Rechercher dans ce blog

lundi 2 mai 2022

Baron Plumb


Baron Llangattock/Baron Llangattock :
Le baron Llangattock, "du Hendre dans le comté de Monmouth", était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1892 pour John Rolls, de The Hendre dans la paroisse de Llangattock-Vibon-Avel, à environ 4 miles au nord-ouest de Monmouth, député du Monmouthshire de 1880 à 1892. Il a été remplacé par son fils aîné, John Maclean Rolls, le 2e baron, qui a été tué au combat à la bataille de la Somme en 1916. Comme le 2e baron n'était pas marié et que ses deux jeunes frères étaient décédés avant lui, le titre s'est éteint à sa mort. Les domaines familiaux, y compris The Hendre dans le Monmouthshire, sont passés à la seule sœur du 2e baron, Eleanor Rolls, scientifique et aérostier. Elle était l'épouse de Sir John Courtown Edward Shelley, 6e baronnet (1871–1951), de Castle Goring, qui en 1917 prit par licence royale le nom de famille supplémentaire de Rolls, après quoi elle devint connue sous le nom d'Eleanor Shelley-Rolls. Ils n'avaient pas d'enfants et le domaine Hendre passa à la famille Harding-Rolls, descendante de Patricia Rolls, sœur du 1er baron, qui résida à The Hendre jusqu'en 1987. L'honorable Charles Rolls, troisième et plus jeune fils du 1er baron, était le co-fondateur de l'entreprise de construction automobile Rolls-Royce.
Baron Llewellin/Baron Llewellin :
(1893-1957)
Baron Lloyd/Baron Lloyd :
Le baron Lloyd, de Dolobran dans le comté de Montgomery, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1925 pour le politicien conservateur Sir George Lloyd. Il a été remplacé par son fils unique, le deuxième baron. Il était aussi un politicien conservateur. Il n'avait aucun problème masculin survivant et à sa mort en 1985, la baronnie s'est éteinte. Sampson Samuel Lloyd, grand-père du premier baron, était député de Plymouth et Warwickshire South.
Lac Baron/Loch Baron :
Baron Loch, de Drylaw dans le comté de Midlothian (qui fait maintenant partie d'Édimbourg), était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1895 pour le soldat et administrateur colonial Sir Henry Loch. Il était le fils de James Loch, député de Wick Burghs. Lord Loch a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il était major-général dans l'armée britannique et a également occupé des fonctions politiques en tant que capitaine des Yeomen of the Guard en 1924 et entre 1929 et 1931. Ses deux fils, les troisième et quatrième barons, ont tous deux succédé au titre. George Henry, 3e baron Loch, a servi dans le 11e hussards et a quitté l'armée en tant que major. Après son quatrième mariage avec Sylvia (née Cameron), il était surtout connu comme instructeur d'équitation international. La baronnie s'est éteinte à la mort de son frère Spencer en 1991.
Baron Loicq_de_Lobel/Baron Loicq de Lobel :
Léon Loicq de Lobel, parfois appelé baron Loicq de Lobel, était un ingénieur et aristocrate français, principalement connu pour sa proposition brièvement populaire en 1906 de construire un pont et un tunnel entre la Sibérie et l'Alaska. En 1898, de Lobel a visité la région du Klondike en tant qu'agent du gouvernement français. En 1899, de Lobel rédige Le Klondyke, l'Alaska, le Yukon et les Iles Aléoutiennes, un article de 48 pages initialement publié dans le Bulletin de la Société de Géographie. L'ouvrage a été publié en un volume séparé en 1899 et réimprimé en 1923. L'ouvrage est un simple récit du voyage de Lobel dans ces régions. En août 1906, le tsar Nicolas II de Russie a émis une ordonnance autorisant un syndicat franco-américain représenté par de Lobel pour commencer les travaux sur le projet de chemin de fer transsibérien en Alaska, impliquant des ponts et des tunnels dans le détroit de Béring.
Baron Londesborough/Baron Londesborough :
Baron Londesborough, de Londesborough dans la circonscription est du comté de York, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1850 pour le diplomate et homme politique whig Lord Albert Denison. Il était le troisième fils d'Henry Conyngham, 1er marquis Conyngham, et de sa femme Elizabeth Denison. Né Albert Denison Conyngham, il prit par licence royale le nom de famille de Denison au lieu de Conyngham en 1849 en héritant de l'immense fortune de son oncle maternel William Joseph Denison (1770–1849). Avant son élévation à la pairie, Denison avait représenté Cantorbéry au Parlement. Son fils aîné, le deuxième baron, a siégé en tant que député libéral de Beverley et Scarborough. En 1887, il fut créé vicomte Raincliffe, de Raincliffe dans la circonscription nord du comté d'York, et comte de Londesborough, dans le comté d'York. Ces titres étaient également dans la pairie du Royaume-Uni. Cependant, la vicomté et le comté se sont éteints à la mort de son petit-fils, le quatrième comte, en 1937. La baronnie a été héritée par le deuxième cousin du défunt comte une fois enlevé, le sixième baron. Il était le fils du contre-amiral l'hon. Albert Denison, deuxième fils du premier baron. À sa mort, cette lignée de la famille a échoué et le titre est passé à son cousin germain, le septième baron. Il était le fils unique du commandant l'hon. Conyngham Albert Denison, quatrième fils du premier baron. À sa mort, cette lignée de la famille a également échoué. Il a été remplacé par son cousin germain, le huitième baron. Il était le fils unique de l'hon. Harold Albert Denison, cinquième fils du premier baron. Depuis 2013, le titre est détenu par son fils unique, le neuvième baron, qui a succédé en 1968. En tant que descendant de la lignée masculine du premier marquis Conyngham, il est également en reste à cette pairie et à ses titres subsidiaires.
Domaine du Baron Longo/Domaine du Baron Longo :
Le domaine Baron Longo à Neumarkt (Egna) sur la rivière Adige est un domaine viticole de la région viticole « Bassa Atesina » en Italie. La cave est dirigée par Anton von Longo-Liebenstein, qui représente la nouvelle génération de la famille.
Baron Louth/Baron Louth :
Baron Louth est un titre de la pairie d'Irlande. Il a été créé deux fois.
Baron Lovel/Baron Lovel :
Il y a eu quatre baronnies et une vicomté créées au nom de Lovel ou Lovell.
Baron Lovelace/Baron Lovelace :
Le baron Lovelace, de Hurley dans le comté de Berks, était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé le 31 mai 1627 pour Sir Richard Lovelace, qui avait auparavant représenté Berkshire, Abingdon et Windsor au Parlement. Le deuxième baron a servi comme Lord Lieutenant du Berkshire. Le troisième baron a siégé en tant que député du Berkshire. Le quatrième baron était gouverneur de New York et du New Jersey. Le titre s'est éteint à la mort prématurée du sixième baron en 1736. Le titre de Lovelace a été relancé en 1838 lorsque William King, 8e baron King a été nommé comte de Lovelace. Il était l'époux d'Ada, fille de Lord Byron et descendante des barons Lovelace.
Baron Lucas/Baron Lucas :
Baron Lucas est un titre qui a été créé deux fois dans la pairie d'Angleterre. La deuxième création existe et est actuellement détenue sous le titre de Lord Dingwall dans la pairie d'Écosse.
Baron Lucas_de_Chilworth/Baron Lucas de Chilworth :
Baron Lucas de Chilworth, de Chilworth dans le comté de Southampton, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 27 juin 1946 pour l'homme d'affaires et homme politique travailliste George Lucas. Il a ensuite servi comme capitaine des Yeomen of the Guard dans le gouvernement travailliste de Clement Attlee. Son fils, le deuxième baron, a siégé contrairement à son père sur les bancs conservateurs de la Chambre des lords et a servi sous Margaret Thatcher en tant que sous-secrétaire d'État parlementaire au commerce et à l'industrie de 1984 à 1987. Depuis 2010, le titre est détenu. par son fils aîné, le troisième baron, qui a succédé en 2001. L'hon. Ivor Lucas CMG (25 juillet 1927 - 7 avril 2018), deuxième fils du premier baron, a été ambassadeur britannique en Syrie de 1982 à 1984.
Baron Lucie/Baron Lucie :
Baron Lucy (anciennement Lucie ou Luci) est un titre qui a été créé quatre fois, trois fois par mandat et une fois par bref, ce qui signifie que les pairies pouvaient descendre à travers les lignées masculines et féminines. La première création par mandat est venue au 12ème siècle avec le juge en chef Richard de Luci. En 1320, le titre Baron Lucy est créé dans la pairie d'Angleterre par bref d'assignation daté du 15 mai 1320. Le titre Baron Lucy est en sommeil depuis 1398.
Baron Ludlow/Baron Ludlow :
Baron Ludlow était un titre qui a été créé trois fois dans l'histoire britannique, une fois dans la pairie d'Irlande et deux fois dans la pairie du Royaume-Uni. Pour les deux premières créations, voir Earl Ludlow. La troisième création est venue dans la pairie du Royaume-Uni le 26 juillet 1897 lorsque le politicien et juge Sir Henry Lopes a été nommé baron Ludlow, de Heywood dans le comté de Wiltshire. Il était un fils cadet de Sir Ralph Lopes, 2e baronnet, de Maristow, et l'oncle de Henry Lopes, 1er baron Roborough (voir Baron Roborough pour l'histoire antérieure de la famille). Lord Ludlow a été remplacé par son fils unique, le deuxième baron. Il était avocat et membre du conseil municipal de Londres. Il était sans enfant et le titre s'est éteint à sa mort en 1922.
Baron Luc/Baron Luc :
Le baron Luke, de Pavenham dans le comté de Bedford, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1929 pour l'homme d'affaires George Lawson Johnston. Il était le deuxième fils de John Lawson Johnston, le fondateur de Bovril Ltd. Depuis 2015, le titre est détenu par son arrière-petit-fils, le quatrième baron, qui a succédé à son père en 2015. Le troisième baron était l'un des quatre-vingt-dix élus héréditaires. pairs de rester à la Chambre des lords après l'adoption de la loi de 1999 sur la Chambre des lords. Il a siégé sur les bancs conservateurs jusqu'à sa démission de la Chambre en 2015.
Baron Lumley/Baron Lumley :
Il y a eu quatre créations du titre Baron Lumley, toutes dans la pairie d'Angleterre : la première création remonte à 1384 pour Sir Ralph Lumley, mais après avoir été décapité par les citoyens de Cirencester pour son rôle dans l'Epiphany Rising, il a été atteint à titre posthume et son titre perdu. La prochaine création était en 1461 pour le petit-fils du premier baron, Sir Thomas Lumley en 1461. Peu de temps après, il obtint une inversion de l'atteinte de son grand-père et devint vraisemblablement le 2e baron Lumley de la création de 1384 également. À la mort du 5e/4e baron en 1545, le titre est perdu en raison de l'opposition de son fils, George, à la dissolution des monastères. La troisième création a eu lieu en 1547 pour le fils de George, Sir John, qui a réussi à être restauré dans le sang, mais le titre s'est éteint à sa mort sans enfants en 1609. La création finale a eu lieu en 1681 pour Richard Lumley, 2e vicomte Lumley (un cousin du dernier baron) qui fut créé plus tard comte de Scarbrough en 1690. La baronnie et le comté sont restés unis jusqu'à nos jours.
Baron Lurgan/Baron Lurgan :
Le baron Lurgan, de Lurgan dans le comté d'Armagh, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1839 pour Charles Brownlow, qui avait auparavant représenté Armagh à la Chambre des communes. Son fils, le 2e baron, a servi comme whip du gouvernement de 1869 à 1874 dans la première administration libérale de William Gladstone et a également été Lord Lieutenant d'Armagh. Le titre s'est éteint en 1991 à la mort de l'arrière-petit-fils de ce dernier, le 5e baron.
Baron Lyell/Baron Lyell :
Le baron Lyell, de Kinnordy dans le comté de Forfar, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1914 pour le politicien libéral écossais Sir Leonard Lyell, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, de Kinnordy dans le comté de Forfar, en 1894. Comme son fils Charles, député libéral, mourut le 18 octobre 1918 d'une pneumonie alors qu'il était attaché militaire adjoint aux États-Unis, il fut remplacé par son petit-fils, le deuxième baron. Il a reçu à titre posthume la Croix de Victoria pour ses actions en Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été remplacé dans les titres par son fils, le troisième baron, en 1943. Il était l'un des quatre-vingt-douze pairs héréditaires élus qui restent à la Chambre des lords après l'adoption de la loi de 1999 sur la Chambre des lords, et a siégé au Bancs conservateurs. Les titres se sont éteints à sa mort en 2017. Le premier baron Lyell était le neveu du géologue Sir Charles Lyell, 1er et dernier baronnet, de Kinnordy.
Baron Lyle_of_Westbourne/Baron Lyle de Westbourne :
Le baron Lyle de Westbourne, de Canford Cliffs dans le comté de Dorset, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 13 septembre 1945 pour Sir Leonard Lyle, 1er baronnet, ancien député de Stratford, Epping et Bournemouth. Il avait déjà été créé baronnet, de Canford Cliffs dans le comté de Dorset, dans le Baronetage du Royaume-Uni le 22 juin 1932. Le titre s'est éteint à la mort du deuxième baron en 1976. Le premier baron était le neveu de Sir Robert Lyle, 1er baronnet, et de Sir Alexander Lyle, 1er baronnet (voir Lyle Baronnets).
Baron Lyttelton/Baron Lyttelton :
Baron Lyttelton est un titre qui a été créé deux fois dans la pairie de Grande-Bretagne, les deux fois pour des membres de la famille Lyttelton. Depuis 1889, le titre est un titre subsidiaire de la vicomté de Cobham.
Baron Lyveden/Baron Lyveden :
Baron Lyveden, de Lyveden dans le comté de Northampton, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1859 pour le politicien libéral Robert Vernon. Avant 1859, il était connu sous le nom de Robert Vernon Smith. Il a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. À sa mort, le titre passa à son neveu, le troisième baron. Il était le fils du révérend l'hon. Courtenay John Vernon, troisième fils du premier baron. A la mort de son fils, le quatrième baron, en 1969, cette lignée de la famille échoue. Le défunt baron a été remplacé par son deuxième cousin, le cinquième baron. Il était le petit-fils de l'hon. Greville Richard Vernon fils cadet du premier baron. Depuis 2018, le titre est détenu par son arrière-petit-fils, le huitième baron, qui a succédé à son père en 2017. Lord Lyveden vit en Nouvelle-Zélande. Robert Percy Smith, père du premier baron, était également un homme politique. Le frère de Robert Percy était le célèbre écrivain et prêtre Sydney Smith.
Baron MacAndrew/Baron MacAndrew :
Baron MacAndrew, du Firth of Clyde, est un titre de la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1959 pour le politicien unioniste écossais Sir Charles MacAndrew. Il a été président des voies et moyens (vice-président de la Chambre des communes) de 1951 à 1959. Depuis 2019, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1989.
Baron Macabre/Baron Macabre :
Baron Macabre est un personnage fictif apparaissant dans les bandes dessinées américaines publiées par Marvel Comics.
Baron Macdonald/Baron Macdonald :
Le baron Macdonald, de Slate dans le comté d'Antrim, est un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1776 pour Sir Alexander Macdonald, 9e baronnet, de Sleat. La famille Macdonald de Sleat descend d'Uisdean Macdonald (décédé en 1498), également connu sous le nom de Hugh of Sleat, ou Hugh Macdonald, qui était un fils illégitime d'Alexander Macdonald, comte de Ross. Le 28 mai 1625, son arrière-arrière-arrière-arrière-petit-fils Donald Gorm Og Macdonald (à ne pas confondre avec Donald Gorm, l'arrière-petit-fils de Hugh) est créé baronnet, de Sleat dans l'île de Skye dans le comté d'Inverness, dans le baronnetage de la Nouvelle-Écosse. La baronnie a été créée avec reste aux héritiers mâles quels qu'ils soient et avec une clause spéciale de préséance qui prévoyait qu'elle devrait avoir préséance sur tous les anciens baronnets (à l'exception de Sir Robert Gordon). Le 23 décembre 1716, le quatrième baronnet, Sir Donald MacDonald, fut créé Lord Sleat dans la pairie jacobite. L'arrière-arrière-arrière-petit-fils du premier baronnet, le neuvième baronnet, fut élevé à la pairie d'Irlande en tant que baron Macdonald, de Slate dans le comté d'Antrim, en 1776. Lord Macdonald épousa Elizabeth Diana Bosville, fille de Godfrey Bosville. Leur fils aîné, le deuxième baron, représentait Saltash au Parlement. Il ne s'est jamais marié et a été remplacé par son frère cadet, le troisième baron. Il était lieutenant-général dans l'armée. En 1814, Lord Macdonald hérita des domaines Bosville de Thorpe et Gunthwaite dans le Yorkshire par l'intermédiaire de sa mère et prit par licence royale le nom de Bosville au lieu de Macdonald la même année. Cependant, en héritant des domaines Macdonald à la mort de son frère aîné en 1824, il reprit par licence royale le patronyme de Macdonald après celui de Bosville. En 1803, Lord Macdonald épousa, lors d'une cérémonie anglaise, Louisa Maria la Coast, fille illégitime du prince William Henry, duc de Gloucester et d'Édimbourg (petit-fils du roi George II). Le couple s'était déjà marié lors d'une cérémonie écossaise en 1799. Cependant, la validité du mariage écossais a été contestée et, par conséquent, le fils aîné de Lord Macdonald né avant son mariage en 1803, Alexander William Robert Bosville, n'a pas été autorisé à succéder à son fils. père dans les titres (cette décision a ensuite été contestée; voir ci-dessous). Il est donc remplacé par son fils aîné né après le mariage de 1803, le quatrième baron. Son arrière-petit-fils, le septième baron, a été Lord Lieutenant d'Inverness de 1952 à 1970. Depuis 2013, la baronnie est détenue par le fils aîné de ce dernier, le huitième baron. Il est le chef du nom et des armoiries de Macdonald (voir Clan Donald). Le siège de la famille est Kinloch Lodge, près de Sleat, île de Skye. Selon une décision de la Court of Session en juin 1910, les enfants nés avant le mariage en 1803 du troisième baron Macdonald étaient légitimes selon la loi écossaise. Cependant, cette décision n'était valable qu'à l'égard de la baronnie de la Nouvelle-Écosse et non de la baronnie irlandaise. En conséquence, le successeur légitime du troisième baron dans la baronnie était son fils aîné Alexander William Robert Bosville (le douzième baronnet de jure). Il avait pris par licence royale le nom de famille de Bosville en 1832 et avait hérité en 1847 des domaines de Bosville de son père dans le Yorkshire par une loi du Parlement. Son petit-fils, le quatorzième baronnet de jure, a été reconnu dans la baronnie conformément à la décision susmentionnée de 1910 de la Cour de session. Depuis 2013, la baronnie est détenue par l'arrière-petit-fils de ce dernier, le dix-septième baronnet. Le siège de la famille est Thorpe Hall, près de Rudston, dans le Yorkshire.
Baron Macdonald_of_Gwaenysgor/Baron Macdonald de Gwaenysgor :
Le baron Macdonald de Gwaenysgor, de Gwaenysgor dans le comté de Flint, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 13 avril 1949 pour Sir Gordon Macdonald, le dernier gouverneur britannique de Terre-Neuve. Le titre s'est éteint à la mort de son fils, le deuxième baron, en 2002.
Baron Maclay/Baron Maclay :
Le baron Maclay, de Glasgow dans le comté de Lanark, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1922 pour l'homme d'affaires écossais Sir Joseph Maclay, 1er baronnet. Il a été président de Maclay & Macintyre, armateurs, de Glasgow, et a également été ministre de la marine marchande dans la coalition en temps de guerre de David Lloyd George, sans être au Parlement. Maclay avait déjà été créé baronnet, de Park Terrace dans la ville de Glasgow dans le comté de Lanark, en 1914. Son fils aîné survivant, le deuxième baron, représentait Paisley à la Chambre des communes en tant que libéral. Depuis 2010, les titres sont détenus par le fils aîné de ce dernier, le troisième baron, qui a succédé en 1969. Un autre membre de la famille Maclay était l'homme politique John Maclay, 1er vicomte Muirshiel. Il était le cinquième fils du premier baron Maclay. En 1913, le premier Lord Maclay a acheté Duchal House à Kilmacolm, Inverclyde, qui reste la maison familiale à ce jour. Les anciens Lords Maclay sont enterrés aux côtés du vicomte Muirshiel dans le cimetière de l'église Mount Zion à Quarrier's Village.
Baron Macpherson_de_Drumochter/Baron Macpherson de Drumochter :
Baron Macpherson de Drumochter, de Great Warley dans le comté d'Essex, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1951 pour l'homme d'affaires écossais, fonctionnaire et politicien travailliste Thomas Macpherson. Il avait auparavant représenté Romford au Parlement. Depuis 2013, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 2008. Son héritier est son fils, l'hon. Daniel Thomas Macpherson, n. 23 janvier 2013.
Baron Maguire/Baron Maguire :
Le baron Maguire, d'Enniskillen, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 3 mars 1628 pour Bryan Maguire par Charles I. Le 10 février 1645, le deuxième baron a été atteint et la baronnie a perdu.
Baron Maltravers/Baron Maltravers :
Le titre de baron Maltravers ou Mautravers a été créé dans la pairie d'Angleterre les 25 janvier et 23 octobre 1330 lorsque John Maltravers a été convoqué au Parlement par des brefs dirigés par Iohanni Mautravers Iuniori. La baronnie tomba en désuétude parmi ses petites-filles et cohéritières, Jeanne et Eleanor, à sa mort le 16 février 1364. A la mort de Jeanne sans issue, Eleanor devint, selon la doctrine moderne, de jure baronne Maltravers. La baronnie devint plus tard un titre subsidiaire du comte d'Arundel puis du duc de Norfolk.
Baron Mancroft/Baron Mancroft :
Baron Mancroft, de Mancroft dans la ville de Norwich, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1937 pour l'homme politique conservateur Sir Arthur Samuel, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, de Mancroft dans la ville de Norwich dans le comté de Norfolk, en 1932. Son fils, le deuxième baron, était également un homme politique conservateur. En 1925, il prit par acte notarié le nom de Mancroft. Depuis 2010, les titres sont détenus par le fils unique de ce dernier, le troisième baron, qui a succédé en 1987. Il est l'un des quatre-vingt-dix pairs héréditaires élus qui restent à la Chambre des lords après l'adoption de la loi de 1999 sur la Chambre des lords. Lord Mancroft siège sur les bancs conservateurs.
Manières de baron / Manières de baron :
Baron Manners, de Foston dans le comté de Lincoln, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1807 pour l'avocat et homme politique Sir Thomas Manners-Sutton. Il a été solliciteur général de 1802 à 1805 et lord chancelier d'Irlande de 1807 à 1827. Manners-Sutton était le cinquième fils de Lord George Manners-Sutton, troisième fils de John Manners, 3e duc de Rutland. Son frère aîné Charles Manners-Sutton fut archevêque de Canterbury de 1805 à 1828 et le père de Charles Manners-Sutton, 1er vicomte Canterbury, président de la Chambre des communes de 1817 à 1834. Le premier arrière-petit-fils du baron, le quatrième baron, a pris le nom de famille de Manners seulement. Depuis 2010, le titre est détenu par le petit-fils de ce dernier, le sixième baron, qui a succédé à son père en 2008.
Baron Manny/Baron Manny :
Le titre de baron Manny a été créé dans la pairie d'Angleterre le 12 novembre 1347, en tant que baronnie par bref. Il s'est éteint en 1389.
Baron Mansel/Baron Mansel :
Le baron Mansel, de Margam dans le comté de Glamorgan, était un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé le 1er janvier 1712 pour Sir Thomas Mansel, 5e baronnet, auparavant député de Cardiff et Glamorganshire. Son ancêtre avait été créé baronnet, de Margam dans le comté de Glamorgan, dans le baronnet d'Angleterre le 22 mai 1611. Le quatrième baronnet représentait Glamorgan à la Chambre des communes. Le quatrième baron a siégé en tant que député de Cardiff. A sa mort, le 29 novembre 1750, la baronnie et la baronnie s'éteignirent. À la mort du 4e baron, les domaines de Margam sont passés à sa fille Louisa, qui a épousé George Venables-Vernon, par la suite 2e baron Vernon. Après sa mort sans issue en 1786, il passa à sa tante Mary Mansell, qui avait épousé John Ivory Talbot de l'abbaye de Lacock, Wiltshire. Cependant, d'autres parties des domaines (connus par la suite sous le nom de domaine Briton Ferry) passèrent à son oncle Thomas Earl of Clarendon puis à William Henry Augustus Villiers (qui prit le nom de famille Mansell pour hériter de ce domaine). À sa mort sans issue, il passa au fils de son frère aîné, George Child Villiers, 5e comte de Jersey. Francis Mansel, frère cadet du premier baronnet, fut créé baronnet en 1622 (voir Mansel Baronnets).
Baron Manton/Baron Manton :
Baron Manton, de Compton Verney dans le comté de Warwick, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 25 janvier 1922 en reconnaissance des services de guerre de l'industriel de Leeds Joseph Watson. Depuis 2019, le titre est détenu par son arrière-petit-fils, le quatrième baron, qui a succédé à son père en 2003. Le siège de la famille est Houghton Hall, près de Market Weighton, Yorkshire.
Baron Marchamley/Baron Marchamley :
Le baron Marchamley, de Hawkestone dans le comté de Salop, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1908 pour le politicien libéral George Whiteley, qui avait auparavant représenté Stockport et Pudsey à la Chambre des communes. Depuis 2014, le titre est détenu par son arrière-petit-fils, le quatrième baron, qui a succédé à son père en 1994. L'homme politique conservateur Sir Herbert Huntington-Whiteley, 1er baronnet, était le frère cadet du premier baron.
Baron Margadale/Baron Margadale :
Baron Margadale, d'Islay dans le comté d'Argyll, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 1er janvier 1965 pour l'homme politique conservateur John Morrison. Depuis 2017, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 2003. La baronnie de Margadale est la plus récente baronnie héréditaire existante, et Lord Margadale est donc le plus jeune des pairs héréditaires de Grande-Bretagne. La baronnie porte le nom de la région de Margadale, à Islay. James Morrison, arrière-grand-père du premier baron, était le fils d'un aubergiste du Hampshire qui devint le plus grand grossiste textile d'Angleterre et un important banquier d'affaires. Il a laissé environ 4 millions de livres sterling en 1857, la deuxième plus grande fortune non foncière en Grande-Bretagne jusqu'à cette époque après les 5 millions de livres sterling de Nathan Mayer Rothschild. Le fils de James, Charles Morrison, a continué dans les mêmes secteurs d'activité et a laissé 10,9 millions de livres sterling en 1909, ce qui était le plus grand domaine britannique à des fins d'homologation jusqu'à cette époque. Il était probablement le deuxième homme le plus riche de Grande-Bretagne à sa mort, après le duc de Westminster. Le neveu de Charles Morrison, Hugh Morrison, était le père du premier baron Margadale. James Morrison, oncle du premier baron, était un homme politique. L'honorable Sir Charles Morrison et l'honorable Sir Peter Morrison, fils cadets du premier baron, étaient tous deux des politiciens conservateurs. Le siège de la famille est Fonthill House, près de Fonthill Bishop, Wiltshire.
Baron Marks_of_Broughton/Baron Marks of Broughton :
Baron Marks de Broughton, de Sunningdale dans le comté royal de Berkshire, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 10 juillet 1961 pour Simon Marks. Il a été président et directeur général de la chaîne de magasins Marks & Spencer, une société cofondée par son père Michael Marks. Depuis 2010, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1998.
Baron Marley/Baron Marley :
Le baron Marley, de Marley dans le comté de Sussex, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 16 janvier 1930 pour le soldat et homme politique travailliste Major Dudley Aman. Il a été remplacé par son fils unique, le deuxième baron. Il était producteur de cinéma. Lord Marley était sans enfant et le titre s'est éteint à sa mort le 13 mars 1990.
Baron Marmion/Baron Marmion :
Il y a eu quatre baronnies différentes détenues par la famille Marmion, deux baronnies féodales, une prétendue baronnie créée par Simon de Montfort et une baronnie par bref.
Baron Marney/Baron Marney :
Baron Marney (ou Baron Marny) était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé en 1523 pour Sir Henry Marney. Le titre s'éteignit à la mort de son fils, le deuxième baron, en 1525.
Baron Martonmere/Baron Martonmere :
Le baron Martonmere, de Blackpool dans le comté palatin de Lancaster, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1964 pour l'homme politique conservateur Sir Roland Robinson. Depuis 2017, le titre est détenu par son petit-fils, John Stephen Robinson, 2e baron Martonmere, qui a succédé en 1989. Il est le fils aîné de l'hon. Richard Anthony Gasque Robertson (1935-1979), fils unique du premier Baron.
Baron Masham/Baron Masham :
Baron Masham est un titre qui a été créé trois fois, une fois dans la pairie de Grande-Bretagne et deux fois dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé pour la première fois dans la pairie de Grande-Bretagne en 1712 lorsque le courtisan Samuel Masham a été nommé baron Masham, d'Otes. En 1723, il réussit également comme quatrième baronnet de High Lever. La baronnie s'est éteinte à la mort du deuxième baron en 1776. La baronnie Masham , de High Lever dans le comté d'Essex , a été créée par James I dans le Baronetage d'Angleterre le 20 décembre 1621 pour Samuel Masham. Le troisième baronnet était député d'Essex. La baronnie s'éteignit avec la baronnie en 1776. Elle fut créée une deuxième fois dans la pairie du Royaume-Uni en 1891, lorsque l'industriel Samuel Lister fut nommé baron Masham, de Swinton dans le comté de York. Cette création s'est éteinte à la mort du troisième baron en 1924. Elle a été créée pour la troisième fois dans la pairie du Royaume-Uni en 1955 lorsque le politicien conservateur Philip Cunliffe-Lister, 1er vicomte Swinton, a été nommé baron Masham, d'Ellington. dans le comté d'York. Il a été créé comte de Swinton en même temps. Né Philip Lloyd Grame, il était l'époux de Mary Constance Cunliffe-Lister, petite-fille du premier baron de la création de 1891, et avait pris le nom de famille de Cunliffe-Lister en 1924 lorsque sa femme succéda aux importants domaines de Masham. Susan Cunliffe-Lister , épouse du deuxième comte de Swinton , a été créée pair à vie en tant que baronne Masham d'Ilton à part entière en 1970. Remarque: il existe un titre plus ancien et distinct Baron Scrope de Masham qui appartient à la famille Scrope. Il est en sommeil depuis 1517.
Baron Massy/Baron Massy :
Le baron Massy, ​​de Duntryleague dans le comté de Limerick, est un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 4 août 1776 pour Hugh Massy, ​​qui avait auparavant représenté le comté de Limerick à la Chambre des communes irlandaise. Son fils, le deuxième baron, a également représenté cette circonscription au Parlement irlandais. Son arrière-petit-fils, le sixième baron, a siégé à la Chambre des lords en tant que pair représentant irlandais de 1876 à 1915. Il a laissé de si lourdes dettes qu'en 1924, la famille a été expulsée de son domicile. Depuis 2014, le titre est détenu par l'arrière-arrière-petit-fils de ce dernier, le dixième baron, qui a succédé à son père en 1995. Eyre Massey, 1er baron Clarina, était le frère cadet du premier baron Massy. Le siège de la famille était Killakee House, près de Rathfarnham, dans le comté de Dublin. La maison a été démolie en 1941, mais le domaine de Killakee, populairement connu sous le nom de Lord Massey's Wood, est maintenant un équipement public très apprécié. Un autre siège des années 1790 était Hermitage House à Castleconnell, dans le comté de Limerick, jusqu'à ce qu'il soit incendié en juin 1920, puis démoli dans les années 1970.
Baron Mauley/Baron Mauley :
Le baron Mauley était un titre de noblesse dans la pairie d'Angleterre, du nom de la famille médiévale des barons Mauley du Yorkshire, qui avait son siège au château de Mulgrave. La famille avait été établie en Angleterre par Peter de Maulay (l'un des « mauvais conseillers » du roi Jean) au XIIIe siècle. C'est son petit-fils, Peter Mauley III, qui fut créé "baron Mauley" le 24 juin 1295 par un bref d'assignation au parlement. La baronnie tomba en désuétude en 1415. Au XIXe siècle, un nouveau titre, Baron "de Mauley", fut créé par un descendant d'un des cohéritiers de la baronnie de Mauley.
Baron Max_Wladimir_von_Beck/Baron Max Wladimir von Beck :
Le baron Max Wladimir von Beck (6 septembre 1854, à Vienne - 20 janvier 1943, à Vienne) était un homme d'État autrichien. Le baron Max Wladimir von Beck a été choisi comme motif principal d'une pièce de collection autrichienne, la pièce commémorative des 100 ans de suffrage universel masculin, frappée le 10 janvier 2007. Le dessin de la pièce est basé sur une photo historique de la session d'ouverture du Parlement en 1907, juste après les élections. Il s'agissait des premières élections autrichiennes organisées au suffrage universel masculin, après qu'une réforme électorale supprimant l'obligation de payer des impôts pour les électeurs avait été adoptée par le Conseil et approuvée par l'empereur François-Joseph plus tôt dans l'année.
Baron May/Baron May :
Baron May, de Weybridge dans le comté de Surrey, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 28 juin 1935 pour l'expert financier Sir George May, 1er baronnet. Il a été pendant de nombreuses années secrétaire de la Prudential Assurance Company. May avait déjà été créé baronnet, de l'Eyot, dans la paroisse de Weybridge dans le comté de Surrey le 27 janvier 1931, dans le Baronetage du Royaume-Uni. Depuis 2006, les titres sont détenus par son arrière-petit-fils.
Baron McGowan/Baron McGowan :
Le baron McGowan, d'Ardeer dans le comté d'Ayr en Écosse, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Le détenteur actuel du titre est Harry John Charles McGowan, 4e baron McGowan.
Baron McNair/Baron McNair :
Le baron McNair, de Gleniffer dans le comté de Renfrew, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 4 août 1955 pour l'avocat et juge Sir Arnold McNair. Il a été le premier président de la Cour européenne des droits de l'homme. Depuis 2010, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1989.
Baron Melchett/Baron Melchett :
Le baron Melchett, de Landford dans le comté de Southampton, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 5 juin 1928 pour Sir Alfred Mond, 1er baronnet, président d'Imperial Chemical Industries et ancien premier commissaire aux travaux publics et ministre de la Santé. Il avait déjà été créé baronnet, de Hartford Hill à Great Budworth dans le comté de Chester, le 8 juillet 1910. Mond fut remplacé par son fils unique, le deuxième baron. Il était aussi homme politique et homme d'affaires. Son deuxième mais seul fils survivant, le troisième baron, était un homme d'affaires. Le fils de ce dernier, le quatrième baron, a succédé en 1973. Il a occupé des fonctions politiques sous James Callaghan à la fin des années 1970 et a ensuite été directeur exécutif de Greenpeace UK. Ludwig Mond, père du premier baron, était un industriel.
Baron Merrivale/Baron Merrivale :
Baron Merrivale, de Walkhampton dans le comté de Devon, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 19 janvier 1925 pour l'homme politique conservateur et juge de la Haute Cour de justice, Sir Henry Duke. Depuis 2010, le titre est détenu par son arrière-petit-fils, le quatrième baron, qui a succédé à son père en 2007.
Baron Merthyr/Baron Merthyr :
Baron Merthyr, de Senghenydd dans le comté de Glamorgan, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1911 pour le magnat gallois des mines de charbon Sir William Lewis, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, de Nantgwyne dans le comté de Glamorgan, en 1896. La baronnie porte le nom de la ville de Merthyr Tydfil, où Lewis est né. Le petit-fils de Lord Merthyr, le troisième baron, a été président des commissions de la Chambre des lords de 1957 à 1965 et vice-président de 1957 à 1974. Ce dernier a été remplacé par son fils, le quatrième baron. Il a renoncé à la pairie à vie le 26 avril 1977, trois semaines après avoir succédé à son père. Il n'a pas non plus utilisé son titre de baronnet. Il est décédé le 5 août 2015. L'hon. Robin Lewis, quatrième fils du troisième baron, a été nommé Lord Lieutenant de Dyfed en décembre 2006, bien que cela n'ait été officiellement rapporté dans la London Gazette qu'en septembre 2007.
Baron Meston/Baron Meston :
Baron Meston, d'Agra dans l'Empire indien et de Dunnottar dans le comté de Kincardine, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 29 décembre 1919 pour le fonctionnaire indien et ancien lieutenant-gouverneur des Provinces-Unies d'Agra et d'Oudh, Sir James Meston. Depuis 2010, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1984. Il est avocat et juge.
Baron Methuen/Baron Methuen :
Le baron Methuen, de Corsham dans le comté de Wiltshire, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1838 pour l'ancien député de Wiltshire et Wiltshire North, Paul Methuen. Son petit-fils, le troisième baron (qui succéda à son père), était un soldat distingué devenu maréchal. Son fils, le quatrième baron, était un artiste professionnel et académicien royal. À sa mort, le titre passa à son frère cadet, le cinquième baron. Le septième baron, qui a succédé à son frère aîné en 1994, était l'un des quatre-vingt-dix pairs héréditaires élus à la Chambre des lords après l'adoption de la loi de 1999 sur la Chambre des lords et siégeait sur les bancs des libéraux démocrates. Depuis 2014, le titre est détenu par son cousin germain une fois enlevé, le huitième baron, qui a succédé au titre cette année-là. Le grand-père du premier baron, Paul Methuen, était le cousin et héritier du riche Sir Paul Methuen, un homme politique bien connu, courtisan, diplomate et mécène de l'art et de la littérature, qui était le fils de John Methuen (vers 1650 - 1706) , Lord Chancelier d'Irlande entre 1697 et 1703 et ambassadeur au Portugal. C'est ce dernier qui négocia en 1703 le fameux traité de Methuen qui, en échange de l'admission des lainages anglais au Portugal, accordait un droit différentiel favorisant l'importation des vins portugais en Angleterre au détriment des vins français, et contribuait ainsi à le remplacement de la boisson de bourgogne par celle de porto.Le siège de la famille est Corsham Court, à Corsham, Wiltshire.
Baron Michele_Leone/Baron Michele Leone :
Michele Leone (8 juin 1909 - 26 novembre 1988), connue sous son nom de ring Baron Michele Leone, était une lutteuse professionnelle italienne. Il était l'une des plus grandes stars et des talons les plus en vue du début de l'ère télévisuelle de la lutte et, en mai 1952, faisait partie de la première porte de 100000 $ de la lutte professionnelle, lorsqu'il affronta Lou Thesz dans un combat titre contre titre.
Baron Michelham/Baron Michelham :
Le baron Michelham (verbalement Lord) , de Hellingly dans le comté de Sussex, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 28 décembre 1905 pour le banquier, homme d'affaires et philanthrope Sir Herbert Stern, 1er baronnet. Il était à la tête de la société Herbert Stern & Co. Stern avait déjà été créé baronnet, de Strawberry Hill dans la paroisse de Twickenham et du comté de Middlesex, dans le Baronetage du Royaume-Uni le 31 juillet 1905. Outre ses titres britanniques, il était également baron de la noblesse portugaise, titre hérité de son père le baron Hermann de Stern. Lord Michelham a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Son jeune frère est décédé avant lui et à sa mort en 1984, les titres se sont éteints. Le premier baron était le cousin germain de Sydney Stern, 1er baron Wandsworth, et de Sir Edward Stern, 1er baronnet, de Fan Court, Chertsey (aujourd'hui Longcross/Lyne).
Baron Middleton/Baron Middleton :
Le baron Middleton, de Middleton dans le comté de Warwick, est un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé en 1711 pour Sir Thomas Willoughby, 2e baronnet, qui avait auparavant représenté le Nottinghamshire et Newark au Parlement. Le Willoughby Baronetcy, de Wollaton dans le comté de Nottingham, avait été créé dans le Baronetage d'Angleterre en 1677, pour son frère aîné Francis Willoughby, avec un reste spécial pour le seul frère de ce dernier, Thomas, qui lui succéda en 1688. Lord Middleton fut remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il a siégé en tant que député du Nottinghamshire et de Tamworth. A la mort de son fils cadet, le quatrième baron (qui avait succédé à son frère aîné), la lignée du fils aîné du premier baron échoua. Il a été remplacé par son cousin Henry Middleton, le cinquième baron. Il était le fils de l'hon. Thomas Willoughby (vers 1694–1742), deuxième fils du premier baron. À la mort de son fils, le sixième baron, cette lignée de la famille a également échoué. Le défunt baron a été remplacé par son cousin Digby Willoughby, le septième baron. Il était le fils d'un fils cadet de l'hon. Thomas Willoughby, deuxième fils du premier baron. Il était capitaine dans la Royal Navy. Il mourut célibataire et fut remplacé par son cousin, le huitième baron. Il était le petit-fils du révérend l'hon. James Willoughby, fils cadet de l'hon. Thomas Willoughby, deuxième fils du premier baron. Il a été remplacé par son fils aîné, le neuvième baron, qui à son tour a été remplacé par son frère cadet, le 10e baron. À la mort de ce dernier, les titres sont passés à son deuxième mais aîné des fils survivants, le 11e baron. Il était Lord Lieutenant de l'East Riding of Yorkshire. Depuis 2011, les titres sont détenus par son petit-fils, le 13e baron. Une vaste succession et des papiers personnels de la famille Willoughby sont conservés dans la collection Middleton du département des manuscrits et des collections spéciales de l'Université de Nottingham. Le siège actuel de la famille est Birdsall House, près de Malton, North Yorkshire. La famille Middleton possédait Wollaton Hall, une demeure seigneuriale près de Nottingham sur laquelle Mentmore Towers était basée, et Middleton Hall dans le Warwickshire jusqu'à ce qu'ils soient vendus par le 11e baron dans les années 1920.
Baron Mildmay_of_Flete/Baron Mildmay of Flete :
Le baron Mildmay de Flete, de Totnes dans le comté de Devon, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Elle a été créée le 20 novembre 1922 pour Francis Mildmay, longtemps député de Totnes. Il était le petit-fils de Humphrey St John-Mildmay, fils cadet de Sir Henry Paulet St John-Mildmay, 3e baronnet (voir St John-Mildmay Baronets pour l'histoire antérieure de la famille). Le titre s'est éteint à la mort de son fils, le deuxième baron, le 12 mai 1950. Le siège de la famille était Flete House, Devon.
Baron Milford/Baron Milford :
Baron Milford est un titre qui a été créé trois fois, une fois dans la pairie d'Irlande et deux fois dans la pairie du Royaume-Uni. Les trois créations ont été destinées aux membres de la même famille. La première création est venue dans la pairie d'Irlande en 1776 lorsque Sir Richard Philipps, 7e baronnet, de Picton Castle a été nommé baron Milford (il n'y avait pas de désignation territoriale). Cependant, ce titre s'éteignit à sa mort en 1823, tandis que la baronnie fut transmise à un parent éloigné (voir le vicomte St Davids). Le titre a été relancé dans la pairie du Royaume-Uni en 1847 lorsque Sir Richard Philipps, 1er baronnet, de Picton Castle a été créé baron Milford, de Picton Castle dans le comté de Pembroke. Né Richard Bulkeley Philipps Grant, il était le fils de John Grant et de Mary Philippa Artemisia, fille de James Child et de Mary Philippa Artemisia, fille de Bulkeley Philipps, oncle du premier baron de la première création. Il succéda aux domaines Philipps en 1823 et prit le nom de Philipps la même année. En 1828, il fut créé baronnet de Picton Castle dans le comté de Pembroke, dans le baronnet du Royaume-Uni. Cependant, Lord Milford était sans enfant et les titres s'éteignirent à sa mort en 1857. Il légua ses domaines à son demi-frère, le révérend James Henry Alexander Gwyther, qui prit le nom de famille de Philipps. La fille de James, Mary Philippa, a épousé Charles Edward Gregg Fisher, qui a pris le nom de famille de Philipps et a été créé baronnet, de Picton, en 1887 (voir Philipps Baronets). Le titre a été relancé pour la deuxième fois dans la pairie du Royaume-Uni en 1939, lorsque Sir Laurence Philipps, 1er baronnet, a été nommé baron Milford, de Llanstephan dans le comté de Radnor. Il avait déjà été créé baronnet, de Llanstephan dans le comté de Radnor, en 1919. Philipps était le sixième fils de Sir James Philipps, 12e baronnet, de Picton Castle, et le frère cadet de John Philipps, 1er vicomte St Davids et Owen Philipps, 1er baron Kylsant. Il a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il est devenu communiste et a été déshérité par son père. Lord Milford est le seul membre du Parti communiste de Grande-Bretagne à siéger à la Chambre des lords. Depuis 2011, les titres sont détenus par son petit-fils, le quatrième baron, qui a succédé à son père en 1999.
Baron Milne/Baron Milne :
Baron Milne, de Salonique et de Rubislaw dans le comté d'Aberdeen, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 26 janvier 1933 pour le maréchal Sir George Milne. Il avait auparavant servi comme chef de l'état-major impérial. Depuis 2009, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 2005.
Baron Milner/Baron Milner :
Le baron Milner peut faire référence à : Baron Milner de Leeds, une baronnie de la pairie du Royaume-Uni Un titre subsidiaire d'Alfred Milner, 1er vicomte Milner (1854-1925)
Baron Milner_de_Leeds/Baron Milner de Leeds :
Baron Milner de Leeds, de Roundhay dans la ville de Leeds, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 20 décembre 1951 pour le politicien travailliste James Milner. Son fils unique, le deuxième baron, était l'un des quatre-vingt-dix pairs héréditaires élus autorisés à rester à la Chambre des lords après la loi de 1999 sur la Chambre des lords. Comme son père, Lord Milner of Leeds siégeait sur les bancs travaillistes. Depuis 2018, le titre est détenu par le fils unique de ce dernier, le troisième baron, qui a succédé en 2003.
Baron Milverton/Baron Milverton :
Baron Milverton, de Lagos et de Clifton dans la ville de Bristol, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 10 octobre 1947 pour l'administrateur colonial Sir Arthur Richards. Il avait auparavant été gouverneur du Nigeria. Depuis 2010, le titre est détenu par son fils aîné, le deuxième baron, qui lui succède en 1978.
Baron Moels/Baron Moels :
Le titre de baron Moels a été créé une fois dans la pairie d'Angleterre, en 1299, et est passé en suspens avec la mort du quatrième seigneur en 1337. Les quatre hommes qui, selon l'usage moderne, sont considérés comme des barons Moels étaient : John Moels, 1er Le baron Moels (1269-1310) fut convoqué au Parlement le 6 février 1299, devenant ainsi le premier baron Moels. Il était le deuxième fils de Roger de Moels (vers 1233-1295), le fils aîné survivant et héritier de Nicholas de Moels (décédé en 1269), baron féodal d'une moitié de North Cadbury, Somerset. Après la mort de John, tout titre hérité créé par sa convocation parlementaire aurait été détenu successivement par ses trois fils: Nicholas Moels, 2e baron Moels (1289-1315/6), convoqué au Parlement à partir de 1311, il épousa Margaret Courtenay (d. 1349) fille de Sir Hugh Courtenay (décédé en 1292), baron féodal d'Okehampton et père de Hugh Courtenay, 1er comte de Devon (décédé en 1340). Le mariage était sans issue et son héritier était son prochain frère. Roger Moels, 3e baron Moels, (1295-1316), héritier de son frère mais mort sans problème en quelques mois, il n'a jamais été convoqué au Parlement, mais selon l'usage moderne, il a été brièvement baron Moels. John Moels, 4e baron Moels, KB (1294-1337), également jamais convoqué au Parlement mais successeur de ses frères en tant que baron Moels selon l'usage moderne, il épousa Joan Lovel, fille de Richard Lovel de Castle Cary, Somerset. Il mourut en laissant deux filles, co-héritières d'une moitié de la baronnie féodale de North Cadbury, la baronnie de Moels par bref et autres terres, et entre lesquelles la baronnie est considérée comme tombée en suspens : Muriel (d.pre 1362) l'aîné a épousé Thomas Courtenay (décédé en 1356/1362), 5e fils de Hugh Courtenay, 1er comte de Devon (1275-1340). Isabel la fille cadette a épousé William de Botreaux (décédé en 1349), de Boscastle, Cornouailles, shérif de Cornouailles, dont l'issue était William de Botreaux, 1er baron Botreaux (1337-1391)
Baron Mohun / Baron Mohun :
Le titre Baron Mohun a été créé une fois dans la pairie d'Angleterre. Le 6 février 1299, Jean de Mohun est convoqué au parlement. A la mort du second baron, la baronnie tomba en désuétude. En 1431, Richard le Strange, 7e baron Strange (seconde création) devient l'unique héritier de la baronnie de Mohun ; ces deux titres sont devenus en suspens à la mort de Ferdinando Stanley, 5e comte de Derby en 1594.
Baron Mohun_of_Okehampton/Baron Mohun d'Okehampton :
Le baron Mohun d'Okehampton était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé le 15 avril 1628 pour John Mohun, ancien député de Grampound, Cornwall. La famille était autrefois assise à Hall dans la paroisse de Lanteglos-by-Fowey en Cornouailles, et était une branche junior de la famille Mohun, barons féodaux de Dunster, du château de Dunster dans le Somerset, dont le premier membre, le guerrier William de Moyon (mort après 1090), était venu avec Guillaume le Conquérant lors de la conquête normande de 1066. La famille de Mohun de Hall était également assise à Bodinnick (alias Bodinnoc, etc.) également dans la paroisse de Lanteglos-by-Fowey et plus tard à Boconnoc, tous deux à Cornwall, et était l'un des quatre cohéritiers d'Edward Courtenay, 1er comte de Devon (1527-1556), baron féodal de Plympton, baron féodal d'Okehampton, etc., du château de Tiverton, château d'Okehampton , etc., le dernier des anciens comtes de Courtenay de Devon. Cela était dû au mariage de William Mohun de Hall avec Elizabeth/Isabel Courtenay, l'une des quatre filles de Sir Hugh Courtenay (décédé en 1471) de Boconnoc (neveu d'Edward de Courtenay, 3e/11e comte de Devon (1357-1419 ), "The Blind Earl"), dont le fils Edward Courtenay, 1er comte de Devon (décédé en 1509) a été créé comte de Devon à la suite de l'extinction des comtes médiévaux de Courtenay pendant les guerres des roses. L'arrière-petit-fils de ce dernier était Edward Courtenay, 1er comte de Devon (1527-1556), décédé sans progéniture, dont l'un des cohéritiers était son cousin éloigné Sir Reginald Mohun (né en 1509) de Hall, arrière-petit-fils de Elizabeth Courtenay et William Mohun. En reconnaissance de cette ascendance, en 1628, le représentant principal de la famille Mohun de Hall fut créé baron Mohun d'Okehampton, à savoir John Mohun, 1er baron Mohun d'Okehampton (1595-1641) fils aîné et héritier de Sir Reginald Mohun, 1er baronnet ( 1564-1639) de Boconnoc. La famille de Mohun de Hall et Boconnoc s'éteignit dans la lignée masculine en 1712, suite à la mort par duel de Charles Mohun, 4e baron Mohun d'Okehampton (1677-1712), décédé sans progéniture. Cependant, la famille avait longtemps survécu à la lignée senior de Dunster qui s'éteignit dans la lignée masculine en 1375, à la suite du décès de John de Mohun, 2e baron Mohun, KG, (vers 1320-1375), de Dunster. John Mohun, 1er baron Mohun d'Okehampton (1595-1641) était le fils de Sir Reginald Mohun, 1er baronnet de Boconnoc dans le comté de Cornwall, dans le baronnet d'Angleterre, lequel baronnet avait été créé le 25 novembre 1611. Sir Reginald Mohun a ensuite siégé comme député d'East Looe et de Lostwithiel. En 1639, onze ans après son élévation à la pairie, Lord Mohun d'Okehampton succède à son père dans la baronnie. Le 4e et dernier baron était surtout connu pour sa participation fréquente aux duels, qui fut la cause de sa mort, et pour sa réputation de râteau. Les titres s'éteignirent à sa mort le 15 novembre 1712. Le nom de famille se prononça "Moon".
Baron Moncreiff/Baron Moncreiff :
Baron Moncreiff, de Tulliebole dans le comté de Kinross, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 9 janvier 1874 pour l'avocat et homme politique libéral Sir James Moncreiff, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, de Kilduff dans le comté de Kinross, dans le Baronetage du Royaume-Uni le 23 mai 1871. En 1883, Lord Moncreiff succéda également à son frère aîné en tant que 11e baronnet, de Moncreiff dans le comté de Perth. A sa mort, les titres sont passés à son fils aîné, le deuxième baron. Il fut juge de la Court of Session de 1888 à 1905 sous le titre de Lord Wellwood et servit comme Lord Lieutenant du Kinross-shire entre 1901 et 1909. Il fut remplacé par son frère cadet, le troisième baron. Il était membre du clergé. Depuis 2010, les titres sont détenus par l'arrière-petit-fils de ce dernier, le sixième baron, qui a succédé à son père en 2002. Le Moncreiff Baronetcy, de Moncreiff dans le comté de Perth, a été créé dans le Baronetage de la Nouvelle-Écosse en 1626 pour John Moncreiff. . Le titre a été créé avec le reste aux héritiers mâles de Moncreiff, ce qui a permis qu'il soit hérité par des parents masculins qui n'étaient pas ses descendants directs. À la mort de son fils cadet James, le quatrième baronnet, il n'y avait plus de descendants mâles du premier baronnet. Le titre est plutôt passé au cousin de James, John Moncreiff, qui était le fils de Hugh Moncreiff, le plus jeune frère du premier baronnet. Lorsque son fils Hugh, le sixième baronnet, mourut, cette lignée de la famille échoua également. Le titre a été hérité par son parent le révérend William Moncreiff, le septième baronnet, un descendant d'Archibald Moncreiff, oncle du premier baronnet. Son fils, le huitième baronnet, a pris le nom de famille supplémentaire de Wellwood. Il a été remplacé par son fils, le neuvième baronnet. Il était Lord of Session. Son fils cadet était le onzième baronnet susmentionné, qui a été élevé à la pairie en 1874. Au 30 juin 2006, l'actuel titulaire de la baronnie n'a pas prouvé avec succès sa succession aux baronnets et n'est donc pas inscrit au tableau officiel du baronnetage. . Cependant, l'affaire est en cours d'examen par le Greffier du Baronetage (pour plus d'informations, suivez ce lien). Le siège de la famille est le château de Tullibole dans le Kinross-shire.
Baron Moine_Bretton/Baron Moine Bretton :
Baron Monk Bretton, de Conyboro et Hurstpierpoint dans le comté de Sussex, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé par lettres patentes le 4 novembre 1884 pour le politicien libéral John George Dodson. Il a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il a notamment été président du London County Council de 1929 à 1930. Depuis 2017, le titre est détenu par le fils de ce dernier, le troisième baron, qui lui succède en 1933. Le juge Sir John Dodson est le père du premier baron.
Baron Monkswell/Baron Monkswell :
Baron Monkswell, de Monkswell dans le comté de Devon, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1885 pour l'avocat et homme politique libéral Sir Robert Collier. Son fils aîné, le deuxième baron, a été sous-secrétaire d'État à la guerre en 1895 dans l'administration libérale de Lord Rosebery. Son petit-fils, le quatrième baron (qui a succédé à son oncle dans le titre), a renoncé à la pairie le 7 avril 1964. Il avait auparavant été membre du conseil du comté d'Essex. À partir de 2020, le titre est détenu par son petit-fils, le sixième baron, qui a succédé cette année-là. L'artiste John Collier était le fils cadet du premier baron. Son fils, Sir Laurence Collier, a été ambassadeur britannique en Norvège de 1939 à 1950.
Baron Monson/Baron Monson :
Baron Monson (prononcé Munson), de Burton dans le comté de Lincoln, est un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé au 18e siècle pour Sir John Monson, 5e baronnet. La famille Monson descend de Thomas Monson, de Carleton, Lincolnshire. Il a siégé en tant que député du Lincolnshire, de Castle Rising et de Cricklade. Le 29 juin 1611, il fut créé baronnet de Carleton dans le comté de Lincoln, dans le baronnet d'Angleterre. Son fils aîné, le deuxième baronnet, a combattu en tant que royaliste pendant la guerre civile et a également représenté Lincoln à la Chambre des communes. Il a épousé Ursula Oxenbridge, fille de Sir Robert Oxenbridge de Hurstbourne dans le Hampshire, par lequel le manoir de Broxbourne est entré la famille Monson. Ce devait être le siège de la famille pendant de nombreuses années. Son fils aîné, le troisième baronnet, a également représenté Lincoln au Parlement. Il mourut sans enfant et fut remplacé par son frère cadet, le quatrième baronnet. Il a siégé en tant que député de Lincoln, Heytesbury, Hertford et d'Aldborough. Son fils, le cinquième baronnet, a représenté Lincoln au Parlement. En 1728, il fut élevé à la pairie de Grande-Bretagne sous le nom de baron Monson, de Burton dans le comté de Lincoln. Il a ensuite occupé le poste de président du Board of Trade. Lord Monson a épousé Lady Margaret, la plus jeune fille de Lewis Watson, 1er comte de Rockingham. Leur deuxième fils l'hon. Lewis Monson a succédé aux domaines Watson à la mort de son cousin Thomas Watson, 3e comte de Rockingham, a pris le nom de Watson au lieu de Monson et a été créé Baron Sondes en 1760 (son arrière-petit-fils a été créé Earl Sondes en 1880 ; voir ce titre pour plus d'informations sur cette branche de la famille). Lord Monson a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il déclina l'offre d'un comté en 1766. Son arrière-arrière-petit-fils, le septième baron, était un homme politique libéral. En 1886, il est créé vicomte Oxenbridge, de Burton dans le comté de Lincoln, dans la pairie du Royaume-Uni. Cependant, ce titre s'éteignit à sa mort en 1889, tandis que la baronnie et la baronnie passèrent à son frère, le huitième baron. Il a occupé plusieurs postes judiciaires. Son arrière-petit-fils, le onzième baron, était un militant des libertés civiles et président de la Society for Individual Freedom qui siégeait à la Chambre des lords en tant que crossbencher. Il était l'un des 90 pairs héréditaires élus qui sont restés à la Chambre après l'adoption de la loi de 1999 sur la Chambre des lords. Depuis 2011, les titres sont détenus par son fils Nicolas. L'héritier présomptif est le frère cadet du titulaire actuel, l'hon. Andrew Anthony John Monson (né en 1959). Plusieurs autres membres de la famille Monson se sont distingués. Sir William Monson, frère cadet du premier baronnet, était un amiral de la Royal Navy. Sir William Monson, deuxième fils du premier baronnet, a été créé vicomte Monson dans la pairie d'Irlande en 1628. Cependant, il était membre du tribunal qui a jugé le roi Charles I et a été privé de ses honneurs et condamné à l'emprisonnement à perpétuité en 1661. De plus, Sir Edmund Monson, frère cadet du premier vicomte Oxenbridge et du huitième baron, était un diplomate réputé et a été ambassadeur britannique en France de 1896 à 1904. En 1905, il a été créé baronnet à part entière (voir Monson baronnets pour plus d'informations).
Baron Montagu/Baron Montagu :
Les titres Baron Montacute ou Baron Montagu ont été créés à plusieurs reprises dans la pairie d'Angleterre pour les membres de la maison de Montagu. Le nom de famille a été latinisé en de Monte Acuto, signifiant "de la montagne pointue"; la forme française est une ancienne orthographe de mont aigu, avec un sens identique.
Baron Montagu_de_Beaulieu/Baron Montagu de Beaulieu :
Baron Montagu de Beaulieu (prononciation française : [boljø], prononciation anglo-saxonne : "bewley", du français beau, "beau" et lieu, "lieu"), dans le comté de Hampshire, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1885 pour le politicien conservateur Lord Henry Montagu Douglas Scott, qui avait auparavant représenté le Selkirkshire et le South Hampshire à la Chambre des communes. Il était le deuxième fils de Walter Montagu Douglas Scott, 5e duc de Buccleuch (voir le duc de Buccleuch pour l'histoire antérieure de la famille). Son fils, le deuxième baron, a siégé en tant que député conservateur de New Forest. Le 3e baron Montagu de Beaulieu était l'un des quatre-vingt-dix pairs héréditaires élus qui restent à la Chambre des lords après l'adoption de la loi de 1999 sur la Chambre des lords et a siégé sur les bancs conservateurs. En tant que descendants du 5e Duc de Buccleuch, les Barons Montagu de Beaulieu sont également en reste à cette pairie et ses titres subsidiaires.
Baron Montagu_of_Boughton/Baron Montagu de Boughton :
Baron Montagu of Boughton est un titre britannique qui a été créé deux fois pour les membres de la Noble House of Montagu. Créé pour la première fois en 1621, dans la pairie d'Angleterre, pour Sir Edward Montagu, fils aîné de Sir Edward Montagu de Boughton et petit-fils d'un autre Sir Edward Montagu qui avait été Lord Chief Justice sous le règne d'Henri VIII. Il était également le frère de Henry Montagu, créé plus tard comte de Manchester, et de Sidney Montagu, ancêtre des comtes de Sandwich.Leur ancêtre était un certain Richard Ladde, grand-père du Lord Chief Justice Sir Edward, qui a changé son nom en Montagu en vers 1447. Ses descendants ont revendiqué un lien avec la maison principale de Montagu ou Montacute, les barons Montagu et les comtes de Salisbury, mais la descendance exacte n'est pas claire. Un cas a été établi pour la possibilité que l'alias Ladde provienne d'une division entre cohéritiers vers 1420 du petit héritage restant d'une lignée de Montagus à Spratton et Little Creton, également dans le Northamptonshire. Le troisième baron Montagu de Boughton fut créé comte de Montagu et vicomte de Monthermer en 1689 et duc de Montagu et marquis de Monthermer en 1705. Il avait épousé en 1675 la dame Elizabeth Wriothesley, fille du 4e comte de Southampton et descendante de l'original. maisons de Montagu et de Monthermer. Le duché, le comté et la baronnie de Montagu ont tous disparu à la mort de leur fils John, 2e duc de Montagu, en 1749. La création suivante a eu lieu en 1762, dans la pairie de Grande-Bretagne. John Montagu, appelé Lord Brudenell, fils du 4e comte de Cardigan et petit-fils maternel du dernier duc de Montagu, a été créé baron Montagu de Boughton en 1762. Ce titre s'est éteint à sa mort sans problème en 1770. La création suivante était pour le père du défunt baron, qui avait été créé duc de Montagu en 1766. Il fut créé baron Montagu de Boughton, à nouveau dans la pairie de Grande-Bretagne, en 1786. À sa mort en 1790, lorsque le duché s'éteignit, la baronnie passa sous un reste spécial à son petit-fils de lignée féminine Lord Henry Scott, deuxième fils du 3e duc de Buccleuch. Lord Henry Scott a également hérité de la seigneurie de Bowland de sa mère, la duchesse, ayant le titre qui lui avait été attribué par son neveu, le 5e duc, en 1827. Il mourut en 1845, après quoi le titre de Montagu de Boughton s'éteignit. Son grand- le neveu Lord Henry Douglas-Scott-Montagu, deuxième fils du 5e duc de Buccleuch, est créé baron Montagu de Beaulieu en 1885.
Baron Montalt/Baron Montalt :
Baron Montalt (parfois donné comme Mohault ou Mohaut) était un titre qui a été créé deux fois dans la pairie d'Angleterre.
Baron Monteagle/Baron Monteagle :
Baron Monteagle ou Baron Mount Eagle est un titre qui a été créé trois fois ; dans la pairie d'Angleterre, dans la pairie d'Irlande et dans la pairie du Royaume-Uni. La première création, dans la pairie d'Angleterre, remonte à 1514, lorsque Edward Stanley fut convoqué à la Chambre des lords sous le nom de Lord Monteagle. Il était le cinquième fils de Thomas Stanley, 1er comte de Derby. La baronnie tomba en désuétude à la mort du septième baron en 1697. La deuxième création, dans la pairie d'Irlande, eut lieu en 1760 lorsque John Browne fut nommé baron Mount Eagle, de Westport dans le comté de Mayo. Il a ensuite été créé comte d'Altamont et est l'ancêtre des marquis de Sligo. La troisième création, dans la pairie du Royaume-Uni, remonte à 1806 lorsque John Browne, 1er marquis de Sligo, fut créé baron de Monteagle, de Westport dans le comté de Mayo. En 1839, Thomas Spring Rice est nommé baron Monteagle de Brandon.
Baron Monteagle_of_Brandon/Baron Monteagle de Brandon :
Baron Monteagle de Brandon, dans le comté de Kerry, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Avant d'être destitué, James II avait voulu que le titre soit conféré à l'un de ses partisans, Stephen Rice. Au lieu de cela, il a été créé en 1839 sous le règne de la reine Victoria pour le politicien whig Thomas Spring Rice, un descendant de Stephen Rice. Il a été chancelier de l'Échiquier entre 1835 et 1839. Il a été remplacé par son petit-fils, le deuxième baron, son fils aîné l'hon. Stephen Edmund Spring Rice étant décédé avant lui. Le deuxième Lord Monteagle était un homme politique unioniste et fut fait Chevalier de l'Ordre de St Patrick en 1885. À sa mort, le titre passa à son fils, le troisième Baron. Il a occupé des fonctions diplomatiques mineures. Il a été remplacé par son oncle, le quatrième baron. Il était le fils cadet de l'hon. Stephen Edmund Spring Rice, fils aîné du premier baron. Depuis 2017, le titre est détenu par l'arrière-petit-fils du quatrième baron, le septième baron, qui a succédé à son père en 2013. Le diplomate Sir Cecil Spring Rice, ambassadeur britannique aux États-Unis de 1912 à 1918, était le fils de l'hon. Charles William Thomas Spring Rice, deuxième fils du premier baron Monteagle de Brandon. Le siège de la famille était Mount Trenchard House, près de Foynes, dans le comté de Limerick.
Baron Montfort/Baron Montfort :
Baron Montfort est un titre qui a été créé deux fois dans l'histoire britannique. La première création eut lieu dans la pairie d'Angleterre lorsque Jean de Montfort fut convoqué au parlement le 23 juin 1295. En 1367, le titre s'éteignit ou tomba en désuétude à la mort du troisième baron. La deuxième création est venue dans la pairie de Grande-Bretagne en 1741 lorsque Henry Bromley a été nommé Lord Montfort, baron de Horseheath, dans le comté de Cambridge. Il avait auparavant représenté le Cambridgeshire au Parlement, tout comme son père John Bromley et son grand-père John Bromley. Lord Montfort a été remplacé par son fils unique, le deuxième baronnet. Il a siégé en tant que député de la ville de Cambridge. Le titre s'est éteint à la mort de son fils, le troisième baron, en 1851. La deuxième famille descendait du lord chancelier du 16ème siècle Sir Thomas Bromley et du lord juge en chef du même nom et était encore au 18ème siècle également enregistré avec le orthographe et prononciation alternatives Montford. Il s'agit d'une corruption car «Montfort» signifie une montagne fortifiée ou un monticule comme à Montfort l'Amaury, lieu de naissance de Simon I de Montfort, leur patriarche français du XIe siècle. Simon de Montfort, 6e comte de Leicester a conduit le premier Parlement appelé à agir comme un contrôle sur le monarque en 1295 et était communément connu sous le nom de Simon de Montford d'où la suite inhabituellement longue dans l'orthographe alternative, voir Montfort pour des exemples.
Baron Monthermer/Baron Monthermer :
Le titre de baron Monthermer a été créé deux fois dans la pairie d'Angleterre. La première création fut pour Ralph de Monthermer qui fut convoqué au parlement le 4 mars 1309. Après la mort du deuxième baron, son héritière Margaret hérita de la baronnie. A sa mort, son fils, John de Montacute, lui succéda dans la baronnie et en 1397 il devint comte de Salisbury avec lequel titre la baronnie s'unit. La deuxième création était pour Edward de Monthermer qui fut convoqué au parlement le 23 avril 1326 malgré son frère aîné Thomas étant toujours en vie. À la mort d'Edward vers 1340, cette baronnie s'éteignit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bolivia - Mexico relations

Bolimowska Wie%C5%9B/Bolimowska Wieś : Bolimowska Wieś [bɔliˈmɔfska ˈvjɛɕ] est un village du district administratif de Gmina Bolimów, d...