Rechercher dans ce blog

vendredi 26 mars 2021

Cytokératine de type II, Cytokeratines de type I, Cytokératines de type i, Cytokeratines de type II, Cytokératines de type ii,

Cytokératine de type II: Les cytokératines de Type II sont des kératines présentes dans les tissus épithéliaux. Ils ont la particularités d'être basiques ou neutres (pH ≥ 7). Ils s'associent avec les cytokératines de type I pour former des filaments intermédiaires. On retrouve, parmi les principales cytokératines de type II, les cytokératines : Kératine 1 Kératine 2 Kératine 2A (non humaine) Kératine 3 Kératine 4 Kératine 5 Kératine 6 Kératine 6A (non humaine) Kératine 7 Kératine 8 Trouve plus

Cytokeratines de type I: Trouve plus

Cytokératines de type i: Trouve plus

Cytokeratines de type II: Trouve plus

Cytokératines de type ii: Trouve plus

Cytokine: Les cytokines (du grec cyto, cellule, et kinos, mouvement) sont un ensemble hétérogène de protéines ou de glycoprotéines solubles (masse moléculaire moyenne de 8 à 50 kDa). Elles jouent le rôle de signaux permettant aux cellules d'agir à distance sur d'autres cellules pour en réguler l'activité et la fonction. À la différence des hormones dont le taux de sécrétion est continu bien que modifié par des signaux physiologiques, les cytokines sont synthétisées principalement en réponse à un signal activateur. Chaque cytokine peut être produite par de nombreux types de cellules. Les cytokines agissent sur des cellules cibles en se fixant sur des récepteurs spécifiques de haute affinité. La liaison d'une cytokine à son récepteur induit un ensemble de signaux d'activation, de prolifération, de différenciation ou de mort cellulaire. La plupart des cytokines entraînent des réactions en cascade en induisant la production d'une autre cytokine par leurs cellules-cibles. Leurs effets sont très souvent redondants : l'induction d'une même réponse cellulaire peut être obtenue avec différentes cytokines se fixant chacune sur son récepteur spécifique. Moins connues du grand public que les hormones et neuromédiateurs, elles sont tout aussi essentielles à la communication entre cellules. Elles agissent via des récepteurs spécifiques, de manière paracrine (cellules proches), endocrine (cellules ou tissus distants), juxtacrine (cellules en contact), autocrine (la cellule elle-même va exprimer le récepteur pour la cytokine qu'elle produit), juxtacrine au sein de la synapse immunologique (certaines cytokines peuvent être exprimées sur la membrane sans être libérées) ou intracrine (la cytokine du cytoplasme agit directement au sein du noyau), et ce langage « universel » est compris par toutes les cellules de l'organisme. Trouve plus

Cytokines: Trouve plus

Cytokinèse: Trouve plus

Cytokinine: Les cytokinines sont des substances proches des bases puriques (adénines substituées). C'est une famille de phytohormones indispensables au développement de la plante tout comme l'auxine, ayant fonction d'hormones chez les végétaux. Trouve plus

Cytokinines: Trouve plus

Cytologie: La cytologie (du grec cytos + logos : étude des cellules) est l'étude des cellules isolées. Elle se différencie de l'histologie, qui est l'étude morphologique des tissus biologiques. Il s'agit de l'étude des cellules normales ou pathologiques (cytopathologie), ainsi que de leurs aspect morphologique ou biochimique. Après culture, frottis ou biopsie, étalement ou apposition sur une lame, puis coloration, l'observation se fait au microscope optique plus rarement au microscope électronique en transmission ou au microscope électronique à balayage. Le cytologiste est le biologiste clinique ou l'anatomo-pathologiste spécialisé dans l'étude morphologique des cellules. Trouve plus

Cytologie pathologique: La cytologie pathologique (ou "cytopathologie") est une branche de la biologie médicale et de l'anatomopathologie consistant en l'analyse des cellules de divers liquides biologiques. En France: La biologie médicale s'intéresse plus aux liquides de ponction ou d'épanchement sur un versant hématologique et ceci d'un point de vue à la fois quantitatif et qualitatif. L'anatomopathologie s'intéresse aux cellules cancéreuses non hématologiques ou aux frottis vaginaux par exemple, d'un point de vue essentiellement qualitatif. Trouve plus

Cytologique: Trouve plus

Cytolyse: La cytolyse (du grec cyto : la cellule et lyse : la destruction) est la dissolution ou destruction des cellules. On différencie deux types de destruction de cellules : L'apoptose, la mort cellulaire programmée La nécrose, destruction par agression (plaie...) Trouve plus

Cytolyse hepatique: Trouve plus

Cytolyse hépatique: La cytolyse hépatique est la destruction progressive des cellules du foie. Elle est révélée par l'augmentation d'enzymes qui montrent la destruction d'hépatocytes. Elle peut se manifester lors d'intoxications aiguës de celui-ci (ex : intoxication aux solvants chlorés), ou d'intoxications chroniques comme les cirrhoses induites par l'alcoolisme, ou encore lors d'attaques virales ou microbiennes. Elle peut aussi être induite par une grossesse, pour 1 cas sur 2000, se révélant quatre à six semaines avant le terme. Le déclenchement de l'accouchement permet d'arrêter la cytolyse lorsqu'une stabilisation par voie médicamenteuse n'est pas possible. Trouve plus

Cytolytique: Trouve plus

Cytomegalovirus: Trouve plus

Cytomégalovirus: Le cytomégalovirus, Cytomegalovirus, (ou CMV) est un genre de virus responsable d'infections passant le plus souvent inaperçues. Son caractère pathogène survient surtout chez des patients dont les défenses immunitaires ont été affaiblies, tels ceux traités par immuno-suppresseurs, atteints par le sida, et les fœtus. Le CMV rend aussi vulnérable les patients déjà atteints d'une maladie systémique, cette dernière pouvant provoquer une immunodépression. Une infection à cytomégalovirus chez la femme enceinte peut provoquer des lésions chez le fœtus. Il s'agit de l'infection fœtale congénitale la plus fréquente dans les pays industrialisés. Trouve plus

Cytomégalovirus, journal d'hospitalisation: Cytomégalovirus, journal d'hospitalisation est une œuvre d'Hervé Guibert publiée à titre posthume en 1992 aux Éditions du Seuil. Du 17 septembre au 8 octobre 1991, l'auteur, atteint du sida, est hospitalisé. Il risque de perdre la vue à la suite d'une infection au cytomégalovirus. Il rédige ce journal quelques mois avant de mourir, le 27 décembre 1991. Trouve plus

Cytomètre: Trouve plus

Cytométrie: La cytométrie est la mesure des caractéristiques des cellules. Les variables qui peuvent être mesurées par des méthodes cytométriques comprennent la taille des cellules, le nombre de cellules, la morphologie des cellules (forme et structure), la phase du cycle cellulaire, l'ADN contenu et l'existence ou l'absence de certaines protéines sur la surface de la cellule ou dans le cytoplasme. La cytométrie est utilisée pour caractériser et dénombrer les cellules sanguines dans les analyses de sang telles que l'examen hématologique complet. De manière similaire, la cytométrie est utilisée dans la recherche en biologie cellulaire et dans le diagnostic médical pour caractériser les cellules dans une large gamme d'applications associées à des maladies comme le cancer et le SIDA. Trouve plus

Cytométrie de masse: La cytométrie de masse (ou CyTOF, pour Cytometry by Time of Flight) est une méthode analogue à la cytométrie en flux pour l'analyse de populations cellulaires. Comme la cytométrie en flux, la cytométrie de masse repose sur le marquage spécifique d'antigènes cellulaires par des anticorps monoclonaux. Toutefois, contrairement à la cytométrie en flux, ces anticorps sont couplés à des isotopes non-radioactifs de métaux lourds (au lieu de fluorochromes) dont la détection se fait par spectrométrie de masse (au lieu de tubes photomultiplicateurs). L'utilisation d'isotopes permet ainsi de s'affranchir des limitations liées à l'autofluorescence ou au chevauchement spectral et donc de détecter un nombre d'antigènes plus important qu'en cytométrie en flux. Trouve plus

Cytometrie en flux: Trouve plus

Cytométrie en flux: La cytométrie en flux (CMF) est une technique permettant de faire défiler des particules, molécules ou cellules à grande vitesse dans le faisceau d'un laser, en les comptant et en les caractérisant. C'est la lumière qui sort du cytometre qui sera réémise (par diffusion ou fluorescence) qui permet de classer la population suivant plusieurs critères et de les trier. La cytométrie en flux est définie comme l'étude précise de particules isolées ou de cellules, bactéries, etc. (vivantes ou mortes) entraînées par un flux liquide ou gazeux. C'est une technique de caractérisation individuelle, quantitative et qualitative de particules en suspension dans un liquide. Trouve plus

Cytomorpha: Trouve plus

Cytopathologie: Trouve plus

Cytopénie: Une cytopénie est un déficit quantitatif d'un certain type de cellule du sang. Le sang comprend le plasma et les cellules sanguines qui sont : les globules rouges (ou hématies ou érythrocytes), les globules blancs (ou leucocytes) et les plaquettes (ou thrombocytes). Pour chacune de ces lignées, on peut avoir une diminution de leur taux normal dans le sang. Ainsi, on parlera respectivement d'anémie, de leucopénie et de thrombopénie si les résultats d'une analyse sanguine sont inférieurs aux valeurs usuelles. En cas d'atteinte multiple, on parle de bicytopénie ou de pancytopénie voire d'aplasie médullaire. Trouve plus

Cytopenie par mutation du gene GATA1: Trouve plus

Cytopénie par mutation du gène gata1: Trouve plus

Cytophaga: Le genre Cytophaga rassemble des bactéries en forme de bâtonnet, à coloration de gram négatif, aérobie strict ou aéro-anaérobie facultative. Les Cytophaga sont des bactéries communes dans le sol, les eaux douces et marines, les eaux usées, les matières organiques en décomposition, les déjections animales. Elles sont capables de dégrader un grand nombre de molécules organiques (protéines, polysaccharides, cellulose, chitine, amidon…) et représentent un groupe bactérien très important dans la transformation aérobie de la matière organique. On retrouve ces bactéries dans les stations d'épuration, où elles représentent une grande partie de la population bactérienne. Elles participent aux traitements des eaux usées. Certaines bactéries Cytophaga posent des problèmes car elles endommagent le matériel utilisé pour la pêche ainsi que les structures en bois. Ces bactéries ont une particularité. Étant dépourvu de flagelles, elles ne peuvent les utiliser pour se déplacer dans le milieu aquatique. Elles se déplacent par glissement. Quand elles entrent en contact avec une surface, elles peuvent se déplacer en glissant dessus, en laissant derrière elles une trace visqueuse. Ce mode de déplacement est rapide : les bactéries du genre Cytophaga peuvent parcourir 150μm en une minute. Cette mobilité apporte de grands avantages aux bactéries, qui peuvent glisser sur des substrats macromoléculaires insolubles (comme la cellulose) et les digérer activement. Certaines espèces du genre Cytophaga sont pathogènes. Par exemple, Cytophaga columnaris est responsable chez les poissons de maladies telles que la maladie columnarienne. Trouve plus

Cytopharynx: Le cytopharynx est une invagination de la membrane plasmique chez les protozoaires (et en particulier les Ciliés) ainsi que chez les rotifères. Il s'agit d'un autre moyen de nutrition que la phagocytose, qui consiste d'abord à sélectionner les aliments au niveau d'un plateau péri-buccal ou d'un cytostome via des cils spécialisés. Les aliments passent ensuite par le cytopharynx avant d'être enfermés dans une vacuole particulière : le phagosome. Celui-ci vient fusionner avec un ou plusieurs lysosomes pour que son contenu soit digéré. Trouve plus

Cytophotométrie: Trouve plus

Cytoplamome: Trouve plus

Cytoplasme: Le cytoplasme désigne le contenu d'une cellule vivante et la région comprise entre la membrane plasmique et le noyau d'une cellule eucaryote ou le nucléoïde d'une cellule procaryote. En d'autres termes, le protoplasme délimité par la membrane plasmique, est constitué du cytoplasme et du noyau chez les cellules eucaryotes, du cytoplasme et du nucléoïde pour les cellules procaryotes. Il est constitué d'environ 80 % d'eau et se définit comme une émulsion colloïdale à l'aspect granuleux constituée de cytosol, solution aqueuse de sels minéraux et de divers composés organiques qui, avec le cytosquelette, forme le hyaloplasme. Chez les eucaryotes, le cytoplasme comprend plusieurs organites comme les réticulum endoplasmiques, des vacuoles, des mitochondries ou des chloroplastes formant le morphoplasme, mais ne comprend pas le noyau (dont le contenu est appelé nucléoplasme). Il comprend également des ribosomes, qui ne sont pas considérés comme des organites. Chez les procaryotes, le cytoplasme englobe la totalité du matériel cellulaire contenu dans la membrane interne (ou cytoplasmique). Il ne contient pas d'organites mais des ribosomes, des substances de réserves, des plasmides et un chromosome circulaire. Le cytoplasme peut se diviser et former à l'extérieur de la cellule une masse gélatineuse, appelée ectoplasme, et qui contribue au mouvement cellulaire. Il peut alors présenter à l'intérieur une zone plus fluide, appelée endoplasme, où l'on trouve la majorité des organites. Le cytoplasme est un milieu riche en nutriments qui traversent la membrane plasmique et migrent vers les organites. Chez les eucaryotes, le cytoplasme est constitué d'un milieu plus ou moins homogène, le cytosol, dans lequel baignent les organites. Le cytoplasme se compose d'un réseau de membranes, connues sous le nom de réticulum endoplasmique (lisse et rugueux) qui servent de surface de travail pour toutes les activités biochimiques. Il contient une petite partie du génome d'un organisme. Même si la plus grande partie de ce génome est contenue dans le noyau cellulaire, certains organites du cytoplasme, les mitochondries ou les chloroplastes (chez les végétaux), possèdent leur propre ADN,. Ce génome cytoplasmique se transmet la plupart du temps par voie maternelle (c'est-à-dire par le gamète femelle). Trouve plus

Cytoplasmique: Trouve plus

Cytoplasmome: Trouve plus

Cytoponction: Trouve plus

Cytoprocte: Le cytoprocte, chez certains protozoaires, est une structure spécialisée servant à l'élimination des déchets. En biochimie, lieu d'élimination des déchets dans l'ectoplasme des ciliés, également appelé pore anal. Trouve plus

Cytoscape: Cytoscape est un logiciel libre utilisé en bioinformatique pour la visualisation de réseaux d'interaction moléculaire. Plus généralement, il permet l'analyse et la visualisation des réseaux complexes. Trouve plus

Cytosine: La cytosine est une base nucléique, et plus exactement une base pyrimidique (voir aussi ADN et ARN). On la trouve sous forme de nucléotide : dans l'ADN c'est la dCMP pour désoxycytidine monophosphate ou désoxycytidylate, et dans l'ARN la CMP pour cytidine monophosphate ou cytidylate, ainsi que sous forme de nucléoside avec la désoxycytidine et la cytidine. La cytosine s'apparie avec la guanine dans l'ADN comme dans l'ARN et existe sous 3 formes tautomères dont deux stéréoisomères (1H et 3H) et une tautomère avec un groupe fonctionnel différent (2H : oxo- en hydroxy-). Trouve plus

Cytosine arabinoside: Trouve plus

Cytosine désaminase: La cytosine désaminase est une hydrolase qui catalyse la réaction : cytosine + H2O ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons } uracile + NH3.Cette enzyme n'est présente que chez les procaryotes et les mycètes, où elle intervient dans la voie de sauvetage des pyrimidines. Trouve plus

Cytosine triphosphate: Trouve plus

Cytosol: Le cytosol ou cytosole est, en biologie cellulaire, la phase liquide dans laquelle baignent les organites cytoplasmiques, présents à l'intérieur des cellules. Le cytosol constitue, avec le cytosquelette, le hyaloplasme. Chez les procaryotes, l'ADN baigne dans le hyaloplasme délimité par la membrane plasmique, alors que chez les eucaryotes, il est séparé du hyaloplasme par la membrane nucléaire. Trouve plus

Cytosolique: Trouve plus

Cytospora kunzei: Trouve plus

CytoSport: CytoSport est une marque de compléments alimentaires destinés aux sportifs fondée en 1998 par Greg Pickett et son fils Mike et basée à Benicia en Californie. Trouve plus

Cytosquelette: Le cytosquelette d'une cellule est l'ensemble organisé des polymères biologiques qui lui confèrent l'essentiel de ses propriétés architecturales et mécaniques. La référence terminologique au « squelette » des vertébrés est cependant trompeuse puisque : la plupart des composantes du cytosquelette sont renouvelées par polymérisation en permanence ; le cytosquelette est à l'origine de la plupart des forces exercées par la cellule pour se déplacer et se nourrir, ce en quoi il s'apparente plutôt à un ensemble de « muscles » ; les propriétés mécaniques du cytosquelette sont très variables suivant les composantes et les situations considérées ; l'activité du cytosquelette a des conséquences dépassant de loin les rôles purement mécaniques (mouvement et structure), par exemple : la régulation de l'expression génique, la différenciation cellulaire ou la prolifération.Les cytosquelettes de tous les eucaryotes sont assez similaires (bien que des différences importantes existent entre les cellules animales et végétales), tandis que ceux récemment découverts chez les procaryotes semblent organisés de façon tout à fait différente. Trouve plus

Cytostase: Trouve plus

Cytostatique: Se dit des substances ayant la propriété de bloquer la synthèse, le fonctionnement ou la multiplication cellulaires. Les médicaments administrés dans le cadre d'une chimiothérapie sont appelés cytostatiques. Trouve plus

Cytostome: Le cytostome est une invagination de la membrane plasmique de certains Eucaryotes unicellulaires (comme les Euglenophyta). Il peut être assimilé à la bouche des organismes multicellulaires, puisque les particules alimentaires y transitent avant d'être phagocytées. Le mot cytostome est formé à partir des racines grecques « κὑτος » (kutos), utilisée en biologie pour désigner ce qui se rapporte à la cellule, et « στὁμα » (stoma), la bouche. Portail de la biologie Trouve plus

Cytota: Dans certains systèmes de classification scientifique, Cytota est un super-domaine regroupant tous les êtres vivants cellulaires. Le taxon est encore appelé « Vie cellulaire » en français. C'est le pendant, dans le clade Biota, du taxon des Acytota (la « Vie non cellulaire ») avec les clades des Aminoacuea (êtres protéiques ou prions) et Nucleacuea (êtres non cellulaires à acides nucléiques ou virus). ClassificationLe taxon est subdivisé en 3 domaines: Bacteria - Archaea - Eukaryota (les derniers pouvant être regroupés dans le taxon Neomura) auxquels peuvent s'ajouter des taxons non-classés parmi les Biota incertae sedis: Parakaryon myojinensis †Clonophycus sp. Trouve plus

Cytotec: Trouve plus

Cytothérapie: Trouve plus

Cytotoxic T lymphocyte: Trouve plus

Cytotoxicite: Trouve plus

Cytotoxicité: La cytotoxicité est la propriété d'un agent chimique ou biologique à être toxique pour les cellules, éventuellement jusqu'à les détruire. Trouve plus

Cytotoxicité à médiation cellulaire dépendante des anticorps: La cytotoxicité à médiation cellulaire dépendante des anticorps, généralement abréviée ADCC (de l'anglais Antibody-dependent cell-mediated cytotoxicity) est un mécanisme de défense immunitaire par lequel une cellule immunitaire lyse une cellule cible marquée par des anticorps liés à des antigènes présents à sa membrane. L'ADCC est indépendant du système du complément, qui permet aussi la lyse de cellules via reconnaissance d'anticorps, mais ne requiert pas de cellule effectrice. L'ADCC est effectuée par une cellule effectrice, généralement une cellule NK qui reconnaît les IgG. Il peut aussi s'agir d'un macrophage, un neutrophile ou un éosinophile. Portail de la biologie Portail de la médecine Trouve plus

Cytotoxine: Trouve plus

Cytotoxique: Trouve plus

Cytotrophoblaste: Le trophoblaste de l'embryon humain, au 7e jour, va donner le syncytiotrophoblaste et le cytotrophoblaste (nom masculin * cyto : du grec kutos [cyto-, -cyte, -cytie], cellule ; * tropho : du grec trophê [troph(o)-, -trophie], nourriture, développement ; * blaste : du grec blastos [-blaste, blast(o)-], germe, qui a un rapport avec le développement embryonnaire), qui est formé par les cellules accolées au pôle embryonnaire du blastocyste. Le cytotrophoblaste est aussi appelé couche de Langhans en raison de Theodor Langhans qui en fit la description. Il est constitué de cellules individualisées mononucléées. Trouve plus

Cytron: Cytron est un jeu vidéo d'action développé par Lunatic Software et édité par Psygnosis en 1992 sur Amiga. Trouve plus

Cytron Masters: Cytron Masters est un jeu vidéo de type wargame développé par Dan Bunten et publié par Strategic Simulations en 1982 sur Apple II puis Atari 8-bit. Dans Cytron Masters, deux joueurs s'affrontent en temps réel dans une arène par l'intermédiaire d'une armée de machines, les cytrons. Au début d'une partie, chaque joueur dispose d'un centre de commandement, de quatre générateurs et d'autant de cytrons qu'il peut en acheter avec la puissance initiale qui lui est allouée. Au cours de la partie, les générateurs génèrent de la puissance qui peut être stockée ou utilisée immédiatement pour fabriquer de nouveaux cytrons. En plus de pouvoir fabriquer de nouveau cytrons, le joueur peut leur ordonner de se déplacer mais il ne peut pas définir leur cible. Les générateurs peuvent être capturés. Le principal objectif est de placer une mine dans le centre de commandement adverse pour le détruire et ainsi remporter la partie. Six types de cytrons sont disponibles dans le jeu, chacun avec des avantages et des inconvénients spécifiques. Les tireurs peuvent tiré des lasers mais sont peu résistant. Les bunkers peuvent au contraire encaisser beaucoup de dégâts avant d'être détruits, mais il ne possèdent pas d'armement offensifs. Les mines sont plus puissantes que les tireurs, mais elles doivent entrer en contact de leur ennemi pour exploser et elles ne peuvent être utilisés qu'une seule fois. Les commandants permet de contrôler un groupe de cytrons (les ordres ne pouvant normalement être donnés qu'individuellement) mais n'ont pas d'autres fonctions. Les missiles peuvent toucher plusieurs cytrons d'un coup mais ils coûtent très cher. Enfin, les anti-missiles ont pour unique fonction de détruire les missiles adverses. Tous les cytrons se déplacent à la même vitesse (sauf les missiles et les anti-missiles qui sont gérés de manière différents). Trouve plus

Cytryn: Trouve plus

Cytrynowo: Cytrynowo (prononciation polonaise : [t͡sɨtrɨˈnɔvɔ] ) est un village polonais de la gmina de Trzemeszno dans le powiat de Gniezno de la voïvodie de Grande-Pologne dans le centre-ouest de la Pologne. Il se situe à environ 2 kilomètres au nord-est de Trzemeszno (siège de la gmina), à 19 kilomètres à l'est de Gniezno (siège du powiat) et à 65 kilomètres au nord-est de Poznań (capitale régionale). Le village possédait une population de 114 habitants en 2011. Trouve plus

Cyttaria: Cyttaria est un genre de champignons parasites de la classe des ascomycètes. Il est comestible. On le trouve en Océanie, en Patagonie subantarctique, jusqu'en Terre de Feu, là où se trouvent les arbres du genre Nothofagus car il a la particularité de parasiter exclusivement les troncs et les branches de ces arbres de la famille des Fagaceae comme le guindo ou coihue de magallanes (Nothofagus betuloides), le lenga (Nothofagus pumilio), le ñire (Nothofagus antarctica). Il est appelé Indian bread en anglais, et Pan del indio en espagnol. Le genre Cyttaria compte plus d'une quinzaine d'espèces. Cyttaria darwinii et Cyttaria hariotii ont des caractéristiques proches et sont souvent confondus. Trouve plus

Cyttaria darwinii: Cyttaria darwinii est une espèce de champignons ascomycètes de la famille des cyttariacées. C'est un parasite de diverses Fagacées de l'hémisphère sud. Trouve plus

Cyttaria hariotii: Cyttaria hariotii est une espèce de champignons parasites de la classe des ascomycètes et aussi l'espèce de Cyttaria la plus commune. Appelé Llao-llao par les Amérindiens[Lesquels ?], ceux-ci utilisaient la fermentation des fruits pour produire de l'alcool. Les baies sont plus petites, plus molles, plus proches des unes des autres et plus brillantes que le Cyttaria darwinii dont la couleur est jaune très pâle. Trouve plus

Cyttarops: Trouve plus

Cyttarops alecto: Cyttarops est un genre de chauves-souris insectivores. Cyttarops alecto Thomas, 1913 est la seule espèce du genre Cyttarops. Trouve plus

Cyttidae: La famille Cyttidae appartient à l'ordre des Zeiformes. Trouve plus

Cyttoidei: Trouve plus

Cyttorak: Cyttorak est une entité mystique évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et les dessinateurs Jack Kirby et Alex Toth, le personnage de fiction est mentionné pour la première fois dans le comic book Strange Tales #124, publié en septembre 1964, mais sa première apparition date de Doctor Strange, Sorcerer Supreme (vol. 3) #44 en août 1992. Il fait partie des Principats, des entités mystiques dotées de vastes pouvoirs magiques et aux origines diverses, souvent extra-dimensionnelles, qui semblent partager certains traits à la fois des dieux et des démons. Trouve plus

CYUL: Trouve plus

CYUY: Trouve plus

CYVO: Trouve plus

Cyvoct: Cyvoct est un patronyme, variation régionale de civet (diminutif de cive : oignon) et designait le producteur et/ou marchand d'oignons . Trouve plus

CYVR: Trouve plus

CYW: CYW est un code qui peut faire référence à : Clay Center Municipal Airport, dans le Comté de Clay, au Kansas, aux États-Unis, selon la liste des codes AITA des aéroports. Trouve plus

CYWG: Trouve plus

Cywia Lubetkin: Trouve plus

Cywiny Wojskie: Cywiny Wojskie (prononciation polonaise: [t͡sɨˈvinɨ ˈvɔi̯skʲɛ] ) est un village polonais de la gmina de Baboszewo dans la powiat de Płońsk de la voïvodie de Mazovie dans le centre-est de la Pologne. Il se situe à environ 6 kilomètres à l'ouest de Baboszewo (siège de la gmina), 16 kilomètres au nord-ouest de Płońsk (siège de la powiat) et à 78 kilomètres au nord-ouest de Varsovie (capitale de la Pologne). Trouve plus

Cywiny-Dynguny: Cywiny-Dynguny (prononciation polonaise: [t͡sɨˈvinɨ dɨnˈɡunɨ] ) est un village polonais de la gmina de Baboszewo dans la powiat de Płońsk de la voïvodie de Mazovie dans le centre-est de la Pologne. Trouve plus

Cyworld: Cyworld (hangeul: 싸이월드) est un service de réseau social sud-coréen exploité par SK Communications (hangeul: SK커뮤니케이션즈), une filiale de SK Telecom (hangeul: SK텔레콤) et apparu bien avant le réseau social américain Facebook. Trouve plus

Cywydd: Le cywydd est un mètre employé par les bardes gallois du Moyen Âge tardif. Il fait son apparition au commencement du XIVe siècle et devient la forme préférée des bardes jusqu'à l'éclipse de l'ordre bardique. Parmi les grands maîtres du cywydd se trouvent Dafydd ap Gwilym et Iolo Goch. C'était la grande époque de la poésie galloise sur les mètres traditionnels, souvent appelée L'âge du cywydd. Par sa forme, le cywydd consiste en couplets rimés dont chaque vers est obligatoirement conforme au système complexe de cynghanedd. Le cywydd reste encore un des plus populaires mètres traditionnels pour les poètes de langue galloise contemporains. Trouve plus

CYYZ: Trouve plus

CYZ: CYZ peut faire référence à : l'aéroport de Cauayan (en), dans la province d'Isabela, aux Philippines, selon la liste des codes AITA des aéroports. Trouve plus

Cyzique: Cyzique (en grec ancien Κύζικος / Kýzikos) était une cité grecque de Mysie, sur la Propontide (l'actuelle mer de Marmara). Trouve plus

Cz: Trouve plus

Cz 100: Trouve plus

CZ 110: Trouve plus

CZ 2075 RAMI: Le CZ 2075 RAMI est un pistolet semi-automatique de calibre 9 mm Luger ou .40 S&W produit par Česká zbrojovka (CZ) depuis 2006. Le nom RAMI provient des prénoms des créateurs de l'arme : Radek Hauerland et Milan Trkulja. Il s'agit du premier pistolet subcompact de calibre 9 mm Luger (9x19mm) développé par Česká zbrojovka. Il existe une version CZ 2075 D RAMI muni d'un decocker à la place de la sécurité classique. Trouve plus

CZ 27: Le pistolet CZ Vzor 27 fut règlementaire dans la police et les administrations tchécoslovaques de 1927 à 1951. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fut livré à la Wehrmacht. Fabriqué à 650 000 exemplaires par la Česká Zbrojovka, il fonctionnait en simple action. La police tchécoslovaque le remplaça par le CZ Vzor 50. Trouve plus

CZ 38: Le CZ 38 est l'un des rares pistolets militaires fonctionnant en double action seulement de la Seconde Guerre mondiale. Les 41000 armes initialement commandées par l'Armée de l'air tchécoslovaque furent effectivement livrées à l'occupant allemand. Quelques armes furent fournies à la Bulgarie et à la Finlande (modèles pourvus d'une sécurité manuelle absente de l'original). Équipé d'un canon fixé en permanence à la carcasse, ce PA souffrait d'un encombrement important pour son calibre. Après la guerre, il en fut dérivé un prototype en 9mm Parabellum, concurrent malheureux du CZ 52. Trouve plus

Cz 452: Trouve plus

CZ 455: La carabine CZ 455 du fabricant d'armes Česká Zbrojovka a remplacé, en 2010, la gamme CZ 452 (une arme très courante dans le milieu sportif). Il existe différentes versions de la CZ 455. C'est une carabine à répétition manuelle. Elle utilise des munitions .22 Long Rifle, .22 Magnum ou .17 HMR. Trouve plus

CZ 50/CZ 70: Le pistolet semi-automatique Vz (pour Vzor=Modèle) 1950 fut en service dans la police tchécoslovaque des années 1950 au début des années 1980. Il fut exporté sur le marché civil d'Europe occidentale sous le nom de CZ 50. L'ergonomie de cette variante pour le marché de la défense personnelle fut légèrement modifié vers 1970 pour devenir le CZ 70 dont la production s'acheva vers 1982. Trouve plus

Cz 52: Trouve plus

Cz 75: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...