Rechercher dans ce blog

mercredi 8 décembre 2021

1 + 1/4 + 1/16 + 1/64 + 1/256 + · · ·


1,1,1,3,3,3-Hexachloropropane/1,1,1,3,3,3-Hexachloropropane :
Le 1,1,1,3,3,3-Hexachloropropane est un composé de chlore, d'hydrogène et de carbone, de formule chimique C3Cl6H2, en particulier Cl3C−CH2−CCl3. Sa molécule peut être décrite comme celle du propane avec des atomes de chlore substitués aux six atomes d'hydrogène sur les carbones extrémaux.

1,1,1,3,3,3-Hexafluoropropane/1,1,1,3,3,3-Hexafluoropropane :
Le 1,1,1,3,3,3-Hexafluoropropane est un produit chimique organique, un organofluorure. C'est un gaz incolore, généralement disponible sous forme de gaz liquide. Il est utilisé comme agent d'extinction d'incendie, agent moussant, réfrigérant hautement efficace, agent de transfert de chaleur, gaz diélectrique, support stérilisant, support de polymérisation, fluide porteur, agent de séchage par déplacement, fluide de travail thermodynamique du cycle de puissance , etc. Il est utilisé comme propulseur de fusée à gaz froid par le vaisseau spatial Mars Cube One. Lorsqu'il est utilisé comme extincteur d'incendie, l'hexafluoropropane porte le nom commercial de DuPont, FE-36. Le 1,1,1,3,3,3-Hexafluoropropane est un gaz à effet de serre ; son potentiel de réchauffement global est de 9810. Il est fabriqué en faisant réagir du 1,1,1,3,3,3-hexachloropropane avec du fluorure d'hydrogène en phase gazeuse à une température comprise entre 250-400 °C, en présence d'un catalyseur sous forme de trivalent chrome (par exemple chlorure de chrome (III)) supporté sur du carbone avec une faible teneur en impuretés spécifiques.
1,1,1-Tribromoéthane/1,1,1-Tribromoéthane :
Le 1,1,1-tribromoéthane est un haloalcane de formule chimique C2H3Br3.
1,1,1-Trichloro-2,2,2-trifluoroéthane/1,1,1-Trichloro-2,2,2-trifluoroéthane :
Le trichlorotrifluoroéthane asymétrique, également appelé 1,1,1-Trichloro-2,2,2-trifluoroéthane ou CFC-113a est un chlorofluorocarbure (CFC). Il a pour formule Cl3C2F3.
1,1,1-Trichloroacétone/1,1,1-Trichloroacétone :
La 1,1,1-trichloroacétone est un analogue chloré de l'acétone de formule chimique CH3COCCl3. C'est un liquide incolore. La 1,1,1-trichloroacétone peut être synthétisée à partir de la chloration de la chloroacétone (la 1,1,3-trichloroacétone est formée comme sous-produit). Une synthèse alternative implique le transfert d'un groupe trichlorométhyle du trichloroacétate sur le chlorure d'acétyle.
1,1,1-Trichloroéthane/1,1,1-Trichloroéthane :
Le composé organique 1,1,1-trichloroéthane, également connu sous le nom de méthyle chloroforme, est un chloroalcane. Ce liquide incolore et odorant était autrefois produit industriellement en grande quantité pour être utilisé comme solvant. Il est réglementé par le Protocole de Montréal en tant que substance appauvrissant la couche d'ozone et son utilisation est rapidement supprimée.
1,1,1-Trifluoroacétylacétone/1,1,1-Trifluoroacétylacétone :
La 1,1,1-Trifluoroacétylacétone est le composé organofluoré de formule CF3C(O)CH2C(O)CH3. C'est un liquide incolore. Comme d'autres 1,3-dicétones, il est utilisé comme précurseur d'hétérocycles, par exemple les pyrazoles et les chélates métalliques. Il est préparé par condensation d'esters d'acide trifluoroacétique avec de l'acétone. D'après une analyse par spectroscopie RMN du proton, le composé existe majoritairement (97 % à 33 °C, pur) sous forme d'énol. A titre de comparaison dans les mêmes conditions, les pourcentages d'énol pour l'acétylacétone et l'hexafluoroacétylacétone sont respectivement de 85 et 100 %.
1,1,1-Trifluoroéthane/1,1,1-Trifluoroéthane :
Le 1,1,1-Trifluoroéthane, ou R-143a ou simplement le trifluoroéthane, est un composé hydrofluorocarbure (HFC) qui est un gaz incolore. Il ne doit pas être confondu avec le gaz HFC R-134a beaucoup plus couramment utilisé, ni avec le composé isomère 1,1,2-trifluoroéthane. Le 1,1,1-trifluoroéthane a une température critique de 73 °C.
1,1,1-Tris(aminométhyl)éthane/1,1,1-Tris(aminométhyl)éthane :
Le 1,1,1-Tris(aminométhyl)éthane (TAME) est un composé organique de formule CH3C(CH2NH2)3. C'est un liquide incolore. Il est classé comme un ligand tripode polyamine, c'est-à-dire qu'il est capable de se lier aux ions métalliques via trois sites et est donc un ligand chélatant tridenté, occupant une face du polyèdre de coordination.
1,1,1-Tris(diphénylphosphinométhyl)éthane/1,1,1-Tris(diphénylphosphinométhyl)éthane :
Le 1,1,1-Tris(diphénylphosphinométhyl)éthane, également appelé Triphos, est un composé organophosphoré de formule CH3C[CH2PPh2]3. Un solide blanc sensible à l'air, c'est un ligand tripode ("à trois pattes") de symétrie C3v idéalisée. Il a été préparé à l'origine par la réaction du diphénylphosphure de sodium et du CH3C(CH2Cl)3 : 3 Ph2PNa + CH3C(CH2Cl)3 → CH3C[CH2PPh2]3 + 3 NaCl Il forme des complexes avec de nombreux métaux de transition, généralement en tant que ligand tripode. De tels complexes sont utilisés pour analyser les aspects mécanistiques de catalyseurs homogènes. Par exemple, le rhodium forme des complexes avec CH3C[CH2PPh2]3 comme [(triphos)RhCl(C2H4)], [(triphos)RhH(C2H4)] et [(triphos)Rh(C2H5)(C2H4)], fournissent des intermédiaires modèles dans le cycle catalytique d'hydrogénation des alcènes. Le triphos se comporte parfois comme un ligand bidenté. Des cas illustratifs incluent fac-[Mn(CO)3Br(η2-triphos)] et [M(CO)4(η2-triphos)], où M est Cr, Mo ou W. Triphos sert de ligand de pontage tridenté dans un amas icosaédrique Au13. La phosphine relie trois groupes chloroor(I) pour former la molécule tripode de trichloro-1,1,1-(diphénylphosphinométhyl)éthanetrigold(I), CH3C[CH2PPh2AuCl]3.
1,1,2,2,3,3-Hexachloropropane/1,1,2,2,3,3-Hexachloropropane :
Le 1,1,2,2,3,3-Hexachloropropane est un composé de chlore, d'hydrogène et de carbone, de formule structurelle Cl2HC−CCl2−CCl2H. Sa molécule peut être décrite comme celle du propane avec des atomes de chlore substitués à six atomes d'hydrogène, deux sur chaque carbone. C'est un liquide à température ambiante.
1,1,2,2-tétrachloroéthane/1,1,2,2-tétrachloroéthane :
Le 1,1,2,2-tétrachloroéthane est un dérivé chloré de l'éthane. Il a le pouvoir solvant le plus élevé de tous les hydrocarbures chlorés. En tant que réfrigérant, il est utilisé sous le nom de R-130. Il était autrefois largement utilisé comme solvant et comme intermédiaire dans la production industrielle de trichloréthylène, de tétrachloroéthylène et de 1,2-dichloroéthylène. Cependant, le 1,1,2,2-tétrachloroéthane n'est plus beaucoup utilisé aux États-Unis en raison de préoccupations concernant sa toxicité. L'exposition chronique par inhalation chez l'homme entraîne une jaunisse et une hypertrophie du foie, des maux de tête, des tremblements, des étourdissements, des engourdissements et de la somnolence. . L'Environmental Protection Agency des États-Unis l'a classé parmi les cancérogènes humains possibles du groupe C. L'Institut national pour la sécurité et la santé au travail a une limite d'exposition recommandée plus protectrice pour les expositions cutanées à 1 ppm sur une moyenne pondérée dans le temps de huit heures.
1,1,2-Trichloro-1,2,2-trifluoroéthane/1,1,2-Trichloro-1,2,2-trifluoroéthane :
Le 1,1,2-Trichloro-1,2,2-trifluoroéthane, également appelé trichlorotrifluoroéthane ou CFC-113, est un chlorofluorocarbure. Il a la formule Cl2FC-CClF2. Ce liquide incolore et volatil est un solvant polyvalent.
1,1,2-Trichloroéthane/1,1,2-Trichloroéthane :
Le 1,1,2-Trichloroéthane, ou 1,1,2-TCA, est un solvant organochloré de formule moléculaire C2H3Cl3. C'est un liquide incolore et odorant qui ne se dissout pas dans l'eau, mais est soluble dans la plupart des solvants organiques. C'est un isomère du 1,1,1-trichloroéthane. Il est utilisé comme solvant et comme intermédiaire dans la synthèse du 1,1-dichloroéthane. Le 1,1,2-TCA est un dépresseur du système nerveux central et l'inhalation de vapeurs peut provoquer des étourdissements, de la somnolence, des maux de tête, des nausées, un essoufflement, une perte de conscience ou un cancer.
1,1,3,3-Tétraméthoxypropane/1,1,3,3-Tétraméthoxypropane :
Le 1,1,3,3-tétraméthoxypropane est un composé organique de formule CH2(CH(OCH3)2)2. Un liquide incolore, c'est une forme protégée de malondialdéhyde, un réactif utilement réactif qui a de mauvaises propriétés de stockage.
1,1,3,3-Tétraméthyl-1,3-divinyldisiloxane/1,1,3,3-Tétraméthyl-1,3-divinyldisiloxane :
Le 1,1,3,3-tétraméthyl-1,3-divinyldisiloxane est le composé organosilicié de formule O(SiMe2CH=CH2)2 (Me = méthyle). Habituellement appelé tétraméthyldivinyldisiloxane, c'est un liquide incolore qui est utilisé comme ligand en chimie organométallique et en catalyse homogène. Le ligand est un composant du catalyseur de Karstedt. Le tétraméthyldivinyldisiloxane a d'abord été préparé par hydrolyse de vinyldiméthylméthoxysilane, (CH2=CH)Me2SiOMe.
1,1,3,3-Tétraméthylguanidine/1,1,3,3-Tétraméthylguanidine :
La tétraméthylguanidine est un composé organique de formule HNC(N(CH3)2)2. Ce liquide incolore est une base forte, à en juger par le pKa élevé de son acide conjugué. Il a été préparé à l'origine à partir de tétraméthylthiourée via S-méthylation et amination, mais des méthodes alternatives commencent à partir d'iodure de cyanogène.
1,1,3-Trichloropropène/1,1,3-Trichloropropène :
Le 1,1,3-trichloropropène est un composé de carbone, d'hydrogène et de chlore. La structure est comme le propène, mais dans ce composé, trois atomes d'hydrogène sont transformés en atomes de chlore.
1,1-bis(chlorométhyl)éthylène/1,1-bis(chlorométhyl)éthylène :
Le 1,1-bis(chlorométhyl)éthylène est le composé organique de formule CH2=C(CH2Cl)2. C'est un liquide incolore. Doté de deux substituants chlorure allylique, c'est un agent dialkylant.
1,1-DCE/1,1-DCE :
1,1-DCE peut faire référence à : 1,1-dichloroéthane 1,1-dichloroéthène, également connu sous le nom de 1,1-dichloroéthylène, chlorure de vinylidène ou 1,1-DCE
1,1-dibromoéthane/1,1-dibromoéthane :
Le 1,1-dibromoéthane est un composé chimique clair, légèrement brun et inflammable. Il est classé comme composé organobromé et a la formule chimique C2H4Br2 et c'est un isomère de position du 1,2-dibromoéthane. Il est couramment observé en chimie industrielle, où il est utilisé comme additif pour carburant. Il est également utilisé comme fumigant pour les céréales et le sol pour la lutte contre les insectes.
1,1-Dichloro-1-fluoroéthane/1,1-Dichloro-1-fluoroéthane :
Le 1,1-dichloro-1-fluoroéthane est un haloalcane de formule C2H3Cl2F. C'est l'un des trois isomères du dichlorofluoroéthane. Il appartient à la famille des hydrochlorofluorocarbures (HCFC) de composés artificiels qui contribuent de manière significative à la fois à l'appauvrissement de la couche d'ozone et au réchauffement climatique lorsqu'ils sont libérés dans l'environnement.
1,1-Dichloroéthane/1,1-Dichloroéthane :
Le 1,1-dichloroéthane est un hydrocarbure chloré. C'est un liquide huileux incolore avec une odeur de chloroforme. Il n'est pas facilement soluble dans l'eau, mais miscible avec la plupart des solvants organiques. De grands volumes de 1,1-dichloroéthane sont fabriqués, avec une production annuelle dépassant 1 million de livres aux États-Unis. Il est principalement utilisé comme matière première dans la synthèse chimique, principalement du 1,1,1-trichloroéthane. Il est également utilisé comme solvant pour les plastiques, les huiles et les graisses, comme dégraissant, comme fumigant dans les sprays insecticides, dans les extincteurs au halon et dans la cimentation du caoutchouc. Il est utilisé dans la fabrication de caoutchouc résistant au vide poussé et pour l'extraction de substances sensibles à la température. Le craquage thermique à 400-500 °C et 10 MPa donne du chlorure de vinyle. Dans le passé, le 1,1-dichloroéthane était utilisé comme anesthésique chirurgical par inhalation.
1,1-Dichloroéthène/1,1-Dichloroéthène :
Le 1,1-dichloroéthène, communément appelé 1,1-dichloroéthylène ou chlorure de vinylidène ou 1,1-DCE, est un organochloré de formule moléculaire C2H2Cl2. C'est un liquide incolore avec une odeur piquante. Comme la plupart des chlorocarbures, il est peu soluble dans l'eau, mais soluble dans les solvants organiques. Le 1,1-DCE était le précurseur du film alimentaire original, Saran, mais cette application a été progressivement supprimée.
1,1-Diéthoxyéthane/1,1-Diéthoxyéthane :
Le 1,1-Diéthoxyéthane (acétaldéhyde diéthylacétal) est un composant aromatisant majeur des boissons distillées, en particulier le whisky de malt et le xérès. Bien qu'il ne s'agisse que d'un des nombreux composés contenant un groupe fonctionnel acétal, ce produit chimique spécifique est parfois appelé simplement acétal.
1,1-Difluoroéthane/1,1-Difluoroéthane :
Le 1,1-difluoroéthane, ou DFE, est un composé organofluoré de formule chimique C2H4F2. Ce gaz incolore est utilisé comme réfrigérant, où il est souvent répertorié comme R-152a (réfrigérant-152a) ou HFC-152a (hydrofluorocarbure-152a). Il est également utilisé comme propulseur pour les aérosols et dans les produits de poudreuse à gaz. Comme alternative aux chlorofluorocarbures, il a un potentiel d'appauvrissement de la couche d'ozone de zéro, un potentiel de réchauffement global inférieur (124) et une durée de vie atmosphérique plus courte (1,4 an).
1,1-Difluoroéthylène/1,1-Difluoroéthylène :
Le 1,1-difluoroéthylène, également connu sous le nom de fluorure de vinylidène, est une hydrofluorooléfine. C'est un gaz inflammable. La production mondiale en 1999 était d'environ 33 000 tonnes métriques. Il est principalement utilisé dans la production de polymères fluorés tels que le fluorure de polyvinylidène.
1,1-Dihydroxyéthène/1,1-Dihydroxyéthène :
Le 1,1-dihydroxyéthène est un composé organique constitué de deux groupes hydroxy en tant que substituants sur le même atome de carbone d'une chaîne éthène. Le produit chimique est également appelé hydrate de cétène car il s'agit de l'hydrate de carbonyle du cétène. Sa structure peut également être considérée comme la forme énolique de l'acide acétique. Ce composé est probablement un intermédiaire clé dans la réaction d'hydratation qui convertit le cétène en acide acétique. L'analyse des voies possibles de cette réaction a été citée comme exemple de l'importance de considérer l'énergie d'activation de chaque étape mécaniste. L'hydratation du carbonyle du cétène, qui implique formellement une réaction d'addition d'une molécule d'eau sur le groupe carbonyle, est probablement catalysée par une seconde molécule d'eau. Le composé a maintenant été synthétisé et identifié par spectroscopie.
1,1-Diiodoéthane/1,1-Diiodoéthane :
Le 1,1-diiodoéthane est un haloalcane organique saturé contenant de l'iode de formule CH3CHI2.
1,1-Diméthyldiborane/1,1-Diméthyldiborane :
Le 1,1-diméthyldiborane est le composé organoboré de formule (CH3)2B(μ-H)2BH2. Une paire de 1,2-diméthyldiboranes apparentés est également connue. C'est un gaz incolore qui s'enflamme dans l'air.
1,1-Diméthyléthylènediamine/1,1-Diméthyléthylènediamine :
La 1,1-diméthyléthylènediamine est le composé organique de formule (CH3)2N)CH2CH2NH2. C'est un liquide incolore avec une odeur de poisson. Il contient une amine primaire et une amine tertiaire. Il est utilisé pour préparer un chélatant des ligands contenant des diamines pour la préparation de catalyseurs métalliques. C'est un précurseur de la chloropyramine.
1,1-Diphényléthylène/1,1-Diphényléthylène :
Le 1,1-diphényléthylène est un hydrocarbure aromatique de formule chimique C14H12.
1,1%E2%80%B2-Bi-2-naphtol/1,1′-Bi-2-naphtol :
Le 1,1′-Bi-2-naphtol (BINOL) est un composé organique souvent utilisé comme ligand pour la synthèse asymétrique catalysée par un métal de transition. BINOL a une chiralité axiale et les deux énantiomères peuvent être facilement séparés et sont stables vis-à-vis de la racémisation. La rotation spécifique des deux énantiomères est de ±35,5° (c = 1 en THF). BINOL est un précurseur d'un autre ligand chiral appelé BINAP. La masse volumique volumique des deux énantiomères est de 0,62 g cm-3.
1,2,3,3,3-Pentafluoropropène/1,2,3,3,3-Pentafluoropropène :
Le 1,2,3,3,3-pentafluoropropène est le fluorocarbure insaturé de formule HFC=C(F)CF3. Ce gaz incolore présente un intérêt en tant que précurseur des hydrofluorooléfines (HFO), qui sont utilisées comme réfrigérants dans les climatiseurs. Parmi les méthodes décrites pour sa synthèse, une voie implique la déhydrofluoration du 1,1,2,3,3,3-hexafluoropropane. Le composé existe sous la forme d'un mélange d'isomères E et Z.
1,2,3,4,5-cyclopentanepentol/1,2,3,4,5-cyclopentanepentol :
Le 1,2,3,4,5-cyclopentanepentol, également appelé cyclopentane-1,2,3,4,5-pentol ou 1,2,3,4,5-pentahydroxycyclopentane est un composé chimique de formule C5H10O5 ou (-CHOH –)5, dont la molécule est constituée d'un cycle de cinq atomes de carbone (un squelette cyclopentane), chacun relié à un hydrogène et un groupe hydroxyle. Le terme non qualifié "cyclopentanepentol" fait généralement référence à ce composé. Il existe quatre stéréoisomères distincts avec cette même structure. Le composé est un alcool quintuple de cyclopentane, et techniquement un alcool de sucre cyclique (un cyclitol). Cependant, il est très rarement trouvé dans la nature et a donc reçu beaucoup moins d'attention que la version omniprésente à six carbones, l'inositol.
1,2,3,4,5-Pentakis(4-butylphényl)-1,3-cyclopentadiène/1,2,3,4,5-Pentakis(4-butylphényl)-1,3-cyclopentadiène :
Le 1,2,3,4,5-Pentakis(4-butylphényl)-1,3-cyclopentadiène est un composé organochimique du groupe diène et un dérivé du cyclopentadiène. L'anion de ce composé est utilisé comme ligand stériquement exigeant, souvent abrégé en Cp[BIG], dans la chimie organométallique des composés sandwich.
1,2,3,4,6-pentagalloyl glucose/1,2,3,4,6-pentagalloyl glucose :
Le 1,2,3,4,6-pentagalloylglucose est l'ester de l'acide pentagallique du glucose. C'est un gallotanin et le précurseur des ellagitanins. Le glucose pentagalloyl peut précipiter les protéines, y compris l'α-amylase salivaire humaine.
1,2,3,4-cyclohexanetétrol/1,2,3,4-cyclohexanetétrol :
Le 1,2,3,4-cyclohexanetétrol (également nommé cyclohexane-1,2,3,4-tétrol, 1,2,3,4-tétrahydroxycyclohexane ou ortho-cyclohexanetétrol) est un composé organique dont la molécule peut être décrite comme un cyclohexane avec quatre groupes hydroxyle (OH) substitués aux atomes d'hydrogène sur quatre atomes de carbone consécutifs. Sa formule peut être écrite C6H12O4, C6H8(OH)4 ou (–CH(OH)–)4(–CH2–)2. Il existe 10 isomères de cette même formule structurelle, qui font partie des 43 isomères du cyclohexanetétrol. Ce sont tous des polyols, plus précisément des tétrols et des cyclitols. Certains d'entre eux ont des rôles biologiquement importants dans certains organismes.
1,2,3,4-tétraphénylnaphtalène/1,2,3,4-tétraphénylnaphtalène :
Le 1,2,3,4-tétraphénylnaphtalène est un hydrocarbure aromatique polycyclique couramment préparé dans le laboratoire d'enseignement de premier cycle comme introduction à la réaction de Diels-Alder, dans ce cas entre le benzyne, qui agit comme le diénophile, (généré in situ) et la tétraphénylcyclopentadiénone , qui agit comme le diène. Il a deux formes cristallines, et a donc deux points de fusion différents.
1,2,3,5-tétrahydroxybenzène/1,2,3,5-tétrahydroxybenzène :
Le 1,2,3,5-tétrahydroxybenzène est un benzènetétrol. C'est un métabolite dans la dégradation du 3,4,5-trihydroxybenzoate (acide gallique) par Eubacterium oxidoreducens. L'enzyme pyrogallol hydroxytransférase utilise le 1,2,3,5-tétrahydroxybenzène et le 1,2,3-trihydroxybenzène (pyrogallol), alors que ses deux produits sont le 1,3,5-trihydroxybenzène (phloroglucinol) et le 1,2,3,5-tétrahydroxybenzène.
1,2,3-Benzothiadiazole/1,2,3-Benzothiadiazole :
Le 1,2,3-benzothiadiazole est un produit chimique aromatique bicyclique composé d'un noyau benzénique fusionné à un 1,2,3-thiadiazole. Solide incolore, le composé est soluble dans les solvants organiques.
1,2,3-Benzthiadiazole/1,2,3-Benzthiadiazole :
Cette page est une redirection.
1,2,3-Triazole/1,2,3-Triazole :
Le 1,2,3-triazole fait partie d'une paire de composés chimiques isomères de formule moléculaire C2H3N3, appelés triazoles, qui ont un cycle à cinq chaînons de deux atomes de carbone et trois atomes d'azote. Le 1,2,3-triazole est un hétérocycle aromatique basique. Des 1,2,3-triazoles substitués peuvent être produits en utilisant la cycloaddition azoture alcyne Huisgen dans laquelle un azoture et un alcyne subissent une réaction de cycloaddition 1,3-dipolaire. C'est une structure étonnamment stable par rapport à d'autres composés organiques avec trois atomes d'azote adjacents. Cependant, la pyrolyse éclair sous vide à 500 °C entraîne une perte d'azote moléculaire (N2) en laissant un cycle aziridine à trois membres. Certains triazoles sont relativement faciles à cliver en raison de la tautomérie de la chaîne cyclique. Une manifestation se trouve dans le réarrangement de Dimroth. Le 1,2,3-triazole est utilisé dans la recherche en tant que bioisostère dans la chimie médicinale pour des composés chimiques plus complexes, y compris des médicaments pharmaceutiques tels que le mubritinib et le tazobactam. Le tautomère 2H-1,2,3-triazole est la forme principale en solution aqueuse.
1,2,3-Tribromopropane/1,2,3-Tribromopropane :
Le 1,2,3-tribromopropane (TBP) est un composé organique toxique. C'est un liquide clair incolore à jaune clair.
1,2,3-Trichloropropane/1,2,3-Trichloropropane :
Le 1,2,3-trichloropropane (TCP) est un composé organique de formule CHCl(CH2Cl)2. C'est un liquide incolore qui est utilisé comme solvant et dans d'autres applications spécialisées.
1,2,3-Triméthylbenzène/1,2,3-Triméthylbenzène :
Le 1,2,3-triméthylbenzène est un composé organique de formule chimique C6H3(CH3)3. Classé comme hydrocarbure aromatique, c'est un liquide incolore inflammable. Il est presque insoluble dans l'eau mais soluble dans les solvants organiques. Il se produit naturellement dans le goudron de houille et le pétrole. C'est l'un des trois isomères du triméthylbenzène. Il est utilisé dans le carburéacteur, mélangé à d'autres hydrocarbures, pour éviter la formation de particules solides qui pourraient endommager le moteur.
1,2,3-Trinitrobenzène/1,2,3-Trinitrobenzène :
Le 1,2,3-trinitrobenzène est un dérivé benzénique nitré.
1,2,3 Soleils/1,2,3 Soleils :
1, 2, 3 Soleils (1, 2, 3 Soleils) est un album live interprété par les artistes algériens Rachid Taha, Khaled et Faudel, largement salués comme les trois maîtres de la musique raï. Le concert, un événement unique, a eu lieu en 1998 au Palais Omnisports de Paris-Bercy à Paris, et les chansons étaient composées des plus célèbres des trois artistes ainsi que de quelques classiques algériens. Tous les 23 ont été divisés en deux disques, produits et arrangés par Steve Hillage, sortis par Barclay en 1999. L'album a obtenu la certification d'or 2x et la vidéo DVD a obtenu la certification d'or du Syndicat National de l'Edition Phonographique. La sortie sur disque de l'album a été publiée par Ark 21.
1,2,4,5-cyclohexanetétrol/1,2,4,5-cyclohexanetétrol :
Le 1,2,4,5-cyclohexanetétrol (également nommé cyclohexane-1,2,4,5-tétrol, 1,2,4,5-tétrahydroxycyclohexane ou para-cyclohexanetétrol) est un composé organique dont la molécule peut être décrite comme un cyclohexane avec quatre groupes hydroxyle (OH) substitués aux atomes d'hydrogène sur deux paires non adjacentes d'atomes de carbone adjacents. Sa formule peut être écrite C6H12O4, C6H8(OH)4 ou [–(CH(OH)–)2–CH2–]2. Il existe 7 isomères de cette même formule structurelle, qui font partie des 43 isomères du cyclohexanetétrol. Ce sont tous des polyols, plus précisément des tétrols et des cyclitols. Certains d'entre eux ont des rôles biologiquement importants dans certains organismes.
1,2,4,5-tétrabromobenzène/1,2,4,5-tétrabromobenzène :
Le 1,2,4,5-tétrabromobenzène est un composé organobromé de formule C6H2Br4. C'est l'un des trois isomères du tétrabromobenzène. Le composé est un solide blanc. Le 1,2,4,5-tétrabromobenzène est un métabolite important du retardateur de flamme hexabromobenzène.
1,2,4-butanetriol/1,2,4-butanetriol :
Le 1,2,4-butanetriol est un liquide clair ou légèrement jaune, inodore, hygroscopique, inflammable et visqueux. C'est un alcool avec trois groupes hydroxyles alcooliques hydrophiles. Il est similaire au glycérol et à l'érythritol. Il est chiral, avec deux énantiomères possibles. Le 1,2,4-butanetriol est utilisé dans la fabrication du trinitrate de butanetriol (BTTN), un important propulseur militaire. Le 1,2,4-butanetriol est également utilisé comme précurseur de deux médicaments hypocholestérolémiants, Crestor et Zetia, qui sont dérivés de l'acide D-3,4-dihydroxybutanoïque, en utilisant la 3-hydroxy-gamma-butyrolactone comme synthon chiral Il est utilisé comme l'un des monomères pour la fabrication de certains polyesters et comme solvant. Le 1,2,4-butanetriol peut être préparé synthétiquement par plusieurs méthodes différentes telles que l'hydroformylation du glycidol et la réduction subséquente du produit, la réduction par le borohydrure de sodium de l'acide malique estérifié ou l'hydrogénation catalytique de l'acide malique. Cependant, la synthèse biotechnologique utilisant des bactéries Escherichia coli et Pseudomonas fragi génétiquement modifiées revêt une importance croissante.
Trinitrate de 1,2,4-butanetriol/1,2,4-butanetriol trinitrate :
Le trinitrate de 1,2,4-butanetriol (BTTN), également appelé trinitrate de butanetriol, est un propulseur militaire important. C'est un liquide explosif incolore à brun. Le BTTN est utilisé comme propulseur dans pratiquement tous les missiles à un étage utilisés par les États-Unis, y compris le Hellfire. Il est moins volatil, moins sensible aux chocs et plus stable thermiquement que la nitroglycérine, pour laquelle il constitue un remplacement prometteur. Le BTTN comme propulseur est souvent utilisé en mélange avec la nitroglycérine. Le mélange peut être réalisé par co-nitration de butanetriol et de glycérol. Le BTTN est également utilisé comme plastifiant dans certains propulseurs à base de nitrocellulose. Le BTTN est fabriqué par nitration du 1,2,4-butanetriol. La fabrication biotechnologique du butanetriol fait l'objet de recherches intensives.
1,2,4-triazole/1,2,4-triazole :
Le 1,2,4-triazole (en tant que ligand dans les composés de coordination, l'abréviation Htrz est parfois utilisée) fait partie d'une paire de composés chimiques isomères de formule moléculaire C2H3N3, appelés triazoles, qui ont un cycle à cinq chaînons de deux atomes de carbone et trois atomes d'azote. Le 1,2,4-triazole et ses dérivés trouvent une utilisation dans une grande variété d'applications.
1,2,4-Trichlorobenzène/1,2,4-Trichlorobenzène :
Le 1,2,4-trichlorobenzène est un composé organochloré, l'un des trois isomères du trichlorobenzène. C'est un dérivé du benzène avec trois substituants chlorure. C'est un liquide incolore utilisé comme solvant pour une variété de composés et de matériaux.
1,2,4-Trihydroxyanthraquinone/1,2,4-Trihydroxyanthraquinone :
La 1,2,4-Trihydroxyanthraquinone, communément appelée purpurine, est une anthraquinone. C'est un colorant rouge/jaune d'origine naturelle. Il est formellement dérivé de la 9,10-anthraquinone par remplacement de trois atomes d'hydrogène par des groupes hydroxyle (OH). La purpurine est également appelée verantin, smoke Brown G, acide hydroxylizarique et CI 58205. C'est un composant mineur du pigment classique du lac "madder lake" ou Rose Madder.
1,2,4-Triméthylbenzène/1,2,4-Triméthylbenzène :
Le 1,2,4-triméthylbenzène, également connu sous le nom de pseudocumène, est un composé organique de formule chimique C6H3(CH3)3. Classé comme hydrocarbure aromatique, c'est un liquide incolore inflammable à forte odeur. Il est presque insoluble dans l'eau mais soluble dans les solvants organiques. Il se produit naturellement dans le goudron de houille et le pétrole (environ 3 %). C'est l'un des trois isomères du triméthylbenzène.
1,2,4-trioxane/1,2,4-trioxane :
Le 1,2,4-Trioxane est l'un des isomères du trioxane. Il a la formule moléculaire C3H6O3 et se compose d'un cycle à six chaînons avec trois atomes de carbone et trois atomes d'oxygène. Les deux atomes d'oxygène adjacents forment une fonction peroxyde et l'autre forme une fonction éther. C'est comme un acétal cyclique mais avec l'un des atomes d'oxygène du groupe acétal remplacé par un groupe peroxyde. Le 1,2,4-trioxane lui-même n'a pas été isolé ou caractérisé, mais plutôt uniquement étudié par ordinateur. Cependant, il constitue un élément structurel important de certains composés organiques plus complexes. Le composé naturel artémisinine, isolé de l'armoise douce (Artemisia annua), et certains dérivés semi-synthétiques sont des médicaments antipaludiques importants contenant le cycle 1,2,4-trioxane. Les analogues entièrement synthétiques contenant le cycle 1,2,4-trioxane sont des améliorations potentielles importantes par rapport aux artémisinines d'origine naturelle. Le groupe peroxyde dans le noyau 1,2,4-trioxane de l'artémisinine est clivé en présence du parasite du paludisme conduisant à des radicaux d'oxygène réactifs qui endommagent le parasite.
1,2,6-Hexanetriol/1,2,6-Hexanetriol :
Le 1,2,6-hexanetriol est un alcool trivalent avec deux groupes hydroxy primaires et un secondaire. Il est similaire au glycérol à bien des égards et est utilisé comme substitut du glycérol dans de nombreuses applications en raison de ses propriétés plus avantageuses, telles qu'une stabilité thermique plus élevée et une hygroscopicité plus faible.
1,2,6-Trigalloyl glucose/1,2,6-Trigalloyl glucose :
Le 1,2,6-Trigalloyl glucose est un gallotannin présent dans les cultures cellulaires de Cornus officinalis.
1,2-Benzoquinone/1,2-Benzoquinone :
La 1,2-benzoquinone, également appelée ortho-benzoquinone, est un composé organique de formule C6H4O2. C'est l'un des deux isomères de la quinone, l'autre étant la 1,4-benzoquinone. C'est un solide volatil rouge soluble dans l'eau et l'éther éthylique. Il est rarement rencontré en raison de son instabilité, mais il présente un intérêt fondamental en tant que composé parent de nombreux dérivés connus.
1,2-bis(dichlorophosphino)benzène/1,2-bis(dichlorophosphino)benzène :
Le 1,2-bis(dichlorophosphino)benzène est un composé organophosphoré de formule C6H4(PCl2)2. Liquide visqueux incolore, c'est un précurseur des diphosphines chélatantes du type C6H4(PR2)2. Il est préparé à partir de 1,2-dibromobenzène par lithiation séquentielle suivie d'un traitement avec (Et2N)2PCl (Et = éthyle), qui donne C6H4[P(NEt2)2]2. Cette espèce est finalement clivée avec du chlorure d'hydrogène : C6H4[P(NEt2)2]2 + 8 HCl → C6H4(PCl2)2 + 4 Et2NH2Cl
1,2-bis(dichlorophosphino)éthane/1,2-bis(dichlorophosphino)éthane :
Le 1,2-bis(dichlorophosphino)éthane est un composé organophosphoré de formule (CH2PCl2)2. Liquide incolore, c'est un précurseur des diphosphines chélatantes.
squarate de 1,2-bis(dicyanométhylène)/1,2-bis(dicyanométhylène) :
Le 1,2-bis(dicyanométhylène)squarate est un anion divalent de formule chimique C10N4O2−2 ou ((N≡C−)2C=)2(C4O2)2−. C'est l'un des anions pseudo-oxocarbonés, car il peut être décrit comme un dérivé de l'anion oxocarbone squarate C4O2−4 par le remplacement de deux atomes d'oxygène adjacents par des groupes dicyanométhylène =C(−C≡N)2. L'anion peut être obtenu en faisant réagir de l'acide squarique avec du n-butanol pour obtenir le diester 1,2-dibutyl squarate (un liquide huileux orange) et en traitant ce dernier avec du sodium métallique et du malononitrile (N≡C−)2CH2 pour donner le disodique trihydraté. sel 2Na+·C10N4O2−2·3H2O, un solide jaune soluble dans l'eau. Le sel hydraté perd de l'eau en dessous de 100 °C, mais le sel anhydre obtenu est stable jusqu'à 400 °C. La réaction du sel de sodium avec les chlorures d'autres cations dans l'éthanol donne les sels suivants : dipotassium 2K+·K2C10N4O2−2, anhydre, jaune, stable à 300 °C dirubidium 2Rb+·Rb2C10N4O2−2, anhydre, brun, stable à 300 °C chlorure de magnésium sodium, Mg2+·Na+·Cl−·C10N4O2−2·4+1⁄2H2O, jaune foncé, se déshydrate à 60–106 °C, stable à 461 °C calcium disodique, 2Na+·Ca2+·2C10N4O2−2·9H2O, jaune, se déshydrate à 50–90 °C, stable à 178 °C baryum, Ba2+·C10N4O2−2·2H2O, jaune, se déshydrate à 87 °C, stable à 337 °C tétra-n-butylammonium, 2(C4H5)4N+· C10N4O2−2·H2O, jaune, se déshydrate à 145 °C, stable à 323 °CLa résonance magnétique nucléaire montre que le caractère aromatique du noyau carré est conservé.
1,2-bis(diisopropylphosphino)éthane/1,2-bis(diisopropylphosphino)éthane :
Le 1,2-bis(diisopropylphosphino)éthane (dippe) est un ligand bidenté couramment utilisé en chimie de coordination. Ce composé est similaire au ligand 1,2-bis(diphénylphosphino)éthane (dppe), avec la substitution de groupes isopropyle aux groupes phényle.
1,2-bis(diméthylarsino)benzène/1,2-bis(diméthylarsino)benzène :
Le 1,2-bis(diméthylarsino)benzène (diars) est le composé organoarsenique de formule C6H4(As(CH3)2)2. La molécule est constituée de deux groupes diméthylarsino attachés à des centres carbonés adjacents d'un cycle benzénique. C'est un ligand chélatant en chimie de coordination. Cette huile incolore est communément abrégée « journaux ».
1,2-bis(diméthylphosphino)éthane/1,2-bis(diméthylphosphino)éthane :
Le 1,2-bis(diméthylphosphino)éthane (dmpe) est un ligand diphosphine en chimie de coordination. C'est un liquide incolore, sensible à l'air, soluble dans les solvants organiques. Avec la formule (CH2PMe2)2 est utilisé comme ligand spectateur compact fortement basique (Me = méthyle), les complexes représentatifs incluent V(dmpe)2(BH4)2, Mn(dmpe)2(AlH4)2, Tc(dmpe)2 (CO)2Cl et Ni(dmpe)Cl2.
1,2-bis(diphénylphosphino)benzène/1,2-bis(diphénylphosphino)benzène :
Le 1,2-bis(diphénylphosphino)benzène (dppbz) est un composé organophosphoré de formule C6H4(PPh2)2 (Ph = C6H5). Classé comme ligand diphosphine, il s'agit d'un ligand bidenté courant en chimie de coordination. C'est un solide blanc stable à l'air. En tant que ligand chélatant, le dppbz est très similaire au 1,2-bis(diphénylphosphino)éthylène.
1,2-bis(diphénylphosphino)éthane/1,2-bis(diphénylphosphino)éthane :
Le 1,2-bis(diphénylphosphino)éthane (dppe) est un composé organophosphoré de formule (Ph2PCH2)2 (Ph = phényle). C'est un ligand bidenté couramment utilisé en chimie de coordination. C'est un solide blanc soluble dans les solvants organiques.
1,2-bis(diphénylphosphino)éthylène/1,2-bis(diphénylphosphino)éthylène :
Le cis-1,2-bis(diphénylphosphino)éthylène (dppv) est un composé organophosphoré de formule C2H2(PPh2)2 (Ph = C6H5). Les isomères cis et trans sont connus, mais l'isomère cis est d'un intérêt primordial. Classé comme ligand diphosphine, il s'agit d'un ligand bidenté en chimie de coordination. Par exemple, il donne naissance au complexe Ni(dppv)2 et au polymère de coordination [Ni(dppv)]n. En tant que ligand chélatant, le dppv est très similaire au 1,2-bis(diphénylphosphino)benzène. La diphosphine est préparée par réaction de diphénylphosphure de lithium avec du cis-dichloroéthylène. 2 LiPPh2 + C2H2Cl2 → C2H2(PPh2)2 + 2 LiCltrans-1,2-Bis(diphénylphosphino)éthylène est fabriqué de manière similaire, mais en utilisant du trans-dichloroéthylène.
1,2-Butadiène/1,2-Butadiène :
Le 1,2-butadiène est le composé organique de formule CH2=C=CHCH3. C'est un isomère du 1,3-butadiène, un monomère couramment utilisé pour fabriquer du caoutchouc synthétique. C'est un gaz incolore inflammable, l'un des allènes substitués les plus simples.
1,2-Butanediol/1,2-Butanediol :
Le 1,2-butanediol est le composé organique de formule HOCH2(HO)CHCH2CH3. Il est classé comme un vic-diol (glycol). Il est chiral, bien qu'il se présente généralement sous forme de mélange racémique. C'est un liquide incolore.
Carbonate de 1,2-butylène/1,2-carbonate de butylène :
Le carbonate de 1,2-butylène est un composé organique de formule C5H8O3 ou (H5C2)(C2H3)(CO3). C'est un ester double avec le groupe fonctionnel carbonate lié aux deux extrémités libres du groupe 1,2-butylène. C'est également un composé hétérocyclique avec un cycle à cinq chaînons et peut être considéré comme un dérivé du dioxolane, en particulier le 4-éthyl-1,3-dioxolan-2-one. Le carbonate de 1,2-butylène est un solvant aprotique polaire, qui a été envisagé pour les applications de batteries électriques (comme alternative moins chère aux liquides ioniques) et de nombreuses autres utilisations.
1,2-Cyclohexane dicarboxylic_acid_diisononyl_ester/1,2-Cyclohexane dicarboxylic_acide diisononyl ester :
L'ester diisononylique de l'acide 1,2-cyclohexane dicarboxylique (DINCH) est un mélange de composés organiques de formule C6H10(CO2C9H19)2. DINCH est une huile incolore. Il est utilisé comme plastifiant pour la fabrication d'articles en plastique souple dans des domaines d'application sensibles tels que les jouets, les dispositifs médicaux et les emballages alimentaires. Il présente un intérêt comme alternative aux plastifiants phtalates, qui sont impliqués comme perturbateurs endocriniens.
1,2-cyclohexanedione/1,2-cyclohexanedione :
La 1,2-cyclohexanedione est un composé organique de formule (CH2)4(CO)2. C'est l'une des trois cyclohexanediones isomères. C'est un composé incolore qui est soluble dans une variété de solvants organiques. Il peut être préparé par oxydation de cyclohexanone par du dioxyde de sélénium. L'énol est environ 1 kcal/mol plus stable que la forme dicéto. De nombreux ligands diimine et dioxime ont été préparés à partir de cette dicétone. Il se condense avec les 1,2-diamines pour donner des hétérocycles diaza.
1,2-cyclopentanedione/1,2-cyclopentanedione :
La 1,2-cyclopentanedione est le composé organique de formule (CH2)3(CO)2. C'est l'une des deux cyclopentanediones isomères, l'autre étant la 1,3-cyclopentanedione. Il a d'abord été préparé par condensation induite par une base de diéthylglutarate avec du diéthyloxalate, suivie d'une hydrolyse du dicétodiester résultant suivie d'une décarboxylation. L'énol devrait être environ 1 à 3 kcal/mol plus stable que la forme dicéto. La structure de l'énol a été confirmée par cristallographie aux rayons X. Structurellement liée à la 1,2-cyclopentanedione, la 2-hydroxy-3-méthyl-2-cyclopentène-1-one est un additif aromatique, également appelé cyclotène.
1,2-DCE/1,2-DCE :
1,2-DCE peut faire référence à : 1,2-Dichloroéthane (EDC) 1,2-Dichloroéthène
1,2-Diaminocyclohexane/1,2-Diaminocyclohexane :
Le 1,2-diaminocyclohexane est un composé organique de formule (CH2)4(CHNH2)2. C'est un mélange de trois stéréoisomères : le cis-1,2-diaminocyclohexane et les deux énantiomères du trans-1,2-diaminocyclohexane. Le mélange est un liquide incolore et corrosif, bien que les échantillons plus anciens puissent apparaître jaunes. Il est souvent appelé DCH-99 et aussi DACH.
1,2-Diaminopropane/1,2-Diaminopropane :
Le 1,2-diaminopropane (propane-1,2-diamine) est un composé organique de formule CH3CH(NH2)CH2NH2. Liquide incolore, c'est la diamine chirale la plus simple. Il est utilisé comme ligand bidenté en chimie de coordination.
1,2-Diazépine/1,2-Diazépine :
La 1,2-diazépine est un composé hétérocyclique à sept chaînons avec deux atomes d'azote (par exemple, dans les positions 1 et 2) du cycle et trois doubles liaisons.
1,2-Dibromo-3-chloropropane/1,2-Dibromo-3-chloropropane :
Le 1,2-dibromo-3-chloropropane, (dibromochloropropane) mieux connu sous le nom de DBCP, est le composé organique de formule BrCH(CH2Br)(CH2Cl). C'est un liquide dense et incolore bien que les échantillons commerciaux apparaissent souvent de couleur ambrée ou même brune. C'est l'ingrédient actif du nématicide Nemagon, également connu sous le nom de Fumazone. C'est un fumigant du sol autrefois utilisé dans l'agriculture américaine. Chez les mammifères, il provoque la stérilité mâle à des niveaux d'exposition élevés. Après la découverte de ses effets délétères sur la santé humaine, le composé a été interdit d'utilisation en 1979 par l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA). La présence continue du produit chimique en tant que contaminant dans les eaux souterraines reste un problème pour de nombreuses communautés pendant des années après la fin de l'utilisation.
1,2-Dibromobenzène/1,2-Dibromobenzène :
Le 1,2-dibromobenzène est un composé organobromé de formule C6H4Br2. C'est l'un des trois isomères, les autres étant le 1,3- et le 1,4-dibromobenzène. C'est un liquide incolore, bien que les échantillons impurs apparaissent jaunâtres. Le composé est un précurseur de nombreux dérivés 1,2-disubstitués du benzène. Par exemple, c'est un précurseur du 1,2-dicyanobenzène et des dithioéthers.
1,2-Dibromoéthane/1,2-Dibromoéthane :
Le 1,2-dibromoéthane, également connu sous le nom de dibromure d'éthylène (EDB), est un composé organobromé de formule chimique C2H4Br2. Bien que des traces soient présentes naturellement dans l'océan, où elles sont probablement formées d'algues et de varech, elles sont principalement synthétiques. C'est un liquide incolore dense avec une légère odeur sucrée, détectable à 10 ppm, est un fumigant largement utilisé et parfois controversé. La combustion du 1,2-dibromoéthane produit du bromure d'hydrogène gazeux considérablement corrosif.
1,2-Dibromoéthylène/1,2-Dibromoéthylène :
Le 1,2-dibromoéthylène, également connu sous le nom de 1,2-dibromoéthène et dibromure d'acétylène, est un composé insaturé dihalogéné avec un brome sur chacun des deux atomes de carbone. Il existe deux isomères de ce composé, cis et trans. Les deux isomères sont des liquides incolores.
1,2-Dibromopropane/1,2-Dibromopropane :
Le 1,2-dibromopropane, également connu sous le nom de dibromure de propylène, est un composé organique de formule CH3CHBrCH2Br. C'est l'hydrocarbure chiral le plus simple contenant deux atomes de brome :
1,2-Dichloro-1,1,2-trifluoroéthane/1,2-Dichloro-1,1,2-trifluoroéthane :
Le 1,2-dichloro-1,1,2-trifluoroéthane est un chlorofluoroalcane liquide volatil composé de carbone, d'hydrogène, de chlore et de fluor, et de formule structurelle CClF2CHClF. Il est également connu comme un réfrigérant avec la désignation R-123a.
1,2-Dichloro-2-nitrosopropane/1,2-Dichloro-2-nitrosopropane :
Le 1,2-dichloro-2-nitrosopropane est un nitrosoalcane chloré. C'est un liquide bleu profond avec de puissants effets lacrymogènes.
1,2-Dichloro-4-nitrobenzène/1,2-Dichloro-4-nitrobenzène :
Le 1,2-dichloro-4-nitrobenzène est un composé organique de formule 1,2-Cl2C6H3-4-NO2. Ce solide jaune pâle est apparenté au 1,2-dichlorobenzène par le remplacement d'un atome H par une fonction nitro. Ce composé est un intermédiaire dans la synthèse des produits agrochimiques.
1,2-Dichlorobenzène/1,2-Dichlorobenzène :
Le 1,2-dichlorobenzène, ou orthodichlorobenzène (ODCB), est un composé organique de formule C6H4Cl2. Ce liquide incolore est peu soluble dans l'eau mais miscible avec la plupart des solvants organiques. C'est un dérivé du benzène, constitué de deux atomes de chlore adjacents. Il est principalement utilisé comme précurseur chimique dans la synthèse de produits agrochimiques, comme solvant préféré pour dissoudre et travailler avec les fullerènes, comme insecticide, et pour adoucir et éliminer la contamination à base de carbone sur les surfaces métalliques.
1,2-Dichloroéthane/1,2-Dichloroéthane :
Le composé chimique 1,2-dichloroéthane, communément appelé dichlorure d'éthylène (EDC), est un hydrocarbure chloré. C'est un liquide incolore avec une odeur de chloroforme. L'utilisation la plus courante du 1,2-dichloroéthane est la production de chlorure de vinyle, qui est utilisé pour fabriquer des tuyaux en polychlorure de vinyle (PVC), des meubles et des garnitures automobiles, des revêtements muraux, des articles ménagers et des pièces automobiles. Le 1,2-dichloroéthane est également généralement utilisé comme intermédiaire pour d'autres composés chimiques organiques et comme solvant. Il forme des azéotropes avec de nombreux autres solvants, notamment l'eau (à un point d'ébullition de 70,5 °C ou 158,9 °F ou 343,6 K) et d'autres chlorocarbures.
1,2-Dichloroéthane (page de données)/1,2-Dichloroéthane (page de données) :
Cette page fournit des données chimiques supplémentaires sur le 1,2-dichloroéthane.
1,2-Dichloroéthène/1,2-Dichloroéthène :
Le 1,2-dichloroéthène, communément appelé 1,2-dichloroéthylène ou 1,2-DCE, est un organochloré de formule moléculaire C2H2Cl2. C'est un liquide incolore hautement inflammable avec une odeur forte et âpre. Il peut exister sous la forme de deux isomères géométriques, le cis-1,2-dichloroéthène ou le trans-1,2-dichloroéthène, mais est souvent utilisé comme un mélange des deux. Ils ont une solubilité modeste dans l'eau. Ces composés ont peu d'applications industrielles, bien qu'ils soient fondamentaux compte tenu de leurs stoechiométries simples.
Acétate de 1,2-dichloroéthyle/1,2-Dichloroéthyle acétate :
L'acétate de 1,2-dichloroéthyle est un composé chimique utilisé dans la fabrication d'autres produits chimiques organiques. C'est un liquide qui est soit blanc, soit qui ressemble à de l'eau.
1,2-Dichloropropane/1,2-Dichloropropane :
Le 1,2-dichloropropane est un composé organique classé comme chlorocarbone. C'est un liquide incolore et inflammable avec une odeur sucrée. il est obtenu comme sous-produit de la production d'épichlorhydrine, qui est produite à grande échelle.
1,2-Dichlorotétrafluoroéthane/1,2-Dichlorotétrafluoroéthane :
Le 1,2-dichlorotétrafluoroéthane, ou R-114, également connu sous le nom de cryofluorane (DCI), est un chlorofluorocarbure (CFC) de formule moléculaire ClF2CCF2Cl. Son utilisation principale a été comme réfrigérant. C'est un gaz ininflammable avec une odeur sucrée de chloroforme avec le point critique se situant à 145,6 °C et 3,26 MPa. Lorsqu'il est pressurisé ou refroidi, c'est un liquide incolore. Il figure sur la liste des produits chimiques appauvrissant la couche d'ozone du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat et est classé comme substance appauvrissant la couche d'ozone de classe I, groupe 1. Lorsqu'il est utilisé comme réfrigérant, le R-114 est classé comme réfrigérant à moyenne pression. L'US Navy utilise le R-114 dans ses refroidisseurs centrifuges de préférence au R-11 pour éviter les fuites d'air et d'humidité dans le système. Alors que l'évaporateur d'un refroidisseur chargé en R-11 fonctionne sous vide pendant le fonctionnement, le R-114 produit une pression de fonctionnement d'environ 0 psig dans l'évaporateur.
1,2-Difluorobenzène/1,2-Difluorobenzène :
Le 1,2-difluorobenzène, également connu sous le nom de DFB, est un composé aromatique de formule C6H4F2. Ce liquide incolore est un solvant utilisé dans les études électrochimiques des complexes de métaux de transition.
1,2-Difluoroéthane/1,2-Difluoroéthane :
Le 1,2-difluoroéthane est un hydrofluorocarbure saturé contenant un atome de fluor attaché à chacun des deux atomes de carbone. La formule peut s'écrire CH2FCH2F. C'est un isomère du 1,1-difluoroéthane. Il a un nom HFC de HFC-152 sans suffixe de lettre. Lorsqu'il est refroidi à des températures cryogéniques, il peut avoir différents conformères, gauche et trans. Sous forme liquide, ceux-ci sont à peu près également abondants et s'interconvertissent facilement. En tant que gaz, il s'agit principalement de la forme gauche. Dans la désignation HFC-152, 2 signifie deux atomes de fluor, 5 signifie 5-1 ou quatre atomes d'hydrogène et 1 signifie 1+1 ou deux atomes de carbone.
1,2-Difluoroéthylène/1,2-Difluoroéthylène :
Le 1,2-difluoroéthylène, également connu sous le nom de 1,2-difluoroéthylène, est un organofluorure de formule moléculaire C2H2F2. Il peut exister sous la forme de deux isomères géométriques, le cis-1,2-difluoroéthylène ou le trans-1,2-difluoroéthylène. Il est considéré comme un produit chimique dangereux car toxique par inhalation et un produit chimique volatil, et il provoque une irritation lorsqu'il entre en contact avec la peau et les muqueuses.
1,2-Diformylhydrazine/1,2-Diformylhydrazine :
La 1,2-diformylhydrazine est le composé chimique de formule N2H2(CHO)2. C'est un solide blanc soluble dans l'eau. Une espèce apparentée est l'analogue monoformyle, appelé hydrazide formique (HCON2H3, 624-84-0). Comme vérifié par cristallographie aux rayons X, il s'agit d'une molécule plane avec des distances NN, NC et C=O de 1,38, 1,33 et 1,24 , respectivement.
1,2-Dihydro-1,2-azaborine/1,2-Dihydro-1,2-azaborine :
La 1,2-dihydro-1,2-azaborine est un composé chimique aromatique avec des propriétés intermédiaires entre le benzène et la borazine. Sa formule chimique est C4BNH6. Il ressemble à un cycle benzénique, sauf que deux carbones adjacents sont remplacés par l'azote et le bore, respectivement.
1,2-Diiodoéthane/1,2-Diiodoéthane :
Le 1,2-diiodoéthane est un composé organo-iodé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

2018 FIVB Volleyball Women's World Championship

2018 FIBA_3x3_World_Cup_%E2%80%93_Men%27s_tournament/2018 FIBA ​​3x3 World Cup – Tournoi masculin : Le tournoi masculin de la Coupe du ...