Rechercher dans ce blog

vendredi 19 mars 2021

Couronnement, Couronnement (architecture), Couronnement canonique, Couronnement de Georges V et de Mary de Teck, Couronnement de Georges VI et d'Elizabeth Bowes-Lyon,

Couronnement: Couronnement est un terme pouvant désigner plusieurs choses : une cérémonie pendant laquelle on remet une couronne, en général à un roi, prince ou seigneur. C'est une cérémonie distincte du sacre ; en architecture, le couronnement est la partie terminale, supérieure d'une construction.Plusieurs œuvres contiennent le terme couronnement : Le Couronnement de Louis, une chanson de geste anonyme datant du XIIe siècle ; Le Couronnement de Renart, une version wallonne du Roman de Renart ; Le Couronnement de Poppée, un opéra attribué à Claudio Monteverdi ; Le Couronnement de la Vierge est un des thèmes de l'iconographie chrétienne consistant à représenter la Vierge Marie, couronnée dans les cieux. Trouve plus

Couronnement (architecture): Le couronnement est la partie terminale, supérieure d'une construction (typiquement la corniche) ou d'une partie de construction (un montant ou pour une colonne, le chapiteau, par exemple). Le couronnement est à distinguer de l'amortissement ; deux catégories qui ne sont toutefois pas mutuellement exclusives, notamment pour des considérations inhérentes au calcul de structures statistique et dynamique. Le premier est un membre ou corps d'ouvrage qui n'est pas nécessairement placé à la cime de l'édifice et qui s'applique à des parties essentielles et structurantes de cet édifice. Le second fait référence à un ornement ou ouvrage de sculpture en tant qu'élément décoratif qui, en s'élevant et diminuant depuis sa base, s'amortit au sommet du corps qu'il termine. Trouve plus

Couronnement canonique: Un couronnement canonique (latin : « coronatio canonica ») est un acte religieux institutionnel réalisé par le pape via la publication d'une bulle pontificale. Cet acte religieux consiste à remettre une couronne, une tiare ou auréole stellaire à une image (statue, peinture, etc.) du Christ ou de la Vierge Marie (voire très exceptionnellement de saint Joseph) ayant une dévotion et une vénération spécifique dans un diocèse ou une localité donnés. Il est fréquent qu'un légat du pape ou un nonce apostolique et à de rares occasions le pape lui-même se rendent sur place pour déposer solennellement (et en personne) la couronne sur la tête de la statue (ou du tableau, etc.). C'est le Saint-Office qui, à l'origine, était chargé d'émettre l'autorisation du couronnement canonique par le biais d'un dicastère appelé « Chapitre du Vatican ». Plus tard c'est la Congrégation des Rites qui s'était vu confier cette tâche. Depuis 1989, c'est la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements qui est chargé d'exécuter l'acte de couronnement autorisé par un décret apostolique. Cette pratique, débutée au XVIIe siècle, s'est progressivement organisée et structurée avec l'établissement d'un rituel particulier. Le couronnement d'une image est le signe d'une « dévotion particulière des fidèles et de l'Église » pour le Saint qui reçoit la couronne. Il est interprété par l'Église catholique comme une marque de confiance dans l'intercession que le Saint réalise pour les fidèles (et pour l'Église), par sa prière auprès de Dieu, et ainsi la protection qu'il leur accorde. La remise de la couronne est alors « l'expression sensible qui condense et symbolise » cet amour des fidèles pour ce Saint dont la statue (ou le tableau) reçoit la couronne, et à travers ce Saint, l'amour et la confiance en Dieu. Trouve plus

Couronnement de Georges V et de Mary de Teck: Le couronnement de George V et de son épouse Mary en tant que roi et reine du Royaume-Uni et de l'Empire britannique a eu lieu à l'abbaye de Westminster, à Londres, le 22 juin 1911. Il s'agissait du deuxième des quatre événements de ce type organisés au cours du XXe siècle et le dernier auquel assistaient les représentants royaux des grands empires d'Europe continentale. Trouve plus

Couronnement de Georges VI et d'Elizabeth Bowes-Lyon: Le couronnement de George VI et de son épouse Elizabeth Bowes-Lyon en tant que souverains du Royaume-Uni et des dominions du Commonwealth britannique a eu lieu à l'abbaye de Westminster, à Londres, le 12 mai 1937. George VI est monté sur le trône lors de l'abdication de son frère, Edward VIII, le 11 décembre 1936, trois jours avant ses 41 ans. Le couronnement d'Edward VIII était prévu pour le 12 mai 1937 et il fut décidé de conserver le couronnement de son frère et de sa belle-sœur, à la même date. Bien que la musique comprenait une gamme de nouveaux hymnes et que la cérémonie ait subi quelques modifications pour inclure les dominions, elle est restée une affaire largement conservatrice et a suivi de près le cérémonial du couronnement de George V en 1911. La cérémonie a commencé avec l'onction du roi, symbolisant son entrée spirituelle dans la royauté, puis son couronnement et son intronisation, représentant son accession à des pouvoirs et responsabilités temporels. Les pairs du royaume ont ensuite rendu hommage au roi avant qu'une cérémonie plus courte et plus simple n'ait lieu pour le couronnement de la reine. Le cortège de retour au palais de Buckingham était de plus de 10 km de longueur, ce qui en fait la plus longue procession de couronnement jusqu'à cette époque; des foules de gens se sont alignées dans les rues pour y assister, plus de 32 000 soldats y ont participé et 20 000 policiers ont balisé le parcours. Le couronnement a été marqué par l'émission de médailles officielles, de pièces de monnaie et de timbres, par des défilés militaires à travers l'Empire et par de nombreuses célébrations non officielles, notamment des fêtes de rue et la production de souvenirs. Le couronnement de ces deux souverains britanniques comme celui de la reine Élisabeth II 15 ans plus tard, a été beaucoup utilisé à des fins commerciales (avec la production de nombreux souvenirs. L'événement a été conçu pour être non seulement une onction sacrée et un couronnement officiel, mais aussi un spectacle public, qui était également prévu comme une exposition de la puissance de l'Empire britannique. Mai 1937 comprenait un programme d'événements royaux durant presque tout le mois pour commémorer et marquer l'occasion. En prélude au couronnement, des invités de tout l'Empire et du monde entier se sont réunis au palais de Buckingham et des réceptions officielles ont été organisées pour les accueillir; parmi les participants figuraient des princes indiens et, pour la première fois, des rois indigènes africains. Pour l'événement lui-même, les premiers ministres de chaque Dominion ont pris part à la procession à l'abbaye, en présence de représentants de presque tous les pays. Des contingents de la plupart des colonies et de chaque Dominion ont participé à la procession de retour dans les rues de Londres . Les médias de l'époque ont également joué un rôle important dans la diffusion de ce spectacle d'apparat et d'impérialisme à l'Empire. Le couronnement a été un événement important dans l'histoire de la télévision, étant la première grande émission extérieure du pays, même si les caméras de télévision n'étaient pas autorisées à l'intérieur de l'abbaye. Ce fut aussi le premier couronnement à être filmé, ainsi que le premier à être diffusé à la radio. Le couronnement de la princesse héritière Élisabeth, sera quant à lui le premier à être entièrement filmé. Trouve plus

Couronnement de la reine Victoria: Le couronnement de la reine Victoria a eu lieu le jeudi 28 juin 1838, un peu plus d'un an après son accession au trône du Royaume-Uni à l'âge de 18 ans. La cérémonie a eu lieu à l'abbaye de Westminster après une procession publique dans les rues de Buckingham Palace, à laquelle la reine est retournée plus tard dans le cadre d'une deuxième procession. La planification du couronnement, dirigée par le Premier ministre, Lord Melbourne, a commencé au niveau du Cabinet en mars 1838. Face aux diverses objections de nombreux partis, le Cabinet a annoncé samedi 7 avril que le couronnement serait à la fin de la session parlementaire de juin. Il était budgétisé à 70 000 £, ce qui représentait plus du double du coût du couronnement « à prix réduit » de 1831, mais considérablement moins que les 240 000 £ dépensés lorsque George IV a été couronné en juillet 1821. Un élément clé du plan était la présentation de l'événement à un public plus large. En 1838, les chemins de fer nouvellement construits étaient capables de livrer un grand nombre de personnes à Londres et on estime que quelque 400 000 visiteurs sont arrivés pour gonfler les foules qui se pressaient dans les rues pendant que les deux processions avaient lieu et remplissaient les parcs où la restauration et les divertissements étaient disponibles. Hyde Park a été le théâtre d'une immense foire, dont une ascension en montgolfière. La foire devait se dérouler sur deux jours, mais a finalement été étendue à quatre jours par la demande populaire. Green Park a présenté un feu d'artifice la nuit après la cérémonie. Le couronnement a coïncidé avec une période de beau temps et l'ensemble de l'événement a été généralement considéré comme un grand succès par la presse et le grand public, bien que ceux qui se trouvaient à l'intérieur de l'abbaye aient été témoins de beaucoup d'incidents et de confusion, principalement en raison du manque de temps de répétition. Dans l'ensemble du pays, il y a eu une opposition considérable au couronnement des radicaux, en particulier dans le nord de l'Angleterre. Trouve plus

Couronnement de la Vierge: Le Couronnement de la Vierge est un des thèmes de l'iconographie chrétienne consistant à représenter la Vierge Marie, couronnée dans les cieux. Le thème est présent à partir du Moyen Âge, mais ne fait pas l'objet d'un dogme reconnu par l'Église. Dans le calendrier grégorien, il est fêté le 22 août, huit jours après la fête de l'Assomption. Trouve plus

Couronnement de la Vierge (homonymie): Couronnement de la Vierge : thème de l'iconographie chrétienne consistant à représenter la Vierge Marie, couronnée dans les cieux. Trouve plus

Couronnement de la Vierge (Vasari): Le Couronnement de la Vierge est un tableau de Giorgio Vasari, un retable réalisé en 1571. Il est exposé depuis 1818 dans le chœur de l'église Sainte-Catherine de Livourne en Toscane (Italie). Trouve plus

Couronnement de la Vierge (Villeneuve-lès-Avignon): Le Couronnement de la Vierge est un tableau peint par Enguerrand Quarton conservé au Musée Pierre-de-Luxembourg à Villeneuve-lès-Avignon. Trouve plus

Couronnement de la Vierge de Città di Castello: Le Couronnement de la Vierge de Città di Castello (en italien, Incoronazione della Vergine di Città di Castello) est une peinture religieuse à tempera sur bois attribuée à Domenico Ghirlandaio réalisée vers 1486 et conservée à la Pinacothèque communale de Città di Castello en Italie. Trouve plus

Couronnement de la Vierge de Narni: Le Couronnement de la Vierge de Narni (en italien : Incoronazione della Vergine di Narni) est une peinture religieuse à tempera sur bois (330 × 230 cm) attribuée à Domenico Ghirlandaio réalisée vers 1486 et conservée au Museo Eroli de Narni en Italie. Trouve plus

Couronnement de la Vierge de Villeneuve-lès-Avignon: Trouve plus

Couronnement de l'impératrice Joséphine, à Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804: Trouve plus

Couronnement de Louis: Le Couronnement de Louis (Coronement du Roy Looye) est une chanson de geste anonyme datant du XIIe siècle qui met en scène Guillaume d'Orange, l'empereur Charlemagne et Louis, son jeune fils. Trouve plus

Couronnement de Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak Diouf: Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak Diouf (c. 1810–23 août 1871) est un roi sérère du Royaume du Sine à l'époque moderne du Sénégal actuel – Maad a Sinig (ou Mad a Sinig en langue sérère) ou Bour Sine signifiant « roi du Sine ». Il régna de 1853 jusqu'à sa mort le 23 août 1871. Trouve plus

Couronnement de Maat Sine Coumba Ndoffène Famak Diouf: Trouve plus

Couronnement d'Edouard VII et d'Alexandra de Danemark: Le couronnement d'Édouard VII et de son épouse Alexandra en tant que roi et reine du Royaume-Uni et des dominions britanniques a eu lieu à l'abbaye de Westminster, à Londres, le 9 août 1902. Initialement prévue le 26 juin de la même année, la cérémonie avait été reportée à très court préavis, car le roi avait été malade d'un abcès abdominal nécessitant une intervention chirurgicale immédiate. Trouve plus

Couronnement d'Élisabeth II: Le couronnement d'Élisabeth II a eu lieu le 2 juin 1953 à l'abbaye de Westminster, à Londres. Élisabeth II monta sur le trône à l'âge de 27 ans, à la mort de son père, George VI, le 6 février 1952, proclamée reine par ses conseils privé et exécutif peu de temps après. Le couronnement eut lieu plus d'un an plus tard en raison de la tradition de laisser passer une période approprié après la mort d'un monarque avant de tenir de telles festivités. Il donna également aux comités de planification suffisamment de temps pour préparer la cérémonie. Pendant le service, Élisabeth prêta serment, fut ointe de l'huile sacrée, investie de robes et de tenues de cérémonie, et couronné reine du Royaume-Uni, du Canada, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l'Afrique du Sud, du Pakistan et de Ceylan (aujourd'hui Sri Lanka). Des célébrations eurent lieu dans les royaumes du Commonwealth et une médaille commémorative fut frappée. Ce fut le premier couronnement britannique à être entièrement télévisé, les caméras n'ayant pas été autorisées à l'intérieur de l'abbaye pendant le couronnement de son père en 1937. Celui d'Élisabeth fut le quatrième et dernier couronnement britannique du XXe siècle. Il fut estimé à 1 570 000 livres sterling (environ 43 427 400 livres sterling en 2019). Trouve plus

Couronnement d'épines: Trouve plus

Couronnement du monarque britannique: Le couronnement du monarque britannique est une cérémonie (ou plutôt un rite de passage) lors duquel le souverain du Royaume-Uni est officiellement couronné et investi des regalia du royaume. On dit dans ce cadre que le Roi ou la Reine est créé et non pas couronné (the creation of the King or Queen). Cette cérémonie correspond à peu près à celles qui existaient auparavant dans les autres monarchies européennes, mais qui ont été progressivement abandonnées au profit de simples cérémonies d'investiture ou d'intronisation. Le couronnement a généralement lieu plusieurs mois après la mort du monarque précédent car il s'agit d'une cérémonie joyeuse qui serait inappropriée en période de deuil. Ce décalage entre l'accession au trône et le couronnement confère par ailleurs suffisamment de temps aux organisateurs pour achever les préparatifs nécessaires. Ainsi, Élisabeth II fut couronnée le 2 juin 1953 bien qu'elle soit montée sur le trône à la mort de son père le 6 février 1952. Les lois britanniques établissent que le trône ne peut rester vacant et que le nouveau monarque succède au précédent immédiatement après sa mort. La cérémonie du couronnement est généralement dirigée par l'archevêque de Cantorbéry, le chef de l'Église d'Angleterre. D'autres membres du clergé et de la noblesse y jouent également un rôle : la plupart des participants doivent alors porter des uniformes de cérémonies ou des toges. De nombreux représentants de l'État ainsi que des personnalités officielles étrangères assistent en outre à la cérémonie. Les étapes et les règles essentielles du couronnement sont restées largement inchangées durant les mille dernières années. Le souverain est d'abord présenté et acclamé par le peuple. Il ou elle prête alors serment de soutenir la loi et l'Église. Ensuite, le monarque est oint avec de l'huile, couronné et investi des régalia avant de recevoir l'hommage de ses sujets. Trouve plus

Couronnement du monarque hongrois: Le couronnement du monarque hongrois était une cérémonie durant laquelle le roi ou la reine du Royaume de Hongrie était officiellement couronné et investi des regalia du royaume. Elle était l'équivalent des cérémonies de couronnement qui ont eu lieu dans d'autres monarchies européennes. Alors que dans des pays tels que la France et l'Angleterre le règne du roi commençait immédiatement après la mort de son prédécesseur, le couronnement était absolument indispensable en Hongrie. S'il n'était pas correctement exécuté, le Royaume restait "orphelin". Tous les monarques devaient être couronnés Roi de Hongrie afin de pouvoir promulguer des lois ou d'exercer leurs prérogatives royales sur le territoire du Royaume de Hongrie,,. Depuis la bulle d'or de 1222 (en), tous les rois hongrois ont dû prêter serment lors du couronnement, devant accepter de maintenir l'arrangement constitutionnel du pays, de préserver les libertés de leurs sujets et l'intégrité territoriale du royaume. Trouve plus

Couronnement Marsuppini: Le Couronnement Marsuppini est un tableau représentant le Couronnement de la Vierge peint par le peintre italien de la Renaissance Filippo Lippi, datant de 1444. Il se trouve à la Pinacothèque Vaticane, à Rome. Trouve plus

Couronnes: Trouve plus

Couronnes (métro de Paris): Couronnes est une station de la ligne 2 du métro de Paris, située à la limite des 11e et 20e arrondissements de Paris. La station est le théâtre de la plus grande catastrophe du métro parisien, qui s'est déroulée en 1903 en provoquant la mort de 84 personnes. Trouve plus

Couronnes d'or de Thrace: Trouve plus

Couronnes d'alcool en Europe: Les couronnes ou ceintures d'alcool en Europe correspondent aux trois zones géographiques où l'alcool le plus consommé est le vin, la bière et la vodka. La couronne du vin regroupe l'ensemble des pays d'Europe méditerranéens. Elle s'étend de la France au nord-ouest jusqu'à la Moldavie, la Bulgarie et Chypre. La couronne de la bière s'étend des îles britanniques jusqu'à la Tchéquie et la Slovaquie, en passant par l'Allemagne et le Benelux, incluant également le Danemark. Enfin, la couronne de la vodka s'étend au nord de l'Europe, de l'Islande à la Russie, en incluant la Pologne et l'Ukraine, les pays scandinaves (outre le Danemark) et les pays baltes. Trouve plus

Couronnes dans l'Égypte antique: Les couronnes dans l'Égypte antique sont des attributs du pharaon, mais aussi des dieux. La plupart n'étaient portées par le pharaon que lors de cérémonies, la frontière entre les couronnes royales et divines n'étant pas imperméable. Sur le devant de celles-ci se dresse souvent l'uræus. Trouve plus

Couronnes de Charlemagne: Les couronnes de Charlemagne font référence à deux couronnes servant au sacre des rois et reines de France. La destruction de la couronne du roi conduisit à recourir à celle de la reine, y compris pour le sacre du roi. Les couronnes faisaient partie des regalia du Royaume de France, la première ayant disparu en 1590, fondue par les ligueurs, la seconde fut détruite en 1793, à la suite de la Révolution française. Trouve plus

Couronnes de fleurs: Trouve plus

Couronnes de laurier: Trouve plus

Couronnes de pharaon: Trouve plus

Couronnes d'or de Thrace: Les couronnes d'or de Thrace sont des couronnes de bijoux trouvées dans la Thrace intérieure, qui se trouve en Bulgarie actuelle. Les couronnes d'or ont été trouvées dans les monticules et les tombes d'aristocrates à divers endroits en Thrace, datant de la seconde moitié du IVe siècle et du début du IIIe siècle av. J.-C.. Il n'y a eu que cinq ou six découvertes archéologiques en Bulgarie de ce genre de couronnes d'or thraces. Parmi celles-ci, deux se trouvent au Musée national d'histoire de Sofia. La plus ancienne couronne de lauriers en or de Thrace du musée, également appelée « Trésor de Zlatinitsa-Malomirovo », a été trouvée dans un ancien tumulus à Zlatinitsa, dans la municipalité d'Elhovo, dans le sud-est de la Bulgarie. La deuxième couronne de la collection du musée a été offerte en 2015, à la suite de sa découverte lors d'une vente aux enchères aux États-Unis. Les experts ne sont pas sûrs de son lieu d'origine et de son âge car les données scientifiques normalement enregistrées au cours d'une découverte n'existent pas. Initialement, cette couronne était datée du premier siècle av. J-C., mais des évaluations ultérieures par d'autres archéologues et experts sur la culture la datent de 1200 av. J-C. - 1300 av. J-C. Les similitudes entre les couronnes trouvées dans l'ancienne Troie et la couronne récemment reçue ont alimenté l'hypothèse qu'elle pourrait dater de l'époque de la guerre de Troie ou même de Troie. Trouve plus

Couronnes slovaques: Trouve plus

Couronnes stellaires: Trouve plus

Couronnes suédoises: Trouve plus

Couronnes tchèques: Trouve plus

Couropédion: Trouve plus

Couros: Trouve plus

Courouble: Léopold Courouble (1861-1937), un écrivain belge d'expression française (la rue Léopold Courouble à Bruxelles est nommée d'après lui) Michel Courouble, actuel maire d'Ennetières-en-Weppes en France. Pierre-Antoine Courouble (né en 1960), un écrivain français. Marie-Agnès Courouble (1930), une écrivaine franco-belge. Trouve plus

Couroucou: Trouve plus

Couroupédion: Trouve plus

Couroupita: Couroupita est un genre de plantes de la famille des Lecythidaceae. Trouve plus

Couroupita guianensis: Le Boulet de canon (Couroupita guianensis Aubl.,1775) est un arbre à feuillage persistant de la même famille que le noyer d'Amazonie (Bertholletia excelsa), originaire du nord d'Amérique du Sud, d'Amérique tropicale et du sud des Caraïbes. Trouve plus

Courouvre: Courouvre est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est. Trouve plus

Courpalay: Courpalay est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France. Trouve plus

Courpalay-en Brie: Trouve plus

Courpet: Le courpet est un ancien type de type gabare, à usage unique, propulsé à la rame et gouverné par un long aviron de queue, utilisé en haute Dordogne depuis Argentat en Corrèze (le nom d'« Argentat » était également utilisé pour le désigner), bien qui était généralement construit en amont de la ville, à Spontour (commune de Soursac) ou Saint-Projet, aux abords des massifs forestiers. Trouve plus

Courpiac: Courpiac est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine. Trouve plus

Courpiere: Trouve plus

Courpière: Courpière (Corpèira en occitan) est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Peuplée de 4 034 habitants en 2018, Courpière s'impose comme une ville majeure du parc naturel régional Livradois-Forez et plus largement de la vallée de la Dore. Bureau centralisateur d'un canton rural, Courpière est en effet un centre économique local majeur notamment dans les secteurs de l'emballage carton ou bois, le transport, l'installation électrique, la plasturgie, le travail du métal ou encore dans le domaine des services. Ville historiquement liée à la culture et à la paysannerie puis au commerce, Courpière conserve un centre médiéval de charme relativement bien conservé. Trouve plus

Courpignac: Courpignac est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine). Ses habitants sont appelés les Courpignacais et les Courpignacaises. Trouve plus

Courquetaine: Courquetaine est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France. Trouve plus

Courre: Trouve plus

Courreaux de Groix: Trouve plus

Courrèges: Courrèges est un nom propre français qui peut faire référence à : Trouve plus

Courrèges (entreprise): Courrèges (Groupe Courrèges) est une entreprise française fondée en 1961 à Paris par André et Coqueline Courrèges. Emblématique des années 1960 avec ses minijupes, ses bottes blanches ou ses pantalons, elle bouleverse dès ses débuts les codes établis de la mode, et connait un succès important pendant une vingtaine d'années pour finalement être plus discrète à partir des années 1980. Trois décennies plus tard, elle renaît grâce à l'impulsion de deux entrepreneurs ayant acheté la marque, mais également l'héritage culturel de celle-ci. Trouve plus

Courrèges Zooop: La Courrèges Zooop est la troisième voiture électrique, créée en 2006 par Coqueline Courrèges, épouse du couturier André Courrèges, Elle fait 150 kW ou 200 ch, monte à 180 km/h et peut faire 450 km. La Bulle, première voiture de Coqueline Courrèges date de 2002 et a été exposée au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou. Ce modèle a deux portes, 2 ou 4 places, et fonctionne avec une batterie nickel cadmium (100 Ah - 96 V) assurant une autonomie de 80 km. La vitesse est limitée à 75 km/h. La deuxième conception, la Exe, date de 2004, elle dispose d'un châssis en inox tubulaire carré apparent et de batteries Lithium-Ion, d'une capacité de 149 Ah à la tension de 370 V. Elle monte de 0 à 100 km/h en 6,2 s soit le même temps qu'une Porsche Boxter, elle fait 1,62 m de haut et 2,20 m de large. L'ingénierie du bloc propulseur de ces deux voitures a été développée par la société californienne AC Propulsion. Trouve plus

Courrendlin: Courrendlin (ancien nom allemand : Rennendorf) est une commune suisse du canton du Jura. Trouve plus

Courrensan: Courrensan est une commune française située dans le département du Gers en région Occitanie. Ses habitants sont les Courrensannais et Courrensannaises. Trouve plus

Courriel: Trouve plus

Courriel et unicode: Trouve plus

Courrieleur: Trouve plus

Courrielleur: Trouve plus

Courriels: Trouve plus

Courrier: Un courrier était jadis un homme qui portait les lettres; on retrouve ce sens dans l'expression "par retour du courrier". Depuis, le courrier désigne la correspondance écrite entre une ou plusieurs personnes, généralement deux : un expéditeur qui l'envoie et un destinataire qui le reçoit. Ce sont des lettres manuscrites mais aussi des cartes postales. On les envoie dans une enveloppe, ou telles quelles quand il s'agit d'une carte postale. Le courrier est protégé par le secret de la correspondance. Le courrier a toujours existé depuis l'Antiquité et les premières formes de communication par report, dont l'action consiste à transmettre une communication par une autre forme que la parole colportée par un homme, l'écrit. Trouve plus

Courrier (homonymie): Courrier peut faire référence à : Trouve plus

Courrier 48: Trouve plus

Courrier 49: Trouve plus

Courrier 50: Trouve plus

Courrier a bicyclette: Trouve plus

Courrier à bicyclette: Trouve plus

Courrier a velo: Trouve plus

Courrier à vélo: Trouve plus

Courrier balzacien: Trouve plus

Courrier belge: Le Courrier belge est un journal quotidien libéral belge fondé en 1832 et édité à Bruxelles. Trouve plus

Courrier Cadres: Trouve plus

Courrier cadres (magazine): Trouve plus

Courrier d'Angers: Trouve plus

Courrier d'entreprise à distribution exceptionnelle: Trouve plus

Courrier d'Asie: Courrier d'Asie est un film français réalisé en 1939 par Oscar-Paul Gilbert et sorti en 1941. Trouve plus

Courrier d'Avignon: Le Courrier d'Avignon est un journal qui a occupé une place importante dans la presse internationale de langue française du XVIIIe siècle. Publié dans une enclave pontificale du royaume de France, puis à Monaco, le journal échappait au système de contrôle de la presse en France (privilège avec autorisation préalable) tout en subissant le contrôle des autorités pontificales. Le Courrier d'Avignon parut de 1733 à 1793 avec deux interruptions, l'une entre juillet 1768 et août 1769 à cause de l'annexion d'Avignon à la France et l'autre entre le 30 novembre 1790 et le 24 mai 1791. Trouve plus

Courrier de Genève: Trouve plus

Courrier de l'Ouest: Trouve plus

Courrier de la France et des Colonies: Le Courrier de la France et des Colonies est un journal hebdomadaire de quatre pages, créé au début des années 1790 à Second Street dans une capitale américaine, Philadelphie, en pleine expansion, sous la direction d'un des réfugiés français de Saint-Domingue en Amérique, Louis Gatereau, et avec la participation comme gérant de Médéric Louis Élie Moreau de Saint-Méry, qui s'occupe, lui, de la librairie située à la même adresse. Il a pour concurrent un hebdomadaire bilingue, L'Étoile américaine. Composé d'articles parus dans la presse internationale, traduits en français, accompagnés occasionnellement d'un éditorial de Gatereau, ce journal accuse en particulier, dans son édition du 4 février 1796, les Chouans d'être manipulés par les Anglais au moment où ces derniers s'allient aux colons de Saint-Domingue. Il couvre aussi les efforts déployés pour venir en aide aux réfugiés américains, parfois plongés dans la détresse financière. Dans son édition du 17 octobre 1795, le journal décrit les rapports entre colons et la population noire de Saint-Domingue, au moment où la Révolution française est confrontée à d'extrêmes résistances des colons, avant que les Anglais ne se retirent en mars 1798. Plus tard en 1815, un autre journal francophone plus important apparaît à Philadelphie, L'Abeille Américaine de Jean-Simon Chaudron. Trouve plus

Courrier de la mayenne: Trouve plus

Courrier de l'Égypte: Le Courrier de l'Égypte (souvent orthographié Courier de l'Égypte) est un journal de la propagande napoléonienne, publié par l'Institut d'Égypte, s'adressant au corps expéditionnaire de la campagne d'Égypte et devant soutenir le moral des troupes, alors que La Décade égyptienne est destinée aux civils qui avaient accompagné l'armée. Dans ses pages ont figuré « les premiers reportages de guerre, des récits de voyage des nombreux correspondants qui déambulent partout dans Le Caire à l'affut d'une scène pittoresque », raconte Kraemer. Le premier numéro paraît le 29 août 1798 ; il est imprimé par Marc Aurel, ami de Bonaparte à Valence. Joseph Fourier, rédacteur en chef, Costaz et Desgenettes participent à sa rédaction. Le dernier numéro paraît le 20 juin 1801. Le journal parvient à Grenoble où Jacques-Joseph Champollion le transmet à son jeune frère Jean-François qui, en septembre 1799, apprend que le 2 fructidor an VII : Ce journal a largement contribué à la diffusion de la langue française en Égypte car quelques années plus tard les diplomates étrangers constateront que les Français restent solidement implantés et que la presse de langue française tient le haut du pavé. Trouve plus

Courrier de l'escaut: Trouve plus

Courrier de l'Europe: Trouve plus

Courrier de l'ouest: Trouve plus

Courrier de Lyon: Le Courrier de Lyon est un des nombreux quotidiens basés à Lyon au XIXe siècle. C'est l'un des plus anciens : il est né en réaction à l'agitation ouvrière de 1831. Ce quotidien a été fondé au mois de décembre 1831, par une réunion de citoyens composée de MM. Chardiny, Clément Reyre, Pons, Élisée Devillas, Chanel, pour neutraliser l'influence hostile du journal Le Précurseur et « offrir aux fonctionnaires et aux citoyens calomniés par les feuilles hostiles au gouvernement, les moyens de se défendre ». Comme d'autres publications lyonnaises, il avait le soutien de Monseigneur de Romald, l'évêque de Lyon. Favorable au principe dynastique de la Monarchie de Juillet, il comptait 150 actionnaires, choisis dans le commerce, les sciences et l'industrie. Les fondateurs veillèrent à ce qu'aucun n'eût un emploi salarié par l'État, pour conserver au nouveau journal l'indépendance la plus absolue. À sa création, il n'a que 800 abonnés et son rédacteur adjoint est Alexandre Jouve. Adolphe Ponet a été l'un des collaborateurs du Courrier de Lyon entre 1863 et 1870. Trouve plus

Courrier de Monaco: Trouve plus

Courrier de Pologne: Trouve plus

Courrier de Varsovie: Trouve plus

Courrier d'Égypte: Trouve plus

Courrier d'entreprise à distribution exceptionnelle: Le courrier d'entreprise à distribution exceptionnelle, couramment abrégé par l'acronyme cedex, est un service que la Poste française propose depuis 1966[Lien à corriger] aux professionnels (entreprises, administrations, associations, cabinets d'avocats, de notaires ou de professions libérales, etc.) et à certains particuliers pour leur distribuer leur courrier en priorité. Les abonnés à ce service ont généralement un volume de courrier important ou des conditions de distribution spéciales. Trouve plus

Courrier des États-Unis: Trouve plus

Courrier des lecteurs: Le courrier des lecteurs désigne, dans la presse écrite, de manière générale, les courriers adressés par les lecteurs d'un magazine ou journal à la rédaction. Ces courriers peuvent être à l'attention des autres lecteurs, ou bien à la rédaction qui peut en publier des exemples lors de sondages ou de concours. L'analyse du courrier des lecteurs est une pratique courante en science de l'information et de la communication pour autant qu'elle comprend que « cette parole n'est pas une parole ordinaire puisqu'elle est, avant d'atteindre les pages 'Courrier' des magazines, sélectionnée par les journalistes en charge de la rubrique et conditionnée par le journal ». Elle respecte donc les normes discursives du journal, au point d'évoquer une « co-énonciation »: les lettres trop longues ou répétitives sont souvent tronquées (dans l'étude d'Hubé sur 3 magazines français, on voit que 14 à 23% des lettres adressées ont été coupées). La proximité avec les pratiques discursives à l'œuvre dans les forums de discussion est importante. Trouve plus

Courrier des lecteurs (Spirou): Le Courrier des lecteurs est une rubrique du journal Spirou qui prit différentes formes tout au long de l'histoire de l'hebdomadaire. Trouve plus

Courrier des Pays-Bas: Le Courrier des Pays-Bas est un journal libéral édité à Bruxelles qui était la voix principale de l'opposition de la partie sud du Royaume-Uni des Pays-Bas. Son premier numéro date du mois d'août 1821. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...