Rechercher dans ce blog

mercredi 9 mars 2022

Agnata Frances Ramsay


Aglaia parviflora/Aglaia parviflora :
Aglaia parviflora est une espèce de plante de la famille des Meliacées. On le trouve en Indonésie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et aux îles Salomon.

Aglaia penningtoniana/Aglaia penningtoniana :
Aglaia penningtoniana est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. Il est endémique de Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Aglaia perviridis/Aglaia perviridis :
Aglaia perviridis est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve au Bangladesh, au Bhoutan, en Chine, en Inde, en Malaisie, en Thaïlande et au Vietnam.
Aglaia pleuropteris/Aglaia pleuropteris :
Aglaia pleuropteris est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve principalement au Vietnam mais on le trouve occasionnellement au Cambodge.
Aglaia polyneura/Aglaia polyneura :
Aglaia polyneura est une espèce de plante de la famille des méliacées. On le trouve en Indonésie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Aglaia puberulanthera/Aglaia puberulanthera :
Aglaia puberulanthera est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Indonésie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Aglaia pyriformis/Aglaia pyriformis :
Aglaia pyriformis est une espèce de plante de la famille des Meliaceae endémique des Philippines.
Aglaia ramotricha/Aglaia ramotricha :
Aglaia ramotricha est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve au Brunei, en Indonésie et en Malaisie.
Aglaia rimosa/Aglaia rimosa :
Aglaia rimosa est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Indonésie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux Philippines et à Taiwan.
Aglaia rivularis/Aglaia rivularis :
Aglaia rivularis est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Indonésie et en Malaisie.
Aglaia roxburghiana/Aglaia roxburghiana :
Aglaia roxburghiana est une espèce d'Aglaia. Il est originaire d'Asie du Sud et d'Australie.
Aglaia rubiginosa/Aglaia rubiginosa :
Aglaia rubiginosa est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Indonésie, en Malaisie, aux Philippines et à Singapour.
Aglaia rubrivenia/Aglaia rubrivenia :
Aglaia rubrivenia est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Papouasie-Nouvelle-Guinée et aux îles Salomon.
Aglaia rufibarbis/Aglaia rufibarbis :
Aglaia rufibarbis est un petit arbre de la famille des méliacées. Il pousse jusqu'à 5 mètres (20 pieds) de haut avec un diamètre de tronc allant jusqu'à 5 centimètres (2 pouces). L'écorce est généralement grise et brun pâle, parfois brun foncé. Les fruits sont arrondis, jusqu'à 2 cm (1 po) de diamètre. L'épithète spécifique rufibarbis vient du latin signifiant "barbe rousse", se référant aux poils brun rougeâtre de l'indumentum. L'habitat est constitué de forêts mixtes de diptérocarpes de 100 mètres (300 pieds) à 250 mètres (800 pieds) d'altitude. A. rufibarbis se trouve en Malaisie péninsulaire et à Bornéo.
Aglaia rufinervis/Aglaia rufinervis :
Aglaia rufinervis est une espèce d'arbre de la famille des Meliaceae. Il est originaire de Thaïlande, de Malaisie péninsulaire, de Singapour, de Sumatra, de Bornéo et de Java.
Aglaia rugulosa/Aglaia rugulosa :
Aglaia rugulosa est une espèce de plante à fleurs de la famille des méliacées. On le trouve en Indonésie et en Malaisie.
Aglaia saltatorum/Aglaia saltatorum :
Aglaia saltatorum est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve aux Fidji, à Niue, aux îles Salomon, aux Tonga, au Vanuatu et aux îles Wallis et Futuna. C'est une espèce menacée en raison de la perte d'habitat.
Aglaia samoensis/Aglaia samoensis :
Aglaia samoensis est une espèce d'arbre de la famille des Meliaceae. On le trouve aux Samoa américaines, en Nouvelle-Guinée, aux Samoa, aux îles Salomon, au Vanuatu et aux îles Wallis et Futuna.
Aglaia sapindina/Aglaia sapindina :
Aglaia sapindina est une espèce de plante de la famille des méliacées. On le trouve en Australie (Territoire du Nord et Queensland), en Indonésie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et aux Îles Salomon.
Aglaia scortechinii/Aglaia scortechinii :
Aglaia scortechinii est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve au Brunei, en Indonésie et en Malaisie.
Aglaia sessilifolia/Aglaia sessilifolia :
Aglaia sessilifolia est un arbre de la famille des méliacées. Il pousse jusqu'à 12 mètres (40 pieds) de haut avec un diamètre de tronc allant jusqu'à 20 centimètres (8 pouces). L'écorce est brun grisâtre ou brun foncé. Les fleurs sont jaunes. Les fruits sont ellipsoïdes, jusqu'à 2,5 cm (1 po) de long. L'épithète spécifique sessilifolia vient du latin signifiant "feuille sans pétiole". L'habitat est constitué de forêts de collines calcaires du niveau de la mer à 1 000 mètres (3 300 pieds) d'altitude. A. sessilifolia est endémique de Bornéo et confinée à l'État de Sabah en Malaisie.
Aglaia sexipetala/Aglaia sexipetala :
Aglaia sexipetala est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Indonésie, en Malaisie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, à Singapour, en Thaïlande et peut-être aux Philippines.
Aglaia silvestris/Aglaia silvestris :
Aglaia silvestris est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve au Cambodge, en Inde, en Indonésie, en Malaisie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux Philippines, aux Îles Salomon, en Thaïlande et au Vietnam. Cette plante a initié la dénomination des dérivés du Rocaglamide silvestrol et episilvestrol. En fait, ils provenaient des fruits et des rameaux d'Aglaia foveolata.
Aglaia simplicifolia/Aglaia simplicifolia :
Aglaia simplicifolia est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve au Brunei, en Inde, en Indonésie, au Laos, en Malaisie et en Thaïlande.
Aglaia smithii/Aglaia smithii :
Aglaia smithii est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Indonésie et aux Philippines.
Aglaia soepadmoi/Aglaia soepadmoi :
Aglaia soepadmoi est un arbre de la famille des méliacées. Il pousse jusqu'à 7 mètres (20 pieds) de haut. Les fruits sont arrondis, jusqu'à 2 cm (1 po) de diamètre. L'arbre porte le nom du botaniste et éditeur de Tree Flora of Sabah and Sarawak Engkik Soepadmo. L'habitat est constitué de forêts allant du niveau de la mer à 1 100 mètres (3 600 pieds) d'altitude. A. soepadmoi se trouve à Sumatra et à Bornéo.
Aglaia speciosa/Aglaia speciosa :
Aglaia speciosa est une espèce de plante de la famille des méliacées. On le trouve en Indonésie et en Malaisie.
Aglaia spectabilis/Aglaia spectabilis :
Aglaia spectabilis est une espèce d'arbre de la famille des Meliaceae, trouvée des îles Santa Cruz dans le sud-ouest du Pacifique au Queensland (Australie), en Asie du Sud-Est, au Yunnan (Zhōngguó/Chine) et au sous-continent indien. Il pousse d'un arbuste de 1 m à un arbre émergent de 40 m de haut, selon l'habitat. Son bois est exploité commercialement comme bois d'œuvre, mais il est par ailleurs de mauvaise qualité avec une utilisation limitée. Les fruits sont consommés et utilisés dans la médecine populaire. Les graines sont grosses par rapport aux autres plantes, et une source majeure de dispersion de l'espèce sont les calaos qui mangent les fruits, s'envolent de l'arbre et régurgitent les graines.
Aglaia squamulosa/Aglaia squamulosa :
Aglaia squamulosa est une espèce de plante de la famille des Meliacées. On le trouve en Indonésie, en Malaisie et aux Philippines.
Aglaia stellatopilosa/Aglaia stellatopilosa :
Aglaia stellatopilosa est un arbre de la famille des méliacées. Il pousse jusqu'à 8 mètres (30 pieds) de haut avec un diamètre de tronc allant jusqu'à 10 centimètres (4 pouces). L'écorce est vert grisâtre. Les fruits sont arrondis; jaune, orange ou brun jaunâtre à maturité; jusqu'à 2,3 cm (1 po) de diamètre. L'épithète spécifique stellatopilosa vient du latin signifiant "poils étoilés", se référant à ceux des brindilles. L'habitat est constitué de forêts allant du niveau de la mer à 1 200 mètres (4 000 pieds) d'altitude. A. stellatopilosa est endémique de Bornéo.
Aglaia subcuprea/Aglaia subcuprea :
Aglaia subcuprea est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Indonésie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Aglaia subsessilis/Aglaia subsessilis :
Aglaia subsessilis est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. C'est un arbre endémique de Bornéo.
Aglaia tenuicaulis/Aglaia tenuicaulis :
Aglaia tenuicaulis est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve au Brunei, en Indonésie, en Malaisie, à Singapour, en Thaïlande et peut-être aux Philippines.
Aglaia teysmanniana/Aglaia teysmanniana :
Aglaia teysmanniana est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Chine, en Indonésie, en Malaisie, aux Philippines, en Thaïlande et peut-être en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Aglaia tomentosa/Aglaia tomentosa :
Aglaia tomentosa est une espèce de plante de la famille des méliacées. On le trouve en Australie (Queensland), au Brunei, en Inde, en Indonésie, au Laos, en Malaisie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux Philippines, à Singapour et au Vietnam.
Aglaia unifolia/Aglaia unifolia :
Aglaia unifolia est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. Il est endémique des Fidji.
Aglaia variisquama/Aglaia variisquama :
Aglaia variisquama est une espèce de plante de la famille des Meliacées. On le trouve en Indonésie et en Malaisie.
Aglaia vitiensis/Aglaia vitiensis :
Aglaia vitiensis est une espèce de plante de la famille des Meliacées. Il est endémique des Fidji.
Aglaia yzermannii/Aglaia yzermannii :
Aglaia yzermannii est une espèce de plante de la famille des Meliaceae. On le trouve en Indonésie et en Malaisie.
Aglaiocercus/Aglaiocercus :
Aglaiocercus est un genre de colibri de la famille des Trochilidae. Il contient les espèces suivantes :
Aglais/Aglais :
Aglais est un genre holarctique de papillons aux pieds en brosse, contenant les écailles de tortue. Ce genre est parfois indiqué comme un sous-genre de Nymphalis ou simplement comme une division inutile du genre Nymphalis, qui comprend également les écailles de tortue, mais il est généralement considéré comme distinct. Ce genre distinct proposé est également considéré historiquement comme des «papillons broussailleux» avec les autres espèces de Nymphalis ou des espèces distinctes.
Aglais (musicien)/Aglais (musicien) :
Aglais (IIIe siècle av. J.-C.) était un musicien de la Grèce antique. Elle était la fille de Megalokles ou Megakles. Aglais était actif en tant que musicien professionnel (trompettiste) à Alexandrie en Egypte. Elle était engagée pour des processions publiques et des festivités et semble avoir été une musicienne bien connue de son temps. Au cours d'une de ses missions, elle est apparue dans un cortège vêtue d'une perruque et d'un casque, sous l'apparence de la déesse Athéna. Bien que rien ne confirme qu'elle était une hétairai, elle a été le modèle pour la mère de l'Aristainetos contemporain. ' personnage fictif Melissarion, un hetaira dont la mère Aglais a agi comme son proxénète.
Aglais caschmirensis/Aglais caschmirensis :
Aglais caschmirensis, l'écaille de tortue indienne, est une espèce de papillon nymphalidé que l'on trouve dans les régions du nord du sous-continent indien, principalement dans l'Himalaya.
Aglais ichnusa/Aglais ichnusa :
Aglais ichnusa est un petit papillon du Paléarctique qui appartient à la famille des bruns. Elle est endémique de Corse et de Sardaigne.
Aglais io/Aglais io :
Aglais io, le paon européen, plus communément connu sous le nom de papillon paon, est un papillon coloré que l'on trouve en Europe et en Asie tempérée jusqu'au Japon. Il était autrefois classé comme le seul membre du genre Inachis (le nom est dérivé de la mythologie grecque, signifiant Io, la fille d'Inachus). Il ne faut pas le confondre ou le classer avec les « paons américains » du genre Anartia ; tout en appartenant à la même famille que le paon européen, les Nymphalidae, les paons américains ne sont pas des parents proches de l'espèce eurasienne. Le papillon paon est résident dans une grande partie de son aire de répartition, hivernant souvent dans des bâtiments ou des arbres. Il apparaît donc souvent assez tôt au printemps. Le papillon paon a figuré dans des recherches dans lesquelles le rôle des taches oculaires en tant que mécanisme anti-prédateur a été étudié. Le paon étend son aire de répartition et n'est pas connu pour être menacé.
Aglais ladakensis/Aglais ladakensis :
Aglais ladakensis (écaille de tortue du Ladakh) est une espèce de papillon nymphalidé trouvée en Asie.
Aglais Milberti/Aglais Milberti :
Aglais milberti, l'écaille de tortue bordée de feu ou l'écaille de tortue de Milbert, est considérée comme la seule espèce du genre proposé Aglais présente en Amérique du Nord.
Aglais rizana/Aglais rizana :
Aglais rizana, l'écaille de tortue des montagnes, est une espèce de papillon nymphalidé trouvée en Asie.
Aglaja/Aglaja :
Aglaja peut faire référence à: Une forme alternative d'Aglaia (prénom) Aglaja Brix (née en 1990), l'actrice allemande Aglaja Orgeni (1841–1926), la chanteuse d'opéra hongroise Aglaya, un personnage du roman de Dostoïevski L'Idiot Aglaja, 1893 opéra de Leo Blech Aglaja (compagnie de danse), de Bruges, Belgique Aglaja (gastéropode), un genre de limaces de mer 47 Aglaja, un gros astéroïde de la ceinture principale
Aglaja (compagnie de danse)/Aglaja (compagnie de danse) :
Aglaja est une compagnie de danse et une académie de Bruges, en Belgique. Il a été fondé à la fin des années 1960 par le chorégraphe et professeur Jan Dewulf. Jan Dewulf a dirigé plusieurs événements remarquables, comme la visite en Belgique en 1985 du pape Jean-Paul II. Le répertoire est principalement de la musique classique (légère), dont Johann Sebastian Bach, Johannes Brahms, Antonín Dvořák et Ostyn, mais aussi de la musique comme Let It Be des Beatles.
Aglaja (gastéropode)/Aglaja (gastéropode) :
Aglaja est un genre de limaces de mer, mollusques gastéropodes opisthobranches marins de la famille des Aglajidae. Le genre se trouve dans tous les océans chauds et tempérés.
Aglaja Brix/Aglaja Brix :
Aglaja Brix (née le 15 août 1990) est une actrice allemande. Elle est surtout connue pour avoir joué le rôle de Vivien Overbeck dans la série policière télévisée Die Pfefferkörner.
Aglaja Orgeni/Aglaja Orgeni :
Aglaja Orgeni, de son vrai nom Anna Maria von Görger St. Jörgen (17 décembre 1841 - 15 mars 1926), était une soprano colorature d'opéra hongroise.
Aglaja Schmid/Aglaja Schmid :
Aglaja Schmid (1926–2003) était une actrice de théâtre et de cinéma autrichienne. Elle était mariée au réalisateur de théâtre et de cinéma Rudolf Steinboeck.
Aglaja Veteranyi/Aglaja Veteranyi :
Aglaja Veteranyi (1962–2002) était une écrivaine suisse d'origine roumaine, issue d'une famille d'origine roumaine et hongroise. Elle est née à Bucarest mais s'est finalement installée en Suisse avec sa famille d'artistes de cirque itinérants. Elle est surtout connue pour son roman Why the Child Is Cooking in the Polenta. Elle a mis fin à ses jours en 2002 en se noyant dans le lac de Zurich.
Aglaja tricolorata/Aglaja tricolorata :
Aglaja tricolorata est une espèce de limace de mer, un mollusque gastéropode opisthobranche de la famille des Aglajidae. Il est originaire de la mer Méditerranée et de l'océan Atlantique oriental tropical où il vit en eau peu profonde sur les fonds marins sablonneux.
Aglajidae/Aglajidae :
Les Aglajidae sont une famille de limaces de mer souvent colorées et de taille moyenne, mollusques gastéropodes marins opisthobranches. Ce ne sont pas des nudibranches; ce sont plutôt des limaces de casque, dans le clade Cephalaspidea.
Aglal/Aglal :
Aglal est un village et siège de la commune de Lafia dans le cercle de Tombouctou dans la région de Tombouctou au Mali.
Aglamesis Bro%27s/Aglamesis Bro's :
Aglamesis Bro's est une chaîne de glaciers de Cincinnati, dans l'Ohio, avec des emplacements dans les quartiers d'Oakley et de Montgomery. L'entreprise a été fondée par des frères immigrés grecs en 1908. En plus de la crème glacée, elle produit et vend également des bonbons. L'entreprise est détenue et exploitée par des membres de la famille des deuxième et troisième générations des fondateurs d'origine.
Aglandau/Aglandau :
L'Aglandau est l'un des plus importants d'une centaine de cultivars d'olives en France. Il est cultivé principalement en Provence, mais aussi jusqu'en Azerbaïdjan et en Ukraine. L''Aglandau' est principalement utilisé pour la production d'huile, mais peut aussi être consommé. Lorsqu'il est utilisé comme olive de table, le fruit est normalement appelé Beruguette. L'huile est très appréciée pour son goût fruité.
Aglandjia/Aglandjia :
Aglandjia ( grec : Αγλαντζιά [localement [aɣlaˈnd͡ʒa]] ; turc : Eğlence ) est une banlieue et une municipalité de Nicosie , à Chypre . La municipalité a une population de 20 783 habitants (2011) et est contiguë à la municipalité de Nicosie. Aglandjia est proche de la zone tampon. Il a une superficie d'environ 31 km2, dont 14 km2 sont des terres agricoles occupées par l'armée turque depuis 1974. Sur les 17 km2 restants, 9 km2 sont des parcs forestiers nationaux (parc Athalassa, 8,6 km2 et parc de l'Académie pédagogique 0,4 km2).
Aglantha/Aglantha :
Aglantha est un genre d'hydrozoaires d'eau profonde de la famille des Rhopalonematidae.
Aglantha digitale/Aglantha digitale :
Aglantha digitale est une espèce d'hydrozoaire de la famille des Rhopalonematidae. On le trouve dans l'Arctique et le subarctique où c'est l'une des méduses les plus courantes. Il est inhabituel d'avoir à la fois une action de nage lente, en pulsant sa cloche, et une réponse d'évasion rapide.
Aglaoapis/Aglaoapis :
Aglaoapis est un genre d'insecte appartenant à la famille des Megachilidae.Le genre a été décrit pour la première fois par P. Cameron en 1901.Espèce : Aglaoapis tridentata
Aglaoapis tridentata/Aglaoapis tridentata :
Aglaoapis tridentata est une espèce d'insecte appartenant à la famille des Megachilidae. Il est originaire d'Europe.
Aglaocète/Aglaocète :
Aglaocetus est un genre de mysticète éteint connu du Miocène de la Patagonie, de la côte est des États-Unis, du Japon et des Pays-Bas. Il était autrefois considéré comme un membre des Cetotheriidae avec de nombreux autres cetotheres putatifs, mais a récemment été reconnu comme représentant une famille distincte des vrais Cetotheriidae.
Aglaocrinus/Aglaocrinus :
Aglaocrinus est une espèce éteinte de crinoïdes de l'ordre Cladia. Il a été proposé qu'il s'agissait d'un alimentateur de suspension aveugle et stationnaire (attaché) dont les parties dures étaient composées de calcite de magnésium. Il a été découvert à 3 endroits en Amérique du Nord.
Aglaoctène/Aglaoctène :
Aglaoctenus est un genre d'araignées-loups décrit pour la première fois par Albert Tullgren en 1905. En février 2019, il ne contient que cinq espèces, toutes originaires d'Amérique du Sud.
Aglaodiaptomus/Aglaodiaptomus :
Aglaodiaptomus est un genre de copépodes de la famille des Diaptomidae. Ils sont souvent rouge vif ou bleu en raison des pigments caroténoïdes.
Aglaodiaptomus kingsburyae/Aglaodiaptomus kingsburyae :
Aglaodiaptomus kingsburyae est une espèce de copépode calanoïde de la famille des Diaptomidae. Le statut de conservation UICN d'Aglaodiaptomus kingsburyae est "VU", vulnérable. L'espèce fait face à un risque élevé de mise en danger à moyen terme. Le statut UICN a été revu en 1996.
Aglaodiaptomus marshianus/Aglaodiaptomus marshianus :
Aglaodiaptomus marshianus est une espèce de copépode calanoïde de la famille des Diaptomidae. Le statut de conservation UICN d'Aglaodiaptomus marshianus est "VU", vulnérable. L'espèce fait face à un risque élevé de mise en danger à moyen terme. Le statut UICN a été revu en 1996.
Aglaodorum/Aglaodorum :
Aglaodorum est un genre monotypique de plantes à fleurs de la famille des Araceae. La seule espèce membre de ce genre est Aglaodorum griffithii. Aglaodorum est extrêmement similaire aux espèces du genre Aglaonema. L'une des principales différences qui distinguent Aglaodorum des espèces d'Aglaonema est qu'il produit des fruits verts alors que les espèces d'Aglaonema produisent des fruits rouges. En outre, Aglaodorum a un pédoncule plus long et ne produit qu'un seul verticille de fleurs au lieu de plusieurs comme dans Aglaonema. Aglaodorum pousse dans les vasières à marée à Bornéo, Sumatra, dans le sud de l'Indochine et dans la péninsule malaise. On le trouve généralement aux côtés de Cryptocoryne ciliata et Nypa fruticans. Une caractéristique intéressante de la plante est que les graines germent avant de tomber de la plante. Les graines elles-mêmes ont tendance à être assez grosses.
Aglaogonie/Aglaogonie :
Aglaogonia est un genre de papillons de nuit de la famille des Tortricidae.
Aglaomorpha/Aglaomorpha :
Aglaomorpha est le nom générique de deux groupes d'organismes. Il peut faire référence à : Aglaomorpha (papillon de nuit), un genre de papillons de nuit de la famille des Erebidae Aglaomorpha (plante), un genre de fougères de la famille des Polypodiacées
Aglaomorpha (papillon de nuit)/Aglaomorpha (papillon de nuit) :
Aglaomorpha est un genre de papillons de nuit de la famille des Erebidae.
Aglaomorpha (plante)/Aglaomorpha (plante) :
Aglaomorpha est un genre de fougères de la sous-famille des Drynarioideae de la famille des Polypodiacées. La classification Pteridophyte Phylogeny Group de 2016 (PPG I) utilise ce nom de genre, tandis que d'autres sources utilisent Drynaria pour inclure Aglaomorpha. Les espèces sont communément appelées fougères à panier. Comme circonscrit dans le PPG I, le genre contient environ 50 espèces. Les fougères à panier sont épiphytes ou épipétriques et sont originaires d'Afrique tropicale, d'Asie du Sud, d'Asie de l'Est, d'Asie du Sud-Est, d'Australie et d'Océanie. Certaines espèces sont économiquement importantes en tant que plantes médicinales.
Aglaomorpha fortunei/Aglaomorpha fortunei :
Aglaomorpha fortunei, communément appelée gu-sui-bu, est une espèce de fougère panier de la famille des Polypodiacées. La plante est originaire d'Asie de l'Est, y compris l'est de la Chine. Il est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise. Cette espèce est aussi plus fréquemment citée dans les études asiatiques par son synonyme, Drynaria fortunei ; cependant, il s'agit d'un nom illégitime, le nom correct dans le genre Drynaria étant Drynaria roosii.
Aglaomorpha histrio/Aglaomorpha histrio :
Aglaomorpha histrio est un papillon de nuit de la famille des Erebidae décrit pour la première fois par Francis Walker en 1855. On le trouve en Corée, au Japon, en Chine et à Taiwan. L'envergure est de 72–94 mm.
Aglaomorpha meyeniana/Aglaomorpha meyeniana :
Aglaomorpha meyeniana est une espèce de plante de la famille des Polypodiacées. Il est originaire des Philippines.
Aglaomorpha novoguineensis/Aglaomorpha novoguineensis :
Aglaomorpha novoguineensis est une espèce de fougères de la famille des Polypodiacées. Il est originaire de Nouvelle-Guinée.
Aglaomorpha plagiata/Aglaomorpha plagiata :
Aglaomorpha plagiata est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1855. On le trouve en Chine (Yunnan), en Inde (Himachal, Cachemire), au Népal, au Bangladesh et au Myanmar.
Aglaomorpha quercifolia/Aglaomorpha quercifolia :
Aglaomorpha quercifolia (synonyme Drynaria quercifolia), communément appelée fougère à feuilles de chêne ou fougère à feuilles de chêne, est une espèce d'Aglaomorpha de la famille des Polypodiacées. Les autres noms communs de la fougère sont pakpak lawin, gurar, koi hin, ashvakatri, kabkab, kabkaban ou uphatkarul.
Aglaomyie/Aglaomyie :
Aglaomyia est un genre de moucherons fongiques de la famille des Mycetophilidae. Il existe au moins deux espèces décrites chez Aglaomyia.
Aglaomyia gatineau/Aglaomyia gatineau :
Aglaomyia gatineau est une espèce de moucherons fongiques de la famille des Mycetophilidae.
Aglaonème/Aglaonème :
Aglaonema est un genre de plantes à fleurs de la famille des arums, Araceae. Ils sont originaires des régions tropicales et subtropicales d'Asie et de Nouvelle-Guinée. Ils sont communément appelés conifères chinois.
Aglaonema commutatum/Aglaonema commutatum :
Aglaonema commutatum, la plante de fléchette empoisonnée, est une espèce de plante à fleurs du genre chinois à feuilles persistantes Aglaonema, de la famille des Araceae. Il est originaire des Philippines et du nord-est de Sulawesi et a été introduit dans d'autres régions tropicales, notamment Cuba, Porto Rico, Trinité-et-Tobago, les Comores, l'archipel des Chagos, l'Inde, le Bangladesh et les îles Cook. Son cultivar hybride 'Silver Queen' (avec A. nitidum) a remporté le prix du mérite du jardin de la Royal Horticultural Society en tant que plante d'intérieur.
Aglaonema costatum/Aglaonema costatum :
Aglaonema costatum, appelé l'evergreen tacheté, est une espèce de plante à fleurs du genre Aglaonema, originaire du Bangladesh, de la Thaïlande, de la Malaisie péninsulaire, du Laos, du Cambodge et du Vietnam. Dans ces régions, la plante pousse généralement dans le sous-étage des forêts tropicales humides. Sa forme putative, Aglaonema costatum f. immaculatum, appelé le feuillage persistant chinois non tacheté, a remporté le prix du mérite du jardin de la Royal Horticultural Society.A. costatum atteint généralement environ 60 cm de haut et 30 à 45 cm de large. Ses feuilles mesurent généralement environ 20 centimètres de long, de forme ovale, avec des marges entières. Ils sont verts, avec une bande blanche le long de la nervure médiane et un certain nombre de taches blanches de forme irrégulière. En été, il produit des fleurs blanches de spathe et de spadice, d'environ 2 à 3,5 centimètres de long. En raison des cristaux d'oxalate de calcium présents dans toutes les parties de la plante, il irrite la bouche et l'œsophage d'un humain qui l'ingère. , et il est toxique pour les chats et les chiens.
Aglaonema modestum/Aglaonema modestum :
Aglaonema modestum, appelé chinois à feuilles persistantes, vert pour dix mille ans et lys de Chine, est une espèce de plante à fleurs du genre Aglaonema, originaire du Bangladesh, de la Thaïlande, du Laos, du Vietnam et du sud-est et du centre-sud de la Chine. . Dans ces régions, on le trouve dans les marécages tropicaux et les forêts tropicales.
Aglaonema nebulosum/Aglaonema nebulosum :
Aglaonema nebulosum est une espèce de plante à fleurs de la famille des Araceae. Il est originaire d'Assam, en Inde.
Aglaonema simplex/Aglaonema simplex :
Aglaonema simplex , également connue sous le nom d' épée malaise ( indonésien : kering , javanais : wetune , malais : penggeheh , chinois :常 青 粗 肋 草 ) est une espèce vivace de plante à fleurs de la famille des Araceae . Il est originaire d'Asie du Sud-Est.
Aglaonice/Aglaonice :
Aglaonice ou Aganice de Thessalie (grec ancien : Ἀγλαονίκη, Aglaoníkē, composé de αγλαὸς (aglaòs) "lumineux" et νίκη (nikē) "victoire") était un astronome et thaumaturge grec du IIe ou Ier siècle av. Elle est mentionnée dans les écrits de Plutarque et dans la scholie d'Apollonius de Rhodes en tant que femme astronome et en tant que fille d'Hegetor (ou Hegemon) de Thessalie. Elle était considérée comme une sorcière pour (entre autres exploits extraordinaires) sa capacité (autoproclamée) à "faire disparaître la lune du ciel" (καθαιρεῖν τὴν σελήνην : kathaireĩn tìn selénen) qui a été prise - d'abord par Plutarque et ensuite par les astronomes modernes - pour signifier qu'elle pouvait prédire l'heure et la zone générale où une éclipse lunaire se produirait. Un proverbe grec fait référence à la prétendue vantardise d'Aglaonice : "Oui, car la Lune obéit à Aglaonice". Un certain nombre de femmes astrologues, apparemment considérées comme des sorciers, étaient associées à Aglaonice. Elles étaient connues sous le nom de « sorcières de Thessalie » et étaient actives du IIIe au Ier siècle avant notre ère. propre perdition. » Plutarque écrivit qu'elle « connaissait parfaitement les périodes de la pleine lune lorsqu'elle est sujette à éclipse, et, connaissant à l'avance l'heure à laquelle la lune devait être dépassée par l'ombre de la terre, imposée aux femmes, et leur a fait croire qu'elle dessinait la lune." Dans la majorité des éclipses lunaires avec lesquelles nous sommes maintenant familiers, la lune ne semble pas complètement disparaître - changeant simplement de couleur et prenant une teinte fauve ou cuivrée - pourtant dans les descriptions des éclipses d'Aglaonice, il n'y a aucune référence à des échecs dans lesquels la lune a été «partiellement consommée» - plutôt la lune a été «complètement dévorée». Comme le souligne Bicknell, si Aglaonice avait fait sa déclaration extravagante à des occasions où la lune restait encore partiellement visible, elle n'aurait excité dans son public (certes crédule) que le ridicule. Bicknell est extrêmement prudent en offrant ce qui est néanmoins une explication plausible. Il note que, bien qu'une augmentation des particules dans l'atmosphère à la suite d'éruptions volcaniques majeures puisse entraîner un assombrissement anormal à court terme des éclipses lunaires, le facteur dominant de l'assombrissement régulier et cyclique est une combinaison de l'influence du 11- cycle solaire annuel découvert par Danjon et exprimé dans l'échelle de Danjon et « excursions (cycles) à long terme de l'activité solaire » mesurables sur des millénaires. L'étude du deuxième (plus grand) cycle entreprise par JA Eddy révèle un "maximum romain", contribuant à des éclipses lunaires inhabituellement sombres (nombre de Danjon : 0) au cours des deux derniers siècles avant l'ère chrétienne - englobant à la fois la "fenêtre" temporelle au cours de laquelle Aglaonice aurait pu être active et le moment où Plutarque a écrit ses récits de son apparente sorcellerie.
Aglaonice (papillon)/Aglaonice (papillon) :
Aglaonice est un genre de papillons de nuit de la famille des Erebidae. Le genre a été érigé par Heinrich Benno Möschler en 1890.
Aglaonoe/Aglaonoe :
Dans la mythologie grecque, Aglaonoe (grec ancien : Αγλαονόη) était l'une des sirènes. Elle était la fille du dieu du fleuve Achelous et de la muse Terpsichore. Ses sœurs étaient Aglaopheme et Thelxiepeia.
Aglaope/Aglaope :
Aglaope est un genre de papillons de nuit de la famille des Zygaenidae.
Aglaope (mythologie) / Aglaope (mythologie):
Dans la mythologie grecque, Aglaope (grec ancien : Ἀγλαόπη), également appelé Aglaophème (Ἀγλαοφήμη) et Aglaophonos (Ἀγλαόφωνος), est le nom de l'une des sirènes. Son nom signifie "à la voix lancinante". Aglaope a été attestée comme une fille du dieu du fleuve Achelous et de la muse Melpomene ou de sa sœur Terpsichore ou Sterope, fille du roi Porthaon de Calydon. Elle peut avoir deux ou une sœur (s), à savoir Peisinoe ou Molpe, ou simplement Thelxiepeia ou Thelxinoe.
Aglaope infausta/Aglaope infausta :
Aglaope infausta (squeletteuse des feuilles d'amandier) est un papillon de nuit de la famille des Zygaenidae.
Aglaophame/Aglaophame :
Aglaophamus est un genre de vers nephtyides fouisseurs libres.
Aglaophénie/Aglaophénie :
Aglaophenia est un genre d'hydrozoaires de la famille des Aglaopheniidae.
Aglaophénie pluma/Aglaophénie pluma :
Aglaophenia pluma , l' hydroïde à plumes dentées ou hydroïde à gousses , est un hydroïde colonial de la famille des Aglaopheniidae et se trouve dans le monde entier. Il vit du rivage jusqu'à 120m sous l'eau.
Aglaopheniidae/Aglaopheniidae :
Les Aglaopheniidae sont une famille d'hydrozoaires.
Aglaophon/Aglaophon :
Aglaophon ( grec ancien : Ἀγλαοφῶν Aglaofon ) était un peintre grec ancien , né sur l'île de Thasos . Il était le père et l'instructeur de Polygnote. Il avait un autre fils nommé Aristophon. Comme Polygnote a prospéré avant la 90e Olympiade, Aglaophon a probablement vécu vers la 70e Olympiade, c'est-à-dire vers la fin du VIe ou le début du Ve siècle av. Quintilien loue ses peintures, qui se distinguaient par la simplicité de leur coloris, comme dignes d'admiration pour d'autres motifs que leur antiquité.
Aglaophotis/Aglaophotis :
Aglaophotis est une herbe mentionnée occasionnellement dans les ouvrages sur l'occultisme. Des références aux aglaophotis et aux olieribos (qui sont tous deux considérés comme des herbes magiques) sont faites dans le Simon Necronomicon.
Aglaophyton/Aglaophyton :
Aglaophyton major (ou plus correctement Aglaophyton majus) était la génération sporophyte d'une plante terrestre diplohaplontique, prévasculaire, axiale et à spores libres du Dévonien inférieur (stade Pragien, il y a environ 410 millions d'années). Il avait des caractéristiques anatomiques intermédiaires entre celles des bryophytes et des plantes vasculaires ou trachéophytes. A. major a été décrit pour la première fois par Kidston et Lang en 1920 comme la nouvelle espèce Rhynia major. L'espèce n'est connue que du chert Rhynie dans l'Aberdeenshire, en Écosse, où elle poussait à proximité d'une source chaude riche en silice, ainsi qu'un certain nombre de plantes vasculaires associées telles qu'une espèce plus petite Rhynia gwynne-vaughanii qui peut être interprétée comme un représentant des ancêtres des plantes vasculaires modernes et Asteroxylon mackei, qui était un ancêtre des lycopodes modernes (Lycopsida).
Aglaops/Aglaops :
Aglaops est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae.
Aglaops aurantialis/Aglaops aurantialis :
Aglaops aurantialis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Eugene G. Munroe et Akira Mutuura en 1968. On le trouve au Japon, en Russie et dans le Zhejiang, en Chine.
Aglaops genialis/Aglaops genialis :
Aglaops genialis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par John Henry Leech en 1889. On le trouve au Japon.
Aglaops homaloxantha/Aglaops homaloxantha :
Aglaops homaloxantha est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1933. On le trouve aux Fidji.
Aglaops youboialis/Aglaops youboialis :
Aglaops youboialis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Eugene G. Munroe et Akira Mutuura en 1968. On le trouve à Hainan, en Chine.
Aglaopus glareola/Aglaopus glareola :
Aglaopus glareola est un papillon nocturne de la famille des Thyrididae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Cajetan Felder, Rudolf Felder et Alois Friedrich Rogenhofer en 1874. On la trouve au Sri Lanka et à Bornéo.
Aglaopus pyrrhata/Aglaopus pyrrhata :
Aglaopus pyrrhata est une espèce de papillon de nuit de la famille des Thyrididae. On le trouve dans la majeure partie de l'Australie continentale. L'envergure est d'environ 30 mm. Les larves se nourrissent d'espèces d'eucalyptus.
Aglaoschéma/Aglaoschéma :
Aglaoschema est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae, contenant les espèces suivantes : Aglaoschema acauna (Napp, 2008) Aglaoschema albicorne (Fabricius, 1801) Aglaoschema apixara (Napp, 2007) Aglaoschema basale (Melzer, 1933) Aglaoschema camusi (Dalens, Tavakilian , & Touroult, 2010) Aglaoschema collorata (Napp, 1993) Aglaoschema concolor (Gounelle, 1911) Aglaoschema cyaneum (Pascoe, 1860) Aglaoschema dulce (Napp & Martins, 1988) Aglaoschema erythrocephala (Napp & Martins, 1988) Aglaoschema geoffroyi (Dalens, Tavakilian, & Touroult, 2010) Aglaoschema haemorrhoidale (Germar, 1824) Aglaoschema inca (Napp, 2007) Aglaoschema mimos (Napp, 2008) Aglaoschema mourei (Napp, 1993) Aglaoschema potiguassu (Napp, 2008) Aglaoschema prasinipenne (Lucas, 1857) prasiniventre (Gounelle, 1911) Aglaoschema quieci (Dalens, Tavakilian, & Touroult, 2010) Aglaoschema rondoniense (Napp, 2008) Aglaoschema ruficeps (Bates, 1870) Aglaoschema rufiventre (Germar, 1824) Aglaoschema tarnieri (Bate s, 1870) Aglaoschema ventrale (Germar, 1824) Aglaoschema vinolenta (Dalens, Tavakilian, & Touroult, 2010) Aglaoschema violaceipenne (Aurivillius, 1897) Aglaoschema viridipenne (Thomson, 1860)
Aglaoschema acauna/Aglaoschema acauna :
Aglaoschema acauna est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 2008.
Aglaoschema albicorne/Aglaoschema albicorne :
Aglaoschema albicorne est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Johan Christian Fabricius en 1801.
Aglaoschema apixara/Aglaoschema apixara :
Aglaoschema apixara est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 2007.
Aglaoschéma basal/Aglaoschéma basal :
Aglaoschema basale est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Melzer en 1933.
Aglaoschema camusi/Aglaoschema camusi :
Aglaoschema camusi est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Dalens, Tavakilian et Touroult en 2010.
Aglaoschema collorata/Aglaoschema collorata :
Aglaoschema collorata est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 1993.
Aglaoschema concolor/Aglaoschema concolor :
Aglaoschema concolor est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1911.
Aglaoschema cyaneum/Aglaoschema cyaneum :
Aglaoschema cyaneum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Francis Polkinghorne Pascoe en 1860.
Aglaoschema dulce/Aglaoschema dulce :
Aglaoschema dulce est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp et Martins en 1988.
Aglaoschema erythrocephala/Aglaoschema erythrocephala :
Aglaoschema erythrocephala est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp et Martins en 1988.
Aglaoschema geoffroyi/Aglaoschema geoffroyi :
Aglaoschema geoffroyi est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Dalens, Tavakilian et Touroult en 2010.
Aglaoschema haemorrhoidale/Aglaoschema haemorrhoidale :
Aglaoschema haemorrhoidale est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Ernst Friedrich Germar en 1824.
Aglaoschema inca/Aglaoschema inca :
Aglaoschema inca est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 2007.
Mimos d'aglaoschéma/mimos d'aglaoschéma :
Aglaoschema mimos est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 2008.
Aglaoschema mourei/Aglaoschema mourei :
Aglaoschema mourei est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 1993.
Aglaoschema potiguassu/Aglaoschema potiguassu :
Aglaoschema potiguassu est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 2008.
Aglaoschema prasinipenne/Aglaoschema prasinipenne :
Aglaoschema prasinipenne est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Hippolyte Lucas en 1857.
Aglaoschema prasiniventre/Aglaoschema prasiniventre :
Aglaoschema prasiniventre est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1911.
Aglaoschema quieci/Aglaoschema quieci :
Aglaoschema quieci est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Dalens, Tavakilian et Touroult en 2010.
Aglaoschema rondoniense/Aglaoschema rondoniense :
Aglaoschema rondoniense est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 2008.
Aglaoschema ruficeps/Aglaoschema ruficeps :
Aglaoschema ruficeps est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1870.
Aglaoschema rufiventre/Aglaoschema rufiventre :
Aglaoschema rufiventre est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Ernst Friedrich Germar en 1824.
Aglaoschema tarnieri/Aglaoschema tarnieri :
Aglaoschema tarnieri est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1870.
Aglaoschéma ventral/Aglaoschéma ventral :
Aglaoschema ventrale est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Ernst Friedrich Germar en 1824.
Aglaoschema vinolenta/Aglaoschema vinolenta :
Aglaoschema vinolenta est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Dalens, Tavakilian et Touroult en 2010.
Aglaoschema violaceipenne/Aglaoschema violaceipenne :
Aglaoschema violaceipenne est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Per Olof Christopher Aurivillius en 1897.
Aglaoschema viridipenne/Aglaoschema viridipenne :
Aglaoschema viridipenne est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1860.
Aglaosoma variegata/Aglaosoma variegata :
Aglaosoma variegata , le notodontidé à motifs , est une espèce de papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrite pour la première fois par Francis Walker en 1855. Il est connu des États australiens de la Nouvelle-Galles du Sud , du Queensland et de Victoria . Les adultes ont des ailes antérieures avec un motif frappant de crème et de brun foncé. Les ailes postérieures sont crème avec des taches brunes le long de la marge. Les larves se nourrissent de diverses plantes, dont Acacia longifolia et Banksia ericifolia. Ils sont gris pâle et poilus, avec un ensemble de bosses dorsales brunes et des rangées de taches bleues. Les poils sont bruns avec des pointes pâles. La tête est brun clair. La nymphose a lieu dans un cocon dans la litière au sol.
Aglaostigma/Aglaostigma :
Aglaostigma est un genre de tenthrèdes appartenant à la famille des Tenthredinidae.Le genre a été décrit en 1882 par Kirby.Les espèces de ce genre se trouvent en Europe et en Amérique du Nord.Espèce : Aglaostigma aucupariae (Klug, 1817) Aglaostigma fulvipes (Scopoli, 1763) Aglaostigma langei Aglaostigma nebulosum
Aglaostigma aucupariae/Aglaostigma aucupariae :
Aglaostigma aucupariae est une espèce paléarctique de tenthrède.
Aglaostigma fulvipes/Aglaostigma fulvipes :
Aglaostigma fulvipes est une espèce paléarctique de tenthrède.
Aglaostole/Aglaostole :
Aglaostola tereticollis est une espèce de coléoptères de la famille des Buprestidae, la seule espèce du genre Aglaostola.
Aglaothamnios/Aglaothamnios :
Aglaothamnion est un genre d'algues appartenant à la famille des Callithamniaceae. Le genre a été décrit pour la première fois par Geneviève Feldmann-Mazoyer en 1941, et l'espèce type est Aglaothamnion furcellariae (actuellement acceptée comme Aglaothamnion tenuissimum). Le genre a une distribution cosmopolite.
Aglaothorax/Aglaothorax :
Aglaothorax est un genre de boucliers ovales de la famille des Tettigoniidae. Il y a environ six espèces décrites dans Aglaothorax.
Aglaothorax diminutiva/Aglaothorax diminutiva :
Aglaothorax diminutiva , le diminutif shieldback , est une espèce de katydid à dos de bouclier de la famille des Tettigoniidae . On le trouve en Amérique du Nord.
Aglaothorax gurneyi/Aglaothorax gurneyi :
Aglaothorax gurneyi , ou bouclier de Gurney , est une espèce de katydid à dos de bouclier de la famille des Tettigoniidae . On le trouve en Amérique du Nord.
Aglaothorax morsei/Aglaothorax morsei :
Aglaothorax morsei , ou bouclier de Morse , est une espèce de katydid à dos de bouclier de la famille des Tettigoniidae . On le trouve en Amérique du Nord.
Aglaothorax ovale/Aglaothorax ovale :
Aglaothorax ovata , le bouclier ovale , est une espèce de katydid à dos de bouclier de la famille des Tettigoniidae . On le trouve en Amérique du Nord.
Aglapsvík/Aglapsvik :
Aglapsvik est un petit village côtier isolé de la municipalité de Senja, dans le comté de Troms, dans le nord de la Norvège. Il est situé le long du fjord de Malangen, à environ 35 km (22 mi) au nord de la ville de Finnsnes. Le nom du village vient de la montagne voisine Aglapen. La région est principalement vallonnée et boisée et il y a une petite route (County Road 263) qui la traverse. Il y a environ 50 habitants.
Aglar Zainapora/Aglar Zainapora :
Aglar est une zone notifiée et une ville du sous-district de Zainapora au Cachemire. Il est situé sur la rive gauche de Rambi Ara qui délimite entre le district de Pulwama et le district de Shopian. Aglar est situé à 13 km (8,1 mi) vers l'est de Pulwama, à 4 km (2,5 mi) de Zainapora et à 18 km (11 mi) vers l'ouest d'Anantnag. Aglar est la 3ème ville la plus peuplée, située dans le sous-district de Zainapora de l'État du Jammu-et-Cachemire en Inde et la 3ème plus grande ville par zone dans le sous-district. Le code PIN d'Aglar est 192305. Par population, Aglar est l'une des plus grandes villes situées dans le sous-district de Zainapora du district de Shopian, au Jammu-et-Cachemire, avec un total de 522 familles résidant. La ville d'Aglar a une population de 2 864 habitants et la densité de population du village est de 752 personnes par km2 selon le recensement de la population de 2011. Conformément à la constitution de l'Inde et à la loi Panchyati Raaj, Aglar est administré par Sarpanch qui est un représentant élu du village. Les personnes bien qualifiées, décentes, gentilles et honnêtes (principalement des jeunes) sont très avancées non seulement dans le domaine de l'éducation, mais également dans les activités sportives. Dans le volley-ball, le football et le cricket, de nombreuses personnes originaires d'Aglar représentent le district et l'État dans différentes parties du Jammu-et-Cachemire et à l'extérieur également de la localité. Le magistrat du district de Shopian a approuvé la construction d'un parc public, qui sera construit à un coût estimé à 2,5 lakh dans la région de Darpeth à Aglar. Le parc sera ouvert au public en 2022.
Aglarond/Aglarond :
Aglarond peut faire référence à : Aglarond, les grottes scintillantes du gouffre de Helm dans le légendaire de la Terre du Milieu de Tolkien Aglarond (Royaumes Oubliés), un royaume fictif dans le cadre de la campagne Royaumes Oubliés pour le jeu de rôle Donjons et Dragons
Aglaspidida/Aglaspidida :
Aglaspidida est un ordre éteint d'arthropodes aquatiques qui étaient autrefois considérés comme des chélicères primitifs. Cependant, des comparaisons anatomiques démontrent que les aglaspidides ne peuvent pas être logés dans les chélicères, et qu'ils se trouvent plutôt dans les Artiopodes, les plaçant ainsi plus près des trilobites. Aglaspidida contient les sous-groupes Aglaspididae et Tremaglaspididae, qui se distinguent par la présence d'angles génaux aigus/épineux et d'une longue colonne vertébrale spiniforme chez les Aglaspididae. Des fossiles d'Aglaspidid se trouvent en Amérique du Nord (haute vallée du Mississippi, Missouri et Utah), en Europe, en Australie, et la Chine. On pense que certains autres artiopodes sont étroitement liés aux aglaspididés, y compris l'ordre Strabopida, qui comprend les genres Strabops, Paleomerus, Parapaleomerus et peut-être Khankaspis.
Aglaspis/Aglaspis :
Aglaspis est le genre type de la famille des Aglaspididae au sein de l'ordre des arthropodes Aglaspidida. Il vivait sur le fond marin dans ce qui est aujourd'hui le Wisconsin à la fin du Cambrien.
Aglaspoides/Aglaspoides :
Aglaspoides est un genre éteint d'arthropodes aglaspidés.
Aglasterhausen/Aglasterhausen :
Aglasterhausen est une municipalité du district de Neckar-Odenwald-Kreis, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne.
Gare d'Aglasterhausen/Gare d'Aglasterhausen :
La gare d'Aglasterhausen est le terminus du chemin de fer Meckesheim – Neckarelz à Aglasterhausen dans le Land allemand de Bade-Wurtemberg. Il dispose d'une plate-forme et est situé dans le réseau administré par le Verkehrsverbund Rhein-Neckar (VRN). Elle est classée par la Deutsche Bahn comme gare de catégorie 7. Elle a été ouverte avec le chemin de fer Odenwald (Odenwaldbahn) de Heidelberg à Würzburg comme gare de passage le 23 octobre 1862. Le tronçon d'Aglasterhausen à Obrigheim a été fermé le 25 septembre 1971, transformant Aglasterhausen station en terminus. C'est le terminus de la ligne S51 du S-Bahn Rhin-Neckar depuis juin 2010.
Aglaura/Aglaura :
Aglaura peut se référer à : Aglaura (pièce de théâtre), une pièce de Sir John Suckling se déroulant en Perse Un nom alternatif pour les figures mythologiques grecques appelées Aglaulus Aglaura (genre), un genre d'hydrozoaires de la famille des Rhopalonematidae Nessaea aglaura, une espèce de brosse- papillon à pattes du genre Nessaea
Aglaura (hydrozoaire)/Aglaura (hydrozoaire) :
Aglaura est un genre monotypique d'hydrozoaire d'eau profonde de la famille des Rhopalonematidae. Il est représenté par l'espèce Aglaura hemistoma.
Aglaura (jouer)/Aglaura (jouer) :
Aglaura est une pièce de théâtre de la fin de l'ère Caroline, écrite par Sir John Suckling. Plusieurs aspects de la pièce ont conduit les critiques à la traiter comme un développement clé et un marqueur de la dernière phase décadente du drame de la Renaissance anglaise.
Aglaureion/Aglaureion :
L'Aglaureion était un sanctuaire dédié à Aglauros sur l'Acropole d'Athènes.
Aglaure/Aglaure :
Aglaurus (; grec ancien : Ἄγλαυρος, lit. '' chute de rosée '') ou Agraulus (; grec ancien : Ἄγραυλος, lit. '' rustique '') est un nom attribué à trois personnages de la mythologie grecque. Aglaurus, une princesse athénienne en tant que fille du roi Actaeus. Elle a épousé Cécrops et est devenue la mère d'Erysichthon, Aglaurus (voir ci-dessous), Herse et Pandrosus. Aglaurus , également princesse athénienne en tant que fille de Cécrops, qui a été poussée au suicide pour avoir ignoré un avertissement de la déesse Athéna. Aglaurus, fille d'une relation incestueuse entre Erectheus et sa fille Procris. Aglaurus est également connu sous le nom d'Aglauros (le plus souvent), Aglaulos, Agraulus, Agravlos ou Agraulos. Agraulos ("flûte de campagne") était probablement la forme originale du nom, le r et l étant généralement commutés pour produire la forme prévalente d'Aglauros.
Aglaure, fille_de_Cécrops/Aglaure, fille de Cécrops :
Dans la mythologie grecque, Aglaurus (; grec ancien : Ἄγλαυρος signifie « chute de rosée ») ou Agraulus (; Ἄγραυλος signifie « rustique ») était une princesse athénienne.
Aglaus/Aglaus :
Aglaus (Gr. Ἀγλαός) était un pauvre citoyen semi-mythologique de Psophis en Arcadie. Lorsque le roi Gyges, roi de Lydie a demandé à l'oracle de Delphes si un homme était plus heureux que lui, l'oracle a déclaré qu'Aglaus était plus heureux à cause de son contentement. Pausanias situe Aglaus au temps de Crésus.
Aglay Dmitriyevich_Kuzmin-Korovaev/Aglay Dmitriyevich Kuzmin-Korovaev :
Aglay (Aleksey) Dmitriyevich Kuzmin-Korovaev (23 mai 1864 - 1918) était un lieutenant général impérial russe et commandant de division. Il était le frère cadet de Vladimir Kuzmin-Karavayev.
Aglaya Tarasova/Aglaya Tarasova :
Aglaya Viktorovna Tarasova (russe : Аглая Викторовна Тарасова ; née le 18 avril 1994) est une actrice russe. Elle est surtout connue pour son rôle dans le drame romantique Ice (comme Nadya Lapshina). Lauréate du Golden Eagle Award (2019) du meilleur rôle féminin au cinéma.
Aglayen/Aglayen :
Aglayan est un barangay urbain de la ville de Malaybalay dans la province de Bukidnon, aux Philippines. Selon le recensement de 2015, Aglayan a une population de 7 594 personnes.
Agla%C3%A9/Aglaé :
Aglaé (autre forme : Aglaë) est un prénom féminin français. Les personnes notables portant le nom incluent: Aglaé de Polignac (1768–1803), noble française Aglaé Cadet (vers 1738–1801), émailleuse et peintre française Aglaé Joséphine Savatier, nom de naissance d'Apollonie Sabatier (1822–1890), courtisane française, titulaire de salon, muse d'artistes et bohème
Agla%C3%A9 Cadet/Aglaé Cadet :
Aglaé-Geneviève-Eurélie Cadet de Gassicourt, dite Aglaé Cadet (c. 1738 - 1801) était une émailleuse et peintre de miniatures française. Née à Paris, Cadet était la fille de l'avocat Jean-Pierre Joly, et aurait été une parente éloignée du marquis de Marigny ; sa famille a réclamé une partie de sa succession à un moment donné. En 1761, elle devient la seconde épouse de Claude-Antoine Cadet de Gassicourt. Leur fille Marie-Aglaé, mariée plus tard au marchand d'estampes Julien-François Fatou, devient miniaturiste comme sa mère. Une deuxième fille, Rosalie-Louise, ayant divorcé de son premier mari, devint l'épouse du marquis de Montalembert, tandis qu'une troisième, Henriette-Thérèse, épousa Jean-Baptiste Weyler, qui aurait été l'instituteur de sa mère. Le couple a eu trois autres filles et a également eu six fils. Mme. Cadet, nommée peintre de la reine en 1787, était surtout connue pour son travail en miniature et en émail, bien qu'un seul pastel, de composition similaire à ceux produits par Weyler, soit connu. Au Salon de Paris de 1791, elle montra un portrait de Jacques Necker ; elle est également connue pour avoir réalisé un émail de Maurice de Saxe, d'après une œuvre de Jean-Étienne Liotard, en 1789. Cinq de ses émaux appartenaient à la collection du 5e duc d'Aumont.
Agla%C3%A9 de_Polignac/Aglaé de Polignac :
Aglaé Louise Françoise Gabrielle de Polignac (7 mai 1768 - 30 mars 1803) était la fille de Gabrielle de Polastron, favorite et confidente de Marie-Antoinette, et de son mari, le 1er duc de Polignac.
Agla%C3%BCs Bouvenne/Aglaüs Bouvenne :
Aglaüs Ernest Bouvenne (6 février 1829 - 1903) était un dessinateur et graveur français. Il est né à Paris. Ses œuvres comprennent un ex-libris pour Victor Hugo.
Agle/Agle :
Agle est un village de la municipalité de Snåsa dans le comté de Trøndelag, en Norvège. Il est situé le long de la ligne de chemin de fer Nordlandsbanen, à environ 8 kilomètres (5,0 mi) au nord du village de Snåsa. La montagne Andorfjellet et le lac Andorsjøen se trouvent à environ 15 kilomètres (9,3 mi) à l'est du village. Agle possède une école montessori, un jardin d'enfants et une arène pour le biathlon. Agle possède également un centre communautaire appelé Bergkollen.
Agle Janam_Mohe_Bitiya_Hi_Kijo/Agle Janam Mohe Bitiya Salut Kijo :
Agle Janam Mohe Bitiya Hi Kijo (Dans la prochaine naissance, fais de moi une fille) est une série télévisée indienne. Il a été créé le 16 mars 2009 sur Zee TV. Il mettait en vedette Ratan Rajput, Abhishek Rawat, Sudesh Berry, Mukul Harish, Richa Mukherjee, Dipika Kakar, Aditya Lakhia, Roopa Ganguly et Sukirti Kandpal. L'émission a été produite par Siddharth Kumar Tewary de Swastik Pictures.
Agleh Bachay/Agleh Bachay :
Agleh Bachay ( persan : عگله بچاي , également romanisé sous le nom de ' Agleh Bachāy ; également connu sous le nom de ' Agal Bechāy , ' Aglah Bachchāy et ' Agleh Bāchchāy ) est un village du district rural d' Azadeh , district de Moshrageh , comté de Ramshir , province du Khouzistan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 140 habitants, répartis en 19 familles.
Agleh Zovihed/Agleh Zovihed :
Agleh Zovihed ( persan : عگله زويهد , également romanisé comme ' Agleh Zovīhed ; également connu sous le nom d' Algeh Zahad , ' Eglah Zūyhed-e Pā'īn , Ogleh , Owgleh , Zoḩrīhed ' Agleh et Zoeh rīheh-ye ' Agleh ) est un village d' Abdoliy District rural de -ye Sharqi, dans le district central du comté de Ramshir, province du Khuzestan, Iran. Au recensement de 2006, sa population était de 495 habitants, répartis en 90 familles.
Aglén/Aglén :
Aglen peut faire référence à : Aglen, Bulgarie, un village en Bulgarie Aglen, Iran, un village en Iran Aglen Point, un promontoire en Antarctique Francis Aglen, diplomate britannique en poste en Chine
Aglen, Bulgarie/Aglen, Bulgarie :
Aglen (bulgare : Ъглен [ɐˈɡlɛn]) est un village de la municipalité de Lukovit, dans la province de Lovech, dans le nord de la Bulgarie. Le village est situé sur la rivière Vit, à 40 km des villes de Pleven et Lovech. Dans les environs du village, il y a 20 grottes calcaires. Aglen Point en Antarctique porte le nom du village. C'est le seul village bulgare commençant par la lettre Ъ
Pointe Aglen/Pointe Aglen :
Aglen Point ( bulgare : нос Ъглен , romanisé : nos Aglen , IPA : [ˈnɔs ɐˈɡlɛn] ) est une pointe rocheuse formant le côté ouest de l'entrée de Richards Cove sur la côte nord de Ray Promontory dans la partie nord-ouest de la péninsule Byers sur Livingston Île des îles Shetland du Sud, Antarctique. Situé à 470 m à l'ouest de Voyteh Point et à 1,6 km à l'est d'Essex Point. La région a été visitée par les chasseurs de phoque du début du XIXe siècle. L'élément fait partie de la zone spécialement protégée de l'Antarctique ZSPA 126 Péninsule Byers, située dans l'une de ses zones restreintes. Le point porte le nom de la colonie d'Aglen dans le nord de la Bulgarie.
Aglène/Aglène :
Aglenus est un genre de scolytes à taille étroite de la famille des Salpingidae. Il y a au moins une espèce décrite chez Aglenus, A. brunneus.
Aglepristone/Aglepristone :
L'aglépristone (DCI) (nom de marque Alizin ; anciens noms de code de développement RU-46534, RU-534) est un antiprogestatif stéroïdien synthétique apparenté à la mifépristone qui est commercialisé par Virbac dans plusieurs pays européens pour une utilisation en médecine vétérinaire. Il est spécifiquement utilisé comme abortif chez les femelles gestantes. L'aglépristone, comme la mifépristone, possède également une certaine activité antiglucocorticoïde.
Agler/Agler :
Agler est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Bob Agler (1924–2005), le joueur de football américain Brian Agler (né en 1958), le basketteur et entraîneur américain Jesse Agler, le commentateur sportif américain Jim Agler, le mathématicien américain Joe Agler (1887–1971), le baseball américain joueur
Agler%E2%80%93Maison_La Follette/Maison Agler–La Follette :
Agler – La Follette House est une maison historique du canton de Mifflin, près de Columbus, dans l'Ohio. Il a été ajouté au registre national des lieux historiques le 14 décembre 1978.
Aglet/Aglet :
Un aglet (AG-lət) ou aiglet est une petite gaine, souvent en plastique ou en métal, utilisée à chaque extrémité d'un lacet, d'un cordon ou d'un cordon. Un aglet empêche les fibres de la dentelle ou du cordon de s'effilocher; sa fermeté et son profil étroit le rendent plus facile à tenir et plus facile à faire passer à travers les œillets, les pattes ou d'autres guides de laçage.
Aglets/Aglets :
Aglets est une plate-forme et une bibliothèque d'agents mobiles basées sur Java pour créer des applications basées sur des agents mobiles. Un aglet est un agent Java qui peut se déplacer de manière autonome et spontanée d'un hôte à un autre en emportant avec lui un morceau de code. Il peut être programmé pour s'exécuter sur un hôte distant et afficher différents comportements sur différents hôtes. Les implémentations de sécurité basées sur Java prennent en charge l'accès autorisé aux ressources locales sur les hôtes distants. Aglets a été développé à l'origine par Mitsuru Oshima ("大島 満") et Danny Lange au laboratoire de recherche IBM de Tokyo. Le nom d'origine du projet était AWB (Aglets WorkBench) et IBM était responsable de la majeure partie de la version 1.x. Cependant, le projet est maintenant hébergé sur SourceForge.net en tant que projet open source, où il est distribué sous la licence publique IBM. Au début, les versions de SourceForge n'étaient que des correctifs de bogues, mais les séries 2.x (dont la plupart provenaient uniquement de la communauté open source) avaient une meilleure sécurité et une meilleure gestion des threads. Il inclut désormais un système de journalisation basé sur log4j et quelques corrections de bogues des anciennes versions. Aglets est entièrement écrit en Java, permettant ainsi une grande portabilité des agents et de la plateforme. Aglets comprend à la fois une plate-forme complète d'agents mobiles Java, avec un serveur autonome appelé Tahiti, et une bibliothèque qui permet aux développeurs de créer des agents mobiles et d'intégrer la technologie Aglets dans leurs applications. Aucune nouvelle version d'Aglets n'a été publiée depuis 2001, bien qu'un manuel d'utilisation mis à jour ait été publié en 2004. L'avenir du projet n'est pas clair.
Agleymina Hamamatsu/Agleymina Hamamatsu :
Agleymina Hamamatsu (ア グ レ ミ ー ナ 浜 松) est un club de futsal japonais , évoluant actuellement dans la division 2 de la F. League , le deuxième niveau de la ligue. L'équipe est située dans la ville de Hamamatsu, préfecture de Shizuoka, au Japon. Leur terrain natal est Hamamatsu Arena.
Aglia/Aglia :
Aglia est un genre de papillons de nuit de la famille des Saturniidae décrit pour la première fois par Ochsenheimer en 1810. C'est le seul genre de la sous-famille des Agliinae.
Aglia (Abatesco)/Aglia (Abatesco):
L'Aglia ( français : Ruisseau d'Aglia ) est un ruisseau de 9 kilomètres (5,6 mi) de long dans le département de la Haute-Corse , en Corse , un affluent de l' Abatesco .
Aglia Iliadhi/Aglia Iliadhi :
Aglia Iliadhi (née le 30 novembre 2004) est une footballeuse albanaise qui joue comme milieu de terrain pour Apolonia et l'équipe nationale d'Albanie.
Aglia tau/Aglia tau :
Aglia tau, l'empereur tau, est un papillon de nuit de la famille des Saturniidae. On le trouve en Europe. L'espèce a été décrite pour la première fois par Carl Linnaeus dans sa 10e édition de Systema Naturae en 1758. L'envergure est de 60 à 84 mm. Le papillon vole en une génération de mars à juillet selon l'endroit. Les larves se nourrissent principalement de hêtre européen, mais aussi de bouleau, Alnus glutinosa, Salix caprea. et Sorbus aucuparia. Les larves ressemblent plutôt à des chenilles de diable à cornes de hickory au stade précoce
Agliana/Agliana :
Agliana est une commune (municipalité) de la province de Pistoia dans la région italienne de la Toscane, située à environ 25 kilomètres (16 mi) au nord-ouest de Florence et à environ 7 kilomètres (4 mi) au sud-est de Pistoia. Agliana borde les municipalités de Montale, Montemurlo, Pistoia, Prato et Quarrata.
Aglianese Calcio_1923/Aglianese Calcio 1923 :
Aglianese Calcio 1923 est un club de football italien situé à Agliana, en Toscane. Il joue actuellement en Serie D. Ils sont surtout connus pour être la première équipe italienne à avoir des rayures vertes et noires.
Aglianico/Aglianico :
Aglianico (anglais : al-YAN-i-koh, italien : [aʎˈʎaːniko]) est un cépage noir cultivé dans les régions du sud de l'Italie, principalement la Basilicate et la Campanie. Il est considéré avec le Sangiovese et le Nebbiolo comme l'une des trois plus grandes variétés italiennes. Aglianico est parfois appelé "Le Barolo du Sud" (il Barolo del Sud) en raison de sa capacité à produire des vins fins très raffinés et complexes comme le célèbre vin piémontais, Barolo.
Aglianico del_Vulture/Aglianico del Vulture :
Aglianico del Vulture et Aglianico del Vulture Superiore sont des vins rouges italiens basés sur le cépage Aglianico et produits dans la région de Vulture de la Basilicate. Situé sur des sols volcaniques dérivés du mont Vulture voisin, il a obtenu le statut de Denominazione di Origine Controllata (DOC) en 1971. Le Superiore a été élevé au statut distinct de Denominazione di Origine Controllata e Garantita (DOCG) en 2011, le seul vin DOCG en Basilicate Bien qu'il ne soit pas aussi célèbre que d'autres vins italiens, l'Aglianico del Vulture est considéré comme l'un des meilleurs vins rouges d'Italie.
Aglianicone/Aglianicone :
L'Aglianicone est un cépage italien rouge cultivé dans la région de Campanie et de Basilicate, dans le sud de l'Italie. Malgré les similitudes de dénomination, l'Aglianicone n'est pas une mutation clonale de l'Aglianico, mais l'analyse de l'ADN suggère une relation génétique étroite entre les deux variétés. Le cépage a la réputation d'être un cépage à haut rendement qui produit des vins de qualité généralement médiocre. En 2000, il y avait 140 hectares (350 acres) d'Aglianicone plantés.
Agliano/Agliano :
Agliano peut faire référence à : Agliano, Campello sul Clitunno, une commune de la province de Pérouse, Ombrie, Italie Agliano Terme, une commune de la province d'Asti, Piémont, Italie Aglianico, ou Agliano, un cépage noir italien Aleatico, ou Agliano, un raisin rouge italien
Agliano, Campello_sul_Clitunno/Agliano, Campello sul Clitunno :
Agliano est une frazione de la commune de Campello sul Clitunno dans la province de Pérouse, Ombrie, Italie centrale. Il se dresse à une altitude de 1030 mètres au-dessus du niveau de la mer. Au moment du recensement Istat de 2001, elle comptait 8 habitants.
Agliano Terme/Agliano Terme :
Agliano Terme (piémontais : Ajan) est une commune (municipalité) de la province d'Asti dans la région italienne du Piémont, située à environ 50 kilomètres (31 mi) au sud-est de Turin et à environ 12 kilomètres (7 mi) au sud-est d'Asti. Agliano Terme borde les municipalités suivantes : Calosso, Castelnuovo Calcea, Costigliole d'Asti, Moasca et Montegrosso d'Asti. Traditionnellement appelé simplement Agliano (ou Ajan en piémontais), le "Terme" a été ajouté ces derniers temps pour attirer l'attention sur la présence de thermes, une attraction touristique.
Agliardi/Agliardi :
Agliardi [aʎˈʎardi] est un patronyme d'origine italienne. Les personnes portant ce nom de famille incluent : Antonio Agliardi (1832-1915), cardinal, archevêque et diplomate papal italien Federico Agliardi (né en 1983), footballeur italien
Agliata/Agliata :
Agliata ( prononciation italienne: [aʎˈʎaːta] ; de aglio , "ail"; ligurien : aggiadda [aˈdʒadˑa] ) est une sauce à l'ail savoureuse et piquante et un condiment dans la cuisine italienne utilisée pour aromatiser et accompagner les viandes grillées ou bouillies , poisson et légumes. Il est attesté pour la première fois dans la Rome antique et fait toujours partie de la cuisine de la Ligurie. La porrata est une sauce similaire préparée avec des poireaux à la place de l'ail.
Agliberto Mel%C3%A9ndez/Agliberto Meléndez :
Agliberto Melendez est un réalisateur dominicain surtout connu pour avoir réalisé A One Way Ticket (Un Pasaje de Ida), le premier long métrage de la République dominicaine, entièrement produit en République dominicaine par une distribution et une équipe dominicaines. Le film est devenu connu du public américain après ses débuts en 1988 à New York au New Directors/New Films Festival du Museum of Modern Art. Un billet aller simple a acquis une certaine notoriété en raison de son sujet macabre; l'histoire d'immigrants qui meurent dans leur lutte désespérée pour échapper à un destin de pauvreté et de désespoir. Un billet aller simple, tourné dans des conditions très défavorables, a prouvé à tout le monde que cela pouvait être fait. En 1979, Agliberto Melendez a fondé la Cinemateca Nacional, qui est rapidement devenue le lieu de rencontre des cinéphiles partageant les mêmes idées. Il a dirigé à lui seul la Cinemateca Nacional à travers des moments très difficiles, mais a réussi à rester à flot jusqu'à ce qu'elle soit finalement forcée de fermer ses portes en 1986 suite à l'élection du candidat de droite Joaquín Balaguer. La Cinemateca Nacional a présenté des classiques du cinéma mondial à un nouveau public frais et enthousiaste. Sa persévérance et sa vision résolue ont fait d'Agliberto Melendez le pionnier incontesté du cinéma dominicain. Il enseigne actuellement des études de cinéma en République dominicaine et prépare son prochain long métrage : "Del Color de la Noche" basé sur la vie de José Francisco Peña Gómez dont il a commencé la préproduction cette année.
Aglibol/Aglibol :
Aglibol est un dieu syrien, originaire d'une communauté d'immigrants du nord de la Syrie. C'est un dieu de la lune qui était vénéré dans l'ancienne ville syrienne de Palmyre dans le cadre d'une trinité aux côtés de Bel et Yarhibol, et associé au dieu solaire Malakbel. Les preuves du culte d'Aglibol sont principalement épigraphiques. La première mention connue d'Aglibol était une inscription qui remonte à 17 avant notre ère et l'associe au dieu solaire Malakbel. Plusieurs autres inscriptions faites par les Bene Komare l'associent également à Malakbel, y compris une inscription bilingue de 122 CE dans laquelle Aglibol et Malakbel parrainent un citoyen du nom de Manai pour sa piété. Plusieurs inscriptions du IIe siècle CE attestent qu'Aglibol était vénéré avec Malakbel. dans un sanctuaire connu sous le nom de "Jardin sacré" (gnt''ilym), qui était l'un des quatre principaux sanctuaires de la ville. Les Bene Komare s'occupaient de ce sanctuaire. Le sanctuaire avait deux autels, un cyprès sacré et un bain. L'un des reliefs trouvés dans le temple de Bel montre les deux autels et les deux dieux.
Aglientu/Aglientu :
Aglientu ( Gallurese : Santu Francìscu di l'Aglièntu ) est une commune (municipalité) de la province de Sassari dans la région italienne de la Sardaigne , située à environ 210 kilomètres (130 mi) au nord de Cagliari et à environ 35 kilomètres (22 mi) au nord-ouest d'Olbia . Aglientu borde les municipalités suivantes : Aggius, Luogosanto, Santa Teresa Gallura, Tempio Pausania, Trinità d'Agultu e Vignola. En 2005, Aglientu a accueilli la Coupe du monde de kitesurf. Il abrite la Festa del Turista ("Fête du Touriste").
Aglietta/Aglietta :
Aglietta est un nom de famille italien. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Michel Aglietta (né en 1938), économiste français Adélaïde Aglietta (1940-2000), homme politique italien
Aglif/Aglif :
Aglif est une petite ville et une commune rurale de la province d'Essaouira dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz au Maroc. Au moment du recensement de 2004, la commune comptait une population totale de 8934 personnes vivant dans 1647 ménages.
Aglio/Aglio :
Aglio (italien pour "ail") est un nom de famille. Les personnes portant ce nom de famille incluent: Andrea-Salvatore Aglio (1736–1786), peintre et sculpteur italien Agostino Aglio (1777–1857), peintre italien Domenico Aglio (actif 1710), sculpteur italien
Aglio Rosso_di_Nubia/Aglio Rosso di Nubia :
L'Aglio Rosso di Nubia (Ail rouge de Nubie), également connu sous le nom d'Aglio di Paceco (Ail Paceco) et Aglio di Trapani (Ail Trapani), est une variété sicilienne d'ail, caractérisée par la couleur pourpre intense des robes de ses bulbilles. Il est principalement cultivé en Nubie, une fraction de la commune de Paceco, dans la province de Trapani. Dans une moindre mesure, il est également cultivé dans les municipalités voisines de Trapani, Erice, Buseto Palizzolo, Valderice, Marsala et Salemi. La culture a lieu sur des sols sombres, secs et limoneux, en rotation avec le melon jaune Paceco (une variété locale de melon également connu sous le nom de cartucciaro), vicia faba et blé dur, afin d'éviter la surexploitation et l'appauvrissement ultérieur des sols. Le semis a lieu entre décembre et janvier, tandis que la récolte a lieu aux mois de mai et juin le soir et la nuit, car l'humidité accrue des feuilles facilite le tressage des bulbes. Dans le même but, avant la récolte, l'inflorescence de la plante (spicuna en dialecte local) est enlevée. Elle a un bulbe composé d'une moyenne de douze clous de girofle, avec les tuniques externes de couleur blanche et les tuniques bulbilles de couleur rouge vif. L'analyse effectuée par la Faculté d'agriculture de l'Université de Palerme a montré que l'ail rouge de Nubie a une teneur en allicine bien supérieure à la moyenne. Cela lui donne une saveur particulièrement intense. Il est répertorié comme produit alimentaire traditionnel italien (PAT) par le ministère des Politiques agricoles, alimentaires et forestières.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Body & Soul Joe Jackson album""

Bodmin/Bodmin : Bodmin (Bosvena) est une ville et paroisse civile de Cornouailles, Angleterre, Royaume-Uni. Il est situé au sud-ouest d...