Rechercher dans ce blog

lundi 2 mai 2022

Baron Lismore


Baron Fersang/Baron Fersang :
Baron Ironblood est un personnage fictif d'Action Force, l'équivalent britannique de la franchise GI Joe. Il est apparu dans les bandes dessinées et les annuaires de Battle Action Force des années 1980 et a été choisi comme figurine d'action par les fabricants de jouets Palitoy et distribué dans toute l'Europe. En Allemagne de l'Ouest, il était connu sous le nom de Baron Eisenblut.
Baron Dacier/Baron Dacier :
Baron Ironside, d'Archange et d'Ironside dans le comté d'Aberdeen, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1941 pour le maréchal Sir Edmund Ironside, auparavant gouverneur de Gibraltar et chef de l'état-major impérial. À partir de 2020, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé cette année-là. Le deuxième baron a été vice-président de la Chambre des lords de 1974 à 1977. Cependant, il a perdu son siège au parlement après l'adoption de la loi de 1999 sur la Chambre des lords. Le siège de la famille est The Priory House, près de Boxted, Essex.
Baron Isidore_Justin_S%C3%A9verin_Taylor/Baron Isidore Justin Séverin Taylor :
Isidore Justin Séverin Taylor est né à Bruxelles le 5 août 1789 et mort à Paris le 6 septembre 1879. Il fut étroitement associé au développement du théâtre français, voyageur et auteur réputé, et philanthrope.
Baron Islington/Baron Islington :
Baron Islington, d'Islington dans le comté de Londres, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1910 pour Sir John Poynder-Dickson, 6e baronnet, gouverneur de la Nouvelle-Zélande de 1910 à 1912. Le Baronetcy, de Hardingham Hall dans le comté de Norfolk, a été créé dans le Baronetage du Royaume-Uni le 21 septembre 1802 pour Archibald Dickson, un amiral de la Royal Navy, avec le reste, à défaut de sa propre descendance masculine, à son neveu Archibald Collingwood Dickson et la descendance masculine de son corps. Dickson n'avait pas de fils et fut remplacé selon le reste spécial par son neveu, le deuxième baronnet. Il était le fils de l'amiral William Dickson. Le deuxième baronnet était un contre-amiral de la Royal Navy. Il a été remplacé par son fils aîné, le troisième baronnet. Il était vice-amiral dans la Royal Navy. Il était sans enfant et a été remplacé par son frère cadet, le quatrième baronnet. Il était colonel dans l'armée du Bengale. Il a été remplacé par son frère cadet, le cinquième baronnet. Il était capitaine dans la Royal Navy. Il était sans enfant et a été remplacé par son neveu, le sixième baronnet susmentionné qui a été élevé à la pairie en 1910. Il était le fils unique de John Bourmaster Dickson (1815-1876), un contre-amiral dans la Royal Navy et le cinquième fils du deuxième baronnet, par sa première épouse Sarah Matilda (décédée en 1863), fille de Thomas Poynder, de Hilmarton près de Calne, Wiltshire. En 1888, en succédant aux successions de son oncle maternel, il prit par licence royale le nom de famille supplémentaire de Poynder. Les titres ont disparu à la mort de Lord Islington en 1936. Le premier baronnet était le neveu de James Dickson, député de Lanark Burghs et le frère de William Dickson (décédé en 1803), un amiral de la Royal Navy.
Baron Jean-Conrad_Hottinguer/Baron Jean-Conrad Hottinguer :
Le baron Jean-Conrad Hottinguer (15 février 1764, Zurich - 12 septembre 1841, Château Pipele, Boissy-Saint-Léger) était un banquier français d'origine suisse qui devint plus tard baron de l'Empire français.
Baron Jean%E2%80%93Henri_Hottinguer/Baron Jean–Henri Hottinguer :
Le baron Jean-Henri Hottinguer (né le 25 janvier 1803 - décédé en 1866) était le fils aîné et héritier du baron Jean-Conrad Hottinguer. En 1818, il quitte Paris pour apprendre le monde des affaires et poursuivre ses études. Sa première destination fut Londres, en Angleterre, où il travailla pour Lloyd's et la Bourse anglaise. À l'âge de 23 ans, il quitte Londres pour l'Amérique, où il travaille pendant plusieurs années. Pendant ce temps, il a noué des contacts qui l'aideraient dans ses projets futurs. Il est finalement revenu en France pour aider son père dans leurs affaires bancaires. En 1816, la Banque Hottinguer & Cie s'intéresse au commerce des assurances. Ils créent la Compagnie Royale d'Assurance Maritime après la création en 1789 de la première Compagnie Royale d'Assurance. Des noms qui figurent sur l'acte fondateur de cette institution : Jacques Laffitte, gouverneur de la Banque de France, Hottinguer, Benjamin Delessert et une vingtaine d'administrateurs de la Compagnie Royale d'Assurances Maritimes. Benjamin Delessert et la Banque Hottinguer & Cie fondent alors la Caisse d'Epargne, première caisse d'épargne pour petits investisseurs. En 1833, Jean-Henri prend le contrôle de la Banque Hottinguer & Cie à la retraite de son père. En 1858, Jean-Henri épouse Caroline Delessert, fille unique du baron Delessert. L'une de ses nombreuses réalisations dans la vie remonte à 1848, lorsqu'il prend le contrôle de la Banque Delessert après la mort de Benjamin Delessert. Sa femme Caroline était la dernière de sa dynastie. En 1852, Jean-Henri a contribué à la création de la Compagnie Générale des Eaux, elle faisait autrefois partie de Vivendi et est actuellement connue sous le nom de VEOLIA, et le premier réseau ferroviaire français. En 1863, Jean-Henri participe avec d'autres grandes familles bancaires à la création de la banque ottomane à Istanbul, qui devient alors la banque australienne et néo-zélandaise. Jean Henri est mort de causes naturelles à 63 ans en 1866. Il a été remplacé par son fils le baron Rodolphe Hottinguer (1835-1920).
Baron Jeffreys/Baron Jeffreys :
Baron Jeffreys est un titre qui a été créé deux fois, une fois dans la pairie d'Angleterre et une fois dans la pairie du Royaume-Uni. La première création est venue dans la pairie d'Angleterre le 16 mai 1685 lorsque l'avocat et plus tard lord chancelier, Sir George Jeffreys, 1er baronnet, a été nommé baron Jeffreys, de Wem. Il avait déjà été créé Baronnet, de Bulstrode dans le Comté de Buckingham, au Baronetage d'Angleterre en 1681. Les titres s'éteignirent à la mort de son fils, le deuxième Baron, en 1702, qui n'avait pas d'héritier mâle : sa fille , l'écrivain Henrietta Fermor, épousa le 1er comte de Pomfret. Les domaines sont passés à la veuve de Jeffreys, Lady Charlotte Herbert, qui s'est remariée plus tard en tant que vicomtesse Windsor. Il avait également été député conservateur de Petersfield. Le père de Jeffreys, Arthur Frederick Jeffreys, avait auparavant représenté Basingstoke au Parlement et avait été admis au Conseil privé en 1902. Lord Jeffreys a été remplacé par son petit-fils, le deuxième baron, son fils et héritier, le capitaine Christopher John Darell Jeffreys (1907-1940) ayant été tué au combat en mai 1940. Depuis 2017, le titre est détenu par le fils aîné du deuxième baron, le troisième baron, qui a succédé en 1986. Le siège de la famille est Bottom Farm, près de Grantham, Lincolnshire.
Baron Jermyn/Baron Jermyn :
Le baron Jermyn, de St Edmundsbury, était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé en 1643 pour Henry Jermyn, avec le reste, à défaut d'héritiers mâles, à ses neveux. En 1660, il fut encore plus honoré lorsqu'il fut nommé comte de St Albans, avec un reste normal pour les héritiers mâles de son corps. À la mort de Lord St Alban en 1684, le comté s'éteignit tandis qu'il fut remplacé dans la baronnie selon le reste spécial par son neveu, le deuxième baron. Il avait auparavant représenté Bury St Edmunds au Parlement. A sa mort, le titre passa à son frère cadet, le troisième baron. Il avait déjà été créé baron Douvres en 1685. En 1689, le déchu Jacques II le créa baron Jermyn de Royston, baron Ipswich, vicomte Cheveley et comte de Douvres dans la pairie jacobite. Cependant, ces titres n'étaient pas reconnus par le gouvernement anglais, bien que Jermyn soit généralement connu sous le nom de comte de Douvres. Tous les titres ont disparu à la mort de Jermyn en 1708. Le siège de la famille était Rushbrooke Hall à Rushbrooke, Suffolk.
Baron Jessel/Baron Jessel :
Le baron Jessel, de Westminster dans le comté de Londres, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 8 janvier 1924 pour Sir Herbert Jessel, 1er baronnet, qui avait auparavant représenté St Pancras South au Parlement en tant qu'unioniste libéral de 1896 à 1906 et en tant que conservateur de 1910 à 1918. Il avait déjà été créé baronnet, de Westminster dans le comté de Londres, dans le baronnet du Royaume-Uni 1917. Jessel était le fils cadet de Sir George Jessel, solliciteur général et maître des rôles, et le frère cadet de Sir Charles Jessel, 1er baronnet, qui a été créé baronnet en 1883 en reconnaissance des services de son père. Lord Jessel a été remplacé par son fils, le deuxième baron, qui a été vice-président de la Chambre des lords de 1963 à 1977. Les deux titres se sont éteints à sa mort le 13 juin 1990.
Baron Johann_Knoop/Baron Johann Knoop :
Le baron Johann Knoop (22 juillet 1846 à Moscou - 9 mai 1918 à Wadhurst), était un collectionneur d'instruments de musique qui possédait un total de 29 grands violons, altos et violoncelles à un moment ou à un autre, dont quatre altos Stradivari. Plusieurs instruments portent son nom : Baron Knoop Stradivarius (1698) Alard-Baron Knoop Stradivarius (1715) Baron Knoop ; ex-Bevan Stradivarius (1715)Le père de Knoop, Johann Ludwig Knoop (1821-1894), a émigré d'Allemagne en Russie, a fondé une industrie textile à Narva, en Estonie, et a obtenu le titre russe de "Baron", qu'il a transmis à son fils.
Baron Johann_von_Wessenberg-Ampringen/Baron Johann von Wessenberg-Ampringen :
Le baron Johann von Wessenberg-Ampringen (allemand : Johann Philipp Freiherr von Wessenberg-Ampringen ; 28 novembre 1773 - 1er août 1858, Fribourg-en-Brisgau) était un homme d'État diplomate autrichien.Wessenberg est né à Dresde, où son père a travaillé comme tuteur à la princes de la maison électorale de Wettin. Le frère cadet de Johann, Ignaz Heinrich von Wessenberg, choisit plus tard une carrière ecclésiastique et, en 1801, fut nommé vicaire général de l'évêché de Constance. En 1776, la famille retourna à Fribourg en Autriche. Johann a rejoint la fonction publique autrichienne en 1794. Il a servi comme envoyé diplomatique pendant la guerre de la deuxième coalition soutenant les forces de l'archiduc Charles. À partir de 1801, il travailla comme secrétaire à l'ambassade d'Autriche à Berlin dirigée par le comte Johann Philipp von Stadion et en 1805 fut nommé ambassadeur à Kassel, où il fut témoin de l'occupation par les troupes françaises sous le général Mortier en 1806. En 1808, Wessenberg retourna à Berlin. comme ambassadeur à la cour de Prusse. Le roi Frédéric-Guillaume III avait fui les forces de Napoléon vers la Prusse orientale et Wessenberg n'avait aucune possibilité de le convaincre de rejoindre la cinquième coalition contre la France. De 1811 à 1813, il dirigea la légation à Munich et voyagea ensuite comme envoyé spécial à Londres, en France et à Milan avant d'être nommé en 1814 deuxième délégué autrichien (après le prince Metternich) au Congrès de Vienne. Les efforts de Wessenberg ont apporté une contribution majeure à l'établissement de la Confédération allemande. À partir de 1830, il a de nouveau servi comme ambassadeur à La Haye, il a également participé à la procédure après la Révolution belge qui a finalement conduit au traité de Londres de 1839. Après les révolutions de 1848, Wessenberg à la retraite est nommé ministre-président le 18 juillet, il est néanmoins contraint de fuir avec la cour de l'insurrection de Vienne à Olomouc, après quoi il démissionne le 21 novembre en faveur du prince Félix de Schwarzenberg. Wessenberg a passé ses dernières années dans les domaines de sa famille à Fribourg, où il est également décédé.
Baron Joicey/Baron Joicey :
Le baron Joicey, de Chester-le-Street dans le comté de Durham, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1906 pour le magnat des mines de charbon et ancien député libéral de Chester-le-Street, Sir James Joicey, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, de Longhirst et d'Ulgham, tous deux dans le comté de Northumberland, dans le Baronetage du Royaume-Uni en 1893. Il fut remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il était haut shérif du comté de Durham en 1910. Le deuxième baron a perdu son fils jeune et, à sa mort, son jeune frère a succédé à la baronnie. Le troisième baron était un officier de l'armée, dont le fils aîné est mort pendant la Seconde Guerre mondiale sans descendance masculine, et il a donc été remplacé par son fils cadet, le quatrième baron. Depuis 2010, les titres sont détenus par le fils aîné de ce dernier, le cinquième baron, qui a succédé en 1993. John Joicey, oncle du premier baron, était un homme politique libéral et propriétaire de charbon. Le siège de la famille est Etal Manor sur le domaine Ford Castle et Etal Castle.
Baron Jones/Baron Jones :
Baron Jones ou Lord Jones pourrait faire référence à l'un des suivants (baronne Jones pour une pairie) Barry Jones, baron Jones (né en 1939), politicien du Parti travailliste au Royaume-Uni Baron Jones de Naven (un titre subsidiaire détenu par le vicomte Ranelagh) Michael Jones, Lord Jones (1948–2016), sénateur du Collège de justice d'Écosse Nigel Jones, baron Jones de Cheltenham (né en 1948), homme politique libéral démocrate au Royaume-Uni Digby Jones, baron Jones de Birmingham (né en 1955), britannique homme d'affaires et homme politique Maggie Jones, baronne Jones de Whitchurch (née en 1955), pair travailliste britannique et ancienne responsable syndicale et politicienne travailliste Jenny Jones (politicienne verte), baronne Jones de MoulsecomombCe qui suit utilise un titre qui n'inclut pas Jones ou a un double -noms barrés Leifchild Jones, 1er baron Rhayader Thomas Jones, baron Maelor (1898–1984), homme politique travailliste britannique Alun Jones, baron Chalfont Elwyn Jones, baron Elwyn-Jones (1909–1989), avocat gallois et Labou le politicien Timothy Clement-Jones, le baron Clement-Jones (né en 1949), le libéral démocrate Peer et leur porte-parole des industries créatives à la Chambre des lords William Wynne-Jones, le baron Wynne-Jones (1903-1982), le chimiste britannique Tristan Garel -Jones, baron Garel-Jones Pauline Neville-Jones, baronne Neville-Jones (née en 1939), ancien gouverneur de la BBC et président du British Joint Intelligence Committee (JIC) Antony Armstrong-Jones, 1er comte de Snowdon (1930–2017), Baron Armstrong-Jones Samuel Jones-Loyd, 1er baron Overstone (1796–1883), banquier et homme politique britannique
Baron Julius_von_Szilassy/Baron Julius von Szilassy :
Julius (Hope Joseph) (à partir de 1918, Freiherr) Szilassy von Szilas und Pilis ( hongrois : Gyula báró Szilassy de Szilas et Pilis ) (21 août 1870 - ? ? 1935) était un diplomate austro-hongrois d'origine hongroise servant dans divers postes, y compris en tant qu'envoyé en Grèce pendant la Première Guerre mondiale et, pendant de nombreuses années, en tant que secrétaire de la légation austro-hongroise à Washington, DC Il était un descendant direct de la famille britannique Hope qui possédait le célèbre diamant Hope.
Baron Karl_Ludwig_von_der_Pfordten/Baron Karl Ludwig von der Pfordten :
Ludwig Karl Heinrich Freiherr von der Pfordten (11 septembre 1811 à Ried (Innkreis) - 18 août 1880 à Munich) était un avocat et homme politique bavarois.
Baron Karl_von_Hasenauer/Baron Karl von Hasenauer :
Le baron Karl von Hasenauer (allemand : Karl Freiherr von Hasenauer [ˈhaːzənaʊɐ]) (20 juillet 1833 - 4 janvier 1894) était un important architecte autrichien et un représentant clé de l'école Historismus. Il a créé plusieurs monuments néo-baroques, dont beaucoup près de la Ringstraße à Vienne. Il fut également l'élève d'August Sicard von Sicardsburg et d'Eduard van der Nüll. Pour son travail exceptionnel, il a été anobli par l'empereur François-Joseph I en 1873 et a fait Freiherr, l'équivalent de baron. Hasenauer était l'architecte en chef de l'Exposition universelle de Vienne en 1873. Avec Gottfried Semper, il a conçu le complexe avec le Kunsthistorisches Museum (le Musée d'histoire de l'art) et le Naturhistorisches Museum (Musée d'histoire naturelle) (1871–1891), le Burgtheater ( 1874–1888), la Hermesvilla et la Neue Hofburg (1881–1894, achevée en 1913). Après un conflit avec son ancien partenaire commercial Semper, il gère seul la construction de la Hofburg. Le conflit sur l'attribution de leurs projets communs se poursuit à ce jour entre les partisans de Semper et Hasenauer. Cependant, comme l'ancien maître Semper est crédité du Semperoper à Dresde, Hasenauer reçoit plus de crédit pour l'architecture de la Ringstraße.
Baron Karl_von_Macchio/Baron Karl von Macchio :
Karl Freiherr von Macchio (23 février 1859 - 1er avril 1945) était un diplomate austro-hongrois actif avant et pendant la Première Guerre mondiale.
Baron Keane/Baron Keane :
Le baron Keane, de Ghuznee en Afghanistan et de Cappoquin dans le comté de Waterford, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 23 décembre 1839 pour le commandant militaire John Keane. Il était le deuxième fils de Sir John Keane, 1er baronnet, de Cappoquin (voir Keane Baronnets pour l'histoire antérieure de la famille). Le troisième baron était lieutenant-général dans l'armée britannique. Le titre s'est éteint à sa mort en 1901.
Baron Keith/Baron Keith :
Baron Keith était un titre qui a été créé trois fois dans l'histoire britannique, avec les trois créations en faveur de la même personne, l'amiral l'honorable Sir George Keith Elphinstone. Il était le cinquième fils de Charles Elphinstone, 10e Lord Elphinstone (voir Lord Elphinstone pour l'histoire antérieure de la famille Elphinstone) par sa femme Lady Clementine, fille de John Fleming, 6e comte de Wigtown et Lady Mary, fille de William Keith, 8e comte. Marischal (voir Earl Marischal pour l'histoire antérieure de la famille Keith). La première création est venue dans la pairie d'Irlande en 1797 lorsqu'il a été nommé baron Keith, de Stonehaven Marrischal, avec le reste à défaut de descendance masculine de sa fille et unique enfant de son premier mariage, Margaret Mercer Elphinstone, et les héritiers mâle de son corps. Le 15 décembre 1801, il fut créé baron Keith, de Stonehaven Marischal dans le comté de Kincardine, dans la pairie du Royaume-Uni, avec le reste normal aux héritiers mâles. En 1803, il fut nommé baron Keith, de Banheath dans le comté de Dumbarton, dans la pairie du Royaume-Uni, avec le reste à sa fille et unique enfant de son premier mariage, Margaret Mercer Elphinstone et les héritiers mâles de son corps. En 1814, Lord Keith fut encore honoré lorsqu'il fut nommé vicomte Keith dans la pairie du Royaume-Uni, avec le reste normal pour les héritiers mâles. Il mourut le 10 mars 1823, lorsque la vicomté et la baronnie de 1801 s'éteignirent car il n'avait pas de fils, tandis que les baronnies de 1797 et 1803 passèrent selon les restes spéciaux à sa fille, la deuxième baronne. Elle était mariée à l'aristocrate français Charles Joseph, comte de Flahaut. En 1837, elle succède également à sa cousine en tant que 7e Lady Nairne bien qu'elle ne soit pas reconnue dans le titre. Lady Keith était une hôtesse de société de premier plan à Londres et à Paris. Elle avait cinq filles mais pas de fils et à sa mort en 1867, les baronnies de 1797 et 1803 ont également disparu. Elle a été succédée dans la seigneurie écossaise de Nairne par sa fille aînée Emily Petty-Fitzmaurice, marquise de Lansdowne, qui est devenue la 8e dame Nairne (voir Lord Nairne pour plus d'histoire sur ce titre). Le titre Lord Keith of Inverury a été créé dans la pairie d'Écosse en 1677. Pour plus d'informations sur cette création, voir Earl of Kintore . Trois pairs à vie ont pris le titre de Baron Keith au Royaume-Uni, deux Law Lords en vertu de l'Appelate Jurisdiction Act 1876 : Baron Keith d'Avonholm (1953), Baron Keith de Kinkel (1977) et une troisième pairie à vie en vertu du Life Peerages Act 1958, Baron Keith de Castleacre (1980).
Baron Kenilworth/Baron Kenilworth :
Baron Kenilworth, de Kenilworth dans le comté de Warwick, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1937 pour le magnat de l'industrie automobile Sir John Siddeley. Son petit-fils, le troisième baron, était architecte d'intérieur et fondateur de John Siddeley International Ltd. Depuis 2010, le titre est détenu par le fils de ce dernier, le quatrième baron, qui a succédé en 1981. Le premier baron a acheté le château de Kenilworth en 1937. La maison est maintenant sous la garde d'English Heritage.
Baron Kennet/Baron Kennet :
Le baron Kennet, des Dénés du comté de Wiltshire, est un titre de la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1935 pour le journaliste et homme politique Sir Hilton Young. Il était le plus jeune fils de Sir George Young, 3e baronnet, de Formosa Place. Il a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il était écrivain et homme politique. Depuis 2010, le titre est détenu par son fils, le troisième baron, qui a succédé en 2009. En tant qu'arrière-petit-fils de Sir George Young, 3e baronnet, de Formosa Place, il est également en reste à ce titre. Le premier baron était marié à la sculptrice Kathleen Scott, veuve de l'explorateur polaire Robert Falcon Scott, le second à Elizabeth Young, Lady Kennet.
Baron Kensington/Baron Kensington :
Baron Kensington est un titre qui a été créé trois fois, dans les pairies d'Angleterre, d'Irlande et du Royaume-Uni.
Baron Kenswood/Baron Kenswood :
Baron Kenswood, de St Marylebone dans le comté de Londres, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1951 pour le violoniste professionnel et travailleur social pour les aveugles, Ernest Whitfield. Depuis 2017, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé en 2016.
Baron Kenyon/Baron Kenyon :
Le baron Kenyon, de Gredington, dans le comté de Flint, est un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé en 1788 pour l'avocat et juge Sir Lloyd Kenyon, 1er baronnet. Il a été Master of the Rolls et Lord Chief Justice d'Angleterre et du Pays de Galles. Kenyon avait déjà été créé baronnet, de Gredington dans le comté de Flint, en 1784. Son petit-fils, le troisième baron, représenta brièvement St Michael's à la Chambre des communes. Son petit-fils, le quatrième baron, a occupé des fonctions mineures dans les gouvernements de Lord Salisbury, Arthur Balfour et David Lloyd George et a également été Lord Lieutenant du Denbighshire. En 1912, Lord Kenyon prit par licence royale le nom de famille supplémentaire de Tyrell. Depuis 2019, les titres sont détenus par son arrière-petit-fils, le septième baron, qui a succédé à son père en 2019.
Baron Ker/Baron Ker :
Baron Ker peut se référer à : Baron (Lord) Ker de Cessford et Cavertoun (dans la pairie d'Écosse) est à partir de 1616 l'un des titres subsidiaires du duc de Roxburghe Baron (Lord) Ker de Cessford et Overton (dans la pairie d'Écosse également ) est de 1707 un autre des titres subsidiaires du duc de Roxburghe Baron Ker de Kersehugh (dans la pairie du Royaume-Uni) est de 1821 l'un des titres subsidiaires du marquis de Lothian Baron Ker de Wakefield (dans la pairie de Grande-Bretagne) était de 1741 à 1805 l'un des titres subsidiaires du duc de Roxburghe
Baron Kershaw/Baron Kershaw :
Le baron Kershaw, de Prestwich dans le comté palatin de Lancaster, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1947 pour Fred Kershaw, qui a ensuite été Lord-in-waiting dans le gouvernement travailliste de Clement Attlee. Depuis 2010, le titre est détenu par son petit-fils, le quatrième baron, qui a succédé à son père en 1962 (qui à son tour avait succédé à son frère aîné en 1961).
Baron Keyes/Baron Keyes :
Baron Keyes, de Zeebrugge et de Douvres dans le comté de Kent, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1943 pour l'éminent commandant naval, l'amiral de la flotte, Sir Roger Keyes, 1er baronnet. On se souvient surtout de lui pour son rôle dans le raid de Zeebrugge en 1918, une tentative de la Royal Navy de neutraliser le port belge de Zeebrugge qui servait de base aux attaques de sous-marins allemands contre la navigation alliée. Keyes avait déjà été créé baronnet, de Zeebrugge et de Douvres dans le comté de Kent, dans le baronnetage du Royaume-Uni en 1919. Depuis 2010, les titres sont détenus par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 2005. Il n'utilise pas son titre. Geoffrey Charles Tasker Keyes, fils aîné du premier baron, a été tué en 1941 lors d'une tentative de capture du général Erwin Rommel en Libye. Pour ses actions, Keyes a reçu à titre posthume la Croix de Victoria.
Baron Kibamba/Baron Kibamba :
Francoeur Baron De Sylvain Kibamba (né le 23 mars 1998) est un footballeur international congolais qui joue pour le club espagnol Sevilla Atlético en tant que défenseur.
Baron Kilbracken/Baron Kilbracken :
Le baron Kilbracken, de Killegar dans le comté de Leitrim, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1909 pour le haut fonctionnaire Sir Arthur Godley. Il a été sous-secrétaire d'État permanent pour l'Inde entre 1883 et 1909. Depuis 2010, le titre est détenu par son arrière-petit-fils, le quatrième baron, qui a succédé à son père en 2006. John Robert Godley était le père du premier baron. Un autre membre de la famille Godley était le général Sir Alexander Godley. Il était le cousin germain du premier baron.
Baron Kilkeel/Baron Kilkeel :
Baron Kilkeel est un titre de la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 19 mai 2018 par la reine Elizabeth II en tant que titre subsidiaire pour son petit-fils le prince Harry, duc de Sussex, à l'occasion de son mariage avec Meghan Markle. Il porte le nom du petit port de pêche de Kilkeel, dans le comté de Down, avec une population de 6 887 habitants, dans le district de Newry, Mourne and Down en Irlande du Nord. Le même jour, il a également été créé duc de Sussex et comte de Dumbarton. Traditionnellement, les membres masculins de la famille royale reçoivent au moins un titre le jour de leur mariage par le monarque.
Baron Killanin/Baron Killanin :
Baron Killanin, de Galway dans le comté de Galway, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1900 pour l'avocat et homme politique irlandais Michael Morris, baron Morris, Lord Chief Justice of Ireland de 1887 à 1889 et Lord of Appeal in Ordinary de 1889 à 1900. Il avait déjà été créé baronnet dans le baronnetage de la Royaume-Uni en 1885, et pair à vie en vertu de l' Appellate Jurisdiction Act 1876 en tant que baron Morris, de Spiddal dans le comté de Galway , en 1889. À sa mort en 1901, la pairie à vie s'est éteinte alors qu'il a succédé à la baronnie et baronnie héréditaire par son fils aîné, le deuxième baron. Il a brièvement représenté l'arrondissement de Galway à la Chambre des communes en tant que conservateur et a également été Lord Lieutenant du comté de Galway de 1918 à 1922. Il a été remplacé par son neveu, le troisième baron, le fils de George Henry Morris. Il était un éminent auteur, journaliste et responsable sportif et a été président du Comité international olympique entre 1972 et 1980. Depuis 2017, les titres sont détenus par son fils aîné, le quatrième baron, qui a succédé en 1999. Il est un film producteur.
Baron Killarney/Baron Killarney :
Baron Killarney était un titre de la pairie du Royaume-Uni qui a été créé deux fois. La première création est venue le 24 mai 1892 en tant que titre de fond par la reine Victoria pour son petit-fils le prince George, duc d'York. George a également été créé duc d'York et comte d'Inverness, le même jour. En 1910, lors de son ascension en tant que roi George V, ses titres ont fusionné avec la couronne. La deuxième création est venue le 24 mai 1920, en tant que titre de fond par le roi George V pour son fils le prince Albert, duc d'York. Albert a également été créé duc d'York et comte d'Inverness, le même jour. Lors de l'abdication du roi Édouard VIII en 1936, les titres d'Albert ont fusionné avec la couronne, lors de son couronnement en tant que roi George VI. Il porte le nom de la ville et de la paroisse civile de Killarney, dans le comté de Kerry, en Irlande.
Baron Killearn/Baron Killearn :
Baron Killearn, de Killearn dans le comté de Stirling, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1943 pour le diplomate Sir Miles Lampson. Il était le deuxième fils de Norman Lampson, le plus jeune fils de Sir Curtis Lampson, 1er baronnet, de Rowfant (voir ci-dessous). Le fils aîné de Lord Killearn, le deuxième baron, a succédé à son deuxième cousin une fois démis de ses fonctions de quatrième baronnet en 1971. À sa mort, les titres sont passés à son demi-frère, le troisième et (à partir de 2017) titulaire actuel de la baronnie et de la baronnie. Le Lampson Baronetcy, de Rowfant dans le comté de Sussex, a été créé dans le Baronetage du Royaume-Uni en 1866 pour l'homme d'affaires anglo-américain Curtis Lampson. Son petit-fils, le troisième baronnet, était auteur, journaliste et explorateur, notamment en Afrique centrale et occidentale. À sa mort en 1971, le titre a été hérité par son deuxième cousin une fois enlevé, le troisième baron Killearn susmentionné (voir ci-dessus). Le siège de la famille est Little Sodbury Manor, près de Chipping Sodbury, South Gloucestershire.
Baron Killyleagh/Baron Killyleagh :
Baron Killyleagh est un titre de la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 23 juillet 1986 par la reine Elizabeth II comme titre substantiel pour son fils le prince Andrew, duc d'York, à l'occasion de son mariage avec Sarah Ferguson. Le couple s'est marié à l'abbaye de Westminster. Il porte le nom du village et de la paroisse civile de Killyleagh, comté de Down, Irlande du Nord. Il est surtout connu pour son château de Killyleagh du 12ème siècle. Le même jour, il a également été créé duc d'York et comte d'Inverness. Traditionnellement, le monarque accorde aux membres masculins de la famille royale au moins un titre le jour de leur mariage.
Baron Kilmaine/Baron Kilmaine :
Baron Kilmaine est un titre qui a été créé deux fois, les deux fois dans la pairie d'Irlande. La première création est venue en 1722 en faveur du soldat l'hon. James O'Hara. Deux ans plus tard, il succède à son père en tant que baron Tyrawley. Cependant, les deux titres se sont éteints à la mort du deuxième baron Tyrawley en 1773 sans fils légitimes. La deuxième création a eu lieu en 1789 lorsque Sir John Browne, 7e baronnet, de The Neale, a été créé baron Kilmaine, de The Neale dans le comté de Mayo. Il avait auparavant représenté Newtownards et Carlow Borough à la Chambre des communes irlandaise. Son petit-fils, le troisième baron, a siégé à la Chambre des lords en tant que pair représentant irlandais de 1849 à 1873. Il a été remplacé par son fils aîné, le quatrième baron. Il était pair représentant irlandais de 1890 à 1907, date à laquelle il s'est suicidé en sautant par la fenêtre d'un hôtel à Paris. Son fils, le cinquième baron, a siégé en tant que pair représentant irlandais de 1911 à 1946, date à laquelle il est également mort par suicide en buvant du poison. Le septième baron a vécu dans les West Midlands et a été l'un des fondateurs de Whale Tankers Ltd, de Ravenshaw, Solihull . Sa veuve, Linda, est un ancien haut shérif du Warwickshire. Depuis 2013, les titres sont détenus par le fils unique de ce dernier, John, le huitième baron, qui a succédé à son père en 2013. Il vit dans une communauté de Camphill dans le sud du Pays de Galles. Le Browne Baronetcy, de The Neale dans le comté de Mayo, était créé dans le baronnetage de la Nouvelle-Écosse en 1636 pour John Browne. Cependant, il n'a jamais assumé le titre. La baronnie n'a en fait été assumée pour la première fois que par son arrière-arrière-petit-fils, le sixième baronnet. Ce dernier a été remplacé par son jeune frère, le septième baronnet, qui a été créé baron Kilmaine en 1789. Deux autres membres de la famille Browne ont été élevés à la pairie. John Browne, 1er comte d'Altamont (le grand-père de John Browne, 1er marquis de Sligo), était le petit-fils du colonel John Browne, fils cadet de Sir John Browne, 1er baronnet. Par conséquent, l'actuel marquis de Sligo est également en reste à la baronnie Browne, de The Neale. De plus, Augusta Browne, la plus jeune fille du très révérend l'hon. Henry Montague Browne, deuxième fils du deuxième baron Kilmaine, a été créé baronne Bolsover en 1880.Cette famille Browne d'Irlande porte les armes Sable, trois lions passant en bend argent entre quatre bendlets argent qui sont les mêmes armes que celles portées par la famille anglaise de Browne, vicomte Montagu, descendant de Sir Anthony Browne (vers 1500-1548), KG, de Battle Abbey et Cowdray Park, maître de la cavalerie du roi Henri VIII. Cependant aucun lien familial entre les deux familles n'est mentionné dans The Complete Peerage (1910) la baronnie considérée comme vacante. Cependant, au moins à partir de 2013, la famille est restée en possession de Shelfield House, Warwickshire.
Baron Kilmarnock/Baron Kilmarnock :
Baron Kilmarnock, de Kilmarnock dans le comté d'Ayr, en Écosse, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1831 pour William Hay, 18e comte d'Erroll. C'était une renaissance du titre de Kilmarnock détenu par son arrière-grand-père William Boyd, 4e comte de Kilmarnock, qui a été atteint en 1746 (avec ses titres perdus). La baronnie de Kilmarnock est restée un titre subsidiaire du comté d'Erroll jusqu'à la mort en 1941 de l'arrière-arrière-petit-fils du dix-huitième comte, le vingt-deuxième comte. Le comté, qui pouvait être transmis par les lignées féminines, a été hérité par la fille et enfant unique du défunt comte, la vingt-troisième comtesse. La baronnie de Kilmarnock, qui ne pouvait être transmise qu'aux héritiers mâles, a été héritée par le frère cadet du comte, le sixième baron. Il a pris le nom de famille de Boyd au lieu de Hay la même année où il a succédé au titre. Depuis 2013, le titre est détenu par son fils cadet, le huitième baron, qui a succédé à son frère aîné en 2009. Les actuels barons Kilmarnock sont les chefs de clan héréditaires du clan Boyd.
Baron Kindersley/Baron Kindersley :
Le baron Kindersley, de West Hoathly dans le comté de Sussex, est un titre de la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1941 pour l'homme d'affaires Sir Robert Kindersley, principalement en reconnaissance de son travail en tant que président du National Savings Committee. Son deuxième fils, le deuxième baron, était brigadier dans les Scots Guards. Depuis 2017, le titre est détenu par le petit-fils de ce dernier, le 4e baron, qui a succédé à son père en 2013.
Baron Kingsale/Baron Kingsale :
Baron Kingsale est un titre du premier baron de la pairie d'Irlande. La baronnie féodale remonte au moins au XIIIe siècle. La première création de pairie était par bref.
Baron Kingsdown/Baron Kingsdown :
Baron Kingsdown peut faire référence à : Thomas Pemberton Leigh, 1er baron Kingsdown (1793-1867), homme politique britannique. Robin Leigh-Pemberton, baron Kingsdown (1927-2013), avocat et banquier britannique, parent du précédent.
Baron Kingston/Baron Kingston :
Baron Kingston est un titre qui a été créé deux fois dans la pairie d'Irlande et une fois dans la pairie du Royaume-Uni. La première création a eu lieu en 1660 lorsque le commandant militaire Sir John King a été nommé baron Kingston, de Kingston dans le comté de Dublin. Il était le frère aîné de Sir Robert King, 1er baronnet, de l'abbaye de Boyle (dont descendent les comtes de Kingston). Deux de ses fils, les deuxième et troisième barons, ont tous deux remporté le titre. Le titre s'éteignit en 1761 à la mort du fils de ce dernier, le quatrième baron, qui n'avait aucun descendant masculin survivant. Cependant, le titre a été relancé trois ans plus tard lorsque son parent Sir Edward King, 5e baronnet, de Boyle Abbey, a été nommé baron Kingston, de Rockingham dans le comté de Roscommon. Il fut également créé vicomte Kingston en 1766 et comte de Kingston en 1768. En 1821, George King, 3e comte de Kingston, fut nommé baron Kingston, de Mitchelstown, dans le comté de Cork, dans la pairie du Royaume-Uni, lui permettant pour siéger à la Chambre des Lords. Voir le titre du comté pour plus d'informations sur cette création.
Baron Kinross/Baron Kinross :
Le baron Kinross, de Glasclune dans le comté de Haddington, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 15 juillet 1902 pour l'avocat écossais John Balfour, homme politique libéral et Lord President de la Court of Session. Son petit-fils, le troisième baron, était auteur et journaliste. Depuis 2019, le titre est détenu par le neveu de ce dernier, le cinquième baron, qui a succédé à son père en 1985. Les quatre barons décédés sont enterrés à l'extrémité sud de Lords Row au Dean Cemetery, à Édimbourg.
Baron Kirkwood/Baron Kirkwood :
Le baron Kirkwood, de Bearsden dans le comté de Dunbarton, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1951 pour l'ingénieur écossais, syndicaliste, Parti travailliste indépendant et plus tard politicien travailliste David Kirkwood. Depuis 2010, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1970.
Baron Knoop,_ex-Bevan_Stradivarius/Baron Knoop, ex-Bevan Stradivarius :
Le Baron Knoop, ex-Bevan Stradivarius est un violon fabriqué par le célèbre luthier Antonio Stradivari à Crémone, en Italie, en 1715. L'instrument porte le nom du baron Johann Knoop (1846–1918), un collectionneur de dizaines de grands violons, altos et violoncelles à un moment ou à un autre comprenant quatre altos représentant plus du tiers des altos Stradivari existants. Lors de la vente de l'instrument à JE Greiner par l'intermédiaire de l'agence Wurlitzer à New York, la firme WE Hill à Londres a proposé que le violon porte le nom de son client, Baron Knoop. Plusieurs instruments de grands maîtres luthiers portent le sobriquet Baron Knoop, dont un autre Stradivari de 1715, l'Alard-Knoop. Dans leur publication de 1902 d'Antonio Stradivari His Life and Work, alors qu'il était en la possession du banquier londonien FL Bevan, le violon était référencé par le nom de Knoop, commentant que le violon est de "premier rang". Dans la lettre fournie à Greiner à Au moment de son achat du baron Knoop, les Hills ont déclaré que c'était le violon sur lequel Knoop aimait le plus jouer. L'instrument appartient actuellement au collectionneur David L. Fulton. ProvenanceM. Oechsner, ch. 1870; CG Meier 1881; FL Bevan v. 1882; Richard Bennett 1913; JE Greiner, 1928; J.Frank Otwell, 1944; Raymond Cerf, 1954; Rony Rogoff, 1980; David L. Fulton, 1992.
Baron Knoop_Stradivarius/Baron Knoop Stradivarius :
Le Baron Knoop Stradivarius de 1698 est un violon ancien fabriqué par le luthier Antonio Stradivari de Crémone (1644-1736).
Baron La_Croix/Baron La Croix :
Le Baron La Croix (créole haïtien : Bawon Lakwa), fait partie des Guédé, un loa des morts et de la sexualité, aux côtés du Baron Samedi et du Baron Cimetière en vaudou. Il est syncrétisé avec Saint Expédit. Le baron La Croix est toujours connu sous le nom d'azagon lakwa. Un fait peu connu est que le Baron La Croix est le frère du Baron Samedi. On ne sait pas quel esprit est le plus ancien, mais ils sont en effet liés.
Baron La_Poer/Baron La Poer :
Baron La Poer, de la Poer ou Le Pour, est un titre de la pairie d'Irlande détenu par le marquis de Waterford. Sa création est la seule instance dans la loi du Royaume d'Irlande reconnaissant une pairie par bref .
Baron Ladislaus_M%C3%BCller_von_Szentgy%C3%B6rgy/Baron Ladislaus Müller von Szentgyörgy :
Ladislaus Freiherr Müller von Szentgyörgy ( hongrois : szentgyörgyi báró Müller László ) (18 octobre 1855 - 14 mars 1941) était un diplomate austro-hongrois d'origine hongroise servant comme ambassadeur à Tokyo au début de la Première Guerre mondiale .
Lac Baron/Lac Baron :
Baron Lake peut faire référence à : Baron Lake (Idaho), un lac du comté de Boise, Idaho Little Baron Lake Upper Baron Lake Gerard Lake (1744–1808), 1st Baron Lake, général britannique
Lac Baron_(Idaho)/Lac Baron (Idaho) :
Le lac Baron est un lac alpin du comté de Boise, dans l'Idaho, aux États-Unis, situé dans les montagnes Sawtooth dans la zone de loisirs nationale Sawtooth. Le sentier 101 de la forêt nationale de Sawtooth mène au lac. Le lac Upper Baron est en amont du lac Baron tandis que le lac Little Baron est en aval, mais pas dans le même sous-bassin. Warbonnet Peak à 10 210 pieds (3 110 m) se trouve à l'ouest du lac.
Baron Lamington/Baron Lamington :
Baron Lamington, de Lamington dans le comté de Lanark, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1880 pour Alexander Baillie-Cochrane, député conservateur de longue date et vieil ami de Benjamin Disraeli. Il était le fils de l'amiral de la flotte Sir Thomas John Cochrane, fils de l'amiral l'honorable Sir Alexander Cochrane, sixième fils de Thomas Cochrane, 8e comte de Dundonald (voir le comte de Dundonald pour l'histoire antérieure de la famille Cochrane). Lord Lamington a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il a représenté St Pancras North à la Chambre des communes et a été gouverneur du Queensland et de Bombay. A sa mort, le titre passa à son fils, le troisième baron. Il était sans enfant et à sa mort en 1951 la baronnie s'est éteinte. On dit que le gâteau Lamington porte le nom du deuxième baron.
Baron Lancaster/Baron Lancaster :
Baron Lancaster est un titre de baronnie dans la pairie d'Angleterre créé deux fois en 1299 : la première fois pour le (plus tard) 3e comte de Lancaster. C'est un titre qui aurait pu être créé, comme pourrait le signifier le nom donné dans l'acte d'assignation. Peu importe si cette baronnie a bien été créée ou non, le 4e baron est devenu roi sous le nom d'Henri IV en 1399 et le titre a fusionné avec la couronne. La deuxième fois pour John de Lancastre (mort en 1334), à la mort duquel le titre s'est éteint.
Baron Lang/Baron Lang :
Le baron Lang peut faire référence à : Cosmo Gordon Lang (1864-1945), 1er baron Lang de Lambeth, archevêque de Cantorbéry Ian Lang (né en 1940), baron Lang de Monkton, homme politique britannique
Baron Langdale/Baron Langdale :
Baron Langdale était un titre qui a été créé deux fois dans l'histoire britannique. La première création est venue dans la pairie d'Angleterre le 4 février 1658 lorsque l'éminent commandant royaliste de la guerre civile anglaise, Sir Marmaduke Langdale, a été créé par le baron Langdale, de Holme. Il avait combattu aux côtés du prince Rupert et du marquis de Newcastle à la bataille de Marston Moor, avant la guerre, il était le haut shérif du Yorkshire et, plus tard, un catholique converti. Son fils, le deuxième baron, était gouverneur de Kingston-upon-Hull. Le titre est descendu de père en fils jusqu'à la mort du cinquième baron en 1777. Il n'avait pas d'héritier car son fils unique était mort en bas âge et le titre s'est éteint à sa mort en 1777. La désignation territoriale "de Holme" fait référence à le siège principal de la famille, Holme Hall dans la paroisse de Holme-on-Spalding-Moor, Yorkshire. L'ancien nom de famille de "Langdale" (à l'origine de Langdale) fait référence au manoir de Langdale dans la centaine de Pickering dans le comté de York que les ancêtres de Marmaduke occupaient comme siège avant le règne du roi Jean (1199-1216). la création est venue dans la pairie du Royaume-Uni le 23 janvier 1836 lorsque Henry Bickersteth a été nommé baron Langdale, de Langdale dans le comté de Westmorland. Il est nommé Master of the Rolls la même année. Il avait une fille mais pas de fils et la baronnie s'éteignit à sa mort en 1851. Le pasteur évangélique Edward Bickersteth était le frère cadet de Lord Langdale.
Baron Langford/Baron Langford :
Le baron Langford, de Summerhill dans le comté de Meath, est un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 1er juillet 1800 pour Clotworthy Rowley, qui avait auparavant représenté Trim et le comté de Meath à la Chambre des communes irlandaise. Né Clotworthy Taylor, il était le quatrième fils de Thomas Taylor, 1er comte de Bective (dont le fils aîné a été créé marquis de Headfort en 1800) et de Jane Rowley, fille d'Hercule Langford Rowley et de sa femme Elizabeth Rowley, 1ère vicomtesse Langford (créée en 1766 ). La vicomté de Langford s'est éteinte en 1796 à la mort d' Hercules Rowley, 2e vicomte Langford . Clotworthy Taylor a succédé aux domaines Rowley et a pris par licence royale le nom de famille de Rowley au lieu de Taylor. Quatre ans plus tard, le titre de Langford a été relancé lorsqu'il a été élevé à la pairie d'Irlande en tant que baron Langford. L'arrière-petit-fils de Lord Langford, le quatrième baron, a siégé à la Chambre des lords en tant que pair représentant irlandais de 1884 à 1919. Il a été remplacé par son fils, le cinquième baron. À sa mort prématurée en 1922, le titre passa à son oncle, le sixième baron. Il a été remplacé par son neveu, le septième baron. Quand il mourut en 1952, la lignée du troisième baron échoua et le titre fut hérité par le cousin germain du défunt baron une fois enlevé, le huitième baron. Il était le fils du colonel l'hon. Hercules Langford Boyle Rowley, deuxième fils du deuxième baron. À sa mort en 1953, cette lignée de la famille a également échoué. Le titre est passé à son deuxième cousin une fois enlevé, le neuvième baron. Il était l'arrière-petit-fils de l'hon. Richard Thomas Rowley , deuxième fils du premier baron, qui a vécu jusqu'à l'âge de 105 ans. Depuis 2017, le titre est détenu par le troisième fils (mais aîné légitime) du neuvième baron, qui a succédé à son père cette année-là. Le siège de la famille est Bodrhyddan Hall[1], près de Rhuddlan, Denbighshire. Le siège familial d'origine était Summerhill House, près de Summerhill, dans le comté de Meath, en Irlande.
Baron Latham/Baron Latham :
Baron Latham, de Hendon dans le comté de Middlesex, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1942 pour le politicien travailliste Charles Latham. Il a été chef du London County Council de 1940 à 1947. Depuis 2017, le titre est détenu par son petit-fils, le deuxième baron, qui a succédé en 1970. Il est le fils jumeau aîné de l'hon. Francis Charles Allman Latham (décédé en 1959). Lord Latham vit en Australie.
Baron Latimer/Baron Latimer :
Le titre de baron Latimer ou Latymer a été créé, selon les définitions du droit moderne de la pairie, quatre fois dans la pairie d'Angleterre. Parmi ceux-ci, l'un (de Snape) a été restauré en 1913; un (de Braybrook) est forfait; les deux autres (tous deux de Corby) sont en sommeil, bien que leur héritier soit bien connu.
Baron Laurent/Baron Laurent :
Baron Lawrence, du Pendjab et de Grateley dans le comté de Southampton, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1869 pour Sir John Lawrence, 1er baronnet, l'ancien vice-roi de l'Inde. Il avait déjà été créé baronnet en 1858. Son fils, le deuxième baron, a servi dans les administrations conservatrices de Lord Salisbury et Arthur Balfour en tant que whip du gouvernement de 1895 à 1905. Depuis 2016, les titres sont détenus par son arrière-petit-fils. , le cinquième baron, qui succéda à son père en 1968. Deux autres membres de la famille Lawrence peuvent également être mentionnés. Sir Henry Montgomery Lawrence était le frère aîné du premier baron Lawrence. Charles Lawrence, 1er baron Lawrence de Kingsgate, était un fils cadet du premier baron.
Baron Layton/Baron Layton :
Baron Layton, de Danehill dans le comté de Sussex, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1947 pour Sir Walter Layton, éminent économiste, rédacteur en chef et propriétaire d'un journal. Il a été rédacteur en chef de The Economist de 1922 à 1938. Depuis 2019, le titre est détenu par son petit-fils, le quatrième baron - fils du fils cadet du premier baron, David Layton - qui a succédé en 2018.
Baron Leconfield/Baron Leconfield :
Baron Leconfield, de Leconfield dans la circonscription est du comté de York, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1859 pour le colonel George Wyndham (1787–1869). Il était le fils aîné illégitime et héritier adoptif de George Wyndham, 3e comte d'Egremont (1751–1837) (voir comte d'Egremont pour l'histoire antérieure de la famille), dont il a hérité de Petworth House dans le Sussex, du château d'Egremont et du château de Cockermouth à Cumbria et Leconfield Castle dans le Yorkshire , toutes autrefois terres de Josceline Percy, 11e comte de Northumberland (1644–1670), héritées par Charles Seymour, 6e duc de Somerset (1662–1748) lors de son mariage avec l'héritière Percy Elizabeth Percy (1667– 1722) et hérité comme l'un des cohéritiers de son fils Algernon Seymour, 7e duc de Somerset, 1er comte d'Egremont (1684–1750) par le neveu de ce dernier, Sir Charles Wyndham, 4e baronnet (1710–1763) d'Orchard Wyndham à Somerset, qui hérita par reliquat spécial du comté d'Egremont. Le fils aîné du 1er baron, le deuxième baron, a représenté le West Sussex à la Chambre des communes en tant que conservateur. Il a été remplacé par son fils aîné, le troisième baron, qui a servi comme Lord Lieutenant de Sussex de 1917 à 1949. Le neveu de ce dernier, le sixième baron, a été secrétaire privé du Premier ministre Harold Macmillan de 1957 à 1963. En 1963, quatre des années avant qu'il ne succède à son père dans la baronnie de Leconfield, le titre d'Egremont détenu par ses ancêtres a été relancé lorsqu'il a été élevé à la pairie en tant que baron Egremont, de Petworth dans le comté de Sussex. Depuis 2017, les titres sont détenus par son fils, le septième baron. Connu sous le nom de Max Egremont, il est biographe et romancier. Le député. Percy Wyndham, fils cadet du premier baron, était un homme politique conservateur et membre de The Souls. Il était le père du politicien conservateur et homme de lettres George Wyndham et du soldat Guy Wyndham. Le siège de la famille est Petworth House à Petworth, West Sussex.
Baron Leigh/Baron Leigh :
Le baron Leigh a été créé deux fois en tant que titre héréditaire, une fois dans la pairie d'Angleterre et une fois dans la pairie du Royaume-Uni. La première création est venue dans la pairie d'Angleterre en 1643 lorsque Sir Thomas Leigh, 2e baronnet, a été créé baron Leigh, de Stoneleigh dans le comté de Warwick. Le Leigh Baronetcy, de Stoneleigh dans le comté de Warwick, avait été créé en 1611 pour son grand-père et homonyme Thomas Leigh. Ce dernier était le deuxième fils de Sir Thomas Leigh (décédé en 1571), lord-maire de Londres en 1558, dont le troisième fils, Sir William Leigh, était le grand-père de Francis Leigh, 1er comte de Chichester. Les titres s'éteignirent à la mort du cinquième baron Leigh en 1786. La baronnie fut relancée en 1839 lorsque le poète Chandos Leigh fut créé baron Leigh, de Stoneleigh dans le comté de Warwick, dans la pairie du Royaume-Uni. Il était un descendant de Rowland Leigh, fils aîné du susmentionné Sir Thomas Leigh (décédé en 1571), lui-même d'une branche cadette des anciens Leighs de West Hall, High Legh. Le fils de Lord Leigh, le deuxième baron, et son petit-fils, le troisième baron, ont servi comme Lord Lieutenant du Warwickshire. Le troisième baron a été remplacé par son neveu, le quatrième baron. Depuis 2017, le titre est détenu par le petit-fils de ce dernier, le sixième baron, qui a succédé à son père en 2003. L'honorable Sir Edward Chandos Leigh, deuxième fils du premier baron, était joueur de cricket et avocat. L'honorable et très révérend James Wentworth Leigh, troisième fils du premier baron, était doyen de Hereford. L'honorable Gilbert Leigh, fils aîné et héritier du deuxième baron, qui siégeait comme député du Warwickshire South, est décédé avant son père. Theophilus Leigh, qui appartenait à une branche cadette de la famille, épousa l'hon. Mary Brydges, sœur du 1er duc de Chandos, et était le père de Thomas Leigh (décédé en 1764) : Thomas était à son tour le père de Cassandra Leigh, mère de Jane Austen. Le siège de la famille était l'abbaye de Stoneleigh, près de Kenilworth, dans le Warwickshire. En 1960, un grave incendie s'est déclaré à l'abbaye de Stoneleigh et a causé des dommages considérables au tissu de la maison. Quelque temps après, le 4e baron Leigh (1908-1979) a transféré la propriété de l'abbaye de Stoneleigh à une fiducie caritative. mais les membres de la famille Leigh ont continué à résider à l'abbaye de Stoneleigh jusqu'en 1990. Le siège familial actuel des barons Leigh est le domaine Adlestrop Park, près de Moreton-in-Marsh, dans les Cotswolds du Gloucestershire. Ce domaine a été transféré par le 4e baron Leigh à son fils aîné et héritier, le 5e baron Leigh (1935-2003) en 1960, et reste la propriété de l'actuel 6e baron Leigh (né en 1960) et de sa famille.
Baron Leighton_of_St_Mellons/Baron Leighton de St Mellons :
Baron Leighton de St Mellons, de St Mellons dans le comté de Monmouth, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 25 janvier 1962 pour le magnat maritime gallois Sir Leighton Seager, 1er baronnet. Il était le fils de Sir William Henry Seager. Seager avait déjà été créé baronnet, de St Mellons dans le comté de Monmouth le 1er juillet 1952. Depuis 2017, les titres sont détenus par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1998. Au 31 décembre 2016, le présent Baronet n'a pas réussi à prouver sa succession et n'est donc pas inscrit sur la liste officielle du baronnetage, la baronnie étant considérée comme dormante depuis 1998.
Baron Leitrim/Baron Leitrim :
Le baron Leitrim peut faire référence à: Seán mac an Iarla a Búrc (décédé en 1583), également connu sous le nom de John of the Shamrocks, a reçu le titre Redmond Burke, Baron Leitrim (décédé en 1602), fils de John of the Shamrocks, a revendiqué le titre Robert Clements , 1er comte de Leitrim (1732–1804), créa le baron Leitrim en 1783 ; avancé au vicomte Leitrim en 1794 et au comte de Leitrim en 1801
Baron Lexinton/Baron Lexinton :
Le baron Lexington (parfois appelé baron Lexington), Aram (Averham) dans le comté de Nottingham, était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé le 21 novembre 1645 pour Robert Sutton. La baronnie s'éteignit à la mort de son fils Robert, le deuxième baron, en 1723. Les domaines familiaux passèrent à Lord Robert Manners-Sutton puis à son frère Lord George Manners-Sutton (voir Baron Manners et Vicomte Canterbury).
Baron Lilford/Baron Lilford :
Baron Lilford, de Lilford dans le comté de Northampton, est un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé en 1797 pour Thomas Powys, qui avait auparavant représenté le Northamptonshire à la Chambre des communes. Son petit-fils, le troisième baron, a servi comme Lord-in-waiting (whip du gouvernement) de 1837 à 1841 dans l'administration Whig de Lord Melbourne. Il a été remplacé par son fils, le quatrième baron, un ornithologue. A la mort de son fils cadet, le sixième baron (qui succède à son frère aîné), en 1949, la lignée du troisième baron échoue. Le feu baron a été remplacé par son deuxième cousin deux fois éloigné, le septième baron. Il était l'arrière-arrière-petit-fils de l'hon. Robert Vernon Powys, deuxième fils du deuxième baron. Depuis 2010, le titre est détenu par son fils unique Mark Powys, le huitième baron, qui a succédé en 2005. Le siège de la famille de 1711 jusqu'aux années 1990 était Lilford Hall dans le Northamptonshire. L'actuel baron Lilford conserve la propriété de terres à Jersey , en Afrique du Sud et dans le West Lancashire , y compris le Bank Hall Estate , qui a été hérité en 1860 par Thomas Atherton Powys, 3e baron Lilford , à la mort du cousin de sa femme George Anthony Legh Keck .
Baron Lindsay_of_Birker/Baron Lindsay de Birker :
Le baron Lindsay de Birker, de Low Ground dans le comté de Cumberland, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 13 novembre 1945 pour l'universitaire et pédagogue écossais Sandie Lindsay. Son fils aîné, le deuxième baron, était professeur d'études extrême-orientales à l'Université américaine de Washington, DC L'épouse du deuxième baron, Hsiao Li, était la première pairie née en Chine. Depuis 2010, le titre est détenu par le fils unique du deuxième baron, le troisième baron, qui a succédé en 1994. Il est citoyen et diplomate australien. Lord Lindsay a notamment été haut-commissaire australien adjoint au Pakistan et au Kenya.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bolesławów, Lower Silesian Voivodeship

Boleslaw Szczeniowski/Boleslaw Szczeniowski : Boleslaw Szczeniowski (20 juillet 1898 - 1985) était un ingénieur aéronautique et composi...