Rechercher dans ce blog

lundi 28 février 2022

Abdel-Muhsin Al-Sa'dun


Abdallah Zohdy/Abdallah Zohdy :
Abdallah Zohdy (3 décembre 1928 - 8 avril 1968) était un tireur sportif égyptien. Il a participé à l'épreuve du pistolet de 25 mètres aux Jeux olympiques d'été de 1964.

Abdallah Zouaghi/Abdallah Zouaghi :
Abdallah Zouaghi ( arabe : عبد الله الزواغي ; langues berbères : ⵄⴱⴷⵍⵍⴰⵀ ⵥⵡⴰⵖⵉ) a été membre du Comité Arabe du Scoutisme. En 1976, il a reçu le 114ème Loup de Bronze, la seule distinction de l'Organisation Mondiale du Mouvement Scout, décernée par le Comité Mondial du Scoutisme pour services exceptionnels au Scoutisme mondial.
Abdallah Zrika/Abdallah Zrika :
Abdallah Zrika (arabe : عبدالله زريقة) (né en 1953 à Casablanca) est l'un des poètes les plus célèbres du Maroc. Sa poésie est libre, basée sur la langue parlée et sans égal dans la littérature arabe contemporaine dans sa spontanéité. Pour la jeunesse marocaine des années politiquement et socialement répressives des années 1970, il représentait l'idéal de la poésie, de la liberté de vivre et d'expression.
Abdallah al-Adil/Abdallah al-Adil :
Abu Muhammad ʿAbdallah 'al-ʿAdil' (arabe : عبد الله ʿAbd Allāh ; décédé le 4 octobre 1227) était un calife almohade, un ancien gouverneur d'al-Andalus qui a défié et obtenu le meurtre de son prédécesseur, Abd al-Wahid I Son coup d'État de 1224 a inauguré une période d'instabilité qui a duré bien au-delà de sa propre mort en 1227. Il est souvent considéré comme l'un des califes almohades les plus désastreux. Son coup d'État a divisé les Almohades et a déclenché la perte d'al-Andalus et l'effondrement éventuel de l'État almohade.
Abdallah al-Ajmi/Abdallah al-Ajmi :
Abdallah Saleh Ali Al Ajmi (2 août 1978 - 23 mars 2008) était un citoyen koweïtien, qui a été détenu en détention extrajudiciaire dans les camps de détention américains de Guantanamo Bay, à Cuba. Son numéro de série d'internement à Guantanamo était le 220. Les rapports des analystes antiterroristes de la Force opérationnelle interarmées de Guantanamo indiquaient qu'il était né le 2 août 1978 à Almadi, au Koweït. Le 2 septembre 2003, les avocats Thomas Wilner, Neil H. Koslowe, Kristine A. Huskey et Heather Lamberg Kafele ont déposé une requête en bref de Certiorari au nom d'Al Ajmi et de onze autres détenus de Guantanamo. En mars ou avril 2008, Al Ajmi a mené un attentat suicide en Irak.
Abdallah al-Asbah/Abdallah al-Asbah :
Abdallah al-Asbah) (arabe : عبد الله الأصبح, également connu sous le nom d'Abu al-Abed) (mars 1910-avril 1938) était un commandant rebelle palestinien qui a participé à la révolte arabe de 1936-1939 en Palestine. Il a été tué par les forces britanniques près de la frontière avec le Liban. Il est né dans le village d'al-Ja'una près de Safad.
Abdallah al-Battal/Abdallah al-Battal :
Abdallah al-Battal ( arabe : عبدالله البطال , allumé 'Abdallah le héros'; mort en 740) était un commandant arabe musulman dans les guerres arabo-byzantines du début du 8ème siècle, participant à plusieurs des campagnes lancées par le califat omeyyade contre l'empire byzantin. Les faits historiques sur sa vie sont rares, mais une vaste tradition pseudo-historique et légendaire s'est développée autour de lui après sa mort, et il est devenu une figure célèbre de la littérature épique arabe et plus tard turque sous le nom de Sayyid Battal Ghazi.
Abdallah al-Ghalib/Abdallah al-Ghalib :
Abdallah al-Ghalib Billah ( arabe : عبد الله الغالب ; 1517 - 22 janvier 1574, régna de 1557 à 1574) était le deuxième sultan saadien du Maroc . Il a succédé à son père Mohammed ash-Sheikh comme sultan du Maroc.
Abdallah al-Ghalib_II/Abdallah al-Ghalib II :
Abdallah al-Ghalib II était membre de la dynastie saadienne qui a gouverné certaines parties du Maroc pendant les conflits de succession au sein de la dynastie entre 1603 et 1627. Il était le fils de Muhammad al-Sheikh al-Ma'mun, qui était à son tour le fils du puissant sultan Ahmad al-Mansur.
Abdallah al-Ghazwani/Abdallah al-Ghazwani :
Abu Mohammed Abdallah al-Ghazwani (arabe : أبومحمد عبدالله الغزواني) (mort en 1529) était un saint soufi du Maroc dans la tradition d'al-Jazuli et de cendre-Shadhili. Il était le successeur d'Abdelaziz al-Tebaa. Quelque deux cents ans après sa mort, il devint l'un des Sabaatou rijales, les sept saints de Marrakech, une institution fondée par al-Yusi à l'instigation du sultan Moulay Ismael (1672-1727). Abdallah al-Ghazwani a écrit sur l'idée de la Tariqa Muhammadiyya. Al-Ghazwani a combiné les idées d'Ibn Arabi et d'al-Jili sur l'absorption (ou l'annihilation) du saint dans l'essence musulmane ( dhat ) en mettant l'accent sur la nécessité de l'implication du saint dans la société. Al-Ghazwani était également réputé pour son habileté à creuser des puits et à construire des canaux.
Abdallah al-Hubal/Abdallah al-Hubal :
Abdallah al-Hubal (1955 - 16 août 1998) était un tueur en série yéménite. Après avoir tué sept personnes en 1990 après la réunion yéménite, il a été emprisonné à Aden, mais a pu fuir pendant une courte période. Il n'a été retrouvé qu'au début du mois d'août 1998, lorsqu'il a tué un couple et trois autres personnes à Bayt al-Faqīh. Ces derniers étaient, selon la police, témoins des deux premiers meurtres. Le 16 août 1998, al-Hubal s'est engagé dans une fusillade avec la police, tuant un policier et en blessant plusieurs autres avant d'être lui-même abattu.
Abdallah al-Khazin/Abdallah al-Khazin :
Abdallah al-Khazin était un commandant militaire qui a servi les Ikhshidids d'Égypte. En 956/7, il a conquis la ville d'Ibrim en Nubie, tandis qu'en 956/7, 960/1 et 964/5, il a mené des raids navals infructueux contre l'Empire byzantin, le dernier avec une flotte de Syrie. Entre les deux derniers raids, il a également participé, en tant que commandant en second, à un autre raid dirigé par Abu'l-Faraj al-Tarsusi.
Abdallah al-Mahdi_Billah/Abdallah al-Mahdi Billah :
Abu Muhammad Abdallah ibn al-Husayn (arabe : أبو محمد عبد الله بن الحسين المهدي بالله) (873 - 4 mars 934), mieux connu sous son nom royal Al-Mahdi Billah, était le fondateur de l'Isma seul califat chiite majeur de l'histoire islamique et le onzième imam de la foi ismaélienne.
Abdallah al-Qahdi/Abdallah al-Qahdi :
Abdallah al-Qahdi est un brigadier yéménite de l'armée yéménite. Il a quitté son poste de général militaire supérieur d'Aden lors du soulèvement yéménite de 2011.
Abdallah al-Qutbi/Abdallah al-Qutbi :
Abdallah ibn Mu'allim Yusuf al-Qutbi ( arabe : عبد الله يوسف قطبي ) (vers 1879 - 1952) était un polémiste , théologien et philosophe somalien qui vivait à Qulunqul ( Kolonkol ), en Somalie .
Abdallah ben_Aïcha/Abdallah ben Aïcha :
Abdallah ben Aisha ( arabe : عبد الله بن عائشة ), également Abdellah bin Aicha , était un amiral marocain et ambassadeur en France et en Angleterre au 17ème siècle. Abdallah partit pour la France le 11 novembre 1698 afin de négocier un traité. Il parlait couramment l'espagnol et l'anglais, mais pas le français. Son ambassade fait suite à la visite de François Pidou de Saint Olon au Maroc en 1689. Abdallah rencontre Louis XIV le 16 février 1699. Il est chaleureusement accueilli à Paris et visite de nombreux monuments. Il rencontra également le roi anglais déchu Jacques II, exilé en France à cette époque, qu'il avait apparemment connu dans sa jeunesse alors qu'il avait été captif en Angleterre. L'une des principales missions d'Abdallah avait été d'obtenir un accord pour empêcher la capture de musulmans par les navires français et d'obtenir le retour des pirates marocains capturés employés sur les galères françaises. Louis XIV a cependant nié un traité, et au contraire s'est vanté de son pouvoir auprès du roi marocain. sur le trône d'Angleterre s'il voulait se convertir à l'islam, et sinon, du moins au protestantisme.
Abdallah bin_Alawi/Abdallah bin Alawi :
Abdallah bin Alawi était le sultan (?Shirazi) de et sur l'île d'Anjouan (aux Comores) de 1816 à 1832, puis de nouveau de 1833 à sa mort en 1836. Il fut d'abord succédé par Ali bin Salim, et enfin par Saidi Alawi ben Abdallah.
Abdallah bin_Bayyah/Abdallah bin Bayyah :
Abdallah bin Mahfudh ibn Bayyah (né en 1935), est un érudit islamique et professeur d'études islamiques à l'Université King Abdul Aziz de Djeddah, en Arabie saoudite. Il est spécialiste des quatre écoles sunnites traditionnelles, en mettant l'accent sur le Maliki Madh ' hab. Il est actuellement président du Forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes. Bin Bayyah est impliqué dans un certain nombre de conseils savants, dont le Conseil islamique du Fiqh, un institut basé en Arabie saoudite. Il a également été vice-président de l'Union internationale des savants musulmans. dont il a démissionné en 2014. Il était également membre du Conseil européen pour la fatwa et la recherche, basé à Dublin, un conseil de religieux musulmans qui vise à expliquer la loi islamique d'une manière sensible aux réalités des musulmans européens. Pendant plus de deux décennies, en relation avec ces deux dernières institutions, il a travaillé en étroite collaboration avec le savant égyptien Yusuf al-Qaradawi. Cependant, après les printemps arabes, Bin Bayyah a pris ses distances avec Qardawi et l'Union internationale des universitaires musulmans, fondant à la place le Forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes, basé aux Émirats arabes unis. Le Forum a suscité une énorme controverse pour ses liens étroits avec la dictature des Émirats arabes unis.
Abdallah ben Laden/Abdallah ben Laden :
Abdallah ben Oussama ben Mohammed ben 'Awad ben Laden (arabe : عبدالله بن أسامة بن محمد بن عوض بن لادن ; né vers 1976) est le fils d'Oussama ben Laden et la première épouse d'Oussama, une Syrienne appelée Najwa Ghanhem Il ne doit pas être confondu avec le demi-frère d'Oussama ben Laden, Abdallah ben Laden (né en 1966) ou l'aîné cheikh Abdallah ben Laden, décédé en 2002 à l'âge de 75 ans.
Abdallah ibn_Abd_al-Malik/Abdallah ibn Abd al-Malik :
ʿAbdallāh ibn ʿAbd al-Malik ibn Marwān (arabe : عبد الله بن عبد الملك) (dans les sources grecques Ἀβδελᾶς, Abdelas) était un prince omeyyade, fils du calife Abd al-Malik ibn Marwan (r. 68 et le gouverneur de l'Egypte en 705-709.
Abdallah ibn_Abd_al-Rahman_ibn_Mu%27awiyah_ibn_Hudayj_al-Tujibi/Abdallah ibn Abd al-Rahman ibn Mu'awiyah ibn Hudayj al-Tujibi :
Abdallah ibn Abd al-Rahman ibn Mu'awiya ibn al-Hudayj Tujibi (arabe: عبد الله بن عبد الرحمن بن معاوية بن حديج التجيبي) (décédé 772 Janvier) était gouverneur de l'Egypte pour le califat abbasside, 769-772.
Abdallah ibn_Abi_al-Shawarib/Abdallah ibn Abi al-Shawarib :
Abdallah ibn al-Hasan ibn Abdallah ibn Ali ibn Muhammad ibn Abd al-Malik ibn Abi'l-Shawarib (arabe : عبدالله بن الحسن بن أبي الشوارب) était un juriste musulman du 10ème siècle qui a servi comme chef qadi de Bagdad. Né en novembre/décembre 931, Abdallah appartenait à la famille Banu Abi'l-Shawarib, une famille légale hanafite qui, aux IXe et XIe siècles, produisit 24 cadis, dont huit chefs califes, pour les califes abbassides. Son frère Muhammad a servi comme chef qadi en 944–945 et 946–947. Il est devenu chef qadi en septembre / octobre 961, après avoir acheté le poste aux Buyids au pouvoir contre un paiement annuel de 200 000 dirhams en argent. Pour payer cela, il a à son tour vendu des rendez-vous à la shurta et à la hisbah pour 20 000 dirhams par mois lunaire. Cela s'est heurté à l'opposition du calife al-Muti, qui a refusé de le confirmer dans son bureau ou même de le rencontrer. C'est le dirigeant Buyid, Mu'izz al-Dawla, qui a effectué l'investiture à la place. La nomination a été largement opposée, tant par la population que par l'opinion scientifique, et il a été destitué après moins de deux ans au pouvoir, en juin 963. Il a été remplacé par son prédécesseur immédiat, Umar ibn Aktham, et tous ses jugements ont été déclarés nuls. L'historien moderne Heribert Busse considère l'épisode comme "probablement l'exemple le plus grossier de vénalité" de toute la période, et remarque que l'historien médiéval al-Khatib al-Baghdadi n'a pas daigné inclure une biographie d'Abdallah dans son dictionnaire biographique sur la histoire de Bagdad. Abdallah mourut entre 1025 et 1027.
Abdallah ibn_Ahmad/Abdallah ibn Ahmad :
'Abdallah ibn Ahmad fut l'émir du Sistan de 922 à 923. 'Abdallah devint émir dans la nuit du 8 octobre 922, lorsqu'il mena un soulèvement à Zarang contre Ahmad ibn Qudam. La plupart des habitants de Zarang ont soutenu 'Abdallah, forçant Ahmad à fuir la ville; ce dernier s'est rendu à al-Rukhkhaj et Bust. 'Abdallah a tenté de le poursuivre en empruntant une route directe à travers le désert, mais a découvert qu'Ahmad avait empoisonné tous les puits le long du chemin. Devant emprunter un itinéraire plus long à la place, il rattrapa néanmoins Ahmad en janvier 923, le battant au combat et le capturant. Peu de temps après avoir vaincu Ahmad, le règne d'Abdallah a été mis en péril car il a commencé à perdre le soutien populaire dont il avait bénéficié auparavant. Ses exigences fiscales sévères sur Bust et Zarang, et sa décision d'abandonner Zarang et de déménager à Bust, ont finalement poussé les habitants de Zarang à se rebeller en mai 923. Leur choix de chef était un Saffaride, Abu Ja'far Ahmad, même si aucun Saffaride avait régné sur le Sistan pendant plus d'une décennie. Le fils d'Abdallah, 'Aziz, a tenté de reprendre le contrôle de Zarang, mais malgré l'anarchie qui a régné pendant un certain temps parmi les 'ayyars, leur fidélité à la lignée saffaride leur a permis de défendre la ville contre lui. Après cela, les choses se sont rapidement effondrées pour 'Abdallah. Son représentant à al-Rukhkhaj a déplacé sa loyauté vers Abu Ja'far, et les habitants de Bust ont également déclaré leur soutien aux Saffarides. 'Abdallah a maintenu sa position sur les bords du Sistan, mais a été vaincu au combat par les partisans d'Abu Ja'far. Il s'enfuit en direction de Samanid Khurasan, mais fut capturé et ramené à Zarang dans la nuit du 26 octobre 923. C'est la dernière mention de lui ; il est probable qu'il ait été soit emprisonné, soit tué. Son fils 'Aziz a continué à s'opposer à Abu Ja'far jusqu'à la fin de 925, mais a finalement été vaincu également.
Abdallah ibn_Ahmad_II/Abdallah ibn Ahmad II :
Abu Amir Abdallah ibn Ahmad II (arabe : أبو عامر عبد الله بن أحمد) était le sultan mérinide du Maroc de 1396 à 1398.
Abdallah ibn Al-Aftas/Abdallah ibn Al-Aftas :
Abd Allah ibn Muhammad ibn Maslama (arabe : عبد الله بن محمد الأفطس) (c. 1004 - c. 1060), surnommé Ibn al-Aftas, était le fondateur de la dynastie Aftasid du taifa de Badajoz, dans ce qui était alors Al- Andalousie. C'était un berbère Miknasa de la région de Cordoue. Ibn al-Aftas est devenu le vizir de Sabur al-Khatib, ancien esclave du calife al-Hakam II, devenu prince de la marche inférieure de l'ancien califat de Cordoue. A la mort de Sabur, Ibn al-Aftas prend le pouvoir, et Badajoz sous sa direction, devient la capitale d'une principauté centrée sur le Guadiana et s'étendant sur le centre du Portugal. Il était un éminent tacticien militaire et était surnommé "Al-Mansur" (le vainqueur). Il mourut vers 1060 après JC.
Abdallah ibn Alawi al-Haddad/Abdallah ibn Alawi al-Haddad :
Imam Sayyid Abd Allah ibn Alawi al-Haddad (arabe : عبد الله ابن علوي الحدّاد, romanisé : Imam `Abd Allah ibn `Alawi al-Haddad ; prononciation arabe : [ʕbdullah ibn ʕlwij ɑl-ħadda]) (né en 1634 CE) était un érudit islamique yéménite. Il a vécu toute sa vie dans la ville de Tarim dans la vallée de l'Hadramaout au Yémen et y est mort en 1720 CE (1132 Hijri). Il adhérait au credo de foi sunnite Ashari (Aqeedah), tandis que dans la jurisprudence islamique (Fiqh), il était un musulman sunnite de l'école Shafi'i. Bien qu'il soit une source de référence majeure parmi les musulmans sunnites (en particulier parmi les soufis), ce n'est que récemment que ses livres ont commencé à attirer l'attention et à être publiés dans le monde anglophone. Leur attrait réside dans la manière concise dont les piliers essentiels de la croyance, de la pratique et de la spiritualité islamiques ont été rationalisés et expliqués de manière suffisamment efficace pour le lecteur moderne. Des exemples de tels ouvrages sont Le Livre de l'Assistance, La Vie de l'Homme et Connaissance et Sagesse.
Abdallah ibn_Ali/Abdallah ibn Ali :
Abu Muhammad Abdallah ibn Ali ( arabe : عبد الله بن علي ; c. 712 - 764 CE) était un membre des Banu Abbas , qui a joué un rôle de premier plan dans sa montée au pouvoir pendant la révolution abbasside . En tant que gouverneur de Syrie, il a consolidé le contrôle abbasside sur la province, éliminant les vestiges de la dynastie omeyyade et réprimant les soulèvements pro-omeyyades. Après la mort de son neveu et premier calife abbasside, al-Saffah, en 754, il lança une offre pour le titre de calife contre le frère d'al-Saffah, al-Mansur, mais fut vaincu et emprisonné. Il est tué en 764.
Abdallah ibn_Amir/Abdallah ibn Amir :
Abu Abd al-Rahman Abdallah ibn Amir ibn Kurayz (arabe : أبو عبد الرحمن عبد الله بن عامر بن كريز) était un homme politique et général de Rashidun, servant comme gouverneur de Bassora de 647 à 656 après JC sous le règne de 647 à 656 après JC. Il était cousin du calife par son père. Il est surtout connu pour ses prouesses administratives et militaires; sa campagne de reconquête et de pacification des anciens territoires de l'Empire perse a laissé un héritage d'islamisation en Iran et en Afghanistan.
Abdallah ibn_Azzuz/Abdallah ibn Azzuz :
Abdallah ibn Azzuz ou Abu Mohammed Abdallah ibn Azzuz al-Kurashi al-Shadhili al-Marrakushi également connu sous le nom de Sidi Balla (mort en 1789) était un écrivain marocain. Il a surtout écrit sur le mysticisme, mais aussi sur la médecine. Le Mahab al-kuzuf wa-nafy al-zulumai fi il al-tibb wa l-tabai wa l-hikma d'Ibn Azzuz, recueil de formules thérapeutiques, était particulièrement connu. Son travail sur les plantes médicinales, Kashf al-rumuz était également bien connu.
Abdallah ibn Buluggin/Abdallah ibn Buluggin :
Abdallah ibn Buluggin (arabe : عبد الله بن بلقين), nom complet : ʿAbd Allāh ben Buluggīn ben Bādīs ben Ḥabūs ben Zīrī (1056–après 1090), également connu sous le nom de « Al-Muzaffar » (le conquérant), était le petit-fils de Badis ben Habus et le dernier souverain ziride de la Taifa de Grenade (1073-1090).
Abdallah ibn_Ibad/Abdallah ibn Ibad :
ʿAbd Allāh ibn Ibāḍ al-Tamīmī (arabe : عبدالله بن إباض التميمي ; mort vers 700) était un érudit islamique arabe et kharijite de Bassorah, de la tribu des Banū Saʿd de Tamīm. Dans l'historiographie islamique traditionnelle, il est le fondateur et l'homonyme de l'Islam Ibāḍī. Ibn Ibāḍ faisait partie du groupe de Kharijites de Basran qui, dirigé par Nāfīʿ ibn al-Azraq, a rejoint les défenseurs sous ʿAbd Allāh ibn al-Zubayr au siège de la Kaʿba par les Omeyyades en 683. Après la levée du siège, les Kharijites furent déçus par le refus d'Ibn al-Zubayr de dénoncer le défunt calife ʿUthmān et retournèrent à Bassorah. Là, ils ont été emprisonnés par le gouverneur omeyyade ʿUbayd Allāh ibn Ziyād. Lorsque les Basrans se sont soulevés et ont renversé le régime omeyyade, les prisonniers ont été libérés. Ibn al-Azraq a conduit beaucoup d'entre eux à Ahvaz, dénonçant les citadins comme des "polythéistes". Ibn Ibāḍ est resté à Bassorah. Ibn Ibāḍ a écrit une défense de ces Kharijites qui sont restés derrière. En défendant les Basrans contre l'accusation de polythéisme et en les accusant de simple « ingratitude », il justifie la décision des vrais musulmans de vivre parmi eux. Selon Abū Mikhnaf, décédé en 774 et qui est la première source sur la vie d'Ibn Ibāḍ, Ibn Ibāḍ a également écrit contre la position intermédiaire de ʿAbd Allāh ibn al-Ṣaffār, fondateur de la secte Sufri. Selon al-Madāʾinī, Ibn Ibāḍ a également reçu l'opposition d'Abū Bayhas, fondateur de la secte Bayhasiyya, qui a pris une position plus proche d'Ibn al-Azraq. la vie. La tradition ibāḍī elle-même ne contient pas d'autres détails biographiques. Il attribue à Ibn Ibāḍ deux lettres survivantes adressées au calife omeyyade ʿAbd al-Malik. Des études récentes ont remis en question leur authenticité. Même la position d'Ibn Ibāḍ en tant que chef des premiers Ibāḍīs a été remise en question. Son contemporain, Jābir ibn Zayd (mort en 712), occupe une place encore plus importante dans la tradition ultérieure. L'une des lettres attribuées à Ibn Ibāḍ a été réattribuée à Jābir ibn Zayd et son destinataire identifié comme étant ʿAbd al-Malik ibn al-Muhallab, chef de la tribu Azd à laquelle appartenait Jābir.
Abdallah ibn_Ibrahim/Abdallah ibn Ibrahim :
Abou al-Abbas Abdallah ibn Ibrahim I I ibn al-Aghlabi (arabe: أبو العباس عبد الله الأول بن إبراهيم الأول الأغلبي) a été le deuxième émir aghlabide de l'Ifriqiya, au pouvoir d'Octobre / Novembre 812 à sa mort le 25 Juin 817.He était connu pour sa beauté, mais aussi pour son pouvoir arbitraire, car il a introduit une taxe sur les récoltes en espèces, au lieu de la dîme habituelle en nature. Cette taxe était contraire au précédent coranique et a suscité beaucoup d'opposition. Quand Abdallah est mort peu de temps après, cela a été largement considéré comme une punition divine. Il a été remplacé par son frère Ziyadat Allah I.
Abdallah ibn_Ishaq_ibn_Ibrahim/Abdallah ibn Ishaq ibn Ibrahim :
Abdallah ibn Ishaq ibn Ibrahim (arabe : عبد الله بن إسحاق بن إبراهيم) était un fonctionnaire mus'abid au service du califat abbasside. Il fut brièvement gouverneur de Bagdad en 851 et gouverneur du Fars en c. 863.
Abdallah ibn_Khalid_ibn_Asid/Abdallah ibn Khalid ibn Asid :
Abdallah ibn Khalid ibn Asid ( arabe : عبد الله بن خالد بن أسيد , romanisé : ʿAbd Allāh ibn Khālid ibn Asid ) était membre de la dynastie des Omeyyades et gouverneur de Kufa en 673–675 sous le règne du calife Mu'awiya I .
Abdallah ibn_Khazim_al-Tamimi/Abdallah ibn Khazim al-Tamimi :
Abdallah ibn Khazim (arabe : عبدالله بن خازم) (fl. 780–812) était le fils du célèbre général arabe Khurasani Khazim ibn Khuzayma al-Tamimi et un haut fonctionnaire du califat abbasside. Khuzayma était le fils de Khazim ibn Khuzayma, un Arabe Khurasani qui est devenu l'un des premiers disciples des Abbassides et a joué un rôle déterminant dans leur montée au pouvoir pendant et après la Révolution abbasside. Grâce à Khazim, la famille a obtenu une place de choix parmi les Khurasaniyya, les soldats Khurasani qui étaient venus à l'ouest pendant la Révolution et formaient la principale base de pouvoir du premier régime abbasside. Abdallah a servi comme chef de la sécurité ( sahib al-shurta ) pour le calife al-Mahdi (r. 775–785) en 781 CE, pour le fils d'al-Mahdi et héritier présomptif al-Hadi (r. 785–786) pendant son campagne à Jurjan. Le calife Harun al-Rashid (r. 786–809) le nomma gouverneur du Tabaristan sur la mer Caspienne. Dans la guerre civile qui a éclaté après la mort de Harun entre al-Amin (r. 809–813) et al-Ma'mun (r. 813–833), lui, avec ses frères, s'est rangé du côté d'al-Amin, et même a servi de sahib al-shurta vers la fin de son règne. Alors que les forces d'al-Ma'mun assiègent Bagdad en 812, lui et sa famille abandonnent la ville et fuient vers Mada'in à proximité.
Abdallah ibn_Khordadbeh/Abdallah ibn Khordadbeh :
Abdallah ibn Khordadbeh ( persan : عبدالله بن خرداببه ) était un général persan et gouverneur du califat abbasside . Il était le fils de Khordadbeh, un zoroastrien du Khurasan qui s'est converti à l'islam. Par env. En 815, Abdallah a servi comme gouverneur du Tabaristan et a conquis les régions montagneuses du Tabaristan du dirigeant local Bavandid Sharwin I. Au cours de la même année, il a fait campagne à Daylam, où il a conquis deux villes et capturé son dirigeant Abu Layla. En 817, il a aidé Mazyar, un prince iranien, à s'échapper du Tabaristan et à rejoindre la cour du calife abbasside al-Ma'mun. Abdallah était également un ami du musicien persan Ishaq al-Mawsili. On n'en sait pas beaucoup plus sur Abdallah ; il avait un fils nommé Abu'l-Qasim Ubaydallah, mieux connu sous le nom d'Ibn Khordadbeh, né en 820 au Khurasan et élevé plus tard à Bagdad, où Abdallah résidait probablement à l'époque. Il disparaît par la suite des sources et mourut plus tard à une date inconnue au IXe siècle.
Abdallah ibn_Malik_al-Khuza%27i/Abdallah ibn Malik al-Khuza'i :
Abdallah ibn Malik al-Khuza'i ( arabe : عبد الله بن مالك الخزاعي ) était un haut chef militaire et gouverneur de province du premier califat abbasside .
Abdallah ibn_Mu%27awiya/Abdallah ibn Mu'awiya :
Ibn 'Abd Allâh ibn Mu'āwiya ibn' Abd Allâh ibn Abi Talib Ja'far (arabe: عبدلله بن معاویه بن عبد الله بن جعفر ابن أبي طالب; fl 744-746 / 7.) Était un chef Alide qui a mené une rébellion contre le califat omeyyade à Kufa et plus tard la Perse pendant la Troisième Fitna.
Abdallah ibn_Muhammad_al-Khaqani/Abdallah ibn Muhammad al-Khaqani :
Abu'l-Qāsim Abdallāh ibn Muḥammad al-Khāqānī (arabe : أبو القاسم عبدالله بن محمد الخاقاني) était un haut fonctionnaire du califat abbasside, qui a servi comme vizir de Muhammad Ubayd de 924 à 925. Khaqani, vizir de 912 à 913, et petit-fils d'Ubayd Allah ibn Yahya ibn Khaqan, vizir de 851 à 861 et de 870 à 877. Il servit comme secrétaire sous son père, et en juin 924 devint lui-même vizir, en succession d'Ali ibn al-Fourat. Il était incapable de faire face aux défis auxquels était confronté le gouvernement abbasside à l'époque et fut démis de ses fonctions en novembre 925, sur l'insistance du commandant en chef Mu'nis al-Muzaffar, qui était à l'époque le régent virtuel du Califat. Comme de coutume, il a été emprisonné et contraint de payer une amende. Libéré, il mourut en 926/7.
Abdallah ibn_Muhammad_ibn_Ibrahim_al-Zaynabi/Abdallah ibn Muhammad ibn Ibrahim al-Zaynabi :
Abdallah ibn Muhammad ibn Ibrahim al-Zaynabi (arabe : عبد الله بن محمد بن إبراهيم الزينبي) était un prince abbasside mineur. Il a été gouverneur de plusieurs provinces, dont le Yémen et l'Égypte, à la fin du VIIIe et au début du IXe siècle.
Abdallah ibn_Muhammad_ibn_Yazdad_al-Marwazi/Abdallah ibn Muhammad ibn Yazdad al-Marwazi :
Abu Salih Abdallah ibn Muhammad ibn Yazdad al-Marwazi (arabe : أبو صالح عبد الله بن محمد بن يزداد المروزي ; mort en 875) était un haut fonctionnaire persan du califat abbasside au milieu du IXe siècle. Il a brièvement servi comme vizir ( arabe : wazir ) pendant le califat d' al-Musta'in (r. 862–866).
Abdallah ibn_Qais/Abdallah ibn Qais :
Abdallah ibn Qais (arabe : عبد الله بن قيس) (Κάϊσος, Kaisos et Ἀβδελᾶς, Abdelas dans les sources grecques) était un chef militaire omeyade actif contre l'Empire byzantin dans les années 670. Env. 672/673, il mena un raid en Cilicie et en Lycie, et y passa l'hiver avant de retourner en Syrie. En 674/675, date à laquelle, selon al-Tabari, il était amiral en chef de la marine Ummayad, il mena un raid contre l'île de Crète avec le général al-Fadl ibn Ubaid.
Abdallah ibn_Rashid_ibn_Kawus/Abdallah ibn Rashid ibn Kawus :
Abdallah ibn Rashid ibn Kawus (arabe : عبدالله بن راشد بن كيوس) était le gouverneur abbasside de Tarse et des régions frontalières ciliciennes (ath-thughur ash-Shamiya) entre le califat abbasside et l'empire byzantin vers 1930. 878. À l'été 878, il dirigea 4 000 hommes dans l'un des raids coutumiers ( ṣā'ifa ) contre les provinces frontalières byzantines. Il marcha d'abord contre les forts d'al-Hasin et d'al-Maskanin, prenant beaucoup de butin. Alors qu'il faisait demi-tour, cependant, il fut encerclé dans la région de Podandos par les forces rassemblées des commandements byzantins de Séleucie, Pisidie, Qurra (Koron), Kawkab (non identifié) et Harshana (Charsianon). La bataille qui s'ensuivit fut un désastre pour les musulmans, dont seulement 500 ou 600 y survécurent ; Abdallah lui-même a été grièvement blessé et fait prisonnier de l'empereur Basile Ier le Macédonien à Constantinople. Cette bataille doit probablement être assimilée à la défaite de l'"Emir de Tarse" sans nom par le Domestique des Ecoles André le Scythe mentionné à peu près à la même période par les sources byzantines. A peu près au moment de la capture d'Abdallah, le contrôle sur le Cilicien les marches, comme dans le reste de la Syrie, sont passées du gouvernement central abbasside à l'ambitieux souverain autonome d'Égypte, Ahmad ibn Tulun, qui a nommé un certain Takhshi pour succéder à Abdallah. L'année suivante, l'empereur Basile a envoyé Abdallah en cadeau, aux côtés d'autres prisonniers musulmans et plusieurs copies capturées du Coran à Ahmad ibn Tulun.
Abdallah ibn_Sa%27d/Abdallah ibn Sa'd :
Abdallah ibn Sa'd ibn Abi Sarh (arabe : عبد الله بن سعد بن أبي السرح, romanisé : ʿAbd Allāh ibn Saʿd ibn Abī al-Sarḥ) était un administrateur et commandant arabe. CE), Abdallah ibn Sa'd a construit une marine arabe puissante. Sous sa direction, la marine musulmane a remporté un certain nombre de victoires, dont sa première grande bataille navale contre l'empereur byzantin Constans II lors de la bataille des mâts en 654 CE.
Abdallah ibn_Tahir_al-Khurasani/Abdallah ibn Tahir al-Khurasani :
Abdallah ibn Tahir ( persan : عبدالله طاهر , arabe : عبد الله بن طاهر الخراساني ) (vers 798–844/5) était un chef militaire et le gouverneur tahiride du Khurasan de 828 jusqu'à sa mort. Il est peut-être le plus célèbre des Tahirides. Sa carrière a duré vingt-cinq ans, car il a servi sous trois califes (Al-Ma'mun, Al-Mu'tasim et Al-Wathiq). Militairement, il est connu pour avoir vaincu les puissants rebelles Nasr ibn Shabath et Ubaydallah ibn al-Sari.
Abdallah ibn_Ubaydallah_ibn_al-Abbas/Abdallah ibn Ubaydallah ibn al-Abbas :
Abdallah ibn Ubaydallah ibn al-Abbas al-Hashimi (arabe : عبد الله بن عبيد الله بن العباسي الهاشمي) était un personnage abbasside du IXe siècle et gouverneur du Yémen.
Abdallah ibn_Umar_ibn_Abd_al-Aziz/Abdallah ibn Umar ibn Abd al-Aziz :
Abdallah ibn Umar ibn Abd al-Aziz (arabe : عبد الله بن عمر بن عبد العزيز ; mort en 750) était un prince omeyyade, fils du calife Umar II (r. 717–720), et brièvement gouverneur d'Irak sous Yazid III en 744–745. À ce titre, il a réprimé la rébellion pro-Alid d'Abdallah ibn Mu'awiya à Kufa, bien qu'Ibn Mu'awiya ait réussi à fuir vers Istakhr en Perse. Après la mort de Yazid III, Marwan II (r. 744–750), qui s'est emparé du trône, a nommé un de ses partisans, le Qaysi Nadr ibn Sa'id al-Harashi, comme gouverneur de l'Irak, mais Abdallah ibn Umar a conservé la loyauté de la majorité kalbi de la garnison syrienne d'Irak. Ibn Umar est resté à al-Hira, tandis que Nadr et ses partisans se sont installés dans la banlieue de Dayr Hind, et pendant plusieurs mois, les deux gouverneurs rivaux et leurs troupes se sont affrontés et se sont affrontés autour d'al-Hira. Le conflit entre Ibn Umar et al-Nadr a été brusquement terminé par la révolte Kharijite qui avait commencé parmi les tribus Banu Rabi'ah en Haute Mésopotamie. Opposés à la prise de contrôle de Marwan II et aux tribus de Mudar et Qays qui l'ont soutenu, les Kharijites ont élu al-Dahhak ibn Qays al-Shaybani comme calife, et au début de 745, ils ont envahi l'Irak et vaincu les deux gouverneurs omeyyades rivaux. Nadr s'est enfui en Syrie pour rejoindre Marwan, mais Ibn Umar et ses partisans se sont retirés à Wasit. À l'été 745, cependant, Ibn Umar et ses partisans se sont rendus et ont même embrassé le kharijisme et Dahhak - qui n'était même pas de la tribu Quraysh de Muhammad - comme calife. Ibn Umar a été nommé gouverneur de Dahhak pour Wasit, l'est de l'Irak et l'ouest de la Perse, tandis que Dahhak a gouverné l'ouest de l'Irak depuis Kufa. Après que Dahhak ait été tué par l'armée de Marwan à Kafartuta, Yazid ibn Hubayra a été envoyé pour établir le contrôle omeyyade sur l'Irak. Ibn Hubayra a vaincu les Kharijites à Kufa, puis a marché sur Wasit, où il a fait prisonnier Ibn Umar. Il mourut plus tard dans la prison de Marwan à Harran aux côtés de son parent al-Abbas ibn al-Walid et de l' abbasside Ibrahim ibn Muhammad d'une peste dans la ville.
Abdallah ibn_Yasin/Abdallah ibn Yasin :
Abdallah ibn Yasin (arabe : عبد الله بن ياسين) (mort le 7 juillet 1059 CE à "Krifla" près de Rommani, l'actuel Maroc) était un théologien et un chef spirituel du mouvement almoravide.
Abdallah ibn_al-Mu%27tazz/Abdallah ibn al-Mu'tazz :
Abdallah ibn al-Mu'tazz ( arabe : عبد الله بن المعتز , romanisé : ʿAbd Allāh ibn al-Muʿtazz ; 861 - 17 décembre 908) était le fils du calife al-Mu'tazz et une personnalité politique, mais est mieux connu en tant que poète arabe de premier plan et auteur du Kitab al-Badi, une première étude des formes arabes de la poésie. Ceci est considéré comme l'un des premiers ouvrages de théorie littéraire et de critique littéraire arabe. il a été contraint de se cacher, retrouvé, puis étranglé dans une intrigue de palais qui a amené al-Muqtadir, alors âgé de treize ans, au trône
Abdallah ibn al-Musayyab al-Dabbi/Abdallah ibn al-Musayyab al-Dabbi :
Abdallah ibn al-Musayyab ibn Zuhayr al-Dabbi (arabe : عبد الله بن المسيب بن زهير الضبي) était gouverneur d'Égypte pour le califat abbasside, de 792 à 793.
Abdallah ibn al-Zubayr al-Humaydi/Abdallah ibn al-Zubayr al-Humaydi :
ʿAbdallāh ibn al-Zubayr al-Ḥumaydī (mort en 834) était un hafiz, faqih du spécialiste de la jurisprudence Shafi'i et Shaykh du al-Haram. Il a étudié sous Imam Shafi'i lui-même dans son majlis. Il a également étudié et raconté les hadiths de Sufyan ibn Uyainah et Fudhail ibn Iyadh. Ses élèves comprenaient Al-Aimah comme Al-Bukhari, An-Nasa'i, At-Turmudhi, Abu Zur'a al-Razi et Abu Hatim al-Razi. Il mourut à La Mecque en 219 AH.
Abdallah du_Maroc/Abdallah du Maroc :
Moulay Abdallah (1694 - 10 novembre 1757) (arabe: مولاي عبدالله بن عربية بن بن عربية بن بن عربية بن بن عربية بن إسماعيل الثمين) était le sultan du Maroc au cours des années 1729-1734, 1736, 1740-1741, 1743-1747 et 1743-1747 et 1748-1757. Il est né en 1694 en tant que fils du sultan Moulay Ismail par l'une de ses épouses Lalla Khanatha bint Bakkar. Il monta plusieurs fois sur le trône, combattant ses demi-frères. Moulay Abdallah a été déposé pour la première fois en 1734 par les Abid Al-Bukhari qui complotaient secrètement sa déposition et son assassinat. En apprenant leur plan, il réussit à sauver sa vie en prenant la fuite au sud de son palais royal de Meknès pour se mettre en sécurité à Oued Noun, le siège de sa famille maternelle. Il se réfugie chez ses oncles maternels les M'gharfa et y séjourne avec ses fils, Moulay Ahmed et le jeune Sidi Mohammed pendant plus de trois ans jusqu'à ce qu'il soit de nouveau appelé à s'asseoir sur le trône pour la deuxième fois. Le sultan Moulay Abdallah est proclamé respectivement 5 mars 1729 (déposé le 28 septembre 1734), 14 février/23 mai 1736 (déposé à nouveau le 8 août 1736), février 1740, (déposé à nouveau le 13 juin 1741), 24 novembre 1741 (déposé à nouveau le 3 février 1742), mai 1743 (déposé en 1747) octobre 1748. Il mourut sur le trône le 10 novembre 1757 après neuf ans de règne ininterrompu à Dar Debibagh, un palais fortifié qu'il fit construire en 1729. Contrairement à son père avant lui, le sultan Moulay Abdallah n'engendra pas une charge de fils, son seul fils survivant Sidi Mohammed lui a succédé. Ce fut la succession la plus douce que le Maroc ait connue depuis Ahmad al-Mansur de la dynastie Sa'adi. Après sa mort, il fut inhumé dans la nécropole royale de la mosquée Moulay Abdallah qu'il fit construire à Fès el-Jdid.
Abdallahi Hassen_Ben_Hmeida/Abdallahi Hassen Ben Hmeida :
Abdallahi Hassen Ben Hmeida (né en 1954) est un diplomate mauritanien qui a été brièvement ministre des Affaires étrangères et de la Coopération en 2008. Hmeida est né à Inchiri. Après avoir travaillé à Radio Mauritanie, il a été premier secrétaire dans les ambassades mauritaniennes dans divers pays de 1982 à 2000. Il a ensuite été conseiller du ministre des affaires étrangères et de la coopération de 2000 à 2003, secrétaire général du ministère de la culture à partir de 2004. à 2005, et secrétaire général du ministère de l'Éducation nationale de 2005 à 2006. Par la suite, après avoir été ambassadeur en Libye de 2006 à 2008, Hmeida a été nommé ministre des Affaires étrangères et de la Coopération dans le gouvernement qui a été nommé le 15 juillet , 2008. Il n'a cependant occupé ce poste que brièvement; Le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi a été évincé lors d'un coup d'État militaire le 6 août 2008 et Hmeida a été remplacé au poste de ministre des Affaires étrangères par Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou dans le gouvernement nommé par la junte le 31 août.
Abdallahi Mahmoud/Abdallahi Mahmoud :
Abdallahi Mohamed Mahmoud (né le 4 mai 2000) est un footballeur international mauritanien qui joue pour le club croate Istra 1961, prêté par le Deportivo Alavés, et l'équipe nationale mauritanienne en tant que défenseur central ou milieu de terrain.
Abdallahi ibn_Muhammad/Abdallahi ibn Muhammad :
Abdullah Ibn-Mohammed Al-Khalifa ou Abdullah al-Khalifa ou Abdullahi al-Khalifa, également connu sous le nom de "Le Khalifa" (arabe : c. عبدالله بن سيد محمد الخليفة; 1846 - 25 novembre 1899) était un dirigeant soudanais Ansar qui était l'un des principaux disciples de Muhammad Ahmad. Ahmad a prétendu être le Mahdi, se constituant un large public. Après sa mort, Abdallahi ibn Muhammad a repris le mouvement, adoptant le titre de Khalifat al-Mahdi (généralement rendu par "Khalifa"). Il a tenté de créer un royaume, ce qui a conduit à un mécontentement généralisé, et finalement à sa défaite et à sa mort aux mains des Britanniques.
Abdallat%E2%80%93Davis%E2%80%93Syndrome de Farrage/Syndrome d'Abdallat–Davis–Farrage :
Le syndrome d'Abdallat-Davis-Farrage est une forme de phakomatose, une maladie du système nerveux central accompagnée d'anomalies cutanées. Elle se caractérise par le pigment hors du commun de la peau qui est anormal à sa génétique ou à la couleur perçue sur une base. La maladie porte le nom de l'équipe de professionnels de la santé qui l'a rédigée pour la première fois, décrivant l'apparition du syndrome dans une famille jordanienne. Elle a été caractérisée en 1980 par Adnan Abdallat, un médecin jordanien.
Abdally/Abdally :
Abdally peut faire référence à : Abdallı, Azerbaïdjan Abdal, Azerbaïdjan
Abdall%C3%A1n Guzm%C3%A1n/Abdallán Guzmán :
Abdallán Guzmán Cruz (né le 18 mars 1954) est un homme politique mexicain affilié au Parti de la révolution démocratique. Il a été député de la législature LIX du Congrès mexicain représentant le Michoacán.
Abdall%C4%81h (Golden_Horde)/Abdallāh (Golden Horde):
ʿAbdallāh (également Avdulja, Abdulla et Avdulla modernes dans les textes russes), était Khan de la Horde d'Or en 1361-1370, en tant que protégé du beglerbeg Mamai. Alors que ʿAbdallāh était reconnu comme khan dans tous les territoires dominés par son patron Mamai, il n'était en possession de la capitale traditionnelle Sarai que par intermittence, en 1362, 1367–1368 et 1369–1370.
Abdall%C4%B1/Abdallı :
Abdallı (également, Abdally et Avdally) est un village du rayon Oghuz d'Azerbaïdjan. Le village fait partie de la commune de Xaçmaz.
Abdalmalik du_Maroc/Abdalmalik du Maroc :
Le sultan Moulay Abdelmalik (arabe : عبد الملك بن إسماعيل العلوي) (1675 - 2 mars 1729) était sultan du Maroc en 1728 et membre de la dynastie alaouite.
Abdalodon/Abdalodon :
Abdalodon est un genre éteint de cynodontes du Permien supérieur, connu par sa seule espèce A. diastematicus. Abdalodon avec le genre Charassognathus, forment le clade Charassognathidae. Ce clade représente les premiers cynodontes connus et est le premier rayonnement connu des cynodontes du Permien. Abdalodon diastematicus est connu à partir d'un crâne fossile écrasé du bassin du Karoo en Afrique du Sud. De tous les thérapsides du Permien, les cynodontes sont parmi les plus rares (les biarmosuchiens étant les seuls thérapsides d'une rareté comparable). Les archives fossiles des cynodontes du Permien se caractérisent par une longue lignée de fantômes. Abdalodon a été important pour discerner l'évolution précoce des cynodontes. Abdalodon et son taxon frère Charassognathus sont tous deux des animaux de petite taille, Abdalodon ayant un crâne d'environ six centimètres de long et le crâne de Charassognathus étant légèrement plus petit. Cela suggère que l'évolution précoce des cynodontes s'est produite à une petite taille corporelle, ce qui pourrait expliquer la rareté des fossiles de cynodontes du Permien, car il existe un biais taphonomique inhérent contre la fossilisation des animaux de petite taille.
Abdalong de_Marseille/Abdalong de Marseille :
Abdalong de Marseille était évêque du diocèse de Marseille au VIIIe siècle sous le règne de Charles Martel. Il a un culte populaire sans reconnaissance officielle qui lui organise une fête informelle le 1er mars.
Abdalonyme/Abdalonyme :
Abdalonimus ( grec : Ἀβδαλώνιμος ; littéralement "serviteur des dieux les plus élevés") était un jardinier, mais d'origine royale, qui fut fait roi de Sidon par Alexandre le Grand en 332 av.
Union d'Abdalpur/Union d'Abdalpur :
Abdalpur Union ( bengali : আব্দালপুর ইউনিয়ন ) est un syndicat parishad situé à Kushtia Sadar Upazila , dans le district de Kushtia , division de Khulna au Bangladesh . L'union a une superficie de 65,00 kilomètres carrés (25,10 milles carrés) et, en 2001, comptait 27 737 habitants. Il y a 12 villages et 9 mouzas dans l'union.
Abdalqadir as-soufi/Abdalqadir as-soufi :
Abdalqadir as-Sufi (né Ian Stewart Dallas ; 1930 - 1er août 2021) était un cheikh de l'instruction, chef du Darqawi-Shadhili-Qadiri Tariqa, fondateur du mouvement mondial Murabitun et auteur de nombreux livres sur l'islam, le soufisme et la théorie politique. . Né en Écosse, il était dramaturge et acteur avant de se convertir à l'islam en 1967 avec l'imam de la mosquée Qarawiyyin à Fès, au Maroc.
Abdalsalam Al-Dabaji/Abdalsalam Al-Dabaji :
Abdal Salam Al-Dabaji (né le 24 avril 1979 à Gaza), est un athlète à la retraite qui a concouru au niveau international pour la Palestine. Il a représenté la Palestine aux Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes. Il a participé au 800 mètres où il a terminé 8e de sa série et n'a donc pas avancé.
Abdal%C3%A1 Bucaram/Abdalá Bucaram :
Abdalá Jaime Bucaram Ortiz ((écouter) ahb-də-LAH buu-kə-RAHM ; arabe : عبد الله بوكرم ; né le 20 février 1952) est un homme politique et avocat équatorien qui a été président de l'Équateur du 10 août 1996 à février 6, 1997. En tant que président, Abdalá Bucaram a été surnommé "El Loco Que Ama" ("Le fou qui aime", un surnom qu'il a lui-même défendu) et a été démis de ses fonctions après avoir été déclaré mentalement inapte à gouverner par le Congrès national de l'Équateur le 12 février 1997. Bucaram clame son innocence maintenant que toutes les poursuites contre lui ont été rejetées. Il a vécu en exil au Panama en vertu des lois sur l'asile politique, puis est retourné en Équateur en 2017 lorsque les charges retenues contre lui ont expiré.
Abdal%C3%A1 Bucaram_Jr./Abdalá Bucaram Jr. :
Abdalá Jaime "Dalo" Bucaram Pulley Jr. (né le 25 mars 1982 à Guayaquil, en Équateur), est une personnalité politique équatorienne et ancien footballeur. Il est le fils de l'ancien président Abdalá Bucaram Ortiz. Après sa retraite du football professionnel à 24 ans, il a commencé sa carrière politique en étant élu député, en tant que membre de l'Assemblée avec 428 000 voix en 2009 et en 2014 a été réélu avec 500 000. Le 1er décembre 2014, il a annoncé sa démission de son poste de membre de l'Assemblée nationale en raison de ses fortes convictions que le poste qu'il occupait ne servait pas le meilleur intérêt de ses électeurs. En 2017, il s'est présenté à la présidence de la république avec le soutien de son parti politique Fuerza Equateur (FE), fondé par lui, il a perdu l'élection en obtenant seulement 4,82% des voix. Il a été invité au XIIIe Sommet latino-américain de marketing politique et de gouvernance, événement qui réunit les principaux stratèges et consultants politiques du monde.
Abdan/Abdan :
Abdan ( persan : آبدان ; également romanisé sous le nom de Ābdān ; également connu sous le nom d' Abdoon , Ābdūn et Au Dan ) est une ville du district central du comté de Deyr , province de Bushehr , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 6 058 habitants, répartis en 1 224 familles.
Abdan, Taïz/Abdan, Taïz :
Abdan (arabe : عبدان) est un sous-district situé dans le district d'Al-Misrakh, dans le gouvernorat de Taiz, au Yémen. Abdan avait une population de 9 168 habitants selon le recensement de 2004.
Abdan-e Shebaqli/Abdan-e Shebaqli :
Abdan-e Shebaqli est un petit village de la province de Samangan, dans le nord de l'Afghanistan. Il est situé à l'est de Kholm par la route.
District d'Abdan/District d'Abdan :
Le district d'Abdan ( persan : بخش آبدان ) est un district ( bakhsh ) du comté de Deyr , dans la province de Bushehr , en Iran . Au recensement de 2016, sa population était de 8 529 habitants. Le District a une seule ville : Abdan. Le district comprend deux districts ruraux (dehestan): le district rural d'Abdan et Sar Mastan, le district rural de Bushehr.
District_rural d'Abdan/District rural d'Abdan :
Le district rural d'Abdan ( persan : دهستان آبدان ) est un district rural ( dehestan ) du district central du comté de Deyr , dans la province de Bushehr , en Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 1 668 habitants, répartis en 295 familles. Le district rural compte 20 villages.
Abdanan/Abdanan :
Abdanan ( persan : آبدانان , kurde : ئاودانان , romanisé : Awdanan ) est une ville située dans le sud de la province d'Ilam , en Iran . La population de la ville était de 60 213 habitants en 2016.
Comté d'Abdanan/Comté d'Abdanan :
Le comté d'Abdanan ( persan : شهرستان آبدانان ) ( kurde : ئاودانان ) est un comté de la province d'Ilam , en Iran . La capitale du comté est Abdanan. Au recensement de 2006, sa population était de 45 830 habitants, répartis en 9 358 familles. Le comté est subdivisé en trois districts : le district central, le district de Kalat et le district de Sarab Bagh. Le comté compte trois villes : Abdanan, Sarabbagh et Murmuri. Le comté est peuplé de Kurdes et de Lurs.
Abdangesar/Abdangesar :
Abdangesar ou Ab Dang Sar ou Abdangsar (persan : ابدنگسر) peut faire référence à : Abdangsar, Gilan Abdangesar, Amol, province de Mazandaran Ab Dang Sar, Savadkuh, province de Mazandaran
Abdangesar, Amol/Abdangesar, Amol :
Abdangesar ( persan : ابدنگسر , également romanisé comme Ābdāngesar ) est un village du district rural de Dabuy-ye Jonubi , district de Dabudasht , comté d' Amol , province de Mazandaran , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 304, dans 77 familles.
Abdangsar, Gilan/Abdangsar, Gilan :
Abdangsar ( persan : ابدنگسر , également romanisé sous le nom de Ābdangsar ; également connu sous le nom de Ābdangsar-e Lātleyl ) est un village du district rural de Lat Leyl , district d' Otaqvar , comté de Langarud , province de Gilan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 156, dans 45 familles.
Armoiries Abdank/Armoiries Abdank :
Abdank est un blason polonais. Il a été utilisé par plusieurs familles szlachta à l'époque du Royaume de Pologne et du Commonwealth polono-lituanien.
Abdar, Azerbaïdjan oriental/Abdar, Azerbaïdjan oriental :
Abdar ( persan : ابدار , également romanisé sous le nom de Ābdār ; également connu sous le nom d' Udār ) est un village du district rural de Sahandabad , district de Tekmeh Dash , comté de Bostanabad , province d' Azerbaïdjan oriental , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 68, dans 13 familles.
Abdar, Hamadan/Abdar, Hamadan :
Abdar ( persan : ابدر , également romanisé sous le nom de Ābdar ) est un village du district rural d' Avarzaman , district de Samen , comté de Malayer , province de Hamadan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 815 habitants, répartis en 202 familles.
Abdar, Kerman/Abdar, Kerman :
Abdar ( persan : ابدر , également romanisé sous le nom de Ābdar ) est un village du district rural de Siyah Banuiyeh , dans le district central du comté de Rabor , province de Kerman , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 16, dans 4 familles.
Abdar Miyan/Abdar Miyan :
Abdar Miyan ( persan : ابدرميان , également romanisé sous le nom de Ābdar Mīyān et Ābdarmīān ; également connu sous le nom de Ābdār et Ābdar ) est un village du district rural de Meymand , dans le district central du comté de Shahr-e Babak , province de Kerman , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 48, dans 13 familles.
Abdarainurus/Abdarainurus :
Abdarainurus (qui signifie "queue Abdrant Nuru" d'après la localité holotype) est un genre de dinosaure titanosaure de la formation Alagteeg en Mongolie. Le type et la seule espèce est A. barsboldi. Actuellement considéré comme un titanosaure indéterminé, il pourrait représenter une lignée jusque-là inconnue de macronaires asiatiques. Abdarainurus n'est pas connu de nombreux restes; il n'est connu que par huit vertèbres caudales avant et une vertèbre caudale médiane et plusieurs chevrons.
Abdaraxus/Abdaraxus :
Abdaraxus était un ancien ingénieur mentionné dans Laterculi Alexandrini comme celui "qui a construit les machines à Alexandrie". C'est la seule mention connue de son nom dans la littérature survivante, mais pour l'inclure dans sa liste, et pour considérer les machines suffisamment célèbres pour ne pas avoir besoin d'élaboration, il a été déduit qu'Abdaraxus était un ingénieur exceptionnel de son temps.
Abdarhmane Coulibaly/Abdarhmane Coulibaly :
Abdarhmane Coulibaly (né le 29 septembre 1985 à Mézières-sur-Seine) est un kickboxeur français de Muay Thai. Son frère est le footballeur Ousmane Coulibaly.
Abdarlar/Abdarlar :
Abdarlar ( persan : ابدارلار , également romanisé sous le nom de Ābdārlār ; également connu sous le nom de Ābdālār ) est un village du district rural de Charuymaq-e Jonubegharbi , dans le district central du comté de Charuymaq , province d' Azerbaïdjan oriental , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 73, avec 14 familles.
Abdarrahman al-Makudi/Abdarrahman al-Makudi :
Abu Zaid Abd-Arrahman Ibn Ali Salih al-Makudi ( arabe : عبد الرحمن المكودي ; mort à Fès , en 1405) était un grammairien du Maroc . Son Sharh al Makudi, est un commentaire de la Grammaire Alfiyya d'Ibn Malik, avec les gloses d'Almellewi imprimées dans la marge. Son commentaire est d'une grande valeur pour l'étude de la grammaire.
Abdaru/Abdaru :
Abdaru ( persan : ابدارو , également romanisé sous le nom de Ābdārū ) est un village du district rural de Bala Rokh , district de Jolgeh Rokh , comté de Torbat-e Heydarieh , province de Razavi Khorasan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 244, dans 70 familles.
Abdas of_Susa/Abdas of Susa :
Abdas, (également Abda, Abdias et Audas) était évêque de Suse en Iran. Socrate de Constantinople l'appelle « évêque de Perse ». Il a été exécuté sous les ordres du shah Yazdegerd I après avoir refusé de reconstruire un temple du feu zoroastrien qu'il avait détruit.
Abdasa (circonscription de Vidhan_Sabha)/Abdasa (circonscription de Vidhan Sabha) :
Abdasa est l'une des 182 circonscriptions d'assemblée du Gujarat en Inde. C'est un segment de Kachchh (circonscription de Lok Sabha).
Abdasa Taluka/Abdasa Taluka :
Abdasa Taluka est une taluka (subdivision administrative) du district de Kutch, dans le Gujarat, en Inde. Son centre administratif est la ville de Naliya. Le taluka couvre 2398,26 kilomètres carrés (926 milles carrés).
Abdashtart I/Abdashtart I :
Abdashtart I (en grec, Straton I) était un roi de la cité-état phénicienne de Sidon qui régna en tant que corégent avec son père Baalshillem II de rc 365 - c. 352 av. J.-C., puis roi unique de 365 à 352.
Abdastartus/Abdastartus :
Abdastartus ( phénicien : 𐤏𐤁𐤃𐤏𐤔𐤕𐤓𐤕 'bd'štrt , peut-être prononcé comme 'Abd-'Ashtart ) était un roi de Tyr , fils de Baal-Eser I ( Beleazarus ) et petit-fils d' Hiram I . La seule information disponible sur Abdastartus provient du citation suivante de l'auteur phénicien Ménandre d'Éphèse, dans Josephus's Against Apion i.18 : À la mort d'Hirom, Beleazarus son fils prit le royaume ; il vécut quarante-trois ans, et régna sept ans : après lui succéda son fils Abdastartus ; il vécut vingt-neuf ans et régna neuf ans. Maintenant, quatre fils de sa nourrice ont comploté contre lui et l'ont tué. Par conséquent, selon Menander/Josephus, Abdastartus a commencé à régner sept ans après la mort de son grand-père, Hiram I. La datation d'Hiram et des rois suivants est basée sur les études de J. Liver, JM Peñuela, FM Cross et William H. Barnes, qui s'appuient tous sur la preuve d'inscription d'un synchronisme entre Baal-Eser II et Shalmaneser III en 841 av. Des études antérieures qui n'ont pas pris en compte ces preuves d'inscription auront des dates différentes pour les rois de Tyr.
Abdastartus (bogue)/Abdastartus (bogue) :
Abdastartus est un genre de punaises de la dentelle de la famille des Tingidae. Il y a environ cinq espèces décrites dans Abdastartus.
Abdawayh ibn_Jabalah/Abdawayh ibn Jabalah :
Abdawayh ibn Jabalah ( arabe : عبدويه بن جبلة ) était un gouverneur d'Égypte du IXe siècle pour le califat abbasside . Abdawayh était membre des abna', un groupe issu des troupes khurasani qui avait contribué à porter au pouvoir la dynastie abbasside et qui constituait le pilier de l'armée à la fin du VIIIe et au début du IXe siècle. En 826 ou 827, il devint le chef de la sécurité (shurtah) en Égypte pour le gouverneur Abdallah ibn Tahir, à la place du premier chef d'Abdallah Mu'adh ibn Aziz. Fin février 830, Abdawayh fut nommé gouverneur résident d'Égypte par Abu Ishaq (le futur calife al-Mu'tasim, r. 833–842) à la suite de la campagne d'Abou Ishaq pour réprimer une rébellion dans la province. Abdawayh lui-même a rapidement été contraint de faire face à un soulèvement dans le district de Hawf en Basse-Égypte, mais ses forces se sont battues contre les rebelles à l'automne de l'année et les ont finalement vaincus. Il est resté gouverneur jusqu'en février 831, date à laquelle il a été démis de ses fonctions et remplacé par 'Isa ibn Mansur al-Rafi'i. Abdawayh était également le père de Muhammad ibn Abdawayh ibn Jabalah, qui a ensuite servi comme gouverneur de Barqah et Hims.
Abdazdi/Abdazdi :
Abdazdi ( persan : ابدزدي , également romanisé sous le nom de Ābdazdī ; également connu sous le nom de Āb Dazī ) est un village du district rural de Bandan , dans le district central du comté de Nehbandan , province du Khorasan du Sud , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 52, dans 10 familles.
Abde Ali_Saifuddin/Abde Ali Saifuddin :
Abdeali Saifuddin était le 43e Da'i al-Mutlaq des Dawoodi Bohra. Il était le fils du 41e Da'i al-Mutlaq Abduttayyeb Zakiuddin III et le frère du 42e Da'i al-Mutlaq Syedna Yusuf Najmuddin. Il était un Dai, érudit et poète et l'un des Dawoodi Bohra Dai les plus vénérés.
Abde Ezzalzouli/Abde Ezzalzouli :
Abdessamad "Abde" Ezzalzouli ( arabe : عبد الصمد الزلزولي ; né le 17 décembre 2001), parfois connu sous le nom d'Ez Abde, est un footballeur professionnel qui joue comme ailier pour l'équipe espagnole de Barcelone B. Né au Maroc et élevé en Espagne, il a représenté le Équipe nationale du Maroc U20 au niveau international.
Abdécalas/Abdécalas :
Saint Abdecalas (ou Abdelas) était un prêtre persan d'âge avancé qui, avec un autre prêtre, Saint Ananias, et une centaine d'autres chrétiens, a été tué sous le souverain persan Shapur II le vendredi saint 345. L'un de ces autres a également été nommé Abdécalas. Saint Siméon, évêque de Séleucie, avait été arrêté par ordre de Sapor, roi de Perse. Il a refusé d'adorer le soleil et a été jeté dans une prison étroite et y est resté longtemps avec 100 autres chrétiens, tels que des évêques, des prêtres et des clercs. Le lendemain, qui était un vendredi saint, tous ses compagnons furent étranglés en sa présence et il fut décapité. Abdecalas et Ananias, ses prêtres, furent martyrisés avec lui. C'étaient des personnes de mérites distingués. L'historien grec Sozomen estime à près de 16 000 le nombre de chrétiens martyrs pendant les quarante ans de règne de Shapur. La fête de Saint Abdecalas est le 21 avril.
Abdee Negara/Abdee Negara :
Abdee Negara (né le 28 juin 1968 à Donggala) est un guitariste, choriste, auteur-compositeur et producteur de disques indonésien. Il est surtout connu comme le guitariste de Slank avec son collègue guitariste, Ridho, et a également joué avec de nombreux guitaristes nationaux et internationaux, dont Paul Gilbert. En plus de travailler avec Slank, son groupe principal, il est également producteur d'un autre groupe indonésien, Serieus. Depuis le début de sa carrière, Negara a présenté un style de jeu rock-blues.
Mosquée d'Abdine/Mosquée d'Abdine :
La mosquée Abdeen (arabe : مسجد عابدين) est la principale mosquée du quartier de Wadi al-Joz à Jérusalem-Est, à environ 500 mètres de la mosquée Al-Aqsa et des remparts de la vieille ville. Il a été construit par les frères Abdel Muhsin et Omar Abdeen en 1939.
Palais d'Abdine/Palais d'Abdine :
Le palais Abdeen (arabe : قصر عابدين) est un palais historique du Caire, il a été construit comme l'une des résidences officielles de l'ancienne monarchie au pouvoir et de la famille royale d'Égypte. C'est maintenant l'une des résidences officielles et le principal lieu de travail du président égyptien, situé au-dessus de la rue Qasr el-Nil, dans l'est du centre-ville du Caire, en Égypte.
Abdeen Palace_incident_of_1942/Abdeen Palace incident de 1942 :
L'incident du palais d'Abdeen était une confrontation militaire qui a eu lieu le 4 février 1942 au palais d'Abdeen au Caire et a presque abouti à l'abdication forcée du roi Farouk I. Il est considéré comme un jalon dans l'histoire de l'Égypte. Suite à une crise ministérielle en février En 1942, le gouvernement britannique, par l'intermédiaire de son ambassadeur en Égypte, Sir Miles Lampson, pressa Farouk d'avoir un gouvernement Wafd ou Wafd-coalition pour remplacer le gouvernement de Hussein Sirri Pacha. Ce renversement de l'opposition de longue date au Wafd est venu de la conviction britannique que le Wafd, toujours le plus populaire des partis politiques égyptiens, serait plus efficace pour obtenir le soutien du public en Égypte pour l'effort de guerre britannique que n'importe lequel des autres partis. . On espérait également qu'un gouvernement Wafd affaiblirait l'influence des éléments pro-Axe autour du roi Farouk. Lampson a finalement décidé d'imposer ce choix à Farouk en insistant pour qu'il abdique à moins qu'il n'accepte de demander au chef du Wafd, Mustafa el-Nahhas, de former un gouvernement. Lampson a cherché et finalement obtenu le soutien d'Oliver Lyttleton dans le cabinet britannique pour faire pression sur le roi égyptien. Dans la nuit du 4 février 1942, le général Robert Stone encercla le palais Abdeen au Caire avec des troupes et des chars, et Lampson présenta à Farouk un décret d'abdication rédigé par Sir Walter Monckton. Farouk a capitulé et Nahhas a formé un gouvernement peu de temps après. Cependant, l'humiliation infligée à Farouk et les actions du Wafd en coopérant avec les Britanniques et en prenant le pouvoir, ont perdu le soutien des Britanniques et du Wafd parmi les civils et, plus important encore, l'armée égyptienne. Dans ses mémoires, Muhammad Naguib, l'un des dirigeants de la révolution égyptienne de 1952 et premier président égyptien, a cité l'incident comme un facteur majeur de la montée du sentiment révolutionnaire et anti-monarchique dans le pays qui a contribué à la révolution 10 ans plus tard.
Abdehgah/Abdehgah :
Abdehgah ( persan : ابدهگاه , également romanisé sous le nom de Ābdehgāh ) est un village du district rural de Kuh Mareh Khami , dans le district central du comté de Basht , dans la province de Kohgiluyeh et Boyer-Ahmad , en Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 562 habitants, répartis en 105 familles.
Abdel-Aziz Mehelba/Abdel-Aziz Mehelba :
Abdel-Aziz Mehelba (né le 10 décembre 1988 à Alexandrie) est un tireur sportif égyptien. Il a participé à l'épreuve masculine de trap aux Jeux olympiques d'été de 2016. Il a été éliminé lors du tour de qualification au cours duquel il est arrivé 24e. Il a également participé aux Jeux olympiques d'été de 2020 dans l'épreuve de trap masculin et l'épreuve par équipe mixte de trap.
Abdel-Aziz bin_Habtour/Abdel-Aziz bin Habtour :
Abdel-Aziz bin Habtour (arabe : عبد العزيز بن حبتور ; né le 8 août 1955) est un homme politique yéménite qui a été gouverneur d'Aden lors de la prise de contrôle des Houthis au Yémen. Il est membre du Congrès général du peuple, siégeant à son comité permanent depuis 1995. Allié du président Abdrabbuh Mansur Hadi, il a condamné le coup d'État yéménite de 2014-2015 et a reçu le chef déchu après sa fuite du territoire contrôlé par les Houthis. capitale de Sanaa le 21 février 2015. Il est également un opposant virulent au mouvement séparatiste dans l'ancien Yémen du Sud, affirmant que le mouvement est trop fracturé et trop petit pour atteindre ses objectifs. En octobre 2016, ben Habtour a été nommé Premier ministre dans le Gouvernement parallèle dirigé par les Houthis. Bin Habtour a été vice-ministre de l'Éducation de 2001 à 2008, puis recteur de l'Université d'Aden.
Abdel-Bari Zamzami/Abdel-Bari Zamzami :
Abdel Bari Zamzami Ben Seddik ( arabe : عبد الباري الزمزمي بن الصديق , également orthographié Abdelbari Zemzami ; 1943 - 10 février 2016) était un religieux marocain de la voie modérée et figurait parmi les personnalités religieuses les plus controversées du Maghreb. Il a été président de l'association marocaine de recherche et d'études sur la jurisprudence cataclysmique contemporaine et membre des savants religieux marocains. Zamzami a également été l'un des fondateurs de l'Union internationale des savants musulmans et membre du Parlement marocain. Zamzami était le seul député affilié au parti de la réforme et de la vertu et était considéré comme un ennemi des laïcs et des communistes au Maroc. Zamzami a été rejeté et critiqué par les membres de son parti après avoir publié une série de fatwas controversées.
Abdel-Fatah Qudsiyeh/Abdel-Fatah Qudsiyeh :
Abdel-Fatah Qudsiyeh (arabe : عبد الفتاح قدسية ; né en 1953) est depuis 2012 le directeur adjoint du Bureau syrien de la sécurité nationale et un proche conseiller du président Bachar al-Assad.
Abdel-Gader Tuhami/Abdel-Gader Tuhami :
Abdel-Gader Tuhami est un officier du renseignement libyen qui aurait été nommé à la tête de l'agence de renseignement libyenne. Il était présent lors du siège de l'ambassade de Libye en 1984 qui a suivi la fusillade de l'officier de police Yvonne Fletcher devant l'ambassade. Fletcher est ensuite décédé à l'hôpital.
Abdel-Hadi Al-Maharmeh/Abdel-Hadi Al-Maharmeh :
Abdel-Hadi Mohammad Al-Maharmeh est un footballeur jordanien qui évolue au poste d'attaquant du Sahab SC.
Abdel-Hakim Abdallah/Abdel-Hakim Abdallah :
Abdel-Hakim Abdallah (né le 18 août 1997) est un footballeur professionnel qui joue pour Grenoble Foot 38 et l'équipe nationale de football des Comores en tant que défenseur.
Abdel-Hakim al-Hasidi/Abdel-Hakim al-Hasidi :
Abdel-Hakim al-Hasidi est un membre dirigeant du Groupe islamique combattant libyen et un commandant des forces anti-Kadhafi de la guerre civile libyenne de 2011.
Abdel-Halim Caracalla/Abdel-Halim Caracalla :
Abdel-Halim Caracalla est le fondateur et le directeur artistique de la compagnie de danse libanaise Caracalla Dance Theatre, une compagnie qui allait devenir le premier et le plus important théâtre de danse du Moyen-Orient, créant un nouveau langage basé sur les disciplines de la technique occidentale entrelacées. avec l'identité, le mouvement et les traditions du patrimoine culturel arabe. Depuis 1968, Caracalla a créé plus de vingt ballets et comédies musicales, dont des adaptations du Songe d'une nuit d'été de Shakespeare, Taming of the Shrew et Much Ado About Nothing. Récipiendaire de nombreux prix acclamés, le Caracalla Dance Theatre a capturé la reconnaissance de la presse mondiale et collabore avec des artistes de renommée internationale, pionniers dans le monde des arts de la scène. La compagnie a réussi à établir son propre théâtre à Beyrouth, qui abrite la principale école de danse de Caracalla. Caracalla a également une recherche archivistique approfondie sur la danse, la musique, la littérature, les costumes et les traditions, consolidant son riche patrimoine alors qu'elle célèbre son 50e anniversaire.
Abdel-Halim Mahmoud/Abdel-Halim Mahmoud :
Abdel-Halim Mahmoud (arabe : الإمام الأكبر عبدالحليم محمود) (12 mai 1910 - 17 octobre 1978; 2 Jumaada al-awal 1328 AH - 14 L'al-Qi`dah 1397 AH de jusqu'à al-A Imamhar 3) sa mort en 1978. Appelé «avunculaire et bien-aimé» par certains, il était connu pour son approche modernisatrice de l'enseignement à l'Université Al-Azhar, prêchant la modération et embrassant la science moderne comme un devoir religieux.
Abdel-Halim Nowera/Abdel-Halim Nowera :
Abdel-Halim Nowera (décédé en 1985) était un chef d'orchestre et imprésario égyptien. En 1967, il fonde l'Arab Music Company (rebaptisée Abdel Halim Nowera Ensemble for Arabic Music après sa mort), un ensemble musical dédié à l'interprétation de la musique arabe traditionnelle comme le muwashshah et le taktosha. La compagnie s'est produite dans des festivals de musique et lors de tournées internationales.
Abdel-Ilah Al-Hanahneh/Abdel-Ilah Al-Hanahneh :
Abdel-Ilah Yusef Abed Al-Hanahneh ( arabe : عبدالاله يوسف عبد الحناحنة ; né en 1984) est un footballeur jordanien qui est arrière droit d' Al-Yarmouk . Il est membre de l'équipe nationale de football de Jordanie.
Abdel-Kader Abbes/Abdel-Kader Abbes :
Abdel-Kader Abbes (né le 14 mars 1914, date de décès inconnue) était un coureur cycliste algérien. Il participe au Tour de France 1951.
Abdel-Kader Zaaf/Abdel-Kader Zaaf :
Abdel-Kader Zaaf (27 janvier 1917 - 22 septembre 1986) était un cycliste français. Il participe quatre fois au Tour de France, pour la première fois en 1948, puis en 1950, 1951 et pour la dernière fois en 1952. Il termine dernier du Tour de France 1951.
Abdel-Karim Mahoud_al-Mohammedawi/Abdel-Karim Mahoud al-Mohammedawi :
Abdel-Karim Mahoud al-Mohammedawi était membre du Conseil de gouvernement intérimaire de l'Irak créé à la suite de l'invasion de l'Irak par les États-Unis en 2003. Un musulman chiite, al-Mohommedawi a mené la résistance contre le gouvernement de Saddam Hussein dans les régions marécageuses du sud de l'Irak, où il a obtenu le titre de "Prince des marais". Il a été emprisonné pendant six ans sous le régime de Hussein et dirige actuellement le groupe politique irakien Hezbollah à Amarah. Après l'invasion de l'Irak en 2003, il a organisé une milice dans le gouvernorat de Maysan qui a empêché le pillage. Ces miliciens ont ensuite rejoint la police maysan. Son frère a été nommé gouverneur de Maysan. En 2004, il a été critiqué lorsque six manifestants sans emploi ont été abattus devant la maison du gouverneur. Le Hezbollah (Irak) a rejoint la coalition de l'Alliance irakienne unie lors des élections législatives irakiennes de janvier 2005. Il a été ministre du Commerce dans le gouvernement de transition irakien de mai 2005 à mai 2006. Son adjoint, Jawad al-Bolani, était le ministre de l'Intérieur de l'Irak. de 2006 à 2010. Le Hezbollah a violemment affronté le Parti de la vertu islamique qui contrôlait la province de Bassorah jusqu'en 2009.
Abdel-Karim Sakr/Abdel-Karim Sakr :
Abd El-Karim Sakr ( arabe : عبد الكريم صقر ) (né le 8 novembre 1918 - 6 mars 1994) était un attaquant de football égyptien qui a joué pour Egypt & Farouk (Zamalek SC maintenant).
Stade_Abdel-Latif Abu-Rajelha/Stade Abdel-Latif Abu-Rajelha :
Le stade Abdel-Latif Abu-Rajelha, anciennement connu sous le nom de stade Zamalek puis stade Mohammed Hassan Helmy "Zamora", est un stade polyvalent au Caire, en Égypte. Le stade a été initialement nommé en l'honneur de Mohammed Hassan Helmy, l'ancien joueur et président de Zamalek. Il a ensuite été rebaptisé en 2014 Stade Abdel-Latif Abu-Rajelha du nom de l'ancien président du Zamalek Abdel-Latif Abu-Rajelha. Il est actuellement utilisé principalement pour les matchs de football et était la maison de Zamalek avant qu'ils ne déménagent au stade international du Caire en raison de la petite capacité. Le stade a accueilli jusqu'à 40 000 spectateurs avant que la capacité ne soit réduite à 20 000 lorsque des contrôles ont été mis en place.
Abdel-Latif El-Doumany/Abdel-Latif El-Doumany :
Abd El-Latif El-Doumany ( arabe : عبد اللطيف الدوماني ; né le 14 février 1977) est un footballeur égyptien qui a joué pour le Zamalek SC pendant la majeure partie de sa carrière de footballeur ; Il a également joué pour Ghazl El-Mahalla et Haras El-Hodood.
Abdel-Majed Abdel_Bary/Abdel-Majed Abdel Bary :
Abdel-Majed Abdel Bary (arabe : عبد المجيد عبد الباري ; né le 16 juin 1991) est un ancien rappeur britannique et militant islamiste de Maida Vale, dans l'ouest de Londres. Il est le fils d'Adel Abdel Bari. Après la diffusion de séquences vidéo liées à la décapitation du journaliste américain James Foley, les services de renseignement britanniques se seraient concentrés sur trois suspects qui pourraient être le militant dans la séquence surnommée "Jihadi John", mettant un couteau sous la gorge de Foley et se vantant plus tard d'avoir entrepris sa décapitation. Abdel Bary a acquis une notoriété considérable lorsqu'il est devenu le principal suspect dans la chasse au "Jihadi John", mais en février 2015, il a été signalé que le bourreau était le Londonien Mohammed Emwazi. Au cours de ses activités avec l'EI, Bary a posé avec une tête coupée et a déclaré la guerre. sur l'Ouest.
Abdel-Malik Mansour/Abdel-Malik Mansour :
Abdel-Malik Mansour ِِAl-Masabi est un diplomate yéménite. Le 22 mars 2011, il a annoncé son soutien aux rebelles lors du soulèvement yéménite de 2011, obligeant le président Ali Abdullah Saleh à le remplacer en avril 2011 en tant que représentant yéménite auprès de la Ligue arabe. Le 25 septembre 2011, Mansour a accusé Saleh d'avoir envoyé une équipe d'assassinats pour l'assassiner chez lui au Caire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bounce film""

Boultham/Boultham : Boultham est une banlieue de la ville du Lincolnshire et du chef-lieu de Lincoln, en Angleterre. La population du q...