Rechercher dans ce blog

mercredi 24 mars 2021

Cuisine botswanaise, Cuisine bouddhique, Cuisine bourguignonne, Cuisine braisée, Cuisine bresilienne,

Cuisine botswanaise: La cuisine bostwanaise est unique mais elle partage certaines caractéristiques avec d'autres cuisines d'Afrique australe. Quelques exemples d'aliments, chez les Tswanas : le pap, le samp, le vetkoek et les vers mopane. Un autre aliment, unique au Botswana, est le seswaa, de la viande pillée et bouillie, fortement salée. Trouve plus

Cuisine bouddhique: La cuisine bouddhique est une cuisine d'Asie de l'Est et du Sud-Est, qui est consommée par les moines et de nombreux croyants dans des régions historiquement influencées par le bouddhisme chinois. Elle est presque complètement végétarienne ou végétalienne et est basée sur le concept dharmique de non-violence (ahimsa). Le végétarisme est courant dans d'autres religions dharmiques telles que l'hindouisme, le jaïnisme et le sikhisme, ainsi que dans des religions d'Asie de l'Est telles que le taoïsme. Alors que de nombreux moines sont végétariens tout au long de l'année, beaucoup de croyants ne suivent que temporairement le régime végétarien bouddhique, à la manière du carême chrétien. La cuisine végétarienne est connue en Asie, notamment sous le nom sùshí (素食 ; « nourriture végétarienne »), chúnsù (纯素 ; « végétarien »), zhāicài (斋菜 ; « alimentation de jeûne ») en Chine, en Malaisie, à Singapour et à Taïwan ; đồ chay au Vietnam ; shōjin ryōri (精進料理 ; « cuisine de dévotion ») au Japon ; sachal eumsik (사찰음식 ; « nourriture du temple ») en Corée ; jay (เจ) en Thaïlande. Les plats constituant la cuisine bouddhique d'une région sont influencés par le style culinaire local. Le développement de l'alimentation des bouddhistes en tant que style particulier de cuisine est lié aux monastères, où un membre de la communauté est désigné à la tête des cuisines et doit fournir des repas qui respectent les consignes des préceptes bouddhiques. Les temples qui sont ouverts aux visiteurs peuvent aussi proposer des repas à ces derniers ; quelques temples ont effectivement maintenu une activité de restauration dans leurs bâtiments. Au Japon, cette pratique est généralement connue sous le nom shōjin ryōri (精進料理, « cuisine de dévotion »), et des repas sont servis dans beaucoup de temples, en particulier à Kyoto. Une version plus récente, dans un style plus chinois, imaginée par l'école zen Ōbaku, est connue sous le nom fucha ryōri (普茶料理). Cette pratique a lieu au temple majeur de Manpuku-ji, ainsi que dans divers autres temples. De nos jours, des restaurants commerciaux ont aussi adopté ce style, satisfaisant les besoins des pratiquants comme des non-pratiquants laïques. Trouve plus

Cuisine bourguignonne: La cuisine bourguignonne est une cuisine traditionnelle qui allie une grande diversité de produits de Bourgogne, dont les prestigieux vins du vignoble de Bourgogne et les spécialités bourguignonnes. On y retrouve en particulier, les escargots de Bourgogne, le jambon persillé, le bœuf bourguignon, le bœuf charolais, le coq au vin, les œufs en meurette, la truffe de Bourgogne. Trouve plus

Cuisine braisée: Trouve plus

Cuisine bresilienne: Trouve plus

Cuisine brésilienne: La cuisine brésilienne est issue d'influences européennes, indigènes et africaines. Plusieurs des techniques de préparation sont d'origine indigène, mais ont été adaptées par les esclaves et les Portugais. Les esclaves exécutaient leurs propres recettes en remplaçant les ingrédients qui leur manquaient par des ingrédients locaux. La feijoada, le mets typique du pays, en est un bon exemple. Les boissons alcoolisées ont été apportées par les Portugais, comme la cachaça fabriquée au Brésil même. Trouve plus

Cuisine bressane: La cuisine bressane est une cuisine traditionnelle de produits de la Bresse (ancienne province française de Bourgogne-Franche-Comté et de l'Ain, composée des Bresse savoyarde, Bresse bourguignonne, et Bresse jurassienne et Pays dolois), avec une spécialité de volaille et des produits de la Dombes). Trouve plus

Cuisine bretonne: La cuisine bretonne conjugue produits de la terre et de la mer. Simple et roborative, elle met l'accent sur le poisson et les fruits de mer (huîtres belon, homards, coquilles Saint-Jacques de la baie de Saint-Brieuc), les céréales et les féculents (galettes de sarrasin, kouign patatez), le beurre salé et le cidre (cidre de Cornouaille, produit dans la région de Quimper, cidre Guillevic, produit dans le Morbihan). Parmi les plats emblématiques de la région figurent le kig ha farz, originaire de la région de Morlaix, le ragoût bigouden, le far breton, le kouign aman de Douarnenez, les crêpes, les galettes-saucisses de Haute-Bretagne ou l'andouille de Guémené. Trouve plus

Cuisine britannique: La cuisine britannique est la cuisine typique du Royaume-Uni et de certains pays du Commonwealth, et l'ensemble de leurs traditions et pratiques culinaires. Historiquement, la cuisine britannique peut être résumée de la sorte : « Des plats simples faits avec des ingrédients locaux de qualité, assortis avec des sauces simples pour accentuer la saveur, plutôt que la masquer. » La cuisine britannique a bénéficié de l'influence culturelle de ceux qui se sont établis en Grande-Bretagne, issus du Commonwealth, produisant des plats hybrides, tels que le poulet tikka masala anglo-indien, proclamé « véritable plat national des Anglais ». Souvent vue comme « lourde et dénuée d'imagination », la cuisine britannique a longtemps été limitée au petit déjeuner complet et au dîner de Noël dans son identification internationale. Cependant, l'agriculture celtique et l'élevage ont produit une large variété de produits alimentaires pour les natifs celtes et britanniques. L'Angleterre anglo-saxonne a développé la cuisson à l'étouffée de la viande et d'herbes aromatiques avant que la pratique ne devienne commune en Europe. La conquête normande a introduit les épices exotiques en Grande-Bretagne au Moyen Âge. L'Empire britannique a facilité une connaissance de la tradition culinaire indienne des « épices et herbes fortes et pénétrantes ». On dit que la politique de rationnement de la nourriture, mise en place par le gouvernement britannique au cours des périodes de guerre du XXe siècle, a contribué à la réputation pauvre de la cuisine britannique à l'international. Les plats britanniques incluent le fish and chips, le rôti du dimanche, et les bangers and mash (sortes de saucisses servies avec de la purée, des oignons et du jus). La cuisine britannique a plusieurs déclinaisons nationales et régionales, comme la cuisine anglaise, la cuisine écossaise et la cuisine galloise, qui ont chacune développé leurs propres plats régionaux ou locaux, dont la majorité sont géographiquement identifiés, comme le fromage du Cheshire, le Yorkshire pudding, le welsh rarebit et l'arbroath smokie (type d'aiglefin fumé). Trouve plus

Cuisine bruxelloise: La cuisine bruxelloise est une cuisine régionale belge assimilant les spécialités régionales flamandes et wallonnes. Cette ouverture se poursuit aujourd'hui au travers des influences des cuisines des grandes communautés immigrées en Belgique (italienne, espagnole, française, marocaine…). Cette « bâtardise » se retrouve dans le surnom zinneke que les Bruxellois de toutes origines se donnent aujourd'hui. Les Bruxellois sont aussi surnommés kiekefretters (littéralement : « mangeurs de poulets »). Ce sobriquet remonte au XIVe siècle et plusieurs légendes expliquent son origine ; il est gravé sur le monument à Éverard t'Serclaes sur la Grand-Place de Bruxelles. Trouve plus

Cuisine bulgare: La cuisine bulgare (en bulgare : българска кухня, bylgarska kuhnja) est caractéristique de l'Europe du Sud, de la culture et de la cuisine des Balkans. Les traditions culinaires bulgares sont diverses en raison de facteurs géographiques et des conditions climatiques appropriées pour une variété de légumes, herbes et fruits. Mis à part la grande variété des plats bulgares locaux, la cuisine bulgare partage un certain nombre de plats avec les cuisines russe, italienne et même celles du Moyen-Orient. L'alimentation bulgare intègre souvent des salades et hors-d'œuvre. Elle est également connue pour l'importance des produits laitiers, ses vins et autres boissons alcoolisées comme la Rakija. La cuisine bulgare offre également une variété de soupes, comme la soupe froide Tarator et les pâtisseries, à base de pâte filo comme dans la Banitsa et les différents types de böreks. Les plats typiques sont les ragouts, soit aux légumes ou avec de l'agneau, de la chèvre, du bœuf, du poulet ou du porc. Les grillades sont également importantes, en particulier pour les différents types de saucisses. Le porc est souvent mélangé avec du bœuf ou de l'agneau, bien que le poisson et le poulet soient aussi largement utilisés. Alors que la plupart des bovins sont élevés pour la production de lait, plutôt que pour leur viande, le veau est populaire notamment grillé et servi en apéritifs (Mezzé) et dans certains plats principaux. Pays exportateur important pour l'agneau, la consommation en Bulgarie est également importante, surtout au printemps. Comme dans les autres pays balkaniques, la consommation de yaourt par habitant est traditionnellement plus élevée que dans le reste de l'Europe. Le pays est aussi connu pour la bactérie Lactobacillus bulgaricus, un micro-organisme principalement responsable de la variété locale des produits laitiers. Le yogourt existe et est consommé depuis au moins l'an 3000 av. J.-C.. Trouve plus

Cuisine burkinabé: La cuisine burkinabé est la cuisine du Burkina Faso qui est varié selon les régions du pays. Elle à des points communs avec plusieurs cuisines dans de nombreuses parties de l'Afrique de l'Ouest. Les aliments de base sont: le sorgho, le millet, le riz, le fonio, le maïs, l'arachide, les pommes de terre, les haricots, l'igname et le gombo. Le riz, le maïs et le mil sont les grains les plus couramment consommés. La viande grillée est fréquente, en particulier le mouton, le porc, la chèvre, le bœuf et le poisson. Les légumes que l'on trouve dans la gastronomie burkinabè sont: tomates, courgettes, carottes, poireaux, oignons, betteraves, citrouilles, concombres, choux, oseille feuilles d'amarantes (boulonbouli)et les épinards. Comme tubercule, on peut citer: l'ignames et la pomme de terre. Trouve plus

Cuisine burundaise: La cuisine burundaise est le reflet de la géographie variée du pays : en effet, le Burundi est situé en Afrique centrale sur un territoire de montagnes, savanes, champs agricoles, forêts implantées à proximité de rivières et points d'eaux. L'agriculture s'étale sur 80 % de la surface du pays. Elle comprend notamment les cultures du café, thé, maïs, haricot et du manioc. Grâce à ces caractéristiques, la cuisine du Burundi est très représentative de la culture culinaire africaine, car elle comprend les haricots, qui sont la base de la cuisine burundaise, les fruits exotiques, principalement les bananes plantains, patates douces, le manioc , les pois et les céréales, comme le maïs et le blé. L'alimentation burundaise comprend peu de viande, car l'élevage est une activité secondaire. Toutefois, il existe quelques plats de chèvre et de viande de brebis. La vache est considérée comme un animal sacré et n'est donc pas consommée. La cuisine burundaise est basée sur la nourriture faite maison, à l'aide d'ustensiles faits également maison utilisés pour boire, transporter de l'eau et stocker les céréales . Trouve plus

Cuisine byzantine: La cuisine byzantine (grec moderne : βυζαντινή κουζίνα) a été marquée par une fusion des gastronomies grecque et romaine. Le développement de l'Empire byzantin et le commerce introduisent des épices, le sucre et de nouveaux légumes en Grèce. Les cuisiniers expérimentent de nouvelles combinaisons de nourriture, créant deux styles dans le processus culinaire. Le premier, oriental (l'Asie Mineure et la mer Égée orientale), donne la cuisine byzantine, le second, complété par les produits commerciaux et un style plus pauvre est principalement basé sur la culture locale grecque. Trouve plus

Cuisine cadienne: La cuisine cadienne (ou cuisine cajun) a été introduite en Louisiane par les Acadiens. Elle est d'origine française avec des influences espagnoles, africaines et amérindiennes. Son influence française se remarque, entre autres, dans l'utilisation du roux. Elle se caractérise par son recours aux épices, aux oignons, aux poivrons, aux okras (gombos, en français cadien) et au céleri. Les fruits de mer, mais surtout les écrevisses (crawfish), tiennent une place prééminente dans la cuisine cadienne. Les sauces sont épaissies à l'aide de poudre de gumbo filé, faite de feuilles de sassafras. Trouve plus

Cuisine cajun: Trouve plus

Cuisine calédonienne: Trouve plus

Cuisine californienne: La cuisine californienne est un style culinaire caractérisé par la fusion, un style intégrant différents styles et ingrédients variés, et préparée avec des produits locaux. Cette cuisine porte un intérêt particulier à la présentation. Trouve plus

Cuisine cambodgienne: La cuisine cambodgienne et par extension la cuisine khmère, comme la culture de ce peuple, se trouve au carrefour de deux influences, à savoir le monde indien et la civilisation chinoise. Elle a su néanmoins développer un caractère spécifique grâce à la maîtrise de son environnement (du système fluvial avec eau douce et mer salée comme de l'agriculture en saison sèche et saison des moussons). De par sa diaspora, sa saveur unique commence à être connue dans le monde. Il ne faut pas oublier que ce pays fut autrefois le seul empire de la région, qui a influencé et imprégné l'ensemble de l'Asie du Sud-Est péninsulaire et insulaire tant sur le plan culturel, culinaire, architectural et religieux comme la Thaïlande, le Laos, le Myanmar, l'Indonésie et la Malaisie. Elle se déguste dans une variété de lieux allant des petites échoppes au Cambodge, à l'est de la Thaïlande et au sud du Vietnam, comme dans les restaurants élégants du centre de Phnom Penh. Trouve plus

Cuisine camerounaise: Au Cameroun, il existe une très grande variété de préparations culinaires et de multiples traditions régionales, si bien qu'il est difficile de parler de la cuisine camerounaise comme un tout unifié. Il existe de nombreux plats régionaux qui se sont développés au point d'être reconnus au niveau national et international comme le poulet DG ou le ndolé. Beaucoup de plats régionaux, à l'origine, se sont également multipliés à travers le pays avec quelques variations d'une région à une autre. En effet, la cuisine camerounaise est très variée de par la diversité de ses groupes ethniques, de par son histoire qui a amené des influences culinaires diverses, et de par son climat contrasté qui donne accès à des produits végétaux et animaux différent selon le climat dans ces régions. De façon générale, l'alimentation des Camerounais est largement basée sur les produits végétaux comme le mil, le manioc les arachides, l'igname, la patate douce, le ndolé et les fruits tropicaux (banane, banane plantain, ananas, mangue, papaye…). Les Camerounais consomment aussi de la viande (bœuf, chèvre, porc, veau, (sous forme farcie ou grillée)...) et beaucoup de poissons et de crevettes (sous forme grillée ou fumée et fraîche en eau douce), particulièrement dans les régions maritimes avec un emploi important de diverses épices. Trouve plus

Cuisine campanienne: Cuisine campanienne est pratiquée en Campanie et compte des plats et produits issus d'une terre connue depuis l'Antiquité pour ses caractéristiques climatiques et un sol fertile grâce à l'activité volcanique d'une région du régime méditerranéen. Trouve plus

Cuisine canadienne: La cuisine canadienne présente des caractéristiques qui varient significativement selon la région du pays. D'une manière générale, la cuisine traditionnelle du Canada anglophone s'apparente à la cuisine britannique et à la cuisine américaine, tandis que la cuisine traditionnelle du Canada francophone tire ses origines de la cuisine française et de la cuisine hivernale des coureurs des bois. Trouve plus

Cuisine cantonaise: La cuisine cantonaise, ou Yuè cài (chinois : 粤菜 ; pinyin : Yuè cài, « Yuè » étant l'ancien nom de la province) est la plus connue des huit grandes cuisines régionales de la Chine, groupées parfois en quatre grandes familles. Elle est souvent considérée comme la meilleure de Chine, voire d'Asie. Elle constitue un mode de vie à part entière, et focalise les passions à un degré extrême : c'est un déshonneur de ne pas bien manger à Canton. Trouve plus

Cuisine cantonnaise: Trouve plus

Cuisine caribéenne: Trouve plus

Cuisine castilienne: Trouve plus

Cuisine castillane: La cuisine castillane regroupe la cuisine des communautés autonomes de Castille-et-León, de la Communauté de Madrid et de Castille-La Manche. De par sa géographie, elle a subi des influences cantabre (au nord) et andalouse (au sud). Trouve plus

Cuisine catalane: La cuisine catalane est une cuisine méditerranéenne. Elle partage les ingrédients des autres pays du bassin méditerranéen, comme les féculents, les légumes frais, les fruits, l'huile d'olive et les fruits de mer. La cuisine catalane actuelle provient d'une tradition ancienne. Trouve plus

Cuisine centrafricaine: La cuisine centrafricaine est la cuisine typique et originaire de la République centrafricaine. Elle fait partie des traditions culinaires d'Afrique centrale. Trouve plus

Cuisine cévenole et gardoise: La cuisine cévenole et gardoise offre une très grande variété de mets issus de terroirs très différenciés. La zone des Cévennes propose une grande diversité de champignons, de châtaignes, de baies, de miel, d'agneau, de gibier, de saucisses, de pâtés et de fromages de chèvre. Celle des Costières est partie prenante de la cuisine provençale, et la zone maritime est sous influence camargaise. La plaine, grâce à l'irrigation, produit une grande variété de légumes (asperges, aubergines, blettes, courgettes, haricots verts, poivrons) et de fruits (pêches, cerises, poires, abricots, melons). Trouve plus

Cuisine champenoise: La cuisine champenoise présente une variété de produits et de spécialités, venant de la disparité des modes de vie entre les différentes sous-régions qui composent la Champagne. La cuisine champenoise, en tant que mode de préparation, ne se distingue pas des autres régions françaises, notamment du Bassin parisien. Trouve plus

Cuisine charentaise: La cuisine charentaise (Charente et Charente-Maritime) correspond aux traditions gastronomiques des anciennes provinces d'Angoumois, d'Aunis, de Saintonge et en partie du Limousin (Charente limousine). Elle se caractérise par son adaptation à un terroir riche où les produits de la mer le disputent aux produits de la terre, et par des influences venues des cuisines voisines poitevines, limousines et gasconnes. Elle s'appuie largement sur le porc, qui fut longtemps la viande la plus consommée dans les campagnes françaises mais a pris pour emblème l'escargot petit-gris, la célèbre « cagouille » (ou « luma » dans la région rochelaise). Trouve plus

Cuisine chilienne: La cuisine chilienne est issue principalement du mélange des cuisines espagnole et mapuche. Les plats traditionnels sont entre autres la cazuela, le charquican, les empanadas, le pastel de choclo et le curanto. Trouve plus

Cuisine chinoise: La cuisine chinoise (chinois simplifié : 中国菜 ; chinois traditionnel : 中國菜 ; pinyin : zhōngguó cài) est une des plus réputées au monde, et sans doute celle qui comporte le plus de variations. Il faut plutôt parler des cuisines chinoises car l'aspect régional est fondamental. Malgré une continuité remarquable dans l'histoire de cette cuisine, l'apparition de cuisines régionales telles que nous les connaissons aujourd'hui est un phénomène assez récent, datant souvent du XIXe siècle. La première grande division régionale est celle du blé, plus anciennement du millet au nord et du riz au sud. Il existe de nombreuses cuisines régionales dont les plus connues et les plus répandues, en ordre géographique, sont celles du Shandong (鲁菜, lŭcài), du Jiangsu (苏菜, sūcài), de l'Anhui (皖菜, wǎncài), du Zhejiang (浙菜, zhècài), du Fujian (闽菜, mǐncài), du Guangdong (粤菜, yuècài), du Hunan (湘菜, xiāngcài) et du Sichuan (川菜, chuāncài), appelées traditionnellement les huit grandes cuisines régionales (八大菜系, bādà càixì) de Chine. Trouve plus

Cuisine chypriote: La cuisine chypriote est la cuisine pratiquée sur l'île de Chypre, dans les deux États qui la composent : la république de Chypre et la République turque de Chypre du Nord. De type méditerranéen, elle est relativement proche de la cuisine grecque et de la cuisine turque. Comme elles, la cuisine chypriote comprend des influences orientales (cuisine byzantine et ottomane (en)), mais également des influences d'Europe continentale (cuisines française, italienne et catalane). Elle est ainsi fréquemment apparentée à la cuisine du Moyen-Orient (en). Trouve plus

Cuisine colombienne: La cuisine de Colombie est le résultat de la fusion des ingrédients, des pratiques et des traditions culinaires des cultures amérindiennes locales, européennes (principalement espagnole), africaines et métisses. La diversité de la faune et de la flore en Colombie est à l'origine d'une cuisine variée, essentiellement créole. Les ingrédients et les méthodes de préparation des plats colombiens varient en fonction des régions. Parmi les ingrédients les plus courants, on trouve des céréales comme le riz (arroz) et le maïs (choclo), des tubercules comme la pomme de terre ou le manioc, des légumineuses variées (fríjoles), des viandes comme le bœuf, le poulet, le porc, la chèvre, une variété particulière de cochon d'Inde appelée cuy ainsi que d'autres animaux sauvages et des fruits de mer. La variété de fruits tropicaux est aussi importante avec notamment de la mangue, de la banane, de la papaye, de la goyave, de la narangille et du fruit de la passion. Bien qu'il n'y ait pas de consensus sur un plat unique national pour représenter toute la cuisine colombienne, le sancocho et l'arepa, sous ses différentes variantes régionales, sont parmi les plats les plus représentatifs. Parmi les autres plats régionaux, on trouve le mote de queso (es) et le tamal au poisson des régions côtières caribbéennes, le mute (es) de la région des Santanderes (es), la bandeja paisa typique de la région d'Antioquia, l'ajiaco bogotanaise, la lechona de Tolima grande (es), le veau à l'orénoquienne (ternera a la llanera), entre autres. Trouve plus

Cuisine comtadine et vauclusienne: La cuisine comtadine et vauclusienne est avant tout tributaire, dès le XIVe siècle de l'installation des papes à Avignon. Elle n'en a pas moins évolué au cours des siècles suivants, tout comme la cuisine provençale en particulier, avec l'arrivée des produits comestibles du Nouveau Monde. Trouve plus

Cuisine congolaise: La cuisine congolaise se réfère à la cuisine du Congo-Kinshasa. La République démocratique du Congo se situe en Afrique Centrale, grâce à ceci, il y a beaucoup de diversité dans la cuisine kino-congolaise. Il y a des mets congolais qui peuvent être retrouvés dans l'Afrique de l'Est, l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique australe. Dans ce pays il y a plus de 450 groupes ethniques, chacun avec ses propres habitudes culinaires. Le Congo a aussi été influencé par les cuisines belge, française, portugaise et arabe. L'influence arabe est concentrée dans les provinces à l'est à cause de l'histoire régionale de la traite arabe. Les congolais mangent beaucoup de poissons, de viandes et de légumes. Il y a beaucoup de différents accompagnements, mais les accompagnements préférés sont le fufu, la banane plantain (makemba en lingala), la chikwange et le riz. Dans la culture kino-congolaise, la variété est très importante. Pour cette raison, quand les Congolais préparent un repas, ils font plusieurs accompagnements, entrées et légumes en même temps, la nourriture est servie en style buffet. C'est à l'individu de décider ce qu'il préfère manger. La nourriture est reconnue comme une façon de se réunir, de socialiser et de passer du temps entre famille et amis. Trouve plus

Cuisine coreenne: Trouve plus

Cuisine coréenne: La Corée est une région reconnue pour la variété et la qualité de sa cuisine. Ses grands classiques ne sauraient éclipser un répertoire unique à la gloire du goût sous toutes ses formes et sous tous les modes de préparation. Cette cuisine se distingue de celles des pays voisins, notamment le Japon et la Chine. Cependant on retrouve des parfums assez proches dans la cuisine de la province pourtant relativement éloignée de Hubei, en Chine. La cuisine coréenne utilise beaucoup de piment (notamment dans le kimchi (김치) ou avec le gochujang (고추장)), le sésame, sous forme d'huile et de graines y est une quasi constante, l'ail, ainsi qu'une grande variété de légumes, fruits de mer, légumes sauvages, etc. Il existe des différences selon les régions de la péninsule dans la gastronomie coréenne, mais en général la cuisine des régions situées plus au nord est moins épicée que celle des régions situées au sud, notamment en ce qui concerne le kimchi. Tous les plats et accompagnements se partagent sur la table, le convive disposant généralement d'un bol de riz et d'un autre de soupe « privatifs » pour pouvoir picorer à loisir. Le plat principal peut être servi de façon individuelle et certains repas peuvent même suivre un enchaînement gastronomique plus classique vu des Occidentaux, mais l'avantage est de pouvoir alterner les goûts de façon libre et souvent créative. Trouve plus

Cuisine corse: La cuisine corse est une cuisine traditionnelle pratiquée en Corse, qui se transmet de génération en génération. Trouve plus

Cuisine croate: La cuisine croate est une cuisine hétérogène qu'il convient de diviser en plusieurs régions, chacune ayant ses traditions culinaires caractéristiques. La cuisine de l'intérieur de la Croatie est caractérisée par l'influence des cultures des nations voisines (Hongrie, Autriche, Turquie) et utilise des épices telles que le poivre noir, le paprika ou l'ail. La région côtière, en revanche, a reçu l'influence méditerranéenne de la France ou de l'Italie et utilise plutôt de l'huile d'olive et des épices telles que le romarin, la sauge, l'origan, le clou de girofle, le laurier ou la noix de muscade. La cuisine croate varie selon les régions ayant chacune leurs spécialités : la Slavonie, la Croatie centrale, la Lika et le Gorski Kotar, l'Istrie et la Dalmatie. La plupart des plats, bien que pouvant présenter des variantes régionales, sont cependant consommés partout dans le pays. Trouve plus

Cuisine cubaine: La cuisine cubaine est assez simple et mélange assez fréquemment le sucré et le salé. Elle utilise beaucoup le riz, les haricots, le yucca, le maïs, le porc et le poulet, accompagnés de diverses manières, comme avec les plátanos, des bananes frites, ainsi qu'une grande variété de fruits tropicaux. La langouste, dont la pêche est réglementée, est très recherchée. Trouve plus

Cuisine d'Okinawa: Trouve plus

Cuisine d'Oujda: Trouve plus

Cuisine d'Anjou: Trouve plus

Cuisine danoise: La cuisine danoise (en Danois : det danske køkken), issue des produits locaux de la population paysanne, a été enrichie par les techniques de cuisson mises au point à la fin du XIXe siècle et par la plus grande disponibilité des produits après la révolution industrielle. Les sandwiches ouverts, connus sous le nom de smørrebrød, qui, dans leur forme de base, sont le repas habituel pour le déjeuner, peuvent être considérés comme une spécialité nationale lorsqu'ils sont préparés et décorés avec une variété d'ingrédients fins. Les plats chauds sont traditionnellement préparés à partir de viande hachée, comme les frikadeller (boulettes de viande) et le medisterpølse (épaisse saucisse épicée), ou à partir de plats de viande et de poisson plus substantiels comme le flæskesteg (rôti de porc avec des craquelins) ou le kogt torsk (sauce à la moutarde). Le Danemark est connu pour ses bières Carlsberg et Tuborg et pour ses akvavit (eau de vie) et bitters (liqueur danoise). Cependant, le vin importé a gagné en popularité auprès des Danois depuis les années 1960,. La cuisine au Danemark a toujours été inspirée par les pratiques étrangères et continentales et l'utilisation d'épices tropicales importées comme la cannelle, la cardamome, la muscade et le poivre noir peut être attribuée à la cuisine danoise du Moyen Âge et même aux Vikings,. Au cours des dernières années, certains chefs danois ont développé la nouvelle cuisine danoise, une façon innovante de cuisiner à base de produits locaux de haute qualité. Cette nouvelle philosophie de cuisine a attiré l'attention et a été célébrée par la communauté gastronomique internationale et a contribué au nombre considérable de restaurants très réputés à Copenhague et dans la province, certains d'entre eux ayant reçu des étoiles au guide Michelin. Trouve plus

Cuisine d'assemblage: Trouve plus

Cuisine dauphinoise: La cuisine dauphinoise, qui correspond aux trois départements de la Drôme, des Hautes-Alpes et de l'Isère, est un compromis entre celle de la Provence et celle de la Savoie. Elle tire donc ses racines à la fois dans une tradition méditerranéenne et alpine, ce qui lui a donné des spécificités qui lui sont propres. Trouve plus

Cuisine de Beijing: Trouve plus

Cuisine de Bordeaux: Trouve plus

Cuisine de Bosnie-Herzégovine: La cuisine bosnienne (Bosnien : Bosanska kuhinja) est équilibrée entre les influences orientales, et occidentales. De nombreux plats traditionnels sont préparés à partir des mêmes recettes depuis des centaines d'années. Les plats sont simples à faire, riches en légumes et principalement constitués de bœuf, d'agneau et de la volaille, bien que les chrétiens bosniens consomment de porc. Les animaux sont élevés en liberté, et sans hormones ni produits chimiques ajoutés. Les spécialités locales sont: ćevapi, burek, pita, dolma, sarma, bosanski lonac, pilav, begova čorba, gulaš, ajvar et toute une gamme de douceurs orientales,,. La région d'Herzégovine est propice à la culture de la vigne et à la production de vin et la rakija loza, tandis qu'en Bosnie centrale la rakija (l'eau de vie) est obtenu à partir de prunes - šljivovica. Trouve plus

Cuisine de campagne: Une cuisine de campagne ou cuisine roulante est une cuisine mobile utilisée notamment par les unités militaires pour fournir des plats chauds aux troupes près de la ligne de front ou dans les campements temporaires. Trouve plus

Cuisine de Chaozhou: La cuisine de Chaozhou (chinois : 潮州菜 ; pinyin : cháozhōu cài ; peng'im : dio7ziu1 cai3) ou cuisine de Chaoshan est originaire de la région de Chaoshan dans l'Est de la province du Guangdong. Elle ressemble à la cuisine du Fujian, certains plats sont d'ailleurs communs aux deux cuisines. Cela peut s'expliquer par les similitudes entre la culture et la langue de Chaoshan et celles du Fujian (langue min) ainsi que leur proximité géographique. Toutefois, elle est aussi influencée par la cuisine cantonaise dans son style et les techniques utilisées. Trouve plus

Cuisine de composition: Trouve plus

Cuisine de cour tibétaine: La cuisine de cour tibétaine (chinois : 西藏宫廷菜 ; pinyin : xīzàng gōngtíng cài) est la cuisine qui était autrefois habituellement réservée à l'aristocratie et aux dignitaires de haut rang. Elle comportait plus de 200 plats préparés avec raffinement à partir d'ingrédients de choix. Trouve plus

Cuisine de Cuba: Trouve plus

Cuisine de Dijon: Trouve plus

Cuisine de Flandre: Trouve plus

Cuisine de Francfort: La cuisine de Francfort (Frankfurter Küche en allemand) fut un jalon de l'architecture domestique, considérée comme la pionnière des cuisines équipées modernes parce que, pour la première fois, une cuisine était conçue suivant un concept global, dessinée pour rendre efficaces les tâches ménagères, tout en étant bon marché. Elle fut conçue en 1926 par l'architecte autrichienne Margarete Schütte-Lihotzky pour le projet d'habitat social Römerstadt à Francfort-sur-le-Main, édifié par l'architecte Ernst May. Quelque 10 000 unités de cette cuisine furent construites à la fin des années 1920 à Francfort. Trouve plus

Cuisine de Franche-Comté: Trouve plus

Cuisine de Gascogne: Trouve plus

Cuisine de Guyenne: La cuisine de Guyenne relève de la même tradition que la cuisine gasconne. Elle se caractérise par une cuisine à la graisse, notamment de volailles, typique du Bassin aquitain. Toutefois, elle se distingue par ses produits du terroir : elle privilégie le foie gras d'oie à celui de canard, la truffe y est plus présente qu'en Gascogne, la noix est plus utilisée, notamment dans les pâtisseries. Trouve plus

Cuisine de Hainan: Trouve plus

Cuisine de Hubei: Trouve plus

Cuisine de la Birmanie: Trouve plus

Cuisine de la Bolivie: Trouve plus

Cuisine de la Bresse: Trouve plus

Cuisine de la Colombie: Trouve plus

Cuisine de la Géorgie: Trouve plus

Cuisine de la Grèce: Trouve plus

Cuisine de la Grèce antique: Trouve plus

Cuisine de la Guyane: Trouve plus

Cuisine de la Haute-Marne: Cet article fournit diverses informations sur la cuisine de la Haute-Marne, un département du nord-est de la France. Trouve plus

Cuisine de la Malaisie: Trouve plus

Cuisine de la Mongolie: Trouve plus

Cuisine de la Nouvelle-Angleterre: La cuisine de la Nouvelle-Angleterre est un type de cuisine que l'on trouve en Nouvelle-Angleterre, une région du nord-est des États-Unis. Elle se caractérise par des plats à base de produits de la mer et de produits laitiers ; la cuisine traditionnelle de la Nouvelle-Angleterre remonte à l'époque des Treize colonies. Elle dépend de l'histoire, de l'environnement et des choix économiques de la région. Les plats incluent des produits régionaux tels que le sirop d'érable et les airelles ; ils sont servis avec des pommes de terre et souvent accompagnés de crème. Ils sont assaisonnés avec du persil, de la sauge et de la noix de muscade. Trouve plus

Cuisine de la Nouvelle-Zélande: La cuisine de la Nouvelle-Zélande (ou cuisine néo-zélandaise) désigne la cuisine traditionnelle de ce pays d'Océanie. Similaire à la cuisine australienne, elle reflète la diversité ethnique et culturelle du pays en mélangeant les influences maories et européennes. Trouve plus

Cuisine de la pomme de terre: La cuisine de la pomme de terre, tubercule consommé depuis plus de 8 000 ans, ne s'est véritablement développée qu'après le XVIe siècle (c'est-à-dire après la découverte de ce légume en Amérique par les explorateurs espagnols), et a mis près de trois siècles pour s'imposer dans certaines contrées. Au XXe siècle, cette cuisine se pratique sur tous les continents, car la pomme de terre, source de glucides, de protéines et de vitamine C, facile à cultiver, devient l'un des aliments de base de l'humanité ; le mode de préparation peut cependant en modifier la valeur nutritionnelle. Apprêtée dans sa peau ou épluchée (épluchage pour lequel on a inventé des ustensiles de cuisine spécifiques), cuite à la braise ou à la vapeur, bouillie, étuvée, grillée, sautée, frite, la « patate » — comme on la nomme familièrement en Belgique, au Canada, en France et en Suisse — sert de mets principal, d'accompagnement à d'autres aliments ou intervient comme ingrédient dans la composition d'omelettes, de ragouts, etc. On l'utilise également comme épaississant en liaison, ou pour ses produits dérivés (fécule ou amidons modifiés). Présente à la table des pauvres, la pomme de terre se cuisine également pour la réalisation de menus gastronomiques. On la trouve à différents moments du repas, de l'apéritif au pousse-café et au café, en passant par le potage, l'entrée, le service principal, et le dessert. Cette cuisine se fait traditionnellement à base de tubercules frais mais, de plus en plus, la part des produits conservés et transformés industriellement augmente, jusqu'à devenir prépondérante au XXIe siècle, surtout dans les pays occidentaux. Trouve plus

Cuisine de la Provence méditerranéenne: La cuisine de la Provence méditerranéenne est avant tout une cuisine liée aux produits de la pêche (maritime ou fluviale), de l'élevage (viande des troupeaux ovin ou bovin) et du terroir (blé, riz, huile, vin). Trouve plus

Cuisine de la République de Chine: Trouve plus

Cuisine de la République populaire de Chine: Trouve plus

Cuisine de la Réunion: Trouve plus

Cuisine de la Rome antique: La cuisine de la Rome antique a beaucoup évolué au cours de la civilisation romaine. Elle est principalement connue par le seul livre de cuisine qui nous soit parvenu, au IVe, de De re coquinaria, attribué à un Apicius dont l'identité fait débat. Trouve plus

Cuisine de la Russie: Trouve plus

Cuisine de la Syrie: Trouve plus

Cuisine de la Thaïlande: Trouve plus

Cuisine de la Turquie: Trouve plus

Cuisine de l'Afghanistan: Trouve plus

Cuisine de l'Ain: Trouve plus

Cuisine de l'Anhui: La cuisine de l'Anhui, appelée en Chine, Huicai (chinois : 徽菜 ; pinyin : huīcài) est la cuisine de la province de l'Anhui (安徽, ān huī), située à l'est de la Chine, autour des bassins du fleuve Yangzi Jiang et de la rivière Huai. Le chef-lieu est Hefei. L'Anhui est très diverse topographiquement, entre un nord plat et un sud montagneux. Du point de vue climatique, il y a une différence importante aussi entre le nord et le sud. Le nord ressemble davantage au Henan, le sud au Zhejiang. L'Anhui a des grands espaces verts et des forêts sauvages. La cuisine de l'Anhui est une des huit grandes cuisines régionales de la Chine, groupées parfois en quatre familles, connue sous le nom de Wan (皖菜, wǎn cài). Elle est reconnue pour son utilisation du gibier et des herbes sauvages, issus de la terre et de la mer, et pour ses méthodes de préparation relativement simples. La cuisine de l'Anhui est principalement basée sur les cuisines du terroir de la région méridionale des montagnes de Huangshan, et elle est similaire à la cuisine de Jiangsu. Les chefs font très attention à la température de la cuisson et excellent dans la cuisson à l'étouffée et en ragoût avec la sauce soja. Parfois, on ajoute du jambon pour souligner la saveur et du sucre candi pour souligner la fraîcheur. La friture, rapide ou pas, est utilisée beaucoup moins que dans les autres cuisines régionales de Chine. Trouve plus

Cuisine de l'Ardèche: Trouve plus

Cuisine de l'Argentine: Trouve plus

Cuisine de l'Arménie: Trouve plus

Cuisine de l'Azerbaïdjan: Trouve plus

Cuisine de l'Équateur: Trouve plus

Cuisine de Lhassa: Trouve plus

Cuisine de l'Inde: Trouve plus

Cuisine de l'Indonésie: Trouve plus

Cuisine de l'Iran: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...