Rechercher dans ce blog

dimanche 21 mars 2021

Crise monétaire anglaise des années 1550, Crise monétaire anglaise des années 1690, Crise monetaire et financiere, Crise monétaire et financière, Crise monétaire mexicaine,

Crise monétaire anglaise des années 1550: La crise monétaire anglaise des années 1550 fut spécifique à l'Angleterre, qui avait opéré en 1543 le Great Debasement, ou grande « dévaluation » de la monnaie en circulation, la proportion d'argent qu'elles contenaient ayant été progressivement divisée par quatre en huit ans, pour tomber à seulement un quart en 1551, ce qui provoqua ensuite une vague d'inflation et une fuite des pièces d'or d'Angleterre. Trouve plus

Crise monétaire anglaise des années 1690: La crise monétaire anglaise des années 1690 intervint peu de temps après la Glorieuse Révolution de 1688 en Angleterre, sur fond de guerre de la Ligue d'Augsbourg démarrée en 1689 contre une France alors trois fois plus peuplée. La guerre oblige le gouvernement anglais à effectuer de gros paiements à l'étranger pour s'armer. De plus, les mauvaises récoltes de 1694 aggravèrent la situation économique, en obligeant à importer des produits agricoles, selon l'historien Fernand Braudel. Au même moment, la pénurie de métaux précieux fait grimper leur cours. La guinée d'or bat alors en un an tous les records de hausse : de 22 shillings son prix passe à 30 shilling en juin 1695, tandis que la valeur du sterling « dégringole sur la place d'Amsterdam », alors carrefour de la finance mondiale. Ces évènements se produisent sur fond de multiplication rapide des pamphlets, car la liberté de la presse vient d'être instituée, qui affolent l'opinion publique. Les billets de banque émis par la Banque d'Angleterre, qui vient d'être créée, ou par des orfèvres privés, suscitent la défiance : on peut les obtenir avec des décotes de 11 % ou 12 % sur leur valeur officielle. Bientôt, la décote passe à 40 %. Les prêteurs d'Amsterdam se méfient, alors que leur concours est nécessaire, en raison de l'effort de guerre, qui nécessite une politique d'emprunts publics massifs, d'autant plus forte que la Révolution financière britannique commence. Plusieurs fortunes quittent le pays, ce qui se traduit par la baisse des prix de l'immobilier dans certaines rues de Londres, comme celle de Cheapside, près de Threadneedle Street où une partie importante de demeures sont à vendre. Deux points de vue s'opposent alors : le secrétaire au trésor William Loundes milite pour une dévaluation de 20 % tandis que John Locke, l'un des penseurs de l'ancien régime, réclame au contraire activement l'immuabilité de la livre. C'est ce dernier qui l'emporte au parlement, qui vote dans la précipitation en janvier 1696 une énorme opération de refonte de la monnaie existante, pour un total de 7 millions de livres. L'opération est d'autant plus coûteuse que l'histoire des mines d'argent témoigne d'un effondrement de la masse monétaire à la fin du XVIIe siècle, mesuré par la baisse de la production du Potosi bolivien, qui fournissait alors la plus grande partie de l'argent utilisé dans le monde, en particulier pour le commerce hollandais à travers l'Asie. La production d'argent du Potosi, dans la Cordillère des Andes ayant atteint 7 à 8 millions de pesos par an à la fin du XVIe siècle, elle avait découragé les autres sources minières d'argent. Après avoir décliné progressivement à partir de 1605, elle stagne entre 1650 et 1680, puis décline franchement à partir de 1680, au moment où les trois expéditions pirates d'Henry Morgan ont découragé durablement le circuit monétaire de l'argent espagnol, à un bas niveau de deux millions de pesos par an jusqu'en 1730. Une fuite des capitaux s'était déjà produite un siècle et demi plus tôt, la crise monétaire anglaise des années 1550, dans une Angleterre, qui avait opéré en 1543 le Great Debasement, ou « grande dévaluation de la monnaie en circulation », la proportion d'argent qu'elles contenaient ayant été progressivement divisée par quatre en huit ans, pour tomber à seulement un quart en 1551, ce qui provoqua ensuite une vague d'inflation et la sortie d'Angleterre des pièces d'or. Plus tard, la fuite de capitaux anglais de 1774 ne pourra être considérée comme une crise, même si elle se traduisit aussi par la sortie massive du royaume de pièces d'or et d'argent : les billets de banque compensant leur absence, elle n'entraîna pas de crise économique, la révolution industrielle ayant plutôt tendance à s'accélérer. Trouve plus

Crise monetaire et financiere: Trouve plus

Crise monétaire et financière: Une crise monétaire et financière est une crise qui touche à la fois le marché des changes et les marchés boursiers. Les deux crises sont souvent liées lorsqu'elles touchent un pays : la chute du marché boursier fait fuir les investisseurs étrangers, et donc fait plonger le cours de la monnaie locale. De même, une chute de la monnaie locale incite les investisseurs à retirer leurs capitaux, ce qui fait baisser les cours de bourse. Trouve plus

Crise monétaire mexicaine: Trouve plus

Crise navale américano-iranienne de 2008: La crise navale américano-iranienne fait une référence à une série d'incidents navals entre des hors-bord de la marine de la République islamique d'Iran et des navires de guerre de l'United States Navy dans le détroit d'Ormuz en décembre 2007-janvier 2008. Il n'est pas clair si ceux-ci se sont déroulés dans les eaux territoriales d'Iran ou d'Oman. Trouve plus

Crise navale irano-américaine de 2008: Trouve plus

Crise néerlando-venezuelienne de 1908: Trouve plus

Crise néerlando-vénézuélienne de 1908: La crise néerlando-vénézuélienne de 1908 a éclaté entre les Pays-Bas et le Venezuela après que le président vénézuélien, Cipriano Castro, a exercé un blocus économique l'île néerlandaise de Curaçao au motif qu'elle hébergeait des réfugiés politiques du Venezuela. Le Venezuela a expulsé l'ambassadeur néerlandais, provoquant une réplique néerlandaise par l'envoi trois navires de guerre : le Jacob van Heemskerck, le HNLMS Gelderland, et le HNLMS Friesland. Les navires de guerre néerlandais avaient l'ordre d'intercepter tous les navires qui naviguaient sous pavillon vénézuélien. Le 12 décembre, Gelderland a capturé un navire des garde-côtes vénézuéliens au large de Puerto Cabello. Ce dernier ainsi qu'un autre navire ont été internés dans le port de Willemstad, capitale de Curaçao. Avec leur supériorité navale écrasante, les Hollandais ont imposé un blocus sur les ports du Venezuela. Quelques jours plus tard, le président Castro est parti pour Berlin dans le but de subir une opération chirurgicale. En son absence, le vice-président Juan Vicente Gómez, avec le soutien de la marine américaine, prend le pouvoir à Caracas et, le 19 décembre 1908, se proclame président et met fin au conflit avec les Pays-Bas. Trouve plus

Crise nerveuse: Trouve plus

Crise nord-coréenne de 2013: Trouve plus

Crise obligataire de 1974: Intervenue au Royaume-Uni, la Crise obligataire de 1974 est une chute très violente des cours de la dette publique anglaise, résultat à la fois du choc pétrolier et de grèves très dures, en particulier chez les mineurs. Sur les vingt plus fortes baisses mensuelles de l'histoire du marché obligataire britannique, en deux siècles et demie, trois (mars, juin et octobre) ont eu lieu en 1974. Trouve plus

Crise parlementaire de 2008 en Ukraine: La crise parlementaire de 2008 en Ukraine désigne une série d'évènements politiques ayant précédé et accompagné la rupture idéologique et relationnelle au sein de la coalition gouvernementale créée en février 2008. Trouve plus

Crise parlementaire de septembre 2008 en Ukraine: Trouve plus

Crise Pattison: Trouve plus

Crise pétrolière: Trouve plus

Crise pétrolière de 1973: Trouve plus

Crise pétrolière de 1979: Trouve plus

Crise politico-linguistique de 2018 en Ontario: La crise politico-linguistique de 2018 en Ontario est une crise déclenchée par des décisions prises par le gouvernement Ford en novembre 2018 et visant la suppression d'institutions et de projets de la minorité franco-ontarienne. Elle s'inscrit dans une suite d'actions du gouvernement de l'Ontario contre les francophones vivant dans cette province[réf. nécessaire]. Trouve plus

Crise politico-militaire en Côte d'Ivoire: Trouve plus

Crise politico-militaire en Cote d'Ivoire: Trouve plus

Crise politico-militaire en côte d'ivoire: Trouve plus

Crise politique: Une crise politique (ou crise de pouvoir) apparaît lorsqu'une population perd toute confiance dans son régime politique ou le gouvernement. Trouve plus

Crise politique au Salvador en 2020: Trouve plus

Crise politique belge: Trouve plus

Crise politique belge de 2007-2008: Trouve plus

Crise politique belge de 2007-2011: La crise politique belge de 2007-2011 désigne une période de tensions communautaires et d'instabilité politique en Belgique, provoquée par des opinions divergentes sur les réformes de l'État et sur l'existence persistance de la circonscription électorale controversée de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV). Les partis flamands sont généralement partisans d'une régionalisation et d'une communautarisation accrues des compétences ainsi que d'une scission de BHV tandis que les partis francophones soutiennent davantage le statu quo. Après les élections législatives fédérales de 2010, les sujets de la dette publique, de la réduction des déficits et des réformes socioéconomiques ont été de nouveaux sujets de tensions, la majeure partie des partis flamands privilégiant des coupes dans les dépenses publiques afin de faire des économies budgétaires tandis que les propositions des partis francophones comprenaient des augmentations significatives de la fiscalité. La crise s'est achevée en décembre 2011 avec la prestation de serment du gouvernement Di Rupo qui est parvenu à un accord sur la scission de BHV ainsi que sur des politiques visant à lutter contre la récession économique. Le clivage linguistique du pays, depuis longtemps source de tensions politiques, a joué un rôle majeur dans cette crise. La menace de la scission de la Belgique a été récurrente durant ces quatre années, notamment avec la montée en puissance du nationalisme flamand. La crise a éclaté à l'été 2007 à la suite de la victoire électorale du cartel CD&V/N-VA, qui soutenait une large réforme de l'état et la scission immédiate de BHV. Après 194 jours de négociations souvent tendues, un nouveau gouvernement a finalement pu être formé. En décembre 2008, une nouvelle crise éclate à la suite de l'affaire Fortis, déstabilisant le pays et amenant à la démission du Premier ministre Yves Leterme. Le nouveau gouvernement dirigé par Herman Van Rompuy a permis une brève période de stabilité, mais qui a été interrompue lorsque Van Rompuy démissionne pour devenir le premier Président du Conseil européen. Le gouvernement Leterme II qui lui succède tombe en avril 2010 à la suite du manque de progrès sur la question de BHV. Des élections anticipées ont lieu en juin 2010, conduisant à une victoire en Flandre de la N-VA, parti conservateur et séparatiste, tandis que le PS, favorable à l'unité de la Belgique, a gagné du côté francophone. Les divergences majeures entre les deux gagnants des élections sur les questions communautaires et socioéconomiques ont conduit les négociations à durer plus de 541 jours, battant ainsi le record mondial de durée nécessaire à la formation d'un gouvernement tenu jusqu'alors par l'Irak. Le 13 septembre 2011, il est annonce qu'Yves Leterme souhaite postuler comme secrétaire général de l'OCDE en 2012, bien qu'il semble alors peu probable qu'il puisse quitter son poste de Premier ministre en affaires courantes avant la fin de l'année. Cependant, un nouveau gouvernement prête serment le 6 décembre 2011 avec Elio Di Rupo à sa tête. Trouve plus

Crise politique belge de 2010: Trouve plus

Crise politique belge de 2010-2011: La crise politique belge de 2010-2011 a débuté après les élections législatives fédérales belges du 13 juin 2010. Durant la crise politique de 2007-2008, la Belgique avait déjà dû attendre 194 jours pour que soit formé un nouveau gouvernement, issu des élections de juin 2007. Le Premier ministre sortant et battu aux élections, Guy Verhofstadt, avait dû gérer les affaires courantes, puis former un nouveau gouvernement intérimaire en attendant que son successeur Yves Leterme puisse former son gouvernement, ce qui n'a eu lieu que le 20 mars 2008. La situation politique issue des élections de 2010 est encore plus complexe et c'est, cette fois, Yves Leterme qui doit gérer les affaires courantes en attendant d'avoir un successeur susceptible de présenter un gouvernement. Le 6 décembre 2011, Elio Di Rupo prête serment en tant que nouveau Premier ministre. Les 541 jours séparant la démission du gouvernement Leterme II de la formation du gouvernement Di Rupo constituent la plus longue crise politique de l'histoire contemporaine européenne. Cela dépasse le précédent record de 290 jours sans gouvernement, détenu alors par l'Irak et battu le 30 mars 2011,. Le 25 août 2018, ce nombre de jour est dépassé en Irlande du Nord, alors sans gouvernement depuis janvier 2017. Trouve plus

Crise politique béninoise de 2019: La crise politique béninoise de 2019 est une crise politique et sécuritaire faisant suite à la campagne électorale et aux élections législatives de 2019, qui voient l'ensemble de l'opposition exclue du scrutin à la suite de la mise en place d'un code électoral plus restrictif par le gouvernement. Trouve plus

Crise politique burundaise de 2015: Trouve plus

Crise politique canadienne: Trouve plus

Crise politique canadienne 2008: Trouve plus

Crise politique canadienne de 2008: La crise politique canadienne de 2008, qui a duré environ une semaine, soit du 27 novembre au 4 décembre 2008, concernait le possible renversement du gouvernement fédéral conservateur du Canada par une alliance des partis d'opposition (libéraux, néo-démocrates et bloquistes), six semaines après les dernières élections. Elle a soulevé la question de la légitimité et de la constitutionnalité d'une éventuelle décision de la gouverneure générale qui irait à l'encontre de l'avis du premier ministre. La crise s'est finalement réglée par la prorogation du parlement, demandée par le premier ministre et accordée par la gouverneure générale. Trouve plus

Crise politique de 1808 en Nouvelle-Espagne: La Crise politique de 1808 en Nouvelle-Espagne fait référence à l'ensemble des événements qui ont bouleversé la haute société de la vice-royauté de Nouvelle-Espagne sur le plan politique, socio-économique et militaire, et qui au fil des ans seraient à l'origine du déclin du pouvoir politique en Amérique latine, ce qui a déclenché le début de la guerre d'indépendance du Mexique. Trouve plus

Crise politique de 1881: La crise politique de 1881 ou crise politique de l'année 14 de l'ère Meiji (明治十四年の政変, Meiji Jūyon-nen no seihen) est une crise politique opposant le ministre des Affaires intérieures Itō Hirobumi au ministre du Trésor Ōkuma Shigenobu. Itō est alors favorable à un régime autoritaire prenant modèle sur la Prusse, alors qu'Ōkuma est lui favorable à un modèle plus libéral prenant modèle sur le Royaume-Uni. Au profit d'un scandale politico-financier portant sur des ventes suspectes de biens du bureau de colonisation de Hokkaidō, Itō accuse Ōkuma de comploter contre le gouvernement et obtient son renvoi. Portail de la politique Portail de l'Empire du Japon Trouve plus

Crise politique de 2009 à Madagascar: La crise politique de 2009 à Madagascar est une série de manifestations, d'émeutes et de confrontations politiques qui secouent Madagascar de janvier 2009 à décembre 2013. Elle oppose les partisans du maire d'Antananarivo, Andry Rajoelina, aux partisans de Marc Ravalomanana, président de la République de Madagascar depuis 2002. Il est reproché au président Ravalomanana la hausse des prix, sa mainmise sur l'économie malgache notamment l'achat d'un Boeing présidentiel avec l'argent public en partie et la location en bail longue durée d'1,3 million d'hectares de la surface cultivable (non encore cultivée) à Madagascar à l'entreprise coréenne Daewoo. Environ 135 personnes trouvent la mort dans les émeutes qui caractérisent le début de la crise: des pilleurs, mais aussi les victimes des balles de la garde présidentielle devant le palais présidentiel le 7 février 2009. La crise atteint son paroxysme le 21 mars 2009, lorsque Andry Rajoelina se proclame président, 5 jours après que Ravalomanana se voit contraint de transférer le pouvoir à un conseil militaire et fuit en Afrique du Sud. La communauté internationale condamna cette prise de pouvoir jugée « anticonstitutionnelle et antidémocratique ». Andry Rajoelina, Marc Ravalomanana et les deux anciens Présidents de la République Albert Zafy et Didier Ratsiraka se réunissent en août 2009 à Maputo. Andry Rajoelina est reconnu président de Madagascar, et un consensus sur la phase de transition avant de nouvelles élections est amorcé. Après plusieurs rebondissements politiques, tous les présidents malgaches (Rajoelina, Ravalaomanana, Ratsiraka) sont interdits de se porter candidats à l'élection qui se déroule à la fin 2013. Hery Rajaonarimampianina gagne les scrutins, et Andry Rajoelina quitte la présidence le 24 janvier 2014, marquant ainsi la fin du gouvernement de transition et donc de la crise politique malgache. L'arrêt de l'aide financière et des investissements étrangers, conséquence de l'instabilité politique, plongea le pays dans la pire crise économique de son histoire. Trouve plus

Crise politique de 2013-2014 en Thaïlande: La Thaïlande fait face à une crise politique depuis novembre 2013. Cette crise se traduit notamment par d'importantes manifestations qui ont conduit à la dissolution du gouvernement. La Première ministre Yingluck Shinawatra est destituée par la Cour constitutionnelle le 17 mai 2014. Le 20 mai 2014, les forces armées annoncent la mise en place de la loi martiale sur tout le territoire, et par la voix du général Prayuth Chan-ocha, déclarent prendre le pouvoir deux jours plus tard, pour le dix-neuvième coup d'État militaire tenté ou réussi dans le pays depuis l'instauration de la Monarchie constitutionnelle en 1932. Trouve plus

Crise politique de 2016 en RDC: Trouve plus

Crise politique de 2016 en république démocratique du Congo: La crise politique de 2016 en république démocratique du Congo fait suite au report sine die de l'élection présidentielle prévue le 20 décembre 2016, qui permet au président Joseph Kabila de rester au pouvoir. Elle commence en septembre 2016, avec les premiers sommets politiques cherchant à régler la situation, concomitants à des manifestations faisant plusieurs morts, et se poursuit jusqu'au 31 décembre où un accord est finalement trouvé qui prévoit le retrait du président Kabila et la tenue d'une élection présidentielle en 2017. Trouve plus

Crise politique de 2019 en Bolivie: Trouve plus

Crise politique de décembre 1962 (Sénégal): Trouve plus

Crise politique de décembre 1962 au Sénégal: La crise politique de décembre 1962 a opposé le président du Conseil Mamadou Dia, ainsi que quatre ministres de son gouvernement, au président de la République Léopold Sédar Senghor. Elle marque la fin du régime parlementaire bicéphale (de type Quatrième République et instauré depuis la création de la fédération du Mali) et le début d'un régime présidentiel dans lequel l'UPS (le parti politique de Léopold Sédar Senghor) deviendra parti unique jusqu'en 1976. Trouve plus

Crise politique en Équateur (2010): Trouve plus

Crise politique en Équateur de 2010: Trouve plus

Crise politique équatorienne (2010): Trouve plus

Crise politique équatorienne de 2010: Une crise politique en Équateur a éclaté le 30 septembre 2010, lorsque des éléments de la police nationale équatorienne et des forces armées équatoriennes ont appelé à une grève nationale, pour s'opposer à une loi votée la veille (le 29 septembre) qui prévoyait la suppression de certaines primes, gratifications et prébendes dont bénéficient militaires et policiers, ainsi qu'une augmentation générale des salaires, en particulier pour les hommes de rang. Trouve plus

Crise politique italienne de 2019: La crise politique italienne de 2019 intervient en Italie au cours du mois d'août 2019. Elle voit la chute du premier gouvernement du président du Conseil des ministres Giuseppe Conte, composé d'une coalition entre le Mouvement 5 étoiles et la Ligue du Nord suite au désengagement de cette dernière en vue de provoquer des élections anticipées. De manière inattendue, la crise aboutit à un renversement d'alliance, le Mouvement cinq étoile se tournant vers le Parti démocrate, jusque là dans l'opposition, pour former une nouvelle coalition. Conte est ainsi maintenu à la tête d'un second gouvernement qui fait avorter la tentative de retour aux urnes et relègue la Ligue dans l'opposition. Le président du Conseil sort personnellement renforcé de cette crise, considérée comme une défaite politique pour le chef de la Ligue Matteo Salvini, qui fait les frais de son mauvais calcul politique. Le nouveau gouvernement, qui voit s'associer deux partis fortement opposé l'un à l'autre, est cependant jugé particulièrement fragile, tandis que la Ligue se maintient malgré tout en tête des sondages et remporte les scrutins régionaux qui s'ensuivent. Trouve plus

Crise politique pakistanaise de 2009-2012: La crise politique pakistanaise de 2009-2012 ou conflit politico-judiciaire est une crise politique caractérisée par une suite d'affaires judiciaires visant des hauts postes politiques, dont le président de la République et le Premier ministre. La crise débute peu après le mouvement des avocats qui se conclut par le rétablissement en mars 2009 de nombreux juges révoqués en 2007. Le 26 décembre 2009, la Cour suprême annule l'ordonnance nationale de réconciliation qui amnistiait de nombreux hommes politiques, pour des faits de corruption surtout, dont le président de la République Asif Ali Zardari. La Cour suprême enjoint alors le gouvernement pakistanais de demander aux autorités suisses la réouverture des enquêtes pour détournement de fonds présumés contre le président Asif Ali Zardari. Cependant, le Premier ministre Youssouf Raza Gilani refuse, rétorquant l'immunité dont bénéficie le président. Après de nombreuses demandes, la Cour suprême inculpe Youssouf Raza Gilani pour outrage à la justice le 13 février 2012, puis il est reconnu coupable le 26 avril, et le 19 juin il est reconnu inapte et démis de ses fonctions. Le nouveau Premier ministre, nommé le 22 juin, Raja Pervez Ashraf, refuse également les injonctions de la cour, et risque d'être inculpé à son tour. Cette affaire discrédite le gouvernement civil et accroit les critiques contre le président Asif Ali Zardari. Pour certains, cette crise est favorable au pouvoir militaire, qui profiterait de l'affaiblissement des autorités civiles. Certains accusent même le pouvoir militaire de chercher le départ du président, en représailles par rapport à l'« affaire du mémo ». Le principal parti d'opposition, la Ligue musulmane du Pakistan (N) et le Mouvement du Pakistan pour la justice demande des élections anticipées, alors que le scrutin est théoriquement prévu pour mars 2013. Trouve plus

Crise politique portugaise de 2011: Trouve plus

Crise politique Taishō: La crise politique Taishō (大正政変, Taishō Seihen) est une période de bouleversements politiques qui se déroule au Japon après la mort de l'empereur Meiji en 1912. Durant l'année qui suit le décès, le gouvernement japonais est mené par trois premiers ministres différents car il tente de restaurer l'équilibre entre l'influence des politiciens doyens (genrō) et celle du peuple japonais, incarnée par la constitution Meiji. Trouve plus

Crise portugaise de 1383-138: Trouve plus

Crise portugaise de 1383-1385: La crise de 1383-1385, commencée avec la mort du roi Ferdinand Ier de Portugal, oppose les partisans de son éventuel,successeur nominal, Jean Ier de Castille (comme roi consort marié à sa fille, l'héritière sous conditions de la couronne), lequel néanmoins et illégitimement veut être pleinement souverain, à un demi-frère du roi Ferdinand, Jean, grand-maître de l'ordre d'Aviz. Ce qui ressemble bien à une crise dynastique, opposant deux candidats de la même famille, ou encore à une révolte portugaise contre l'annexion du royaume par la Castille, cache en réalité un conflit entre deux conceptions de la politique à suivre : la première, favorable à l'aristocratie foncière, la seconde à la bourgeoisie liée au commerce maritime alors en pleine expansion. C'est pourquoi on a pu parler d'une véritable révolte bourgeoise dont la victoire, après la bataille d'Aljubarrota, annonce la période des grandes découvertes lancées par la dynastie d'Aviz. Trouve plus

Crise post-électorale bolivienne de 2019: La crise post-électorale bolivienne de 2019, aussi appelée parfois manifestations en Bolivie de 2019 ou printemps bolivien — qualifiée par plusieurs acteurs majeurs de « putsch » ou de « coup d'État » —, désigne la crise politique commencée par des manifestations le 20 octobre, après la diffusion des premiers résultats des élections générales d'octobre, qui donnaient la victoire au président sortant Evo Morales, réélu dès le premier tour,,,. La crise débouche sur la démission d'Evo Morales le 10 novembre 2019 et l'organisation de nouvelles élections en 2020. Celles-ci voient la victoire dès le premier tour de Luis Arce, candidat du Mouvement vers le socialisme d'Evo Morales, avec des résultats en hausse par rapport à octobre 2019. Trouve plus

Crise présidentielle de 2019 au Venezuela: Trouve plus

Crise présidentielle de 2019-2020 au Venezuela: Trouve plus

Crise requin: Trouve plus

Crise Russie Turquie de 2015: Trouve plus

Crise russo-georgienne de 2006: Trouve plus

Crise russo-géorgienne de 2006: Les relations entre Tbilissi et Moscou, déjà altérées depuis plusieurs années, se sont fortement détériorées à la suite de l'arrestation le 27 septembre sur le sol géorgien de quatre officiers russes accusés d'espionnage. Cette arrestation intervient quelques jours après l'adoption d'un plan de coopération entre l'OTAN et la Géorgie. La tension atteint son paroxysme une semaine après les événements. Le 5 octobre, le président russe dément les rumeurs faisant état d'un éventuel conflit armé. Trouve plus

Crise russo-turque de 2015: La crise russo-turque de 2015 débute le 3 octobre avec l'incursion d'un appareil militaire russe dans l'espace aérien turc. Elle continue durant l'automne 2015 et atteint un point critique le 24 novembre 2015 quand l'armée turque abat un Soukhoï Su-24 de l'armée de l'air russe. C'est la première fois qu'un État membre de l'OTAN abat un appareil russe depuis la guerre de Corée. Le pilote du Su-24 a trouvé la mort au cours de cet incident et le navigateur a pu être récupéré lors d'une opération de sauvetage qui a coûté la vie à un soldat de l'infanterie de marine russe. À la suite de cet événement, cette crise s'étend non seulement dans les domaines diplomatiques et militaires, mais aussi économiques, culturels et sportifs. La tension entre la Russie et la Turquie s'apaise le 29 juin 2016, après un contact direct entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdoğan où ils s'engagent à normaliser les relations bilatérales. Trouve plus

Crise russo-turque en 2015: Trouve plus

Crise sanitaire: Les crises sanitaires sont des événements touchants réellement ou potentiellement un grand nombre de personnes, affectant la santé, et pouvant éventuellement augmenter le facteur significatif de mortalité ou surmortalité. Elles sont déclarées par l'État. Certaines d'entre elles peuvent également faire l'objet d'un scandale sanitaire, lorsque la confiance des consommateurs et des citoyens est en jeu. Trouve plus

Crise sanitaire de Flint: La crise sanitaire de Flint est une crise sanitaire liée à la contamination au plomb de l'eau potable, depuis 2014, à Flint dans le Michigan, aux États-Unis,. Elle a entraîné la restructuration et la mise sous tutelle de la municipalité,,. En 2014, le gouverneur du Michigan, Rick Snyder (parti républicain), décide de changer la source d'approvisionnement de la ville en eau par mesure d'économie,. Alors que la ville achetait précédemment son eau aux services des eaux de la ville de Détroit (une eau en provenance du lac Huron et de la rivière Détroit), l'eau de la ville est désormais puisée dans la rivière Flint. Il en résulte une forte contamination au plomb, créant une crise sanitaire grave. La contamination a pour cause les vieilles canalisations d'eau qui contiennent du plomb : elles ont été corrodées par l'eau acide et polluée de la rivière Flint, qui n'a pas subi de traitement inhibiteur de corrosion approprié pour empêcher ce phénomène,. En novembre 2015, plusieurs familles déposent un recours collectif au niveau fédéral contre le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, certains responsables locaux et des fonctionnaires de l'État. D'autres poursuites judiciaires suivent. En janvier 2016, la ville est déclarée en état d'urgence par le gouverneur. Le président des États-Unis Barack Obama corrobore cette décision au niveau fédéral, ce qui permet de débloquer des fonds de la Federal Emergency Management Agency (FEMA) et du Département de la Sécurité intérieure des États-Unis. Devant l'importance de la crise sanitaire, le gouverneur présente des excuses publiques en décembre 2015 et en janvier 2016, et plusieurs responsables démissionnent ,,,. En avril 2020, le magazine Vice News révèle qu'il détient des documents qui tendent à prouver l'ancien gouverneur du Michigan Rick Snyder a cherché à corrompre des témoins en leur proposant de payer leurs soins médicaux, qu'il a également cherché à cacher la contamination au plomb plutôt qu'à y remédier dès qu'il en a eu connaissance et qu'enfin, lorsque le scandale a éclaté, il a tenté de minimiser ses responsabilités. Parmi les sources documentaires à disposition du magazine, il est fait état de diverses transcriptions d'entretiens réalisés par les enquêteurs en charge de l'investigation officielle - dont celle d'un entretien avec Richard Baird - l'homme de confiance du gouverneur Snyder entre 2013 et 2018,. Début 2020, la municipalité de Flint annonce que les travaux de remplacement des canalisations et tuyauteries seront achevés en juillet 2020,,, soit plus de 6 ans après le début de la crise, et plus de 4 ans après la déclaration de l'état d'urgence à Flint. Trouve plus

Crise séparatiste de 1997: Trouve plus

Crise séparatiste des Comores: La crise séparatiste des Comores de 1997 est une prise d'indépendance des îles d'Anjouan et de Mohéli de la République fédérale islamique des Comores formée en outre de la Grande Comore, la troisième île et la plus grande. La première déclaration d'indépendance a lieu à Anjouan le 2 août 1997, Mohéli suit le 11 août 1997. En 1991, Mohéli avait déjà revendiqué son indépendance. Trouve plus

Crise sino-vietnamienne de 2014: La crise sino-vietnamienne est une crise diplomatique majeure ayant opposé la Chine au Viêt Nam à partir du mois de mai 2014. Elle a été causée par l'installation d'une plate-forme de forage chinoise dans une zone maritime revendiquée par le Viêt Nam. Le retrait de la plate-forme le 15 juillet 2014 a mis fin à la crise. Trouve plus

Crise socio-économique et politique du Portugal en 2009 et après: La crise socio-économique et politique du Portugal en 2009 et après est une crise liée à la récession économique et à l'austérité budgétaire que connaît le pays depuis 2009. Ces difficultés conduisent d'ailleurs à la démission du gouvernement le 23 mars après le rejet d'un plan d'austérité par les députés. Elles conduisent également à un mouvement appelé Geração à rasca (génération en difficulté) : le 12 mars 2011, plus de 300 000 portugais ont manifesté pacifiquement contre les problèmes socio-économiques dans les rues du pays. Le Portugal connaît une crise socio-économique, le chômage est au-dessus des 11 %. Plus de 200 000 personnes à Lisbonne et plus de 100 000 personnes à Porto ont manifesté dans les rues. La CGTP est pour la baisse du chômage et le changement de politique. D'autres manifestations sont attendues la semaine suivante. À ces difficultés économiques et sociales s'ajoute, le 23 mars 2011, la démission du Premier ministre José Sócrates, à la suite du rejet de son quatrième plan d'austérité par les députés. Trouve plus

Crise socio-économique et politique du Portugal en 2011: Trouve plus

Crise syrienne: Trouve plus

Crise systémique: Trouve plus

Crise Tequila: Trouve plus

Crise tonique: Une crise tonique est une crise caractérisée par une augmentation accrue du tonus musculaire ou une raideur musculaire. Elle peut entrainer la chute du sujet (avec risque de traumatismes notamment crâniens) ou une incontinence. Les crises d'épilepsie peuvent se présenter comme des crises toniques, cloniques ou tonico-cloniques (avec une phase tonique suivie d'une phase clonique). Trouve plus

Crise turco-russe de 2015: Trouve plus

Crise ukrainienne: La crise ukrainienne a débuté le 21 novembre 2013 à la suite de la décision du gouvernement ukrainien de ne pas signer l'accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne. Des manifestations de grande ampleur se déclenchent alors et aboutissent le 22 février 2014 à la fuite puis à la destitution du président Viktor Ianoukovytch, remplacé par Oleksandr Tourtchynov. Un nouveau gouvernement, dirigé par Arseni Iatseniouk, est mis en place. En réaction, la Crimée proclame son indépendance et vote pour son rattachement à la Russie, rattachement reconnu par la Russie, provoquant une crise diplomatique internationale. Plusieurs autres provinces ukrainiennes à forte population russophone, notamment le Donbass, connaissent des soulèvements similaires et organisent à leur tour des référendums d'autodétermination afin de se séparer du gouvernement ukrainien en place. Ces derniers évènements débouchèrent à la guerre du Donbass, la Russie, pays frontalier, étant accusée de soutenir militairement les insurgés en y menant une guerre hybride,. Le 17 juillet 2014, un vol Malaysia Airlines transportant 298 passagers d'Amsterdam à Kuala-Lumpur est abattu en plein ciel près de la frontière russe alors qu'il survolait le Dombass. Il n'y a aucun survivant. La destruction de cet avion civil amplifie la crise diplomatique, l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes s'en accusant mutuellement. Trouve plus

Crise ukrainienne de 2013: Trouve plus

Crise ukrainienne de 2013-2014: Trouve plus

Crise ukrainienne de 2013-2015: Trouve plus

Crise ukrainienne de 2014: Trouve plus

Crise vasoocclusive: La crise vasoocclusive est une complication de la drépanocytose caractérisée par une obstruction locale de la circulation sanguine. Cette vasoocclusion est due à l'agrégation de globules rouges dans les capillaires. Elle s'exprime habituellement par des douleurs de survenue aiguë, le plus souvent au niveau des extrémités, du thorax et du dos. Des facteurs favorisants sont parfois retrouvés. Le traitement prend en compte les éventuels facteurs favorisants, l'état d'hydratation et l'intensité de la douleur. La prise en charge de la douleur peut comporter l'administration d'anti-inflammatoires non stéroïdiens et d'opiacés. La prévention des crises vasoocclusives peut nécessiter un traitement au long cours par hydroxyurée ou un programme de transfusion itérative. Trouve plus

Crise vaso-occlusive: Trouve plus

Crise vénézuélienne de 1895: La Crise vénézuélienne de 1895 fut l'aboutissement de la longue confrontation entre le Royaume-Uni et le Venezuela concernant les territoires d'Essequibo et de Guayana Esequiba, que les premiers considéraient comme faisant partie de la Guyane britannique, et que les seconds voyaient comme une partie de leur territoire. La dispute étant devenue une crise, la problématique principale résida dans le refus britannique d'incorporer dans le traité d'arbitrage international le territoire situé à l'est de la Ligne Schomburgk, qu'un inspecteur avait dessiné il y avait de cela un demi-siècle, faisant office de frontière entre le Venezuela et les anciens territoires néerlandais de la Guyane britannique. Le Royaume-Uni accepta cependant l'intervention américaine, légitimée par la doctrine Monroe. Un tribunal se réunit à Paris en 1898 pour étudier la question, et en 1899 accorda la majeure partie du territoire disputé à la Guyane britannique. La dispute était devenue une crise diplomatique en 1895, lorsque le lobbyiste et ambassadeur américain au Venezuela William Lindsay Scruggs démontra que la politique britannique était contraire à la doctrine Monroe de 1823, et usa de son influence à Washington D.C pour continuer sur cette lancée. Conséquemment, le président Grover Cleveland pencha pour l'interprétation première des propos de James Monroe, qui ne se contentaient pas seulement d'interdire à toute puissance européenne une implantation coloniale sur le continent américain, mais qui faisaient des affaires du continent une préoccupation des États-Unis. Le premier ministre britannique, Lord Salisbury, et l'ambassadeur britannique aux États-Unis, Julian Pauncefote, sous-estimèrent l'importance qu'accordait le gouvernement américain à l'affaire, prolongeant la crise avant d'accepter, finalement, la requête américaine d'arbitrage sur l'ensemble du territoire,. En soutenant une nation latino-américaine contre les puissances coloniales européennes, Cleveland améliora l'image de son pays auprès des nations sud-américaines, mais la cordialité des négociations avec le Royaume-Uni parvînt à maintenir de bonnes relations entre les deux parties. Cependant, en se soumettant au jugement américain qui s'appuyait sur une interprétation agressive de la doctrine Monroe, le Royaume-Uni acceptait tacitement la doctrine, et cette crise permit aux États-Unis d'étendre leur influence à l'Hémisphère ouest. L'historien britannique Robert Arthur Humphreys dira par la suite de cette crise qu'elle fut « l'un des épisodes les plus importants dans l'histoire des relations anglo-américaines en général, et dans celle des rivalités anglo-américaines en Amérique latine en particulier ». Trouve plus

Crise venezuelienne de 1902-1903: Trouve plus

Crise vénézuélienne de 1902-1903: La crise vénézuélienne de 1902-1903 est un blocus naval imposé contre le Venezuela par la Grande-Bretagne, l'Allemagne et l'Italie de décembre 1902 à février 1903, après que le président Cipriano Castro a refusé de payer les dettes extérieures et les dommages subis par les citoyens européens lors des récentes guerres civiles vénézuéliennes. Castro espérait que la doctrine Monroe amènerait Washington à agir pour empêcher l'intervention militaire européenne. Cependant, à l'époque, le président américain Theodore Roosevelt et son département d'État considéraient que la doctrine ne s'appliquait qu'à l'invasion de territoire, ce qui n'était pas le cas du blocus. Avec des promesses européenne qu'aucune saisie de ce type ne se produirait, les États-Unis étaient officiellement neutres, ce qui a permis à l'action d'aller de l'avant sans objection. Le blocus a vu la petite marine vénézuélienne rapidement désarmée, mais Castro a refusé de céder, et a plutôt accepté en principe de soumettre certaines des demandes à l'arbitrage international, qu'il avait précédemment rejetées. L'Allemagne s'y est d'abord opposée, arguant que certaines revendications devraient être acceptées par le Venezuela sans arbitrage. Le président Roosevelt força les Allemands à reculer en envoyant sa propre flotte plus imposante sous les ordres de l'amiral George Dewey et menaçant une entrée en guerre si les Allemands débarquaient. Devant la pression américaine et la réaction de plus en plus négative de la presse britannique, les nations européennes ont accepté un compromis, mais ont maintenu le blocus pendant les négociations. Cela s'est traduit par la signature d'un accord le 13 février 1903 par lequel le Venezuela s'engageait à consacrer 30 % de ses droits de douane au règlement des réclamations. Le blocus fut alors levé le 19 février 1903. Toutefois, les pays bloquants ont plaidé en faveur d'un traitement préférentiel pour leurs revendications, ce que le Venezuela a rejeté. Le 7 mai 1903, dix puissances ayant des griefs contre le Venezuela, y compris les États-Unis, ont signé des protocoles renvoyant la question à la Cour permanente d'arbitrage de La Haye. La Cour a statué le 22 février 1904 en faveur des requérants. Washington n'était pas d'accord avec la décision de principe et craignait qu'elle n'encourage des interventions européennes futures pour obtenir un tel avantage. En conséquence, la crise a produit le corollaire Roosevelt à la doctrine Monroe, énoncée dans le message présidentiel Congrès de 1904. Par ce texte, les États-Unis affirment leur droit d'intervenir pour « stabiliser » les affaires économiques des petits États des Caraïbes et d'Amérique centrale s'ils ne sont pas en mesure de payer leurs dettes internationales, afin de prévenir une intervention européenne. Trouve plus

Crişeni: Trouve plus

Crișeni: Crișeni (Cigányi en hongrois) est une commune roumaine du județ de Sălaj, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-ouest. Trouve plus

Crisenoy: Crisenoy est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France, à 11 km de Melun (77) direction Meaux, en pleine Brie. Trouve plus

Crisenoy (homonymie): Crisenoy peut faire référence à : Trouve plus

Crises: Crises est le huitième album studio du musicien britannique Mike Oldfield, paru le 27 mai 1983. C'est l'album qui contient la chanson la plus connue de Mike Oldfield, «Moonlight Shadow». Trouve plus

Crises alimentaires: Trouve plus

Crises cardiaques: Trouve plus

Crises convulsives: Trouve plus

Crises de foi: Trouve plus

Crises de la Quatrième République: Crises de la Quatrième République : Guerre d'Indochine (1946-1954) ; Insurrection malgache de 1947 ; Affaire des généraux / Rapport Revers (1949) ; Affaire Henri Martin (1950) ; Affaire des piastres (1953) ; Affaire des fuites (1954) ; Affaire de Dien Bien Phu (1954) ; Guerre d'Algérie (1954-1962) ; Affaire Henri Maillot (1956) ; Crise de Suez (1956) ; Affaire Ben Bella (1956) ; Affaire du Bazooka (1957) ; Bataille d'Alger (1957) ; Affaire Henri Alleg (1957) ; Affaire Audin (1957) ; Affaire Ali Boumendjel (1957) ; Crise de Sakhiet (1958) ; Crise de mai 1958 ; Putsch d'Alger (1958) ; Comité de salut public à Alger (1958) ; Comité de salut public en Corse (1958) ; Portail de la politique Portail de la France Trouve plus

Crises de la République romaine: Trouve plus

Crises de la Troisieme Republique: Trouve plus

Crises de la troisième république: Trouve plus

Crises de l'énergie: Trouve plus

Crises de tétanie: Trouve plus

Crises d'épilepsie généralisées tonico-cloniques: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...