 po) de diamètre. Comme les autres bolets, B. aereus a des tubes s'étendant vers le bas à partir de la face inférieure du capuchon, plutôt que des branchies; les spores s'échappent à maturité par les ouvertures du tube ou les pores. La surface des pores du corps du fruit est blanchâtre lorsqu'il est jeune, mais vieillit en jaune verdâtre. Le stipe brun trapu, ou tige, mesure jusqu'à 15 cm (6 po) de hauteur et 10 cm (4 po) d'épaisseur et est partiellement recouvert d'un motif de réseau en relief, ou réticulation.
Boletus albobrunnescens/Boletus albobrunnescens :
Boletus albobrunnescens est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Il est classé dans la section Boletus du genre Boletus, communément appelé cèpes. Signalée pour la première fois à la science en 2010, l'espèce a été officiellement décrite en 2014. On la trouve dans les forêts mixtes à feuilles persistantes et à feuilles caduques de Thaïlande, où elle fructifie individuellement ou dispersée dans le sol sous les arbres Pinus et Castanopsis. Ses corps fruitiers ont des chapeaux mesurant 5,5 à 11 cm (2,2 à 4,3 po) de diamètre. Ils sont blancs mais se tachent de brun à brun rougeâtre, d'où l'épithète, qui combine les mots latins pour « blanc » (albo) et « devenir brun » (brunnescens). Le stipe mesure 6–11 cm (2,4–4,3 po) de long sur 1,5–2 cm (0,6–0,8 po) d'épaisseur à l'exception de la base enflée, qui mesure jusqu'à 5 cm (2 po) de diamètre. Le haut du stipe a un motif de réseau proéminent (réticulations) qui diminue à mesure qu'il s'étend jusqu'à plus de la moitié de sa longueur. Comme le bouchon, il se tache également de brun après manipulation. Les spores lisses sont grossièrement fusiformes (fusoïdes) et mesurent 10,5–11,9 sur 4,2–4,9 μm.Bolteus albobrunnescens est un bon champignon comestible ; c'est le champignon le plus cher vendu sur le marché de Nakhon Phanom, où en 1998 il se vendait 150 Baht le kilogramme.
Boletus amyloïde/Boletus amyloïde :
Boletus amyloideus est une espèce rare de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Il a été décrit comme nouveau pour la science en 1975 par le mycologue Harry D. Thiers, à partir de collections réalisées en Californie. Ses corps fruitiers ont une calotte brun rougeâtre convexe à quelque peu aplatie mesurant 3–6 cm (1,2–2,4 po) de diamètre. La surface des pores sur la face inférieure du capuchon est jaune vif, avec de petits pores anguleux et des tubes mesurant 4 à 8 mm de long. L'impression de spores est brun olive; les basidiospores sont lisses, amyloïdes, en forme de fuseau à ellipsoïde et ont des dimensions de 13–16 sur 4,5–5,5 µm. Le bolet n'est connu que de la côte californienne, où il pousse au sol dans des forêts mixtes. Sa comestibilité est inconnue.
Boletus aurantiosplendens/Boletus aurantiosplendens :
Boletus aurantiosplendens est une espèce de champignon originaire de l'est de l'Amérique du Nord. Timothy J Baroni a décrit l'espèce en 1998, à partir de matériel collecté près de Franklin dans le comté de Macon, en Caroline du Nord. Le nom de l'espèce vient des mots latins aurantium "orange" et splendens "brillant". Le capuchon mesure 3 à 11 centimètres (1,2 à 4,3 pouces) de diamètre et est de forme convexe à aplatie. Sa couleur varie de l'orange mandarine au brun jaunâtre, avec de jeunes chapeaux de champignons ayant un centre plus bronzé et orange à la marge du chapeau. La surface du capuchon a un toucher velouté ou suédé. La chair est jaune vif ou clair et s'assombrit légèrement lorsqu'elle est meurtrie. Sous le chapeau, le champignon a des pores jaune vif. Ils sont annexés à la jonction de la tige. Les pores eux-mêmes ont un diamètre de 0,5 à 1 millimètre (0,020 à 0,039 po) et sont ronds ou légèrement anguleux. L'impression de spores est olive ou brun foncé. La tige mesure 5 à 8 centimètres (2,0 à 3,1 pouces) de haut et 1,5 à 3 centimètres (0,59 à 1,18 pouces) de large. Sa comestibilité est inconnue. Les champignons apparaissent de juillet à septembre, dans l'humus des forêts mixtes sous hêtre nord-américain (Fagus grandifolia), chêne (Quercus), caryer (Carya), érable rouge (Acer rubrum), tulipier d'Amérique (Liriodendron tulipifera ) et le pin à feuilles courtes (Pinus echinata). Il n'est connu que de sept sites sur 600 km, dans le centre et l'ouest de la Caroline du Nord, l'ouest de la Caroline du Sud, le nord de la Géorgie et l'est du Tennessee. colonies. Il a donc été proposé que cette espèce soit classée comme quasi menacée sur la Liste rouge de l'UICN.
Boletus auripes/Boletus auripes :
Boletus auripes, communément appelé bolet aux pieds beurre, est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Décrit pour la première fois à New York en 1898, le champignon se trouve dans l'est de l'Asie, l'Amérique centrale et l'est de l'Amérique du Nord, du Canada à la Floride. C'est une espèce mycorhizienne qui pousse généralement en association avec des chênes et des hêtres. Les corps fruitiers (champignons) formés par le champignon ont des chapeaux convexes à presque plats qui mesurent jusqu'à 13 cm (5,1 po) de large. Les tiges mesurent jusqu'à 10 cm (3,9 po) de long sur 3 cm (1,2 po) d'épaisseur et présentent des réticulations (crêtes en forme de filet) sur la partie supérieure. À l'exception de la calotte supérieure brunâtre, toute la surface du champignon est jaune. B. auripes est comestible. Il se distingue des autres bolets jaunes similaires par des différences de couleur, de degré de réticulation de la tige et de distribution.
Boletus austroedulis/Boletus austroedulis :
Boletus austroedulis est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Décrit comme nouveau pour la science en 2014, on le trouve en Australie, où il pousse en groupes au sol sous le bois de sang rose (Corymbia intermedia) et le chêne rose (Allocasuarina torulosa). On pense qu'il s'agit du premier membre de la section Boletus Boletus (communément appelé cèpes) endémique d'Australie. Bien que Boletus edulis ait déjà été signalé sur le continent, il est toujours associé à des arbres introduits, ce qui suggère qu'il est également introduit. La collection de types a été réalisée dans le parc national de Davies Creek dans le Queensland.
Boletus bainiugan/Boletus bainiugan :
Boletus bainiugan est une espèce de champignon ressemblant à des cèpes originaire des provinces du Henan, du Sichuan et du Yunnan dans le centre et le sud-ouest de la Chine, où il pousse sous Pinus yunnanensis, Pinus kesiya et Castanea mollissima. Il est étroitement lié à Boletus reticulatus. L'épiphète bainiugan est la transcription Hanyu Pinyin du nom mandarin du champignon, 白牛肝 "cèpes blancs". L'autre épiphète meiweiniuganjun est également une transcription de 美味牛肝菌 "délicieux cèpes", un nom utilisé à l'origine pour traduire l'épiphète de Boletus edulis.
Boletus barragensis/Boletus barragensis :
Boletus barragensis est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae originaire d'Australie. Il a été signalé pour la première fois comme forme de Boletus luridus en 1934 par John Burton Cleland, avant d'être décrit par Cheryl Grgurinovic en 1997.
Boletus barrowsii/Boletus barrowsii :
Boletus barrowsii, également connu en anglais sous le nom de bolet royal blanc après sa calotte de couleur pâle, est un champignon comestible et très apprécié du genre Boletus qui habite le sud-ouest de l'Amérique du Nord. Trouvé sous le pin ponderosa et le chêne vivant en automne, il a été considéré pendant de nombreuses années comme une variante de couleur du B. edulis également comestible.
Boletus bicoloroides/Boletus bicoloroides :
Boletus bicoloroides est un champignon du genre Boletus originaire des États-Unis. Il a été décrit officiellement pour la première fois en 1971 par les mycologues Alexander H. Smith et Harry Delbert Thiers.
Boletus botryoïdes/Boletus botryoïdes :
Boletus botryoides est une espèce de champignon ressemblant à des cèpes originaire des provinces du Hunan Sichuan et du Yunnan en Chine centrale, où il pousse sous les arbres de la famille des Fagacées.
Boletus bresidolanus/Boletus bresidolanus :
Boletus bresidolanus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé en France, il a été qualifié de nouveau pour la science en 1970.
Boletus brunneopanoides/Boletus brunneopanoides :
Boletus brunneopanoides est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé au Belize, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Boletus brunneotomentosus/Boletus brunneotomentosus :
Boletus brunneotomentosus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé au Belize, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Boletus carminiporus/Boletus carminiporus :
Boletus carminiporus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Décrite comme nouvelle pour la science en 1998, l'espèce se trouve dans le sud des États-Unis où elle pousse en association mycorhizienne avec divers arbres dans des forêts mixtes.
Boletus coniferarum/Boletus coniferarum :
Boletus coniferarum, le bolet des conifères, est un champignon du genre Boletus originaire d'Amérique du Nord. L'espèce est non comestible en raison de son goût extrêmement amer. Le chapeau semi-velouté est grisâtre et les tubes jaunes se colorent en bleu foncé. Le stipe est jaunâtre, s'assombrissant avec l'âge et parfois plus gros près de la base. La chair est chamois et se colore en bleu. Boletus frustosus est similaire, mais a des teintes rougeâtres au bas du stipe, tout comme Cyanoboletus pulverulentus, qui colore une teinte plus verte que B. coniferarum et a un goût doux.
Boletus curtisii/Boletus curtisii :
Boletus curtisii est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. Il produit des fructifications de taille petite à moyenne (champignons) avec un chapeau convexe jusqu'à 9,5 cm (3,7 po) de large au sommet d'une tige élancée pouvant atteindre une longueur de 12 cm (4,7 po). Chez les jeunes spécimens, le chapeau et la tige sont jaune doré brillant, bien que la couleur terne au brunâtre lorsqu'ils sont vieux. La tige et le chapeau sont visqueux ou collants lorsqu'ils sont jeunes. Sur la face inférieure du capuchon se trouvent de petits pores circulaires à anguleux. Le champignon est comestible, mais pas attrayant. On le trouve dans l'est et le sud de l'Amérique du Nord, où il pousse en association mycorhizienne avec des feuillus et des conifères. Autrefois classée comme une espèce de Pulveroboletus, la couleur jaune de B. curtisii est le résultat de pigments chimiquement distincts de ceux responsables de la coloration jaune de Pulveroboletus.
Boletus edulis/Boletus edulis :
Boletus edulis (en anglais : cep, penny bun, porcino ou porcini) est un champignon basidiomycète et l'espèce type du genre Boletus. Largement distribué dans l'hémisphère nord à travers l'Europe, l'Asie et l'Amérique du Nord, il n'est pas présent naturellement dans l'hémisphère sud, bien qu'il ait été introduit en Afrique australe, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Brésil. Plusieurs champignons européens étroitement apparentés autrefois considérés comme des variétés ou des formes de B. edulis se sont révélés, à l'aide d'une analyse phylogénétique moléculaire, être des espèces distinctes, et d'autres précédemment classés comme espèces distinctes sont conspécifiques avec cette espèce. L'espèce de l'ouest de l'Amérique du Nord communément connue sous le nom de bolet royal de Californie (Boletus edulis var. grandedulis) est une grande variante de couleur plus foncée identifiée officiellement pour la première fois en 2007. Le champignon pousse dans les forêts de feuillus et de conifères et les plantations d'arbres, formant des associations ectomycorhiziennes symbiotiques avec arbres vivants en enveloppant les racines souterraines de l'arbre avec des gaines de tissu fongique. Le champignon produit des corps fruitiers porteurs de spores au-dessus du sol en été et en automne. Le corps du fruit a une grande calotte brune qui peut parfois atteindre 30 cm (12 po), rarement 40 cm (16 po) de diamètre et 3 kg (6 lb 10 oz) de poids. Comme les autres bolets, il a des tubes s'étendant vers le bas à partir de la face inférieure du capuchon, plutôt que des branchies ; les spores s'échappent à maturité par les ouvertures du tube ou les pores. La surface des pores du corps du fruit de B. edulis est blanchâtre lorsqu'elle est jeune, mais vieillit en jaune verdâtre. Le stipe robuste, ou tige, est de couleur blanche ou jaunâtre, jusqu'à 20 cm (8 po), rarement 30 cm (12 po) de hauteur et 10 cm (4 po) d'épaisseur, et partiellement recouvert d'un motif de réseau en relief, ou réticulations. Prisé comme ingrédient dans divers plats culinaires, B. edulis est un champignon comestible tenu en haute estime dans de nombreuses cuisines, et est couramment préparé et consommé dans des soupes, des pâtes ou du risotto. Le champignon est faible en gras et en glucides digestibles, et riche en protéines, vitamines, minéraux et fibres alimentaires. Bien qu'il soit vendu dans le commerce, il est très difficile à cultiver. Disponible frais à l'automne dans toute l'Europe et la Russie, il est le plus souvent séché, conditionné et distribué dans le monde entier. Il garde sa saveur après séchage, et il est ensuite reconstitué et utilisé en cuisine. B. edulis est l'un des rares champignons vendus marinés.
Boletus fagacicola/Boletus fagacicola :
Boletus fagacicola est une espèce de champignon ressemblant à des cèpes originaire de Chine, où il pousse sous des arbres de la famille des Fagacées.
Boletus fagicola/Boletus fagicola :
Boletus fagicola est un champignon du genre Boletus originaire des États-Unis. Il a été décrit officiellement pour la première fois en 1971 par les mycologues Alexander H. Smith et Harry Delbert Thiers.
Boletus fibrillosus/Boletus fibrillosus :
Boletus fibrillosus est un champignon basidiomycète du genre Boletus trouvé dans l'ouest de l'Amérique du Nord. Les fructifications se trouvent dans les forêts côtières mixtes à l'automne, généralement seules ou en petits groupes. Le chapeau mesure jusqu'à 17 cm de large, est de couleur chamois à brun à brun foncé et a une texture ridée à finement fibreuse. Les tubes sont jaunes, tandis que la chair est blanche à chamois et ne tache pas lorsqu'elle est coupée. La tige est jaunâtre au sommet, brune sinon, avec une texture réticulée et du mycélium enveloppant le bas. L'holotype a été collecté dans le comté de Mendocino, en Californie. L'espèce est comestible, mais considérée comme ayant un goût inférieur à d'autres bolets comestibles tels que B. edulis, avec lequel elle est souvent confondue. L'analyse phylogénétique a montré que B. fibrillosus fait partie d'un clade, ou d'un groupe étroitement apparenté, avec B. pinophilus, B. regineus, B. rex-veris, B. subcaerulescens et Gastroboletus subalpinus.
Boletus flammans/Boletus flammans :
Boletus flammans est une espèce de champignon bolet trouvé en Amérique du Nord. Il a été décrit scientifiquement par Esther A. Dick et Wally Snell en 1965.
Boletus gansuensis/Boletus gansuensis :
Boletus gansuensis est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé en Chine, où il pousse en association avec le bouleau de l'Himalaya (Betula utilis), il a été décrit comme nouveau pour la science en 2003. Les fructifications du champignon ont des calottes rouges, des pores rouge rosâtre sur la face inférieure de la calotte et un stipe quelque peu furfuracé. (c'est-à-dire recouvert de particules écailleuses ressemblant à du son). L'épithète spécifique fait référence à la localité type de la province de Gansu, en Chine. Les espèces similaires comprennent le Suillellus queletii européen et les subvelutipes nord-américains et asiatiques de Boletus.
Boletus gertrudiae/Boletus gertrudiae :
Boletus gertrudiae est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé en Amérique du Nord, il a été décrit scientifiquement pour la première fois par le mycologue Charles Horton Peck en 1911, à partir de collections réalisées à Old Lyme, Connecticut. L'épithète spécifique rend hommage à Mlle Gertrude Wells qui "bien que jeune depuis des années, a déjà manifesté un intérêt remarquable pour les champignons et possède une merveilleuse maîtrise de leur connaissance".
Boletus glabellus/Boletus glabellus :
Boletus glabellus est un champignon du genre Boletus originaire d'Amérique du Nord. Il a été décrit en 1888 à partir d'espèces collectées près de Menands, New York par le mycologue américain Charles Horton Peck.
Boletus harrisonii/Boletus harrisonii :
Boletus harrisonii est un champignon du genre Boletus originaire des États-Unis. Il a été décrit officiellement pour la première fois en 1971 par les mycologues Alexander H. Smith et Harry Delbert Thiers. Il porte le nom du mycologue canadien Kenneth A. Harrison, qui a recueilli les spécimens types.
Boletus hortonii/Boletus hortonii :
Boletus hortonii est un champignon du genre Boletus originaire des États-Unis. Décrit pour la première fois comme variété corrugis de Boletus subglabripes par Charles Horton Peck en 1897, il a reçu son nom actuel en 1971 par les mycologues Alexander H. Smith et Harry Delbert Thiers. L'espèce est comestible.
Boletus hypocarycinus/Boletus hypocarycinus :
Boletus hypocarycinus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé en Amérique du Nord, il a été décrit comme nouveau pour la science en 1945 par le mycologue Rolf Singer. Le bolet a été signalé dans une forêt de hêtres mexicains (Fagus mexicana) à Hidalgo, au Mexique, en 2010.
Boletus kermesinus/Boletus kermesinus :
Boletus kermesinus est une espèce de champignon bolet. Les fructifications sont rouge foncé avec un chapeau collant et ont une tige réticulée. Nouvellement décrit en 2011, le champignon n'est connu que du centre de Honshu, au Japon, où il pousse dans les forêts de conifères subalpines.
Boletus leuphaeus/Boletus leuphaeus :
Boletus leuphaeus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé en France, il a été qualifié de nouveau pour la science en 1970.
Boletus lyo/Boletus lyo :
Boletus lyo est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae que l'on trouve en Amérique du Sud. Il a été décrit comme nouveau pour la science par Carlos Luigi Spegazzini en 1912, qui a réalisé les premières collections scientifiquement documentées en Argentine. Le bolet est comestible.
Boletus mamorensis/Boletus mamorensis :
Boletus mamorensis est un champignon comestible du genre Boletus originaire du Maroc. Il est étroitement apparenté à B. aereus.
Boletus manicus/Boletus manicus :
Boletus manicus est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae des champignons. Trouvé dans la vallée de Wahgi en Papouasie-Nouvelle-Guinée, il a été décrit pour la première fois par le mycologue français Roger Heim en 1963. Heim a distingué ce champignon en grande partie à cause de son apparence similaire à Rubroboletus satanas. Signalés comme psychoactifs, les principes actifs seraient trois substances indoliques, mais leur concentration dans le champignon est trop faible pour permettre une analyse chimique et une identification. En langue wahgi, on l'appelle gegwantsyi ngimbl. Le mot ngimbl dans le dialecte sud wahgi signifie douleur, qui décrit l'intense amertume du champignon.
Boletus michoacanus/Boletus michoacanus :
Boletus michoacanus est un champignon poreux de la famille des Boletaceae. Trouvée au Mexique, l'espèce a été décrite comme nouvelle pour la science en 1978 par le mycologue américain Rolf Singer.
Boletus miniato-olivaceus/Boletus miniato-olivaceus :
Boletus miniato-olivaceus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Décrit comme nouveau pour la science en 1874, on le trouve dans l'est de l'Amérique du Nord et le nord-est du Mexique.
Boletus monilifer/Boletus monilifer :
Boletus monilifer est une espèce de champignon ressemblant à des cèpes originaire de la province du Yunnan dans le sud-ouest de la Chine, où il pousse sous les arbres des genres Lithocarpus, Quercus et Castanopsis dans les forêts de montagne subtropicales.
Boletus morrisii/Boletus morrisii :
Boletus morrisii est un champignon du genre Boletus originaire d'Amérique du Nord. Il a été décrit en 1909 par le mycologue Charles Horton Peck.
Boletus neotropicus/Boletus neotropicus :
Boletus neotropicus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé au Belize, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Boletus occidentalis/Boletus occidentalis :
Boletus occidentalis est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé poussant sous Pinus occidentalis à Jarabacoa, en République dominicaine, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Bus oriental Boletus / Bus oriental Boletus :
Boletus orientialbus est une espèce de champignon ressemblant à des cèpes originaire de la province du Fujian dans le sud-est de la Chine, où il pousse sous les arbres des genres Lithocarpus et Castanopsis dans les climats subtropicaux.
Boletus pallidoroseus/Boletus pallidoroseus :
Boletus pallidoroseus est un champignon du genre Boletus originaire d'Amérique du Nord. Il a été décrit scientifiquement par Ernst Both en 1998.
Boletus pallidus/Boletus pallidus :
Boletus pallidus est une espèce comestible de champignon bolet. Il a été décrit par Charles Christopher Frost en 1874. Le bolet a été signalé dans une forêt de hêtres mexicains (Fagus mexicana) à Hidalgo, au Mexique, en 2010.
Boletus pinetorum/Boletus pinetorum :
Boletus pinetorum est un champignon bolet comestible que l'on trouve généralement en Fennoscandie. Il a été décrit comme une nouvelle espèce en 2009 à partir d'une collection réalisée en Finlande. Il ressemble au populaire Boletus edulis mais en est génétiquement distinct. Les fructifications de B. pinetorum ont des chapeaux brun grisâtre avec des marges ridées. Le bolet est mycorhizé avec les pins et pousse dans les landes sèches de pins sablonneux et les forêts de conifères sèches.
Boletus pinophilus/Boletus pinophilus :
Boletus pinophilus, communément appelé bolet du pin ou bolet royal de la pinède, est un champignon basidiomycète du genre Boletus que l'on trouve dans toute l'Europe et l'Asie occidentale. décrit par le naturaliste italien Carlo Vittadini en 1835, Boletus pinophilus a été pendant de nombreuses années considéré comme une sous-espèce ou une forme du cèpe B. edulis avant que des études génétiques ne confirment son statut distinct. En 2008, B. pinophilus dans l'ouest de l'Amérique du Nord a été reclassé en tant que nouvelle espèce, Boletus rex-veris. Boletus pinophilus est comestible et peut être conservé et cuit. Le champignon pousse principalement dans les forêts de conifères sur des sols sableux, formant des associations ectomycorhiziennes symbiotiques avec des arbres vivants en enveloppant les racines souterraines de l'arbre avec des gaines de tissu fongique. Les arbres hôtes comprennent diverses espèces de pins, le sapin argenté européen et l'épicéa européen, ainsi que des arbres à feuilles caduques tels que les châtaigniers, les chênes et les hêtres. Le champignon produit des corps fruitiers porteurs de spores au-dessus du sol en été et en automne. Les grandes fructifications comestibles appelées champignons apparaissent sous les pins, généralement en été et en automne. Il a une calotte de couleur rouge-brun à marron et un stipe large et bulbeux, recouvert d'une réticulation grossière rouge-orangé. Comme pour les autres bolets, la taille de la fructification est variable.
Boletus poikilochromus/Boletus poikilochromus :
Boletus poikilochromus est une espèce de bolet originaire du sud de l'Europe (méditerranéenne) et d'Israël.
Boletus projectelloides/Boletus projectelloides :
Boletus projectelloides est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé au Belize, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Boletus pseudofrostii/Boletus pseudofrostii :
Boletus pseudofrostii est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé au Belize, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Boletus pseudopinophilus/Boletus pseudopinophilus :
Boletus pseudopinophilus est une espèce de champignon ressemblant à des cèpes originaire de l'est de l'Amérique du Nord, où il pousse sous Pinus elliottii et Pinus palustris. Auparavant considéré comme Boletus pinophilus, il s'est avéré avoir divergé de manière significative de cette dernière espèce.
Boletus purpureus/Boletus purpureus :
Boletus purpureus, communément appelé bolet violet, est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé en Europe, où il pousse dans des bois mixtes, il a été décrit à l'origine par Christian Hendrik Persoon en 1825. Les corps fruitiers sont toxiques s'ils sont consommés crus.
Boletus pyrrhoscèle/Boletus pyrrhoscèle :
Boletus pyrrhosceles est une espèce de bolet (champignon poreux) originaire de Colombie. Il a été décrit par Roy Halling en 1992 à partir de matériel collecté le 20 novembre 1988 près de l'autoroute entre Pasto et Chachagüí dans le département de Nariño dans le sud-ouest du pays, à une altitude de 2700 m. Il a été classé dans la section Luridii et ressemblait le plus à Boletus austrinus, Boletus flammans et Boletus rubroflammeus. Le nom de l'espèce est dérivé des mots grecs anciens pyrrhos "rouge" et skelos "jambes", en référence à sa tige.
Boletus quercophilus/Boletus quercophilus :
Boletus quercophilus est une espèce de champignon ressemblant à des cèpes originaire du Costa Rica, où il pousse sous Quercus copeyensis et Quercus seemannii.
Boletus récapitulatif/Boletus récapitulatif :
Boletus recapitulatus est une espèce de champignon bolet trouvé au Sikkim dans le nord-est de l'Inde
Boletus regineus/Boletus regineus :
Boletus regineus, communément connu sous le nom de reine bolet, est un champignon comestible et très apprécié du genre Boletus qui habite le sud-ouest de l'Amérique du Nord. Il a été considéré comme une variante du B. edulis également comestible pendant de nombreuses années jusqu'à ce qu'il soit déclaré espèce unique en 2008. L'analyse phylogénétique a montré que B. regineus faisait partie d'un clade, ou d'un groupe étroitement apparenté, avec B. subcaerulescens, Gastroboletus subalpinus, B. pinophilus, B. fibrillosus et B. rex-veris. Le chapeau mesure 5–18 cm (2–7 po) de large, convexe puis plat, brun avec une poussière blanchâtre lorsqu'il est jeune. Le pédoncule mesure 5–15 cm de long, 3–6 cm de large, claviforme puis égal, et de couleur ocre blanchâtre.
Boletus réticulatus/Boletus réticulatus :
Boletus reticulatus (également connu sous le nom de Boletus aestivalis (Paulet) Fr.), et communément appelé cèpe d'été, est un champignon basidiomycète du genre Boletus. Il est présent dans les forêts de feuillus d'Europe où il forme une relation mycorhizienne symbiotique avec des espèces de chêne (Quercus). Le champignon produit des fructifications pendant les mois d'été qui sont comestibles et populairement récoltées. Le cèpe d'été a été formellement décrit par Jacob Christian Schäffer comme Boletus reticulatus en 1774, qui a pris le pas sur B. aestivalis tel que décrit par Jean-Jacques Paulet en 1793.
Boletus réticuloceps/Boletus réticuloceps :
Boletus reticuloceps est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. L'espèce a été décrite scientifiquement pour la première fois en 1993 sous le nom d'Aureoboletus reticuloceps, puis transférée au genre Boletus en 2005. Les fructifications ont une calotte sèche, brun jaunâtre, profondément ridée et réticulée, et recouverte de fibrilles qui forment de minuscules écailles brunes. . Sa tige est finement réticulée. L'hyménophore est blanc lorsqu'il est jeune, mais devient jaune à maturité. La chair ne change pas de couleur lorsqu'elle est meurtrie ou blessée. Ses spores sont brun olive à brun. L'espèce se trouve en Asie ; la collection de types a été réalisée dans le Sichuan, en Chine, poussant dans une forêt composée en grande partie d'Abies fargesii. Les espèces similaires comprennent Aureoboletus thibetanus, Boletus castanopsidis et B. mottiae.
Boletus rex-veris/Boletus rex-veris :
Boletus rex-veris, communément appelé bolet royal du printemps, est un champignon basidiomycète du genre Boletus trouvé dans l'ouest de l'Amérique du Nord. Les grandes fructifications comestibles appelées champignons apparaissent sous les pins, généralement de mai à juin. Il a un chapeau rosâtre à brunâtre et sa tige est souvent grande et enflée, et la couleur générale peut avoir une teinte rouge orangé. Comme pour les autres bolets, la taille de la fructification est variable. Boletus rex-veris est comestible et peut être conservé et cuit. Pendant de nombreuses années, Boletus rex-veris a été considéré comme une sous-espèce ou une forme du cèpe B. edulis. En 2008, une révision taxonomique des populations de l'ouest de l'Amérique du Nord de cette espèce a été publiée, l'établissant officiellement comme une espèce distincte, Boletus rex-veris. L'analyse phylogénétique a montré que B. rex-veris faisait partie d'un clade ou d'un groupe étroitement apparenté avec B. fibrillosus , B. pinophilus , B. subcaerulescens , Gastroboletus subalpinus et B. regineus .
Boletus roseoareolatus/Boletus roseoareolatus :
Boletus roseoareolatus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé au Belize, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Boletus roseolateritius/Boletus roseolateritius :
Boletus roseolateritius est un champignon bolet présent dans le sud des États-Unis et le nord-est du Mexique. Il a été décrit comme une nouvelle espèce en 2003 par Alan Bessette, Ernst Both et Dail Dunaway. La collection type a été réalisée dans le Mississippi, où elle a été trouvée poussant au sol sous le hêtre américain (Fagus grandifolia), près du caryer et du chêne. Le bolet a été signalé dans une forêt de hêtres mexicains (Fagus mexicana) à Hidalgo, au Mexique, en 2010. Le corps du fruit a un chapeau qui change de couleur en fonction de son âge : il est initialement rougeâtre foncé à orangé, puis brun rougeâtre à maturité, s'estompant en orange brunâtre ou rose brunâtre avec des reflets jaune terne, et finalement virant au jaune terne terne avec l'âge. Il a un stipe jaune pâle. Ses spores mesurent 8,5–12 sur 3,5–4,5 μm.
Boletus rubriceps/Boletus rubriceps :
Boletus rubriceps est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Bien qu'il ait été officiellement décrit comme nouveau pour la science en 2014, le bolet avait déjà été signalé comme Boletus edulis ou B. pinophilus. L'analyse moléculaire a montré qu'il était suffisamment différent des autres espèces de Boletus morphologiquement similaires pour justifier la désignation en tant qu'espèce distincte. On le trouve dans le sud-ouest des États-Unis et le sud des Rocheuses, où il s'associe à l'épinette, au pin et parfois au sapin. Les fructifications sont comestibles et très recherchées ; ils sont souvent vendus sur les marchés fermiers de l'Arizona, du Nouveau-Mexique et du Colorado, et sont utilisés dans certains restaurants. L'épithète spécifique fait référence à la couleur rougeâtre des calottes (latin ruber = « rouge » ; caput = « tête » ou « bonnet »). Les noms communs donnés au bolet incluent "Ruby Porcini", "Rocky Mountain red-capped king bolet" ou "Rocky Mountain red".
Boletus rubroflammeus/Boletus rubroflammeus :
Boletus rubroflammeus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Décrit pour la première fois dans le Michigan en 1971, on le trouve dans l'est des États-Unis et au Mexique, où il pousse en association mycorhizienne avec des feuillus. Les fructifications (champignons) du champignon ont des calottes rouge foncé à rouge violacé et des pores rouge foncé. La tige a des réticulations grossières et rouge foncé (crêtes surélevées en forme de filet) et une étroite zone jaune au sommet. Toutes les parties du champignon se colorent rapidement en bleu lorsqu'elles sont blessées ou coupées. Les sosies incluent Boletus flammans, une espèce de couleur plus claire qui pousse avec les conifères. D'autres espèces similaires peuvent être distinguées par des différences de distribution, de morphologie, de réaction de coloration et de caractéristiques microscopiques. Les champignons Boletus rubroflammeus sont toxiques et peuvent causer des troubles gastro-intestinaux s'ils sont consommés.
Boletus rufomaculatus/Boletus rufomaculatus :
Boletus rufomaculatus est un champignon du genre Boletus originaire d'Amérique du Nord. Il a été décrit scientifiquement par Ernst Both en 1998.
Boletus rugulosiceps/Boletus rugulosiceps :
Boletus rugulosiceps est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Trouvé au Belize, il a été décrit comme nouveau pour la science en 2007.
Boletus semi-gastroideus/Boletus semi-gastroideus :
Boletus semigastroideus est une espèce de champignon sécotioïde de la famille des Boletaceae. Il a été décrit à l'origine en 1942 sous le nom de Secotium areolatum par le mycologue néo-zélandais Gordon Herriot Cunningham, puis renommé Notholepiota areolata en tant qu'espèce type du genre Notholepiota par Egon Horak en 1971. Une étude de phylogénétique moléculaire a révélé qu'il appartenait à Boletus sensu stricto. , mais le nom Boletus areolatus était préoccupé, il a donc été renommé Boletus semigastroideus.
Boletus sensibilisé/Boletus sensibilisé :
Boletus sensibilis est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. L'espèce a été décrite scientifiquement pour la première fois par le mycologue américain Charles Horton Peck en 1879. Cette espèce est très similaire à deux autres bolets rouges, Baorangia bicolor et Boletus pseudosensibilis.
Boletus separans/Boletus separans :
Boletus separans est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Il a été décrit comme nouveau pour la science en 1873 par le mycologue américain Charles Horton Peck. En 1998, Roy Halling et Ernst Both ont transféré le bolet au genre Xanthoconium. L'analyse phylogénétique moléculaire publiée en 2013 montre qu'il est plus étroitement lié au Boletus sensu stricto qu'au Xanthoconium. L'espèce est un champignon comestible de choix.
Boletus shiyong/Boletus shiyong :
Boletus shiyong est une espèce de champignon ressemblant à des cèpes originaire de la province du Yunnan dans le sud-ouest de la Chine, où il pousse sous Picea spp., Pinus densata et Quercus aquifolioides. Il est très proche de Boletus quercophilus et Boletus nobilissimus ; moins étroitement à Boletus aereus. L'épiphète shiyong est la transcription Hanyu Pinyin de l'épiphète mandarin du champignon, 食用 "comestible", utilisé à l'origine pour traduire l'épiphète de Boletus edulis.
Boletus siculus/Boletus siculus :
Boletus siculus est un champignon poreux de la famille des Boletaceae. L'espèce européenne a été décrite comme nouvelle pour la science en 1869 par le botaniste italien Giuseppe Inzenga.
Boletus subalpinus/Boletus subalpinus :
Boletus subalpinus est une espèce de champignon de la famille des Boletaceae. L'espèce a été décrite scientifiquement pour la première fois en 1969 par les mycologues américains Harry Delbert Thiers et James M. Trappe. On le trouve en Californie et en Oregon. Il a été initialement nommé comme une espèce de Gastroboletus mais s'est avéré être Boletus sensu stricto dans une étude de phylogénétique moléculaire de 2013.
Boletus subcaerulescens/Boletus subcaerulescens :
Boletus subcaerulescens est un champignon basidiomycète du genre Boletus trouvé dans le nord-est de l'Amérique du Nord. Les fructifications se trouvent associées au pin et à l'épinette. Le chapeau mesure jusqu'à 18 cm de large, convexe à plat et de couleur brune. Les tubes sont jaunes et se colorent en bleu (devenant plus tard bruns) lorsqu'ils sont meurtris, tandis que la chair est blanche à chamois et ne se tache pas lorsqu'elle est coupée. La tige est brune comme le chapeau et a une texture réticulée de couleur claire. L'épithète spécifique vient du latin : sub- + caeruleus + -escens, littéralement "devenant bleu foncé en dessous". L'analyse phylogénétique a montré que B. subcaerulescens faisait partie d'un clade, ou d'un groupe étroitement apparenté, avec B. pinophilus, B. regineus, B. rex-veris, B. fibrillosus et Gastroboletus subalpinus.
Boletus subluridellus/Boletus subluridellus :
Boletus subluridellus est une espèce de champignon bolet de la famille des Boletaceae. Décrit comme nouveau pour la science en 1971 par des mycologues américains, le bolet se trouve dans l'est des États-Unis et au Canada. Il pousse au sol dans les forêts de conifères et mixtes en association mycorhizienne avec des feuillus, notamment le chêne. Les fructifications (champignons) ont des chapeaux rouge orangé largement convexes mesurant jusqu'à 10 cm (3,9 po) de diamètre, avec de petits pores rougeâtres foncés sur la face inférieure. Le stipe jaune pâle mesure 4–9 cm (1,6–3,5 po) de long sur 1,5–2,3 cm (0,6–0,9 po) d'épaisseur. Toutes les parties du corps du fruit se colorent rapidement en bleu lorsqu'elles sont blessées ou touchées.
Boletus subvelutipes/Boletus subvelutipes :
Boletus subvelutipes, communément appelé bolet à bouche rouge, est un champignon bolet de la famille des Boletaceae. On le trouve en Asie et en Amérique du Nord, où il fructifie au sol dans une association mycorhizienne avec des arbres à feuilles caduques et des conifères. Ses fructifications (champignons) ont une calotte brune à brun rougeâtre, une chair de calotte jaune vif et une tige recouverte d'une ornementation furfuracée à ponctuée et de poils rouge foncé à la base. Sa chair se colore instantanément en bleu lorsqu'elle est coupée, mais s'estompe lentement en blanc. Les corps fruitiers sont toxiques et produisent des symptômes de détresse gastro-intestinale s'ils sont consommés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ceratrichia quaterna

Cératophya/Cératophya : Ceratophya est un genre de syrphes, avec cinq espèces connues. Ils se distinguent de Microdon par la présence d...