Rechercher dans ce blog

vendredi 19 mars 2021

Courantographie, Courantologie, Courantologique, Courantometre, Courantomètre,

Courantographie: Trouve plus

Courantologie: La courantologie est une science qui étudie les mouvements internes des masses d'eau. Trouve plus

Courantologique: Trouve plus

Courantometre: Trouve plus

Courantomètre: Un courantomètre est un instrument destiné à mesurer la vitesse d'écoulement de l'eau. On distingue deux applications principales : les instruments destinés à la mesure de la vitesse et du débit des canaux ou cours d'eau (Hydrométrie); les instruments destinés à la mesure de la vitesse et de la direction des courants marins.Les premiers courantomètres étaient munis d'une hélice et montés sur une tige métallique appelée « perche ». Ils sont communément appelés « moulinets hydrométriques » ou moulinets à hélice. Les premiers courantomètres marins étaient munis d'une hélice et d'un compas magnétique ; le corps du courantomètre s'orientait dans la direction du courant ; le décompte du nombre de tours d'hélice pendant une période donnée permettait d'accéder à la vitesse moyenne du courant pendant cette période. Les courantomètres modernes utilisent généralement l'effet Doppler ; un signal ultrasonore émis vers le bas (courantomètre de surface) ou vers le haut (courantomètre immergé) est rétrodiffusé par les microparticules contenues dans l'eau, puis capté par des transducteurs disposés en croix : le traitement des signaux recueillis permet de calculer les deux composantes horizontales du courant. Les premiers courantomètre à hélices furent conçus à la fin du XIXe siècle. Trouve plus

Courantomètre d'Ekman: Trouve plus

Courants alternatifs: Trouve plus

Courants anti-industriels: Trouve plus

Courants artistiques: Trouve plus

Courants artistiques du XXe siècle: Cet article fournit une liste des courants artistiques du XXe siècle par ordre chronologique. Trouve plus

Courants artistiques du XXème siècle: Trouve plus

Courants d'astrologie: A l'instar de la psychanalyse, l'astrologie est parcourue par plusieurs courants. A rebrousse-poil de l'astrologie des « Anciens », prédictive et déterministe, pratiquée par des astrologues traditionalistes, ont émergé plusieurs courants d'astro-psychologie insistant sur le libre-arbitre de l'individu. On peut ainsi citer l'astrologie humaniste, l'astrologie conditionaliste, l'astrologie structurale, l'astrologie holistique et, à la pointe de la modernité, l'astrologie karmique. Trouve plus

Courants de Foucault: On appelle courants de Foucault les courants électriques créés dans une masse conductrice, soit par la variation au cours du temps d'un champ magnétique extérieur traversant ce milieu (le flux du champ à travers le milieu), soit par un déplacement de cette masse dans un champ magnétique. Ils sont une conséquence de l'induction électromagnétique. Les courants de Foucault sont responsables d'une partie des pertes (dites pertes par courants de Foucault) dans les circuits magnétiques des machines électriques alternatives et des transformateurs. C'est la raison pour laquelle les circuits magnétiques sont constitués de tôles feuilletées afin de limiter ces courants et les pertes par effet Joule qui en découlent, ce qui améliore le rendement global des transformateurs. Trouve plus

Courants de fuite: Trouve plus

Courants de l'islam: Trouve plus

Courants de la littérature française: Trouve plus

Courants de la pensée économique: Trouve plus

Courants de l'islam: À la mort de Mahomet, le prophète de l'Islam, les musulmans furent confrontés à des thèmes non abordés directement dans le Coran, concernant la gestion du monde et le partage du pouvoir. La jeune communauté musulmane apporte plusieurs réponses aux questions sur l'organisation étatique et sociale, et sur la législation ; ces diverses réponses forment des écoles ou rites, et aboutissent à la formation des premiers courants de l'islam. Trouve plus

Courants de marées: Trouve plus

Courants de pensée: Trouve plus

Courants de pensee infirmiere: Trouve plus

Courants de pensée infirmière: Les courants de pensée infirmière représentent les différents concepts (tant philosophiques que scientifiques) issus des réflexions portées sur la pratique clinique infirmière. Ils sont contemporains des courants de pensée philosophiques humanistes qui ont pu apporter différents éclairages, notamment sur les concepts de santé, de personne, d'environnement et de soin. Par une approche théorique et documentée, les théoriciens des soins infirmiers ont établi des modèles conceptuels qui ont permis de structurer les fondements du raisonnement infirmier. Ces modèles ont aussi contribué à définir le métier d'infirmier et à en asseoir la reconnaissance au travers de l'histoire de la profession. Ces courants de pensée infirmière, et leurs modèles conceptuels correspondants, guident aujourd'hui majoritairement la pratique clinique infirmière. Trouve plus

Courants descendants de flanc avant et arrière: Les courants descendants de flancs avant et arrière sont des caractéristiques associées aux cumulonimbus de type supercellulaire Il s'agit de deux zones où l'air des niveaux moyens et supérieurs de la troposphère descendent vers le sol sous l'effet de la poussée d'Archimède négative. Les deux courants peuvent donner des rafales descendantes violentes et sont associés avec le front de rafales à l'avant d'un tel orage. Le courant descendant du flanc arrière (RFD dans l'image) se trouve à la bordure arrière du nuage, là où de l'air frais et sec de l'environnement entre dans ce dernier. Comme il est près du courant ascendant (U) dans le nuage, il peut entrer en interaction avec celui-ci et donner une tornade. Le courant descendant avant (FFD) est associé avec les précipitations de l'orage et la goutte froide. Trouve plus

Courants du judaisme: Trouve plus

Courants du judaïsme: L'hébraïsme, à partir duquel se développa le judaïsme, naquit dans un peuple qui situait sa naissance lors de la sortie de l'Égypte pharaonique après des siècles d'asservissement, et attribuait cette libération à YHWH. Cependant, en dehors de ces principes, qui n'étaient pas vécus comme des spéculations théologiques abstraites mais des expériences historiques, sur lesquelles tout le monde s'accordait, le judaïsme ne fut jamais monolithique, engendrant des courants réunissant un nombre plus ou moins grand d'adeptes. Parmi les grandes lignes de clivage entre ces courants figurent les divergences d'interprétation du texte biblique, ainsi que le rapport à une tradition orale parallèle et supposée concomitante de la Torah, appelée la Torah orale. Dès l'Antiquité, les juifs de l'époque du Second temple de Jérusalem sont éclatés en de nombreuses « sectes ». Celles-ci disparaissent après l'unification interprétative réalisée par le Talmud entre le IIe siècle et le Ve siècle, le karaïsme restant le seul contestataire, de moins en moins influent, de cette interprétation. Une nouvelle diversité apparaît au XIXe siècle en Europe, avec la remise en cause par le judaïsme réformé et ses différents courants de tout ou partie de l'interprétation talmudique de la Torah. Les courants du judaïsme sont en principe distincts des subdivisions ethniques juives et des mouvements politiques juifs. Cependant, les interactions avec ceux-ci ne sont pas rares, et le rapport au sionisme engendre des interprétations théologiques fort différentes au sein des courants du judaïsme orthodoxe comme des mouvements non-orthodoxes. Trouve plus

Courants électriques: Trouve plus

Courants enlacés: Trouve plus

Courants harmoniques: Trouve plus

Courants induits: Trouve plus

Courants induits géomagnétiquement: Trouve plus

Courants litteraires: Trouve plus

Courants littéraires: Trouve plus

Courants littéraires de la littérature française: Trouve plus

Courants marins: Trouve plus

Courants océaniques: Trouve plus

Courants politiques: Trouve plus

Courants politiques sous la Deuxième République: Plusieurs forces politiques s'affrontent durant les quatre années d'existence de la Deuxième République. Le contexte troublé de ce régime dont la forme évolue à plusieurs reprises fait que ces forces politiques sont également instables et fluctuantes, au gré des alliances et des élections. L'opposition se fait dans un premier temps entre les socialistes qui aspirent à un changement sociétal, et les républicains modérés, qui regroupent en réalité républicains de sensibilité, et conservateurs opportunistes se ralliant provisoirement à cette tendance, qui s'impose lors des législatives de 1848. Unis derrière la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte, les conservateurs forment ensuite le parti de l'Ordre, regroupant différentes tendances, notamment monarchistes. Cela a pour effet de réduire l'influence des républicains modérés qui sont totalement marginalisés lors des élections législatives de 1849. Face au parti de l'Ordre émerge une nouvelle force à gauche, les démocrates-sociaux ou Montagne, qui sont peu à peu condamnés par le régime. Enfin, une dernière évolution se déroule au sein des conservateurs lorsque se forme autour de Bonaparte un « parti de l'Élysée » qui s'aliène le parti de l'Ordre, mais gagne en puissance jusqu'au coup d'État du 2 décembre 1851. Trouve plus

Courants politiques sous la monarchie de Juillet: Dans tout gouvernement, les partis sont le dynamisme de la machine politique. Aux temps de la monarchie de Juillet, plusieurs partis politiques se confrontent. Ces partis politiques sont les républicains, le parti du mouvement, le parti de la résistance, le tiers parti, les légitimistes et les bonapartistes. Nous allons voir ici leurs actions, leur rôle etc. durant la monarchie de juillet, c'est-à-dire de 1830 à 1848. Trouve plus

Courants politiques sous la Restauration: Cet article décrit le contexte politique et les partis politiques en présence sous la Restauration (1814-1830). Trouve plus

Courants politiques sous le Second Empire: Cet article fournit diverses informations sur les partis politiques sous le Second Empire (1852 - 1870). Trouve plus

Courants porteurs en ligne: La communication par courants porteurs en ligne (ou CPL) permet de construire un réseau informatique sur le réseau électrique d'une habitation ou d'un bureau, voire d'un quartier ou groupe de bureaux. Cette idée apparue dans les années 1930 a fait l'objet de nombreuses applications (pour la domotique et l'informatique notamment), et dont les développements récents pourraient être les prémices d'un réseau électrique intelligent annoncé par de nombreux prospectivistes, dont Jeremy Rifkin dans le cadre de son projet de troisième révolution industrielle. Depuis 1950, des courants à basse et moyenne tension sont couramment utilisés pour porter des informations. Récemment (2010-2012), un protocole CPL de communication global, simple et ouvert, dit « G3-PLC » (de l'anglais « G3-Power Line Communication »), a été spécialement développé pour le fonctionnement des Smart Grid. Il constitue un pas de plus vers les réseaux électriques intelligents, et l'Internet de l'énergie. Il permet un meilleur auto-contrôle et monitoring du réseau de distribution électrique, et une gestion énergétique fine, y compris pour la gestion contrôlée de l'éclairage intérieur ou extérieur, la charge énergétique des véhicules électriques, et d'autres applications des « réseaux de demain » (gestion de production et microproduction décentralisées d'énergie irrégulières de type solaire/éolien), etc.,,. Ce protocole peut, à faible coût, compléter ou parfois concurrencer d'autres protocoles de communication dits « universels » tels que le Wi-Fi ou le Bluetooth. Il est opérant sur la basse et moyenne tension. Trouve plus

Courants potassiques rectifiants entrants: Trouve plus

Courants telluriques: Trouve plus

Courants vagabonds: Trouve plus

Courants vagabons: Trouve plus

Courantyne: Trouve plus

Courard: Le patronyme Courard, Coura ou Courrard, Courra est une variante de l'anthroponyme germanique Conra(r)d. Le patronyme pourrait aussi être un surnom provenant du wallon ou picard courârd: coureur ou libertin, mais c'est moins probable. Courard est un nom de famille notamment porté par : Philippe Courard (1966-) est un homme politique belge Trouve plus

Courau: Courau est un nom de famille notamment porté par : Clotilde Courau (née en 1969), actrice française ; Hervé Courau (né en 1943), moine bénédictin et musicologue ; Joseph Courau (1902-1981), syndicaliste français ; Laurent Courau (né en 1968), réalisateur, auteur et journaliste français. Trouve plus

Cour-au-Chantre: Trouve plus

Couraud: Couraud est un patronyme porté notamment par : Jean-Pascal Couraud (1960- disparition en 1997), journaliste français ; Marcel Couraud (1912-1986), chef d'orchestre et un chef de chœur français. Trouve plus

Couraye du Parc: Trouve plus

Courb: Courb (acronyme du latin Cogitare Urbem : penser la ville) est une marque d'automobiles françaises, fondée le 2 août 2007. La marque présente son premier modèle de véhicule électrique, la C-Zen, le 28 avril 2014, fabriquée dans ses ateliers de Saint-Priest,,. Trouve plus

Courban: Courban est une commune française située dans le canton de Châtillon-sur-Seine du département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté. Trouve plus

Courbarieu: Trouve plus

Courbaril: Le courbaril (Hymenaea courbaril) est un arbre tropical d'Amérique du Sud de la famille des Fabacées dont le bois est recherché pour ses qualités mécaniques et exploité. On le trouve sous le nom de jatoba dans de nombreux pays. La pulpe fraîche du fruit s'apprécie crue lors de balades en forêt. Au Brésil, elle est transformée en poudre avant d'entrer dans diverses préparations (boissons, etc.). En médecine populaire, on utilise l'écorce et la résine (gomme-copal) qui exsudent du tronc et des racines. Trouve plus

Courbature: La courbature ou douleur musculaire d'apparition retardée est une douleur musculaire bénigne, consécutive à un exercice physique intensif ou inhabituel. Cette douleur est la plus intense entre 24 et 72 heures suivant l'exercice, puis elle disparait graduellement après quelques jours au maximum une semaine après l'effort fait. Elle ne doit pas être confondue avec d'autres douleurs musculaires (myalgie), telles que les « courbatures sans effort » liées par exemple à une infection virale (grippe), ou à des douleurs aiguës apparaissant durant un effort physique (crampes, élongation, contracture...). Trouve plus

Courbatures: Trouve plus

Courbe: En mathématiques, plus précisément en géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe, désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuel. Par exemple, les cercles, les droites, les segments, et les lignes polygonales sont des courbes. La notion générale de courbe se décline en plusieurs objets mathématiques ayant des définitions assez proches : arcs paramétrés, lignes de niveau, sous-variétés de dimension 1. Schématiquement, ces différents modes d'introduction donnent des éclairages complémentaires sur la notion générale de courbe : une courbe peut être décrite par un point qui se meut suivant une loi déterminée. La donnée d'une valeur du paramètre temps permet alors de repérer un point sur la courbe. Intuitivement, cela signifie que les courbes sont des objets de dimension 1 ; une courbe peut être vue comme un domaine du plan ou de l'espace qui vérifie un nombre suffisant de conditions, lui conférant encore un caractère unidimensionnel.Ainsi, une courbe plane peut être représentée dans un repère cartésien par la donnée de lois décrivant abscisse et ordonnée en fonction du paramètre (équation paramétrique) : { x = ξ ( t ) y = η ( t ) , {\displaystyle {\begin{cases}x=\xi (t)\\y=\eta (t),\end{cases}}} ; dans le cas d'une courbe régulière, on peut déterminer alors un paramétrage adapté (pour lequel le vecteur vitesse est unitaire), l'abscisse curviligne, qui permet également de définir la longueur ; la courbe peut aussi être représentée par la donnée d'une équation cartésienne, ou implicite : F ( x , y ) = 0 {\displaystyle F(x,y)=0} . Trouve plus

Courbe (homonymie): Courbe désigne notamment : Trouve plus

Courbe (marine): Les courbes sont dans le vocabulaire de marine, des pièces en bois en forme de console (bois tors), ou des équerres en fer, destinées à assurer la rigidité entre certains éléments verticaux et certains éléments horizontaux d'un navire auxquels elles sont fixées. Elles prennent quelquefois le nom de « courbaton » ou de « gousset ». Trouve plus

Courbe algébrique: En mathématiques, et plus précisément en géométrie algébrique, une courbe algébrique est une variété algébrique (ou un schéma de type fini) sur un corps, dont les composantes irréductibles sont de dimension 1. Cette définition est la généralisation moderne de celle des courbes algébriques classiques, telles que les coniques, définies, dans le cas des courbes planes, comme l'ensemble des points solutions d'une équation polynomiale. Trouve plus

Courbe algébrique réelle plane: Une courbe algébrique réelle plane est une courbe dont l'équation cartésienne peut se mettre sous forme polynomiale (une courbe non algébrique est dite transcendante) : P ( x , y ) = 0 {\displaystyle P(x,y)=0} , où P est un polynôme. En géométrie algébrique, une courbe est une variété algébrique dont les composantes connexes sont toutes de dimension 1. En pratique, on se restreint souvent aux courbes projectives non singulières et connexes. Trouve plus

Courbe BP: En économie, la courbe BP est le lieu géométrique des points indiquant toutes les combinaisons du taux d'intérêt (r) et du niveau du revenu (Y) pour lesquelles la balance des paiements est en équilibre. Trouve plus

Courbe brachistochrone: Le mot brachistochrone désigne une courbe dans un plan vertical sur laquelle un point matériel pesant placé dans un champ de pesanteur uniforme, glissant sans frottement et sans vitesse initiale, présente un temps de parcours minimal parmi toutes les courbes joignant deux points fixés : on parle de problème de la courbe brachistochrone. Trouve plus

Courbe CAP: Trouve plus

Courbe caractéristique: Trouve plus

Courbe conique: Trouve plus

Courbe convexe: En géométrie, une courbe plane est dite convexe si elle est la frontière d'un ensemble convexe. Trouve plus

Courbe cubique: En mathématiques, une courbe cubique est une courbe plane définie par une équation du troisième degré F ( X , Y , Z ) = 0 {\displaystyle F(X,Y,Z)=0} en les coordonnées homogènes [X:Y:Z] du plan projectif; ou bien c'est la version non homogène pour l'espace affine obtenue en faisant Z = 1 dans une telle équation. Ici F est une combinaison linéaire non nulle des monômes de degré trois X3, X2Y, ..., Z3en X,Y et Z. Ceux-ci sont au nombre de dix; donc les courbes cubiques forment un espace projectif de dimension 9, au-dessus de n'importe quel corps commutatif K donné. Chaque point P impose une seule condition linéaire sur F, si nous demandons à C de passer par P. Donc nous pouvons trouver une courbe cubique passant par n'importe quelle famille de neuf points donnée à l'avance. Si on cherche les cubiques qui passent par 8 points donnés, on obtient pour les coefficients de l'équation d'une telle cubique un système linéaire homogène de 8 équations à 10 inconnues, dont le rang est 8 au maximum. Si ces points sont "en position générale" (la géométrie algébrique est faite entre autres pour comprendre ce que cela veut dire) le rang est exactement 8. Si alors C 1 = 0 {\displaystyle C_{1}=0\,} et C 2 = 0 {\displaystyle C_{2}=0\,} sont les équations de deux d'entre elles, les autres sont de la forme λ 1 C 1 + λ 2 C 2 = 0 {\displaystyle \lambda _{1}C_{1}+\lambda _{2}C_{2}=0\,} . Elles passent toutes par les points d'intersection de ces deux cubiques ; il y a 9 tels points d'après le théorème de Bézout. Nous venons de montrer, d'une façon un peu légère il est vrai, que toutes les cubiques planes qui passent par 8 points "en position générale" passent par un neuvième point. Ce résultat sert notamment à prouver l'associativité de la loi de groupe définie sur les cubiques non singulières, voir l'article courbe elliptique. Une courbe cubique peut avoir un point singulier ; dans ce cas elle a une paramétrisation par une droite projective. Sinon une courbe cubique non singulière est connue pour avoir neuf points d'inflexion au-dessus d'un corps algébriquement clos tel que les nombres complexes. Cela peut être démontré en prenant la version homogène de la matrice hessienne définie une cubique, et en intersectant son déterminant avec C; les intersections sont alors comptées par le théorème de Bézout. Ces points ne peuvent cependant être tous réels, de sorte qu'ils ne peuvent pas être vus dans le plan projectif réel en traçant la courbe. Les points réels des courbes cubiques furent étudiés par Newton; ils forment un ou deux ovales. Une cubique non singulière définit une courbe elliptique, sur tout corps K pour lequel elle a un point à coordonnées dans K (point K-rationnel). Les courbes elliptiques sur le corps des nombres complexes sont maintenant souvent étudiées en utilisant les fonctions elliptiques de Weierstrass. Ces fonctions elliptiques (pour un réseau donné) forment un corps isomorphe au corps des fonctions rationnelles d'une cubique d'équation affine y 2 = x ( x − 1 ) ( x − λ ) {\displaystyle y^{2}=x(x-1)(x-\lambda )} . La possibilité pour une cubique sur K d'avoir une telle forme de Weierstrass dépend de l'existence d'un point K-rationnel, qui sert comme point à l'infini dans la forme de Weierstrass. Par exemple, il y a plusieurs courbes cubiques qui n'ont pas de tel point, quand K est le corps des nombres rationnels. Trouve plus

Courbe cycloidale: Trouve plus

Courbe cycloïdale: Une courbe cycloïdale est une courbe plane transcendante, trajectoire d'un point fixé à un cercle qui roule sans glisser sur une courbe dite directrice. Il s'agit donc d'un cas particulier de roulette. Trouve plus

Courbe d'analyse thermique: Trouve plus

Courbe d'apprentissage: Trouve plus

Courbe d'indifférence: Trouve plus

Courbe d'analyse thermique: Lorsque l'on trace une courbe d'analyse thermique, on étudie la température (T), en fonction du temps (x) lors du chauffage ou du refroidissement isobare d'un corps pur. On peut alors constater qu'il existe différents paliers de changements de phases. Portail de la physique Portail de la chimie Trouve plus

Courbe d'apprentissage: Une courbe d'apprentissage est une représentation graphique de l'apprentissage avec l'expérience. Cette courbe décrit notamment la relation entre la production cumulée d'une entreprise et les quantités de facteurs nécessaires pour produire chaque unité. Une règle informelle dit que « lorsqu'on double son expérience industrielle, on arrive à réduire ses coûts de 30 % ». Trouve plus

Courbe d'aston: Trouve plus

Courbe d'audibilité: Trouve plus

Courbe de Bertrand: En mathématiques, une courbe tracée dans l'espace est dite de Bertrand s'il existe une autre courbe qui possède même normale principale que la première en chacun de ses points. La seconde courbe est appelée parfois courbe compagne. On appelle aussi couple de courbes de Bertrand, le couple formé par une telle courbe et une de ses compagnes,,. Elles sont nommées ainsi d'après le mathématicien Joseph Bertrand. En géométrie plane, une courbe régulière (dont la dérivée est partout définie et non nulle) possède une famille de courbes ayant mêmes normales principales : ce sont ses courbes parallèles (en). Pour une courbe α o ( s ) {\displaystyle \alpha _{o}\left(s\right)} , elles sont décrites par une équation de la forme : α ( s ) = α o ( s ) + r n ( s ) , {\displaystyle \alpha \left(s\right)=\alpha _{o}\left(s\right)+rn\left(s\right),} où n ( s ) {\displaystyle n\left(s\right)} est le vecteur normal unitaire à α o ( s ) {\displaystyle \alpha _{o}\left(s\right)} tel que défini dans le repère de Frenet et r une constante réelle quelconque non nulle. Dans l'espace, une courbe birégulière (dont la dérivée première et seconde ne sont pas colinéaires) gauche est rarement de Bertrand. Il faut, pour qu'elle le soit, que sa courbure, κ {\displaystyle \kappa } et sa torsion τ {\displaystyle \tau } vérifient une relation affine non linéaire : κ + τ c o t a n φ = 1 a , {\displaystyle \kappa +\tau \mathrm {cotan} \varphi ={\frac {1}{a}},} où a est une constante réelle non nulle et φ un angle constant non nul. Une courbe de Bertrand possède alors, en général, une seule courbe birégulière compagne, décrite par l'équation suivante : α ( s ) = α o ( s ) + a n ( s ) , {\displaystyle \alpha \left(s\right)=\alpha _{o}\left(s\right)+an\left(s\right),} où n ( s ) {\displaystyle n\left(s\right)} est le vecteur normal unitaire à α o ( s ) {\displaystyle \alpha _{o}\left(s\right)} tel que défini dans le repère de Frenet et a la constante réelle apparaissant dans la relation affine précédente. Ces courbes ont été étudiées par Joseph Bertrand (1850), Joseph-Alfred Serret (1851) et Gaston Darboux (1887). Trouve plus

Courbe de beveridge: Trouve plus

Courbe de Bezier: Trouve plus

Courbe de Bézier: Les courbes de Bézier sont des courbes polynomiales paramétriques développées pour concevoir des pièces de carrosserie d'automobiles. Elles ont été conçues par Paul de Casteljau en 1959 pour Citroën et, indépendamment, par Pierre Bézier en 1962 pour Renault (les travaux de Paul de Casteljau étaient confidentiels, c'est le nom de Bézier qui est passé à la postérité). Elles ont de nombreuses applications dans la synthèse d'images et le rendu de polices de caractères. Elles ont donné naissance à de nombreux autres objets mathématiques. Il existait avant Bézier des courbes d'ajustement nommées splines, mais dont le défaut était de changer d'aspect lors d'une rotation de repère, ce qui les rendait inutilisables en CAO. Bézier partit d'une approche géométrique fondée sur la linéarité de l'espace euclidien et la théorie, déjà existante, du barycentre : si la définition est purement géométrique, aucun repère n'intervient puisque la construction en est indépendante, ce qui n'était pas le cas pour les splines (les splines conformes aux principes de Bézier seront par la suite nommées B-splines). Trouve plus

Courbe de Booth: Trouve plus

Courbe de charge: Trouve plus

Courbe de chauffe: Trouve plus

Courbe de croissance: Une courbe de croissance est une échelle qui permet de suivre les paramètres de croissance des nourrissons, des enfants et des adolescents. Elle répertorie la courbe de taille, de poids, de périmètre crânien ainsi que l'indice de masse corporelle (IMC). Trouve plus

Courbe de Fricke–Macbeath: Trouve plus

Courbe de friggit: Trouve plus

Courbe de fusion en PCR en temps reel: Trouve plus

Courbe de fusion en pcr en temps réel: Trouve plus

Courbe de Gartner: Trouve plus

Courbe de Gauss: Trouve plus

Courbe de Gosper: En géométrie, la courbe de Gosper, découverte par Bill Gosper en 1973, et popularisée par Martin Gardner en 1976, est une courbe remplissante. Il s'agit d'une courbe fractale, voisine, dans sa construction, de la courbe du dragon ou de la courbe de Hilbert. Trouve plus

Courbe de Hilbert: La courbe de Hilbert est une courbe continue remplissant un carré. Elle a été décrite pour la première fois par le mathématicien allemand David Hilbert en 1891. Comme elle couvre un carré, sa dimension de Hausdorff et sa dimension topologique sont égales à 2. On la considère cependant comme faisant partie des fractales. La longueur euclidienne de Hn (la courbe approchée continue obtenue à la n-ième itération) est 2 n − 1 2 n {\displaystyle 2^{n}-{1 \over 2^{n}}} ; elle croit donc exponentiellement avec n. Pour le parcours des bases de données multi-dimensionnelles, la courbe de Hilbert a été proposée à la place de la courbe de Lebesgue parce qu'elle a un comportement préservant mieux la localité. Trouve plus

Courbe de Hubbert: Trouve plus

Courbe de Hurter-Driffield: Trouve plus

Courbe de Jordan: Trouve plus

Courbe de Kaplan-Meier: Trouve plus

Courbe de Keeling: La courbe de Keeling est un graphique de l'évolution de la concentration de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère terrestre depuis 1958. Elle est basée sur les mesures en continu faites à l'observatoire de Mauna Loa à Hawaï à l'origine sous la supervision de Charles Keeling. Ces mesures montrent l'augmentation rapide des niveaux de CO2 atmosphérique et leur variabilité au cours de l'année. La courbe rouge montre la teneur moyenne mensuelle de dioxyde de carbone, et la courbe bleue lisse cette tendance. La fluctuation annuelle de dioxyde de carbone est due aux variations saisonnières causées par les plantes. Comme beaucoup de forêts se trouvent dans l'hémisphère nord, il y a plus de consommation de gaz carbonique de l'atmosphère durant l'été septentrional que pendant l'été austral. Ce cycle annuel est indiqué dans l'encart en haut à gauche de l'image et montre la concentration moyenne de gaz au cours des différents mois par rapport à la moyenne annuelle. Ce cycle se répète quelle que soit l'année observée. Ces données ont été l'une des premières preuve de l'impact de la consommation des énergies fossiles par les sociétés humaines sur l'atmosphère, les concentrations de CO2 atteignant des valeurs probablement jamais égalées au cours des derniers 3 millions d'années. Trouve plus

Courbe de Koch: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...