Rechercher dans ce blog

mardi 8 mars 2022

Afrotropics


Afro bouffées/Afro bouffées :
Les bouffées afro sont une coiffure composée généralement de deux "bouffées" de cheveux, une de chaque côté de la tête, comme des versions plus petites d'un afro, à partir desquelles il a évolué. Le style est créé en séparant les cheveux au milieu et en utilisant une cravate de chaque côté. Les variantes incluent des séparations en zig-zag et plusieurs bouffées.
Afro-rock/Afro-rock :
L'afro rock est un style de musique rock aux influences ouest-africaines. Les groupes et artistes de rock afro de la fin des années 1960 et du début des années 1970 comprenaient Osibisa, Assagai et Lafayette Afro Rock Band.
Afroeschna/Afroaeschna :
Afroaeschna scotias est une espèce de libellule de la famille des Aeshnidae. On le trouve au Cameroun, au Nigeria, en Ouganda et en Zambie. Ses habitats naturels sont les forêts et les rivières humides des basses terres subtropicales ou tropicales.
Vlei_rat afroalpin/vlei rat afroalpin :
Le rat vlei afroalpin (Otomys orestes) est une espèce de rongeur de la famille des Muridae. On le trouve dans les hautes landes du Kenya.
Afroamphica/Afroamphica :
Afroamphica est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Fabaceae. Son aire de répartition naturelle est l'Afrique tropicale. Espèce : Afroamphica africana (Hook.f.) H.Ohashi & K.Ohashi
Afroarabiella/Afroarabiella :
Afroarabiella est un genre de papillons de nuit de la famille des Cossidae.
Afroarabiella buchanani/Afroarabiella buchanani :
Afroarabiella buchanani est un papillon de nuit de la famille des Cossidae. On le trouve au Niger.
Afroarabiella fanti/Afroarabiella fanti :
Afroarabiella fanti est un papillon de nuit de la famille des Cossidae. On le trouve au Ghana.
Afroarabiella meyi/Afroarabiella meyi :
Afroarabiella meyi est un papillon de nuit de la famille des Cossidae. On le trouve en Afrique du Sud.
Afroarabiella namaquensis/Afroarabiella namaquensis :
Afroarabiella namaquensis est un papillon de nuit de la famille des Cossidae. On le trouve en Afrique du Sud.
Afroarabiella ochracea/Afroarabiella ochracea :
Afroarabiella ochracea est un papillon de nuit de la famille des Cossidae. On le trouve en République Démocratique du Congo et en Tanzanie.
Afroarabiella politzari/Afroarabiella politzari :
Afroarabiella politzari est un papillon de nuit de la famille des Cossidae. On le trouve au Kenya.
Afroarabiella tahamae/Afroarabiella tahamae :
Afroarabiella tahamae est un papillon de nuit de la famille des Cossidae. On le trouve en Arabie Saoudite et au Yémen.
Afroarabiella tanzaniae/Afroarabiella tanzaniae :
Afroarabiella tanzaniae est un papillon de nuit de la famille des Cossidae. On le trouve en Tanzanie.
Afroarabiella ukambani/Afroarabiella ukambani :
Afroarabiella ukambani est un papillon de nuit de la famille des Cossidae. On le trouve au Kenya et en Somalie.
Afroarctie/Afroarctie :
Afroarctia est un genre de papillons de nuit de la famille des Erebidae. Le genre a été érigé par Hervé de Toulgoët en 1978. Les papillons sont présents dans l'Afrotropique.
Afroarctia bergeri/Afroarctia bergeri :
Afroarctia bergeri est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Elle a été décrite par Hervé de Toulgoët en 1978. On la trouve au Zaïre, au Rwanda, au Cameroun et au Gabon.
Afroarctia dargei/Afroarctia dargei :
Afroarctia dargei est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Elle a été décrite par Hervé de Toulgoët en 1976. On la trouve au Cameroun.
Afroarctia histrionica/Afroarctia histrionica :
Afroarctia histrionica est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Il a été décrit par Hervé de Toulgoët en 1978. On le trouve au Rwanda.
Afroarctia kenyana/Afroarctia kenyana :
Afroarctia kenyana est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Il a été décrit par Rothschild en 1933. On le trouve au Kenya, en Ouganda, au Rwanda, au Zaïre et au Cameroun.
Afroarctia mamfei/Afroarctia mamfei :
Afroarctia mamfei est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Elle a été décrite par Hervé de Toulgoët en 1978. On la trouve au Cameroun.
Afroarctia nebulosa/Afroarctia nebulosa :
Afroarctia nebulosa est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Elle a été décrite par Hervé de Toulgoët en 1980. On la trouve au Cameroun.
Afroarctia sjostedti/Afroarctia sjostedti :
Afroarctia sjostedti est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Il a été décrit par Per Olof Christopher Aurivillius en 1899 et se trouve en Côte d'Ivoire, au Nigeria et au Cameroun.
Afroartelida/Afroartelida :
Afroartelida est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae, contenant les espèces suivantes : Afroartelida quentini Vives, 2011 Afroartelida teunisseni Vives & Adlbauer, 2005
Afroartelida quentini/Afroartelida quentini :
Afroartelida quentini est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Vives en 2011.
Afroartelida teunisseni/Afroartelida teunisseni :
Afroartelida teunisseni est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Vives et Adlbauer en 2005.
Patrie afroasiatique / Patrie afroasiatique:
L'Afroasiatic Urheimat est l'endroit hypothétique où les locuteurs de la langue proto-afroasiatique vivaient dans une seule communauté linguistique, ou un complexe de communautés, avant que cette langue d'origine ne se disperse géographiquement et ne se divise en langues distinctes. Cette zone de parole est connue sous le nom d' Urheimat ("patrie d'origine" en allemand). Les langues afroasiatiques sont aujourd'hui distribuées dans certaines parties de l'Afrique et de l'Asie occidentale. Les langues afroasiatiques contemporaines sont parlées au Proche-Orient, en Afrique du Nord, dans la Corne de l'Afrique et dans certaines parties du Sahara/Sahel. Les différentes hypothèses de l'Urheimat afroasiatique sont réparties sur tout ce territoire; c'est-à-dire qu'on suppose généralement que le proto-afroasiatique était parlé dans une région où les langues afroasiatiques sont encore parlées aujourd'hui. Cependant, il y a un débat quant à la partie de la zone de discours afroasiatique contemporaine qui correspond à la patrie d'origine.
Langues afroasiatiques/Langues afroasiatiques :
L'afroasiatique (afro-asiatique), également connu sous le nom d'afrasien ou hamito-sémitique, sémito-hamitique ou érythréen, est une grande famille de langues d'environ 300 langues parlées principalement en Asie occidentale, en Afrique du Nord, dans la Corne de l'Afrique et dans certaines parties de le Sahel. À l'exception du sémitique, toutes les branches de la famille afroasiatique sont parlées exclusivement sur le continent africain. Les langues afroasiatiques comptent plus de 500 millions de locuteurs natifs, soit le quatrième plus grand nombre de locuteurs natifs de toutes les familles linguistiques (après l'indo-européen, le sino-tibétain et le Niger-Congo). Le phylum a six branches : berbère, tchadique, couchitique, égyptienne, sémitique et omotique ; cependant, l'inclusion d'Omotic reste controversée et plusieurs linguistes le considèrent comme une famille de langues indépendante qui était en contact à long terme avec les langues afroasiatiques. La langue ou le continuum dialectal afroasiatique de loin le plus parlé est l'arabe, un groupe de facto de variétés linguistiques distinctes au sein de la branche sémitique. Les langues qui ont évolué à partir du proto-arabe comptent environ 313 millions de locuteurs natifs, concentrés principalement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. En plus des langues parlées aujourd'hui, l'afroasiatique comprend plusieurs langues anciennes importantes, telles que l'égyptien ancien, qui forme une branche distincte de la famille, et au sein de la famille sémitique, l'akkadien, l'hébreu biblique et le vieil araméen. Il n'y a pas de consensus parmi les linguistes historiques concernant la patrie d'origine de la famille afroasiatique, ou la période où la langue mère (c'est-à-dire le proto-afroasiatique) était parlée. Les emplacements proposés comprennent la Corne de l'Afrique, l'Afrique du Nord, le Sahara oriental et le Levant.
Afroastre/Afroaster :
Afroaster est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Asteraceae. Son aire de répartition naturelle s'étend de la Tanzanie à l'Afrique australe.
Afroaves/Afroaves :
Afroaves est un clade d'oiseaux, composé des martins-pêcheurs et des parents (Coraciiformes), des pics et des parents (Piciformes), des calaos et des parents (Bucerotiformes), des trogons (Trogoniformes), des rouleaux de coucou (Leptosomiformes), des oiseaux souris (Coliiformes), des hiboux (Strigiformes ), des rapaces (Accipitriformes) et des vautours du Nouveau Monde (Cathartiformes). Les clades les plus basaux sont prédateurs, ce qui suggère que le dernier ancêtre commun des Afroaves était également un oiseau prédateur. Le cladogramme suivant des relations Afroaves est basé sur Jarvis et al (2014), avec quelques noms de clade après Yury, T. et al. (2013) et Kimball et al. (2013). Afroaves n'a pas toujours été récupéré en tant que clade monophylétique dans les études ultérieures. Par exemple, Prum et al. (2015) ont récupéré les accipitrimorphes en tant que groupe frère d'un clade (Eutelluraves) comprenant les ordres Afroavian et Australaves restants., Tandis qu'une analyse de Houde et al. (2019) ont récupéré un clade d'accipitrimorphes et de hiboux comme sœur des oiseaux terrestres restants.
Afrob/Afrob :
Robert Zemichiel (né le 1er août 1977), connu professionnellement sous le nom d'Afrob, est un rappeur et acteur allemand.
Afrobaenus/Afrobaenus :
Afrobaenus mandibularis est une espèce de coléoptères de la famille des Monotomidae, la seule espèce du genre Afrobaenus.
Afrobaromètre/Afrobaromètre :
L'Afrobaromètre est un réseau de recherche panafricain, indépendant et non partisan qui mesure les attitudes du public sur les questions économiques, politiques et sociales en Afrique. Le siège de son secrétariat est à Accra, au Ghana, enregistré en tant que société à responsabilité limitée par garantie par le Département du registraire général.
Afrobashment/Afrobashment :
{{
Afrobeat/Afrobeat :
Afrobeat est un genre musical qui implique la combinaison d'éléments de styles musicaux ouest-africains tels que la musique fuji et le highlife avec du jazz américain et plus tard des influences soul et funk, en mettant l'accent sur les voix chantées, les rythmes croisés complexes et les percussions. Le terme a été inventé dans les années 1960 par le multi-instrumentiste et chef d'orchestre nigérian Fela Kuti, qui est responsable d'avoir été le pionnier et de populariser le style à l'intérieur et à l'extérieur du Nigeria. Afrobeats est distinct de l'afrobeat - un son originaire d'Afrique de l'Ouest au 21e siècle, qui absorbe diverses influences et est une combinaison éclectique de genres tels que le highlife, le hip hop, la house, le jùjú, le ndombolo, le R&B et la soca. Les deux genres, bien que souvent confondus, ne sont pas les mêmes.
Afrobeat (livre)/Afrobeat (livre) :
Afrobeat: New Black British Fiction était une anthologie de 1999 de l'écriture noire britannique éditée par Patsy Antoine. Il a été publié à Londres par Pulp Faction. Afrobeat a présenté des contributions de nouveaux écrivains, des lauréates du prix Saga Joanna Traynor et Judith Bryan, et des œuvres de Kadija Sesay et Yinka Sunmonu. Douze des quinze contributeurs étaient des femmes. Les sujets traités comprenaient le VIH, le racisme, les émissions de télévision confessionnelles, l'obsession et le nouveau racisme.
Afrobeata/Afrobeta :
Afrobeata est un genre d'araignées sauteuses qui a été décrit pour la première fois par Lodovico di Caporiacco en 1941. En juin 2019, il ne contient que trois espèces, trouvées uniquement en Tanzanie, en Éthiopie et à Socotra : A. firma, A. latithorax et A. magnifique. Le nom est dérivé de "Africa" ​​et du genre Beata.
Afrobeata firma/Afrobeta firma :
Afrobeata firma est une espèce d'araignée sauteuse du genre Afrobeata qui vit au Yémen. Il a été décrit pour la première fois par Wanda Wesołowska et Antonius van Harten en 1994.
Afrobeata magnifica/Afrobeta magnifica :
Afrobeata magnifica est une espèce d'araignée sauteuse du genre Afrobeata qui vit en Tanzanie.
Afrobeats/Afrobeats :
Afrobeats (à ne pas confondre avec Afrobeat ou Afroswing), également connu sous le nom d'Afro-pop, Afro-fusion (également appelé Afropop et Afrofusion), est un terme générique pour décrire la musique populaire d'Afrique de l'Ouest et de la diaspora qui s'est initialement développée au Nigeria , au Ghana et au Royaume-Uni dans les années 2000 et 2010. Afrobeats est moins un style en soi, et plus un descripteur de la fusion de sons provenant du Ghana et du Nigeria. Des genres tels que le hiplife, la musique jùjú, le highlife et les rythmes naija, entre autres, ont été fusionnés sous le parapluie «afrobeats». Afrobeats est principalement produit à Lagos, Accra et Londres. L'historien et critique culturel Paul Gilroy se penche sur l'évolution de la scène musicale londonienne en raison de l'évolution démographique : Nous nous dirigeons vers une majorité africaine qui est diversifiée à la fois dans ses habitudes culturelles et dans sa relation à la gouvernance coloniale et postcoloniale. La domination caribéenne doit être placée dans ce cadre. La plupart des gens de la crasse sont des enfants africains, soit les enfants de migrants, soit les migrants eux-mêmes. On ne sait pas ce que l'Afrique pourrait signifier pour eux. Dans son livre précédent, The Black Atlantic, Gilroy rejette l'idée que la culture et la musique noires peuvent être liées à une région géographique (Gilroy 16). Afrobeats illustre définitivement ce syncrétisme en tant que genre transnational qui attire désormais l'attention internationale. David Drake écrit particulièrement sur la musique nigériane populaire et note qu'elle "Reprenant les tendances des États-Unis, de la Jamaïque et de Trinidad, ils réinventent les influences diasporiques et - le plus souvent - les réinventent complètement" (Drake).
Afroblemme/Afroblemme :
Afroblemma est un genre monotypique d'araignées aranéomorphes africaines de la famille des Tetrablemmidae contenant la seule espèce, Afroblemma thorelli. Il a été décrit pour la première fois par Pekka T. Lehtinen en 1981 et se trouve en Afrique.
Afroboletus/Afroboletus :
Afroboletus est un genre de champignons de la famille des Boletaceae. Le genre, circonscrit en 1981, contient sept espèces trouvées en Afrique tropicale.
Afrobrunnichia/Afrobrunnichia :
Afrobrunnichia est un genre de plantes de la famille Polygonaceae avec deux espèces en Afrique de l'Ouest. Il est originaire d'Angola, du Cameroun, de la République Centrafricaine, du Congo, du Gabon, du Ghana, de la Côte d'Ivoire, du Liberia, du Nigeria, de la Sierra Leone et du Zaïre. Le nom de genre Afrobrunnichia est en l'honneur de Morten Thrane Brünnich (1737–1827), un Danois zoologiste et minéralogiste. Il a été décrit et publié pour la première fois en Fl. W. Trop. Afr. Vol.1 à la page 118 en 1927.
Afrocalathea/Afrocalathea :
Afrocalathea est un genre de plantes originaires d'Afrique. Il ne contient qu'une seule espèce : Afrocalathea rhizantha (K.Schum.) K.Schum, connue du Nigeria, du Cameroun, du Gabon, du Cabinda et du Congo-Brazzaville.
Afrocalliandra/Afrocalliandra :
Afrocalliandra est un genre de plantes à fleurs de la famille des Fabacées. Il appartient au clade des mimosoïdes de la sous-famille des Caesalpinioideae.
Afrocantharellus/Afrocantharellus :
Afrocantharellus est un genre de champignons de la famille des Cantharelaceae. Il a été initialement nommé comme un sous-genre de Cantharellus, mais a été élevé au rang de genre par Donatha D. Tibuhwa en 2012 sur la base de preuves morphologiques et moléculaires. Les espèces d'Afrocantharellus ne sont connues qu'en Afrique.
Afrocantharellus fistulosus/Afrocantharellus fistulosus :
Afrocantharellus fistulosus est une espèce de champignon de la famille des cantharellacées. Décrit pour la première fois en 2008 comme une espèce de Cantharellus, il a été transféré au nouveau genre Afrocantharellus en 2012.
Afrocantharellus platyphyllus/Afrocantharellus platyphyllus :
Afrocantharellus platyphyllus est une espèce de champignon de la famille des Cantharellaceae. Décrit pour la première fois en 1966 comme une espèce de Cantharellus, il a été transféré au nouveau genre Afrocantharellus en 2012.
Afrocantharellus splendens/Afrocantharellus splendens :
Afrocantharellus splendens est une espèce de champignon de la famille des cantharellacées. Décrit pour la première fois en 1994 comme une espèce de Cantharellus, il a été transféré au nouveau genre Afrocantharellus en 2012.
Afrocantharellus symoensii/Afrocantharellus symoensii :
Afrocantharellus symoensii est une espèce de champignon de la famille des cantharellacées. Décrit pour la première fois par le mycologue Paul Heinemann en 1966 comme une espèce de Cantharellus, il a été transféré au nouveau genre Afrocantharellus en 2012.
Afrocanthium/Afrocanthium :
Afrocanthium est un genre de plantes à fleurs de la famille des Rubiacées. Il se compose d'arbres à feuilles caduques et non armés et d'arbustes. Ils sont originaires d'Afrique de l'Est, du Soudan et de l'Éthiopie à l'Afrique du Sud.
Afrocanthium keniense/Afrocanthium keniense :
Afrocanthium keniense est une espèce de plante à fleurs de la famille des Rubiacées. Il est endémique du Kenya. Il est menacé par la perte de son habitat naturel.
Afrocanthium kilifiense/Afrocanthium kilifiense :
Afrocanthium kilifiense est une espèce de plante à fleurs de la famille des Rubiacées. Il est endémique du Kenya.
Afrocanthium pseudoverticillatum/Afrocanthium pseudoverticillatum :
Afrocanthium pseudoverticillatum est une espèce de plante à fleurs de la famille des Rubiacées. On le trouve en Somalie, au Kenya, en Tanzanie et au Mozambique.
Afrocanthium shabanii/Afrocanthium shabanii :
Afrocanthium shabanii est une espèce de plante à fleurs de la famille des Rubiacées. Il est endémique de Tanzanie.
Afrocanthium siebenlistii/Afrocanthium siebenlistii :
Afrocanthium siebenlistii est une espèce de plante à fleurs de la famille des Rubiacées. Il est endémique de Tanzanie et ne se trouve que dans les montagnes Usambara et Uzungwa.
Afrocanthium vollesenii/Afrocanthium vollesenii :
Afrocanthium vollesenii est une espèce de plante à fleurs de la famille des Rubiacées. Il est endémique de Tanzanie.
Afrocanthon/Afrocanthon :
Afrocanthon est un genre de Scarabaeidae ou scarabées.
Afrocarpus/Afrocarpus :
Afrocarpus est un genre de conifères de la famille des Podocarpaceae. Deux à six espèces sont reconnues. Ce sont des arbres à feuilles persistantes originaires d'Afrique. Afrocarpus a été désigné genre en 1989, lorsque plusieurs espèces anciennement classées dans Podocarpus et Nageia ont été reclassées.
Afrocarpus dawei/Afrocarpus dawei :
Afrocarpus dawei est une espèce de conifère de la famille des Podocarpaceae. Il est originaire d'Afrique, où il est présent en République démocratique du Congo, en Tanzanie et en Ouganda. Cette espèce est un arbre qui pousse dans un habitat forestier marécageux inondé pendant la saison des pluies. Il est associé aux espèces Baikiaea insignis et Mimusops.A. dawei se trouve dans la forêt de Minziro en Tanzanie et dans les forêts adjacentes de la baie de Sango en Ouganda, situées à l'ouest du lac Victoria. La rivière Kagera abrite des forêts marécageuses et une nappe phréatique élevée qui abrite des forêts de plaine à feuilles persistantes. Cet arbre est précieux en tant que bois car il pousse un long tronc sans beaucoup de branches. Il est probablement surexploité, une des raisons pour lesquelles il est considéré comme une espèce quasi menacée.
Afrocarpus falcatus/Afrocarpus falcatus :
Afrocarpus falcatus (syn. Podocarpus falcatus) est une espèce d'arbre de la famille des Podocarpaceae. Il est originaire des forêts de montagne d'Afrique australe, où il est distribué au Malawi, au Mozambique, en Afrique du Sud et à Eswatini. Les noms communs incluent le bois jaune commun, le bois jaune bâtard, le bois jaune outeniqua, le pin africain, l'if pleureur, l'afrikaans : outeniekwageelhout, le kalander, le sotho : mogôbagôba, le xhosa : umkhoba et le zoulou : umsonti. Il est répandu, abondant dans certaines régions et n'est pas considéré comme menacé, mais c'est un arbre protégé en Afrique du Sud. Il est cultivé comme arbre d'ornement, surtout en Afrique du Sud, et occasionnellement à l'étranger.
Afrocarpus gaussenii/Afrocarpus gaussenii :
Afrocarpus gaussenii est une espèce de conifère de la famille des Podocarpaceae que l'on ne trouve qu'à Madagascar. Il peut s'agir simplement d'un cultivar ou d'une variété d'Afrocarpus falcatus ; voir Afrocarpus pour plus d'informations.
Afrocarpus gracilior/Afrocarpus gracilior :
Afrocarpus gracilior (syn. Podocarpus gracilior) est une espèce de conifère de la famille des Podocarpaceae connue sous le nom de benet à Marakwet et de bois jaune d'Afrique de l'Est, de fougère africaine ou de bois jaune bâtard en anglais. Il est originaire d'Afrique de l'Est, en Éthiopie, au Kenya, en Tanzanie, et l'Ouganda, dans les habitats afromontagnards. Il s'agit d'une espèce commune que l'on trouve dans de nombreux types d'habitats forestiers tropicaux de montagne. C'est une espèce dominante dans certaines régions. Néanmoins, il peut être en lent déclin en raison de la déforestation et de l'exploitation forestière.
Afrocarpus mannii/Afrocarpus mannii :
Afrocarpus mannii est un conifère à feuilles persistantes originaire des forêts afromontagnardes de l'île de São Tomé dans le golfe de Guinée, poussant à des altitudes de 1 300 m jusqu'au sommet à 2 024 m. Il était autrefois classé comme Podocarpus mannii. C'est un petit arbre de 10 à 15 m de haut. Les feuilles sont disposées en spirale, lancéolées, de 6–8 cm de long sur les arbres matures, plus grandes, jusqu'à 15 cm de long et 2 cm de large, sur les jeunes arbres vigoureux. Les cônes de graines sont très modifiés, avec une seule graine de 2 cm de diamètre avec un fin revêtement charnu porté sur un pédoncule court. Les cônes polliniques mesurent 1,5 à 2,5 cm de long, solitaires ou par paires sur une courte tige.
Afrocarpus usambarensis/Afrocarpus usambarensis :
Afrocarpus usambarensis est une espèce de conifère de la famille des Podocarpaceae. L'arbre est endémique de Tanzanie, dans les habitats afromontagnards.
Afrocrise/Afrocrise :
Afroccrisis est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae et contient la seule espèce Afroccrisis perissinottoi. Il a été décrit par Vives en 2009.
Afrocelestis/Afrocelestis :
Afrocelestis est un genre de papillons nocturnes appartenant à la famille des Tineidae. Le nom de ce genre est dérivé de Africa+Celestis Meyrick. Il contient de petites espèces. Poils lâches, ailes courtes et larges, cils longs. Les espèces ont une coloration de fond blanchâtre ou jaunâtre, le motif est brunâtre, composé de taches marginales indistinctes et de quelques stries ou rayures transversales. Organes génitaux masculins : ressemblant à Celestica mais uncus bilobé et fortement sclérifié. Tégumène très étroit dorsalement, valves tripartites en lobes de forme variée de structure compliquée ; pas de gnathos ; edeagus à peu près aussi long que le saccus, tubulaire et simple, sans cornuti ni coremata.
Afrocelestis evertata/Afrocelestis evertata :
Afrocelestis evertata est un papillon nocturne de la famille des Tinéidés. Il a été décrit par l'entomologiste hongrois László Anthony Gozmány en 1965 et se trouve en République démocratique du Congo. L'envergure de cette espèce est de 10 mm. La tête, le cuir chevelu et le thorax sont gris ivoire clair avec un peu de suffusion jaunâtre. Son motif est brunâtre mais pas trop distinct : une tache sur l'épaule, une triangulaire au tiers de la costa, trois autres taches plus petites sur la costa dans le tiers apical et trois encore plus petites sur le termen. Les types ont été fournis d'Elisabethville (maintenant Lubumbashi) 27-ix-1937 (Ch.Speidel).
Afrocelestis lochée/Afrocelestis lochée :
Afrocelestis lochaea est un papillon nocturne de la famille des Tinéidés. Il a été décrit en 1911 par Edward Meyrick et se trouve aux Seychelles.
Afrocelyphe/Afrocelyphe :
Afrocelyphus est un genre de Chloropidae, le genre était à l'origine placé dans la famille des Celyphidae.
Afrocentrique/Afrocentrique :
Les termes « Afrocentrique », « Africain-centré » et « Afrocentriste » peuvent faire référence à : l'Afrocentrisme, la culture populaire et l'idéologie axées sur l'histoire et la culture des Africains noirs L'Afrocentrisme, une méthode de recherche et un paradigme méthodologique utilisés dans les études noires pour centrer Les Africains en tant que sujets et agents dans leurs propres contextes historiques et culturels
Éducation afrocentrique/Éducation afrocentrique :
L'éducation afrocentrique est un système pédagogique conçu pour donner aux peuples de la diaspora africaine des modes d'éducation en contact et conformes aux hypothèses culturelles communes à leurs communautés. Une prémisse centrale derrière cela est que de nombreux Africains ont été subjugués en ayant leur conscience d'eux-mêmes limitée et en étant endoctrinés avec des idées qui vont à l'encontre d'eux et de leurs cultures. À l'instar des leaders de l'éducation d'autres cultures, les partisans affirment que ce qui éduque un groupe de personnes n'éduque pas nécessairement et n'autonomise pas un autre groupe, de sorte qu'ils affirment des priorités éducatives distinctes pour les Africains dans un contexte donné.
Afrocentricité/Afrocentricité :
L'Afrocentricité est une théorie académique et une approche de l'érudition qui cherche à centrer les expériences et les peuples d'Afrique et de la diaspora africaine dans leurs propres contextes historiques, culturels et sociologiques. Développé pour la première fois en tant que méthodologie systématisée par Molefi Kete Asante en 1980, il s'est inspiré d'un certain nombre d'intellectuels africains et de la diaspora africaine, notamment Cheikh Anta Diop, George James, Harold Cruse, Ida B. Wells, Langston Hughes, Malcolm X, Marcus Garvey, et WEB Du Bois. Le Temple Circle, également connu sous le nom de Temple School of Thought, Temple Circle of Afrocentricity ou Temple School of Afrocentricity, était un premier groupe d'africologues à la fin des années 1980 et au début des années 1990 qui a contribué à développer davantage l'Afrocentricité, basée sur des concepts de l'agence, le centrage, l'emplacement et l'orientation.
Afrocentrisme/Afrocentrisme :
L'afrocentrisme est une approche de l'étude de l'histoire du monde qui se concentre sur l'histoire des personnes d'ascendance africaine récente. C'est à certains égards une réponse aux attitudes eurocentriques à l'égard des Africains et de leurs contributions historiques. Il cherche à contrer ce qu'il considère comme des erreurs et des idées perpétuées par les fondements philosophiques racistes des disciplines universitaires occidentales telles qu'elles se sont développées pendant et depuis le début de la Renaissance européenne comme justifiant les justifications de l'asservissement d'autres peuples, afin de permettre des comptes rendus plus précis non seulement Contributions africaines mais de tous les peuples à l'histoire du monde. L'afrocentrisme traite principalement de l'autodétermination et de l'agence africaine et est un point de vue panafricain pour l'étude de la culture, de la philosophie et de l'histoire. L'afrocentrisme est un mouvement universitaire qui cherche à mener des recherches et une éducation sur des sujets d'histoire mondiale, du point de vue des peuples et des politiques historiques africains. Il adopte une position critique sur les hypothèses eurocentriques et les mythes sur l'histoire du monde, afin de poursuivre des études méthodologiques de ces derniers. Certains des critiques du mouvement pensent qu'il nie ou minimise souvent les influences culturelles européennes, du Proche-Orient et asiatiques tout en exagérant certains aspects des civilisations africaines historiques qui ont indépendamment accompli un niveau significatif de développement culturel et technologique. En général, l'afrocentrisme se manifeste généralement par une concentration sur l'histoire de l'Afrique et son rôle dans la culture afro-américaine contemporaine, entre autres. Ce que l'on appelle aujourd'hui l'afrocentrisme est né du travail des intellectuels afro-américains à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, mais a pris sa forme moderne en raison de l'activisme des intellectuels afro-américains dans le mouvement américain des droits civiques et dans le développement. des programmes d'études afro-américaines dans les universités. Cependant, suite au développement des universités dans les colonies africaines dans les années 1950, les universitaires africains sont devenus des contributeurs majeurs à l'historiographie africaine. Un pionnier notable est le professeur Kenneth Dike, qui est devenu président du Comité des études africaines à Harvard dans les années 1970. Au sens strict, l'afrocentrisme, en tant qu'historiographie distincte, a atteint son apogée dans les années 1980 et 1990. Aujourd'hui, il est principalement associé à Cheikh Anta Diop, John Henrik Clarke, Ivan van Sertima et Molefi Kete Asante. Asante, cependant, décrit ses théories comme l'Afrocentrisme. Les partisans de l'Afrocentrisme soutiennent l'affirmation selon laquelle les contributions de divers peuples noirs africains ont été minimisées ou discréditées dans le cadre de l'héritage du colonialisme et de la pathologie de l'esclavage consistant à « exclure les Africains de l'histoire ». Les principaux critiques de l'afrocentrisme incluent Mary Lefkowitz, qui le rejette comme pseudo-historique, réactif et obstinément thérapeutique. D'autres, comme Kwame Anthony Appiah, pensent que l'afrocentrisme va à l'encontre de son objectif de démantèlement des études unipolaires de l'histoire du monde en cherchant à remplacer l'eurocentrisme par un programme tout aussi ethnocentrique et hiérarchique, et essentialise négativement la culture européenne et les personnes d'ascendance européenne. Clarence E. Walker prétend que c'est "l'eurocentrisme au visage noir". Asante a cependant fait valoir que des universitaires tels que Lefkowits et Walker ont avancé des arguments d'homme de paille en utilisant le terme afrocentrisme comme terme générique qui inclut à tort son école de pensée variable, l'Afrocentricité.
Afrocerura cameroona/Afrocerura cameroona :
Afrocerura cameroona est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par George Thomas Bethune-Baker en 1927. On le trouve au Cameroun, en République démocratique du Congo, au Gabon et à São Tomé & Principe (São Tomé). L'envergure est d'environ 60 mm . Les deux ailes sont d'un blanc neige brillant, avec quelques marques noires. Les ailes antérieures ont une trace d'un trait noir interrompu oblique dans le pli et une trace d'une ligne interrompue médiane, visible comme une petite marque noire costale. Il y a aussi une trace d'une autre ligne dans la cellule, et une marque de bonne taille sur la marge intérieure. Il y a une trace de deux tirets costaux noirs très courts au-delà de la cellule, suivis d'une marque costale noire en forme de coin. Une trace nue d'une ligne subterminale noire est principalement perceptible par une marque noire de bonne taille sur la marge interne presque dans le tornus. Les ailes postérieures sont d'un blanc uniforme.
Afrocéto/Afrocéto :
Afroceto est un genre d'araignées aranéomorphes africaines de la famille des Trachelidae, décrit pour la première fois par R. Lyle et CR Haddad en 2010.
Afrochaetopodella/Afrochaetopodella :
Chaetopodella est un sous-genre de mouches appartenant à la famille des mouches Lesser Dung.
Afrochic Diaspora_Festival/Festival de la diaspora afrochique :
Afrochic Diaspora Festival est un festival artistique multidisciplinaire annuel créé en 2010 par Amoye Henry, Natassia Parson-Morris, Natasha Morris et Nijha Frederick-Allen pour mettre en valeur la culture et l'expression artistique de la communauté afro-canadienne à l'intérieur et autour de Toronto. Le festival de musique annuel met en valeur les jeunes talents émergents des Canadiens d'ascendance africaine par le biais des arts visuels, de la mode et de la musique.
Afrochilis insularis/Afrochilis insularis :
Afrochilis insularis est le seul membre connu du genre Afrochilis de la famille Machilidae, qui appartient à l'ordre Archaeognatha. Il est endémique de l'archipel de Socotra, un groupe d'îles isolées.
Afrochroa/Afrochroa :
Afrochroa lepida est une espèce de coléoptères de la famille des Buprestidae, la seule espèce du genre Afrochroa.
Afrocimex constrictus/Afrocimex constrictus :
Afrocimex constrictus, également appelé punaise des chauves-souris africaines, est un insecte parasite des chauves-souris frugivores égyptiennes dans les grottes de chauves-souris en Afrique de l'Est. La taille des populations peut comprendre des millions d'individus et dans une grotte, il peut y avoir de un à 15 insectes par chauve-souris. Il a été estimé que les punaises adultes des chauves-souris africaines se nourrissent environ une fois par semaine, prélevant ainsi 1 à 28 microlitres de sang par jour et par chauve-souris. Comme dans de nombreux autres cimicides, Afrocimex constrictus se reproduit par insémination traumatique. Pendant l'accouplement, le mâle perce l'abdomen de la femelle avec ses organes génitaux et éjacule dans sa cavité corporelle, dans un organe spécial appelé spermalège. Bien que les femelles aient des organes génitaux externes, elles sont utilisées pour la ponte mais pas pour l'accouplement. Les mâles Afrocimex constrictus percent et inséminent également d'autres mâles. Les coups de couteau homme-homme étaient à l'origine probablement nocifs pour les hommes et il a donc été supposé que les coups de couteau homme-homme étaient la raison pour laquelle les hommes Afrocimex constrictus ont - comme les femmes - développé un spermalège. Le spermalège masculin ressemble mais pas identique au spermalège féminin typique et les hommes reçoivent moins de coups de couteau que les femmes. Dans une grotte, environ 80% des femelles imitaient la version masculine du spermalège et ces femelles recevaient moins de coups de couteau de la part des mâles que les femelles qui avaient le type de spermalège d'origine. L'espèce a également fait une brève apparition dans la fiction. Dans le roman Le Jour des fourmis (1997) de l'écrivain français Bernard Werber, les habitudes d'accouplement d'A. constrictus sont employées dans les chambres de torture des fourmis.
Afroclanis/Afroclanis :
Afroclanis est un genre de papillons de nuit de la famille des Sphingidae. Le genre a été érigé par Robert Herbert Carcasson en 1968.
Afroclanis calcareus/Afroclanis calcareus :
Afroclanis calcareus est un papillon nocturne de la famille des Sphingidae. Il est connu des forêts de Brachystegia du nord de l'Afrique du Sud, du Zimbabwe et du Mozambique au Malawi, en Zambie, en République démocratique du Congo et en Tanzanie. La longueur des ailes antérieures est de 29–32 mm pour les mâles et de 34–36 mm pour les femelles et l'envergure est de 68 à 76 mm. Les ailes antérieures sont brun rougeâtre à violet brunâtre, avec une grande tache sombre sur la côte avant l'apex et un petit stigmate foncé. Les ailes postérieures sont rouge brique, généralement plus foncées à la marge.
Afroclanis neavi/Afroclanis neavi :
Afroclanis neavi est un papillon nocturne de la famille des Sphingidae. Il est connu de la savane et des forêts du Zimbabwe à la Zambie en passant par la Tanzanie. La longueur des ailes antérieures est de 24–28 mm pour les mâles et de 28–30 mm pour les femelles. Les ailes antérieures sont violet brunâtre avec un triangle foncé à l'apex et une bande foncée du tornus à l'extrémité de la cellule. Les ailes postérieures sont rouges avec une zone sombre diffuse à la marge près du tornus. Le corps est violet brunâtre brillant avec des tegulae plus foncées.
Afroclinocères/Afroclinocères :
Afroclinocera est un genre de mouches de la famille des Empididae.
Afroclivina/Afroclivina :
Afroclivina muelleriana est une espèce de coléoptère de la famille des Carabidae, la seule espèce du genre Afroclivina.
Afrocneros/Afrocneros :
Afrocneros est un genre de tephritidés ou de mouches des fruits de la famille des Tephritidae.
Afrocneros excellens/Afrocneros excellens :
Afrocneros excellens est une espèce de tephritidae ou de mouches des fruits du genre Afrocneros de la famille des Tephritidae.
Afrocominelle/Afrocominelle :
Afrocominella est un genre d'escargots de mer, mollusques gastéropodes marins de la famille des Buccinidae.
Afrocominella capensis/Afrocominella capensis :
Afrocominella capensis, nom commun du buccin allongé, est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Buccinidae. Sous-espèce Afrocominella capensis capensis (Dunker in Philippi, 1844) (synonymes : Euthria lacertina Gould, 1860 ; Fusus capensis Dunker in Philippi, 1844 (basionyme) ) Afrocominella capensis simoniana (Petit de la Saussaye, 1852) (synonymes : Afrocominella elongata (Dunker, 1857); Afrocominella multistriata (Turton, 1932); Cominella alfredensis Bartsch, 1915; Cominella elongata (Dunker, 1857); Euthria multistriata Turton, 1932; Euthria simoniana Petit, 1852; Fusus simonianus Petit de la Saussaye, 1852 (basionyme); Glypteuthria solidissima Tomlin, 1932)
Afroconulus/Afroconulus :
Afroconulus est un genre de gastéropodes appartenant à la famille des Euconulidae.Les espèces de ce genre se trouvent en Afrique.Espèce : Afroconulus concavispira (F.Haas, 1936) Afroconulus diaphanus (Connolly, 1922) Afroconulus iredalei (Preston, 1912) Afroconulus roseus DTHolyoak & GAHolyoak, 2020 Afroconulus urguessensis (Connolly, 1925)
Afrocorimus/Afrocorimus :
Afrocorimus endroedyi est une espèce de coléoptères de la famille des Silvanidae, la seule espèce du genre Afrocorimus.
Afrocoscinie/Afrocoscinie :
Afrocoscinia est un curieux genre de teignes du tigre de la famille des Erebidae érigée par Vladimir Viktorovitch Dubatolov en 2011. Le genre ne comprend qu'une seule espèce, Afrocoscinia aethiopica, décrite par Lars Kühne en 2010, qui se trouve dans les régions arides de la partie ouest du Sud Afrique. Par l'aspect général de la forme des ailes et du corps, il ressemble à des espèces du genre paléarctique Coscinia de Callimorphina. Mais de nombreuses autres caractéristiques de ce papillon montrent qu'il fait partie des Nyctemerina.
Afrocostosa/Afrocostosa :
Afrocostosa est un genre de papillons nocturnes appartenant à la sous-famille des Tortricinae de la famille des Tortricidae, avec une seule espèce.
Afrocrânie/Afrocrânie :
Afrocrania est un genre de coléoptères appartenant à la famille des Chrysomelidae. Il est distribué dans le domaine afrotropical.
Afrocrocus/Afrocrocus :
Afrocrocus est un genre de plantes à fleurs de la famille des Iridacées. C'est un genre monotypique, contenant la seule espèce Afrocrocus unifolius. Le nom du genre fait allusion à la distribution africaine et à sa ressemblance avec le genre Crocus.
Afrocuba/Afrocuba :
Afrocuba est un septuor de jazz afro-cubain basé à Cuba fondé en 1978 et dirigé par le chef d'orchestre et trompettiste Roberto Garcia López, avec le saxophoniste David Suarez Merlin et d'autres du Conservatoire de musique de La Havane. Ils se sont rarement produits en dehors de Cuba, bien qu'ils se soient produits au Ronnie Scott's Jazz Club à Londres.
Afrocubanismo/Afrocubanismo :
L'afrocubanismo était un mouvement artistique et social de la culture cubaine sur le thème noir, dont les origines remontent aux années 1920, comme dans les œuvres de l'anthropologue culturel Fernando Ortiz. Le mouvement Afrocubanismo s'est concentré sur l'établissement de la légitimité de l'identité noire dans la société, la culture et l'art cubains. Le mouvement s'est développé dans l'entre-deux-guerres lorsque les intellectuels blancs de Cuba ont reconnu ouvertement l'importance de la culture africaine à Cuba. Les expressions artistiques afro-cubaines ont contribué à intégrer la communauté noire marginalisée dans la société et l'art cubains traditionnels. Depuis sa création, les sciences humaines afro-cubaines sont devenues un domaine majeur d'études collégiales, et les influences de l'afrocubanismo peuvent être observées dans la littérature, la peinture, la musique, le théâtre et la sculpture cubains.
Afrocucumis/Afrocucumis :
Afrocucumis est un genre de concombres de mer que l'on trouve dans les eaux côtières des régions tropicales et tempérées.
Afrocyclope/Afrocyclope :
Afrocyclops est un genre de crustacés copépodes de la famille des Cyclopidae, contenant les espèces suivantes : Afrocyclops alter Kiefer, 1935 Afrocyclops curticornis (Kiefer, 1932) Afrocyclops doryphorus Kiefer, 1935 Afrocyclops gibsoni (Brady, 1904) Afrocyclops herringi Alekseev & Sanoamuang, 2006 Afrocyclops ikennus Onabamiro, 1957 Afrocyclops lanceolatus Kiefer, 1935 Afrocyclops nubicus (Chappuis, 1922) Afrocyclops pauliani Lindberg, 1951 Afrocyclops propinquus (Kiefer, 1932) Afrocyclops sparus Dussart, 1974
Afrocyclops gibsoni/Afrocyclops gibsoni :
Afrocyclops gibsoni est une espèce de copépode de la famille des Cyclopidae. Trois sous-espèces ont été identifiées : Afrocyclops gibsoni abbreviatus Kiefer, 1933 Afrocyclops gibsoni doryphorus (Kiefer, 1935) Afrocyclops gibsoni ondoensis (Kiefer, 1952)
Afrocyclops pauliani/Afrocyclops pauliani :
Afrocyclops pauliani est une espèce éteinte de copépode de la famille des Cyclopidae. Un seul spécimen a été découvert en 1951 dans une petite piscine d'eau douce près d'Antananarivo, à Madagascar, mais l'espèce n'a pas été vue dans les collections depuis.
Afrocylindromorphus/Afrocylindromorphus :
Afrocylindromorphus platysomus est une espèce de coléoptères de la famille des Buprestidae, la seule espèce du genre Afrocylindromorphus.
Afrocyon/Afrocyon :
Afrocyon est un genre éteint de grands mammifères broyeurs d'os, principalement carnivores, connus sous le nom de chiens d'ours, de la famille des Amphicyonidae endémiques d'Afrique du Miocène au Pliocène, vivant de 11,6 à 5,3 Ma et ayant existé pendant environ 6,3 millions d'années.
Afrocypholaelaps/Afrocypholaelaps :
Afrocypholaelaps est un genre d'acariens de la famille des Ameroseiidae. Ce genre compte actuellement une seule espèce, Afrocypholaelaps africanus.
Afrocypholaelaps africanus/Afrocypholaelaps africanus :
Afrocypholaelaps africanus est une espèce d'acarien de la famille des Ameroseiidae.
Afrodacarellus/Afrodacarellus :
Afrodacarellus est un genre d'acariens de la famille des Rhodacaridae. Il y a au moins 30 espèces décrites dans Afrodacarellus.
Afrodacarellus bipilosus/Afrodacarellus bipilosus :
Afrodacarellus bipilosus est une espèce d'acarien de la famille des Rhodacaridae. Cette espèce faisait autrefois partie du genre Afrogamasellus.
Afrodacarellus euungulae/Afrodacarellus euungulae :
Afrodacarellus euungulae est une espèce d'acarien de la famille des Rhodacaridae. Cette espèce faisait autrefois partie du genre Afrogamasellus.
Afrodacarellus femoratus/Afrodacarellus femoratus :
Afrodacarellus femoratus est une espèce d'acarien de la famille des Rhodacaridae.
Afrodacarellus furculatus/Afrodacarellus furculatus :
Afrodacarellus furculatus est une espèce d'acarien de la famille des Rhodacaridae. Cette espèce faisait autrefois partie du genre Afrogamasellus.
Afrodacus/Afrodacus :
Afrodacus est un sous-genre de tephritidés ou de mouches des fruits de la famille des Tephritidae.
Afrodeezia/Afrodeezia :
Afrodeezia est un album studio du bassiste américain Marcus Miller. L'album est sorti le 16 mars 2015 (16/03/2015) chez Blue Note Records. Il s'agit de sa première sortie pour Blue Note.
Afrodeutsche/Afrodeutsche :
Henrietta Smith-Rolla (née en 1980/81), est une compositrice, productrice et DJ ghanéenne-russe-allemande d'origine britannique basée à Manchester, sous le pseudonyme d'Afrodeutsche. Parallèlement à sa prolifique carrière de DJ, elle a produit de la musique pour son propre album studio, ainsi que de la musique pour la télévision et le cinéma, notamment en composant la musique du court métrage nominé aux BAFTA Kamali.
Afrodisiaque/Afrodisiaque :
Afrodisiac peut faire référence à : Afrodisiac (album Fela Kuti), 1971 Afrodisiac (album The Main Ingredient), 1973 Afrodisiac (bandes dessinées), un personnage de Marvel Comics Afrodisiac (album Brandy), 2004 Afrodisiac, album de Rastine, 1992 Afro-Disiac, album de Willy Chirino, 2001 "Afrodisiac", une chanson de 1995 de Powder "Afrodisiac" (chanson), une chanson de 2004 de Brandy
Afrodisiac (Brandy_album)/Afrodisiac (Brandy album):
Afrodisiac est le quatrième album studio de la chanteuse américaine Brandy. Il est sorti le 25 juin 2004 chez Atlantic Records. L'album a été enregistré principalement à Los Angeles entre le printemps 2003 et le début de 2004, suite à plusieurs changements majeurs dans la vie personnelle et professionnelle de Brandy. Après avoir donné naissance à sa fille et la fin de sa relation avec Big Bert, l'équipe de Brandy a subi une refonte, y compris des changements dans la production, la gestion et A&R. L'album a marqué une rupture avec son travail précédent, Brandy collaborant avec le producteur Timbaland et l'auteur-compositeur Candice Nelson sur la majorité de la composition de l'album. Beaucoup de leurs nouvelles relations étant le résultat de relations rompues, Brandy et Timbaland ont été inspirés pour expérimenter un certain nombre de sons et d'influences pour créer un son unique et individualisé qui se distinguait des autres musiques R&B. Le résultat a été un album R&B contemporain organique et doux qui a expérimenté le style illbient basé à New York, qui insuffle des rythmes hip-hop excentriques, des paysages sonores ambiants et l'échantillonnage peu orthodoxe de rock indépendant et de diverses musiques de films. Brandy a également continué à expérimenter son chant, choisissant d'utiliser des applications plus techniques de contrepoint et d'enregistrement multipiste pour ses arrangements vocaux. Un album autobiographique, les chansons présentent des paroles intimes qui traitent des luttes personnelles du chanteur avec la codépendance, la monogamie, la loyauté mal placée et l'anxiété professionnelle. À sa sortie, Afrodisiac a été acclamé par la critique pour ses paroles matures, la vocalisation de Brandy et son son expérimental global. L'album a fait ses débuts au numéro trois du Billboard 200 américain, se vendant à 131 700 exemplaires la première semaine; il a finalement été certifié or par la Recording Industry Association of America (RIAA). Afrodisiac a été nominé pour plusieurs prix, dont le Grammy Award du meilleur album R&B contemporain. L'album a engendré trois singles, dont " Talk About Our Love " avec Kanye West , qui a atteint le top 40 du Billboard Hot 100 ; avec "Who Is She 2 U" et "Afrodisiac". Depuis sa sortie, l'album a été rétrospectivement qualifié de prédécesseur du R&B alternatif, ayant été cité comme une influence par des artistes tels que Rihanna et Solange.
Afrodisiac (Fela_Kuti_album)/Afrodisiac (Fela Kuti album):
Afrodisiac est un album du compositeur, chef d'orchestre et multi-instrumentiste nigérian Afrobeat Fela Kuti, sorti à l'origine sur le label nigérian EMI en 1973. Les quatre titres de l'album étaient des réenregistrements de 45 tours nigérians refaits à Londres en 1972. L'album présente le premier album de Kuti. Le tube nigérian "Jeun Ko Ku", qui s'est vendu à plus de 200 000 exemplaires. AllMusic a déclaré que "Ces quatre entraînements [...] sont des mélanges propulsifs de funk et de musique africaine, évitant l'homogénéité de beaucoup de funk et de disques africains de millésime ultérieur, réalisés avec une énergie ininterrompue. L'interaction entre les cors, les claviers électriques, la batterie, et la voix exubérante de Fela lui donne un caractère jazz, sans sacrifier le caractère terre à terre qui le rend également dansant ». L'album a ensuite servi à la fois d'inspiration et de modèle pour l'album Remain in Light du groupe post-punk américain Talking Heads en 1980.
Afrodisiac (The_Main_Ingredient_album)/Afrodisiac (L'album Main Ingredient):
Afrodisiac est un album funk/soul de The Main Ingredient. Sorti en 1973 par RCA Records, l'album contient plusieurs chansons écrites ou co-écrites par Stevie Wonder.
Afrodisiac (chanson) / Afrodisiac (chanson):
« Afrodisiac » est une chanson de l'artiste américain Brandy. Il a été écrit par Isaac Phillips, Kenisha Pratt, Kenneth Pratt et Timbaland pour son quatrième album studio du même titre (2004), la production étant gérée par ce dernier. L'une des premières chansons sur lesquelles Norwood et Timbaland ont collaboré, le disque est une chanson R&B contemporaine décalée et rythmée avec des éléments pop et dance-pop, construite sur une flûte, des influences de la musique afro-caribéenne et des sons électro des années 1980. Considéré par Norwood comme l'un de ses favoris sur l'album, le morceau exprime la passion addictive d'une femme pour une personne spéciale, qu'elle déclare être son propre aphrodisiaque. La chanson a été acclamée par la critique contemporaine. Beaucoup ont loué la polyvalence de Norwood et l'ont considéré comme l'un des morceaux les plus remarquables d'Afrodisiac pour avoir une production innovante et différente par rapport aux autres. Sorti en tant que deuxième single international de l'album en Europe et en Océanie au cours des troisième et quatrième trimestres de 2004, "Afrodisiac" a atteint la onzième place du UK Singles Chart, son plus haut sommet, ainsi que le top 30 en France et en Irlande, et le top 40 en Australie et en Suisse, où il a dépassé le succès de son prédécesseur. Le clip du single a été réalisé par Matthew Rolston et a marqué sa deuxième collaboration avec Norwood après leur clip de 1995 pour "Best Friend". Chorégraphié par Laurieann Gibson, il a été filmé à Los Angeles, en Californie, et met en scène Norwood dansant dans un monde inondé d'eau, influencé par le blanc, l'or et le noir. "Afrodisiac" a été joué dans quelques émissions de télévision, telles que CD: UK, Top of the Pops et Billboard Live, mais a depuis été joué fréquemment lors de concerts et de tournées de Norwood, notamment le Human World Tour 2009 et le Slayana World Tour 2016. .
Afrodis%C3%ADaco/Afrodisiaco :
Afrodisíaco (anglais : Aphrodisiac) est le premier album studio du chanteur portoricain Rauw Alejandro, sorti le 13 novembre 2020, via Sony Music Latin et Duars Entertainment. L'album a été produit par Alejandro lui-même, Eydren con el Ritmo, Caleb Calloway, Kenobi, Colla, Rosalía, Sky Rompiendo, Dimelo Flow, The Martinez Brothers, Mr. NaisGai et Tainy, entre autres, et présente des collaborations avec des artistes reggaeton et hip hop. comme Anuel AA, J Balvin, Trippie Redd, Wisin & Yandel, Zion, Lennox, Arcángel, Myke Towers, Farruko, Sech et Camilo. L'album est composé de seize chansons, la plupart d'entre elles ayant un long métrage d'un artiste. L'album comprend également une nouvelle version de la chanson de 2004 "Soy una Gárgola" de Randy et Arcángel.
Afrodita Salihi/Afrodita Salihi :
Afrodita Salihi (née le 11 avril 1989) est une footballeuse macédonienne qui joue comme attaquante pour ŽFK Dragon 2014. Elle est membre de l' équipe nationale féminine de football de Macédoine .
Afrodite Superstar/Afrodite Superstar :
Afrodite Superstar est un film d'art indépendant américain tourné à New York en 2006. Le film a également été qualifié d'érotique. Le réalisateur qualifie également le film de film expérimental alors que les personnages brisent le quatrième mur et qu'il y a un mélange de satire. Afrodite Superstar a été réalisé par Venus Hottentot. La productrice exécutive Candida Royalle est également créditée de la réalisation des scènes sexuelles. Le film satirique parodie plusieurs moments culturels pop récents de It Girl, tels que le dysfonctionnement de la garde-robe de Janet Jackson et le fiasco de synchronisation labiale d'Ashlee Simpson. Afrodite Superstar a été approuvée par l'Association américaine des éducateurs, conseillers et thérapeutes sexuels et a été créée en 2007 à la New School for Social Research avec une discussion sur les femmes de couleur et les images sexuelles. Le film a ensuite été projeté dans le cadre d'une exposition d'art intitulée Hos, Putas and Dragon Ladies: Our Sexuality Remixed à la chashama Gallery de Manhattan. Afrodite Superstar a été nominé pour 7 AVN Awards en 2007, dont "Meilleur réalisateur", "Meilleur scénario" et "Meilleure partition musicale". Le film était qualifié d'"érotique" et de "cérébral" dans Essence.
Afrodite Zegers/Afrodite Zegers :
Afrodite Zegers (né le 2 décembre 1991 sous le nom d'Afrodite Kyranakou) est un marin de compétition néerlandais d'origine grecque. Elle a participé aux Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro, dans la catégorie féminine 470.
Afroditi Frida/Afroditi Frida :
Afroditi Frida est une chanteuse grecque, surtout connue pour avoir représenté la Grèce à l'ESC 1988.
Afroditi Grigoriadou/Afroditi Grigoriadou :
Afroditi Grigoriadou (29 décembre 1931 - 2 juillet 2020) était une actrice grecque de cinéma, de théâtre et de télévision.
Afroditi Kosma/Afroditi Kosma :
Afroditi Kosma (Αφροδίτη Κοσμά, née le 6 juin 1983), est une basketteuse professionnelle grecque qui joue pour l'Olympiacos et l'équipe nationale féminine grecque de basket-ball. Elle a représenté l'équipe nationale dans plusieurs Eurobasket Women.
Afroditi Krassa/Afroditi Krassa :
Afroditi Krassa (née en 1974) est une designer de produits et architecte d'intérieur britannique et a fondé son propre cabinet de conseil en design Afroditi Krassa LTD en 2002 à Londres. Krassa a fait ses études au Central St Martins College of Art and Design et plus tard, au Royal College of Art, sous la direction de l'architecte Ron Arad.
Afroditi Laoutari/Afroditi Laoutari :
Afroditi Laoutari (grec : Αφροδίτη Λαουτάρη, 1893–1975) était une célèbre chanteuse et actrice grecque de théâtre musical. une productrice d'opéra de premier plan, où il n'a pas fallu longtemps pour que sa voix et ses talents de scène soient appréciés, même si elle était autodidacte. En 1915, elle jouait déjà des rôles principaux dans l'entreprise. De cette date jusqu'aux années 1920, elle a joué des rôles dans de nombreuses œuvres de théâtre musical, à la fois étrangères et surtout grecques. Elle était la muse du compositeur et chef d'orchestre Theophrastos Sakellaridis. Au début des années 1930, elle avait pris sa retraite du théâtre. Elle est ensuite devenue l'une des premières, sinon la première, animatrice radio grecque de la station de radio d'Athènes (RCA) en 1938, où elle était une force dominante. Elle a continué à diffuser après la fin de la Seconde Guerre mondiale pendant une autre décennie. On a dit que Sofia Vembo ressemblait à Afroditi Laoutari au sommet de sa renommée. Elle est décédée en 1975.
Afroditi Skafida/Afroditi Skafida :
Afroditi Skafida (grec : Αφροδίτη Σκαφίδα ; née le 20 mars 1982) est une perchiste grecque. Elle est quatre fois championne de Grèce en plein air et trois fois en salle. Skafida a représenté le pays hôte, la Grèce, aux Jeux olympiques d'été de 2004, par coïncidence dans sa ville natale, où elle a concouru pour le saut à la perche féminin. Bien qu'acclamée par son public, elle n'a reçu aucune note lors des tours de qualification de la compétition, après avoir échoué à franchir une hauteur de 4,00 mètres. Aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin, Skafida a amélioré ses performances en franchissant avec succès la meilleure hauteur possible de 4,30 mètres au saut à la perche féminin. Skafida, cependant, n'a pas réussi à se qualifier pour la finale, puisqu'elle s'est classée seizième au général, à égalité avec la Polonaise Joanna Piwowarska et la Portugaise Sandra-Helena Tavares.
Afroditi Théopeftatou/Afroditi Théopeftatou :
Afroditi Theopeftatou (grec : Αφροδίτη Θεοπεφτάτου ; née le 23 mai 1957) est une ingénieure civile et femme politique grecque, membre du Conseil des Hellènes de 2012 au 11 janvier 2019. Née à Athènes, elle est diplômée de l'École polytechnique de l'Université de Patras et a travaillé comme ingénieur civil. Pendant ses années d'études, elle a été membre de la jeunesse communiste grecque - Rigas Feraios. Elle a été élue députée de Céphalonie avec SYRIZA aux élections de mai et juin 2012 et aux élections de janvier et septembre 2015. Elle a également été secrétaire du groupe parlementaire SYRIZA.
Afrodiziak/Afrodiziak :
Afrodiziak était un groupe de chant britannique composé de Caron Wheeler, Claudia Fontaine et plus tard Naomi Thompson, actif dans les années 1980. En tant que duo, Wheeler et Fontaine étaient surtout connus pour avoir interprété des chœurs sur le dernier single "Beat Surrender" du Jam en 1982 (sur la dernière tournée duquel ils ont joué) et sur l'album Punch the Clock d'Elvis Costello en 1983, en particulier son premier single, le hit international. "Chaque jour j'écris le livre". Après l'ajout de Naomi Thompson en tant que troisième membre, Afrodiziak a interprété des chœurs sur le single à succès " Free Nelson Mandela ", y compris l'intro a cappella, la mettant en scène dans l'émission musicale de Channel 4 The Tube en mars 1984. L'album de 1984 de Heaven 17 How Men Ils figurent en bonne place, notamment sur les singles "Sunset Now" et "And That's No Lie". Afrodiziak a joué sur les albums de Madness Keep Moving et Mad Not Mad en 1984 et 1985, apparaissant dans la vidéo du single " Sweetest Girl " de ce groupe. Toujours en 1985, ils ont interprété les chœurs sur les deux premières chansons du deuxième album de Howard Jones, Dream Into Action , qui ("Things Can Only Get Better" et "Life in One Day") sont devenus des singles à succès mondiaux; plus tard cette année-là, ils partent en tournée avec le groupe de Jones. Parmi les autres actes pour lesquels le groupe a chanté, citons le Japon, Ian Gillan, Aztec Camera, Maxi Priest, Aswad, Sam Brown et Julia Fordham. Outre The Tube, Afrodiziak est également apparu sur Top of the Pops, The Old Grey Whistle Test, Solid Gold et American Bandstand. Ils se sont produits en direct au Montreux Jazz Festival, à Live Aid Japan, au Red Nose Day of Charity et au premier concert Free Nelson Mandela. chanteur sur les deux plus grands succès du groupe, " Keep on Movin ' " et " Back to Life ", la vidéo de ce dernier morceau mettant également en vedette Fontaine en tant que choriste) et a eu une brève carrière en tant qu'artiste solo. Fontaine a continué à travailler comme choriste sur des albums d'EMF, Neneh Cherry et Hothouse Flowers, entre autres. Elle est également apparue en tant que chanteuse principale avec le groupe de musique house britannique The Beatmasters. Fontaine a figuré parmi les chanteurs de haut niveau et souvent changeants des Beatmasters, en particulier sur le club de danse 1989-1990 et le succès des charts pop "Warm Love" (de l'album Anywayawanna), et sur "Deeper into Harmony" (du 1991 album Vie et âme). Claudia Fontaine est décédée le 13 mars 2018.
Afrodizz/Afrodiz :
Afrodizz est un groupe afrobeat/afrofunk de huit membres de Montréal. Leur musique est un mélange moderne d'afrobeat, de jazz et de funk, qui a été décrit comme ayant des nuances de The Herbaliser et de Tony Allen.
Afrodon/Afrodon :
Afrodon est un genre éteint d'euthériens de la famille des Adapisoriculidae. Son espèce type est Afrodon chleuhi, connue depuis le Paléocène supérieur du Maroc. Les autres espèces connues sont Afrodon germanicus du Paléocène supérieur d'Allemagne et de France, Afrodon tagourtensis du début de l'Éocène du Maroc, Afrodon ivani du Paléocène supérieur d'Espagne et Afrodon gheerbranti du début du Paléocène de Belgique. Son aire de répartition s'est étendue du Cernaysien au Grauvien aux âges européens des mammifères terrestres.
Afrodromie/Afrodromie :
Afrodromia est un genre de mouches de la famille des Empididae.
Afrodromia angularis/Afrodromia angularis :
Afrodromia angularis est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia bicolor/Afrodromia bicolor :
Afrodromia bicolor est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia concolor/Afrodromia concolor :
Afrodromia concolor est une espèce de mouches à danser de la famille des Empididae.
Afrodromia flavifémur/Afrodromia flavifémur :
Afrodromia flavifemur est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia fulgida/Afrodromia fulgida :
Afrodromia fulgida est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia genitalis/Afrodromia genitalis :
Afrodromia genitalis est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia julianus/Afrodromia julianus :
Afrodromia julianus est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia longicornis/Afrodromia longicornis :
Afrodromia longicornis est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia maculifemur/Afrodromia maculifemur :
Afrodromia maculifemur est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia montana/Afrodromia montana :
Afrodromia montana est une espèce de mouches à danser de la famille des Empididae.
Afrodromia reducta/Afrodromia reducta :
Afrodromia reducta est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia semperviva/Afrodromia semperviva :
Afrodromia semperviva est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromia sinuosa/Afrodromia sinuosa :
Afrodromia sinuosa est une espèce de mouches à danser de la famille des mouches Empididae.
Afrodromius/Afrodromius :
Afrodromius indotatus est une espèce de coléoptère de la famille des Carabidae, la seule espèce du genre Afrodromius.
Afrodryas leda/Afrodryas leda :
Afrodryas leda, le vagabond des feuilles d'automne ou orange et citron, est un papillon de la famille des Pieridae. On le trouve dans toute l'Afrique. L'envergure des ailes est de 50–55 mm pour les mâles et de 48–56 mm pour les femelles. Les adultes volent toute l'année dans les régions plus chaudes avec des pics à la fin de l'été et à l'automne. Les larves se nourrissent de Capparis tomentosa.
Afrodynerus/Afrodynerus :
Afrodynerus est un genre afrotropical de guêpes potières.
Afrod%C3%ADsio de_Castro/Afrodisio de Castro :
Afrodísio Pereira de Castro souvent connu sous le nom d'AP Castro (1893–1975) était un directeur de la photographie brésilien qui a travaillé sur plus de cinquante films au cours de sa carrière. Parfois, il a également travaillé comme preneur de son ou monteur de films.
Afroedura/Afroedura :
Afroedura est un genre de geckos africains, des lézards de la famille des Gekkonidae. Les espèces membres sont collectivement connues sous le nom de geckos rocheux ou geckos plats. En 2021, quatre nouvelles espèces d'Afroedura ont été décrites d'Angola.
Afroedura africana/Afroedura africana :
Afroedura africana, également connu sous le nom de gecko des rochers africains, est une espèce de gecko africain que l'on trouve en Namibie et en Afrique du Sud.
Afroedura broadleyi/Afroedura broadleyi :
Afroedura broadleyi, également connu sous le nom de gecko des rochers de Broadley, est une espèce de lézard de la famille des Gekkonidae. L'espèce est endémique d'Afrique du Sud.
Afroedura donveae/Afroedura donveae :
Afroedura donveae, également connu sous le nom de gecko plat d'Iona, est une espèce de lézard de la famille des Gekkonidae. L'espèce est endémique de l'Angola.
Afroedura gorongosa/Afroedura gorongosa :
Afroedura gorongosa est une espèce de gecko africain trouvé au Mozambique.
Afroedura granitica/Afroedura granitica :
Afroedura granitica, également connu sous le nom de gecko de granit, est une espèce de gecko africain, trouvé pour la première fois dans les provinces du Limpopo et du Mpumalanga en Afrique du Sud.
Afroedura halli/Afroedura halli :
Afroedura halli , également connu sous le nom de gecko plat de Hall ou de gecko des roches intérieures , est une espèce de gecko , un lézard de la famille des Gekkonidae . L'espèce est endémique d'Afrique du Sud.
Afroedura karroica/Afroedura karroica :
Afroedura karroica, également connu sous le nom de gecko des roches intérieures ou gecko plat du Karoo, est une espèce de gecko africain que l'on trouve en Afrique du Sud et au Lesotho.
Afroedura langi/Afroedura langi :
Afroedura langi, également connu sous le nom de gecko rocheux de Lang, gecko plat de Lang ou gecko plat Lowveld, est une espèce de gecko africain que l'on trouve en Afrique du Sud et au Mozambique.
Afroedura leoloensis/Afroedura leoloensis :
Afroedura leoloensis, également connu sous le nom de gecko de roche Leolo, est une espèce de gecko africain, trouvé pour la première fois dans les provinces du Limpopo et du Mpumalanga en Afrique du Sud.
Afroedura majeur/Afroedura majeur :
Afroedura major, également connu sous le nom de gecko de roche majeur, gecko plat swazi ou gecko plat géant swazi, est une espèce de gecko africain endémique d'Eswatini (anciennement Swaziland).
Afroedura maripi/Afroedura maripi :
Afroedura maripi, également connu sous le nom de gecko plat Mariepskop ou gecko rocheux Maripi, est une espèce de gecko africain, trouvé pour la première fois dans les provinces du Limpopo et du Mpumalanga en Afrique du Sud.
Afroedura marleyi/Afroedura marleyi :
Afroedura marleyi, également connu sous le nom de gecko rocheux de Marley ou gecko plat de Marley, est une espèce de gecko africain que l'on trouve en Afrique du Sud et en Eswatini.
Afroedura pienaari/Afroedura pienaari :
Afroedura pienaari, également connu sous le nom de gecko des rochers de Pienaar, est une espèce de geckos africains, trouvés pour la première fois dans les provinces du Limpopo et du Mpumalanga en Afrique du Sud.
Afroedura pongola/Afroedura pongola :
Afroedura pongola, également connu sous le nom de gecko de roche Pongola, est une espèce de geckos africains, trouvés pour la première fois dans les provinces du Limpopo et du Mpumalanga en Afrique du Sud.
Afroedura praedicta/Afroedura praedicta :
Afroedura praedicta, également connu sous le nom de gecko plat Serra da Neve, est une espèce de lézard de la famille des Gekkonidae. L'espèce est endémique de l'Angola.
Afroedura rondavelica/Afroedura rondavelica :
Afroedura rondavelica , également connu sous le nom de gecko plat de la rivière Blyde ou gecko de roche rondavel , est une espèce de geckos africains , trouvés pour la première fois dans les provinces du Limpopo et du Mpumalanga en Afrique du Sud . Son nom spécifique et commun fait référence à la rondavelle, une structure de type hutte d'Afrique australe.
Afroedura rupestris/Afroedura rupestris :
Afroedura rupestris, également connu sous le nom de gecko plat Abel Erasmus, est une espèce de gecko africain, trouvé pour la première fois dans les provinces du Limpopo et du Mpumalanga en Afrique du Sud.
Afroedura tirasensis/Afroedura tirasensis :
Afroedura tirasensis, également connu sous le nom de gecko des rochers africains, est une espèce de geckos africains endémiques de Namibie. Il a été décrit à l'origine comme une sous-espèce d'Afroedura africana.
Afroedura vazpintorum/Afroedura vazpintorum :
Afroedura vazpintorum, également connu sous le nom de gecko plat côtier, est une espèce de lézard de la famille des Gekkonidae. L'espèce est endémique de l'Angola.
Afroedura waterbergensis/Afroedura waterbergensis :
Afroedura waterbergensis, également connu sous le nom de gecko de roche Waterberg, est une espèce de geckos africains, trouvés pour la première fois dans les provinces du Limpopo et du Mpumalanga en Afrique du Sud.
Afroedura wulfhaackei/Afroedura wulfhaackei :
Afroedura wulfhaackei, également connu sous le nom de gecko plat angolais, est une espèce de lézard de la famille des Gekkonidae. L'espèce est endémique de l'Angola.
Afroempis/Afroempis :
Afroempis est un genre de mouches de la famille des Empididae.
Afroeurydemus/Afroeurydemus :
Afroeurydemus est un genre de coléoptères de la sous-famille Eumolpinae, trouvé en Afrique. Le genre a été séparé d'Eurydemus en 1965 par Brian J. Selman, qui a déplacé toutes les espèces africaines d'Eurydemus qu'il avait vues vers ce genre ou des genres africains apparentés et a estimé qu'il était probable qu'Eurydemus était limité aux Fidji. De nombreuses espèces ont également été placées à l'origine à Syagrus.
Afroeurydemus akaensis/Afroeurydemus akaensis :
Afroeurydemus akaensis est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Brian J. Selman en 1972.
Afroeurydemus armatus/Afroeurydemus armatus :
Afroeurydemus armatus est une espèce de chrysomèle de la République du Congo et de la République démocratique du Congo, observée par J. Achard en 1915.
Afroeurydemus basilewskyi/Afroeurydemus basilewskyi :
Afroeurydemus basilewskyi est une espèce de chrysomèle signalée en République du Congo et en République démocratique du Congo. Il a été décrit pour la première fois dans le parc national de la Garamba par Brian J. Selman en 1972.
Afroeurydemus bimaculatus/Afroeurydemus bimaculatus :
Afroeurydemus bimaculatus est une espèce de chrysomèle de la Côte d'Ivoire, du Gabon, de la République du Congo et de la République démocratique du Congo. Il a été décrit pour la première fois par Édouard Lefèvre en 1877.
Afroeurydemus bipunctatus/Afroeurydemus bipunctatus :
Afroeurydemus bipunctatus est une espèce de chrysomèle du Ghana, de la Côte d'Ivoire, de la République du Congo et de la République démocratique du Congo. Il a été décrit pour la première fois par Julius Weise en 1883.
Afroeurydemus bredoi/Afroeurydemus bredoi :
Afroeurydemus bredoi est une espèce de coléoptère de la République démocratique du Congo. Il a été décrit pour la première fois par l'entomologiste belge Louis Jules Léon Burgeon en 1941.
Afroeurydemus brevilineatus/Afroeurydemus brevilineatus :
Afroeurydemus brevilineatus est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Martin Jacoby en 1900.
Afroeurydemus caliginosus/Afroeurydemus caliginosus :
Afroeurydemus caliginosus est une espèce de chrysomèle de la Tanzanie et de la République démocratique du Congo. Il a été décrit pour la première fois par Édouard Lefèvre en 1891, comme une espèce de Syagrus.
Afroeurydemus congoensis/Afroeurydemus congoensis :
Afroeurydemus congoensis est une espèce de chrysomèle de la République du Congo et de la République démocratique du Congo. Il a été décrit pour la première fois par l'entomologiste belge Louis Jules Léon Burgeon en 1942, à partir de spécimens collectés par Gaston-François de Witte dans le parc national Albert entre 1933 et 1935, et a été initialement placé dans le genre Rhembastus. Il a ensuite été déplacé par Brian J. Selman vers le genre Paraivongius en 1965. Cependant, cela a été déterminé plus tard comme étant une erreur, et l'espèce a ensuite été déplacée vers Afroeurydemus en 1970.
Afroeurydemus demoulini/Afroeurydemus demoulini :
Afroeurydemus demoulini est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Selman en 1972.
Afroeurydemus distinctus/Afroeurydemus distinctus :
Afroeurydemus distinctus est une espèce de chrysomèle signalée en République du Congo et en République démocratique du Congo. Il a été décrit pour la première fois dans le parc national de la Garamba par Brian J. Selman en 1972. Ses plantes hôtes comprennent Grewia mollis et Annona senegalensis, et il a également été signalé sur des fleurs de Cyperus acericomus.
Afroeurydemus garambaensis/Afroeurydemus garambaensis :
Afroeurydemus garambaensis est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo et de la Côte d'Ivoire, décrite par Brian J. Selman en 1972.
Afroeurydemus ghesquierei/Afroeurydemus ghesquierei :
Afroeurydemus ghesquierei est une espèce de coléoptère de la République démocratique du Congo. Il a été décrit pour la première fois par l'entomologiste belge Louis Jules Léon Burgeon en 1941.
Afroeurydemus guessfeldi/Afroeurydemus guessfeldi :
Afroeurydemus guessfeldi est une espèce de chrysomèle de l'Afrique de l'Ouest, de la République du Congo et de la République démocratique du Congo, décrite par Ferdinand Karsch en 1882.
Afroeurydemus holubi/Afroeurydemus holubi :
Afroeurydemus holubi est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, observée par Jacoby en 1897.
Afroeurydemus espoir/Afroeurydemus espoir :
Afroeurydemus hopei est une espèce de chrysomèle de la République du Congo et de la République démocratique du Congo, décrite par Gilbert Ernest Bryant en 1938.
Afroeurydemus ituriensis/Afroeurydemus ituriensis :
Afroeurydemus ituriensis est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, observée par Weise en 1924.
Afroeurydemus maculipennis/Afroeurydemus maculipennis :
Afroeurydemus maculipennis est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, observée par Jacoby en 1900.
Afroeurydemus marginatus/Afroeurydemus marginatus :
Afroeurydemus marginatus est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, observée par Jacoby en 1900.
Afroeurydemus michai/Afroeurydemus michai :
Afroeurydemus michai est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Selman en 1972.
Afroeurydemus niger/Afroeurydemus niger :
Afroeurydemus niger est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Selman en 1972.
Afroeurydemus nigricinctus/Afroeurydemus nigricinctus :
Afroeurydemus nigricinctus est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Selman en 1972.
Afroeurydemus nigricornis/Afroeurydemus nigricornis :
Afroeurydemus nigricornis est une espèce de chrysomèle signalée en République du Congo, en République démocratique du Congo et en Côte d'Ivoire. Il a été décrit pour la première fois dans le parc national de la Garamba par Brian J. Selman en 1972. Ses plantes hôtes comprennent les fleurs de Lamiaceae et Rubiaceae.
Afroeurydemus obscurellus/Afroeurydemus obscurellus :
Afroeurydemus obscurellus est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Selman en 1972.
Afroeurydemus pallidus/Afroeurydemus pallidus :
Afroeurydemus pallidus est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Selman en 1972.
Afroeurydemus puncticollis/Afroeurydemus puncticollis :
Afroeurydemus puncticollis est une espèce de coléoptère. Il est distribué en République démocratique du Congo et en Éthiopie. Il a été décrit par Bryant en 1933.
Afroeurydemus saegeri/Afroeurydemus saegeri :
Afroeurydemus saegeri est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Selman en 1972.
Afroeurydemus selmani/Afroeurydemus selmani :
Afroeurydemus selmani est une espèce de coléoptère de la République démocratique du Congo. Il a été décrit à l'origine par Brian J. Selman en 1972 sous le nom d'Afroeurydemus signatus. En 2019, cette espèce est devenue un homonyme d'Afroeurydemus signatus (Pic, 1940), une espèce anciennement placée à Syagrus et déplacée à Afroeurydemus par Stefano Zoia. L'espèce de Selman a ensuite été renommée Afroeurydemus selmani.
Afroeurydemus signatus/Afroeurydemus signatus :
Afroeurydemus signatus est une espèce de chrysomèle de l'Angola, décrite par Maurice Pic en 1940.
Afroeurydemus striatus/Afroeurydemus striatus :
Afroeurydemus striatus est une espèce de chrysomèle de la République démocratique du Congo, décrite par Selman en 1972.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bodegas Pomar, C.A.

Bodalla, Nouvelle_Galles_du_Sud/Bodalla, Nouvelle-Galles du Sud : Bodalla est une petite ville sur la côte sud de la Nouvelle-Galles du...