Rechercher dans ce blog

jeudi 5 mai 2022

Battle of Jackson MS""


Bataille de_Harlaw/Bataille de Harlaw :
La bataille de Harlaw ( gaélique écossais : Cath Gairbheach ) était une bataille de clan écossais menée le 24 juillet 1411 juste au nord d' Inverurie dans l' Aberdeenshire . C'était l'une d'une série de batailles livrées au Moyen Âge entre les barons du nord-est de l'Écosse contre ceux de la côte ouest. La bataille a été menée pour résoudre les revendications concurrentes sur le comté de Ross, une grande région du nord de l'Écosse. Robert Stewart, duc d'Albany, régent d'Écosse, avait pris le contrôle du comté en tant que tuteur de sa nièce Euphemia Leslie. Cette affirmation a été contestée par Donald, seigneur des îles, qui avait épousé Mariota, la tante d'Euphémie. Donald a envahi Ross avec l'intention de s'emparer du comté par la force. Il a d'abord vaincu une grande force de Mackays à la bataille de Dingwall. Il a capturé le château de Dingwall puis a avancé sur Aberdeen avec 10 000 membres du clan. Près d'Inverurie, il rencontra 1 000 à 2 000 membres de la noblesse locale, dont beaucoup en armure, rassemblés à la hâte par le comte de Mar. Après une journée de combats acharnés, il n'y eut pas de vainqueur clair; Donald avait perdu 900 hommes avant de se retirer dans les îles occidentales, et Mar en avait perdu 600. Ce dernier pouvait revendiquer une victoire stratégique dans la mesure où Aberdeen était sauvé, et en un an, Albany avait repris Ross et forcé Donald à se rendre. Cependant, Mariota reçut plus tard le comté de Ross en 1424 et la seigneurie des îles conservera le titre pendant une grande partie du XVe siècle. La férocité de la bataille lui a valu le surnom de "Red Harlaw". Il est commémoré par un mémorial de 40 pieds (12 m) de haut sur le champ de bataille près d'Inverurie, soi-disant par l'église de la chapelle de Garioch, et par des ballades et de la musique.

Bataille de_Harlem_Heights/Bataille de Harlem Heights :
La bataille de Harlem Heights a eu lieu pendant la campagne de New York et du New Jersey de la guerre d'indépendance américaine. L'action a eu lieu le 16 septembre 1776, dans ce qui est maintenant la région de Morningside Heights et à l'est dans les futurs quartiers de Harlem au nord-ouest de l'île de Manhattan dans ce qui fait maintenant partie de New York. L'armée continentale, dirigée par le commandant en chef du général George Washington, le général de division Nathanael Greene et le général de division Israel Putnam, totalisant environ 9 000 hommes, occupait une série de positions élevées dans le haut de Manhattan. Juste en face se trouvait l'avant-garde de l'armée britannique totalisant environ 5 000 hommes sous le commandement du général de division Henry Clinton. Une escarmouche matinale entre une patrouille de Rangers de Knowlton et des piquets d'infanterie légère britanniques s'est transformée en un combat en cours alors que les Britanniques poursuivaient les Américains à travers les bois vers la position de Washington sur Harlem Heights. Les troupes légères britanniques trop confiantes, s'étant trop éloignées de leurs lignes sans soutien, s'étaient exposées à une contre-attaque. Voyant cela, Washington a ordonné une manœuvre de flanc qui n'a pas réussi à couper la force britannique mais, face à cette attaque et à la pression des troupes arrivant de la position de Harlem Heights, les Britanniques en infériorité numérique se sont retirés. Rencontrant des renforts venant du sud et avec le soutien supplémentaire d'une paire de pièces de campagne, l'infanterie légère britannique s'est retournée et a pris position dans des champs ouverts sur Morningside Heights. Les Américains, également renforcés, arrivent en force et il s'ensuit un long échange de tirs. Au bout de deux heures, alors que les munitions manquaient, les forces britanniques ont commencé à se replier sur leurs lignes. Washington a interrompu la poursuite, ne voulant pas risquer un engagement général avec la force principale britannique, et s'est replié sur ses propres lignes. La bataille a permis de restaurer la confiance de l'armée continentale après avoir subi plusieurs défaites. C'était le premier succès de Washington sur le champ de bataille de la guerre. Après un mois sans combat majeur entre les armées, Washington a été contraint de retirer son armée au nord de la ville de White Plains dans le sud-est de New York lorsque les Britanniques se sont déplacés vers l'ouest dans le comté de Westchester et ont menacé de flanquer Washington plus au sud sur Manhattan. Après deux défaites, Washington se retira vers l'ouest de l'autre côté de la rivière Hudson.
Bataille de_Harnaulgarh/Bataille de Harnaulgarh :
La bataille de Harnaulgarh a eu lieu entre l'empire islamique afghan Durrani et les Sikh Misls de Dal Khalsa en 1762.
Bataille de_Harpers_Ferry/Bataille de Harpers Ferry :
La bataille de Harpers Ferry a eu lieu du 12 au 15 septembre 1862, dans le cadre de la campagne du Maryland de la guerre civile américaine. Alors que l'armée confédérée du général Robert E. Lee envahissait le Maryland, une partie de son armée dirigée par le major général Thomas J. "Stonewall" Jackson encercla, bombarda et captura la garnison de l'Union à Harpers Ferry, en Virginie (aujourd'hui Virginie-Occidentale). Alors que l'armée de Virginie du Nord de Lee avançait dans la vallée de Shenandoah dans le Maryland, il prévoyait de capturer la garnison de Harpers Ferry pour sécuriser sa ligne de ravitaillement vers la Virginie. Bien qu'il ait été poursuivi à un rythme tranquille par l'armée du Potomac du major-général George B. McClellan, le dépassant en nombre plus de deux contre un, Lee a choisi la stratégie risquée de diviser son armée et a envoyé une partie pour converger et attaquer Harpers Ferry de trois directions. Le colonel Dixon S. Miles, commandant de l'Union à Harpers Ferry, a insisté pour garder la plupart des troupes près de la ville au lieu de prendre des positions de commandement sur les hauteurs environnantes. Les minces défenses de la position la plus importante, Maryland Heights, rencontrèrent pour la première fois les confédérés qui s'approchaient le 12 septembre, mais seules de brèves escarmouches s'ensuivirent. De fortes attaques de deux brigades confédérées le 13 septembre chassent les troupes de l'Union des hauteurs. Pendant les combats sur Maryland Heights, les autres colonnes confédérées arrivent et sont étonnées de voir que les positions critiques à l'ouest et au sud de la ville ne sont pas défendues. Jackson a méthodiquement positionné son artillerie autour de Harpers Ferry et a ordonné au major général AP Hill de descendre la rive ouest de la rivière Shenandoah en vue d'une attaque de flanc sur la gauche fédérale le lendemain matin. Au matin du 15 septembre, Jackson avait positionné près de 50 canons sur Maryland Heights et à la base de Loudoun Heights. Il a commencé un barrage d'artillerie féroce de tous les côtés et a ordonné un assaut d'infanterie. Miles s'est rendu compte que la situation était sans espoir et a convenu avec ses subordonnés de lever le drapeau blanc de la reddition. Avant de pouvoir se rendre personnellement, il fut mortellement blessé par un obus d'artillerie et mourut le lendemain. Après avoir traité plus de 12 000 prisonniers de l'Union, les hommes de Jackson se précipitèrent à Sharpsburg, Maryland, pour rejoindre Lee pour la bataille d'Antietam.
Bataille de_Harpsdale/Bataille de Harpsdale :
La bataille d'Harpsdale (bataille d'Achardale, bataille d'Harpasdal) était une bataille de clan écossais menée en 1426 à Achardale, à environ 13 km au sud de Thurso. Le clan Mackay avait envahi Caithness par l'ouest et Harpsdale était l'endroit où le clan local Gunn avait choisi de prendre position. Malgré de grands massacres des deux côtés, la bataille semble avoir été peu concluante.
Bataille de_Harran/Bataille de Harran :
La bataille d'Harran eut lieu le 7 mai 1104 entre les États croisés de la Principauté d'Antioche et du comté d'Édesse et les Turcs seldjoukides. Ce fut la première grande bataille contre les nouveaux États croisés au lendemain de la première croisade, marquant un tournant clé contre l'expansion franque. La bataille a eu un effet désastreux sur la Principauté d'Antioche car les Turcs ont regagné le territoire précédemment perdu.
Bataille du_Hartmannswillerkopf/Bataille du Hartmannswillerkopf :
La bataille de Hartmannswillerkopf ( français : bataille du Vieil-Armand ) était une série d'engagements pendant la Première Guerre mondiale pour le contrôle du pic Hartmannswillerkopf en Alsace en 1914 et 1915. Le pic est un éperon rocheux pyramidal dans les Vosges , à environ 5 km (3,1 mi) au nord de Thann, à 956 m (3 136 pi) et surplombant la plaine d'Alsace, la vallée du Rhin et la Forêt Noire en Allemagne. Hartmanswillerkopf est capturé par l'armée française lors de la bataille de Mulhouse (7-10, 14-26 août 1914). Du point de vue, Mulhouse et le chemin de fer Mulhouse-Colmar étaient visibles et le chemin de fer français de Thann à Cernay et Belfort à l'abri de l'observation allemande. Les deux invasions françaises et prises de Mulhouse par le VIIe corps français (général Louis Bonneau) puis l'armée d'Alsace (général Paul Pau), sont repoussées par la 7e armée allemande (Generaloberst Josias von Heeringen). Les deux camps ont ensuite dépouillé les forces en Alsace pour renforcer les armées combattant sur la Marne, l'Aisne et plus au nord. Pour le reste de 1914 et 1915, les deux parties ont fait des tentatives intermittentes pour capturer Hartmanswillerkopf. Les opérations ont été coûteuses et finalement, après une autre période d'attaque et de contre-attaque qui a duré jusqu'au nouvel an 1916, les deux parties ont accepté une impasse, avec une ligne de front assez stable le long des pentes ouest qui a duré jusqu'en 1918.
Bataille de_Hartsville/Bataille de Hartsville :
La bataille de Hartsville a eu lieu le 7 décembre 1862 dans le nord du Tennessee à l'ouverture de la campagne de Stones River pendant la guerre civile américaine. Le champ de bataille de Hartsville est inscrit au registre national des lieux historiques.
Bataille de_Hartville/Bataille de Hartville :
La bataille de Hartville a eu lieu du 9 au 11 janvier 1863 dans le comté de Wright, Missouri, dans le cadre de la première expédition de John S. Marmaduke dans le Missouri, pendant la guerre civile américaine.
Bataille de_Haslach-Jungingen/Bataille de Haslach-Jungingen :
La bataille de Haslach-Jungingen, également connue sous le nom de bataille d'Albeck, s'est déroulée le 11 octobre 1805 à Ulm-Jungingen au nord d'Ulm sur le Danube entre les forces françaises et autrichiennes, faisait partie de la guerre de la troisième coalition, qui faisait partie des grandes guerres napoléoniennes. Le résultat de cette bataille fut une victoire française.
Bataille de_Hasselt/Bataille de Hasselt :
La bataille d'Hasselt a eu lieu le 8 août 1831 lors de la campagne des dix jours. Ce fut une défaite importante pour l'armée belge de la Meuse en infériorité numérique et une victoire pour la force d'invasion néerlandaise.
Bataille de_Hastenbeck/Bataille de Hastenbeck :
La bataille d'Hastenbeck (26 juillet 1757) a eu lieu dans le cadre de l'invasion de Hanovre pendant la guerre de Sept Ans entre les forces alliées de Hanovre, Hesse-Kassel (ou Hesse-Cassel) et Brunswick, et les Français. Les alliés sont vaincus par l'armée française près de Hamelin dans l'électorat de Hanovre.
Bataille de_Hastings/Bataille de Hastings :
La bataille de Hastings a eu lieu le 14 octobre 1066 entre l'armée normande-française de Guillaume, duc de Normandie, et une armée anglaise sous le roi anglo-saxon Harold Godwinson, commençant la conquête normande de l'Angleterre. Il a eu lieu à environ 11 km au nord-ouest de Hastings, près de la ville actuelle de Battle, dans l'East Sussex, et a été une victoire normande décisive. Le contexte de la bataille fut la mort du roi Édouard le Confesseur sans enfant en janvier 1066, qui déclencha une lutte de succession entre plusieurs prétendants à son trône. Harold a été couronné roi peu de temps après la mort d'Edward, mais a fait face aux invasions de William, de son propre frère Tostig et du roi norvégien Harald Hardrada (Harold III de Norvège). Hardrada et Tostig ont vaincu une armée d'Anglais réunis à la hâte à la bataille de Fulford le 20 septembre 1066, et ont été à leur tour vaincus par Harold à la bataille de Stamford Bridge cinq jours plus tard. La mort de Tostig et Hardrada à Stamford Bridge a laissé William comme le seul adversaire sérieux d'Harold. Alors qu'Harold et ses forces se remettaient, Guillaume débarqua ses forces d'invasion dans le sud de l'Angleterre à Pevensey le 28 septembre 1066 et établit une tête de pont pour sa conquête du royaume. Harold a été forcé de marcher rapidement vers le sud, rassemblant des forces au fur et à mesure. Les nombres exacts présents à la bataille sont inconnus car même les estimations modernes varient considérablement. La composition des forces est plus claire : l'armée anglaise était composée presque entièrement d'infanterie et avait peu d'archers, alors que seulement environ la moitié de la force d'invasion était de l'infanterie, le reste se répartissant à parts égales entre la cavalerie et les archers. Harold semble avoir tenté de surprendre William, mais des éclaireurs ont trouvé son armée et ont signalé son arrivée à William, qui a marché de Hastings vers le champ de bataille pour affronter Harold. La bataille a duré environ 9 heures du matin jusqu'au crépuscule. Les premiers efforts des envahisseurs pour briser les lignes de bataille anglaises ont eu peu d'effet. Par conséquent, les Normands ont adopté la tactique de faire semblant de fuir dans la panique, puis de se retourner contre leurs poursuivants. La mort d'Harold, probablement vers la fin de la bataille, a conduit à la retraite et à la défaite de la majeure partie de son armée. Après de nouvelles marches et quelques escarmouches, William fut couronné roi le jour de Noël 1066. Il y eut encore des rébellions et de la résistance au règne de William, mais Hastings marqua effectivement le point culminant de la conquête de l'Angleterre par William. Les chiffres des victimes sont difficiles à trouver, mais certains historiens estiment que 2 000 envahisseurs sont morts avec environ le double d'Anglais. Guillaume fonda un monastère sur le site de la bataille, le maître-autel de l'église abbatiale censé être placé à l'endroit où Harold mourut.
Bataille de_Hastings_(homonymie)/Bataille de Hastings (homonymie) :
La bataille de Hastings était une bataille qui a eu lieu près de Hastings, en Angleterre, le 14 octobre 1066. La bataille de Hastings peut également faire référence à : La bataille de Hastings (album), un album de 1995 de Caravan La bataille de Hastings (jouer), un 1778 jouer par Richard Cumberland Reconstitution de la bataille de Hastings, une reconstitution annuelle de la bataille de Hastings, qui s'est tenue à l'abbaye de Battle à Battle, East Sussex, Royaume-Uni
Battle of_Hastings_reenactment/Reconstitution de la bataille de Hastings :
La reconstitution de la bataille de Hastings est une reconstitution annuelle de la bataille de Hastings, tenue à Battle Abbey à Battle, East Sussex, Royaume-Uni, et attirant des participants du monde entier. Elle a lieu chaque année le week-end le plus proche du 14 octobre sur le site de la bataille historique, bien qu'elle soit souvent disposée en travers de la colline plutôt qu'en haut, pour tenir compte du nombre réduit de participants et du besoin de spectateurs. L'événement est organisé par English Heritage, propriétaire du site, et attire plusieurs milliers de personnes chaque année. Pendant de nombreuses années, c'était un événement pour des groupes amateurs de reconstitueurs, mais plus récemment, il a impliqué des scènes d'acteurs professionnels. Tous les cinq ou six ans depuis 1984, il a été le site de reconstitutions majeures. Lors de la reconstitution de 2000, appelée "Hastings 2000", environ 1000 reenactors à pied, 100 cavaliers et entre 50 et 100 archers de 16 pays différents ont participé. L'événement Hastings 2006 de deux jours a vu plus de 3 000 reconstitueurs se produire devant une foule d'environ 30 000 spectateurs payants. On pense qu'il s'agissait du plus grand événement de reconstitution pré-poudre à canon jamais organisé.
Bataille de_Hat_Dich/Bataille de Hat Dich :
La bataille de Hat Dich (3 décembre 1968 - 19 février 1969) était une série d'actions militaires menées entre un contingent allié, y compris le 1er groupe de travail australien (1 ATF) et l'Armée populaire du Vietnam (PAVN) et Viet Cong (VC ) pendant la guerre du Vietnam. Sous le nom de code Operation Goodwood, deux bataillons de la 1 ATF se sont déployés loin de leur base dans la province de Phuoc Tuy, opérant contre des bases PAVN/VC présumées dans la région de Hat Dich, dans l'ouest de Phuoc Tuy, le sud-est de Bien Hoa et le sud-ouest de Long Khanh. provinces dans le cadre d'un grand balayage allié connu sous le nom d'opération Toan Thang II. Les Australiens et les Néo-Zélandais ont mené des patrouilles soutenues dans tout le Hat Dich et ont largement tendu une embuscade aux pistes et aux systèmes fluviaux dans la zone spéciale de Rung Sat , occupant une série de bases d'appui-feu à mesure que les opérations se développaient. Pendant ce temps, les forces américaines, sud-vietnamiennes et thaïlandaises ont également opéré en soutien direct des Australiens dans le cadre de l'action de la taille d'une division. Le 6 février 1969, deux bataillons supplémentaires du régiment Thu Duc VC seraient entrés dans la région de Hat Dich et le 4 RAR / NZ (ANZAC), composé de trois compagnies australiennes et de deux compagnies néo-zélandaises, a ensuite été redéployé avec des chars et du personnel blindé. porteurs en appui, entraînant les contacts les plus lourds de l'opération. Les combats ont duré 78 jours et ont été l'une des plus longues opérations hors province montées par les Australiens et les Néo-Zélandais pendant la guerre. Bien qu'il y ait eu peu d'actions majeures, les combats ont fait de lourdes pertes PAVN / VC et les ont forcés à abandonner leurs bases permanentes dans le Hat Dich, ainsi qu'à perturber leurs préparatifs pour une offensive à venir pendant le Têt. Immédiatement après l'opération, les ANZAC ont été redéployés pour bloquer les approches vers les principales bases américaines et sud-vietnamiennes à Bien Hoa, Long Binh et Saigon en prévision de l'offensive du Têt de 1969, lors de l'opération fédérale.
Bataille de_Hatcher%27s_Run/Bataille de Hatcher's Run :
La bataille de Hatcher's Run, également connue sous le nom de Dabney's Mill, Armstrong's Mill, Rowanty Creek et Vaughn Road, du 5 au 7 février 1865, faisait partie d'une série d'offensives de l'Union pendant le siège de Petersburg, visant à couper l'approvisionnement confédéré trafic sur Boydton Plank Road et le Weldon Railroad à l'ouest de Petersburg, en Virginie.
Bataille de_Hatchie%27s_Bridge/Bataille de Hatchie's Bridge :
La bataille de Hatchie's Bridge , également connue sous le nom de bataille de Davis Bridge ou Matamora , a eu lieu le 5 octobre 1862 dans les comtés de Hardeman et McNairy, Tennessee , en tant que dernier engagement de la campagne Iuka-Corinthe de la guerre civile américaine . L'armée du général de division confédéré Earl Van Dorn a réussi à échapper à la capture par l'armée de l'Union, après sa défaite à la bataille de Corinthe. L'armée (confédérée) du Tennessee de Van Dorn s'est retirée de Corinth, Mississippi, le 4 octobre 1862, mais le major-général de l'Union William S. Rosecrans n'a pas envoyé de forces à sa poursuite avant le matin du 5 octobre. Le major-général Edward OC Ord , commandant un détachement de l'armée du Tennessee d'Ulysses S. Grant, avançait, conformément aux ordres, sur Corinthe pour aider Rosecrans. Dans la nuit du 4 au 5 octobre, il campa près de Pocahontas. Entre 7h30 et 8h00 le lendemain matin, ses forces rencontrèrent la 4e division du major général de l'Union Stephen A. Hurlbut, district de Jackson, sur le front des confédérés. Ord prit le commandement des forces de l'Union désormais combinées et repoussa l'élément avancé de Van Dorn, l'armée de l'Ouest du major-général Sterling Price, à environ cinq miles de la rivière Hatchie et à travers le pont de Davis. Après avoir accompli cela, Ord a été blessé à la cheville et Hurlbut a pris le commandement. Alors que les hommes de Price étaient vivement engagés avec la force d'Ord, les éclaireurs de Van Dorn cherchèrent et trouvèrent une autre traversée de la rivière Hatchie. Van Dorn a ensuite ramené son armée à Holly Springs. Grant ordonna à Rosecrans d'abandonner la poursuite. Ord avait forcé Price à battre en retraite, mais les confédérés échappèrent à la capture ou à la destruction. Bien qu'ils auraient dû le faire, l'armée de Rosecrans n'avait pas réussi à capturer ou à détruire la force de Van Dorn.
Bataille de_Hatch%C5%8Doki/Bataille de Hatchooki :
La bataille de Hatchōoki (八丁沖の戦い, Hatchōoki no tatakai) est une embuscade au milieu de la bataille de Hokuetsu dans la guerre de Boshin par les forces du domaine de Nagaoka contre les forces fidèles à la cour impériale. La bataille a eu lieu dans ce qui est aujourd'hui la ville de Nagaoka, dans la préfecture de Niigata.
Bataille de_Hatfield_Chase/Bataille de Hatfield Chase :
La bataille de Hatfield Chase ( vieil anglais : Hæðfeld ; vieux gallois : Meigen ) a eu lieu le 12 octobre 633 à Hatfield Chase près de Doncaster (aujourd'hui partie du South Yorkshire , Angleterre). Il a opposé les Northumbriens à une alliance de Gwynedd et de Mercie. Les Northumbriens étaient dirigés par Edwin et l'alliance Gwynedd-Mercian était dirigée par Cadwallon ap Cadfan et Penda. Le site était une zone marécageuse à environ 13 km au nord-est de Doncaster sur la rive sud de la rivière Don. Ce fut une victoire décisive pour Gwynedd et les Merciens : Edwin fut tué et son armée vaincue, conduisant à l'effondrement temporaire de la Northumbrie.
Battle of_Hatteras_Inlet_Batteries/Battle of Hatteras Inlet Batteries :
La bataille de Hatteras Inlet Batteries (28-29 août 1861) fut la première opération combinée de l'armée et de la marine de l'Union pendant la guerre de Sécession, entraînant la domination de l'Union sur les détroits de Caroline du Nord stratégiquement importants. Deux forts sur les Outer Banks ( Fort Clark et Fort Hatteras ) avaient été construits par les confédérés, pour protéger leur activité de pillage commercial. Mais ceux-ci étaient légèrement défendus et leur artillerie ne pouvait pas engager la flotte de bombardement sous l'officier de drapeau Silas H. Stringham, commandant de l'escadron de blocus de l'Atlantique, qui avait reçu l'ordre de continuer à bouger, pour éviter de présenter une cible statique. Bien que retenue par le mauvais temps, la flotte a pu débarquer des troupes sous les ordres du général Ben Butler, qui a pris la reddition de l'officier de drapeau Samuel Barron. Cette bataille a représenté la première application de la stratégie de blocus naval. L'Union a conservé les deux forts, offrant un accès précieux aux sons, et les raids commerciaux ont été considérablement réduits. La victoire a été saluée par un public nordiste démoralisé après l'humiliation du 1er Bull Run. L'engagement est parfois connu sous le nom de bataille des forts Hatteras et Clark.
Bataille de_Hattin/Bataille de Hattin :
La bataille de Hattin eut lieu le 4 juillet 1187, entre les États croisés du Levant et les forces du sultan ayyoubide Saladin. Elle est également connue sous le nom de bataille des cornes de Hattin, en raison de la forme du volcan éteint voisin de Kurûn Hattîn. Les armées musulmanes sous Saladin ont capturé ou tué la grande majorité des forces croisées, supprimant leur capacité à faire la guerre. En conséquence directe de la bataille, les musulmans sont redevenus la puissance militaire éminente en Terre Sainte, reconquérant Jérusalem et de nombreuses autres villes tenues par les croisés. Ces défaites chrétiennes ont incité la troisième croisade, qui a commencé deux ans après la bataille de Hattin.
Bataille de_Hatvan/Bataille de Hatvan :
La bataille de Hatvan fut la première bataille de la campagne de printemps de la guerre d'indépendance hongroise de 1848-1849, menée le 2 avril 1849 entre l'empire des Habsbourg et l'armée révolutionnaire hongroise. Cette bataille marqua le début de l'offensive hongroise dont le but était de libérer le centre et l'ouest de la Hongrie et sa capitale de l'occupation impériale. La force autrichienne était commandée par le général Franz Schlik, tandis que les Hongrois étaient dirigés par le colonel András Gáspár et le lieutenant-colonel Ernő Poeltenberg. La Légion polonaise dirigée par le colonel Józef Wysocki a également combattu aux côtés des Hongrois. Les Hongrois remportent la victoire et avancent vers les capitales hongroises, Buda et Pest.
Bataille de_Haugsnes/Bataille de Haugsnes :
La bataille de Haugsnes ( islandais : Haugsnesbardagi ) a eu lieu à Haugsnes , une péninsule basse au sud de Flugumýri à Skagafjörður , dans le nord de l'Islande. La bataille eut lieu le 19 avril 1246 entre les forces de Þórður kakali Sighvatsson et celles de Brandur Kolbeinsson. Þórður était victorieux. Ce fut la bataille la plus sanglante de l'histoire islandaise, avec environ 110 victimes au total, dont Brandur Kolbeinsson, chef du clan de la famille Ásbirningar. La défaite au combat a conduit à la fin du pouvoir pour l'Ásbirningar. L'artiste et fermier Sigurður Hansen de Kringlumýri a créé un mémorial pour la bataille sur le site, composé de plus de 1100 rochers en ordre de bataille, chacun représentant un combattant. Ceux qui sont tombés sont marqués de croix de fer.
Bataille de_Haoussa/Bataille de Haoussa :
La bataille de Haouza en 1989 était une confrontation armée dans la guerre du Sahara occidental qui a eu lieu le 11 octobre 1989, lorsque les troupes du Front Polisario ont attaqué le mur marocain dans la région de Haouza en Afrique du Nord. L'attaque a été considérée comme une réponse du POLISARIO au retard des conversations de paix avec le Maroc et aux déclarations de Hassan II niant une autre rencontre avec des représentants sahraouis.
Bataille de_Hausbergen/Bataille de Hausbergen :
La bataille d'Hausbergen a eu lieu le 8 mars 1262 et marque la libération de la ville d'Europe occidentale de Strasbourg de l'autorité épiscopale. Les bourgeois de la ville battent l'armée de chevaliers de l'évêque de Strasbourg, Walter de Geroldseck.
Bataille de_La Havane/Bataille de La Havane :
La bataille de La Havane peut faire référence à : la bataille de La Havane (1748), un engagement naval entre la Grande-Bretagne et l'Espagne pendant la guerre de l'oreille de Jenkins, résultant en une victoire tactique britannique le siège de La Havane, une expédition britannique pour capturer La Havane pendant la Guerre de Sept Ans , aboutissant à une victoire britannique décisive Bataille de La Havane (1870), un engagement naval entre une canonnière prussienne et un aviso français pendant la guerre franco-prussienne , se terminant de manière non concluante
Bataille de_La Havane_ (1748)/Bataille de La Havane (1748) :
La bataille de La Havane était un engagement naval qui a eu lieu entre l'escadron britannique des Caraïbes et un escadron espagnol basé près de La Havane pendant la guerre de l'oreille de Jenkins. La bataille a eu lieu le matin du 12 et s'est terminée le 14 octobre 1748. Les belligérants se composaient de deux escadrons sous le commandement de l'amiral Don Andres Reggio de la marine espagnole et de l'amiral Sir Charles Knowles de la Royal Navy, respectivement. Les Britanniques ont réussi à ramener les Espagnols dans leur port après avoir capturé le Conquistador et ont dirigé le navire du vice-amiral Africa sur le rivage, où il a été détruit par son propre équipage après avoir été totalement démâté et rendu impuissant. Bien que l'avantage ait clairement été avec Knowles, il n'a pas réussi à l'utiliser pour porter un coup décisif. La bataille était la dernière action majeure de la guerre de l'oreille de Jenkins qui avait fusionné avec la plus grande guerre de succession d'Autriche.
Bataille de_La Havane_ (1870)/Bataille de La Havane (1870) :
La bataille de La Havane du 9 novembre 1870 fut une action indécise à un seul navire entre la canonnière allemande Meteor et l' aviso français Bouvet au large de La Havane , à Cuba, pendant la guerre franco-prussienne . La bataille était le seul engagement naval de la guerre et a montré l'incapacité de l'une ou l'autre marine à obtenir un avantage décisif sur l'autre. Pendant la guerre, la majeure partie de la flotte française a bloqué la flotte allemande dans leurs ports, bien que quelques navires allemands aient réussi à s'échapper et à échapper aux Français, se livrant à des raids commerciaux contre la marine marchande française ou harcelant les Français d'autres manières. Le Meteor était l'un de ces navires qui a réussi à échapper au blocus français, naviguant de Nassau à La Havane. Un aviso français, le Bouvet, l'a remarqué et a navigué à l'extérieur du port de La Havane. La Havane était alors gouvernée par l'Espagne, pays neutre dans le conflit, et le capitaine du Bouvet lança un défi, que le capitaine allemand accepta. Le Meteor quitta le port le 9 novembre et engagea le Bouvet. Malgré les tirs féroces des deux côtés, aucun des deux côtés ne pouvait infliger de dégâts importants à l'autre navire, et après qu'un coup de canon allemand ait temporairement désactivé le moteur du Bouvet, les Français ont été contraints de se retirer, se retirant en toute sécurité dans les eaux neutres. Les deux capitaines ont ensuite été promus pour leur bravoure dans la bataille.
Bataille d'_Havrincourt/Bataille d'Havrincourt :
La bataille de Havrincourt est une bataille de la Première Guerre mondiale menée le 12 septembre 1918, impliquant la troisième armée britannique (sous le commandement du général Sir Julian Byng) contre les troupes allemandes, y compris celles des 3e et 10e corps, dans la ville de Havrincourt, France. Bien que ces batailles aient été des réalisations relativement modestes à la lumière de ce qui allait suivre, c'était la première fois que la ligne Hindenburg était percée.
Battle of_Haw%27s_Shop/Battle of Haw's Shop :
La bataille de Haw's Shop ou Enon Church s'est déroulée le 28 mai 1864 dans le comté de Hanover, en Virginie, dans le cadre de la campagne terrestre du lieutenant-général Ulysses S. Grant contre l'armée de Virginie du Nord du général confédéré Robert E. Lee pendant la Guerre civile américaine. Grant a abandonné l'impasse après la bataille de North Anna (23-26 mai) en se balançant à nouveau largement autour du flanc droit de Lee, en utilisant la rivière Pamunkey pour masquer ses mouvements vers le sud-ouest. L'armée de Lee s'est déplacée directement vers le sud et a pris position sur la rive sud du ruisseau Totopotomoy. Le général confédéré a envoyé une force de cavalerie sous les ordres du major-général Wade Hampton pour recueillir des renseignements sur les prochains mouvements de Grant. Le 28 mai, les soldats de Hampton rencontrèrent la cavalerie de l'Union sous Brig. Le général David McM. Gregg. Combattant principalement à pied et utilisant des travaux de terrassement pour se protéger, aucun des deux camps n'a obtenu d'avantage. Gregg a été renforcé par deux brigades de Brig. La division du général Alfred TA Torbert et la brigade sous Brig. Le général George A. Custer a lancé une attaque fougueuse juste au moment où Hampton ordonnait à ses hommes de se retirer. La bataille de sept heures n'a pas été concluante, mais c'était le deuxième engagement de cavalerie important de la campagne Overland et l'un des plus sanglants de la guerre. Les deux camps ont revendiqué la victoire. Le commandant du corps de cavalerie de l'Union, le major-général Philip Sheridan, s'est vanté que ses hommes avaient chassé Hampton du terrain et démontré la supériorité de la cavalerie de l'Union. Mais Hampton avait retenu la cavalerie de l'Union pendant sept heures, l'avait empêchée d'atteindre ses objectifs de reconnaissance et avait fourni des renseignements précieux au général Lee sur la disposition de l'armée de Grant.
Bataille de_Hawija/Bataille de Hawija :
La bataille de Hawija était une offensive lancée en septembre 2017 par l'armée irakienne, afin de reprendre la ville de Hawija et ses environs à l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL). L'offensive était concomitante avec la Syrie centrale de 2017 campagne menée par l'armée syrienne pour capturer le territoire de l'EIIL vers Deir ez-Zor, ainsi qu'avec la campagne de Raqqa (2016-2017) menée par les Forces démocratiques syriennes (SDF) contre la capitale et le bastion de facto de l'EIIL en Syrie.
Bataille de_Haydaran/Bataille de Haydaran :
La bataille de Haydaran (arabe : معركة حيدران) ou la bataille de Jabal Haydaran (arabe : معركة جبل حيدران) était un conflit armé qui a eu lieu le 14 avril 1052 entre les tribus arabes de Banu Hilal et la dynastie Zirid dans le Sud moderne. -Est de la Tunisie, il faisait partie de l'invasion hilalienne de l'Ifriqiya.
Bataille de_Hayes_Pond/Bataille de Hayes Pond :
La bataille de Hayes Pond, la bataille de Maxton Field ou l'émeute de Maxton était une confrontation armée entre des membres d'une organisation du Ku Klux Klan (KKK) et des Indiens Lumbee lors d'un rassemblement du Klan près de Maxton, en Caroline du Nord, dans la nuit du 18 janvier. , 1958. L'affrontement a entraîné la perturbation du rassemblement et une couverture médiatique importante faisant l'éloge des Lumbees et condamnant les Klansmen. En 1956, James W. "Catfish" Cole, un membre du KKK de Caroline du Sud, a créé les North Carolina Knights, une organisation du Klan visant à défendre la ségrégation raciale. Au début de 1958, Cole concentra ses efforts sur le maintien de la ségrégation dans le comté de Robeson, en Caroline du Nord, qui comptait une population triraciale d'Amérindiens, de Blancs et de Noirs. De nombreux Amérindiens étaient membres de la tribu Lumbee de Caroline du Nord récemment reconnue , un groupe ayant ses origines dans d'autres peuples autochtones mais s'était développé en une seule communauté autour du comté. Cole a supervisé deux incendies croisés destinés à effrayer les Lumbees du mélange racial et a programmé un rassemblement du Klan qui, espérait-il, aurait une forte participation. Cole et ses Klansmen ont largement annoncé leur événement, conduisant à travers le comté dans un camion équipé d'un haut-parleur pour diffuser leurs plans. Les annonces ont exaspéré la communauté Lumbee et certains ont décidé d'essayer de perturber la réunion. Craignant la violence, les responsables locaux de l'application des lois ont supplié Cole de suspendre ses plans, mais il a refusé. Le 18 janvier 1958, Cole et environ 50 membres du Klan, dont la plupart étaient ses partisans de Caroline du Sud, se sont réunis dans un champ de maïs loué près de Hayes Pond, un endroit adjacent à la ville de Maxton. Plusieurs centaines de Lumbees, dont beaucoup étaient armés, sont arrivés et ont encerclé le groupe et se sont moqués d'eux. Après une altercation au cours de laquelle la seule lumière sur le terrain a été détruite, les Lumbees ont commencé à tirer avec leurs armes et la plupart des hommes du Klan ont fui. Cole s'est caché dans un marais tandis que les Lumbees ont saisi les insignes du Klan et les ont emmenés à Pembroke pour célébrer. La police a rétabli l'ordre sur le terrain et arrêté un membre du Klan. Par la suite, Cole et le Klansman arrêté ont été inculpés et condamnés pour incitation à une émeute. L'événement a été largement couvert dans la presse locale et nationale, qui a blâmé le Klan pour le désordre et a félicité les Lumbees pour leurs actions. Cole n'a jamais organisé un autre rassemblement public dans le comté de Robeson après l'incident. En 2011, le Lumbee Tribal Council a déclaré le 18 janvier une "Journée tribale de reconnaissance historique".
Bataille de_Haynau/Bataille de Haynau :
La bataille de Haynau a eu lieu le 26 mai 1813, entre la cavalerie prussienne sous le commandement du général Gebhard Leberecht von Blücher et une division d'infanterie française sous le commandement du général Nicolas Joseph Maison. La bataille a abouti à une victoire prussienne.
Bataille de_Hazalo/Bataille de Hazalo :
La bataille de Hazalo s'est déroulée entre les forces du sultanat d'Adal dirigées par Nur ibn Mujahid et les Oromo de Gada Michelle. Nur et ses troupes revenaient d'une victoire à la bataille de Fatagar contre l'armée impériale éthiopienne, lorsqu'ils ont été pris en embuscade et ont subi de lourdes pertes. Les soldats d'élite d'Adal, les Malassay, ont été tués en grand nombre, mettant ainsi fin à la supériorité régionale des États Harari.
Bataille de_Hazir/Bataille de Hazir :
La bataille de Hazir ou Ma'arakah al-Haadhir (arabe : معركة الحاضر) a eu lieu entre l'armée byzantine et la cavalerie d'élite de l'armée Rashidun, la garde mobile. Il a eu lieu en juin 637, à cinq kilomètres à l'est de Qinnasrin à Al-Hadher dans l'actuelle Syrie.
Battle of_Heartbreak_Crossroads/Bataille de Heartbreak Crossroads :
La bataille de Heartbreak Crossroads a eu lieu, commençant un jour avant le début de la bataille des Ardennes, à un carrefour vital à trois voies près d'une cabane de forestier et d'un ancien poste frontière nommé Wahlerscheid, à cheval sur la ligne Siegfried (Westwall). La route longeait les crêtes Höfen-Alzen et Dreiborn, à environ 9,0 km au nord de Krinkelt-Rocherath, en Belgique. Début décembre 1944, le V Corps américain a transporté par camion la 2e division d'infanterie expérimentée des positions qu'elle avait occupées dans le sud jusqu'à Krinkelt-Rocherath, des villages jumeaux adjacents à Elsenborn Ridge et près de la pointe sud de la forêt de Hürtgen. Du côté est de la ligne Siegfried se trouvait un excellent réseau routier menant aux barrages de la rivière Roer à quelques kilomètres au nord-est; prochain objectif des Alliés. Les Alliés avaient essayé de bombarder les barrages sans succès, et une campagne terrestre fut décidée. Les Américains sont chargés de s'emparer du carrefour dans le but de s'assurer un point de départ pour une attaque contre les barrages ou, à défaut, de forcer les Allemands à les faire sauter. Les barrages étaient importants pour les Allemands car ils pouvaient être utilisés de manière défensive pour contrôler le débit et la profondeur de la rivière Roer, retardant ou même bloquant complètement les avancées alliées à volonté. Au cours des deux premiers jours de la bataille, les Américains n'ont pas avancé et ont subi des pertes importantes. Le troisième jour, un peloton s'infiltre dans les lignes allemandes et tard le 15 décembre, les troupes américaines s'emparent du carrefour. Le 16 décembre, l'offensive allemande Unternehmen Wacht am Rhein menaça d'isoler les zones arrière des Américains, qui furent contraints de se retirer dans les villages jumeaux. Les villages se trouvaient à cheval sur une route clé que les Allemands voulaient capturer lors de leur attaque à l'ouest vers Anvers. Cela s'est transformé en la bataille d'Elsenborn Ridge, qui était la seule partie de la bataille des Ardennes où les Alliés n'ont pas cédé aux Allemands.
Bataille de_Heartbreak_Ridge/Bataille de Heartbreak Ridge :
La bataille de Heartbreak Ridge ( coréen : 단장의 능선 전투 ; Hanja : 斷腸의 稜線 戰鬪 ; français : Bataille de Crèvecœur ), également connue sous le nom de bataille de Wendengli ( chinois : 文 登 里 战 斗; pinyin : Wéndēnglǐ Zhà andòu ), était et bataille d'un mois dans la guerre de Corée qui a eu lieu entre le 13 septembre et le 15 octobre 1951. Après s'être retirée de Bloody Ridge, l'armée populaire coréenne (KPA) a établi de nouvelles positions à seulement 1 500 mètres (1 400 m) sur un parcours de 7 miles (11 km) longue masse collinaire. Au contraire, les défenses étaient encore plus redoutables ici que sur Bloody Ridge. La bataille de Heartbreak Ridge était l'un des nombreux engagements majeurs dans les collines de la Corée du Nord à quelques kilomètres au nord du 38e parallèle (la frontière d'avant-guerre entre la Corée du Nord et la Corée du Sud), près de Chorwon. Pour les Chinois, cette bataille est souvent confondue avec la bataille de Triangle Hill, qui a eu lieu un an plus tard.
Bataille de_Heavenfield/Bataille de Heavenfield :
La bataille de Heavenfield a eu lieu en 633 ou 634 entre une armée de Northumbrian sous Oswald de Bernicia et une armée galloise sous Cadwallon ap Cadfan de Gwynedd. La bataille a abouti à une victoire décisive de Northumbrie. Les Annales Cambriae ( Annales du Pays de Galles ) enregistrent la bataille sous le nom de Bellum Cantscaul en 631. Bede l'a appelée la bataille de Deniseburna près de Hefenfelth.
Bataille d'_Hébron/Bataille d'Hébron :
Le massacre d'Hébron de 1834 a eu lieu au début d'août 1834, lorsque les forces d'Ibrahim Pacha ont lancé un assaut contre Hébron pour écraser la dernière poche de résistance significative en Palestine lors de la révolte des paysans en Palestine. Après de violents combats de rue, l'armée égyptienne a vaincu les rebelles d'Hébron et a ensuite soumis les habitants d'Hébron à la violence après la chute de la ville. Environ 500 civils et rebelles ont été tués, tandis que l'armée égyptienne a subi 260 pertes. Bien que les Juifs n'aient pas participé au soulèvement et malgré les assurances d'Ibrahim Pacha que le quartier juif resterait indemne, les Juifs hébronites ont été attaqués. Au total, 12 Juifs ont été tués. Les Juifs d'Hébron ont qualifié plus tard les événements de Yagma el Gabireh ("grande destruction").
Bataille de_Hedgeley_Moor/Bataille de Hedgeley Moor :
La bataille de Hedgeley Moor, le 25 avril 1464, était une bataille des guerres des roses. Il a été combattu à Hedgeley Moor, au nord des villages de Glanton et Powburn dans le Northumberland, entre une armée yorkiste dirigée par John Neville, Lord Montagu et une armée lancastrienne dirigée par Henry Beaufort, duc de Somerset. La bataille s'est terminée par une victoire Yorkiste.
Bataille de_Hefei/Bataille de Hefei :
Bataille de Hefei peut faire référence à :
Bataille de_Hefei_(208)/Bataille de Hefei (208) :
La bataille de Hefei a eu lieu entre les seigneurs de guerre Cao Cao et Sun Quan entre la fin de 208 et le début de 209 à la fin de la dynastie des Han de l'Est.
Bataille de_Hefei_(231)/Bataille de Hefei (231) :
La bataille de Hefei a eu lieu entre les États de Cao Wei et de Wu oriental en 231 pendant la période des Trois Royaumes.
Bataille de_Hefei_(233)/Bataille de Hefei (233) :
La bataille de Hefei a eu lieu entre les États rivaux de Cao Wei et de Wu oriental en 233 pendant la période des Trois Royaumes de Chine.
Bataille de_Hefei_(234)/Bataille de Hefei (234) :
La bataille de Hefei, également connue sous le nom de bataille de Hefei Xincheng, s'est déroulée entre les États rivaux de Cao Wei et de Wu oriental d'environ juin à septembre 234 pendant la période des Trois Royaumes de Chine.
Bataille de_Hefei_(253)/Bataille de Hefei (253) :
La bataille de Hefei, également connue sous le nom de bataille de Hefei Xincheng, s'est déroulée entre les États rivaux de Cao Wei et de Wu oriental d'environ avril à août 253 pendant la période des Trois Royaumes de Chine.
Bataille de_la_forteresse_d'Hegra/Bataille de la forteresse d'Hegra :
La bataille de la forteresse de Hegra était un engagement de 25 jours dans la campagne norvégienne de 1940 qui a vu une petite force de volontaires norvégiens combattre des forces allemandes numériquement supérieures depuis une position fortifiée. Après des combats initiaux autour de la ligne de chemin de fer Meråker Line, les Norvégiens se sont retirés dans la forteresse de Hegra et ont repoussé de nouvelles attaques allemandes avant de se rendre le 5 mai en tant que l'une des dernières unités norvégiennes actives dans le sud de la Norvège.
Bataille de_Hehil/Bataille de Hehil :
La bataille de Hehil était une bataille remportée par une force de Britanniques, probablement contre les Anglo-Saxons du Wessex vers l'an 720. Le lieu est inconnu, sauf qu'il s'agissait d'apud Cornuenses ("parmi les Cornish").
Bataille de_Heilbronn_ (1945)/Bataille de Heilbronn (1945) :
La bataille de Heilbronn était une bataille de neuf jours en avril 1945 pendant la Seconde Guerre mondiale entre l'armée américaine et l'armée allemande pour le contrôle de Heilbronn, une ville de taille moyenne sur la rivière Neckar située entre Stuttgart et Heidelberg. Malgré la fin imminente de la guerre, la bataille se caractérise par une résistance allemande très ferme et la présence de divers auxiliaires du parti nazi parmi les troupes régulières allemandes. Après des jours de combats de maison en maison, les troupes de la 100e division d'infanterie américaine ont capturé Heilbronn et le VI corps américain a poursuivi sa marche vers le sud-est.
Bataille de_Heiligerlee/Bataille de Heiligerlee :
La bataille de Heiligerlee peut faire référence à : la bataille de Heiligerlee (1536), une bataille entre les alliés danois de Charles de Gueldre et les forces des Habsbourg pendant les guerres de Guelder Bataille de Heiligerlee (1568), une bataille entre les rebelles hollandais et l'armée espagnole de la Frise, la première victoire néerlandaise pendant la guerre de quatre-vingts ans
Bataille de_Heiligerlee_ (1536)/Bataille de Heiligerlee (1536) :
La bataille de Heiligerlee (5 août 1536) était une bataille pendant les guerres de Gueldre , au cours de laquelle les alliés danois de Charles de Gueldre , sous le commandement de Meindert van Ham , ont été vaincus par les forces des Habsbourg sous Georg Schenck van Toutenburg . En 1534, la querelle du comte danois s'étendit aux Pays-Bas où les guerres de Gueldre faisaient rage, lorsque les Habsbourg soutint Enno II, comte de Frise orientale, allié de Christophe d'Oldenbourg et Charles, duc de Gueldre, soutint Balthasar Oomkens von Esens, allié de Christian III de Danemark. En mai 1536, Meindert van Ham, soutenu par le Danemark et la Gueldre, envahit Groningue. Il a menacé d'envahir la Hollande si les Pays-Bas des Habsbourg rassemblaient une flotte à l'appui de Christophe d'Oldenbourg pour lever le siège de Copenhague. Marie de Hongrie ordonna néanmoins à Adolf de Bourgogne de composer une flotte de 45 navires hollandais, espagnols et portugais avec 3 000 marins et 4 500 soldats sous le commandement de Frédéric II, électeur palatin. Elle a également envoyé Georg Schenck van Toutenburg avec les soldats à Groningen pour éliminer la menace des troupes ennemies là-bas. Schenck van Toutenburg a été autorisé par les citoyens à occuper la ville de Groningue et a continué vers Appingedam. Les deux armées se sont battues près de Heiligerlee et Meindert van Ham a été vaincu.
Bataille de_Heiligerlee_ (1568)/Bataille de Heiligerlee (1568) :
La bataille de Heiligerlee (Heiligerlee, Groningue, 23 mai 1568) a opposé les rebelles hollandais et l'armée espagnole de la Frise. C'était la première victoire néerlandaise pendant la guerre de quatre-vingts ans. La province de Groningue des Pays-Bas espagnols a été envahie par une armée composée de 3 900 fantassins, dirigés par Louis de Nassau, et de 200 cavaliers, dirigés par Adolf de Nassau. Tous deux étaient frères de Guillaume Ier d'Orange. L'intention était de commencer un soulèvement armé contre les dirigeants espagnols des Pays-Bas. Le stathouder de Frise et aussi duc d'Aremberg, Johan de Ligne, avait une armée de 3 200 fantassins et 20 cavaliers. Aremberg a d'abord évité la confrontation et a attendu des renforts du comte de Meghem. Cependant, le 23 mai, la cavalerie d'Adolf l'a attiré dans une embuscade au monastère de Heiligerlee. L'infanterie de Louis constituait le gros de l'armée et battit la force espagnole qui perdit 1 500 à 2 000 hommes, et la force d'invasion en perdit 50, dont Adolf. Les rebelles ont capturé sept canons. La force d'invasion, cependant, n'a capturé aucune ville et a été rapidement vaincue à la bataille de Jemmingen. La mort d' Adolf de Nassau est mentionnée dans l' hymne national néerlandais (quatrième couplet): Graef Adolff is ghebleven , In Vriesland in den slaech , "Le comte Adolf est resté derrière, en Frise, dans la bataille"
Bataille de_Heilsberg/Bataille de Heilsberg :
La bataille d'Heilsberg a eu lieu le 10 juin 1807, pendant les guerres napoléoniennes.
Bataille de_Hel/Bataille de Hel :
La bataille de Hel (polonais : Obrona Helu, littéralement "la défense de Hel") était un engagement de la Seconde Guerre mondiale qui s'est déroulé du 1er septembre au 2 octobre 1939 sur la péninsule de Hel, sur la côte de la mer Baltique, entre les forces allemandes envahissantes et la défense polonaise. unités lors de l' invasion allemande de la Pologne (également connue dans l'historiographie polonaise sous le nom de campagne de septembre ). La défense de la péninsule de Hel s'est déroulée autour de la zone fortifiée de Hel, un système de fortifications polonaises qui avait été construit dans les années 1930 près de la frontière de l'entre-deux-guerres avec le Troisième Reich allemand. À partir du 20 septembre 1939, après la défaite de l' armée polonaise Pomorze lors de la bataille de la forêt de Tuchola et après la capitulation d'autres bastions côtiers polonais lors de la bataille de Westerplatte , de la bataille de Gdynia et de la bataille de Kępa Oksywska , Hel était la seule poche substantielle de la résistance militaire polonaise laissée dans le nord de la Pologne. C'était également le site du seul engagement naval de surface de l'invasion. Les Allemands ont bloqué les défenseurs de la péninsule de Hel et n'ont lancé d'opérations terrestres majeures qu'à la fin du mois de septembre 1939. Quelque 2 800 soldats polonais sous le commandement du contre-amiral Włodzimierz Steyer, faisant partie de la formation de défense côtière terrestre, ont défendu la zone fortifiée de Hel pendant environ 32 jours. , jusqu'à ce qu'ils se rendent en raison d'un manque de ravitaillement et de moral.
Bataille d'_Helena/Bataille d'Helena :
La bataille d'Helena, également connue sous le nom d'attaque contre Helena, était une bataille de la guerre civile américaine qui s'est déroulée le 4 juillet 1863 à Helena, dans l'Arkansas. La bataille est une tentative confédérée ratée de relâcher la pression sur la ville assiégée de Vicksburg. La victoire de l'Union à Helena a ouvert la voie à la chute de Little Rock.
Bataille d'_Helena_ (homonymie)/Bataille d'Helena (homonymie) :
La bataille d'Helena était une bataille de la guerre civile américaine en 1863. La bataille d'Helena peut également faire référence à plusieurs conflits : Bataille d'Helena (431) Bataille de Lena (1208) Bataille d'Helena (1863) Bataille d'Elena (1877)
Bataille de_Helge%C3%A5/Bataille de Helgeå :
La bataille de Helgeå (norvégien : Slaget ved Helgeå, suédois : Slaget vid Helgeå), ou bataille de la rivière sainte, était un engagement naval qui a eu lieu en 1026 entre les forces conjointes danoises et anglaises et une force combinée norvégienne et suédoise, à la estuaire d'une rivière appelée Helge (Sainte Rivière) en Suède. Le roi Olaf II de Norvège et le roi Anund Jacob de Suède ont profité de l'engagement du roi danois Cnut en Angleterre et ont commencé à lancer des attaques contre les Danois dans la mer Baltique. Les marines suédoise et norvégienne dirigées par les rois Anund Jacob et Olaf II attendaient en amont la marine du roi Cnut, qui était commandée par le comte danois Ulf Jarl. La marine de Cnut était massive; son propre navire aurait fait 80 mètres de long. Les rois de Suède et de Norvège ont ordonné qu'un grand barrage soit fait de tourbe et de bois sur la rivière. Lorsque la marine danoise est arrivée, l'eau a été libérée et un grand nombre de Danois et d'Anglais se sont noyés dans le déluge. Cependant, la principale force de la flotte de Cnut se trouvait à l'extérieur du port fluvial. Après la destruction des navires dans le port, le reste de la flotte s'est rassemblé de tous les côtés. Les rois Olaf et Anund Jacob, voyant qu'ils avaient obtenu toute la victoire que le destin leur permettait de remporter momentanément, laissèrent leurs navires battre en retraite. Si la bataille avait été renouvelée, ils auraient subi une grande perte d'hommes, car Cnut avait plus de navires. Le roi Cnut ne les a pas poursuivis. Cela a laissé Cnut comme le leader dominant en Scandinavie. Quelque temps après la bataille, Cnut subjugua les provinces centrales de la Suède autour du lac Mälaren où il fit frapper ses propres pièces à Sigtuna.
Bataille d'_Heligoland/Bataille d'Heligoland :
La bataille d'Heligoland ou la bataille d'Heligoland Bight peut faire référence à la bataille d'Heligoland (1849), une bataille navale de la première guerre du Schleswig. Bataille d'Heligoland (1864), une bataille navale de la seconde guerre du Schleswig. Bataille Deuxième bataille d'Heligoland Bight, une bataille navale de la Première Guerre mondiale de 1917 Bataille d'Heligoland Bight (1939), une bataille aérienne de la Seconde Guerre mondiale
Bataille d'_Heligoland_ (1849)/Bataille d'Heligoland (1849) :
La première bataille d'Heligoland eut lieu le 4 juin 1849 pendant la première guerre du Schleswig et opposa la toute jeune Reichsflotte (flotte impériale) à la marine royale danoise, qui avait bloqué le commerce naval allemand en mer du Nord et en mer Baltique depuis le début de 1848. Le résultat fut concluants, sans victimes, et le blocus a continué. C'est resté la seule bataille de la flotte allemande.
Bataille d'_Heligoland_ (1864)/Bataille d'Heligoland (1864) :
La bataille d'Heligoland (ou Helgoland) a eu lieu le 9 mai 1864, pendant la Seconde Guerre du Schleswig, entre une escadre danoise dirigée par le commodore Edouard Suenson et une escadre austro-prussienne commandée par le commodore autrichien Wilhelm von Tegetthoff. L'action est survenue à la suite du blocus danois des ports allemands en mer du Nord ; les Autrichiens avaient envoyé deux frégates à vapeur, SMS Schwarzenberg et Radetzky, pour renforcer la petite marine prussienne pour aider à briser le blocus. Après son arrivée en mer du Nord, Tegetthoff rejoint un aviso prussien et une paire de canonnières. Pour lui faire face, Suenson disposait des frégates à vapeur Niels Juel et Jylland et de la corvette Hejmdal. Le matin du 9 mai, les deux escadrons se rencontrèrent au large de l'île d'Heligoland, alors contrôlée par la Grande-Bretagne neutre. Tegetthoff a attaqué avec ses deux frégates tandis que les navires prussiens plus lents étaient à la traîne, incapables d'engager efficacement les navires de guerre danois. Le vaisseau amiral de Tegetthoff, Schwarzenberg , a subi le poids des tirs danois et a pris feu à trois reprises, dont le dernier n'a pas pu être éteint rapidement et a forcé Tegetthoff à se réfugier dans les eaux neutres autour de Helgoland. Bien que le Danemark ait revendiqué une victoire tactique dans la bataille, les Danois ont été contraints de mettre fin au blocus de la côte allemande. Un armistice est entré en vigueur trois jours après la bataille d'Helgoland. Au moment où les combats ont éclaté à nouveau en juin, d'autres navires de guerre autrichiens étaient arrivés pour renforcer les forces navales austro-prussiennes, et les Danois n'ont pas cherché à les défier. Les opinions des historiens sur l'issue de la bataille sont mitigées, certains citant le retrait des navires de Tegetthoff et les dommages plus importants qu'ils ont subis, comme preuve d'une victoire tactique pour Suenson. D'autres historiens de la marine citent la levée du blocus comme une victoire stratégique pour les Autrichiens et les Prussiens, et d'autres décrivent encore la bataille comme peu concluante. La bataille d'Heligoland a été la dernière bataille navale menée par des escadrons de navires en bois, et c'était aussi la dernière fois que des navires de guerre danois ont mené une action majeure. Le Jylland est conservé à Ebeltoft, le dernier navire de guerre à coque en bois et à vis.
Bataille de_Heligoland_Bight_ (1914)/Bataille de Heligoland Bight (1914) :
La bataille d'Heligoland Bight fut la première bataille navale anglo-allemande de la Première Guerre mondiale, menée le 28 août 1914, entre des navires du Royaume-Uni et d'Allemagne. La bataille a eu lieu dans le sud-est de la mer du Nord, lorsque les Britanniques ont attaqué des patrouilles allemandes au large de la côte nord-ouest de l'Allemagne. La flotte allemande de haute mer était dans le port sur la côte nord de l'Allemagne tandis que la grande flotte britannique était dans le nord de la mer du Nord. Les deux camps se sont engagés dans des sorties longue distance avec des croiseurs et des croiseurs de bataille, avec une reconnaissance rapprochée de la zone de mer près de la côte allemande - le Heligoland Bight - par destroyer. Les Britanniques ont conçu un plan pour tendre une embuscade aux destroyers allemands lors de leurs patrouilles quotidiennes. Une flottille britannique de 31 destroyers et de deux croiseurs sous le commandement du commodore Reginald Tyrwhitt, avec des sous-marins commandés par le commodore Roger Keyes, a été dépêchée. Ils étaient soutenus à plus longue distance par six croiseurs légers supplémentaires commandés par William Goodenough et cinq croiseurs de bataille commandés par le vice-amiral David Beatty. Surprise, en infériorité numérique et en armement, la flotte allemande a subi 712 marins tués, 530 blessés et 336 faits prisonniers; trois croiseurs légers allemands et un torpilleur ont été coulés; trois croiseurs légers et trois torpilleurs ont subi des avaries. Les Britanniques ont subi des pertes de 35 tués et 55 blessés; un croiseur léger et trois destroyers ont subi des dommages. Malgré la disparité des navires impliqués dans la bataille, la bataille a été considérée comme une grande victoire en Grande-Bretagne, où les navires de retour ont été accueillis par des foules en liesse. Beatty était vanté comme un héros, bien qu'il ait peu participé à l'action ou à la planification du raid, qui était dirigé par le commodore Tyrwhitt et conçu par lui et Keyes, qui avait persuadé l'Amirauté de l'adopter. Le raid aurait pu conduire au désastre si les forces supplémentaires sous Beatty n'avaient pas été envoyées par l'amiral John Jellicoe à la dernière minute. Le gouvernement allemand et le Kaiser en particulier, ont restreint la liberté d'action de la flotte allemande, lui ordonnant d'éviter tout contact avec des forces supérieures pendant plusieurs mois par la suite.
Bataille d'Héliopolis/Bataille d'Héliopolis :
La bataille d'Héliopolis ou Ayn Shams fut une bataille décisive entre les armées arabo-musulmanes et les forces byzantines pour le contrôle de l'Égypte. Bien qu'il y ait eu plusieurs escarmouches majeures après cette bataille, elle a effectivement décidé du sort de la domination byzantine en Égypte et a ouvert la porte à la conquête musulmane de l'exarchat byzantin d'Afrique.
Bataille d'_Héliopolis_ (1800)/Bataille d'Héliopolis (1800) :
La bataille d'Héliopolis est un engagement qui oppose l'armée française d'Orient du général Kléber à une armée ottomane soutenue par les Britanniques à Héliopolis le 20 mars 1800.
Bataille de_Hellzapoppin_Ridge_and_Hill_600A/Bataille de Hellzapoppin Ridge et Hill 600A :
La bataille de Hellzapoppin Ridge et Hill 600A consistait en une série d'engagements menés à la mi-décembre 1943 sur Bougainville entre les forces du Corps des Marines des États-Unis et de l'armée impériale japonaise. Bien que mineure en termes de pertes et par rapport aux autres batailles de la campagne, la bataille était la dernière action importante entreprise par la 3e division de marine sur l'île avant d'être remplacée par des soldats de l'armée américaine du XIVe corps. Cela a abouti à la capture des deux positions par les Marines avec le soutien de l'artillerie et des avions, et au retrait des forces japonaises alors que le périmètre américain, qui avait été établi autour de Torokina en novembre, a été étendu vers la rivière Torokina.
Bataille de_Helm%27s_Deep/Bataille de Helm's Deep :
La Bataille du Gouffre de Helm, aussi appelée la Bataille du Hornburg, est une bataille fictive dans Le Seigneur des Anneaux de JRR Tolkien qui a vu la destruction totale des forces du Sorcier Saroumane par l'armée de Rohan, assistée par une forêt d'arbres. -comme Huorns. Helm's Deep était une vallée située au nord-ouest des Montagnes Blanches de la Terre du Milieu. Helm's Deep, avec sa forteresse le Hornburg, devient le refuge d'une partie de l'armée du Rohan, les Rohirrim, sous le roi Théoden, contre les assauts des forces de Saroumane. Bien que Théoden dise que "le Hornburg n'est jamais tombé sous l'assaut", dans la bataille, une armée massive d'Uruk-hai et de Dunlendings envoyée par Saroumane submerge presque les défenses. Les Orcs de Saruman franchissent le mur de la forteresse qui bloque la vallée en déclenchant une explosion dans un ponceau; Aragorn le nomme "la diablerie de Saroumane" et "le feu d'Orthanc"; le critique Tom Shippey l'appelle "une sorte de poudre à canon". Les défenseurs tiennent dans la forteresse jusqu'à l'aube, lorsque Théoden et Aragorn mènent une charge de cavalerie qui chasse les Orcs de la forteresse. Ils sont surpris de voir la vallée à l'arrière de l'ennemi bloquée par une forêt de Huorns arborescents qui ont marché depuis Fangorn dans la nuit. Du côté de la vallée se trouvent des forces de relève rassemblées par Gandalf et Erkenbrand, un chef Rohirrim. Ceux-ci attaquent, poussant les Orcs dans la forêt en colère de Huorn, d'où les Orcs ne sortent jamais; les Huorns enterrent les corps des Orcs dans un monticule de terre connu sous le nom de "Death's Down". Le film de 2002 de Peter Jackson, The Two Towers, rend la bataille dramatique, suivant de près le récit de Tolkien, mais avec des changements dans les forces impliquées : les défenseurs incluent un groupe de guerriers elfes envoyés par Elrond (destinés dans un traitement préliminaire à présenter également l'amour d'Aragorn). intéresser Arwen au leadership en tant que princesse guerrière elfe, mais cela n'a pas bien fonctionné lors des premières projections); les attaquants n'incluent pas d'hommes ou de wargs (loups de combat), et la sortie en salles originale n'incluait pas non plus les Huorns; les Huorns, cependant, sont inclus en tant que scènes supplémentaires dans l'édition étendue, publiée plus tard sur DVD. Tolkien a basé Helm's Deep sur les gorges de Cheddar en Angleterre et les grottes scintillantes d'Aglarond sur le complexe de grottes qu'il y avait visitées.
Bataille de_Helmstadt/Bataille de Helmstadt :
La bataille de Helmstadt est une bataille de la campagne principale de la guerre austro-prussienne le 25 juillet 1866, entre l'armée principale prussienne et le VIII corps de l'armée fédérale allemande qui se composait de soldats du royaume de Bavière sur le plateau entre Tauber et Main, les troupes fédérales sont de nouveau repoussées le 25 près de Helmstadt et Uettingen et près de Gerchsheim. Dans les combats, le futur roi bavarois Ludwig III a été blessé. Après le bombardement prussien des troupes bavaroises dans la forteresse de Marienberg près de Würzburg le 27 juillet, un cessez-le-feu local a été conclu, suivi le 2 août par l'armistice général.
Bataille d'_Helsingborg/Bataille d'Helsingborg :
La bataille d'Helsingborg a été le dernier engagement majeur de la Grande Guerre du Nord à avoir lieu sur le sol suédois, et a abouti à une victoire décisive d'une force suédoise de 14 000 hommes sous le commandement de Magnus Stenbock contre une force danoise de force égale sous le commandement de Jørgen Rantzau, s'assurant que le dernier effort du Danemark pour regagner les territoires scaniens qu'il avait perdus au profit de la Suède en 1658 échoua. La bataille a eu lieu le 10 mars 1710, dans la province de Scania, juste à l'extérieur de la ville d'Helsingborg, et directement sur les hauteurs de Ringstorp juste au nord-est de la ville.Danemark-Norway avait été chassé de la Grande Guerre du Nord par le traité de Traventhal en 1700, mais avait prévu depuis longtemps de rouvrir les hostilités dans le but de reconquérir les provinces perdues de Scania, Halland et Blekinge. Après la défaite suédoise à Poltava en 1709, les Danois virent une opportunité et déclarèrent la guerre à la Suède la même année. La déclaration de guerre arriva au Conseil d'État suédois le 18 octobre 1709. Le prétexte invoqué était que la Suède avait intentionnellement essayé d'éviter de payer les Sound Dues, et que la population de Scania, Halland, Blekinge et Bohuslän avait été maltraitée par les Suédois. En janvier 1710, la force d'invasion danoise a vaincu une petite force suédoise à l'extérieur de Kristianstad lors d'une petite escarmouche. Le 10 mars 1710, la force danoise engagea finalement l'armée suédoise, qui avait été mobilisée à la hâte depuis les régions environnantes pour tenter de résister aux Danois. La cavalerie suédoise l'emporta pendant l'engagement, les lignes danoises s'effondrant et se retirant sous des charges répétées. La bataille s'est avérée être une déroute totale pour les Danois, avec plus de la moitié de leurs forces tuées, blessées ou capturées. La bataille a mis fin à tout espoir pour les territoires scaniens de revenir à la domination danoise, et les territoires sont devenus une partie permanente de la Suède.
Bataille d'_Helsingborg_ (1362)/Bataille d'Helsingborg (1362) :
La bataille d'Helsingborg a eu lieu le 8 juillet 1362 entre les flottes danoise et hanséatique. Dans le cadre des différends commerciaux et territoriaux en cours entre la Ligue hanséatique, la Suède et le Danemark, les villes hanséatiques ont conclu un accord avec la Suède et le Holstein pour attaquer conjointement le Danemark, les objectifs convenus étant Helsingborg et Copenhague. Le maire de Lübeck, Johann Wittenborg, a été nommé à la tête d'une force d'attaque d'une cinquantaine de petits navires de mer, dont 5 avaient été payés par Magnus Eriksson, roi de Suède. Alors que la flotte de Wittenborg traversait l'étroit Øresund en route pour Copenhague, il fut persuadé d'attaquer la ville d'Helsingborg et sa citadelle fortifiée. Il débarqua ses combattants et assiégea la place forte pendant plusieurs semaines. Entre-temps, Valdemar Atterdag, roi du Danemark, rassembla sa propre flotte, capable de transporter une armée de 2 500 hommes, et lança une attaque surprise contre la flotte hanséatique. Les Danois ont été victorieux car la plupart des soldats de Wittenborg étaient dans la ville. Les villes hanséatiques ont perdu douze de leurs navires et plusieurs de leurs nobles ont été capturés. A son retour à Lübeck, Wittenborg a été jugé et exécuté en raison de sa mauvaise performance dans la guerre. Les nobles capturés ont ensuite été rachetés et la guerre a pris fin le 22 novembre 1365 par le traité de paix de Vordingborg.
Bataille d'_Helsingborg_ (homonymie)/Bataille d'Helsingborg (homonymie) :
La bataille d'Helsingborg était une bataille de 1710 entre le Danemark et la Suède, dans le cadre de la Grande Guerre du Nord. La bataille d'Helsingborg peut également faire référence à : la bataille d'Helsingborg (1362), qui fait partie de la guerre danoise-allemande, menée entre le Danemark et la bataille de la Ligue hanséatique d'Helsingborg (1535), pendant la querelle du comte
Bataille d'_Helsinki/Bataille d'Helsinki :
La bataille d'Helsinki était une bataille de la guerre civile finlandaise de 1918, menée du 12 au 13 avril entre les troupes allemandes et les Blancs finlandais contre les Rouges finlandais à Helsinki, en Finlande. Avec les batailles de Tampere et de Vyborg, c'était l'une des trois grandes batailles urbaines de la guerre civile finlandaise. Les Allemands ont envahi Helsinki malgré l'opposition du chef de l'Armée blanche finlandaise Carl Gustaf Emil Mannerheim qui voulait attaquer la capitale avec ses propres troupes après la chute de Tampere le 6 avril. Cependant, les Allemands avaient leur propre intérêt à prendre Helsinki le plus rapidement possible, puis à se déplacer plus à l'est vers la frontière russe. La ville avait été sous contrôle rouge pendant 11 semaines depuis le début de la guerre. La division allemande de la mer Baltique a débarqué en Finlande le 3 avril et est entrée dans la région d'Helsinki huit jours plus tard. Au centre-ville, les défenseurs rouges n'avaient pas de lignes défensives ni de barricades mais combattaient à l'intérieur de bâtiments et de blocs isolés, que les Allemands devaient ensuite prendre un par un. Pendant la bataille, la vie à Helsinki continua comme d'habitude. Les magasins et les restaurants étaient ouverts, les transports en commun fonctionnaient et les usines fonctionnaient. Des spectateurs curieux se promenaient si près que les Allemands durent leur dire de reculer. Les partisans blancs considéraient les Allemands comme des libérateurs et leur offraient des fleurs ainsi que du thé, du café et des collations à manger. Près de 500 personnes ont été tuées dans la bataille. Le nombre comprend environ 400 combattants de la Garde rouge qui ont été tués au combat ou exécutés après la capitulation, 54 Allemands et 23 membres de la Garde blanche. Le nombre de rouges exécutés n'est pas clair, mais il est estimé entre 20 et 50. Après la bataille, de 4 000 à 6 000 membres ou partisans de la Garde rouge ont été arrêtés.
Bataille du_bassin_d'Hembrillo/Bataille du bassin d'Hembrillo :
La bataille du bassin d'Hembrillo a eu lieu du 5 au 8 avril 1880 entre l'armée des États-Unis contre une bande combinée d'Apaches Chiricahua et Mescalero dirigée par le chef Victorio. Le bassin d'Hembrillo a été la plus grande bataille de la guerre de Victorio, bien que les pertes aient été légères des deux côtés. Victorio a repoussé une attaque par un nombre supérieur de soldats de l'armée et d'éclaireurs indiens, a évacué ses femmes et ses enfants du champ de bataille et s'est retiré avec succès. Le bassin d'Hembrillo est situé sur la chaîne de missiles White Sands et l'accès du public est strictement réglementé. Chassé de l'un de ses bastions, Victorio s'engagea dans une bataille en cours avec des milliers de soldats américains et mexicains qui se terminera par sa défaite et sa mort par l'armée mexicaine quelques mois plus tard.
Bataille de_Hemmingstedt/Bataille de Hemmingstedt :
La bataille d'Hemmingstedt a eu lieu le 17 février 1500 au sud du village d'Hemmingstedt, près de l'actuel village d'Epenwöhrden, dans la partie ouest de l'actuel Schleswig-Holstein, en Allemagne. C'était une tentative du roi Jean de Danemark et de son frère le duc Frédéric, qui étaient co-ducs de Schleswig et de Holstein, de soumettre la paysannerie de Dithmarschen, qui avait établi une république paysanne sur la côte de la mer du Nord. John était à l'époque également roi de l'Union de Kalmar.
Bataille de_Hennersdorf/Bataille de Hennersdorf :
La bataille de Hennersdorf, parfois appelée Catholique-Hennersdorf, était une rencontre mineure qui a eu lieu le 23 novembre 1745 à Katholisch-Hennersdorf en Silésie (Prusse, Pologne actuelle) pendant la Seconde Guerre de Silésie (une partie de la guerre de la Succession d'Autriche). Les Prussiens sous Frédéric II ont vaincu les Autrichiens sous le prince Charles Alexandre de Lorraine. Les Prussiens ont surpris les Autrichiens et les Saxons dans leurs cantonnements en Lusace avec le plus de succès à Hennersdorf. Là, une force de deux régiments de hussards et de deux régiments de cuirassiers sous Zieten a attaqué une petite force de deux bataillons d'infanterie saxonne et de trois régiments de cavalerie saxonne. Les Saxons, après avoir pris une position désespérée, ont été submergés par l'arrivée de cavalerie, d'infanterie et d'artillerie prussiennes supplémentaires.
Bataille d'_Heptonstall/Bataille d'Heptonstall :
La bataille d'Heptonstall a eu lieu en novembre 1643 pendant la première guerre civile anglaise à Hebden Bridge et Heptonstall, dans le Yorkshire. Pendant la bataille, le colonel Bradshaw, un commandant parlementaire, a repoussé une attaque de Sir Francis Mackworth et des royalistes.
Bataille d'_Héraclée/Bataille d'Héraclée :
La bataille d'Héraclée a eu lieu en 280 av. J.-C. entre les Romains sous le commandement du consul Publius Valerius Laevinus et les forces combinées des Grecs d'Épire, Tarente, Thurii, Métaponte et Héraclée sous le commandement de Pyrrhus, roi d'Épire. Bien que la bataille ait été une victoire pour les Grecs et que leurs pertes aient été inférieures à celles des Romains, ils avaient perdu de nombreux soldats vétérans qu'il serait difficile de remplacer sur un sol étranger.
Bataille d'Héraklion/Bataille d'Héraklion :
La bataille d'Héraklion faisait partie de la bataille de Crète, menée pendant la Seconde Guerre mondiale sur l'île grecque de Crète entre le 20 et le 30 mai 1941. Les forces britanniques, australiennes et grecques de la 14e brigade d'infanterie, commandées par le brigadier Brian Chappel, ont défendu le port d'Héraklion et aérodrome contre une attaque de parachutistes allemands par le 1er régiment de parachutistes de la 7e division aérienne, commandé par le colonel Bruno Bräuer. L'attaque d'Héraklion dans l'après-midi du 20 mai était l'un des quatre assauts aériens sur la Crète ce jour-là, à la suite des attaques allemandes contre l'aérodrome de Maleme et le port principal de La Canée à l'ouest de la Crète dans la matinée. L'avion qui a largué les attaquants du matin devait larguer le 1er régiment au-dessus d'Héraklion plus tard dans la même journée. La confusion et les retards sur les aérodromes de Grèce continentale signifiaient que l'assaut a été lancé sans soutien aérien direct, et sur plusieurs heures plutôt que simultanément; certaines unités étaient toujours sur les aérodromes à la fin de la journée. Les unités allemandes larguées près d'Héraklion ont subi de très lourdes pertes, à la fois par des tirs au sol et lors de l'atterrissage. Ceux qui tombaient plus loin étaient gravement gênés par des civils crétois armés. L'attaque allemande initiale a échoué; quand il a été renouvelé le lendemain, il a de nouveau échoué. Les combats se sont alors installés dans une impasse. Un bataillon de la 5e division de montagne allemande était censé renforcer les parachutistes à Héraklion par la mer, apportant avec lui de l'artillerie et des canons antiaériens. Il a été retardé en route, détourné vers Maleme, puis intercepté par une escadre navale britannique et dispersé. Le commandant en chef allemand, le lieutenant-général Kurt Student, a concentré toutes ses ressources sur la bataille de l'aérodrome de Maleme, que les Allemands ont remportée. Le commandant en chef allié au Moyen-Orient, le général Archibald Wavell, a ordonné une évacuation de la Crète le 27 mai et la 14e brigade a été enlevée par des navires de guerre alliés dans la nuit du 28 au 29 mai. Lors du retour à Alexandrie, deux destroyers ont été coulés, deux croiseurs gravement endommagés, plus de 440 militaires alliés tués, plus de 250 blessés et 165 faits prisonniers. En raison de leurs lourdes pertes en Crète, les Allemands n'ont tenté aucune autre opération aéroportée à grande échelle pendant la guerre.
Bataille d'Hérat_(1729)/Bataille d'Hérat (1729) :
Après la succession de revers que les Abdalis d'Hérat avaient affrontés dans la campagne, Allahyar Khan a décidé de se souiller pour un dernier engagement pour trancher la question. Malheureusement, une fois de plus, la charge des cavaliers afghans a été interrompue par le feu discipliné des mousquetaires de ligne perses et les attaques de flanc par la cavalerie perse de soutien. Allahyar Khan n'a eu d'autre choix que de retirer son armée battue derrière les murs d'Hérat dans l'espoir de résister au siège à venir. Un bombardement intense de la ville s'ensuivit avec des canons lourds et des mortiers frappant les défenses de la ville. Après avoir consulté ses conseillers, Allahyar Khan était convaincu de la futilité d'une résistance supplémentaire. Des conditions de paix ont été offertes et les Abdalis ont accepté de sceller la fidélité à Tahmasp II en tant que dirigeant légitime de la Perse et d'Hérat. Ainsi les Abdalis furent placés sous la suzeraineté perse.
Bataille de_Herbsthausen/Bataille de Herbsthausen :
La bataille de Herbsthausen, également connue sous le nom de bataille de Mergentheim, a eu lieu près de Bad Mergentheim, dans l'État allemand moderne du Bade-Wurtemberg. Combattu le 5 mai 1645, pendant la guerre de Trente Ans, il comportait une armée française dirigée par Turenne, vaincue par une force bavaroise sous Franz von Mercy. En février, 5 000 cavaliers bavarois sont détachés pour soutenir l'armée impériale en Bohême, dont la plupart sont perdus lors de la défaite de Jankau le 6 mars. Mercy évite Turenne jusqu'à ce qu'il ait rassemblé suffisamment de troupes et le surprend à Herbsthausen le 5 mai. L'infanterie française inexpérimentée s'est rapidement désintégrée face à cette attaque et a subi plus de 4 400 pertes par rapport aux pertes bavaroises de 600. En août, Mercy a été tué à Second Nördlingen, où les deux camps ont subi des pertes de plus de 4 000 chacun. Bien que les combats se poursuivent, une solution militaire n'est plus possible et augmente l'urgence des négociations qui conduisent à la paix de Westphalie en 1648.
Bataille d'Herdonia_(210_BC)/Bataille d'Herdonia (210 BC) :
La deuxième bataille d'Herdonia a eu lieu en 210 av. J.-C. pendant la deuxième guerre punique. Hannibal, chef des Carthaginois, qui avait envahi l'Italie huit ans plus tôt, encercla et détruisit une armée romaine qui opérait contre ses alliés dans les Pouilles. La lourde défaite a augmenté le fardeau de la guerre sur Rome et, empilée sur les catastrophes militaires précédentes (telles que le lac Trasimène, Cannes et autres), a aggravé les relations avec ses alliés italiens épuisés. Pour Hannibal, la bataille fut un succès tactique, mais n'arrêta pas longtemps l'avance romaine. Au cours des trois années suivantes, les Romains ont reconquis la plupart des territoires et des villes perdus au début de la guerre et ont poussé le général carthaginois à l'extrémité sud-ouest de la péninsule des Apennins. La bataille était la dernière victoire carthaginoise de la guerre; toutes les batailles qui ont suivi étaient soit des victoires non concluantes, soit des victoires romaines.
Bataille d'Herdonia_(212_BC)/Bataille d'Herdonia (212 BC) :
La première bataille d'Herdonia a eu lieu en 212 avant JC pendant la deuxième guerre punique entre l'armée carthaginoise d'Hannibal et les forces romaines dirigées par le préteur Gnaeus Fulvius Flaccus, frère du consul. L'armée romaine a été détruite, laissant les Pouilles libres de Romains pour l'année.
Bataille de_Hereford/Bataille de Hereford :
La bataille de Hereford a eu lieu en 760 à Hereford (dans l'actuel Herefordshire, en Angleterre). Le conflit faisait suite à des décennies d'hostilité entre les royaumes gallois de Brycheiniog, Gwent et Powys par Æthelbald de Mercie et Coenred de Wessex, et impliquait les armées de Mercie et des Gallois. On dit que les Gallois ont vaincu l'armée mercienne et se sont libérés de l'influence des Anglo-Saxons. Le royaume gallois qui a mené l'offensive est incertain. Le roi Nowy Hen de Brycheiniog et Eliseg de Powys ont été proposés comme candidats.
Bataille d'_Herkulesf%C3%BCrd%C5%91/Bataille d'Herkulesfürdő :
La bataille d'Herkulesfürdő était un engagement militaire pendant la campagne roumaine de la Première Guerre mondiale. Elle a été menée entre les forces roumaines d'un côté et les forces des puissances centrales (Autriche-Hongrie et Allemagne) de l'autre côté. Il en résulta une victoire roumaine.
Bataille d'_Hermannstadt/Bataille d'Hermannstadt :
La bataille d'Hermannstadt, également connue sous le nom de bataille de Sibiu ou bataille de Szeben, s'est déroulée entre l'armée du royaume hongrois et l'empire ottoman les 18 et 22 mars 1442, près de Marosszentimre et Hermannstadt (Szeben), (aujourd'hui Sântimbru et Sibiu, Roumanie). Les forces hongroises étaient commandées par John Hunyadi. Hermannstadt était la troisième victoire de Hunyadi sur les Ottomans après le soulagement de Smederevo en 1437 et la défaite d'Ishak Beg à mi-chemin entre Semendria et Belgrade en 1441.
Bataille de_Hetsugigawa/Bataille de Hetsugigawa :
La bataille de Hetsugigawa (戸次川の戦い, Hetsugigawa no Tatakai) est la dernière bataille avant l'arrivée de l'armée principale Toyotomi sur Kyūshū pendant la période Sengoku au Japon. En 1586, à Hetsugigawa (actuel Ōnogawa) dans la province de Bungo, les divisions d'avant-garde de Toyotomi sous Chōsokabe Motochika et Sengoku Hidehisa débarquent sur Kyūshū avec l'ordre d'agir défensivement jusqu'à ce que d'autres troupes puissent les rejoindre. Mais le groupe avancé a décidé de désobéir aux ordres de Hideyoshi et de soulager le château de Toshimitsu. L'armée assiégeante de Shimazu nota leur approche et redoubla d'efforts pour prendre le château de Toshimitsu, de sorte que lorsque les envahisseurs arrivèrent à la rivière Hetsugi, qui coulait à portée de vue du château, ils purent voir les drapeaux de Shimazu flotter de ses tours. Motochika a proposé un retrait, mais ses compagnons, Yoshimune et Hidehisa, ont insisté pour se battre, alors les Shimazu ont tendu leur piège. La force leurre dirigée par Ijuin Hisanori a attaqué de l'autre côté de la rivière puis s'est retirée, ce qui a persuadé l'aile gauche alliée de les suivre. Ils ont été accueillis par des tirs d'arquebuse et de flèches, et le corps principal du Shimazu sous Iehisa et Tadamoto, est alors tombé sur eux. Après de nombreux combats acharnés, la force d'invasion se retira de l'autre côté de la rivière et sema la confusion dans sa propre aile droite. Chōsokabe Motochika a été obligé de signaler une retraite complète, au cours de laquelle son fils Nobuchika et Sogō Masayasu ont été tués.
Bataille d'_Hexham/Bataille d'Hexham :
La bataille d'Hexham, le 15 mai 1464, marqua la fin d'une importante résistance lancastrienne dans le nord de l'Angleterre au début du règne d'Édouard IV. La bataille a eu lieu près de la ville de Hexham dans le Northumberland. John Neville, qui deviendra plus tard le 1er marquis de Montagu, dirigea une modeste force de 3 000 à 4 000 hommes et mit en déroute les Lancastriens rebelles. La plupart des chefs rebelles ont été capturés et exécutés, y compris Henry Beaufort, duc de Somerset et Lord Hungerford. Henry VI, cependant, a été tenu à l'écart en toute sécurité (ayant été capturé au combat trois fois plus tôt) et s'est échappé vers le nord. Avec leur leadership disparu, seuls quelques châteaux sont restés aux mains des rebelles. Après que ceux-ci soient tombés plus tard dans l'année, Édouard IV n'a pas été sérieusement contesté jusqu'à ce que le comte de Warwick change son allégeance de la cause yorkiste à la cause lancastrienne en 1469.
Bataille de_Hiep_Hoa/Bataille de Hiep Hoa :
La bataille de Hiệp Hòa était une bataille mineure de la guerre du Vietnam. Dans la nuit du 22 novembre 1963, environ 500 combattants Viet Cong (VC) ont envahi le camp des forces spéciales de Hiệp Hòa, entraînant la disparition de quatre membres du personnel américain. Les unités de commando sud-vietnamiennes et les forces spéciales américaines ont fortement résisté à l'aide de mitrailleuses, mais ont été submergées par l'arrivée d'une unité de mortier de l'armée populaire du Vietnam. Ce fut le premier camp du CIDG à être envahi pendant la guerre. Isaac Camacho, l'un des quatre Américains disparus, est devenu plus tard le premier Américain à s'échapper d'un camp de prisonniers de guerre VC.
Bataille de_Hieton/Bataille de Hieton :
La bataille de Hieton a eu lieu le 1er décembre 1650 entre une force de remontrants écossais sous le colonel Gilbert Ker et 1 000 Anglais commandés par le major-général John Lambert. Le site de la bataille se trouvait près de Cadzow Burn, près du centre-ville actuel de Hamilton, en Écosse. Les Écossais ont attaqué, surprenant les Anglais, mais ont été repoussés et détruits en tant que force de combat. La bataille faisait partie de la guerre anglo-écossaise de 1650-1652.
Bataille de_High_Bridge/Bataille de High Bridge :
La bataille de High Bridge fait référence à deux combats qui se sont déroulés le 6 avril 1865 et le 7 avril 1865, vers la fin de la campagne Appomattox de la guerre civile américaine à environ 6,4 km au nord-est de Farmville, en Virginie. La première bataille est souvent celle identifiée comme la bataille de High Bridge. Le 6 avril 1865, la cavalerie confédérée sous le commandement du général de division Thomas L. Rosser s'est battue avec obstination pour sécuriser le pont haut du chemin de fer du côté sud et le pont inférieur des wagons sur la rivière Appomattox près de Farmville, en Virginie. Un grand groupe de raids de l'armée de l'Union avait l'intention de détruire les ponts pour empêcher l'armée confédérée de repasser du côté nord de la rivière. Les deux camps avaient plusieurs officiers tués et blessés. La force de l'Union a subi 42 tués et blessés. Toute la force de l'Union survivante d'environ 800 hommes a été capturée. Les confédérés subirent une centaine de pertes. Le colonel de l'Union (général de brigade Brevet) Theodore Read et le colonel confédéré Reuben B. Boston ont été tués. Le colonel de l'Union Francis Washburn et le colonel confédéré James Dearing (souvent identifié comme un général de brigade mais sa nomination n'a jamais été confirmée) ont été mortellement blessés lors de l'engagement. Le 7 avril 1865, l'arrière-garde du lieutenant-général confédéré James Longstreet tenta de brûler les ponts que les confédérés avaient sauvés la veille afin d'empêcher les forces de l'Union de les suivre. Les troupes de l'Union II Corps ont combattu les confédérés chargés de brûler les ponts dans le but de chasser les confédérés et de sauver les ponts. Une partie du pont ferroviaire a brûlé et a été rendue inutilisable, mais les forces de l'Union ont pu sauver le pont de wagon sur lequel le II Corps a traversé à la poursuite de l' armée de Virginie du Nord du général Robert E. Lee . Le fait de ne pas détruire ce pont a permis aux forces de l'Union de rattraper les confédérés au nord de la rivière Appomattox à Cumberland Church à 4,8 km au nord de Farmville.
Bataille de_Highbury/Bataille de Highbury :
La bataille de Highbury était un match de football entre l'Angleterre et l'Italie qui a eu lieu le 14 novembre 1934 au stade Arsenal, Highbury, Londres. L'Angleterre a gagné 3–2 dans un match très disputé et souvent violent.
Bataille de_Hightower/Bataille de Hightower :
La bataille de Hightower (également appelée bataille des falaises d'Etowah) en 1793 faisait partie des guerres cherokee-américaines, dans lesquelles les Cherokee cherchaient à défendre le territoire tribal contre l'augmentation de la colonisation par les citoyens des nouveaux États-Unis. Cette bataille particulière a eu lieu dans le village cherokee de High Town (Itawayi), surplombant le centre-ville de Rome dans l'actuel comté de Floyd, en Géorgie, entraînant la défaite des Cherokee par une force dirigée par John Sevier, futur gouverneur du Tennessee.
Bataille de_Higos_Urco/Bataille de Higos Urco :
La bataille de Higos Urco, près de Chachapoyas dans la région d'Amazonas au Pérou, faisait partie de la guerre d'indépendance péruvienne. La bataille commença le 6 juin 1821. Elle fut rejointe par de petites forces indépendantistes et pro-espagnoles. La bataille faisait partie de la campagne qui a conduit à la proclamation de l'indépendance du Pérou le 28 juillet 1821.
Bataille de_Hijla/Bataille de Hijla :
La bataille de Hijla (21 mars 1918) a été menée par les forces des empires britannique et ottoman pendant la campagne du Sinaï et de la Palestine de la Première Guerre mondiale. Hijla (maintenant appelé Makhadet Hijla ', lit.' Partridge Ford '; cf. Deir Hajla à proximité ) se trouve sur le Jourdain à quelques kilomètres en amont de la mer Morte . Aujourd'hui, le fleuve est la frontière entre la Jordanie et la zone de « Cisjordanie » actuellement administrée par Israël et l'Autorité palestinienne, mais en 1918, c'était un territoire de l'Empire ottoman. L'invasion britannique avait réussi à prendre Jérusalem à la fin de 1917. Le général britannique Edmund Allenby a tenté un "raid" à travers le Jourdain vers Amman dans le but de couper le chemin de fer et la résistance a été rencontrée à Hijla et au nord à Ghoraniyeh, où les gués a fourni des moyens de traverser. La traversée de la rivière a été résistée par les Ottomans sur les deux sites. Le 2 / 19th Battalion (St. Pancras) London Regiment de la 60th Division a tenté de traverser à Hijla, envoyant à plusieurs reprises des nageurs avec des cordes pour tenter la construction d'un pont flottant. Le major Vivian Gilbert a rapporté les événements plus tard. De nombreux soldats britanniques ont été abattus dans le Jourdain avant que la tête de pont ne puisse être établie. Une fois établies, les têtes de pont ont été maintenues contre les Ottomans, mais les raids sur Amman ont pratiquement échoué. Ce fut le prélude à la bataille de Megiddo plus au nord dans ce qui est aujourd'hui Israël.
Bataille de_Hiketa/Bataille de Hiketa :
Le siège de Hiketa (引田 の 戦 い) était une bataille de la période Azuchi-Momoyama (XVIe siècle) au Japon. Le siège du château de Hiketa était une certaine bataille menée par Sengoku Hidehisa contre Chōsokabe Motochika. Au final cependant, Motochika a remporté cette victoire. Hiketa devait être une étape supplémentaire dans la conquête de l'île de Shikoku par les Chōsokabe.
Bataille de_Hill_170/Bataille de Hill 170 :
La bataille de la cote 170 était une bataille entre la 3e brigade commando britannique et la 54e division japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. La bataille a eu lieu en janvier 1945, dans le cadre de la campagne de Birmanie. La 3e brigade commando a été chargée d'attaquer la péninsule d'Arakan à Myebon. Ici, ils devaient prendre et conserver les caractéristiques dominantes des collines Chin du sud. S'ils pouvaient y parvenir, ils couperaient les voies d'approvisionnement et d'évacuation des Japonais vers Rangoon et sécuriseraient la tête de pont. La bataille pour la cote 170 a été le point culminant des opérations d'Arakan et son résultat a brisé l'esprit de la 54e division japonaise. Si les positions des commandos étaient tombées, cela aurait mis en danger toutes les unités alliées qui avaient débarqué sur la péninsule de Myebon. Après la bataille, le commandant du XVe corps indien - le lieutenant-général Sir Philip Christison - a déclaré dans un ordre du jour spécial à la 3e brigade de commando : « La bataille de Kangaw avait été la bataille décisive de toute la campagne d'Arakan et qu'elle a été remporté en grande partie grâce à votre magnifique défense de la cote 170."
Bataille de_Hill_282/Bataille de Hill 282 :
La bataille de la colline 282 a eu lieu le 23 septembre 1950 pendant la guerre de Corée et a impliqué le 1er bataillon Argyll and Sutherland Highlanders dans un assaut sur cette position dans le cadre d'une opération de la 27e brigade du Commonwealth britannique sur la rivière Naktong. Le 22 septembre 1950, le bataillon d'Argyll and Sutherland Highlanders s'est déplacé pour attaquer la colline 282 près de Songju. Partis avant l'aube du 23 septembre, les compagnies B et C après une heure de montée s'emparèrent de la crête de la cote 282, y surprenant une force nord-coréenne au petit-déjeuner. De l'autre côté d'une selle, et à près d'un mille au sud-ouest, la plus haute colline 388 dominait celle qu'ils venaient d'occuper. La Compagnie C s'y est dirigée. Les troupes nord-coréennes occupant cette colline se déplaçaient déjà pour attaquer celle que les Britanniques venaient de prendre. Les Nord-Coréens ont soutenu leur attaque avec des tirs d'artillerie et de mortier, qui ont commencé à tomber sur les Britanniques. L'action s'est poursuivie tout au long de la matinée avec des tirs nord-coréens de plus en plus intenses. Peu avant midi, alors que les tirs d'artillerie américaine se sont inexplicablement retirés et que les cinq chars américains de soutien sont incapables de tirer sur les Nord-Coréens en raison d'obstacles sur le terrain, les Argylls ont appelé à une frappe aérienne sur la colline 388 tenue par la Corée du Nord. Juste après midi, les Argylls entendu le bruit d'un avion qui s'approchait. Trois Mustang F-51 de l'US Air Force de la 18th Fighter Bomber Wing ont encerclé la colline 282 où les Britanniques ont affiché leurs panneaux de reconnaissance blancs. Les Nord-Coréens sur la cote 388 ont également affiché des panneaux blancs. À sa grande consternation, le capitaine Radcliff de l'équipe de contrôle aérien tactique avait une radio défectueuse qui l'empêchait d'établir le contact avec les F-51 et il a été révélé plus tard que plusieurs contrôleurs aériens avancés britanniques n'avaient pas encore informé les pilotes des panneaux de reconnaissance aérienne appropriés. À 12 h 15, les Mustangs, confus par les panneaux et aucun contact radio avec les forces terrestres amies, ont largué des bombes au napalm sur la position des Argylls et l'ont également mitraillée avec des tirs de mitrailleuses de calibre 50. L'attaque s'est terminée en deux minutes et est partie le sommet de la colline une mer de flamme orange. Les survivants ont plongé 50 pieds sur la pente pour échapper au napalm brûlant. Le major Kenneth Muir, commandant en second des Argylls, qui avait dirigé un groupe de ravitaillement en munitions et de détritus jusqu'à la crête avant midi, regardant les flammes sur la crête s'éteindre, a remarqué que quelques blessés tenaient encore une petite zone sur Haut. Agissant rapidement, il rassembla une trentaine d'hommes et les fit remonter la colline avant que les Nord-Coréens n'atteignent le sommet. Là, deux rafales de tirs automatiques l'ont mortellement blessé alors que lui et le major AI Gordon-Ingram, commandant de la compagnie B, tiraient un mortier de 2 pouces. Selon sa citation de la Croix de Victoria, les derniers mots de Muir alors qu'il était transporté du sommet de la colline étaient "Les Gooks ne chasseront jamais les Argylls de cette colline". Gordon-Ingram ne comptait que dix hommes avec lui capables de se battre, et certains d'entre eux ont été blessés. . Ses trois mitrailleuses Bren étaient presque à court de munitions. A 15h00 les rescapés étaient descendus au pied de la colline. Le lendemain, un décompte fait état de 2 officiers et 11 hommes tués, 4 officiers et 70 hommes blessés, et 2 hommes portés disparus pour un total de 89 blessés ; de ce nombre, l'attaque aérienne erronée en a causé environ 60.
Bataille de_Hill_31/Bataille de Hill 31 :
La bataille de la cote 31 était une bataille entre les forces de sécurité rhodésiennes et les insurgés de la ZANU - qui avaient traversé la frontière rhodésienne avec le Mozambique le 15 novembre 1976.
Bataille de_Hill_488/Bataille de Hill 488 :
La bataille de la colline 488 était un engagement militaire de la guerre du Vietnam qui a eu lieu dans la nuit du 15 au 16 juin 1966. Un petit peloton de reconnaissance du Corps des Marines des États-Unis (USMC) a infligé de lourdes pertes à l'Armée populaire régulière du Vietnam (PAVN) et combattants Viet Cong (VC) avant de se retirer avec seulement quelques morts.
Bataille de_Hill_60/Bataille de Hill 60 :
Battle of Hill 60 est un nom partagé par deux batailles de la Première Guerre mondiale : Battle of Hill 60 (Western Front) (17 avril-22 avril 1915), une bataille subsidiaire à la bataille de Neuve Chapelle Battle of Hill 60 (Gallipoli) (21 août-29 août 1915), le dernier assaut majeur de la bataille de Gallipoli
Bataille de_Hill_609/Bataille de Hill 609 :
La bataille de la cote 609 a eu lieu à Djebel Tahent dans le nord-ouest de la Tunisie pendant la campagne tunisienne de la Seconde Guerre mondiale. La bataille était pour le contrôle de la hauteur stratégique clé Hill 609 et de ses environs entre les forces américaines du IIe Corps américain et les unités allemandes de l'Afrika Korps. La bataille s'est avérée une expérience formatrice pour les forces américaines - lors de leur première victoire nette de la campagne, et a été appelée "la maturité de l'armée américaine".
Bataille de_Hill_60_(Gallipoli)/Bataille de Hill 60 (Gallipoli):
La bataille de la cote 60 a été le dernier assaut majeur de la campagne de Gallipoli. Il est lancé le 21 août 1915 pour coïncider avec l'attaque de Scimitar Hill menée depuis le front de Suvla par le IX Corps britannique du major-général H. de B. De Lisle, Frederick Stopford ayant été remplacé quelques jours auparavant. La colline 60 était une butte basse à l'extrémité nord de la chaîne de Sari Bair qui dominait le débarquement de Suvla. Capturer cette colline avec Scimitar Hill aurait permis de relier en toute sécurité les débarquements d'Anzac et de Suvla. Deux attaques majeures ont été menées par les forces alliées, la première le 21 août et la seconde le 27 août. Le premier assaut a entraîné des gains limités autour des parties inférieures de la colline, mais les défenseurs ottomans ont réussi à tenir les hauteurs même après que l'attaque ait été poursuivie par un nouveau bataillon australien le 22 août. Des renforts ont été engagés, mais néanmoins le deuxième assaut majeur du 27 août s'est déroulé de la même manière, et bien que les combats autour du sommet se soient poursuivis pendant trois jours, à la fin de la bataille, les forces ottomanes sont restées en possession du sommet.
Bataille de_Hill_60_(Western_Front)/Bataille de Hill 60 (Western Front) :
La bataille de la cote 60 (17 avril - 7 mai 1915) a eu lieu près de la cote 60 au sud d'Ypres sur le front occidental, pendant la Première Guerre mondiale. La cote 60 avait été capturée par la 30e division allemande le 11 novembre 1914, lors de la première bataille d'Ypres (19 octobre - 22 novembre 1914). Les premiers préparatifs français pour attaquer la colline ont été poursuivis par la 28e division britannique, qui a repris la ligne en février 1915, puis par la 5e division. Le plan a été étendu à une tentative ambitieuse de capturer la colline, malgré l'avis selon lequel la colline 60 ne pouvait pas être tenue à moins que la crête voisine de Caterpillar ne soit également occupée. Il a été constaté que la colline 60 était le seul endroit de la zone non gorgé d'eau et une galerie de mine française de 3 pi × 2 pi (0,91 m × 0,61 m) a été agrandie. Des mineurs expérimentés du Northumberland et du Pays de Galles ont été recrutés pour le creusement et l'attaque britannique a commencé le 17 avril 1915. La colline a été capturée rapidement avec seulement sept victimes, mais il a ensuite été constaté que le saillant qui avait été créé rendait l'occupation de la colline très coûteuse. . Les deux parties ont accusé à tort l'autre d'avoir utilisé du gaz toxique lors des combats d'avril; Les attaques allemandes sur la colline début mai comprenaient l'utilisation d'obus à gaz et les Allemands ont récupéré le terrain lors de la deuxième tentative le 5 mai. Il est resté aux mains des Allemands jusqu'à la bataille de Messines en 1917, lorsque deux des mines de la bataille de Messines ont explosé sous la cote 60 et le Caterpillar.
Bataille de_Hill_70/Bataille de Hill 70 :
La bataille de la cote 70 a eu lieu pendant la Première Guerre mondiale entre le Corps canadien et quatre divisions de la 6e armée allemande. La bataille a eu lieu le long du front occidental à la périphérie de Lens dans la région Nord-Pas-de-Calais en France entre le 15 et le 25 août 1917. Les objectifs de l'assaut étaient d'infliger des pertes et d'éloigner les troupes allemandes du 3e bataille d'Ypres et de rendre intenable l'emprise allemande sur Lens. Le Corps canadien a exécuté une opération pour capturer la colline 70, puis établir des positions défensives à partir desquelles des tirs combinés d'armes légères et d'artillerie, dont certains utilisaient la nouvelle technique de tir prédit, repousseraient les contre-attaques allemandes et infligeraient autant de victimes que possible. Les objectifs du Corps canadien n'ont été que partiellement atteints; les Allemands ont été empêchés de transférer des divisions locales vers le saillant d'Ypres mais n'ont pas réussi à attirer des troupes d'autres régions. Une tentative ultérieure du Corps canadien d'étendre sa position dans la ville de Lens a échoué, mais les évaluations allemandes et canadiennes de la bataille ont conclu que il a réussi son objectif d'attrition. La bataille a été coûteuse pour les deux camps et de nombreuses victimes ont été victimes de l'utilisation intensive de gaz toxiques, y compris le nouvel obus de la Croix jaune allemande contenant l'agent moutarde au soufre (gaz moutarde).
Bataille de_Hill_731/Bataille de Hill 731 :
La bataille de Hill (hauteur) 731 ( grec : Μάχη του υψώματος 731 ), était une bataille féroce menée pendant la Seconde Guerre mondiale dans le sud de l'Albanie, une partie de la guerre gréco-italienne . Cela a commencé au petit matin du 9 mars 1941, lorsque l'Italie fasciste a lancé un assaut ( opération Primavera ) contre la Grèce, visant à capturer le col de montagne critique menant à la vallée de Kalpaki. La colline 731, stratégiquement située à 20 km au nord de Klisura (Këlcyrë) au pied du mont Trebeshinë, se dressait au cœur de la ligne défensive grecque. Bien qu'elle ait été attaquée à plusieurs reprises et lourdement par des forces italiennes supérieures pendant plus de deux semaines, la colline 731 n'a pas été capturée, contribuant à l'échec de l'offensive Primavera et à la répulsion des Italiens.
Bataille de_Hill_86/Bataille de Hill 86 :
La bataille de la cote 86 était un engagement militaire entre les Forces de défense israéliennes et l'armée égyptienne dans le cadre de l'opération Horev. Il s'est déroulé du 22 au 23 décembre 1948 et a été la première bataille de l'opération. Les Israéliens ont lancé la bataille, ainsi qu'un raid simultané sur le village arabe d'Abasan et des bombardements aériens et navals de la bande côtière, dans l'espoir de tromper les Égyptiens en leur faisant croire que l'opération à venir viserait à isoler les forces égyptiennes. à Gaza. Le 13e bataillon de la brigade Golani a capturé la colline dans la nuit du 22 au 23 décembre, mais les conditions météorologiques ont empêché les renforts d'avancer avec des fournitures essentielles. Les Égyptiens ont contre-attaqué le matin; les Israéliens se sont retirés après avoir subi plus de 40 pertes.
Bataille de_Hill_Eerie/Bataille de Hill Eerie :
La bataille de Hill Eerie (Tagalog : Labanan sa Eerie Hill) fait référence à plusieurs engagements de la guerre de Corée entre les forces du Commandement des Nations Unies (ONU) et l'Armée des volontaires du peuple chinois (PVA) en 1952 à Hill Eerie, un avant-poste militaire à environ 10 milles ( 16 km) à l'ouest de Ch'orwon. Il a été pris plusieurs fois par les deux côtés; chacun sabotant la position des autres.
Bataille de_Hillah_ (2003) / Bataille de Hillah (2003):
La bataille d'Al Hillah était une confrontation militaire armée entre des éléments militaires des États-Unis et de l'Irak lors de l'invasion de l'Irak en 2003. Avant la guerre en Irak, l'ancienne ville d'Al Hillah abritait de nombreuses bases pour la division irakienne de Médine de la Garde républicaine irakienne. Comme l'un des principaux objectifs de l'invasion de l'Irak était de désactiver la Garde républicaine, cela a fait d'Al Hillah une cible importante pour les forces de la coalition, ainsi que le fait qu'Al Hillah se trouvait sur le chemin de l'avancée prévue de la coalition à Najaf.
Bataille de_Hilli/Bataille de Hilli :
La bataille de Hilli ou la bataille de Bogura était une bataille majeure menée dans la guerre de libération du Bangladesh. Elle est généralement considérée comme la bataille rangée la plus sévère qui ait eu lieu au Pakistan oriental, aujourd'hui au Bangladesh. La bataille de Hilli a eu lieu entre le 23 novembre 1971 et le 11 décembre 1971, bien que la reddition définitive ait eu lieu le 18 décembre 1971.
Bataille de_Hiltersried/Bataille de Hiltersried :
La bataille de Hiltersried a eu lieu le 21 septembre 1433 près du village de Hiltersried en Bavière. Une armée féodale bavaroise dirigée par le comte palatin Jean de Neumarkt entreprit une expédition dans le Haut-Palatinat contre les hussites en maraude et battit solidement la section hussite dont la tâche était d'assurer la protection des troupes assiégeant Pilsen. Les Hussites, qui ce jour-là ne s'attendaient à aucune attaque, furent totalement surpris et n'eurent pas le temps de se préparer à se défendre. Après un vif tir d'arbalètes, les chevaliers à cheval attaquèrent en coin vers l'entrée du camp. Dans le même temps, l'infanterie a attaqué depuis les ailes, liant une partie de la lutte des défenseurs. Après que la chevalerie du Palatinat ait brisé la défense et fait irruption dans le camp, les défenseurs ont commencé à se mettre en déroute. Les chevaliers du Palatinat ont pris la chasse. Au cours des combats et de la poursuite, environ 1 500 Hussites sont tués et 300 faits prisonniers. Leur commandant s'est échappé, cependant, et a conduit 130 Taborites du champ de bataille et s'est dirigé vers Pilsen. Les pertes parmi la chevalerie du Palatinat n'étaient que de 14 morts et environ 120 blessés. L'échec à Hiltersried a conduit à des affrontements internes dans les rangs des Hussites, l'opinion publique parmi les Hussites à Pilsen s'est retournée contre les organisateurs Jan Pardus et Jan Řitka de Bezdědice et a conduit à plusieurs jours d'emprisonnement pour l'administrateur spirituel de la municipalité de Tabor Prokop, qui a défendu les deux capitaines. Le mouvement hussite s'effondrait de l'intérieur, contribuant à la fin des guerres hussites. Ce fut l'une des batailles majeures dans laquelle documente les Hussites.
Bataille d'_Himara/Bataille d'Himara :
La bataille d'Himara (en grec : Η Μάχη της Χειμάρρας) était un conflit militaire qui a eu lieu pendant la guerre gréco-italienne en décembre 1940, lors de la contre-offensive de l'armée grecque qui a suivi l'échec de l'invasion italienne de la Grèce. Après la victoire grecque à Himara, le dictateur italien Benito Mussolini a admis que l'une des causes de la défaite italienne était le moral élevé des troupes grecques.
Bataille d'_Himera/Bataille d'Himera :
La bataille d'Himera peut faire référence aux batailles suivantes livrées en Sicile : Bataille d'Himera (480 av. J.-C.), combattue près de la ville d'Himera Bataille de la rivière Himera (446 av. J.-C.), combattue près de l'une des deux rivières appelées Himera en Sicile Bataille d'Himera (409 avant JC), entraînant la destruction de la ville Himera Bataille de la rivière Himera (311 avant JC), combattue près de la rivière Himera, à proximité de la Licata moderne
Bataille de_Himera_(409_BC)/Bataille de Himera (409 BC) :
Près du site de la première bataille et de la grande défaite carthaginoise de 480 avant J. célèbre Hannibal de la famille Barcid) et les Grecs ioniens d'Himère aidés par une armée et une flotte de Syracuse. Hannibal, agissant sous les instructions du sénat carthaginois, avait auparavant saccagé et détruit la ville de Selinus après la bataille de Selinus en 409. Hannibal a ensuite détruit Himera qui n'a jamais été reconstruite.
Bataille de_Himera_(480_BC)/Bataille de Himera (480 BC) :
La bataille d'Himère (480 av. J.-C.), prétendument menée le même jour que la bataille de Salamine, ou en même temps que la bataille des Thermopyles, a vu les forces grecques de Gelon, roi de Syracuse, et de Théron, tyran d'Agrigente, vaincre la force carthaginoise d'Hamilcar le Magonide, mettant fin à une tentative carthaginoise de restaurer le tyran déchu d'Himera. La prétendue coïncidence de cette bataille avec la bataille navale de Salamine et le déraillement résultant d'une conspiration punico-persane visant à détruire la civilisation grecque est rejetée par les érudits modernes. Les érudits conviennent également que la bataille a conduit à la paralysie du pouvoir de Carthage en Sicile pendant de nombreuses décennies. Ce fut l'une des batailles les plus importantes des guerres siciliennes. La découverte en 2007 et 2008 de fosses communes de la bataille a confirmé le lieu et la nature de la bataille.
Bataille de_Hingakaka/Bataille de Hingakaka :
La bataille de Hingakākā (parfois écrite Hiringakaka) s'est déroulée entre deux armées maories de l'île du Nord, près de Te Awamutu et Ohaupo dans le Waikato à la fin du 18e ou au début du 19e siècle, et était réputée "la plus grande bataille jamais menée sur le sol néo-zélandais ". Une armée venait du sud de l'île du Nord et l'autre de la confédération Tainui du centre de l'île du Nord. Les deux armées comprenaient des forces alliées de plusieurs hapū et iwi différents.
Bataille de_Hingston_Down/Bataille de Hingston Down :
La bataille de Hingston Down a eu lieu en 838 à Hingston Down en Cornouailles entre une force combinée de Cornouailles et de Vikings d'un côté, et des Saxons de l'Ouest dirigés par Egbert, roi du Wessex de l'autre. Cela a abouti à une victoire de la Saxe occidentale. Le royaume britannique de Dumnonie, qui couvrait le Devon et les Cornouailles, a survécu jusqu'au début du VIIIe siècle, lorsque l'est du Devon a été conquis par le Wessex. Le conflit s'est poursuivi tout au long du 8ème siècle avec le Wessex poussant plus à l'ouest. En 815, le roi Egbert a attaqué Cornwall «d'est en ouest», ce qui, compte tenu des batailles ultérieures à Gafulford et Hingston Down, indique probablement la conquête des parties restantes de l'ouest du Devon. En 838, les Cornouailles s'allièrent à "une grande armée de navires" de Vikings pour combattre les Saxons de l'Ouest, mais furent vaincus à Hingston Down. Ce fut la dernière bataille enregistrée entre les Cornouailles et les Saxons de l'Ouest et a mis fin à environ un siècle de guerre qui a commencé à la bataille de Llongborth en 710 (voir Geraint de Dumnonie). Le dernier roi connu de Cornouailles, Dungarth, est mort en 875, mais on pense qu'il a été un sous-roi soumis au Wessex. Le roi Athelstan a fixé la limite moderne du comté au Tamar, indiquant une distinction culturelle et ethnique continue, bien que sous sa suzeraineté.
Bataille d'_Hippo_Regius/Bataille d'Hippo Regius :
La bataille d'Hippo Regius était une rencontre navale pendant la guerre civile de César qui s'est produite au large de la ville africaine d'Hippo Regius en 46 av. Metellus Scipio et un certain nombre de sénateurs influents de la faction Optimate fuyaient la désastreuse bataille de Thapsus lorsque leur flotte fut interceptée et détruite par Publius Sittius, un mercenaire à l'emploi des Populares de Gaius Julius Caesar. Scipion s'est suicidé et tous les autres sénateurs ont été tués pendant la bataille.
Bataille de_Hira/Bataille de Hira :
La bataille de Hira (arabe : معركة الحيرة) s'est déroulée entre l'empire sassanide et le califat de Rashidun en 633. C'était l'une des premières batailles de la conquête musulmane de la Perse, et la perte de la ville frontière sur l'Euphrate a ouvert le chemin vers la capitale sassanide à Ctésiphon sur le Tigre.
Bataille de_Hisar_Firoza/Bataille de Hisar Firoza :
La bataille de Hisar Firoza a eu lieu à Hisar, dans l'État de l'Haryana, en Inde, entre Zahir-ud-din Muhammad Babur et Hamid Khan le 26 février 1526. Babur a envoyé son fils Humayun se battre contre l'adversaire afghan Hamid Khan. C'était la première bataille de Humayun et il n'avait alors que dix-huit ans. Humayun a remporté une victoire significative contre Hamid Khan dans la bataille de Hisar Firoza.
Bataille d'_Histria/Bataille d'Histria :
La bataille d'Histria, v. 62–61 avant JC, a été combattu entre les peuples Bastarnae de Scythie Mineure et le consul romain (63 avant JC) Gaius Antonius Hybrida . Les Bastarnae sont sortis victorieux de la bataille après avoir lancé avec succès une attaque surprise contre les troupes romaines; Hybrida s'est échappé aux côtés de ses forces de cavalerie laissant derrière lui l'infanterie pour être massacrée par les attaquants bastarniens-scythes. À la fin du IIe siècle av. J.-C., le roi pontique Mithridates VI Eupator a lancé une campagne d'expansion autour de la mer Noire et à l'intérieur de l'Asie Mineure dans la Turquie moderne. Ses campagnes ont conduit à l'assujettissement du royaume du Bosphore, de la Scythie Mineure, y compris les polis grecques de la mer Noire d'Histria et de Tomis, ainsi que des provinces de Bithynie, de Cappadoce et d'une grande partie de l'Asie Mineure. Ces campagnes ont conduit à un conflit avec la République romaine, dont l'issue a été le retour de la Bithynie et de la Cappadoce à leurs dirigeants respectifs. La République romaine a alors exhorté le roi de Bithynie à envahir le Pont avec l'intention de saisir le butin pour retourner à Rome. Mithridate en représailles a conquis à nouveau la Bithynie et la Cappadoce et a commencé à massacrer les populations romaines et italiques d'Asie Mineure avec l'aide des Grecs dans ce qu'on appelle les vêpres asiatiques. Cela a conduit à deux autres guerres entre la République romaine et le Pont qui se sont terminées par la mort de Mithridate VI, la fin des révoltes en Grèce, en Macédoine et en Asie Mineure entre autres, et l'assujettissement de l'Arménie. Au cours de cette période, Gaius Antonius Hybrida a été envoyé aux côtés de Sulla en Macédoine pour aider à la première guerre mithridatique vers 87 avant JC. Après la fin de la première guerre mithridatique, tandis que Sylla retournait à Rome, Hybrida est resté en Macédoine en prélevant des contributions pour lui-même. Il fut ensuite rappelé à Rome. D'abord pour faire face à des accusations criminelles en 76 avant JC entraînant son expulsion du Sénat, puis à nouveau en 63 avant JC pour être élu au poste de consul romain et pour mener la campagne contre Catiline. De là, il retourna en Macédoine où il commença à s'engager sur le territoire de la Basse et de la Haute Mésie. Il devait être attaqué et vaincu deux fois pendant cette période, d'abord par les Dardaniens dans un lieu inconnu, puis ensuite près d'Histria par une coalition de peuples bastarniens et scythes, qui étaient peut-être sous le commandement du roi dace Burebista. Burebista lui-même a pris le commandement des peuples Bastarnae, Scythian, Dacian et Getae entre 82 avant JC et 60 avant JC Son règne a conduit à une vaste expansion du royaume dace, aussi loin au nord que la rivière Bug à Olbia, au sud en Thrace, à l'est le long de la Mer Noire et à l'ouest dans la Mésie et la Pannonie. Pendant la guerre civile entre Pompée et César, Pompée a demandé l'aide de Burebista, cependant, la bataille de Pharsalus a mis fin à toute chance d'alliance entre les deux. César lui-même avait l'intention de mener une campagne contre Dacia, cependant, César et Burebista ont été assassinés en 44 avant JC et Dacia elle-même s'est brisée en plusieurs morceaux plus petits peu de temps après. Les Daces ont connu plus tard une résurgence en 85–86 après JC sous le règne de Decebalus, mais ont de nouveau été finalement vaincus en 106 après JC par l'empereur Trajan qui a ensuite transformé une grande partie de la Dacie en une province de Rome; Dacie romaine.
Bataille de_Hit_ (2016)/Bataille de Hit (2016) :
La bataille de Hit, nom de code Operation Desert Lynx par les forces irakiennes, était une offensive lancée par le gouvernement irakien lors de l'offensive d'Anbar, dans le but de reprendre la ville de Hīt et le district de Hīt à l'EIIL. Après que les forces irakiennes ont repris la ville de Ramadi, Hīt et Fallujah étaient les seules villes encore sous le contrôle de l'EIIL dans le gouvernorat d'Al Anbar. Les forces irakiennes ont entièrement repris Hīt et le reste du district de Hīt le 14 avril 2016.
Bataille de_Hitotoribashi/Bataille de Hitotoribashi :
La bataille de Hitotoribashi (人取橋の戦い) ou bataille du pont Hitadori était une bataille de la période Azuchi-Momoyama (XVIe siècle) au Japon. En raison de la mort du père de Date Masamune, Date Terumune aux mains de Nihonmatsu Yoshitsugu, Masamune jura de se venger. Après avoir succédé au trône du clan Date, Masamune aurait effectivement sa revanche en lançant une attaque contre le clan Nihonmatsu et leurs alliés à Hitotoribashi en janvier 1586. Malgré un grand déséquilibre entre les forces (date : 7 000 ; Nihonmatsu : 30 000), l'alliance réunie pour soutenir les forces Nihonmatsu se désintègre et se retire après avoir repoussé Masamune dans le château de Motomiya.
Bataille de_Hj%C3%B6rungav%C3%A1gr/Bataille de Hjörungavágr :
La bataille de Hjörungavágr (norvégien : Slaget ved Hjørungavåg) est une bataille navale semi-légendaire qui a eu lieu à la fin du Xe siècle entre les Jarls de Lade et une flotte d'invasion danoise dirigée par les légendaires Jomsvikings. Cette bataille a joué un rôle important dans la lutte menée par Haakon Sigurdsson (c. 937 - 995) pour unir sa domination sur la Norvège. Traditionnellement, la bataille se déroule au cours de l'année 986.
Bataille de_Hlobane/Bataille de Hlobane :
La bataille de Hlobane (28 mars 1879) a eu lieu à Hlobane, près de la ville moderne de Vryheid dans le KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud, pendant la guerre anglo-zouloue.
Bataille de_Hobkirk%27s_Hill/Bataille de Hobkirk's Hill :
La bataille de Hobkirk's Hill (parfois appelée deuxième bataille de Camden) était une bataille de la guerre d'indépendance américaine qui s'est déroulée le 25 avril 1781, près de Camden, en Caroline du Sud. Une petite force américaine sous Nathanael Greene occupant Hobkirk's Hill, au nord de Camden, a été attaquée par les troupes britanniques dirigées par Francis Rawdon. Après un affrontement féroce, Greene se retira, laissant la plus petite force de Rawdon en possession de la colline. Malgré la victoire, Rawdon se replia rapidement sur Camden et deux semaines plus tard trouva nécessaire d'abandonner Camden et de se replier vers Charleston, en Caroline du Sud. La bataille était l'un des quatre concours dans lesquels Greene a été vaincu, bien que sa stratégie globale ait réussi à priver les Britanniques de toute la Caroline du Sud à l'exception de Charleston. Le marqueur du champ de bataille est situé à Broad Street et Greene Street à deux miles au nord du centre de Camden moderne.
Bataille de_Hochkirch/Bataille de Hochkirch :
La bataille de Hochkirch a eu lieu le 14 octobre 1758, pendant la troisième guerre de Silésie (partie de la guerre de Sept Ans). Après plusieurs semaines de manœuvres pour se positionner, une armée autrichienne de 80 000 hommes commandée par le lieutenant maréchal Leopold Josef Graf Daun surprend l'armée prussienne de 30 000 à 36 000 hommes commandée par Frédéric le Grand. L'armée autrichienne submergea les Prussiens et força une retraite générale. La bataille a eu lieu dans et autour du village de Hochkirch, à 9 kilomètres (6 mi) à l'est de Bautzen, en Saxe. Les historiens considèrent généralement la bataille comme l'une des plus grandes bévues de Frédéric. Contrairement à l'avis de ses subordonnés, il a refusé de croire que le commandant autrichien typiquement prudent Leopold von Daun amènerait ses troupes au combat. La force autrichienne a tendu une embuscade à son armée lors d'une attaque avant l'aube. Plus de 30% de l'armée de Frederick a été vaincue; cinq généraux ont été tués et il a perdu son parc d'artillerie et une grande quantité de fournitures. Bien que Daun ait marqué une surprise totale, sa tentative de poursuivre les Prussiens en retraite a échoué. La force échappée s'est unie à un autre corps à proximité et a repris de l'élan au cours de l'hiver.
Bataille de_Hod%C3%B3w/Bataille de Hodów :
La bataille de Hodów était une bataille entre le Royaume de Pologne et les forces du khanat de Crimée, menée en juin 1694 dans la voïvodie ruthène de la couronne du Royaume de Pologne, près du village de Hodów (aujourd'hui à Ternopil Raion, Ternopil Oblast, Ukraine) . On l'appelle souvent les Thermopyles polonaises, comme la bataille de Wizna.
Bataille de_Hoengsong/Bataille de Hoengsong :
La bataille de Hoengsong , également connue sous le nom de contre-offensive de Hoengsong ( chinois :橫城反擊戰) était une bataille pendant la guerre de Corée qui a eu lieu entre le 11 et le 15 février 1951. Elle faisait partie de la quatrième phase de l' Armée des volontaires du peuple chinois (PVA) Offensif et a été combattu entre le PVA et les forces des Nations Unies. Après avoir été repoussée vers le nord par la contre-offensive de l'opération Thunderbolt de l'ONU, la PVA a remporté cette bataille, infligeant de lourdes pertes aux forces de l'ONU au cours des deux jours de combat et reprenant temporairement l'initiative. L'assaut initial de la PVA est tombé sur la 8e division d'infanterie de l'armée de la République de Corée (ROK) qui s'est désintégrée après plusieurs heures d'attaques par trois divisions de la PVA. Lorsque les forces blindées et d'artillerie américaines soutenant la 8e division ROK ont vu leur écran d'infanterie s'évaporer, elles ont commencé à se retirer sur l'unique route à travers la vallée sinueuse au nord de Hoengsong; mais ils furent bientôt débordés par le PVA s'infiltrant à travers le pays. Des centaines de soldats américains ont été tués par les forces PVA, ce qui a entraîné l'une des défaites les plus déséquilibrées subies par l'armée américaine pendant la guerre de Corée.
Bataille de_Hogland/Bataille de Hogland :
La bataille navale du Hogland a eu lieu le 17 juillet (6 juillet OS) 1788 pendant la guerre russo-suédoise (1788-1790).
Bataille de_Hogland_ (1705)/Bataille de Hogland (1705) :
La bataille du Hogland 1705 était une bataille navale mineure entre le navire suédois de ligne Reval et 7 galères russes. Après plusieurs heures de combats, les Suédois sont victorieux. C'était la première fois que des galères russes participaient à une bataille navale en mer Baltique.
Bataille de_Hogland_ (1713)/Bataille de Hogland (1713) :
L'action du 22 juillet 1713 était une bataille navale entre la Suède et le Tsardom de Russie qui eut lieu le 22 juillet 1713 près des bas-fonds de Kalbådagrund. C'était un engagement indécis, faisant partie de la Grande Guerre du Nord.
Bataille de_Hohenfriedberg/Bataille de Hohenfriedberg :
La bataille de Hohenfriedberg ou Hohenfriedeberg, aujourd'hui Dobromierz, également connue sous le nom de bataille de Striegau, aujourd'hui Strzegom, fut l'une des victoires les plus admirées de Frédéric le Grand. L'armée prussienne de Frédéric a vaincu de manière décisive une armée autrichienne sous le prince Charles Alexandre de Lorraine le 4 juin 1745 pendant la Seconde Guerre de Silésie (partie de la guerre de Succession d'Autriche ).
Bataille de_Hohenlinden/Bataille de Hohenlinden :
La bataille de Hohenlinden a eu lieu le 3 décembre 1800 pendant les guerres de la Révolution française. Une armée française sous Jean Victor Marie Moreau a remporté une victoire décisive sur une force autrichienne et bavaroise dirigée par l'archiduc Jean d'Autriche. Les alliés ont été contraints à une retraite désastreuse qui les a obligés à demander un armistice, mettant ainsi fin à la guerre de la deuxième coalition. Hohenlinden se trouve à 33 km à l'est de Munich dans l'Allemagne moderne. L'armée du général de division Moreau, forte de 56 000 hommes, engagea quelque 64 000 Autrichiens et Bavarois. Les Autrichiens, croyant qu'ils poursuivaient un ennemi battu, se sont déplacés à travers un terrain fortement boisé en quatre colonnes déconnectées. Moreau a tendu une embuscade aux Autrichiens alors qu'ils sortaient de la forêt d'Ebersberg tout en lançant la division d'Antoine Richepanse dans un enveloppement surprise du flanc gauche autrichien. Faisant preuve d'une superbe initiative individuelle, les généraux de Moreau réussirent à encercler et à écraser la plus grande colonne autrichienne. Cette victoire écrasante, couplée à la victoire du Premier Consul Napoléon Bonaparte à la bataille de Marengo le 14 juin 1800, met fin à la guerre de la Seconde Coalition. En février 1801, les Autrichiens signent le traité de Lunéville, acceptant le contrôle français jusqu'au Rhin et les républiques fantoches françaises en Italie et aux Pays-Bas. Le traité d'Amiens qui a suivi entre la France et la Grande-Bretagne a commencé la plus longue pause dans les guerres de la période napoléonienne.
Bataille de_Hoke%27s_Run/Bataille de Hoke's Run :
La bataille de Hoke's Run, également connue sous le nom de bataille de Falling Waters ou bataille de Hainesville, a eu lieu le 2 juillet 1861 dans le comté de Berkeley, en Virginie (aujourd'hui Virginie-Occidentale) dans le cadre de la campagne de Manassas de la guerre civile américaine. Remarquable comme un engagement précoce du colonel confédéré Thomas J. Jackson et de sa brigade de volontaires de Virginie, dix-neuf jours avant l'origine de leur célèbre surnom, cette brève escarmouche a été saluée par les deux parties comme une leçon sévère pour l'autre. Agissant précisément sur les ordres d'un officier supérieur sur la façon d'opérer face à un nombre supérieur, les forces de Jackson ont brièvement résisté aux forces de l'Union du général Robert Patterson, puis se sont lentement retirées sur plusieurs kilomètres.
Bataille de_Hokuetsu/Bataille de Hokuetsu :
La bataille de Hokuetsu (北越戦争, Hokuetsu senso) était une bataille de la guerre de Boshin de la restauration Meiji, qui a eu lieu en 1868 dans la partie nord-ouest du Japon, dans la région de la préfecture moderne de Niigata.
Bataille de_Holbeck_Moor/Bataille de Holbeck Moor :
La bataille de Holbeck Moor a été un affrontement entre l'Union britannique des fascistes et divers manifestants antifascistes qui ont eu lieu à Holbeck, Leeds, le 27 septembre 1936. Dirigé par Oswald Mosley, environ 1 000 fascistes prévoyaient de mener une marche à travers les Leylands ( une zone avec une population juive importante), avant que le comité de surveillance de la ville de Leeds n'interdise leurs plans, craignant une flambée d'émeutes. Cependant, comme le comité n'avait pas interdit aux fascistes de défiler ailleurs, ils ont défilé dans la ville avant d'être accueillis par 30 000 manifestants antifascistes à Holbeck Moor. Avec les forces de police protégeant les fascistes, Mosley a tenté de prononcer un discours, mais a été rapidement noyé. L'affrontement est alors devenu violent, se terminant par les fascistes largement en infériorité numérique forcés de battre en retraite. la planification de la plus célèbre bataille de Cable Street, qui a eu lieu quelques semaines plus tard à Londres. En janvier 2020, John Mann, le baron Mann a cité la bataille dans son premier discours à la Chambre des lords, déclarant que « pendant 70 ans, mon famille vivait aux côtés de Holbeck Moor dans ces terrasses et rues pavées à deux, deux, dos à dos. Je ne peux pas affirmer avec certitude que l'un d'eux a lancé le pavé qui a mis Mosley à l'hôpital, mais il y avait 30 000 héros mais rien enregistré."
Bataille de_Holkrans/Bataille de Holkrans :
La bataille de Holkrans ou Holkrantz (6 mai 1902) a eu lieu à Holkrans, près de Vryheid dans le KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud, pendant la seconde guerre anglo-boer.
Bataille de_Hollabrunn/Bataille de Hollabrunn :
La bataille de Hollabrunn peut faire référence à : Bataille de Schöngrabern, 1805, entre une force française sous Joachim Murat et un corps russe sous Piotr Bagration Bataille de Hollabrunn (1809), entre une force française sous André Masséna et un corps autrichien sous Johann von Klenau
Bataille de_Hollabrunn_ (1809)/Bataille de Hollabrunn (1809) :
La bataille de Hollabrunn était une action d'arrière-garde menée le 9 juillet 1809 par le VI Korps autrichien du Kaiserlich-königliche Hauptarmee Hauptarmee sous Johann von Klenau contre des éléments du IV Corps français de l'Armée d'Allemagne, sous le commandement d'André Masséna. la bataille s'est terminée en faveur des Autrichiens, Masséna étant contraint d'interrompre le combat et d'attendre que ses divisions restantes le renforcent, mais le maréchal français a pu recueillir des renseignements cruciaux sur les intentions de son ennemi.
Bataille de_Hollandia/Bataille de Hollandia :
La bataille de Hollandia (nom de code Operation Reckless) était un engagement entre les alliés de la Seconde Guerre mondiale et les forces japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale. La majorité de la force alliée était fournie par les États-Unis, le gros de deux divisions d'infanterie de l'armée américaine étant engagé sur le terrain. Le soutien aérien et naval consistait en grande partie en actifs américains, bien que l'Australie ait également fourni un soutien aérien lors des opérations préliminaires et une force de bombardement naval. La bataille a eu lieu entre le 22 avril et le 6 juin 1944 et faisait partie de la campagne de Nouvelle-Guinée. L'opération consistait en deux débarquements, l'un à Tanahmerah Bay et l'autre à Humboldt Bay, près de Hollandia. Les débarquements ont été entrepris simultanément avec l'invasion amphibie d'Aitape ("Opération Persécution") à l'est. La bataille a été un succès sans réserve pour les forces alliées, entraînant un retrait des Japonais sur une nouvelle ligne de défense stratégique à l'ouest de la Nouvelle-Guinée et l'abandon de toutes les positions à l'est de l'île.
Bataille de_Holmengr%C3%A5/Bataille de Holmengrå :
La bataille de Holmengrå ( norvégien : Slaget ved Holmengrå ) était une bataille navale menée le 12 novembre 1139 près de l'île Holmengrå au sud de Hvaler , entre les forces des enfants rois Sigurd Haraldsson et Inge Haraldsson d'un côté, et de l'autre côté le prétendant Sigurd Slembe et son allié le roi Magnus l'Aveugle (selon Sigurd son neveu). Inge et Sigurd Haraldsson étaient les fils du précédent roi Harald Gille, qui avait été tué par Sigurd Slembe en 1136. Les fils de Harald Gille sortirent victorieux de la bataille. Magnus l'Aveugle a été tué au combat, tandis que Sigurd Slembe a été trahi, capturé, puis torturé et exécuté.
Bataille de_Holowczyn/Bataille de Holowczyn :
La bataille de Holowczyn ou Holofzin ou Golovchin a eu lieu en juillet 1708 entre l'armée russe et l'armée suédoise, dirigée par Charles XII de Suède, alors âgé de seulement 26 ans. Malgré des obstacles naturels difficiles et une artillerie ennemie supérieure, les Suédois ont réussi à surprendre et à vaincre les forces russes numériquement supérieures, qui étaient séparées les unes des autres, n'avaient pas de commandement général et ne pouvaient pas coordonner leurs actions, de sorte que seuls 8 000 à 9 000 d'entre eux pu participer aux combats. Apparemment, c'était la victoire préférée de Charles.
Battle of_Holy_Apostles_Monastery/Bataille du monastère des Saints-Apôtres :
Le monastère de la bataille des Saints-Apôtres (arménien : ձռաքելոց վանքի կռիվը Ařak'elots vank'i křivë) était un conflit armé entre les forces de l'Empire ottoman et la milice arménienne au monastère des Saints-Apôtres (Arakelots) près de Mush, dans l'Empire ottoman en novembre 1901.
Battle of_Holy_Ground/Bataille de Holy Ground :
La bataille de Holy Ground, ou bataille d'Econochaca, était une bataille menée le 23 décembre 1813 entre la milice américaine et les Indiens de Red Stick Creek pendant la guerre de Creek. La bataille a eu lieu à Econochaca, le site d'un campement fortifié établi à l'été 1813 par Josiah Francis sur une falaise au-dessus de la rivière Alabama, dans l'actuel comté de Lowndes, en Alabama. C'était l'un des trois campements érigés par Red Stick Creeks cet été-là. En plus des défenses physiques, les prophètes de Creek ont ​​organisé des cérémonies sur le site pour créer une barrière spirituelle de protection. D'où le nom de Creek "Econochaca", librement traduit par terre sacrée, mais correctement traduit par terre sacrée ou bien-aimée.
Bataille de_Homildon_Hill/Bataille de Homildon Hill :
La bataille de Holmedon Hill ou bataille de Homildon Hill était un conflit entre les armées anglaise et écossaise le 14 septembre 1402 dans le Northumberland, en Angleterre. La bataille a été racontée dans Henry IV de Shakespeare, partie 1. Bien que Humbleton Hill soit le nom moderne du site, au cours des siècles, il a été nommé Homildon, Hameldun, Holmedon et Homilheugh.
Bataille de_Homs/Bataille de Homs :
La bataille de Homs (ou bataille de Hims) peut faire référence à : Première bataille de Homs (1260) Deuxième bataille de Homs (1281) Bataille de Wadi al-Khazandar (1299) Bataille de Homs (1832) Siège de Homs (2011-2014 ) Offensive Homs 2012
Bataille de_Hondschoote/Bataille de Hondschoote :
La bataille de Hondschoote a eu lieu pendant la campagne des Flandres de la campagne de 1793 dans les guerres de la Révolution française. Il a été combattu lors des opérations entourant le siège de Dunkerque entre le 6 et le 8 septembre 1793 à Hondschoote, Nord, France, et a abouti à une victoire française sous le général Jean Nicolas Houchard et le général Jean-Baptiste Jourdan contre le commandement du maréchal Freytag, une partie de la Corps anglo-hanovrien du duc d'York.
Bataille de_Honey_Hill/Bataille de Honey Hill :
La bataille de Honey Hill était la troisième bataille de la marche de Sherman vers la mer, menée le 30 novembre 1864, pendant la guerre civile américaine. Il n'impliquait pas la force principale du major général William T. Sherman, marchant d'Atlanta à Savannah, en Géorgie, mais était une expédition ratée de l'armée de l'Union sous Brig. Le général John P. Hatch qui a tenté de couper le Charleston and Savannah Railroad à l'appui de l'arrivée prévue de Sherman à Savannah.
Bataille de_Honey_Springs/Bataille de Honey Springs :
La bataille de Honey Springs, également connue sous le nom d'affaire d'Elk Creek, le 17 juillet 1863, était un engagement de la guerre civile américaine et une victoire importante pour les forces de l'Union dans leurs efforts pour prendre le contrôle du territoire indien. C'était la plus grande confrontation entre les forces de l'Union et les forces confédérées dans la région qui allait devenir l'Oklahoma. L'engagement était également unique dans le fait que les soldats blancs étaient la minorité dans les deux forces combattantes. Les Amérindiens constituaient une partie importante de chacune des armées adverses et la force de l'Union contenait des unités afro-américaines. Le champ de bataille est à environ 4,5 miles (7,2 km) au nord-est de ce qui est maintenant Checotah, Oklahoma et à 15 miles (24 km) au sud de Muskogee. Il se trouvait également à environ 20 milles (32 km) au sud-ouest de Fort Gibson.
Bataille de_Hong_Kong/Bataille de Hong Kong :
La bataille de Hong Kong (8-25 décembre 1941), également connue sous le nom de défense de Hong Kong et chute de Hong Kong, fut l'une des premières batailles de la guerre du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. Le matin même de l'attaque de Pearl Harbor, les forces de l'Empire du Japon ont attaqué la colonie de la Couronne britannique de Hong Kong, sans déclarer la guerre à l'Empire britannique. La garnison de Hong Kong était composée d'unités britanniques, indiennes et canadiennes, ainsi que des unités de défense auxiliaires et du Hong Kong Volunteer Defence Corps (HKVDC). En une semaine, les défenseurs ont abandonné le continent et moins de deux semaines plus tard, leur position sur l'île étant intenable, la colonie s'est rendue.
Battle of_Hong_Kong_order_of_battle/Ordre de bataille de la bataille de Hong Kong :
La bataille de Hong Kong (8-25 décembre 1941) fut l'une des premières batailles de la guerre du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale.
Bataille de_Honkaniemi/Bataille de Honkaniemi :
La bataille de Honkaniemi s'est déroulée entre les forces finlandaises et soviétiques le 26 février 1940. Cette bataille a été remarquable pour être menée par des chars, la seule fois où ils ont été utilisés en masse au combat par les forces finlandaises pendant la guerre d'hiver.Le commandant du II finlandais Corps, le général Harald Öhquist, avait rattaché le bataillon Jaeger 3 et la 4e compagnie du bataillon blindé à la 23e division. Le 23e était responsable de la zone autour du lac Näykkijärvi, juste au sud-est de Viipuri, la deuxième plus grande ville de Finlande. De plus, le 3e bataillon du 67e régiment d'infanterie qui était prêté à la 5e division est également arrivé, donnant le renfort dont le commandant de la 23e division, le colonel Voldemar Oinonen, avait besoin pour lancer une attaque contre les Soviétiques. A 22h15, le commandant du bataillon Jaeger 3, le capitaine I. Kunnas et le lieutenant O. Heinonen de la 4e compagnie blindée reçoivent l'ordre d'attaquer.
Bataille d'_Honnecourt/Bataille d'Honnecourt :
La bataille d'Honnecourt a eu lieu le 26 mai 1642, pendant la guerre franco-espagnole de 1635 à 1659. Une armée espagnole dirigée par Francisco de Melo a vaincu et détruit en grande partie une force française sous le comte de Guiche. Avec le gros des forces françaises engagées dans le siège de Perpignan en Catalogne, Melo a lancé une offensive dans l'Artois, maintenant dans la France moderne mais faisant alors partie des Pays-Bas espagnols. Après avoir repris Lens et La Bassée début mai, il part à l'assaut de "l'Armée de Champagne" de Guiche, basée près de Honnecourt-sur-Escaut. Guiche a placé ses troupes en position de force mais elles n'ont pas fait le poids face au vétéran de l'armée de Flandre et les deux ailes se sont effondrées après sept heures de combat. Avec leur retraite bloquée par la rivière Escaut directement derrière eux et un seul pont, la plupart des Français ont été tués ou capturés. Guiche a été l'un des derniers à quitter le champ de bataille et seuls 1 600 de ses soldats se sont échappés. L'une des relativement rares batailles décisives d'une guerre d'usure qui a duré 24 ans, le résultat a été accueilli avec euphorie par la cour espagnole et a provoqué la panique à Paris, qui semblait ouvert à une invasion espagnole. Au lieu de cela, Melo s'est déplacé pour affronter une offensive franco-néerlandaise en Rhénanie et la bataille a finalement peu changé.
Bataille de_Honsinger_Bluff/Bataille de Honsinger Bluff :
La bataille de Honsinger Bluff était un conflit entre l'armée américaine et le peuple sioux le 4 août 1873 le long de la rivière Yellowstone près de l'actuel Miles City, Montana. C'était un territoire américain acquis des Crows en 1868. Les principaux combattants étaient des unités de la 7e cavalerie américaine sous le lieutenant-colonel George Armstrong Custer et des Amérindiens du village du guérisseur Hunkpapa, Sitting Bull, dont beaucoup s'affronteraient. avec Custer à nouveau environ trois ans plus tard à la bataille de Little Big Horn dans la réserve indienne de Crow.
Bataille de_Hoogstraten/Bataille de Hoogstraten :
La bataille de Hoogstraten a eu lieu le 11 janvier 1814 entre une armée française, dirigée par François Roguet, et une armée russo-prusso-britannique, dirigée par Friedrich Wilhelm Freiherr von Bülow. La bataille, qui se termina par une victoire prussienne, consista en une série d'engagements situés entre Essen et Turnhout. La bataille porte le nom de Hoogstraten, la principale ville de la région de Campine.
Bataille de_Hoover%27s_Gap/Bataille de Hoover's Gap :
La bataille de Hoover's Gap (24 juin 1863) fut la principale bataille de la campagne Tullahoma de la guerre civile américaine , au cours de laquelle le général de l'Union William S. Rosecrans chassa les confédérés du général Braxton Bragg du centre du Tennessee. Le mouvement simulé de Rosecrans à l'extrémité ouest de la ligne confédérée avait laissé les cols de montagne à l'est légèrement défendus, et l'infanterie montée du colonel John T. Wilder a réalisé une surprise totale lorsqu'elle a attaqué Hoover's Gap. Le succès a été attribué à la fois aux brillantes tactiques de tromperie de Rosecrans et au moral élevé de la "Lightning Brigade" de Wilder, équipée du nouveau fusil à répétition Spencer.
Bataille de_Hopton_Heath/Bataille de Hopton Heath :
La bataille de Hopton Heath était une bataille de la première guerre civile anglaise , menée le dimanche 19 mars 1643 entre les forces parlementaires dirigées par Sir John Gell, 1er baronnet et Sir William Brereton et une force royaliste sous Spencer Compton, 2e comte de Northampton .
Bataille de_Horki/Bataille de Horki :
La bataille de Horki était une série de trois affrontements entre les forces insurgées polono-lituaniennes et les unités de l'armée impériale russe lors du soulèvement de janvier. Il a eu lieu entre le 17 et le 25 mai 1863 dans le village de Horki près de Kobryn, Empire russe (aujourd'hui Biélorussie). Les forces insurgées étaient commandées par Romuald Traugutt. Fin avril 1863, une unité d'insurgés composée de volontaires de la région de Kobryn se concentra près de Horki. Elle comptait près de 200 hommes, dont 32 fonctionnaires de Kobryn, qui rejoignirent l'insurrection. Le parti, commandé par Romuald Traugutt, est rapidement remarqué par les autorités impériales russes, qui décident d'agir. Le 17 mai 1863, Traugutt a organisé une embuscade, dans laquelle un détachement russe d'infanterie et de cosaques a été détruit. Les Russes battent en retraite, perdant 70 hommes, et leur commandant, le colonel Ehrnberg, envoie des renforts. Quatre jours plus tard, le 21 mai, les forces russes ont de nouveau attaqué, mais après avoir perdu 12 hommes, elles se sont retirées de Horki. Enfin, le 25 mai, de fortes forces russes ont encerclé les insurgés. Après une bataille de trois heures, les insurgés se dispersent, perdant 13 hommes. Les Russes ont capturé le camp polonais, avec 20 chariots et 50 chevaux. La bataille de Horki a été commémorée en 1990 sur la tombe du soldat inconnu de Varsovie, avec l'inscription : « HORKI 17 - 25 V 1863 ».
Bataille de_Horlivka/Bataille de Horlivka :
La bataille d'Horlivka a commencé lorsque les forces gouvernementales ukrainiennes ont tenté de reprendre la ville d'Horlivka, dans l'oblast de Donetsk, aux insurgés pro-russes affiliés à la République populaire de Donetsk (RPD) le 21 juillet 2014.
Bataille d'_Hormozdgan/Bataille d'Hormozdgan :
La bataille d'Hormozdgan (également orthographiée Hormizdagan et Hormozgan) a été la bataille décisive entre les dynasties arsacide et sassanide qui a eu lieu le 28 avril 224. La victoire sassanide a brisé le pouvoir de la dynastie parthe, mettant ainsi fin à près de cinq siècles de domination parthe. en Iran, et marquant le début officiel de l'ère sassanide.
Bataille de_Hornshole/Bataille de Hornshole :
La bataille de Hornshole était une escarmouche menée en 1514 entre un groupe de raids anglais et des jeunes de Hawick, car la plupart de la population masculine de la ville avait été tuée à Flodden.
Bataille de_Horodok_ (1655)/Bataille de Horodok (1655) :
La bataille de Gródek Jagielloński ou bataille de Horodok a eu lieu pendant la guerre russo-polonaise (1654-1667) le 29 septembre 1655. Les forces cosaques russes et ukrainiennes sous Vasily Borisovich Sheremetev et Bohdan Khmelnytsky ont engagé une armée polono-lituanienne sous Stanisław "Rewera" Potocki près de Gródek Jagielloński , qui à l'époque faisait partie de la voïvodie ruthène du Commonwealth polono-lituanien (aujourd'hui Horodok , Oblast de Lviv , Ukraine ). Les forces polonaises ont été vaincues et forcées de battre en retraite, perdant leurs approvisionnements au profit des Russes. Les Russes avancèrent, assiégeant Lwow, et Potocki avec les restes de son armée fut bientôt contraint de se rendre aux envahisseurs suédois. En août 1655, les forces russo-cosaques s'installèrent en Ruthénie rouge , qui à l'époque était l'une des rares provinces du Commonwealth encore contrôlées par les forces polonaises, car en juillet de cette année-là, la Pologne-Lituanie avait été envahie par l' Empire suédois . Les forces russo-cosaques étaient confrontées à une armée de la Couronne polonaise numériquement inférieure commandée par Hetman Stanislaw "Rewera" Potocki. Les Polonais étaient soutenus par la cavalerie légère des Tatars de Crimée, mais leurs forces étaient insuffisantes pour arrêter les Russes et étaient régulièrement repoussées vers l'ouest par les envahisseurs. Près de Grodek Jagiellonski, la cavalerie russe a forcé son adversaire à se battre parmi les marécages et les étangs. La première charge russe a été repoussée et la cavalerie polonaise a suivi l'ennemi en retraite, se plaçant entre deux colonnes d'infanterie cosaque. Hetman Potocki a ordonné une retraite, qui s'est transformée en panique. Potocki a réussi à reprendre le contrôle de son armée, mais les forces russo-cosaques étaient trop nombreuses et, malgré une résistance désespérée, elles ont réussi à capturer le camp polonais, chassant les Polonais en retraite jusqu'à Jaworow. Après la victoire, Russes et Cosaques assiégèrent Lwow : pour se sauver, la ville déboursa une énorme somme d'argent. Les envahisseurs se sont ensuite dirigés vers Lublin, atteignant aussi loin à l'ouest que la Vistule près de Pulawy et Kazimierz Dolny. Pour sauver son armée de l'anéantissement complet, Potocki se rendit au roi de Suède Charles X Gustav, le 28 octobre 1655.
Bataille de_Horreum_Margi/Bataille de Horreum Margi :
La bataille d'Horreum Margi a eu lieu entre le royaume Ostrogoth et l'Empire romain d'Orient en 505. La bataille a eu lieu alors que le royaume Ostrogoth s'étendait dans les Balkans, empiétant finalement sur le territoire romain oriental. Dans cette entreprise, ils étaient dirigés par le général Pitzias et s'étaient alliés au chef de brigand hunnique-gépidique Mundo. En réponse, l'Empire romain d'Orient envoya Sabinianus avec une grande force de Bulgares. À Horreum Margi , l'actuelle Ćuprija , en Serbie, Sabinuanus a été vaincu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bounce film""

Boultham/Boultham : Boultham est une banlieue de la ville du Lincolnshire et du chef-lieu de Lincoln, en Angleterre. La population du q...