Rechercher dans ce blog

lundi 15 mars 2021

Coronille des jardins, Coronille emerus, Coronille naine, Coronis, Coronis (diacritique),

Coronille des jardins: La coronille des jardins ou coronille arbrisseau (Hippocrepis emerus syn. Coronilla emerus) est un arbuste de la famille des Fabacées. Elle est parfois plantée dans les jardins. Trouve plus

Coronille emerus: Trouve plus

Coronille naine: Trouve plus

Coronis: Dans la mythologie grecque, ce nom peut désigner : Coronis fille de Phlégias, la mère d'Asclépios, Coronis fille de Coronée, poursuivie par Poséidon, Coronis, une des Hyades, fille d'Atlas, nourrice de Dionysos. Coronis est une pastorale héroïque de Theobaldo di Gatti sur un livret de Daniel-Paul Chappuzeau de Baugé (1691). Le coronis est une espèce de papillon appartenant à la famille des Nymphalidae. En grec ancien, la coronis est un symbole graphique semblable à l'esprit doux notant une crase. En astronomie, 158 Coronis est un astéroïde. Trouve plus

Coronis (diacritique): Trouve plus

Coronis (Hyade): Dans la mythologie grecque, Coronis était une des Hyades, nourrices de Zeus puis de Dyonisos. Elle a pour père Océan ou Atlas et pour mère Pléioné ou Éthra. Trouve plus

Coronis canace: Trouve plus

Coronis echenais: Trouve plus

Coronis fille de Coronée: Dans la mythologie grecque, Coronis(nymphe) (en grec ancien Κορωνίς / Korônís, de κορώνη / korốnê, « corneille ») est la fille de Coronée (en). Elle est changée en corneille par Athéna afin de lui permettre d'échapper aux poursuites incessantes de Poséidon qui en était tombé éperdument amoureux. Portail de la mythologie grecque Trouve plus

Coronis fille de Phlegias: Trouve plus

Coronis fille de phlégias: Trouve plus

Coronis hyphasis: Trouve plus

Coronis hysudrus: Trouve plus

Coronis, fille de Phlégias: Trouve plus

Coronium: Pour le genre de gastéropodes, voir Coronium (mollusque). Le coronium est le nom d'un élément chimique hypothétique dont l'existence a été postulée au XIXe siècle. Il est nommé d'après la couronne solaire. Son existence a été suggérée après la découverte d'une nouvelle raie verte dans le spectre solaire. Elle a ensuite été attribuée au fer hautement ionisé présent dans la couronne. Trouve plus

Coronium (genre): Trouve plus

Coronium (mollusque): Coronium est un genre de mollusques gastéropodes de la famille des Muricidae et de la sous-famille des Trophoninae. Trouve plus

Coronium elegans: Coronium elegans est une espèce de mollusques gastéropodes marins de la famille des Muricidae et de la sous-famille des Trophoninae. C'est une espèce d'eau profonde, trouvée au sud-est du Brésil. Trouve plus

Coronmeuse: Coronmeuse est un sous-quartier de la ville de Liège situé dans le quartier administratif du Nord. Ce sous-quartier a un caractère ouvrier, il est situé sur la rive gauche de la Meuse et il est à la limite nord de la ville avec la commune de Herstal. Les Halles des foires de Liège, la patinoire de Coronmeuse (abandonnée depuis l'ouverture de la patinoire de la Médiacité) et le parc Astrid y sont situés. Trouve plus

Coronne: La Coronne est une rivière affluente du Lez. Le cours d'eau traverse deux départements : le sud de la Drôme, et le Vaucluse, dans l'enclave des Papes. Trouve plus

Coronne (rivière): Trouve plus

Coronocephalus: Coronocephalus est un genre de trilobites de l'ordre des Phacopida, du sous-ordre des Cheirurina et de la famille des Encrinuridae. Les espèces datent de la fin de l'Ordovicien jusqu'au début du Silurien et ont été trouvées en Australie et en Chine. Trouve plus

Coronocephalus changningensis: Trouve plus

Coronocephalus elegans: Trouve plus

Coronocephalus gauluoensis: Trouve plus

Coronocephalus jastrowi: Trouve plus

Coronocephalus kobayashii: Trouve plus

Coronocephalus rongxiensis: Trouve plus

Coronocephalus tenuisulcatus: Trouve plus

Coronocephalus urbis: Trouve plus

Coronodon: Coronodon est un genre éteint de « vraies baleines » (baleines à fanons), un mysticète primitif à dents ayant vécu aux États-Unis au cours de l'Oligocène inférieur (Rupélien), il y a environ 30 Ma (millions d'années). Ce genre se place entre les archéocètes prédateurs et les mysticètes modernes. Ses restes fossiles ont été découverts dans la formation géologique d'Ashley en Caroline du Sud. Une seule espèce est rattachée au genre : Coronodon havensteini, décrite par Jonathan H. Geister, Robert W. Boessenecker, Mace Brown et Brian L. Beatty. Trouve plus

Coronographe: Trouve plus

Coronographie: La coronographie est une technique en astronomie qui consiste à reproduire le phénomène céleste des éclipses totales. Le coronographe permet en effet de masquer la partie centrale de l'étoile. Ainsi, seule la couronne de l'étoile observée apparaît, car elle n'est plus « noyée » par la lumière de la photosphère (le disque stellaire) : l'instrument n'est pas ébloui. Trouve plus

Coronosaurus: Coronosaurus est un genre de dinosaures ornithischiens de la famille des cératopsidés, représenté par une seule espèce, Coronosaurus brinkmani, à l'origine classée au sein du genre Centrosaurus. Ses restes ont été retrouvés dans la formation d'Oldman, en Alberta. Ils sont datés du Campanien (entre 83,5 ± 0,7 et 70,6 ± 0,6 Ma), étage stratigraphique du Crétacé supérieur. Trouve plus

Coronosaurus brinkmani: Trouve plus

Corophie tourneur: Trouve plus

Corophium volutator: Corophium volutator, parfois connu sous le nom de « corophie tourneur », est une espèce de petits crustacés amphipodes de la famille des Corophiidae. Il forme des populations très denses dans les vases et les sables vaseux littoraux. Trouve plus

Coroplastie: Trouve plus

Coroplathie: La coroplathie ou coroplastie est un mode de fabrication de sculptures par modelage, dont le résultat est, ensuite, le plus souvent, cuit (terre cuite). Le coroplaste (du grec korè, « jeune fille » et plastês, « qui forme ») étant un modeleur de figurines en terre cuite. C'est une pratique très anciennement répandue : au Japon dès la période Jōmon dès le VIIe millénaire, dès le Néolithique en Occident (par exemple dans la culture de Halaf (aussi au VIIe millénaire), dans les cultures précolombiennes, en Afrique ancienne comme dans la culture Nok, en Inde et en Chine ou en Indonésie : partout où l'on trouve des terres cuites on trouve des figurines en terre cuite. Son origine, en Occident, est proche-orientale et importée dans le bassin occidental de la mer Méditerranée par les Phéniciens. Les Étrusques la pratiquent (terres cuites du palais de Poggio Civitate à Murlo, ancêtres divinisés en statues-acrotères à large « chapeau » dits cowboy de Murlo) et son apogée est atteint entre la fin du VIe et le premier quart du Ve siècle av. J.-C. par les décors du temple de Portonaccio à Véies, et ceux des deux temples de Pyrgi. Divers modes de fabrication ont prévalu : modelée parfois à la main, elle peut aussi être issue de moules. Dans le monde punique, elle est surtout réalisée au tour. Les fouilles du sanctuaire de Thinissut ont permis de mettre au jour une collection exceptionnelle de statues modelées au moyen de cette technique. Trouve plus

Coropuna: Trouve plus

Coros: Coros (ou Koros), du grec Κόρος (Koros)) est l'une des divinités secondaires accompagnant le dieu mythologique grec Dionysos. Fils de Dyssebeia , l'impiété et frère d'Hybris la démesure. Il personnifie usuellement la satiété, le dédain, l'insolence et la surabondance. Trouve plus

Coroscanner: Trouve plus

Coro-scanner: Trouve plus

Corosoma: Trouve plus

Corosoma sellowi: Corosoma sellowi, unique représentant du genre Corosoma, est une espèce de pseudoscorpions de la famille des Chernetidae. Trouve plus

Corossol: Le corossol, appelé aussi corossol épineux, ou encore cachiment, comme d'autres fruits des arbres du genre Annona, est le fruit du corossolier (Annona muricata, de la famille des Annonaceae), qui pousse en Afrique, en Amérique, en Asie et en Océanie. Trouve plus

Corossole: Trouve plus

Corossolier: Trouve plus

Corosync Cluster Engine: Corosync Cluster Engine est projet de logiciel Open source dérivé de l'OpenAIS project et sous licence Licence BSD modifiée. La mission de Corosync est de développer et de maintenir un cluster open source défini par la communauté. Trouve plus

Corot: Corot peut désigner : le peintre paysagiste français Jean-Baptiste Camille Corot, le télescope spatial français CoRoT (acronyme de COnvection, Rotation et Transits planétaires). Trouve plus

Corot (satellite): Trouve plus

Corot (télescope spatial): Trouve plus

Corot 7: Trouve plus

CoRoT 7b: Trouve plus

CoRoT-1: CoRoT-1 est une étoile naine jaune similaire au Soleil. L'étoile se situe à environ ∼2 630 a.l. (∼806 pc) de la Terre dans la constellation de la Licorne. La magnitude apparente de cette étoile est de 13,6 en lumière visible, ce qui signifie qu'elle n'est pas visible à l'œil nu ; cependant, elle peut être vue à travers un télescope amateur de taille moyenne lors d'une nuit claire et sombre. La première exoplanète découverte par la mission CoRoT le fut autour de cette étoile ; on considère qu'il s'agit d'un Jupiter chaud et est approximativement de la même masse que la planète Jupiter elle-même. Trouve plus

CoRoT-1 b: CoRoT-1 b (anciennement CoRoT-Exo-1 b) est la première planète extrasolaire détectée par la mission CoRoT. La découverte fut annoncée le 3 mai 2007. Cette planète est située à ∼2 630 a.l. (∼806 pc) dans la constellation de la Licorne, son rayon est estimé entre 1,5 et 1,8 fois celui de Jupiter. C'est un Jupiter chaud. Trouve plus

CoRoT-10 b: CoRoT-10 b est une exoplanète orbitant autour de l'étoile CoRoT-10, elle a été découverte en 2010. Trouve plus

CoRoT-11 b: CoRoT-11 b est une exoplanète orbitant autour de l'étoile CoRoT-11, elle a été découverte en 2010. Trouve plus

CoRoT-12 b: CoRoT-12 b est une exoplanète orbitant autour de l'étoile CoRoT-12, elle a été découverte en 2010. Trouve plus

CoRoT-13 b: CoRoT-13 b est une planète extrasolaire en orbite autour de l'étoile CoRoT-13. Elle a été découverte en transit devant son étoile grâce au télescope CoRoT le 12 juillet 2010. Cette planète est un Jupiter chaud ayant une période orbitale de seulement 4,04 jours terrestres, à environ 4 257,5 a.l. de notre Système solaire. Sa masse est de 1,3008 masse jovienne et son rayon de 0,9 rayon jovien, pour une masse volumique de 2,34 g cm−3. Sa densité est très importante pour une telle masse. Ceci implique l'existence d'une quantité d'éléments lourds comprise entre 140 et 300 masses terrestres (~0,45 à 0,95 masse jovienne, soit un à deux tiers de sa masse totale). CoRoT-13b orbite une étoile de métallicité solaire de type G0V et d'une température de 5 945 K pour une masse de 1,09 masse solaire et un rayon de 1,01 rayon solaire. Son abondance en lithium est de +1,45 dex pour un âge estimé entre 0,12 et 3,15 milliards d'années. L'abondance en lithium de l'étoile est en accord avec sa température effective, son niveau d'activité et l'intervalle de son âge dérivé à partir d'une analyse stellaire. Trouve plus

CoRoT-13b: Trouve plus

CoRoT-1b: Trouve plus

CoRoT-2: CoRoT-2 est une étoile naine jaune de la séquence principale légèrement moins chaude que le Soleil. Cette étoile se situe à environ ∼700 a.l. (∼215 pc) du Soleil dans la constellation de l'Aigle. La magnitude apparente de cette étoile est de 12, ce qui signifie qu'elle n'est pas visible à l'œil nu mais qu'elle peut être vue avec un télescope amateur de taille moyenne lors d'une nuit claire et sombre. 2MASS J19270636+0122577 est un vrai compagnon physique de type spectral K9, comme l'avait supposé Alonso et al. (2008), faisant de CoRoT-2 un système binaire large possédant au moins une planète. Trouve plus

CoRoT-2 b: CoRoT-2 b (anciennement appelée CoRoT-Exo-2 b) est une exoplanète de type Jupiter chaud orbitant autour de l'étoile CoRoT-2 dans la constellation de l'Aigle à 930 années-lumière de la Terre. Elle est la seconde exoplanète découverte par la mission CoRoT, grâce à la méthode des transits et sa masse fut confirmée par la vitesse radiale de l'étoile. Sa découverte fut annoncée le 20 décembre 2007 après la confirmation par l'Observatoire de Haute-Provence et les télescopes de l'ESO. Trouve plus

CoRoT-20: CoRoT-20 est un système triple constitué d'une étoile, d'une planète de type Jupiter chaud et d'une naine brune. Il est distant d'environ ∼2 820 a.l. (∼865 pc) de la Terre. Trouve plus

CoRoT-20 a: Trouve plus

CoRoT-20 b: Trouve plus

CoRoT-20 c: Trouve plus

CoRoT-2b: Trouve plus

CoRoT-3: CoRoT-3 est une étoile naine jaune-blanche de la séquence principale, (de type spectral F3V), plus massive, plus grande et plus chaude que le Soleil, donc plus lumineuse que lui. Cette étoile se situe à 2 560±100 a.l. (∼785 pc) du Soleil dans la constellation de l'Aigle. La magnitude apparente de cette étoile est de 13, ce qui signifie qu'elle n'est pas visible à l'œil nu mais qu'elle peut être vue avec un télescope amateur de taille moyenne lors d'une nuit dégagée et sombre. Trouve plus

CoRoT-3 b: CoRoT-3 b, anciennement CoRoT-Exo-3 b, est une naine brune ou une exoplanète très massive. Elle est découverte début 2008 par l'équipe de la mission CoRoT grâce aux transits de l'objet devant son étoile, la naine F3V CoRoT-3, dans la constellation de l'Aigle, autour de laquelle elle orbite circulairement en à peine plus de quatre jours et quart. Sa découverte a beaucoup intéressé les astronomes car elle possède des caractéristiques jusque-là inconnues : elle a une taille similaire à celle de Jupiter mais sa masse est plus de vingt fois supérieure à la masse de cette dernière, ce qui lui confère une densité supérieure d'un quart à celle du platine et la situerait entre la planète et la naine brune compacte. Trouve plus

CoRoT-33: CoRoT-33 est un système composé d'une étoile de type spectral G9V et d'une naine brune 59 fois plus massive que Jupiter. Trouve plus

Corot-3b: Trouve plus

CoRoT-4 b: CoRoT-4 b est une exoplanète orbitant autour de l'étoile CoRoT-4, elle a été découverte en 2008. Trouve plus

CoRoT-5 b: CoRoT-5 b, anciennement nommée CoRoT-Exo-5 b est une planète extrasolaire en orbite autour de l'étoile CoRoT-5. Elle fut découverte en 2008 par la mission CoRoT. L'existence de cette planète a été confirmée grâce à un suivi Doppler. Trouve plus

CoRoT-5b: Trouve plus

CoRoT-6 b: CoRoT-6 b est une exoplanète orbitant autour de l'étoile CoRoT-6, elle a été découverte en 2009. Trouve plus

CoRoT-7: CoRoT-7 est un système stellaire binaire et un système planétaire. Il est situé à environ ∼524 a.l. (∼161 pc) du Système solaire et localisée dans la constellation de la Licorne. CoRoT-7 A est une étoile naine jaune de type spectral G9V. Elle est moins lumineuse que le Soleil. Elle possède un rayon équivalent à 82 % de celui du Soleil et une masse d'environ 91 % de celle du Soleil. Trois planètes ont été découvertes autour de cette étoile en utilisant le télescope spatial CoRoT : CoRoT-7 b, CoRoT-7 c et CoRoT-7 d (ou, formellement, CoRoT-7 Ab, Ac et Ad depuis la découverte de CoRoT-7 B). En janvier 2021 est annoncée la découverte d'un compagnon stellaire : CoRoT-7 B, une naine rouge. Trouve plus

CoRoT-7 b: CoRoT-7 b (anciennement CoRoT-Exo-7 b) est une exoplanète en orbite autour de CoRoT-7, une naine orange plus jeune et plus petite que le Soleil située à environ 490 années-lumière (150 pc) du Système solaire dans la constellation de la Licorne. Un système planétaire de deux ou trois planètes a été détecté autour cette étoile : La découverte de CoRoT-7 b a été annoncée le 3 février 2009 par l'équipe de la mission CoRoT, menée sous l'égide de la France. Trouve plus

CoRoT-7 c: CoRoT-7 c est une exoplanète en orbite autour de CoRoT-7, une naine orange plus jeune et plus petite que le Soleil située à environ 490 années-lumière (150 pc) du Système solaire dans la constellation de la Licorne. Un système planétaire de deux ou trois planètes a été détecté autour cette étoile : CoRoT-7 c est une planète de type Super-Terre d'une masse d'environ 8,4 masses terrestres pour une orbite de 0,046 UA autour de son étoile. La planète tourne autour de son étoile en 3,7 jours, soit 89 heures environ. Contrairement à CoRoT-7 b, l'exoplanète n'a pas été découverte par le satellite CoRoT, mais par le spectrographe HARPS de l'Observatoire de La Silla au Chili, le 24 août 2009, car son transit est impossible à observer, empêchant la détermination du rayon et de la densité. Trouve plus

CoRoT-7 d: CoRoT-7 d est une exoplanète à l'existence non confirmée qui serait en orbite autour de CoRoT-7, une naine orange plus jeune et plus petite que le Soleil située à environ 490 années-lumière (150 pc) du Système solaire dans la constellation de la Licorne. Un système planétaire de deux ou trois planètes a en effet été détecté autour cette étoile : Troisième planète de ce système découverte en 2010 après CoRoT-7 b et CoRoT-7 c, elle n'est pas observée directement, seuls les effets de sa présence étant détectés par la méthode des vitesses radiales. La véritable nature de CoRoT-7d n'est pas définitivement déterminée. Trouve plus

CoRoT-7b: Trouve plus

CoRoT--7b: Trouve plus

CoRoT-7c: Trouve plus

CoRoT-7d: Trouve plus

CoRoT-8 b: CoRoT-8b est une exoplanète orbitant autour de l'étoile CoRoT-8, elle a été découverte en 2010 par la méthode des transits. Trouve plus

CoRoT-8b: Trouve plus

CoRoT-9 b: CoRoT-9 b est une exoplanète en orbite autour de l'étoile CoRoT-9, située dans la constellation du Serpent, à 1 500 années-lumière du système solaire. Trouve plus

CoRoT-9b: Trouve plus

Corot-exo-1b: Trouve plus

Corot-exo-3b: Trouve plus

Corot-Exo-7b: Trouve plus

Corou de Berra: Corou de Berra est un ensemble professionnel de chant polyphonique des Alpes du sud créé en 1986 sous la direction Michel Bianco. Trouve plus

Coroutine: Dans un programme, une coroutine est une unité de traitement qui s'apparente à une routine, à ceci près que, alors que la sortie d'une routine met fin à la routine, la sortie de la coroutine peut être le résultat d'une suspension de son traitement jusqu'à ce qu'il lui soit signalé de reprendre son cours. La suspension de la coroutine et la reprise de son cours peuvent s'accompagner d'une transmission de données. Les coroutines permettent de réaliser des traitements basés sur des algorithmes coopératifs comme les itérateurs, les générateurs, des canaux de communication, etc. D'après Donald Knuth, le terme coroutine fut inventé par Melvin Conway en 1958, alors qu'il travaillait à l'écriture d'un programme assembleur. Plus tard, Conway proposa d'organiser un compilateur en un ensemble de coroutines, ce qui donne la possibilité d'utiliser des chemins différents lors du débogage, et d'utiliser une seule structure en production. Trouve plus

Corovode: Trouve plus

Corowa: Corowa est une ville australienne située dans la zone d'administration locale de Federation en Nouvelle-Galles du Sud. La population s'élevait à 5 482 habitants en 2016. Établie sur le Murray, en face de la ville de Wahgunyah sur la rive victorienne, la ville est située dans la Riverina, à 610 km de Sydney et à 210 km de Melbourne. Après avoir été le chef-lieu d'un comté, elle devient en 2016 celui du conseil de Federation Corowa possède un aéroport (code AITA : CWW). Trouve plus

Corowa (Australie): Trouve plus

Coroy: Le patronyme et toponyme Coroy ou Corroy est constitué du latin corylus « noisetier » devenu *colurus (cf. coudre > coudrier) par métathèse en bas latin sous l'influence possible du gaulois *collos, suivi du suffixe collectif -etum qui a subi l'évolution phonétique particulière caractéristique du nord du domaine d'oïl -oy (ailleurs -ey, -ay cf. forme féminine moderne -aie, d'où le Coudrey, le Coudray, la coudraie) servant à désigner « un ensemble d'arbres appartenant à la même espèce ».[réf. nécessaire]Nombre de toponymes ont pour origine cet étymon bas latin : Côroi part de Jurbise Corroy (Mettet) Corroy (Somme, Marne, Namen, Waals-Brabant), Cauroy (Ardennes, Marne, Pas-de-Calais) Koeruit part d'Opwijk Koereit partie d'Asse (Belgique).Variantes: Corruyt, Colruyt Corluy, Corluyt, Corley Conroy, Conruyt Ducoroy, Ducourroy Trouve plus

Coroya: Trouve plus

Coroza: La coroza (ou caroche) est un couvre-chef de papier ou de carton peint, conique, que portaient les condamnés des Inquisitions espagnole et portugaise en complément du sambenito. Lors des autodafés, ces deux éléments vestimentaires, symboles d'infamie, servaient à signaler au condamné et au public, qu'il avait attenté à Dieu et à son Église. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...