Rechercher dans ce blog

lundi 9 mai 2022

Belgian Academy Council of Applied Sciences


Première_Division_Belgique_A/Première Division belge A :
La Première Division belge A , la Pro League belge ou la Pro League 1A (officiellement Jupiler Pro League ( prononciation néerlandaise: [ˈʒypilɛr ˈproː ˈlik] ) pour des raisons de parrainage avec le brasseur Jupiler d' AB InBev ) depuis la saison 2015-16, est la meilleure compétition de ligue pour les clubs de football associatif en Belgique. Disputé par 18 clubs depuis la saison 2020-2021, il fonctionne sur un système de promotion et de relégation avec la première division belge B. Les saisons se déroulent de début août à fin avril, les équipes disputant 34 matchs chacune en saison régulière, puis entrant en jeu. -offs I ou Play-offs II selon leur position dans la saison régulière. Les barrages I (également connus sous le nom de éliminatoires du championnat, éliminatoires du titre ou barrages des champions) sont disputés par les quatre meilleurs clubs de la saison régulière, chaque club s'affrontant deux fois. Les play-offs II (également connus sous le nom de playoffs de la Ligue Europa ou play-offs européens) sont disputés par des équipes classées 5 à 8 en saison régulière, divisées en quatre groupes de quatre équipes s'affrontant une fois. L'équipe terminant à la 18e place est directement reléguée. Cependant, la 17e place se battra pour le barrage de promotion-relégation contre la 2e place de la Première division belge B. La compétition a été créée en 1895 par l'Association royale belge de football et a d'abord été remportée par le FC Liégeois. Sur les 74 clubs à avoir évolué en première division depuis sa création, 16 ont été sacrés champions de Belgique. Le RSC Anderlecht est le club de championnat le plus titré avec 34 titres, suivi du Club Brugge KV (17), de l'Union Saint-Gilloise (11) et du Standard Liège (10). Il est actuellement classé 8e dans le classement UEFA des ligues basé sur les performances dans les compétitions européennes au cours des cinq dernières années. La compétition était classée 3e lorsque l'UEFA a publié son classement pour la première fois en 1979 et également l'année suivante en 1980, qui est le meilleur classement que la Première Division belge ait jamais obtenu.
Top_scorers_de_la_première_division_A_belge/meilleurs buteurs de la première division belge :
Voici la liste des meilleurs buteurs de la Première Division A belge par saison, depuis la création de la Première Division A belge en 1895 jusqu'à nos jours. Arthur Ceuleers et Jules Van Craen détiennent le record du plus grand nombre de buts en une seule saison à 41 ans. Erwin Vandenbergh détient le record du plus grand nombre de récompenses remportées, avec six victoires. Le dernier meilleur buteur de la première division belge A est Hamdi Harbaoui.
Première_Division_B belge/Première division B belge :
La Première Division belge B (officiellement connue sous le nom de 1B Pro League) est la deuxième division la plus élevée du système de la ligue belge de football, un niveau en dessous de la Première Division belge A. Elle a été créée par l'Association royale belge de football en 2016, en remplacement de la Ligue belge. Deuxième division. De la saison 2016-17 à 2019-20, la compétition a été nommée Proximus League, du nom du sponsor principal Proximus.
Ligue belge de football/Ligue belge de football :
La Ligue belge de football américain (BAFL) est une ligue sportive de football américain en Belgique fondée en 1987. La ligue se compose actuellement de 18 équipes de villes et régions belges et d'une équipe luxembourgeoise. La ligue est divisée en deux conférences: la Ligue flamande de football américain (FAFL) et la Ligue francophone de football américain de Belgique (LFFAB). À la fin de chaque saison régulière, trois équipes de chaque conférence participent aux éliminatoires de la BFL, un tournoi à élimination directe à six équipes qui culmine avec le match de championnat, connu sous le nom de Belgian Bowl.
Forces belges_en_Allemagne/Forces belges en Allemagne :
Les Forces belges en Allemagne (en français : Forces belges en Allemagne ou FBA, en néerlandais : Belgische strijdkrachten in Duitsland, BSD) était le nom de l'armée d'occupation belge en Allemagne de l'Ouest après la Seconde Guerre mondiale. Entre 1946 et 2002, l'effectif du corps d'armée FBA-BSD faisait partie de la force de l'OTAN protégeant l'Europe occidentale contre le Pacte de Varsovie pendant la guerre froide. À son apogée, 40 000 soldats servaient avec l'unité avec plusieurs milliers de civils vivant également dans la zone belge autour de Cologne.
Agence_du_commerce_extérieur_belge/Agence_du_commerce_extérieur_belge :
L'Agence belge pour le commerce extérieur (BFTA) est un établissement public, qui est une personne morale, fondée dans le cadre de l'Accord de coopération (uniquement disponible en français et en néerlandais) du 24 mai 2002 conclu entre l'Autorité fédérale et les Régions. Au cours des dernières décennies, la compétence « commerce extérieur » a connu quelques phases de régionalisation en Belgique. Jusqu'en 1990, l'Office belge du commerce extérieur (Belgische Dienst voor Buitenlandse Handel - Office belge du commerce extérieur) était l'institution la plus importante pour la promotion des exportations. En 1990, une agence wallonne, Agence wallonne du commerce extérieur et des investissements, est fondée, suivie d'un équivalent flamand en 1991 Flanders Investment & Trade. Cette même année, Bruxelles Invest & Export est également fondée.
Quatrième_Division belge/Quatrième Division belge :
La quatrième division belge était la division nationale la plus basse du football belge. La division a été divisée en quatre ligues distinctes, A, B, C et D. L'équipe avec le plus de points dans les quatre ligues ensemble a été déclarée vainqueur. Si plusieurs vainqueurs de ligue avaient le même nombre de points, celui avec le plus de victoires était déclaré champion, ou s'il y avait toujours égalité, alors celui avec la meilleure moyenne de buts était déclaré champion. Enfin, si deux équipes étaient encore à égalité, un seul match se jouait sur terrain neutre pour déterminer l'équipe à ajouter au palmarès. Pour 2016-17, la quatrième division belge a été remplacée par la troisième division amateur belge.
Quatrième_Division_A belge/Quatrième Division A belge :
La quatrième division belge A était l'une des quatre ligues au quatrième niveau du système de la ligue belge de football, les autres étant la quatrième division belge B, C et D. Cette division a existé des saisons 1952-53 à 2015-16 et a été joué chaque année avec 16 clubs dans chaque ligue. La ligue a été remplacée par la deuxième division amateur belge.
Quatrième_Division_B belge/Quatrième Division B belge :
La quatrième division belge B était l'une des quatre ligues du quatrième niveau du système de la ligue belge de football, les autres étant la quatrième division belge A, C et D. Cette division a existé des saisons 1952–53 à 2015–16 et a été joué chaque année avec 16 clubs dans chaque ligue. La ligue a été remplacée par la deuxième division amateur belge.
Quatrième_Division_C belge/Quatrième Division C belge :
La troisième division belge C était l'une des quatre ligues au quatrième niveau du système de la ligue belge de football, les autres étant la quatrième division belge A, B et D. Cette division a existé des saisons 1952-53 à 2015-16 et a été joué chaque année avec 16 clubs dans chaque ligue. La ligue a été remplacée par la deuxième division amateur belge.
Quatrième_Division_D belge/Quatrième Division D belge :
La quatrième division belge D ( néerlandais : Vierde Klasse ) était l'une des quatre ligues au quatrième niveau du système de la ligue belge de football , les autres étant la quatrième division belge A, B et C. Cette division existait de la 1952–53 aux saisons 2015-2016 et a été joué chaque année avec 16 clubs dans chaque ligue. La ligue a été remplacée par la deuxième division amateur belge. La saison a été divisée en trois périodes de dix matchs pour faire un total de 30 matchs. L'équipe avec le plus de points a été promue en troisième division belge en tant que championne. Les vainqueurs de chaque période (en supposant qu'ils remplissaient les critères) sont entrés dans les séries éliminatoires (Eindronde en néerlandais) avec les neuf autres équipes de la promotion A, B et C. Les 6 vainqueurs sont allés au deuxième tour avec les équipes qui ont terminé 14e de la troisième Division. Les 4 vainqueurs se sont qualifiés pour la finale et les 2 équipes gagnantes ont joué en Troisième Division la saison suivante. Les équipes qui ont terminé 16e, 15e et 14e ont été reléguées dans les ligues provinciales belges. L'équipe classée 13e a dû disputer des séries éliminatoires pour rester dans la division.
Français belge/Français belge :
Le français belge ( français : français de Belgique ) est la variété de français parlé principalement dans la Communauté française de Belgique , aux côtés des langues Oïl apparentées de la région telles que le wallon , le picard , le champenois et le lorrain ( Gaumais ). La langue française parlée en Belgique diffère très peu de celle de la France ou de la Suisse. Il se caractérise par l'utilisation de certains termes considérés comme archaïques en France, ainsi que par des emprunts à des langues telles que le wallon, le picard et le néerlandais. Le français est l'une des trois langues officielles de la Belgique avec le néerlandais et l'allemand. Il est parlé nativement par environ 45% de la population, principalement dans la région sud de la Wallonie et la Région de Bruxelles-Capitale.
Futsal_Division_1 belge/Division 1 de futsal belge :
La Division 1 est la première ligue professionnelle de futsal en Belgique. Elle a été fondée en 1968. La ligue, qui se joue selon les règles de l'UEFA, se compose actuellement de 14 équipes. Organisé par l'Association Royale Belge de Football.
Jardins belges,_Queensland/Belgian Gardens, Queensland :
Belgian Gardens est une banlieue côtière intérieure de Townsville dans la ville de Townsville, Queensland, Australie. Lors du recensement de 2016, les jardins belges avaient une population de 2 069 personnes.
Service_d'information_général_et_de_sécurité_belge/Service général belge d'information et de sécurité :
Le Service général de renseignement et de sécurité (GISS), connu en néerlandais sous le nom d'Algemene Dienst Inlichting en Veiligheid (ADIV), et en français sous le nom de Service Général du Renseignement et de la Sécurité (SGRS) est le service de renseignement militaire belge sous la responsabilité du ministre de La défense. C'est l'un des deux services de renseignement belges, avec le service civil de sécurité de l'État belge (VSSE). Le chef militaire du GISS est également appelé sous-chef d'état-major du renseignement et de la sécurité (ACOS IS), qui fait partie de l'état-major de la défense de l'armée belge. Le vice-amiral Wim Robberecht est le chef actuel, nommé en 2021.
Soulier d'or belge/Soulier d'or belge :
Dans le football associatif , le Soulier d'Or belge ( néerlandais : Gouden Schoen , français : Soulier d'Or ) est une récompense décernée en Belgique au début de chaque année civile au meilleur footballeur de la Première Division A belge pour l'année écoulée. Le trophée est parrainé par le journal belge Het Laatste Nieuws. Les votants sont une sélection de spécialistes de la presse belge et de personnalités du football. Ils sont invités à voter pour le meilleur joueur de la compétition pour les deux demi-saisons (deuxième mi-temps de la saison précédente et première mi-temps de la saison en cours) et chacun peut soumettre un top trois, marquant respectivement 3, 2 et 1 point. En conséquence, un joueur peut recevoir tous ses votes en une demi-saison (par exemple s'il a rejoint le championnat depuis l'étranger pendant l'été), ou il peut recevoir des votes pour des matchs avec deux (ou plusieurs) équipes différentes, comme avec Philippe Albert dans 1992 et Mbark Boussoufa en 2006. Paul Van Himst a collectionné 4 Souliers d'Or belges ce qui est le record actuel. Jan Ceulemans et Wilfried Van Moer ont tous deux remporté le trophée à trois reprises. Le premier étranger à remporter le trophée fut le Néerlandais Johan Boskamp, ​​notamment pour son excellence lors de la seconde moitié de la saison 1974-1975, lorsque son club, le RWDM (actuellement disparu), remporta son premier et unique titre de champion. Les seuls étrangers à avoir remporté le prix plus d'une fois sont le Suédois Pär Zetterberg et le Marocain Mbark Boussoufa. En 2011, l'Argentin Matías Suárez est devenu le premier Sud-Américain à recevoir le Soulier d'or. À partir de 2000, un prix a également été décerné au meilleur footballeur belge à l'étranger, bien que ce prix n'ait pas été décerné certaines années, notamment de 2003 à 2007 et de 2010 à 2011. Depuis 2013, les prix du meilleur entraîneur, du meilleur gardien et du meilleur jeune ont également été distribués. Enfin, en 2016, Tessa Wullaert a reçu le tout premier Soulier d'Or pour les joueuses de football. Contrairement au trophée masculin qui récompense le meilleur joueur de Belgique, le trophée féminin récompense le meilleur footballeur belge, évoluant soit en Belgique, soit à l'étranger.
Grand_Prix de Belgique/Grand Prix de Belgique :
Le Grand Prix de Belgique ( français : Grand Prix de Belgique ; néerlandais : Grote Prijs van België ; allemand : Großer Preis von Belgien ) est un événement de course automobile qui fait partie du championnat du monde de Formule 1 . La première course nationale de Belgique a eu lieu en 1925 sur l'hippodrome de la région de Spa, une région du pays associée au sport automobile depuis les toutes premières années de la course. Pour accueillir les Grands Prix automobiles, l'hippodrome du Circuit de Spa-Francorchamps a été construit en 1921 mais jusqu'en 1924, il n'était utilisé que pour les courses de motos. Après le succès en 1923 des nouvelles 24 Heures du Mans en France, les 24 Heures de Spa, une course d'endurance similaire de 24 heures, se sont déroulées sur le circuit de Spa. Depuis sa création, Spa-Francorchamps est connue pour sa météo capricieuse. A un moment de son histoire, il avait plu au Grand Prix de Belgique pendant vingt années consécutives. Les pilotes affrontent fréquemment une partie du parcours qui est claire et lumineuse tandis qu'un autre tronçon est pluvieux et glissant. Le Grand Prix de Belgique a été désigné Grand Prix d'Europe à six reprises entre 1925 et 1973, lorsque ce titre était une désignation honorifique donnée chaque année à une course de Grand Prix en Europe. C'est l'une des courses les plus populaires du calendrier de la Formule 1, car le circuit pittoresque et historique de Spa-Francorchamps est l'un des favoris des pilotes et des fans.
Grand_Prix de Belgique_(homonymie)/Grand Prix de Belgique (homonymie) :
Le Grand Prix de Belgique est une course automobile de Formule 1. Grand Prix de Belgique peut également faire référence à : Grand Prix de Belgique contient des liens vers des articles pour la course annuelle de chaque année Grand Prix moto de Belgique
Lièvre Belge/Lièvre Belge :
Le lièvre belge est une race de lapin domestique "fantaisie" (c'est-à-dire non utilitaire) qui a été élevée de manière sélective pour ressembler au lièvre européen sauvage. C'est un lapin plutôt qu'un vrai lièvre. Pesant en moyenne 6 à 9 livres (2,7 à 4,1 kg), le lièvre belge est connu pour son cadre élancé et nerveux et ses pattes longues et puissantes.
Centre belge de connaissances_sur_les_soins_de_la_santé/Centre belge de connaissances sur les soins de santé :
Le Centre belge d'expertise des soins de santé (en abrégé KCE) est un institut de recherche fédéral indépendant en Belgique qui fournit des conseils scientifiques multidisciplinaires aux personnes et autorités compétentes sur des sujets liés aux soins de santé. Plus précisément, le KCE mène des recherches sur l'organisation et le financement du système de santé (recherche sur les services de santé), évalue les technologies de la santé et les médicaments (évaluation des technologies de la santé), établit des lignes directrices pour la pratique clinique et les met à jour en fonction des dernières preuves scientifiques (bonne pratiques cliniques), et établit des méthodes validées pour la recherche dans le domaine des soins de santé et de la santé publique. Outre la production de rapports scientifiques sur ces sujets, le KCE maintient également un programme de recherche clinique dans lequel il sélectionne et finance des essais cliniques non commerciaux. Enfin, le KCE examine, analyse et résume de manière critique les publications d'instituts de recherche étrangers et de revues à comité de lecture susceptibles d'intéresser les cliniciens et les autorités belges.
Commission Télématique_Santé/Commission Télématique_Santé Belge :
La Commission télématique sanitaire belge (BHTC) est un comité gouvernemental belge travaillant sur les normes d'échange et de partage d'informations de santé, entre les participants aux soins de santé. Le comité fournit des conseils sur la santé en ligne au gouvernement belge. Le professeur Georges De Moor est président du comité. Le BHTC se compose de plusieurs groupes de travail : Data Hospitals Telemedicine Label : homologation de logiciels (para)médicauxGeorges De Moor, avec Jos Devlies et Geert Thienpont, a rédigé le rapport 2006 sur la stratégie eHealth et les activités de mise en œuvre en Belgique.
Institut_historique_belge_de_Rome/Institut historique belge de Rome :
L' Institut historique belge de Rome ( néerlandais : Belgisch Historisch Instituut te Rome , français : Institut historique belge de Rome , italien : Istituto storico belga di Roma ), fondé en 1902, est un institut de recherche universitaire axé sur l'étude de l'art romain, et plus largement Italien, histoire et antiquités. Il est actuellement situé dans l'Academia Belgica et est l'un des nombreux instituts historiques romains.
Ligue belge de hockey/Ligue belge de hockey :
La Ligue belge de hockey, également connue sous le nom de Ligue belge d'élite, était le plus haut niveau de compétition organisé par la Fédération royale belge de hockey sur glace. Le vainqueur de la ligue a été couronné Champion de Belgique. La ligue existait depuis 1912. Le Brussels Royal IHSC était l'équipe la plus décorée avec 23 titres. En 2015, la ligue a fusionné avec l'Eredivisie néerlandaise pour former la BeNe League.
Loi belge sur le déni de l'Holocauste/Loi belge sur le déni de l'Holocauste :
La loi belge sur la négation de l'Holocauste, adoptée le 23 mars 1995, interdit la négation publique de l'Holocauste. Plus précisément, la loi interdit de « nier, minimiser, justifier ou approuver publiquement le génocide commis par le régime national-socialiste allemand pendant la Seconde Guerre mondiale ». Les poursuites sont dirigées par le Centre belge pour l'égalité des chances. L'infraction est passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à un an et d'amendes pouvant aller jusqu'à 2 500 EUR.
Championnats_Belges_d'athlétisme_en_salle/Championnats belges d'athlétisme en salle :
Les Championnats belges d'athlétisme en salle ( français : Championnats de Belgique d'athlétisme en salle , néerlandais : Belgische kampioenschappen indoor atletiek ) sont une compétition annuelle d' athlétisme en salle organisée par la Ligue royale belge d'athlétisme , qui sert de championnat national belge pour le sport . Généralement organisé sur deux à trois jours en février pendant l'hiver belge, il a été ajouté pour la première fois au calendrier national en 1989, complétant les principaux championnats belges d'athlétisme en plein air organisés en été depuis 1889. Les championnats nationaux de relais et d'athlétisme combiné sont contesté séparément.
Belgian Infantry_Memorial,_Brussels/Belgian Infantry Memorial, Bruxelles :
Le Mémorial de l'infanterie belge ( français : Monument à l'Infanterie Belge , néerlandais : Monument voor de Belgische infanterie ) est un monument à Bruxelles , en Belgique , qui se dresse à la mémoire des fantassins belges qui ont combattu pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale . Conçu par Edouard Vereycken, le mémorial se dresse devant le Palais de Justice de Bruxelles et en face de la Place Poelaert/Poelaertplein du Mémorial Anglo-Belge. Le mémorial repose sur une plate-forme surélevée qui surplombe le centre-ville de Bruxelles. Traduite en anglais, l'inscription se lit comme suit : "Aux fantassins morts pour leur pays".
Institut belge d'aéronomie spatiale/Institut belge d'aéronomie spatiale :
L'Institut royal belge d'aéronomie spatiale (BIRA-IASB) (néerlandais : Koninklijk Belgisch Instituut voor Ruimte-Aeronomie - BIRA, français : Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique - IASB) est un institut fédéral belge de recherche scientifique. Créé en 1964, ses missions principales sont la recherche et le service public en aéronomie spatiale, c'est-à-dire la physique et la chimie de l'atmosphère de la Terre et des autres planètes, et de l'espace extra-atmosphérique. Les scientifiques s'appuient sur des instruments et des modèles informatiques basés au sol, en ballon, dans l'air ou dans l'espace.
International belge/International belge :
L'International belge est un tournoi international ouvert de badminton, organisé depuis 1958 mais à des périodes irrégulières. Depuis 2005, Yonex est devenu le sponsor principal de l'événement, qui est également devenu un tournoi International Challenge au sein du circuit de tournois de Badminton Europe.
Services_aériens_internationaux_belges/Services aériens internationaux belges :
Belgian International Air Services (en abrégé BIAS) était une compagnie aérienne belge dont le siège était à Anvers et à Bruxelles. Il a été opérationnel entre 1959 et 1980 et proposait principalement des vols charters de passagers et de fret depuis Brussels Airport vers les anciennes colonies belges d'Afrique centrale.
Société_d'investissement_belge_pour_pays_en_développement/Société belge d'investissement pour les pays en développement :
La Société belge d'investissement pour les pays en développement (BIO) est une société privée basée à Bruxelles, en Belgique.
Code_judiciaire belge/Code judiciaire belge :
Le Code judiciaire belge ( néerlandais : Gerechtelijk Wetboek , français : Code Judiciaire , allemand : Gerichtsgesetzbuch ) est un code de droit du pays belge , officiellement adopté le 10 octobre 1967 et actuellement toujours en vigueur. Le Code judiciaire régit l'organisation des cours et tribunaux de l'ordre judiciaire belge, leur compétence ainsi que les règles de procédure civile applicables. En tant que tel, le Code judiciaire est l'un des codes de droit importants de l'ordre juridique belge. En matière pénale, cependant, la compétence et les règles de procédure des cours et tribunaux belges sont régies par le Code de procédure pénale belge.
Trophée LETAS_Belge/Trophée LETAS Belge :
Le trophée belge LETAS est un tournoi de golf professionnel féminin joué dans le cadre de la série LET Access, qui se déroule en Belgique.
Parti travailliste belge/Parti travailliste belge :
Le Parti travailliste belge ou Parti des travailleurs belges ( néerlandais : Belgische Werkliedenpartij , BWP ; français : Parti Ouvrier Belge , POB ) a été le premier grand parti socialiste en Belgique. Fondé en 1885, le parti a été officiellement dissous en 1940 et remplacé par le Parti socialiste belge en 1945.
Belgian Ladies_Open/Belgian Ladies Open :
Le Belgian Ladies Open est un tournoi de golf professionnel féminin du Ladies European Tour organisé en Belgique. Le tournoi a été joué chaque année de 1985 à 1995. Il était connu sous le nom de Godiva Ladies European Masters 1988–1989 et de BMW European Masters 1990–1994. Le tournoi devait revenir au calendrier du LET en 2020, mais a été annulé en raison de la pandémie de COVID-19. À partir de 2014, la Belgique a également accueilli le trophée belge LETAS lors de la tournée de développement du LET.
Composante terrestre belge/Composante terrestre belge :
La composante terrestre ( néerlandais : Landcomponent , français : Composante terre ) est la branche terrestre des forces armées belges . Le Roi des Belges est le commandant en chef. L'actuel chef d'état-major de la composante terrestre est le major-général Pierre Gérard. Les grades utilisés par l'armée belge sont répertoriés dans les grades militaires belges.
Landrace belge/Landrace belge :
Le Landrace belge, également connu sous le nom de belge amélioré, de landrace belge amélioré et de belge à oreilles tombantes, est une race de porc domestique du nord de la Belgique. Il a été créé à partir de l'importation de races anglaises et de leur amélioration jusqu'à ce qu'elles soient "classées" à la Landrace améliorée allemande de 1930 à 1945, puis en les croisant avec la Landrace néerlandaise en 1945. D'autres races ont également été incorporées dans la lignée pour la renforcer, comme comme celles du Luxembourg en 1955, d'Allemagne en 1971 et de République tchèque en 1974. Utilisée dans de nombreux pays différents, la Landrace belge est également l'une des "quatre grandes races commerciales" en France.
Coupe de la Ligue belge/Coupe de la Ligue belge :
La Coupe de la Ligue de Belgique était une coupe belge de football associatif créée en 1973. La compétition était organisée à partir de 1973 par onze clubs désireux de professionnaliser le football belge mais n'a duré que trois saisons avant d'être dissoute. Le tournoi a ensuite été relancé une première fois en 1986 pour une saison et enfin une seconde fois en 1998 pour trois saisons. En 2000, en raison de désaccords sur les droits de télévision, combinés à une faible fréquentation et à un manque d'intérêt des meilleurs clubs, le trophée a été annulé après l'édition 2000-01. A cette époque, les vainqueurs du tournoi se sont qualifiés pour la Coupe UEFA Intertoto.
Légion belge/Légion belge :
Plusieurs unités militaires ont été connues sous le nom de Légion belge. Le terme «Légion belge» peut désigner des volontaires belges qui ont servi dans les guerres de la Révolution française, les guerres napoléoniennes, les révolutions de 1848 et, plus communément, l'expédition du Mexique de 1867.
Légion belge_(1792)/Légion belge (1792) :
La Légion belge ( français : Légion belge ou Légion belge ) était une unité militaire au sein de l' armée révolutionnaire française composée de volontaires des Pays - Bas autrichiens dans la Belgique moderne . Ses volontaires étaient des émigrés de l'échec de la Révolution brabançonne (1789-1790) et parmi les 12 000 Belges qui ont servi dans les armées de la Révolution française. C'était l'une des nombreuses «légions» belges distinctes, dont les plus importantes étaient la Légion belge , la Légion liégeoise et la Légion des Belges et Liégeois . Formée en 1792, la Légion belge était initialement commandée par le colonel Jacques Leunckens qui avait auparavant servi pendant la Révolution brabançonne en tant qu'assistant du général Jean-André van der Mersch. Elle comprenait deux bataillons. Le premier était commandé par Jean-Baptiste Dumonceau et servait en Champagne. Le deuxième bataillon a combattu lors du siège de Lille en 1792. Le futur général, Louis Lahure, aurait servi dans la Légion belge après avoir été contraint à l'exil au lendemain de la Révolution brabançonne.
Linge Belge/Linge Belge :
Belgian Linen est une marque déposée de l'Association belge du lin et du lin, une association professionnelle qui représente plus de 1 500 artisans et entreprises qui cultivent et transforment le lin en Belgique. Depuis 1960, l'association veille et coordonne la marque belge de linge de maison. L'utilisation du label est strictement limitée : il doit correspondre à un ensemble de normes de qualité et un certificat ne peut être obtenu que par des entreprises belges. Ces normes prévoient qu'au moins 85 % du poids du produit contiennent des fibres végétales naturelles de lin d'origine européenne.
Cas_linguistique_belge_(n°_2)/Cas linguistique belge (n°2) :
L'affaire Linguistique belge (n° 2) (1968) 1 EHRR 252 est une affaire formatrice sur le droit à l'éducation en vertu de la Convention européenne des droits de l'homme, Protocole 1, art 2. Elle concernait « certains aspects des lois sur l'utilisation des langues dans l'enseignement en Belgique », a été décidé par la Cour européenne des droits de l'homme en 1968.
Lion_Belge Award/Belgian Lion Award :
Le Belgian Lion Award ( néerlandais : Belgische Leeuw , français : Lion Belge ) est un prix de football en Belgique décerné chaque année au meilleur joueur d'origine arabe de la première division belge A. Récemment, des récompenses secondaires ont également été décernées au meilleur footballeur à l'étranger. , jeune, footballeuse, entraîneure et joueuse de futsal.
Lorraine belge/Lorraine belge :
La Lorraine belge est la partie de la Lorraine située au sud de la province belge du Luxembourg, en Wallonie. Le terme est utilisé uniquement dans un contexte géologique, car la région borde les Ardennes géologiquement distinctes, au nord. Culturellement et linguistiquement, la Lorraine belge est composée de deux sous-régions : La partie romane (dans laquelle les dialectes français sont parlés) appelée Gaume, avec Virton comme principale ville culturelle. La partie luxembourgeoise appelée Land of Arlon (en luxembourgeois : Arelerland), avec Arlon (Arel) comme principale ville culturelle et capitale de la province (belge) de Luxembourg. Les deux ont le français standard comme langue administrative officielle.
Masters belges/Masters belges :
Le Belgian Masters était un tournoi de snooker sans classement organisé entre 1990 et 1992, puis relancé pour un seul événement en 1996. John Parrott a remporté le tournoi inaugural en 1990, Mike Hallett remportant l'édition 1991 et James Wattana victorieux en 1992. Matthew Stevens a remporté le tournoi final, qui a été relancé pendant un an, en 1996.
Dogue belge/Dogue belge :
Le Mastiff belge, également connu sous le nom de Chien de Trait Belge, Mâtin Belge et Chien de trait belge, était une race de chien de type dogue des Pays-Bas qui était utilisée comme chien de trait, on pense qu'elle est éteinte.
Mauser belge / Mauser belge :
Le Mauser belge peut décrire de nombreux fusils Mauser utilisés par les Forces armées belges ou produits par l'usine belge de FN Herstal. Le fusil et la carabine modèle 1889, y compris les variantes turques modèle 1890, modèle 1916 et modèle 1899/36, tous chambrés en Mauser 7,65 × 53 mm Le fusil et la carabine modèles 1893 et ​​1894, chambrés en Mauser 7 × 57 mm, produits pour l'Espagne et le Brésil tandis certains ont été utilisés par la gendarmerie belge, la Garde Civique et l'État indépendant du Congo Le Gewehr 98, en 7,92 × 57 mm Mauser, capturé en Allemagne après la Première Guerre mondiale Le fusil court modèle 1935, chambré en 7,65 et le modèle 35/46 chambré en .30-06 Springfield Le fusil court modèle 1924, modèle 1930 et modèle 1950, principalement produit pour l'exportation mais également utilisé en Belgique après la Seconde Guerre mondiale Le mousqueton 98k, produit en Belgique après 1945 Le fusil de précision modèle 30-11, en 7,62 ×51mm OTAN
Belge Mauser_Model_1935/Belgian Mauser Model 1935 :
Le Mauser Model 1935, officiellement le Fusil Modèle 1935, était un fusil à verrou belge Mauser. Dérivé du modèle belge Mauser 1889 et du Mauser 1898, il a été utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale.
Composante Médicale Belge/Composante Médicale Belge :
La composante médicale des forces armées belges ( néerlandais : Medische Component , français : Composante Médicale ) est le service médical militaire qui fournit un soutien médical à ses membres dans les opérations intérieures et extérieures, participant à l'aide humanitaire et fournissant certains services à la société civile. Le commandant actuel de la composante médicale est le général de brigade Marc Ongena (depuis septembre 2021).
Mexicains belges/Mexicains belges :
Les Mexicains belges sont des citoyens mexicains d'origine belge ou des personnes nées en Belgique vivant au Mexique.
Champ d'honneur_militaire_belge_1914%E2%80%931918/Champ d'honneur militaire belge 1914-1918 :
Le champ d'honneur militaire belge 1914-1918 ( néerlandais : Belgisch Militair Ereveld 1914-1918 ; français : Cimetière d'honneur militaire belge 1914-1918 ), est un lieu de sépulture situé au cimetière Oostergaarde de la ville néerlandaise Harderwijk en Gueldre . À l'origine, trente-six soldats étaient enterrés sur le site. Aujourd'hui, 349 soldats belges de la Première Guerre mondiale sont commémorés. Il s'agit notamment de 124 personnes dont les noms figurent sur un monument car leurs restes n'ont plus pu être retrouvés. Le cimetière est inauguré le 28 septembre 1963 par l'ambassadeur de Belgique. Les pierres tombales sont similaires à celles utilisées par la Commonwealth War Graves Commission et diffèrent des pierres tombales belges officielles. Le lieu de sépulture est administré par l'Oorlogsgravenstichting néerlandais ("fondation des sépultures de guerre"). Pendant la Première Guerre mondiale, environ 33 000 soldats belges ont fui vers les Pays-Bas neutres après la chute de la ville belge d'Anvers aux mains des troupes allemandes en 1914. Conformément à la Convention de La Haye de 1907, les réfugiés militaires ont été désarmés et internés par les Néerlandais. Grâce à l'afflux de réfugiés, Harderwijk, où se trouvait un camp de réfugiés, a triplé sa population. La plupart des victimes enterrées au Champ d'honneur militaire belge sont mortes de la tuberculose ou de l'épidémie de grippe espagnole de 1918-1919. Par conséquent, bon nombre des 349 soldats sont morts en 1918 ou 1919. Parmi les autres réfugiés enterrés figurent six victimes du soulèvement au camp Zeist à Soesterberg le 3 décembre 1914, lorsque les réfugiés internés se sont révoltés contre les mauvaises conditions de vie dans le camp, provoquant les gardes hollandais. pour réprimer violemment le soulèvement. Une fillette de six ans nommée Woutje van de Velde est enterrée non loin du champ d'honneur. Elle a été agressée sexuellement et assassinée par un caporal belge interné en 1917. En guise de geste, le gouvernement belge a financé une tombe pour la jeune fille, qui représente un jeune arbre. Presque tous les soldats belges qui sont morts pendant leur internement aux Pays-Bas et n'ont pas été rapatriés , sont enterrés ou commémorés au cimetière.
Archives_nationales_belges_2_-_Dépôt_Joseph_Cuvelier/Archives nationales belges 2 - Dépôt Joseph Cuvelier :
Le Dépôt Joseph Cuvelier des Archives de l'État belge a ouvert ses portes en 2011. Il est situé rue du Houblon à Bruxelles dans un bâtiment conçu par Fernand Bodson et construit en 1912. Son nom rend hommage à l'historien et archiviste du gouvernement belge Joseph Cuvelier (1869–1947) .
Championnats_nationaux_belges_de_badminton/Championnats nationaux belges de badminton :
Le Championnat National de Belgique de Badminton est un tournoi organisé par la Fédération Belge de Badminton pour couronner les meilleurs joueurs de badminton de Belgique. Ils sont détenus depuis la saison 1948/1949. Dans les premières années, les cinq disciplines n'étaient pas toujours jouées. Il y a un tournoi international en Belgique, le Belgian International, organisé depuis la saison 1958/1959.
Ligue nationale belge de badminton/Ligue nationale belge de badminton :
La Ligue nationale belge de badminton, également connue sous le nom de Victor League (sponsorisée par Victor), est la plus grande compétition interclubs de badminton belge. Il existe 2 divisions nationales organisées par la Fédération Belge de Badminton. Toutes les autres divisions sont organisées par région. Le format de la compétition a été restylé au cours de la saison 2007-2008.
Championnats_nationaux_de_belge_de_cyclo-cross/Championnats_nationaux_de_belge_de_cyclo-cross :
Les Championnats nationaux belges de cyclo-cross ont eu lieu pour la première fois en 1910 et ont lieu chaque année depuis 1921 (avec une interruption en 1940 en raison de la Seconde Guerre mondiale) par la Fédération royale belge de cyclisme (KBWB / RLVB). Les courses sont organisées pour les hommes élites, les femmes élites, les hommes de moins de 23 ans, les hommes juniors (moins de 18 ans), les hommes juvéniles, diverses catégories de maîtres (amateurs de plus de 30 ans) et par d'autres organisations accueillant des coureurs vétérans.
Fête nationale belge/Fête nationale belge :
La fête nationale belge ( néerlandais : Nationale feestdag van België ; français : Fête nationale belge ; allemand : Belgischer Nationalfeiertag ) est la fête nationale de la Belgique commémorée chaque année le 21 juillet . C'est l'un des dix jours fériés de Belgique et marque l'anniversaire de l'investiture du roi Léopold Ier, premier monarque du pays, en 1831.
Division_nationale_belge_1/Division nationale belge 1 :
La Division nationale belge 1, communément appelée simplement Eerste Nationale (en néerlandais) ou Nationale 1 (en français) est la troisième division la plus élevée du système de la ligue belge de football, un niveau en dessous de la Première Division belge B. Elle a été créée par l'Association royale belge de football en 2016, entrant au troisième niveau et poussant toutes les divisions d'un niveau vers le bas. Jusqu'à la saison 2019-2020, elle était connue sous le nom de Première division amateur belge, mais a été renommée en raison de la connotation négative du mot amateur.
eXchange_Internet_national_belge/eXchange Internet national belge :
Le Belgian National Internet eXchange (BNIX) est un point d'échange Internet exploité par le réseau de recherche national belge BELNET. Créée en 1995, elle est l'un des membres fondateurs d'Euro-IX, l'European Internet Exchange Association. Le peering BNIX est disponible dans un certain nombre de points de présence en Belgique : Interxion, Zaventem CenturyLink, Evere LCL, DiegemAuparavant, Belnet exploitait également un point de présence à Bruxelles. Cet emplacement a été mis hors service fin 2008. Les trois sites sont reliés via trois connexions 100 Gbit/s dans une topologie en anneau. BNIX transporte du trafic IPv4, Multicast (depuis 1999) et IPv6 (depuis 2000). Le BNIX facture des frais de connexion et une redevance mensuelle, selon le type de connexion.
Ligue nationale belge/Ligue nationale belge :
La Ligue nationale belge était le deuxième niveau de hockey sur glace en Belgique. La ligue était un rang en dessous de la Ligue belge de hockey , mais pour la saison 2012-2013, elle a été fusionnée avec deux équipes de la défunte Coupe de la mer du Nord pour devenir la "Belgian Elite League", qui est maintenant la ligue de haut niveau de Belgique.
Mouvement_national_belge/Mouvement national belge :
Le Mouvement national belge ( français : Mouvement national belge ou MNB , néerlandais : Belgisch Nationale Beweging , BNB ) était un groupe majeur de la résistance en Belgique occupée par l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale avec des tendances politiquement de centre-droit . Le MNB a été fondé à Bruxelles en décembre 1940 par Aimé Dandoy. Il s'est concentré sur l'évacuation des aviateurs alliés, le sabotage et la collecte de renseignements. La plupart de ses membres ont été recrutés dans les classes moyennes francophones associées au Bloc catholique d'avant-guerre et ont maintenu une position politique de centre-droit plus modérée que le puissant groupe de la Légion belge (plus tard l'Armée secrète). le réseau de renseignement "Mill" et était également actif avec la "Comet" Escape Line. Elle était également active dans l'édition d'un journal clandestin, La Voix des Belges. En septembre 1942, le groupe a signé un accord avec le grand groupe de gauche Front de l'Indépendance afin de coordonner leurs opérations, mais les groupes se méfiaient mutuellement et partageaient des idéologies politiques très différentes qui réduisaient leur portée pour une plus grande collaboration. Ses relations avec le gouvernement belge à Londres étaient plus étroites que pour beaucoup d'autres groupes qui le voyaient avec méfiance. En février 1944, la plupart des dirigeants du groupe ont été arrêtés par les forces allemandes, stoppant ainsi presque toutes les activités du groupe, bien que le journal ait continué à être publié jusqu'à la libération de la Belgique en septembre 1944.
Orchestre_national_belge/Orchestre national belge :
L' Orchestre National de Belgique ( Néerlandais : Nationaal Orkest van België , Français : Orchestre National de Belgique ) est un orchestre belge , basé à Bruxelles . Sa principale salle de concert est le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (Bozar). L'orchestre donne également des concerts en dehors de Bruxelles dans des villes telles que Saint-Vith et Hasselt.
Championnats_nationaux_de_courses_sur_route_belges/Championnats nationaux belges de courses sur route :
Le championnat national belge de course sur route est une course cycliste qui décide qui deviendra champion national belge pour l'année à venir. Le record du plus grand nombre de victoires est actuellement détenu par l'un des sprinteurs belges les plus titrés, Tom Steels, qui a réussi à remporter quatre titres de champion sur route. Les vainqueurs de chaque épreuve reçoivent un maillot cycliste symbolique, noir, jaune et rouge, comme le drapeau national. Ces couleurs peuvent être portées par le coureur lors d'autres événements de course sur route pour montrer son statut de champion national. Les rayures du champion peuvent être combinées dans la conception du kit d'équipe d'un coureur sponsorisé à cette fin.
Prix_Belge_National_Sports_Merit_Award/Belgian National Sports Merit Award :
Le Prix national belge du mérite sportif est une récompense annuelle décernée à un sportif ou à une équipe belge pour un mérite exceptionnel. Chaque individu ne peut remporter le prix qu'une seule fois au cours de sa carrière, ce qui fait de ce trophée l'un des plus prestigieux du sport belge. Le trophée est décerné par un jury composé d'(anciens) champions sportifs (par exemple Paul Van Himst et Ingrid Berghmans), de sportifs influents et de journalistes sportifs et est présidé par le bourgmestre de Bruxelles. Le trophée a été créé en 1928 par Alban Collignon, en hommage au fondateur de l'Aéro-club Royal Belge, Fernand Jacobs. Par conséquent, le trophée a été connu au cours des quatre premières années sous le nom de Prix Fernand Jacobs.
Championnats nationaux belges de contre-la-montre/Championnats nationaux belges de contre-la-montre :
Les Championnats nationaux belges de contre-la-montre ont lieu chaque année dans le cadre des Championnats nationaux belges de cyclisme, décidant du champion national de cette discipline pour l'année à venir. Le championnat national de contre-la-montre en Belgique est une compétition relativement nouvelle, surtout par rapport au championnat national de course sur route de Belgique, qui a eu lieu pour la première fois en 1894. Le premier vainqueur des championnats de contre-la-montre était Marc Streel en 1997. La course n'a pas eu lieu. l'année suivante, et Marc Streel a conservé son titre en 1999. En 2000, le Rik Verbrugghe a été couronné champion, qui détient le record de la vitesse moyenne la plus rapide dans une course contre la montre dans un Grand Tour, qu'il a réalisé en remportant le Giro d 2001 'Prologue d'Italie. Marc Wauters, Leif Hoste et Kristof Vandewalle détiennent le record du plus grand nombre de victoires aux championnats, avec trois victoires chacun. Les vainqueurs de chaque épreuve sont récompensés par un maillot cycliste symbolique qui est noir jaune et rouge, comme le drapeau national. Ces couleurs peuvent être portées par le coureur lors d'autres épreuves contre la montre pour montrer son statut de champion national. Les rayures du champion peuvent être combinées dans la conception du kit d'équipe d'un coureur sponsorisé à cette fin.
Marine belge/Marine belge :
La marine belge , officiellement la composante navale belge ( néerlandais : Marinecomponent ; français : Composante marine ; allemand : Marinekomponente ) des forces armées belges , est le service naval de la Belgique .
Office Belge_de_la_Propriété_Intellectuelle/Office Belge de la Propriété Intellectuelle :
L'Office belge de la Propriété Intellectuelle (en français, Office de la Propriété intellectuelle, ou OPRI) est un office gouvernemental belge chargé de gérer le dépôt et les droits de brevet. L'OPRI est basé à Bruxelles. L'OPRI assure la coordination avec l'Office européen des brevets et contribue à offrir la plate-forme Benelux des brevets. Les inventeurs choisissent si leur brevet doit couvrir la Belgique ou l'international. Cependant, depuis le 1er avril 2018, l'OPRI ne reçoit plus de demandes de brevet dans le cadre du Traité mondial de coopération en matière de brevets.
Comité_Olympique Belge/Comité Olympique Belge :
Le Comité olympique et interfédéral belge ( français : Comité Olympique et Interfédérale Belge , néerlandais : Belgisch Olympisch en Interfederaal Comité , allemand : Belgische Olympische Komitee ), en abrégé BOIC ou COIB , est le Comité National Olympique de Belgique . Le siège administratif est situé à Bruxelles.
Open de Belgique/Open de Belgique :
Open de Belgique peut faire référence à : Open de Belgique (golf) Open de Belgique (tennis)
Open de Belgique_(golf)/Open de Belgique (golf) :
L'Open de Belgique (nom appartenant à la Fédération royale belge de golf) est un tournoi de golf masculin qui a été joué par intermittence de 1910 à 2000. Toutes les éditions depuis 1978 font partie de l'European Tour. Après n'avoir pas été joué depuis 2000, il est revenu en 2018 sous le nom de Belgian Knockout, organisé par PietersProductions, avec son co-fondateur, le golfeur professionnel belge Thomas Pieters. Avec une cagnotte fixée à 1 million d'euros, 144 golfeurs professionnels débutent la compétition avec 36 trous en partie par coups, suivis d'un match play de 9 trous pour les 64 meilleurs finissants des rondes en partie par coups.
Open de Belgique_(tennis)/Open de Belgique (tennis) :
L' Open de Belgique était un événement de tennis du WTA Tour organisé sur trois périodes différentes entre 1987 et 2002. Le concours a eu lieu en juillet de 1987 à 1989 et 2002, et en mai de 1992 à 1993 et ​​de 1999 à 2001. En 2000 et 2001, il a été sponsorisé par la chaîne de vêtements néerlandaise Mexx et rebaptisé Benelux Open. La compétition s'est déroulée sur des courts extérieurs en terre battue. Le tournoi était un événement de niveau V en 1992 et 2001, et un événement de niveau IV en 1993, 1999, 2000 et 2002. Une seule femme belge a remporté l'épreuve en simple; Justine Henin, alors peu connue, avait 16 ans en 1999. Cependant, Sabine Appelmans, Kim Clijsters et Els Callens ont toutes remporté l'épreuve de double.
Open_Championnats de Belgique/Championnats Open de Belgique :
Les championnats ouverts de Belgique et connus à l'origine sous le nom de championnats internationaux de Belgique et de championnats de Belgique étaient un tournoi de tennis masculin joué à Bruxelles, en Belgique.
Fédération belge de course d'orientation/Fédération belge de course d'orientation :
Fédération belge de course d'orientation ABSO-BVOS est l'association nationale de course d'orientation en Belgique. Elle est reconnue comme l'association de course d'orientation pour la Belgique par la Fédération Internationale de Course d'Orientation, dont elle est membre.ABSO-BVOS signifie "Association Belge des Sports d'Orientation" - "Belgische Vereniging voor OriëntatieSporten" et "Belgischer Verband für OrientierungsSporte" . Le nom regroupe donc toutes les langues belges : français, néerlandais et allemand. L'ABSO-BVOS compte deux membres : VVO (ligue flamande) et FRSO (ligue francophone). VVO a été fondée en 1987 et compte environ 1500 membres répartis dans cinq clubs d'orientation. FRSO compte environ 1300 membres répartis dans 13 clubs d'orientation.
Comité Paralympique Belge/Comité Paralympique Belge :
Le Comité paralympique belge (BPC) est l'organisation faîtière en Belgique du sport organisé pour les personnes handicapées. Il agit en tant que Comité national paralympique belge, ce qui en fait le représentant officiel de la Belgique auprès du Comité paralympique européen (EPC) et du Comité international paralympique (IPC). Le Comité Paralympique Belge compte deux membres, une ligue flamande (Parantee-Psylos) et une ligue francophone handisport (Ligue Handisport Francophone (LHF)). En collaboration avec le Comité Olympique Belge (BOIC), les athlètes belges participent aux et championnats d'Europe et tous les quatre ans aux Jeux Paralympiques, aux Jeux Olympiques pour les athlètes ayant un handicap visuel ou moteur. Depuis les premiers Jeux Paralympiques en 1960, la Belgique envoie une délégation à chaque Jeux d'été. Les missions du BPC : promotion du sport pour personnes en situation de handicap apporter son soutien à Parantee et à la LHF œuvrant pour un statut des sportifs de haut niveau élaboration des critères de sélection coordination des compétitions nationales et internationales préparation et organisation de la participation aux compétitions internationales coordination du calendrier sportif participation dans les activités des fédérations internationales
Belgian Parcours_Shooting_Association/Belgian Parcours Shooting Association :
La Belgian Parcours Shooting Association est l'association belge de tir pratique relevant de la Confédération internationale de tir pratique.
Société Belge de Physique/Société Belge de Physique :
La Société belge de physique (BPS) (en néerlandais : Belgische Natuurkundige Vereniging et en français : Société Belge de Physique) est la société nationale de physique de Belgique, membre de la Société européenne de physique. En tant qu'association scientifique nationale, son objectif est de promouvoir la physique, de faire progresser l'enseignement et la recherche en physique et de soutenir les physiciens en Belgique.
Joueur_belge_de_l'année_(basketball)/Joueur belge de l'année (basketball) :
La prière belge de l'année (Belgische Speler van het Jaar en néerlandais) est un prix annuel de la Division I de la Basketball League Belgium décerné au meilleur joueur de nationalité belge. Le prix est organisé par le journal belge Het Nieuwsblad.
Collège_pontifical belge/Collège pontifical belge :
Le Collège pontifical belge ( néerlandais : Belgisch Pauselijk College ; français : Collège ecclésiastique belge ; italien : Pontificio Collegio Belga ) à Rome est un établissement d'enseignement catholique belge . Fondé en 1844, le collège est la résidence des étudiants envoyés par les évêques des diocèses belges pour étudier à Rome.
Piscine belge/Piscine belge :
La piscine belge est une source chaude située dans le bassin supérieur du geyser du parc national de Yellowstone, dans le Wyoming. Initialement nommé Oyster Spring, il a été renommé après qu'un visiteur belge y soit tombé en 1929 avec des résultats fatals. La source est moins chaude que les autres caractéristiques de la région, à environ 180 ° F (82 ° C), mais toujours suffisamment chaude pour de graves brûlures thermiques. Les références à un "Belgian Geyser" dans les années 1930 peuvent faire référence à cette caractéristique.
Ligues provinciales belges/Ligues provinciales belges :
Les ligues provinciales belges sont les ligues inférieures du football belge. Jusqu'en 2016, ceux-ci étaient aux niveaux 5-8 dans le système de la ligue belge de football, mais dans le cadre de la réforme, un niveau supplémentaire a été créé, entraînant la chute des ligues provinciales aux niveaux 6-9. Les ligues provinciales sont divisées en 9 systèmes de ligues régionales (une pour chaque province, mais le Brabant flamand et le Brabant wallon sont fusionnés et contiennent également les équipes de football de la Région de Bruxelles-Capitale). Chaque système de ligue est lui-même divisé en 4 niveaux (sauf pour le Luxembourg où il n'y en a que 3). Le nombre de ligues à chaque niveau dépend de la province, mais chaque province ne doit avoir qu'une seule ligue au niveau supérieur. Les meilleures équipes des 9 premières divisions peuvent être promues en Division 3 belge, le cinquième et plus bas niveau des ligues nationales (soit directement, soit après les matchs éliminatoires).
Quartier belge_(Cologne)/Quartier belge (Cologne) :
Le quartier belge ( allemand : Belgisches Viertel , prononciation allemande : [ˈbɛlɡɪʃəs ˌfɪʁtl̩] , prononciation colombienne : [ət ˌbɛl²jeʃə ˈfe²dəl] ) est un quartier du centre-ville de Cologne , en Allemagne . Le nom est dérivé des noms de rues à proximité, faisant référence aux provinces ou villes belges. Dans la partie nord du quartier, les noms de rue tels que Goebenstraße, Werderstraße, Moltkestraße et Spichernstraße célèbrent les dirigeants et les victoires de la Prusse lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871 qui a fait tomber le Second Empire français et a conduit à la création d'un nouvel Empire allemand.Au cœur du quartier belge se trouve la Brüsseler Platz, ou place de Bruxelles, dominée par l'église néo-romane Saint-Michel, construite entre 1902 et 1906. Lors des chaudes nuits d'été, la place peut se remplir de centaines de jeunes ayant amusant, empêchant les résidents de dormir.Avec une grande variété de cuisines, ce Veedel (le terme de la langue locale pour le quartier) de Cologne est maintenant considéré comme à la mode, et dans le numéro de juillet 2010 du magazine lifestyle Prinz, il a été nommé comme faisant partie de la ville qui vaut le plus la peine d'être vécue. Le site Web de la publication continue d'en faire l'éloge comme "un quartier résidentiel haut de gamme et un lieu de rencontre pour les arts créatifs". L'émission télévisée NightWash s'est déroulée dans une laverie du quartier pendant des années.
Fédération Belge de Quidditch_Fédération/Fédération Belge de Quidditch :
Fédération belge de Quidditch ( français : Fédération belge de quidditch ; néerlandais : Belgische Quidditch Federatie ; allemand : Belgischer Quidditchverband ), ou BQF, est l'organe directeur du quidditch en Belgique. Il a été fondé en 2012 en tant que page Facebook pour susciter l'intérêt de joueurs et d'équipes potentiels en Belgique et a commencé à prendre forme en 2013 avec l'introduction de ses deux premières équipes : Deurne Dodo's et les Brussels Qwaffles. L'organisation a commencé à prendre forme en tant qu'association à but non lucratif (français : ASBL ; néerlandais : VZW) au début de 2014 avec la formation de la nouvelle Association internationale de Quidditch sous la forme d'une fédération internationale. La Fédération belge de Quidditch maintient un délégué au sein du Congrès IQA en tant que membre de Quidditch Europe aux côtés de Quidditch Nederland (QNL) et de la Fédération luxembourgeoise de Quidditch (FLQ). Le 10 octobre 2014, BQF a changé son nom de Belgique Muggle Quidditch à son nom actuel pour mieux s'intégrer aux autres sports du pays.
Crise ferroviaire_belge_1869/Crise ferroviaire belge 1869 :
La crise ferroviaire belge était un conflit franco-belge en 1868/1869. Une compagnie ferroviaire française, la Compagnie des chemins de fer de l'Est ("Compagnie des chemins de fer de l'Est"), voulait reprendre deux lignes de chemin de fer dans l'est de la Belgique. Le gouvernement belge soupçonnait le gouvernement impérial français de vouloir acquérir une influence indirecte en Belgique, il a donc empêché le projet. Le conflit a suscité de vives émotions dans les deux pays et avait le potentiel de dégénérer en une crise européenne ou pire. La France soupçonnait une ingérence secrète de la Confédération nord-allemande, tandis que la Grande-Bretagne voulait rester en dehors de la crise mais aussi protéger la Belgique. La crise a été résolue par un compromis trouvé dans un comité franco-belge à Paris. Sous la pression britannique, l'empereur français Napoléon III cède et renonce à une acquisition.
Chemins de fer belges/Chemins de fer belges :
Chemins de fer belges peut faire référence à : Transport ferroviaire en Belgique Société nationale des chemins de fer belges (SNCB/NMBS) (fondée en 1926), l'opérateur ferroviaire national des chemins de fer belges belges (1834–1926), opérateur ferroviaire national, prédécesseur de la SNCB/NMBS Infrabel, la société nationale d'infrastructure ferroviaire de Belgique
Chemins de fer belges_Classe_08/Chemins de fer belges Classe 08 :
La série AM/MS08 est une unité multiple électrique en trois parties de la ligne principale Siemens de type Desiro ( Desiro ML ), un train dit léger avec une section à plancher surbaissé pour le transport régional de voyageurs et le transport local de voyageurs pour la National Railway Company de Belgique (SNCB/NMBS).
Chemins de fer belges_Classe_11/Chemins de fer belges Classe 11 :
La classe 11 fait partie de la grande famille des années 1980 de 144 locomotives électriques. La famille était composée des classes 11 (12), 12 (12), 21 (60) et 27 (60). Les classes 11, 12 et 21 étaient presque deux fois plus puissantes que les classes 22, 23 et 25, tandis que la classe 27 était plus de deux fois plus puissante que ces locomotives des années 1950. Cette famille a été fortement influencée par la Classe 20² du milieu des années 1970. Ils étaient très fiables en raison du développement par essais et erreurs de leur prédécesseur. Cette famille est entrée en service avec le matériel d'entraînement M4 et M5 et les séries d'EMU AM 80 et AM 86. Cette génération a été une modernisation majeure du NMBS / SNCB même si l'ancien stock d'entraîneurs M2 est resté actif pendant plus d'une décennie avant d'être remplacé. La seule vraie différence entre une classe 11 et une classe 21 était que la classe 11 avait un transformateur à l'intérieur pour permettre de travailler à la fois sous 3000 V DC en Belgique et 1500 V DC plus la signalisation néerlandaise et la protection des trains pour travailler en Hollande. Extérieurement, ils étaient identiques aux classes 12 et 21 à l'exception de la livrée et de quelques détails mineurs. Les locomotives de classe 11 ont été construites dans les années 1980 pour transporter les trains du Benelux entre Bruxelles, Belgique, et Amsterdam, Pays-Bas. Ils fonctionnaient en mode push pull - contrôlés à distance à partir d'une remorque de conduite de tête lorsqu'ils se trouvaient à l'arrière du train. Ils étaient numérotés 1181-1192 pour éviter toute confusion avec les locomotives NS Class 1100 qui étaient encore utilisées à cette époque. La classe 11 néerlandaise était à l'origine numérotée de 1101 à 1160. En 2009, elles ont été remplacées sur les trains Benelux par des locomotives Bombardier TRAXX qui avaient été louées à Angel (maintenant Alpha) Trains. Lorsque les locomotives de classe 11 ont été remplacées sur les services internationaux, elles ont été déplacées vers des services aux heures de pointe en Belgique pour le reste de leur vie professionnelle avant la retraite. Ils sont peints pour correspondre au stock d'entraîneurs Nederlandse Spoorwegen (Chemins de fer néerlandais) avec lesquels ils travaillaient. En raison de leur nombre limité et de leur utilisation intensive à des vitesses allant jusqu'à 140 km/h (87 mph), ces locomotives vieillissaient rapidement après 25 ans de service et étaient sujettes à de fréquentes pannes. Bien sûr, cela a entraîné de fréquentes interruptions de service et de nombreuses plaintes de passagers. Toutes les Class 11 ont été stockées à l'intérieur du dépôt de Stockem, près d'Arlon, lors du retrait fin 2012. À la mi-2014, une locomotive similaire 1203 a été testée de manière intensive en République tchèque à Velim sous 25 000 volts aériens et a très bien fonctionné. Il a ensuite été vendu à l'opérateur d'accès ouvert XTR-System Development en République tchèque avec une option d'achat de la classe entière. L'option a été prise et les locomotives de classe 11 restantes ont été transférées à leur nouvel opérateur début 2016. Le même opérateur a également accepté d'acheter 11 (des locomotives de classe 11 de la SNCB 12 en même temps, mais l'accord n'a jamais abouti et les locomotives ont été assis à l'extérieur à Stockem depuis 1187 était/est conservé par le Patrimonium historique de la SNCB.En mai 2020, ils auraient été vendus, vraisemblablement pour la mise au rebut, à l'exception de 1187 qui est conservé dans un musée.La classe était affectée au dépôt de Schaerbeek. Le 11 août 1999, la locomotive 1187 est devenue la première de sa classe à travailler sur autre chose que le service Benelux pour lequel elle a été conçue et achetée. La 1187 a effectué un voyage de Bruxelles Midi à Arlon, près de Luxembourg, et retour pour une raison assez étrange. La SNCB voulait faire circuler un train spécial ce jour-là à cause d'une éclipse solaire totale. L'éclipse serait beaucoup plus visible dans le sud-est de la Belgique qu'autour de Bruxelles ou ailleurs dans le pays. 11 87 devait être la seule locomotive plus récente disponible au dépôt de Schaerbeek ce matin-là ou peut-être était-ce la seule qui était garée là où il n'était pas nécessaire de déplacer d'autres locomotives ou voitures pour qu'elle quitte le dépôt. Quoi qu'il en soit, cela n'aurait pas dû se produire car il y avait un accord entre la SNCB et NS selon lequel ces 12 locomotives et leurs voitures ne devaient être utilisées que sur le service Benelux.
Chemins de fer belges_Classe_12/Chemins de fer belges Classe 12 :
Les locomotives de classe 12 de la SNCB étaient des locomotives électriques à double tension (25000 V, 50 Hz AC et 3000 V DC) construites pour le service transfrontalier vers la France. Ils étaient basés sur les locomotives monotension de classe 21. Elles font partie de la grande famille des années 1980 de 144 locomotives électriques.
Chemins de fer belges_Classe_13/Chemins de fer belges Classe 13 :
La Class 13 est un type de locomotive électrique multitension à usage mixte de 200 km/h (124 mph) de type Traxis conçue par Alstom à la fin des années 1990 pour les chemins de fer belges et luxembourgeois (CFL Class 3000). Les locomotives exploitent des trains push-pull avec des voitures de type I11, ainsi que des trains de marchandises.
Chemins de fer belges_Classe_15/Chemins de fer belges Classe 15 :
La classe 15 est un type de locomotive électrique exploitée par la SNCB/NMBS. Les locomotives étaient à l'origine utilisées pour les services transfrontaliers TEE entre la France, la Belgique et les Pays-Bas, et comme la classe 16, elles deviennent excédentaires après l'introduction du Thalys et des classes 11. Ils ont gagné leur subsistance dans leurs dernières années de service en tirant des trains de banlieue "P" dans la région liégeoise.
Chemins de fer belges_Classe_16/Chemins de fer belges Classe 16 :
Les locomotives de la classe 16 ont été construites pour assurer les services transfrontaliers depuis la Belgique. Ils sont équipés pour rouler en France, aux Pays-Bas et en Allemagne. Ils ont été déplacés de ces chantiers par des unités multiples électriques Thalys et ont fini par fonctionner quelques trains de banlieue aux heures de pointe jusqu'en 2007, date à laquelle ils ont été retirés et deux d'entre eux ont été conservés pour être conservés. Lors de leur construction, ils ont été classés dans le type 160.
Chemins de fer belges_Classe_18_(Alsthom)/Chemins de fer belges Classe 18 (Alsthom) :
La classe 18 des chemins de fer belges était un type de locomotive électrique exploitée par NMBS / SNCB de Belgique. Ils ont été déplacés de ces chantiers par des unités multiples électriques Thalys et ont tous été retirés du service en 1999. Ils étaient dérivés des locomotives de passagers express CC 40100 de la SNCF française . Leurs capacités multi-tensions leur ont permis de travailler au-delà des frontières belges, principalement Paris - Bruxelles/Liège et Ostende - Cologne. Les locomotives avaient une carrosserie en aluminium avec des accents bleu foncé.
Chemins de fer belges_Classe_18_(Siemens)/Chemins de fer belges Classe 18 (Siemens) :
Les SNCB/NMBS HLE 18 (Siemens classe ES60U3) sont une série de locomotives électriques multitension Bo′Bo′ Siemens EuroSprinter à quatre essieux commandées en deux lots de soixante en 2006 et 2008. Les locomotives ont été fournies pour être utilisées par la SNCB/NMBS chemins de fer) sur les services voyageurs. 96 de la classe forment la classe HLE 18, 24 unités équipées d'un attelage central automatique forment la classe SNCB HLE 19.
Chemins de fer belges_Classe_19/Chemins de fer belges Classe 19 :
La classe 19 est une classe de locomotives électriques exploitées par NMBS/SNCB, l'opérateur ferroviaire national de Belgique. En 1993, la locomotive de classe 21 2130 a été convertie pour être utilisée comme banc d'essai pour le développement de la future classe 13. Elle a été renumérotée en classe 19 en 1901 pour le programme de test et était le seul membre de la classe. Les moteurs de traction ont été remplacés par des moteurs asynchrones. Il a également gagné un transformateur qui lui permet de fonctionner sous 25000 volts, 50 Hz AC et les systèmes français de signalisation et de protection des trains. La capacité de 3000 volts CC a été conservée. La raison en était que la classe 13 devait être une locomotive à double tension fonctionnant sur les mêmes tensions avec le même type de moteurs. 1901 a opéré plusieurs fois dans la gare de Lille Flandres en France dans le cadre du processus de test. En 2001, les tests étaient terminés et il a été remis aux normes avec son numéro d'origine de 2130. En 2014, NMBS / SNCB a décidé d'arrêter la première moitié de la classe 21 (2101-2130). Cela était en partie dû au fait qu'ils avaient trop de locomotives électriques et en partie parce qu'il y avait un besoin de pièces de rechange autrement impossibles à obtenir pour maintenir la classe 27 en service. Ces Class 21 verront leur amiante désamianté et seront dépouillés de pièces et mis au rebut dans un proche avenir. La seconde moitié de la classe 21 devrait connaître le même sort d'ici fin 2015.
Chemins de fer belges_Classe_20/Chemins de fer belges Classe 20 :
La classe 20 est une classe de locomotives électriques anciennement exploitées par la SNCB, le chemin de fer national de Belgique. Avant l'introduction de la classe 13, la classe 20 était la classe de locomotives électriques NMBS/SNCB la plus puissante de Belgique, une distinction qu'elle a détenue pendant 30 ans. Ils travaillaient couramment sur les liaisons Bruxelles - Luxembourg, partageant plus tard les fonctions de passagers avec les CFL Class 3000. Fait inhabituel pour la SNCB, ce sont des locomotives Co-Co.
Chemins de fer belges_Classe_21/Chemins de fer belges Classe 21 :
La SNCB Class 21 fait partie de la grande famille des années 1980 de 144 locomotives électriques. La famille était composée des classes 11 (12), 12 (12), 21 (60) et 27 (60). Les classes 11, 12 et 21 étaient presque deux fois plus puissantes que les classes 22, 23 et 25, tandis que la classe 27 était plus de deux fois plus puissante que les locomotives des années 1950. Cette famille a été fortement influencée par la Classe 20 à partir du milieu des années 1970. Les locomotives des années 1980 étaient très fiables en raison du développement par essais et erreurs de leur prédécesseur. Cette famille est entrée en service avec le matériel d'entraînement M4 et M5 et les séries d'EMU AM 80 et AM 86. Cette génération a été une modernisation majeure de la SNCB même si l'ancien parc d'entraîneurs M2 est resté actif pendant plus d'une décennie avant d'être remplacé. Ces quatre classes sœurs sont visuellement identiques à quelques détails près. La livrée bordeaux et jaune de la classe 11 est spécifique au service Benelux qu'ils ont propulsé pendant la majeure partie de leur durée de vie. Les locomotives de la classe 21, bien que moins puissantes que les locomotives de la classe 27, fonctionnent pour la plupart de manière interchangeable avec elles. Ils transportent à la fois des trains de voyageurs et de marchandises. On les voit fréquemment pousser ou tirer des trains constitués de matériel d'entraînement M4 et M5 autour du système. En mai 1989, la locomotive 2109 a été repeinte en turquoise pour transporter un ensemble de wagons assortis pour le train Technorame. Ce train a été parrainé par le gouvernement régional de Wallonie et a parcouru la Belgique francophone en présentant au public divers objets de haute technologie pendant plusieurs mois. A l'issue de ce contrat, elle a repris du service régulier sur les trains de marchandises et de voyageurs tout en arborant toujours ses couleurs particulières. Cela a duré au moins deux mois avant d'être repeint dans les couleurs normales de la classe. En 1993, la locomotive 2130 a été convertie pour être utilisée comme banc d'essai pour le développement de la future classe 13. Elle a été renumérotée en classe 19 en 1901 pour le programme d'essais et était le seul membre de la classe. Il a également acquis des moteurs de traction triphasés et un transformateur qui lui permettaient de fonctionner à la fois sous 3000 volts CC et 25000 volts, 50 Hz CA plus un équipement de sécurité français et a fonctionné plusieurs fois dans la gare de Lille Flandres en France alors qu'il était en service régulier. En 2001, les tests étaient terminés et il a été remis aux normes avec son numéro d'origine de 2130. La locomotive 2119 a été impliquée dans la grave collision à Buizingen, juste au nord de Halle sur la ligne 96, en 2010. Les retraits ont commencé début 2014 en tant que NMBS/SNCB a décidé qu'elle avait un surplus de locomotives électriques après la livraison des classes 18 et 19 de Siemens. La plupart des locomotives de classe 21 de 2101 à 2130 ont été retirées par le changement d'horaire de décembre 2014. Le reste sera conservé jusqu'à nouvel ordre. La plupart des 2101 à 2130 ont été dépouillés pour les pièces de rechange et ont été désamiantés avant la mise au rebut. Les classes 21 et 27 partagent de nombreuses pièces interchangeables. Une préoccupation majeure a été les ventilateurs de moteur de traction pour la classe 27. L'entreprise qui les a fabriqués dans les années 1980 n'est plus en activité, donc les classes 21 serviront de banque de pièces de rechange pour maintenir les classes 27, qui sont plus puissantes, en service.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bounce film""

Boultham/Boultham : Boultham est une banlieue de la ville du Lincolnshire et du chef-lieu de Lincoln, en Angleterre. La population du q...