Rechercher dans ce blog

dimanche 13 mars 2022

Al-Sārim al-Maslūl 'ala Shātim al-Rasūl


Al-Uruba/Al-Uruba :
Al-Uruba est une division administrative du Congrès populaire de base de Benghazi, en Libye.
Al-Urwa (magazine_irakien)/Al-Urwa (magazine irakien) :
Al-Urwa ( arabe : العروة , The Bond ) était un magazine arabe publié en Irak dans les années 1950 et financé par le gouvernement américain pendant la guerre froide culturelle . Le magazine entendait appeler les Arabes et les musulmans à s'unir contre le communisme, soulignant la bonté de l'Amérique et du monde occidental.
Al-Urwa (homonymie)/Al-Urwa (homonymie) :
Al-Urwa ou Al-Urwah (arabe : العروة, The Bond) peut faire référence à : Al-Urwah al-Wuthqa, journal panislamique du XIXe siècle. Al-Urwah al-Wuthqa (livre), un livre chiite de jurisprudence islamique. Al-Urwa, un magazine de propagande américain publié dans les années 1950.
Al-Urwah al-Wuthqa/Al-Urwah al-Wuthqa :
Al-Urwah al-Wuthqa ( arabe : العروة الوثقى , The Firmest Bond ) était un journal révolutionnaire islamique fondé par Muhammad Abduh et Jamāl al-Dīn al-Afghānī . Bien qu'il n'ait été diffusé que du 13 mars 1884 à octobre 1884, ce fut l'une des premières et des plus importantes publications de la Nahda. Il était dirigé vers la Oummah islamique et l'appelait à s'unir. Il a également pris une position ferme contre le colonialisme européen et a été interdit par les autorités britanniques en Égypte et en Inde. Al-Urwah al-Wuthqa est un terme arabe à signification religieuse, apparaissant deux fois dans le Coran.
Al-Urwah al-Wuthqa_ (livre)/Al-Urwah al-Wuthqa (livre) :
Urwa al-Wuthqa ( arabe : العروة الوثقي ) est le livre de Mohammed Kazem Yazdi qui est considéré comme la compilation la plus importante et le livre Fiqhi de lui, de sorte qu'il est mentionné qu'il y a de nombreux érudits islamiques qui tiennent ce livre avec eux-mêmes. L'auteur de cette compilation est connu sous le nom de Sahib-Urwa (le propriétaire d'Urwa). Le livre mentionné comprend divers chapitres du Fiqh et exprime des décisions / problèmes juridiques (islamiques). Dans l'ensemble, Urwa al-Wuthqa se compose de 3260 problèmes en trois volumes; son premier volume comprend les questions d'Ijtihad et de Taqlid, les livres de: al-Taharah, al-Salah, al-Sawm, al-E'tekaf, al-Zakat, al-Khoms, al-Haj, al-Ijarah, al -Mudharebah, al-Mazare'ah, al-Musaqat, al-Dhiman, al-Hawalah, al-Nikah et al-Wasiah. ses décisions; le livre d'al-Hibah, le livre d'al-Waqf ; et un petit Risalah dans Sadaqah Bel-Ma'ni al-Khasah. Le troisième volume du livre d'Urwa al-Wuthqa est inclus le livre d'al-Qadha, qui a été prêté attention par Marjas. De plus, Sheikh Abbas Qomi a traduit Urwa al-Wuthqa de Yazdi en persan ; et un autre érudit l'a terminé et a été publié sous le titre "Qayatul-Qaswa Fi Tarjomah Urwa-al-Wuthqa"
Al-Usharayh/Al-Usharayh :
Al-Ushayrah est une région qui existait à l'époque de Mahomet. Muhammad y a effectué l'invasion de Dul Ashir. Muhammad avait trente chameaux sur lesquels ils montaient à tour de rôle. Lorsqu'ils sont arrivés à al-Usharayh, ils s'attendaient à attaquer une riche caravane mecquoise vers la Syrie dirigée par Abu Sufyan. Muhammad avait déjà connaissance du départ de cette caravane de La Mecque et a attendu environ un mois pour que cette caravane passe. Mais la caravane mecquoise était déjà passée. Dans cette opération, Mahomet conclut une alliance avec les Banu Madlaj, une tribu habitant les environs d'al-Ushayra. Il a également conclu un autre traité conclu avec Banu Damrah auparavant.
Médersa Al-Uthmaniyah / Médersa Al-Uthmaniyah :
Al-Uthmaniyah Madrasa (arabe : الْمَدْرَسَة الْعُثْمَانِيَّة, romanisé : al-Madrasa al-ʿUṯmānīyah) est un complexe de madrasas à Alep, en Syrie.
Al-Uwayr/Al-Uwayr :
Oyur (arabe : العيور) est un village syrien situé dans le sous-district de Salamiyah dans le district de Salamiyah, à Hama. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), Oyur comptait 843 habitants lors du recensement de 2004.
Mosquée Al-Uwaysiyat/Mosquée Al-Uwaysiyat :
L'Al-Uwaysiyat (arabe : جامع الأويسي) est une mosquée à Tripoli, au Liban. Il a été construit en 1461 pendant la période mamelouke.
Al-Uzza/Al-Uzza :
Al-ʻUzzā (arabe : العزى al-ʻUzzā [al ʕuzzaː]) était l'une des trois principales déesses de la religion arabe à l'époque préislamique et était vénérée par les Arabes préislamiques avec al-Lāt et Manāt. Un cube de pierre à Nakhla (près de La Mecque) était sacré dans le cadre de son culte. Elle est mentionnée dans le Coran 53:19 comme étant l'une des déesses que les gens adoraient. Al-ʻUzzā, comme Hubal, a été appelé à la protection par les Quraysh préislamiques. "En 624, lors de la" bataille appelée Uhud ", le cri de guerre des Qurayshites était:" Ô peuple d'Uzzā, peuple de Hubal! " Al-'Uzzá apparaît également plus tard dans le récit d'Ibn Ishaq des versets sataniques présumés. Le temple dédié à al-ʻUzzā et la statue elle-même a été détruite par Khalid ibn al Walid à Nakhla en 630 après JC.
Al-Waab SC/Al-Waab SC :
Al-Waab Sporting Club est une équipe de football qatarie représentant le district d'Al Waab de la ville de Doha évoluant dans la deuxième division qatarie. Elle a officiellement obtenu le statut de club par l'Association de football du Qatar en septembre 2019, lui permettant de participer à la saison 2019-2020. de la deuxième division qatarie. Le club était autrefois Al-Nasr SC et son nom a été changé en Al-Waab SC.
Al-Wabil al-Sayyib/Al-Wabil al-Sayyib :
Al-Waabil as-Sayyib min al-Kalim at-Tayyib (arabe : الوابل الصيب من الكلم الطيب) est un livre du savant islamique Ibn Qayyim Al-Jawziyya.
Al-Wabkanawi/Al-Wabkanawi :
Shams al-Munajjim Muhammad ibn Ali al-Wabkanawi était un astronome persan du XIVe siècle. Il est l'auteur d'un important zij appelé al‐Zīj al‐muḥaqqaq. Vraisemblablement, il était originaire de Wābkana, Boukhara. On ne sait pas grand-chose de sa vie. Son zij existe dans quatre manuscrits. Son livre est écrit en langue persane, même si son titre est arabe. Un autre livre de lui, connu sous le nom de Kitāb‐i maʿrifat‐i usṭurlāb‐i shamālī existe également et est écrit en persan.
Al-Wad Sayed_Al-Shaghal/Al-Wad Sayed Al-Shaghal :
Al-Wad Sayed Al-Shaghal ( arabe : الواد سيد الشغال , lit. «The Working Boy, Sayed») est une comédie composée de huit scènes. La pièce a été écrite par Sayed Hijab et Sameer Abd-Alazeem. En outre, il a été réalisé par Hussein Kamal et avec Adel Emam, Omar Hariri, Mustafa Metwalli, Mushira Ismail, Ragaa Al Geddawy et Youssef Dawoud. Au cours des trois premières années de la pièce, le rôle principal féminin a été joué par Sawsan Badr. La pièce a été jouée pour la première fois le 20 juin 1985 et a duré deux heures et 53 minutes. L'important est que la pièce ait été jouée pendant huit ans, ce qui l'a placée à la deuxième place de la liste des pièces les plus jouées sur scène, après Bodyguard. Adel Emam a été accusé de blasphème et de mépris des religions à cause de plusieurs scènes dans lesquelles il avait imité des cheikhs religieux de façon amusante. Al-Wad Sayed Al-Shaghal est l'une des pièces les plus réussies d'Adel Emam, qui fait partie des rituels de l'Aïd au fil des ans. Par conséquent, c'est devenu une pièce classique. En outre, il est considéré comme l'une des pièces les plus importantes du théâtre égyptien car il comprend des phrases symboliques et puissantes qui indiquent la différence entre les classes de la société arabe. Dans la pièce, Sayed échappe à sa peine de prison après avoir tabassé un escroc. Il va se réfugier chez son oncle cuisinier, qui travaille pour une famille aisée, et s'y cache de la police. Lors de sa fuite, il aide son oncle à servir la famille. Aussi, il fait connaissance avec l'aristocratie, et entame une comparaison comique entre le monde des riches et le monde des pauvres dans les pays arabes.
Al-Wadi Al-Akhdar/Al-Wadi Al-Akhdar :
Al Wadi Al Akhdar ( arabe : الوادي الأخضر , lit. «La vallée verte») est une marque alimentaire libanaise. Elle a été fondée en 1979 et est présente dans plus de 25 pays. La gamme de produits Al Wadi Al Akhdar comprend plus de 150 produits dans 15 catégories d'aliments, principalement dans les catégories de la cuisine libanaise et du Moyen-Orient. La marque fait partie du groupe Obégi.
Al-Wadiah/Al-Wadiah :
Al-Wadiah (arabe : الوديعة) est une petite ville de la province de Najran en Arabie saoudite.
Guerre d'Al-Wadiah/Guerre d'Al-Wadiah :
La guerre d'al-Wadiah était un conflit militaire qui a éclaté le 27 novembre 1969 entre l'Arabie saoudite et la République populaire du Yémen du Sud après que les forces PRSY se sont emparées de la ville d'al-Wadiah à la frontière PRSY-Arabie saoudite. Le conflit a pris fin le 6 décembre lorsque les forces saoudiennes ont repris al-Wadiah.
Al-Wafd/Al-Wafd :
Al-Wafd (arabe : الوفد signifiant la Mission en anglais) est le quotidien publié par le parti Wafd à Gizeh, en Égypte.
Al-Wafi/Al-Wafi :
Al-Wafi (arabe : الوافي) est une collection de hadiths, par Mohsen Fayz Kashani qui est un érudit dans différents domaines. Il comprend toutes les traditions des quatre livres chiites.
Al-Waha/Al-Waha :
Al-Wāḥa (الواحة, "The Oasis") est un camp d'immersion en langue arabe pour les étudiants âgés de 7 à 18 ans associé aux villages linguistiques de Concordia. Il a été créé en 2006 avec l'aide d'une subvention du Département d'État américain, mais n'entretient aucun lien durable avec le gouvernement américain.
Al-Waha International_School/École internationale Al-Waha :
L'école internationale Al-Waha est une école privée située à Djeddah, en Arabie saoudite, en 1993. Elle propose le programme britannique et est affiliée à l'AdvancED.
Al-Wahda/Al-Wahda :
Wahda (وحدة) ou Al-Wahda également Al-Wehda (الوحدة "l'unité") peut faire référence à : l'État de l'Unité, un état du Soudan Al Wahda (journal), un quotidien émirati Al Wahda FC, un club de football basé à Abu Dhabi , Emirats Arabes Unis Al-Wahda SC (Oman), club de football basé à Sur, Oman Al-Wahda SC (Syrie), club de football et de basket basé à Damas, Syrie Al Wahda (basket masculin), club de basket en Syrie Al -Wahda SC (Tripoli), un club de football basé à Tripoli, en Libye Al-Wehda Club (La Mecque), un club de football basé à La Mecque, en Arabie Saoudite Al-Wehda Club (Sana'a), un club de football basé à Sana'a , Yemen Al-Wehda SC (Aden), club de football basé à Aden, Yemen Al-Wehdat SC, club de football basé à Amman, Jordanie
Al-Wahda SC_(Oman)/Al-Wahda SC (Oman) :
Al-Wahda Sports Club (arabe : نادي الوحدة الرياضي) est un club sportif omanais basé à Sur, Oman. Le club joue actuellement dans la Ligue de première division de l'Association de football d'Oman. Leur terrain d'attache est le Sur Sports Complex. Le stade appartient au gouvernement, mais ils possèdent également leur propre stade personnel et leurs équipements sportifs, ainsi que leurs propres installations d'entraînement.
Al-Wahda SC_ (Syrie)/Al-Wahda SC (Syrie) :
Al-Wahda Sports Club (arabe : نادي الوحدة الرياضي) est un club multisports syrien basé à Damas. Il est surtout connu pour ses équipes de football et de basket-ball. Al-Wahda a été fondé en 1928. Ils jouent leurs matchs à domicile au stade Abbasiyyin. Le club est surnommé L'orange de Damascène.
Al-Wahda SC_(Tripoli)/Al-Wahda SC (Tripoli) :
Al-Wehda SC est un club libyen de football et de basket-ball basé à Tripoli, en Libye.
Al-Wakil/Al-Wakil :
Wakil (arabe : وكيل, wakīl) est le mot arabe désignant un avocat, un agent et un fiduciaire. Ce dernier sens, avec le nom Disposer des affaires, est utilisé comme l'un des noms de Dieu dans le Coran. Al-Wakil est généralement considéré comme le 52e ou le 53e nom de Dieu et il est mentionné plusieurs fois dans le Coran (par exemple 3:173). Dans l'islam, Dieu est considéré comme l'administrateur suprême, sur qui on peut compter pour gérer parfaitement toutes les affaires. certains des autres mots qui sont fabriqués à partir de cette racine sont توكل (tawakkala, tawakkul) et وكالة (wikāla).
Al-Wakrah SC/Al-Wakrah SC :
Al-Wakrah Sport Club (arabe : نادي الوكرة الرياضي) est un club sportif qatari basé à Al Wakrah. Leur équipe de football professionnelle participe à la Qatar Stars League et joue ses matchs à domicile au stade Al-Janoub.
Al-Wakrah SC_ (basket-ball)/Al-Wakrah SC (basket-ball) :
L'équipe de basket-ball d'Al Wakrah (arabe : فريق كرة السلة الوكرة) est une équipe de basket-ball professionnelle qatarie basée dans la ville d'Al Wakrah, dans le sud du Qatar. L'équipe de basket-ball d'Al Wakrah participe actuellement au plus haut niveau du basket-ball, la Qatari Basketball League. Il fait partie du club multisport Al-Wakrah Sport Club.
Al-Wakwak/Al-Wakwak :
Al-Wakwak (arabe : ٱلْوَاق وَاق al-Wāq Wāq), également orthographié al-Waq Waq, Wak al-Wak ou simplement Wak Wak, est le nom d'une île, ou éventuellement de plusieurs îles, en arabe médiéval géographique et imaginatif Littérature.
Al-Wala%27 wal-Bara%27/Al-Wala' wal-Bara' :
Al-walāʾ wa-l-barāʾ (arabe : ٱلْوَلَاءُ وَٱلْبَرَاءُ) est un concept associé particulièrement à l'islam salafiste moderne. Cela signifie littéralement "loyauté et désaveu", ce qui signifie aimer et haïr pour l'amour d'Allah.
Al-Walaja/Al-Walaja :
Al-Walaja (arabe : الولجة) est un village palestinien de Cisjordanie, à quatre kilomètres au nord-ouest de Bethléem. C'est une enclave dans la Seam Zone, près de la Ligne Verte. Al-Walaja est en partie sous la juridiction du gouvernorat de Bethléem et en partie de la municipalité de Jérusalem. Selon le Bureau central palestinien des statistiques, le village comptait 2 041 habitants en 2007, majoritairement musulmans. Il a été appelé « le plus beau village de Palestine ». Al-Walaja a été dépeuplé pendant la guerre israélo-arabe de 1948, en octobre 1948. Il a perdu environ 70 % de ses terres, à l'ouest de la Ligne verte. Après la guerre, les habitants déplacés se sont réinstallés sur les terres restantes en Cisjordanie. Après sa capture pendant la guerre des Six jours, Israël a annexé environ la moitié des terres restantes d'al-Walaja, y compris le quartier d'Ain Jawaizeh, à la municipalité de Jérusalem. De grandes parties des terres ont été confisquées pour la construction de la barrière israélienne en Cisjordanie et des colonies israéliennes de Har Gilo et Gilo, l'un des quartiers périphériques de Jérusalem.
Al-Waleed (camp)/Al-Waleed (camp) :
Al-Waleed (arabe : مخيم الوليد) est un camp de réfugiés palestiniens de fortune en Irak, près de la frontière avec la Syrie et du passage d'al-Tanf, et non loin de la frontière avec la Jordanie. Il a été créé en 2006 par des réfugiés irako-palestiniens et irakiens bloqués à la frontière irako-syrienne. Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés dispose de deux agents de terrain stationnés dans le camp. En 2008, elle comptait une population de 1 649 réfugiés, dont 1 602 Palestiniens et les autres Irakiens. Depuis mars 2006, un flux constant de Palestiniens quitte Bagdad. Les gens arrivent régulièrement au camp d'al-Waleed et la plupart viennent de milieux socio-économiques défavorisés. L'année dernière, le ministère irakien des Déplacements et des Migrations a appelé tous les Palestiniens d'al-Waleed à rentrer chez eux à Bagdad, leur promettant une compensation financière, une assistance et une protection. Cependant, le but ultime des résidents du camp est de sortir d'Irak le plus vite possible sans se faire mal. En 2008 et 2009, 375 personnes sont parties pour se réinstaller en Islande, au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Danemark, en France, aux Pays-Bas et en Norvège. Al-Waleed souffre d'une mauvaise hygiène et d'une absence de soins médicaux dans des conditions météorologiques extrêmes. Des enfants, des femmes et des personnes âgées sont morts faute de soins de santé adéquats. L'hôpital le plus proche est à quatre heures de route par une route dangereuse. Les tentes sont surpeuplées et de nombreux résidents souffrent de maladies respiratoires chroniques, d'hypertension artérielle, de diabète et de problèmes cardiaques. Les tentes se remplissent d'eau lorsqu'il pleut et les températures peuvent descendre en dessous de zéro en hiver. En été, des températures supérieures à 50 degrés Celsius ont été enregistrées, tandis que les tempêtes de sable, les incendies, les serpents et les scorpions présentent tous des dangers. En l'absence de système d'égouts, les eaux usées s'écoulent à ciel ouvert dans le camp, ce qui entraîne une augmentation des cas de maladies et d'infections chez les enfants qui jouent entre les tentes. Malgré la fermeture du camp d'al-Tanf le 1er février 2010 et la réinstallation d'environ 1 000 Palestiniens vers des pays tiers, al-Waleed continue d'héberger près de 1 300 réfugiés palestiniens.
Al-Walid Abdulla/Al-Walid Abdulla :
Al-Waleed Ibrahim Abdulla (arabe : الوليد ابراهيم عبدالله), né le 5 juillet 1984) est un sprinteur qatari spécialisé dans le 100 mètres.
Al-Walid/Al-Walid :
Al-Walid était le sixième calife omeyyade au pouvoir d'octobre 705 à 715 CE. Al-Walid peut également faire référence à :
Al-Walid I/Al-Walid I :
Al-Walid ibn Abd al-Malik ibn Marwan (arabe : الوليد بن عبد الملك ابن مروان, romanisé : al-Walīd ibn ʿAbd al-Malik ibn Marwān ; vers 674 - 23 février 715), communément appelé Wal arabe : الوليد الأول), était le sixième calife omeyyade, régnant d'octobre 705 jusqu'à sa mort. Il était le fils aîné de son prédécesseur le calife Abd al-Malik (r. 685–705). En tant que prince, il mena des raids annuels contre les Byzantins de 695 à 698 et construisit ou restaura des fortifications le long de la route du désert syrien vers La Mecque. Il est devenu l'héritier présomptif après la mort du frère et successeur désigné d'Abd al-Malik, Abd al-Aziz ibn Marwan, en 704. Al-Walid a largement poursuivi la politique de centralisation et d'expansion de son père, et dépendait fortement d'al-Hajjaj ibn Yusuf. , le puissant vice-roi de son père sur la moitié orientale du califat. Pendant son règne, les armées omeyyades ont conquis le Maghreb, l'Hispanie, le Sind et la Transoxiane, étendant le califat à sa plus grande étendue territoriale. Le butin de guerre des conquêtes a permis à al-Walid de financer d'impressionnants travaux publics, notamment la Grande Mosquée de Damas, la Mosquée al-Aqsa à Jérusalem et la Mosquée du Prophète à Médine. Il fut le premier calife à instituer des programmes de protection sociale, aidant les pauvres et les handicapés en Syrie. Bien qu'il soit difficile de déterminer le rôle direct d'al-Walid dans les affaires de son califat, son règne a été marqué par la paix intérieure et la prospérité et a probablement représenté l'apogée du pouvoir omeyyade.
Al-Walid II/Al-Walid II :
Al-Walid ibn Yazid (709 - 17 avril 744) (arabe : الوليد بن يزيد) généralement connu simplement sous le nom d'Al-Walid II était un calife omeyyade qui a régné de 743 jusqu'à son assassinat en l'an 744. Il a succédé à son oncle, Hisham ibn Abd al Malik.
Al-Walid ibn_Hisham_al-Mu%27ayti/Al-Walid ibn Hisham al-Mu'ayti :
Al-Walid ibn Hisham ibn al-Walid ibn Uqba al-Mu'ayti (arabe : الوليد بن هشام بن الوليد بن عقبة المعيطي) a été les guerres arabo-byzantines et le gouverneur de Jund Qinnasrin (nord de la Syrie) sous le calife Umar II (r. 717–720)
Al-Walid ibn_Rifa%27ah_al-Fahmi/Al-Walid ibn Rifa'ah al-Fahmi :
Al-Walid ibn Rifa'ah al-Fahmi (arabe : الوليد بن رفاعة الفهمي‏) (décédé en juin 735) était gouverneur d'Égypte pour le califat omeyyade de 727 à 735.
Al-Walid ibn_Tarif_al-Shaybani/Al-Walid ibn Tarif al-Shaybani :
Al-Walid ibn Tarif al-Shaybani (arabe : الوليد بن طريف الشيباني) était un chef kharijite du VIIIe siècle. En 794, il lance une rébellion contre le califat abbasside, mais est vaincu et tué en 795.
Al-Walid ibn_Uqba/Al-Walid ibn Uqba :
Al-walīd ibn'uqba ibn abī mu'ayṭ (arabe: الوليد ابن عقبة ابن أبي عقبة ابن أبي معيط, est décédé 680) était le gouverneur de Kufa en 645 / 46-649 / 50 pendant le règne de son demi-frère, Caliphe Uthman (R. 644- 656). Sous le règne d'Uthman, al-Walid était accusé d'avoir bu, la punition légale du fouet lui a été infligée, selon la plupart des récits, avec la main d'Ali.
Al-Walid ibn_Utba_ibn_Abi_Sufyan/Al-Walid ibn Utba ibn Abi Sufyan :
Al-Walīd ibn ʿUtba ibn Abī Sufyān (arabe : الوليد بن عتبة بن أبي سفيان) (mort en 684) était un membre de la famille dirigeante omeyyade et un homme d'État sous les règnes des califes omeyyades Mu'awiya I (r. 661–661– I (r. 680–683). Il a servi deux séjours en tant que gouverneur de Médine en 677/78–680 et 681–682. Il a été démis de ses fonctions au cours de son premier mandat pour ne pas avoir obtenu les serments d'allégeance de Husayn ibn Ali et d'autres personnalités musulmanes qui se sont opposées à l'adhésion de Yazid. Après sa réinstallation à Damas pendant la deuxième Fitna, il fut emprisonné en 684 pour avoir proclamé son soutien au maintien du régime omeyyade et condamné le calife anti-omeyyade Abd Allah ibn al-Zubayr. Il a été libéré peu de temps après par son parent Khalid ibn Yazid et la tribu pro-omeyyade Banu Kalb.
Al-Walid ibn_al-Walid/Al-Walid ibn al-Walid :
Al-Walid ibn al-Walid ibn al-Mughira (arabe : الوليد بن الوليد بن المغيرة, romanisé : al-Walīd b. al-Walīd b. al-Mughīra) était un des premiers compagnons du prophète islamique Mahomet. Al-Walid appartenait au clan Banu Makhzum de la tribu Quraysh de La Mecque et était un frère de l'éminent commandant musulman Khalid ibn al-Walid. Il a combattu avec les Quraysh contre Muhammad lors de la bataille de Badr en 624, au cours de laquelle plusieurs membres de son clan ont été tués. Il a été capturé par les musulmans pendant la bataille, mais a été libéré et a embrassé l'islam. À son retour à La Mecque, il a été enchaîné et emprisonné. Selon l'histoire d'al-Tabari (décédé en 923), al-Walid et ses parents makhzumites Salama ibn Hisham (un frère d'Abu Jahl) et Ayyash ibn Abi Rabi'a ont émigré de La Mecque pour rejoindre Muhammad et ses partisans à Médine, où il mourut plus tard d'une insuffisance cardiaque. Il a été pleuré par l'épouse makhzumite de Muhammad, Umm Salama, qui a récité: Pour al-Walīd b. al-Walīd b. al-Mughīrah, O mon œil, laisse couler tes larmes, Les goûts d'al-Walīd b. al-Walīd Abū al-Walīd protège le clan [contre son ennemi]. Le fils aîné d'Al-Walid s'appelait aussi al-Walid. Muhammad, considérant que l'utilisation de ce nom par le Makhzum était excessive, a changé le nom du jeune al-Walid en Abd Allah. Les descendants d'Abd Allah sont devenus une famille importante à Médine et ont hérité des propriétés de Khalid ibn al-Walid après la mort de ses derniers descendants en c. 750 parce qu'ils étaient les parents de sang les plus proches de l'éminent commandant et ont continué à être en possession des propriétés au moins jusqu'à la fin du IXe siècle.
Al-Waqa%27i%27 al-Misriyya/Al-Waqa'i' al-Misriyya :
Al-Waqa'i' al-Misriyya (arabe : الوقائع المصريّة / ALA-LC : al-Waqā'i' al-Miṣriyyah ; signifiant « les affaires égyptiennes »), était un journal égyptien créé en 1828 sur l'ordre de Muhammad Ali , initialement appelé "Vekayi-i Misriye" ( turc ottoman : وقایع مصریه ) et écrit en turc ottoman dans une colonne avec une traduction arabe dans une deuxième colonne (le texte turc ottoman était dans celui de droite et le texte arabe dans celui de gauche), et plus tard en arabe uniquement sous le titre arabe. Il a été imprimé à l'Amiri Press. Al-Waqa'i' était le journal officiel de l'Égypte et est maintenant publié en annexe du Journal officiel.
Al-Waqf/Al-Waqf :
Al-Waqf peut faire référence à : Al Waqf, Égypte, ville Al-Waqf, Syrie, village Al-Waqf, Yémen, village
Al-Waqf, Syrie/Al-Waqf, Syrie :
al-Waqf ( arabe : الوقف ; kurde : Weqfan ) est un village du nord du gouvernorat d'Alep , au nord de la Syrie . Situé à environ 3 km (1,9 mi) au sud-ouest d'al-Rai, il fait administrativement partie de Nahiya al-Rai dans le district d'al-Bab et compte 902 habitants selon le recensement de 2004.
Al-Waqi%27a/Al-Waqi'a :
Al-Waqi'a (arabe : الواقعة ; "L'inévitable" ou "L'événement") est la 56e sourate (chapitre) du Coran. Les musulmans pensent qu'il a été révélé à La Mecque (voir la sourate mecquoise), plus précisément environ 7 ans avant l'hégire (622), la migration de Mahomet à Médine. Le nombre total de versets dans cette sourate est de 96. Elle traite principalement de l'au-delà selon l'islam et des différents destins auxquels les gens y seront confrontés.
Al-Waqidi/Al-Waqidi :
Abu `Abdullah Muhammad Ibn 'Omar Ibn Waqid al-Aslami (arabe أبو عبد الله محمد بن عمر بن واقد الاسلمي) (c. 130 - 207 AH; c. 747 - 823 AD) arabe : الواقدي). Son nom de famille est dérivé du nom de son grand-père Waqid et il est ainsi devenu célèbre sous le nom d'al-Imam al-Waqidi. Al-Waqidi était l'un des premiers historiens musulmans et biographe du prophète islamique Mahomet, spécialisé dans ses campagnes militaires. Il a servi comme juge ( qadi ) pour le calife abbasside al-Ma'mun . Plusieurs des œuvres d'al-Waqidi sont connues par son scribe et élève (dans le domaine du genre al-maghazi), Ibn Sa'd.
Al-Waqt/Al-Waqt :
Al-Waqt ( arabe : الوقت signifiant Le Temps ) était un quotidien bahreïni de langue arabe . Il a été publié entre 2006 et 2010.
Al-Wasat (journal bahreïni)/Al-Wasat (journal bahreïni) :
Al-Wasat ( arabe : الوسط ), également Alwasat , était un quotidien de langue arabe à Manama , Bahreïn . Al-Wasat était généralement considéré comme le seul journal indépendant de Bahreïn. Le journal a duré 15 ans, au cours desquels des reportages uniques à Bahreïn sont fournis. Le gouvernement de Bahreïn a fermé de force le journal le 4 juin 2017, dans un geste qu'Amnesty International a qualifié de "campagne tous azimuts pour mettre fin aux reportages indépendants".
Parti Al-Wasat/Parti Al-Wasat :
Le Parti al-Wasat (arabe : حزب الوسط, romanisé : Hizb al-Wasat), traduit en anglais par le Parti du centre, est un parti politique islamiste modéré en Égypte. Le parti s'est retiré de l'Alliance anticoup d'État le 28 août 2014. Une action en justice a été intentée pour dissoudre le parti, bien que le tribunal des affaires urgentes d'Alexandrie ait statué le 26 novembre 2014 qu'il n'était pas compétent.
Al-Washash/Al-Washash :
Al-Washash est un quartier de Bagdad, en Irak. Situé dans le district de Mansour, entouré d'Iskan à l'ouest, d'Al-Mutanabi au sud et de l'aéroport d'Al-Mothana à l'est.
Club Al-Washm/Club Al-Washm :
Al-Washm Football Club ( arabe : نادي الوشم ) est un club de football professionnel basé à Shaqraa , qui joue dans la Ligue Prince Mohammad bin Salman , le deuxième niveau du football saoudien . Elle a été fondée en 1967. Les couleurs d'Al-Washm sont le blanc, l'orange et le bleu. Al-Washm a remporté la deuxième division saoudienne une fois au cours de la saison 2017-18 et a remporté sa première promotion dans la Ligue Prince Mohammad bin Salman le 18 mars 2018. Le club joue ses matchs à domicile dans son propre stade, Al-Washm Club Stadium, à Shaqra.
Région d'Al-Washm/Région d'Al-Washm :
Région d'Al-Washm (arabe : منطقة الوشم Minṭaqat al-washm [alwasˈshˤim], prononciation arabe Najdi locale : , également orthographié Washm, ou Al-Washim, est une région historique du Najd dans le centre de l'Arabie saoudite.
Al-Wasitah/Al-Wasitah :
Al-Wasitah est un village de l'est du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat de l'Hadramaout.
Al-Wasl FC/Al-Wasl FC :
Al Wasl Football Club ( arabe : نادي الوصل لكرة القدم ) est un club de football professionnel émirati basé à Dubaï , qui participe à la Ligue de football des Émirats arabes unis . Il fait partie du club multisports Al Wasl SC. La légende argentine Diego Maradona était le manager du club en 2011 et 2012. Le club a un groupe de supporters, nommé Ultras Junoon.
Al-Was%E1%B9%AD%C4%AByah/Al-Wasṭīyah :
Al-Wasṭīyah est l'un des districts du gouvernorat d'Irbid, en Jordanie.
Al-Watah ballistic_missile_base/Base de missiles balistiques Al-Watah :
La base de missiles balistiques d'Al-Watah est une installation de missiles balistiques située dans les montagnes basses mais assez rocheuses près de la ville d'Al-Watah, en Arabie saoudite, à 200 km à l'ouest-sud-ouest de Riyad.
Al-Watan/Al-Watan :
Al-watan (arabe : الوطن), signifiant patrie, heimat, pays ou nation, peut faire référence à :
Al-Watan (Bahreïn)/Al-Watan (Bahreïn) :
Al Watan (الوطن, signifiant La Patrie) est un quotidien arabe publié à Manama, Bahreïn. Il est connu pour avoir une position pro-gouvernementale.
Al-Watan (Koweït)/Al-Watan (Koweït) :
Al-Watan (en arabe الوطن signifiant La Patrie) était un quotidien en langue arabe koweïtienne publié par la maison d'édition Al Watan. Le rédacteur en chef était Khalifa Al Ali Al Sabah, membre de la famille dirigeante koweïtienne, Al Sabah.
Al-Watan (Qatar)/Al-Watan (Qatar) :
Al-Watan (arabe : الوطن signifiant La patrie) est un journal politique quotidien en langue arabe basé à Doha, au Qatar. Le journal est l'un des trois journaux arabes du pays avec Al Raya et Al Sharq.
Al-Watan (Syrie)/Al-Watan (Syrie) :
Al-Watan (arabe : الوطن signifiant La patrie) est un quotidien de langue arabe syrienne publié en Syrie.
Quotidien Al-Watan/Quotidien Al-Watan :
Al Watan Daily était un quotidien de langue anglaise publié au Koweït.
Parti Al-Watan_(Tunisie)/Parti Al-Watan (Tunisie) :
Le Parti de la patrie ( arabe tunisien : حزب الوطن , Ḥizb el-Waṭan ; français : Parti de la patrie ) ou Parti El-Watan était un parti centriste en Tunisie , lancé le 19 février 2011 et officiellement autorisé le 9 mars 2011.Il a été fondée par Mohamed Jegham, ancien ministre du commerce et du tourisme, Ahmed Friaa, ancien ministre de l'intérieur du gouvernement de Mohamed Ghannouchi, et dix autres dirigeants. Jegham et Friaa sont tous deux issus des rangs de l'ancien parti dominant Rassemblement constitutionnel démocratique, soutenant le régime de Zine El Abidine Ben Ali. Le 13 juin 2011, Friaa a annoncé sa démission du parti pour ouvrir la voie aux jeunes politiciens.
Club Al-Watani/Club Al-Watani :
Al-Watani (arabe : الوطني) est une équipe saoudienne de football basée à Tabuk. Le club a été créé en 1959. Al-Watani a été promu en Premier League saoudienne en tant que champion de la première division saoudienne au cours de la saison 2006-07.
Al-Watania Poultry_Institute_of_Technology_(WIT)/Al-Watania Poultry Institute of Technology (WIT):
L'Institut de technologie de la volaille Al Watania (arabe : معهد دواجن الوطنية للتقنية) est créé à la suite d'un partenariat stratégique entre la Technical and Vocational Training Corporation et Al-Watania Poultry Co. en Arabie saoudite. Il s'agit d'un institut à but non lucratif développé dans le royaume pour promouvoir l'enseignement technique dans le domaine de la production avicole et des services de soutien. Il s'agit de la seule initiative d'Al-Watania Poultry Co. pour créer cet institut. Al-Watania Poultry est l'une des plus grandes entreprises au monde produisant de la viande de volaille et ses produits, et est située à 25 kilomètres au nord de Buraidah dans la région d'Al-Qassim. L'institut propose les programmes suivants : Diplôme complet en production de volaille Diplôme d'associé en volaille production Formations courtes dans différents domaines liés à la volaille
Al-Wataniya/Al-Wataniya :
La Coalition nationale (arabe : Al-Wataniya, arabe : ائتلاف الوطنية) est une coalition politique en Irak.
Université privée Al-Wataniya / Université privée Al-Wataniya :
L'Université privée Al-Wataniya, fondée en 2007, est une université privée située à Hama, en Syrie.
Al-Wathba SC/Al-Wathba SC :
Al-Wathba Sport Club ( arabe : نادي الوثبة الرياضي ) est un club de football professionnel syrien basé à Homs , qui participe à la Premier League syrienne .
Al-Wathba SC_(men%27s_basketball)/Al-Wathba SC (basketball masculin) :
Al-Wathba SC ( arabe : نادي الكرامة الرياضي ) est un club de basket-ball professionnel syrien et un département du Al-Wathba Sports Club basé dans la ville de Homs .
Soulèvement d'Al-Wathbah / Soulèvement d'Al-Wathbah :
Le soulèvement d'Al-Wathbah (arabe : انتفاضة الوثبة) ou simplement Al-Wathbah (arabe : الوثبة), qui signifie le saut en arabe, était le terme qui a été utilisé pour les troubles urbains à Bagdad en janvier 1948. Les protestations ont été déclenchées par les projets de la monarchie de renouveler le traité anglo-irakien de 1930 qui a effectivement fait de l'Irak un protectorat britannique. Nouri al-Said, le Premier ministre irakien, prévoyait de renouveler, bien que sous une forme révisée, ce traité de 1930 qui liait l'Irak aux intérêts britanniques, autorisait le mouvement sans restriction des troupes britanniques sur le sol irakien et offrait une protection importante aux monarchie irakienne installée par les Britanniques.
Al-Wathiq/Al-Wathiq :
Abū Ja'far Hārūn Ibn Muḥammad (Arabe: أبو جعفر هارون بن محمد المعتصم; 18 avril 812 - 10 août 847), mieux connu de son nom commercial Al-Wāthiq bi'llāh (arabe: الواثق بالله, lit. «Celui qui fait confiance à Dieu '), était un calife abbasside qui régna de 842 à 847 après JC (227-232 AH dans le calendrier islamique). Les principaux événements de son règne furent la suppression d'une rébellion bédouine dans le Hedjaz en 845 et un soulèvement avorté à Bagdad en 846. Le conflit avec l'Empire byzantin se poursuivit et les Abbassides remportèrent même une victoire significative à Mauropotamos, mais après une trêve en 845, la guerre cessa pendant plusieurs années.
Al-Wathiq I/Al-Wathiq I :
Al-Watiq I (arabe : الواثق بالله), (mort après 1341) était le quatrième calife du Caire pour le sultanat mamelouk entre 1340 et 1341.
Al-Wathiq II/Al-Wathiq II :
Al-Watiq II (arabe : الواثق بالله), (décédé le 13 novembre 1386) était le neuvième calife du Caire pour le sultanat mamelouk entre 1383 et 1386.
Al-Wathiq al-Mutahhar/Al-Wathiq al-Mutahhar :
Al-Wathiq al-Mutahhar (1303 - 1379/80) était un imam de l'état Zaidi du Yémen, qui était aussi un poète. Originaire d'As Sudah, il était le fils du puissant imam al-Mahdi Muhammad bin al-Mutahhar qui mourut en 1328. Après la mort d'al-Mahdi, pas moins de quatre aspirants imams tentèrent d'affirmer leur autorité sur le Communauté Zaidi. L'un d'eux était al-Wathiq al-Mutahhar, qui fit sa proclamation en 1330 depuis Haidah, au sud de San'a. Cependant, il dut rapidement céder au plus fort des prétendants, al-Mu'ayyad Yahya. Al-Mu'ayyad a tenu l'imamat jusqu'à sa mort en 1346 ou 1349. Bien qu'il ne soit pas vraiment un mujtahid (une personne suffisamment éduquée pour faire des interprétations juridico-religieuses indépendantes), al-Wathiq a brièvement succédé à al-Mu'ayyad Yahya en 1349. , et s'empara de San'a. Encore une fois, cependant, il a été rapidement contraint de se retirer par un candidat plus fort, al-Mahdi Ali. Après cela, il se retira dans l'enseignement et les activités littéraires, et à San'a il mourra. Sa pierre tombale, dans la Grande Mosquée (al-Jami' al-Kabir) de San'a, est datée de 781 AH (1379/80). D'autres textes mentionnent l'année 802 AH (1399) pour sa disparition. La biographie d'al-Wathiq al-Mutahhar a été écrite par son cousin an-Nasir bin Ali bin al-Mutahhar. L'imam lui-même est crédité d'un certain nombre d'écrits. Ceux-ci incluent un diwan avec de nombreux poèmes sous une forme littéraire plus jeune et des poèmes de louange sur le sultan al-Malik al-Afdal. En fait, il est l'un des premiers auteurs connus de la poésie vernaculaire humayni.
Al-Watiya Air_Base/Base aérienne d'Al-Watiya :
La base aérienne d'al-Watiya, également connue sous le nom de base aérienne d'Okba Ibn Nafa (OACI : HL77), est un aéroport militaire situé dans le district de Nuqat al Khams, dans l'ouest de la Libye. Il a été nommé d'après Uqba ibn Nafi, le général islamique qui a conquis l'Afrique du Nord. Il se trouve à 27 kilomètres (17 mi) à l'est de la frontière tunisienne et à 125 kilomètres (78 mi) de Tripoli.
Al-Watwan/Al-Watwan :
Al-Watwan (arabe : الوطن) est un quotidien comorien publié en français et en arabe, dont le siège est à Moroni, aux Comores.
Al-Wayziyya/Al-Wayziyya :
Al-Wayziyya (arabe : الويزية) était un village palestinien du sous-district de Safad, situé au sud-est de Yarda. Il a été dépeuplé pendant la guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire le 1er mai 1948 par le premier bataillon du Palmach de l'opération Yiftach. Il était situé à 8,5 km au nord-est de Safad. En 1945, le village comptait 100 habitants. Un sanctuaire pour un sage local connu sous le nom d'al-Shaykh al-Wayzi était situé dans le village.
Mosquée Al-Wazeer/Mosquée Al-Wazeer :
La mosquée Al-Wazeer (arabe : جامع الوزير) est une ancienne mosquée de Bagdad, en Irak, considérée comme un patrimoine culturel. La mosquée a été construite par le Wazir de Bagdad Hasan Pacha en 1660 à l'époque ottomane. Plus tard, la mosquée a connu plusieurs travaux de rénovation et de restauration. La principale caractéristique de la mosquée est son style architectural ottoman. Il est situé dans le quartier d'Al-Rusafa derrière le souk Al-Sarai, près de la rive du Tigre. La mosquée contient un espace de prière pour plus de 400 pèlerins. Sur le côté gauche de la mosquée, il y a un minaret de forme ronde. Dans le minaret, il y a aussi un espace de prière pour plus de 250 pèlerins. Le jardin attenant s'étend jusqu'à la rive du Tigre.
District d'Al-Wazi%27iyah/District d'Al-Wazi'iyah :
Le district d'Al Wazi'iyah (arabe : مديرية الوازعية) est un district du gouvernorat de Taiz, au Yémen. En 2003, le district comptait une population de 75 288 habitants.
Al-Wazireya/Al-Wazireya :
Al-Wazireya ou Waziriyah (arabe : الوزيرية) est un quartier du district d'Adhamiyah à Bagdad, en Irak. Il se trouve à une extrémité du pont Al-Sarafiya, de l'autre côté du Tigre depuis Utafiyah.
Barrage d'Al-Wehda/Barrage d'Al-Wehda :
Le barrage d'Al-Wehda (سد الوحدة, Sadd Al-Weḥda, barrage de l'Unité), anciennement connu sous le nom de barrage de Maqarin, est un barrage-poids en béton compacté au rouleau de 110 m (360 pi) sur la rivière Yarmouk, à la frontière entre la Syrie et la Jordanie. Il peut contenir jusqu'à 115 000 000 m3 (93 000 acres⋅ft) d'eau et est conçu pour fournir à la Jordanie de l'eau pour la consommation humaine et l'agriculture. L'eau du réservoir est détournée par un déversoir à Addassiyah en aval du barrage d'Al-Wehda vers le canal du roi Abdallah où elle est mélangée à d'autres sources d'eau douce. Une partie de l'eau du canal est ensuite pompée vers Amman pour être utilisée comme eau potable, après avoir été traitée dans la station d'épuration de Zai. Le rejet des effluents des terres agricoles adjacentes a provoqué la croissance d'algues et l'eutrophisation, surtout au printemps. La construction a été financée par le Fonds arabe pour le développement économique et social (80 %), le Fonds de développement d'Abu Dhabi (10 %) et le gouvernement jordanien (10 %). En février 2004, le roi Abdallah II de Jordanie et le président syrien Bashar al-Assad ont lancé la construction du barrage. La société turque Ozaltin a construit 60 % du barrage, tandis que les 40 % restants ont été réalisés par la société Marwan Alkurdi et la société nationale des routes et des ponts. Le partage des eaux de la rivière Yarmouk entre les deux pays est régi par un Traité de 1987 qui a créé un comité supérieur jordano-syrien du bassin du fleuve Yarmouk. L'accord a été renouvelé en 2001 lorsque la conception du barrage a été modifiée, réduisant sa capacité de stockage de 480 à 115 millions de mètres cubes et supprimant une centrale hydroélectrique initialement prévue des plans. Selon une déclaration du ministre jordanien de l'Eau et de l'Irrigation, Mousa Jamani, en avril 2012, la Syrie viole l'accord de partage de l'eau, car les agriculteurs syriens en aval du barrage utilisent plus que les 6 millions de mètres cubes par an auxquels ils ont droit pour irrigation le long de la berge. Le ministre a également déclaré que "depuis la signature de l'accord, le nombre de barrages syriens est passé de 26 à 48, tandis qu'environ 3 500 puits ont été forés pour pomper l'eau du bassin fluvial", diminuant ainsi la quantité d'eau qui coule dans le réservoir du barrage. Jusque dans les années 1960, le débit de la rivière Yarmouk atteignait 16 mètres cubes par seconde, mais a depuis chuté à seulement un mètre cube par seconde.
Al-Wehda SCC_(Sanaa)/Al-Wehda SCC (Sanaa) :
Al-Wehda Sports & Cultural Club (en arabe : نادي الوحدة الرياضي و الثقافي صنعاء) est un club de football yéménite basé à Sanaa. Fondé en 1954, Al-Wahda (qui signifie "unité" en arabe), est l'un des clubs les plus titrés et les plus célèbres du Yémen, ayant remporté la Ligue yéménite à quatre reprises depuis 1990. Al-Wehda entretient une rivalité féroce avec ses rivaux locaux Al -Ahli Club Sana'a.
Al-Wehda SC_(Aden)/Al-Wehda SC (Aden) :
Al-Wehda Sports Club (Aden) (arabe : نادي الوحدة الرياضي الثقافي) est un club de football yéménite basé à Sheikh Othman, Aden, au Yémen. Le club a été fondé en 1929 et participe actuellement à la Ligue yéménite.
Al-Wehdat SC/Al-Wehdat SC :
Al-Wehdat Sport Club (arabe : نادي الوحدات الرياضي) est un club sportif jordanien fondé en 1956. Le club est basé et représente le nouveau camp d'Amman, un camp de réfugiés palestinien également connu sous le nom d'Al-Wehdat. Les matchs à domicile d'Al-Wehdat se jouent au stade King Abdullah II (cap. 13 265). D'autres sports sont proposés dans le club, comme le volley-ball, le basket-ball et le tennis de table.
Camp de réfugiés d'Al-Wehdat/Camp de réfugiés d'Al-Wehdat :
Amman New Camp ou camp d'Al-Wehdat, connu localement sous le nom d'Al-Wihdat (arabe : مخيم الوحدات), qui est situé dans le quartier de Hay Al Awdah, au sud-est d'Amman, la capitale de la Jordanie occupe 0,48 km2 (0,19 milles carrés) , Des dix camps de réfugiés palestiniens reconnus en Jordanie, Al-Wehdat est le deuxième plus grand, avec une population d'environ 57 000 réfugiés enregistrés, dont 8 400 étudiants. L'organisme des Nations Unies responsable de l'administration des camps de réfugiés palestiniens est l'Office de secours et de travaux pour les réfugiés palestiniens dans le Proche-Orient (UNRWA).
Al-Wifaq (journal)/Al-Wifaq (journal) :
Al Wifaq est un quotidien arabophone soudanais. À partir de 2011, il était pro-gouvernemental et anti-occidental. En 2006, le gouvernement soudanais a ordonné le meurtre de Mohamed Taha, le rédacteur en chef du journal. Un groupe extrémiste islamiste a revendiqué le meurtre.
Stade Al-Wihda/Stade Al-Wihda :
Le stade international Al-Wihda est un stade polyvalent situé à Zinjibar, au Yémen. Il est actuellement utilisé principalement pour les matchs de football et sert de stade à domicile de Hassan Abyan. Le stade contient 30 000 personnes. Il a accueilli la 20e compétition de football de la Coupe du Golfe des Nations 2010. Le premier match a eu lieu entre l'Arabie saoudite et le Koweït.
Al-Wulayjat/Al-Wulayjat :
Al-Wulayjat est un village du centre-est du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat de l'Hadramaout.
Al-Wusta Club/Al-Wusta Club :
Al-Wusta Club est un club de football basé à Oman. Le club sert pour les quatre Wilayats de la région du gouvernorat d'Al Wusta ; Haima, Duqm, Mahout et Al Jazer.Le club joue dans la Ligue de première division d'Oman.
Mosquée_Al-Wustho Mangkunegaran/Mosquée Al-Wustho Mangkunegaran :
La mosquée Al-Wustho Mangkunegaran est une mosquée historique située dans la ville javanaise centrale de Surakarta, à l'ouest du palais Mangkunegaran. La mosquée est l'une des trois plus anciennes mosquées de Surakarta. La mosquée Al-Wustho Mangkunegaran a été inaugurée en tant que mosquée d'État ("masjid nagara") du palais Mangkunegaran.
Al-Yaarubiyah/Al-Yaarubiyah :
Al-Yaarubiyah (arabe : ٱلْيَعْرُبِيَّة, romanisé : al-Yaʿrubīyah ; kurde : تلکۆچەر, romanisé : Til Koçer) est une ville du gouvernorat d'al-Hasakah, en Syrie. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Yaarubiyah comptait 6 066 habitants lors du recensement de 2004. C'est le centre administratif d'un nahiyah ("sous-district") composé de 62 localités avec une population combinée de 39 459 en 2004. Sa population est principalement composée d'Arabes de la tribu Shammar. Au cours de la guerre civile, la ville est d'abord passée sous le contrôle des rebelles djihadistes, dont le Front al-Nusra et l'État islamique, mais a ensuite été capturée par les YPG, la faisant entrer dans l'AANES.
Al-Yaarubiyah, Alep_Governorate/Al-Yaarubiyah, Aleppo Governorate :
al-Yaarubiyah (arabe : اليعربية, romanisé : al-Ya'rubīyah), également connu sous le nom de Daliha (arabe : دلحة, romanisé : Dalḩah), est un village du nord du gouvernorat d'Alep, au nord-ouest de la Syrie. Situé à mi-chemin entre Azaz et al-Rai, à environ 45 kilomètres (28 mi) au nord de la ville d'Alep et à 3 km (1,9 mi) au sud de la frontière avec la province turque de Kilis, le village appartient administrativement à Nahiya Sawran dans le district d'Azaz. . Les localités voisines incluent Baraghida à 3 km (1,9 mi) au sud-ouest et Dudiyan à 5 km (3,1 mi) au sud-est. Lors du recensement de 2004, al-Yaarubiyah comptait 552 habitants.
Al-Yacoubiyah/Al-Yacoubiyah :
Al-Yacoubiyah (arabe : اليعقوبية, romanisé : al-Yaʿqūbīyah, arménien : Յակուբիե ; également orthographié Yacoubiyeh, Yakoubieh, Yacoubeh ou Yaqoubiyah) est un village du nord-ouest de la Syrie, faisant administrativement partie du district de Jisr ash-Shugur, subordonné au Gouvernorat d'Idlib, situé à l'ouest d'Idlib et juste au sud-est de la frontière avec la Turquie. Il est situé dans une montagne bien boisée au-dessus du fleuve Oronte, à une altitude de 480 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les localités voisines comprennent Qunaya adjacente à l'est, Kafr Debbin plus à l'est, le centre nahiyah ("sous-district") d'al-Janudiyah au sud, al-Malnad à l'ouest et Zarzur au nord. Selon le Bureau central syrien of Statistics (CBS), Al-Yacoubiyah avait une population de 476 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont pour la plupart des chrétiens, grossièrement répartis entre les confessions arménienne apostolique et catholique. Les zones environnantes sont majoritairement habitées par des musulmans sunnites. Il y a deux églises apostoliques arméniennes à Al-Yacoubiyah : Saint Anna ( arménien : Սբ. ֱննա ) et Saint Hripsime ( arménien : Սբ. Հռիփսիմե ). Le dernier est construit de manière similaire au Saint Hripsime d'Ejmiatsin. Il y a aussi une église catholique arménienne.
Al-Yadudah/Al-Yadudah :
Al-Yadudah, alternativement orthographié al-Yaduda ou al-Yadoudeh pourrait faire référence aux endroits suivants : Al-Yadudah, Jordanie Al-Yadudah, Syrie
Al-Yadudah, Jordanie/Al-Yadudah, Jordanie :
Al-Yadudah est une ville du gouvernorat d'Amman dans le nord-ouest de la Jordanie, située au sud de la capitale Amman.
Al-Yadudah, Syrie/Al-Yadudah, Syrie :
Al-Yadudah (arabe : اليادودة) est un village du sud de la Syrie, faisant administrativement partie du gouvernorat de Daraa, situé au nord-ouest de Daraa. Les localités voisines incluent Tell Shihab à l'ouest, Muzayrib au nord-ouest, Tafas à l'ouest et Ataman à l'est.
Comprimés Al-Yahudu/Comprimés Al-Yahudu :
Les tablettes d'Al-Yahudu sont une collection d'environ 200 tablettes d'argile des sixième et cinquième siècles avant notre ère sur la communauté judéenne exilée en Babylonie après la destruction du Premier Temple. Ils contiennent des informations sur la condition physique des exilés de Juda et leur situation financière à Babylone. Les tablettes portent le nom de la colonie centrale mentionnée dans les documents, al-Yahudu (akkadien : la ville de Juda). Le premier document de la collection remonte à 572 avant notre ère, environ 15 ans après la destruction du Temple, sous le règne de Nabuchodonosor II. La tablette la plus récente remonte à 477 avant notre ère, sous le règne de Xerxès Ier, environ 60 ans après le début du retour à Sion et environ 20 ans avant la montée d'Esdras le Scribe.
Al-Yamama/Al-Yamama :
Al-Yamama (arabe : اليَمامَة, romanisé : al-Yamāma) est une région historique du sud-est du Najd dans l'Arabie saoudite moderne, ou parfois plus spécifiquement, l'ancien village aujourd'hui disparu de Jaww al-Yamamah, près d'al-Kharj , après quoi le reste de la région a été nommé. Seule une poignée d'États centralisés ont jamais vu le jour dans le Yamama, mais il figurait en bonne place au début de l'histoire islamique, devenant un théâtre central des guerres de Ridda immédiatement après la mort de Muhammad. Bien qu'incorporé à la région de Najd, le terme «al-Yamama» reste utilisé comme terme traditionnel et historique pour faire référence ou souligner le passé ancien de la région. Le siège actuel du gouvernement saoudien à Riyad, par exemple, est connu sous le nom de Palais de Yamamah.
Al-Yamamaharms_deal/Al-Yamamaharms deal :
Al Yamamah (arabe : اليمامة, lit. 'The Dove') est le nom d'une série de ventes d'armes record par le Royaume-Uni à l'Arabie saoudite, payées par la livraison de jusqu'à 600 000 barils (95 000 m3) de pétrole brut par jour au gouvernement britannique. Le maître d'œuvre a été BAE Systems et son prédécesseur British Aerospace. Les premières ventes ont eu lieu en septembre 1985 et le contrat le plus récent pour 72 chasseurs multirôles Eurofighter Typhoon a été signé en août 2006. Mike Turner, alors PDG de BAE Systems, a déclaré en août 2005 que BAE et son prédécesseur avaient gagné 43 milliards de livres sterling en vingt ans. des contrats et qu'il pourrait gagner 40 milliards de livres sterling de plus. Il s'agit du plus grand accord d'exportation jamais conclu par la Grande-Bretagne et emploie au moins 5 000 personnes en Arabie saoudite. En 2010, BAE Systems a plaidé coupable devant un tribunal américain pour fausse comptabilité et déclarations trompeuses en rapport avec les ventes. Une enquête menée par le British Serious Fraud Office sur l'accord a été interrompue après la pression politique des gouvernements saoudien et britannique.
Al-Yamani/Al-Yamani :
Yamani ou Al-Yamani (arabe : « du Yémen ») peut faire référence à : Al-Yamani (chiisme), une figure pré-messianique de l'eschatologie islamique chiite Ahmad al-Hasan al-Yamani, un irakien chiite de Bassorah qui, dans les années 2000, a revendiqué être le messager de l'imam Mahdi Ahmed Zaki Yamani, homme politique saoudien et ministre du pétrole et des minéraux
Al-Yamani (chiisme)/Al-Yamani (chiisme) :
Le Yamani ou al-Yamani ( arabe : الیماني ) est une figure pré-messianique de l' eschatologie islamique chiite , qui est prophétisée pour apparaître aux gens pour les guider sur le bon chemin avant l'arrivée de l'imam al-Mahdi , le sauveur ultime de l'humanité du point de vue chiite et le dernier imam des douze imams. Beaucoup de gens croient que Seyed Ahmed Alhasan s'est avéré être le Yamani promis sur la base de la volonté du prophète Mahomet et de nombreux autres signes, y compris sa connaissance de Mutishabihat (secrets du Qoran) et divers rêves que des personnes de différentes religions, sectes et pays ont vus sur la vérité de sa réclamation.
Al-Yamoun/Al-Yamoun :
Al-Yamun (arabe : اليامون) est une ville palestinienne située à neuf kilomètres à l'ouest de Jénine dans le gouvernorat de Jénine, au nord de la Cisjordanie. La superficie d'Al-Yamun se compose d'environ 20 000 dunams, dont 1 300 dunams sont des zones bâties. Selon le Bureau central palestinien des statistiques, la ville avait une population de 16 383 habitants lors du recensement de 2007. La population est formée principalement d'un certain nombre de familles telles que Frehat, Khamaysa, Samudi, Hushiya, Abu al-Hija, Samara 'Abahra, Zaid, Jaradat, Sharqieh et Nawahda qui ont inspiré de nombreuses personnalités telles que Ayham Frehat et Ibrahim Frehat.
Al-Yaqdhah SC/Al-Yaqdhah SC :
Al-Yaqdhah Sports Club (arabe : نادي اليقظة الرياضي) est un club de football professionnel syrien basé à Deir ez-Zor. Il a été fondé en 1937. Ils jouent leurs matchs à domicile au stade municipal de Deir ez-Zor.
Al-Yarmouk (Libye)/Al-Yarmouk (Libye) :
Al-Yarmouk est un club de football libyen basé à Janzour, près de Tripoli. Le club a été finaliste de la Coupe de Libye 1997. L'équipe a auparavant joué dans la Premier League libyenne et a joué dans la deuxième division libyenne pendant la saison 2008-09.
Al-Yarmouk FC_(Jordanie)/Al-Yarmouk FC (Jordanie) :
Al-Yarmouk FC (arabe : نادي اليرموك الرياضي) est un football jordanien, formé à Amman en 1967, le club fait actuellement partie de la Jordan League Division 1.
Al-Yarmouk SC_ (Koweït)/Al-Yarmouk SC (Koweït) :
Al-Yarmouk est un club sportif professionnel koweïtien situé dans le district de Mishref. Il a été créé le 28 février 1965 sur l'île de Failaka et était le seul club koweïtien à avoir été créé en dehors du Koweït continental à cette époque. Le club a été transféré au Koweït après la guerre du Golfe de 1990-1991 , qui a entraîné le déplacement de nombreux habitants appartenant aux colonies insulaires de Failaka. Par conséquent, en raison d'installations inadéquates après la libération du Koweït, il était inévitable que l'équipe doive déménager dans un endroit meilleur et plus durable. L'autre raison du déménagement était due à l'insuffisance des moyens de transport vers l'île de Failaka pour les matchs à l'extérieur pendant la saison régulière. Al Yarmouk est surtout célèbre pour son équipe de football, qui a donné naissance à une pléthore de joueurs koweïtiens talentueux au cours de son histoire. Le club n'a remporté que 4 trophées depuis sa création, dont 2 étaient les Prince Cups en 1970 et 1973, qui est généralement considéré comme le trophée le plus prestigieux et le plus important du football koweïtien. Les 2 autres réalisations du trophée étaient les titres de deuxième division remportés en 1968 et 1989. Le club sportif d'Al Yarmouk a connu un important projet de rénovation depuis 2006, dans le cadre d'un grand programme visant à régénérer l'intérêt au sein de la communauté locale Mishref. Un nouveau stade a été construit, ainsi que des installations de natation et une arène couverte pour le basket-ball, le handball, le volley-ball, le futsal et le tennis de table. Une équipe d'athlétisme est également largement financée par le département du club. Les deux couleurs principales du club sont le bleu marine et le blanc, représentant la mer, qui était une partie importante de la culture de l'île de Failaka. Le logo représente d'anciennes ruines grecques situées sur l'île de Failaka, également connue sous le nom de « Ikaros » à l'époque d'Alexandre le Grand. Le club Al Yarmouk a depuis utilisé ce logo et cette couleur comme une représentation de sa force potentielle pour réussir. Le club n'est pas aussi populaire que les cinq grandes élites du Koweït (Koweït SC, Al-Arabi SC, Qadsia SC, Kazma SC et Salmiya SC), cependant, il est généralement soutenu principalement par des personnes des environs de l'emplacement du club. Avant la guerre du Golfe, il était soutenu par les habitants locaux de l'île de Failaka. Après la relocalisation, il s'est éloigné de la base de fans de Failaka et attire maintenant des fans principalement du quartier résidentiel de Mishref, bien qu'il attire également des supporters d'autres zones voisines telles que Salwa et Bayan.
Al-Yarmouk SC_ (Syrie)/Al-Yarmouk SC (Syrie) :
Al-Yarmouk Sports Club ( arabe : نادي اليرموك الرياضي ) ( arménien : ޱլ-Յարմուկ ) est un club sportif syrien basé à Alep , surtout connu pour son football. Fondée en 1925, Al-Yarmouk est la 2e plus ancienne organisation sportive de Syrie. Le club a remporté le championnat de football des régions syriennes à plusieurs reprises avant la création de la ligue officielle de football syrienne en 1966. Ils ont remporté la Coupe de Syrie en 1963-1964, étant la seule réalisation officielle de l'histoire du club. Entre 1925 et 1946, Al-Yarmouk était connu sous le nom d'Homenetmen Alep. En 1946, le nom a été changé en Al-Nadi As-Souri (arabe : le club syrien) jusqu'en 1971, date à laquelle il a été renommé Al-Yarmouk. Le club joue ses matchs à domicile au stade municipal du 7 avril. Al-Yarmouk SC est également connu pour ses équipes de basket-ball (hommes et femmes). Depuis 2012, 9 types de sports sont pratiqués par le club.
Al-Yarmouk SC_(men%27s_basketball)/Al-Yarmouk SC (basket masculin) :
Al-Yarmouk Sports Club (en arabe : نادي اليرموك الرياضي) (en arménien : ֱլ-Յարմուկ) est un club syrien de basket-ball professionnel basé à Alep. Depuis 2021, 8 autres types de sports sont pratiqués par le SC Al-Yarmouk. Le club fait partie de l'organisation sportive et scoute Homenetmen.
Al-Yarmouk SC_(femmes%27s_basketball)/Al-Yarmouk SC (basketball féminin) :
Al-Yarmouk Sports Club ( arabe : نادي اليرموك الرياضي ) ( arménien : ޱլ-Յարմուկ ) est un club de basket-ball professionnel féminin syrien basé à Alep . Le club fait partie de l'organisation sportive et scoute Homenetmen.
Al-Yarmouk Teaching_Hospital/Al-Yarmouk Teaching Hospital :
L'hôpital universitaire d'Al-Yarmouk est l'un des hôpitaux irakiens. Situé à Bagdad, Al-Karkh, ville d'Al-Yarmouk, à côté de la faculté de médecine Al-Mustansiriya (et est considéré comme l'hôpital universitaire pour ses étudiants). L'hôpital a été créé en 1964 et représente aujourd'hui le deuxième plus grand hôpital irakien après la ville médicale de Bagdad. C'est aussi le plus grand centre d'urgence du pays. Il dispose d'un service d'urgence et d'une clinique externe en plus des services médicaux, chirurgicaux (y compris les unités d'orthopédie et de brûlés), d'obstétrique, d'oncologie et de gynécologie. ِ Également associé aux laboratoires d'enseignement hautement sophistiqués de l'hôpital, au service de radiologie, à la banque de sang, au centre national d'hématologie et au centre de recherche sur le cancer. En collaboration avec l'hôpital central d'enseignement pédiatrique géré par la direction de la santé de Yarmouk. L'hôpital compte environ 700 lits. L'hôpital s'est concentré sur les victimes de la violence due à la guerre pendant la guerre en Irak de 2003-2011 et était l'un des cinq hôpitaux de Bagdad capables de soigner les blessés de guerre. En 2003 lors de l'offensive américaine sur Bagdad, un obus de char détruit le groupe électrogène de l'hôpital.
Al-Yarmuk Al-Rawda/Al-Yarmuk Al-Rawda :
Al Yarmuk Al Rawda (arabe : اليرموك) est un club de football professionnel yéménite basé à San'a'. Fondé en 1978, le club participe à la Ligue yéménite.
Al-Yatima/Al-Yatima :
Al-Yatīma (arabe : اليتيمة, signifiant « l'orphelin », apparemment nommé pour sa taille unique) était une perle « considérée comme le joyau islamique le plus célèbre du Moyen Âge ». : il pourrait provenir de l'Espagne wisigothique ou de l'empire sassanide pendant les conquêtes islamiques. il (ou un autre joyau supposé l'être) est passé entre les mains des Abbassides et est devenu une partie de leur insigne royal, monté sur la couronne d'al-Mu'tasim (r. 833-42 CE) : 49 À partir du Xe siècle, son l'histoire est incertaine. : 50 Il a été suggéré que l'idée allemande de der Weise ("l'orphelin"), une pierre précieuse dans la couronne du Saint Empereur romain, a été inspirée par les traditions arabes d'al-Yatīma. : 50–52

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bounce film""

Boultham/Boultham : Boultham est une banlieue de la ville du Lincolnshire et du chef-lieu de Lincoln, en Angleterre. La population du q...