Rechercher dans ce blog

mercredi 24 mars 2021

Culture (civilisation), Culture (ethologie), Culture (éthologie), Culture (groupe de reggae), Culture (groupe),

Culture (civilisation): Trouve plus

Culture (ethologie): Trouve plus

Culture (éthologie): La culture, dans une définition large et applicable à l'ensemble des animaux sociaux, se conçoit comme étant un ensemble de savoirs et de pratiques qui se partagent et se transmettent socialement au sein d'un groupe donné et non par héritage génétique. Trouve plus

Culture (groupe de reggae): Culture est un groupe de reggae jamaïcain composé de Joseph Hill (22 janvier 1949 - 19 août 2006), Albert Walker et Kenneth Dayes, formé en 1976 et encore actif jusqu'en 2006. Les paroles sont très influencées par le mouvement rastafari et l'Afrique. Seul groupe ayant produit plusieurs albums à avoir obtenu 5 étoiles dans la première édition du Rolling Stone Record Guide, Culture est reconnu pour avoir, contrairement à de nombreuses autres formations, presque toujours sorti des albums dont le son est resté 'roots', ce qui en faisait une référence des groupes de reggae encore en activité dans les années 2000 aux côtés de Burning Spear, Israel Vibration ou The Abyssinians. La mort du chanteur Joseph Hill en août 2006 mettra sans doute un coup d'arrêt au groupe. Trouve plus

Culture (groupe): Trouve plus

Culture (homonymie): Le terme culture peut faire référence à différents articles de Wikipédia, selon ce qu'il désigne. Trouve plus

Culture 2000: Culture 2000 est un programme-cadre de la Communauté européenne en faveur de la culture de 2000 à 2006. Le programme « Culture 2000 » est fondé sur l'article 151 du traité instituant la Communauté européenne (traité de Maastricht). Depuis le 1er janvier 2000, il est l'instrument unique de financement et de programmation pour la coopération culturelle et intègre les anciens programmes Kaléidoscope (arts vivants), Ariane (littérature) et Raphaël (patrimoine). Le but de ce programme-cadre est de mettre en valeur un espace culturel commun et la promotion de la diversité culturelle en favorisant la coopération entre les acteurs culturels des différents États participant au programme. L'enveloppe financière pour l'exécution du programme « Culture 2000 » pour la période allant du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2004 est de 167 millions d'euros. Le programme est prolongé jusqu'en 2006 avec une enveloppe globale de 236,5 millions d'euros. Trouve plus

Culture à Baltimore: La ville de Baltimore dans le Maryland possède une position centrale dans les États de la façade atlantique des États-Unis. Cette position centrale donne à sa culture une sorte de brassage culturel entre le nord et le sud du pays. La ville peut se targuer toutefois de posséder une culture qui lui est propre. Trouve plus

Culture a confine: Culture a confine est une revue inter culturelle franco-italienne en ligne. Trouve plus

Culture à la Martinique: La culture martiniquaise se caractérise par la diversité des pratiques culturelles de ses habitants (400 000, estimation 2018). La culture de la Martinique est issue du mélange des différentes cultures qui la composent : culture africaine, culture indienne, culture sud-américaine, culture syro-libanaise. Ces influences se sont combinées avec la culture européenne. Aujourd'hui, avec la mondialisation croissante, ces mélanges se font de plus en plus présents dans les domaines artistiques comme le théâtre, la musique, la cuisine, le cinéma, la littérature. Trouve plus

Culture à La Réunion: Cet article présente différents aspects de la culture à La Réunion (environ 850 000 habitants en 2017), une île du sud-ouest de l'océan Indien dans l'hémisphère sud, devenue un département et une région d'outre-mer français (DROM). Trouve plus

Culture à Lille: Lille, ville principale de l'une des principales aires urbaines de France dispose d'une vie culturelle riche et diversifiée. Trouve plus

Culture à Limoges: La culture à Limoges est l'ensemble des pratiques culturelles qui se trouvent sur le territoire français de la ville de Limoges. Trouve plus

Culture à Montréal: Montréal est reconnu depuis longtemps pour sa vitalité culturelle. Ainsi, la revue britannique Monocle désignait en 2008 la ville de Montréal « capitale culturelle du Canada ». La présence d'une importante population francophone donne à Montréal un caractère particulier parmi les grandes villes nord-américaines. En effet, Montréal est la plaque tournante au Canada pour les arts et médias de langue française, qu'il s'agisse des productions de radio ou télévision, du théâtre, du cinéma, du multimédia ou de l'édition. La communauté anglophone de Montréal possède aussi des institutions culturelles qui lui sont propres. De plus, il faut compter avec la présence de nombreuses communautés ethniques qui donnent à la ville une culture véritablement distincte. En tant que ville nord-américaine, Montréal a de nombreux traits culturels en commun avec les autres métropoles du continent, y compris les manifestations usuelles de la culture savante, une tradition enracinée de jazz et de rock ainsi que l'expérimentation en arts visuels, théâtre, musique et danse. Elle a tout de même développé une identité unique et remarquable à l'échelle internationale, héritière qu'elle est à la fois des traditions française et anglaise. Elle est aussi reconnue pour l'animation de son centre-ville, surtout en été à l'occasion des festivals et autres événements culturels et sociaux. La présence de sièges sociaux d'institutions culturelles fortes à Montréal comme le Cirque du Soleil et l'Équipe Spectra vient renforcer ce rayonnement. Trouve plus

Culture a Philadelphie: Trouve plus

Culture à philadelphie: Trouve plus

Culture à Saint-Pierre-et-Miquelon: La culture à Saint-Pierre-et-Miquelon désigne tous les aspects d'ordre culturel présent dans la collectivité d'outre-mer française de Saint-Pierre-et-Miquelon. Trouve plus

Culture afro-americaine: Trouve plus

Culture afro-américaine: Aux États-Unis, la culture afro-américaine ou culture noire désigne les diverses traditions culturelles des communautés afro-américaines qui ont contribué à la culture américaine dans la littérature, la peinture, la sculpture, la musique, la chorégraphie, le théâtre, la photographie, le cinéma, etc. Depuis 1976 est célébré officiellement aux États-Unis le Mois de l'histoire des Afro-Américains, afin de rappeler les contributions des Afro-Américains à l'histoire et à la culture américaine. Ce mois est suivi en 1979 par une autre célébration officielle le Mois de la reconnaissance de la musique afro-américaine qui est une invitation à la population américaine à étudier la musique afro-américaine, de l'étudier et de reconnaître sa contribution à la culture. À ces célébrations officielles promulguées chaque année par le président des États-Unis s'ajoutent des jours de célébration officielle d'une personnalité afro-américaine comme le Martin Luther King Day, le Rosa Parks Day, le Harriet Tubman Day, le Malcolm X Day... Les Afro-Américains sont officiellement définis par le bureau du recensement des États-Unis comme des personnes ayant des origines parmi les différentes ethnies noires d'Afrique. Leur culture puise ses racines dans celles des diverses cultures africaines des royaumes et empires africains d'où sont issus les esclaves qui furent vendus en Amérique. Malgré le fait que ces esclaves aient été empêchés de pratiquer librement leurs traditions culturelles, plusieurs d'entre elles survécurent et se sont trouvées mêlées à des éléments de la culture des Blancs américains d'ascendance européenne. Trouve plus

Culture afro-péruvienne: Le terme Afro-péruvien désigne la culture des descendants des diverses ethnies africaines subsahariennes qui sont arrivées au Pérou pendant la conquête espagnole. La population afro-péruvienne se trouve principalement dans deux secteurs : la côte sud-centrale (Lima, Callao, et les provinces de Cañete, Chincha, Pisco et Nazca), et sur la côte nord (entre Lambayeque et Piura). À Piura se situe Yapatera (es), la cité avec la plus grande concentration d'Afro-péruviens du pays. La communauté afro-péruvienne a tenu une place importante dans la culture et l'identité péruvienne dès le début de colonisation espagnole, jusqu'à l'émancipation de ce pays. La culture afro-péruvienne est présente dans l'identité côtière péruvienne, dans la façon de s'exprimer, l'argot, et plus fortement dans les danses, le chant, la littérature et la gastronomie péruviennes. Les Afro-péruviens ont aussi participé à la création de manifestations religieuses et de sports populaires qui leur sont propres. Trouve plus

Culture albanaise: Trouve plus

Culture algerienne: Trouve plus

Culture algérienne: La culture algérienne est marquée par sa diversité, sa richesse, grâce à notamment à ses différentes régions, aux emprunts à d'autres peuples, ainsi que par sa diffusion et à travers le monde. Chaque région, chaque ville ou oasis constitue un espace culturel particulier. La Kabylie, les Aurès, l'Algérois, les Hauts plateaux, la vallée du Mzab, le Gourara, le Hoggar, la Saoura, l'Oranie sont chacune des régions avec des particularités culturelles et parfois linguistiques. Les premières manifestations culturelles sur le territoire de l'Algérie actuelle sont vieilles de milliers d'années, tels les fascinants témoignages d'art rupestre du tassili n'Ajjer, en passant par tous les beaux édifices érigé tout au long de l'histoire de ce pays, en arrivant à l'artisanat toujours très présent et richissime. L'art algérien reflète les chapitres d'histoire qu'a passé ce pays et les différentes influences qu'il a eues. Des musées consacrés à une grande variété de thèmes, dont le musée national des beaux-arts, de riches bibliothèques, comme la Bibliothèque nationale d'Algérie, et tout un patrimoine immobilier, artisanal et industriel, témoignent du développement de la culture algérienne. Trouve plus

Culture allemande: Trouve plus

Culture alsacienne: Pittoresque, l'Alsace connaît une tradition aussi vivante qu'authentique[réf. nécessaire]. Ses maisons à colombages et aux toits pentus confèrent aux villes et villages un côté enchanteur[réf. nécessaire]. Sa langue, l'alsacien, transmise de génération en génération et encore très présente au XXIe siècle, atteste de la singularité de la région et de la volonté de ses habitants de pérenniser ses coutumes. L'Alsace est une terre de fête. Aux festivités nationales s'ajoutent de nombreuses manifestations locales, célébrées avec ferveur. L'Alsacien aime à se réunir en famille dans une ambiance joyeuse. Dans les villages, le Messti ou la Kilbe, qui a lieu une fois par an, est la fête familiale par excellence. Après le culte puis un bon repas, les familles se retrouvent à la foire-kermesse. Des produits du village ou du hameau voisin sont exposés par les artisans. Les réjouissances se terminent par un bal. Le folklore, vivant, se manifeste lors de ces festivités locales. Costumes, musiques et danses traditionnelles sont de mise. Trouve plus

Culture alternative: Trouve plus

Culture americaine: Trouve plus

Culture américaine: Trouve plus

Culture amérindienne: Trouve plus

Culture anasazi: Trouve plus

Culture Andronovo: Trouve plus

Culture animale: Trouve plus

Culture apenninique: La culture apenninique est une culture archéologique de l'Italie centrale et méridionale de l'Âge du Bronze moyen,. Trouve plus

Culture arabe: La culture arabe regroupe des valeurs culturelles communes aux pays du monde arabe. Trouve plus

Culture arabo-musulmane: Trouve plus

Culture arabo-normande: Trouve plus

Culture archeologique: Trouve plus

Culture archéologique: Une culture archéologique est un ensemble d'artéfacts archéologiques, limité à une période et à une zone géographique, et provenant d'un même peuple et permettant de reconstituer une culture ou une civilisation disparue de nos jours. En ethno-archéologie et en anthropologie sociale et culturelle , par sa « culture » on entend distinguer chaque groupe humain occupant un certain espace géographique pendant une période donnée. On s'appuie, pour ce faire, sur la répartition homogène dans cet espace géographique d'un certain nombre de types d'objets (formes de poteries, outils de silex, art mobilier, architecture, pratiques funéraires, etc.) et ainsi définir la « culture matérielle » de chaque « culture » entendue de ce point de vue ethno-archéologique. Le Chasséen tire son nom du site de Chassey-le-Camp en Saône-et-Loire, la culture de Yangshao tire le sien d'un site près du village de Yangshao, au Nord du Henan, ce sont autant de « cultures », sur une aire géographique bien plus étendue que ces sites mais en constante redéfinition en fonction de l'état des recherches. Trouve plus

Culture archéologique de Majiayao: Trouve plus

Culture arménienne: La culture de l'Arménie, pays de l'Asie du Caucase, désigne d'abord les pratiques culturelles observables de ses habitants (3 000 000, estimation 2017). La culture de l'Arménie s'est développée au cours des siècles de son histoire mouvementée et a ainsi acquis un caractère unique. Nombre de ses aspects ont également été marqués par le cadre géographique dans lequel elle a évolué. Tout en préservant ses spécificités, elle a été influencée par la culture des pays voisins, l'Iran, la Géorgie, la Russie et la Turquie, ainsi que par celle de nations méditerranéennes comme la Grèce ou l'Italie. Enfin, à travers la diaspora arménienne, elle a influencé la culture occidentale, et réciproquement. Trouve plus

Culture artificielle de tissus: La culture artificielle de tissus réunit une panoplie de techniques utilisées pour maintenir ou faire croître des cellules, tissus ou organes végétaux. L'une de ces techniques, largement utilisée pour produire des clones d'une plante, est la culture in vitro des végétaux vasculaires. La culture artificielle de tissus repose sur les propriétés de totipotence des cellules végétales. Elles sont en effet capables de régénérer un tissu complexe en se dédifférenciant, puis en se multipliant avant de se redifférencier. Ainsi, des méristèmes, des protoplastes (cellules végétales sans parois), des bouts de feuilles ou encore des racines, cultivés avec les bons nutriments et les bonnes phytohormones, peuvent reformer une plante entière. Trouve plus

Culture associée: La culture associée, compagnonnage végétal ou culture étagée, est un système de culture consistant à cultiver plusieurs espèces végétales ou variétés sur la même parcelle en même temps. Ces plantes peuvent s'échanger divers services (fertilisation, action répulsive ou toxique sur des insectes spécifiques et/ou des mauvaises herbes). Ces interactions s'appellent l'allélopathie. On distingue plusieurs types de cultures associées, la plus simple consiste à cultiver en même temps deux cultivars d'une même espèce végétale : le semis et la récolte sont simultanés. Vient ensuite la culture de deux ou plusieurs espèces végétales semées en même temps ou en différé mais récoltées en même temps comme l'association d'une céréale et d'une légumineuse par exemple. On peut également distinguer des cultures annuelles associées à des cultures pérennes, c'est le cas de l'agroforesterie par exemple où des céréales sont cultivées entre des rangées d'arbres ou encore les cultures sous couvert végétal permanent. Enfin certaines associations comprennent une plante auxiliaire qui ne sera pas récoltée. Ces techniques culturales ont été utilisées depuis les origines de l'agriculture et ont progressivement disparu au profit de systèmes de monoculture et des pesticides chimiques mais sont à nouveau utilisées depuis quelques années dans le cadre de la permaculture, de l'agroécologie, de l'agriculture raisonnée, de l'agriculture intégrée, de l'agriculture biologique et du jardinage biologique. Ce regain d'intérêt existe compte tenu de leurs avantages en termes de fertilisation azotée et de lutte contre les maladies, ravageurs ou adventices (mauvaises herbes). Trouve plus

Culture atestine: La civilisation atestine ou culture d'Este s'est développée en Italie du Nord de l'âge du bronze au Ier siècle et est issue de la précédente culture protovillanovienne. Son nom est issu du nom latin d'Este (Ateste), une commune de la province de Padoue, qui est considérée comme étant le principal centre de cette civilisation ; elle est aussi nommée « civilisation des situles », du nom des objets typiques de sa production. Trouve plus

Culture attelée: La culture attelée, en agriculture, consiste à faire tirer des instruments par des animaux pour réaliser certaines opérations de culture sur les champs. Elle s'oppose à la culture manuelle, où toutes les opérations culturales sont réalisées manuellement, et à la culture moto-mécanisée, où la force de traction est fournie par un moteur. Les instruments tirés servent différents types d'objectifs. Par exemple, ils peuvent être aratoires, comme la charrue ou l'araire, ou de récolte, comme la moissonneuse américaine attelée du XIXe siècle. Ces instruments peuvent éventuellement être mécaniques, c'est-à-dire présentant des parties mobiles ou rotatoires. Différentes espèces d'animaux sont utilisées dans le cadre de la traction attelée, comme les bœufs, les chevaux ou les ânes. Trouve plus

Culture au Mexique: Trouve plus

Culture au Moyen-Orient: Le Moyen-Orient est au carrefour de cultures parmi les plus anciennes et les plus développées au monde. Que ce soit la culture des populations, arabes, turques, perses, kurdes, juives, arméniennes ou encore, le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam, leur sécularité a conduit à leur formidable développement qui représente aujourd'hui un attrait pour les touristes du monde entier,. De nombreux sites archéologiques, constructions, ou sites naturels sont ainsi classés au Patrimoine mondial moyen-oriental, répartis autour des nombreuses aires urbaines qui se sont progressivement développées. Trouve plus

Culture au XIXe siècle: Trouve plus

Culture australienne: Trouve plus

Culture autiste: La notion de culture autiste, ou culture autistique, désigne l'ensemble des éléments culturels partagés par les personnes appartenant au spectre de l'autisme. Son étude relève des aspects sociologiques de l'autisme. La culture autiste est caractérisée par l'évitement des contacts sociaux, par la poursuite fréquente d'un centre d'intérêt, et par un mode de communication privilégiant internet et l'usage de l'écriture. Trouve plus

Culture autistique: Trouve plus

Culture automobile américaine des années 50: La culture automobile américaine des années 1950 a eu une influence durable sur la culture des États-Unis, comme en témoigne la musique populaire et les grandes tendances des années 1950. À la fin de la Seconde Guerre mondiale l'industrie manufacturière américaine est passée de la fabrication d'articles de guerre à la fabrication de biens de consommation. À la fin des années 1950, un Américain sur six était employé directement ou indirectement dans l'industrie automobile. Les États-Unis sont devenus le plus grand fabricant d' automobiles au monde et l'objectif d'Henry Ford 30 ans plus tôt, à savoir que tout homme ayant un bon travail puisse se permettre une automobile, a été atteint. Une nouvelle génération d'entreprises de services axés sur les clients avec leurs automobiles pris naissance au cours de la décennie, y compris les commerces drive, les restaurants drive ou encore les ciné-parcs (cinémas). La décennie a commencé avec 25 millions d'automobiles immatriculées sur les routes, dont la plupart étaient en mauvais état avant la Seconde Guerre mondiale. Aucune automobile ou pièce n'a été produite pendant la guerre en raison d'un rationnement et de restrictions. En 1950, la plupart des usines étaient passées de l'économie de guerre à une économie de consommation et plus de 8 millions de voitures avaient été produites cette année-là. En 1958, plus de 67 millions de voitures étaient immatriculées aux États-Unis, soit plus du double du nombre enregistré au début de la décennie. Dans le cadre des défenses nationales des États-Unis, afin de soutenir les transports militaires, le réseau routier national a été étendu aux autoroutes inter-États à partir de 1955, dans de nombreuses régions des États-Unis. Les autoroutes à voies multiples plus larges permettaient au trafic de se déplacer plus rapidement, avec peu ou pas de feux de circulation en chemin. Les grands espaces le long des autoroutes sont devenus la base de nombreux panneaux d'affichage de publicités. Les débuts de l'ère spatiale et de la course à l'espace se reflètent dans le style automobile américain contemporain. Les grands ailerons, conceptions fluides rappelant les fusées et les antennes radio imitant Spoutnik 1 étaient courantes, grâce aux efforts de pionniers du design tels que Harley Earl. Trouve plus

Culture autrichienne: La culture de l'Autriche, pays de l'Europe centrale, désigne d'abord les pratiques culturelles observables de ses habitants (9 000 000, estimation 2017). Trouve plus

Culture aux États-Unis: Trouve plus

Culture aux Salomon: Trouve plus

Culture axénique: En biologie, une culture axénique est une culture exempte de tous germes saprophytes ou pathogènes. Les premières cultures axéniques ont été réalisées avec des bactéries ainsi qu'avec des organismes unicellulaires eucaryotes, mais elles sont aussi possibles sur des organismes multicellulaires tels que des animaux. Les expérimentations sur des animaux ou végétaux axéniques, indemnes de tout micro-organisme, se distingue de celles sur des organismes gnotoxéniques contaminés expérimentalement par une flore microbienne définie. Trouve plus

Culture bactérienne: Trouve plus

Culture baytown: La culture « Baytown » était une culture précolombienne amérindienne qui existait entre l'an 300 et l'an 700 EC dans la basse région du Mississippi, comprenant des sites dans l'est de l'Arkansas, dans l'ouest du Tennessee, en Louisiane et dans l'est du Mississippi. Le site de Baytown (en) présent dans la région de la rivière White, elle-même située dans le comté de Monroe est le site typique (en)de cette culture. Cette culture de la période de Baytown s'inscrivait dans la période sylvicole supérieure. Elle était contemporaine aux cultures de Troyville (en) (dont la culture Troyville côtière) de Louisiane et du Mississippi (ces trois cultures sont issues de la culture de Marksville) et à la culture Fourche Maline (en). La culture de Plum Bayou (en) lui a ensuite succédé. Là où les peuples de Baytwon établissaient des campements dispersés, les peuples de Troyville construisaient eux de véritables terrassements,. Trouve plus

Culture Beat: Culture Beat est un groupe d'Eurodance, allemand créé en 1989 à Francfort par Torsten Fenslau. Il a vendu plus de 10 millions de disques à travers le monde. Le groupe a connu de nombreux de changements de line-up au fil des années. Il a remporté ses plus grands succès avec la chanteuse Tania Evans et le rappeur Jay Supreme. Leur single Mr. Vain, sorti en 1993 a été numéro un dans onze pays européens, et il a vendu plus de 10 millions de disques dans le monde. Trouve plus

Culture belge: Trouve plus

Culture biblique: Trouve plus

Culture biélorusse: Trouve plus

Culture biologique: Trouve plus

Culture birmane: La culture de la Birmanie, ou Myanmar, pays de l'Asie du Sud-Est continentale, désigne les pratiques culturelles observables de ses habitants (55 000 000, estimation 2017), toutes ethnies confondues. En participent pour partie les diasporas . La culture birmane a été très influencée par le bouddhisme et celle du peuple Môn. Elle a aussi subi l'influence de la Chine, dans la mesure où le principal groupe ethnique de Birmanie, les Bamas ou Birmans, a migré vers le bassin de l'Irrawaddy depuis le Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine. Le Birmanie partage aussi de nombreuses ressemblances culturelles avec d'autres pays d'Asie du Sud-Est. Plus récemment, l'occupation britannique et l'occidentalisation ont influencé certains aspects de la culture birmane, notamment la langue et l'éducation. Trouve plus

Culture Botaï: Trouve plus

Culture Brain: Culture Brain Inc. (株式会社カルチャーブレーン, Kabushiki-gaisha Karuchā Burēn) est une société japonaise de jeu vidéo fondée le 5 octobre 1980, basée à Tokyo. Culture Brain USA était la division américaine, créée en 1988, et basée à Redmond dans l'État de Washington, qui a cessé ses activités dans les années 1990. Elle était responsable de l'adaptation des jeux originaux japonais pour le marché nord-américain. Jusqu'en 2003, Culture Brain dirigeait aussi une école professionnelle, soit la Culture Brain Art Institute,. En 2016, l'entreprise est renommée Culture Brain Excel et son adresse web est modifiée en conséquence. L'ancien logo de Culture Brain est immédiatement retirée des opérations et on annonce par le fait même que l'entreprise lancera une nouvelle identité visuelle en 2017. Trouve plus

Culture bretonne: Le présent article traite de la Culture bretonne au sens large, c'est-à-dire aussi bien de la culture dite celtique, principalement en langue bretonne, présente essentiellement en Basse-Bretagne (Bretagne occidentale) et dans une moindre mesure en Haute-Bretagne (Bretagne orientale) où domine la culture des régions romanes de langue gallèse. Trouve plus

Culture britannique: Trouve plus

Culture Buni: La culture Buni est une culture de la poterie d'argile qui s'est développée de 400 av. J.-C. à 100 apr. J.-C. sur la côte nord de la partie occidentale de l'île de Java en Indonésie et s'est probablement prolongée jusque vers 500. Elle a été nommée d'après le lieu de la première découverte, le village de Buni dans le kabupaten de Bekasi, à l'est de Jakarta. La culture Buni se caractérise par une poterie aux motifs décoratifs incisés et géométriques. Elle a produit les premiers rouletted wares connus en Asie du Sud-Est. Des poteries d'argile ont ensuite été développées, comme le montrent des découvertes dans la bande côtière nord de Java occidental, d'Anyer à Cirebon. Des objets comme des récipients pour manger ou boire, datés de -400 à +100, ont été découverts, principalement comme présents funéraires. La poterie d'argile de Buni présente des similitudes avec celle de la culture Sa Huynh au Viêt Nam. Parmi les objets découverts, il y a des plats, des pots, des jarres à eau et d'autres ustensiles courants en argile. Il existe également des traces d'une culture mégalithique, comme l'usage de perles comme présents funéraires, ainsi que des menhirs et des tables de pierre. Les peuples de culture Buni avaient établi des liens commerciaux avec d'autres peuples. Le royaume de Tarumanagara est probablement le successeur de Buni, après l'adoption de modèles culturels et politiques indiens par les chefs locaux. Des vestiges de poterie Buni ont également été découverts sur le site de Batujaya et celui de Kendaljaya dans le kabupaten de Karawang. Trouve plus

Culture byzantine: Trouve plus

Culture Caborn-Welborn: La culture « Caborn-Welborn » était une culture préhistorique nord-américaine, définie par les archéologues comme une manifestation culturelle appartenant à la période du « Late Mississippian ». Cette culture s'est développée grâce à la disparition de la chefferie d'Angel Mounds (en), située dans le sud de l'État d'Indiana actuel. Cette culture est apparue aux alentours de l'an 1400 et semble avoir disparu vers l'an 1700. Elle représente la dernière occupation du sud de l'Indiana par les Américains natifs avant la colonisation européenne. Cependant, il est difficile de déterminer quel groupe ethnique natif descend de cette culture. Trouve plus

Culture caféière au Guatemala: Trouve plus

Culture Calf Creek: La Culture Calf Creek était un peuple nomade chasseur-cueilleur qui vivait dans la région centrale Sud de l'Amérique du Nord, et plus particulièrement dans la région qui est aujourd'hui l'Oklahoma et les États alentour. Des artefacts ont été trouvés à Beard's Bluff (en), un parc naturel de l'État d'Arkansas et à Sand Springs en Oklahoma, par exemple. La culture Calf Creek était établie du début au milieu de la période archaïque des Amériques, il y a environ 7 500 à 4 000 ans. Le peuple Calf Creek était connu pour son utilisation de grandes lances à pointe de silex traitées à la chaleur. Le lieu Calf Creek a été décrit et nommé pour la première fois dans un journal d'archéologie amateur d'Arkansas par Don Dickson en 1968 pour décrire des traces du peuple trouvées dans la grotte de Calf Creek dans le Searcy County, en Arkansas. La grotte fut nommée selon un petit mais perpétuel cours d'eau qui coule non loin. En 2003, un crâne de bison d'Amérique du Nord datant d'il y a environ 5,120±25 ans a été retrouvé sur les rives de l'Arkansas (rivière) par Kim Holt. Cette trouvaille a été montrée pendant le programme télévisé de PBS, « History Detectives ». Le crâne avait une pointe de lance de la culture Calf Creek plantée dans l'orbite de l'œil droit. La taille de la pointe de lance, ainsi que la blessure qu'elle a infligée prouverait que la culture Calf Creek utilisait des propulseurs. Trouve plus

Culture calima: Trouve plus

Culture Caloosahatchee: La culture Caloosahatchee est une culture archéologique originaire de la côte du Golfe du Mexique du Sud-Ouest de la Floride ayant existé entre les années 500 et 1750. Son territoire s'étendait de la côte de la baie d'Estero (en) (Floride) jusqu'à Charlotte Harbor et à l'intérieur des terres à mi-chemin du Lac Okeechobee, la surface approximative de ce qui rassemble aujourd'hui les comtés de Charlotte et de Lee (Floride). Au temps des premiers contacts Européens, la région de la culture Caloosahatchee formait le noyau du domaine des Calusa. Quelques vestiges archaïques (en) ont été découverts dans la région de la culture Caloosahatchee, dont un site datant du début de la période archaïque. On y trouve des preuves de l'exploitation intensive des ressources aquatiques de Charlotte Harbor avant 3500 av. J.-C. De la poterie, dépourvue de toute décoration, appartenant au début de la culture des Clairières et datant d'environ 500 av J.-C. a été retrouvé dans la région. La poterie se distinguait de la tradition Glades développée dans la région Caloosahatchee autour des années 500 ap. J.-C., et une société complexe avec une haute densité de population s'est développée à partir de 800 ap. J.-C. Des périodes plus tardives de la culture Caloosahatchee sont définies par l'apparition de poterie d'autres traditions dans les archives archéologiques. La côte de la région de la culture Caloosahatchee est un environnement estuarien très riche. Un vaste réseau de baies et de bras de mer sont protégés derrière des bancs de sable. Les rivières Caloosahatchee, Myakka (en) et Peace s'écoulent dans l'estuaire. De vastes zones de mangrove et d'herbier marin, provenant de la haute production biologique y poussent. La population de la culture Caloosahatchee a construit des buttes. Quelques-unes dans les colonies Caloosahatchee étaient constituées d'amas d'ordures, tandis que d'autres ont été construits à partir d'amas coquillers et de matériaux terrestres. Les centaines de sites identifiés vont de simples amas de coquillages à des sites complexes avec des terrassements (en)en plateformes, des places, des "courts d'eau", des chaussées, et des canaux. Le Mound Key (en) au milieu de la Baie d'Estero, couvre 28 à 32 hectares et inclut des tertres atteignant les 9,4 m de haut. Un canal pénètre plus de la moitié du Mound Key, passant entre deux tertres et finissant dans un bassin inégalement rectangulaire. 80 % à 90 % de nourriture d'origine animale du peuple Caloosahatchee provenait du poisson. Des fruits de mer, comme du crabe étaient aussi consommés. Les composants mineurs de leur régime incluaient des cerfs de Virginie, d'autres mammifères, des oiseaux aquatiques comme des canards, des alligators d'Amérique, des tortues, des lamantins des caraïbes et des oursins. Les plantes comestibles cueillies incluaient des racines comestibles diverses, des fruits de pistachier lentisque, des figues de Barbarie de cactus, des fruits de palmiers, du raisin bord de mer, de l'Amourette[Lequel ?], et de l'Icaque. Des outils et des décorations faites de bois, d'os, de pierre et de coquillages ont été découverts. Des roches perforées et des fils à plomb (fabriqués avec des roches rectangulaires aux rainures gravées tout autour) de calcaire ont certainement été utilisés comme poids pour filet de pêche. Des louches, des tasses, des petites cuillères, des perles, des outils coupants et des marteaux ont été fabriqués à partir de coquillages. Des alênes, des perles, des pendentifs, des broches, des colliers, des hameçons, et des pointes ont été fabriqués à partir d'ossements. Des tableaux cérémoniaux ont été gravés sur des pierres étrangères (certainement importées d'autres zones). Bien qu'en dehors de la région Caloosahatchee, les vestiges trouvés à Key Marco (en) sont étroitement liés. Beaucoup d'objets et de cordages y ont été trouvés. Les cordages trouvés à Key Marco, probablement en fibre de palmier, étaient à la base utilisés comme filet de pêche. Les vestiges en bois trouvés à Key Marco tels que des masques, des sculptures d'animaux peintes, des tableaux gravés et peints et des jouets/maquettes de canoës. Trouve plus

Culture cambodgienne: Trouve plus

Culture campaniforme: La culture campaniforme, ou simplement le Campaniforme (en anglais Bell-Beaker culture, en allemand Glockenbecherkultur), est une culture qui se développa en Europe ainsi qu'en Afrique du Nord approximativement au cours du IIIe millénaire avant notre ère, couvrant l'Énéolithique et une partie du Bronze ancien européen. Elle doit son nom aux gobelets céramiques en forme typique de cloche retrouvés dans les sépultures. L'origine et la diffusion de la culture campaniforme demeurent un phénomène fort complexe en raison de son développement dans l'espace et dans le temps. Néanmoins, les analyses génétiques des années 2010 semblent montrer une origine unique de la culture campaniforme à l'est de l'Europe centrale dans une population issue des migrations de la culture Yamna. Cette culture se diffuse ensuite dans toute l'Europe centrale et occidentale par migration importante de populations. Trouve plus

Culture canadienne: Trouve plus

Culture canadienne-française: Trouve plus

Culture capitaliste: La culture bourgeoise est l'ensemble des pratiques sociales, des normes sociales, des valeurs et des modèles de comportement qui sont attribués au mode de production capitaliste dans la société bourgeoise. La culture bourgeoise favorise l'accumulation du capital et de la vente de marchandises, où les individus sont principalement définis par leur relation à l'entreprise et le marché. La culture est composée de personnes qui se comportent selon un ensemble de règles apprises, agissent comme ils doivent agir afin de survivre dans une société bourgeoise. Les éléments de la culture bourgeoise comprennent la culture d'entreprise et le consumérisme. Trouve plus

Culture capsienne: Trouve plus

Culture cardiale: Trouve plus

Culture cassette: La culture cassette est une sous-culture musicale dédiée à la création et à l'échange de cassettes audio maison, généralement de rock ou de musique alternative. Dérivée de l'art postal des années 1970 et 1980, la culture cassette s'est développée aux États-Unis et au Royaume-Uni dans la suite du mouvement punk. Trouve plus

Culture catholique: Trouve plus

Culture cellulaire: La culture cellulaire est un ensemble de techniques de biologie utilisées pour faire croitre des cellules hors de leur organisme (ex-vivo) ou de leur milieu d'origine, dans un but d'expérimentation scientifique ou de fécondation in vitro. Trouve plus

Culture céréalière: Trouve plus

Culture Chavín: Trouve plus

Culture Chimú: Trouve plus

Culture Chinchorro: La culture Chinchorro, ou culture des Chinchorros est une culture archéologique précolombienne datée de 7000 à 1500 av. J.C.. Située sur la côte du désert d'Atacama entre les actuelles villes d'Ilo, au Pérou, et Antofagasta, au Chili, son cœur semble cependant être autour d'Arica et de Camarones, où sont concentrés un grand nombre de sites. Les chinchorros étaient des chasseurs-cueilleurs qui pratiquaient la pêche et le ramassage des ressources côtières et qui ont pu, grâce à ces ressources abondantes, adopter un mode de vie sédentaire. Ils sont connus pour leurs rites funéraires et, en particulier, pour leurs momies. Celle-ci sont les plus anciennes momies connues, les premières momies non-naturelles pouvant avoir jusqu'à 7000 ans. La culture Chinchorro subit, vers 2000 av. J.C., l'influence des cultures du plateau andin, ce qui a conduit à l'adoption de l'agriculture et de la céramique. Trouve plus

Culture chinoise: La culture chinoise couvre un ensemble immense et complexe de réalisations dans les domaines les plus divers, dont les plus anciennes remontent à 10 000 ans, qui ont vu le jour sur le territoire de la Chine, l'une des plus vieilles entités géo-politiques du monde moderne. On peut en effet considérer l'actuelle République populaire de Chine (à laquelle certains chinois proposeront de rattacher Taïwan, au moins sur le plan culturel), comme l'héritière directe, à travers les changements de dynasties et de régime politique, de l'empire Qin fondé en -221 par Qin Shi Huang, voire plus largement de la Dynastie Shang au IIe millénaire av. J.-C. Cette continuité, qui a permis la diffusion efficace de pratiques, objets et concepts, confère à certains éléments de la culture chinoise un aspect généralisé qui transcende les différences régionales et historiques, malgré plusieurs périodes où de nombreux textes ont été perdus puis redécouverts, comme celle qui suivra l'effondrement de la dynastie des Jin au IVe siècle. On peut citer comme exemples le confucianisme, avec le régime mandarinal et la conception des rapports sociaux et familiaux qu'il a marqués de son empreinte, et le taoïsme, à l'origine de concepts philosophiques ou métaphysiques et de pratiques religieuses généralement adoptées dans le monde chinois. Le prestige de l'empire chinois a contribué à diffuser cette culture commune en Extrême-Orient et en Asie du Sud-Est ; il a également attiré de nombreux étrangers qui ont enrichi la civilisation chinoise. D'autres réalisations culturelles sont au contraire spécifiques à une région ou à une époque. À cet égard, la façon dont les divers domaines de la culture chinoise ont abordé l'influence occidentale et la modernité à partir du XIXe siècle et continuent de réagir à la mondialisation est une question de grand intérêt. Le développement économique de la Chine remet en cause les traditions et les arts populaires, particulièrement dans les régions de l'intérieur. De nombreuses formes de la culture, telles que la broderie ou le théâtre, sont en train de disparaître. Trouve plus

Culture chrétienne: Trouve plus

Culture Chupicuaro: Trouve plus

Culture Chupícuaro: La culture Chupícuaro, qui tire son nom du village du même nom à la confluence de la rivière Lerma avec son affluent le Tigre ou Coroneo près d'Acámbaro dans l'État de Guanajuato au Mexique, est une culture mésoaméricaine de la période préclassique qui se perpétue jusqu'au début du classique. Elle est approximativement datée entre 400 av. J.-C. et 200 apr. J.-C. ou 500 av. J.-C. et 300 apr. J.-C., bien que certains scientifiques suggèrent une origine plus ancienne, remontant à 800 av. J.-C.Bien qu'on l'inclue souvent dans les cultures de l'Ouest mexicain, Chupícuaro est à la fois proche du bassin de Mexico et de la limite nord de la Mésoamérique. Nous ne possédons que des informations fragmentaires sur le site éponyme, qui se composait de plusieurs cimetières. La plus grande partie a été engloutie par les eaux, lors de la construction d'un barrage, la Presa Solis, dans les années 1940. Des fouilles de sauvetage effectuées par l'INAH ont eu lieu avant la mise sous eau. Les fouilles menées à partir de 1998 dans le cadre du projet Chupicuaro, qui associe le CEMCA, le CNRS et l'INAH, ont contribué à mieux cerner la culture Chupicuaro. Trouve plus

Culture classique: Trouve plus

Culture classique de Veracruz: Le terme culture classique de Veracruz (ou culture classique de la cote du golfe) se réfère à une zone culturelle située au nord et au centre de l'actuel État de Veracruz, une culture dont la présence a été située entre 100 et 1000 de notre ère, au cours de la Période Classique. El Tajin était le principal foyer de la culture classique de Veracruz ; parmi d'autres sites importants citons Higueras, Zapotal, Cerro de las Mesas, Nopiloa et Remojadas, les deux derniers étant des centres importants pour la céramique. La culture s'étendait sur la côte du Golfe du Mexique entre le Río Pánuco au nord et le Río Papaloapan au sud. Trouve plus

Culture Clovis: La culture Clovis, ou culture Llano, est une culture archéologique paléoindienne qui s'est développée sur le continent nord-américain tout à la fin du Pléistocène supérieur, vers 13 500 ans avant le présent, alors que la dernière période glaciaire approchait de son terme. Elle se caractérise par la fabrication des pointes de Clovis et d'autres outils spécifiques en os et en ivoire. Son nom provient de la ville de Clovis, au Nouveau-Mexique, où ont été trouvés en 1929 les premiers artéfacts de cette culture. Trouve plus

Culture Club: Culture Club est un groupe new wave et pop anglais, d'influence soul-funk, formé à Londres en avril 1981 par Mikey Craig et Boy George, rejoints ensuite par Jon Moss et Roy Hay. Le groupe connaît un succès mondial durant les années 1980 avec une dizaine de chansons telles que Do You Really Want to Hurt Me, Karma Chameleon, It's a Miracle, Love Is Love ou The War Song. Ses ventes de disques sont estimées à cinquante millions dans le monde. Trouve plus

Culture colchidienne: La culture colchidienne, ou culture de Colchis et culture de Kolkhys (en géorgien კოლხური კულტურა), est une culture protohistorique développée par les peuples de Colchide. Cette culture archéologique caucasienne s'étend de l'âge du bronze ancien jusqu'au début de l'âge du fer, sur une période datée entre 2 700 et 700 ans av. J.-C. La culture colchidienne s'est diffusée au sein des plaines de Colchide (territoire qui correspond à l'actuelle partie occidentale de la Géorgie). Elle est particulièrement attestée dans le bassin et la vallée de la Rioni ainsi que le long des côtes géorgiennes et abkhaziennes. Cette culture est essentiellement documentée grâce à ses vestiges, ses tells, ses dépôts cultuels et ses mobiliers funéraires,,,. La culture de Colchis est simultanément contemporaine et prédécesseure de la celle de Koban,. En outre, ces deux cultures protohistoriques présentent, de par leurs productions métallurgiques — notamment les artefacts fabriqués en bronze — et leurs rites funéraires, d'importantes analogies,,,,. La définition et la chronologie de base de la culture colchidienne a été établie par l'archéologue russe Boris Kouftine en 1950. La périodisation de cette culture protohistorique a été étendue et redéfinie par l'archéologue E. Mikeladze en 1974. Trouve plus

Culture colchienne: Trouve plus

Culture congolaise (RC): Trouve plus

Culture congolaise (RDC): Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...