Rechercher dans ce blog

samedi 13 mars 2021

Constructifs, Constructio ad sensum, Construction, Construction (beaux-arts), Construction (homonymie),

Constructifs: Trouve plus

Constructio ad sensum: Trouve plus

Construction: La construction est le fait d'assembler différents éléments d'un édifice en utilisant des matériaux et des techniques appropriées. Le secteur économique de la construction, appelé « bâtiment et travaux publics » (BTP) en Europe francophone, regroupe toutes les activités de conception et de construction des bâtiments publics et privés, industriels ou non, et des infrastructures telles que les routes ou les canalisations. Il est l'un des premiers secteurs d'activité économique. Trouve plus

Construction (beaux-arts): Trouve plus

Construction (homonymie): Le mot construction peut désigner différentes notions. Trouve plus

Construction a biodiversite positive: Trouve plus

Construction à biodiversité positive: Une maison (ou n'importe quelle construction humaine) est dite « à biodiversité positive » si elle abrite dans (ou sur) ses structures extérieures une biodiversité supérieure à ce qu'elle aurait naturellement été sur le site s'il était vierge de construction. Le design (écodesign) et l'urbanisme peuvent en respectant certaines règles et bonnes pratiques favoriser un certain retour de la biodiversité en ville Trouve plus

Construction à carvel: Trouve plus

Construction a la regle et au compas: Trouve plus

Construction à la règle et au compas: Euclide a fondé sa géométrie sur un système d'axiomes qui assure en particulier qu'il est toujours possible de tracer une droite passant par deux points donnés et qu'il est toujours possible de tracer un cercle de centre donné et passant par un point donné. La géométrie euclidienne est donc la géométrie des droites et des cercles, donc de la règle et du compas. L'intuition d'Euclide était que tout nombre pouvait être construit, ou « obtenu », à l'aide de ces deux instruments. Cette conjecture va d'une part remettre en question la définition d'un nombre : les nombres rationnels ne suffisent pas à exprimer toutes les longueurs puisque la diagonale d'un carré de côté 1 est constructible, mais correspond au nombre √2 dont on démontre facilement qu'il ne saurait être le rapport de deux entiers et, d'autre part, engager la communauté mathématique dans la recherche de résolutions impossibles, comme la quadrature du cercle, la trisection de l'angle et la duplication du cube. La recherche des nombres constructibles et des polygones constructibles débouchera, après le développement de l'algèbre et de la théorie de Galois, sur le théorème de Gauss-Wantzel sur les polygones constructibles et sur le théorème de Wantzel pour les nombres constructibles. Georg Mohr (1672) puis Lorenzo Mascheroni (1797) prouveront que toute construction à la règle et au compas peut se réaliser au compas seul. Trouve plus

Construction a la regle seule: Trouve plus

Construction à la règle seule: Des points de base étant donnés, un point est constructible à la règle s'il est point d'intersection de deux droites, chacune de ces deux droites passant par deux points qui sont des points de base ou des points déjà construits. Les propriétés d'une figure constructible sont conservées par projection centrale. Ce n'est pas le cas pour les milieux, les parallèles ou les symétries. Il est démontré qu'il est impossible avec une règle seulement de construire le milieu d'un segment, de mener par un point une parallèle à une droite. Les figures de la géométrie projective : quadrilatère complet, polaire, théorèmes de Pappus et Desargues sont constructibles à la règle seule. Trouve plus

Construction à ossature croisée dite « ballon frame »: Trouve plus

Construction a ossature croisee dite « balloon frame »: Trouve plus

Construction à ossature croisée dite « balloon frame »: Le balloon frame est une technique de construction en bois, très répandue dans les plaines des États-Unis. Trouve plus

Construction aeronautique: Trouve plus

Construction aéronautique: La construction aéronautique regroupe les métiers de la conception, de la fabrication et de la commercialisation des aéronefs, tels les avions, les hydravions ou les hélicoptères. Elle est une des activités du secteur aéronautique et spatial. Trouve plus

Construction agricole: Une construction agricole est anciennement une bâtisse construite à la campagne, et que l'on a appelée rustique, lorsque les matériaux employés étaient dits rustiques ou grossiers, ou rurale, le synonyme de campagne. Architecture sans architecte, on leur donnera au XXe siècle le nom d'architecture vernaculaire. Dans les sociétés industrielles, construction agricole renvoie à une catégorie prévisible de bâtiment exclusivement consacré à l'agriculture: granges, étables et un hangars divers. Trouve plus

Construction amateur d'avion: Trouve plus

Construction amateur d'avion: Trouve plus

Construction antiséismique: Trouve plus

Construction au compas seul: Trouve plus

Construction automobile: La construction automobile est la branche d'activité économique qui rassemble les activités de conception, de fabrication et de commercialisation des véhicules de type tourisme et poids-lourds. La construction automobile est le secteur qui rassemble toute la production de véhicules de tourisme et de commerce. Trouve plus

Construction automobile aux États-Unis: La construction automobile aux États-Unis, traditionnellement dominée par les Big Three (General Motors (GM), Ford et Chrysler), était en 2009 au bord de la faillite. Ce secteur a été qualifié de « colonne vertébrale de l'industrie américaine » par Barack Obama. Le rôle important de l'automobile dans la culture américaine s'explique, entre autres, par la disposition urbaine du pays, qui tend à favoriser les banlieues résidentielles au détriment du centre-ville, reliées par différentes routes aux centres commerciaux. Les autres formes de transport de passagers (train, autobus, etc.) ne sont, en comparaison avec l'automobile, que marginales. Ainsi, en 1960, on recensait sur les routes 74 431 800 véhicules dont 61 671 390 voitures particulières et 272 129 autobus, et, en 2008, 255 917 664 véhicules dont 137 079 843 voitures particulières et 843 308 autobus. Trouve plus

Construction automobile tarnaise: Construction Automobile Tarnaise était une entreprise française de construction automobile dans le département du Tarn. Trouve plus

Construction automobile tarnaises: Trouve plus

Construction biologique: Trouve plus

Construction d'un cercle point par point: Trouve plus

Construction d'une motocyclette: Trouve plus

Construction d'une parabole tangente par tangente: Trouve plus

Construction d'avions en amateur: La construction d'avions en amateur est la construction d'avions par une ou plusieurs personnes dont ce n'est pas le métier. Cela peut être entrepris à partir de rien, juste des plans, ou à partir d'un kit à assembler. Le mot « amateur » n'est pas à prendre dans son sens péjoratif, mais bien dans le sens de non rémunéré, les réalisations étant très souvent de bonne qualité : c'est le constructeur qui vole ensuite avec l'avion. Trouve plus

Construction de bateau près de Flatford Mill: Construction de bateau près de Flatford Mill ou Bateau en construction (en anglais, Boat building near Flatford Mill) est une peinture à l'huile sur toile de 50,8 × 61,6 cm réalisée par le peintre anglais John Constable, datable de l'exposition de 1815 et conservée au Victoria and Albert Museum de Londres. Le tableau a été exposé à la Royal Academy en 1815. La darse représentée appartenait au père du peintre. Trouve plus

Construction de davies-meyer: Trouve plus

Construction de Dieu: La Construction de Dieu (en russe Богостроительство, Transliteration Bogostroitel'stvo) est un courant d'idée marxiste russe qui prônait l'édification et l'organisation d'une religion de l'humanité socialiste plutôt que l'abolition de la religion défendue par une interprétation strictement matérialiste du marxisme. Ses principaux défenseurs furent, parmi les sociaux-démocrates, Anatoli Lounatcharski et Vladimir Bazarov, ainsi que les écrivains Maxime Gorki et Alexandre Bogdanov. Trouve plus

Construction de Glushkov: En informatique théorique et notamment en théorie des automates finis, la construction de Glushkov ou algorithme de Glushkov est un procédé pour construire un automate à partir d'une expression rationnelle. Elle est attribuée à l'informaticien soviétique Victor Glushkov,. L'automate obtenu est non déterministe, et de même taille (comptée en nombre d'états) que la taille (comptée en nombre de symboles) de l'expression rationnelle. Il a été observé que l'automate de Glushkov est le même que l'automate obtenu en supprimant les ε-transitions de l'automate obtenu par la méthode de Thompson. La construction de Glushkov est aussi appelée algorithme de Berry-Sethi, d'après Gérard Berry et Ravi Sethi qui ont travaillé sur cette construction. Trouve plus

Construction de l'angle moitié: Trouve plus

Construction de l'anneau des polynômes: Trouve plus

Construction de l'éponge: Trouve plus

Construction de la gamme pythagoricienne: Trouve plus

Construction de la Grande Arche: La construction de la Grande Arche, monument situé dans le quartier d'affaires de la Défense à l'ouest de Paris, en 1989 fut « le plus formidable challenge jamais rencontré pour la réalisation d'un ouvrage de bâtiment ». Les principales difficultés ont été relatives aux études de la structure, au choix des méthodes de construction et au parcours des hommes de travaux. Le chantier a duré quatre ans et 2 000 ouvriers y ont travaillé. Le maître d'œuvre, qui avait réussi une prouesse architecturale, voulait réaliser une prouesse de qualité et de précision. « La Grande Arche est à la fois un véritable bâtiment abritant des bureaux, des salles d'exposition ... mais aussi un véritable monument dont les fondations, les structures et les portées soulèvent des difficultés techniques dignes d'un très gros ouvrage de travaux publics ». Ces travaux ont été supervisés par l'architecte Paul Andreu qui succéda à l'architecte Johann Otto von Spreckelsen. Une fois terminée, la Grande Arche a la forme d'un cube ouvert de largeur 106,90 mètres, de hauteur 110,90 mètres, de longueur 112,0 mètres et contient 37 niveaux en hauteur. Trouve plus

Construction de la nation: Trouve plus

Construction de lai-massey: Trouve plus

Construction de l'angle moitie: Trouve plus

Construction de l'angle moitié: Soit un angle de sommet O dont on souhaite construire l'angle moitié à l'aide de la règle et du compas, et sans utiliser le rapporteur. Il suffit de tracer un cercle de centre O et de rayon quelconque qui coupe les demi-droites de l'angle en A et B, puis de prendre un point C sur le cercle ; l'angle moitié sera ACB. Il faut prendre le point C sur la bonne partie du cercle, sinon on obtiendrait le supplémentaire de l'angle moitié. Trouve plus

Construction de l'anneau des polynômes: En algèbre, l'anneau des polynômes formels (à une indéterminée) est un ensemble contenant des nombres, comme les entiers, les réels ou les complexes, et un objet supplémentaire, souvent noté X. Tous les éléments de l'anneau de polynômes s'additionnent et se multiplient : on trouve des polynômes comme 2X, X2 ou encore X2 – X – 1. De plus, une propriété importante est que les polynômes 1, X, X2, X3... sont linéairement indépendants, c'est-à-dire qu'aucune combinaison linéaire non triviale de ces polynômes n'est nulle. L'objet de cet article est de présenter une construction rigoureuse de cet ensemble et en particulier de l'objet X, appelé indéterminée. Cette construction met en lumière les propriétés des éléments de cet ensemble, noté A[X], éléments qui sont appelés polynômes. On retrouve les propriétés qui caractérisent les nombres entiers, par exemple l'addition et la multiplication qui sont associatives et commutatives. Il existe un élément neutre pour l'addition et la multiplication des polynômes, mais si pour l'addition, tout polynôme possède un symétrique, tel n'est pas le cas pour la multiplication. L'élément X ne possède pas d'inverse, autrement dit 1/X n'est pas un polynôme. L'ensemble des nombres, appelés coefficients, est noté A. Il peut être choisi comme l'un des ensembles de nombres cités ou encore comme n'importe quel anneau commutatif. L'ensemble des coefficients des polynômes peut être, par exemple, constitué de polynômes ou d'éléments d'un corps fini. Il existe d'autres constructions plus générales d'anneaux de polynômes, comme celles traitées dans « Polynôme en plusieurs indéterminées » ou dans « Anneau non commutatif de polynômes ». Trouve plus

Construction de l'éponge: Trouve plus

Construction de l'essence: Trouve plus

Construction de luby-rackoff: Trouve plus

Construction de matyas-meyer-oseas: Trouve plus

Construction de Maxwell: Trouve plus

Construction de Merkle-Damgard: Trouve plus

Construction de merkle-damgård: Trouve plus

Construction de miyaguchi-preneel: Trouve plus

Construction de niche: La construction de niche est un concept de biologie évolutive développé depuis les années 1980,,, qui trouve son origine dans des domaines s'intéressant à l'interaction entre organismes et environnements tels que l'hypothèse Gaïa, la psychologie, la co-évolution gène-culture (en), ou encore la biologie évolutive du développement. Il s'agit d'un processus évolutif par lequel un organisme modifie son milieu ou celui d'autres organismes, et peut ainsi affecter sa fitness . Ce changement dans le milieu qu'il habite s'effectue via son métabolisme, ses activités ou ses choix et, de ce fait, les pressions de sélections dérivantes peuvent être affectées. En effet, si cette rétroaction de l'organisme sur l'environnement perdure dans le temps et est transmise aux générations suivantes, il s'agit alors d'héritage écologique ,. Ainsi, plus les perturbations auront un impact et une durée importante, plus les pressions de sélection modifiées exercées par les changements de l'environnement seront fortes. Toutefois, pour jouer un rôle évolutif, les pressions doivent être maintenues suffisamment longtemps pour déclencher une réponse dans la population cible. La construction de niche et le processus évolutif qu'elle peut induire lorsque l'héritage écologique entraine des pressions de sélections modifiées ne sont actuellement pas reconnus comme faisant partie de la théorie synthétique de l'évolution. Trouve plus

Construction de sous-marins a Cherbourg: Trouve plus

Construction de sous-marins à cherbourg: Trouve plus

Construction de Thompson: Trouve plus

Construction de wythoff: Trouve plus

Construction des anneaux de polynomes: Trouve plus

Construction des anneaux de polynômes: Trouve plus

Construction des entiers naturels: Il existe plusieurs méthodes classiques de construction des entiers naturels mais celle des entiers de von Neumann est souvent regardée comme la plus simple. Trouve plus

Construction des entiers relatifs: En mathématiques, la construction du groupe abélien ( Z , + ) {\displaystyle (\mathbb {Z} ,+)} des entiers relatifs est un exemple standard de symétrisation d'un monoïde commutatif, en l'occurrence : le monoïde ( N , + ) {\displaystyle (\mathbb {N} ,+)} des entiers naturels. La structure supplémentaire d'anneau et la relation d'ordre seront seulement esquissées. Trouve plus

Construction des gammes naturelles: Trouve plus

Construction des gammes naturelles (Zarlino, etc.): Trouve plus

Construction des nombres complexes: Trouve plus

Construction des nombres rationnels: En mathématiques, plus précisément en algèbre, la construction des nombres rationnels consiste à définir l'ensemble des nombres rationnels et à le munir d'une structure de corps commutatif. Trouve plus

Construction des nombres reels: Trouve plus

Construction des nombres réels: En mathématiques, il existe différentes constructions des nombres réels, dont les deux plus connues sont : les coupures de Dedekind, qui définissent, via la théorie des ensembles, un réel comme l'ensemble des rationnels qui lui sont strictement inférieurs ; les suites de Cauchy, qui définissent, via l'analyse, un réel comme une suite de rationnels convergeant vers lui. Trouve plus

Construction des octonions basée sur le corps à 8 éléments: Cet article décrit une construction de l'algèbre des octonions utilisant le corps à huit éléments. Cette construction de l'algèbre est une alternative à celle de Cayley-Dickson appliquée aux quaternions, permettant une vérification moins ardue et plus élégante des propriétés de la base canonique des octonions. Pour justifier l'affirmation qu'on obtient bien ainsi la même algèbre (à isomorphisme près), la preuve de cet isomorphisme est donnée à la fin (cf. corollaire 2). Trouve plus

Construction des planeurs: Plusieurs techniques distinctes ont été utilisées pour la construction des planeurs. Celles-ci sont similaires à celles employées pour la construction aéronautique en général, à ceci près que, pour les planeurs, la recherche de performance prime souvent sur l'objectif de rentabilité. Les matériaux composites sont ainsi utilisés depuis les années 1960 pour les planeurs, alors qu'en aviation légère, leur démocratisation ne date que des années 1990 et que l'aviation commerciale commence tout juste à introduire leur utilisation. Depuis l'avènement de l'aéronautique sans moteur, trois techniques principales ont été utilisées : La construction toilée : une structure, la plupart du temps en bois, parfois en métal, est recouverte de toile. C'est la technique qui était utilisée pour l'immense majorité des planeurs jusqu'aux années 1960. La construction métallique : quelques constructeurs ont fait le choix de construire structure et voilure en métal. Cette technique fut assez peu répandue pour la construction des planeurs, alors qu'elle est encore très largement utilisée en aviation. La construction composite : expérimentale dans les années 1960, les performances qu'elle a permis d'atteindre ont été si encourageante que, dès les années 1970, l'immense majorité des planeurs étaient conçus en matériaux composites. Aujourd'hui, seuls les constructeurs de planeurs ultra-légers emploient encore occasionnellement d'autres méthodes. Trouve plus

Construction des tables trigonométriques: Les tables de fonctions trigonométriques sont utiles dans beaucoup de domaines. Avant l'existence des calculatrices de poche, les tables trigonométriques étaient essentielles pour la navigation, dans les sciences et dans la technologie. La réalisation de tables de valeurs approchées des fonctions représentait un domaine d'étude important, et mena au développement des premiers dispositifs de calcul mécaniques. Les ordinateurs modernes et les calculatrices de poche génèrent maintenant les valeurs des fonctions trigonométriques à la demande, en utilisant des bibliothèques de code mathématique. Souvent, ces bibliothèques utilisent des tables internes calculées d'avance, et la valeur requise est obtenue en utilisant une méthode d'interpolation appropriée. Des tables trigonométriques simples sont maintenant souvent utilisées en infographie, où en général des valeurs précises ne sont pas nécessaires et les calculs doivent être effectués très rapidement. Trouve plus

Construction du jeu: La construction du jeu en sport correspond à l'activité déployée pour organiser ses actions. Dans les sports d'opposition, elle cherche à organiser le jeu de manière adaptée et stratégique. Il s'agit donc pour l'athlète d'agencer et d'ajuster ses actions compte tenu de la situation en présence. Cette manière de faire s'oppose à l'utilisation d'attaques directes, souvent donc trop voyantes, qui ne pourraient peut-être pas aboutir. Trouve plus

Construction du jeu (sport): Trouve plus

Construction du mythe d'Alexandre le Grand: Trouve plus

Construction du nombre chez l'enfant: Trouve plus

Construction du nombre chez l'enfant: Deux perspectives complémentaires peuvent être considérées pour étudier l'enfant qui apprend les mathématiques : la perspective de l'enseignant qui s'intéresse à la pédagogie de l'enseignement des mathématiques ; et celle de l'apprenant, l'apprentissage des mathématiques qui est un objet d'étude en psychologie du développement et psychologie cognitive. Le développement du nombre, ou construction du nombre, ou apprentissage du nombre, ou encore acquisition du nombre chez l'enfant est un des sujets de recherche qui fait partie du champ de recherche plus vaste de l'apprentissage des mathématiques. Ces thèmes sont un des objets d'étude de la cognition numérique. Elle pose la question de la nature et du développement de processus mathématiques des plus simples aux plus élaborés, comme le comptage (1, 2, 3...), la comparaison des quantités numériques (3 < 5 même s'ils occupent visuellement le même espace) ; le calcul (addition, soustraction, multiplication, division) et la résolution de problèmes mathématiques de plus haut niveau de complexité, comme les problèmes d'algèbre et de géométrie. La construction du nombre chez l'enfant est une voie de recherche de la psychologie du développement initiée par Jean Piaget et Alina Szeminska, dans leur ouvrage La genèse du nombre chez l'enfant en 1941. Piaget et Szeminska considéraient que le concept du nombres est acquis chez l'enfant vers 6 ou 7 ans, avec l'acquisition de la notion de conservation. Les recherches ultérieures ont révélé que le concept de nombre est beaucoup plus précoce que ne le proposaient Piaget et Szeminska : il commencerait chez les nourrissons. Les expériences de Karen Wynn en 1992 ont marqué ce champ d'étude en suscitant de nombreux débats sur le développement du concept du nombre chez le bébé et le jeune enfant. Ses travaux donnèrent lieux à de nombreux débats et les hypothèses contradictoires permettant d'expliquer ses résultats ont généré nombre de nouvelles études chez les nourrissons et chez les enfants d'âge pré-scolaire et scolaire, ainsi que de nombreuses études inter-culturelles pour dégager l'impact du langage ou de la familiarité des stimuli sur les performances. Depuis les expériences de Wynn, de nombreuses questions restent ouvertes et débattues. Il s'agit de comprendre si les compétences numériques précoces relèvent de processus cognitifs et arithmétiques ou plutôt de nature perceptive ; si un sens intuitif des nombres existe, sa nature et sa relation avec les habiletés numériques apprises des jeunes enfants (en particulier le comptage, puis les opérations arithmétiques simples que sont les additions et soustraction) ; l'interférence du langage dans le développement des compétences numériques. Trouve plus

Construction du One World Trade Center: Trouve plus

Construction du pentagone régulier à la règle et au compas: La construction d'un pentagone régulier à la règle et au compas est une des premières constructions (après le triangle équilatéral et le carré) non triviale réalisable grâce aux axiomes d'Euclide. La construction exacte d'un pentagone régulier fait intervenir le nombre d'or et surtout son pendant géométrique : le triangle d'or. Euclide propose une construction d'un pentagone régulier inscrit dans un cercle donné. Mais d'autres méthodes de construction plus rapides existent, certaines sont exposées ci-dessous. D'autres mathématiciens ou géomètres proposent aussi des constructions approchées réalisables avec un seul écartement de compas. C'est le cas par exemple d'Abu l-Wafa dans son Livre sur l'indispensable aux artisans en fait de construction (Xe siècle), ou de Mathias Roriczer dans sa Geometria deutsch (1486), construction reprise par Albrecht Dürer (1525). Trouve plus

Construction du royaume franc: Trouve plus

Construction du telescope d'amateur: Trouve plus

Construction du télescope d'amateur: Trouve plus

Construction du tunnel sous la Manche: Trouve plus

Construction du Two World trade Center: Trouve plus

Construction du World Trade Center: Le projet de construction du World Trade Center fut lancé par David Rockefeller et son frère Nelson, puis développé par l'autorité portuaire de New York qui embaucha l'architecte Minoru Yamasaki. Ce dernier arriva déjà avec l'idée de construire des tours jumelles. Et, après de longues négociations les États du New Jersey et le New York, qui supervisaient l'autorité portuaire, acceptèrent le projet. Le chantier commença sur le site du Radio Row dans le Downtown de Manhattan. Pour rassurer le gouverneur du New Jersey, l'autorité portuaire fut d'accord pour racheter l'entreprise en faillite Hudson & Manhattan Railroad (plus tard renommée PATH), qui était chargée du transport des travailleurs de banlieue venant du New Jersey et allant dans le Lower Manhattan. Les tours jumelles furent conçues sur une structure carrée en aluminium de 63 mètres de côté. Au centre des tours furent placées les gaines électriques et les cages d'ascenseurs. Afin de laisser plus de place pour les bureaux, la majorité des colonnes porteuses furent placées en bordure du périmètre des bâtiments, de manière plus resserrée. La conception et la construction du World Trade Center demandèrent aussi l'utilisation de techniques novatrices comme le fait de couler des murs en béton armé dans le sol afin d'isoler les fondations des immeubles des possibles infiltrations de l'Hudson tout proche, ou bien la réalisation de tests en soufflerie. La construction réelle de la tour Nord commença en août 1968 et celle de la tour Sud en 1969. La construction fut très rapide, en partie grâce à l'utilisation en grand nombre de composants préfabriqués. Les premiers locataires arrivèrent dans la tour Nord en décembre 1970 et dans la tour Sud en janvier 1972. Quatre autres bâtiments plus petits furent ensuite construits. L'inauguration du centre eut lieu le 4 avril 1973. Dans les années 1980, une 7e tour fut construite. Les sept bâtiments constituant le site du World Trade Center, dont les deux tours jumelles, ont été détruits lors des attaques terroristes du 11 septembre 2001. Trouve plus

Construction d'un barrage hydroélectrique sur le Brahmapoutre: Trouve plus

Construction d'un cercle point par point: La construction d'un cercle point par point est un exercice de géométrie visant à construire un cercle ou un arc de cercle d'une autre manière qu'avec un compas. Il existe plusieurs méthodes pour construire un cercle point par point. Ces méthodes peuvent paraître plus ou moins complexe mais elles sont explicités ci-dessous. Des logiciels spécifiques doivent être parfois appliqués pour certaines méthodes. Trouve plus

Construction d'un télescope d'amateur: La construction d'un télescope d'amateur est une activité de loisir mettant en œuvre diverses techniques. Elle consiste à étudier, réaliser et assembler tout ou partie des éléments optiques, mécaniques, voire électroniques qui constituent l'appareil - télescope, lunette, spectrographe, etc.- qui équipe un observatoire amateur. Le télescope selon la formule optique proposée par Isaac Newton, reste le modèle le plus accessible. Quelques amateurs très expérimentés réalisent cependant des dispositifs selon d'autres formules : chambre de Schmidt, coronographe, etc. Trouve plus

Construction d'une motocyclette: La construction d'une motocyclette se décompose en différentes parties détaillées ci-après. Trouve plus

Construction d'une nation: Trouve plus

Construction d'une parabole tangente par tangente: Trouve plus

Construction durable: Trouve plus

Construction écologique: Trouve plus

Construction electrotechnique: Trouve plus

Construction électrotechnique: La construction de matériel électrique est un domaine industriel particulièrement vaste, qui ne cesse de grandir. Trouve plus

Construction en bambou: La construction en bambou consiste à utiliser du bambou comme matériau de construction pour édifier différents types de constructions, qu'il s'agisse d'échafaudages, de ponts ou d'habitations. Le bambou, comme le bois véritable, est un matériau composite dont le ratio résistance / poids est élevé, ce qui est utile pour les structures. Le bambou a une plus grande résistance à la compression que le bois, la brique ou le béton et une résistance à la traction qui rivalise avec celle de l'acier,Les bambous figurent parmi les plantes ayant la vitesse de croissance la plus rapide au monde, en raison d'un système végétatif unique dépendant de rhizomes. Certaines espèces de bambous peuvent croître de 890 mm dans une période de 24 heures, soit une vitesse de 0,00003 km/h (c'est une croissance d'environ 1 millimètre toutes les 2 minutes). Trouve plus

Construction en bois: Une construction en bois est une construction réalisée en bois de construction (massif ou non, dans la construction neuve ou dans certaines réhabilitation), un matériau souvent promu pour sa résistance au feu et pour sa faible empreinte carbone (surtout si la construction est durable et que les bois utilisés proviennent d'essences locales issues de forêt locales gérées de manière soutenable). Au sens large il peut s'agir d'éléments d'infrastructures (pont, jetée par exemple), de cabanes, maisons ou immeubles, de navires, etc. L'ossature-bois est le principe constructif actuellement le plus répandu. Une tour de 84,5 mètres (en construction en Norvège en 2018 devrait être le plus haut bâtiment construit en bois dans le monde monde [la tour HoHo à Vienne sera haute de 84 m, mais sans être entièrement en bois (76% de bois)]. Trouve plus

Construction en bois massif empilé: La construction en bois massif empilé est un système constructif en bois, faisant usage de troncs, rondins ou madriers de bois massifs. Ce système constructif emploie des grumes écorcées et ajustées les unes aux autres, dont le diamètre fait généralement entre 25 et 35 cm. C'est selon Eugène Viollet-le-Duc, avec la charpente l'autre manière principale de construire en bois. On peut distinguer plusieurs manières de construire traditionnelles principales : avec des troncs d'arbres, rondins entaillés et entrelacés à leurs extrémités. La technique la plus élémentaire n'emploie que la hache comme outil (cabane en rondins) ; avec des madriers ou poutres empilés entrelacés à leurs extrémités selon des assemblages savants : mi-bois, queue d'aronde. Dans l'Azekura-zukuri japonais, les poutres sont de section triangulaire ; avec des poteaux rainurés entre lesquels des éléments de poutre tenonnés sont insérés pour former les murs (Pièce-sur-pièce à coulisse).Les techniques modernes d'usinage du bois permettent de réaliser des profils sophistiqués, parfois très inspirés des différents types traditionnels exécutés manuellement. Trouve plus

Construction en rondins empilés: Trouve plus

Construction en terre: La construction en terre désigne les techniques et réalisations de la construction en terre. Trouve plus

Construction entiers naturels: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...