Rechercher dans ce blog

lundi 16 mai 2022

Biju Patnaik Film and Television Institute of Odisha


Bijan Robinson/Bijan Robinson :
Bijan Robinson (né le 30 janvier 2002) est un porteur de ballon de football américain pour les Texas Longhorns.

Bijan Samandar/Bijan Samandar :
Bijan Samandar (1er juin 1941 - 8 janvier 2019) ( persan : بیژن سمندر ) était un éminent poète iranien contemporain , parolier et joueur de tar qui a écrit des paroles pour des artistes notables tels que Ebi , Dariush , Sattar , Vigen , Moein , Mahasti , Shahram Shabpareh, Andy, Homeyra, Morteza, Hassan Shamaizadeh et bien d'autres.
Bijan Sheibani/Bijan Sheibani :
Bijan Sheibani ( persan : بیژن شیبانی) est directeur de théâtre. Les crédits de théâtre les plus récents incluent The Brothers Size de Tarell Alvin McCraney, au Young Vic Theatre, la nouvelle pièce d'Inua Ellams, Barber Shop Chronicles, au National Theatre, et Circle Mirror Transformation d'Annie Baker à Home Manchester. Plus tôt cette année, Barber Shop Chronicles a fait salle comble en Australie et en Nouvelle-Zélande après deux tournées à guichets fermés au National Theatre en 2017. Il fera une tournée aux États-Unis à l'automne 2018. Les crédits d'opéra récents incluent Nothing de David Bruce au Glyndebourne Festival Opera et Danish National Opera (nominé pour un Southbank Sky Arts Award 2017 pour le meilleur nouvel opéra) et Tell Me The Truth About Love pour Streetwise Opera. Plus tard cette année, Bijan mettra en scène la nouvelle pièce primée de Clare Barron, Dance Nation, pour le théâtre Almeida (27 août-6 octobre). Bijan a réalisé deux courts métrages, Groove is in the Heart et Samira's Party, tous deux sélectionnés pour le BFI London Film Festival et d'autres festivals internationaux, et il développe actuellement un nouveau court métrage avec Film Four. Il a été directeur associé du National Theatre de 2010 à 2015 sous la direction de Nicholas Hytner et directeur artistique de Actors Touring Company (ATC) de 2007 à 2011. Il a remporté le James Menzies-Kitchen Award for Young Directors en 2003 et a tenu le John S Cohen. Bourse au National Theatre Studio de 2003 à 2004. Il a été nominé pour un Olivier Award en 2010 du meilleur réalisateur pour sa production de Our Class et sa production de Gone Too Far! de Bola Agbaje a remporté un Olivier Award for Outstanding Achievement in a Affiliate Theatre en 2008. The Brothers Size a remporté le prix de la meilleure production internationale aux Barcelona Critics Circle Awards 2008 et a été nominé pour un Olivier Award la même année. La production de Bijan de Nothing for Glyndebourne a été nominée pour le Southbank Sky Arts Award 2017 du meilleur opéra.
Bijan Taheri/Bijan Taheri :
Bijan Taheri ( persan : بیژن طاهری ; né le 21 mars 1961) est un entraîneur de football iranien et joueur à la retraite.
Bijan Tehrani/Bijan Tehrani :
Bijan Tehrani également connu sous le nom de Hassan Tehrani (né en 1944) est un écrivain, critique de cinéma et réalisateur iranien et le fondateur et rédacteur en chef du site Internet Cinema Without Borders. Il est également le réalisateur du festival annuel du film d'animation de l'East Los Angeles College. Les courts métrages et les livres pour enfants de Bijan ont remporté de nombreux prix lors de festivals internationaux de films et de salons du livre, dont le prix du meilleur livre iranien de l'année pour son livre The Yellow Leaf. . Il est le frère de Mahmoud Mosharraf Azad Tehrani. Au cours de ses années au cinéma et à la télévision iraniennes, il a produit environ 200 documentaires et nouvelles, dont certains ont remporté des honneurs internationaux. Des festivals internationaux ont reconnu The Towers et Children's Olympics à partir de ses compositions dans la ville de Jaleh. Le premier livre de Tehrani Hear from the reed, publié pour la première fois au début des années 1960, a été réimprimé 13 fois, et 275 000 ont été imprimés au total.Pendant de nombreuses années, Hassan Tehrani, également connu sous le nom de Bijan aux États-Unis, a enseigné au Los Collège du film et du cinéma d'Angeles.
Bijan Zarnegar/Bijan Zarnegar :
Bijan Zarnegar ( persan : بیژن زرنگار , 25 mars 1940 à Kermanshah , Iran - 21 avril 2017 à Téhéran , Iran ) était un pratiquant iranien d'escrime. Il a commencé l'escrime à l'âge de 18 ans à Téhéran alors qu'il étudiait à l'Université de police de Téhéran . Il a travaillé comme policier pendant qu'il pratiquait l'escrime. Il a participé aux épreuves individuelles et par équipe de fleuret, d'épée et de sabre aux Jeux olympiques d'été de 1964. Il est décédé en 2017 à Téhéran.
Bijan Zolfagharnasab/Bijan Zolfagharnasab :
Bijan Zolfagharnasab ( persan : بیژن ذوالفقارنسب , né le 7 juin 1949 à Sanandaj ) est un footballeur iranien à la retraite et actuellement entraîneur de football . Il a commencé sa carrière professionnelle avec Pas Tehran, avant de passer au Persepolis FC en 1974. Là, il pourrait remporter le championnat iranien en 1976 et atteindre la deuxième place en 1975, en 1977 et en 1978. Après la révolution iranienne, il est resté jouer pour Persepolis. remportant le tournoi national iranien Espandi Cup en 1979 avant de se retirer du football et de commencer ses études en éducation physique à Bruxelles. Il était titulaire à la Coupe d'Asie de 1976 à Téhéran, que l'Iran a remportée. Il a également participé au tournoi de football des Jeux olympiques de 1976, où l'Iran s'est qualifié pour les quarts de finale. Depuis juin 2011, il est membre du comité technique de Persépolis. Il a obtenu son doctorat. de l'Université de Bruxelles dans le domaine de l'éducation physique au début des années 80.
Bijan et_Manijeh/Bijan et Manijeh :
Bijan et Manijeh (également Bizhan et Manizheh, persan بيژن و منيژه - Bīžan-o Manīža) est une histoire d'amour dans le Shahnameh de Ferdowsi. Bijan était le fils de Giv, un célèbre chevalier iranien sous le règne de Kay Khosrow, le Shah d'Iran, et de Banu Goshasp, la fille héroïne de Rostam. Bijan tombe amoureux de Manijeh, la fille d'Afrasiab, le roi de Turan et le plus grand ennemi de l'Iran. L'histoire de sa souffrance et de la constance de Manijeh a été citée par plusieurs autres.
Bijanbari/Bijanbari :
Bijanbari est un village du bloc CD de Darjeeling Pulbazar dans la subdivision de Darjeeling Sadar du district de Darjeeling au Bengale occidental, en Inde. C'est un lieu important dans le district de Darjeeling principalement en raison du bureau divisionnaire du bloc et d'une centrale électrique Hydel.
Diplôme Bijanbari_Collège / Collège Diplôme Bijanbari :
Bijanbari College, créé en 1995, est un collège généraliste à Bijanbari, Darjeeling. Il est affilié à l'Université du Bengale du Nord et propose des cours de premier cycle dans les disciplines artistiques.
Bijand/Bijand :
Bijand ( persan : بيجند , également romanisé sous le nom de Bījand ; également connu sous le nom de Bejand ) est un village du district rural de Howmeh , dans le district central du comté de Sarab , province de l' Azerbaïdjan oriental , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 1 674 habitants, répartis en 438 familles.
Bijaneh/Bijaneh :
Bijaneh ( persan : بيجانه , également romanisé sous le nom de Bījāneh ) est un village du district rural de Dorudfaraman , dans le district central du comté de Kermanshah , province de Kermanshah , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 670 habitants, répartis en 145 familles.
Bijani/Bijani :
Bijani, anciennement connu sous le nom de Bijan, est un village bien connu près de la ville de Mandi. Ce village est situé dans le district de Mandi, à environ 540,6 km (335,91 mi) au nord-est de la capitale du pays Delhi et à 176,5 km (109,67 mi) au nord de la capitale de l'État, Shimla. Ce village est connu pour sa langue régionale parfaite, ses événements spéciaux dans les temples et bien plus encore. La situation et la zone montagneuse lui confèrent un climat agréable (ni trop chaud, ni trop frais). Le Bijani est également une partie importante de la ville de Mandi, car l'approvisionnement en eau provient principalement de ce village. En outre, il existe plusieurs sources d'eau naturelles qui traversent les montagnes.
Corpus Bijankhan/Corpus Bijankhan :
Le corpus Bijankhan ( persan : پیکرهٔ بی‌جن‌خان ) est un corpus étiqueté qui convient à la recherche sur le traitement du langage naturel (TAL) sur la langue persane. Cette collection est constituée d'actualités quotidiennes et de textes courants. Dans cette collection, tous les documents sont classés en différents sujets tels que politique, culturel, etc.; dans environ 4300 catégories de matières différentes. Le corpus contient environ 2,6 millions de mots étiquetés manuellement avec un ensemble d'étiquettes contenant 550 étiquettes de partie du discours en persan. Le corpus Bijankhan a été créé par le Database Research Group de l'Université de Téhéran. Le corpus n'est pas libre en ce sens qu'il n'est pas gratuit pour un usage commercial, bien que ces restrictions varient selon les pays. Le corpus Bijankhan porte le nom de Mahmood Bijankhan, professeur de linguistique à l'Université de Téhéran en raison de ses contributions dans ce domaine.
Bijao/Bijao :
Bijao est un nom commun pour plusieurs plantes et peut faire référence à : Calathea lutea Heliconia bihai Renealmia occidentalis
Bijapur/Bijapur :
Bijapur, maintenant officiellement connu sous le nom de Vijayapura, est le siège du district de Bijapur dans l'État du Karnataka en Inde. C'est aussi le siège de Bijapur Taluk. La ville de Bijapur est bien connue pour ses monuments historiques d'importance architecturale construits sous le règne de la dynastie Adil Shahi. Il est également bien connu pour les sports de la populaire équipe de première ligue du Karnataka sous le nom de Bijapur Bulls. Bijapur est situé à 530 km (330 mi) au nord-ouest de la capitale de l'État Bangalore et à environ 550 km (340 mi) de Mumbai et à 384 km (239 mi) à l'ouest de la ville d'Hyderabad. La ville a été fondée aux Xe et XIe siècles par les Kalyani Chalukyas et était connue sous le nom de Vijayapura (ville de la victoire). La ville a été transmise à Yadavas après la disparition de Chalukya. En 1347, la région a été conquise par le sultanat bahmani. Après la scission du sultanat bahmani, le sultanat de Bijapur a régné depuis la ville. Des reliques de la domination des sultanats se trouvent dans la ville, notamment le fort de Bijapur, Bara Kaman, Jama Masjid et Gol Gumbaz. Bijapur, l'une des villes du patrimoine populaire située dans l'État du Karnataka en Inde, est également l'une des dix villes les plus peuplées du Karnataka. La ville de Bijapur a été déclarée comme l'une des sociétés de l'État du Karnataka en 2013. La population urbaine de Bijapur selon le recensement de 2011 est de 326 000, peut-être la 9e plus grande ville du Karnataka. Vijayapura Mahanagara Palike (VMP) est la plus récente société municipale formée en vertu de la loi KMC avec les sociétés municipales Shimoga et Tumkur. Sur le plan administratif, le district de Bijapur relève de la division de Belgaum avec les districts de Bagalkote, Belgaum, Dharwad, Gadag, Haveri et Uttara Kannada (Karwar). L'administration civique de la ville est gérée par la Bijapur City Corporation et le bureau du sous-commissaire à Bijapur. Le bureau du sous-commissaire a la responsabilité des zones rurales de Bijapur, tandis que la société administre la ville de Bijapur. L'administration efficace de la ville patrimoniale de Bijapur est l'intention principale derrière toutes les activités de Vijayapura City Corporation.
Bijapur, Chhattisgarh/Bijapur, Chhattisgarh :
Bijapur est une ville du district de Bijapur, dans le Chhattisgarh, en Inde. C'est le siège du district et l'un des 4 taluks du district de Bijapur. Le taluk de Bijapur a une superficie de 928 km2 et 60 055 habitants (recensement de 2001). Il est situé sur la route nationale 16 qui relie Nizamabad dans le Telangana à Jagdalpur dans le sud-est du Chhattisgarh.
Bijapur, Karnataka_Assembly_constituency/Bijapur, circonscription de l'Assemblée du Karnataka :
La circonscription de Bijapur Vidhana Sabha était l'une des 224 circonscriptions d'assemblée de l'État indien du Karnataka jusqu'en 2008. La circonscription est réajustée en 2008 sur la mise en œuvre de la Commission de délimitation de 2002 en tant que circonscription de Bijapur City Vidhana Sabha La circonscription faisait partie de l'État de Bombay avant la loi de 1956 sur la réorganisation des États.
Bijapur, Rajasthan/Bijapur, Rajasthan :
Bijapur est un village du district Pali du Rajasthan et du 3ème siècle.
Bijapur (circonscription de Lok_Sabha)/Bijapur (circonscription de Lok Sabha) :
Bijapur (Vijayapura) est l'une des 28 circonscriptions électorales de Lok Sabha (parlementaires) dans l'État du Karnataka, dans le sud de l'Inde. Cette circonscription est réservée aux candidats appartenant aux castes répertoriées.
Bijapur (homonymie)/Bijapur (homonymie) :
Bijapur est une ville de l'État indien du Karnataka. Bijapur peut également désigner : Sultanat de Bijapur sous la dynastie Adil Shahi (1490-1687) Bijapur Subah, une province impériale moghole
Aéroport de Bijapur/Aéroport de Bijapur :
L'aéroport de Bijapur est un aéroport entièrement nouveau qui desservira la ville de Bijapur (également appelée Vijayapura) dans le Karnataka, en Inde. L'aéroport sera construit par la Karnataka State Industrial and Infrastructure Development Corporation (KSIIDC) pour un coût de Rs 220 crore. Le site du projet est situé à 15 km de la ville sur 727 acres (2,94 km2) de terrain dans les villages de Madhubavi. L'aéroport devrait être prêt début 2022.
Circonscription de l'Assemblée de Bijapur / Circonscription de l'Assemblée de Bijapur :
La circonscription de l'Assemblée législative de Bijapur est l'une des 90 circonscriptions de l'Assemblée législative de l'État de Chhattisgarh en Inde. Elle fait partie du district de Bijapur et est réservée aux candidats appartenant aux tribus répertoriées.
Bijapur City_Assembly_constituency / Circonscription de l'Assemblée de la ville de Bijapur :
La circonscription de Bijapur City Vidhana Sabha est l'une des 224 circonscriptions d'assemblée de l'État indien du Karnataka. La circonscription était auparavant connue sous le nom de circonscription de Bijapur qui a été réajustée en 2008 lors de la mise en œuvre de la Commission de délimitation de 2002. La circonscription faisait partie de l'État de Bombay avant la loi sur la réorganisation des États de 1956. Elle fait partie de Bijapur (circonscription de Lok Sabha) .
Collection Bijapur/Collection Bijapur :
La collection Bijapur fait référence à un assemblage de manuscrits conservés principalement dans les collections du bureau de l'Inde à la British Library. Les manuscrits, en arabe et en persan, faisaient à l'origine partie de la bibliothèque royale d'Adil Shahi et nombre d'entre eux portaient les sceaux des dirigeants d'Adil Shahi. À un certain moment de leur histoire, les manuscrits ont été transférés à l'Assur Mahal (اشرمحل). Le bâtiment abritait un collège et une école théologique fondés par Mohammed Adil Shah, sultan de Bijapur, pour abriter une relique du Prophète. En 1848, Bijapur a été annexée par les Britanniques et la bibliothèque et l'institution se sont avérées ne pas avoir de fonds pour leur soutien. Le savant Charles d'Ochoa a visité entre 1841 et 1843 et a arrangé les manuscrits, séparant «ceux conservés de ceux complètement détruits». Objets en langue marathi recueillis par Ch. d'Ochoa dans le Deccan se tiennent à la BnF. Par la suite, Henry Bartle Frere, le commissaire de la région, fit préparer un catalogue de la collection Bijapur en ourdou par Hamīd al-din Ḥakīm, et qui fut traduit en anglais par Erskine. Suite à un examen du catalogue par un certain John Wilson, assisté d'érudits locaux, il fut décidé que l'ensemble de la collection serait envoyé à la Cour des directeurs de la Compagnie des Indes orientales à Londres. Les manuscrits ont été expédiés en 1853. D'autres parties de la bibliothèque de Bijapur se sont séparées et se trouvent à la bibliothèque Raza, Rampur, au musée Salar Jung, Hyderabad, à la Bibliothèque nationale de France, Saint-Pétersbourg, au musée d'art islamique, Doha, et la bibliothèque de l'Université de St Andrews. Les parties du bureau de l'Inde ont été cataloguées, avec d'autres manuscrits arabes de l'Inde, par Otto Loth (1844-1881) et publiées en 1877. Après une interruption considérable, Qureshi a fourni un résumé de la collection en 1980, mais aucune analyse approfondie n'a été entreprise jusqu'à ce que 2016 lorsque Overton a examiné certaines des notations, sceaux et reliures.
District de Bijapur/District de Bijapur :
Le district de Bijapur peut faire référence à : district de Bijapur, district de Karnataka Bijapur, Chhattisgarh
Fort de Bijapur/Fort de Bijapur :
Le fort de Bijapur (Vijapur kote) est situé dans la ville de Bijapur, dans le district de Bijapur, dans l'État indien du Karnataka. Le fort de Bijapur possède une pléthore de monuments historiques d'importance architecturale construits sous le règne de la dynastie Adil Shahi. Les sultans Adil Shahi qui ont régné pendant près de 200 ans à Bijapur avaient consacré leur plus grande autorité, presque exclusivement, à l'architecture et aux arts alliés, chaque sultan s'est efforcé d'exceller son prédécesseur dans le nombre, la taille ou la splendeur de ses projets de construction. En conséquence, les bâtiments vus dans et autour du fort de Bijapur et de la ville ont été à juste titre appelés l'Agra du sud de l'Inde.
Bijapur North_(Lok_Sabha_circonscription)/Bijapur North (circonscription de Lok Sabha) :
La circonscription de Bijapur North Lok Sabha était une ancienne circonscription de Lok Sabha dans le Karnataka (État de Bombay de 1952 à 1956). Ce siège a vu le jour en 1951. Avant les élections de 1967 à Lok Sabha, il a cessé d'exister.
Bijapur Sud_(Lok_Sabha_circonscription)/Bijapur Sud (circonscription de Lok Sabha) :
La circonscription de Bijapur South Lok Sabha était une ancienne circonscription de Lok Sabha dans le Karnataka (État de Bombay de 1952 à 1956). Ce siège a vu le jour en 1951. Avant les élections de 1967 à Lok Sabha, il a cessé d'exister.
Bijapur Taluk/Bijapur Taluk :
Bijapur Taluk, officiellement Vijayapura Taluka, est un taluka de l'État indien du Karnataka. Il est situé dans le quartier de Bijapur. Le centre administratif de Bijapur Taluka se trouve dans la ville de Bijapur. Le taluka est situé dans le quadrant sud-ouest du district. Lors du recensement de 2011, il y avait quarante-six villages panchayat à Bijapur Taluka. La rivière principale du taluka est la rivière Don.
District de Bijapur,_district de Chhattisgarh/Bijapur, Chhattisgarh :
Le district de Bijapur, anciennement connu sous le nom de Birjapur, est l'un des 27 districts de l'État du Chhattisgarh, dans le centre de l'Inde. C'est l'un des deux nouveaux districts créés le 11 mai 2007. En 2011, c'est le deuxième district le moins peuplé du Chhattisgarh (sur les 18 à l'époque), après Narayanpur. C'est le deuxième district le moins alphabétisé de l'Inde, avec un taux d'alphabétisation de 41,58%, selon le recensement de 2011. Le collecteur actuel de Bijapur est Shri Ritesh Agrawal (IAS).
District de Bijapur,_district de Karnataka/Bijapur, Karnataka :
Le district de Bijapur, officiellement connu sous le nom de district de Vijayapura, est un district de l'État du Karnataka en Inde. La ville de Bijapur est le siège du district et est située à 530 km au nord-ouest de Bangalore. Bijapur est bien connue pour les grands monuments d'importance historique construits sous la dynastie Adil Shahi.
Gare de Bijapur/Gare de Bijapur :
La gare de Bijapur (code de gare : BJP) est une gare certifiée ISO 14001-2015 (Système de gestion environnementale) de catégorie « A » le (10.02.2020) sous South Western Railway située à Bijapur (également connue sous le nom de Vijayapura) dans le district de Bijapur dans le État indien du Karnataka.
Bijapura/Bijapura :
Bijapura peut faire référence à : Bijapur, une ville du Karnataka, en Inde Bijapura, Bhopal, un village de Bhopal, en Inde
Bijapura, Bhopal/Bijapura, Bhopal :
Bijapura est un village du district de Bhopal dans le Madhya Pradesh, en Inde. Il est situé dans le tehsil de Berasia.
Bijaq/Bijaq :
Bijaq ( persan : بيجق , également romanisé sous le nom de Bījaq ) est un village du district rural de Meshgin-e Sharqi , dans le district central du comté de Meshgin Shahr , province d' Ardabil , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 911 habitants, répartis en 227 familles.
Bijar/Bijar :
Bijar peut faire référence à : Bijar (ville), une ville de la province du Kordestan, Iran Comté de Bijar Bijar, Nehbandan, un village de la province du Khorasan du Sud, Iran Bijar, Punjab, un village du Pakistan Tapis Bijar, un type de tapis persan
Bijar, Pendjab/Bijar, Pendjab :
Bijar est un village et l'un des 51 conseils de l'Union (subdivisions administratives) du district de Khushab dans la province du Pendjab au Pakistan. Il est situé sur un carrefour très important d'où les routes mènent aux quatre directions. Mitha Tiwana est située à l'est, Sheikhu est à l'ouest, Panja est au sud et l'arrêt Bijar (ancien Nawab de Kothi) de la route nationale (route Mianwali-Sargodha) est du côté nord. C'est l'un des très importants conseils de l'Union du district de Khushab. Il est divisé en deux parties. Janoobi Bijar se compose du village et Shumali Bijar est Derajats des habitants de Bijar qui vivent en permanence dans leur zone de culture
Bijar, Khorasan du Sud/Bijar, Khorasan du Sud :
Bijar ( persan : بيجار , également romanisé sous le nom de Bījār ) est un village du district rural de Baqeran , dans le district central du comté de Birjand , province du Khorasan du Sud , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 149 habitants, répartis en 57 familles.
Bijar (ville)/Bijar (ville) :
Bījār ( persan : بیجار ; kurde : بیجاڕ , romanisé : Bîcar ) est une ville et capitale du comté de Bijar , province du Kurdistan , Iran . Au recensement de 2011, sa population était de 47 926 habitants, répartis en 14 970 familles.Avec une altitude de 1 940 mètres, Bijar a été surnommé le Toit de l'Iran.
Bijar Anjil-e_Kachal_Bon/Bijar Anjil-e Kachal Bon :
Bijar Anjil-e Kachal Bon ( persan : بيجارانجيل كچل بن , également romanisé sous le nom de Bījār Ānjīl-e Kachal Bon ) est un village du district rural d' Otaqvar , district d' Otaqvar , comté de Langarud , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 33, dans 10 familles.
Bijar Ankish/Bijar Ankish :
Bijar Ankish (persan : بيجارانكيش) peut faire référence à : Bala Bijar Ankish Pain Bijar Ankish
Bijar Bagh/Bijar Bagh :
Bijar Bagh ( persan : بيجارباغ , également romanisé sous le nom de Bījār Bāgh ) est un village du district rural de Layl , dans le district central du comté de Lahijan , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 336, dans 104 familles.
Bijar Basteh_Sar/Bijar Basteh Sar :
Bijar Basteh Sar ( persan : بيجاربسته سر , également romanisé sous le nom de Bījār Basteh Sar ) est un village du district rural de Layalestan , dans le district central du comté de Lahijan , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 134 habitants, répartis en 45 familles.
Bijar Bin,_Talesh/Bijar Bin, Talesh :
Bijar Bin ( persan : بيجاربين , également romanisé sous le nom de Bījār Bīn ) est un village du district rural de Haviq , district de Haviq , comté de Talesh , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 53, dans 12 familles.
Bijar Boneh/Bijar Boneh :
Bijar Boneh (persan : بيجاربنه) peut faire référence à : Bijar Boneh, Lahijan Bijar Boneh-ye Bala, comté de Lahijan Bijar Boneh-ye Pain, comté de Lahijan Bijar Boneh, Rasht
Bijar Boneh,_Lahijan/Bijar Boneh, Lahijan :
Bijar Boneh ( persan : بيجاربنه , également romanisé sous le nom de Bījār Boneh ; également connu sous le nom de Bījār Boneh-ye Kīsūm ) est un village du district rural de Lafmejan , dans le district central du comté de Lahijan , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 49, dans 20 familles.
Bijar Boneh,_Rasht/Bijar Boneh, Rasht :
Bijar Boneh ( persan : بيجاربنه , également romanisé sous le nom de Bījār Boneh ) est un village du district rural de Howmeh , dans le district central du comté de Rasht , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 1 359 habitants, répartis en 402 familles.
Bijar Boneh-ye_Bala/Bijar Boneh-ye Bala :
Bijar Boneh-ye Bala ( persan : بيجاربنه بالا , également romanisé sous le nom de Bījār Boneh-ye Bālā ; également connu sous le nom de Bījār Boneh ) est un village du district rural de Layalestan , dans le district central du comté de Lahijan , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 1 230 habitants, répartis en 360 familles.
Bijar Boneh-ye_Pain/Bijar Boneh-ye Douleur :
Bijar Boneh-ye Pain ( persan : بيجاربنه پايين , également romanisé sous le nom de Bījār Boneh-ye Pā'īn ; également connu sous le nom de Bījār Boneh ) est un village du district rural de Layalestan , dans le district central du comté de Lahijan , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 512 habitants, répartis en 151 familles.
Comté de Bijar/Comté de Bijar :
Le comté de Bijar (kurde : شارستانی بیجاڕ persan : شهرستان بیجار) est un comté de la province du Kordestan en Iran. La capitale du comté est Bijar. Lors du recensement de 2006, la population du comté était de 95 461 habitants, répartis en 23 614 familles. Le comté est subdivisé en trois districts : le district central, le district de Chang Almas et le district de Korani. Le comté compte cinq villes : Bijar, Babarashani, Tup Aghaj, Pir Taj et Yasukand.
Bijar Kenar/Bijar Kenar :
Bijar Kenar ( persan : بيجاركنار , également romanisé sous le nom de Bījār Kenār ; également connu sous le nom de Bidzharkinar et Bījār Kinār ) est un village du district rural de Pasikhan , dans le district central du comté de Rasht , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 1 063 habitants, répartis en 267 familles.
Bijar Khaleh/Bijar Khaleh :
Bijar Khaleh ( persan : بيجارخاله , également romanisé sous le nom de Bījār Khāleh ; également connu sous le nom de Bidzhar-Khale ) est un village du district rural de Pir Bazar , dans le district central du comté de Rasht , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 280 habitants, répartis en 75 familles.
Bijar Pes/Bijar Pes :
Bijar Pes ( persan : بيجارپس , également romanisé sous le nom de Bījār Pes et Bījār Pas ; également connu sous le nom de Bidzharpas , Bījārīsh et Bījār Pes-e Avval ) est un village du district rural de Howmeh , dans le district central du comté de Rasht , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 660 habitants, répartis en 184 familles.
Bijar Posht/Bijar Posht :
Bijar Posht ( persan : بيجارپشت , également romanisé sous le nom de Bījār Posht ) est un village du district rural de Malfejan , dans le district central du comté de Siahkal , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 73, dans 19 familles.
Bijar Poshteh/Bijar Poshteh :
Bijar Poshteh ( persan : بيجارپشته , également romanisé sous le nom de Bījār Poshteh ) est un village du district rural de Bibalan , district de Kelachay , comté de Rudsar , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 142 habitants, répartis en 42 familles.
Bijar Protected_Aire/Aire protégée de Bijar :
La zone protégée de Bijar se trouve dans la province du nord-est du Kurdistan, à 15 kilomètres de la ville de Bijar. Sa superficie est de 31 612 hectares (78 110 acres).
Bijar Sar/Bijar Sar :
Bijar Sar ( persan : بيجارسر , également romanisé sous le nom de Bījār Sar ; également connu sous le nom de Bodzhyarser , Bojār Sar et Bojiarser ) est un village du district rural de Chubar , district d' Ahmadsargurab , comté de Shaft , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 512 habitants, répartis en 141 familles.
Bijar Sara/Bijar Sara :
Bijar Sara ( persan : بيجارسرا , également romanisé sous le nom de Bījār Sarā ) est un village du district rural de Tutaki , dans le district central du comté de Siahkal , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 60, dans 15 familles.
Bijarabine/Bijarabine :
Bijarabin ou Bijar Bin (persan : بيجاربين) peut faire référence à : Bijarabin, Astara Bijar Bin, Talesh
Bijarabine, Astara/Bijarabine, Astara :
Bijarabin ( persan : بيجاربين , également romanisé sous le nom de Bījārābīn ; également connu sous le nom de Bījārehbīn ) est un village du district rural de Virmuni , dans le district central du comté d'Astara , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 1 052 habitants, répartis en 275 familles.
Bijarani Buledi/Bijarani Buledi :
Buledi ( ourdou : بجرانی بلیدی ) est un clan de la tribu Buledi ( Burdi ), un peuple baloutche , au Balouchistan et au Sindh , au Pakistan . Bijarani est un clan du peuple Marri.
Bijargah/Bijargah :
Bijargah (persan : بيجارگاه) peut faire référence à : Bijargah-e Olya Bijargah-e Sofla
Bijargah-e Olya/Bijargah-e Olya :
Bijargah-e Olya ( persan : بيجارگاه عليا , également romanisé sous le nom de Bījārgāh-e 'Olyā ; également connu sous le nom de Bījārgāh-e Bālā ) est un village du district rural de Machian , district de Kelachay , comté de Rudsar , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 390, dans 99 familles.
Canapé Bijargah-e/Sofla Bijargah-e :
Bijargah-e Sofla ( persan : بيجارگاه سفلي , également romanisé sous le nom de Bījārgāh-e Soflá ; également connu sous le nom de Bījārgāh-e Pā'īn ) est un village du district rural de Machian , district de Kelachay , comté de Rudsar , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 340 habitants, répartis en 87 familles.
Bijarkan/Bijarkan :
Bijarkan ou Bijar Kan (persan : بيجاركن) peut faire référence à : Bijarkan, Rezvanshahr Bijarkan, Sowme'eh Sara
Bijarkan, Rezvanshahr/Bijarkan, Rezvanshahr :
Bijarkan ( persan : بيجاركن , également romanisé sous le nom de Bījārkan ) est un village du district rural de Khoshabar , dans le district central du comté de Rezvanshahr , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 184 habitants, répartis en 44 familles.
Bijarkan, Sowme%27eh_Sara/Bijarkan, Sowme'eh Sara :
Bijarkan ( persan : بيجاركن , également romanisé sous le nom de Bījārkan ; également connu sous le nom de Bījār Kan ) est un village du district rural de Ziabar , dans le district central du comté de Sowme'eh Sara , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 201, dans 42 familles.
Bijarwadh/Bijarwadh :
Bijarwadh est un quartier célèbre parmi les principaux quartiers du district de Kohlu, près de Tadri. Le chef de Bijarwadh était Wadra Jangho Khan et Nari Ali Gul Kalwani, après leur mort, leur tribu a migré vers la province du Sind en 1980, fils lattar de Wadra Jangho Khan, Wadra Ghulam Hussain Maree a été choisi comme nouveau chef de leur tribu et ils sont définitivement installés dans le district de Matiari Sindh.
Temple_Bijasan Mata,_Salkanpur/Temple Bijasan Mata, Salkanpur :
Le temple Vindhyawasini Mata Salkanpur est un Siddhpeeth sacré de Vindhyavasni Beejasan Devi (l'une des incarnations de la déesse hindoue "Ma Durga"), situé sur un sommet de 800 pieds dans le village de Salkanpur, près de Rehti, en Inde. Les escaliers de la caractéristique du sommet sont d'environ 1400.Salkanpur est situé à 70 km de Bhopal, la capitale du Madhya Pradesh. Ce temple est considéré comme l'un des temples les plus sacrés pour les hindous en Inde.
Bijasan Mata_Temple_Indore/Temple Bijasan Mata Indore :
Le temple Bijasan Mata est l'un des temples de la déesse hindoue Durga, situé dans le district d'Indore au Madhya Pradesh, en Inde. Ce temple est construit en 1760 par Shivaji Rao Holkar. Le temple est visité par des milliers de fidèles pour le saint Darshan et Pooja.
Bijat/Bijat :
Bijat est une colonie du Sarawak, en Malaisie. Il se trouve à environ 122,3 kilomètres (76,0 mi) à l'est-sud-est de la capitale de l'État, Kuching. Les colonies voisines comprennent: Simanggang 2,6 kilomètres (1,6 mi) au nord-est Setumbin 2,6 kilomètres (1,6 mi) au sud-ouest Skra 4,1 kilomètres (2,5 mi) au sud-est Nanga Entulang 5,6 kilomètres (3,5 mi) au sud Temelan 7,9 kilomètres (4,9 mi) au sud-est Antek 9,3 kilomètres (5,8 mi) ouest
Bijaura/Bijaura :
Bijaura est un comité de développement villageois du district de Surkhet, dans la province de Karnali, au centre-ouest du Népal. Au moment du recensement de 1991 au Népal, il avait une population de 3841 personnes vivant dans 637 ménages individuels.
Bijauri/Bijauri :
Bijauri est un comité de développement de la ville et du village du district de Dang Deokhuri dans la province de Lumbini au sud-ouest du Népal. Au moment du recensement de 1991 au Népal, il y avait une population de 9 729 personnes vivant dans 1 599 ménages individuels. Quelques km. au nord du restaurant Vulture à Chillikot, il y a l'ancien temple de Kalika et Malika Devi ainsi qu'un ancien palais endommagé d'un roi. L'université sanscrite du Népal est également située ici. Il y a aussi une ferme d'autruches dans ce VDC
Bijaurie/Bijaurie :
Bijauria est un village du bloc Baheri du district de Bareilly, dans l'Uttar Pradesh, en Inde. La gare la plus proche est la gare de Bijauria Junction. La ville de Bareilly est à 32 km du village. Selon le recensement de 2011 en Inde, la population du village est de 1532, sur 823 sont des hommes et 709 sont des femmes.
Bijauria Junction_railway_station/Gare de Bijauria Junction :
La gare de Bijauria est une petite gare de la division ferroviaire d'Izzatnagar. Son code est BJV. Elle dessert Bijauria et les villages voisins du département de Bareilly. La gare se compose de trois quais.
Bijawan Kalan/Bijawan Kalan :
Bijawan Kalan est un village du district de Bhopal dans le Madhya Pradesh, en Inde. Il est situé dans le tehsil de Berasia.
Bijawan Khurd/Bijawan Khurd :
Bijawan Khurd est un village du district de Bhopal dans le Madhya Pradesh, en Inde. Il est situé dans le tehsil de Berasia.
Bijawar/Bijawar :
Bijawar est une ville nagar panchayat du district de Chhatarpur dans l'État du Madhya Pradesh, en Inde. C'est le siège administratif de Bijawar Taluk, et était autrefois la capitale d'un État princier de l'Inde britannique du même nom. Les habitants de Bijawar demandent le statut de district à leur gouvernement d'État.
Plateau de Bijawar-Panna/Plateau de Bijawar-Panna :
Le plateau de Bijawar-Panna couvre des parties des districts de Chhatarpur et de Panna dans l'État indien du Madhya Pradesh.
Assemblée de Bijawar_circonscription/circonscription de l'Assemblée de Bijawar :
La circonscription de l'Assemblée de Bijawar est l'une des 230 circonscriptions de Vidhan Sabha (Assemblée législative) de l'État du Madhya Pradesh, dans le centre de l'Inde. Cette circonscription a vu le jour en 1951, en tant que l'une des 48 circonscriptions de Vidhan Sabha de l'ancien État de Vindhya Pradesh.
État de Bijawar/État de Bijawar :
L'État de Bijawar était un État princier de l'Inde coloniale, situé dans le district moderne de Chhatarpur au Madhya Pradesh. L'État natal de Bijawar couvrait une superficie de 2520 km2 (973 m²) dans l'agence Bundelkhand. Les forêts couvraient près de la moitié de la superficie totale de l'État, que l'on croyait riche en minéraux, mais le manque de moyens de transport avait entravé le développement de ses ressources.
Bijay/Bijay :
Bijay est un prénom. Les personnes notables portant ce nom incluent: Bijay Biswaal (né en 1964), le peintre indien Bijay Chand Mahtab (1881–1941), le maharaja de Bardhaman Bijay Chhetri (né en 2001), le footballeur indien Bijay Kumar Gachhadar, le politicien népalais Bijay Mishra (1936–2020) , dramaturge indien Bijay Mohanty (1950-2020), acteur indien Bijay Singh, homme politique indien Bijay Subba (né en 1994), joueur de cricket indien Bijay Subba (homme politique), homme politique népalais Bijay Subedi, homme politique népalais
Bijay Biswaal / Bijay Biswaal :
Bijayananda Biswaal mieux connu sous le nom de Bijay Biswaal est un peintre et artiste indien. Il a travaillé comme inspecteur en chef des billets aux chemins de fer indiens à Nagpur. Il a volontairement pris sa retraite des chemins de fer indiens pour continuer à peindre.
Bijay Chand_Mahtab/Bijay Chand Mahtab :
Maharajadhiraja Bahadur Sir Bijay Chand Mahtab, (Bengali: মহারাজাধিরাজা বাহাদুর স্যার বিজয়চাঁদ মহতাব মহতাব মহতাব, 19 octobre 1881 - 29 août 1941) était le souverain de Burdwan Estate, Bengale en Inde britannique (Bengale occidentale actuelle, Inde) de 1887 jusqu'à sa mort dans 1941.
Bijay Chhetri/Bijay Chhetri :
Bijay Chhetri (né le 7 juillet 2001), est un footballeur professionnel indien qui joue en tant que défenseur de Sreenidi Deccan dans la I-League.
Bijay Kumar_Gachhadar/Bijay Kumar Gachhadar :
Bijaya Kumar Gachhadar (népalais : बिजयकुमार गच्छदार) est un homme politique népalais et un ancien dirigeant du Congrès népalais. Il a servi cinq mandats en tant que vice-Premier ministre du Népal sous le gouvernement de Madhav Kumar Népal, Baburam Bhattarai, KP Oli, Pushpa Kamal Dahal et Sher Bahdur Deuba. Il était le deuxième vice-président du Congrès népalais.
Bijay Kumar_Singh/Bijay Kumar Singh :
Bijay Kumar Singh peut désigner : Bijay Kumar Singh (homme politique indien) Bijay Kumar Singh (homme politique népalais)
Bijay Kumar_Singh_(politicien_indien)/Bijay Kumar Singh (homme politique indien) :
Bijay Kumar Singh est un homme politique indien, actuellement membre de Janata Dal (United) et membre du Conseil législatif du Bihar.
Bijay Kumar_Singh_(népalais_politicien)/Bijay Kumar Singh (népalais politicien) :
Bijay Kumar Singh (népalais : विजय कुमार सिंह) est un homme politique népalais appartenant au parti Terai Madhesh Loktantrik. Il est également un ancien membre de l'Assemblée constituante et a été élu au scrutin proportionnel. Il est le chef fondateur du parti Terai Madhesh Loktantrik.
Bijay Mishra/Bijay Mishra :
Bijay Mishra (Odia : ବିଜୟ ମିଶ୍ର, 16 juillet 1936 - 26 avril 2020) était un dramaturge, parolier et scénariste indien. Il était également scénariste grand public dans l'industrie du cinéma et de la télévision d'Odia. Il a reçu le State Sahitya Academy Award (1968, 1988), Konark Samman (1994) ainsi que le Kendra Sangeet Natak Akademi Award et le Odisha Sahitya Akademi Award.
Bijay Mohanty/Bijay Mohanty :
Bijay Mohanty (8 avril 1950 - 20 juillet 2020) était un acteur de cinéma indien du cinéma Odia. Il a été honoré d'un prix national du film.
Bijay Singh/Bijay Singh :
Vijay Singh Nishad est un homme politique indien du Bihar et membre de l'Assemblée législative du Bihar. Singh a remporté le Barari sur le ticket Janata Dal (United) lors des élections à l'Assemblée législative du Bihar en 2020.
Bijay Subba/Bijay Subba :
Bijay Subba (né le 8 octobre 1994) est un joueur de cricket indien. Il a fait ses débuts sur la liste A pour le Sikkim lors du trophée Vijay Hazare 2018-19 le 26 septembre 2018. Il a fait ses débuts en première classe pour le Sikkim lors du trophée Ranji 2018-19 le 28 novembre 2018.
Bijay Subba_(homme politique)/Bijay Subba (homme politique) :
Bijay Subba est un homme politique népalais et membre de la Chambre des représentants du parlement fédéral du Népal. Il est le frère aîné du vice-président de la Chambre Shiva Maya Tumbahamphe et est titulaire d'un doctorat en sciences politiques de l'Université de Tribhuwan. Il a longtemps été membre du CPN UML, le parti qu'il a "déserté" pour rejoindre le parti Sanghiya Samajwadi mais est revenu peu de temps après, et a de nouveau été nommé au comité central du parti en 2015. Il a également présidé le sous-comité pour l'élaboration du projet de loi sur la citoyenneté formé sous le Commission des affaires d'État et de la bonne gouvernance du parlement en 2019. Il a été élu au parlement en 2017 du CPN UML dans le cadre du système de représentation proportionnelle.
Bijay Subedi/Bijay Subedi :
Bijay Subedi est membre de l'assemblée provinciale de la province de Bagmati au Népal. Il a été élu de Chitwan 2(B) pour le CPN(UML).
Bijaya Dhananjaya_Pur_Sasan/Bijaya Dhananjaya Pur Sasan :
Bijaya Dhanurjaya Pur Sasan (également connue sous le nom de BDPur, ou anciennement Tentulia Sasan) est une ville de recensement près de Bellaguntha du district de Ganjam à Odisha, en Inde. Il est situé à 108 km vers le nord du siège du district de Chhatrapur. 149 km de la capitale de l'État Bhubaneswar. Il est nommé par le roi Dhananjay Bhanja.
Bijaya Dhimal/Bijaya Dhimal :
Bijay Dhimal ( népalais : बिजय धिमाल ; né le 4 octobre 1986) est un défenseur jouant pour le Three Star Club dans la Martyr's Memorial A-Division League .
Bijaya Gurung/Bijaya Gurung :
Bijaya Gurung (népalais : बिजय गुरुङ) est un milieu de terrain de l'équipe népalaise qui joue actuellement pour le Three Star Club. Gurung était le dernier joueur de l'équipe nationale du premier lot de l'ANFA Academy. Il était considéré comme l'un des joueurs les plus habiles et talentueux de sa génération. Bijay, qui a commencé sa carrière de footballeur professionnel au NIBL ​​Friends Club en 2004. Après avoir passé une saison avec Friends, il a rejoint Three Star et y est resté jusqu'en 2009, remportant la Ligue de la division «A» ainsi que de nombreux tournois à élimination directe. Après avoir enfilé le maillot du Laxmi Hyundai Manang Marshyagdi Club pendant une saison en 2010, Bijay est revenu à Three Star et a aidé l'équipe à remporter le titre de la Ligue pour la deuxième fois.
Bijaya Iéna/Bijaya Iéna :
Bijaya Jena (également connue sous le nom de Dolly Jena ou Bijoya Jena ; Odia : ଡଲି ଜେନା), née le 16 août à Cuttack, Odisha, est un acteur, réalisateur et producteur indien. Elle a remporté le Indian National Film Award (Meilleur réalisateur) pour le film en langue Odia Tara. Jena a joué Laila dans Razia Sultan, puis a ensuite joué dans certains films d'Odia. Après avoir joué dans plusieurs films, elle a ensuite réalisé et écrit plusieurs scénarios. Elle a siégé au conseil d'administration de FTII de 1992 à 1995.
Bijaya Kharka/Bijaya Kharka :
Bijaya Kharka est un village et un comité de développement villageois du district de Khotang, dans la zone de Sagarmatha, dans l'est du Népal. Au moment du recensement népalais de 1991, elle comptait une population de 2 590 personnes vivant dans 493 ménages individuels.
Bijaya Kumar_Nayak/Bijaya Kumar Nayak :
Bijaya Kumar Nayak (4 août 1951 - 26 février 2020) était un avocat et homme politique indien d' Odisha appartenant au Congrès national indien . Il était législateur de l'Assemblée législative d'Odisha.
Bijaya Malla/Bijaya Malla :
Bijaya Malla (népalais : विजय मल्ल ; 23 juin 1925 - 24 juillet 1999) était un poète, romancier et dramaturge népalais. Malla a écrit plusieurs romans, pièces de théâtre et poèmes au cours de sa vie. Il est bien connu pour ses romans comme Anuradha et joue comme Koi Kina Barbaad Hos, Pattharko Katha et Dobhan.
Bijaya Nagar / Bijaya Nagar :
Bijaya Nagar est une ville et un centre commercial de la municipalité de Pyuthan à Pyuthan, un district de Middle Hills de la province de Lumbini, à l'ouest du Népal. L'ancien comité de développement du village avec Pyuthan Khalanga, Bijubar, Dakha Kwadi, Bijaya Nagar, Dharmawati, Maranthana et Khaira a été fusionné pour former la nouvelle municipalité depuis le 18 mai 2014.
Bijayalpura/Bijayalpura :
Bijalpura ou Bijalpura est un quartier ou un Tol ( népalais : टोल ) dans la ville de Bardibas. C'était un comité de développement de village dans le district de Mahottari avant 2015. En 2015, lorsque le gouvernement du Népal a décidé de dissoudre les anciens milliers de VDC et de déclarer un nouvel organe de niveau local 753, ce VDC a fusionné avec Bardibas. Bijalpura est situé dans les quartiers n ° 12 et 13 de la municipalité de Bardibas La superficie totale de Bijalpura (quartiers n ° 12 et 13) de Bardibas est de 11,91 kilomètres (7,40 mi) et la population totale (recensement de 2011) est de 8188.
Bijayapur/Bijayapur :
Bijayapur est un comité de développement villageois du district de Baitadi, dans la province de Sudurpashchim, dans l'ouest du Népal. Au moment du recensement népalais de 1991, elle comptait 3 305 habitants et 580 maisons dans le village.
Centrale hydroélectrique de Bijayapur-1/Centrale hydroélectrique de Bijayapur-1 :
La centrale hydroélectrique de Bijayapur-1 (en népalais : बिजयपुर-१ जलविद्युत आयोजना) est une centrale hydroélectrique au fil de l'eau située dans le district de Kaski au Népal. Le débit de la rivière Bijayapur est utilisé pour générer 4,5 MW d'électricité. La centrale est détenue et développée par Bhagawati Hydropower Development Company, un IPP du Népal. L'usine a commencé à produire de l'électricité à partir du 2069-05-05 BS. La licence de production expirera en 2101-12-21 BS, après quoi la centrale sera remise au gouvernement. La centrale électrique est connectée au réseau national et l'électricité est vendue à la Nepal Electricity Authority.
Projet de petite hydroélectricité de Bijayapur-I/Projet de petite hydroélectricité de Bijayapur-I :
Mis en service en 2012, le projet de petite hydroélectricité de Bijayapur-I est un projet hydroélectrique de type fluvial sur Bijayapur Khola à Pokhara. Il s'agit d'une centrale électrique privée construite par Bhagawati Hydropower Development Co. (P.) Ltd. qui alimente le réseau électrique national du Népal par le biais d'un accord d'achat d'électricité avec la Nepal Electricity Authority. Sa capacité installée est de 4,5 MW.
Bijayapur Khola/Bijayapur Khola :
Bijayapur Khola est un affluent de la rivière Seti Gandaki à Pokhara, au Népal.
Bijayendrawarman/Bijayendrawarman :
Bijayendrawarman était le nom d'un yuwaraja (vice-roi ou prince héritier) du royaume de Malayapura, qui a régné au 14ème siècle dans la Pasaman Regency, à l'ouest de Sumatra, en Indonésie. Le nom de Bijayendrawarman est écrit dans l'inscription Lubuk Layang, trouvée dans le village de Pancahan, dans le district de Rao Selatan de Pasaman. Il a été déclaré qu'il avait construit un stupa, dans un endroit appelé Parwatapuri. Vue paléographiquement, l'écriture sur l'inscription est similaire à d'autres écrits publiés sous le règne du roi Adityawarman. Cela signifie qu'il pourrait y avoir deux yuwaraja en même temps ; à savoir Ananggawarman comme mentionné dans l'inscription Saruaso II, et Bijayendrawarman lui-même qui pourrait être un autre fils du roi Adityawarman. Le siège du gouvernement de Bijayendrawarman était situé dans la région frontalière du royaume ( Pasaman ), ce qui pourrait indiquer qu'il était un enfant plus jeune, qui a été nommé pour diriger la région. Une autre possibilité serait que Bijayendrawarman ait été associé à Akarendrawarman, le souverain royal avant Adityawarman.
Bijaynagar/Bijaynagar :
Bijaynagar est un village relevant de la juridiction du poste de police de Jaynagar dans le bloc CD de Jaynagar II dans la subdivision de Baruipur du district de South 24 Parganas dans l'État indien du Bengale occidental.
Municipalité_rurale de Bijaynagar/Municipalité rurale de Bijaynagar :
La municipalité rurale de Bijaynagar (népalais :विजयनगर गाउँपालिका) est un Gaunpalika du district de Kapilvastu dans la province de Lumbini au Népal. Le 12 mars 2017, le gouvernement du Népal a mis en place une nouvelle structure administrative locale, avec la mise en œuvre de la nouvelle structure administrative locale, les VDC ont été remplacés par des conseils municipaux et villageois. Bijaynagar est l'une de ces 753 unités locales.
Bijayshree Routray/Bijayshree Routray :
Bijayshree Routray (28 juillet 1953 - 2 juin 2021) était un homme politique d'Odisha, en Inde.
Bija%C4%87i/Bijaći :
Bijaći ( italien : Santa Marta ) est un village de Croatie , à 5 kilomètres (3,1 mi) au nord-est de Trogir , au point de contact entre la partie Trogir et la partie inférieure Kaštela du champ Velo . Il a été mentionné pour la première fois dans deux anciens documents croates de 852 après JC (Byaci) et 892 après JC (Biaci). À la localité de Stombrate se trouvent les vestiges d'une ancienne église croate de Sainte-Marthe, mentionnée en 1197. Il s'agit d'une structure à trois nefs avec une abside angulaire et un clocher à l'avant, construite sur les vestiges d'une ancienne église chrétienne à trois -basilique à nef. Les restes d'autres structures, ainsi que le cimetière de l'Antiquité tardive et du début de la Croatie ont été découverts à proximité des ruines. De nombreux fragments de plètre des IXe et Xe siècles ont également été retrouvés. Intéressant sont les parties de la cloison de l'autel, les frontons et les poutres, et en particulier le ciboire quadrilatère reconstruit (aujourd'hui conservé au Musée des monuments archéologiques croates de Split) avec une partie d'une inscription. Six linteaux de pierre ont également été retrouvés aux abords de l'église. Ils appartenaient aux bâtiments du palais ducal. Biaći était l'une des résidences occasionnelles les mieux équipées des dirigeants nationaux croates. L'église Sainte-Marthe a probablement été détruite lors des invasions turques.
Bija%C4%8Da/Bijača :
Bijača (en serbe cyrillique : Бијача) est un village de Bosnie-Herzégovine. Selon le recensement de 1991, le village est situé dans la municipalité de Ljubuški.
Bijbania/Bijbania :
Bijbania est un village du district de West Champaran dans l'État indien du Bihar.
Bijbaniya/Bijbaniya :
Bijbaniya est un comité de développement villageois du district de Parsa dans la zone de Narayani au sud du Népal. Au moment du recensement de 2011 au Népal, elle comptait une population de 3 816 personnes vivant dans 512 ménages individuels. Il y avait 1 987 hommes et 1 829 femmes au moment du recensement.
Bijbehara/Bijbehara :
Bijbehara ( prononciation ourdou : [bɪd͡ʒbɪhaːɽaː] , connu sous le nom de Vejibror ( prononciation cachemirienne : [wed͡ʒibroːr] ) au Cachemire , est une ville et un comité de zone notifié du district d'Anantnag du territoire de l' union administrée par l'Inde du Jammu-et-Cachemire . Il est situé sur NH 44, et jehlum bank. La ville de Bijbehara est également connue sous le nom de "Ville des Chinars" en raison du nombre de Chinars qui s'y trouvent, en particulier de deux jardins Chinar (Paadshaahi Bagh et Dara Shikoh Garden). Bijbehara abrite le plus vieil arbre chinar de la région. La ville est située à environ 45 km (28 mi) de la capitale d'été du territoire de l'union du Jammu-et-Cachemire, Srinagar.
Circonscription de l'Assemblée de Bijbehara / Circonscription de l'Assemblée de Bijbehara :
La circonscription de l'Assemblée de Bijbehara est l'une des 87 circonscriptions de l'Assemblée législative du Jammu-et-Cachemire du Jammu-et-Cachemire, un État du nord de l'Inde. Bijbehara fait également partie de la circonscription d'Anantnag Lok Sabha.
Massacre de Bijbehara / Massacre de Bijbehara :
Le massacre de Bijbehara a eu lieu lorsque le 74e bataillon des forces de sécurité des frontières (BSF) a tiré sur des manifestants dans le district d'Anantnag du Jammu-et-Cachemire sous administration indienne le 22 octobre 1993, tuant 51 civils. Dans la version officielle des événements, BSF n'avait agi qu'en état de légitime défense face aux tirs des militants ; cependant, ce récit a été rejeté par Human Rights Watch citant le rapport national du Département d'État américain de 1993 sur les droits de l'homme en Inde qui disait: «Malgré les affirmations du gouvernement selon lesquelles les forces de sécurité ont été prises en embuscade par des militants, un seul sous-inspecteur de la BSF a été blessé. des protestations avaient éclaté contre le siège de la mosquée de Hazratbal. Le nombre de morts et de blessés signalés varie selon la source. Amnesty International a rapporté qu'au moins 51 personnes sont mortes et 200 ont été blessées ce jour-là, dont des incidents à Srinagar et Bijbehara. L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés a fait état de 35 morts et d'environ 76 blessés, citant des informations parues dans le Times. Le Times of India a fait état de 37 morts. Le gouvernement indien a mené deux enquêtes officielles et la Commission nationale des droits de l'homme de l'Inde (NHRC) en a mené une troisième. En mars 1994, le gouvernement a inculpé les Forces de sécurité des frontières (BSF) pour avoir tiré dans la foule "sans provocation" et a accusé 13 agents des BSF de meurtre. Un procès non public devant le tribunal des forces de sécurité générale mené en 1996 a conduit à leur acquittement. Lorsque la NHRC a cherché à examiner les transcriptions des procès afin de s'assurer que le BSF avait fait une véritable tentative pour obtenir des condamnations, le gouvernement Vajpayee a refusé. La NHRC a alors demandé à la Cour suprême de procéder à un réexamen. Face à la non-coopération du gouvernement, la NHRC a finalement classé l'affaire. Le 10 septembre 2007, la Haute Cour du Jammu-et-Cachemire a ordonné au gouvernement de l'État de dédommager les familles des victimes.
Gare_de_Bijbehara/Gare de Bijbehara :
La gare de Bijbiara est une gare du réseau ferroviaire du Nord à Anantnag, Jammu-et-Cachemire. C'est la douzième station de la ligne de chemin de fer à environ 93 km de la gare de Baramulla. Il est à 3 km de la ville principale.
Musée Bijbels/Musée Bijbels :
Le musée Bijbels ("musée biblique") est un musée sur le Herengracht à Amsterdam abritant une collection de bibles et d'autres objets religieux de la tradition judéo-chrétienne, dont la plus ancienne Bible imprimée aux Pays-Bas (la 1477 Delftse Bijbel,), un première édition de la version néerlandaise autorisée de 1637, et une copie en fac-similé d'un rouleau de la mer Morte de Qumrân contenant le livre d'Isaïe. Le musée abrite également des découvertes archéologiques, des artefacts de l'Égypte ancienne collectés par Leendert Schouten au XIXe siècle : lampes à huile, tablettes d'argile, faïences, tessons de poterie et pièces de monnaie. Ils donnent une impression de la vie religieuse des anciens Égyptiens. Il existe également des répliques de l'ancien temple juif, notamment des modèles du temple de Salomon et du temple d'Hérode, ainsi qu'un modèle du XIXe siècle du tabernacle, une reconstruction du temple sacré. sanctuaire abritant l'Arche d'Alliance décrite dans la Bible hébraïque, que les Israélites emportaient avec eux lors de leur exil dans le désert sous la conduite de Moïse. Une partie de l'exposition s'appelle le "grenier à histoires pour enfants", utilisant la lumière et le son pour raconter des histoires bibliques dans trois contextes différents : l'Égypte, Jérusalem et le désert. Cette exposition a été conçue par Abbie Steinhauser et Saskia van der Zanden, toutes deux diplômées de la Gerrit Rietveld Academie.En 2009, le musée, avec le soutien financier d'un opérateur de loterie néerlandais, a pu acquérir la soi-disant collection Van Noordwijk, une collection de livres religieux aux couvertures d'argent. Fondé en 1852, le musée a célébré son 150e anniversaire en 2002 en présence de la reine Beatrix. Grâce en partie à des expositions temporaires populaires et à d'importantes rénovations, son nombre de visiteurs a augmenté de 40 % entre 2001 et 2002, et il a attiré un nombre record de visiteurs, plus de 47 000, en 2006. Le musée continue de recevoir des subventions gouvernementales pour son budget de fonctionnement. , même si, selon le conseil gouvernemental néerlandais qui décide de ces questions, il n'a pas fait assez pour attirer un public plus diversifié (c'est-à-dire non confessionnel).
Bijdeh-ye Now/Bijdeh-ye Now :
Bijdeh-ye Now ( persan : بيجده نو , également romanisé sous le nom de Bījdeh-ye Now ) est un village du district rural de Kuhestan , district de Kelardasht , comté de Chalus , province de Mazandaran , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 176, dans 50 familles.
Bijdragen tot_de_Geschiedenis/Bijdragen tot de Geschiedenis :
Bijdragen tot de Geschiedenis était une revue d'histoire belge, publiée de 1902 à 2005. La revue a été initialement publiée à Hoogstraten de 1902 à 1914 sous le titre Bijdragen tot de Geschiedenis, bijzonderlijk van het aloude Hertogdom Brabant ("Contributions à l'histoire, en particulier de la ancien duché de Brabant"). La publication a été perturbée par la Première Guerre mondiale. Il a été poursuivi à partir de 1924 sous le nom de Bijdragen tot de Geschiedenis. La suite a d'abord été publiée par la Zuid-Nederlandsche Maatschappij voor Taalkunde en Geschiedenis, puis par le Département d'histoire de l'UFSIA (Facultés universitaires Saint Ignace d'Anvers).
Bijdragen tot_de_Taal-,_Land-_en_Volkenkunde/Bijdragen tot de Taal-, Land- en Volkenkunde :
Bijdragen tot de Taal-, Land- en Volkenkunde (titre anglais : Journal of the Humanities and Social Sciences of Southeast Asia and Oceania) également connu sous le nom abrégé BKI (Bijdragen Koninklijk Instituut) est une revue universitaire à comité de lecture sur l'Asie du Sud-Est et l'Indonésie qui a été créé en 1853 et a été publié par l'Institut royal néerlandais d'études sur l'Asie du Sud-Est et les Caraïbes. Il a été publié sous le titre Bijdragen tot de taal-, land- en volkenkunde van Nederlandsch-Indië (ISSN 1383-5408) entre 1853 et 1948. La revue se concentre en particulier sur la linguistique, l'anthropologie et l'histoire de l'Asie du Sud-Est, et plus spécifiquement de l'Indonésie. . Il paraît trimestriellement, avec un total d'environ 600 pages par an. Le rédacteur en chef est Freek Colombijn (Vrije Universiteit). Brill a acquis la revue en 2012.
Bijection/Bijection :
En mathématiques, une bijection, également appelée fonction bijective, correspondance bijective ou fonction inversible, est une fonction entre les éléments de deux ensembles, où chaque élément d'un ensemble est apparié avec exactement un élément de l'autre ensemble. , et chaque élément de l'autre ensemble est apparié avec exactement un élément du premier ensemble. Il n'y a pas d'éléments non appariés. En termes mathématiques, une fonction bijective f : X → Y est une application bijective (injective) et sur (surjective) d'un ensemble X à un ensemble Y. Le terme correspondance bijective ne doit pas être confondu avec fonction bijective (une fonction injective ; voir figures). Une bijection de l'ensemble X vers l'ensemble Y a une fonction inverse de Y vers X. Si X et Y sont des ensembles finis, alors l'existence d'une bijection signifie qu'ils ont le même nombre d'éléments. Pour les ensembles infinis, l'image est plus compliquée, ce qui conduit au concept de nombre cardinal - un moyen de distinguer les différentes tailles d'ensembles infinis. Une fonction bijective d'un ensemble à lui-même est également appelée une permutation, et l'ensemble de toutes les permutations d'un ensemble forme le groupe symétrique. Les fonctions bijectives sont essentielles dans de nombreux domaines des mathématiques, notamment les définitions de l'isomorphisme, de l'homéomorphisme, du difféomorphisme, du groupe de permutation et de la carte projective.
Bijection, injection_et_surjection/Bijection, injection et surjection :
En mathématiques, les injections, les surjections et les bijections sont des classes de fonctions qui se distinguent par la manière dont les arguments (expressions d'entrée du domaine) et les images (expressions de sortie du codomaine) sont liés ou mappés les uns aux autres. Une fonction mappe des éléments de son domaine vers des éléments de son codomaine. Soit une fonction f : X → Y {\displaystyle f\colon X\to Y} : la fonction est injective, ou un-à-un, si chaque élément du codomaine est mappé par au plus un élément du domaine, ou de manière équivalente, si des éléments distincts du domaine correspondent à des éléments distincts du codomaine. Une fonction injective est aussi appelée une injection. Notationnellement : ∀ X , X ′ ∈ X , F ( X ) = F ( X ′ ) ⟹ X = X ′ , {\ displaystyle \ forall x, x' \ in X, f (x) = f (x') \ implique x=x',} ou, de manière équivalente (en utilisant la transposition logique), ∀ x , x ′ ∈ X , x ≠ x ′ ⟹ f ( x ) ≠ f ( x ′ ) . {\displaystyle \forall x,x'\in X,x\neq x'\implies f(x)\neq f(x').} La fonction est surjective, ou sur, si chaque élément du codomaine est mappé sur par au moins un élément du domaine. Autrement dit, l'image et le codomaine de la fonction sont égaux. Une fonction surjective est une surjection. Notation : ∀ y ∈ Y , ∃ x ∈ X tel que y = f ( x ) . {\displaystyle \forall y\in Y,\existe x\in X{\text{ tel que }}y=f(x).} La fonction est bijective (un-à-un et sur, un-à-un correspondance, ou inversible) si chaque élément du codomaine est mappé par exactement un élément du domaine. Autrement dit, la fonction est à la fois injective et surjective. Une fonction bijective est aussi appelée bijection. Autrement dit, en combinant les définitions d'injectif et de surjectif, ∀ y ∈ Y , ∃ ! X ∈ X tel que y = F ( X ) , {\displaystyle \forall y\in Y,\exists !x\in X{\text{tel que }}y=f(x),} où ∃ ! x {\displaystyle \exists !x} signifie "il existe exactement un x". y ∈ Y tel que y = f ( x ) . {\displaystyle \forall x\in X,\existe !y\in Y{\text{ tel que }}y=f(x).} Une fonction injective n'a pas besoin d'être surjective (tous les éléments du codomaine ne peuvent pas être associés avec arguments), et une fonction surjective n'a pas besoin d'être injective (certaines images peuvent être associées à plus d'un argument). Les quatre combinaisons possibles de caractéristiques injectives et surjectives sont illustrées dans les schémas adjacents.
Numération bijective/Numération bijective :
La numération bijective est tout système numérique dans lequel chaque entier non négatif peut être représenté exactement d'une manière en utilisant une chaîne finie de chiffres. Le nom fait référence à la bijection (c'est-à-dire la correspondance un à un) qui existe dans ce cas entre l'ensemble d'entiers non négatifs et l'ensemble de chaînes finies utilisant un ensemble fini de symboles (les "chiffres"). La plupart des systèmes numériques ordinaires, tels que le système décimal commun, ne sont pas bijectifs car plusieurs chaînes de chiffres peuvent représenter le même entier positif. En particulier, l'ajout de zéros non significatifs ne modifie pas la valeur représentée, donc "1", "01" et "001" représentent tous le numéro un. Même si seul le premier est usuel, le fait que les autres soient possibles signifie que le système décimal n'est pas bijectif. Cependant, le système numérique unaire, à un seul chiffre, est bijectif. Une numération bijective en base k est une notation positionnelle bijective. Il utilise une chaîne de chiffres de l'ensemble {1, 2, ..., k} (où k ≥ 1) pour coder chaque entier positif ; la position d'un chiffre dans la chaîne définit sa valeur comme un multiple d'une puissance de k. Smullyan (1961) appelle cette notation k-adique, mais il ne faut pas la confondre avec les nombres p-adiques : les nombres bijectifs sont un système de représentation des entiers ordinaires par des chaînes finies de chiffres non nuls, alors que les nombres p-adiques sont un système de valeurs mathématiques qui contiennent les nombres entiers en tant que sous-ensemble et peuvent nécessiter des séquences infinies de chiffres dans toute représentation numérique.
Preuve bijective/preuve bijective :
En combinatoire , la preuve bijective est une technique de preuve pour prouver que deux ensembles ont autant d'éléments, ou que les ensembles de deux classes combinatoires ont la même taille, en trouvant une fonction bijective qui mappe un ensemble un à un sur l'autre. Cette technique peut être utile pour trouver une formule pour le nombre d'éléments de certains ensembles, en les faisant correspondre avec d'autres ensembles plus faciles à compter. De plus, la nature de la bijection elle-même fournit souvent des informations puissantes sur chacun ou sur les deux ensembles.
Bijedi%C4%87i/Bijedići :
Bijedići (en serbe cyrillique : Биједићи) est un village de la municipalité de Bijelo Polje, au Monténégro.
Bijegan/Bijegan :
Bijegan ( persan : بيجگان , également romanisé sous le nom de Bījegān et Bījgān ; également connu sous le nom de Bījaīgān , Bījekān et Bijkan ) est un village du district rural de Jasb , dans le district central du comté de Delijan , province de Markazi , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 326, dans 135 familles.
Bijela/Bijela :
Bijela peut désigner : Bijela, Monténégro, un village près de Herceg Novi, Monténégro Bijela (Brčko), un village de Bosnie-Herzégovine Bijela, Jablanica, un village de Bosnie-Herzégovine Bijela, Konjic, un village de Bosnie-Herzégovine Bijela (Višegrad ), un village de Bosnie-Herzégovine Bijela, Croatie, un village près de Sirač, Croatie Bijela signifie blanc en serbe.
Bijela, Br%C4%8Dko/Bijela, Brcko :
Bijela (en serbe cyrillique : Бијела) est un grand village de Bosnie-Herzégovine situé à environ 25 kilomètres au sud de la ville de Brčko sur la ligne ferroviaire Brčko - Banovići. Il compte environ 2000 habitants et est le plus grand village du district de Brčko. Une colline au-dessus du village est le site de certains Stećci.
Bijela, Herceg_Novi/Bijela, Herceg Novi :
Bijela ( serbe cyrillique : Бијела , prononcé [bîjɛlaː] ) est une ville côtière de la municipalité de Herceg Novi , au Monténégro . Il est également situé au nord de Herceg Novi, près du détroit de Verige dans la baie de Kotor. Le chroniqueur Andrija Zmajević a affirmé que le pape Sixte V du XVIe siècle descendait d'une famille originaire de la région de Bijela. Il a également déclaré que le père du futur pape, Piergentile di Giacomo, est né dans le village de Bjelske Kruševice près de Bijela et a déménagé en Italie pour échapper à la conquête ottomane.
Bijela, Jablanica/Bijela, Jablanica :
Bijela est un village de la municipalité de Jablanica, en Bosnie-Herzégovine.
Bijela, Konjic/Bijela, Konjic :
Bijela (en cyrillique : Бијела) est un village de la municipalité de Konjic, en Bosnie-Herzégovine.
Bijela (Pakra)/Bijela (Pakra) :
La Bijela est une rivière du centre de la Croatie, affluent droit de la rivière Pakra. C'est l'un des plus grands fleuves de la Slavonie occidentale, coulant d'est en ouest et permettant la formation de champs fertiles sur son chemin. Au Moyen Âge, la région de Bijela appartenait principalement à la famille noble Tibold, tandis qu'au milieu du XVIe siècle, elle a été conquise par l'Empire ottoman. Après la libération en 1699, elle est devenue une partie du royaume de Slavonie au sein de la monarchie des Habsbourg.
Bijela (Vi%C5%A1egrad)/Bijela (Višegrad):
Bijela (en serbe : Бијела) est un village de la municipalité de Višegrad, en Bosnie-Herzégovine.
Bijela Crkva/Bijela Crkva :
Bijela Crkva (en serbe cyrillique : Бијела Црква ; littéralement, église blanche) est un village de la municipalité de Rožaje, au Monténégro.
Monastère de Bijela/Monastère de Bijela :
Le monastère de Bijela (en serbe : Манастир Бијела, romanisé : Manastir Bijela) est un monastère orthodoxe serbe près du village de Bijela à Šavnik, dans l'actuel Monténégro. Le monastère a été mentionné pour la première fois en 1656 alors que selon certaines légendes, il a été construit en 1010 par le duc Vulović de Bijela et ban Kozlina de Tušina, soutenu financièrement par Jovan Vladimir. La reconstruction du monastère a commencé à la fin du XXe siècle. Son église est dédiée à Saint Georges, un saint du clan Drobnjaci.
Bijela Plo%C4%8Da/Bijela Ploča :
Bijela Ploča est un village de la municipalité de Maglaj, en Bosnie-Herzégovine.
Bijela Rudina/Bijela Rudina :
Bijela Rudina (en serbe cyrillique : Бијела Рудина) est un village de la municipalité de Bileća, Republika Srpska, Bosnie-Herzégovine. Il se compose de trois petits villages : Krstače, Bijela Rudina et Milićevići.
Bijela Stijena/Bijela Stijena :
Bijela Stijena est un village de Croatie. Il est relié par l'autoroute D5.
Bijela Tabija/Bijela Tabija :
La Forteresse Blanche (bosniaque-croate-serbe : Bijela Tabija / Бијела Табија) est un ancien fort surplombant le cœur historique de Sarajevo. C'est un monument national de la Bosnie-Herzégovine. Bijela Tabija est à 667 mètres (2188 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Bijela Tabija est une partie saillante du mur de ce qui était historiquement connu comme l'ancienne ville de Vratnik et domine l'Est, l'entrée naturelle de Sarajevo. Il est construit en pierre et abritait autrefois un équipage de canons et un dépôt de munitions. Ses murs épais ont des ouvertures pour les canons.
Bijela Voda_(Sokolac)/Bijela Voda (Sokolac):
Bijela Voda (Sokolac) est un village de la municipalité de Sokolac, en Bosnie-Herzégovine.
Bijela gora/Bijela gora :
Bijela Gora ( cyrillique monténégrin | Бијела Гора , prononcé [bîjelaː ɡǒra] , lit. "White Mountain") est un haut plateau karstique entre 1200 et 1500 m sur le côté nord du mont Orjen au Monténégro . A 1862 m, Velika Jastrebica est le plus haut sommet. Il porte de lourdes traces glaciaires car une immense calotte glaciaire l'a recouvert lors de la dernière période glaciaire. Les pâturages peu peuplés et les vastes forêts vierges de hêtres et de sapins sont des ressources majeures. En outre, des forêts de sapins argentés calcaires dinariques endémiques se trouvent à Bijela Gora avec des plantes endémiques rares, telles que le pin bosniaque. La faune de Bijela Gora comprend des ours bruns, des loups, des cerfs, des sangliers et une petite population de chamois. Bijela Gora est habitée par des tribus monténégrines qui appartiennent aux clans Katun. Les sapins de Bijela Gora sont chantés dans les chansons folkloriques locales.
Bijela%C4%8D/Bijelač :
Bijelač ( serbe cyrillique : Бијелач ) est un village de la municipalité de Trebinje , Republika Srpska , Bosnie-Herzégovine .
Bijele Strijele/Bijele Strijele :
Bijele Strijele (trans. The White Arrows) était un groupe de rock yougoslave formé à Zagreb en 1961. Ils étaient l'un des pionniers de la scène rock yougoslave. Bijele Strijele a été l'un des premiers groupes de rock à se former en Yougoslavie. Le premier EP du groupe, sorti en 1963, était le premier disque sorti par un groupe de rock yougoslave. Au départ, ils ont interprété des reprises de Cliff Richard and the Shadows , puis ont incorporé des reprises des chansons des Beatles et d'autres artistes dans leur répertoire. Ils ont été l'un des premiers groupes de rock yougoslaves à composer et à interpréter leurs propres chansons, ce qui leur a valu une popularité nationale. Cependant, dans la seconde moitié des années 1960, avec la popularité croissante des groupes de rythme et de blues yougoslaves, la popularité de Bijele Strijele a décliné et ils se sont dissous en 1966.
Bijele Vode/Bijele Vode :
Bijele Vode, qui se traduit par White Waters en serbo-croate, peut faire référence à : Bijele Vode, Croatie, un village près de Glina, Croatie Bijele Vode (Kakanj), un village de Kakanj, Bosnie-Herzégovine Bijele Vode (Zenica), un village à Zenica, Bosnie-Herzégovine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Charles Robinson cricketer

Charles Richet/Charles Richet : Le professeur Charles Robert Richet (25 août 1850 - 4 décembre 1935) était un physiologiste français du...