Rechercher dans ce blog

dimanche 14 mars 2021

Coprin cendré, Coprin chevelu, Coprin disséminé, Coprin grégaire, Coprin micace,

Coprin cendré: Portail de la mycologie Trouve plus

Coprin chevelu: Coprinus comatus, de son nom vernaculaire français le Coprin chevelu, est un champignon basidiomycète comestible du genre Coprinus de la famille des Agaricaceae, il est facilement reconnaissable à la cuticule méchuleuse du chapeau qui recouvre presque la totalité du stipe (pied). Trouve plus

Coprin disséminé: Portail de la mycologie Trouve plus

Coprin grégaire: Portail de la mycologie Trouve plus

Coprin micace: Trouve plus

Coprin micacé: Portail de la mycologie Trouve plus

Coprin noir d'encre: Trouve plus

Coprin noir d'encre: Coprinopsis atramentaria, le Coprin noir d'encre, est une espèce de champignons basidiomycètes du genre Coprinopsis et de la famille des Psathyrellaceae. Trouve plus

Coprin pie: Le Coprin pie ou Coprin noir et blanc (Coprinopsis picacea) est une espèce de champignons basidiomycètes de la famille des Psathyrellaceae. Trouve plus

Coprince: Trouve plus

Co-prince: Trouve plus

Coprince d'Andorre: Trouve plus

Coprince d'Andorre: Trouve plus

Coprince épiscopal: Trouve plus

Co-princes: Trouve plus

Coprinces d'Andorre: Trouve plus

Coprinces d'Andorre: Trouve plus

Co-princes d'Andorre: Trouve plus

Coprinellus: Coprinellus P. Karst. est un genre de champignons basidiomycètes de la famille des Psathyrellaceae, regroupant, sans exception connue pour l'instant, les coprins à sétules ou à voile farineux ou granuleux, des subsections Domestici, Micacei, Nivei, et Setulosi. Il accueille de nombreuses espèces autrefois classées dans l'ancien genre cosmopolite Coprinus, comme le Coprin micacé, Coprinellus micaceus, par exemple. L'espèce-type du genre est Coprinellus deliquescens. Trouve plus

Coprinellus disseminatus: Coprinellus disseminatus, le Coprin grégaire ou Coprin disséminé, est une espèce de champignons basidiomycètes du genre Coprinellus et de la famille des Psathyrellaceae. Trouve plus

Coprinellus micaceus: Coprinellus micaceus, le coprin micacé, est une espèce de champignons basidiomycètes de la famille des Psathyrellaceae, décrite à l'origine par le mycologue français Jean-Baptiste Bulliard. Sa distribution est cosmopolite. Plus grêle que le coprin chevelu ou le coprin noir d'encre, il tire son nom de l'aspect typique de sa cuticule, qu'on dirait couverte de rosée. Trouve plus

Coprinoïde: Trouve plus

Coprinopsis: Coprinopsis P. Karst. est un genre de champignons basidiomycètes de la famille des Psathyrellaceae, morphologiquement proche du genre Coprinus dont il a été séparé sur la base de données moléculaires,. Ce genre, qui regroupait les coprins à voile laineux ou diverticulé, s'est enrichi de plusieurs « psathyrelles » surprenantes, comme le groupe presque déliquescent de P. marcescibilis, et le très peu coprinoïde P. melanthina ! Les auteurs justifient leur regroupement par l'absence de pseudoparaphyses chez toutes les espèces du clade,. L'espèce Coprinopsis cinerea, autrefois Coprinus cinereus, est un organisme modèle pour la formation de champignons Basidiomycètes : son génome a récemment été entièrement séquencé. Trouve plus

Coprinopsis atramentaria: Trouve plus

Coprinopsis cinerea: Coprinopsis cinerea, le Coprin cendré, est une espèce de champignons basidiomycètes de la famille des Psathyrellaceae. Trouve plus

Coprinopsis picacea: Trouve plus

Coprinus: Coprinus est un genre de champignons basidiomycètes de la famille des Agaricaceae, appartenant à l'ordre des Agaricales. Il comprenait à l'origine tous les champignons appelés en français « coprins », dont la principale caractéristique est d'avoir des lames déliquescentes à maturité et des spores noires. Mais l'évolution de la taxinomie fait qu'aujourd'hui de nombreux coprins sont classés dans d'autres genres et familles. Le genre Coprinus comporte beaucoup d'espèces, dont une seule est un bon comestible, le coprin chevelu (Coprinus comatus), à condition de le consommer très jeune. Les coprins apprécient les terres grasses, fumées ; certains poussent même sur les excréments d'animaux. Trouve plus

Coprinus atramentarius: Portail de la mycologie Trouve plus

Coprinus cinereus: Portail de la mycologie Trouve plus

Coprinus comatus: Portail de la mycologie Trouve plus

Coprinus disseminatus: Trouve plus

Coprinus micaceus: Portail de la mycologie Trouve plus

Coprinus picaceus: Portail de la mycologie Trouve plus

Copris: Copris est un genre d'insectes coléoptères, de la famille des Scarabaeidae, de la sous-famille des Scarabaeinae, et de la tribu des Coprini. Trouve plus

Copris espagnol: Trouve plus

Copris fricator: Copris fricator est une espèce de coléoptères bousiers d'Amérique du Nord, de la famille des Scarabaeidae, de la sous-famille des Scarabaeinae. Trouve plus

Copris hispanus: Copris hispanus, ou le copris espagnol, est une espèce d'insectes coléoptères de la famille des Scarabaeidae. Trouve plus

Copris lunaire: Trouve plus

Copris lunaris: Copris lunaris, le copris lunaire, est une espèce d'insectes coléoptères de la famille des Scarabaeidae. Trouve plus

Coprocesseur: Un coprocesseur est un circuit électronique destiné à ajouter une fonction à un processeur classique. On compte des coprocesseurs arithmétiques (pour le calcul en virgule flottante), graphiques (pour accélérer du rendu 2D ou 3D) et des coprocesseurs spécialisés dans le chiffrement. Trouve plus

Coprocesseur arithmétique: Trouve plus

Coprocesseur graphique: Trouve plus

Coprocesseur Reality: Le coprocesseur Reality (Reality Coprocessor en anglais, souvent abrégé RCP) est l'une des deux principales puces de la Nintendo 64 aux côtés du NEC VR4300, un dérivé du MIPS R4200. Le RCP a été développé par Silicon Graphics pour Nintendo, spécialement pour la console de jeu vidéo Nintendo 64. Il se compose de deux éléments principaux: le Reality Signal Processor (RSP) et le Reality Display Processor (RDP). Trouve plus

Coprocesseur sql: Un coprocesseur SQL est un dispositif d'accélération matérielle, au même titre que les coprocesseurs mathématiques au début de l'aire des ordinateurs (8087,80287,80387, FPU des processeurs Pentium), il reprend également les mêmes principes que les coprocesseurs graphiques GPU intégrés sur les cartes graphiques. Son rôle est donc d'accélérer matériellement le temps d'exécution des commandes SQL, l'accélération matérielle peut particulièrement être axée sur la commande SELECT pipelinisé, pour de meilleures performances du coprocesseur. Trouve plus

Coprochernes: Coprochernes est un genre de pseudoscorpions de la famille des Chernetidae. Trouve plus

Coprochernes costaricensis: Coprochernes costaricensis est une espèce de pseudoscorpions de la famille des Chernetidae. Trouve plus

Coprochernes quintanarooensis: Coprochernes quintanarooensis est une espèce de pseudoscorpions de la famille des Chernetidae. Trouve plus

Coproculture: La coproculture est la culture bactériologique de selles qui, via une coproscopie, décèle la présence de germes pathogènes normalement absents du tube digestif ou anormalement nombreux. L'examen peut être utile dans plusieurs cas : recherche de bactéries responsables d'une diarrhée, recherche d'éventuelles bactéries résistantes chez un patient asymptomatique, bilan d'une intoxication alimentaire… éventuelle détection d'indice d'une parasitose intestinaleEn milieu hospitalier, on peut rechercher, dans les selles, une bactérie d'infection nosocomiale (par exemple, Pseudomonas aeruginosa chez le nouveau-né) ou une souche résistante particulière à un antibiotique. Il est entièrement non invasif et ne présente aucun risque pour le patient, puisque seules les selles sont échantillonnées et récupérées. Le but de la coproculture consiste à tenter d'isoler au sein d'une flore complexe un nombre limité d'espèces réputées pathogènes. Trouve plus

Coproduction conditionnee: Trouve plus

Coproduction conditionnée: La coproduction conditionnée, parfois appelée coproduction conditionnelle (pratītyasamutpāda प्रतीत्यसमुत्पाद, en sanskrit, prononcer /prətī:tyə səmŭtpα:də/ ; paṭiccasamuppāda पटिच्चसमुप्पाद, en pāḷi ; « origine conditionnée ») est le concept bouddhique de conditionnalité, de dépendance, de réciprocité. L'essentiel du concept réside dans la notion d'interdépendance. Ainsi, dans le bouddhisme, tous les phénomènes sont composés et interdépendants, que ce soient les objets physiques, les sensations, les perceptions, la pensée, la conscience. D'après le Bouddha, ces cinq « aliments, ou agrégats » (skandhas) conditionnent le maintien de « l'existence des êtres vivants ». La coproduction conditionnée est valable pour toute chose, mais est souvent présentée pour expliquer l'origine de la souffrance (dukkha). Elle est présentée comme un ensemble de douze liens, ou maillons, les douze nidānas, formant une suite cyclique, dont certaines écoles bouddhiques considèrent qu'elle est sans cesse parcourue par les êtres humains dans le samsara. La coproduction conditionnée est un concept très étendu dans la littérature bouddhique, que ce soit au sein du canon bouddhique ou dans les écritures et commentaires des différentes écoles, comme dans le Lalitavistara, texte du bouddhisme mahâyâna décrivant la vie du Bouddha et, notamment, sa découverte de la vérité de la conditionnalité au moment de son atteinte de l'éveil. Il s'agit d'un concept théorique lié à une pratique, notamment celle de la méditation, se fixant pour but l'atteinte du nirvāna par l'observation des phénomènes tels qu'ils sont. Trouve plus

Coproduction conditionnelle: Trouve plus

Coproduction Office: Coproduction Office est un label européen d'origine allemande qui produit et commercialise des films d'auteurs. Fondé en 1987 par Philippe Bober, cette société a commencé son activité par plusieurs collaborations avec Lars von Trier. Elle a, depuis, notamment contribué aux travaux de réalisateurs tels que Lou Ye, Carlos Reygadas, Roy Andersson, Ulrich Seidl, Jessica Hausner et Ruben Östlund. Trouve plus

Coproduction-conditionnée: Trouve plus

Co-productions internationales de Rue Sésame: Les co-productions internationales de Rue Sésame sont des séries infantiles télévisées basées sur l'émission américaine Sesame Street (Rue Sésame), mais adaptées au pays dans lequel elles sont produites. Peu de temps après les débuts de Sesame Street aux États-Unis en 1969, des producteurs de télévision, des enseignants et des responsables de plusieurs pays se sont approchés des producteurs et des cadres de children's Television Workshop (CTW) au sujet de la possibilité de diffuser des versions internationales de la Rue Sésame. Son créateur Joan Ganz Cooney a embauché l'ancien CBS exécutif Mike Dann pour chapeauter des offres pour produire de versions de la série dans d'autres pays. Les producteurs de ces émissions se sont développées à l'aide d'une variante du modèle CTW, un modèle flexible de production basé sur les expériences des créateurs et des producteurs du spectacle aux USA. Le modèle se composait de la combinaison des producteurs et des chercheurs travaillant ensemble sur le spectacle, le développement d'un programme unique, et d'un vaste test pilote. Le spectacle est devenu une co-production, il contenait les décors d'origine, les personnages, et les objectifs du programme. Les différentes co-productions ont été produites, selon les besoins de chaque pays et de ses ressources. Ils comprenaient à la fois des versions doublées de l'émission américaine et des versions créés, développés et produites dans chaque pays, en reflétant ainsi leurs besoins, priorités en matière d'éducation et culture. Par exemple, la première VIH-positifs Muppet, Kami, en Afrique du Sud, co-production Takalani Sesame a été créée en 2003 pour répondre à l'épidémie de SIDA en Afrique du Sud, elle a suscité la controverse aux États-Unis. En 2006, il y avait 20 co-productions dans tous les pays du monde. En 2001, il y avait plus de 120 millions de téléspectateurs de toutes les versions internationales de Sesame Street, et lors du 40e anniversaire aux USA en 2009, ils ont été vus dans plus de 140 pays. Trouve plus

Coproduit: Un coproduit est une matière, intentionnelle et inévitable, créée au cours du même processus de fabrication et en même temps que le produit principal. Le produit fini principal et le coproduit doivent tous les deux répondre à des spécifications de caractéristiques, et chacun est apte à être utilisé directement pour un usage particulier. Les coproduits sont aussi caractérisés par leur valorisation économique : marché spécifique du coproduit en question, cotation… Il ne faut pas confondre coproduit et sous-produit. Trouve plus

Co-produit: Trouve plus

Co-produit poisson: Trouve plus

Coproduits: Trouve plus

Coprolalie: La coprolalie (du grec ancien κόπρος, « excréments » et λαλέω, « parler ») est un tic de langage qui consiste à dire de façon involontaire des mots grossiers ou vulgaires ; elle constitue l'un des symptômes de la maladie de Gilles de La Tourette. Même si le préfixe copro- dénote les excréments, il indique ici une grossièreté plus générale. La coprolalie à elle seule ne suffit pas pour établir un pronostic pour la maladie de Gilles de la Tourette, la timidité maladive peut elle aussi, par réaction inverse, entraîner la coprolalie chez des personnes souffrant d'agoraphobie. La médicalisation de ce phénomène renvoie à une règle héritée de la convenance, c'est-à-dire le rapport de conformité entre la parole du locuteur et sa condition sociale. Trouve plus

Coprolithe: Un coprolithe (du grec ancien : κόπρος / kópros, « excrément » et λίθος / líthos, « pierre ») est un excrément minéralisé, fossilisé. De façon plus technique, c'est un constituant des sédiments produit par l'action de la digestion des êtres vivants pluricellulaires. Des coprolithes humains ont été découverts dans de nombreux sites préhistoriques. D'importants champs de coprolithes ont été découverts sur le site de Los Chañares (province de La Rioja, Argentine). Sur huit champs de 400 à 900 m2, répartis sur quelques kilomètres carrés, l'ensemble des fouilles compte environ 30 000 spécimens datant de 235 millions d'années. Cette découverte a fait l'objet d'une communication dans la revue scientifique en ligne Scientific Reports, le 28 novembre 2013,. Ce sont aussi des concrétions constitutives des calcaires biodétritiques, qui résultent de la fossilisation de matières fécales d'invertébrés marins appelées pellets. La Geological Society of London va mettre en ligne un catalogue des excréments fossiles. En 2017, une équipe de chercheurs de l'European Synchrotron Radiation Facility et de l'université d'Uppsala en Suède publient un article dans la revue Scientific Reports présentant l'examen de matières fécales fossilisées vieilles de 230 millions d'années d'un animal spécialisé dans l'alimentation de coléoptères. L'examen en trois dimensions de ces coprolithes provenant de Pologne et rendu possible grâce au rayonnement synchrotron, fait découvrir des restes de coléoptères comme des ailes et une partie d'une jambe, représentant trois espèces différentes, tous parfaitement conservés. Trouve plus

Coprolithe de la Lloyds Bank: Le coprolithe de la Lloyds Bank est un excrément fossilisé (coprolithe) d'origine humaine, découvert à York en Angleterre et daté de la période du royaume viking d'York (IXe siècle). Trouve plus

Coprologie: La coprologie est la discipline scientifique consistant en l'étude des matières fécales. Elle trouve son application dans les domaines de la médecine (recherche de parasites, de germes infectieux ou d'indices d'autres pathologies) et de l'écologie (détermination des régimes alimentaires, identification des individus par empreinte génétique). En médecine, la coproculture est l'examen principal, il consiste à mettre en culture un échantillon de selles afin de déceler la présence de germes pathogènes. Trouve plus

Copromorpha: Copromorpha est un genre de lépidoptères de la famille des Copromorphidae. Trouve plus

Copromorpha prasinochroa: Trouve plus

Copromorphidae: Les Copromorphidae sont une famille de lépidoptères de la super-famille des Carposinoidea. Trouve plus

Copromorphoidea: Trouve plus

Copronyme: Trouve plus

Coprophage: Trouve plus

Coprophages: Trouve plus

Coprophagie: La coprophagie (ou scatophagie), consiste à consommer des matières fécales. Ce comportement est un mode d'alimentation normal, plus ou moins complémentaire, pour de nombreux animaux. Les insectes en particulier ont un rôle important à jouer dans le recyclage de cette matière organique fertilisante. Quand elle se manifeste chez des espèces pour lesquelles elle n'est pas naturelle, cette pratique révèle une carence alimentaire ou un désordre psychologique, notamment chez l'humain. Trouve plus

Coprophagie (homonymie): La coprophagie est le caractère des animaux qui se nourrissent des excréments des autres animaux. La coprophagie est un symptôme psychiatrique chez l'humain. Trouve plus

Coprophagie (psychiatrie): La coprophagie est un symptôme psychiatrique. Chez l'humain, la coprophagie fait partie de la sémiologie psychiatrique et appartient en nosographie aux troubles des conduites instinctuelles. Certains patients très régressés développent des conduites alimentaires pouvant mener à l'absorption de leurs propres excréments. On peut l'observer chez les hébéphrènes (schizophrénie adolescente marquées majoritairement par le syndrome dissociatif) ou les déments (déficit cognitif important, ou syndrome confusionnel sévère). Trouve plus

Coprophile: Trouve plus

Coprophilie: Le mot coprophilie (qui aime les matières fécales) peut désigner : les coprophiles, champignons qui se développent exclusivement ou préférentiellement sur les excréments (comme les coprins, par exemple). la coprophilie qui relève de la coprophagie, régime alimentaire des organismes qui se développent dans les déjections animales. la coprophilie qui relève de la scatophilie, une paraphilie impliquant un plaisir sexuel pour les excréments. Trouve plus

Coprophilie (sexualité): Trouve plus

Coproporphyrinogène: Un coproporphyrinogène est un tétrapyrrole substitué avec quatre groupes propionyle –CH2–CH2–COOH et quatre groupe méthyle –CH3. La variété la plus abondante est le coproporphyrinogène III, formé à partir de l'uroporphyrinogène III par l'uroporphyrinogène décarboxylase et converti en protoporphyrinogène IX par la coproporphyrinogène III oxydase, dans le cadre du métabolisme des porphyrines. Le coproporphyrinogène I est une variété qui se forme dans la porphyrie aiguë intermittente. Portail de la chimie Portail de la biochimie Trouve plus

Coproporphyrinogène I: Le coproporphyrinogène I est un tétrapyrrole qui s'accumule chez les patients atteints de porphyrie aiguë intermittente. Trouve plus

Coproporphyrinogène III: Le coproporphyrinogène III est un intermédiaire du métabolisme des porphyrines. Il est produit à partir de l'uroporphyrinogène III par l'uroporphyrinogène III décarboxylase et est converti en protoporphyrinogène IX par la coproporphyrinogène III oxydase. Trouve plus

Copropriétaire: Trouve plus

Copropriete: Trouve plus

Copropriété: La copropriété est l'organisation d'un immeuble bâti ou groupe d'immeubles bâtis dont la propriété est répartie, entre plusieurs personnes, par lots comprenant chacun une partie privative et une quote-part des parties communes. La copropriété se distingue de la propriété partagée. Dans ce dernier cas, la propriété d'un immeuble bâti n'est pas répartie en lots, mais revient à plusieurs propriétaires qui peuvent bénéficier d'un certain nombre de droits ou avantages sur le bien, comme une période annuelle de jouissance du bien, une priorité d'accès, le partage des revenus, ou encore des tarifs réduits. En anglais américain, les immeubles divisés en copropriété sont appelés « condominiums » (souvent abrégé en « condo »). Ces deux vocables sont repris en québécois. En Australie et en Colombie-Britannique, la loi utilise le terme « strata ». Le terme « commonhold » est usité au Royaume-Uni. Trouve plus

Co-propriété: Trouve plus

Copropriété divise au Québec: La copropriété divise au Québec est traitée comme une modalité de la propriété. On dit que la copropriété est divise lorsque le droit de propriété se répartit entre les propriétaires par fractions comprenant chacune une partie privative, matériellement divisée, et une quote-part des parties communes. C'est la raison pour laquelle les articles relatifs à la copropriété se retrouvent dans le titre deuxième du Code civil du Québec, intitulé DE LA PROPRIÉTÉ. Les articles 1009 et suivant du Code civil du Québec organisent la copropriété par un dispositif fortement inspiré de la loi du 10 juillet 1965 française. Les juristes canadiens ont très soigneusement consulté le droit positif français afin d'organiser une situation qui reste délicate sous tous les régimes juridiques. Les articles 1012 à 1037 concernent la copropriété indivise. Les articles 1038 à 1109 concernent la copropriété divise. Le terme américain condominium est souvent utilisé informellement. Pour la réforme du Code civil entré en vigueur le 1er janvier 1994, le législateur québécois s'est aussi inspiré d'autres régimes plus proches de son territoire comme la législation de l'Ontario ainsi que celle de plusieurs États américains (Connecticut, etc.). Bien que le régime de la copropriété québécoise s'inspire fortement de la loi (française) de 1965, des différences majeures persistent: Pour ce qui est du vocabulaire, on parle de « déclaration de copropriété » et non de « règlement de copropriété » comme en France.Au Québec, la déclaration est divisée en trois parties : acte constitutif, état descriptif des fractions (au lieu d'« état descriptif de division ») et règlements de l'immeuble ; ce qui permet des modalités d'exécution contractuelles avec des degrés d'obligations différentes. Concernant la gestion de copropriété : Un gérant de copropriété est choisi, comme pour tout autre prestataire de service, par le conseil d'administration. Les copropriétaires sont seulement consultés sur le budget annuel, et donc le budget relatif au contrat du gérant, comme pour tout contrat. On utilise aussi l'expression « fraction de copropriété » pour désigner le lot de copropriété. Les tantièmes de copropriétés comme en France et en Belgique sont, au Québec, plutôt des valeurs relatives des fractions ; une fraction comprend ainsi une partie privative et une quote-part des parties communes. Enfin la loi française de 1965 ignore la notion de fonds de prévoyance en usage en Amérique du Nord et spécialement au Québec ainsi que dans toutes les provinces canadiennes où cette condition est d'ordre public. Trouve plus

Copropriété en droit belge: Cet article fait état de la copropriété en droit belge. Les articles 577-2 à 577-14 du Code civil belge organisent la copropriété belge. La réglementation a été adaptée en 1995, 2010 et 2012. Voir sur belgielex.be, « Code civil », le mot clé « copropriété ». Une partie des informations ci-dessous viennent d'un ouvrage publié avant l'application de la loi de juin 2010 modernisant le fonctionnement des copropriétés. Trouve plus

Copropriété en droit français: Cet article fait état de la copropriété en droit français. Le nombre de logements en copropriété s'élève en France à près de 15,5 millions sur un total de 35,4 millions de logements (INSEE, enquête logement de 2018). La copropriété est un phénomène essentiellement urbain puisque près des 2/3 se trouvent dans des agglomérations de plus de 200 000 habitants et que 30 % des logements en copropriété sont situés dans l'agglomération parisienne. Selon le droit français, la copropriété fonctionne sous le régime de la loi francaise , c'est-à-dire un régime inspiré de la mitoyenneté. Ce régime particulier de la propriété immobilière s'est imposé du fait du nombre croissant d'immeubles de rapport appartenant, comme il était d'usage quasi général jusqu'au XIXe siècle, à un seul propriétaire, et qui se sont trouvés vendus par lots à des propriétaires différents. Ce cas de figure jadis exceptionnel, devenant commun au cours du XXe siècle, amena le législateur à faciliter la gestion et l'entretien de ces immeubles « divisés » et à encadrer des problèmes nouveaux, inconnus dans les maisons d'autrefois : parties communes, frais d'entretien répartis, etc. En France, le premier texte spécifique à ce nouveau statut fut la loi du 28 juin 1938, remplacée par la loi en vigueur du 10 juillet 1965. Les plus grandes copropriétés de France, Grigny 2 (Grigny dans l'Essonne) et Parly 2 (Le Chesnay et Rocquencourt dans les Yvelines) avoisinent les cinq mille logements. La résidence Elysée 2 à La Celle-Saint-Cloud dans les Yvelines présente la particularité d'être une copropriété de 1450 logements autogérée par les copropriétaires, réunis sous forme de syndicat coopératif. Toutefois, la plupart des copropriétés se limitent à un immeuble. Près de 30 % des copropriétés comptent moins de 10 logements et 70 % d'entre elles ont moins de 30 logements. Les propriétaires occupants sont représentés avec les mêmes droits que les propriétaires bailleurs. C'est en région parisienne que l'on trouve les copropriétés les plus grandes et les plus anciennes. Trouve plus

Coproscopie: La coproscopie est en médecine humaine ou vétérinaire l'examen au microscope des excréments. Trouve plus

Coprosma: Coprosma est un genre de plante de la famille des Rubiacées. Les espèces de ce genre sont originaires de Nouvelle-Zélande, Hawaii, Bornéo, Java, Nouvelle-Guinée et dans les îles du Pacifique jusqu'à l'Australie et les Îles Juan Fernandez. Beaucoup d'espèces sont des arbustes à petites feuilles persistantes mais quelques-unes sont des petits arbres arborant de plus grandes feuilles Trouve plus

Coprosma ernodeoides: Coprosma ernodeoides est une espèce de plantes du genre Coprosma et de la famille des Rubiaceae. Trouve plus

Coprosma rapensis: Coprosma rapensis est une espèce de plantes de la famille des Rubiaceae. Trouve plus

Coprozercon: Trouve plus

Coprozercon scopaeus: Coprozercon scopaeus est une espèce d'acariens Mesostigmata, la seule du genre Coprozercon et de la famille des Coprozerconidae . Trouve plus

Coprozerconidae: Trouve plus

Cops: Cops est un terme argotique américain désignant la police ; il peut être traduit par « flics ». Trouve plus

COPS (Centre d'opération de police spéciale): Trouve plus

COPS (emission de television): Trouve plus

Cops (émission de télévision): Trouve plus

COPS (figurines): Trouve plus

Cops (film, 2003): Cops (Kopps) est un film suédois réalisé par Josef Fares, sorti en 2003. Trouve plus

Cops (film, 2018): Cops est un film dramatique autrichien écrit et réalisé par Stefan A. Lukacs, sorti en 2018. Trouve plus

COPS (jeu de role): Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...