Rechercher dans ce blog

samedi 21 mai 2022

Blatella


Blastobasis nigromaculata/Blastobasis nigromaculata :
Blastobasis nigromaculata est un papillon de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis nivis/Blastobasis nivis :
Blastobasis nivis est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est de 3,7 à 4,3 mm. Les ailes antérieures sont brun pâle entremêlées d'écailles brunes. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide, s'assombrissant progressivement vers l'apex.
Blastobase normale/Blastobase normale :
Blastobasis normalis est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Équateur continental et sur les îles Galapagos. Un seul spécimen a été enregistré à Liverpool en septembre 1921, mais cela pourrait être basé sur une erreur d'identification. La longueur des ailes antérieures est de 4,2 à 6,4 mm. Les ailes antérieures sont très variables, allant du brun grisâtre au brun grisâtre pâle ou au brun. La plupart des écailles sont bordées de blanc. Les deux surfaces des ailes postérieures sont brun grisâtre pâle.
Nothrotes à blastobase/Nothrotes à blastobase :
Blastobasis nothrotes est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve aux États-Unis, notamment en Arizona et en Californie. L'envergure est d'environ 12 mm. Les ailes antérieures sont blanc sale, parsemées de fuscous grisâtre. Les ailes postérieures sont gris brunâtre.
Blastobasis ochreopalpella/Blastobasis ochreopalpella :
Blastobasis ochreopalpella est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis ochrobathra/Blastobasis ochrobathra :
Blastobasis ochrobathra est un papillon de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Guyane et en Floride, aux États-Unis. Les larves se nourrissent de détritus de Cocos nucifera.
Blastobasis ochromorpha/Blastobasis ochromorpha :
Blastobasis ochromorpha est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Inde et à Singapour. L'envergure est d'environ 13 mm. Les adultes sont de couleur pâle. Les larves se nourrissent d'un large éventail de plantes, y compris l'oignon et le riz stocké. Ils ont également été enregistrés en train de se nourrir dans les graines de Shorea robusta.
Blastobasis orithia/Blastobasis orithia :
Blastobasis orithia est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est de 5 à 5,3 mm. Les ailes antérieures sont brun pâle entremêlées d'écailles brunes terminées par des écailles brun pâle et brun foncé. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide.
Blastobasis orladelaneae/Blastobasis orladelaneae :
Blastobasis orladelaneae est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae endémique de Nouvelle-Calédonie. La longueur des ailes antérieures est de 6 millimètres (0,24 po). Les ailes antérieures sont brun grisâtre entremêlées d'écailles brun grisâtre pâle et de quelques écailles brun grisâtre pâle et blanches. Les ailes postérieures sont brun grisâtre pâle.
Blastobasis pacalis/Blastobasis pacalis :
Blastobasis pacalis est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve en Guyane, au Pérou et à Pará, au Brésil.
Blastobasis pallescens/Blastobasis pallescens :
Blastobasis pallescens est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Australie, y compris dans le nord du Queensland.
Blastobasis paludis/Blastobasis paludis :
Blastobasis paludis est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est de 5 à 6,9 mm. Les ailes antérieures sont brun pâle entremêlées de quelques écailles brunes, gris brunâtre et jaune brunâtre. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide ou brun pâle translucide, s'assombrissant vers l'apex.
Blastobasis parki/Blastobasis parki :
Blastobasis parki est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Sinev en 1986. On le trouve en Russie.
Blastobasis pentasticta/Blastobasis pentasticta :
Blastobasis pentasticta est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Australie, notamment en Nouvelle-Galles du Sud. Il a été décrit pour la première fois en 1947 par Alfred Jefferis Turner, et l'épithète d'espèce, pentastica, le décrit comme étant "à cinq points". Il a été décrit à partir d'un spécimen trouvé à Sydney au mois de février.
Blastobasis phaedra/Blastobasis phaedra :
Blastobasis phaedra est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est de 6–7 mm. Les ailes antérieures sont brun pâle entremêlées d'écailles brunes. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide ou brun pâle translucide, s'assombrissant progressivement vers l'apex.
Blastobasis phaeopasta/Blastobasis phaeopasta :
Blastobasis phaeopasta est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Australie, y compris dans le nord du Queensland. Il a été décrit pour la première fois en 1947 par Alfred Jefferis Turner, et l'épithète d'espèce, phaeopasta, le décrit comme étant "sombrement saupoudré".
Blastobasis phycidella/Blastobasis phycidella :
Blastobasis phycidella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve dans la majeure partie de l'Europe (à l'exception de la Fennoscandie, de la Lettonie, de l'Estonie, de l'Irlande et de l'Islande). L'envergure est de 17 à 19 mm. Il y a probablement une génération par an avec des adultes en vol de fin juin à début août. Les larves se nourrissent de bois de chêne en décomposition (espèce Quercus), d'aiguilles de pin tombées et de champignons séchés.
Blastobase pica/Blastobase pica :
Blastobasis pica est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis ponticella/Blastobasis ponticella :
Blastobasis ponticella est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve dans le nord-ouest du Caucase, en Transcaucasie, en Crimée et dans le sud de la Russie européenne.
Blastobasis proagorella/Blastobasis proagorella :
Blastobasis proagorella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Zeller en 1877. On le trouve en Colombie.
Blastobasis pulchella/Blastobasis pulchella :
Blastobasis pulchella est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Amérique du Nord, y compris en Nouvelle-Écosse, à Washington DC et dans le Maine. La couleur de fond des ailes antérieures est brun ocre pâle avec un fascia blanc argenté au tiers, fortement ombré de brun foncé.
Blastobasis quaintancella/Blastobasis quaintancella :
Blastobasis quaintancella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve dans l'est des États-Unis, notamment dans le Maine et la Floride. Les larves se nourrissent des fruits des espèces de Malus.
Blastobasis rebeli/Blastobasis rebeli :
Blastobasis rebeli, la teigne des marais, est un papillon de la famille des Blastobasidae trouvé à Madère. Il a été signalé pour la première fois dans le Hampshire, en Grande-Bretagne, en 1998 et il y a eu des signalements ultérieurs dans la même région et à proximité, ainsi que dans le West Sussex. L'envergure est d'environ 13 mm et les premiers stades ne sont pas encore décrits.
Blastobase répartie/Blastobase répartie :
Blastobasis repartella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve aux États-Unis, notamment dans le Colorado, le Maine, le Dakota du Sud et l'Illinois. Adultes de la mi-juillet à la mi-août dans l'est du Dakota du Sud. Les larves creusent dans le proaxis et les nœuds et entre-nœuds basaux des tiges aériennes de Panicum virgatum. Les larves matures se trouvent généralement à la fin mai. Les pupes se trouvent principalement entre la mi et la fin juin dans la tige de la plante. Les dommages causés à ces tiges de plantes ont été familièrement appelés "cœur mort", laissant souvent derrière eux des matières végétales endommagées ou en décomposition.
Blastobasis retectella/Blastobasis retectella :
Blastobasis retectella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve aux États-Unis, notamment au Texas, en Floride et dans le Maine.
Blastobasis rotae/Blastobasis rotae :
Blastobasis rotae est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est d'environ 5,8 mm. Les ailes antérieures sont brun pâle entremêlées d'écailles brunes. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide.
Blastobasis rotullae/Blastobasis rotullae :
Blastobasis rotullae est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est de 4,2 à 5,9 mm. Les ailes antérieures sont brun pâle entremêlées d'écailles brunes ou avec des écailles gris brunâtre terminées de brun pâle entremêlées d'écailles brun pâle. Les ailes postérieures sont gris brunâtre translucide s'assombrissant progressivement vers l'apex.
Blastobasis rubiginosella/Blastobasis rubiginosella :
Blastobasis rubiginosella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve aux îles Canaries. L'envergure est d'environ 16 mm. Les ailes antérieures ont une couleur de fond gris cendré avec des marques brun rougeâtre. Les ailes postérieures sont gris-brun foncé.
Blastobasis salebrosella/Blastobasis salebrosella :
Blastobasis salebrosella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis sciota/Blastobasis sciota :
Blastobasis sciota est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par John David Bradley en 1961 et se trouve à Guadalcanal.
Blastobasis scotia/Blastobasis scotia :
Blastobasis scotia est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Australie.
Blastobasis semilutea/Blastobasis semilutea :
Blastobasis semilutea est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1916. On le trouve dans le sud de l'Inde.
Blastobasis serradaguae/Blastobasis serradaguae :
Blastobasis serradaguae est un papillon de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis spectabilella/Blastobasis spectabilella :
Blastobasis spectabilella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Spermatographe à blastobase/Spermatographe à blastobase :
Blastobasis spermologa est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Sri Lanka et à Taïwan. Les larves se nourrissent dans les graines de Camellia sinensis.
Blastobasis splendens/Blastobasis splendens :
Blastobasis splendens est un papillon de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis sprotundalis/Blastobasis sprotundalis :
Blastobasis sprotundalis est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Kyu-Tek Park en 1984. On le trouve en Russie et au Japon.
Sous-divisus de Blastobasis/sous-divisus de Blastobasis :
Blastobasis subdivisus est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis suppletella/Blastobasis suppletella :
Blastobasis suppletella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Zeller en 1877. On le trouve en Colombie.
Syrmatodes à blastobases/Syrmatodes à blastobases :
Blastobasis syrmatodes est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve en Assam, en Inde.
Blastobase tabernatelle/Blastobase tabernatelle :
Blastobasis tabernatella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Henry Legrand en 1966. On le trouve aux Seychelles.
Blastobasis tanyptera/Blastobasis tanyptera :
Blastobasis tanyptera est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Australie, y compris dans le nord du Queensland. Les larves se nourrissent dans les fruits d'Eugenia paniculata. Elle a été décrite pour la première fois en 1947 par Alfred Jefferis Turner, et l'épithète d'espèce, tanyptera, la décrit comme étant "à longues ailes".
Blastobase tapetae/Blastobase tapetae :
Blastobasis tapetae est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est de 4,8–5 mm. Les ailes antérieures sont brun pâle entremêlées d'écailles brunes. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide, s'assombrissant progressivement vers l'apex.
Blastobasis tarda/Blastobasis tarda :
Blastobasis tarda est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Australie dans le Queensland et en Nouvelle-Galles du Sud. C'est une espèce introduite en Amérique du Nord, où il a été trouvé dans le sud de la Californie. Il a également été signalé en France. Il existe une espèce en Nouvelle-Zélande qui ressemble beaucoup à B. tarda et qui n'a pas encore été formellement décrite. L'envergure est d'environ 15 mm. Les adultes ont des ailes antérieures brunes avec des franges le long de la marge interne qui sont plus longues que la largeur du reste de l'aile. Les ailes postérieures sont plus claires et plus étroites et ont des franges le long de la côte et même des plus longues le long de la marge intérieure. Les adultes sont sexuellement dimorphes.
Blastobasis taricheuta/Blastobasis taricheuta :
Blastobasis taricheuta est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Afrique du Sud. La longueur des ailes antérieures est de 9,6 mm. Les ailes antérieures sont brunes entremêlées de quelques écailles brun clair. Les ailes postérieures sont brun clair.
Blastobasis thymone/Blastobasis thymone :
Blastobasis thyone est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est d'environ 5,6 mm. Les ailes antérieures ont des écailles brunes terminées de brun pâle entremêlées d'écailles brunes et brun pâle. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide.
Blastobasis trachelista/Blastobasis trachelista :
Blastobasis trachelista est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve au Zimbabwe. L'envergure est d'environ 13 mm. Les ailes antérieures sont ocre grisâtre, plus ou moins irritées (saupoudrées) de fuscous. Le bord costal est foncé fuscous vers la base et les stigmates discaux sont noirâtres, avec un petit point supplémentaire sous le second. Les ailes postérieures sont grises.
Blastobasis transcripta/Blastobasis transcripta :
Blastobasis transcripta est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Inde. Les larves ont été enregistrées en train de se nourrir dans les rameaux de Pinus longifolia.
Blastobasis triangularis/Blastobasis triangularis :
Blastobasis triangularis est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. Il a été décrit par Walsingham en 1897. On le trouve aux Antilles.
Blastobasis tridigitella/Blastobasis tridigitella :
Blastobasis tridigitella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve en Thaïlande. La longueur des ailes antérieures est de 6 à 7,8 mm. Les ailes antérieures ont des écailles brun grisâtre entremêlées d'écailles brunes, chacune terminée de gris pâle. Les ailes postérieures sont gris pâle.
Blastobasis usurae/Blastobasis usurae :
Blastobasis usurae est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est d'environ 4,9 mm. Les ailes antérieures sont brun pâle entremêlées de quelques écailles brunes. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide.
Blastobasis velutina/Blastobasis velutina :
Blastobasis velutina est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve aux îles Canaries. L'envergure est de 11–14 mm. Les ailes antérieures sont gris cendré avec des marques constituées d'écailles noires. Les ailes postérieures sont gris cendré, ombrées de noir sur les côtés et à l'arrière.
Blastobasis vesta/Blastobasis vesta :
Blastobasis vesta est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est de 5,1 à 7,4 mm. Les ailes antérieures ont des écailles brun grisâtre terminées de brun grisâtre pâle. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide, s'assombrissant progressivement vers l'apex.
Blastobasis virgatella/Blastobasis virgatella :
Blastobasis virgatella est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis vittata/Blastobasis vittata :
Blastobasis vittata est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On pensait qu'il était endémique de Madère, mais on sait maintenant qu'il habite les Pays-Bas, la France, les îles anglo-normandes, l'Angleterre et l'Irlande du Nord.
Blastobasis walsinghami/Blastobasis walsinghami :
Blastobasis walsinghami est un papillon de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis wolffi/Blastobasis wolffi :
Blastobasis wolffi est un papillon de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis wollastoni/Blastobasis wollastoni :
Blastobasis wollastoni est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve à Madère.
Blastobasis xiphiae/Blastobasis xiphiae :
Blastobasis xiphiae est un papillon de nuit de la famille des Blastobasidae. On le trouve au Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est de 4,5 à 5,2 mm. Les ailes antérieures ont des écailles brun pâle terminées de blanc mélangées à des écailles brunes terminées de brun pâle et quelques écailles brun foncé. Les ailes postérieures sont brun pâle translucide, s'assombrissant progressivement vers l'apex.
Blastobasis yuccaecolella/Blastobasis yuccaecolella :
Blastobasis yuccaecolella est un papillon nocturne de la famille des Blastobasidae. On le trouve aux États-Unis, y compris en Pennsylvanie. Les larves se nourrissent dans les gousses en décomposition de Yucca baccata.
Blastobotrys/Blastobotrys :
Blastobotrys est un genre de champignons appartenant à la famille des Trichomonascaceae. Le genre a une distribution cosmopolite.
Blastobotrys elegans/Blastobotrys elegans :
Blastobotrys elegans est une espèce de champignon.
Blastocatelle/Blastocatelle :
Blastocatella est un genre de bactéries de la famille des Blastocatellaceae avec une espèce connue (Blastocatella fastidiosa). Blastocatella fastidiosa a été isolée du sol de la savane d'Erichsfelde en Namibie.
Blastocatellaceae/Blastocatellaceae :
Les Blastocatellaceae sont une famille de bactéries.
Blastocatellales/Blastocatellales :
Les Blastocatellales sont un ordre d'Acidobacteriota au sein de la classe Blastocatellia.
Blastochloris/Blastochloris :
Blastochloris est un genre de bactéries de l'ordre des Hyphomicrobiales.
Blastochloris gulmargensis/Blastochloris gulmargensis :
Blastochloris gulmargensis est une bactérie gram-négative mobile du genre Blastochloris qui a été isolée du biofilm dans une source froide de soufre à Gulmarg en Inde.
Blastochloris sulfoviridis/Blastochloris sulfoviridis :
Blastochloris sulfoviridis est une bactérie du genre Blastochloris qui utilise des composés soufrés comme source d'énergie. Blastochloris sulfoviridis a été isolé d'une source de soufre en Union soviétique
Blastochloris viridis/Blastochloris viridis :
Blastochloris viridis est une bactérie du genre Blastochloris qui a été isolée de l'eau de la rivière Dreisam à Freiburg im Breichsgau, Allemagne
Blastocladie/Blastocladie :
Blastocladia est un genre de champignons aquatiques.
Blastocladia angusta/Blastocladia angusta :
Blastocladia angusta est une espèce de champignon.
Blastocladia arborata/Blastocladia arborata :
Blastocladia arborata est une espèce de champignon.
Blastocladia aspergilloides/Blastocladia aspergilloides :
Blastocladia aspergilloides est une espèce de champignon de la famille des Blastocladiaceae.
Blastocladia bonaerensis/Blastocladia bonaerensis :
Blastocladia bonaerensis est une espèce de champignon aquatique d'Argentine.
Blastocladia caduca/Blastocladia caduca :
Blastocladia caduca est une espèce de champignon originaire d'Inde.
Blastocladia coronata/Blastocladia coronata :
Blastocladia coronata est une espèce de champignon originaire d'Inde.
Blastocladiaceae/Blastocladiaceae :
Les Blastocladiaceae sont une famille de champignons de la division Blastocladiomycota. Elle contient les genres suivants : Allomyces Blastocladiella Blastocladia Blastocladiopsis MicroallomycesLa famille a été circonscrite par Henning Eiler Petersen en 1909.
Blastocladielle/Blastocladielle :
Blastocladiella est un genre de champignon.
Blastocladiomycota/Blastocladiomycota :
Blastocladiomycota est l'un des phylums actuellement reconnus au sein du royaume Fungi. Blastocladiomycota était à l'origine l'ordre des Blastocladiales au sein du phylum Chytridiomycota jusqu'à ce que des caractères ultrastructuraux moléculaires et zoosporiques soient utilisés pour démontrer qu'il n'était pas monophylétique avec Chytridiomycota. L'ordre a d'abord été érigé par Petersen pour un seul genre, Blastocladia, qui était à l'origine considéré comme un membre des oomycètes. En conséquence, les membres de Blastocladiomycota sont souvent appelés familièrement "chytrides". Cependant, certains pensent que "chytrid" ne devrait se référer qu'aux membres de Chytridiomycota. Ainsi, les membres de Blastocladiomyota sont communément appelés « blastoclades » par les mycologues. Alternativement, les membres de Blastocladiomycota, Chytridiomycota et Neocallimastigomycota se sont regroupés en tant que véritables champignons zoosporiques. Blastocladiomycota contient 5 familles et environ 12 genres. Cette première branche divergente du royaume Fungi est la première à présenter une alternance de générations. De plus, deux organismes modèles populaires (autrefois) - Allomyces macrogynus et Blastocladiella emersonii - appartiennent à ce phylum.
Blastocoque/Blastocoque :
Blastococcus est un genre de bactéries à Gram positif, coccoïdes et aérobies de la famille des Geodermatophilaceae.
Blastococcus capsensis/Blastococcus capsensis :
Blastococcus capsensis est une bactérie à Gram positif du genre Blastococcus qui a été isolée d'une roche calcaire.
Blastococcus colisei/Blastococcus colisei :
Blastococcus colisei est une bactérie à Gram positif du genre Blastococcus qui a été isolée du calcaire de l'amphithéâtre d'El Jem à El Jem, en Tunisie.
Blastococcus endophyticus/Blastococcus endophyticus :
Blastococcus endophyticus est une bactérie du genre Blastococcus qui a été isolée des feuilles de la plante Camptotheca acuminata du Yunnan en Chine.
Blastococcus jejuensis/Blastococcus jejuensis :
Blastococcus jejuensis est une bactérie du genre Blastococcus qui a été isolée du sable de la plage de Gwakji sur l'île de Jeju en Corée.
Blastococcus saxobsidens/Blastococcus saxobsidens :
Blastococcus saxobsidens est une bactérie Gram-positive et aérobie du genre Blastococcus qui a été isolée de la calcarénite à Malte.
Blastococcus xanthinilyticus/Blastococcus xanthinilyticus :
Blastococcus xanthinilyticus est une bactérie à Gram positif et non mobile du genre Blastococcus qui a été isolée de la poussière de marbre du monument Bulla Regia en Tunisie.
Blastocèle/Blastocèle :
Un blastocèle (), également orthographié blastocèle et blastocèle, et également appelé cavité de blastocyste (ou cavité de clivage ou de segmentation) est une cavité remplie de liquide qui se forme dans la blastula (blastocyste) des premiers embryons d'amphibiens et d'échinodermes, ou entre l'épiblaste et l'hypoblaste d'embryons aviaires, reptiliens et mammifères au stade blastoderme. Il résulte du clivage de l'ovocyte (ovule) après la fécondation. Il se forme pendant l'embryogenèse, comme ce qui a été appelé une "troisième étape" après que l'ovocyte fécondé unicellulaire (zygote, ovule) se soit divisé en 16 à 32 cellules, via le processus de mitose. Il peut être décrit comme la première cavité cellulaire formée à mesure que l'embryon grossit, le précurseur essentiel de la gastrula différenciée, topologiquement distincte.
Blastoconidium/Blastoconidium :
Un blastoconidium (blastoconidie au pluriel) est une conidie holoblastique asexuée formée par le processus de soufflage ou de bourgeonnement d'une cellule de levure, qui est un type de reproduction asexuée qui se traduit par un bourgeon provenant d'une cellule mère. La production d'un blastoconidium peut se produire le long d'un vrai hyphe, d'un pseudohyphe ou d'une cellule de levure singulière. Le mot "conidies" vient du mot grec konis et eidos, konis signifiant poussière et eidos signifiant semblable. Le terme "bourgeon" vient du mot grec blastos, qui signifie bourgeon. Des levures telles que Candida albicans et Cryptococcus neoformans produisent ces cellules bourgeonnées appelées blastoconidies.
Blastocrithidie/Blastocrithidie :
Blastocrithidia est un genre de protistes flagellés parasites appartenant à la famille des Trypanosomatidae. C'est un parasite monoxène des insectes hétéroptères, habitant principalement leur intestin postérieur et leurs glandes.
Code_nucléaire Blastocrithidia/Code nucléaire Blastocrithidia :
Le code nucléaire de Blastocrithidia (tableau 31) est un code génétique utilisé par le génome nucléaire du genre trypanosomatidé Blastocrithidia.
Blastocyste/blastocyste :
Le blastocyste est une structure formée au début du développement des mammifères. Il possède une masse cellulaire interne (ICM) qui forme ensuite l'embryon. La couche externe du blastocyste est constituée de cellules appelées collectivement le trophoblaste. Cette couche entoure la masse cellulaire interne et une cavité remplie de liquide connue sous le nom de blastocèle. Le trophoblaste donne naissance au chorion et à l'amnios qui entourent l'embryon. Le placenta dérive du chorion embryonnaire (la partie du chorion qui développe les villosités) et du tissu utérin sous-jacent de la mère. Le nom "blastocyste" vient du grec βλαστός blastos ("une pousse") et κύστις kystis ("vessie, capsule"). Chez d'autres animaux, il s'agit d'une structure constituée d'une boule de cellules indifférenciée et appelée blastula. Chez l'homme, la formation de blastocystes commence environ 5 jours après la fécondation lorsqu'une cavité remplie de liquide s'ouvre dans la morula, le stade embryonnaire précoce d'une boule de 16 cellules. Le blastocyste a un diamètre d'environ 0,1 à 0,2 mm et comprend 200 à 300 cellules après un clivage rapide (division cellulaire). Environ sept jours après la fécondation, le blastocyste subit une implantation, s'encastrant dans l'endomètre de la paroi utérine. Là, il subira d'autres processus de développement, y compris la gastrulation. L'intégration du blastocyste dans l'endomètre nécessite qu'il sorte de la zone pellucide, ce qui empêche l'adhérence à la trompe de Fallope lorsque le pré-embryon se dirige vers l'utérus. L'utilisation de blastocystes dans la fécondation in vitro (FIV) consiste à cultiver un ovule fécondé pendant cinq jours avant de le transférer dans l'utérus. Il peut s'agir d'une méthode de traitement de la fertilité plus viable que la FIV traditionnelle. La masse cellulaire interne des blastocystes est la source de cellules souches embryonnaires, qui sont largement applicables dans les thérapies à base de cellules souches, notamment la réparation, le remplacement et la régénération des cellules.
Blastocystis/Blastocystis :
Blastocystis est un genre de parasites hétérokontes unicellulaires appartenant à un groupe d'organismes connus sous le nom de Stramenopiles (également appelés Heterokonts) qui comprend des algues, des diatomées et des moisissures aquatiques. Blastocystis se compose de plusieurs espèces, vivant dans le tractus gastro-intestinal d'espèces aussi diverses que les humains, les animaux de ferme, les oiseaux, les rongeurs, les reptiles, les amphibiens, les poissons et les cafards. Blastocystis présente une faible spécificité d'hôte, et de nombreuses espèces différentes de Blastocystis peuvent infecter les humains, et selon la convention actuelle, chacune de ces espèces serait identifiée comme Blastocystis hominis. Blastocystis est l'un des parasites humains les plus répandus dans le monde et a une distribution mondiale. C'est l'infection parasitaire la plus courante aux États-Unis, où elle a infecté environ 23 % de la population totale au cours de l'année 2000. Dans les régions moins développées, des taux d'infection atteignant 100 % ont été observés. Des taux élevés d'infection sont observés chez les personnes des pays développés qui travaillent avec des animaux. Bien que le rôle de Blastocystis hominis dans les maladies humaines soit souvent qualifié de controversé, une enquête systématique sur les études de recherche menées par 11 spécialistes des maladies infectieuses de neuf pays a révélé que plus de 95 % des articles publiés au cours des 10 années précédentes l'identifiaient comme causant la maladie. chez les personnes immunocompétentes. L'article attribuait la confusion sur la pathogénicité à l'existence de porteurs asymptomatiques, un phénomène qui, selon l'étude, est commun à tous les protozoaires gastro-intestinaux. Cependant, Blastocystis n'a jamais rempli le postulat de Koch selon lequel l'infection d'un individu sain par Blastocystis conduit à la maladie. Le fait que la voie d'infection de Blastocystis soit orale-anale indique que les porteurs ont été en contact avec des matières fécales contaminées qui pourraient avoir inclus d'autres pathogènes intestinaux expliquant les symptômes observés. Une explication plus probable est la présence de souches virulentes et non virulentes puisqu'il existe une énorme variation génétique entre les différentes souches (ou génotypes). Voir l'article sur le génotype de Rune Stensvold et le récent article sur le génome de Blastocystis développant cette diversité. Une théorie alternative selon laquelle Blastocystis n'est pas du tout un agent pathogène a récemment été renforcée sur la base de sa biochimie.
Blastocystose/Blastocystose :
La blastocystose fait référence à une condition médicale causée par une infection à Blastocystis. Blastocystis est un parasite protozoaire unicellulaire qui habite le tractus gastro-intestinal des humains et d'autres animaux. De nombreux types différents de Blastocystis existent et ils peuvent infecter les humains, les animaux de ferme, les oiseaux, les rongeurs, les amphibiens, les reptiles, les poissons et même les cafards. La blastocystose s'est avérée être un facteur de risque possible pour le développement du syndrome du côlon irritable.
Blastodacne/Blastodacne :
Blastodacna est un genre de papillons de nuit de la famille des Elachistidae.
Blastodacna atra/Blastodacna atra :
Blastodacna atra, la teigne de la moelle du pommier est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. Il est connu de la majeure partie de l'Europe et il a été introduit en Amérique du Nord.
Blastodacna bicristatella/Blastodacna bicristatella :
Blastodacna bicristatella est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. Il a été décrit par Vactor Tousey Chambers en 1875. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé dans l'Illinois, l'Indiana, le Kentucky, l'Ohio et le Québec. L'envergure est de 12 mm. Les ailes antérieures sont ocre pâle, saupoudrées et teintées de brun. Il y a une touffe oblongue d'écailles surélevées brun foncé sur le pli et une courte strie brune entre celle-ci et la marge dorsale. Il y a une autre touffe d'écailles brunes à l'extrémité de la cellule et la partie apicale de l'aile est brun foncé. Des adultes ont été observés en vol en mai et juin. Les larves se nourrissent d'espèces de Crataegus. Ils se nourrissent à l'intérieur du fruit de leur plante hôte. L'espèce hiverne au stade nymphal.
Blastodacna curvilineella/Blastodacna curvilineella :
Blastodacna curvilineella est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. Il a été décrit par Vactor Tousey Chambers en 1872. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été enregistré dans le Kentucky, le Maine, l'Ontario et le Québec.Les ailes sont gris sombre, parsemées de cendré (blanc ou gris) et il y a un cendré tache de chaque côté du thorax au-dessus des ailes. Il y a deux ou trois courtes stries longitudinales sombres indistinctes sur les ailes. Les adultes volent de mai à juillet. Les larves ont été enregistrées se nourrissant d'espèces de Crataegus.
Blastodacna erebopis/Blastodacna erebopis :
Blastodacna erebopis est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. On le trouve sur Java. Les larves se nourrissent de Terminalia edulis.
Blastodacna georgiella/Blastodacna georgiella :
Blastodacna georgiella est un papillon de la famille des Elachistidae. On le trouve dans l'ouest de la Transcaucasie et en Géorgie. L'envergure est de 11 à 12 mm. Des adultes ont été enregistrés de début juin à mi-juillet.
Blastodacna hellerella/Blastodacna hellerella :
Blastodacna hellerella est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. On le trouve dans la majeure partie de l'Europe sauf le nord. A l'est, l'aire de répartition s'étend jusqu'au Caucase.
Blastodacna libanotica/Blastodacna libanotica :
Blastodacna libanotica est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. On le trouve en Anatolie et au Proche-Orient. L'envergure est de 14 à 15 mm. Les ailes antérieures ont une strie costale blanche et une marque triangulaire bordée de blanc au-delà du milieu. Les larves se nourrissent principalement d'espèces de Pyrus, mais ont également été observées sur des espèces de Crataegus. Ils créent des galles dans les jeunes pousses de leur plante hôte. Plusieurs galles peuvent être trouvées sur un même rameau. Les larves peuvent être trouvées dans la seconde moitié de l'été. Les larves peuvent être trouvées de l'été au début de l'automne. La nymphose a lieu dans la galle à la fin de l'automne.
Blastodacna lvovskyi/Blastodacna lvovskyi :
Blastodacna lvovskyi est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. On le trouve au Tadjikistan.
Blastodacna mandshurica/Blastodacna mandshurica :
Blastodacna mandshurica est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. On le trouve en Russie.
Blastodacna mironovi/Blastodacna mironovi :
Blastodacna mironovi est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. On le trouve au Kirghizistan.
Blastodacna ochrella/Blastodacna ochrella :
Blastodacna ochrella est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. On le trouve au Japon (Hokkaido, Honshu). La longueur des ailes antérieures est de 5 à 5,8 mm. Les ailes antérieures sont ocre, bordées de brun foncé le long de la marge costale et du termen et avec deux touffes noirâtres d'écailles surélevées. Les ailes postérieures sont gris-brunâtres. Les adultes volent de la fin mai au début juillet.
Blastodacna pyrigalla/Blastodacna pyrigalla :
Blastodacna pyrigalla, la teigne du poirier ou foreur du poirier, est un papillon de la famille des Elachistidae. Il a été décrit par Yang en 1977. On le trouve en Corée et en Chine. Les larves se nourrissent dans les galles de Prunus persica.
Blastodacna rossica/Blastodacna rossica :
Blastodacna rossica est un papillon de la famille des Elachistidae. On le trouve en Crimée et dans la partie occidentale de la Transcaucasie et de l'Asie centrale. L'envergure est de 9 à 13 mm. Les adultes volent de fin mai à août en Europe et d'avril à mai en Asie centrale. Il y a une génération par an. Les larves se nourrissent d'espèces de Malus et peut-être aussi de Pyrus communis. Ils forent dans les jeunes rameaux de leur plante hôte. Les larves peuvent être trouvées dans la seconde moitié de l'été. Ils hivernent et se nymphosent au printemps de l'année suivante.
Blastodacna vinolentella/Blastodacna vinolentella :
Blastodacna vinolentella est un papillon de nuit de la famille des Elachistidae. On le trouve en Europe centrale et méridionale, des Pays-Bas à la Grèce. L'envergure est de 9 à 12 mm. Les adultes volent de début juin à début août. Les larves se nourrissent peut-être de Vitis vinifera.
Blastoderme/Blastoderme :
Un blastoderme (disque germinal, blastodisque) est une seule couche de tissu épithélial embryonnaire qui constitue la blastula. Il renferme le blastocèle rempli de liquide. La gastrulation suit la formation du blastoderme, où les extrémités du blastoderme commencent la formation de l'ectoderme, du mésoderme et de l'endoderme.
Blastodiniales/Blastodiniales :
Blastodiniales est un ordre de dinoflagellés appartenant à la classe des Dinophycées. Familles : Apodiniaceae Chatton Paradiniaceae J.Schiller Haplozoonidae Chatton
Blastodinium/Blastodinium :
Blastodinium (également connu sous le nom de Blastodiniphycaea) est un genre diversifié de dinoflagellés et d'importants parasites des copépodes planctoniques. Ils existent au stade parasitaire, au stade trophont et au stade dinospore. Bien que morphologiquement et fonctionnellement divers, en tant que parasites, ils vivent exclusivement dans le tractus intestinal des copéodes.
Blastoff (Internet_Money_song)/Blastoff (chanson Internet Money) :
" Blastoff " est une chanson créditée au collectif hip hop américain et au label Internet Money , bien qu'elle soit interprétée par les rappeurs Juice Wrld et Trippie Redd . Il est sorti le 28 août 2020, en tant que neuvième morceau du premier album d'Internet Money, B4 the Storm. Une chanson mélodique émotionnelle, elle voit les artistes chanter sur leurs relations passées. La chanson est une version retravaillée d'un morceau divulgué appelé "Tragedy".
Blastogregarinorina/Blastogregarinorina :
Blastogregarinorina est un sous-ordre d'alvéolées parasites du phylum Apicomplexia
Blastoïde/Blastoïde :
Les blastoïdes (classe Blastoidea) sont un type éteint d'échinodermes à tige, souvent appelés bourgeons marins. Ils apparaissent pour la première fois, avec de nombreuses autres classes d'échinodermes, à la période ordovicienne, et ont atteint leur plus grande diversité dans la sous-période mississippienne de la période carbonifère. Cependant, les blastoïdes peuvent provenir du Cambrien. Les blastoïdes ont persisté jusqu'à leur extinction à la fin du Permien, il y a environ 250 millions d'années. Bien que jamais aussi diversifiés que leurs parents contemporains, les crinoïdes, les blastoïdes sont des fossiles communs, en particulier dans de nombreuses roches de l'âge du Mississippien.
Blastoïde (embryoïde)/Blastoïde (embryoïde) :
Un blastoïde est un embryoïde, un modèle d'embryon à base de cellules souches qui, sur le plan morphologique et transcriptionnel, ressemble au concept précoce de mammifère préimplantatoire, appelé blastocyste. Les premiers blastoïdes ont été créés par le laboratoire Nicolas Rivron en combinant des cellules souches embryonnaires de souris et des cellules souches de trophoblastes de souris. Lors du développement in vitro, les blastoïdes génèrent des analogues des cellules endodermiques primitives, comprenant ainsi des analogues des trois types cellulaires fondateurs du conceptus (épiblaste, trophoblaste et endoderme primitif), et récapitulent les aspects de l'implantation lors de leur introduction dans l'utérus d'une femme compatible. . Les blastoïdes de souris n'ont pas montré la capacité de soutenir le développement d'un fœtus et ne sont donc généralement pas considérés comme un embryon mais plutôt comme un modèle. Par rapport à d'autres modèles d'embryons à base de cellules souches (par exemple, les gastruloïdes), les blastoïdes modélisent le stade de préimplantation et le développement intégré du conceptus, y compris l'embryon proprement dit et les deux tissus extraembryonnaires (trophectoderme et endoderme primitif). Le blastoïde est un système modèle pour l'étude du développement et de la maladie des mammifères. Il pourrait être utile pour l'identification de cibles thérapeutiques et la modélisation préclinique.
Blastolène Indy_Special/Blastolene Indy Special :
La Blastolene Indy Special est une voiture unique, spécialement construite. Créé à partir d'un moteur de char militaire et d'une carrosserie en aluminium sur mesure, il produit 810 ch à 2 800 tr/min et 1 560 lb-pi de couple à 2 400 tr/min. Successeur du Blastolene Special, le design du Blastolene Indy Special est inspiré d'une Indy Car des années 1950. La voiture a été vendue aux enchères le 23 janvier 2010.
Spécial Blastolène/Blastolène Spécial :
Le Blastolene Special, également connu sous le nom de "Tank Car", est une voiture unique, spécialement construite, conçue et construite par le maître artisan américain Randy Grubb. La voiture appartient actuellement à l'artiste américain Jay Leno, qui la conduit régulièrement dans les rues publiques, et a également la voiture exposée à divers salons et rencontres automobiles (tels que les événements Cars and Coffee par exemple) dans la grande région de Los Angeles, et la scène des passionnés de culture automobile californienne. Créé à partir d'un moteur de char militaire américain et d'une carrosserie en aluminium sur mesure, il produisait à l'origine 810 ch (600 kW) à 2 800 tr/min et 1 560 lb-pi (2 120 N·m) de couple à 2 400 tr/min. La voiture pèse 9 500 livres (4 300 kg), soit 1/11e du poids du réservoir d'origine à partir duquel le moteur a été utilisé.
Blastome/Blastome :
Un blastome est un type de cancer, plus fréquent chez les enfants, qui est causé par des tumeurs malignes dans les cellules précurseurs, souvent appelées blastes. Les exemples sont le néphroblastome, le médulloblastome et le rétinoblastome. Le suffixe -blastome est utilisé pour impliquer une tumeur de cellules primitives, incomplètement différenciées (ou précurseurs), par exemple, le chondroblastome est composé de cellules ressemblant au précurseur des chondrocytes.
Blastome (album)/Blastome (album):
Blastoma est le deuxième album studio du chanteur australien Ngaiire, né en Papouasie-Nouvelle-Guinée, sorti le 10 juin 2016. L'album s'appelle blastoma ; une forme de cancer que Ngaiire a lutté à un jeune âge. L'album a culminé au numéro 41 sur les graphiques ARIA.
Blastomère/Blastomère :
En biologie, un blastomère est un type de cellule produit par clivage (division cellulaire) du zygote après fécondation et est un élément essentiel de la formation de la blastula.
Blastomeryx/Blastomeryx :
Blastomeryx est un genre éteint de cerf porte-musc endémique d'Amérique du Nord. Il a vécu pendant l'époque miocène 20,4-10,3 ma, existant pendant environ 10 millions d'années. Il ne peut y avoir qu'une seule espèce, Blastomeryx gemmifer. Blastomeryx mesurait 75 centimètres (30 po) de long et ressemblait à un chevrotain moderne. Ses canines étaient allongées en défenses qu'il utilisait probablement pour déraciner les plantes et repousser les prédateurs. Alors que Blastomeryx (ainsi que le cerf musqué moderne) manquait de bois, une espèce du Miocène moyen avait des boutons osseux sur son crâne, qui ont été interprétés comme des cornes naissantes.
Blastomonas/Blastomonas :
Blastomonas est un genre de bactéries à Gram négatif, photohétérotrophes, strictement aérobies et non sporulées de la famille des Sphingomonadaceae.
Blastomonas aquatica/Blastomonas aquatica :
Blastomonas aquatica est une bactérie Gram-négative contenant de la bactériochlorophylle et aérobie du genre Blastomonas qui a été isolée du lac Peng Co et du lac Namtso du plateau tibétain en Chine.
Blastomonas natatoria/Blastomonas natatoria :
Blastomonas natatoria est une bactérie à Gram négatif du genre Blastomonas.
Blastomussa/Blastomussa :
Blastomussa est un genre de grands coraux durs polypes. On ne sait pas à quelle famille ce genre appartient. Les membres de ce genre se trouvent parfois dans les aquariums récifaux.
Blastomussa merleti/Blastomussa merleti :
Blastomussa merleti, communément appelé corail ananas, est une espèce de grand corail pierreux polype. On ne sait pas à quelle famille appartient le genre Blastomussa. Ce corail est originaire de la région indo-pacifique occidentale et centrale et est parfois utilisé dans les aquariums récifaux.
Blastomussa wellsi/Blastomussa wellsi :
Blastomussa wellsi est une espèce de grand corail pierreux polype. On ne sait pas à quelle famille appartient le genre Blastomussa. Ce corail se trouve dans la région indo-pacifique ouest et centrale.
Blastomyces cerolytica/Blastomyces cerolytica :
Blastomyces cerolytica est une espèce de champignon semblable à la levure. Il a été découvert et nommé par Mahmoud KS Muftić, et publié en 1957.
Blastomyces dermatitidis/Blastomyces dermatitidis :
Blastomyces dermatitidis est un champignon dimorphe qui provoque la blastomycose, une infection fongique invasive et souvent grave que l'on trouve occasionnellement chez l'homme et d'autres animaux. Il vit dans le sol et le bois humide en décomposition, souvent dans une zone proche d'un cours d'eau comme un lac, une rivière ou un ruisseau. La croissance intérieure peut également se produire, par exemple, dans les débris accumulés dans des hangars ou des cabanes humides. Le champignon est endémique à certaines parties de l'est de l'Amérique du Nord, en particulier le nord boréal de l'Ontario, le sud-est du Manitoba, le Québec au sud du fleuve Saint-Laurent, certaines parties des Appalaches américaines et les chaînes de montagnes de l'est interconnectées, la rive ouest du lac Michigan, l'état de Wisconsin et toute la vallée du Mississippi, y compris les vallées de certains affluents majeurs tels que la rivière Ohio. De plus, il se produit rarement en Afrique au nord et au sud du désert du Sahara, ainsi que dans la péninsule arabique et le sous-continent indien. Bien qu'il n'ait jamais été directement observé poussant dans la nature, on pense qu'il s'y développe sous la forme d'une moisissure blanche cotonneuse, similaire à la croissance observée en culture artificielle à 25 ° C (77 ° F). Chez un humain ou un animal infecté, cependant, il se transforme en forme de croissance et devient une levure bourgeonnante à grandes cellules. La blastomycose est généralement facilement traitable avec des médicaments antifongiques systémiques une fois qu'elle est correctement diagnostiquée; cependant, le diagnostic tardif est très fréquent, sauf dans les zones de forte endémie.
Blastomycose/Blastomycose :
La blastomycose ou blasto est une infection fongique causée par l'inhalation de spores d'un champignon Blastomyces. Environ la moitié seulement des personnes atteintes de la maladie présentent des symptômes, qui peuvent inclure de la fièvre, de la toux, des sueurs nocturnes, des douleurs musculaires, une perte de poids, des douleurs thoraciques et une sensation de fatigue. Les symptômes se développent généralement entre trois semaines et trois mois après avoir inhalé les spores. La plupart des infections à blastomycose affectent les poumons. Dans 25 à 40 % des cas, l'infection se propage également à d'autres parties du corps, comme la peau, les os ou le système nerveux central. Bien que la blastomycose soit particulièrement dangereuse pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli, la plupart des personnes diagnostiquées avec une blastomycose ont un système immunitaire sain. Blastomyces dermatitidis se trouve dans le sol et dans les matières organiques en décomposition comme le bois ou les feuilles. Les activités de plein air comme la chasse ou le camping dans les zones boisées augmentent le risque de développer une blastomycose. Il n'existe pas de vaccin, mais le risque de contracter la maladie peut être réduit en ne perturbant pas le sol. Le traitement repose généralement sur un médicament azolé tel que l'itraconazole pour une maladie légère ou modérée. Dans les cas graves, les patients sont traités avec de l'amphotéricine B avant le traitement azolé. Dans les deux cas, le traitement azolé dure 6 à 12 mois. Dans l'ensemble, 4 à 6 % des personnes qui développent une blastomycose meurent ; cependant, si le système nerveux central est impliqué, cela monte à 18%. Les personnes atteintes du SIDA ou prenant des médicaments qui suppriment le système immunitaire ont le risque le plus élevé de décès à 25-40 %. Vallée du fleuve Laurent. Dans ces zones, il y a environ 1 à 2 cas pour 100 000 par an. Moins fréquemment, la blastomycose survient également en Afrique, au Moyen-Orient, en Inde et dans l'ouest de l'Amérique du Nord. La blastomycose affecte également un large éventail de mammifères non humains, et les chiens en particulier sont d'un ordre de grandeur plus susceptibles de contracter la maladie que les humains. La niche écologique de Blastomyces dans la nature est mal comprise et on ne sait pas s'il existe des animaux hôtes importants. La blastomycose existe depuis des millions d'années mais a été décrite pour la première fois par Thomas Caspar Gilchrist en 1894. Pour cette raison, elle est parfois appelée "La maladie de Gilchrist".
Pyodermite ressemblant à la blastomycose/Pyodermite ressemblant à la blastomycose :
La pyodermite ressemblant à la blastomycose est une affection cutanée caractérisée par de grandes plaques verruqueuses avec des bords surélevés et de multiples pustules. : 255, 272
Blaston/Blaston :
Blaston est un village et une paroisse civile du district de Harborough dans le Leicestershire. C'est une petite paroisse avec une population de 54 selon le recensement de 2001. Comme la population était restée inférieure à 100 détails du recensement de 2011 sont inclus dans la paroisse civile de Horninghold. Le village est près de Nevill Holt, Medbourne et Hallaton. L'église St Giles, Blaston a été reconstruite en 1878. Blaston a été mentionné pour la première fois dans le Domesday Book et le nom signifie probablement la colonie de Bleath (un anglo-saxon).
Blastopetrova/Blastopetrova :
Blastopetrova est un genre de papillons nocturnes appartenant à la sous-famille des Olethreutinae de la famille des Tortricidae. Il ne contient qu'une seule espèce, Blastopetrova keteleericola, que l'on trouve en Chine (Guangxi, Yunnan). L'envergure est de 17–23 mm pour les mâles et de 22,5–26 mm pour les femelles. Il y a un motif nuageux irrégulier sur les ailes antérieures, dont la couleur varie du gris au brun rougeâtre et au noir. Les ailes postérieures sont grises. Les larves se nourrissent de Keteleeria evelyniana.
Blastophaga/Blastophaga :
Blastopphaga est un genre de guêpe de la famille des Agaonidae (guêpes des figues) qui pollinisent les figues ou sont autrement associés aux figues, une relation coévolutive qui se développe depuis au moins 80 millions d'années. Les guêpes pollinisatrices des figues sont spécifiques à des figues spécifiques. Le figuier commun Ficus carica est pollinisé par Blastopphaga psenes.
Blastopophaga psènes/Blastophaga psènes :
Blastopphaga psenes est une espèce de guêpe du genre Blastopphaga. Il pollinise le figuier commun Ficus carica et le Ficus palmata étroitement apparenté. Sans colonie ni nid, ces guêpes se reproduisent dans les figues et ne vivent que quelques jours ou semaines. Ils localisent la figue qu'ils souhaitent polliniser grâce aux sens olfactifs.
Blastophyse/Blastophyse :
Blatophysa est un genre d'algues vertes de la classe des Ulvophycées. Depuis février 2022, dans AlgaeBase, la seule espèce est Blatophysa rhizopus.
Blastopirellula cremea/Blastopirellula cremea :
Blastopirellula cremea est une bactérie aérobie et mobile du genre Blastopirellula qui a été isolée d'une palourde morte (Scapharca bringonii) de Corée.
Port de plaisance de Blastopirellula/Port de plaisance de Blastopirellula :
Blastopirellula marina, membre du phylum Planctomycetota, est une bactérie halotolérante habitant les milieux aquatiques. B. marina a été déterminée comme étant une nouvelle espèce en utilisant l'analyse de la séquence d'ARNr 16s.
Blastopsocus/Blastopsocus :
Blastopsocus est un genre de cloportes communs de la famille des Psocidae. Il y a environ neuf espèces décrites dans Blastopsocus.
Blastopsocus lithinus/Blastopsocus lithinus :
Blastopsocus lithinus est une espèce de cloporte commun de la famille des Psocidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Blastopsocus variabilis/Blastopsocus variabilis :
Blastopsocus variabilis est une espèce de cloporte commun de la famille des Psocidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Blastospore/Blastospore :
Une blastospore est une spore fongique asexuée produite par bourgeonnement. Produit par des champignons du phylum Glomeromycota et autres. Il est également connu sous le nom de blastoconidium (pluriel = blastoconidia). Un exemple de champignon qui forme des blastospores est Candida albicans.
Blastosporelle/Blastosporelle :
Blastosporella est un genre fongique de la famille des Lyophyllacées. Le genre est monotypique, contenant la seule espèce sud-américaine Blastosporella zonata, décrite comme nouvelle pour la science en 2007. Le champignon produit des fructifications caractérisées par la production de boules sphériques de blastospores qui recouvrent la surface de la calotte à maturité.
Blastovalva/Blastovalva :
Blastovalva est un genre de papillons de nuit de la famille des Gelechiidae.
Blastovalva anisochroa/Blastovalva anisochroa :
Blastovalva anisochroa est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Anthonie Johannes Theodorus Janse en 1960. On le trouve en Afrique du Sud.
Blastovalva haplotypa/Blastovalva haplotypa :
Blastovalva haplotypa est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Anthonie Johannes Theodorus Janse en 1960. On le trouve en Afrique du Sud.
Blastovalva paltobola/Blastovalva paltobola :
Blastovalva paltobola est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve en Afrique du Sud. L'envergure est d'environ 9 mm. Les ailes antérieures sont blanc brillant avec le bord costal foncé fuscous vers la base et avec une marque foncée fuscous allongée très oblique vers le dos avant le milieu. Il y a une ligne fuscous foncée allant du disque au-delà du milieu jusqu'à la tache apicale, où elle rencontre une ligne plus courte similaire à partir d'une tache diffuse irrégulière sur le tornus. Une tache se trouve le long du quart apical de la costa, composée de trois taches brun foncé obliques en forme de coin séparées par des strigules blanches, la deuxième strigula limitant un point apical noirâtre, et précédée de deux points noirs linéaires minuscules entourés d'ocre pâle avant le termes. Les ailes postérieures sont grises.
Blastozoaires/Blastozoa :
Blastozoa est un sous-embranchement d'animaux éteints appartenant à Phylum Echinodermata. Ce sous-embranchement est caractérisé par la présence de structures respiratoires spécialisées et de plaques brachioles utilisées pour l'alimentation. Ce sous-embranchement s'étendait du Cambrien au Permien.
Blastpipe/Blastpipe :
Le blastpipe fait partie du système d'échappement d'une locomotive à vapeur qui décharge la vapeur d'échappement des cylindres dans la boîte à fumée sous la cheminée afin d'augmenter le tirage à travers le feu.
Réseaux Blastro/Réseaux Blastro :
Blastro Networks est une société basée sur le Web dont le siège est à Austin, TX, qui gère trois sites Web de vidéos musicales en streaming à la demande spécifiques à un genre. Avec une équipe de production supplémentaire en dehors d'Austin à Nashville, TN, les sites Web de Blastro Networks proposent non seulement des vidéos musicales d'artistes majeurs, indépendants et non signés, mais également des séries vidéo originales pertinentes pour l'industrie de la musique, y compris des interviews d'artistes, des séquences de performances en direct, couverture du festival, nouvelles et potins. Blastro, élu "Best of the Web 2007" par BusinessWeek, est un site urbain pour les passionnés de hip-hop, de R&B, de pop, de musique latine et de dance. Roxwel est une fusion alternative de divertissement rock, métal et indépendant, et Yallwire présente des artistes country, bluegrass et chrétiens. Les trois sites promeuvent fortement la découverte et le partage de vidéos d'artistes grand public et underground. comprennent Universal Music Group et Sony BMG. La société a également conclu des partenariats de distribution importants avec Windows Media Guide et Verizon FiOS TV, qui présentent tous deux les divers catalogues de contenus originaux des sites. Les fondateurs et les employés de Blastro Networks sont considérés comme des experts de la musique numérique, de la vidéo de haute qualité et de la stratégie en ligne, ainsi que de la publicité en ligne de niche au-delà de la bannière, comme en témoignent les campagnes publicitaires antérieures menées par de grandes marques, y compris VH1 , HBO, Toyota et Ford, sur les sites.
Blastulation/Blastulation :
La blastulation est l'étape du développement embryonnaire animal précoce qui produit la blastula. La blastula (du grec βλαστός (blastos signifiant pousse)) est une sphère creuse de cellules (blastomères) entourant une cavité interne remplie de liquide (le blastocèle). Le développement embryonnaire commence par un spermatozoïde fécondant un ovule pour devenir un zygote, qui subit de nombreux clivages pour se développer en une boule de cellules appelée morula. Ce n'est que lorsque le blastocèle est formé que l'embryon précoce devient une blastula. La blastula précède la formation de la gastrula dans laquelle se forment les couches germinales de l'embryon. Une caractéristique commune d'une blastula de vertébrés est qu'elle consiste en une couche de blastomères, connue sous le nom de blastoderme, qui entoure le blastocèle. Chez les mammifères, la blastula est appelée blastocyste. Le blastocyste contient un embryoblaste (ou masse cellulaire interne) qui finira par donner naissance aux structures définitives du fœtus, et un trophoblaste qui formera les tissus extra-embryonnaires. Au cours de la blastulation, une quantité importante d'activité se produit au début embryon pour établir la polarité cellulaire, la spécification cellulaire, la formation de l'axe et pour réguler l'expression des gènes. Chez de nombreux animaux, tels que la drosophile et le xénope, la transition mi-blastula (MBT) est une étape cruciale du développement au cours de laquelle l'ARNm maternel est dégradé et le contrôle du développement est transmis à l'embryon. De nombreuses interactions entre les blastomères dépendent de l'expression de la cadhérine, en particulier la E-cadhérine chez les mammifères et la EP-cadhérine chez les amphibiens. L'étude de la blastula et de la spécification cellulaire a de nombreuses implications dans la recherche sur les cellules souches et la technologie de reproduction assistée. Chez Xenopus, les blastomères se comportent comme des cellules souches pluripotentes qui peuvent migrer par plusieurs voies, en fonction de la signalisation cellulaire. En manipulant les signaux cellulaires au cours du stade de développement de la blastula, divers tissus peuvent être formés. Ce potentiel peut jouer un rôle déterminant dans la médecine régénérative pour les cas de maladie et de blessure. La fécondation in vitro implique l'implantation d'une blastula dans l'utérus de la mère. L'implantation de cellules Blastula pourrait servir à éliminer l'infertilité.
Blastus/Blastus :
Selon la Bible, Blastus était le chambellan d'Hérode Agrippa (Actes 12:20), un médiateur pour les Sidoniens et les Tyriens, et on croyait qu'il était impliqué dans les événements qui ont conduit à la mort d'Hérode.
Blastus (homonymie)/Blastus (homonymie) :
Le mot "Blastus" peut faire référence à : Blastus, le chambellan d'Hérode Agrippa dans la Bible Blastus, un genre de plantes de la famille des Melastomataceae Old Blastus of Bandicoot, un roman de Miles Franklin
Blastus (plante)/Blastus (plante) :
Blastus est un genre de plantes de la famille des Melastomataceae. Les espèces peuvent être trouvées dans : le Japon, la Chine, l'Indochine et l'ouest de la Malaisie.
Blaszczak/Blaszczak :
Blaszczak, à l'origine Błaszczak (polonais) est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Mariusz Błaszczak (né en 1969), homme politique et historien polonais Simon Blaszczak (né en 1983), joueur de football canadien
Blas%C3%A9/Blasé :
Blasé peut faire référence à : Blasé (album), un album d'Archie Shepp "Blasé" (chanson), une chanson de 2015 de Ty Dolla Sign
Blas%C3%A9 (album)/Blasé (album):
Blasé est un album du saxophoniste de jazz Archie Shepp enregistré en Europe en 1969 pour le label BYG Actuel.
Blas%C3%A9 (chanson)/Blasé (chanson) :
" Blasé " est une chanson du chanteur américain Ty Dolla Sign , prise comme premier single de son premier album studio Free TC le 26 juin 2015. Produite par DJ Spinz , la chanson présente des apparitions du rappeur américain Future et du duo hip hop américain Rae Sremmurd. Ty et Future se sont séparés en chantant le refrain d'avant en arrière suivi d'une outro de ce dernier.
Blat/Blat :
Blat ou BLAT peut désigner : BLAT (bioinformatique), un algorithme Blat (faveurs), une forme de corruption en Russie et en Union soviétique Blat (Roumanie), un terme désignant un match truqué dans le football roumain Blat (logiciel) est un utilitaire de ligne de commande qui envoie des e-mails via SMTP ou publie sur Usenet via NNTP. Blat, district de Byblos, village du gouvernorat du Mont-Liban, Liban Blat, Marjayoun, village du district de Marjeyoun, Liban Caio Blat (né en 1980), acteur brésilien
Blat, Byblos_District/Blat, Byblos District :
Blat ( arabe : بلاط ) est une municipalité du district de Byblos du gouvernorat de Keserwan-Jbeil , au Liban . C'est une banlieue de Byblos et à 40 kilomètres au nord de Beyrouth. Blat a une altitude moyenne de 190 mètres au-dessus du niveau de la mer et une superficie totale de 683 hectares. Ses habitants sont majoritairement des catholiques maronites. En 2008, il y avait trois écoles privées dans le village inscrivant 2 560 étudiants, en plus d'un campus de l'Université libanaise américaine. Il y avait 28 entreprises de plus de cinq employés opérant à Blat.
Blat, Marjayoun/Blat, Marjayoun :
Blat (arabe : بلاط) est un village du district de Marjeyoun au sud du Liban, situé juste au nord de Marjeyoun.
Blat (faveurs)/Blat (faveurs) :
En russe, blat (russe : блат) est une forme de corruption, qui est un système d'accords informels, d'échanges de services, de connexions, de contacts avec le Parti ou d'accords sur le marché noir pour obtenir des résultats ou aller de l'avant. Un terme similaire, "protektsiya" , signifie littéralement protection, mais avec plus de tendance au patronage. De même, il existe un terme sémantiquement proche, « krysha », qui est issu d'un milieu criminel et signifie littéralement « un toit ». En URSS, le blat était répandu en raison de la pénurie permanente de biens de consommation et de services. Cela était dû au fait que le prix des biens de consommation était dicté par l'État plutôt que fixé par le marché libre. Les réseaux de blat faciliteraient l'accès du grand public à des biens et services très convoités. Contrairement aux privilèges officiels normaux (selon que l'on est un responsable du parti, un membre de l'intelligentsia, un ouvrier d'usine ou un paysan laborieux (russe : трудящийся крестьянин)) qui seraient accordés à un groupe éligible, parmi lesquels « des produits comme les datchas et le logement dans un immeuble ministériel et étaient extrêmement rares, être dans un groupe éligible n'était pas suffisant pour obtenir le prix. Pour obtenir des privilèges, il fallait des contacts avec quelqu'un de plus haut (comme un mécène) ". Un exemple d'un tel favoritisme a été décrit dans un croquis fantastique de l'écrivain Mikhail Boulgakov : "Moto.... brrm !!! Déjà au Kremlin ! Misha entre dans le hall, et là sont assis Staline, Molotov, Vorochilov, Kaganovitch, Mikoyan et Iagoda. Misha se tient dans le porte, faisant une profonde révérence. Staline : Qu'y a-t-il ? Pourquoi êtes-vous pieds nus ? Boulgakov (avec un haussement d'épaules triste) : Eh bien... je n'ai pas de bottes... Staline : Qu'est-ce que c'est ? Mon écrivain s'en passe bottes ? Quel outrage ! Iagoda, enlève tes bottes, donne-leur à lui !" Le système de blat peut être considéré comme un exemple de réseaux sociaux présentant certaines similitudes avec les réseaux (en particulier les réseaux de "bons vieux" garçons) aux États-Unis, les réseaux de vieux garçons au Royaume-Uni et dans l'ancien Empire britannique, ou guanxi en Chine. Cependant, le nom blatnoy (блатной) a un sens criminel en russe et il se rapporte à un statut dans le monde criminel. Cela signifie généralement un membre d'un gang de voleurs; (blatnoy/блатной) lui-même signifie criminel professionnel en russe.
Blat Mog%C4%A7%C5%BCa_Tower/Blat Mogħża Tower :
La tour Blat Mogħża ( maltais : Torri ta ' Blat Mogħża ), également connue sous le nom de tour Ta ' Capra ( maltais : Torri ta ' Capra ), était une petite tour de guet à Fomm ir-Riħ , aux limites de Mġarr , à Malte . C'était une des tours Lascaris. La tour Blat Mogħża a été construite sous le règne de Giovanni Paolo Lascaris sur le site d'un poste de garde médiéval. Sa conception était probablement similaire aux tours Lippija et Għajn Tuffieħa, qui ont été construites en 1637. Elle aurait eu les tours Lippija et Nadur dans sa ligne de mire. La tour a été construite au bord d'une falaise, qui a commencé à s'affaisser. Selon l'ingénieur de l'Ordre Charles François de Mondion, la tour était en ruine vers 1730. Elle n'a jamais été reconstruite.
Blata/Blata :
Blata peut faire référence à : Blata (compagnie), une entreprise de bicyclettes tchèque Blatta ou Blata, un titre éthiopien Blata, Croatie, un village près de Saborsko
Blata, Croatie/Blata, Croatie :
Blata est un village de la région de Lika en Croatie, dans la municipalité de Saborsko, dans le comté de Karlovac.
Blata (entreprise)/Blata (entreprise) :
Blata, est une entreprise tchèque, basée à Blansko, qui produit des mini-motos hautes performances. Ces vélos sont conçus et construits pour être utilisés sur un circuit fermé et pavé. Pavel Blata, le fondateur de l'entreprise, a fait ses premières expériences avec la moto en participant à des épreuves d'endurance moto de six jours. Pendant ce temps, il a eu la chance de piloter de nombreuses machines différentes. Blata a appris de première main comment ils fonctionnaient, ce qui était important pour le pilote et aussi ce que le pilote voulait réellement. Il a vu les aspects positifs et négatifs de chaque machine différente. Après un certain temps, il a décidé qu'il devait faire quelque chose avec cette connaissance. À la fin des années 80, il avait commencé à produire et à vendre des scooters et des minibikes sous le nom de Blata. Il a progressivement constitué une petite équipe de personnes en qui il pouvait avoir confiance et a mis en place une base solide pour la gestion de son entreprise. Ce noyau de gestion s'est concentré sur la constitution d'une autre équipe d'experts autour d'eux sous la forme d'ingénieurs, de techniciens et de développeurs.
Blata l-Bajda/Blata l-Bajda :
Blata l-Bajda est une banlieue de Ħamrun, à Malte, sur la route de La Valette. Les bâtiments notables incluent la chapelle dédiée à Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse et l'école Saint-Joseph, une école dirigée par les Sœurs de Saint-Joseph de l'Apparition. Le monument Spencer se trouve également dans cette banlieue. Maria Regina Girls Junior Lyceum se trouve à Blata l-Bajda. Cette école accueille plus de 1000 étudiants venant du centre de Malte.
Bandes dessinées flagrantes/bandes dessinées flagrantes :
Blatant Comics est un éditeur américain indépendant de bandes dessinées fondé en 1997 par Chris Crosby avec Randy Faucheux III et John Waupsh III (qui partira plus tard pour poursuivre d'autres exploits). Blatant est connu pour avoir publié des bandes dessinées parodiques telles que Sloth Park, XXXena: Warrior Pornstar et Dead Sonja: She-Zombie with a Sword, et des bandes dessinées humoristiques comme + EV et Impeach Bush !. Le 5 mai 2007, dans le cadre de la Journée de la bande dessinée gratuite, Blatant s'est aventuré dans un sujet moins humoristique avec une bande dessinée d'horreur droite appelée Last Blood. Les titres de Blatant sont distribués dans les magasins de bandes dessinées par Diamond Comic Distributors. Les anciens numéros sont disponibles via Mile High Comics.
Désarroi flagrant/Désarroi flagrant :
Blatant Disarray est un groupe de thrash metal américain originaire de Raleigh, en Caroline du Nord.
Localisme flagrant/localisme flagrant :
Blatant Localism est le premier EP sorti par le groupe de skate punk basé en Arizona JFA, en 1981. C'était la première grande sortie underground de la scène punk rock à incorporer des thèmes de skate, faisant de JFA l'un des groupes de skate punk pionniers.
Lac Blata%C4%8Dko/Lac Blatačko :
Le lac Blatačko est un lac naturel situé à 21 kilomètres au nord-est de Konjic, dans la municipalité de Konjic, en Bosnie-Herzégovine. Le lac est un élément central de l'ensemble naturel et culturel-historique - paysage culturel - désigné comme monument national de Bosnie-Herzégovine.
Blatce/Blatce :
Blatce (en allemand : Großblatzen) est un village et une municipalité du district de Česká Lípa dans la région de Liberec en République tchèque.
Blatch/Blatch :
Blatch peut faire référence à : Emily Blatch, baronne Blatch (1937-2005), homme politique britannique Harriot Stanton Blatch (1856-1940), écrivaine et suffragette américaine Helen Blatch (1933-2015), actrice britannique, surtout vue à la télévision Nora Stanton Blatch Barney (1883-1971), ingénieur civil américain, architecte et suffragiste Peter Blatch (né en 1953) William Gabriel Blatch (1840-1900), entomologiste britannique
Blatchbridge/Blatchbridge :
Blatchbridge est un hameau de la paroisse civile de Selwood dans le Somerset, en Angleterre, situé sur la route B3092 de Frome à Maiden Bradley. Il y avait autrefois un atelier de forgeron, situé du côté Frome de la rivière Frome. Il possède une maison publique appelée les Cross Keys, qui a été construite au début du XIXe siècle et a été désignée comme bâtiment classé Grade II. Une ancienne chapelle méthodiste, maintenant convertie en habitation privée, est située à mi-hauteur de la colline en direction de Frome.
Blacherisme / Blacherisme :
Le blatcherisme est un terme formé comme un portemanteau des noms de deux politiciens britanniques, Tony Blair (Parti travailliste) et Margaret Thatcher (Parti conservateur). Il a été utilisé par les critiques du monétarisme et du libéralisme économique pour faire référence à la thèse selon laquelle un modèle politique du gouvernement Thatcher, distinct du conservatisme d'une seule nation, a été ressuscité lorsque Blair est arrivé au pouvoir. Il faisait écho au « butskellisme », fréquemment utilisé pour décrire le consensus d'après-guerre sur une économie mixte avec une intervention modérée de l'État pour promouvoir des objectifs sociaux, en particulier dans les domaines de l'éducation et de la santé. Le commentaire éditorial de Red Pepper avant les élections générales de 1997 qui ont porté Blair au pouvoir peut être la première utilisation. Une autre première observation de ce terme remonte à 2001, utilisé par Brian Lee Crowley, un commentateur canadien. Le terme a également été utilisé, par exemple, par le journaliste Alexander Cockburn de préférence au blairisme.
Blatchford/Blatchford :
Blatchford, un nom de famille, peut faire référence à :
Blatchford, Edmonton/Blatchford, Edmonton :
Blatchford est une communauté neutre en carbone en cours de développement sur le site de l'aéroport désaffecté du centre-ville d'Edmonton, en Alberta. Avec une superficie de 2,17 km2 (0,84 mile carré), Blatchford a à peu près la taille du centre-ville d'Edmonton. Il est prévu d'être un quartier à densité moyenne à élevée qui s'appuiera sur les énergies renouvelables et un système de partage d'énergie de quartier, contiendra deux stations de train léger sur rail (LRT) et sera neutre en carbone. Les premiers résidents ont emménagé à Blatchford à la fin de 2020, environ cinq ans après la première pelletée de terre et quatre ans après que les premières maisons devaient initialement être occupées. Le développement de Blatchford se déroule par phases; la première phase, qui est actuellement en construction, verra 250 maisons de ville et bâtiments à usage mixte construits sur six parcelles de terrain. Blatchford devrait prendre 20 ans pour se développer complètement et contenir environ 30 000 résidents une fois qu'il sera terminé.
Blatchington/Blatchington :
Blatchington peut faire référence aux endroits suivants en Angleterre : East Blatchington West Blatchington
Blatchington Mill_School_and_Sixth_Form_College/Blatchington Mill School et Sixth Form College :
Blatchington Mill School est une école secondaire mixte à Hove, Brighton et Hove pour les 11 à 16 ans.
Blatchley/Blatchley :
Blatchley peut faire référence à : PeopleEmily Blatchley (1842–1874), missionnaire chrétien protestant britannique en Chine avec la China Inland Mission John Polwhele Blatchley (1913–2008), concepteur automobile né à Londres ; a travaillé avec J Gurney Nutting et Rolls-Royce Willis Blatchley (1859–1940), entomologiste, malacologue et géologue américainHeritageBlatchley Hall, sur le campus du College of Idaho à Caldwell, Canyon County, Idaho, construit en 1910 Blatchley House, maison historique située au 370 Blatchley Road près de Jordanville, Herkimer County, New York Willis S. Blatchley House, site historique national situé au 232 Lee Street, Dunedin, Pinellas County, FlorideÉducationBlatchley middle school in Sitka School District, Alaska
Salle Blatchley/Salle Blatchley :
Blatchley Hall, sur le campus du College of Idaho à Caldwell dans le comté de Canyon, Idaho, a été construit en 1910. Il a été inscrit au registre national des lieux historiques en 1978. Il a été considéré comme un bon "exemple de la renaissance coloniale". " et pour son association avec l'histoire du College of Idaho. C'était la maison de Henry et Carrie Blatchley, qui en ont fait don avec 10 acres (4,0 ha) de terrain au campus du College of Idaho en 1916, avec l'espoir qu'il servirait de résidence au président du collège. Le Dr William Judson Boone, qui a fondé le collège en 1891, y a vécu pendant une courte période. Il a ensuite été remodelé pour servir de YMCA, puis à nouveau plus tard pour servir de bâtiment de musique et de galerie d'art du collège.
Maison Blatchley / Maison Blatchley :
La Blatchley House est une maison historique située au 370 Blatchley Road près de Jordanville, Herkimer County, New York.
Blatchleya/Blatchleya :
Blatchleya est un genre de faux coléoptères soldats de la famille des Omethidae, contenant une seule espèce décrite, B. gracilis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Chad Chaffin

Chaconie/Chaconie : Chaconia peut faire référence à : Warszewiczia coccinea, une espèce de plante à fleurs Chaconia (champignon), un ge...