Rechercher dans ce blog

jeudi 25 mars 2021

Cycle des princes d'ambre, Cycle des purines, Cycle des quintes, Cycle des robots, Cycle des roches,

Cycle des princes d'ambre: Trouve plus

Cycle des purines: Trouve plus

Cycle des quintes: En théorie de la musique, le cycle des quintes (ou cercle des quartes) est une représentation géométrique montrant la relation entre les douze degrés de l'échelle chromatique, leurs altérations correspondantes et la tonalité majeure ou mineure associée. Trouve plus

Cycle des robots: Le Cycle des robots (Robot series), qui a inspiré le film I, Robot (d'après Le Robot qui rêvait) , regroupe plusieurs romans et recueils de nouvelles d'Isaac Asimov, dont voici l'ordre chronologique : Les Robots Un défilé de robots Les Cavernes d'acier Face aux feux du soleil Les Robots de l'aube Les Robots et l'EmpireCe cycle s'étend de l'année 1980 jusque vers 5090, ce qui correspond au moment où les robots vont se développer, et à celui où les humains auront deux grandes vagues de colonisation (spacien et colonien) dans toute la galaxie. Il précède le cycle de l'Empire, et sa suite est le Cycle de Fondation (les trois derniers romans ont d'ailleurs servi à y rattacher le cycle des robots qui en était préalablement indépendant). Chronologie globale de l'univers fictif d'Isaac Asimov (dates apr. J.-C.) Chronologie du Cycle de Fondation (dates de l'Ère Galactique) Dans chacun de ces livres sont évoquées les Trois lois de la robotique : Première Loi : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. » Deuxième Loi : « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. » Troisième Loi : « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi. »Ces trois lois de la robotique font que le robot n'est plus effrayant comme l'était l'entité hors de tout contrôle dans le mythe de Frankenstein. De même, dans ces livres, est défini ce qu'est un cerveau positronique (unité centrale suffisamment développée pour être une forme de conscience chez les robots, et qui prend en compte les trois lois de la robotique). Il est à noter que la nouvelle L'Homme bicentenaire, qui a été adaptée dans un film, traite bien des robots, des trois lois de la robotique et des cerveaux positroniques, mais ne fait pas partie du cycle. Trouve plus

Cycle des roches: Trouve plus

Cycle des Saboteurs: Le Cycle des Saboteurs (titre original : ConSentiency) est une œuvre littéraire de science-fiction réalisée par Frank Herbert Trouve plus

Cycle des sept notes: Dans le solfège, la sélection et l'appellation des différents degrés — ou hauteurs — est déterminée par les cycles de fréquences et par le choix d'une échelle de référence. Trouve plus

Cycle des tobots: Trouve plus

Cycle des veufs noirs: Le Cycle des veufs noirs est une série de nouvelles policières rédigée par Isaac Asimov. Trouve plus

Cycle d'Ézoah: Le Cycle d'Ézoah (sous-titré Les Gardiens de Mallemonde) est une œuvre de fantasy en trois volumes écrite par Bertrand Ferrier et Maxime Fontaine, initialement parue chez Intervista en 2005, puis rééditée chez Pocket en 2008. Trouve plus

Cycle d'horloge: Trouve plus

Cycle d'hystérésis: Trouve plus

Cycle diesel: Trouve plus

Cycle digénétique: Trouve plus

Cycle digénétique diplohaplophasique: Trouve plus

Cycle digénétique haplodiplophasique: Trouve plus

Cycle d'orientation: En Suisse, dans les cantons de Fribourg, de Genève et du Valais, un cycle d'orientation est un établissement d'enseignement du secondaire I (de 12 à 15 ans, ou les 9e, 10e et 11e année de scolarité). C'est un cycle de l'enseignement public obligatoire qui, comme son nom l'indique, met particulièrement en évidence la question du choix/projet et, par conséquent, de l'orientation professionnelle ou scolaire que sont amenés à faire/prendre les jeunes de cet âge. Le cycle d'orientation évite une sélection précoce et définitive. Trouve plus

Cycle d'orientation (fribourg): Trouve plus

Cycle d'orientation (Geneve): Trouve plus

Cycle d'orientation (genève): Trouve plus

Cycle d'orientation (valais): Trouve plus

Cycle d'orientation (Vaud): Trouve plus

Cycle d'Otto: Trouve plus

Cycle Drenaï: Le Cycle Drenaï (titre original : Drenai Series) est un cycle littéraire qui a été écrit par David Gemmell. Trouve plus

Cycle du 3-hydroxypropionate: Le cycle du 3-hydroxypropionate est une voie métabolique de fixation du dioxyde de carbone CO2 observée chez certaines bactéries, par exemple du genre Chloroflexus, ainsi que chez certaines archées chimiotrophes. Les principales étapes de ce cycle sont les suivantes : Un anion bicarbonate HCO3- est tout d'abord fixé sur l'acétyl-CoA par l'acétyl-CoA carboxylase pour former la malonyl-CoA moyennant l'hydrolyse d'une molécule d'ATP en ADP et phosphate inorganique Pi, selon une réaction initiant par ailleurs la biosynthèse des acides gras. La malonyl-CoA est ensuite réduite en 3-hydroxypropionate, lequel est à nouveau réduit avec transfert sur une CoA pour former de la propionyl-CoA avec hydrolyse d'une molécule d'ATP en AMP et pyrophosphate inorganique PPi. La propionyl-CoA carboxylase fixe alors un anion bicarbonate avec hydrolyse concomitante d'ATP en ADP et Pi pour former la L-méthylmalonyl-CoA. Cette dernière redonne l'acétyl-CoA par une série de réactions libérant un ion glyoxylate OHC–COO-.Un second cycle est couplé à celui-ci, permettant de régénérer l'acétyl-CoA en recyclant le glyoxylate, fusionné avec la propionyl-CoA pour produire du pyruvate H3C–CO–COO-. Trouve plus

Cycle du A: Trouve plus

Cycle du ā: Trouve plus

Cycle du carbone: Le cycle du carbone est le cycle biogéochimique (ensemble des échanges d'un élément chimique) du carbone sur une planète. Celui de la Terre est rendu plus complexe par l'existence d'importantes masses d'eau océaniques, et surtout par le fait que la vie (et donc les composés carbonés qui en sont le substrat) y tient une place importante. Il est caractérisé par l'importance relative des stocks emmagasinés dans les quatre grands réservoirs naturels de carbone de la planète (atmosphère, biosphère, hydrosphère et lithosphère), par les échanges entre ces réservoirs, et le renouvellement dynamique (appelé turnover) général du carbone du sol (pédosphère) qui inclut généralement la minéralisation (conversion du carbone organique en CO2) et la transformation d'un réservoir de carbone à un autre (matière organique du sol (en) fraîche et matière organique humifiée). L'étude des cycles des principaux éléments chimiques (dont le carbone) a toujours été d'un grand intérêt scientifique et technique ; cela permet notamment d'évaluer la disponibilité, prédire les conditions et zones d'accumulation (pour une exploitation), définir les leviers à actionner pour optimiser localement une production sensible à un élément, etc. Le cycle du carbone est très important pour la biosphère, puisque la vie est fondée sur l'utilisation de composés à base de carbone : la disponibilité en carbone fait partie des facteurs primordiaux pour le développement des êtres vivants sur Terre. Enfin l'étude de ce cycle a récemment pris un relief tout particulier dans le cadre de la question du réchauffement climatique : deux des gaz à effet de serre en cause, le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane (CH4), participent au cycle du carbone, dont ils sont la principale forme atmosphérique. Plus largement que les questions climatiques, l'étude du cycle du carbone permettra de déterminer les effets du relargage par les activités humaines du carbone stocké sous forme de combustibles fossiles. Trouve plus

Cycle du centre galactique: Le Cycle du centre galactique (titre original : Galactic Center Saga) est une série de livres de Gregory Benford couvrant une guerre galactique entre formes de vies mécaniques et biologiques, elle est composée de : Dans l'océan de la nuit, 1985 ((en) In the Ocean of Night, 1977) À travers la mer des soleils, 2001 ((en) Across the Sea of Suns, 1984) La Grande Rivière du ciel, 1989 ((en) Great Sky River, 1987) Marées de lumière, 1990 ((en) Tides of Light, 1989) Les Profondeurs furieuses, 1996 ((en) Furious Gulf, 1994) (en) Sailing Bright Eternity, 1995 Portail de la littérature américaine Portail de la science-fiction Trouve plus

Cycle du combustible: Trouve plus

Cycle du combustible nucleaire: Trouve plus

Cycle du combustible nucléaire: Le cycle du combustible nucléaire (ou chaîne du combustible nucléaire) est l'ensemble des opérations de fourniture de combustible aux réacteurs nucléaires, puis de gestion du combustible irradié, depuis l'extraction du minerai jusqu'à la gestion des déchets radioactifs. Ces opérations constituent les différentes étapes du cycle du combustible nucléaire qui interviennent en amont ou en aval du cycle selon qu'elles se déroulent avant ou après son irradiation dans un réacteur. Plusieurs stratégies se distinguent par l'absence ou la présence d'étapes telles que l'enrichissement de l'uranium et le traitement du combustible irradié. En 2006, deux grandes catégories existent : les cycles sans recyclage qui considèrent tout le combustible irradié comme déchet et les cycles avec recyclage partiel consistant à extraire du combustible irradié déchargé des réacteurs tout ou partie des matières valorisables – c'est-à-dire susceptibles d'être réutilisées pour fournir de l'énergie – afin de fabriquer du combustible neuf. Théoriquement, un cycle est dit ouvert, lorsque les matières valorisables du combustible irradié ne sont pas recyclées. Un cycle est dit fermé dans le cadre d'un recyclage des isotopes fissiles. Trouve plus

Cycle du combustible nucléaire au thorium: Le cycle du combustible au thorium décrit l'utilisation du thorium (232Th), un élément abondant dans la nature, comme matériau fertile permettant d'alimenter un réacteur nucléaire. Le cycle du thorium présente de nombreux avantages théoriques par rapport à un cycle à l'uranium : le thorium est trois à quatre fois plus abondant que l'uranium, et notamment dans les pays qui sont susceptibles de construire des réacteurs dans le futur, comme l'Inde, le Brésil et la Turquie. Ce cycle produit beaucoup moins de plutonium et d'actinides mineurs, engendrant moins de déchets à vie longue. De plus, sa matière fissile, l'233U, est très peu propice à une prolifération nucléaire du fait de la faible quantité d'232U qu'elle contient : un descendant très fortement irradiant de cet isotope rend cet uranium très facile à détecter et dangereux à manipuler sans moyens élaborés. Son principal inconvénient est de ne pouvoir être atteint industriellement qu'après deux étapes intermédiaires : accumulation de 239Pu ou d'235U, puis production d'233U en réacteur pour initialiser le cycle du thorium proprement dit. Trouve plus

Cycle du combustible nucléaire en France: Le cycle du combustible nucléaire en France est l'ensemble des opérations destinées à fournir du combustible aux réacteurs nucléaires français puis à gérer le combustible irradié. Ces opérations comprennent : l'extraction du minerai, la concentration en uranium, la conversion, l'enrichissement, la fabrication du combustible, son irradiation en réacteur, puis son recyclage et enfin la gestion des déchets. En France, les parties amont et aval du cycle sont assurées par les entreprises du groupe Areva. Le minerai, extrait en France métropolitaine depuis les années 1950 et jusque vers la fin des années 1990, est désormais entièrement importé. Il est ensuite converti dans l'usine Comurhex de Malvési, dans l'Aude, et à Pierrelatte dans la Drôme, puis enrichi dans l'usine Georges-Besse et prochainement dans l'usine Georges-Besse II sur le site nucléaire du Tricastin. Les assemblages combustible pour réacteurs sont fabriqués par les entreprises FBFC sur le site nucléaire de Romans pour le combustible normal et par Melox sur le site nucléaire de Marcoule pour le Mox, un combustible composé d'uranium et de plutonium. Au bout de trois ans d'irradiation, le combustible s'est transformé avec l'apparition de plutonium, de produits de fission et d'actinides mineurs. Il reste en outre à peu près 1 % d'isotope 235 fissile, plus que dans l'uranium naturel (0,7 %) et il peut être intéressant d'enrichir cet uranium usé afin de le recycler. Après un dépôt d'une année dans une piscine de désactivation du site nucléaire producteur d'électricité, les assemblages sont ainsi transportés à l'usine de retraitement de La Hague, dans la Manche, afin que l'ensemble des radionucléides valorisables soient séparés des autres éléments qui sont traités en tant que déchets. Cette opération est entreprise après une nouvelle période d'entreposage en piscine d'une durée de trois à cinq ans afin de permettre une décroissance de la radioactivité. 850 tonnes d'assemblages sont traitées chaque année. Un tiers de l'uranium récupéré à La Hague (soit 280 tonnes par an) est réenrichi en uranium 235 permettant la production annuelle de 35 tonnes d'uranium de retraitement enrichi (URE). Plutonium et uranium de retraitements sont ensuite envoyés à l'usine Melox pour fabriquer du Mox qui sera exploité dans une des 22 centrales habilitées. Au 31 décembre 2007, 1 150 969 m3 de déchets étaient stockés sur les différents sites, dont 2 293 m3 de déchets de haute activité. Le centre de stockage de Morvilliers, dans l'Aube, recueille les déchets de très faible activité (TFA), celui de Soulaines, situé à proximité, accepte les déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC). Ceux à vie longue et ceux à haute activité (HA) seront admis dans ces sites profonds qui seront définis avant 2015. Le 28 novembre 2008, EDF a communiqué aux autorités de contrôle ses prévisions d'évolution du cycle pour la période 2007-2017 sur la base de quatre scénarios. L'ASN a demandé le 9 mai 2011 qu'une étude complémentaire soit réalisée sous un an, prenant en compte les enseignements de l'accident nucléaire de Fukushima, notamment en ce qui concerne les piscines de désactivation et une révision à la baisse de la production annuelle. Trouve plus

Cycle du fulgur: Trouve plus

Cycle du glyoxylate: Le cycle du glyoxylate est une voie métabolique dérivée du cycle de Krebs participant à l'anabolisme des plantes, des bactéries, des protistes et des mycètes (champignons). Il convertit l'acétyl-CoA en succinate pour la biosynthèse des glucides. Il est la seule voie métabolique permettant la synthèse de glucides à partir d'acides gras. Les métazoaires en sont incapables. Il se déroule dans le glyoxysome des graines et permet leur germination en transformant ses réserves de lipides en glucides. Bilan : 2 acétyl-CoA + NAD+ + 2 H2O → succinate + 2 CoA–SH + NADH + H+. Chez les microorganismes, le cycle du glyoxylate permet aux cellules d'utiliser des composés carbonés simples comme sources de carbone lorsque les composés organiques plus complexes tels que le glucose ne sont pas disponibles. On considère généralement que ce cycle est absent chez les animaux, à l'exception des nématodes aux premiers stades de leur embryogenèse, mais la détection récente dans certains tissus animaux de malate synthase (MS) et d'isocitrate lyase (ICL), deux enzymes clés du cycle du gyloxylate, ont suscité des interrogations sur sujet des relations entre l'évolution des enzymes chez les bactéries et les animaux, et suggèrent que les animaux possèdent des enzymes dont la fonction diffère de la malate synthase et de l'isocitrate lyase du cycle du glyoxylate connues chez les non-métazoaires,. Trois enzymes — malate déshydrogénase, citrate synthase et aconitase — sur les cinq du cycle du glyoxylate sont communes avec le cycle de Krebs, et ces deux cycles partagent également plusieurs métabolites : malate, oxaloacétate, citrate, cis-aconitate et isocitrate. Ces deux cycles divergent au niveau de l'isocitrate, que l'isocitrate lyase clive en glyoxylate et succinate au lieu d'être converti en α-cétoglutarate par l'isocitrate déshydrogénase du cycle de Krebs. Cela court-circuite les étapes de décarboxylation du cycle de Krebs, permettant à des composés carbonés simples d'être ultérieurement utilisés dans la biosynthèse de biomolécules, par exemple de glucose. Le cycle se poursuit en condensant le glyoxylate sur une acétyl-CoA par la malate synthase pour donner du malate, au niveau duquel il rejoint le cycle de Krebs. Trouve plus

Cycle du guerrier de Mars: Trouve plus

Cycle du hype: Le « cycle du hype » ou « cycle de la hype » est une traduction littérale de l'anglais hype cycle. Il s'agit essentiellement d'une courbe décrivant l'évolution de l'intérêt pour une nouvelle technologie. Le terme hype cycle désigne une représentation des technologies « à la mode » ou en développement à un instant donné : le nom anglais hype signifie publicité racoleuse, battage publicitaire ou hyper médiatisation. On peut soit mettre en œuvre ce concept pour une technologie donnée (chaque technologie innovante passant par les étapes du cycle), soit établir régulièrement un schéma représentant l'ensemble des technologies émergentes et leur position sur ce cycle (c'est ce que fait le groupe Gartner dont ce schéma est une marque déposée). Trouve plus

Cycle du mercure: Le cycle du mercure est un cycle biogéochimique impliquant le mercure. Le mercure est connu pour être le seul métal lourd liquide à température ambiante. C'est un métal volatil qui s'évapore facilement dans l'atmosphère. Trouve plus

Cycle du Paratime: Trouve plus

Cycle du phosphore: Le cycle du phosphore est un cycle biogéochimique mettant en jeu le phosphore. Le phosphore est un constituant indispensable de la matière organique, même si son importance pondérale est relativement faible par rapport à l'azote ou au potassium. Son rôle est lié au stockage et transfert d'énergie (ATP), et à la formation de nombreux composés structurels (acides nucléiques, nucléotides, phospholipides, coenzymes,…). Le phosphate est un élément limitant de nombreux écosystèmes terrestres, faute de réservoir atmosphérique; car sa disponibilité est directement liée à l'altération superficielle des roches. Le cycle du phosphore est unique parmi les cycles biogéochimiques majeurs, car il ne possède pas de composante gazeuse ; il n'affecte pratiquement pas l'atmosphère. De plus, l'effet limitant du phosphore est perturbé par des apports anthropiques, ce qui peut causer des problèmes environnementaux d'eutrophisation. Les humains ont provoqué des changements majeurs au cycle mondial du phosphore, par l'exploitation industrielle de minéraux phosphorés, et l'utilisation d'engrais phosphorés, ainsi que par l'expédition de nourriture des fermes vers les villes, où elle est perdue sous forme d'effluent. Trouve plus

Cycle du plutonium: Trouve plus

Cycle du porc: Le cycle du porc est une expression, initialement issue des sciences agricoles, pour décrire la fluctuation périodique du marché des porcs. Son emploi s'est ensuite étendu également dans le domaine économique. Trouve plus

Cycle du Pseudo-Map: Trouve plus

Cycle du renseignement: Trouve plus

Cycle du rêve: Le Cycle du rêve (titre original : Dream Cycle) est l'un des trois cycles majeurs d'œuvres de fiction de H. P. Lovecraft, les deux autres étant le Mythe de Cthulhu et les Histoires macabres. Bien souvent négligé au profit du Mythe de Cthulhu, ou considéré par certains comme partie intégrante de ce dernier, le Cycle du rêve s'en distingue de par son unité de personnages et de lieux, caractérisée par les éléments suivants : un panthéon unique de dieux terrestres connus comme les « Dieux Anciens » et les « Dieux Extérieurs » ; un milieu constant, les Contrées du Rêve, qui inclut les bois enchantés, Ulthar et Celephais ; des personnages récurrents comme Randolphe Carter, Richard Pickman ou le roi Kuranes.Les premières histoires du cycle du rêve, comme Les Chats d'Ulthar ou La Malédiction de Sarnath, sont contées comme si elles se déroulaient dans le monde de l'éveil. Ces histoires sont incluses dans le cycle du rêve premièrement parce qu'elles décrivent des endroits et des personnages qui sont référencés dans les histoires ultérieures du cycle, comme La Quête onirique de Kadath l'inconnue. Quelques-unes des histoires de Lovecraft comme Polaris sont structurés de manière similaire au cycle des rêves encore qu'elle semble se dérouler dans un monde réaliste, rendant ardue la classification des histoires de Lovecraft. Trouve plus

Cycle du rull: Trouve plus

Cycle du Soleil: Trouve plus

Cycle du soufre: Le cycle du soufre est le cycle biogéochimique des différentes formes du soufre. Le soufre est un élément essentiel à la vie qui, comme le carbone, le phosphore, l'oxygène, l'azote ou encore l'eau, possède son propre cycle de vie. En effet, le soufre est présent partout sur Terre, atmosphère, océans, continents, mais aussi chez tous les êtres vivants sous forme de molécules organiques : les acides aminés soufrés constituants de protéines (méthionine et cystéine),,,. Dans l'atmosphère, on rencontre le soufre sous forme de gaz : dioxyde de soufre (SO2), hydrogène sulfuré (H2S) ; de soufre réduit comme dans le diméthylsulfure (DMS) dont la formule est CH3SCH3 et le carbonyle de sulfure (COS) ; ainsi que dans les sulfates volatils (SO42-). Le SO2 et l'H2S proviennent de la minéralisation de la matière organique selon le pH du milieu ou du métabolisme de certaines bactéries (ex: Désulfovibrio spp.). Les volcans participent au cycle en produisant d'énormes quantités de sulfates (SO4) qui viennent s'ajouter aux sulfates issus du COS. La teneur en soufre atmosphérique peut influencer le climat planétaire par le biais des volcans car certains composés soufrés sont à la base des gouttes de pluies (formation des nuages) et peuvent également refléter une partie du rayonnement solaire. De plus, lorsque l'oxyde de soufre s'associe à l'humidité de l'air, se produit une libération d'acide sulfurique et d'acide nitrique qui retombent ensuite lors des précipitations : ce sont les pluies acides,,,. Dans le sol, le soufre se rencontre à l'état minéral, en grande quantité, dans les schistes bitumineux, charbon et hydrocarbures, ainsi que sous forme de sulfites et sulfates, indispensables à la croissance des végétaux. Les minéraux tels que la pyrite (FeS2) sont également riches en soufre ; ils se sont formés lors de phases sédimentaires et pourront être réintroduits dans le cycle par l'érosion et le volcanisme,,,. Dans l'océan, le soufre se rencontre en majorité sous forme de sulfates dissous SO42-, qui seront assimilés par des organismes, et entreront dans la composition de molécules organiques, ou sédimenteront sur les fonds. Le COS est produit en partie par l'érosion continentale, et s'échappe dans l'atmosphère par la surface des océans,,,. Cependant, au XXIe siècle, l'Homme, de par ses activités, produit la majorité des flux de soufre sur la planète, notamment en brûlant les combustibles fossiles tels que le pétrole et le charbon. À court terme, ce cycle n'est pas vraiment fermé, si on considère l'enfoncement des roches sédimentaires contenant du soufre dans le manteau magmatique lors d'une subduction. Ces roches pourront être réutilisées par le volcanisme à long termeLes principales étapes du cycle du soufre sont : la minéralisation du soufre organique en une forme inorganique : le sulfure d'hydrogène (H2S). l'oxydation des sulfures, du soufre élémentaire (S) et de ses composés connexes en sulfates (SO42-). la réduction des sulfates en sulfures. l'immobilisation microbienne des composés soufrés et leur incorporation dans une forme organique du soufre. Trouve plus

Cycle du thorium: Trouve plus

Cycle du trillium: Trouve plus

Cycle d'Ulster: Le Cycle d'Ulster est aussi appelé Cycle de la Branche Rouge dans la littérature irlandaise du Moyen Âge, consacrée à l'antiquité celtique. Trouve plus

Cycle Dungey: Trouve plus

Cycle d'Uruguay: Le cycle d'Uruguay, plus connu sous le terme d'Uruguay Round, est le dernier et le plus important des cycles de négociations internationales ayant eu lieu dans le cadre de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (AGETAC), entre 1986 et 1994. Le cycle d'Uruguay a abouti aux accords de Marrakech (avril 1994), et a finalement donné naissance à l'Organisation mondiale du commerce (1995). Trouve plus

Cycle écologique: Trouve plus

Cycle economique: Trouve plus

Cycle économique: Dans la théorie économique, un « cycle économique » est une période hypothétique, d'une durée déterminée, qui correspond plus ou moins exactement au retour d'un même phénomène économique. L'économiste français Clément Juglar est l'un des premiers (1862) à mettre le concept en évidence au terme d'une étude comparative de l'évolution des « affaires » sur plusieurs pays (France, Angleterre, États-Unis). Les théories économiques dominantes évoquent fréquemment quatre cycles, plus ou moins coexistants selon les théories, et chacun d'une récurrence différente : le cycle Kitchin (3 à 4 ans) ; le cycle Juglar (8 à 10 ans) ; le cycle Kuznets (15 à 25 ans) ; le cycle Kondratiev (40 à 60 ans).L'hypothèse et l'étude de ces cycles répond à une volonté prospective de comprendre et prévenir les crises économiques ou d'en minimiser les effets ou de se prémunir contre certains effets. Au XIXe siècle, la répétition de telles crises (entraînant à grande échelle faillites et licenciements, chute de l'investissement, blocage du crédit et des échanges internationaux, et privant les États de ressources fiscales) ainsi que la proximité de leur scénario conduisent à des études systématiques, comme celle de Clément Juglar. La crise de 1929, brutale et durable, conduira à une explosion des recherches sur les causes de ces phénomènes répétitifs. Les économistes travaillant sur les cycles n'ont pas tous considéré qu'ils mettaient au jour des phénomènes relevant d'un déterminisme de type mécanique (tels par exemple les marées liées au mouvement de la lune), mais ils pensaient que des effets similaires pouvaient découler de causes similaires : ils émirent l'hypothèse que les crises générales pouvaient être dues à des mécanismes sous-jacents endogènes. L'objectif était notamment d'isoler les mécanismes pro-cycliques ou contra-cycliques dans les attitudes, règlements et politiques menées. Après la Seconde Guerre mondiale, le succès des thèses de John Maynard Keynes — qui privilégie la réflexion et l'intervention active — fait passer au second rang l'étude analytique des cycles. Celle-ci est revenue sur le devant de la scène dans les années 1970, notamment avec la théorie des cycles réels développée par les nouveaux économistes classiques. Trouve plus

Cycle en spirale: Trouve plus

Cycle en v: Trouve plus

Cycle en Y: Trouve plus

Cycle entéro-hépatique: Trouve plus

Cycle epique: Trouve plus

Cycle épique: On appelle cycle épique un ensemble d'épopées ayant trait au même thème. Plus spécifiquement, l'expression désigne le Cycle troyen, également appelé « Cycle » tout court, c'est-à-dire l'ensemble des épopées relatives à la guerre de Troie, premières œuvres que nous ayons de la littérature grecque. Trouve plus

Cycle éruptif: Un cycle éruptif est une période d'activité d'un volcan, qui débute par la fin d'un état de repos, par exemple par un premier trémor, et se termine par un retour au repos. De nombreux volcans présentent des cycles éruptifs qui se succèdent à intervalles relativement réguliers et se déroulent de façon analogue, au moins qualitativement. On parle aussi de cycles éruptifs pour différents phénomènes paravolcaniques, notamment les geysers. Portail du volcanisme Trouve plus

Cycle eulérien: Trouve plus

Cycle fenian: Le Cycle Fenian (en irlandais : an Fiannaíocht) également connu sous le nom de cycle ossianique du nom de son narrateur Oisín est l'un des quatre principaux cycles de la mythologie celtique irlandaise aux côtés du cycle mythologique, du cycle historique et du cycle d'Ulster. Chronologiquement, il s'agit du troisième de ces cycles, placé entre le cycle historique et celui d'Ulster. Le cycle Fenian est centré sur les histoires de Finn Mac Cumaill et sa troupe de guerriers, les Fianna. Il contient des histoires sur des membres célèbres des Fianna comme Diarmuid, Caílte, Osgar ou encore Goll, l'ennemi de Finn. Au moment du cycle, les Fianna sont au service de l'Ard ri Érenn Cormac Mac Airt et sont divisés en deux clans, le clan Bascna mené par Finn et le clan Morna avec Goll à sa tête. Trouve plus

Cycle ferme: Trouve plus

Cycle fermé: Trouve plus

Cycle fermé (nouvelle): Trouve plus

Cycle forestier: Trouve plus

Cycle frigorifique: Le cycle frigorifique est un cycle thermodynamique. Il permet d'abaisser la température d'un milieu relativement froid (la source froide) et simultanément d'augmenter la température d'un autre milieu relativement chaud (la source chaude) au moyen d'une dépense d'énergie mécanique. Il est notamment utilisé dans les réfrigérateurs ou les pompes à chaleur. Trouve plus

Cycle générateur de gaz: Un cycle générateur de gaz est une configuration de moteur-fusée à ergols liquides où une partie du propergol est brûlée dans un générateur de gaz et le gaz chaud résultant est utilisé pour alimenter les turbopompes du moteur. Ce gaz est ensuite évacué. Parce que ces gaz sont évacués sans être utilisés pour la propulsion, ce type de moteur est qualifié de cycle ouvert. Ce type de moteur-fusée présente plusieurs avantages par rapport aux moteurs à cycle à combustion étagée. La turbine du générateur de gaz n'a pas besoin de faire face à la contre-pression de la chambre de combustion pour injecter les gaz d'échappement. Cela implique une plomberie et une conception de la turbine moins coûteuses et plus légères. Le principal inconvénient est la perte d'efficience en raison des gaz non utilisés pour la propulsion de la fusée. Les moteurs à cycles générateur de gaz ont tendance à avoir des impulsions spécifiques plus faibles que celles des cycles à combustion étagée. Comme dans la plupart des moteurs-fusées cryogéniques, dans un cycle générateur de gaz une partie du combustible peut être utilisé pour refroidir la chambre de combustion et la tuyère (refroidissement régénératif). Les matériaux de construction aujourd'hui disponibles ne peuvent pas résister aux températures extrêmes ayant cours lors des processus de combustion de la fusée, grâce au refroidissement il est possible d'utiliser les moteurs pour des temps de combustion relativement longs. Sans aucune gestion du stress thermique de la chambre de combustion et la tuyère, le moteur défaillirait de façon catastrophique Trouve plus

Cycle géochimique: Trouve plus

Cycle geologique: Trouve plus

Cycle géologique: Les roches sont le résultat d'un cycle de transformations assez compliqué, nommé cycle géologique, cycle géochimique ou cycle des roches. En effet, c'est à ce cycle que nous devons la composition de la croûte terrestre et du manteau supérieur. Les composantes principales de ce cycle sont indiquées sur le schéma illustré dans le diagramme ci-contre. Trouve plus

Cycle Global Navigation Satellite System: Trouve plus

Cycle glutathion-ascorbate: Le cycle glutathion-ascorbate est une voie métabolique de détoxication du peroxyde d'hydrogène H2O2, un dérivé réactif de l'oxygène issu du métabolisme cellulaire, et notamment des chaînes de transport d'électrons. Ce cycle fait intervenir des antioxydants tels que l'ascorbate, le glutathion et le NADPH, ainsi que les enzymes de liaison à ces métabolites. La première étape de cette voie consiste en la réduction du peroxyde d'hydrogène H2O2 en eau H2O par une ascorbate peroxydase (APX) à l'aide d'ascorbate comme donneur d'électron. Le radical monodéshydroascorbate issu de l'oxydation de l'ascorbate se dismute en ascorbate et déshydroascorbate ; il peut également redonner de l'ascorbate sous l'action d'une monodéshydroascorbate réductase à NADH. Le déshydroascorbate issu de la dismutation du monodéshydroascorbate est réduit en ascorbate sous l'action d'une glutathion déshydrogénase à ascorbate avec conversion concomitante de deux molécules de glutathion GSH en une molécule de disulfure de glutathion GSSG. Ce dernier est à son tour réduit en glutathion par une glutathion réductase à l'aide de NADPH comme donneur d'électrons. De cette façon, à la fois l'ascorbate et le glutathion sont régénérés à l'issue de ces réactions, tandis qu'un flux d'électrons s'établit du NADPH vers H2O2. La réduction du déshydroascorbate peut être aussi bien non enzymatique que catalysée par une glutathion déshydrogénase à ascorbate comme la glutathion S-transférase oméga-1 ou une glutarédoxine,. Chez les plantes, le cycle glutathion-ascorbate se déroule dans le cytosol, les mitochondries, les plastes et les peroxysomes,. Dans la mesure où le glutathion, l'ascorbate et le NADPH sont présents à concentration élevée dans les cellules des plantes, on pense que le cycle glutathion-ascorbate joue un rôle essentiel dans la détoxication du H2O2 ; il existe cependant d'autres enzymes (peroxydases), comme les peroxyrédoxines et les glutathion peroxydases, qui utilisent les thiorédoxines ou les glutarédoxines comme substrats réducteurs, et qui interviennent également dans l'élimination du peroxyde d'hydrogène chez les plantes. Trouve plus

Cycle hamiltonien: Trouve plus

Cycle hercynien: Trouve plus

Cycle historique: Le cycle historique est le plus récent des quatre principaux cycles de la mythologie celtique irlandaise. Il concerne des rois légendaire d'Irlande. Il est écrit en vieil et moyen irlandais. Portail du monde celtique Portail de l'Irlande Portail de la littérature britannique Trouve plus

Cycle humain de la réponse sexuelle: Trouve plus

Cycle hydrologique: Trouve plus

Cycle icartien: En géologie tectonique, l'orogénèse icartienne ou cycle icartien est un cycle orogénique qui correspond à la période de formation de reliefs datant du Paléoprotérozoïque (de ca. -2 200 Ma à -1 800 Ma). Elle tire son nom de la localité de la Pointe Icart, dans les îles Anglo-Normandes et correspond dans les terrains bretons et normands à des roches antérieures au Pentévrien. On ne les retrouve plus qu'à l'état de reliques en de rares endroits, comme quelques orthogneiss issus des granites de l'Icartien, rendant difficile de retracer l'histoire géodynamique de ce cycle. Ces reliques représentent, au regard de leur âge et de leur rareté relative, un patrimoine géologique exceptionnel, qui demeure aussi, pour les mêmes raisons, assez méconnu. Trouve plus

Cycle international d'études politiques: Trouve plus

Cycle ISMIN: Trouve plus

Cycle John Carter: Trouve plus

Cycle journalier: Trouve plus

Cycle Juglar: Un cycle Juglar (ou un cycle de Juglar, ou cycle majeur) est un cycle économique d'entre 5 et 11 ans. On l'appelle aussi cycle des affaires. Il est découvert en 1862 par Clément Juglar. L'analyse des cycles Juglar montre des oscillations dans les flux d'investissements dans le capital fixe des entreprises. Trouve plus

Cycle Kennedy: Trouve plus

Cycle Kitchin: Un cycle Kitchin (ou cycle de Kitchin) est un cycle économique d'environ quarante mois (3,3 ans), découvert en 1923 par l'économiste Joseph Kitchin. On considère, par simplification, qu'il y a deux cycles Kitchin dans un cycle Juglar et dix cycles Kitchin dans un cycle de Kondratiev. Un cycle Kitchin pourrait durer jusqu'à sept ans. Trouve plus

Cycle Kondratieff: Trouve plus

Cycle Kuznets: Un cycle Kuznets est un cycle économique d'entre 15 à 25 ans. Il est le fruit des travaux de Simon Kuznets. Trouve plus

Cycle limite: En mathématiques, dans l'étude des systèmes dynamiques, on appelle cycle limite, ou cycle-limite sur un plan ou une variété bidimensionnelle une trajectoire fermée dans l'espace des phases, telle qu'au moins une autre trajectoire spirale à l'intérieur lorsque le temps tend vers ± ∞ {\displaystyle \pm \infty } . On observe de tels comportements dans l'étude de certains systèmes non linéaires. Si toutes les trajectoires voisines approchent le cycle limite lorsque t → + ∞ {\displaystyle \rightarrow +\infty } , on parle de cycle limite stable ou attractif. Si en revanche cela se produit lorsque t → {\displaystyle \rightarrow } − ∞ {\displaystyle -\infty } , on parle de cycle limite instable ou non attractif. Les cycles limites stables impliquent des oscillations maintenues. Toute perturbation qui éloignerait la trajectoire du cycle limite s'atténuerait avec le temps, pour revenir à ce cycle limite quand t → ∞ {\displaystyle t\to \infty } . Trouve plus

Cycle littéraire: Trouve plus

Cycle lunaire: Trouve plus

Cycle lysogénique: Trouve plus

Cycle lytique: Le cycle lytique est une des deux voies de la reproduction virale, l'autre étant le cycle lysogénique. Trouve plus

Cycle Mahler par Bernstein: Le cycle Mahler par Bernstein se réfère généralement à deux enregistrements sonores d'intégrales des symphonies du compositeur Gustav Mahler, effectuées par le chef d'orchestre Leonard Bernstein, respectivement dans les années 1960 pour CBS Records et 1980 pour Deutsche Grammophon, et d'une intégrale filmée pour la télévision dans les années 1970. Trouve plus

Cycle marin du carbone: Trouve plus

Cycle menstruel: Le cycle menstruel est l'ensemble des phénomènes physiologiques, survenant le plus souvent de façon périodique, qui préparent l'organisme de la femme à une éventuelle fécondation. La connaissance du cycle menstruel est importante pour aborder l'étude des troubles de la menstruation, dans l'exploration de l'infertilité et dans la mise en œuvre des techniques de procréation médicalement assistées. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...