Rechercher dans ce blog

dimanche 13 mars 2022

Al-Urdun


Al-Shamiyah al-Kubra_Madrasa/Al-Shamiyah al-Kubra Madrasa :
Al-Shamiyah al-Kubra Madrasa ou al-Mu'azzamiyya Madrasa (arabe : المدرسة الشامية الكبرى) est un complexe de madrasa du XIIe siècle situé à Damas, en Syrie.

Al-Shamrani/Al-Shamrani :
Al-Shamrani est un nom de famille arabe qui est donné à ceux qui font partie de la tribu arabe connue sous le nom de "Shamran" qui existe dans la partie sud de l'Arabie saoudite moderne. Les personnes notables portant le nom de famille incluent : Nasser Al-Shamrani, Footballeur saoudien Rashid Al Shamrani, acteur saoudien
Al-Shams/Al-Shams :
Al-Shams est le mot arabe pour « le soleil » (الشمس) et peut faire référence à : Ash-Shams, la 91e sourate du Coran Shamash, le dieu sémitique du soleil Ain Shams University, une université située au Caire, en Égypte Majdal Shams, une ville druze du plateau du Golan (Migdal Shemesh en hébreu) ​​Al-Shams (journal), un journal libyen en arabe Al-Shams (Pakistan oriental), branche paramilitaire de plusieurs partis du Pakistan oriental abolie en 1971 Shams Abu Dhabi, un développement immobilier sur Al Reem Island, Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis
Al-Shams (Est_Pakistan)/Al-Shams (Pakistan oriental) :
Les Al-Shams ( bengali : আল শামস ) étaient une aile paramilitaire anti-bangladesh de plusieurs partis islamistes du Pakistan oriental composée de Bengalis et de Muhajirs locaux qui, avec l'armée pakistanaise et Al-Badr, sont accusés d'avoir mené une campagne de massacres. contre les nationalistes bengalis, les civils, les minorités religieuses et ethniques en 1971. Le groupe a été interdit par le gouvernement indépendant du Bangladesh, mais la plupart de ses membres avaient fui le pays pendant et après la guerre de libération du Bangladesh, qui a conduit à l'indépendance du Bangladesh.
Al-Shams (journal)/Al-Shams (journal) :
Al-Shams (qui signifie le Soleil en anglais) est un quotidien de langue arabe publié en Libye.
Al-Shams Fi_Yawam_Gha%27em/Al-Shams Fi Yawam Gha'em :
Al-Shams Fi Yawm Gha'em ( arabe : الشمس في يوم غائم , romanisé : Le soleil par temps nuageux ) est un film en langue syrienne de 1986 réalisé par le réalisateur syrien Muhammad Shahin d'une durée de 90 minutes.
Al-Shamsiyah/Al-Shamsiyah :
Al-Shamsiyah (arabe : الشمسية) est un village syrien situé dans le sous-district de Masyaf dans le district de Masyaf, situé à l'ouest de Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Shamsiyah avait une population de 1 452 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Shanfara/Al-Shanfara :
Al-Shanfarā ( arabe : الشنفرى ; mort vers 525 CE) était un poète préislamique semi-légendaire provisoirement associé à Ṭāif , et l'auteur supposé du célèbre poème Lāmiyyāt 'al-Arab . Il jouit d'un statut de figure d'archétype de l'anti-héros hors-la-loi (su'luk), critiquant les hypocrisies de sa société depuis sa position d'outsider.
Médersa Al-Sharafiyah / Médersa Al-Sharafiyah :
Al-Sharafiyah Madrasa ( arabe : الْمَدْرَسَة الشَّرَفِيَّة , romanisé : al-Madrasa aš-Šarafīyah ) est un complexe de madrasa à Alep , en Syrie .
Al-Sharat/Al-Sharat :
Ash-Shart ou Ash-Sharāh (Arabic: لشراة, également connu sous le nom de Bilād Ash-Shart (Arabic: بلاد لشراة) ou Jibāl Ash-Shart (arabe: جبال لشراة), est une région hautes dans le sud de la Jordanie et du nord-ouest saoudien Arabie C'était autrefois un sous-district de Bilad al-Sham au cours des 7e et 11e siècles de notre ère.
Al-Sharif al-Jurjani/Al-Sharif al-Jurjani :
Ali ibn Mohammed al-Jurjani (1339–1414) (persan علی بن محمد جرجانی) était un écrivain encyclopédique persan et un théologien traditionaliste. Il est appelé "al-Sayyid al-Sharif" dans les sources en raison de sa descendance présumée d'Ali ibn Abi Taleb. Il est né dans le village de Ṭāḡu près d'Astarabad à Gorgan (d'où la nisba "Jurjani"), et est devenu professeur à Shiraz. Lorsque cette ville a été pillée par Timur en 1387, il a déménagé à Samarcande, mais est retourné à Chiraz en 1405, et y est resté jusqu'à sa mort. L'auteur de plus de cinquante livres, de ses trente et un ouvrages existants, dont beaucoup sont des commentaires sur d'autres ouvrages, l'un des plus connus est le Taʿrīfāt (تعريفات "Définitions"), édité par G Flügel (Leipzig, 1845), publié également à Constantinople (1837), au Caire (1866, etc.) et à Saint-Pétersbourg (1897 ).
Al-Sharif al-Radi/Al-Sharif al-Radi :
Abu al-Hasan Muhammad Bin Al-Husayn Bin Musa (arabe: ابو الحسن محمد بن الحسين بن موسى الأبرش الموسوي; 970 - 1015), également connu sous le nom d'al-Sharif al-Radi (arabe: الشريف الرضي; Persian: شريف رضی) était un érudit et poète chiite. Al-Radi a écrit plusieurs livres sur les questions islamiques et l'interprétation du Coran. Son livre le plus connu est Nahj al-Balagha. Son frère aîné al-Sharif al-Murtadha était également théologien et poète. Ses travaux sont encore publiés dans les universités du Caire et de Beyrouth, et font partie du cours de littérature arabe.
Club Al-Sharq/Club Al-Sharq :
Al-Sharq Club of Dilam ( arabe : نادي الشرق بالدلم ) est une équipe saoudienne de football (soccer) à Dilam , au sud de Riyad , évoluant dans la deuxième division saoudienne .
Camp d'Al-Shati/Camp d'Al-Shati :
Al-Shati (arabe : مخيّم الشاطئ), également connu sous le nom de camp de plage, est un camp de réfugiés palestiniens situé dans le nord de la bande de Gaza, le long de la côte de la mer Méditerranée dans le gouvernorat de Gaza, et plus précisément la ville de Gaza. La superficie totale du camp est de 520 dunums. Selon le Bureau central palestinien des statistiques (PCBS), al-Shati avait une population de 87 158 habitants au milieu de l'année 2006, tandis que l'Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) rapporte une population de 78 800 réfugiés enregistrés. Le camp est le troisième plus grand camp de réfugiés des Territoires palestiniens.
Al-Chatibi/Al-Chatibi :
Abū Isḥāq Ibrāhīm ibn Mūsā al-Shāṭibī (720 - 790 AH / 1320 - 1388 CE) était un érudit juridique andalou sunnite suivant le madhab Maliki . Il mourut en 1388 à Grenade. Le nom complet de l'imam Shatibi était "Ibrahim bin Mosa bin Muhammad al-Shatibi al-Gharnati". Sa famille est issue des Banu Lakhm. Son Kuniyat était "Abu Ishaq", et ses noms de famille étaient "Al-Lakhmi", "Al-Gharnati", "Al-Maliki" et "As-Shatibi". La date et le lieu de sa naissance sont inconnus. Cependant, l'un de ses noms de famille, "As-Shatibi", désigne la ville de Xàtiva, ce qui indique qu'il était un descendant de migrants de cette ville.
Al-Shatra FC/Al-Shatra FC :
Ash Shatra (arabe : نادي الشطرة الرياضي) est un club de football irakien, évoluant dans la deuxième division irakienne. Il est basé dans la ville d'Ash Shatra, juste au nord de Nasiriyah dans le gouvernorat de Dhi Qar.
Al-Shatrah/Al-Shatrah :
Al-Shatrah (également connue sous le nom de Shatrat al-Muntafiq) est une ville du sud de l'Irak, située au nord-est de Nasiriyah. C'est la capitale administrative du district d'al-Shatrah, qui fait partie du gouvernorat de Dhi Qar. Al-Shatrah est situé le long du canal Gharraf à l'intersection avec l'autoroute 7. Il se trouve à 22,35 km (13,9 mi) à l'ouest de l'ancienne ville de Lagash. En 2009, elle avait une population estimée à 254 000 habitants.
District d'Al-Shatrah/District d'Al-Shatrah :
Le district d'Al-Shatra (arabe : قضاء الشطرة) est un district du gouvernorat de Dhi Qar, en Irak.
Al-Shawka al-Tahta/Al-Shawka al-Tahta :
Al-Shawka al-Tahta était un village arabe palestinien du sous-district de Safad. Il a été dépeuplé pendant la guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire le 14 mai 1948 par le premier bataillon de l'opération Yiftach du Palmach. Il était situé à 31,5 km au nord-est de Safad.
Al-Shawkani/Al-Shawkani :
Muḥammad al-Shawkānī (1759–1839) était un érudit yéménite de l'islam, juriste et réformateur.
Al-Shawkatliyah/Al-Shawkatliyah :
Al-Shawkatliyah (arabe : الشوكتلية) est un village syrien du district de Qatana du gouvernorat du Rif Dimashq. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), Al-Shawkatliyah avait une population de 775 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Shaykh Al-Mufid/Al-Shaykh Al-Mufid :
Abu 'Abd Allah Muhammad ibn Muhammad ibn al-Nu'man al-'Ukbari al-Baghdadi, connu sous le nom d'al-Shaykh al-Mufid (arabe : الشیخ المفید) et Ibn al-Mu'allim (c. 948–1022 CE) , était un éminent théologien chiite duodécimains. Son père était enseignant (mu'allim), d'où le nom d'Ibn al-Mu'allim. Le titre « al-Mufid » lui a été donné soit par Muhammad al-Mahdi, le douzième imam chiite, soit par al-Rummani, un érudit sunnite, après une conversation avec lui. Chef de la communauté chiite, il était mutakallim, théologien et juriste chiite. Il a été enseigné par Al-Shaykh al-Saduq, Ibn Qulawayh, Abu Abdallah al-Basri et al-Rummani, et Sharif al-Murtaza et Shaykh Tusi étaient parmi ses étudiants. Seules 10 de ses 200 œuvres ont survécu, parmi lesquelles Amali, Al-Irshad, Al-Muqni'ah et Tashih al-Itiqadat.
Al-Shaykh Badr/Al-Shaykh Badr :
Al-Shaykh Badr (arabe : الشيخ بدر, également orthographié Sheikh Bader) est une ville de Syrie, appartenant administrativement au gouvernorat de Tartous. Al-Shaykh Badr a une altitude de 536 mètres. En 2008, elle comptait 47 982 habitants. Ses habitants sont majoritairement alaouites. La ville porte le nom du sanctuaire d'un saint homme, Shaykh Badr, qui s'y trouvait et qui était vénéré par les alaouites et d'autres communautés religieuses locales.
Al-Shaykh Badr_District/Al-Shaykh Badr District :
Le district d'Al-Shaykh Badr (arabe : منطقة الشيخ بدر, romanisé : manṭiqat Al-Shaykh Badr) est un district du gouvernorat de Tartous dans le nord-ouest de la Syrie. Le centre administratif est la ville d'al-Shaykh Badr. Lors du recensement de 2004, le district comptait 52 981 habitants.
Al-Shaykh Maskin/Al-Shaykh Maskin :
Al-Shaykh Maskin (arabe : الشيخ مسكين, romanisé : Al-Sheikh Meskīn), également orthographié Sheikh Maskīn, Sheikh Miskeen, est une ville du sud de la Syrie, faisant partie administrativement du gouvernorat de Daraa, située au nord de Daraa. Les localités voisines incluent Ibta' et Da'el au sud, Khirbet al-Ghazaleh au sud-est, Izra' au nord-est, Nawa au nord-ouest et Al-Shaykh Saad à l'ouest. Selon le recensement du Bureau central des statistiques (CBS), al-Shaykh Maskin avait une population de 24 057 habitants en 2004. Les habitants sont majoritairement musulmans sunnites.
Al-Shaykh Muwannis/Al-Shaykh Muwannis :
Al-Shaykh Muwannis (arabe : الشيخ مونّس), également Sheikh Munis, était un petit village arabe palestinien du sous-district de Jaffa de la Palestine mandataire, situé à environ 8,5 kilomètres du centre de la ville de Jaffa sur un territoire réservé à l'État juif dans le cadre du plan de partition de l'ONU. . Le village a été abandonné en mars 1948 en raison des menaces des milices juives, deux mois avant la guerre israélo-arabe de 1948. Aujourd'hui, l'Université de Tel-Aviv se trouve sur une partie du terrain du village.
Al-Shaykh Saad/Al-Shaykh Saad :
Al-Shaykh Saad ( arabe : الشيخ سعد ash-Shaykh Saʿad ; également romanisé Sheikh Saad ), historiquement également appelé Karnaim et Dair Ayyub ("Monastère de Job"), est une ville du sud de la Syrie , administrativement partie du gouvernorat de Daraa , situé au nord-ouest de Deraa, à la frontière jordano-syrienne. Les localités voisines incluent Nawa, Jasim et al-Harrah au nord, Izra et al-Shaykh Maskin à l'est, Tafas et Da'el au sud-est, et Adwan et Tasil à l'ouest et Jalin au sud-ouest. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie, al-Shaykh Saad avait une population de 3 373 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Shaykh Saad,_Gouvernorat_de_Tartous/Al-Shaykh Saad, Gouvernorat de Tartous :
Al-Shaykh Saad (arabe : الشيخ سعد) est un village syrien du district de Tartous dans le gouvernorat de Tartous. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), Al-Shaykh Saad avait une population de 4 046 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Shehbaz/Al-Shehbaz :
(utilisé pour l'abréviation de l'auteur, une norme établie pour la citation avec des noms botaniques)
Al-Shehri/Al-Shehri :
al-Shehri (arabe : الشهري, ash-Shehrī, également translittéré comme Alshehri, Shehri ou Shihri) est un nom de famille arabe désignant un membre de Bani Shehr, lorsqu'il est suivi d'une lettre soleil, le l dans al s'assimile à la consonne initiale du nom suivant, résultant en une consonne doublée.
Al-Sheikh Hussein_FC/Al-Sheikh Hussein FC :
Al-Sheikh Hussein FC est un club de football en Jordanie et fait actuellement partie de la Division 2 de la Ligue jordanienne.
Église Al-Shibani/Église Al-Shibani :
L'église Al-Shibani (arabe : كنيسة الشيباني, romanisée : Kanīsa aš-Šībānī), également connue sous le nom d'école al-Shibani (arabe : مدرسة الشيباني, romanisée : Madrasa aš-Šībānī), est une 12 Quartier "al-Jalloum" de l'ancienne ville d'Alep, en Syrie. Le complexe est situé à l'ouest de la mosquée al-Saffahiyah et au sud de Suq Khan al-Nahhaseen.
Al-Shibr/Al-Shibr :
Al-Shibr est un village du Yémen, situé dans la région connue sous le nom de Upper Yafa (arabe : يافع العليا Yāfiʿ al-ʿUlyā). Avant la révolte de 1963, cette région était un sultanat composé de cinq émirats. Al-Shibr était la capitale du cheikh Hadrami et son cheikh y a son siège.
Al-Shifa%27 bint_Abdullah/Al-Shifa' bint Abdullah :
Al-Shifaa bint Abdullah ( arabe : الشفاء بنت عبد الله ), dont le prénom était Layla , était un compagnon du prophète islamique Muhammad .
Al-Shifa (homonymie)/Al-Shifa (homonymie) :
al-Shifāʾ (الشفاء), parfois ash-Shifa, est l'arabe pour la guérison. Il peut faire référence à : Al-Shifa' bint Abdullah, un compagnon de Muhammad dār al-shifāʾ, maison de guérison, un hôpitalHôpital Al-Shifa à Gaza Usine pharmaceutique Al-Shifa, active à Khartoum entre 1997 et 1998Kitab al-Shifa, Book of HealingThe Book of Healing d'Avicenne Kitab ash-Shifa bi ta'rif huquq al-mustafa de Qadi Ayyad Kitab al-Shifa d'Ibn al-Rāhib
Hôpital Al-Shifa/Hôpital Al-Shifa :
L'hôpital Al-Shifa (arabe : مستشفى الشفاء Mustashfa al-Shifa), plus connu sous le nom d'hôpital Dar Al-Shifa (arabe : مستشفى دار الشفاء Mustashfat dar al-Shifa) est le plus grand complexe médical et hôpital central de la bande de Gaza, situé à le quartier de North Rimal dans la ville de Gaza dans le gouvernorat de Gaza. Le directeur actuel de l'hôpital est le Dr Medhat Abbas.
Al-Shifa bi_Ta%27rif_Huquq_al-Mustafa/Al-Shifa bi Ta'rif Huquq al-Mustafa :
Al-Shifa bi Ta'rif Huquq al-Mustafa, (arabe : الشفا بتعريف حقوق المصطفى, Le remède par la reconnaissance des droits de l'élu [Muhammad]), de Qadi Ayyad (d. 544H / 1149CE) est peut-être le manuel le plus fréquemment utilisé et commenté dans lequel la vie de Mahomet, ses qualités et ses miracles sont décrits dans les moindres détails. Généralement connu sous son titre abrégé, ash-Shifa ou al-Shifa (La Guérison), cet ouvrage fut si hautement admiré dans le monde musulman qu'il acquit bientôt une sainteté propre, car il est dit : « Si al-Shifa est trouvé dans une maison, cette maison ne subira aucun mal... lorsqu'un malade la lit ou qu'on lui récite, Allah lui rendra la santé." Ash-Shifa reste l'un des livres les plus commentés de l'Islam après les Sahih de Muhammad al-Bukhari et Muslim ibn al-Hajjaj. Les commentaires et les explications partielles écrits sur al-Shifa incluent: Majlis fi khatmi Kitab al-Shifa 'bi taʿrif huquq al-Muṣṭafá par Shams al-Din Muhammad ibn ʿAbdullah ibn Muhammad al-Qaysi al-Dimashqi. al-Intihad fi khatmi al-Shifa' li-ʿIyad par al-Sakhawi. Nasim al-Riyad fi sharh Shifa' li-Qadi ʿIyad en 4 volumes par Shihab al-Din al-Khafaji. Sharh al-Shifa' li-al-Qadi ʿAyyad en 2 volumes par Ali al-Qari. Manahil as-safa fi takhrij Ahadith al-Shifa par al-Suyuti. Al-Shifāʾ bīTaʾrif Ḥuqūq al-Muṣṭafá et al-ʿAta fī Maʿrifa al-Muṣṭafá (4 volumes) de Muhammad Tahir-ul-Qadri. al-Madad al-ʿIyad par al-Shaykh Hasan al-ʿAdawi al-Hamzawi. Mazil al-Khafa' ʿan alfaz al-Shifa par al-ʿAllama Taqi al-Din Ahmad ibn Muhammad ibn Hasan al-Shamsi al-Tamimi al-Dari al-Hanafi. al-Muqtafa fi hal alfaz al-Shifa' par al-ʿAllama Burhan al-Din Ibrahim ibn Muhammad ibn Khalil al-Halabi Sibt ibn al-ʿAjami. Ash-Shifa a été traduit dans de nombreuses langues telles que l'anglais, le turc et l'ourdou.
Usine pharmaceutique Al-Shifa/Usine pharmaceutique Al-Shifa :
L'usine pharmaceutique d'Al-Shifa (الشفاء, en arabe pour "guérir") à Khartoum Nord, au Soudan, a été construite entre 1992 et 1996 avec des composants importés d'Allemagne, d'Inde, d'Italie, de Suède, de Suisse, de Thaïlande et des États-Unis. Il a été inauguré le 12 juillet 1997 et bombardé par les États-Unis le 20 août 1998. Le complexe industriel était composé de quatre bâtiments. C'était la plus grande usine pharmaceutique de Khartoum et employait plus de 300 travailleurs, produisant des médicaments à usage humain et vétérinaire. L'usine a été détruite en 1998 par une attaque au missile lancée par le gouvernement des États-Unis, tuant un employé et en blessant onze. Le gouvernement américain a affirmé que l'usine était utilisée pour le traitement de l'agent neurotoxique VX et que les propriétaires de l'usine avaient des liens avec le groupe terroriste al-Qaïda. Ces justifications du bombardement ont été contestées par les propriétaires de l'usine, le gouvernement soudanais et d'autres gouvernements. Les responsables américains ont reconnu plus tard "que les preuves qui ont poussé le président Clinton à ordonner la frappe de missiles sur l'usine de Shifa n'étaient pas aussi solides que celles décrites au départ. En effet, les responsables ont déclaré plus tard qu'il n'y avait aucune preuve que l'usine avait fabriqué ou stocké du gaz neurotoxique, comme initialement soupçonné par les Américains, ou avait été lié à Oussama ben Laden, qui résidait à Khartoum dans les années 1980. » L'attaque a eu lieu une semaine après le scandale de Monica Lewinsky et deux mois après la sortie du film Wag the Dog, incitant certains commentateurs à décrire l'attaque comme une distraction pour le public du scandale.
Al-Shiha/Al-Shiha :
Al-Shiha (arabe : الشيحة) est un village syrien situé dans le sous-district de Masyaf dans le district de Masyaf, situé à l'ouest de Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Shiha avait une population de 1 101 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Shinyah/Al-Shinyah :
Al-Shinyah (arabe : الشنية, également orthographié al-Shiniyeh) est un village du centre de la Syrie, faisant administrativement partie du gouvernorat de Homs, situé au nord-ouest de Homs. Les localités voisines comprennent Fahel au sud-ouest, al-Qabu au sud, Sharqliyya au sud-est, Taldou et al-Taybah al-Gharbiyah au nord-est et Maryamin au nord-ouest. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Shinyah avait une population de 2 058 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites.
Al-Shiokh/Al-Shiokh :
Al-Shiokh (arabe : الشيوخ) est un village syrien situé à Salquin Nahiyah dans le district de Harem, Idlib. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Shiokh avait une population de 331 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Shir/Al-Shir :
Al-Shir ( arabe : الشير ) est une ville du nord-ouest de la Syrie , faisant administrativement partie du gouvernorat de Lattaquié , située au sud de Lattaquié . Les localités voisines incluent Baksa et Sqoubin au nord, Fideo à l'est et Hanadi, al-Bassah et Bustan al-Basha au sud. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie, al-Shir avait une population de 2 129 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites.
Al-Shirqat/Al-Shirqat :
Al-Shirqat est une ville arabe sunnite à l'ouest du Tigre dans le gouvernorat de Saladin, en Irak, située à 294 kilomètres (183 mi) au nord-ouest de Bagdad. C'est la ville principale du district d'Al-Shirqat et se trouve à proximité des ruines de l'ancienne ville assyrienne d'Assur.
District d'Al-Shirqat/District d'Al-Shirqat :
Le district d'Al-Shirqat (arabe : الشرقاط) est un district du gouvernorat de Saladin, en Irak. La capitale du district est la ville d'Al-Shirqat. Les autres colonies comprennent Khanugiyah, Mukhayim, Qaryat al Ḩūrīyah al Jadīdah, Al-Khadraniyah, Aynah, Ijamasa et Jamaf. Le site antique d'Assur est également situé dans le quartier. Le district a été capturé par l'État islamique en 2014. Le haut commandant militaire de l'État islamique Abu Omar al-Shishani aurait été tué lors de combats à al-Shirqat en juillet 2016. La ville a été entièrement reprise le 22 septembre 2016. Plus de 160 000 personnes ont été déplacées de Sharqat en raison de l'occupation de l'État islamique.
Al-Shirqat FC/Al-Shirqat FC :
Al-Shirqat Football Club est une équipe de football irakienne basée à Al-Shirqat, Saladin, qui joue dans la première division irakienne.
Stade Al-Shohada%27a/Stade Al-Shohada'a :
Le stade Al-Shohada'a est un stade polyvalent situé à Zinjibar, Abyan, au Yémen. Il est actuellement utilisé principalement pour les matchs de football et sert de stade à domicile d'Hassan. Le stade accueille 15 000 personnes. L'architecte était Michael KC Cheah, connu pour son portefeuille de stades à travers l'Asie et le Moyen-Orient.
Al-Shorouk/Al-Shorouk :
Al-Shorouk, Shorouk News ou Al-Shuruq (arabe : الشروق "The Sunrise") est un important journal arabe publié en Égypte et dans plusieurs autres pays arabes. C'est un quotidien indépendant d'orientation libérale, couvrant principalement la politique, les affaires militantes et le sport.
Al-Shorta (homonymie)/Al-Shorta (homonymie) :
Al-Shorta ou Shorta peut faire référence à :
Al-Shorta SC/Al-Shorta SC :
Al-Shorta Sports Club ( arabe : نادي الشرطة الرياضي , lit. «Police Sports Club») est un club sportif irakien basé à Al-Rusafa , Bagdad . Il compte des équipes dans 18 sports différents, plus que tout autre club irakien, et la section la plus connue du club est l'équipe de football, dont les origines remontent à 1932 avec l'équipe de représentants de la police Montakhab Al-Shorta. En 1974, suite à la décision de la FA irakienne de mettre en œuvre une politique de clubs uniquement pour les compétitions nationales, Al-Shorta a été inauguré en tant que club de sport et a été rattaché au ministère de l'Intérieur. Al-Shorta est l'un des clubs les plus titrés d'Irak, ayant été couronné premier vainqueur de la Coupe des champions des clubs arabes lors de la saison 1981–82. L'équipe d'Aliyat Al-Shorta a atteint la finale de ce qui est aujourd'hui la Ligue des champions de l'AFC en 1971 où elle a refusé d'affronter le club israélien du Maccabi Tel Aviv, prenant la deuxième place et retournant à un accueil de héros à Bagdad. Al-Shorta a remporté son dernier titre de Premier League irakienne lors de la saison 2018-19, qu'il a suivi en remportant sa première Super Coupe d'Irak. Ils ont également remporté un record conjoint de trois coupes d'élite irakiennes et sont la seule équipe à remporter ce trophée trois fois de suite. Al-Shorta détient de nombreux records de la Premier League irakienne, tels que la plus longue série sans défaite (39), le plus grand nombre de victoires consécutives en une saison (11) et le plus grand nombre de matchs consécutifs marqués en (37).
Al-Shorta SC_ (Syrie)/Al-Shorta SC (Syrie) :
Al-Shorta Sports Club (arabe : نادي الشرطة الرياضي) est un club de football professionnel syrien basé à Damas.
Stade Al-Shorta/Stade Al-Shorta :
Le stade Al-Shorta (arabe : ملعب الشرطة), surnommé The Cage, était un stade polyvalent à Bagdad, en Irak. Il était principalement utilisé pour les matchs de football et servait de stade à domicile d'Al-Shorta. Il pourrait contenir environ 8 634 personnes. La salle blanche sur le côté du terrain, appelée Abid Kadhim Hall en l'honneur de la légende du club Abid Kadhim, peut contenir environ 2 000 personnes. Abdul-Qadir Zeinal, président du club à l'époque, a supervisé la construction du stade à la fin des années 1980 avec des employés et des bénévoles du club et il a été ouvert pour son premier match le 23 décembre 1990 où Al-Shorta a battu Al-Tijara 3–2. En 2008, les tribunes ont été peintes en vert et blanc pour correspondre aux couleurs du club. Le stade a commencé à être démoli le 4 mars 2014 pour faire place à la construction d'Al-Shorta Sports City.
Al-Shouleh SC_ (Syrie)/Al-Shouleh SC (Syrie) :
Al-Shouleh Sports Club (arabe : نادي الشعلة الرياضي) est un club de football syrien basé à Deraa. Il a été fondé en 1971. Ils jouent leurs matchs à domicile au stade Daraa.
Al-Shoulla Club_Stadium/Al-Shoulla Club Stadium :
Le stade Al-Shoulla est un stade polyvalent situé à Al-Kharj, en Arabie saoudite. Il est actuellement utilisé principalement pour les matchs de football, au niveau des clubs par Al-Shoulla de la Ligue professionnelle saoudienne. Le stade a une capacité de 8 000 places.
Al-Shoulla FC/Al-Shoulla FC :
Al-Shoulla Football Club est un club de football saoudien basé à Al Kharj, évoluant en première division saoudienne. Ils ont remporté le titre de division saoudienne 1 en 2011-2012 et ont été promus au plus haut niveau.
Al-Shu%27ala/Al-Shu'ala :
Al-Shu'ala est un quartier de la classe moyenne inférieure de Bagdad, en Irak. Elle est fortement peuplée et ses habitants sont des familles ouvrières aux revenus limités. Il y a une majorité chiite de près de 99 %. Al-Shu'ala dispose d'un canal qui s'étend de l'extrême est de la ville à l'ouest appelé al Mashrou' (المشروع) ou "le projet". Al-Shu'ala contient 27 secteurs, dont Al shu'ala (الشعلة), Al rahmaniyya (الرحمانية), Al dawanim (الدوانم), Um najm (أم نجم), Al jawadain (الجوادين), Al salamiyat (السلالسلم) sabiyat (الصابيات), Al dahna (الدهنة) et Al khateeb (الخطيب).
Montagne Al-Shu%27ba/Montagne Al-Shu'ba :
Montagne Al-Shu'ba située à l'est du village d'Al-Shu'ba à Al-Ahsa et au nord d'Al-Eskan à côté de la route menant des villages de l'est aux villages du nord et à Al-Dammam. Aussi il s'étend du nord au sud avec une longueur de 20 km sur le bord oriental de l'oasis du nord et sa largeur est de 4 km.
Mosquée Al-Shuaibiyah/Mosquée Al-Shuaibiyah :
Mosquée Al-Shuaibiyah (arabe: جامع الشعيبية, Romanized: Jāmi'aš-Šu'aybīyah) Aussi connu sous le nom d'al-Omari (arabe: الجامع العمري, Romanized: al-Jāmi' al-'umarī), al-Tuteh (arabe: جامع التوتة, Romanized: Jāmiʿ at-Tūtah) et la mosquée al-Atras (arabe : جَامِع الْأَتْرَاس, romanisé : Jāmiʿ al-ʾAtrās), est la plus ancienne mosquée d'Alep, en Syrie. Construite en 637, c'est l'une des plus anciennes mosquées du Levant. Il est situé dans la partie ouest de l'ancienne ville d'Alep, à l'intérieur des murs historiques de la ville, près de la porte d'Antioche.
Al-Shuala FC/Al-Shuala FC :
Al Shuala (La Flamme, arabe : نادي الشعلة الرياضي) est une équipe de football irakienne basée à Bagdad. Ils joueront en 2e division irakienne après avoir été relégués de la Premier League irakienne.
Rue Al-Shuhada/Rue Al-Shuhada :
Al-Shuhada Street ou Shuhada Street (arabe : شارع الشهداء) (Martyr's Street), (hébreu : רחוב המלך דוד) (King David Street) également orthographié (conformément à la prononciation) a-Shuhada Street ou ash-Shuhada Street, est une rue de la vieille ville d'Hébron. La rue Shuhada, la route principale menant au tombeau des patriarches, était autrefois le marché de gros central de la région d'Hébron, car son emplacement central par rapport au tombeau et l'emplacement de la gare routière et du poste de police en faisaient un rassemblement naturel. lieu. Après les émeutes qui ont suivi le massacre du Caveau des Patriarches en février 1994, Israël a fermé la rue aux Palestiniens. Au début des années 2000, conformément au protocole d'Hébron, la rue a été complètement rouverte à la circulation automobile arabe. Les magasins sont cependant restés fermés. Certaines parties de la rue ont de nouveau été fermées aux Palestiniens après les violences de la deuxième Intifada. Après la fermeture de tous les magasins palestiniens, des bureaux municipaux et gouvernementaux palestiniens et de la gare routière centrale, qui est devenue une base de l'armée israélienne, la rue al-Shuhada est devenue pratiquement une ville fantôme. Les marchés de légumes et de gros à côté de la colonie d'Avraham Avinu sont désormais une zone fermée pour les Palestiniens. Une manifestation internationale annuelle "Open Shuhada Street" est organisée depuis 2010.
Al-Shuhayl/Al-Shuhayl :
Al-Shuhayl (arabe : الشحيل) est une ville syrienne située dans le district de Deir ez-Zor, Deir ez-Zor. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Shuhayl avait une population de 14 005 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Shula/Al-Shula :
Al-Shula (arabe : الشعلة) est un club de football évoluant à Aden, au Yémen.
Al-Shuna/Al-Shuna :
Al-Shuna (arabe : الشونة) était un village arabe palestinien du sous-district de Safad. Il a été dépeuplé pendant la guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire le 30 avril 1948 par le premier bataillon de l'opération Yiftach du Palmach. Il était situé à 6 km au sud de Safad, surplombant la profonde gorge de Wadi al-'Amud.
Al-Shunah al-Shamalyah/Al-Shunah al-Shamalyah :
Al-Shunah al-Shamalyah (arabe : الشونة الشمالية, également orthographié Esh-Shuneh esh-Shamaliyeh), qui se traduit par North Shuna, un nom sous lequel il est également connu, est une ville jordanienne. Il est situé dans le gouvernorat d'Irbid, surplombant la vallée du Jourdain. La ville se trouve à l'intersection de l'autoroute 65 et de l'autoroute 10, et se trouve juste au sud du confluent des rivières Yarmouk et Jordan.
Al-Shuwayhid/Al-Shuwayhid :
Al-Shuwayhid (arabe : شواهد, également orthographié al-Shuwaihed) est un village du nord de la Syrie situé à l'ouest de Homs dans le gouvernorat de Homs. Selon le Bureau central syrien des statistiques, al-Shuwayhid avait une population de 654 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement musulmans sunnites.
Al-Shymaa Kway-Geer/Al-Shymaa Kway-Geer :
Al-Shymaa Kway-Geer (née en 1960) est membre de l'organe parlementaire, l'Assemblée nationale, de Tanzanie. Elle est l'une des 48 femmes nommées à l'Assemblée par le président Jakaya Kikwete. Elle a été nommée en 2008. Kway-Geer est née à Tanga, en Tanzanie. Un ancien employé de la compagnie aérienne, Kway-Geer, atteint d'albinisme, est chargé d'améliorer le traitement de ces personnes en Tanzanie, où beaucoup pensent que la maladie est une malédiction ou une source de pouvoir magique. La persécution des personnes atteintes d'albinisme est courante dans la région, y compris le meurtre, la mutilation et le prélèvement de parties du corps.
Médersa Al-Sibaiyah / Médersa Al-Sibaiyah :
Al-Sibaiyah Madrasa ou Jami al-Jawami (arabe : الْمَدْرَسَة السِّبَاعِيَّة, romanisé : al-Madrasah as-Sibāʿīyah) est un complexe de madrasas du XVIe siècle à Damas, en Syrie.
Al-Sijistani/Al-Sijistani :
Al-Sijistani fait référence aux habitants de la région historique du Sijistan dans l'actuel Sistan, la région frontalière de l'est de l'Iran et du sud-ouest de l'Afghanistan. Les personnes éminentes qui ont été appelées Al-Sijistani incluent: Abu Da'ud Sulayman ibn Ash`ath al-Azadi al-Sijistani (817-888 CE), ("Abu Dawūd"), collectionneur de hadith Abu Yaqub Sijistani (décédé c. 971 CE), néoplatonicien et missionnaire ismaili Abu Sulayman Muhammad al-Sijistani (vers 932 - vers 1000 CE), philosophe islamique, a prospéré à Bagdad Al-Sijzi (vers 945 - vers 1020 CE), mathématicien et astronome
Al-Sijzi/Al-Sijzi :
Abu Sa'id Ahmed ibn Mohammed ibn Abd al-Jalil al-Sijzi (vers 945 - vers 1020, également connu sous le nom d'al-Sinjari et al-Sijazi; persan : ابوسعید سجزی; Al-Sijzi est l'abréviation de "Al-Sijistani ") était un astronome, mathématicien et astrologue musulman iranien. Il est remarquable pour sa correspondance avec al-Biruni et pour avoir proposé que la Terre tourne autour de son axe au 10ème siècle. Il a dédié son travail à 'Adud al-Daula, qui était probablement son patron, et au prince de Balkh. Il a également travaillé à Shiraz en faisant des observations astronomiques de 969 à 970.
Al-Sikak SC/Al-Sikak SC :
Al-Sikak Sport Club ( arabe : نادي السكك الرياضي ), est une équipe de football irakienne basée à Bagdad , qui joue dans la division deux irakienne .
Al-Simawi/Al-Simawi :
Abu al-Qasim Ahmad ibn Muhammad al-Iraqi al-Simāwi (décédé en 1260 ?) était un alchimiste musulman de Bagdad qui a réalisé diverses expériences et était le célèbre auteur de Kitāb al-ʿIlm al-muktasab fī zirāʿat al-dhahab ("Le Livre des connaissances acquises concernant la culture de l'or"). Al-Jildaki a été profondément inspiré par ses œuvres et a écrit divers commentaires et références concernant les œuvres d'Al-Simawi.
Al-Sinaa SC/Al-Sinaa SC :
Le club sportif Al-Sinaa ( arabe : نادي الصناعة الرياضي , lit. «Industrie SC») est un club de football basé dans le district de Thawra , dans les districts est du Tigre , à Bagdad , qui joue en Premier League irakienne .
Stade Al-Sinaa/Stade Al-Sinaa :
Le stade Al-Sinaa (arabe : ملعب الصناعة) est un stade polyvalent à Bagdad, en Irak. Il est actuellement utilisé principalement pour les matchs de football et est le stade d'Al-Sinaa SC. Le stade peut accueillir jusqu'à 10 000 personnes. Le stade a accueilli la finale de la FA Cup 2017 en Irak le 22 août 2017 entre Al-Zawraa et Naft Al-Wasat. Al-Zawraa a remporté le match 1-0 avec un but dans le temps d'arrêt d'Alaa Abdul-Zahra, pour le 15e titre record du club.
Al-Sinaat Al-Kahrabaiya/Al-Sinaat Al-Kahrabaiya :
Al-Sinaat Al-Kahrabaiya Sport Club ( arabe : نادي الصناعات الكهربائية الرياضي , lit. 'Electrical Industries SC'), est une équipe de football irakienne basée à Bagdad , qui joue dans la deuxième division irakienne de deuxième division .
Al-Sindiyana/Al-Sindiyana :
Al-Sindiyana (arabe : السنديانة, Es Sindiyâna) était un village arabe palestinien du sous-district de Haïfa. Il a été dépeuplé pendant la guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire le 12 mai 1948. Il était situé à 29 km au sud de Haïfa.
Al-Sindiyana, Masyaf/Al-Sindiyana, Masyaf :
Al-Sindiyana (arabe : السنديانة) est un village syrien situé à Wadi al-Uyun Nahiyah dans le district de Masyaf, à Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Sindiyana comptait 621 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Sindiyana, Suqaylabiyah/Al-Sindiyana, Suqaylabiyah :
Sindyana (arabe : السنديانة) est un village syrien situé à Al-Ziyarah Nahiyah dans le district d'Al-Suqaylabiyah, à Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Sindyana comptait 117 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Sinnabra/Al-Sinnabra :
Al-Sinnabra ou Sinn en-Nabra, est le nom de lieu arabe d'un site historique sur la rive sud de la mer de Galilée dans l'Israël moderne. Le site antique se trouvait sur un éperon des collines qui ferment l'extrémité sud de la mer de Galilée, à côté de laquelle vers son sud se trouve le tell, Khirbet Kerak ou Bet Yerah, l'un des plus grands du Levant, s'étendant sur une superficie de plus de 50 acres. Bet Yerah était la ville jumelle de l'ère hellénistique de Sennabris (hébreu : צינבריי, סנבראי), comme al-Sinnabra était connue dans l'Antiquité classique, et ses vestiges sont situés au même tell. Périodes byzantine et début de l'Islam. Un complexe palatial arabe islamique ou qasr situé là-bas était également connu sous le nom d'al-Sinnabra et servait de station d'hiver aux califes de la Palestine de l'ère omeyyade (vers 650-704 après JC). À l'époque des croisés, le qasr d'al-Sinnabra était en ruines. Bien que la date de destruction du village lui-même soit inconnue, à l'époque ayyoubide, les descriptions de la région ne mentionnent que le "pont des croisés de Sennabris", construit sur le Jourdain qui, à l'époque, coulait au nord immédiat du village. Pendant des décennies, une partie du complexe palatial d'al-Sinnabra a été identifiée à tort comme une synagogue de l'époque byzantine (vers 330-620 CE) en raison d'une base de colonne gravée d'un candélabre à sept branches. Cette thèse a été remise en question par Ronny Reich en 1993. Donald Whitcomb a suggéré que le complexe était le qasr d'al-Sinnabra en 2002, et les fouilles menées en 2010 ont montré que son analyse était correcte. Construit au 7ème siècle par Mu'awiya et l'un de ses successeurs, Abdel Malik, qui a également commandé la construction du Dôme du Rocher dans la Vieille Ville de Jérusalem, il représente probablement le plus ancien complexe omeyyade de ce type encore à découvrir. .
Al-Sirah Al-Nabawiyyah/Al-Sirah Al-Nabawiyyah :
Al-Sīrah Al-Nabawiyyah (السيرة النبوية), par Ibn Hisham, 'La Vie du Prophète'; est une recension éditée de Sīratu Rasūli l-Lāh (سيرة رسول الله) d'Ibn Isḥāq "La vie du messager de Dieu". L'œuvre maintenant perdue d'Ibn Isḥāq ne survit que dans les recensions d'Ibn Hishām et d'al-Tabari, bien que des fragments de plusieurs autres survivent, et Ibn Hishām et al-Tabarī partagent pratiquement le même matériel. Ibn Hishām explique dans la préface de l'ouvrage, les critères par lesquels il a fait son choix parmi l'œuvre originale d'Ibn Isḥāq dans la tradition de son disciple Ziyād al-Baqqāʾi (m. 799). En conséquence, Ibn Hishām omet les histoires d'Al-Sīrah qui ne contiennent aucune mention de Muḥammad, certains poèmes, des traditions dont Ziyād al-Baqqāʾi n'a pas pu confirmer l'exactitude et des passages offensants qui pourraient offenser le lecteur. Al-Tabari comprend des épisodes controversés des versets sataniques, y compris une histoire apocryphe sur la tentative de suicide de Muḥammad. Ibn Hishām donne des versions plus précises des poèmes qu'il inclut et fournit des explications sur les termes et expressions difficiles de la langue arabe, des ajouts de contenu généalogique à certains noms propres et de brèves descriptions des lieux mentionnés dans Al-Sīrah. Ibn Hishām ajoute ses notes aux passages correspondants du texte original avec les mots: "qāla Ibn Hishām" (Ibn Hishām dit).
Al-Sisiniyah/Al-Sisiniyah :
Al-Sisiniyah ( arabe : السيسنية , également orthographié Sisnyeh ) est une ville du nord-ouest de la Syrie , faisant administrativement partie du gouvernorat de Tartous , située au sud-est de Tartous . Les localités voisines incluent Safita au nord, al-Bariqiyah au nord-est, Habnamrah et Marmarita à l'est, al-Zarah au sud-est, al-Tulay'i au sud-ouest, Buwaydet al-Suwayqat à l'ouest et Beit al-Shaykh. Yunes au nord-ouest. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), al-Sisiniyah comptait 2 667 habitants lors du recensement de 2004. C'est le centre administratif du nahiyah d'al-Sisiniyah («sous-district») qui se composait de 19 localités avec une population collective de 22 018 habitants en 2004. Les habitants de la ville sont un mélange d'alaouites et de chrétiens, chaque communauté ayant son propre mukhtar ("chef de village").
Al-Sit/Al-Sit :
Al-Sit est un court métrage dramatique soudanais de 2021 réalisé par Suzannah Mirghani et coproduit par la réalisatrice elle-même avec Eiman Mirghani pour Suzannah Mirghani Films. Le film met en vedette Mihad Murtada et Rabeha Mohammed Mahmoud avec Mohammed Magdi Hassan, Haram Basher et Alsir Majoub dans des rôles de soutien. Le film raconte l'histoire de Nafisa, une jeune femme de 15 ans, confrontée à un mariage arrangé dans un village cotonnier du Soudan. Le film s'est qualifié pour entrer dans la catégorie compétition des courts métrages aux Oscars (Oscars), après avoir remporté le Grand Prix au Festival international du film de Tampere 2021 en Finlande. Il a remporté 23 prix internationaux, dont trois prix de qualification aux Oscars en 2021.
Parc Al-Snoubari/Parc Al-Snoubari :
Le parc Al-Snoubari (en arabe : حديقة الصنوبري) est un parc urbain de 11 hectares situé à Alep, en Syrie. D'une longueur approximative de 600 mètres et d'une largeur de 170 mètres, le parc est situé dans le quartier Bostan Pacha d'Alep, sur la rive droite de la rivière Queiq. Le parc a été inauguré en novembre 2011 par la municipalité pour un coût total de 6,5 millions de dollars américains. Le parc abrite un amphithéâtre d'une capacité de 3 000 places.
Al-Sudah/Al-Sudah :
Al-Sudah, également As Sudah (arabe : السودة al-Sūdah), est une ville du gouvernorat d'Amran, au Yémen. C'est le siège du district d'As Sudah. C'est un centre administratif important, situé dans les hautes terres à l'ouest de Khamir.
Al-Sudani/Al-Sudani :
Al-Sudani peut faire référence à : Al-Sudani (journal) Al-Sudani, un nom de famille ; les personnes notables portant le nom incluent: Abdel Falah al-Sudani , homme politique irakien Harith al-Sudani (?-2017), héros de guerre irakien Mohammed Shia 'Al Sudani , homme politique irakien Yassir al-Sudani , commandant militaire de Tchétchénie
Al-Sudani (journal)/Al-Sudani (journal) :
Al-Sudani (en arabe السوداني, signifiant Le Soudani) est un quotidien arabe au Soudan.
Al-Sufiya SC/Al-Sufiya SC :
Al-Sufiya Sport Club ( arabe : نادي الصوفية الرياضي ), est une équipe de football irakienne basée à Al-Anbar , qui joue dans la division deux irakienne .
Al-Suhayli/Al-Suhayli :
Sidi Abu al-Qasim Abd al-Rahman ibn Abd Allah al-Suhayli (arabe : أبو القاسم السهيلي) (1114 - 1185), est né à Al-Andalus, Fuengirola (anciennement appelé Suhayl) et mort à Marrakech. Il est l'un des sept saints de cette ville. Al-Suhayli a écrit des livres sur la grammaire et la loi islamique. Il est particulièrement connu en tant qu'érudit islamique par son commentaire sur la sira d'Ibn Hisham. Al-Suhayli est venu à Marrakech vers 1182 à l'appel du sultan almohade Abu Yusuf Ya'qub al-Mansur. Il mourut ici trois ans plus tard, et sa zaouia, dans un cimetière juste à l'extérieur de Bab er Robb (dont l'entrée n'est autorisée qu'aux musulmans), cache une ancienne porte dans le mur appelée Bab el Charia. Son tombeau est visité chaque année par de nombreux pèlerins. Le cimetière Bab Ech Charia, aujourd'hui muré, est construit à l'endroit où les troupes almohades d'Abd El Moumen ont vaincu les Almoravides en 1147.
Al-Sukar SC/Al-Sukar SC :
Al-Sukar Sport Club ( arabe : نادي السكر الرياضي ), est une équipe de football irakienne basée dans le district d' Al-Mejar Al-Kabir , Maysan , qui joue dans la division deux irakienne .
Al-Sukhnah/Al-Sukhnah :
Al-Sukhnah (arabe : السخنة) peut faire référence à : Al-Sukhnah, Jordanie Al-Sukhnah, Syrie As Sukhnah District in Yemen
Al-Sukhnah, Syrie/Al-Sukhnah, Syrie :
Al-Sukhnah (arabe : ٱلسُّخْنَة, romanisé : as-Suẖnah, également orthographié al-Sukhanah ou al-Sakhnah ou al-Sakhanah, romain "Sikne") est une ville de l'est de la Syrie sous l'administration du gouvernorat de Homs, située à l'est de Homs dans le désert syrien. Les localités voisines comprennent Mayadin et al-Asharah à l'est, al-Taybah et Raqqa au nord, Salamiyah à l'ouest, Arak et Tadmur (Palmyre) au sud-ouest. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Sukhnah avait une population de 16 173 habitants lors du recensement de 2004. C'est le centre administratif de l'al-Sukhnah nahiyah ("sous-district") qui se compose de six localités avec une population collective de 21 880 habitants au recensement de 2004. Les habitants de la ville sont majoritairement musulmans sunnites. Al-Sukhnah a attiré des centaines d'habitants des villages voisins au XXe siècle et est actuellement un centre de traitement du gaz naturel.
Al-Sulaibikhat SC/Al-Sulaibikhat SC :
Al Salibikhaet Sporting Club est un club de football professionnel koweïtien basé à Sulaibikhat City dans le gouvernorat d'Al Asimah (Koweït).
Al-Sulaikh SC/Al-Sulaikh SC :
Al-Sulaikh SC ( arabe : نادي الصليخ الرياضي ) est une équipe de football irakienne basée à Bagdad , qui joue dans la première division irakienne .
Al-Sulaim/Al-Sulaim :
La famille royale d'Al-Sulaim est la dynastie qui siège sur le trône d'Unaizah en Arabie saoudite depuis 1817. Ils sont devenus les dirigeants après que le prince Yahia bin Sulaim (1817-1836) ait tué le gouverneur nommé par les Ottomans. Le prince Yahia a continué à gouverner l'État jusqu'à ce qu'il soit tué dans la bataille de Bag'a avec bin Al Rashid de Ha'il. Prince Zamil al-Sulaim (1864–1887) L'un des dirigeants les plus éminents de son temps, et vénéré pour ses talents de guerrier impressionnants et intrépides, était connu parmi les tribus bédouines sous le nom d'Alexandre du désert. C'est à son époque que le grand Charles Montagu Doughty visita Unaizah et écrivit sur la ville dans son livre Travels in Arabia Deserta (1888). Le prince et aussi "l'héritier légitime" du trône d'Unaizah Abdulaziz Abdullah al-Sulaim (1901-1914) est devenu célèbre lorsqu'il a repris l'Unizah après sa perte à la suite de la guerre d'al-Mulaida entre bin Rashid et le peuple de Qassim. Sa réalisation la plus importante a été la signature d'un traité avec le roi Abdulaziz qui a donné à Al-Sulaim la souveraineté totale sur la ville d'Unaizah.
Drapeau Al-Sulami / Drapeau Al-Sulami :
Le drapeau Al Sulaimi (arabe : العلم السليمي) est un ancien drapeau historique utilisé historiquement par la tribu Al Bin Ali jusque dans les années 1960 à Bahreïn, au Qatar, au Koweït et dans la province orientale du Royaume d'Arabie saoudite. Il se compose de quatre bandes rouges et de trois bandes blanches avec sept triangles rouges orientés vers l'ouest. . Le drapeau actuel de Bahreïn et du Qatar est dérivé du drapeau Al Sulaimi et a été utilisé par les Al-Khalifa et Al-Sabah lorsqu'ils étaient au Koweït au début du XVIIIe siècle.
Médersa Al-Sultaniyah / Médersa Al-Sultaniyah :
Al-Sultaniyah Madrasa (arabe : الْمَدْرَسَة السُّلْطَانِيَّة, romanisé : al-Madrasa as-Sulṭānīyah), est un complexe de médersa situé en face de l'entrée de la Citadelle dans l'ancienne ville d'Alep, en Syrie. C'est un complexe religieux, éducatif et funéraire. Il contient la tombe du sultan Malik al-Zaher, fils du sultan ayyoubide Saladin. Cependant, des images satellites montrent qu'il a été détruit par un bombardement.
Al-Sumayriyya/Al-Sumayriyya :
Al-Sumayriyya (arabe : السُميريه, Katasir à l'époque cananéenne, Someleria pendant le règne des croisés), était un village palestinien situé à six kilomètres au nord d'Acre qui a été dépeuplé après avoir été capturé par les Forces de défense israéliennes pendant la guerre israélo-arabe de 1948.
Al-Sunan al-Sughra/Al-Sunan al-Sughra :
Al-Sunan al-Sughra (arabe : السنن الصغرى), également connu sous le nom de Sunan an-Nasa'i (arabe : سنن النسائي), est l'un des Kutub al-Sittah (six hadiths majeurs), et a été recueilli par Al-Nasa 'i (214 - 303 AH; vers 829 - 915 CE).
Al-Suqaylabiyah/Al-Suqaylabiyah :
Al-Suqaylabiyah ( arabe : السقيلبيه , romanisé : As Suqailabiya ) est une ville syrienne chrétienne orthodoxe grecque appartenant administrativement au gouvernorat de Hama . Al-Suqaylabiyah est située à 220 mètres d'altitude. Selon le recensement officiel de 2004, la ville compte 17 313 habitants.
District d'Al-Suqaylabiyah/District d'Al-Suqaylabiyah :
Le district d'Al-Suqaylabiyah (arabe : السقيلبية As Suqailabiya) est un district (mantiqah) appartenant administrativement au gouvernorat de Hama, en Syrie. Lors du recensement officiel de 2004, le district comptait 240 091 habitants. Son centre administratif est la ville d'Al-Suqaylabiyah. Le district comprend la majeure partie de la plaine d'Al-Ghab.
Sous-district d'Al-Suqaylabiyah/Sous-district d'Al-Suqaylabiyah :
Le sous-district d'Al-Suqaylabiyah (arabe : ناحية مركز السقيلبية) est un nahiyah (sous-district) syrien situé dans le district d'Al-Suqaylabiyah à Hama. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), le sous-district d'al-Suqaylabiyah comptait 49 686 habitants lors du recensement de 2004.
Club Al-Suqour/Club Al-Suqour :
Al-Suqoor Club est un club de football libyen basé à Tobrouk, en Libye.
Al-Suqoor FC/Al-Suqoor FC :
Al-Suqoor FC est une équipe saoudienne de football (soccer) à Tabuk évoluant dans la troisième division saoudienne.
Al-Sourate al-Saghirah/Al-Sourate al-Saghirah :
Al-Sourate al-Saghirah (arabe : لصورة الصغيرة) est une ville située dans le Mantiqat Shahba (district de Shahba) du gouvernorat d'As Suwayda, dans le sud de la Syrie. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), Al-Sourate al-Saghirah avait une population de 1 517 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Susah/Al-Susah :
Al-Susah (arabe : ٱلسُّوسَة, romanisé : as-Sūsah) est une ville syrienne située dans le district d'Abu Kamal, à Deir ez-Zor. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Susah comptait 8 797 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Susi/Al-Susi :
En onomastique arabe ("nisbah"), al-susi ou as-susi désigne une relation avec ou depuis le Sous, au Maroc. Il peut faire référence à : Mohammed al-Mokhtar Soussi (1900-1963), érudit, homme politique et écrivain marocain ; auteur d'al-Maʿsul Muhammad al-Rudani al-Susi al-Maliki al-Maghribi (vers 1627–1683), polymathe marocain Muhammad bin al-Hussein as-Sūsī, professeur d'écriture maghrébine marocaine Ibn as-Susi, nommé sur le Pierre tombale de Maymūnah
Al-Suwa%27a/Al-Suwa'a :
Al-Suwaʾ (arabe : السواء) est un sous-district situé dans le district d'Al-Ma'afer, dans le gouvernorat de Taiz, au Yémen. Al-Suwa' avait une population de 35 401 selon le recensement de 2004.
Al-Suwaira/Al-Suwaira :
Al-Suwaira (arabe : الصويرة) est une ville du district d'Al-Suwaira, dans le gouvernorat de Wasit, en Irak. Il est situé sur la rive ouest du Tigre, à 35 km au sud de Bagdad. Il est entouré de vergers et de palmeraies. Elle compte 77 200 habitants, majoritairement des Arabes chiites.
District d'Al-Suwaira/District d'Al-Suwaira :
Le district d'Al-Suwaira (arabe : قضاء الصويرة, romanisé : Kaza Al-Suwaira) fait partie du gouvernorat de Wasit dans l'est de l'Irak et se trouve à environ 35 km au sud-est de Bagdad. Le Tigre le traverse. Célèbre pour ses vergers de fruits et de palmiers, son siège est la ville d'Al-Suwaira. La base aérienne de Shaykh Mazhar est à environ 13 km à l'ouest de la ville d'Al-Suwaira.
Al-Suwaira fuel_dump_explosion/Explosion de la décharge de carburant d'Al-Suwaira :
Le 9 janvier 2005, une équipe de 27 sapeurs kazakhs du bataillon du génie kazakh a récupéré 35 bombes aériennes que la police irakienne avait trouvées cachées près de la base militaire centrale d'Al-Suwaira, située à 10 km au sud de Bagdad. Les bombes ont été chargées sur des camions de transport d'où elles seraient désamorcées à la base de l'armée centre-sud de la division multinationale d'Al-Suwaira. aidé les sapeurs à décharger les explosifs des véhicules de transport. Pendant ce temps, un explosif placé entre deux des bombes aériennes a explosé, provoquant une explosion massive qui a tué 8 soldats ukrainiens et un sapeur kazakh, tout en blessant 10 autres à des degrés divers, dont 6 Ukrainiens et 4 Kazakhs. Parmi les morts se trouvait un lieutenant-colonel ukrainien du 52e bataillon. Suite à l'incident, l'armée islamique en Irak a revendiqué la responsabilité de l'explosion. Selon le commandant du contingent ukrainien en Irak, le général de division Serhiy Popko, il y a eu des rapports d'hommes assis dans une voiture et surveillant les troupes déchargeant les charges avant l'explosion, puis s'éloignant rapidement après. Cela a provoqué des spéculations quant à savoir si l'engin piégé avait été déclenché à distance. En réaction aux décès, le président ukrainien Leonid Kuchma a appelé au retrait des troupes d'Irak. Ce fut la principale cause qui a conduit au retrait direct de 1 650 soldats ukrainiens en décembre 2005. La mission kazakhe s'est retirée en 2008, subissant son seul décès.
Al-Suwar/Al-Suwar :
Al-Suwar (arabe : صُوَر, romanisé : Ṣuwar, également orthographié as-Suwar ou al-Suwwar) est une ville de l'est de la Syrie, faisant administrativement partie du gouvernorat de Deir ez-Zor, située le long de la rivière Khabur, au nord-est de Deir ez-Zor. En 2004, il y avait 5297 habitants.
Al-Suwayda al-Gharbiyah/Al-Suwayda al-Gharbiyah :
Al-Suwayda al-Gharbiya (arabe : السويدة الغربية) est un village syrien situé dans le sous-district du district de Hama dans le gouvernorat de Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Suwayda al-Gharbiyah avait une population de 522 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement musulmans sunnites.
Al-Suwayda al-Sharqiyah/Al-Suwayda al-Sharqiyah :
Boraq (arabe : براق) est un village syrien situé dans le sous-district du district de Hama dans le gouvernorat de Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Boraq comptait 315 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement musulmans sunnites. le nom du village n'est pas sweddah oriental. Sa rue BORAQ
Al-Suwaydah, Masyaf/Al-Suwaydah, Masyaf :
As-Suwayda (arabe : السويدة, également orthographié Soweideh ou Sweideh ou Swaida) est un village syrien situé dans le sous-district de Masyaf dans le district de Masyaf, situé à l'ouest de Hama. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), As-Suwayda avait une population de 2 703 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Boletus venturii

Boles%C5%82aw%C3%B3w, Otwock_County/Bolesławów, Otwock County : Bolesławów [bɔlɛˈswavuf] est un village du district administratif de Gm...