Rechercher dans ce blog

dimanche 13 mars 2022

Al-Saika


Mosquée Al-Rahim/Mosquée Al-Rahim :
La mosquée Al-Rahim ou al-Raheem est la seule et unique mosquée de la région de la marina de Dubaï, à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Masjid signifie mosquée. "Al-Rahim" pourrait être traduit par "le miséricordieux" ou "le pardonnant". La mosquée Al-Rahim se trouve presque au point le plus au sud de la marina de Dubaï. Il est ouvert depuis octobre 2013.
Mosquée Al-Rahma,_Liverpool/Mosquée Al-Rahma, Liverpool :
La mosquée Al-Rahma (arabe : مسجد الرحمة, romanisée : Masjid ar-Raḥmah, lit. 'Mosquée de la Miséricorde') est une mosquée située sur Hatherley Street à Toxteth, Liverpool, Angleterre, qui peut accueillir entre 2 000 et 2 500 personnes et sert comme principal lieu de culte et point de mire de la population musulmane de Liverpool, estimée à 25 000 personnes.
Mosquée Al-Rahmah/Mosquée Al-Rahmah :
La mosquée Al-Rahmah (arabe : مسجد الرحمة) ou mosquée Fatima Al-Zahra est une mosquée située à Djeddah, dans la province de La Mecque, en Arabie saoudite.
Mosquée_Al-Rahman Al-Rahim/Mosquée Al-Rahman Al-Rahim :
La mosquée Al-Rahman al-Rahim ou la mosquée El-Rahman El-Raheem (en arabe : مسجد الرحمن الرحيم) est une mosquée égyptienne du Caire. Il est situé dans le quartier Abbassiya, rue Salah Salem. La mosquée est célèbre pour avoir des motifs islamiques de divers styles architecturaux islamiques. Il a été construit par un homme d'affaires égyptien et est célèbre pour de nombreuses célébrations de mariage connues sous le nom de "Katb Ketab". Il est également célèbre pour avoir accueilli de nombreuses funérailles de haut niveau.
Légion d'Al-Rahman/Légion d'Al-Rahman :
La Légion al-Rahman ( arabe : فيلق الرحمن , Faylaq al-Raḥmān ) est un groupe rebelle syrien qui opérait dans la Ghouta orientale , dans la périphérie de Damas et dans les montagnes orientales de Qalamoun . C'était le principal groupe rebelle de Jobar et il était soutenu par le Qatar. Le chef du groupe est Abdul al-Nasr Shamir, un capitaine de la campagne de Homs qui a fait défection de l'armée syrienne au début de 2012. La Légion a été décrite comme une organisation « islamiste » ou comme une organisation « islamiste politique » non djihadiste/non salafiste. . Il se décrit comme « une entité militaire révolutionnaire visant la chute du régime syrien », mais ne cherche pas à faire de la Syrie un État islamique. En 2016, il a été décrit comme "l'une des plus anciennes factions d'opposition permanentes à Damas et maintient des niveaux élevés de légitimité et de soutien locaux". En vertu d'un accord de reddition, plus de 5 000 de ses combattants et civils associés ont quitté Damas pour le nord-ouest de la Syrie en mars 2018.
Mosquée Al-Rahman,_Bagdad/Mosquée Al-Rahman, Bagdad :
La mosquée Al-Rahman ( arabe : جامع الرحمن ; translittération : Le Très Miséricordieux ) à Bagdad , était censée être l'une des plus grandes mosquées d'Irak. Il a été commencé par Saddam Hussein en 1998, mais les travaux ont été interrompus lors de l'invasion de l'Irak en 2003 et il n'a jamais été achevé. Il reste inachevé dans le quartier de Mansour à Bagdad, à la place de l'ancien hippodrome. Son dôme principal, inachevé, est entouré de huit dômes plus petits et indépendants, qui à leur tour comportent huit dômes encore plus petits intégrés dans leurs murs. Il mesure environ 250 mètres (820 pieds) de diamètre et occupe 4,5 hectares (11 acres).
Mosquée Al-Rahman,_Kuala_Lumpur/Mosquée Al-Rahman, Kuala Lumpur :
La mosquée Al-Rahman (malais : Masjid Al-Rahman) est une mosquée de Kuala Lumpur, en Malaisie. La mosquée est située à l'Université de Malaya à Jalan Pantai Baharu et porte le nom du premier Premier ministre malaisien, Tunku Abdul Rahman Putra Al-Haj. Aujourd'hui, la mosquée est gérée conjointement par l'Université de Malaya et le Département des affaires islamiques du territoire fédéral (JAWI).
Al-Rai, Syrie/Al-Rai, Syrie :
Al-Rai ( arabe : الراعي ; al-Ra'i ou al-Rayi ), est une petite ville du nord du gouvernorat d'Alep , au nord de la Syrie . Avec 4 609 habitants, selon le recensement de 2004, al-Rai est le centre administratif de la peu peuplée Nahiya al-Rai. Situé sur le chemin de fer de Bagdad et à proximité de la frontière turque, juste en face d'Elbeyli, c'est cependant un village stratégiquement important. La ville d'Akhtarin, à environ 15 kilomètres (9,3 mi) au sud-ouest. Les plus grandes villes sont Azaz , à environ 35 kilomètres (22 mi) à l'ouest, et Jarablus et Manbij , toutes deux à environ 45 kilomètres (28 mi) à l'est. Avant la guerre civile syrienne, la ville était habitée par un mélange principalement de Turkmènes, mais aussi d'Arabes et de familles kurdes. De nombreux habitants kurdes dans et autour de la ville ont fui en raison de l'opération Bouclier de l'Euphrate.
Al-Rai Al-Aam/Al-Rai Al-Aam :
Al-Rayaam (également translittéré comme Al-Rae Al-Aam, Al-Rai Al-Aam et Al-Ra'y al-Amm) ​​(arabe : الرأي العام signifiant Opinion publique) est le plus ancien journal du Soudan. Elle a été fondée le 15 mars 1945 par Ismail Al Atabani. En 2011, il avait un tirage quotidien d'environ 18 000 exemplaires. C'est un journal islamiste qui avait des liens étroits avec le gouvernement d'Omar el-Béchir, mais qui employait également des chroniqueurs opposés au gouvernement.
Sous-district d'Al-Rai/Sous-district d'Al-Rai :
Le sous-district d'Al-Rai (arabe : ناحية الراعي) est un sous-district du district d'al-Bab dans le nord du gouvernorat d'Alep, au nord-ouest de la Syrie. Le centre administratif est al-Rai. Lors du recensement de 2004, le sous-district avait une population de 15 378 habitants. Sous-district de Ghandoura (est) appartenant au district de Jarabulus. Au nord se trouve la province turque de Kilis.
Al-Raïda/Al-Raïda :
Al-Raida (en anglais : The Woman Pioneer) est une revue universitaire féministe trimestrielle à comité de lecture couvrant les études sur les femmes et le genre. Créé en 1976, il est publié par l'Institut d'études féminines dans le monde arabe de l'Université libanaise américaine. Sa mission est de "renforcer le réseautage entre les femmes arabes et les femmes du monde entier".
Al-Rajhi/Al-Rajhi :
Al-Rajhi (arabe : الراجحي) peut désigner :
Banque Al-Rajhi/Banque Al-Rajhi :
La banque Al Rajhi (arabe : مصرف الراجحي) (anciennement connue sous le nom d'Al Rajhi Banking and Investment Corporation) est une banque saoudienne et la plus grande banque islamique au monde en termes de capital sur la base des données de 2015. La banque est un investisseur majeur dans les affaires et est l'une des plus grandes sociétés par actions du Royaume, avec plus de 330,5 milliards de SR d'actifs sous gestion (88 milliards de dollars) et plus de 600 succursales. Son siège social est situé à Riyad, avec six bureaux régionaux. Al Rajhi Bank possède également des succursales au Koweït et en Jordanie, ainsi qu'une filiale en Malaisie et en Syrie.
Al-Raji/Al-Raji :
Al-Raji est un endroit en Arabie Saoudite près d'al-Najdiyya. À l'époque du prophète islamique Muhammad, l'expédition d'Al Raji a eu lieu ici. Certains hommes ont demandé à Muhammad d'envoyer des instructeurs pour leur enseigner l'islam, mais les hommes ont été soudoyés par les deux tribus de Khuzaymah qui voulaient se venger de l'assassinat de Khalid bin Sufyan par les partisans de Muhammad. Selon William Montgomery Watt, les sept hommes envoyés par Muhammad étaient peut-être des espions pour Muhammad et des instructeurs pour les tribus arabes. L'affirmation de Watt selon laquelle ils étaient des espions et non des missionnaires est mentionnée dans la collection de hadiths sunnites Sahih al-Bukhari
Al-Rajib/Al-Rajib :
Al-Rajib est une ville du gouvernorat d'Amman, dans le nord-ouest de la Jordanie. Dans les sources classiques, Ar Rajib est connu sous le nom de Reğeb (Ragaba).
Antiquités d'Al-Rakah/Antiquités d'Al-Rakah :
Les antiquités d'Al-Rakah sont une collection de vestiges de bâtiments, de masques en or, de chaînes en or et de quelques pièces de poterie, elles peuvent appartenir au 4ème millénaire avant JC. Il est situé à Al-Rakah à Al-Khobar, en Arabie saoudite. Certains chercheurs ont indiqué qu'il existe de nombreuses antiquités dans la même région qui appartiennent à la période hellénistique et à la période sassanide.
Al-Ram/Al-Ram :
Al-Ram, A-Ram, Er Ram ou al-Ramm (arabe : الرّام) est une ville palestinienne située au nord-est de Jérusalem, juste à l'extérieur de la frontière municipale de la ville. Le village fait partie de la zone urbaine bâtie de Jérusalem, la zone industrielle d'Atarot et Beit Hanina se trouvent à l'ouest, et Neve Ya'akov le borde au sud. avec une superficie bâtie de 3 289 dunums. Selon le Bureau central palestinien des statistiques, a-Ram comptait 25 595 habitants en 2006. Le chef du conseil du village d'a-Ram estime que 58 000 personnes y vivent, dont plus de la moitié détiennent des cartes d'identité israéliennes.
Al-Ramadi, gouvernorat de Deir_ez-Zor/Al-Ramadi, gouvernorat de Deir ez-Zor :
Al-Ramadi (arabe : الرمادى) est une ville syrienne située dans le district d'Abu Kamal, à Deir ez-Zor. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Ramadi comptait 3 593 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Ramadi FC/Al-Ramadi FC :
Le club de football d'Al Ramadi (arabe : نادي الرمادي), est un club de football irakien basé à Ramadi, dans la province d'Anbar, qui évolue en Premier League irakienne. Au cours de la saison 1995–96, ils ont remporté la Coupe Al-Nasr Wal-Salam, battant Al-Quwa Al-Jawiya 1–0 avec un but de Zuhair Abdul-Ridha, battant Al-Shorta 5–4 aux tirs au but puis battant Al- Naft 3-0 en finale. Al Ramadi a engendré de nombreux joueurs qui ont représenté l'équipe d'Irak depuis sa création, mais à cause de questions financières et d'affaires d'Anbar après 2003, les possibilités du club se sont détériorées.
Al-Ramadin/Al-Ramadin :
Al-Ramadin (arabe : الرماضين) est un village palestinien situé à 24 kilomètres au sud-ouest d'Hébron et comprend le plus petit village de 'Arab al-Fureijat au sud-est. Le village fait partie du gouvernorat d'Hébron dans le sud de la Cisjordanie. Selon le Bureau central palestinien des statistiques, les deux villages avaient une population combinée de 3 853 habitants en 2007. Les principales familles sont al-Sho'ur, al-Zagharna, al-Fureijat, al-Daraghmeh, al-Raghmat, al-Mlihat et al-Masamra. Al-Ramadin et 'Arab al-Fureijat ont été établis par des Bédouins qui ont fui leur patrie traditionnelle à proximité de Beersheba dans le Néguev pour la banlieue d'ad-Dhahiriya. Le nom "al-Ramadin" dérive de "Ramadan", le patriarche de la principale tribu bédouine qui a fondé le village moderne après la guerre israélo-arabe de 1948. Un conseil de village de neuf membres a été nommé par l'Autorité palestinienne pour administrer al-Ramadin et Arab al-Fureijat en 1997. Il y a trois mosquées actives à al-Ramadin, ainsi que trois édifices chrétiens historiques, dont le monastère al-Fadi et Église al-Asela. Les établissements de soins de santé primaires du village sont désignés par le ministère de la Santé au niveau 2.
Al-Ramhormuzi/Al-Ramhormuzi :
Buzurg Ibn Shahriyar de Ramhormuz (nom complet بزرگ بن شهریار الرام هرمزي), aurait été un voyageur, marin, cartographe et géographe musulman né au Khuzistan en Perse. En 953, il aurait terminé une collection de récits de marins musulmans basés à Siraf, Oman, Bassorah et ailleurs. Dans cet ouvrage, il est fait mention de la façon dont les marins musulmans ont voyagé en Inde, en Malaisie, en Indonésie, en Chine et en Afrique de l'Est. Divers liens sont mentionnés entre le califat abbasside et la dynastie Tang, en Chine. Cependant, on pense maintenant que Buzurg est probablement un personnage purement fictif. Hormis l'attribution de ce livre à lui, son existence n'est par ailleurs pas attestée. L'attribution date apparemment du XIIIe siècle, longtemps après qu'il aurait vécu. Des recherches récentes ont montré que le livre a plus probablement été écrit au Caire dans la seconde moitié du Xe siècle, par un érudit appelé Abū 'Imrān Mūsā ibn Rabāḥ al-Awsī al-Sīrāfī.
Al-Rami/Al-Rami :
Al-Rami (arabe : الرامي) ou Rami (arabe : رامي), est une ville du nord de la Syrie, faisant administrativement partie du gouvernorat d'Idlib, située au sud d'Idlib. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), Al-Rami avait une population de 4983 lors du recensement de 2004.
Al-Ramlah, Syrie/Al-Ramlah, Syrie :
Ramleh, Hama (arabe : الرملة) est un village syrien situé dans le sous-district de Qalaat al-Madiq dans le district d'Al-Suqaylabiyah, à Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Ramleh, Hama avait une population de 2 359 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Ramtha SC/Al-Ramtha SC :
Al-Ramtha Sports Club (arabe : نادي الرمثا الرياضي) est un club de football professionnel jordanien basé à Ar Ramtha, en Jordanie. Abdel-Halim Samara, président du club (de 1967 à 2018), est considéré comme le président de club le plus âgé au monde.
Syndrome d'Al-Raqad/syndrome d'Al-Raqad :
Le syndrome d'Al-Raqad est un syndrome autosomique récessif congénital découvert par le médecin jordanien Mohammad Al-Raqad. Il se caractérise par : Microcéphalie Retard de croissance Retard de développement psychomoteur Hypotonie congénitale. Le syndrome d'Al-Raqad est causé par une mutation du gène DCPS.
Al-Ras, Tulkarem/Al-Ras, Tulkarem :
al-Ras (arabe : الراس) est un village palestinien du gouvernorat de Tulkarem dans l'est de la Cisjordanie, situé à 7 kilomètres au sud-est de Tulkarem. Selon le Bureau central palestinien des statistiques, al-Ras avait une population d'environ 506 habitants au milieu de l'année 2006. En 1997, les réfugiés représentaient 11,1% de la population d'al-Ras. Les établissements de santé d'al-Ras sont basés à Kafr Sur, où les établissements sont désignés comme MOH niveau 2.
Al-Ras al-Ahmar/Al-Ras al-Ahmar :
Al-Ras al-Ahmar était un village arabe palestinien du sous-district de Safad. Il a été dépeuplé pendant la guerre israélo-arabe de 1948 le 30 octobre 1948 par la 7e brigade blindée israélienne lors de l'opération Hiram. Il était situé à 8,5 km au nord de Safad.
Union Al-Rashad/Union Al-Rashad :
L'Union Al-Rashad (arabe : الاتحاد الرشاد) est le premier parti politique salafiste fondé au Yémen. Créé en mars 2012, il a été officiellement reconnu par le gouvernement d'union nationale le 24 juillet 2012 sous le patronage du Conseil de coopération du Golfe et dans le cadre de l'accord entre le président Ali Abdullah Saleh et l'opposition. voix dans le pays et demande l'instauration de la charia. Al-Rashad est également attaché à la démocratie et à la protection des droits des citoyens yéménites. Actuellement, Abd al Wahhab al Humayqani est le secrétaire général du parti et Muhammad Musa al-Amri en est le président.
Al-Rasheed SC/Al-Rasheed SC :
Al-Rasheed Sports Club ( arabe : نادي الرشيد الرياضي ) était un club sportif irakien basé à Karkh , Bagdad . Son équipe de football professionnelle a joué dans la Premier League irakienne , le plus haut niveau du football irakien, de 1984 à 1990. Le stade du club était le stade Al-Karkh (alors connu sous le nom de stade Al-Rasheed). Fondé en 1983 par Uday Hussein, le fils de Saddam Hussein, Al-Rasheed a été promu au premier rang lors de sa première saison d'existence et a remporté 3 titres de champion d'affilée, 2 Coupes FA, 3 titres de Coupe des champions arabes, et atteindre la finale du championnat asiatique des clubs 1988-1989. En 1990, le club a été dissous et toutes ses propriétés ainsi que sa place dans la première division ont été transférées à Al-Karkh SC.
Al-Rashid/Al-Rashid :
Al-Rashid, ar-Rashid ("le Juste"), Al-Rasheed ou Al Rasheed peut faire référence à : Ar-Rashīd, l'un des noms de Dieu dans l'Islam, signifiant "Guide vers le Droit Chemin"
Al-Rashid, Bagdad/Al-Rashid, Bagdad :
Al Rasheed ou Al Rashid (arabe : اَلرَّشِيْد) est l'un des neuf districts administratifs de Bagdad, en Irak. C'est dans le sud de Bagdad, sur la rive ouest du Tigre. Le district de Mansour se trouve au nord de la moitié ouest du district, de l'autre côté de la route de l'aéroport de Bagdad. Les quartiers d'Al Rasheed comprennent Hayy Al-A'amel (Amel ou Amil), Baiyaa, Dora, Al-Jihad, Al-Saydiya et Hayy Al-Shurtta.
Al-Rashid Billah/Al-Rashid Billah :
Abu Ja'far Al-Mansur Ibn al-Faḍl Al-Mustarshid Bi'llah (arabe: أبو جعفر المنصور بن الفضل المسترشد باللللللللللللللللللللله; 1109 - 6 juin 1138) Habituellement connu de son nom commercial al-rashid bi'llah (arabe: الراشد بالله) était le calife abbasside de Bagdad de 1135 à 1136. Il succéda à son père al-Mustarshid en 1135. Il régna pendant un an seulement de 1135 jusqu'à sa déposition le 17 août 1136. Lorsque la population de Bagdad se révolta contre lui.
Institut islamique_Al-Rashid/Institut islamique Al-Rashid :
Al-Rashid Islamic Institute, est un institut et séminaire islamique à Cornwall, Ontario, Canada. Sous les instructions et les conseils de Shaikhul-Hadith Moulana Muhammad Zakariya, l'institut a été fondé en 1980 dans un emplacement temporaire à Montréal. L'institut a déménagé à Cornwall en 1985. L'institut est maintenant une université islamique proposant des études islamiques supérieures.
Mausolée d'Al-Rashid/Mausolée d'Al-Rashid :
Le mausolée d'Al-Rashid (en persan : آرامگاه الراشدبالله) est un mausolée historique à Ispahan, en Iran. Il remonte à l'ère seldjoukide et est situé sur la rive nord de Zayanderud à côté du pont Shahrestan. Cette structure est le lieu de sépulture d'Al-Rashid, le 30e calife abbasside, qui a quitté son palais et s'est enfui de Bagdad à Ispahan, lorsque Mahmud II a capturé Bagdad. Deux ans plus tard, Al-Rashid a été poignardé et tué par des Hashshashins en 1138. Le seul élément décoratif du mausolée est une inscription coufique en stuc.
Mosquée Al-Rashid/Mosquée Al-Rashid :
La mosquée Al-Rashid a été la première mosquée construite au Canada. Il a été construit à Edmonton, en Alberta.
Al-Rashid du_Maroc/Al-Rashid du Maroc :
Moulay Al-Rashid ibn Sharif (arabe : مولاي الرشيد بن شريف), connu sous le nom de Moulay Al-Rashid ou Moulay Rachid (également orthographié Mulay, Mulai ou Mawlay ; 1631 - 9 avril 1672) (arabe : مولاي الرشيد), était le sultan du Maroc de 1666 à 1672. Il était le fils du fondateur de la dynastie alaouite, Moulay Sharif, qui prit le pouvoir à Tafilalt en 1631. En 1635, le demi-frère de Moulay Rashid, Sidi Mohammed, succéda à leur père encore vivant. Pendant son règne, Sidi Mohammed a amené Tafilalt, la vallée du fleuve Draa, Oujda et la région du Sahara oriental sous le pouvoir alaouite. Cependant, en raison de querelles internes, une guerre a éclaté entre les frères et Sidi Mohammed a été tué sur le champ de bataille par les troupes de Moulay Rashid le 2 août 1664. Dès lors, Moulay Rashid est devenu le sultan de Tafilalt et a continué à conquérir Taza et à affirmer le pouvoir à Sijilmasa. , capitale du Tafilalt. Il devient alors le premier sultan alaouite du Maroc. Il a mis fin au règne des Dilaites, un mouvement berbère qui régnait sur la partie nord du Maroc. Après avoir subjugué les zones côtières du nord du Maroc, il réussit également à s'emparer de Marrakech en 1669. Il occupa le Sous et l'Anti-Atlas, ce qui consolida le contrôle alaouite sur l'ensemble du Maroc à l'exception des montagnes sauvages du Haut Atlas. Il a de nouveau soumis l'émirat de Tuat après leur rébellion suite à la mort du sultan Sidi Mohammed de Tafilalt qui l'a conquis en 1652.
Al-Rasif/Al-Rasif :
Al-Rasif (arabe : الرصيف) est un village du nord de la Syrie situé dans le sous-district de Qalaat al-Madiq du district d'al-Suqaylabiyah dans le gouvernorat de Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Rasif avait une population de 1 689 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites.
Mosquée Al-Rasoul Al-A%27dham/Mosquée Al-Rasoul Al-A'dham :
La mosquée Al-Rasool Al-A'dham (arabe : مسجد الرسول الاعظم, romanisé : Masjid Al-Rasool AlAdham) est une mosquée de l'islam chiite située à Bankstown, Sydney, Nouvelle-Galles du Sud, Australie. La mosquée est supervisée par l'ayatollah Mohammad Hussein al-Ansari. La mosquée promeut généralement les enseignements chiites et est fréquentée presque exclusivement par des fidèles chiites.
Al-Rastan/Al-Rastan :
Al-Rastan ( arabe : الرستن ) est la troisième plus grande ville du gouvernorat de Homs , située à 25 kilomètres (16 mi) au nord de sa capitale administrative Homs et à 22 kilomètres (14 mi) de Hama . Les localités voisines incluent Talbiseh et al-Ghantu au sud, al-Zaafaraniyah et al-Mashrafah au sud-est, Murayj al-Durr au nord-est, Tumin au nord, Deir al-Fardis au nord-ouest et Kafr Nan et le village de Houla. groupe à l'ouest. Ar-Rastan avait une population de près de 40 000 habitants en 2004. Il occupe le site de la ville romaine d'Aréthuse (grec ancien : Ἀρέθουσα) et contient encore certaines de ses ruines antiques. Elle a continué d'exister en tant que ville relativement petite mais stratégique tout au long des premières époques islamique et ottomane. Ar-Rastan est situé à côté au sud du grand pont reliant Homs et Hama. La superficie totale de la commune est de 350 hectares. C'est le site du barrage d'al-Rastan, un barrage majeur sur le fleuve Oronte qui a une capacité de rétention de 225 millions de m³. Le barrage est principalement utilisé pour l'irrigation. La ville contient également l'une des principales carrières de marne de Syrie. Depuis le début de la guerre civile syrienne jusqu'en 2018, Ar-Rastan a servi de bastion majeur de l'opposition et a été le théâtre de nombreux combats entre les forces gouvernementales syriennes et les rebelles de diverses factions. Le gouvernement syrien a repris le contrôle de la ville le 15 mai 2018 dans le cadre d'un accord qui permettait aux rebelles et à leurs familles de passer en toute sécurité dans les régions tenues par les rebelles du nord de la Syrie en échange de la reddition du territoire avec leurs armes lourdes.
Barrage d'Al-Rastan/Barrage d'Al-Rastan :
Le barrage d'Al-Rastan est un barrage en remblai sur le fleuve Oronte dans la ville d'Al-Rastan, gouvernorat de Homs, en Syrie. Il a été achevé en 1960 avec pour objectif principal l'irrigation. Il a été construit par la firme bulgare Hydrostroy avec le barrage de Mouhardeh, en aval et aussi sur l'Oronte.
District d'Al-Rastan/District d'Al-Rastan :
Le district d'Ar-Rastan (arabe : منطقة الرستن, romanisé : manṭiqat ar-Rastan) est un district du gouvernorat de Homs dans le centre de la Syrie. Le centre administratif est la ville d'ar-Rastan. Lors du recensement de 2004, le district comptait 127 806 habitants.
Al-Rawda, Hama/Al-Rawda, Hama :
Rawda (arabe : الروضة) est un village syrien situé dans le sous-district de Hirbnafsah dans le district de Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Rawda comptait 479 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Rawda, Nord_Sinaï/Al-Rawda, Nord_Sinaï :
Al-Rawda ( arabe : الروضة ) est un village du markaz de Bir al-Abed , dans le gouvernorat du nord du Sinaï en Égypte . C'est un centre de l'ordre soufi Jaririya, avec la majorité de la population qui le suit (bien que cela ait pu changer avec la migration récente), et de la tribu Sawarka. La mosquée Al-Rawda et sa zawiya ont été créées à l'hiver 1953-1954 par Eid Abu Jarir, et elles ont été agrandies et un minaret ajouté vers 1990. En 2016, elle comptait 2 111 habitants, selon l'Agence centrale pour Mobilisation publique et statistiques. Cependant, le village a été fortement touché par l'insurrection du Sinaï, accueillant d'abord des personnes déplacées fuyant Sheikh Zuweid et Rafah, puis perdant 22 % de sa population masculine lors de l'attaque de la mosquée du Sinaï en 2017. Les principales industries locales sont une usine de traitement du sel. des salines côtières voisines du protectorat de Zaranik sur une sabkha du lac Bardawil, ainsi que de l'agriculture.
Al-Rawda, Tartous/Al-Rawda, Tartous :
Al-Rawda ( arabe : الروضة ; également orthographié Rauda ) est une petite ville du nord-ouest de la Syrie , faisant administrativement partie du gouvernorat de Tartous . Il est situé le long de la côte méditerranéenne et juste à l'ouest des montagnes côtières syriennes entre Tartous (au sud) et Baniyas (au nord). Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Rawda comptait 3 131 habitants lors du recensement de 2004. C'est le centre administratif du sous-district de Rawda (nahiyah) qui se composait de neuf localités avec une population collective de 11 688 habitants. Ses habitants sont majoritairement chrétiens, de diverses confessions.
Al-Rawda, Yémen/Al-Rawda, Yémen :
Al-Rawda (arabe : الروضة) est un village du district d'Al Bayda (arabe : البيضا), gouvernorat d'Al Bayda, au Yémen. Selon le recensement du Yémen de 2004, la population du village était de 504. En 2014, la population du village a atteint 677.
Al-Rawda (dire)/Al-Rawda (dire) :
Al-Rawda (arabe : الروضة) est un tell, ou tumulus archéologique, dans la steppe syrienne, à l'est de Hama. C'était un grand site urbain avec des murs de la ville et plusieurs temples, occupé entre 2400 et 2000 av. Une mission franco-syrienne fouille le site depuis 2002.
Al-Rawdah (al-Batrounah)/Al-Rawdah (al-Batrounah):
Al-Rawdah ou al-Batrounah (arabe : الروضة أو البطرونة) est un village syrien du district d'Al-Zabadani du gouvernorat du Rif Dimashq. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Rawdah comptait 4 536 habitants lors du recensement de 2004.
Club Al-Rawdhah/Club Al-Rawdhah :
Al-Rawdhah Club est une équipe saoudienne de football (soccer) à Al-Jeshah évoluant dans la deuxième division saoudienne.
Al-Rawi/Al-Rawi :
Al-Rawi (arabe : الراوي, lit. "Le Narrateur") est une série animée égyptienne racontant les événements clés de l'histoire islamique en arabe classique. Le « narrateur » éponyme de l'histoire s'appelle Noureddin, et il raconte ses histoires au jeune prince Shehab.
Mosquée Al-Rayah/Mosquée Al-Rayah :
La mosquée Al-Rayah (arabe : مسجد الراية, lit. « Mosquée du drapeau »), ou mosquée Dzubab, est une mosquée située à Médine, en Arabie saoudite. La mosquée est située au sommet du mont Dzubab (Dzubab signifie "mouches"), et cette zone n'est pas loin du mont Sala 'au sud, de la rue Al-'Uyun sur le côté gauche et de la station-service Az-Zugaibi entre Al -'Uyun street et Sulthanah street derrière. Il est rapporté qu'il y avait un poste de commandement (tente / ombre) dressé pour le prophète Mahomet dans cette zone au moment de la bataille de la tranchée, il a donc été nommé Al-Rayah, ce qui signifie drapeau de bataille. La mosquée est également appelée la mosquée Dzubab car elle est attribuée à un homme yéménite qui est venu à Médine à l'époque du gouverneur Marwan bin al-Hakam et a tué l'un des responsables gouvernementaux. Il a ensuite été exécuté et crucifié sur le mont Dzubab.
Al-Rayyan, Syrie/Al-Rayyan, Syrie :
Al-Rayyan (arabe : الريان) est un village du centre de la Syrie, faisant administrativement partie du gouvernorat de Homs, situé au sud-est de Homs. Les localités voisines incluent Sakrah au nord, al-Haraki au nord-est, al-Sayyid à l'est, al-Riqama au sud-est, Judaydat al-Sharqiyah au sud-ouest, Maskanah à l'ouest et Zaidal et Fairouzeh au nord-ouest. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Rayyan avait une population de 4 876 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Rayyan Club_(Arabie_Saoudite)/Al-Rayyan Club (Arabie Saoudite) :
Al-Rayyan Club ( arabe : نادي الريان ) est un club de football saoudien basé à Ar Rawdah , Ha'il et participe à la deuxième division saoudienne , le troisième niveau du football saoudien . Le club a été fondé en 1980 et son premier président était Abdullah Al-Mansour. Al-Rayyan a remporté sa première promotion en deuxième division saoudienne au cours de la saison 2020-2021 après avoir atteint les demi-finales de la troisième division saoudienne. Le club se compose également de divers autres départements, notamment le basket-ball, le tennis de table et le handball. Le président actuel du club est Mohammed bin Dhaidan Al-Tamimi.
Al-Rayyan SC/Al-Rayyan SC :
Al-Rayyan Sports Club ( arabe : نادي الريان الرياضي ), est un club multisports qatari qui regroupe des équipes dans un certain nombre de sports tels que le football , le futsal , le basketball , le volleyball , le handball , l' athlétisme , le tennis de table et la natation . Il est basé au stade Ahmed bin Ali à Umm Al Afaei dans la ville d'Al Rayyan. Le club a été fondé en 1967 après la fusion de l'ancienne équipe Rayyan avec le Nusoor Club. Les couleurs officielles de l'équipe sont le rouge et le noir. Ils ont remporté de nombreux titres dans tous les sports, dont deux championnats d'Asie de basket-ball, le championnat arabe de handball, des titres nationaux de futsal, de tennis de table et de volley-ball, ainsi que de nombreux championnats de basket-ball, de handball et de volley-ball du GCC. Les équipes de basket-ball et de handball se sont qualifiées pour les championnats du monde. Cependant, l'équipe de football attire le plus l'attention des officiels du club, des médias et des fans.
Al-Rayyan SC_ (basket-ball)/Al-Rayyan SC (basket-ball) :
L'équipe de basket-ball d'Al Rayyan (arabe : فريق الريان لكرة السلة) est une équipe de basket-ball professionnelle qatarie basée à Omm Alafai dans la ville d'Al-Rayyan, au Qatar. Al Rayyan est l'un des clubs de basket-ball les plus titrés du Qatar, avec de nombreux titres nationaux et internationaux à son actif. Il fait partie du club multisport Al Rayyan Sports Club.
Al-Reem/Al-Reem :
Al-Reem peut faire référence à : Al Reem Biosphere Preserve au Qatar Al Reem Island à Abu Dhabi Khubayb Al Reem, une réserve fournissant un habitat à un type de cerf (Al Reem)
Parti Al-Resalah/Parti Al-Resalah :
Le parti Resalah (arabe : حزب الرسالة) est un parti politique jordanien. Elle a été fondée le 31 décembre 2003.
Al-Rida%CA%BC al-Abya%E1%B8%8D/Al-Ridaʼ al-Abyaḍ :
Al-Ridaʼ al-Abyaḍ ( arabe : الرداء الابيض ), connu sous le nom de The White Gown en anglais, est un film égyptien de langue arabe égyptienne de 1975 réalisé par Hassan Ramzi et co-écrit par Nairuz Abdel Malek . Il a vendu 61 millions de billets en Union soviétique, ce qui en fait le septième film étranger le plus rentable jamais réalisé en Union soviétique et le film égyptien le plus rentable de tous les temps.
District d'Al-Rifa%27i/District d'Al-Rifa'i :
Le district d'Al-Rifai (arabe : قضاء الرفاعي) est un district irakien situé dans le gouvernorat de Dhi Qar, à 80 km au nord de Nasiriyah et à 300 km au sud de Bagdad. Son nom est attribué au cheikh Ahmed al-Rifa'i, fondateur de l'ordre soufi Rifa'i. Il comprend le centre administratif de la ville d'Al-Rifai et les villes d'Al Nasir, Al Fajir (ناحية الفجر) et Qalat Sukkar. Le district compte une population de 450 000 personnes, principalement des Arabes et des chiites qui travaillent dans l'agriculture, les petites entreprises et les emplois gouvernementaux.
Mosquée Al-Rifa%27i/Mosquée Al-Rifa'i :
La mosquée Al-Rifa'i (arabe : مسجد الرفاعي, également translittéré comme Al-Rifai, Al-Refai, Al-Refa'i, El-Refa'i, et nommée en anglais : la mosquée Refaai) est située à Salah al- Place Din, adjacente à la Citadelle du Caire. Maintenant, c'est aussi le mausolée royal de la famille de Muhammad Ali. Le bâtiment est situé en face de la mosquée-médersa du sultan Hassan, qui date d'environ 1361 et a été conçue sur le plan architectural comme un complément à l'ancienne structure. Cela faisait partie d'une vaste campagne menée par les dirigeants égyptiens du XIXe siècle pour à la fois s'associer à la gloire perçue des périodes antérieures de l'histoire islamique de l'Égypte et moderniser la ville. La mosquée a été construite à côté de deux grandes places publiques et de plusieurs boulevards de style européen construits à la même époque.
Al-Riggae/Al-Riggae :
AL-Riggae (arabe : الرقعي) est une zone du gouvernorat d'Al Farwaniyah dans la ville de Koweït, au Koweït. situé au sud-ouest du centre-ville. La zone d'Al-Riggae se distingue par son emplacement entre le quatrième et le cinquième périphérique (ses quatre frontières entre Al Andalus, Al-Rai, Ardiya et Al-Shuwaikh) Il comprend le complexe des tribunaux et l'Autorité publique pour la jeunesse et les sports, et à côté à lui le centre commercial Avenues, l'un des plus grands marchés du Koweït. La région est divisée en l'ancien et le nouveau Al-Riggae, avec plusieurs parcelles
Al-Rihan/Al-Rihan :
Al-Rihan (arabe : الريحان) également orthographié Ar-Rayhan, est un village syrien situé dans le district de Douma du Rif Dimashq. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Rihan avait une population de 4 099 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Rihaniyya/Al-Rihaniyya :
Al-Rihaniyya était un village arabe palestinien du sous-district de Haïfa. Il a été dépeuplé pendant la guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire le 30 avril 1948 dans le cadre de la bataille de Mishmar HaEmek. Il était situé à 25 km au sud-est de Haïfa et à 3 km au nord-ouest de Wadi al-Mileh.
Al-Riqama/Al-Riqama :
Al-Riqama (arabe : الرقاما, également orthographié ar-Raqamah) est une ville du centre de la Syrie, faisant administrativement partie du gouvernorat de Homs, située à 34 kilomètres au sud-est de Homs. Les localités voisines incluent Dardaghan au sud-ouest, Shayrat au sud-est et Tell Annaqa plus au nord. Selon le Bureau central des statistiques (CBS), al-Riqama comptait 3 900 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites. Beaucoup d'habitants d'al-Riqama travaillent dans l'agriculture, cultivent des céréales sèches, des raisins et des amandes dans des champs irrigués et élèvent des moutons. Les maisons traditionnelles de la ville sont construites en pierre et ont une toiture en bois. Al-Riqama avait été classé comme village abandonné ou khirba par le savant anglais Eli Smith en 1838. La ville contient des structures historiques en ruine remarquables pour les toits en dôme en forme de cône dominants. Les structures ont des bases carrées avec des murs de deux mètres de haut et sont construites en briques de boue rouge.
Al-Rissala (al-Shafi%CA%BDi_book)/Al-Risala (livre al-Shafiʽi) :
Voir Risala (homonymie) pour d'autres livres connus sous le nom de "Ar-Risala". La Risāla de ash-Shafi'i (mort en 820), titre complet Kitab ar-Risāla fī Uṣūl al-Fiqh (arabe : كتاب الرسالة في أصول الفقه " livre de la communication sur les fondements de la compréhension (ie jurisprudence islamique)") est un texte fondateur sur les principes de la jurisprudence islamique. Le mot risāla en arabe signifie un "message" ou "lettre, communication". Le traité de Shafi'i a reçu son nom en raison d'une histoire traditionnelle, bien que non vérifiée, selon laquelle Shafi'i a composé l'œuvre en réponse à une demande d'un leader traditionaliste de Bassorah, 'Abd al-Raḥmān bin Mahdī ; l'histoire raconte qu'Ibn Mahdī voulait que Shafi'i explique la signification juridique du Coran et de la sunna, et la Risāla était la réponse de Shafi'i. Dans ce travail, al-Shafi'i aurait décrit quatre sources de la loi islamique , bien que cette division basée sur quatre ait été attribuée à des commentateurs ultérieurs sur l'œuvre plutôt qu'à Shafi'i lui-même.
Al-Rissala al-Qushayriyya/Al-Risala al-Qushayriyya :
Al-Risala al-Qushayriyya fi 'Ilm al-Tasawwuf (arabe : الرسالة القشيرية في علم التصوف, lit. 'L'épître Qushayriyyan sur la science du soufisme'), surtout connue sous le nom d'al-Risala al-Qushayriyya Qushayri), est l'un des premiers manuels complets de la science du soufisme (tasawwuf en arabe), écrit par le savant Shafi'i-Ash'ari Abu al-Qasim al-Qushayri (d. 465/1074). Il a été écrit en 438/1045–6 et a été publié en plusieurs éditions et traduit en plusieurs langues, dont l'anglais, le français, l'allemand, le persan, le turc et l'ourdou. Il est devenu le manuel de soufisme le plus largement diffusé dans le monde islamique.
Al-Risalah (Ibn_Abi_Zayd)/Al-Risalah (Ibn Abi Zayd):
Al-Risalah al-Fiqhiyyah (arabe : الرسالة الفقهية) est un livre de fiqh Ash'ari, Aqidah et Maliki écrit par Ibn Abi Zayd al-Qayrawani (922 - 996 CE) pour apprendre l'islam en Afrique du Nord.
Al-Risalah al-Dhahabiah/Al-Risalah al-Dhahabiah :
Al-Risalah al-Dhahabiah (arabe : ٱلرِّسَالَة ٱلذَّهَبِيَّة, prononciation arabe : ['rɪsælætæ 'ðæhæ'biæ] ; "The Golden Treatise") est une thèse médicale sur la santé et les remèdes attribuée à Ali ibn Musa al- ), le huitième imam chiite. Il a écrit cette thèse conformément à la demande de Ma'mun, le calife de l'époque. Il est vénéré comme la littérature islamique la plus précieuse dans la science de la médecine et s'intitulait "le traité d'or" comme Ma'mun l'avait ordonné écrit à l'encre d'or. On dit que la chaîne de narrateurs atteint Muhammad ibn Jumhoor ou al-Hassan ibn Muhammad al-Nawfali qui est décrit comme "très estimé et digne de confiance" par al-Najjashi. Le traité d'Ali al-Ridha comprend des branches scientifiques telles que l'anatomie, la physiologie , Chimie et Pathologie quand la science médicale était encore primitive. Selon le traité, la santé est déterminée par quatre humeurs de sang, bile jaune, bile noire et flegme, dont la proportion appropriée maintient la santé. Le foie joue un rôle important dans la production et le maintien des proportions requises dans le corps. Ali al-Ridha décrit le corps comme un royaume dont le roi est le cœur tandis que les vaisseaux (sanguins), les membres et le cerveau sont les ouvriers.
Al-Riyad SC/Al-Riyad SC :
Al-Riyadh Saudi Club ( arabe : نادي الرياض السعودي ) est une équipe de football basée à Riyad , en Arabie saoudite , qui évolue actuellement dans la deuxième division saoudienne (troisième niveau). Il a été créé en 1953 sous le nom d'Ahli Al-Riyadh, puis a changé pour Al-Yamamah et enfin pour Al-Riyadh. Mieux connue pour son équipe de football, Al-Riyad possède également des équipes dans d'autres sports. Ils ont remporté deux titres majeurs : une Crown Prince Cup en 1994 et une Crown Prince Cup en 1995 ; ils ont également terminé deuxièmes de la Premier League saoudienne en 1994.
Al-Ru%27asi/Al-Ru'asi :
Abu Ja'far Muhammad ibn Abi Sara Ali Al-Ru'asi (arabe : أبو جعفر محمد بْن أَبِي سارة الرُّؤاسيّ) (décédé en 187AH/802CE) était un des premiers convertis du judaïsme à l'islam et un spécialiste de la langue arabe. Il est considéré comme le fondateur de l'école Kufan ​​de grammaire arabe, ainsi que la première personne à avoir écrit sur la morphologie et la phonologie arabes. Il était un étudiant d'Abou 'Amr ibn al-'Ala' et un associé d'Al-Khalil ibn Ahmad al-Farahidi. Il a été suggéré que Sibawayhi, le père ethniquement persan de la grammaire arabe, a beaucoup emprunté aux travaux d'al- Ru'asi pour le tristement célèbre Kitab de ce dernier bien qu'il n'y ait aucune preuve textuelle à l'appui. Nous connaissons une exégèse linguistique du Coran complète avec un glossaire qui a été rédigé par al-Ru'asi, mais il n'existe plus. Bien qu'il soit considéré comme le fondateur de l'école Kufan, très peu de détails sont connus sur la vie d'al-Ru'asi ou ses opinions sur des questions spécifiques de litige dans la grammaire arabe et il est rarement cité par les grammairiens ultérieurs.
Al-Rubbah/Al-Rubbah :
Al-Rubbah (arabe : الربا) est un village syrien situé dans le sous-district de Salamiyah dans le district de Salamiyah, à Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Rubbah avait une population de 1813 lors du recensement de 2004. Le Tell Rubba voisin date de la période hellénistique.
Al-Ruhawi/Al-Ruhawi :
Ishāq bin Ali al-Rohawi (arabe : إسحاق بن علي الرهاوي) était un auteur du IXe siècle du premier livre d'éthique médicale en médecine arabe. Son éthique du médecin contient la première description documentée d'un processus d'examen par les pairs, où les notes de un médecin arabe pratiquant ont été examinés par des pairs et le médecin pourrait faire l'objet d'un procès de la part d'un patient maltraité si les critiques étaient négatives. est souvent simplement connu sous le nom d'Urfa. on ne sait pas grand-chose sur Al-Rahawi, Levey introduisait dans son livre qu'Al-Rahawi était un chrétien, Burgel, écrit qu'Al-Rahawi était un juif, mais aucun des auteurs ne donne aucune preuve, c'était leur interprétation. Mais Cearly, Al-Rahawi commence son livre par les mots "Au nom d'Allah" C'est une introduction très typique de l'écrivain musulman, De plus, il utilise le mot "Allah" des centaines de fois dans Ses œuvres, Il y a une autre partie de le texte qui ne laisse aucun doute sur l'appartenance religieuse d'al-Ruhawi. Il écrit dans la partie introductive du premier chapitre que; "La première chose à laquelle un médecin doit croire est que tout dans ce monde n'a qu'un seul créateur capable qui accomplit toutes les actions volontairement. Le deuxième article de foi auquel un médecin doit croire est qu'il a foi en le grand Allah avec une fermeté. affection, et Lui est dévoué avec toute sa raison, son âme et son libre arbitre. La troisième foi qu'un médecin doit posséder est qu'Allah a envoyé Ses messagers à l'humanité pour leur enseigner ce qui est bon puisque l'esprit seul ne suffit pas. Ainsi, sans ses apôtres, cela ne suffit pas à l'homme... En toutes ces matières, le médecin doit vraiment croire puisque tous les livres saints et les anciens les affirment. Aucun croyant ne peut les nier." Comme il est évident, al-Ruhawi résume exactement les cinq piliers de l'islam.
Al-Ruhaybah/Al-Ruhaybah :
Al-Ruhaybah ou Al-Ruhaibah (arabe : الرحيبة) est une ville syrienne du district d'Al-Qutayfah du gouvernorat du Rif Dimashq. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), Ar-Ruhaybah avait une population de 30 450 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement musulmans sunnites.
Médersa Al-Rukniyah / Médersa Al-Rukniyah :
Al-Rukniyah Madrasa (arabe : الْمَدْرَسَة الرُّكْنِيَّة, romanisé : al-Madrasah ar-Ruknīyah) est une madrasa du XIIIe siècle située à Damas, en Syrie.
Al-Rumaikiyya/Al-Rumaikiyya :
Al-Rumaikiyya (arabe : اعتماد الرميكية) était un poète andalou, épouse de l'émir Al-Mu'tamid de Séville. On pense qu'elle est née entre 1045 et 1047.
Al-Rumaitha/Al-Rumaitha :
La ville d'Al-Rumaitha est une ville du gouvernorat de Muthanna, en Irak. C'est la capitale du district d'Al-Rumaitha. Sa population en 2014 était de 115 431 habitants. L'économie est essentiellement agricole, spécialisée dans la production de palmiers dattiers et de céréales.
District d'Al-Rumaitha/District d'Al-Rumaitha :
Le district d'Al-Rumaitha (arabe : قضاء الرميثة) est un district du gouvernorat d'Al Muthanna, en Irak.
Al-Rumi/Al-Rumi :
al-Rumi ( arabe : الرومي , également transcrit en ar-Rumi ), ou sa variante persane de simplement Rumi , est une nisba désignant une personne de ou liée à la ou aux régions historiques spécifiées par le nom Rûm . Il peut faire référence à: Jalāl ad-Dīn Muhammad Rūmī, poète persan, juriste islamique, théologien et mystique communément appelé par le surnom de Rumi Suhayb ar-Rumi, un compagnon de Muhammad Qāḍī Zāda al-Rūmī, mathématicien du XIVe siècle Ibn al -Rumi, poète arabe du IXe siècle Dhuka al-Rumi, gouverneur abbasside d'Égypte du Xe siècle Al-Adli ar-Rumi, joueur d'échecs et théoricien arabe du IXe siècle Mustafa Rumi, général ottoman du XVIe siècle Sarjun ibn Mansur al-Rumi, Fonctionnaire omeyyade Yāqūt Shihāb al-Dīn ibn-'Abdullāh al-Rūmī al-Hamawī, érudit du XIIIe siècle Ahmet Câmî-i Rûmî, fonctionnaire ottoman du XVIe siècle Shah Sultan Rumi, saint soufi du Bengale du XIe siècle
Al-Rundi/Al-Rundi :
Al-Rundi (qui signifie : « de Ronda » (une ville espagnole de Malaga)) peut faire référence à : Salih ben Sharif al-Rundi (1204–1285), le poète arabe Ibn Abbad al-Rundi (1333–1390), le théologien soufi Abu Abdallah ibn al-Hakim al-Rundi (mort en 1309), érudit
Al-Ruqaita/Al-Ruqaita :
Al-Ruqaita également orthographié Al-Ruqaytah (arabe : الرقيطة) est un village syrien situé à Hama Nahiyah dans le district de Hama à Hama. Il est situé à deux kilomètres au sud de la ville de Hama. Le village a été fondé en 2008.
Al-Rusafa/Al-Rusafa :
Al-Rusafa (également orthographié Rusafa, Rassafah, Resafe, Rosafeh) fait référence aux endroits suivants au Moyen-Orient : Al-Rusafa, Syrie, un village et une forteresse en ruine dans le nord-ouest de la Syrie Resafa, un site archéologique dans le centre-nord de la Syrie Al- Rusafa, Irak, une région de Bagdad, Irak
Al-Rusafa, Irak/Al-Rusafa, Irak :
Al-Rusafa ou Al-Rasafa (arabe : ٱلرُّصَافَة \ ٱلرَّصَافَة, romanisé : Ar-Ruṣāfah / Ar-Raṣāfah) est l'un des neuf districts administratifs de Bagdad, en Irak, sur la rive est du Tigre (sur la rive ouest de qui est Al-Karkh). C'est l'un des vieux quartiers de Bagdad, situé au cœur de la ville, et abrite un certain nombre de places publiques abritant d'importantes œuvres d'art monumentales.
Al-Rusafa, Syrie/Al-Rusafa, Syrie :
Al-Rusafa (arabe : الرصافة Ruṣāfa, également orthographié Rassafah, Rosafah ou Resafi) est un village syrien situé dans le sous-district de Masyaf dans le district de Masyaf, situé à l'ouest de Hama et à environ 10 kilomètres au sud-ouest de Masyaf. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Rusafa avait une population de 1 608 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites. C'est le site d'une ancienne forteresse ismailie.
Al-Ruways/Al-Ruways :
Al-Ruways (arabe : الرويس), était un village arabe palestinien sur une colline rocheuse située à 12 kilomètres (7,5 mi) au sud-est d'Acre et au sud du village d'al-Damun. Sa population en 1945 était de 330 habitants. Al-Ruways a été dépeuplé après sa capture par les forces israéliennes pendant la guerre israélo-arabe de 1948.
Al-Sa%27adoon/Al-Sa'adoon :
Al-Sa'adoon est un quartier du district de Rusafa à Bagdad, en Irak.
Stade Al-Saada/Stade Al-Saada :
Le stade Al-Saada ( arabe : أستاد السعادة ), également connu sous le nom de complexe sportif Al-Saada ( arabe : مجمع السعادة الرياضي ) est un stade polyvalent appartenant au gouvernement dans le quartier Al-Saada de Salalah , Oman . Le stade est utilisé uniquement pour les matchs de football et est le stade des clubs Dhofar et Al-Nasr basés à Salalah. Le stade avait à l'origine une capacité d'environ 12 000 personnes, mais en raison d'une rénovation en 2010, le stade est devenu un stade toutes places réduisant la capacité maximale à environ 8 à 9 000 spectateurs. Bien qu'il ait été officiellement ouvert en 2009, le stade est depuis en cours de rénovation et, en raison des protestations de la communauté du football de la ville en raison du résultat inattendu, le stade a fait l'objet d'un plan pour éventuellement accueillir près de 20 000 spectateurs. stade lui-même, il y a aussi un complexe sportif logé dans l'enceinte, qui comprend un terrain de hockey, un court de tennis, une piscine de taille olympique et un stade couvert de volley-ball / basket-ball. Contrairement au complexe sportif de Salalah situé dans le quartier Auwqad de Salalah, le stade Al-Saada dispose de sièges tout autour du terrain et ne comprend pas de piste de course, ce qui rend l'atmosphère plus puissante et plus proche de l'action.
Al-Saadi Kadhafi/Al-Saadi Kadhafi :
Al-Saadi Mouammar Kadhafi (arabe : الساعدي معمر القذافي ; né le 25 mai 1973) est un footballeur professionnel libyen à la retraite. Il a été capitaine de l'équipe nationale, mais sa carrière a été largement attribuée à l'influence de son père Mouammar Kadhafi, le chef suprême du pays. En 2011, Kadhafi était le commandant des forces spéciales libyennes et a participé à la guerre civile libyenne. Une notice d'Interpol a été publiée contre lui en 2011. En mars 2014, il a été arrêté au Niger et extradé vers la Libye, où il a fait face à des accusations de meurtre, dont il a été innocenté en 2018. En août 2015, une vidéo a fait surface le montrant prétendument torturé. .
Al-Saahil al-Gharbi/Al-Saahil al-Gharbi :
Al-Saahil al-Gharbi est une division administrative du Congrès populaire de base de Benghazi, en Libye.
Al-Saan/Al-Saan :
Al-Sa'an (arabe : السعن, également orthographié as-Si'in et également connu sous le nom de Sa'n al-Shajara) est une ville syrienne située dans le sous-district d'al-Sa'an dans le district de Salamiyah, situé dans le désert syrien , à 50 kilomètres au nord-est de Salamiyah et au nord-est de Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Sa'an avait une population de 3 360 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement ismaéliens.Al-Sa'an a été fondée à la fin du XIXe siècle par des migrants ismaéliens d'autres régions du nord de la Syrie qui ont choisi de s'installer en raison de la détérioration des conditions économiques dans les parties intérieures de la Syrie, des faibles impôts qui vivent dans les franges du désert syrien offertes, et la proximité de l'endroit avec Salamiyah, le centre de la vie ismailie en Syrie. À l'époque ottomane, lors de sa fondation, il est devenu le village ismaili le plus isolé de Syrie. À l'époque, il contenait un poste militaire tenu par des troupes ottomanes.
Sous-district d'Al-Saan/Sous-district d'Al-Saan :
Le sous-district d'Al-Saan (arabe : ناحية السعن) est un nahiyah (sous-district) syrien situé dans le district de Salamiyah à Hama. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), le sous-district d'Al-Saan comptait 14 366 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Sabaa wa_Arbain/Al-Sabaa wa Arbain :
Al-Sabaa wa Arbain (arabe : السبعة وأربعين, romanisé : as-Sabʿa wa-ʾArbaʿīn) est une ville du sud du gouvernorat d'al-Hasakah, au nord-est de la Syrie. Administrativement, la ville appartient à la Nahiya al-Shaddadah du district d'al-Hasakah. Au recensement de 2004, elle comptait 14 177 habitants. Les localités voisines incluent al-Shaddadeh à l'est.
Al-Sabah (journal)/Al-Sabah (journal) :
Al-Sabah (Le Matin) est un quotidien publié au Koweït. Il possède également une chaîne de télévision.
Al-Sabboura/Al-Sabboura :
Al-Sabboura (arabe : الصبورة) est un village syrien du district de Qatana du gouvernorat du Rif Dimashq. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Sabboura comptait 10 969 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Sabehat/Al-Sabehat :
Al-Sabehat ( persan : السابحات ) est un véhicule de livraison de nageurs construit et exploité par l' Iran . Le SDV mesure environ 8 m (26 pi 3 po) de long et transporte un équipage de 2 plus 3 plongeurs. Il peut effectuer des missions de reconnaissance côtière, planter des mines navales sur les ports et les mouillages, ainsi que lever des forces spéciales. Selon Abhijit Singh, chercheur principal à l'Observer Research Foundation, le SDV "peut être utilisé efficacement pour des attaques non conventionnelles". Les navires de la classe Hengam fonctionnent comme un vaisseau-mère pour les SDV d'Al-Sabehat. Le SDV d'Al-Sabehat est conçu au centre de recherche sous-marine d'Ispahan. La planification et la construction d'Al-Sabehat auraient commencé en 1996 et le premier navire a été dévoilé le 29 août 2000.
Al-Sabil/Al-Sabil :
Al-Sabil (arabe : السبيل) est un village syrien situé dans le sous-district de Salamiyah dans le district de Salamiyah, à Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Sabil avait une population de 1 958 habitants lors du recensement de 2004.
Parc Al-Sabil/Parc Al-Sabil :
Le parc Al-Sabil (en arabe : حديقة السبيل) est un parc urbain de 6 hectares situé à Alep, en Syrie. Avec sa forme rectangulaire, le parc est situé dans le quartier d'al-Sabil sur la rue King Faisal.
Al-Sabinah/Al-Sabinah :
Al-Sabinah ( arabe : السبينة ) est une ville du sud de la Syrie , faisant administrativement partie du gouvernorat du Rif Dimashq , située au sud-ouest de Damas dans la Ghouta occidentale . Les localités voisines incluent Ashrafiyat Sahnaya, Darayya, Muadamiyat al-Sham, Sayyidah Zaynab, al-Hajar al-Aswad. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie, al-Sabinah avait une population de 62 509 habitants lors du recensement de 2004. Le camp de Sbeineh, un camp de réfugiés palestiniens, a été établi à côté de la ville en 1948.
Al-Sabkhah/Al-Sabkhah :
Al-Sabkhah (arabe : السبخة) est une ville syrienne située dans le district de Raqqa, Raqqa. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), Al-Sabkhah comptait 11 567 habitants lors du recensement de 2004.
Sous-district d'Al-Sabkhah/Sous-district d'Al-Sabkhah :
Le sous-district d'Al-Sabkhah ou Al-Sabkhah Nahiyah (arabe : ناحية السبخة) est un Nahiyah (sous-district) syrien situé dans le district de Raqqa à Raqqa. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), le sous-district d'Al-Sabkhah comptait 48 106 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Sabri/Al-Sabri :
Al-Sabri est une division administrative du Congrès populaire de base de Benghazi, en Libye.
Al-Sad/Al-Sad :
Al-Sad (arabe : السد) est un village syrien situé à Muhambal Nahiyah dans le district d'Ariha, Idlib. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Sad avait une population de 511 habitants lors du recensement de 2004.
Stade Al-Sadaqua Walsalam/Stade Al-Sadaqua Walsalam :
Le stade Al-Sadaqua Walsalam est un stade polyvalent situé à Adiliya Kuwait City, au Koweït. Il est actuellement utilisé principalement pour les matchs de football. Le stade en contient 21 500. C'est le 2ème plus grand stade du Koweït. Le stade a accueilli de nombreuses finales pour la Kuwait Emir Cup et la Kuwait Crown Cup. De plus, 2 tournois de la Coupe du Golfe ont eu lieu dans ce stade, le premier ayant eu lieu en 1990 où le Koweït a remporté le Trophée de la Coupe des Nations du Golfe 1990, et le second en 2003, où il a terminé 6e. Ce stade est le domicile de Kazma.
Al-Sadd FC_(Saudi_football_club)/Al-Sadd FC (club de football saoudien) :
Al-Sadd FC est une équipe de football professionnelle saoudienne basée à Al-Kharj, qui évolue dans la deuxième division saoudienne.
Al-Sadda/Al-Sadda :
Al Sadda (en arabe الصدى signifiant L'Echo) est un quotidien sportif publié au Soudan. En septembre 2011, le journal ainsi que cinq autres journaux sportifs ont été suspendus par le Conseil soudanais de la presse pour prétendument violation de la loi sur la presse.
Al-Saddiq Al-Raddi/Al-Saddiq Al-Raddi :
Al-Saddiq Al-Raddi, arabe : الصادق الرضي, né en janvier 1969 à Omdurman, au Soudan, est un écrivain et poète soudanais.
Al-Sadeq SC/Al-Sadeq SC :
Al-Sadeq Sport Club ( arabe : نادي الصادق الرياضي ), est une équipe de football irakienne basée dans le district d' Al-Imam Al-Sadeq , Bassorah , qui joue dans la deuxième division irakienne .
Mosquée Al-Sadiq/Mosquée Al-Sadiq :
La mosquée Al Sadiq (ou mosquée Wabash) a été mise en service en 1922 dans le quartier Bronzeville de la ville de Chicago. La mosquée Al-Sadiq est l'une des premières mosquées construites en Amérique et la plus ancienne mosquée debout du pays aujourd'hui. Cette mosquée a été financée avec l'argent principalement donné par les convertis musulmans ahmadis afro-américains.
Mosquée Al-Sadiq,_Bahawalpur/Mosquée Al-Sadiq, Bahawalpur :
La mosquée Al-Sadiq est une mosquée située à Bahawalpur, au Pendjab, au Pakistan. Sa première pierre a été posée par le grand soufi du clan Chishtia et le maître spirituel du Nawab de Bahawalpur Noor Muhammad Maharvi il y a plus de 200 ans. La rénovation a été faite par l'ordre de Sir Sadiq Muhammad Khan Abbasi en 1935 après son retour du hajj. 50 000 à 60 000 personnes peuvent prier dans la mosquée à la fois. La mosquée couvre une superficie de 24 canaux.
Bloc Al-Sadiqoun/Bloc Al-Sadiqoun :
Le Bloc Al-Sadiqoun (arabe : كتلة الصادقون) ou simplement Al-Sadiqoun est une coalition politique/électorale chiite en Irak dirigée par Adnan Fihan Moussa Cheri.
Al-Sadr en ligne/Al-Sadr en ligne :
Al-Sadr Online était le site officiel du Haut Conseil des médias du bureau d'Al-Sadr. Le Haut Conseil est l'organisation médiatique de Muqtada Al-Sadr, un chef religieux et politique musulman chiite irakien. Le site, qui a commencé ses opérations en 2007, remplit plusieurs fonctions à l'appui des objectifs sadristes. Le format distinct du site comprend une section dans laquelle Al-Sadr propose des opinions religieuses en réponse aux requêtes des adeptes du site. Al-Sadr Online publie des informations sur les activités politiques, sociales et religieuses sadristes dans le sud de l'Irak et dans le monde arabe. En outre, le personnel du Conseil publie également des commentaires sur des questions relatives à la politique irakienne et panarabe ainsi que des nouvelles internationales. Le site affiche de nombreux liens vers des pages d'organisations favorables au mouvement sadriste, dont beaucoup sont basées en Iran et au Liban. Al-Sadr Online publie la plupart de son contenu en arabe, bien qu'il conserve une page en anglais moins robuste.
Famille Al-Sadr/Famille Al-Sadr :
Al-Sadr ( arabe : الصدر ) est une famille cléricale chiite libano-irakienne-iranienne originaire de Jabal Amel au Liban . Ils sont une branche de la famille Musawi remontant à Musa Ibn Jaafar le septième imam chiite.
Al-Safa/Al-Safa :
Al-Shafa (arabe : الصفا Aṣ-Ṣafā) peut faire référence à : Al-Safa et Al-Marwah, deux petites collines en Arabie saoudite Al-Safa (Syrie), une région vallonnée du sud de la Syrie Al-Safa' SC, un Libanais club de sport basé à Beyrouth
Al-Safa (Syrie)/Al-Safa (Syrie) :
As-Safa (arabe : الصفا, Aṣ-Ṣafā), également connu sous le nom de Tulul al-Safa (تلول الصفا, Tulūl Eṣ-Ṣafā), arabe pour les collines d'Al-Safa, est une région vallonnée qui se trouve dans le sud de la Syrie, au nord-est du plateau volcanique de Jabal al-Druze. Il se compose d'un champ de lave basaltique d'origine volcanique, couvrant une superficie de 220 kilomètres carrés, et contient au moins 38 cônes de scories. Ce champ volcanique se trouve dans la partie nord du massif volcanique alcalin Harrat Ash Shamah qui s'étend du sud de la Syrie, à travers l'est de la Jordanie jusqu'à l'Arabie saoudite. La région est extrêmement pauvre en eau.
Al-Safadi/Al-Safadi :
Khalīl ibn Aybak al-Ṣafadī, ou Salah al-Dīn al-Ṣafadī; nom complet - Salah al-Dīn Abū al-Ṣafa Khalīl ibn Aybak ibn 'Abd Allāh al-Albakī al-Ṣafari al-Damasci Shafi'i. (1296-1363); il était un auteur et historien turc mamelouk. Il a étudié sous l'historien et érudit Shafi'i, al-Dhahabi. Il est né à Safad, en Palestine sous la domination mamelouke. Sa famille aisée lui a offert une large éducation, mémorisant le Coran et récitant les livres de Ḥadīth. Il excellait dans les sciences sociales de la grammaire, du langage, de la philologie et de la calligraphie. Il peint sur toile, et se passionne surtout pour la littérature. Il a appris lui-même la poésie, ses systèmes, ses émetteurs et ses compteurs.
Mosquée Al-Saffahiyah/Mosquée Al-Saffahiyah :
La mosquée Al-Saffahiyah (arabe : جَامِع السَّفَّاحِيَّة, romanisé : Jāmiʿ as-Saffāḥīyah) est une mosquée d'Alep, située au sud-ouest de la Citadelle, dans le quartier "Al-Jalloum" de la ville antique, à l'est de Église-école Al-Shibani. La mosquée a été construite en 1425 sous le patronage d'Ahmed bin Saleh bin Al-Saffah sur les ruines d'un ancien moulin, pendant la période mamelouke. La mosquée est marquée par son minaret octogonal unique au-dessus de l'entrée, décoré des fines sculptures du Architecture de l'époque mamelouke. La mosquée a été partiellement rénovée en 1925.
Al-Saffarini/Al-Saffarini :
Muḥammad ibn Aḥmad Saffārīnī (1114 AH, 1702/3 AD, Saffarin, Tulkarm - 1188 AH, 1774 AD, Naplouse) également écrit comme Muhammad bin Ahmad al-Saffarini Al-Hanbali, était un religieux hanbali palestinien, juriste, muhaddith, écrivain et historien. Son nom complet était Shams al-Din Abu al-Aun Muhammad bin Ahmad bin Salim bin Sulayman al-Saffarini Nablusi.
Al-Safiriyya/Al-Safiriyya :
Al-Safiriyya était un village arabe palestinien du sous-district de Jaffa. Il a été dépeuplé lors de l'opération Hametz lors de la guerre de Palestine de 1948 le 20 mai 1948. Il était situé à 11 km à l'est de Jaffa, à 1,5 km à l'ouest de l'aéroport Ben Gourion.
Al-Safran Air_Base/Al-Safran Air Base :
La base aérienne d'Al-Safran (OACI : OMLW, également appelée Liwa) est une base aérienne militaire exploitée par l'armée de l'air des Émirats arabes unis, située à environ 80 miles au sud-ouest d'Abu Dhabi, près de Madinat Zayed.
Al-Safsaf/Al-Safsaf :
Al-Safsaf ( arabe : الصفصاف ) est une ville du nord-ouest de la Syrie , faisant administrativement partie du gouvernorat de Lattaquié , située au nord de Lattaquié sur les rives du lac Mashqita . Les localités voisines comprennent Ayn al-Bayda, Al-Shamiyah et Burj Islam à l'ouest, al-Bahluliyah à l'est et Mushayrafet al-Samouk au sud-ouest. Selon le Bureau central syrien des statistiques, al-Safsaf comptait 3 259 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites.
Al-Safsafah, Hama/Al-Safsafah, Hama :
Al-Safsafah (arabe : الصفصافة) est un village syrien situé dans le sous-district de Ziyarah du district d'al-Suqaylabiyah dans le gouvernorat de Hama. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Safsafah comptait 676 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites.
Al-Safsafah, Tartous/Al-Safsafah, Tartous :
Al-Safsafah (arabe : الصفصافة) est une ville du nord-ouest de la Syrie, faisant administrativement partie du gouvernorat de Tartous, située au sud-est de Tartous et à 13 kilomètres au nord de la frontière avec le Liban. Les localités voisines incluent Ayn al-Zibdeh et Kafr Fo au sud-est, al-Tulay'i à l'est, Buwaydet al-Suwayqat au nord-est, Beit al-Shaykh Yunes au nord, Ayn al-Zarqa au nord-ouest et al- Hamidiyah à l'ouest. Selon le Bureau central syrien des statistiques, al-Safsafah comptait 6 011 habitants lors du recensement de 2004. C'est le centre administratif du nahiyah d'al-Safsafah ("sous-district") qui contenait 19 localités avec une population collective de 23 416 habitants en 2004. Les habitants sont majoritairement alaouites.
Al-Saghani/Al-Saghani :
Abu Hamid Ahmed ibn Mohammed al-Saghani al-Asturlabi (c'est-à-dire le fabricant d'astrolabes de Saghan, près de Merv) était un astronome et historien des sciences persan. Il a prospéré à Bagdad, où il est mort en 379-380 AH/ 990 AD
Al-Sahafa/Al-Sahafa :
Al-Sahafa peut faire référence à : Al-Sahafa (États-Unis) Al-Sahafa (Soudan)
Al-Sahafa (Soudan)/Al-Sahafa (Soudan) :
Al-Sahafa (en arabe الصحافة signifiant La Presse) est un quotidien arabe publié au Soudan.
Al-Sahafa (États-Unis)/Al-Sahafa (États-Unis) :
Al-Sahafa était le seul journal arabo-américain de l'État de l'Ohio. Il a fonctionné dans le but de démêler les idées fausses sur les Arabes et de dissiper les préjugés. Son objectif "d'exposer des problèmes qui sont rarement, voire jamais, discutés sur les réseaux et les chaînes de télévision américaines" en fait le premier journal de l'Ohio à présenter des problèmes d'intérêt pour les Arabes américains. Écrit sur un ton neutre, il s'efforce d'éviter de prendre parti politiquement et se concentre plutôt sur le contexte de la politique arabe ainsi que sur la tradition culturelle. Al-Sahafa qui signifie "le média" ou "le journaliste" en arabe.
Al-Sahel/Al-Sahel :
Al-Sahel (arabe : السحل, également translittéré As-Sahel et As-Sehel) est un village syrien du district d'An-Nabek du gouvernorat du Rif Dimashq. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), al-Sahel comptait 5 677 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement musulmans sunnites.
Al-Sahel SC_ (Koweït)/Al-Sahel SC (Koweït) :
Al Sahel Sporting Club ( arabe : نادي الساحل الرياضي ) est un club de football professionnel koweïtien basé à Abu Halifa . Sahel a terminé deuxième de la Coupe de l'émir du Koweït en 1999.
Al-Sahel SC_(Arabie_Saoudite)/Al-Sahel SC (Arabie Saoudite) :
Al-Sahel FC est une équipe saoudienne de football (soccer) à Anak, Qatif City, jouant dans la troisième division saoudienne.
Al-Sahel SC_(Syrie)/Al-Sahel SC (Syrie) :
Al-Sahel Sports Club ( arabe : نادي الساحل الرياضي ) est un club multisports professionnel basé dans la ville syrienne de Tartous , principalement connu pour son équipe de football qui participe à la 1ère division de la Ligue syrienne , et l'équipe féminine de basket-ball qui participe à le plus haut niveau de la ligue syrienne de basket-ball. En 2018, Al-Sahel est promu en Premier League syrienne pour la première fois de son histoire. Depuis 2014, 4 types de sports sont pratiqués par le club, notamment: le football, le basket-ball, le tennis de table et la musculation. Le stade de l'équipe de football est le stade Bassel al-Assad de Tartous.
Stade Al-Saher Ahmed_Radhi/Stade Al-Saher Ahmed Radhi :
Le stade Al-Saher Ahmed Radhi ( arabe : ملعب الساحر احمد راضي , lit. 'Magician Ahmed Radhi Stadium') est un stade polyvalent à Bagdad , en Irak . Il est principalement utilisé pour les matchs de football et sert de stade à domicile d'Al-Karkh. Le stade accueille 5 150 personnes. Le stade s'appelait à l'origine stade Al-Karkh et a été renommé stade Al-Rasheed lorsque Al-Rasheed SC a repris le terrain en 1984. Il est revenu au nom de stade Al-Karkh en 1990. En juin 2020, à la suite du décès de l'ancien Al - Joueur Rasheed Ahmed Radhi, le stade a été rebaptisé Stade Al-Saher Ahmed Radhi.
Médersa Al-Sahiba / Médersa Al-Sahiba :
Al-Sahiba Madrasa (arabe : الْمَدْرَسَة الصَّاحِبِيَّة, romanisé : al-Madrasah aṣ-Ṣāhibīyah) est une madrasa du XIIIe siècle située à Damas, en Syrie.
Mosquée Al-Sahibiyah/Mosquée Al-Sahibiyah :
Mosquée Al-Sahibiyah (arabe: جامع الصاحبية, Romanized: Jāmi' aṣ-ṣāhibīyah) Aussi connu sous le nom de mosquée Fustoq ('جامع فستق' ou 'جامع فستق', 'Jāmi' Fustaq' ou 'Jāmi' Fustuq'), est une mosquée du XIVe siècle à Alep, en Syrie. Il est situé au cœur de l'ancienne ville d'Alep, à l'intérieur des murs historiques de la ville, près du Khan al-Wazir, en face du palais Al-Matbakh al-Ajami.
Al-Sahifa al-Sajjadiyya/Al-Sahifa al-Sajjadiyya :
Al-saahifa al-sajjadiyya (arabe: لصحيفة ٱلسجادية, aṣ-ṣaḥīfah As-Sajjādīyah, [asˤ.sˤa.ħiː.fah as.sad͡ʒ.d͡ʒaː.diː.jah]; Lit. 'L'Écriture d'Al-Sajjad') est un livre de supplications attribué à Ali ibn Husayn, l'arrière-petit-fils du prophète islamique Muhammad et le quatrième imam chiite. Ouvrage fondateur de la spiritualité islamique primitive, le livre est considéré comme le plus ancien manuel de prière dans les sources islamiques. La tradition chiite considère le livre avec un grand respect, le classant derrière le Coran et le Nahj al-Balagha d'Ali. Cinquante-quatre supplications forment le corps principal d'Al-Sahifa, qui comprend souvent également un addenda de quatorze supplications et quinze munajats (lit. «Prières chuchotées»). Al-Sahifa est souvent considéré comme authentique par les spécialistes de la science du hadith. Chittick décrit le livre comme "l'une des veines les plus profondes de la spiritualité islamique", tandis que Jafri postule que les supplications d'Al-Sahifa incarnent les réponses à de nombreuses questions spirituelles auxquelles l'homme de notre époque est confronté.
Al-Sahih Men_Sirat_Al-Nabi_Al-Azam/Al-Sahih Men Sirat Al-Nabi Al-Azam :
Al-Ṣaḥīḥ min Sīrat al-Nabī al-A'ẓam (arabe : الصحيح من سيرة النبي الأعظم) est une collection de 35 livres écrits par Sayyid Jafar Morteza Amili, sur les détails de la vie du prophète islamique Mahomet. L'auteur a commencé ses recherches sur la biographie prophétique à l'âge de vingt ans et a progressivement publié ses découvertes au fil des ans. Dans ses livres, l'auteur étudie l'impact de l'interdiction des hadiths et le rôle des nouveaux convertis sur la crédibilité de l'histoire islamique. Il étudie en outre les méthodes utilisées dans l'écriture de plusieurs autres siras et décrit son propre style sur le sujet. Le livre a remporté le prix du livre de l'année en Iran en 1993.
Al-Sahili/Al-Sahili :
Abu Ishaq al-Sahili ( arabe : أبو إسحاق الساحلي , romanisé : Abū Isḥāq al-Sāḥilī ; vers 1290 - 15 octobre 1346), également connu sous le nom d' al-Tuwayjin ( arabe : ـالطُ٭ anu-jinṭ alway , was romanisé analway ), a été romanisé poète et juriste devenu membre privilégié de la cour de Mansa Musa, empereur du Mali. Il est le plus renommé des érudits du monde musulman au sens large qui ont émigré au Mali à la suite du pèlerinage de Mansa Musa. De nombreux textes européens désignent al-Sahili comme un architecte et lui attribuent des innovations majeures dans l'architecture ouest-africaine. Cependant, ses contributions à l'architecture ouest-africaine étaient minimes. Son seul projet architectural connu était la construction d'une salle d'audience pour Mansa Musa, à laquelle ses contributions ont peut-être été plus organisationnelles et artistiques qu'architecturales.
Mosquée Al-Sahlah/Mosquée Al-Sahlah :
La mosquée Al-Sahlah (arabe : مَسْجِد ٱلسَّهْلَة, Masjid as-Sahlah) est l'une des principales mosquées importantes de la ville de Kufa, en Irak. La mosquée est d'une grande importance pour les musulmans chiites, et on pense que la mosquée a été initialement établie à Kufa en tant que mosquée de quartier pour les adeptes d'Ali, les premiers membres des chiites. La mosquée serait également la future demeure du douzième imam chiite, Hujjat-Allah al-Mahdi. : 48-50
Al-Sahul/Al-Sahul :
Al-Saḥūl (arabe : وادي السحول) est à la fois une ville et un oued situé entre la ville d'Ibb et le district d'al-Makhadir dans le gouvernorat d'Ibb, au Yémen. Il était connu sous le nom de Mikhlaf as-Saḥūl. Al-Sahul s'appelait Miṣr al-Yaman en raison de sa richesse en maïs. Elle est célèbre pour ses vêtements en coton blanc, les Saḥūlīyya ou Saḥūlī. Selon Hadith, le prophète islamique Muhammad était "enveloppé de trois vêtements de coton blanc Saḥūlī dont aucun n'était une longue chemise ou un turban". Selon l'orientaliste britannique James Heyworth-Dunne, As-Saḥūl était connu dans le monde entier par ses "exquises capes rayées". La vallée d'As-Saḥūl est habitée par la tribu Sharʿab, la tribu Waḥaḍah et les clans d'al-Kalaʿ. des noms comme "Mikhlaf Ja'far" d'après Ja'far al-Manakhi, le fondateur de l'émirat de Manakhis, et comme Mikhlaf al-Kalaʿ.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Body & Soul Joe Jackson album""

Bodmin/Bodmin : Bodmin (Bosvena) est une ville et paroisse civile de Cornouailles, Angleterre, Royaume-Uni. Il est situé au sud-ouest d...