Rechercher dans ce blog

lundi 2 mai 2022

Baron Forster of Harraby


Baron Digby/Baron Digby :
Baron Digby est un titre qui a été créé deux fois, une fois dans la pairie d'Irlande et une fois dans la pairie de Grande-Bretagne, pour les membres d'une même famille. Robert Digby, gouverneur du comté de King a été créé baron Digby, de Geashill dans le comté de King dans la pairie d'Irlande en 1620. Il était le neveu de John Digby, 1er comte de Bristol. Le petit-fils de Lord Digby, le troisième baron, et les frères cadets de ce dernier, les quatrième et cinquième barons, représentaient tous Warwick au Parlement. Le petit-fils du 5e baron, le 6e baron, a siégé en tant que député de Malmesbury et de Wells. Son frère cadet, le 7e baron, représentait Ludgershall et Wells à la Chambre des communes. En 1765, il fut créé baron Digby, de Sherborne dans le comté de Dorset, dans la pairie de Grande-Bretagne, avec le reste à la descendance masculine de son père. En 1790, Lord Digby fut encore plus honoré lorsqu'il fut nommé vicomte Coleshill et comte Digby également dans la pairie de Grande-Bretagne, le reste étant l'homme de son corps. Son fils, le 2e comte, fut Lord Lieutenant de Dorset de 1808 à 1856. Il ne se maria jamais et à sa mort en 1856, la vicomté et le comté s'éteignirent. Cependant, il a été succédé dans les deux baronnies par son cousin germain une fois éloigné, le 9e baron. Il était le fils de l'amiral Sir Henry Digby, fils du très révérend l'honorable William Digby, frère cadet du 6e baron et du premier comte Digby. Son fils, le 10e baron, a siégé en tant que député conservateur du Dorset. Il a été remplacé par son fils, le 11e baron. Il a été président du Conseil du comté de Dorset de 1955 à 1964 et Lord Lieutenant du Dorset de 1952 à 1964. Le fils, le 12e baron, a également été Lord Lieutenant du Dorset de 1984 à 1999. Depuis 2018, les titres sont détenus par son fils, le 13e baron, qui a succédé en 2018. Deux membres féminins de la famille ont également acquis une renommée. Jane Digby était la sœur du 9e baron tandis que l'hon. Pamela Harriman (née Digby), ambassadrice américaine en France, était la fille aînée du 11e baron et la sœur du 12e baron. Le siège de la famille est Minterne House, près de Dorchester, Dorset.
Baron Dimsdale/Baron Dimsdale :
Baron Dimsdale est un titre qui a été conféré au médecin Thomas Dimsdale du Hertfordshire par la famille royale russe. Dimsdale, qui avait une grande réputation dans le nouveau domaine de l'inoculation de la variole et avait écrit un livre sur le sujet, fut invitée en 1762 par Catherine la Grande à se rendre en Russie et à se vacciner elle-même et son fils, le grand-duc Paul. En conséquence, Dimsdale et son deuxième fils Nathaniel se rendirent en Russie en 1768 et exécutèrent la procédure à la grande satisfaction de l'impératrice, qui le récompensa lui et son fils avec des rentes et une baronnie de l'Empire russe, avec le droit qu'il soit hérité par les descendants légitimes les plus âgés. Nathaniel est mort sans héritier mâle. La baronnie décernée à son père est cependant descendue via son fils aîné John (1747–1820) pendant plusieurs générations. À la mort de John, il passa à son frère Robert (1756–1825) et de là au fils aîné de ce dernier, Thomas Robert (1796–1865), qui était haut shérif du Hertfordshire en 1831. Il fut remplacé par son frère, Charles John (1801 –1872), High Sheriff of Hertfordshire en 1843, et lui-même par son fils Robert (1828–1898), banquier et député de Hertford.Charles Robert Southwell (1856–1928) était High Sheriff of Hertfordshire en 1917. Ses deux aînés fils ont été tués pendant la Première Guerre mondiale et la baronnie a donc été héritée par Thomas Edward (1911-1985), haut shérif du Hertfordshire en 1974. Le récent baron, Robert Edward était haut shérif du comté en 1996. Le titre pourrait être officiellement utilisé au Royaume-Uni à partir de 1813. Le siège de la famille était Essendon Place, Essendon, Hertfordshire.
Baron Dinorben/Baron Dinorben :
Le baron Dinorben, de Kinmel Hall dans le comté de Denbigh, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 10 septembre 1831 pour William Hughes, député whig de longue date de Wallingford. Il a été remplacé par son fils cadet et unique survivant, le deuxième baron. A sa mort prématurée le 6 octobre 1852, huit mois seulement après la mort de son père, la baronnie s'éteint.
Quartier Baron/Quartier Baron :
Le district de Baron est un district (kecamatan) de la régence de Nganjuk, dans la province de Java oriental, en Indonésie.
Baron Dockwra/Baron Dockwra :
Le baron Dockwra, de Culmore, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1621 pour le soldat Sir Henry Dockwra, qui a aidé à réprimer la rébellion en Ulster en 1600. Le titre s'est éteint à la mort de son fils, le deuxième baron, en 1647.
Baron Docwra_of_Culmore/Baron Docwra de Culmore :
Le baron Docwra de Culmore était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1621 pour le principal soldat et homme d'État Sir Henry Docwra. Il est né à Thatcham dans le Berkshire, a fait beaucoup de service militaire en Irlande et a été successivement gouverneur de Derry, trésorier de la guerre pour l'Irlande et co-gardien du grand sceau d'Irlande. À sa mort en 1631, le titre passa à son fils aîné Théodore. Théodore, contrairement à son père, n'a joué aucun rôle dans la vie publique et on sait peu de choses sur lui, sauf que la mort de son père l'a laissé appauvri (Henry n'avait jamais accumulé de richesses) et qu'il a été obligé de vendre une partie de ses domaines irlandais. Il mourut en Angleterre en 1647, sans issue, lorsque le titre s'éteignit.
Baron Donaldson/Baron Donaldson :
Baron Donaldson pourrait faire référence à : John George Stuart Donaldson, Baron Donaldson de Kingsbridge (1907–1998) John Donaldson, Baron Donaldson de Lymington (1920–2005)
Baron Donington/Baron Donington :
Le baron Donington, de Donington Park dans le comté de Leicester, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 4 mai 1880 pour Charles Frederick Abney-Hastings. Né Charles Frederick Clifton, il était le veuf d'Edith Mary Abney-Hastings, 10e comtesse de Loudoun. Lui et sa femme avaient en 1859 pris par licence royale le nom de famille d'Abney-Hastings en succédant aux domaines d'Abney-Hastings après la mort du parent de sa femme, Sir Charles Abney-Hastings, 2e baronnet en 1858 (voir Abney-Hastings baronets ). Ils ont tous deux été remplacés par leur fils aîné Charles Edward Rawdon-Hastings, 11e comte de Loudoun et 2e baron Donington. Cependant, à sa mort en 1920, les titres se séparent. Le comté écossais a été hérité par sa nièce Edith, fille de son deuxième frère l'hon. Major Paulyn Francis Cuthbert Rawdon-Hastings. La baronnie de Donington, qui ne pouvait être héritée que par des héritiers mâles, passa à son troisième frère Gilbert Theophilus, qui devint le troisième baron. Il avait quatre filles mais pas de fils, et à sa mort en 1927, la baronnie s'est éteinte. Le premier baron descendait de John Clifton, frère de Sir Thomas Clifton, 1er baronnet (voir baronnets de Clifton). Thomas Joseph Clifton, père du premier baron, était haut shérif du Lancashire en 1835 et juge de paix et sous-lieutenant du comté. John Talbot Clifton, frère du premier baron, et son fils Thomas Henry Clifton, ont tous deux siégé en tant que député du North Lancashire. Thomas Henry Clifton, frère du premier baron, était major-général dans l'armée britannique.
Baron Dorchester/Baron Dorchester :
Baron Dorchester était un titre qui a été créé deux fois dans l'histoire britannique, une fois dans la pairie de Grande-Bretagne et une fois dans la pairie du Royaume-Uni. La première création eut lieu dans la pairie de Grande-Bretagne le 21 août 1786 lorsque le soldat et administrateur Sir Guy Carleton fut nommé Lord Dorchester, baron de Dorchester, dans le comté d'Oxford. Il a été remplacé par son petit-fils, le deuxième baron. Il était le fils unique de l'hon. Christopher Carleton, troisième fils du premier baron. Le deuxième baron est mort célibataire à un âge précoce et a été remplacé par son cousin germain, le troisième baron. Il était le fils unique de l'hon. George Carleton, quatrième fils du premier baron. Il n'avait pas de fils et a été remplacé par son cousin germain, le quatrième baron. Il était le fils unique du révérend et de l'hon. Richard Carleton, septième fils du premier baron. Le quatrième baron était un colonel des Coldstream Guards. Il n'avait pas d'enfant et le titre s'éteignit à sa mort le 30 novembre 1897. Le titre fut relancé le 2 août 1899 lorsque l'honorable Henrietta Anne Carleton fut nommée baronne Dorchester, de Dorchester, dans le comté d'Oxford, dans la pairie du Royaume-Uni. Elle était la fille aînée du troisième baron de la première création. Elle était l'épouse, d'une part, de Francis Paynton Pigott et, d'autre part, du major-général Richard Langford Leir. En 1899, elle prit par licence royale le nom de famille de Carleton. Elle a été succédée par son fils issu de son premier mariage, le deuxième baron. Il était soldat et a combattu pendant la Seconde Guerre des Boers et la Première Guerre mondiale. Il avait deux filles mais pas de fils, et à sa mort en 1963, le titre s'est éteint pour la deuxième fois. Comme l'indiquent les désignations territoriales, les titres faisaient référence à Dorchester dans l'Oxfordshire (également connu sous le nom de Dorchester-on-Thames) et non au plus célèbre Dorchester, chef-lieu du Dorset.
Baron Dormeur/Baron Dormeur :
Baron Dormer, de Wyng (ou Wenge), comté de Buckingham, est un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé le 30 juin 1615 pour Sir Robert Dormer, 1er baronnet. Il avait, seulement vingt jours plus tôt, le 10 juin 1615, été créé baronnet "de Wing dans le comté de Buckingham", dans le baronnet d'Angleterre. Son petit-fils, le 2e baron Dormer, a été élevé au rang de vicomte Ascott dans le comté de Buckingham et de comte de Carnarvon en 1628, et est devenu plus tard un commandant royaliste de premier plan pendant la guerre civile. À la mort de son fils, le deuxième comte, en 1707, la vicomté et le comté s'éteignirent. Cependant, le défunt comte a été remplacé dans la baronnie et la baronnie par son cousin germain, le quatrième baron. Il était le petit-fils de l'hon. Anthony Dormer, deuxième fils du premier baron. À sa mort, cette lignée de la famille a également échoué et les titres sont passés à son cousin germain, le cinquième baron. Il était le petit-fils de l'hon. Robert Dormer, troisième fils du premier baron. Il a été remplacé par son fils, le sixième baron. Il était un prêtre catholique romain et n'a pas assumé le titre. À sa mort, le titre passa à son frère cadet, le septième baron. Son petit-fils, le dixième baron, qui succéda à son demi-frère en 1819, était, comme beaucoup de récusés de la famille Dormer, un catholique romain. Cependant, il se convertit à l'Église d'Angleterre et prit son siège à la Chambre des Lords. Il a été remplacé par son cousin germain, le onzième baron. Il était le fils de l'hon. John Dormer, deuxième fils du septième baron. Lord Dormer a servi comme officier dans l'armée autrichienne. Depuis 2016, les titres sont détenus par son arrière-arrière-petit-fils, le dix-huitième baron, qui a succédé à son père en 2016.
Baron Douglas/Baron Douglas :
Baron Douglas peut faire référence à : Baron Douglas, d'Ambresbury, Co. Wilts (créé en 1786 dans la pairie de Grande-Bretagne), un titre subsidiaire détenu par William Douglas, 4e duc de Queensberry Baron Douglas de Douglas, Co. Lanark (créé en 1790 en la pairie de Grande-Bretagne) Baron Douglas de Lochleven (créé en 1791 dans la pairie de Grande-Bretagne), un titre subsidiaire détenu par George Douglas, 16e comte de Morton Baron Douglas de Douglas (créé en 1875 dans la pairie du Royaume-Uni), un titre subsidiaire détenu par le comte de Home Baron Douglas de Baads (créé en 1911 dans la pairie de Grande-Bretagne), titre subsidiaire détenu par le vicomte Chilston Baron Douglas de Kirtleside (créé en 1948) Baron Douglas de Barloch (créé en 1950 dans la pairie de la Royaume-Uni)
Baron Douglas_de_Douglas/Baron Douglas de Douglas :
Le titre de baron Douglas, de Douglas dans le comté de Lanark, a été créé deux fois, une fois dans la pairie de Grande-Bretagne et une fois dans la pairie du Royaume-Uni. La première création fut le 8 juillet 1790 pour Archibald James Edward Douglas, député de Forfarshire. Il est né Archibald Stewart, fils de Sir John Stewart, 3e baronnet de Grantully par sa seconde épouse Lady Jane Douglas, sœur d'Archibald Douglas, 1er duc de Douglas. Il avait changé son nom en Douglas en 1761 en tant qu'héritier de son oncle, mais a été déshérité par la Cour de session en 1767 et n'a été confirmé dans les successions par la Chambre des lords qu'en 1769. C'était ce qu'on appelait la cause Douglas. Par sa première épouse Lady Lucy, fille de William Graham, 2e duc de Montrose, il était père des deuxième et troisième barons, dont le plus jeune a été député du Lanarkshire. Par sa seconde épouse Lady Frances, fille de Francis Scott, comte de Dalkeith, il était père du quatrième baron. Aucun de ses fils n'avait de problème, de sorte que la baronnie s'éteignit à la mort du quatrième baron, le 6 avril 1857. La deuxième création eut lieu le 11 juin 1875 pour Cospatrick Alexander Home, 11e comte de Home. Il avait été précédemment élu pair représentant écossais et cette baronnie lui a donné un siège permanent à la Chambre des Lords. Il avait épousé en 1832 Lucy Montagu-Scott, fille de Henry James Montagu-Scott, 2e baron Montagu de Boughton par sa femme Jane Margaret Douglas, fille du premier baron Douglas par sa première femme Lucy Graham. Leur fils a adopté le nom de famille de Douglas-Home en 1877 et a succédé en tant que baron Douglas et comte de Home en 1888. Le titre est actuellement détenu par David Douglas-Home, 15e comte de Home et 5e baron Douglas.
Baron Douvres/Baron Douvres :
Baron Dover est un titre qui a été créé trois fois, une fois dans la pairie d'Angleterre, une fois dans la pairie de Grande-Bretagne et une fois dans la pairie du Royaume-Uni. Les trois créations ont maintenant disparu. La première création est venue dans la pairie d'Angleterre en 1685 lorsque Henry Jermyn a été nommé baron de Douvres. En 1703, il succéda également à son frère aîné en tant que baron Jermyn. Pour plus d'informations sur cette création, voir ce dernier titre. La deuxième création est venue dans la pairie de Grande-Bretagne en 1788 lorsque le soldat de l'époque, le général Sir Joseph Yorke, a été nommé Lord Dover, baron de la ville et du port de Douvres, dans le comté de Kent. Il était le troisième fils de Philip Yorke, 1er comte de Hardwicke. La pairie s'est éteinte à la mort de Lord Dover en 1792. La troisième création est venue dans la pairie du Royaume-Uni en 1831 lorsque l'homme politique George Agar-Ellis a été créé baron Dover, de Douvres dans le comté de Kent. Il était le fils unique d'Henry Ellis, 2e vicomte Clifden. Pour plus d'informations sur cette création, voir Vicomte Clifden.
Baron Doverdale/Baron Doverdale :
Le baron Doverdale, de Westwood Park dans le comté de Worcester, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 6 janvier 1917 pour l'industriel et homme politique Sir Edward Partington. Il a été remplacé par son deuxième mais aîné fils survivant, le deuxième baron. Il a représenté High Peak et Shipley au Parlement. Le titre s'est éteint à la mort de son fils sans enfant, le troisième baron, le 18 janvier 1949. Herbert Partington (1868-1916), fils aîné du premier baron, était maire de Glossop. Il est décédé avant son père, ne laissant que des filles.
Baron Dowding/Baron Dowding :
Baron Dowding, de Bentley Priory dans le comté de Middlesex, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 5 juillet 1943 pour le célèbre commandant aérien Air Chief Marshal Sir Hugh Dowding. Il était commandant du RAF Fighter Command pendant la bataille d'Angleterre en 1940. Depuis 2010, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1992.
Baron Downes/Baron Downes :
Le baron Downes, d'Aghanville dans le comté du roi, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 10 décembre 1822 pour William Downes, Lord Chief Justice d'Irlande de 1803 à 1822, avec un reste spécial à défaut d'issue masculine (ce qui semblait inévitable, car il était encore célibataire à soixante-dix ans et était connu pour son aversion pour le sexe opposé) à son deuxième cousin Ulysses Burgh. Lord Downes est mort sans enfant et a été remplacé selon le reste spécial par son deuxième cousin, le deuxième baron. Il était général dans l'armée, député du comté de Carlow et de Queenborough et siégea à la Chambre des lords en tant que pair représentant irlandais de 1833 à 1863. À sa mort le 26 juillet 1863, la baronnie s'éteignit.
Baron Dudley/Baron Dudley :
Baron Dudley est un titre de la pairie d'Angleterre. Il a été créé vers 1440 pour John Sutton, un soldat qui a servi comme Lord Lieutenant d'Irlande. Le titre est descendu dans la famille Sutton jusqu'au 17ème siècle lorsque Frances Sutton, l'héritière apparente du titre, épousa Humble Ward, qui, lui-même, reçut le titre de Baron Ward en 1644. Leurs héritiers héritèrent des deux titres jusqu'en 1740 lorsque les règles différentes d'héritage signifiait que la baronnie de Dudley est descendue sur Ferdinando Dudley Lea, qui est devenu le 11e baron tandis que la baronnie de Ward est allée à John Ward, qui est devenu plus tard le 1er vicomte Dudley et Ward. À la mort de Ferdinando en 1757, le titre tomba en désuétude. Le titre a été relancé en 1916.
Baron Dufferin_et_Claneboye/Baron Dufferin et Claneboye :
Baron Dufferin et Claneboye, de Ballyleidy et Killyleagh dans le comté de Down, en Irlande du Nord, est un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 30 juillet 1800 pour Dame Dorcas Blackwood, veuve de Sir John Blackwood, 2e baronnet, membre du Parlement irlandais pour Killyleagh et Bangor, en échange d'un soutien à l'Union irlandaise et au Royaume-Uni.
Baron Dulverton/Baron Dulverton :
Le baron Dulverton, de Batsford dans le comté de Gloucester, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1929 pour l'homme d'affaires Sir Gilbert Wills, 2e baronnet. Il a été président de l'Imperial Tobacco Company et a également siégé en tant que député conservateur de Taunton et Weston-super-Mare. Le Wills Baronetcy, de Manor Heath dans la paroisse de Bournemouth dans le comté de Southampton, a été créé en 1897 pour son père Frederick Wills. Il a été administrateur de WD & HO Wills, qui a ensuite fusionné avec l'Imperial Tobacco Company, et a également représenté Bristol North au Parlement en tant que syndicaliste libéral. Membre de la riche famille Wills, importateur de tabac de Bristol, il était le frère cadet de Sir Edward Payson Wills, 1er baronnet, un demi-frère de Sir Frank William Wills Kt., et le cousin de William Wills, 1er baron Winterstoke. En 1966, la famille Wills comptait le plus grand nombre de millionnaires des îles britanniques, avec 14 membres laissant des fortunes de plus d'un million de livres depuis 1910, totalisant 55 millions de livres sterling. Depuis 2014, les titres sont détenus par le petit-fils du premier baron, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1992. Le siège de la famille est Batsford Park, près de Batsford, Gloucestershire.
Baron Dunalley/Baron Dunalley :
Le baron Dunalley, de Kilboy dans le comté de Tipperary, est un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 31 juillet 1800 pour Henry Prittie, qui avait auparavant représenté Banagher, Gowran et le comté de Tipperary à la Chambre des communes irlandaise. Son fils, le deuxième baron, a représenté Carlow au Parlement irlandais et Okehampton à la Chambre des communes britannique et a également siégé à la Chambre des lords en tant que pair représentant irlandais de 1828 à 1854. Il a été remplacé par son neveu, le troisième baron. À sa mort, la baronnie fut héritée par son fils, le quatrième baron. Il était un pair représentant irlandais entre 1891 et 1927 et a servi comme Lord Lieutenant du comté de Tipperary. Depuis 2014, le titre est détenu par son arrière-petit-fils, le septième baron, qui a succédé à son père en 1992. La maison familiale était Kilboy House, près de Nenagh, dans le comté de Tipperary, qui a été construite en 1771 selon la conception de William Leeson Architect. La maison a été incendiée par l'IRA le 8 août 1922. Une demande d'indemnisation a été faite au nouveau gouvernement irlandais, mais le paiement qu'ils ont effectué n'a pas été suffisant pour rendre à la maison son ancienne gloire.
Baron Dunboyne/Baron Dunboyne :
Baron Dunboyne était un titre détenu pour la première fois par la famille Petit quelque temps après l'invasion normande de l'Irlande.
Baron Dunfermline/Baron Dunfermline :
Baron Dunfermline, de Dunfermline dans le comté de Fife, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 7 juin 1839 pour l'homme politique whig et ancien président de la Chambre des communes, l'honorable James Abercromby. Il était le troisième fils de Sir Ralph Abercromby et de Mary Anne Abercromby, 1ère baronne Abercromby (voir Baron Abercromby pour l'histoire antérieure de la famille). Le titre s'est éteint à la mort de son fils, le deuxième baron, en 1868.
Baron Dungannon/Baron Dungannon :
Le titre de baron de Dungannon dans la pairie d'Irlande était associé à la première création du titre de comte de Tyrone.
Baron Dunleath/Baron Dunleath :
Le baron Dunleath, de Ballywalter dans le comté de Down, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 29 août 1892 pour l'homme d'affaires et ancien député conservateur de Downpatrick, John Mulholland. La famille Mulholland était impliquée dans l'industrie du coton et du lin en Ulster, dans le nord de l'Irlande. Le fils du premier baron, le deuxième baron, représentait Londonderry North à la Chambre des communes en tant que conservateur. Son petit-fils, le quatrième baron, était membre de l'Assemblée d'Irlande du Nord pour le parti Alliance. Il a été remplacé par son cousin germain, le cinquième baron, qui avait déjà succédé à son père en tant que deuxième baronnet de Ballyscullion (voir ci-dessous). Depuis 2017, les titres sont détenus par le fils du cinquième baron, le sixième baron, qui a succédé en 1997. Le Mulholland Baronetcy, de Ballyscullion Park dans le comté de Londonderry, a été créé dans le Baronetage du Royaume-Uni le 3 juillet 1945 pour le Hon. Henri Mulholland. Il était le troisième fils du deuxième baron Dunleath et a notamment été président de la Chambre des communes d'Irlande du Nord. Il a été remplacé par son fils, le deuxième baronnet susmentionné, qui a succédé en 1993 à son cousin en tant que cinquième baron Dunleath. Le siège de la famille est Ballywalter Park, près de Newtownards, dans le comté de Down en Irlande du Nord.
Baron Dunsandle_et_Clanconal/Baron Dunsandle et Clanconal :
Le baron Dunsandle et Clanconal, de Dunsandle dans le comté de Galway, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 6 juin 1845 pour James Daly, qui avait auparavant représenté l'arrondissement de Galway et le comté de Galway à la Chambre des communes. Il a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il a siégé à la Chambre des Lords en tant que pair représentant irlandais. Il n'avait pas de descendance masculine légitime et fut remplacé par son frère cadet, le troisième baron. Il mourut célibataire et fut remplacé par son neveu, le quatrième baron. Il était le fils de l'hon. Robert Daly, fils cadet du premier baron. Lord Dunsandle et Clanconal était secrétaire privé adjoint du Premier ministre Benjamin Disraeli entre 1874 et 1880. Il ne s'est jamais marié et le titre s'est éteint à sa mort le 25 novembre 1911. Le premier baron était le fils de Denis Daly, qui était le petit-fils de James. Daly et l'arrière-arrière-petit-fils de Denis Daly. Le soldat et joueur de polo Denis St George Daly était un fils illégitime du deuxième baron. William Daly, un autre fils illégitime du deuxième baron, était haut shérif du comté de Galway en 1901. Le très révérend Robert Daly, frère du premier baron, était évêque de Cashel et Waterford. St George Daly, oncle du premier baron, était juge à la Cour du Banc du Roi (Irlande).
Baron Dynevor/Baron Dynevor :
Baron Dinevor, de Dinevor dans le comté de Carmarthen (généralement orthographié Dynevor ou Dinefwr), est un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé le 17 octobre 1780 pour William Talbot, 1er comte Talbot, avec le reste à sa fille, Lady Cecil, épouse de George Rice, membre d'une importante famille galloise. A la mort de Lord Talbot, le comté s'éteignit car il ne laissa pas de fils pour lui succéder, tandis que la baronnie de Talbot, également détenue par lui, fut héritée par son neveu. La baronnie de Dynevor passa selon le reliquat spécial à sa fille, la deuxième détentrice du titre. En 1787, Lady Dynevor (Cecil Rice) prit par licence royale le nom de famille de Cardonnel au lieu de Rice. Son fils, le troisième baron, George Talbot Rice, a représenté Carmarthen à la Chambre des communes et a été Lord Lieutenant de Carmarthenshire. En 1793, il prit par licence royale le nom de famille de Cardonnel, mais en 1817 il reprit par licence royale le nom de famille de Rice. George Talbot Rice (Talbot-Rice) a été remplacé par son fils, le quatrième baron. Il a également siégé comme député de Carmarthen. En 1824, en héritant des domaines de la famille Trevor de Glynde dans le Sussex, il prit par licence royale le nom de famille supplémentaire de Trevor. Il a été remplacé par son cousin germain, le cinquième baron. Il était le deuxième fils du très révérend l'hon. Edward Rice, deuxième fils de la deuxième baronne. Son petit-fils, le septième baron, a représenté Brighton au Parlement en tant que conservateur et a été Lord Lieutenant du Carmarthenshire. En 1916, il prit par licence royale pour lui-même et son issue le nom de famille de Rhys au lieu de Rice. Son fils, le huitième baron, était un député conservateur de Romford et Guildford. Depuis 2010, le titre est détenu par son petit-fils, le dixième baron, qui a succédé en 2008. La famille Rhys et Talbot Rice (Talbot-Rice) peut revendiquer la descendance du XVe siècle Rhys ap Thomas qui avait obtenu de vastes terres dans tout l'ouest du Pays de Galles. en récompense de son rôle de premier plan dans la campagne qui a conduit à la victoire d'Henri VII à la bataille de Bosworth en 1485. Lui ou ses hommes ont peut-être même porté le coup fatal à Richard III.
Baron Dynham/Baron Dynham :
Baron Dynham (alias Dinham, Dinaunt et Dinan) est un titre qui a été utilisé deux fois dans la pairie anglaise, pour : Oliver de Dynham, 1er baron Dynham (vers 1234-1299), de Hartland et Nutwell dans le Devon et baron féodal de Cardinham en Cornouailles. Il a été convoqué par bref du roi Édouard Ier pour assister aux parlements du 24 juin 1295 au 26 août 1296, les brefs étant adressés à Olivero de Dynham ou Dynaunt, par lequel il est considéré comme étant devenu baron Dynham. La baronnie n'était apparemment pas héréditaire, comme l'a déterminé en 1914 le Comité des privilèges de la Chambre des lords concernant une revendication faite par le vicomte Gage et Sir Robert Bourchier Sherard Wrey, baronnet. "[T]oute baronnie héréditaire, que l'on peut supposer avoir été créée par le bref de 1295, est en suspens" parmi les représentants des sœurs du baron décédé en 1401. Aucun bref d'assignation n'a jamais été délivré à ses descendants pendant cinq générations jusqu'en 1467, date à laquelle une nouvelle pairie fut créée. John Dynham, 1er baron Dynham (c.1434-1501), convoqué par brefs des rois Édouard IV et Henri VII pour assister aux parlements du 28 février 1467 au 16 janvier 1497, les brefs étant adressés à Johanni Dynham de Care Dynham (c.-à-d. Cardinham) , par lequel il est considéré comme étant devenu baron Dynham. Le titre s'est éteint après sa mort en 1501 sans progéniture mâle. John Dinan KG en tant que 7e et dernier baron Dinan, traitant apparemment les pairies intermédiaires comme héréditaires sans convocation individuelle.
Baron Ebbisham/Baron Ebbisham :
Le baron Ebbisham, de Cobham dans le comté de Surrey, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 5 juillet 1928 pour l'homme d'affaires et homme politique conservateur Sir Rowland Blades, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, d'Epsom dans le comté de Surrey, dans le Baronetage du Royaume-Uni le 14 janvier 1922. Les titres se sont éteints à la mort de son fils, le deuxième baron, en 1991.
Baron Ebury/Baron Ebury :
Baron Ebury, d'Ebury Manor dans le comté de Middlesex, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni qui date de 1857. En 1999, il est devenu un titre subsidiaire du comté de Wilton après que le 6e baron Ebury a hérité du comté de son cousin éloigné, le 7e comte de Wilton.
Baron Eddisbury/Baron Eddisbury :
Le baron Eddisbury, de Winnington dans le comté palatin de Chester, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 12 mai 1848 pour l'homme politique et diplomate whig Edward Stanley (1802–1869), fils de l'homme politique Sir John Stanley, 7e baronnet. Edward Stanley a commencé sa carrière en 1831 en tant que membre whig de la Chambre des communes avant d'occuper divers postes ministériels sous les premiers ministres Lord Melbourne, Lord Russell et Lord Palmerston. Il devint membre du Conseil privé en 1841, fut créé baron Eddisbury en 1848 et servit comme ministre des Postes de 1860 à 1866. En 1839, le père de Lord Eddisbury, Sir John Stanley, 7e baronnet, avait été élevé à la pairie en tant que baron Stanley. d'Alderley. À sa mort en 1850, sa baronnie et la baronnie Stanley passèrent à Lord Eddisbury, qui devint ainsi le 2e baron Stanley d'Alderley et le 8e baronnet d'Alderley Hall. Ces titres sont restés unis depuis ; la plupart des titulaires ont choisi d'être connus sous le nom de Lord Stanley of Alderley. En 1909, Edward Stanley, le 4e baron Stanley d'Alderley et 3e baron Eddisbury, acquit un titre supplémentaire pour la famille Stanley lorsqu'il succéda à son cousin germain une fois enlevé, le 3e comte de Sheffield, selon un reste spécial et hérita ainsi du titre. du 4e baron Sheffield.
Baron Egerton/Baron Egerton :
Le baron Egerton, de Tatton dans le comté palatin de Chester, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 15 avril 1859 pour William Egerton (1806–1883), un homme politique de la famille Egerton.
Baron Ellenborough/Baron Ellenborough :
Baron Ellenborough, d'Ellenborough dans le comté de Cumberland, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 19 avril 1802 pour l'avocat, juge et homme politique Sir Edward Law, Lord Chief Justice of the King's Bench de 1802 à 1818. Son fils, le deuxième baron, a notamment été gouverneur général de l'Inde. Le 22 octobre 1844, le deuxième baron fut créé vicomte Southam, de Southam dans le comté de Gloucester, et comte d'Ellenborough, dans le comté de Cumberland. Ces titres étaient également dans la pairie du Royaume-Uni. Son fils unique est décédé avant lui et à sa mort en 1871, la vicomté et le comté se sont éteints. Cependant, il a été remplacé dans la baronnie par son neveu, le troisième baron. Il était le fils de l'hon. Charles Law , député de l'Université de Cambridge , deuxième fils du premier baron. En 1885, il prit par licence royale le nom de famille supplémentaire de Towry (qui était celui de la mère de son père). A la mort de son fils, le quatrième baron, cette lignée de la famille échoue. Il a été remplacé par son cousin, le cinquième baron. À sa mort, le titre passa à son frère cadet, le sixième baron. Depuis 2016, le titre est détenu par l'arrière-petit-fils de ce dernier, le neuvième baron, qui a succédé à son père en 2013.
Baron Elton/Baron Elton :
Baron Elton, de Headington dans le comté d'Oxford, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 16 janvier 1934 pour l'historien Godfrey Elton. Depuis 2009, le titre est détenu par son fils, le deuxième baron, qui a succédé en 1973. Il a occupé des fonctions mineures dans les administrations conservatrices d'Edward Heath et de Margaret Thatcher et a été jusqu'en 2021 l'un des quatre-vingt-dix pairs héréditaires élus qui restent à la Chambre. of Lords après l'adoption de la House of Lords Act 1999.
Baron Emly/Baron Emly :
Le baron Emly, de Tervoe dans le comté de Limerick, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 12 janvier 1874 pour le politicien libéral William Monsell. Il avait auparavant été président du Conseil de la santé, Paymaster-General et Postmaster General. Il a été remplacé par son fils unique issu de son second mariage, le deuxième baron. Il n'avait pas de descendant masculin survivant et par conséquent le titre s'est éteint à sa mort le 24 novembre 1932.
Baron Empain/Baron Empain :
Baron Empain est un titre de noblesse du Royaume de Belgique. Le titre a été créé en 1907 par Léopold II de Belgique pour Édouard Empain, un riche ingénieur, entrepreneur, financier et industriel belge, ainsi qu'un égyptologue amateur. Le titre est héréditaire et descend au mâle senior par primogéniture agnatique.: 197
Baron Empain_Palais/Palais Baron Empain :
Le palais du Baron Empain (arabe : قصر البارون إمبان, "Qasr el Baron Emban"), mieux connu sous le nom de Le Palais Hindou (littéralement, le palais hindou), est un manoir distinctif et historique inspiré d'un temple hindou à Héliopolis, une banlieue au nord-est du centre Le Caire, Egypte.
Baron Erskine/Baron Erskine :
Le baron Erskine, du château de Restormel dans le comté de Cornouailles, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni, depuis 1960 un titre subsidiaire du comté de Buchan. Il a été créé le 10 février 1806 pour l'honorable Thomas Erskine lors de sa nomination au poste de Lord High Chancellor of Great Britain, poste qu'il a occupé jusqu'à l'année suivante. Il était le troisième et plus jeune fils de Henry Erskine, 10e comte de Buchan (voir comte de Buchan pour l'histoire antérieure de la famille). Lord Erskine a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il était diplomate. Ses deux fils aînés, les troisième et quatrième barons, se succédèrent successivement. Ce dernier a été remplacé par son fils, le cinquième baron. Il était sous-lieutenant du Northamptonshire. Son petit-fils, le septième baron, succéda au comté de Buchan en 1960 à la mort de son parent, le quinzième comte. Les deux titres sont restés unis depuis. Plusieurs autres membres de cette branche de la famille Erskine peuvent également être mentionnés. Le très révérend l'honorable Henry David Erskine (1786–1859), deuxième fils du premier baron, était doyen de Ripon. L'honorable Thomas Erskine (1788–1870), troisième fils du premier baron, était juge à la Cour des plaidoyers communs. L'honorable Esmé Stuart Erskine (1789–1817), a combattu à la bataille de Waterloo où il a perdu un bras. L'honorable Edward Erskine, quatrième fils du deuxième baron, était diplomate et a été envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire en Grèce et en Suède. James Erskine (1821-1904), quatrième fils du deuxième baron, a été créé Graf Erskine par Ludwig II de Bavière.
Baron Erskine_de_Rerrick/Baron Erskine de Rerrick :
Le baron Erskine de Rerrick, de Rerrick dans le Kirkcudbrightshire, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1964 pour Sir John Erskine, 1er baronnet, qui a été gouverneur de l'Irlande du Nord de 1964 à 1968. Il avait déjà été créé baronnet au Baronetage du Royaume-Uni le 5 juillet 1961. Il a été remplacé par son fils , le deuxième baron. À sa mort en 1995, les deux titres se sont éteints. Le deuxième baron était le père du chef et personnalité de la télévision Griselda ("Gizzi") Maxwell Erskine.
Baron Esmonde/Baron Esmonde :
Baron Esmonde était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 20 mai 1632 pour Sir Laurence Esmonde. Il avait auparavant renoncé à la foi catholique romaine. Cependant, il épousa une épouse catholique romaine, Margaret O'Flaherty, fille de Murrough O'Flaherty, chef de Iar Connacht, avec qui il eut un fils, Thomas. Craignant que son fils ne soit élevé dans un protestantisme, la femme d'Esmonde s'est enfuie avec leur fils et l'a élevé dans un catholicisme strict. En 1629, trois ans avant l'élévation de son père à la pairie, Thomas fut créé baronnet de Ballynastragh dans le comté de Wexford. Comme il était l'enfant d'un mariage mixte, dont la légalité était contestée (la position était encore compliquée par son père faisant un second mariage alors que sa mère était encore en vie), il n'a pas été autorisé à succéder à la baronnie, qui s'est éteinte. à la mort de Lord Esmonde en 1646. Cependant, la baronnie d'Esmonde existe toujours (voir les baronnets d'Esmonde ).
Baron Essendon/Baron Essendon :
Le baron Essendon, d'Essendon dans le comté de Hertford, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 20 juin 1932 pour le magnat de la navigation Sir Frederick Lewis, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, d'Essendon Place dans le comté de Hertford, dans le Baronetage du Royaume-Uni le 11 février 1918. Il fut remplacé par son fils unique, le deuxième baron. Il était un pilote de course automobile bien connu. Les titres se sont éteints à sa mort le 18 juillet 1978.
Baron Eure/Baron Eure :
Baron Eure était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été accordé à Sir William Eure par Henry VIII en 1544. Le baron a ensuite été appelé Lord Eure. Le titre s'est éteint avec la mort de Ralph Eure en 1690. Le nom de famille est également orthographié Evres, Ewer et Evers.Sir William Eure a été créé Lord Eure, par lettres patentes, le 24 février 1544 sous le règne d'Henri VIII. Il a été remplacé par son petit-fils, William, 2e Lord Eure (fils de Ralph, héritier du 1er baron, qui a été tué à la bataille d'Ancrum Moor), décédé en 1570 sous le règne d'Elizabeth I, laissant son fils, Ralph, 3e Lord Eure, père de William, 4e Lord Eure, qui a été remplacé par son petit-fils, William, 5e Lord Eure (fils de Ralph), qui a été remplacé par son oncle, William, 6e Lord Eure, tué à la bataille de Marston- Moor, 1645, ne laissant que des filles. L'honneur est alors dévolu à George, arrière-petit-fils du 2e pair (c'est-à-dire fils d'Horace, fils de Sir Francis, deuxième fils dudit pair.) Ce George devenant ainsi le 7e Lord Eure, décédé célibataire en 1672. Il fut remplacé par son frère, Ralph, 8e Lord Eure; à la mort de qui sans issue, l'honneur s'est éteint. Arthur Collins en 1812 a brièvement décrit le baronnage avec huit barons, tout comme John Preston Neale en 1823 et John Burke en 1831, cependant The Gentleman's Magazine , pour août 1817, comprend deux pas trois Williams entre Ralph Eure et George Eure, ce qui fait de George le 6e baron Eure et non le 7e comme à Collins, et certaines autres sources indiquent également que George et Ralf (le dernier baron Eure), étaient les 6e et 7e barons.
Baron Everingham/Baron Everingham :
Baron Everingham (alias Everyngham) est un titre en suspens dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé par bref d'assignation au Parlement d'Adam de Everingham de Laxton, Nottinghamshire, le 4 mars 1309. Il est passé à son fils Adam mais est tombé en suspens à la mort de son petit-fils sans enfant Robert en 1371.
Baron Fairhaven/Baron Fairhaven :
Le baron Fairhaven, de l'abbaye d'Anglesey dans le comté de Cambridge, est un titre de la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1961 pour Urban Huttleston Broughton, 1er baron Fairhaven, avec le reste à son jeune frère, Henry Rogers Broughton (1900–1973). Il avait déjà été créé baron Fairhaven, de Lode dans le comté de Cambridge, en 1929, avec reste aux héritiers mâles de son corps. Le premier baron Fairhaven était le fils aîné d' Urban Hanlon Broughton , ingénieur civil, homme d'affaires et député conservateur décédé en janvier 1929 avant son élévation prévue à la pairie en tant que baron Fairhaven. Au même moment, la mère de Lord Fairhaven, Cara Leland Broughton, fille de l'industriel américain Henry Huttleston Rogers, a obtenu un mandat royal pour le style et le titre comme si son mari avait été créé Baron Fairhaven. Comme le premier baron Fairhaven n'avait pas d'héritiers mâles, en 1961, il fut créé baron Fairhaven, de l'abbaye d'Anglesey dans le comté de Cambridge, avec un reste spécial pour son jeune frère, Henry. A sa mort en 1966, la baronnie de 1929 s'éteint et il est remplacé dans la baronnie de 1961 par son frère, Henry, qui en devient le second baron. Depuis 2017, le titre est détenu par le fils unique de ce dernier, le troisième baron, qui a succédé en 1973. Le titre est inhabituel en faisant référence à une ville des États-Unis, Fairhaven dans le Massachusetts, qui fut le lieu de naissance du premier baron. Le siège de la famille est l'abbaye d'Anglesey, près de Lode, dans le Cambridgeshire.
Baron Faringdon/Baron Faringdon :
Le baron Faringdon, de Buscot Park dans le comté d'Oxfordshire, est un titre de la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1916 pour Sir Alexander Henderson, 1er baronnet, qui avait auparavant représenté Stafford West et St George's, Hanover Square à la Chambre des communes en tant que libéral unioniste. Il avait déjà été créé baronnet en 1902. Il fut remplacé par son petit-fils, le deuxième baron. Il était le fils de l'hon. Harold Henderson, fils aîné du premier baron, décédé avant son père. Lord Faringdon était membre du conseil du comté de Londres. Depuis 2017, les titres sont détenus par son neveu, le troisième baron, qui a succédé en 1977. Il est le fils de l'hon. Michael Thomas Handerson, deuxième fils de l'hon. Harold Henderson. Le siège de la famille est Buscot Park, près de Faringdon, Oxfordshire.
Baron Farnborough/Baron Farnborough :
Baron Farnborough est un titre qui a été créé deux fois dans la pairie du Royaume-Uni. La première création eut lieu le 8 juillet 1826 lorsque l'homme politique et collectionneur d'art Charles Long, de Saxmundham dans le Suffolk, fut nommé baron Farnborough, de Bromley Hill Place dans le comté de Kent. Le titre s'éteignit à sa mort en 1838. Lord Farnborough était le frère de Samuel Long, député d'Ilchester, et de Beeston Long, gouverneur de la Banque d'Angleterre. La baronnie faisait référence à Farnborough, Kent. La deuxième création eut lieu le 11 mai 1886 lorsque le théoricien constitutionnel Sir Erskine May fut nommé baron Farnborough, de Farnborough dans le comté de Southampton. Il ne mourut que six jours plus tard, lorsque la pairie s'éteignit. La deuxième création de la baronnie de Farnborough est le deuxième titre de pairie le plus éphémère de l'histoire britannique (après la baronnie de Leighton). La baronnie faisait référence à Farnborough, Hampshire.
Baron Farnham/Baron Farnham :
Baron Farnham, de Farnham dans le comté de Cavan, est un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1756 pour John Maxwell, qui avait auparavant représenté Cavan Borough à la Chambre des communes irlandaise. Le fils de John Maxwell, le deuxième baron, fut créé vicomte Farnham en 1760 et comte de Farnham en 1763. Les deux titres appartenaient à la pairie d'Irlande mais s'éteignirent lorsqu'il mourut sans enfant en 1779. Son frère et successeur, le troisième baron, était à nouveau créé vicomte Farnham en 1781 et comte de Farnham en 1785. Ces titres étaient également dans la pairie d'Irlande. Son fils, le deuxième comte, siégea à la Chambre des lords en tant que pair représentant irlandais de 1816 à 1823. Cependant, il n'eut pas d'enfants et à sa mort en 1823, la vicomté et le comté s'éteignirent. Il a été remplacé dans la baronnie par son cousin germain, le cinquième baron. Il était le fils aîné du très révérend et de l'hon. Henry Maxwell, lord évêque de Meath, troisième fils du premier baron. Lord Farnham a siégé en tant que député du comté de Cavan et a été un pair représentant irlandais à la Chambre des lords de 1825 à 1838. Son neveu, le septième baron (qui a succédé à son père en 1838), a également représenté le comté de Cavan à la Chambre des Commons et a servi comme pair représentant irlandais entre 1839 et 1868. Lord Farnham et sa femme ont été tués dans la catastrophe ferroviaire d'Abergele en 1868. Le titre est ensuite passé à son frère cadet, le huitième baron, qui avait auparavant représenté le comté de Cavan au Parlement. Il a été remplacé par un autre frère, le neuvième baron, qui a également siégé en tant que député du comté de Cavan. En 1885, il succède à un parent éloigné comme onzième baronnet de Calderwood. A sa mort, les titres passèrent à son neveu, le dixième baron. Il a servi comme Lord Lieutenant du comté de Cavan et a été brièvement un pair représentant irlandais de 1898 jusqu'à sa mort prématurée en 1900. Son fils, le onzième baron, a siégé à la Chambre des lords en tant que pair représentant irlandais de 1908 à 1957. À partir de 2014 les titres sont détenus par son petit-fils, le treizième baron, qui a succédé à son frère aîné en 2001. Lord Farnham est le fils du lieutenant-colonel l'hon. SomersetArthur Maxwell. Il vit dans l'Oxfordshire en Grande-Bretagne. La baronnie Maxwell de Calderwood a été créée dans le baronnetage de la Nouvelle-Écosse en 1627 pour Sir James Maxwell (décédé vers 1670). Le 2e baronnet mourut sans issue et fut remplacé par un fils du colonel John Maxwell décédé à Dunbar en 1650. Le 6e baronnet mourut également sans issue et fut remplacé par le fils d'Alexander Maxwell de Leith, troisième fils du 4e baronnet. Cette lignée a également échoué lorsque son petit-fils, le dixième baronnet, est décédé en 1885. Le titulaire suivant était le 9e baron afromentionné, qui a succédé en tant que onzième baronnet. Le titre est passé au 10e baron et a continué à ses descendants. Les Farnham sont rappelés au nom de l'une des rues principales de la ville de Cavan, Farnham Street, ainsi qu'au nom d'un hôtel, The Farnham Arms, qui porte le blason de la famille avec l'inscription Je suis pret (je suis prêt) au-dessus la porte. Le siège de la famille était Farnham House, près de Cavan, dans le comté de Cavan.
Baron Farrer/Baron Farrer :
Le baron Farrer, d'Abinger dans le comté de Surrey, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 22 juin 1893 pour le statisticien et fonctionnaire Sir Thomas Farrer, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet le 22 octobre 1883. Les titres s'éteignirent à la mort du cinquième baron le 16 décembre 1964.
Baron Fauconberg/Baron Fauconberg :
Baron Fauconberg (également Falconberg ou Falconbridge) est un titre héréditaire créé deux fois dans la pairie d'Angleterre. Créée pour la première fois en 1295 lorsque Sir Walter de Fauconberg, un anglo-normand, fut convoqué au parlement. Entre 1463 et 1903, le titre de pairie tomba en suspens jusqu'à ce que son suspense soit résilié en faveur de l'hon. Marcia Lane-Fox, baronne Fauconberg et Conyers, qui succéda à son père, Sackville Lane-Fox. et, depuis lors, les deux baronnies ont suivi la même ligne de succession, y compris d'autres suspensions entre 1948 et 2012 et à partir de 2013. La comtesse de Yarborough est décédée avant son mari en 1926 lorsque ses titres familiaux ont été hérités par son fils aîné survivant, Lord Conyers ( plus tard 5e comte de Yarborough). A sa mort en 1948, ces anciennes baronnies tombèrent à nouveau entre ses deux filles comme cohéritières, tandis que le comté était hérité par son frère. Suite au décès de la cadette des filles de Lord Yarborough en 2012, les titres ont été mis en suspens au profit de sa fille survivante, Lady Diana Miller (plus tard comtesse de Mértola), 9e titulaire de la baronnie de Fauconberg et 16e de Conyers. Depuis la mort de Diana, comtesse de Mértola en 2013, les deux titres sont retombés en suspens. Un descendant du 1er baron Fauconberg (par bref), Sir Thomas Belasyse, 2e baronnet, a été élevé à la pairie en tant que baron Fauconberg, de Yarm dans le comté d'York, en 1627 ; son petit-fils a été avancé comme comte Fauconberg en 1689. Pour plus d'informations sur cette création, voir vicomte Fauconberg .
Baron de Fermoy/Baron de Fermoy :
Baron Fermoy est un titre de la pairie d'Irlande. Le titre a été créé par la reine Victoria par lettres patentes du 10 septembre 1856 pour Edmond Roche. Des lettres patentes précédentes avaient été délivrées le 14 mai 1855 qui visaient à créer cette baronnie pour Roche, mais elles ont été jugées invalides en 1856. En vertu des Actes d'Union 1800, trois pairies irlandaises d'avant 1801 devaient s'éteindre pour chaque nouvelle pairie irlandaise créée. . Les trois pairies éteintes citées en 1855 étaient les vicomtes Melbourne et Tyrconnel, et le comte de Mountrath. Cependant, bien que le comté ait disparu en 1802 avec la mort du 7e comte de Mountrath, le titre subsidiaire de baron Castle Coote passa par reste spécial et resta existant (jusqu'en 1827). En conséquence, le Comité des privilèges de la Chambre des lords a estimé que si le nombre de pairies avait diminué en 1802, le nombre de pairs ne l'avait pas fait, le brevet de 1855 était donc incompatible avec les termes de l'Acte d'Union. Le brevet de 1856 a remplacé le vicomte O'Neill par le comte de Mountrath et a été accepté.
Baron Ferrer/Baron Ferrer :
Baron Ferrers peut faire référence à : Baron Ferrers de Chartley Baron Ferrers de Groby
Baron Ferrers_of_Chartley/Baron Ferrers de Chartley :
Le titre Baron Ferrers de Chartley a été créé le 6 février 1299 pour John de Ferrers, fils de Robert de Ferrers, 6e comte de Derby. La fille du 6e baron Ferrers de Chartley, Anne, a épousé Walter Devereux qui a été convoqué au parlement en tant que Lord Ferrers à sa droite. Leurs descendants devinrent comtes d'Essex et la pairie fut confisquée en 1601 à la demande de Robert Devereux, 2e comte d'Essex , mais restituée à son fils Robert en 1604, à la mort duquel en 1646 la pairie tomba en suspens. La suspension a pris fin en 1677 lorsque Robert Shirley, petit-fils de l'une des sœurs du 3e comte d'Essex, a été convoqué en tant que Lord Ferrers of Chartley avec préséance sur la création originale. En 1711, Shirley a été créé le 1er comte Ferrers, mais le comté et la baronnie se sont séparés à sa mort, la baronnie revenant à Elizabeth Shirley, la fille de son fils aîné, tandis que le comté est allé à son deuxième fils. À la mort en 1741 d'Elizabeth Shirley, 15e baronne Ferrers de Chartley et épouse du comte de Northampton, la pairie tomba à nouveau brièvement dans une suspension qui fut résolue en 1749 par la mort de deux des trois héritières, laissant la fille survivante, Charlotte Compton, épouse du marquis Townshend, en tant que 16e baronne Ferrers de Chartley. La baronnie a continué, fusionnée avec le marquisat, jusqu'à la mort de George Ferrars Townshend, 3e marquis Townshend en 1855, lorsqu'elle est de nouveau tombée en désuétude entre ses deux sœurs et leurs héritiers. Il reste en suspens.
Baron Ferrers_of_Groby/Baron Ferrers de Groby :
Baron Ferrers de Groby (ou Baron Ferrers de Groby) était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé par décret le 29 décembre 1299 lorsque William Ferrers, 1er baron Ferrers de Groby a été convoqué au parlement. Il était le fils de Sir William de Ferrers, Knt., de Groby, Leicestershire, (décédé en 1287) par sa première épouse Anne Durward, 2e fille d'Alan Durward et de sa femme Margery d'Écosse, et petit-fils de William de Ferrers, 5e Comte de Derby. Le premier baron était marié à Ellen de Menteith, fille d'Alexandre, comte de Menteith. En 1475, le huitième baron fut créé le marquis de Dorset, et la baronnie fusionna en fait avec le marquisat. Il a été confisqué avec le marquisat lorsque le troisième marquis a été atteint en 1554.
Baron Feversham/Baron Feversham :
Baron Feversham est un titre qui a été créé deux fois, une fois dans la pairie de Grande-Bretagne et une fois dans la pairie du Royaume-Uni. La première création, dans la pairie de Grande-Bretagne, eut lieu en 1747 lorsque Anthony Duncombe, qui avait auparavant représenté Salisbury et Downton à la Chambre des communes, fut nommé Lord Feversham, baron de Downton, dans le comté de Wilts. Il avait auparavant hérité de la moitié de l'énorme fortune de son oncle Sir Charles Duncombe. Cependant, Lord Feversham n'avait pas de fils et la baronnie s'éteignit à sa mort en 1763. La pairie fut relancée dans la pairie du Royaume-Uni en 1826 en faveur de son parent Charles Duncombe, qui fut créé baron Feversham, de Duncombe Park dans le Comté d'York. Il était un ancien député de Shaftesbury, Aldborough, Heytesbury et Newport. Duncombe était le petit-fils de Thomas Duncombe, fils de John Brown (qui prit le nom de famille Duncombe) par sa femme Ursula Duncombe, tante du premier baron de la création de 1747. Ursula avait hérité de l'autre moitié de la fortune de son frère Sir Charles Duncombe. Le fils de Lord Feversham, le deuxième baron, a siégé en tant que député conservateur du Yorkshire et du North Riding of Yorkshire. Il a été remplacé par son fils, le troisième baron. Il a représenté East Retford et le North Riding of Yorkshire à la Chambre des communes en tant que conservateur. Le 25 juillet 1868, il fut créé vicomte Helmsley, de Helmsley dans la circonscription nord du comté d'York, et comte de Feversham, de Ryedale dans la circonscription nord du comté d'York. Il a été remplacé par son petit-fils, le deuxième comte, qui a siégé au Parlement en tant que représentant conservateur de Thirsk et Malton. Il a été tué pendant la Première Guerre mondiale, lorsque les titres ont été hérités par son fils, le troisième comte. Il a notamment été Lord-in-waiting (whip du gouvernement à la Chambre des Lords) de 1934 à 1936 au sein du gouvernement national. À sa mort en 1963, la vicomté et le comté ont disparu. Cependant, il a été remplacé dans la baronnie de Feversham par son parent éloigné (son quatrième cousin), le sixième baron. Il était l'arrière-arrière-petit-fils de l'amiral l'honorable Arthur Duncombe, quatrième fils du premier baron. Depuis 2018, le titre est détenu par son fils aîné, le septième baron, qui a succédé en 2009. Plusieurs autres membres de la famille Duncombe se sont également distingués. Anthony Duncombe, père du premier baron de la création de 1747, était député de Hedon. Le susmentionné Sir Charles Duncombe, oncle du premier baron de la création de 1747, était un riche banquier. Thomas Slingsby Duncombe, neveu du premier baron de la création de 1826, était un homme politique radical. L'amiral Arthur Duncombe susmentionné, quatrième fils du premier baron, était amiral de la Royal Navy et membre du Parlement. Il était le père de 1) Arthur Duncombe, un député conservateur, et 2) George Augustus Duncombe, qui a été créé baronnet en 1919 (voir les baronnets de Duncombe). Le très révérend Augustus Duncombe (1814–1880), fils cadet du premier baron, était doyen d'York. L'honorable Octavius ​​​​Duncombe, fils cadet du premier baron, représentait le North Riding of Yorkshire au Parlement. Le siège ancestral de la famille Duncombe est Duncombe Park près de Helmsley, dans le Yorkshire.
Baron Feyzi/Baron Feyzi :
Le baron Feyzi (1893 - 5 mai 1978) était un footballeur turc. Il a disputé un match pour l'équipe nationale de football de Turquie en 1923. Il faisait également partie de l'équipe turque pour le tournoi de football aux Jeux olympiques d'été de 1928, mais il n'a disputé aucun match.
Baron Fielakepa/Baron Fielakepa :
Le baron Fielakepa de Havelu (né Sosaia Tupou Aleamotuʻa le 23 novembre 1961, décédé le 10 février 2013 à Auckland) était un fonctionnaire et ministre du gouvernement tongan, et membre de la noblesse héréditaire des Tonga. Son père Longolongoʻatumai Aleamotuʻa portait le titre de "Lord Fielakepa" avant lui; Sosaia Aleamotuʻa, en tant que fils aîné et deuxième de six enfants, en a hérité à la mort de son père en 1997. Bien qu'il ait eu une sœur aînée, les trente-trois titres de noblesse héréditaire du royaume ne peuvent être détenus que par des hommes. Il a également hérité des successions attachées au titre et des responsabilités traditionnelles qui en découlent. En 1984, il a obtenu un baccalauréat en droit de l'Université d'Auckland en Nouvelle-Zélande, suivi d'une maîtrise en droit de l'Institut de droit maritime international de Malte. en 1996. Il est entré dans la fonction publique en 1986 en tant que secrétaire adjoint au ministère de la Justice des Tonga. Il a ensuite été nommé secrétaire privé du roi Taufaʻahau Tupou IV et greffier du Conseil privé des Tonga. En 1998, il a été nommé gouverneur du district de Ha'apai, poste qui lui a valu d'office un siège à l'Assemblée législative, au Cabinet et au Conseil privé. En 2001, il a été nommé ministre des Terres, de l'Arpentage et des Ressources naturelles, sous le Premier ministre Prince Tuku'aho. En tant que ministre, il a introduit un certain nombre de "simplifications procédurales" dans les politiques de son département. De 2008 à 2011, il a été président de la Royal Land Commission. En 2007, le roi George Tupou V l'a nommé Lord Chamberlain - un poste qui a été créé pour lui. Deux ans plus tard, il fut l'un des premiers à être nommé au poste tout aussi nouveau de Law Lord au sein du Conseil privé. Il était également l'un des trois seuls nobles de l'histoire des Tonga (à l'époque) à être élevé au titre de baron (le premier ayant été baron Vaea en 1970).Ayant "souffré de diabète et de problèmes cardiaques", il est décédé à Auckland City hospitalisée en Nouvelle-Zélande le 10 février 2013, à l'âge de cinquante et un ans.
Baron Pinson/Baron Pinson :
Baron Finch peut faire référence à : Baron Finch de Daventry, un titre créé en 1673 et détenu par le comte de Winchilsea et Nottingham Baron Finch de Fordwich, un titre créé en 1640 pour Sir John Finch ; disparu en 1660
Baron Fisher/Baron Fisher :
Baron Fisher, de Kilverstone dans le comté de Norfolk, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1909 pour le célèbre réformateur naval amiral de la flotte Sir John Fisher. Son fils Cecil Fisher, le deuxième baron, était l'héritier adoptif de Josiah Vavasseur (1834–1908), un fabricant d'armes. Vavasseur a laissé une partie de son immense domaine à Fisher à condition qu'il adopte le nom de Vavasseur. Fisher a pris le nom de famille supplémentaire de Vavasseur en 1909 par licence royale. Depuis 2017, le titre est détenu par le petit-fils de ce dernier, le quatrième baron, qui a succédé en 2012. Le siège de la famille est Kilverstone Hall, près de Kilverstone, Norfolk.
Baron Fitton_de_Gawsworth/Baron Fitton de Gawsworth :
Le baron Fitton de Gawsworth était une pairie jacobite créée par Jacques II en 1689 pour son Lord Chancelier d'Irlande, Alexander Fitton (mort en 1698). Fitton a pris son titre de Gawsworth Old Hall, la maison familiale ancestrale du Cheshire. Le titre n'a pas été reconnu par les successeurs de James à la couronne anglaise, mais il est enregistré dans l'Irish Patent Roll. En tout cas, le titre aurait été éteint par la mort de Fitton en 1698 sans héritier mâle.
Baron FitzAlan/Baron FitzAlan :
Le titre Baron FitzAlan a été créé une ou deux fois dans la pairie d'Angleterre.
Baron FitzGerald/Baron FitzGerald :
Le baron FitzGerald peut faire référence à : William Vesey-FitzGerald, 2e baron FitzGerald et Vesey (1783–1843), homme d'État irlandais et 1er baron FitzGerald John FitzGerald, baron FitzGerald (1816–1889), seigneur de la loi britannique et pair à vie
Baron FitzGerald_and_Vesey/Baron FitzGerald et Vesey :
Le baron FitzGerald et Vesey, de Clare et d'Inchicronan dans le comté de Clare, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 31 juillet 1826 pour Catherine FitzGerald, avec le reste à ses héritiers masculins par son mari James FitzGerald. James Fitzgerald a été membre de la Chambre des communes irlandaise pendant de nombreuses années et a également représenté Ennis à la Chambre des communes du Royaume-Uni. Il a refusé une pairie en 1826 et l'honneur a plutôt été décerné à sa femme. Lady Fitzgerald et Vesey était la fille du révérend Henry Vesey. Elle a été succédée par son fils aîné, le deuxième baron. Il fut un éminent homme politique conservateur et fut notamment président du Board of Trade entre 1841 et 1843. Le 10 janvier 1835, il fut créé baron FitzGerald, de Desmond et du clan Gibbon dans le comté de York, dans la pairie du Royaume-Uni. . Il était célibataire et à sa mort en 1843 la baronnie de 1835 s'éteignit. Il a été remplacé dans la baronnie irlandaise par son frère cadet, le troisième baron et archidiacre de Kilmore. Ce dernier n'avait pas de fils et à sa mort en 1860 ce titre s'éteignit également. Sir William Vesey-FitzGerald, fils illégitime du deuxième baron, était un homme politique.
Baron FitzHardinge/Baron FitzHardinge :
Le baron FitzHardinge, de la ville et du comté de la ville de Bristol, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 5 août 1861 pour le commandant naval et homme politique amiral Sir Maurice Berkeley. Il était parmi les mariages pré-officiels donc fils illégitimes de Frederick Berkeley, 5e comte de Berkeley et de sa femme. Parmi ses frères se trouvaient Thomas Berkeley, 6e comte de Berkeley et William Berkeley, 1er comte FitzHardinge (un titre éteint par la mort, 1857). Il a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. C'était un politicien libéral. Son fils a été remplacé par son frère cadet, le troisième baron, qui a brièvement représenté Gloucester en tant que député, à la mort duquel le titre a pris fin en 1916.
Baron FitzHugh/Baron FitzHugh :
Le baron FitzHugh, de Ravensworth dans le North Yorkshire, est un titre en suspens dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé en 1321 pour Sir Henry FitzHugh. Le titre est passé par la lignée masculine jusqu'à la mort en 1513 de George FitzHugh, 7e baron FitzHugh , lorsqu'il est devenu suspendu entre ses grands-tantes Alice, Lady Fiennes et Elizabeth, Lady Parr, et à leurs descendants vivant aujourd'hui, énumérés ci-dessous. Le siège de la famille était le château de Ravensworth dans le North Yorkshire, situé à 7,2 km au nord-ouest du château de Richmond, chef de l'honneur de Richmond, l'un des fiefs les plus importants de l'Angleterre normande.
Baron FitzReginald/Baron FitzReginald :
Baron FitzReginald était un titre dans la pairie d'Angleterre. Elle existait en tant que baronnie féodale par tenure, avant d'être créée par bref d'assignation au Parlement de John FitzReginald en 1294 jusqu'à sa mort en 1310, date à laquelle le titre s'est éteint.
Baron FitzWalter/Baron FitzWalter :
Baron FitzWalter est un ancien titre de la pairie d'Angleterre. Il a été créé le 24 juin 1295 pour Robert FitzWalter. Le titre a été créé par bref, ce qui signifie qu'il peut descendre à travers les lignées masculines et féminines. Son arrière-petit-fils, le quatrième baron, était un amiral de la flotte. Le petit-fils du quatrième baron, le sixième baron, est mort de dysenterie au siège d'Harfleur. Il a été remplacé par son frère, le septième baron, qui était le dernier descendant masculin connu de Rollon de Normandie, a été remplacé par sa fille et son unique enfant, Elizabeth. Elle était l'épouse de John Radcliffe. Leur fils, le neuvième baron, a été atteint pour trahison en 1495 avec son titre perdu. Cependant, son fils Robert Radcliffe a obtenu une annulation de l'atteinte par une loi du Parlement en 1509 et a ensuite servi comme Lord Lieutenant du Lancashire. Il fut créé vicomte FitzWalter en 1525 et comte de Sussex en 1529. Son petit-fils, le troisième comte, fut convoqué à la Chambre des lords par un bref d'accélération en 1553 dans le titre junior de son père de baron FitzWalter. Lord Sussex a ensuite été Lord Deputy of Ireland. Il a été remplacé par son frère cadet, le quatrième comte. Il avait auparavant représenté Maldon, Hampshire et Portsmouth à la Chambre des communes et avait également été Lord Lieutenant du Hampshire. À sa mort, les titres sont passés à son unique enfant, le cinquième comte. Il était Lord Lieutenant d'Essex. A sa mort en 1629, la baronnie de FitzWalter se sépare de la vicomté et du comté. Ces derniers titres ont été hérités par le cousin et héritier mâle du défunt comte, le sixième comte, qui a notamment siégé en tant que député de Petersfield, Bedford et Portsmouth. À sa mort en 1643, la vicomté et le comté s'éteignirent. La revendication de la baronnie de FitzWalter a été transmise au cousin et héritier général du cinquième comte Henry Mildmay, de jure quinzième baron. Il était le fils de Lady Frances, fille unique du second comte de Sussex par sa seconde épouse, Anne Calthorpe. Il a réclamé la baronnie en 1641 et 1645 mais a échoué les deux fois et n'a jamais été convoqué à la Chambre des lords. Son petit-fils Henry Mildmay, de jure seizième baron, a revendiqué avec succès le titre en 1660. Cependant, son jeune frère Benjamin Mildmay a demandé avec succès la pairie en 1667 et a été convoqué à la Chambre des lords en tant que dix-septième baron. En 1730, son fils cadet, le dix-neuvième baron, fut créé vicomte Harwich, dans le comté d'Essex, et comte FitzWalter, dans la pairie de Grande-Bretagne. Lord FitzWalter a ensuite été président du Board of Trade et a également été Lord Lieutenant of Essex. Cependant, à sa mort en 1756, la vicomté et le comté s'éteignirent tandis que la baronnie de FitzWalter tomba en désuétude entre les filles de Mary, seule sœur des seizième et dix-septième barons. La pairie est restée en suspens pendant 168 ans, jusqu'à ce qu'elle soit levée en 1924 (après une pétition à la Chambre des lords) en faveur d'Henry Fitzwalter Plumptre, qui est devenu le vingtième baron. Il était le fils de John Bridges Plumptre et petit-fils d'Eleanor, épouse du révérend Henry Western Plumptre et fille de Sir Brook William Bridges, 4e baronnet, de Goodneston, descendant de la susmentionnée Mary, sœur des seizième et dix-septième barons. Le fils aîné de Sir Brook William Bridge, Sir Brook William Bridges, 5e baronnet, de Goodneston, avait revendiqué sans succès la baronnie en 1842, mais a été créé à la place Baron FitzWalter, de Woodham Walter dans le comté d'Essex, en 1868 (pour plus d'informations sur cette création , qui s'est éteint en 1875, voir Bridges baronnets of Goodneston). Le vingtième baron mourut sans enfant en 1932 lorsque la pairie tomba à nouveau en désuétude. La suspension a pris fin en 1953 en faveur de Fitzwalter Brook Plumptre, le vingt et unième baron. Il était le fils de George Beresford Plumptre, frère cadet du vingtième baron. Depuis 2017, le titre est détenu par son fils, le vingt-deuxième baron, qui a succédé en 2004. Le siège de la famille est Goodnestone Park. La maison a été construite en 1704 par Sir Brook Bridges, 1er baronnet, de Goodneston. La maison est entrée dans la famille Plumptre par le mariage de ladite Eleanor Bridges, fille de Sir Brook William Bridges, 4e baronnet, de Goodneston, avec le révérend Henry Western Plumptre, dont le fils John Bridges Plumptre en a hérité à la mort du dernier baronnet de Bridges. de Goodneston en 1899. Les FitzWalter étaient de la même lignée que les de Clare. En supposant qu'ils étaient issus d'une lignée masculine ininterrompue, le septième baron était le dernier agnat de la Maison de Normandie. Grâce à de Balliol, ils ont également un lien avec l'ancienne ligne saxonne en Angleterre.
Baron FitzWarin/Baron FitzWarin :
Baron FitzWarin (alias FitzWaryn, FitzWarine, FitzWarren, etc.) est un titre en suspens dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé par bref d'assignation pour Fulk V FitzWarin en 1295. Sa famille était magnat depuis près d'un siècle, au moins depuis que son grand-père Fulk III FitzWarin avait récupéré le château de Whittington en 1205. Ce château près d'Oswestry était leur résidence principale et le siège d'une seigneurie marcheuse. Il était considéré comme situé dans le comté de Shropshire depuis 1536 et également dans le Domesday Book de 1086, mais pendant une grande partie de la période intermédiaire, il était considéré comme faisant partie du Pays de Galles. Tous les héritiers mâles ont reçu le prénom Fulk, et la baronnie avec le château et la seigneurie de Whittington est descendue de père en fils jusqu'à la mort du 7e baron en 1420. Elle est ensuite passée à Elizabeth FitzWarin et à la famille Bourchier. Le 11e baron FitzWarin a été créé comte de Bath en 1536. La baronnie est en suspens depuis la mort d'Edward Bourchier, 4e comte de Bath, 14e baron FitzWarin, en 1636. En 1913, elle a été revendiquée sans succès dans des pétitions à la Chambre des lords par Sir Robert Wrey, un parent éloigné qui avait acquis des parties du domaine FitzWarin.
Baron Fock/Baron Fock :
Baron Fock ( suédois : Friherre Fock ), est un titre dans la pairie de Suède . Il a été créé en 1815 pour Bernt Wilhelm Fock, membre de la famille Fock.
Baron Foley/Baron Foley :
Baron Foley est un titre qui a été créé deux fois dans la pairie de Grande-Bretagne, les deux fois pour des membres de la même famille. La première création est venue en 1712 en faveur de Thomas Foley, qui avait auparavant représenté Stafford à la Chambre des communes. Il était le petit-fils de l'éminent maître de fer Thomas Foley et le neveu de Paul Foley, président de la Chambre des communes, et de Philip Foley. Cependant, cette création s'éteignit en 1766 à la mort de son fils, le second baron. La deuxième création a eu lieu en 1776 lorsque la baronnie a été relancée pour Thomas Foley, le cousin, héritier et homonyme du dernier détenteur de la création de 1712, qui a été créé Baron Foley, de Kidderminster dans le Worcestershire. Il était un ancien député de Droitwich et Herefordshire. Il a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il a également représenté Droitwich et Herefordshire au Parlement et a été ministre des Postes. A sa mort, le titre passa à son fils, le troisième baron. Il a notamment occupé le poste de capitaine de l'Honorable Corps of Gentlemen-at-Arms (Government Chief Whip in the House of Lords) dans l'administration whig de Lord Grey. Il a été remplacé par son fils, le quatrième baron. Il était aussi un homme politique whig et succéda à son père comme capitaine de l'Honorable Corps of Gentlemen-at-Arms en 1833, poste qu'il occupa jusqu'en 1834, puis de 1835 à 1841, de 1846 à 1852, de 1852 à 1858, de 1859 à 1866 et de 1868 à 1869. A la mort de son deuxième fils, le sixième Baron, en 1918, cette lignée de la famille échoue. Le défunt baron a été remplacé par son cousin germain une fois enlevé, le septième baron. Il était le petit-fils du général l'hon. Sir St George Gerald Foley, troisième fils du troisième baron. Depuis 2012, le titre est détenu par le petit-fils du septième baron, le neuvième baron. Il a succédé à son père, compositeur et pianiste qui a détenu le titre pendant 83 ans, en 2012. Le siège de la famille était Witley Court jusqu'à ce qu'il soit vendu aux administrateurs de William, Lord Ward (plus tard le 1er comte de Dudley), en 1837.
Baron Folliot/Baron Folliot :
Le baron Folliott, de Ballyshannon dans le comté de Donegal, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 22 janvier 1620 pour Henry Folliott. La famille Folliott (également Folliot, Foliot, ffolliot, ffolliott, à l'origine un nom normand) détenait des terres à Pirton, Worcestershire à partir du 14ème siècle. Le siège de la famille jusqu'en 1623 était Pirton Court, Pirton, Worcestershire, et plus tard Blakesley Hall, Yardley (aujourd'hui Birmingham). La branche irlandaise de la famille a acquis d'importants domaines dans le comté de Donegal, en Irlande, au XVIIe siècle. Le troisième baron représentait Ballyshannon au Parlement irlandais. Le titre s'éteignit à sa mort en 1716.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Birla Precision Technologies

Birkdale/Birkdale : Birkdale est une zone de Southport, dans l'arrondissement métropolitain de Sefton, Merseyside, bien qu'hist...