Rechercher dans ce blog

samedi 9 avril 2022

Arctic mouse-ear


Arctic Midnight_Orienteering/Arctic Midnight Orientation :
L'Arctic Midnight Orienteering ou l'AMO est un événement annuel d'orientation qui se tient généralement la dernière semaine de juin à Ilulissat. La course se compose de 3 à 4 courses sur 4 jours, c'est-à-dire; les championnats non officiels du nord du Groenland en course d'orientation classique, Sprint (course à pied) et l'Extreme Race Arctic Midnight Orienteering à environ (5 km ou 3,1 mi), (10 km ou 6,2 mi), (15 km ou 9,3 mi) et (20 km ou 20 km) course d'orientation difficile en terrain exigeant physiquement. Cartes d'orientation d'une superficie de (15 km2 ou 5,8 milles carrés) au 1:10.000 et 1:15.000, intervalle de contour de 5 m. Parcours magnétique 32°. Soleil de minuit, paysages ouverts, océan, baie, îles et beaucoup d'icebergs. Air frais pur, 5-15 °C et une pluviométrie mensuelle moyenne de 30 mm. La course est organisée par Ilulissat Orienteering Greenland (IOG) et se déroule chaque année depuis 1999.
Mission Arctique :_La_Grande_Aventure/Mission Arctique : La Grande Aventure :
La grande traversée (en anglais : The Great Adventure ; aussi : Voyage of the Sedna (US) ; The Great Crossing) est un court métrage documentaire Canada-France de 2003 écrit et réalisé par Jean Lemire et Thierry Piantanida, ainsi que coproduit et co-narré par Jean Lemire, réalisé pour faire prendre conscience que le réchauffement climatique menace gravement un écosystème fragile de l'Arctique, le premier volet de la série documentaire Mission Arctique (Arctic Mission), englobant une expédition scientifique de cinq mois en 2002 à bord du Sedna IV sur un voyage de Montréal à Vancouver par le passage du Nord-Ouest, avec la « beauté et la fragilité » de l'archipel arctique canadien en plein écran.
Surveillance de l'Arctique_%26_Assessment_Programme/Programme de surveillance et d'évaluation de l'Arctique :
Aussi : Programme de surveillance et d'évaluation de l'Arctique
Singes arctiques/singes arctiques :
Arctic Monkeys est un groupe de rock anglais formé à Sheffield en 2002. Le groupe est composé d'Alex Turner (chant, guitare, claviers), Jamie Cook (guitare, claviers), Nick O'Malley (guitare basse, choeurs) et Matt Helders (batterie, chœurs). L'ancien membre du groupe Andy Nicholson (guitare basse, chœurs) a quitté le groupe en 2006 peu de temps après la sortie de leur premier album. Arctic Monkeys a été annoncé comme l'un des premiers groupes à attirer l'attention du public via Internet, les commentateurs suggérant qu'ils représentaient la possibilité d'un changement dans la manière dont les nouveaux groupes sont promus et commercialisés. Leur premier album, Whatever People Say I Am, That's What I'm Not (2006), est devenu le premier album le plus vendu de l'histoire des charts britanniques et a été salué comme l'un des plus grands premiers albums. Il a remporté le prix du meilleur album britannique aux Brit Awards 2007. Le deuxième album du groupe, Favorite Worst Nightmare (2007), a également été acclamé par la critique et a remporté le prix du meilleur album britannique aux BRIT Awards 2008. Ils ont ensuite sorti Humbug (2009) et Suck It and See (2011). La reconnaissance mondiale du groupe a augmenté avec leur cinquième album AM (2013), acclamé par la critique, qui a été soutenu par le hit mondial "Do I Wanna Know?". Il a dépassé quatre palmarès Billboard et a été certifié platine aux États-Unis. Aux BRIT Awards 2014, l'album est devenu leur troisième à remporter l'album britannique de l'année. Leur sixième album, Tranquility Base Hotel & Casino (2018), était un changement majeur par rapport au précédent travail de guitare du groupe, plutôt orienté vers le piano. Il a reçu une nomination pour le meilleur album de musique alternative aux Grammy Awards 2019, leur deuxième après Tout ce que les gens disent que je suis, c'est ce que je ne suis pas. En 2022, Arctic Monkeys a vendu plus de 23 millions de disques dans le monde. Au Royaume-Uni, le groupe est devenu le premier groupe de label indépendant à faire ses débuts au numéro un au Royaume-Uni avec ses cinq premiers albums. Le groupe a remporté sept Brit Awards ; remportant trois fois le prix du meilleur groupe britannique et de l'album britannique de l'année, devenant le premier groupe à "faire le double" (c'est-à-dire gagner dans les deux catégories) trois fois; un prix Mercury pour tout ce que les gens disent que je suis, c'est ce que je ne suis pas, un prix Ivor Novello et 20 prix NME. De plus, ils ont été nominés pour cinq Grammy Awards et ont reçu des nominations pour le prix Mercury en 2007, 2013 et 2018. Les deux, peu importe ce que disent les gens, c'est ce que je ne suis pas et AM sont inclus dans NME et différentes éditions de Rolling Stone. Liste des 500 plus grands albums de tous les temps.
Arctic Monkeys_discographie/Discographie d'Arctic Monkeys :
Le groupe de rock indépendant anglais Arctic Monkeys a sorti 6 albums studio, 5 pièces de théâtre prolongées (EP) et 23 singles. Formé en 2002 par le guitariste et chanteur Alex Turner, le guitariste et choriste Jamie Cook, le bassiste et choriste Andy Nicholson et le batteur et choriste Matt Helders, Arctic Monkeys a sorti son premier EP, Five Minutes with Arctic Monkeys, en mai 2005, et signé avec la Domino Recording Company basée à Londres en juin. Les deux premiers singles du groupe sur Domino, "I Bet You Look Good on the Dancefloor" et "When the Sun Goes Down", ont tous deux atteint la première place du UK Singles Chart. Leur premier album studio, Whatever People Say I Am, That's What I'm Not , a suivi en janvier 2006 et a atteint le numéro un du UK Albums Chart , du Irish Albums Chart et du Australian Albums Chart . La British Phonographic Industry (BPI) a certifié l'album six fois platine. Le groupe a sorti un deuxième EP, Who the Fuck Are Arctic Monkeys? , qui était leur dernier à être enregistré avec Nicholson, en avril 2006; Nicholson est officiellement parti en juin, remplacé par Nick O'Malley. Leur premier single après le départ de Nicholson, "Leave Before the Lights Come On", a atteint la quatrième place du UK Singles Chart. Arctic Monkeys a sorti son deuxième album studio, Favorite Worst Nightmare, en avril 2007. Favorite Worst Nightmare a culminé au sommet du UK Albums Chart. et le tableau des albums irlandais. Aux États-Unis, l'album a culminé à la septième place du Billboard 200, leur première entrée dans le top dix. Deux singles de l'album, "Brianstorm" et "Fluorescent Adolescent", ont atteint le top cinq du UK Singles Chart. Le groupe a suivi avec leur troisième album studio, Humbug , sorti en août 2009. Culminant au sommet du UK Albums Chart et du Irish Albums Chart , Humbug a été précédé par le premier single " Crying Lightning ", qui a atteint le numéro 12 sur le UK Singles Graphique. Leur quatrième album studio, Suck It and See (2011), était leur quatrième album numéro un au Royaume-Uni. Graphique. Au Royaume-Uni, AM a fait d'Arctic Monkeys le premier groupe de label indépendant à remporter cinq albums numéro un et a été certifié quatre fois platine par le BPI. Il a obtenu des certifications de platine par l'Australian Recording Industry Association (ARIA; double platine), l'Irish Recorded Music Association (IRMA), la Recorded Music NZ (RMNZ) et la Recording Industry Association of America (RIAA). Le deuxième single d'AM, "Do I Wanna Know?", A été le premier du groupe à être certifié triple platine par le BPI et platine par la RIAA. Son troisième single, "Why'd You Only Call Me When You're High?", A atteint le top dix du UK Singles Chart. Le sixième album studio du groupe, Tranquility Base Hotel & Casino, a atteint le sommet du classement britannique des albums.
Lune Arctique/Lune Arctique :
Tomasz Popielarski, mieux connu sous le nom d'Arctic Moon (né vers 1988) est un DJ et producteur de musique polonais originaire de Szczecin, en Pologne. En 2012 et en 2013, il se classe dans le DJ Mag top 200 DJs dans le monde. Armin van Buuren a utilisé le morceau remixé d'Arctic Moon "Coming Home" pour la version remixée de l'album intitulé "Intense - The More Intense Edition".
Mouvements arctiques/Mouvements arctiques :
Arctic Moves est un jeu run-and-gun qui est le troisième chapitre de la trilogie Moves et précédé par Army Moves en 1986 ainsi que Navy Moves en 1987. Le jeu a été développé par Dinamic Software pour l'Atari ST, mais cette version était non publié en raison de la faillite de Dinamic's Software (1992). Le jeu a été porté sur des systèmes d'exploitation compatibles MS-DOS et publié en 1995 par Dinamic Multimedia. La version Atari ST a finalement été développée par Luis Mariano Garcia (un ancien membre de Dinamic Software et plus tard, Dinamic Multimedia). Une conversion Amiga de la version Atari ST a été publiée en février 2017 par Meynaf.
Arctic National_Wildlife_Refuge/Refuge national de la faune de l'Arctique :
L'Arctic National Wildlife Refuge (ANWR ou Arctic Refuge) est un refuge faunique national situé dans le nord-est de l'Alaska, aux États-Unis, sur les terres des Gwich'in. Il se compose de 19 286 722 acres (78 050,59 km2) dans la région du versant nord de l'Alaska. C'est le plus grand refuge faunique national du pays, légèrement plus grand que le refuge faunique national du delta du Yukon. Le refuge est administré depuis des bureaux à Fairbanks. L'ANWR comprend une grande variété d'espèces de plantes et d'animaux, comme les ours polaires, les grizzlis, les ours noirs, les orignaux, les caribous, les loups, les aigles, les lynx, les carcajous, les martres, les castors et les oiseaux migrateurs, qui dépendent du refuge. Juste de l'autre côté de la frontière, au Yukon, au Canada, se trouvent deux parcs nationaux canadiens, Ivvavik et Vuntut.
Norvège arctique/Norvège arctique :
La Norvège arctique ( norvégien : Det arktiske Norge ) comprend les parties les plus septentrionales de la Norvège qui se trouvent au-dessus du cercle polaire arctique . La Norvège s'étend d'environ 58 ° N à 81 ° N, de sorte que de grandes parties se trouvent au nord du cercle arctique à 66 ° 33 ′. En Norvège, le nom Norvège du Nord est utilisé pour désigner la partie la plus septentrionale de la Norvège continentale, tandis que la Norvège arctique est souvent comprise comme Svalbard.
Océan Arctique/Océan Arctique :
L'océan Arctique est le plus petit et le moins profond des cinq grands océans du monde. Il s'étend sur une superficie d'environ 14 060 000 km2 (5 430 000 milles carrés) et est connu comme le plus froid de tous les océans. L'Organisation hydrographique internationale (OHI) le reconnaît comme un océan, bien que certains océanographes l'appellent la mer Méditerranée arctique. Il a été décrit approximativement comme un estuaire de l'océan Atlantique. Il est également considéré comme la partie la plus septentrionale de l'océan mondial qui englobe tout. L'océan Arctique comprend la région du pôle Nord au milieu de l'hémisphère nord et s'étend vers le sud jusqu'à environ 60°N. L'océan Arctique est entouré par l'Eurasie et l'Amérique du Nord, et les frontières suivent les caractéristiques topographiques : le détroit de Béring du côté Pacifique et la crête du Groenland en Écosse du côté Atlantique. Il est principalement recouvert de glace de mer tout au long de l'année et presque entièrement en hiver. La température et la salinité de surface de l'océan Arctique varient selon les saisons à mesure que la couverture de glace fond et gèle; sa salinité est la plus faible en moyenne des cinq principaux océans, en raison de la faible évaporation, de l'apport important d'eau douce des rivières et des ruisseaux, et de la connexion et de l'écoulement limités vers les eaux océaniques environnantes avec des salinités plus élevées. Le rétrécissement estival de la glace a été estimé à 50 %. Le National Snow and Ice Data Center (NSIDC) des États-Unis utilise des données satellitaires pour fournir un enregistrement quotidien de la couverture de glace de mer arctique et du taux de fonte par rapport à une période moyenne et à des années passées spécifiques, montrant une diminution continue de l'étendue de la glace de mer. En septembre 2012, l'étendue des glaces arctiques a atteint un nouveau minimum record. Par rapport à l'étendue moyenne (1979-2000), la banquise avait diminué de 49 %.
Océan Arctique_Conférence/Conférence sur l'océan Arctique :
La conférence inaugurale sur l'océan Arctique s'est tenue à Ilulissat (Groenland) du 27 au 29 mai 2008. Le Canada, le Danemark, la Norvège, la Russie et les États-Unis ont discuté de questions clés relatives à l'océan Arctique. La réunion était importante en raison de ses projets de réglementation environnementale, de sécurité maritime, d'exploration minière, de surveillance du pétrole polaire et de transport. Avant la conclusion de la conférence, les participants ont annoncé la Déclaration d'Ilulissat. La conférence était la première tenue au niveau ministériel qui comprenait les cinq puissances régionales, les cinq de l'Arctique. Il est venu à l'invitation de Per Stig Møller, ministre des Affaires étrangères du Danemark, et de Hans Enoksen, Premier ministre du Groenland en 2007 après plusieurs conflits territoriaux dans l'Arctique. Déclare Møller, « Nous devons continuer à remplir nos obligations dans la région arctique jusqu'à ce que l'ONU décide qui aura le droit à la mer et aux ressources dans la région. Nous devons nous mettre d'accord sur les règles et sur ce qu'il faut faire si les changements climatiques augmentent la navigation. possible." "Nous devons envoyer un signal politique commun à nos propres populations et au reste du monde que les cinq États côtiers aborderont les opportunités et les défis de manière responsable." La fonte des glaciers d'Ilulissat était une toile de fond appropriée pour la conférence historique. Les principaux participants au niveau ministériel étaient : Canada : Gary Lunn, ministre des Ressources naturelles du Canada Danemark : Per Stig Møller, ministre des Affaires étrangères du Danemark ; Hans Enoksen, Premier ministre du Groenland Norvège : Jonas Gahr Støre, ministre des Affaires étrangères de Norvège Russie : Sergey Lavrov, ministre des Affaires étrangères de Russie États-Unis : John D. Negroponte, secrétaire d'État adjoint
Océan Arctique_Flottille/Flottille Océan Arctique :
La flottille de l'océan Arctique (AOF) (russe : Флотилия Северного Ледовитого океана, romanisée : Flotiliya Severnogo Ledovitogo okeana), était une flottille militaire russe stationnée à Aleksandrovsk (aujourd'hui Polyarny) près de l'embouchure du golfe de Kola, Iokanga et Arkhangels.
Océan Arctique_Autoroute/Autoroute de l'océan Arctique :
Arctic Ocean Highway ( finnois : Jäämerentie , suédois : Ishavsvägen , allemand : Eismeerstraße ) était une autoroute de 531 kilomètres de long en Laponie , en Finlande, reliant la ville de Rovaniemi au port de Liinakhamari par la baie de Pechenga de la mer de Barents . Elle a été ouverte en 1931 en tant que première autoroute au monde atteignant l'océan Arctique. L'autoroute de l'océan Arctique et le port de Liinakhamari sont devenus vitaux pendant la Seconde Guerre mondiale en 1940-1941 en tant que seule route d'exportation pour la Finlande et la Suède non contrôlées par l'Allemagne nazie ou L'Union Soviétique. Après la guerre, la Finlande a cédé la zone de l'ancienne province de Petsamo à l'Union soviétique et a ainsi perdu sa connexion avec l'océan Arctique. L'autoroute a été détournée et fait aujourd'hui partie de la route nationale finlandaise 4 menant à la Norvège.
Arctic Ocean_Hydrographic_Expedition/Arctic Ocean Hydrographic Expedition :
L'expédition hydrographique de l'océan Arctique (GESLO) (1910-1915) était une expédition scientifique organisée par la Russie dans le but de développer la route maritime du Nord. Cette expédition a atteint son objectif d'explorer les zones inexplorées du côté continental de la route maritime du Nord dans ce qui était considéré comme le point culminant de la Grande expédition du Nord, une entreprise ambitieuse initialement conçue par l'empereur Pierre Ier le Grand pour cartographier l'ensemble du nord côte de la Russie à l'est.
Arctic Owl_(cheval)/Arctic Owl (cheval):
Arctic Owl (29 mars 1994 - 13 août 2021) était un cheval de course pur-sang britannique. Un stayer spécialisé qui a été castré avant le début de sa carrière de pilote, il a remporté dix des vingt-cinq courses entre ses débuts en juin 1997 et sa retraite en septembre 2002. En 1998, à l'âge de quatre ans, il s'est imposé comme un joueur de haut niveau lorsqu'il a remporté quatre de ses cinq courses, dont le Prix Kergorlay et la Coupe du Jockey Club. Il a remporté les Henry II Stakes en 1999 et a enregistré sa plus grande victoire en 2000 lorsqu'il a remporté l'Irish St Leger. Il est resté à l'entraînement jusqu'à l'âge de huit ans, date à laquelle sa carrière s'est terminée par une blessure.
Arctic Pacific_Lakes_Provincial_Park/Arctic Pacific Lakes Provincial Park :
Le parc provincial Arctic Pacific Lakes est un parc provincial de la Colombie-Britannique, au Canada, protégeant une paire de lacs connus sous le nom de lacs Arctique et Pacifique, qui, comme leur nom l'indique, se situent à la frontière entre les bassins hydrographiques du Pacifique et de l'Arctique. Intrinsèquement, le Continental Divide s'étend entre les deux lacs, qui se trouvent dans une vallée étroite au milieu des montagnes escarpées du plateau McGregor le plus au nord-ouest. La passe formée par les lacs était importante lors des premières opérations de traite des fourrures et constituait l'un des principaux liens entre la Nouvelle-Calédonie et les territoires de l'est des compagnies de fourrures au-delà des Rocheuses. Le parc est situé à 90 kilomètres au nord-est de Prince George, en Colombie-Britannique et s'étend sur 13 887 ha. dans la zone.
Arctic Planetary_Science_Institute/Arctic Planetary Science Institute :
L'Arctic Planetary Science Institute, ou APSI (finnois : (officieusement) Arktinen planeettatutkimusinstituutti) est une organisation indépendante dédiée à la conduite de la science dans la géologie planétaire et d'autres domaines étroitement liés. L'APSI se concentre sur la recherche, la sensibilisation du public et la collaboration avec d'autres parties aux vues similaires. L'APSI est un institut virtuel et international fonctionnant grâce à une interaction libre entre scientifiques. Il est dirigé par des planétologues finlandais et son siège est situé au cercle polaire arctique à Rovaniemi, en Laponie finlandaise (d'où son nom). L'institut a été créé en 2013 et officiellement enregistré en Finlande en 2015. Actuellement (2018), il compte 12 scientifiques opérant dans trois pays.
Plateau arctique/Plateau arctique :
Arctic Plateau est un groupe italien de post-rock et shoegaze formé par Gianluca Divirgilio en 2006. Il a sorti une partie de ses premières chansons brutes sur Myspace et a signé avec Prophecy Productions en 2008. Divirgilio décrit sa musique comme "Music Explicitly Dreamed".
Arctic Point_Fire_Lookout/Veille sur les incendies d'Arctic Point :
L'Arctic Point Fire Lookout est une tour d'incendie de 72 pieds (22 m) de haut située près de Big Creek, dans l'Idaho. Il a été inscrit au registre national américain des lieux historiques (NRHP) en 1994. Son inscription au NRHP comprenait deux bâtiments contributifs, une résidence en rondins et une dépendance de type standard, ainsi qu'une structure contributive, la tour d'incendie elle-même. construit en 1936. Il s'agit d'une tour Aermotor Company surmontée d'une cabine en acier galvanisé de 7 x 7 pieds (2,1 x 2,1 m) et est la dernière tour de ce type encore debout dans une zone sauvage. La cabane a été ajoutée comme résidence pour les guetteurs en 1939. Elle est restée utilisée conformément à sa destination jusqu'en 1997, date à laquelle elle a été mise hors service.
Prédateurs arctiques/Prédateurs arctiques :
Les Arctic Predators étaient une équipe professionnelle de football en salle (une variante du football américain) qui a joué en 2010 en tant que membre de l'American Indoor Football Association.
Prince Arctique/Prince Arctique :
Arctic Prince (1948–1969) était un cheval de course pur-sang de race irlandaise et un père qui a été formé en Angleterre au cours d'une brève carrière de course qui a duré de 1950 à 1951 et ne comprenait que cinq courses. Arctic Prince a remporté deux courses, dont le Derby de 1951, et a pris sa retraite après une panne à Ascot en juillet de la même année.
Arctic Race_of_Norway/Arctic Race of Norway :
L'Arctic Race of Norway est une course cycliste annuelle en plusieurs étapes qui se déroule dans le nord de la Norvège. La première édition a eu lieu en 2013, du 8 au 11 août, et a duré quatre jours. Les partenaires organisateurs sont Amaury Sport Organisation (ASO) et Arctic Race of Norway (AS). La course est un événement officiel sponsorisé par l'UCI et fait partie de l'Europe Tour. Les deux premières éditions ont été classées comme événements 2.1. À partir de 2015, il a été classé comme un événement 2.HC. La course fera partie de la nouvelle UCI ProSeries en 2020.
Chemin de fer de l'Arctique/Chemin de fer de l'Arctique :
L'Arctic Railway (également Arctic Ocean Railway) est une ligne de chemin de fer prévue reliant le port arctique norvégien de Kirkenes au réseau ferroviaire finlandais.
Rallye Arctique/Rallye Arctique :
Arctic Rally, actuellement Arctic Lapland Rally et également connu sous le nom de Tunturiralli, est une compétition de rallye annuelle qui se déroule sur des routes couvertes de glace et de neige à Rovaniemi, en Laponie, en Finlande. Il est organisé de manière continue depuis 1966. En 2021, un événement distinct basé sur le rallye est devenu une partie du Championnat du monde des rallyes sous le nom d'Arctic Rally Finland. Le rallye fait également partie du championnat finlandais des rallyes et a déjà été une manche du championnat d'Europe des rallyes jusqu'en 2003 et de la Coupe FIA ​​des pilotes de rallye en 1977 et 1978.En 2021, le rallye doit se tenir deux fois, une fois entre 14 et Le 16 janvier pour le championnat de Finlande des rallyes, et de nouveau entre le 26 et le 28 février pour le championnat du monde des rallyes, en remplacement du Rallye de Suède annulé. Le rallye a été remporté par cinq champions du monde des rallyes : Marcus Grönholm, Tommi Mäkinen, Hannu Mikkola, Timo Salonen et Ari Vatanen. Ces dernières années, il a attiré des concurrents de courses sur circuit. La liste des engagés 2009 comprenait quatre pilotes de Formule 1 actuels ou anciens; JJ Lehto a terminé neuvième lors de son dixième rallye arctique, Kimi Räikkönen 13e lors de sa toute première compétition de rallye, Mika Häkkinen 19e lors de sa quatrième participation à l'événement tandis qu'une panne de boîte de vitesses a mis fin au troisième rallye arctique de Mika Salo. Plus récemment, Valtteri Bottas a terminé cinquième au classement général en 2019, neuvième en 2020 et sixième en janvier 2021. En 2020, Kalle Rovanperä a remporté sa toute première épreuve au volant d'une World Rally Car, la Toyota Yaris WRC. Juho Hänninen a remporté l'événement de janvier 2021.
Arctic Red_River/Arctic Red River :
La rivière Arctic Red est un affluent du fleuve Mackenzie dans les Territoires du Nord-Ouest, au Canada. En 1993, la rivière a été désignée comme faisant partie du Réseau des rivières du patrimoine canadien. C'était aussi le nom d'une communauté sur le Mackenzie où le fleuve se joint, maintenant connue sous le nom de Tsiigehtchic. La route Dempster traverse le Mackenzie à cet endroit. Le cours supérieur de la rivière Arctic Red se trouve dans les monts Mackenzie , d'où il coule à 500 km (310 mi) au nord-ouest jusqu'à sa confluence avec le Mackenzie. La rivière coule dans un profond canyon lorsqu'elle traverse le plateau Peel. Le nom gwich'in de la rivière, Tsiigèhnjik, se traduit par rivière de fer. Les 200 km inférieurs (120 mi) de la rivière sont navigables par les kayakistes et les canoteurs, sans nécessiter de portage. Mesuré à une jauge à environ 90 km (56 mi) de l'embouchure, le débit moyen entre 1968 et 2011 était de 158 m3/s (5 600 pi3/s). Le débit le plus élevé enregistré était de 3 000 m3/s (110 000 pi3/s) en mai 1991. Le débit minimum était de 9,32 m3/s (329 pi3/s) en décembre 1973.
Arctic Red_River_Water_Aerodrome/Arctic Red River Water Aérodrome :
Arctic Red River Water Aerodrome, anciennement TC LID: CES6, était une piste d'atterrissage saisonnière adjacente à Arctic Red River, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Canada, sur le fleuve MacKenzie et était ouverte de la mi-juin à la mi-octobre.
Arctic Refuge_drilling_controversy/Controverse sur le forage du Refuge arctique :
La question de savoir s'il faut forer du pétrole dans l'Arctic National Wildlife Refuge (ANWR) est une controverse politique en cours aux États-Unis depuis 1977. En 2017, les républicains ont tenté d'autoriser le forage dans l'ANWR près de cinquante fois, réussissant finalement avec l'adoption de la Tax Cuts and Jobs Act de 2017. L'ANWR comprend 19 millions d'acres (7,7 millions d'hectares) de la côte nord de l'Alaska. Le terrain est situé entre la mer de Beaufort au nord, la chaîne Brooks au sud et la baie de Prudhoe à l'ouest. C'est la plus grande région sauvage protégée des États-Unis et a été créée par le Congrès en vertu de la loi de 1980 sur la conservation des terres d'intérêt national de l'Alaska. L'article 1002 de cette loi a reporté une décision sur la gestion de l'exploration et du développement pétroliers et gaziers de 1,5 million d'acres ha) dans la plaine côtière, dite "zone 1002". La controverse entoure le forage pétrolier dans cette sous-section de l'ANWR. Une grande partie du débat sur l'opportunité de forer dans la zone 1002 de l'ANWR repose sur la quantité de pétrole économiquement récupérable, en ce qui concerne les marchés pétroliers mondiaux, mise en balance avec les dommages potentiels que l'exploration pétrolière pourrait avoir sur la faune naturelle, en particulier le terrain de vêlage du caribou de la Porcupine. Dans leur documentaire Being Caribou, le troupeau de porcs-épics a été suivi dans sa migration annuelle par l'auteur et biologiste de la faune Karsten Heuer et la cinéaste Leanne Allison pour fournir une compréhension plus large de ce qui est en jeu si le forage pétrolier devait avoir lieu et éduquer le public. Il y a eu une controverse sur la méthodologie des rapports scientifiques et la transparence des informations sous l'administration Trump. Bien qu'il y ait eu des plaintes d'employés du ministère de l'Intérieur, les rapports restent la principale preuve pour ceux qui soutiennent que l'opération de forage n'aura pas d'impact négatif sur la faune locale. Le 3 décembre 2020, le Bureau of Land Management (BLM) a donné un avis de vente pour le programme de location de pétrole et de gaz des plaines côtières dans l'ANWR avec une vente de bail de droits de forage vidéo en direct prévue pour le 6 janvier 2021. L'administration Trump a publié le premiers baux le 19 janvier 2021. Le premier jour au pouvoir du président Joe Biden, il a émis un décret exécutif pour un moratoire temporaire sur les activités de forage dans l'Arctic National Wildlife Refuge. Le 1er juin 2021, la secrétaire à l'Intérieur Deb Haaland a suspendu tous les baux pétroliers et gaziers de l'ère Trump dans l'Arctic National Wildlife Refuge en attendant un examen de l'impact du forage de combustibles fossiles sur le paysage éloigné.
Arctic Region_Supercomputing_Center/Arctic Region Supercomputing Center :
L'Arctic Region Supercomputing Center (ARSC) était de 1993 à 2015 un centre de recherche organisé sous l'égide de l'Université d'Alaska Fairbanks. Situé sur le campus de l'Université d'Alaska à Fairbanks (UAF), l'ARSC a proposé le calcul haute performance (HPC) et le stockage de masse aux communautés de recherche de l'UAF et de l'État de l'Alaska. En général, les recherches soutenues par les ressources de l'ARSC se concentraient sur la région arctique de la Terre. Les projets communs comprenaient la modélisation du temps arctique, la prévision de la fumée estivale en Alaska, l'analyse et le suivi de la glace de mer arctique, les systèmes de l'océan Arctique, la prévision du panache de cendres volcaniques et la prévision et la modélisation des tsunamis. L'ARSC était un centre distribué (DC), un centre distribué alloué (ADC), puis l'un des six centres de ressources de supercalcul du DoD (DSRC) du programme de modernisation du calcul haute performance (HPCMP) du ministère de la Défense (DoD) de 1993 à 2011.
Arctic Report_Card/Arctic Report Card :
La fiche de rapport sur l'Arctique de la National Oceanic and Atmospheric Administration présente des informations révisées par des pairs et mises à jour chaque année sur les observations récentes des conditions environnementales dans l'Arctique par rapport aux enregistrements historiques. Les mises à jour annuelles sont publiées lors d'une conférence de presse lors de la réunion de décembre de l'American Geophysical Society. Ce rapport annuel qui mesure les changements climatiques peut être utilisé pour prédire les changements déterminants dans les habitats des animaux et l'écosystème arctique local. Le rapport est classé en trois groupes : signes vitaux, autres indicateurs et engelures. L'auditoire du Bulletin de l'Arctique est large, y compris les scientifiques, les étudiants, les enseignants, les décideurs et le grand public intéressé par l'environnement et la science de l'Arctique.
Arctic Research_Foundation/Arctic Research Foundation :
Arctic Research Foundation (ARF) est une organisation privée à but non lucratif basée au Canada. Incorporé au fédéral en 2011, l'ARF travaille avec les communautés autochtones et du Nord, les ONG, le gouvernement, les sociétés privées et les universités pour faciliter la recherche scientifique et les initiatives communautaires. Le mandat de l'ARF est de trouver des solutions innovantes et flexibles aux défis uniques qui sont toujours présents dans l'Arctique. En développant des partenariats scientifiques et communautaires efficaces et des initiatives d'infrastructure physique, l'ARF vise à contribuer au bien-être économique, social et spirituel des communautés, à fournir des informations importantes et opportunes sur comment et pourquoi l'environnement change, et à informer les systèmes approches de cogestion de l'adaptation au climat.
Bureau de recherche arctique/Bureau de recherche arctique :
L'Arctic Research Office (ARO) est une division de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) dirigée sous les auspices de l'Office of Oceanic and Atmospheric Research (OAR). L'ARO est le point focal des recherches de la NOAA dans les régions de l'Arctique, de la mer de Béring, du Pacifique Nord et de l'Atlantique Nord. En 1996, le Congrès des États-Unis a affecté un million de dollars américains pour soutenir une initiative de recherche sur l'Arctique au sein de la NOAA. En coopération avec le Cooperative Institute for Arctic Research, l'Office of Oceanic and Atmospheric Research de la NOAA a utilisé ces fonds pour soutenir des projets de recherche dans deux domaines principaux : la variabilité naturelle de l'écosystème de l'ouest de l'Arctique/de la mer de Béring et les influences anthropiques sur l'ouest de l'Arctique/la mer de Béring. écosystème. Le soutien à l'Initiative de recherche dans l'Arctique est continu. Le bureau administre les fonds de l'Initiative de recherche dans l'Arctique. Il représente la NOAA au sein du Interagency Arctic Research Policy Committee, dirige la participation des États-Unis au programme de surveillance et d'évaluation de l'Arctique et fournit un point de contact entre la NOAA et le Cooperative Institute and Assessment Program et le Centre international de recherche sur l'Arctique.
Arctic Response_Company_Group/Arctic Response Company Group :
Le Groupe-compagnie d'intervention dans l'Arctique (GCIA) est un groupe d'unités de la taille d'une compagnie des Forces canadiennes et de l'Armée canadienne. En 2007, l'Armée canadienne a été chargée de mettre sur pied et de former quatre groupes-compagnies d'intervention dans l'Arctique, en collaboration avec la Stratégie de défense Le Canada d'abord.
Rivière Arctique/Fleuve Arctique :
Arctic River est une voie navigable de l'État américain de l'Alaska. Situé sur la partie nord-ouest de la péninsule de Seward, il s'élève au sud de Ear Mountain. Il mesure environ 40 km de long et se jette dans le côté ouest de Shishmaref Inlet. Au sud-est de Ear Mountain, le cours de cette rivière se trouve dans un large bassin contenant un certain nombre de petits lacs. Au-dessous de ce bassin, la rivière a creusé un canyon bien défini. Vu des collines environnantes, le bassin semble être un ancien lit de lac. Une large ligne de partage plate, traversée par ce qui semble être un chenal de rivière abandonné, sépare ce bassin du drainage de la rivière Kugruk de la région arctique. De nombreux affluents de la rivière Arctic ont été jalonnés par des mineurs d'or.
Rose arctique/rose arctique :
Arctic Rose peut également faire référence à : Arctic Rose, navire perdu en 2001 avec 15 morts, Seattle Fishermen's Memorial Arctic Rose (album)
Arctic Rose_(album)/Arctic Rose (album):
Arctic Rose est le premier album de 1992 de l'auteur-compositeur-interprète canadien Susan Aglukark. Initialement publié indépendamment avec très peu de distribution à l'extérieur des Territoires du Nord-Ouest, l'album a ensuite été réédité à travers le Canada en 1995 après la percée commerciale d'Aglukark avec This Child. L'album a remporté le prix de la meilleure musique d'enregistrement autochtone du Canada aux prix Juno de 1995.
SA Arctique/SA Arctique :
Arctic SA est le plus grand producteur roumain d'appareils électroménagers et l'un des plus grands producteurs de réfrigérateurs en Europe. Il est situé à Găești, dans le comté de Dâmbovița. L'entreprise a été rachetée en 2002 par le plus grand fabricant d'appareils électroménagers de Turquie, Arçelik. L'entreprise a une capacité de production de 2,6 millions de réfrigérateurs par an. Ses produits sont également fabriqués en Russie et en Turquie et certains réfrigérateurs Beko sont construits dans cette usine.
Accord_de_recherche_et_de_sauvetage_dans_l'Arctique/Accord de recherche et de sauvetage dans l'Arctique :
L'Accord sur la recherche et le sauvetage dans l'Arctique (anciennement l'Accord de coopération en matière de recherche et de sauvetage aéronautiques et maritimes dans l'Arctique) est un traité international conclu entre les États membres du Conseil de l'Arctique - Canada, Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Russie, Suède et les États-Unis — le 12 mai 2011 à Nuuk, au Groenland. Le traité coordonne la couverture et l'intervention internationales de recherche et de sauvetage (SAR) dans l'Arctique et établit la zone de responsabilité SAR de chaque État partie. Compte tenu des revendications territoriales conflictuelles dans l'Arctique, le traité prévoit que "la délimitation des régions de recherche et de sauvetage n'est pas liée à et ne doit pas porter atteinte à la délimitation de toute frontière entre États ou à leur souveraineté, leurs droits souverains ou leur juridiction". L'Accord sur la recherche et le sauvetage dans l'Arctique est le premier accord contraignant négocié sous les auspices du Conseil de l'Arctique. Le traité reflète l'importance économique croissante de la région arctique en raison de son accessibilité améliorée en raison du réchauffement climatique. Le gouvernement du Canada est le dépositaire du traité. Elle est entrée en vigueur le 19 janvier 2013 après avoir été ratifiée par chacun des huit États signataires.
Argent Arctique/Argent Arctique :
Arctic Silver Inc. est une société d'ingénierie privée qui développe et fabrique des composés thermoconducteurs et des adhésifs thermiques pour l'application de dissipateurs de chaleur sur des composants électroniques de haute puissance tels que des processeurs, des LED, des jeux de puces et d'autres appareils électroniques. Fondée en 1999, les installations de la société sont situées à Visalia, en Californie, aux États-Unis.
Arctic Slope_Regional_Corporation/Arctic Slope Regional Corporation :
Arctic Slope Regional Corporation, ou ASRC, est l'une des 13 sociétés régionales autochtones de l'Alaska créées en vertu de la loi de 1971 sur le règlement des revendications autochtones de l'Alaska (ANCSA) dans le cadre du règlement des revendications territoriales autochtones. L'ASRC a été constituée en Alaska le 22 juin 1972. Basée à Utqiaġvik, en Alaska, avec des bureaux administratifs à Anchorage, l'ASRC est une société à but lucratif avec près de 11 000 actionnaires autochtones de l'Alaska, principalement d'origine Inupiat Eskimo. L'ASRC est une société privée à but lucratif dont les actionnaires initiaux étaient les 13 000 Esquimaux Iñupiaq répertoriés lors du recensement américain de 1970. Elle compte 4 000 employés en Alaska et dans trois autres États américains. Son revenu brut en 2015 était de 2,5 milliards de dollars. Depuis sa création, elle a versé plus de 915 millions de dollars sous forme de dividendes aux actionnaires. Depuis 1912, il a distribué 90 millions de dollars pour soutenir les opportunités socio-économiques dans la région. Cela comprend des bourses et des programmes de formation pour les Iñupiat qualifiés. L'ASRC est l'un des plus grands propriétaires fonciers privés d'Alaska, avec la propriété en fief simple de 5 millions d'acres de terres. Ses terres ont un fort potentiel de développement. Suite à la création de l'ASRC par le Congrès américain en 1971, la société a reçu une part des 963 millions de dollars fournis par l'Alaska Land Claims Settlement Act, plus un certain nombre d'acres de terres proportionnelles à la taille des villages de sa région. Il a été en mesure de définir et d'obtenir des titres sur des parcelles de terrain sans restriction à tout ancien titre ou revendication foncière. Il a engagé des experts pour identifier les terres présentant un potentiel important pour le développement du pétrole, du bois, du poisson, du gibier et du tourisme. Ses terres comprennent la moitié du champ pétrolifère alpin de 429 millions de barils qui a commencé sa production en 2001. En 2016, l'ASRC a été classée quatrième des 92 sociétés pétrolières, gazières et minières sur les droits autochtones dans l'Arctique. En 2021, l'ASRC a été classé comme non. 14 entreprise la plus respectueuse de l'environnement sur 120 entreprises pétrolières, gazières et minières impliquées dans l'extraction des ressources au nord du cercle polaire arctique dans l'indice de responsabilité environnementale de l'Arctique (AERI).
Spas arctiques / Spas arctiques :
Arctic Spas est la marque phare de spas de Blue Falls Manufacturing, développée comme un produit de niche pour les climats froids. Les spas et les piscines toutes saisons sont fabriqués et fabriqués au Canada et exportés aux États-Unis, en Australie et en Europe.
Arctic Springs,_Indiana/Arctic Springs, Indiana :
Arctic Springs est un quartier de Jeffersonville, dans l'Indiana, à un mile à l'est du centre-ville de Jeffersonville et juste en face du célèbre château d'eau de Louisville. Il a été établi comme une station balnéaire pleine de chalets d'été. Le Jeffersonville Elks Club dirigeait une salle de danse en plein air populaire dans les années 1920. Après son apogée en tant que zone de villégiature, il a servi d'approvisionnement en eau pour le reste de Jeffersonville, car il disposait d'un aquifère à partir duquel les puits pouvaient puiser de l'eau.
Étoile arctique/étoile arctique :
L'Arctic Star est une médaille de campagne militaire instituée par le Royaume-Uni le 19 décembre 2012 pour récompenser les forces du Commonwealth britannique qui ont servi dans les convois arctiques au nord du cercle polaire arctique, pendant la Seconde Guerre mondiale.
Sous-marin arctique_Laboratoire/Laboratoire sous-marin arctique :
L'Arctic Submarine Laboratory est une installation de recherche du Centre de développement de la lutte sous-marine de l'US Navy à San Diego, en Californie. Il a commencé comme un emplacement de mortier converti de la Seconde Guerre mondiale, la batterie Whistler, et était axé sur l'exploration scientifique du bassin arctique, et en particulier sur la capacité d'exploiter des sous-marins d'attaque dans l'Arctique sous la canopée de glace.
Arctic Sun_medical_device/Dispositif médical Arctic Sun :
Le système de gestion de la température Arctic Sun est un système de gestion de la température ciblé non invasif, un dispositif médical utilisé pour moduler la température du patient avec précision en faisant circuler de l'eau réfrigérée dans des coussinets directement collés sur la peau du patient. En utilisant des températures d'eau variables et un algorithme informatique sophistiqué, la température corporelle d'un patient peut être contrôlée à 0,2 °C près. Il est produit par Medivance, Inc. de Louisville, Colorado.
Arctic Sunwest_Charters/Arctic Sunwest Charters :
8199400 Canada Inc. opérant sous le nom d'Arctic Sunwest Charters était une compagnie aérienne charter basée à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Canada. Elle exploitait des services d'affrètement de passagers et de fret dans l'Arctique canadien, avec des avions équipés de roues, de skis et de flotteurs. Sa base principale était l'aéroport de Yellowknife et exploitait également une base flottante sur le Grand lac des Esclaves près de l'hydroaérodrome de Yellowknife.
Conte arctique/Conte arctique :
Arctic Tale est un film documentaire américain de 2007 de la National Geographic Society sur le cycle de vie d'un morse et de son petit, et d'un ours polaire et de ses petits, dans la même veine que la production à succès March of the Penguins de 2005, également de National Geographic. . Il a été réalisé par Adam Ravetch et Sarah Robertson et est raconté par Queen Latifah. Les personnages animaux nommés dans le film, "Nanu" l'ours polaire femelle et "Seela" le morse femelle, sont basés sur des composites d'animaux de leur espèce, comme indiqué à la fin du film.
Arctic Tale_(jeu_vidéo)/Arctic Tale (jeu vidéo) :
Arctic Tale est un jeu vidéo pour Nintendo DS, Game Boy Advance et Wii. Le jeu consiste à essayer de survivre en tant qu'ours polaire (adulte ou jeune), morse, orque ou renard arctique. Il est vaguement basé sur le documentaire National Geographic sur la faune arctique également appelé Arctic Tale.
Centre de technologie de l'Arctique/Centre de technologie de l'Arctique :
ARTEK a été créé en 2000 pour former des étudiants groenlandais et danois à la technologie arctique. En 2001, les premiers étudiants ont commencé leurs études à Sisimiut, au Groenland. Le centre sera géré par Sanaartornermik Ilinniarfik (l'école du bâtiment et de la construction) à Sisimiut et l'Université technique du Danemark (DTU) à Kongens Lyngby. ARTEK était à l'origine l'abréviation de Arctic Technology Centre, mais à partir de 2019, le nom ARTEK Campus Sisimiut est utilisé pour décrire le campus de DTU à Sisimiut.
Sterne arctique_(cheval)/Sterne arctique (cheval):
Arctic Tern (1973 - 13 juillet 1998) était un cheval de course pur-sang américain et formé en France. Il a milité au plus haut niveau européen pendant trois saisons, remportant quatre de ses vingt et une courses dont le Prix Thomas Bryon en 1975, le Prix de Fontainebleau en 1976 et le Prix Ganay (1977). Il a également été placé dans plusieurs courses majeures, dont le Prix Lupin et les Eclipse Stakes. Après sa retraite de la course, Arctic Tern est devenu un étalon reproducteur à succès, le meilleur de sa progéniture étant Bering.
Tonnerre arctique/Tonnerre arctique :
Arctic Thunder est un jeu de course de motoneige développé par Midway Games. Il est sorti en tant que jeu d'arcade, ainsi que sur les consoles Sony PlayStation 2 et Xbox, et était un titre de lancement pour cette dernière. Dans la version arcade du jeu, des jets soufflent des vents froids ou chauds, selon le réglage, sur le visage du joueur pendant le jeu. Arctic Thunder fait partie de la série Thunder de Midway, qui comprenait également Hydro Thunder, 4 Wheel Thunder, Offroad Thunder et Hydro Thunder Hurricane. La version Xbox de ce jeu n'est pas compatible avec la Xbox 360. Un portage Dreamcast était également prévu mais a été annulé en raison de la baisse des ventes de la console. Un site internet a été mis à disposition avant la sortie du jeu. Depuis 2007, le site n'est plus actif.
Arctic Thunder_(album)/Arctic Thunder (album):
Arctic Thunder est le 16e album studio du groupe norvégien Darkthrone. Il est sorti le 14 octobre 2016 chez Peaceville Records. Il a été enregistré d'août à décembre 2015 aux studios Necrohell II. Le premier single de l'album était "Tundra Leech". L'album porte le nom d'un groupe de metal norvégien, actif de 1985 à 1989. Darkthrone a reçu l'autorisation d'utiliser le nom. La musique de l'album est une combinaison du son black metal des années 90 du groupe avec l'influence heavy metal classique de leur album précédent.
Arctic Thunder_Air_Show/spectacle aérien Arctic Thunder :
L'Arctic Thunder Air Show est un spectacle aérien et un événement portes ouvertes organisé tous les deux ans à Joint Base Elmendorf-Richardson, Anchorage, Alaska depuis 1990. Il s'agit d'un événement gratuit ouvert au grand public et l'un des plus grands événements publics en Alaska. Le spectacle de 2010 a été gâché par une tragédie due à un accident d'avion de transport C-17 quelques jours seulement avant l'événement, mais il a quand même réussi à attirer une foule estimée à au moins 100 000 personnes. En plus des performances d'équipes militaires telles que les Thunderbirds et les Blue Angels, le spectacle présente également des apparitions d'artistes aériens civils.
Tour Arctique/Tour Arctique :
Une tour arctique (tour AB-343 / FPS) est une structure de station radar cylindrique de 20 pieds de diamètre du groupe de radars AN / GPA-33 pour protéger l'antenne et les armoires électroniques d'un radar de l'USAF. Conçue pour les basses températures et les vents forts, la plate-forme supérieure de la tour de 25 pieds de haut supportait un groupe d'antennes et un radôme CW-313 / FPS de 20 pieds de haut (sphère tronquée de 25 pieds de diamètre, 450 lb) qui était "capable de résister à deux pouces de glace" et des vents de 109 nœuds. La tour arctique de 25 000 lb a été conçue pour prendre en charge l'ensemble radar AN//TPS-10D (AN/FPS-4) ou l'ensemble radar AN/TPS-1D, et peut prendre en charge d'autres systèmes jusqu'à une charge de 100 lb/pi2 sur la plate-forme de 20 pieds de diamètre , le 2e étage intérieur ou le rez-de-chaussée. En plus de protéger un système radar, la tour abritait d'autres équipements AN / GPA-33 tels que le groupe de contrôle intérieur du radôme (OA-709 / GPA-33) qui comprenait une chambre de pression (avec porte de décompression) pour empêcher "la perte de pression du radôme lors de l'entrée ou de la sortie" (par exemple, pour la maintenance), équipement de pressurisation, par exemple, ventilateur motorisé et circuit de détection avec un verrouillage pour empêcher le fonctionnement de l'antenne à de faibles pressions de radôme lorsque le capitonnage du radôme interférerait avec le mouvement de l'antenne, déshydratant électrique Déshumidificateur (HD-191/GPA-33), un déshumidificateur à lit double pour l'air d'admission pour éliminer jusqu'à 37 000 grammes d'eau par heure à 24°C, bancs de lampes de dégivrage avec chacun 21 lampes infrarouges de 375 watts, anémomètre et Transmetteur de vitesse du vent (T-151/FPS-tbdA) pour permettre d'augmenter la pressurisation lorsque des vents violents ont été mesurés. inclus un panneau indicateur ( ID-312/FPS-3) positionné à l'intérieur de l'"abri d'opérations" de l'escadron et relié à la tour arctique par câblage (par exemple, dans des chemins de câbles aériens soutenus par des poteaux). Les mesures radar de la tour arctique (par exemple, la vidéo de retour radar pour AN / FPS-4) ont été transmises de la même manière par câble à l'abri de l'escadron vers des équipements d'exploitation tels que l'ensemble de transmission de données de coordonnées Burroughs AN / FST-2 qui a créé le système semi-automatique au sol. Environnement à la station (le mouvement de l'antenne était également contrôlé depuis l'abri.)
Arctic Trading_Co./Arctic Trading Co. :
Arctic Trading Co. ( norvégien : Arktisk Næringsdrift ) était une société norvégienne fondée le 24 juin 1929. La société avait des intérêts commerciaux dans l'est du Groenland dans les domaines de la pêche, de la chasse et du piégeage. Il exploitait également la station radio et météorologique de Myggbukta pour le compte de l'État norvégien. La société a été fondée en Norvège par un groupe de personnes ayant des intérêts dans les régions polaires, dont le trappeur Hallvard Devold et le chef du Norwegian Svalbard and Arctic Ocean Survey (NSIU), Adolf Hoel. Hoel a été le président de la société jusqu'en 1945. Depuis sa fondation, Arctic Trading Co. a été dirigée par le NSIU, qui est devenu à partir de 1948 l'Institut polaire norvégien. La société a aidé à créer un réseau de stations de chasse norvégiennes dans l'est du Groenland au cours du second semestre. des années 1920. Arctic Trading Co. fournissait gratuitement des voyages et de l'équipement aux chasseurs et aux trappeurs qui occupaient les cabanes, mais ils devaient apporter leurs propres armes et fournitures. L'entreprise conservait 40 % de la valeur brute des fourrures et 25 % des captures d'omble chevalier et de saumon, laissant le reste au trappeur. Les fourrures provenaient principalement du renard arctique, dans ses variétés de renard blanc et de renard bleu. Les opérations norvégiennes dans l'est du Groenland ont été conclues en 1959, mais la société n'a pas été fermée en attendant d'autres opportunités commerciales possibles dans la région. Enfin, à la demande du ministère du Commerce et de l'Industrie, qui était l'un des actionnaires, une assemblée générale extraordinaire fut convoquée le 26 mai 1981 pour clôturer la société. Les archives de l'entreprise sont conservées aux Archives d'État à Tromsø.
Camions arctiques/camions arctiques :
Arctic Trucks est une société islandaise présente au Royaume-Uni, en Norvège, en Finlande, en Pologne, en Russie et aux Émirats arabes unis. Ils se spécialisent dans la réingénierie et le réglage après-vente de véhicules à quatre roues motrices pour leur permettre d'être utilisés dans des conditions difficiles. Ils ont fourni des véhicules pour un certain nombre d'expéditions de haut niveau dans l'Arctique et l'Antarctique.
Arctic Umiaq_Line/Arctic Umiaq Line :
Arctic Umiaq Line A/S (AUL) ou Arctic Umiaq est une compagnie maritime de passagers et de fret au Groenland. Son nom dérive du mot kalaallisut désignant le bateau à passagers traditionnel inuit, l'umiak, qui se distingue du kayak, utilisé pour la chasse. La liaison maritime assurée par Arctic Umiaq est une bouée de sauvetage pour tout l'ouest et le sud-ouest du Groenland. C'est une filiale en propriété exclusive de la Royal Arctic Line.
Arctic Valley_Ski_Area/Arctic Valley Ski Area :
Arctic Valley Ski Area, anciennement connu sous le nom d'Alpenglow à Arctic Valley, est un domaine skiable d'Anchorage, en Alaska. Il est situé sur Ski Bowl Road dans le parc d'État de Chugach, dans la vallée supérieure de Ship Creek, à côté de Joint Base Elmendorf-Richardson. Il vante son accessibilité, étant plus proche de la majorité de la population d'Anchorage que l'autre domaine skiable majeur de la ville, le bien plus grand Alyeska Resort. La zone couvre près de 500 acres (2,0 km2) avec une altitude de base de 2 500 pieds (760 m) et s'élève à près de 4 000 pieds (1 200 m) à Rendezvous Peak. Arctic Valley a trois télésièges, un remorquage de poney et quatre bols. Le domaine skiable est exploité par des bénévoles du club de ski d'Anchorage. Arctic Valley n'est ouvert que les samedis et dimanches. Par conséquent, la neige qui tombe en semaine est d'abord accessible chaque samedi.
Velours arctique/Velours arctique :
Arctic Velvet est une gamme de produits de la société ThoCon AG basée à Cham, en Suisse. La gamme de produits se compose de Whisky, Gin, Vodka et Aquavit Aqua vitae. La spécialité de ces produits est qu'ils sont fabriqués avec de l'eau du Groenland. Tous les produits sont distillés cinq fois ou plus. Le puits artésien est basé à Qeqertarsuaq dans la partie ouest du Groenland et a environ 2000 ans. Il provient d'une pierre volcanique et son eau a un pH de 9,38. Il est naturellement alcalin, ce qui le rend très lisse et a une valeur inférieure à 1 degré sur l'échelle allemande de dureté de l'eau [dH]. Le gouvernement a signé un contrat en 2006 permettant à Greenland Spring Water (le fournisseur d'eau d'Arctic Velvet) d'exporter de l'eau minérale de Qeqertarsuaq. Ils ont enquêté pendant trois ans pour évaluer les possibilités commerciales de vendre des produits d'eau groenlandais à l'échelle internationale. Depuis août 2008, le contrat avec le gouvernement pour exporter l'eau du Groenland est en place. L'économie du Groenland s'attend à créer de nouveaux emplois à Qeqertarsuaq.
Vétérans de l'Arctique / Vétérans de l'Arctique :
Arctic Vets est une série télévisée documentaire canadienne, qui a été diffusée en première sur CBC Television en février 2021. La série présente l'équipe vétérinaire de l'Assiniboine Park Conservancy à Winnipeg, au Manitoba, qui se spécialise dans les soins aux animaux de l'Arctique tels que les phoques, les ours polaires et les bœufs musqués. .
Viking arctique/viking arctique :
L'Arctic Viking (H452) était un chalutier britannique qui partait du port de Hull dans l'East Riding of Yorkshire, en Angleterre. Alors que le navire était à l'origine un navire de pêche commerciale, il a également servi de navire anti-sous-marin pendant la Seconde Guerre mondiale où il a été coulé par l'action ennemie. Elle a ensuite été impliquée dans la guerre de la morue, étant en fait la cible d'un navire de la marine islandaise. Outre son service en temps de guerre, elle a eu deux autres accidents; une collision en 1956 et une autre où elle a coulé avec la perte de cinq membres de son équipage, à 26 km au large de Flamborough Head en octobre 1961.
Village arctique/Village arctique :
Arctic Village peut faire référence à : Arctic Village, Alaska Arctic Village (livre) Le village arctique de la Chine
Village arctique,_Alaska/Village arctique, Alaska :
Arctic Village (Vashrąįį K'ǫǫ en Gwich'in) est un village amérindien non constitué en société et un lieu désigné par le recensement (CDP) dans la région de recensement du Yukon-Koyukuk, en Alaska, aux États-Unis. Au recensement de 2010, la population du CDP était de 152 habitants. C'était inchangé par rapport à 2000. Le village est situé dans la grande région de langue Gwitch'in de l'Alaska, et le dialecte local est connu sous le nom de Di'haii Gwitch'in ou Kutchin. . En 1999, plus de 95% de la communauté parle et comprend la langue. (Kraus, 1999)
Arctic Village_(livre)/Arctic Village (livre):
Arctic Village (1933) est un livre écrit par Robert Marshall, un forestier américain, écrivain et activiste de la nature (1901-1939), sur la région de la rivière Koyukuk et la ville de Wiseman. Il y vécut pendant 15 mois à partir de 1930 tout en menant des recherches sur la croissance des arbres près de l'Arctic Divide. Marshall a qualifié les habitants du village frontalier de "... la civilisation la plus heureuse dont j'aie connaissance".
Arctic Village_Aéroport/Aéroport d'Arctic Village :
Arctic Village Airport (IATA : ARC, ICAO : PARC, FAA LID : ARC) est un aéroport à usage public situé à 1,8 km au sud-ouest du quartier central des affaires d'Arctic Village, un village amérindien du recensement Yukon-Koyukuk. Région de l'État américain de l'Alaska. Il appartient au gouvernement tribal Venetie.
Arctic Watch_Lodge_Aerodrome/Arctic Watch Lodge Aérodrome :
Arctic Watch Lodge Aerodrome (FAA LID: CRW4) est un aérodrome enregistré situé au nord de l'île Somerset, au Nunavut, au Canada.
Loi sur la_prévention_de_la_pollution_des_eaux_arctiques/Loi sur la prévention de la pollution des eaux arctiques :
La Loi sur la prévention de la pollution des eaux arctiques (1970, LRC 1985) (la Loi) est une loi du gouvernement du Canada visant à prévenir la pollution des zones des eaux arctiques adjacentes au continent et aux îles de l'Arctique canadien. Les ministères du gouvernement du Canada responsables de l'application de la Loi sont Ressources naturelles Canada, Transports Canada, Affaires indiennes et du Nord Canada.
Arctic Winter_Games/Jeux d'hiver de l'Arctique :
Les Jeux d'hiver de l'Arctique sont un événement biennal multisports et culturel autochtone impliquant des peuples circumpolaires résidant dans des communautés ou des pays bordant l'océan Arctique.
Arctic Winter_Games_Arena/Arctic Winter Games Arena :
L'Arctic Winter Games Arena est une arène polyvalente de 2 500 places à Iqaluit, Nunavut, Canada. Il a ouvert ses portes au public en octobre 2001. Cet aréna a été initialement construit pour accueillir les épreuves de hockey et de patinage de vitesse des Jeux d'hiver de l'Arctique de 2002, mais il est maintenant utilisé comme centre pour les jeunes et pour accueillir de grands événements communautaires. Le site a accueilli la Journée du hockey au Canada de CBC Television en 2003 et un concert des White Stripes en 2007. L'arène a également accueilli quatre événements de lutte professionnelle, mettant en vedette les superstars de la WWE Christian et Gail Kim, ainsi que Tracy Brooks, Robert Roode et Rhino en 2008. La surface de l'aréna était devenue inutilisable (pour la glace) après qu'une partie du sol a coulé en 2006, cependant, le 18 août 2009, 2,2 millions de dollars ont été alloués par le gouvernement du Canada pour réparer la surface.
Arctic Wolf_Networks/Arctic Wolf Networks :
Arctic Wolf Networks est une société de cybersécurité qui fournit une surveillance de la sécurité aux petites et moyennes entreprises pour détecter et répondre aux cybermenaces. La société surveille les ordinateurs, les réseaux et les actifs d'information basés sur le cloud sur site contre les activités malveillantes telles que la cybercriminalité, les ransomwares et les attaques de logiciels malveillants.
Arctic World_Archives/Archives du monde arctique :
L'Arctic World Archive (AWA) est une installation de conservation des données située dans l'archipel du Svalbard, sur l'île de Spitzberg, en Norvège, non loin du Svalbard Global Seed Vault. Il contient des données d'intérêt historique et culturel de plusieurs pays, ainsi que tout le code open source de la multinationale américaine GitHub, dans une voûte en acier profondément enfouie, le support de stockage des données devant durer de 500 à 1000 ans. Il est géré comme une entreprise à but lucratif par la société privée Piql et la société publique d'extraction de charbon Store Norske Spitsbergen Kulkompani (SNSK).
Poisson alligator arctique / Poisson alligator arctique :
Le poisson-alligator arctique (Aspidophoroides olrikii) est un poisson de la famille des Agonidae (braconniers). Il a été décrit par CF Lütken en 1877. C'est un poisson marin et d'eau saumâtre qui est connu de l'Arctique, du nord-ouest de l'Atlantique et du nord-ouest et du nord-est de l'océan Pacifique, y compris le Canada, le Groenland, la Sibérie, la mer de Barents, la mer Blanche. , la mer de Kara, la mer de Chukchi, la mer de Béring, le détroit de Béring et le golfe d'Anadyr. Il habite à une profondeur de 7 à 520 mètres, dans des salinités de 30 à 35 ppt, et mène un mode de vie benthique, habitant des fonds de sable et de vase. Il vit principalement à des températures inférieures à 0 °C, mais en de rares occasions, il a été trouvé à des températures de 2 à 3 °C. Les mâles peuvent atteindre une longueur totale maximale de 8,6 centimètres. Le régime alimentaire du poisson-alligator arctique se compose d'amphipodes tels que Dyopedos porrectus et Paradulichia typica, de bivalves tels que Macoma calcarea, d'ostracodes, d'isopodes et de vers némertins.
Arctic and_Antarctic_Museum/Musée de l'Arctique et de l'Antarctique :
Le Musée russe de l'Arctique et de l'Antarctique (russe : Российский государственный музей Арктики и Антарктики) est un musée situé à Saint-Pétersbourg, en Russie. Il a été créé en novembre 1930 dans le cadre de l'Institut soviétique de recherche sur l'Arctique et l'Antarctique, mais n'a été ouvert que six ans plus tard. Le musée est situé dans l'église néoclassique d'Avraam Melnikov des années 1820 et reste le plus grand musée dédié à l'exploration polaire au monde. . Le directeur actuel du musée est Victor Boyarsky.
Arctic and_Antarctic_Research_Institute/Institut de recherche arctique et antarctique :
L'Institut de recherche arctique et antarctique, ou AARI (russe : Арктический и антарктический научно-исследовательский институт, en abrégé ААНИИ) Il est situé à Saint-Pétersbourg. L'AARI compte de nombreux départements, tels que ceux d'océanographie, de glaciologie, de météorologie, d'hydrologie ou d'embouchures des rivières arctiques et de ressources en eau, de géophysique, de géographie polaire, etc. Il possède également son propre centre informatique, un laboratoire de recherche sur la glace, des ateliers expérimentaux et un musée (le Musée de l'Arctique et de l'Antarctique). Des scientifiques comme Alexander Karpinsky, Alexander Fersman, Yuly Shokalsky, Nikolai Knipovich, Lev Berg, Otto Schmidt, Rudolf Samoylovich, Vladimir Vize, Nikolai Zubov, Pyotr Shirshov, Nikolai Urvantsev et Yakov Gakkel ont tous apporté leurs précieuses contributions aux travaux de l'ARIA. Tout au long de son histoire, l'AARI a organisé plus d'un millier d'expéditions dans l'Arctique, dont des dizaines d'expéditions aériennes à haute latitude, qui ont transporté 34 (?) Stations de glace dérivantes habitées Severniy Polyus ("Северный полюс", ou Pôle Nord) vers le centre de l'Arctique.
Aster arctique/Aster arctique :
Le nom commun aster arctique peut faire référence à deux plantes différentes du genre Eurybia : Eurybia merita, l'aster subalpin Eurybia sibirica, l'aster sibérien
Bleu arctique/Bleu arctique :
Le bleu arctique peut faire référence à : Le bleu arctique (Agriades glandon), une espèce de papillon Le bleu arctique, un film de 1993 de Peter Masterson
Bleu arctique/Bleu arctique :
Le bluet arctique (Coenagrion johanssoni) est une demoiselle qui fait partie de la famille des Coenagrionidae.
Brome arctique/Brome arctique :
Le brome arctique peut faire référence à l'une d'au moins deux plantes du genre Bromus : Bromus inermis ; également appelé, diversement brome autrichien, brome sans arêtes, brome hongrois, brome hongrois, brome de Pumpelly, brome russe, brome inerme et brome inerme Bromus kalmii; aussi appelé brome des prairies
Omble chevalier/omble chevalier :
L'omble chevalier ou omble chevalier (Salvelinus alpinus) est un poisson d'eau froide de la famille des salmonidés, originaire des lacs alpins et des eaux côtières arctiques et subarctiques. Sa distribution est Circumpolaire Nord. Il fraie en eau douce et les populations peuvent être lacustres, fluviales ou anadromes, où elles retournent de l'océan vers leurs rivières de naissance en eau douce pour frayer. Aucun autre poisson d'eau douce ne se trouve aussi loin au nord; c'est, par exemple, la seule espèce de poisson du lac Hazen sur l'île d'Ellesmere dans l'Arctique canadien. C'est l'une des espèces de poissons les plus rares de Grande-Bretagne et d'Irlande, que l'on trouve principalement dans les lacs glaciaires profonds et froids, et qui est menacée par l'acidification. Dans d'autres parties de son aire de répartition, comme les pays nordiques, il est beaucoup plus commun et fait l'objet d'une pêche intensive. En Sibérie , il est connu sous le nom de golets ( russe : голец ) et il a été introduit dans des lacs où il menace parfois des espèces endémiques moins robustes, comme l' omble à petite bouche et l' omble à longues nageoires du lac Elgygytgyn . L'omble chevalier est étroitement apparenté au saumon et au touladi et possède de nombreuses caractéristiques des deux. Le poisson est de couleur très variable, selon la période de l'année et les conditions environnementales du lac où il vit. L'apparence de l'omble chevalier diffère d'une population à l'autre. La face dorsale de l'omble chevalier est de couleur sombre tandis que la face ventrale varie du rouge, du jaune et du blanc. L'omble chevalier a un dimorphisme de taille distinct, nain et géant. L'omble chevalier nain pèse entre 0,2 et 2,3 kg (7 oz et 5 lb 1 oz) et mesure en moyenne 8 cm (3 po), tandis que l'omble chevalier géant pèse entre 2,3 et 4,5 kg (5 lb 1 oz et 9 lb 15 oz ) et mesure en moyenne 40 cm (16 po) de longueur. Les poissons individuels peuvent peser 9 kg (20 lb) ou plus, des poissons de taille record ayant été capturés par des pêcheurs dans le nord du Canada, où ils sont connus sous le nom d'iqaluk ou de tariungmiutaq en inuktitut. Généralement, les poissons entiers de taille marchande pèsent entre 1 et 2,5 kg (2 lb 3 oz et 5 lb 8 oz). L'omble chevalier mâle et femelle ont la même taille. La couleur de la chair peut varier du rouge vif au rose pâle.
Cisco arctique/cisco arctique :
Le cisco arctique (Coregonus autumnalis) est une espèce anadrome de corégone d'eau douce qui habite les parties arctiques de la Sibérie, de l'Alaska et du Canada. Il a un proche parent d'eau douce dans plusieurs lacs d'Irlande, connu sous le nom de pollan, alternativement considéré comme conspécifique avec lui, ou comme une espèce distincte.
Toundra_côtière arctique/Toundra côtière arctique :
La toundra côtière arctique est une écorégion de l'extrême nord de l'Amérique du Nord, un lieu de reproduction important pour une grande partie de la faune.
Convois arctiques_de_la_guerre_mondiale_II/Convois arctiques de la Seconde Guerre mondiale :
Les convois arctiques de la Seconde Guerre mondiale étaient des convois océaniques qui naviguaient du Royaume-Uni, de l'Islande et de l'Amérique du Nord vers les ports du nord de l'Union soviétique - principalement Arkhangelsk (Archange) et Mourmansk en Russie. Il y avait 78 convois entre août 1941 et mai 1945, naviguant via plusieurs mers des océans Atlantique et Arctique, avec deux lacunes sans traversées entre juillet et septembre 1942, et mars et novembre 1943. Environ 1 400 navires marchands ont livré des fournitures essentielles à l'Union soviétique. Union dans le cadre de l'accord anglo-soviétique et du programme américain de prêt-bail, escorté par des navires de la Royal Navy, de la Marine royale canadienne et de l'US Navy. Quatre-vingt-cinq navires marchands et 16 navires de guerre de la Royal Navy (deux croiseurs, six destroyers, huit autres navires d'escorte) ont été perdus. La Kriegsmarine de l'Allemagne nazie a perdu un certain nombre de navires, dont un cuirassé, trois destroyers, 30 sous-marins et de nombreux avions. Les convois ont démontré l'engagement des Alliés à aider l'Union soviétique, avant l'ouverture d'un deuxième front, et ont immobilisé une partie substantielle des forces navales et aériennes allemandes.
Coopération_et_politique_arctiques/Coopération et politique arctiques :
La coopération et la politique arctiques sont partiellement coordonnées via le Conseil de l'Arctique, composé des huit nations arctiques : les États-Unis, le Canada, l'Islande, la Norvège, la Suède, la Finlande, la Russie et le Danemark avec le Groenland et les îles Féroé. Le pouvoir gouvernemental dominant dans la politique arctique réside dans les bureaux exécutifs, les organes législatifs et les agences de mise en œuvre des huit nations arctiques et, dans une moindre mesure, d'autres nations, telles que le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Union européenne et la Chine. Les ONG et les universités jouent un rôle important dans la politique arctique. Les organismes intergouvernementaux tels que les Nations Unies (en particulier en ce qui concerne le Traité sur le droit de la mer) et l'OTAN sont également importants. Bien que les priorités politiques de l'Arctique diffèrent, chaque nation arctique est préoccupée par la souveraineté et la défense, le développement des ressources, les routes de navigation et la protection de l'environnement. Bien que plusieurs différends sur les frontières et les ressources dans l'Arctique restent non résolus, il existe une conformité remarquable des directives politiques déclarées entre les nations arctiques et un large consensus en faveur de la paix et de la coopération dans la région. Les obstacles qui subsistent comprennent la non-ratification de l'UNCLOS par les États-Unis et l'harmonisation de toutes les revendications territoriales de l'UNCLOS (notamment les revendications étendues du plateau continental le long de la crête de Lomonosov) ; le différend sur le passage du Nord-Ouest; et la conclusion d'accords sur la réglementation concernant la navigation, le tourisme et le développement des ressources dans les eaux arctiques. Les membres du Conseil de l'Arctique comprennent les huit nations arctiques et les organisations représentant six populations autochtones. Il fonctionne sur une base consensuelle, traitant principalement des traités environnementaux et ne traitant pas des différends relatifs aux frontières ou aux ressources. (Bien que l'Accord sur la recherche et le sauvetage dans l'Arctique ait été signé en mai 2011, le premier document contraignant du conseil). Un Conseil de l'Arctique plus robuste doté d'un pouvoir décisionnel sur les ressources panarctiques et d'autres questions a été proposé.
Désert arctique/Désert arctique :
L'écorégion du désert arctique (WWF ID:PA1101) est une écorégion terrestre qui couvre les groupes d'îles de Svalbard, Franz Josef Land, Severny Island et Severnaya Zemlya dans l'océan Arctique, au-dessus de 75 degrés de latitude nord. La région est couverte de glaciers, de neige et de roches nues dans un environnement extrêmement froid. La température monte au-dessus du point de congélation pendant de courtes périodes en été, de sorte qu'une certaine fonte des glaces se produit et que la région abrite des colonies d'oiseaux marins et de mammifères. Il a une superficie de 161 400 kilomètres carrés (62 300 milles carrés).
Arctic dipôle_anomaly/Anomalie du dipôle arctique :
L'anomalie dipolaire arctique est un modèle de pression caractérisé par une haute pression sur les régions arctiques d'Amérique du Nord et une basse pression sur celles d'Eurasie. Ce schéma remplace parfois l'oscillation arctique et l'oscillation nord-atlantique. Elle a été observée pour la première fois dans la première décennie des années 2000 et est peut-être liée au changement climatique récent. Le dipôle arctique laisse entrer plus de vents du sud dans l'océan Arctique, ce qui entraîne une plus grande fonte des glaces. L'événement de l'été 2007 a joué un rôle important dans la faible étendue record de glace de mer enregistrée en septembre. Le dipôle arctique a également été lié à des changements dans les schémas de circulation arctique qui provoquent des hivers plus secs en Europe du Nord, mais des hivers beaucoup plus humides en Europe du Sud et des hivers plus froids en Asie de l'Est, en Europe et dans la moitié orientale de l'Amérique du Nord.
Écologie arctique/Écologie arctique :
L'écologie arctique est l'étude scientifique des relations entre les facteurs biotiques et abiotiques dans l'Arctique, la région au nord du cercle polaire arctique (66 33'). Cette région est caractérisée par des conditions stressantes en raison d'un froid extrême, de faibles précipitations, d'une saison de croissance limitée (50 à 90 jours) et d'un ensoleillement pratiquement nul tout au long de l'hiver. L'Arctique se compose de biomes de taïga (ou forêt boréale) et de toundra, qui dominent également à très haute altitude, même sous les tropiques. Des écosystèmes sensibles existent dans toute la région arctique, qui sont gravement touchés par le réchauffement climatique. Les premiers habitants de l'Arctique étaient la sous-espèce de Néandertal. Depuis lors, de nombreuses populations indigènes ont habité la région, qui continue à ce jour. Depuis le début des années 1900, lorsque Vilhjalmur Stefansson a dirigé la première grande expédition canadienne dans l'Arctique, l'Arctique est une région prisée pour la recherche écologique. En 1946, l'Arctic Research Laboratory a été créé à Point Barrow, en Alaska, sous le contrat de l'Office of Naval Research. Cela a suscité un intérêt pour l'exploration de l'Arctique en examinant les cycles des animaux, le pergélisol et les interactions entre les peuples autochtones et l'écologie de l'Arctique. Pendant la guerre froide, l'Arctique est devenu un endroit où les États-Unis, le Canada et l'Union soviétique ont effectué des recherches importantes qui ont été essentielles à l'étude du changement climatique ces dernières années. L'une des principales raisons pour lesquelles la recherche dans l'Arctique est essentielle pour l'étude du changement climatique est que les effets du changement climatique se feront sentir plus rapidement et plus radicalement dans les latitudes plus élevées du monde, car des températures supérieures à la moyenne sont prévues pour le nord-ouest du Canada et l'Alaska. D'un point de vue anthropologique, les chercheurs étudient les peuples autochtones inuits de l'Alaska car ils sont devenus extrêmement habitués à s'adapter à la variabilité écologique et climatique.
Exploration arctique/Exploration arctique :
L'exploration de l'Arctique est l'exploration physique de la région arctique de la Terre. Il fait référence à la période historique durant laquelle l'humanité a exploré la région au nord du cercle polaire arctique. Les archives historiques suggèrent que l'humanité a exploré les extrêmes septentrionaux depuis 325 av. J.-C., lorsque l'ancien marin grec Pythéas a atteint une mer gelée en tentant de trouver une source d'étain métallique. Les océans dangereux et les mauvaises conditions météorologiques entravent souvent les explorateurs qui tentent d'atteindre les régions polaires et traverser ces périls à vue, en bateau et à pied s'est avéré difficile.
Arctique cinq/Arctique cinq :
Les cinq arctiques sont les cinq États littoraux bordant l'océan Arctique, le Canada, le Danemark, la Norvège, la Russie et les États-Unis. Il existe des récits concurrents concernant la gouvernance internationale de l'Arctique. Il y a un débat sur la question de savoir si les principaux acteurs devraient être les cinq de l'Arctique, le Conseil de l'Arctique (les cinq de l'Arctique plus la Finlande, l'Islande et la Suède) ou un groupe plus large d'États. En 2008, les Cinq de l'Arctique ont conclu la Déclaration d'Ilulissat, suscitant l'inquiétude de ceux qui n'étaient pas invités. Le Conseil de l'Arctique est peut-être le plus important des organes impliqués dans la gouvernance de l'Arctique. Dans une note d'information préparée pour l'Annuaire de l'Arctique 2016, Andreas Kursten reconnaît une opinion largement répandue selon laquelle les cinq usurpent la position centrale du Conseil de l'Arctique, mais conclut que les deux groupes sont capables de se compléter positivement.
Flet arctique/Plie arctique :
La plie arctique (Liopsetta glacialis), également connue sous le nom de plie de Noël, plie de anguille et plie polaire, est un poisson plat de la famille des Pleuronectidae. C'est un poisson démersal qui vit sur les fonds de vase côtiers dans les eaux salées, saumâtres et douces à des profondeurs allant jusqu'à 90 mètres (300 pieds). Son habitat naturel est les eaux polaires des océans Atlantique et Arctique du nord-est, des mers Blanche et Barents aux côtes de la Sibérie en Russie et du golfe de la Reine Maud au Canada, et des mers de Chuckchi et de Béring à la baie de Bristol en Alaska et le nord Mer d'Okhotsk. Il peut atteindre 35 centimètres (14 po) de longueur.
Contreforts arctiques_toundra/Toundra des contreforts arctiques :
La toundra des contreforts arctiques est une écorégion de l'extrême nord de l'Amérique du Nord, située à l'intérieur des terres depuis la côte nord de l'Alaska. C'est la toundra de pergélisol avec une température annuelle moyenne sous le point de congélation.
Renard arctique/renard arctique :
Le renard arctique (Vulpes lagopus), également connu sous le nom de renard blanc, renard polaire ou renard des neiges, est un petit renard originaire des régions arctiques de l'hémisphère nord et commun dans tout le biome de la toundra arctique. Il est bien adapté à la vie dans des environnements froids et est surtout connu pour sa fourrure épaisse et chaude qui sert également de camouflage. Il a une queue large et très duveteuse. Dans la nature, la plupart des individus ne vivent pas au-delà de leur première année, mais certains exceptionnels survivent jusqu'à 11 ans. La longueur de son corps varie de 46 à 68 cm (18 à 27 po), avec une forme de corps généralement arrondie pour minimiser l'évacuation de la chaleur corporelle. Le renard arctique se nourrit de nombreuses petites créatures telles que les lemmings, les campagnols, les bébés phoques annelés, les poissons, la sauvagine et les oiseaux marins. Il mange aussi des charognes, des baies, des algues, des insectes et d'autres petits invertébrés. Les renards arctiques forment des couples monogames pendant la saison de reproduction et ils restent ensemble pour élever leurs petits dans des tanières souterraines complexes. Parfois, d'autres membres de la famille peuvent aider à élever leurs petits. Les prédateurs naturels du renard arctique sont les aigles royaux, les loups arctiques, les ours polaires, les carcajous, les renards roux et les grizzlis.
Renards arctiques/renards arctiques :
Le renard arctique, connu sous le nom de renard polaire ou renard blanc, est une magnifique créature de l'Arctique. Ces renards se sont adaptés à leurs environnements difficiles et peuvent survivre à -70*c. Ils ont la fourrure la plus chaude de tous les animaux de l'Arctique. Contrairement aux autres animaux, le renard arctique n'hiberne pas. La fourrure change avec les saisons. Ces animaux conservent également facilement leur chaleur corporelle en raison de leur petite taille. Ils ont à peu près la taille d'un chat domestique moyen, sinon peut-être un peu plus gros, mais pas beaucoup. Comment ils chassent. Les renards arctiques ont un style de chasse très unique comme aucun autre. Ils s'approchent du sol puis s'élancent dans les airs au-dessus de leur proie. Ils chronométrent également les sauts. Ils écoutent pour voir s'il y a quelque chose sous la neige, peut-être qu'ils sautent en l'air dans le sol. Cependant, les tentatives ne sont généralement pas couronnées de succès. Il leur faut plusieurs fois pour le faire avant d'avoir une proie. Que font les renards arctiques au printemps ? Au printemps, la fourrure des renards arctiques devient grise pour se fondre dans les rochers. En hiver, le manteau de fourrure est blanc car la neige recouvre les rochers. Leur adaptation à cela rend plus difficile pour les prédateurs de voir leurs jeunes jouer sur les rochers. En règle générale, un renard arctique aura ses petits au printemps lorsque les conditions sont moins difficiles pour eux et qu'ils ont de meilleures chances de survivre. Au printemps, les renards arctiques mangent également beaucoup de nourriture pour l'hiver. Ils font cela pour avoir plus de poids corporel, donc plus de chaleur corporelle pour les garder au chaud. Remerciements particuliers à : https://www.nationalgeographic.com/animals/mammals/facts/arctic-fox https://arctickingdom.com/10-fun-facts-about-arctic-fox/
Front arctique/front arctique :
Le front arctique est le front météorologique semi-permanent et semi-continu entre la masse d'air arctique froid et l'air plus chaud de la cellule polaire. Il peut également être défini comme la limite sud de la masse d'air arctique. Des cyclones à moyenne échelle connus sous le nom de dépressions polaires peuvent se former le long du front arctique à la suite de cyclones extratropicaux. Les masses d'air arctique dans leur sillage sont peu profondes avec une profonde couche d'air stable au-dessus du froid froid peu profond.
Géoingénierie arctique/Géoingénierie arctique :
Les températures dans la région arctique ont eu tendance à augmenter plus rapidement que la moyenne mondiale. Les projections de la perte de glace de mer qui sont ajustées pour tenir compte du récent rétrécissement rapide de l'Arctique suggèrent que l'Arctique sera probablement exempt de glace de mer en été entre 2059 et 2078. Divers programmes d'ingénierie climatique ont été suggérés pour réduire le risque d'effets importants et irréversibles. comme le rejet de méthane dans l'Arctique. Plusieurs propositions d'ingénierie climatique ont été faites qui sont spécifiques à l'Arctique. Ils sont généralement de nature hydrologique et se concentrent principalement sur les mesures visant à prévenir la perte de glace dans l'Arctique. De plus, d'autres techniques d'ingénierie climatique de gestion du rayonnement solaire, telles que les aérosols sulfatés stratosphériques, ont été proposées. Ceux-ci refroidiraient l'Arctique en ajustant l'albédo de l'atmosphère.
Ombre arctique/Ombre arctique :
L'ombre arctique (Thymallus arcticus) est une espèce de poisson d'eau douce de la famille des salmonidés. T. arcticus est répandu dans tous les bassins hydrographiques de l'Arctique et du Pacifique au Canada, en Alaska et en Sibérie, ainsi que dans le bassin supérieur du fleuve Missouri au Montana. Dans l'État américain de l'Arizona, une population introduite se trouve dans la vallée de Lee et dans d'autres lacs des Montagnes Blanches. Ils étaient également stockés au lac Toppings près de la chaîne Teton et dans les lacs des hautes montagnes Uinta dans l'Utah, ainsi que dans les lacs alpins des montagnes Boulder (Idaho) dans le centre de l'Idaho.
Spermophile arctique / Spermophile arctique :
Le spermophile arctique (Urocitellus parryii) (Inuktitut : ᓯᒃᓯᒃ, siksik) est une espèce de spermophile originaire de l'Arctique et du Subarctique d'Amérique du Nord et d'Asie. Les habitants de l'Alaska, en particulier autour des Aléoutiennes, les appellent des écureuils "parka", probablement parce que leur peau est bonne pour la collerette sur les parkas et pour les vêtements.
Lièvre arctique/lièvre arctique :
Le lièvre arctique (Lepus arcticus) est une espèce de lièvre très adaptée à la vie dans la toundra arctique et d'autres biomes glacés. Le lièvre arctique survit avec des oreilles et des membres raccourcis, un petit nez, de la graisse qui représente près de 20 % de son corps et un épais pelage. Il creuse généralement des trous dans le sol ou sous la neige pour se réchauffer et dormir. Les lièvres arctiques ressemblent à des lapins mais ont des oreilles plus courtes, sont plus grands lorsqu'ils sont debout et, contrairement aux lapins, peuvent prospérer dans un froid extrême. Ils peuvent voyager avec de nombreux autres lièvres, se blottissant parfois avec des dizaines ou plus, mais se retrouvent généralement seuls, prenant parfois plus d'un partenaire. Le lièvre arctique peut courir jusqu'à 60 kilomètres par heure (40 mph).
Brume arctique/Brume arctique :
La brume arctique est le phénomène d'une brume printanière brun rougeâtre visible dans l'atmosphère aux hautes latitudes de l'Arctique en raison de la pollution atmosphérique anthropique. Un facteur distinctif majeur de la brume arctique est la capacité de ses ingrédients chimiques à persister dans l'atmosphère beaucoup plus longtemps que les autres polluants. En raison des quantités limitées de neige, de pluie ou d'air turbulent pour déplacer les polluants de la masse d'air polaire au printemps, la brume arctique peut persister plus d'un mois dans l'atmosphère nordique.
banquise arctique/banquise arctique :
La banquise arctique est la couverture de glace de mer de l'océan Arctique et de ses environs. La banquise arctique subit un cycle saisonnier régulier au cours duquel la glace fond au printemps et en été, atteint un minimum vers la mi-septembre, puis augmente en automne et en hiver. La couverture de glace estivale dans l'Arctique représente environ 50 % de la couverture hivernale. Une partie de la glace survit d'une année à l'autre. Actuellement, 28% de la glace de mer du bassin arctique est de la glace pluriannuelle , plus épaisse que la glace saisonnière: jusqu'à 3 à 4 m (9,8 à 13,1 pieds) d'épaisseur sur de vastes zones, avec des crêtes jusqu'à 20 m (65,6 pieds) d'épaisseur. Le cycle saisonnier régulier a également entraîné une tendance sous-jacente à la diminution de la banquise dans l'Arctique au cours des dernières décennies.
Lamproie arctique/lamproie arctique :
La lamproie arctique (Lethenteron camtschaticum), également connue sous le nom de lamproie japonaise ou lamproie japonaise (Petromyzon japonicus Martens 1868, Lampetra fluviatilis japonica (Martens 1868), Lampetra japonica (Martens 1868), Lethenteron japonicum (Martens 1868) ), est une espèce de la lamproie, un poisson sans mâchoire de l'ordre des Petromyzontiformes. Il habite des types d'habitats d'eau douce côtiers dans l'Arctique. Certaines populations sont anadromes, passant une partie de leur vie dans l'océan. C'est la lamproie la plus commune et la plus répandue dans la région arctique.
Lemming arctique/Lemming arctique :
Le lemming arctique (Dicrostonyx torquatus) est une espèce de rongeur de la famille des Cricetidae. Bien que généralement classée comme espèce "moins préoccupante", la sous-espèce Novaya Zemlya (Dicrostonyx torquatus ungulatus) est considérée comme une espèce vulnérable en vertu de la législation russe sur la conservation de la nature (incluse dans le Livre rouge de la Fédération de Russie depuis 1998).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cerveteri

Lac céruléen/lac céruléen : Le lac Cerulean est situé dans le parc national des Glaciers, dans l'État américain du Montana. Le lac ...