Rechercher dans ce blog

dimanche 14 mars 2021

Copa Libertadores 1969, Copa Libertadores 1970, Copa Libertadores 1971, Copa Libertadores 1972, Copa Libertadores 1973,

Copa Libertadores 1969: La Copa Libertadores 1969 est la 10e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1969 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1969. C'est le tenant du titre, le club d'Estudiantes de La Plata qui est à nouveau sacré cette saison, après avoir battu la formation uruguayenne du Club Nacional de Football en finale. Il s'agit du second des trois titres consécutifs du club et du cinquième trophée pour le football argentin. Le Nacional subit son troisième échec en finale en six ans. Son attaquant Alberto Ferrero reçoit le titre de meilleur buteur avec huit réalisations. Cette édition est marquée par l'absence des clubs argentins et brésiliens. La fédération brésilienne continue de désapprouver le choix de la CONMEBOL de faire participer les vice-champions nationaux et choisit donc de n'engager aucune équipe. L'Argentine fait le même choix, à l'exception d'Estudiantes, qui défend son titre et participe donc à la compétition. Les poules du premier tour comptent toutes quatre équipes, qui s'affrontent deux fois, à domicile et à l'extérieur et les deux premiers poursuivent la compétition. Le deuxième tour regroupe les huit qualifiés, répartis en trois poules et dont seul le premier accède aux demi-finales. Les demi-finales voient l'entrée en lice du tenant du titre et sont jouées en match aller-retour avec une rencontre d'appui éventuelle. En cas d'égalité après le match d'appui, c'est la différence de buts qui sert de critère pour désigner le vainqueur. Trouve plus

Copa Libertadores 1970: La Copa Libertadores 1970 est la 11e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1970 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1970. C'est le double tenant du titre, le club d'Estudiantes de La Plata qui est à nouveau sacré cette saison, après avoir battu la formation uruguayenne du Club Atlético Peñarol en finale. Estudiantes devient le premier tricampeon, la première formation à remporter trois Copa Libertadores consécutives. C'est également le sixième trophée pour le football argentin. Le Peñarol subit son troisième échec en finale en huit ans. Son attaquant Franscisco Bertocchi reçoit le titre de meilleur buteur avec neuf réalisations. À noter lors du premier tour, les deux victoires record de River Plate et du Club Atlético Peñarol respectivement face à l'Universitario La Paz (9-0) et face au Valencia FC (11-2). Cette édition est marquée par l'absence une nouvelle fois des clubs brésiliens. La fédération brésilienne continue de désapprouver le choix de la CONMEBOL de faire participer les vice-champions nationaux et choisit donc de n'engager aucune équipe. Les poules du premier tour comptent quatre à six équipes, qui s'affrontent deux fois, à domicile et à l'extérieur et les deux premiers poursuivent la compétition. Le deuxième tour regroupe les huit qualifiés, répartis en trois poules et dont seul le premier accède aux demi-finales. Les demi-finales voient l'entrée en lice du tenant du titre et sont jouées en match aller-retour avec une rencontre d'appui éventuelle. En cas d'égalité après le match d'appui, c'est la différence de buts qui sert de critère pour désigner le vainqueur. Trouve plus

Copa Libertadores 1971: La Copa Libertadores 1971 est la 12e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1971 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1971 et la Copa Interamericana 1971. C'est la formation uruguayenne du Club Nacional de Football qui est sacrée cette année après avoir disposé en finale du triple tenant du titre, les Argentins d'Estudiantes de La Plata. C'est le tout premier titre continental du Nacional après trois revers en finale dans les années 1960. Son attaquant argentin Luis Artime est sacré meilleur buteur avec dix buts inscrits. La compétition évolue une nouvelle fois pour prendre un format qui va perdurer jusqu'en 1988. Les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules de quatre (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1972: La Copa Libertadores 1972 est la 13e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1972 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1972 et la Copa Interamericana 1972. C'est la formation argentine du CA Independiente qui est sacrée cette année après avoir disposé en finale des Péruviens du Club Universitario de Deportes. C'est le premier des quatre titres consécutifs d'Independiente alors que l'Universitario est le premier club péruvien à atteindre une finale continentale. Quatre joueurs, dont trois péruviens, se partagent le titre de meilleur buteur, avec six réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les dix-neuf équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Le Club Nacional de Football ayant réalisé le doublé Copa Libertadores-championnat d'Uruguay, il n'y a qu'un seul club uruguayen engagé en phase de poules, à savoir le vice-champion Peñarol. Trouve plus

Copa Libertadores 1973: La Copa Libertadores 1973 est la 14e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1973 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1973. C'est le tenant du titre, le CA Independiente qui est à nouveau sacré cette année après avoir disposé en finale des Chiliens de CSD Colo-Colo. C'est le second des quatre titres consécutifs d'Independiente, qui devient le club le plus titré de l'épreuve avec ce quatrième trophée. Colo-Colo est quant à lui le premier club chilien à atteindre une finale continentale. Son attaquant Carlos Caszely est sacré meilleur buteur de la compétition avec neuf réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les dix-huit équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Les clubs vénézuéliens doivent déclarer forfait cette année en raison de problèmes avec leur fédération. Trouve plus

Copa Libertadores 1974: La Copa Libertadores 1974 est la 15e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1974 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1974 et la Copa Interamericana 1974. C'est le double tenant du titre, le CA Independiente qui est à nouveau sacré cette année après avoir disposé en finale des Brésiliens du São Paulo Futebol Clube. C'est le troisième des quatre titres consécutifs d'Independiente, qui devient après Estudiantes de La Plata le second club à remporter trois Copa Libertadores consécutives. São Paulo dispute quant à lui sa première finale continentale. Trois joueurs se partagent le titre de meilleur buteur avec sept buts : le Brésilien Terto et les Uruguayens Fernando Morena et Pedro Rocha. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1975: La Copa Libertadores 1975 est la 16e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1975 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1975 et la Copa Interamericana 1975. C'est le triple tenant du titre, le CA Independiente qui est à nouveau sacré cette année après avoir disposé en finale des Chiliens de l'Unión Española. C'est le sixième titre continental d'Independiente, le quatrième consécutif, une performance qui n'a jamais été réussie depuis. L'Unión Española est le deuxième club chilien à atteindre la finale en trois éditions. Deux joueurs se partagent le titre de meilleur buteur avec huit buts : le Péruvien Oswaldo Ramírez et l'Uruguayen Fernando Morena (déjà titré lors de l'édition précédente). La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1976: La Copa Libertadores 1976 est la 17e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1976 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1976. C'est le club brésilien de Cruzeiro qui met un terme au règne du CA Independiente, vainqueur des quatre derniers trophées. Il s'impose en finale face à une autre formation argentine, River Plate. C'est le premier titre du club, qui dispute là sa première finale sud-américaine alors que River Plate échoue une nouvelle fois en finale, dix ans après la première. C'est le premier trophée pour le Brésil depuis 13 ans et le double sacre de Santos. L'attaquant de Cruzeiro Palhinha est sacré meilleur buteur de l'épreuve avec treize réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1977: La Copa Libertadores 1977 est la 18e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1977 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1977 et la Copa Interamericana 1977. C'est la formation argentine de Boca Juniors qui remporte le titre cette année, après avoir battu les tenants du titre, les Brésiliens de Cruzeiro Esporte Clube. La finale se termine par une séance de titrs au but, une première dans l'histoire de la compétition. C'est le premier titre international de Boca et la onzième Copa Libertadores pour l'Argentine. L'attaquant argentin Néstor Scotta du Deportivo Cali est sacré meilleur buteur avec cinq réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1978: La Copa Libertadores 1978 est la 19e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1978. C'est le tenant du titre, Boca Juniors, qui remporte à nouveau la compétition cette saison après avoir disposé des Colombiens du Deportivo Cali en finale. C'est le second titre continental pour Boca alors que le Deportivo est la première formation colombienne à atteindre la finale de l'épreuve. L'attaquant argentin Néstor Scotta du Deportivo et le Péruvien Guillermo La Rosa de l'Alianza Lima se partagent le titre de meilleur buteur avec huit réalisations chacun. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1979: La Copa Libertadores 1979 est la 20e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1979 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1979 et la Copa Interamericana 1979. Cette édition voit la victoire du club paraguayen de Club Olimpia, qui s'impose en finale face au double tenant du titre, Boca Juniors. Ce succès est historique puisque Olimpia est la première équipe du Paraguay à remporter la Libertadores, qui n'avait jusqu'alors été gagnée que par des formations d'Uruguay, du Brésil et d'Argentine. Boca échoue pour la deuxième fois en finale après celle perdue en 1963. Deux attaquants se partagent le titre de meilleur buteur avec six buts chacun : le Péruvien Juan José Oré et le Brésilien Miltäo. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1980: La Copa Libertadores 1980 est la 21e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1980 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1980 et la Copa Interamericana 1980. C'est la formation uruguayenne du Club Nacional de Football qui s'impose cette année après avoir disposé en finale des Brésiliens du Sport Club Internacional. Le Nacional est sacré pour la deuxième fois et permet à l'Uruguay de remporter un trophée après neuf ans d'attente. Le SC Internacional dispute quant à lui sa première finale continentale. Waldemar Victorino du Nacional est sacré meilleur buteur de la compétition avec six réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Pour la première fois depuis 1971, les six équipes disputant le second tour viennent de six pays différents. À noter le parcours insolite de l'América Cali lors de cette phase : auteur de quatre matchs nuls 0-0 lors des quatre rencontres qu'elle a à jouer, elle est éliminée sans prendre un seul but. Trouve plus

Copa Libertadores 1981: La Copa Libertadores 1981 est la 22e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1981 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1981. Ce sont les Brésiliens du CR Flamengo qui l'emportent cette saison, après avoir disposé en finale du club chilien de Cobreloa. Pour la première fois depuis 1964, la finale oppose deux équipes qui atteignent pour la première fois ce niveau de la compétition. Ce succès de Flamengo constitue la quatrième Libertadores pour le football brésilien. Zico, auteur de quatre buts en finale, est sacré meilleur joueur et meilleur buteur de l'épreuve, avec un total de onze réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1982: La Copa Libertadores 1982 est la 23e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1982 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1982. C'est le Club Atlético Peñarol qui remporte le trophée cette année, après avoir battu la formation chilienne du Club de Deportes Cobreloa. Cobreloa devient la première équipe à perdre deux finales de Libertadores consécutives et confirme les difficultés des équipes chiliennes en finale (quatre tentatives infructueuses). C'est en revanche le quatrième titre pour Peñarol, qui se rapproche au classement du CA Independiente, vainqueur à six reprises de la compétition. L'attaquant de Peñarol, Fernando Morena, auteur de l'unique but en finale, est sacré meilleur buteur de la compétition avec un total de sept réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1983: La Copa Libertadores 1983 est la 24e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1983 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1983. À noter que les dates de la compétition sont avancées en raison de la tenue de la Copa América 1983 entre les mois d'août et de novembre. C'est le Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense qui remporte le trophée cette année, après avoir battu le tenant du titre, le Club Atlético Peñarol. C'est le tout premier titre continental pour Grêmio, qui dispute sa première finale de Libertadores, contrairement à Peñarol, qui totalise huit apparitions à ce niveau de la compétition (pour un bilan de quatre victoires et quatre échecs). L'attaquant de Peñarol, Arsenio Luzardo est sacré meilleur buteur de la compétition avec un total de huit réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1984: La Copa Libertadores 1984 est la 25e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1984 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1984. C'est le club argentin du CA Independiente qui remporte le trophée cette année, après avoir battu les tenants du titre brésiliens de Grêmio Porto Alegre. C'est le septième titre continental pour Independiente, qui confirme sa suprématie dans l'épreuve, en étant plus titré que tout autre club sud-américain. L'attaquant de Grêmio Tita est sacré meilleur buteur de la compétition avec un total de huit réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour, qui remplace les demi-finales, où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1985: La Copa Libertadores 1985 est la 26e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1985 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1985 et la Copa Interamericana 1985. C'est le club argentin d'Argentinos Juniors qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Colombiens de l'América de Cali. Les deux équipes disputent là leur première finale internationale, l'América devenant la deuxième formation à atteindre ce niveau après le Deportivo Cali en 1978. L'attaquant argentin de Blooming, Juan Carlos Sánchez, est sacré meilleur buteur de la compétition avec un total de onze réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1986: La Copa Libertadores 1986 est la 27e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1986 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1986 et la Copa Interamericana 1986. C'est le club argentin de River Plate qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Colombiens de l'América de Cali, finalistes pour la seconde année consécutive. C'est en revanche le premier titre pour River, qui avait auparavant échoué à deux reprises en finale (1966 et 1976). L'attaquant uruguayen du Sociedad Deportivo Quito, Juan Carlos de Lima, est sacré meilleur buteur de la compétition avec un total de neuf réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les dix-huit équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres. Trouve plus

Copa Libertadores 1987: La Copa Libertadores 1987 est la 28e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1986 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1987. C'est le club uruguayen de Peñarol qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Colombiens de l'América de Cali, finalistes pour la troisième année consécutive, un record. C'est le cinquième titre pour Peñarol, qui devient le second club le plus titré en Libertadores derrière les sept succès du CA Independiente, et sa neuvième finale continentale, une performance inédite en Amérique du Sud. L'attaquant argentin de l'América Cali, Ricardo Gareca, est sacré meilleur buteur de la compétition avec un total de sept réalisations. La compétition conserve le même format que lors de l'édition précédente : les vingt équipes engagées sont réparties en cinq poules (avec pour chaque poule deux clubs de deux pays). Seul le premier de chaque groupe accède au deuxième tour où ils sont rejoints par le tenant du titre. Deux poules de trois sont formées et le meilleur de chaque poule se qualifie pour la finale, jouée en matchs aller-retour, avec un match d'appui éventuel en cas d'égalité sur les deux rencontres, cas qui se produit cette année. Trouve plus

Copa Libertadores 1988: La Copa Libertadores 1988 est la 29e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1988 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1988 et la Copa Interamericana 1988. C'est le club uruguayen du Nacional Montevideo qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Argentins de Newell's Old Boys, qui atteignent la finale pour la première fois. C'est le troisième titre pour Peñarol et le deuxième consécutif d'un club uruguayen. L'attaquant des Millonarios Arnoldo Iguarán est sacré meilleur buteur de la compétition avec un total de cinq réalisations. La compétition change de format cette année. Plusieurs modifications ont été décidées par la CONMEBOL : À l'issue du premier tour, ce sont désormais les deux premiers de chaque poule qui se qualifient pour le deuxième tour, joué sous forme de matchs aller-retour à élimination directe. Les cinq équipes qualifiées rejoignent ensuite le tenant du titre pour disputer la phase finale, qui voit une équipe repêchée entre les quarts et les demi-finales. Ce format spécial n'est utilisé que cette saison. Il permet ainsi aux deux finalistes de se rencontrer une première fois au stade des quarts de finale... où Newell's Old Boys est repêché et peut poursuivre son parcours jusqu'en finale ! Il n'y a plus de match d'appui lors des rencontres à élimination directe, si les deux rencontres aller et retour ne permettent pas de départager les équipes. Dans ce cas, une prolongation est jouée et si l'équité persiste, c'est la différence de buts globale sur les deux rencontres qui est utilisée (voire la règle des buts marqués à l'extérieur). Ce cas de figure se produit cette saison avec la victoire 3-0 du Nacional au match retour, après avoir perdu 1-0 à l'aller. Trouve plus

Copa Libertadores 1989: La Copa Libertadores 1989 est la 30e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1989 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1989 et la Copa Interamericana 1989. C'est le club colombien de l'Atletico Nacional qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Paraguayens du Club Olimpia, à l'issue de la séance des tirs au but. Il s'agit du tout premier titre international pour la Colombie et pour le club, qui dispute là la première finale de Libertadores de son histoire. Le Club Olimpia perd quant à lui pour la troisième fois à ce stade de la compétition. Deux joueurs se partagent le titre de meilleur buteur de la compétition avec un total de dix réalisations : l'Uruguayen Carlos Aguilera et le Paraguayen Raúl Amarilla, finaliste malheureux avec son club. La compétition change à nouveau de format cette année. En effet, ce sont à présent les trois premiers de chaque poule du premier tour qui disputent la phase finale, jouée sous forme de rencontres à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la finale. En cas d'égalité de résultat, les clubs disputent une séance de tirs au but : il n'y a pas de match d'appui et la règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas utilisée. Trouve plus

Copa Libertadores 1990: La Copa Libertadores 1990 est la 31e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1990 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1990 et la Copa Interamericana 1990. C'est la formation paraguayen du Club Olimpia, finaliste malheureux la saison dernière, qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Équatoriens du Barcelona Sporting Club. Il s'agit du second titre du club après son succès obtenu en 1979. Barcelona devient la première équipe d'Équateur à atteindre la finale de la Copa Libertadores. L'attaquant d'Olimpia Adriano Samaniego termine meilleur buteur de la compétition avec sept buts inscrits. La compétition conserve le même format que l'année précédente. Les trois premiers de chaque poule du premier tour disputent la phase finale, jouée sous forme de rencontres à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la finale. En cas d'égalité de résultat, les clubs disputent une séance de tirs au but : il n'y a pas de match d'appui et la règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas utilisée. Cette édition est marquée par l'absence de formations colombiennes. En effet, le championnat colombien est suspendu à la suite du meurtre d'un arbitre de touche, un assassinat lié à un pari sur une rencontre du championnat. Par conséquent, seul le tenant du titre, l'Atletico Nacional, représente la Colombie cette année en Libertadores. Trouve plus

Copa Libertadores 1991: La Copa Libertadores 1991 est la 32e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1991 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1991 et la Copa Interamericana 1991. C'est le club chilien de Colo-Colo qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale le tenant du titre, Club Olimpia. Ce succès est historique puisque c'est le premier pour une formation chilienne. Olimpia atteint quant à lui la finale pour la troisième année consécutive. L'attaquant de Flamengo Roberto Gaúcho termine meilleur buteur de la compétition avec huit buts inscrits. La compétition conserve le même format que l'année précédente. Les trois premiers de chaque poule du premier tour disputent la phase finale, jouée sous forme de rencontres à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la finale. En cas d'égalité de résultat, les clubs disputent une séance de tirs au but : il n'y a pas de match d'appui et la règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas utilisée. Trouve plus

Copa Libertadores 1992: La Copa Libertadores 1992 est la 33e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1992 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1992. C'est le club brésilien du São Paulo Futebol Clube qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Argentins de Newell's Old Boys. Les deux clubs disputent là leur deuxième finale de Libertadores (après celle de 1974 pour São Paulo et 1988 pour Newell's). Ce succès de São Paulo met fin à la disette des équipes auriverde qui n'avaient plus remporté de Libertadores depuis neuf ans, ni atteint la finale depuis 1984. L'attaquant de São Paulo Palhinha termine meilleur buteur de la compétition avec sept buts inscrits. La compétition conserve le même format que l'année précédente avec une légère variante. En effet, pour des raisons économiques, le tenant du titre, Colo-Colo , demande à entrer en lice en même temps que l'ensemble des autres équipes, au premier tour. Il y a ainsi une poule de cinq équipes, dont les quatre premiers se qualifient pour la suite de la compétition. Pour les autres groupes, la formule reste inchangée : les trois premiers de chaque poule du premier tour disputent la phase finale, jouée sous forme de rencontres à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la finale. En cas d'égalité de résultat, les clubs disputent une séance de tirs au but : il n'y a pas de match d'appui et la règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas utilisée. Trouve plus

Copa Libertadores 1993: La Copa Libertadores 1993 est la 34e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1993 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1993 et la Copa Interamericana 1993. C'est le tenant du titre, le club brésilien du São Paulo Futebol Clube qui remporte à nouveau le trophée cette année, après avoir battu en finale les Chiliens de l'Universidad Catolica. São Paulo est la première équipe depuis Boca Juniors en 1977-1978 à conserver son trophée. L'attaquant argentin de Catolica Juan Carlos Almada termine meilleur buteur de la compétition avec neuf buts inscrits. La compétition conserve le même format que les années précédentes. Le premier tour compte quatre poules de cinq équipes, dont les trois premiers disputent la phase finale où ils sont rejoints par le tenant du titre. La phase finale est jouée sous forme de rencontres à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la finale. En cas d'égalité de résultat, les clubs disputent une séance de tirs au but : il n'y a pas de match d'appui et la règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas utilisée. Trouve plus

Copa Libertadores 1994: La Copa Libertadores 1994 est la 35e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1994 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1994 et la Copa Interamericana 1994. C'est le club argentin du Club Atlético Vélez Sarsfield qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale le double tenant du titre, São Paulo FC. São Paulo dispute là sa troisième finale consécutive de Copa Libertadores alors que c'est la première pour Vélez. L'attaquant vénézuélien du Minervén FC Stalin Rivas termine meilleur buteur de la compétition avec sept buts inscrits, c'est la première fois qu'un buteur du Venezuela est ainsi honoré. Rivas contribue au bon parcours de son club, qui est la première équipe du Venezuela à atteindre les quarts de finale depuis la mise en place de la phase finale à élimination directe. La compétition conserve le même format que les années précédentes. Le premier tour compte quatre poules de cinq équipes, dont les trois premiers disputent la phase finale où ils sont rejoints par le tenant du titre. La phase finale est jouée sous forme de rencontres à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la finale. En cas d'égalité de résultat, les clubs disputent une séance de tirs au but : il n'y a pas de match d'appui et la règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas utilisée. Trouve plus

Copa Libertadores 1995: La Copa Libertadores 1995 est la 36e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1995 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1995 et la Copa Interamericana 1995. C'est le club brésilien du Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Colombiens de l'Atlético Nacional. C'est le deuxième succès pour le Grêmio après celui de 1983. L'Atlético Nacional dispute quant à lui sa deuxième finale et connaît son premier échec à ce niveau. L'attaquant de Grêmio Mário Jardel termine meilleur buteur de la compétition avec douze buts inscrits, un total qui n'avait plus été atteint depuis 1976. La compétition conserve le même format que les années précédentes. Le premier tour compte quatre poules de cinq équipes, dont les trois premiers disputent la phase finale où ils sont rejoints par le tenant du titre. La phase finale est jouée sous forme de rencontres à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la finale. En cas d'égalité de résultat, les clubs disputent une prolongation puis éventuellement une séance de tirs au but (la règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas utilisée). La seule différence notable par rapport aux autres éditions est le changement de barème puisque la victoire en phase de poule rapporte désormais trois points au lieu de deux. Trouve plus

Copa Libertadores 1996: La Copa Libertadores 1996 est la 37e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1996 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1996. C'est le club argentin du CA River Plate qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Colombiens de l'América Cali. C'est le deuxième succès pour River Plate après celui obtenu en 1986 alors que l'América connaît son quatrième échec en finale. Son attaquant Antony de Ávila termine meilleur buteur de la compétition avec onze réalisations. La compétition conserve le même format que les années précédentes. Le premier tour compte quatre poules de cinq équipes, dont les trois premiers disputent la phase finale où ils sont rejoints par le tenant du titre. La phase finale est jouée sous forme de rencontres à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la finale. En cas d'égalité de résultat, les clubs disputent une prolongation puis éventuellement une séance de tirs au but (la règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas utilisée). Trouve plus

Copa Libertadores 1997: La Copa Libertadores 1997 est la 38e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1997 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1997. C'est le club brésilien du Cruzeiro Esporte Clube qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Péruviens du Club Sporting Cristal. C'est le deuxième succès pour Cruzeiro, vingt-et-un an après le premier alors que le Sporting Cristal n'est que la seconde formation du Pérou à atteindre ce niveau, après la finale perdue par l'Universitario de Deportes en 1972. Les deux formations se trouvaient dans la même poule lors du premier tour. C'est la première fois depuis la mise en place de cette formule en 1988 que le cas se produit. L'attaquant argentin de l'Universidad Catolica Alberto Acosta termine meilleur buteur de la compétition avec onze réalisations. La compétition conserve le même format que les années précédentes. Le premier tour compte quatre poules de cinq équipes, dont les trois premiers disputent la phase finale où ils sont rejoints par le tenant du titre. La phase finale est jouée sous forme de rencontres à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la finale. En cas d'égalité de résultat, les clubs disputent une prolongation puis éventuellement une séance de tirs au but (la règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas utilisée). Trouve plus

Copa Libertadores 1998: La Copa Libertadores 1998 est la 39e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1998 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1998 et la Copa Interamericana 1998, dont c'est la dernière édition. C'est à nouveau un club brésilien, Vasco da Gama qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Équatoriens du Barcelona Sporting Club. C'est le tout premier succès pour Vasco da Gama alors que Barcelona perd sa seconde finale, après celle de 1990. L'attaquant brésilien du Club Bolívar Sergio João termine meilleur buteur de la compétition avec dix réalisations. À compter de cette édition, les clubs mexicains sont invités par la CONMEBOL à prendre part à la compétition. Deux d'entre eux doivent passer par un tour préliminaire face aux deux représentants du Venezuela afin de se qualifier pour le premier tour. Le reste de la compétition reste identique au format utilisé lors des années précédentes. L'élimination des deux formations vénézuéliennes lors du tour préliminaire fait que pour la première fois depuis 1986, il n'y a aucun club du pays lors du premier tour de la compétition. Trouve plus

Copa Libertadores 1999: La Copa Libertadores 1999 est la 40e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 1999 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 1999. Pour la troisième année consécutive, c'est un club brésilien qui s'impose. Cette saison, c'est la Sociedade Esportiva Palmeiras qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Colombiens du Deportivo Cali, à l'issue de la séance des tirs au but. C'est le tout premier succès pour Palmeiras alors que le Deportivo perd sa seconde finale, après celle de 1976. C'est également la septième défaite en finale pour une équipe colombienne. Cinq joueurs se partagent le titre de meilleur buteur de la compétition avec six réalisations : les Brésiliens Gauchinho et Fernando Baiano, le Colombien Víctor Bonilla, le Venezuelien Ruberth Morán et l'Uruguayen Rubén Sosa. Le format de la compétition est le même que celui de la saison précédente. Lors du tour préliminaire, les représentants du Mexique et du Venezuela s'affrontent pour déterminer les deux clubs qualifiés pour la phase de poules. Ils rejoignent alors les dix-huit qualifiés, répartis en cinq poules de quatre équipes, dont les trois premiers poursuivent la compétition. Lors de la phase finale, jouée en matchs aller-retour, le tenant du titre entre en lice et rejoint les quinze qualifiés. La règle des buts marqués à l'extérieur n'est pas prise en compte en cas d'égalité de résultats. Trouve plus

Copa Libertadores 2000: La Copa Libertadores 2000 est la 41e édition de la Copa Libertadores, une compétition de football sud-américaine. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2000 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 2000. C'est la formation argentine du Club Atlético Boca Juniors qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale le tenant du titre, les Brésiliens de Palmeiras, à l'issue de la séance des tirs au but. C'est le troisième succès pour Boca Juniors après son doublé en 1977-1978. L'attaquant des Corinthians Luizão est sacré meilleur buteur avec quinze buts, un total qui n'avait plus été atteint depuis les dix-sept buts inscrits par Daniel Onega en 1966. Le format de la compétition change radicalement cette saison avec l'augmentation du nombre de clubs engagés, qui passe de 23 à 34 équipes. Chaque fédération peut désormais engager trois représentants, à l'exception du Brésil et de l'Argentine, qui peuvent en aligner quatre. Cet élargissement de la compétition a plusieurs conséquences : le tenant du titre doit passer par la phase de poules et n'entre plus en lice dès les huitièmes de finale. il y a désormais huit poules de quatre équipes, dont les deux premiers se qualifient pour la phase finale. les poules ne sont plus composées de quatre équipes de deux pays, un tirage au sort intégral est fait lors de la composition des poules.En revanche, le tour préliminaire opposant les clubs mexicains et vénézuéliens est maintenu, il se déroule toujours quelques mois avant la phase de poules. Les deux pays n'ont en revanche pas eu le droit d'engager des représentants supplémentaires. Trouve plus

Copa Libertadores 2001: La Copa Libertadores 2001 est la 42e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2001 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 2001. C'est le tenant du titre, Boca Juniors qui remporte à nouveau le trophée cette année, après avoir battu en finale les Mexicains de Cruz Azul, à l'issue de la séance des tirs au but, la troisième consécutive en finale. C'est le quatrième succès pour Boca Juniors alors que Cruz Azul est la première équipe mexicaine à atteindre la finale. L'attaquant de Palmeiras Wellington Nogueira Lopes est sacré meilleur buteur avec neuf réalisations. Les formations argentines et brésiliennes dominent la compétition. Outre Vasco da Gama, qui devient la première équipe à remporter ses six matchs de poule, les quarts de finale se disputent avec trois équipes argentines et trois brésiliennes. Le format de la compétition reste le même que lors de la précédente édition. Le premier tour voit les trente-deux clubs engagés être répartis en huit poules de quatre, dont les deux premiers se qualifient pour la phase finale, qui est elle jouée en matchs aller-retour à élimination directe. La règle des buts marqués à l'extérieur en cas d'égalité sur les deux rencontres n'est pas appliquée. Trouve plus

Copa Libertadores 2002: La Copa Libertadores 2002 est la 43e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2002 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 2002. C'est la formation paraguayenne du Club Olimpia qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Brésiliens de São Caetano, à l'issue de la séance des tirs au but, la quatrième consécutive en finale. C'est le troisième succès pour Olimpia, qui met fin à la mainmise de l'Argentine et du Brésil sur la Libertadores depuis dix ans. Pour São Caetano, en dépit de cet échec en finale, la progression du club auriverde est impressionnante puisqu'il est passé de la deuxième division brésilienne au très haut niveau continental en à peine trois saisons. L'attaquant de Grêmio Rodrigo Mendes est sacré meilleur buteur avec dix réalisations. Le format de la compétition reste le même que lors de la précédente édition. Le premier tour voit les trente-deux clubs engagés être répartis en huit poules de quatre, dont les deux premiers se qualifient pour la phase finale, qui est elle jouée en matchs aller-retour à élimination directe. La règle des buts marqués à l'extérieur en cas d'égalité sur les deux rencontres n'est pas appliquée. Trouve plus

Copa Libertadores 2003: La Copa Libertadores 2003 est la 44e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2003 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 2003 et la Recopa Sudamericana 2003. C'est la formation argentine de Boca Juniors qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale les Brésiliens du Santos Futebol Clube. C'est le cinquième succès pour Boca, qui rejoint Peñarol à la seconde place du classement des clubs les plus titrés, derrière Independiente. Quant à Santos, il s'agit de sa troisième finale, la première perdue, après ses deux succès quarante ans plus tôt. Deux attaquants, finalistes avec leur club respectif, se partagent le titre de meilleur buteur avec neuf réalisations : Marcelo Delgado de Boca Juniors et Ricardo Oliveira de Santos. Le format de la compétition reste le même que lors de la précédente édition. Le premier tour voit les trente-deux clubs engagés être répartis en huit poules de quatre, dont les deux premiers se qualifient pour la phase finale, qui est elle jouée en matchs aller-retour à élimination directe. La règle des buts marqués à l'extérieur en cas d'égalité sur les deux rencontres n'est pas appliquée. Trouve plus

Copa Libertadores 2004: La Copa Libertadores 2004 est la 45e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2004 et se qualifie pour la Coupe intercontinentale 2004 et la Recopa Sudamericana 2005. C'est la formation colombienne de Once Caldas qui remporte le trophée cette année, après avoir battu en finale le tenant du titre, Boca Juniors, à l'issue d'une séance de tirs au but. C'est le tout premier succès international pour Once Caldas, et le deuxième pour le football colombien en Copa Libertadores, après la victoire de l'Atlético Nacional en 1989. L'attaquant de São Paulo Luís Fabiano est sacré meilleur buteur de la compétition avec un total de huit réalisations. Le format de la compétition est légèrement modifié cette année avec la disparition du tour préliminaire entre les équipes mexicaines et vénézuéliennes, qui entrent directement en phase de poules. Le Venezuela et le Brésil obtiennent le droit d'aligner un représentant supplémentaire, ce qui porte à 36 le nombre d'équipes engagées. Cette phase de groupes se dispute désormais sous la forme de neuf poules de quatre équipes. Les premiers de chaque groupe et les sept meilleurs deuxièmes se qualifient pour la phase finale, qui est elle jouée en matchs aller-retour à élimination directe. La règle des buts marqués à l'extérieur en cas d'égalité sur les deux rencontres n'est pas appliquée. Trouve plus

Copa libertadores 2005: Trouve plus

Copa Libertadores 2006: La Copa Libertadores 2006 est la 47e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2006 et dispute la Coupe du monde des clubs 2006 et la Recopa Sudamericana 2007. Comme lors de l'édition précédente, la finale oppose deux équipes brésiliennes. Le SC Internacional s'impose face au tenant du titre, São Paulo. C'est le premier succès continental pour l'Internacional alors que São Paulo perd sa troisième finale de Copa Libertadores de son histoire. Le titre de meilleur buteur est partagé entre quatorze joueurs, qui ont tous atteint le total de cinq buts. Le format de la compétition reste identique à celui mis en place en 2005. Un tour préliminaire opposant une équipe de chaque fédération (sauf la fédération du tenant du titre qui doit engager deux équipes dans ce tour préliminaire) permet aux six qualifiés de rejoindre la phase de groupes. Celle-ci se dispute à présent sous la forme de huit poules de quatre équipes. Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale, qui est elle jouée en matchs aller-retour à élimination directe. La règle des buts marqués à l'extérieur en cas d'égalité sur les deux rencontres est appliquée pour cette édition. Trouve plus

Copa Libertadores 2007: La Copa Libertadores 2007 est la 48e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2007 et dispute la Coupe du monde des clubs 2007 et la Recopa Sudamericana 2008. Ce sont les Argentins de Boca Juniors qui remportent la compétition cette année, après avoir facilement disposé de la formation brésilienne de Grêmio en finale. C'est le sixième sacre de Boca Juniors en Copa Libertadores, ce qui permet au club de Buenos Aires de revenir à une longueur du record du CA Independiente, vainqueur à sept reprises. Grêmio échoue pour la deuxième fois en finale, après son revers de 1984. L'attaquant paraguayen du Club América, Salvador Cabañas, termine meilleur buteur de la compétition avec un total de dix réalisations. Santos Futebol Clube devient la deuxième équipe de l'histoire de la Libertadores à remporter ses six matchs de poule, après Vasco da Gama lors de l'édition 2001 et termine la première phase en n'ayant encaissé qu'un seul but. À l'opposé, le Sport Club Internacional devient le premier club tenant du titre à ne pas se qualifier pour les huitièmes de finale depuis que le tenant passe par la phase de poules, en 2000. Le format de la compétition reste identique à celui mis en place en 2005. Un tour préliminaire opposant une équipe de chaque fédération (sauf la fédération du tenant du titre qui doit engager deux équipes dans ce tour préliminaire) permet aux six qualifiés de rejoindre la phase de groupes. Celle-ci se dispute à présent sous la forme de huit poules de quatre équipes. Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale, qui est elle jouée en matchs aller-retour à élimination directe. La règle des buts marqués à l'extérieur en cas d'égalité sur les deux rencontres est appliquée pour cette édition. Trouve plus

Copa Libertadores 2008: La Copa Libertadores 2008 est la 49e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2008 et dispute la Coupe du monde des clubs 2008 et la Recopa Sudamericana 2009. C'est le club équatorien du LDU Quito qui s'impose cette année après avoir battu les Brésliens de Fluminense à l'issue de la séance des tirs au but, les deux équipes n'ayant pu se départager après les deux manches de la finale. La victoire du LDU est une véritable performance, à plusieurs niveaux. Tout d'abord, c'est la première victoire d'un club équatorien dans la compétition, le meilleur résultat obtenu jusqu'alors est une place de finaliste, atteinte à deux reprises par le Barcelona SC. Cette édition est également marquée par une nouvelle domination des formations argentines et brésiliennes, qui placent dix représentants en huitième de finale. Enfin, l'exploit du gardien de la LDU, José Cevallos est à souligner puisque le portier de la sélection équatorienne détourne trois des quatre tirs au but tentés par Fluminense, éclipsant l'autre héros de la finale, l'attaquant Thiago Neves, auteur de quatre buts, dont un triplé lors du match retour. Deux joueurs se partagent le titre de meilleur buteur de la compétition avec neuf buts inscrits : le Bolivien Marcelo Martins et le Paraguayen Salvador Cabañas, qui est sacré pour la deuxième année consécutive. Le format de la compétition reste identique à celui mis en place en 2005. Un tour préliminaire opposant une équipe de chaque fédération (sauf la fédération du tenant du titre qui doit engager deux équipes dans ce tour préliminaire) permet aux six qualifiés de rejoindre la phase de groupes. Celle-ci se dispute à présent sous la forme de huit poules de quatre équipes. Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale, qui est elle jouée en matchs aller-retour à élimination directe. La règle des buts marqués à l'extérieur en cas d'égalité sur les deux rencontres est appliquée pour cette édition, excepté pour la finale. Trouve plus

Copa Libertadores 2009: La Copa Libertadores 2009 est la 50e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2009 et dispute la Coupe du monde des clubs 2009 et la Recopa Sudamericana 2010. C'est le club argentin d'Estudiantes de La Plata qui s'impose cette année après avoir battu les Brésiliens de Cruzeiro Esporte Clube,. Il s'agit du quatrième titre en Copa Libertadores pour le club de La Plata alors que Cruzeiro perd sa deuxième finale, après celle de 1977. C'est la première fois depuis l'instauration du tour préliminaire en 2005 qu'une équipe démarrant la compétition à ce stade remporte l'épreuve. À noter que les deux clubs finalistes se trouvaient dans la même poule lors du premier tour, Cruzeiro se classant en tête. L'attaquant d'Estudiantes Mauro Boselli est sacré meilleur buteur de la compétition avec huit réalisations. Le format de la compétition reste identique à celui mis en place en 2005. Un tour préliminaire opposant une équipe de chaque fédération (sauf la fédération du tenant du titre qui doit engager deux équipes dans ce tour préliminaire) permet aux six qualifiés de rejoindre la phase de groupes. Celle-ci se dispute à présent sous la forme de huit poules de quatre équipes. Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale, qui est elle jouée en matchs aller-retour à élimination directe. La règle des buts marqués à l'extérieur en cas d'égalité sur les deux rencontres est appliquée pour cette édition, excepté pour la finale. Trouve plus

Copa Libertadores 2010: La Copa Libertadores 2010 est la 51e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2010 et dispute la Coupe du monde des clubs 2010 et la Recopa Sudamericana 2011. L'accession à la finale des Chivas de Guadalajara (affilié à la CONCACAF en tant que club mexicain) offre cette place au SC International, et ce quelle qu'ait été l'issue de la finale du tournoi. C'est le club brésilien du SC Internacional qui remporte la compétition cette année après avoir battu les Mexicains du Chivas de Guadalajara en finale. Il s'agit du second succès du club en Libertadores après celui obtenu en 2006. L'Internacional met fin à la série de trois défaites consécutives en finale pour les clubs auriverde. L'attaquant de Cruzeiro Thiago Ribeiro remporte le titre de meilleur buteur avec huit réalisations. Un nombre record de quarante équipes s'engage dans la compétition cette année, conséquence du retrait de deux clubs mexicains lors de l'édition précédente. Ainsi ces deux formations (San Luis FC et les Chivas de Guadalajara) obtiennent le droit de démarrer la compétition à partir des huitièmes de finale. Le format de la compétition reste identique à celui mis en place en 2005. Un tour préliminaire opposant une équipe de chaque fédération (sauf la fédération du tenant du titre qui doit engager deux équipes dans ce tour préliminaire) permet aux six qualifiés de rejoindre la phase de groupes. Celle-ci se dispute à présent sous la forme de huit poules de quatre équipes. Les premiers de chaque groupe (et les six meilleurs seconds) se qualifient pour la phase finale, qui est elle jouée en matchs aller-retour à élimination directe. La règle des buts marqués à l'extérieur en cas d'égalité sur les deux rencontres est appliquée pour cette édition, excepté pour la finale. Trouve plus

Copa Libertadores 2011: La Copa Libertadores 2011 est la 52e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2011. Le vainqueur représente la CONMEBOL lors de la Coupe du monde de football des clubs 2011. Trouve plus

Copa Libertadores 2012: La Copa Libertadores 2012 est la 53e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2012. Le vainqueur représente la CONMEBOL lors de la Coupe du monde de football des clubs 2012. Trouve plus

Copa Libertadores 2013: La Copa Libertadores 2013 est la 54e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2013. Le vainqueur représente la CONMEBOL lors de la Coupe du monde de football des clubs 2013. Trouve plus

Copa Libertadores 2014: La Copa Libertadores 2014 est la 55e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2014. Le vainqueur représente alors la CONMEBOL lors de la Coupe du monde de football des clubs 2014. Trouve plus

Copa Libertadores 2015: La Copa Libertadores 2015 est la 56e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2015. Le vainqueur représente alors la CONMEBOL lors de la Coupe du monde de football des clubs 2015. Trouve plus

Copa Libertadores 2016: La Copa Libertadores 2016 est la 57e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2016. Le vainqueur représente alors la CONMEBOL lors de la Coupe du monde de football des clubs 2016. Elle est remportée par le club colombien Atlético Nacional. Trouve plus

Copa Libertadores 2017: La Copa Libertadores 2017 est la 58e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2017. Le vainqueur représente alors la CONMEBOL lors de la Coupe du monde de football des clubs 2017 et de la Recopa Sudamericana 2017. La compétition change de formule cette année avec l'augmentation du nombre d'équipes engagées, qui passe de 38 à 47, pour un total de dix nations participantes puisque le Mexique choisit de n'engager aucun club, pour des soucis d'organisation du calendrier du championnat. De plus, dix équipes éliminées lors de la phase de groupes de la Libertadores sont repêchées en Copa Sudamericana 2017, à l'image de ce qui se fait en Europe entre la Ligue des champions et la Ligue Europa. Cette saison, les dix fédérations membres de la CONMEBOL peuvent aligner quatre équipes, sauf le Brésil et l'Argentine qui ont droit respectivement à 8 et 6 clubs. Un troisième tour préliminaire est ajouté puisque 28 clubs se qualifient directement pour la phase de poules, ne laissant que quatre places attribuées par le biais des tours préliminaires. Le tenant du titre, la formation colombienne de l'Atlético Nacional est automatiquement qualifié hors quota de sa fédération. Trouve plus

Copa Libertadores 2018: La Copa Libertadores 2018 est la 59e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2018. Le vainqueur représente alors la CONMEBOL lors de la Coupe du monde de football des clubs 2018 et de la Recopa Sudamericana 2019. Le tenant du titre est la formation brésilienne de Grêmio. Trouve plus

Copa Libertadores 2019: La Copa Libertadores 2019 est la 60e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2019. Le vainqueur représente alors la CONMEBOL lors de la Coupe du monde des clubs 2019 et de la Recopa Sudamericana 2020. A partir de cette édition et pour la première fois la finale de la Copa Libertadores se jouera en un match unique dans une ville désignée par avance. La finale 2019 (initialement prévue à Santiago, au Chili, à l'Estadio Nacional de Chile) se jouera finalement à Lima, au Pérou, à l'Estadio Monumental. Trouve plus

Copa Libertadores 2020: La Copa Libertadores 2020 est la 61e édition de la Copa Libertadores. Le club vainqueur de la compétition est désigné champion d'Amérique du Sud 2020. 47 clubs sud-américains participent. Le vainqueur représente alors la CONMEBOL lors de la Coupe du monde des clubs 2020 et de la Recopa Sudamericana 2021. La finale se déroulera au Stade Maracanã de Rio de Janeiro le 30 janvier 2021. La compétition a connu une longue suspension en raison de la pandémie de Covid-19. Trouve plus

Copa Libertadores de América: Trouve plus

Copa Libertadores des moins de 20 ans: La Copa Libertadores des moins de 20 ans est une compétition bisannuelle de football entre les meilleurs clubs dont les nations sont affiliées à la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL). Trouve plus

Copa Libertadores Femenina: Trouve plus

Copa Libertadores féminine: La Copa Libertadores féminine est une compétition annuelle de football féminin entre les meilleurs clubs dont les nations sont affiliées à la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL). Elle est le pendant féminin de la Copa Libertadores masculine. Trouve plus

Copa Libertadores féminine 2009: La Copa Libertadores féminine 2009 est la première édition de la Copa Libertadores féminine organisée par la CONMEBOL. La compétition se déroule dans les villes brésiliennes de Santos, Guarujá et São Paulo, du 3 octobre 2009 au 18 octobre 2009. Le Santos FC remporte cette première édition en battant l'Universidad Autónoma de Asunción sur le score de 9 buts à 0. Trouve plus

Copa Libertadores féminine 2010: La Copa Libertadores féminine 2010 est la deuxième édition de la Copa Libertadores féminine organisée par la CONMEBOL. La compétition se déroule dans les villes brésiliennes de Bauru et São Paulo, du 2 octobre 2010 au 17 octobre 2010. Le Santos FC remporte le titre pour la deuxième année consécutive. Trouve plus

Copa Libertadores féminine 2011: La Copa Libertadores féminine 2011 est la 3e édition de la Copa Libertadores féminine, une compétition inter-clubs sud-américaine de football féminin organisée par la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL). Elle se déroule du 13 au 27 novembre 2011 à São José dos Campos au Brésil et oppose les meilleurs clubs des différents championnats sud-américains de la saison précédente. La compétition est remportée par le São José Esporte Clube, qui bat en finale Colo-Colo sur le score de 1-0. Trouve plus

Copa Libertadores féminine 2012: La Copa Libertadores féminine 2012 est la 4e édition de la Copa Libertadores féminine, une compétition inter-clubs sud-américaine de football féminin organisée par la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL). Elle se déroule du 15 au 27 novembre 2012 à Recife, Caruaru et Vitória de Santo Antão au Brésil et oppose les meilleurs clubs des différents championnats sud-américains de la saison précédente. La compétition est remportée pour la première fois par le club chilien du Colo-Colo, qui bat en finale les Brésiliennes du Foz Cataratas Futebol Clube. Trouve plus

Copa Libertadores féminine 2013: La Copa Libertadores féminine 2013 est la 5e édition de la Copa Libertadores féminine, une compétition inter-clubs sud-américaine de football féminin organisée par la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL). Elle se déroule du 27 octobre au 7 novembre 2013 à Foz do Iguaçu au Brésil et oppose les meilleurs clubs des différents championnats sud-américains de la saison précédente. Le club bréislien São José Esporte Clube, vainqueur en 2011, remporte la finale face aux Colombiennes de Formas Íntimas sur le score de 3 buts à 1. Trouve plus

Copa Libertadores féminine 2018: La Copa Libertadores féminine 2018 est la 10e édition de la Copa Libertadores féminine, une compétition inter-clubs sud-américaine de football féminin organisée par la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL). Elle se déroule du 18 novembre au 2 décembre 2018 à Manaus au Brésil et oppose les meilleurs clubs des différents championnats sud-américains de la saison précédente. Trouve plus

Copa Libertadores féminine 2019: La Copa Libertadores féminine 2019 est la 11e édition de la Copa Libertadores féminine, une compétition inter-clubs sud-américaine de football féminin organisée par la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL). Elle se déroule du 11 au 28 octobre 2019 à Quito en Équateur, et oppose seize clubs des différents championnats sud-américains de la saison précédente. Trouve plus

Copa Lipton: La Copa Lipton est une compétition de football qui opposait l'Argentine à l'Uruguay. Elle fut jouée 29 fois entre 1905 et 1992. La compétition fut créée par Thomas Lipton, commerçant et navigateur de plaisance écossais. De 1905 à 1917, les recettes des matchs étaient reversées à des œuvres de charité. Les matchs étaient alors joués chaque 15 août. De 1905 à 1929, la compétition fut jouée annuellement excepté en 1914, 1920, 1921, 1925, 1926. À partir de cette date, le Coupe fut jouée de manière épisodique. Les dernières éditions eurent lieu en 1976 et 1992. Trouve plus

Copa Macaya: Trouve plus

Copa Master Conmebol: Trouve plus

Copa Master da Supercopa: Trouve plus

Copa Master de CONMEBOL: La Copa Master de CONMEBOL est une ancienne compétition sud-américaine de football organisée par la CONMEBOL et qui opposait les vainqueurs de la Coupe CONMEBOL. La compétition n'a connu qu'une seule édition, en 1996, disputée à Cuiabá, au Brésil. Elle est remportée par le São Paulo FC qui s'impose en finale avec un autre club auriverde, l'Atlético Mineiro. C'est l'attaquant de São Paulo, Almir, qui termine meilleur buteur de l'épreuve avec cinq réalisations. Trouve plus

Copa Master de Supercopa: La Copa Master de Supercopa est une ancienne compétition sud-américaine de football organisée par la CONMEBOL. La compétition n'a connu que deux éditions, en 1992 et 1994, remportées respectivement par le CA Boca Juniors et le Cruzeiro EC. La Copa Master de Supercopa opposait l'ensemble des vainqueurs de la Supercopa Sudamericana. Trouve plus

Copa Merconorte: La Copa Merconorte (français : Coupe Merconorte, portugais : Copa Merconorte, anglais : Merconorte Cup) était une compétition de football jouée de 1998 à 2001 par des clubs du Venezuela, de Colombie, de l'Équateur, du Pérou, de Bolivie, et plus tard des États-Unis, du Costa Rica et du Mexique. Cette coupe ainsi que la Copa Mercosur furent cependant remplacées en 2002 par la Copa Sudamericana. Trouve plus

Copa Merconorte 1998: La Copa Merconorte 1998 est la toute première édition de la Copa Merconorte, une compétition régionale mise en place en réaction à la création de la Copa Mercosur la même année. Elle réunit des clubs de Colombie, de Bolivie, d'Équateur, du Pérou et du Venezuela. Douze équipes sont réparties en trois poules de quatre équipes qui affrontent leurs adversaires deux fois, à domicile et à l'extérieur. À l'issue de cette première phase, les premiers de chaque poule et le meilleur deuxième disputent la phase finale, organisée en matchs aller-retour. La finale oppose deux formations colombiennes. C'est le club de l'Atlético Nacional de Medellin qui s'impose face au Deportivo Cali et devient le premier club à inscrire son nom au palmarès. Initialement, deux clubs américains (DC United et Los Angeles Galaxy) et trois clubs mexicains (CD Cruz Azul, Club América et Guadalajara) devaient participer à la compétition, qui compte alors seize équipes réparties en quatre groupes de quatre. Cependant, avant le début du tournoi, la fédération mexicaine fait la demande d'inscrire à leur place les deux finalistes du Tournoi d'été 1998 du championnat mexicain, à savoir Toluca et Necaxa, mais cette demande est rejetée. Les trois clubs mexicains déclarent forfait et ce désistement entraîne un changement dans la formule du tournoi : les deux clubs américains sont rayés de la liste des participants, un quatrième club colombien est invité (América de Cali) et la compétition passe ainsi à douze équipes avec trois poules de quatre. Trouve plus

Copa Merconorte 1999: La Copa Merconorte 1999 est la deuxième édition de la Copa Merconorte, une compétition régionale qui réunit des clubs de Colombie, de Bolivie, d'Équateur, du Pérou et du Venezuela. Après un tour préliminaire qui oppose les deux équipes boliviennes, douze équipes sont réparties en trois poules de quatre équipes qui affrontent leurs adversaires deux fois, à domicile et à l'extérieur. À l'issue de cette première phase, les premiers de chaque poule et le meilleur deuxième disputent la phase finale, organisée en matchs aller-retour. Comme lors de l'édition précédente, la finale oppose deux formations colombiennes. Cette saison, c'est le club de l'América de Cali qui s'impose face à l'Independiente Santa Fe. Trouve plus

Copa Merconorte 2000: La Copa Merconorte 2000 est la troisième édition de la Copa Merconorte organisée par la CONMEBOL. Seize équipes participent à cette édition et sont répartis en quatre groupes, les premiers de chaque groupe se qualifiant pour les demi-finales. Trouve plus

Copa merconorte 2001: Trouve plus

Copa Mercosul: Trouve plus

Copa Mercosur: La Copa Mercosur (Français : Coupe Mercosur, Portugais : Copa Mercosul, Anglais : Mercosur Cup) était une compétition jouée de 1998 à 2001 par les traditionnels meilleurs clubs brésiliens, argentin, uruguayens, paraguayen et chilien. Cette compétition a été créée par le CONMEBOL pour produire des revenus par le biais des droits TV et ainsi les redistribuer aux participants. Mais, le projet fut une réussite et la Coupe devient donc un digne remplaçant de la Copa CONMEBOL. Ces coupes furent cependant remplacées en 2002 par la Copa Sudamericana. Trouve plus

Copa Mercosur 1998: La Copa Mercosur 1998 est la toute première édition de la Copa Mercosur, une compétition régionale réunissant des clubs du Brésil, d'Uruguay, d'Argentine, du Chili et du Paraguay. Vingt équipes sont réparties en cinq poules de quatre équipes qui affrontent leurs adversaires deux fois, à domicile et à l'extérieur. À l'issue de cette première phase, les premiers de chaque poule et les trois meilleurs deuxièmes disputent la phase finale, organisée en matchs aller-retour. La finale oppose deux formations brésiliennes. C'est le club de Palmeiras qui s'impose face au Cruzeiro et devient le premier club à inscrire son nom au palmarès. C'est le premier titre international pour Palmeiras. Trouve plus

Copa Mercosur 1999: La Copa Mercosur 1999 est la seconde édition de la Copa Mercosur, une compétition régionale réunissant des clubs du Brésil, d'Uruguay, d'Argentine, du Chili et du Paraguay. Vingt équipes sont réparties en cinq poules de quatre équipes qui affrontent leurs adversaires deux fois, à domicile et à l'extérieur. À l'issue de cette première phase, les premiers de chaque poule et les trois meilleurs deuxièmes disputent la phase finale, organisée en matchs aller-retour. La finale oppose une nouvelle fois deux formations brésiliennes. C'est le club de Flamengo qui s'impose face au tenant du titre, Palmeiras. Trouve plus

Copa Mercosur 2000: La Copa Mercosur 2000 est la troisième édition de la Copa Mercosur, une compétition régionale réunissant des clubs du Brésil, d'Uruguay, d'Argentine, du Chili et du Paraguay. Vingt équipes sont réparties en cinq poules de quatre équipes qui affrontent leurs adversaires deux fois, à domicile et à l'extérieur. À l'issue de cette première phase, les premiers de chaque poule et les trois meilleurs deuxièmes disputent la phase finale, organisée en matchs aller-retour. La finale oppose une nouvelle fois deux formations brésiliennes. C'est le club de Vasco da Gama qui s'impose face à Palmeiras, qui dispute là sa troisième finale de Copa Mercosur. Trouve plus

Copa Mercosur 2001: La Copa Mercosur 2001 est la quatrième et dernière édition de la Copa Mercosur, une compétition régionale réunissant des clubs du Brésil, d'Uruguay, d'Argentine, du Chili et du Paraguay. Vingt équipes sont réparties en cinq poules de quatre équipes qui affrontent leurs adversaires deux fois, à domicile et à l'extérieur. À l'issue de cette première phase, les premiers de chaque poule et les trois meilleurs deuxièmes disputent la phase finale, organisée en matchs aller-retour. La finale oppose les Argentins de San Lorenzo de Almagro au club brésilien de Flamengo. San Lorenzo s'impose et devient le premier club non-brésilien à atteindre la finale et de surcroît à remporter la compétition. Trouve plus

Copa Mustang 2009 I: Trouve plus

Copa Mustang 2009 II: Trouve plus

Copa mustang i - 2007: Trouve plus

Copa mustang ii - 2007: Trouve plus

Copa Newton: La Copa Newton est une compétition de football qui opposait l'Argentine à l'Uruguay. Elle fut créée en 1906 et fut disputée à 27 reprises jusqu'en 1976. Trouve plus

Copa Nordeste du Brésil de football de plage: La Copa Nordeste du Brésil de football de plage (en français : Coupe Nord-Est) est une compétition opposant des équipes des différents États brésiliens composant la région de Nordeste. Elle est organisée par la Confédération du Brésil de football de plage (CBBS). Trouve plus

Copa Oro: Trouve plus

Copa oxyopoides: Trouve plus

Copa Pérou: Trouve plus

Copa Perú: La Copa Perú est une compétition de football organisée par la Fédération du Pérou de football (FPF). Trouve plus

Copa Presidente: La Copa Presidente est une compétition salvadorienne de football disparue se jouant dans un format à élimination directe. Trouve plus

Copa Rio: La Copa Rio (appelée aussi le Torneio Internacional de Clubes Campeões) fut l'une des premières compétitions de football intercontinentales, bien que c'était un tournoi amical. La presse brésilienne, l'appelait à l'époque la "coupe du monde des clubs" (titre qui sera plus tard appliqué à la Coupe Toyota). La Copa Rio présentait un format ressemblant à la première compétition inter-clubs organisée officiellement par la FIFA en 2000, la Coupe du monde des clubs de la FIFA; mais avec des critères d'admission absolument différents. Trouve plus

Copa Rio Branco: La Copa Rio Branco était un tournoi de football opposant l'équipe du Brésil de football à l'équipe d'Uruguay de football. Le tournoi fut joué de manière irrégulière entre 1931 et 1976. La formule variait également selon les années : la Copa Rio Branco était disputée soit sur un match, soit sous la forme d'un championnat. Il existait une compétition équivalente entre le Brésil et l'équipe d'Argentine de football : la Copa Roca. Trouve plus

Copa Roca: La Copa Roca est une ancienne compétition de football qui oppose l'équipe d'Argentine de football à l'équipe du Brésil de football. Elle est disputée de manière discontinue de 1914 à 1971. La compétition est créée par l'ancien président argentin, le général Julio Argentino Roca. Passionné de football, Roca fut ambassadeur d'Argentine au Brésil. Avec cette épreuve, il souhaite créer une saine rivalité entre les deux pays afin d'y développer le sport. En 1957, Pelé fait ses débuts avec la sélection brésilienne lors de la Copa Roca. L'édition de 1976 est disputée dans le cadre de la Copa del Atlántico qui oppose lors d'un mini championnat l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay. Le Brésil remporte l'épreuve à 9 reprises (la dernière le 28 septembre 2011) et l'Argentine 4 fois. En 1971, le titre est partagé. La compétition est remise au goût du jour en 2011 avec le Superclásico de las Américas, opposant les deux meilleures équipes de la CONMEBOL, à savoir le Brésil et l'Argentine. Il existait une compétition équivalente entre le Brésil et l'équipe d'Uruguay de football : la Copa Rio Branco. Trouve plus

Copa Santa: Trouve plus

Copa Sudamericana: La Copa Sudamericana est une compétition internationale de football qui se joue chaque année entre des clubs d'Amérique du Sud et de la CONCACAF. Elle est considérée comme l'équivalent sud-américain de la Ligue Europa. Jusqu'en 2016 tandis que la Libertadores se déroulait généralement entre janvier et juillet, la Sudamericana se tenait entre août et décembre, permettant aux meilleurs clubs du continent de se retrouver deux fois par an. Elle est considérée comme une continuation de la Copa Conmebol. À partir de 2017, la Copa Sudamericana se déroule sur l'ensemble de l'année civile, ce qui empêche les clubs de participer aux deux coupes continentales de clubs. Le vainqueur de la Copa Sudamericana affronte ensuite, lors de la Recopa Sudamericana, le vainqueur de la Copa Libertadores ainsi que le vainqueur de la Coupe de la Ligue japonaise lors de la Coupe Levain. Trouve plus

Copa Sudamericana 2002: La Copa Sudamericana 2002 est la toute première édition de la Copa Sudamericana, la compétition instaurée par la CONMEBOL, réservée aux meilleurs clubs des championnats d'Amérique du Sud et disputée en deuxième partie de saison (d'août à décembre). Le vainqueur rencontre le club sacré en Copa Libertadores 2002 lors de la Recopa Sudamericana. Disputée sous forme de matchs aller-retour à élimination directe, elle se distingue de la Libertadores par le fait que son tour préliminaire oppose les clubs d'un même pays. Pour cette édition inaugurale, l'ensemble des fédérations de la CONMEBOL envoient deux équipes, à l'exception de l'Argentine, qui a droit à cinq places. Pour des raisons inhérentes au calendrier du championnal national à 26 équipes, le Brésil n'aligne aucun club. C'est le club argentin du CA San Lorenzo qui remporte le titre après avoir disposé en finale des Colombiens de l'Atlético Nacional. C'est le deuxième titre international du club, qui avait remporté la Copa Mercosur la saison précédente. Trouve plus

Copa Sudamericana 2003: La Copa Sudamericana 2003 est la deuxième édition de la Copa Sudamericana, la compétition instaurée par la CONMEBOL, réservée aux meilleurs clubs des championnats d'Amérique du Sud et disputée en deuxième partie de saison (d'août à décembre). Le vainqueur rencontre le club sacré en Copa Libertadores 2003 lors de la Recopa Sudamericana. La compétition voit sa première phase modifiée avec des groupes éliminatoires qui concernent un (Argentine ou Brésil) ou plusieurs pays. Les huit places en quarts de finale sont ainsi distribuées lors de ce tour préliminaire. C'est le club péruvien de Cienciano del Cusco qui remporte le titre après avoir disposé en finale des Argentins de River Plate. C'est le premier titre international du club, qui est même le tout premier club péruvien à remporter un trophée international. Trouve plus

Copa Sudamericana 2004: La Copa Sudamericana 2004 est la troisième édition de la Copa Sudamericana, la compétition instaurée par la CONMEBOL, réservée aux meilleurs clubs des championnats d'Amérique du Sud et disputée en deuxième partie de saison (d'août à décembre). Le vainqueur rencontre le club sacré en Copa Libertadores 2004 lors de la Recopa Sudamericana. La première phase de la compétition est composée d'affrontements entre clubs issus d'un même pays (excepté pour le tenant du titre, Cienciano del Cusco qui rencontre le vainqueur du duel vénézuélien). La seule modification par rapport à l'édition précédente se situe au niveau des éliminatoires des clubs brésiliens, qui adoptent les matchs à élimination directe plutôt que les poules. C'est le club argentin de Boca Juniors qui remporte le titre après avoir disposé en finale des Boliviens de Club Bolívar. C'est le premier titre du club dans la compétition, et le treizième au niveau international. Quant au Club Bolívar, c'est tout simplement le premier club bolivien à atteindre la finale d'un tournoi continental. Trouve plus

Copa sudamericana 2005: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...