Rechercher dans ce blog

jeudi 25 mars 2021

Cyaniris semiargus parnassia, Cyanisme, Cyanistes, Cyanistes caeruleus, Cyanistes coturnix,

Cyaniris semiargus parnassia: Trouve plus

Cyanisme: Le cyanisme (du grec ancien κύανος / kuanos = minerai bleu employé en teinture, par métonymie la couleur bleue) désigne un ensemble de phénotypes caractérisés par la couleur bleue des téguments sur toute la surface de l'anatomie de l'animal ou par zones (peau, pelage, plumage, œufs). Les espèces sont alors qualifiées de cyaniques. Trouve plus

Cyanistes: Le genre Cyanistes représente des mésanges à queue courte et à prépondérance de la couleur bleue dans le plumage, d'où le nom Cyanistes qui vient du grec κύανος, kuanos (« éclat bleu, métallique »). Il regroupe trois espèces de mésanges appartenant à la famille des Paridae. Trouve plus

Cyanistes caeruleus: Trouve plus

Cyanistes coturnix: Trouve plus

Cyanistes cyanus: Trouve plus

Cyanistes teneriffae: Trouve plus

Cyanite: Trouve plus

Cyann: Trouve plus

Cyann & Ben: Trouve plus

Cyann Olsimar: Trouve plus

Cyano: Trouve plus

Cyanoacétate d'éthyle: Le cyanoacétate d'éthyle est un composé organique, de formule brute C5H7NO2, contenant à la fois une fonction ester et un groupe nitrile. Il se présente sous la forme liquide incolore avec une odeur plaisante. C'est un composé utile comme réactif de départ en synthèse organique du fait de la variété de ses groupes fonctionnels et de sa réactivité chimique. Trouve plus

Cyanoacétylène: Trouve plus

Cyanoacrylate: Les cyanoacrylates sont une famille de colles puissantes et rapides utilisées en médecine, dans l'industrie, et dans la vie courante. Ils ont une courte durée de validité quand ils ne sont pas utilisés (environ un an à compter de leur production si le tube n'a pas été ouvert, et un mois s'il a déjà été ouvert, à moins d'être surgelés). Ces colles sont légèrement toxiques ou parfois allergènes. Leur durcissement est dû à une polymérisation très rapide du monomère, qui commence au contact de l'eau ou même de l'humidité ambiante. Les cyanoacrylates comprennent le 2-cyanoacrylate de méthyle (plus connu sous les noms commerciaux de « Cyanolite » ou de « Super Glue »), le 2-cyanoacrylate d'éthyle, le 2-cyanoacrylate de butyle ou encore le 2-cyanoacrylate d'octyle (utilisé en médecine humaine et vétérinaire, ainsi que pour les premiers soins). L'octyl cyanoacrylate a été développé pour réduire les problèmes de toxicité, ainsi que les irritations cutanées et les réactions allergiques. Les colles cyanoacrylate sont parfois connues sous le nom générique de « colles instantanées » ou sous le terme anglo-saxon de « super glue » francisé en « superglu ». Trouve plus

Cyanobacteria: Les Cyanobacteria, ou cyanobactéries, sont un embranchement de bactéries (procaryotes), improprement appelées « algues bleues », ou autrefois « algues bleu-vert ». On connaît plus de 7 500 espèces de cyanophycées (dont au moins 200 pouvant être libres, c'est-à-dire non symbiotiques et capables d'une vie indépendante), réparties dans plus de 150 genres. Les cyanobactéries, malgré une éventuelle ressemblance superficielle et écologique, ne sont pas des algues mais des bactéries unicellulaires ou coloniales. Ce sont le plus souvent des formes filamenteuses de consistance éventuellement gluante, dont le plus grand nombre est microscopique. Malgré leur nom vernaculaire, elles peuvent prendre diverses couleurs et sont rarement bleues. Ces couleurs viennent des pigments bleus (phycocyanines) et rouges (phycoérythrines) qui masquent la chlorophylle a et sont réunis dans les phycobilisomes, complexes collecteurs d'énergie lumineuse de l'appareil photosynthétique. Les oxyphotobactéries réalisent la photosynthèse oxygénique et peuvent donc transformer l'énergie solaire en énergie chimique utilisable par la cellule en fixant le dioxyde de carbone (CO2) et en libérant du dioxygène (O2). Certaines d'entre elles peuvent dans certaines conditions fixer le diazote. Elles sont capables de consommer le carbone organique présent dans leur environnement. La fixation du CO2 est attestée depuis au moins 3,7 Ga, mais on ne sait rien des organismes qui en sont à l'origine. Les cyanobactéries et leurs ancêtres ont produit un bouleversement écologique majeur par leur dégagement de dioxygène dans l'atmosphère (elles sont responsables de la Grande Oxydation vers 2,45 Ga) et par leur contribution au premier puits biologique de carbone et à une désacidification des océans, lorsqu'elles se sont organisées en colonies fixées (stromatolithes), capables de produire du calcaire. Aujourd'hui, leurs populations croissantes, entre autres en France, favorisées par des déséquilibres trophiques ou écologiques (dont l'eutrophisation des eaux), posent divers problèmes : obstruction des systèmes de filtration, coloration et parfois dystrophisations des eaux ou anoxies, avec métabolites secondaires donnant un mauvais goût à l'eau (géosmine, 2‑méthylisobornéol, p-cyclocitral…) et certains causant des toxicoses graves. Une quarantaine d'espèces connues sécrètent ou contiennent des cyanotoxines qui sont généralement des neurotoxines pouvant causer la mort chez divers animaux, dont l'humain. Ces toxines comptent parmi les plus puissants poisons naturels connus et n'ont pas d'antidote connu. Les propriétés thérapeutiques des bains de boue seraient dues en majeure partie aux cyanobactéries. Certaines espèces comme la spiruline (Arthrospira platensis) sont utilisées comme complément alimentaire. Trouve plus

Cyanobacterie: Trouve plus

Cyanobactérie: Trouve plus

Cyanobactéries: Trouve plus

Cyanobenzène: Trouve plus

Cyanoborohydrure de sodium: Le cyanoborohydrure de sodium (NaBH3(CN)) est un composé inorganique utilisé comme agent de réduction en synthèse organique. Trouve plus

Cyanocharax: Cyanocharax est un genre de poissons téléostéens de la famille des Characidae et de l'ordre des Characiformes. Trouve plus

Cyanochen: Trouve plus

Cyanochen cyanoptera: Trouve plus

Cyanochen cyanopterus: Trouve plus

Cyanocitta: Le genre Cyanocitta comprend deux espèces de geais bleus qui utilisent de la boue pour construire leurs nids. Elles présentent toutes deux des ailes et des queues barrées, caractéristiques n'existant chez aucun autre geai nord-américain. Malgré d'importantes différences de coloration, ce sont des oiseaux étroitement apparentés de taille moyenne, arborant une huppe et présentant des distributions complémentaires. Là où elles se chevauchent, des cas d'hybridation ont été observés. Trouve plus

Cyanocitta cristata: Trouve plus

Cyanocitta stelleri: Trouve plus

Cyanocobalamine: La cyanocobalamine est la forme commercialement la plus courante de la vitamine B12, car la plus stable à l'air libre et la plus facile à cristalliser, et donc à purifier une fois produite par fermentation bactérienne ou par synthèse in vitro. Il s'agit d'une forme synthétique de provitamine B12, qu'on ne trouve pas dans le milieu naturel. Les bactéries produisent en effet de l'hydroxocobalamine, convertie en cyanocobalamine en passant dans du charbon actif, lequel contient naturellement des ions cyanure CN- ; l'hydroxocobalamine ayant une forte affinité pour les ions cyanure, ceux-ci déplacent l'ion hydroxyde OH- et se fixent sur la cobalamine. Les formes biologiquement actives de la vitamine B12 sont la méthylcobalamine (mécobalamine) et l'adénosylcobalamine (cobamamide), qui sont instables à l'air libre. Trouve plus

Cyanocompsa: Cyanocompsa est un genre de passeraux de la famille des Cardinalidae. Trouve plus

Cyanocompsa brissonii: Trouve plus

Cyanocompsa cyanoides: Trouve plus

Cyanocompsa parellina: Trouve plus

Cyanocorax: Le genre Cyanocorax comprend dix-sept espèces de geais d'Amérique du Sud. Trouve plus

Cyanocorax affinis: Trouve plus

Cyanocorax beecheii: Trouve plus

Cyanocorax caeruleus: Trouve plus

Cyanocorax cayanus: Trouve plus

Cyanocorax chrysops: Trouve plus

Cyanocorax cristatellus: Trouve plus

Cyanocorax cyanomelas: Trouve plus

Cyanocorax cyanopogon: Trouve plus

Cyanocorax dickeyi: Trouve plus

Cyanocorax hafferi: Trouve plus

Cyanocorax heilprini: Trouve plus

Cyanocorax luxuosus: Cyanocorax luxuosus, communément appelé Geai bigarré, est une espèce d'oiseaux de la famille des Corvidae qui se rencontre en Alaska, au Mexique et aux États-Unis. Trouve plus

Cyanocorax melanocyaneus: Trouve plus

Cyanocorax morio: Trouve plus

Cyanocorax mystacalis: Trouve plus

Cyanocorax sanblasianus: Trouve plus

Cyanocorax violaceus: Trouve plus

Cyanocorax yncas: Trouve plus

Cyanocorax yucatanicus: Trouve plus

Cyanoéthanoate d'éthyle: Trouve plus

Cyanoéthyne: Le cyanoéthyne ou cyanoacétylène ou propiolonitrile est un composé chimique de formule brute C3HN est le plus simple des cyanopolyynes. Trouve plus

Cyanoforme: Le cyanoforme ou tricyanométhane est un composé organique, un dérivé du méthane avec trois groupes nitriles. Pendant de nombreuses années, les chimistes n'ont pas été capables de l'isoler en tant que composé pur qui est un acide fort. Cependant, en septembre 2015, des articles indiquent que cet acide a été isolé,. Des solutions diluées de cet acide, ainsi que ces sels, sont connues depuis longtemps. Le cyanoforme est une des formes les plus acides des carbanions avec un pKa estimé à -5,1 dans l'eau et un pKa mesuré à 5,1 dans l'acetonitrile. La réaction de l'acide sulfurique avec le tricyanométhanure de sodium dans l'eau (une réaction essayée pour la première fois par H. Schmidtmann en 1896 avec des résultats non concluants) forme l'hydrate (NC)3C−H3O+ ou du (Z)-3-amino-2-cyano-3-hydroxyacrylamide (H2N)(OH)C=C(CN)CONH2 en fonction des conditions. La réaction du chlorure d'hydrogène gazeux (HCl) avec du tricyanométhanure dissous dans du tétrahydrofurane forme le 1-chloro-1-amino-2,2-dicyanoéthène ((NC)2C=C(NH2)Cl) et ses tautomères[Lesquels ?]. Le cyanoforme se décompose à température ambiante. En septembre 2015, le cyanoforme est isolé avec succès par une équipe de chimistes de l'université Ludwig Maximilian de Munich. L'équipe a découvert que le cyanoforme est stable à des températures inférieures à –40 °C. L'expérience confirme que le cyanoforme liquide est incolore. Trouve plus

Cyanogaster: Trouve plus

Cyanogaster noctivaga: Cyanogaster noctivaga est une espèce de poissons osseux de la famille des Characidae. Trouve plus

Cyanogen: Trouve plus

Cyanogen mod: Trouve plus

Cyanogene: Trouve plus

Cyanogène: Le cyanogène (en anglais cyanogen ou carbon nitride) est un gaz incolore dont l'odeur est proche de celle de l'amande. Le même terme cyanogène peut également désigner le radical CN. Employé comme adjectif, il caractérise en médecine la propriété de provoquer une cyanose (« bleuissement de la peau ») par diminution de l'oxygénation du sang. On parle par exemple de cardiopathie congénitale cyanogène. En zoologie, il indique la propriété de produire de l'acide cyanhydrique HCN (ex. glande cyanogène). Trouve plus

Cyanogénétique: Trouve plus

Cyanogenmod: Trouve plus

Cyanogomphus: Cyanogomphus est un genre dans la famille des Gomphidae appartenant au sous-ordre des Anisoptères dans l'ordre des Odonates. Trouve plus

Cyanographie: La cyanographie est une pratique artistique issue de la photographie et des arts plastiques, qui permet de créer des images monochromes en bleu. C'est aussi le nom utilisé pour désigner la technique « cette image est faite en cyanographie » ainsi que les œuvres créées, comme pour l'aquarelle ou la calligraphie « Une exposition de cyanographies ». Trouve plus

Cyanograucalus: Cyanograucalus est un genre monotypique de passereaux de la famille des Campephagidae. Il contient une seule espèce d'échenilleurs. Trouve plus

Cyanohydrine: Trouve plus

Cyanohydrine d'acétone: Trouve plus

Cyanoie à ailes bleues: Trouve plus

Cyanolanius: Trouve plus

Cyanolanius madagascarinus: Trouve plus

Cyanolichen: Un cyanolichen est un lichen constitué d'une association symbiotique obligatoire entre un champignon et une cyanobactérie ou entre un champignon, une algue (photobionte) et une cyanobactérie ; dans ce dernier cas, la cyanobactérie est alors dites cyanobionte secondaire, ou symbionte secondaire. 8% environ des lichens décrits dans le monde avant 1990 sont des cyanolichens. En 1990 on avait déjà répertorié plus de 500 espèces de lichens tripartites, c'est-à-dire comportant un champignon, une algue et une cyanobactérie. Les lichens pour lesquels le seul symbionte du champignon est une algue verte, sont des phycolichens, appelés aussi chlorolichens. Trouve plus

Cyanolimnas: Trouve plus

Cyanolimnas cerverai: Trouve plus

Cyanoliseus: Trouve plus

Cyanoliseus patagonus: Trouve plus

Cyanolite: Trouve plus

Cyanoloxia: Cyanoloxia est un genre de passereaux de la famille des Cardinalidae. Trouve plus

Cyanoloxia rothschildii: Cyanoloxia rothschildii est une espèce d'oiseau de la famille des Cardinalidae. Elle est endémique d'Amérique du Sud. Trouve plus

Cyanolyca: Le genre Cyanolyca regroupe neuf espèces de geais, passereaux appartenant à la famille des Corvidae. Trouve plus

Cyanolyca argentigula: Trouve plus

Cyanolyca armillata: Trouve plus

Cyanolyca cucullata: Trouve plus

Cyanolyca mirabilis: Trouve plus

Cyanolyca nana: Trouve plus

Cyanolyca nanus: Trouve plus

Cyanolyca pulchra: Trouve plus

Cyanolyca pumilo: Trouve plus

Cyanolyca turcosa: Trouve plus

Cyanolyca viridicyana: Trouve plus

Cyanolyca viridicyanus: Trouve plus

Cyanomètre: Un cyanomètre (de cyan et mètre) est un nuancier destiné à l'évaluation de l'intensité de la couleur du ciel bleu. Il est attribué à Horace-Bénédict de Saussure et Alexander von Humboldt. Il se compose de carrés de papier teint dans des tons de bleu gradués et disposés dans un cercle ou à un carré de couleur qui peut être comparé à la couleur du ciel. De Saussure aurait inventé le cyanomètre en 1789. Le cyanomètre de De Saussure comportait 53 sections allant du blanc à différentes nuances de bleu (teintées au bleu de Prusse), puis au noir, disposées en cercle. Il a utilisé l'appareil pour mesurer la couleur du ciel à Genève, Chamonix et au mont Blanc. De Saussure a conclu, à juste titre, que la couleur du ciel dépendait de la quantité de particules en suspension dans l'atmosphère. Humboldt était également un utilisateur assidu du cyanomètre au cours de ses voyages et de ses explorations en Amérique du Sud. La couleur du ciel dans la journée dépend de la direction d'observation par rapport au soleil et de la quantité de vapeur d'eau. Trouve plus

Cyanomitra: Cyanomitra est un genre d'oiseaux de la famille des Nectariniidae. Trouve plus

Cyanomitra olivacea: Trouve plus

Cyanomitra veroxii: Trouve plus

Cyanomitra verticalis: Trouve plus

Cyanophaia: Trouve plus

Cyanophaia bicolor: Trouve plus

Cyanophora: Cyanophora est un genre d'algues de la famille des Glaucocystaceae, de l'embranchement des Glaucophyta. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...