Rechercher dans ce blog

lundi 2 mai 2022

Baron Botreaux


Baron Anton_von_Doblhoff-Dier/Baron Anton von Doblhoff-Dier :
Le baron Anton von Doblhoff-Dier (allemand : Anton Freiherr von Doblhoff-Dier) (10 novembre 1800 - 16 avril 1872) était un homme d'État autrichien. Né à Gorizia, il étudie le droit à l'université de Vienne puis entre dans la fonction publique. En 1836, il se retire pour cultiver le manoir de son oncle au château de Weikersdorf à Baden, où il excelle dans les études agronomiques. Au cours des révolutions de mars 1848, il devint membre libéral du Reichstag autrichien, ou Parlement de Kremsier (Assemblée à Kroměříž), et ministre du commerce dans le cabinet de Franz von Pillersdorf. Doblhoff-Dier lui-même démissionna de tous les postes lors du violent soulèvement de Vienne d'octobre 1848. L'année suivante, il fut nommé ambassadeur à La Haye, poste qu'il occupa jusqu'en 1858. En 1861, il devint membre du nouveau Reichsrat, de 1867 à partir de la Herrenhaus.
Baron Ap-Adam/Baron Ap-Adam :
Baron Ap-Adam était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé par bref d'assignation au Parlement de John Ap-Adam en 1297 jusqu'à sa mort en 1311, lorsque le titre est devenu en suspens.
Baron Arcedekne/Baron Arcedekne :
Le baron Arcedekne (alias l'Arcedekne, Lercedeakne, Archdekne, archidiacre, etc.) était une pairie créée en 1321 pour Thomas Arcedekne, 1er baron Arcedekne (décédé en 1331) du château de Ruan Lanihorne à Cornwall, gouverneur du château de Tintagel en 1312 et shérif de Cornouailles 1313–14, qui fut convoqué par bref au Parlement en 1321, par lequel il devint baron Arcedekne. Ses descendants n'ont plus jamais été convoqués au Parlement au titre de la baronnie, et The Complete Peerage ne les répertorie pas comme titulaires de cette pairie et considère que la baronnie est en suspens. Ses descendants étaient : Sir John Arcedekne (1306-c.1377) de Ruan Lanihorne à Cornwall, fils aîné et héritier, qui épousa Cecily de Haccombe, héritière de Haccombe dans le Devon. Il combattit en France en 1345. Il était cousin de sa femme Cecily de Haccombe, "dans le quatrième degré de consanguinité", et obtint donc en 1327 une dispense papale pour que le mariage se poursuive. Par Cecily de Haccombe, il avait (selon les mots de Risdon (mort en 1640)) "Une progéniture fructueuse en particulier d'issue mâle". Cependant, de ses neuf fils, seuls deux ont laissé des enfants, à savoir Sir Warin Arcedekne, deuxième fils et éventuel héritier; et le troisième fils Richard Arcedekne dont le fils Richard Arcedekne est mort sans enfant. Ralph (ou Stephen) Arcedekne (décédé en 1377), fils aîné et héritier, décédé très peu de temps après son père, sans descendance ; Sir Warin Arcedekne (décédé en 1400), frère cadet de Ralph (ou Stephen) Arcedekne, également de Ruan Lanihorn, Cornwall, député de Cornwall en 1380 et 1382, qui épousa Elizabeth Talbot (décédée en 1407), une fille de Sir John Talbot du château de Richard dans le Herefordshire et co-héritière de son frère John Talbot (décédé en 1388). Par son mariage, il acquit de vastes domaines dans six autres comtés. Il n'a laissé aucun fils, seulement quatre filles et co-héritières : Eleanor Arcedekne, épouse de Sir Walter Lucy de Dallington, Northamptonshire et Cublington, Buckinghamshire. Phillipa Arcedekne , éventuelle héritière de Haccombe, la deuxième épouse de Sir Hugh Courtenay (vers 1358–1425). Margery Arcedekne (d.1420), épouse de Thomas Arundell (d.1443), de Tolverne à Philleigh, Cornwall (2e fils de John Arundell (1366–1435), The Magnificent, de Lanherne) quatre fois député de Cornwall . Elizabeth Arcedekne, épouse d'Otto Trevarthian, fils de John Trevarthian (vers 1360-1402), de Trevarthian à St Hilary, Cornwall, député.
Baron Archer/Baron Archer :
Le baron Archer, d'Umberslade dans le comté de Warwick, était un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé le 7 juillet 1747 pour Thomas Archer, qui avait auparavant représenté Warwick et Bramber à la Chambre des communes. Il a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il a siégé en tant que député de Coventry. Le titre s'éteignit à sa mort en 1778. Le premier baron était le fils d'Andrew Archer, le petit-fils de Thomas Archer, l'arrière-petit-fils de Sir Simon Archer et le neveu de l'architecte Thomas Archer. Le siège de la famille était Umberslade Hall, Warwickshire, où ils sont enregistrés dès le règne d'Henri I.
Baron Archibald/Baron Archibald :
Le baron Archibald, de Woodside dans la ville de Glasgow, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 12 juillet 1949 pour George Archibald. Il a ensuite servi comme capitaine des Yeomen of the Guard sous Clement Attlee. Son fils, le deuxième baron, a renoncé à la pairie dix jours après sa succession en 1975. Il était économiste. La pairie s'est éteinte à sa mort en 1996.
Baron Ardenerie/Baron Ardenerie :
Baron d'Ardenerie était un titre dans la pairie d'Irlande qui a été créé en mai 1580 pour John Bourke, décédé le 24 novembre de cette année-là, et est devenu inactif en 1591 à la mort du deuxième baron.
Baron Arklow/Baron Arklow :
Baron Arklow était un titre de la pairie du Royaume-Uni qui a été créé deux fois. Arklow est une ville du comté de Wicklow en Irlande.
Baron Arlington/Baron Arlington :
Baron Arlington est un titre dans la pairie d'Angleterre qui a été créé, le 14 mars 1665, pour Sir Henry Bennet, frère cadet de John Bennet, 1er baron Ossulston, avec un reste spécial lui permettant de passer aux descendants masculins et féminins, plutôt que seulement des héritiers mâles, comme c'était la coutume avec la plupart des pairies. En 1672, il fut nommé comte d'Arlington et vicomte Thetford, et reçut le titre de baron Arlington, avec le même reste spécial. Sa désignation territoriale est le lieu de naissance de son premier titulaire Harlington, Londres, également connu sous le nom d'Arlington. La 11e baronne Arlington a été la dernière femme à occuper son siège à la Chambre des lords en vertu des dispositions du Peerage Act 1963. Elle est devenue membre des Lords le 27 mai 1999 et est restée à la Chambre jusqu'au 11 novembre 1999, date à laquelle la Chambre of Lords Act 1999 est entré en vigueur.
Baron Armstrong/Baron Armstrong :
Baron Armstrong est un titre qui a été créé deux fois dans la pairie du Royaume-Uni. La première création eut lieu le 6 juillet 1887 lorsque l'industriel Sir William Armstrong fut nommé baron Armstrong, de Cragside dans le comté de Northumberland. Le titre s'éteignit à sa mort en 1900. Le titre fut relancé trois ans plus tard, le 4 août 1903, pour son petit-neveu William Watson-Armstrong, qui fut créé baron Armstrong, de Bamburgh et de Cragside dans le comté de Northumberland. Né William Watson, il avait pris le nom de famille supplémentaire d'Armstrong par licence royale en 1889. Lord Armstrong était le petit-fils de Sir William Henry Watson, baron de l'Échiquier, par sa femme Anne, sœur du premier baron de la première création. Il a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il a contesté sans succès Berwick-on-Tweed en tant que candidat indépendant aux élections générales de 1918. Le titre s'est éteint de la lignée masculine en 1987 à la mort de son fils, le troisième baron.
Baron Arundel/Baron Arundel :
Baron Arundel était un titre dans la pairie d'Angleterre créé le 4 août 1377 par la convocation de John Fitzalan au Parlement sous le nom de "Johanni de Arundell". Comme il était alors marié à Eleanor Maltravers , cohéritière et éventuelle héritière unique de John Maltravers, 1er baron Maltravers , cela est parfois considéré comme identique à la baronnie de Maltravers. La baronnie fut par la suite détenue par le comte d'Arundel, désormais lui-même titre subsidiaire du duc de Norfolk.
Baron Arundell_of_Trerice/Baron Arundell de Trerice :
Le baron Arundell de Trerice, dans le comté de Cornouailles, était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé en 1664 pour le soldat et homme politique royaliste Richard Arundell. Il était le deuxième fils de Sir John Arundell et l'arrière-petit-fils de l'amiral Sir John Arundell. Il a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il a siégé comme député de Truro. Le titre s'est éteint à la mort de son petit-fils, le quatrième baron, en 1768. Le siège de la famille était Trerice, Cornwall.
Baron Arundell_of_Wardour/Baron Arundell of Wardour :
Le baron Arundell de Wardour, dans le comté de Wiltshire, était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé en 1605 pour Thomas Arundell, dit « Thomas le Vaillant », fils de Sir Matthew Arundell (mort en 1598) et petit-fils de Sir Thomas Arundell (exécuté en 1552) et de Margaret Howard, sœur de la reine Catherine Howard. Arundell avait déjà été créé comte du Saint Empire romain germanique par Rodolphe II en décembre 1595 (voir ci-dessous). Il a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il a combattu en tant que royaliste pendant la guerre civile et a été mortellement blessé à la bataille de Stratton en 1643. Son fils, le troisième baron, a été impliqué dans le complot papiste et emprisonné dans la tour de Londres pendant six ans. Cependant, après l'avènement de Jacques II, il fut rétabli en faveur et servit comme Lord Privy Seal de 1687 à 1688. Son arrière-arrière-arrière-petit-fils, le huitième baron (le titre étant descendu de père en fils), était un passionné collectionneur d'art et a accumulé d'immenses dettes dans la construction et l'ameublement du château de New Wardour. Il n'avait pas de fils et fut remplacé par son cousin, le neuvième baron. Il était le fils de l'hon. James Everard Arundell, fils cadet du sixième baron. A sa mort, les titres passèrent à son fils aîné, le dixième baron. Il a voté contre le Reform Bill 1832, le seul pair catholique à le faire. Il était sans enfant et a été remplacé par son frère cadet, le onzième baron. Deux des fils du onzième baron, les douzième et treizième barons, se sont succédé dans le titre. Ce dernier était un prêtre catholique romain. À la mort du treizième baron, le titre passa à son troisième cousin une fois enlevé, le quatorzième baron. Il était l'arrière-petit-fils de Thomas Raymond Arundell, fils cadet de l'hon. James Everard Arundell, fils cadet du sixième baron. Il mourut sans enfant et fut remplacé par son frère cadet, le quinzième baron. À sa mort, les titres sont passés à son fils, le seizième baron, décédé des suites du service en 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale. A sa mort la baronnie s'éteignit. John Richard Arundell, 10e baron Talbot de Malahide (né en 1931) est le fils de Reginald John Arthur Talbot, qui en 1945 a pris par licence royale le nom et les armes d'Arundell, et qui était l'arrière-petit-fils de l'amiral The Hon. Sir John Talbot et son épouse Mabile Mary Arundell, fille de l'hon. Robert Arthur Arundell, quatrième fils de James Everard Arundell, 9e baron Arundell de Wardour et de Charlotte Stuart Parkin, fille cadette du Dr Henry Parkin, RN, inspecteur général des hôpitaux et des flottes. Les barons ont pris leur titre du château de Wardour dans le Wiltshire, qui est maintenant partiellement ruiné.
Baron Aschwin_de_Sierstorpff-Cramm/Baron Aschwin de Sierstorpff-Cramm :
Le baron Aschwin de Sierstorpff-Cramm ( allemand : Freiherr Aschwin von Sierstorpff-Cramm ; 29 mars 1846 - 14 octobre 1909) était le grand-père maternel du prince Bernhard de Lippe-Biesterfeld , prince consort de la reine Juliana des Pays-Bas .
Baron Ashbourne/Baron Ashbourne :
Baron Ashbourne, d'Ashbourne dans le comté de Meath, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1886 pour Edward Gibson, le Lord Chancelier d'Irlande. Son petit-fils, le troisième baron (qui a succédé à son oncle), était vice-amiral dans la Royal Navy. Depuis 2010, le titre est détenu par le petit-fils du troisième baron, le cinquième baron, qui a succédé en 2020. John George Gibson, frère cadet du premier baron, était également un avocat distingué. Violet Gibson, qui a tenté d'assassiner Benito Mussolini en 1926, était la première fille du baron.
Baron Ashburton/Baron Ashburton :
Baron Ashburton, d'Ashburton dans le comté de Devon, est un titre qui a été créé deux fois, une fois dans la pairie de Grande-Bretagne et une fois dans la pairie du Royaume-Uni. Depuis 1835, le titre est détenu par des membres de la famille Baring.
Baron Ashcombe/Baron Ashcombe :
Le baron Ashcombe, de Dorking dans le comté de Surrey et de Bodiam Castle dans le comté de Sussex, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1892 pour le politicien conservateur George Cubitt de Denbies House, Dorking, Surrey, qui a été continuellement élu aux élections sur une période de 32 ans. Il était le fils de l'architecte Thomas Cubitt. Lord Ashcombe a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il était un député conservateur et a également été Lord Lieutenant de Surrey. Depuis 2013, le titre est détenu par son parent, le cinquième baron, qui a succédé à son cousin germain, une fois enlevé en 2013. L'hon. Rosalind Shand, fille du troisième baron, était la mère de Camilla, duchesse de Cornouailles. Le château de Bodiam dans l'East Sussex a été acheté par le premier baron en 1874 jusqu'à ce que ses administrateurs soient vendus en 1916. Le siège de la famille était alors à Denbies House jusqu'à sa démolition dans les années 1950. L'ancien Lord Ashcombe, Henry, résidait au château de Sudeley, Gloucestershire, qui est toujours détenu par sa veuve. L'actuel Lord Ashcombe, Mark, vit dans une résidence privée.
Baron Ashdown/Baron Ashdown :
Baron Ashdown peut faire référence à : Arnold Silverstone, Baron Ashdown (1911 - 1977), promoteur immobilier britannique et pair à vie Paddy Ashdown (1941 - 2018), anciennement Jeremy John Durham Ashdown, Baron Ashdown de Norton-sub-Hamdon, homme politique britannique, ancien chef des libéraux démocrates
Baron Ashton_(homonymie)/Baron Ashton (homonymie) :
Le baron Ashton peut faire référence à James Williamson, 1er baron Ashton (1842–1930) Baron Ashton de Hyde Thomas Gair Ashton, 1er baron Ashton de Hyde (1855–1933) Thomas Henry Raymond Ashton, 2e baron Ashton de Hyde (1901–1983) Thomas John Ashton, 3e baron Ashton de Hyde (1926–2008) Thomas Henry Ashton, 4e baron Ashton de Hyde (né en 1958)
Baron Ashton_of_Hyde/Baron Ashton of Hyde :
Le baron Ashton de Hyde, de Hyde dans le comté de Chester, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 28 juin 1911 pour l'industriel et homme politique libéral Thomas Ashton. Il avait auparavant représenté Hyde et Luton à la Chambre des communes. Depuis 2008, le titre est détenu par son arrière-petit-fils, le quatrième baron, qui a remporté une élection partielle à la Chambre des lords en juillet 2011 en prenant le comte d'Onslow. salle. Ashton a été nommé whip en chef et capitaine de l'Honorable Corps of Gentlemen-at-Arms en juillet 2019.
Baron Ashtown/Baron Ashtown :
Le baron Ashtown, de Moate dans le comté de Galway, est un titre de la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1800 pour Frederick Trench, avec reliquat aux héritiers mâles de son père. Trench avait auparavant représenté Portarlington à partir de 1798 à la Chambre des communes irlandaise. Il a été remplacé selon le reste spécial par son neveu, le deuxième baron (le fils de Francis Trench) - voir Frederick Trench, 2e baron Ashtown . Son petit-fils, le troisième baron (fils de Frederic Sydney Charles Trench, fils aîné du deuxième baron), a siégé à la Chambre des lords en tant que pair représentant irlandais de 1908 à 1915. À la mort de son fils cadet, le cinquième baron, cette ligne de la famille a échoué. Le défunt baron a été remplacé par son cousin germain une fois enlevé, le sixième baron. Il était le petit-fils de l'hon. William Cosby Trench, frère cadet du troisième baron. Cependant, il ne s'est jamais marié et à sa mort en 1990, cette branche de la famille a également échoué. Le titre a été hérité par son deuxième cousin une fois enlevé, le septième baron. Il était le petit-fils de l'hon. Cosby Godolphin Trench, deuxième fils du deuxième baron et a été ambassadeur en Corée du Sud et au Portugal. Depuis 2017, le titre est détenu par le fils du septième baron, le huitième baron. Un autre membre de la famille Trench était Sir David Clive Crosbie Trench, gouverneur de Hong Kong de 1964 à 1971. Il était un descendant de John Trench, frère cadet du premier baron Ashtown. Le siège de la famille était Woodlawn House, près de Ballinasloe, comté de Galway. . Woodlawn House a été vendue par le 4e baron en 1947 et existe toujours, bien qu'à moitié abandonnée. Il est actuellement en cours de restauration progressive.
Baron Astley/Baron Astley :
Baron Astley peut faire référence à : Baron Astley (1295) Baron Astley de Reading
Baron Astley_(1295)/Baron Astley (1295):
Le baron Astley (1295) a été créé par un bref d'assignation daté du 23 juin 1295 pour une famille qui vivait à Astley, Warwickshire, Angleterre depuis l'époque d'Henry I. Sir Thomas de Astley qui a été tué lors de la bataille d'Evesham en 1265 s'est marié deux fois . Du premier mariage de Sir Thomas à Joan de Blois sont descendus les Barons Astley. Andrew de Astley, 1er baron Astley, (1295-1301) Nicholas de Astley, 2e baron Astley, (1301-vers 1315) Sir Giles de Astley, frère cadet de Nicholas, (décédé avant 1316) Sir Thomas Astley, 3e baron Astley , fils de Sir Giles, (vers 1315-1370) William Astley, 4e baron Astley (1370?) Le 4e baron a laissé un enfant unique et unique héritière Joan Astley, qui a épousé Reginald Gray, 3e baron Gray de Ruthyn et est décédé en 1448 Leur fils Edward Gray (qui était le deuxième fils survivant de son père) a épousé Elizabeth Ferrers, 6e baronne Ferrers de Groby et Edward a ainsi été convoqué au Parlement en tant que baron Ferrers de Groby. Il mourut le 18 décembre 1457. Elizabeth mourut en 1483. La question de savoir si la baronnie d'Astley passa à Joan Astley et à son fils Edward Gray est sujette à controverse. Les entrées de pairie complète sur le Thomas Gray, 1er marquis de Dorset et Thomas Gray, 2e marquis de Dorset et sur Henry Gray, 1er duc de Suffolk n'incluent pas le baron Astley avec leurs autres titres; en effet, la dernière personne répertoriée comme détenteur du titre dans l'entrée sur le baron Astley est William Astley, 4e baron Astley. L'entrée continue "Après sa mort, la baronnie d'Astley, si une pairie héréditaire (il n'y a aucune preuve d'une séance) aurait été dévolue à son seul père. et h., Joan, et les héritiers de son corps ... Edward Gray (s. et h. à sa mère), qui était nommé à Parl, en 1446 sous le nom de Lord Ferrers of Groby. La baronnie d'Astley (si elle existait alors) aurait désormais suivi le cours de celle de Ferrers of Groby, et ont été confisqués avec celui-ci sur l'accessoire d'Henri (Grey), duc de Suffolk, etc., en 1554. » D'autre part, les Dormant and Extinct Peerages de Burke de 1831 et 1978 prolongent la baronnie jusqu'en 1554, date à laquelle elle aurait été confisquée avec tous les autres titres du duc de Suffolk suite à la participation à la rébellion de Wyatt et à son atteinte et à son exécution. Cela donne la descendance suivante : Joan Astley, 5e baronne Astley (décédée en 1448) Sir Edward Grey, 5e baron Astley (fils du précédent) (décédé le 18 décembre 1457) ; Sir John Gray de Groby, 6e baron Astley (fils du précédent) (décédé le 17 février 1461) (décédé avant sa mère, donc n'a jamais été le baron Ferrers de Groby) Thomas Gray, 1er marquis de Dorset, 7e baron Astley, 7e baron Ferrers de Groby (fils du précédent) (décédé le 20 septembre 1501) Thomas Gray, 2e marquis de Dorset, 8e baron Astley (fils du précédent) (décédé le 10 octobre 1530) et son fils :, Henry Gray, 1er duc de Suffolk, 9e baron Astley (exécuté le 23 février 1554)
Baron Astley_of_Reading/Baron Astley of Reading :
Le baron Astley de Reading, dans le comté de Berkshire, était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé en 1644 pour le soldat royaliste Sir Jacob Astley. Il était un descendant de Ralph Astley (XIIIe siècle), frère d'Andrew de Astley, ancêtre des barons Astley. Le titre s'est éteint à la mort du petit-fils de Lord Astley of Reading, le troisième baron, en 1688. Le premier baron était l'oncle de Sir Isaac Astley, 1er baronnet, et le grand-oncle de Sir Jacob Astley, 1er baronnet.
Baron Astor_de_Hever/Baron Astor de Hever :
Baron Astor de Hever, du château de Hever dans le comté de Kent, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1956 pour John Jacob Astor, un éminent propriétaire de journal et homme politique conservateur. Il était le quatrième enfant de William Waldorf Astor, 1er vicomte Astor. Lord Astor of Hever a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il a servi comme Lord Lieutenant de Kent entre 1972 et 1982. Depuis 2019, le titre est détenu par le fils aîné de ce dernier, le troisième baron, qui a succédé en 1984. Il est l'un des quatre-vingt-dix pairs héréditaires élus qui restent à la Chambre des Lords après l'adoption de la House of Lords Act de 1999, et il siège sur les bancs conservateurs. En tant que descendant de la lignée masculine du premier vicomte Astor, Lord Astor de Hever est également en reste de cette pairie et de son titre subsidiaire Baron Astor, de Hever Castle dans le comté de Kent. John Astor, troisième fils du premier baron, a été député conservateur de 1964 à 1974.
Baron Athenry/Baron Athenry :
Baron Athenry est l'un des titres les plus anciens de la pairie d'Irlande, mais la date de sa création est tout à fait incertaine; chacun des quatre premiers Berminghams énumérés ci-dessous est revendiqué par certains auteurs comme étant Lord Athenry, mais les preuves sont contestées. Le titre semble avoir été donné à la famille de Birmingham de Birmingham, Warks, Angleterre en récompense de leur aide lors de l'invasion normande de l'Irlande en 1172. Sir William de Birmingham et son fils Robert de Birmingham sont revendiqués de diverses manières. ont été impliqués dans l'invasion, mais il est probable qu'après l'invasion, William est retourné chez lui en Angleterre et a laissé à Robert leurs nouvelles terres en Irlande. Peter Bermingham a été condamné à une amende pour ne pas avoir assisté au Parlement en 1284 et est inscrit comme Lord Athenry au Parlement de 1295. Le titre de comte de Louth a été créé en 1319 en récompense de John de Bermingham pour sa victoire sur Edward de Bruce à la bataille de Faughart en 1318. Le dernier baron fut créé comte de Louth dans la pairie d'Irlande en 1749, mais mourut en 1799. Puisqu'il eut trois filles, le comté de Louth s'éteignit à sa mort ; la baronnie d'Athenry est devenue inactive. Une partie du problème a été de savoir si la baronnie peut correctement descendre par la lignée féminine, auquel cas elle est en suspens entre les héritiers de ses filles; ou s'il passe par la lignée masculine. Un descendant du frère cadet du Richard, Lord Athenry, décédé en 1645, a réclamé la baronnie comme héritier mâle en 1827, et Thomas Denman, le procureur général d'Angleterre et du Pays de Galles, a convenu qu'il était l'héritier mâle, mais il n'était pas reconnue par la Chambre des Lords. Une réclamation de Thomas Sewell, fils de la fille aînée du comte de Louth, Elizabeth, a échoué au motif que le titre ne passait pas dans la lignée féminine.
Baron Athlumney/Baron Athlumney :
Le baron Athlumney, de Somerville et Dollarstown dans le comté de Meath, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1863 pour le politicien libéral Sir William Meredyth Somerville, 5e baronnet, qui avait auparavant été secrétaire en chef pour l'Irlande. En 1866, il fut également créé baron Meredyth, de Dollardstown dans le comté de Meath, dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été remplacé par son fils aîné et unique survivant de son second mariage, le deuxième baron. Il n'avait pas d'enfant et à sa mort en 1929, les baronnies se sont éteintes tandis que la baronnie est devenue dormante. Le Baronetcy, de Somerville dans le comté de Meath, a été créé dans le Baronetage d'Irlande en 1748 pour James Somerville, qui avait auparavant été lord-maire de Dublin. Son arrière-petit-fils, le quatrième baronnet (le titre étant transmis de père en fils), a représenté le comté de Meath aux parlements irlandais et britannique. Il a épousé Mary Anne, fille de Sir Richard Gorges-Meredyth, 1er et dernier baronnet. Il a été remplacé par son fils, le cinquième baronnet susmentionné, qui a été élevé à la pairie en 1863.
Baron Aton/Baron Aton :
Baron Aton est un titre en suspens dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé par bref d'assignation au Parlement de Gilbert de Aton d'Ayton (aujourd'hui West Ayton), North Yorkshire le 30 décembre 1324. Il est passé à son fils William, mais est tombé en suspens à la mort de William sans héritiers mâles en 1373.
Baron Auckland/Baron Auckland :
Baron Auckland est un titre à la fois dans la pairie d'Irlande et dans la pairie de Grande-Bretagne. La première création a eu lieu en 1789 lorsque l'éminent politicien et expert financier William Eden a été nommé baron d'Auckland dans la pairie d'Irlande. En 1793, il est créé baron d'Auckland, de West Auckland dans le comté de Durham, dans la pairie de Grande-Bretagne. Eden a notamment été secrétaire en chef pour l'Irlande, ambassadeur en Espagne et président du Board of Trade. Son deuxième fils, le deuxième baron, était également un homme politique et a été gouverneur général de l'Inde. En 1839, il fut créé baron Eden, de Norwood dans le comté de Surrey, et comte d'Auckland, dans la pairie du Royaume-Uni. Cependant, il ne s'est jamais marié et la baronnie d'Eden et le comté se sont éteints à sa mort alors qu'il a été remplacé dans les baronnies d'Auckland par son frère cadet, le troisième baron. Il était évêque de Sodor et Man et de Bath et Wells. Les titres se sont transmis de père en fils jusqu'à la mort du sixième baron en 1941. Il a été remplacé par son cousin, le septième baron. Il était le fils de l'hon. George Eden, troisième fils du quatrième baron. Il a été remplacé par son frère cadet, le huitième baron. Depuis 2013, les titres sont détenus par le petit-fils de ce dernier, le dixième baron, qui a succédé à son père en 1997. Les barons d'Auckland sont membres de l'éminente famille Eden. Le premier baron était le troisième fils de Sir Robert Eden, 3e baronnet, de West Auckland. Son frère cadet était Morton Eden, 1er baron Henley, tandis que son frère aîné était Sir Robert Eden, 1er baronnet, du Maryland. Ce dernier était l'arrière-arrière-grand-père du Premier ministre Anthony Eden, 1er comte d'Avon, et l'arrière-arrière-arrière-grand-père de John Eden, baron Eden de Winton. L'actuel baron d'Auckland est également en reste à l'Eden Baronetcy de West Auckland, un titre détenu par son parent le Lord Eden de Winton. L'honorable William Eden, fils aîné du premier baron, était député de Woodstock. L'honorable Sir Ashley Eden, troisième fils du troisième baron, était fonctionnaire et diplomate en Inde britannique. La ville d'Auckland en Nouvelle-Zélande a été nommée d'après le premier comte d'Auckland, le patron du fondateur de la ville, William Hobson. Plusieurs monuments d'Auckland, y compris la colline et la banlieue de Mount Eden et le terrain de sport Eden Park, portent le nom direct ou indirect de la famille.
Baron Audley/Baron Audley :
Baron Audley est un titre de la pairie d'Angleterre créé en 1313, par bref au Parlement d'Angleterre, pour Sir Nicholas Audley de Heighley Castle, membre de la famille anglo-normande Audley du Staffordshire. Le troisième baron, le dernier de la lignée senior Audley, mourut sans issue en 1391, lorsque la baronnie tomba en désuétude; il a été relancé en 1408 pour les descendants de sa sœur Joanne Audley et de son mari, Sir John Tuchet, KG (né en 1327); le 11e baron Audley a été créé comte de Castlehaven et son fils, le 2e comte, a été atteint de crime et exécuté, perdant l'ancienne baronnie anglaise mais pas le comté irlandais. (Les Castlehavens détenaient également deux autres baronnies différentes Audley of Orier (1616) et Audley of Hely (1633).) Les titres ont été relancés par une loi du Parlement en 1678 pour son fils, James Tuchet, 3e comte de Castlehaven, dévolu au même ligne jusqu'à la mort de John Tuchet, 8e comte de Castlehaven en 1777, lorsque le comté s'est éteint et que le titre d'Audley est passé à George Thicknesse-Tuchet en tant que 19e baron Audley. Le titre est suspendu depuis la mort de Richard Souter, 25e baron Audley en 1997, laissant trois filles. Le titre de baron Audley a été créé une deuxième fois le 20 novembre 1317, à nouveau par bref d'assignation, en faveur de Sir Hugh Audley de Stratton Audley, petit-fils de James Audley d'Audley (1220-1272). Il a épousé Lady Margaret de Clare, fille de Gilbert, comte de Hertford et Gloucester (créé en 1218, éteint en 1314)). Audley a été créé comte de Gloucester en 1337, mais à sa mort en 1347, le comté s'est éteint et la baronnie est tombée en sommeil. Sa fille unique et héritière a épousé Ralph Stafford, 1er comte de Stafford , ainsi de jure la baronnie a été dévolue au comté de Stafford jusqu'en 1521 lorsque Edward Stafford, 3e duc de Buckingham a obtenu ses titres nobles.
Baron Avak/Baron Avak :
Baron Avak ( azerbaïdjanais : Barnava , persan : بارون آواک , arménien : Պարոն ޱւագ ) est un ancien quartier du centre-ville de Tabriz dans le nord-ouest de l' Iran . Les habitants de Baron Avak appartiennent pour la plupart à la minorité arménienne iranienne de Tabriz. Le quartier contient plusieurs bâtiments et organisations historiques et contemporains dédiés aux Arméniens de Tabriz, tels que plusieurs églises (par exemple, l'église Surp Sarkis), des clubs sportifs, des jardins et des écoles. Le nom du quartier vient d'Avak Avakian, qui était le riche fondateur du quartier au XIXe siècle.
Baron Avebury/Baron Avebury :
Baron Avebury, d'Avebury dans le comté de Wiltshire, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 22 janvier 1900 pour le banquier, homme politique et archéologue Sir John Lubbock, 4e baronnet. Il a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. A sa mort, les titres passèrent à son neveu, le troisième baron. Il était le fils de Hon. Harold Fox Pitt Lubbock, quatrième fils du premier baron, décédé en 1971. Le titre est ensuite passé au cousin germain du troisième baron, le quatrième baron, fils de l'hon. Maurice Fox Pitt Lubbock, sixième fils du premier baron. Le quatrième baron était un homme politique libéral démocrate et l'un des quatre-vingt-dix pairs héréditaires exceptés qui sont restés à la Chambre des lords après l'adoption de la loi de 1999 sur la Chambre des lords. Il a été remplacé par son fils, le cinquième baron, en 2016. Le Lubbock Baronetcy, de Lamas, a été créé dans le Baronetage du Royaume-Uni le 9 avril 1806 pour John Lubbock, avec le reste à son neveu John William, le fils de William Lubbock. Lubbock était un marchand et banquier prospère à Londres. Il a été remplacé selon le reste spécial par son neveu William, le deuxième baronnet. Il était également banquier. Son petit-fils, le quatrième baronnet susmentionné, a été élevé à la pairie en tant que baron Avebury en 1900.
Baron Aviation_Services/Baron Aviation Services :
Baron Aviation Services est une compagnie aérienne cargo américaine basée à Vichy, Missouri, États-Unis. Elle a été créée en 1973 et exploite des services de fret express de petits colis pour le compte de FedEx Express. Sa base principale est l'aéroport national de Rolla, Vichy, Missouri.
Baron Aylmer/Baron Aylmer :
Lord Aylmer, baron de Balrath, dans le comté de Meath, est un titre de la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1718 pour le commandant naval Matthew Aylmer, le deuxième fils de Sir Christopher Aylmer, 1er baronnet, de Balrath (voir ci-dessous). Le fils de Lord Aylmer, le deuxième baron, représentait Rye à la Chambre des communes. Le petit-fils de ce dernier, le quatrième baron, succéda à son parent comme septième baronnet, de Balrath, en 1776. Les titres restent unis. Il a été remplacé dans les deux titres par son fils, le cinquième baron. Il était général dans l'armée et a servi comme gouverneur général du Canada de 1830 à 1835. Lord Aylmer a pris par licence royale le nom de famille supplémentaire de Whitworth en 1825 à la mort de son oncle Charles Whitworth, 1er comte Whitworth. A sa mort, les titres sont passés à son frère cadet, le sixième baron. Il était amiral dans la Royal Navy. Il a été remplacé par son cousin germain, Udolphus Aylmer, le septième baron, né le 10 juin 1814 et vivant au Canada. Il était le fils de John Athalmer Aylmer, fils aîné de l'amiral John Aylmer, fils du révérend l'hon. John Aylmer, quatrième fils du deuxième baron. Cependant, sa revendication des titres n'a été autorisée qu'en 1860. Son fils Matthew Aylmer, le huitième baron, était major-général dans l'armée canadienne. Son troisième fils, le onzième baron, a été remplacé par son troisième cousin, le douzième baron. Il était l'arrière-petit-fils du major-général Harry Aylmer, deuxième fils du susmentionné amiral John Aylmer. À sa mort en 1982, le titre passa à son cousin germain, le treizième baron. Il était le petit-fils de Frederick Arthur Aylmer, deuxième fils du major-général Harry Aylmer. Depuis 2014, les titres sont détenus par son fils, le quatorzième baron. L'Aylmer Baronetcy, de Balrath dans le comté de Meath, a été créé le 6 novembre 1662 dans le Baronetage d'Irlande pour Christopher Aylmer. À la mort de son arrière-petit-fils, le sixième baronnet, le titre a été hérité par le parent de ce dernier, le quatrième baron d'Aylmer et a été subsumé dans ce titre. Le siège de la famille était le château de Donadea, près de Donadea, dans le comté de Kildare.
Baron Baden-Powell/Baron Baden-Powell :
Baron Baden-Powell, de Gilwell dans le comté d'Essex, est un titre de la pairie du Royaume-Uni créé en 1929 pour le lieutenant-général Sir Robert Baden-Powell, 1er baronnet. Il avait été créé baronnet, de Bentley, au Baronetage du Royaume-Uni le 4 décembre 1922. Arthur Robert Peter Baden-Powell, 2e baron Baden-Powell, 2e baronnet (1913-1962) Robert Crause Baden-Powell, 3e baron Baden-Powell, 3e baronnet (1936-2019) David Michael Baden-Powell, 4e baron Baden-Powell , 4e baronnet (1940-présent) L'héritier présomptif est l'hon. David Robert Baden-Powell (né en 1971). Baronnets de Baden-Powell, de Bentley (1922-présent) Sir Robert Stephenson Smyth Baden-Powell, 1er baronnet (1922-1941).
Baron Badlesmere/Baron Badlesmere :
Le titre Baron Badlesmere a été créé une fois dans la pairie d'Angleterre. Le 26 octobre 1309, Bartholomew de Badlesmere, gouverneur du château de Bristol, fut convoqué au Parlement, créant une baronnie par bref. En 1322, il fut atteint et exécuté pour avoir rejoint la rébellion du comte de Lancaster, et la baronnie fut confisquée. En 1328, l'attainder fut annulé pour son héritier, Giles de Badlesmere, son fils unique. À la mort du 2e baron en 1338, cependant, la baronnie devint suspendue entre ses sœurs. La lignée la plus ancienne de ceux-ci suit la même lignée que celle du baron de Ros.
Bagage Baron / Bagage Baron :
Baron Bagge (en allemand : Der Baron Bagge) est une nouvelle de l'auteur autrichien Alexander Lernet-Holenia, initialement publiée en allemand en 1936 par S. Fischer Verlag. Se déroulant pendant la Première Guerre mondiale, il traite de la balade d'un officier de cavalerie à travers les montagnes des Carpates qui devient de plus en plus irréelle alors qu'il rencontre l'amour, la mort et la guerre. La première traduction anglaise de Richard et Clara Winston a été publiée en 1956.
Baron Bagot/Baron Bagot :
Le baron Bagot, de Bagot's Bromley dans le comté de Stafford, est un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé le 12 octobre 1780 pour Sir William Bagot, 6e baronnet.
Baron Baillieu/Baron Baillieu :
Baron Baillieu, de Sefton dans le Commonwealth d'Australie et de Parkwood dans le comté de Surrey, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1953 pour l'homme d'affaires et fonctionnaire Sir Clive Baillieu, fils du financier et homme politique australien William Baillieu. Baillieu a été président et président de la Dunlop Rubber Company et président de la Fédération des industries britanniques et a également travaillé pour le gouvernement britannique pendant la Seconde Guerre mondiale. Depuis 2010, le titre est détenu par son petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1973.
Baron Balfour_de_Glenawley/Baron Balfour de Glenawley :
Le baron Balfour de Glenawley ou Clonawley, dans le comté de Fermanagh, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1619 pour Sir James Balfour, frère cadet de Michael Balfour, 1er Lord Balfour de Burleigh. Il fait référence à la baronnie de Clanawley (Scotisé à Glenawley). Balfour était le deuxième fils du juge James Balfour, Lord Pittendreich. Lui et son frère aîné ont obtenu des terres en Irlande lors de la plantation d'Ulster. Lord Balfour of Glenawley était le plus grand des pompes funèbres du comté de Fermanagh, où il construisit le château de Balfour à Lisnaskea. Lord Balfour mourut en octobre 1634. Il eut deux fils qui lui survécurent, mais aucun n'eut d'héritiers, et ils moururent peu de temps après lui. Le titre s'est éteint à la mort de son fils cadet en 1636, cependant, il est possible qu'il n'ait jamais succédé au titre. Selon The Complete Peerage, la succession d'un troisième baron Balfour de Glenawley n'a jamais été reconnue dans aucune pairie. également un parent, une fille d'un Sir William Balfour et un neveu de la fille de Lord Balfour, Anne.
Baron Balfour_of_Inchrye/Baron Balfour d'Inchrye :
Le baron Balfour d'Inchrye, de Shefford dans le comté de Berkshire, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé dans les honneurs d'anniversaire de 1945 pour le politicien conservateur Harold Balfour. Il a représenté l'île de Thanet à la Chambre des communes et a été sous-secrétaire d'État à l'Air de 1938 à 1944. Son fils Ian, le deuxième baron, a succédé en 1988. Il était historien et compositeur. Il est décédé en 2013, laissant une fille, l'hon. Roxane Laird Craig, mais pas d'héritier mâle.
Baron Baltimore/Baron Baltimore :
Le baron Baltimore, de Baltimore, comté de Longford, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1625 et s'est terminé en 1771, à la mort de son héritier mâle de sixième génération, âgé de 40 ans. Les détenteurs du titre étaient généralement connus sous le nom de Lord Baltimore en abrégé.
Baron Banbury_of_Southam/Baron Banbury of Southam :
Baron Banbury de Southam, dans le comté de Warwick, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1924 pour l'homme d'affaires et homme politique conservateur Sir Frederick Banbury, 1er baronnet. Il était à la tête de Frederick Banbury and Sons, courtiers en valeurs mobilières, et représentait également Peckham et la ville de Londres à la Chambre des communes. Banbury avait déjà été créé baronnet, de Southam dans le comté de Warwick, en 1902. Les titres sont actuellement détenus par son arrière-petit-fils, le troisième baron, qui a succédé à son père en 1981.
Baron Bardolf/Baron Bardolf :
Baron Bardolf ou Bardolph était un titre dans la pairie d'Angleterre. Le titre a été créé lorsque Sir Hugh Bardolf de Wormegay à Norfolk a reçu une assignation au Parlement le 6 février 1299. Après sa mort, la baronnie est passée de père en fils jusqu'au 4 décembre 1406, date à laquelle le cinquième baron a été déclaré par le Parlement être un traître, et le titre a été perdu.
Baron Barlatier_de_Mas/Baron Barlatier de Mas :
Paul Albert Raymond Barlatier de Mas (13 octobre 1802, Saint-Omer - 24 janvier 1874, Paris), était un baron français, chef de la Compagnie des chemins de fer Paris-Lyon-Méditerranée et maire de Dammarie-les-Lys. Le baron Barlatier de Mas était le petit-fils du capitaine Paul François Ignace de Barlatier de Mas. En 1776, Barlatier de Mas épouse Marie Élise Trappier de Malcolm, fille du général et baron napoléonien Jacques-Elisée Trappier de Malcolm et de Marie-Charlotte-Félicité Lombard de Villeneuve.
Baron Barnard / Baron Barnard :
Baron Barnard, de Barnard Castle dans l'évêché de Durham, est un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé en 1698 pour Christopher Vane, qui avait auparavant été député du comté de Durham et de Boroughbridge. Vane était le fils de Sir Henry Vane le Jeune et petit-fils de Sir Henry Vane l'Ancien. Son petit-fils, le troisième baron, a notamment servi comme Paymaster des Forces et comme Lord Lieutenant du comté de Durham. En 1754, il fut créé vicomte Barnard (de Barnard Castle) et comte de Darlington, tous deux dans le comté palatin de Durham. Lord Darlington était le mari de Lady Grace FitzRoy, fille de Charles FitzRoy, 2e duc de Cleveland, le fils illégitime du roi Charles II par sa maîtresse Barbara Villiers, 1ère duchesse de Cleveland. Il a été remplacé par son fils, le deuxième comte. Il a siégé en tant que député de Downton et du comté de Durham et a été Lord Lieutenant du comté de Durham. À sa mort, les titres sont passés à son fils, le troisième comte. Il a représenté Totnes et Winchelsea au Parlement et a été Lord Lieutenant du comté de Durham. En 1827, le titre de Cleveland détenu par son arrière-grand-mère a été recréé lorsqu'il a été nommé marquis de Cleveland, et en 1833, le duché de Cleveland a également été relancé lorsqu'il a été créé baron Raby, de Raby Castle dans le comté de Durham, et duc de Cleveland. En 1839, le duc reçut l'honneur supplémentaire d'être fait chevalier de la jarretière. Il a été remplacé par son fils aîné, le deuxième duc. Il était général dans l'armée et a également siégé en tant que député whig du comté de Durham, Winchilsea et Totnes et en tant que conservateur pour Saltash et South Shropshire. À sa mort, les titres sont passés à son frère cadet, le troisième duc. Il a représenté Winchelsea et le comté de Durham à la Chambre des communes en tant que whig et St Ives et Ludlow en tant que conservateur. En 1813, il prit par licence royale le nom de jeune fille de sa mère, Powlett, mais en 1864, en succédant au duché, il reprit par licence royale son patronyme Vane. Il était sans enfant et a été remplacé par son frère cadet, le quatrième duc. Il était dans le service diplomatique et également député libéral de South Durham et Hastings. En 1864, il prit par licence royale le nom de famille de sa mère, Powlett, au lieu de Vane. Comme ses deux frères aînés, il était sans enfant et à sa mort en 1891, la baronnie de Raby, la vicomté, le comté, le marquisat et le duché s'éteignirent. Cependant, il obtint la baronnie de Barnard, selon une décision du Comité des privilèges de la Chambre des Lords en 1892, par son parent éloigné Henry de Vere Vane, qui devint le neuvième baron. Il était l'arrière-arrière-petit-fils de l'hon. Morgan Vane, fils cadet du deuxième baron. Son deuxième fils, le dixième baron, était Lord Lieutenant du comté de Durham. Le fils de ce dernier, le onzième baron, a succédé en 1964 et a été Lord-Lieutenant du comté de Durham de 1970 à 1988. Depuis 2017, le titre est détenu par le fils de ce dernier, le douzième baron. Deux autres membres de la famille Vane ont été élevée à la pairie. Hon. William Vane, fils cadet du premier baron Barnard, fut nommé vicomte Vane dans la pairie d'Irlande en 1720 (voir ce titre pour plus d'informations). De plus, William Vane, neveu du neuvième baron, a été créé baron Inglewood dans la pairie du Royaume-Uni en 1964 (voir ce titre pour plus d'informations). Le siège de la famille est Raby Castle, près de Staindrop, dans le comté de Durham.
Baron Barnby/Baron Barnby :
Baron Barnby, de Blyth dans le comté de Nottingham, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Elle a été créée le 26 janvier 1922 pour Francis Willey, patron de Francis Willey & Co Ltd, marchands de laine. Le titre s'est éteint à la mort de son fils, le deuxième baron, le 30 avril 1982.
Baron Barry_de_Santry/Baron Barry de Santry :
Le baron Barry de Santry, dans le comté de Dublin, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1661 pour l'avocat et homme politique irlandais Sir James Barry, ancien membre du Parlement irlandais de Lismore et Lord Chief Justice of Ireland. Son petit-fils, le troisième baron, a été gouverneur de Londonderry et de Culmore Fort et a prêté serment au Conseil privé irlandais. Le fils du troisième baron, le quatrième baron, a été reconnu coupable et condamné à mort pour meurtre en 1739 et son titre a été déclaré forfait. Cependant, il a été gracié l'année suivante et rétabli dans son titre. À sa mort onze ans plus tard, en 1751, la baronnie s'éteignit.Richard Barry, père du premier baron, était un riche marchand, qui fut maire de Dublin en 1610 et siégea à la Chambre des communes irlandaise en tant que représentant de la Ville de Dublin.
Baron Barrymore_Halpenny/Baron Barrymore Halpenny :
Baron Barrymore Halpenny est un artiste commercial, rédacteur en chef, écrivain et historien des traditions et de la culture. Travaillant pour plusieurs publications, il est surtout connu pour ses illustrations de couverture de livre pour Ghost Stations pour lesquelles il a également été rédacteur en chef de la série nouvellement publiée ; également connu pour avoir écrit "Ways of the Wolf".
Base Baron/Base Baron :
Baron Basing, de Basing Byflete et de Hoddington, tous deux dans le comté de Southampton, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1887 pour le politicien conservateur et ancien président du Local Government Board, George Sclater-Booth. À sa mort, le titre passa à son fils aîné, le deuxième baron, puis à son fils, le troisième baron. À la mort de ce dernier en 1983, cette lignée familiale a échoué. Le titre a été hérité par le cousin germain du défunt baron, le quatrième baron. Il était le fils de Hon. Charles Lutle Sclater-Booth, deuxième fils du premier baron. Depuis 2010, le titre est détenu par le petit-fils du quatrième baron, le sixième baron, qui a succédé à son père en 2007. Le nom de famille de Sclater-Booth se prononce "Slater-Booth".
Baron Basset/Baron Basset :
Le baron Basset, de Stratton dans le comté de Cornwall, était un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé en 1797 pour Francis Basset, 1er baron de Dunstanville, avec le reste, à défaut d'héritiers mâles, de sa fille l'honorable Frances Basset. Il avait déjà été créé baronnet, de Tehidy dans le comté de Cornouailles, dans le baronnetage de Grande-Bretagne en 1779, et baron de Dunstanville, de Tehidy dans le comté de Cornouailles, dans la pairie d'Irlande en 1796. Ces deux titres étaient créé avec reste normal aux héritiers mâles. Lord de Dunstanville et Basset était le fils aîné de Francis Basset. La baronnie et la baronnie de Dunstanville s'éteignirent à sa mort en 1835 tandis qu'il fut succédé à la baronnie de Basset selon le reste spécial par sa fille, Frances, la deuxième baronne Basset. Elle ne se maria jamais et la baronnie s'éteignit à sa mort en 1855. Le choix de « de Dunstanville » comme titre rappelle le nom de Reginald de Dunstanville, qui fut comte de Cornouailles au XIIe siècle.
Baron Basset_de_Drayton/Baron Basset de Drayton :
Le baron Basset de Drayton de Drayton dans le comté de Stafford était un titre dans la pairie d'Angleterre. La baronnie a été créée en 1264 pour Ralph Basset (mort en 1265) de Drayton par bref d'assignation au parlement de Simon de Monfort. Ralph a été tué dans la bataille d'Evesham avec les forces de Montfort en 1265, moins d'un an plus tard. Ses terres et ses titres ont été confisqués en raison de sa rébellion, mais ses terres ont été restituées à sa veuve Margaret car elle était la fille de Roger de Someri qui était un royaliste. Le premier fils de Ralph, également appelé Ralph (né avant 1265, mort en 1299) est devenu baron en 1295. Certaines archives considèrent que la baronnie était une restauration alors que d'autres y voient une nouvelle création. Selon la position prise, soit le Ralph décédé en 1265, soit celui décédé en 1299 est compté comme le premier baron. Les convocations et les nominations de De Montfort, bien que débattues, ont été confirmées par les tribunaux anglais au 19e siècle, mais, lorsqu'elles ont été contestées à nouveau, ont été déclarées invalides au début du 20e siècle. Le 2e baron a été remplacé dans la baronnie par son petit-fils, Ralph, le fils de Ralph (mort en 1335), décédé avant lui. Le 3e baron mourut en 1390, "lorsque la baronnie devint inactive, ou, éventuellement, tomba en désuétude entre les héritiers de ses deux grandes tantes".
Lot Baron/Lot Baron :
Baron Batch (né le 21 décembre 1987), autoproclamé "The Artist", un entrepreneur basé à Pittsburgh et ancien porteur de ballon de football américain qui a pris sa retraite de la NFL en 2013. Il est connu pour ses gouttes d'art "GRATUIT", où il publie des photos de peintures gratuites sur Instagram et Twitter, laissant des indices sur leur emplacement. Il a joué au football universitaire à la Texas Tech University. Batch a choisi de jouer au football universitaire à la Texas Tech University plutôt que des offres de la Northwestern University, de la Duke University et de la New Mexico State University. Le lot vient de Midland, au Texas. Il est propriétaire et créateur de Angry Man Salsa et directeur créatif de Studio AM. Il est le frère de Brian Batch du groupe Alpha Rev.
Baron Bateman/Baron Bateman :
Le baron Bateman, de Shobdon dans le comté de Hereford, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 30 janvier 1837 pour William Bateman, ancien député de Northampton. Né William Hanbury, il était le petit-fils de William Hanbury et de Sarah, fille de William Western et d'Anne, sœur de William Bateman, 1er vicomte Bateman (titre qui s'est éteint en 1802). Lord Bateman a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il a occupé des fonctions politiques mineures et a été Lord-Lieutenant du Herefordshire pendant de nombreuses années. Le titre s'est éteint à la mort de son fils sans enfant, le troisième baron, en 1931. L'hon. Charles Bateman-Hanbury-Kincaid-Lennox, fils cadet du premier baron, était un homme politique.
Baron Bayning/Baron Bayning :
Baron Bayning, de Foxley dans le comté de Berkshire, était un titre de la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé en 1797 pour l'homme politique Charles Townshend. Il était le fils de William Townshend, troisième fils de Charles Townshend, 2e vicomte Townshend (dont descendent les marquis Townshend) et le cousin de Thomas Townshend, 1er vicomte Sydney. Townshend est descendu par sa mère d'Anne Murray, vicomtesse Bayning, et de Paul Bayning, 1er vicomte Bayning, d'où son choix de titre. Il a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il a représenté Truro au Parlement. En 1821, il prit par licence royale le nom de Powlett au lieu de Townshend. Il mourut célibataire et fut remplacé par son frère cadet, le troisième baron. Il mourut sans issue masculine survivante et la baronnie s'éteignit à sa mort en 1866.
Haricot Baron/Haricot Baron :
Baron Bean est une bande dessinée de journal créée par le dessinateur George Herriman. Baron Bean a été distribué par King Features Syndicate. Baron Bean a remplacé la précédente comédie domestique d'Herriman, The Dingbat Family , qui s'est déroulée de 1910 au 4 janvier 1916. Le 5 janvier 1916, Herriman a commencé le quotidien Baron Bean et a continué jusqu'au 22 janvier 1919. Herriman a continué à dessiner d'autres bandes en plus de Krazy Kat jusqu'en 1932.M. Thomas Inge a pris note de l'intérêt d'Herriman pour les comédies muettes et a observé: "Dans son apparence, le baron a emprunté sa canne et ses traits du visage à Chaplin." L'historien de la bande dessinée Ron Goulart a déclaré que si Baron Bean ressemblait superficiellement à Mutt et Jeff, "Herriman évitait généralement les blagues conventionnelles et présentait certaines des excentricités graphiques que l'on trouve en plus grande abondance dans Krazy Kat." Herriman avait déjà dessiné un personnage similaire, Baron Mooch, en 1909–10. En 1977, les bandes ont été rassemblées dans Baron Bean: 1916–1917 (Hyperion Press). En 2012, "The Library of American Comics" d'IDW a annoncé une réimpression en trois volumes de Baron Bean dans le cadre de sa nouvelle série LoAC Essentials. Le premier tome est sorti en septembre 2012 (couvrant l'année 1916), le second est sorti en décembre 2014 (couvrant l'année 1917), et le volume final est sorti en décembre 2018 (couvrant l'année 1918 et les quelques strips de 1919). Ils couvrent respectivement les volumes 1, 6 et 12 de la série LOAC Essentials.
Baron Beauchamp/Baron Beauchamp :
Les titres Baron Beauchamp et Vicomte Beauchamp ont été créés plusieurs fois au cours de l'histoire anglaise et britannique. Il existe une vicomté de Beauchamp, détenue par la famille Seymour, marquis de Hertford.
Baron Beaumont/Baron Beaumont :
Baron Beaumont est un ancien titre de la pairie d'Angleterre, créé en 1309 pour une branche plus jeune des comtes français de la famille de Brienne. Le sixième baron Beaumont fut créé vicomte Beaumont (première création de ce rang en Angleterre) en 1432 ; après la mort de son fils, le 2e vicomte, les deux titres sont tombés en désuétude. En 1840, la suspension de la baronnie prit fin en faveur de Miles Thomas Stapleton qui fut appelé à la pairie en tant que 8e baron Beaumont. Son arrière-arrière-grand-père paternel Nicholas Errington (décédé en 1716), de Pont-Eland, Northumberland, avait adopté le nom de famille et les armes de Stapleton ayant hérité du manoir de Carlton de son oncle sans enfant Miles Stapleton, 1er baronnet. Le 8e baron était succédé par ses fils Henry et Miles, respectivement 9e et 10e barons. La baronnie fut de nouveau brièvement en suspens après la mort du 10e baron et fut appelée en faveur de sa fille, Mona, en 1896. La 11e baronne Beaumont épousa Bernard Fitzalan-Howard, 3e baron Howard de Glossop en 1914. Leur fils aîné Miles a succédé à sa mère en tant que 12e baron Beaumont en 1971, à son père en tant que 4e baron Howard de Glossop en 1972 et, en 1975, son deuxième cousin a une fois enlevé Bernard Fitzalan-Howard, 16e duc de Norfolk en tant que 17e duc de Norfolk. La baronnie de Beaumont est actuellement (depuis 2014) détenue par le 18e duc de Norfolk. Le titre de Beaumont descend aux "héritiers du corps", tandis que le duché de Norfolk descend aux "héritiers mâles". Les titres peuvent donc éventuellement se séparer. Le siège de la famille Stapleton était Carlton Towers (construit sur leur ancien manoir de Carlton) qui en 1971 a été hérité par le 17e duc de Norfolk de sa mère Mona Stapleton, 11e baronne Beaumont.
Baron Beaverbrook/Baron Beaverbrook :
Baron Beaverbrook, de Beaverbrook dans la province du Nouveau-Brunswick dans le Dominion du Canada et de Cherkley dans le comté de Surrey, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1917 pour l'éminent propriétaire de médias et homme politique Sir Max Aitken, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, de Cherkley dans le comté de Surrey, le 3 juillet 1916. À la mort d'Aitken, son fils renonça au titre trois jours plus tard, déclarant qu '"il n'y aura qu'un seul Lord Beaverbrook de mon vivant". Depuis 1985, les titres sont détenus par le fils de ce dernier, le troisième Baron. La fille du premier baron Beaverbrook, l'hon. Janet Gladys Aitken était la mère de John Edward Aitken Kidd, qui est le père de Jemma Wellesley, marquise du Douro, et de Jodie Kidd. Un autre membre de la famille Aitken est le politicien conservateur Jonathan Aitken. Il est le petit-neveu du premier baron Beaverbrook. Le siège de la famille est Denchworth Manor, près de Wantage, Oxfordshire. Des répliques des deux chats préférés du baron peuvent être vues dans la salle de recherche publique des Archives provinciales du Nouveau-Brunswick.
Baron Bedlam/Baron Bedlam :
Baron Bedlam (Baron Frederick DeLamb) est un personnage fictif, un super-vilain de l'univers DC. Le personnage est apparu pour la première fois dans Batman and the Outsiders # 1 (août 1983).
Baron Belasyse/Baron Belasyse :
Baron Belasyse était un titre qui a été créé deux fois dans la pairie d'Angleterre. La première création eut lieu le 27 janvier 1645 lorsque l'honorable John Belasyse fut nommé baron Belasyse de Worlaby dans le comté de Lincoln. Il était le deuxième fils de Thomas Belasyse, 1er vicomte Fauconberg , le frère cadet de l'honorable Henry Belasyse et l'oncle de Thomas Belasyse, 1er comte Fauconberg (voir vicomte Fauconberg pour l'histoire antérieure de la famille). Il fut remplacé par son petit-fils, Henry, le deuxième baron, le fils de Sir Henry Belasyse, qui fut tué en duel en 1667. Le titre s'éteignit lorsque le deuxième baron mourut sans enfant en 1691. La deuxième création eut lieu le 1er avril 1674 lorsque Susan, Lady Belasyse, veuve du susmentionné Sir Henry Belasyse, fils du premier baron Belasyse, a été nommée baronne Belasyse d'Osgodby dans le comté de Lincoln. C'était une pairie à vie rare et s'est éteinte à sa mort sans issue survivante en 1713. Lady Belasyse était la fille de Sir William Airmine, 2e baronnet (voir Airmine Baronets) et de son épouse Anne Crane. Elle était "une dame de beaucoup de vie et de vivacité".
Baron Bellew/Baron Bellew :
Baron Bellew, de Barmeath dans le comté de Louth, est un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 17 juillet 1848 pour Sir Patrick Bellew, 7e baronnet , qui avait auparavant représenté Louth à la Chambre des communes en tant que whig et a également été Lord Lieutenant du comté de Louth. Son petit-fils, le troisième baron, était également Lord Lieutenant du comté de Louth et siégea à la Chambre des lords en tant que pair représentant irlandais de 1904 à 1911. Il fut remplacé par son jeune frère, le quatrième baron. Il était pair représentant irlandais de 1914 à 1931. En 1881, Lord Bellew a pris par licence royale le nom de famille supplémentaire de Bryan selon les termes du testament de son oncle maternel, le colonel George Bryan. Cependant, il est le seul des Barons à avoir porté ce patronyme. A sa mort, les titres sont passés à son neveu, le cinquième baron, puis à son jeune frère, le sixième baron. Depuis 2018, les titres sont détenus par le petit-fils de ce dernier, le huitième baron, qui a succédé en 2010. Le Bellew Baronetcy, de Barmeath dans le comté de Louth, a été créé au Baronetage d'Irlande le 11 décembre 1688 pour le premier grand baron Bellew. -arrière-grand-père Patrick Bellew. Son frère Christopher Bellew était l'ancêtre des baronnets Grattan-Bellew, de Mount Bellew, un titre créé en 1838. Le siège de la famille est le château de Barmeath, près de Dunleer, dans le comté de Louth.
Baron Bellew_of_Duleek/Baron Bellew of Duleek :
Le baron Bellew de Duleek était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé le 29 octobre 1686 pour Sir John Bellew, en récompense de son soutien à Jacques II. Il a été interdit après la Glorieuse Révolution et l'avènement de William et Mary, une décision qui a ensuite été annulée. Deux de ses fils, les deuxième et troisième barons, se succédèrent tous deux dans la baronnie. Ce dernier a été renvoyé deux fois au parlement pour Steyning, mais a été renversé les deux fois. Le titre s'éteignit à la mort de son fils, le quatrième baron, en 1770. Cette branche de la famille Bellew descend de Sir Christopher Bellew, frère de John Bellew, ancêtre des barons Bellew et des baronnets Grattan-Bellew.
Baron Belper/Baron Belper :
Baron Belper, de Belper dans le comté de Derbyshire, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1856 pour l'homme politique libéral Edward Strutt, chancelier du duché de Lancaster de 1853 à 1854. Il était le fils de William Strutt et le petit-fils de l'inventeur Jedediah Strutt. Le fils de Lord Belper, le deuxième baron, a représenté Derbyshire East et Berwick à la Chambre des communes en tant que libéral. Depuis 2017, le titre est détenu par l'arrière-petit-fils de ce dernier, le cinquième baron, qui a succédé à son père en 1999. L'alpiniste Edward Lisle Strutt était le fils de l'honorable Arthur Strutt, fils cadet du premier baron. Le siège de la famille était Kingston Hall, près de Nottingham, Nottinghamshire.
Baron Belstead/Baron Belstead :
Baron Belstead, d'Ipswich dans le comté de Suffolk, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 27 janvier 1938 pour l'homme politique conservateur Sir John Ganzoni, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, d'Ipswich dans le comté de Suffolk, dans le Baronetage du Royaume-Uni le 22 mars 1929. Il fut remplacé par son fils John, le deuxième baron. Il était également un homme politique conservateur et a été chef de la Chambre des lords de 1988 à 1990. Après l'adoption de la loi de 1999 sur la Chambre des lords, Lord Belstead a été créé pair à vie en tant que baron Ganzoni, d'Ipswich dans le comté de Suffolk, le 17 novembre 1999, afin de lui permettre de rester à la Chambre des Lords. Il ne s'est jamais marié et les titres se sont éteints à sa mort en 2005.
Baron Beresford/Baron Beresford :
Baron Beresford est un titre qui a été créé trois fois pour la famille Beresford, une dans la pairie d'Irlande et plus tard également deux dans la pairie du Royaume-Uni. Dans tous les cas, il a été créé pour des hommes qui étaient des politiciens ou des soldats éminents. La première création existe toujours en tant que titre subsidiaire, mais les deux dernières se sont éteintes à la mort de leur titulaire d'origine.
Baron Bergavenny/Baron Bergavenny :
Le titre Baron Bergavenny (ou Abergavenny) a été créé plusieurs fois dans la pairie d'Angleterre et une fois dans la pairie de Grande-Bretagne, toutes sauf la première étant des baronnies créées par erreur. Abergavenny est un bourg du sud-est du Pays de Galles avec un château établi par le seigneur normand Hamelin de Balun c. 1087. La baronnie féodale d'Abergavenny a vu le jour peu de temps après la conquête normande de 1066. La baronnie par bref a été créée pour la première fois en 1392 pour Sir William de Beauchamp, un fils cadet du 11e comte de Warwick. Cette création passa à son fils, qui lui succéda en tant que 2e baron, et qui fut par la suite créé comte de Worcester. À sa mort, le comté de Worcester s'est éteint, mais la baronnie est passée à sa fille, qui, selon la doctrine moderne, a succédé en tant que 3e baronne. Elle mourut en 1447 lorsque la baronnie revint à son fils, qui lui succéda comme 4e baron. En 1450, Sir Edward Nevill, veuf de la 3e baronne, fut convoqué au Parlement sous le nom de Lord Bergavenny. On a supposé que cette convocation était destinée à être dans le droit de sa femme, mais comme elle était déjà morte et que la baronnie était déjà dévolue à son fils par Nevill, selon la doctrine moderne, cela a servi à créer une nouvelle baronnie par bref. Cette deuxième création fusionna avec la première création en 1476, lorsque le 1er baron (de la deuxième création) mourut et que son fils, le 4e baron susmentionné de la première création, devint également le 2e baron de la deuxième création. En 1587, à la mort du 6e baron (de la première création) et du 4e baron (de la deuxième création), selon la doctrine moderne, les deux baronnies descendirent jusqu'à sa fille, Mary, Lady Fane, épouse de Sir Thomas Fane, qui devint ainsi de jure 7e et 5e baronne. Le titre (car on croyait à l'époque qu'il n'y avait qu'une seule baronnie) a été revendiqué par Edward Nevill, l'héritier mâle des 4e et 2e barons, et en 1604, il a été convoqué au Parlement sous le nom de Lord Bergavenny. Comme il n'avait droit à aucune des baronnies existantes, cela a servi à créer une autre baronnie par bref. Selon la doctrine moderne, les première et deuxième créations sont descendues aux comtes de Westmorland, héritiers des 7e et 5e baronnes, jusqu'à ce que les deux deviennent en suspens à la mort du 7e comte (et des 14e et 12e barons) en 1762. L'hypothèse erronée selon laquelle le La baronnie descendue aux héritiers mâles s'est poursuivie, et ce schéma (les héritiers généraux étant privés de leur titre légitime et les héritiers mâles étant convoqués au Parlement, un nouveau titre étant créé dans le processus) s'est répété plusieurs fois, aboutissant aux quatrième à septième créations. Les quatrième et cinquième créations se sont éteintes à la mort du premier détenteur de chacune, qui sont tous deux décédés sans héritiers, et la sixième est devenue en suspens en 1811. La provenance de la troisième création n'est pas claire. Aucune de ces nouvelles créations n'était reconnue comme telle à l'époque. La dernière création, et la seule dans la pairie de Grande-Bretagne, date de 1724, en faveur de William Nevill. Son fils, qui a succédé en tant que 2e baron, a été créé comte d'Abergavenny en 1784, et le 5e comte a été créé marquis d'Abergavenny dans la pairie du Royaume-Uni en 1876. La baronnie est descendue avec le comté puis aussi le marquisat (tous deux de qui étaient limités aux héritiers mâles) jusqu'en 1938, date à laquelle le 3e marquis mourut, ne laissant aucun fils survivant mais deux filles survivantes, après quoi la baronnie tomba en suspens entre eux. Les héritiers de ces filles, le 6e marquis Camden et le 23e baron Hastings par le principe du titre de phratrie sont les cohéritiers d'une moitié de la baronnie chacun et aucun n'a demandé que le titre soit réglé sur l'un ou l'autre (cf. Baron Arlington).
Baron Berkeley/Baron Berkeley :
Le titre Baron Berkeley est à l'origine un titre féodal et a ensuite été créé deux fois dans la pairie d'Angleterre par bref. Il a d'abord été accordé par écrit à Thomas de Berkeley, 1er baron Berkeley (1245-1321), 6e baron féodal Berkeley, en 1295, mais le titre de cette création s'est éteint à la mort de son arrière-arrière-petit-fils, le cinquième baron par bref , lorsqu'il ne restait aucun héritier mâle de la baronnie par bref, bien que la baronnie féodale ait continué. La création suivante par bref fut en 1421, pour le neveu et héritier du dernier baron, James Berkeley. Son fils et successeur William a été créé vicomte Berkeley en 1481, comte de Nottingham en 1483 et marquis de Berkeley en 1488. Il n'avait pas de descendant masculin survivant, de sorte que le marquisat et ses autres titres non hérités se sont éteints à sa mort en 1491, tandis que la baronnie passa de jure à son jeune frère Maurice. Cependant, William avait déshérité Maurice parce qu'il le considérait comme ayant fait honte à la noble maison de Berkeley en épousant sous son statut Isabel, fille de Philip Mead de Wraxhall, échevin et maire de Bristol. Au lieu de cela, il a légué le château, les terres et les seigneuries comprenant la baronnie de Berkeley au roi Henri VII et à ses héritiers mâles, à défaut de quoi descendre aux propres héritiers légitimes de William. Ainsi, à la mort du roi Édouard VI en 1553, petit-fils célibataire d'Henri VII, l'héritage de Berkeley revint à la famille. Par conséquent, Maurice et ses descendants de 1492 à 1553 n'étaient que des barons de droit, jusqu'au retour du titre à l'héritier principal Henry (et indirectement à sa mère Anne), devenant de facto le 7e baron en 1553. À sa mort, il lui succéda par son parent George Harding. Son fils, le neuvième baron, fut créé comte de Berkeley et vicomte Dursley, qui resta uni à la baronnie jusqu'à la mort du sixième comte en 1882, lorsque le comté passa à un héritier mâle et la baronnie passa à une femme, Louisa Milman. À la mort de Louisa, la baronnie est allée à Eva Mary Foley, à la mort de laquelle la baronnie est tombée en désuétude. La suspension a pris fin quelques années plus tard en faveur de Mary Lalle Foley-Berkeley. A sa mort, la baronnie revient à son neveu Anthony Gueterbock, qui en est l'actuel titulaire. En 2000, il est créé baron Gueterbock à vie dans la pairie du Royaume-Uni. Les épithètes de chaque baron ont été inventées par John Smith de Nibley (décédé en 1641), intendant des domaines de Berkeley, biographe de la famille et auteur de "Lives of the Berkeleys".
Baron Berkeley_of_Stratton/Baron Berkeley de Stratton :
Le baron Berkeley de Stratton, dans le comté de Cornouailles, était un titre dans la pairie d'Angleterre. Il a été créé en 1658 pour John Berkeley, 1er baron Berkeley de Stratton, un royaliste pendant la guerre civile qui s'était distingué à la bataille de Stratton, combattu en 1643 à Stratton en Cornouailles. Il était membre de la famille Berkeley de Bruton dans le Somerset, descendant de Sir Maurice de Berkeley, un fils cadet de Maurice de Berkeley, 2e baron Berkeley (1271-1326) du château de Berkeley dans le Gloucestershire, la lignée aînée de la famille Berkeley. Son frère était Charles Berkeley, 2e vicomte Fitzhardinge et son neveu était Charles Berkeley, 1er comte de Falmouth. Le deuxième fils du 1er baron, le 3e baron (qui a succédé à son frère aîné), était un amiral de la Royal Navy qui est mort sans issue survivante et a été remplacé par son jeune frère, le 4e baron, qui a servi comme premier seigneur du commerce entre 1714 et 1715. À sa mort, le titre passa à son fils aîné, le 5e baron, capitaine des Yeomen of the Guard et capitaine de l'Honorable Corps of Gentlemen-Pensioners, décédé sans enfant en 1773 lorsque le titre s'éteignit. Cette branche de la famille avait pour maison de ville à Londres Berkeley House qui a été renommée et remodelée en Devonshire House sur Piccadilly, s'étendant jusqu'à la mi-Mayfair ; une partie de ses jardins reste Berkeley Square, six autres routes traversant cette ancienne propriété de quelques acres sont des héritages des noms de famille : Berkeley Street, Stratton Street, Bruton Street, Bruton Place et Bruton Lane.
Baron Berners/Baron Berners :
Le baron Berners est une baronnie créée par bref dans la pairie d'Angleterre.
Baron Berwick/Baron Berwick :
Le baron Berwick, d'Attingham Park dans le comté de Shropshire, était un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé en 1784 pour Noel Hill, qui avait auparavant représenté Shrewsbury et Shropshire au Parlement. Il était le fils de Thomas Hill (à l'origine Thomas Harwood), fils de Thomas Harwood, un drapier, de Shrewsbury, Shropshire. Sa grand-mère paternelle était Margaret, fille de Rowland Hill, sœur de Sir Richard Hill et tante de Sir Rowland Hill, 1er baronnet, ancêtre des vicomtes Hill. Le père de Hill avait pris le nom de famille de Hill au lieu de son patronyme en succédant aux domaines Hill par l'intermédiaire de sa mère. Lord Berwick a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il était un mécène de l'art. Il mourut sans enfant et fut remplacé par son frère cadet, le troisième baron. Il était diplomate et homme politique. En 1824, il prit par licence royale le nom de famille supplémentaire de Noel, qui était celui de son grand-père maternel, William Noel, fils cadet de Sir John Noel, 4e baronnet, de Kirkby Mallory (voir Noel Baronets). Lord Berwick est mort célibataire et a été remplacé par son frère cadet, le quatrième baron. Il était membre du clergé. Il prit également le nom de famille supplémentaire de Noel par licence royale en 1824. Deux de ses fils, les cinquième et sixième barons, remportèrent tous deux le titre. Tous deux moururent célibataires et à la mort du sixième baron, le titre passa à son neveu, le septième baron. Il était le fils de l'hon. Thomas Henry Noel-Hill, fils cadet du quatrième baron. Il était sans enfant et a été remplacé par son neveu, le huitième baron. Il était le fils du révérend l'hon. Thomas Noel-Hill, frère cadet du septième baron. Le 8e baron n'avait pas d'enfants. Le titre s'est éteint à la mort de son deuxième cousin décédé sans descendance légitime, le neuvième baron, en 1953. Le siège de la famille était Attingham Park, Atcham, Shropshire.
Baron Béthel/Baron Béthel :
Baron Bethell, de Romford dans le comté d'Essex, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé lors des honneurs de dissolution de 1922 pour le banquier et homme politique libéral Sir John Bethell, 1er baronnet , qui avait auparavant représenté Romford et East Ham North au Parlement. Il avait déjà été créé baronnet, de Romford dans le comté d'Essex, le 26 juin 1911. Le titre est descendu de père en fils jusqu'à la mort prématurée du troisième baron, en 1967. Le défunt baron a été remplacé par son cousin germain, le quatrième baron. Il était le fils de l'hon. William Gladstone Bethell, troisième fils du premier baron. Lord Bethell était un historien et homme politique conservateur. Depuis 2017, les titres sont détenus par son fils aîné, le cinquième baron, qui a succédé en 2007 et a été élu en 2018 pour siéger à la Chambre des lords en tant que l'un des 92 représentants des pairs héréditaires.
Baron Bicester/Baron Bicester :
Baron Bicester, de Tusmore dans le comté d'Oxford, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 29 juin 1938 pour la banquière Vivian Smith. Depuis 2018, le titre est détenu par son arrière-petit-fils, le cinquième baron, qui a succédé à son cousin germain une fois enlevé en 2016. Les barons Bicester sont liés aux barons Carrington. L'arrière-grand-père du premier baron Bicester, John Smith MP (1767–1842), était le plus jeune frère de Robert Smith, 1er baron Carrington. De plus, le père de John Smith, Abel Smith MP (1717–1788), avait deux frères aînés : George Smith (1714/15–1769), créa un baronnet en 1757 (voir Bromley baronnets), et John Smith (né en 1716), le arrière-grand-père de Julian Pauncefote, 1er baron Pauncefote.
Baron Biddulph/Baron Biddulph :
Le baron Biddulph, de Ledbury dans le comté de Hereford, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 1er août 1903 pour le banquier et homme politique Michael Biddulph. Il a été associé de la société bancaire londonienne Cocks, Biddulph and Co et a également siégé à la Chambre des communes pour le Herefordshire en tant que libéral de 1868 à 1885 et pour Ross de 1885 à 1900 en tant que libéral unioniste. Son père Robert Biddulph avait auparavant représenté Hereford au Parlement tandis que son jeune frère Sir Robert Biddulph était gouverneur de Gibraltar. Depuis 2017, le titre est détenu par l'arrière-arrière-petit-fils du premier baron, le cinquième baron, qui a succédé à son père en 1988. En 1978, il a pris le nom de famille supplémentaire de Maitland, qui est le nom de famille de sa mère, Lady Mary Helena. Maitland, petite-fille de Ian Colin Maitland, 15e comte de Lauderdale. Elle est la patronne du Royal Caledonian Ball. Les barons Biddulph sont apparentés aux baronnets Biddulph de Westcombe. Le premier baron Biddulph était un descendant d'Anthony Biddulph, oncle de Sir Theophilus Biddulph, 1er baronnet, de Westcombe. Le siège de la famille est Makerstoun House, près de Kelso, Scottish Borders.
Baron Bilsland/Baron Bilsland :
Le baron Bilsland, de Kinrara dans le comté d'Inverness, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 31 janvier 1950 pour Sir Steven Bilsland, 2e baronnet, chef de Bilsland Brothers Ltd, boulangers, de Glasgow. Les titres se sont éteints à sa mort le 10 décembre 1970. Le Baronetcy, de Park Circus dans la ville de Glasgow, a été créé au Baronetage du Royaume-Uni le 25 novembre 1907 pour William Bilsland, un associé de Bilsland Brothers, fondé par son frère James Bilsland et Lord Provost de Glasgow de 1905 à 1908. Il a été remplacé par son seul fils survivant, le deuxième baronnet susmentionné, qui a été élevé à la pairie en 1950.
Baron Bingley/Baron Bingley :
Baron Bingley est un titre qui a été créé trois fois, deux fois dans la pairie de Grande-Bretagne et une fois dans la pairie du Royaume-Uni.
Baron Birdwood/Baron Birdwood :
Baron Birdwood, d'Anzac et de Totnes dans le comté de Devon, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 25 janvier 1938 pour Sir William Birdwood, 1er baronnet. On se souvient surtout de lui comme commandant du corps d'armée australien et néo-zélandais (ANZAC) pendant la campagne de Gallipoli de 1915. Birdwood avait déjà été créé baronnet, d'Anzac et de Totnes, le 29 décembre 1919. Les deux premiers barons n'avaient qu'un seul fils chacun; à la mort du 3e baron sans descendance masculine en 2015, la baronnie et la baronnie se sont éteintes. La politicienne Jane Birdwood, baronne Birdwood, était la deuxième épouse du deuxième baron.
Baron Birkett/Baron Birkett :
Baron Birkett, d'Ulverston dans le comté palatin de Lancaster, est un titre héréditaire dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 31 janvier 1958 pour l'éminent avocat Sir Norman Birkett. Il était l'un des juges britanniques aux procès de Nuremberg qui a ensuite été Lord Justice d'appel avant de devenir Law Lord. Le 3 avril 2015, le titre a été dévolu au petit-fils de Norman Birkett qui est devenu le troisième baron, succédant à son père.
Baron Blackford/Baron Blackford :
Baron Blackford, de Compton Pauncefoot dans le comté de Somerset, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1935 pour l'homme politique, fonctionnaire et magistrat Sir William Mason, 1er baronnet. Il avait déjà été créé baronnet, de Compton Pauncefoot dans le comté de Somerset, dans le Baronetage du Royaume-Uni en 1918. Il fut remplacé par son fils, le deuxième baron. C'était un homme d'affaires et un politicien conservateur. Les titres se sont éteints en 1988 à la mort prématurée de son petit-fils, le quatrième baron.
Baron Blayney/Baron Blayney :
Lord Blayney, baron de Monaghan, dans le comté de Monaghan, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1621 pour le soldat Sir Edward Blayney. Il a été remplacé par son fils, le deuxième baron. Il a été tué à la bataille de Benburb en 1646. Son fils cadet, le quatrième baron (qui a succédé à son frère aîné), a représenté le comté de Monaghan à la Chambre des communes irlandaise. Son fils aîné, le cinquième baron, a été atteint par le Parlement de Jacques II pour avoir soutenu Guillaume d'Orange. Il n'avait pas de fils et a été remplacé par son jeune frère, le sixième baron. Il était gouverneur du comté de Monaghan. Son fils, le septième baron, était Lord Lieutenant du comté de Monaghan. Il a été remplacé par son fils aîné, le huitième baron. Il était membre du clergé et a été doyen de Killaloe. Il n'avait pas d'enfants survivants et a été remplacé par son frère cadet, le neuvième baron. Il était lieutenant-général dans l'armée. Son fils cadet, le onzième baron (qui a succédé à son frère aîné), était également lieutenant-général dans l'armée et a combattu dans la guerre de la Péninsule. Lord Blayney a également représenté le quartier pourri d'Old Sarum au Parlement. Son fils, le douzième baron, a siégé en tant que député conservateur du comté de Monaghan et a ensuite été un pair représentant irlandais de 1841 jusqu'à sa mort. À sa mort en 1874, le titre s'éteignit. Le siège de la famille était au château de Blayney, situé près de la ville de Castleblayney, qui porte le nom du premier baron.
Baron Bonheur/Baron Bonheur :
Henry Edward Ernest Victor Bliss, 4e baron Bliss, communément appelé Baron Bliss (16 février 1869 - 9 mars 1926), était un voyageur d'origine britannique qui a légué près de deux millions de dollars du Belize à un fonds en fiducie au profit des citoyens de ce était alors la colonie du Honduras britannique, aujourd'hui Belize.
Baron Bliss_Lumière/Baron Bliss Lumière :
Baron Bliss Lighthouse est un phare à Belize City. Établi en 1885 sur l'ancien site d'une forteresse espagnole qui a été extrêmement endommagé après la bataille de St. George's Caye en septembre 1798, il a un plan focal de 16 m (52 ​​pieds) et est peint en blanc et rouge. Il porte le nom de l'un des plus grands bienfaiteurs du Belize, le baron Bliss, qui est connu pour n'avoir jamais mis les pieds sur les côtes béliziennes mais qui a été impressionné par la chaleureuse hospitalité des gens. Il était un marin et pêcheur qui a parcouru le monde à bord de son yacht le "Sea King". Le 9 mars 1926, le baron Bliss mourut en laissant des instructions pour qu'il soit enterré dans une tombe en granit près de la mer, entourée d'une clôture en fer avec un phare construit à proximité. C'est pourquoi ce monument a été construit (en mémoire de lui) et aussi à l'endroit où il se trouve aujourd'hui.
Baron Blitzkrieg/Baron Blitzkrieg :
Baron Blitzkrieg est un super-vilain de l'univers DC Comics, résidant à l'origine sur Earth-Two. Il est apparu pour la première fois dans World's Finest Comics # 246 (août-septembre 1977). Ses premières apparitions ont marqué une relation antagoniste avec Wonder Woman et il a ensuite affronté à la fois l'Amazone et Superman vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une version du personnage nommé Baron Reiter est apparue dans la quatrième saison de la série télévisée Arrowverse Arrow jouée par Jimmy Akingbola.
Baron de sang/Baron de sang :
Baron Blood est le nom de plusieurs super-vilains apparaissant dans les bandes dessinées américaines publiées par Marvel Comics.
Baron Blood_(film)/Baron Blood (film):
Baron Blood ( italien : Gli orrori del castello di Norimberga , lit. «Les horreurs du château de Nuremberg») est un film d'horreur de 1972 réalisé par Mario Bava . Coproduction internationale entre l'Italie et l'Allemagne de l'Ouest, le film met en vedette Joseph Cotten dans le rôle du baron Otto Von Kleist, un noble meurtrier ressuscité d'entre les morts par son arrière-petit-fils Peter (Antonio Cantafora) et une ancienne étudiante nommée Eva (Elke Sommer).
Baron Bloomfield/Baron Bloomfield :
Le baron Bloomfield, d'Oakhampton et de Redwood dans le comté de Tipperary, était un titre dans la pairie d'Irlande. Il a été créé en 1825 pour le lieutenant-général Sir Benjamin Bloomfield, soldat britannique d'origine irlandaise, diplomate, homme politique et fonctionnaire de la cour. En 1871, son fils, le deuxième baron, fut créé baron Bloomfield, de Ciamhaltha dans le comté de Tipperary, dans la pairie du Royaume-Uni, à sa retraite en tant qu'ambassadeur britannique en Autriche. Cependant, les deux titres se sont éteints à la mort de ce dernier en 1879.
Baron Blyth/Baron Blyth :
Baron Blyth (BLY), de Blythwood dans la paroisse de Stansted Mountfichet dans le comté d'Essex, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé en 1907 pour Sir James Blyth, 1er baronnet. Il a été directeur de l'entreprise de fabrication de gin W. & A. Gilbey ainsi qu'un expert de la culture du vin et du commerce du vin. Avant son élévation à la pairie, Blyth avait été créé baronnet, de Blythwood dans la paroisse de Stansted Mountfitchet dans le comté d'Essex, le 30 août 1895. Son fils aîné, le deuxième baron, était directeur de W. et A. Gilbey. Ce dernier a été remplacé par son neveu, le troisième baron. Il était le fils de l'hon. Audley James Blyth, deuxième fils du premier baron. Depuis 2010, les titres sont détenus par le petit-fils du troisième baron, le cinquième baron, qui a succédé à son père en 2009.
Baron Blythswood/Baron Blythswood :
Baron Blythswood, de Blythswood dans le comté de Renfrew, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 24 août 1892 pour Sir Archibald Campbell, 1er baronnet, l'ancien député de Renfrew, avec le reste à défaut d'héritiers mâles de cinq de ses jeunes frères et les héritiers mâles de leurs corps (un frère, Robert Douglas -Campbell, a été exclu de l'héritage du titre). Sir Archibald avait déjà acquis ce style en étant créé baronnet (anciennement de Blythswood dans le comté de Renfrew, dans le Baronetage du Royaume-Uni) le 4 mai 1880.
Baron Bodissey/Baron Bodissey :
Unspiek, Baron Bodissey, est un personnage fictif mentionné dans de nombreux romans de l'auteur de fiction spéculative Jack Vance. Dans ces romans, il a le statut d'autorité, mais il est parfois évoqué avec amusement ou scepticisme. Comme le «poète fou» Navarth, il est apparu pour la première fois dans la séquence Demon Princes, mais il est également évoqué dans un certain nombre d'autres histoires sans rapport. Contrairement à Navarth, le baron n'apparaît jamais en personne dans ces romans, mais son œuvre monumentale en plusieurs volumes Life est fréquemment citée. Les citations les plus longues de celui-ci apparaissent, avec divers degrés de pertinence apparente, comme des épigraphes de divers chapitres des romans Demon Princes. (Vance utilise de manière caractéristique des passages substantiels d'écrits imaginaires, d'interviews ou de transcriptions judiciaires comme titre de chapitre, en particulier dans cette série.) Sinon, le baron et son travail sont parfois mentionnés en passant ou cités par des personnages dans les contes. Des critiques fictives (et toujours négatives) de Life apparaissent également dans The Killing Machine et The Face , le rejetant généralement comme snob, élitiste et prétentieux; un critique exprime le désir de battre le baron à un pouce de sa vie avant de lui acheter un verre. Dans une note de bas de page de Night Lamp, Vance nous informe, peut-être de manière définitive, que la grande œuvre du baron Life se composait de douze volumes (les romans précédents suggèrent six ou dix) et qu'elle était par nature une «encyclopédie philosophique». Dans le même passage, Vance affirme également que vers la fin de sa vie, il « a été excommunié de la race humaine par l'Assemblée des égalitaristes. Le commentaire du baron Bodissey était succinct : "Le point est discutable". À ce jour, les penseurs les plus érudits de Gaean Reach réfléchissent à la signification de la remarque ». Bien que Bodissey s'exprime souvent dans un langage pompeux, nombre de ses dicta (une sélection est donnée ci-dessous) semblent de bon sens, et il se peut qu'il serve, au moins occasionnellement, de porte-parole des opinions personnelles de Vance. Un anthropologue culturel et ethnologue trop zélé nommé Kalikari Stone, le baron Bodissey, travaillant sur une bourse de l'Institut historique de recherche navale sur la planète Riverain, apparaît dans le roman de Hayford Peirce The Thirteenth Majestral (1989), un pastiche écrit à la manière de Jack Vance. Il sauve le protagoniste du livre d'une fin désastreuse, même si, à sa grande surprise, au prix de sa propre vie.
Baron Bolsover/Baron Bolsover :
Le baron Bolsover, du château de Bolsover dans le comté de Derby, était un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 23 avril 1880 (en tant que baronne Bolsover) pour Augusta Cavendish-Bentinck, avec le reste aux héritiers mâles du corps de son défunt mari, le lieutenant-général Arthur Cavendish-Bentinck (1819–1877), fils cadet de Lord Charles Bentinck , troisième fils de William Cavendish-Bentinck, 3e duc de Portland. Lady Bolsover était la fille du très révérend Henry Montague Browne, doyen de Lismore, deuxième fils de James Caulfeild Browne, 2e baron Kilmaine. Elle a été succédée selon le reste spécial par son beau-fils William Cavendish-Bentinck, 6e duc de Portland, qui est devenu le deuxième baron Bolsover. Il était le seul enfant du premier mariage d'Arthur Cavendish-Bentinck avec Elizabeth Sophia Hawkins-Whitshed. La baronnie est restée unie au duché jusqu'à la mort du sixième fils du duc, le septième duc, en 1977. Le duché a été transmis à un cousin tandis que la baronnie s'éteignait.
Baron Boltens_G%C3%A5rd/Baron Boltens Gård :
Baron Boltens Gård est une maison historique située au 8 Gothersgade dans le centre de Copenhague, au Danemark, ainsi qu'un passage qui relie Gothersgade à Store Kongensgade. Ces dernières années, le nom a également fait référence à un pôle de divertissement situé à la même adresse.
Baron Bolton/Baron Bolton :
Le baron Bolton, de Bolton Castle dans le comté de York, est un titre de la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé en 1797 pour le politicien conservateur Thomas Orde-Powlett, qui avait auparavant été secrétaire en chef pour l'Irlande. Né Thomas Orde, il était l'époux de Jean Mary Browne-Powlett, fille illégitime de Charles Powlett, 5e duc de Bolton, qui lui avait légué la plus grande partie de ses vastes domaines à défaut de descendance masculine de son jeune frère Harry Powlett, 6e duc de Bolton. John Orde, frère cadet du premier baron Bolton, était un amiral de la Royal Navy et a été créé baronnet, de Morpeth dans le comté de Northumberland, en 1790. Le sixième duc est mort sans héritiers mâles en 1794 lorsque le duché s'est éteint et les domaines de Bolton passèrent à Thomas Orde du chef de sa femme. En 1795, il prit le nom de famille supplémentaire de Powlett. Il a été remplacé par son fils aîné, le deuxième baron. Il représenta brièvement Yarmouth à la Chambre des communes. A sa mort, le titre passa à son neveu, le troisième baron. Son petit-fils, le cinquième baron, a siégé en tant que député conservateur de Richmond et a été Lord Lieutenant du North Riding of Yorkshire. En 2018, le titre est détenu par l'arrière-petit-fils de ce dernier, Harry Algar Nigel [Orde-Powlett], 8e baron Bolton, qui a succédé à son père. Sa résidence en 2016 était Wensley Hall, Wensley, Leyburn. Le siège de la famille est Bolton Hall près de Leyburn dans le North Yorkshire. Son fils, l'honorable Thomas Peter Algar Orde-Powlett MC, est l'héritier actuel.
Baron Bonville/Baron Bonville :
Le titre de baron Bonville a été créé une fois dans la pairie d'Angleterre. Le 10 mars 1449, Sir William Bonville II est convoqué au Parlement. A sa mort en 1461, la baronnie fut héritée par son arrière-petite-fille Cecily Bonville, qui succéda deux mois auparavant en tant que baronne Harington, titre avec lequel la baronnie fusionna jusqu'en 1554, date à laquelle les deux baronnies furent confisquées. De sa mort en 1529 à la déchéance en 1554, les baronnies ont été fusionnées avec le titre de marquis de Dorset.
Baron Borwick/Baron Borwick :
Baron Borwick, de Hawkshead dans le comté de Lancaster, est un titre dans la pairie du Royaume-Uni. Il a été créé le 20 juillet 1922 pour l'homme d'affaires Sir Robert Borwick, 1er baronnet. Il a été président de George Borwick & Sons Ltd, fabricants de poudres à pâte et de crème pâtissière. L'entreprise avait été fondée par son père George Borwick. Avant son élévation à la pairie, Borwick avait été créé baronnet, d'Eden Lacy dans la paroisse de Lazonby dans le comté de Cumberland, le 1er juillet 1916. Son fils aîné, le deuxième baron, fut remplacé par son jeune frère, le troisième Baron. Ce dernier a été remplacé par son fils, le quatrième baron (qui a eu quatre filles). Depuis 2014, les titres sont détenus par son neveu, le cinquième baron, qui a succédé en 2007. Lord Borwick est le fils aîné de l'hon. Robin Borwick, troisième fils du troisième baron. Le tombeau familial est conservé aux Cimetières du Château à Nice.
Baron Boston/Baron Boston :
Baron Boston, de Boston dans le comté de Lincoln, est un titre dans la pairie de Grande-Bretagne. Il a été créé en 1761 pour le fonctionnaire de la cour et ancien député, Sir William Irby, 2e baronnet. Il avait auparavant représenté Launceston et Bodmin à la Chambre des communes. Il était le fils d'Edward Irby, député de Boston, qui fut créé baronnet, de Whaplode et Boston dans le comté de Lincoln, dans le baronnet d'Angleterre le 13 avril 1704. Le fils de Lord Boston, le deuxième baron, était un Seigneur de la chambre à coucher de George III et George IV. Le titre a suivi la lignée de son fils aîné, le troisième baron, jusqu'à la mort de l'arrière-arrière-petit-fils de ce dernier, le huitième baron, en 1972. Le défunt baron a été remplacé par son troisième cousin une fois enlevé, le neuvième baron. Il était l'arrière-petit-fils du contre-amiral l'hon. Frederick Paul Irby, deuxième fils du deuxième baron. Depuis 2007, le titre est détenu par son petit-fils, le 11e baron. Le siège de la famille était Hedsor House, Hedsor, Buckinghamshire. La famille possédait également Plas Llanidan et un terrain à Lligwy à Moelfre, Anglesey, Pays de Galles.
Baron Boteler/Baron Boteler :
Baron Boteler (parfois Baron Butler ou Baron Botiler) était un titre qui a été créé trois fois dans la pairie d'Angleterre. La première baronnie, le baron Boteler, de Warrington, a été créée par bref le 23 juin 1295 pour William le Boteler. Il s'est éteint à sa mort vers 1328. La deuxième baronnie, le baron Boteler, de Wem, a été créée par bref le 19 mars 1308 dans la pairie d'Angleterre pour William Boteler, petit-fils de Gruffydd Maelor II. Il est tombé en désuétude en 1411, à la mort de son arrière-petite-fille.La troisième baronnie, le baron Boteler, de Brantfield dans le comté de Hertford, a été créée par lettres patentes le 30 juillet 1628 pour Sir John Boteler, 1er baronnet, membre de Parlement du Hertfordshire de 1625 à 1626. Il avait déjà été créé baronnet, de Hatfield Woodhall dans le comté de Hertford, dans le Baronetage d'Angleterre le 12 avril 1620. Les titres s'éteignirent à la mort de son fils, le deuxième baron, en 1657. George Boteler, demi-frère du premier baron, est créé baronnet en 1643 (voir baronnets Boteler).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Black eye lidded small treefrog

Poulet noir/Poulet noir : Le poulet noir fait généralement référence à un poulet au plumage noir solide. Le poulet noir peut également ...