Rechercher dans ce blog

mardi 16 mars 2021

Cottus asper, Cottus bairdii, Cottus beldingi, Cottus beldingii, Cottus cognatus,

Cottus asper: Trouve plus

Cottus bairdii: Le Chabot tacheté (Cottus bairdii) est une espèce de poissons de la famille des Cottidae présent en Amérique du Nord. Trouve plus

Cottus beldingi: Trouve plus

Cottus beldingii: Cottus beldingii (parfois dénommé Chabot paiute) est une espèce de poissons Scorpaeniformes de la famille des Cottidae. Trouve plus

Cottus cognatus: Le chabot visqueux (Cottus cognatus) est une espèce de poissons de la famille des Cottidae. Trouve plus

Cottus gobio: Trouve plus

Cottus gobio gobio: Trouve plus

Cottus petiti: Trouve plus

Cottus rhotheus: Cottus rhotheus (Chabot de torrent en français) est une espèce de poissons d'eau douce de la famille des Cottidae. Trouve plus

Cottus rondeleti: Trouve plus

Cotuatos: Cotuatos est une personnalité gauloise du peuple des Carnutes, du Ier siècle av. J.-C. Il nous est connu par une mention de Jules César, dans le livre VII des Commentaires sur la Guerre des Gaules. Trouve plus

Cotui: Trouve plus

Cotuí: Cotuí est une ville de la région du Cibao en République dominicaine, la capitale de la province de Sánchez Ramírez. Sa population est de 74 056 habitants (42 115 en zone urbaine et 31 941 en zone rurale). Trouve plus

Cotula: Cotula est un genre de plantes dicotylédones de la famille des Astéracées (composées). Trouve plus

Cotula coronopifolia: Trouve plus

Cotula plumosa: Trouve plus

Cotule pied-de-corbeau: La cotule pied-de-corbeau (Cotula coronopifolia) est une petite plante de la famille des Asteraceae. Son inflorescence diffère de celle des marguerites, dont elle est pourtant proche, par l'absence de fleurs en ligule ; elle a par conséquent l'aspect d'un bouton d'un jaune éclatant. Originaire d'Afrique du Sud, elle a été introduite dans de très nombreux pays où elle s'est le plus souvent naturalisée, avec une nette tendance à devenir invasive. En Europe, elle habite désormais la plupart des pays de la façade atlantique, du sud de l'Espagne au sud de la Norvège. Trouve plus

Cotulla: La ville de Cotulla (en anglais [kɵˈtuːlə]) est le siège du comté de La Salle, dans l'État du Texas, aux États-Unis. Lors du recensement de 2000, elle comptait 3 614 habitants. Trouve plus

Coturnicops: Le genre Coturnicops regroupe trois oiseaux appartenant à la famille des Rallidae. Trouve plus

Coturnicops elegans: Trouve plus

Coturnicops exquisitus: Trouve plus

Coturnicops notatus: Trouve plus

Coturnicops noveboracensis: Trouve plus

Coturniculteur: Trouve plus

Coturnicultrice: Trouve plus

Coturniculture: La coturniculture (du latin coturnix, -icis, caille) est l'élevage de la caille du Japon, la seule espèce de caille domestiquée, et de la caille des blés, élevée à des fins cynégétiques. C'est une des branches de l'aviculture. Elle est pratiquée par le coturniculteur ou la coturnicultrice. Il y a très longtemps que les cailles sont élevées pour leur chair et pour leurs œufs. Cet élevage peut se faire simplement, sans trop d'infrastructures. Les connaissances liées à cette technique sont d'ordre architectural et alimentaire et touchent les techniques d'incubation artificielle, de génétique et de prophylaxie. Dans certaines exploitations, les courbes de ponte peuvent atteindre 90 % et les courbes de fertilité, 87 %. Trouve plus

Coturnix: Coturnix est un genre d'oiseaux de la famille des Phasianidae. Il est constitué de 6 espèces vivantes de cailles. Trouve plus

Coturnix adansonii: Trouve plus

Coturnix chinensis: Trouve plus

Coturnix coromandelica: Trouve plus

Coturnix coturnix: Trouve plus

Coturnix coturnix africana: Trouve plus

Coturnix coturnix conturbans: Trouve plus

Coturnix coturnix coturnix: Trouve plus

Coturnix coturnix erlangeri: Trouve plus

Coturnix coturnix inopinata: Trouve plus

Coturnix delegorguei: Trouve plus

Coturnix japonica: Trouve plus

Coturnix novaezelandiae: Trouve plus

Coturnix pectoralis: Trouve plus

Coturnix ypsilophora: Trouve plus

Coty: Trouve plus

Coty (entreprise): Coty est une multinationale américaine de produits de beauté et de soin fondée à Paris par François Coty en 1904. Avec ses filiales et partenaires, Coty développe, produit, commercialise et distribue des parfums, du maquillage, soin de la peau, soin des ongles ainsi que des produits capillaires professionnels. Coty possède environ 77 marques en 2018. Trouve plus

Coty (parfum): Trouve plus

Coty Clarke: Coty Clarke, né le 4 juillet 1992 à Antioch (en), Tennessee, est un joueur américain de basket-ball. Il évolue au poste d'ailier. Trouve plus

Coty, Inc.: Trouve plus

Cotyaeum: Trouve plus

Cotycuara crinita: Cotycuara crinita est une espèce de coléoptères de la famille des Cerambycidae. Elle a été décrite par Maria Galileo (d) et Ubirajara Martins (d) en 2005 Trouve plus

Cotyle: Trouve plus

Cotyle (homonymie): La cotyle est la surface articulaire d'un os. Par extension, la cotyle ou acetabulum est la surface articulaire de l'os iliaque. La cotyle est une forme de vase à vin de la Grèce antique, qui sert aussi d'unité de volume (environ un quart de litre). Trouve plus

Cotylea: Les Cotylea sont un sous-ordre de vers plats (Plathelminthes), de l'ordre des Polycladida. Trouve plus

Cotyledon: Cotyledon est un genre de plantes grasses de la famille des Crassulaceae. Ces plantes sont originaires de la péninsule Arabique et des parties les plus sèches d'Afrique, comme celles d'Afrique australe. Trouve plus

Cotylédon: Le cotylédon (scientifiquement nommé feuille cotylédonaire) est une feuille primordiale constitutive de la graine. Le terme vient du grec, κοτυληδών, κοτυληδόνος , de κοτύλη qui désignait une mesure de capacité, c'est-à-dire une cavité, un creux, un contenant. Il est employé pour la première fois le 26 juin 1682 par le naturaliste anglais John Ray dans une notice de son ouvrage Methodus plantarum nova. Les graines des plantes monocotylédones comportent un seul cotylédon (blé, maïs) ; celles des dicotylédones en comportent deux (haricot, pois, marronnier, chanvre) ; ils sont parfois secondairement polycotylédonés chez les Gymnospermes qui en comptent de 2 (cyprès commun) à 24 (Pinus maximartinezii). Situés dans la graine, les cotylédons sont nécessaires au développement de la jeune plantule des Spermaphytes. Ils lui fournissent en effet les métabolites nécessaires à sa croissance soit par photosynthèse (les cotylédons verdissent, devenant des préfeuilles ou éophylles notamment chez les monocotylédones), soit en utilisant les réserves nutritives (protéines, lipides, et sucres) mises en place dans la graine, fonctionnant comme des suçoirs. Trouve plus

Cotyledon orbiculata: Cotyledon orbiculata est une plante succulente de la famille des Crassulaceae, originaire d'Afrique du Sud. Trouve plus

Cotyledon tomentosa: Cotyledon tomentosa est une espèce du genre Cotyledon. Originaire d'Afrique, cette espèce est dotée de grandes feuilles vertes et duveteuses, trapues et ovales, dentelées aux extrémités qui donnent l'impression de pattes d'ours. Au printemps, elle forme de grandes fleurs orange en forme de cloche. En Afrique, les cette espèce se développe généralement dans zones avec un excellent drainage assuré par un sol très poreux. Ils se développent avec une lumière vive et un flux d'air suffisant. Trouve plus

Cotyledonoideæ: Trouve plus

Cotylédonoïdées: Trouve plus

Cotylelobium: Cotylelobium est un genre d'arbres de la famille des Dipterocarpaceae localisé au Sri Lanka et à l'Asie du Sud-Est. Trouve plus

Cotylelobium burckii: Cotylelobium burckii est un grand arbre sempervirent de Bornéo, appartenant à la famille des Diptérocarpacées. Trouve plus

Cotylelobium lanceolatum: Cotylelobium lanceolatum est un grand arbre sempervirent d'Asie du Sud-Est, appartenant à la famille des Diptérocarpacées. Trouve plus

Cotylelobium lewisianum: Cotylelobium lewisianum est un arbre sempervirent du Sri Lanka, appartenant à la famille des Diptérocarpacées. Trouve plus

Cotylelobium melanoxylon: Cotylelobium melanoxylon est un arbre sempervirent d'Asie du Sud-Est, appartenant à la famille des Diptérocarpacées. Trouve plus

Cotylelobium scabriusculum: Cotylelobium scabriusculum est un arbre sempervirent du Sri Lanka, appartenant à la famille des Diptérocarpacées. Trouve plus

Cotylopus: Portail de l'ichtyologie Trouve plus

Cotylopus acutipinnis: Trouve plus

Cotylorhiza: Le genre Cotylorhiza est un genre de méduses, de la famille des Cepheidae. Trouve plus

Cotylorhiza tuberculata: La méduse Cotylorhiza tuberculata, souvent appelée méduse œuf au plat, est une méduse de la classe des Scyphozoaires, de l'ordre des Rhizostomae et de la famille des Cepheidae, que l'on trouve en Méditerranée. Elle est parfois classée dans le genre Cassiopea sous le nom de Cassiopea mediterranea. Trouve plus

Cotylorhynchus: Cotylorhynchus est un genre éteint de très grands synapsides ayant vécu dans le sud de l'actuelle Amérique du Nord au début du Permien, de 279,5 à 272 millions d'années avant notre ère (Kungurien). Il est le membre le plus connu de la famille des Caseidae, le groupe de plus grands vertébrés terrestres du début du Permien. Ils étaient herbivores et, du fait de leur taille, n'avaient probablement pas de prédateurs. Trouve plus

Cotylosaures: Trouve plus

Cotylosauria: Trouve plus

Cotyora: Trouve plus

Cotys: Cotys ou Kotys (en grec ancien Κότυς / Kótus) est le nom de plusieurs rois de Thrace, de la Cappadoce, et du Bosphore. Le plus ancien que nous connaissions est un certain Cotys, roi de Thrace, qui, vers le VIIe siècle av. J.-C., permit à Alyatte II, roi de Lydie, de faire venir en Asie une colonie de Mysiens. Les rois de cette famille se disaient descendants d'Eumolpos, et, en conséquence, ils conservèrent toujours des liaisons très étroites avec les Athéniens, qui accordèrent à plusieurs d'entre eux le titre de citoyen. Trouve plus

Cotys (mythologie): Dans la mythologie grecque, Cotys (en grec ancien Κότυς / Kótus) est une déesse de l'impudicité. Son culte, né en Thrace, passa en Phrygie, et de là en Grèce. Elle avait un temple à Athènes, et des prêtres appelés Baptes. On célébrait en son honneur des cérémonies accompagnées de débauches. Trouve plus

Cotys Ier: Cotys Ier (ou Kotys), fils de Penthée, né sous le règne de Seuthes Ier, devient prince d'une portion de la Thrace, roi des Odryses, vers l'an 384 av. J.-C., et règne jusqu'en vers l'an 360 av. J.-C. Le royaume atteint son apogée sous son règne. Aux débuts de son règne, il s'entend bien avec les Athéniens et donne même sa fille à Iphicrate, un général, qui a rendu quelques services à son père. Il subjugue les peuples voisins et devient le roi le plus puissant de Thrace, ce qui engage les Athéniens, qui le ménagent à cause de la Chersonèse de Thrace, à lui accorder le titre de citoyen et à lui décerner des couronnes d'or. Plus tard, les Athéniens et les Thraces s'opposent concernant une révolte en Perse. Cotys veut ensuite attaquer la Chersonèse de Thrace, mais Iphicrate ne veut pas contribuer à dépouiller sa patrie et quitte son service. Les Athéniens organisent une rébellion, aidant Miltocytlus à se révolter contre lui. Athènes se hâte d'accorder au rebelle une aide militaire mais les orateurs du parti d'Iphicrate trouvent le moyen de d'empêcher l'armée athénienne de partir, en soudoyant les commandants. Cotys vainc Miltocytlos, s'empare du Mont-Sacré de la Thrace, et de tous les trésors qui s'y trouvent. Les Athéniens, à cette nouvelle, font le procès du général de l'armée restée à Athènes et envoient d'autres généraux combattre Cotys qui les vainc grâce aux conseils d'Iphicrate. Cotys ne renonce pas à son projet et il s'empare de la plus grande partie de la Chersonèse de Thrace en 360 av. J.-C.. Il est ensuite assassiné, vers l'an 360 av. J.-C., par deux élèves de Platon. Alors qu'ils étaient conseillers du roi, ils l'assassinèrent au cours d'une fête dans son palais, prétextant qu'il avait fait du tort à leur père. À leur retour à Athènes, ils sont proclamés citoyens d'honneur et récompensés par des couronnes d'or. À sa mort, la Thrace est divisée en trois royaumes : son fils Cersobleptès à l'est, Bérisadès à l'ouest et Amadocos II au centre. Les trois royaumes tomberont tous, avant 341 av. J.-C., les uns après les autres sous la coupe des Macédoniens de Philippe II, père d'Alexandre le Grand. Il faudra attendre Seuthès III, possible fils de Cotys Ier, pour recouvrer un royaume de Thrace indépendant à la fin du IVe siècle av. J.-C.. Cotys avait quelques talents militaires mais la violence de son caractère l'entraîne dans des actes de cruauté qui souillent son règne. Il est, aux débuts, en garde contre lui-même. En effet, un marchand étranger lui ayant apporté des vases de terre d'un travail très-précieux, qu'il récompense magnifiquement, mais les fait briser sur-le-champ, de crainte, dit-il, de punir trop sévèrement ceux qui auraient le malheur d'en casser quelqu'un. S'étant adonné par la suite au vin, comme tous les Thraces, il perd toute retenue. Il ouvrit, de ses propres mains, le ventre de sa femme, dont il est devenu jaloux. À la suite d'une orgie, il imagine que Minerve vient pour se marier avec lui, et tue successivement deux de ses gardes, qui, envoyés au-devant de la déesse, sont venus dire qu'ils n'ont rien vu. Le troisième, plus adroit, annonce que la déesse s'avance, et Cotys, accablé par le vin, s'étant endormi, oublie, en s'éveillant, tout ce qui s'est passé. On trouve chez Athénée un récit très-plaisant, fait par un poète comique, du repas que Cotys donne pour le mariage de sa fille avec Iphicrate. Trouve plus

Cotys Ier du Bosphore: Tibérius Julius Cotys Ier (grec ancien : Τιβέριος Ἰούλιος Κότυς Α') est un roi du Bosphore et de Colchide de 45 à 62 et, pour le royaume du Bosphore, à 69 ap. J.-C. Trouve plus

Cotys II: Cotys II est un prince de Thrace du IIe siècle av. J.-C. et roi des Odryses, son règne se situe entre les années 185 et 165 av. J.-C. Il est le fils de Seuthès IV, son prédécesseur, et le père de Beithys, son successeur. Il est connu pour avoir aidé Persée de Macédoine contre les Romains. Il amène 2 000 soldats, dont la moitié en cavalerie, à Persée. Il commande l'aile gauche lors de la bataille où le consul Licinius Crassus est défait (bataille de Callinicus), en l'an 171 av. J.-C. Eumène II, roi de Pergame et allié des Romains, ayant fait révolter quelques peuples de la Thrace, Cotys est obligé de quitter Persée de Macédoine pour aller défendre ses États. Il participe aussi à la bataille de Pydna, où il fuit dans les premiers au côté de Persée. Son fils, vraisemblablement Beithys, est capturé par Paul Émile après la bataille, et orne le triomphe romain du général. Cotys envoie une ambassade à Rome pour le réclamer, ainsi que d'autres otages, et excuser sa conduite dans la guerre de Macédoine. Le Sénat de la République romaine, souhaitant s'attacher le royaume thrace, accepte de renvoyer le fils et les otages sans rançon. On ignore l'histoire de Cotys après cette ambassade qui se déroule en 167 av. J.-C. C'est à partir de cette époque que le royaume des Odryses devient un allié puis client de la République romaine. Trouve plus

Cotys II du Bosphore: Tibérius Julius Cotys II (grec ancien : Τιβέριος Ἰούλιος Κότυς Β' Φιλόκαισαρ Φιλορώμαίος Eυσεbής) est un roi du Bosphore ayant régné de 124 à 133. Trouve plus

Cotys III du Bosphore: Tibérius Julius Cotys III (grec ancien : Τιβέριος Ἰούλιος Κότυς Γ') est un roi du Bosphore ayant régné de 227 à 234. Trouve plus

Cotys IV: Cotys IV est un prince astéen de Thrace du Ier siècle av. J.-C. et roi des Odryses de 57 et 48 av. J.-C. Il est le fils de Sadalès Ier, son prédécesseur, et le père de Sadalès II, son successeur. Il achète, pour 300 talents, la permission de s'emparer des États des Besses dirigés par Rabocentus, au préteur de Macédoine, un certain Pison. Il les réunit aux siens. Il envoie par la suite 500 hommes, commandés par son fils Sadalès, au secours de Pompée contre Jules César,. Le reste de son histoire nous est inconnu. Trouve plus

Cotys IX: Cotys IX est un prince thrace des débuts de l'Empire romain, co-roi des Sapéens et des Odryses avec son cousin Rhémétalcès II de 19 à 38, puis roi d'Arménie Mineure de 38 à 54. Il est le fils de Cotys VIII de Thrace et le frère de son successeur, Rhémétalcès III, dernier roi des Odryses. Trouve plus

Cotys VI: Cotys VI est un prince thrace du Ier siècle av. J.-C., roi des Sapéens d'environ 42 à 31/15 av. J.-C. Il est respectivement le fils et le neveu de ses prédécesseurs Rhescuporis Ier et Rhascus et le probable père de son successeur Rhémétalcès Ier. À l'instar de ses prédécesseurs, c'est un prince qui appartient à la famille qui règne sur les Thraces Sapéens et possède toute la région maritime située à l'est de la rivière Strymon jusqu'à la Chersonèse de Thrace. Il meurt peut-être lors de la dernière Guerre civile de la République romaine, autour de 31 av. J.-C. Lors de cette guerre civile à la suite du second triumvirat, il a peut-être pris le parti de Marc Antoine contre Octave. Il décède peut-être au combat contre les Besses vers 15 av. J.-C. Les Besses, peuple de la Thrace, restés indépendants de Rome, ont attaqué les provinces thraces alliées de l'Empire romain sous la conduite de Volgaisos, grand-prêtre du sanctuaire de Dionysos dans l'Haimos. Les barbares sont repoussés par une armée romaine aidée de leurs alliés thraces. Trouve plus

Cotys VII: Cotys VII est un prince thrace des débuts de l'Empire romain, roi des Astéens et des Odryses de 31 à 18 av. J.-C. Il est le fils de Sadalès II comme peut-être son prédécesseur et frère Sadalès III, et le père de son successeur Rhescuporis II. Sadalès III (ou Adallas), qui reçoit le trône des Odryses de la part de Marc Antoine en 42 av. J.-C. après la bataille de Philippes, est dépouillé de ses états par Auguste, qui couronne Cotys VII. Vers 18 av. J.-C., Cotys VII meurt, et son beau-frère, roi des Sapéens, Rhémétalcès Ier, devient le tuteur de ses enfants, dont Rhescuporis II, le nouveau roi. Les Besses, peuple de la Thrace, restés indépendants de Rome, attaquent les provinces thraces alliées de l'Empire romain. Les barbares sont repoussés par une armée romaine aidée de leurs alliés thraces. Dans les années 13/11 av. J.-C., Rhescuporis et son oncle Rhémétalcès sont à nouveau attaqués par les Besses. Cette attaque est plus sérieuse que la précédente et Rhescuporis est vaincu et tué. Rhémétalcès est aussi mis en déroute mais parvient à fuir. L'aide des Romains permet de détruire les Besses, les terres du prince astéen Rhescuporis sont en partie rattachées à Rome et le prince sapéen Rhémétalcès Ier devient le roi du dernier royaume thrace, celui des Odryses, succédant à Rhescuporis. Trouve plus

Cotys VIII: Cotys VIII est un prince thrace des débuts de l'Empire romain, co-roi des Sapéens et des Odryses avec son oncle Rhescuporis III de 12 à 19. Il est le fils de son prédécesseur Rhémétalcès Ier, et le père d'un de ses successeurs, Cotys IX, ainsi que de Rhémétalcès III, le dernier roi thrace. Il se marie avec Antonia Tryphaena, future reine du Pont. Le roi Rhémétalcès Ier meurt vers l'an 12 et ses États, alliés de Rome, sont divisés en deux parties, qui sont réparties entre le fils et le frère du roi défunt, Cotys VIII et Rhescuporis III. Cotys reçoit la région proche de la côte et des colonies grecques. Rhescuporis, celle sauvage et inculte de l'intérieur, exposée à des attaques hostiles des peuples voisins. Comme il a reçu une éducation grecque, Auguste lui donne dans ce partage la portion de la Thrace la plus civilisée, dans le voisinage des villes grecques. Il se distingue par son humanité et son goût pour les lettres. Antipater le célèbre par une épigramme, et Ovide lui adresse la neuvième élégie du deuxième livre des Pontiques. Il y fait un grand éloge de ce prince, et loue ses vers qui sont sans doute en grec. Rhescuporis décide de s'approprier les terres de son neveu, mais attend la mort d'Auguste, craignant de son courroux, puis mène à l'encontre de son neveu une série d'actions violentes. En 19, Tibère, dans une tentative d'empêcher une nouvelle guerre qui aurait probablement nécessité l'intervention des troupes romaines, envoie des émissaires aux deux rois thraces afin de favoriser l'ouverture de négociations de paix. Cotys congédie ses troupes et Rhescuporis feint de suivre son exemple : il propose une entrevue à son neveu, qui s'y rend sans défiance. Au milieu d'un festin, Rhescuporis le charge de chaînes, et s'empare aussitôt de ses états : puis il l'accuse de trahison auprès de Tibère puis demande que Rome reconnaisse sa souveraineté sur toute la Thrace. Tibère invite Rhescuporis à rejoindre Rome pour justifier l'arrestation de Cotys. Le roi thrace refuse et tue son neveu. Tibère envoie alors chez Rhescuporis le gouverneur de la Mésie Lucius Pomponius Flaccus qui, vieil ami du roi thrace, le convainc d'aller à Rome. Rhescuporis est accusé par la veuve de Cotys, Antonia Tryphaena, fille de Pythodoris, reine de Pont, et jugé et condamné par le Sénat à une peine de confinement pour le meurtre de Cotys, et est envoyé à Alexandrie en Égypte. Peu après, il y est mis à mort, pour avoir tenté de s'échapper. Le royaume de Thrace est divisé entre Rhémétalcès II, fils de Rhescuporis qui s'est ouvertement opposé aux plans de son père, et les très jeunes enfants de Cotys, Cotys IX puis Rhémétalcès III, au nom desquels le propréteur Titus Trebellenus Rufus est nommé régent. Plus tard, vers 39, Rhémétalcès III devient le seul roi et à sa mort en 46, la Thrace est intégrée à l'Empire romain. Trouve plus

Cotztetlana: Cotztetlana est un genre d'araignées mygalomorphes de la famille des Theraphosidae. Trouve plus

Cotztetlana omiltemi: Cotztetlana omiltemi est une espèce d'araignées mygalomorphes de la famille des Theraphosidae. Trouve plus

Cou: En anatomie, le cou est, chez un certain nombre de vertébrés, la région du corps qui est située entre la tête et le thorax. Le cou a plusieurs fonctions : il soutient et donne à la tête sa mobilité, laisse passage à plusieurs éléments viscéraux du système nerveux, des appareils digestif, ventilatoire et phonatoire, permet la vascularisation de la tête et joue un rôle dans le métabolisme général et phosphocalcique. Trouve plus

Cou de l'oie: Trouve plus

Cou nu: La cou-nu est une race de poule domestique originaire de Transylvanie. Trouve plus

Cou nu du Forez: La Cou nu du Forez est une race de poule française. Trouve plus

Coua: Le genre Coua comprend actuellement neuf espèces d'oiseaux endémiques de Madagascar, appartenant à la famille des Cuculidae. Une dixième a disparu. Le nom normalisé français est identique au nom de genre. Trouve plus

Coua à tête rousse: Le Coua à tête rousse (Coua ruficeps) est une espèce d'oiseaux endémique du nord-ouest de Madagascar appartenant à la famille des Cuculidae. Trouve plus

Coua bleu: Le Coua bleu (Coua caerulea) est une espèce d'oiseau, endémique de Madagascar, appartenant à la famille des Cuculidae. Trouve plus

Coua caerulea: Trouve plus

Coua coquereli: Trouve plus

Coua coureur: Le Coua coureur (Coua cursor) est une espèce d'oiseaux endémique de Madagascar, de la famille des Cuculidae. Trouve plus

Coua cristata: Trouve plus

Coua cursor: Trouve plus

Coua de Coquerel: Le Coua de Coquerel (Coua coquereli) est une espèce d'oiseaux, endémique de Madagascar, de la famille des Cuculidae. Trouve plus

Coua de Delalande: Le Coua de Delalande (Coua delalandei) est une espèce éteinte d'oiseaux connue par treize spécimens probablement récoltés sur l'île de Sainte-Marie (Nosy Boraha) à Madagascar. C'était une espèce terrestre des forêts humides primaires. Avec l'arrivée des humains, l'île fut complètement déboisée, et l'espère souffrit également de l'introduction de rats. Son nom commémore Pierre Antoine Delalande (1787-1823). Trouve plus

Coua de Reynaud: Le Coua de Reynaud (Coua reynaudii) est une espèce d'oiseaux endémique de Madagascar appartenant à la famille des Cuculidae. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...