Rechercher dans ce blog

dimanche 13 mars 2022

Al-Rahbah


Al-Qarara/Al-Qarara :
al-Qarara ( arabe : القرارة ) est une ville palestinienne située au nord de Khan Yunis , dans le gouvernorat de Khan Yunis au sud de la bande de Gaza . Selon le Bureau central palestinien des statistiques, al-Qarara avait une population de plus de 16 900 habitants au milieu de l'année 2006, principalement des adeptes de l'islam.

Al-Qaria/Al-Qaria :
Al-Qaria ou The Calamity (arabe : القارعة, al-Qāriʻah, également connu sous le nom de The Striking,) est le 101e chapitre (sūrah) du Coran, avec 11 āyāt ou versets. Ce chapitre tire son nom de son premier mot "qariah", faisant référence à la vision coranique de la fin des temps et de l'eschatologie. "Qariah" a été traduit par calamité, frappe, catastrophe et claquement. Selon Ibn Kathir, un exégète traditionaliste, Al-Qariah est l'un des noms du Jour du Jugement, comme Al-Haaqqa, At-Tammah, As-Sakhkhah et d'autres.
Al-Qarni/Al-Qarni :
Al-Qarni (également Al-Garni) est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom incluent: Abdullah Al-Garni (né en 1987), footballeur saoudien Aid al-Qarni (né en 1960), érudit musulman saoudien, auteur et activiste Assaf Al-Qarni (né en 1984), gardien de but de football saoudien Fawaz Al-Qarni (né en 1992), le gardien de but de football saoudien Issam Al-Qarni (né en 1995), le footballeur saoudien Mohamad Al-Garni (né en 1992), le coureur de demi-fond qatari d'origine marocaine Mohammed Al-Qarni (footballeur, né 1981), footballeur saoudien Mohammed Al-Qarni (né en 1989), milieu de terrain de football saoudien Mohsen Al-Garni (né en 1985), milieu de terrain de football saoudien Musa al-Qarni, mufti d'Oussama ben Laden
Al-Qarshi Abd_ur-Raheem_Salaam/Al-Qarshi Abd ur-Raheem Salaam :
Al-Qarshi Abd ur-Raheem Salaam est un poète et dramaturge yéménite. Il a été l'un des premiers partisans du poème en prose moderne dans la littérature yéménite. Il a également écrit des pièces de théâtre, parmi lesquelles Salaat at-Turaab (La prière du sol) et Ma'ish-Shams Yaji'oun (Ils sont venus avec le soleil).
Al-Qaryatayn/Al-Qaryatayn :
Al-Qaryatayn ( arabe : ٱلْقَرْيَتَين , syriaque : ީުޝެޝޢ ), également orthographié Karyatayn , Qaratin ou Cariatein , est une ville du centre de la Syrie , faisant administrativement partie du gouvernorat de Homs situé au sud-est de Homs . Il est situé sur une oasis dans le désert syrien. Les localités voisines incluent Tadmur (Palmyra) au nord-est, Furqlus au nord, al-Riqama et Dardaghan au nord-ouest, Mahin, Huwwarin et Sadad à l'ouest, Qarah, Deir Atiyah et al-Nabk au sud-ouest et Jayrud au sud. . Al-Qaryatayn se traduit par "les deux villages". Selon le Bureau central des statistiques de Syrie, al-Qaryatayn avait une population de 14 208 habitants lors du recensement de 2004. C'est le centre administratif du nahiyah d'al-Qaryatayn ("sous-district") qui se compose de trois localités avec une population collective de 16 795 habitants en 2004. Ses habitants sont majoritairement musulmans sunnites et chrétiens.
Al-Qar%E1%B9%ADu%CA%BDiyah/Al-Qarṭuʽiyah :
Al-Qarṭuʽiyah (القرطوعية) est une ville du gouvernorat d'Amman au nord-ouest de la Jordanie. Elle est située à plusieurs kilomètres au nord-est d'Amman.
Al-Qasas/Al-Qasas :
Al-Qasas (arabe : القصص, 'al-qaṣaṣ ; signifiant : l'histoire) est le 28e chapitre (sūrah) du Coran avec 88 versets (āyāt). Selon le commentaire d'Ibn Kathir, le chapitre tire son nom du verset 25 dans lequel le mot Al-Qasas apparaît. Lexiquement, qasas signifie relier les événements dans leur séquence appropriée. Ainsi, du point de vue de la signification aussi, ce mot peut être un titre approprié pour cette sourate, car l'histoire détaillée du prophète Moïse y a été relatée, il comprend également l'histoire de Qarun du verset 76 au verset 83, expliquant comment Qarun était fier de lui-même en pensant que son énorme richesse gagnée par sa propre science, niant la grâce de Dieu sur lui, et plus tard Dieu l'a détruit avec sa richesse souterraine.
Al-Qasemi Academic_College_of_Education/Al-Qasemi Academic College of Education :
Le Collège universitaire d'éducation Al-Qasemi est un collège universitaire situé dans la ville de Baqa al-Gharbiyye dans le district de Haïfa en Israël.Le Collège a été fondé en 1989 en tant que collège pour la charia et les études islamiques, est autorisé par le Conseil supérieur Education en Israël et se spécialise dans les domaines suivants: études islamiques, langue et littérature arabes, langue et littérature anglaises, mathématiques et informatique dans les filières élémentaire et secondaire, filière d'éducation de la petite enfance, filière d'éducation spéciale. Le collège emploie 120 membres du corps professoral, tous deux Arabes et Juifs. En 2008, elle comptait 1 600 étudiants de tout Israël.
Al-Qashati/Al-Qashati :
Al-Qashati (arabe : القشاطي al-qashāṭī) est un village syrien situé dans le sous-district de Tell Salhab dans le district d'Al-Suqaylabiyah, à Hama. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie (CBS), le village comptait 969 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Qasim, Irak/Al-Qasim, Irak :
Al-Qasim ( arabe : القاسم ), anciennement connue sous le nom de " Sura " en araméen , est une ville du gouvernorat de Babil , en Irak . Il est situé à 115 kilomètres (71 mi) au sud de Bagdad.
Al-Qasim Guennoun/Al-Qasim Guennoun :
Al-Qasim Guennoun ibn Ibrahim (arabe : القاسم كنون بن محمد الباكماني al-Qāsim Kanūn bin Mohammad) était le onzième souverain et sultan idrisside de Fès. Il a succédé après la suzeraineté fatimide par Ubayd Allah al-Mahdi Billah en 937 jusqu'à sa mort en 948.
Al-Qasim SC/Al-Qasim SC :
Al-Qasim Sport Club ( arabe : نادي القاسم الرياضي ) est une équipe de football irakienne basée à Al-Qasim City , Babil , qui joue en Premier League irakienne .
Al-Qasim al-Ma%27mun/Al-Qasim al-Ma'mun :
Al-Qasim al-Ma'mun ibn Hammud (arabe : القاسم المأمون بن حمّود) était un calife arabe de Cordoue en Espagne musulmane pendant deux périodes, de 1018 à 1021, et de nouveau pendant une courte période en 1023. C'était pendant une courte période lorsque le califat était détenu par la dynastie hammudide.
Al-Qasim al-Rassi/Al-Qasim al-Rassi :
Al-Qāsim ibn Ibrāhīm al-Rassī (arabe : القاسم بن إبراهيم الرسي ; 785–860) était un chef religieux du IXe siècle dans la péninsule arabique. Il a été l'un des fondateurs des traditions théologiques de la branche Zaydi de l'islam chiite et est considéré comme un imam par les Zaydis. Son petit-fils Yahya a fondé la dynastie Rassid des imams Zaydi du Yémen.
Al-Qasim ibn_Harun_al-Rashid/Al-Qasim ibn Harun al-Rashid :
Al-Qasim ibn Harun al-Rashid ( arabe : القاسم بن هارون الرشيد ) était le troisième fils du calife abbasside Harun al-Rashid (r. 786–809), et pendant un certain temps troisième en ligne sur le trône abbasside.
Al-Qasim ibn_Hasan_ibn_Ali/Al-Qasim ibn Hasan ibn Ali :
Al-Qasim ibn Hasan (arabe : القاسم بن الحسن) (Sha'aban 7, 47 AH / 2 octobre 667 CE - Muharram 10, 61 AH / 10 octobre 680 CE), était le fils de Hasan ibn Ali. Il a soutenu son oncle Husayn Ibn Ali dans la lutte contre les forces omeyyades lors de la bataille de Karbala où il a été tué à l'âge de 13 ans.
Al-Qasim ibn_Ubayd_Allah/Al-Qasim ibn Ubayd Allah :
Abu'l-Husayn al-Qasim ibn Ubayd Allah (arabe : أبو الحسين القاسم بن عبيد الله) était un haut fonctionnaire du califat abbasside qui a servi comme vizir d'avril 901 jusqu'à sa propre mort en octobre 904. Originaire des Banu Wahb, Famille d'origine chrétienne nestorienne qui avait servi dans la bureaucratie califale depuis la fin de l'époque omeyyade, Ubayd Allah était le fils et le petit-fils de vizirs. Il avait servi d'assistant à son père, Ubayd Allah ibn Sulayman, pendant la décennie du vizirat de ce dernier, puis lui avait succédé à sa mort, à la tête du gouvernement pendant les derniers mois du règne d'al-Mu'tadid (r. 892 –902) et les premières années d'al-Muktafi (r. 902–908). Al-Qasim a largement dominé le jeune al-Muktafi, qui lui a décerné le titre de Wali al-Dawla (arabe : ولي الدولة, lit. 'Protecteur de la dynastie') et a donné une de ses filles à l'un des fils d'al-Qasim .Contrairement à son père, qui était largement estimé pour son honnêteté et sa justice, al-Qasim était corrompu et cruel, ordonnant l'exécution de quiconque lui déplaisait ou présentait un défi potentiel, comme l'émir saffaride Amr ibn al-Layth, le général Badr al-Mu'tadidi, ou le poète Ibn al-Rumi. Le puissant secrétaire aux Finances Ali ibn al-Furat n'a été sauvé d'un sort similaire que par la maladie et la mort d'al-Qasim. Cette mort signifiait la fin de l'emprise des Banu Wahb sur le pouvoir, qui passait maintenant aux Banu'l-Furat. Ce n'est qu'une génération plus tard que les fils d'al-Qasim, al-Husayn et Muhammad, deviendront également vizirs.
Al-Qasimi (nom de famille)/Al-Qasimi (nom de famille) :
Al-Qasimi est le nom de famille d'une dynastie arabe. Les autres personnes portant le nom de famille incluent: Azza Sultan Al-Qasimi (née en 1973), artiste et femme d'affaires émiratie Khalid bin Sultan Al Qasimi (créateur de mode) (1980-2019), créatrice de mode émiratie Sheikha Najla Al Qasimi (née en 1970), diplomate émirati
Al-Qasimiyah/Al-Qasimiyah :
Al-Qasimiyah (arabe : القاسمية) également orthographié Qasemiyeh, est un village syrien situé à Markaz Rif Dimashq, Rif Dimashq à l'est de la nahiyah d'Al-Nashabiyah ("sous-district"). Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Qasimiyah comptait 3 518 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Qassaa/Al-Qassaa :
Al-Qassaa ( arabe : القصاع ; également orthographié Qasa 'ou Qasa'ah ) est un quartier et un district de la municipalité de Sarouja à Damas , en Syrie . Qassaa est située dans la partie nord-est de la ville et borde le quartier de la vieille ville de Bab Tuma. Elle comptait 11 467 habitants au recensement de 2004. Les habitants d'Al-Qassaa sont majoritairement des chrétiens de la classe supérieure.
Al-Qassab/Al-Qassab :
Abu Ahmad Muhammad bin Ali bin Muhammad al-Karaji, mieux connu sous le nom d'al-Qassab, était un érudit guerrier musulman, exégète et spécialiste des études de hadith. Il a parfois été confondu avec son fils Abu al-Hasan Ahmad bin Muhammad bin Ali bin Muhammad al-Karaji.
Al-Qassabin/Al-Qassabin :
Al-Qassabin ( arabe : القصابين ) est une ville du nord-ouest de la Syrie , faisant administrativement partie du district de Jableh du gouvernorat de Lattaquié et située au sud de Lattaquié . Les localités voisines incluent Ayn al-Sharqiyah et Beit Yashout à l'est et Siyano, Jableh et Bustan al-Basha au nord-ouest. Selon le Bureau central syrien des statistiques, al-Qassabin comptait 780 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites. La ville est connue pour être le lieu de naissance du poète syrien Ali Ahmed Said, mieux connu sous le nom d'Adunis.
Province d'Al-Qassim/Province d'Al-Qassim :
La province de Qassim (arabe : منطقة القصيم Minṭaqat al-Qaṣīm [alqɑˈsˤiːm], arabe najdi : [elgəˈsˤiːm]), également connue sous le nom de région de Qassim, et officiellement l'émirat de la province d'Al-Qassim, est l'une des 13 provinces d'Arabie saoudite . Située au cœur du pays à proximité du centre géographique de la péninsule arabique, elle compte 1 370 727 habitants et une superficie de 58 046 km². Elle est connue pour être le "panier alimentaire" du pays, pour ses atouts agricoles. Al-Qassim est la région la plus riche par habitant d'Arabie saoudite. C'est la septième région la plus peuplée du pays après Jizan et la cinquième la plus densément peuplée. Il compte plus de 400 villes, villages et colonies bédouines, dont dix sont reconnus comme gouvernorats. Sa capitale est Buraydah, qui est habitée par environ 60% de la population totale de la région. Le gouverneur de la province de 1992 au 29 janvier 2015 était le prince Faisal bin Bandar, remplacé par le prince Faisal bin Mishaal.
Al-Qastal, Jérusalem/Al-Qastal, Jérusalem :
Al-Qastal ("Kastel", arabe : القسطل) était un village palestinien situé à huit kilomètres à l'ouest de Jérusalem et nommé d'après un château croisé situé au sommet d'une colline. Utilisé en 1948 pendant la guerre israélo-arabe comme base militaire par l'armée de la guerre sainte, pratiquement tous ses habitants ont fui pendant les combats et le village a finalement été capturé par le Palmach.
Al-Qastal, Syrie/Al-Qastal, Syrie :
Al-Qastal ( arabe : القسطل ) est un village du sud de la Syrie , faisant administrativement partie du gouvernorat du Rif Dimashq , situé au nord-est de Damas , sur l'ancienne route des caravanes vers Homs et Alep , dans les monts Qalamoun . Les localités voisines comprennent Yabroud, an-Nabek, al-Sahel et Deir Atiyah au nord, ar-Ruhaybah, Jayroud, al-Dumayr et al-Qutayfah au sud, et Ma'loula, Assal al-Ward et Hosh Arab au sud-ouest. Selon le Bureau central syrien des statistiques, al-Qastal comptait 3 486 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement musulmans sunnites.
Al-Qastallani/Al-Qastallani :
Shihāb al-dīn Abou'l-'Abbās Ahmed Ibn Abi Bakr Muḥammad al ibn-al-Qastallani Qutaybī al-Shāfi'ī (arabe: أحمد بن محمد ابن أبي بكر ابن عبد الملك بن أحمد بن حسين بن علي القسطلاني المصري الشافعي), également connu sous le nom d'Al-Qasṭallānī était un érudit islamique sunnite spécialisé dans les hadiths et la théologie. Il doit sa renommée littéraire principalement à son commentaire exhaustif du Sahih al-Bukhari intitulé Irshād al-Sarī fī Sharḥ al-Bukhārī.
Al-Qata%27i/Al-Qata'i :
Al-Qaṭāʾi (arabe : القطائـع) était la capitale tulunide de courte durée de l'Égypte, fondée par Ahmad ibn Tulun en l'an 868 de notre ère. Al-Qata'i était situé immédiatement au nord-est de l'ancienne capitale, al-Askar, qui à son tour était adjacente à la colonie de Fustat. Les trois colonies ont ensuite été incorporées dans la ville du Caire, fondée par les Fatimides en 969 CE. La ville a été rasée au début du 10ème siècle de notre ère, et la seule structure survivante est la mosquée d'Ibn Tulun.
Al-Qatn/Al-Qatn :
Al-Qatn est un village du centre-est du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat de l'Hadramaout.
Al-Qatraneh/Al-Qatraneh :
Al-Qaṭrāneh est l'un des districts du gouvernorat de Karak, en Jordanie.
Al-Qatt Al-Asiri/Al-Qatt Al-Asiri :
Al-Qatt Al-Asiri (également appelé peinture nagash ou peinture majlis), est un style d'art arabe, généralement peint par des femmes à l'entrée d'une maison. Il est originaire de la région d'Asir en Arabie saoudite, où le salon avant des maisons arabes traditionnelles contenait généralement des peintures murales sous la forme d'une peinture murale ou d'une fresque avec des motifs géométriques aux couleurs vives. Appelées nagash en arabe, les peintures murales sont souvent considérées comme une marque de fierté. En 2017, Al-Qatt Al-Asiri a été inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO.
Al-Qaum/Al-Qaum :
Al-Qaum (arabe : القوم) était le dieu nabatéen de la guerre et de la nuit, et gardien des caravanes. Un grand nombre d'inscriptions portant son nom ont été trouvées, et les archéologues pensent qu'il était un dieu majeur du panthéon nabatéen.
Al-Qawalish/Al-Qawalish :
Al-Qawalish (également orthographié Gwalish ou Qwalish) est un village des montagnes de Nafusa en Libye, situé à environ 113 km au sud-ouest de Tripoli et divisé en deux parties à l'ouest d'Al-Qawalish et d'Este Al-Qawalish et le nombre de personnes vit dans ce village environ sept mille gens.
Al-Qawba%CA%BDiyah/Al-Qawba'iyah :
Al-Qawbaʽiyah (القوبعية) est un village de la province de La Mecque, dans l'ouest de l'Arabie saoudite.
Al-Qawz/Al-Qawz :
Al-Qawz est un village de l'est du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat de l'Hadramaout.
Al-Qaysarani/Al-Qaysarani :
Al-Qaysarānī ou Ibn al-Qaysarānī peut faire référence à: Abu'l-Faḍl Muḥammad Ibn ṭāhir Ibn Al-Qaysarānī (1058-1113) Abū'Abdallāh Muḥammad Ibn Naṣr Ibn Al-Qaysarānī (1085-1154) Abū Muḥammad'abd al-Salām Ibn Al -Ḥasan ibn al-Ṭuwayr al-Qaysarānī (1130-1220) Ibrāhīm ibn ʿAbd al-Raḥmān ibn al-Qaysarānī (fl. 1342)
Famille Al-Qazwini/Famille Al-Qazwini :
La famille d'al-Qazwini ( arabe : آل القزويني , romanisé : ʾĀl al-Qazwīnī ), également translittérée de plusieurs autres manières, y compris al-Qazweeni ou al-Qazvini sont une famille religieuse irako-iranienne chiite qui s'est installée à Karbala depuis Qazvin, à la fin du 18e siècle. La famille a pris une grande importance en Irak et plus tard en Amérique. Les membres de la famille sont connus pour être les ayatollahs de Karbala. Certains de ses membres sont les fondateurs de plusieurs centres islamiques aux États-Unis. De plus, la famille revendique une descendance agnatique de la fille de Muhammad, Fatimah, portant le titre honorifique de Sayyid, et les enfants des femmes de cette famille dont les pères ne sont pas des Sayyids portent le titre de Mirza.
Al-Qa%CA%BDabiyah/Al-Qaʽabiyah :
Al-Qaʽabiyah ( arabe : لقعابية ; également orthographié Legaabiya ) est une colonie au Qatar , située dans la municipalité d' Ash Shamal . Il est situé à 13 km au sud-est de la ville d'Ar Ru'ays et à 11 km de la côte. JG Lorimer a mentionné Al Qa`abiyah en 1908 dans son Gazetteer of the Persian Gulf, remarquant la présence d'un puits en maçonnerie produisant une bonne eau.
Al-Qa%CA%BDudah/Al-Qaʽudah :
Qaʽudah (القعوده) est un village de l'est du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat de l'Hadramaout.
Al-Qa%E1%B9%A3r/Al-Qaṣr :
Al-Qaṣr est l'un des districts du gouvernorat de Karak, en Jordanie.
Al-Qifti/Al-Qifti :
'Alī Ibn Yūsuf al-Qifṭī ou Ali Ibn Yusuf The Copt (علي بن يوسف القفطي), il était Jamāl Al-Dīn Abū al-ḥasan' Alī Ibn Yūsuf ibn Ibrāhīm Ibn 'Abd al-Wahid al-Shaybānī (جمال الدين أبو الحسن علي بن يوسف بن ٳبراهي بن عبد الواحد الشيباني) (vers 1172-1248); un historien égyptien, biographe-encyclopédiste, mécène et administrateur-érudit sous les dirigeants ayyoubides d'Alep. Son dictionnaire biographique Kitāb Ikhbār al-'Ulamā' bi Akhbār al-Ḥukamā (إخبار العلماء بأخبار الحكماء), tr. « Histoire des savants » ; est une source importante de biographie islamique. Une grande partie de sa vaste production littéraire est perdue, y compris ses histoires des Seldjoukides, des Bouyides et du Maghreb, et des dictionnaires biographiques de philosophes et de philologues. Voir ci-dessous.
Médersa Al-Qilijiyah / Médersa Al-Qilijiyah :
Al-Qilijiyah Madrasa (arabe : الْمَدْرَسَة الْقِلِيجِيَّة, romanisé : al-Madrasah al-Qilījīyah) est un complexe de madrasah situé entre le souk d'Al-Buzuriyah et le palais Azm à l'intérieur de la vieille ville fortifiée de Damas, en Syrie.
Al-Qisa/Al-Qisa :
Al-Qisa ( arabe : القيسا , également orthographié Qaysa ) est une ville du sud de la Syrie , faisant administrativement partie du gouvernorat du Rif Dimashq , située au sud-est de Damas . Les localités voisines incluent Harran al-Awamid au sud, Otaybah à l'est, al-Abadah au nord-est, al-Jarba au nord, al-Qasimiyah au nord-ouest, al-Bilaliyah et Deir Salman à l'ouest et al-Ahmadiyah au sud-ouest. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Qisa comptait 4 151 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Qitaa/Al-Qitaa :
Al-Qitaa (arabe : القطعة), également connu sous le nom d'Al-Majawdeh (arabe : المجاودة), est une ville syrienne située dans le district d'Abu Kamal, à Deir ez-Zor. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Qitaa comptait 8 251 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Qiyama/Al-Qiyama :
Al-Qiyama ou Al-Qiyamah (arabe : القيامة, al qiyāmah), signifiant "La Résurrection", ou "La Résurrection des Morts", est le soixante-quinzième chapitre (sūrah) du Coran, avec 40 versets (ayah) .
Al-Qleiaah/Al-Qleiaah :
Al-Qleiaah (arabe : القليعة) est un village syrien du district de Qatana du gouvernorat du Rif Dimashq. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), Al-Qleiaah comptait 533 habitants lors du recensement de 2004.
Club Al-Qotah/Club Al-Qotah :
Al-Qotah Club est une équipe saoudienne de football (soccer) à Ha'il évoluant dans la troisième division saoudienne.
Al-Qoubaiyat/Al-Qoubaiyat :
Al Qoubaiyat, Koubeiyat, Kobayat ou Qoubayat (arabe : القبيات) est le plus grand village chrétien du gouvernorat d'Akkar, au Liban. Sa population est majoritairement composée de maronites comptant environ 12 000 personnes selon les registres de l'état civil. Il est généralement plein de monde pendant l'été, mais quelques-uns restent pendant l'hiver. Le terrain montagneux et les hivers enneigés du village abritent de nombreuses activités de loisirs, notamment la randonnée, le camping, le VTT, le tout-terrain et les visites touristiques. Pendant l'hiver, de nombreux habitants et touristes se dirigent vers ses hauts sommets pour faire du ski.
Al-Quadin Muhammad/Al-Quadin Muhammad :
Al-Quadin Muhammad (né le 28 mars 1995) est un ailier défensif du football américain des Colts d' Indianapolis de la Ligue nationale de football (NFL). Il a joué au football universitaire à l'Université de Miami. Il a été repêché par les Saints de la Nouvelle-Orléans au sixième tour du repêchage de la NFL 2017.
Al-Qubab/Al-Qubab :
Al-Qubab (arabe : القباب) était un village arabe palestinien du sous-district de Ramle. Elle est dépeuplée en juillet 1948 lors de l'opération Dani menée par la brigade Yiftach.
Al-Qubayba/Al-Qubayba :
Al-Qubayba peut faire référence à : Al-Qubayba, Hébron Al-Qubayba, Ramle Al-Qubeiba, Jérusalem
Al-Qubayba, Hébron/Al-Qubayba, Hébron :
al-Qubayba (arabe : القبيبة, قبيبة ابن عوّاد), également connu sous le nom de Gbebah, Qubeiba ou Qobebet Ibn 'Awwad, était un village palestinien situé à 24 kilomètres au nord-ouest d'Hébron. Il a été dépeuplé lors de la guerre israélo-arabe de 1948.
Al-Qubayba, Ramle/Al-Qubayba, Ramle :
Al-Qubayba (arabe : القبيبة) était un village arabe palestinien du sous-district de Ramle. Il a été dépeuplé pendant la guerre israélo-arabe de 1948 le 27 mai 1948 par la brigade Givati ​​dans le cadre de la deuxième étape de l'opération Barak. Il était situé à 10,5 km au sud-est de Ramla près de la rivière Rubin (ou Wadi al-Sarar) qui fournissait au village de l'eau et de l'irrigation pour l'agriculture. Al-Qubayba a été en grande partie détruite à l'exception de quelques maisons, et Kfar Gevirol a été construit à sa place, maintenant une banlieue à l'ouest de Rehovot.
Al-Qubaysiat/Al-Qubaysiat :
Al-Qubaysiat, ou Al-Qubaisiat (القبيسيات), est une organisation de femmes islamiques créée au début des années 1960, basée à Damas-Syrie, fondée et dirigée par Sheykha Munira al-Qubaysi en Syrie. Le groupe Qubaysi est réservé aux femmes et fait partie intégrante du mouvement revivaliste islamique syrien. Le groupe appelle à un islam apolitique. Il vise à enseigner aux jeunes femmes et filles syriennes le Coran, al-Hadith (الحديث النبوي), le Tafsir et les valeurs et traditions islamiques. Elle organise des cours de religion dans les foyers et a contribué à répandre le sentiment religieux parmi les jeunes femmes. Depuis ses débuts, le mouvement a fonctionné de manière semi-ouverte jusqu'à ce qu'il soit reconnu par l'État syrien sous le gouvernement de Bachar al-Asad en 2003 et qu'il soit autorisé à mener ouvertement ses activités à partir des mosquées officielles.
Al-Qubeiba, Jérusalem/Al-Qubeiba, Jérusalem :
Al-Qubeiba (arabe : القبيبة) est un village palestinien du gouvernorat de Jérusalem, situé à 11 kilomètres au nord-ouest de Jérusalem, dans le nord de la Cisjordanie. Selon le Bureau central palestinien des statistiques, le village comptait 3 321 habitants en 2010. Al-Qubeiba se situe à une altitude de 783 à 795 m au-dessus du niveau de la mer. Il est situé dans une zone de conflit près de la frontière avec Israël entre Ramallah et Jérusalem. La colonie de Giv'on HaHadashah se trouve à 5 km au sud-est d'al-Qubeiba. Il est entouré par la ville de Biddu (est), Beit 'Anan (nord-ouest), Qatanna (sud-ouest) et Kharayib Umm al-Lahim (ouest). Contrairement à la région environnante, al-Qubeiba possède de vastes étendues couvertes de pins et d'oliviers.
Al-Qubeir/Al-Qubeir :
Al-Qubeir ( arabe : القبير ; également appelé Mazraat al-Qubeir , Qubair , Qubayr , al-Qubayr et al-Kubeir dans divers reportages) est une colonie du gouvernorat de Hama en Syrie , près du plus grand village de Maarzaf . Al-Qubeir est décrit comme une enclave agricole sunnite entourée de villages alaouites dans la province centrale de Hama. Al-Qubeir se trouve à environ 20 kilomètres (12 miles) à l'ouest de la ville de Hama avec environ 30 maisons et comptait environ 160 habitants. Les rapports de BBC News ont décrit al-Qubeir comme "seulement quelques bâtiments à un étage à toit plat situés au milieu de champs de maïs dorés" et comme ayant "moins de 30 maisons". La colonie a attiré l'attention mondiale en 2012 en tant que lieu du massacre d'al-Qubeir.
Massacre d'Al-Qubeir / Massacre d'Al-Qubeir :
Le massacre d'Al-Qubeir ( arabe : مجزرة القبير ), également connu sous le nom de massacre de Hama , s'est produit dans le petit village d' Al-Qubeir près de Hama , en Syrie , le 6 juin 2012 pendant le conflit civil en cours dans le pays. Al-Qubeir est décrite comme une colonie agricole sunnite entourée de villages alaouites dans la province centrale de Hama. Selon des preuves préliminaires, les troupes avaient encerclé le village, suivi par la milice pro-gouvernementale Shabiha qui est entrée dans le village et a tué des civils avec "barbarie", a déclaré le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, au Conseil de sécurité de l'ONU. Des militants et des témoins ont déclaré que des dizaines de civils, dont des enfants, ont été tués par la milice et les forces de sécurité de Shabiha, tandis que le gouvernement syrien a déclaré que neuf personnes avaient été tuées par des "terroristes". Le Conseil national syrien a en outre affirmé que 35 des personnes tuées appartenaient à la même famille Al Yatim et que plus de la moitié d'entre elles étaient des femmes et des enfants.
Al-Quda%27i/Al-Quda'i :
Muḥammad ibn Salāma al-Quḍā'ī (mort en 454/1062) était un juge shafi'i sunnite, prédicateur et historien du califat fatimide d'Afrique du Nord. Il était d'origine iranienne. Al-Quḍā'ī est connu comme l'auteur de sept ouvrages importants et de plusieurs autres, dont les plus importants sont La Lumière dans les cieux et Le Trésor des vertus, qui sont des recueils de sermons, hadiths, dictons et d'autres enseignements transmis de Muhammad et d'Ali, respectivement. Un de ses manuscrits originaux a été conservé, une biographie prophétique.
Palais Al-Qudaibiya/Palais Al-Qudaibiya :
Le palais Al-Qudaibiya ou palais Gudaibiya est un palais de Gudaibiya, Manama, Bahreïn. Situé près de l'avenue Bani Otbah et de l'autoroute Al Fatih, il se trouve à l'ouest de la grande mosquée Al Fateh et au sud-est de l'ancien palais de Manama, du jardin andalou et du cimetière de Manama. C'est un palais rose clair avec un dôme en forme d'oignon de couleur perle. Pendant des décennies, le palais a accueilli certaines des conférences politiques et économiques les plus importantes du pays, jouant un rôle de premier plan dans les affaires étrangères du pays. La proclamation de l'avènement de Salman Al Khalifa, après la mort de son père en février 1942, a été faite depuis les marches du palais de Gudaibiya, lue par l'oncle du souverain, Shaikh Mohammad bin Isa. Il a une fonction politique majeure ; le cabinet du roi se réunit généralement tous les dimanches au palais et le Premier ministre a un bureau au palais. L'aménagement paysager du parc du palais de Gudaibiya a été réalisé, entre septembre 2007 et septembre 2008, par le ministère des Travaux publics.
Al-Qudayriyya/Al-Qudayriyya :
Al-Qudayriyya (arabe : القديرية) était un village arabe palestinien du sous-district de Safad. Il a été dépeuplé pendant la guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire le 4 mai 1948 par la Haganah et le premier bataillon du Palmach de l'opération Matate, une sous-opération de l'opération Yiftach. Il était situé à 6,5 km au sud de Safad, situé à 1 km à l'est de Wadi al-'Amud.
Al-Quds (journal de la période ottomane)/Al-Quds (journal de la période ottomane) :
Al-Quds (arabe : القدس) était un journal de langue arabe publié dans la période ottomane de Jérusalem entre 1908 et 1914. Son éditeur était Jurji Habib Hanania (1864-1920). Selon l'éditorial de Hanania dans le premier numéro du journal du 18 septembre 1908, il avait déjà demandé à plusieurs reprises l'autorisation de publier un journal à partir de 1899 sans succès. En 1908, al-Quds a été le premier des nombreux nouveaux journaux qui ont pu être créés après la révolution des Jeunes Turcs, une nouvelle amélioration de la liberté de la presse. Cela a commencé avec des numéros deux fois par semaine en quatre pages et imprimés à 1 500 exemplaires. Avec le règne de Djemal Pacha, la liberté de la presse s'est aggravée et le journal a finalement été interrompu. Parmi les auteurs des articles publiés figuraient Khalil al-Sakakini et Shaykh Ali Rimawi.
Al-Quds (homonymie)/Al-Quds (homonymie) :
Al-Quds (arabe : القدس, lit. « Le Saint ») est un nom arabe pour Jérusalem.
Al-Quds (journal)/Al-Quds (journal) :
Al-Quds (arabe : القدس) est un quotidien palestinien de langue arabe, basé à Jérusalem. Il est publié au format grand format. C'est le quotidien le plus diffusé dans les territoires palestiniens. Elle a été fondée en 1967 à la suite de la fusion de deux publications : Al-Difa (en arabe الدفاع) et Al-Jihad (en arabe الجهاد). Le propriétaire de l'ancien journal Al-Jihad (fondé en 1951), Mahmoud Abu-Zalaf, en a été le premier rédacteur en chef jusqu'à sa mort en 2005. Il est actuellement édité par son fils, Walid Abu-Zalaf. Al-Quds est le quotidien palestinien le plus lu. En plus de la diffusion papier, le journal publie son contenu en ligne aux formats PDF et HTML. Le 17 décembre 2008, le site Web du journal a commencé à publier du contenu en persan.
Al-Quds Al-Arabi/Al-Quds Al-Arabi :
Al-Quds-Al-Arabi (arabe : القدس العربي, anglais : "Arab Jerusalem") est un quotidien panarabe indépendant, publié à Londres depuis 1989 et détenu par des expatriés palestiniens. Selon des reportages de 2013, il appartient désormais à des intérêts médiatiques qatariens, par le biais d'intermédiaires. La devise du journal est يومية سياسية مستقلة, "quotidien, politique, indépendant". Son tirage est estimé entre 15 000 et 50 000 exemplaires. De ses débuts jusqu'à sa démission en juillet 2013, son rédacteur en chef était Abdel Bari Atwan, né dans un camp de réfugiés palestiniens de la bande de Gaza en 1950. Après sa démission en juillet 2013, Atwan a été suivi par Sana Aloul, un journaliste palestinien basé à Londres. Le journal publie de nombreux écrivains arabes. Il se positionne comme un journal objectif, couvrant l'actualité et les événements les plus récents. Al-Quds Al-Arabi déclare que ses "correspondants et écrivains ont un parti pris envers les questions des personnes et des droits de l'homme, y compris les droits des femmes, des enfants et des réfugiés. Il rejette le sectarisme, la violence et la discrimination". Il dénonce la corruption, les violations, le racisme et les pratiques des régimes oppressifs. Il défend les droits du peuple palestinien et s'oppose aux politiques sanctionnées de l'occupation israélienne. Comme l'indique sa devise, le journal insiste sur cette distinction en insistant sur son indépendance de propriété et son point de vue par rapport aux autres quotidiens panarabes.
Brigades Al-Qods/Brigades Al-Qods :
Les Brigades Al-Quds (AQB) (en arabe : سرايا القدس, Saraya al-Quds signifiant Brigades de Jérusalem) sont la branche armée de l'organisation islamiste palestinienne Jihad Islamique Palestinien (JIP), qui est le deuxième plus grand groupe de la bande de Gaza, après le Hamas. . Le chef d'AQB est Ziyad al-Nakhalah, basé à Damas, en Syrie. Le chef d'AQB dans la bande de Gaza était Baha Abu al-Ata jusqu'à ce qu'il soit tué en novembre 2019. L'organisation mère d'AQB, le JIP, se consacre à la création d'un État islamique et à l'installation des Palestiniens dans ce qu'elle considère comme leur patrie légitime. à l'intérieur des frontières géographiques de la Palestine sous mandat britannique d'avant 1948. Il refuse de participer aux processus politiques ou aux négociations sur un échange de colonies israéliennes et palestiniennes. Le JIP est majoritairement financé par l'Iran.
Collège Al-Quds / Collège Al-Quds :
Le Collège Al-Quds en Jordanie a été créé en 1983 et fait partie du Luminus Education Group. Al Quds College est un collège communautaire privé offrant des programmes de diplôme professionnel de deux ans dans six domaines. Tous ses programmes sont accrédités par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique par l'intermédiaire de l'Université Al Balqa. À ce jour, plus de 25 000 étudiants sont diplômés du Collège Al Quds. La population étudiante actuelle du collège est d'environ 2 500 étudiants. Luminus Education est en pourparlers avec des partenaires mondiaux de l'éducation pour renforcer les programmes du Collège Al Quds et fournir des programmes de faculté et de certification qui sont développés en coopération avec l'industrie en Jordanie, élevant le niveau de formation aux meilleures normes internationales. Al Quds propose également des programmes de développement de carrière accrédités localement (4 à 9 mois) aux personnes qui n'ont pas obtenu leur diplôme d'études secondaires ou qui recherchent un changement de carrière. Tous ses formateurs/animateurs sont issus de l'industrie et offrent une expertise à la fois théorique et pratique. Une fois le cours terminé, les stagiaires ont la possibilité de passer des examens internationaux au centre de test Pro-metric pour recevoir leurs certificats de réussite.
Comité Al-Qods/Comité Al-Qods :
Comité Al-Quds ( arabe : لجنة القدس ; français : Comité Al Qods ), également connu sous le nom de son bras affilié adopté en 1995, Bayt Mal Al Quds Agency ( arabe : وكالة بيت مال القدس ; français : Agence Bayt Mal Al Qods ), est une organisation intergouvernementale et l'un des 4 comités permanents de l'Organisation de la coopération islamique créée en juillet 1975. Elle se concentre sur les questions culturelles, politiques, sociales, religieuses et des droits de l'homme à Jérusalem causées par le conflit israélo-palestinien. Ses principes sont principalement axés sur la protection de la mosquée Al-Aqsa et du patrimoine culturel de la ville, en plus de servir d'agence de plaidoyer spécialisée dans les œuvres humanitaires et sociales, concernant la santé, l'éducation, le logement des enfants ainsi que les droits des femmes. Il gère plusieurs projets dans la ville de Jérusalem tels que des activités sportives, des programmes de sensibilisation à la santé et des bourses d'études, en plus de servir d'institut d'aide financière pour la restauration des maisons touchées par la guerre. En juillet 2021, il avait financé environ 57 millions de dollars pour mener à bien ses projets sociaux, culturels, d'éducation, de santé et de logement à Jérusalem et en Palestine. Il est également chargé de plaider en faveur du soutien du Collège Roi Hassan II des sciences environnementales et agricoles à Gaza.
Hôpital Al-Quds/Hôpital Al-Quds :
L'hôpital al-Quds était un hôpital situé dans la bande de Gaza (territoire de l'État de Palestine), qui a été endommagé par les forces israéliennes en 2009. Les plans de réparation de l'hôpital ont commencé peu après, avec le soutien de la France et du Qatar.
Mosquée Al-Quds_(Casablanca)/Mosquée Al-Quds (Casablanca) :
La mosquée Al-Quds (arabe : مسجد القدس, berbère : ⵎⴻⵣⴳⵉⴷⴰ ⵍⵇⵓⴷⵙ) anciennement église de Sainte Marguerite, est une mosquée du quartier des Roches Noires à Casablanca, au Maroc. Il a été construit à l'origine comme une église construite dans un style néo-gothique, mais il a été transformé en mosquée après l'indépendance du Maroc.
Mosquée Al-Quds_Hambourg/Mosquée Al-Quds Hambourg :
La mosquée Al-Quds de Hambourg (en arabe : مسجد القدس, qui signifie « Jérusalem », ou Masjid Taiba مسجد طيبة) était une mosquée à Hambourg, en Allemagne, entre 1993 et ​​2010, lorsqu'elle a été fermée par des agents de sécurité allemands. La mosquée est connue pour prêcher une forme radicale d'islam sunnite. La mosquée Al-Quds a été fréquentée par certains des assaillants du 11 septembre, dont Mohamed Atta, Marwan al-Shehhi, Ramzi bin al-Shibh et Ziad Jarrah qui ont formé la cellule de Hambourg.
Al-Quds Open_University/Al-Quds Open University :
L'Université ouverte d'Al-Quds (en arabe : جامعة القدس المفتوحة) est une université publique indépendante. Il a été créé à Amman, en Jordanie, par un décret publié par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et a commencé à fonctionner en Palestine en 1991.QOU est le premier institut d'apprentissage ouvert dans les territoires palestiniens. Elle compte 60 000 étudiants qui étudient dans 19 branches et centres répartis dans toute la Cisjordanie et la bande de Gaza.
Télévision Al Qods/TV Al Qods :
Al-Quds TV ( arabe : قناة القدس ) était une chaîne satellite palestinienne diffusée sur les satellites arabes Nilesat et Arabsat , qui a commencé à émettre le 11 novembre 2008. La station est éditorialement pro-palestinienne et est la deuxième chaîne de télévision par satellite du Hamas , après Al- Aqsa TV. Elle est autorisée à Londres, avec des bureaux dans la bande de Gaza, en Cisjordanie, à Beyrouth et à Damas. Le Centre d'information sur les renseignements et le terrorisme a accusé Al Qods d'être le porte-parole du Hamas. Les agences de presse américaines telles que le New York Times et l'Associated Press décrivent Al-Quds TV comme "pro-Hamas". Le 18 novembre 2012, lors de l'opération Pillar of Cloud, Israël a bombardé le bureau de la chaîne de télévision Al-Quds à Gaza, blessant trois employés.
Université Al-Quds / Université Al-Quds :
L'Université Al-Quds (arabe : جامعة القدس) www.alquds.edu, est une université palestinienne avec des campus à Jérusalem, Abu Dis, al-Bireh et Hébron.
Fusée Al-Quds/fusée Al-Quds :
La roquette al-Quds 101 est une roquette artisanale fabriquée et utilisée par le Jihad islamique palestinien pour être utilisée dans des attaques contre Israël. L'al-Quds 101 est très probablement similaire à la série de roquettes Qassam utilisée par le Hamas. Le 11 février 2006, le porte-parole du Jihad islamique Abu Hamza a rapporté que les al-Quds 2 nouvellement développés avaient une longueur de 2,3 mètres et étaient capables de frapper Ashkelon, Israël, depuis la bande de Gaza. Le Jihad islamique a récemment publié une vidéo montrant le développement d'une fusée Quds-4 beaucoup plus grande. Ces roquettes ne peuvent pas être tirées précisément pour cibler des objectifs militaires spécifiques dans ou à proximité de zones civiles. Human Rights Watch a publié une analyse, déclarant que « ces armes sont donc utilisées sans discernement lorsqu'elles sont utilisées contre des cibles dans des centres de population. étaient pris pour cible, indiquent que les groupes armés ont délibérément attaqué des civils et des biens de caractère civil israéliens. » Les attaques aveugles contre des civils et des structures civiles qui ne font pas de distinction entre civils et cibles militaires sont illégales au regard du droit international.
Al-Qudsi/Al-Qudsi :
Al-Qudsi (arabe : القدسي) est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom incluent : Adli Qudsi, architecte syrienKamil Pacha al-Qudsi, ancien gouverneur général de l'État d'AlepNazim al-Qudsi, ancien président de la Syrie Safwan al-Qudsi, homme politique syrien
Al-Qufa%27ah/Al-Qufa'ah :
Al-Qufa'ah (arabe : القفاعة) est un sous-district yéménite du district de Shar'ab as-Salam dans le gouvernorat de Taiz. Al-Qufa'ah avait une population de 5 969 selon le recensement de 2004.
Al-Qufl, Hadramaout/Al-Qufl, Hadramaout :
Al-Qufl est un village du centre-est du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat de l'Hadramaout.
Al-Quhaf/Al-Quhaf :
Al-Quhaf (arabe : القحاف) est un sous-district situé dans le district de Jabal Habashi, dans le gouvernorat de Taiz, au Yémen. Al-Quhaf avait une population de 10 236 selon le recensement de 2004.
Al-Qumrah/Al-Qumrah :
Al-Qumrah est un village du centre-est du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat de l'Hadramaout.
Al-Quniyah/Al-Quniyah :
Al-Quniyah (arabe : القنية, syriaque : ީޢޙސ, al-Knaya, également orthographié Quniya) est un village du nord-ouest de la Syrie, appartenant administrativement au gouvernorat d'Idlib, situé au nord-ouest d'Idlib, à 35 km au nord de Jisr ash-Shugur, et est entre Lattaquié (90 km (56 mi)) et Alep (120 km (75 mi)). Al-Quniyah est située à 450 mètres (1476 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Selon le Bureau central syrien des statistiques, al-Quniyah avait une population de 587 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement chrétiens catholiques.
District d'Al-Qurain/District d'Al-Qurain :
Al-Qurain (arabe : القرين) est une zone de la ville de Koweït, au Koweït, située dans le gouvernorat de Mubarak Al-Kabeer. Le nom est aussi un ancien nom de l'État du Koweït. Le nom "Qurain" lui-même signifie terre ou colline élevée.
Al-Qurain SC/Al-Qurain SC :
Al-Qurain Sporting Club est l'un des clubs sportifs les plus récents au Koweït.
Al-Qurayn, Yémen/Al-Qurayn, Yémen :
Al-Qurayn est un village du centre-est du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat de l'Hadramaout.
Al-Qurayya/Al-Qurayya :
Al-Qurayya ( arabe : القريا ; également orthographié al-Qrayya ou Kureiyeh ) est une ville du sud de la Syrie , faisant administrativement partie du gouvernorat d' al-Suwayda , située au sud d' al-Suwayda . Les localités voisines incluent Bosra au sud-ouest, Hout au sud, Salkhad au sud-est, al-Kafr, Hibran et Sahwat al-Khudr au nord-est, Sahwat Bilata et Rasas au nord et 'Ara et al-Mujaymer au nord-ouest. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Qurayya comptait 6 789 habitants lors du recensement de 2004. La ville est également le centre administratif de la nahiyah d'al-Qurayya qui se compose de quatre villes avec une population combinée de 9 892 habitants.
Al-Quriyah/Al-Quriyah :
Al-Quriyah (arabe : القورية, romanisé : al-Qūriyah, également orthographié Qurieh) est une ville de l'est de la Syrie, faisant administrativement partie du gouvernorat de Deir ez-Zor, située le long de la rive est de l'Euphrate, au sud de Deir ez- Zor. Les localités voisines comprennent Diban, Mahkan et al-Tayanah au nord, Mayadin au nord-ouest et al-Asharah, Darnaj et Suwaydan Jazirah au sud. Selon le Bureau central des statistiques de Syrie, al-Quriyah comptait 28 172 habitants lors du recensement de 2004, ce qui en fait la plus grande localité du sous-district d'al-Asharah ("nahiyah"). Le 30 mars 2012, l'armée syrienne a ouvert le feu sur un manifestation à al-Quriyah, entraînant des affrontements qui ont fait cinq morts selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Selon le SOHR, les combats à al-Quriyah ont entraîné la mort de cinq soldats de l'armée syrienne, quatre rebelles et un civil. Le 24 mai 2012, les affrontements entre rebelles et forces gouvernementales se sont soldés par la mort d'un soldat et d'un jeune civil selon des militants de l'opposition. Un oléoduc voisin a été détruit par des groupes d'opposition armés le 6 juin 2012. Le 22 octobre 2017, l'armée syrienne a pris Al-Quriyah.
District d'Al-Qurna/District d'Al-Qurna :
Le district d'Al-Qurna (arabe : قضاء القرنة) est un district du gouvernorat de Bassorah, en Irak. Son siège est la ville d'Al-Qurna. Il est situé à 30°53′7″N 47°17′27″E. Le West Qurna Field est situé dans le district. Les terres marécageuses irakiennes, connues sous le nom de Jardin d'Eden, entourent cette zone dans la partie inférieure du bassin mésopotamien. La région a joué un rôle important dans l'histoire de l'humanité et a été habitée depuis l'aube de la civilisation.
Al-Qurna SC/Al-Qurna SC :
Al-Qurna Sport Club ( arabe : نادي القرنة الرياضي ), est une équipe de football irakienne basée à Al-Qurna , Bassorah , qui joue dans la deuxième division irakienne .
Al-Qurnah/Al-Qurnah :
Al-Qurnah (Kurnah ou Qurna, signifiant connexion/union en arabe) est une ville du sud de l'Irak à environ 74 km au nord-ouest de Bassorah, qui se trouve dans l'agglomération de Nahairat. Gournah est située au point de confluence des fleuves Tigre et Euphrate pour former la voie navigable Shatt al-Arab. Le folklore local considère Qurnah comme le site d'origine du paradis biblique, le jardin d'Eden et l'emplacement de l'arbre de la connaissance.
Al-Qurna%CA%BD/Al-Qurnaʽ :
Al-Qurnaʽ (ال قرناع) est un village du sud-ouest du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat d'Abyan.
Al-Qurtubi/Al-Qurtubi :
L'imam Abu 'Abdullah Al-Qurtubi ou Abu 'Abdullah Muhammad ibn Ahmad ibn Abu Bakr al-Ansari al-Qurtubi (arabe : أبو عبدالله القرطبي) (mort en 1272) était un juriste andalou, érudit islamique et muhaddith. Il a été enseigné par d'éminents érudits de Cordoue, en Espagne, et il est bien connu pour son commentaire du Coran nommé Tafsir al-Qurtubi.
Al-Qurtubi (nom de famille)/Al-Qurtubi (nom de famille) :
La nisbah arabe (titre attributif) Al-Qurtubi (arabe : القرطبي) désigne une origine de Cordoue, en Espagne. Abu 'Abdullah Al-Qurtubi était un célèbre érudit mufassir, muhaddith et maliki faqih de Cordoue. Ibn Hayyan : historien musulman du XIe siècle. Muhammad al-Idrisi : géographe, cartographe, égyptologue et voyageur musulman du XIIe siècle qui a vécu en Sicile.
Al-Qusaybah/Al-Qusaybah :
Al-Quṣaybah (arabe : القصيبة) est un sous-district situé dans le district d'At-Ta'iziyah, dans le gouvernorat de Taiz, au Yémen. Al-Quṣaybah comptait 2 293 habitants selon le recensement de 2004.
Al-Qusayr, Syrie/Al-Qusayr, Syrie :
Al-Qusayr (arabe : القصير, romanisé : al-Quṣayr, prononciation levantine : [elʔʊˈsˤeːɾ], arabe littéraire : [alqʊˈsˤeːr, alqʊˈsˤɑjr]) est une ville de l'ouest de la Syrie, administrativement partie du gouvernorat de Homs. Il est situé à environ 35 kilomètres (22 mi) au sud de Homs et est situé dans une zone montagneuse surplombant la frontière de la Syrie avec le Liban qui se trouve à 15 kilomètres (9,3 miles) au sud-ouest. Les localités voisines incluent Rablah et Zira'a au sud, Jandar plus à l'est, al-Dabaah au nord-est, Arjoun au nord-ouest et Aqrabiyah à l'ouest. Al-Qusayr a une altitude de 540 mètres (1 770 pieds). Ville à majorité musulmane avec une importante minorité chrétienne, al-Qusayr comptait 29 818 habitants en 2004 selon le recensement syrien. En plus d'être la capitale du district d'al-Qusayr, c'est aussi le centre administratif de la nahiyah d'al-Qusayr ("sous-district") qui se composait de 60 localités avec une population collective de 107 470 habitants en 2004.
District d'Al-Qusayr/District d'Al-Qusayr :
Le district d'Al-Qusayr (arabe : منطقة القصير, romanisé : manṭiqat al-Qusair) est un district du gouvernorat de Homs dans le centre de la Syrie. Le centre administratif est la ville d'Al-Qusayr. Lors du recensement de 2004, le district comptait 107 470 habitants.
Offensive d'Al-Qusayr/Offensive d'Al-Qusayr :
L'offensive d'al-Qusayr était une opération des forces gouvernementales syriennes contre les forces de l'opposition à al-Qusayr dans la province de Homs, pendant la guerre civile syrienne. L'opération a été lancée le 4 avril 2013. L'armée syrienne, la milice libanaise du Hezbollah et les Forces de défense nationale ont joué un rôle clé dans l'attaque. Son objectif était de capturer tous les villages autour de la ville d'al-Qusayr tenue par les rebelles, resserrant ainsi le siège de la ville et lançant finalement une attaque contre al-Qusayr lui-même. La région était une voie d'approvisionnement importante pour les rebelles combattant les forces gouvernementales syriennes à Homs.
Al-Qushayri/Al-Qushayri :
« Abd al-Karīm ibn Hūzān Abû al-Qâsim al-Qushayri al-Naysaburi, (en persan: عبدالکریم قشیری, arabe: عبد الكريم بن هوازن بن عبد الملك بن طلحة أبو القاسم القشيري) (également Kushayri) était un érudit arabe musulman et théologien connu pour ses travaux sur le soufisme. Il est né en 986 CE (376 AH) à Nishapur, dans la province de Khorasan en Iran. Cette région était largement connue comme un centre de la civilisation islamique jusqu'au 13ème siècle de notre ère.
Al-Qutailibiyah/Al-Qutailibiyah :
Al-Qutailibiyah ( arabe : القطيلبية , également orthographié Kotailabiyah ou Qutelbyeh ) est une ville du nord-ouest de la Syrie , faisant administrativement partie du district de Jableh dans le gouvernorat de Lattaquié , situé au sud de Lattaquié . Les localités voisines comprennent Arab al-Mulk et Qurfays et Sarabion à l'ouest, Jableh au nord-ouest, Siyano au nord, Ayn al-Sharqiyah au nord-est, Daliyah au sud-est et Dweir Baabda au sud. Selon le Bureau central syrien des statistiques, al-Qutailibiyah comptait 5 566 habitants lors du recensement de 2004. C'est le centre administratif de la nahiyah d'al-Qutailibiyah ("sous-district") qui contenait 32 localités avec une population totale de 32 582 habitants en 2004. Ses habitants sont majoritairement des Alaouites des Bani Ali (partie de la confédération tribale Haddadin) et des Kharalis Ghuraba (qui fait partie de la confédération Kalbiyya). De nombreux habitants d'al-Qutailibiyah ont des liens avec l'établissement de sécurité du pays, en particulier en ce qui concerne Ali Douba, et un certain nombre d'entreprises d'al-Qutailibiyah, en particulier des grossistes qui vendent leurs produits aux entreprises des environs. de la plaine d'al-Ghab, ont largement bénéficié de ces liens.
Al-Qutayfah/Al-Qutayfah :
Al-Qutayfah (arabe : ٱلْقُطَيْفَة, romanisé : al-Quṭayfah) est une ville de Syrie, appartenant administrativement au gouvernorat de Rif Dimashq, capitale du district d'al-Qutayfah. Il est situé à environ 40 kilomètres (25 mi) à l'est de Damas. Selon le Bureau central syrien des statistiques (CBS), al-Qutayfah comptait 26 671 habitants lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement musulmans sunnites.
District d'Al-Qutayfah/District d'Al-Qutayfah :
Le district d'al-Qutayfah ( arabe : منطقة القطيفة , romanisé : manṭiqat al-Qutayfah ) est un district du gouvernorat de Rif Dimashq dans le sud de la Syrie . Le centre administratif est la ville d'al-Qutayfah. Lors du recensement de 2004, le district comptait 119 283 habitants.
Al-Quwa Al-Jawiya/Al-Quwa Al-Jawiya :
Al-Quwa Al-Jawiya (arabe : نادي القوة الجوية الرياضي, lit. 'Air Force Sports Club') est un club multisports irakien basé dans le district de Rusafa, à Bagdad, qui participe à la Premier League irakienne, l'élite irakienne. Football. Fondé en 1931, c'est le plus ancien club existant en Irak. Son équipe de football est l'une des plus titrées d'Irak après avoir remporté sept titres de Premier League irakienne, dont l'édition la plus récente en 2020-21, qu'elle a remportée aux côtés de son cinquième FA irakien. Titre de coupe. Le club a également remporté un record conjoint de trois coupes d'élite irakiennes et, en 1996-1997, il est devenu le premier des deux seuls clubs à remporter les quatre grands trophées nationaux (Ligue, FA Cup, Elite Cup, Super Cup) au cours de la même saison. . Au niveau continental, Al-Quwa Al-Jawiya est devenu le premier club à remporter la Coupe AFC trois fois de suite après avoir triomphé en 2016, 2017 et 2018. Les Falcons ont participé cinq fois à la Ligue des champions de l'AFC depuis sa fondation en 2002, mais n'a pas réussi à dépasser la phase de groupes, et le plus loin qu'ils ont atteint en Coupe des champions des clubs arabes est le quart de finale de l'édition 2012-13.
Stade_Al-Quwa Al-Jawiya/Stade Al-Quwa Al-Jawiya :
Le stade Al Quwa Al Jawiya (arabe : ملعب القوة الجوية) est un stade polyvalent à Bagdad, en Irak. Il est actuellement utilisé principalement pour les matchs de football et est le stade d'Al Quwa Al Jawiya. Le stade contient 10 000 personnes.
LST de classe Al-Quwaisat / LST de classe Al-Quwaisat :
La classe Al-Quwaisat est une série de chars de débarquement (LST) de la marine des Émirats arabes unis (UAE Navy). Ils ont été construits par la société malaisienne Shin Yang sur la base de la conception LST de 80 m de la société. Deux navires ont été achevés et en service dans la marine des Émirats arabes unis et un autre est en commande.
Al-Quwarsha/Al-Quwarsha :
Al-Quwarsha est une division administrative du Congrès populaire de base de Benghazi, en Libye.
Al-Quway%27iyah/Al-Quway'iyah :
al-Quwayʿiyah (également El Kuveyiye, arabe : القويعية) est une ville de la province de Riyad, en Arabie saoudite. Elle est située à l'ouest de Riyad, à 165 km. Il est considéré comme un point d'arrêt majeur sur l'autoroute Riyad-Makkah. La population d'AlQuway'iyah est d'environ 126 161 personnes, par conséquent, il est considéré comme l'un des plus grands gouvernorats du Royaume, comprenant un grand nombre de villages de la province et il comprend plusieurs départements gouvernementaux, collèges et instituts de santé.
Al-Quzah/Al-Quzah :
Al-Quzah est un village de l'est du Yémen. Il est situé dans le gouvernorat de l'Hadramaout.
Al-Qu%CA%BD%E1%B9%ADubah/Al-Quʽṭubah :
Al-Quʽṭubah (القعطبة) est un village de la province de La Mecque, dans l'ouest de l'Arabie saoudite.
Al-Q%C4%81disiyyah/Al-Qādisiyyah :
Al-Qādisiyyah peut faire référence à :
Al-Q%C4%81disiyyah, Koweït/Al-Qādisiyyah, Koweït :
Al-Qādisiyyah est un quartier de la ville de Koweït.
Gouvernorat d'Al-Q%C4%81disiyyah/Gouvernorat d'Al-Qādisiyyah :
Le gouvernorat d'Al-Qadisiyah (arabe : القادسية, romanisé : Al Qādisiyah) est l'un des gouvernorats d'Irak. C'est dans le centre-sud du pays. La population estimée de la province est d'environ un million et demi d'habitants, selon le recensement de 2014. Sa capitale est Al Diwaniyah. Avant 1976, il faisait partie du gouvernorat d'ad-Diwāniyah, avec al-Muthannā et Najaf. La province porte le nom de la ville historique d'Al-Qādisiyah, le site de la bataille d'al-Qādisiyah, où en 636 CE les forces islamiques Rashidun ont vaincu les forces de l'empire sassanide. Le gouvernorat est majoritairement arabe chiite. Il comprend le marais mésopotamien de Hor Aldelmj.
Al-Q%C5%ABa%C4%ABrah/Al-Qūairah :
Al-Qūairah est l'un des districts du gouvernorat d'Aqaba, en Jordanie.
Al-Rabadha/Al-Rabadha :
Al-Rabatha (arabe الربذة) est une colonie d'Arabie saoudite située à environ 200 km au nord-est de Médine sur la route des pèlerins de Kufa à La Mecque, connue sous le nom de Darb Zubaydah. Les fouilles archéologiques dirigées par l'Université King Saud ont montré qu'Al-Rabadha fournit des informations importantes pour les premières phases de la culture islamique. La ville est également connue comme l'endroit où Abu Dharr al-Ghifari a passé ses dernières années et où il est mort. Les fouilles d'Al-Rabadha donnent un bon aperçu de l'habitat urbain au début de la période islamique. Le site est dominé par une structure palatiale, composée de 13 pièces toutes avec des portes ouvrant sur une cour centrale. Chaque pièce a probablement servi à un usage différent, avec des preuves de fours, de stockage de céréales et d'un four pour la fabrication du verre trouvés dans des zones séparées. Une maison plus typique du site est similaire dans sa conception, mais plus petite en superficie, avec des pièces divisées faisant en moyenne 3x2m. Contrairement à l'Europe occidentale, le bois n'est pas utilisé dans la construction, toutes les maisons étant faites de briques de boue séchées au soleil, avec des fondations en pierre.
Al-Rabi ibn_Abu_al-Huqayq/Al-Rabi ibn Abu al-Huqayq :
Al-Rabi ibn Abu al-Huqayq (arabe : ٱلرَّبِيع ٱبْن أَبِي ٱلْحُقَيْق, ar-Rabīʿ ibn ʾAbī al-Ḥuqayq) était un poète juif des Banu al-Nadir à Médine, qui s'épanouissait. Sa famille était en possession du fort Qamus, situé près de Khaybar. Comme la plupart des Juifs de Médine, il prit part aux querelles entre les deux tribus arabes de cette ville, et assista à la bataille de Bu'ath, 617, qui eut lieu sur le territoire des Banu Qurayza. Al-Rabi était un poète de renom. Il avait un concours pour coiffer les vers avec le célèbre poète arabe, al-Nabighah, ce dernier récitant un hémistiche, tandis qu'Al-Rabi devait fournir le suivant, en gardant le même mètre et en trouvant une rime. Il a été crédité de la paternité d'autres poèmes, mais sur une autorité douteuse. L'un de ces poèmes était récité par Abun, le fils du calife Uthman. D'après son contenu, cependant (il critique la folie de son propre peuple), il semble plus probable qu'il ait été écrit par l'un des fils d'Abun, qui portait le même nom qu'Al-Rabi. Il pourrait donc avoir été composé après la soumission des Banu Qurayza. Les trois fils d'Al-Rabi (Al-Rabi ibn al-Rabi, Kinana ibn al-Rabi et Sallam ibn al-Rabi) étaient parmi les opposants les plus acharnés de Muhammad. Un récit d'Al-Rabi peut être trouvé dans le vol. xxi. du Kitab al-Aghani, éd. Brunnow, p. 91. Il est cité parmi les poètes juifs arabes par Moïse ibn Ezra dans son Kitab al-Muhadharah (Rev. Ét. Juives, xxi.102).
Al-Rabi ibn_Khuthaym/Al-Rabi ibn Khuthaym :
Al-Rabi ibn Khuthaym al-Thawri (décédé vers 682) était un élève d'Abdullah ibn Masud et un célèbre ascète tabi'i de Kufa. Constamment atteint d'une forme de paralysie, il est devenu dans les générations suivantes un symbole d'endurance face à la souffrance. Il a souligné l'importance du silence, le scrupule dans l'observance religieuse et la peur de l'enfer. De nombreuses traditions de la collection de Sahih Bukhari sont données sous son autorité.
Al-Rabi ibn_Yunus/Al-Rabi ibn Yunus :
Al-Rabīʾ ibn Yūnus ibn ʿAbd Allāh ibn Abī Farwa (arabe : الربيع بن يونس بن عبدالله بن أبي فروة) (c. les califes al-Mansur (r. 754–775), al-Mahdi (r. 775–785) et al-Hadi (r. 785–786). Al-Rabi' est né d'une femme esclave près de Médine vers 730 CE. Son père Yunus, le descendant d'une famille aisée, a nié sa paternité, et l'enfant a été envoyé dans une autre famille et finalement dans un domaine dans le désert où il a été réduit à un travail subalterne. Il fut cependant acheté par Ziyad ibn Abd Allah al-Harithi, le gouverneur de Médine, qui à son tour le présenta en cadeau à al-Saffah, le premier calife abbasside. Remarqué par al-Mansur pour son éducation littéraire et surtout sa capacité en poésie arabe, il s'est fait connaître au sein de la cour abbasside, aboutissant à sa nomination comme hadjib (chambellan) et finalement wazir. Il est souvent mentionné dans les histoires comme une figure puissante, contrôlant l'accès au calife et un administrateur compétent. Il a supervisé la construction de Karkh, la banlieue commerciale extra-muros de Bagdad, ainsi que le soi-disant Palais de l'éternité (Qasr al-Khuld), où les califes préféraient séjourner. Al-Rabi' a même reçu d'al-Mansur un quart de la nouvelle ville à titre de subvention et porte son nom (kati'at al-Rabi'). Il a contribué à assurer la succession sans heurt d'al-Mahdi, mais il a été remplacé comme wazir par Abu Ubayd Allah et est revenu à son poste de hadjib, qui avait entre-temps été occupé par son fils al-Fadl ibn al-Rabi ' . Lorsqu'Abu Ubayd Allah l'insulta lors d'une visite, al-Rabi' provoqua la chute du premier en 779/780, en accusant et en prouvant que son fils était un non-croyant. Il ne revint cependant au poste de wazir que sous le règne d'al-Hadi, où pendant une courte période il fut wazir, hadjib et chef de la chancellerie. Peu de temps après cependant, il fut remplacé et ne garda que la direction du diwan al-azimma (la direction du budget). Il mourut au début de 785 ou au début de 786. Son fils al-Fadl occupa un poste tout aussi influent à la cour de Harun al-Rashid (r. 786–809) après lui.
Al-Rabiaa/Al-Rabiaa :
Al-Rabiaa (arabe : الربيعة, également orthographié al-Rabie ou Rabi'a) est un village du nord-ouest de la Syrie, faisant partie administrativement du gouvernorat de Hama, à l'ouest de Hama. Les localités voisines comprennent Tayzin et Matnin à l'est, Kafr al-Tun au nord, Umm al-Tuyur au nord-ouest, Deir al-Salib à l'ouest, Billin au sud-ouest, al-Muaa au sud et Kafr Buhum au sud-est. Selon le Bureau central des statistiques (CBS), al-Rabiaa avait une population de 7 508 lors du recensement de 2004. Ses habitants sont majoritairement alaouites.
Al-Rabithah al-Alawiyyah/Al-Rabithah al-Alawiyyah :
Rabithah Alawiyah ( arabe : الرابطة العلوية ; lit. L'Association des Alawiyyin ou Alawiyyin League ) est une organisation islamique indonésienne engagée dans des mouvements sociaux. En général, l'organisation est une association exclusive de personnes Hadhrami des familles Ba 'Alawi sada. L'organisation a été créée le 27 décembre 1928 CE ou 1346 AH, peu de temps après la Soempah Pemoeda (engagement de la jeunesse) le 28 octobre 1928. L'organisation a une sous-organisation appelée al-Maktab al-Daimi chargée de collecter, vérifier et maintenir les généalogies de Ba 'Alawi sada et imprimer des laissez-passer pour prouver l'ascendance des individus à travers le monde.
Al-Rabwah, Homs/Al-Rabwah, Homs :
Al-Rabwah ( arabe : الربوة ) est un village de Syrie dans le district de Homs , gouvernorat de Homs . Selon le Bureau central syrien des statistiques, Al-Rabwah comptait 2 732 habitants lors du recensement de 2004.
Al-Radi/Al-Radi :
Abu'l-Abbas Ahmad (Muhammad) Ibn Ja'far al-Muqtadir (arabe: أبو العباس أحمد (محمد) بن جعفر المقتدر, Romanized: Abū al-'abbās Aḥmad (Muḥammad) Ibn Al-Muqtadir; 9099 au 23 décembre 940 ), généralement simplement connu sous son nom royal al-Radi bi'llah ( arabe : الراضي بالله , romanisé : al-Rāḍī bi'llāh , lit. 'Content avec Dieu'), était le vingtième calife du califat abbasside , régnant de 934 à sa mort. Il mourut le 23 décembre 940 à l'âge de 31 ans. Son règne marqua la fin du pouvoir politique du calife et la montée des hommes forts militaires, qui se disputaient le titre d' amir al-umara .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bit-level device

Mordre la_poussière/Mordre la poussière : Bite the Dust peut faire référence à : Une figure de style pour la mort "Bite the Dust&q...